Les Inspirations de René GASTON LAGORRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les Inspirations de René GASTON LAGORRE"

Transcription

1 Les Inspirations de René GASTON LAGORRE

2 vsommaire Catalogue de l exposition «Les inspirations de Lagorre» présentée au Château de Seix du 12 juillet au 22 août Page 2 Page 3 Page 7 Page 8 Page 9 Page 10 Page 11 Page 12 Page 13 Page 15 Page 16 Page 17 Page 18 Page 19 Page 21 Page 22 Biographie Des inspirations... à l inspiration L Orientalisme Eugène Delacroix Le Fauvisme La Méditerranée et les artistes L importance de la couleur Henri Matisse La danse de Matisse Pablo Picasso Le cubisme, les Faunes et Picasso Les Pères de l abstraction Réalités Nouvelles Ateliers Abstraction géométrique Bibliographie - Remerciements AVANT-PROPOS Cette année encore, le Château de Seix, propose au public de découvrir l œuvre du peintre René Gaston-Lagorre. Il entend ainsi poursuivre la démarche de l artiste seixois, décédé en 2004, qui revenait tous les ans dans son village exposer ses créations. «La Montagne de Lagorre», thématique présentée l an dernier, laisse place à une présentation plus axée sur le style du peintre : «Les inspirations de Lagorre». Le thème retenu pour 2010 s attarde en effet sur les grands peintres étudiés par l artiste et dont on peut retrouver de façon plus ou moins diffuse des influences dans son œuvre : sujets inspirés de Matisse, palettes de couleurs de Gauguin ou Delacroix, références cubistes ou impressionnistes, sans oublier le passage à l abstraction, etc. Les visiteurs, connaisseurs ou amateurs, sont amenés à admirer les toiles présentées tout en découvrant ce qui peut se cacher sous l inspiration et les réalisations de l artiste. Outre la variété des toiles qu il réalisa, la richesse de l œuvre de René Gaston-Lagorre tient sûrement aussi à sa grande connaissance des courants artistiques qui ont marqué l histoire de la peinture, et des grands maîtres qui l ont précédé. Au cœur de l été, le Château de Seix ouvre ses portes et invite les visiteurs à la rencontre de l œuvre riche et variée de René Gaston-Lagorre. LAGORRE en quelques dates Sa vie Son œuvre Ses parents émigrent aux États-Unis Naissance de René Gaston à New-York Retour à Seix Lagorre intègre l école des Beaux-Arts de Toulouse Prix Maury lors du concours d Émulation de peinture Il est accepté à l école des Beaux-Arts de Paris suite à sa victoire au Grand Prix municipal de Toulouse Petit Prix municipal de peinture : Le repos des bergers Grand Prix municipal de peinture de la Ville Rose : La Baignade A l occasion de son service militaire, il découvre avec bonheur le Maghreb Commandes publiques locales : Saint-laurent-sur-Save, l Isle en Dodon, Colomiers, Boussens... Il s installe définitivement à Paris où il expose à la galerie Weiler Il réalise gratuitement quatre toiles pour les fonts baptismaux de l église Saint- Étienne de Seix Début de sa carrière avec La sainte Trinité et La Vierge à l enfant et sainte-anne (église de Saint-Laurentsur-Save). Puis réalisation d une toile de 80 m 2 relattant le martyre de saint Laurent. Lagorre s intéresse à l abstraction et commence à réaliser ses Z A partir de cette date, Lagorre fréquente et expose au salon parisien Réalités Nouvelles Début de sa série sur les Ateliers Décès de Lagorre dans son appartement parisien 1 2

3 Lagorre : des inspirations à l inspiration Formation Le talent pictural de René Gaston- Lagorre est repéré très tôt par son entourage, et notamment par son professeur seixois, Jules Palmade. Celui-ci l aide à intégrer l école des Beaux-Arts de Toulouse en 1930, en lui permettant d obtenir une bourse d étude. Le jeune homme a alors 17 ans. Son séjour à Toulouse est pour lui l occasion de côtoyer les œuvres de grands peintres, qui lui serviront de modèles et de références. Il découvre alors les musées et galeries de Toulouse, notamment le musée des Augustins, mais aussi ceux des villes proches, comme le musée Toulouse- Lautrec à Albi, le musée Ingres à Montauban, ou le musée Goya de Castres. Lagorre travaille et se perfectionne. Bon élève, il obtient plusieurs récompenses : un premier prix en 1932 pour la représentation d un buste masculin, le prix Maury en 1933, le Petit Prix municipal de 1934 pour sa toile Le repos des bergers, ou encore le Grand Prix municipal de 1935 pour La Baignade. Grâce à la bourse qu il obtient avec cette dernière récompense, Lagorre se voit offrir l opportunité de rentrer à l Ecole nationale des Beaux-Arts de Paris. Heureuse époque de mon grand prix, années de pension à Paris, mes plus belles années enfin que je dois à Toulouse 1. En août et septembre 1935, il voyage en Espagne. Il visite le musée du Prado qui lui permet de découvrir, parmi d autres, les toiles du Gréco, de Vélasquez et de Goya. Les fresques de Goya qui ornent l église Saint Antoine de la Florida près de Madrid, le frappent profondément : Tout est traité avec une facture brutale et audacieuse et déjà si moderne qu elle fait penser à Manet, Renoir et Daumier 2. Cette émotion est réitérée devant le plafond peint de Tiepolo dans la salle du trône du Palais Royal de Madrid. «Autant que devant Goya, je crois avoir passé tout un après-midi à détailler cette grande et forte composition en relevant de nombreux croquis. On analyse et on saisit bien mieux ce qu on voit quand on dessine 3. Après Madrid, Lagorre s arrête à Tolède où il découvre le chef d œuvre du Gréco, L enterrement du Comte d Orgaz. Tombé sous le charme de la ville, il y retourne régulièrement au cours de sa vie et représente la cité des dizaines de fois et de manières multiples. Tolède et Le Gréco ont véritablement enchanté Lagorre. Tolède, 1964, huile sur toile.collection privée Combien de fois a-t-il d ailleurs répété à ses amis en parlant du pont de Tolède, qu il a aussi peint à maintes reprises : c est par là que Le Gréco est entré dans Tolède! 4 En octobre 1935, le jeune seixois s installe dans la capitale. Il devient l élève de Lucien Simon et de Sabatté 5. Les enseignements qu il reçoit, à Toulouse puis à Paris, lui permettent d améliorer son art et de réaliser ses premières œuvres. Celles-ci sont directement inspirées des grands artistes et courants artistiques de son temps, mais aussi des époques antérieures. Les inspirations de jeunesse De grandes peintures dans l esprit des maîtres de la Renaissance 6. La carrière de l artiste débute véritablement en 1938 à Saint- Laurent-sur-Save, lorsque le curé de la paroisse lui commande deux toiles pour le chœur de l église, La sainte Trinité et La Vierge à l enfant et sainte Anne. Enthousiasmé par ces œuvres, le prêtre confie ensuite à Lagorre la réalisation d une toile relatant le martyre de saint Laurent pour les 80m 2 du mur occidental de l édifice. C est une véritable chance pour le jeune peintre, qui a l occasion de forger ainsi sa réputation. Il choisit, pour cette œuvre majeure, de s inscrire dans la tradition de Maurice Denis 7. Le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale l oblige à interrompre son travail. Mobilisé, Lagorre est envoyé au Maroc. Tout d abord effondré d avoir dû abandonner ses pinceaux, il est vite séduit par les paysages qu il découvre : Si les tragiques évènements que nous vivons m ont arraché à mes études, à mes travaux et à mes goûts, je bénis toutefois la Providence qui m a permis de venir au Maroc, ce pays qui a inspiré de si belles choses au célèbre peintre Delacroix. Je ne me lasse pas d admirer des paysages et des spectacles bien nouveaux pour moi, et qui me chatouillent agréablement et ravissent mon âme d artiste. Mais sans ma palette, j avoue que je suis quelquefois malheureux 8. La découverte du Maghreb est pour lui décisive. Tombé amoureux de «quelques coins magnifiques baignés de lumière 9», il séjourne fréquemment par la suite dans ces contrées et y consacre de nombreuses toiles, dans la veine orientaliste. Tout comme l avait fait un demi siècle plus tôt le peintre qu il reconnaît comme son maître, Henri Matisse, lui-même venu marcher dans les pas d Eugène Delacroix J ai quitté le Maroc après un long séjour qui restera pour moi toujours ensoleillé, pour quelque part dans le sud tunisien une contrée non moins intéressante L esprit naquit de l uniformité : de la monotonie. Je suis heureux de connaître tous ces pays si nouveaux pour moi 10. La démobilisation lui permet de revenir à Saint-Laurent-sur-Save. En 1942, quatre ans après l avoir commencé, il met enfin la dernière touche au Martyre de saint Laurent. Porté par le succès rencontré par cette œuvre gigantesque, il se prend à rêver à la fondation d un atelier : je voudrais pouvoir former une équipe [ ] avec des peintres, des sculpteurs, des architectes, pour lutter contre tout ce qui avilit, pour dégager un art local moderne, étroitement lié avec les anciens maîtres qui ont embelli le vrai visage du Languedoc. Il y a des éléments dans notre région. Nous pourrions faire ici ce que l atelier d art religieux de Maurice Denis a fait à Paris 11. Ses premières œuvres commingeoises lui permettent d abord de recevoir des commandes à caractère religieux : toiles pour des églises, chemins de croix, portrait du cardinal Saliège, etc. Il bénéficie également de plusieurs grandes commandes publiques en Haute-Garonne, au cours de la décennie qui suit la guerre : ornementation complète de la grande salle des mairies de l Isle-en-Dodon ( ), de Boussens (1954) puis de Colomiers. Si les toutes premières œuvres créées à la fin des années 1930 pour le chœur de Saint-Laurent doivent beaucoup à Maurice Denis et aux Nabis, les toiles des années s inscrivent davantage dans le courant réaliste de l époque. De nombreux éléments des peintures de la mairie de Boussens ne sont d ailleurs pas sans rappeler le style du réalisme socialiste sovié- tique, ce qui cadre judicieusement avec la thématique imposée : l essor de l industrie locale et l agriculture moderne Usine de la RAP, 1954, huile sur toile. Collection Commune de Boussens Lagorre développe toutefois un style qui lui est propre, faisant son miel des apports des avant-gardes artistiques qui l ont précédé. 3 4

4 Meknès, vers 1950, gouache. Collection Commune de Seix La simplification des formes, parfois construites comme un assemblage de figures géométriques, doivent par exemple beaucoup à Pablo Picasso et au cubisme. Mais c est surtout en Matisse, l autre grande figure de l art du XXe siècle, que Lagorre reconnaît un maître. Le grand peintre a d ailleurs conforté le jeune seixois dans sa vocation, lors de leur unique rencontre, en l encourageant par ces paroles : «Vous êtes peintre.» Considéré comme le maître de la couleur, Matisse fut le chef de file des Fauves. Tons purs, vifs, lumineux une palette de pierres précieuses, rubis, émeraude, saphir - perspective écrasée ou décalée, formes cernées de noir, souplesse du trait, surtout dans les représentations végétales : tout cela se retrouve aussi dans les toiles que peint Lagorre dans les années Le sujet de nombreuses œuvres de ces années-là, paysages de la Méditerranée ou du Maghreb, fait également écho aux propres recherches de jeunesse de Matisse. Ces pays ensoleillés m attirent et c est en eux que je puise mes meilleures inspirations 12. L inspiration du peintre expérimenté A partir des années 1960, l artiste engage une recherche plus personnelle, une réflexion plus intime sur son art. Non qu il se détourne de ce qu il a réalisé jusque là, mais il cherche une nouvelle voie. Cette période est notamment celle où il se tourne vers l abstraction et commence à réaliser les Z. Z, 1991, huile sur toile. Collection privée J ai dû commencer ce nouveau style vers 1966 ; ce fût plutôt comme ma réponse à un appel, à une voix intérieure devenant de plus en plus impérative. Je n ai pas cherché à peindre pour céder à une mode mais pour me faire plaisir 13. Concernant les «Z» et leur signification, voici ce que dit l artiste : «Comme un éclair le Z est simplement pour moi, une image de la vie, de sa brièveté et de sa beauté. J essaie de donner à voir et surtout à penser. L éphémère, c est ce que vient rappeler l éclair du Z» 14. Beaucoup de ses Z sont purement abstraits, assemblages dynamiques de parallélépipèdes et de lignes, dans la mouvance de Vasarely et de l abstraction géométrique. Les couleurs, en larges aplats, restent vibrantes, comme dans sa peinture figurative. Lagorre n abandonne pas pour autant, dans la maturité, la figuration plus classique. Il continue inlassablement de peindre les paysages qui l inspirent tant, notamment l Espagne, ou ses chères Pyrénées. Mais les sujets représentés ont désormais souvent pour toile de fond le grand éclair du Z. Z, 1991, huile sur toile. Collection privée A la fin des années 1980 et au début des années 1990, il entame la série des Ateliers : le style demeure géométrique, certes, mais plus totalement abstrait, car on reconnaît, à travers les lignes entremêlées aux couleurs fluorescentes, la verrière d un atelier d artiste et les silhouettes de gratteciels aux formes épurées. Lointaine réminiscence de New York, ville natale du peintre? Jusqu à la fin de sa vie, en 2004, Lagorre poursuit avec bonheur ses recherches picturales, passant de la figuration à l abstrait avec un style toujours empreint de fraîcheur et de vivacité. Je pense aussi, comme le peintre Alechinsky, que l œuvre provoquée par la sensibilité, l émotion, la spontanéité, ne sera jamais abstraite, elle représentera toujours l homme Lettre du 1er mai 1940 adressée à M. Perrin, de l Ecole des Beaux-Arts de Toulouse. 2 René Gaston-Lagorre in Louis CARSALADE, Lagorre en Haute Save. 3 Ibid. 4 Propos de Monsieur Ryton Cazenave 5 Article de Paris-Soir n 6895, 25 septembre 1942, Fonds ancien de la bibliothèque de l Ecole des Beaux-Arts de la Ville de Toulouse. 6 Article de Paris-Soir, op. cit. 7 Article de Paris-Soir, op. cit. 8 Lettre du 18 mai 1939 écrite à Meknès et adressée à M. Parayre, de l Ecole des Beaux-Arts de Toulouse. 9 Lettre du 1er mai 1940 adressée à M. Perrin, op. cit. 10 Lettre du 1er mai 1940 adressée à M. Perrin, op. cit. 11 Article de Paris-Soir, op. cit. 12 René Gaston-Lagorre in Le Couserans n 6, Eté 2004, p René Gaston-Lagorre in Henri L. PETIT, René Gaston-Lagorre et ses œuvres, p René Gaston-Lagorre in Le Couserans, op. cit., p Lettre du 26 avril 2001 adressée à M. Balard. 5 6

5 L Orientalisme Aujourd hui que la conquête d Afrique a fait de l arabe EUGÈNE DELACROIX Le premier mérite d un tableau est d être une langue à la mode et courante, il faut espérer que cette une fête pour l oeil riche mine sera fouillée dans tous les sens par nos jeunes orientalistes. Théophile Gautier Eugène Delacroix ( ) Courant littéraire et artistique qui débute au XIXe siècle, l orientalisme marque en Occident l intérêt et la fascination pour les cultures du Maghreb, turques et arabes. Il ne s agit pas d un style à proprement parler, car il rassemble des artistes et des œuvres très divers. Seul le thème permet de les regrouper. Au XIXe siècle, ce sont surtout des scènes de harem, présentant des femmes alanguies et lascives, ou des descriptions de paysages typiques (déserts, oasis ou villes orientales). L intérêt des artistes se porte aussi sur les costumes, l architecture, ou les objets du quotidien. Dès 1880, certains thèmes tombent en désuétude, notamment celui du harem. Se profilent alors une étude de la société plus précise et des paysages plus proches de la réalité que du fantasme. La couleur quant à elle est toujours lumineuse, les tons sont chauds et les contrastes marqués. Léon Belly, Eugène-François Deshayes, ou encore Eugène Delacroix et Dominique Ingres, sont parmi les peintres orientalistes les plus connus. Issu d une famille bourgeoise, Delacroix reçoit une solide éducation. Son parcours lui permet de faire la connaissance de Théodore Géricault, de sept ans son aîné, qui aura toujours une influence sur son art. Il maîtrise aussi bien la technique de la peinture à l huile que celle de l aquarelle. Ses sujets s inspirent de la littérature, du théâtre, ou encore des thèmes orientaux, historiques et religieux. Plus attaché à la couleur qu au dessin, l artiste s oppose ainsi aux néoclassiques, et notamment à Dominique Ingres, son contemporain. Les toiles de Delacroix sont marquées par de forts contrastes d ombre et de lumière qui donnent du relief aux modèles. Critiqué fortement au début de sa carrière, le peintre sait s entourer d intellectuels et autres grands personnages pour défendre et faire connaître son art, parmi lesquels Charles Baudelaire, Théophile Gauthier ou Adolphe Thiers. Meknès 1950, gouache, 23 cm x 31 cm. Meknès 1950, gouache, 23 cm x 31 cm. Collection Commune de Seix 7 8

6 Le FAUVISME La couleur surtout et peut-être plus encore que le dessin est une libération Henri Matisse LA MÉDITERRANÉE ET LES ARTISTES Alger Non daté (années 1940), gouache, 59 cm x 43,5 cm. Le sujet traité (une scène intime de la vie algéroise), les couleurs vives et lumineuses turquoise, indigo, orange, mauve, rouge tomette les figures délimitées par un cerne épais, la perspective écrasée, la végétation simplifiée d un trait souple tout dans cette gouache de Lagorre rappelle les peintures marocaines de Matisse. Le peintre seixois s exprime avec audace, la composition est complexe et originale : au premier plan, une végétation luxuriante se superpose à la vision en plongée de deux terrasses, entre lesquelles on aperçoit, au fond, un balcon ouvragé donnant sur un coin de mer. Ici tout concourt à évoquer la joie et la douceur de vivre dans ces pays ensoleillés que Lagorre affectionne. Malgré sa brièveté ( ), ce mouvement a marqué définitivement la peinture et a permis son renouveau. Essentiellement fondé sur la prédominance de la couleur, le fauvisme rassemble des artistes préoccupés par la création d un nouveau langage pictural : Matisse, Derain, Vlaminck et Braque, notamment. Les premières toiles, exposées dans une même salle au Salon d Automne de 1905, font scandale : le critique Vauxcelles qualifie la pièce de cage aux fauves. Les couleurs pures, violentes, les larges aplats de peinture, les formes imprécises soulignées d un cerne noir, sont autant de coups de griffes contre l académisme enseigné dans les écoles des Beaux-Arts. De l Antiquité à nos jours, la Méditerranée a toujours attiré et inspiré les artistes. Les paysages ensoleillés, les trésors de l architecture, les couleurs intenses, ont joué véritablement le rôle de catalyseurs pour la créativité de nombreux peintres. Ainsi, parmi les grands artistes qui sont allés en villégiature sur les bords de la Méditerranée y puiser l inspiration, trouve-t-on Delacroix, Van Gogh, Gauguin, Matisse, Picasso ou encore Dali. Trait vif et libéré, palette joyeuse et saturée : qu ils se trouvent sur les rives européennes ou africaines, les peintres trouvent fraîcheur et renouveau dans ces contrées exotiques, gorgées de lumière. Ile de Lérins Non daté (après 1960), gouache, 36 cm x 46 cm. Collection Commune de Seix 9 10

7 L IMPORTANCE DE LA COULEUR La couleur est par excellence la partie de l art qui détient le don magique. Alors que le sujet, la forme, la ligne s adressent d abord à la pensée, la couleur n a aucun sens pour l intelligence, mais elle a tous les pouvoirs sur la sensibilité. De l Antiquité à nos jours, la Méditerranée a toujours attiré et inspiré les artistes. Les paysages ensoleillés, les trésors de l architecture, les couleurs intenses, ont joué véritablement le rôle de catalyseur pour la créativité de nombreux peintres. Ainsi, parmi les grands artistes qui sont allés en villégiature sur les bords de la Méditerranée y puiser l inspiration, trouve-t-on Delacroix, Van Gogh, Gauguin, Matisse, Picasso ou encore Eugène Delacroix Dali. Trait vif et libéré, palette joyeuse et saturée : qu ils se trouvent sur ses rives européennes ou africaines, les peintres trouvent fraîcheur et renouveau dans ces contrées exotiques, gorgées de lumière. La Chapelle rose 1954, gouache, 41 cm x 33 cm. Collection Commune de Seix Se rappeler qu un tableau avant d être un cheval de bataille, une femme nue ou une quelconque anecdote est essentiellement une surface plane recouverte de couleurs en un certain ordre assemblées. (Maurice Denis) Henri MatissE Alors qu il n est pas destiné à devenir artiste, Matisse révolutionne l art de la peinture. Fasciné par les couleurs et les jeux d ombre et de lumière, le peintre développe cet attrait dans ses toiles. Chef de file des Fauves, il se dirige progressivement vers l abstraction, simplifiant les formes pour laisser la place aux couleurs. Connu pour la luminosité de ses œuvres et la pureté vibrante de sa palette, Matisse n hésite pas à étaler sur la toile la pâte directement sortie des tubes de peinture, sans mélanger les tons, sans les retravailler, sans les atténuer Inconcevable au début du XXe siècle! Lorsqu il expose au Salon d Automne en 1905, il fait scandale avec La Femme au chapeau. Il s agit moins pour lui de faire le portrait de son épouse que de «peindre un tableau», c est-à-dire de construire par la couleur : formes réduites à l essentiel, écrasement de la perspective, couleurs outrées qui éclatent en taches sur la toile (vert, bleu, blanc, rouge, jaune), et trahissent de façon violente les techniques traditionnellement employées pour suggérer le modelé. Reprenant puis se détachant des conceptions impressionnistes, Matisse ouvre la voie aux peintres modernes, qu il inspire par son travail sur la primauté de la couleur, le détachement de la perspective classique ou la composition d un tableau, mais aussi par ses papiers découpés qui tendent vers l abstraction. Rechignant à se conformer à un art académique, critiqué dans sa jeunesse pour cela, il est néanmoins encensé à l âge de la maturité et apparaît, avec Picasso, comme l artiste majeur de l histoire de l art du XXe siècle. Si le nu en lui-même s inscrit tout à fait dans le style «réaliste» affectionné par Lagorre dans les années 1940, le traitement du décor est nettement matissien : rubis, saphir et émeraude rappellent la palette étincelante du maître, et les feuilles surdimensionnées au profil dentelé qui composent le fond du tableau ne sont pas sans évoquer certains motifs des papiers découpés. Sans titre 1946, huile sur toile, 31 cm x 39,5 cm Les détails diminuent la portée des lignes, ils nuisent à l intensité émotive, nous les rejetons Henri Matisse ( ) 11 12

8 LA DANSE DE MATISSE C est l un des tableaux les plus célèbres de l artiste, réalisé en 1909 pour le grand collectionneur d art russe Chtchoukine. Matisse réalise cette huile gigantesque (260 x 391 cm) en même temps qu une autre, La Musique. Ces deux toiles sont caractéristiques de la période fauve de l artiste. Par la suite, le peintre reprend souvent les figures ondulantes de La Danse dans d autres réalisations. Les corps se contorsionnent pour évoquer un élan, une rythmique, et le mouvement de la danse même est privilégié par rapport aux personnages. Ceux-ci sont en effet déformés par l action, et leur silhouette serpentine, cernée d un épais trait noir, est volontairement imprécise et impersonnelle. Tous ces éléments, jusqu au titre choisi, se retrouvent dans les tableaux que peint Lagorre pour sa série La Danse. Toutefois, la recherche personnelle de l artiste seixois lui permet de se démarquer de son modèle, notamment au niveau de la palette et de l insertion dans la toile du Z caractéristique de sa peinture autre facteur de légèreté et de dynamisme. Sans titre (affiche) 1944, gouache, 57 cm x 70 cm. La danse, 1999, huile sur toile, 65 cm x 81 cm. Collection Commune de Seix La danse, 1999, huile sur toile, 25 cm x 35 cm. Collection Particulière 13 14

9 PABLO PICASSO Je n évolue pas, je suis. Il n y a en art, ni passé, ni futur. L art qui n est pas dans le présent ne sera jamais. Picasso est l un des artistes majeurs du XXe siècle, et certainement celui qui dépasse le plus les limites de l art académique, cherchant toujours de nouvelles techniques et sources d inspiration pour créer un langage novateur : «En peinture on peut tout essayer. On a le droit. Mais à condition de ne jamais recommencer.» Picasso est précurseur en de nombreux domaines. Avec Les Demoiselles d Avignon en 1907, il impose le cubisme mais fait éclater le scandale, ce qui ne l empêche pas de poursuivre ses recherches artistiques et de présenter Pablo Picasso ( ) en 1912 Nature morte à la chaise cannée, tableau dans lequel pour la première fois est collé un élément plastique. Répandu aujourd hui, ce procédé était à l époque extrêmement moderne et innovant. LE CUBISME, Les faunes et picasso De nos jours, l on ne va plus à l asile, on fonde le Cubisme. On date généralement la naissance du cubisme de 1907 : le tableau Les Demoiselles d Avignon de Picasso, co-fondateur du mouvement avec Braque, provoque une révolution sans précédent dans l art. L artiste disloque son sujet, puis recompose le tableau avec des éléments géométriques, sans tenir compte de la vraisemblance. Critiqué d abord puis encensé ensuite, le cubisme a été la technique de grands artistes comme Pablo Picasso et George Braque, mais aussi Constantin Brancusi, Alexander Archipenko, Robert Delaunay, Fernand Léger ou encore Marcel Duchamp. Pablo Picasso Picasso 2000, huile sur toile, 27 cm x 35 cm. Lagorre admirait Picasso, pour sa créativité et son apport à l histoire de l art, et l on comprend aisément que l artiste ait été un modèle et une source d inspiration pour le peintre seixois, comme pour beaucoup d autres au demeurant. Faune 1994, huile sur toile, 16 cm x 22 cm. Collection Commune de Seix Le faune est une figure récurrente chez Picasso. Clin d œil de Lagorre au maître catalan? 15 16

10 LES PÈRES DE L ABSTRACTION Si nous ne pouvons nous libérer nousmêmes, nous pouvons libérer notre vision. Vassily Kandinsky ( ) est généralement considéré comme le fondateur de l art abstrait. Son aquarelle de 1910 révolutionne l art. Il est aussi l un des premiers à théoriser l abstraction, notamment dans son essai Du spirituel dans l art, qui le rend célèbre auprès de ses contemporains et fait de lui l artiste de la «nécessité intérieure», de la recherche de spiritualité, qui marquera profondément les XXe et XXIe siècles. Contemporain de Kandinsky, Kasimir Malevitch ( ) est lui aussi un précurseur de l art abstrait. Avec son Carré noir sur fond blanc en 1913, il fait Le Rugbyman 1995, huile sur toile, 35 cm x 27 cm. Collection Commune de Seix Pablo Picasso sensation et s attire les foudres de la critique, ce qui ne l empêche pas cinq ans plus tard de peindre Carré blanc sur fond blanc, considéré comme le premier monochrome. Enfin, autres pionniers de ce mouvement : Piet Mondrian ( ) et Théo Van Doesburg ( ), dont les expressions artistiques sont relativement proches. Très géométriques, leurs tableaux sont composés d aplats de couleurs souvent primaires qui s insèrent dans des carrés ou des rectangles. L abstraction est vieille comme l art, et le mérite de notre siècle est d en avoir identifié le concept. En 1931 est créée l association «Abstraction-Création», remplacée en par l association dite «Salon des Réalités Nouvelles». Son but est d organiser le Salon de l Abstraction, animé par les artistes. Depuis les années 1950, et de nos jours encore, le Salon présente toutes les tendances de l abstraction, jusqu à celles qui sont en marge de ce courant. «Réalités Nouvelles» connaît plusieurs lieux d exposition à Paris et aux alentours : le Musée d Art Moderne de Paris ( ), le Parc floral de Vincennes ( ), l Espace de Nesle ( ), l Espace Eiffel-Branly ( ), l Espace Auteuil ( ) et le Parc Floral de Vincennes ( ). Guy Lanoë Lorsqu il se lance dans l abstraction dans les années 1960, Lagorre se tourne naturellement vers le «Salon des Réalités Nouvelles», où il expose par deux fois. RÉALITÉS NOUVELLES Aplats de couleurs et formes géométriques Le tableau n est pas purement abstrait, puisque l on peut reconnaître un visage inscrit dans un ovoïde le ballon de rugby, sur fond de Z, mais il se rapproche de la veine de l abstraction géométrique. Il rappelle en tout cas les œuvres de Piet Mondrian ou de Théo Van Doesburg, caractérisées par l emploi de couleurs primaires inscrites dans des carrés ou des rectangles. Lagorre parvient ici à mêler plusieurs influences à son style personnel dans un tableau très structuré, coloré et lumineux. Ce tableau des années 1960 ne peut pas être qualifié d abstrait, puisque l entrelacs de lignes foncées sur fond de flammes bleues, et surtout la présence de deux zigzags rougeoyants, suggèrent les traits d un visage. Mais il témoigne du cheminement de Lagorre dans sa Sans titre 1968, huile sur toile, 30 cm x 25 cm. Collection Particulière recherche personnelle, à une époque où il se rapproche du courant de l abstraction géométrique

11 LES ATELIERS Un Z qui veut dire Lagorre Françoise Cariès Le peintre conçoit cette série aux alentours de 1990, alors que les Z sont apparus 25 ans plus tôt. Symbole de l éphémère, cette lettre figure dans tous les Ateliers qu il réalise. Sur grand, moyen ou petit format, Lagorre décline des compositions totalement géométriques. Tantôt extrêmement lumineuses presque fluorescentes tantôt plus sombres, ces toiles laissent transparaître la maîtrise de la couleur et de la composition par l artiste. Pour réaliser ses œuvres, il doit d ailleurs dessiner tout un maillage de lignes droites sur la toile, qui lui servent de repères pour peindre. La création des Ateliers obéit à une logique précise ; la composition rigoureuse trahit la complexité de la recherche picturale de Lagorre. Pour comprendre cette série, il faut imaginer se trouver à l intérieur d un atelier d artiste et regarder vers l extérieur, à travers une verrière, systématiquement présente. Derrière les montants des carreaux apparaît alors un paysage de gratteciel, simples rectangles percés d une multitude de petites fenêtres colorées. Elément plus abstrait, le Z léger qui barre la toile se retrouve aussi, suivant un schéma récurrent, au premier plan, zigzaguant de part et d autre du tableau et suivant la diagonale de celui-ci. Atelier, 1992, huile sur toile, 16 x 22 cm. Atelier 1992, huile sur toile, 16 cm x 22 cm. Atelier, 1992, huile sur toile, 16 cm x 22 cm. Collection Commune de Seix Atelier, 1992, huile sur toile, 16 cm x 22 cm. Collection Commune de Seix 19 20

12 ABSTRACTION GÉOMÉTRIQUE BIBLIOGRAPHIE REMERCIEMENTS Puisque seules les entités de l art du passé sont intelligibles, puisqu il n est pas permis à tout le monde d étudier profondément l art contemporain, à la place de sa compréhension nous préconisons sa présence. L art abstrait se passe de modèle et développe ses propres courants, dont le seul point commun est finalement de ne pas représenter la réalité immédiatement perceptible. Parmi les différents mouvements se détache à partir de la fin des années 1950 «l abstraction géométrique», de laquelle Lagorre entend être proche. Pour les artistes de ce courant théorisé par Vasarely, l assemblage rigoureux et répétitif de lignes et de figures Victor Vasarely géométriques, associé à des couleurs pleines et tranchées, doit constituer la base structurelle de chaque œuvre. Afin que l art ne soit pas réservé à une élite, l objectif est de produire un impact visuel fort (et parfois déroutant comme une illusion d optique) pour tout spectateur, susceptible de stimuler «la voie naturelle de sa réceptivité émotive». - Louis Carsalade, Lagorre en Haute Save, Rieumes, association Savès-Patrimoine, Carine de la Chouë de la Mettrie, René Gaston-Lagorre : une vie dédiée à la peinture, Le Couserans, n 6, été 2004, pp Raymond Gabarre Mon ami, René Gaston-Lagorre, Mémoire du Garbet, n 28, 2005, pp Henri L. Petit, René Gaston-Lagorre et ses œuvres, Savès-Patrimoine : Savès et Serrère, Rieumes, bulletin annuel de l association Savès-Patrimoine, 1994, pp Article Les bergers de Lagorre, article de journal non daté, sans référence. La Communauté de Communes du Canton d Oust remercie toutes les personnes qui par leurs témoignages, le prêt d œuvres et la consultation de documents ont permis la réalisation de cette exposition : - La Commune de Seix - Monsieur André Balard - Messieurs Paul, Christian et Jean-Claude Broué - Monsieur et Madame Laffont - Madame Marie Azam - Monsieur Jacques Orteu - Madame Elodie Pasturel - Monsieur et Madame Biros - Monsieur et Madame Souque - Madame Anne Jourdain, Fonds ancien de la bibliothèque de l Ecole des Beaux-Arts de la Ville de Toulouse - Madame Caroline Berne, Musée des Augustins Musée des Beaux-Arts de la Ville de Toulouse Z 2002, huile sur toile, 60 cm x 50 cm. Recherches, textes et photographies : Pauline Chaboussou et Audrey Dupuy. Conception : Ecologic Communication. Impression : Fabbro. Communauté de Communes du Canton d Oust,

13 Le Réseau PATRIM 1- Château de Seix, Centre d interprétation du patrimoine des vallées du Couserans 2- Ecomuseu de les Valls d Aneu, Esterri d Aneu 3- Centro de Interpretación Santiago Ramon Y Cajal, Ayerbe 4- Musée Larrey, Beaudéan 5- Centro de Interpretación del agua, Albelda 6- Maison des Sources, Mauléon-Barousse 7- Centro de Interpretación del Megalitismo Pirenaico y de la Val d Hecho, Hecho 8- Maison Pyrénéenne du Pastoralisme, Azet Le Château de Seix, Centre d interprétation du patrimoine des vallées du Couserans, appartient à un réseau pyrénéen transfrontalier de huit centres d interprétation. Il est ouvert au public tous les jours en saison estivale. Visite sur demande pour les groupes toute l année. Renseignements Communauté de Communes de Canton d Oust : Château de Seix - Centre d interprétation : Office de Tourisme du Haut-Couserans :

La Joconde. (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES

La Joconde. (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES La Joconde (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES La Joconde de Léonard de Vinci est incontestablement le tableau le plus célèbre. Il est conservé au musée du Louvre à Paris et a

Plus en détail

VIVRE LA COULEUR DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Musée des beaux-arts de Brest

VIVRE LA COULEUR DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Musée des beaux-arts de Brest VIVRE LA COULEUR DOSSIER PÉDAGOGIQUE Musée des beaux-arts de Brest 1 Les objectifs : - Comment percevons-nous les couleurs? Quel rôle joue le cerveau? - Comprendre les choix et les procédés de création

Plus en détail

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas LIVRET DE VISITE musée des beaux-arts de Nancy place Stanislas Autoportraits du musée d Orsay L exposition Au fil du temps Bienvenue au Musée des Beaux-Arts de Nancy! Les tableaux que tu vois ici viennent

Plus en détail

Quelle est situation durant sa vie?

Quelle est situation durant sa vie? Benjamin CHOPARD CM1 Avril 2008 Ecole de saint Blaise Briançon Vincent Van Gogh (1853 1890) Qui est Van Gogh? Vincent Van Gogh est né en Hollande ( au Pays-Bas) en 1853 à Groot- Zundert. C est le fils

Plus en détail

ANNE VICTOR Studio All Rights Reserved

ANNE VICTOR Studio All Rights Reserved ANNE VICTOR Studio All Rights Reserved ANNE VICTOR Studio Studio de design textile spécialisé dans la création de motifs et illustrations exclusifs destinés aux secteurs de la mode, de la maison, des accessoires,

Plus en détail

ATELIER EN ARTS PLASTIQUES

ATELIER EN ARTS PLASTIQUES ACTUALITES Ateliers de sensibilisation artistique à partir de l œuvre de V. Vasarely, encadré par une médiatrice culturelle et une historienne de l art. du 6 au 8 avril 2010 de 14hà16h Public: enfants

Plus en détail

Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915)

Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915) COMMUNIQUE DE PRESSE avril 2015 L exposition de l été 2015 du musée du Faouët : Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915) Matin de pardon en Bretagne, vers 1913. Huile sur toile. Collection picturale, Ville

Plus en détail

La Période romantique (1800-1850)

La Période romantique (1800-1850) La Période romantique (1800-1850) D abord courant littéraire et musical, le romantisme apparaît en peinture comme mode d expression de sentiments intérieurs, ceux-là même que le rococo s appliquait tant

Plus en détail

L art contemporain du Sri Lanka à la fondation Mona Bismarck

L art contemporain du Sri Lanka à la fondation Mona Bismarck > Exposition L art contemporain du Sri Lanka à la fondation Mona Bismarck Entretien avec Chandra Rajakaruna de la fondation Mona Bismarck À l occasion des festivités organisées pour le 60 e anniversaire

Plus en détail

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e 1O e 2O e 3O e La fleur du soleil : 4O e 5O e 6O e Originaire du Pérou et introduite en Europe à la fin du 17e siècle, le tournesol est une plante qui porte merveilleusement son nom puisqu elle se tourne

Plus en détail

El Tres de Mayo, GOYA

El Tres de Mayo, GOYA Art du visuel / «Arts, ruptures, continuités» Problématique : «Comment l expression du sentiment surgit-elle dans l art au XIX è siècle?» El Tres de Mayo, GOYA Le Tres de Mayo, Francisco Goya, huile sur

Plus en détail

AMortagne-sur-Sèvre, c'est l'ensemble

AMortagne-sur-Sèvre, c'est l'ensemble A MORTAGNE-SUR-SÈVRE (85 - VENDÉE) AUTOUR DE TROIS PEINTRES CONTEMPORAINS AMortagne-sur-Sèvre, c'est l'ensemble des classes des écoles maternelle et primaire qui est concerné par la création artistique.

Plus en détail

Jean Dubuffet AUTOPORTRAIT II - 1966

Jean Dubuffet AUTOPORTRAIT II - 1966 Jean Dubuffet AUTOPORTRAIT II - 1966 MON VISAGE A LA MANIERE DE JEAN DUBUFFET OBJECTIFS - utiliser son expérience sensorielle visuelle pour produire une œuvre picturale. - réaliser une œuvre s'inspirant

Plus en détail

Objectifs. Identifier les effets différents que l on peut ressentir en observant une image

Objectifs. Identifier les effets différents que l on peut ressentir en observant une image Degré : 4P «Sous l océan» Buts Donner une intention précise à son œuvre Distinguer les couleurs chaudes des couleurs froides Appliquer les couleurs en fonction de son intention Associer un sentiment ou

Plus en détail

Les échanges culturels franco-japonais de la fin du 19ème siècle au début du 20ème

Les échanges culturels franco-japonais de la fin du 19ème siècle au début du 20ème Les échanges culturels franco-japonais de la fin du 19ème siècle au début du 20ème Mika HOSOKAWA Grâce à l ouverture du pays par le commodore Perry en 1853, le Japon s est dirigé vers la mise en place

Plus en détail

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art Méthodologie du dossier Epreuve d histoire de l art Fiche d identité de l oeuvre Nature de l oeuvre : Huile sur toile Auteur Eugène Delacroix (1798-1863) Titre : La liberté guidant le peuple : le 28 juillet

Plus en détail

Étienne-Martin. 25 juin 16 septembre 2014. www.mba-lyon.fr

Étienne-Martin. 25 juin 16 septembre 2014. www.mba-lyon.fr Étienne-Martin 25 juin 16 septembre 2014 www.mba-lyon.fr DOSSIER DE PRESSE En couverture Étienne-Martin (Loriol, 1913 Paris, 1919) Hommage à Brown, 1988-1990 Bois (frêne) peint Cet hommage monumental à

Plus en détail

La Peinture Moderne Chinoise

La Peinture Moderne Chinoise La Peinture Moderne Chinoise Après le déclin de la dynastie des Qing 清 朝, après avoir vécu les ravages provoqués par les huit alliées, et peu après la naissance de la République chinoise fondée par SUN

Plus en détail

Ni tout noir, ni tout blanc Consignes Thème I - Observer

Ni tout noir, ni tout blanc Consignes Thème I - Observer Ni tout noir, ni tout blanc Consignes Thème I - Observer BUT : Etudier les synthèses additives et soustractives Comprendre la notion de couleur des objets COMPETENCES : Rechercher et trier des informations

Plus en détail

DIDON. Après l'assassinat de son mari Sychée, Didon part fonder Carthage sur de nouvelles terres.

DIDON. Après l'assassinat de son mari Sychée, Didon part fonder Carthage sur de nouvelles terres. DIDON Après l'assassinat de son mari Sychée, Didon part fonder Carthage sur de nouvelles terres. Didon construisant Carthage. William Turner, 1815. 155,5 cm x 23,2 cm L'oeuvre: Le beau se déplace donc

Plus en détail

Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud

Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud Par Bernard Chevallier Collection «Regards» > La résurrection en images du palais incendié en 1870 > Les superbes clichés du reportage photographique

Plus en détail

L'ENTREPRISE À L'ŒUVRE

L'ENTREPRISE À L'ŒUVRE L'ENTREPRISE À L'ŒUVRE Rapprocher la culture et le monde du travail en offrant aux salariés une rencontre au quotidien avec l art, tel est le but de L Entreprise à l œuvre, opération organisée sous l égide

Plus en détail

NON MAIS T AS VU MA TÊTE!

NON MAIS T AS VU MA TÊTE! La compagnie Lucamoros présente NON MAIS T AS VU MA TÊTE! et autres images (portrait volé, face à face) Spectacle sans paroles et en 3 tableaux pour un peintre-clown et sa toile Compagnie Lucamoros 1 Premier

Plus en détail

Ruiz Blasco, Pablo. Ruiz Picasso, Pablo Sans objet. Né le 25 octobre 1881 à Malaga Mort le 8 avril 1973 à Mougins

Ruiz Blasco, Pablo. Ruiz Picasso, Pablo Sans objet. Né le 25 octobre 1881 à Malaga Mort le 8 avril 1973 à Mougins Person description Language of description: French (France) 5.1 ZONE D IDENTIFICATION 5.1.1 Type d entité Personne 5.1.2 Forme Picasso, Pablo (1881-1973) autorisée du nom 5.1.5 Autres Ruiz Blasco y Picasso,

Plus en détail

Résultats de la vente de DessiNs anciens et ModeRNes

Résultats de la vente de DessiNs anciens et ModeRNes Résultats de la vente de DessiNs anciens et ModeRNes 12 novembre 2012 Hôtel Drouot, Paris 1 VENTE Lundi 12 novembre 2012 Hôtel Drouot EXPERT Cabinet de BAYSER 69 rue Sainte-Anne 75002 Paris Tél. : +33

Plus en détail

SORTIE APRES-MIDI DANSANT. Spectacle musical Mardi 13 octobre après-midi. «Tubes d un jour, tubes toujours»

SORTIE APRES-MIDI DANSANT. Spectacle musical Mardi 13 octobre après-midi. «Tubes d un jour, tubes toujours» «Tubes d un jour, tubes toujours» Spectacle musical Mardi 13 octobre après-midi APRES-MIDI DANSANT Dimanche 20 septembre de 14h à 18h A l espace loisirs Charentonneau Participation 6 Laissez-vous emporter

Plus en détail

«Quand le territoire devient source d inspiration et souffle d expression créative : Présentation du Festival Art-Pierre-Terre»

«Quand le territoire devient source d inspiration et souffle d expression créative : Présentation du Festival Art-Pierre-Terre» «Quand le territoire devient source d inspiration et souffle d expression créative : Présentation du Festival Art-Pierre-Terre» Cet exposé vous est présenté par Liliane Gordos,Stéphanie Natalis, Bernadette

Plus en détail

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié.

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Quelques exemples de visites et découvertes : Chantilly (22

Plus en détail

N 39 Du 3 déc au 7 déc 2012

N 39 Du 3 déc au 7 déc 2012 N 39 Du 3 déc au 7 déc 2012 LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE L article choisi de la semaine : 5 décembre 2012 par Pauline Martineau Où peut-on voir ce célèbre tableau? FICHE ÉLÈVE LES MOTS DE LA SEMAINE

Plus en détail

FONDS CHARLES COURNAULT (1815-1904)

FONDS CHARLES COURNAULT (1815-1904) ARCHIVES MUNICIPALES DE NANCY 3 Z FONDS CHARLES COURNAULT (1815-1904) REPERTOIRE NUMERIQUE DETAILLE THIBAUD PETER SOUS LA DIRECTION DE DANIEL PETER, CONSERVATEUR, NANCY 2008 2 FICHE DESCRIPTIVE CHAMP DESCRIPTION

Plus en détail

Séance 5 : La peinture au temps de Maupassant

Séance 5 : La peinture au temps de Maupassant CHAPITRE 1 : QUE DISENT LES NOUVELLES? Séance 5 : La peinture au temps de Maupassant Du réalisme à l impressionnisme Document 1. Léon-Matthieu Cochereau, Intérieur de l atelier de David au collège des

Plus en détail

1 minute au musée. Rêve Victor Vasarely

1 minute au musée. Rêve Victor Vasarely Présentation de la vidéo... 2 Générique... 2 Description... 2 Principaux thèmes abordés... 2 Contenus... 3 Niveaux, disciplines, compétences... 3 Textes de référence... 4 Notions... 4 Vocabulaire... 4

Plus en détail

Des espaces prestigieux pour des instants magiques

Des espaces prestigieux pour des instants magiques Des espaces prestigieux pour des instants magiques Vous recherchez un lieu d exception pour réunir vos collaborateurs ou vos partenaires, les Châteaux de la Drôme vous proposent le dépaysement et la richesse

Plus en détail

DOSSIER PEDAGOGIQUE Déroulement d une visite QUELQUES MOTS SUR PAUL KLEE

DOSSIER PEDAGOGIQUE Déroulement d une visite QUELQUES MOTS SUR PAUL KLEE DOSSIER PEDAGOGIQUE Déroulement d une visite o Après l accueil du groupe, l animation commence par une petite introduction sur l art de manière générale et sur la peinture en particulier avec quelques

Plus en détail

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans été 1914 Nancy et la Lorraine dans la guerre exposition 15/02-21/09/2014 au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans 1 3 2 4 5 6 7 9 8 1870-1914 : une guerre attendue? Août 1914 : partis pour un été

Plus en détail

Quadrilatère St-Laurent

Quadrilatère St-Laurent Quadrilatère St-Laurent Mémoire présenté à l attention de l Office de consultation publique de Montréal Par Alain Vranderick Juin 2009 Introduction Étant résidant de la grande région métropolitaine de

Plus en détail

S e r g e B e n o i t

S e r g e B e n o i t S e r g e B e n o i t peintures - sculptures 1 Octobre 1980 J ai fait la connaissance de Serge Benoit, il y a six ans, lorsqu il s est installé à la «Cité Fleurie». Quand j ai eu l occasion de voir son

Plus en détail

Galerie de photos échantillons SB-910

Galerie de photos échantillons SB-910 Galerie de photos échantillons SB-910 Ce livret présente différentes techniques du flash SB-910 et des exemples de photographies. 1 Fr Franchissez un cap dans l univers de l éclairage créatif Révélez les

Plus en détail

Arts CIIP 2010 DEUXIÈME CYCLE

Arts CIIP 2010 DEUXIÈME CYCLE Arts VISÉES PRIORITAIRES Découvrir, percevoir et développer des modes d expression artistiques et leurs langages, dans une perspective identitaire, communicative et culturelle. CIIP 2010 DEUXIÈME CYCLE

Plus en détail

NEWSLETTER Le CMV au rythme de 3 siècles de musique

NEWSLETTER Le CMV au rythme de 3 siècles de musique Septembre 2015 NEWSLETTER Le CMV au rythme de 3 siècles de musique Les 3 et 4 septembre dernier, le Crédit Mutuel de la Vallée a convié une partie de sa clientèle, officiels et autorités, notamment le

Plus en détail

huile sur bois 67 x 49 cm Origine : Renaissance

huile sur bois 67 x 49 cm Origine : Renaissance L'autoportrait Un autoportrait est une représentation d'un artiste, dessinée, peinte, photographiée ou sculptée par l'artiste lui-même. Bien que l'exercice de l'autoportrait ait été pratiqué depuis les

Plus en détail

DIRECTION DE LA COMMUNICATION ET DES PARTENARIATS DOSSIER DE PRESSE E-GUIDEZ VOUS! LA NOUVELLE APPLICATION DU CENTRE POMPIDOU

DIRECTION DE LA COMMUNICATION ET DES PARTENARIATS DOSSIER DE PRESSE E-GUIDEZ VOUS! LA NOUVELLE APPLICATION DU CENTRE POMPIDOU DIRECTION DE LA COMMUNICATION ET DES PARTENARIATS DOSSIER DE PRESSE E-GUIDEZ VOUS! LA NOUVELLE APPLICATION DU CENTRE POMPIDOU LA NOUVELLE APPLICATION DU CENTRE POMPIDOU 1 er avril 2015 SOMMAIRE direction

Plus en détail

Académie de Créteil. Projet présenté autour de l album «Trois souris peintres» d Ellen Stoll Walsh

Académie de Créteil. Projet présenté autour de l album «Trois souris peintres» d Ellen Stoll Walsh Projet académique 2013-2014 «Des boîtes à histoires» Comment créer un outil au service de la mise en mémoire et de la compréhension des textes littéraires Académie de Créteil Projet présenté autour de

Plus en détail

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire,

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Paris, le Grand Véfour, mardi 3 février 2004 Messieurs

Plus en détail

L huile est de loin son médium préféré. Pour elle c est une matière vivante comme l argile pour le potier.

L huile est de loin son médium préféré. Pour elle c est une matière vivante comme l argile pour le potier. Cheminement de l artiste Mariette Leclerc a travaillé avec ses connaissances acquises en les mettant à rude épreuve. L exploration des différents courants de l art avec des recherches sur les techniques

Plus en détail

mémoire de la 3 eme année

mémoire de la 3 eme année Lin LIN 3 eme année d'art atelier COSA MENTALE Ecole supérieure d'art et de design Marseille-Méditerranée (ESADMM) Sommaire 1 P r é f a c e 2 La ligne et la forme 13 La touche et la tache 17 Conclusion

Plus en détail

Thématique : Arts, ruptures et continuités

Thématique : Arts, ruptures et continuités Thématique : Arts, ruptures et continuités Sujet : En t appuyant sur l analyse et la mise en relation des œuvres ci-dessous, tu devras, dans ton exposé oral, répondre à la problématique suivante : Pourquoi

Plus en détail

CHARLES MENGE Rétrospective

CHARLES MENGE Rétrospective DOSSIER DE PRESSE E X P O S I T I O N La Grenette, galerie de la Ville de Sion Galerie Grande Fontaine Galerie de la Treille Galerie du Musée de l Evêché CHARLES MENGE Rétrospective 21 mars > 19 avril

Plus en détail

La Joconde de Léonard de Vinci

La Joconde de Léonard de Vinci La Joconde de Léonard de Vinci La Joconde, ou Portrait de Mona Lisa, est un tableau de Léonard de Vinci, réalisé entre 1503 et 1506, qui probablement de la Mona Lisa del Giocondo. Acquise par François

Plus en détail

VASARELY A EVRY A partir du 16 novembre 2013 - Musée Paul Delouvrier

VASARELY A EVRY A partir du 16 novembre 2013 - Musée Paul Delouvrier VASARELY A EVRY A partir du 16 novembre 2013 - Musée Paul Delouvrier En quarante ans de carrière, Vasarely n a réalisé que deux œuvres sur un thème religieux, pour partie figuratives. Le musée Paul Delouvrier,

Plus en détail

Pourquoi? Caroline Baillat CPC EPS Céret / Elisabeth Maroselli CPC EPS P3 Page 1

Pourquoi? Caroline Baillat CPC EPS Céret / Elisabeth Maroselli CPC EPS P3 Page 1 Pourquoi? Pour enrichir l'imaginaire et la créativité C'est le moyen privilégié pour que l'enfant ne reste pas au niveau d'images mentales stéréotypées mais aille vers d'autres modes originaux de représentation.

Plus en détail

Fiche de préparation. Intitulé de séquence : le portrait

Fiche de préparation. Intitulé de séquence : le portrait Fiche de préparation Cycle III Niveau de classe : CM Intitulé de séquence : le portrait Domaines étudiés : arts du langage, arts visuels Champs disciplinaires : français/ langage oral, lecture, écriture

Plus en détail

«La Fuite en Egypte» Nicolas POUSSIN 1594-1665. «Les Saints préservant le monde de la colère du Christ» Pierre Paul RUBENS 1577-1640

«La Fuite en Egypte» Nicolas POUSSIN 1594-1665. «Les Saints préservant le monde de la colère du Christ» Pierre Paul RUBENS 1577-1640 Cinq artistes qui vivent et travaillent à Lyon visitent régulièrement le Musée des Beaux Arts de la ville. Sur leurs parcours, ils s arrêtent devant une ou plusieurs oeuvres... «La Fuite en Egypte» Nicolas

Plus en détail

Livret du jeune spectateur

Livret du jeune spectateur Page1 Livret du jeune spectateur NOM : PRENOM : CLASSE : ETABLISSEMENT : PROFESSEUR DATE DE L'OPERA / DU CONCERT : LIEU DE L'OPERA / DU CONCERT : Page2 AVANT D'ALLER AU CONCERT / A L'OPERA : SE PREPARER

Plus en détail

SOMMAIRE. Des dallages de caractère pour des piscines très exclusives RUSTIQUE BULLÉE 04 ABBAYE 12 PIERRE DU LOT 10 COLLÉGIALE 16

SOMMAIRE. Des dallages de caractère pour des piscines très exclusives RUSTIQUE BULLÉE 04 ABBAYE 12 PIERRE DU LOT 10 COLLÉGIALE 16 2011 Des dallages de caractère pour des piscines très exclusives De l atmosphère restituée des anciennes bâtisses à l esprit de modernité des maisons contemporaines, les dallages et margelles PIERRA signent

Plus en détail

2014-2015. Animations pédagogiques TANINGES. - Ecoles primaires - Cycles 2 et 3. Arcade MAISON du PATRIMOINE

2014-2015. Animations pédagogiques TANINGES. - Ecoles primaires - Cycles 2 et 3. Arcade MAISON du PATRIMOINE Animations pédagogiques 2014-2015 TANINGES - Ecoles primaires - Cycles 2 et 3 «Située à Taninges, au cœur de la vallée du Giffre, la Maison du Patrimoine vous emmène dans une rue reconstituée pour découvrir,

Plus en détail

MODERNITE : UN DIALOGUE

MODERNITE : UN DIALOGUE COMMUNIQUE DE PRESSE 05.05.2015 MODERNITE : UN DIALOGUE IMPRESSIONNISTE & MODERNE POST-WAR & CONTEMPORAIN - VENTES LES 1 ER ET 2 JUIN 2015 - Francis Picabia, Points, 1951, huile sur toile (estimation :

Plus en détail

devenez mécène Soutenez la Fondation pour le rayonnement du Musée de Montmartre DE MONTMARTRE JARDINS RENOIR fondation pour le rayonnement du

devenez mécène Soutenez la Fondation pour le rayonnement du Musée de Montmartre DE MONTMARTRE JARDINS RENOIR fondation pour le rayonnement du devenez mécène Soutenez la Fondation pour le rayonnement du Musée de Montmartre MUSÉE fondation pour le rayonnement du DE MONTMARTRE JARDINS RENOIR Le Musée de Montmartre Le Musée de Montmartre en quelques

Plus en détail

le 2 avenue de l observatoire historique du bâtiment école nationale d administration

le 2 avenue de l observatoire historique du bâtiment école nationale d administration le 2 avenue de l observatoire historique du bâtiment école nationale d administration HISTORIQUE DU BÂTIMENT Robert II, dit Le Pieux (972-1031), fils et successeur de Hugues Capet, bâtit le premier en

Plus en détail

Fernand Léger. Proposition de Alexandre Holin, guide-conférencier au LaM. Le Mécanicien Huile sur toile, 65 x 54 1918 Adagp, Paris 2010.

Fernand Léger. Proposition de Alexandre Holin, guide-conférencier au LaM. Le Mécanicien Huile sur toile, 65 x 54 1918 Adagp, Paris 2010. Fernand Léger Proposition de Alexandre Holin, guide-conférencier au LaM Fernand Léger Le Mécanicien Huile sur toile, 65 x 54 1918 Adagp, Paris 2010 I Description : une représentation moderne et positive

Plus en détail

Le Confidentiel. 0 805 405 485 Appel gratuit depuis un poste fixe. LNC.fr

Le Confidentiel. 0 805 405 485 Appel gratuit depuis un poste fixe. LNC.fr Accès en voiture : Par l autoroute A620 / E72 / E9 : Sortie 31B (Les Minimes) A 10 minutes du Capitole EN TRANSPORTS EN COMMUN : Métro : station Barrière de Paris, ligne B Bus : arrêt Amat Massot, bus

Plus en détail

Étudier l histoire des arts

Étudier l histoire des arts Étudier l histoire des arts Une option de détermination en seconde Puis soit une option de spécialité en filière littéraire Soit une option facultative dans toutes les autres filières. Au lycée Fulbert

Plus en détail

Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs

Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs Les rois de France viennent régulièrement chasser à Versailles à partir du XVI ème siècle. Henri IV y amène son fils, le futur Louis XIII. Devenu

Plus en détail

2012/2013 - Résidence artistique prévue, Centre d Art Contemporain «Palais aux 7 Portes», Ile de La Réunion

2012/2013 - Résidence artistique prévue, Centre d Art Contemporain «Palais aux 7 Portes», Ile de La Réunion Contact : Valérie hasson-benillouche +33 6 09 66 76 76 - valerie@galeriecharlot.com Formation Caroline Deloffre Photographe 1998-97 Ecole des Gobelins - Paris Section photographie 1996 Maîtrise d histoire

Plus en détail

ATELIERS D ARTS à Paris

ATELIERS D ARTS à Paris ATELIERS D ARTS à Paris cours et stages pour adultes enfants ados privatisation de l espace les ateliers d arts Rrose Sélavy Marie-Lorraine Benzacar > Créatrice du concept Au cœur du 9ème arrondissement

Plus en détail

organisé par le Comité Equestre de Saumur DOSSIER MÉCÉNAT

organisé par le Comité Equestre de Saumur DOSSIER MÉCÉNAT 1 organisé par le Comité Equestre de Saumur DOSSIER MECENAT DOSSIER MÉCÉNAT Sommaire Saumur, capitale de l équitation p. 3 Le Comité Equestre de Saumur p. 3, Salon international de Saumur p. 4 Les enjeux

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

MUSEE GUGGENHEIM de BILBAO

MUSEE GUGGENHEIM de BILBAO MUSEE GUGGENHEIM de BILBAO Présentation œuvre et artiste : Le musée Guggenheim de Bilbao (Espagne) est un musée d art moderne et contemporain. Comme son frère de New York, bâti sur les plans de Frank Lloyd

Plus en détail

Philippe Etchebest. A l Hostellerie de Plaisance Relais & Châteaux Hôtel Saint Emilion

Philippe Etchebest. A l Hostellerie de Plaisance Relais & Châteaux Hôtel Saint Emilion Philippe Etchebest A l Hostellerie de Plaisance Relais & Châteaux Hôtel Saint Emilion Grand Chef Relais & Châteaux Maître Cuisinier de France Meilleur Ouvrier de France 2000 Son histoire : Après un parcours

Plus en détail

LA MAISON. Maison. La Celle Saint-Cloud (78) www.architecturedecollection.fr. 2 950 000 euros

LA MAISON. Maison. La Celle Saint-Cloud (78) www.architecturedecollection.fr. 2 950 000 euros 2 950 000 euros Maison La Celle Saint-Cloud (78) Année 2009 Surface 405 m 2 Chambre 5 Salle de bains 3 Garage oui Jardin 2 782 m 2 LA MAISON Terrasse 1967 Piscine oui non Cette maison d architecte a été

Plus en détail

Serrurier-Bovy Masterworks, d une collection

Serrurier-Bovy Masterworks, d une collection mercredi 3 juin 2015 à 19h Serrurier-Bovy Masterworks, d une collection exposition Vendredi 29 mai de 10 à 19 heures Samedi 30 mai de 11 à 19 heures Lundi 1er juin de 10 à 19 heures Mardi 2 juin de 10

Plus en détail

Histoire des arts. sujet : les mythes célèbres dans la peinture le mythe de Narcisse. 1) Présentation du mythe de Narcisse

Histoire des arts. sujet : les mythes célèbres dans la peinture le mythe de Narcisse. 1) Présentation du mythe de Narcisse Histoire des arts sujet : les mythes célèbres dans la peinture le mythe de Narcisse 1) Présentation du mythe de Narcisse Narcisse, trop imbu de lui-même, ne voit pas l'amour que lui portent les nymphes

Plus en détail

Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007

Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007 Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007 Quand je pense à ces nouveaux Chefs d établissement qui me disaient récemment avoir

Plus en détail

La micro be. Image Sébastien PLASSARD, Baigneuse 2014

La micro be. Image Sébastien PLASSARD, Baigneuse 2014 h c a La micro be DROITE Image Sébastien PLASSARD, Baigneuse 2014 PAR L I G N E 26 JUIN - 31 JUILLET 2015 La micro beach Achetez de l art les pieds dans le sable! Pour fêter sa première année d existence

Plus en détail

En 2007, Shepard Fairey est chargé d illustrer la campagne de Barrack Obama par une affiche.

En 2007, Shepard Fairey est chargé d illustrer la campagne de Barrack Obama par une affiche. HOPE Photographe : Mannie Garcia Graphiste : Shepard Fairey Sujet : Barrack Obama En 2007, Shepard Fairey est chargé d illustrer la campagne de Barrack Obama par une affiche. Shepard Fairey est un jeune

Plus en détail

Conseils déco express Comment éclairer une pièce, décorer vos murs, habiller vos fenêtres?

Conseils déco express Comment éclairer une pièce, décorer vos murs, habiller vos fenêtres? Conseils déco express Comment éclairer une pièce, décorer vos murs, habiller vos fenêtres? Textes rédigés pour le site www.mmatravodeco.com Reportage : projet de décoration Bambù, Paris 14 e Photos : Béatrice

Plus en détail

Pour travailler avec le film en classe Niveau b1...7. Avant la séance...4 L affiche...4 La bande-annonce...4 Après la séance... 5

Pour travailler avec le film en classe Niveau b1...7. Avant la séance...4 L affiche...4 La bande-annonce...4 Après la séance... 5 Festival Study guide Dossier pédagogique destiné aux adolescents 2014 (Homeland) présente Alliance Française FRENCH FILM FESTIVAL Table des matières Pour travailler avec le film en classe Niveau A2...4

Plus en détail

Les Éditions du patrimoine présentent La tenture de l Apocalypse d Angers Collection «Sensitinéraires»

Les Éditions du patrimoine présentent La tenture de l Apocalypse d Angers Collection «Sensitinéraires» é Les Éditions du patrimoine présentent La tenture de l Apocalypse d Angers Collection «Sensitinéraires» >Un ouvrage conçu en collaboration avec l IRAG (Institut pour la recherche d applications gravées),

Plus en détail

Cette toile d Eugène Delacroix évoque la Révolution de Juillet.

Cette toile d Eugène Delacroix évoque la Révolution de Juillet. La liberté guidant le peuple Cette toile d Eugène Delacroix évoque la Révolution de Juillet. L'insurrection populaire du 27, 28 et 29 juillet 1830, à Paris, renverse Charles X, dernier roi bourbon de France

Plus en détail

Musée Saint-Loup. Service d'action culturelle des musées de Troyes

Musée Saint-Loup. Service d'action culturelle des musées de Troyes Musée Saint-Loup La nature Service d'action culturelle des musées de Troyes morte Action culturelle et pédagogique des musées de Troyes Jean-Paul Hauty, professeur animateur 2008 Dis, c'est quoi une nature

Plus en détail

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 21

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 21 ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 21 HYGIENE ET SÉCURITÉ JUIN 2001 Francis MINIER Inspecteur d Hygiène et de Sécurité Correspondant académique à la sécurité Tel : 02 38 79 46 64 Secrétariat

Plus en détail

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE La 1ère architecture industrielle distinguée par l UNESCO Inscrite au Patrimoine Mondial par l UNESCO depuis 1982,

Plus en détail

La mallette multisensorielle peinture du Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris

La mallette multisensorielle peinture du Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris La mallette multisensorielle peinture du Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris Le handicap visuel au Petit Palais Le Service éducatif et culturel propose des activités variées autour

Plus en détail

VENTE DE PRESTIGE D ART DECO. 28 mai 2013

VENTE DE PRESTIGE D ART DECO. 28 mai 2013 Communiqué VENTE DE PRESTIGE D ART DECO 28 mai 2013 La vente, qui se tiendra le 28 mai sous le marteau de François Tajan, propose un vaste panorama des Arts décoratifs, de l Art nouveau à la grande décoration

Plus en détail

Livret-jeux dès 7 ans (1855-1917)

Livret-jeux dès 7 ans (1855-1917) Livret-jeux dès 7 ans (1855-1917) Musée des Beaux-arts de Quimper 19 juin 28 sept. 2015 2 Pierre Puvis de Chavanne (1824-1898) Tête d homme de profil à droite (Étude pour le Portrait d Alexandre Séon)

Plus en détail

Dossier Histoire des arts

Dossier Histoire des arts Nguon Léa 3 5 Dossier Histoire des arts LE POP ART Sommaire 1. Introduction...p.2-3 2. Biographie...p.4-5 3. Présentation de l'oeuvre...p.6-7 a. Spécificité de l'oeuvre b. Contexte sociologique c. Analyse

Plus en détail

Dossier de Presse 5 juin 2008 20. L Oeuvre de Vauban à Besançon

Dossier de Presse 5 juin 2008 20. L Oeuvre de Vauban à Besançon Dossier de Presse 5 juin 2008 20 L Oeuvre de Vauban à Besançon Dossier de Presse 5 juin 2008 21 Besançon : des défenses façonnées par un méandre dominé > 21 27 La citadelle Historique La position stratégique

Plus en détail

ADIS, Barbezieux était une petite ville silencieuse et peu de voitures passaient boule-

ADIS, Barbezieux était une petite ville silencieuse et peu de voitures passaient boule- ADIS, Barbezieux était une petite ville silencieuse et peu de voitures passaient boule- J vard Chanzy; vers midi, quelques grands personnages pleins de recueillemeiit, le procureur Lanata, le président

Plus en détail

Votre Mariage Château de Mont Vert

Votre Mariage Château de Mont Vert Votre Mariage Château de Mont Vert 1 Le mariage est et le voyage de découv le plus important q l homme puisse en prendre. Un mar heureux est une lon conversation qui se toujours trop brève Quand on aime

Plus en détail

«Les marchés de Noël à Prague»

«Les marchés de Noël à Prague» «Les marchés de Noël à Prague» 29 novembre au 6 décembre 2014 Programme 1 er Jour, Montréal - Zurich Départ en fin de journée sur un vol Swiss Airlines vers Zurich. Souper servi à bord. 2 e Jour, Zurich

Plus en détail

Mes grands-parents à La Havane en 1957

Mes grands-parents à La Havane en 1957 11 juin 2015 Mes grands-parents à La Havane en 1957 Mon histoire à Cuba commence avant ma naissance. Mon grand-père d origine québécoise et ingénieur à l époque pour la Ville de Montréal, a fait un séjour

Plus en détail

Sensibilisation à l Histoire des Arts en Maternelle à travers l évolution de la Ligne

Sensibilisation à l Histoire des Arts en Maternelle à travers l évolution de la Ligne STAGE FOAD 2009-2010 Sensibilisation à l Histoire des Arts en Maternelle à travers l évolution de la Ligne Nathalie GIRO Moyenne section de Maternelle Ecole Maternelle du Colombier à MOUZON Circonscription

Plus en détail

Ecritech-3. Patrimoines, enseignement d exploration et tablettes. Josyane Rouch, IA-IPR Arts plastiques, Académie de Nice

Ecritech-3. Patrimoines, enseignement d exploration et tablettes. Josyane Rouch, IA-IPR Arts plastiques, Académie de Nice Ecritech-3 Patrimoines, enseignement d exploration et tablettes Josyane Rouch, IA-IPR Arts plastiques, Académie de Nice Christiane Caitucoli, professeur d histoire-géographie, Lycée Bonaparte, Toulon Académie

Plus en détail

La belle époque est une construction plus mémorielle qu historique. Elle correspond aux années précédant la première guerre mondiale.

La belle époque est une construction plus mémorielle qu historique. Elle correspond aux années précédant la première guerre mondiale. La belle époque est une construction plus mémorielle qu historique. Elle correspond aux années précédant la première guerre mondiale. Cette période d'avant-guerre était alors vue comme un paradis perdu,

Plus en détail

GRAND De l œuvre à l expo 2013-2014 Activité de mise en situation

GRAND De l œuvre à l expo 2013-2014 Activité de mise en situation GRAND De l œuvre à l expo 2013-2014 Activité de mise en situation Les œuvres présentées aux élèves à partir du diaporama servent de base de discussion (comparaisons et analyses), pour aborder les critères

Plus en détail

Atelier photo * au lycée Léonard de Vinci

Atelier photo * au lycée Léonard de Vinci Atelier photo * au lycée Léonard de Vinci Enseignantes : Emilie Crouzet, Anna Desbouvries Intervenant photographe : Bastien Defives Classes concernées : 2 TISC Grâce au soutien renouvelé de la DRAAC, de

Plus en détail

UN COURS DE PHOTO. le cadeau idéal pour progresser en photo. en 4 heures pour une personne. Des cours collectifs à choisir parmi 8 thèmes :

UN COURS DE PHOTO. le cadeau idéal pour progresser en photo. en 4 heures pour une personne. Des cours collectifs à choisir parmi 8 thèmes : UN COURS DE PHOTO en 4 heures pour une personne N 1 EN FRANCE DES COURS DE PHOTO Des cours collectifs à choisir parmi 8 thèmes : Net-Flou, Vitesse et Mouvement, Lumière, Photo-reportage, Portrait, Nuit-Lightpainting,

Plus en détail

Expositions conférences

Expositions conférences Du 2 septembre au 31 décembre, Patrimoine culinaire de l Anjou depuis le Moyen-Âge À travers les différentes périodes de l histoire de l Anjou, venez découvrir la richesse du patrimoine culinaire ligérien.

Plus en détail

André Vanasse. romancier, essayiste, critique. Ses romans se présentent sous le même signe de la

André Vanasse. romancier, essayiste, critique. Ses romans se présentent sous le même signe de la André Vanasse Naïm Kattan André Vanasse est un homme multiple. Ecrivain, professeur, éditeur, directeur de revue. Toutes ses activités sont, certes, consacrées à la littérature. Ecrivain, il est romancier,

Plus en détail