Le m-commerce peut-il décoller grâce aux Mobile Wallets?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le m-commerce peut-il décoller grâce aux Mobile Wallets?"

Transcription

1 Partenaires : E-Commerce Le m-commerce peut-il décoller grâce aux Mobile Wallets? PROGRAMME La gestion de wallets, leur ergonomie, la rapidité «one click» de la transaction et le sentiment de sécurité (et la sécurité réelle) ont été de véritables accélérateurs dans le développement de services payants et dans le e- commerce de biens physiques. Quel est l avenir des wallets? Faut-il développer, et comment rentabiliser son propre wallet et le proposer à des e-commerçants plus modestes ou qui ne veulent pas se lancer dans de tels développements? 1) Introduction du m-commerce - Les objectifs et les ambitions - Les besoins 2) Le paiement en m-commerce - Les attentes des marchands - Les outils existants pour faciliter le paiement : comment s y retrouve-t-on? / Quels sont les best practices? Faut-il proposer au consommateur le maximum de moyens possibles ou privilégier quelques solutions plus populaires? - Les wallets sont-ils réellement un des leviers pour booster les ventes? - L arrivée d ApplePay en Europe est-il pour vous un vecteur d attention ou d appréhension? 3) Les Mobile Wallets - Quels sont les avantages perçus? Les wallets pour quoi faire? Quels objectifs? - Faut-il créer son propre wallet? - Les marchands voient-ils des inconvénients? Un wallet qui n embraque que des fonctions de paiement est-il pertinent? - Comment le wallet s intègre-t-il à un service de proximité? Intervenants : ACCOR, Matthieu Le Louer, Payment Project Director BNP PARIBAS, Sandrine Giroux, Sales Manager of Innovative Payments CSA, Henri Boulan, Vice Président INGENICO, Sophie Bono, Responsable du Développement TOTAL, Gilles Bourron, Directeur des Paiements et de la Mobilité Animateur : EDGAR, DUNN & COMPANY, Pascal Burg, Associé

2 Les grandes tendances du e/m-commerce Par Henri Boulan - CSA Nous continuons à observer une impressionnante digitalisation de la société. Il y a dix ans, seulement un tiers des Français (12 ans et plus) avaient accès à Internet à leur domicile ; ils sont aujourd'hui 82%. On observe de même un spectaculaire accroissement du taux d'équipement en smartphones (la barre des 50% de Français équipés sera sans doute franchie en 2015) et en tablettes (40% en 2015). Dans ce contexte, la question est de savoir qui n'a pas accès au Web. Il n'y a guère que chez les 70 ans et plus l'on atteint deux tiers de nonéquipés. La rapidité de la conversion vers le smartphone peut s'analyser en fonction de l'âge. Ce sont les plus jeunes qui s'équipent le plus rapidement. Les ans sont équipés à 60%, les ans à 80%. Le phénomène est assez semblable concernant les tablettes, avec un poids plus important du revenu dans le taux d'équipement. En 2013, un cap a été franchi : la part de la population qui déclare avoir acheté sur Internet au cours des douze derniers mois est passée au-dessus des 50% (54% en 2014). On peut désormais parler de "tendance majoritaire". 28% de la population ayant un accès Internet à domicile n'effectue pas d'achat sur Internet. Là encore, on retrouve une opposition sur l'âge et la catégorie sociale. Les acheteurs sont les plus jeunes (80% ont moins de 40 ans) et le profil est plutôt CSP+. Le moral des Français reste globalement en berne (plus de la moitié des personnes interrogées se déclarent "pessimistes", y compris quant à leur avenir personnel). Ce climat n'est pas forcément propice à la consommation. Dans ce contexte, le public se décide à consommer autrement. Un changement qui s'analyse selon trois axes : - Une volonté de consommer librement et quand ils le souhaitent. - Une volonté de consommer en partageant (la moitié des livres achetés en 2014 étaient neufs, 54% des Français sont favorables aux transports partagés). - Une volonté de consommer en toute sécurité. Il y a une réelle préoccupation concernant la protection des données personnelles. Les e-acheteurs interrogés envisagent globalement d'acheter sur Internet une plus grande part de leur consommation totale. Il y a transfert de consommation des canaux traditionnels vers les achats par Internet. 53% des e-acheteurs achètent au moins une fois par mois sur Internet. On identifie trois grandes raisons justifiant les achats online : - La perspective de prix plus attractifs, de promotions intéressantes. - Une plus grande facilité pour comparer les offres et les prix. - La commodité de l'achat : ne pas avoir besoin de se déplacer, pouvoir faire son choix à tout moment. 2

3 L'ordinateur reste le principal support d'achat, mais la tendance est à la progression des achats sur smartphones et sur tablettes. Ces devices s'accumulent plutôt qu'ils ne se substituent, il n'y a pas de phénomène de "vases communiquants". On remarque également que le smartphone instaure une nouvelle relation forte avec le marchand : un tiers des e-acheteurs installent une application de marchand sur leur device mobile. Toutefois, le consommateur se montre sélectif : il n'installe pas toutes les applis des marchands! L'achat sur smartphone n'est pas réservé à une catégorie de produits, les consommateurs achètent de tout sur smartphone, du voyage à l'habillement en passant par les tickets de spectacles Le smartphone est un "assistant shopper" : un tiers des e-acheteurs équipés d'un smartphone ont l'intention d'utiliser leur device pour flasher des QR Codes, pour comparer les prix une fois en magasin ou pour interagir sur les réseaux sociaux autour de l'achat. Le panorama des mobile wallets Par Pascal Burg - EDGAR, DUNN & COMPANY Nous partons du principe que le moyen de paiement a un impact sur le taux de conversion. Par exemple, le paiement "one click" est l'un des premiers facteurs clés de succès pour Amazon. L'acte d'achat a été largement facilité. De même, dans certains pays (notamment au Royaume-Uni), l'utilisation de 3D Secure a un impact positif sur le taux de conversion. En termes de paiement, on observe de grandes variations d'un pays à l'autre Par exemple, les Allemands effectuent très peu de transactions par carte, préférant les espèces ; les Français sont encore très attachés au paiement par chèque ; les pays nordiques ont une préférence pour les virements. Pour les montants de moins de 10 euros, les Français préfèrent les espèces (de nombreux commerçants empêchent l'utilisation de la carte en deçà de cette somme). De 10 à environ 250 euros, c'est la carte bancaire qui est privilégiée ; elle laisse sa place aux chèques pour les sommes supérieures. Le paiement est en pleine période de révolution, de par une série de facteurs : - De nouveaux comportements : le consommateur désire pouvoir payer simplement n'importe qui, n'importe où, n'importe quand Cette nécessité de la simplicité dans le paiement explique en grande partie le succès d'uber. Les commerçants se posent de plus en plus cette question : le moyen de paiement peut-il m'aider à augmenter mon chiffre d'affaires, à optimiser mes coûts? - Des changements technologiques : c'est par exemple le développement du paiement "sans contact" pour les montants de moins de 20 euros (la moitié des cartes équipées en France, et environ 1/5 e des commerçants). Des tests sont également menés autour de la notion de géolocalisation. - De nouveaux entrants : il y a eu assez peu de changements durant 30 ans, puis l'explosion est survenue en avec PayPal. Il y a aujourd'hui une profusion de wallets. 3

4 Trois grandes questions se posent à nous autour des wallets : - Ouvrir un compte ou non? Pour certains wallets, il convient d'ouvrir un compte (c'est le cas de PayPal), alors que d'autres sont plutôt des "conteneurs", le paiement passant par la carte enregistrée (c'est le cas de PayLib ou d'apple Pay). - Concernent-ils la vente à distance ou la proximité? On peut en effet observer une porosité croissante entre achats online et offline. - Mode universel ou privatif? Le terme "universel" se rapporte aux grands réseaux de type Visa ou Mastercard. Quelle est votre vision du m-commerce? Nous avons davantage une vision du m-commerce en termes de proximité. On remarque en effet l'émergence de nouvelles manières de payer. Notre souhait est d'anticiper ces grands changements. Aujourd'hui, dans notre réseau européen, les paiements sont déjà très largement dématérialisés (seulement 20% de paiements en espèces). Pour moitié-moitié, il y a une acceptation "universelle" des cartes bancaires et une acceptation "privative" (cartes BtoB). Pour la partie universelle, on constate donc une forte volonté de diversification, à travers le "sans contact" et les nouveaux moyens de paiement. Une grande part de notre parc hôtelier se situe en Asie. L'équivalent chinois de Booking.com a annoncé en 2013 que le volume d'affaires sur mobile avait dépassé l'internet traditionnel. De même, Baidu a annoncé en septembre 2014 que le nombre de recherches effectuées sur mobile avait dépassé les recherches "sédentaires". Pour nous, la différence se fait en termes d'expérience client, et il faut tenir compte des disparités en fonction des zones : 3D Secure est rédhibitoire au Brésil, alors qu'il a un impact positif sur la conversion au Royaume-Uni. Le mobile est désormais placé au cœur de notre stratégie et la transition est engagée. Lorsque l'on sait que le client a en moyenne trois applis de marchands sur son smartphone, tout l'enjeu consiste à ce que l'une de ces applis soit la nôtre. En tant banque, nous ne pouvons évidemment rien traquer, puisque le flux du paiement est un flux classique de carte. Tout le monde a aujourd'hui pris conscience de l'importance du mobile et chacun des acteurs est en train de remodeler son site pour en simplifier l'accès depuis ce device. Les marchands ont la nécessité de traquer le mobile, ne serait-ce que pour envoyer des pages adaptées aux smartphones. La mobilité est inscrite dans l'adn de notre groupe, puisque nous proposons déjà des solutions pour adapter les pages de paiement aux devices mobiles. Il s'agit de toujours accompagner l'utilisateur, quel que soit l'outil qu'il a entre les mains 4

5 Quelle est votre définition du wallet? Entre les deux modèles (création de compte vs "conteneurs"), quelle est la version qui semble avoir le plus de succès? Il existe un certain nombre de contraintes sur cette infrastructure. Clairement, le clivage se fait sur cette question : s'agit-il d'un paiement carte ou d'autre chose? Pour un paiement carte, quel qu'en soit la forme, ce qui intéresse un marchand, c'est que son système d'acceptation le traite, que le flux financier soit global et que le modèle économique lui soit favorable Ainsi, nous avons un œil plutôt favorable sur les wallets qui s'appuient sur le paiement carte, comme Apple Pay. Les autres dispositifs correspondent à des nouveautés et comportent moins de certitudes... Ces solutions doivent apporter une valeur ajoutée claire par rapport aux moyens dits "universels". Au final, les deux versions peuvent co-exister, même si les enjeux ne sont pas les mêmes. Pour le paiement in-app, nous sommes dans une "zone grise". Proposer un parcours client nouveau où le marchand accepte un paiement vente à distance a du sens, mais des questions se posent. Par exemple, comment mettre en place 3D Secure dans ce processus? En Afrique, ce sont plutôt les opérateurs qui ont réussi la bancarisation des consommateurs (les banques ayant échoué). Les solutions, qui ont d'abord été développées pour effectuer du transfert cash to cash, peuvent être utilisées pour le versement de salaires, de prestations sociales, ou pour du paiement de marchands. Nous avons encore du mal à percevoir la valeur ajoutée des wallets pour le côté proximité. En revanche, si on déroule le cycle de vie de la réservation, on constate que la carte bancaire est un "irritant" pour le client : il doit la sortir au moment de la réservation, puis lors de son arrivée à l'hôtel, puis au check out Il nous faut donc éliminer les "irritants" de l'expérience client. La première étape tend vers le "one click booking", ce qui passe par une forme de "walletisation". Tous les grands commerçants ont franchi le pas du wallet privatif. Les informations sur la carte bancaire doivent faire partie des informations importantes qu'il faut posséder pour atteindre nos objectifs de performance sur le business mobile. En deux ans, une mini-révolution est survenue sur le continent africain. De plus en plus d'entreprises versent les salaires de leurs employés sur les nouveaux supports! Nous n'utilisons jamais le mot "wallet" vis-à-vis de nos clients. Nous sommes partis des attentes des particuliers et des entreprises. Dans un premier temps, nous nous sommes concentrés sur le paiement en ligne, car les attentes sur ce point étaient très fortes, de par la montée du mobile, en particulier en termes d'ergonomie et de simplification des parcours. Pour concilier fluidité et sécurité, nous avons créé PayLib, qui induit de la garantie de paiement (le particulier ne peut contester le paiement, ce qui est un plus pour les marchands). L'objectif est évidemment que cette solution devienne un standard en France. Cinq grandes banques se sont réunies autour de ce dispositif. PayLib a vocation à aller au-delà des frontières, d'où le partenariat que nous avons noué avec MasterPass. 5

6 Nous accompagnons aujourd'hui des acteurs qui proviennent de différents univers. Avec notre dispositif, l'utilisateur va alimenter un compte et, en fonction de sa situation (à domicile ou en mobilité) et de l'outil qu'il a entre les mains, il peut effectuer des achats. A partir du moment où l'autorisation de communiquer est acquise avec le restaurant, la station-service, l'hôtel, etc., le consommateur pourra dépenser l'argent présent sur le wallet (quelles que soient les devises ) Nous ne voulons pas opposer wallet privatif et wallet universel, car les deux notions peuvent communiquer. Par exemple, nous pouvons autoriser un utilisateur PayLib à alimenter notre solution de paiement. Il s'agit justement d'un outil permettant de réconcilier tous les flux, quelle que soit leur provenance. Y a-t-il une crainte chez les commerçants qu'une solution comme Apple Pay s'impose, puisque un certain nombre de données leur échapperaient? La richesse des informations sur le client est fondamentale pour nouer une meilleure relation avec lui. D'ores et déjà, la nature des données échangées fait partie des négociations avec les opérateurs comme Booking.com ou Expedia Lorsqu'un client arrive dans nos hôtels, nous souhaitons qu'il soit notre client. L'enjeu est le même pour les données de paiement. Ce risque d'interférence existe même dans les moyens de paiement traditionnels. Les émetteurs de carte ont de plus en plus la volonté d'orienter le client (le modèle American Express, par exemple), sans que ce soit forcément profitable au marchand Une banque a par définition beaucoup de datas sur les clients, mais ces informations servent avant tout sécuriser les transactions. La sécurisation et la fluidité sont des priorités. L'ensemble de nos solutions et plateformes sont bâties de manière très étanche, via un environnement marque blanche entièrement sécurisé. Sur la fidélité, tout dépend de l'attente du client Si cette notion entre dans le monde du wallet, nous pouvons faire en sorte d'être un réceptacle de points de fidélité. Comment le wallet peut-il aider le m-commerce à décoller? L'attente principale concerne-t-elle la sécurisation? Nous tentons d'apporter une valeur ajoutée sur l'expérience client. L'utilisation du wallet s'inscrit dans notre objectif, qui est le "one click booking". Le marchand n'est pas Accor, mais l'hôtel. Il n'est donc pas question d'imposer ou de supprimer 3D Secure à un hôtel. 6

7 Tous les marchands ne sont pas égaux devant la fraude. Beaucoup de rendez-vous que nous menons avec nos e-marchands concernent ce thème. Le but de PayLib est d'atteindre les objectifs d'ergonomie et de taux de transformation, sans avoir à se soucier des aspects fraude. L'objectif n'est pas de ramener dans le monde de la proximité les taux de fraude qui existent dans le monde de la vente à distance! Même Apple Pay est en train de découvrir qu'ergonomie et sécurité ne font pas forcément bon ménage, notamment lors du mécanisme d'enrôlement de la carte. L'application "Fivory" choisie par Total a un positionnement de relation client très ambitieux, car le modèle de départ consiste à mettre en place une plateforme qui permet de communiquer avec le bassin de porteurs. Toutefois, c'est un canal de vente dont l'efficacité reste à tester. La première attente des acteurs est assez variable. Elle peut concerner la dématérialisation du cash (pour les distributeurs de boissons par exemple, pour lesquels la notion de sécurité est moins prégnante, les montants étant plus faibles) ou la mise en place d'une cagnotte. Le financement participatif a un impact sur le succès des wallets, puisqu'il s'agit de récupérer des fonds dans des comptes électroniques de monnaie. Henri Boulan, CSA Du côté des consommateurs, la crainte se situe davantage au niveau des datas que du paiement en tant que tel. Il n'empêche que l'opinion publique est sensible aux événements : il suffit que des problèmes répétés soient repris dans les médias pour qu'il y ait un brusque mouvement de frilosité. Selon vous, quelle sera la situation dans trois ans? Nous avons largement parlé du mobile, mais la nouvelle révolution qui arrive, c'est l'émergence des objets connectés. Dans ce contexte, il est bien difficile de prévoir ce qu'il se passera, même si les prérequis restent les mêmes : fluidité, ergonomie et service. Je pense qu'il faut regarder de l'asie pour savoir ce qui va fonctionner dans trois ans. Il y aura l'émergence de nouveaux parcours clients, avec un éclatement des comportements. Au plan du paiement, la carte bancaire restera dominante, mais dans sa forme "sans contact". Le monde bancaire a donc tout intérêt à poursuivre dans cette voie. Il peut y avoir en trois ans de nombreuses innovations et de nouveaux entrants. La notion de sécurité va largement guider les régulateurs locaux face à l'émergence de nouveaux modes de paiement. Henri Boulan, CSA Pour regarder l'avenir, portons aujourd'hui notre attention sur les jeunes. Ce sont eux qui font les nouveaux courants sur les marchés. 7

Panorama sur les nouveaux modes de paiement

Panorama sur les nouveaux modes de paiement Panorama sur les nouveaux modes de paiement Présence sur 4 continents Europe Amériques Asie Afrique E-paiement par Lyra Network PayZen plateforme de paiement en ligne du groupe Lyra Network 50 Millions

Plus en détail

Les Français et leurs dépenses en voyage

Les Français et leurs dépenses en voyage Les Français et leurs dépenses en voyage Etude Visa Europe menée par TNS Sofres en Novembre 14 Sommaire 1 Rappel méthodologique 3 Résultats détaillés 5 3 Annexes 1 1 Rappel Méthodologique Rappel du dispositif

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE

CONFÉRENCE DE PRESSE CONFÉRENCE DE PRESSE Marie-Claire Capobianco, Membre du Comité Exécutif de BNP Paribas et Directeur des Réseaux France Bernard Roy, Directeur de la Stratégie de La Banque Postale Laurent Goutard, Directeur

Plus en détail

L'attribution marketing :

L'attribution marketing : Partenaires : Marketing & Social Marketing L'attribution marketing : Comment développer une stratégie cross-canal efficace en pilotant ses ressources, en mesurant ses actions et en optimisant son ROI?

Plus en détail

Cartes entreprises: Grandes étapes et tendances du marché. Angelo Caci, Directeur délégué, ADN co

Cartes entreprises: Grandes étapes et tendances du marché. Angelo Caci, Directeur délégué, ADN co Cartes entreprises: Grandes étapes et tendances du marché Angelo Caci, Directeur délégué, ADN co QUI SOMMES-NOUS? Société de conseil indépendante spécialisée dans les paiements, le crédit et les services

Plus en détail

Les Français et les moyens de paiement. Mai 2015. Présentation synthétique

Les Français et les moyens de paiement. Mai 2015. Présentation synthétique MINISTERE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS MINISTERE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMÉRIQUE Les Français et les moyens de paiement Etude de l Institut CSA pour le Ministère des Finances et des

Plus en détail

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com Achats en ligne et conversion Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic tradedoubler.com Lorsqu il s agit de choisir une marque ou un produit à acheter, les consommateurs européens

Plus en détail

Quelles perspectives pour le e-commerce en 2014? Conférence de Presse du 30/01/2014

Quelles perspectives pour le e-commerce en 2014? Conférence de Presse du 30/01/2014 Quelles perspectives pour le e-commerce en 2014? Conférence de Presse du 30/01/2014 Quelles perspectives d achat on line en 2014? Quel usage du Smartphone dans ces achats? Quelles nouvelles tendances de

Plus en détail

La révolution des paiements par cartes bancaires. Présenté par. Gilles Sartre et Thierry Saxod

La révolution des paiements par cartes bancaires. Présenté par. Gilles Sartre et Thierry Saxod La révolution des paiements par cartes bancaires Présenté par Gilles Sartre et Thierry Saxod Environnement et grandes tendances Un monde «physique» Un client «sédentaire» Un monde «numérique» Un client

Plus en détail

Country factsheet - Octobre 2013. Les États-Unis

Country factsheet - Octobre 2013. Les États-Unis Country factsheet - Octobre 2013 Les États-Unis Les États-Unis sont depuis toujours le pays numéro un sur le marché de l e-commerce. À la fin de l année 2013, ils devraient afficher un revenu de 193,3

Plus en détail

Le baromètre trimestriel du Marketing Mobile en France

Le baromètre trimestriel du Marketing Mobile en France Le baromètre trimestriel du Marketing Mobile en France // 6 ème édition // Juin 2014 Données à fin mars 2014 En collaboration avec Introduction & Crédits Cette présentation a été conçue et réalisée par

Plus en détail

RENDEZ VOS CLEFS OU L AUTHENTIFICATION FORTE SANS SUPPORT PHYSIQUE

RENDEZ VOS CLEFS OU L AUTHENTIFICATION FORTE SANS SUPPORT PHYSIQUE 12/02/2013 RENDEZ VOS CLEFS OU L AUTHENTIFICATION FORTE SANS SUPPORT PHYSIQUE LE 12 FEVRIER 2013 SOMMAIRE PREAMBULE_VOTRE VISION DE LA SECURITE INTRODUCTION_QU EST-CE QUE LA SECURITE LA SECURITE FAIT PENSER

Plus en détail

Les cartes entreprises en 2014 et demain

Les cartes entreprises en 2014 et demain 2014 Les cartes entreprises en 2014 et demain Analyse prospective du marché des cartes entreprises L APECA accompagne depuis 10 ans le développement de la carte achat en France et se consacre, plus largement,

Plus en détail

France : les attitudes envers l'interchange et la législation européenne sur les paiements par cartes

France : les attitudes envers l'interchange et la législation européenne sur les paiements par cartes Juin 2014 France : les attitudes envers l'interchange et la législation européenne sur les paiements par cartes Pour les commerçants français, American Express et Diners Club doivent être traités de la

Plus en détail

Les autres types de cartes de commande et de règlement

Les autres types de cartes de commande et de règlement CHAPITRE 1 Les autres types de cartes de commande et de règlement La carte d'achat est un outil nouveau pour les collectivités et établissements publics locaux qui demande des aménagements dans les pratiques

Plus en détail

Innovations liées au Tourisme. Dématérialisation des supports Marketplaces

Innovations liées au Tourisme. Dématérialisation des supports Marketplaces Innovations liées au Tourisme Dématérialisation des supports Marketplaces E-paiement par Lyra Network PayZen plateforme de paiement en ligne du groupe Lyra Network 50 Millions d de CA 1 000 000 Terminaux

Plus en détail

Gestion de la Relation Client (GRC)

Gestion de la Relation Client (GRC) Techniques de DM pour la GRC dans les banques Page 2 I.1 Introduction La gestion de la relation client est devenue un processus essentiel dans les institutions bancaires. Ils essaient toujours d améliorer

Plus en détail

Les acteurs de la carte d'achat

Les acteurs de la carte d'achat CHAPITRE 3 Les acteurs de la carte d'achat Pour mettre en œuvre une exécution des marchés publics par carte d achat, l acheteur et le gestionnaire public vont devoir s adresser à un fournisseur de services

Plus en détail

Le paiement mobile. L application française de paiement mobile préférée des 18-30 ans. Dossier de presse Lydia Solutions

Le paiement mobile. L application française de paiement mobile préférée des 18-30 ans. Dossier de presse Lydia Solutions Le paiement mobile L application française de paiement mobile préférée des 18-30 ans Dossier de presse Lydia Solutions 1 "Nous avons créé Lydia, avec Antoine Porte, car nous souhaitions changer la vie

Plus en détail

Le paiement par carte bancaire

Le paiement par carte bancaire Le paiement par carte bancaire & autres paiements alternatifs sur avec ommaire I. Ouvrir un compte p.3 1. Comment installer le paiement par carte bancaire sur ma boutique DaWanda? p.3 II. Questions fréquentes

Plus en détail

La plus grande régie publicitaire sur mobile indépendante au monde. Confiden'el : Ne pas diffuser 1!

La plus grande régie publicitaire sur mobile indépendante au monde. Confiden'el : Ne pas diffuser 1! La plus grande régie publicitaire sur mobile indépendante au monde Confiden'el : Ne pas diffuser 1! Point de vue du consommateur sur le M Commerce et la publicité Mobile associée InMobi: Hier et Aujourd'hui

Plus en détail

La carte d'achat dans les organisations françaises

La carte d'achat dans les organisations françaises CHAPITRE 2 La carte d'achat dans les organisations françaises Pour bien appréhender l'usage efficace de la carte d'achat, il est important de toujours la considérer comme un moyen d'exécution de la commande.

Plus en détail

DÉPARTEMENT CARTES PRÉPAYÉES FORMATION-RECRUTEMENT. HOBUX Consulting SARL

DÉPARTEMENT CARTES PRÉPAYÉES FORMATION-RECRUTEMENT. HOBUX Consulting SARL HOBUX Consulting SARL INFORMATIQUE-MONÉTIQUE Audit-Conseil-Assistance-Sécurité-Intégration Ingénierie logicielle-formation-recrutement DÉPARTEMENT FORMATION-RECRUTEMENT CARTES PRÉPAYÉES Version 1,0 - Novembre

Plus en détail

& comportement utilisateur

& comportement utilisateur Appareils mobiles & comportement utilisateur Influence des appareils mobiles sur le parcours m-commerce. Bien connaître les usages mobiles : la clé d un m-commerce efficace Les consommateurs mobiles ne

Plus en détail

Bilan e-commerce 2014. Conférence de Presse Ministère de l économie, de l industrie et du numérique 27 janvier 2015

Bilan e-commerce 2014. Conférence de Presse Ministère de l économie, de l industrie et du numérique 27 janvier 2015 Bilan e-commerce Conférence de Presse Ministère de l économie, de l industrie et du numérique 27 janvier 2015 Bilan e-commerce Carole DELGA Secrétaire d'état chargée du Commerce, de l'artisanat, de la

Plus en détail

Sécurisation des paiements en lignes et méthodes alternatives de paiement

Sécurisation des paiements en lignes et méthodes alternatives de paiement Comment sécuriser vos paiements en ligne? Entre 2010 et 2013, les chiffres démontrent que c est sur internet que la fraude à la carte bancaire a montré sa plus forte progression. Même si le taux de fraude

Plus en détail

Douze règles pour fidéliser la clientèle.

Douze règles pour fidéliser la clientèle. Douze règles pour fidéliser la clientèle. Il n'y a pas de plus puissante arme marketing que le bouche à oreille (BAO). Pour que vos clients deviennent vos apôtres évangélistes, il faut commencer par les

Plus en détail

Sage 50 Comptabilité (Lancement 2016.0)

Sage 50 Comptabilité (Lancement 2016.0) Sage 50 Comptabilité (Lancement 2016.0) Octobre 2015 Table des matières Sage 50 Comptabilité Édition canadienne (Lancement 2016.0) 1 Nouveautés et améliorations du produit 1 Améliorations pour Sage Drive

Plus en détail

Solutions de paiement dématérialisé pour les marchés émergents

Solutions de paiement dématérialisé pour les marchés émergents Solutions de paiement dématérialisé pour les marchés émergents Accompagnement technologique et décisionnel pour l implémentation de modes de paiement sur Internet et par téléphonie mobile pour accroitre

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2015 ISBN : 978-2-212-56114-2

Groupe Eyrolles, 2015 ISBN : 978-2-212-56114-2 , 2015 ISBN : 978-2-212-56114-2 Chapitre 1 Que vient faire Apple dans le paiement? Apple s est spectaculairement redressé avec le retour de son fondateur Steve Jobs en 1997. Les ipod, iphone et autres

Plus en détail

Comptabilité. (Lancement 2014.1) Mise à jour du produit

Comptabilité. (Lancement 2014.1) Mise à jour du produit Comptabilité (Lancement 2014.1) Mise à jour du produit Octobre 2013 Sage 50 Comptabilité Édition canadienne (Lancement 2014.1) Important! Les mises à jour du produit de Sage 50 Comptabilité sont offertes

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le Crédit Mutuel Arkéa annonce son intention de rejoindre Paylib, aux côtés de BNP Paribas, La Banque Postale et Société Générale. De gauche à droite : Frédéric COLLARDEAU (Directeur

Plus en détail

Étude réalisée auprès d un échantillon de 1009 personnes, représentatif de la population des internautes français âgés de 18 ans et plus.

Étude réalisée auprès d un échantillon de 1009 personnes, représentatif de la population des internautes français âgés de 18 ans et plus. Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1009 personnes, représentatif de la population des internautes français âgés de 18 ans et plus. L échantillon a été constitué selon la méthode des

Plus en détail

2015 App Annie & IDC Do Not Distribute

2015 App Annie & IDC Do Not Distribute Tendances 2013-2018 en matière de monétisation et de publicité pour les applications mobiles : le freemium et les publicités intégrées confortent leur avance Mars 2015 1. Évaluation des opportunités actuelles

Plus en détail

pour vos ventes à distance

pour vos ventes à distance professionnels ENTREPRISES ASSOCIATIONS ENCAISSEMENT à distance Découvrez nos solutions d encaissement par carte pour vos ventes à distance L encaissement à distance est un moyen efficace pour vous permettre

Plus en détail

1 er Baromètre DIRECT ASSURANCE des Cyberconsommateurs

1 er Baromètre DIRECT ASSURANCE des Cyberconsommateurs Dossier de Presse Février 2011 1 er Baromètre DIRECT ASSURANCE des Cyberconsommateurs Etude IFOP pour DIRECT ASSURANCE menée du 22 au 30 décembre 2010 auprès d un échantillon national de 1035 Français

Plus en détail

SOMMAIRE. 1.3 Les échanges...11 1.3.1 Balance commerciale... 11 2 LE SECTEUR DES TRANSACTIONS SECURISEES...13 3 CONTACTS UTILES...25 4 ANNEXES...

SOMMAIRE. 1.3 Les échanges...11 1.3.1 Balance commerciale... 11 2 LE SECTEUR DES TRANSACTIONS SECURISEES...13 3 CONTACTS UTILES...25 4 ANNEXES... 7 SOMMAIRE 1 PANORAMA DU PAYS...9 1.1 Une économie performante...9 1.1.1 Le PIB... 9 1.1.2 Les investissements directs étrangers (I.D.E.)... 10 1.1.3 Les finances publiques... 10 1.2 Les défis de l économie

Plus en détail

11/12 décembre 2012. Evolution des métiers du Tour Operating

11/12 décembre 2012. Evolution des métiers du Tour Operating 11/12 décembre 2012 Evolution des métiers du Tour Operating Métier et valeur ajoutée du Tour Operator Quelles évolutions? 2 L'industrie du Tourisme et en particulier le secteur du Tour Operating est exposée

Plus en détail

L argent et les nouvelles technologies : monnaie électronique, e-facturation et services de paiement la banque de demain

L argent et les nouvelles technologies : monnaie électronique, e-facturation et services de paiement la banque de demain L argent et les nouvelles technologies : monnaie électronique, e-facturation et services de paiement la banque de demain Le 24 avril 2009, le Parlement européen a adopté deux propositions de la Commission

Plus en détail

Bientôt plus d'1 Français sur 10 client d'une banque en ligne.

Bientôt plus d'1 Français sur 10 client d'une banque en ligne. www.audirep.fr Bientôt plus d'1 Français sur 10 client d'une banque en ligne. Restitution des résultats d une étude menée par internet sur un échantillon de 1 001 personnes représentatives de la population

Plus en détail

Du Web to Store au Digital in Store

Du Web to Store au Digital in Store Livre blanc Du Web to Store au Digital in Store Quand votre audience online se transforme en acheteurs offline www.kontestapp.com Introduction Le commerce digital et le commerce traditionnel évoluent de

Plus en détail

OBJET : Mise en œuvre du décret n 2004-1144 du 26 octobre 2004 relatif à l'exécution des marchés publics par carte d'achat.

OBJET : Mise en œuvre du décret n 2004-1144 du 26 octobre 2004 relatif à l'exécution des marchés publics par carte d'achat. Secrétariat général DIRECTION DE L'EVALUATION DE LA PERFORMANCE, ET DES AFFAIRES FINANCIERES ET IMMOBILIERES SOUS-DIRECTION DES AFFAIRES IMMOBILIERES SLAC/N AFFAIRE SUIVIE PAR : Pierre AZZOPARDI Tél :

Plus en détail

Comment adresser le consommateur digital français?

Comment adresser le consommateur digital français? Comment adresser le consommateur digital français? Content Introduction Les 6 segments d acheteurs digitaux Les comportements clés des consommateurs français Recommandations pour les distributeurs Conclusion

Plus en détail

Quelles perspectives en 2013 pour le e-commerce?

Quelles perspectives en 2013 pour le e-commerce? Quelles perspectives en 2013 pour le e-commerce? Présentation du 24 janvier 2013 Une étude qui a pour but de mesurer l achat sur Internet en 2013 et comprendre l usage du Smartphone dans les achats (on-line

Plus en détail

EBOOK DE NOËL. Comment réussir sa stratégie m-commerce de Noël

EBOOK DE NOËL. Comment réussir sa stratégie m-commerce de Noël EBOOK DE NOËL Comment réussir sa stratégie m-commerce de Noël Sommaire 1ère partie Tirer parti de la technologie mobile pendant les fêtes P3 3e partie P13 Vous avez mis nos conseils en pratique. Et maintenant?

Plus en détail

3. Enquête Particuliers

3. Enquête Particuliers 3. Enquête Particuliers 3.1 Synthèse Enquête Particuliers Rappel méthodologique Mode de recueil : échange téléphonique d une vingtaine de minutes Échantillon de 1 000 particuliers Principaux thèmes abordés

Plus en détail

La Carte d Achat et la Carte Virtuelle

La Carte d Achat et la Carte Virtuelle La Carte d Achat et la Carte Virtuelle BNP Paribas Découvrez la Carte d Achat BNP Paribas! Pour simplifier et optimiser la gestion de vos achats, découvrez la Carte d Achat de BNP Paribas une solution

Plus en détail

Le rôle croissant de la mobilité au travail

Le rôle croissant de la mobilité au travail Un profil du choix de technologie personnalisée commandé par Cisco Systems Février 2012 Les initiatives liées à la mobilité des entreprises se développent Les employés sont de plus en plus mobiles et une

Plus en détail

Country factsheet - Janvier 2014 Le Royaume-Uni

Country factsheet - Janvier 2014 Le Royaume-Uni Country factsheet - Janvier 2014 Le Royaume-Uni Les revenus engendrés par l e-commerce représentent 109 milliards d euros. Les superlatifs servant à qualifier l e-commerce du Royaume-Uni ne manquent pas

Plus en détail

Le développement du e-commerce et ses impacts sur l'emploi. Gérard Valenduc Fondation Travail-Université asbl (www.ftu-namur.org) Prof.

Le développement du e-commerce et ses impacts sur l'emploi. Gérard Valenduc Fondation Travail-Université asbl (www.ftu-namur.org) Prof. Le développement du e-commerce et ses impacts sur l'emploi Gérard Valenduc Fondation Travail-Université asbl (www.ftu-namur.org) Prof. UCL et UNamur Plan de la présentation Qu'est-ce que l'e-commerce?

Plus en détail

La lettre des Cartes Bancaires CB Avril 2007. Les chiffres clés de CB en 2006

La lettre des Cartes Bancaires CB Avril 2007. Les chiffres clés de CB en 2006 ( Expertise ) Avril 2007 01 03 05 06 08 La confiance dans la carte CB, des faits et des chiffres! La sécurité, un atout stratégique pour CB Les chiffres clés de CB en CB, un acteur majeur de la zone euro

Plus en détail

Sommaire. Présentation de l étude... 3. Les services de Click to Chat... 5. Ils partagent leurs retours d expérience... 16

Sommaire. Présentation de l étude... 3. Les services de Click to Chat... 5. Ils partagent leurs retours d expérience... 16 Sommaire Présentation de l étude... 3 Objectifs et méthodologie... 3 Les services de Click to Chat... 5 Les canaux de contact... 6 Projets Click to Chat - objectifs et déploiement... 7 L expérience client

Plus en détail

Février 2015. Êtes-vous prêt pour la facturation électronique?

Février 2015. Êtes-vous prêt pour la facturation électronique? Février 2015 Êtes-vous prêt pour la facturation électronique? CONTENU Introduction 3 1. Difficultés pour les PME 4 2. Marché de la facturation électronique 5 2.1 Marché de la facturation électronique en

Plus en détail

Lisez ce premier. Droit d'auteur

Lisez ce premier. Droit d'auteur Next Generation Banking system Cloud Banking Service Provider Mobile Banking Service Provider Lisez ce premier Nous vous remercions de votre intérêt pour MBSP (Prestataire de services de Mobile Banking)

Plus en détail

Anne Vanlaeys, Directrice Générale de Geometry Global et Patrick Faure, Directeur du Planning Stratégique

Anne Vanlaeys, Directrice Générale de Geometry Global et Patrick Faure, Directeur du Planning Stratégique Anne Vanlaeys, Directrice Générale de Geometry Global et Patrick Faure, Directeur du Planning Stratégique LE SHOWROOMING N'EST PAS UNE FATALITÉ. Découvrez la part du offline et du online dans le processus

Plus en détail

Le Futur de la Banque de Détail

Le Futur de la Banque de Détail Forum d'été du Club des Dirigeants de Banques Africaines Le Futur de la Banque de Détail Présentation Roland Berger Ho Chi Minh ville, le 26 juin 2014 Roland Berger est le grand cabinet d'origine européenne

Plus en détail

1. Le partenariat Foncière des Régions / AOS Studley

1. Le partenariat Foncière des Régions / AOS Studley 1. Le partenariat Foncière des Régions / AOS Studley En tant que partenaires et conseils des utilisateurs de l'immobilier tertiaire, Foncière des Régions et AOS Studley s'associent pour réaliser une grande

Plus en détail

Dossier de presse. Orange Collecte

Dossier de presse. Orange Collecte Dossier de presse Orange Collecte Septembre 2015 Contacts presse : +33 1 44 44 93 93 Tom Wright tom.wright@orange.com Caroline Simeoni caroline.simeoni@orange.com 1 Sommaire 1. Orange Collecte, première

Plus en détail

GESTION Articles en Dépôt et des Articles rachetés en occasion:

GESTION Articles en Dépôt et des Articles rachetés en occasion: Page 1 sur 5 Droits d'auteur N 00044246 Tel : 01-61-39-18-12 AVANT PROPOS : Tous les logiciels que nous présentons sur notre site ont été créés et sont maintenus par notre service Etudes et Développements.

Plus en détail

Quelles perspectives pour le e-commerce en 2015? Conférence de Presse du 27 janvier 2015

Quelles perspectives pour le e-commerce en 2015? Conférence de Presse du 27 janvier 2015 Quelles perspectives pour le e-commerce en 2015? Conférence de Presse du 27 janvier 2015 Quelles perspectives d achat online en 2015? Quel usage du Smartphone, de la tablette dans ces achats? Quelles nouvelles

Plus en détail

A. Comprendre les attentes des internautes et leurs évolutions permanentes en B2C

A. Comprendre les attentes des internautes et leurs évolutions permanentes en B2C Chapitre 1 : Pourquoi intégrer Internet à sa stratégie d'entreprise 15 A. Comprendre les attentes des internautes et leurs évolutions permanentes en B2C Chapitre 1 : Pourquoi intégrer Internet à sa stratégie

Plus en détail

Expérience client. Résumé : Développer une expérience utilisateur cohérente sur plusieurs canaux

Expérience client. Résumé : Développer une expérience utilisateur cohérente sur plusieurs canaux Expérience client Développer une expérience utilisateur cohérente sur plusieurs canaux Comme le confirme l'utilisation grandissante du terme «omni-canal», les distributeurs ne peuvent plus se contenter

Plus en détail

SEANCE II. «De la création d une Startup à sa revente : le cas MaxiCheque.com» Guillaume DETHAN (MKG 2003) Votre logo ici. Lundi 6 septembre 2010

SEANCE II. «De la création d une Startup à sa revente : le cas MaxiCheque.com» Guillaume DETHAN (MKG 2003) Votre logo ici. Lundi 6 septembre 2010 SEANCE II «De la création d une Startup à sa revente : le cas MaxiCheque.com» Guillaume DETHAN (MKG 2003) Votre logo ici 1 Qu est-ce qu un MaxiCheque? Un MaxiCheque est un chèque cadeau électronique que

Plus en détail

2013 : les attentes des annonceurs en marketing digital 18 avril 2013

2013 : les attentes des annonceurs en marketing digital 18 avril 2013 2013 : les attentes des annonceurs en marketing digital 18 avril 2013 Charles-Henri d Auvigny, Directeur délégué général OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 Méthodologie

Plus en détail

Votre revendeur de confiance www.mercaway.com. Mercaway Time for shopping..com

Votre revendeur de confiance www.mercaway.com. Mercaway Time for shopping..com Votre revendeur de confiance www.mercaway.com Time for shopping.com Time for shopping.com Développez votre activité. Vos ventes en lignes sont prises en charge! est la plateforme de commerce en ligne et

Plus en détail

Acheter sur Internet

Acheter sur Internet Acheter sur Internet Jadis, la vente par correspondance ou VPC ; aujourd'hui le e-commerce! Jadis, quelques entreprises spécialisées dans ce type de commerce (VPC) ; aujourd'hui, des milliers pour le e_commerce!

Plus en détail

Simplifier la gestion de l'entreprise

Simplifier la gestion de l'entreprise Présentation de la solution SAP s SAP pour les PME SAP Business One Objectifs Simplifier la gestion de l'entreprise Optimiser la gestion et assurer la croissance de votre PME Optimiser la gestion et assurer

Plus en détail

Newsletter. since 2001. Chère cliente, cher client,

Newsletter. since 2001. Chère cliente, cher client, Newsletter since 2001 3 2015 Chère cliente, cher client, La part des transactions de paiement mobiles est en augmentation et tout semble indiquer que cette tendance va se poursuivre sans s infléchir. Nous

Plus en détail

Proposer le paiement par carte a mes clients

Proposer le paiement par carte a mes clients Proposer le paiement par carte a mes clients Commerçant, artisan, profession libérale vous souhaitez proposer à vos clients de régler par carte bancaire? Les besoins sont différents selon l activité professionnelle.

Plus en détail

Deux outils élaborés en concertation avec les professionnels du tourisme régional

Deux outils élaborés en concertation avec les professionnels du tourisme régional Avec, chaque année, 15 millions de touristes accueillis et près de 100 millions de nuitées enregistrées, le Languedoc-Roussillon est la 4 ème région touristique française en terme de fréquentation et d'emplois

Plus en détail

Modèle de maturité en analyse client et en analyse marketing

Modèle de maturité en analyse client et en analyse marketing E-BOOK Modèle de maturité en analyse client et en analyse marketing JOE DALTON, SMARTFOCUS $ INTRODUCTION Présentation Les consommateurs interagissent avec les marques via un nombre croissant de points

Plus en détail

LES SOLUTIONS POUR LA DEMATERIALISATION DE PRODUITS ET SERVICES PREPAYES

LES SOLUTIONS POUR LA DEMATERIALISATION DE PRODUITS ET SERVICES PREPAYES LES SOLUTIONS POUR LA DEMATERIALISATION DE PRODUITS ET SERVICES PREPAYES Octobre 2009 PRESENTATION Dispose de la connaissance des Dispose acteurs du du savoir marchés faire sur des les télécoms solutions

Plus en détail

Systèmes de paiement: mode d'emploi

Systèmes de paiement: mode d'emploi Systèmes de paiement: mode d'emploi Le processus point par point 1. Quels sont les moyens de paiement disponibles sur le site? Vous pouvez proposer jusqu'à 5 moyens de paiement sur votre boutique, le mieux

Plus en détail

Suite NCR APTRA. La première plateforme logicielle libre-service financière au monde.

Suite NCR APTRA. La première plateforme logicielle libre-service financière au monde. Suite NCR APTRA La première plateforme logicielle libre-service financière au monde. UN PAS EN AVANT POUR L EXPERIENCE DES CLIENTS. Le secteur bancaire nous dit que la qualité de l expérience consommateur

Plus en détail

PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE

PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE ETUDE RHÔNE Septembre 2015 CCI LYON - DIRECTION DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL ET TERRITORIAL Page 1 I CCI DDIT Page 2 I CCI DDIT ommaire Avant-propos page

Plus en détail

Offre IDALYS. Le conseil couvrant tous les aspects métiers du commerce digital. Mai 2013

Offre IDALYS. Le conseil couvrant tous les aspects métiers du commerce digital. Mai 2013 Offre IDALYS Le conseil couvrant tous les aspects métiers du commerce digital Focus sur : 1. Équilibre entre CA et Fraude 2. Étude d opportunité e-wallets Mai 2013 IDALYS - Sommaire 1 Présentation d IDALYS

Plus en détail

LIVRE BLANC. Percer sur le marché du e-commerce en Asie: Opportunités et Défis. Nos recommandations. Présent et Futur du e-commerce

LIVRE BLANC. Percer sur le marché du e-commerce en Asie: Opportunités et Défis. Nos recommandations. Présent et Futur du e-commerce LIVRE BLANC Percer sur le marché en Asie: Opportunités et Défis. Chine : le marché le plus difficile de l Asie 1 Le marché en Asie-Pacifique devrait atteindre un volume de plus de 525,2 milliards de dollars

Plus en détail

Inclusion bancaire et financière, quelles nouvelles?

Inclusion bancaire et financière, quelles nouvelles? Inclusion bancaire et financière, quelles nouvelles? Ce que nous apprennent les dernières données issues de l'enquête Special Eurobarometer 373 1 «retail financial services» en matière d'inclusion financière.

Plus en détail

Notre planète mobile : Suisse

Notre planète mobile : Suisse Notre planète mobile : Suisse Mieux comprendre les utilisateurs de mobiles Mai 2013 1 Synthèse Les smartphones font désormais partie intégrante de notre vie quotidienne. Le taux de pénétration du smartphone

Plus en détail

Les enjeux du marketing mobile pour les entreprises

Les enjeux du marketing mobile pour les entreprises Les enjeux du marketing mobile pour les entreprises Présentation de l'étude Azetone - Harris Interactive 26 septembre 2014 Agenda Les enjeux du marketing mobile pour les entreprises les priorités & répartitions

Plus en détail

numérique Votre rendez-vous mensuel Ergonomie et optimisation du taux de conversion du site internet (partie 2/2) Le tunnel d achat

numérique Votre rendez-vous mensuel Ergonomie et optimisation du taux de conversion du site internet (partie 2/2) Le tunnel d achat Performance numérique Votre rendez-vous mensuel Ergonomie et optimisation du taux de conversion du site internet (partie 2/2) Sur Internet, l ergonomie est un savant mélange de deux notions : «l utilité»

Plus en détail

Comportement des consommateurs européens envers le commerce mobile

Comportement des consommateurs européens envers le commerce mobile Comportement des consommateurs européens envers le commerce mobile Principaux obstacles et challenges Royaume-Uni, France et BeNeLux Une étude de marché commanditée par ATG ATG Research Report Octobre

Plus en détail

France Moneo-Resto Titres-Restaurant

France Moneo-Resto Titres-Restaurant WWW.MONETICIEN.COM PORTAIL DE LA MONETIQUE ET DU MONETICIEN JUILLET 2013 Plusieurs sujets d actualité et de fonds ont été traités au cours du mois de juillet 2013, reflétant une activité monétique toujours

Plus en détail

CHAPITRE 2 Définir le périmètre d'application

CHAPITRE 2 Définir le périmètre d'application CHAPITRE 2 Définir le périmètre d'application Pour que le projet de carte d'achat puisse être mis en œuvre de manière efficace, il importe de déterminer précisément le périmètre d'application. En effet,

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Les Bases de Données occupent aujourd'hui une place de plus en plus importante dans les systèmes informatiques. Les Systèmes de Gestion de Bases de Données

Plus en détail

Quels sont les acteurs d un système de paiement par carte?

Quels sont les acteurs d un système de paiement par carte? GÉNÉRALITÉS Quels sont les acteurs d un système de paiement par carte? NOTA : le système ci-dessus est un système dit à «quatre coins», c est-à-dire, qu il s agit d un système où l émetteur et l acquéreur

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE MARKETING À LA PERFORMANCE

TOUT SAVOIR SUR LE MARKETING À LA PERFORMANCE Partenaires : Marketing & Social Marketing TOUT SAVOIR SUR LE MARKETING À LA PERFORMANCE Matinée animée par : Cyril Gaitte CRITEO, Commercial Director - Première partie - Mobilité & Cross-device: où en

Plus en détail

UNION INTERNATIONALE DES TELECOMMUNICATIONS BUREAU DE DEVELOPPEMENT DES TELECOMMUNICATIONS

UNION INTERNATIONALE DES TELECOMMUNICATIONS BUREAU DE DEVELOPPEMENT DES TELECOMMUNICATIONS UNION INTERNATIONALE DES TELECOMMUNICATIONS BUREAU DE DEVELOPPEMENT DES TELECOMMUNICATIONS CONFÉRENCE MONDIALE DE DÉVELOPPEMENT DES TÉLÉCOMMUNICATIONS (CMDT-98) La Valette, Malte, 23 mars - 1 avril 1998

Plus en détail

Le profil des acheteurs à distance et en ligne

Le profil des acheteurs à distance et en ligne Le profil des acheteurs à distance et en ligne Étude réalisée pour le compte de La FEVAD, La Poste, Reed Exhibitions, CCI Grand Lille 24 octobre 2012 Synthèse de l étude - 1 LES HABITUDES DE CONSOMMATION

Plus en détail

FAITES DU PAIEMENT UN VECTEUR DE PERFORMANCE POUR VOS VENTES ONLINE ET MULTICANALES. www.be2bill.com @be2bill

FAITES DU PAIEMENT UN VECTEUR DE PERFORMANCE POUR VOS VENTES ONLINE ET MULTICANALES. www.be2bill.com @be2bill FAITES DU PAIEMENT UN VECTEUR DE PERFORMANCE POUR VOS VENTES ONLINE ET MULTICANALES www.be2bill.com @be2bill INTRODUCTION www.be2bill.com @be2bill Faites du paiement un vecteur de performance pour vos

Plus en détail

SUPERCARDplus et Swisscard Marcel Bührer, CEO Swisscard. Zurich, 16 juin 2006

SUPERCARDplus et Swisscard Marcel Bührer, CEO Swisscard. Zurich, 16 juin 2006 SUPERCARDplus et Swisscard Marcel Bührer, CEO Swisscard Zurich, 16 juin 2006 Swisscard AECS AG est leader sur le marché des cartes en co-branding La société Swisscard AECS AG... est une joint venture créée

Plus en détail

Publication. Aperçu rapide Ce que vous apporte Microsoft Project 2013

Publication. Aperçu rapide Ce que vous apporte Microsoft Project 2013 Aperçu rapide Ce que vous apporte Microsoft Project 2013 Avec la nouvelle version 2013, Microsoft achève l'intégration complète de MS Project à SharePoint Server et met une nouvelle infrastructure à disposition.

Plus en détail

Big Data : se préparer au Big Bang

Big Data : se préparer au Big Bang Big Data : se préparer au Big Bang Initialement confinées au cœur des moteurs de recherche et des réseaux sociaux, les technologies du Big Data s'exportent désormais avec succès dans de nombreux secteurs

Plus en détail

7 évolutions dont peuvent profiter les entrepreneurs dans l'horeca

7 évolutions dont peuvent profiter les entrepreneurs dans l'horeca 7 évolutions dont peuvent profiter les entrepreneurs dans l'horeca European Merchant Services 2015 1. Veillez à ce que les hôtes puissent vous trouver via leur smartphone Bien que la croissance du smartphone

Plus en détail

Etude Email Marketing Attitude BtoC - 2015

Etude Email Marketing Attitude BtoC - 2015 Etude Email Marketing Attitude BtoC - 2015 SOMMAIRE I. L étude en quelques mots II. Méthodologie & Profil des répondants III. Faits marquants IV. Personas V. Conclusion I. L étude EMA BtoC en quelques

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DU GROUPE - 1 -

LES CHIFFRES CLÉS DU GROUPE - 1 - LES CHIFFRES CLÉS DU GROUPE - 1 - LA PUBLICITÉ DIGITALE LE PAIEMENT EN LIGNE EXPERTISES INNOVATIONS & SYNERGIES 3 Présent dans Emploie environ Un chiffre d affaires 8 pays européens HIMEDIA GROUP 470 personnes

Plus en détail

Scénarios d'évolution du prix de l'énergie et investissement dans les économies d'énergie

Scénarios d'évolution du prix de l'énergie et investissement dans les économies d'énergie Scénarios d'évolution du prix de l'énergie et investissement dans les économies d'énergie Comparatif en fonction de la performance des bâtiments et un peu de prospective... La plupart des retours d'expériences

Plus en détail

Synthèse e-commerce Les facteurs clés de succès MAI 2006. Stéphane Brossard www.amomenti.com

Synthèse e-commerce Les facteurs clés de succès MAI 2006. Stéphane Brossard www.amomenti.com Synthèse e-commerce Les facteurs clés de succès MAI 2006 Stéphane Brossard www.amomenti.com Un marché en pleine croissance 2/14 En 2006, 57% des internautes français ont déjà acheté en ligne soit plus

Plus en détail