Historique Naissance du projet J'me fais une place en garderie Fondation de la corporation J me fais une place en garderie inc.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Historique Naissance du projet J'me fais une place en garderie Fondation de la corporation J me fais une place en garderie inc."

Transcription

1

2 Notre mission J me fais une place en garderie a pour mission de soutenir les familles montréalaises vivant avec un enfant âgé de 0-5 ans ayant une déficience motrice, associée ou non à une autre déficience, dans leurs démarches d intégration dans les services de garde accrédités par le gouvernement du Québec.

3 Historique Naissance du projet J'me fais une place en garderie Fondation de la corporation J me fais une place en garderie inc J me fais une place en garderie réunit 140 partenaires au symposium Grandir ensemble et publie les actes du symposium J me fais une place en garderie réunit 240 partenaires au Forum Bâtir des complicités. Lancement de deux nouveaux outils de promotion de l intégration : le DVD Grandir ensemble et l affiche Bâtir des complicités 2010 Obtention d un financement de Centraide et mise sur pied d une formation destinée au personnel en service de garde: Accueillir la différence au quotidien, pour la participation de tous en petite enfance 2011 Mise à jour du site Internet: et mise en route d une étude de besoin des parents en matière de soutien et d entraide.

4 Notre approche Empowerment Pour les parents Leur redonner un sentiment de compétence et de contrôle sur leur propre vie, les motiver à l action, encourager leurs initiatives, les aider à prendre conscience de leurs forces et de la situation. Pour les milieux de garde Outiller, informer, sensibiliser et intervenir auprès des membres du personnel des services garde tout au long du processus afin de les rendre autonomes.

5 Nos valeurs L intégration est la pleine participation de l enfant ayant des besoins particuliers à la vie quotidienne du milieu de garde. JMFPG reconnaît et soutient le parent comme premier responsable de l intégration de son enfant en service de garde. Chaque intégration est unique et notre approche respecte les besoins de chacun. Le service de garde est un lieu de stimulation globale et de socialisation où l on répond aux besoins particuliers de l enfant à travers les activités quotidiennes. Le partenariat avec le parent, le personnel éducateur et les intervenants qui gravitent autour de l enfant est au cœur du processus d intégration.

6 Le travail d intervention de J me fais une place en garderie 1.Inscription du parent à l organisme 2.Rencontre à domicile 3.Recherche d un service de garde 4.Mise en place de l intégration 5.Suivi

7 Portrait familles ont été desservies. Besoins des familles Retourner au travail, aux études, avoir du répit, etc. Nos familles 92 enfants ont intégré leur service de garde de quartier. 81% des enfants présentent une déficience associée. 52% des familles sont issues de différentes communautés culturelles. 50% des familles sont sous le seuil de la pauvreté.

8 Nos collaborations Portrait services de garde (CPE, garderies conventionnées et SGMF). 318 intervenants de 28 organismes différents (CR, CSSS, organismes communautaires). Selon une étude du MFA (2009), les services de garde souhaitent, entre autres: Plus de concertation entre parents, professionnels et/ou éducatrices; Plus de soutien/collaboration de la part des parents.

9 Les retombées pour l enfant Être membre à part entière de sa communauté en fréquentant un service de garde de son quartier Apprendre et se développer selon son plein potentiel; Développer son estime de soi et une plus grande autonomie; Vivre des interactions sociales positives qui l amènent à acquérir et développer des habiletés sociales et à créer des liens d amitié; Fréquenter les mêmes lieux que ses pairs, dans le même quartier; Participer aux activités courantes du service de garde; Se préparer à la transition vers l école.

10 Les retombées pour les parents Concilier travail-famille-thérapies de l enfant; Actualiser et enrichir leur vie de famille et de couple; Bénéficier d un répit et d un soutien; Rencontrer les autres parents du quartier; Poursuivre leurs occupations ou retourner aux études, au travail, etc.

11 Nos souhaits Développer des services aux parents d enfants ayant une déficience autre que la déficience motrice, tel que la déficience intellectuelle, visuelle, auditive, le trouble envahissant du développement, etc. Développer un réseau d'entraide et de mentorat permettant le partage des différents bagages de connaissances entre les parents.

12 Nos actions pour innover Offrir nos services à de nouvelles clientèles Réalisation d une réflexion stratégique en 2011 Encourager l entraide et le mentorat entre parents Mise en route d une étude de besoins auprès des parents en 2012

13 Vos questions et commentaires

POLITIQUE D INTÉGRATION DES ENFANTS À DÉFIS PARTICULIERS CENTRE DE LA PETITE ENFANCE «LE CPE LA DÉCOUVERTE DE L ENFANCE»

POLITIQUE D INTÉGRATION DES ENFANTS À DÉFIS PARTICULIERS CENTRE DE LA PETITE ENFANCE «LE CPE LA DÉCOUVERTE DE L ENFANCE» POLITIQUE D INTÉGRATION DES ENFANTS À DÉFIS PARTICULIERS CENTRE DE LA PETITE ENFANCE «LE CPE LA DÉCOUVERTE DE L ENFANCE» Politique adoptée par le conseil d administration en juin 2007, révisé en septembre

Plus en détail

La Maison de répit La Ressource Quartier Saint-Michel, Montréal

La Maison de répit La Ressource Quartier Saint-Michel, Montréal La Maison de répit La Ressource Quartier Saint-Michel, Montréal Rencontre des maisons de répit Hôtel Plaza Québec 22 mars 2012 Organisée par L Alliance québécoise des regroupements régionaux pour l intégration

Plus en détail

Du milieu de garde au préscolaire

Du milieu de garde au préscolaire Du milieu de garde au préscolaire Sonia Daigle, conseillère pédagogique en adaptation scolaire, commission scolaire de La Capitale Marie-Josée Veilleux, directrice adjointe à l école primaire des Jeunes-du-Monde,

Plus en détail

SOMMAIRE. Politique d intégration des enfants à besoins particuliers page 2

SOMMAIRE. Politique d intégration des enfants à besoins particuliers page 2 Politique d intégration des enfants à besoins particuliers, adopté par le conseil d administration en novembre 2008 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 INTRODUCTION... 3 PRÉSENTATION DU MILIEU... 4 LES OBJECTIFS GÉNÉRAUX...

Plus en détail

Agir dans son milieu Une communauté de pratiques novatrice

Agir dans son milieu Une communauté de pratiques novatrice Agir dans son milieu Une communauté de pratiques novatrice Le projet, en bref Cette initiative du Centre St Pierre propose une formule originale de transfert et de diffusion des savoirs puisqu il mise

Plus en détail

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. Politique d intégration et de maintien des enfants handicapés ou ayant des besoins particuliers

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. Politique d intégration et de maintien des enfants handicapés ou ayant des besoins particuliers Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. Politique d intégration et de maintien des enfants handicapés ou ayant des besoins particuliers Juin 2010 Table des matières 1-Préambule 3 2-Mesures générales

Plus en détail

Un projet d avenir une volonté d agir!

Un projet d avenir une volonté d agir! Un projet d avenir une volonté d agir! En 2000, le Centre d Orientation et de Formation pour Femmes en Recherche d Emploi est l initiateur d un projet s adressant particulièrement aux jeunes mères de la

Plus en détail

Direction des services Enfance-famille-jeunesse, communautaires, Communautaire, prévention et promotion de la santé

Direction des services Enfance-famille-jeunesse, communautaires, Communautaire, prévention et promotion de la santé CLSC de Rosemont 3311, boul. Saint-Joseph Est Montréal (Québec) H1X 1W3 No téléphone : 514-524-3541 No télécopieur: 514-524-3618 BILAN ANNUEL DU PROGRAMME / SERVICES COMMUNAUTAIRES 2008-2009 ANNÉE : 2008-2009

Plus en détail

POLITIQUE D ACCUEIL D ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D ACCUEIL D ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D ACCUEIL D ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS AU CENTRE DE LA PETITE ENFANCE LA MARELLE DES BOIS- FRANCS Politique d accueil d enfants ayant des besoins particuliers Le centre de la petite

Plus en détail

janvier 2009 centre de réadaptation estrie

janvier 2009 centre de réadaptation estrie A p o l l o r é i n v e n t e r l e s s e r v i c e s a v e c l e s m o y e n s d u b o r d janvier 2009 centre de réadaptation estrie Pourquoi Apollo? Au Québec, 8 500 personnes étaient en attente de

Plus en détail

Procédure d intégration des enfants ayant des besoins particuliers

Procédure d intégration des enfants ayant des besoins particuliers Procédure d intégration des enfants ayant des besoins particuliers Cette procédure est construite de façon à ce que l on puisse rapidement prendre position sur les différentes actions à mener afin de pouvoir

Plus en détail

POLITIQUE CULTURELLE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES TROIS-LACS SECTEUR JEUNES

POLITIQUE CULTURELLE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES TROIS-LACS SECTEUR JEUNES POLITIQUE N o 13-06-06-05 CAHIER DE GESTION POLITIQUE CULTURELLE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES TROIS-LACS SECTEUR JEUNES Responsabilité Entrée en vigueur Direction générale 2006-07-01 Service du secrétariat

Plus en détail

But de la présentation

But de la présentation La participation sociale des personnes handicapées au Québec : principaux constats Forum national À parts égales, levons les obstacles 29 septembre 2006 Office des personnes handicapées du Québec Introduction

Plus en détail

pour accélérer l accès à l emploi des Montréalaises et des Montréalais issus de l immigration Projets de la deuxième vague

pour accélérer l accès à l emploi des Montréalaises et des Montréalais issus de l immigration Projets de la deuxième vague pour accélérer l accès à l emploi des Montréalaises et des Montréalais issus de l immigration Projets de la deuxième vague printemps 2010 Projets de la deuxième vague printemps 2010 P r o j e t 1 S t a

Plus en détail

École Sacré-Cœur Acton Vale Projet éducatif

École Sacré-Cœur Acton Vale Projet éducatif École Sacré-Cœur Acton Vale Projet éducatif 2010-2015 Table des matières Historique... 3 Analyse de la situation de l école Sacré-Coeur... 3 Connaissance du milieu... 4 Organisation de l école... 4 La

Plus en détail

Recommandations des participants dans le cadre du Colloque TSAF 2016 incluant des recommandations additionnelles de SAFERA

Recommandations des participants dans le cadre du Colloque TSAF 2016 incluant des recommandations additionnelles de SAFERA Recommandations des participants dans le cadre du Colloque TSAF 2016 incluant des recommandations additionnelles de SAFERA Le 28 octobre 2016, avec l appui de l Agence de santé publique du Canada, du Premier

Plus en détail

De l intégration à l inclusion scolaire des élèves en difficulté d adaptation et d apprentissage

De l intégration à l inclusion scolaire des élèves en difficulté d adaptation et d apprentissage De l intégration à l inclusion scolaire des élèves en difficulté d adaptation et d apprentissage par Marie-Ève Lacroix et Pierre Potvin, Université du Québec à Trois-Rivières Le texte qui suit définit

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE. Présenté et adopté par le conseil d administration le 23 mars 2009

PLAN STRATÉGIQUE. Présenté et adopté par le conseil d administration le 23 mars 2009 PLAN STRATÉGIQUE 2009 à 2012 Présenté et adopté par le conseil d administration le 23 mars 2009 DÉMARCHE DE PLANIFICATION STRATÉGIQUE Analyse de l évolution de l environnement interne et externe Mission

Plus en détail

Module 4. Les outils pour faciliter la mise en œuvre. L orthophonie communautaire et le continuum de services concerté.

Module 4. Les outils pour faciliter la mise en œuvre. L orthophonie communautaire et le continuum de services concerté. Module 4 Les outils pour faciliter la mise en œuvre L orthophonie communautaire et le continuum de services concerté. La structure de ce module 1. PORTRAIT COLLECTIF LOCAL Un outil à compléter pour tracer

Plus en détail

L outil d identification des besoins de réadaptation : une autre façon d évaluer

L outil d identification des besoins de réadaptation : une autre façon d évaluer L outil d identification des besoins de réadaptation : une autre façon d évaluer XV e colloque de l Association québécoise pour la réadaptation psychosociale Montréal, novembre 2010 Martin Caouette, psychoéducateur

Plus en détail

Outil de formation LA TRANSITION DE L ÉCOLE À LA VIE ACTIVE. Comité régional TÉVA / Engagement Jeunesse pour les jeunes handicapés Île de Montréal

Outil de formation LA TRANSITION DE L ÉCOLE À LA VIE ACTIVE. Comité régional TÉVA / Engagement Jeunesse pour les jeunes handicapés Île de Montréal Outil de formation LA TRANSITION DE L ÉCOLE À LA VIE ACTIVE 2011 Comité régional TÉVA / Engagement Jeunesse pour les jeunes handicapés Île de Montréal Des défis à relever 2 Lorsqu il quitte l école secondaire,

Plus en détail

Vers le pacifique : La résolution de conflits au préscolaire 4 ans. Présentation du programme

Vers le pacifique : La résolution de conflits au préscolaire 4 ans. Présentation du programme Vers le pacifique : La résolution de conflits au préscolaire 4 ans Présentation du programme L INSTITUT PACIFIQUE EN QUELQUES MOTS L Institut Pacifique est un organisme de bienfaisance voué au développement,

Plus en détail

Présentation de l organisme

Présentation de l organisme Présentation de l organisme ISEHMG est un organisme provincial à but non lucratif No d'enregistrement de bienfaisance 820037075 RR0001 FAIRE LA différence info@isehmg.org T 450 646 2714 386 Gentilly O,

Plus en détail

POLITIQUE D INCLUSION DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS CPE DU PIC OCTOBRE 2009

POLITIQUE D INCLUSION DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS CPE DU PIC OCTOBRE 2009 POLITIQUE D INCLUSION DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS CPE DU PIC OCTOBRE 2009 Adopté au conseil d administration du 29 octobre 2009 1- Présentation du milieu Depuis 1993, le centre de la petite

Plus en détail

Art-Quartier-Communauté

Art-Quartier-Communauté Art-Quartier-Communauté La peinture comme levier de rétablissement Jérôme Chailler, intervenant de quartier CSSS-IUGS Huguette Robidas, animatrice bénévole Objectifs de la présentation Découvrir une approche

Plus en détail

POLITIQUE CULTURELLE LA CULTURE, UN MONDE, UNE FAÇON DE VIVRE ET DE GRANDIR

POLITIQUE CULTURELLE LA CULTURE, UN MONDE, UNE FAÇON DE VIVRE ET DE GRANDIR POLITIQUE CULTURELLE LA CULTURE, UN MONDE, UNE FAÇON DE VIVRE ET DE GRANDIR 1- PRÉAMBULE La culture est un facteur important d intégration à la société. Dans cette période de grands changements où les

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE ACTIVITÉ SECTORIELLE LES JEUNES. RAPPORT D ÉTAPE LES OCCASIONS À SAISIR (Atouts)

PLANIFICATION STRATÉGIQUE ACTIVITÉ SECTORIELLE LES JEUNES. RAPPORT D ÉTAPE LES OCCASIONS À SAISIR (Atouts) PLANIFICATION STRATÉGIQUE ACTIVITÉ SECTORIELLE LES JEUNES RAPPORT D ÉTAPE LES OCCASIONS À SAISIR (Atouts) PRÉPARÉ PAR SYLVAIN RAYMOND, RESPONSABLE DE L ATELIER PATRICIA LEMELIN, SECRÉTAIRE D ATELIER LE

Plus en détail

CIBLE 1 - FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DES ENFANTS VIVANT DANS DES FAMILLES VULNÉRABLES

CIBLE 1 - FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DES ENFANTS VIVANT DANS DES FAMILLES VULNÉRABLES PETITE ENFANCE (MOINS DE 5 ANS) CIBLES DU PLAN D ACTION RÉGIONAL CIBLE 1 - FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DES ENFANTS VIVANT DANS DES FAMILLES VULNÉRABLES CIBLE 2 - PROMOUVOIR L ALLAITEMENT MATERNEL

Plus en détail

LES SERVICES SPÉCIALISÉS AUX PERSONNES AYANT UNE DÉFICIENCE INTELLECTUELLE OU UN RETARD GLOBAL DE DÉVELOPPEMENT

LES SERVICES SPÉCIALISÉS AUX PERSONNES AYANT UNE DÉFICIENCE INTELLECTUELLE OU UN RETARD GLOBAL DE DÉVELOPPEMENT LES SERVICES SPÉCIALISÉS AUX PERSONNES AYANT UNE DÉFICIENCE INTELLECTUELLE OU UN RETARD GLOBAL DE DÉVELOPPEMENT Rédaction : CRDITED du Saguenay Lac-Saint-Jean Conception graphique : Caroline Lavoie, technicienne

Plus en détail

Plan d action. de la politique familiale

Plan d action. de la politique familiale Plan d action 2005 2007 de la politique familiale La Politique familiale de la Ville de Québec tend à faire de Québec un milieu de vie qui soutient activement les familles, facilite leur organisation

Plus en détail

Orientations et objectifs du projet éducatif de l école des Quatre-saisons

Orientations et objectifs du projet éducatif de l école des Quatre-saisons Orientations et objectifs du projet éducatif de l école des Quatre-saisons Orientation 1 L école privilégie un milieu éducatif permettant à l élève d entreprendre et de mener à terme des projets favorisant

Plus en détail

Les SIPPE et le soutien aux

Les SIPPE et le soutien aux Les SIPPE et le soutien aux familles très s vulnérables : où en sommes-nous? Laurence Le Hénaff et Monique Rainville Équipe Adaptation familiale et sociale, secteur 0-5 ans Direction de santé publique

Plus en détail

LES SERVICES SPÉCIALISÉS. trouble du spectre de l autisme

LES SERVICES SPÉCIALISÉS. trouble du spectre de l autisme LES SERVICES SPÉCIALISÉS AUX PERSONNES AYANT UN trouble du spectre de l autisme Rédaction : CRDITED du Saguenay Lac-Saint-Jean Conception graphique : Caroline Lavoie, technicienne en communication Le générique

Plus en détail

INTERVENIR AUPRÈS DES PÈRES : PRÉOCCUPATIONS ET ENJEUX D INTERVENANT

INTERVENIR AUPRÈS DES PÈRES : PRÉOCCUPATIONS ET ENJEUX D INTERVENANT INTERVENIR AUPRÈS DES PÈRES : PRÉOCCUPATIONS ET ENJEUX D INTERVENANT Par Luc Ferland, Comité régional pour la promotion de la paternité dans Lanaudière «Pour que jamais ne cesse, l avancée sur la paternité

Plus en détail

Présentation des résultats de l EQDEM -2012

Présentation des résultats de l EQDEM -2012 Présentation des résultats de l EQDEM -2012 2 J E A N - P I E R R E C O U R T E A U J A C Q U E S M A R L E A U E T S T É P H A N I E L E C L E R C 1 6 O C T O B R E 2 0 1 3 D i r e c t i o n d e s a n

Plus en détail

Préparation des enfants pour l école

Préparation des enfants pour l école Préparation des enfants pour l école Mise à jour juillet 2011 Sur le chemin de l école Le passage de la garderie à l école est un événement mémorable pour votre enfant et vous. En tant que service de

Plus en détail

Mémoire. de la Fédération des commissions scolaires du Québec

Mémoire. de la Fédération des commissions scolaires du Québec Mémoire de la Fédération des commissions scolaires du Québec Présenté dans le cadre de la consultation de la Commission sur l éducation à la petite enfance Novembre 2016 Document : 7243 Fédération des

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE SOUTIEN AUX ENFANTS PRÉSENTANT DES DÉFIS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE SOUTIEN AUX ENFANTS PRÉSENTANT DES DÉFIS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE SOUTIEN AUX ENFANTS PRÉSENTANT DES DÉFIS PARTICULIERS Adoptée le 1 er février 2016 TABLE DES MATIÈRES Présentation de la politique d intégration et de soutien aux enfants

Plus en détail

RÔLES, ACTIVITÉS CLÉS ET COMPÉTENCES SERVICES INTÉGRÉS EN PÉRINATALITÉ ET POUR LA PETITE ENFANCE À TABLEAUX DE L INTERVENANTE PRIVILÉGIÉE DES SIPPE

RÔLES, ACTIVITÉS CLÉS ET COMPÉTENCES SERVICES INTÉGRÉS EN PÉRINATALITÉ ET POUR LA PETITE ENFANCE À TABLEAUX DE L INTERVENANTE PRIVILÉGIÉE DES SIPPE RÔLES, ACTIVITÉS CLÉS ET COMPÉTENCES DE L INTERVENANTE PRIVILÉGIÉE DES SIPPE SERVICES INTÉGRÉS EN PÉRINATALITÉ ET POUR LA PETITE ENFANCE À L INTENTION DES FAMILLES VIVANT EN CONTEXTE DE VULNÉRABILITÉ TABLEAUX

Plus en détail

Développer le talent sportif en sport d équipe chez les ans (Matière à réflexion) Charles Cardinal, Daniel Rivet, novembre 2012

Développer le talent sportif en sport d équipe chez les ans (Matière à réflexion) Charles Cardinal, Daniel Rivet, novembre 2012 Développer le talent sportif en sport d équipe chez les 12-17 ans (Matière à réflexion) Charles Cardinal, Daniel Rivet, novembre 2012 Constat de la réalité canadienne Énoncé de base: Vous n entraînez

Plus en détail

Dispositif de scolarisation de jeunes élèves avec Troubles Envahissants du Développement (TED) dans une école de droit commun

Dispositif de scolarisation de jeunes élèves avec Troubles Envahissants du Développement (TED) dans une école de droit commun Dispositif de scolarisation de jeunes élèves avec Troubles Envahissants du Développement (TED) dans une école de droit commun 2 établissements publics pour qui la mission est de répondre aux besoins de

Plus en détail

Actions pour toute la population

Actions pour toute la population Juin 2013 Politique familiale intergénérationnelle Municipalité du Canton de Pottonn pour toute la population Le bon voisinage à l année à Potton : Les consultations de la Politique familiale MADA ont

Plus en détail

DONNER À CHACUN LES MOYENS DE S ÉPANOUIR

DONNER À CHACUN LES MOYENS DE S ÉPANOUIR DONNER À CHACUN LES MOYENS DE S ÉPANOUIR RELEVER LE DÉFI AVEC EUX Dans la région de Laval, des personnes de tout âge vivant avec une déficience intellectuelle (DI) ou un trouble envahissant du développement

Plus en détail

CAMPAGNE MAJEURE DE FINANCEMENT DE LA FONDATION DU CÉGEP DE SAINT-HYACINTHE

CAMPAGNE MAJEURE DE FINANCEMENT DE LA FONDATION DU CÉGEP DE SAINT-HYACINTHE CAMPAGNE MAJEURE DE FINANCEMENT 2012-2016 DE LA FONDATION DU CÉGEP DE SAINT-HYACINTHE PROJETS À FINANCER Projet 1 - Savoir reconnaître : bourses diverses Projet 2 - Savoir soutenir : soutien aux étudiants

Plus en détail

TRANSITION ÉCOLE - VIE ACTIVE

TRANSITION ÉCOLE - VIE ACTIVE Présentation d un outil de planification intersectorielle TRANSITION ÉCOLE - VIE ACTIVE Juin 2012 Comité régional TÉVA / Engagement Jeunesse pour les jeunes handicapés Île de Montréal La boîte à outils

Plus en détail

[LES ATELIERS PARENTS-ENFANTS- PLAISIR (PEP)] Décembre 2012 COSMOSS TÉMISCOUATA. Sommaire de l évaluation des Ateliers Parents- Enfants-Plaisir (PEP)

[LES ATELIERS PARENTS-ENFANTS- PLAISIR (PEP)] Décembre 2012 COSMOSS TÉMISCOUATA. Sommaire de l évaluation des Ateliers Parents- Enfants-Plaisir (PEP) Décembre 2012 COSMOSS TÉMISCOUATA Sommaire de l évaluation des Ateliers Parents- Enfants-Plaisir (PEP) Suzie Berthelot, agente de coordination «Le présent document est une synthèse du rapport d évaluation

Plus en détail

BILAN TOURNÉE SÉCURITÉ ALIMENTAIRE 2014

BILAN TOURNÉE SÉCURITÉ ALIMENTAIRE 2014 BILAN TOURNÉE SÉCURITÉ ALIMENTAIRE 2014 Marie-Josée Riel et Christine Giguère Direction de santé publique de l Estrie Automne 2014 CONTEXTE Préoccupations de la Direction générale de la Santé publique

Plus en détail

VISION DU VIVRE ENSEMBLE EN FRANÇAIS (VEEF)

VISION DU VIVRE ENSEMBLE EN FRANÇAIS (VEEF) VISION DU VIVRE ENSEMBLE EN FRANÇAIS (VEEF) Présentée à la direction générale de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB) Octobre 2013 TABLE DES MATIÈRES Introduction...3 Énoncé de vision...4

Plus en détail

Service de la petite enfance projet de service

Service de la petite enfance projet de service Service de la petite enfance projet de service L engagement de la commune de Meyrin pour l accueil des jeunes enfants C est pendant les premières années de la vie que se situe la phase la plus critique

Plus en détail

Franchir les étapes pour construire mon avenir

Franchir les étapes pour construire mon avenir Franchir les étapes pour construire mon avenir Francine Julien-Gauthier, Ph.D., Université Laval Sarah Martin-Roy, étudiante au doctorat en psychopédagogie Plan de la présentation La résilience des jeunes

Plus en détail

Politique de soutien à l intégration des enfants ayant des besoins particuliers

Politique de soutien à l intégration des enfants ayant des besoins particuliers Mise à jour 13/02/2012 Politique de soutien à l intégration des enfants ayant des besoins particuliers Centre de la petite enfance La Girouette Inc. TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS...3 PRÉSENTATION DU

Plus en détail

Les CPE : un partenaire essentiel pour soutenir le développement des enfants vivant en contexte de vulnérabilité

Les CPE : un partenaire essentiel pour soutenir le développement des enfants vivant en contexte de vulnérabilité Les CPE : un partenaire essentiel pour soutenir le développement des enfants vivant en contexte de vulnérabilité Danielle Guay Direction de santé publique de l Agence de la santé et des services sociaux

Plus en détail

De concert avec les pères en CPE et services de garde éducatifs

De concert avec les pères en CPE et services de garde éducatifs Atelier conférence présenté dans le cadre de la 10 e édition de la Su-père conférence Conférenciers : Francine Tellier, chargée de projets à l Association Québécoise des CPE et Luc Ferland, personne ressource

Plus en détail

jeunesse infirmière Par : Annie-Claude Lavigne Marie Heppell Cayouette 6 C è di l d SIDIIEF 6 e Congrès mondial du SIDIIEF 3 juin 2015

jeunesse infirmière Par : Annie-Claude Lavigne Marie Heppell Cayouette 6 C è di l d SIDIIEF 6 e Congrès mondial du SIDIIEF 3 juin 2015 Pour le leadership de la jeunesse infirmière Par : Annie-Claude Lavigne Marie Heppell Cayouette Fière partenaire 6 C è di l d SIDIIEF 6 e Congrès mondial du SIDIIEF 3 juin 2015 Nos collaborateurs ateu

Plus en détail

Mémoire. Le loisir institutionnel, une réalité incontournable. Août 2013

Mémoire. Le loisir institutionnel, une réalité incontournable. Août 2013 Consultation sur le livre vert «Le goût et le plaisir de bouger. Vers une politique nationale du sport, du loisir et de l activité physique» du Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport Mémoire Le

Plus en détail

Naissances CSSS Lucille-Teasdale et Montréal, 2006 à 2011

Naissances CSSS Lucille-Teasdale et Montréal, 2006 à 2011 Naissances CSSS Lucille-Teasdale et Montréal, 2006 à 2011 Année Montréal Nombre CSSS Lucille-Teasdale Nombre CLSC HM Nombre 2006 21808 1852 537 2007 22472 1983 597 2008 22645 2102 626 2009 23056 2224 684

Plus en détail

Marie-Agnès Lebreton Directrice du CSPE, Centre de pédiatrie sociale de Côte-des- Neiges Fondation du Dr Julien

Marie-Agnès Lebreton Directrice du CSPE, Centre de pédiatrie sociale de Côte-des- Neiges Fondation du Dr Julien Marie-Agnès Lebreton Directrice du CSPE, Centre de pédiatrie sociale de Côte-des- Neiges Fondation du Dr Julien Conférence «Presser le pas», Montréal 1 er novembre 2010 Tous droits réservés, Fondation

Plus en détail

Le loisir culturel : outil de développement régional en culture

Le loisir culturel : outil de développement régional en culture Le loisir culturel : outil de développement régional en culture Mémoire présenté au : Ministère de la Culture et des Communications Dans le cadre de la : Consultation pour le renouvellement de la Politique

Plus en détail

CONFÉRENCE 24 MARS 2015

CONFÉRENCE 24 MARS 2015 QUE NOUS APPREND L ENQUÊTE MONTRÉALAISE SUR L'EXPÉRIENCE PRÉSCOLAIRE DES ENFANTS DE MATERNELLE SUR L EFFET PROTECTEUR DE LA FRÉQUENTATION D UN SERVICE ÉDUCATIF? CO-CHERCHEURES PRINCIPALES : DANIELLE GUAY

Plus en détail

PROJET D ACCOMPAGNEMENT SCOLAIRE ET SOCIAL Appel d offre pour projet d évaluation

PROJET D ACCOMPAGNEMENT SCOLAIRE ET SOCIAL Appel d offre pour projet d évaluation PROJET D ACCOMPAGNEMENT SCOLAIRE ET SOCIAL Appel d offre pour projet d évaluation 1. INTRODUCTION Le comité de femmes Puakuteu de Mashteuiatsh souhaite réaliser une évaluation de son programme d Accompagnement

Plus en détail

Service de répit familial

Service de répit familial Service de répit familial Document de présentation TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 2 Introduction... 3 Un service de répit familial: pourquoi?... 3 Le support théorique... 3 L étude de besoins...

Plus en détail

Soutien aux enfants présentant des besoins particuliers

Soutien aux enfants présentant des besoins particuliers Soutien aux enfants présentant des besoins particuliers Loriana Giuliani Centre d aide et de soutien aux intervenants et organismes en petite enfance Colloque Québec-Strasbourg2008 16 0ctobre 2008 Aujourd

Plus en détail

Accès-Loisirs Québec

Accès-Loisirs Québec Accès-Loisirs Québec Sa Mission Rendre le loisir sportif, culturel et de plein air accessible gratuitement aux personnes de 0 à 99 ans vivant une situation de faible revenu. Accès-Loisirs Québec est un

Plus en détail

SOMMAIRE MIEUX ACCUEILLIR ET ÉDUQUER LES ENFANTS D ÂGE PRÉSCOLAIRE, UNE TRIPLE QUESTION D ACCÈS, DE QUALITÉ ET DE CONTINUITÉ DES SERVICES

SOMMAIRE MIEUX ACCUEILLIR ET ÉDUQUER LES ENFANTS D ÂGE PRÉSCOLAIRE, UNE TRIPLE QUESTION D ACCÈS, DE QUALITÉ ET DE CONTINUITÉ DES SERVICES MIEUX ACCUEILLIR ET ÉDUQUER LES ENFANTS D ÂGE PRÉSCOLAIRE, UNE TRIPLE QUESTION D ACCÈS, DE QUALITÉ ET DE CONTINUITÉ DES SERVICES AVIS À LA MINISTRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT Août 2012 SOMMAIRE

Plus en détail

BILAN DES ACTIVITÉS DE LA CONCERTATION Enfance-Famille 1 er AVRIL 2015 AU 31 MARS 2016 ET PERSPECTIVES LES RENCONTRES. Quelques statistiques

BILAN DES ACTIVITÉS DE LA CONCERTATION Enfance-Famille 1 er AVRIL 2015 AU 31 MARS 2016 ET PERSPECTIVES LES RENCONTRES. Quelques statistiques BILAN DES ACTIVITÉS DE LA CONCERTATION Enfance-Famille 1 er AVRIL 2015 AU 31 MARS 2016 ET PERSPECTIVES 2016-2017 LES RENCONTRES Quelques statistiques Le nombre de rencontres tenues Participation moyenne

Plus en détail

Évaluation du projet Ensemble pour contrer la violence et l intimidation à Lévis

Évaluation du projet Ensemble pour contrer la violence et l intimidation à Lévis Évaluation du projet Ensemble pour contrer la violence et l intimidation à Lévis Présentation Les étudiants du premier cycle au baccalauréat en travail social de l Université du Québec à Rimouski, campus

Plus en détail

BESOINS ET DÉFIS DES FAMILLES,

BESOINS ET DÉFIS DES FAMILLES, BESOINS ET DÉFIS DES FAMILLES, PERCEPTION DES SERVICES ET ENJEUX EN PETITE ENFANCE DANS LANAUDIÈRE Point de vue de parents et d acteurs Présentation synthèse Source : istockphoto Caroline Richard Agente

Plus en détail

ANNEXE 2013-CA R6238 POLITIQUE DE LA FORMATION À DISTANCE. Adopté les 21 et 23 mai 2013.

ANNEXE 2013-CA R6238 POLITIQUE DE LA FORMATION À DISTANCE. Adopté les 21 et 23 mai 2013. ANNEXE 2013-CA584-06.02-R6238 POLITIQUE DE LA FORMATION À DISTANCE Adopté les 21 et 23 mai 2013. POLITIQUE DE LA FORMATION À DISTANCE Mai 2013 TABLE DES MATIÈRES Préambule... 1 1. Objectifs de la Politique

Plus en détail

Passe-Partout Rencontres-parents Ateliers-enfants. Une clé pour la réussite

Passe-Partout Rencontres-parents Ateliers-enfants. Une clé pour la réussite Passe-Partout 2015-2016 Rencontres-parents Ateliers-enfants Une clé pour la réussite Nous sommes heureux de vous accueillir, vous et votre enfant, au programme Passe- Partout. Au fil de ses trente années

Plus en détail

30. Encadrement et textes de référence

30. Encadrement et textes de référence 30. Encadrement et textes de référence Encadrements Charte des droits et libertés de la personne http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicsearch/telecharge.php?type=2&file=/c_12/c12.htm Loi assurant

Plus en détail

Faculté de médecine Vice décanat à la recherche et à l innovation scientifique. Exemple. de guide de. mentorat

Faculté de médecine Vice décanat à la recherche et à l innovation scientifique. Exemple. de guide de. mentorat Faculté de médecine Vice décanat à la recherche et à l innovation scientifique Exemple Octobre 2014 Le vice-décanat à la recherche et à l innovation scientifique de la Faculté de médecine de l Université

Plus en détail

Présenté Jeudi 30 octobre 2008 de 13h30-16h30. Quoi faire?... Jusqu où?...

Présenté Jeudi 30 octobre 2008 de 13h30-16h30. Quoi faire?... Jusqu où?... 2.03 Le rôle de l accompagnateur dans le réussite de l élève Un guide pour le praticien réflexif 2e Congrès biennal du C.Q.J.D.C. Présenté par Maryse Roberge, Commission scolaire des Premières-Seigneuries

Plus en détail

Agir ensemble pour le développement des enfants!

Agir ensemble pour le développement des enfants! Agir ensemble pour le développement des enfants! S O M M A I R E La Roulotte à 2 livres V O L U M E 4, N O. 7 J U I L L E T 2 0 1 5 Avenir d enfants accorde un soutien financier de 197 000 $ pour l année

Plus en détail

Politique de dons et commandites. Promutuel Assurance du Lac au Fjord

Politique de dons et commandites. Promutuel Assurance du Lac au Fjord Promutuel Assurance du Lac au Fjord CONTEXTE Promutuel Assurance du Lac au Fjord assume pleinement son rôle de citoyenne responsable, notamment en appuyant des actions communautaires. Elle s engage auprès

Plus en détail

ANNEXE A. Contenu de l entente de développement culturel 2011 conclue en vertu du programme Aide aux initiatives de partenariat. entre.

ANNEXE A. Contenu de l entente de développement culturel 2011 conclue en vertu du programme Aide aux initiatives de partenariat. entre. ANNEXE A Contenu de l entente de développement culturel 2011 conclue en vertu du programme Aide aux initiatives de partenariat entre le MCCCF et La MRC de Bellechasse No du client-partenaire : 1993-07227

Plus en détail

Politique d admission, de collaboration et d expulsion au CPE

Politique d admission, de collaboration et d expulsion au CPE Politique d admission, de collaboration et d expulsion au CPE Présentée et adoptée par les membres du conseil d administration, le 4 juin 2007 Mise à jour adoptée le 27 janvier 2014 Page 2 de 10 TABLE

Plus en détail

OUTILLER LA RELÈVE ARTISTIQUE MONTRÉALAISE Phase

OUTILLER LA RELÈVE ARTISTIQUE MONTRÉALAISE Phase OUTILLER LA RELÈVE ARTISTIQUE MONTRÉALAISE Phase 4-2013-2016 UNE DÉMARCHE QUI VISE LE DÉVELOPPEMENT DES ARTISTES ET DES TRAVAILLEURS CULTURELS DE LA RELÈVE PAR L IMPLANTATION D OUTILS, DE SERVICES ET DE

Plus en détail

Comité développement social Haute-Côte-Nord. Présentation Pour l activité printanière du RQDS Tadoussac, Mai 2013

Comité développement social Haute-Côte-Nord. Présentation Pour l activité printanière du RQDS Tadoussac, Mai 2013 Comité développement social Haute-Côte-Nord Présentation Pour l activité printanière du RQDS Tadoussac, Mai 2013 Au menu Historique Le rôle du CLD Le développement social HCN Le processus Les comités et

Plus en détail

Tiré du Guide pour l'élaboration du programme d'activités du service de garde en milieu scolaire du MELS

Tiré du Guide pour l'élaboration du programme d'activités du service de garde en milieu scolaire du MELS Le programme d activités d un service de garde en milieu scolaire doit mettre l accent sur le plaisir, la détente et les loisirs tout en favorisant des activités stimulant le développement global des enfants.

Plus en détail

1160, boulevard Nobert, Longueuil (Québec) J4K 2P

1160, boulevard Nobert, Longueuil (Québec) J4K 2P 1160, boulevard Nobert, Longueuil (Québec) J4K 2P1 450.442.3333 www.alzheimerrivesud.ca 1991-2014 Mission et Valeurs depuis 23 ans Soutenir, aider et accompagner les personnes atteintes de la maladie d

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF

PROJET ÉDUCATIF 2120, rue Curé-Lacroix Québec (Québec) G2B 1S1 PROJET ÉDUCATIF 2012-2017 TABLE DES MATIÈRES Message de la direction 3 Présentation de l organisation: Vision, Mission, Valeurs. 4 Portrait de l organisation...

Plus en détail

2013-2015. Table de concertation Lutte contre la pauvreté et l exclusion sociale Domaine-du-Roy 2013-2015. Plan d action local

2013-2015. Table de concertation Lutte contre la pauvreté et l exclusion sociale Domaine-du-Roy 2013-2015. Plan d action local Table de concertation Lutte contre la pauvreté et l exclusion sociale Domaine-du-Roy 2013-2015 2013-2015 Mandat : Avec la concertation des acteurs du territoire et des actions novatrices, répondre aux

Plus en détail

Offre de services. Déficience physique, déficience intellectuelle et trouble du spectre de l autisme Webinaire - MEESR

Offre de services. Déficience physique, déficience intellectuelle et trouble du spectre de l autisme Webinaire - MEESR Ministère de la Santé et des Services sociaux Direction générale des services sociaux Offre de services Déficience physique, déficience intellectuelle et trouble du spectre de l autisme Webinaire - MEESR

Plus en détail

ARRIMAGE DE DEUX CULTURES DÈS LA NAISSANCE : INTERVENTION AUPRÈS DES PARENTS SOURDS AYANT DES ENFANTS ENTENDANTS

ARRIMAGE DE DEUX CULTURES DÈS LA NAISSANCE : INTERVENTION AUPRÈS DES PARENTS SOURDS AYANT DES ENFANTS ENTENDANTS ARRIMAGE DE DEUX CULTURES DÈS LA NAISSANCE : INTERVENTION AUPRÈS DES PARENTS SOURDS AYANT DES ENFANTS ENTENDANTS Mélanie Dumaine, Psychoéducatrice et Coordonnatrice professionnelle Anne de la Durantaye,

Plus en détail

RÉPERTOIRE DES RESSOURCES LOCALES. Bibliothèques de Trois-Rivières

RÉPERTOIRE DES RESSOURCES LOCALES. Bibliothèques de Trois-Rivières RÉPERTOIRE DES RESSOURCES LOCALES Bibliothèques de Trois-Rivières Au Québec, on estime que plus d un million d adultes sont proches aidants. Comme vous, ils cherchent de l information sur les façons de

Plus en détail

Plan d action en économie sociale

Plan d action en économie sociale Plan d action en économie sociale 2014-2015 Préambule au plan d action Étapes réalisées Depuis la signature de l entente spécifique en économie sociale - d une durée du cinq ans - en 2010, la Conférence

Plus en détail

Un outil «encadrant» en milieu scolaire

Un outil «encadrant» en milieu scolaire Un outil «encadrant» en milieu scolaire Sylvain Hétu et Isabelle St-Pierre Répondants des TES à la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys Structure de répondance Suite à un bilan EHDAA, il en est ressorti

Plus en détail

Fonds d aide aux recours collectifs

Fonds d aide aux recours collectifs Fonds d aide aux recours collectifs Plan d action de développement durable 2009-2013 Mot du président C est avec beaucoup de fierté que nous présentons le plan d action de développement durable 2009-2013

Plus en détail

LES PRATIQUES PORTEUSES POUR LA RÉUSSITE DE TOUS ÉTAT D AVANCEMENT DES TRAVAUX

LES PRATIQUES PORTEUSES POUR LA RÉUSSITE DE TOUS ÉTAT D AVANCEMENT DES TRAVAUX LES PRATIQUES PORTEUSES POUR LA RÉUSSITE DE TOUS ÉTAT D AVANCEMENT DES TRAVAUX Johanne Dubord, psychoéducatrice François Lafortune, directeur général adjoint CSDHR Nathalie Joannette, directrice générale

Plus en détail

RELAIS-PÈRES : UNE APPROCHE NOVATRICE DE PROXIMITÉ POUR REJOINDRE ET SOUTENIR LES PÈRES VIVANT EN CONTEXTES DE VULNÉRABILITÉ

RELAIS-PÈRES : UNE APPROCHE NOVATRICE DE PROXIMITÉ POUR REJOINDRE ET SOUTENIR LES PÈRES VIVANT EN CONTEXTES DE VULNÉRABILITÉ RELAIS-PÈRES : UNE APPROCHE NOVATRICE DE PROXIMITÉ POUR REJOINDRE ET SOUTENIR LES PÈRES VIVANT EN CONTEXTES DE VULNÉRABILITÉ Diane Dubeau Université du Québec en Outaouais Geneviève Turcotte Centre de

Plus en détail

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana Fahafahana Fandrosoana. Loi n sur les Personnes Handicapées EXPOSE DES MOTIFS

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana Fahafahana Fandrosoana. Loi n sur les Personnes Handicapées EXPOSE DES MOTIFS REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana Fahafahana Fandrosoana Loi n 97-044 sur les Personnes Handicapées EXPOSE DES MOTIFS Dans le but de mieux assurer l intégration sociale, la protection et l épanouissement

Plus en détail

Multi-Vital une intégration des jeunes immigrants par le sport. Mieux comprendre les particularités

Multi-Vital une intégration des jeunes immigrants par le sport. Mieux comprendre les particularités Multi-Vital une intégration des jeunes immigrants par le sport Mieux comprendre les particularités Le Regroupement interculturel Comment travaille le RID avec les immigrants et les réfugiés? Rôle, mandat,

Plus en détail

La contribution de l approchel École en santé à la prévention des violences en milieu scolaire

La contribution de l approchel École en santé à la prévention des violences en milieu scolaire La contribution de l approchel École en santé à la prévention des violences en milieu scolaire Présentation au Symposium «Contextes et violences à l él école: quand la recherche côtoie l intervention»

Plus en détail

Banque d idées pour préparer le service de garde scolaire

Banque d idées pour préparer le service de garde scolaire Les intervenants et intervenantes qui travaillent au service de garde en milieu scolaire ont besoin d être préparés et sensibilisés à l accueil des enfants ayant des besoins particuliers, au même titre

Plus en détail

Modalités de fonctionnement. lors d une visite ou d une hospitalisation. d un usager à l Hôpital du Centre-de-la-Mauricie

Modalités de fonctionnement. lors d une visite ou d une hospitalisation. d un usager à l Hôpital du Centre-de-la-Mauricie Modalités de fonctionnement lors d une visite ou d une hospitalisation d un usager à l Hôpital du Centre-de-la-Mauricie Janvier 2015 But Soutenir le personnel (infirmier et préposé) de l Hôpital du Centre-de-la-Mauricie

Plus en détail

LE PROGRAMME ÉDUCATIF APPLIQUÉ AU CENTRE DE LA PETITE ENFANCE BOUTON DE ROSE

LE PROGRAMME ÉDUCATIF APPLIQUÉ AU CENTRE DE LA PETITE ENFANCE BOUTON DE ROSE LE PROGRAMME ÉDUCATIF APPLIQUÉ AU CENTRE DE LA PETITE ENFANCE BOUTON DE ROSE 2014 1 LES OBJECTIFS DU PROGRAMME ÉDUCATIF 1. Assurer aux enfants des services de qualité, c'est-à-dire ; Une orientation commune

Plus en détail

Projet éducatif Révision du projet éducatif et plan de réussite ORIENTATIONS OBJECTIFS MOYENS

Projet éducatif Révision du projet éducatif et plan de réussite ORIENTATIONS OBJECTIFS MOYENS Révision du projet éducatif et plan de réussite 2011-2016 ORIENTATIONS OBJECTIFS MOYENS 1. L école Larocque choisit des moyens d enseignement afin que chaque élève puisse apprendre et se dépasser tout

Plus en détail

Aperçu. Au sujet de Passeport pour ma réussite

Aperçu. Au sujet de Passeport pour ma réussite Aperçu Passeport pour ma réussite se réjouit de pouvoir formuler ses commentaires et recommandations au Comité permanent de la Chambre des communes dans le cadre du processus de consultation externe sur

Plus en détail

Mères et monde Centre communautaire et résidentiel par et pour les jeunes mères

Mères et monde Centre communautaire et résidentiel par et pour les jeunes mères Mères et monde Centre communautaire et résidentiel par et pour les jeunes mères La petite histoire de Mères et monde Constat : Les chefs de famille monoparentale, en très grande majorité des femmes, sont

Plus en détail

Planification psychoéducative d une activité: une structure en 13 composantes

Planification psychoéducative d une activité: une structure en 13 composantes Planification psychoéducative d une activité: une structure en 13 composantes Frédérick Martin & Simina Stan, M.Sc. Psychoéducation, Agents de développement à Boscoville BOSCOVILLE Historique Mission(s)

Plus en détail