FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 2 : FONCTIONNEMENT D UNE BOURSE : ORGANISATION DES ÉCHANGES PAR LA COSUMAF

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 2 : FONCTIONNEMENT D UNE BOURSE : ORGANISATION DES ÉCHANGES PAR LA COSUMAF"

Transcription

1 FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 2 : FONCTIONNEMENT D UNE BOURSE : ORGANISATION DES ÉCHANGES PAR LA COSUMAF

2 SOMMAIRE DU THEME 2 I LES DIFFÉRENTS ORDRES DE BOURSE 1. Les caractéristiques d un ordre de bourse 2. Validité de l ordre 3. Les types d ordres II LA GESTION DU CARNET D ORDRE 1. Présentation d un Carnet d Ordre ou Feuille de Marché 2. Les règles de Priorité de gestion III LA DETERMINATION DU PRIX D ECHANGE 1. Modalités d achat et vente 2. Mode de fixation du prix IV UNE JOURNEE DE COTATION : LA NEGOCIATION, LA COMPENSATION, LE REGLEMENT LIVRAISON DES TITRES 1. Préalables pour l accès au marché 2. Cheminement d un ordre de Bourse 3. Les différentes étapes 2

3 I - LES DIFFERENTS ORDRES DE BOURSE 3

4 1. LES CARACTERISTIQUES D UN ORDRE DE BOURSE Pour effectuer des transactions sur le marché boursier, il est nécessaire de passer des ordres : Pour tout ordre de bourse, le client doit indiquer clairement des informations suivantes : le sens de l opl opération : achat ou vente; la désignation d de la valeur mobilière sur laquelle porte l opération; le nombre de titres à négocier; le prix ou l indication l de limite; la durée e de validité de l ordre; l les références r rences du compte client. 4

5 2. VALIDITE DE L ORDRE Pour être valable un ordre de bourse doit comporter une durée e : On distingue généralement g les ordres à durée e détermind terminée et des ordres à validité jour : Ordres à Durée e limitée ; -Le Donneur d ordre fixe la durée de validité de son ordre; -La validité ne doit pas excéder un délai donné (généralement 1 mois) suivant son inscription dans le carnet d ordres; - dans l intervalle, le donneur d ordres peut modifier ou annuler son ordre à tout moment tant que celui-ci n est pas exécuté; -A défaut d exécution au terme convenu, l ordre à durée déterminée devient caduc. Ordres à validité Jour : - Valables uniquement pour la séance de cotation à laquelle ils ont été présentés 5

6 3. LES TYPES D ORDRES L exécution d un d ordre de bourse est assujettie à conditions de prix; des Les conditions de prix généralement g utilisées dans beaucoup de Marchés s boursiers sont les suivantes : «A cours limité» «A la meilleure limite» «Au marché». 6

7 3.1. Ordre à cours limité C est un ordre par lequel : - l acheteur fixe le prix maximum qu il est disposé à payer: il spécifie la limite supérieure à ne pas dépasser; d mais l ordre l peut être exécut cuté à n importe quel prix inférieur à cette limite. - le vendeur fixe le prix minimum auquel il accepte de céder c ses titres : il spécifie la limite inférieure à ne pas dépasser; d mais l ordre l peut être exécut cuté à n importe quel prix supérieur à cette limite. Il est exécut cuté dès s que sa limite est atteinte, si le marché le permet. 7

8 3.2. Ordre à la meilleure limite C est un ordre qui ne contient pas d indication d de cours; le prix retenu est celui de la meilleure limite opposée e au moment oùo l ordre arrive sur le marché; il est très s proche de l ordre l à cours limité à la différence que le prix retenu est celui de la meilleure limite au moment oùo votre ordre arrive effectivement sur le carnet d ordre; d si votre ordre arrive dans le carnet d ordre d avant l ouverture l du marché,, il sera transformé en ordre à cours limité au prix d ouverture. 8

9 3.3. Ordre au Marché ou ordre à tout prix C est un ordre oùo aucune condition de prix n est n mentionnée e : - les ordres en sens inverse du vôtre seront servis jusqu à l exécution totale de votre ordre et prioritairement aux ordres à cours limité ou à la meilleure limite présents dans le feuille de marché; - l ordre au marché est exécut cuté sur tous les ordres de sens opposé jusqu au traitement intégral de la quantité souhaitée; - le risque : la non maîtrise du prix qui peut avoir une incidence si l ordre est passé sur des quantités s importantes; - Si l ordre l au marché est trop important par rapport à la liquidité du marché,, il va falloir monter le cours (en cas d ordre d d achat) d ou faire baisser le cours (en cas d ordre d de vente), car il faut ramasser tous les ordres disponibles sur le carnet d ordre. d 9

10 II LA GESTION DU CARNET D ORDRED 10

11 1. PRESENTATION DU CARNET D ORDRE «Feuille de Marché» ou «Carnet d Ordred» ACHAT Quantité Prix Quantité Prix VENTE Tout au long d une d séance s de bourse, les ordres sur une même valeur se classent dans ce qu on appelle une «feuille de marché»; la «feuille de marché» comporte 2 colonnes Achat et Vente; chaque nouvel ordre entrant est classé dans la colonne correspondante en utilisant la règle r de prix, puis à limite égale la règle r de temps; Les meilleures offres et les meilleures demandes apparaissent alors a en haut des colonnes. 11

12 2- LES REGLES DE PRIORITE DE GESTION LA BOURSE = c est c un lieu qui : - organise les échanges; - assure le respect de la règle r de prix et de la règle r de temps. les ordres suivent deux règles r de priorité : La Règle R de Prix; La Règle R de Temps. 12

13 2-1. LA REGLE DE PRIX La règle r de prix s applique s lorsque deux ordres de même sens peuvent être exécut cutés s : celui qui propose le meilleur prix est prioritaire. un ordre d achat d avec une limite de prix supérieure sera servi avant les ordres libellés à des prix inférieurs; un ordre de vente avec une limite de prix inférieure sera traité avant ceux limités à des prix plus élevés 13

14 2-1. LA REGLE DE TEMPS La règle r de prix s applique s lorsque deux ordres de même sens et de même prix peuvent être exécut cutés s : le premier arrivé est prioritaire. 14

15 III LA DETERMINATION DU PRIX D ECHANGE 15

16 1. Modalités d achat et vente sur la Bourse Comment Acheter et Vendre sur le Marché? 1. Il faut tout d abord d qu il y a Émission des Titres par des entités économiques éprouvant un besoin de financement; 2. Ces titres doivent ensuite être acceptés s par la Bourse pour être cotés; 3. Dès s lors, ces titres sont échangés s lors des séances s de cotation LA BOURSE EST DE CE FAIT UN MARCHÉ OÙ LES TITRES SE TRANSIGENT LIBREMENT PAR L ENTREMISE DES SOCIETES DE BOURSE ILLUSTRATION... 16

17 1. Modalités d achat et vente sur la Bourse (2) Comment Acheter et Vendre sur le Marché?? : Illustration : 1. Pour investir, il faut d abord rencontrer un vendeur qui négocie la même chose que vous. Investir en Actions Revendre mes Actions SCENARIO DE NEGOCIATION DE GRE A GRE : L Acheteur fixe une limite à FCFA maximum J achète à FCFA maximum L acheteur accepte donc d acheter à FCFA, bien sûr moins cher. Je vends à FCFA minimum Le vendeur fixe une limite à FCFA minimum Le vendeur accepte donc de vendre à FCFA, bien sûr plus cher. 17

18 1. Modalités d achat et vente sur la Bourse (3) SCENARIO DE NEGOCIATION DE GRE A GRE J achète à FCFA maximum Je vends à FCFA minimum J achète à FCFA maximum Je vends à FCFA minimum On voit bien qu il est difficile d une part de trouver une contrepartie susceptible de négocier la même chose que vous et d autre part, de se mettre d accord sur le prix. 18

19 1. Modalités d achat et vente sur la Bourse (4) SCENARIO DE NEGOCIATION PAR LE MARCHE Quand on investie en valeurs mobilières, il faut pouvoir acheter ou vendre quand on le souhaite. La Bourse est le lieu qui organise la rencontre de plusieurs acheteurs et vendeurs de valeurs mobilières. J achète à FCFA J achète à FCFA J achète à FCFA Je vends à FCFA Je vends à FCFA Je vends à FCFA BOURSE Plus il y a d intervenants, plus la probabilité que l échange s opère est élevée. A QUEL PRIX SE FAIT L ECHANGE?... L 19

20 2. Mode de fixation de prix J achète à FCFA J achète à FCFA J achète à FCFA Je vends à FCFA Je vends à FCFA Je vends à FCFA J achète à FCFA Je vends à FCFA Les acheteurs proposent une LIMITE de prix maximum Les vendeurs proposent une LIMITE de prix minimum Principes de base : Le prix auquel s effectue s les échanges est celui qui permet d acheter d et vendre le plus grand nombre de titres; 20

21 2. Mode de fixation du prix (2) Illustration : Supposons que chaque personne ait un seul titre à échanger : J achète à FCFA J achète à FCFA J achète à FCFA Je vends à FCFA Je vends à FCFA Je vends à FCFA J achète à FCFA Je vends à FCFA Parmi les prix proposés, FCFA est le prix qui permet l échange du plus grand nombre de titres. Tous les titres seront donc échangés à ce prix. 21

22 2. Mode de fixation du prix (3) J achète à FCFA Je vends à FCFA La Bourse a pour rôle d enregistrer d les cours. Le cours d ouverture d est celui qui maximise le nombre d échange. Sur le marché, en réalité on ne négocie pas les titres un par un. Le marché est l endroit qui permet de transiger plusieurs titres, chaque personne souhaitant en échanger plusieurs. 22

23 2. Mode de fixation du prix (4) Illustration : Chaque personne souhaite échanger plusieurs titres, ce qui a une incidence sur le prix : les acheteurs proposent une quantité et une limite de prix maximum; Les vendeurs proposent une quantité et une limite de prix minimum 6 à FCFA 5 à FCFA 5 à FCFA 16 à FCFA 5 à FCFA 8 à FCFA 10 à FCFA à FCFA Comment se forme le prix?

24 2. Mode de fixation du prix (5) 6 à FCFA 5 à FCFA 5 à FCFA 16 à FCFA 5 à FCFA 8 à FCFA 10 à FCFA à FCFA Le prix qui permet d échanger un plus grand nombre de titres est FCFA. Au prix de FCFA, il y a bien 26 titres à l achat et 29 titres à la vente; La Bourse est un lieu qui permet de Centraliser les Ordres d achat et de vente en tenant compte du nombre de titres souhaités. s. 24

25 IV UNE JOURNEE DE BOURSE 25

26 1. Préalables pour l accès au marché Premier préalable : l obligation de passer par l entremise d un intermédiaire financier pour accéder à la Bourse. L intermédiaire financier désigne d des professionnels, qui au préalable de l exercice l de leur activité en qualité de NEGOCIATEUR, doivent demander et obtenir un Agrément auprès s de l autoritl autorité de régulation; L intermédiaire financier collecte les ordres d achat d et de ventes des donneurs d ordresd (particuliers et autres investisseurs),, conseille et donne accès s au marché en transmettant ces ordres vers le système central de négociation n de la Bourse; C est le système central de la Bourse qui assure le fonctionnement de la COTATION. 26

27 1. Préalables pour l accès au marché (2) Deuxième préalable : Choisir son intermédiaire financier Ouvrir auprès de cet intermédiaire un COMPTE TITRES; Choisir le mode de gestion du compte : - Gestion sous mandat : c est le gestionnaire qui prend les décisions d achat et de vente. Vous ne choisissez que votre niveau de risque - Gestion assistée : vous gérez votre portefeuille tout en bénéficiant des conseils avisés de professionnels - Gestion directe : vous gérez votre portefeuille en toute autonomie mais vous consacrez un peu de temps pour vous informer et suivre vos placements 27

28 2. Cheminement d un ordre de bourse Avis d Opéré Avis d Exécution Donneur d ordre Acheteur Intermédiaires Financiers (Sociétés de Bourse) Donneur d ordre Vendeur Avis d Opéré Infos à la BR sur les mouvements espèces Infos aux SDB de leurs états de dénouements en titres et en espèces BVMAC Matching Dénouement 28

29 3. Les différentes étapes Première Étape : communication de l ordre d achat ou de vente à la Société de Bourse : Deuxième Étape : Enregistrement et Saisie par la SDB de l ordre dans le système de négociation Troisième Étape : Centralisation des ordres auprès de la plate-forme de cotation Quatrième Étape : Compensation des transactions par la Chambre de Compensation Cinquième Étape : Dénouement Transfert simultané des Titres et des Espèces 29

30 3.1. Communication de l ordre d achat ou de vente à la Société de Bourse Les différents moyens de communication : L accès s au marché est instantanée, et cela quel que soit l endroit oùo on se trouve. Les ordres peuvent être transmis par : - LETTRE, - TELEPHONE, - TELECOPIE, -INTERNET,. 30

31 3.2. Enregistrement et saisie par la SDB de l ordre dans le système de négociation Deuxième Étape : Enregistrement et Saisie par la SDB de l ordre dans le système de négociation 31

32 3.3. Centralisation des ordres auprès de la plate-forme de cotation Confrontation des ordres, détermination d du prix; Envoi d avis d d exd exécution des ordres aux Sociétés de Bourse; Envoi des transactions conclues sur le marché vers le système du Dépositaire D Central/ Chambre de Compensation. Les Sociétés s de Bourse informent les donneurs d ordre par avis d opd opéré : récapitule les conditions d exd exécution de l ordrel 32

33 3.4. Compensation des transactions par la Chambre de Compensation La Chambre de Compensation informe les Sociétés s de Bourse de leurs états de dénouement d en titres et en espèces (à( payer ou à recevoir). Les mouvements en espèces étant exécut cutés s sur leurs comptes auprès s de la Banque de Règlement R (BR); Les Sociétés s de Bourse (SDB) rapprochent leur position nette théorique avec celle communiquée e par le DCCC. Le DC envoie à la BR l él état des opérations à dénouer sur les comptes des SDB; Les SDB informent également la BR des mouvements espèces qui auront cours sur leurs comptes 33

34 3.5. Compensation des transactions par la Chambre de Compensation Le Dépositaire D Central va effectuer le transfert de titres du vendeur vers l acheteur; l La Banque de Règlement R va procéder au transfert des espèces par débit d des comptes des Sociétés s de Bourse acheteuses afin de créditer les comptes des Sociétés s de Bourse vendeuses. 34

35 MERCI DE VOTRE ATTENTION

S informer sur. Comment acheter des actions en bourse?

S informer sur. Comment acheter des actions en bourse? S informer sur Comment acheter des actions en bourse? Autorité des marchés financiers Comment acheter des actions en bourse? Sommaire Sous quelle forme dois-je détenir mes actions? 03 Quels sont les frais?

Plus en détail

Le passage d un ordre de bourse, sa comptabilisation et la gestion des conflits d intérêts

Le passage d un ordre de bourse, sa comptabilisation et la gestion des conflits d intérêts Le passage d un ordre de bourse, sa comptabilisation et la gestion des conflits d intérêts Animé par : Mme Astou Diop NIANG Séminaire COSUMAF Libreville les 4,5 et 6 Novembre 2006 SOMMAIRE 1. DEFINITIONS

Plus en détail

I. ASPECTS TECHNIQUES ET OPERATIONELS DE LA COTATION EN CONTINU

I. ASPECTS TECHNIQUES ET OPERATIONELS DE LA COTATION EN CONTINU NOTE DE SYNTHESE PASSAGE A LA COTATION EN CONTINU CONTEXTE GENERAL Dans le cadre de la mise en œuvre des orientations stratégiques visant à améliorer sa liquidité et son développement, la BRVM passera

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE TITRES REGLEMENT RELATIF A L ORGANISATION DU MARCHE DES CERTIFICATS COOPERATIFS D ASSOCIES (CCA)

CREDIT AGRICOLE TITRES REGLEMENT RELATIF A L ORGANISATION DU MARCHE DES CERTIFICATS COOPERATIFS D ASSOCIES (CCA) CREDIT AGRICOLE TITRES REGLEMENT RELATIF A L ORGANISATION DU MARCHE DES CERTIFICATS COOPERATIFS D ASSOCIES (CCA) Préambule La loi du 13 juillet 1992 a modifié la loi du 10 septembre 1947 portant statut

Plus en détail

Bourse Régionale des Valeurs Mobilières. 16 septembre 1998 16 septembre 2013. 15 ans au service des économies de l UEMOA

Bourse Régionale des Valeurs Mobilières. 16 septembre 1998 16 septembre 2013. 15 ans au service des économies de l UEMOA COTATION EN CONTINU NOTE TECHNIQUE A L ATTENTION DES INVESTISSEURS ET DU GRAND PUBLIC Bourse Régionale des Valeurs Mobilières 16 septembre 1998 16 septembre 2013 15 ans au service des économies de l UEMOA

Plus en détail

Ordre téléphonique à la plate forme CA Titres au 08 25 04 30 04 (0,15 /mn)

Ordre téléphonique à la plate forme CA Titres au 08 25 04 30 04 (0,15 /mn) REGLEMENT RELATIF A L ORGANISATION DU MARCHE DES CERTIFICATS COOPERATIFS D ASSOCIES (CCA) Préambule Ne pouvant être souscrits et détenus que par les sociétaires des Caisses Locales et des Caisses Régionales

Plus en détail

MANUEL DE PROCEDURE POUR LES CLIENTS 2011

MANUEL DE PROCEDURE POUR LES CLIENTS 2011 Ce manuel a été créé est mis à la disposition de tous les clients, pour une meilleure compréhension des différentes étapes précédant et suivant la signature d une fiche d ordre de bourse. Etapes listées

Plus en détail

LES ORDRES DE BOURSE

LES ORDRES DE BOURSE LES ORDRES DE BOURSE Comment introduire un ordre en Bourse? L introduction d un ordre acheteur ou vendeur en Bourse passe impérativement par le biais d un Intermédiaire en Opérations de Bourse agréé. L

Plus en détail

CIRCULAIRE N 01/01 RELATIVE AUX MODALITES DE TRAITEMENT DES ORDRES DE BOURSE

CIRCULAIRE N 01/01 RELATIVE AUX MODALITES DE TRAITEMENT DES ORDRES DE BOURSE Rabat, le 15 janvier 2001 CIRCULAIRE N 01/01 RELATIVE AUX MODALITES DE TRAITEMENT DES ORDRES DE BOURSE Aux termes de l'article premier du Dahir portant loi n 1-93-212 du 21 septembre 1993 relatif au Conseil

Plus en détail

Qu est-ce que la Bourse? 3. Les marchés de cotation 5. La structure du marché 7. Les principaux intervenants du marché 9

Qu est-ce que la Bourse? 3. Les marchés de cotation 5. La structure du marché 7. Les principaux intervenants du marché 9 Qu est-ce que la Bourse? 3 Les marchés de cotation 5 La structure du marché 7 Les principaux intervenants du marché 9 La protection des investisseurs 11 2 Qu est-ce que la Bourse? Marché organisé, où s

Plus en détail

Négociation de titres cotés canadiens sur plusieurs marchés

Négociation de titres cotés canadiens sur plusieurs marchés Négociation de titres cotés canadiens sur plusieurs marchés Placements directs TD, Conseils de placement privés, Gestion de patrimoine TD et Valeurs Mobilières TD («nous», «notre» et «nos») ont pris l

Plus en détail

MECANISME DE GARANTIE DU MARCHE FINANCIER DU CAMEROUN

MECANISME DE GARANTIE DU MARCHE FINANCIER DU CAMEROUN MECANISME DE GARANTIE DU MARCHE FINANCIER DU CAMEROUN 1. PRINCIPES DE LA GARANTIE DE MARCHE 1.1 LES DIFFERENTS TYPES DE RISQUES ET LEURS OUTILS DE GESTION 1.1.1 Le Risque de Crédit Principe : Le système

Plus en détail

LES SERVICES DU DEPOSITAIRE CENTRAL

LES SERVICES DU DEPOSITAIRE CENTRAL Département DEPOSITAIRE CENTRAL INSTRUCTION N 1 PROJET LES SERVICES DU DEPOSITAIRE CENTRAL Les prestations du Dépositaire Central sont définies par son Règlement Général. Elles s inscrivent dans le sens

Plus en détail

BMCI NET : Kit d utilisation du site de bourse en ligne Partie 2 :Espace Bourse

BMCI NET : Kit d utilisation du site de bourse en ligne Partie 2 :Espace Bourse BMCI NET : Kit d utilisation du site de bourse en ligne Partie :Espace Bourse Distribution et Développement Multicanal Maria BENNOUNA Casablanca, le 0/06/0 SOMMAIRE Comment accéder à l espace bourse?...5

Plus en détail

LES ORDRES DE BOURSE. Le guide. Découvrir et apprendre à maîtriser les différents types d ordres

LES ORDRES DE BOURSE. Le guide. Découvrir et apprendre à maîtriser les différents types d ordres LES ORDRES DE BOURSE Le guide Découvrir et apprendre à maîtriser les différents types d ordres Les renseignements fournis dans le présent guide sont donnés uniquement à titre d information et n ont pas

Plus en détail

Tarification. Mise à jour du 1 er juillet 2010

Tarification. Mise à jour du 1 er juillet 2010 BRVM - DC / BR Bourse Régionale des Valeurs Mobilières Afrique de l Ouest Dépositaire Central Banque de Règlement Afrique de l Ouest Mise à jour du 1 er juillet 2010 Objet de la mise à jour La mise à jour

Plus en détail

Bulletin de l'autorité des marchés financiers 6.8. Offres publiques. .. 19 février 2015 - Vol. 12, n 7 515

Bulletin de l'autorité des marchés financiers 6.8. Offres publiques. .. 19 février 2015 - Vol. 12, n 7 515 6.8 Offres publiques.. 19 février 2015 - Vol. 12, n 7 515 6.8 OFFRES PUBLIQUES 6.8.1 Avis Aucune information. 6.8.2 Dispenses Compagnie de chemins de fer nationaux du Canada Vu la demande présentée par

Plus en détail

CIRCULAIRE N 02/00 RELATIVE AU PLACEMENT DE VALEURS MOBILIERES DANS LE CADRE D OPERATIONS D APPEL PUBLIC A L EPARGNE

CIRCULAIRE N 02/00 RELATIVE AU PLACEMENT DE VALEURS MOBILIERES DANS LE CADRE D OPERATIONS D APPEL PUBLIC A L EPARGNE Rabat, le 11 juillet 2000 CIRCULAIRE N 02/00 RELATIVE AU PLACEMENT DE VALEURS MOBILIERES DANS LE CADRE D OPERATIONS D APPEL PUBLIC A L EPARGNE Aux termes de l article 1 er du Dahir portant loi n 1-93-212

Plus en détail

Qu est-ce que la Bourse?

Qu est-ce que la Bourse? Qu est-ce que la Bourse? Une bourse est un marché sur lequel se négocient des valeurs mobilières. Les émetteurs y offrent des titres que les investisseurs achètent ; ces derniers financent alors les agents

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les options Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif. Vous êtes seul responsable

Plus en détail

Services téléphoniques Guide de l utilisateur

Services téléphoniques Guide de l utilisateur Guide de l utilisateur Nous vous présentons ci-dessous les différentes options de notre service téléphonique automatisé. En tout temps durant votre appel, vous pouvez appuyer sur 0 pour parler à un représentant

Plus en détail

CMC MARKETS UK PLC. des Ordres pour les CFDs. Janvier 2015. RCS Paris: 525 225 918. Société immatriculée en Angleterre sous le numéro 02448409

CMC MARKETS UK PLC. des Ordres pour les CFDs. Janvier 2015. RCS Paris: 525 225 918. Société immatriculée en Angleterre sous le numéro 02448409 CMC MARKETS UK PLC des Ordres pour les CFDs Janvier 2015 RCS Paris: 525 225 918 Société immatriculée en Angleterre sous le numéro 02448409 Agréée et réglementée par la Financial Conduct Authority sous

Plus en détail

Décide : Article 1 er

Décide : Article 1 er Décision du 1er septembre 2014 relative aux modifications des règles de fonctionnement d ESES France en sa qualité de système de règlement-livraison d instruments financiers d Euroclear France, dans le

Plus en détail

boursorama expert Le guide Découvrir la plateforme Boursorama Expert

boursorama expert Le guide Découvrir la plateforme Boursorama Expert boursorama expert Le guide Découvrir la plateforme Boursorama Expert 1 Les renseignements fournis dans le présent guide sont donnés uniquement à titre d information et n ont pas pour objet de donner des

Plus en détail

PRINCIPALES CARACTERISTIQUES DE L EMISSION DE CERTIFICATS COOPERATIFS D ASSOCIES (CCA) NORD EST (visa AMF n 04-869 en date du 04 novembre 2004)

PRINCIPALES CARACTERISTIQUES DE L EMISSION DE CERTIFICATS COOPERATIFS D ASSOCIES (CCA) NORD EST (visa AMF n 04-869 en date du 04 novembre 2004) PRINCIPALES CARACTERISTIQUES DE L EMISSION DE CERTIFICATS COOPERATIFS D ASSOCIES (CCA) NORD EST (visa AMF n 04-869 en date du 04 novembre 2004) EMETTEUR CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE DU NORD EST

Plus en détail

S informer sur. La protection de mes titres en cas de faillite de mon intermédiaire financier

S informer sur. La protection de mes titres en cas de faillite de mon intermédiaire financier S informer sur La protection de mes titres en cas de faillite de mon intermédiaire financier Octobre 2011 Autorité des marchés financiers La protection de mes titres en cas de faillite de mon intermédiaire

Plus en détail

S informer sur. La valeur liquidative d un OPCVM (SICAV et FCP)

S informer sur. La valeur liquidative d un OPCVM (SICAV et FCP) S informer sur La valeur liquidative d un OPCVM (SICAV et FCP) Octobre 2013 Autorité des marchés financiers La valeur liquidative d un OPCVM (SICAV et FCP) Sommaire Le calcul du prix d une action ou d

Plus en détail

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS L objet de ce document est de vous présenter un panorama des principaux instruments financiers utilisés par CPR AM dans le cadre de la fourniture d un service

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les positions vendeuses sur les options, ou vente d options Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document

Plus en détail

Menu INVEST STORE. COMMENT VOUS CONNECTER SUR VOTRE CAEL AVEC OPTION BOURSE : Adresse du site www.ca-normandie.fr

Menu INVEST STORE. COMMENT VOUS CONNECTER SUR VOTRE CAEL AVEC OPTION BOURSE : Adresse du site www.ca-normandie.fr MODE D EMPLOI INVEST STORE INITIAL Consultez vos comptes 24 h/ 24-7 j / 7 Bourse et OPCVM en ligne à tout moment Rapide Facile Pratique VOTRE ACCES BOURSE DISPONIBLE A TOUT MOMENT COMMENT VOUS CONNECTER

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DE TVAL TRADE

MANUEL D UTILISATION DE TVAL TRADE MANUEL D UTILISATION DE TVAL TRADE 1. ACCÈS À VOTRE ESPACE CLIENT 2. MON COMPTE 2.1 PORTEFEUILLE 2.2 RELEVÉ 2.3 CHANGER LE MOT DE PASSE 2.4 MES ORDRES 3. RESUMÉ DU MARCHÉ 4. DONNÉES DU MARCHÉ 4.1 MESSAGES

Plus en détail

S informer sur. Les SCPI. la «pierre papier»

S informer sur. Les SCPI. la «pierre papier» S informer sur Les SCPI la «pierre papier» Janvier 2014 Autorité des marchés financiers Les SCPI / la «pierre papier» Sommaire Les particularités d un placement en SCPI 03 Les différentes catégories de

Plus en détail

«jour de règlement» Jour de bourse au cours duquel peut intervenir le règlement des titres cotés par l intermédiaire de la société de compensation.

«jour de règlement» Jour de bourse au cours duquel peut intervenir le règlement des titres cotés par l intermédiaire de la société de compensation. RÈGLE A.100 INTERPRÉTATION A.1.01 Définitions Sauf indication contraire du contexte, les définitions qui suivent s appliquent aux présentes règles. «arbitrage» Activité consistant à acheter ou à vendre

Plus en détail

Les réponses à vos questions

Les réponses à vos questions Vous trouverez ci-dessous les réponses aux questions les plus fréquentes. Si vous ne trouvez pas les informations que vous recherchez, n hésitez pas à nous contacter. IMPORTANT: les Champions de la Bourse

Plus en détail

FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 3 : APPEL PUBLIC A L ÉPARGNE ET INTRODUCTION EN BOURSE PAR LA COSUMAF

FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 3 : APPEL PUBLIC A L ÉPARGNE ET INTRODUCTION EN BOURSE PAR LA COSUMAF FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 3 : APPEL PUBLIC A L ÉPARGNE ET INTRODUCTION EN BOURSE PAR LA COSUMAF Introduction Principaux avantages; Principales obligations PLAN -----------------------------------------------

Plus en détail

Emprunt obligataire par appel public à l épargne

Emprunt obligataire par appel public à l épargne «Etat du Tchad 6% net 2013-2018» Emprunt obligataire par appel public à l épargne CARACTERISTIQUES Conseil financier de l Etat du Tchad Co-Arrangeurs I. Caractéristiques de l emprunt Les principales caractéristiques

Plus en détail

Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels

Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels 07/10/2014 Le présent document énonce les risques associés aux opérations sur certains instruments financiers négociés

Plus en détail

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC. Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC. Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext Brochure destinée aux investisseurs particuliers Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext p. 2 Index 1. Options call et put 3 2. Acheteur et vendeur 4 3. Standardisation 5 Valeur sous-jacente

Plus en détail

Note de présentation de la circulaire 07/05 relative aux conditions de réalisation des opérations à dénouement triangulaire

Note de présentation de la circulaire 07/05 relative aux conditions de réalisation des opérations à dénouement triangulaire Rabat, le 13 octobre 2005 Note de présentation de la circulaire 07/05 relative aux conditions de réalisation des opérations à dénouement triangulaire Cette nouvelle circulaire vise à encadrer une pratique

Plus en détail

POLITIQUE D EXECUTION DES ORDRES SUR INSTRUMENTS FINANCIERS

POLITIQUE D EXECUTION DES ORDRES SUR INSTRUMENTS FINANCIERS POLITIQUE D EXECUTION DES ORDRES SUR INSTRUMENTS FINANCIERS La présente section vise à vous communiquer, conformément à la Directive, des informations sur la politique d exécution des ordres sur instruments

Plus en détail

Politique de transmission et d exécution d ordres pour DFMC Approuvée par le comité de direction du 25 septembre 2014

Politique de transmission et d exécution d ordres pour DFMC Approuvée par le comité de direction du 25 septembre 2014 Politique de transmission et d exécution d ordres pour DFMC Approuvée par le comité de direction du 25 septembre 2014 1 CONVENTIONS Dans le texte de la présente politique de transmission et d exécution,

Plus en détail

INSTRUCTION N 3/2011 DU 03/01/2011 RELATIVE AU SYSTEME DE DENOUEMENT

INSTRUCTION N 3/2011 DU 03/01/2011 RELATIVE AU SYSTEME DE DENOUEMENT INSTRUCTION N 3/2011 DU 03/01/2011 RELATIVE AU SYSTEME DE DENOUEMENT MISE A JOUR LE 14/11/2014 SOMMAIRE TERMINOLOGIE Article Premier Préambule 4 Article 2 Les instructions de dénouement 6 2.1. Les instructions

Plus en détail

Norme canadienne 23-101 Règles de négociation

Norme canadienne 23-101 Règles de négociation Norme canadienne 23-101 Règles de négociation PARTIE 1 DÉFINITION ET INTERPRÉTATION 1.1 Définition 1.2 Interprétation PARTIE 2 LE CHAMP D APPLICATION DE LA RÈGLE 2.1 Le champ d application de la règle

Plus en détail

Politique de meilleure exécution et de sélection des intermédiaires

Politique de meilleure exécution et de sélection des intermédiaires Politique de meilleure exécution et de sélection des intermédiaires Date de mise à jour : 01 janvier 2013 Préambule Conformément à l article L. 533-18 du Code monétaire et financier consécutif à la transposition

Plus en détail

Chapitre 5 : produits dérivés

Chapitre 5 : produits dérivés Chapitre 5 : produits dérivés 11.11.2015 Plan du cours Options définition profil de gain à l échéance d une option déterminants du prix d une option Contrats à terme définition utilisation Bibliographie:

Plus en détail

Convention de base Convention Opérations sur marge Convention Options et Contrats à terme

Convention de base Convention Opérations sur marge Convention Options et Contrats à terme Convention de base Convention Opérations sur marge Convention Options et Contrats à terme Partie 1: Convention de base Les Parties 1. Le(s) soussigné(s) du «Formulaire d ouverture de compte LYNX»; ci-après

Plus en détail

Politique DE CLASSEMENT DES CLIENTS

Politique DE CLASSEMENT DES CLIENTS Politique DE CLASSEMENT DES CLIENTS Principaux textes de référence : La politique de classement des clients mise en place au sein de HMG Finance s appuie sur les articles L533-16, L533-20, D533-11 et D533-12

Plus en détail

Négociation de titres cotés au Canada sur plusieurs marchés

Négociation de titres cotés au Canada sur plusieurs marchés Négociation de titres cotés au Canada sur plusieurs marchés TD Waterhouse et Valeurs Mobilières TD ont pris l engagement d utiliser tous les moyens raisonnables afin de veiller à ce que les clients obtiennent

Plus en détail

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE Reshaping Canada s Equities Trading Landscape OCTOBER 2014 Horaire des marchés Toutes les données de marché du simulateur sont différées de 15 minutes (sauf

Plus en détail

Politique d exécution CACEIS BANK FRANCE

Politique d exécution CACEIS BANK FRANCE Politique d exécution CACEIS BANK FRANCE Contents 1. Principes de la Politique d execution... 3 1.1. Les obligations de meilleure sélection et meilleure exécution... 3 1.2. Les critères liés à la meilleure

Plus en détail

Performance creates trust

Performance creates trust Performance creates trust Vontobel Mini Futures Futures Investissement minimum, rendement maximum Vontobel Investment Banking Vontobel Mini Futures Investir un minimum pour un maximum de rendement Avec

Plus en détail

Directive 5: Services «Over the Exchange»

Directive 5: Services «Over the Exchange» SIX Swiss Exchange SA Directive 5: Services «Over the Exchange» du.08.0 Entrée en vigueur: 5.0.0 Directive 5: Services «Over the Exchange» 5.0.0 Sommaire. But et fondement... I SIX Swiss Exchange Liquidnet

Plus en détail

POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS

POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS Champ d application de la politique La présente politique expose les politiques de la Bourse relatives aux emprunts contractés

Plus en détail

Les valeurs liquidatives des OPCVM (SICAV et FCP)

Les valeurs liquidatives des OPCVM (SICAV et FCP) S informer sur Les valeurs liquidatives des OPCVM (SICAV et FCP) LES VALEURS LIQUIDATIVES DES OPCVM COMMENT SE CALCULE LE PRIX? EXEMPLES DE DÉTERMINATION DE LA VALEUR LIQUIDATIVE DE RÉFÉRENCE LES FRAIS

Plus en détail

Les règles de base de fonctionnement d un marché

Les règles de base de fonctionnement d un marché C HAPITRE 1 Les règles de base de fonctionnement d un marché Qu est-ce qu un marché? Un marché est un endroit matérialisé ou non où peuvent se rencontrer des agents économiques qui ont des besoins complémentaires,

Plus en détail

INVESTIA - le 23/05/2014 1

INVESTIA - le 23/05/2014 1 INVESTIA - le 23/05/2014 INVESTIA - le 23/05/2014 1 Bourse des Valeurs Mobilières de Tunis Dépositaire central des titres Conseil du Marché Financier la Bourse cumulait plusieurs fonctions Gestion du marché

Plus en détail

Chapitre 14 Cours à terme et futures. Plan

Chapitre 14 Cours à terme et futures. Plan hapitre 14 ours à terme et futures Plan Différences entre contrat à terme et contrat de future Fonction économique des marchés de futures Rôle des spéculateurs Futures de matières premières Relation entre

Plus en détail

REGLEMENT No 2001-06

REGLEMENT No 2001-06 REGLEMENT No 2001-06 MODIFIANT LE REGLEMENT No 94-05 DE LA COMMISSION DES OPERATIONS DE BOURSE RELATIF AUX SOCIETES CIVILES DE PLACEMENT IMMOBILIER REGIES PAR LA LOI No 70-1300 DU 31 DECEMBRE 1970 MODIFIEE

Plus en détail

S informer sur. Les obligations

S informer sur. Les obligations S informer sur Les obligations Octobre 2012 Autorité des marchés financiers Les obligations Sommaire Qu est-ce qu une obligation? 03 Quel est le rendement? 04 Quels sont les risques? 05 Quels sont les

Plus en détail

Obligation pour un ordre invisible de procurer une amélioration du cours lorsqu'il est négocié contre un ordre visant des lots irréguliers

Obligation pour un ordre invisible de procurer une amélioration du cours lorsqu'il est négocié contre un ordre visant des lots irréguliers Avis sur les règles Avis d approbation RUIM Destinataires à l interne : Affaires juridiques et conformité Détail Haute direction Institutions Pupitre de négociation Personne-ressource : Kevin McCoy Vice-président

Plus en détail

La présente recommandation s applique pour la première fois aux périodes annuelles ouvertes à compter du 1 er janvier 2007 ou ultérieurement.

La présente recommandation s applique pour la première fois aux périodes annuelles ouvertes à compter du 1 er janvier 2007 ou ultérieurement. Umbruch franz. 30.8.2006 16:06 Uhr Seite 183 Instruments financiers dérivés La présente recommandation s applique pour la première fois aux périodes annuelles ouvertes à compter du 1 er janvier 2007 ou

Plus en détail

LES INTERVENANTS DE LA BOURSE DES VALEURS DE CASABLANCA

LES INTERVENANTS DE LA BOURSE DES VALEURS DE CASABLANCA LES INTERVENANTS DE LA BOURSE DES VALEURS DE CASABLANCA Plan INTRODUCTION 1 / LA SOCIÉTÉ DE BOURSE DE CASABLANCA 2 / L AUTORITE DE SURVEILLANCE (CDVM) 3 / LES SOCIETES DE BOURSE 4 / LES ORGANISMES DE PLACEMENT

Plus en détail

Avis relatif à l intégrité du marché Orientation

Avis relatif à l intégrité du marché Orientation Avis relatif à l intégrité du marché Orientation 28 juillet 2005 N o 2005-026 Acheminement suggéré Négociation Affaires juridiques et Conformité NÉGOCIATION DE TITRES SUR LES MARCHÉS EN DEVISES AMÉRICAINE

Plus en détail

AVERTISSEMENT ET INFORMATION SUR LES RISQUES LIES A LA NEGOCIATION DES CONTRATS A TERME ET DES ACTIONS

AVERTISSEMENT ET INFORMATION SUR LES RISQUES LIES A LA NEGOCIATION DES CONTRATS A TERME ET DES ACTIONS Le présent document énonce les risques associés aux opérations sur certains instruments financiers négociés par Newedge Group S.A. pour le compte d un client «le Client». Le Client est informé qu il existe

Plus en détail

Etre actionnaire au nominatif pur

Etre actionnaire au nominatif pur Etre actionnaire au nominatif pur -1- Quels sont les différents modes de détention des titres? Au nominatif pur. Vos titres et votre identité sont nommément inscrits chez la Société Générale ce qui lui

Plus en détail

Bienvenue chez Banque Nationale Réseau des correspondants

Bienvenue chez Banque Nationale Réseau des correspondants Bienvenue chez Banque Nationale Réseau des correspondants Pour atteindre vos objectifs financiers, vous devez pouvoir compter sur un partenaire fiable pour la gestion de votre patrimoine. Et, à ce titre,

Plus en détail

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8 Les actions 3 Les droits et autres titres de capital 5 Les obligations 6 Les SICAV et FCP 8 2 Les actions Qu est-ce qu une action? Au porteur ou nominative, quelle différence? Quels droits procure-t-elle

Plus en détail

APPEL PUBLIC A L EPARGNE

APPEL PUBLIC A L EPARGNE FICHES PEDAGOGIQUES APPEL PUBLIC A L EPARGNE PAR LA COSUMAF APPEL PUBLIC A L EPARGNEL L Appel Public à l Epargne (APE) est une opération du marché financier qui permet à un émetteur (Etat, Collectivités

Plus en détail

Explication du Fonctionnement du Crédit de Titres

Explication du Fonctionnement du Crédit de Titres Explication du Fonctionnement du Crédit de Titres 2 BinckBank S.A. Succursale belge Quellinstraat 22 à 2018 Anvers TVA BE 0842.123.910 RPM Anvers Siège social BinckBank S.A. Barbara Strozzilaan 310-1083

Plus en détail

AVIS D OUVERTURE DE L OFFRE SUR LES ACTIONS DE LA SOCIETE UNIMED

AVIS D OUVERTURE DE L OFFRE SUR LES ACTIONS DE LA SOCIETE UNIMED AVIS D OUVERTURE DE L OFFRE SUR LES ACTIONS DE LA SOCIETE UNIMED ADMISSION DES ACTIONS DE LA SOCIETE «UNIMED» AU MARCHE PRINCIPAL DE LA COTE DE LA BOURSE : La Bourse a donné, en date du 31/03/2016, son

Plus en détail

INSTRUCTION PORTANT REGLEMENT DU MARCHE DES TITRES DU TRESOR AU BURUNDI

INSTRUCTION PORTANT REGLEMENT DU MARCHE DES TITRES DU TRESOR AU BURUNDI : BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI INSTRUCTION PORTANT REGLEMENT DU MARCHE DES TITRES DU TRESOR AU BURUNDI I. DISPOSITIONS GENERALES Article 1 : Objectif Dans le cadre de la gestion de sa trésorerie,

Plus en détail

Projet de lancement d un programme de mise en pension de titres du gouvernement canadien détenus par la Banque du Canada. Document de travail

Projet de lancement d un programme de mise en pension de titres du gouvernement canadien détenus par la Banque du Canada. Document de travail Projet de lancement d un programme de mise en pension de titres du gouvernement canadien détenus par la Banque du Canada Document de travail le 27 août 2001 2 Introduction Un certain nombre de mesures

Plus en détail

DECISIONS ET AVIS PUBLIES PAR LA SOCIETE DES BOURSES FRANÇAISES N 92-709 SOURCE PERRIER

DECISIONS ET AVIS PUBLIES PAR LA SOCIETE DES BOURSES FRANÇAISES N 92-709 SOURCE PERRIER Société des Bourses Françaises 39, rue Cambon - 75 001 Paris Tél : 49 27 10 00 DECISIONS ET AVIS Service des abonnés : Télécopie : PUBLIES PAR LA SOCIETE DES BOURSES FRANÇAISES N 92-709 SOURCE PERRIER

Plus en détail

CONTRATS À TERME SUR ACCEPTATIONS BANCAIRES CANADIENNES DE TROIS MOIS (BAX) MODIFICATIONS À LA PROCÉDURE APPLICABLE AU PRIX DE RÈGLEMENT QUOTIDIEN

CONTRATS À TERME SUR ACCEPTATIONS BANCAIRES CANADIENNES DE TROIS MOIS (BAX) MODIFICATIONS À LA PROCÉDURE APPLICABLE AU PRIX DE RÈGLEMENT QUOTIDIEN Négociation - Dérivés sur taux d intérêt Négociation - Dérivés sur actions et indices Back -office - Contrats à terme Back-office - Options Technologie Réglementation CIRCULAIRE Le 2 juillet 2004 CONTRATS

Plus en détail

CIRCULAIRE N 09/01 RELATIVE A L ANIMATION DU MARCHE DE VALEURS MOBILIERES COTEES

CIRCULAIRE N 09/01 RELATIVE A L ANIMATION DU MARCHE DE VALEURS MOBILIERES COTEES Rabat, le 14 juin 2001 CIRCULAIRE N 09/01 RELATIVE A L ANIMATION DU MARCHE DE VALEURS MOBILIERES COTEES Aux termes de l article 14 ter du dahir portant loi n 1-93-211 relatif à la Bourse des valeurs, tel

Plus en détail

D a h i r p o r t a n t l o i n 1-9 3-2 1 1

D a h i r p o r t a n t l o i n 1-9 3-2 1 1 D a h i r p o r t a n t l o i n 1-9 3-2 1 1 du 21 septembre 1993 modifié et complété par les lois n 34-96, 29-00 et 52-01. Juin 2004 Bourse de Casablanca SOMMAIRE OU DECRET PAGE Arrêté du Ministre des

Plus en détail

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots Aperçu des actions et des obligations Qu est-ce qu une action? Une action est une participation dans une entreprise. Quiconque détient une action est copropriétaire (actionnaire) de l entreprise (plus

Plus en détail

FAQ AUGMENTATION DE CAPITAL THEOLIA

FAQ AUGMENTATION DE CAPITAL THEOLIA 1) Qu est-ce qu une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription? Une augmentation de capital est une opération financière par laquelle une entreprise fait appel au marché

Plus en détail

FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 1 : ORGANISATION DU MARCHÉ FINANCIER PAR LA COSUMAF

FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 1 : ORGANISATION DU MARCHÉ FINANCIER PAR LA COSUMAF FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 1 : ORGANISATION DU MARCHÉ FINANCIER PAR LA COSUMAF SOMMAIRE DU THEME 1 I LES ACTEURS DU MARCHE / ARCHITECTURE ORGANISATIONNELLE DU MARCHE 1- L ORGANE DE REGULATION : LA

Plus en détail

Marchés au comptant. Les ordres de bourse

Marchés au comptant. Les ordres de bourse Marchés au comptant Les ordres de bourse Les renseignements fournis dans la présente publication sont donnés uniquement à titre d information et n ont pas pour objet de donner des conseils, de constituer

Plus en détail

Togo. Loi relative aux entreprises d investissement à capital fixe

Togo. Loi relative aux entreprises d investissement à capital fixe Loi relative aux entreprises d investissement à capital fixe Loi uniforme n 2009-23 du 14 octobre 2009 [NB - Loi uniforme n 2009-23 du 14 octobre 2009 relative aux entreprises d investissement à capital

Plus en détail

Exigences techniques relatives à la fonctionnalité des ordres fermes

Exigences techniques relatives à la fonctionnalité des ordres fermes Avis technique 11-022 À : DE : OBJET : Participants de la Bourse de Montréal, rediffuseurs et FIL Responsable de la connectivité des participants Exigences techniques relatives à la fonctionnalité des

Plus en détail

Directive 4: Régulation du marché

Directive 4: Régulation du marché SIX Swiss Exchange SA Directive 4: Régulation du marché du 7..0 Entrée en vigueur: 0..0 Directive 4: Régulation du marché 0..0 Sommaire. But et fondement.... Domaine d'activités de la régulation du marché....

Plus en détail

Département DEPOSITAIRE CENTRAL INSTRUCTION N 2 PROJET ADMISION DES INTERMEDIAIRES DE MARCHE

Département DEPOSITAIRE CENTRAL INSTRUCTION N 2 PROJET ADMISION DES INTERMEDIAIRES DE MARCHE Département DEPOSITAIRE CENTRAL INSTRUCTION N 2 PROJET ADMISION DES INTERMEDIAIRES DE MARCHE La présente instruction a pour but de définir la procédure d adhésion des Intermédiaires de marché au Dépositaire

Plus en détail

WHS ProRealTime. édition 2008 1.52

WHS ProRealTime. édition 2008 1.52 WHS ProRealTime édition 2008 1.52 Ce tutoriel est dédié aux fonctions de passage d'ordres sur ProRealTime avec WHSelfinvest. Pour obtenir une aide sur les autres fonctions de ProRealTime, veuillez consulter

Plus en détail

AVERTISSEMENT SUR LES RISQUES LIES A LA NEGOCIATION DES CONTRATS A TERME CLIENTS NON PROFESSIONNELS

AVERTISSEMENT SUR LES RISQUES LIES A LA NEGOCIATION DES CONTRATS A TERME CLIENTS NON PROFESSIONNELS Avant d utiliser un contrat à terme (produits dérivés, contrat à terme ferme ou contrat d option) le client (l investisseur) doit apprécier les risques liés a l utilisation de contrats à terme. Il doit

Plus en détail

Politique d exécution optimale des transactions en instruments financiers

Politique d exécution optimale des transactions en instruments financiers Belfius Banque a mis en place la présente politique d exécution des ordres de ses Clients afin de répondre aux exigences de la Directive européenne concernant les marchés d Instruments Financiers. Cette

Plus en détail

COMMISSION D ORGANISATION ET DE SURVEILLANCE DES OPÉRATIONS DE BOURSE

COMMISSION D ORGANISATION ET DE SURVEILLANCE DES OPÉRATIONS DE BOURSE COMMISSION D ORGANISATION ET DE SURVEILLANCE DES OPÉRATIONS DE BOURSE INVESTIR EN BOURSE Sommaire 1 Introduction 2 Qu est-ce que la Bourse des valeurs mobilières? 3 Quels sont les droits liés aux valeurs

Plus en détail

L e g u i d e d e l i n v e s t i s s e u r e n b o u r s e Octobre 2012

L e g u i d e d e l i n v e s t i s s e u r e n b o u r s e Octobre 2012 L e g u i d e d e l i n v e s t i s s e u r e n b o u r s e Octobre 2012 I II III IV V VI VII Introduction La Bourse en clair Les principaux produits boursiers A - Les titres de capital ou actions B -

Plus en détail

POLITIQUE DE CLASSEMENT DES CLIENTS DE HMG FINANCE

POLITIQUE DE CLASSEMENT DES CLIENTS DE HMG FINANCE POLITIQUE DE CLASSEMENT DES CLIENTS DE HMG FINANCE ART. 314-4 ET SUIVANTS DU RÈGLEMENT GÉNÉRAL DE L AUTORITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS -Actualisée au 12 janvier 2012- I L obligation de classement des clients

Plus en détail

OFFRE CONTRACTUELLE DE RACHAT D ACTIONS PAR. portant sur 365.600 actions 1000mercis. en vue de la réduction de son capital social

OFFRE CONTRACTUELLE DE RACHAT D ACTIONS PAR. portant sur 365.600 actions 1000mercis. en vue de la réduction de son capital social OFFRE CONTRACTUELLE DE RACHAT D ACTIONS PAR portant sur 365.600 actions 1000mercis en vue de la réduction de son capital social Prix de l offre : 25 par action 1000mercis Durée de l offre : du 16 avril

Plus en détail

Convention d ouverture et de gestion libre d un Compte Epargne en Actions CEA Libre-

Convention d ouverture et de gestion libre d un Compte Epargne en Actions CEA Libre- MAC S.A. Intermédiaire en Bourse Agrément N 44/89 du 01/05/98 Entre les Soussignés : Convention d ouverture et de gestion libre d un Compte Epargne en Actions CEA Libre Identifiant unique N :. Monsieur(Mme):...........

Plus en détail

Manuel Ordres Avancés

Manuel Ordres Avancés Manuel Ordres Avancés Version 01/10/2013 BinckBank pourra modifier ce guide pratique à tout instant. BinckBank informera les clients de chaque modification par un message sur le site web. Vous trouverez

Plus en détail

Les ordres de bourse

Les ordres de bourse Les ordres de bourse Les ordres de bourse 1 2 Les ordres de bourse 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Euronext, la première bourse paneuropéenne 2 Les ordres de bourse : généralités 4 L ordre à tout prix 9 L ordre au

Plus en détail

annexe aux conditions générales revenus garantis - gamme patrimoine contrat d assurance sur la vie individuel libellé en unités de compte.

annexe aux conditions générales revenus garantis - gamme patrimoine contrat d assurance sur la vie individuel libellé en unités de compte. annexe aux conditions générales revenus garantis - gamme patrimoine contrat d assurance sur la vie individuel libellé en unités de compte. Architas (SA) EUROPEAN EQUITY FUND Présentation succincte Dénomination

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DU SITE www.fortuneo.be

GUIDE D UTILISATION DU SITE www.fortuneo.be GUIDE D UTILISATION DU SITE www.fortuneo.be Sommaire de la Bourse en ligne Se connecter / Vos comptes.......................p. 2-3 Bourse....................................................p. 4-5 SICAV

Plus en détail

Règlement de l ARMC 11-501 Définitions, procédure, responsabilité civile et sujets connexes

Règlement de l ARMC 11-501 Définitions, procédure, responsabilité civile et sujets connexes Règlement de l ARMC 11-501 Définitions, procédure, responsabilité civile et sujets connexes PARTIE 1 DÉFINITIONS ET INTERPRÉTATION 1. Définitions 2. Personne qui n est pas une agence de compensation 3.

Plus en détail