mm Comment jouer intelligemment à la Bourse

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "mm Comment jouer intelligemment à la Bourse"

Transcription

1 Montréal, mardi 24 février 1998 La Bourse mm Comment jouer intelligemment à la Bourse Voici le septième numéro d'une série de dix fascicules sur les finances personnelles. Michel Girard en assume la rédaction. Ce fascicule permettra au lecteur de se familiariser avec les rouages de la grande machine boursière. On y apprend les recettes des maîtres du placement de même que des astuces des boursicoteurs. Ce cahier contient aussi une foule de renseignements utiles sur la gestion d'un portefeuille. Michel Girard, journaliste à la Presse depuis 20 ans, dont IS comme chroniqueur financier, est un vulgarisateur reconnu. Il participe régulièrement à des émissions de radio et de télévision. Il est, pour les lectrices et lecteurs, non seulement un informateur fiable mais également un conseiller précieux. Ces cahiers sont une production du Service de l'information de la Presse. La Direction Direction artistique : Julien Chung et Hélène de Guise Supervision : Paul Durivage Illustrations : Steve Adams Infographie : Serge Delisle Textes : Michel Girard Sommaire Les dfe de la tair» Les dés du sutcès 3 Le statt de Lynch 4 Urecettede Buffeti S Les dasiques ta parts de fi&bt ~T L'achat vptimtiy* SowtMkz les (fiioés é Ut leçons «THO u&ààt 11 f C ommençons avec un petit exercice qui devrait vous donner confiance dans vos possibilités boursières. Vous avez suivi la Bourse, du moins un petit brin. Selon vous, le marché boursier, canadien ou américain, va-t-il monter ou descendre au cours des prochains mois? Prenez un bref moment pour réfléchir... Votre choix est fait, vous pouvez poursuivre la lecture. Vous verrez dans quelques mois si votre prédiction était bonne ou pas. Si cela peut vous encourager, sachez que vous avez peu de chances de faire pire que les grands spécialistes des prévisions boursières, comme les analystes des services de recherche des maisons de courtage ou les gestionnaires de portefeuilles. Martin Zweig, l'un des gourous renommés de Wall Street, a étudié le degré d'exactitude des prévisions boursières de ses pairs (140 spécialistes) à l'égard du Dow Jones. Le Dow est le principal indice boursier de la Bourse de New-York, qui a pignon sur Wall Street. L'étude de Zweig porte sur les 69 importants changements de direction boursière qui sont survenus entre 1965 et Les spécialistes de Wall Street ont obtenu un petit 9 % de succès, prédisant la bonne direction du marché à six reprises seulement sur les 69 changements de cap. s- m Le piètre résultat obtenu par les spécialistes des marchés boursiers est très révéla teur sur un point : malgré la multitude d'indicateurs boursiers et économiques dont ils peuvent disposer pour essayer de prévoir la tendance des marchés, la Bourse demeure mystérieusement imprévisible. Une ressource à la Bourse. InVe&imentS ^ plus grande société de fonds de placement au monde.

2 0 fi m, Les bons conseils ne s'escomptent pas Pour obtenir de l'aide et des conseils de la part d'un conseiller financier, il faut ouvrir un compte dans une maison de courtage de plein exercice. L'investisseur bénéficie ainsi des diverses études effectuées par le service de recherche de la firme de courtage, ainsi que des suggestions et de l'expertise du conseiller attitré. Il est vrai qu'effectuer des transactions boursières par l'intermédiaire d'un courtier de plein exercice coûte énormément plus cher. Dans le cas des actions, les commissions atteignent jusqu'à trois fois le prix demandé par un courtier à escompte. Le prix est certes élevé si le conseiller se désintéresse des placements de son client. D'autre part, la commission apparaîtra nettement raisonnable si le conseiller fait un bon travail en prodiguant des conseils judicieux et en suivant de façon régulière l'évolution de votre portefeuille. Les courtiers à escompte ont agrandi leurs gammes de services au fil des ans et donnent à leur clientèle quelques outils pour les aider à prendre leurs décisions boursières. Hais cela reste un service bien incomplet à comparer à ce qu'offre un conseiller d'une maison de courtage. Rien n'empêche un boursicoteur d'ouvrir deux comptes, un chez une firme de plein exercice et un autre chez un courtier à escompte. trois clés de la Bourse Pour ne pas se brûler en Bourse, l'investisseur doit toujours se rappeler et mettre en pratique trois éléments clés : diversification, prudence, patience. Les marchés boursiers sont très volatils. Non seulement les fluctuations sont-elles fortes à la hausse comme à la baisse, mais en plus elles sont extrêmement rapides. Et, qui plus est, cette volatilité s'accroît d'une année à l'autre. De tous les placements, c'est avec la Bourse qu'historiquement les gens font le plus d'argent. Cependant, il y a une condition essentielle pour y parvenir : cela prend non pas un super cerveau, mais un sacré bon estomac pour résister à la tentation de tout liquider quand le marché chute fortement. La Bourse évolue en dents de scie contrairement aux placements ultraconservateurs comme les certificats garantis ou les obligations d'épargne dont le parcours est plutôt linéaire. Au cours des 40 dernières années, le marché américain a enrichi ses investisseurs au rythme annuel composé de 11,2%. Même chose pour la Bourse canadienne si on considère les 17 dernières années seulement. Au fil des décennies par contre, nombre de corrections à la baisse ont régulièrement refroidi l'enthousiasme des boursicoteurs et leur ont parfois même donné la frousse. Depuis le début du siècle, le marché américain a enregistré quelque 54 corrections à la baisse de 10% ou plus et observé 15 chutes de 25 % ou plus. Cela fait peur, d'autant plus que Wall Street influence toutes les Bourses à travers le monde, et plus particulièrement la Bourse canadienne. Maintenant, pour vous montrer à quel point il est important de ne pas paniquer quand les corrections surviennent, voici ce qu'une somme de 1000$ investie au début de janvier 1977 dans le marché canadien (représenté par le TSE 300) valait 20 ans plus tard (au 30 juin 1997) selon divers scénarios : Si vous aviez raté les 20 meilleurs mois de cette période de 20 ans, votre investissement vaudrait 2240S. Si vous aviez manqué les 15 meilleurs mois, votre 1000$ atteindrait 3195$. Si vous aviez raté seulement les dix meilleurs mois boursiers de cette période de 20 ans, la mise approcherait 4650$. Mais attention, si vous aviez fait le mort et resté pleinement investi, votre investissement de 1000$ vaudrait après 20 ans la somme appréciable de $. Comme on peut voir, vous vous seriez enrichi six fois plus en restant assis sur les lauriers de votre portefeuille au lieu d'essayer déjouer à la devinette et ainsi rater les 20 meilleurs mois boursiers de ces deux décennies.

3 3 Les trois clés m du succès La diversification du portefeuille Pour minimiser le niveau de risques d'un portefeuille, l'investisseur doit détenir plusieurs titres, de secteurs différents. Et, en majorité des titres de sociétés qui présentent de solides perspectives financières et de croissance. On commence à parler de diversification sérieuse quand un portefeuille renferme une dizaine de titres de qualité. Comment dénicher les titres prometteurs? En Bourse, tout évolue très vite. Un titre peut représenter un bon achat à un moment et une vente judicieuse deux semaines plus tard, simplement parce qu'il a fortement grimpé. Ou bien parce que les résultats financiers obtenus sont décevants. Quand on gère soi-même un portefeuille d'actions, il faut être bien branché et à l'affût des occasions d'investissement. La collaboration étroite d'un conseiller avisé d'une maison de courtage de plein exercice est souhaitable. Un bon conseiller pensera davantage à enrichir ses clients que son employeur. Le client d'une maison de courtage de plein exercice peut recevoir les études réalisées par le service de recherche sur les titres l'intéressants. Si on vous les refuse, changez de courtier! La Presse fait régulièrement le point sur les recommandations de plusieurs maisons de courtage et de lettres financières. Prudence, prudence! À la Bourse, il n'y a jamais rien d'acquis tant et aussi longtemps que les profits ne sont pas empochés. Une journée, le marché s'envole, le lendemain il s'écrase. Plus un titre monte en fou, plus il y a de risques qu'il baisse également sans retenue. Avec une belle sélection de titres solides, l'investisseur devrait traverser avec succès les sempiternels soubresauts boursiers. Mais n'oubliez pas de suivre de près l'évolution de vos titres. Et surtout ne tombez pas en amour avec eux. Patience et longueur de temps... La patience, c'est aussi la tolérance. La grande majorité des épargnants se meurent d'impatience de voir fructifier leur pécule. La Bourse, elle, n'en a rien à foutre. Elle fonctionne toujours de façon échevelée, à la hausse comme à la baisse. Un litre peut végéter pendant six mois, puis voir son prix bondir de 20 % ou plus. Voilà pourquoi la patience paie. Remarquez qu'un titre peut aussi suivre le chemin inverse. Mais avant de le liquider en panique, et souvent au plus mauvais moment, informez-vous donc au préalable sur son potentiel. Si les perspectives sont moches, d'accord, débarrassez-vous en. Être tolérant ou patient avec un titre ne veut pas dire être poisson. Vous et votre courtier Une maison de courtage ne facture généralement pas de frais <f ouverture ou de fermeture de compte. L'investissement est «fautant plus fibre de déménager ses affaires ailleurs en as d'insatisfaction ou de différend. Pour changer de maison de courtage, il suffît de donner les directives à b nouvelle firme. Ceile-ri fera le nécessaire pour obtenir Se transfert des valeurs mobilières. Notons toutefois qu'il y a généralement des frais annuels pour l'administration des REER autogérés et des FERU On peut de la même manière changer de conseiller financier à loisir. Personne n'est tenu d'endurer un représentant incompétent Le dient d'une maison de courtage peut demander de changer de comefier quand bon lui semble. Advenant un improbable refus, le cfiéftt mécontent n'a qu'à ramasser ses Mes et transporter ses affaires chez une firme plus conciliante* 625 milliards d'actifs en action 0! Invesiments MD La plus grande société de fonds de placement au monde.

4 0 En cas de différend Advenant une mésentente avec votre conseiller financer, préparez un bon dossier arec les pièces et preuves à l'appui. Adressez-vous ensuite au directeur de succursale. Si ce dernierfait la sourde oreille à vos revendications, portez la plainte au bureau du président de ia maison ut «.vwiiajjli t «MWttvtv* ment, à ces démarches, déposez une copie de votre dossier au service <F enquête de ia Commission des valeurs mobilières du Québec Selon la nature du litige, la CVHQ pourra mener elle-même l'empiète ou référer le dossier à Ffosoriation des courtiers en valeurs mobilières ou à la Bourse concernée. Malheureusement, les organismes de régie* mentation boursière n'ont pas le pouvoir de forcer un conseiller ou la maison de courtage i dédommager un dient qui obtient gain de cause. Pour obtenir un règlement financier, il faut recourir aux tribunaux. Si la réclamation est inférieure i $, un service d'arbitrage totalement indépendant du monde des valeurs mobilières entendra la cause. Le verdict est sans appel. Vérifiez le coût avant de soumettre un dossier. Le secret de Lynch eter Lynch est le «King» parmi les gestionnaires de portefeuilles de fonds communs de placement. Il s'y connaît en Bourse. C'est lui qui gérait le Fonds d'actions Magellan, du Groupe Fidelity Investments, entre mai 1977 et mai Sous sa férule, un dollar investi à l'origine du Fonds valait 28$ 13 ans plus tard. Vingt-huit fois la mise initiale. Un gestionnaire de portefeuille qui réussit pareille performance mérite d'être écouté. Lancé avec un actif de 20 millions, le fonds Magellan pesait 14 milliards quand Peter Lynch a tiré sa révérence. Jeune retraité, le roi Lynch, tout en restant membre de la haute direction du Groupe Fidelity, sillonne le monde et donne des conférences sur les placements. Chaque fois qu'il en a 1 occasion, il critique vertement le monde de la Bourse, les gestionnaires de portefeuilles institutionnels et leurs gourous. Ses 20 ans de métier l'ont convaincu que toute personne normale utilisant 3 % des capacités de son cerveau peut choisir des actions aussi bien, sinon mieux, qu'un expert de Wall Street. Il enrage encore les experts boursiers en déclarant : «En fait, l'investisseur amateur a de nombreux avantages innés qui, exploités, devraient l'aider à faire mieux que les experts et que le marché en général.» Vous pensez que Lynch savonne un peu trop fort ses pairs, c'est-à-dire tous ces spécialistes de la gestion de portefeuille à travers le monde. Quand on analyse leur performance, on constate malheureusement que la majorité des experts de Wall Street ne réussissent pas à battre les indices boursiers. Alors, pourquoi verser des centaines et des centaines de millions de dollars de commissions à des experts alors qu'on obtiendrait un meilleur rendement en achetant directement les indices boursiers? Voici quelques pertinents conseils que Peter Lynch donne dans son livre : Et si vous en saviez déjà assez pour gagner en Bourse. Rappelez-vous que le marché boursier va baisser fortement un de ces jours. Les corrections boursières permettent aux investisseurs d'acquérir à prix d'aubaine des actions de compagnies extraordinairement intéressantes. Prévoir avec certitude la direction de la Bourse sur un an ou deux est impossible. Qu'un de vos titres monte, cela ne veut pas dire que vous aviez raison de l'acheter. Qu'un de vos titres baisse, cela ne veut pas dire que vous aviez tort de l'acheter. Investir dans une compagnie médiocre sous prétexte que le cours de l'action n'est pas cher est une stratégie perdante. Se départir d'une compagnie à forte croissance parce que le cours de l'action s'est apprécié de façon importante fait également partie d'une stratégie perdante. Les gros titres qui bénéficient d'une forte participation institutionnelle et qui sont, de surcroît, surveillés de très près par les analystes boursiers sont condamnés à subir une correction à la baisse s'ils ont déjà enregistré une belle performance. Autre dicton de Peter Lynch : «J'ai toujours été convaincu que les investisseurs devraient ignorer les hauts et les bas du marché.»

5 5 Les pays où investir L a recette de Buffett Warren Buffett est l'investisseur le mieux coté au monde. Il a réussi le tour de force de transformer une somme de 100 S en un portefeuille dont la valeur dépasse aujourd'hui les 12 milliards de dollars. Cela fait une quarantaine d'années que Warren Bultett investit en Bourse. Il gère son gigantesque portefeuille par le biais de la compagnie Berkshire, dont les actions sont inscrites en Bourse. Pour bâtir sa colossale fortune, le renommé investisseur a toujours utilisé une stratégie boursière relativement simple. En voici les grandes lignes Warren Buffett n'est pas un spéculateur. Il évalue les compagnies en vue d'un investissement à long terme. Ce champion ignore sciemment les fluctuations quotidiennes de Wall Street. A ses yeux, c'est un gaspillage de temps que de jouer à la devinette avec le marché boursier. Il en va de même pour les prédictions axées sur la direction de l'économie, des taux d'intérêt ou l'issue d'élections. Sa stratégie d'investissement repose notamment sur deux éléments. Il regarde d'abord la valeur intrinsèque d'une compagnie, ce qui inclut la valeur comptable, l'avoir des actionnaires et les fonds autogénérés. Il analyse ensuite le prix d'achat de la compagnie; il ne recherche pas nécessairement l'aubaine, mais un prix avantageux ou, à tout le moins, équitable. M. Buffett a investi à plusieurs occasions dans des entreprises dont le prix des actions était totalement déprimé. C'était notamment le cas des sociétés américaines Wells Fargo, General Dynamics et Geico. Il choisit avec une rare minutie et une extrême prudence les titres qui composent le portefeuille de Berkshire. Il est reconnu pour investir dans un nombre restreint de compagnies. À peine cinq à six compagnies constituent le gros du portefeuille de Bershire, ce qui est très peu. Les compagnies convoitées sont scrutées à la loupe et ses perspectives sont évaluées attentivement. Le grand manitou de Berkshire ne joue jamais à la Bourse, il y investit. Et plus Buffett s'enrichira, plus la société en profitera. Il est prévu qu'une très large partie de sa gigantesque fortune sera redistribuée à une kyrielle d'organismes de charité lorsqu'il tirera sa révérence de la Terre. Marchés boursiers japon : 64.66% Canada : 7.83% Espagne : -8.93% finlande : 71.11% Canada : 1.66% Finlande : 65.61% Canada : 17.19% Japon : % Suède : 29.00% Canada : 12.26% Finlande : % Finlande : 53.34% Canada : 30.75% Singapour : % Pays le plus performant Pays le moins performant Marchés obligataires Japon : 40.17% <*> Canada : 12.18% Suède : -9.90% Japon : 22.73% * Canada : -1.54% Japon : 31.86% Canada : 15.78% Italie : 2.10% Suède : 33.81% Canada : 9.89% Japon : % Royaume-Uni : 21.92% Canada : 14.04% Allemagne : -2.75% Pays le plus performant Pays le moins performant Pour quelque année que ce soit, il y aura probablement un marché boursier ou obligataire dans un pays étranger qui surpassera le marché canadien.

6 0 fl Wf, Le spectre d'octobre Sous prétexte que les deux krachs du siècle sont survenus en octobre (soit le 29 octobre 1929 et le 19 octobre 1987), bien des boursicoteurs ont une peur noire du dixième mois de Tannée. Ce moment venu, ils s'attendent à ce que le marché boursier leur tire le tapis sous les pieds et leur fasse ainsi perdre les gains accumulés au cours des neuf mois précédents. Est-ce justifié? Depuis le début du siècle, cela fait 97 mois d'octobre. Il y a eu deux krachs, soit un par cinquante ans d'histoire. Mon pourquoi s'énerver! C'est strictement une coïncidence si les deux krachs que l'on a eus sont survenus en octobre. Un krach peut survenir n'importe quand. D'ailleurs, au cours des dernières années, nous avons eu droit à quelques mini-krachs et ils ne sont pas tous produits en octobre. Mais l'histoire nous apprend aussi qu'en Bourse, les gros coups d'argent se font Ion des ventes de feu. Alors, quand le prochain krach se produira, profitez-en pour faire le plein d'aubaines. Les classiques d e la Bourse Bien investir en Bourse ne s'apprend pas dans les livres. Pour connaître les rudiments de la Bourse, rien de mieux que de gérer un portefeuille et vivre soi-même les hauts et les bas de la «Petite Vie» boursière. La Bourse peut être fort rentable si on respecte certaines règles d'usage et quelques précieux conseils donnés par une brochette d'experts préférés entre tous par l'auteur de ces lignes. Pour en connaître davantage sur leurs stratégies, achetez leur livre. Comme investissement beau, bon et pas cher, vous ne pouvez pas vous tromper. Ces publications ne vous rendront pas riches, mais ils peuvent vous aider à mieux gérer votre portefeuille. Et si vous en saviez B déjà assez pour gagner en Bourse Auteur : Peter Lynch. Éditions Peyrat et Courtens, collection Les génies de la Bourse; 216 pages. Le livre se lit comme un roman. Les Stratégies de Warren Buffett, l'homme qui devint milliardaire à la Bourse Auteur : Robert G. Hagstrom Jr., Publications financières internationales, collection Bourse. Un livre riche en bons coups boursiers. Acheter en Bourse au bon moment Auteur : Martin Zweig. Éditions Peyrat et Courtens, collection Les génies de la Bourse; 195 pages. Autant la Bourse peut paraître simple avec Peter Lynch, autant Martin Zweig terrorise le lecteur avec sa centaine d'indicateurs économiques et boursiers qu'il suit au jour le jour pour déterminer la tendance boursière. Avec Zweig, on se rend compte que la Bourse est bien tortueuse dans son fonctionnement. Il y a toutefois un indicateur clé facile à suivre : les taux d'intérêts. Selon Zweig, rien ne sert de se battie contre la Fédéral Reserve. Quand la tendance des taux est à la baisse, on se retrouve dans un marché boursier haussier. À l'inverse, quand la tendance des taux est à la hausse, la Bourse s'orientera à la baisse. Vous pouvez bien jouer aux braves et défier la FED, mais sachez d'avance que la partie ne sera pas facile. Zweig vous explique cela de long en large dans son livre particulièrement technique. Les Nouveaux maîtres de l'argent Auteur : John Train. Éditions Valor. Ce livre présente les stratégies et techniques utilisées par certains grands gourous des années 80 et 90, soit les Georges Michaelis, John Neff, Michael Steinhardt, Jim Rogers, Philip Carret, George Soros... Vous allez découvrir qu'en Bourse plusieurs stratégies fonctionnent. Mais n'oubliez jamais que la grande majorité des «experts» de Wall Street n'ont pas encore trouvé la bonne! L'Investisseur intelligent Auteur : Benjamin Graham. Éditions Valor; 352 pages. L'Investisseur intelligent est un classique. Les Warren Buffett, Peter Lynch et autres grands gestionnaires de portefeuilles s'en sont largement inspirés. La méthode boursière de Benjamin Graham demeure efficace malgré la sophistication de plus en plus grande des marchés boursiers. 12 millions de personnes le «FONDS»! 1 > Fîtieliiy 1 de fonds de placement au monde.

7 7 I Secrets pour gagner H en Bourse L'auteur, Stan Weinstein, est un analyste technique. Son livre est une initiation à ces méthodes systémiques. Il présente aussi les recettes appliquées par les «traders», c'est-à-dire les négociateurs des parquets boursiers. Comme la majorité des analystes techniques, Stan Weinstein se fout des médias. «Ce n'est pas non plus en suivant les nouvelles économiques et financières que vous transformerez vos investissements en paris gagnants», écrit-il. Voilà une raison de plus de se ficher de la tendance à court terme de la Bourse. Mais pas des nouvelles économiques! Éditions Valor; 350 pages. Les Secrets des L J grands traders Il n'est pas certain que les grands «traders» dont il est question dans ce livre dévoilent tous leurs secrets. Ces vedettes racontent quelques bons coups, mais ils se réservent sûrement de petites exclusivités. Mais d'en apprendre un peu sur leurs méthodes d'investissement permet de voir les marchés financiers d'un angle un peu différend. Les négociateurs vedettes ont pour noms Gil Blake, Bill Lapchuer, Blair Hull et Stanley Drukenmiller. Il s'agit d'une traduction du livre The NewMarket Wizards. L'auteur est Jack D. Schwager. Aux Éditions Valor en 1995, le livre a 300 pages. Histoire mondiale ESBB de la spéculation financière Pourquoi y-a-t-il des crises financières comme celles qui secouent actuellement les pays asiatiques? Comment peut-on «fabriquer» un krach comme celui d'octobre 1987? La réponse à ces grandes questions se trouve, en partie du moins, dans la spéculation. Charles Kindleberger rapporte dans ce livre une série d'événements historiques montrant comment l'appât du gain et la spéculation sont sources de problèmes. L'auteur remonte jusqu'aux années en passant par la grande Dépression des années 20. Le livre est une traduction de «Manias, Panica and Crashes». Édition P.A.U. Le calendrier boursier Quelle est la pire journée pour investir en Bourse? li y en a cinq : le lundi, te mardi, le mercredi, ie jeudi, puis le vendredi. îl resterait donc ie samedi et le dimanche pour s'aventurer en Bourse sansrisquerde perdre un cent Pour la raison bien simple que les marchés sont fermés k week-end. Cette boutade de Wal! Street nous apprend qu'il n'y a pas de journée propice pour investir en Bourse. Les marchés boursiers fonctionnent de façon édievelée. Les flambées sont aussi subites que les corrections. Certains vendredis sont certes inquiétants avec l'échéance simultanée d'options et contrats à terme (le jour des sorcières). Mats les programmes informatisés de transaction menacent autant l'équilibre des marchés tous les jours de la semaine. M vous essayez de vendre au sommet et (Tacheter au creux, vous risquez de vous retrouver souvent dam le camp des perdants. '.V 1 50 ans 1F \t- Fidelity 1 d'intérêts mutuels! InvBsimonis J p r a n d c s o d é t é J de tonds de placement au monde.

8 8 0 mm La garde de titre On peut confier sans crainte la garde d'actions aux maisons de courtage, en autant qu'elles fassent partie d'un des organismes <f autoréglementation reconnu par la Loi sur les valeurs mobilières. Il s'agit des bourses de Montréal, Toronto, Alberta ou Vancouver, ou de l'association canadienne des courtiers en valeurs mobilières. Les valeurs que la firme de courtage détient en notre nom sont protégées. La firme est obligée de maintenir un capital et une liquidité protégeant entièrement les valeurs détenues au nom des clients. Advenant une faillite, les valeurs mobilières en compte seraient rendues au détenteur par le séquestre ou le syndic Et, si jamais, il y avait fraude, lavoir de l'investisseur est protégé jusqu'à concurrence de $ par le Fonds de protection des épargnants, dont $ de couverture pour les liquidités. Chaque compte conjoint REER ou FERR bénéficie (Tune protection additionnelle de $. Laflammedes investisseurs L es parts de fiducies de redevance du secteur pétrole et gaz ont été la coqueluche des placements ces deux dernières années. Les maisons de courtage en ont vendu pour plusieurs milliards de dollars. Un grand nombre de petits épargnants ont investi dans ce placement en pensant trouver enfin l'instrument financier payant et sans risques. Une fiducie de redevances vit de l'acquisition de concessions productrices de pétrole ou de gaz, de forages de développement pétrolier et de la location de propriétés pétrolières. Les revenus tirés de ces activités sont redistribués aux détenteurs des parts. Pendant que les taux d'intérêt baissaient, la valeur marchande des fiducies de redevance grimpait fortement. Les investisseurs étaient fort heureux. Mais quand les taux se sont mis à grimper, bien des détenteurs de parts de fiducie ont désenchanté devant la chute de la valeur marchande des parts. En achetant ces parts de fiducie, les détenteurs n'ont vu que le beau côté du placement, soit les revenus élevés. Ils n'ont pas pensé que ce beau rendement en dividendes pouvait se faire effacer par un recul de la valeur marchande des parts. Et c'est ce qui est arrivé. Les parts de fiducie sont tributaires de trois facteurs : La valeur marchande des parts évolue en sens inverse de l'évolution des taux intérêt. La volatilité des cours du pétrole et du gaz influence le montant des revenus à redistribuer aux détenteurs des parts. Plus les prix du pétrole ou du gaz sont élevés, plus les redevances sont élevées. Le risque varie avec la durée de vie des réserves. Un placement reposant sur des réserves inférieures à neuf ans est hautement risqué. Plusieurs fiducies ont tout de même fait la joie des investisseurs, notamment Canadian Oil Sands Trust, Westrock Energy Income Fund 1 et Westrock Energy Income Fund 11. La Société en commandite Gaz Métropolitain fait également partie de ce type de placement. Le cycle boursier précède le cycle économique Sommet économique Cycle économique H Cycle boursier H Marché haussier B Marché baissier Secteurs vedettes 1 Consommation courante 2 Biens durables et non durables 3 Santé 4 Services financiers 5 Technologie 6 Industries lourde 7 Machinerie 8 Transport 9 Énergie 10 Services publics 11 Métaux précieux Ce graphique permet de voir à quel moment un secteur donné enregistrera une meilleure performance que l'ensemble de fa Bourse. Source :TKc SAP Guide 76 Sector Iromsting

9 L'achat d'actions à bon prix Vous aimeriez faire le saut en Bourse, mais vous trouvez que les valeurs sont encore trop chères. Vous attendez une grosse correction avant d'y investir votre pécule. Vous souhaitez en fait investir quand le marché boursier aura atteint son plus bas niveau. Bonne chance! Si votre objectif est d'obtenir le plus bas prix possible, vous resterez sur les lignes de côté le reste de votre vie. Acheter au plus bas et vendre au plus haut, cela fonctionne fort bien dans les livres. Mais à la Bourse, dans la vraie vie, oubliez cela. Toutefois, si jamais vous y parvenez, à fréquence régulière, lâchez tout et consacrez-vous exclusivement au placement. La richesse vous attend. Aux investisseurs ordinaires, je recommande plutôt une stratégie qui a des chances de bien fonctionner : la périodicité. Il s'agit d'investir de façon graduelle dans l'acquisition d'actions. La méthode consiste à acheter sur une base régulière et ce, en investissant toujours un montant semblable. Supposons que l'on veuille investir 6000$ par année. On peut répartir ce montant en trois tranches de 2000$ ou six tranches 1000$. Ou toute autre combinaison. Chaque tranche sera investie selon un échéancier préétabli, soit à tous les deux, trois ou quatre mois. En procédant de la sorte, l'épargnant obtiendra pour le même investissement plus d'actions à certains moments, moins d'autres fois, selon les baisses et des hausses du cours des actions. La stratégie de la périodicité vise à bâtir à long terme un portefeuille à un coût moyen vraiment intéressant. Cette méthode, communément appelée moyenne d'achat ou achat systématique, a l'avantage de nous épargner les soucis du comportement de la Bourse et de ses soubresauts. Par ailleurs, tout en bâtissant le portefeuille, rien ne nous empêche, si jamais les prix des actions acquises augmentent sensiblement, d'en liquider une partie. Quitte à racheter plus tard à un meilleur prix. À l'inverse, si jamais le cours des actions chute fortement à cause d'un minikrach, rien n'empêche d'en acquérir plus que le plan initial. On devrait toujours utiliser les méthodes boursières avec souplesse. Pourquoi vendre dans un marché baissier? Achat Avoir Rendement de bons Nouvel final Rendement annuel Inves- du chat en tisseur Trésor d'actions 1995 cumulatif moyen e $ % 14.80% 30oct juin $ % \2M% 30oct87 30 juin *l $ % 1241% 30oct juin $ % 11.68% Quatre investisseurs ont investi $ en juin.983. Celui O qui est resté assis sur ses lauriers pendant le krach d'octobre 1987 se retrouvait à lafinde 1995 avec le portefeuille le plus rentable. Les autres qui avalent vendu leurs actions sous le coup de la panique pour réinvestir temporairement dans des bons du Trésor avant de revenir sur le marché boursier ont obtenu de moins bons résultait Des hauts et des bas Il est maintenant courant pour la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles, l'indice boursier le plus populaire à travers le monde, de fluctuer de 100, ISO ou même 200 points dans une journée. Il faut mettre ces fortes fluctuations apparentes dans leur juste perspective. Une variation de 100 points aujourd'hui équivaut à une fourchette de 25 points seulement il y a une dizaine d'années. Ainsi, si le Dow Jones monte ou chute de 200 points aujourd'hui, cela aura le même poids sur le portefeuille des investisseurs qu'une variation de 50 points survenue après le krach d'octobre Sensiblement les mêmes proportions s'appliquent au principal indice boursier canadien, le TSE 300 de la Bourse de Toronto. Il faut regarder la fluctuation des actions selon le même angle. Quand l'action d'une banque qui se négociait en 1988 à 20$ perdait 50 cents, cela représentait une baisse de valeur de 2,5%. Si le même titre se vend aujourd'hui 80$ pièce, une chute soudaine de 2$ n'est pas plus sévère qu'il y a dix ans toutes proportions gardées puisqu'il s'agit encore d'un recul de 2,5%. e La Bourse de New York revoit d'ailleurs les régies d'application de ses «coupe-circuits». Ceux-ci débranchent les programmes informatisés de transactions dès que le Dow varie de 100 points, une fourchette maintenant habituelle.

10 10 0 mm Lettres financières passées date Les clients des maisons de courtage reçoivent passablement de documentation sur les marchés financiers. La plupart des firmes publient régulièrement leurs commentaires sur les marchés à l'attention des petits investisseurs. Ces lettres financières accompagnent généralement le relevé de compte mensuel. C'est une bonne source de renseignements pour les petits investisseurs désirant se sensibiliser à l'évolution des marchés financiers. Comme outil d'investissement, par contre, des réserves s'imposent. Les renseignements qu'on y trouve sont souvent déjà dépassés quand les documents sont mis à la poste. Les marchés financiers évoluent aujourd'hui à la vitesse de l'éclair. Quand les bourses nord-américaines ont emprunté les montagnes russes l'automne dernier, les experts changeaient régulièrement d'opinion. Quand vous recevez la lettre financière de votre courtier, lisez-la avec la prudence qui s'impose. Vous avez entre les mains des renseignements qui datent au minimum d'un mois et demi. Des réserves encore plus importantes s'imposent au sujet des lettres financières trimestrielles des groupes de fonds communs de placement ou des planificateurs financiers. Encore une fois, cette documentation est utile, mais il ne faut surtout pas planifier ses coups en Bonne en fonction d'informations nettement dépassées. Surveillez les Les transactions d'initiés représentent une mine de renseignements que tous les boursicoteurs devraient suivre de près. Étant bien branchés, ces derniers ont de toute évidence une longueur d'avance sur le commun des investisseurs. À chaque samedi, La Presse publie dans le cahier Économie une chronique relevant les transactions d'achat et de vente des actionnaires détenant une position privilégiée dans les compagnies inscrites en Bourse. En vertu de la Loi sur les valeurs mobilières, les dirigeants et principaux actionnaires des sociétés cotées sont obligés de rapporter leurs transactions de vente et d'achat d'actions. Est-ce que ces transactions peuvent nous aider à prendre de meilleures décisions boursières? Voici les conclusions d'années d'observation du comportement de plusieurs initiés titres transiges par des initiés. Les transactions de vente d'actions sont, en principe, moins révélatrices que les transactions d'achat. Bien des raisons peuvent motiver un initié à vendre une partie de ses actions. 11 peut avoir un besoin urgent d'argent ; il quitte la compagnie; il a une lourde facture d'impôt à payer; il prend ses profits; etc. Toutefois, quand plusieurs initiés d'une entreprise vendent une partie importante de leur portefeuille, on est en droit de se poser de sérieuses questions. Une bonne façon de se protéger dans un tel cas, c'est de liquider comme eux une partie de nos actions dans l'entreprise. Lorsqu'un haut dirigeant vend régulièrement des actions de sa compagnie, cela laisse supposer qu'il doute de voir la valeur de ces actions monter à court terme. Cela laisse entrevoir également qu'aucune nouvelle positive le moindrement importante ne sera annoncée sous peu. La magie des dividendes T r il ooo T I s ooo 3000 I 000 : Valeur après réinvestieernent des dividendes du S&P 500 : i S Placement sans réinvestissement des dividendes : $ Quand un initié achète sur le marché des actions de sa compagnie, c'est qu'il a confiance. Un dirigeant qui place ses économies dans les actions de sa compagnie veut les voir monter. Les transactions d'achat ont beaucoup moins de signification dans le cas des mines juniors et autres petites sociétés inscrites en Bourse. Bien souvent, les principaux actionnaires sont obligés de supporter eux-mêmes le marché de leurs actions, faute d'acheteurs. Quand les initiés des petites compagnies vendent leurs actions, les chances de voir ces titres grimper à court terme sont bien minces. Habituellement, une société rachète ses propres actions sur une base régulière si elle croit qu'elles sont sousévaluées. Si les lots d'actions vendues ou achetées sont relativement petits, les transactions d'initiés sont peu significatives. Une dernière observation : à cause du délai d'environ un mois séparant l'exécution de la transaction et son dévoilement, il est important et instructif de vérifier l'évolution du cours de l'action durant cette période. S ans 10 ans 15 ans 20 ans En réinvestissant les dividendes trimestriels dans Tachât d'actions additionnelles, un portefeuille d'actions de qualité verra sa valeur augmenter beaucoup plus rapidement qu'un portefeuille dont les dividendes ont été encaissés.

11 Il Les leçons,, du scandale Bre-X Les marchés boursiers sont étroitement surveillés afin d'éviter les fraudes. Mais, comme on a pu le constater, une surveillance aussi attentive n'a pu empêcher la gigantesque fraude de Bre-X. Quelque six milliards de dollars se sont envolés dans cette fumisterie qui a perduré durant plus de deux ans. Même les plus prestigieux analystes miniers des maisons de courtage les plus sérieuses se sont fait prendre comme des amateurs. Tout ce beau monde avait la main dans le sac et personne n'avait intérêt à forer les fondements de Bre-X. Les maisons de courtage ont en outre amassé une fortune en commissions sur les transactions d'achat et de vente de Bre-X, le titre minier le plus actif des dernières années. Sept mois après l'éclatement du scandale, la Bourse de Toronto annonçait la mise en place d'une série de mesures pour empêcher la naissance d'un autre Bre-X. Non, mais quel courage! On a attendu que les gens perdent six milliards de dollars avec Bre-X avant de resserrer les contrôles sur les compagnies minière. Au fait, à qui appartient la Bourse de Toronto, sinon à ces maisons de courtage qui ont empoché combien de millions en commissions déjà? L'autoréglementation a malheureusement ses limites. Et voilà pourquoi un autre scandale à la Bre-X peut renaître demain matin. Incidemment, le secteur d'exploration minière n'apparaît pas plus vulnérable aux scandales que bien d'autres secteurs boursiers. Bre-X n'est pas une malheureuse exception. Le «tripotage» en Bourse est monnaie courante. Il est totalement faux de croire que tous les investisseurs sont traités de façon égale dans le merveilleux monde boursier. En Bourse, il faut toujours surveiller ses arrières. Des petites fortunes s'accumulent vite, mais se perdent encore plus vite. Encore une fois, ne soyez pas dupe! L L'illusion boursière Une action qui se vend 2,50$ n'est pas nécessairement une aubaine par rapport à une autre dont le cours atteint les 50$. le cours d'une action est déterminé en fonction d'une multitude de facteurs. Il reflète tant les bénéfices que le dividende, la santé financière, le secteur d'intervention, ta croissance potentielle, le nombre d'actions en circulation ou les profits anticipés. Bref, une action i 2,50 $ peut être surévaluée alors qu'une action de 50$ peut se retrouver carrément sous-évaiuée. La plus grande société de fonds de placement au monde. -M.1* Ml >«u s.m.'..i line iiiliii Fidelïiy Inv&simenis

12 Il y a 50 ans, Fîdelity s'engageait à agir pour que ses clients atteignent leurs objectifs en toute confiance. Depuis, clic est devenue la plus grande société de fonds de placement au monde, avec un actif de plus de 625 milliards de dollars* et 12 millions d'investisseurs qui ont les mêmes préoccupations que vous. Si nous sommes devenus le chef de file de l'industrie, c'est bien parce que nous sommes restés fidèles à notre engagement initial, celui de trouver les fonds les mieux adaptés à vos besoins. Et nous l'avons fait en réunissant une équipe internationale de plus de 460 gestionnaires de portefeuille, analystes et négociateurs, tous des experts dans leur domaine qui travaillent pour vous à partir de bureaux répartis dans le monde entier. Un pouvoir d'investissement sans pareil Par l'ampleur de ses opérations, Fîdcliiy n'a pas de rival dans son champ d'activités. À preuve, Fîdelity compte pour 5 à 7 pour cent du volume des transactions quotidiennes à!.i bourse de New York, soit plus que toute autre société. Les professionnels en recherche de Fîdelity assurent le suivi de plus de entreprises du monde pour trouver les meilleures occasions de placement. Peu importe votre âge ou votre seuil de tolérance au risque, nos experts sauront répondre à vos besoins en placements et atteindre vos objectifs financiers grâce à une gamme complète de fonds et de ressources. Offrez-vous ce qu'a y a de mieux Fîdelity vous offre la diveisité sous forme non seulement d'actifs et de titres, mais aussi par des occasions de placement à l'échelle mondiale Les investisseurs seront heureux de l'apprendre, car les marchés internationaux sont, à long terme, généralement plus performants que les marchés canadiens. Puisque le Canada représente moins de 5 % du marché boursier mondial, 95 % des occasions de placement se trouvent ailleurs qu'au Canada. Parce que Fidelitv à tenu son enlacement envers ses clients, ils lui ont confie un actif de 625 milliards m- de dollars. FONDS ROBOT POtTtffUUI MTONMONAL -27,4% 3.21,3% s-19,2% IO- 13,3% Le Fonds Fîdelity Portefeuille international entend fournir une croissance à long terme du capital au moyen de placements de premier ordre dans les sociétés américaines et internationales. Chaque parue du portefeuille est gérée par un spécialiste de Fîdelity qui maintient un contact étroit avec la direction régionale de l'entreprise et les représentants d'organismes gouvernementaux, ceci afin de mieux cibler les occasions les plus prometteuses. Atteignez l'équilibre Le besoin de préserver le capital tout en assurant la croissance du portefeuille exige un équilibre entre risque et rentabilité qui tient compte de votre échéancier, de vos besoins financiers ainsi que de votre tempérament d'investisseur, qu'il soit prudent ou dynamique. N'oubliez pas que le i Ifc mélange bien dosé d'actifs est tout aussi important pour votre portefeuille que vos investissements individuels. i FONDS HDQJTY RÉPARTITION MONDIALE -:23X a-17,4% 5 13,5% Le Fonds Fîdelity Répartition mondiale vise une croissance à long terme à l'abri de la volatilité en investissant dans un large éventail de titres du monde entier. L'actif du Fonds est réparti entre actions, obligations et titres du marché monétaire. La composition du portefeuille est modifiée progressivement en fonction de l'évolution des marchés et de la conjoncture économique. Il s'agit d'une approche équilibrée pour les investisseurs qui visent un portefeuille diversifié parmi différentes catégories de titres internationaux. Consultez les experts Nous vous recommandons fortement de consulter un conseiller en placements qui saura vous aider à élaborer une stratégie financière à longue échéance. Une bonne planification devrait être la première étape de votre stratégie. Pour ce faire, Fîdelity peut vous diriger vers un conseiller qualifié de votre région. N'hésitez pas à nous contacter au : Fideiëty Inuestmenis La solidité de la plus grande société de fonds de placement au monde. 'Le toux de rendement et les chiffres indiqués sont pour les périodes se terminant le 31 janvier Avon* dlnvtsfr dons un fonds de plotement, assurez-vous d'obtenir et de fei tous les renseignements importants que renferment les prospectus. Il n'y a aucune gerontie que les fonds réaliseront leurs objectifs de placement. La valeur liquidative, le rendement des titres cirtsi que le rendement de votre plotement peuvent fluctuer de temps en temps selon lo conjoncture Koromique. Les investisseurs peuvent miser un profit ou subi une perte à lo vente de leurs ports de tout fonds de plotement fidetty. Les rendements obtenus dans le passé ne constituent oucune indication des rendements futurs. Lis taux de rendement indiques sont les toux de rendement annuels composés totaux obtenus dons le passé. Ils tiennent compte des fluctuations de lo valeur des ports ainsi que du r«investissement de tartes les distrtortions, mais ne tiennent pas compte des frais de vente, de rochat, ou d'outrés frais à charge du porteur de ports et qui réduiraient le rendement.

Cinq stratégies pour faire face aux marchés difficiles

Cinq stratégies pour faire face aux marchés difficiles Quand les marchés sont volatils, il est tout à fait normal de s inquiéter de l incidence sur votre portefeuille. Et quand vous vous inquiétez, vous voulez agir. Cinq stratégies pour faire face aux marchés

Plus en détail

Investir à long terme

Investir à long terme BMO Gestion mondiale d actifs Fonds d investissement Investir à long terme Conservez vos placements et réalisez vos objectifs Concentrez-vous sur l ENSEMBLE de la situation Le choix des bons placements

Plus en détail

LE GUIDE DE L INVESTISSEUR

LE GUIDE DE L INVESTISSEUR LE GUIDE DE L INVESTISSEUR Nous avons élaboré un guide des principes de base en investissement. Si vous les comprenez bien et les respectez, vous obtiendrez plus de succès dans vos investissements et par

Plus en détail

Questionnaire Identificateur de Profil d investisseuse ou D investisseur. vie Universelle. L'Équitable, compagnie d'assurance vie du Canada

Questionnaire Identificateur de Profil d investisseuse ou D investisseur. vie Universelle. L'Équitable, compagnie d'assurance vie du Canada Questionnaire Identificateur de Profil d investisseuse ou D investisseur vie Universelle L'Équitable, compagnie d'assurance vie du Canada Concevoir votre portefeuille d'épargne et de placements Votre contrat

Plus en détail

Portefeuille équilibré Assomption Vie

Portefeuille équilibré Assomption Vie Aperçu du Fonds Fonds d'investissement Assomption Vie Assomption Compagnie Mutuelle d'assurance-vie Portefeuille équilibré Assomption Vie Bref aperçu au 31 décembre 2012 Date de disponibilité du fonds

Plus en détail

Règles d or pour investir en Bourse. TradMaker.com - 2013 Tous droits réservés Tel: 01 79 97 46 16 - CS@TRADMAKER.COM

Règles d or pour investir en Bourse. TradMaker.com - 2013 Tous droits réservés Tel: 01 79 97 46 16 - CS@TRADMAKER.COM 40 Règles d or pour investir en Bourse TradMaker.com - 2013 Tous droits réservés Tel: 01 79 97 46 16 - CS@TRADMAKER.COM Règle numéro un, Ne perdez pas d'argent. Règle numéro deux, N'oubliez jamais la règle

Plus en détail

Patrimoines. La retraite Le moment pour vous simplifier la vie

Patrimoines. La retraite Le moment pour vous simplifier la vie Patrimoines La retraite Le moment pour vous simplifier la vie Le vieil adage «dans les petits pots, les bons onguents» semble avoir perdu toute signification, plus particulièrement en Amérique du Nord.

Plus en détail

OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE

OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE VISEZ PLUS HAUT AVEC VOTRE INVESTISSEMENT Votre vie est bien remplie. Votre carrière et votre vie personnelle vous nourrissent d une multitude de

Plus en détail

Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements

Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Établir un plan Mettre votre plan à exécution Penser à long terme SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Votre argent doit

Plus en détail

Comment investir en sicav?

Comment investir en sicav? & Sicav Comment réaliser de bons placements quand on n a pas le temps ou les connaissances suffisantes pour s en occuper? Opter pour une ou plusieurs sicav peut être utile! Comment investir en sicav? Société

Plus en détail

Chapitre X : Monnaie et financement de l'économie

Chapitre X : Monnaie et financement de l'économie Chapitre X : Monnaie et financement de l'économie I. Le financement de l'économie Financement = fait d'apporter des fonds à un individu, une entreprise, ou à soi-même. A) Les différents types de financement

Plus en détail

L investissement fiscalement avantageux à son meilleur

L investissement fiscalement avantageux à son meilleur L investissement fiscalement avantageux à son meilleur Payer des impôts, ça vous plaît? Si vous investissez à l extérieur d un régime enregistré, les distributions et les transactions pourraient créer

Plus en détail

Manuel de référence Options sur devises

Manuel de référence Options sur devises Manuel de référence Options sur devises Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX TMX Select Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique de Montréal Titres à

Plus en détail

Comment aborder l Investment Challenge dans les meilleures conditions?

Comment aborder l Investment Challenge dans les meilleures conditions? en collaboration avec Comment aborder l Investment Challenge dans les meilleures conditions? Vous participez au concours organisé par l association Transaction l Investment Challenge, et vous avez bien

Plus en détail

5 raisons d investir dans des fonds d actions américaines

5 raisons d investir dans des fonds d actions américaines 5 raisons d investir dans des fonds d actions américaines Avec toute la volatilité qui règne sur les marchés ces derniers temps, nombreux sont les investisseurs qui cherchent à diversifier leur portefeuille.

Plus en détail

COMMENTAIRES MENSUELS DES MARCHÉS

COMMENTAIRES MENSUELS DES MARCHÉS COMMENTAIRES MENSUELS DES MARCHÉS 3 juin 2015 REVUE 31 mai 2015 31 décembre 2014 Changement (en %) S&P/TSX 15 014,1 14 632,4 2,6 % S&P 500 2 107,4 2 058,9 2,3 % DJIA 18 010,7 17 823,1 1,0 % NASDAQ 5 070,0

Plus en détail

Stratégies des comptes en gestion distincte. www.mfcglobalsma.com

Stratégies des comptes en gestion distincte. www.mfcglobalsma.com Stratégies des comptes en gestion distincte www.mfcglobalsma.com Des avantages uniques pour les conseillers et les épargnants. 1 Les comptes en gestion distincte offrent aux conseillers une méthode de

Plus en détail

COMPRENDRE LES OPTIONS BINAIRES - LEÇON 1

COMPRENDRE LES OPTIONS BINAIRES - LEÇON 1 COMPRENDRE LES OPTIONS BINAIRES - LEÇON 1 Qu est ce que sont les options binaires? Le trading d options binaires, parfois connu sous le nom des options numériques ou ORF (options de retour fixe), est une

Plus en détail

Introduction aux marchés financiers. Les fonds communs de placement

Introduction aux marchés financiers. Les fonds communs de placement Introduction aux marchés financiers Les fonds communs de placement Table des matières 1. INTRODUCTION 1 2. LES CARACTÉRISTIQUES D UN FONDS COMMUN DE PLACEMENT 3 2.1 Les fonds communs offrent les avantages

Plus en détail

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Quatrième trimestre 2013. ÉCONOMIE // Finance.

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Quatrième trimestre 2013. ÉCONOMIE // Finance. ÉCONOMIE // Finance INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Courtage de détail en valeurs mobilières au Québec Mars 14 Quatrième trimestre 13 L Enquête sur le courtage de détail en valeurs mobilières au Québec

Plus en détail

LES FONDS COMMUNS DE PLACEMENT: UNE RETRAITE CONFORTABLE, À L'ABRI DES SOUCIS FINANCIERS

LES FONDS COMMUNS DE PLACEMENT: UNE RETRAITE CONFORTABLE, À L'ABRI DES SOUCIS FINANCIERS 4 LES FONDS COMMUNS DE PLACEMENT: UNE RETRAITE CONFORTABLE, À L'ABRI DES SOUCIS FINANCIERS UNE RETRAITE CONFORTABLE, À L'ABRI DES SOUCIS FINANCIERS Bien que le Canada ait la chance de jouir d'un niveau

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008

RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008 RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008 Le présent Rapport annuel de la direction contient les faits saillants financiers, mais non les États financiers

Plus en détail

Les portefeuilles sélect RBC

Les portefeuilles sélect RBC Les portefeuilles sélect RBC À la suite des difficultés qui agitent le système financier mondial, les marchés boursiers mondiaux ont chuté de façon spectaculaire au cours des dernières semaines. Le Canada

Plus en détail

Stratégie de vente d options d achat couvertes

Stratégie de vente d options d achat couvertes Stratégie de vente d options d achat couvertes La stratégie de vente d options d achat couvertes, également connue sous le nom de stratégie d achat-vente, est mise en œuvre par la vente d un contrat d

Plus en détail

16 Solut!ons pour planifier vos finances

16 Solut!ons pour planifier vos finances Quelles options s offrent à vous en cette saison des REER? 16 Solut!ons pour planifier vos finances Coup d œil sur les fonds communs et les fonds distincts Vous savez sûrement que vous devriez cotiser

Plus en détail

Investir à votre rythme.

Investir à votre rythme. Flexinvest Investir à votre rythme. FINTRO. PROCHE ET PRO. 2 Les avantages des placements et la facilité de l'épargne Flexinvest est un plan d'investissement gratuit qui vous permet de placer chaque mois

Plus en détail

Des caisses diversifiées et gérées professionnellement. Les Caisses privées

Des caisses diversifiées et gérées professionnellement. Les Caisses privées Des caisses diversifiées et gérées professionnellement Les Caisses privées 3 La simplicité rendue accessible 4 Qu est-ce qu une Caisse privée? 6 La diversification, ou comment réduire votre risque 8 Une

Plus en détail

Document d'information

Document d'information Document d'information CPG Opportunité de revenu annuel HSBC Non enregistrés Le présent document d information s applique à tous les certificats de placement garanti Opportunité de revenu annuel HSBC non

Plus en détail

LE REER COLLECTIF FÉRIQUE OPTEZ POUR UN REER DE GÉNIE

LE REER COLLECTIF FÉRIQUE OPTEZ POUR UN REER DE GÉNIE LE REER COLLECTIF FÉRIQUE OPTEZ POUR UN REER DE GÉNIE BIENVENUE DANS UN RÉGIME DE RETRAITE À NUL AUTRE PAREIL LE REER COLLECTIF FÉRIQUE EN BREF En vertu d une entente avec Gestion FÉRIQUE, votre employeur

Plus en détail

VOTRE GESTIONNAIRE DE PATRIMOINE, TENEZ LE A L OEIL!

VOTRE GESTIONNAIRE DE PATRIMOINE, TENEZ LE A L OEIL! VOTRE GESTIONNAIRE DE PATRIMOINE, TENEZ LE A L OEIL! Que vous réserve la Bourse? Stremersch, Van Broekhoven & Partners (SVBP) ne disposent pas d une boule de cristal, mais ils ont développé Portefeuille

Plus en détail

Investir en bourse au bon moment avec

Investir en bourse au bon moment avec Investir en bourse au bon moment avec le point chaud du cycle présidentiel US de 4 ans 1 La plupart des investisseurs et des gestionnaires de portefeuilles pensent que le marché offre des retours sur investissement

Plus en détail

BULLETIN DE FISCALITÉ. Juillet 2015 LES RÈGLES D'ATTRIBUTION DU REVENU LES DIVIDENDES INTERSOCIÉTÉS LES PERTES APPARENTES QU'EN DISENT LES TRIBUNAUX?

BULLETIN DE FISCALITÉ. Juillet 2015 LES RÈGLES D'ATTRIBUTION DU REVENU LES DIVIDENDES INTERSOCIÉTÉS LES PERTES APPARENTES QU'EN DISENT LES TRIBUNAUX? Formation en fiscalité BULLETIN DE FISCALITÉ Juillet 2015 LES RÈGLES D'ATTRIBUTION DU REVENU LES DIVIDENDES INTERSOCIÉTÉS LES PERTES APPARENTES QU'EN DISENT LES TRIBUNAUX? LES RÈGLES D'ATTRI- BUTION DU

Plus en détail

Catégorie Fidelity Actions américaines de la Société de Structure de Capitaux Fidelity

Catégorie Fidelity Actions américaines de la Société de Structure de Capitaux Fidelity Catégorie Fidelity Actions américaines de la Société de Structure de Capitaux Fidelity Rapport annuel de la direction sur le rendement du Fonds 30 novembre 2014 Mise en garde à l égard des énoncés prospectifs

Plus en détail

Revoir votre stratégie d investissement. Investir dans les fonds communs de placement

Revoir votre stratégie d investissement. Investir dans les fonds communs de placement Revoir votre stratégie d investissement Investir dans les fonds communs de placement AGF INVESTMENTS Quels sont vos rêves sur le plan fi nancier? Nous avons tous des rêves différents qu il s agisse de

Plus en détail

Taux de change : Le dollar canadien au-dessus de la parité?

Taux de change : Le dollar canadien au-dessus de la parité? Taux de change : Le dollar canadien au-dessus de la parité? Introduction On se souvient que le dollar canadien avait dépassé le seuil de la parité en 2008 avant la crise financière sous l impulsion de

Plus en détail

Votre Énoncé de politique de placement. exemple. Date : 21/03/10. Téléphone : (123) 456-7890. Téléphone : (123) 456-7890

Votre Énoncé de politique de placement. exemple. Date : 21/03/10. Téléphone : (123) 456-7890. Téléphone : (123) 456-7890 Votre Énoncé de politique de placement Date : 21/03/10 Préparé pour : Adresse : Province : Code postal : Jean Untel 123, rue Untel Ontario A1B 2C3 Téléphone : (123) 456-7890 Préparé par : Adresse : Province

Plus en détail

BULLETIN DE FISCALITÉ. Mai 2015

BULLETIN DE FISCALITÉ. Mai 2015 BULLETIN DE FISCALITÉ Mai 2015 OPTIONS D'ACHAT D'ACTIONS ACCORDÉES À DES EMPLOYÉS GAINS ET PERTES DE CHANGE CRÉDITS D'IMPÔT POUR AIDANTS FAMILIAUX ET PERSONNES À CHARGE AYANT UNE DÉFICIENCE LE VERSEMENT

Plus en détail

Investissements Financiers

Investissements Financiers Investissements Financiers Gestion pilotée Optimiser vos placements pour BCM c est capital! E n v i g u e u r a u 1 e r j a n v i e r 2 0 1 5 Toute reproduction, même partielle, est interdite. Une copie

Plus en détail

Étude de cas n o 1. Paul intègre un CELI à son portefeuille d épargne pour la retraite. Des solutions qui cliquent. Vers une meilleure retraite

Étude de cas n o 1. Paul intègre un CELI à son portefeuille d épargne pour la retraite. Des solutions qui cliquent. Vers une meilleure retraite Vers une meilleure retraite Étude de cas n o 1 Section header 1 Section header 2 Des solutions qui cliquent Étude de cas n o 1 Paul intègre un CELI à son portefeuille d épargne pour la retraite À l intention

Plus en détail

Directives du programme Ontario au travail

Directives du programme Ontario au travail Directives du programme Ontario au travail 4.7 Régimes de retraite, REER et REEE Compétence Législative Paragraphe 7 (3) de la Loi. Paragraphe 14 (1), article 15.1, paragraphe 17 (2), articles 32, 38,39,

Plus en détail

Comprendre le financement des placements par emprunt. Prêts placement

Comprendre le financement des placements par emprunt. Prêts placement Comprendre le financement des placements par emprunt Prêts placement Comprendre le financement des placements par emprunt Le financement des placements par emprunt consiste simplement à emprunter pour

Plus en détail

Patrimoines. La pierre angulaire d'une planification financière solide une gestion des dettes judicieuse

Patrimoines. La pierre angulaire d'une planification financière solide une gestion des dettes judicieuse Patrimoines La pierre angulaire d'une planification financière solide une gestion des dettes judicieuse Il y a deux ans, David emménage dans une autre ville. Il meuble sa nouvelle maison et règle plusieurs

Plus en détail

Vos options de placement

Vos options de placement Vos options de placement Table des matières Présentation de RBC Gestion mondiale d actifs i Une stratégie gagnante pour les clients i Pour investir, il faut connaître ses objectifs ii Certificats de placement

Plus en détail

Pourquoi investir en bourse? Pour gagner nettement plus qu avec un livret

Pourquoi investir en bourse? Pour gagner nettement plus qu avec un livret Chapitre 5 Pourquoi investir en bourse? Pour gagner nettement plus qu avec un livret Achetez de bonnes actions et gardez-les jusqu à ce qu elles augmentent, ensuite vendez-les. Si elles n augmentent pas,

Plus en détail

Soirée d'information sur la crise financière

Soirée d'information sur la crise financière Soirée d'information sur la crise financière 6 ème Sciences Economiques 18 novembre 2008 Questions abordées I. Quelle est l'origine de la crise? II.Comment les subprimes se sont retrouvées dans nos banques

Plus en détail

RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE

RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE Un seul investissement, tout le raffinement que vous recherchez Vous menez une vie active, riche de projets que vous souhaitez réaliser. Vous

Plus en détail

Contrats à terme sur actions Manuel de référence

Contrats à terme sur actions Manuel de référence Contrats à terme sur actions Manuel de référence Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX TMX Select Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique de Montréal

Plus en détail

Comment parier jute sur les sites de paris sportifs

Comment parier jute sur les sites de paris sportifs Comment parier jute sur les sites de paris sportifs Ne pariez pas sur Internet avant d avoir lu en totalité cet ebook, vous risqueriez de perdre votre argent bêtement. Si vous voulez mettre de l argent

Plus en détail

LA BANQUE ROYALE DU CANADA DEVIENDRA L'UNIQUE PROPRIÉTAIRE DE RBC DEXIA INVESTOR SERVICES

LA BANQUE ROYALE DU CANADA DEVIENDRA L'UNIQUE PROPRIÉTAIRE DE RBC DEXIA INVESTOR SERVICES EN LA BANQUE ROYALE DU CANADA DEVIENDRA L'UNIQUE PROPRIÉTAIRE DE RBC DEXIA INVESTOR SERVICES RBC pourra mieux tirer parti des activités d'une entreprise solide et stable avec une clientèle institutionnelle

Plus en détail

Recueil des formulaires et des instructions à l'intention des institutions de dépôts

Recueil des formulaires et des instructions à l'intention des institutions de dépôts Recueil des formulaires et des instructions à l'intention des institutions de dépôts RELEVÉ DES MODIFICATIONS Risque de taux d'intérêt et de concordance des échéances Numéro de la modification Date d établissement

Plus en détail

DÉCISIONS DES QUI COMPTENT RENSEIGNEMENTS ADDITIONNELS AU RAPPORT ANNUEL 2006

DÉCISIONS DES QUI COMPTENT RENSEIGNEMENTS ADDITIONNELS AU RAPPORT ANNUEL 2006 DES DÉCISIONS QUI COMPTENT RENSEIGNEMENTS ADDITIONNELS AU RAPPORT ANNUEL 2006 Renseignements additionnels au Rapport annuel 2006 I. Tableaux des rendements 1 Rapport des vérificateurs... 1 2 Notes générales...

Plus en détail

Qu est-ce-qu un Warrant?

Qu est-ce-qu un Warrant? Qu est-ce-qu un Warrant? L epargne est investi dans une multitude d instruments financiers Comptes d epargne Titres Conditionnel= le detenteur à un droit Inconditionnel= le detenteur a une obligation Obligations

Plus en détail

RÈGLE 1 INTERPRÉTATION ET EFFETS

RÈGLE 1 INTERPRÉTATION ET EFFETS RÈGLE 1 INTERPRÉTATION ET EFFETS 1. Dans les présentes Règles à moins que le contexte ne s'y oppose, le terme : «activités manipulatrices et trompeuses» désigne la saisie d un ordre ou l exécution d une

Plus en détail

Tout ce qu il faut savoir pour débuter en bourse. Tutorial crée par le webmaster du site www.lobourse.com

Tout ce qu il faut savoir pour débuter en bourse. Tutorial crée par le webmaster du site www.lobourse.com E-BOOK LOBOURSE Tout ce qu il faut savoir pour débuter en bourse Tutorial crée par le webmaster du site www.lobourse.com Il est interdit de proposer cet e-book à la vente sans l'autorisation du Webmaster

Plus en détail

Recherches mises en valeur

Recherches mises en valeur Recherches mises en valeur Résumé hebdomadaire de nos meilleures idées et développements au sein de notre univers de couverture La Meilleure Idée Capital One va fructifier votre portefeuille 14 février

Plus en détail

LEXIQUE - A A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z. Actuaires / Actuariat. Actifs représentatifs

LEXIQUE - A A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z. Actuaires / Actuariat. Actifs représentatifs LEXIQUE - A Actuaires / Actuariat Un actuaire est un professionnel spécialiste de l'application du calcul des probabilités et de la statistique aux questions d'assurances, de finance et de prévoyance sociale.

Plus en détail

DÉCLARATION DES RISQUES

DÉCLARATION DES RISQUES DÉCLARATION DES RISQUES Tenant compte du fait que CM Marketing Associates Ltd accepte de conclure, à la base de gré à gré ( OTC ) des contrats financiers pour différences ( CFD ) et contrats de change

Plus en détail

Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions pour les actionnaires

Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions pour les actionnaires Notice d offre Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions pour les actionnaires Septembre 1999 Imprimé au Canada BCE Inc. Notice d offre Actions ordinaires Régime de réinvestissement

Plus en détail

abri fiscal placement ou autre mécanisme financier qui vous permet de protéger une partie de vos gains de l impôt pendant une certaine période

abri fiscal placement ou autre mécanisme financier qui vous permet de protéger une partie de vos gains de l impôt pendant une certaine période Voici les définitions de quelques mots clés utilisés dans le cadre du programme Connaissances financières de base. Ces mots peuvent avoir des sens différents ou refléter des notions distinctes dans d autres

Plus en détail

Fonds Granite Financière Sun Life multirisques axés sur une date d échéance

Fonds Granite Financière Sun Life multirisques axés sur une date d échéance Fonds Granite Financière Sun Life multirisques axés sur une date d échéance REVUE DES FONDS, T1 2015 - Opinions au 7 avril 2015 POINTS SAILLANTS SOCIÉTÉ DE GESTION Placements mondiaux Sun Life inc. GESTIONNAIRES

Plus en détail

Introduction 1. Bibliographie 317 Remerciements 323 Index 325. 2011 Pearson Education France Investisseurs de légende Glen Arnold

Introduction 1. Bibliographie 317 Remerciements 323 Index 325. 2011 Pearson Education France Investisseurs de légende Glen Arnold S o m m a i r e Introduction 1 1. Benjamin Graham 7 2. Philip Fisher 53 3. Warren Buffett et Charles Munger 81 4. John Templeton 133 5. George Soros 169 6. Peter Lynch 221 7. John Neff 255 8. Anthony Bolton

Plus en détail

Achat de 1 000 actions XYZ à 30 $ -30 000,00 $

Achat de 1 000 actions XYZ à 30 $ -30 000,00 $ Mai 2013 Le roulement des positions d options Le traitement fiscal des opérations sur options sur actions est un sujet de préoccupation pour plusieurs investisseurs. Les questions les plus fréquentes posées

Plus en détail

La responsabilité civile et l'entreprise

La responsabilité civile et l'entreprise La responsabilité civile et l'entreprise Dans la présente rubrique, nous poursuivons notre étude de la responsabilité civile, cette fois-ci du point de vue d'un commerce ou d'une entreprise. Les questions

Plus en détail

NE PAS DISTRIBUER LE PRÉSENT COMMUNIQUÉ AUX AGENCES DE TRANSMISSION AMÉRICAINES ET NE PAS LE DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS

NE PAS DISTRIBUER LE PRÉSENT COMMUNIQUÉ AUX AGENCES DE TRANSMISSION AMÉRICAINES ET NE PAS LE DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS NE PAS DISTRIBUER LE PRÉSENT COMMUNIQUÉ AUX AGENCES DE TRANSMISSION AMÉRICAINES ET NE PAS LE DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS NEUF DES PLUS GRANDES INSTITUTIONS FINANCIÈRES ET CAISSES DE RETRAITE CANADIENNES PRÉSENTENT

Plus en détail

Faites-vous «pré-approuvé»

Faites-vous «pré-approuvé» Faites-vous «pré-approuvé» Être pré-approuvé veut dire que votre banque ou institution financière est déjà prête à vous endosser jusqu'à une limite déterminé par vos revenus et vos dépenses. Il y a de

Plus en détail

Les REEE. et les solutions d éducation. Pour commencer. Pour progresser. Pour réussir. Guide sur les régimes enregistrés d épargne-études

Les REEE. et les solutions d éducation. Pour commencer. Pour progresser. Pour réussir. Guide sur les régimes enregistrés d épargne-études Les REEE et les solutions d éducation Guide sur les régimes enregistrés d épargne-études Pour commencer Notions de base sur les REEE Pour progresser Avantages des REEE Pour réussir Solutions REEE Pour

Plus en détail

REER. commentaire. Investir pour l avenir Quelles sont les options qui peuvent vous faire passer au palier d épargne suivant? seulement.

REER. commentaire. Investir pour l avenir Quelles sont les options qui peuvent vous faire passer au palier d épargne suivant? seulement. Un bulletin pour les investisseurs de fonds distincts de la Canada-Vie Hiver 2014 commentaire Investir pour l avenir Quelles sont les options qui peuvent vous faire passer au palier d épargne suivant?

Plus en détail

info Au-delà du rêve Rappel important : Hiver 2014

info Au-delà du rêve Rappel important : Hiver 2014 Hiver 2014 info Au-delà du rêve Une nouvelle année s amorce et avec le passage du temps vient l approche de la retraite. Bien qu il soit agréable de rêver concentrer sur les projets et les gens qui nous

Plus en détail

Tout ce qu il faut savoir pour débuter en bourse. Tutorial crée par le webmaster du site www.lobourse.com

Tout ce qu il faut savoir pour débuter en bourse. Tutorial crée par le webmaster du site www.lobourse.com E-BOOK LOBOURSE Tout ce qu il faut savoir pour débuter en bourse Tutorial crée par le webmaster du site www.lobourse.com Il est interdit de proposer cet e-book à la vente sans l'autorisation du Webmaster

Plus en détail

S ENRICHIR AVEC L ARGENT DES AUTRES! (Prêt investissement) Le rêve de plusieurs est de devenir entrepreneur :

S ENRICHIR AVEC L ARGENT DES AUTRES! (Prêt investissement) Le rêve de plusieurs est de devenir entrepreneur : S ENRICHIR AVEC L ARGENT DES AUTRES! (Prêt investissement) Le rêve de plusieurs est de devenir entrepreneur : Avoir un commerce : Avoir un immeuble à revenus : mais cela sous-entend aussi gérer des troubles,

Plus en détail

PERSONNEL & CONFIDENTIEL Le 09 février, 2011

PERSONNEL & CONFIDENTIEL Le 09 février, 2011 1110 Finch Avenue West, Suite 210, Toronto, Ontario, Canada M3J 2T2 www.mineralfields.com TELEPHONE: (416) 665-9339 TELEFAX: (416) 665-9331 PERSONNEL & CONFIDENTIEL Le 09 février, 2011 Cher investisseur:

Plus en détail

LES SECRETS DE L'OR. Tout ce qu'il faut savoir pour trader l'or profitablement sur les marchés financiers

LES SECRETS DE L'OR. Tout ce qu'il faut savoir pour trader l'or profitablement sur les marchés financiers LES SECRETS DE L'OR Tout ce qu'il faut savoir pour trader l'or profitablement sur les marchés financiers AVERTISSEMENT INVESTISSEMENT À HAUT RISQUE : Le trading de forex et de contrats de différence (CFDs)

Plus en détail

les possibilités de placement

les possibilités de placement L'épargne d'assurance vie universelle et les possibilités de placement L'Équitable, compagnie d'assurance vie du Canada L'épargne d'assurance vie universelle et les possibilités de placement Les régimes

Plus en détail

Votre guide sur l'assurance vie universelle ÉquiVU à paiements limités

Votre guide sur l'assurance vie universelle ÉquiVU à paiements limités Votre guide sur l'assurance vie universelle ÉquiVU à paiements limités équivu GUIDE À L'INTENTION DE LA CLIENTÈLE À PROPOS DE L'ASSURANCE VIE ÉQUITABLE MD DU CANADA L'Assurance vie Équitable MD est la

Plus en détail

Décision-Plus. Maîtriser l analyse technique pour réussir en Bourse

Décision-Plus. Maîtriser l analyse technique pour réussir en Bourse Décision-Plus Maîtriser l analyse technique pour réussir en Bourse L objectif Ce cours d'une journée est un condensé sur l'analyse technique de titres et d indices boursiers. La formation couvrira tous

Plus en détail

Découvrez TD Waterhouse. Placements et gestion de patrimoine pour chaque période de votre vie

Découvrez TD Waterhouse. Placements et gestion de patrimoine pour chaque période de votre vie Découvrez TD Waterhouse Placements et gestion de patrimoine pour chaque période de votre vie Bienvenue à TD Waterhouse Tout le personnel de TD Waterhouse* s engage à vous aider à atteindre vos objectifs

Plus en détail

DEVRIEZ-VOUS DEMANDER LA VALEUR DE RACHAT DE VOS DROITS À PENSION QUAND VOUS QUITTEZ VOTRE EMPLOYEUR?

DEVRIEZ-VOUS DEMANDER LA VALEUR DE RACHAT DE VOS DROITS À PENSION QUAND VOUS QUITTEZ VOTRE EMPLOYEUR? DEVRIEZ-VOUS DEMANDER LA VALEUR DE RACHAT DE VOS DROITS À PENSION QUAND VOUS QUITTEZ VOTRE EMPLOYEUR? Planification fiscale et successorale Mackenzie Auparavant, lorsqu une personne quittait un emploi

Plus en détail

Annexe A de la norme 110

Annexe A de la norme 110 Annexe A de la norme 110 RAPPORTS D ÉVALUATION PRÉPARÉS AUX FINS DES TEXTES LÉGAUX OU RÉGLEMENTAIRES OU DES INSTRUCTIONS GÉNÉRALES CONCERNANT LES VALEURS MOBILIÈRES Introduction 1. L'annexe A a pour objet

Plus en détail

Baloise Fund Invest: donnez des ailes à vos placements

Baloise Fund Invest: donnez des ailes à vos placements Baloise Fund Invest: donnez des ailes à vos placements La gestion de fortune par des professionnels, pour tous les investisseurs Edition pour la Suisse Fonds de diversification des actifs BFI Dynamic (CHF)

Plus en détail

BILLETS DE DÉPÔT ÉQUILIBRE MONDIAL PLUS RBC INVESTISSEMENTS MANUVIE

BILLETS DE DÉPÔT ÉQUILIBRE MONDIAL PLUS RBC INVESTISSEMENTS MANUVIE BILLETS DE DÉPÔT ÉQUILIBRE MONDIAL PLUS RBC INVESTISSEMENTS MANUVIE Une protection du capital, une participation au marché boursier et des gestionnaires de placements de première catégorie Séries 7, 8

Plus en détail

Lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit, votre avenir financier en dépend grandement...

Lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit, votre avenir financier en dépend grandement... Bonjour, Maintenant que vous avez compris que le principe d'unkube était de pouvoir vous créer le réseau virtuel le plus gros possible avant que la phase d'incubation ne soit terminée, voyons COMMENT ce

Plus en détail

Placements IA Clarington inc. Dan Bastasic Gestionnaire de portefeuille des Fonds IA Clarington stratégiques

Placements IA Clarington inc. Dan Bastasic Gestionnaire de portefeuille des Fonds IA Clarington stratégiques Placements IA Clarington inc. Dan Bastasic Gestionnaire de portefeuille des Fonds IA Clarington stratégiques Je ne caractériserais pas la récente correction du marché comme «une dégringolade». Il semble

Plus en détail

Position AMF n 2004-07 Les pratiques de market timing et de late trading

Position AMF n 2004-07 Les pratiques de market timing et de late trading Position AMF n 2004-07 Les pratiques de market timing et de late trading Textes de référence : articles 411-65, 411-67 et 411-68 du règlement général de l AMF 1. Questions-réponses relatives aux pratiques

Plus en détail

Présentation Générale

Présentation Générale Présentation Générale moteur expert de simulation paramètres interactifs Comme dans la réalité, la chance existe mais elle n'a pas de rôle prépondérant. Si votre entreprise vend mal, c'est parce que vous

Plus en détail

La trousse financière pour les nouveaux arrivants. Feuilles de travail

La trousse financière pour les nouveaux arrivants. Feuilles de travail La trousse financière pour les nouveaux arrivants Investissements Feuilles de travail Ottawa Community Loan Fund Fonds d emprunt Communautaire d Ottawa 22 O Meara St., Causeway Work Centre, Ottawa, ON

Plus en détail

INSTRUCTION GÉNÉRALE Q-22

INSTRUCTION GÉNÉRALE Q-22 INSTRUCTION GÉNÉRALE Q-22 DOCUMENTS D'INFORMATION SUR LES CONTRATS À TERME, SUR LES OPTIONS NÉGOCIABLES SUR UN MARCHÉ RECONNU ET SUR LES OPTIONS NÉGOCIABLES SUR CONTRATS À TERME 1. Dans le cas de contrats

Plus en détail

Certificats 100% Berkshire Hathaway

Certificats 100% Berkshire Hathaway Certificats 100% Berkshire Hathaway Berkshire Hathaway Puissante société d investissement, Berkshire Hathaway est moins connue que son illustre Président, le légendaire investisseur milliardaire Warren

Plus en détail

Offrant des parts de catégorie Ordinaire et de catégorie Gestion

Offrant des parts de catégorie Ordinaire et de catégorie Gestion PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 10 MARS 2014 Offrant des parts de catégorie Ordinaire et de catégorie Gestion Les Fonds COTE 100 Fonds COTE 100 Premier Fonds COTE 100 US Fonds COTE 100 EXCEL (parts de catégorie

Plus en détail

Questionnaire Personnel Confidentiel. Préparé pour. Table des Matières. Information Personnelle. Hypothèses de Planification.

Questionnaire Personnel Confidentiel. Préparé pour. Table des Matières. Information Personnelle. Hypothèses de Planification. Table des Matières Information Personnelle Hypothèses de Planification Actifs et Passifs Profil de Risque Connaître Votre Client Objectifs du Portefeuille Questionnaire Personnel Confidentiel Préparé pour

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2015 23 juillet 2015

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2015 23 juillet 2015 Sommaire de gestion Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2015 23 juillet 2015 L'Association canadienne du commerce des valeurs mobilières (ACCVM) est reconnaissante

Plus en détail

Pour plus d information, veuillez communiquer avec le service des relations publiques de Vanguard en composant le 610-669-5002.

Pour plus d information, veuillez communiquer avec le service des relations publiques de Vanguard en composant le 610-669-5002. Pour plus d information, veuillez communiquer avec le service des relations publiques de Vanguard en composant le 610-669-5002. COMMUNIQUÉ DE PRESSE LA DIVERSIFICATION DE SIX FNB VANGUARD D ACTIONS INTERNATIONALES

Plus en détail

C est votre argent. Faites-le fructifier avec des placements

C est votre argent. Faites-le fructifier avec des placements C est votre argent Faites-le fructifier avec des placements C est votre argent Le CDSPI peut vous aider à le faire fructifier Vous investissez présentement dans vous-même en faisant des études en dentisterie,

Plus en détail

OBLIGATIONS À COUPONS DÉTACHÉS ET ENSEMBLES OBLIGATIONS À COUPONS DÉTACHÉS DOCUMENT D INFORMATION

OBLIGATIONS À COUPONS DÉTACHÉS ET ENSEMBLES OBLIGATIONS À COUPONS DÉTACHÉS DOCUMENT D INFORMATION OBLIGATIONS À COUPONS DÉTACHÉS ET ENSEMBLES OBLIGATIONS À COUPONS DÉTACHÉS DOCUMENT D INFORMATION Nous sommes tenus par la réglementation en valeurs mobilières provinciale de vous remettre ce document

Plus en détail

COMMUNIQUÉ pour diffusion immédiate LA BANQUE LAURENTIENNE DÉCLARE UN BÉNÉFICE NET LE 1 ER JUIN 2007

COMMUNIQUÉ pour diffusion immédiate LA BANQUE LAURENTIENNE DÉCLARE UN BÉNÉFICE NET LE 1 ER JUIN 2007 COMMUNIQUÉ pour diffusion immédiate LE 1 ER JUIN 2007 LA BANQUE LAURENTIENNE DÉCLARE UN BÉNÉFICE NET DE 20,7 MILLIONS $ POUR LE DEUXIÈME TRIMESTRE 2007 La Banque Laurentienne du Canada a déclaré un bénéfice

Plus en détail

Garantie de revenu viager

Garantie de revenu viager Fonds distincts de la Canada-Vie Garantie de revenu viager Garantissez votre revenu pour la vie Faites croître le revenu ne le laissez pas diminuer Solidité et stabilité financières Fondée en 1847, la

Plus en détail

Investir. Notre indépendance vous garantit un choix objectif

Investir. Notre indépendance vous garantit un choix objectif Investir Notre indépendance vous garantit un choix objectif Contenu P 04 Une gamme complète de fonds P 07 Bien investir, une question de stratégie P 11 Produits structurés P 14 Types de risques Investir?

Plus en détail

ANALYSE CRITIQUE ET MODIFICATIONS PROPOSÉES AU RÉGIME ENREGISTRÉ D'ÉPARGNE RETRAITE (REÉR) ET AU RÉGIME DE PENSION AGRÉÉ (RPA)

ANALYSE CRITIQUE ET MODIFICATIONS PROPOSÉES AU RÉGIME ENREGISTRÉ D'ÉPARGNE RETRAITE (REÉR) ET AU RÉGIME DE PENSION AGRÉÉ (RPA) ANALYSE CRITIQUE ET MODIFICATIONS PROPOSÉES AU RÉGIME ENREGISTRÉ D'ÉPARGNE RETRAITE (REÉR) ET AU RÉGIME DE PENSION AGRÉÉ (RPA) Gino Lambert, M.Sc, Sciences comptables (Chercheur à la Chaire d'études socio-économiques)

Plus en détail

Chapitre 4 : les stocks

Chapitre 4 : les stocks Chapitre 4 : les stocks Stocks et actifs Une entreprise achète généralement des biens pour les utiliser dans son processus de production, ce sont les matières premières et les fournitures, elle peut également

Plus en détail

S initier aux options... pour ses clients initiés

S initier aux options... pour ses clients initiés Les options sont des outils financiers admissibles à un REER. On les présente également comme étant des instruments de protection et de couverture. Pourtant, le recours aux options dans les portefeuilles

Plus en détail

LES 16 RÈGLES FRUCTUEUX. (qui s appliquent aussi à votre famille, votre maison, vos cours, votre retraite ) PA R S I R JO H N T E M P L E TON

LES 16 RÈGLES FRUCTUEUX. (qui s appliquent aussi à votre famille, votre maison, vos cours, votre retraite ) PA R S I R JO H N T E M P L E TON LES 16 RÈGLES DE PLACEMENTS FRUCTUEUX (qui s appliquent aussi à votre famille, votre maison, vos cours, votre retraite ) PA R S I R JO H N T E M P L E TON Les fonds Templeton sont gérés selon des principes

Plus en détail