AGRICULTURE, COMMERCE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AGRICULTURE, COMMERCE"

Transcription

1 C O N S E I L G É N É R A L D ' I N D R E - E T - L O I R E AGRICULTURE, COMMERCE ET INDUSTRIE RÉPERTOIRE NUMÉRIQUE DES SOUS-SÉRIES 7 M, 8 M, 9 M A R C H I V E S D É P A R T E M E N T A L E S Tours 2010

2

3 C O N S E I L G É N É R A L D ' I N D R E - E T - L O I R E Répertoire numérique des sous-séries 7M, 8 M, 9 M AGRICULTURE, COMMERCE ET INDUSTRIE par Georges-François POTTIER rédacteur chef suivi et coordonné par Régine MALVEAU, chargée d études documentaires sous la direction de Luc FORLIVESI conservateur en chef du patrimoine directeur des Archives départementales d Indre-et-Loire publié avec le visa du Ministère de la Culture, Service Interministériel des Archives de France A R C H I V E S D É P A R T E M E N T A L E S TOURS 2010

4

5 INTRODUCTION GÉNÉRALE L agriculture, le commerce et l industrie sont des domaines qui se répondent, des domaines connexes. Il est souvent difficile de dissocier, dans un cadre de classement préétabli, la production, la transformation et le négoce. Au sein de la préfecture, un seul et même bureau s occupe des trois secteurs. Ainsi, une étude sur l agriculture ne peut-elle se cantonner à la seule sous-série 7 M. En effet, lorsque les pouvoirs publics demandent aux fonctionnaires locaux de les renseigner sur la situation économique globale du département, il est entendu qu il s agit de la situation de l agriculture, mais aussi du commerce et de l industrie. Par ailleurs, les organismes consultatifs (8 M, commerce) ont comme domaine de compétence aussi bien le commerce que l'industrie. Si les dossiers sur la culture de la soie se trouvent bien en agriculture (7 M), ceux concernant sa transformation sont placés en industrie (9 M) avec, par exemple, les états des récoltes et de la consommation dans les filatures. Enfin, les foires et les expositions classées en commerce (8 M) regroupent en un seul lieu et une seule manifestation, agriculture, commerce et industrie. Aussi avons nous fait le choix de réunir ces trois domaines au sein d'un unique instrument de recherche. 5

6

7 La ferme de Platé, Neuillé-Pont-Pierre (A.D.I.L., 29 Fi 09) 7

8

9 PRÉSENTATION ET COMPOSITION DES FONDS 9

10

11 SOUS-SÉRIE 7 M AGRICULTURE. EAUX ET FORÊT D A T E S E X T R Ê M E S Les documents du fonds de la préfecture couvrent la période an VII-1945, ceux du génie rural, la période , ceux de l office départemental agricole, les années et ceux des ponts et chaussées, celles de Enfin, les documents de la direction des eaux et forêts vont de l an V à 1977, plusieurs documents étant postérieurs à 1940, comme le registre de déclarations de défrichements de bois privés en Indre-et-Loire qui couvre la période I M P O R T A N C E M A T É R I E L L E La sous-série 7 M, d un métrage de 64 mètres linéaires, comprend 695 articles. M O D A L I T É S D E N T R É E Un même bureau de la préfecture est chargé de l agriculture, du commerce et de l industrie. Il a changé d appellation au cours des temps et dépend du bureau particulier en 1816, de la 1 e division, 1 e section en 1836, du 1 er bureau, 1 e section en 1859, 1870, de la 1 e division, 1 e section en 1880, de la 3 e division en 1890, de la 1 e division, 2 e bureau en 1900, 1910 et de la 3 e division, 1 er bureau en 1920 et Les documents de la préfecture proviennent de versements effectués régulièrement par les services tout au long du XX e siècle. Un important versement (entrée 1014 W) a été effectué en provenant de la conservation des eaux et forêts de Bourges (24 e conservation), via les Archives départementales du Cher. Il contient des documents de la 19 e conservation dont le siège est à Tours et qui a été rattaché à la 24 e conservation en Les documents couvrant la période , ont été intégrés en série M, les documents postérieurs restant réglementairement en sous-série 1014 W. Un versement de la direction départementale de l Agriculture a été effectué le 13/2/1976 (entrée 1619). 11

12 7 M Introduction H I S T O R I Q U E L aspect général du département, d une superficie de plus de hectares, est celui d une plaine sans grand relief, ni hautes montagnes, ni profondes vallées, caractérisée par de grands plateaux, traversée par de multiples cours d'eau. Les bois représentent près de 15 % du territoire. Le vignoble a toujours eu une importance considérable. D après l enquête agricole de 1929, la vigne occupe alors hectares, soit près de 6 % de la superficie totale. L horticulture joue un rôle important au «jardin de la France» en ce qui concerne la production de légumes. L Indre-et-Loire est essentiellement au XIX e et au début du XX e siècle un département rural. Le ministère de l Agriculture, créé par Gambetta en 1881 par démembrement du ministère du Commerce, de l Agriculture et des Travaux publics, se divise en plusieurs grandes directions : agriculture, services vétérinaires, génie rural, eaux et forêts. Organismes, associations et syndicats agricoles Les changements de régimes politiques ont fortement influencé le fonctionnement des premières sociétés d agriculture créées dans un monde agricole. Dès la Révolution, les pouvoirs publics, souhaitant une meilleure cohésion, reconnaissent et soutiennent les sociétés agricoles, comme les comices, chargées d organiser fêtes et concours agricoles et de moderniser l agriculture. Un conseil d agriculture, d arts et de commerce est créé en l an IX. Institué par l ordonnance royale du 29 janvier 1819, le conseil supérieur d agriculture est remis en activité par l ordonnance du 30 novembre Le 29 avril 1831, les trois conseils d agriculture, des manufactures et du commerce, dépendant du ministère du Commerce et des Travaux Publics sont réorganisés et le conseil d agriculture est mis en veille. Des commissions consultatives départementales d agriculture sont organisées en La loi du 25 mars 1851 porte sur trois institutions : les comices agricoles chargés des intérêts agricoles, du jugement des concours, de la distribution des primes ou autres récompenses, les chambres d agriculture, corps consultatif local dont les attributions sont d éclairer le gouvernement sur les questions de législation, d économie et de statistiques agricoles, le conseil général d agriculture, corps consultatif supérieur délibérant sur les opinions émises par les chambres. Cette loi essentielle réorganise les comices dont les membres sont issus des associations agricoles et des notables agriculteurs. Elle les charge même d élire les membres des chambres consultatives d agriculture. Ces chambres ont pourtant une existence très brève. Suite au coup d Etat de Louis Napoléon Bonaparte, le décret-loi du 25 mars 1852 remplace les chambres consultatives d agriculture par des chambres d arrondissement dont la composition est soumise à l autorité du préfet. Ces chambres consulaires sont profondément réorganisées de 1887 à 1898, puis en La première guerre mondiale bouleverse le monde agricole. Pour faire face à une pénurie de main d œuvre et intensifier la production, les pouvoirs publics décident d intervenir en créant, en 1919, les offices agricoles. La loi du 25 octobre précise que des délégués sont 1 La loi du 25 octobre 1919 sera modifiée par les lois du 29 avril et 13 août 1920, celles du 18 avril 1921 et des 23 janvier et 30 décembre

13 7 M Introduction désignés pour établir les listes électorales, institue les offices agricoles et crée une chambre d'agriculture unique dans chaque département dont les membres du collège électoral sont élus au scrutin de liste par arrondissement auxquels sont associés des délégués des sociétés et syndicats agricoles. Il faut pourtant attendre la loi du 3 janvier 1924 pour que les chambres d agriculture soient véritablement créées et deviennent des établissements publics. Ces chambres d agriculture sont chargées de représenter l ensemble des différents agents économiques de l agriculture, exploitants agricoles, propriétaires, salariés, organisations agricoles telles que les mutuelles, coopératives, crédits et syndicats. En Indre-et-Loire, la chambre d agriculture a pris son essor en 1927 et a publié en 1930 un recueil des usages locaux qui n avaient pas été révisés depuis 1863! Les sociétés et associations agricoles ont joué un rôle essentiel dans le développement de l agriculture et de sa modernisation. En Indre-et-Loire, la Société d agriculture, sciences, arts et belles-lettres a, au XIX e siècle, dirigé l essentiel de son activité vers les questions agricoles. Une société royale d agriculture est établie dans la généralité de Tours le 24 février 1761 et fonctionne jusqu au 20 décembre Le 6 février 1793, un rapport est présenté au Conseil général en vue d un projet d établissement d une Société d agriculture, sciences, arts et belleslettres d Indre-et-Loire. Le 3 pluviôse an VI ( 22 janvier 1798) est créée la Société des Sciences, Arts et Belles-lettres de Tours, puis, le 11 floréal an VII (30 avril 1799), la Société d Agriculture, Arts et Commerce d Indre-et-Loire. Le 29 mai 1806, les deux sociétés fusionnent pour former la Société d agriculture, sciences, arts et belles-lettres d Indre-et-Loire qui est déclarée d utilité publique le 1 er décembre Cette société organise, jusque dans les années 1880, les concours agricoles cantonaux et départementaux que la loi du 30 mars 1851 avait prescrit sous la dénomination de comices agricoles. Depuis 1881, elle continue à organiser un concours départemental annuel. Lors de la destruction du vignoble par le phylloxera, elle crée des cours et des concours de greffage. Les comices agricoles sont au nombre de trois, un dans chaque arrondissement et sont réunis en une Union des comices. Ils organisent des expositions et des concours alternativement dans chaque canton. Après le Second Empire, en 1884, la loi Waldeck-Rousseau redonne un second souffle aux tentatives de cohésion, face aux problèmes rencontrés dans l agriculture, en légalisant les premières organisations syndicales agricoles. De nombreux syndicats agricoles et viticoles, syndicats d élevage, de battage, forestier, de producteurs voient le jour pratiquement dans chaque commune. A la suite de la loi du 16 juin 1879 qui organise l enseignement départemental de l agriculture, la chaire départementale d agriculture d Indre-et-Loire est créée en 1880, transformée en direction des services agricoles par la loi du 21 août La direction des services agricoles, située à Tours, rue Roger Salengro dans les années , a pour compétence l organisation de conférences dans les communes rurales et de cours d agriculture à l école normale de Loches, la consultation aux agriculteurs, l organisation des champs d expériences et de concours spéciaux, l établissement de la statistique agricole, l inspection des associations mutuelles agricoles, la gestion du comité départemental de l office du blé. Un office départemental agricole, créé par la loi du 6 juin 1919, lui est également rattaché. Son rôle est d intensifier la production agricole. Il existe aussi à Tours un institut de chimie agricole. 13

14 7 M Introduction La Grande Semaine de Tours, 1930 (affiche, dessinateur Bernard Lachèvre, imprimeur Devambez) (A.D.I.L., 99 Fi 0472) 14

15 7 M Introduction L article 62 de la loi du 21 juin 1898 (code rural) prescrit qu un service spécial des épizooties soit établi dans chaque département en vue d assurer l exécution de toutes les dispositions relatives à la police sanitaire des animaux. La loi du 12 janvier 1909 organise définitivement un service sanitaire vétérinaire dans chaque département. Le service du génie rural Le génie rural trouve son origine dans l ancien service de l hydraulique créé sous la deuxième République et dépendant du ministère des Travaux publics. Il est rattaché au ministère de l Agriculture lors de sa création en Le décret du 5 avril 1903 crée le service du génie rural et des améliorations agricoles, rattaché à la direction générale des eaux et forêts. Le décret du 26 décembre 1918 porte création du corps du génie rural et en 1930, une direction autonome au sein du ministère de l agriculture est créée. Le service du génie rural en 1936 relève de la direction des eaux et du génie rural. La circonscription de Tours comprend les départements d Indre-et-Loire, de la Sarthe et de la Vienne. Il s occupe de l irrigation, du drainage, de l assainissement, des réseaux d énergie électrique, de l adduction d eau, des constructions rurales, des constructions de silos et de tous travaux susceptibles de faciliter d exploitation des terres. La majeure partie des archives de l ancien service hydraulique a été classée dans la sous-série 7 S, électrification rurale et aménagement routier et foncier. L'administration des eaux et forêts Par l ordonnance du 11 octobre 1820, il est créé une administration spéciale des eaux et forêts. Cette administration telle qu elle se présente jusqu à la création de l Office national des forêts (loi du 23 décembre 1964) et la réorganisation de 1966, est réglée en fait par l ordonnance du 1 er août 1827 qui divise le territoire français en vingt conservations. Le code forestier est élaboré en Le ressort de ces conservations a considérablement varié, le découpage est plusieurs fois modifié (il y a, par exemple, 41 conservations en 1948). Ces variations territoriales ont eu des conséquences importantes et fâcheuses sur les archives de la conservation. Les archives ont été distribuées au gré des déménagements et des restructurations. On pourrait trouver trace de documents concernant l Indre-et-Loire dans les archives des conservations voisines dont dépend le département de 1948 à De plus, en 1966, les attributions administratives réglementaires pour le défrichement, la chasse, la pêche et les animaux nuisibles ont été attribuées à la direction départementale de l agriculture (DDA), l office national des forêts (ONF) prenant en charge la gestion et l exploitation des forêts. La gestion de l administration des eaux et forêts dépend jusqu en 1877 du ministère des Finances, puis elle est transférée au ministère de l Agriculture et du Commerce, avant de dépendre uniquement du ministère de l Agriculture en Selon l ordonnance du 8 juillet 1833, Tours est le chef-lieu de la 21 e conservation qui comprend les départements de l Indre, de l Indre-et-Loire, du Loir-et-Cher et du Maine-et-Loire. Par décret du 26 novembre 1850, Tours devient chef lieu de la 19 e conservation qui englobe les départements de l Indre-et-Loire, du Loir-et-Cher et du Loiret. Dans les années 1900, les départements dépendant de la 19 e conservation sont le Loiret, le Loir-et-Cher, l Indre- 15

16 7 M Introduction et-loire, le Maine-et-Loire et la Loire-Atlantique. L inspection de Tours concerne les départements de l Indre-et-Loire et du Maine-et-Loire. Dans les années , la 19 e conservation des eaux et forêts, dont le siège est à Tours, regroupe cinq départements, le Loiret, le Loir-et-Cher, l Indre-et-Loire, le Maine-et-Loire et la Loire-Atlantique. Une brigade mobile de pêche dépend de cette conservation. L inspection de Tours regroupe les départements de l Indre-et-Loire et du Maine-et-Loire et comprend le 1 er cantonnement de Loches qui s occupe plus spécialement des forêts de Loches, le 2 e cantonnement de Tours, qui s occupe de la forêt de Chinon et de la surveillance de la pêche sur tous les cours d eau du département sauf le Cher et le 3 e cantonnement de Saumur qui contrôle les forêts de Chandelais, de Monnaie et de Pont-Ménard et la surveillance de la pêche sur les cours d eau du Maine-et-Loire. Dans les années 1930, la 19 e conservation, dont le siège est à Tours, regroupe les départements de la Charente, du Loir-et-Cher, de l Indre-et-Loire, du Maine-et-Loire, des Deux- Sèvres et de la Vienne. La 19 e conservation comprend alors plus de hectares de forêts domaniales et plus de kilomètres de cours d eau. Elle se divise en 6 inspections : Tours, Blois, Angers, Angoulême, Niort et Poitiers. La brigade mobile de pêche d Indre-et-Loire en dépend. En 1948, le département d Indre-et-Loire est rattaché à la 12 e conservation dont le siège est au Mans, avant de faire partie de la 24 e conservation de Bourges en 1962, Tours n étant alors qu une simple subdivision. L administration des eaux et forêts est chargée de la régie et de la conservation des propriétés boisées de l Etat. Ces attributions lui ont été conférées par le code forestier et les dispositions de l arrêté réglementaire du 1 er août La surveillance est confiée aux brigadiers et gardes, la gestion aux officiers forestiers (conservateur, inspecteurs, gardes généraux). Le code leur donne compétence pour les délimitations, aménagements, concessions, poursuites des délits, travaux d exploitation et d amélioration. La surveillance, la police et l exploitation de la pêche sont également du ressort du personnel forestier d après la réglementation édictée par les lois sur la pêche fluviale. L administration des eaux et forêts est investie, en outre, d attribution générale dans le défrichement des bois particuliers, le reboisement et la conservation des forêts privées, les mesures contre les incendies, la police et l exploitation de la chasse dans les forêts soumises au régime forestier, la destruction des animaux nuisibles et de la louveterie. Une conservation est divisée en inspections ; chaque inspection est divisée en cantonnements et chaque cantonnement est réparti en plusieurs districts, sièges d une brigade. Au sein d une brigade, l unité de base est le triage, siège le plus souvent d une maison forestière. Les forêts de Chinon et de Loches Les forêts représentent, dans les années 1930, près de 15 % du territoire du département. Les deux forêts domaniales, celles de Chinon et de Loches sont de première importance. La forêt domaniale de Chinon couvre plus de hectares. La forêt actuelle, connue autrefois sous le nom de forêt de Teillay, prend le nom de «Chinon» sous Louis IX. Elle appartient aux évêques de Tours qui, au milieu du XII e siècle, pour obtenir la protection des 16

17 7 M Introduction puissants comtes d Anjou et de Touraine contre les pillages des gens de guerre et de seigneurs voisins, leur cèdent en toute propriété la partie la plus voisine de Chinon, tout en conservant le restant indivis avec eux. Une charte, signée le 28 mars 1190 par Richard Cœur de Lion et l archevêque de Tours, confirme un état antérieur d indivision qui sera maintenu jusqu à la Révolution. Après confiscation des biens de la couronne et du clergé, la forêt de Chinon est, à la Révolution, toute entière incorporée au domaine de l Etat. Cette forêt domaniale, formée d un massif boisé d un seul tenant, s étend entre les trois vallées de la Loire, de la Vienne et de l Indre, principalement sur les cantons de Chinon et d Azay-le-Rideau. D importants aménagements successifs ont lieu en 1833, 1846, 1876, 1899 et De 1845 à 1850 est créé un réseau complet de routes forestière qui rectifient et remplacent de nombreux chemins de terre. La voie ferrée de Tours aux Sables-d Olonne traverse le massif boisé sur 7 kilomètres de long. La forêt domaniale de Loches qui s étend sur près de hectares appartenait autrefois aux comtes d Anjou, dont l ancienne forteresse se dressait à proximité, sur les bords de l Indre. Propriétaire depuis 1154, Henri II, roi d Angleterre fonde en 1177 la chartreuse du Liget à laquelle il fait don d une partie de la forêt comprenant 434 hectares. En 1205, Philippe- Auguste, ayant déchu Jean sans Terre de ses fiefs, la forêt de Loches devient domaine royal. Elle est incorporée au domaine de l Etat en Massif boisé d un seul tenant, réparti entre les territoires de huit communes, la forêt est traversée d un réseau de routes de communications et de chemins forestiers ainsi que par la voie ferrée de Tours à Châteauroux. C O M P O S I T I O N E T I N T É R Ê T D U F O N D S Cette sous-série qui regroupe plusieurs fonds : préfecture, génie rural, office départemental agricole, direction des ponts et chaussées, administration des eaux et forêts, constitue un ensemble d une grande richesse divisé en deux grandes parties, «Agriculture» et «Eaux et forêts». A g r iculture Cette partie consacrée uniquement à l agriculture ne peut être étudiée sans avoir recours à la consultation des statistiques agricoles classées réglementairement en sous-série 6 M. Le fonds de la préfecture (7 M 1-299) est évidemment du premier intérêt. Affaires générales et réglementation Les affaires générales et la réglementation (7 M 1-17) regroupent, classés par ordre chronologique, des dossiers sur la situation de l agriculture dans le département ainsi que des rapports de l administration et des sociétés agricoles (7 M 1-14). On note un dossier spécifique (7 M 16) sur l utilisation de la nicotine comme traitement préventif. 17

18 7 M Introduction Services et organismes administratifs Les documents sur le fonctionnement des services administratifs agricoles proprement dit sont très pauvres : une seule cote (7 M 18) concerne le personnel des services agricoles et une seule autre (7 M 21) l office départemental agricole pour les années Deux références (7 M 19-20) contiennent les documents relatifs au conseil d agriculture et à la commission départementale d agriculture de 1821 à1851, organismes préfigurant les chambres d agriculture. Les dossiers consacrés aux chambres d agriculture sont nombreux (7 M 22-68), principalement ceux concernant les élections depuis leur institution de 1919 à Malheureusement les procès-verbaux des chambres d agriculture sont très partiels et les registres des procès-verbaux font défaut. On note la présence d un dossier sur l organisation des comités communaux d action agricole créés en 1916 pour la période de guerre (7 M 69) ainsi que des documents sur le comité départemental d action agricole crée en 1918 (7 M 70-71). Les archives des organismes plus spécialisés créés pendant les guerres ont été classées en sous-série 6 M (économie et ravitaillement). Sociétés, associations et syndicats agricoles Pour une étude complète des syndicats agricoles, on se reportera à la sous-série 10 M dont les cotes 10 M 65 à 10 M 114 regroupent les dossiers administratifs de tous les syndicats professionnels, qu ils soient patronaux, ouvriers ou agricoles. Seuls quelques dossiers particuliers, plus complets et détaillés, sont classés ici : société d horticulture (7 M 75-76), fédération des associations agricoles et viticoles (7 M 77), syndicat d élevage (7 M 78), société d apiculture (7 M 79), association syndicale de remembrement (7 M 80). On peut regretter que les documents de la société d agriculture, sciences, arts et belles-lettres (7 M 73-74) ne soient pas plus consistants au regard de l importance de cette société dans l organisation et le développement de l agriculture dans le département, même si sa vocation générale excède le cadre agricole. On se reportera aux Annales de la société d agriculture, sciences, arts et belleslettres du département d Indre-et-Loire, publication extrêmement riche et passionnante. Organismes bancaires agricoles Les dossiers des organismes bancaires (7 M 81-82) sont consistants. Aucun document sur la caisse régionale de crédit agricole, qui a débuté son activité en 1902, n apparaît. Enseignement agricole Les documents (7 M 83-95) démontrent les efforts consentis, principalement au XIX e siècle, pour améliorer les méthodes d agriculture et d élevage. Les dossiers traitent de l enseignement dans les écoles agricoles et la chaire départementale d agriculture, mais aussi de création de fermes-écoles ou d écoles pratiques particulières et spéciales ainsi que de l envoi de boursiers du département dans des écoles professionnelles. On note une seule référence pour l organisation du brevet agricole de 1922 à

19 7 M Introduction Main d'œuvre agricole Les dossiers (7 M ) doivent être étudiés en complément de ceux de l office départemental de la main d œuvre agricole et de ceux de la main d œuvre étrangère et militaire classés en sous-série 10 M, en sous-série 9 R et sous-série 10 R. Pour ce classement il a été privilégié l administration qui gére ces dossiers. Ainsi, il a semblé plus logique de mettre en sous-série 10 M (travail et main d œuvre) tous les dossiers concernant la main d œuvre, qu'elle soit agricole, artisanale ou industrielle ; de même pour les documents sur la fixation des salaires et des congés. En ce qui concerne la main d œuvre militaire, selon qu elle soit contrôlée par les autorités militaires ou par les autorités civiles, les dossiers ont été classés en série R, affaires militaires ou en sous-série 7 M. Quatre liasses (7 M ) regroupent les documents sur les allocations familiales agricoles mises en place à partir du 16 novembre Productions agricoles Après une liasse générale (7 M 130) sur l organisation de la production agricole en temps de guerre ( ), une autre peu fournie concerne l apiculture (7 M 131) de 1813 à Trois liasses (7 M ) sont consacrées à la sériciculture. N ont été classés ici que les documents sur la culture et la production des mûriers et des vers à soie, les dossiers sur la transformation et sur l industrialisation de la soie ont été logiquement classés en sous-série 9 M (Industrie). Les cotes 7 M concernent la culture du chanvre, très répandue au XIX e siècle en Indre-et-Loire, principalement dans la vallée de la Loire et de la Vienne. Plusieurs liasses (7 M ) regroupent des cultures aussi variées que la betterave, la pomme de terre, l osier, l indigotier, les plantes tinctoriales, etc. Ces documents ne témoignent malheureusement pas de l immense variété de la production du département. Les documents concernant la culture des céréales (7 M ) sont assez riches, en particulier sur l organisation du battage en temps de guerre (7 M ). Seuls les documents sur les surfaces ensemencées (7 M ) ont été classés ici. Les documents statistiques sur la production de céréales ont été intégrés dans la sous-série 6 M. Les liasses concernant la viticulture (7 M ) sont de première importance avec une belle série sur les surfaces cultivées, sur le contrôle des appellations et sur les déclarations de récolte, sans oublier les dossiers sur la lutte contre le phylloxera qui a causé dans le département des dommages importants. Etablissements et laboratoires agronomiques On retrouve ici des dossiers qui démontrent l importance accordée par les pouvoirs publics au développement de l agriculture au XIX e siècle par la création de pépinières, de laboratoires et de champs d expérimentation ainsi que deux dossiers (7 M 220 et 225) sur le jardin botanique de Tours. Elevage et épizooties Là encore, pour compléter les informations, principalement sur l élevage des bovins et des ovins, on aura recours aux statistiques de la sous-série 6 M. Un bel ensemble (7M ), de 1788 à 1931, est consacré à l élevage des chevaux et des étalons contrôlés par le haras national de Blois et témoigne de l importance de cet élevage. On note une cote (7 M 242) consacrée à l amélioration des bêtes à laine, en particulier celle du bélier mérinos au début du XIX e siècle voulue par les pouvoirs publics. Parmi les dossiers sur les épizooties et le contrôle 19

20 7 M Introduction sanitaire (7 M ), on note en particulier une cote (7 M 256) qui regroupe les recensements, de l an XII à 1926, des vétérinaires exerçant en Indre-et-Loire. Courses hippiques, concours, comices et expositions Les liasses sur les concours hippiques (7 M ) contiennent de riches documents sur l organisation des concours de Neuillé-Pont-Pierre et de Tours qu il faut mettre en parallèle, sans les confondre, avec les documents sur les courses hippiques (7 M ). Les dossiers relatifs aux concours, comices et expositions agricoles (7 M ) démontrent là encore l intérêt des pouvoirs publics, surtout au XIX e siècle, pour promouvoir et améliorer la production agricole. Parmi les concours agricoles, on distingue les concours à vocation générale, organisés dans tout le département, les concours régionaux ou nationaux qui se tiennent hors du département et les concours régionaux organisés à Tours. Les dossiers des concours agricoles régionaux témoignent de la vitalité de l agriculture du département. On note deux liasses (7 M ) sur l importance accordée, à compter de 1904, à la promotion et à la valorisation de la main d œuvre agricole. Les dossiers sur l organisation des comices agricoles (7 M ), de 1819 à 1914, sont de premier intérêt pour l histoire locale. La Société d agriculture, sciences, arts et belles-lettres d Indre-et-Loire étant chargée d organiser des comices et concours agricoles, on se reportera aux cotes la concernant (7 M 73-74). Enfin, une cote (7 M 297) concerne l organisation de la «Grande semaine de Tours», manifestation qui ne porte pas uniquement sur l agriculture, mais aussi sur l industrie, le commerce et les arts. Souvent les expositions aussi locales, nationales qu internationales comme les expositions universelles, ne concernent pas uniquement l agriculture, mais aussi et conjointement l industrie et le commerce, on se reportera donc à la sous-série 8 M, Commerce, rubrique «Expositions et Promotion du commerce et de l industrie» pour trouver mention des produits agricoles exposés. Equipement rural et génie rural Deux articles (7 M ) portent sur l équipement rural. On ne peut que regretter l absence de documents sur l évolution technique qui a marqué la fin du XIX e siècle et la première moitié du XX e. Dans le fonds du génie rural (7 M ), il est à signaler les dossiers sur les caves coopératives viticoles et sur les silos et magasins coopératifs à blé, créés en Indre-et-Loire après la première guerre mondiale. Le génie rural étant chargé de la coordination de l ensemble des travaux exécutés par des cultivateurs ou par des associations syndicales et sollicité par le préfet de donner des avis sur la constitution des associations syndicales agricoles, il est à regretter l absence de tout dossier de cet ordre. Office départementale agricole Composé uniquement de pièces comptables de 1919 à 1936, ce fonds (7 M ) est à rapprocher des cotes 7 M 18 et 21 portant sur l organisation des services administratifs agricoles et provenant de la préfecture. Direction des Ponts et chaussées Le fonds ne contient qu un très petit article (7 M 308) sur un point particulier, à savoir l influence de la météorologie sur les cultures. 20

RECOLEMENT DES ARCHIVES COMMUNALES SUITE AUX ELECTIONS MUNICIPALES DES 23 ET 30 MARS 2014.

RECOLEMENT DES ARCHIVES COMMUNALES SUITE AUX ELECTIONS MUNICIPALES DES 23 ET 30 MARS 2014. Pôle ressources & développement Email : rbudzinski@cdg54.fr Tél. : 03.83.67.48.21 Archives REFERENCES : PRINCIPE : RECOLEMENT DES ARCHIVES COMMUNALES SUITE AUX ELECTIONS MUNICIPALES DES 23 ET 30 MARS 2014.

Plus en détail

ELEMENTS POUR UNE HISTOIRE DES TEXTES CONCERNANT LE PLACEMENT ET L EMBAUCHE DES TRAVAILLEURS.

ELEMENTS POUR UNE HISTOIRE DES TEXTES CONCERNANT LE PLACEMENT ET L EMBAUCHE DES TRAVAILLEURS. ELEMENTS POUR UNE HISTOIRE DES TEXTES CONCERNANT LE PLACEMENT ET L EMBAUCHE DES TRAVAILLEURS. (article L.311-1 à L321-12 et L.330-1 à L.330-9 du Code du travail) (extraits des Cahiers du Chatefp n 2-3,

Plus en détail

Archives départementales de l Isère

Archives départementales de l Isère ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE L'ISERE SOUS-SERIE 4 E (dépôts des communes) 4 E 3 LA FERRIERE-d ALLEVARD Aurélie BOUILLOC, attachée de conservation du patrimoine 1990 SOMMAIRE ARCHIVES ANCIENNES ET REVOLUTIONNAIRES

Plus en détail

LE MINISTERE DU COMMERCE DANS LES DERNIERES ANNEES DU XIX ème SIECLE (extraits des cahiers du Chatefp n 1, octobre 1998)

LE MINISTERE DU COMMERCE DANS LES DERNIERES ANNEES DU XIX ème SIECLE (extraits des cahiers du Chatefp n 1, octobre 1998) LE MINISTERE DU COMMERCE DANS LES DERNIERES ANNEES DU XIX ème SIECLE (extraits des cahiers du Chatefp n 1, octobre 1998) Comme indiqué plus haut, l'ordonnance de 1828 avait organisé l'administration centrale

Plus en détail

Décision n 2014-246 L. Dossier documentaire

Décision n 2014-246 L. Dossier documentaire Décision n 2014-246 L Nature juridique de l article L. 723-23 du code rural et de la pêche maritime Dossier documentaire Source : services du Conseil constitutionnel 2014 Sommaire I. Normes de référence...

Plus en détail

4.1. Faire une page de titre 4.2. Rédiger l introduction

4.1. Faire une page de titre 4.2. Rédiger l introduction Nous présentons ici le détail de la présentation générale d un instrument de recherche papier, y compris tous les éléments complémentaires comme la bibliographie et les sources complémentaires (suite du

Plus en détail

LOI N 98-750 DU 23 DECEMBRE 1998 RELATIVE AU DOMAINE FONCIER RURAL Modifiée par la loi n 2004-412 du 14 août 2004

LOI N 98-750 DU 23 DECEMBRE 1998 RELATIVE AU DOMAINE FONCIER RURAL Modifiée par la loi n 2004-412 du 14 août 2004 LOI N 98-750 DU 23 DECEMBRE 1998 RELATIVE AU DOMAINE FONCIER RURAL Modifiée par la loi n 2004-412 du 14 août 2004 CHAPITRE PREMIER - DEFINITION ET COMPOSITION DU DOMAINE FONCIER RURAL Section première

Plus en détail

Cours VI : VIE POLITIQUE LOCALE, RELATIONS ENTRE SOCIETE CIVILE ET POUVOIR POLITIQUE

Cours VI : VIE POLITIQUE LOCALE, RELATIONS ENTRE SOCIETE CIVILE ET POUVOIR POLITIQUE Cours VI : VIE POLITIQUE LOCALE, RELATIONS ENTRE SOCIETE CIVILE ET POUVOIR POLITIQUE INTRODUCTION : Les collectivités territoriales Depuis la révision constitutionnelle du 28 mars 2003, sont définies comme

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS Ordonnance n o 2010-18 du 7 janvier 2010 portant création d une agence nationale chargée de la sécurité sanitaire de l

Plus en détail

Ligne ferroviaire LGV Sud Europe Atlantique Surfaces supplémentaires à acquérir pour travaux déclarés d utilité publique

Ligne ferroviaire LGV Sud Europe Atlantique Surfaces supplémentaires à acquérir pour travaux déclarés d utilité publique Commissaire enquêteur titulaire : Christian CHEVALIER Suppléant : Vincent-Emmanuel VALOIS Ligne ferroviaire LGV Sud Europe Atlantique Surfaces supplémentaires à acquérir pour travaux déclarés d utilité

Plus en détail

Archives départementales de l Isère

Archives départementales de l Isère Solaise Intitulé : Commune de Solaise Dates extrêmes : an IV-1963 Importance matérielle : 0,40 ml, 8 articles Niveau de description : dossier Notice historique : La commune a été rattachée au département

Plus en détail

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2014 MODE D'EMPLOI

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2014 MODE D'EMPLOI Supplément spécial ÉLECTIONS MUNICIPALES 2014 MODE D'EMPLOI Mairie-conseils décrypte pour vous les principaux changements apportés par la loi électorale du 17 mai 2013 : abaissement du seuil du scrutin

Plus en détail

Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France

Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France Origine, composition des fonds d archives C est la loi Jourdan du 15 septembre 1798 qui substitue

Plus en détail

Caisse Nationale de Mutualité Agricole

Caisse Nationale de Mutualité Agricole Séminaire national sur la vulgarisation, l appui-conseil et les bonnes pratiques agricoles Le rôle des Assurances Agricole dans le développement de la politique du renouveau Agricole et Rural Présentation

Plus en détail

Gestion du programme d assurances de Lozère Développement. Dossier de consultation

Gestion du programme d assurances de Lozère Développement. Dossier de consultation Gestion du programme d assurances de Lozère Développement Dossier de consultation Cahier des clauses techniques particulières LD/SO/ND Lozère Développement Consultation Assurances CCTP 19/10/2010 1 /10

Plus en détail

RÉPERTOIRE NUMÉRIQUE DÉTAILLÉ DE LA SÉRIE M

RÉPERTOIRE NUMÉRIQUE DÉTAILLÉ DE LA SÉRIE M ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DE LA SEINE-MARITIME RÉPERTOIRE NUMÉRIQUE DÉTAILLÉ DE LA SÉRIE M ADMINISTRATION GÉNÉRALE ET ÉCONOMIE DU DÉPARTEMENT (1800-1940) T. II Sous-séries 6 M à 10 M TRAVAIL COLLECTIF COORDONNE

Plus en détail

ANNEXE. LOI DU 28 PLUVIÔSE AN VIII (17 février 1800) Concernant la division du territoire français et l administration

ANNEXE. LOI DU 28 PLUVIÔSE AN VIII (17 février 1800) Concernant la division du territoire français et l administration LOI DU 28 PLUVIÔSE AN VIII (17 février 1800) Concernant la division du territoire français et l administration TITRE Ier. Division du territoire Art. 1er. Le territoire européen de la République sera divisé

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE Décret n o 2010-1463 du 1 er décembre 2010 mettant en œuvre la réforme du réseau des chambres de commerce

Plus en détail

La loi sur la mobilité des fonctionnaires

La loi sur la mobilité des fonctionnaires MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS, DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA REFORME DE L ÉTAT La loi sur la mobilité des fonctionnaires De nouveaux outils au service d une vraie carrière collection Ressources

Plus en détail

Tableau méthodique des mots matières contenus dans l'index alphabétique

Tableau méthodique des mots matières contenus dans l'index alphabétique Tableau méthodique des mots matières contenus dans l'index alphabétique Administration générale - Administration communale - Administration départementale - Administration préfectorale - Bâtiment administratif

Plus en détail

Principes de la réglementation en matière de transport d'animaux vivants (TAV)

Principes de la réglementation en matière de transport d'animaux vivants (TAV) PRÉFET DE LA CÔTE-D OR Direction départementale de la protection des populations 4 rue Hoche BP 53533 21035 Dijon cedex Principes de la réglementation en matière de transport d'animaux vivants (TAV) Tél.

Plus en détail

LE REGIME INDEMNITAIRE

LE REGIME INDEMNITAIRE LE REGIME INDEMNITAIRE Janvier 2013 INDEMNITE HORAIRE POUR TRAVAUX SUPPLEMENTAIRES Décrets : 2002-60 du 01-01-2004 / 2007-1630 du 19-11-2007 / 2008-199 du 27/02/2008 PRINCIPE Il appartient aux collectivités

Plus en détail

LA LOI DE MODERNISATION DE LA FONCTION PUBLIQUE MODERNISATION FONCTION PUBLIQUE. Note d information N 2007-30 du 1 er septembre 2007 REFERENCES

LA LOI DE MODERNISATION DE LA FONCTION PUBLIQUE MODERNISATION FONCTION PUBLIQUE. Note d information N 2007-30 du 1 er septembre 2007 REFERENCES Note d information N 2007-30 du 1 er septembre 2007 LA LOI DE MODERNISATION DE LA REFERENCES Loi n 2007-148 du 2 février 2007 de modernisation de la fonction publique (Journal officiel du 6 février 2007)

Plus en détail

S T A T U T S DES INGENIEURS GEOMETRES DE LA SUISSE OCCIDENTALE (IGSO) * * * * * * * I. Dénomination

S T A T U T S DES INGENIEURS GEOMETRES DE LA SUISSE OCCIDENTALE (IGSO) * * * * * * * I. Dénomination S T A T U T S DES INGENIEURS GEOMETRES DE LA SUISSE OCCIDENTALE (IGSO) * * * * * * * I. Dénomination Article premier - Les "ingénieurs géomètres de la Suisse occidentale" (IGSO) est une association régie

Plus en détail

PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012

PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012 PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012 DOCUMENT PRÉPARÉ PAR L ASSOCIATION CANADIENNE DES COMPAGNIES D ASSURANCE MUTUELLES À L INTENTION DU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES Août

Plus en détail

Statuts de la Mutuelle Des Inspecteurs Et Officiers Des Douanes Du Cameroun TITRE I DISPOSITIONS GENERALES CHAPITRE I

Statuts de la Mutuelle Des Inspecteurs Et Officiers Des Douanes Du Cameroun TITRE I DISPOSITIONS GENERALES CHAPITRE I Statuts de la Mutuelle Des Inspecteurs Et Officiers Des Douanes Du Cameroun 1 TITRE I DISPOSITIONS GENERALES CHAPITRE I DE LA DENOMINATION ET DU SIEGE Article 1 : La Mutuelle créé entre les Inspecteurs

Plus en détail

Portant organisation et fonctionnement des unités administratives territoriales.

Portant organisation et fonctionnement des unités administratives territoriales. DÉCRET n 1394/PR-MI du 28 décembre 1977 Portant organisation et fonctionnement des unités administratives territoriales. TITRE Ier DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article premier. L'Administration de la Republier

Plus en détail

Le coût de construction des maisons en Pays de la Loire

Le coût de construction des maisons en Pays de la Loire Le coût de construction des s en Pays de la Loire pour les permis autorisés en 2006 Sommaire I Source, définitions et limites d utilisation p 2 II Les principaux enseignements p 3 III Qui sont les pétitionnaires

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION

RECUEIL DE LEGISLATION MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 1565 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N o 85 25 octobre 1993 Sommaire Règlement ministériel du 20 septembre

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE

RÈGLEMENT INTÉRIEUR RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE RÈGLEMENT INTÉRIEUR Règlement intérieur de la Croix-Rouge française adopté par l assemblée générale extraordinaire du 20 janvier 2012 et approuvé par le ministre de l Intérieur RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA

Plus en détail

N 13 S É N A T. 30 octobre 2014 PROJET DE LOI

N 13 S É N A T. 30 octobre 2014 PROJET DE LOI N 13 S É N A T SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015 30 octobre 2014 PROJET DE LOI relatif à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales et modifiant le calendrier électoral. (procédure

Plus en détail

CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES. Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole

CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES. Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES 1 Marrakech -29, 30 et 31janvier 2014 Session 2 Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole L expérience de la Compagnie

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE n 97 (1 er janvier 31 mars 2005)

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE n 97 (1 er janvier 31 mars 2005) BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE n 97 (1 er janvier 31 mars 2005) 5 Circulaires de la direction de la protection judiciaire de la jeunesse Signalisation des circulaires du 1er janvier au 31

Plus en détail

L ORGANISATION GENERALE DE LA FONCTION PUBLIQUE

L ORGANISATION GENERALE DE LA FONCTION PUBLIQUE L ORGANISATION GENERALE DE LA FONCTION PUBLIQUE I - LES SOURCES DU DROIT DE LA FONCTION PUBLIQUE A - La Constitution et le bloc de constitutionnalité Certains grands principes du droit de la fonction publique

Plus en détail

233 J Fonds des mutualités des communes de La Grande-Fosse et d Hagécourt (1866-1951)

233 J Fonds des mutualités des communes de La Grande-Fosse et d Hagécourt (1866-1951) ARCHIVES DEPARTEMENTALES DES VOSGES 233 J Fonds des mutualités des communes de La Grande-Fosse et d Hagécourt (1866-1951) Répertoire numérique détaillé établi par Lolita GEORGEL étudiante en master 1 Sciences

Plus en détail

VIE ASSOCIATIVE ORGANISATION D ACTIVITES FACULTATIVES GESTION DE FONDS DANS LES ECOLES

VIE ASSOCIATIVE ORGANISATION D ACTIVITES FACULTATIVES GESTION DE FONDS DANS LES ECOLES Office central de la coopération à l école de Seine Saint Denis. 63 allée du colonel Fabien, 93320 Pavillons sous Bois Tel : 08.70.59.93.94 Tel/Fax : 01.48.50.27.10 Mail : ad93@occe.coop VIE ASSOCIATIVE

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90 COMITE TECHNIQUE COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL COMMISSION ADMINISTRATIVE PARITAIRE

CIRCULAIRE CDG90 COMITE TECHNIQUE COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL COMMISSION ADMINISTRATIVE PARITAIRE CIRCULAIRE CDG90 11/12 COMITE TECHNIQUE COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL COMMISSION ADMINISTRATIVE PARITAIRE Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée, portant droits et obligations

Plus en détail

Les structures de regroupements des propriétaires forestiers. - Définitions des notions de maîtrise d ouvrage et maîtrise d œuvre -

Les structures de regroupements des propriétaires forestiers. - Définitions des notions de maîtrise d ouvrage et maîtrise d œuvre - 2011 720000 Fiche établie dans le cadre du stage d élève ingénieur Formation Ingénieur Forestier AgroParisTech d Emmanuelle Esmenjaud Les structures de regroupements des propriétaires forestiers Synthèse

Plus en détail

SOCIETE DE SECOURS MUTUEL DES COMPTABLES DE LA VILLE DU MANS

SOCIETE DE SECOURS MUTUEL DES COMPTABLES DE LA VILLE DU MANS ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA SARTHE Sous-série 32 J SOCIETE DE SECOURS MUTUEL DES COMPTABLES DE LA VILLE DU MANS Répertoire numérique par M. TERMEAU et C. GUENERIE 1992 La société de secours mutuels

Plus en détail

MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE URBANISME. FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU

MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE URBANISME. FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE. URBANISME FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU Tél. 01 60 60 87 98 Fax. 01 60 60 82 55 Présent document émis le 29 Décembre

Plus en détail

LA COMMISSION PERMANENTE DE L ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE,

LA COMMISSION PERMANENTE DE L ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE, ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE --------- DELIBERATION N 77-116 AT DU 14 OCTOBRE 1977 ------------------------------------------------------ portant réglementation de l inspection des

Plus en détail

STATUTS DE MODEL SA MODEL AG - MODEL Ltd

STATUTS DE MODEL SA MODEL AG - MODEL Ltd STATUTS DE MODEL SA MODEL AG - MODEL Ltd Titre premier : Dénomination - Siège - But - Durée Article premier Il est formé, sous la raison sociale «MODEL SA», une société anonyme qui est régie par les présents

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/CES/GE.20/2008/3 12 février 2008 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE CONFÉRENCE DES STATISTICIENS EUROPÉENS Réunion

Plus en détail

Répertoire numérique de la sous-série 176 J

Répertoire numérique de la sous-série 176 J C O N S E I L G E N E R A L D ' I N D R E - E T - L O I R E Répertoire numérique de la sous-série 176 J FONDS MRIFEN Mutuelle retraite des instituteurs et fonctionnaires de l Education nationale 1954-2006

Plus en détail

N 728 SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2011-2012. Enregistré à la Présidence du Sénat le 31 juillet 2012 PROPOSITION DE LOI

N 728 SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2011-2012. Enregistré à la Présidence du Sénat le 31 juillet 2012 PROPOSITION DE LOI N 728 SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2011-2012 Enregistré à la Présidence du Sénat le 31 juillet 2012 PROPOSITION DE LOI relative au statut juridique des gens du voyage et à la sauvegarde de leur mode

Plus en détail

Epreuve Sportive ou Manifestation sur voie publique -

Epreuve Sportive ou Manifestation sur voie publique - Préfet du Haut-Rhin Epreuve Sportive ou Manifestation sur voie publique - Pour être recevable, le dossier doit être intégralement complété, signé et adressé avant le délai réglementaire requis.. Le dossier

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Décret n o 2014-444 du 29 avril 2014 relatif au fonds de soutien aux collectivités territoriales et à certains

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA JUSTICE Décret n o 2014-736 du 30 juin 2014 pris pour l application de l ordonnance n o 2014-326 du 12 mars 2014 portant réforme de la prévention

Plus en détail

Annexe n 1 Modèle de procès-verbal. Procès-verbal de décharge et de prise en charge des archives de la commune de xxx

Annexe n 1 Modèle de procès-verbal. Procès-verbal de décharge et de prise en charge des archives de la commune de xxx Annexe n 1 Modèle de procès-verbal Procès-verbal de décharge et de prise en charge des archives de la commune de xxx M(me)..., (nom, prénoms, profession et domicile), maire sortant, M(me)..., (nom, prénoms,

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION À L ATTENTION DES BÉNÉFICIAIRES POTENTIELS DE LA PROCEDURE DES CALAMITES AGRICOLES

NOTICE D INFORMATION À L ATTENTION DES BÉNÉFICIAIRES POTENTIELS DE LA PROCEDURE DES CALAMITES AGRICOLES NOTICE D INFORMATION À L ATTENTION DES BÉNÉFICIAIRES POTENTIELS DE LA PROCEDURE DES CALAMITES AGRICOLES Cette notice présente les principaux points de la réglementation. Lisez-la avant de remplir la demande.

Plus en détail

MARCHÉS PUBLICS ET AUTRES CONTRATS

MARCHÉS PUBLICS ET AUTRES CONTRATS MARCHÉS PUBLICS ET AUTRES CONTRATS Tous les contrats publics ne sont pas des marchés publics L administration peut conclure des conventions, qui n ont pas pour objet de satisfaire ses propres besoins,

Plus en détail

CONTRAT TYPE DEPARTEMENTAL DE BAIL A FERME

CONTRAT TYPE DEPARTEMENTAL DE BAIL A FERME CONTRAT TYPE DEPARTEMENTAL DE BAIL A FERME Entre les soussignés Monsieur né le à, Et Madame née le à, Demeurant à Mariés sous le régime : et Monsieur né le à, Et Madame née le à, Demeurant à Mariés sous

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE. Liberté Egalité Fraternité ARRETE DU MAIRE EXTRAIT DU REGISTRE AUX ARRETES MUNICIPAUX

REPUBLIQUE FRANCAISE. Liberté Egalité Fraternité ARRETE DU MAIRE EXTRAIT DU REGISTRE AUX ARRETES MUNICIPAUX ED DEPARTEMENT NORD CANTON LANNOY COMMUNE LEERS REPUBLIQUE FRANCAISE Liberté Egalité Fraternité ARRETE DU MAIRE N EXTRAIT DU REGISTRE AUX ARRETES MUNICIPAUX REGLEMENTATION DE L AFFICHAGE PUBLICITAIRE VILLE

Plus en détail

PROJET DE DÉCRET n ------ Publics concernés : administrés dans leurs relations avec l administration.

PROJET DE DÉCRET n ------ Publics concernés : administrés dans leurs relations avec l administration. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère et des finances et des comptes publics PROJET DE DÉCRET n du relatif aux exceptions à l application du principe «silence vaut accord» sur le fondement du II de l article

Plus en détail

STATUTS de L ASSOCIATION

STATUTS de L ASSOCIATION STATUTS de L ASSOCIATION PREAMBULE L association d Aide aux Handicapés «Les Briords» a été créée en 1973 par la Caisse Centrale de Mutualité Sociale Agricole et les membres fondateurs ci-après énumérés,

Plus en détail

Agence du patrimoine immatériel de l État

Agence du patrimoine immatériel de l État Agence du patrimoine immatériel de l État Les richesses de l immatériel sont les clés de la croissance future Rapport de la commission de l économie de l immatériel 2006 Le mot du directeur général L APIE

Plus en détail

LES APPORTS DE LA LOI DE MOBILITE POUR LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

LES APPORTS DE LA LOI DE MOBILITE POUR LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE F I C H E P R A T I Q U E C D G 5 0 LES APPORTS DE LA LOI DE MOBILITE POUR LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE L E S S E N T I E L La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours

Plus en détail

TITRE II : DES ORGANES DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DU MALI

TITRE II : DES ORGANES DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DU MALI DECRET N 98-228/P-RM Fixant l organisation et les modalités de fonctionnement de la chambre de commerce et d industrie du Mali. Le Président de la République, Vu la Constitution ; Vu la Loi n 94-009 du

Plus en détail

NOR : DEV O 08 1 5 9 0 7 C

NOR : DEV O 08 1 5 9 0 7 C REPUBLIQUE FRANCAISE MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE DIRECTION DE L'EAU Sous-Direction de l'action territoriale, De la directive cadre

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PÊCHE, DE LA RURALITÉ ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PÊCHE, DE LA RURALITÉ ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PÊCHE, DE LA RURALITÉ ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord collectif national COMPTE ÉPARGNE-TEMPS DANS LES EXPLOITATIONS

Plus en détail

Répertoire des instruments juridiques nationaux En rapport avec le fonctionnement des ONG en République Démocratique du Congo

Répertoire des instruments juridiques nationaux En rapport avec le fonctionnement des ONG en République Démocratique du Congo Répertoire des instruments juridiques nationaux En rapport avec le fonctionnement des ONG en République Démocratique du Congo Par G. KAHASHA ka NASHI Avocat Avec l assistance d une équipe du Cabinet KAHASHA

Plus en détail

TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes

TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes La loi n 2000-1028 du 13 décembre 2000 relative à la solidarité et au renouvellement urbain, dite «loi SRU», avait instauré une participation

Plus en détail

Développer sa commune

Développer sa commune N 18 juin 2008 Développer sa commune Les documents d urbanisme (1) quel document pour quel projet de territoire? Imaginer l avenir d un territoire communal ou intercommunal dans une vision durable de son

Plus en détail

INFORMATIONS SUR LE DROIT DE LA FAMILLE

INFORMATIONS SUR LE DROIT DE LA FAMILLE DIRECTION DES SERVICES ADMINISTRATIFS SERVICE POPULATION ET CITOYENNETE SECTEUR ETAT CIVIL INFORMATIONS SUR LE DROIT DE LA FAMILLE Annexe du décret n 2002 1556 du 23 décembre 2002 Ce document est destiné

Plus en détail

LOIS. LOI n o 2014-856 du 31 juillet 2014 relative à l économie sociale et solidaire (1) NOR : ERNX1315311L. TITRE I er DISPOSITIONS COMMUNES

LOIS. LOI n o 2014-856 du 31 juillet 2014 relative à l économie sociale et solidaire (1) NOR : ERNX1315311L. TITRE I er DISPOSITIONS COMMUNES LOIS LOI n o 2014-856 du 31 juillet 2014 relative à l économie sociale et solidaire (1) NOR : ERNX1315311L L Assemblée nationale et le Sénat ont adopté, Le Président de la République promulgue la loi dont

Plus en détail

Dalloz jurisprudence Valeur constitutionnelle de la Chartre de l'environnement et droit à l'information. Conseil d'etat Assemblée

Dalloz jurisprudence Valeur constitutionnelle de la Chartre de l'environnement et droit à l'information. Conseil d'etat Assemblée Dalloz jurisprudence Valeur constitutionnelle de la Chartre de l'environnement et droit à l'information Conseil d'etat Assemblée 3 octobre 2008 n 297931 Citations Dalloz Codes : Code de l'environnement,

Plus en détail

Détail des cultures de l'exploitation en 2007

Détail des cultures de l'exploitation en 2007 République et Canton de Genève Département des finances Administration fiscale cantonale Formulaire annexe à la déclaration 2007 servant à déterminer le revenu et la fortune professionnels de l'agriculture

Plus en détail

Statuts. Les soussignés :

Statuts. Les soussignés : Statuts Les soussignés : APICIL PRÉVOYANCE, institution de prévoyance régie par le titre III du livre IX du Code de la Sécurité sociale, dont le siège social est situé 38 rue François Peissel 69300 Caluire

Plus en détail

STATUTS BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION

STATUTS BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION STATUTS BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION ARTICLE 1 er : L arrondissement, constituée sous le régime de la Loi du 1 er juillet 1901 et en conformité avec le Code de la Famille et de l Aide Sociale, groupe

Plus en détail

Déclaration d intention d aliéner ou demande d acquisition d un bien soumis à l un des droits de préemption prévus par le code de l urbanisme

Déclaration d intention d aliéner ou demande d acquisition d un bien soumis à l un des droits de préemption prévus par le code de l urbanisme Ministère chargé de l urbanisme Déclaration d intention d aliéner un bien (1) Demande d acquisition d'un bien (1) Déclaration d intention d aliéner ou demande d acquisition d un bien soumis à l un des

Plus en détail

CHAMBRE PROFESSIONNELLE DU CONSEIL DE LA RÉGION CENTRE

CHAMBRE PROFESSIONNELLE DU CONSEIL DE LA RÉGION CENTRE CHAMBRE PROFESSIONNELLE DU CONSEIL DE LA RÉGION CENTRE ARTICLE 1 : CONSTITUTION ET DÉSIGNATION L Association «Chambre Professionnelle du Conseil de la région centre» (C.P.C Région Centre.) a décidé en

Plus en détail

Un nouvel État territorial

Un nouvel État territorial La réforme de l administration territoriale de l État 1 / 7 Un nouvel État territorial L organisation territoriale de l État en France est caractérisée par : une architecture historique calée sur les départements

Plus en détail

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER ÉDUCATION Côtes d Armor Collèges publics DIRECTION ÉDUCATION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER Charte de la restauration collective Préambule Dans le cadre de l article 82 de la loi du 13 août 2004, le Département

Plus en détail

Les autorisations d'absence

Les autorisations d'absence Les autorisations d'absence 1/18/MA Service «Gestion des carrières - Protection sociale» Pôle "Valorisation de l'information juridique" 05 59 84 59 44 05 59 90 03 94 statut@cdg-64.fr LES AUTORISATIONS

Plus en détail

L obligation de négocier sur la pénibilité dans les entreprises. Premiers éléments de bilan. Direction générale du travail

L obligation de négocier sur la pénibilité dans les entreprises. Premiers éléments de bilan. Direction générale du travail CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 21 novembre 2012 à 14 h 30 «Pénibilité. Transition emploi-retraite. Elaboration de cas-types pour les projections.» Document N 6 Document de travail,

Plus en détail

Article 2 Siège L ACS constitue une association au sens du Code civil suisse. Son domicile est au siège de l administration centrale à Berne.

Article 2 Siège L ACS constitue une association au sens du Code civil suisse. Son domicile est au siège de l administration centrale à Berne. I. BUT ET SIÈGE Article 1 But L Automobile Club de Suisse, ACS, Automobil Club der Schweiz, ACS, Automobile Club Svizzero, ACS, fondé à Genève le 6 décembre 1898, a pour but de grouper les automobilistes

Plus en détail

L Assurance agricole au Sénégal

L Assurance agricole au Sénégal COLLOQUE FARM - Pluriagri : Assurer la production agricole Comment faire des systèmes assurantiels des outils de développement? 1 Paris, le 18 décembre 2012 Thème L Assurance agricole au Sénégal Un système

Plus en détail

Le droit de préemption en matière immobilière

Le droit de préemption en matière immobilière Le droit de préemption en matière immobilière C est le truc le plus grave à louper. I Le preneur à bail rural C est surement le texte le plus ancien dans notre droit positif actuel. Cela date de 1945.

Plus en détail

15. Protection de la propriété intellectuelle au Canada. Brevets

15. Protection de la propriété intellectuelle au Canada. Brevets Protection de la propriété intellectuelle au Canada En cette période où la recherche scientifique, le domaine technique et les activités commerciales évoluent rapidement, il devient de plus en plus important

Plus en détail

I- Les dispositifs sans critères géographiques

I- Les dispositifs sans critères géographiques LE MEMENTO DES AIDES A LA CRÉATION ET A LA REPRISE D ENTREPRISE Plusieurs dispositifs ont été mis en place par les Pouvoirs Publics et les Collectivités Territoriales pour faciliter la création et la reprise

Plus en détail

Conseil communautaire Le 22 avril 2008 à 20 h 30 Maison des Services de Pays

Conseil communautaire Le 22 avril 2008 à 20 h 30 Maison des Services de Pays Page 1 sur 13 Communauté de Communes du Pays Thibérien Maison des Services 24800 THIVIERS Tél.: 05-53-622-822 Fax: 05-53-62-31-57 Conseil communautaire Le 22 avril 2008 à 20 h 30 Maison des Services de

Plus en détail

La transparence pour les GAEC : reconnaître l activité des femmes et des hommes derrière chaque exploitation

La transparence pour les GAEC : reconnaître l activité des femmes et des hommes derrière chaque exploitation La transparence pour les GAEC : reconnaître l activité des femmes et des hommes derrière chaque exploitation Résumé Les textes européens pour la PAC reconnaissent désormais clairement le principe de transparence

Plus en détail

Réforme territoriale Questions-réponses sur la situation des personnels

Réforme territoriale Questions-réponses sur la situation des personnels L'ÉTAT SATION BLIQUE Réforme territoriale Questions-réponses sur la situation des personnels Vous travaillez dans un Conseil régional ou un Conseil départemental ÎÎJe travaille dans un Conseil régional,

Plus en détail

Observatoire des Métiers, Qualifications et Besoins de formation

Observatoire des Métiers, Qualifications et Besoins de formation Observatoire des Métiers, Qualifications et Besoins de formation Secteur Tertiaire 6 ème édition - 2003 Réali sé par la Chambre de Commerce et d Industrie Centre en partenariat avec le pôle ORFE du Groupement

Plus en détail

République de Côte d Ivoire NOTE D INFORMATION UN INSTRUMENT PROFESSIONNEL AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE ET DES FILIERES DE PRODUCTION

République de Côte d Ivoire NOTE D INFORMATION UN INSTRUMENT PROFESSIONNEL AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE ET DES FILIERES DE PRODUCTION République de Côte d Ivoire NOTE D INFORMATION UN INSTRUMENT PROFESSIONNEL AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE ET DES FILIERES DE PRODUCTION Investir pour le futur Anticiper - Innover 01 BP 3726 ABIDJAN

Plus en détail

La Mutualité Française

La Mutualité Française La Mutualité Française en Pays de la Loire Un mouvement pour une santé solidaire en région en Pays de la Loire : une représentation régionale pour défendre l accès à la santé pour tous Les mutuelles Premier

Plus en détail

Cahier des charges du secrétaire municipal et administrateur des finances municipales (les définitions personnelles se rapportent aux deux sexes)

Cahier des charges du secrétaire municipal et administrateur des finances municipales (les définitions personnelles se rapportent aux deux sexes) 1 Commune municipale Cahier des charges du secrétaire municipal et administrateur des finances municipales (les définitions personnelles se rapportent aux deux sexes) I. GENERALITES 1. Bases légales, prescriptions

Plus en détail

STATUTS le 4 février 2011

STATUTS le 4 février 2011 STATUTS le 4 février 2011 Statuts de l EID Atlantique 1 Préambule : Vu le code général des collectivités territoriales (CGCT) et notamment ses articles L. 5421-1 et suivants et R. 5421-1 et suivants ;

Plus en détail

La gestion des performances en Europe. Panel d expériences européennes et possibles synergies

La gestion des performances en Europe. Panel d expériences européennes et possibles synergies La gestion des performances en Europe. Panel d expériences européennes et possibles synergies Atelier n 15 Organisateurs : Conseil de l Europe (Centre d expertise sur la réforme de l administration locale

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Accord collectif national GROUPEMENTS D EMPLOYEURS AGRICOLES ET RURAUX ACCORD DU 13 JUIN 2012 RELATIF AUX GROUPEMENTS

Plus en détail

) Découvrez les métiers de la Justice. Informez-vous sur www.justice.gouv.fr

) Découvrez les métiers de la Justice. Informez-vous sur www.justice.gouv.fr ) Découvrez les métiers de la Justice Informez-vous sur www.justice.gouv.fr PENITENTIAIRE Sommaire SOMMAIRE Magistrat............................................................. p. 4, 5 Greffier en chef......................................................

Plus en détail

La mise à disposition

La mise à disposition Fiches statut Positions administratives - Activité La mise à disposition 1/29/MA Service «Gestion des carrières - Protection sociale» 05 59 90 03 94 statut@cdg-64.fr Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée

Plus en détail

LOI n 2013-504 du 14 juin 2013 relative à la sécurisation de l emploi (1) Version consolidée au 4 avril 2015

LOI n 2013-504 du 14 juin 2013 relative à la sécurisation de l emploi (1) Version consolidée au 4 avril 2015 LOI n 2013-504 du 14 juin 2013 relative à la sécurisation de l emploi (1) Version consolidée au 4 avril 2015 Chapitre Ier : Créer de nouveaux droits pour les salariés Section 1 : De nouveaux droits individuels

Plus en détail

Santé et sécurité des adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE)

Santé et sécurité des adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE) Point réglementation N 1 Santé et sécurité des adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE) (anciennement TOS, exerçant dans les lycées et collèges) Mis à jour en septembre

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 220 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2011-2012 Enregistré à la Présidence du Sénat le 21 décembre 2011 PROPOSITION DE LOI relative à la gouvernance de la sécurité sociale en Alsace-Moselle, PRÉSENTÉE Par Mmes

Plus en détail

STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie. Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée

STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie. Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée Article 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents

Plus en détail

AVENANT N 57 DU 7 JUILLET 2010

AVENANT N 57 DU 7 JUILLET 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3034 Convention collective nationale IDCC : 1090. SERVICES DE L AUTOMOBILE (Commerce et réparation de

Plus en détail

C11 : Principes et pratique de l assurance

C11 : Principes et pratique de l assurance Spécimen de questionnaire d examen C11 : Principes et pratique de l assurance IMPORTANT : Vous disposez de 3 heures pour passer cet examen. Total : 200 points Lorsque vous quittez la salle d examen, vous

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE SERVICE DE LA SÉANCE DIVISION DES LOIS. 27 juin 2014 PROPOSITION DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE SERVICE DE LA SÉANCE DIVISION DES LOIS. 27 juin 2014 PROPOSITION DE LOI Le présent document est établi à titre provisoire. Seule la «Petite loi», publiée ultérieurement, a valeur de texte authentique. ASSEMBLÉE NATIONALE SERVICE DE LA SÉANCE DIVISION DES LOIS 27 juin 2014

Plus en détail

PREFECTURE DE L OISE. Beauvais, le 2 mai 2006. Objet : modification du régime juridique des biens vacants sans maître

PREFECTURE DE L OISE. Beauvais, le 2 mai 2006. Objet : modification du régime juridique des biens vacants sans maître PREFECTURE DE L OISE Direction des Relations avec les Collectivités Locales Bureau de l'urbanisme, des affaires foncières et scolaires Affaire suivie par : M. ABDELLATIF Mme LENGLIN Tel : 03 44 06 12 76/

Plus en détail