Les travailleurs frontaliers franc-comtois dans l Arc jurassien suisse

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les travailleurs frontaliers franc-comtois dans l Arc jurassien suisse"

Transcription

1 Les travailleurs frontaliers franc-comtois dans l Arc jurassien suisse A nalysé à travers les chiffres du recensement de la population de 2007, le travailleur frontalier comtois réside principalement dans cinq zones d emploi situées le long de la frontière suisse (Belfort, Montbéliard, Morteau, Pontarlier et Saint-Claude). Habitant au plus près de la frontière, il est jeune, ouvrier et travaille dans l industrie dans 63 % des cas. Du fait de la proximité géographique et des traditions industrielles similaires, l Arc jurassien suisse demeure un marché du travail attractif et offre de nombreuses possibilités d emploi pour les frontaliers. La croissance de l emploi frontalier y a été soutenue ces quinze dernières années et la crise de n a pas enrayé le mouvement. Le travail frontalier continue de se développer, principalement dans les districts non frontaliers. A fin 2010, l Arc jurassien suisse compte frontaliers, soit 6 % des emplois. Cette proportion est très différente selon les cantons : de 15 % de l emploi total dans celui du Jura à 1 % dans les arrondissements de Berne-Nord, en passant par 9 % des emplois de Neuchâtel et 5 % de ceux du canton de Vaud. L attrait pour le marché du travail de l Arc jurassien suisse est plus appuyé dans les activités industrielles, 11 % des emplois sont occupés par des frontaliers. Ils sont particulièrement S étendant sur huit entités, présents dans l horlogerie et le périmètre de l Observatoire la fabrication d équipements Statistique Transfrontalier électriques où ils représentent de l Arc Jurassien (OSTAJ) recouvre 16 % des effectifs. le territoire de la Conférence Les autres activités éconotransjurassienne (CTJ) : la région miques occupent moins de de Franche-Comté avec ses quatre frontaliers, respectivement départements (Doubs, Jura, Haute6 % dans la construction et Saône, Territoire de Belfort), quatre le commerce et 4 % dans les services. cantons suisses : Vaud, Neuchâtel, En Franche-Comté, parmi les Jura et la partie située au nord du zones d emploi frontalières, canton de Berne (Jura Bernois le recours au travail frontalier Bienne - Seeland). est très important dans les L expression «Arc jurassien suisse» zones d emploi de Morteau et sera utilisée pour désigner la zone de Pontarlier : respectivement observée en Suisse. 34 % et 23 % de leurs résidents travaillent dans un canton de l Arc jurassien suisse. La zone de Saint-Claude est également concernée par le travail frontalier, avec une part de 12 %. Dans les zones d emploi de Belfort et Montbéliard, le travail frontalier reste marginal (3 %). Le travailleur frontalier comtois possède des caractéristiques qui le distinguent nettement d un actif franc-comtois : il est plus jeune, plus souvent ouvrier et travaille majoritairement dans l industrie, en particulier dans l horlogerie. Dans les zones de Belfort et Montbéliard, les femmes ont plus tendance à être frontalières que les hommes. Cette tendance est inverse pour les zones de Morteau, Pontarlier et Saint-Claude. Au-delà des caractéristiques individuelles, occuper un emploi en Suisse peut aussi être une opportunité de couple. Sur les couples résidant dans les zones d emploi frontalières de Franche-Comté, 10 % sont concernés par le travail frontalier. Dans les couples ayant un enfant de moins de 11 ans, la situation privilégiée est qu un membre du couple travaille en France et l autre en Suisse. Intensité du phénomène frontalier de l Arc jurassien Partie Nord Lure-Luxeuil FRANCE Belfort Vesoul Montbéliard Gray Jura Besançon Dole Berne-Nord Neuchâtel Le Revermont Partie Sud Morteau Pontarlier Champagnole Vaud SUISSE Lons-leSaunier Saint-Claude Part de frontaliers dans la population active occupée au lieu de résidence en 2007 (en %) 28,2 ou plus de 12,8 à moins de 28,2 de 3,5 à moins de 12,8 moins de 3,5 pas de frontaliers Part de frontaliers dans l'emploi suisse au 4e trimestre 2010 (en %) 11,5 ou plus de 5,3 à moins de 11,5 de 2,1 à moins de 5,3 moins de 2,1 pas de frontaliers Insee - Recensement de la population OFS, RFE 2008, Statistique des frontaliers du 31 décembre 2010 SERVICE CANTONAL DE RECHERCHE ET D'INFORMATION STATISTIQUES (SCRIS) Ostaj_v4.indd :02:57

2 Le profil du frontalier franc-comtois Un travail frontalier franc-comtois très fortement concentré territorialement Selon le recensement de la population de 2007, francs-comtois résident dans l une des zones d emploi situées le long de la frontière suisse (Morteau, Pontarlier, Saint- Claude, Belfort et Montbéliard), et travaillent dans l un des cantons de l Arc jurassien suisse. Les déplacements domicile-travail entre zones de résidence comtoises et cantons suisses de travail sont très concentrés. Ceux-ci sont impactés par la structuration du réseau routier local, les contraintes géographiques et les spécificités de l économie suisse des cantons correspondants. Au sein des zones d emploi frontalières, les personnes travaillant en Suisse résident près de la frontière : en 2007, 83 % des frontaliers habitent à moins de 14 km de la frontière. Deux territoires d intérêt apparaissent : la partie Nord, qui regroupe les zones d emploi de Belfort et de Montbéliard, et la partie Sud qui comprend les zones d emploi de Morteau, Pontarlier et Saint-Claude. Dans la partie Nord, la majorité des travailleurs frontaliers, très concentrés autour de Delle, travaillent dans les districts de Porrentruy et de Delémont. Dans la partie Sud, le district du Jura-Nord Vaudois accueille des résidents des zones d emploi de Saint-Claude et de Pontarlier tandis que les frontaliers travaillant au Locle et à La Chaux-de-Fonds proviennent principalement de la zone d emploi de Morteau. Frontaliers francs-comtois des parties Sud et Nord selon le lieu de travail dans l Arc jurassien suisse Effectif Part en % Partie Sud ,0 District du Jura-Nord vaudois ,5 District de La Chaux-de-Fonds ,3 District du Locle ,1 Autres districts ,1 Partie Nord ,0 District de Porrentruy ,3 District de Delémont ,7 Autres districts ,1 Source : Insee - Recensement de la population 2007 Dans la partie Sud, le travail frontalier est un phénomène très développé. La proportion de personnes travaillant en Suisse parmi l ensemble des actifs occupés est particulièrement élevée à Morteau et Pontarlier (respectivement 34 % et 23 %). Le travail frontalier offre un complément important à l emploi local. Cela se traduit par un taux d activité des 15 à 64 ans plus élevé que le taux régional, quel que soit l âge, de plus de cinq points. Dans la partie Nord, malgré la présence de plus de frontaliers, les zones d emploi de Belfort et de Montbéliard sont relativement peu concernées par les échanges avec la Suisse. Dans ces zones, 3 % des actifs occupés travaillent en Suisse. Dans ce territoire, le travail frontalier joue peu sur le type d activité des résidents ; le taux d activité y est légèrement inférieur à la moyenne régionale. Taux d activité des 15 à 64 ans par sexe (en %) Partie Nord Partie Sud Franche- Comté Ensemble 71,0 77,6 72,2 Hommes 75,8 81,5 76,6 Femmes 66,0 73,5 67,7 Source : Insee - Recensement de la population 2007 Frontaliers francs-comtois selon le lieu de travail en Suisse Zone d emploi de résidence, en Franche-Comté Cantons de l Arc jurassien suisse Poids dans Effectif l ensemble des actifs occupés (en %) Ensemble de la Suisse Effectif Zones d emploi frontalières , Morteau , Pontarlier , Saint-Claude , Belfort , Montbéliard , Autres zones d emplois , Champagnole 382 4,2 422 Besançon 560 0,5 602 Revermont 36 0,3 48 Lons-le-Saunier 78 0,2 94 Lure-Luxeuil 48 0,1 64 Gray 16 0,1 20 Dole 20 0,1 39 Vesoul 20 0,1 33 Ensemble de la Franche-Comté , Francs-Comtois travaillant dans l Arc jurassien suisse résident dans les zones d emploi de Morteau, Pontarlier, Saint- Claude, Belfort et Montbéliard en 2007 En 2007, Francs-Comtois travaillent en Suisse. Parmi ceux-ci, occupent un emploi dans les cantons de l Arc jurassien suisse, soit 4,4 % des actifs occupés résidant en Franche-Comté. Ces travailleurs frontaliers résident très majoritairement le long de la frontière suisse et sont relativement peu présents dans le reste du territoire régional. À l intérieur de l Arc jurassien suisse, les frontaliers comtois sont prioritairement occupés dans les cantons de Neuchâtel (7 450) et Vaud (7 400), puis dans celui du Jura (4 300). Dans le canton de Berne, les frontaliers comtois, au nombre de 1 250, travaillent principalement dans le Jura bernois. Les frontaliers des cinq zones d emploi de Belfort, Montbéliard, Morteau, Pontarlier et Saint-Claude sont employés principalement dans l un des quatre cantons de l Arc jurassien suisse : ils sont dans ce cas, soit 91 % de l ensemble des frontaliers. Le profil du frontalier comtois décrit dans cette étude repose sur ces personnes. 2 Les travailleurs frontaliers franc-comtois dans l Arc jurassien suisse OSTAJ Juin 2011 Ostaj_v4.indd :02:59

3 Les facteurs pouvant amener à être frontalier Le modèle ci-dessous caractérise les facteurs favorables au fait d être frontalier en Franche-Comté en Selon le modèle, «toutes choses égales par ailleurs», habiter à moins de 14 km de la frontière et notamment dans une commune frontalière, favorise le fait d être frontalier. La propension à être frontalier est plus forte lorsqu on a moins de 44 ans, et pour les femmes entre 25 et 34 ans. Travailler dans l industrie mène à de plus grandes chances d occuper un emploi en Suisse. En dehors de ce secteur, les hommes ont plus de chances d être frontaliers lorsqu ils travaillent dans la construction, et les femmes lorsqu elles travaillent dans la santé et l action sociale. Les ouvriers ont entre 1,5 et 2,1 fois plus de chances d être frontaliers que les professions intermédiaires. Le phénomène est moins marqué dans la partie Sud, où les cadres masculins ont également plus de chances d être frontaliers que les professions intermédiaires. Enfin, le fait d avoir un conjoint qui est lui-même frontalier augmente considérablement les chances d être soi-même frontalier. Dans la partie Sud, cette propension à être frontalier lorsque son conjoint l est aussi est multipliée par 3, et dans la partie Nord environ par 10. Cet effet important du couple dans la partie Nord est lié à la concentration géographique des frontaliers autour de Delle, très proche de la frontière, qui peut résulter d un choix résidentiel. Toutes choses égales par ailleurs, quand leur conjoint travaille en France, les femmes ont deux fois moins de chances d être frontalières. Pour un homme, avoir un conjoint qui travaille en France est sans effet sur sa propension à être frontalier. Le fait d avoir un enfant de moins de 11 ans augmente, notamment pour les femmes, la propension à être frontalier lorsque le conjoint travaille en France. À l inverse, lorsque le conjoint est frontalier, le fait d avoir un enfant de moins de 11 ans diminue les chances d être frontalier, notamment pour les hommes. Méthodologie Dans cette partie, un modèle «toutes choses égales par ailleurs» explique le fait d être frontalier ou non en fonction de variables de structure. Sont étudiés ici les actifs résidant dans les cinq zones d emploi frontalières de Franche-Comté, âgés de 18 à 60 ans, qui ne sont ni agriculteurs, ni artisans, commerçants ou chefs d entreprise. Sont exclus également ceux qui travaillent dans l agriculture, l administration publique et l enseignement. Ces différentes catégories d actifs, en effet, sont rarement frontaliers. Note de lecture : ont été reportés ici les «rapports des chances» (odds ratio). Chez les hommes actifs occupés et résidents de la partie Nord, toutes choses égales par ailleurs, le fait de vivre entre 1 et 4 km de la frontière multiplie par 2,8 le rapport de probabilité d être frontalier sur celle de ne pas l être, par rapport à la situation de référence où l homme réside entre 10 et 14 km de la frontière. En revanche, résider entre 5 et 9 km de la frontière multiplie par 2 les chances d être frontalier dans la partie Nord. L abréviation «réf» indique la situation de référence par rapport à laquelle les effets sont dégagés et peuvent être directement interprétés. L abréviation «ns» signifie que l effet estimé n est pas significatif. Les facteurs pouvant amener à être frontalier en 2007 Partie Nord Partie Sud Hommes Femmes Hommes Femmes Distance routière à la frontière À la frontière 7,6 4,8 3,2 3,1 De 1 à 4 km 2,8 2,4 3,3 3,9 De 5 à 9 km 2,0 1,8 1,8 1,3 De 10 à 14 km réf réf réf réf De 15 à 19 km 0,9 1,0 0,3 0,4 De 20 à 24 km 0,2 0,2 0,7 0,7 25 km et plus 0,1 0,2 0,1 0,2 Age Moins de 25 ans 1,0 1,2 0,6 1,0 De 25 à 34 ans 0,9 1,3 0,9 1,2 35 à 44 ans réf réf réf réf De 45 à 54 ans 0,4 0,6 0,7 0,7 Plus de 55 ans 0,3 0,5 0,5 0,4 Secteur d activité Industrie réf réf réf réf Construction 0,6 0,3 0,5 0,3 Commerce, transports et services divers 0,5 0,3 0,4 0,3 Santé et action sociale 0,5 0,7 0,3 0,4 Catégorie socioprofessionnelle Cadres et professions intellectuelles supérieures 0,8 0,6 1,1 0,5 Professions intermédiaires réf réf réf réf Employés 0,5 0,5 0,6 0,6 Ouvriers 1,9 2,1 1,5 1,9 Niveau de diplôme Pas de diplôme, certificat d études, BEPC, Brevet des collèges ns ns 0,5 0,6 CAP, BEP et brevet de compagnon ns ns réf réf Baccalauréat et brevet supérieur ns ns 0,9 1,1 Diplôme universitaire ns ns 1,0 1,3 Activité du conjoint et présence d enfants de moins de 11 ans Célibataire sans enfants de moins de 11 ans réf réf réf réf Célibataire avec enfants de moins de 11 ans 1,1 0,9 1,2 1,3 Chômeur ou inactif sans enfants de moins de 11 ans 1,4 1,1 1,3 0,8 Chômeur ou inactif avec enfants de moins de 11 ans 1,1 0,8 1,2 0,4 Frontalier sans enfants de moins de 11 ans 12,9 6,3 3,4 1,8 Frontalier avec enfants de moins de 11 ans 9,1 6,2 2,9 1,5 Non frontalier sans enfants de moins de 11 ans 0,9 0,5 1,0 0,5 Non frontalier avec enfants de moins de 11 ans 0,9 0,6 1,1 0,5 Source : Insee - Recensement de la population Distancier ODOMATRIX INSEE-INRA Champ : ensemble des activités hors agriculture, administration publique et enseignement; emplois hors agriculteurs, artisans, commerçants et chefs d entreprises Les travailleurs frontaliers franc-comtois dans l Arc jurassien suisse OSTAJ Juin Ostaj_v4.indd :03:00

4 Pour les femmes de la partie Sud, disposer d un diplôme universitaire accroît de 30 % la probabilité d être frontalière par rapport à la détention d un CAP 1 ou d un BEP 2. Les hommes de la partie Sud ont la même probabilité d être frontalier en possédant un diplôme universitaire qu en étant titulaire d un CAP ou d un BEP. Le diplôme ne joue pas sur la probabilité d être frontalier en partie Nord. Enfin, dans la partie Nord, le fait d être un homme divise la probabilité d être frontalier par 1,4. Dans la partie Sud, à l inverse, cette probabilité est multipliée par 1,3 par rapport au fait d être une femme. Le marché du travail de la partie Nord, en liaison avec les cantons de Berne et du Jura serait plus féminin alors que celui du Sud, plus orienté vers les cantons de Neuchâtel et de Vaud, serait plus propice aux hommes. 1 Certificat d aptitude professionnelle 2 Brevet d études professionnelles Des frontaliers comtois jeunes, ouvriers dans l industrie Les travailleurs frontaliers comtois présentent de nombreuses différences par rapport aux actifs en zones frontalières travaillant en France qui ont, eux, un profil proche de la moyenne régionale. D une manière générale, les travailleurs frontaliers sont plus jeunes que les actifs occupés en France. En 2007, 75 % des frontaliers sont âgés de 20 à 44 ans contre 60 % des personnes travaillant en France. Ces dernières sont fortement présentes entre 45 et 59 ans alors que le nombre de frontaliers est en retrait dans cette tranche d âge. Les frontalières sont plus jeunes que les frontaliers : 44 % d entre elles ont moins de 35 ans contre 41 % pour les hommes. Répartition par âge des actifs résidant dans les cinq zones d'emploi frontalières, selon le lieu de travail (en %) Moins de 19 ans 20 à 24 ans 25 à 29 ans 30 à 34 ans 35 à 39 ans 40 à 44 ans 45 à 49 ans 50 à 54 ans 55 à 59 ans 60 à 64 ans 65 ans et plus % Travaillent dans l Arc jurassien suisse Travaillent en Franche-Comté L industrie est le secteur d emploi majoritaire des frontaliers comtois avec 63 % des emplois contre 31 % pour les emplois tertiaires. Cette proportion est inversée par rapport aux actifs occupés en Franche-Comté. Répartition par secteur d activité des actifs résidant dans les cinq zones d emploi frontalières selon le lieu de travail (en %) Tavaillant en Franche-Comté Travaillant dans l Arc jurassien suisse Activités économiques Actifs occupés Part en % Frontaliers Part en % Ensemble , ,0 Agriculture , ,7 Industrie , ,7 Construction , ,9 Commerce, transports, services divers , ,8 Administration publique, enseignement , ,9 Santé et action sociale , ,0 Cette différence de structure entre les deux territoires est directement liée au poids de l horlogerie dans l emploi des frontaliers comtois. Celle-ci regroupe 30 % des effectifs contre moins de 1 % des emplois côté français. La similitude des qualifications dans les métiers de l horlogerie de part et d autre de la frontière a facilité l essor du travail frontalier horloger. Ce secteur est en bonne santé en Suisse, profitant d une conjoncture favorable. Lorsque l on considère uniquement les frontaliers travaillant dans le secteur tertiaire, le commerce et les activités pour la santé humaine et l hébergement social et médico-social emploient une part plus importante de personnes en Suisse (respectivement 71 % et 26 %) qu en France (respectivement 56 % et 19 %). La situation est inverse pour l administration publique et l enseignement qui sont peu occupés par les frontaliers comtois : 25 % des personnes travaillant dans le secteur tertiaire en Franche-Comté y travaillent contre 3 % des frontaliers. Catégorie socioprofessionnelle Les cadres et professions intellectuelles supérieures exercent des fonctions de responsabilité qui nécessitent des connaissances approfondies. Les employés rassemblent des professions très variées et souvent mal définies. On y trouve les secrétaires et les agents de bureau, mais aussi les agents hospitaliers, les vendeurs, les pompiers ou les gens de maison. Hormis les policiers et militaires, ce sont des métiers plutôt occupés par des femmes et par des jeunes. Contrairement aux ouvriers, ils ne mettent pas en jeu un processus de production ou n effectuent pas un travail artisanal. Les professions intermédiaires occupent une position intermédiaire entre les cadres et les agents d exécution, ouvriers ou employés. Ouvriers qualifiés Cette catégorie socioprofessionnelle a pour but de regrouper les salariés exécutant, dans le cadre d une division poussée du travail, des tâches manuelles exigeant une formation spéciale ou un apprentissage suffisamment long, ou impliquant des responsabilités matérielles importantes. La catégorie comprend exclusivement des salariés classés ouvriers qualifiés dans les conventions collectives. Elle inclut les personnels ouvriers du secteur public. Ouvriers non qualifiés Ce sont les ouvriers ne rentrant pas dans cette catégorie y compris les ouvriers agricoles et assimilés. 4 Les travailleurs frontaliers franc-comtois dans l Arc jurassien suisse OSTAJ Juin 2011 Ostaj_v4.indd :03:00

5 Répartition par catégorie professionnelle des actifs résidant dans les cinq zones d emploi frontalières selon le lieu de travail (en %) Tavaillant en Franche-Comté Travaillant dans l Arc jurassien suisse Professions et catégories socioprofessionnelles Actifs occupés Part en % Frontaliers Part en % Ensemble , ,0 Agriculteurs ,0 19 0,1 Artisans, commerçants, chefs d'entreprises , ,8 Cadres et professions intellectuelles supérieures , ,9 Professions intermédiaires , ,7 Employés , ,8 Ouvriers , ,7 Du fait du poids de l industrie parmi les emplois détenus par les frontaliers, les ouvriers y sont fortement surreprésentés avec 62 % des emplois. Cette part est de 30 points supérieure à celle des actifs occupés des cinq zones d emploi frontalières. Le niveau de qualification des ouvriers est plus élevé lorsque l on travaille en Suisse. Les ouvriers qualifiés y représentent 58 % des effectifs ouvriers contre 53 % en France. À l inverse, la part des emplois d encadrement est plus faible pour les frontaliers (7 %) que pour les personnes travaillant en France (11 %). Les frontaliers occupent rarement des métiers d employés : 11 % d entre eux ont cette qualification contre 26 % en France. Les ouvriers comtois qui travaillent en Suisse ont un niveau de formation plus élevé L importance marquée des emplois industriels et ouvriers chez les frontaliers comtois trouve une déclinaison en termes de type de diplômes détenus par ces actifs. En 2007, les frontaliers comtois sont plus fréquemment titulaires d un diplôme professionnel que les actifs occupés en Franche-Comté, qu il s agisse d un CAP ou d un BEP (39 % contre 31 %) ou d un baccalauréat technologique ou professionnel (13 % contre 11 %). Les diplômes universitaires de 1 er cycle ont une importance comparable entre les deux territoires (16 %) tandis que les diplômes de 2 e ou 3 e cycle sont deux fois plus fréquents pour les actifs occupés en France (11 % contre 5 %). Toutefois, les personnes titulaires d un diplôme universitaire ont peutêtre eu à choisir entre niveau de salaire et qualification de l emploi. Lorsqu ils travaillent en Suisse, 22 % des détenteurs d un diplôme de 1 er cycle et 14 % d un diplôme de 2 e ou 3 e cycle sont ouvriers contre 7 % et 3 % respectivement lorsqu ils travaillent en France. De plus, ces niveaux de diplôme, particulièrement ceux du 1er cycle universitaire, conduisent moins fréquemment aux postes d encadrement en Suisse. Ainsi les ouvriers comtois qui travaillent en Suisse ont un niveau de formation plus élevé que ceux travaillant côté français. Une part plus faible (26 % contre 41 %) ne dispose d aucun diplôme supérieur à la fin du collège. Ils sont plus nombreux à disposer d un CAP ou d un BEP, d un baccalauréat technologique ou professionnel ou d un diplôme universitaire de 1 er cycle. Cette différence de profil ouvrier pourrait s expliquer par la mise en œuvre de processus de production plus complexes en Suisse qu en France dans de nombreuses activités industrielles, notamment pour l horlogerie et les microtechniques qui sont davantage développés en Suisse qu en France. Répartition par niveau de diplôme des actifs résidant dans les cinq zones d'emploi frontalières Aucun diplôme supérieur à la fin du collège CAP, BEP Baccalauréat général, brevet supérieur Baccalauréat technologique ou professionnel Diplôme universitaire de 1 er cycle Diplôme universitaire de 2 e ou 3 e cycle Travaillent dans l Arc jurassien suisse Travaillent en Franche-Comté % Une dynamique de couple dans le travail frontalier En plus de ces caractéristiques individuelles, l exercice d un travail frontalier résulte également, pour les personnes n étant pas célibataires, d un arbitrage au sein du couple entre conciliation de la vie familiale et de la vie professionnelle. En 2007, 10 % des couples des zones d emploi frontalières de Franche-Comté sont concernés par le travail frontalier. Dans la partie Nord, le travail frontalier apparaît comme une alternative marginale à l emploi local : 3 % des couples comprennent un actif travaillant en Suisse et 1 % en comprennent deux. Dans la partie Sud, 24 % des couples sont composés d au moins un frontalier dont 6 % de deux. Lorsque les deux membres du couple travaillent en Suisse, ils sont tous deux ouvriers dans 55 % des cas dans la partie Nord et 43 % des cas pour la partie Sud. Dans cette dernière, les couples dont l un est ouvrier et l autre employé ou profession intermédiaire Les travailleurs frontaliers franc-comtois dans l Arc jurassien suisse OSTAJ Juin Ostaj_v4.indd :03:01

6 sont relativement plus fréquents que dans la partie Nord. Cette différence témoigne d un éventail d activités exercées en Suisse plus large dans la partie Sud que dans la partie Nord. La tertiarisation des activités y est différente, le canton de Vaud ayant un profil moins industriel que le reste de l Arc jurassien suisse. Avoir un conjoint frontalier favorise le fait d être soi-même frontalier. Dans la partie Sud, 31 % des personnes ayant un conjoint frontalier travaillent également en Suisse; elles sont 23 % dans la partie Nord. Quelle que soit la zone de résidence, les femmes sont un peu moins chômeuses ou inactives lorsque leur conjoint est frontalier. Le phénomène frontalier est particulier chez les couples ayant un enfant de moins de 11 ans. Ceux-ci semblent privilégier le travail frontalier pour un seul membre, l autre restant travailler en France. En particulier, dans la partie Sud, lorsque l homme travaille en France, sa conjointe travaille plus fréquemment en Suisse en présence d un enfant de moins de 11 ans (9,1 %) que sans enfant de moins de 11 ans (7,6 %). On observe le même phénomène en partie Nord mais avec un effet bien plus faible (1,3 % contre 1,0 %). Lorsque leur conjoint travaille en Suisse, les femmes ayant un enfant de moins de 11 ans ont moins tendance à être frontalières que si elles n en ont pas (-6 points) dans la partie Nord. Cette tendance est plus faible dans la partie Sud (-3 points). Les spécificités du marché du travail de l Arc jurassien suisse Forte progression de l emploi dans le secteur secondaire et tertiaire depuis 2005 En 2008, l Arc jurassien suisse compte emplois. Le secteur secondaire représente 27 % des emplois, cette proportion est légèrement supérieure à la moyenne nationale suisse qui est de 25 %. La construction demeure un secteur qui génère une part importante des emplois, elle représente 6,5 % des emplois. Le secteur tertiaire rassemble 68 % de l emploi total de l Arc jurassien suisse en 2008 (53 % pour les services et 15 % dans le commerce). En 2008, l industrie de l Arc jurassien suisse concentre encore un emploi sur cinq. Cette proportion est plus élevée dans les cantons de Neuchâtel et du Jura avec respectivement 33 % et 35 % d emplois industriels. Le secteur de l horlogerie concentre près d un emploi industriel sur quatre, cette proportion atteint 40 % dans les cantons de Neuchâtel et du Jura. D une manière générale, 44 % des emplois industriels de l Arc jurassien suisse sont concentrés dans trois secteurs d activité : l horlogerie, la métallurgie - travail des métaux et la fabrication des machines d équipement. Entre 2005 et 2008, dans une situation conjoncturelle très favorable, l emploi a progressé de 8 % : l indus- Emploi dans l Arc jurassien suisse, en 2008 Berne-Nord Vaud Neuchâtel Jura Arc jurassien suisse Effectif Part en % Effectif Part en % Effectif Part en % Effectif Part en % Effectif Part en % Total , , , , ,0 Secteur primaire , , , , ,6 Secteur secondaire , , , , ,0 Industrie, dont , , , , ,5 Fabrication de produits métalliques , , , , ,6 Fabrication de produits informatiques et électroniques; horlogerie , , , , ,6 Fabrication d'équipements électriques 826 0, , , , ,7 Fabrication de machines et équipements , , , , ,1 Construction , , , , ,5 Secteur tertiaire , , , , ,3 Commerce , , , , ,2 Services , , , , ,2 Transport , , , , ,1 Restauration, hébergement , , , , ,9 Information, communication , , , , ,4 Activités financières, assurances, immobilier , , , , ,1 Services économique , , , , ,1 Activités liées à l'emploi 919 0, , ,2 31 0, ,4 Administration publique , , , , ,7 Enseignement , , , , ,2 Santé, action sociales , , , , ,8 Arts, spectacles et activités récréatives , , , , ,2 Autres services , , , , ,1 Sources : OFS - Recensement Fédéral des Entreprises 2008 (état mars 2010) 6 Les travailleurs frontaliers franc-comtois dans l Arc jurassien suisse OSTAJ Juin 2011 Ostaj_v4.indd :03:02

7 trie gagne postes de travail (+15,5 %) et les services (+7,8 %). L évolution de l emploi est soutenue dans le commerce (+6,4 %, soit emplois supplémentaires) et dans la construction (+4,6 %, emplois). Il convient toutefois de relativiser ces augmentations, antérieures à la crise Durant la même période, l emploi augmente deux fois plus vite dans les districts frontaliers (+11,3 %) que dans le reste de l Arc jurassien suisse (+5,6 %). Les premiers gagnent emplois, principalement dans le secteur tertiaire ( postes de travail) et le secteur secondaire (12 600). Dans les autres districts, le secteur tertiaire fournit 79 % des augmentations d emplois (13 300) contre pour le secteur secondaire. Forte attractivité du marché du travail de l Arc jurassien suisse Du fait de la proximité géographique et des traditions industrielles similaires, l Arc jurassien suisse demeure un marché du travail attractif et offre de nombreuses possibilités d emploi pour les Francs-Comtois. La preuve est l énorme développement des flux de travailleurs frontaliers. Au cours des quinze dernières années, la croissance de l emploi frontalier a été soutenue et concerne de plus en plus de professions. Sur cette période, les effectifs ont augmenté de 126 %. Les types de main-d œuvre recherchés sont compatibles. L attrait pour le marché du travail de l Arc jurassien suisse est plus appuyé dans les activités industrielles à forte valeur ajoutée. La crise n a pas inversé la tendance. Le travail frontalier continue de se développer, principalement dans les districts non frontaliers. Ceux-ci se caractérisent par des tissus productifs diversifiés. Nombre de frontaliers travaillant dans l Arc jurassien suisse à fin 2010 Berne nord Vaud Neuchâtel Jura Arc jurassien suisse Effectif % d emploi Effectif % d emploi Effectif % d emploi Effectif % d emploi Effectif % d emploi Total , , , , ,9 Secteur primaire 1 0, ,6 27 1,0 44 1, ,1 Secteur secondaire , , , , ,1 Industrie, dont 962 3, , , , ,8 Fabrication de produits métalliques 59 0, , , , ,4 Fabrication de produits informatiques et électroniques; horlogerie 472 5, , , , ,2 Fabrication d'équipements électriques 41 5, , , , ,0 Fabrication de machines et équipements 78 1, , , , ,2 Construction 62 1, , , , ,7 Secteur tertiaire 363 0, , , , ,2 Commerce 133 0, , , , ,9 Services 230 0, , , , ,7 Transport 27 0, , ,2 86 8, ,1 Restauration, hébergement 35 0, , , , ,8 Information, communication 21 1, ,8 90 6, , ,0 Activités financières, assurances, immobilier 4 0, ,3 18 0,7 4 0, ,9 Services économique 44 0, , , , ,7 Activités liées à l'emploi 0 0,0 44 4,2 17 7,8 3 8,1 64 2,9 Administration publique 7 0, ,5 3 0,1 9 0, ,0 Enseignement 25 0, ,2 39 0,7 12 0, ,7 Santé, action sociales 44 0, , , , ,1 Arts, spectacles et activités récréatives 5 0, ,0 22 2,2 34 9, ,1 Autres services 18 1, , , , ,0 Sources : OFS - Recensement Fédéral des Entreprises 2008 (état mars 2010) 13 % des emplois industriels de l Arc jurassien suisse sont occupés par des frontaliers Au 4 e trimestre 2010, les entreprises de l Arc jurassien suisse fournissent un emploi à frontaliers 1 résidant en France ( hommes et femmes). Cette main-d œuvre frontalière occupe 6 % des emplois de l Arc jurassien suisse (11 % des emplois industriels). Cette main-d œuvre frontalière reste, en moyenne, plus jeune : 25 % des frontaliers ont moins de 30 ans et 58 % moins de 40 ans à fin Même si l horlogerie et les microtechniques concentrent la plupart des effectifs, la part des services est en forte progression. En 2010, les travailleurs frontaliers sont occupés à part presque égale dans les secteurs tertiaire (48 % des emplois) et secondaire (51 % des emplois). Depuis 1998, la part de la main-d œuvre frontalière occupée dans le secteur tertiaire a progressé de 11 points, principalement au détriment du secteur secondaire. Durant cette période, l effectif des frontaliers a été multiplié par 2,5 dans le commerce et par 3 dans les services, particulièrement dans les activités de la santé et celles des services liés à l emploi. 1 En Suisse, la statistique des frontaliers (STAF) est publiée par l'ofs. C'est une statistique de synthèse qui se base sur les données de la statistique de l emploi (STATEM) et sur les données du Registre central des étrangers (RCE). Les travailleurs frontaliers franc-comtois dans l Arc jurassien suisse OSTAJ Juin Ostaj_v4.indd :03:02

Diagnostic socio-économique

Diagnostic socio-économique Périmètre d étude du Parc du Doubs franco-suisse 1 Sommaire Contexte 5 La problématique 7 Mandat 8 Remerciements 9 Territoire d étude 10 Introduction 12 I. Démographie 13 1) Évolution de la population

Plus en détail

Inclusion bancaire et surendettement

Inclusion bancaire et surendettement Émilie Vivas (Insee), Brigitte Stapelfeld (Banque de France) Quatre indicateurs ont été retenus au niveau national : Le taux d endettement médian par quintile de niveau de vie Le taux de bancarisation

Plus en détail

Diagnostic territorial

Diagnostic territorial Diagnostic territorial Stratégie transfrontalière de développement de l Arc jurassien franco-suisse Document de synthèse 09 décembre 2013 1 Lac de Moron Photo Etienne Rivière 1. MOBILITES TRANSFRONTALIERES

Plus en détail

Bellevue - Chantenay - Sainte-Anne

Bellevue - Chantenay - Sainte-Anne Mendès France Croix Bonneau - Bourderies auriers Mairie de Chantenay Plessis Cellier - Roche Maurice Boucardière - MallèveJean Macé Salorges - Cheviré - zone portuaire E QUARTIER Sainte- Anne, contrasté,

Plus en détail

Synthèse des réactions au rapport de consultation et décisions du groupe de travail transports quant à leur prise en compte

Synthèse des réactions au rapport de consultation et décisions du groupe de travail transports quant à leur prise en compte Schéma de cohérence des mobilités transfrontalières de l Arc jurassien Synthèse des réactions au rapport de consultation et décisions du groupe de travail transports quant à leur prise en compte Mai 2011

Plus en détail

La mobilité professionnelle revêt

La mobilité professionnelle revêt Mobilité professionnelle 17 Du changement de poste au changement d entreprise, en passant par la promotion : la mobilité des Franciliens Les salariés franciliens, notamment les cadres, ont une propension

Plus en détail

construction État des lieux du secteur Construction version n 1 - juin 2011 emploi formation insertion Franche-Comté 1 - juin 2011 - Efigip

construction État des lieux du secteur Construction version n 1 - juin 2011 emploi formation insertion Franche-Comté 1 - juin 2011 - Efigip État des lieux du secteur Construction version n 1 - juin 2011 emploi formation insertion Franche-Comté 1 - juin 2011 - Efigip Composition du secteur Du fait du changement de la nomenclature d'activités,

Plus en détail

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort Chiffres clés 1 207 emplois en moyenne sur l année 2011 dans le Territoire de Belfort*. Soit 850 emplois en équivalent temps plein (dont plus de 700 en zone urbaine). 2,4 % de l emploi total du département.

Plus en détail

Les diplômes des Francs-Comtois : état des lieux et analyse

Les diplômes des Francs-Comtois : état des lieux et analyse Les diplômes des Francs-Comtois : état des lieux et analyse 1 Cette étude a été réalisée dans le cadre d'une convention signée entre l'insee de Franche-Comté et le rectorat de l académie de Besançon. Réalisation

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail

Les Français et la banque en ligne

Les Français et la banque en ligne Les Français et la banque en ligne 11 Objectifs et Méthodologie Objectifs : Analyse du profil sociodémographique des clients des banques en ligne Historique et détention de produits financiers dans des

Plus en détail

Fabrication de denrées alimentaires, de boissons et de produits à base de tabac

Fabrication de denrées alimentaires, de boissons et de produits à base de tabac État des lieux du secteur Fabrication de denrées alimentaires, de boissons et de produits à base de tabac version n 1 - juin 2011 emploi formation insertion Franche-Comté Composition du secteur Du fait

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

Les salariés du transport et de la logistique

Les salariés du transport et de la logistique Les salariés du transport et de la logistique Les salariés du secteur Transport-Logistique sont essentiellement des hommes (82%), exerçant un métier d ouvrier (68%), qualifié pour la plupart. Globalement,

Plus en détail

N 15 - juillet 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane. Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié

N 15 - juillet 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane. Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié Pages économiques et sociales des Antilles-Guyane N 15 - juillet 2012 Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié En 2009, en Guyane, 3

Plus en détail

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR 17 rue Menpenti 13387 MARSEILLE CEDEX 1 Tél. : 4 91 17 57 57 Fax : 4 91 17 59 59 http://www.insee.fr TERRITOIRE CA POLE AZUR PROVENCE 5 communes, 2 chefs lieux de cantons, unité

Plus en détail

Les Français et la banque en ligne

Les Français et la banque en ligne Les Français et la banque en ligne Rapport d étude réalisé pour monabanq. Décembre 2010 CREDOC / 17 mai 2011 1 Synthèse 1 Internet a modifié la relation des Français avec leurs banques en s imposant comme

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention Synthèse Les ouvriers non qualifiés de la manutention assurent le chargement, le déchargement, le tri, l emballage et l expédition de marchandises. Ils sont

Plus en détail

Interreg V France Suisse. Un programme de coopération transfrontalière

Interreg V France Suisse. Un programme de coopération transfrontalière Interreg V France Suisse Un programme de coopération transfrontalière 1 Interreg France Suisse, un des programmes européens de coopération transfrontalière impliquant la Suisse 2 Territoire INTERREG France-Suisse

Plus en détail

GESTION, ADMINISTRATION

GESTION, ADMINISTRATION GESTION, ADMINISTRATION A vec 73 5 emplois et 9,8 % des actifs, les métiers de la gestion et de l administration des entreprises constituent le troisième domaine professionnel dans la région, un rang identique

Plus en détail

Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des Experts comptables et Commissaires aux comptes

Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des Experts comptables et Commissaires aux comptes Quadrat-Études 45 rue de Lyon, Paris 12 ème Contact : Laurent POUQUET Tél : 17551427-6 82 69 25 94 laurent.pouquet@quadrat-etudes.fr Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des

Plus en détail

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Synthèse Contrat d Objectifs Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Rédaction Christiane LAGRIFFOUL () Nadine COUZY (DR ANFA

Plus en détail

Panorama. de l économie sociale et solidaire

Panorama. de l économie sociale et solidaire Panorama de l économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Réalisée par l Observatoire National de l Economie Sociale et Solidaire, cette nouvelle édition du «Panorama de l économie sociale en France

Plus en détail

Bac BEP CAP. Certification. Tertiaire. Sanitaire et social alidation. Parti. Parcours. Réussite VAE. Titre professionnel. Diplôme. Durée parco BEP CAP

Bac BEP CAP. Certification. Tertiaire. Sanitaire et social alidation. Parti. Parcours. Réussite VAE. Titre professionnel. Diplôme. Durée parco BEP CAP ac Parcours Sanitaire et social alidation des personnes ayant passé un jury au cours de l année 2009 en Bretagne MARS 2012 Certification Bac Réussite Sanitaire et social Validation Parcours Certification

Plus en détail

PARIS 18-19-20. Présentation du territoire

PARIS 18-19-20. Présentation du territoire Population totale du territoire 587 259 Présentation du territoire Poids dans le département 26,1% Nombre de communes 3 Source : Insee, RP2011 / exploitation principale Evolution de l'emploi salarié par

Plus en détail

Electriciens du bâtiment

Electriciens du bâtiment Observatoire Régional de la Formation et de l Emploi (ORFE) La famille professionnelle Electriciens du bâtiment Caractéristiques Tendances 1982-1999 Directeur de la publication : Jean-Claude GAPIN-FREHEL,

Plus en détail

Enquête commandée par le Jeune Théâtre National Réalisée par l institut de sondages ISL Analyse réalisée en collaboration avec le CESTA (EHESS-CNRS)

Enquête commandée par le Jeune Théâtre National Réalisée par l institut de sondages ISL Analyse réalisée en collaboration avec le CESTA (EHESS-CNRS) Analyse de l enquête sur le devenir professionnel des artistes issus des écoles supérieures d art dramatique signataires de la plateforme de l enseignement supérieur pour la formation du comédien Enquête

Plus en détail

Les salariés de l économie sociale et solidaire

Les salariés de l économie sociale et solidaire L'Économie sociale et solidaire Les salariés de l économie sociale et solidaire L'EMPLOI SALARIÉ L ESS, un employeur déterminant de l économie régionale 20 Relative précarité de l emploi dans l ESS 22

Plus en détail

Observatoire départemental de l habitat du Doubs

Observatoire départemental de l habitat du Doubs Habitat >>>>>>>>>> Note de conjoncture - N 8 - Mars 2013 Observatoire départemental de l habitat du Doubs La vacance dans le parc locatif du Doubs Situation au 31 août 2012 Contexte et objectifs Aujourd

Plus en détail

L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013

L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013 Février 2015 - N 15.004 L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013 En résumé : En 2013, l emploi intermittent du spectacle concerne 254 000 salariés, 111 000 employeurs relevant du

Plus en détail

Dares Analyses. Les bas salaires en France entre 1995 et 2011

Dares Analyses. Les bas salaires en France entre 1995 et 2011 Dares Analyses OCTObre 2012 N 068 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Les bas salaires en France entre 1995 et 2011 En 2011, sur 22,3 millions de

Plus en détail

Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014

Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014 1 Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014 Partie 1 Le programme INTERREG V France-Suisse 2014-2020 2 3 Carte du territoire INTERREG France-Suisse 2014-2020 Gouvernance

Plus en détail

3 150 diplômes de professions de santé

3 150 diplômes de professions de santé N 1 - Mai 005 3 150 diplômes de professions de santé délivrés en 003 dans la région Provence-Alpes-Côte d Azur En 003, onze formations aux professions de santé sont proposées en région Provence-Alpes-Côte

Plus en détail

C2Z-Techniciens et agents de maîtrise de l'électricité et de l'électronique. Synthèse

C2Z-Techniciens et agents de maîtrise de l'électricité et de l'électronique. Synthèse C2Z-Techniciens et agents de maîtrise de l'électricité et de l'électronique Synthèse Les techniciens et agents de maîtrise de l électricité et de l électronique rassemblent les salariés qui participent

Plus en détail

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire Contexte régional Créé en 2010 par l Atelier Centre de ressources régional de l économie sociale et solidaire et la Chambre régionale

Plus en détail

Analyse de benchmarking pour le canton de Zurich et ses districts

Analyse de benchmarking pour le canton de Zurich et ses districts Analyse de benchmarking pour le canton de Zurich et ses districts Table des matières Caractéristiques 3 Performance économique 4 Performance résidentielle 12 Attractivité 19 Sources 32 Annexe : Glossaire

Plus en détail

Une comparaison des salaires entre la France et la Suisse dans la zone frontalière genevoise

Une comparaison des salaires entre la France et la Suisse dans la zone frontalière genevoise Economie www.insee.fr/rhone-alpes N 28 - Octobre - 200 En 2000, dans le secteur privé, un salarié du canton de Genève touche une rémunération brute horaire supérieure en moyenne de 75 % à celle perçue

Plus en détail

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement Profil économique VILLE DE MONTRÉAL Arrondissement de Rivière-des-Prairies Pointe-aux-Trembles chômage mploi logement établissements d affaires localisation de l emploi revenus d emploi professions main-d

Plus en détail

Les diplômes. Session 2012

Les diplômes. Session 2012 note d information 13.05 AVRIL À la session 2012, 557 600 diplômes de l enseignement des niveaux IV et V ont été délivrés en France, dont 90 % par le ministère de l éducation nationale. 40 % de ces diplômes

Plus en détail

Les diplômes. Session 2008

Les diplômes. Session 2008 note d informationdécembre 09.28 À la session 2008, 444 0 diplômes de l enseignement professionnel des niveaux IV et V ont été délivrés en France par le ministère de l Éducation nationale. Ce nombre atteint

Plus en détail

Diagnostic territorial MD3E

Diagnostic territorial MD3E Diagnostic territorial MD3E Données de cadrage & Focus sur les 15-29 ans face aux perspectives d emploi Territoire MD3E (Zone d emploi d Evreux) Observatoire MD3E Contact : Stéphanie Queval s.queval@md3e.fr

Plus en détail

FRONTALIERS UN NOUVEL ESPACE S OUVRE À VOUS! Observatoire des FRONTALIERS. ca-frontaliers.com

FRONTALIERS UN NOUVEL ESPACE S OUVRE À VOUS! Observatoire des FRONTALIERS. ca-frontaliers.com FRONTALIERS UN NOUVEL ESPACE S OUVRE À VOUS! Observatoire des FRONTALIERS 2015 ca-frontaliers.com FRONTALIERS UN NOUVEL ESPACE S OUVRE À VOUS! Observatoire des FRONTALIERS 2015 SOMMAIRE SOCIOÉMOGRAPHIE

Plus en détail

Le secteur de la logistique

Le secteur de la logistique Mai 2014 Le secteur de la logistique Service Etudes CCI Indre Le secteur de la logistique Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE SECTEUR DE LA LOGISTIQUE EN FRANCE

Plus en détail

Bern. Biel/Bienne. Neuchâtel. Neuchâtel-Serrières. Auvernier. Lac de Morat

Bern. Biel/Bienne. Neuchâtel. Neuchâtel-Serrières. Auvernier. Lac de Morat Frontaliers, avec le train, vos trajets France-Suisse sont facilités! Pontarlier Val-de-Travers (Neuchâtel). Pontarlier Frasne Vallorbe (Vallée de Joux/Lausanne). 15.12.2013 13.12.2014. Nouveau! Vers le

Plus en détail

CONVENTION-CADRE AUD 14.017

CONVENTION-CADRE AUD 14.017 CONVENTION-CADRE AUD 14.017 Rapport du Conseil d'etat au Grand Conseil à l'appui d'un projet de décret relatif à l adoption de la conventioncadre sur la coopération transfrontalière au sein de l Agglomération

Plus en détail

FICHE SIGNALETIQUE. Cœur de Flandre. 1. Profil Territoire. 2 Profil Fiscal

FICHE SIGNALETIQUE. Cœur de Flandre. 1. Profil Territoire. 2 Profil Fiscal FICHE SIGNALETIQUE Pays Cœur de Flandre Consultable sur www.sigale.nordpasdecalais.fr Le pays a été reconnu le 9 mars 2004 et le premier contrat a été signé le 15 décembre 2004. Il comporte 45 communes

Plus en détail

Ce dossier est édité par l Observatoire de l Association Nationale pour la Formation Automobile

Ce dossier est édité par l Observatoire de l Association Nationale pour la Formation Automobile Ce dossier est édité par l Observatoire de l Association Nationale pour la Formation Automobile Service études et prospectives 2 rue Capella Rond point Vega 44483 Carquefou Cedex 02.28.01.08.01 observatoire@anfa-auto.fr

Plus en détail

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 Activités juridiques, comptables,

Plus en détail

NOGENT-SUR-MARNE. Présentation du territoire

NOGENT-SUR-MARNE. Présentation du territoire Population totale du territoire 430 808 NOGENT-SUR-MARNE Présentation du territoire Poids dans le département 32,3% Source : Insee, RP2011 / exploitation principale Nombre de communes 16 Evolution de l'emploi

Plus en détail

Origine sociale, offre de formation et niveau atteint dans le secondaire

Origine sociale, offre de formation et niveau atteint dans le secondaire note d information 06.15 MAI www.education.gouv.fr/stateval Dans les régions à forte tradition ouvrière, l offre en CAP et BEP prédomine largement. La part des élèves sortant sans niveau de qualification

Plus en détail

SERVICE PUBLIC REGIONAL DE LA FORMATION Programme 2013-2014 - Segment 2 - Qualifications de niveaux IV et plus. Plateforme de Besançon

SERVICE PUBLIC REGIONAL DE LA FORMATION Programme 2013-2014 - Segment 2 - Qualifications de niveaux IV et plus. Plateforme de Besançon SERVICE PUBLIC REGIONAL DE LA FORMATION Programme 2013-2014 - Segment 2 - Qualifications de niveaux IV et plus Plateforme de Besançon AFPA 25 Technicien(ne) Horloger (ère) 16/09/2013 05/09/2014 BESANÇON

Plus en détail

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage éclairages ÉTUDES ET ANALYSES N 5 AVRIL 213 QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? L Unédic a réalisé une étude pour approfondir la compréhension de la population des allocataires

Plus en détail

CENTRES DES FINANCES PUBLIQUES DU DÉPARTEMENT

CENTRES DES FINANCES PUBLIQUES DU DÉPARTEMENT CENTRES DES FINANCES PUBLIQUES DU DÉPARTEMENT SERVICES FONCIERS Service de la publicité foncière Besançon 1 er bureau Immeuble "Le Major" 83 rue de Dole 25042 BESANÇON CEDEX Tél. : 03 81 47 24 03 - Fax

Plus en détail

Eléments. de diagnostic territorial. en Midi-Pyrénées. Zone d emploi. Toulouse. Décembre 2006

Eléments. de diagnostic territorial. en Midi-Pyrénées. Zone d emploi. Toulouse. Décembre 2006 Eléments de diagnostic territorial en Zone d emploi Décembre 2006 Contrat de plan Etat-Région 2000-2006 Eléments de diagnostic territorial : zone d emploi de La zone d emploi de TOULOUSE La zone d emploi

Plus en détail

Description des variables de la base de données. a. Attractivité démographique pour les différents types de population

Description des variables de la base de données. a. Attractivité démographique pour les différents types de population Description des variables de la base de données a. Attractivité démographique pour les différents types de population Sources : Recensements de 1962 à 2006 et Clap 2007 - a01_popmoy62, a01_popmoy68, a01_popmoy75,

Plus en détail

Diagnostic portant sur la situation de l emploi des jeunes et des seniors

Diagnostic portant sur la situation de l emploi des jeunes et des seniors Diagnostic portant sur la situation de l emploi des jeunes et des seniors Branche professionnelle des entreprises du froid et connexes Commission Mixte Paritaire 19 septembre 2013 Service Observatoires

Plus en détail

Travail des métaux Mécanique générale

Travail des métaux Mécanique générale Profil du domaine professionnel Travail des métaux Mécanique générale 65 Profil du domaine professionnel Travail des métaux - Mécanique générale Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel

Plus en détail

à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011

à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011 observatoire régional #41 Synthèse régionale août 2014 à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011 2 899 diplômés de M2 professionnel

Plus en détail

E-ASSURÉS RECHERCHE LE PROFIL DES PERSONNES ASSURANCE SANTÉ DES A LA SUR INTERNET D UNE PUBLIÉ PAR. 23 e ÉDITION

E-ASSURÉS RECHERCHE LE PROFIL DES PERSONNES ASSURANCE SANTÉ DES A LA SUR INTERNET D UNE PUBLIÉ PAR. 23 e ÉDITION L OBSERVATOIRE PUBLIÉ PAR LE PROFIL DES PERSONNES A LA RECHERCHE DES D UNE E-ASSURÉS 23 e ÉDITION SEPTEMBRE NOVEMBRE ASSURANCE SANTÉ SUR INTERNET QUI SOMMES-NOUS? PRÉSENTATION DE cmonassurance est un e-courtier,

Plus en détail

Dares. Analyses L ÉVOLUTION DES MÉTIERS EN FRANCE DEPUIS VINGT-CINQ ANS

Dares. Analyses L ÉVOLUTION DES MÉTIERS EN FRANCE DEPUIS VINGT-CINQ ANS Dares Analyses SEPTEMBRE 2011 N 066 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques L ÉVOLUTION DES MÉTIERS EN FRANCE DEPUIS VINGT-CINQ ANS En vingt-cinq ans,

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012)

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Février 2014 DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES MOUVEMENTS D EMPLOI D DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Délégation au DéveloppementD Économique, à l Emploi, à la Formation

Plus en détail

Les chiffres de l égalité

Les chiffres de l égalité Quelques statistiques sur l égalité entre la femme et l homme d le canton de Berne Berne, 10 novembre 2014 Les chiffres de l égalité Bureau cantonal de l égalité entre la femme et l homme Postgasse 68

Plus en détail

Le marché du travail en Belgique en 2012

Le marché du travail en Belgique en 2012 1 Le marché du travail en Belgique en 2012 Le marché du travail en Belgique en 2012 1. Le statut sur le marché du travail de la population de 15 ans et plus Un peu moins de la moitié de la population de

Plus en détail

Sociologie des joueurs en ligne

Sociologie des joueurs en ligne Mars 2013 Sociologie des joueurs en ligne Enquête ARJEL 2012 Autorité de régulation des jeux en ligne 2 Propos introductifs à l enquête sur la sociologie des joueurs Au-delà de la publication trimestrielle

Plus en détail

ÉDITORIAL. Chiffres Clés. 29% des emplois. 11% des établissements employeurs de la région

ÉDITORIAL. Chiffres Clés. 29% des emplois. 11% des établissements employeurs de la région ÉDITORIAL Les mutations environnementales, économiques et sociales n ont de cesse et depuis quelques années nous ressentons que cette vitesse d évolution tend à devenir exponentielle Que sera demain? Cette

Plus en détail

COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE 4 MAI 2004 LA SITUATION DE L EMPLOI ET DE LA CONJONCTURE ECONOMIQUE EN REGION D ILE-DE-FRANCE

Plus en détail

Parc et statut d occupation

Parc et statut d occupation Parc et statut d occupation Commissariat général au développement durable Service de l observation et des statistiques 7 1.1 - PARC DE LOGEMENTS Le parc de logement est constitué de 33,5 millions de logements

Plus en détail

z ei hw c ld S tbi Luf

z ei hw c ld S tbi Luf Luftbild Schweiz Présentation générale 2012 2 Entre Suisse et France (Rhône-Alpes) La Région Rhône-Alpes et la Suisse : deux territoires de poids comparables Suisse : Superficie : 41'284 km² Population

Plus en détail

Les jeunes et les métiers de l industrie

Les jeunes et les métiers de l industrie Novembre 2013 Institut Lilly N 111442 Contacts : Damien Philippot / Esteban Pratviel 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l étude A - B - C - D - Le

Plus en détail

Diplômes et insertion professionnelle

Diplômes et insertion professionnelle Diplômes et insertion professionnelle Béatrice Le Rhun, Pascale Pollet* Les conditions d accès à l emploi des jeunes qui entrent sur le marché du travail varient beaucoup selon le niveau de diplôme. Les

Plus en détail

Formations et emploi. Édition 2013

Formations et emploi. Édition 2013 Formations et emploi Édition 2013 Coordination Daniel Martinelli Contribution Insee : Sébastien Gossiaux, Daniel Martinelli Centre d études et de recherches sur les qualifications (Céreq) : Renaud Descamps,

Plus en détail

SONDAGE Merci de compléter ce sondage

SONDAGE Merci de compléter ce sondage SONDAGE Merci de compléter ce sondage 1. EST-CE QUE VOUS FAITES ACTUELLEMENT DU COVOITURAGE POUR VOS DÉPLACEMENTS DOMICILE-TRAVAIL? OUI Tous les jours ou presque Plusieurs fois par semaine Plusieurs fois

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses FÉVRIER 2014 N 016 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques L EMPLOI DANS LES TRÈS PETITES ENTREPRISES EN DÉCEMBRE 2012 Les entreprises

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 15 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Modes La voiture L EGT 2010 marque une rupture de tendance importante par rapport aux enquêtes précédentes, en ce qui concerne les

Plus en détail

Portrait statistique des entreprises et des salariés

Portrait statistique des entreprises et des salariés Portrait statistique des entreprises et des salariés Commerce de détail de l Habillement et des articles textiles Comité Paritaire de Pilotage de l Observatoire Portrait statistique des entreprises et

Plus en détail

ÉLÉMENTS DE CONNAISSANCES SOCIODÉMOGRAPHIQUES

ÉLÉMENTS DE CONNAISSANCES SOCIODÉMOGRAPHIQUES FÉVRIER 2 Observatoire de la formation ÉLÉMENTS DE CONNAISSANCES SOCIODÉMOGRAPHIQUES 4 ème promotion de surveillants pénitentiaires Graphique : Evolution de la part des hommes et des femmes 4 ème 4 ème

Plus en détail

Annexe 1 : TABLEAUX DES FONCTIONS ETAM

Annexe 1 : TABLEAUX DES FONCTIONS ETAM Annexe 1 : TABLEAUX DES FONCTIONS ETAM FONCTION D EXECUTION POSITION 1..1 et 1.. L exercice de la fonction consiste, à partir d instructions définissant les séquences successives des travaux à accomplir,

Plus en détail

SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL

SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL Etat du tissu associatif et bilan de l emploi du secteur non lucratif en 2013 En bref Le Centre de ressources DLA (CRDLA) du champ social, médico-social et santé poursuit son

Plus en détail

La création d entreprise par les jeunes de moins de 30 ans

La création d entreprise par les jeunes de moins de 30 ans - 1 - Les statistiques en bref La création d entreprise par les jeunes de moins de 30 ans Données de cadrage socio-démographique sur les jeunes en France 24 % des Français de 18 ans et plus sont âgés de

Plus en détail

UN ESSOR CONTRASTÉ DES FORMES SOCIÉTAIRES

UN ESSOR CONTRASTÉ DES FORMES SOCIÉTAIRES UN ESSOR CONTRASTÉ DES FORMES SOCIÉTAIRES Des formes sociétaires globalement en progression En 2010, le statut individuel d exploitant agricole demeure la forme juridique choisie par 70 % des exploitations.

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont ensuite stabilisés

Plus en détail

Données au 1 er janvier 2015

Données au 1 er janvier 2015 2015 Données au 1 er janvier 2015 Sommaire Chapitres ELEMENTS DE CADRAGE ALSACE - TOUS SECTEURS Etablissements et effectifs en 2015 pp. 3 à 7 pp. 5 à 6 Etablissements par tranche d effectifs salariés en

Plus en détail

Document d analyse Edition janvier 2014

Document d analyse Edition janvier 2014 Les cahiers de l observatoire de la MdEF janvier 2014 Document d analyse Edition janvier 2014 Dossiers thématiques Territoires Evolution de la population lyonnaise depuis 1968 (p. 2 et 3) Lyon et les déplacements

Plus en détail

Édition avril 2014. Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS. Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France!

Édition avril 2014. Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS. Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France! Édition avril 2014 Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS 2014 Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France! éditorial L artisanat du bâtiment demeure cette année encore

Plus en détail

Diagnostic et perspectives de développement des Pays de Franche-Comté

Diagnostic et perspectives de développement des Pays de Franche-Comté Diagnostic et perspectives de développement des Pays de Franche-Comté Convention d étude : Conseil Régional de Franche Comté - ENESAD Rapport Final Denis Lépicier, Francis Aubert Juin 2006 Institut National

Plus en détail

Panorama de branche. Industries et commerce de la récupération

Panorama de branche. Industries et commerce de la récupération Panorama de branche Industries et commerce de la récupération Industries et commerce de la récupération Avant-propos méthodologique La partie «données économiques» prend en compte l ensemble du secteur

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

PANORAMA. Economie sociale et solidaire dans l'entente. Décembre 2013. Chiffres-clés des entreprises et des emplois de l ESS

PANORAMA. Economie sociale et solidaire dans l'entente. Décembre 2013. Chiffres-clés des entreprises et des emplois de l ESS Economie sociale et solidaire dans l'entente PANORAMA Décembre 2013 Chiffres-clés des entreprises et des emplois de l ESS L économie sociale et solidaire (ESS) rassemble les entreprises qui cherchent à

Plus en détail

L inscription dans une classe préparatoire

L inscription dans une classe préparatoire ISSN 1286-9392 www.education.fr 01.31 JUIN Si l admission en classe préparatoire est étroitement liée au parcours antérieur des élèves et à leurs résultats scolaires, les enseignants jouent un rôle important

Plus en détail

RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE AUPRÈS DES CRÉATEURS D'ENTREPRISE

RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE AUPRÈS DES CRÉATEURS D'ENTREPRISE Les notes de l Juin 2007 OBSERVATOIRE PARTENARIAL LYONNAIS EN ECONOMIE RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE AUPRÈS DES CRÉATEURS D'ENTREPRISE L entrepreneuriat est une priorité pour le développement économique de l

Plus en détail

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois Objectifs à atteindre à long terme (jusqu à 2017) - Assurer une couverture haut débit pour l ensemble des zones d activités retenues dans le cadre du schéma des ZAE - Augmenter le nombre de bénéficiaires

Plus en détail

Economiste d entreprise BACHELOR OF SCIENCE

Economiste d entreprise BACHELOR OF SCIENCE Economiste d entreprise BACHELOR OF SCIENCE LES HAUTES ÉCOLES SPÉCIALISÉES Les Hautes écoles spécialisées (HES), dénommées aussi University of Applied Sciences, constituent un élément majeur du système

Plus en détail

Dossier de candidature 2015-2016 MASTER 2 MEEF. LAUREATS CONCOURS EXTERNES 2015 Etudiants stagiaires en contrat provisoire

Dossier de candidature 2015-2016 MASTER 2 MEEF. LAUREATS CONCOURS EXTERNES 2015 Etudiants stagiaires en contrat provisoire Dossier de candidature 2015-2016 MASTER 2 MEEF MASTER Sciences Humaines et Sociales Mention Education, Enseignement et Formation Diplôme d État OBJECTIFS! Enseigner et éduquer en école, collège ou lycée

Plus en détail

INDUSTRIE. Côte d'or. Industrie. Pour obtenir un niveau V (CAP/BEP)

INDUSTRIE. Côte d'or. Industrie. Pour obtenir un niveau V (CAP/BEP) Côte d'or INDUSTRIE Pour obtenir un niveau V (CAP/BEP) AGENT DE FABRICATION D'ENSEMBLES METALLIQUES : PARCOURS SINGULIER Dates indicatives : voir organisme visé (735h maximum dont 70 en entreprise) (lire,

Plus en détail

La fréquentation touristique en Gironde

La fréquentation touristique en Gironde La fréquentation touristique en Gironde Données de cadrage actualisées DONNÉES SOURCES : BASE DE DONNÉES RÉGIONALE CRT AQUITAINE - 2010 Avril 2012 SOMMAIRE Méthodologie Les caractéristiques des séjours

Plus en détail

Architecture et formation du projet ACTIF 2

Architecture et formation du projet ACTIF 2 Setec its Ministère de l Équipement, des Transports, du Logement, du Tourisme et de la Mer Architecture et formation du projet ACTIF 2 Etude de diagnostic Franche- Comté SETEC its Tour Gamma D 58, quai

Plus en détail

Les migrations alternantes. Définitions et sources. Jusqu au nouveau recensement

Les migrations alternantes. Définitions et sources. Jusqu au nouveau recensement Les migrations alternantes PIVER 03/12/2009 Définitions et sources Mobilités alternantes = Mobilités domicile travail + Mobilités domicile étude Source privilégiée : Recensement de la population - commune

Plus en détail

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP P opulation Photo : Philippe Desmazes/AFP Près de 40 % des immigrés résidant en métropole vivent en Ile-de-France en 1999. Environ 15 % de la population francilienne est immigrée, c est une proportion

Plus en détail

L emploi et la formation dans la métallurgie Région Ile-de-France

L emploi et la formation dans la métallurgie Région Ile-de-France L emploi et la formation dans la métallurgie Région Ile-de-France Avril 2012 Sommaire 1. Les effectifs salariés et entreprises employeurs 2 2. Les profils des salariés 10 3. Les caractéristiques de l emploi

Plus en détail

E-ASSURÉS RECHERCHE LE PROFIL DES PERSONNES ASSURANCE SANTÉ DES A LA SUR INTERNET D UNE PUBLIÉ PAR. 2 e ÉDITION

E-ASSURÉS RECHERCHE LE PROFIL DES PERSONNES ASSURANCE SANTÉ DES A LA SUR INTERNET D UNE PUBLIÉ PAR. 2 e ÉDITION L OBSERVATOIRE PUBLIÉ PAR LE PROFIL DES PERSONNES A LA RECHERCHE DES D UNE E-ASSURÉS 2 e ÉDITION SEPTEMBRE NOVEMBRE ASSURANCE SANTÉ SUR INTERNET QUI SOMMES-NOUS? PRÉSENTATION DE cmonassurance est un e-courtier,

Plus en détail