De Rubens à Delacroix 100 dessins du musée des Beaux-Arts d Angers

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "De Rubens à Delacroix 100 dessins du musée des Beaux-Arts d Angers"

Transcription

1 DOSSIER DE PRESSE Exposition De Rubens à Delacroix 100 dessins du musée des Beaux-Arts d Angers 21 mars - 29 juin 2014 Contact presse Conseil général des Hauts-de-Seine Grégoire Lebouc Tél. : Château et Petit Château du Domaine départemental de Sceaux

2 Sommaire Communiqué de presse...p dessins français au Petit Château...p. 5 Liste des œuvres exposées...p dessins étrangers au Château...p. 9 Liste des œuvres exposées...p. 12 La programmation autour de l exposition...p. 13 Le Domaine de Sceaux et ses lieux d exposition...p. 15 Les collections du musée des Beaux-Arts d Angers...p. 17 Visuels tirés de l exposition à disposition de la presse...p. 19 > 5 dessins français > 5 dessins étrangers Informations pratiques...p. 22 Cette marque dans le coin supérieur des images signale au fil du texte les photographies à disposition de la presse. Elles sont réunies à la fin du dossier. 2

3 Communiqué de presse Exposition DE RUBENS À DELACROIX 100 dessins du musée des Beaux-Arts d Angers Du 21 mars au 29 juin 2014 Au Château et au Petit Château du Domaine départemental de Sceaux Le Conseil général des Hauts-de-Seine présente, au Château et au Petit Château du Domaine départemental de Sceaux, 100 dessins provenant du musée des Beaux-Arts d Angers. Parmi les feuilles exposées, certaines sont d une importance historique majeure et d une qualité esthétique exceptionnelle : La Guérison des malades de Parmesan, Réunion des dieux de Nicoló dell Abate, La Vierge à l Enfant du Guerchin, Deux prisonniers enchaînés de Pierre Paul Rubens, deux Etudes pour le Serment des Horaces de Jacques-Louis David, Paysage de montagne de Caspar David Friedrich, Odalisque d Achille Devéria, Arabe couché d Eugène Delacroix, L Appareillage d Eugène Boudin Les dessins exposés donneront un aperçu très généreux de l évolution des styles entre les XVI e et XIX e siècles ainsi que des différentes techniques graphiques utilisées par des artistes français de renom, tels que Fragonard, Vernet, Vouet, Le Sueur, Poussin, Greuze, Gérard, Ingres, Lagneau, Devéria, Boudin, Blanchet Et, pour les écoles étrangères : Parmesan, Rubens, Rembrandt, Van Dyck, Guerchin, Friedrich, Maratta, Romano, Solimena Le commissariat de cette exposition est assuré par Dominique Brême, directeur du Domaine départemental de Sceaux et Ariane James-Sarazin, directrice des musées d Angers. De Rubens à Delacroix : une leçon d histoire de l art Cette exposition de dessins contribue à conforter la nouvelle vocation du Petit Château du Domaine départemental de Sceaux, devenu depuis trois ans un lieu de rendez-vous désormais clairement identifié par les amateurs d arts graphiques, qu ils soient connaisseurs soucieux d étendre leurs connaissances ou néophytes désireux de faire de nouvelles rencontres. Depuis 2011 en effet, chaque exposition présentée au Petit Château il y en eut déjà quatre constitue comme l ouverture symbolique d un carton de dessins ou d estampes, depuis trop longtemps fermé, soudainement retrouvé et qui occasionnerait, le temps d une calme respiration, de belles découvertes et de gratifiantes émotions. La fin de la Renaissance On désigne, sous le nom de «maniérisme», un ensemble de tendances ayant émergé en Italie, au lendemain de la mort de Raphaël (1520), et dont le dénominateur commun est d avoir pris le contrepied systématique de tous les grands systèmes régulateurs ou normatifs patiemment constitués durant le XV e siècle, systèmes ayant visé à créer l illusion efficace de la réalité sensible : perspective, anatomie, proportion, coloris Durant tout le XVI e siècle, les artistes italiens s ingénièrent ainsi à destructurer l ordre du visible de la Renaissance classique, au profit d expériences diverses où la subjectivité avait beaucoup à voir : dessin convulsif, proportions aberrantes, surabondance de formes réunies dans un espace inconsistant, coloris acidulés, délavés ou stridents, écriture coulante ou déchiquetée La modernité interrogea ainsi pour la première fois «l imagination en soi» et fit l exercice immédiat de la part la plus mystérieuse de l acte de création, celle d un flux poétique indifférencié se dérobant au contrôle de la raison et réduisant à sa confusion originelle le champ de la représentation. Cette époque de grande expérimentation, en laquelle certains ont vu la décadence de la Renaissance et d autres les premières manifestations de l art baroque, est particulièrement bien représentée dans le fonds du musée des Beaux-Arts d Angers. Les suiveurs immédiats de Raphaël ou les admirateurs de Michel-Ange y brillent par des œuvres d une rare puissance et d une grande originalité (Giulio Romano, Perino del Vaga, Nicoló dell Abate), comme aussi celles des maniéristes de seconde génération (Pellegrino Tibaldi, Taddeo Zuccaro). Une mention particulière doit être réservée à trois dessins de Parmesan, dont une Guérison des malades peut être considérée comme un absolu chef-d œuvre. 3

4 La réaction classique et l élan baroque L ivresse suscitée par la gratuité de l extravagance maniériste, pour enrichissante qu elle fût, ne pouvait satisfaire longtemps des artistes qui, désormais reconnus comme responsables du contenu de leurs œuvres, voulaient participer à l édification du monde et agir en raison sur la vie des formes. Certains, comme Annibal Carrache, redéfinirent donc l esthétique classique du divin Raphaël, en l habitant d une puissance physique et d un naturel qui, en quelque sorte, l humanisaient, tandis que d autres, tel Caravage, faisaient le choix de pousser à l extrême, sous les apparences d un réalisme cru mais purement compensatoire, le trouble subjectif introduit par l époque qui s achevait. De courte durée ( ), l épisode caravagesque devait être absorbé par les tenants du classicisme et les adeptes du baroque naissant, ce dernier transformant à son tour, en énergies régulées, la part supposée incontrôlée du geste créateur. On le sait, la tension entre classicisme et baroque fut, dès lors, l un des ressorts essentiels de l esthétique européenne durant trois siècles (jusqu à la révolution cubiste) et les collections d Angers, par leur diversité, permettent d illustrer efficacement les enjeux de ce débat : avec l Italie à nouveau, représentée par Lanfranco, le Guerchin ou Carlo Maratta puis, au XVIII e siècle, par Solimena, Pannini ou Batoni ; avec la France baroquisante de Vouet, de Perrier, de Chaperon, de Blanchet, ou sagement classique de Poussin, de Le Sueur, de Boullogne ; avec les Flandres et les Pays-Bas, bien sûr, de Rubens à qui l on doit l un des chefs-d œuvre de l exposition, de Van Dyck, de Rembrandt Les grands «ismes» du XIX e siècle Les dessins du XIX e et XX e siècles presque exclusivement français constituent donc 94,5 % du fonds du musée d Angers (pourcentage, il est vrai, artificiellement grossi par les fonds Turpin de Crissé, Bodinier et surtout David d Angers ) et cette époque de grande émulation s y exprime à travers les tendances dominantes qui se développèrent et souvent se combinèrent en mouvements plus ou moins identifiés, auxquels l histoire de l art a tenté de donner un nom : néoclassicisme, romantisme, orientalisme, réalisme Après les derniers feux du Siècle des Lumières, portés par Fragonard ou Greuze, un néoclassicisme épique qui alimentera aussi bien l illustration de l épopée impériale que, par la suite, la mélancolie passionnelle du romantisme ou l imagerie colonialiste se cristallise autour de Jacques-Louis David, représenté dans l exposition par deux grandes feuilles, magistrales, préparatoires au fameux Serment des Horaces (1784). L influence du maître a conditionné tout l art français de la première moitié du XIX e siècle et les dessins de Meynier, Guérin, Girodet ou Ingres permettront d en juger efficacement, de même que ceux des sculpteurs Moitte et David d Angers. L inflexion romantique se fera avec Géricault, Delacroix et pour l Ecole allemande Caspar David Friedrich, dont le musée d Angers a le privilège rare de posséder trois feuilles admirables. Delacroix jouera aussi son rôle dans la cristallisation de l orientalisme, parenthèse exotique de l exposition où se rencontrent les noms de Gérard, Vernet, Decamps, Clairin et Devéria. Enfin, le seul Eugène Boudin représenté par deux dessins annoncera les temps nouveaux de l impressionnisme À noter! Au printemps 2014, le dessin sera mis à l honneur à Paris et dans les Hauts-de-Seine. L exposition aura lieu à la même période que le Salon du dessin au Palais Brongniart, du 26 au 31 mars 2014, que le Salon international de l Estampe et du Dessin au Grand Palais, du 11 au 13 avril 2014, et que Drawing Now, le Salon du dessin contemporain, qui aura lieu du 26 au 30 mars 2014, au Carreau du Temple. Depuis 2010, le Petit Château du Domaine départemental de Sceaux est devenu un espace d exposition consacré à la présentation d ensembles d arts graphiques, issus soit du fonds propre du musée (De Paris à Barbizon, estampes d Auguste Lepère, 2012), soit de fonds provinciaux ou privés difficilement accessibles au public francilien (Le Dessin français de paysage aux XVII e et XVIII e siècles, 2010 ; Ingres en miroir, 2011). Le Domaine départemental de Sceaux fait partie de la Vallée de la culture des Hauts-de-Seine. 4

5 50 dessins français au Petit Château CG92/Willy Labre 5

6 Au carrefour des influences nordique et italienne, la Renaissance française a généré quelques très bons dessinateurs, comme Jean Cousin, Etienne Delaune ou Antoine Caron. Du premier, le musée d Angers conserve un magnifique projet de vitrail, surmonté d un arc trilobé, dont le Louvre possède un dessin manifestement destiné au même cycle de verrières. Le tracé anguleux et les hachures croisées appartiennent encore à la tradition médiévale, mais le canon longiligne, la grâce et la spontanéité de l écriture trahissent l inflexion renaissante, tout comme l attention portée au paysage. La feuille donnée à Delaune présente un lavis d encre plus moderne, permettant l évocation sensible des volumes. Quant aux Funérailles de l Amour, traditionnellement attribué à Caron, il se pourrait qu il faille le rendre à Henri Lerambert, à qui l on donne aujourd hui le tableau de même composition conservé au Louvre. Achille Devéria ( ), Odalisque, 23,4 x 22,3 cm Pierre Révoil ( ), Lecture en famille, 21,4 x 30,1 cm Le XVII e siècle s ouvre sur trois feuilles illustrant parfaitement la transition entre deux époques, l une vouée encore à l exaltation de la fantaisie (Le Grand rocher d Israël Henriet, d après Jacques Callot) et l autre déjà soucieuse d un retour du réel dans la représentation : L Homme debout attribué à Callot lui-même, et un Homme barbu de Lagneau, portrait sans concession d un vieillard inconnu. L Ecole française cela a souvent été dit prit son essor avec le retour de Simon Vouet en France, en Pour symbolique que soit ce repère, force est de constater que le maître sut en effet imposer un style baroque assagi, d une parfaite maturité et particulièrement original, dont le grand décor parisien tira le meilleur profit. Vouet est représenté dans l exposition par une superbe Étude d un Triton et de putti dont la mise en page, soutenue par une longue diagonale, est tout à fait remarquable. Beaucoup suivirent le sillage de ce peintre à la manière claire et onctueuse, tels François Perrier (Jupiter), Nicolas Chaperon (Ménade et satyre distrayant un jeune faune) ou, durant la première partie de sa courte carrière, Eustache Le Sueur (Étude d homme) qui, à la suite du séjour de Poussin à Paris ( ), adopta une esthétique beaucoup plus sobre. Père du classicisme français, Poussin a laissé quelques paysages dessinés, d une grande économie de moyens, parmi lesquels deux feuilles conservées à Angers : un Paysage panoramique avec au centre un château au pied d une montagne et un autre avec une Jacques-Louis David ( ), Étude pour la figure de la mère d'horace, 46,5 x 51 cm - rivière et des collines. L élan baroque marquant l évolution du dernier tiers du siècle trouve son expression en trois œuvres significatives : une feuille préparatoire à quelque grand décor, La Justice terrassant le Crime, de thomas Blanchet, dont la tension expressionniste est caractéristique de l artiste ; un projet attribué à Pierre Puget pour la poupe du vaisseau Le Sceptre, d une telle richesse décorative et sculpturale que l évolution prochaine des grands bateaux de guerre, vers plus de légèreté, semble alors inéluctable ; un ricordo d Antoine Coypel, Suzanne condamnée par les deux vieillards, grande gouache virtuose tirant vers la peinture une technique auxiliaire du dessin. 6

7 La première moitié du XVIII e siècle n offre pas la même richesse, mais quelques œuvres se distinguent toutefois, tel un Portrait équestre attribué à Charles Parrocel, sanguine manifestement inspirée par les modèles van dyckiens, ou l Étude d un jeune faune de Jean Restout, œuvre tardive dans la carrière du peintre (1757), exprimant efficacement toute la grâce et la sensualité que partageaient alors Charles-Joseph Natoire ou François Boucher. De ce dernier, l on voit une Annonciation copiant dans une manière infiniment plus voluptueuse un tableau de même sujet d Augustin Carrache, conservé au musée du Louvre. La grande peinture d histoire est représentée par Gabriel-François Doyen, dont on appréciera l esquisse très dynamique du Saint Grégoire faisant construire l église Saint-Pierre de Rome, destiné à la chapelle Saint-Grégoire de l église Saint-Louis-des-Invalides. Deux minuscules sanguines d Edme Bouchardon, d après une agate et un jaspe antiques gravés, serviront de contrepoint à l ambitieux Paysage italien avec deux promeneurs de Jean-Honoré Fragonard, dessin à la sanguine, traité avec une science consommée du clair-obscur, ainsi qu à la Jeune fille de Jean-Baptiste Greuze, l artiste ayant fixé d une main puissante, comme à son habitude, un visage à l expression volontairement ambiguë. La réaction aux grâces ostentatoires du milieu du siècle réaction amorcée par Greuze lui-même et saluée par Diderot prend toute sa puissance avec la cristallisation du néoclassicisme, autour de Jacques- Louis David. De son œuvre manifeste, le Serment des Horaces (1784), le musée d Angers conserve, par chance, deux grands et impressionnants dessins préparatoires : une Étude pour la figure de Sabine et une Étude pour la figure de la mère des Horaces, deux pages d une exceptionnelle gravité historique, sonnant le glas de toute une époque. David traversa la Révolution, à laquelle il prit une part active, puis l Empire, qui lui fut l occasion de donner toute sa mesure. Aussi fut-il suivi dans sa leçon par toute une génération d artistes qui donnèrent à l art français une ambition historique et même sociale sans précédent. L apprentissage des éléments fondamentaux du dessin notamment anatomique fut plus que jamais un passage obligé, comme en témoignent les Deux académies d hommes de Charles Meynier qui, Théodore Géricault ( ), Cheval, 18,8 x 24,9 cm quoique contraint par l exercice, sut développer une troublante poésie virile mêlée de grâce. Jean-Auguste-Dominique Ingres sera assurément le plus parfait vecteur de ce mixte auquel se nourrira tout le XIX e siècle, ou plus justement tout le XIX e siècle de la peinture officielle. L Étude pour la Foi, réalisée en 1842 par le maître montalbanais pour l un des vitraux de la chapelle Saint-Ferdinand à Paris, en est un parfait exemple. Ce néoclassicisme exigeant, de nature académique, devait s adapter avec une réelle facilité à la poussée romantique qui, pour se donner à voir et contrairement aux idées reçues, avait besoin pour s exprimer d une solide syntaxe figurative. Que l on s en tienne au sentimentalisme des Funérailles d Atala ou au caractère épique de l Étude pour Les Ombres des héros français reçus par Ossian dans le paradis d Odin, deux feuilles d Anne-Louis Girodet-Trioson, ou à la spontanéité savante du Jeune homme tenant dans ses bras une femme qu il vient de retirer des flots de Théodore Géricault ou encore à l anatomie descriptive d un Cheval, du même, il apparaît évident que leurs auteurs avaient reçu une formation des plus rigoureuses. Le rembranesque Moine faisant le portrait d un religieux dans un couvent, de François-Marius Granet, ou la Lecture en famille, traitée par Pierre-Henri Révoil dans un style miniaturiste rappelant le XV e siècle, ajoutent au savoir-faire l érudition de références ancrées dans une histoire de l art en cours de constitution. Autre forme de mélancolie romantique en tant qu absence à soi, le rêve de l Orient pousse les artistes au voyage, de l Egypte au Maroc. Dans un souci évident de vraisemblance vestimentaire et décorative, le baron Gérard illustre, vers 1800, le Bajazet de Racine. Les peintres de la génération suivante feront le voyage. En quelques coups de plume furtifs, ombrés de lavis, Eugène Delacroix fixe le repos d un cavalier arabe couché sous son cheval ; renouant avec le tachisme de Goya, Horace Vernet trouve de subtiles modulations à la représentation du même animal ; Alexandre- Gabriel Decamps caricature avec esprit un Oriental coiffé d un turban ; Georges Clairin livre son crayon à l étude d un Porte-étendard marocain, tandis qu Achille Devéria s abîme dans la contemplation d une odalisque nue, fragile, mais d une intangible et paralysante beauté. Riche entre tous, le XIX e siècle trouve encore à s exprimer au travers d œuvres de Nicolas-Toussaint Charlet, Constantin Guys, Jules-Elie Delaunay, sans oublier bien sûr le sculpteur Pierre-Jean David, dit David d Angers. Quelques jours avant de mourir, Charlet offrit à ce dernier une Étude de cavalier d une grande intensité expressive ; avec Le Vengeur, David d Angers évoque quant à lui le naufrage d un vaisseau révolutionnaire coulé par les Anglais au large d Ouessant, en 1794, et sur lequel les marins auraient chanté la Marseillaise jusqu au dernier moment ; Guys plagie Goya par la représentation de Trois femmes espagnoles en promenade, mais l ambiance est celle des grands boulevards parisiens et la feuille se ressent de l éclectisme bavard du Second Empire. Quant à Delaunay, il propose une étude pour La Folie, grande figure nue affectant une étrange démarche et dont le visage est barré d un rictus inquiétant. Entièrement gouaché de blanc, le corps se détache sur un papier jaune hépatique exacerbant le malaise introduit par la jeune femme égarée. Cette section se ferme sur deux feuilles d Eugène Boudin, l une aquarellée et descriptive, l autre L Appareillage toute agitée de vibrations impressionnistes. 7

8 Liste des œuvres exposées 1 - Cousin, Jean (v v. 1560), Projet de vitrail avec une crucifixion, 36,1 x 18 cm, MTC Delaune, Etienne (1518/ ), Le Songe des gerbes et des étoiles, 19,8 x 26,4 cm, MTC Caron, Antoine ( ), attribué à, Les funérailles de l Amour, 37,8 x 48 cm, MTC Henriet, Israël (vers ), Le Grand rocher, 17 x 25,2 cm, MTC Callot, Jacques ( ), Homme debout, vers 1620, 17 x 10 cm, MTC Lagneau (vers 1620), Portrait d un homme barbu, 13,9 x 10,3 cm, MTC Mosnier, Pierre ( ), attribué à, Musique, 51,8 x 35,5 cm, MTC Vouet, Simon ( ), Étude d un triton et de putti, 26,8 x 40,7 cm, MTC Perrier, François ( ), Jupiter, 30,5 x 26 cm, MBA Chaperon, Nicolas ( /53), Ménade et satyre distrayant un jeune faune, 19,4 x 24,4 cm, MTC Le Sueur, Eustache ( ), Étude d homme, 18,6 x 23,3 cm, MBA Poussin, Nicolas ( ), Paysage panoramique avec au centre un château au pied d une montagne, 12,1 x 36,1 cm, MBA Poussin, Nicolas ( ), Paysage panoramique avec une rivière à gauche et des collines, 10,3 x 36,4 cm, MBA Boullogne, Louis de, le père ( ), Sainte Famille, 14,7 x 11,2 cm, MTC Blanchet, Thomas ( ), La Justice terrassant le Crime, 26,4 x 20,1 cm, MTC Puget, François ( ), attribué à, Étude de la poupe du vaisseau Le Sceptre, 36,1 x 51,2 cm, MTC Coypel, Antoine ( ), Suzanne condamnée par les deux vieillards, 48 x 70 cm, MTC Parrocel, Charles ( ), attribué à, Portrait équestre, 23,9 x 20,2 cm, MTC Restout, Jean II ( ), Étude d un jeune faune, 48,7 x 35 cm, MTC Bouchardon, Edme ( ), Athlète célébrant son triomphe, 7 x 8,3 cm, MTC 56 bis 21 - Bouchardon, Edme ( ), Triomphe de Silène, 7 x 9,5 cm, MTC Boucher, François ( ), Annonciation, 29,9 x 18,2 cm, MTC Doyen, Gabriel-François ( ), Saint Grégoire fait construire l église Saint-Pierre de Rome, 22,8 x 30,9 cm, MTC Casanova, Francesco ( ), attribué à, Cavalier pandour, 22,4 x 29 cm, MTC Fragonard, Jean-Honoré ( ), Paysage italien avec deux promeneurs, 36,5 x 45,8 cm, MTC Greuze, Jean-Baptiste ( ), Jeune fille, 39,2 x 34,6 cm, MBA J David, Jacques-Louis ( ), Étude pour la figure de Sabine, 54,5 x 45,3 cm, MBA David, Jacques-Louis ( ), Étude pour la figure de la mère des Horaces, 46,5 x 51 cm, MBA Meynier, Charles ( ), Deux académies d hommes, 19,9 x 22,1 cm, MTC Guérin, Pierre-Narcisse ( ), Rideau du lit d Agamemnon, 60 x 42,9 cm, MBA Ingres, Jean-Auguste-Dominique ( ), Étude pour l Espérance, 23 x 21 cm, MBA Moitte, Jean-Guillaume ( ), Allégorie de la création de l Ecole polytechnique, 16,2 x 31,5 cm, MBA Girodet, Anne-Louis ( ), Les Funérailles d Atala, 13,2 x 15,7 cm, MTC Girodet, Anne-Louis ( ), Étude pour Les Ombres des héros français reçus par Ossian dans le paradis d Odin, 25 x 28 cm, MTC Géricault, Théodore ( ), Cheval, 18,8 x 24,9 cm, MTC Géricault, Théodore ( ), Jeune homme tenant dans ses bras une femme qu il vient de retirer des flots, 13,4 x 17,4 cm 37 - Granet, François-Marius ( ), Moine faisant le portrait d un religieux dans un couvent, 18,4 x 22,6 cm, MBA Révoil, Pierre ( ), Lecture en famille, 21,4 x 30,1 cm, MTC Gérard, François-Pascal-Simon, baron ( ), Bajazet : le départ de l esclave d Amurat, 26,2 x 20 cm, MTC 86 D 40 - Vernet, Horace ( ), Étude de cheval, 27 x 20,9 cm, MBA Delacroix, Eugène ( ), Arabe couché, 21,2 x 11,2 cm, MTC Decamps, Alexandre-Gabriel ( ), Oriental coiffé d un turban, 12 x 12 cm, MTC Clairin, Georges ( ), Porte-étendard marocain, 30 x 20,5 cm, MTC Devéria, Achille ( ), Odalisque, 23,4 x 22,3 cm, MTC Charlet, Nicolas-Toussaint ( ), Étude de cavalier, 24,2 x 30,5 cm, MBA 647.C Guys, Constantin ( ), Trois dames espagnoles en promenade, 21 x 18,2 cm, PTC David d Angers, Pierre-Jean ( ), Le Vengeur, 42,7 x 56,2 cm, MBA Delaunay, Jules-Elie ( ), La Folie, 32,7 x 23,7 cm, MBA Boudin, Eugène ( ), L Appareillage, 23,1 x 31 cm, MTC Boudin, Eugène ( ), La Plage de Scheveningen, 22,5 x 29 cm, MTC

9 50 dessins étrangers au Château CG92 Willy Labre 9

10 L École maniériste italienne est parmi les mieux représentées dans le fonds ancien du musée des Beaux-Arts d Angers. D une grande variété de partis pris, les quelques feuilles présentées dans le cadre de l exposition expriment très bien le caractère expérimental des œuvres produites durant les années 1520 à Le classicisme renaissant avait atteint son apogée avec Raphaël (mort en 1520), que la démesure de Michel-Ange (mort en 1564) était venue très vite perturber. Divers facteurs historiques, comme la découverte des Amériques (1492), la Réforme protestante (1517) ou le développement de la théorie héliocentrique de Nicolas Copernic (publiée après sa mort, en 1543, mais connue antérieurement par les savants) avaient, entre autres phénomènes, ébranlé un édifice intellectuel millénaire et généré des interrogations profondes sur l ordre du monde, que les artistes ne pouvaient manquer d exprimer avec éclat. De là un langage du désordre et de l extravagance, propre à déstabiliser le spectateur dans son appréhension de l espace, de la proportion et de tous les repères qui lui étaient devenus familiers sur le champ artistique en général. Francesco Barbieri, dit le Guerchin ( ), Vierge à l Enfant, 16,5 x 12,5 cm - Adriaen Van de Velde ( ), Le Départ pour la chasse, 18,4 x 22,1 cm Le premier dessin de cette section représente L Éléphant Hanno et son cornac, description faussement naïve, par un artiste anonyme romain vers , de l animal offert en 1511 il n y en avait pas eu en Europe depuis 1260! par le roi du Portugal au pape Léon X. Vient ensuite une feuille de timoteo Viti, portant des Études pour la Crucifixion où se ressent déjà, dans l attention portée aux corps disloqués des larrons, vers , un réel besoin d échapper à l équilibre classique. Avec Giulio Romano, le collaborateur zélé de Raphaël, s ouvre la grande dramaturgie maniériste. Par la picturalité de sa technique, ses contrastes saisissants et son dynamisme puissant, le Saint Roch ou saint Jacques donne le ton à la génération suivante. La Course de chars de Perino del Vaga, autre élève de Raphaël, se refuse paradoxalement à la perspective et se déploie en un plan unique saturé de formes souples, dont l élégance du tracé trahit l origine florentine de l auteur. Giulio Campi donne un Saint Grégoire aux modelés michelangelesques. L artifice touche au sublime avec Parmesan, dont le musée d Angers conserve trois feuilles. L une est la copie on ne saurait mieux illustrer ce qu est le «maniérisme», déclinaison de la maniera moderna d une composition de Raphaël représentant Salomon devant le reine de Saba ; une deuxième, à la sanguine, montre un Homme se déshabillant, sans doute préparatoire à quelque scène de baptême. Prostré sur un effort quasi prométhéen, ce personnage étrange semble vouloir sortir de sa propre peau, tel une préfiguration du saint Barthélemy que Michel-Ange peindra bientôt dans son Jugement dernier, sur le mur de chevet de la chapelle Sixtine. Le maître de Parme atteint la perfection avec La Guérison des malades : le recto porte l ensemble de la composition et le verso présente plusieurs petites études d une liberté et d une virtuosité constituant une sorte de métaphysique en acte de ce que serait l essence même du dessin. Il s agit d un authentique chef-d œuvre et, assurément, de l un des piliers de l exposition. Nicoló dell Abate prolonge cette science des formes avec une Réunion des dieux d un graphisme quasi scriptural, tandis que Giovanni Battista Franco, dans son Adoration des mages, joue habilement du lavis pour saturer de formes emmêlées toute la surface de son œuvre. Pellegrino tibaldi (L Archange saint Michel) et taddeo Zuccaro (Prophète dans une niche), enfin, font écho à la terribilatà fameuse de Michel-Ange en déployant des formes rocailleuses, pour le premier, ou puissamment charpentées, pour le second. une période de transition s amorce avec des artistes comme Giovanni Battista Ricci, Andrea di Mariotto del Minga ou Guglielmo Cacchia dit Il Moncalvo, dont les compositions se calment et s ordonnent à nouveau. une même recherche de lisibilité marque d ailleurs la Vierge à l Enfant avec des saints de Giuseppe Cesari, dit le Cavalier d Arpin, chez qui travailla le jeune Caravage 10

11 L époque baroque apparaît enfin et s ouvre sur un Portrait d homme d Ottavio Leoni, spécialiste du genre, qui appliqua aux petits formats dessinés le réalisme qui venait contrarier enfin les débordements maniéristes, sublimes mais appelés à s épuiser d euxmêmes. Autour d Annibal Carrache, grand réformateur appelant à la mesure, se presse une génération d artistes également tentés par le réalisme cru du Caravage. Parmi eux se distinguent Guido Reni, Giovanni Lanfranco, dont l exposition dévoile un Père éternel à l assise autoritaire, ou le Guerchin. De ce dernier l on peut voir deux feuilles particulièrement fortes : une Vierge à l Enfant combinant un graphisme totalement libéré avec deux accroches visuelles les visages de la Vierge et de l Enfant d une présence saisissante dans leur beauté toutefois idéale, ainsi qu un Christ apparaissant à sainte Thérèse, préparatoire à un Rembrandt Harmensz. van Rijn ( ), Isaac promettant sa bénédiction à Jacob, 11,1 x 17,1 cm. grand tableau et, pour cela, d une technique moins fougueuse. Un Saint-Jean Baptiste, attribué à Pietro Testa, illustre le parti pris classique de Carrache, comme aussi un Paysage avec une forteresse, de Giovanni Francesco Grimaldi, tandis qu une Apparition du Christ à saint Charles Borromée, donné à Carlo Maratta, et un Monogramme du Christ, de Domenico Piola, obéissent à des rythmes baroques. Comme pour l Ecole française, le XVIII e siècle italien est moins bien représenté dans les collections d Angers. Il convient toutefois d y noter des feuilles de Francesco Solimena ou de Giovanni Paolo Pannini (une gouache à sujet de ruines, de belle écriture) et, particulièrement, une Remise des clés à saint Pierre de Pompeo Batoni marquant la fin de l ère baroque et l émergence, à travers un retour significatif à Raphaël, d un néoclassicisme contemporain de celui de David. L Ecole flamande offre quelques dessins majeurs et particulièrement une grande feuille de Pierre Paul Rubens représentant, d après une fresque de Francesco Salviati, Deux prisonniers enchaînés, expression pure et magistrale du grand baroque européen que le maître anversois, voyageur impénitent et travailleur infatigable, avait lui-même, plus qu aucun autre, contribué à formaliser. Une Tête de femme, du même artiste, précède une belle esquisse à la plume et au lavis d encre Pietro Testa ( ), Saint Jean-Baptiste, 11 x 14,9 cm brune, Laissez venir à moi les petits enfants, du jeune Antoon van Dyck. Un Portrait de Rubens de Cornelis Schut, d après un autoportrait conservé à Cambera, montre jusqu où la sophistication du dessin peut aller dans la transcription d une œuvre picturale. À l opposé, une composition de Pieter Bout, représentant Le Christ entouré d une foule, poursuit les recherches miniaturistes menées par Jan Bruegel l Ancien, recherches non dénuées parfois d humour : ici le Christ est à l arrière plan, debout sur une barque d où il appelle les apôtres, et n est repérable que par une auréole assez dérisoire qui le signale plus qu elle n exprime sa lumière intérieure L attention portée par l artiste au seul premier plan, envahi de gueux se désintéressant complètement de l appel du Christ, confère à l ensemble un caractère fortement anecdotique et dénonciateur, sur un mode populaire, d une condition désespérément commune. Les Pays-Bas du nord sont également représentés et tout d abord par une feuille d études à la sanguine d Abraham Bloemaert, peintre de transition entre maniérisme et baroque. Rembrandt impose son autorité de vénérable au travers d un Isaac promettant sa bénédiction à Esaü, dont il existe deux autres versions, très inférieures, mais qui ont suffi à jeter le trouble sur le caractère autographe du dessin présenté. Pressé par le maître d Amsterdam, Barent Fabritius adopte sa manière et trace une Décollation de saint Jean-Baptiste d une belle poésie rustique. Cette modestie apparente, forgée au goût de la petite bourgeoisie néerlandaise, marque encore un Paysan assis d Isaac van Ostade, ou les deux paysages animés de patineurs, de Jan van Goyen. Au regard de ces œuvres, la petite feuille représentant de lourds vaisseaux de guerre, de Willem van de Velde, apparaît de nature plus aristocratique, tout comme l étude ou la copie? du très célèbre Coup de canon, du même artiste. Un sentiment identique anime une feuille de son jeune frère, Adriaen van de Velde, Le Départ pour la chasse, où se voient, au sortir d un palais, d humbles pèlerins sollicitant un couple, richement vêtu et s apprêtant à monter à cheval. Deux rares dessins de Caspar David Friedrich le musée d Angers en compte trois permettront de clore l exposition sur une belle méditation autour du romantisme allemand. 11

12 Liste des œuvres exposées 51 - Anonyme, vers , L Éléphant Hanno et son cornac, 20,8 x 20,7 cm, MTC Viti, Timoteo ( ), Crucifiés, 31,9 x 21,1 cm, MTC Romano, Giulio ( ), Saint Jacques ou saint Roch, 24,7 x 19,2 cm, MTC Romano, Giulio ( ), Le Père éternel, 11,5 x 9,4 cm, MTC Vaga, Perino del ( ), Course de chars, diam. 31,7 cm, MTC Campi, Giulio ( ), Saint Grégoire, 29,1 x 28 cm, MTC Parmesan, Girolamo Francesco Maria Mazzola dit le ( ), Homme se déshabillant, 22,6 x 13,7 cm, MTC Parmesan, Girolamo Francesco Maria Mazzola dit le ( ), Salomon et la reine de Saba, 23 x 34,9 cm, MTC Parmesan, Girolamo Francesco Maria Mazzola dit le ( ), Guérison des malades, 17,2 x 22 cm, MTC Abate, Nicoló dell ( ), Réunion des dieux, 22,9 x 38,8, MTC Franco, Giovanni Battista ( ), Adoration des mages, 23,9 x 33,6 cm, MTC Tibaldi, Pellegrino ( ), L Archange saint Michel, 27,4 x 42,8 cm, MTC Zuccaro, Taddeo ( ), Prophète dans une niche, 41,2 x 18,2 cm, MTC Ricci, Giovanni Battista ( ), Canonisation de saint Charles, 34,6 x 46,2 cm, MTC Ricci, Giovanni Battista ( ), Couronnement d un pape, 24,6 x 27,8 cm, MTC Minga, Andrea di Mariotto del ( ), Le Christ au jardin des oliviers, 48,9 x 39,4 cm, MTC Moncalvo, Guglielmo Cacchia dit Il ( ), La Présentation au Temple, 18 x 22 cm, MTC Arpin, Giuseppe Cesari dit le Cavalier d ( ), Vierge à l Enfant avec des saints, 22,9 x 20,6 cm, MTC Leoni, Ottavio ( ), Portrait d homme, 23,5 x 16,6 cm, MTC Napoletano, Filippo ( ), Voilier, 18 x 11,7 cm, MTC Lanfranco, Giovanni ( ), Le Père éternel, 22,1 x 25,1 cm, MTC Guerchin, Francesco Barbieri dit le ( ), Vierge à l Enfant, 16,5 x 12,5 cm, Guerchin, Francesco Barbieri dit le ( ), Le Christ apparaissant à sainte Thérèse, 30,6 x 17,4 cm, MTC Grimaldi, Giovanni Francesco ( ), Paysage avec une forteresse, 27,3 x 31,6 cm, MTC Testa, Pietro ( ), Saint Jean-Baptiste, 11 x 14,9 cm, MTC Maratta, Carlo ( ), Apparition du Christ à saint Charles Borromée, 17,4 x 24,4 cm, MTC Piola, Domenico (Gênes, ), Monogramme du Christ, 21 x 20 cm, MTC Solimena, Francesco ( ), Les Pèlerins d Emmaüs, 53 x 43 cm, MTC Ricci, attr. à Sebastiano ( ), Didon faisant bâtir Carthage, 17 x 26 cm, MTC Pannini, Giovanni Paolo ( ), Trois colonnes, 34,5 x 25,7 cm, Batoni, Pompeo ( ), La Remise des clés à saint Pierre, 9,4 x 39,7 cm, MTC Bry, Théodore de ( ), Adam et Eve, 15,1 x 15,1 cm, MTC Rubens, Pierre Paul (Siegen, ), Deux prisonniers enchaînés, 48,5 x 35 cm, MTC 212 bis 84 - Rubens, Pierre Paul ( ), Tête de femme, 28 x 23,9 cm, MTC Schut, Cornelis ( ), Portrait de Rubens, 26 x 20 cm, MTC Van Dyck, Antoon ( ), Laissez venir à moi les petits enfants, 17,7 x 19,5 cm, MTC Bout, Pieter ( ), Le Christ entouré d une foule, 38,7 x 25,4 cm, MTC Anonyme (début XVIIe), Tête de jeune femme, 17,5 x 12,9 cm, MTC Bloemaert, Abraham ( ), Homme debout, 26,1 x 11,2 cm, MTC Van Goyen, Jan ( ), Paysage avec traîneau à bras et patineurs, 11,5 x 19,8 cm, MTC Van Goyen, Jan ( ), Paysage avec traîneau tiré par un cheval et patineurs, 11,4 x 19,6 cm, MTC Rembrandt, Rembrandt Harmensz. van Rijn dit ( ), Isaac promettant sa bénédiction à Jacob, 11,1 x 17,1 cm, MTC Fabritius, Barent ( ), Décollation de saint Jean-Baptiste, 17,9 x 24 cm, MTC Van Ostade, Isaac ( ), Paysan assis, 11,8 x 7,2 cm, MTC Van de Velde, Willem ( ), Le Coup de canon, 14,3 x 18,8 cm, MTC Van de Velde, Willem ( ), Vaisseaux, 6,7 x 12 cm, MTC Van de Velde, Adriaen ( ), Le Départ pour la chasse, 18,4 x 22,1 cm, MTC Anonyme (ap. 1512), La Flagellation, 21,7 x 18,3 cm, MTC 211 bis 99 - Friedrich, Caspar David ( ), Ruines de la porte d Heiligen Kreutz à Meissen, 21 x 14,9 cm, MBA Friedrich, Caspar David ( ), Paysage de montagne, 22,8 x 30,7 cm, MBA 647.B.7 12

13 La programmation autour de l exposition Visites guidées Tous les dimanches d avril, mai et juin : 6, 13, 20 et 27 avril 4, 11, 18 et 25 mai 1 er, 8, 15, 22 et 29 juin Tous les jeudis : 27 mars 3, 10, 17 et 24 avril 8, 15, 22 et 29 mai 5, 12, 19 et 26 juin De 15h à 16h30 - Rendez-vous au Petit Château Tarif : 6 - Tarif réduit : 4,50 Ateliers multimédia Le dessin disparu : un atelier ludique qui associe la création à la recherche documentaire. Une visite libre de l exposition est proposée aux participants à l issue de l atelier Les dimanches 13 avril, 25 mai, 22 juin Pour adultes De 14h30 à 16h30 - À l Espace multimédia, dans les Écuries (entrée par la boutique du musée). Tarif : 6,50 la séance - Tarif réduit : 4,50 la séance Sur réservation uniquement. Nombre de places limité. Tél. : Propositions jeune public Ateliers d arts plastiques Jeudi 17 avril : initiation au dessin au fusain Vendredi 18 avril : initiation au dessin aux trois crayons De 14h30 à 16h30 - Salle d atelier du Petit Château Tarif 12 ans : 5 la séance - Tarif réduit : 3,50 la séance Tarif + 12 ans : 6,50 la séance - Tarif réduit : 4,50 Sur réservation uniquement. Nombre de places limité. Tél. : Visite-atelier (enfants de 6 à 12 ans) À l issue d une visite de 30 mn de l exposition, les enfants sont invités à réaliser un ou plusieurs dessins s inspirant des œuvres présentées Les mercredis 2 avril, 7 mai, 4 juin de 14h30 à 16h30 Le samedi 17 mai de 16h à 18h Salle d atelier du Petit Château Tarif : 5 la séance - Tarif réduit : 3,50 la séance Sur réservation uniquement. Nombre de places limité. Un parcours-jeu gratuit est à disposition du public familial. 13

14 Cours d histoire de l art au Petit Château Les grandes écoles européennes de dessin, du XV e au XIX e siècle Les mercredis à 18h, au Petit Château, par Dominique Brême, directeur du Domaine départemental de Sceaux 14 mai : L École française, de Fouquet à Fragonard 21 mai : L École française, de David à Monet 4 juin : La Renaissance italienne 11 juin : L Âge baroque en Italie 18 juin : Les Écoles du nord : Flandres et Pays-Bas 25 juin : Les Écoles anglaise, allemande et espagnole Tarif : 30 - Tarif réduit : 20 À l unité : Tarif : 6 - Tarif réduit : 4 Sur réservation uniquement. Nombre de places limité. Tél. :

15 LE DOmAINE DéPARtEmENtAL DE SCEAUX Et SES LIEUX D EXPOSItION Depuis 2008, le Conseil général des Hauts-de-seine met en place une politique culturelle autour du projet de la Vallée de la culture, qui vise à développer tout au long de la vallée de la Seine les grands lieux culturels gérés par le Département. Le Domaine de Sceaux, bien qu éloigné géographiquement de la vallée de la Seine, est pleinement inscrit dans le patrimoine historique, culturel et naturel du département et profite à ce titre de cette volonté de mise en valeur du patrimoine des Hauts-de-Seine. Ce site de 180 hectares est un savant mélange de passé et de présent, de tradition et de modernité, de nature et de culture. un DoMAINE HIStoRIQuE PREStIGIEuX Le Domaine de sceaux, créé par Jean-Baptiste Colbert, illustre ministre du roi Louis XIV, est composé d un vaste parc et de bâtiments qui sont pour la plupart classés monuments historiques. Les collections du musée se déploient dans certains de ces bâtiments, notamment le Château, mais aussi les Ecuries et le Petit Château qui accueillent des expositions temporaires. Ces collections transmettent la mémoire des propriétaires successifs du domaine et la mettent en perspective dans l histoire de la région parisienne. Dessiné au XVII e siècle par Le nôtre, le parc de sceaux témoigne de la beauté des jardins «à la française». Lorsque Colbert acheta le Domaine en 1670, il y fit construire un château et des dépendances, en lieu et place d un ancien manoir, et fit aménager le parc en sollicitant les meilleurs artistes de son temps : André Le Nôtre, Charles Le Brun, Jules Hardouin-Mansart, qui construisit un peu plus tard l orangerie pour le fils de Colbert. Deux grands axes traversent aujourd hui encore le parc avec, d est en ouest, l allée d honneur, les parterres du Château et la terrasse des Pintades, et, du nord au sud, les cascades, le bassin de l octogone et, parallèlement, le Grand canal. Les deux axes se croisent au niveau du bassin central du parterre bas de la «perspective Le Nôtre» structurée par l étagement du terrain en terrasses et vertugadins. Le Conseil général des Hauts-de-Seine a entrepris depuis plusieurs années la restauration des bâtiments et des jardins qui composent le Domaine de Sceaux. Le Château, le Pavillon de l Aurore, les Écuries, ainsi que certaines parties du parc ont fait l objet de travaux d envergure. En 2014, l orangerie sera également rénovée. La réintroduction récente des parterres de broderies et de gazon dans le parc, à l occasion de l année Le Nôtre célébrée en 2013, a renforcé la dimension historique du domaine en valorisant la grande perspective paysagère, appelée «perspective Le Nôtre», qui se déroule sur plus d un kilomètre depuis la façade ouest du Château jusqu aux limites du parc vers Châtenay-Malabry. CG92 Willy Labre 15

16 LE ChâtEAU CG92 Willy Labre CG92 Willy Labre si le parc a conservé des structures datant du XVII e siècle, comme le Grand canal, le pavillon de l Aurore ou le bassin de l octogone, le château de Colbert, démoli vers 1803, fut remplacé par un château de style néo Louis XIII, construit entre 1856 et 1862, par l architecte Le soufaché. En 1937, il est devenu le musée de l Île-de-France, propriété du Département de la seine, puis dévolu au Département des Hauts-de-seine. Situé au cœur de l ancien domaine de Colbert, le musée abrite des collections de Beaux-Arts consacrées à l histoire des propriétaires du domaine, ainsi qu à l évocation des résidences et des sites remarquables du territoire francilien, du XVII e au XX e siècle. Précieux témoignages du Grand Siècle, le Pavillon de l Aurore, orné d une coupole peinte par Le Brun, et l orangerie édifiée par Jules Hardouin-Mansart, peuvent se visiter sur réservation. Le Château accueillera au printemps 2014 cinquante dessins étrangers, dans la salle des résidences. LE PEtIt ChâtEAU ouvert sur le centre-ville de sceaux côté cour, le petit Château du Domaine de sceaux complète depuis 2010 les espaces du musée accessibles au public. Il est devenu aujourd hui le lieu de rendez-vous des amateurs d arts graphiques. Le Petit Château du Domaine de Sceaux fut bâti en 1661 à la demande de Nicolas Boindin, conseiller du roi, chargé des affaires immobilières de la ville de Paris. Acquis par Colbert au tout début des années 1680 pour être intégré à son domaine, le Petit Château devint le lieu de résidence des hôtes des Colbert (Colbert de Seignelay devint propriétaire de Sceaux à la mort de son père, en 1683). Les enfants du duc et de la duchesse du Maine y furent logés au XVIII e siècle. Bibliothèque municipale de la ville de Sceaux pendant un temps, le Petit Château fut le siège du C.A.u.E. des Hauts-de- Seine jusqu'à la fin de l'année Il réintégra alors le giron du musée de l'île-de-france. 16 Le Département a décidé de faire du Petit Château de Sceaux un lieu exclusivement consacré aux arts graphiques. À ce titre, au printemps 2014, il dévoilera au public cinquante dessins de grands artistes français des XVI e, XVII e, XVIII e et XIX e siècles, du musée des Beaux-Arts d'angers.

17 LES COLLECtIONS DU musée DES BEAUX-ARtS D ANgERS Regroupés sous une même et seule direction, les musées d art, d histoire et d archéologie d Angers comptent cinq établissements : le musée des Beaux-Arts, la galerie David d Angers, le musée Pincé, le musée Jean-Lurçat et de la tapisserie contemporaine, le musée-château de Villevêque. Riches de près de pièces, les collections des musées d Angers vont de la protohistoire à l époque contemporaine, embrassant tous les arts, de nombreux domaines et des civilisations diverses. tous ces musées sont installés dans des Monuments Historiques d exception. Chaque année, grâce à leur politique de médiation attentive à tous les publics, leur offre culturelle et éducative diversifiée et leurs expositions, les musées d Angers accueillent près de visiteurs. FoCuS SuR LE MuSÉE DES BEAuX-ARtS Installé depuis 1796 dans l hôtel particulier, chef-d œuvre de l architecture civile gothique, édifié entre 1486 et 1493 pour olivier Barrault, vicomte de Mortain, trésorier de Bretagne et maire d Angers, le musée des Beaux-Arts a rouvert ses portes en juin 2004 après cinq années de travaux de rénovation et d extension des bâtiments. Vaste et fonctionnel, le musée offre m² d exposition selon deux parcours permanents : «Beaux-Arts» (350 peintures, sculptures et objets d art du XIV e siècle à nos jours dont 150 ont reçu une restauration fondamentale) et «Histoire d Angers» (550 pièces archéologiques, ethnographiques et objets d art, du néolithique à nos jours). Le musée s est doté également d un espace d exposition temporaire de 550 m², d un auditorium de 100 places, d une salle d ateliers pour le jeune public, d une librairie boutique et d un café. Initialement très orientée vers l art contemporain, la programmation des expositions, dans et hors les murs, privilégie désormais l alternance et la diversité des approches, en faisant, notamment, une place nouvelle à l art ancien. L un des fleurons du musée des Beaux-Arts est son cabinet d arts graphiques qui conserve plus de feuilles, fruit de la générosité de prestigieux collectionneurs tels que Pierre Louis Éveillard de Livois, le comte Étienne de Saint-Genys ou Henri Jouin, et d artistes angevins de premier plan (Pierre Jean David d Angers, Lancelot théodore turpin de Crissé, Jules Eugène Lenepveu). Musées d Angers, photo P. David Le parcours «Beaux-Arts» La visite commence au premier étage par deux salles consacrées aux Primitifs des XIV e et XV e siècles, italiens, français et flamands (Segna du Buonaventura, Pisano, école d Avignon, Jean Bellegambe, Maître de Hoogstraeten, Rogier van der Weyden ) et aux objets d art de la fin du Moyen Âge et de la Renaissance (ivoires, émaux, majoliques et bronzes). Il se poursuit par quatre salles présentant les écoles du Nord (Jordaens, Van Balen, Ruysdael ), françaises (Champaigne, Mignard, Le Brun, Loir, La Fosse, de troy ) et italiennes (Lippi, Solimena, Giordano, tiepolo ) des XVII e et XVIII e siècles. Au deuxième étage, la grande galerie accueille le joyau de la collection : l ensemble de peintures françaises du XVIII e siècle, provenant du collectionneur angevin Pierre Louis Éveillard de Livois ( ), homme des Lumières et amateur distingué, où se côtoient des œuvres majeures de Watteau, Fragonard, Chardin, Greuze, Hubert Robert, Élisabeth Vigée-Lebrun, etc. et qu est venue tout récemment enrichir l acquisition du chef-d œuvre de Jean-Baptiste Leprince, L Amour à l espagnole (1773). Grâce à l entremise d un des membres du Directoire, Louis Marie de La Révellière-Lépeaux, dont Gérard nous a laissé un admirable portrait, le musée des Beaux-Arts est un des mieux dotés par des envois conséquents de l État qui enrichissent ses collections d œuvres majeures du néoclassicisme et de la première moitié du XIX e siècle. Le parcours chronologique se poursuit avec les scènes historicistes, les paysages et les portraits de la fin du XIX e siècle où dominent trois figures de peintres angevins, turpin de Crissé, Bodinier, Lenepveu, puis se clôt avec quelques salles consacrées à l art moderne et contemporain (Maurice Denis, Mérodack-Jeaneau, Morellet, tremblay ). En marge du parcours principal, la salle dite Gumery abrite de très grands formats dont deux monumentales toiles de Guérin, et des sculptures académiques du XIX e siècle. 17

18 Le parcours «Histoire d Angers» Grâce aux collections de l ancien musée d antiquités Saint-Jean, aux fouilles réalisées à Angers et à de nombreuses acquisitions, le parcours, qui s étend au rez-de-chaussée du logis Barrault, témoigne de l activité des Angevins au fil des siècles. Des origines aux projets d urbanisme contemporains, le développement de la ville d Angers est jalonné de plans permettant d appréhender les transformations du tissu urbain. Les découvertes archéologiques anciennes et récentes révèlent les premières traces d occupation du site au néolithique et la création de la ville gallo-romaine : Juliomagus. Des fragments lapidaires et des éléments en bois évoquent le décor sculpté des églises et des maisons à pans de bois. La vie politique, sociale, économique et culturelle est illustrée par une importante iconographie : portraits, vues de la ville, paysages, sculptures, objets domestiques et d art décoratif, outils, documents d archives, affiches, photographies, etc. le musée des beaux-arts d'angers 14, rue du musée, Angers Horaires : Jusqu au au 1 er mai 2014 : exposition temporaire en continu de 10h à 18h ; du mardi au dimanche 10h-12h / 14h-18h ; (à partir du 1 er janvier 2014 en continu de 10h à 18h) Du 2 mai aux Journées du patrimoine : tous les jours de 10h à 18h Expositions temporaires 2014 Musée des Beaux-Arts - Trésors enluminés des musées de France. Pays de la Loire et Centre 16 novembre mars Laurent Millet, photographies 17 mai - 21 septembre Curiosité(s). Un certain goût pour l Ailleurs Automne 2014 Galerie David d Angers Le panthéon littéraire de l Odéon : dessins de David d Angers de la collection Louis Aragon Printemps 2014 Musée Jean-Lurçat et de la tapisserie contemporaine - Angers / Artapestry 3 : allers-retours 25 janvier - 18 mai Asie Europe Automne

19 Visuels tirés de l exposition à disposition de la presse Eugène Delacroix ( ) Arabe couché Vers 1832 Plume et lavis brun, 21,2 x 11,2 cm Etude spontanée, ce dessin fut sans doute réalisé sur le motif, par Eugène Delacroix, lors de son séjour au Maroc en L artiste manifeste ici sa grande capacité à saisir les rythmes principaux et les formes essentielles propres à fixer un moment fugace, parmi d autres nombreux, de son périple. La présence de sa signature, au bas de chacune des deux études, pourrait néanmoins faire penser à des dessins exécutés de mémoire et destinés à être séparés pour satisfaire les amateurs désireux d obtenir un petit morceau orientaliste de sa main. Mais ces signatures pourraient tout aussi bien avoir été apposées plus tard, pour les mêmes raisons, sur une feuille de croquis parfaitement contemporaine du séjour marocain Jacques-Louis David ( ) Étude pour la figure de la mère des Horaces 1784 Pierre noire, estompe, lavis brun et rehauts de craie blanche, 54,5 x 45,3 cm Il s agit ici de l une des deux grandes feuilles de David préparatoires au Serment des Horaces, conservées à Angers. Le dessin mis au carreau fixe l aspect définitif de la figure de la mère qui, voyant partir ses trois fils pour une mort probable, protège ses petits-enfants. L arc du corps, soutenu par le grand pli courbe du manteau, exprime à la fois le poids de la douleur et le renfermement quasi animal de l être autour de son prolongement organique. Eugène Boudin ( ) L Appareillage Crayon noir, 23,1 x 31 cm Connu pour ses vues de plages animées de petits personnages colorés, Boudin choisit ici de se laisser aller au dessin d ambiance. Cet appareillage a très vraisemblablement lieu à Berck. L œuvre peut en effet être mise en relation avec un tableau de composition très voisine (collection particulière), situé aux abords de la station balnéaire où le peintre avait ses habitudes. Jouant de réseaux de hachures diversement orientés, Boudin rend parfaitement les effets météorologiques incertains accompagnant les caprices de la mer. Horace Vernet ( ) Étude de cheval Vers 1820 Plume et lavis d encre brune, 27 x 20,9 cm Inattendue sous le pinceau habituellement fougueux de Vernet, cette étude montre un cheval sous un angle peu flatteur, valorisant le volume et le poids de l animal qui, la tête baissée, semble épuisé par sa course ou plus simplement par l âge. La technique très virtuose du lavis, qui souligne la moindre inflexion de lumière sur le crin, montre que l artiste était rompu à l observation des chevaux qui, il est vrai, furent le fil conducteur de l ensemble de son œuvre. Tenant de Rembrandt et de Goya, cette feuille, servie par une technique graphique économique mais éprouvée, est d un pouvoir poétique particulièrement puissant. 19

20 Simon Vouet ( ) Étude d un triton et de putti Vers Pierre noire et traces de rehauts de craie blanche, 26,8 x 40,7 cm Grand décorateur parisien et premier peintre de Louis XIII, Simon Vouet est l auteur de dessins à la pierre noire très recherchés des amateurs. Ses feuilles combinent en effet, en général, une science accomplie de la mise en page, une belle élégance des formes et une onctuosité sensible des matières, en l occurrence suggérée par la pierre noire, véhicule favori de Vouet qui en maîtrisait parfaitement toutes les inflexions possibles : du trait noir, puissant et opaque au voile gris, délicat et transparent. Ce dessin, construit sur une belle diagonale, est préparatoire à un tableau décoratif représentant Le Triomphe de Galatée (Paris, collection particulière). Francesco Barbieri, dit le Guerchin ( ) Vierge à l Enfant Vers 1620 Plume et encre brune, 16 x 12,5 cm Musée des Beaux-Arts d Angers Caractéristique des dessins exécutés par les artistes nés à la transition des XVI e et XVII e siècles, cette feuille combine un graphisme d une absolue liberté, comme pour habiter l espace, et une étude pointue des traits essentiels du visage de la Vierge et de l Enfant. De ce point de vue, le parallèle mais non la comparaison s impose avec certaines œuvres de Rembrandt ou de Poussin. Éminemment plastique, ce dessin laisse justement augurer de la belle picturalité déployée par l artiste sur ses toiles, vigoureusement brossées. Un mélange savant de beauté idéale et de réalisme presque caravagesque confère à cette feuille un charme particulièrement efficace. Caspar David Friedrich ( ) Paysage de montagne Vers 1820 Mine de plomb, plume et lavis d encre brune, 22,8 x 30,7 cm Véritable méditation sur la puissance éternelle de la nature, cette feuille est caractéristique de l esthétique romantique de Friedrich qui, durant toute sa carrière, s est fait l écho de la mélancolie éprouvée par le promeneur atteint par l infinité grandiose d un paysage. Haut placé, tel son très célèbre Voyageur contemplant une mer de nuages, l artiste rend avec génie la modulation nuancée des brumes légères portant comme un souffle divin. 20

La Joconde. (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES

La Joconde. (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES La Joconde (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES La Joconde de Léonard de Vinci est incontestablement le tableau le plus célèbre. Il est conservé au musée du Louvre à Paris et a

Plus en détail

Un rarissime dessin du XVIe siècle, provenant d une collection privée Américaine

Un rarissime dessin du XVIe siècle, provenant d une collection privée Américaine Mercredi 3 Decembre 2014 à 14H30 Hommage à Pierre-Joseph Redouté Un rarissime dessin du XVIe siècle, provenant d une collection privée Américaine EXPERTS Cabinet de BAYSER 69 rue Saint-Anne 75002 Paris

Plus en détail

Résultats de la vente de DessiNs anciens et ModeRNes

Résultats de la vente de DessiNs anciens et ModeRNes Résultats de la vente de DessiNs anciens et ModeRNes 12 novembre 2012 Hôtel Drouot, Paris 1 VENTE Lundi 12 novembre 2012 Hôtel Drouot EXPERT Cabinet de BAYSER 69 rue Sainte-Anne 75002 Paris Tél. : +33

Plus en détail

Eugène Carrière Peintre, lithographe et penseur

Eugène Carrière Peintre, lithographe et penseur EXPOSITION Eugène Carrière Peintre, lithographe et penseur Du 29 Mars au 13 Décembre 2015 Musée Eugène-Carrière, 3 rue Ernest Pêcheux 93460 GOURNAY sur Marne La nouvelle présentation de la collection permanente

Plus en détail

DIDON. Après l'assassinat de son mari Sychée, Didon part fonder Carthage sur de nouvelles terres.

DIDON. Après l'assassinat de son mari Sychée, Didon part fonder Carthage sur de nouvelles terres. DIDON Après l'assassinat de son mari Sychée, Didon part fonder Carthage sur de nouvelles terres. Didon construisant Carthage. William Turner, 1815. 155,5 cm x 23,2 cm L'oeuvre: Le beau se déplace donc

Plus en détail

Étudier une œuvre d art avec les outils numériques.

Étudier une œuvre d art avec les outils numériques. Étudier une œuvre d art avec les outils numériques. «La Vierge du chancelier Rolin» Tableau de Jan Van Eyck, vers 1435 66 x 62 cm. Peinture à l huile sur panneaux de chêne. Musée du Louvre, Paris Dans

Plus en détail

Cranach, Raphaël, Rubens, Van Dyck, Rembrandt, Hubert Robert, Vigée-Lebrun

Cranach, Raphaël, Rubens, Van Dyck, Rembrandt, Hubert Robert, Vigée-Lebrun EXPOSITION HIVER 2015-2016 Cranach, Raphaël, Rubens, Van Dyck, Rembrandt, Hubert Robert, Vigée-Lebrun Les fabuleuses collections du Prince de Liechtenstein Dossier de mécénat exposition à l hôtel de caumont

Plus en détail

Musée Rodin 2012 2014 rénovation hôtel biron

Musée Rodin 2012 2014 rénovation hôtel biron Musée Rodin 2012 2014 rénovation hôtel biron Musée Rodin Rénovation hôtel Biron Dossier de presse p.2 Rénovation du musée Rodin 2012-2015 Des travaux à partir de 2010 et un plan de financement de 15,5

Plus en détail

Parcours en histoire des arts au musée des beaux-arts de Bordeaux du XVIII e au début XIX e siècles

Parcours en histoire des arts au musée des beaux-arts de Bordeaux du XVIII e au début XIX e siècles Parcours en histoire des arts au musée des beaux-arts de Bordeaux du XVIII e au début XIX e siècles Le cartel Nom et dates de l artiste Titre de l œuvre Date de l œuvre Date d achat de l œuvre Eugène Delacroix

Plus en détail

1750 : INAUGURATION DU MUSÉE DU LUXEMBOURG, PREMIER MUSÉE OUVERT AU PUBLIC

1750 : INAUGURATION DU MUSÉE DU LUXEMBOURG, PREMIER MUSÉE OUVERT AU PUBLIC 1750 : INAUGURATION DU MUSÉE DU LUXEMBOURG, PREMIER MUSÉE OUVERT AU PUBLIC Dans la galerie Est du Palais du Luxembourg (aujourd hui l Annexe de la Bibliothèque) s ouvre le 14 octobre 1750 le Cabinet du

Plus en détail

Communiqué Vevey, le 4 janvier 2016

Communiqué Vevey, le 4 janvier 2016 Communiqué, le 4 janvier 2016 Le Jenisch débute l année 2016 en beauté info@ Auguste Rodin (1840-1917) Douleur, non daté Crayon de graphite et aquarelle sur papier vélin crème 311 x 304 mm Bonnard, Delacroix,

Plus en détail

Les Éditions du patrimoine présentent La tenture de l Apocalypse d Angers Collection «Sensitinéraires»

Les Éditions du patrimoine présentent La tenture de l Apocalypse d Angers Collection «Sensitinéraires» é Les Éditions du patrimoine présentent La tenture de l Apocalypse d Angers Collection «Sensitinéraires» >Un ouvrage conçu en collaboration avec l IRAG (Institut pour la recherche d applications gravées),

Plus en détail

Giverny, entre art et jardins

Giverny, entre art et jardins Bienvenue à Giverny! Ce charmant village normand a été rendu célèbre par Claude Monet qui y a peint ses fameux nymphéas. Le maître de l impressionnisme a inspiré de nombreux artistes, français et étrangers.

Plus en détail

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié.

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Quelques exemples de visites et découvertes : Chantilly (22

Plus en détail

Séquence 10 : «Un port, des industries et des hommes : Marseille au XIX ème siècle»

Séquence 10 : «Un port, des industries et des hommes : Marseille au XIX ème siècle» Plan-relief de Marseille, dit Plan Lavastre, 1848 1850, musée d'histoire de Marseille photo W. Govaert Séquence 10 : «Un port, des industries et des hommes : Marseille au XIX ème siècle» Les lendemains

Plus en détail

Vu le périmètre restreint du cœur historique de Bruges et la configuration des rues, la visite se fait à pied.

Vu le périmètre restreint du cœur historique de Bruges et la configuration des rues, la visite se fait à pied. Fl 01 Clochers des villes Clochers des champs Circuit découvertes Les églises historiques de Bruges FLANDRE OCCIDENTALE Le présent document présente un guide à destination des principales églises situées

Plus en détail

Claudia Vialaret. Caravagesques. 26 avril - 8 juin 2013. G alerie Imagineo

Claudia Vialaret. Caravagesques. 26 avril - 8 juin 2013. G alerie Imagineo Claudia Vialaret Caravagesques G alerie Imagineo 50 rue de Montreuil 75011 Paris +33 (0)1 53 27 98 39 Entrée libre du mardi au samedi de 11h à 19h Vernissage le jeudi 25 avril 2013 à partir de 18h 26 avril

Plus en détail

Sommaire. introduction. chapitre 1. chapitre 2. chapitre 3. chapitre 4. chapitre 5

Sommaire. introduction. chapitre 1. chapitre 2. chapitre 3. chapitre 4. chapitre 5 Sommaire introduction 6 «Tu connais cette nature-là, des arbres superbes pleins de majesté et de sérénité [ ].» chapitre 1 12 Une passion pour les arbres chapitre 2 32 Les arbres des Pays-Bas chapitre

Plus en détail

Un foyer de la Renaissance italienne FLORENCE. Anne Hurard Professeure d histoire-géographie Collège André Malraux Mazan (84)

Un foyer de la Renaissance italienne FLORENCE. Anne Hurard Professeure d histoire-géographie Collège André Malraux Mazan (84) Un foyer de la Renaissance italienne FLORENCE Anne Hurard Professeure d histoire-géographie Collège André Malraux Mazan (84) Florence au temps des Médicis, Carte della catena ( carte de la chaîne) attribuée

Plus en détail

Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud

Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud Par Bernard Chevallier Collection «Regards» > La résurrection en images du palais incendié en 1870 > Les superbes clichés du reportage photographique

Plus en détail

Total vendu : 1 016 550 euros

Total vendu : 1 016 550 euros Résultats vente Tableaux anciens & du XIX e siècle Mardi 11 décembre 2007 14h Expositions publiques du vendredi 7 au dimanche 9 décembre 2007 de 11h à 19h et lundi 10 sur rendez-vous, Hôtel Dassault Commissaire

Plus en détail

20 Rue Royale. Bruxelles

20 Rue Royale. Bruxelles 20 Rue Royale Bruxelles Situé à Bruxelles à proximité du Palais Royal et du Parlement, le 20 rue Royale accueille la Direction et quelques départements de la banque, tandis que le rez-de-chaussée offre

Plus en détail

L'ENTREPRISE À L'ŒUVRE

L'ENTREPRISE À L'ŒUVRE L'ENTREPRISE À L'ŒUVRE Rapprocher la culture et le monde du travail en offrant aux salariés une rencontre au quotidien avec l art, tel est le but de L Entreprise à l œuvre, opération organisée sous l égide

Plus en détail

JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE À SCEAUX 20 et 21 septembre 2014. Programme détaillé par jour VENDREDI 19 SEPTEMBRE

JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE À SCEAUX 20 et 21 septembre 2014. Programme détaillé par jour VENDREDI 19 SEPTEMBRE JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE À SCEAUX 20 et 21 septembre 2014 Programme détaillé par jour À l occasion de l édition de 2014 des Journées européennes du patrimoine, la ville de propose une découverte

Plus en détail

Le Tableau, JF Laguionie Des références picturales

Le Tableau, JF Laguionie Des références picturales Le Tableau, JF Des références picturales Analyse, citations et commentaires issus du dossier du Centre culturel Les Grignoux, complétés par quelques autres propositions d œuvres. «Le tableau renvoie de

Plus en détail

PARIS. Ville Lumière

PARIS. Ville Lumière PARIS Ville Lumière Paris 1. Paris est la capitale de la France et se trouve dans la région appelée Ile-de-France. 2. Paris est traversée par la Seine qui sépare la Rive Droite de la Rive Gauche. 3. Aujourd

Plus en détail

Module. Comment un sujet religieux est-il traité par Léonard de Vinci? Objectifs. Exercice

Module. Comment un sujet religieux est-il traité par Léonard de Vinci? Objectifs. Exercice Module Comment un sujet religieux est-il traité par Léonard de Vinci? Objectifs MÉTHODE : analyser un tableau CONNAISSANCE : saisir l évolution de la peinture religieuse au XVI e siècle La Vierge, l Enfant

Plus en détail

collections 6 novembre 2015

collections 6 novembre 2015 LIVRET-JEUX DÈS 7 ANS Le journal des collections 6 novembre 2015 Musée des Beaux-Arts 2 mai 2016 de Quimper Le journal des collections 1 «Un musée qui n achète pas est un musée qui meurt.» Pierre Rosenberg,

Plus en détail

Devoir du 06.06.2011 / 5 ème A / Histoire, les grandes découvertes

Devoir du 06.06.2011 / 5 ème A / Histoire, les grandes découvertes Devoir du 06.06.2011 / 5 ème A / Histoire, les grandes découvertes Prénom : Nom : I. Deux grandes voyages, se repérer. 7 /7 Points 1. Comment appelle-t-on les deux lieux géographiques représentés sur la

Plus en détail

LES PROPHÈTES DE L ANCIEN TESTAMENT

LES PROPHÈTES DE L ANCIEN TESTAMENT LES PROPHÈTES DE L ANCIEN TESTAMENT L histoire de Noé La construction de l Arche Le déluge Le sacrifice L ivresse de Noé Lorenzo Ghiberti (vers 1381-1455), la porte du Paradis : histoire de Noé, 1425-1452,

Plus en détail

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art Méthodologie du dossier Epreuve d histoire de l art Fiche d identité de l oeuvre Nature de l oeuvre : Huile sur toile Auteur Eugène Delacroix (1798-1863) Titre : La liberté guidant le peuple : le 28 juillet

Plus en détail

DE MONTPELLIER MEDITERRANEE METROPOLE

DE MONTPELLIER MEDITERRANEE METROPOLE Visites adaptées Publics sourds Programme 2015 / 2016 MUSEE FABRE DE MONTPELLIER MEDITERRANEE METROPOLE Le Siècle d or de la peinture napolitaine Samedi 26 septembre à 11h00 et à 16h00 Dans le cadre de

Plus en détail

Ateliers publics. Haute école des arts du Rhin

Ateliers publics. Haute école des arts du Rhin Ateliers publics Haute école des arts du Rhin Mulhouse 2012 / 2013 1 Art & culture Désormais Haute école des arts du Rhin*, l École supérieure d art de Mulhouse poursuit sa mission de formation supérieure

Plus en détail

Les musées de l Académie et des «environs»

Les musées de l Académie et des «environs» des Arts en bac professionnel Proposition de liste des musées Les musées de l Académie et des «environs» Contenu : Pour chaque période du programme, nous proposons de mettre en parallèle les principaux

Plus en détail

Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915)

Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915) COMMUNIQUE DE PRESSE avril 2015 L exposition de l été 2015 du musée du Faouët : Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915) Matin de pardon en Bretagne, vers 1913. Huile sur toile. Collection picturale, Ville

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA VIDÉO...2. Générique... 2. Description... 2 CONTENUS...3. Discipline, classes et programmes... 3. Textes de référence...

PRÉSENTATION DE LA VIDÉO...2. Générique... 2. Description... 2 CONTENUS...3. Discipline, classes et programmes... 3. Textes de référence... THÉODORE GÉRICAULT, LE RADEAU DE LA MÉDUSE Le radeau de la méduse : Histoire d un tableau PRÉSENTATION DE LA VIDÉO...2 Générique... 2 Description... 2 CONTENUS...3 Discipline, classes et programmes...

Plus en détail

Comment lire une œuvre d art, un tableau?

Comment lire une œuvre d art, un tableau? Comment lire une œuvre d art, un tableau? Les noces de Cana (détail) : Véronèse (château deversailles) Se définit comme artistique toute activité qui cherche à travers des images à communiquer des sensations,

Plus en détail

L EXCEPTION RÉSIDE EN VOUS

L EXCEPTION RÉSIDE EN VOUS L EXCEPTION RÉSIDE EN VOUS Faisant référence au lieu empreint d histoire dans lequel ce programme s inscrit, le mot arkéïa s inspire directement de l étymologie du mot archives -armoire pour les actesen

Plus en détail

Programme des activités pour les scolaires 2015 2016

Programme des activités pour les scolaires 2015 2016 MUSEE DES BEAUX-ARTS Programme des activités pour les scolaires 2015 2016 Découvrir le musée en s amusant, apprendre à regarder les œuvres d art et les objets, créer en toute liberté dans l atelier toutes

Plus en détail

Programmation pour les groupes

Programmation pour les groupes Programmation pour les groupes Comment faire découvrir à son groupe les mille et une facettes du château de Versailles? Un large choix de thèmes de visites et activités est proposé aux personnes en situation

Plus en détail

Programme Automne 2010

Programme Automne 2010 Programme Automne 2010 L EXPOSITION TEMPORAIRE A CARNAVALET Prestigieuse exposition de l automne Voyage en capitale, Louis Vuitton et Paris (13 octobre 2010 27 février 2011) En 1854, Louis Vuitton pose

Plus en détail

MERCREDI 26 MARS ET LUNDI 31 MARS 2014 à 14 H Dessins anciens, modernes et contemporains

MERCREDI 26 MARS ET LUNDI 31 MARS 2014 à 14 H Dessins anciens, modernes et contemporains MERCREDI 26 MARS ET LUNDI 31 MARS 2014 à 14 H Dessins anciens, modernes et contemporains Expositions et ventes Mercredi 26 mars 2014 Hôtel Drouot Salle 14 9, rue Drouot 75009 Paris Lundi 31 mars 2014 Hôtel

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. et les peintres d ajaccio 1890-1960. Exposition au Lazaret Ollandini-Musée Marc-Petit Ajaccio, 16 octobre-27 novembre 2010

DOSSIER DE PRESSE. et les peintres d ajaccio 1890-1960. Exposition au Lazaret Ollandini-Musée Marc-Petit Ajaccio, 16 octobre-27 novembre 2010 DOSSIER DE PRESSE corbellini, capponi et les peintres d ajaccio 1890-1960 Exposition au Lazaret Ollandini-Musée Marc-Petit Ajaccio, 16 octobre-27 novembre 2010 Contact : «Association le lazaret Ollandini-Musée

Plus en détail

M é t r o p o l e (Not In My Back Yar d) Dominique Gauthey Photographies. Septembre de la Photographie Identité - Lyon 2008. Musée Urbain Tony Garnier

M é t r o p o l e (Not In My Back Yar d) Dominique Gauthey Photographies. Septembre de la Photographie Identité - Lyon 2008. Musée Urbain Tony Garnier M é t r o p o l e (Not In My Back Yar d) Photographies Septembre de la Photographie Identité - Lyon 2008 18 septembre 26 octobre Musée Urbain Tony Garnier Galerie Caroline Vachet Chrystel Egal, Artiste

Plus en détail

Visite de l Ecole Supérieure des Beaux-Arts

Visite de l Ecole Supérieure des Beaux-Arts Association Amicale des Anciens d Entreprises Saunier Duval. - Voyages et Sorties - Compte-rendu de notre sortie du 10 Février 2015 Visite de l Ecole Supérieure des Beaux-Arts Par Eliane Etinzon Nous étions

Plus en détail

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas LIVRET DE VISITE musée des beaux-arts de Nancy place Stanislas Autoportraits du musée d Orsay L exposition Au fil du temps Bienvenue au Musée des Beaux-Arts de Nancy! Les tableaux que tu vois ici viennent

Plus en détail

Biographie. Joël BLANC. Comment traduire en sculpture et dans l espace la finesse et le mouvement de ses aquarelles? Du pinceau au métal

Biographie. Joël BLANC. Comment traduire en sculpture et dans l espace la finesse et le mouvement de ses aquarelles? Du pinceau au métal Biographie Joël BLANC Comment traduire en sculpture et dans l espace la finesse et le mouvement de ses aquarelles? Du pinceau au métal Joël Blanc, peintre et sculpteur témoin de son temps L art de l instant,

Plus en détail

les arts témoins de l histoire du XVIIIème siècle

les arts témoins de l histoire du XVIIIème siècle les arts témoins de l histoire du XVIIIème siècle 1756-1791 Mozart, compositeur autrichien de nombreux opéras dont les noces de Figaro (1786) 1776-1783 Révolution des 13 colonies anglaises d Amérique Repères

Plus en détail

Le grand décor peint à Rome, 1590-1660

Le grand décor peint à Rome, 1590-1660 Stéphane Loire Le grand décor peint à Rome, 1590-1660 Paris, musée du Petit Palais, 7 avril 2015 Sixte V Peretti, pape de 1585 à 1590 Sous la direction de Domenico Fontana, Décor de la chapelle Sixtine,

Plus en détail

N A P O L É O N E T L E S A R T S

N A P O L É O N E T L E S A R T S N A P O L É O N JEAN-MICHEL LENIAUD E T L E S A R T S S O M M A I R E I N T R O D U C T I O N L Empire : l antique et la bataille Le Sacre de l empereur Napoléon I er et le couronnement de l impératrice

Plus en détail

Dossier pédagogique Découverte du patrimoine lors de la venue du Centre Pompidou Mobile

Dossier pédagogique Découverte du patrimoine lors de la venue du Centre Pompidou Mobile Dossier pédagogique Découverte du patrimoine lors de la venue du Centre Pompidou Mobile Cambrai Ville d'art et d'histoire Du 15 février au 15 mai 2012, Cambrai accueille le Centre Pompidou Mobile. Pour

Plus en détail

Musée de Valence Fiche préparatoire 7. Plateforme art contemporain. Visite libre cycle 1

Musée de Valence Fiche préparatoire 7. Plateforme art contemporain. Visite libre cycle 1 Musée de Valence Fiche préparatoire 7 Plateforme art contemporain Visite libre cycle 1 EDITORIAL Dans le cadre du parcours artistique et culturel de l élève, un groupe de travail réunissant des enseignants

Plus en détail

D I J O N VISITES GUIDÉES

D I J O N VISITES GUIDÉES D I J O N VISITES GUIDÉES 2012 www.visitdijon.com DIJON DÉCOUVERTE Dans un écrin de verdure, l ancienne capitale des Ducs Valois, offre aux visiteurs la découverte du patrimoine de l une des plus importantes

Plus en détail

Photos disponibles pour la presse

Photos disponibles pour la presse Photos disponibles pour la presse Lorenzo Lotto Venise, vers 1480 Lorette, vers 1556/1557 Saint Roch Pinceau et lavis brun. Mise au carreau à la sanguine. Acquis par l État en 2004 pour le musée du Louvre,

Plus en détail

Hôtel et Bibliothèque Thiers. Fondation Dosne-Thiers

Hôtel et Bibliothèque Thiers. Fondation Dosne-Thiers Hôtel et Bibliothèque Thiers Fondation Dosne-Thiers L hôtel Dosne-Thiers et Monsieur Thiers C est dans le quartier de la "Nouvelle Athènes" que l agent de change Alexis Dosne acheta, en 1832, une propriété

Plus en détail

Cherbourg-Octeville. Manche. le théâtre à l italienne. basse-normandie

Cherbourg-Octeville. Manche. le théâtre à l italienne. basse-normandie P A R C O U R S D U P A T R I M O I N E Cherbourg-Octeville le théâtre à l italienne Manche basse-normandie Façade du théâtre, dessin aquarellé, non daté, par Gutelle, musée d art Thomas- Henry, Cherbourg-

Plus en détail

ANNUAIRE HISTOIRE DES ARTS : FORMULAIRE DE LA NOTICE. [titre de la ressource]

ANNUAIRE HISTOIRE DES ARTS : FORMULAIRE DE LA NOTICE. [titre de la ressource] ANNUAIRE HISTOIRE DES ARTS : FORMULAIRE DE LA NOTICE [titre de la ressource] Titre 1 : Description : Domaine artistique 2 : Période historique :Primaire : Collège : Lycée : Thématique :Collège : Lycée

Plus en détail

UN MUSÉE ACCESSIBLE À TOUS

UN MUSÉE ACCESSIBLE À TOUS Plan guide Le musée des beaux-arts de Quimper : UN MUSÉE ACCESSIBLE À TOUS Présentation Le musée des beaux-arts de Quimper a ouvert ses portes en 1872, grâce au legs de la collection de Jean-Marie de Silguy,

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode Lire une architecture. I. Présenter le bâtiment, le monument à identifier. Classe : 4ème

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode Lire une architecture. I. Présenter le bâtiment, le monument à identifier. Classe : 4ème HISTOIRE DES ARTS Classe : 4ème Période historique : XIXème siècle Moment choisi : Premier Empire Thématique : Mécénat Arts, Etats, pouvoir Sujet : Comment ce monument célèbre t -il la Révolution et l

Plus en détail

Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs

Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs Les rois de France viennent régulièrement chasser à Versailles à partir du XVI ème siècle. Henri IV y amène son fils, le futur Louis XIII. Devenu

Plus en détail

LA PEINTURE DE DOMINIQUE JALU (TEXTE D ÉLISABETH MOTSCH*)

LA PEINTURE DE DOMINIQUE JALU (TEXTE D ÉLISABETH MOTSCH*) 7 LA PEINTURE DE DOMINIQUE JALU (TEXTE D ÉLISABETH MOTSCH*) (novembre 2004) La peinture de Dominique Jalu est balayée par un vent frais. Rien ici de lourd, ni de démonstratif. A l évidence de la culture

Plus en détail

Laurence et Framboiz Latine Loquere PISE GENERALITES

Laurence et Framboiz Latine Loquere PISE GENERALITES PISE GENERALITES Laurence et Framboiz Latine Loquere Pise est une ville fastueuse grâce à son passé historique; Elle est traversée par l Arno et proche de la mer.elle est entourée de remparts dans lesquels

Plus en détail

EXCURSIONS ET PRIX INDICATIFS ROME 2015

EXCURSIONS ET PRIX INDICATIFS ROME 2015 EXCURSIONS ET PRIX INDICATIFS ROME 2015 Les prix sont donnés ici à titre indicatif. Ils peuvent varier en fonction des dates de voyage et du nombre de participants dans le groupe. Nous vous proposons volontiers

Plus en détail

Animations. Visites. Expositions. Conférences. Samedi 19 et dimanche 20 septembre 2015

Animations. Visites. Expositions. Conférences. Samedi 19 et dimanche 20 septembre 2015 Animations Visites Samedi 19 et dimanche 20 septembre 2015 Expositions Conférences Hôtel de ville En ville VISITES GUIDÉES Samedi 19 et dimanche 20 septembre à 15 h. Durée : 1 heure 30 Rendez-vous esplanade

Plus en détail

Jean-Pierre Saint-Ours

Jean-Pierre Saint-Ours Jean-Pierre Saint-Ours Un peintre genevois dans l Europe des Lumières MUSÉE D ART ET D HISTOIRE, GENÈVE 25 septembre 31 décembre 2015 VISUELS DE L EXPOSITION 1 Trois visages d anges : les filles de l artiste,

Plus en détail

Fiche pédagogique : Tableau «Vanité» de Madeleine de Boullongne

Fiche pédagogique : Tableau «Vanité» de Madeleine de Boullongne Document réalisé par Jean-Jacques FREYBURGER Conseiller Pédagogique en Arts Visuels - Bassin Centre Haut-Rhin Période historique : Les Temps Modernes Domaine artistique : Arts du visuel peinture Fiche

Plus en détail

JOUR 01 / PARIS / ROME

JOUR 01 / PARIS / ROME WEEK END A ROME Mélange de sophistication et de provincialisme, de sociabilité et de brutalité, Rome, ancienne caput mundi (capitale du monde), fascine toujours autant le visiteur. Ville d'histoire par

Plus en détail

Rigny : Gray (4km) : Beaujeu (6 km) : Champlitte (20 km) :

Rigny : Gray (4km) : Beaujeu (6 km) : Champlitte (20 km) : Rigny : Eglise du 18 ème siècle avec son retable et ses boiseries d époque. Deux toiles originales de Prud hon datées de 1794. Gisants. Gray (4km) : Hôtel de ville renaissance (1556) Musée Baron Martin

Plus en détail

Situation d apprentissage et d évaluation en ARTS PLASTIQUES 1 er cycle primaire

Situation d apprentissage et d évaluation en ARTS PLASTIQUES 1 er cycle primaire Situation d apprentissage et d évaluation en ARTS PLASTIQUES 1 er cycle primaire : Durée : 3-4 périodes ½ période : préparation 2-3 périodes : réalisation ½ période : intégration Proposition de création

Plus en détail

L'architecture classique du château de Vincennes

L'architecture classique du château de Vincennes OUTIL D EXPLOITATION 1. LES ARCS DE TRIOMPHE Attique Entablement Colonne Arcades Piliers Arc de triomphe de Constantin, Rome, 385 Arc de Titus, Rome, 81 Tour du Bois, Vincennes 1755 Portique le Vau, Vincennes,

Plus en détail

La Période Réaliste (1850-1900)

La Période Réaliste (1850-1900) La Période Réaliste (1850-1900) En voulant être de son temps et en rejetant les sujets historiques, le réalisme représente la vie quotidienne en France sous la deuxième république et le second Empire.

Plus en détail

entreprises, une aventure exceptionnelle vous attend à dijon musée rêvé, musée en chantier

entreprises, une aventure exceptionnelle vous attend à dijon musée rêvé, musée en chantier entreprises, une aventure exceptionnelle vous attend à dijon Guido Reni donner site prestigieux au cœur de la Côte des Vins valorisation d image ouverture sur la ville soif de culture Claude Monet moteur

Plus en détail

Arts CIIP 2010 TROISIÈME CYCLE

Arts CIIP 2010 TROISIÈME CYCLE Arts VISÉES PRIORITAIRES Découvrir, percevoir et développer des modes d expression artistiques et leurs langages, dans une perspective identitaire, communicative et culturelle. CIIP 2010 TROISIÈME CYCLE

Plus en détail

Exposition du Musée Alfred CANEL. Dossier de presse

Exposition du Musée Alfred CANEL. Dossier de presse Exposition du Musée Alfred CANEL Dossier de presse Sommaire 1 Communiqué de presse : Marie Duret (1872-1947) Page 3 2 Plan de l exposition Page 4 4 Autour de l exposition Page 5 6 Visuels disponibles pour

Plus en détail

Image de couverture : Poyanne, 2014 Dominique Duplantier

Image de couverture : Poyanne, 2014 Dominique Duplantier Image de couverture : Poyanne, 2014 Dominique Duplantier Communiqué de presse Les Landes ont une histoire, et notamment une histoire de l architecture, bien lisible à travers la typologie de ses maisons.

Plus en détail

{EN}QUÊTE de NANTES... d avril à décembre 2014. de la ville. Programme

{EN}QUÊTE de NANTES... d avril à décembre 2014. de la ville. Programme {EN}QUÊTE de NANTES... d avril à décembre 2014 LES PATRIMOINES de la ville. 4 ÈME ÉDITION Programme Rendez-vous de l Erdre 2014 est marquée par la fin d importants chantiers de restauration du patrimoine

Plus en détail

La Sagrada Família (Gaudí) Comment cette cathédrale inachevée est-elle devenue le symbole du modernisme catalan?

La Sagrada Família (Gaudí) Comment cette cathédrale inachevée est-elle devenue le symbole du modernisme catalan? La Sagrada Família (Gaudí) Comment cette cathédrale inachevée est-elle devenue le symbole du modernisme catalan? La Sagrada Família, œuvre inachevée de l architecte Antonio Gaudí, est une cathédrale de

Plus en détail

Pierre-Auguste Renoir

Pierre-Auguste Renoir Pierre-Auguste Renoir Néen 1841 Mort en 1919 française, mais aussi graveur, lithographe, sculpteur et dessinateur. Renoir fait partie du groupe des impressionnistes. Il est le maitre incontesté de la lumière

Plus en détail

CAHORS. Palais d Arnaud de Via

CAHORS. Palais d Arnaud de Via 1 Pierre GARRIGOU GRANDCHAMP Société Archéologique du Midi de la France & Société Française d Archéologie CAHORS Palais d Arnaud de Via Un monument insigne du début du XIV e siècle L administration pénitentiaire

Plus en détail

ÉCOLE DES BEAUX-ARTS SAINT-BRIEUC ÉMILE-DAUBÉ

ÉCOLE DES BEAUX-ARTS SAINT-BRIEUC ÉMILE-DAUBÉ ÉCOLE DES BEAUX-ARTS SAINT-BRIEUC ÉMILE-DAUBÉ Une école ouverte sur son temps L école a déménagé dans des locaux rénovés et spécifiquement dévolus à ses missions. Avec de nombreux ateliers spacieux et

Plus en détail

La Période romantique (1800-1850)

La Période romantique (1800-1850) La Période romantique (1800-1850) D abord courant littéraire et musical, le romantisme apparaît en peinture comme mode d expression de sentiments intérieurs, ceux-là même que le rococo s appliquait tant

Plus en détail

PLAN. I La vie de Michel-Ange. II Les nombreux métiers de Michel-Ange. III Les peintures les plus célèbres. IV Un exemple de sculpture : Moise

PLAN. I La vie de Michel-Ange. II Les nombreux métiers de Michel-Ange. III Les peintures les plus célèbres. IV Un exemple de sculpture : Moise PLAN I La vie de Michel-Ange II Les nombreux métiers de Michel-Ange III Les peintures les plus célèbres 1 La voûte de la Chapelle Sixtine 2 Le jugement dernier IV Un exemple de sculpture : Moise Questionnaire

Plus en détail

Versailles. et l antique

Versailles. et l antique Versailles et l antique 2 Lorsque Louis XIV décide en 1664 de faire agrandir le petit château construit par son père Louis XIII à Versailles, il a 26 ans. C est un jeune roi qui aime passionnément les

Plus en détail

La cité du Vatican. Au centre se dresse un.. égyptien pris dans le cirque de Néron.

La cité du Vatican. Au centre se dresse un.. égyptien pris dans le cirque de Néron. La cité du Vatican. Centre de la Chrétienté, le Vatican est un territoire de 0,5 Km², que le Pape gouverne, depuis les accords de Latran en 1929 ; il compte moins de 300 habitants, dont une centaine de

Plus en détail

AUTOPORTRAITS DE REMBRANDT AU SELFIE DOSSIER DE PRESSE

AUTOPORTRAITS DE REMBRANDT AU SELFIE DOSSIER DE PRESSE AUTOPORTRAITS DE REMBRANDT AU SELFIE DOSSIER DE PRESSE EXPOSITION DU 26 MARS AU 26 JUIN 2016 UN PARTENARIAT ENTRE TROIS GRANDS MUSÉES EUROPÉENS Autoportraits, de Rembrandt au selfie est la première exposition

Plus en détail

PROGRAMME 2014/2015. des COURS. école d'art Claude Monet 1 rue Aristide Briand Aulnay-sous-Bois - 01 48 79 65 26 eacm@aulnay-sous-bois.

PROGRAMME 2014/2015. des COURS. école d'art Claude Monet 1 rue Aristide Briand Aulnay-sous-Bois - 01 48 79 65 26 eacm@aulnay-sous-bois. PROGRAMME des COURS 2014/2015 école d'art Claude Monet 1 rue Aristide Briand Aulnay-sous-Bois - 01 48 79 65 26 eacm@aulnay-sous-bois.com www.aulnay-sous-bois.fr ÉDIto Pour cette rentrée, l école d art

Plus en détail

Le Musée d Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye offre la possibilité de louer certaines salles pour toute manifestation

Le Musée d Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye offre la possibilité de louer certaines salles pour toute manifestation Le Musée d Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye offre la possibilité de louer certaines salles pour toute manifestation publique ou associative, à l exclusion des activités

Plus en détail

Service éducatif et culturel

Service éducatif et culturel Service éducatif et culturel Activités pour groupes de personnes handicapées Adultes, jeunes et enfants Le Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris accueille tous les publics en situation

Plus en détail

PETIT GLOSSAIRE ILLUSTRÉ

PETIT GLOSSAIRE ILLUSTRÉ La place du dessin dans le cours d'arts plastiques Les évolutions en arts plastiques - Académie de Nice année 2012/2013 PETIT GLOSSAIRE ILLUSTRÉ Eugène DELACROIX, Cadiz 11 mai Vue S.E à 4 milles (detail),11

Plus en détail

Le Ministère de la Justice vous accueille à l occasion de la 23ème édition des Journées Européennes du Patrimoine

Le Ministère de la Justice vous accueille à l occasion de la 23ème édition des Journées Européennes du Patrimoine Paris, le 15 septembre 2006 Dossier de presse Le Ministère de la Justice vous accueille à l occasion de la 23ème édition des Journées Européennes du Patrimoine Samedi 16 septembre de 14 à 17 heures, et

Plus en détail

GUIDE TOURISTIQUE SAINT-PIERRE LO

GUIDE TOURISTIQUE SAINT-PIERRE LO GUIDE TOURISTIQUE SAINT-PIERRE LO L église Saint-Pierre est un bel édifice gothique à l architecture très sobre. La partie la plus ancienne, le chœur où est situé le maître-autel, date du XIIe siècle.

Plus en détail

Pierre Bonnard, Nu à contre-jour. MRBAB [dig. photo: J. Geleyns / www.roscan.be] 13.11.2012

Pierre Bonnard, Nu à contre-jour. MRBAB [dig. photo: J. Geleyns / www.roscan.be] 13.11.2012 Pierre Bonnard, Nu à contre-jour. MRBAB [dig. photo: J. Geleyns / www.roscan.be] 13.11.2012 Depuis 2006, le Musée d'art moderne, créé en 1984, accueille sur ses six niveaux expositions temporaires et collections

Plus en détail

Lyon, centre du monde! L Exposition internationale urbaine de 1914

Lyon, centre du monde! L Exposition internationale urbaine de 1914 Lyon, centre du monde! L Exposition internationale urbaine de 1914 Exposition temporaire du 21 novembre 2013 au 27 avril 2014 Musée d histoire de Lyon Communiqué de presse LYON, CENTRE DU MONDE!, exposition

Plus en détail

LA GARE DE METZ ET SON ARCHITECTURE

LA GARE DE METZ ET SON ARCHITECTURE Espace Education Art et Culture, 19, rue du Cambout, 57000 METZ, P.W. 2011 03 87 36 01 88 www.espace-eac.fr contact@espace-eac.fr LA GARE DE METZ ET SON ARCHITECTURE Inaugurée en 1908, œuvre de l architecte

Plus en détail

NEOCLASSICISME 1760-1830

NEOCLASSICISME 1760-1830 NEOCLASSICISME 1760-1830 Étude du texte : Le chef d œuvre inconnu, HONORE DE BALSAC, 1832 «La mission de l'art n'est pas de copier la nature, mais de l'exprimer.» Opposition avec la Renaissance ou l'art

Plus en détail

les Petits secrets des grands tableaux chaque dimanche à 12h Du 1 er novembre 2015 au 3 janvier 2016 inédit

les Petits secrets des grands tableaux chaque dimanche à 12h Du 1 er novembre 2015 au 3 janvier 2016 inédit Les Poissons volants les Petits secrets des grands tableaux Une collection documentaire en motion design* écrite par élisabeth Couturier, adaptée par Thomas Cheysson réalisée par Carlos Franklin et Clément

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2012-1399

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2012-1399 BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2012-1399 13 - Musées du Centre - Programme de restaurations des collections - Demande de subvention à la de Franche-Comté M. FOUSSERET, Maire, Rapporteur :

Plus en détail

TYPE D OEUVRE. Peinture (huile sur toile) ; dimensions : 202 sur 138,5 cm. LIEN INTERNET VERS LA PHOTO DE L ŒUVRE.

TYPE D OEUVRE. Peinture (huile sur toile) ; dimensions : 202 sur 138,5 cm. LIEN INTERNET VERS LA PHOTO DE L ŒUVRE. SEQUENCE «VISIONS MODERNES. SEANCE 5. ZOOM SUR UNE VIEILLE DAME. Dominante. Histoire des Arts. Support. Tour Eiffel rouge, 1911 (1910), Robert Delaunay, Solomon R. Guggenheim Museum, New York. TYPE D OEUVRE.

Plus en détail

ALPHONSE LEROY GRAVEUR

ALPHONSE LEROY GRAVEUR ALPHONSE LEROY GRAVEUR Les éditions HERITAGE ARCHITECTURAL publient un ouvrage exceptionnel sur Alphonse Leroy, artiste aux multiples talents, à la fois, graveur, photographe et brillant dessinateur. Partageant

Plus en détail

Raphaël à Rome. Une rétrospective exceptionnelle sur les années de maturité du maître italien

Raphaël à Rome. Une rétrospective exceptionnelle sur les années de maturité du maître italien Raphaël à Rome Une rétrospective exceptionnelle sur les années de maturité du maître italien Raphaël, La Vierge a la tenture. 1514. Alte Pinakothek, Munich Exposition au Musée du Louvre Hall Napoléon Du

Plus en détail