ICTÈRE NEONATAL A BILIRUBINE LIBRE. DEFINITION Teint jaune-orangé cutanéo-conjonctival secondaire à l accumulation de BLR.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ICTÈRE NEONATAL A BILIRUBINE LIBRE. DEFINITION Teint jaune-orangé cutanéo-conjonctival secondaire à l accumulation de BLR."

Transcription

1 ICTÈRE NEONATAL A BILIRUBINE LIBRE DEFINITION Teint jaune-orangé cutanéo-conjonctival secondaire à l accumulation de BLR.

2 métabolisme de la bilirubine lipophile GR sang Hèmeoxygénase Hème cycle entéro-hépatique foie BLR cj avec a. glucuronique hydrophile Tube digestif non liée les tissus non liée liée à l alb. Glucuronyltransférase liée à l alb. bile flore digestive BLR cj les selles

3 Deux types de bilirubine BLR libre = non conjuguée - liposoluble / non hydrosoluble - s accumule dans les tissus Ictère à bilirubine libre du nouveau-né (très fréquent) Selles normales BLR conjuguée - hydrosoluble / non liposoluble - s élimine dans la bile et les urines Ictère à bilirubine conjuguée du nouveau-né (exceptionnel) selles décolorées ALERTE

4 Toxicité de la bilirubine libre seule la BLR libre est toxique pour le nouveau-né ictère nucléaire (atteinte des noyaux gris centraux) risque chez le nouveau-né à terme si BLR libre 200 mg/l = 320 µmol/l

5 Le mécanisme de l ictère à BLR libre excès de la production GR Hèmeoxygénase sang Hème foie Insuffisance de la conjugaison cycle entéro-hépatique BLR cj avec a. glucuronique Tube digestif non liée les tissus non liée liée à l alb. Glucuronyltransférase liée à ligandine flore digestive BLR cj les selles Déséquilibre de la balance production / conjugaison

6 Les 3 groupes étiologiques de l ictère néonatal à BLR libre ictère «maladie» ictère physiologique ictère au lait de mère - incompatibilité fœto-matf - anomalie congé. Du GR - anomalie congé. De la cj bilan étiologique indispensable traitement actif surveillance ++ bilan étiologique inutile traitement simple surveillance simple

7 Chronologie de l ictère néonatal à BLR libre ictère précoce débuté avant H24 Ictère-maladie ictère physiologique ictère au sein ictère non précoce débuté après H24 - l ictère précoce est toujours un ictère-maladie ; - l ictère non précoce est souvent un ictère physiologique ou un ictère au sein ; l ictère non précoce peut être pathologique, surtout si il est intense et prolongé

8 Les facteurs de risque de l ictère néonatal à BLR libre sévère - allaitement maternel insuffisant - sortie précoce - prématurité - PN < 2500g - hypoxie / bas débit / acidose - sepsis

9 Mécanisme simplifié des incompatibilités foeto-maternelles D + D GR du NN recouvert d Ag de groupe AC maternels anti groupe Fixation des AC maternels sur les Ag foetaux + macrophage D macrophage Captation puis hémolyse ictère à BLR libre

10 Les deux incompatibilités foeto-maternelles les plus fréquentes système Rhésus D mère Rh -, père Rh +, nouveau-né Rh+ nécessite une 1ère grossesse ictère précoce souvent sévère souvent début in utero système ABO mère O, père A ou B, nouveau-né A ou B pas de 1ère grossesse ictère ± précoce rarement sévère pas de troubles in utero

11 La mesure transcutanée de la BLR principe : la densitométrie réflexe : la différence entre le rayon émis et le rayon réfléchi est fonction de la quantité de BLR accumulée dans la peau plusieurs causes d erreur - pigmentation cutanée sur évaluation - congestion au moment du flash (pleurs) sous évaluation - BLR > 340µmol (200mg) / L - hémolyse massive - après photothérapie (< 12H)

12 cibles possibles pour le traitement de l ictère exsanguinotransfusion GR Hèmeoxygénase sang Hème Immunoglobulines - préventives cycle chez entéro-hépatique la mère - curative chez le NN foie BLR cj avec a. glucuronique Tube digestif non liée les tissus non liée liée à l alb. photothérapie Glucuronyltransférase liée à ligandine perf. albumine flore digestive alimentation BLR cj les selles

13 Principe de la photothérapie Lumière bleue BLR libre + photons ( nm) Lumirubine lipophile passage intra cellulaire accumulation au niveau de la peau hydrophile passage dans bile et urines élimination

14 La valeur de la longueur d onde qui intervient à 2 niveaux : - l absorbtion photonique (maxi dans le bleu = 450 nm) - la pénétration dans les tissus (maxi dans le vert = 490 nm) L importance de l intensité du rayonnement : efficacité maxi avec 40 µ W.cm -2.nm -1 dans la gamme des bleus ( lumière bleue reçue à l ombre, au cours d une journée ensoleillée d été) En pratique : Principe de la photothérapie 3 paramètres conditionnent l efficacité de la photothérapie photothérapie conventionnelle = 10 µ W.cm -2.nm -1 photothérapie intensive = 30 µ W.cm -2.nm -1 La surface cutanée exposée

15 Principe de la photothérapie durée de vie des tubes = 2000H maintenance indispensable par unité biomédicale distance idéale entre l enfant et la source = 30 cm (en pratique = 50 cm) systèmes de réflexion pour augmenter l intensité (aluminium) photothérapie intensive = - photothérapie «corps entier» - avec 16 «tubes super blue» - à une distance de 30 à 60 cm

16 indication de la photothérapie FR = Immunisation ; asphyxie périnat. ; sepsis ; acidose ; léthargie profonde 374 µmol/l 357 µmol/l 200 mg/l = 340 µmol/l 323 µmol/l 306 µmol/l 38SA sans FR 38SA avec FR ou 35 à 37SA sans FR 289 µmol/l 272 µmol/l 150 mg/l = 255 µmol/l 35 à 37SA avec FR 238 µmol/l 221 µmol/l 204 µmol/l 187 µmol/l 100 mg/l = 170 µmol/l 153 µmol/l 136µmol/L 119 µmol/l 102 µmol/l 50 mg/l = 85 µmol/l H0 H12 H24 H36 H48 H60 H72 J4 J5 La photothérapie est indiquée lorsque le taux de bilirubine est situé au dessus de la courbe

17 L alimentation Attention - au jeûne - à l allaitement au sein insuffisant Les perfusions d albumines Indiquées dans les ictères sévères

18 Prévention de l immunisation anti-d des mères rhésus négatif D + D GR du fœtus (Rh+) dans le sang maternel (Rh -) Ig anti D injectées dans le sang maternel Les Ag D sont masqués par les AC anti D Les Ag D sont «isolés» du Σ immunitaire maternel Les Ig spécifiques anti D perfusées à la mère empêchent le contact et donc la reconnaissance des Ag D par le système immunitaire de la mère

19 Perfusions d Ig polyvalentes dans les immunisations materno-fœtales sévères macrophage + Ig polyvalentes + D GR Rh D du NN recouvert par AC maternels D pas de captation du GR, pas d hémolyse Fixation des Ig sur le Mϕ : perte d avidité macophage Les Ig perfusées au NN saturent les Mφ M qui perdent leur avidité ; elles sont indiquées dans les incompatibilités materno-fœtales sévères

20 L'exsanguinotransfusion du nouveau-né - Elle remplace les GR Rh+ de l'enfant par des GR Rh- d'un donneur - Elle élimine les anticorps circulants

21 CONSÉQUENCE POUR LES SOINS INFIRMIERS surveiller rassurer l entourage favoriser l efficacité

SURVEILLANCE DE L ICTERE NEONATAL CHEZ LE NOUVEAU-NE A TERME OU PROCHE DU TERME

SURVEILLANCE DE L ICTERE NEONATAL CHEZ LE NOUVEAU-NE A TERME OU PROCHE DU TERME version 2 page 1/5 N version Référence : RSN/PR/REA.P/007/B Date de 1 ère mise en service : 04/04/2007 Date de la modification 1 11/06/2009 et 19/01/2010 Suivi des modifications Objet de la modification

Plus en détail

SURVEILLANCE DE L ICTERE NEONATAL CHEZ LE NOUVEAU-NE A TERME OU PROCHE DU TERME. Suivi des modifications Objet de la modification Faite par :

SURVEILLANCE DE L ICTERE NEONATAL CHEZ LE NOUVEAU-NE A TERME OU PROCHE DU TERME. Suivi des modifications Objet de la modification Faite par : version 3 page 1/6 N version Référence : RSN/PR/REA.P/007/B Date de 1 ère mise en service : 04/04/2007 Date de la modification Suivi des modifications Objet de la modification Faite par : 1 11/06/2009

Plus en détail

Journée Ville-Hopital 24/11/2012

Journée Ville-Hopital 24/11/2012 Journée Ville-Hopital 24/11/2012 Organisation et sorties précoces Maternité 2 Organisation séjour nouveau-né: durée Réduction majeure des durées de séjour Évolution vers durée de plus en plus courte 3

Plus en détail

Conduite à tenir devant ictère du nouveau né. Dr m.z. MEKIDECHE

Conduite à tenir devant ictère du nouveau né. Dr m.z. MEKIDECHE Conduite à tenir devant ictère du nouveau né Dr m.z. MEKIDECHE DÉFINITIONS Ictère: coloration jaune des téguments et des muqueuses du fait de la présence dans le sang, en quantité anormale, de produits

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L ICTERE NEONATAL EN MATERNITE

PRISE EN CHARGE DE L ICTERE NEONATAL EN MATERNITE Mots-clés : Hyperbilirubinémie, Ictère, Photothérapie, Nouveau-né Nom Fonction Date Signature Rédaction LECOUTERE D. Praticien Hospitalier 14.02.2007 Saint Vincent de Paul - Lille Relecture BOURLET ANNE

Plus en détail

Existence d antigènes membranaires érythrocytaires! Plus de 600 antigènes à la surface des globules rouges. Plus de 29 systèmes de groupes sanguins

Existence d antigènes membranaires érythrocytaires! Plus de 600 antigènes à la surface des globules rouges. Plus de 29 systèmes de groupes sanguins Chap.4 LES GROUPES SANGUINS O B B O A A AB A B AB O O A A O AB AB Qu est-ce qu un groupe sanguin? Milieu extracellulaire Bi-couche de phospholipides membranaires Existence d antigènes membranaires érythrocytaires!

Plus en détail

Exsanguino-transfusion en périnatalogie

Exsanguino-transfusion en périnatalogie Exsanguino-transfusion en périnatalogie T Rakza, Reims 2010 INTRODUCTION Anémie fœtale hypoxie chronique MIU 1967 : Transfusion intra péritonéale 1981 : Transfusion intra vasculaire par fœtoscopie 1986

Plus en détail

Transfusion en néonatalogie

Transfusion en néonatalogie Transfusion en néonatalogie Dr Dominique MATHIEU-DAUDÉ Établissement Français du Sang Pyrénées-Méditerranée 1 Particularité du nouveau-né (< 3 mois) Groupage sanguin ABO Rh-D (provisoire). uniquement épreuve

Plus en détail

Prise en charge de l'ictère. Nafissatou

Prise en charge de l'ictère. Nafissatou Prise en charge de l'ictère Nafissatou Nafissatou Née à 37 SA+2j par voie basse 4 400g Mère du groupe B+, G4P4 d'origine guinéenne sortie demandée à H60 sur demande maternelle Allaitement débuté Btc: 190

Plus en détail

Voici le protocole régional ci-joint.

Voici le protocole régional ci-joint. Référence à l ancien acte délégué : Protocole régional Page 1 sur 8 Voici le protocole régional ci-joint. Page 2 sur 8 ORDONNANCE COLLECTIVE SURVEILLANCE ET SUIVI DE L ICTÈRE CHEZ LE NOUVEAU-NÉ ACTIVITÉS

Plus en détail

Ictère du nouveau-né:

Ictère du nouveau-né: Ictère du nouveau-né: aspects pratiques Février 2011 Prof O Battisti, CHU-NDB, Ulg 1 La physiologie de l ictère La période fœtale: - La po2 fœtale est basse ( altitude de

Plus en détail

Ictère du nouveau-né

Ictère du nouveau-né 5 e année médecine Rotation 3 2016/2017 ISM Copy Module de Pédiatrie Ictère du nouveau-né Définition Coloration jaune des téguments (bilirubinémie > 50-70 μmol/l) Symptôme très fréquent chez le nouveau-né,

Plus en détail

IMMUNISATIONS FOETO- MATERNELLES ERYTHROCYTAIRES

IMMUNISATIONS FOETO- MATERNELLES ERYTHROCYTAIRES Les ALLO- IMMUNISATIONS FOETO- MATERNELLES ERYTHROCYTAIRES 1- Suivi de la grossesse à risque 2- Immuno-prophylaxie anti-d Dr F. DUPRAZ 19 Avril 2007 8 Journée de Formation EFS Rhône-Alpes Lyon «Sécurité

Plus en détail

Toxicocinétique. Sommaire

Toxicocinétique. Sommaire La toxicocinétique est une étude descriptive chargée d enregistrer de manière quantitative le sort d un toxique dans l organisme c est-à-dire son absorption distribution métabolisme et élimination. Sommaire

Plus en détail

Hypersensibilité de type II

Hypersensibilité de type II Cours d immunologie Hypersensibilité de type II ANNEE 2011-2012 1 I- CLASSIFICATION DE GELL ET COOMBS: 2 I- CLASSIFICATION DE GELL ET COOMBS: Les réactions d hypersensibilité ont été réparties en quatre

Plus en détail

DIGESTIF Ictère. Ictère

DIGESTIF Ictère. Ictère 16/02/15 GRANGEON Anastasia CR : Julie Chapon Digestif Pr Barthet 8 pages Ictère Plan A. Définition de l'ictère B. Étiologie des ictères I. Étiologie des ictères à bilirubine libre II. Étiologie des ictères

Plus en détail

PRISE EN CHARGE NEONATALE DE L ENFANT EXPOSE IN UTERO AU TABAC

PRISE EN CHARGE NEONATALE DE L ENFANT EXPOSE IN UTERO AU TABAC PRISE EN CHARGE NEONATALE DE L ENFANT EXPOSE IN UTERO AU TABAC B. THERET, C. VAILLANT, S. COOPMAN Service de Médecine Néonatale - Centre Hospitalier d ARRAS CONSEQUENCES NEONATALES DU TABAGISME MATERNEL

Plus en détail

Pharmacocinétique. Transfert du principe actif du site d administration jusqu à la circulation sanguine

Pharmacocinétique. Transfert du principe actif du site d administration jusqu à la circulation sanguine Pharmacocinétique = étudie le devenir des médicaments dans l organisme I. Absorption Transfert du principe actif du site d administration jusqu à la circulation sanguine On peut choisir différentes voies

Plus en détail

Dépistage précoce des cholestases néonatales et de l'atrésie des voies biliaires.

Dépistage précoce des cholestases néonatales et de l'atrésie des voies biliaires. Dépistage précoce des cholestases néonatales et de l'atrésie des voies biliaires. Pierre Broué, Aurélie Le Mandat, Julie Vial Centre de compétences AVB sud-ouest Selles décolorées+ urines foncées = Cholestase

Plus en détail

Incompatibilités foeto-maternelles érythrocytaires et maladie hémolytique néonatale : prise en charge du nouveau-né et suivi

Incompatibilités foeto-maternelles érythrocytaires et maladie hémolytique néonatale : prise en charge du nouveau-né et suivi Incompatibilités foeto-maternelles érythrocytaires et maladie hémolytique néonatale : prise en charge du nouveau-né et suivi Dr Anne CORTEY CNRHP Clinique Pôle Périnatalité Hôpital Armand Trousseau (AP-HP)

Plus en détail

Ictère néonatal (320b) Professeur Pierre RAMBAUD Mai 2003 (Mise à jour mai 2005)

Ictère néonatal (320b) Professeur Pierre RAMBAUD Mai 2003 (Mise à jour mai 2005) Ictère néonatal (320b) Professeur Pierre RAMBAUD Mai 2003 (Mise à jour mai 2005) Pré-Requis : Physiologie de la bilirubine : sources, métabolisme et comportement dans l organisme, élimination Réactions

Plus en détail

Hyperbilirubinémie néonatale. Dodley Severe

Hyperbilirubinémie néonatale. Dodley Severe Hyperbilirubinémie néonatale Dodley Severe Objectifs Déterminer l importance et l impact de l hyper bilirubinémie Epidémiologie Ictère et hospitalisations néonatales ictere; 105 #d'hosp.; 1736 Ictère et

Plus en détail

Allo-Immunisation sanguine Fœto-Maternelle

Allo-Immunisation sanguine Fœto-Maternelle 5 e année médecine Rotation 3 2016/2017 ISM Copy Module de Gynécologie Obstétrique Allo-Immunisation sanguine Fœto-Maternelle Définition C est la synthèse par la mère d allo-anticorps dirigés contre les

Plus en détail

Avertissement Protocole du service de gastroentérologie, hépatologie et nutrition du CHU Sainte-Justine

Avertissement Protocole du service de gastroentérologie, hépatologie et nutrition du CHU Sainte-Justine Avertissement Protocole du service de gastroentérologie, hépatologie et nutrition du CHU Sainte-Justine ATTENTION, ces protocoles sont donnés à titre indicatif et ne doivent être utilisés que par des praticiens

Plus en détail

chez la femme enceinte

chez la femme enceinte Diagnostic et suivi des alloimmunisations anti-érythrocytaires chez la femme enceinte Dr Agnès Mailloux UF de biologie du CNRHP Centre National de Référence en Hémobiologie Périnatale Pôle de Biologie

Plus en détail

HEMOVIGILANCE Laboratoire d Immuno-Hématologie Délivrance de PSL 2015

HEMOVIGILANCE Laboratoire d Immuno-Hématologie Délivrance de PSL 2015 LORRAINE-CHAMPAGNE HEMOVIGILANCE Laboratoire d Immuno-Hématologie Délivrance de PSL 2015 Dr Christine André-Botté 13 octobre 2015 ES LBM EFS Groupe sanguin et RAI pour transfuser suivre une grossesse (pour

Plus en détail

TRANSFUSION LES GROUPES SANGUINS

TRANSFUSION LES GROUPES SANGUINS TRANSFUSION LES GROUPES SANGUINS RAPPEL SUR LE SANG COMPOSITION éléments figurés plasma FONCTIONS transport régulation protection SYSTEME IMMUNITAIRE ANTIGENES provoquent la formation d anticorps ANTICORPS

Plus en détail

ACCOUCHEMENT ET POST-PARTUM : ASSURER LA SÉCURITÉ TRANSFUSIONNELLE MATERNELLE POINT DE VUE DE L ANESTHÉSISTE

ACCOUCHEMENT ET POST-PARTUM : ASSURER LA SÉCURITÉ TRANSFUSIONNELLE MATERNELLE POINT DE VUE DE L ANESTHÉSISTE ACCOUCHEMENT ET POST-PARTUM : ASSURER LA SÉCURITÉ TRANSFUSIONNELLE MATERNELLE POINT DE VUE DE L ANESTHÉSISTE Dr HERBAIN Delphine PH anesthésie-réanimation MRUN INTRODUCTION Grossesse et péri-partum : situations

Plus en détail

Ictère post opératoire. Dr Julien Raft

Ictère post opératoire. Dr Julien Raft Ictère post opératoire Dr Julien Raft Généralités! L environnement péri-opératoire et la réanimation altère ± sévèrement les étapes du métabolisme de la bilirubine! augmentation de la bilirubine lié à

Plus en détail

Particularité de la prise en charge du Nouveau Né de mère avec DG. Environnement pédiatrique.

Particularité de la prise en charge du Nouveau Né de mère avec DG. Environnement pédiatrique. Particularité de la prise en charge du Nouveau Né de mère avec DG. Environnement pédiatrique. Déterminer les caractéristiques du lieu de naissance, c est-à-dire l environnement néonatal qui accompagne

Plus en détail

DOSAGE DE LA BILIRUBINE NON LIEE A L ALBUMINE (BNL) CHEZ LES NOUVEAUX-NES ICTERIQUES CLUB LX / DxC Beckman Coulter Mardi 12 Juin 2007

DOSAGE DE LA BILIRUBINE NON LIEE A L ALBUMINE (BNL) CHEZ LES NOUVEAUX-NES ICTERIQUES CLUB LX / DxC Beckman Coulter Mardi 12 Juin 2007 DOSAGE DE LA BILIRUBINE NON LIEE A L ALBUMINE (BNL) CHEZ LES NOUVEAUX-NES ICTERIQUES CLUB LX / DxC Beckman Coulter Mardi 12 Juin 2007 ICTERE NEONATAL (1) Ictère à Bilirubine non conjuguée (NC) avec risque

Plus en détail

LES ICTERES CHEZ LE CHIEN ET CHEZ LE CHAT : APPROCHE DIAGNOSTIQUE

LES ICTERES CHEZ LE CHIEN ET CHEZ LE CHAT : APPROCHE DIAGNOSTIQUE LES ICTERES CHEZ LE CHIEN ET CHEZ LE CHAT : APPROCHE DIAGNOSTIQUE 1. Définition. L ictère correspond à une coloration jaune des muqueuses, de la peau et de la sclérotique due à l accumulation de bilirubine.

Plus en détail

Item 20 : Prévention des risques fœtaux Iso-immunisation Sanguine Fœto-Maternelle (ISFM) (Évaluations)

Item 20 : Prévention des risques fœtaux Iso-immunisation Sanguine Fœto-Maternelle (ISFM) (Évaluations) Item 20 : Prévention des risques fœtaux Iso-immunisation Sanguine Fœto-Maternelle (ISFM) (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document 2010-2011

Plus en détail

Incompatibilités foeto-maternelles érythrocytaires : diagnostic et suivi clinico-biologique

Incompatibilités foeto-maternelles érythrocytaires : diagnostic et suivi clinico-biologique Incompatibilités foeto-maternelles érythrocytaires : diagnostic et suivi clinico-biologique Dr Anne Cortey, pédiatre, responsable UF clinique du CNRHP Dr Agnès Mailloux, biologiste, responsable UF de biologie

Plus en détail

Ictères du nouveau ne

Ictères du nouveau ne Ictères du nouveau ne introduction Fréquent 90% prématuré 50% nn Surtout ictères a BL(risque encéphalopathie bilirubinemique) Causes Multiples en particulier ictères par IFM Ictères a BC (cholestases neonatales)

Plus en détail

Pharmacocinétique. Clary Emmanuelle

Pharmacocinétique. Clary Emmanuelle Pharmacocinétique Clary Emmanuelle 1 Plan 1. Définition 2. Devenir du médicament dans l organisme 3. Influences physiologiques et physiopathologiques sur la pharmacocinétique des médicaments 4. Applications

Plus en détail

Allo-immunisation fœto-maternelle rhésus (AIFM)

Allo-immunisation fœto-maternelle rhésus (AIFM) Allo-immunisation fœto-maternelle rhésus (AIFM) = iso-immunisation FM rhésus = maladie hémolytique du fœtus et du nouveau-né = anémie fœtale et néo-natale par AIFM Résultante d un conflit foeto-maternel

Plus en détail

... à la surface des hématies. Préciser si il peut être souhaitable dans ce cas de faire une prophylaxie par RHOPHYLAC (justifier)

... à la surface des hématies. Préciser si il peut être souhaitable dans ce cas de faire une prophylaxie par RHOPHYLAC (justifier) IMMUNOLOGIE Exercice 1 On caractérise le système O par la présence ou l absence d à la surface des hématies. Dans le plasma, on note la présence ou l absence d.. Compléter le tableau suivant : A B O Exercice

Plus en détail

GROUPES SANGUINS ET TRANSFUSIONS

GROUPES SANGUINS ET TRANSFUSIONS Faculté de Médecine d Alger Direction de la Pédagogie Formation Médicale Continue SOINS DE SUPPORT EN ONCOLOGIE GROUPES SANGUINS ET TRANSFUSIONS Pr M. Ramaoun Service d hématologie / CTS CHU Béni Méssous

Plus en détail

Souffrance fœtale aigue. Dr ABDOU ADA Manssour Clinique Salama, Moroni 07 Mai 2010

Souffrance fœtale aigue. Dr ABDOU ADA Manssour Clinique Salama, Moroni 07 Mai 2010 Souffrance fœtale aigue Dr ABDOU ADA Manssour Clinique Salama, Moroni 07 Mai 2010 DEFINITION La souffrance fœtale aigue est un état pathologique consécutif à une hypoxie, elle survient brutalement au cours

Plus en détail

DIGESTIF Ictère. Ictère

DIGESTIF Ictère. Ictère 10/02/2014 KHALED Louisa L2 Digestif Pr Barthez 6 pages Correcteur 5 Ictère Plan A. Définition de l'ictère B. Étiologie des ictères à bilirubine I. Étiologie des ictères à bilirubine libre II. Étiologie

Plus en détail

Accidents et Incidents Transfusionnels. Accidents et Incidents Transfusionnels

Accidents et Incidents Transfusionnels. Accidents et Incidents Transfusionnels ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG - ILE- DE- FRANCE Accidents et Incidents Transfusionnels 8 Avril 2005 Dr Anne Mercadier EFS Ile-de- France Site Pitié-Salpétrière 1 Accidents et Incidents Transfusionnels

Plus en détail

THROMBOPENIE NEONATALE

THROMBOPENIE NEONATALE version 2 page 1/5 N version Date de la modification Suivi des modifications Objet de la modification Faite par : 2 17/11/2015 Mise à jour AM. MAILLOTTE F. MONPOUX Rédaction Mise à jour Vérification Approbation

Plus en détail

GESTION DES ANALYSES IMMUNO-HEMATOLOGIQUES EN OBSTETRIQUE. Dr Pascaline Bricca EFS Rhone-Alpes-Auvergne SFVTT 2016

GESTION DES ANALYSES IMMUNO-HEMATOLOGIQUES EN OBSTETRIQUE. Dr Pascaline Bricca EFS Rhone-Alpes-Auvergne SFVTT 2016 GESTION DES ANALYSES IMMUNO-HEMATOLOGIQUES EN OBSTETRIQUE Dr Pascaline Bricca EFS Rhone-Alpes-Auvergne SFVTT 2016 Déclaration de conflits d'intérêts Nom : Pascaline Bricca Je n'ai pas de conflit d'intérêt

Plus en détail

SANG et TRANSFUSION. Objectifs : savoir se repérer à partir de notions simples Introduire la notion d hémovigilance

SANG et TRANSFUSION. Objectifs : savoir se repérer à partir de notions simples Introduire la notion d hémovigilance SANG et TRANSFUSION Objectifs : savoir se repérer à partir de notions simples Introduire la notion d hémovigilance Plan du cours Les groupes sanguins érythrocytaires Les examens immunohématologiques TRANSFUSION

Plus en détail

TRANSFUSION. IFSI SETE Promotion

TRANSFUSION. IFSI SETE Promotion TRANSFUSION IFSI SETE Promotion 2011-2014 Un peu d histoire d : 1492 : le pape Innocent VIII subit le premier traitement de cellules vivantes en buvant le sang de trois garçons de dix ans trois fois par

Plus en détail

Objectifs SOMMAIRE LA MATERNITE

Objectifs SOMMAIRE LA MATERNITE Objectifs AP MOD 3 1415 l AP participera,en collaboration avec l IPDE et/ou la SF aux soins, à la surveillance et au confort du nouveau né L AP participera à la surveillance, au confort et au bien être

Plus en détail

METABOLISME MEDICAMENTEUX

METABOLISME MEDICAMENTEUX INTRODUCTION : METABOLISME MEDICAMENTEUX Tous les xénobiotiques peuvent subir une transformation chimique par l organisme appelée biotransformation ou métabolisme. Le produit du métabolisme est appelé

Plus en détail

Phase biopharmaceutique

Phase biopharmaceutique Bloc 3.4 Les trois phases Phase biopharmaceutique Étude de la mise à disposition du principe actif du médicament. Pour être absorbé, il doit être dissous. Les phénomènes qui modifient la dissolution, influencent

Plus en détail

Les Mémos Roche de l Insuffisant Rénal Chronique. Le dépistage des maladies rénales au laboratoire

Les Mémos Roche de l Insuffisant Rénal Chronique. Le dépistage des maladies rénales au laboratoire Les Mémos Roche de l Insuffisant Rénal Chronique Le dépistage des maladies rénales au laboratoire Les reins sont formés de milliers d unités fonctionnelles élémentaires, appelées néphrons. Ils filtrent

Plus en détail

Immunologie plaquettaire et prise en charge de la grossesse et de l accouchement Nouvelles perspectives

Immunologie plaquettaire et prise en charge de la grossesse et de l accouchement Nouvelles perspectives Immunologie plaquettaire et prise en charge de la grossesse et de l accouchement Nouvelles perspectives Dr Pierre MONCHARMONT Laboratoire d immunologie plaquettaire Etablissement Français du Sang Rhône

Plus en détail

N SIRET : Code APE : 854 L ORDONNANCIER. Analyses Immuno-Hématologiques

N SIRET : Code APE : 854 L ORDONNANCIER. Analyses Immuno-Hématologiques ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG - AQUITAINE - LIMOUSIN PLACE AMÉLIE RABA-LÉON - CS 21010-33075 BORDEAUX CEDEX TÉL. 05 56 90 83 83 - FAX 05 56 90 83 84 N SIRET : 428 822 852 00029 - Code APE : 854 L ORDONNANCIER

Plus en détail

Mortalité Périnatale

Mortalité Périnatale Mortalité Périnatale Prof.Asso.Dr.Douangdao SOUKALOUN, M.D.,Ph.D. Chef de service de Pediatrie, Hopital Mahosot 1 Mort périnatale: Mortalité Périnatale Définition Age gestationnel > 28 semaines ou Poids

Plus en détail

Pratiques de la sortie précoce en Maternité

Pratiques de la sortie précoce en Maternité Pratiques de la sortie précoce en Maternité Expérience du CHU de Nice MARIOLI Sandrine Pédiatre Maternité du CHU de Nice Définition de l HAS Sortie entre J0 et J2 inclus (J0 = jour de naissance) pour un

Plus en détail

Les facteurs de variations de l activité des médicaments. Pharmacologie Clinique Sophie LIABEUF

Les facteurs de variations de l activité des médicaments. Pharmacologie Clinique Sophie LIABEUF Les facteurs de variations de l activité des médicaments Pharmacologie Clinique Sophie LIABEUF Variabilité de la réponse pharmacologique Pathologies associées : Insuffisance hépatique, rénale, cardiaque,

Plus en détail

ASPECTS LÉGAUX DU SUIVI DE LA GROSSESSE

ASPECTS LÉGAUX DU SUIVI DE LA GROSSESSE ASPECTS LÉGAUX DU SUIVI DE LA GROSSESSE INTRODUCTION Suivi de la grossesse = médecine préventive, rarement interventionnelle Poids médico-légal ++ Législation importante et évolutive Période à haut risque

Plus en détail

Etude comparative avant-après la mise en place du protocole de photothérapie en maternité en avril 2009, à l Hôpital Mère-Enfant de Limoges

Etude comparative avant-après la mise en place du protocole de photothérapie en maternité en avril 2009, à l Hôpital Mère-Enfant de Limoges ECOLE DE SAGES-FEMMES HOPITAL DU CLUZEAU 23, avenue Dominique Larrey 87042 Limoges Cedex U.F.R de MEDECINE DE LIMOGES Etude comparative avant-après la mise en place du protocole de photothérapie en maternité

Plus en détail

Transfusion de la me re, du fœtus et de l enfant en situation d incompatibilite foeto-maternelle. Le point de vue de l EFS

Transfusion de la me re, du fœtus et de l enfant en situation d incompatibilite foeto-maternelle. Le point de vue de l EFS Transfusion de la me re, du fœtus et de l enfant en situation d incompatibilite foeto-maternelle. Le point de vue de l EFS Dr Ve ronique Piroux, biologiste Etablissement Franc ais du Sang ALCA Site de

Plus en détail

Les Groupes Sanguins Érythrocytaires. Rappels immunologiques. Rappels immunologiques. Dr. Jean-Pierre RAIDOT. EFS Grand-Est

Les Groupes Sanguins Érythrocytaires. Rappels immunologiques. Rappels immunologiques. Dr. Jean-Pierre RAIDOT. EFS Grand-Est Les Groupes Sanguins Érythrocytaires Dr. Jean-Pierre RAIDOT EFS Grand-Est Mars 2017 Rappels immunologiques 1. «L identité biologique du SOI» : Composé de molécules spécifiques Génétiquement déterminées

Plus en détail

La gastroentérite en GMM 22 janvier 2015 Laurence Martinat

La gastroentérite en GMM 22 janvier 2015 Laurence Martinat La gastroentérite en 2015 GMM 22 janvier 2015 Laurence Martinat Diagnostic différentiel S'assurer qu'il ne s'agit pas d'une autre affection qu'une gastroentérite aiguë Affection chirurgicale Invagination

Plus en détail

Hépatites virales. Hépatite virale A. Pr. M. Messast. Introduction. Problème de santé mondial HVB, HVC. Virus A, B, C, D, E

Hépatites virales. Hépatite virale A. Pr. M. Messast. Introduction. Problème de santé mondial HVB, HVC. Virus A, B, C, D, E Hépatites virales Pr. M. Messast Introduction Problème de santé mondial 350.000.000 HVB, 170.000.000 HVC Virus A, B, C, D, E Hépatite aiguë (tous) Hépatite chronique (B, C, D) Cirrhose Carcinome hépatocellulaire

Plus en détail

ALLOIMMUNISATION anti-érythrocytaire

ALLOIMMUNISATION anti-érythrocytaire ALLOIMMUNISATION anti-érythrocytaire Hémovigilance Régionale NANCY Christine André-Botté EFS LC 18 décembre 2008 ALLOIMMUNISATION Alloimmunisation : Immunisation vis-à-vis d un antigène absent de l individu

Plus en détail

Le plus bel organe : le foie

Le plus bel organe : le foie Le plus bel organe : le foie Comment l explorer?! Examens biologiques Fonctions du foie Synthèse protéique Coagulation, albumine Elimination Ammoniaque Synthèse et excrétion bile Acides biliaires, bilirubine,

Plus en détail

Les groupes sanguins. Dr Fialon

Les groupes sanguins. Dr Fialon Les groupes sanguins Dr Fialon Les systèmes de groupes sanguins Les molécules situées à la surface des cellules sanguines sont variables d un individu à l autre. On définit des «systèmes de groupe sanguins»

Plus en détail

Les groupes sanguins. Les systèmes de groupes sanguins. Les systèmes de groupes sanguins. Dr Fialon

Les groupes sanguins. Les systèmes de groupes sanguins. Les systèmes de groupes sanguins. Dr Fialon Les groupes sanguins Dr Fialon Les systèmes de groupes sanguins Les molécules situées à la surface des cellules sanguines sont variables d un individu à l autre. On définit des «systèmes de groupe sanguins»

Plus en détail

Hémovigilance. Q. Verwacht Ph. Baele. Avril 2004

Hémovigilance. Q. Verwacht Ph. Baele. Avril 2004 Hémovigilance Q. Verwacht Ph. Baele Avril 2004 HEMOVIGILANCE Système de surveillance et d alerte depuis la collecte du sang jusqu au suivi du patient transfusé MISSIONS Collecter les effets inattendus

Plus en détail

THERMOREGULATION. Homéothermie Thermogénèse Thermolyse. UE 2.5 -Laurence LAGARDE

THERMOREGULATION. Homéothermie Thermogénèse Thermolyse. UE 2.5 -Laurence LAGARDE THERMOREGULATION Homéothermie Thermogénèse Thermolyse 1 Homéothermie Maintien de la température centrale 37 C +/-0.5 Température centrale indépendante du milieu ambiant (Température centrale dépendante

Plus en détail

Informations sur les groupes sanguins Mercredi, 27 Mai :28 LES GROUPES SANGUINS

Informations sur les groupes sanguins Mercredi, 27 Mai :28 LES GROUPES SANGUINS LES GROUPES SANGUINS Le sang est considéré comme étant un tissu liquide qui a une composition cellulaire identique d un individu à un autre, pour laquelle existe une variabilité des divers éléments du

Plus en détail

Lithiase Biliaire. Manuia Van Bastolaer Cours IFSI 2016

Lithiase Biliaire. Manuia Van Bastolaer Cours IFSI 2016 Lithiase Biliaire Manuia Van Bastolaer Cours IFSI 2016 PLAN Physiopathologie Le foie Les voies biliaires La bile Les calculs biliaires Pathologies 1. Lithiase vésiculaire non compliquée 2. Colique hépatique

Plus en détail

COMPLICATIONS MATERNELLES ET NÉONATALES DE L HTA AU COURS DE LA GROSSESSE

COMPLICATIONS MATERNELLES ET NÉONATALES DE L HTA AU COURS DE LA GROSSESSE COMPLICATIONS MATERNELLES ET NÉONATALES DE L HTA AU COURS DE LA GROSSESSE Camille Le Ray Maternité Port Royal, Paris Tous droits réservés - C. Le Ray HTA pendant la grossesse Morbidité sévère et mortalité

Plus en détail

Le syndrome de sevrage Les scores d évaluation L allaitement maternel MF Durand CH Ales

Le syndrome de sevrage Les scores d évaluation L allaitement maternel MF Durand CH Ales Le syndrome de sevrage Les scores d évaluation L allaitement maternel MF Durand CH Ales La toxicité des différentes Produit Malformation foetale substances Risques foetus Nouveau ne Héroïne non Rciu,Sfc,Sfa

Plus en détail

PROTECTION RENALE ET ADMINISTRATION DE PRODUITS DE CONTRASTE. Nathalie Tescher Clara Vosgien IDE ICPS Massy

PROTECTION RENALE ET ADMINISTRATION DE PRODUITS DE CONTRASTE. Nathalie Tescher Clara Vosgien IDE ICPS Massy PROTECTION RENALE ET ADMINISTRATION DE PRODUITS DE CONTRASTE Nathalie Tescher Clara Vosgien IDE ICPS Massy DEFINITION INSUFISANCE RENALE : Diminution progressive rapide du pouvoir de filtration des reins

Plus en détail

INTRODUCTION Quotidien des équipes d anesthésie de maternité Stress+++ accouchement maladie Femme jeune en bonne santé Évènement heureux

INTRODUCTION Quotidien des équipes d anesthésie de maternité Stress+++ accouchement maladie Femme jeune en bonne santé Évènement heureux URGENCES OBSTETRICALES Dr CASTEL Adeline CHU TOULOUSE Paule de Viguier INTRODUCTION Quotidien des équipes d anesthésie de maternité Stress+++ accouchement maladie Femme jeune en bonne santé Évènement heureux

Plus en détail

Problématique de la sécurisation des sorties précoces de maternité

Problématique de la sécurisation des sorties précoces de maternité Problématique de la sécurisation des sorties précoces de maternité Farid Boubred Service de Médecine néonatale CHU La Conception, Faculté de Médecine Marseille Problématique de la sécurisation des sorties

Plus en détail

Soins aux nouveau-nés. Estelle Breton CHU Rennes

Soins aux nouveau-nés. Estelle Breton CHU Rennes Soins aux nouveau-nés Estelle Breton CHU Rennes objectifs Appréciation de la qualité d adaptation à la vie extra-utérine Absence d anomalie morphogénétique nécessitant une prise en charge urgente Mise

Plus en détail

ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT SPASMAG INJECTABLE, solution injectable en ampoule 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE 3. FORME PHARMACEUTIQUE 4. DONNEES

Plus en détail

Evaluation du bien être fœtal pendant le travail

Evaluation du bien être fœtal pendant le travail Evaluation du bien être fœtal pendant le travail Dr Véronique Equy Gynécologue-Obstétricienne Clinique de gynécologie-obstétrique Hôpital Couple Enfant CHU de Grenoble Mécanismes de défense du fœtus Le

Plus en détail

Sous la coordination du Dr Jean-Jacques CABAUD

Sous la coordination du Dr Jean-Jacques CABAUD Sous la coordination du Dr Jean-Jacques CABAUD Responsable scientifique et pédagogique - INTS Dr Nicole CATHERINE : Responsable du projet, médecin biologiste, responsable de dépôt Patricia AURY : Cadre

Plus en détail

«Le CMV, un risque pour le personnel hospitalier féminin?»

«Le CMV, un risque pour le personnel hospitalier féminin?» «Le CMV, un risque pour le personnel hospitalier féminin?» Dr C Zandotti Laboratoire de bactériologie, virologie, hygiène CHU Timone Epidémiologie de l infection à CMV Infection ubiquitaire, non saisonnière

Plus en détail

L Hypersensibilité de type II et les antigènes de groupes sanguins

L Hypersensibilité de type II et les antigènes de groupes sanguins L Hypersensibilité de type II et les antigènes de groupes sanguins Définition: Destruction d une cellule suite à la fixation d un AC (IgM ou IgG) dirigé contre un Ag exprimé par cette cellule. Mécanisme:

Plus en détail

Soirée CNRHP Hémobiologie Fœtale et Néonatale

Soirée CNRHP Hémobiologie Fœtale et Néonatale Valeur ajoutée du génotypage RHD fœtal non-invasif dans la prise en charge des grossesses compliquées d une allo-immunisation érythrocytaire Dr C.TOLY-NDOUR UF Biologique et d Expertise en Immuno-Hématologie

Plus en détail

Hépatites. a. Généralités et modes de transmission Présence du virus dans les selles dès la période d incubation Transmission oro-fécale

Hépatites. a. Généralités et modes de transmission Présence du virus dans les selles dès la période d incubation Transmission oro-fécale Hépatites I. Hépatites virales 1. Hépatite A Présence du virus dans les selles dès la période d incubation Transmission oro-fécale Icubation : 2 à 6 semaines Symptômes : asymptomatique dans 90% des cas.

Plus en détail

Morphologie et structure du HBV

Morphologie et structure du HBV Morphologie et structure du HBV Histoire naturelle Infection primaire 95 % 5 % Guérison Persistance Hépatite chronique Porteur inactif Cirrhose Hépatocarcinome Evolution des marqueurs dans l hépatite B

Plus en détail

Photothérapie de l ictère du nouveau-né Critères d indication Choix des modalités

Photothérapie de l ictère du nouveau-né Critères d indication Choix des modalités Photothérapie de l ictère du nouveau-né Critères d indication Choix des modalités Société Française de Pédiatrie Marseille 2011 Dr A. Cortey Centre National de Référence en Hémobiologie Périnatale CNRHP

Plus en détail

Définition. ingestion excessive de carotène traitement par quinacrine exposition excessive aux phénols

Définition. ingestion excessive de carotène traitement par quinacrine exposition excessive aux phénols Ictère Définition Coloration jaune des tissus (peau, sclérotiques, frein de la langue) par dépôts de bilirubine suite à une hyperbilirubinémie Visible dès que bilirubinémie > 1,8 mg/dl DD : ingestion excessive

Plus en détail

Critères maternels et pédiatriques définissant une population à bas risque pour une sortie de la maternité

Critères maternels et pédiatriques définissant une population à bas risque pour une sortie de la maternité Annexe à la recommandation : Sortie de maternité après accouchement : conditions et organisation du retour à domicile des mères et de leurs nouveau-nés Critères maternels et pédiatriques définissant une

Plus en détail

Exposition au tabagisme anténatal et adaptation à la naissance

Exposition au tabagisme anténatal et adaptation à la naissance Exposition au tabagisme anténatal et adaptation à la naissance 10 e Congrès national de la Société Francophone de Tabacologie 3 et 4 novembre 2016 Lille Loumouamou Y. 1, Tiberghien J.P. 2-3, Trugeon A.

Plus en détail

Module 1 - L'accompagnement d'un enfant dans les activités de la vie quotidienne

Module 1 - L'accompagnement d'un enfant dans les activités de la vie quotidienne Module 1 - L'accompagnement d'un enfant dans les activités de la vie quotidienne (5 semaines) Développement de l enfant : psychomoteur, psychologique, social Place du jeu dans le développement de l enfant

Plus en détail

Tissu sanguin Hématologie cellulaire

Tissu sanguin Hématologie cellulaire Tissu sanguin Hématologie cellulaire Date : 11/10/2011 Promo : PCEM 2 Plage horaire : 1618h Enseignant : Pr. MoreauGaudry (en remplacement) Ronéistes : Yann Leblond : yannleblond@gmail.com Ian LéonardLorant

Plus en détail

APPORT DU DIAGNOSTIC ANTENATAL

APPORT DU DIAGNOSTIC ANTENATAL 1 ère Journée Inter-régionale de cardiologie pédiatrique Cardiologie fœtale APPORT DU DIAGNOSTIC ANTENATAL Gérard BLAYSAT - GRENOBLE Cardiologie fœtale - Expertise des cardiopathies congénitales dépistées,

Plus en détail

Bases de Pharmacocinétique

Bases de Pharmacocinétique Bases de Pharmacocinétique Pharmacocinétique = Etude du devenir du médicament dans l organisme (qualitativement afin de transformer un métabolite et quantitativement pour savoir à quelle vitesse le médicament

Plus en détail

Acidocétose diabétique. Dr Brahim RAHFANI

Acidocétose diabétique. Dr Brahim RAHFANI Acidocétose diabétique Dr Brahim RAHFANI Définition C est une Complication aigue du diabète résultant de la carence sévère d'insuline Elle se définit de façon arbitraire par un ph < à 7,2 et une hyperglycémie

Plus en détail

SYNDROME HEMOLYTIQUE. A.Quessar. Cours d Hématologie 3ème Année Faculté de Médecine et de Pharmacie Casablanca. Année Universitaire

SYNDROME HEMOLYTIQUE. A.Quessar. Cours d Hématologie 3ème Année Faculté de Médecine et de Pharmacie Casablanca. Année Universitaire SYNDROME HEMOLYTIQUE Cours d Hématologie 3ème Année Faculté de Médecine et de Pharmacie Casablanca Année Universitaire 2014-2015 A.Quessar DEFINITION Le syndrome hémolytique réuni des signes cliniques

Plus en détail

PHYSIOPATHOLOGIE DES ICTERES. Dr SADI. A Sce réanimation médicale CHU Bab-el-oued

PHYSIOPATHOLOGIE DES ICTERES. Dr SADI. A Sce réanimation médicale CHU Bab-el-oued PHYSIOPATHOLOGIE DES ICTERES Dr SADI. A Sce réanimation médicale CHU Bab-el-oued Généralités- définition ictère = coloration jaune des téguments et des muqueuses dû à une augmentation du taux de la bilirubine

Plus en détail

La souffrance fœtale chronique. Dr ABDOU ADA Manssour Clinique Salama, Moroni 07 Mai 2010

La souffrance fœtale chronique. Dr ABDOU ADA Manssour Clinique Salama, Moroni 07 Mai 2010 La souffrance fœtale chronique Dr ABDOU ADA Manssour Clinique Salama, Moroni 07 Mai 2010 La souffrance fœtale chronique (S.F.C) de caractère progressif, survient au cours des deux derniers trimestres de

Plus en détail

CROISSANCE ET INDICATION DE TRAITEMENT PAR L HORMONE DE CROISSANCE. Michèle GRANIER 28 novembre décembre 2006

CROISSANCE ET INDICATION DE TRAITEMENT PAR L HORMONE DE CROISSANCE. Michèle GRANIER 28 novembre décembre 2006 CROISSANCE ET INDICATION DE TRAITEMENT PAR L HORMONE DE CROISSANCE Michèle GRANIER 28 novembre 2006-07 décembre 2006 GENERALITES Anomalies de la croissance fréquentes chez les enfants nés très prématurés

Plus en détail

Physiologie rénale Marianne Zeller

Physiologie rénale Marianne Zeller UE 2.2 Cycles de la vie et grandes fonctions Physiologie rénale Marianne Zeller Physiologie rénale 1. Anatomie fonctionnelle 2. Physiologie rénale Filtration glomérulaire Processus tubulaires Urine et

Plus en détail

SUITES DE COUCHES NORMALES ET PATHOLOGIQUES. SF: H.Messerer CHU Ibn Rochd, service de Gynécologie Obstérique Annaba

SUITES DE COUCHES NORMALES ET PATHOLOGIQUES. SF: H.Messerer CHU Ibn Rochd, service de Gynécologie Obstérique Annaba SUITES DE COUCHES NORMALES ET PATHOLOGIQUES SF: H.Messerer CHU Ibn Rochd, service de Gynécologie Obstérique Annaba I-INTRODUCTION: o Les suites de couches est la période qui s etend de l accouchement jusqu

Plus en détail

UNIVERSITE DE NANTES FACULTE DE MEDECINE. Année 2008 N 119

UNIVERSITE DE NANTES FACULTE DE MEDECINE. Année 2008 N 119 UNIVERSITE DE NANTES FACULTE DE MEDECINE Année 2008 N 119 THESE pour le DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE Qualification en Gynécologie-Obstétrique par Olivier PAPE Né le 24 mai 1977 à BREST Présentée

Plus en détail

Devenir du médicament dans l organisme. Dr FADILA DEBBAH

Devenir du médicament dans l organisme. Dr FADILA DEBBAH Devenir du médicament dans l organisme Dr FADILA DEBBAH PHARMACOCINETIQUE Étudie le sort du médicament dans l organisme, depuis son administration jusqu à son élimination. Rôle: l application de ces règles

Plus en détail