De la modélisation linguistique aux applications logicielles: le rôle des Entités Nommées en Traitement Automatique des Langues

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "De la modélisation linguistique aux applications logicielles: le rôle des Entités Nommées en Traitement Automatique des Langues"

Transcription

1 De la modélisation linguistique aux applications logicielles: le rôle des Entités Nommées en Traitement Automatique des Langues Maud Ehrmann Joint Research Centre Ispra, Italie. Guillaume Jacquet Xerox Research Centre Europe, Grenoble, France.

2 Contexte/historique Hier Travaux de thèse avec Bernard Victorri: Guillaume: travail sur la polysémie verbale et la calcul du sens Maud: travail sur les entités nommées, définition et désambiguïsation Aujourd hui Guillaume à XRCE: extraction d information et intégration logicielle Maud au JRC: extraction d information multilingue de la modélisation linguistique aux applications logicielles

3 Plan Entités Nommées: quoi, comment, pourquoi Traitement de l information et médias sociaux: deux exemples d application

4 Les Entités Nommées, encore et toujours Extraction d information Extraire des informations factuelles précises d un ensemble de documents homogènes pour remplir automatiquement un formulaire défini à l avance. (Conférences MUC, Grishman) Reconnaissance d entités nommées des unités textuelles particulières, «saillantes» sur le plan sémantique noms de personnes, de lieux, d organisations, dates, unités monétaires, pourcentages que l on identifie et catégorise exemple Succès rapide: en termes de performances et en termes applicatifs durable: nouveaux domaines nouvelles tâches nouveaux «corpus» Un incontournable du TAL

5 Un «objet TAL» difficile à cerner Hétérogénéité des réalisations Les EN dans le monde et le problème de la catégorisation le choix des catégories la détermination de ce qu elles recouvrent Les EN dans le texte et le problème de l annotation combinaisons de syntagmes : une ou plusieurs entités? un syntagme : quelles frontières? une entité : quelle unité lexicale? Les EN dans la langue et le problème des «polysémies» homonymie métonymie facettes Hétérogénéité des points de vue Formules définitoire sous la formes d énumération Caractérisation diverses (sens, forme) Comment définir les entités nommées?

6 Un peu de tout Le «matériau» de départ

7 Mais pas n importe quoi Proposition de définition Etant donné un modèle applicatif et un corpus, on appelle entité nommée tout expression linguistique qui réfère à une entité unique du modèle de manière autonome dans le corpus. Questions que l on s est posées: Comment définir un objet TAL? Que sont les noms propres et les descriptions définies? Que devient le cadre linguistique du sens et de la référence en TAL?

8 Considération des aspects linguistiques Etant donné un modèle applicatif et un corpus, on appelle entité nommée tout expression linguistique qui réfère à une entité unique du modèle de manière autonome dans le corpus. L ensemble EN ne se réduit pas à une catégorie linguistique Plus que les noms propres et moins que les descriptions définies Caractérisation d un comportement référentiel référence à une entité unique autonomie référentielle Barack Obama, le président des Etats-Unis, la déclaration du président La perspective linguistique ne suffit pas

9 Considération des aspects liés au TAL Etant donné un modèle applicatif et un corpus, on appelle entité nommée tout expression linguistique qui réfère à une entité unique du modèle de manière autonome dans le corpus. Caractérisation de la référence en TAL restriction représentation La référence en TAL désigne le lien qui existe entre une expression linguistique et l élément du modèle auquel elle renvoie. Articulation sens-référence en TAL entre le langage et le modèle trois mécanismes: segmentation, catégorisation et reformulation

10 Les Entités Nommées: une création TAL De la linguistique au TAL, spécification d un cadre théorique pour les EN Pas d entité nommée «en soi», seulement des critères linguistiques et un modèle. Conséquences point de vue général: explication de l hétérogénéité et de la variabilité de l ensemble entités nommées point de vue pratique: critères de décision pour l annotation point de vue méthodologique: besoin impératif d expliciter le modèle Différentes visées applicatives extraction d'information tâche d'indexation peuplement d'ontologie et/ou modélisation d'un domaine

11 Plan Entités Nommées: quoi, comment, pourquoi Traitement de l information et médias sociaux: deux exemples d application

12 Extraction d événements et médias sociaux Application générique du traitement de l information EMM au JRC système de «media monitoring», articles de presse/jour, 3600 sources, de 20 à 50 langues suivant les applications (emm.newsbrief.eu/overview.html) Projet Sync3 Exploration des médias sociaux JRC: extraction d événements et Twitter mise à jour quasi immédiate de la situation à propos de tel ou tel événement, point de vue moins traditionnel et moins "formaté" que celui des organes de presse traditionnels, nouvelles sources d'information, via les liens présents dans les tweets. Sync3

13 Détection d évènements Joint Event Detection and Entity Resolution: a virtuous cycle (M. Galle, J.M. Renders, G. Jacquet, submitted) Interaction entre détection d évènements et annotation d entités nommées: un cycle vertueux ou La construction dynamique d évènements

14 Détection d évènements Evènements: définition fondée sur les besoins des utilisateurs, les journalistes Evènements est un «fait d actualité notable» Similarité fondée sur les propriétés linguistiques de chaque segment d article (unités lexicales et entités nommées)

15 Reconnaissance d entités nommées Utilisation de l outil développé à XRCE (approche symbolique) Tendance à générer trop de référents (ex.: Gaddafi, Al-Gathafi, Khaddafi, el-qaddafi)

16 Construction dynamique d évènements Entités nommées EN1 EN4 EN6 EN2 EN3 EN5 Evènements E1 E3 E5 E2 E4

17 Détails sur les mesures de similarité Chaque entité e est représentée par un vecteur de mots w(e) ou un mot m vaut 1 si l entité e contient ce mot m. La matrice Y contient l edit-distance pondérée entre deux mots. Les poids ont été appris a partir de la ressource «JRC-Names» contenant une table d équivalence entre mots. Chaque entité est représentée par sa distribution dans les évènements. Le vecteur c(e) (de taille k, le nombre d évènements) vaut 1 pour un évènement si e apparait au moins une fois dans l un des documents de cet évènement. Si sim(ei,ej) supérieure a un seuil (cf. slide suivant), alors ei et ej sont fusionnées en une seule entité.

18 F-mesure du clustering a chaque itération en utilisant les unités lexicales et les ENs

19 Conclusion Les expressions référentielles au cœur du processus de référence au monde par l intermédiaire du langage Les entités nommées au cœur des processus TAL de compréhension des textes et de traitement de l information Encore des choses à creuser Notion de modèle, rôle des entités nommées,

20 Un grand MERCI à Bernard(s) Il neige et elle tient. Merci à vous!

21 Back up &o=date

22 Détection d évènements Evènements: définition fondée sur les besoins des utilisateurs, les journalistes Evènements est un «fait d actualité notable» Arrivée continue de nouveaux articles (150 articles/heure) Clustering Incremental Evite de refaire le clustering sur l ensemble des segments d articles Chaque nouveau segment d article est soit rattaché à un cluster existant, soit mis dans un nouveau cluster. Similarité fondée sur les propriétés linguistiques de chaque segment d article (unités lexicales et entités nommées)

23 Construction dynamique d évènements Entités nommées t t+1 t+2 EN1 EN1 EN4 EN3 EN2 EN3 EN2 EN5 temps Evènements E1 E3 E1 E3 E2 E2 E4

24 Le TAL et le Traitement de l information Objectif Trois grandes étapes (schématiques) trouver les documents comprendre leur contenu (textuel) exploiter la connaissance Une analyse partielle reconnaissance d unités textuelles saillantes typage mise en relation

Projet CNRS-Mastodons ANalyse d IMages fondée sur des Informations TEXtuelles

Projet CNRS-Mastodons ANalyse d IMages fondée sur des Informations TEXtuelles Projet CNRS-Mastodons ANalyse d IMages fondée sur des Informations TEXtuelles Bruno Crémilleux, Pierre Gançarski, Mathieu Roche, Christian Sallaberry, Maguelonne Teisseire et al. Strasbourg novembre 2014

Plus en détail

Extraction d informations

Extraction d informations Extraction d informations Reprise de slides de T. Poibeau (CNRS et U. Paris 13), de W. Cohen (CMU), de Julien Lemoine (Exalead) Antoine Rozenknop 6 février 2009 Antoine Rozenknop () Extraction d informations

Plus en détail

P. 1. Evolution de l environnement et des compétences documentaires: exemple dans le champ de la santé publique

P. 1. Evolution de l environnement et des compétences documentaires: exemple dans le champ de la santé publique P. 1 Evolution de l environnement et des compétences documentaires: exemple dans le champ de la santé publique Début des années 1990 L Inist-CNRS va contribuer à l alimentation du premier corpus de la

Plus en détail

De l importance de l homogénéisation des conventions de transcription pour l alignement automatique de corpus oraux de parole spontanée

De l importance de l homogénéisation des conventions de transcription pour l alignement automatique de corpus oraux de parole spontanée De l importance de l homogénéisation des conventions de transcription pour l alignement automatique de corpus oraux de parole spontanée Dominique Fohr, Odile Mella, Denis Jouvet LORIA INRIA Nancy France

Plus en détail

Morphosyntaxe de l'interrogation en conversation spontanée : modélisation et évaluations

Morphosyntaxe de l'interrogation en conversation spontanée : modélisation et évaluations U Université dumaine Faculté des Lettres, Langues et Sciences humaines Morphosyntaxe de l'interrogation en conversation spontanée : modélisation et évaluations Carole Lailler 1 L interrogation : une modalité

Plus en détail

ProxiDocs : un outil de cartographie et de catégorisation thématique de corpus

ProxiDocs : un outil de cartographie et de catégorisation thématique de corpus ProxiDocs : un outil de cartographie et de catégorisation thématique de corpus Thibault ROY 1 et Pierre BEUST 1 1 GREYC- ISLanD CNRS UMR 6072 Université de Caen 14032 Caen Cedex France thibault.roy@etu.info.unicaen.fr,

Plus en détail

Un outil de géolocalisation et de résumé automatique pour faciliter l accès à l information dans des corpus d actualité

Un outil de géolocalisation et de résumé automatique pour faciliter l accès à l information dans des corpus d actualité Un outil de géolocalisation et de résumé automatique pour faciliter l accès à l information dans des corpus d actualité Journée Résumé Automatique Multimédia 2011/03/17 Emilie Guimier De Neef Plan de la

Plus en détail

MASTER LPL : LANGUE ET INFORMATIQUE (P)

MASTER LPL : LANGUE ET INFORMATIQUE (P) MASTER LPL : LANGUE ET INFORMATIQUE (P) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme := Master Domaine : Arts, Lettres, Langues Mention : LITTERATURE, PHILOLOGIE, LINGUISTIQUE Spécialité : LANGUE ET INFORMATIQUE

Plus en détail

Quel est l apport de la détection d entités nommées pour l extraction d information en domaine restreint?

Quel est l apport de la détection d entités nommées pour l extraction d information en domaine restreint? Quel est l apport de la détection d entités nommées pour l extraction d information en domaine restreint? Camille Dutrey 1, 2, 3, Chloé Clavel 1, Sophie Rosset 2, Ioana Vasilescu 2, Martine Adda-Decker

Plus en détail

Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français

Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français Badreddine Hamma To cite this version: Badreddine Hamma. Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français. Revue française de linguistique appliquée,

Plus en détail

La vérité sur la tonalité & l analyse automatique du langage

La vérité sur la tonalité & l analyse automatique du langage La vérité sur la tonalité & l analyse automatique du langage Réalisé par Synthesio Sommaire Introduction.2 Pas d intelligence artificielle pour l analyse des sentiments.3 L analyse humaine, un passage

Plus en détail

Ressources lexicales au service de recherche et d indexation des images

Ressources lexicales au service de recherche et d indexation des images RECITAL 2011, Montpellier, 27 juin - 1er juillet 2011 Ressources lexicales au service de recherche et d indexation des images Inga Gheorghita 1,2 (1) ATILF-CNRS, Nancy-Université (UMR 7118), France (2)

Plus en détail

Structuration des décisions de jurisprudence basée sur une ontologie juridique en langue arabe

Structuration des décisions de jurisprudence basée sur une ontologie juridique en langue arabe Structuration des décisions de jurisprudence basée sur une ontologie juridique en langue arabe Karima Dhouib, Sylvie Després Faiez Gargouri ISET - Sfax Tunisie, BP : 88A Elbustan ; Sfax karima.dhouib@isets.rnu.tn,

Plus en détail

Apprentissage Automatique

Apprentissage Automatique Apprentissage Automatique Introduction-I jean-francois.bonastre@univ-avignon.fr www.lia.univ-avignon.fr Définition? (Wikipedia) L'apprentissage automatique (machine-learning en anglais) est un des champs

Plus en détail

TRAVAUX DE RECHERCHE DANS LE

TRAVAUX DE RECHERCHE DANS LE TRAVAUX DE RECHERCHE DANS LE DOMAINE DE L'EXPLOITATION DES DONNÉES ET DES DOCUMENTS 1 Journée technologique " Solutions de maintenance prévisionnelle adaptées à la production Josiane Mothe, FREMIT, IRIT

Plus en détail

Analyse des réseaux sociaux et apprentissage

Analyse des réseaux sociaux et apprentissage Analyse des réseaux sociaux et apprentissage Emmanuel Viennet Laboratoire de Traitement et Transport de l Information Université Paris 13 - Sorbonne Paris Cité Réseaux sociaux? Réseaux sociaux? Analyse

Plus en détail

N 334 - SIMON Anne-Catherine

N 334 - SIMON Anne-Catherine N 334 - SIMON Anne-Catherine RÉALISATION D UN CDROM/DVD CONTENANT DES DONNÉES DU LANGAGE ORAL ORGANISÉES EN PARCOURS DIDACTIQUES D INITIATION LINGUISTIQUE A PARTIR DES BASES DE DONNÉES VALIBEL Introduction

Plus en détail

Mineure Architectures Orientées Services SOA Business Process Modeling (BPM) Mineure SOA. Business Process Modeling (BPM)

Mineure Architectures Orientées Services SOA Business Process Modeling (BPM) Mineure SOA. Business Process Modeling (BPM) Mineure SOA Business Process Modeling (BPM) Idir AIT SADOUNE idir.aitsadoune@supelec.fr Idir AIT SADOUNE - Plan 1 Notion de processus? 2 Modélisation des processus? 3 Langages

Plus en détail

Business Process Modeling (BPM)

Business Process Modeling (BPM) Business Process Modeling (BPM) Mineure SOA Cécile Hardebolle cecile.hardebolle@supelec.fr Programme 8 nov. 15 nov. Introduction. Enjeux, rôle de l'architecte SI Partie n 1 du cas d'étude Architecture

Plus en détail

DIFFERENCIER EN FONCTION DES NIVEAUX. Domaine Typologie des différences Fonctions Modalités Volume Nature (support/document) Thème

DIFFERENCIER EN FONCTION DES NIVEAUX. Domaine Typologie des différences Fonctions Modalités Volume Nature (support/document) Thème contenus DIFFERENCIER EN FONCTION DES NIVEAUX Domaine Typologie des différences Fonctions Modalités Volume Nature (support/document) Thème Prendre en compte niveau des élèves motivation des élèves besoins

Plus en détail

Business Intelligence avec Excel, Power BI et Office 365

Business Intelligence avec Excel, Power BI et Office 365 Avant-propos A. À qui s adresse ce livre? 9 1. Pourquoi à chaque manager? 9 2. Pourquoi à tout informaticien impliqué dans des projets «BI» 9 B. Obtention des données sources 10 C. Objectif du livre 10

Plus en détail

Analyse conjointe du signal sonore et de sa transcription pour l identification nommée de locuteurs

Analyse conjointe du signal sonore et de sa transcription pour l identification nommée de locuteurs Analyse conjointe du signal sonore et de sa transcription pour l identification nommée de locuteurs Vincent Jousse Sylvain Meignier Christine Jacquin Simon Petitrenaud Yannick Estève Béatrice Daille LIUM

Plus en détail

Comment utiliser cet outil?

Comment utiliser cet outil? Comment utiliser cet outil? Cette aide vous permet à la fois de découvrir les ressources disponibles et de comprendre comment les exploiter au mieux. Fichier à imprimer (6 pages) ou à laisser ouvert pour

Plus en détail

Sources d information : lexicale. Sources d information : phonotactique. Sources d information : prosodie (2/3) Sources d information : prosodie (1/3)

Sources d information : lexicale. Sources d information : phonotactique. Sources d information : prosodie (2/3) Sources d information : prosodie (1/3) Organisation de la présentation Reconnaissance automatique des langues RMITS 28 http://www.irit.fr/~jerome.farinas/rmits28/ Jérôme Farinas jerome.farinas@irit.fr Équipe SAMOVA (Structuration, Analyse et

Plus en détail

Catalogue des formations Edition 2015

Catalogue des formations Edition 2015 Antidot - Formations Catalogue des formations Edition 2015 : catalogue_formation_2015 Révision du 06.01.2015 Sommaire!!"##$%&'( )! $*$+,(-'(."##'+.'&( /!,'.0+"1"2%'( /!!."3'( /! $(3&"3"!(-4(5(.$,$1"24'(-'!(6"&#$,%"+!(7('-%,%"+()89:(;(

Plus en détail

Le CRM en BFI : une approche du pilotage stratégique

Le CRM en BFI : une approche du pilotage stratégique Le CRM en BFI : une approche du pilotage stratégique Sébastien Pasquet, Responsable de missions Le CRM (Customer Relationship Management) s est développé depuis 10 ans essentiellement par l intégration

Plus en détail

Architecture d'entreprise : Guide Pratique de l'architecture Logique

Architecture d'entreprise : Guide Pratique de l'architecture Logique Guides Pratiques Objecteering Architecture d'entreprise : Guide Pratique de l'architecture Logique Auteur : Version : 1.0 Copyright : Softeam Equipe Conseil Softeam Supervisée par Philippe Desfray Softeam

Plus en détail

Polysémie verbale et construction syntaxique : étude sur le verbe jouer

Polysémie verbale et construction syntaxique : étude sur le verbe jouer TALN 2003, Batz-sur-Mer, 11-14 juin 2003 Polysémie verbale et construction syntaxique : étude sur le verbe jouer Guillaume Jacquet LaTTICe - CNRS UMR 8094 Langues, Textes, Traitements Informatiques et

Plus en détail

Business Intelligence

Business Intelligence avec Excel, Power BI et Office 365 Téléchargement www.editions-eni.fr.fr Jean-Pierre GIRARDOT Table des matières 1 Avant-propos A. À qui s adresse ce livre?..................................................

Plus en détail

MARQUEUR, UN LOGICIEL DE MARQUAGE SEMI-AUTOMATIQUE DE TEXTES

MARQUEUR, UN LOGICIEL DE MARQUAGE SEMI-AUTOMATIQUE DE TEXTES MARQUEUR, UN LOGICIEL DE MARQUAGE SEMI-AUTOMATIQUE DE TEXTES 1 Abdelkrim Mokhtari Département de Langue et de Littérature Françaises Université Ibn Tofail Faculté des Lettres et des Sciences Humaines Kénitra,

Plus en détail

Formation Méthode MDM. Architecture et procédés de modélisation des données de référence

Formation Méthode MDM. Architecture et procédés de modélisation des données de référence Architecture et procédés de modélisation des données de référence Objectifs de la session Les participants découvrent l architecture et les procédés de modélisation utilisés pour les projets de Master

Plus en détail

! Text Encoding Initiative

! Text Encoding Initiative Format XML: suite! le contenu d un élément est la concaténation de! texte! et d éléments (imbrication)! => structure arborescente! pas de chevauchement de balises! => exemple : une analyse syntagmatique

Plus en détail

Recherche d information textuelle

Recherche d information textuelle Recherche d information textuelle Pré-traitements & indexation B. Piwowarski CNRS / LIP6 Université Paris 6 benjamin@bpiwowar.net http://www.bpiwowar.net Master IP - 2014-15 Cours et travaux pratiques

Plus en détail

Intelligence Artificielle et Systèmes Multi-Agents. Badr Benmammar bbm@badr-benmammar.com

Intelligence Artificielle et Systèmes Multi-Agents. Badr Benmammar bbm@badr-benmammar.com Intelligence Artificielle et Systèmes Multi-Agents Badr Benmammar bbm@badr-benmammar.com Plan La première partie : L intelligence artificielle (IA) Définition de l intelligence artificielle (IA) Domaines

Plus en détail

ACCÈS SÉMANTIQUE AUX BASES DE DONNÉES DOCUMENTAIRES

ACCÈS SÉMANTIQUE AUX BASES DE DONNÉES DOCUMENTAIRES ACCÈS SÉMANTIQUE AUX BASES DE DONNÉES DOCUMENTAIRES Techniques symboliques de traitement automatique du langage pour l indexation thématique et l extraction d information temporelle Thèse Défense publique

Plus en détail

Masses de données et calcul : à l IRIT. 8 octobre 2013

Masses de données et calcul : à l IRIT. 8 octobre 2013 Masses de données et calcul : la recherche en lien avec les Big Data à l IRIT 8 octobre 2013 08/10/2013 1 L IRIT en qq chiffres 700 personnes sur tous les sites toulousains 5 tutelles 7 thèmes et 21 équipes

Plus en détail

Méthode d extraction des signaux faibles

Méthode d extraction des signaux faibles Méthode d extraction des signaux faibles Cristelle ROUX GFI Bénélux, Luxembourg cristelle.roux@gfi.be 1. Introduction Au début d une analyse stratégique, la première question posée est très souvent la

Plus en détail

Introduction à la méthodologie de la recherche

Introduction à la méthodologie de la recherche MASTER DE RECHERCHE Relations Économiques Internationales 2006-2007 Introduction à la méthodologie de la recherche geraldine.kutas@sciences-po.org Les Etapes de la Recherche Les étapes de la démarche Etape

Plus en détail

La détection automatique de l opinion : contraintes et enjeux

La détection automatique de l opinion : contraintes et enjeux La détection automatique de l opinion : contraintes et enjeux Frédéric Marcoul Responsable R&D de Spotter fmarcoul@spotter.com Ana Athayde Président Directeur Général de Spotter aathayde@spotter.com RÉSUMÉ

Plus en détail

TABLE DES MATIERES (les numéros renvoient aux pages)

TABLE DES MATIERES (les numéros renvoient aux pages) TABLE DES MATIERES (les numéros renvoient aux pages) Table des abréviations... 7 Introduction... 11 Partie I - L enregistrement des noms de domaine... 31 Titre 1 Ŕ L existence de domaines de premier niveau,

Plus en détail

Les réseaux sociaux : un allié efficace pour votre entreprise?

Les réseaux sociaux : un allié efficace pour votre entreprise? Les réseaux sociaux : un allié efficace pour votre entreprise? 78 % des entreprises affirment que les réseaux sociaux sont essentiels à leur croissance 80 % des internautes préfèrent se connecter avec

Plus en détail

L apport des concepts métiers pour la classification des questions ouvertes d enquête.

L apport des concepts métiers pour la classification des questions ouvertes d enquête. TALN 2010, Montréal, 19-23 juillet 2010 L apport des concepts métiers pour la classification des questions ouvertes d enquête. Ludivine Kuznik 1 3 Anne-Laure Guénet 1 Anne Peradotto 2 Chloé Clavel 2 (1)

Plus en détail

Université de Bangui. Modélisons en UML

Université de Bangui. Modélisons en UML Université de Bangui CRM Modélisons en UML Ce cours a été possible grâce à l initiative d Apollinaire MOLAYE qui m a contacté pour vous faire bénéficier de mes connaissances en nouvelles technologies et

Plus en détail

Learning Object Metadata

Learning Object Metadata Page 1 of 7 Learning Object Metadata Le LOM (Learning Object Metadata), est un schéma de description de ressources d enseignement et d apprentissage. Le LOM peut être utilisé pour décrire des ressources

Plus en détail

Avertissement... 7. Introduction... 9. Première partie À la recherche des clefs sous L Ancien Régime

Avertissement... 7. Introduction... 9. Première partie À la recherche des clefs sous L Ancien Régime Table des matières Avertissement... 7 Introduction... 9 Première partie À la recherche des clefs sous L Ancien Régime Définition et constitution d un objet D étude Qqu est-ce qu une clef? Étude du signifiant....

Plus en détail

Intégration de la dimension sémantique dans les réseaux sociaux

Intégration de la dimension sémantique dans les réseaux sociaux Intégration de la dimension sémantique dans les réseaux sociaux Application : systèmes de recommandation Maria Malek LARIS-EISTI maria.malek@eisti.fr 1 Contexte : Recommandation dans les réseaux sociaux

Plus en détail

Présentation de la consolidation

Présentation de la consolidation Chapitre I Présentation de la consolidation Établir les comptes consolidés d un groupe consiste à présenter son patrimoine, sa situation financière et les résultats de l ensemble des entités qui le constituent

Plus en détail

Séminaire: Méthodes et outils d'analyse de données textuelles, un nouveau souffle?

Séminaire: Méthodes et outils d'analyse de données textuelles, un nouveau souffle? Séminaire: Méthodes et outils d'analyse de données textuelles, un nouveau souffle? Daniel K. Schneider TECFA FPSE - Université de Genève daniel.schneider@unige.ch Unité de technologie de l'éducation Université

Plus en détail

Introduction à MATLAB R

Introduction à MATLAB R Introduction à MATLAB R Romain Tavenard 10 septembre 2009 MATLAB R est un environnement de calcul numérique propriétaire orienté vers le calcul matriciel. Il se compose d un langage de programmation, d

Plus en détail

Master Spécialité Ingénierie Linguistique

Master Spécialité Ingénierie Linguistique Master Spécialité Ingénierie Linguistique Parcours R&D Parcours Ingénierie Multilingue Parcours Traductique et Gestion de l'information Département Textes, Informatique, Multilinguisme (TIM) secrétariat:

Plus en détail

ECOLE DES HAUTES ETUDES EN SCIENCES SOCIALES. École Doctorale Cerveau-Cognition-Comportement. Laboratoire LaTTICe CNRS

ECOLE DES HAUTES ETUDES EN SCIENCES SOCIALES. École Doctorale Cerveau-Cognition-Comportement. Laboratoire LaTTICe CNRS ECOLE DES HAUTES ETUDES EN SCIENCES SOCIALES École Doctorale Cerveau-Cognition-Comportement Laboratoire LaTTICe CNRS Langues, Textes, Traitements informatiques, Cognition Doctorat nouveau régime Discipline

Plus en détail

Journées pédagogiques SIF. 23 juin 2015 au CNAM

Journées pédagogiques SIF. 23 juin 2015 au CNAM Journées pédagogiques SIF 23 juin 2015 au CNAM Apports de l informatique aux SHS et réciproquement Nathalie Denos - Univ. Grenoble Alpes Informatique et SHS : le cas du traitement de données massives données

Plus en détail

Une plateforme de recherche et d expérimentation pour l édition ouverte

Une plateforme de recherche et d expérimentation pour l édition ouverte Une plateforme de recherche et d expérimentation pour l édition ouverte Colloque réalisé dans le cadre du Congrès de l Acfas 2015 à l Université du Québec à Rimouski (UQAR). Lundi 25 mai 2015 de 09h15

Plus en détail

Recherche sémantique d information textuelle

Recherche sémantique d information textuelle Unité Mathématique, Informatique et Génome T e c h n i q u e s d ' e x p l o i t a t i o n d e s d o c u m e n t s m u l t i m é d i a s Recherche sémantique d information textuelle Claire Nédellec, Pascale

Plus en détail

Algoba Systems valoriser et partager leur patrimoine numérique Orphea Studio

Algoba Systems valoriser et partager leur patrimoine numérique Orphea Studio Depuis plus de 15 ans, Algoba Systems aide ses clients à valoriser et partager leur patrimoine numérique grâce à Orphea Studio, sa solution de Digital Asset Management. Présents auprès de plus de 120 clients

Plus en détail

REFERENCEMENT ET POSITIONNEMENT DE SITE INTERNET

REFERENCEMENT ET POSITIONNEMENT DE SITE INTERNET REFERENCEMENT ET POSITIONNEMENT DE SITE INTERNET FONCTIONNEMENT DES MOTEURS DE RECHERCHE APPROCHE METHODOLOGIQUE DU REFERENCEMENT INSCRIPTIONS POPULARITE ET ECHANGE DE LIENS SUIVI ET VEILLE REFERENTIELLE

Plus en détail

Bilan de thèse à mi-parcours

Bilan de thèse à mi-parcours Bilan de thèse à mi-parcours Benjamin Lévy 26 mars 2012 Introduction La thèse de doctorat d informatique (école doctorale 130, EDITE) dont le titre officiel est le suivant : Avatars capables d écoute,

Plus en détail

Concevoir des applications Web avec UML

Concevoir des applications Web avec UML Concevoir des applications Web avec UML Jim Conallen Éditions Eyrolles ISBN : 2-212-09172-9 2000 1 Introduction Objectifs du livre Le sujet de ce livre est le développement des applications web. Ce n est

Plus en détail

Instrumentation de la recherche en Education : analyse épistémologique de quelques logiciels d aide à l analyse d enregistrements vidéos

Instrumentation de la recherche en Education : analyse épistémologique de quelques logiciels d aide à l analyse d enregistrements vidéos Instrumentation de la recherche en Education : analyse épistémologique de quelques logiciels d aide à l analyse d enregistrements vidéos Laurent Veillard UMR ICAR (CNRS, Université Lyon 2, ENS de lyon)

Plus en détail

Sites internet des partis politiques, Facebook et Twitter : Les grands perdants de l élection présidentielle 2012

Sites internet des partis politiques, Facebook et Twitter : Les grands perdants de l élection présidentielle 2012 Sites internet des partis politiques, Facebook et Twitter : Les grands perdants de l élection présidentielle 2012 La dernière étude de Lightspeed Research décrypte comment les Français suivent et participent

Plus en détail

CATALOGUE 2015-2016 Formations courtes PARCOURS TRADUCTION

CATALOGUE 2015-2016 Formations courtes PARCOURS TRADUCTION CATALOGUE 2015-2016 Formations courtes PARCOURS TRADUCTION ISIT FORMATION CONTINUE - 21, rue d Assas 75270 Paris Cedex 06 Tél. : +33(1) 42 22 33 16 Fax : +33 (1) 45 44 17 67 formation.continue@isit-paris.fr

Plus en détail

Luc Grivel (*, **) Luc.Grivel@univ-paris1.fr

Luc Grivel (*, **) Luc.Grivel@univ-paris1.fr MAITRISER LE PROCESSUS DE TEXT MINING DANS LE CADRE D APPLICATIONS D INTELLIGENCE ECONOMIQUE, DE GESTION DE LA RELATION CLIENT OU DE GESTION DE CONNAISSANCES Luc Grivel (*, **) Luc.Grivel@univ-paris1.fr

Plus en détail

Dixit 12. Retour d expérience. La veille en temps-réel dans le secteur de l'audiovisuel et animation d'une communauté d'entreprises

Dixit 12. Retour d expérience. La veille en temps-réel dans le secteur de l'audiovisuel et animation d'une communauté d'entreprises Dixit 12 Retour d expérience La veille en temps-réel dans le secteur de l'audiovisuel et animation d'une communauté d'entreprises Présentation du Pole Media Grand Paris 90 structures: entreprises, collectivités,

Plus en détail

Présentation Société Actulligence Consulting

Présentation Société Actulligence Consulting Présentation Société Actulligence Consulting Conseil et Accompagnement Intelligence économique Veille stratégique e-réputation Actulligence Consulting : Présentation Frédéric Martinet, Consultant indépendant

Plus en détail

Le Web sémantique, une infrastructure d'intégration de sources de données

Le Web sémantique, une infrastructure d'intégration de sources de données Le Web sémantique, une infrastructure d'intégration de sources de données Chantal Reynaud Université Paris X & LRI (Université Paris-Sud & CNRS), UR INRIA Futurs Plan de l'exposé 1. Importance du point

Plus en détail

«L impact de l interculturel sur la négociation» construire des intérêts matériels ou des enjeux quantifiables

«L impact de l interculturel sur la négociation» construire des intérêts matériels ou des enjeux quantifiables Le Centre de Langues et de Traduction de l Université Libanaise vous invite à prendre part au colloque international : «L impact de l interculturel sur la négociation» qui se tiendra dans les locaux du

Plus en détail

Les Traducteurs et la veille médias : méthodes et exemples

Les Traducteurs et la veille médias : méthodes et exemples Les Traducteurs et la veille médias : méthodes et exemples Lynne Franjié Université Stendhal-Grenoble 3 Colloque «Traduction et veille multilingue» ETI, 28-29 mai 2008 Introduction Une terminologie propre

Plus en détail

PREMIERE CONNEXION & CREATION DU COMPTE

PREMIERE CONNEXION & CREATION DU COMPTE NOTICE D UTILISATION DE LA PLATEFORME DES AIDES REGIONALES (PAR) PREMIERE CONNEXION & CREATION DU COMPTE SOMMAIRE 1- PREMIERE CONNEXION : ACCEDER A LA PAR...2 2-CREER SON COMPTE UTILISATEUR SUR LA PAR...2

Plus en détail

Panorama des outils de veille. Myriel Brouland I-Expo 17 Juin 2009

Panorama des outils de veille. Myriel Brouland I-Expo 17 Juin 2009 Panorama des outils de veille Myriel Brouland I-Expo 17 Juin 2009 1 La veille s est affirmée en tant que discipline : Elle s inscrit dans un démarche d optimisation du management de l information au sein

Plus en détail

Ministère de la Culture et de la Communication. Département de l'information et de la Communication CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Ministère de la Culture et de la Communication. Département de l'information et de la Communication CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Ministère de la Culture et de la Communication Département de l'information et de la Communication CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Mise à disposition d une plateforme de veille sur Internet

Plus en détail

L information biographique : modélisation, extraction et organisation en base de connaissances

L information biographique : modélisation, extraction et organisation en base de connaissances L information biographique : modélisation, extraction et en base de connaissances Laurent Kevers Université catholique de Louvain CENTAL laurent.kevers@uclouvain.be Résumé L extraction et la valorisation

Plus en détail

Projet : Plan Assurance Qualité

Projet : Plan Assurance Qualité Projet : Document : Plan Assurance Qualité 2UP_SPEC_DEV1 VERSION 1.00 Objet Ce document a pour objectif de définir la démarche d analyse et de conception objet ainsi les activités liées. Auteur Eric PAPET

Plus en détail

Bienvenue dans ce troisième numéro de Novatris News!

Bienvenue dans ce troisième numéro de Novatris News! L actualité des études online Numéro 3 Mai - Juin 2006 Bienvenue dans ce troisième numéro de Novatris News! Pour ce nouveau numéro, nous vous proposons de partager notre expérience sur deux outils d'études

Plus en détail

UML Diagramme de classes (class diagram) pour le recueil et l analyse des besoins. Emmanuel Pichon 2013 V1.1

UML Diagramme de classes (class diagram) pour le recueil et l analyse des besoins. Emmanuel Pichon 2013 V1.1 UML Diagramme de classes (class diagram) pour le recueil et l analyse des besoins 2013 V1.1 Objectif Diagramme de classes (class diagram) pour le recueil des besoins et l analyse Présenter un ensemble

Plus en détail

Un dictionnaire électronique pour apprenant de l'arabe (langue seconde) basé sur corpus

Un dictionnaire électronique pour apprenant de l'arabe (langue seconde) basé sur corpus JEP-TALN 2004, Traitement Automatique de l Arabe, Fès, 20 avril 2004 Un dictionnaire électronique pour apprenant de l'arabe (langue seconde) basé sur corpus ZAAFRANI Riadh Faculté des Sciences Juridiques,

Plus en détail

Objectifs. Clustering. Principe. Applications. Applications. Cartes de crédits. Remarques. Biologie, Génomique

Objectifs. Clustering. Principe. Applications. Applications. Cartes de crédits. Remarques. Biologie, Génomique Objectifs Clustering On ne sait pas ce qu on veut trouver : on laisse l algorithme nous proposer un modèle. On pense qu il existe des similarités entre les exemples. Qui se ressemble s assemble p. /55

Plus en détail

Construction d ontologies à partir de textes

Construction d ontologies à partir de textes TALN 2003, Batz-sur-Mer, 11-14 juin 2003 Construction d ontologies à partir de textes Didier Bourigault (1) et Nathalie Aussenac-Gilles (1) ERSS CNRS & Université Toulouse le Mirail 5, allées Antonio Machado

Plus en détail

La solution pour gérer vos connaissances techniques et scientifiques

La solution pour gérer vos connaissances techniques et scientifiques La solution pour gérer vos connaissances techniques et scientifiques La solution pour gérer, sécuriser et réutiliser vos connaissances techniques et scientifiques TEEXMA est le premier outil collaboratif

Plus en détail

La classification automatique de données quantitatives

La classification automatique de données quantitatives La classification automatique de données quantitatives 1 Introduction Parmi les méthodes de statistique exploratoire multidimensionnelle, dont l objectif est d extraire d une masse de données des informations

Plus en détail

Méthodes d évolution de modèle produit dans les systèmes du type PLM

Méthodes d évolution de modèle produit dans les systèmes du type PLM Résumé de thèse étendu Méthodes d évolution de modèle produit dans les systèmes du type PLM Seyed Hamedreza IZADPANAH Table des matières 1. Introduction...2 2. Approche «Ingénierie Dirigée par les Modèles»

Plus en détail

Alphonse Carlier, Intelligence Économique et Knowledge Management, AFNOR Éditions, 2012.

Alphonse Carlier, Intelligence Économique et Knowledge Management, AFNOR Éditions, 2012. 1 Du même auteur chez le même éditeur Alphonse Carlier, Intelligence Économique et Knowledge Management, AFNOR Éditions, 2012. AFNOR 2013 Couverture : création AFNOR Éditions Crédit photo 2011 Fotolia

Plus en détail

EXTRACTION DE CONNAISSANCES À PARTIR DE DONNÉES TEXTUELLES VUE D ENSEMBLE

EXTRACTION DE CONNAISSANCES À PARTIR DE DONNÉES TEXTUELLES VUE D ENSEMBLE ème Colloque National AIP PRIMECA La Plagne - 7- avril 7 EXTRACTION DE CONNAISSANCES À PARTIR DE DONNÉES TEXTUELLES VUE D ENSEMBLE Bruno Agard Département de Mathématiques et de Génie Industriel, École

Plus en détail

Introduction au Data-Mining

Introduction au Data-Mining Introduction au Data-Mining Gilles Gasso, Stéphane Canu INSA Rouen -Département ASI Laboratoire LITIS 8 septembre 205. Ce cours est librement inspiré du cours DM de Alain Rakotomamonjy Gilles Gasso, Stéphane

Plus en détail

Belgrand: un Grand Equipement pour l utilisation des Bases de Données

Belgrand: un Grand Equipement pour l utilisation des Bases de Données Belgrand: un Grand Equipement pour l utilisation des Bases de Données Olivier Bonin et Jean-Paul Hubert Projet EQUIPEX et DRI du PRES Université Paris Est porté par l INRETS Grand Equipement pour les SHS

Plus en détail

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Chapitre 5 Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Introduction (1/3) Dans le chapitre 4, on a étudié les aspects tactiques de la politique monétaire Comment la BC utilise les instruments

Plus en détail

CESTA : la Campagne d Évaluation des Systèmes de Traduction Automatique

CESTA : la Campagne d Évaluation des Systèmes de Traduction Automatique Chapitre 4 CESTA : la Campagne d Évaluation des Systèmes de Traduction Automatique 4.1. Introduction Ce chapitre décrit la Campagne d Évaluation des Systèmes de Traduction Automatique, CESTA, organisée

Plus en détail

1. Les tests passés lors de la Journée Défense et Citoyenneté (JDC)

1. Les tests passés lors de la Journée Défense et Citoyenneté (JDC) LES JEUNES FACE A L ECRIT UN NOUVEAU DISPOSITIF D EVALUATION MASSIVE DE LEURS PERFORMANCES EN LECTURE Thierry Rocher* * DEPP, thierry.rocher@education.gouv.fr Mots-clés : illettrisme, test automatisé,

Plus en détail

Comprendre un texte fictionnel au cycle 3 : quelques remarques

Comprendre un texte fictionnel au cycle 3 : quelques remarques Contribution aux travaux des groupes d élaboration des projets de programmes C 2, C3 et C4 Anne Leclaire-Halté, Professeure d université, Université de Lorraine/ESPÉ Comprendre un texte fictionnel au cycle

Plus en détail

Introduction à la fouille de textes université de Paris 3 - Sorbonne Nouvelle. I. Tellier

Introduction à la fouille de textes université de Paris 3 - Sorbonne Nouvelle. I. Tellier Introduction à la fouille de textes université de Paris 3 - Sorbonne Nouvelle I. Tellier Table des matières 1 Introduction 1 2 Les tâches élémentaires de la fouille de textes 3 1 Introduction................................

Plus en détail

De la «normalisation» à l échange des données sur l eau : le Sandre. Dimitri MEUNIER : d.meunier@oieau.fr

De la «normalisation» à l échange des données sur l eau : le Sandre. Dimitri MEUNIER : d.meunier@oieau.fr De la «normalisation» à l échange des données sur l eau : le Sandre Dimitri MEUNIER : d.meunier@oieau.fr Le cadre de travail Le système d information sur l eau (SIE) est un dispositif pour le partage et

Plus en détail

Regroupement sémantique de définitions en espagnol

Regroupement sémantique de définitions en espagnol Gerardo Sierra 1, Juan-Manuel Torres-Moreno 2,3, Alejandro Molina 2 1 Universidad Nacional Autónoma de México, Ciudad Universitaria, México D.F. gsierram@iingen.unam.mx http://www.iling.unam.mx 2 Laboratoire

Plus en détail

Analyse et conception de systèmes d information

Analyse et conception de systèmes d information Analyse et conception de systèmes d information Présentation réalisée par P.-A. Sunier Professeur à la HE-Arc de Neuchâtel http://lgl.isnetne.ch Juin 2005 [SJB-02] Chapitre 3 1 Références Ce document a

Plus en détail

et les Systèmes Multidimensionnels

et les Systèmes Multidimensionnels Le Data Warehouse et les Systèmes Multidimensionnels 1 1. Définition d un Datawarehouse (DW) Le Datawarehouse est une collection de données orientées sujet, intégrées, non volatiles et historisées, organisées

Plus en détail

Objectif du groupe GT1.1 Fusion de Données

Objectif du groupe GT1.1 Fusion de Données Objectif du groupe GT1.1 Fusion de Données Le groupe travaille dans trois directions Le vocabulaire (piloté par ADVITAM et l aide de SITE) L état de l art (piloté par SYROKKO) Deux applications illustratives

Plus en détail

TRAITEMENT AUTOMATIQUE DES LANGUES. Licence d'informatique 2ème Année Semestre 1. Département d'informatique Université de Caen Basse-Normandie

TRAITEMENT AUTOMATIQUE DES LANGUES. Licence d'informatique 2ème Année Semestre 1. Département d'informatique Université de Caen Basse-Normandie TRAITEMENT AUTOMATIQUE DES LANGUES Licence d'informatique 2ème Année Semestre 1 Département d'informatique Université de Caen Basse-Normandie https://dias.users.greyc.fr/?op=paginas/tal.html Plan Définition

Plus en détail

Conception des bases de données : Modèle Entité-Association

Conception des bases de données : Modèle Entité-Association Conception des bases de données : Modèle Entité-Association La modélisation d un problème, c est-à-dire le passage du monde réel à sa représentation informatique, se définit en plusieurs étapes pour parvenir

Plus en détail

Débuter avec Easyweb B

Débuter avec Easyweb B Débuter avec Easyweb B Sommaire :. Vous êtes utilisateur.... Connexion à Easyweb B en tant que responsable :... 5. Vous êtes gestionnaire :... 6. Vous êtes formateur :... 7 3. Création de plusieurs bureaux...

Plus en détail

Par Akoété Ega AGBODJI FASEG/Université de Lomé

Par Akoété Ega AGBODJI FASEG/Université de Lomé CSI- Afrique Renforcement des interventions dans le domaine de la politique économique et sociale Atelier de développement des compétences des chercheurs des syndicaux Session 6 Les méthodes et procédures

Plus en détail

Créer le schéma relationnel d une base de données ACCESS

Créer le schéma relationnel d une base de données ACCESS Utilisation du SGBD ACCESS Polycopié réalisé par Chihab Hanachi et Jean-Marc Thévenin Créer le schéma relationnel d une base de données ACCESS GENERALITES SUR ACCESS... 1 A PROPOS DE L UTILISATION D ACCESS...

Plus en détail

aux différences est appelé équation aux différences d ordre n en forme normale.

aux différences est appelé équation aux différences d ordre n en forme normale. MODÉLISATION ET SIMULATION EQUATIONS AUX DIFFÉRENCES (I/II) 1. Rappels théoriques : résolution d équations aux différences 1.1. Équations aux différences. Définition. Soit x k = x(k) X l état scalaire

Plus en détail