Marketing B to B. Zone de chalandise : zone d attractivité autour d un point de vente (commencée par Décathlon).

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Marketing B to B. Zone de chalandise : zone d attractivité autour d un point de vente (commencée par Décathlon)."

Transcription

1 Marketing B to B : Mercatique industrielle ou d entreprise Marketing B to B Le Marketing B to B c est l ensemble des actions qui ont pour objet de prévoir, de constater, de stimuler, susciter, renouveler les besoins d une entreprise et de permettre à cette entreprise d adapter continuellement sa chaîne de valeurs. Le terme «Marketing» apparaît aux USA dans les années Jusqu en 1920 : phase de production. Crise de 1929 plonge les entreprises dans une débâcle où le chômage augmentation, la consommation diminue, etc crise sociale, du travail, de l économie, seconde guerre mondiale. Puis la reconstruction et en 1950 phase de marketing distribuer et vendre différemment. Arrivée des magasins. Montée des intermédiaires (grossistes), nouvelles techniques de ventes comme le libre-service, les procédés de communication changent (la publicité remplace la réclame), les grandes agences de communication voient le jour dans les années 1930 sur Madison Avenue. Les outils pour la force commerciale et de vente se développent et augmenteront ensuite dans les années 1980 (outils de connaissance du marché, connaissance de consommation). Course folle ensuite à savoir «qui est mon client?». Zone de chalandise : zone d attractivité autour d un point de vente (commencée par Décathlon). Produits stock de produits faire du réassort directement Prix Date saisonnalité, jour voir par rapport au nombre de personnel N Client Nom Code postal coupler cette information avec celle du magasin certains produits dans certaines régions (utile pour les saisonnalités) Ev = Ec + m Ev = produits finis Ec = MP, RH Somme des ventes = somme des coûts + la marge Le profit est obtenu via la marge. Le déficit est également vu via la marge (margin) M = Ev (front office) Ec (back office) Si l on apporte de l argent à l entreprise on est dans le front office. Back office centre de coûts (cost center) : R&D, SAV Front office centre de profits (profit center) : vendeurs, service informatique d Amazon Centre de valeurs : département marketing d Apple, l informatique de Google (tellement au top que c est une valeur que l on montre). Modèle anglo-saxon back office (orienté clients) Différences sur les supports de communication selon le pays. 10 fois plus coûteux de transformer un prospect en client que de fidéliser un client donc tout intérêt à fidéliser le client. Mais pour se faire il faut connaître le client. Pour le connaître il faut s y intéresser. Comment fidéliser? Approcher mon client qui sont mes bons clients? Mieux connaître mon client Objectif de l entreprise : dégager de la marge. Somme des coûts comprend les salaires, les transports, les structures, etc. Ensembles directs, ensembles indirects (cost) Si marge = 0 je suis payé. A voir : Les 5 forces de Porter SAP (ERP) Taux de Churl Puce RFID P 1

2 1. Comment dégager une marge positive? Scénarios : Augmentation des ventes o Soit augmentation du prix Les ventes diminuent. o Ou augmentation des volumes o Ou encore augmentation du prix et des volumes Baisse des coûts Optimisation Augmentation des ventes et baisse des coûts Action sur la marge : non mais sur les coûts oui. Pour dégager de la rentabilité : agir sur les leviers soit les coûts. Prix et quantités peuvent être étirés de façon exponentielle : le métier du luxe, de l innovation (tous les deux ans ; Apple) branding (on achète derrière un nom toute une qualité), de la santé (protection de brevets), les marchés monopolistiques (EDF). En dehors de ces métiers les prix et quantités sont étirés jusqu à une certaine limite. Le prix ne peut donc pas être augmenté indéfiniment. Si les quantités sont augmentées : impact sur les coûts. L environnement extérieur influe sur notre façon de produire et de vendre Blockbuster : dégage 1 milliard de chiffre d affaires en un an. IT : Information Technology IS : Information Services SI : Système d Information Double compétence : fonctionnelle (départements) ou métier (nature de marché, produit) avoir une expérience sur ce domaine. Trouver un créneau porteur. B to C Entreprise Client / Consommateur B to B (70% des échanges commerciaux) B to B to C B to C B to C Entreprise B to C Client / Consommateur 2. B to B : marketing en direction des professionnels Chaîne de valeurs Marketing B to B permet aux entreprises d enrichir la chaîne de valeurs et lorsque l on arrive à être un acteur important de cette chaîne de valeur, l entreprise créée un marché et elle est actrice de cette chaîne de valeurs. Elle participe donc à la génération de bénéfices. Exemple : les équipementiers automobiles ; Renault est créateur donc concepteur conception + assemblage + travaille avec des équipementiers. 2

3 Communication auprès des équipementiers est différente de celle faite aux consommateurs. Avantages d un Marketing B to B : Générer plus de chiffre d affaires Client moins volatile (taux de Churl = nombre de clients qui vous quittent en B to B plus bas) Une entreprise peut faire du marketing B to B et B to C : Renault : vendre aux collectivités et entreprises (premier client) Principes fondamentaux en B to B et B to C sont les mêmes : Analyse du marché Segmentation Positionnement Marketing Mix Planification Différences : Techniques utilisées (depuis l étude de marché jusqu à la mise en œuvre de la stratégie marketing) Une fois le flux et le processus terminé, on stocke les données. Données stockées dans une base de connaissance (knowledge management) enregistrer l information, la concaténer, l enrichir pour pouvoir décider ETL (Extract, Transform and Load) Projets décisionnels. Un projet décisionnel utilise l outil qu est l ETL. Outils : ETL EAI (Enterprise Application Interface) interface entre deux sociétés Besoin de découper l information et de la trier. 3. En Marketing B to B récolter l information. Objectif : aller directement à l objectif ou non? Suivre une méthode une fois la stratégie élaborée. On utilise alors des outils. Derrière l objectif il y a une décision et puis une action (en général une action commerciale). Avant de prendre la décision il faut savoir à l on s adresse. L atteinte de l objectif et la mise en œuvre des stratégies c est faire : Segmentation de marché Ciblage (ou cartographie) KPI (Key Performance Indicator). Alerte au moment le plus critique avant que le problème n arrive. Exemple : Amazon retour clients. Indicateur Clé de Performance en français. Les indicateurs sont donc des outils dans le Marketing B to B. Deux types d informations : Statiques (ne bouge pas) Dynamiques récupérées par les ETL et EAI puis elles sont triées et restituées. Application (=programme) fait appel à plusieurs tables. Notion d intégration B to B : la prise en charge de l information d un acteur à un autre s appuyant sur une technologie différente. Les échanges B to B : l ensemble des échanges formels et informels entre deux acteurs (les canaux de communication standards tels que les s, les réseaux sociaux, les réseaux d entreprises, les échanges verbaux). 3

4 Méthodologies d échanges B to B : prise en compte des protocoles d interaction entre deux acteurs (notion de workflow gestion des flux entre deux acteurs pour ne pas bloquer le process). Aujourd hui on a une multitude d information de nature variée, on a une multitude d outils de nature très variée, on a une multitude d acteurs et du marketing B to B. Un marketing B to B efficace : pouvoir utiliser efficacement les outils entre ces différents acteurs qui brassent un nombre important d information et d aboutir à une stratégie marketing. Le Mercator Le Sun Tzu INSEAD B to C on cible le client et l entreprise travaille sur le produit parce que le C donne un nombre de clients beaucoup plus important qu en B to B. En B to B le nombre de clients est donc plus restreint on a alors intérêt à fidéliser le client, on focus donc sur le client. Qui est le payeur en B to C et en B to B? En B to C le payeur et donc l acheteur est le consommateur alors qu en B to C c est l entreprise (ou un partenaire) mais surtout pas le consommateur final. Techniques d approche du client sont donc bien différentes. B to B : passage des 4 P vers les 4 C. Loi Pareto Plan Marketing Matrice BCG Matrice McKinsey Les 5 forces de Porter ERP 4. La matrice BCG Le Boston Consulting Group. Cabinet de conseil en stratégie à Boston. Top 5 en stratégies (niveau mondial). Mis en place la matrice BCG : classifier et évaluer les produits. Elle sert aux sociétés pouvoir évaluer le taux de pénétration du marché de leurs produits selon 2 axes d analyse : le marché et la position de l entreprise sur le marché. Taux de croissance Fort Stars Dilemmes Faible Vaches à lait Points morts Fort Faible Part de marché Sur le marché ce qui est retenu es : le taux de croissance et sur la position de l entreprise c est la part de marché qui est utilisée comme critère d évaluation. Vaches à lait : produits ou services arrivés à maturité. Ils génèrent des profits et/ou liquidités qui peuvent être réinvestis. Les coûts sur les vaches à lait sont très faibles car on a réduit les coûts en R&D, etc. On n a que des coûts de distribution et de fabrication. Exemples : Coca-Cola, rasoirs Bic, industrie pharmaceutique (Aspirine, Doliprane, etc). 4

5 Produits stars : produits prometteurs pour l entreprise. Stratégie : les dynamiser par des investissements pour suivre la croissance du marché. Position forte. La somme des C (coûts) sera donc importante. Maintenir le taux de croissance : l iphone, les smartphones, les tablettes tout ce qui touche à l innovation. Une fois le marché saturé les produits deviennent des vaches à lait. Exemple : l ipad est star quand lancé sur le marché mais on s arrête pour l ipad1 donc il devient une vache à lait mais vu qu Apple veut maintenir sa position sur le marché alors ipad2. Dilemmes : fortement concurrencés, ne dégagent pas de profit. Est-ce qu on réinvestit ou on laisse le produit mourir? Exemples : le magnétoscope, le téléchargement de film. Points morts : produits ou services sur un marché en déclin et très concurrentiel. L entreprise va être amenée à les arrêter car trop coûteux à entretenir. Exemples : le Minitel, les téléphones fixes Le SAV doit toujours être pris en compte information qui permet l innovation. Le R&D est également d une grande aide pour l entreprise Le contrôle de gestion également permet de voir la rentabilité et l ensemble des coûts. P&L (Profit and Loss). Le marketing demande cette matrice pour constater la position sur le marché. La matrice BCG permet de classifier et évaluer les produits selon 2 axes. Derrière, il y a une décision à prendre autour du produit. 5. La matrice McKinsey Grand cabinet de stratégie. Propose un modèle d analyses qui consiste à positionner les segments stratégiques sur une matrice à neuf cases évaluer l attrait du segment et l atout de l entreprise sur ce segment. Segment marketing : domaine dans lequel l entreprise peut investir pour dégager un avantage concurrentiel et donc l analyse des segments en marketing correspond à une analyse de marché et à une sous-analyse des composants de ces marchés. Attrait du segment Nespresso Compétences de l entreprise sur le segment 1. Produits stratégiques dont l attrait est important car l entreprise occupe une position forte sur le marché (hautes compétences sur ce marché). 2. Produits dits tactiques qui sont moyennement attrayants. Stratégie de statu quo (surveiller l évolution du marché pour savoir s il y a un besoin d investissement ou non sur ce segment-là). 3. Produits les moins attractifs. On dit que ce sont des produits perdants. Réduire ses investissements et coûts fixes. 5

6 6. Les 5 forces de Porter L analyse des forces de Porter. Les forces permettent de simuler une situation de concurrence. On se focalise sur un seul DAS (Domaine d Activité Stratégique). L intensité de la concurrence. Les nouveaux entrants Les fournisseurs Les clients Les produits de substitution Avant de se lancer dans un nouveau produit il faut vérifier l intensité de la concurrence au travers des 4 autres forces. On parle alors d un contexte concurrentiel. Exemple : le marché des jeux vidéo. Par rapport aux nouveaux entrants anticiper. Permet aussi de trouver de nouvelles idées. 7. La Loi de Pareto Il était un économiste italien. Loi des 80/20 dit que 20% des clients génère 80% de notre chiffre d affaires. Pareto : 80% des effets sont le produit de 20% des causes. Les outils de type décisionnel : ERP = PGI (Progiciel de Gestion Intégrée). Créé dans les années 1950 (Manufacturing Resource Planning) ERP. MRP : dans l industrie automobile combien de composants supplémentaires j achète. MRP : planifier la production. Un ERP est un système pour l entreprise qui va gérer l ensemble des flux pour l entreprise depuis les achats de MP jusqu au consommateur. Quels sont mes 20% de clients qui génèrent 80% de chiffre d affaires. Je mets donc en place une base de données pour savoir quels sont mes meilleurs clients grâce à un ERP. Progiciel : on a l autorisation de modifier et adapter le logiciel à l entreprise ce qui n est pas le cas pour un logiciel. Intégrée : l ensemble des modules dans le logiciel s intègrent entre eux et donc communiquent entre eux. Sur le Marketing B to B c est la règle des 4 C qui prédomine : Client ou consommateur qui prévaut sur l entreprise qui est le producteur Les coûts du produit Les canaux de distribution La communication Le MK B to B connaître le client, le coût global du produit et se dire s il faut continuer ou non ce produit. Les canaux de communication : internet, distribution : transports. Un système de gestion intégrée permet la maîtrise de ses coûts de maintenance et leur réduction. Il permet l optimisation des flux (flux financiers, de marchandise, de données). Aujourd hui les ERP traitent du BI (Business Intelligence) la BI est basée sur le traitement des indicateurs KPI (Key Performance Indicator). ADV : Administration des Ventes. Plus j ai de systèmes plus j ai d interactions entre les systèmes donc somme des coûts va augmenter. L ERP permet de mathématiquement proposer une solution à toutes ces interactions créer quelque chose de central. ERP : couches (achats, vente, compta, etc). ERP concept systémique (vs holistique). ERP données mises en commun. Toutes les entreprises ont un ERP. Logiciel spécifique. Coût d un consultant pro pour un ERP SAP = 15 millions d à mettre en œuvre ; consultant ERP les sociétés payent (1000 * 20 * 9 * 3) Retour sur investissement. SAGE : petit ERP. Open Source : ERP Compiere : ERP MRP ERP. ERP basé BI (KPI indicateurs créés dans le système d information qui vont nous prévenir qu il se passe quelque chose : exemple : stock de sécurité). Le KPI est un indicateur qui permet de piloter mon activité. 6

7 Taux de Churm : taux de volatilité de notre client (combien de clients me «quittent»? Ce ratio est-il normal?). Permet de se situer par rapport à un environnement (taux normal ou révèle quelque chose de bizarre? Turn over pour les salariés. Le système BI peut commander tout seul au fournisseur. ERP information BI action C est à travers l ERP qu on nourrit nos bases de données. Les outils décisionnels : ERP : ETL outils MK (dits outils décisionnels ; base de données concaténée) prise de décision autour des clients (CRM) et fournisseurs (SRM) produits Dans l ERP au quotidien : achat, vente, stock, produit. ETL Extraire, Transformer, Charger. Lien. ERP quotidien, opérationnel ETL et ce qui suit capitalisation d information Toujours moins cher de fidéliser que de transformer. 7

UE Marketing Stratégique

UE Marketing Stratégique UE Marketing Stratégique Modèles et Méthodes du Marketing Stratégique Les différents modèles et méthodes en Marketing Stratégique Introduction Analyse des besoins (du marché de référence) Analyse d attractivité

Plus en détail

Diagnostic Export. 1) phase de diagnostic Etat des lieux des forces et faiblesses de l entreprise vis-à-vis de l international.

Diagnostic Export. 1) phase de diagnostic Etat des lieux des forces et faiblesses de l entreprise vis-à-vis de l international. Diagnostic Export L entreprise doit faire le point sur sa capacité à atteindre les marchés qu elle s est fixé afin de pouvoir déterminer la meilleure façon pour elle de les exploiter. 1) phase de diagnostic

Plus en détail

Le terme «ERP» provient du nom de la méthode MRP (Manufacturing Ressource Planning) utilisée dans les années 70 pour la gestion et la planification

Le terme «ERP» provient du nom de la méthode MRP (Manufacturing Ressource Planning) utilisée dans les années 70 pour la gestion et la planification Séminaire national Alger 12 Mars 2008 «L Entreprise algérienne face au défi du numérique : État et perspectives» CRM et ERP Impact(s) sur l entreprise en tant qu outils de gestion Historique des ERP Le

Plus en détail

Offre Education Sage. Gilles Soaleh - Responsable Education. Thierry Ruggieri - Consultant Formateur. Académie de Montpellier 08 décembre 2011

Offre Education Sage. Gilles Soaleh - Responsable Education. Thierry Ruggieri - Consultant Formateur. Académie de Montpellier 08 décembre 2011 Offre Education Sage Gilles Soaleh - Responsable Education Thierry Ruggieri - Consultant Formateur Académie de Montpellier 08 décembre 2011 Sommaire Sage La nouvelle offre Education : Sage 100 Entreprise

Plus en détail

Réflexion stratégique

Réflexion stratégique Réflexion stratégique Principes généraux... 2 Diagnostic des domaines d'activité... 3 La segmentation... 3 Matrice des activités... 5 Diagnostic des ressources... 8 Fondamentaux... 8 Votre diagnostic de

Plus en détail

QCM d autoévaluation

QCM d autoévaluation QCM d autoévaluation Concernant les techniques d analyse stratégique Philippe Massol Vous devez pouvoir répondre à toutes les questions de ce QCM pour pouvoir considérer que vous êtes à l aise avec les

Plus en détail

CHAPITRE 15 LES RELATIONS ENTRE PRODUCTEURS ET DISTRIBUTEURS.

CHAPITRE 15 LES RELATIONS ENTRE PRODUCTEURS ET DISTRIBUTEURS. CHAPITRE 15 LES RELATIONS ENTRE PRODUCTEURS ET DISTRIBUTEURS. Le choix de la stratégie de distribution s effectue dans le cadre d une réflexion stratégique générale, car il conditionne toute l organisation

Plus en détail

L évolution des besoins et des solutions d intégration

L évolution des besoins et des solutions d intégration L évolution des besoins et des solutions d intégration Philippe COURTY, CFPIM 1970 1990 L informatisation par grandes fonctions Stocks Appro Achats Comptabilité Ressources humaines Production Etc Premier

Plus en détail

Table des matières. Comment utiliser efficacement cet ouvrage pour en obtenir les meilleurs résultats?... 5

Table des matières. Comment utiliser efficacement cet ouvrage pour en obtenir les meilleurs résultats?... 5 Table des matières Sommaire.................................................................. v Avant-propos et remerciements............................................. 1 Note du traducteur.....................................................

Plus en détail

Contexte. Objectif. Enjeu. Les 3 questions au cœur du Pilotage de la Performance :

Contexte. Objectif. Enjeu. Les 3 questions au cœur du Pilotage de la Performance : Les 3 questions au cœur du Pilotage de la Performance : Contexte Il est naturel de construire et d adapter son système d information à son métier pour répondre aux besoins opérationnels et quotidiens.

Plus en détail

Marketing stratégique : Du diagnostic au plan marketing stratégique

Marketing stratégique : Du diagnostic au plan marketing stratégique Marketing stratégique : Du diagnostic au plan marketing stratégique Dossier 2 : Approches et modèles d analyse stratégique Ce dossier présente, en particulier sur un plan méthodologique, des approches

Plus en détail

I. Mercatique et stratégie

I. Mercatique et stratégie 02. LE DIAGNOSTIC 1 I. Mercatique et stratégie A. Stratégie générale Selon Chandler, «la stratégie consiste à déterminer les objectifs et les buts fondamentaux à long terme d une organisation, puis à choisir

Plus en détail

Catalogue des Formations A Vision. Par Olivier Ardouin, CPIM, CSCP, CPF, CGBL,CSCD Consultant A Vision

Catalogue des Formations A Vision. Par Olivier Ardouin, CPIM, CSCP, CPF, CGBL,CSCD Consultant A Vision Catalogue des Formations A Vision Par Olivier Ardouin, CPIM, CSCP, CPF, CGBL,CSCD Consultant A Vision Formations Supply Chain Initiation à la Supply Chain par le jeu (1 jour) Les fondamentaux de la Supply

Plus en détail

Amazon. 1) Activités d Amazon 2) Amazon et les réseaux 3) Forces et faiblesses d Amazon 4) Comparaison entre Google, ebay et Amazon

Amazon. 1) Activités d Amazon 2) Amazon et les réseaux 3) Forces et faiblesses d Amazon 4) Comparaison entre Google, ebay et Amazon Amazon 1) Activités d Amazon 2) Amazon et les réseaux 3) Forces et faiblesses d Amazon 4) Comparaison entre Google, ebay et Amazon 23 mai 2005 Meetup meeting 1 1) Activités d Amazon : missions Missions

Plus en détail

Audit stratégique. Démarche méthodologique

Audit stratégique. Démarche méthodologique Audit stratégique Démarche méthodologique La méthode ANALYSE DE L ENVIRONNEMENT Identifier les opportunités et menaces DIAGNOSTIC DE L ENTREPRISE Identifier les forces et faiblesses POSITIONNEMENT STRATEGIQUE

Plus en détail

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Patrick CONVERTY Directeur Commercial www.cibeo-consulting.com Approche globale de la performance Stratégie Système

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 1 : Présentation de votre projet 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet

Plus en détail

La Business Intelligence & le monde des assurances

La Business Intelligence & le monde des assurances Conseil National des Assurances Séminaire - Atelier L information au service de tous Le 09 Novembre 2005 La Business Intelligence & le monde des assurances Karim NAFIE Regional Presales Manager EEMEA Operations

Plus en détail

Sage 100. pour les PME. Faites de votre gestion un levier de performance

Sage 100. pour les PME. Faites de votre gestion un levier de performance Sage 100 pour les PME Faites de votre gestion un levier de performance À propos de Sage Leader des éditeurs de logiciels de gestion sur le marché des PME dans le monde* Plus de 6 millions d entreprises

Plus en détail

Les activités numériques

Les activités numériques Les activités numériques Activités de l entreprise et activités numériques de l entreprise convergent de plus en plus au sein de la chaîne de valeur, c est-à-dire la manière avec laquelle une entreprise

Plus en détail

ERP & Processus. lacreuse@unistra.fr

ERP & Processus. lacreuse@unistra.fr ERP & Processus Métiers lacreuse@unistra.fr Processus : «Système d activités qui utilise des ressources pour transformer des éléments d entrée en résultat» Iso9000 Approche par processus Axes de modélisation

Plus en détail

G P A O Maîtriser sa logistique et ses flux à valeur ajoutée

G P A O Maîtriser sa logistique et ses flux à valeur ajoutée G P A O Maîtriser sa logistique et ses flux à valeur ajoutée Lorraine Dans les périodes de crise, la capacité des entreprises industrielles à maîtriser leurs modèles économiques et leur apport de valeur

Plus en détail

Les outils de la stratégie

Les outils de la stratégie Jacques BOJIN et Jean-Marc SCHOETTL Les outils de la stratégie, 2005 ISBN : 2-7081-3287-3 Avant-propos et remerciements... XV Introduction... XVII Les stratégies classiques Le positionnement stratégique

Plus en détail

Le marketing stratégique

Le marketing stratégique Le marketing stratégique Chapitre 3 Yohan Bernard Les 3 niveaux de la stratégie Politique générale Couverture géographique Diversité de l offre Allocation des ressources entre les activités Stratégie corporate

Plus en détail

I) Le diagnostic externe

I) Le diagnostic externe Le diagnostic stratégique est la première étape de la démarche stratégique et consiste à analyser le diagnostic externe et interne de l entreprise. L analyse FFOM (SWOT) résume les conclusions de ces deux

Plus en détail

Décisionnel & Reporting

Décisionnel & Reporting Décisionnel & Reporting Quelle solution est la plus adaptée à mes besoins? Présentation Société EASYNEO Conseil & Intégration de solutions Décisionnelles Spécialisations : ERP (SAP en particulier) Reporting

Plus en détail

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 Le CRM (GRC) est la clef de votre succès Les Principes généraux de la Gestion de la Relation Clients Confidentiel

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2004 ISBN : 2-212-11331-5

Groupe Eyrolles, 2004 ISBN : 2-212-11331-5 Groupe Eyrolles, 2004 ISBN : 2-212-11331-5 Table des matières Préface........................................................ V Remerciements................................................ VII Introduction...................................................

Plus en détail

Définition des objectifs Caractéristiques de l offre définitive Marché cible positionnement. Evaluation du potential de vente

Définition des objectifs Caractéristiques de l offre définitive Marché cible positionnement. Evaluation du potential de vente Chapitre 3 Lancement et développement de la jeune entreprise Une fois, l étude de marché réalisée, le créateur doit maintenant l explorer, c'est-à-dire en tirer les éléments qui serviront à la rédaction

Plus en détail

Conseil National des Assurances. Architecture & Urbanisme des Systèmes d Informations.

Conseil National des Assurances. Architecture & Urbanisme des Systèmes d Informations. Conseil National des Assurances Atelier du 21 février 2005 Architecture & Urbanisme des Systèmes d Informations. Guy ALRIC Expert MEDA Organisation et Systèmes d Informations Assurance guy.alric@wanadoo.fr

Plus en détail

Série 1 Série 2 Série 3. Catégorie 4. Catégorie 1. Catégorie 3. Catégorie. 5 avril 2012

Série 1 Série 2 Série 3. Catégorie 4. Catégorie 1. Catégorie 3. Catégorie. 5 avril 2012 6 5 4 3 2 1 Série 1 Série 2 Série 3 0 Catégorie 1 Catégorie 2 Catégorie 3 Catégorie 4 2 Sage dans le Monde et en France 3 Sage Monde au 30 septembre 2011 1,534 milliard d euros de chiffre d'affaires 6,1

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING 1. La notion de marché 2. La définition du Marketing et du Marketing - Mix 3. Les fonctions de l entreprise 4. La stratégie push ( fonction de production ) 5. La stratégie

Plus en détail

Diagnostic stratégique

Diagnostic stratégique Diagnostic stratégique Etape cruciale de la prise de décision stratégique, le diagnostic stratégique nous renseigne sur les orientations stratégiques possibles de l entreprise. Ceci du fait qu il permet

Plus en détail

STRATÉGIE GÉNÉRALE ET MARKETING

STRATÉGIE GÉNÉRALE ET MARKETING STRATÉGIE GÉNÉRALE ET MARKETING Corporate : Niveaux de la stratégie Niveau global, concerne le groupe dans son ensemble Domaine d activité stratégique (DAS) : Concerne un marché particulier Fonctionnel

Plus en détail

Comment assurer une bonne relation commerciale? 17 Avril 2015 CCI Christophe Chéneau

Comment assurer une bonne relation commerciale? 17 Avril 2015 CCI Christophe Chéneau Comment assurer une bonne relation commerciale? 17 Avril 2015 CCI Christophe Chéneau Sommaire : Quelques idées reçues à tailler en brèche dès maintenant Le préalable à toute action soignez chaque jour

Plus en détail

SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Eléa 27 janvier 2011

SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Eléa 27 janvier 2011 SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Eléa 27 janvier 2011 Agenda Eléa : qui sommes-nous? Les enjeux et défis de la Supply Chain Quelles compétences / savoirs sont-ils nécessaires? Questions - réponses Agenda Eléa :

Plus en détail

Utiliser Internet pour les achats

Utiliser Internet pour les achats L évolution de la fonction achats, ces dernières années, s est encore accélérée sous l impulsion d Internet. La conjonction d éléments différents, tels la reconnaissance de l importance économique des

Plus en détail

MASTER : AFFAIRES INTERNATIONALES ET STRATEGIES DES ACTEURS MATIER : MANAGEMENT D INOVATION. Encadré par :Mme S. Aili Préparé par : Sami CHERKANI

MASTER : AFFAIRES INTERNATIONALES ET STRATEGIES DES ACTEURS MATIER : MANAGEMENT D INOVATION. Encadré par :Mme S. Aili Préparé par : Sami CHERKANI MASTER : AFFAIRES INTERNATIONALES ET STRATEGIES DES ACTEURS MATIER : MANAGEMENT D INOVATION Encadré par :Mme S. Aili Préparé par : Sami CHERKANI OUTILS DE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE Les matrices d'analyse

Plus en détail

Jean-Marie DUCREUX Maurice MARCHAND-TONEL STRATÉGIE. Les clés du succès concurrentiel. Éditions d Organisation, 2004 ISBN : 2-7081-3153-2

Jean-Marie DUCREUX Maurice MARCHAND-TONEL STRATÉGIE. Les clés du succès concurrentiel. Éditions d Organisation, 2004 ISBN : 2-7081-3153-2 Jean-Marie DUCREUX Maurice MARCHAND-TONEL STRATÉGIE Les clés du succès concurrentiel Éditions d Organisation, 2004 ISBN : 2-7081-3153-2 SOMMAIRE INTRODUCTION...1 ANALYSER CHAPITRE 1 L effet d expérience...9

Plus en détail

Enjeux et outils du marketing RH

Enjeux et outils du marketing RH Serge Panczuk Sébastien Point Enjeux et outils du marketing RH Promouvoir et vendre les ressources humaines Groupe Eyrolles, 2008 ISBN : 978-2-212-54123-6 Introduction Pourquoi parler de marketing RH?

Plus en détail

ORACLE ERP. Oracle ebusiness Suite, Peoplesoft, JD Edwards, Oracle Fusion. Principaux éditeurs. Pour vos appels d offre.

ORACLE ERP. Oracle ebusiness Suite, Peoplesoft, JD Edwards, Oracle Fusion. Principaux éditeurs. Pour vos appels d offre. Septembre 2011 Pour vos appels d offre ERP Principaux éditeurs 3 e ÉDITION ORACLE Oracle ebusiness Suite, Peoplesoft, JD Edwards, Oracle Fusion SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR D ADMINISTRATION DES ENTREPRISES DE GAFSA Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 6 : PGI : Progiciels de Gestion Intégrés ERP : Enterprise

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE DECISIONNEL?

QU EST-CE QUE LE DECISIONNEL? La plupart des entreprises disposent d une masse considérable d informations sur leurs clients, leurs produits, leurs ventes Toutefois ces données sont cloisonnées par les applications utilisées ou parce

Plus en détail

Operation Execution System (OES) Plateforme Stratégique Pour la performance Industrielle. Copyright 2006 Apriso Corporation 1

Operation Execution System (OES) Plateforme Stratégique Pour la performance Industrielle. Copyright 2006 Apriso Corporation 1 Operation Execution System (OES) Plateforme Stratégique Pour la performance Industrielle 1 Anciens Processus vs. Nouveaux Processus Ancien Nouveau InitiativesStratégiques 80% REBUT vs. 20% VALEUR 80% VALEUR

Plus en détail

LE MANAGEMENT STRATEGIQUE

LE MANAGEMENT STRATEGIQUE LE MANAGEMENT STRATEGIQUE I. Introduction au management stratégique... 2 A. Cas de l entreprise Dell... 2 B. Définitions... 2 C. Les décisions stratégiques... 2 D. Processus d élaboration... 3 E. Impact

Plus en détail

Organisme de Formation Européen Linguistique et Informatique INITIATION AU MARKETING. Le marketing : pour quoi faire? Le diagnostic marketing

Organisme de Formation Européen Linguistique et Informatique INITIATION AU MARKETING. Le marketing : pour quoi faire? Le diagnostic marketing Présentation : Organisme de Formation Européen Linguistique et Informatique INITIATION AU MARKETING PROGRAMME : INITIATION AU MARKETING (env. 2 jours) Le marketing : pour quoi faire? Le marketing (on utilise

Plus en détail

Chapitre 2 : La démarche prévisionnelle. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 2

Chapitre 2 : La démarche prévisionnelle. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 2 Chapitre 2 : La démarche prévisionnelle Introduction 2 La démarche prévisionnelle : Prépare l entreprise à exploiter les atouts et affronter les difficultés qu elle rencontrera dans l avenir. Comporte

Plus en détail

Evry - M2 MIAGE Entrepôt de données

Evry - M2 MIAGE Entrepôt de données Evry - M2 MIAGE Entrepôt de données Introduction D. Ploix - M2 Miage - EDD - Introduction 1 Plan Positionnement du BI dans l entreprise Déclinaison fonctionnelle du décisionnel dans l entreprise Intégration

Plus en détail

Supply Chain Management

Supply Chain Management Indicateurs de Performance dans les Fonctions du Supply Chain Management Le partenaire Dans le cadre du contrat AGIR pour l AGROALIMENTAIRE Sommaire 1- Qu est ce qu un indicateur? Page 3 2- Notion de Supply

Plus en détail

Ligne 100 pour PME-PMI. La référence pour vos solutions de gestion d entreprise SERVICE. La solution de gestion commerciale avancée pour le Service

Ligne 100 pour PME-PMI. La référence pour vos solutions de gestion d entreprise SERVICE. La solution de gestion commerciale avancée pour le Service Ligne 100 pour PME-PMI La référence pour vos solutions de gestion d entreprise SERVICE La solution de gestion commerciale avancée pour le Service L éditeur partenaire des PME Capitalisez sur l expertise

Plus en détail

COMPIERE ERP. Principaux éditeurs. Pour vos appels d offre. 2 e ÉDITION. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

COMPIERE ERP. Principaux éditeurs. Pour vos appels d offre. 2 e ÉDITION. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort Novembre 2009 Pour vos appels d offre ERP Principaux éditeurs 2 e ÉDITION COMPIERE SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NOM de l'éditeur 2. Appartenance à un groupe 3.

Plus en détail

BI CONSULTING. Présentation de l offre. Mai 2013. La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins des métiers

BI CONSULTING. Présentation de l offre. Mai 2013. La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins des métiers Présentation de l offre BI CONSULTING La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins des métiers Mai 2013 Valeur ajoutée 100% Banque Assurance 100% Systèmes de synthèse & de pilotage Des expertises

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ CV315 SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ 1. Identifier les objectifs commerciaux Les 4 objectifs clés du commercial L esprit de conquête, clé de la performance La psychologie du vendeur face à l acheteur 2.

Plus en détail

Le projet stratégique du cabinet : les clefs du succès Guide méthodologique pour la réalisation d un projet de cabinet.

Le projet stratégique du cabinet : les clefs du succès Guide méthodologique pour la réalisation d un projet de cabinet. Le projet stratégique du cabinet : les clefs du succès Guide méthodologique pour la réalisation d un projet de cabinet Juillet 2012 1 Les 2 dimensions clés du projet de Cabinet 1 - Vision stratégique de

Plus en détail

Faut-il brûler les Business-plan? Animé par : Elise BOUREILLE, Strego Rachid NEDJAR, Rennes Atalante

Faut-il brûler les Business-plan? Animé par : Elise BOUREILLE, Strego Rachid NEDJAR, Rennes Atalante Faut-il brûler les Business-plan? Animé par : Elise BOUREILLE, Strego Rachid NEDJAR, Rennes Atalante Sommaire 1. Qu est-ce qu un business-plan? 2. La start-up hier et aujourd hui 3. Utilité d un business-plan

Plus en détail

d information d entreprise

d information d entreprise Typologie des systèmes d information d entreprise Systèmes d information fonctionnels et intégrés (Ch. 7 Kroenke) Séances 3a et 4b - MSI 1 Objectifs des deux séances Connaître les systèmes d information

Plus en détail

Management Stratégique. Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1.

Management Stratégique. Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1. Management Stratégique Saïd YAMI Maître de onférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier ours de Master Plan du Module hap.- Les stratégies corporate et les matrices des cabinets de

Plus en détail

Organisation et fonctionnement de l'entreprise Séance 9 : Le portefeuille d'activités

Organisation et fonctionnement de l'entreprise Séance 9 : Le portefeuille d'activités Organisation et fonctionnement de l'entreprise Séance 9 : Le portefeuille d'activités Régis Meissonier Maître de Conférences École Polytechnique Université Montpellier II regis.meissonier@univ-montp2.fr

Plus en détail

Du paradigme Suivi/ordonnancement/GPAO au paradigme ERP/APS/MES : révolution ou évolution?

Du paradigme Suivi/ordonnancement/GPAO au paradigme ERP/APS/MES : révolution ou évolution? Du paradigme Suivi/ordonnancement/GPAO au paradigme ERP/APS/MES : révolution ou évolution? Présentation faite par P. Batiste au Congrès CPI 2001 à Fez 1/45 Sommaire Le contexte historique Le besoin d intégration

Plus en détail

Contexte. Objectif. Enjeu. Les 3 questions au cœur du Pilotage de la Performance :

Contexte. Objectif. Enjeu. Les 3 questions au cœur du Pilotage de la Performance : Contexte Il est naturel de construire et d adapter son système d information à son métier pour répondre aux besoins opérationnels et quotidiens. Facturation, production, gestion de stocks, ressources humaines,

Plus en détail

Marketing. + de 20 fiches de cours + de 200 QCM commentés + de 40 exercices corrigés. L essentiel. 2 e ÉDITION LES INDISPENSABLES VUIBERT

Marketing. + de 20 fiches de cours + de 200 QCM commentés + de 40 exercices corrigés. L essentiel. 2 e ÉDITION LES INDISPENSABLES VUIBERT LES INDISPENSABLES VUIBERT Marketing Claire Roederer Inès Gicquel 2 e ÉDITION L essentiel + de 20 fiches de cours + de 200 QCM commentés + de 40 exercices corrigés Sommaire Mode d emploi.........................................................

Plus en détail

MiniKonf 2007 Marketing: Passer d un produit technologique à un produit marketing

MiniKonf 2007 Marketing: Passer d un produit technologique à un produit marketing MiniKonf 2007 Marketing: Passer d un produit technologique à un produit marketing Stéphanie MICHEL AMATO Consultante AJEM Consultants Avec le témoignage de François CHALUMEAU Directeur GlobaWare International

Plus en détail

S84-1 LA GRC ET LE SI (Système d Information) 841 - Qualification des données clientèle. 842 - La segmentation de la clientèle

S84-1 LA GRC ET LE SI (Système d Information) 841 - Qualification des données clientèle. 842 - La segmentation de la clientèle S84-1 LA GRC ET LE SI (Système d Information) 841 - Qualification des données clientèle 842 - La segmentation de la clientèle 843 - Les actions personnalisées utilisation des procédures de consultation

Plus en détail

Compétences ventes. Séminaire «La gestion des grands comptes»

Compétences ventes. Séminaire «La gestion des grands comptes» Compétences ventes Séminaire «La gestion des grands comptes» Pour qui? Pour quoi? Objectifs Vous réussissez avec des clients de taille courante, mais éprouvez plus de difficulté à vous imposer face à des

Plus en détail

L information et la technologie de l information ERP, EAS, PGI : une nécessité? H. Isaac, 2003

L information et la technologie de l information ERP, EAS, PGI : une nécessité? H. Isaac, 2003 L information et la technologie de l information ERP, EAS, PGI : une nécessité? Le Le progiciel progiciel de de gestion gestion intégré gré PGI, PGI, ERP. ERP. 1 2 3 Définition Définition et et rôle rôle

Plus en détail

LES MARQUES, CAPITAL DE L ENTREPRISE

LES MARQUES, CAPITAL DE L ENTREPRISE JEAN-NOËL KAPFERER LES MARQUES, CAPITAL DE L ENTREPRISE Créer et développer des marques fortes Quatrième édition, 2007 ISBN : 978-2-212-53908-0 Sommaire Introduction La marque ou le prix 3 PARTIE 1 COMPRENDRE

Plus en détail

Gestionnaire d unité commerciale Diplôme d état homologué de niveau III sur 2 ans en formation initiale

Gestionnaire d unité commerciale Diplôme d état homologué de niveau III sur 2 ans en formation initiale Commerce, vente Gestionnaire d unité commerciale Diplôme d état homologué de niveau III sur 2 ans en formation initiale Aujourd hui, les compétences attendues pour exercer ce métier doivent allier non

Plus en détail

Comment accroître votre CA?

Comment accroître votre CA? Comment accroître votre CA? L objectif de PREMIUM : L'optimisation de la démarche commerciale PREMIUM 23 avenue de Genève 74 000 ANNECY Tél : 04.50.46.54.56 - Fax: 04.50.67.51.49 E-mail: marc.neyrand@premium-synaction.com

Plus en détail

Présentation 5. Chapitre 1 La démarche marketing 19 1 Définitions 19

Présentation 5. Chapitre 1 La démarche marketing 19 1 Définitions 19 S ommaire Présentation 5 Chapitre 1 La démarche marketing 19 1 Définitions 19 A. Le marketing de l offre 19 B. Le marketing de la demande 20 C. Le marketing de l échange 21 2 Une histoire du marketing

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 3 : Progiciels de Gestion Intégrés Sommaire Définition... 2 ERP... 2 Objectifs

Plus en détail

Le parcours pédagogique Sage Business Intelligence. Utilisateur Niv I BO XI 3.0 WebI pour Sage 1000 2 jours

Le parcours pédagogique Sage Business Intelligence. Utilisateur Niv I BO XI 3.0 WebI pour Sage 1000 2 jours Vous êtes Consultant, Chef de Projets, Directeur des Systèmes d Information, Directeur Administratif et Financier, Optez pour les «formations Produits» Nous vous proposons des formations vous permettant

Plus en détail

La dynamique d évolution des marchés

La dynamique d évolution des marchés R e n d e z - v o u s d E x p e r t PEA Consulting Aligner sa Supply Chain sur la stratégie de l entreprise Depuis plusieurs années, les entreprises ont consenti d importants efforts pour améliorer la

Plus en détail

ERP. LIVRE BLANC Omnicanal, comment gérer tous les points de contact depuis un outil unique

ERP. LIVRE BLANC Omnicanal, comment gérer tous les points de contact depuis un outil unique ERP LIVRE BLANC Omnicanal, comment gérer tous les points de contact depuis un outil unique ERP & SOMMAIRE Introduction retailers, vers une expérience omnicanal Introduction Mutation du parcours client

Plus en détail

Ici, le titre de la. Tableaux de bords de conférence

Ici, le titre de la. Tableaux de bords de conférence Ici, le titre de la Tableaux de bords de conférence pilotage d entreprise, indicateurs de performance reporting et BI quels outils seront incontournables à l horizon 2010? Les intervenants Editeur/Intégrateur

Plus en détail

LE MARKETING DU CINEMA et de l AUDIOVISUEL. Présentation du Marketing appliqué au cinéma & à l audiovisuel

LE MARKETING DU CINEMA et de l AUDIOVISUEL. Présentation du Marketing appliqué au cinéma & à l audiovisuel LE MARKETING DU CINEMA et de l AUDIOVISUEL Présentation du Marketing appliqué au cinéma & à l audiovisuel Sommaire PRESENTATION GENERALE DU MARKETING: Qu est-ce que le Marketing? Introduction et définition

Plus en détail

PROST PROST. L'ERP qui intègre la gestion commerciale Sage

PROST PROST. L'ERP qui intègre la gestion commerciale Sage L'ERP qui intègre la gestion commerciale Sage intègre la gestion commerciale de Sage (ligne 30 et 100) et s appuie sur les données commerciales (ventes et achats) pour organiser la gestion de production.

Plus en détail

PILOTER LA PERFORMANCE COMMERCIALE LE TABLEAU DE BORD COMMERCIAL

PILOTER LA PERFORMANCE COMMERCIALE LE TABLEAU DE BORD COMMERCIAL PILOTER LA PERFORMANCE COMMERCIALE avec LE TABLEAU DE BORD COMMERCIAL Présenté par Olivier Condamines Conseil & formation Développement commercial Expert auprès du Business Innovative Center Montpellier

Plus en détail

La CRM au sein des BANQUES. Introduction à la CRM dans le secteur bancaire

La CRM au sein des BANQUES. Introduction à la CRM dans le secteur bancaire La CRM au sein s BANQUES Introduction à la CRM dans le secteur bancaire Historique CRM Étape 4 : développement s architectures multicanaux, développement s services Étape 3 : rationalisation s produits

Plus en détail

Accompagner en toute liberté vos choix d'organisation.

Accompagner en toute liberté vos choix d'organisation. Accompagner en toute liberté vos choix d'organisation. " Nous nous sommes lancés dans la vente à domicile. Dafi a su me proposer un développement pour gérer toutes les spécificités, commissions, gestion

Plus en détail

La gestion de la relation client E-CRM

La gestion de la relation client E-CRM La gestion de la relation client E-CRM http://www.touchmind.ch, www.touchmind.com, CH-1 400 Yverdon-les-Bains, CH-1400, Suisse Switzerland A quoi ça sert? Quel outil? Pourquoi? Qu est-ce que ceci amène

Plus en détail

France Telecom Orange

France Telecom Orange France Telecom Orange fiches métiers assistant commercial et marketing conseiller commercial chef de produit technicien intervention supports réseaux assistant/gestionnaire RH domaine client conseiller

Plus en détail

solution technologique globale qui couvre en

solution technologique globale qui couvre en Dealer Management System solution technologique globale qui couvre en amont tous les besoins fonctionnels et techniques de l activité d un distributeur de véhicules : magasin, atelier, VN/VO. Adaptable

Plus en détail

ORACLE ERP. Principaux éditeurs. Pour vos appels d offre. 2 e ÉDITION. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

ORACLE ERP. Principaux éditeurs. Pour vos appels d offre. 2 e ÉDITION. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort Novembre 2009 Pour vos appels d offre ERP Principaux éditeurs 2 e ÉDITION ORACLE SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NOM de l'éditeur ORACLE 2. Appartenance à un groupe

Plus en détail

ERP open source une solution pour les entreprises. 17/02/2010 Page: 1

ERP open source une solution pour les entreprises. 17/02/2010 Page: 1 ERP open source une solution pour les entreprises 17/02/2010 Page: 1 Sommaire Définition d'un ERP Les grands modules d'un ERP Retour sur investissement Les avantages d'un ERP open source Ou peut on envisager

Plus en détail

COMPIERE ERP. Compiere. Principaux éditeurs. Pour vos appels d offre. 3 e ÉDITION. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

COMPIERE ERP. Compiere. Principaux éditeurs. Pour vos appels d offre. 3 e ÉDITION. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort Septembre 2011 Pour vos appels d offre ERP Principaux éditeurs 3 e ÉDITION COMPIERE SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NOM de l'éditeur COMPIERE 2. Appartenance à un

Plus en détail

MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION

MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION TROISIEME PARTIE LES PROGICIELS DE GESTION INTEGREE TABLE DES MATIERES Chapitre 1 : LA PLACE DES PGI... 3 Chapitre 2 : LE CYCLE DE VIE DES PGI... 6 Questions de cours...

Plus en détail

L ecoute, Le service, l echange,

L ecoute, Le service, l echange, L ecoute, Le service, l accompagnement, L assistance, l echange, la formation, le partenariat Acquérir nos solutions, ce n est pas seulement obtenir un outil informatique, c est également accéder à de

Plus en détail

La démarche marketing

La démarche marketing La démarche marketing «Ça, c est encore du marketing!» Marc-Alexandre Legrain Source : La boîte à culture Sommaire I. Découvrir le Marketing Etape 1 : A quoi sert le Marketing? Etape 2 : La démarche Marketing

Plus en détail

ERP - PGI. Enterprise Resource Planning Progiciel de Gestion Intégré

ERP - PGI. Enterprise Resource Planning Progiciel de Gestion Intégré ERP - PGI Enterprise Resource Planning Progiciel de Gestion Intégré 1 Acronymes ERP : Enterprise Resource Planning PGI : Progiciel de Gestion Intégré MRP : Manufacturing Resource Planning GPAO : Gestion

Plus en détail

Avant-propos. L utilité du plan marketing

Avant-propos. L utilité du plan marketing Avant-propos L Avant-propos E PLAN MARKETING est l exercice annuel des chefs de produit, des directeurs marketing et des comités de direction des entreprises. Le chef de produit le réalise pour la gamme

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

Gestion des Donnés Métier de Référence

Gestion des Donnés Métier de Référence Gestion des Donnés Métier de Référence (Master Data Management - MDM) Michel Bruley Directeur Marketing Teradata Western Europe Définitions Données Métier de Référence elles permettent d identifier et

Plus en détail

INFOR ERP. Infor10 ERP. Principaux éditeurs. Pour vos appels d offre. 3 e ÉDITION. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

INFOR ERP. Infor10 ERP. Principaux éditeurs. Pour vos appels d offre. 3 e ÉDITION. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort Septembre 2011 Pour vos appels d offre ERP Principaux éditeurs 3 e ÉDITI IFR Infor10 ERP SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. M de l'éditeur IFR 2. Appartenance à un groupe

Plus en détail

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12 Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE La notion «d E-Business» recouvre les différentes applications possibles de l'informatique faisant appel aux technologies de l'information et

Plus en détail

Travail sous le thème :

Travail sous le thème : Travail sous le thème : Avant d entamer directement le sujet, il faudra d abord commencer par une définition et une présentation d un ERP pour comprendre les limites qui ont conduit à l adoption d un ERP

Plus en détail

S421-1-2 LA RELATION COMMERCIALE ET LA GRC

S421-1-2 LA RELATION COMMERCIALE ET LA GRC S421-1-2 LA RELATION COMMERCIALE ET LA GRC S42 La relation commerciale S421 : La relation commerciale et son contexte Définir les notions de relation commerciale et de contact commercial. Présenter la

Plus en détail

Mix Distribution : où vendre ses produits?

Mix Distribution : où vendre ses produits? 28/07/2010 Confidentiel - Tous droits de reproduction réservés 1 mondirecteurmarketing N attendez pas d être grand pour croître! Mix Distribution : où vendre ses produits? 28/07/2010 Confidentiel - Tous

Plus en détail

Yourcegid Services, optimiser le pilotage de votre activité. De la planification à l analyse de la rentabilité. SERVICES

Yourcegid Services, optimiser le pilotage de votre activité. De la planification à l analyse de la rentabilité. SERVICES Yourcegid Services, optimiser le pilotage de votre activité. De la planification à l analyse de la rentabilité. SERVICES Parce que votre entreprise est unique, parce que vos besoins sont propres à votre

Plus en détail

secteur logistique «Focus» divers ( bâtiments de plus de 10 000 m² )

secteur logistique «Focus» divers ( bâtiments de plus de 10 000 m² ) secteur logistique «Focus» divers ( bâtiments de plus de 10 000 m² ) 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 TERMES ANGLAIS APS (Advanced Planning and Scheduling

Plus en détail

L adoption des nouvelles technologies dans les grandes entreprises françaises. Novembre 2007

L adoption des nouvelles technologies dans les grandes entreprises françaises. Novembre 2007 L adoption des nouvelles technologies dans les grandes entreprises françaises Novembre 2007 Sommaire Analyse des taux d adoption des différents outils Présentation des spécificités par outil Les nouvelles

Plus en détail