COMPTE RENDU du BUREAU du mercredi 7 décembre 2011 à 19 h A la Communauté de Communes de BALBIGNY

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMPTE RENDU du BUREAU du mercredi 7 décembre 2011 à 19 h A la Communauté de Communes de BALBIGNY"

Transcription

1 COMPTE RENDU du BUREAU du mercredi 7 décembre 2011 à 19 h A la Communauté de Communes de BALBIGNY Présents : M. REGNY Jean-Marc M. SUZAN Georges M. PEPIN Daniel M. GEAY Marcel M. MONCELON Gérard M. GUILLERMET Jacques M. CAPITAN Marcel M. COASSY Bruno M. IACOVELLA Andréa M. CHEVRON Gilles M. CHABERT Bernard M. TISSOT Jean-Claude Mme CHAVEROT Véronique L ordre du jour : 1. Point de Vente collectif : intervention de madame VERPY de la Chambre d agriculture et de 2 agriculteurs partenaires Proposition convention partenariale. 2. Réforme territoriale : 3. Ateliers partagés : avancement du projet 4. Personnel : Appel à candidature déchetterie : avancement / planning Poste Yvette COLOMBAT : proposition convention avec le CDG42 5. RAM : Convention partenariale avec l ADMR pour la gestion du RAM Point sur les sites d accueil (suite au dernier comité de pilotage du RAM) 6. Questions diverses : convention CCBy / Collège pour participation piscine, planning réunions, 1- POINT DE VENTE COLLECTIF Le dossier a été rejeté car on ne peut pas financer un groupe de producteurs à hauteur de 80% et notamment du fait que la Communauté de Communes de Balbigny ne soit pas propriétaire au-delà des 7 ans. M. GEAY : Pourquoi ne pas répercuter le coût sur la location? De plus il reste le problème de l entretien du matériel. Mme CHAVEROT : Il faut mettre une clause pour que l entretien soit à la charge du locataire. 1

2 M. REGNY : Avoir un système de gérance libre, avec une location du local et du matériel. M. CHEVRON : Dans le cadre du bail, prévoir le changement du matériel, en cas de vétusté, à la charge des locataires, En, plus prévoir un contrat d entretien pour le matériel et prévoir les conditions pour le changement du matériel pour cas de vétusté. M. COASSY : Attention au point de vue juridique, du fait que M. PEPIN soit bénéficiaire de l opération et en même temps décideur. Ce projet est très bien pour les producteurs locaux, mais il nous engage financièrement. 2 REFORME TERRITORIALE Courrier de Saint-Just-la-Pendue M. REGNY donne lecture du courrier du Maire de Saint-Just-la-Pendue qui souhaite se rattacher à la Communautés de Communes de Balbigny. Tour de table avec avis de chaque Maire : M. CAPITAN est contre : Nous avons besoin de personne en plus, nous sommes bien tout seul. M. SUZAN : La COPLER vient de passer en CF unique. De ce fait, pendant 3 ans aucune commune ne peut y entrer ou en sortir. Ce courrier pose question sur la modification des périmètres des Communauté de Communes qui va courir jusqu en Nous nous positionnons sans savoir quels périmètres vont être proposés par le Préfet. Il ne se prononce pas sur la question. M. COASSY : La situation actuelle est incertaine, la sagesse voudrait que l on réserve notre réponse dans l attente du schéma intercommunal. Le Maire de St Just ne voulait pas que la COPLER reste seule. Si son désir est de venir sur Balbigny, il n est certainement pas d aller sur Feurs. Nous ne pouvons pas nous prononcer. M. GEAY : Nous ne pouvons pas apporter de réponse. La Maire de St Just sait-il que nous réfléchissons à aller vers Feurs? M. IACOVELLA : Cela est envisageable car deux de nos communes sont proches. M. GUILLERMET : Il n est pas favorable, car nous n avons pas le même bassin de vie (le Forez) et la réforme est basée sur un schéma orienté plutôt vers les bassins de vie. Mme CHAVEROT : Elle n a rien contre mais une décision est prématurée. M. MONCELON : il n a pas de refus systématique, il est pour une discussion, pour voir si c est possible et leur faire ensuite une réponse. M. PEPIN : il n est pas contre, mais la commune est un peu loin, il est possible de rééquilibrer les choses entre Roannais et Forez. 2

3 M. CHEVRON : Il n a pas d apriori, mais comment peut-on faire? Aujourd hui nous avons 2 cantons, si St Just la Pendue venait à la CCBy, nous serions 3 cantons. M. FABRE a un problème avec la COPLER depuis longtemps. M. CHABERT : Il est prématuré de donner une réponse. M. TISSOT : il est très étonné car le Maire de St Just n a évoqué cette demande lors de leur dernière rencontre. Si nous allons avec Feurs, nous serons en CFU et nous aurons la compétence voirie ; M. FABRE est plutôt contre car pour lui, la voirie est la variable d ajustement. Il est trop tôt pour donner un avis favorable, de plus sommes biens tout seul. M. COASSY : Du point de vue économique, nous ferions «une bonne affaire». Peut-être veut-il faire pression sur la COPLER? M. SUZAN : Pour qu une commune quitte une Communauté de Communes, il faut faire une procédure : saisir le Préfet qui ensuite saisit la CDCI restreinte. C est une procédure longue. M. REGNY : Une décision est prématurée. Monsieur REGNY, au vu des avis de chacun propose de rencontrer les élus de St Just la Pendue pour qu ils viennent nous exposer leur demande afin de pouvoir trancher ensuite en CCBy. Courrier de la Communauté de Communes des Collines du Matin La Communauté de Communes des Collines du Matin a envoyé un courrier au Préfet annonçant leur refus de fusionner avec les Communautés de Communes de Feurs et de Balbigny. Madame La Préfète en a pris acte. Courrier de Sainte-Colombe-Sur-Gand Suite au dernier Bureau, M. IACOVELLA, donne des explications sur le courrier adressé en septembre. Depuis, il a fait délibéré son Conseil Municipal qui est maintenant pour une fusion avec la Communauté de Communes de Feurs en Forez. Il reprend les termes de la lettre adressée précédemment. En juin/juillet, deux débats ont été organisés au sein du Conseil Municipal au sujet de la réforme et cette hypothèse avait alors été évoquée, avec un énoncé des garanties citées dans la délibération. En juillet, quand le Conseil a délibéré, M. IACOVELLA a fait voté sur la proposition du Préfet pour ou contre le schéma (comme en Communauté de Communes de Balbigny). Il n a pas pensé qu il pouvait prendre une autre position. Lorsqu il a posé la question de mettre à l abri les petites Communes, le débat était différent. A l issue du vote du mois d Août, la situation en Communauté de Communes n était pas nette (partage des positions) Il a alors pris position pour chercher une solution avec la Communauté de Feurs afin d ouvrir la discussion. Il a alors demandé au Conseil Municipal de délibérer à nouveau dans les termes débattus préalablement en été. La Préfète a eu cette délibération dès le lundi suivant la délibération. Il est nécessaire de tout tenter et d explorer tous les scénarios possibles. 3

4 M. COASSY est très étonné qu il ait mal expliqué à son Conseil, alors qu au cours des débats organisés à l échelle de la CCBy, les arguments pour sauvegarder les petites Communes Rurales étaient de garder la CCBy telle quelle. La délibération est légale mais arrive après la date limite pour être prise en compte. Il souligne que M. IACOVELLA a la chance de pouvoir faire changer l avis de son Conseil à son gré. M. IACOVELLA : La délibération est légale C est la Préfète qui tranchera. M. COASSY : Lors du prochain Bureau, il fera de même et apportera la délibération du Conseil de Sainte- Agathe. M. REGNY : Il demande à rencontrer la Communauté de Communes de Feurs en Forez. M. CAPITAN : Il va également voir pour réunir à nouveau le Conseil de Pinay Il souligne qu il devait y avoir urgence pour réunir le Conseil un dimanche. Mme CHAVEROT : Il est important que nous rencontrions la Communauté de Communes de Feurs en Forez. M. REGNY propose, suite aux trois éléments nouveaux (Courrier de St-Just, délibération de Ste- Colombe, et positionnement de la CC des Collines du Matin) de voter afin de prévoir un débat entre les deux Communautés de Communes de Balbigny et de Feurs en Forez. M. COASSY ne veut pas se prononcer car il attend la décision de la CDCI. Il pense que la Commission va nous imposer la fusion avec la Communauté de Communes de Feurs en Forez. M. CHEVRON : rappelle que nous avons bien rencontré la COPLER. M. TISSOT : Oui, mais c était suite à leur demande. Nous n avons pas eu de demande de Feurs en Forez M. SUZAN est pour l instant fortement opposé à une rencontre. Nous pouvons effectivement bien les rencontrer, mais pourquoi cela n a pas été fait avant? Feurs n a jamais manifesté le besoin de nous rencontrer. Il y a une manipulation politique de le faire huit jours avant la rencontre de la CDCI. Nous avons eu des mois pour rencontrer Feurs, pour l instant nous sommes fusionnés avec Feurs, pas d intérêt de les rencontrer. Si une fusion est proposée, nous pourrons alors envisager de les rencontrer. Lorsque le schéma sera adopté, nous verrons pour aller plus loin. La CDCI a voté et adopté le retrait de la Communauté de Communes des Collines du Matin du schéma de fusion de nos 3 communautés. Il reste donc la fusion entre Balbigny et Feurs. M. TISSOT souhaite faire une remarque sur la réunion de la CDCI. Le public a été étonné que le rapporteur lise le courrier de notre Président. C est le seul qui a été lu sur le nombre de courriers reçus. Ce courrier était soutenu par M. TAITE, qui est intervenu pour le compte de M. REGNY, il était le porte-parole de ce courrier. C est un état de fait, pourquoi écrire à la CDCI alors que M. SUZAN est notre représentant et pourquoi M. TAITE en a été le porte parole? Ca va trop loin. On s assied sur la décision du Conseil. M. REGNY dit ne pas avoir très confiance à M. SUZAN. 4

5 Mme CHAVEROT : Nous avons débattu en Bureau de la Réforme. Nous avons dit qu on devait prendre du temps, que la gouvernance devait reporter la décision en M. COASSY : Nous n avons pas débattu pour faire un courrier à la CDCI. M. TISSOT : Personne n a rien compris en CDCI. Nous sommes obligés d expliquer qu il a y une manipulation politique. M. COASSY : Avec ces procédés, nous ne défendons pas l intérêt général, mais seulement un intérêt particulier et des intérêts politiques. M. SUZAN revient sur le déroulement de la réunion de la CDCI du 28 novembre En Bureau, il avait expliqué la position qu il aurait en CDCI ; il s appuie sur le texte juridique. Il rappelle qu il a été élu par le collège des Maires, et qu en tant que membre de la CDCI, il avait à prendre une position en CDCI. La CCBy dans son ensemble, s est prononcée contre le SDCI, il en a fait de même en CDCI, comme il avait dit lors du Bureau. Il est désolé, car il a toujours dit qu il respecterait la décision de l ensemble des élus de la CCBy. 1) Pour respecter ce qu il a dit et dans le respect de la CCBy, tout en prenant compte des avis des Communes et de la CCBy. Il a rencontré le Sous-Préfet qui lui a confirmé que la seule solution pour refuser le schéma proposé était de présenter un amendement. Dans le respect la procédure prévue par le Préfet. Les éléments ont donc été enregistrés par le Préfet : Avis favorables : 6 Avis défavorables : 8 Ces avis ont été pris en compte. Pour se prononcer contre le schéma, c était possible uniquement par amendement. Le schéma sur lequel nous avons débattu le 28/11/2011 était le schéma proposé par le Préfet, M. SOUBELET. Il fallait un amendement pour s y opposer et valider ainsi notre choix d être contre le schéma. 2) En Bureau Communautaire du 5/05/2011, nous nous sommes prononcés sur le schéma avec tour de table. Si nous devons fusionner et avec qui? Si nous ne sommes pas obligés de fusionner, nous pouvons rester seuls à court et à moyen termes (confère le compte rendu). La volonté exprimée par les Maires était, en majorité, de vouloir rester seul. 3) Concernant le courrier de M. REGNY à la CDCI, nous n étions pas informés. L information a été diffusée par mail à 10h30 alors que la CDCI avait lieu à 12h. Il avait été dit, en Communauté de Communes, quelle serait la position soutenue en CDCI. Par ailleurs, il faut s assurer du destinataire du courrier, en effet, M. BARNIER n est pas Président mais rapporteur de la CDCI. Le courrier a été rédigé au nom de la CCBy alors que le Président n avait pas été autorisé à la faire. Il n a pas été écrit en qualité de Président. Pour toute intervention en CDCI, il fallait procéder de la même manière que la Communauté de Communes des Collines du Matin ; celle-ci a déposé un amendement. Cela n a pas posé de problème et n a soulevé aucune question. M. SUZAN rappelle qu il avait fait un amendement pour la CCBy, il respectait nos avis. En CDCI, quand il a été mis à débat, les collègues ne comprenaient plus rien. 5

6 M. TISSOT : Même en suspension de séance, M. GIRIN et plusieurs personnes lui ont demandé s il était au courant de ce courrier. M. REGNY : Après la nouvelle position de Ste-Colombe, il fallait demander du temps de réflexion supplémentaire M. SUZAN : Rappelle que la Préfète a une procédure à suivre, imposée par la loi ; elle doit fournir un schéma avant le 31/12/2011. Le vote relatif à cet amendement, lors de la dernière CDCI a été le suivant : 18 «pour» 20 abstentions 3 «contre» dont M. TAITE et M. BARNIER Tout le monde n étant pas informé du courrier que M. REGNY a envoyé, M SUZAN en donne donc lecture. Sur la forme, il rappelle qu il n est pas le représentant de la CCBy mais des Communes de Montagne. Il ne siège pas au titre de la CCBy. Il n a donc pas présenté un amendement au nom de la CCBy mais il s est prononcé concernant la CCBy. Il n a pas à être délégué par la CCBy, il décide seul en CDCI en prenant compte le schéma dans sa globalité. Pourquoi? Parce que plusieurs amendements sont proposés. En qualité de membre de la CDCI, nous devons réfléchir sur la cohérence de l ensemble du schéma. Nous n avons pas à en référer à quiconque. Quant à espérer une démission de ma part, il n en est pas question! Il réaffirme qu il ne comprend pas cette situation de manipulation politique et pourquoi nous ne pouvons pas rester une Communauté seule. Il faut prendre du temps. On veut nous marier avec Feurs en Forez mais nous ne nous sommes jamais rencontrés dans le cadre de ce projet de schéma. Avec un amendement, il était possible de rester seuls dans l immédiat. Ce qui ne nous empêchera pas, quand les choses seront plus claires et notamment sur la ZAIN de projeter de fusionner. La loi prévoit les fusions, en dehors des projets des schémas. M. CHEVRON : M. SUZAN n a pas été mandaté par la CCBy, pourquoi déposer un amendement pour la CCBy? M. SUZAN : Tout n est pas complètement acté à ce jour puisque le schéma n est pas encore voté en CDCI. Le schéma ne sera effectif que le soir du 14/12/2011à la majorité simple. En dehors de notre guerre, comme ailleurs, rien ne dit que ça ne sera pas voté. M. REGNY : Suite à l intervention de M. IACOVELLA, il était important de faire ce courrier à la CDCI. Il ne fallait pas se presser et demander du temps. M. SUZAN : nous ne pouvons pas demander du temps car la loi demande au Préfet de valider le schéma avant le 31/12/2011. La seule manière de prendre du temps, c est de voter un amendement pour rester seuls et prendre ensuite le temps de réfléchir. La CCBy s est exprimée sur le schéma de même que les Communes, ces avis pèsent sur la CDCI, les revirements de position ne seront pas pris en compte, il y a des dates butoir. Ensuite, après la promulgation du schéma, les collectivités se prononceront à nouveau sur le schéma, jusqu en juin 2013 (celles concernées par les modifications de périmètres) Le résultat du courrier du Président : nous serons fusionnés dans le schéma et nous n aurons plus de temps pour réfléchir. M. TISSOT demande à M. REGNY s il était au courant des résultats de la CDCI. 6

7 M. REGNY : Oui, par la Préfète M. TISSOT : Affirme que ce n est pas la vérité. M. COASSY : Et si il n y avait pas eu d amendement? Il rappelle que nous avons reçu des mails intéressants dans la semaine. Notamment les réflexions économiques. La situation est très saine à la CCBy. Depuis le début, à la création de la CCBy, il avait été dit que la CCBy était là pour aider les Communes. C est le cas aujourd hui car la situation est bonne en CCBy. Qu en sera-t-il si nous fusionnons avec la CCFF? Il faut également se poser la question de l arrivée de l A89, avec l aire de services sur Néronde. Nous somme contents d avoir la TP, mais la Commune de Néronde n a jamais été enclin à partager les recettes. Avec la CCFF, il faudra partager plus largement. M. MONCELON : N a jamais rien dit de tel. Il est favorable au partage, à condition que les autres partagent également et avec une clef de répartition. Il ne serait pas aussi péremptoire que M. COASSY. M. SUZAN : Ce sera différent lorsque nous serons avec la CCFF où nous serons en CFU. M. COASSY : En parlant d entreprise, il a été surpris d apprendre qu une entreprise allait s installer sur la ZAIN de Balbigny mais l information était fausse puisqu elle s installe sur la ZA de Balbigny. Cela pose la question sur le développement économique, voir si nous ne devons pas y réfléchir à l échelle intercommunale. M. TISSOT : reproche à M. REGNY son attitude. En Communauté de Communes, le projet de SOPRANO n a jamais été évoqué. Le site choisi est un pré à vaches, il n a pas plus d aménagements que sur la ZAIN. Nous aurions pu en discuter. M. REGNY : Affirme que cela n est pas vrai, les accès et réseaux existent. Mme CHAVEROT : Rappelle que le projet était confidentiel. M. TISSOT : n y croit pas, surtout avec la communication, par internet notamment. Mme CHAVEROT : La Commune de Balbigny a connu des déboires avec les entreprises SAMRO et LACTALIS. Pourquoi aurait-elle refusée l arrivée de 160 emplois? C est de la jalousie! M. TISSOT : Non, il est question de gouvernance, d éthique. Il demande uniquement à être tenu informé des projets. M. REGNY : SOPRANO n est jamais venu en CCBy, il ne nous a pas sollicités. M. SUZAN : L erreur profonde est que le Président de la CCBy soit le Maire de la Commune la plus importante car il peut y avoir des glissements. Cela rappelle le cas du projet de NETTO qui va à l encontre du petit commerce et qui a été acté contre l avis de beaucoup. Nous sommes pourtant dans une Communauté de Communes, ce qui montre vôtre égoïsme. M. COASSY : Bravo pour la cohérence entre la commune de Balbigny et la CCBy! Le règlement de la ZA interdit les commerces, alors qu il va s en construire juste en face. 7

8 M. JAUBERT a proposé du terrain, celui de SOPRANO nous n en avons jamais parlé, alors que je l ai envoyé vers vous. M. CHEVRON : C est facile de faire des reproches. M. TISSOT : St Marcel à 10 ha dans le PLU dédiés à l économie, mais il envoie toutes les entreprises qu il a en contact à la CCBy. M. PEPIN : En parlant d entreprises, il voit M. TAITE pour parler «économie». C est embêtant lorsque les entreprises jouent au milieu, elles font très bien leur boulot. Au niveau économique, il faut que la réponse soit communautaire. Pour éviter les concurrences entre territoires. M. GUILLERMET : La CCBy n est riche que depuis un an, auparavant la politique conjoncturelle était d éviter de trop partager avec les autres et de faire des investissements. M. COASSY : Il faut prendre du temps. La seule manière de le faire, c est de ne pas faire voter le schéma tout de suite. M. TISSOT : Demande si nous avons le résultat sur l étude de l eau? M. REGNY : Nous aurons bientôt le résultat du rapport final. Il apparaît que 30 Km de canalisations sont à renforcer. M. TISSOT : Les services de l Etat sont très reversés sur le développement économique dans notre région, c est le cas également du CG42. M. REGNY : La Commune de Balbigny a perdu l entreprise LACTALIS, elle consommait 400m3/jour, aujourd hui ses mètres cubes sont disponibles. M. GUILLERMET : demande à faire le point sur l avancement du SCOT? M. PEPIN : Le SCOT est en place, il se positionne dores et déjà sur les PLU. Un choix doit être fait, dans les semaines qui viennent sur le fait de missionner un bureau d études ou une Agence d Urbanisme. M. SUZAN : Le SCOT organise le territoire, au-dessus il y a des DTA (Directive Territoriales d Aménagement). Nous ne gagnons pas à ne pas avoir de SCOT. M. GUILLERMET : Voudrait revenir à des sujets plus terre à terre. Nous sommes en phase d élaboration du budget Nous avons une marge de manœuvre sur la manière de partager l excédent. Comment actionner le volet économique, M. PEPIN a relancé le débat. Constituons-nous une enveloppe pour l économie et le reste en enveloppe pour les autres projets? M. COASSY : Personne n est contre une enveloppe à partager. Mais comment partageons-nous et comment répartir l enveloppe? M. PEPIN : Du fait du taux que nous avions proposé, si nous mettons d aide intercommunale, il reste encore une enveloppe importante à autofinancer par la Commune. 8

9 M. MONCELON : est d accord pour le principe, mais pourquoi fermer aux communes n ayant pas de développement économique. Peut-être ont-elles d autres projets. Il n y a pas d esprit solidaire si nous ne finançons que les communes ayant du développement économique. M. SUZAN : Sur la répartition de l économie, il rappelle le projet des ateliers partagés sur la Commune de Bussières. M. CHABERT : Le temps est venu que chacun d entre nous fasse des propositions par écrit. M. MONCELON : Nous évoquons ce sujet, mais ce n est pas à l ordre du jour. M. TISSOT : Sur la Commune de Saint Marcel, nous avons le projet de refonte du bar, mais ce n est pas vraiment de l économie. M. REGNY : Certaines communes ont peu d habitants mais veulent garder des artisans. C est un devoir d aider ces Communes. Il est proposé de faire deux enveloppes : - une comme celle de l année dernière - l autre pour l économie sur deux à trois projets 3 - PERSONNEL a) POSTE de Mme Yvette VENET : Appel à candidature M. TISSOT avait décidé de participer au comité de recrutement mais il se voit obligé de refuser car, cette semaine, quelqu un lui a rapporté que M. REGNY a affirmé que M. TIISOT avait décidé de ne pas recruter Mme BOUDEHEN, ce qui est tout à fait faux (il rappelle également le déroulement du recrutement de Marie-Laure). M. REGNY : Affirme qu il n a jamais vu Mme BOUDEHEN à ce propos. M. TISSOT tient à éclaircir cette histoire avant de confirmer sa participation au jury de recrutement. Mme CHAVEROT : rappelle que nous devons prévoir le recrutement rapidement, elle propose de faire les entretiens le 21 décembre 2011 en journée. M. TISSOT : confirmera sa participation. b) POSTE de Mme Yvette COLOMBAT : Fin de contrat au 31/12/2011 M. COASSY : Signale que faire un CDD de un an, ce n est pas confortable pour la personne. Mme CHAVEROT : rappelle le sujet a été abordé en Bureau. 9

10 M. TISSOT : demande quels arguments nous avons pour ne pas titulariser le poste? M. PEPIN : Avec la restructuration territoriale nous ne savons pas où nous allons. M. SUZAN : Confirme que nous sommes dans l incertitude jusqu en Cela n empêche pas de recruter ou de titulariser même s il y la réforme territoriale, c est le cas dans d autres collectivités. Une fidélisation de ce poste paraît nécessaire. Si nous fusionnons, cela laisse supposer que ce poste peut être occupé par une autre personne. M. REGNY : Avec un CDD, Mme COLOMBAT ne perd rien. M. SUZAN : Si ce n est que la situation est précaire, dans un ou deux ans nous ne savons pas quelle sera la situation. Mme CHAVEROT : Si nous recrutons pendant 2 ans en CDD, cela ne change rien. M. SUZAN : Si, en termes de statut. Mme CHAVEROT : n a rien contre une titularisation. M. CHEVRON : rappelle que nous nous sommes déjà positionnés lors du dernier Bureau. Mme CHAVEROT : Rajoute qu aujourd hui, on nous demande des économies dans les collectivités M. TISSOT : Si nous passons par le CDG 42, cela donne une souplesse. Mme CHAVEROT : C est un poste de plus pour la Communauté de Communes. M. TISSOT : Début 2012, à la Communauté de Communes de Feurs en Forez, il y aura 12 postes de plus, donc une augmentation de la masse salariale. M. PEPIN : Oui, car il y a transfert de compétence. M. COASSY : Le poste existe, il y a un besoin, alors pourquoi combinons-nous avec le CDG42. M. SUZAN : Quel est le coût de la convention proposée par le CDG42? Mme CHAVEROT : 10% pour la gestion des frais. M. CHABERT : Quel argument a-t-on pour passer par le CDG 42? Est-ce la crainte de l avenir? Car même si la CCBy est rattachée à la CCFF, nous n aurons pas à porter cette décision comme un boulet. M. COASSY : Si Mme COLOMBAT est titularisée au bout du stage, elle pourra postuler ailleurs, la mobilité est possible. M. REGNY : Nous n avons aucun souci avec cette personne, c est une personne de qualité. M. CHABERT : Se demande où est le risque? 10

11 M. GEAY : Elle hésitera peut-être en cas de fusion kilométrage supérieur. Les membres du Bureau procèdent au vote 8 voix pour la titularisation de Mme Colombat en poste d adjointe administrative 5 voix contre. 4 RELAIS ASSISTANTE MATERNELLE Les animatrices du RAM proposent de venir dans les communes une fois par mois (au lieu de tous les 15 jours prévus au départ). M. CAPITAN : Sur la commune de Pinay, un local est disponible (local des anciens) mais il faudrait le nettoyer et le ranger. Pour la commune, il faut tenir compte du coût engendré par le ménage (environ 2 heures pour une salle). M. GUILLERMET : Délégation du service publique : nous n avons pas procédé à une mise en concurrence. La convention pourrait être cassée si un autre prestataire pouvait postuler. Il faut une refonte de la convention pour prévoir une mise en concurrence. 5 ECONOMIE a) ATELIERS PARTAGES : Nous avons un petit souci avec l évaluation des Domaines : La valeur 2011 a été calculée sans tenir compte des protocoles d accord signés en avec les entreprises locataires mais les services des Domaines ont donné leur accord, nous pouvons donc poursuivre la vente du bâtiment A ce jour, les 3 ateliers sont en cours de vente (compromis signés, reste les ventes à signer, entre fin décembre et début janvier). b) VENTE DES TERRAINS : ZA Bois Vert I: Demandes de terrain o M. SEIGNOUR, PDG de la société ESPACE / DUARIG, veut acheter m² de terrain situé derrière leur bâtiment sur la ZA de Bois Vert. o M. TORRES de l entreprise DEYME, voudrait acheter la partie située vers les COUVREURS DU FOREZ. ZA Bois Vert II : Des compromis et une nouvelle promesse de vente ont été signés : o Lot n 1 : promesse de vente à M. SEON (électricit é), o Lot n 3 : Permis de construire obtenu, M. BABE (a telier de carrosserie), o Lot n 4 : M. FONTON, promesse de vente signée ma is il a des problèmes de santé et ne sait pas s il pourra donner suite. M. COASSY, fait part d une réflexion, au sujet des ateliers partagés, nous avons signé une promesse de vente avec M. PELLIER, conseiller communautaire pour l acquisition du local dont il était locataire. Il alerte les membres du bureau sur le risque juridique. c) PROJET DE CONSTRUCTION DE NOUVEAUX ATELIERS : 11

12 Les Cabinets d architecture qui ont souhaité répondre à l appel d offre lancé pour le projet de construction d ateliers partagés, ont soulevé le fait qu une demande d esquisse est payante. Juridiquement les cabinets peuvent demander un pourcentage du coût des travaux. Il est proposé, comme conseillé par l ordre des architectes, de relancer une consultation en 2 parties : o Partie concours, avec une 1 ère sélection des architectes o Partie offres avec envoi des dossiers uniquement aux structures sélectionnées lors de la 1 ère phase. Les membres du Bureau sont favorables à cette nouvelle procédure qui sera lancée au 1 er trimestre QUESTIONS DIVERSES VŒUX 2012 : Les vœux de la CCBy auront lieu le vendredi 13/01/2012 à 19h00 à la salle du Foyer. Sont invités les Conseillers Communautaires, les secrétaires de Mairie et le personnel la de la CCBy. PLANNING CONSEIL et BUREAUX BUREAU jeudi 12 janvier 2012 à 19h00 mercredi 08 février 2012 à 19h00 jeudi 15 mars 2012 à 19h00 CONSEIL COMMUNAUTAIRE mercredi 28 mars 2012 à 20h00 L ordre du jour étant épuisé et les élus n ayant plus aucune question, la séance est levée à 22h30. 12

16 décembre 2014. cours. communication, vœux, ) 1. Contrat enfance jeunesse 2014-2017 2. Programme habitat (PIG) 3. Economie location à First Loisirs

16 décembre 2014. cours. communication, vœux, ) 1. Contrat enfance jeunesse 2014-2017 2. Programme habitat (PIG) 3. Economie location à First Loisirs 16 décembre 2014 1. Contrat enfance jeunesse 2014-2017 2. Programme habitat (PIG) 3. Economie location à First Loisirs 4. Environnement : point sur la RI 5. Budget : DM et non valeurs 6. Personnel : point

Plus en détail

REUNION de BUREAU COMMUNAUTE DE COMMUNES DE BALBIGNY 29 avril 2009

REUNION de BUREAU COMMUNAUTE DE COMMUNES DE BALBIGNY 29 avril 2009 REUNION de BUREAU COMMUNAUTE DE COMMUNES DE BALBIGNY 29 avril 2009 Etaient présents : Mmes DOSSON et CHAVEROT Et MM REGNY, SUZAN, PEPIN, MONCELON, GUILLERMET, COASSY, CHEVRON, CHABERT, TISSOT. Excusés

Plus en détail

COMMUNE DE ROQUES-SUR-GARONNE PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL

COMMUNE DE ROQUES-SUR-GARONNE PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL Haute-Garonne Arrondissement de MURET REPUBLIQUE FRANCAISE LIBERTE - EGALITE - FRATERNITE COMMUNE DE ROQUES-SUR-GARONNE PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU JEUDI 22 MAI 2014 A 19 HEURES

Plus en détail

Réunion tenue en séance publique sous la présidence de M. DESHAYES Jean-Pierre, Maire.

Réunion tenue en séance publique sous la présidence de M. DESHAYES Jean-Pierre, Maire. Le lundi 28 octobre 2013 à 20h00, réunion du Conseil Municipal suivant convocation du 18 octobre 2013 remise ou envoyée aux conseillers municipaux et affichée ce même jour en mairie. Ordre du jour : -

Plus en détail

Michel Magras. compte-rendu PROJET DE LOI RELATIF À LA MODERNISATION DU DROIT DE L OUTRE-MER

Michel Magras. compte-rendu PROJET DE LOI RELATIF À LA MODERNISATION DU DROIT DE L OUTRE-MER Michel Magras Sénateur de Saint-Barthélemy Président de la Délégation sénatoriale à l outre-mer compte-rendu (suite) Séance du vendredi 26 juin 2015 PROJET DE LOI RELATIF À LA MODERNISATION DU DROIT DE

Plus en détail

PROCES VERBAL CONSEIL MUNICIPAL DU 3 FEVRIER 2006. Le Maire constate le quorum et propose une secrétaire de séance : Mme MARCHAND

PROCES VERBAL CONSEIL MUNICIPAL DU 3 FEVRIER 2006. Le Maire constate le quorum et propose une secrétaire de séance : Mme MARCHAND PROCES VERBAL CONSEIL MUNICIPAL DU 3 FEVRIER 2006 L an deux mille six, le trois février à vingt heures et trente minutes, le Conseil Municipal légalement convoqué, s est réuni à la Mairie en séance publique

Plus en détail

SÉANCE DU 27 FEVRIER 2015

SÉANCE DU 27 FEVRIER 2015 Convocation du 13 février 2015 SÉANCE DU 27 FEVRIER 2015 Logement communal n 2 : Le Conseil Municipal prend connaissance du courrier de Mr Rémi CRESPIN concernant son souhait d accéder à partir du 02 janvier

Plus en détail

Avenir de la Fonction publique «parcours professionnels, carrières, rémunérations»

Avenir de la Fonction publique «parcours professionnels, carrières, rémunérations» Avenir de la Fonction publique «parcours professionnels, carrières, rémunérations» Point d étape de la négociation PPCR 10 Mars 2015 Discours d ouverture de Marylise LEBRANCHU Mesdames et Messieurs, Nous

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COMMUNE D'ALET LES BAINS (AUDE) COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 6 NOVEMBRE 2013

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COMMUNE D'ALET LES BAINS (AUDE) COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 6 NOVEMBRE 2013 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COMMUNE D'ALET LES BAINS (AUDE) COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 6 NOVEMBRE 2013 Date de convocation : 31 octobre 2013 Le six novembre deux mille treize à vingt et une

Plus en détail

Commune de Chens sur Léman Haute Savoie

Commune de Chens sur Léman Haute Savoie Commune de Chens sur Léman Haute Savoie EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Conseillers en exercice : 19 Conseillers présents : 17 Conseillers votants : 18 Dont un pouvoir Date de

Plus en détail

Etaient présents : Ont donné pouvoir :

Etaient présents : Ont donné pouvoir : Etaient présents : Mme BELLOCQ Chantal BERGES Isabelle - CAMPOS Anne-Marie CANDAU Valérie - CLAVIER Hélène- MOURTEROT Josiane MM AUSSANT Claude - CARRIORBE Arnaud - CASAUBON Jean-Paul - COUROUAU Francis

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL du 16 Février 2011. COMPTE-RENDU (art. L.2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales)

CONSEIL MUNICIPAL du 16 Février 2011. COMPTE-RENDU (art. L.2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales) DEPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHÔNE Rognes, le 18 février 2011 COMMUNE DE ROGNES CONSEIL MUNICIPAL du 16 Février 2011 COMPTE-RENDU (art. L.2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales) Etaient

Plus en détail

MME LE MAIRE : Madame OUFKIR. MME OUFKIR :

MME LE MAIRE : Madame OUFKIR. MME OUFKIR : Préambule du rapport n 12 Madame OUFKIR. MME OUFKIR : Ce rapport vous propose d autoriser la signature d une convention de groupement de commandes entre CHAMBERY METROPOLE et la Ville de CHAMBERY afin

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 13 NOVEMBRE 2012

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 13 NOVEMBRE 2012 Département de l Isère Arrondissement de la Tour du Pin Canton de Morestel Commune de PASSINS EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 13 NOVEMBRE 2012 Le treize novembre deux

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du 09 septembre 2010

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du 09 septembre 2010 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du 09 septembre 2010 Présents : Monsieur MICHOUX Eric, Maire, Mesdames BENEDET Ghislaine, BONNOT Anne-Marie, JOBERT Bernadette, SCHNEIDER Annie, Messieurs

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE Vendredi 19 septembre 2008

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE Vendredi 19 septembre 2008 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE Vendredi 19 septembre 2008 PRESENTS : M. X. MADELAINE, Maire ; L.PARDOEN, E.DELAUNAY, R.FOLTETE, C.POUPIN, B.LEDRU, N.DUPUIS, P.GOUPIL, C.LECHARPENTIER, B.NUYTEN

Plus en détail

Commune de SENAN Séance du 8 septembre 2014. Séance du lundi 8 septembre 2014. A 20 h 30, Monsieur Gérard CHAT, Maire, déclare la séance ouverte.

Commune de SENAN Séance du 8 septembre 2014. Séance du lundi 8 septembre 2014. A 20 h 30, Monsieur Gérard CHAT, Maire, déclare la séance ouverte. Séance du lundi 8 septembre 2014 Convocation du Conseil Municipal le 2 septembre 2014 (affichage ce même jour), à effet de délibérer sur l'ordre du jour suivant : - Redevances d occupation du domaine public

Plus en détail

SEANCE du 31 JANVIER 2014. Le compte rendu de la précédente séance est lu et adopté à l unanimité.

SEANCE du 31 JANVIER 2014. Le compte rendu de la précédente séance est lu et adopté à l unanimité. SEANCE du 31 JANVIER 2014 Nombre de membres : en exercice : 11 L an deux mille quatorze, présents : 10 le 31 janvier à 20 heures 30, votants : 10 le conseil municipal de la commune de LOUPIAC, dûment convoqué,

Plus en détail

EXTRAIT DU COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 6 FEVRIER 2015

EXTRAIT DU COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 6 FEVRIER 2015 EXTRAIT DU COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 6 FEVRIER 2015 Le compte-rendu de la réunion précédente est lu et approuvé. Désignation des délégués à Evolis 23 Le Maire rappelle au Conseil Municipal que

Plus en détail

Pour la Commune de FAVIERES, Monsieur Morad FENNAS, Madame Josette LAUTIER, Monsieur Jean Claude MARTINEZ, Monsieur Philippe MURO.

Pour la Commune de FAVIERES, Monsieur Morad FENNAS, Madame Josette LAUTIER, Monsieur Jean Claude MARTINEZ, Monsieur Philippe MURO. L an deux mille neuf, le 6 Juillet à vingt et une heures, les Délégués des cinq communes, composant la Communauté de Communes de la Brie Boisée, légalement convoqués, se sont réunis à la Mairie de Pontcarré,

Plus en détail

COMPTE-RENDU SOMMAIRE DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 AVRIL 2014

COMPTE-RENDU SOMMAIRE DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 AVRIL 2014 1 VILLE DE SAINTE FOY-LÈS-LYON ---------- Secrétariat Général ---------- BI/NC COMPTE-RENDU SOMMAIRE DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 AVRIL 2014 Le conseil municipal, sous la présidence du Maire,

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE MOUAZE. Le 10 AVRIL 2014

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE MOUAZE. Le 10 AVRIL 2014 Nombre de membres En exercice : 15 Présents : 13 Votants : 14 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE MOUAZE Le 10 AVRIL 2014 L an deux mil quatorze, le dix Avril à vingt heures trente, les membres

Plus en détail

Point sur la démarche de renouvellement de projet du Centre Social et Culturel "La Colline"

Point sur la démarche de renouvellement de projet du Centre Social et Culturel La Colline Compte-rendu du CONSEIL d ADMINISTRATION du Mardi 31 mars 2015 Présents : Excusés : Absents : Mesdames BEAUDENON, BEAUFORT-LANCELIN, COIFFIER, CUBERA, FRAIGNEAU, GAILLARD, HATTRAIT, OUDIN, PREVOT, ZAYANI

Plus en détail

Aucune observation n est formulée et le procès-verbal de la séance du 10 février 2015 est approuvé à l unanimité.

Aucune observation n est formulée et le procès-verbal de la séance du 10 février 2015 est approuvé à l unanimité. Jean Hugues PEYRE à Présents :, Maire, Delphine GREGORI, Véronique SCHUBNEL,,Jonathan Madame le Maire souhaite la bienvenue, remercie tous les membres de leur présence ainsi que les personnes de l assistance,

Plus en détail

COMPTE - RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 MARS 2012

COMPTE - RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 MARS 2012 COMPTE - RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 MARS 2012 Etaient présents : Mrs BLEVIN Pierre ; BONNET Claude ; GODERE Yannick ; MOUE Philippe ; MORICEAU Bertrand ; QUELVEN Jacques ; SEITZ Alfred ; SUISSE Michel

Plus en détail

COMMUNE de CORMERAY (Commune de l Agglomération Blaisoise) Compte-rendu du Conseil Municipal du 12 Juillet 2012

COMMUNE de CORMERAY (Commune de l Agglomération Blaisoise) Compte-rendu du Conseil Municipal du 12 Juillet 2012 COMMUNE de CORMERAY (Commune de l Agglomération Blaisoise) Compte-rendu du Conseil Municipal du 12 Juillet 2012 L an deux mille Douze, le douze du mois de juillet à 19 heures 30 minutes, le Conseil Municipal

Plus en détail

TRANSFERTS DE CHARGES DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LIMOURS

TRANSFERTS DE CHARGES DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LIMOURS REPUBLIQUE FRANÇAISE Mairie de Fontenay les Briis SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 04 OCTOBRE 2002 L'an deux mil deux, le dix octobre à 20H30. Le Conseil municipal légalement convoqué, s'est réuni en séance

Plus en détail

COMMUNE DE BIENVILLERS AU BOIS. COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du jeudi 22 janvier 2015

COMMUNE DE BIENVILLERS AU BOIS. COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du jeudi 22 janvier 2015 DEPARTEMENT DU PAS DE CALAIS ARRONDISSEMENT D ARRAS CANTON DE PAS EN ARTOIS COMMUNE DE BIENVILLERS AU BOIS COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du jeudi 22 janvier 2015 L an deux mille cinq,

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE 1 SOMMAIRE Titre I Organisation et déroulement des séances du Conseil Communautaire P.3 A- Organisation des séances B- Déroulement des séances Titre II Police

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 JUILLET 2011

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 JUILLET 2011 Tél : 05 49 59 40 44 Fax : 05 49 58 13 68 COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 JUILLET 2011 Le maire certifie avoir convoqué en session extraordinaire le 5 juillet 2011 les membres du conseil

Plus en détail

Mairie de Valsonne. Compte rendu de la réunion du Conseil Municipal du 9 novembre 2012

Mairie de Valsonne. Compte rendu de la réunion du Conseil Municipal du 9 novembre 2012 Mairie de Valsonne Compte rendu de la réunion du Conseil Municipal du 9 novembre 2012 Par convocation en date du 5 novembre 2012, le Conseil Municipal de Valsonne s est réuni le 9 novembre 2012 en salle

Plus en détail

ADOPTION DU PROCÈS-VERBAL DE LA DERNIÈRE SÉANCE

ADOPTION DU PROCÈS-VERBAL DE LA DERNIÈRE SÉANCE Conseil municipal Procès-verbal Séance du 18 janvier 2013 2013/1 CONSEIL MUNICIPAL DE ST-AGNAN 89340 Séance du 18 janvier 2013 J'ai l'honneur de vous inviter à assister à la réunion du Conseil Municipal

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER

ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER Mesdames, Messieurs, Avant d introduire mon rapport moral, je tiens à renouveler mes remerciements à l ensemble des

Plus en détail

01-APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 10 JANVIER 2014 02-DECISIONS PRISES PAR DELEGATION DECLARATIONS D INTENTION D ALIENER

01-APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 10 JANVIER 2014 02-DECISIONS PRISES PAR DELEGATION DECLARATIONS D INTENTION D ALIENER EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS SÉANCE DU 21 Février 2014 Nombre de conseillers en exercice... : 15 Nombre de présents... : 12 Vote par procuration... : 2 Nombre de votants... : 14 Date de convocation

Plus en détail

PROCES VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 OCTOBRE 2012

PROCES VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 OCTOBRE 2012 DEPARTEMENT DE LA SARTHE ARRONDISSEMENT DE LA FLECHE Canton de PONTVALLAIN COMMUNE DE PONTVALLAIN Date de convocation : 08.10.2012 Date d affichage : PROCES VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU

Plus en détail

Département de l Aisne

Département de l Aisne Département de l Aisne Commune de Montreuil aux Lions COMPTE RENDU DES DECISIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 21 avril 2008 L an deux mil huit, le vingt et un du mois d avril, les membres composant le

Plus en détail

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 07 OCTOBRE 2011

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 07 OCTOBRE 2011 PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 07 OCTOBRE 2011 ETAIENT PRESENTS : M.GUILLON, M.PIRONON, M. MAROL, M. MOULHAUD, M. CHEMINAT, M me BELETTE, M me TREVIS, M. CHARPIN, M me CALCHÉRA, M. VAURE, M me AUDENOT,

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 FEVRIER 2014

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 FEVRIER 2014 Commune de CHENAS COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 FEVRIER 2014 Nombre de conseillers : En exercice : 9 Présents : 7 Votants : 7 L an deux mil quatorze, le mardi 11 février, à 20 H

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DES GRANDS LACS 7 Avenue du 11 novembre 40160 PARENTIS EN BORN. Compte rendu du 20 décembre 2002

COMMUNAUTE DE COMMUNES DES GRANDS LACS 7 Avenue du 11 novembre 40160 PARENTIS EN BORN. Compte rendu du 20 décembre 2002 COMMUNAUTE DE COMMUNES DES GRANDS LACS 7 Avenue du 11 novembre 40160 PARENTIS EN BORN Compte rendu du 20 décembre 2002 L an deux mil deux et le 20 décembre à 20h30, le Conseil de Communauté de Communes

Plus en détail

SEANCE DU 10 NOVEMBRE 2011

SEANCE DU 10 NOVEMBRE 2011 SEANCE DU 10 NOVEMBRE 2011 L an deux mil onze, le dix novembre, le Conseil Municipal de cette Commune, régulièrement convoqué, s est réuni au nombre prescrit par la loi, dans le lieu habituel de ses séances,

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À RIMOUSKI

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À RIMOUSKI NOTE : Le texte que vous consultez est une codification administrative des Règlements de l'uqar. La version officielle est contenue dans les résolutions adoptées par le Conseil d'administration. RÈGLEMENT

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CM du 25 JANVIER 2011. Le P. V. de la précédente séance est approuvé à l'unanimité et Mr le Maire, ouvre la séance.

COMPTE RENDU DU CM du 25 JANVIER 2011. Le P. V. de la précédente séance est approuvé à l'unanimité et Mr le Maire, ouvre la séance. COMPTE RENDU DU CM du 25 JANVIER 2011 Convocation du : 18/01/2011 Etaient présents : MM BOISSARD Pascal PONSOT Gérard BOUVERET Michel Mr COMMUN André Mmes CHABAS Florence BOUTON Nicole BRET Annick MM COMMARET

Plus en détail

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT Introduction Frédéric PETITBON Directeur général délégué, IDRH Les collectivités doivent à la fois respecter des engagements vis-à-vis des citoyens, poursuivre des démarches managériales et tenir compte

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE JEUDI 30 OCTOBRE 2010

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE JEUDI 30 OCTOBRE 2010 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE JEUDI 30 OCTOBRE 2010 PRESENTS : M. X. MADELAINE, Maire ; L.AUGUSTE, L.PARDOEN, E.DELAUNAY, R.FOLTETE, B.LEDRU, P.GOUPIL, C.LECHARPENTIER, B.NUYTEN, N.DUPUIS,

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 6 SEPTEMBRE 2013

CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 6 SEPTEMBRE 2013 CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 6 SEPTEMBRE 2013 L'an deux mille treize, le six septembre, à 20 heures 30, les membres du Conseil Municipal de la commune de SAINT NICOLAS DE MACHERIN se sont réunis en séance

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 6 DÉCEMBRE 2012 -----------

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 6 DÉCEMBRE 2012 ----------- 2 0 1 2 / 55 29 NOVEMBRE 2012: CONVOCATION DU CONSEIL MUNICIPAL : Le Maire a convoqué les Conseillers Municipaux pour le JEUDI 6 DÉCEMBRE 2012 à 20 h 00 selon l ordre du jour suivant : Approbation du compte

Plus en détail

Approbation à l unanimité du procès-verbal de la séance du 17 octobre 2014

Approbation à l unanimité du procès-verbal de la séance du 17 octobre 2014 CONSEIL MUNICIPAL DE MARNAY SUR SEINE PROCES-VERBAL REUNION DU 14 NOVEMBRE 2014 L an deux mil quatorze, le 14 novembre à 19 heures, le Conseil Municipal, légalement convoqué, s est réuni au nombre prescrit

Plus en détail

MESIGNINFOS N 91 ECOLE

MESIGNINFOS N 91 ECOLE : 04.50.77.80.02 Fax : 04.50.77.87.24 mairie.mesigny@wanadoo.fr MARS 2012 MESIGNINFOS N 91 ECOLE Les pré-inscriptions pour la prochaine année scolaire sont à effectuer à la mairie. Les documents à fournir

Plus en détail

APPROBATION DU PROCES-VERBAL DES REUNIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DES 23 MAI ET 17 JUIN 2011

APPROBATION DU PROCES-VERBAL DES REUNIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DES 23 MAI ET 17 JUIN 2011 M A I R I E D E N O Y A R E Y ISERE 38360 NOYAREY Tel : 04 76 53 82 01 Fax : 04 76 53 89 97 EXTRAIT DU PROCES VERBAL DES REUNIONS DU CONSEIL MUNICIPAL REUNION DU 04 JUILLET 2011 L an deux mille onze, le

Plus en détail

Élections municipales de 2014. Communes de moins de 1000 habitants

Élections municipales de 2014. Communes de moins de 1000 habitants Élections municipales de 2014 Communes de moins de 1000 habitants Introduction présentation générale de la réforme Importantes modifications du code électoral introduites par la loi du 17 mai 2013 et son

Plus en détail

DELIBERATIONS. Toutes les délibérations sont approuvées à l unanimité

DELIBERATIONS. Toutes les délibérations sont approuvées à l unanimité COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE VILLY-le-BOUVERET DU MARDI 23 JUILLET 2013 19 heures 30 Le 23 juillet deux mil treize à 19 heures 30, le Conseil Municipal de la Commune de VILLY-le-BOUVERET,

Plus en détail

CONSEIL COMMUNAUTAIRE

CONSEIL COMMUNAUTAIRE CONSEIL COMMUNAUTAIRE Communauté de communes vendredi 8 juillet 2011 19h15 Locaux administratifs Neuilly en Thelle cantons de Mouy, Neuilly-en-Thelle et Noailles 7 avenue de l'europe 60530 Neuilly en Thelle

Plus en détail

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2014 MODE D'EMPLOI

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2014 MODE D'EMPLOI Supplément spécial ÉLECTIONS MUNICIPALES 2014 MODE D'EMPLOI Mairie-conseils décrypte pour vous les principaux changements apportés par la loi électorale du 17 mai 2013 : abaissement du seuil du scrutin

Plus en détail

TEMPS DE TRAVAIL COMPTE ÉPARGNE TEMPS

TEMPS DE TRAVAIL COMPTE ÉPARGNE TEMPS Circulaire C.G n 04.18 D.M du 3 novembre 2004 Mise à jour Juillet 2008 TEMPS DE TRAVAIL COMPTE ÉPARGNE TEMPS Réf. : - Décret 2004.878 du 26 août 2004 relatif au compte épargne-temps dans la fonction publique

Plus en détail

Territoires, compétences et gouvernance

Territoires, compétences et gouvernance Territoires, compétences et gouvernance État des connaissances sur la remise et les taxis Le 4 avril 2012 Agnès Parnaix Tél. : 01 77 49 76 94 agnes.parnaix@iau-idf.fr 1 Sommaire SDCI et périmètres intercommunaux

Plus en détail

RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU JEUDI 27 SEPTEMBRE 2012

RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU JEUDI 27 SEPTEMBRE 2012 RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU JEUDI 27 SEPTEMBRE 2012 L an deux mil douze, le vingt-sept septembre à vingt heures, Le Conseil Municipal de la Commune de Saint-Rémy dûment convoqué, s est réuni en session

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL Séance du 11 octobre 2013 Compte-rendu

CONSEIL MUNICIPAL Séance du 11 octobre 2013 Compte-rendu CONSEIL MUNICIPAL Séance du 11 octobre 2013 Compte-rendu L'an deux mil treize, le onze du mois d octobre, à vingt heures et trente minutes, le Conseil Municipal de la commune de VIELVERGE s'est réuni au

Plus en détail

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL Du 15 février 2011

CONSEIL MUNICIPAL Du 15 février 2011 CONSEIL MUNICIPAL Du 15 février 2011 La séance est ouverte à 20 h 30 PRESENTS : Mrs, Mmes. Etienne GASQUET, Pierre ALFONSO, Loïc MAHE, Jocelyn CIMBER, Andrée CARDONA, Barbara TROUGNAC, Jean-Pierre PAVAN,

Plus en détail

COMPTE RENDU. Conseil Municipal du 28 juin 2013

COMPTE RENDU. Conseil Municipal du 28 juin 2013 MAIRIE DE SAINT DIDIER SOUS RIVERIE COMPTE RENDU Conseil Municipal du 28 juin 2013 L an deux mil treize et le vingt-huit juin, A vingt heures, le Conseil Municipal de cette commune, régulièrement convoqué

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 NOVEMBRE 2013

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 NOVEMBRE 2013 Commune de CHENAS COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 NOVEMBRE 2013 Nombre de conseillers : En exercice : 9 Présents : 7 Votants : 7 L an deux mil treize, le jeudi 21 novembre, à 20 H

Plus en détail

PROCES-VERBAL DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE

PROCES-VERBAL DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE PROCES-VERBAL DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE Séance du lundi 12 janvier 2009 ELECTION L AN DEUX MILLE NEUF, LE 12 JANVIER, À 19 HEURES 30, LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE, dûment convoqué le 06 AVRIL 2009, s est assemblé

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DE NANTES METROPOLE

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DE NANTES METROPOLE REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DE NANTES METROPOLE Préambule : cadre réglementaire Conformément au code général des collectivités territoriales les dispositions relatives au fonctionnement

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE ORDINAIRE DU 19 OCTOBRE 2012. *************

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE ORDINAIRE DU 19 OCTOBRE 2012. ************* REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE ORDINAIRE DU 19 OCTOBRE 2012. ************* ETAIENT PRESENTS : Messieurs VIAULT G., Maire ; OLLAR Ph., ROUSSEAU Ch., DUFOUR T., Adjoints ; BOURBONNAIS O., Mmes NOBLET

Plus en détail

TARIF UNIQUE DANS TOUTES LES STRUCTURES

TARIF UNIQUE DANS TOUTES LES STRUCTURES COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE BEAUGENCY PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 27 JUILLET 2010 L an deux mil dix, le 27 Juillet à 19 heures, le Conseil Communautaire de la Communauté

Plus en détail

C O M P T E R E N D U D E L A R E U N I O N D U C O N S E I L D A D M I N I S T R A T I O N D U V E N D R E D I 0 8 J U I L L E T 2 0 1 1 A V O L X

C O M P T E R E N D U D E L A R E U N I O N D U C O N S E I L D A D M I N I S T R A T I O N D U V E N D R E D I 0 8 J U I L L E T 2 0 1 1 A V O L X Département des Alpes -de-haute-provence CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITO RIALE Chemin Font de Lagier - BP 9-04130 VOLX - Tél. 04 92 70 13 00 - Fax. 04 92 70 13 01 E-Mail : courrier@cdg04.fr

Plus en détail

Département intercommunalité et territoires 18 mars 2013 MCG-HG. Principales dispositions concernant les communes et les intercommunalités

Département intercommunalité et territoires 18 mars 2013 MCG-HG. Principales dispositions concernant les communes et les intercommunalités Département intercommunalité et territoires 18 mars 2013 MCG-HG Principales dispositions concernant les communes et les intercommunalités Projet de loi relatif à l élection des conseillers départementaux,

Plus en détail

Le Conseil Municipal s est réuni en son lieu habituel, sous la présidence de Madame le Maire, Corinne DUCROCQ. Absent excusé : Philippe GALLET,

Le Conseil Municipal s est réuni en son lieu habituel, sous la présidence de Madame le Maire, Corinne DUCROCQ. Absent excusé : Philippe GALLET, COMMUNE DE COULAURES CONSEIL MUNICIPAL L an deux mil douze, le 09 octobre SEANCE DU 30 MARS 2012 Le Conseil Municipal s est réuni en son lieu habituel, sous la présidence de Madame le Maire, Corinne DUCROCQ.

Plus en détail

COMMUNE DE PLEYBER CHRIST SEANCE ORDINAIRE CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 26 SEPTEMBRE

COMMUNE DE PLEYBER CHRIST SEANCE ORDINAIRE CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 26 SEPTEMBRE Ordre du jour : COMMUNE DE PLEYBER CHRIST SEANCE ORDINAIRE CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 26 SEPTEMBRE - Bilan des activités d été et rentrée scolaire - Transfert de la compétence Tourisme à la communauté

Plus en détail

JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE. Compte-rendu de l atelier 5 : Santé et numérique

JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE. Compte-rendu de l atelier 5 : Santé et numérique JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE CONCERTATION NATIONALE SUR LE NUMÉRIQUE 4ème journée Compte-rendu de l atelier 5 : Santé et numérique Thème de la journée contributive : Junior ESSEC 04/02/2015

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA SUISSE NORMANDE

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA SUISSE NORMANDE COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA SUISSE NORMANDE 4 rue Docteur Gourdin 14220 THURY-HARCOURT Réunion de Bureau du 12 Mars 2014 Date de convocation : 3 Mars 2014 L An Deux Mille Quatorze le 12 mars à 17 H 00,

Plus en détail

Compte-rendu REUNION DU CONSEIL DES ELUS. Mardi 8 juillet 2014

Compte-rendu REUNION DU CONSEIL DES ELUS. Mardi 8 juillet 2014 A Paris, le 17 juillet 2014 Compte-rendu REUNION DU CONSEIL DES ELUS Mardi 8 juillet 2014 I / INTRODUCTION Monsieur DAUBIGNY, Préfet de la région d Ile-de-France, Préfet de Paris, Président de la mission

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 4 JUIN 2013

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 4 JUIN 2013 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 4 JUIN 2013 L an deux mille treize, et le quatre juin à 20h, le Conseil Municipal dûment convoqué, s est réuni en session ordinaire au lieu habituel de

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du Mardi 22 Novembre 2011

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du Mardi 22 Novembre 2011 COMMUNE DE STE (RHONE) COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du Mardi 22 Novembre 2011 Le Conseil Municipal de la commune de Sainte-Consorce dûment convoqué le 15 novembre 2011 s est réuni

Plus en détail

Compte rendu. Jeudi 12 mars 2009 Séance de 10 heures. Commission des Finances, de l économie générale et du Plan

Compte rendu. Jeudi 12 mars 2009 Séance de 10 heures. Commission des Finances, de l économie générale et du Plan Compte rendu Commission des Finances, de l économie générale et du Plan Examen de la proposition de résolution sur le renforcement de la régulation financière (n 1512)...2 Information relative à la Commission...7

Plus en détail

Compte rendu de la séance du 18 avril 2014

Compte rendu de la séance du 18 avril 2014 Compte rendu de la séance du 18 avril 2014 Secrétaire(s) de la séance: Valérie LHOMME Ordre du jour: - Délégué du SAEP Lieuvin et Pays d'ouche - Délégué syndicat AGEDI - Délégué du SIEGE - Délégué Syndicat

Plus en détail

DECISIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 OCTOBRE 2010 A 18 H 35

DECISIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 OCTOBRE 2010 A 18 H 35 DECISIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 OCTOBRE 2010 A 18 H 35 Présents : 9 - RAYBAUT Michel BOUTET Dominique LUIGGI-BAUDOIN Nadine AGOSTINI Robert BECQUAERT Paule PAGLIARDINI Chrystel - VAUCHEREY Geneviève

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 13 Janvier 2014

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 13 Janvier 2014 COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 13 Janvier 2014 L an deux mille quatorze, le treize du mois de janvier, le Conseil Municipal de la Commune de la Mothe-Achard, dûment convoqué par Monsieur

Plus en détail

Mise en œuvre d'un dispositif de vidéosurveillance nocturne du cœur de ville

Mise en œuvre d'un dispositif de vidéosurveillance nocturne du cœur de ville CONSEIL MUNICIPAL 1 Séance du 06 décembre 2012 Mise en œuvre d'un dispositif de vidéosurveillance nocturne du cœur de ville Direction Solidarité Urbaine - Tranquillité Publique - Rapporteur(s) M. Christophe

Plus en détail

AUTORISE Madame le Maire à signer ledit avenant tel qu annexé à la présente délibération.

AUTORISE Madame le Maire à signer ledit avenant tel qu annexé à la présente délibération. L an deux mille treize, le 19 avril à 19 heures 30, le Conseil Municipal de FIGEAC s est réuni au lieu ordinaire de ses séances sous la présidence de Madame Nicole PAULO, Maire, à la suite de la convocation

Plus en détail

Non aux violentes hausses d impôts à Grenoble et à la Métro. Priorité au social et à la solidarité

Non aux violentes hausses d impôts à Grenoble et à la Métro. Priorité au social et à la solidarité www.ades-grenoble.org www.lesverts38.org www.alternatifs.org/38 Conférence de presse du mercredi 10 décembre 2008 Non aux violentes hausses d impôts à Grenoble et à la Métro. Priorité au social et à la

Plus en détail

Budget primitif 2011 eau :

Budget primitif 2011 eau : CONSEIL MUNICIPAL DU 26 Mars 2012. ÉTAIENT PRÉSENTS : G.BERNARD - P. LUMMAUX - J.P MARTIN - J.P MAURA - D. BERLAND - Mmes C. LAGARDE - L. DUPUCH - M. B. CRAPON - Mme L. BARIBAUD - F. FERRAND - M. F. FAUX.

Plus en détail

Compte rendu réunion du Comité d'hygiène et de sécurité et condition de travail spécial départemental du Tarn Réunion du 30 août 2012

Compte rendu réunion du Comité d'hygiène et de sécurité et condition de travail spécial départemental du Tarn Réunion du 30 août 2012 Compte rendu réunion du Comité d'hygiène et de sécurité et condition de travail spécial départemental du Tarn Réunion du 30 août 2012 Etaient présents : Représentant l'administration : Monsieur Eric TOURNIER,

Plus en détail

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 Institués dès 2000 par l AdCF, au lendemain de la naissance des premières communautés d agglomération issues de la loi Chevènement, le Club des agglomérations et la

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES RÉPUBLIQUE DU BÉNIN COUR CONSTITUTIONNELLE REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er : Le présent Règlement Intérieur est pris en application des dispositions de la Loi n 90-032

Plus en détail

Commune de Kœnigsmacker

Commune de Kœnigsmacker Commune de Kœnigsmacker PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 29 JANVIER 2015 L an deux mille quinze, le 29 janvier, à dix-neuf heures et trente minutes, les membres du Conseil

Plus en détail

Procès-verbal de l'assemblée communale ordinaire lundi 16 décembre 2013, à 20h00 au bâtiment communal de Ferpicloz

Procès-verbal de l'assemblée communale ordinaire lundi 16 décembre 2013, à 20h00 au bâtiment communal de Ferpicloz Procès-verbal de l'assemblée communale ordinaire lundi 16 décembre 2013, à 20h00 au bâtiment communal de Ferpicloz Présidence : M. René Kolly (RK), Syndic Procès-verbal : Mme Valérie Kolly (VK), Secrétaire

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL du 01 mars 2014

CONSEIL MUNICIPAL du 01 mars 2014 CONSEIL MUNICIPAL du 01 mars 2014 Le premier mars deux mille quatorze, à neuf heures trente, le Conseil Municipal légalement convoqué, s est réuni à la Mairie en séance publique sous la présidence de Monsieur

Plus en détail

ABSENTS EXCUSÉS : Stéphane RANALLETTA, pouvoir à Jacques LYS Diane BRÉJON

ABSENTS EXCUSÉS : Stéphane RANALLETTA, pouvoir à Jacques LYS Diane BRÉJON Département de CHARENTE-MARITIME Commune de BREUILLET COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU JEUDI 11 DÉCEMBRE 2014 Nombre de Conseillers : En exercice : 23 Présents : 21 Votants : 22 L an

Plus en détail

Association Catalogue Ouvert du Cinéma Statuts

Association Catalogue Ouvert du Cinéma Statuts Association Catalogue Ouvert du Cinéma Statuts Le 1 janvier 2013, il est fondé entre les adhérents par les présents statuts une association, régie par la Loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août

Plus en détail

16 janvier 2014 à 20 H 30 salle Letrat de TIGNIEU CONCLUSION DE L ÉTUDE SUR LE PROLONGEMENT DU TRAM T3 DE MEYZIEU ZI À CRÉMIEU.

16 janvier 2014 à 20 H 30 salle Letrat de TIGNIEU CONCLUSION DE L ÉTUDE SUR LE PROLONGEMENT DU TRAM T3 DE MEYZIEU ZI À CRÉMIEU. Numéro 31 DÉCEMBRE 2013 CONCLUSION DE L ÉTUDE SUR LE PROLONGEMENT DU TRAM T3 DE MEYZIEU ZI À CRÉMIEU Sommaire : Conclusions de l étude sur le prolongement du Tram T3 de MEYZIEU ZI à CREMIEU Concertation

Plus en détail

Consultation pour une mutuelle santé pour les habitants de Lagord

Consultation pour une mutuelle santé pour les habitants de Lagord 1 Centre Communal d Action Sociale Consultation pour une mutuelle santé pour les habitants de Lagord DOCUMENT UNIQUE VALANT : ACTE D ENGAGEMENT CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES REGLEMENT DE CONSULTATION Date

Plus en détail

Election du secrétaire de séance. Lecture des comptes- rendus précédents.

Election du secrétaire de séance. Lecture des comptes- rendus précédents. DEPARTEMENT du LOT Mairie de LANZAC Compte-rendu de réunion du 11/07 /2013 Date de convocation : 05/07/2013 Présents : Mmes FRAYSSE, MASSAUD, GUITOU Mrs DOUMERC, GARRIGOU, BERNARD, FOUCHE, MARIAGE, IZARD,

Plus en détail

Le Conseil Municipal des Jeunes Qu est-ce qu un Conseil Municipal des Jeunes? Le Conseil Municipal des Jeunes (CMJ) est une assemblée qui réunit des jeunes Volvicois de la 6 ème à la 4 ème. Il est composé

Plus en détail

COMPTE-RENDU REUNION DE SERVICE 19 septembre 2005

COMPTE-RENDU REUNION DE SERVICE 19 septembre 2005 Aujourd hui, les actions qui vont être abordées : Election des Délégués du Personnel ARTT Tour de table Divers COMPTE-RENDU REUNION DE SERVICE 19 septembre 2005 Monsieur REYTER Accueil pour cette première

Plus en détail

Décisions du conseil municipal Séance du jeudi 13 novembre

Décisions du conseil municipal Séance du jeudi 13 novembre Décisions du conseil municipal Séance du jeudi 13 novembre II APPROBATTIION DU PROCÈÈSS--VEERBALL DEE LLA SSEEANCEE DU JJEEUDII 18 SSEEPTTEEMBREE 2008 :: Le procès-verbal du Conseil Municipal de la séance

Plus en détail

AGENDA 21 de Morne-à-l eau

AGENDA 21 de Morne-à-l eau AGENDA 21 de Morne-à-l eau Compte-rendu du COPIL 2 Vendredi 12 juillet 2013 Introduction M. Edmond Marcel : Bonjour mesdames et messieurs, ce comité de pilotage est un comité de préparation du Forum 21

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL 7 AVRIL 2015

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL 7 AVRIL 2015 REPUBLIQUE FRANCAISE LIBERTE - EGALITE - FRATERNITE COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL 7 AVRIL 2015 Présents : Mme BOURRAT, Maire, M. RATEL, Mme BOURDON, M. BUISSON, Mme ROBIN adjoints au Maire,

Plus en détail

INTERVENTION AU COLLOQUE PRINTEMPS DE LA RECHERCHE A NANTES, 16 MAI 2013

INTERVENTION AU COLLOQUE PRINTEMPS DE LA RECHERCHE A NANTES, 16 MAI 2013 INTERVENTION AU COLLOQUE PRINTEMPS DE LA RECHERCHE A NANTES, 16 MAI 2013 Bonjour, je m appelle Gavin Killip, chercheur de l universite d Oxford. C est un grand honneur de faire cette intervention pour

Plus en détail

COMMUNE DE MEZIERES SUR COUESNON EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 10 OCTOBRE 2014

COMMUNE DE MEZIERES SUR COUESNON EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 10 OCTOBRE 2014 COMMUNE DE MEZIERES SUR COUESNON EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 10 OCTOBRE 2014 L'an deux mil quatorze, le dix octobre à vingt heures, les membres du Conseil Municipal

Plus en détail