Utilisation des modules de vote en cours de Sciences Physiques au Lycée

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Utilisation des modules de vote en cours de Sciences Physiques au Lycée"

Transcription

1 Utilisation des modules de vote en cours de Sciences Physiques au Lycée Marc NEISS Professeur de Physique Chimie Lycée Koeberlé Sélestat.

2 Introduction ou «les TICE peuvent-elles apporter du nouveau dans l'enseignement d'aujourd'hui?» En période de questionnement sur les évolutions du système éducatif français, alors que les nouveaux programmes de Physique Chimie sont mis en œuvre à la rentrée 2008 en troisième, faisant apparaître des éléments du socle commun 1, les expérimentations pédagogiques visent parfois à apporter des solutions à un des problèmes posés aux enseignants d'aujourd'hui: comment concilier enseignement de qualité à la portée de chacun et hétérogénéité du public? Si les acteurs et penseurs de la pédagogie sont nombreux à mettre en avant l'intégration de la culture numérique, à l'image de Marc Prensky 2, spécialiste des TICE, certaines sociétés ont déjà développé des outils intéressants, outils que certaines équipes d'enseignants se sont appropriés dans leur quotidien. Le «module de vote» est de ceux-ci, et son arrivée en France 3 a quelque peu modifié les pratiques au sein de certaines classes, sans pour autant remettre en question les pratiques classiques des cours de physique-chimie que sont la démarche expérimentale ou la démarche d'investigation. Mais pour combien de temps encore? L'outil: un boîtier émetteur, un module récepteur, un logiciel et un peu d'imagination... Le principe est simple: A chaque élève est attribué un boîtier composé de boutons comportant des lettres (de A à F sur notre exemple) que l'élève peut presser au choix et à la demande du professeur. A chaque pression, le boîtier envoie un signal radio (868MHz) au récepteur correspondant à la réponse de l'élève. Le logiciel pilotant le système enregistre les données de chaque élève (réponse, temps de réponse) et les affiche au gré de l'enseignant, sous forme anonyme ou non, en histogramme, diagramme en secteurs... etc. Le module de vote (boîtier émetteur) Les réponses données par l'élève se résument pour l'instant à des lettres, ce qui suppose que le professeur se restreint à ne poser que des QCM. La rédaction, les schémas et autres modes de restitution sont donc exclus, mais cette restriction n'est que passagère et peu handicapante 4 et le traitement des résultats en est facilité puisqu'il peut être présenté sous forme de tableau. 1 Voir 2 Le Monde de l'education, n 368, avril 2008, p Le module de vote cité ici est développé par la société anglaise Promethean 4 Un nouveau dispositif est en cours de commercialisation, permettant une plus grande diversité de réponses.

3 Le Questionnaire à Choix Multiples (QCM) remis au goût du jour... Le processus d'apprentissage pour un élève passe par des phases d'évaluation. Ces évaluations, même si elles font l'objet de réflexions et de formations spécifiques aux nouveaux enseignants 5, se résument souvent encore à des «devoirs sur table» (ou encore appelés «tests» par les élèves). Outre leur caractère «sommatif», ces devoirs permettent à l'enseignant de juger des capacités de ses élèves à lire un énoncé, effectuer un raisonnement, voire un calcul, puis à synthétiser ses éléments de réponse sous forme écrite. La rédaction, le soin et toutes les autres formes d'expression sont mises en jeu à ce moment là. Le QCM, largement utilisé dans certains concours ou examens pour ses facilités de traitement des réponses, peut également trouver sa place dans le processus d'apprentissage d'un groupe d'élèves. Il n'est plus question de rédaction ni de soin, mais d'autres qualités apparaissent et peuvent apporter bon nombre d'informations à l'évalué (l'élève) et l'évaluant (l'enseignant, voire l'élève lui-même). Une question posée, des réponses adaptées... Le jugement d'un professeur - tout comme celui d'un élève - face à un problème, est souvent binaire: l'élève sait y répondre (dans ce cas, on attribue un point à l'élève, ou on valide une compétence...) ou il ne sait pas (dans ce cas, pas de point ni de compétence validée). Le système de notation largement répandu dans nos établissements implique des résultats chiffrés, même dans des situations (l'évaluation formative par exemple) où ils ne se justifient pas. La note, le jugement binaire, apporte une réponse à la question «l'élève est-il capable de...?», mais il ne renseigne pas le professeur sur la cause éventuelle de l'échec, sauf si ce dernier dispose des éléments pour analyser la réponse de l'élève. C'est sur ce dernier point que le QCM, associé au module de vote, peut s'avérer utile. L'intégration du QCM en classe devient systématique et familière. En effet, si les réponses proposées par l'enseignant à une question unique sont judicieusement choisies afin de correspondre chacune à un type d'erreur donné, le choix de l'élève portera alors vers la bonne réponse (compétence validée) ou une des «mauvaises réponses» pointant directement vers l'erreur effectuée par l'élève. L'enseignant connaît alors la démarche de son élève et peut la corriger si nécessaire, en lui proposant des solutions adaptées, voire individualisées. L'erreur n'est plus une sanction mais devient une aide. La systématisation de l'usage du QCM permet alors à l'enseignant de recueillir un grand nombre d'informations sur la progression de ses élèves. Informations nominatives sur les erreurs effectuées, qui lui permettent de mettre en place une stratégie individualisée de remédiation. 5 Le thème de l'évaluation est systématiquement proposé aux professeurs néo-titulaires lors de leurs formations au cours de leurs deux premières années d'enseignement.

4 L'objectif étant d'adapter les solutions à chaque élève, ces derniers prennent alors conscience de l'aide précieuse que constitue ce duo QCM-module de vote dans leur travail. Le rapport à l'outil d'évaluation en est complètement changé. On introduit le «droit à l'erreur», condition nécessaire à une prise de confiance en soi dans l'apprentissage. Un exemple: la force d'interaction gravitationnelle: L'expression mathématique la plus complexe rencontrée par un élève de seconde en cours de physique est bien celle des forces d'interaction gravitationnelle. Sa simple lecture par un néophyte laisse présager des erreurs de calcul, si ce n'est des migraines... Donnons-en l'expression (sans commentaire, l'objet de cet article n'étant pas de faire un cours de physique): F =G. ma.mb d 2 F s'exprime en newton (N), ma et mb sont des masses en kg, d une distance en m et G une constante de valeur 6, N.m 2.kg -2. Posons alors la question suivante, associée aux réponses a) à f): Quelle est la valeur de la force F (en N) existant entre les corps A (de masse ma=100 kg) et B ( de masse mb=5,0 kg) séparés de la distance d=10 km? a) F=3,3,10-10 N b) F=3, N c) F=3, N d) F=3, N e) F=3, N f) F=3, N Si l'on analyse maintenant les différentes réponses proposées, on s'aperçoit qu'à chacune (sauf la bonne) est associée une erreur, à savoir: a) oubli de convertir les km en m b) oubli de convertir les km en m et oubli du carré c) bonne réponse d) oubli du carré e) erreur de chiffres significatifs et d'arrondi f) erreur de chiffres significatifs, oubli de convertir les km en m et oubli du carré.

5 Les habitués verront que bien d'autres erreurs donc résultats sont possibles, mais un trop grand nombre de réponses risque de troubler l'élève, donc un choix s'avère nécessaire. Répartition des exercices en fonction des résultats On remarque cependant qu'avec les résultats de cette question, l'enseignant peut instantanément exposer à l'élève la source de son erreur et lui proposer d'y remédier, soit en recommençant le calcul (le module de vote permet de reprendre à l'infini la question), soit en le dirigeant vers un exercice approprié portant sur la notion non maitrisée par l'élève. Suivi des élèves et livret de compétences Depuis la rentrée 2007, le Collège expérimente les livrets de compétences. Ces derniers sont conçus dans l'esprit suivant: Un livret personnel permet à l'élève, à sa famille et aux enseignants de suivre l'acquisition progressive des compétences ; il est expérimenté au cours de l'année scolaire Les élèves éprouvant des difficultés dans l'acquisition du socle commun se voient proposer un programme personnalisé de réussite éducative. 6 Dans le même esprit, sans non plus transposer aveuglément les méthodes du collège au lycée, l'idée de repérer les compétences disciplinaires et transversales acquises au cours de la scolarité semble motrice dans l'aide aux élèves en difficulté. En effet, le simple fait de montrer à l'élève les points qu'il a acquis et le chemin qu'il lui reste à parcourir peut être vécu comme plus encourageant qu'un simple échec aux devoirs, souvent ressenti comme une injustice face au travail - certes inefficace la plupart du temps effectué à la maison lors de «révisions». Le caractère systématique et instantané de l'évaluation par les modules de vote permet la multiplication des situations de confrontation de l'élève face à son cheminement et face aux concepts abordés en classe. De ce fait, il devient possible de dresser une «carte» des compétences acquises par chacun et de procéder ainsi à une «évaluation positive» qui met en valeur ce que l'élève sait faire. Le travail individuel (à la maison le plus souvent) peut être plus efficace si les compétences et les lacunes sont clairement identifiées et si, par exemple, des exercices adaptés y sont associés. Dans cet esprit, les grilles des programmes servent de point de départ pour définir les «connaissances et savoir-faire exigibles». Reste à l'enseignant à décliner ces derniers en compétences, disciplinaires ou transversales, pour y associer des évaluations. 6 «Le socle commun de connaissances et de compétences»

6 Exemple en chimie, programme de seconde: Chapitre 8: La classification périodique des éléments 8_1 En utilisant la classification périodique, 8_2 Localiser, dans la classification périodique, retrouver la charge des ions les familles des alcalins, des halogènes et monoatomiques et le nombre de liaisons que des gaz nobles (ou rares ). peuvent établir les éléments de chacune des familles de la colonne du carbone, de l azote, de l oxygène et du fluor. A partir de la classification périodique: 8_1_1 Donner le nombre d'électrons sur la couche externe 8_2_1 Distinguer famille et période d'éléments 8_1_2 Donner le nombre de couches électroniques remplies 8_2_2 Savoir que les éléments d'une même colonne ont des propriétés chimiques analogues 8_1_3 Prévoir si l'ion monoatomique sera positif ou négatif Trouver tous les ions ayant une même structure électronique En vert, les extraits du référentiel (B.O. Programmes de seconde) comprenant deux «connaissances et savoir-faire exigibles» (8_1 et 8_2) déclinés en compétences 8_1_1 à 8_2_2. Ces dernières ont été élaborées par le professeur en fonction des notions qu'il juge nécessaire de maitriser pour pouvoir atteindre les points 8_1 et 8_2. Lors d'une séance en classe, des questions portant sur les points 8_1 et 8_2 sont posées en début d'heure aux élèves. Le professeur réalise alors une «évaluation diagnostique» afin d'apprécier l'état initial des savoirs de ses élèves. A partir de ce résultat, il peut engager une stratégie d'apprentissage adaptée, évitant d'insister sur les points déjà acquis par les élèves et développant ceux qui posent problème. S'en suivent donc toute une série de phases de remédiations en décomposant les points 8_1 et 8_2 et en évaluant les compétences 8_1_1 à 8_2_2. Les résultats à ces évaluations sont mentionnés dans le tableau ci-après. Une évaluation de chaque compétence est réalisée pendant la séquence pédagogique. En fin d'heure sont reposées deux questions portant à nouveau sur les points 8_1 et 8_2 afin de mesurer le cheminement de l'élève ainsi que les progrès et les échecs de chacun:

7 Compétences évaluées et résultats NOM, Prénom % T total 8_1 8_2 8_1_1 8_2_1 8_2_3 8_1_3 8_1_3 8_1_2 8_1 8_2 AAA 40 00:03:56 B A D A C A A A B A B A C B BBB 80 00:02:05 C A C A C C A A C A D A C B CCC 20 00:03:05 C A D A C C A B C A D A C B DDD 60 00:03:30 B A C A C B A B C D D A C B EEE 80 00:04:00 C C C A D C A A C A D A C D FFF 60 00:01:33 B A C A C B A B A D D A C B GGG 40 00:04:46 C B C B C C B A C A D B B B HHH 60 00:03:24 B A C A C B A B A D A A C B III 40 00:02:45 F A B A C B A B A D A A C B JJJ 60 00:04:15 F A C A C F A B C A D A C B KKK 40 00:04:25 D C C C C D C B C A D C C D LLL 60 00:03:37 C A C A C C A C C D D A C B MMM :02:26 B A C A C B A A C A D A C B NNN 60 00:02:55 D A C A C D A B C D D A C B OOO 40 00:05:10 B A C A C D A B B D B A C B PPP 60 00:02:28 C A C A C C A C C E D A C B QQQ 20 00:03:07 A E C E A A E B C A D E E B RRR 60 00:02:34 B A C A C B A C C D D A C B SSS 60 00:03:07 B A C A C B A B C C D A C B TTT 80 00:02:03 B A C A C B A B C A D A C B UUU 80 00:04:25 C A C A C C A A C A D A C B VVV 40 00:04:00 B D A A B C A B C D D A C B WWW 40 00:05:27 E A C A C E A B A F A A C B XXX 60 00:02:54 C A C A C C A B C D D A C B YYY 60 00:02:44 A A C A C C A B C A D A C B ZZZ :01:01 B A C A C B A A C A D A C B AAB 60 00:04:04 B A A A C B A A C A D A C B AAC 80 00:04:16 B A C A C B A B C A D A C B AAD 80 00:03:42 B A C A C B A A C A D A C B AAE 20 00:05:45 B E D E A B E C C D D E C A AAF 40 00:02:30 A A C A C C A B B D B A C B 60 00:02:55 D A C A C C A B C D D A C B Résultats des différentes évaluations. En vert: les bonnes réponses. Les noms des élèves ont été volontairement remplacés par des lettres. A l'aide de ce tableau, il est à la fois possible de repérer l'impact de la remédiation sur chacun des élèves mais aussi de connaître ceux pour qui une compétence peut être «validée» ou non (ce jugement reste le rôle du professeur). Présenté à l'élève (sous une autre forme, plus individuelle par exemple), le tableau lui donne une vision plus positive de son état dans la multitude des connaissances qu'il est amené à acquérir. Apport du module de vote dans le QCM: Cette démarche ne nécessite aucunement le nouvel outil que représente le module de vote, tant qu'elle n'est appliquée que quelques fois dans l'année. Mais à partir du moment où l'enseignant veut évaluer un grand nombre de fois par séance la totalité de ses élèves, il se heurte à un problème à la fois matériel, temporel et organisationnel. Le traitement par module de vote permet, de par son caractère instantané, rapide et surtout exhaustif, de toucher tous les élèves dans des intervalles de temps très courts. Ces derniers, amenés à «prendre la parole» bien plus souvent que dans une séance ordinaire, sont plus captifs, voire motivés, et mieux accompagnés puisqu'ils font chacun l'objet d'un traitement individualisé.

8 Perspectives Comme chaque nouvelle technologie à maitriser, le module de vote apporte avec ses atouts son lot de nuits blanches à celui qui souhaite en faire un usage intensif. La construction des séquences en y introduisant les QCM, l'élaboration des QCM et enfin le traitement des résultats demandent un investissement conséquent dont il faut être conscient. Et à part l'intérêt pour les nouveautés, seule la motivation d'un résultats positif pour les élèves permet de surmonter ces heures de travail parfois entachées de moments de découragement face à des problèmes techniques pas toujours résolus. Mais la plus grosse tache qui attend l'enseignant dans cette démarche est celle de la réflexion autour du programme et des compétences qui en découlent. La dichotomie de chacun des points du référentiel et la recherche des compétences disciplinaires et surtout transversales qui s'y rattachent ne peuvent se faire qu'en harmonisant les travaux de plusieurs équipes, à l'échelle académique par exemple, et sur une durée conséquente (une année scolaire au minimum afin d'expérimenter chaque partie du programme, mais une deuxième année, voire une troisième sont préférables). Dans l'académie de Strasbourg, un Groupe Recherche Formation (GRF) vient d'être mis en place afin d'entamer ce travail à l'échelle du bassin de Centre Alsace / Strasbourg. Les effets sur les élèves, s'ils commencent à se faire sentir au point de vue de la motivation, ne prendront de vraie valeur qu'en fin d'année scolaire 2007/2008 une fois les bilans annuels effectués et les orientations choisies. Mais il est évident qu'il faut attendre bien plus longtemps encore pour connaître l'évolution de cet outil et de son implantation dans les salles de classe. L'investissement est conséquent, au niveau pécuniaire comme temporel, mais n'en vaut-il pas la peine? Liens sur: rubrique «Presse» L'extrait du journal sur France 2 (Stéphanie Lafuente) Le reportage en images de Fanny Lothaire L'article des DNA sur la visite de M. le Recteur de l'académie de Strasbourg Le site de Promethean:

Expérimentation Collège Léo Drouyn L'évaluation par compétences et sans notes. Pourquoi abandonner la notation? Comment évaluer?

Expérimentation Collège Léo Drouyn L'évaluation par compétences et sans notes. Pourquoi abandonner la notation? Comment évaluer? Expérimentation Collège Léo Drouyn L'évaluation par compétences et sans notes Pourquoi abandonner la notation? Comment évaluer? Abandonner la notation ce n'est pas l'abandon de l'évaluation au contraire

Plus en détail

EXERCICE N 1 : COMPLÉTEZ LE CORPS DES FACTURES SUIVANTES

EXERCICE N 1 : COMPLÉTEZ LE CORPS DES FACTURES SUIVANTES MM-9588 EXERCICE N : COMPLÉTEZ LE CORPS DES FACTURES SUIVANTES Facture n.. Qté PU HT M M M3 Marchandises AAA Marchandises BBB Marchandises CCC 45 5 35 Brut HT Remise 3, 45, 38,,% er Net commercial Remise

Plus en détail

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Vers un nouveau lycée 2010 Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Fiche : L organisation du temps scolaire Bureau de la formation continue des enseignants

Plus en détail

COMPLÉTER LE CORPS DES FACTURES

COMPLÉTER LE CORPS DES FACTURES COMPLÉTER LE CORPS DES FACTURES APPLICATION N 1 Réf. Désignation Qté PU HT Montant M01 Marchandises AAA 40 20,00 800,00 M02 Marchandises BBB 30 10,00 300,00 (1) (2) Brut HT Remise 1 100,00 10,00% 110,00

Plus en détail

L'évaluation par compétences : comment communiquer? Malek Bouzid, professeur d histoire-géographie, collège «Les garrigues» Rognes (13)

L'évaluation par compétences : comment communiquer? Malek Bouzid, professeur d histoire-géographie, collège «Les garrigues» Rognes (13) L'évaluation par compétences : comment communiquer? Malek Bouzid, professeur d histoire-géographie, collège «Les garrigues» Rognes (13) Description du dispositif Durant l'année scolaire, les élèves sont

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION

PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION Titre de notre projet : L'estime de soi la clé de la réussite de nos jeunes (adultes en devenir). L'école Assomption se familiarise avec le concept de l'estime de soi.

Plus en détail

Accompagnement personnalisé Bilan des journées de formation. Année scolaire 2010-2011

Accompagnement personnalisé Bilan des journées de formation. Année scolaire 2010-2011 Accompagnement personnalisé Bilan des journées de formation Année scolaire 2010-2011 Au cours du mois de mars 2011, des formations académiques d une journée sur «L'accompagnement personnalisé au lycée»

Plus en détail

Devoir à la maison en algorithmique (2 nde )

Devoir à la maison en algorithmique (2 nde ) Devoir à la maison en algorithmique (2 nde ) Introduction Quel constat : Les devoirs à la maison permettent de soutenir les apprentissages des élèves et prennent en compte la diversité des aptitudes des

Plus en détail

Mise en œuvre du livret personnel de compétences

Mise en œuvre du livret personnel de compétences Mise en œuvre du livret personnel de compétences Sommaire 1. Pourquoi un livret personnel de compétences? 2. Qu est-ce que le livret personnel de compétences? 3. Comment valider une compétence? 4. Livret

Plus en détail

PRATIQUER L UNIVERS NUMERIQUE

PRATIQUER L UNIVERS NUMERIQUE Les Ateliers de l Image REFERENTIEL DE FORMATION REFERENTIEL DE FORMATION PRATIQUER L UNIVERS NUMERIQUE Objectif de la formation Acquérir les techniques de la prise de vue numérique. Connaître les différents

Plus en détail

Scénario n 4 : RÉALISER UNE INFOGRAPHIE SUR LES MÉTIERS DE L IMAGE

Scénario n 4 : RÉALISER UNE INFOGRAPHIE SUR LES MÉTIERS DE L IMAGE Scénario n 4 : RÉALISER UNE INFOGRAPHIE SUR LES MÉTIERS DE L IMAGE SUJET(S) : Production par les élèves de ressources numériques / Former à la veille et à la diffusion de l information / Collaborer avec

Plus en détail

Note de service n 2012-034 du 6 mars 2012

Note de service n 2012-034 du 6 mars 2012 Note de service n 2012-034 du 6 mars 2012 (modifiée par la note de service n 2012-100 du 29 j uin 2012 et par la note de service n 2012-179 du 20 novembre 2012) (Education nationale : bureau DGESCO A2-1)

Plus en détail

Les cours du primaire disponibles gratuitement sur le site www.academie-en-ligne.fr

Les cours du primaire disponibles gratuitement sur le site www.academie-en-ligne.fr Poitiers, le mercredi 23 septembre 2009 Les cours du primaire disponibles gratuitement sur le site www.academie-en-ligne.fr Lancée le 19 juin dernier par le ministre de l Éducation nationale, l Académie

Plus en détail

. Puissances d'un nombre relatif (notion et notations). Unités de longueurs et conversions

. Puissances d'un nombre relatif (notion et notations). Unités de longueurs et conversions Olivier PILORGET - Académie de Nice - TraAM 2013-2014 " UNE HISTOIRE DE PLIAGE " 3 ème Testée avec une classe de 3 ème sur une séances de 55 min Image extraite d'un reportage vidéo du "Centre des sciences

Plus en détail

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Vers un nouveau lycée 2010 Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Fiche : L utilisation des TIC : partage des informations sur l ENT de l établissement

Plus en détail

Utilisation des boîtiers de vote et logiciels de sondage pour la gestion d'une classe hétérogène.! Nicolas Declochez Margny-lès-Compiègne

Utilisation des boîtiers de vote et logiciels de sondage pour la gestion d'une classe hétérogène.! Nicolas Declochez Margny-lès-Compiègne Utilisation des boîtiers de vote et logiciels de sondage pour la gestion d'une classe hétérogène Nicolas Declochez Margny-lès-Compiègne S Les boîtiers de vote électronique «Ces boîtiers de vote se présentent

Plus en détail

Le blog pédagogique. Domaine 1 S'approprier un environnement informatique de travail

Le blog pédagogique. Domaine 1 S'approprier un environnement informatique de travail Le blog pédagogique Un professeur de français, seul ou dans une logique interdisciplinaire, peut se lancer, même s'il est peu expérimenté en matière de TICE dans la création d'un blog avec sa classe. Sont

Plus en détail

Quel B2i pour le lycée professionnel?

Quel B2i pour le lycée professionnel? Quel B2i pour le lycée professionnel? Validation de l'item L.36 en classe de CAP François MOUSSAVOU Groupe Lycée Professionnel IREM d'aix-marseille. Ce texte propose une réflexion sur la mise en œuvre

Plus en détail

POSTE A RESPONSABILITES PARTICULIERES EN ETABLISSEMENT ECLAIR. Anglais

POSTE A RESPONSABILITES PARTICULIERES EN ETABLISSEMENT ECLAIR. Anglais Anglais Collège AMPERE OYONNAX ACADEMIE DE LYON Professeur principal de 6 ème, 5 ème ou 4 ème Utilisation du laboratoire de langues Ouverture culturelle dans le domaine des langues Capacité à travailler

Plus en détail

Réforme du lycée la place des mathématiques

Réforme du lycée la place des mathématiques Réforme du lycée la place des mathématiques 1 Réforme du lycée la place des mathématiques Module d exploration «Méthodes et Pratiques Scientifiques» (MPS) Horaires (2 nde & cycle terminal) Nouveaux programmes

Plus en détail

Rentrée 2014 : L évaluation par compétences en accompagnement personnalisé

Rentrée 2014 : L évaluation par compétences en accompagnement personnalisé rue de Kerichen - BP 62506-29225 Brest Cedex 02 - Tél 02 98 80 88 00 - Fax 02 98 80 88 07 www.lycee-vauban-brest.ac-rennes.fr Rentrée 2014 : L évaluation par compétences en accompagnement personnalisé

Plus en détail

FORMATION L ÉVALUATION

FORMATION L ÉVALUATION FORMATION L ÉVALUATION Economie-gestion en lycée professionnel Académie de la Guyane 2014-2015 Formation Date : vendredi 05 Décembre 2014 Lieu : LP Raymond TARCY / Saint Laurent du Maroni Public : professeurs

Plus en détail

UTILISATION D'UNE PLATEFORME DE TRAVAIL COLLABORATIF AVEC DES ELEVES DE TERMINALE STG

UTILISATION D'UNE PLATEFORME DE TRAVAIL COLLABORATIF AVEC DES ELEVES DE TERMINALE STG UTILISATION D'UNE PLATEFORME DE TRAVAIL COLLABORATIF AVEC DES ELEVES DE TERMINALE STG LE CONTEXTE Les élèves de terminale STG doivent réaliser pendant leur année de terminale sur une durée de 16 heures,

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE L'UTILISATION DU LOGICIEL «EQUATIONS»

COMPTE-RENDU DE L'UTILISATION DU LOGICIEL «EQUATIONS» 233 COMPTE-RENDU DE L'UTILISATION DU LOGICIEL «EQUATIONS» Auteur du logiciel : Jean-Louis SIRIEIX INTRODUCTION Ce compte-rendu relate l'utilisation d'un logiciel élaboré par Jean Louis SIRIEIX, professeur

Plus en détail

OUTILS D ÉVALUATION ET DE REMÉDIATION POUR LA CLASSE DE SIXIÈME

OUTILS D ÉVALUATION ET DE REMÉDIATION POUR LA CLASSE DE SIXIÈME OUTILS D ÉVALUATION ET DE REMÉDIATION POUR LA CLASSE DE SIXIÈME Groupe académique chargé de l accompagnement de la mise en œuvre des P.P.R.E / Académie de Grenoble Objectifs Compléter le livret scolaire

Plus en détail

FORMATIONS D'INITIATIVE DEPARTEMENTALE. hors R3

FORMATIONS D'INITIATIVE DEPARTEMENTALE. hors R3 FORMATIONS D'INITIATIVE DEPARTEMENTALE hors R3 Dispositifs avec candidature individuelle 7 DISPOSITIF : 09D0640014 - SCOLARISER UN ELEVE EN SITUATION DE HANDICAP EN MILIEU ORDINAIRE - BEARN Module : 1031

Plus en détail

Projet d établissement

Projet d établissement Projet d établissement Le Lycée Expérimental de Saint-Nazaire est un établissement public assurant une formation de second cycle de l enseignement secondaire. Il regroupe des enseignants volontaires qui

Plus en détail

N 167 - BOEY Cédric, BAIRY Emmanuel, ROBERT Frédéric, MATHYS Pierre

N 167 - BOEY Cédric, BAIRY Emmanuel, ROBERT Frédéric, MATHYS Pierre N 167 - BOEY Cédric, BAIRY Emmanuel, ROBERT Frédéric, MATHYS Pierre UN DISPOSITIF D ÉVALUATION MIXTE (FORMATIVE/SOMMATIVE) EFFICACE ET PERÇU POSITIVEMENT PAR LES ÉTUDIANTS DANS LE CADRE DE LABORATOIRES

Plus en détail

Mise en place des AI en Classe de première ST2S FAQ complémentaire

Mise en place des AI en Classe de première ST2S FAQ complémentaire Mise en place des AI en Classe de première ST2S FAQ complémentaire Textes de référence concernant les AI : Présentation des Activités Interdisciplinaires (Arrêté du 28 décembre 2011, en lien avec les programmes

Plus en détail

CE DOCUMENT EST LE FRUIT DE LA COLLABORATION DES

CE DOCUMENT EST LE FRUIT DE LA COLLABORATION DES 1/6 PROJET ECOLES Remarque : les marges de ce document sont là pour vous permettre de l annoter. CE DOCUMENT EST LE FRUIT DE LA COLLABORATION DES ASSOCIATIONS TOULIBRE, COOPALIBRE ET CLICCOOL, RÉDIGÉ PAR

Plus en détail

ANALYSER / COMMUNIQUER

ANALYSER / COMMUNIQUER Les Ateliers de l Image REFERENTIEL DE FORMATION REFERENTIEL DE FORMATION ANALYSER / COMMUNIQUER Objectif de la formation Rendre les stagiaires capables de communiquer plus efficacement dans le domaine

Plus en détail

Enquête de terrain Stage en établissement

Enquête de terrain Stage en établissement Enquête de terrain Stage en établissement Table des matières 1.Échanges étudiant / enseignant : paragraphes dédiés au dialogue...2 1.Introduction...2 2.Politique Tice de l'établissement...2 2.Les personnes

Plus en détail

PROJET D ACTION VISANT LA REUSSITE DES ELEVES DE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL EN STS «PEDAGOGIE DIFFERENCIEE EN BTS CGO» LYCEE LE CORBUSIER DE POISSY

PROJET D ACTION VISANT LA REUSSITE DES ELEVES DE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL EN STS «PEDAGOGIE DIFFERENCIEE EN BTS CGO» LYCEE LE CORBUSIER DE POISSY Cité scolaire Le CORBUSIER 88, rue de Villiers 78300 POISSY Tél.: 01-39-65-13-55 / Fax: 01-30-65-99-22 www.lyc-lecorbusier-poissy.acversailles.fr Logo établissement conçu par une élève de 3 ème B du collège

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Mathématiques de l Université Montpellier 2 - Sciences et techniques Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Cette activité propose aux élèves de déterminer la durée et la distance nécessaires à un véhicule de la gendarmerie

Cette activité propose aux élèves de déterminer la durée et la distance nécessaires à un véhicule de la gendarmerie Olivier PILORGET - Académie de Nice - TraAM 2013-2014 " EXCES DE VITESSE " 3 ème - 2 nd Testée avec une classe de 3 ème sur une séances de 55 min Image tirée d'un reportage vidéo de Marc Mehran sur Nice

Plus en détail

ELABORER UN EMPLOI DU TEMPS A L ECOLE MATERNELLE

ELABORER UN EMPLOI DU TEMPS A L ECOLE MATERNELLE ELABORER UN EMPLOI DU TEMPS A L ECOLE MATERNELLE «La conception de l'emploi du temps est particulièrement importante à l'école, principalement en maternelle, car elle doit prendre en compte le rythme de

Plus en détail

Procédure à suivre Appuyer sur le bouton start-stop de la montre quand démarre l exercice ou la course. Même consigne quand la course est terminée

Procédure à suivre Appuyer sur le bouton start-stop de la montre quand démarre l exercice ou la course. Même consigne quand la course est terminée GPS : GARMIN FORRUNNER 205 --- LOGICIEL : GPSTRACK A.P.S.A Niveau de classe Stade d'apprentissage Course d'orientation Collège Niveau 2 Type d'outil Prise en main Utilisable par Logiciel gps track Averti

Plus en détail

Cahier des charges du stage d observation et de pratique accompagnée pour les étudiants inscrits en 1 ère année de Master MEEF 2 nd degré

Cahier des charges du stage d observation et de pratique accompagnée pour les étudiants inscrits en 1 ère année de Master MEEF 2 nd degré Cahier des charges du stage d observation et de pratique accompagnée pour les étudiants inscrits en 1 ère année de Master MEEF 2 nd degré à destination des chefs d établissements, des formateurs, des professeurs

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE

POLITIQUE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE POLITIQUE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE (Adoptée par le Conseil d administration lors de son assemblée régulière du 2 juin 2004) 1. PRINCIPE DIRECTEUR LE COLLÈGE, UN MILIEU

Plus en détail

Cycle 3 cycle de consolidation

Cycle 3 cycle de consolidation Cycle 3 cycle de consolidation Des pistes de réflexion Les progressions L'évaluation L'anticipation des passages de classe Le cycle 3 (CM1,CM2,6eme) Le cycle 3, qui relie désormais les deux dernières années

Plus en détail

CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE

CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE INTRODUCTION Les CPE d aujourd hui s interrogent légitimement sur le rôle, sur leur positionnement dans l établissement et sur les relations dans lesquelles

Plus en détail

Les offres de formation proposées aux PLP anglaislettres

Les offres de formation proposées aux PLP anglaislettres Les offres de formation proposées aux PLP anglaislettres en 2014/2015 Vous trouverez ci-joint les formations inscrites au PAF pour l année scolaire 2014/2015. La première liste correspond aux dispositifs

Plus en détail

Baccalauréat technologique

Baccalauréat technologique Baccalauréat technologique Épreuve relative aux enseignements technologiques transversaux, épreuve de projet en enseignement spécifique à la spécialité et épreuve d'enseignement technologique en langue

Plus en détail

Le directeur et ses missions Référentiels de compétences

Le directeur et ses missions Référentiels de compétences Le directeur et ses missions Référentiels de compétences Le directeur d école doit être en mesure d assurer des missions de trois ordres : missions pédagogiques, missions administratives, missions sociales.

Plus en détail

PRISES DE VUE MUSEALES

PRISES DE VUE MUSEALES Les Ateliers de l Image REFERENTIEL DE FORMATION REFERENTIEL DE FORMATION PRISES DE VUE MUSEALES Objectif de la formation Perfectionner les techniques de prise de vues nécessaires à la réalisation de photographies

Plus en détail

Rôle de l ENT dans l apprentissage des langues vivantes dans l enseignement secondaire.

Rôle de l ENT dans l apprentissage des langues vivantes dans l enseignement secondaire. Rôle de l ENT dans l apprentissage des langues vivantes dans l enseignement secondaire. Le fait que tous les enseignants de l Académie de Clermont-Ferrand disposent d un environnement numérique de travail

Plus en détail

Démarche de planification École Philippe-Labarre

Démarche de planification École Philippe-Labarre École Philippe-Labarre Directeur Sylvain Cléroux Projet éducatif adopté par le conseil d'établissement le 4 mai 2004 Plan de réussite approuvé par le conseil d'établissement le 11 décembre 2013 en vigueur

Plus en détail

Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013

Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013 Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013 Principes généraux L académie de Caen accueille cette année 142 professeurs et CPE stagiaires dont

Plus en détail

Module des Technologies de l'information et de la Communication en Education

Module des Technologies de l'information et de la Communication en Education CENTRES REGIONAUX DES METIERS DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION Module des Technologies de l'information et de la Communication en Education Unité Centrale de la Formation des Cadres Juillet 2012 Introduction

Plus en détail

Fiche-action n UNE PEDAGOGIE DE PROJET POUR UN L ENSEIGNEMENT D EXPLORATION SES

Fiche-action n UNE PEDAGOGIE DE PROJET POUR UN L ENSEIGNEMENT D EXPLORATION SES Fiche-action n UNE PEDAGOGIE DE PROJET POUR UN L ENSEIGNEMENT D EXPLORATION SES Objectif : Donner du sens aux Enseignements d Exploration en évaluant les compétences, placer les dispositifs d évaluation

Plus en détail

TABLEAU A DOUBLE ENTREE

TABLEAU A DOUBLE ENTREE TABLEAU A DOUBLE ENTREE Grande Section Instructions officielles Ecole maternelle (découvrir le monde) : «À l école maternelle, l enfant découvre le monde proche ; il apprend à prendre et à utiliser des

Plus en détail

La réalisation des tâches de planification stratégique

La réalisation des tâches de planification stratégique Identifier les principaux composants de la réussite Pour obtenir les résultats escomptés, un projet doit bénéficier d'objectifs clairement définis et approuvés, d'une équipe motivée, ainsi que d'un plan

Plus en détail

Formation continue des personnels d'encadrement

Formation continue des personnels d'encadrement Formation continue des personnels d'encadrement Ressources informatiques Administrer EDUCHORUS inscrip. individuelle - 12A0140202 Introduction à l'administration d'educhorus. - 25988 72,00 Prendre en main

Plus en détail

Observatoire des ressources numériques adaptées

Observatoire des ressources numériques adaptées Observatoire des ressources numériques adaptées INS HEA 58-60 avenue des Landes 92150 Suresnes orna@inshea.fr TITRE DE LA FICHE B2I et Déficience Visuelle DATE DE PUBLICATION DE LA FICHE Mise à jour Novembre

Plus en détail

. Utiliser la proportionnalité. Mesurer et reporter des longueurs

. Utiliser la proportionnalité. Mesurer et reporter des longueurs Olivier PILORGET - Académie de Nice - TraAM 2013-2014 " UNE PARTIE DE PECHE DANS LA BAIE DE QUIBERON " 6 ème - 5 ème Testée avec une classe de 6 ème sur deux séances de 55 min Compétences du programme

Plus en détail

Liaison 3 ème / 2 nde Vie scolaire

Liaison 3 ème / 2 nde Vie scolaire Liaison 3 ème / 2 nde Vie scolaire LIAISON 3 ème /2 nde BUT DE LA DEMARCHE : Constat : Fait par les CPE des lycées et confirmé par un questionnaire distribué aux élèves de seconde : ces élèves sont en

Plus en détail

PROGRAMME DE FRANCAIS Baccalauréat professionnel

PROGRAMME DE FRANCAIS Baccalauréat professionnel B.O. 1995 n 11 du 15 juin 1995 Programme de français Baccalauréat Professionnel PROGRAMME DE FRANCAIS Baccalauréat professionnel Arrêté du 9 mai 1995 - B.O. n 11 du 15 juin 1995 PRÉAMBULE : FINALITÉS ET

Plus en détail

Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel

Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel GUIDE METHODOLOGIQUE D ELABORATION DE GRILLES D ENTRETIEN Axes de réflexions à aborder avec les étudiants : Le parcours de vie Il s agit de faire connaissance

Plus en détail

Management - Ressources humaines Exemples de formations

Management - Ressources humaines Exemples de formations Management - Ressources humaines Exemples de formations Management - Ressources humaines - Animation d'équipes - Les entretiens professionnels d'évaluation - L'intégration de nouveaux salariés - Anticiper

Plus en détail

SUIVI DU PARCOURS SCOLAIRE DES ELEVES EN MATERNELLE Compte-rendu des animations pédagogiques des 18 et 25 novembre et 2 décembre 2009

SUIVI DU PARCOURS SCOLAIRE DES ELEVES EN MATERNELLE Compte-rendu des animations pédagogiques des 18 et 25 novembre et 2 décembre 2009 SUIVI DU PARCOURS SCOLAIRE DES ELEVES EN MATERNELLE Compte-rendu des animations pédagogiques des 18 et 25 novembre et 2 décembre 2009 A) INTRODUCTION Le socle commun de connaissances et de compétences

Plus en détail

PROGRAMME DE COURS. Pouvoir organisateur : Ville de Verviers. Etablissement : Académie des Beaux-Arts

PROGRAMME DE COURS. Pouvoir organisateur : Ville de Verviers. Etablissement : Académie des Beaux-Arts PROGRAMME DE COURS Pouvoir organisateur : Ville de Verviers Etablissement : Académie des Beaux-Arts Domaine des arts plastiques, visuels et d l espace Cours : Formation pluridisciplinaire Filière : formation

Plus en détail

Anglais en Lycée Professionnel

Anglais en Lycée Professionnel Anglais en Lycée Professionnel Recommandations pratiques 1. Conception et préparation de la séance/séquence 1 Conception et préparation de la séquence : (voir fiche maquette de séquence) Définir la tâche

Plus en détail

BILAN DE CARRIERE. La convergence de 2 mondes : Les Ressources Humaines Le développement personnel & l engagement relationnel www.elansol.

BILAN DE CARRIERE. La convergence de 2 mondes : Les Ressources Humaines Le développement personnel & l engagement relationnel www.elansol. - 1 - Conseil RH et Formation BILAN DE CARRIERE La convergence de 2 mondes : Les Ressources Humaines Le développement personnel & l engagement relationnel www.elansol.fr L heure est au changement et, pour

Plus en détail

Récapitulatif de la méthodologie FOS proposée. 1. De la demande aux objectifs de formation

Récapitulatif de la méthodologie FOS proposée. 1. De la demande aux objectifs de formation Récapitulatif de la méthodologie FOS proposée 1. De la demande aux objectifs de formation Dès qu une demande de formation FOS est formulée (ou envisagée), il s agit dans un premier temps d effectuer un

Plus en détail

Pendant l'année 2010-2011, plusieurs professeurs du collège de l'europe d'ardres ont évalué leurs élèves par compétences.

Pendant l'année 2010-2011, plusieurs professeurs du collège de l'europe d'ardres ont évalué leurs élèves par compétences. Evaluation par compétences au collège de l'europe Bilan et perspectives Pendant l'année 2010-2011, plusieurs professeurs du collège de l'europe d'ardres ont évalué leurs élèves par compétences. Dans deux

Plus en détail

LICENCE D'HISTOIRE REFERENTIEL

LICENCE D'HISTOIRE REFERENTIEL LICENCE D'HISTOIRE REFERENTIEL I LES OBJECTIFS DE LA FORMATION 1. Objectifs généraux La licence d histoire est un enseignement généraliste et théorique fondé sur la recherche, qui peut faire place à des

Plus en détail

OBJECTIFS DE STAGE ET. VALIDATION DES STAGES M1 et M2. Modules assurés par Frédérique Marguerin M1 : EC 2D, EC 7A, EC 7B M2 : EC 56 C, EC 59 C

OBJECTIFS DE STAGE ET. VALIDATION DES STAGES M1 et M2. Modules assurés par Frédérique Marguerin M1 : EC 2D, EC 7A, EC 7B M2 : EC 56 C, EC 59 C INSTITUT SUPÉRIEUR DE FORMATION DE L ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE JACQUES SEVIN 2, rue Edouard Branly 51500 TAISSY Tel: 03.26.85.14.10 Fax : 03.26.85.22.73 F E-mail : acfpec51.taissy@wanadoo.fr 22, rue Charles

Plus en détail

Mener des entretiens professionnels

Mener des entretiens professionnels Formations Mener des entretiens professionnels Durée :... 2,5 jours - 18 heures Personnel concerné :... tout responsable hiérarchique ayant à mener des entretiens d évaluation Méthode pédagogique :...

Plus en détail

ÉVALUATION DES EFFETS DE LA RÉNOVATION DE L ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL

ÉVALUATION DES EFFETS DE LA RÉNOVATION DE L ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL Toulouse, le 11 juillet 2001 ÉVALUATION DES EFFETS DE LA RÉNOVATION DE L ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL À l issue de cette première année de généralisation de la rénovation de l Enseignement Professionnel,

Plus en détail

Bulletin officiel spécial n 9 du 15 octobre 2009. Annexe II c Définition des épreuves

Bulletin officiel spécial n 9 du 15 octobre 2009. Annexe II c Définition des épreuves Annexe II c Définition des épreuves Épreuve EP.1 : Épreuve d étude d un projet de construction Unité UP 1 Coefficient : 4 1 - Contenu de l épreuve Cette épreuve recouvre tout ou partie des compétences

Plus en détail

Grilles d évaluations

Grilles d évaluations Grilles d évaluations 1) Quelques définitions Evaluer (De Ketele 1 ) signifie : Recueillir un ensemble d informations suffisamment pertinentes, valides et fiables Et examiner le degré d adéquation entre

Plus en détail

Parcours de découverte des métiers et des formations

Parcours de découverte des métiers et des formations Parcours de découverte des métiers et des formations Objectifs Acteurs Contenu Ressources OBJECTIFS GENERAUX (et pédagogiques) Acquérir une culture sur les métiers, le monde économique et les voies de

Plus en détail

Les offres de formation proposées aux PLP anglaislettres

Les offres de formation proposées aux PLP anglaislettres Les offres de formation proposées aux PLP anglaislettres en 2015/2016 Vous trouverez ci-joint les formations inscrites au PAF pour l année scolaire 2015-2016. La première liste correspond aux dispositifs

Plus en détail

TROUBLES D APPRENTISSAGE ET ÉCOLE

TROUBLES D APPRENTISSAGE ET ÉCOLE TROUBLES D APPRENTISSAGE ET ÉCOLE QUEL DISPOSITIF POUR QUEL ENFANT? OCTOBRE 2014 JEAN DEVRIES IEN ASH 1 PLAN DE L INTERVENTION Service ASH 1 > Qu importe le diagnostic. 2 > Prendre en compte la diversité

Plus en détail

KINE SAGE-FEMME MEDECINE PHARMACIE DENTAIRE PORTES OUVERTES AUJOURD HUI. Préparation au concours PACES LYON EST

KINE SAGE-FEMME MEDECINE PHARMACIE DENTAIRE PORTES OUVERTES AUJOURD HUI. Préparation au concours PACES LYON EST Centre de formation à LYON 8 KINE SAGE-FEMME MEDECINE PHARMACIE DENTAIRE PORTES OUVERTES AUJOURD HUI Préparation au concours PACES LYON EST Chaque semaine : 6h de Cours/Exercices + Concours blancs Professeurs

Plus en détail

Exploiter le stage d'observation en entreprise

Exploiter le stage d'observation en entreprise Exploiter le stage d'observation en entreprise FICHE ANIMATEUR-ANIMATRICE Niveau de classe 3e Objectif Amener les élèves à découvrir l'organisation d'une entreprise, à analyser leur expérience et à conserve

Plus en détail

APPRENDRE PAR PROJETS EN MATERNELLE

APPRENDRE PAR PROJETS EN MATERNELLE APPRENDRE PAR PROJETS EN MATERNELLE SOMMAIRE Qu'est-ce qu'apprendre par projet? Pourquoi apprendre par projet? Comment prévoir des apprentissages autour d'un projet? Quelles spécificités pour mener un

Plus en détail

Collège (3DP). Le texte du programme -Mathématiques- :

Collège (3DP). Le texte du programme -Mathématiques- : L évaluation des Mathématiques en Lycée Professionnel Quelle est la place de l évaluation dans une séquence de mathématiques en Lycée professionnel? Collège (3DP). Le texte du programme -Mathématiques-

Plus en détail

Comment organiser une séance d EPS

Comment organiser une séance d EPS Comment organiser une séance d EPS Ce qui est important pour l élève c est de : - comprendre quand il réussit quelle procédure reproductible a été utilisée et isolée pour cette procédure - apprendre pour

Plus en détail

Bilan pédagogique et actions du projet pour 2009 2010 Collège Maurice RAVEL

Bilan pédagogique et actions du projet pour 2009 2010 Collège Maurice RAVEL Bilan pédagogique et actions du projet pour 2009 2010 Collège Maurice RAVEL 1 >>> 2 >>> 3 >>> 4 >>> page AXE 1... 2 AXE 2... 4 AXE 3... 7 AXE 4... 9 1 Favoriser la continuité et la réussite des parcours

Plus en détail

EVALUER PAR COMPETENCES EN EGPA

EVALUER PAR COMPETENCES EN EGPA EVALUER PAR COMPETENCES EN EGPA 1. POUR EN FINIR AVEC LES NOTES? Les notes ne sont pas le meilleur indicateur de l atteinte d une compétence, pourtant on les utilise largement surtout dans le second degré.

Plus en détail

Les CPGE EC économiques préparent en deux ans les étudiants aux concours des grandes écoles de management.

Les CPGE EC économiques préparent en deux ans les étudiants aux concours des grandes écoles de management. ECE Economique et commerciale, voie économique Les classes préparatoires économiques et commerciales préparent en deux ans les étudiants aux concours des grandes écoles de gestion et de management, afin

Plus en détail

5.1.1 La procédure pour la description d'une situation-problème

5.1.1 La procédure pour la description d'une situation-problème 5 LE CHOIX DES PARTIES DE COURS : UNE PROGRESSION DES APPRENTISSAGES Éléments du cinquième chapitre 5.1 La description de la situation-problème finale 5.1.1 La procédure pour la description d'une situation-problème

Plus en détail

Groupe de Recherche Hypermédia et proportionnalité

Groupe de Recherche Hypermédia et proportionnalité Groupe de Recherche Hypermédia et proportionnalité 3. Comment analyser les caractéristiques d une base de problèmes pour l'enseignement de la proportionnalité? Après avoir arrêté le thème et le niveau

Plus en détail

La lettre. Sommaire. édito. Contacts. Novembre 2014 Equipes éducatives. Le WO, un outil support pour l'orientation Le WO dans l'académie,

La lettre. Sommaire. édito. Contacts. Novembre 2014 Equipes éducatives. Le WO, un outil support pour l'orientation Le WO dans l'académie, Novembre 2014 Equipes éducatives La lettre édito Tout au long de cette année, votre lettre WO vous accompagnera dans vos usages liés au webclasseur orientation : l utilisation dans l académie, des témoignages,

Plus en détail

Plan de réussite 2013-2014 Villemaire(101)

Plan de réussite 2013-2014 Villemaire(101) Plan de réussite 2013-2014 Villemaire(101) I. LES OBJECTIFS VISÉS ET LES MOYENS MIS EN OEUVRE Objectif : Augmenter de 50%, d'ici juin 2016, les capacités attentionnelles face à une tâche des élèves 4-5

Plus en détail

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Référence : Circulaire n 2010-037 du 25 février 2010 relative au dispositif d'accueil, d'accompagnement et de formation des enseignants

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À L'ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES ET AU CLASSEMENT DES ÉLÈVES DU SECTEUR DES JEUNES (préscolaire primaire secondaire)

POLITIQUE RELATIVE À L'ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES ET AU CLASSEMENT DES ÉLÈVES DU SECTEUR DES JEUNES (préscolaire primaire secondaire) COMMISSION SCOLAIRE DE LA RÉGION-DE-SHERBROOKE Service des ressources pédagogiques POLITIQUE RELATIVE À L'ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES ET AU CLASSEMENT DES ÉLÈVES DU SECTEUR DES JEUNES (préscolaire primaire

Plus en détail

DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES Ecole Elémentaire des Cigales 06240 Beausoleil

DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES Ecole Elémentaire des Cigales 06240 Beausoleil DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES Ecole Elémentaire des Cigales 06240 Beausoleil Circonscription de Menton I. Eléments de diagnostic en lien avec le contexte de l école - Les résultats des élèves

Plus en détail

Séminaire inter-académique LYON (12-13 décembre 2007) Expérimentation en mathématiques, épreuve pratique de mathématiques : formation des élèves

Séminaire inter-académique LYON (12-13 décembre 2007) Expérimentation en mathématiques, épreuve pratique de mathématiques : formation des élèves Séminaire inter-académique LYON (12-13 décembre 2007) Expérimentation en mathématiques, épreuve pratique de mathématiques : formation des élèves (atelier animé par l académie de Besançon) Le fil conducteur

Plus en détail

1. Absence lors d une évaluation

1. Absence lors d une évaluation Pour des fins de lisibilité, le masculin neutre désigne les individus des deux sexes. Le Collège étant un lieu d apprentissage, l élève doit accomplir toutes les tâches requises et s abstenir de comportements

Plus en détail

Assises de l éducation prioritaire Collège BARBUSSE-VAULX EN VELIN Document 6 : Demi-journée de concertation, partie 2 : leviers d évolution proposés

Assises de l éducation prioritaire Collège BARBUSSE-VAULX EN VELIN Document 6 : Demi-journée de concertation, partie 2 : leviers d évolution proposés Assises de l éducation prioritaire Collège BARBUSSEVAULX EN VELIN Document 6 : Demijournée de concertation, partie 2 : leviers d évolution proposés Synthèse des échanges sur la mise en œuvre des leviers

Plus en détail

Évaluation au rendement: D'une culture d'évaluation à une culture d'appréciation

Évaluation au rendement: D'une culture d'évaluation à une culture d'appréciation 102-1406 Esther Blondin, Québec, G1Y 3S5 www.sane-solution.com 418-952-3243 Évaluation au rendement: D'une culture d'évaluation à une culture d'appréciation Lorsqu'on parle d'évaluation au rendement, voici

Plus en détail

ETUDICA Primaire Collège Lycée Supérieur Adultes

ETUDICA Primaire Collège Lycée Supérieur Adultes Primaire Collège Lycée Supérieur Adultes QUI SOMMES NOUS? Bénéficiant d une double expérience d enseignement, l équipe pédagogique d ETUDICA, composée d une responsable pédagogique, et de professeurs qualifiés,

Plus en détail

Questionnaire sur la Lettre TIC'Édu

Questionnaire sur la Lettre TIC'Édu Lettre TIC'Édu de mathématiques n 12 Mai 2011 Questionnaire sur la Lettre TIC'Édu Aidez-nous à améliorer votre Lettre disciplinaire! Répondre Zoom sur... "Math o' lycée" Un groupe de douze enseignants

Plus en détail

Charte Les projets pédagogiques / éducatifs au LEAP

Charte Les projets pédagogiques / éducatifs au LEAP Lycée d Enseignement Agricole Privé de St Maximin Chemin du Prugnon 83470 SAINT MAXIMIN Tel : 04 94 86 52 93 Fax : 04 94 59 78 91 E Mail : st-maximin@cneap.scolanet.org Fait à St Maximin, le 2 janvier

Plus en détail

ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015?

ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015? ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015? Introduction Tour de table rapide : Établissement, discipline et thème du projet envisagée

Plus en détail

Favoriser l intégration des Bac Pro en 1 ère année STS

Favoriser l intégration des Bac Pro en 1 ère année STS Lycée G. Colomb 70 Lure Accompagner les élèves en difficulté Favoriser l intégration des Bac Pro en 1 ère année STS Rapport final - Résumé du projet : Améliorer l intégration des étudiants issus de baccalauréat

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE

FORMATION PROFESSIONNELLE FORMATION PROFESSIONNELLE Politique de suivi et d'évaluation des apprentissages École des métiers de : Version du 24 mai 2011 Réseau des établissements scolaires de la formation professionnelle 1 TABLE

Plus en détail

Assises universitaires de français Moscou, 6 au 8 novembre 13 Université d Etat de la Région de Moscou. Introduction

Assises universitaires de français Moscou, 6 au 8 novembre 13 Université d Etat de la Région de Moscou. Introduction Assises universitaires de français Moscou, 6 au 8 novembre 13 Université d Etat de la Région de Moscou Atelier : Concevoir un programme de préparation à l'insertion universitaire, Alain Koenig, directeur

Plus en détail