Voici quelques-uns des résultats clés :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Voici quelques-uns des résultats clés :"

Transcription

1

2 L e commerce de détail est arrivé à un tournant de son histoire. Les leaders d opinion sont fascinés par l émergence d un modèle «omnicanal» qui regroupe l ensemble des médias et des technologies au moyen desquels les détaillants entrent en contact avec les consommateurs, leur vendent des marchandises et leur apportent une assistance client. Mais quel avenir pour les bons vieux magasins traditionnels? Ce livre blanc étudie les opportunités qui s offrent aux détaillants malgré les défis que représentent la baisse de la fréquentation, la mondialisation de la concurrence, les conflits avec les canaux en ligne et le pouvoir des clients informés et connectés. Il examine la manière dont les technologies de l information mobile transforment le commerce de détail que ce soit en ligne et, de plus en plus, dans les rayons des magasins. Il décrit le nouveau paradigme de l achat assisté par mobile et présente TouchStore, nouvel outil unique en son genre destiné à aider les détaillants à proposer une expérience d achat plus riche et plus satisfaisante aux clients équipés de terminaux mobiles. Voici quelques-uns des résultats clés : Le commerce de détail voyait auparavant s opposer les détaillants traditionnels et leurs concurrents en ligne tels qu Amazon et Zappos. Cependant, les points de vente physiques représentent un aspect de plus en plus important de la stratégie du commerce de détail omnicanal des entreprises, avec des canaux en ligne complémentaires. Le pouvoir du consommateur dans le commerce de détail ne cesse d augmenter. Plus que jamais, le web a donné accès aux consommateurs à de nombreuses informations sur les prix, les caractéristiques et les avis des autres consommateurs sur les marques. Et ils emmènent ces informations avec eux dans les magasins, sur leurs terminaux mobiles. L «achat assisté par mobile» est en train de modifier l expérience d achat en magasin. Les points de vente qui comprennent ce changement découvrent que les terminaux mobiles des clients offrent de nouvelles manières d'approfondir la relation avec leurs clients. Le terminal mobile peut devenir un outil permettant de convertir des consommateurs potentiels en acheteurs en leur fournissant des informations qui vont les conforter dans leurs décisions d achat en magasin et les inciter à acheter (ou au minimum à commander) des produits sur place plutôt qu en ligne. TouchStore est une nouvelle solution qui donne aux détaillants les moyens d apporter des informations produit détaillées via une fonctionnalité de live chat centralisé ou une fonctionnalité de navigation guidée, sans augmenter la charge de travail du personnel du magasin et en permettant d'augmenter le taux de conversion même en cas de rupture de stock.

3 L e détaillant physique traditionnel fait face à une transformation. Certains l appellent une crise. Ces dernières années ont vu la baisse du trafic piétonnier dans les zones de shopping situées en centre ville et même dans les centres commerciaux, destination pourtant prisée dix ans auparavant. La société de conseil ShopperTrak a rapporté que le trafic généré par les magasins aux États-Unis pendant la période des fêtes de fin d année 2013 a chuté de 50 % par rapport à l'année 2011 tandis que le shopping en ligne a progressé et représente une part croissante des dépenses des consommateurs. ShopperTrak a prévu à nouveau une légère baisse du trafic pour Selon l étude annuelle «Digital Index» d Adobe, la journée «Black Friday», qui depuis de nombreuses années représente l évènement le plus important de l année pour le commerce de détail, est également devenue la journée de vente en ligne qui connait la plus forte croissance. Le commerce de détail est désormais un jeu «omnicanal» dirigé par le consommateur. Les points de vente physiques se battent pour défendre la pertinence de leur existence face à des consommateurs qui comptent sur le shopping en ligne et, de plus en plus, sur les nouvelles opportunités d'achat accessibles via leurs smartphones ou autres terminaux mobiles. dépassera les 28 mille milliards de dollars, la part de l'e-commerce ne représentera que 8,8 %. La croissance des achats en ligne est cependant rapide et évolutive. L augmentation de la part des transactions issues de terminaux mobiles sur le marché de l e-commerce est une autre tendance tout aussi impressionnante. IBM Digital Analytics rapporte que les ventes mobiles représentent 22,6 % de l ensemble des ventes en ligne pour la période des fêtes de fin d'année 2014, soit une augmentation de 27,2 % par rapport à la même période Les terminaux mobiles génèrent 27,6 % des ventes du Cyber Monday, soit une hausse de 27 % par rapport à La commodité est ici le point central de cette transition. Le rythme de vie des consommateurs est de plus en plus intense et faire du shopping, autrefois passe-temps principal des Il est cependant important de relativiser ces tendances. Alors que la majorité des américains sont aujourd hui des consommateurs en ligne, une étude emarketer datant de décembre 2014 prévoit que seuls 6,5 % des ventes de détail réalisées en 2014 étaient issues de transactions par internet, ce qui signifie que sur 11$ dépensés dans le commerce de détail, 10$ proviennent toujours de points de vente physiques. 1 En 2018, alors que le marché mondial du commerce de détail, s'élevant aujourd'hui à 22 mille milliards de dollars,

4 consommateurs de la classe moyenne, est de plus en plus considéré comme une corvée fatigante à laquelle ils ont de moins en moins de temps à consacrer. Parallèlement, les consommateurs ont de plus en plus confiance au moment de faire leurs achats en ligne. Beaucoup considèrent qu ils sont mieux informés sur leurs achats lorsque ceux-ci sont réalisés sur le web ou via un terminal mobile car les détaillants proposent des sites contenant des informations de plus en plus précises avec des outils de comparaison des prix, des tailles et autres aides à la décision de plus en plus perfectionnés. La compétition avec les sites e-commerce n'est pas le seul problème des points de vente physiques. Le commerce de détail dans son ensemble souffre des changements économiques et démographiques connus par le consommateur. Tous les pays industrialisés sont coincés dans un schéma de faible croissance économique. Malgré la baisse du taux de chômage aux États-Unis, le redressement économique du pays est lent et la majeure partie de la classe moyenne n'en ressent pas les bénéfices. La faiblesse des ventes commence à peser sur le budget des gros détaillants tels que Walmart qui a connu en août 2014 son septième trimestre consécutif de baisse de fréquentation de ses magasins. Les petits détaillants composés d un unique point de vente sont doublement concurrencés par les grandes chaînes de magasins et par le commerce en ligne. Mais les chaines de magasins plus importantes doivent également faire face à une énorme pression. Ces sociétés doivent, pour la plupart, faire face à la fois à des investisseurs qui exigent un accroissement constant des bénéfices, incitant leurs dirigeants à réduire les coûts, et aux demandes véhémentes des employés à augmenter les salaires et les avantages sociaux. L une des difficultés les plus importantes à laquelle les détaillants sont confrontés est de maintenir l'expertise commerciale et l'assistance qui ont pendant longtemps différencié les magasins physiques des sites e-commerce. Cette expertise permet aux détaillants de répondre aux questions et d apporter au consommateur l'aide dont il a besoin pour acheter en toute confiance, en particulier des produits complexes tels que les

5 appareils électroniques et électroménagers et les produits de soins personnels. Certains détaillants dédiés à une unique marque tels les Apple stores et leur «Genius bars» qui proposent des conseils donnés par des experts ultra-connectés, offrent une assistance en magasin de qualité exceptionnelle. Pour la plupart des détaillants cependant, apporter un service spécialisé est devenu un luxe. Une pression supplémentaire s ajoute encore avec le développement de ces nouveaux commerces agressifs et dynamiques caractérisés par un modèle commercial sophistiqué et fluide, une logistique mondialisée et des chaînes d approvisionnement qui leur permettent un contrôle de l inventaire en flux tendus permettant un rythme de croissance accéléré. Les modèles commerciaux traditionnels ne permettront pas de maintenir à l avenir le commerce de détail. L un des éléments que les détaillants doivent changer pour réussir est leur relation avec la technologie. L es magasins deviennent de plus en plus intensément liés à la technologie avec des opérations étroitement intégrées à l'inventaire, à la chaîne d'approvisionnement, aux ressources humaines et aux systèmes marketing de leurs maisons-mères. Les analyses «Big data» effectuées par les sièges sociaux des maisonsmères permettent de gérer les points de vente et d anticiper les tendances et les goûts des consommateurs. De plus, le personnel des magasins est également de plus en plus connecté, étant équipé de scanners pour la mise en rayon, mais aussi de smartphones et de tablettes avec des applications destinées à fournir des informations produit et des données sur le stock du magasin au profit du consommateur. La fonction d encaissement des achats est désormais partagée entre les hôtes et hôtesses de caisse, des systèmes de paiement automatisés, et les caisses en libreservice de plus en plus sophistiqués capables d accepter les paiements en liquide et par carte, ainsi que la gamme croissante des systèmes de paiement sécurisés mobiles. Parallèlement, toute ménagère présente dans le magasin a dans son sac à main un ordinateur des centaines de fois plus puissant que les systèmes embarqués qui ont permis aux astronautes d Apollo d aller sur la lune.. L avenir semble très sombre pour tout détaillant qui manquerait de voir les transformations que cela implique. Les consommateurs ont accès à plus d informations sur les produits que jamais auparavant et leurs smartphones et tablettes leurs permettent d accéder à ces ressources à chaque fois qu'ils le souhaitent et n importe où. Certaines de ces informations sont fournies par le détaillant lui-même et par les sites web des marques ce qui tend à présenter la marque à son avantage. Mais les consommateurs ont également instantanément accès à d autres informations plus objectives sur les produits, provenant d'articles de presse ou de sites tiers proposant des comparaisons de prix et de caractéristiques par catégorie de produits.

6 Et bien entendu, il ne faut pas oublier les médias sociaux comme Facebook, Instagram, Pinterest, Tumblr et autres sur lesquels les marques assurent leur présence. Les détaillants ont été la cible de commentaires libres sur les médias sociaux, affichant parfois un soutien, parfois des critiques plutôt haineuses. De nombreux consommateurs sont fortement influencés par ces commentaires car ils les perçoivent comme les avis objectifs de leurs semblables. Les consommateurs se rendent dans les magasins bien armés. Ce qui inquiète le plus les détaillants dans ce phénomène est la possibilité pour les consommateurs équipés de smartphones de recourir à la tactique du «Showrooming». Celle-ci consiste pour le consommateur à aller dans un magasin pour examiner de près un article et obtenir des informations à son sujet puis de chercher en ligne un site e-commerce ou un autre point de vente proposant le même article à un prix inférieur. Les avis sont partagés en ce qui concerne le showrooming. Des recherches publiées par des sociétés de conseil spécialistes de la distribution ont abouti à des conclusions contradictoires, certaines études estimant qu'il s'agit d'une préoccupation majeure des magasins physiques et d'autres suggérant que les consommateurs qui utilisent des smartphones dans un magasin vont en général dans ce même magasin pour finaliser leur achat. Les recherches effectuées par Interactions 3 (mai 2014) suggèrent que 76 % des consommateurs pratiquent le showrooming mais 88 % ont développé l habitude du «webrooming», à savoir s informent sur des produits en ligne avec l intention de les acheter en magasin. Une chose est claire : les consommateurs n ont pas renoncé aux points de vente physiques, malgré les avancées réalisées par Amazon et autres sites e-commerce. Comme le montre le schéma 1, les consommateurs ont des raisons diverses de continuer à acheter dans des magasins physiques. La possibilité de toucher le produit avant de l acheter et de pouvoir l acheter tout de suite est essentielle pour certains achats. Les magasins continuent donc d attirer des acheteurs qui aiment le merchandising inventif, les animations en magasin et autres expériences qui ne peuvent pas être reproduites en ligne. En outre, les consommateurs réagissent aux promotions et offres de bons de réduction en ligne. Une étude réalisée en 2014 par KeyRing a révélé que presque la moitié des personnes interrogées utilisait des bons de réduction pour des produits sur lesquels elles avaient effectué des recherches.

7 S oixante-dix pourcents des détaillants ont au minimum commencé à élaborer une stratégie de merchandising omnicanal comme l indique le rapport 2014 Retail Outlook Survey de KPMG, avec une proportion non négligeable de revenus provenant des ventes en ligne. La plupart disposent désormais à leur siège social d une équipe dédiée à plein temps au commerce mobile, à savoir aux ventes en ligne ciblant les consommateurs réalisant des achats via leurs téléphones et tablettes. La stratégie omnicanal influence profondément la vision des détaillants sur le merchandising en magasin. Les sociétés avant-gardistes, ont adopté les techniques de l Expérience client et la Cartographie du Parcours Client qui permettent de comprendre et d optimiser le processus d achat du client qui a évolué au cours de la dernière décennie. Une Carte du Parcours Client est un outil conçu pour déterminer des profils de clients et illustrer leur progression depuis la phase de curiosité jusqu à la décision réelle d achat en passant par la recherche d informations. Sur ce parcours, le vendeur interagit avec le client à travers divers points de contact correspondant aux différents canaux d interaction client. Les détaillants traditionnels disposent d'équipes distinctes, chacune responsable d'un canal différent (en magasin, en ligne et maintenant pour les ventes mobiles) et favorisent en général la compétition entre ces différentes équipes afin de stimuler la performance et l'innovation. Une véritable stratégie omnicanal tend cependant à supprimer l organisation en silos de chaque canal, permettant leur intégration comme différents points de contacts dans le cadre d une expérience client unique. Chaque canal, qu il s agisse de la publicité imprimée et radiotélévisée, du centre d appels, du site web, du site mobile ou du magasin physique, a son propre rôle à jouer dans la construction de l interaction client. Le point de vente peut véritablement compléter le canal des ventes en ligne en consacrant un espace au traitement de commandes passées en ligne. Et l inverse peut également être vrai : Il est de plus en plus courant que des transactions de ventes effectuées en magasin soient prises en charge par le service des opérations logistiques de l'équipe de e-commerce.

8 L e point de vente physique est un lien essentiel dans la chaîne des points de contact tout au long de l expérience client. La difficulté des grands détaillants à disposer de suffisamment de personnel aux heures de pointe a initié une nouvelle forme d automatisation afin d améliorer l expérience d achat. Le détaillant doit offrir au client un parcours individuel dans le magasin : une manière d être orienté dans l espace physique, de trouver les produits qu il/elle cherche; un accès rapide à l information sur le produit afin de prendre des décisions éclairées sur les marques qui répondent le mieux à ses besoins; des avantages, sous la forme de bons ou d'offres personnalisées, afin de l'aider à surmonter son hésitation dans la décision d'achat; l'assurance que le risque d achat a été minimisé (par ex. garantie du meilleur prix, politique de retour simple); et des solutions pour acheter même en cas de problèmes tels que les ruptures de stock. Aujourd hui, presque tous ceux qui entrent dans un magasin ont dans leur poche ou leur sac à main un outil puissant d'assistance à l'achat, qu il s agisse d un smartphone ou d une tablette. La plupart des utilisateurs de terminaux mobiles utilisent ces gadgets pour les aider dans leurs achats. Une étude de 2013 réalisée par l agence Google Shopper Marketing Agency Council 5 a découvert que plus de 90 % des utilisateurs de terminaux mobiles utilisent leur appareil dans la phase de «pré-achat», recherchant l emplacement et les horaires d ouverture des magasins, les promotions, etc. 84 % d entre eux utilisent leur téléphone pendant qu ils font leurs achats. Soixante-dix pourcents des consommateurs ont rapporté qu ils utilisaient leurs téléphones au moins une fois par semaine pour leurs achats. Plus de 80 % d entre eux effectuent une recherche en ligne concernant des informations sur les produits, et comparent les prix en magasin. Ceci s applique virtuellement à toutes les catégories de produits. Environ la moitié des consommateurs qui utilisent leurs téléphones au cours de leurs achats disent passer au moins 15 minutes sur leur terminal mobile, un tiers qu ils préfèrent rechercher par eux-mêmes les informations sur les produits que se faire aider par un employé. Voici donc, selon l étude Google, les principaux objectifs des détaillants. Plus les consommateurs passent de temps sur leur téléphone dans le magasin, plus ils achètent, en particulier dans les secteurs de la santé, de la beauté, de l électroménager et de l électronique pour lesquels les paniers moyens d achat des utilisateurs de smartphones peuvent être de 34% à 50 % plus importants que ceux des consommateurs qui n utilisent pas sur leur smartphone pour les aider dans leur achat. La principale motivation de ces consommateurs est de gagner du temps ; 51 % des personnes interrogées par Google ont dit qu utiliser leur smartphone pendant leur shopping représentait un réel avantage tandis que 44 % ont expliqué que cela leur faisait économiser de l argent. Quels sites en ligne consultent donc ces consommateurs dans le magasin? Le plus souvent des moteurs de

9 recherche, suivis par les sites web des magasins et des marques. Google a découvert qu il était relativement rare qu'ils utilisent l application du magasin ou de la marque. 65 % des consommateurs ont rapporté préférer l expérience mobile du site web plutôt que des outils devant être téléchargés et nécessitant une prise en main, contre 35 % disant utiliser les applications dédiées. Une autre recherche menée par A.C. Nielsen 6 suggère que les utilisateurs de tablettes ont un processus de decision silimaire : en premier lieu recherche sur l appareil, puis réalisation de la transaction offline, via le téléphone ou dans un magasin. Les utilisateurs de tablettes ont cependant une tendance plus marquée à acheter en ligne en utilisant leur terminal que les utilisateurs de smartphones. Conclusion : Les consommateurs se tournent vers leurs terminaux mobiles pour trouver de l aide pour leurs achats, avant d'arriver dans le magasin et pendant leur achat. Les détaillants doivent accepter ce fait fondamental et le tourner à leur avantage. C es dernières années, les détaillants ont discrètement introduit un élément important de l infrastructure omnicanal dans les magasins : le QR code. Ce motif carré pouvant être lu par la caméra d un terminal mobile codant l URL d une page web est désormais familier aux consommateurs des pays industrialisés grâce à son utilisation très répandue en publicité. Les QR Codes se trouvent désormais également sur de nombreux étalages de magasins afin de permettre aux consommateurs d accéder à des informations détaillées sur les produits, en général par le biais les sites web des fabricants. Cette approche permet aux clients de rassembler les faits qu'ils ont besoin de connaître pour prendre une décision d'achat éclairée, soit parce que les vendeurs ne sont pas disponibles pour répondre aux questions ou bien simplement parce que les clients préfèrent effectuer leur propre recherche. Dans ce contexte d émergence de l achat assisté par mobile, TouchCommerce propose une solution qui permet aux détaillants d apporter au client une expérience d achat améliorée par mobile, unique et personnalisée, en leur donnant accès en direct et en magasin non seulement à des informations sur les produits mais aussi à une assistance produit experte comprenant des conseils techniques ainsi que des offres personnalisées et des promotions. Cette solution s appelle TouchStore. TouchStore fournit un service conçu pour aider les détaillants à transformer plus de consommateurs mobinautes de simples visiteurs en acheteurs et augmenter le volume des ventes des consommateurs convertis.

10 siège, mais le détaillant peut choisir de connecter le consommateur directement à un site web de la marque vendue et à des conseillers spécialistes de la marque via TouchStore). Le processus commence toujours avec le client équipé d un mobile, et l article présenté en rayon, et est déclenché lorsque le code QR de l article est scanné. Les consommateurs mobinautes quitteront le magasin sans avoir acheté pour différentes raisons. Des recherches effectuées par le cabinet SeeWhy (2013) ont établi que 21,6 % d entre eux pratiquent clairement le showrooming et vont donc parcourir le magasin pour finalement acheter chez un concurrent. 19 % regarderont les produits mais ne se décideront finalement pas à acheter. Chacun de ces scénarios représente une opportunité de conversion. La solution TouchStore est conçue pour éviter le showrooming en proposant une offre personnalisée sur mobile tant que le client est encore dans le magasin. En outre, pour les clients réceptifs à cette offre, TouchStore fournit toutes les informations et tous les conseils nécessaires dont le consommateur client hésitant à besoin, afin que celui-ci puisse prendre une décision d achat éclairée et en toute confiance, décision qu il aurait autrement pu reporter. Les QR codes sont communément utilisés. Aux Etats Unis, des détaillants comme Best Buy, Home Depot et Staples les utilisent pour de nombreux produits, et les clients disposant de terminaux mobiles peuvent ainsi obtenir des informations détaillées, des avis clients ou de la presse spécialisée, des comparaisons avec des produits similaires et autres - potentiellement tout ce qui peut rendre le shopping en ligne attractif. Et les clients les utilisent largement, même si certaines catégories de produits sont plus représentées que d autres. Selon Nielsen, 57 % des utilisateurs de smartphones les scannent dans les magasins d articles électroniques, 36 % dans les grands magasins et 31 % dans les grandes surfaces. Le QR code est un élément central de l expérience TouchStore, même s il n est pas indispensable. Les clients qui préfèrent les SMS peuvent simplement envoyer un message contenant leur demande TouchStore peut apporter cette aide au détaillant sans pour autant augmenter la charge de travail du personnel du magasin, même aux heures de pointe lors des saisons d affluence car les conseillers de vente qui apporte l'assistance nécessaire travaillent à distance. Tandis que la transaction est liée à un rayon spécifique du magasin, les conseillers experts qui assistent le client travaillent pour le siège et non pour le point de vente spécifique. (Selon les cas, les conseillers ne sont pas non plus liés au

11 d information à un numéro placé à côté du QR code. Un QR code peut stocker et transmettre beaucoup plus de données qu une simple page web. Bien évidemment, il peut donner des informations sur l emplacement dans le magasin de sorte qu une vente qui a lieu dans un rayon spécifique du magasin puisse être créditée à ce rayon si le client décide d acheter en ligne. Le scan du QR code n est néanmoins que le premier pas. Le site web mobile équipé de TouchStore permet d envoyer un cookie au téléphone du client. Si le client a effectué auparavant une recherche d informations produit sur les sites de ce détaillant avec son mobile, son historique permet alors de personnaliser les informations, bons de réduction ou offres en fonction des propres préférences du client. Pour un client régulier, le degré et la qualité de la personnalisation seront améliorés avec chaque expérience mobile sur le site du détaillant. Plus important encore, TouchStore permet de proposer au client une assistance à l achat experte grâce à une séance de live chat en direct ou, pour les acheteurs qui préfèrent une expérience selfservice, une séance en ligne «guidée» préscénarisée donnant accès à du contenu personnalisé. Chacun des deux moyens apportera une assistance experte et individualisée comprenant des vidéos explicatives, des spécifications produits et des prix et permettra au détaillant de proposer des offres et des promotions codées spécifiquement pour ce client. L acheteur a le choix entre terminer la transaction en ligne ou utiliser le code de promotion fourni pendant sa séance en ligne pour l utiliser en magasin. Une séance de live chat typique peut être centrée sur le fait de donner au client les informations dont il a besoin pour se décider entre deux produits alternatifs afin de pouvoir terminer son achat en magasin. L avantage est déterminant pour la gestion des magasins dans les situations de rupture de stock. L agent de chat aura accès aux données d inventaire pour le point de vente en particulier et pour l ensemble de la chaine. Si le produit désiré est en rupture de stock dans ce point de vente, l agent peut le localiser dans un autre magasin de la société ou passer commande auprès du fabricant. Il peut également proposer des avantages tels que des frais d expédition gratuits ou une garantie de maintien du prix afin que le client passe commande immédiatement. La vente reste créditée au point de vente concerné. TouchStore exploite plusieurs composants de la plateforme d automatisation marketing omnicanal TouchCommerce, y compris : TouchChat - Système de live chat qui met le client en relation avec un conseiller spécialiste de l assistance client. Il permet une expérience de live chat différenciée en fonction des besoins du client, qu il s agisse d une aide proactive (par ex. au début de la séance) ou réactive (pour répondre à une question du client ou l'aider à résoudre un problème). L agent a accès aux données de transaction collectées via le QR code et l historique des interactions sur le smartphone du client. Il peut proposer une assistance, des conseils et des promotions personnalisés.

12 TouchGuides - Système d «agent virtuel» qui utilise des règles métiers commerciales pour guider le client à travers une interface interactive soigneusement préscénarisée avec des informations en ligne, des formulaires et des calculateurs. Le système peut identifier le type de problème du le client et, si nécessaire, l'orienter vers un agent de live chat en direct. Les avantages de TouchStore pour le détaillant : Des revenus plus élevés et des coûts de service client réduits en s attaquant à la pratique du showrooming et en réduisant le nombre de consommateurs qui renoncent à leur achat; Une efficacité opérationnelle plus élevée en permettant une assistance experte à distance commune à plusieurs points de vente permettant une formation produit plus économique et une amélioration de la capacité à gérer les pics de demande d'assistance en magasin, les périodes de pointe, les promotions spéciales et les périodes de soldes; et La génération de leads et l augmentation de la capacité de ciblage avec des offres personnalisées, des rapports sur l expérience client et des interactions inter-canaux mieux étiquetées. attendre qu un vendeur du magasin se libère; et Une disponibilité produit améliorée en facilitant la possibilité d acquérir un produit en magasin ou en ligne pendant que le client est dans le magasin, objectif premier de la visite en magasin. L es innovations telles que TouchStore permettront aux magasins et aux marques qu ils représentent d attirer des clients assistés par le biais du mobile dans de nouvelles formes de relations clients mutuellement bénéfiques. Les avantages de TouchStore pour le consommateur : Une expérience d achat améliorée avec une assistance mobile en temps opportun, personnalisée et de haute qualité tout en achetant en magasin; Des programmes de fidélité et une satisfaction en magasin améliorés en pouvant accéder tout de suite aux informations sur les produits sans avoir à Les consommateurs reconnaissent accorder de plus en plus d importance aux caractéristiques de la marque autres que le style, la qualité et le prix. Lorsqu on leur demande quels facteurs de décision leur font adopter une marque ou un détaillant, ils citent le positionnement éthique, la politique environnementale, la transparence de la chaîne d approvisionnement de la société et la manière dont elle traite ses employés. Le dialogue entre le détaillant et le client sur ces problèmes passe souvent par le canal mobile. Les consommateurs

13 peuvent chercher à accéder à de nouvelles catégories de conseillers non dédiés à la vente, afin de traiter de telles questions via un média comme TouchStore. Les innovations technologiques permettent d augmenter les capacités des terminaux mobiles et renforcer le lien entre les consommateurs et les magasins. On verra par exemple la généralisation d un nouveau type de connexions pour les consommateurs prêts à les accepter, comme l utilisation du Bluetooth pour se connecter aux téléphones ou tablettes des passants afin d attirer leur attention sur des promotions proposées en magasin sur des produits clés (en particulier sur ceux pour lesquels ces clients avaient montré leur intérêt lors de précédentes interactions en ligne). Les consommateurs pourront aussi localiser certains produits en magasins en initiant une fonctionnalité de lecture des étiquettes RFID à partir de leur terminal mobile. Les investissements permanents dans les innovations technologiques aideront les détaillants à rester étroitement connectés aux consommateurs mobiles. Mais la technologie seule ne suffit pas. Le succès du commerce de détail du futur appartient aux sociétés qui réinventent et affinent en permanence leurs systèmes ainsi que leurs stratégies commerciales et leurs marques pour s'adapter aux changements des habitudes et aux attentes des consommateurs. Pour plus d informations sur TouchStore, consultez notre page

Du Web to Store au Digital in Store

Du Web to Store au Digital in Store Livre blanc Du Web to Store au Digital in Store Quand votre audience online se transforme en acheteurs offline www.kontestapp.com Introduction Le commerce digital et le commerce traditionnel évoluent de

Plus en détail

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler.

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler. Mobile & achats à la demande Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat tradedoubler.com En Europe, les canaux mobiles de marketing à la performance transforment

Plus en détail

Livre blanc. 4 clés pour personnaliser l expérience web des clients

Livre blanc. 4 clés pour personnaliser l expérience web des clients Livre blanc 4 clés pour personnaliser l expérience web des clients Exploiter toute la valeur du site web Par de nombreux aspects, les responsables marketing web d aujourd hui ont les yeux bandés : ils

Plus en détail

Les implications opérationnelles du commerce omnicanal

Les implications opérationnelles du commerce omnicanal Les implications opérationnelles du commerce omnicanal Comment le développement d une stratégie équilibrée de vente au détail peut-il contribuer à augmenter la taille du panier, à améliorer le taux de

Plus en détail

Grégory Bressolles L E-MARKETING

Grégory Bressolles L E-MARKETING Grégory Bressolles L E-MARKETING Conseiller éditorial : Christian Pinson Dunod, Paris, 2012 ISBN 978-2-10-057045-4 SOMMAIRE Avant-propos 5 CHAPITRE 1 Qu est-ce que l e-marketing? I COMMENT INTERNET A-T-IL

Plus en détail

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com Achats en ligne et conversion Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic tradedoubler.com Lorsqu il s agit de choisir une marque ou un produit à acheter, les consommateurs européens

Plus en détail

Débroussailler les paiements mobiles :

Débroussailler les paiements mobiles : UN LIVRE BLANC DE CHASE PAYMENTECH Débroussailler les paiements mobiles : ce que les commerçants canadiens doivent savoir Utilisation de la technologie mobile pour les paiements Depuis quelques mois, on

Plus en détail

Country factsheet - Octobre 2013. Les États-Unis

Country factsheet - Octobre 2013. Les États-Unis Country factsheet - Octobre 2013 Les États-Unis Les États-Unis sont depuis toujours le pays numéro un sur le marché de l e-commerce. À la fin de l année 2013, ils devraient afficher un revenu de 193,3

Plus en détail

S e r v i r l e s clients actuels de maniè r e e f f ic a ce grâce a u «Co n s u m er Insight»

S e r v i r l e s clients actuels de maniè r e e f f ic a ce grâce a u «Co n s u m er Insight» Siège mondial : 5 Speen Street Framingham, MA 01701 États-Unis P.508.935.4400 F.508.988.7881 www.idc-ri.com S e r v i r l e s clients actuels de maniè r e e f f ic a ce grâce a u «Co n s u m er Insight»

Plus en détail

ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles?

ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles? ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles? Livre Blanc Cabestan Des sources de données disparates Il existe autant d'approches pour reconnaître un

Plus en détail

La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations

La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations La tour de Babel numérique La gestion des données de référence (appelée MDM pour Master Data Management) se veut la réponse

Plus en détail

EBOOK DE NOËL. Comment réussir sa stratégie m-commerce de Noël

EBOOK DE NOËL. Comment réussir sa stratégie m-commerce de Noël EBOOK DE NOËL Comment réussir sa stratégie m-commerce de Noël Sommaire 1ère partie Tirer parti de la technologie mobile pendant les fêtes P3 3e partie P13 Vous avez mis nos conseils en pratique. Et maintenant?

Plus en détail

La performance technologique au service de votre e-commerce

La performance technologique au service de votre e-commerce M-commerce Vers un nouveau paradigme de l achat Mobile Monday Toulouse 2 avril 2012 Sommaire Mobilité? Marché Usages M-commerce, oui, mais comment? 3 approches de la mobilité M-commerce T-commerce E-book

Plus en détail

Comment toucher les décideurs

Comment toucher les décideurs Comment toucher les décideurs Étude commanditée par Pitney Bowes sur l évolution du rôle du courrier dans le marketing mix des entreprises du domaine Business to Business (B2B) en Europe et aux États-Unis

Plus en détail

Digitas lance une offre 100% dédiée au Commerce Connecté. La France, agence «pilote» pour le réseau.

Digitas lance une offre 100% dédiée au Commerce Connecté. La France, agence «pilote» pour le réseau. COMMUNIQUE DE PRESSE POUR DIFFUSION IMMEDIATE Digitas lance une offre 100% dédiée au Commerce Connecté. La France, agence «pilote» pour le réseau. Neuilly sur Seine, le 26 janvier 2011 Digitas France (VivaKi/Publicis

Plus en détail

Réinventer le parcours client multicanal pour booster la rentabilité

Réinventer le parcours client multicanal pour booster la rentabilité Réinventer le parcours client multicanal pour booster la rentabilité Nicolo Galante, Directeur associé senior, McKinsey Eric Hazan, Directeur associé, McKinsey Conférence Enjeux e-commerce, FEVAD Paris,

Plus en détail

Augmentez vos conversions et vos ventes! Comment optimiser l activité de votre boutique en ligne pendant les fêtes de fin d année!

Augmentez vos conversions et vos ventes! Comment optimiser l activité de votre boutique en ligne pendant les fêtes de fin d année! Augmentez vos conversions et vos ventes! Comment optimiser l activité de votre boutique en ligne pendant les fêtes de fin d année! Préparez-vous à gambader autour du sapin de Noël! La période des fêtes

Plus en détail

Etre présent sur le Web sans site Web. 29 septembre 2014

Etre présent sur le Web sans site Web. 29 septembre 2014 Etre présent sur le Web sans site Web 29 septembre 2014 Présence sur le Web : une absolue nécessité pour le commerce de proximité Le Web-to-Store est un concept déjà bien ancré chez les internautes acheteurs

Plus en détail

87% e-commerce+ INTERNET DES ACHETEURS PASSENT COMMANDE E-COMMERCE BTOB : LES ENJEUX SPÉCIFIQUES CHIFFRES CLÉS BTOB ET REGARD D'EXPERT

87% e-commerce+ INTERNET DES ACHETEURS PASSENT COMMANDE E-COMMERCE BTOB : LES ENJEUX SPÉCIFIQUES CHIFFRES CLÉS BTOB ET REGARD D'EXPERT e-commerce+ Magazine d information d Octave n 13 - Février 2015 87% SURB2B DES ACHETEURS PASSENT COMMANDE INTERNET CHIFFRES CLÉS BTOB ET REGARD D'EXPERT E-COMMERCE BTOB : LES ENJEUX SPÉCIFIQUES édito Le

Plus en détail

Vendre son champagne sur internet

Vendre son champagne sur internet dossier P.13-17 Vendre son champagne sur internet De nombreuses études le montrent : le commerce en ligne se porte bien et devrait continuer à croître sur les deux prochaines années. Ainsi, la Fédération

Plus en détail

Les comportements d achats multicanaux des internautes 9 ème baromètre FEVAD-Médiamétrie//NetRatings. extraits

Les comportements d achats multicanaux des internautes 9 ème baromètre FEVAD-Médiamétrie//NetRatings. extraits Les comportements d achats multicanaux des internautes 9 ème baromètre FEVAD-Médiamétrie//NetRatings extraits Juillet 2013 Contexte 2013 Un consommateur de plus en plus connecté 42,2 millions d internautes

Plus en détail

d e l a s s urance g r â ce a u «C u s t omer

d e l a s s urance g r â ce a u «C u s t omer Siège mondial : 5 Speen Street Framingham, MA 01701 États-Unis P.508.620.5533 F.508.988.6761 www.idc-fi.com Créer de la valeur dans le secteur d e l a s s urance g r â ce a u «C u s t omer Analytics» L

Plus en détail

Les dessous des moteurs de recommandation

Les dessous des moteurs de recommandation Les dessous des moteurs de recommandation La personnalisation est un enjeu majeur du e-commerce aujourd hui. Elle réveille l esprit commerçant dans les boutiques en ligne en remettant le visiteur au cœur

Plus en détail

Optimiser son tunnel de conversion. Chantal Gomez pour la CCI 49-1 juillet 2014

Optimiser son tunnel de conversion. Chantal Gomez pour la CCI 49-1 juillet 2014 1 Optimiser son tunnel de conversion 2 Définition Tunnel de conversion Un tunnel ou entonnoir de conversion est une fonctionnalité d analyse graphique proposée par les outils d analyse d audience. Il permet

Plus en détail

SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION

SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION LIVRE BLANC SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION Découvrez comment le Social CRM peut travailler pour vous LIVRE BLANC SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION 2 À PROPOS Au cours des dernières années, vous

Plus en détail

OPÉRATIONS DE CAISSE DANS UN MONDE MOBILE

OPÉRATIONS DE CAISSE DANS UN MONDE MOBILE OPÉRATIONS DE CAISSE DANS UN MONDE MOBILE POINT DE VUE DU CONCESSIONNAIRE : VUE D ENSEMBLE Introduction Pendant deux décennies, les PC ont régné en maître dans les solutions point de vente (POS), opérant

Plus en détail

CONNECTIVITÉ. Options de connectivité de Microsoft Dynamics AX. Microsoft Dynamics AX. Livre blanc

CONNECTIVITÉ. Options de connectivité de Microsoft Dynamics AX. Microsoft Dynamics AX. Livre blanc CONNECTIVITÉ Microsoft Dynamics AX Options de connectivité de Microsoft Dynamics AX Livre blanc Ce document décrit les possibilités offertes par Microsoft Dynamics AX en terme de connectivité et de montée

Plus en détail

e-commerce : Guide à l intention des Petites et Moyennes Entreprises

e-commerce : Guide à l intention des Petites et Moyennes Entreprises Livre Blanc e-commerce : Guide à l intention des Petites et Moyennes Entreprises Optimisation des opportunités en ligne pour les PME Opportunités en ligne La conjoncture n a jamais été aussi favorable

Plus en détail

Les 10 grands principes de l utilisation du data mining pour une gestion de la relation client réussie

Les 10 grands principes de l utilisation du data mining pour une gestion de la relation client réussie Les 10 grands principes de l utilisation du data mining pour une gestion de la relation client réussie Découvrir les stratégies ayant fait leurs preuves et les meilleures pratiques Points clés : Planifier

Plus en détail

Voulez-vous donner à vos clients la meilleure expérience possible en agence?

Voulez-vous donner à vos clients la meilleure expérience possible en agence? Voulez-vous donner à vos clients la meilleure expérience possible en agence? SOLUTIONS D AGENCE NCR Pour une expérience d agence financière plus moderne, intelligente et efficace. Experience a new world

Plus en détail

«Votre métier évolue, nous protégeons votre avenir.»

«Votre métier évolue, nous protégeons votre avenir.» «Votre métier évolue, nous protégeons votre avenir.» Le 14/08/2014 Dossier de presse Nedap solutions connectées d exploitation et de sûreté du point de vente Pour parution immédiate Retrouvez Nedap au

Plus en détail

Etude Email Marketing Attitude BtoC - 2015

Etude Email Marketing Attitude BtoC - 2015 Etude Email Marketing Attitude BtoC - 2015 SOMMAIRE I. L étude en quelques mots II. Méthodologie & Profil des répondants III. Faits marquants IV. Personas V. Conclusion I. L étude EMA BtoC en quelques

Plus en détail

VIENNE LONDRES MUNICH BERLIN ZURICH PARIS HONG KONG PEKIN MOSCOU ISTANBUL

VIENNE LONDRES MUNICH BERLIN ZURICH PARIS HONG KONG PEKIN MOSCOU ISTANBUL Enterprise Email Marketing Solutions & Services IMPLI PERT CATION INE N DÉLIV RABIL CE ITÉ W N E S Guide Pratique de l Emailing 2012 Conseils pratiques sur la meilleure façon de mettre en place des emails

Plus en détail

LE BYOD, VOS COLLABORATEURS MOBILES ET VOUS

LE BYOD, VOS COLLABORATEURS MOBILES ET VOUS LE BYOD, VOS COLLABORATEURS MOBILES ET VOUS Par Jason Frye, Direction Technologique, BMC Software By Joe Smith, BMC Software Que vous le vouliez ou non, la plupart de vos employés utilisent des smartphones,

Plus en détail

Country factsheet - Janvier 2014 Le Royaume-Uni

Country factsheet - Janvier 2014 Le Royaume-Uni Country factsheet - Janvier 2014 Le Royaume-Uni Les revenus engendrés par l e-commerce représentent 109 milliards d euros. Les superlatifs servant à qualifier l e-commerce du Royaume-Uni ne manquent pas

Plus en détail

Le choix stratégique des canaux de communication

Le choix stratégique des canaux de communication Le choix stratégique des canaux de communication Une analyse des attitudes des entreprises du domaine Business to Business (B2B) face à différentes combinaisons de médias Introduction La fragmentation

Plus en détail

Anne Vanlaeys, Directrice Générale de Geometry Global et Patrick Faure, Directeur du Planning Stratégique

Anne Vanlaeys, Directrice Générale de Geometry Global et Patrick Faure, Directeur du Planning Stratégique Anne Vanlaeys, Directrice Générale de Geometry Global et Patrick Faure, Directeur du Planning Stratégique LE SHOWROOMING N'EST PAS UNE FATALITÉ. Découvrez la part du offline et du online dans le processus

Plus en détail

Votre cloud est-il net?

Votre cloud est-il net? Votre cloud est-il net? Avril 2012 greenpeace.fr Mettre en marche une révolution énergétique 03 2 Votre cloud est-il net? Frank van Biemen / EvoSwitch / Greenpeace Greenpeace Votre cloud est-il net? Résumé

Plus en détail

& comportement utilisateur

& comportement utilisateur Appareils mobiles & comportement utilisateur Influence des appareils mobiles sur le parcours m-commerce. Bien connaître les usages mobiles : la clé d un m-commerce efficace Les consommateurs mobiles ne

Plus en détail

Irrigation Marketing. >1 : Un nouveau concept : l irrigation marketing

Irrigation Marketing. >1 : Un nouveau concept : l irrigation marketing Irrigation Marketing C est un fait, Internet ne connaît pas la crise! Fort de sa souplesse et des capacités de tracking en temps réel, et offrant un avantage économique reconnu, Internet est aujourd hui

Plus en détail

Guide en 5 étapes pour un programme de fidélisation réussi

Guide en 5 étapes pour un programme de fidélisation réussi Guide en 5 étapes pour un programme de fidélisation réussi Combiner technologie et services pour propulser la fidélisation % Parrainé par Document de présentation Contenu Introduction.... 3 Définir la

Plus en détail

client a besoin d aide et de lui fournir cette aide en temps réel grâce au chat, au «co-browsing» et à d autres procédés innovants.

client a besoin d aide et de lui fournir cette aide en temps réel grâce au chat, au «co-browsing» et à d autres procédés innovants. L e segment «vente au détail» du marché mondial de l assurance et des services financiers a de nombreux enjeux communs avec d autres entreprises qui vendent des produits et des services directement aux

Plus en détail

Cinq grandes tendances de la consommation digitale : défis et opportunités pour les distributeurs

Cinq grandes tendances de la consommation digitale : défis et opportunités pour les distributeurs Cinq grandes tendances de la consommation digitale : défis et opportunités pour les distributeurs 20 Juin 2012 CONFIDENTIEL ET PROPRIÉTÉ DE McKINSEY & COMPANY Toute utilisation de ce support, ainsi que

Plus en détail

Expérience client. Résumé : Développer une expérience utilisateur cohérente sur plusieurs canaux

Expérience client. Résumé : Développer une expérience utilisateur cohérente sur plusieurs canaux Expérience client Développer une expérience utilisateur cohérente sur plusieurs canaux Comme le confirme l'utilisation grandissante du terme «omni-canal», les distributeurs ne peuvent plus se contenter

Plus en détail

Management de la chaîne logistique. Professeur Mohamed Reghioui

Management de la chaîne logistique. Professeur Mohamed Reghioui Management de la chaîne logistique Professeur Mohamed Reghioui M.Reghioui - 2012 1 Informations générales sur le module Intervenants: Mohamed Reghioui(m.reghioui@gmail.com) Informations générales Répartition

Plus en détail

Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE. Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains

Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE. Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains Sommaire Présentation...3 Matériel numérique...4 Mise à disposition de matériel numérique...4 Mise à disposition d une

Plus en détail

Économie et réseaux sociaux

Économie et réseaux sociaux Économie et réseaux sociaux Forum financier belge Louvain-la-Neuve 23/10/2012 Économie et réseaux sociaux Olivier de Wasseige @defimedia.be Plus de 7 internautes sur 10 sont membres d au moins un réseau

Plus en détail

16 conseils afin de constituer une expérience de commerce en ligne réussie

16 conseils afin de constituer une expérience de commerce en ligne réussie LIVRE BLANC 16 conseils afin de constituer une expérience de commerce en ligne réussie Comment faire face aux challenges prévisibles et inattendus INTRODUCTION Cette année c est la bonne! Votre entreprise

Plus en détail

Conseils pour un marketing mobile réussi pour Noël

Conseils pour un marketing mobile réussi pour Noël SMARTFOCUS Conseils pour un marketing mobile réussi pour Noël Optimisez votre campagne mobile pour Noël grâce à sept astuces rapides à mettre en œuvre A NOËL, ÉVITEZ UN DÉSASTRE VERSION MOBILE A Noël,

Plus en détail

Stratégies opérationnelles d APPS-CRM pour smartphones et tablettes

Stratégies opérationnelles d APPS-CRM pour smartphones et tablettes 1/213 3/213 6/213 9/213 12/213 3/214 5/214 Stratégies opérationnelles d APPS-CRM pour smartphones et tablettes Le marché pour les smartphones et les tablettes En 213, on a dénombré plus de 24,1 millions

Plus en détail

Transformation IT de l entreprise LA MOBILITÉ NÉCESSITE UN CHANGEMENT DES SI EN PROFONDEUR

Transformation IT de l entreprise LA MOBILITÉ NÉCESSITE UN CHANGEMENT DES SI EN PROFONDEUR Transformation IT de l entreprise LA MOBILITÉ NÉCESSITE UN CHANGEMENT DES SI EN PROFONDEUR L es technologies mobiles impactent en profondeur le fonctionnement des organisations. Elles sont également à

Plus en détail

UNIWAY CASE. Veritas.be. Business Critical Internet Solutions

UNIWAY CASE. Veritas.be. Business Critical Internet Solutions UNIWAY CASE Veritas.be Business Critical Internet Solutions 2 VERITAS.BE ATTIRE QUATRE FOIS PLUS DE VISITEURS ET EST PARÉ POUR LE COMMERCE ELECTRONIQUE Avec bientôt 120 points de vente en Belgique, Veritas

Plus en détail

B U L L E T I N S U R L E S F O U R N I S S E U R S D I D C. L é vo l u t i o n d u pays a g e d e s I a as publiques et p r i vé e s a u C a n a d a

B U L L E T I N S U R L E S F O U R N I S S E U R S D I D C. L é vo l u t i o n d u pays a g e d e s I a as publiques et p r i vé e s a u C a n a d a B U L L E T I N S U R L E S F O U R N I S S E U R S D I D C L é vo l u t i o n d u pays a g e d e s I a as publiques et p r i vé e s a u C a n a d a Avril 2014 Mark Schrutt, directeur des services et applications

Plus en détail

Web-to-Store 12 septembre 2013

Web-to-Store 12 septembre 2013 Contacts BVA Marie Laurence GUENA marie-laurence.guena@bva.fr +33 1 71 16 89 70 CONTEXTE ET METHODOLOGIE Objectifs Le concept s inscrit comme une tendance forte des 10 prochaines années, mais reste à définir.

Plus en détail

Le Display En Pleine Révolution

Le Display En Pleine Révolution Le Display En Pleine Révolution De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée Better connections. Better results. Livre Blanc Acxiom Le Display En Pleine Révolution De l achat

Plus en détail

Livre Blanc Virtua 2012

Livre Blanc Virtua 2012 Livre Blanc Virtua 2012 LES SECRETS D UNE CAMPAGNE DIGITALE DE NOËL RÉUSSIE Suivez-nous sur Twitter Virtua 021 544 28 00 info@virtua.ch Stratégies et créations digitales 2 Table des matières Préparez votre

Plus en détail

WEBRTC. Cette présentation décrit le fonctionnement et les enjeux de cette nouvelle technologie essentiellement dans son usage par les entreprises.

WEBRTC. Cette présentation décrit le fonctionnement et les enjeux de cette nouvelle technologie essentiellement dans son usage par les entreprises. WEBRTC LE WEB DEVIENT SUPPORT DE COMMUNICATION MULTIMEDIA UNIFIE Dernière innovation du web, le WebRTC à la croisée de l internet et des télécommunications se révèle un outil puissant de la relation client,

Plus en détail

[Budgets B2B] Le guide d optimisation financière. (marketing, commercial et digital)

[Budgets B2B] Le guide d optimisation financière. (marketing, commercial et digital) [Budgets B2B] Le guide d optimisation financière. (marketing, commercial et digital) Les tendances en matière de répartition des budgets. sommaire 1. Les budgets marketing sont à la hausse. 2. La part

Plus en détail

Dossier de Presse. 10 Octobre 2013

Dossier de Presse. 10 Octobre 2013 Dossier de Presse 10 Octobre 2013 Contacts : Anne-Sophie DUPIRE - Responsable Communication Lucie PORREAUX - Chargée des Relations Presse Tel : 0 328 328 000 - anne-sophie.dupire@sarbacane.com Tel : 0

Plus en détail

LA RÉVOLUTION MOBILE CHEZ IKEA

LA RÉVOLUTION MOBILE CHEZ IKEA LA RÉVOLUTION MOBILE CHEZ IKEA M-Forum 17 ème édition 1 Les spécialistes du commerce connecté Magasin connecté Web to store Web/mobile in store Encaissement mobile Aide à l achat Aide à la vente Commerce

Plus en détail

Madame Michu en 2013, sa consommation PGC & media. Laurent Zeller Président Directeur Général, Nielsen France

Madame Michu en 2013, sa consommation PGC & media. Laurent Zeller Président Directeur Général, Nielsen France Madame Michu en 2013, sa consommation PGC & media Laurent Zeller Président Directeur Général, Nielsen France L environnement media a changé PRESSE TELEVISION AFFICHAGE RADIO COURRIER ONLINE drastiquement

Plus en détail

10 ème baromètre des comportements d achats multicanaux des internautes

10 ème baromètre des comportements d achats multicanaux des internautes 10 ème baromètre des comportements d achats multicanaux des internautes Mediametrie//NetRatings Une joint venture entre Médiamétrie et Nielsen + Médiamétrie : Société indépendante créée en 1985. Capital

Plus en détail

UN RÉSEAU D EXPERTS SERVICES D INFOGÉRANCE DE RISQUE. CyberSource Managed Risk Services. * la puissance du paiement DISPONIBLES UNE INTERFACE UNIQUE

UN RÉSEAU D EXPERTS SERVICES D INFOGÉRANCE DE RISQUE. CyberSource Managed Risk Services. * la puissance du paiement DISPONIBLES UNE INTERFACE UNIQUE Managed Risk Services 2 SERVICES DISPONIBLES UNE INTERFACE UNIQUE UN RÉSEAU D EXPERTS SERVICES D INFOGÉRANCE DE RISQUE * * la puissance du paiement Managed Risk Services 3 DE NOMBREUSES ENTREPRISES PERFORMANTES

Plus en détail

Conférence 14 Internet : quelles stratégies pour l'utiliser au mieux?

Conférence 14 Internet : quelles stratégies pour l'utiliser au mieux? Conférence 14 Internet : quelles stratégies pour l'utiliser au mieux? Animateur Jean-Christophe GALEAZZI RCF Intervenants Mathieu LLORENS AT INTERNET Patrick BERNARD MILLESIMA Jean-Paul LIEUX DOLIST Marion

Plus en détail

Les évolutions stratégiques de la Data Quality en 2012 : Comment s adapter aux nouvelles habitudes digitales du consommateur?

Les évolutions stratégiques de la Data Quality en 2012 : Comment s adapter aux nouvelles habitudes digitales du consommateur? Les évolutions stratégiques de la Data Quality en 2012 : Comment s adapter aux nouvelles habitudes digitales du consommateur? Un Livre Blanc Experian Marketing Services d après une enquête menée par le

Plus en détail

Best Practice fidélisation :

Best Practice fidélisation : Best Practice fidélisation : scoring, trigger, segmentation, recommandation Bruno Florence PIGNONSURMAIL / Eric de Bellefroid - SELLIGENT Les meilleures pratiques en fidélisation Eric de Bellefroid Senior

Plus en détail

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Trouvez des solutions de type cloud éprouvées qui répondent à vos priorités principales Points clés Découvrez les avantages de quatre déploiements en

Plus en détail

DU COMMERCE CONNECTÉ!

DU COMMERCE CONNECTÉ! e-commerce+ Magazine d'information d'octave n 14 - Avril 2015 Suivez la tendance DU COMMERCE CONNECTÉ! SOLDES OUVERT ÉVOLUTION DU COMMERCE vers un commerce "CONNECTÉ" CASH PISCINES : Le projet "cross canal"

Plus en détail

DOSSIER SPECIAL LE COMMERCE OMNI- CANAL EN MODE ACCELERE ZOOM SUR HYBRIS

DOSSIER SPECIAL LE COMMERCE OMNI- CANAL EN MODE ACCELERE ZOOM SUR HYBRIS DOSSIER SPECIAL LE COMMERCE OMNI- CANAL EN MODE ACCELERE ZOOM SUR HYBRIS Juin 2013 SOMMAIRE I. LE REFERENTIEL AU CŒUR DU SYSTEME OMNI CANAL... 4 II. DIALOGUES MULTIPLES... 6 III. FACTEURS D ACCELERATION

Plus en détail

Google et Kantar Media Compete publient la 3ème édition du «Baromètre sectoriel sur la performance de conversion des sites e-commerce en France»:

Google et Kantar Media Compete publient la 3ème édition du «Baromètre sectoriel sur la performance de conversion des sites e-commerce en France»: Google et Kantar Media Compete publient la 3ème édition du «Baromètre sectoriel sur la performance de conversion des sites e-commerce en France»: Paris, le 11 juin 2014 Les dernières barrières à l achat

Plus en détail

IBM Social Media Analytics

IBM Social Media Analytics IBM Social Media Analytics Analysez les données des média sociaux afin d améliorer vos résultats commerciaux Les points clés Développez votre activité en comprenant le sentiment des consommateurs et en

Plus en détail

La plus grande régie publicitaire sur mobile indépendante au monde. Confiden'el : Ne pas diffuser 1!

La plus grande régie publicitaire sur mobile indépendante au monde. Confiden'el : Ne pas diffuser 1! La plus grande régie publicitaire sur mobile indépendante au monde Confiden'el : Ne pas diffuser 1! Point de vue du consommateur sur le M Commerce et la publicité Mobile associée InMobi: Hier et Aujourd'hui

Plus en détail

Restaurateurs : des solutions cloud pour développer et fidéliser votre clientèle en temps réel

Restaurateurs : des solutions cloud pour développer et fidéliser votre clientèle en temps réel Restaurateurs : des solutions cloud pour développer et fidéliser votre clientèle en temps réel Vos solutions Marketing Direct et Relation Client Vos solutions Marketing Direct et Relation Client Soyez

Plus en détail

Ressources. APIE Agence du patrimoine immatériel de l état. Les paiements sur Internet. l immatériel. Pour agir. En bref

Ressources. APIE Agence du patrimoine immatériel de l état. Les paiements sur Internet. l immatériel. Pour agir. En bref Ressources de l immatériel APIE Agence du patrimoine immatériel de l état En bref Valoriser le patrimoine immatériel invite l État à développer des approches nouvelles et, parfois, à céder contre paiement

Plus en détail

Protection des renseignements personnels, publicité ciblée et médias sociaux : Ampleur du problème : certaines observations déconcertantes

Protection des renseignements personnels, publicité ciblée et médias sociaux : Ampleur du problème : certaines observations déconcertantes Protection des renseignements personnels, publicité ciblée et médias sociaux : Ampleur du problème : certaines observations déconcertantes Avner Levin * * Professeur agrégé et directeur, Privacy and Cyber

Plus en détail

environics research group

environics research group environics research group Sommaire Sondage en ligne sur les perceptions du public concernant le développement de carrière et le milieu de travail Janvier 2011 Préparé pour : Parrainé en partie par : 33,

Plus en détail

Atelier Thématique : La communication de machine à machine (M2M) pour mobiliser l internet des objets

Atelier Thématique : La communication de machine à machine (M2M) pour mobiliser l internet des objets Programme Ministériel 2015 de la GSMA : compte-rendu de session Atelier Thématique : La communication de machine à machine (M2M) pour mobiliser l internet des objets Lundi 2 mars 2015 Session animée par

Plus en détail

Le marketing digital

Le marketing digital François SCHEID Renaud VAILLANT Grégoire DE MONTAIGU Le marketing digital Développer sa stratégie à l ère numérique, 2012 ISBN : 978-2-212-55343-7 Introduction Bienvenue dans un monde connecté et interactif!

Plus en détail

Sommaire. Présentation de l étude... 3. Les services de Click to Chat... 5. Ils partagent leurs retours d expérience... 16

Sommaire. Présentation de l étude... 3. Les services de Click to Chat... 5. Ils partagent leurs retours d expérience... 16 Sommaire Présentation de l étude... 3 Objectifs et méthodologie... 3 Les services de Click to Chat... 5 Les canaux de contact... 6 Projets Click to Chat - objectifs et déploiement... 7 L expérience client

Plus en détail

Ma première visibilité sur le Web. en 60 min avec des outils gratuits

Ma première visibilité sur le Web. en 60 min avec des outils gratuits Ateliers Commerce Internet Ma première visibilité sur le Web en 60 min avec des outils gratuits 23/04/2015 1 Ma première visibilité sur Internet Même sans site internet! Pourquoi être présent sur Internet?

Plus en détail

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012 Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres 18 septembre 2012 Sommaire Communiqué de synthèse P. 1 Le projet de regroupement des fonctions support : un projet stratégique P.

Plus en détail

Le rôle d un CRM dans la gestion intégrée des services à la clientèle

Le rôle d un CRM dans la gestion intégrée des services à la clientèle LIVRE BLANC Le rôle d un CRM dans la gestion intégrée des services à la clientèle Quels sont les avantages d adopter uneapproche intégrée à la gestion de service. INTRODUCTION Lorsque vous pensez CRM,

Plus en détail

Optimisation Web. Extra N 1 29.01.15

Optimisation Web. Extra N 1 29.01.15 Optimisation Web Extra N 1 29.01.15 Extravaganza Communication digitale? Les Extras L optimisation web Optimisation technique Qu est-ce que c est? Optimiser les temps de chargement et d affichage des pages

Plus en détail

La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations

La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations La tour de Babel numérique La gestion des données de référence (appelée MDM pour Master Data Management) se veut la réponse

Plus en détail

LE DISPLAY RÉVOLUTION. De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée. Janvier 2012 LIVRE BLANC ACXIOM.

LE DISPLAY RÉVOLUTION. De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée. Janvier 2012 LIVRE BLANC ACXIOM. LIVRE BLANC ACXIOM LE DISPLAY EN PLEINE RÉVOLUTION De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée Janvier 2012 Frédéric GRELIER Directeur Europe développement produits Acxiom

Plus en détail

Conversion et e-commerce : la fidélité prime

Conversion et e-commerce : la fidélité prime Conversion et e-commerce : la fidélité prime Etude réalisée du 1 er au 28 février 2010 sur un périmètre de 8 sites d e-commerce audités par AT Internet. Les sites d e-commerce ont de plus en plus le vent

Plus en détail

Mag. à la carte de fidélité virtuelle? Solution de fidélisation sur application mobile. Et si vous passiez

Mag. à la carte de fidélité virtuelle? Solution de fidélisation sur application mobile. Et si vous passiez http5000 Mag Et si vous passiez à la carte de fidélité virtuelle? Solution de fidélisation sur application mobile Retrouvez ce magazine et tous les autres numéros sur notre application mobile! Tapez http5000

Plus en détail

Assurer l avenir de votre activité grâce à l open marketing. Par David Mennie, Senior Director, Product Marketing, Acquia

Assurer l avenir de votre activité grâce à l open marketing. Par David Mennie, Senior Director, Product Marketing, Acquia Assurer l avenir de votre activité grâce à l open marketing Par David Mennie, Senior Director, Product Marketing, Acquia Table des matières Le Marketing à l ère de l ouverture 3 L émergence du marketeur

Plus en détail

Comportement des consommateurs européens envers le commerce mobile

Comportement des consommateurs européens envers le commerce mobile Comportement des consommateurs européens envers le commerce mobile Principaux obstacles et challenges Royaume-Uni, France et BeNeLux Une étude de marché commanditée par ATG ATG Research Report Octobre

Plus en détail

Collaboration : Sachez distinguer, parmi votre personnel, les enthousiastes des réfractaires

Collaboration : Sachez distinguer, parmi votre personnel, les enthousiastes des réfractaires Collaboration : Sachez distinguer, parmi votre personnel, les enthousiastes des réfractaires Les leçons de ce document La a attiré l'attention d'entreprises à la recherche de compétitivité dans un contexte

Plus en détail

Labo de technologies mobiles Plateforme de création d applications mobiles - Technologies de reconnaissance visuelle. www.snapnsee.

Labo de technologies mobiles Plateforme de création d applications mobiles - Technologies de reconnaissance visuelle. www.snapnsee. Labo de technologies mobiles Plateforme de création d applications mobiles - Technologies de reconnaissance visuelle www.snapnsee.net LE PROJET SNAP N SEE LE PROJET SNAP N SEE Snap n See est une jeune

Plus en détail

L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM

L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM LIVRE BLANC L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM Une situation optimale pour la force de vente et pour le marketing LIVRE BLANC OPTIMISATION DU MARKETING 2 A PROPOS Au cours des dernières années,

Plus en détail

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles Étude auprès de la génération X Le paiement virtuel et la gestion des finances Rapport Présenté à Madame Martine Robergeau Agente de Développement et des Communications 11 octobre 2011 Réf. : 1855_201109/EL/cp

Plus en détail

RSA ADAPTIVE AUTHENTICATION

RSA ADAPTIVE AUTHENTICATION RSA ADAPTIVE AUTHENTICATION Plate-forme complète d authentification et de détection des fraudes D UN COUP D ŒIL Mesure du risque associé aux activités de connexion et de postconnexion via l évaluation

Plus en détail

Améliorez la sécurité en matière de soins de santé et de soins aux patients grâce à la VDI avancée d Imprivata

Améliorez la sécurité en matière de soins de santé et de soins aux patients grâce à la VDI avancée d Imprivata Livre blanc Améliorez la sécurité en matière de soins de santé et de soins aux patients grâce à la VDI avancée d Imprivata Erik Willey 12.12.2014 SUMMARY: ImprivataMD OneSignMD propose une solution facile

Plus en détail

Utilisation d Internet pour les approvisionnements dans les grandes entreprises suisses (situation 2000) Bilan des résultats

Utilisation d Internet pour les approvisionnements dans les grandes entreprises suisses (situation 2000) Bilan des résultats Université de Berne Institut d Informatique Economique Service de Gestion de l Information Prof. Dr. Joachim Griese Engehaldenstrasse 8, 3012 Berne Tél. +41 (0)31-631 47 85 Fax +41 (0)31-631 46 82 E-Mail:

Plus en détail

La publicité sur mobile en 2014

La publicité sur mobile en 2014 La publicité sur mobile en 2014 1. Q U E L Q U E S C H I F F R E S S U R LE M - C O M M E R C E 2. LA P U B L I C I T É G E O L O C A L I S E E 3. LE M O B I L E COMME S H O P P I N G A S S I S T A N T

Plus en détail