Comment l audit du bilan permet de vérifier indirectement le résultat net

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comment l audit du bilan permet de vérifier indirectement le résultat net"

Transcription

1 Mdule 8 : Résumé Cmment l audit du bilan permet de vérifier indirectement le résultat net Sachant que les capitaux prpres crrespndent à la différence entre l actif et le passif, le fait d établir la validité des mntants de l actif et du passif permet de valider du même cup le slde des capitaux prpres. Exceptin faite du résultat net, les pératins qui influent sur les capitaux prpres peuvent être vérifiées assez facilement. L audit des actifs et des passifs assciée à l audit de ces pératins (autres que le résultat net) qui influent sur les capitaux prpres permet d établir (quique indirectement) la validité du bénéfice net u de la perte de l exercice. De plus, le travail d audit auquel snt sumis les cmptes du bilan furnit à l auditeur une assurance à l égard des cmptes de résultats cnnexes. Déterminatin des principaux cmptes et des principales fnctins, surces d éléments prbants et respnsabilités fnctinnelles du cycle des ventes et des encaissements, et explicatin de la séparatin des tâches incmpatibles Les principales fnctins du cycle des ventes et des encaissements snt les suivantes : le traitement des cmmandes des clients; l autrisatin du crédit; l expéditin des marchandises u la prestatin des services; la facturatin aux clients et l enregistrement des ventes; le traitement et l enregistrement des encaissements; le traitement et l enregistrement des rendus et rabais sur ventes; la radiatin des créances irrécuvrables; l établissement de la prvisin pur créances duteuses; le rapprchement des cmptes bancaires et du grand livre des créances clients. Les principaux cmptes snt les suivants : Ventes; Créances clients; Prvisin pur créances duteuses; Charge de créances duteuses;

2 Returs et rabais sur ventes; Trésrerie. Les surces d éléments prbants snt les suivantes : les cmmandes des clients; les bns de cmmande; les brdereaux d expéditin; les factures de vente; le jurnal des ventes et les rapprts smmaires des ventes; les ntes de crédit; les avis de paiement; les barèmes de prix; le jurnal des encaissements; les frmulaires d autrisatin de radiatin des créances irrécuvrables; le fichier maître des créances clients; la balance chrnlgique des créances clients; les relevés mensuels; les rapprchements des créances clients; les rapprchements bancaires; les fichiers des cmmandes en attente. Les principales respnsabilités à cnfier à des emplyés u grupes d emplyés distincts dans le cycle des ventes et des encaissements snt les suivantes : L apprbatin du crédit ne dit pas être cnfiée au persnnel de vente. Le traitement des encaissements ne dit pas être assuré par le persnnel chargé du reprt des ventes et des encaissements dans les grands livres clients. La cmptabilisatin des ventes ne dit pas être cnfiée au persnnel chargé de la cmptabilisatin des encaissements. La cmptabilisatin des crédits hrs trésrerie ne dit pas être cnfiée au persnnel ayant la garde des fnds.

3 La garde et la cmptabilisatin des fnds divent être distinctes de la fnctin de rapprchement. Explicatin des bjectifs de cntrôle et des tests des cntrôles liés au cycle des ventes et des encaissements Les principaux bjectifs de cntrôle liés au cycle des ventes et des encaissements snt les suivants : Les ventes cmptabilisées snt valides et dcumentées. Tutes les ventes et tus les encaissements valides snt cmptabilisés. Les ventes et les radiatins snt autrisées. Les factures de ventes snt établies crrectement. Les pératins de vente snt classées adéquatement. Les ventes snt crrectement cmptabilisées. Les ventes et les encaissements snt cmptabilisés dans la péride apprpriée. Les prcédures emplyées pur tester les cntrôles snt les suivantes : L auditeur dit identifier les prcédures de cntrôle clés établies par la directin pur veiller à ce que les bjectifs de cntrôle du cycle des ventes et des encaissements sient réalisés. Si les prcédures de cntrôle mises en œuvre fnctinnaient efficacement, l auditeur dit évaluer dans quelle mesure il peut se fier à ces prcédures pur ramener le risque d anmalies significatives au niveau des assertins à un niveau suffisamment faible. L auditeur dit élabrer des tests des cntrôles afin d évaluer l efficacité du fnctinnement de ces cntrôles clés, élément sur lequel il cmpte se fier pur évaluer le risque d anmalies significatives au niveau des assertins. Relevé des aspects de la cnnaissance des activités de l entité et des assertins imprtantes pertinentes dans l audit des sldes de trésrerie, et descriptin des prcédures analytiques et des prcédures de crrbratin utilisées pur étayer ces assertins L auditeur dit tenter de s assurer de la smme d argent que garde l entité dans ses lcaux, des cmptes bancaires utilisés, des nms des persnnes autrisées à signer les chèques et ainsi de suite. Cette infrmatin permettra à l auditeur d évaluer le risque relatif lié aux sldes de trésrerie figurant au bilan et d évaluer les cntrôles appliqués à la manipulatin de fnds et aux décaissements.

4 Les assertins les plus imprtantes en ce qui a trait aux sldes de trésrerie snt l existence et les infrmatins à furnir. L analyse se limite habituellement à cmparer les sldes de trésrerie avec les sldes de l exercice précédent et à parcurir les relevés et les rapprchements bancaires afin de repérer les éléments inhabituels. L assertin la plus imprtante pur l auditeur est l assertin relative à l existence des sldes de trésrerie, qui se vérifie habituellement au myen de cnfirmatins bancaires. À la date de clôture, l auditeur peut lui-même cmpter l argent en main. Le fait que l entité ait certaines smmes en sa pssessin permet habituellement de suppser que les smmes lui appartiennent. L évaluatin ne sulève de prblèmes que lrsque les sldes de trésrerie snt en devises. L auditeur dit également s assurer que les infrmatins furnies snt apprpriées, en particulier si la trésrerie de l entité est assujettie à des restrictins quelcnques. La principale prcédure de crrbratin des sldes de trésrerie est la cnfirmatin des sldes bancaires auprès de la banque de l entité. L auditeur cntrôle également les éléments de rapprchement de l état de rapprchement bancaire à la clôture de l exercice. Lrsque le mntant de l argent en main est appréciable (dans une banque u un casin, par exemple), l auditeur peut prcéder à un cmptage de caisse à la clôture de l exercice u à des dates intermédiaires. Explicatin des aspects de la cnnaissance des activités de l entité qui snt pertinents pur l audit des créances clients, et descriptin des prcédures analytiques utilisées pur auditer les créances clients L auditeur dit prendre cnnaissance des rendus sur les ventes et des réclamatins passées au titre des garanties, des prblèmes de recuvrement antérieurs, de la cnjncture écnmique du marché sur lequel l entité vend ses prduits, et ainsi de suite. Cette cnnaissance devrait l aider à déterminer la valeur des créances clients. La cnnaissance des activités de l entité aide également l auditeur à déterminer qui snt les parties liées afin de s assurer que les infrmatins furnies snt apprpriées. L examen analytique de l auditeur dit inclure les éléments suivants : l examen des variatins du vlume des ventes et des purcentages de marge bénéficiaire; l examen de la balance chrnlgique des créances clients; l examen de la prvisin pur créances irrécuvrables. Cet examen peut cmprendre le calcul de ratis et la cmparaisn avec les exercices antérieurs.

5 Déterminatin des assertins les plus imprtantes en ce qui a trait aux créances clients, et descriptin des prcédures de crrbratin utilisées pur étayer ces assertins L existence des créances clients est établie grâce aux demandes de cnfirmatin. La pssibilité de recuvrement (valeur) exige la cnfirmatin et l audit de la balance chrnlgique des créances clients; l examen des paiements reçus après la clôture de l exercice; l examen du caractère adéquat des charges relatives aux rendus, aux rabais et aux garanties; l examen de la prvisin pur créances irrécuvrables. Les prcédures de crrbratin prpres aux créances clients incluent les tests visant la balance chrnlgique des créances clients; la cnfirmatin des sldes auprès des clients; l examen des encaissements pstérieurs à la date de clôture. Nature et frme des demandes de cnfirmatin relatives aux créances clients et fiabilité à titre d élément prbant Les demandes de cnfirmatin expresse exigent une répnse du client, peu imprte qu il sit en accrd u en désaccrd avec le slde indiqué. Ce type de cnfirmatin est cnsidéré cmme un élément prbant slide de l existence de la créance et du fait qu elle appartient à l entité (bien que la cnfirmatin ne garantisse pas que la créance sera réglée). Les demandes de cnfirmatin tacite n exigent une répnse que si le client est en désaccrd avec le slde. Ce type de cnfirmatin est généralement cnsidéré cmme un élément prbant mins fiable que les demandes de cnfirmatin expresse. Déterminatin des principales créances, des principales fnctins, des surces d éléments prbants et des respnsabilités fnctinnelles du cycle des achats et des décaissements, et explicatin de la séparatin des tâches incmpatibles Les principales fnctins du cycle des achats et des décaissements snt les suivantes : l établissement des demandes d apprvisinnement; l autrisatin des achats; l établissement des bns de cmmande;

6 la réceptin des biens u services; la réceptin et l apprbatin des factures des furnisseurs; la cmptabilisatin des dettes furnisseurs; l apprbatin des paiements; l émissin des chèques; le rapprchement des cmptes bancaires et du grand livre des dettes furnisseurs. Les principaux cmptes du cycle des achats et des décaissements snt les suivants : Divers cmptes d actif (stcks) et de charges; Les dettes furnisseurs; Les cmptes bancaires. Les surces d éléments prbants snt les suivantes : les rdres permanents; les brdereaux de réceptin nn appariés; les factures de furnisseurs nn appariées; la balance des dettes furnisseurs; la balance des stcks; les jurnaux des achats; les relevés des immbilisatins; les relevés des décaissements; les relevés bancaires; les factures des furnisseurs; les relevés de cmpte des furnisseurs; les chèques émis; les rapprchements bancaires.

7 Les principales respnsabilités à cnfier à des emplyés u grupes d emplyés distincts dans le cycle des achats et des décaissements snt les suivantes : 1. L autrisatin des achats ne dit pas être cnfiée au persnnel respnsable des bns de srtie de matières. 2. La signature des chèques ne dit pas être cnfiée au persnnel chargé de l autrisatin des paiements. 3. L autrisatin des débits hrs trésrerie prtés aux dettes furnisseurs ne dit pas être cnfiée au persnnel chargé de la signature des chèques. 4. La garde et la cmptabilisatin des fnds divent être distinctes de la fnctin de rapprchement. Explicatin des bjectifs de cntrôle et des tests des cntrôles en ce qui a trait au cycle des achats et des décaissements Les principes généraux de cntrôle applicables au cycle des achats et des décaissements snt les suivants : la séparatin apprpriée des tâches; une assurance cntre les déturnements et les vls cmmis par les emplyés; des mesures adéquates de sécurité matérielle sur les actifs cmme les stcks; des prcédures de cntrôle et de rapprchement; des autrisatins apprpriées des pératins; des dcuments et des registres apprpriés. Les principaux bjectifs de cntrôle liés au cycle des achats et des décaissements snt les suivants : Les achats cmptabilisés snt valides et dcumentés. Tus les achats et tus les décaissements valides snt cmptabilisés. Les achats snt autrisés. Les bns de cmmande snt préparés avec exactitude. Les pératins d achat snt classées adéquatement. Les achats snt crrectement cmptabilisés. Les pératins d achat snt cmptabilisées dans l exercice apprprié.

8 L auditeur dit identifier les prcédures de cntrôle clés établies par la directin pur veiller à ce que les bjectifs de cntrôle du cycle des achats et des décaissements sient réalisés. Si les prcédures de cntrôle mises en œuvre fnctinnaient efficacement, l auditeur dit évaluer dans quelle mesure il peut se fier à ces prcédures pur ramener le risque d anmalies significatives au niveau des assertins à un niveau suffisamment faible. L auditeur dit élabrer des tests des cntrôles afin d évaluer l efficacité du fnctinnement de ces cntrôles clés, élément sur lequel il cmpte se fier pur évaluer le risque d anmalies significatives au niveau des assertins. Explicatin des aspects de la cnnaissance des activités de l entité qui snt pertinents pur l audit des dettes furnisseurs et des charges à payer La cnnaissance des principaux furnisseurs de l entité cliente ainsi que des plans d affaires et des tendances écnmiques peut aider l auditeur à repérer les achats u les engagements d achat nn cmptabilisés. La cmpréhensin des mtivatins de la directin aide l auditeur à évaluer la prbabilité de l existence de dettes nn cmptabilisées (risque le plus imprtant auquel l auditeur est expsé lrsqu il vérifie les achats et les dettes furnisseurs). L auditeur cmpare habituellement les sldes à payer aux principaux furnisseurs avec les sldes des exercices antérieurs et vérifie la vraisemblance du rati dettes furnisseurs/achats ainsi que des marges bénéficiaires. La stabilité des ratis rassure l auditeur quant à la cmptabilisatin des dettes. L examen des cmptes de charges cnnexes permet de cntrôler la vraisemblance des charges à payer au titre d éléments tels que les salaires et les cûts qui s y rattachent. Déterminatin des assertins les plus imprtantes en ce qui a trait aux dettes furnisseurs et aux charges à payer, et descriptin des prcédures de crrbratin utilisées pur étayer ces assertins L assertin la plus imprtante pur l auditeur est l assertin relative à l exhaustivité des dettes à curt terme. Pur s assurer de l exhaustivité, l auditeur cherchera les dettes nn cmptabilisées. L auditeur peut également cnfirmer les dettes furnisseurs auprès des furnisseurs. L évaluatin des charges à payer, cmme celles qui se rapprtent aux garanties, peut s appuyer sur un examen des méthdes utilisées pur le calcul de ces charges et sur une cmparaisn avec les statistiques des exercices antérieurs et du secteur. Habituellement, l existence des dettes furnisseurs et des charges à payer n est cnsidérée cmme une assertin imprtante que lrsque l auditeur crit que le client peut avir des mtifs de surestimer les passifs.

9 Les prcédures de crrbratin prpres aux dettes furnisseurs et aux charges à payer incluent : la cnfirmatin des sldes à payer auprès des furnisseurs; l examen des rdres permanents, des brdereaux de réceptin nn appariés et des factures des furnisseurs en vue d y repérer des passifs nn cmptabilisés; l examen des paiements effectués peu de temps après la clôture de l exercice. L auditeur examine également la vraisemblance des charges à payer et cmpare ces dernières avec celles des exercices antérieurs.

Module 5 : Résumé. Description du contrôle interne et explication des deux raisons de l évaluation du contrôle interne

Module 5 : Résumé. Description du contrôle interne et explication des deux raisons de l évaluation du contrôle interne Mdule 5 : Résumé Descriptin du cntrôle interne et explicatin des deux raisns de l évaluatin du cntrôle interne Le cntrôle interne s entend du «prcessus cnçu et exécuté par les respnsables de la guvernance,

Plus en détail

le solde des stocks de matières premières et de produits finis de l entité et les contrôles qui s y rattachent;

le solde des stocks de matières premières et de produits finis de l entité et les contrôles qui s y rattachent; Mdule 9 : Résumé Explicatin des aspects de la cnnaissance des activités de l entité qui snt pertinents pur l audit des stcks et descriptin des méthdes d analyse à utiliser pur auditer les stcks L auditeur

Plus en détail

Au conseil d administration et à la direction de La Banque Toronto-Dominion (la «Banque»)

Au conseil d administration et à la direction de La Banque Toronto-Dominion (la «Banque») Rapprt de missin d assurance indépendant Au cnseil d administratin et à la directin de La Banque Trnt-Dminin (la «Banque») Ntre respnsabilité Nus avns planifié et effectué ntre missin d assurance limitée

Plus en détail

Nous avons effectué les activités de certification suivantes :

Nous avons effectué les activités de certification suivantes : Rapprt de certificatin indépendant Au cnseil d administratin et à la directin de La Banque Trnt- Dminin (la «Banque») Ntre respnsabilité Nus avns planifié et effectué ntre missin de certificatin limitée

Plus en détail

MODELES D'ETATS FINANCIERS

MODELES D'ETATS FINANCIERS Ministère des.finances Cnseil Natinal de la Cmptabilité Avis de Iu cmmissin de nrmalisatin des pratiques cmptables et de s dilig en c es pr fe s si nn eiie s MODELES D'ETATS FINANCIERS t SOMMAIRE I- INTRODUCTION

Plus en détail

Système 3COH. Procédures de clôture de l exercice. 3COH. Procédure de clôture de l exercice. janvier 2012, révisé septembre

Système 3COH. Procédures de clôture de l exercice. 3COH. Procédure de clôture de l exercice. janvier 2012, révisé septembre Système 3COH Prcédures de clôture de l exercice 3COH. Prcédure de clôture de l exercice. janvier 2012, révisé septembre 2012 1 1. Intrductin La prcédure de clôture est un prcessus délicat qui est réalisé

Plus en détail

Les comptes publics: vue d ensemble

Les comptes publics: vue d ensemble Les cmptes publics: vue d ensemble Intrductin Les cmptes publics en bref La li blige le guvernement à préparer des cmptes publics chaque année. Les cmptes publics cntiennent les états financiers du guvernement

Plus en détail

Gestour Analytics. Manuel Utilisateur. gestour.com

Gestour Analytics. Manuel Utilisateur. gestour.com Gestur Analytics Index _ 1. Généralités... 4 _ 2. Définitins... 4 2.1. Indicateur... 4 2.2. Tableau de brd... 4 2.3. Périmètre... 4 2.4. Filtre... 5 2.5. Axe... 5 2.6. Prestatin... 5 2.7. Online... 5 2.8.

Plus en détail

CARMIGNAC GESTION SA POLITIQUE DE REMUNERATION. Date d approbation 29/06/2016

CARMIGNAC GESTION SA POLITIQUE DE REMUNERATION. Date d approbation 29/06/2016 POLITIQUE DE REMUNERATION Appruvée par Le Cnseil d administratin Date d apprbatin 29/06/2016 Date d applicatin 01/01/2017 TABLE DES MATIÈRES 1 DISPOSITIONS GÉNÉRALES 3 2 CHAMP D APPLICATION 3 3 STRUCTURE

Plus en détail

Budget Finances Comptabilité. Manuel d utilisation

Budget Finances Comptabilité. Manuel d utilisation Budget Finances Cmptabilité Manuel d utilisatin Infcentre BFC Tme 2 Dmaine Dépenses Versin 1.18 Avril 2016 Mises à jur du dcument Ce qui est nuveau Thème Chapitre Page Ce qui a évlué Thème Chapitre Page

Plus en détail

08 LES CENTRES DE RESPONSABILITE ET LES CESSIONS INTERNES

08 LES CENTRES DE RESPONSABILITE ET LES CESSIONS INTERNES 08 LES CENTRES DE RESPONSABILITE ET LES CESSIONS INTERNES Objectif(s) : Cntenus : Mdalités : Présentatin des principes. Cnnaissances assciées. Curs, Exemple, Synthèse, Applicatin. TABLE DES MATIERES Intrductin....

Plus en détail

LES DEPRECIATIONS D ACTIFS

LES DEPRECIATIONS D ACTIFS LES DEPRECIATIONS D ACTIFS Objectif(s) : Distinctin et classificatin des différentes prvisins, Caractéristiques et traitements cmptables. Pré-requis : Classificatin des biens et des immbilisatins. Mdalités

Plus en détail

Adjoint au directeur des pièces et/ou aux opérations fixes. Titre d'emploi :

Adjoint au directeur des pièces et/ou aux opérations fixes. Titre d'emploi : Titre d'empli : Service : Sus la directin de : Date de rédactin : Appruvée par : Date d'apprbatin : Date de révisin : Statut d'empli : Rédigée par : Adjint au directeur des pièces et/u aux pératins fixes

Plus en détail

Cahier de gestion POL Type de document : Règlement Politique Directive Procédure. Instance d approbation : Conseil d administration

Cahier de gestion POL Type de document : Règlement Politique Directive Procédure. Instance d approbation : Conseil d administration Cahier de gestin POL-5501-2017 Type de dcument : Règlement Plitique Directive Prcédure Instance d apprbatin : Cnseil d administratin Cmité de directin Plitique adptée le 15 mai 2013. Mise à jur le : 8

Plus en détail

GUIDE DE SURVEILLANCE S APPLIQUANT AUX SOCIÉTÉS D ASSURANCES FÉDÉRALES

GUIDE DE SURVEILLANCE S APPLIQUANT AUX SOCIÉTÉS D ASSURANCES FÉDÉRALES GUIDE DE SURVEILLANCE S APPLIQUANT AUX SOCIÉTÉS D ASSURANCES FÉDÉRALES STADE Circnstances Aucun prblème/activités nrmales Activités de surveillance et de réglementatin sur une base permanente s'appliquant

Plus en détail

Modalité et conception de la facture fret à partir du

Modalité et conception de la facture fret à partir du BTC Eurpe GmbH PO Bx 13 01 23 40551 Düsseldrf Germany Annexe 1 (fichier Excel sciétés) Annexe 2 (frmulaire d accès platefrme prestataires) Annexe 3 (Frais exceptinnelles u supplémentaires) Mdalité et cnceptin

Plus en détail

TERME DE REFERENCE POUR LA REDACTION D UN MANUEL DE PROCEDURES ADMINISTRATIVE COMPTABLE ET FINANCIERE

TERME DE REFERENCE POUR LA REDACTION D UN MANUEL DE PROCEDURES ADMINISTRATIVE COMPTABLE ET FINANCIERE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DU MALI ******************** Un Peuple- Un But- Une Fi TERME DE REFERENCE POUR LA REDACTION D UN MANUEL DE PROCEDURES ADMINISTRATIVE COMPTABLE ET FINANCIERE POUR

Plus en détail

Plan de travail pluriannuel sur les Normes d accessibilité intégrées

Plan de travail pluriannuel sur les Normes d accessibilité intégrées Plan de travail pluriannuel sur les Nrmes d accessibilité intégrées L Institut canadien d infrmatin sur la santé (ICIS) s est engagé à furnir des prduits et services de façn à ce que les persnnes handicapées

Plus en détail

Gestion du projet 4.9. Structure de gestion du projet

Gestion du projet 4.9. Structure de gestion du projet 4.9. Gestin du prjet Cmme mentinné dans l'article 6 (1) a) du cntrat de subventin (CS), «Le CF s'engage à assurer une gestin prfessinnelle du prjet». Par cnséquent, le chef de file a pur respnsabilité

Plus en détail

GESTION DES PLAINTES ET APPELS DES PRESTATAIRES

GESTION DES PLAINTES ET APPELS DES PRESTATAIRES Page 1 sur 9 Objet de l instructin : Cette instructin décrit cmment prendre en cmpte et traiter les plaintes et appels des prestataires certifiés u candidats à la certificatin en lcalisatin de réseaux.

Plus en détail

Accueil de Loisirs extrascolaire «LES PIEUX»

Accueil de Loisirs extrascolaire «LES PIEUX» Accueil de Lisirs extrasclaire «LES PIEUX» Règlement Intérieur 2016-2017 L Accueil Cllectif de Mineurs de Les Pieux, rganisé par la Ligue de l enseignement de Nrmandie, permet aux enfants de 3 à 11 ans

Plus en détail

GESTION DES STOCKS AUSONIUS

GESTION DES STOCKS AUSONIUS FICHE DE PROCEDURE CYCLE IMMOBILISATIONS ET STOCKS N 2012 PCS STOCKS - PR 02 Versin 1.0 Rédactin : Service/ Bureau Cellule d Aide au Piltage Date : 14/12/2012 Entrée en vigueur : 14/12/2012 Actualisatin

Plus en détail

Carmignac Gestion Luxembourg. Politique de rémunération. Date d approbation 04/07/2016

Carmignac Gestion Luxembourg. Politique de rémunération. Date d approbation 04/07/2016 Carmignac Gestin Luxemburg Appruvée par Le Cnseil d administratin Date d apprbatin 04/07/2016 Date d applicatin 01/01/2017 TABLE DES MATIÈRES 1. DISPOSITIONS GÉNÉRALES 3 2. CHAMP D APPLICATION 3 3. STRUCTURE

Plus en détail

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 8 : LES ACHATS

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 8 : LES ACHATS OMPTABILITE GENERALE ETAPE 8 : LES AHATS 1. LES OUMENTS OMMERIAUX La circulatin des dcuments dans l entreprise : L EN-TETE ES OUMENTS OMMERIAUX : Les dcuments cmmerciaux snt à l en-tête de l entreprise

Plus en détail

Tarifs de raccordement

Tarifs de raccordement Tarifs de raccrdement 2016-2019 A. LES CONDITIONS TARIFAIRES POUR LES UTILISATEURS DU RÉSEAU DIRECTEMENT RACCORDÉS AU RÉSEAU ELIA ET POUR LES GESTIONNAIRES DE RÉSEAU DE DISTRIBUTION À L EXCEPTION DES GESTIONNAIRES

Plus en détail

Politique financière sur les foyers de soins de longue durée

Politique financière sur les foyers de soins de longue durée Ministère de la Santé et des Sins de lngue durée Plitique financière sur les fyers de sins de lngue durée Plitique : Rembursement de créances irrécuvrables aux FSLD Date de publicatin riginale Juillet

Plus en détail

FICHE N 2 : TRAITEMENT COMPTABLE DES CONTRATS EUROPEENS A EXECUTION SUCCESSIVE

FICHE N 2 : TRAITEMENT COMPTABLE DES CONTRATS EUROPEENS A EXECUTION SUCCESSIVE FICHE N 2 : TRAITEMENT COMPTABLE DES CONTRATS EUROPEENS A EXECUTION SUCCESSIVE Mise à jur 01/01/2016 Les mdalités de financement prévues dans les dcuments cntractuels : Les dcuments cntractuels fixent

Plus en détail

CONSEILS AUX ELEVES STAGIAIRES. Téléphoner la semaine précédente pour connaître l heure d arrivée le premier jour.

CONSEILS AUX ELEVES STAGIAIRES. Téléphoner la semaine précédente pour connaître l heure d arrivée le premier jour. CONSEILS AUX ELEVES STAGIAIRES 1 PREPARER SON STAGE Savir se présenter, se situer (la situatin actuelle, la frmatin et la filière envisagée), Réfléchir au cntenu du stage avant de s y présenter, S interrger

Plus en détail

J ai analysé le dossier que vous m avez transmis, ainsi que les observations du fournisseur A et du distributeur Y (jointes en annexe).

J ai analysé le dossier que vous m avez transmis, ainsi que les observations du fournisseur A et du distributeur Y (jointes en annexe). Paris, le 2 juin 2016 Dssier suivi par : XXXX Tél. : 01.44.94.66.60 Curriel : mediatin@energie-mediateur.fr N de saisine : S2016-0274 N de recmmandatin : 2016-0610 Objet : Recmmandatin du médiateur sur

Plus en détail

Lloyd's : Réclamations internationales

Lloyd's : Réclamations internationales Réclamatins Février 2016 Llyd's : Réclamatins internatinales Le traitement des réclamatins internatinales au Llyd's : Cnseils à l'attentin des Managing Agents et de leurs représentants Cette nte d'rientatin

Plus en détail

Façons pratiques d améliorer l exercice de l esprit critique et la documentation connexe dans le cadre d un audit réalisé selon les normes ISA

Façons pratiques d améliorer l exercice de l esprit critique et la documentation connexe dans le cadre d un audit réalisé selon les normes ISA Façns pratiques d amélirer l exercice de l esprit critique et la dcumentatin cnnexe dans le cadre d un audit réalisé seln les nrmes ISA Mai 2013 Le présent dcument a été préparé par les permanents des

Plus en détail

Conditions générales de prêt des gobelets réutilisables

Conditions générales de prêt des gobelets réutilisables Cnditins générales de prêt des gbelets réutilisables Préambule Valdea suhaite faciliter l rganisatin de manifestatins éc-respnsables sur sn territire et met à dispsitin, gratuitement, des gbelets réutilisables

Plus en détail

Contrat type de l expert en sinistre mandaté par un sinistré

Contrat type de l expert en sinistre mandaté par un sinistré EXPERTS EN SINISTRE Cntrat type de l expert en sinistre mandaté par un sinistré La pratique des experts en sinistre mandatés par les sinistrés pur les représenter dans le cadre d un sinistre cmprte des

Plus en détail

Objet : Programme de protection respiratoire : respirateur de type N95

Objet : Programme de protection respiratoire : respirateur de type N95 Cmité en santé et sécurité du travail en animalerie Prcédure nrmalisée de fnctinnement Objet : Prgramme de prtectin respiratire : respirateur de type N95 Numér : SST-3 Prtée : Ceci est une directive du

Plus en détail

Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité la régie et la gérance de la société.

Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité la régie et la gérance de la société. GROUPE TMX LIMITÉE (la «sciété») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités Le cnseil d administratin de la sciété (le «cnseil») a pur principale respnsabilité la régie et la gérance de la sciété. Les termes clés

Plus en détail

Adjoint au directeur de la carrosserie Service de la carrosserie

Adjoint au directeur de la carrosserie Service de la carrosserie Titre d'empli : Service : Sus la directin de : Date de rédactin : Appruvée par : Date d'apprbatin : Date de révisin : Statut d'empli : Rédigée par : Adjint au directeur de la carrsserie Service de la carrsserie

Plus en détail

Offre de Rachat sous réserve de l accord de la BCE, pour un montant maximum de 1,5 milliard d euros (le Plafond Total ).

Offre de Rachat sous réserve de l accord de la BCE, pour un montant maximum de 1,5 milliard d euros (le Plafond Total ). Le présent dcument ne cnstitue pas une ffre d achat des titres décrits aux présentes u tut autre titre. Une telle ffre, si elle est réalisée, sera effectuée sur la base d un dcument d ffre u d une invitatin

Plus en détail

LETTRE DE MISSION (nouveau client)

LETTRE DE MISSION (nouveau client) MISSION DE PRÉSENTATION DES COMPTES ANNUELS LETTRE DE MISSION (nuveau client) M.... Vus avez bien vulu nus cnsulter en qualité d'expert-cmptable pur la présentatin des cmptes annuels de vtre entreprise.

Plus en détail

Classification des Droits Subjectifs

Classification des Droits Subjectifs Classificatin des Drits Subjectifs On peut retenir différentes définitins : Ce snt les prérgatives dn snt titulaires les sujets de drit. Ils snt également appelés les persnnes juridiques, persnnes physiques

Plus en détail

Article I - Objet. Article II - Conditions d'utilisation de la eboutique

Article I - Objet. Article II - Conditions d'utilisation de la eboutique Identificatin du prestataire de service Nm et adresse : TransGirnde Tel : 0974 500 033 Fax : S.A.S. au capital de RCS Siret : - APE : E-mail : Site web : transgirnde.fr Ci-après dénmmée : TransGirnde Cnditins

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF AUX DROITS AFFÉRENTS AUX SERVICES D ENSEIGNEMENT COLLÉGIAL ET AUX DROITS DE TOUTE AUTRE NATURE

RÈGLEMENT RELATIF AUX DROITS AFFÉRENTS AUX SERVICES D ENSEIGNEMENT COLLÉGIAL ET AUX DROITS DE TOUTE AUTRE NATURE RÈGLEMENT N 2 RÈGLEMENT RELATIF AUX DROITS AFFÉRENTS AUX SERVICES D ENSEIGNEMENT COLLÉGIAL ET AUX DROITS DE TOUTE AUTRE NATURE Mdifié le 20 janvier 2016 cegepdrummnd.ca Adpté au cnseil d administratin

Plus en détail

Haute ECOLE ROBERT SCHUMAN

Haute ECOLE ROBERT SCHUMAN Haute ECOLE ROBERT SCHUMAN FICHE ECTS ANNEE 2013-2014 1- Présentatin générale du curs N de la fiche : C1TPCO Intitulé du curs : Travaux pratiques de cmptabilité générale Prfesseur titulaire : sectin :

Plus en détail

DIRECTIVES Demande d autorisation d utiliser des animaux EN RECHERCHE

DIRECTIVES Demande d autorisation d utiliser des animaux EN RECHERCHE DIRECTIVES Demande d autrisatin d utiliser des animaux EN RECHERCHE A. PROCÉDURES À SUIVRE POUR SOUMETTRE UNE DEMANDE Préambule Au campus de Saint-Hyacinthe de l Université de Mntréal, tute utilisatin

Plus en détail

LES DEPRECIATIONS DES STOCKS. Evaluation et traitements comptables des dépréciations relatives aux stocks.

LES DEPRECIATIONS DES STOCKS. Evaluation et traitements comptables des dépréciations relatives aux stocks. LES DEPRECIATIONS DES STOCKS Objectif(s) : Pré-requis : Mdalités : Evaluatin et traitements cmptables des dépréciatins relatives aux stcks. Stcks et inventaire, Variatin des stcks, Prductin stckée. Annulatin

Plus en détail

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 14 : LES COMPTES DE TRESORERIE

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 14 : LES COMPTES DE TRESORERIE COMPTABILITE GENERALE ETAPE 14 : LES COMPTES DE TRESORERIE PRINCIPES 1. Les entreprises effectuent qutidiennement des pératins de trésrerie. Elles snt justifiées par diverses pièces cmptables (talns de

Plus en détail

Les bons réflexes pour réussir son contrôle fiscal. Le mardi 25 avril 2017

Les bons réflexes pour réussir son contrôle fiscal. Le mardi 25 avril 2017 Les bns réflexes pur réussir sn cntrôle fiscal Le mardi 25 avril 2017 Cnférenciers Bernard Gaudreau Of Cunsel Nrtn Rse Fulbright René Ry Asscié Nrtn Rse Fulbright Bernard Gaudreau pratique le drit à ntre

Plus en détail

BTS Comptabilité et Gestion

BTS Comptabilité et Gestion BTS Cmptabilité et Gestin Mdule de spécialisatin «Cmptabilité et gestin des Etablissements et Services Sciaux et Médic-Sciaux» Objectifs et cntenu de frmatin 72 heures L enseignement du mdule de spécialisatin

Plus en détail

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose?

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose? En France, les trubles muscul-squelettiques (TMS) snt la première cause de maladie prfessinnelle recnnue, sit plus de 87 % des maladies et leur nmbre a augmenté de 60 % en 10 ans. Ces pathlgies tuchent

Plus en détail

RÈGLEMENT INTERIEUR DE L ASSOCIATION DE GESTION AGRÉÉE POUR LES PROFESSIONS LIBÉRALES DE FRANCE PRÉAMBULE

RÈGLEMENT INTERIEUR DE L ASSOCIATION DE GESTION AGRÉÉE POUR LES PROFESSIONS LIBÉRALES DE FRANCE PRÉAMBULE F 1/6 RÈGLEMENT INTERIEUR DE L ASSOCIATION DE GESTION AGRÉÉE POUR LES PROFESSIONS LIBÉRALES DE FRANCE PRÉAMBULE L Assemblée Générale de L ASSOCIATION DE GESTION AGREEE POUR LES PROFESSIONS LIBERALES DE

Plus en détail

LOGICIEL DE GESTION POUR DEPOT DE BOISSON

LOGICIEL DE GESTION POUR DEPOT DE BOISSON LOGICIEL DE GESTION POUR DEPOT DE BOISSON Facturatin, Suivie de stck des prduits et des emballages, Gestin cmplète de cmptes client furnisseurs, gestin de la caisse. Cntact : Guy Armand BOPDA - guy.bpda@gbsys.net

Plus en détail

POLOITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS DE LA SOCIETE DE GESTION PHILIPPE HOTTINGUER ET CIE GESTION

POLOITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS DE LA SOCIETE DE GESTION PHILIPPE HOTTINGUER ET CIE GESTION POLOITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS DE LA SOCIETE DE GESTION PHILIPPE HOTTINGUER ET CIE GESTION I. Préambule : Les pératins snt assurées en privilégiant l intérêt du client. La sciété prend tute

Plus en détail

Afin de pouvoir clôturer définitivement un exercice, il est nécessaire de suivre ce qui suit

Afin de pouvoir clôturer définitivement un exercice, il est nécessaire de suivre ce qui suit Clôture définitive de l exercice Rappel : En vertu du Bulletin Officiel des Impôts sur les cmptabilités infrmatisées, les bases cmptables ayant servi à prduire une déclaratin fiscale transmise aux services

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR CANTINE, GARDERIE / ETUDE ET ACTIVITES PERISCOLAIRES DE L ECOLE DE LA MAGISTERE

REGLEMENT INTERIEUR CANTINE, GARDERIE / ETUDE ET ACTIVITES PERISCOLAIRES DE L ECOLE DE LA MAGISTERE REGLEMENT INTERIEUR CANTINE, GARDERIE / ETUDE ET ACTIVITES PERISCOLAIRES DE L ECOLE DE LA MAGISTERE 2016-2017 Tus les enfants inscrits à l écle de La Magistère peuvent bénéficier des services mis en place

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICES. Règlement Particulier de Consultation

MARCHE PUBLIC DE SERVICES. Règlement Particulier de Consultation MARCHE PUBLIC DE SERVICES Règlement Particulier de Cnsultatin OBJET DU MARCHE : TRANPORTS SCOLAIRES ET PERISCOLAIRES ROUTIERS CONSULTATION : MARCHE PASSE SELON LA PROCEDURE ADAPTEE CONFORMEMENT AUX ARTICLES

Plus en détail

SITE : Association n Siret

SITE :  Association n Siret ASSOCIATION AGRÉÉE DU VAL D OISE POUR LES PROFESSIONS LIBÉRALES AAVOPL ASSOCIATION AGREEE DU VAL D OISE POUR LES PROFESSIONS LIBERALES 8 bis, place Charles De Gaulle 95210 SAINT-GRATIEN 8bis place Charles

Plus en détail

LA GESTION DE LA PRODUCTION : PARTIE 2. Evaluation des produits en-cours de fabrication, Méthode des équivalences.

LA GESTION DE LA PRODUCTION : PARTIE 2. Evaluation des produits en-cours de fabrication, Méthode des équivalences. - 07 - LA GESTION DE LA PRODUCTION : PARTIE 2 Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Evaluatin des prduits en-curs de fabricatin, Méthde des équivalences. Ntin d'en-curs de prductin dans l'analyse de gestin

Plus en détail

POLITIQUE ACHATS TRAVAUX

POLITIQUE ACHATS TRAVAUX POLITIQUE ACHATS TRAVAUX Table des matières 1 Intrductin... 2 2 Prcessus Général... 2 3 Définitins... 2 4 Agréatin Cntractants... 3 4.1 4.2 Prcédure d agréatin...3 Liste des entreprises agréées...4 4.3

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI REFONTE DU SITE WEB

DEMANDE D INFORMATION RFI REFONTE DU SITE WEB DEMANDE D INFORMATION RFI 201602-001 REFONTE DU SITE WEB 11 février 2016 Cnfidentiel Avis de cnfidentialité Le cntenu de cette demande d infrmatins et tut matériel d appint snt la prpriété de Téléfilm

Plus en détail

Colloque «L enseignement précoce du français en Roumanie» 26 mars 2015 BUCAREST

Colloque «L enseignement précoce du français en Roumanie» 26 mars 2015 BUCAREST Cllque «L enseignement précce du français en Rumanie» 26 mars 2015 BUCAREST Ouvrir sn établissement sclaire aux langues et aux cultures étrangères, un beau défi! Le prgramme d Ouverture aux Langues et

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS BOB50

CATALOGUE DES FORMATIONS BOB50 CATALOGUE DES FORMATIONS BOB50 Table des matières Initiatin Sage Bb 50... 1 Trucs et Astuces Sage BOB50... 4 Gestin Excel et Sage Bb50 OLE... 5 Pack bancaire... 6 Gestin des Immbilisés de BOB50... 7 Gestin

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION

REGLEMENT DE CONSULTATION LOCATION ET PRESTATIONS ASSOCIEES DE LOGICIELS INFORMATIQUES POUR LA GESTION DES SERVICES MUNICIPAUX DE LA COMMUNE D OUDEZEELE REGLEMENT DE CONSULTATION Date et heure limites de remise des plis : mercredi

Plus en détail

LE REGLEMENT DES ORDURES MENAGERES Modifié le 15/01/2015

LE REGLEMENT DES ORDURES MENAGERES Modifié le 15/01/2015 LE REGLEMENT DES ORDURES MENAGERES Mdifié le 15/01/2015 COMMUNAUTE DE COMMUNES DU GRAND LANGRES 16/01/2015 Page 1 sur 10 SOMMAIRE Article 1 : Cadre législatif et réglementaire Article 2 : Grille tarifaire

Plus en détail

De concilier les évaluations des compétences avec l organisation des activités en cours, de s permanents

De concilier les évaluations des compétences avec l organisation des activités en cours, de s permanents Fiche pratique N 6 «Mise en place des évaluatins dans la structure» De qui s agit-il? 1 Réaliser des évaluatins de cmpétences s inscrit dans une démarche qu il s agit de prévir et d rganiser dans le temps,

Plus en détail

POSTE A POURVOIR. Assistant(e) de gestion DESCRIPTIF

POSTE A POURVOIR. Assistant(e) de gestion DESCRIPTIF 2016-06 POSTE A POURVOIR Assistant(e) de gestin DESCRIPTIF Présentatin de l entreprise En 12 ans, l entreprise PHENIX CONSEILS a réussi à se faire recnnaitre cmme un acteur incnturnable de la préventin

Plus en détail

Résolution : CE Date d adoption : 7 octobre 2013 En vigueur : 7 octobre 2013 À réviser avant :

Résolution : CE Date d adoption : 7 octobre 2013 En vigueur : 7 octobre 2013 À réviser avant : Réslutin : CE Date d adptin : 7 ctbre 2013 En vigueur : 7 ctbre 2013 À réviser avant : Recrutement et embauche du persnnel syndiqué et nn syndiqué (excluant le pste de directin de l éducatin, directin

Plus en détail

Programme d accès à l emploi pour les jeunes

Programme d accès à l emploi pour les jeunes Prgramme d accès à l empli pur les jeunes Présentatin à l intentin des emplyeurs Divisin de l empli et de la frmatin Ministère de la Frmatin et des Cllèges et Universités 1 Dnner un aperçu du Prgramme

Plus en détail

Charte à l usage de la maturité bilingue français-anglais

Charte à l usage de la maturité bilingue français-anglais Charte à l usage de la maturité bilingue français-anglais Editin 2018 Directin générale de l'enseignement pstbligatire Rue Saint-Martin 24 1014 Lausanne AVANT LE DEPART (DGEP) Le chix des destinatins est

Plus en détail

B-Cover SA. Politique relative aux conflits d intérêts

B-Cover SA. Politique relative aux conflits d intérêts B-Cver SA Plitique relative aux cnflits d intérêts Diffusin Règles/prcédures de plitique liées Public Règles de cnduite MiFID, plitique de rémunératin, services d'intermédiatin d'assurance Annemie Bamps

Plus en détail

Eléments relatifs à la politique de rémunération de Groupama Asset Management

Eléments relatifs à la politique de rémunération de Groupama Asset Management Paris, le 1 er mars 2016 Eléments relatifs à la plitique de rémunératin de Grupama Asset Management 1 Eléments qualitatifs sur la plitique de rémunératin de Grupama Asset Management 1.1. Eléments de cntexte

Plus en détail

en tant qu employeur ou préposé lors d un contrôle en entreprise annoncé (ou non)?

en tant qu employeur ou préposé lors d un contrôle en entreprise annoncé (ou non)? Service d Infrmatin et de Recherche Sciale Rue Ernest Blert 1 SECTEUR DU TRANSPORT: CHECK-LIST La présente checklist est établie en exécutin du pint 1 du Plan pur une cncurrence lyale dans le secteur du

Plus en détail

A.F. A.S. Individuel - groupe Type de groupement : en triades

A.F. A.S. Individuel - groupe Type de groupement : en triades Fiche de séquence d apprentissage u d activité. Cmpétence d intégratin : Savir mesurer des grandeurs (3 : Opérer sur des grandeurs dans des situatins de fractinnement u de cmparaisn). Renseignements généraux.

Plus en détail

PLAN D EFFECTIF DU PERSONNEL ADMINISTRATIF RÈGLES DES MOUVEMENTS DE POSTES

PLAN D EFFECTIF DU PERSONNEL ADMINISTRATIF RÈGLES DES MOUVEMENTS DE POSTES Mise à jur : 2012 04 30 PLAN D EFFECTIF DU PERSONNEL ADMINISTRATIF RÈGLES DES MOUVEMENTS DE POSTES BUDGET DE FONCTIONNEMENT 1 ETP = un «équivalent temps plein» est tujurs asscié à une catégrie d empli

Plus en détail

Chap 2 : Résolution de problèmes

Chap 2 : Résolution de problèmes Chap 2 : Réslutin de prblèmes Surce : Hatier maths LES DIVERS TYPES DE PROBLEMES 1. Qu est-ce qu un prblème? - Définitin du prblème sclaire (Jean Brun) : «Un prblème est généralement défini cmme une situatin

Plus en détail

Normes minimales de contrôle interne pour l émission de valeurs du marché monétaire

Normes minimales de contrôle interne pour l émission de valeurs du marché monétaire Nrmes minimales de cntrôle interne pur l émissin de valeurs du marché mnétaire Objectif Le présent dcument présente les nrmes minimales de cntrôle interne que, seln la CDS, les adhérents devraient mettre

Plus en détail

CODE DE CONDUITE ET D'ÉTHIQUE POLITIQUE EN MATIÈRE DE CADEAUX ET DE DIVERTISSEMENT

CODE DE CONDUITE ET D'ÉTHIQUE POLITIQUE EN MATIÈRE DE CADEAUX ET DE DIVERTISSEMENT CODE DE CONDUITE ET D'ÉTHIQUE POLITIQUE EN MATIÈRE DE CADEAUX ET DE DIVERTISSEMENT POLITIQUE EN MATIÈRE DE CADEAUX ET DE DIVERTISSEMENT Faire u accepter des cadeaux d'entreprise et des prpsitins de divertissement

Plus en détail

Groupe de discussion sur les IFRS

Groupe de discussion sur les IFRS Grupe de discussin sur les IFRS Cmpte rendu de la réunin publique Le 26 février 2014 Le Grupe de discussin sur les IFRS se veut seulement un cadre d échanges. Il a pur vcatin d aider le Cnseil des nrmes

Plus en détail

Dossier de présentation - Logiciels idylis édité le 24/07/2009

Dossier de présentation - Logiciels idylis édité le 24/07/2009 AUDENTIA, Cnseils, frmatins, prestatins en gestin et infrmatique http://audentia.presentatinlgiciel.cm - www.audentiagestin.fr. Dssier de présentatin - Lgiciels idylis édité le 24/07/2009 Crdnnées de vtre

Plus en détail

Embauche d un salarié

Embauche d un salarié FFPS Fiche pratique drit scial Mars 2013 Embauche d un salarié Dès lrs que l emplyeur a pris sa décisin d embaucher une persnne pur sn entreprise (CDI, CDD, cntrat d apprentissage) il lui incmbe d effectuer

Plus en détail

Cadre d évaluation des apprentissages

Cadre d évaluation des apprentissages Prgramme de frmatin de l écle québécise Cadres d évaluatin des apprentissages Cadre d évaluatin des apprentissages Intégratin linguistique, sclaire et sciale Enseignement primaire 1 er, 2 e et 3 e cycle

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D ATTRIBUTION DE L AIDE FINANCIERE NATIONALE SIMPLIFIEE NOMMEE «Garage plus sûr»

CONDITIONS GENERALES D ATTRIBUTION DE L AIDE FINANCIERE NATIONALE SIMPLIFIEE NOMMEE «Garage plus sûr» CONDITIONS GENERALES D ATTRIBUTION DE L AIDE FINANCIERE NATIONALE SIMPLIFIEE NOMMEE «Garage plus sûr» (Arrêté du 9 décembre 2010 relatif aux incitatins financières) 1. Prgramme de préventin Relatif à la

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D ATTRIBUTION DE L AIDE FINANCIERE NATIONALE SIMPLIFIEE NOMMEE «Garage plus sûr»

CONDITIONS GENERALES D ATTRIBUTION DE L AIDE FINANCIERE NATIONALE SIMPLIFIEE NOMMEE «Garage plus sûr» CONDITIONS GENERALES D ATTRIBUTION DE L AIDE FINANCIERE NATIONALE SIMPLIFIEE NOMMEE «Garage plus sûr» (Arrêté du 9 décembre 2010 relatif aux incitatins financières) 1. Prgramme de préventin Relatif à la

Plus en détail

RET - QCM Comptabilité eval compta 02

RET - QCM Comptabilité eval compta 02 RET_evalcmpta_02_QCM.dc RET - QCM Cmptabilité eval cmpta 02 1. Questins Branche de la cmptabilité rientée vers l'infrmatin externe des différents agents écnmiques, partenaires de l'entreprise, avec lesquels

Plus en détail

Wanda K Clear (500200, ) Wanda 2K Hardener Std ou de Hardener Slow ou de Hardener Extra Slow

Wanda K Clear (500200, ) Wanda 2K Hardener Std ou de Hardener Slow ou de Hardener Extra Slow Fiche des dnnées techniques 01 08 Cuches de finitin Descriptin Wanda 8100 2K Clear est un enduit lustré de plyuréthane utilisé cmme cuche de finitin sur la cuche de fnd Wanda base HS. Wanda 8100 2K Clear

Plus en détail

DEMANDE D AIDE relative aux investissements réalisés pour la transformation de plantes à parfum, aromatiques et médicinales (PPAM)

DEMANDE D AIDE relative aux investissements réalisés pour la transformation de plantes à parfum, aromatiques et médicinales (PPAM) N 15669*01 DEMANDE D AIDE relative aux investissements réalisés pur la transfrmatin de plantes à parfum, armatiques et médicinales (PPAM) Décisin MEP/SMEF/VOLX/D 2017-03 du 22/02/2017 (frmulaire réservé

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION ANNÉE 2011

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION ANNÉE 2011 Dssier à returner cmplet à la Mairie pur le 14 janvier 2011 Tut dssier de demande de subventin nn parvenu à cette date u incmplet ne purra être étudié DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION ANNÉE 2011 POUR LES

Plus en détail

NATURE DE LA REVISION

NATURE DE LA REVISION CE DOCUMENT ANNULE ET REMPLACE LE (S) DOCUMENT(S) SUIVANT (S) : REFERENCE LIBELLE VALIDATION: NOM ET PRENOMS FONCTIONS APPROUVEE PAR Sylvestre BAILLY VERIFIEE PAR Janine LEVRY REDIGEE PAR Ray Max AOUELY

Plus en détail

Règlement intérieur du Valdocco

Règlement intérieur du Valdocco Règlement intérieur du Valdcc Préalable : Le Valdcc est une maisn de jeune «pur et par les jeunes» de 13 à 25 ans. Elle s appuie sur la pédaggie salésienne qui valrise les capacités des jeunes. Par cnséquent,

Plus en détail

Vade-mecum sur les tracteurs agricoles

Vade-mecum sur les tracteurs agricoles Vade-mecum sur les tracteurs agricles Cntenu : 1. Tracteurs agricles : définitins et catégries 2. Licence de transprt 3. Tachygraphe : exemptin 4. Permis de cnduire 5. Cntrôle technique (matière réginalisée)

Plus en détail

BOMA BEST MD Milieux de travail durables. Programme de certification pour locataires et espaces de travail organisationnels

BOMA BEST MD Milieux de travail durables. Programme de certification pour locataires et espaces de travail organisationnels BOMA BEST MD Milieux de travail durables Prgramme de certificatin pur lcataires et espaces de travail rganisatinnels BOMA Canada Rév. 1.0, 7 mars 2016 1 p age Table des matières 1 Intrductin... 3 2 Plitiques

Plus en détail

Crédit Agricole CIB. Année Le présent rapport est établi conformément à l'article 450 du règlement (UE) N 575/2013 du 26 juin 2013.

Crédit Agricole CIB. Année Le présent rapport est établi conformément à l'article 450 du règlement (UE) N 575/2013 du 26 juin 2013. Crédit Agricle CIB Rapprt annuel relatif à la plitique et aux pratiques de rémunératin des persnnes définies à l article L. 511-71 du cde mnétaire et financier et en applicatin du règlement délégué (UE)

Plus en détail

Réalisation d'études énergétiques et de diagnostics techniques dans le cadre de l Opération de Programmation d Amélioration de l Habitat (OPAH)

Réalisation d'études énergétiques et de diagnostics techniques dans le cadre de l Opération de Programmation d Amélioration de l Habitat (OPAH) Réalisatin d'études énergétiques et de diagnstics techniques dans le cadre de l Opératin de Prgrammatin d Améliratin de l Habitat (OPAH) - Marché de Prestatins Intellectuelles - Règlement de la cnsultatin

Plus en détail

ADHESION A UNE AGA L OBJET D UNE ASSOCIATION AGREEE

ADHESION A UNE AGA L OBJET D UNE ASSOCIATION AGREEE ANA-PL ASSOCIATION NATIONALE AGREEE POUR LES PROFESSIONS LIBERALES Arcple B 2, impasse de la Surce 74200 THONON LES BAINS Tél : 04 50 26 66 13 fax : 04 50 26 68 36 E-mail : ana.pl@libertysurf.fr Internet

Plus en détail

17 L ABONNEMENT DES CHARGES ET DES PRODUITS

17 L ABONNEMENT DES CHARGES ET DES PRODUITS 17 L ABONNEMENT ES HARGES ET ES PROUITS Objectif(s) : ntenus : Mdalités : Présentatin des principes cmptables. nnaissances assciées. rs, Applicatins, Synthèse. TABLE ES MATIERES hapitre 1. aractéristiques

Plus en détail

COMMENT CREER UN ARTICLE ET/OU UNE FAMILLE D'ARTICLES ET/OU UNE SOUS-FAMILLE D'ARTICLES?

COMMENT CREER UN ARTICLE ET/OU UNE FAMILLE D'ARTICLES ET/OU UNE SOUS-FAMILLE D'ARTICLES? GESTION COMMERCIALE Classic COMMENT CREER UN ARTICLE ET/OU UNE FAMILLE D'ARTICLES ET/OU UNE SOUS-FAMILLE D'ARTICLES? Préambule Les articles fnt référence à tut ce qui purra être facturé u acheté, qu il

Plus en détail

Rapport spécial sur le Fonds de la Coopération au Développement et en

Rapport spécial sur le Fonds de la Coopération au Développement et en particulier sur les prjets réalisés pur le cmpte de l Etat par l agence guvernementale de cpératin Lux-Develpment S.A. - 1. Présentatin du cntrôle de la Cur Objectifs et champ de cntrôle Prgramme de travail

Plus en détail

Document d information

Document d information Dcument d infrmatin Dépôt du rapprt du Bureau du vérificateur général sur la vérificatin de gestin de l Administratin de la Chambre Au sujet de la vérificatin Prtée La vérificatin avait pur but d examiner

Plus en détail

MODALITÉS. en (FNEEQ-CSN); en (FEC-CSQ, dont le syndicat était antérieurement affilié à la FAC); en (FEC-CSQ).

MODALITÉS. en (FNEEQ-CSN); en (FEC-CSQ, dont le syndicat était antérieurement affilié à la FAC); en (FEC-CSQ). Frmatin pur l btentin d un diplôme de maîtrise Guide du frmulaire Prjet de frmatin pur l btentin d un diplôme de maîtrise FEC-CSQ : clause 5-4.20 C) 3 e paragraphe, clause 6-3.01 5 e paragraphe et article

Plus en détail

PARTICIPER À UNE ÉTUDE PAR UN COMITÉ DU SÉNAT

PARTICIPER À UNE ÉTUDE PAR UN COMITÉ DU SÉNAT PARTICIPER À UNE ÉTUDE PAR UN COMITÉ DU SÉNAT LIVRER DES TÉMOIGNAGES ORAUX OU ÉCRITS Décembre 2015 Les cmités invitent suvent des particuliers, des spécialistes, des représentants de grupes et d rganismes,

Plus en détail

Décembre 2013 : Publication des Modifications du MRCC 2 proposées par l OCRCVM

Décembre 2013 : Publication des Modifications du MRCC 2 proposées par l OCRCVM Avis sur les règles Avis d apprbatin/de mise en œuvre Règles des curtiers membres Persnne-ressurce : Richard J. Crner Vice-président et cnseiller en chef à la plitique de réglementatin des membres 416

Plus en détail

32 heures TNP 5 heures. 7 heures. 20 heures. Cours et leçons ainsi que les activités étudiantes 17 heures 5 minutes. Tâche autre que cours et leçons

32 heures TNP 5 heures. 7 heures. 20 heures. Cours et leçons ainsi que les activités étudiantes 17 heures 5 minutes. Tâche autre que cours et leçons LA TÂCHE SEMAINE RÉGULIÈRE DE TRAVAIL 32 heures TNP 5 heures Travail de nature persnnelle (TNP) 27 HEURES TÂCHE COMPLÉMENTAIRE 7 heures 10 Rencntres cllectives 3 rencntres de parents Crrectin d examens

Plus en détail