Agnès GIBOREAU, Directrice. Etudes & Clientèle Multisectoriel, Adriant (Paris)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Agnès GIBOREAU, Directrice. Etudes & Clientèle Multisectoriel, Adriant (Paris)"

Transcription

1 LE PROFIL SENSORIEL : UN OUTIL AU SERVICE DU MARKETING ACTUALITÉS Agnès GIBOREAU, Directrice. Etudes & Clientèle Multisectoriel, Adriant (Paris) Claire GARREL, Directrice Etudes & Clientèle Agroalimentaire, Adriant (Paris) Huguette NICOD, Directrice International Développement & Recherche Sensoriels, Adriant (Nantes) Résumé L évaluation sensorielle est une discipline appliquée qui s est développée dans les années cinquante pour répondre aux besoins des industries agro-alimentaires. L enjeu était de caractériser la façon dont les aliments sont perçus par les consommateurs. Les techniques mises en oeuvre permettent de connaître les atouts et/ou les défauts des produits au point de vue de leurs propriétés sensorielles : leur aspect, leur consistance, leur parfum Aujourd hui, ces méthodes sont appliquées dans de nombreux secteurs : cosmétiques, produits d entretien, automobiles etc. L objectif de cet article est de présenter une méthode d objectivation des perceptions sensorielles, l approche descriptive ou profil sensoriel, et de la mettre en perspective avec les besoins potentiels des services Marketing. Mots clés : Evaluation Sensorielle - Consommateur - Profil Sensoriel - Méthodes. Abstract Sensory evaluation is an applied topic first developed in the 50 s to fulfil food industries needs. The challenge was to characterize the way consumers perceive food products. Developed methodologies allow knowing strengths and weaknesses of products from the sensory point of view: appearance, texture, odour etc. Today, theses means are applied to very diverse industrial sectors such as cosmetics, home and personal care, car industry and so on. This paper aims at presenting one objective method to describe sensory perceptions : the descriptive approach, known as sensory profiling - in perspective with potential needs of marketing services. Key w or ds : Sensory evaluation Consumer - Sensory Profiling Methods. 5

2 A D E T E M INTRODUCTION De quelle façon les objets stimulent-ils les sens des consommateurs? À quels moments? Par quels biais? Quels sont les sens mis en jeu dans les interactions perceptives entre l objet et le consommateur? Autant de questions qu il faut résoudre pour appréhender et maîtriser les dimensions sensorielles des produits industriels. Dans une relation «objet / consommateur», les 5 sens sont mis en jeu, que ce soit lors de l achat, de la préparation, pendant la consommation ou encore après leur utilisation (persistance). Les stimulations sensorielles du consommateur ont lieu avec ou sans contact direct, avec ou sans attention consciente. Elles peuvent être ponctuelles ou continues, elles sont personnelles ou partagées. Les façons de percevoir un produit sont variées : distantes (aspect, odeur, toucher via d autres objets comme l emballage, les couverts, ), lors de manipulations par la main (aspect, odeur, son, toucher, thermique), lors de la mise en bouche (odeur, son, toucher, trigéminal (1), thermique), par d autres parties du corps (toucher corporel, sensations kinesthésiques, trigéminales et thermiques). Les perceptions sensorielles sont en interaction constante avec d autres dimensions du produit : ergonomie, design, marque,... informations que le consommateur intègre de manière globale dans son appréciation du produit et dans ses choix. On constate donc que tous les objets sont support de perception et que les relations sensorielles aux produits existent pour tous les consommateurs et à de nombreuses occasions. Au cours de celles-ci, tous les sens sont mis à contribution et interagissent entre eux pour la construction de l image sensorielle du-dit produit. D une part, les perceptions sensorielles peuvent être considérées du point de vue du sujet, par exemple : Étaler une crème hydratante sur son visage - tiraillement après 2 heures ; Couper un fromage - effort pour enfoncer le couteau ; Enlever un pansement - picotements sur la peau. D autre part, elles peuvent être considérées du point de vue de l objet, par exemple : Servir un verre de bière - taille des bulles de la mousse ; Se laver les cheveux - intensité de l odeur de cassis ; Se promener dans un centre commercial - bruit sourd des escalators ; Faire un bain de bouche - amertume de la solution ; Manger une glace - persistance du film gras. En évaluation sensorielle, les études ont généralement pour objectif d apporter des éléments de décisions aux équipes R&D et Marketing et sont donc principalement orientées sur le(s) produit(s). Les problématiques soulevées par la maîtrise de la sensorialité des produits nécessitent des méthodes d évaluation ciblées et spécifiques, les perceptions sensorielles étant variables d un individu à l autre et présentant des difficultés de description consensuelle. En complément des méthodes marketing, l évaluation sensorielle apporte donc des réponses chiffrées précises selon trois axes méthodologiques complémentaires : 1) les épreuves discriminatives qui permettent de détecter la présence ou l absence de différences sensorielles entre produits ; 2) les épreuves descriptives qui quantifient les propriétés sensorielles via un lexique de descripteurs sensoriels appropriés ; 3) les épreuves hédoniques qui mesurent l appréciation des produits auprès des consommateurs (jugement ou préférence). Ces méthodes sont présentées dans divers manuels méthodologiques (Chambers et al. 1996, SSHA, 1998 ; Lawless et al ; Meilgaard et al ; Urdapilleta et al., 2001) et les normes internationales sont régulièrement mises à jour (NF V09-500, 2000, ISO 13299, 2003). Nous avons choisi de nous concentrer sur les méthodes descriptives qui apparaissent comme étant un outil complémentaire aux techniques marketing. Ces méthodes répondent à la question «Quelles sont les caractéristiques sensorielles des produits?» Les objets étudiés sont analysés de manière exhaustive en termes de propriétés sensorielles (eg., ce jus est moyennement liquide, très fruité, un peu amer et son goût persiste longtemps après déglutition). Les résultats sont interprétés à l aide de moyennes et d écarttypes et sur la base de statistiques inférentielles. Ces approches requièrent une présentation anonyme des produits (emballages neutres, codage aléatoire), des conditions d évaluation identiques (température, éclairage) et un panel d experts sensoriels. L épreuve la plus courante est appelée le profil sensoriel, développé ci-dessous. Après une présentation technique nous aborderons des cas d exploitation de tels résultats dans le cadre de problématiques marketing. (1) Les sensations trigéminales sont dues aux sollicitations du nerf trijumeau, indicateur de la douleur. À des faibles niveaux de sollicitation, ces sensations sont mises en jeu dans la perception des propriétés «piquantes» des produits (piment, moutarde, menthol, gaz des boissons ). 6

3 Le profil sensoriel : un outil au service du marketing Agnès Giboreau, Claire Garrel et Huguette Nicod LE PROFIL SENSORIEL, UNE APPROCHE DESCRIPTIVE ET ANALYTIQUE L analyse descriptive est communément utilisée en évaluation sensorielle et depuis de nombreuses années. Le «profil sensoriel» est la représentation graphique des intensités perçues de chacune des propriétés sensorielles d un ou plusieurs produits (figure 1). Par extension, on nomme également profil sensoriel l approche méthodologique. On cite notamment la méthode du Profil de la Flaveur développé à la fin des années 40 par Arthur D. Little, Inc., suivie quelques années plus tard par la technique du Profil de Texture mise au point par General Foods (Brandt et al., 1963). Les méthodes descriptives sont utilisées pour déterminer les propriétés sensorielles d un produit. Elles font appel à des panels spécialisés capables d indiquer la nature et l intensité des différentes caractéristiques sensorielles des produits. Plusieurs techniques de description sensorielle ont été publiées (Stone et al. 1974, Civille et al, 1975). De nombreuses variantes de ces méthodes sont utilisées que l on qualifie en général de profils sensoriels (Montet, 2001). Ces méthodes s intéressent soit à une seule modalité sensorielle, par exemple la flaveur ou la texture, soit à l ensemble des modalités sensorielles du produit. La norme ISO (2003), récemment révisée, fait état de 4 catégories de profils : le Profil conventionnel (un ensemble de panélistes entraînés note l intensité des descripteurs, cf. ci-dessous) ; le Profil par consensus (la notation de l intensité est obtenue par décision de groupe) ; le Profil libre choix (chaque panéliste utilise son propre vocabulaire, William et al, 1984) ; le Profil Temps-Intensité (chaque descripteur est évalué en continu au cours du temps de dégustation, Giboreau, 2001). Astringent Épaisseur Râpeux Persistance goût Salé Goût minéral Eau 1 Eau 2 Eau 3 Acide Toutes ces techniques ont en commun la nécessité de recruter, de sélectionner et d entraîner (plus ou moins selon les méthodes) des individus que l on va appeler experts sensoriels, et qui constitueront le panel sensoriel. Les mots utilisés pour décrire les propriétés sensorielles des produits sont appelés attributs ou descripteurs. Le Profil conventionnel, souvent improprement appelé en français Analyse Descriptive Quantitative (2), est utilisé par la majorité des acteurs dans le domaine sensoriel. Il est en fait dérivé des différentes techniques évoquées auparavant et peut être utilisé pour tout type de produits ou de matériaux, «de la matière première au produit fini» (Afnor BP X , 2003), des textiles (Griffiths et al., 2002), mais également pour caractériser des ambiances (Narçon, 2001), des intérieurs de véhicules, de locaux, de lieux publics. Le panel descriptif Amer Métallique Douceâtre Les personnes qui vont constituer le panel sensoriel peuvent être recrutées dans l entreprise qui fabrique les produits ou les matériaux à tester ou parmi les consommateurs géographiquement accessibles. Les critères de recrutement seront la disponibilité, l intérêt et la motivation, les aptitudes intellectuelles (par exemple pouvoir de concentration, raisonnement logique, aptitude à mémoriser ), l état physiologique tel que bonne santé, absence de prise de médicaments susceptibles de contrarier les capacités sensorielles, absence d anomalies ou d altérations affectant les sens (problème de vision des cou- (2) Figure 1 Exemples de pr ofils sensoriels En effet, un cabinet d études américain a déposé le nom QDA, Quantitative Descriptive Analysis pour protéger sa propre méthode de profil sensoriel et ce terme ne devrait donc pas être employé de manière générique. 7

4 A D E T E M leurs, altération des récepteurs somesthésiques, auditifs, etc.), le comportement en groupe et les capacités sensorielles (sensibilité, discrimination etc.). L aptitude des sujets à répondre à ces critères sera évaluée grâce à des entretiens individuels, des entretiens de groupe et des batteries de tests spécifiques, variables selon la nature des produits à évaluer, leurs propriétés sensorielles et, en conséquence, la nature des sens mis en jeu. À l issue de cette phase de recrutement et de sélection, le panel sensoriel est généralement constitué de 10 à 20 individus qui vont, dans un premier temps, se familiariser avec le produit ou le matériau sur lequel ils seront amenés à travailler ; chaque panel étant en général spécialisé dans l évaluation d un produit ou d une gamme de produits. L animation du groupe est en général confiée à un animateur, le panel leader ; celui-ci s est en général occupé du recrutement et de la sélection des juges, et est en charge de la formation et du fonctionnement régulier du groupe. Les descripteurs Le choix des descripteurs est une étape cruciale dans la méthodologie globale de l établissement de profils. Chaque descripteur doit permettre de qualifier précisément le produit auquel il s applique. Les qualificatifs choisis doivent permettre, par leur nature ou leur intensité, de différencier les produits d une même famille entre eux. Et, enfin, les descripteurs retenus doivent être indépendants entre eux et exhaustifs, l idée sous-jacente étant que l ensemble des descripteurs donnent une image sensorielle complète du produit sans que certaines caractéristiques soient surreprésentées parce que présentes plusieurs fois sous plusieurs synonymes ou antonymes (ex : dur, mou, rigide ). Signalons que, dans le cas de la méthode libre choix, chaque membre du panel détermine sa propre liste de descripteurs au vu du type de produit à étudier, ce qui nécessite des traitements statistiques particuliers (Arnold et al., 1986). Pour déterminer la liste de descripteurs, plusieurs possibilités s offrent à l animateur, la première étant l utilisation de terminologie existante, issue de la littératureou provenant de structures spécialisées (Codex, International Dairy Federation, NF ISO 13299, 2003). Souvent le vocabulaire est associé à des références (étalons physiques, aromatiques, ) plus ou moins précises. Une autre méthode, la méthode par consensus, consiste à choisir les descripteurs avec le panel sensoriel au vu du type d objet à évaluer. La technique utilisée relève ici d une approche de type focus group dans laquelle les panélistes recherchent un consensus sur la terminologie des descripteurs et sur les références ou étalons correspondants. Il existe une troisième méthode (ISO 11035, 1995) qui fait appel à un processus de sélection statistique des descripteurs et nécessite de bonnes connaissances en matière d analyse des données (Analyse Factorielle des Correspondances, Classifications ) et s avère relativement longue. Dans les deux derniers cas, la liste de descripteurs et, en conséquence, les profils obtenus, sont spécifiques du panel qui les a générés et la comparaison des résultats avec ceux d autres groupes d experts peut être complexe. Le nombre de descripteurs dépend du type de produits, du nombre de modalités sensorielles étudiées et des objectifs de l étude. Un profil de toucher d une matière plastique pourra être limité à une dizaine de descripteurs, alors qu un profil complet de café, par exemple, sera réalisé avec plusieurs dizaines de descripteurs selon les panels. L entraînement La quantification des descripteurs est l étape ultime des techniques descriptives quantitatives. Elle nécessite une parfaite connaissance des grandeurs à mesurer de la part du panel. Cette connaissance ne peut lui être fournie que par un travail en profondeur sur les produits et les vocabulaires retenus. Cette phase de la démarche, que l on appelle «entraînement», peut être plus ou moins longue selon la nature et la complexité du produit et selon les modalités retenues. Elle peut aller de quelques heures à plusieurs dizaines d heures et se focalisera au début sur l identification de chaque descripteur dans le produit grâce à des définitions précises et des éventuelles comparaisons à une référence. Dans un second temps, le panel s entraînera à évaluer l intensité de chacun des descripteurs, avec comme objectif d être discriminant (être capable de mettre en évidence de petites différences d intensité) et répétable (être apte à donner des réponses identiques pour un même produit à des intervalles de 8

5 Le profil sensoriel : un outil au service du marketing Agnès Giboreau, Claire Garrel et Huguette Nicod temps déterminés). L entraînement visera aussi à limiter la dispersion des notes des sujets entre eux, en vue d obtenir des consensus ou des moyennes interprétables et utilisables. La vérification des performances des panélistes est une étape indispensable avant la réalisation des profils sensoriels définitifs. L entraînement (10 à 30 sessions de 1 à 2 heures) se termine lorsque l animateur du panel juge que les performances observées (discriminabilité, répétabilité, homogénéité) correspondent à ses exigences, celles-ci pouvant dépendre de l objectif de l étude, de la méthode statistique retenue, des contraintes de réalisation (temps, disponibilité des produits, coût de l entraînement ). L établissement des profils et la cartographie sensorielle Après l entraînement, chaque panéliste évalue, pour chaque produit étudié, l intensité de chaque descripteur et, ce de manière généralement répétée (2 ou 3 évaluations). Les produits sont toujours présentés de manière anonyme (codes à 3 chiffres, contenants standardisés), dans des conditions d évaluation contrôlées (température, éclairage, circulation d air) et selon des plans de présentation équilibrés afin de compenser les effets d ordre et de report. Les échelles d intensité varient selon les auteurs, elles peuvent être structurées ou non, linéaires ou d intervalles ; elles présentent souvent une étiquette d ancrage aux extrémités (pas / très, lisse / rugueux) mais elles restent généralement sans labels pour les intensités intermédiaires. Le profil sensoriel est construit à partir du tableau à double entrée, dans lequel les colonnes sont les descripteurs sensoriels et les lignes les produits (différentes formules, un produit et quelques concurrents, ensemble des produits de l univers etc.). Les cellules du tableau sont constituées des moyennes des notes individuelles des membres du panel. Dans la majorité des cas les profils font l objet de représentations graphiques sous forme de courbes ou de radars (figure 1). Les profils des produits sont comparés entre eux au moyen de tests statistiques spécifiques, en général par Anova analyse de variance (ou test T de Student si la comparaison ne porte que sur 2 produits) en vue de déterminer sur quelles caractéristiques les produits diffèrent réellement. Par ailleurs, lorsque la comparaison porte sur un certain nombre de produits, l utilisation de méthodes multidimensionnelles type ACP Analyse en Composantes Principales permet de positionner l ensemble des produits, sous forme de cartographie sensorielle, sur un ou plusieurs plans en fonction de leur plus ou moins grande proximité sensorielle (figure 2). De nombreuses applications du profil sensoriel existent aux différents stades de la vie d un produit, des problématiques Qualité (tableau 1) aux problématiques Marketing stratégiques ou opérationnelles, de l analyse d un marché au lancement de nouveaux produits (cf. ci-après). 9

6 A D E T E M Figure 2 Cartographie sensorielle de jus d orange du mar ché français Axe 2 - Inertie 27,9 % Agent laiteux Odeur et goût d'orange fraiche Présence pulpe Odeur florale Tropicana Fruvita Minute Maid Carrefour Citron Piquant Acide St Michaël Valencia Late Astringent, acre Couleur foncée amer moisi souffré Autres fruits Joker Flaveur cuit Cora sucré Axe 1 - Inertie 60,1 % Tableau 1 Étude de cas N 1 pr ofil sensoriel et pr oblématique qualité Une marque de lait UHT demi-écrémé : un produit unique de sources variées Objectif : Mettre en adéquation l image de marque du produit et le produit sur l ensemble de son marché Contexte : Marque de bonne notoriété. Des millions de bouteilles vendues sur l ensemble du territoire Français. Non homogénéité du contenu. La concentration des moyens de production en un lieu unique est inenvisageable pour un tel produit d où une multiplication des usines de production et, souvent pour des raisons historiques, des technologies de stérilisation, d homogénéisation, d embouteillage différentes d un lieu de production à l autre. Et pourtant, le consommateur de plus en plus nomade s attend à trouver sous la même marque un produit identique... Méthodologie : - Profil sensoriel des produits issus des différentes usines du groupe au niveau national Etat des lieux : durant 1 an et selon une périodicité déterminée pour tenir compte de l effet saison Régulièrement durant 2 ans pour vérifier l efficacité des modifications technologiques mises en oeuvre - Profils sensoriels de l univers concurrentiel - Cartographie sensorielle des produits Résultats : Identification des différences sensorielles entre les produits Mise en évidence des facteurs responsables des écarts Positionnement des produits de la marque dans l univers concurrentiel Choix des aménagements technologiques en fonction des caractéristiques produits souhaitées Uniformisation de l offre 1 0

7 Le profil sensoriel : un outil au service du marketing Agnès Giboreau, Claire Garrel et Huguette Nicod LES APPLICATIONS MARKETING DU PROFIL SENSORIEL Offrir un produit ou un service adapté à son marché cible résulte d une démarche complexe allant de l idée ou du concept jusqu au lancement. Cette démarche est fondée sur l étude scientifique des désirs des consommateurs. Elle est cadrée par des objectifs de rentabilité pour l entreprise. Aussi, l approche Marketing Produit (Helfer et al., 1998), schématiquement basée sur les 4 P de Mac Carthy du Marketing Mix (produit, prix, promotion, place ou distribution) doit intégrer divers facteurs externes (concurrence, environnement social et culturel, contexte économique, réglementation, technologie ) et internes, par exemple, le profil sensoriel. Connaissance du marché De nombreuses données sont disponibles pour l état des lieux d un marché et l identification de l existence d un marché potentiel pour un nouveau produit : - des données économiques (parts de marché, leadership, principaux acteurs concurrentiels) ; - des données Marketing (qualités extrinsèques gammes, marques, noms, allégations, prix, designs emballage) ; - des données Produit (qualités intrinsèques poids, fonctionnalité, performances). Nous décrivons ici plusieurs configurations d études sensorielles descriptives réalisées dans des contextes Marketing : la connaissance d un marché, les orientations de développement produit, le positionnement d un concept, le choix de l emballage, le contenu promotionnel. Tableau 2 Étude de cas N 2 : pr ofil sensoriel et pr oblématique de connaissance mar ché Appliquées à l ensemble des marques d un univers, les cartographies sensorielles réalisées à partir de profils sensoriels sont des représentations synthétiques qui permettent d avoir une vision précise des spécificités sensorielles de différents acteurs d un marché. Cette approche permet d identifier les territoires organoleptiques couverts par les différents intervenants comme ceux restant encore inexplorés. Les données sont souvent reliées à des mesures physico-chimiques pour les besoins de la R&D, ou avec des mesures d appréciation consommateurs pour les besoins du Marketing, ou les deux (Kühn et al. 2001, Ismail et al. 2001). Veille concurrence shampoings Objectif : Dégager les leviers d action auprès des consommateurs et leurs critères d évaluation Méthodologie : - Observation des produits existants et relevé d informations Général : marque, nom, contenance, prix Étiquette : description du produit, promesses de bénéfices cheveux, évocations/images - Profil sensoriel Emballage : visuel, tactile, sonore Produit : visuel, tactile, olfactif Résultats : Une connaissance des produits du marché français : Positionnement des marques et modèles Identification de sous-catégories Des indicateurs du jugement consommateurs : Valeurs associées Bénéfices produits : soins du cheveu, soin de soi Propriétés sensorielles du pack Propriétés sensorielles du shampoing Dans le cadre d une étude interne Adriant sur le marché des jus d orange vendus au rayon frais, la cartographie sensorielle des différents acteurs du marché français permet d identifier la segmentation organoleptique de l univers (figure 2). Cette carte positionne les produits de marque et les produits distributeurs selon leurs caractéristiques d aspect (couleur foncée, présence de pulpe), leur goût (acide), leur arôme (citron, cuit) et leur texture (astringent). Le 1 er axe oppose ainsi le jus Cora au jus Tropicana alors que le 2 ème axe tend à séparer Saint Michael et Valencia Late du produit Joker. Ce positionnement sensoriel montre la diversité des propriétés sensorielles impliquées dans la différenciation des concurrents. Une autre étude interne Adriant a été conduite dans l univers des shampoings (tableau 2). Le profil sensoriel réalisé ici sur l emballage (aspect, 1 1

8 A D E T E M toucher, son) et sur le produit (aspect, consistance, parfum) montre une grande diversité. Il a pu être mise en relation avec les allégations de bénéfices induits. Par exemple, un shampoing est décrit comme apportant force et vigueur, allégation soutenue par un emballage de forme plutôt rectangulaire et un shampoing de couleur vive alors qu un autre présenté comme très doux est transparent, de couleur pastel, de parfum fruité agrumes dans un emballage arrondi. Par ailleurs, cette étude montre que les qualités visuelles, tactiles et sonores des emballages (matériaux translucides, toucher soft, bruit mat) sont peu exploitées pour différencier les concurrents, contrairement à ce qui est observé dans les produits de soins. Figure 3 Démar ch e suivie pour l établissemen t d une cartographie des préfér ences Jury expert Profils sensor iels? Positionnement? sensoriel des produits Carto graphie des pr éféren ces Étude conso mma teurs Notes Appréciation de chaque produit? Segmentation a postériori des consommateurs Orientation de développement Le produit est le premier élément à être testé après le concept afin de connaître ses chances de succès auprès de consommateurs et de déterminer si il satisfait bien la cible visée, si ses caractéristiques sont appréciées ou non. Dans cette optique, le profil sensoriel permet de connaître précisément les produits testés (produits internes ou concurrents) et d expliquer les appréciations des consommateurs par la mise en relation (statistique ou empirique) des caractéristiques sensorielles avec ces appréciations.? Explication des préférences des consommateurs par les caractéristiques sensorielles des produits sente les résultats d une étude de ce type sur des «Nuggets de poulet» dans le cadre du développement de nouvelles formules pour le marché français. Les résultats ont permis de spécifier le profil des produits à développer selon les consommateurs ciblés. En particulier, des préférences nettement tranchées ont été repérées pour les préadolescents, permettant ainsi une couverture plus large d exploitation des produits testés. La cartographie des préférences (figure 3) a été développée dans les années 90 (Schlich et al., 1992) et est aujourd hui très exploitée, notamment en agroalimentaire (Guinard et al., 2001, Santa Cruz et al., 2002). La méthodologie consiste à rapprocher l appréciation des consommateurs - données subjectives donnant des informations organoleptiques imprécises - des profils sensoriels des produits testés - données considérées comme objectives quantifiant les caractéristiques sensorielles des produits. Le but est de déterminer d éventuelles modifications du produit à envisager à l aide de résultats objectifs permettant de donner des instructions opérationnelles à la R&D et de garder un historique des caractéristiques sensorielles des produits en vue d évaluations ultérieures. La figure 4 (ci-après) pré- Positionnement et concept Le positionnement d un produit, c est-à-dire la place qu il occupe dans l esprit des consommateurs, dépend de nombreux facteurs : présence de concurrents sur le marché, caractéristiques intrinsèques et extrinsèques du produit, attentes des consommateurs. La recherche de ce positionnement est réalisée à l aide d études qualitatives (tables rondes ou interviews selon l importance que la gestuelle prend dans la perception du produit, mais également études à domicile si la fonctionnalité du produit est essentielle dans sa perception). Le profil sensoriel, utilisé en complément de ces études qualitatives, permet de baser ce positionnement sur une réalité perceptible 1 2

9 Le profil sensoriel : un outil au service du marketing Agnès Giboreau, Claire Garrel et Huguette Nicod Figure 4 Etude de cas N 3 : Pr ofil sensoriel et Cartographie des préfér ences Développement et validation de nouvelles formules : Objectif : Évaluer le potentiel de produits en développement et identifier des leviers d optimisation opérationnels directement Iiés à la préférence des consommateurs. Méthodologie : - Évaluation de 11 Nuggets de poulet (produits du marché français et européen, formules en cours de développement) par : - des consommateurs (250 enfants de 7 à 12 ans, consommateurs de Nuggets de poulet au moins 1 fois/mois) évaluent tous les produits (en plusieurs sessions) selon une échelle de satisfaction structurée (de je n aime pas du tout à j aime beaucoup) ; - un jury d experts : profils sensoriels des produits selon 20 descripteurs d aspect (intérieur et extérieur), d odeur, de goût et de texture ; - Identification de sous-groupes de consommateurs en fonction de leurs appréciations des produits par Classification Ascendante Hiérarchique, (CAH) ; - Mise en relation des données consommateurs et des caractéristiques sensorielles des produits par Cartographie des Préférences. Résultats : - Certains produits en développement n ont aucun potentiel ; - Alors que la population interrogée ne montre de préférence particulière pour aucun des produits, la CAH permet d identifier 3 groupes de consommateurs appréciant des produits différents ; - La cartographie des préférences pour chaque groupe permet de comprendre les préférences des consommateurs et de définir des voies d optimisation des produits : Par exemple: le groupe 1 (34% des consommateurs - majoritairement des préadolescents de ans) préfère les produits à la panure jaune et au goût peu prononcé, ils rejettent les goûts épicés. Panure P8 P3 P5 Préfér ences du groupe 1 P1 P2 P10 Axe 2 : 20,2 % P7 G. épicé G. salé Axe 3 : 9,9 % O. épicé G. intense Conclusion : Cette étude a permis de définir une gamme d'offre produits satisfaisant les différents groupes de consommateurs. La formulation des produits a pu être accélérée grâce aux recommandations opérationnelles données par le marketing à la R&D. du produit, qui est la promesse faite au consommateur lorsqu il entrera «en contact» avec le produit. En effet, le profil sensoriel identifie les caractéristiques sensorielles capables d assurer à un produit un positionnement spécifique et pertinent face au marché actuel. Ainsi, nous avons exploité cette complémentarité étude qualitative/profil sensoriel lors d une étude sur une Eau de source en développement (tableau 3). Les résultats ont permis d identifier des critères de goût à mettre en avant dans la communication produit et de recommander un ancrage géographique en relation avec les caractéristiques organoleptiques. Les profils sensoriels peuvent également être exploités pour sélectionner les formules présentant la meilleure adéquation au concept. Par exemple, 1 3

10 A D E T E M Tableau 3 Étude de cas N 4 : pr ofil sensoriel et pr oblématique position n emen t Recherche du positionnement d une eau de source Objectif : Bâtir le positionnement de l eau en prenant en compte ses spécificités sensorielles. Contexte : Plusieurs positionnements sont envisagés pour une eau de source en développement, il s agit de choisir celui qui sera le plus pertinent tout en prenant en compte les spécificités sensorielles de l eau. Méthodologie : - Profils sensoriels de l eau en développement et de deux eaux concurrentes, identification des caractéristiques sensorielles propres à l eau et capables de lui conférer un positionnement spécifique et pertinent face au marché actuel ; - Etude qualitative (2 tables rondes) : recherche du positionnement le plus adéquat compte tenu des caractéristiques objectives et subjectives de l eau. Résultats : La perception des consommateurs a confirmé celle des experts tout en s exprimant de façon différente. Ainsi, à l issue de cette étude un positionnement a été défini s appuyant un contenu «rationnel» (caractéristiques sensorielles, origine géographique,...) et un contenu «symbolique» (images liées à l eau). Cette double démarche a également mis l accent sur la nécessité d expliquer certaines caractéristiques sensorielles de l eau dans le contenu symbolique et d inscrire relation dans une histoire particulière à véhiculer par la communication faite sur le produit. produit ). Enfin, l ergonomie et la fonctionnalité du pack sont d autres dimensions essentielles qui interviennent lors de l interaction du consommateur avec l emballage. Tous ces éléments participent à l appréciation que les consommateurs ont du pack puis du produit lui-même. Là encore, le profil sensoriel du matériau et du système d ouverture/fermeture est tout à fait adéquat pour vérifier la pertinence de positionnement du pack, la gamme à laquelle il appartient, sa praticité ainsi que la concordance entre contenant et contenu. Ceci est possible grâce à l exploration de dimensions sensorielles du pack telles que la couleur, le degré de transparence, le toucher, la sensation thermique ressentie à son contact, l odeur Par exemple, une étude sur des boîtiers de produits cosmétiques a permis de retenir, parmi une multitude de critères sensoriels, ceux qui participaient de manière significative aux jugements de niveau gamme et de qualité perçue. Le profil sensoriel a également été exploité pour mieux connaître les écarts entre différents emballages du marché et pour déterminer l emballage idéal destiné à un produit donné (Murray et al., 2000). Carr et al. (2001) ont utilisé le profil sensoriel pour connaître les propriétés sensorielles qui expliquent les différences de jugement d adéquation du produit au concept par sous-classe de consommateurs. Ils en concluent que les éléments clés de cohérence produit/concept sont, dans le cas présent, liés à la flaveur et à la texture et indépendants de l apparence. Cette étude a permis au service marketing d améliorer le concept sur la base des propriétés sensorielles pertinentes pour les consommateurs. Packaging Les fonctions premières d un emballage concernent la protection du produit, sa délivrance (la façon dont le consommateur va pouvoir accéder au produit lui-même) et le support de l information. En effet, le pack est vecteur de communication via la marque et les autres éléments multiples de communication (design, caractéristiques du produit, allégations sur les bénéfices induits, images associées au Promotion La publicité a pour objectifs d informer une cible de consommateurs sur un service ou un produit et de la convaincre de l utiliser ou de l acheter. Elle est construite autour de 3 axes : promesse, justification, ton / style. Le profil sensoriel permet d appuyer cette promesse ou sa justification par des éléments objectifs, repérables lors de la consommation du produit. Ainsi, à l aide de profils sensoriels partiels concernant le goût de purées de pommes de terre déhsydratées, nous avons pu mettre en évidence des différences gustatives significatives entre les purées testées. Ces résultats ont ensuite été communiqués par le client à sa cible au travers d une campagne publicitaire comparative via la télévision et l affichage. Les profils sensoriels sont également utilisés pour décrire et mesurer les signes de qualité de produits labellisés (Falconnet, 2000, Montouto-Graña et al., 2002). Par ailleurs, des approches mixtes sont 1 4

11 Le profil sensoriel : un outil au service du marketing Agnès Giboreau, Claire Garrel et Huguette Nicod mises en place pour évaluer la part relative des propriétés sensorielles et des allégations dans le choix ou les préférences des consommateurs (Johansson et al., 1999). CONCLUSIONS Les techniques de profil sensoriel constituent un outil essentiel pour de nombreux acteurs de la filière de mise en marché d un produit, de la mise au point du produit à sa commercialisation. Au stade de la Recherche et Développement, il permet d étudier les corrélations entre, d une part, les divers paramètres technologiques, les quantités d ingrédients et leurs origines et, d autre part, les caractéristiques sensorielles des produits en cours de développement. Par ailleurs, c est grâce aux profils sensoriels que l industriel pourra mesurer en quoi le produit en développement diffère ou se rapproche des produits concurrents. Le profil sensoriel a aussi toute son utilité dans le cadre du suivi de la Qualité des produits. Outre le fait qu il permet de faire la carte d identité précise du produit considéré comme standard et de comparer régulièrement les profils des produits fabriqués au profil standard, il a aussi comme avantage, et non des moindres, de permettre le contrôle de l homogénéité d un produit issu d usines différentes. À ce contrôle des caractéristiques sensorielles originelles des produits, il est aussi indispensable d ajouter le contrôle de leur évolution durant la vie des produits. Si le premier processus peut s appliquer à tout produit ou matériaux, le second est plus spécifique des produits alimentaires dont la qualité sensorielle change inévitablement au cours du temps. La comparaison des profils sensoriels d un produit aux différents stades de sa vie permet d évaluer les modifications des qualités organoleptiques et, en conséquence, de déterminer la DLC du produit avec un risque maîtrisé afin de proposer au consommateur des produits à leur stade optimum. Les services Marketing, de leur coté, trouvent dans le profil sensoriel des éléments indispensables à la définition de leur stratégie. Au même titre que les nombreuses autres informations nécessaires au marketing telles que parts de marché, largeur de gamme, marques concurrentes, noms, allégations, prix, design des emballages, poids, fonctionnalités des produits, la description détaillée des qualités intrinsèques des produits donne une vision globale du produit mémorisable, directement en phase avec les attentes des consommateurs. Le profil sensoriel est un outil indispensable dans le processus de connaissance des consommateurs, dans la mesure où il contribue à caractériser les produits ou packaging évalués par les consommateurs, lors de tests produits ou de tests de satisfaction. Les services Marketing ont alors les éléments pour expliquer les appréciations des consommateurs (ex : le niveau de dureté d un siège considéré comme inconfortable), de donner des instructions à la R&D en cas d aménagements à apporter aux produits, de conserver un historique pour les études ultérieures. En complément d études quantitatives ou qualitatives sur d autres variables (gamme, marque, pack, ), le profil sensoriel du produit permet de baser le positionnement sur une réalité perceptible du produit (promesse proposée au consommateur) et le profil du packaging (matériau, forme, système de fermeture ) permet de vérifier le positionnement dans l univers en terme de concept, territoire d évocations, réassurance etc. Par ailleurs, les données du profil sensoriel constituent des éléments objectifs mesurables et vérifiables pour soutenir une promesse publicitaire basée sur des allégations sensorielles (toucher souple d une compresse, confort d écriture soft d un stylo, glace crémeuse, cheveux poids plume etc.). Pour conclure, il n est pas superflu de penser que, malgré une exploitation encore limitée, le profil sensoriel est un outil fondamental dans la filière globale d un produit ou d un service. En effet, outre les éléments de décision qu elle fournit, elle est un outil de dialogue entre les différents intervenants de la filière, notamment la R&D et le marketing, et un outil de communication tant au niveau interne qu externe de l entreprise. Remerciements : les auteurs remercient Celia Albertini, Yvan Devenasse et Lise Dreyfuss pour leur contribution à cet article. 1 5

12 A D E T E M RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES Afnor X (2003) - Caractérisation sensorielle des matériaux Méthodologie générale Recommandations méthodologiques pour l analyse sensorielle de la matière première au produit fini. Référentiel de Bonnes Pratiques, Afnor Editions, La Plaine Saint Denis. Arnold GM., Williams AA. (1986) - The use of Generalised Pr ocustes techniques in sensory analysis, in Statistical pr ocedur es in food r esear ch, Pigott JR, Elsevier, Londres, Brandt MA., Skinner E., Coleman JA. (1963) - Texture profile method, Journal of Food Science, 28, Carr T., Craig-Petsinger D., Hadlich S. (2001) - A case study in relating sensory descriptive data to product conept fit and consumer vocabulary, Food Quality and Preference, 12 (5-7), Chambers E., Wolf M.B. (1996) - Sensory testing methods, 2 nd edition, ASTM USA. Civille GV., Liska IH. (1975) - Modification and application to foods of the General Foods sensory texture profil technique, Journal of Texture Studies, 6 (19). Falconnet F. (2000) - Les qualités organoleptiques dans la définition des signes de qualité d un produit, Les rendez-vous de l Afnor : L évaluation sensorielle au service des consommateurs, Communication du , La défense. Giboreau A. (2001) - La méthode du temps-intensité, Traité d évaluation sensorielle, aspects cognitifs et métrologiques des perceptions, Urdapilleta I., Ton NU C., Saint Denis C. & Huon de Kermadec F., Dunod Paris, Griffiths P., Kulke T. (2002) - Clothing movement : visual sensory evaluation and its correlation to fabric properties, Journal of Sensory Studies, 17(3), Guinard JX., Uotani B., Schlich P. (2001) - Internal and external mapping of preferences for commercial lager beers: comparison of hedonic ratings by consumers blind versus with knowledge of brand and price, Quality and Preference, 12 (4), Helfer JP., Orsoni J. (1998) - Marketing, Vuibert, Paris. Ismail B., Haffar I., Baalbaki R., Henry J. (2001) - Development of a total quality scoring system based on consumer preference weightings and sensory profiles: application to fruit dates (Tamr), Food Quality and Preference, 12 (8), ISO (1995) - Analyse sensorielle - Recher che et sélection de descripteurs pour l élaboration d un pr ofil sensoriel par appr oche multidimensionnelle, Afnor Editions, La Plaine Saint Denis. ISO (2003) - Analyse sensorielle - Méthodologie Dir ectives générales pour l établissement d un pr ofil sensoriel. Afnor Editions, La Plaine Saint Denis. Johansson L., Haglund Å., Berglund L., Lea P., Risvik E. (1999) - Preference for tomatoes, affected by sensory attributes and information about growth conditions, Food Quality and Preference, 10 (4-5), Kühn BF., Thybo AK. (2001) - The influence of sensory and physiochemical quality on Danish children s preferences for apples, Quality and Preference, 12 (8), Lawless HT., Heymann H. ( Sensory evaluation of food: Principle and Practices. Chapman & Hall, New-York. Meilgaard M., Civille GV., Carr, B. (1999) - Sensory evaluation techniques. CRC Press, New-York (3 rd edition). Montet A. (2001) - Les principales méthodes descriptives et leurs variantes, Traité d évaluation sensorielle, aspects cognitifs et métrologiques des perceptions, Urdapilleta I., Ton NU C., Saint Denis C. & Huon de Kermadec F., Dunod Paris, Montouto-Graña M., Fernández-Fernández E., Vázquez-Odériz ML. Romero-Rodríguez M.A. (2002) - Development of a sensory profile for the specific denomination «Galician potato, Food Quality and Preference, 13(2), Moskowitz H. (1988) - Applied sensory analysis of foods, Vol 1, CRC Press USA. Murray JM., Delahunty CM. (2000) - Mapping consumer preference for the sensory and packaging attributes of Cheddar cheese, Food Quality and Preference, 11(5), Narçon S. (2001) - Caractérisation des perceptions thermiques en régime transitoire : contribution à l étude de l influence des interactions sensorielles sur le confort. Thèse de Doctorat de l ENSIA, Massy. 1 6

13 Le profil sensoriel : un outil au service du marketing Agnès Giboreau, Claire Garrel et Huguette Nicod NF BP X (2003) - Caractérisation sensorielle des matériaux Méthodologie générale Recommandations méthodologiques pour l analyse sensorielle de la matière première au produit fini. Afnor, Saint Denis. NF XP V (2000) - Analyse sensorielle Méthodologie. Dir ectives générales pour la réalisation d épr euves hédoniques en laboratoir e d évaluation sensorielle ou en salle en conditions contrôlées impliquant des consommateurs.. Afnor, Saint Denis. Santa Cruz MJ., Martinez C., Hough G. (2002) - Descriptive Analysis, Consumer Clusters and Preference Mapping of Commercial Mayonnaise in Argentina, Journal of Sensory Studies, 17(4), Schlich P., Mac Ewan J. (1992) - Cartographie des préférences. Un outil statistique pour l industrie alimentaire, Science des aliments, 12, SSHA (1998) - Evaluation Sensorielle manuel méthodologique, Coll. Tec & Doc, Lavoisier, Paris (2 ème édition). Stone H., Sidel J., Oliver SM., Woolsey A., Singleton RC. (1974) - Sensory evaluation by Quantitative Descriptive Analysis, Food Technology, 28 (11), Urdapilleta I., Ton Nu C., Saint Denis C., Huon de Kermadec F. (2001) - Traité d évaluation sensorielle. Aspects cognitifs et méthodologiques des per ceptions, Dunod, Paris. William AA., Langron SP. (1984) - The use of free-choice profiling for the evaluation of commercial ports, Journal of the Science of Food and Agriculture, 35,

PRÉSENTATION. L évaluation sensorielle par les consommateurs, un outil stratégique en innovation. Sophie Vincent, 22 janvier 2015

PRÉSENTATION. L évaluation sensorielle par les consommateurs, un outil stratégique en innovation. Sophie Vincent, 22 janvier 2015 PRÉSENTATION L évaluation sensorielle par les consommateurs, un outil stratégique en innovation Sophie Vincent, Spécialiste en recherche consommateurs et évaluation sensorielle 22 janvier 2015 CINTECH

Plus en détail

Découverte de l analyse sensorielle et de son utilisation en production légumière

Découverte de l analyse sensorielle et de son utilisation en production légumière Découverte de l analyse sensorielle et de son utilisation en production légumière Anne-Blandine Hélias 28 juin 2007 BBV Nos objectifs Performance des variétés végétales Qualité : traçabilité génétique

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

,,ÉTUDES ET RECHERCHES SUR LA DISTRIBUTION, LA PROMOTION ET LA VALORISATION DES PRODUITS DE BOULANGERIE DANS LE MUNICIPE DE CONSTANŢA

,,ÉTUDES ET RECHERCHES SUR LA DISTRIBUTION, LA PROMOTION ET LA VALORISATION DES PRODUITS DE BOULANGERIE DANS LE MUNICIPE DE CONSTANŢA RESUMÉ Mots clés : marketing, produits alimentaires, stratégies La thèse de doctorat intitulée,,études ET RECHERCHES SUR LA DISTRIBUTION, LA PROMOTION ET LA VALORISATION DES PRODUITS DE BOULANGERIE DANS

Plus en détail

TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE

TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE INTRODUCTION GENERALE La situation concurrentielle des dernières années a confronté les entreprises à des problèmes économiques.

Plus en détail

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Déchets : outils et exemples pour agir Fiche méthode n 1 www.optigede.ademe.fr ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Origine et objectif de la fiche : Les retours d expérience des collectivités

Plus en détail

MARKETING MIX. Politique Produit. Les composantes d un produit POLITIQUE PRODUIT

MARKETING MIX. Politique Produit. Les composantes d un produit POLITIQUE PRODUIT MARKETING MIX POLITIQUE PRODUIT Sandrine Monfort Politique Produit! Les composantes d un produit! Les classifications produit! Lancement produit! Politique de gamme! Politique de marque Les composantes

Plus en détail

Introduction. Marketing des services? De quoi parle-t-on? copyright 1

Introduction. Marketing des services? De quoi parle-t-on? copyright 1 Introduction Marketing des services? De quoi parle-t-on? copyright 1 Marketing des services de l information Vos attentes Redéfinir clairement à qui vous vous adressez Mieux connaître les attentes de votre

Plus en détail

Le Code Génétique de la Marque

Le Code Génétique de la Marque Le Code Génétique de la Marque Le clé pour identifier et renforcer durablement le modèle de reussite de la marque Société de conseil international en gestion stratégique et opérationnelle des marques 39,

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Introduction: Avant d entreprendre la création d une entreprise, mais également à l occasion du développement d une nouvelle activité, il est absolument conseillé d élaborer un business

Plus en détail

NOUVEAU! POUR LE MOBILIER DE BUREAU, LE CHOIX DE L EXCELLENCE. www.nf-oec.fr DOSSIER PRESSE 14 OCTOBRE 2011

NOUVEAU! POUR LE MOBILIER DE BUREAU, LE CHOIX DE L EXCELLENCE. www.nf-oec.fr DOSSIER PRESSE 14 OCTOBRE 2011 NOUVEAU! POUR LE MOBILIER DE BUREAU, LE CHOIX DE L EXCELLENCE DOSSIER PRESSE 14 OCTOBRE 2011 www.nf-oec.fr CONTACT PRESSE : Laure Morandeau / Agence Gulfstream Communication lmorandeau@gs-com.fr Tel. :

Plus en détail

Visual packaging solutions

Visual packaging solutions pack Visual packaging solutions Experience reality... VTales graphics Pourquoi utiliser Lyncis Pack? De par sa technologie virtuelle novatrice, le logiciel Lyncis Pack est un outil avantageux à plusieurs

Plus en détail

Eurofins Marketing Research

Eurofins Marketing Research Eurofins Marketing Research À VOS CÔTÉS POUR LA MEILLEURE EXPÉRIENCE CONSOMMATEUR "Full-service sensory and marketing studies" Eurofins Marketing Research Eurofins Marketing Research est un institut d

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DU MARKETING POUR LES CRÉATEURS D ENTREPRISE

GUIDE PRATIQUE DU MARKETING POUR LES CRÉATEURS D ENTREPRISE MICHEL BADOC EN COLLABORATION AVEC ISABELLE SELEZNEFF GUIDE PRATIQUE DU MARKETING POUR LES CRÉATEURS D ENTREPRISE Éditions d Organisation, 2005 ISBN : 2-7081-3215-6 SOMMAIRE Remerciements... 11 Table des

Plus en détail

Les techniques de l analyse sensorielle. Utilité en formulation aromatique

Les techniques de l analyse sensorielle. Utilité en formulation aromatique Intérêt de l analyse sensorielle pour l optimisation de formules aromatiques Marc DANZART, École nationale supérieure des industries agricoles et alimentaires (ENSIA), Laboratoire de Perception Sensorielle

Plus en détail

PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT

PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT www.imnrennes.fr ÉPREUVE E1 - CULTURE GÉNÉRALE ET EXPRESSION Coefficient 3 L objectif visé est de vérifier l aptitude des candidats à communiquer avec efficacité

Plus en détail

Evaluation de la typicité des vins liés au terroir : proposition de méthodes pour les professionnels de la filière

Evaluation de la typicité des vins liés au terroir : proposition de méthodes pour les professionnels de la filière Evaluation de la typicité des vins liés au terroir : proposition de méthodes pour les professionnels de la filière Ronan SYMONEAUX, Isabelle MAITRE, Frédérique JOURJON UMT VINITERA- Laboratoire GRAPPE

Plus en détail

LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC

LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC La gestion de projet ne présente pas de difficultés particulières mais une méthodologie qui va demander énormément de précisions tout au long de

Plus en détail

MA Strategy Radar 2011

MA Strategy Radar 2011 MA Strategy Radar: Faciliteur et accélérateur de la prise de décisions stratégiques La REMP publie depuis l automne 2008 l étude MA Strategy Radar, qui vient compléter les études déjà existantes MACH Radar

Plus en détail

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE LA DEFINITION D UNE STRATEGIE ACTIONNARIALE : UNE NECESSITE POUR TOUS LES DIRIGEANTS D ENTREPRISE Si les dirigeants d entreprise ont une vision stratégique à long terme de leur activité, ce même constat

Plus en détail

Theme Sensorial marketing, from stores to Internet : retailers and sensorial marketing integration in multichannel distribution management.

Theme Sensorial marketing, from stores to Internet : retailers and sensorial marketing integration in multichannel distribution management. Les enseignes spécialisées et l intégration du marketing sensoriel dans l approche multicanale de leur distribution. Fanny NOYELLE Année Universitaire 2007 / 2008 ESUPCOM Lille Directeurs de mémoire :

Plus en détail

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca La recherche antérieure a montré que la majorité des consommateurs canadiens affichent une préférence marquée pour l achat de produits alimentaires canadiens par rapport aux produits d importation. Est-ce

Plus en détail

L EVALUATION SENSORIELLE

L EVALUATION SENSORIELLE L EVALUATION SENSORIELLE Tests et interprétations Ce document a été réalisé par Pierre Casamayor pour le compte de l U.Œ.F. Toute reproduction ne peut se faire sans l accord d une des deux parties. Quelques

Plus en détail

Résultats de l enquête sur les attentes et les habitudes d évaluation des produits cosmétiques

Résultats de l enquête sur les attentes et les habitudes d évaluation des produits cosmétiques Annexes résultats - études habitudes de tests en cosmétique - 1/13 Résultats de l enquête sur les attentes et les habitudes d évaluation des produits cosmétiques 1. Contexte de l étude L étude a été menée

Plus en détail

Le «data mining», une démarche pour améliorer le ciblage des contrôles

Le «data mining», une démarche pour améliorer le ciblage des contrôles MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Le «data mining», une démarche pour améliorer le ciblage des contrôles La lutte contre la fraude aux finances publiques a été renforcée ces dernières années et a

Plus en détail

GÉDIA AUDIT & SURVEILLANCE DES COÛTS D ENTRÉE DES ARTICLES FABRIQUÉS

GÉDIA AUDIT & SURVEILLANCE DES COÛTS D ENTRÉE DES ARTICLES FABRIQUÉS GÉDIA AUDIT & SURVEILLANCE DES COÛTS D ENTRÉE DES ARTICLES FABRIQUÉS 1. Pourquoi il est indispensable de surveiller les coûts d entrées des articles fabriqués 1.1. La règle de base de valorisation du stock

Plus en détail

Fête de la Science Saint-Etienne 13 octobre 2011. Les enjeux du design sensoriel

Fête de la Science Saint-Etienne 13 octobre 2011. Les enjeux du design sensoriel Fête de la Science Saint-Etienne 13 octobre 2011 Les enjeux du design sensoriel Comment et pourquoi intégrer la qualité perçue dans la conception des produits? Claude CHERON Présidente de VALESENS Association

Plus en détail

Préface. de Xavier QUÉRAT-HÉMENT

Préface. de Xavier QUÉRAT-HÉMENT Préface de Xavier QUÉRAT-HÉMENT La réussite de toute entreprise, comme le savent les opérationnels au contact de clients de plus en plus exigeants et soumis à une règlementation qui s étoffe régulièrement,

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DE LA PERFORMANCE COMMERCIALE

DEVELOPPEMENT DE LA PERFORMANCE COMMERCIALE Sept-13 DEVELOPPEMENT DE LA PERFORMANCE COMMERCIALE Audit commercial Développement de réseau SERVICES Développement commercial Formation vente/négociation Formation management opérationnel Formation communication

Plus en détail

Communication stratégique

Communication stratégique Programme de formation pour les étudiants de DEESCOM de l IEC Pau Communication stratégique Objectif pédagogique : Acquérir une démarche stratégique et rigoureuse en vue d occuper un poste à responsabilité

Plus en détail

L observatoire de conjoncture et de compétitivité de l industrie alimentaire

L observatoire de conjoncture et de compétitivité de l industrie alimentaire Conseil National du Commerce Extérieur L observatoire de conjoncture et de compétitivité de l industrie alimentaire Anticiper Partager Agir 2005 www.cnce.org.ma CHAPITRE I : Sommaire LES INDICATEURS DE

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/CES/2006/16 24 mars 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMMISSION DE STATISTIQUE CONFÉRENCE DES STATISTICIENS

Plus en détail

SOFT AVOCAT Guide d utilisation

SOFT AVOCAT Guide d utilisation SOFT AVOCAT Guide d utilisation 1 SOFT AVOCAT est un logiciel de gestion automatisée des dossiers des cabinets d avocats qui facilite le suivi de leurs traitements à travers ses différentes composantes.

Plus en détail

Révisions : définir et expliquer

Révisions : définir et expliquer Révisions : définir et expliquer 1. Fondements du marketing et études de marché 1) Notions de valeurs perçues par le client? Rapport qualité prix. 2) Quels sont les leviers d actions qui crée de la valeur?

Plus en détail

ITSM - Gestion des Services informatiques

ITSM - Gestion des Services informatiques Chapitre 1 - COMPRENDRE LE MARCHÉ ITSM - Gestion des Services informatiques Copyright 2011 CXP. 1 ITSM - Gestion des Services informatiques L'étude a été réalisée par : Dalila Souiah OBJECTIF DU DOCUMENT.

Plus en détail

TECHNIQUES D ENQUETE

TECHNIQUES D ENQUETE TECHNIQUES D ENQUETE Le Système d Information Marketing L étude de marché Les différentes sources d informations Méthodologie d enquête BENSGHIR AFAF ESTO 1 Plan d'apprentissage du cours " Méthodologie

Plus en détail

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 SOMMAIRE Synthèse et Conclusion... 1 Introduction... 4 1. La description

Plus en détail

La pomme de terre primeur, un produit connu et apprécié des consommateurs

La pomme de terre primeur, un produit connu et apprécié des consommateurs Usages & Attitudes Pomme de terre primeur 2014 La pomme de terre primeur, un produit connu et apprécié des consommateurs L étude réalisée en juin 2014 par Opinionway pour le CNIPT et FranceAgriMer a pour

Plus en détail

CHECK ALL THAT APPLY QUESTIONS SENSOMETRIE

CHECK ALL THAT APPLY QUESTIONS SENSOMETRIE CHECK ALL THAT APPLY QUESTIONS SENSOMETRIE BRARD CHARLOTTE BRIERE THOMAS POULARD JUSTINE PLAN I. Mode de recueil II. Traitements statistiques des données III. Discussions sur les CATA Présentation Présentée

Plus en détail

MODALITES DE CERTIFICATION DE LA PSE pour la session 2016

MODALITES DE CERTIFICATION DE LA PSE pour la session 2016 MODALITES DE CERTIFICATION DE LA PSE pour la session 2016 1. L épreuve de PSE au baccalauréat professionnel : 1.1. Les modifications : BO n 30 du 23 juillet 2015 À partir de la session 2016, l épreuve

Plus en détail

Quel est le cheminement menant à une différenciation des produits par les consommateurs?

Quel est le cheminement menant à une différenciation des produits par les consommateurs? Quel est le cheminement menant à une différenciation des produits par les consommateurs? Trophées Synthec des études 03 novembre 2010 Plan de la présentation I. Problématique II. Méthode de recueil des

Plus en détail

LE MARKETING DU SERVICE

LE MARKETING DU SERVICE LE MARKETING DU SERVICE Le secteur des services est en constante évolution et est caractérisé par une grande diversité. Celle-ci implique une approche mercatique différente de celle de la mercatique produit.

Plus en détail

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001-

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Forum QHSE - QUALITE Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Laurent GUINAUDY OC2 Consultants Atelier ISO 9001 1 Présentation du Cabinet OC2 Consultants Cabinet créé en 1996 Zone d

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING 1. La notion de marché 2. La définition du Marketing et du Marketing - Mix 3. Les fonctions de l entreprise 4. La stratégie push ( fonction de production ) 5. La stratégie

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIAL TITRE CERTIFIE

Plus en détail

Dossier de presse. Skandia Investment Advice

Dossier de presse. Skandia Investment Advice Dossier de presse Skandia Investment Advice 1 Sommaire Communiqué de presse... 3 Skandia innove avec un service complet de sélection de fonds et d analyse financière : Skandia Investment Advice... 5 A

Plus en détail

Quelques conseils pour le choix des indicateurs

Quelques conseils pour le choix des indicateurs IDENTIFIER LES INDICATEURS ET LES CIBLES Pourquoi se doter d indicateurs de suivi Étant donné l aspect dynamique du contexte dans lequel s inscrit votre projet, il est important de mesurer de façon continue

Plus en détail

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS?

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? INTRODUCTION Aujourd hui, dans un contexte de crises sanitaires et de concurrence internationale croissante au niveau du secteur

Plus en détail

Chap 6. Le marché : la demande globale

Chap 6. Le marché : la demande globale Chap 6 Le marché : la demande globale L entreprise commerciale doit adopter son offre aux attentes des consommateurs. Pour cela, elle doit parfaitement les connaître et s adapter à leurs spécificités.

Plus en détail

MARQUE PARC NATUREL REGIONAL

MARQUE PARC NATUREL REGIONAL MARQUE PARC NATUREL REGIONAL La présente fiche traite du cas concret du PNR du Morvan. C est un exemple méthodologique transférable à d autres territoires pour l éligibilité du processus de marquage «Parc

Plus en détail

Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche de stage en entreprise. étude et la formation prépar

Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche de stage en entreprise. étude et la formation prépar En région Rhône-Alpes, les établissements préparant au BTS GPN rythment leur formation par des périodes de stages. Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste OFFRE D EMPLOI 1 Introduction Définir une offre d emploi type n est pas un processus anodin à sous-estimer. En effet, l offre que l entreprise va communiquer représente la proposition d emploi vacant.

Plus en détail

Partie I Le management des processus, ses caractéristiques et son importance pour l entreprise

Partie I Le management des processus, ses caractéristiques et son importance pour l entreprise Partie I Le management des processus, ses caractéristiques et son importance pour l entreprise 1 Pourquoi s intéresser au management des processus? Résumé Réaliser des prestations d excellente qualité,

Plus en détail

LE MARKETING SENSORIEL DU POINT DE VENTE. Dunod

LE MARKETING SENSORIEL DU POINT DE VENTE. Dunod BRUNO DAUCE DELPHINE DION KARINE GALLOPEL VIRGINIE MAILLE ERIC REMY SOPHIE RIEUNIER BERNARD ROULLET EDOUARD SIEKIERSKI OUVRAGE COORDONNE PAR SOPHIE RIEUNIER LE MARKETING SENSORIEL DU POINT DE VENTE Créer

Plus en détail

Collection Manuels EO/FP dirigée par Armand Dayan. Ingénieur chimiste (ESCIL) FORCE DE VENTE DIRECTION ORGANISATION GESTION

Collection Manuels EO/FP dirigée par Armand Dayan. Ingénieur chimiste (ESCIL) FORCE DE VENTE DIRECTION ORGANISATION GESTION Collection Manuels EO/FP dirigée par Armand Dayan Alfred ZEYL Ingénieur chimiste (ESCIL) MBA Northwestern University Docteur en Gestion Professeur Émérite à l ESC Dijon-Bourgogne Consultant. Armand DAYAN

Plus en détail

MARKETING. Plan du cours. Introduction aux notions liées au marketing. MARKETING - CBD/GYB tiré de Berset/diMeo 1

MARKETING. Plan du cours. Introduction aux notions liées au marketing. MARKETING - CBD/GYB tiré de Berset/diMeo 1 MARKETING http://lelay.blog.lemonde.fr/files/2007/04/marketing-portrait-chinois.1176298189.jpg (29.08.07) Plan du cours Chapitre 1: Chapitre 2: Chapitre 3: Chapitre 4 : Chapitre 5 : Chapitre 6 : Introduction

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

LE RAPPORT DE STAGE. Le contenu du rapport de stage

LE RAPPORT DE STAGE. Le contenu du rapport de stage LE RAPPORT DE STAGE Le rapport de stage a pour objet de présenter des faits et des réflexions sur un stage d apprentissage qui, généralement, s est déroulé dans le cadre d un programme de formation professionnelle.

Plus en détail

Méthodes de prévision des ventes

Méthodes de prévision des ventes Méthodes de prévision des ventes Il est important pour toute organisation qui souhaite survivre dans un environnement concurrentiel d adopter des démarches de prévision des ventes pour anticiper et agir

Plus en détail

Les défis du développement du gouvernement électronique. Par Edwin Lau Résumé par Gérard Mongbé

Les défis du développement du gouvernement électronique. Par Edwin Lau Résumé par Gérard Mongbé Les défis du développement du gouvernement électronique Par Edwin Lau Résumé par Gérard Mongbé La révolution numérique a engendré une pression sur les gouvernements qui doivent améliorer leurs prestations

Plus en détail

GUIDE DE LA GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES

GUIDE DE LA GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES Françoise KERLAN GUIDE DE LA GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES Préface de Jean-Louis Muller Directeur à la CEGOS Ancien responsable de Formation à l Université Paris 9 Dauphine Deuxième

Plus en détail

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc.

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 1. Gestion opérationnelles des RH 2. Audits GHR 3. Recrutement et dotation 4. Évaluation psychométrique 5. Consolidation et coaching 6. Transition de carrière 1. COMMENT

Plus en détail

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France Refondation de l Ecole De la République Contribution des CCI de France Octobre 2012 Etablissements publics dirigés par des chefs d entreprises élus par leurs pairs, les CCI de France assurent globalement

Plus en détail

PRODUIT LA NOUVELLE GAMME DE VERRES EYEZEN : QUELS SONT LES BÉNÉFICES PERÇUS PAR LES PORTEURS FACE AUX ÉCRANS?

PRODUIT LA NOUVELLE GAMME DE VERRES EYEZEN : QUELS SONT LES BÉNÉFICES PERÇUS PAR LES PORTEURS FACE AUX ÉCRANS? LA NOUVELLE GAMME DE VERRES EYEZEN : QUELS SONT LES BÉNÉFICES PERÇUS PAR LES PORTEURS FACE AUX ÉCRANS? Les progrès technologiques permettent aux verres ophtalmiques d offrir plus qu une bonne vision au

Plus en détail

Session 8 : Assurance Qualité des produits absents du Programme de Préqualification de l OMS

Session 8 : Assurance Qualité des produits absents du Programme de Préqualification de l OMS Session 8 : Assurance Qualité des produits absents du Programme de Préqualification de l OMS Question aux participants Comment s assurer de la qualité et de l intégrité d un produit qui n a pas été préqualifié

Plus en détail

Performance et valorisation RH

Performance et valorisation RH Performance et valorisation RH Document téléchargeable à des fins de consultation. Toute utilisation à des fins commerciales proscrite sans autorisation expresse de l auteur. 1 La fonction «Ressources

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE MAI 2010 OMMUNIQUÉ MUNIQUÉ DE PRESSE 2010 AUCHAN PROPOSE UNE OFFRE PERMANENTE DE

DOSSIER DE PRESSE MAI 2010 OMMUNIQUÉ MUNIQUÉ DE PRESSE 2010 AUCHAN PROPOSE UNE OFFRE PERMANENTE DE DOSSIER DE PRESSE MAI 2010 OMMUNIQUÉ MUNIQUÉ DE PRESSE AI 2010 0 AUCHAN PROPOSE UNE OFFRE PERMANENTE DE DANS LA LIGNÉE DE SA POLITIQUE DE DISCOUNT RESPONSABLE QUI VISE À RENDRE ACCESSIBLES À TOUS LES CONSOMMATEURS

Plus en détail

GUIDE DU TUTEUR ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC. Management des Unités Commerciales. Stage de 1ère année

GUIDE DU TUTEUR ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC. Management des Unités Commerciales. Stage de 1ère année GUIDE DU TUTEUR Ce guide est complété par le tuteur durant la première année de BTS. Une copie doit être fournie au professeur et à l étudiant ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC Management des Unités Commerciales

Plus en détail

VOLUME 1 CRÉATION D UN SITE WEB

VOLUME 1 CRÉATION D UN SITE WEB VOLUME 1 CRÉATION D UN SITE WEB Comprendre les principales étapes TABLE DES MATIÈRES PARTIE 1 - RENCONTRE DE DÉMARRAGE 03 PARTIE 2 - ANALYSE FONCTIONNELLE 03 PARTIE 3 - ARBORESCENCE 04 PARTIE 4 - MAQUETTES

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION

PROGRAMMES DE GESTION RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION DIRECTION GÉNÉRALE DU CYCLE PREPARATOIRE & DE L'ENSEIGNEMENT SECONDAIRE Direction de la Pédagogie & des Normes du cycle préparatoire et de l'enseignement

Plus en détail

Chapitre 5 Vérifiez vos connaissances Éléments de réponse

Chapitre 5 Vérifiez vos connaissances Éléments de réponse Chapitre 5 Vérifiez vos connaissances Éléments de réponse Réponse point 1 En quoi la politique produit internationale diffère t elle d une politique produit locale classique? Le problème de la politique

Plus en détail

Plan Défi Biotech Santé

Plan Défi Biotech Santé Plan Défi Biotech Santé Positionnement Concurrentiel et Commercial Présentation de l opération 24 novembre 2011 24 novembre 2011 1/20 2011 Intervenants Denis le Bouteiller, responsable de la mission Expérience

Plus en détail

Les outils du manager commercial

Les outils du manager commercial OBJECTIFS Améliorer sa force de conviction et asseoir son leadership sur son équipe de collaborateurs mais aussi dans sa relation-clientèle Saisir l importance de la dimension relationnelle comportementale

Plus en détail

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS Une collaboration entre homme et machine LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS 2 A PROPOS Les hommes

Plus en détail

L analyse en composantes principales en pratique

L analyse en composantes principales en pratique L analyse en composantes principales en pratique Après avoir vu sa formalisation mathématique dans le module précédent, on s intéresse ici à l utilisation pratique de l ACP. 1 Objectifs L objectif de l

Plus en détail

Marketing touristique

Marketing touristique Université Mohamed 1er Faculté des lettres et des sciences humaines -Oujda- Master : Tourisme et patrimoine Marketing touristique Fondements et concepts Pr. Nouha EL-HALAS Année universitaire 2013/2014

Plus en détail

Fiches concept SEGMENTATION. 1ère Fiche : Enjeux et principes de la segmentation

Fiches concept SEGMENTATION. 1ère Fiche : Enjeux et principes de la segmentation Fiches concept SEGMENTATION 1ère Fiche : Enjeux et principes de la segmentation Un marché est un ensemble de consommateurs (ou de clients) potentiels d un produit tangible ou intangible. La plupart des

Plus en détail

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Coface - Natixis a décidé d internationaliser son activité d assurance crédit en Amérique Latine en 1997. Le

Plus en détail

Cours et applications

Cours et applications MANAGEMENT SUP Cours et applications 3 e édition Farouk Hémici Mira Bounab Dunod, Paris, 2012 ISBN 978-2-10-058279-2 Table des matières Introduction 1 1 Les techniques de prévision : ajustements linéaires

Plus en détail

Shadow Manager Simulateur de gestion globale d entreprise. Introduction

Shadow Manager Simulateur de gestion globale d entreprise. Introduction Shadow Manager Simulateur de gestion globale d entreprise Introduction Le logiciel de simulation d entreprise Shadow Manager représente le nec plus ultra des outils pédagogiques de simulation de gestion

Plus en détail

Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle»

Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle» Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle» Introduction Suite à l envoi du questionnaire «Clientèle», nous avons reçu un total de 588 réponses. Ce résultat nous semble tout à fait satisfaisant

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION & DE LA FORMATION DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES & DE LA FORMATION CONTINUE Direction des Programmes & des Manuels Scolaires PROGRAMMES DE GESTION 3 ème

Plus en détail

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe Dossier de presse Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe ALTER PERFORMANCE est une nouvelle société de conseil qui a fait le choix d'accompagner les TPE-PME

Plus en détail

la notation financière et sociale, la formation professionnelle ou le renforcement de capacités, le coaching (l encadrement) et le conseil.

la notation financière et sociale, la formation professionnelle ou le renforcement de capacités, le coaching (l encadrement) et le conseil. 1. PRÉSENTATION DE CECA RATING SARL CECA Rating est une société à responsabilité limitée (SARL) créée en décembre 2012 avec un capital de FCFA 1.000.000. La création de CECA Rating est le fruit d une réflexion

Plus en détail

WP2 Meeting de lancement

WP2 Meeting de lancement WP2 Meeting de lancement Paris 3 février 2011 3 Février 2011 110203WP2.ppt 1 Les 2 objectifs majeurs du WP2 Développer des produits qui vont satisfaire les attentes sensorielles des personnes âgées Développer

Plus en détail

Prenez la main sur votre espace de travail et maitrisez le stockage

Prenez la main sur votre espace de travail et maitrisez le stockage Prenez la main sur votre espace de travail et maitrisez le stockage DÉFENSE ET SÉCURITÉ Un bon ordonnancement mène à la réussite Qu elles soient de terre, marines ou aériennes, les forces armées d aujourd

Plus en détail

Bien-être et performance au travail

Bien-être et performance au travail Bien-être et performance au travail Synthèse des résultats de l enquête «Parlons bienêtre au travail» en Suisse romande Cette enquête porte sur 723 employés de Suisse romande. Elle s est déroulée sous

Plus en détail

FAISABILITE DU RAPPROCHEMENT DES LABELS FSC ET PAFC EN AFRIQUE CENTRALE

FAISABILITE DU RAPPROCHEMENT DES LABELS FSC ET PAFC EN AFRIQUE CENTRALE FAISABILITE DU RAPPROCHEMENT DES LABELS FSC ET PAFC EN AFRIQUE CENTRALE Etude commanditée par le MAP et le MAE 2005-2006 1 1. Contexte de l étude 1. Contexte et objectifs de l étude 2. Analyse comparative

Plus en détail

Notre modèle d engagement

Notre modèle d engagement Notre modèle d engagement 1. EVALUER L évaluation des compétences que vous souhaitez améliorer implique un vrai échange entre nos deux équipes, et une étude plus approfondie des écarts et des actions préalablement

Plus en détail

ISO/IEC TR 90006. Première édition 2013-11-01. Numéro de référence ISO/IEC TR 90006:2013(F) ISO/IEC 2013

ISO/IEC TR 90006. Première édition 2013-11-01. Numéro de référence ISO/IEC TR 90006:2013(F) ISO/IEC 2013 RAPPORT TECHNIQUE ISO/IEC TR 90006 Première édition 2013-11-01 Technologies de l information Lignes directrices pour l application de l ISO 9001:2008 pour la gestion des services IT et son intégration

Plus en détail

Résultats de l étude de marché

Résultats de l étude de marché Résultats de l étude de marché Résultats présentés le 30 septembre 2008 à l occasion du premier petit déjeuner Epsilon Consulting 1. Description du contexte : L Hygiène, la Sécurité et l Environnement

Plus en détail

LES DECISIONS STRATEGIQUES ET ORGANISATIONNELLE A L INTERNATIONAL :

LES DECISIONS STRATEGIQUES ET ORGANISATIONNELLE A L INTERNATIONAL : LES DECISIONS STRATEGIQUES ET ORGANISATIONNELLE A L INTERNATIONAL : ANALYSE CONCURRENTIELLE ET STRATEGIE MARKETING INTERNATIONAL : L entreprise a le choix entre 3 grands types de stratégie : La standardisation

Plus en détail

Conduite de projets informatiques. Rappel. Plan de la dernière partie. Principes généraux et techniques. Eric Bourreau

Conduite de projets informatiques. Rappel. Plan de la dernière partie. Principes généraux et techniques. Eric Bourreau Conduite de projets informatiques Principes généraux et techniques Eric Bourreau 1 Rappel Définition et terminologie Le découpage d un projet L estimation des charges Les techniques de planification L

Plus en détail

Systèmes experts. Chapitre 7. 7.1 Utilité des systèmes experts. 7.2 Construction des systèmes experts

Systèmes experts. Chapitre 7. 7.1 Utilité des systèmes experts. 7.2 Construction des systèmes experts Chapitre 7 Systèmes experts 7.1 Utilité des systèmes experts La construction d indices hédoniques repose sur des modèles permettant d évaluer tout bien de caractéristiques données. Elle s accompagne habituellement

Plus en détail

23. Interprétation clinique des mesures de l effet traitement

23. Interprétation clinique des mesures de l effet traitement 23. Interprétation clinique des mesures de l effet traitement 23.1. Critères de jugement binaires Plusieurs mesures (indices) sont utilisables pour quantifier l effet traitement lors de l utilisation d

Plus en détail

Chapitre E : Allégations environnementales dans la communication commerciale

Chapitre E : Allégations environnementales dans la communication commerciale Chapitre E : Allégations environnementales dans la communication commerciale Le présent chapitre doit être lu en conjonction avec les Dispositions générales sur les pratiques de publicité et de communication

Plus en détail

5. Validité de la méta-analyse

5. Validité de la méta-analyse 5. Validité de la méta-analyse 5.1. Poids de la preuve d une méta-analyse Le poids de la preuve d un résultat scientifique quantifie le degré avec lequel ce résultat s approche de la réalité. Il ne s agit

Plus en détail

Acheter des actions de formation

Acheter des actions de formation L achat, quel enjeu? Acheter une action, c est acheter une prestation de services intellectuels qui nécessite un certain formalisme pour optimiser l achat au regard des enjeux. C est pourquoi, en complément

Plus en détail

Le secret des marques irrésistibles

Le secret des marques irrésistibles Le secret des marques irrésistibles Augmentez le QI de votre marque! Fort de plus de 8 000 études NeedScope réalisées dans le monde, TNS a analysé en détail ces données pour mettre à jour les principes

Plus en détail

Déclassement d'actifs et stock brut de capital

Déclassement d'actifs et stock brut de capital Extrait de : La mesure du capital - Manuel de l'ocde 2009 Deuxième édition Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264067752-fr Déclassement d'actifs et stock brut de capital Merci

Plus en détail