Janvier Semestre 3 Session 1 - Licence 2 - Art de l époque contemporaine R.G. Peinture d histoire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Janvier 2015 - Semestre 3 Session 1 - Licence 2 - Art de l époque contemporaine R.G. Peinture d histoire"

Transcription

1 Janvier Semestre 3 Session 1 - Licence 2 - Art de l époque contemporaine R.G. Sujet : Peinture d histoire A partir des documents ci-dessous et d exemples précis issus de vos connaissances et du cours, produisez un commentaire composé. Celui-ci aura pour but d expliquer de quelles manières, durant la seconde moitié du XIXème siècle, le genre de la peinture d histoire a pu faire l objet d un affrontement idéologique et plastique entre les tenants de l académie et les premiers modernes. Document 1 : Théodore Géricault, Le Radeau de la Méduse, , cm huile, toile sur bois, Musée du Louvre, Paris, France Document 2 : Gustave Courbet, Un enterrement à Ornans, (Titre originel : Tableau de figures humaines, historique d'un enterrement à Ornans) , Huile sur toile, 315 X 668 cm, Musée d'orsay, Paris, France.

2 Art de l e poque contemporaine corrigé type Introduction La peinture d histoire est un genre pictural de très grand format qui puise ses thèmes de prédilection dans des sujets religieux, mythologiques, historiques, ou allégoriques. En 1667, André Félibien érige la peinture d histoire au sommet de la hiérarchie des genres. Elle y est considérée comme le genre le plus difficile parce qu'elle demande aux peintres le plus de compétences (composition, paysage, nature morte, anatomie, portrait ). En somme, la peinture d'histoire semble contenir tous les autres genres qui lui sont subordonnés. Cette hiérarchie, déterminée par l'académie royale, sera reprise notamment par les tenants du néoclassicisme au XIXème siècle. Nous allons voir que cette définition canonique de la peinture d histoire va être profondément remise en question par les premiers artistes modernes. L affrontement dépasse la réflexion stylistique et poétique pour ouvrir sur des questionnements d ordre politique, moral ou philosophique en lien avec le contexte social effervescent de l après révolution de Dans un premier temps nous verrons que les modernes remettent en question l idéalisation sur un plan à la fois plastique et moral. Dans une deuxième partie, nous étudierons comment le genre de la peinture d histoire va se libérer progressivement du joug du pouvoir pour exalter l engagement républicain. 2 Plan détaillé non-rédigé : I. La fin de l idéalisation A) Constat de départ : Chez les néoclassiques, la peinture d histoire traite par défintion de hauts faits. Elle puise ses thèmes dans la grandeur et les idées héroïques. C est une peinture à fort contenu moral et philosophique. Les sources sont d origine antique. En effet, les grecs et les romains sont considérés comme les premiers civilisés, donc proches des Européens. -Le Serment des Horaces, , Jacques-Louis David -La Mort de Socrate, 1787, Jacques-Louis David -Le Premier Consul franchissant le col du Grand-Saint-Bernard, 1800, J-L. David -Etc. Problématisation : Chaque fois est narré un évènement issu des origines antiques de la culture occidentale et ayant une résonnance intellectuelle. Sur un plan idéologique, il ressort que la raison doit l emporter contre les passions, que le bien de la cité prime sur celui de l individu

3 B) La remise en question du modèle antique Les Romantiques commencent à renverser certaines des habitudes liées à la peinture d histoire académique et néoclassique, ils puisent tout d abord leurs sujets dans des mythes ou récits d histoire méconnus et volontairement moins héroïques. L Orient et le Moyen-âge retiennent leur intérêt ce qui est une manière de s affranchir de l Occident classique. -Scènes des massacres de Scio, 1824, Eugène Delacroix (rappel : ce tableau représente les massacres perpétrés à Chios en avril 1822 par les Ottomans lors de la guerre d'indépendance grecque. Le peuple. Inversion des rôles habituels vainqueurs/vaincus, les grecs suscitent ici la pitié). -La Mort de Sardanapale, , Eugène Delacroix accompagne son tableau d une explication : «Les révoltés l assiégèrent dans son palais Couché sur un lit superbe, au sommet d un immense bûcher, Sardanapale donne l ordre à ses esclaves et aux officiers du palais d égorger ses femmes, ses pages, jusqu à ses chevaux et ses chiens favoris ; aucun des objets qui avaient servi à ses plaisirs ne devait lui survivre.» -Officiers de chasseurs à cheval de la garde impériale chargeant, 1812, Th. Géricault Problématisation : Cette fois ce sont les passions qui prennent le pas sur la Raison, l individualité sur le collectif. La peinture d histoire ne cherche plus à relater de faits nobles ou exemplaires, ni à revêtir un rôle d enseignement moral. L image du «héros antique» est rejetée et l intérêt est désormais porté sur la complexité et les tourments de l âme humaine. La peinture d histoire est délivrée de son contenu néoclassique perçu par les romantiques comme trop moralisateur et manichéen. 3 C) La réalité des faits et la réalité crue -Bonaparte franchissant les Alpes, 1848, Paul Delaroche. -Napoléon sur le champ de la bataille d Eylau, 1808, Antoine-Jean Gros : «Pour la première fois un peintre n idéalise pas en beauté scénique, le carnage de la guerre» André Massu. -La réalité crue (cadavres au premier plan chez Géricault et Gros) ; les physionomies des personnages de l enterrement à Ornans. -Le Radeau de la méduse, , Théodore Géricault -Etudes, têtes de suppliciés, , Théodore Géricault Problématisation : Des guerres non-idéalisées : les réactions de la police des arts. Le «mauvais exemple» donné aux modernes par un néoclassique. Le beau est lié au vrai (authenticité des faits, véracité scientifique) et non plus au bien (morale antique).

4 II. L émancipation du pouvoir et l engagement républicain A) Constat de départ : L art académique, un art soutenu, un art de propagande, un art de commande. Un art produit par des peintres officiels, des peintres de cour. Un art financé et donc partisan. - Le Sacre de Napoléon, , Jacques-Louis David - Le Premier Consul franchissant le col du Grand-Saint-Bernard, 1800, J-L. David - Etc. B) Le Radeau de la Méduse, , Théodore Géricault -Le drame de la frégate de la méduse comme symbole du retour de la Monarchie. Evoquer les circonstances de l évènement (l'incompétence manifeste du commandant de Chaumareys révèle que sa nomination est due à ses relations avec le pouvoir monarchique) Problématisation : Un fait divers actuel. Un fait divers spectaculaire érigé au rang de tableau d histoire. Une injustice et un méfait érigés au rang de tableau d histoire (ironie de Géricault). Un acte politique de dénonciation. La critique du pouvoir et de son hypocrisie. Un engagement auprès du peuple. 4 C) La liberté guidant le peuple, 1830, Eugène Delacroix Le peintre a fait connaître sa toile comme une allégorie inspirée par l'actualité la plus brûlante. Elle a pour cadre les trois journées du soulèvement populaire parisien contre Charles X, les 27, 28 et 29 juillet 1830, connues sous le nom des Trois Glorieuses. À la faveur de trois jours d'émeutes, Charles X abdique. Louis-Philippe prête fidélité à la Charte révisée le 9 août, inaugurant la «Monarchie de juillet». Problématisation : Par son aspect allégorique et sa portée politique, elle a été fréquemment choisie comme symbole de la République française ou de la démocratie. Delacroix explique «J'ai entrepris un sujet moderne, une barricade, et si je n ai pas vaincu pour la patrie, au moins peindrai-je pour elle». Volonté d être auprès du peuple et engagé pour la république. D) Tableau de figures humaines, historiques d un enterrement à Ornans, , G. Courbet - Insister sur le titre originel, titre à rallonge, véritable pied de nez à la peinture d histoire néoclassique et manière de souligner la volonté délibérée de renvoyer au genre. Gens de

5 province représentés sans idéalisation, fait divers quotidien et banal (encore plus que le radeau de la méduse) érigé au rang de tableau d histoire. «enseigner au peuple l histoire vraie en lui montrant la vraie peinture J entends par l histoire vraie l histoire débarrassée des interventions surhumaines qui, de tout temps, ont perverti le sens moral et terrassé l individu. J entends par vraie histoire celle qui échappe au joug de n importe quelle fiction. Pour peindre vrai, il faut que l artiste ait l œil ouvert sur le présent, il faut qu il voie par les yeux et non par la nuque.» Courbet, catalogue de son exposition particulière, Problématisation : un peintre engagé pour la République, une peinture qui s affirme comme démocratique. Selon Courbet : «Le réalisme est par essence l art démocratique» et le but de la peinture vise à introduire «la démocratie dans l art». Démocratisation du genre du tableau d histoire. Ne pas «voir avec la nuque» autrement dit ne pas être agenouillé et la tête baissée devant les puissants. L exposition Courbet comme symbole du contre-pouvoir. Le fait d avoir réalisé le tableau dans son grenier dans des conditions insupportables : se hisser seul à la hauteur des néoclassiques, peindre à leur échelle. Autofinancement. Conclusion Les premiers modernes vont s opposer sur de nombreux terrains à l art académique. Le genre de la peinture d histoire va particulièrement cristalliser les tensions parce qu il est le genre de prédilection des néo-classiques. En somme les premiers modernes entendent défendre leurs convictions plastiques et idéologiques sur le terrain même de leurs adversaires. Peindre «aussi grand» est une manière pour l artiste moderne de s affirmer d égal à égal face à l artiste néoclassique notamment. C est aussi le moyen d inscrire la modernité de son propos dans une tradition afin que cette dernière vole d autant plus ostensiblement en éclat. Nous avons vu comment cet engagement (artistique mais également politique et social) était guidé par la volonté de maintenir et de faire vivre les acquis de la révolution française. Avec la place grandissante acquise par les modernes (pensons au salon de 1863), la nécessité de se confronter à l académie sur son propre terrain s affaiblit progressivement. Le Radeau de la méduse et l Enterrement à Ornans, à leur manière, incarnent en ce sens davantage la mise à bas d un genre et de tout ce qu il représentait qu un réel renouveau. L impressionnisme délaissera la peinture d histoire, signe d un contexte apaisé où la nécessité d un engagement frontal avec l académie n est plus nécessaire. 5 Cf. sur la méthodologie de l écrit : %20conseils%20méthodologiques.pdf

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art Méthodologie du dossier Epreuve d histoire de l art Fiche d identité de l oeuvre Nature de l oeuvre : Huile sur toile Auteur Eugène Delacroix (1798-1863) Titre : La liberté guidant le peuple : le 28 juillet

Plus en détail

La Période romantique (1800-1850)

La Période romantique (1800-1850) La Période romantique (1800-1850) D abord courant littéraire et musical, le romantisme apparaît en peinture comme mode d expression de sentiments intérieurs, ceux-là même que le rococo s appliquait tant

Plus en détail

CLASSE : : : ; : : : : LA LIBERTE GUIDANT LE PEUPLE EUGENE DELACROIX

CLASSE : : : ; : : : : LA LIBERTE GUIDANT LE PEUPLE EUGENE DELACROIX HISTOIRE DES ARTS CLASSE : 4 ème Période historique : XIXème siècle Moment choisi : le retour à la monarchie ; les Trois Glorieuses Thématique : Arts, Etats et pouvoir (œuvre engagée) Sujet : Comment un

Plus en détail

El Tres de Mayo, GOYA

El Tres de Mayo, GOYA Art du visuel / «Arts, ruptures, continuités» Problématique : «Comment l expression du sentiment surgit-elle dans l art au XIX è siècle?» El Tres de Mayo, GOYA Le Tres de Mayo, Francisco Goya, huile sur

Plus en détail

La liberté guidant le peuple,

La liberté guidant le peuple, La liberté guidant le peuple, (Huile sur toile, 1831, 2,60 x 3,25 m) d Eugène Delacroix XIXè Cette toile d Eugène Delacroix évoque la Révolution de Juillet 1830, dite «les 3 glorieuses», à laquelle il

Plus en détail

Courbet, un Watteau du laid? A propos d un Enterrement à Ornans (1851)

Courbet, un Watteau du laid? A propos d un Enterrement à Ornans (1851) Le texte qui suit est le synopsis d une intervention au stage «Histoire des arts» organisé au Lycée d Auxonne le 7 mars 2008. L objectif de ce stage était de montrer comment la démarche en histoire des

Plus en détail

Cette toile d Eugène Delacroix évoque la Révolution de Juillet.

Cette toile d Eugène Delacroix évoque la Révolution de Juillet. La liberté guidant le peuple Cette toile d Eugène Delacroix évoque la Révolution de Juillet. L'insurrection populaire du 27, 28 et 29 juillet 1830, à Paris, renverse Charles X, dernier roi bourbon de France

Plus en détail

Visite au musée du Louvre Département des peintures française Fin XVIIIe-Début XIXe siècle

Visite au musée du Louvre Département des peintures française Fin XVIIIe-Début XIXe siècle LYCÉE JULES FERRY Visite au musée du Louvre Département des peintures française Fin XVIIIe-Début XIXe siècle Jacques Louis David et les fondements du néo-classicisme Le manifeste du néoclassicisme : Le

Plus en détail

DELACROIX Eugène (1798 1863)

DELACROIX Eugène (1798 1863) DELACROIX Eugène (1798 1863) PARLE DOCTEUR JEAN-CHARLES HACHET (1798-1863) Mise en page GUS ARTS Tous droits réservés. DELACROIX Eugène (1798-1863) «Ce qu'il y a de plus réel pour moi, ce sont les illusions

Plus en détail

Etudiant en bicorne de l Ecole Polytechnique.

Etudiant en bicorne de l Ecole Polytechnique. HISTOIRE DES ARTS ET XIXème SIECLE : Etude du tableau d Eugène Delacroix : La liberté guidant le peuple, 1830 Comment comprendre que ce tableau soit devenu le symbole d une République triomphante alors

Plus en détail

La liberté guidant le peuple sur les barricades

La liberté guidant le peuple sur les barricades La liberté guidant le peuple sur les barricades Eugène DELACROIX 1830 Une étrange lumière Le soleil brille à travers la fumée de la poudre. Les écrits nous disent que nous sommes en début de matinée et

Plus en détail

Mémoire: David et Delacroix: Une comparaison du néoclassicisme et du romantisme

Mémoire: David et Delacroix: Une comparaison du néoclassicisme et du romantisme Mémoire: David et Delacroix: Une comparaison du néoclassicisme et du romantisme Kathryn Steele Dr. Fabrice Teulon FR 4314 Le 4 mars 2010 Kathryn Steele Dr. Fabrice Teulon FR 4314 Le 4 mars 2010 Mémoire:

Plus en détail

Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915)

Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915) COMMUNIQUE DE PRESSE avril 2015 L exposition de l été 2015 du musée du Faouët : Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915) Matin de pardon en Bretagne, vers 1913. Huile sur toile. Collection picturale, Ville

Plus en détail

Introduction. ISBN 978-2-7535-2005-9 Presses universitaires de Rennes, 2012, www.pur-editions.fr. «La peinture de genre», Michaël Vottero

Introduction. ISBN 978-2-7535-2005-9 Presses universitaires de Rennes, 2012, www.pur-editions.fr. «La peinture de genre», Michaël Vottero Introduction Dans leur compte rendu de l Exposition universelle de 1855, les frères Goncourt déclarent, après avoir évoqué la mort de la peinture religieuse et la fuite de la peinture d histoire dans le

Plus en détail

Dossier pédagogique pour le 1 er degré Autour de l œuvre La Grèce sur les ruines de Missolonghi d Eugène Delacroix (1798-1863)

Dossier pédagogique pour le 1 er degré Autour de l œuvre La Grèce sur les ruines de Missolonghi d Eugène Delacroix (1798-1863) Dossier pédagogique pour le 1 er degré Autour de l œuvre La Grèce sur les ruines de Missolonghi d Eugène Delacroix (1798-1863) Eugène Delacroix Félix Nadar (1820-1910), Portrait d Eugène Delacroix, photographie

Plus en détail

L art contemporain du Sri Lanka à la fondation Mona Bismarck

L art contemporain du Sri Lanka à la fondation Mona Bismarck > Exposition L art contemporain du Sri Lanka à la fondation Mona Bismarck Entretien avec Chandra Rajakaruna de la fondation Mona Bismarck À l occasion des festivités organisées pour le 60 e anniversaire

Plus en détail

CRDP de l académie d Amiens, 2009. 1/5

CRDP de l académie d Amiens, 2009. 1/5 Louis-Léopold Boilly, L intérieur d un café, dit aussi La partie de dames au café Lamblin au Palais-Royal, huile sur toile, vers 1824, 38x55, musée Condé, Chantilly. L œuvre : Description formelle : Au

Plus en détail

Liens entre la peinture et la poésie

Liens entre la peinture et la poésie Liens entre la peinture et la poésie Ophélie dans Hamlet Ophélie est un personnage fictif de la tragédie d Hamlet, une célèbre pièce de William Shakespeare. Elle partage une idylle romantique avec Hamlet

Plus en détail

I. FAIR-PLAY, D OÙ VIENS-TU? QUI ES-TU?

I. FAIR-PLAY, D OÙ VIENS-TU? QUI ES-TU? I. FAIR-PLAY, D OÙ VIENS-TU? QUI ES-TU? Le fair-play est une notion bien souvent employée à tort et à travers. Associée surtout au vocabulaire sportif, elle s applique aujourd hui à de multiples situations,

Plus en détail

LES GRANDS PEINTRES. 16 e Siècle. 17 e Siècle. 18 e Siècle. 19 e Siècle. Peintre Nationalité Mouvement Œuvres 15 e Siècle

LES GRANDS PEINTRES. 16 e Siècle. 17 e Siècle. 18 e Siècle. 19 e Siècle. Peintre Nationalité Mouvement Œuvres 15 e Siècle LES GRANDS PEINTRES Peintre Nationalité Mouvement Œuvres 15 e Siècle Jan van Eyck Flamand Renaissance Sandro Botticelli Italien Renaissance Léonard de Vinci Italien Renaissance 16 e Siècle Michel Ange

Plus en détail

C était la guerre des tranchées

C était la guerre des tranchées C était la guerre des tranchées Jacques Tardi Format 23,2 x 30,5 cm 128 pages C et album consacré, comme son titre l indique, à la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale est constitué

Plus en détail

HANS SEGERS LA VIGIE ART CONTEMPORAIN

HANS SEGERS LA VIGIE ART CONTEMPORAIN HANS SEGERS DOSSIER SUR «LES RENCONTRES 40» AVEC CAROLE MANARANCHE ET MARIE-PIERRE BUFFLIER LA VIGIE ART CONTEMPORAIN NÎMES NOVEMBRE 2012 photo M.P.Bufflier Vue d installation dans «les Rencontres 40»

Plus en détail

L'ENTREPRISE À L'ŒUVRE

L'ENTREPRISE À L'ŒUVRE L'ENTREPRISE À L'ŒUVRE Rapprocher la culture et le monde du travail en offrant aux salariés une rencontre au quotidien avec l art, tel est le but de L Entreprise à l œuvre, opération organisée sous l égide

Plus en détail

DIDON. Après l'assassinat de son mari Sychée, Didon part fonder Carthage sur de nouvelles terres.

DIDON. Après l'assassinat de son mari Sychée, Didon part fonder Carthage sur de nouvelles terres. DIDON Après l'assassinat de son mari Sychée, Didon part fonder Carthage sur de nouvelles terres. Didon construisant Carthage. William Turner, 1815. 155,5 cm x 23,2 cm L'oeuvre: Le beau se déplace donc

Plus en détail

25 PROPOSITIONS POUR UNE RÉPUBLIQUE LAÏQUE AU XXI ÈME SIÈCLE

25 PROPOSITIONS POUR UNE RÉPUBLIQUE LAÏQUE AU XXI ÈME SIÈCLE 25 PROPOSITIONS POUR UNE RÉPUBLIQUE LAÏQUE AU XXI ÈME SIÈCLE Fidèle aux exigences de Liberté, d Égalité et de Fraternité qui le fondent, le Grand Orient de France a pour principe essentiel la liberté absolue

Plus en détail

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie?

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? «En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? Paroles : «En avant les p tits gars». Fragson. 1913.

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Ressources pour le lycée général et technologique Ressources pour la classe de première générale Série littéraire (L) Travaux Personnels Encadrés Thème spécifique Représentations et réalités Ces

Plus en détail

La Peinture Moderne Chinoise

La Peinture Moderne Chinoise La Peinture Moderne Chinoise Après le déclin de la dynastie des Qing 清 朝, après avoir vécu les ravages provoqués par les huit alliées, et peu après la naissance de la République chinoise fondée par SUN

Plus en détail

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous?

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous? Les textes de l exposition «Dictature et démocratie» et le questionnaire pédagogique sont assez longs. Nous vous conseillons donc de répartir les fiches de travail entre vos élèves et de mettre les réponses

Plus en détail

Séance 5 : La peinture au temps de Maupassant

Séance 5 : La peinture au temps de Maupassant CHAPITRE 1 : QUE DISENT LES NOUVELLES? Séance 5 : La peinture au temps de Maupassant Du réalisme à l impressionnisme Document 1. Léon-Matthieu Cochereau, Intérieur de l atelier de David au collège des

Plus en détail

Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud

Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud Par Bernard Chevallier Collection «Regards» > La résurrection en images du palais incendié en 1870 > Les superbes clichés du reportage photographique

Plus en détail

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE Fiche n 1 : Les 4 types de texte Fiche n 2 : La situation d énonciation 1- Le texte narratif qui sert à raconter 2- Le texte descriptif qui sert à faire voir 3- Le texte explicatif qui sert à faire comprendre

Plus en détail

PETIT GLOSSAIRE ILLUSTRÉ

PETIT GLOSSAIRE ILLUSTRÉ La place du dessin dans le cours d'arts plastiques Les évolutions en arts plastiques - Académie de Nice année 2012/2013 PETIT GLOSSAIRE ILLUSTRÉ Eugène DELACROIX, Cadiz 11 mai Vue S.E à 4 milles (detail),11

Plus en détail

Va, pensiero. Ces chansons qui font l histoire Auteur : Sophie Junien-Lavillauroy Décembre 2013. Fiche pédagogique. Place dans les programmes

Va, pensiero. Ces chansons qui font l histoire Auteur : Sophie Junien-Lavillauroy Décembre 2013. Fiche pédagogique. Place dans les programmes Va, pensiero Ces chansons qui font l histoire Auteur : Sophie Junien-Lavillauroy Décembre 2013 01 Fiche pédagogique Place dans les programmes Collège - 4 e L étude de Va, pensiero s inscrit dans la troisième

Plus en détail

Un art «engagé»? Place dans les programmes. Objectifs et démarche SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE 2 HISTOIRE-HISTOIRE DES ARTS

Un art «engagé»? Place dans les programmes. Objectifs et démarche SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE 2 HISTOIRE-HISTOIRE DES ARTS HISTOIRE-HISTOIRE DES ARTS 2 de SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE 2 Un art «engagé»? > PAR MARYVONNE CASSAN, PROFESSEURE D HISTOIRE-GÉOGRAPHIE ET D HISTOIRE DES ARTS, SERVICE ÉDUCATION DU MUSÉE DU LOUVRE 38 LE ROMANTISME

Plus en détail

Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs

Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs Les rois de France viennent régulièrement chasser à Versailles à partir du XVI ème siècle. Henri IV y amène son fils, le futur Louis XIII. Devenu

Plus en détail

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié.

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Quelques exemples de visites et découvertes : Chantilly (22

Plus en détail

VIVRE LA COULEUR DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Musée des beaux-arts de Brest

VIVRE LA COULEUR DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Musée des beaux-arts de Brest VIVRE LA COULEUR DOSSIER PÉDAGOGIQUE Musée des beaux-arts de Brest 1 Les objectifs : - Comment percevons-nous les couleurs? Quel rôle joue le cerveau? - Comprendre les choix et les procédés de création

Plus en détail

D ans le cadre du troisième chapitre de ce séminaire consacré à la diffusion de l œuvre d art,

D ans le cadre du troisième chapitre de ce séminaire consacré à la diffusion de l œuvre d art, Laurent CAZS, doctorant à Paris 1 Le Salon officiel et la peinture européenne (1855-1889) : méthodes et perspective D ans le cadre du troisième chapitre de ce séminaire consacré à la diffusion de l œuvre

Plus en détail

HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS

HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS DOCUMENT : 1979. 29489 (1). «L'Actualité. L'union fait la force. Jeu stratégique». Sans éditeur. Vers 1915. PLACE

Plus en détail

Le jugement de Pâris et la pomme Par A. Labarrière 2 2

Le jugement de Pâris et la pomme Par A. Labarrière 2 2 Le jugement de Pâris et la pomme Par A. Labarrière 2 2 I. Origine et Protagonistes Cette légende fut narrée pour la première fois par Homère, un poète grec du 9 e siècle avant J.-C. ayant écrit l Iliade

Plus en détail

LE PROGRAMME DES CLASSES DE BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EN FRANÇAIS

LE PROGRAMME DES CLASSES DE BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EN FRANÇAIS A. Armand IGEN lettres avril 2009-1 LE PROGRAMME DES CLASSES DE BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EN FRANÇAIS Cette présentation du programme de français pour les classes de seconde, première, et terminale du

Plus en détail

Les symboles français

Les symboles français Fiche Pédagogique Les symboles français Par Karine Trampe Sommaire : Tableau descriptif 2 Fiche élève. 3-4 Fiche professeur.5-6 Transcription.7 Sources. 8 1 Tableau descriptif Niveau A2 Descripteur CECR,

Plus en détail

La Mort de Sardanapale : pour une sandale au pied d une esclave.

La Mort de Sardanapale : pour une sandale au pied d une esclave. La Mort de Sardanapale : pour une sandale au pied d une esclave. Eugène Delacroix : La Mort de Sardanapale. 1827-1828. 392 x 496 cm. Musée du Louvre. Paris Présentée au salon de 1827, «La Mort de Sardanapale»,

Plus en détail

Carnets d Orient POINTS FORTS. La série C

Carnets d Orient POINTS FORTS. La série C Carnets d Orient La série C arnets d Orient de Jacques Ferrandez est un ensemble d albums huit sont parus, deux sont encore à venir qui ont pour thème la présence française en Algérie, de la conquête à

Plus en détail

GRAND De l œuvre à l expo 2013-2014 Activité de mise en situation

GRAND De l œuvre à l expo 2013-2014 Activité de mise en situation GRAND De l œuvre à l expo 2013-2014 Activité de mise en situation Les œuvres présentées aux élèves à partir du diaporama servent de base de discussion (comparaisons et analyses), pour aborder les critères

Plus en détail

Marianne selon Delacroix : «La Liberté Guidant le Peuple» Introduction

Marianne selon Delacroix : «La Liberté Guidant le Peuple» Introduction Marianne selon Delacroix : «La Liberté Guidant le Peuple» Introduction Cette femme, vous l'avez déjà vue quelque part. Devenue une évidence pour tous, c'est Marianne, l'incarnation de la République française.

Plus en détail

La Joconde. (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES

La Joconde. (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES La Joconde (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES La Joconde de Léonard de Vinci est incontestablement le tableau le plus célèbre. Il est conservé au musée du Louvre à Paris et a

Plus en détail

N 39 Du 3 déc au 7 déc 2012

N 39 Du 3 déc au 7 déc 2012 N 39 Du 3 déc au 7 déc 2012 LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE L article choisi de la semaine : 5 décembre 2012 par Pauline Martineau Où peut-on voir ce célèbre tableau? FICHE ÉLÈVE LES MOTS DE LA SEMAINE

Plus en détail

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e 1O e 2O e 3O e La fleur du soleil : 4O e 5O e 6O e Originaire du Pérou et introduite en Europe à la fin du 17e siècle, le tournesol est une plante qui porte merveilleusement son nom puisqu elle se tourne

Plus en détail

DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO

DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO SUR LA DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO SUR LA DIVERSITE CULTURELLE CULTURELLE Adoptée par la 31 e session de la Conférence Générale de l UNESCO PARIS, 2 NOVEMBRE

Plus en détail

Le XIX ème siècle. H8. L âge industriel

Le XIX ème siècle. H8. L âge industriel I. Le chemin de fer au XIX ème siècle Le XIX ème siècle H8. L âge industriel En quoi le chemin de fer est-il symbolique de l âge industriel? A. Une innovation Document 1 p 118 Le chemin de fer fonctionne

Plus en détail

Jean RAOUX (1677-1734)

Jean RAOUX (1677-1734) Jean RAOUX (1677-1734) 1734) 27 novembre 2009-14 mars 2010 Musée e FABRE Présentation SERVICE EDUCATIF PISTES PEDAGOGIQUES Service Educatif du Musée Fabre: Anne Dumonteil et Aline Palau-Gazé Les œuvres

Plus en détail

Ceci était bien sec et m oblige à vous donner plus de détail sur Regulus et sur Turner pour saisir ce tableau.

Ceci était bien sec et m oblige à vous donner plus de détail sur Regulus et sur Turner pour saisir ce tableau. 1 Georges REGULUS Serratrice Le 21 Janvier 2010 J ai «approché» Regulus à deux reprises. Jeune et grand lecteur de Proust, j avais été très intrigué en lisant «A l ombre des jeunes filles en fleurs» par

Plus en détail

Grande Loge Féminine de France

Grande Loge Féminine de France ... La transformation du monde commence par la construction de soi... Grande Loge Féminine de France DOSSIER DE PRESSE Contact presse : 33(0)1 71 04 58 14 courriel : communication@glff.org Site : www.glff.org

Plus en détail

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas LIVRET DE VISITE musée des beaux-arts de Nancy place Stanislas Autoportraits du musée d Orsay L exposition Au fil du temps Bienvenue au Musée des Beaux-Arts de Nancy! Les tableaux que tu vois ici viennent

Plus en détail

FONDS CHARLES COURNAULT (1815-1904)

FONDS CHARLES COURNAULT (1815-1904) ARCHIVES MUNICIPALES DE NANCY 3 Z FONDS CHARLES COURNAULT (1815-1904) REPERTOIRE NUMERIQUE DETAILLE THIBAUD PETER SOUS LA DIRECTION DE DANIEL PETER, CONSERVATEUR, NANCY 2008 2 FICHE DESCRIPTIVE CHAMP DESCRIPTION

Plus en détail

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis Introduction L ensemble ensemble documentaire qui suit est complémentaire compl mentaire des dossiers réalisés r dans le cadre du Concours national de la Résistance R sistance et de la Déportation, D notamment

Plus en détail

Eugène Delacroix, Les deux Foscari, huile sur toile, 1855, 93x132 cm, musée Condé, Chantilly.

Eugène Delacroix, Les deux Foscari, huile sur toile, 1855, 93x132 cm, musée Condé, Chantilly. Eugène Delacroix, Les deux Foscari, huile sur toile, 1855, 93x132 cm, musée Condé, Chantilly. L œuvre : Description formelle : Dans une grande salle voutée, au plafond à caissons, apparaissent plusieurs

Plus en détail

«La Fuite en Egypte» Nicolas POUSSIN 1594-1665. «Les Saints préservant le monde de la colère du Christ» Pierre Paul RUBENS 1577-1640

«La Fuite en Egypte» Nicolas POUSSIN 1594-1665. «Les Saints préservant le monde de la colère du Christ» Pierre Paul RUBENS 1577-1640 Cinq artistes qui vivent et travaillent à Lyon visitent régulièrement le Musée des Beaux Arts de la ville. Sur leurs parcours, ils s arrêtent devant une ou plusieurs oeuvres... «La Fuite en Egypte» Nicolas

Plus en détail

LE SERMENT DE BADINTER : UN SOCLE POUR NOTRE DÉVÉLOPPEMENT ÉCONOMIQUE 1

LE SERMENT DE BADINTER : UN SOCLE POUR NOTRE DÉVÉLOPPEMENT ÉCONOMIQUE 1 LE SERMENT DE BADINTER : UN SOCLE POUR NOTRE DÉVÉLOPPEMENT ÉCONOMIQUE 1 Je jure, comme avocat, d exercer mes fonctions avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité Nous, avocats, connaissons

Plus en détail

La préparation et la passation de l épreuve d Histoire des Arts au collège Mignet (Mme Guerpillon, professeur de Lettres en charge du dossier HDA)

La préparation et la passation de l épreuve d Histoire des Arts au collège Mignet (Mme Guerpillon, professeur de Lettres en charge du dossier HDA) La préparation et la passation de l épreuve d Histoire des Arts au collège Mignet (Mme Guerpillon, professeur de Lettres en charge du dossier HDA) L Histoire des arts en classe de 3 ème Présentation L

Plus en détail

MAISON NATALE DE VICTOR HUGO

MAISON NATALE DE VICTOR HUGO LA MAISON NATALE DE VICTOR HUGO LE PARCOURS GAVROCHE PRÉSENTE 1 LE SAVAIS-TU? Victor Hugo est né au premier étage de cette maison le 26 février 1802. Tu connais peut-être ce grand écrivain par ses romans

Plus en détail

TEMPS DÉVOLU À LA TACHE PROPOSÉE ICI DANS SA GLOBALITÉ : 1 mois.

TEMPS DÉVOLU À LA TACHE PROPOSÉE ICI DANS SA GLOBALITÉ : 1 mois. ÉVALUATION de la séquence disponible sur HÉLIOS Académie de Grenoble http://helios.fltr.ucl.ac.be/ MYTHES EN PEINTURES La phrase simple en latin Cruauté et générosité des dieux V. Mestre Gibaud et M. Vinson

Plus en détail

Sabine Collé-Balp formateur arts plastiques IUFM Célestin Freinet La Seyne sur mer Académie de NICE

Sabine Collé-Balp formateur arts plastiques IUFM Célestin Freinet La Seyne sur mer Académie de NICE L objet et l oeuvre 6 Statut de l objet Entrée Référence Caractéristiques Vocabulaire Illustration L objet comme constituant de l œuvre en 2D Schwitters Relief 1923 Centre G Pompidou Collage Collage L

Plus en détail

L autorité dans l entreprise et les fictions managériales

L autorité dans l entreprise et les fictions managériales Collège des Bernardins, Séminaire sur l autorité Département Sociétés humaines et responsabilités éducatives Séance du 15 Mai 2012 Intervenant et compte rendu : Malik Bozzo-Rey L autorité dans l entreprise

Plus en détail

4e - ANALYSE - De l'œuvre à la publicité

4e - ANALYSE - De l'œuvre à la publicité Eugène DELACROIX La liberté guidant le peuple 1831 260 x 325 cm Huile sur toile. Giuseppe ARCIMBOLDO L'eau 1566 66,5 x 50,5 cm Huile sur Toile. Vincent VAN GOGH Autoportrait à l'oreille bandée 1889 51x45

Plus en détail

Chacun peut-il penser ce qu il veut? - Chacun : concerne l individu, pas la collectivité - Peut-il : a) a-t-il la capacité? b) a-t-il le droit?

Chacun peut-il penser ce qu il veut? - Chacun : concerne l individu, pas la collectivité - Peut-il : a) a-t-il la capacité? b) a-t-il le droit? Chacun peut-il penser ce qu il veut? - Chacun : concerne l individu, pas la collectivité - Peut-il : a) a-t-il la capacité? b) a-t-il le droit? - Penser : a) avoir des idées, des opinions b) raisonner,

Plus en détail

Jeanne Lombard (1865-1945) et les artistes neuchâteloises 1908-2008

Jeanne Lombard (1865-1945) et les artistes neuchâteloises 1908-2008 Jeanne Lombard (1865-1945) et les artistes neuchâteloises 1908-2008 Jeanne Lombard (1865-1945) 1865 : Naissance, le 22 août, au Grand-Saconnex, près de Genève. Enfance dans le Sud de la France. 1879 :

Plus en détail

PEUT- ON SE PASSER DE LA NOTION DE FINALITÉ?

PEUT- ON SE PASSER DE LA NOTION DE FINALITÉ? PEUT- ON SE PASSER DE LA NOTION DE FINALITÉ? à propos de : D Aristote à Darwin et retour. Essai sur quelques constantes de la biophilosophie. par Étienne GILSON Vrin (Essais d art et de philosophie), 1971.

Plus en détail

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire?

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Entretien avec Philippe Meirieu réalisé pour l ARALD - Quel est votre sentiment sur la présence des écrivains dans les classes? Il me semble que ce n est pas

Plus en détail

COMPTE RENDU OU NOTES DE LECTURE SUR LA LITTERATURE ORALE AFRICAINE

COMPTE RENDU OU NOTES DE LECTURE SUR LA LITTERATURE ORALE AFRICAINE 1 COMPTE RENDU OU NOTES DE LECTURE SUR LA LITTERATURE ORALE AFRICAINE Christiane SEYDOU : «Comment définir le genre épique? Un exemple : l épopée africaine» in JASO Journal of the Anthroplogical Society

Plus en détail

Résultats de la vente de DessiNs anciens et ModeRNes

Résultats de la vente de DessiNs anciens et ModeRNes Résultats de la vente de DessiNs anciens et ModeRNes 12 novembre 2012 Hôtel Drouot, Paris 1 VENTE Lundi 12 novembre 2012 Hôtel Drouot EXPERT Cabinet de BAYSER 69 rue Sainte-Anne 75002 Paris Tél. : +33

Plus en détail

Miroslav Marcelli. Partage citoyen: vivre sur l horizon du monde commun

Miroslav Marcelli. Partage citoyen: vivre sur l horizon du monde commun Miroslav Marcelli Partage citoyen: vivre sur l horizon du monde commun «Aujourd hui, le partage évolue vers un nouveau concept le partage citoyen. Audelà des clivages politiques, idéologiques ou religieux,

Plus en détail

Team building avec les Ateliers Toile blanche lors d'événements et en entreprise

Team building avec les Ateliers Toile blanche lors d'événements et en entreprise Team building avec les Ateliers Toile blanche lors d'événements et en entreprise Les Ateliers Toile blanche Vivre une expérience d artiste peintre permet de prendre contact avec son intériorité. Faire

Plus en détail

Le répertoire de l Opéra de Paris (1671 2009) Analyse et interprétation

Le répertoire de l Opéra de Paris (1671 2009) Analyse et interprétation Le répertoire de l Opéra de Paris (1671 2009) Analyse et interprétation!"#$%&'()&'(('*+'(,'-./*01#*',))2' 3!.#"'1"%+$44*'5%+6-$3'1"%+$44*7 Le répertoire de l Opéra de Paris (1671 2009) Analyse et interprétation!"#$%&'()&'(('*+'(,'-./*01#*',))2'

Plus en détail

Jérôme Devimes Never been to Tahiti

Jérôme Devimes Never been to Tahiti Jérôme Devimes Never been to Tahiti Exposition présentée du 09 mai au 07 juin 2015 Le Radar, Espace d art actuel Vernissage le samedi 9 mai 2015 à 14h30 au Radar Jérôme Devimes, Never been to Tahiti, Omaha

Plus en détail

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel eduscol Ressources pour la voie professionnelle Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel Français Présentation des programmes 2009 du baccalauréat professionnel Ces documents

Plus en détail

WWW.TERRASALINA.EU NP 1

WWW.TERRASALINA.EU NP 1 WWW.TERRASALINA.EU 1 A la rentrée, on fait l école buissonnière sur les voies historiques du sel! Étape 1 La Saline d Arc-et-Senans Du sel royal! (Doubs) Sur les traces de l or blanc LES PRINCIPAUX ITINÉRAIRES

Plus en détail

1750 : INAUGURATION DU MUSÉE DU LUXEMBOURG, PREMIER MUSÉE OUVERT AU PUBLIC

1750 : INAUGURATION DU MUSÉE DU LUXEMBOURG, PREMIER MUSÉE OUVERT AU PUBLIC 1750 : INAUGURATION DU MUSÉE DU LUXEMBOURG, PREMIER MUSÉE OUVERT AU PUBLIC Dans la galerie Est du Palais du Luxembourg (aujourd hui l Annexe de la Bibliothèque) s ouvre le 14 octobre 1750 le Cabinet du

Plus en détail

Study of the US Institutes (Séminaires d Eté pour les Enseignants du Cycle Supérieur et pour les Enseignants du Cycle Secondaire) Juin-Août 2011

Study of the US Institutes (Séminaires d Eté pour les Enseignants du Cycle Supérieur et pour les Enseignants du Cycle Secondaire) Juin-Août 2011 Study of the US Institutes (Séminaires d Eté pour les Enseignants du Cycle Supérieur et pour les Enseignants du Cycle Secondaire) Juin-Août 2011 Descriptif de la Bourse: Ce programme autrefois appelé «Fulbright

Plus en détail

Bibliothèque nationale de France L Oréal Fondation d entreprise

Bibliothèque nationale de France L Oréal Fondation d entreprise L Oréal Fondation d entreprise Bourse de recherche sur l art de l être et du paraître 2011-2012 Date limite de dépôt de dossier de candidature : le 30 mars 2011 Pour toutes informations complémentaires

Plus en détail

Quelle est situation durant sa vie?

Quelle est situation durant sa vie? Benjamin CHOPARD CM1 Avril 2008 Ecole de saint Blaise Briançon Vincent Van Gogh (1853 1890) Qui est Van Gogh? Vincent Van Gogh est né en Hollande ( au Pays-Bas) en 1853 à Groot- Zundert. C est le fils

Plus en détail

LE LIEN ARMEE NATION. Réflexions et production du Trinôme de Créteil. Michel Gauvin, délégué de l association Paris Ile-de-France des Auditeurs

LE LIEN ARMEE NATION. Réflexions et production du Trinôme de Créteil. Michel Gauvin, délégué de l association Paris Ile-de-France des Auditeurs LE LIEN ARMEE NATION Réflexions et production du Trinôme de Créteil Michel Gauvin, délégué de l association Paris Ile-de-France des Auditeurs de l IHEDN Le trinôme de Créteil : un pilote Journées de formation

Plus en détail

La franc-maçonnerie. Troisième tirage 2011

La franc-maçonnerie. Troisième tirage 2011 Alain Quéruel La franc-maçonnerie Troisième tirage 2011 2008, pour le texte de la présente édition. 2011, pour la nouvelle présentation. ISBN : 978-2-212-54866-2 Table des matières Sommaire......................................................

Plus en détail

Monsieur l Adjoint délégué à la Culture et à la Tauromachie,

Monsieur l Adjoint délégué à la Culture et à la Tauromachie, Prise de Parole de Monsieur Jean-Paul FOURNIER Sénateur du Gard - Maire de Nîmes - Président de Nîmes Métropole Inauguration d une plaque dans le cadre du 450 ème anniversaire de la création de l Eglise

Plus en détail

Lettres classiques et modernes & Français langue étrangère

Lettres classiques et modernes & Français langue étrangère UFR ARTS, LETTRES, LANGUES, SCIENCES HUMAINES ET SPORT DÉPARTEMENT DES LETTRES LICENCE Lettres classiques et modernes & Français langue étrangère http://dep-lettres.univ-pau.fr Objectifs de la formation

Plus en détail

École doctorale 124. «Histoire de l art et Archéologie» (ED VI) Formation doctorale obligatoire

École doctorale 124. «Histoire de l art et Archéologie» (ED VI) Formation doctorale obligatoire École doctorale 124 «Histoire de l art et Archéologie» (ED VI) Formation doctorale obligatoire 2014/2015 Présentation de la formation doctorale obligatoire L originalité de l École doctorale réside dans

Plus en détail

QUESTION 1 : Êtes-vous pour ou contre la «contribution santé»?

QUESTION 1 : Êtes-vous pour ou contre la «contribution santé»? Neuf questions pour les partis politiques : les réponses du Parti Québécois QUESTION 1 : Êtes-vous pour ou contre la «contribution santé»? Depuis 2009, l immense majorité des contribuables québécois doivent

Plus en détail

Souvenir de la nuit du 4 1

Souvenir de la nuit du 4 1 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : SOUVENIR DE LA NUIT DU 4 1 / 5 Souvenir de la nuit du 4 1 Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges [...] Est-ce que ce n est pas

Plus en détail

REPUBLIQUE ET FAIT RELIGIEUX DEPUIS 1880

REPUBLIQUE ET FAIT RELIGIEUX DEPUIS 1880 REPUBLIQUE ET FAIT RELIGIEUX DEPUIS 1880 «La grande idée, la notion fondamentale de l Etat laïque, c est-àdire la délimitation profonde entre le temporel et le spirituel, est entrée dans nos mœurs de manière

Plus en détail

Service de presse 15 20 novembre 2014

Service de presse 15 20 novembre 2014 Service de presse 15 20 novembre 2014 40 ans après la ratification de la Convention européenne des droits de l homme (CEDH) Les droits fondamentaux remis en question Isabelle Bindschedler Un soutien pour

Plus en détail

Anne Golaz - Portfolio - NEAR Intentions: Chasses

Anne Golaz - Portfolio - NEAR Intentions: Chasses Anne Golaz - Portfolio - NEAR Intentions: Chasses J'ai commencé à m'intéresser à l'univers de la chasse par un travail esthétique et plastique. Et puis, n'appartenant pas au groupe d initiés, je me demandais

Plus en détail

Dossier de presse CaixaForum Madrid

Dossier de presse CaixaForum Madrid Dossier de presse CaixaForum Madrid Du 19 octobre 2011 au 15 janvier 2012 Dossier de presse CaixaForum Madrid accueille la plus grande rétrospective internationale depuis 50 ans sur le génial peintre romantique

Plus en détail

I. Les contestations de l'absolutisme et les crises de la monarchie aux origines de la Révolution française (1787-1789)

I. Les contestations de l'absolutisme et les crises de la monarchie aux origines de la Révolution française (1787-1789) Thème 5 : Révolutions, libertés, nations à l aube de l époque contemporaine Chapitre 1 : La révolution française : l affirmation d un nouvel univers politique Au XVIIIe siècle, les Etats européens sont

Plus en détail

LA FRANC-MACONNERIE EXPLIQUÉE PAR L IMAGE

LA FRANC-MACONNERIE EXPLIQUÉE PAR L IMAGE Percy John Harvey LA FRANC-MACONNERIE EXPLIQUÉE PAR L IMAGE Échantillon des illustrations Presentation_FMEI.indd 1 20/09/13 14:54:55 La cérémonie d initiation n est pas une opération magique qui transformerait

Plus en détail

S e r g e B e n o i t

S e r g e B e n o i t S e r g e B e n o i t peintures - sculptures 1 Octobre 1980 J ai fait la connaissance de Serge Benoit, il y a six ans, lorsqu il s est installé à la «Cité Fleurie». Quand j ai eu l occasion de voir son

Plus en détail

organisé par le Comité Equestre de Saumur DOSSIER MÉCÉNAT

organisé par le Comité Equestre de Saumur DOSSIER MÉCÉNAT 1 organisé par le Comité Equestre de Saumur DOSSIER MECENAT DOSSIER MÉCÉNAT Sommaire Saumur, capitale de l équitation p. 3 Le Comité Equestre de Saumur p. 3, Salon international de Saumur p. 4 Les enjeux

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. PENTA Editions Des livres qui résonnent

DOSSIER DE PRESSE. PENTA Editions Des livres qui résonnent DOSSIER DE PRESSE En couverture : Ludwig van Beethoven, impression couleur d après une peinture de Johann Baptist Reiter Beethoven-Haus Bonn Partie de violon de quatuor à cordes op. 135 de Ludwig van Beethoven,

Plus en détail

«LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER»

«LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER» 28/04/15 1 «LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER» Le 6 novembre 2014, le Président de la République a officiellement annoncé la candidature de la France à l organisation

Plus en détail