Climat et vigne en moyenne vallée de la Loire, France.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Climat et vigne en moyenne vallée de la Loire, France."

Transcription

1 Climat et vigne en moyenne vallée de la Loire, France. G. Barbeau, UMT VINITERA, Unité Vigne et Vin, INRA 42, rue Georges Morel, 4971 BEAUCOUZE CEDEX tel. (33) /72, fax (33) , Résumé L évolution du climat a été suivie pendant 3 ans, de à 26, sur le Domaine expérimental INRA de Montreuil-Bellay (49-France). Cette période a été marquée par un accroissement de la température moyenne annuelle, du rayonnement global et de l ensoleillement. L ETP Penman d Avril à Septembre a augmenté de moins de 7 mm à plus de 85 mm et l indice de Huglin est passé de 15 à 2. Un essai de comportement de 4 cépages rouges (Cabernet franc, Cabernet Sauvignon, Gamay et Grolleau) mis en place sur le Domaine quelques années avant 1976 à proximité de la station météorologique a été exploité jusqu en En un nouvel essai identique au précédent, mis en place en 1996, a pris le relais. L étude des données phénologiques sur la période d étude met en évidence une avance à tous les stades, avec comme résultante une avance de la date de récolte, plus importante pour les cépages précoces (Gamay et Grolleau) que pour les cépages plus tardifs (Cabernet franc et Cabernet Sauvignon). L indice de maturité s accroît pour tous les cépages. On constate une tendance vers une légère augmentation de la teneur en anthocyanes, uniquement chez les cépages tardifs. Le rôle des variables climatiques sur l avance du cycle de la vigne et la qualité des baies est discuté compte tenu de l évolution des pratiques agro-viticoles sur la même période. La perception des changements par les vignerons et les marges d adaptation du matériel végétal et des pratiques sont analysées au regard des conditions de milieu. Mots clés : vigne, climat, stades phénologiques, composition des baies Abstract. The evolution of climate has been monitored for 3 years, from to 26, at the INRA Experimental Station in Montreuil-Bellay (49-France). During this period, there was an increase in yearly mean temperatures, global radiation and hours of sunshine. Consequently the ETP Penman from April to September rose from less than 7 mm to more than 85 mm and the Huglin Index from 15 to 2. An experimental plot with 4 red grape varieties (Cabernet franc, Cabernet Sauvignon, Gamay and Grolleau), planted several years prior to 1976 close to the weather station, was monitored until From, it was substituted by another trial planted in 1996, close to the former. Phenological data over the period of study showed an increase in the earliness of all the stages, resulting in a more precocious harvest date, greater for the earliest varieties (Gamay and Grolleau) than for the late ones (Cabernet franc and Cabernet Sauvignon). Maturity indexes rose for all varieties. The trend for anthocyanins was towards a slight increase, only for the late varieties. The role of the climatic variables on the earliness of the vine cycle and the quality of grapes is discussed taking into account the evolution of the agro viticultural practices during the period. The perception of the climatic changes by the growers and the margins for adaptation of the planting material and the cultural practices are discussed with regard to the environmental conditions. Key-words : grapevine, climate, phenological stages, berry composition Congrès sur le climat et la viticulture. Saragosse, Espagne, -14 avril 27 1

2 INTRODUCTION En moyenne vallée de la Loire, les grands millésimes sont souvent associés à des conditions climatiques exceptionnelles : ce sont des années plus chaudes que la moyenne, avec des étés peu pluvieux et débuts d automne secs et ensoleillés. Avec la publication d un nombre important de rapports et d articles depuis une dizaine d années (IPCC, ; European Environment Agency, 24 ; ) le concept de changement climatique s est imposé petit à petit dans le monde scientifique et a été fortement relayé par les médias. Le monde viticole ne s en est pas ému outre mesure jusqu à maintenant, habitué qu il est à des variations importantes du climat annuel qu il doit gérer au mieux pour maintenir ses standards de qualité et la typicité de ses produits. Cependant de plus en plus d articles s intéressent à la viticulture en particulier (Jones and Davis, 2, Schultz, 2, Battaglini et al., 225) et montrent que les changements en cours peuvent avoir des incidences importantes sur l activité de la filière à une échelle de temps qui concerne les viticulteurs qui seront en activité dans les prochaines décennies. L enjeu est donc important et, sur la base des observations réalisées pendant les 3 dernières années sur le comportement de 4 cépages rouges, nous avons souhaité faire le point pour la moyenne vallée de la Loire. MATERIELS ET METHODES Dispositif expérimental Depuis 1976, le comportement de divers cépages rouges du Val de Loire - Cabernet franc (CF), Cabernet Sauvignon (CS), Gamay Beaujolais (GB) et Grolleau noir (GN) fait l objet d un suivi agroviticole sur le domaine expérimental INRA de Montreuil-Bellay (49 France). Un premier essai a été exploité de 1976 à 1998 ; chaque cépage était représenté par 6 rangs consécutifs de 35 ceps chacun, avec écartement de 2 m entre rangs et de 1,18 m entre ceps, soit une soit une surface de 2,36 m² par plant et une densité de 4237 plants / Ha. L ensemble de l essai était conduit en désherbage chimique total. A partir de, un essai similaire, planté en à proximité du premier, a pris le relais. Sur ce dernier, l écartement entre plants est de 1,15 m, soit une surface de 2,3 m² par plant et une densité de 4348 plants / Ha. Un inter-rang sur deux est enherbé, soit 25% de la surface de l essai. Avant véraison, un éclaircissage manuel est pratiqué sur la base d un rendement de 6 HL/Ha. Le sol, fertile et profond, est un sol brun calcique argilisé développé sur des marnes et calcaires marneux de l Oxfordien (Jurassique). En comparaison avec d autres sols de la moyenne vallée de la Loire, il induit une précocité moyenne ; la vigne y est peu sujette au stress hydrique, même en millésime sec. Le climat y est caractérisé par une température moyenne annuelle de 12,3 C et une pluviométrie de 579mm (moyennes sur 3 ans : -26). La durée d ensoleillement moyenne est de 296 heures (moyenne sur 25 ans : 26, sauf et 1982). L indice de Huglin évolue entre 1393 et La période d étude comprend l ensemble des années -26, à l exception de l année (gel). Suivi météorologique Le Domaine est équipé d une station météorologique complète (11 paramètres) intégrée au réseau national METEO-France. Les variables utilisées sont : températures moyennes corrigées (TMC), maximales (TX) et minimales (TN) en d C, pluviomètrie (RR) en mm, évapotranspiration potentielle Penman (ETPP) en mm, durée d insolation corrigée (DIC) en heures, rayonnement global (RG) en Joules/m 2, vitesse moyenne du vent (V) en m/s. Suivis phénologiques Les notations ont porté sur les principaux stades phénologiques floraison (F), véraison (V) et maturité approchée par la date de récolte (R), d après l échelle de Baggiolini (1952). Des dates de mifloraison (F5 = 5% de fleurs ouvertes) et mi-véraison (V5 = 5% de baies vérées) ont été calculées de façon à avoir un repère unique pour chaque cépage. Congrès sur le climat et la viticulture. Saragosse, Espagne, -14 avril 27 2

3 Suivis de maturation et qualité de la vendange Des suivis de maturation ont été effectués de la mi-véraison à la vendange, avec détermination de la masse des baies (g/ baies), de l acidité titrable (g H2SO4/L), des teneurs en acides malique et tartrique (g/l) et de la teneur en anthocyanes (mg/kg de baies). Les mêmes mesures et analyses ont eu lieu à la vendange. A cette date, la masse de grappes par cep a été déterminée (Kg/cep). Traitement des données Il a d abord consisté en un calcul de nouvelles variables (indice de Huglin, indice de maturité). Chaque groupe de variables a fait l objet de statistiques descriptives afin de préciser leurs caractéristiques globales sur l ensemble de la période. RESULTATS Météorologie Les températures moyennes annuelles augmentent de 1,5 C, de 11,5 à 13 C ; les minima de 1 C, de 7,3 à 8,3 C et les maxima de 2 C, de 15,7 à 17,7 C. La moyenne pluviométrique, elle, varie peu ; mais depuis, les écarts autour de la moyenne s amplifient avec des alternances d années très sèches (RR < 45mm : 199,, ) et d années très humides (RR > 7 mm : 1994,, 2, 22). Parallèlement, l évapotranspiration passe de moins de 7mm à plus de 85mm, soit une augmentation de 3%. La durée annuelle d ensoleillement passe de moins de 18 à plus de 2 heures et le rayonnement global d un peu plus de 4 MJ/m² à 5 MJ/m², soit presque 25% d augmentation. Sur la période végétative, généralement comprise entre le 1 er avril et le 3 septembre dans l hémisphère Nord, la température moyenne augmente très régulièrement, de 14,8 C à 18,1 C, les minima passent de à 12 C et les maxima de moins de 2 à plus de 24 C. C est donc sur la période végétative que l augmentation de température se fait le plus sentir. La pluviométrie oscille autour de 25mm avec les mêmes caractéristiques que sur l ensemble de l année. L évapotranspiration augmente d environ 1% par an, pour dépasser maintenant les 7mm. La durée d ensoleillement passe de 12 à plus de 15 heures et le rayonnement global de 3 à plus de 35 MJ/m². La courbe de tendance de l indice de Huglin croît de 15 à 2, soit une augmentation de 33%, plus de 1% par an (Fig. 1). La somme des températures supérieures à C sur la période avrilseptembre passe de 95 à 145, soit une augmentation de 5%. Ces données mettent en évidence une évolution du climat avec une importante augmentation de la température et de la durée d ensoleillement, non accompagnées d une modification substantielle de la moyenne des précipitations, mais si de leur fréquence, ce qui se traduit par une demande climatique de la vigne nettement plus forte qu il y a 3 ans. Des cépages comme le Cabernet franc et le Cabernet Sauvignon étaient considérés il y a 3 ans comme étant en Val de Loire à la limite nord de la culture de la vigne ; maintenant ils s y trouvent dans des conditions idéales pour exprimer tout leur potentiel. Phénologie Les données correspondent aux dates de 3 stades phénologiques, la mi-floraison, la mi-véraison et la maturation (approchée par la date de récolte), pour chaque cépage selon les différentes années. Les dates de mi-floraison et mi-véraison ne sont disponibles qu à partir du début ou du milieu des années 8 et la base de données n est pas complète. La date de mi-floraison pour l année 1998 est absente. Congrès sur le climat et la viticulture. Saragosse, Espagne, -14 avril 27 3

4 La floraison moyenne des cépages Gamay et Grolleau noir se situe le 12 juin, celle du Cabernet franc le 13 juin et celle du Cabernet Sauvignon le 15 juin. Avant 1988, la date de mi-floraison se situait souvent dans la seconde quinzaine de juin ; depuis, elle a rarement dépassé le 15 juin. Le cépage Gamay a la date de véraison moyenne la plus précoce : le 16 août. Il est suivi du Grolleau noir (21 août), puis du Cabernet Sauvignon (23 août) et du Cabernet franc (25 août). Les dates de mi-véraison du Gamay et Grolleau avaient généralement lieu fin août voire début septembre pour ce dernier ; depuis le début des années 2 elles se situent nettement dans la première quinzaine d août. Celles des Cabernets ont aussi été avancées, mais dans une moindre mesure et en 2 et 24 les mivéraisons de ces cépages sont survenues après le 2 août. La durée moyenne de la période mi-floraison/mi-véraison est la plus courte pour le Gamay (65 jours), suivi du Cabernet Sauvignon (68 jours) puis du Grolleau (7 jours) et enfin du Cabernet franc (74 jours). Ces durées ne semblent pas s être modifiées au cours des vingt dernières années. On note cependant une variabilité importante d une année à l autre (coefficient de variation de à 11%, sauf pour le Grolleau noir : 7,3%). La durée moyenne de la période mi-véraison récolte, elle, ne semble pas non plus être modifiée. Elle est nettement plus courte pour le Grolleau (36 jours) et le Gamay (39jours) que pour les Cabernet franc (41 jours) et Cabernet Sauvignon (47 jours). Ces deux cépages montrent une variabilité annuelle très importante quant à ce caractère (coefficient de variation de l ordre de 2%), contrairement au Gamay (14%) et surtout au Grolleau noir (3,2%). Les dates moyennes de vendange des cépages Gamay et Grolleau au cours de ces trente dernières années sont respectivement les 28 et 3 septembre. Celles des Cabernet franc et Cabernet Sauvignon les 8 et octobre. Les écarts à la moyenne sont fréquemment négatifs avant 199 et souvent positifs après cette date. Les dates de vendanges du Gamay et du Grolleau ont été avancées de plus de vingt jours, celle du cabernet franc de quinze jours et celle du Cabernet Sauvignon de l ordre de dix jours. Ces deux derniers cépages, plus tardifs que les autres, montrent aussi des fluctuations plus importantes dans leurs dates de récolte (Fig. 2). Qualité de la vendange La teneur en sucres augmente régulièrement au cours de la période, de moins de 18 g/l à plus de 22 g/l pour les cabernets, de 17 à 2 g/l pour le Gamay et de 15 à plus de 18 g/l pour le Grolleau. L acidité titrable décroît de l ordre de deux points pour chaque cépage, avec des variations annuelles importantes en relation avec la précocité des stades phénologiques et la pluviométrie estivale. Elle est désormais de l ordre de 4 à 6 g/l H2SO4. C est surtout la teneur en acide malique qui est responsable de cette diminution ; en effet elle a perdu environ 4 points pour se situer entre 1 et 2 g/l ces dernières années. En conséquence, l indice de maturité (rapport teneur en sucres / acidité titrable) a doublé pour l ensemble des cépages, de 3 à 6 pour les Cabernets et de 25 à 5 pour les Gamay et Grolleau (Fig. 3). En ce qui concerne les anthocyanes du raisin, une augmentation significative est notée depuis l an 2 chez les Cabernets : de 15 à 2 g/kg baies pour le Cabernet franc et de 22 à plus de 25 g/kg baies chez le Cabernet sauvignon. Par contre chez les Gamay et Grolleau, cépages plus précoces à teneur en anthocyanes nettement plus faible, aucune variation n a été constatée au cours de la période. DISCUSSION Des variations climatiques importantes ont été notées au cours de ces trente dernières années en moyenne vallée de la Loire. Les températures ont augmenté ainsi que le rayonnement global et la durée d insolation, ce qui s est traduit par une importante augmentation de l évapotranspiration, non compensée par une augmentation de la pluviométrie. Globalement ces nouvelles conditions climatiques sont plus favorables à un bon fonctionnement de la vigne (sommes de températures plus élevées, rayonnement photo synthétiquement actif plus important, meilleure efficience de l eau) qu elles ne l étaient il y a trente ans. Cependant, la fréquence des printemps et/ou étés secs a Congrès sur le climat et la viticulture. Saragosse, Espagne, -14 avril 27 4

5 tendance à augmenter (, 199,, 1996, 22, 24,, 26 1 ) et cela pose des problèmes dans certains sols superficiels sur roche-mère dure qui peuvent alors souffrir de stress hydrique avec blocage de la photosynthèse, d autant plus que les températures sont élevées. Cela entraîne des conséquences sur la composition des vendanges des Cabernets qui sont alors constituées de baies plus petites, moyennement riches en sucres, à faible acidité (en particulier des teneurs très basses en acide malique), mais très riches en anthocyanes et en tannins à cause du rapport élevé (pellicule + pépins) / pulpe. C est moins vrai pour les Gamay et Grolleau dont les baies, déjà nettement plus grosses que celles des Cabernets, réagissent fortement aux pluies de fin d été et d automne en augmentant rapidement de volume. En dehors de ces cas de stress hydrique, le changement climatique se traduit par une augmentation du degré potentiel des moûts, avec souvent un décalage entre la maturité technologique et la maturité phénolique, ce qui pose de nouveaux problèmes aux viticulteurs en termes de choix de date de vendange et d itinéraires oenologiques. Il y a eu d autres périodes où le climat a été plus favorable à la culture de la vigne ; la période est reconnue comme ayant eu un nombre important de vendanges précoces et de très bonne qualité. (jurés-courtiers réunis). Le changement actuel est notable depuis la fin des années quatre-vingt ; reste à savoir s il sera durable. En trente ans les pratiques agro-viticoles ont évolué. D un sol désherbé chimiquement sur sa totalité, on est passé à un enherbement des interlignes, ce qui a pour effet de limiter la vigueur de la vigne, réduire l incidence des maladies cryptogamiques et en principe le rendement. Cette technique, combinée à d autres éclaircissage des grappes, effeuillage de la zone des grappes ainsi qu à l usage de molécules fongicides plus performantes, fait que les principales maladies (mildiou, oïdium et Botrytis) sont désormais relativement aisées à contrôler en système de viticulture raisonnée. A la récolte, les écarts de triage pour cause de pourriture grise sont de moins et moins nombreux, aussi les rendements demeurent-ils aussi importants que par le passé, sinon plus. Ceux des cépages Gamay et Grolleau sont particulièrement difficile à maîtriser et ils peuvent exploser en année chaude et moyennement humide, sans perte significative de qualité de la vendange (ex. Grolleau : 25 HL/Ha,,5 alcool Vol., 3,5 g/l acidité H2SO4 et 1165 g/kg baies d anthocyanes). Il convient de signaler que, dans ces expérimentations, la vigne n a jamais bénéficié d aucune fertilisation minérale ; seule des restitutions organiques ont été effectuées par broyage des bois de taille. La surface foliaire exposée de la vigne (SFE) a aussi été modifiée par l augmentation de la hauteur de rognage. Les ébourgeonnages de printemps systématiques ainsi que des effeuillages précoces (entre nouaison et fermeture de la grappe), joints à une augmentation de la durée d ensoleillement, ont certainement contribué à une meilleure activité photo synthétique de la vigne et en particulier à une meilleure biosynthèse des composés phénoliques, ce qui semble le cas chez les Cabernets. Par contre, chez les Gamay et Grolleau, cépages plus précoces, la synthèse des anthocyanes est peutêtre ralentie par une véraison qui se trouve avancée en période de fortes chaleurs. Une enquête sur la perception des changements climatiques a été effectuée en 22 auprès de vignerons de plusieurs pays européens (Battaglini et al. ). En France, les vignerons du Val de Loire y avaient fortement contribué (5% des réponses). 8% a noté des changements qui portent sur l augmentation de la température avec des automnes et des hivers plus chauds, des étés plus secs mais aussi des risques d inondations plus élevés (en vallée du Rhône). Les conséquences les plus souvent mentionnées sont une avancée des stades phénologiques, une meilleure qualité de la vendange (53%), avec cependant une augmentation de variabilité de la qualité des vins. 43% n a pas noté de variation de rendement, mais 34% indique cependant une réduction due à la sécheresse estivale. Enfin, 45% pense qu il y a une augmentation de l incidence d insectes et de maladies ; cela 1 En, année de la canicule, la moyenne vallée de la Loire n a pas souffert de stress hydrique contrairement a beaucoup d autres régions de France et d Europe. Des orages à intervalles réguliers durant l été ont assuré une alimentation hydrique régulière à la vigne. Congrès sur le climat et la viticulture. Saragosse, Espagne, -14 avril 27 5

6 n a absolument pas été le cas sur nos expérimentations. Avec le réchauffement, il y a cependant un risque avéré de remontée de nouveaux parasites des régions méridionales vers les vignobles septentrionaux. Face à ces changements qui semblent bien réels et commencent à préoccuper les producteurs, quelles sont les marges d adaptation? Le changement variétal est mentionné comme une possibilité dans seulement 3% des réponses ; il y a là certainement un aspect réglementaire lié aux décrets d appellations d origine contrôlée. Mais il y a d autres possibilités. En moyenne vallée de la Loire, plusieurs grands vignobles disposent maintenant d une cartographie de leurs unités de terroir. La connaissance des potentialités qui en résulte potentiel de précocité, potentiel de vigueur, en relation avec la profondeur d enracinement de la vigne et la réserve en eau du sol, offre aux viticulteurs une série d options à court, moyen et long terme pour une meilleure adéquation entre propriétés physiques de l environnement, matériel végétal et pratiques. A court terme, les possibilités consistent à adapter certaines pratiques agro-viticoles qui peuvent avoir une incidence non négligeable sur la précocité et l alimentation hydrique : entretien du sol avec ou sans couverture herbacée, date et type de taille, hauteur de rognage, A moyen et long terme, les adaptations se feront au fur et à mesure du remplacement du vignoble ; elles devront concerner d une part le choix des unités de terroir et d autre part le type d associations cépage porte-greffe à y planter. Des unités de terroirs actuellement peu propices à une production viticole de qualité à cause d un potentiel de précocité trop faible ou de réserve en eau du sol trop importante pourraient s avérer dans l avenir comme des terroirs à privilégier pour assurer un fonctionnement de la vigne qui permette le maintien d une qualité de vendange en accord avec la typicité recherchée pour les vins. D autres unités de terroirs pourraient être abandonnées, car trop fréquemment sujettes à des stress hydriques importants, à moins que de nouvelles réglementations ne se mettent en place. CONCLUSIONS Depuis 3 ans, l augmentation de la température et de la durée d ensoleillement en moyenne vallée de la Loire, a contribué à modifier certaines variables de fonctionnement de la vigne, en particulier la précocité et le régime d alimentation hydrique. Parallèlement, la mise en œuvre de nouvelles pratiques agro-viticoles a eu aussi une incidence sur le fonctionnement de la vigne, en termes de maîtrise de la vigueur et de l incidence des maladies cryptogamiques. Ces deux facteurs climat et pratiques ont ensemble contribué à l obtention d une vendange de meilleure qualité, et ce, de manière plus régulière que par le passé, avec cependant des déséquilibres assez fréquents en lien avec des problèmes de stress hydrique. Si la tendance climatique actuelle devait se confirmer, les viticulteurs possèdent une marge de manœuvre importante avec la possibilité de jouer sur l adéquation entre les cépages actuels et les unités de terroir, d utiliser des porte-greffe et clones mieux adaptés aux propriétés physiques du milieu et de mettre en œuvre de nouvelles pratiques qui restent encore à inventer. Congrès sur le climat et la viticulture. Saragosse, Espagne, -14 avril 27 6

7 BIBLIOGRAPHIE BAGGIOLINI M., Les stades repères dans le développement annuel de la vigne. Rev. Romande agric. et vitic., 8, 4-6. BARBEAU G., BOURNAND S., CHAMPENOIS R., BOUVET M.H., BLIN A., COSNEAU A., 24. Comportement de 4 cépages rouges du val de Loire. Relations entre les variables climatiques et la composition des baies. J. Int. Sci. Vigne Vin, 24, 38, n 1, BARBEAU G., RAMILLON D., BLIN A., MARSAULT J., LANDURE J.,. Effets combinés de l'enherbement et du porte-greffe sur le comportement agronomique du Cabernet franc. Actes des XIVè Journées GESCO, Geisenheim, Allemagne, août, Vol. 2, session "relations hydriques, sol, racines", BATTAGLINI A., BARBEAU G., BINDI M., BADECK F.W.,. Perception of climate change impacts and options for adaptation by European winegrowers. EUROPEAN ENVIRONMENT AGENCY, 24 Impacts of Europe's changing climate. An indicator-based assessment. Luxembourg: Office for Official Publications of the European Communities, 7 p. IPCC,. Climate Change : The scientific basis. Contribution of Working Group I to the Third Assessment JONES GV, DAVIS RE. 2. Climate influences on grapevine phenology, grape composition, and wine production and quality for Bordeaux, France. American Journal of Enology and Viticulture 51: SCHULTZ HR. 2. Climate change and viticulture: A European perspective on climatology, carbon dioxide and UV-B effects. Australian Journal of Grape and Wine Research Australia 6: Remerciements. L auteur tient à remercier toutes les personnes de l unité Vigne et Vin de l INRA d Angers qui ont participé de près ou de loin à cette expérimentation, en particulier les agents du Domaine expérimental de Montreuil-Bellay et ceux des laboratoires d analyses et de l atelier pilote d œnologie d Angers. Congrès sur le climat et la viticulture. Saragosse, Espagne, -14 avril 27 7

8 R 2 =, R 2 =,6413 Congrès sur le climat et la viticulture. Saragosse, Espagne, -14 avril Fig. 1. Evolution de l indice de Huglin (IH) - Fig. 1. Evolution of the Huglin Index (HI) Cabernet franc Gamay R 2 =,24 R 2 =,49 Cabernet Sauvignon R 2 =,16 Fig. 2. Date de vendange. Ecarts à la moyenne - Fig. 2. Harvest date. Deviation from the average indice maturité Cabernet franc indice maturité Gamay R 2 =,436 R 2 =,6177 Fig. 3. Evolution des indices de maturité. - Fig. 3. Evolution of the maturity indices Grolleau noir indice maturité Cabernet Sauvignon indice maturité Grolleau noir R 2 =,59 R 2 =,4311 R 2 =,69

Influence du fonctionnement de la vigne sur la qualité du vin

Influence du fonctionnement de la vigne sur la qualité du vin Influence du fonctionnement de la vigne sur la qualité du vin G. BARBEAU I NRA Unité expérimentale Vigne et Vin, 42 rue Georges Morel, 49071 Beaucouzé-Cédex, Tel. (33) 2 41 22 56 60, Fax (33) 2 41 22 56

Plus en détail

Recherches menées en viticulture et en œnologie à Agroscope

Recherches menées en viticulture et en œnologie à Agroscope Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche DEFR Agroscope Recherches menées en viticulture et en œnologie à Agroscope Vivian Zufferey Changins 23 mai 2014 Viticulture, œnologie

Plus en détail

Evaluation de cépages résistants ou tolérants aux principales maladies cryptogamiques de la vigne

Evaluation de cépages résistants ou tolérants aux principales maladies cryptogamiques de la vigne VITICULTURE 27 Evaluation de cépages résistants ou tolérants aux principales maladies cryptogamiques de la vigne Marc Chovelon Grab Mathieu Combier Chambre d Agriculture du Var Gilles Masson Centre du

Plus en détail

Influence du changement. agronomiques de la vigne

Influence du changement. agronomiques de la vigne Influence du changement climatique sur les résultatsr agronomiques de la vigne à l'aide du modèle STICS Iñaki García a de Cortázar Atauri Unité CSE - Avignon Réunion Protection du Vignoble Changement Climatique

Plus en détail

Le potentiel phénolique du Cabernet franc

Le potentiel phénolique du Cabernet franc Le potentiel phénolique du Cabernet franc Synthèse de 8 années dʼexpérimentations Yves Cadot INRA, UE 1117 Vigne et Vin, F-49070 Beaucouzé, France Avec la collaboration de : Michel Chevalier INRA, UMR

Plus en détail

Le millésime 2012 en début d élevage L antithèse climatique de 2011, plutôt réussie sur les grands terroirs Pr. Denis Dubourdieu

Le millésime 2012 en début d élevage L antithèse climatique de 2011, plutôt réussie sur les grands terroirs Pr. Denis Dubourdieu Le millésime 212 en début d élevage L antithèse climatique de 211, plutôt réussie sur les grands terroirs Pr. Denis Dubourdieu Voici revenue la saison des spéculations sur le futur gustatif et commercial

Plus en détail

ETUDE D'ECOBIOS VIGNE

ETUDE D'ECOBIOS VIGNE Centre de Recherches de Bordeaux Unité Mixte de Recherches en Santé Végétale Equipe "Epidémiologie de la Pourriture grise" 71, avenue E. Bourleaux - B.P. 81 33883 VILLENAVE D'ORNON Cedex ETUDE D'ECOBIOS

Plus en détail

Le millésime 2008. Laurence GENY, Bernard DONECHE et Denis DUBOURDIEU. Faculté d Œnologie, Université Victor Segalen Bordeaux 2

Le millésime 2008. Laurence GENY, Bernard DONECHE et Denis DUBOURDIEU. Faculté d Œnologie, Université Victor Segalen Bordeaux 2 Le millésime 2008 Laurence GENY, Bernard DONECHE et Denis DUBOURDIEU Faculté d Œnologie, Université Victor Segalen Bordeaux 2 Institut des Sciences de la Vigne et du Vin de Bordeaux Avec la participation

Plus en détail

L E T T R E D ' I N F O R M A T I O N D U SERVICE TECHNIQUE INTER RHONE 1 - VIGNOBLE DES COTES DU RHONE MERIDIONALES.

L E T T R E D ' I N F O R M A T I O N D U SERVICE TECHNIQUE INTER RHONE 1 - VIGNOBLE DES COTES DU RHONE MERIDIONALES. N 9 215 Bilan du millésime 215 Au 3 Novembre 215 1 - VIGNOBLE DES COTES DU RHONE MERIDIONALES Millésime 215 Déroulement des stades phénologiques de la vigne : Débourrement : début avril Floraison : fin

Plus en détail

MOOC Agroécologie Séquence 1 Septembre 2015. Application pour l enherbement des cultures pérennes. Elena Kazakou

MOOC Agroécologie Séquence 1 Septembre 2015. Application pour l enherbement des cultures pérennes. Elena Kazakou CONCEPT DES TRAITS FONCTIONNELS Application pour l enherbement des cultures pérennes Elena Kazakou Dans cet exemple je vais vous présenter le concept des traits fonctionnels et vous illustrer comment on

Plus en détail

Séminaire final du projet Climaster Caen 28/11/2011

Séminaire final du projet Climaster Caen 28/11/2011 Impact du changement climatique sur l'organisation du travail dans les exploitations agricoles : une analyse des jours agronomiquement disponibles (JAD) A. Joannon, C. Barbeau, G. Barbeau, V. Hallaire,

Plus en détail

Lettre d informations 1 27 avril 2015

Lettre d informations 1 27 avril 2015 Lettre d informations 1 27 avril 2015 Au programme de cette lettre d informations : Point Agrométéo La gelée blanche de début avril Démarrage de la végétation point nutrition Point phytosanitaire Point

Plus en détail

4 février 2014 Montpellier

4 février 2014 Montpellier Evaluation de systèmes viticoles par l expérimentation : bilan sur la méthode et son efficacité Laurent Delière, Morgane Petitgenet INRA Bordeaux, ISVV, UMR Santé et Agroécologie du Vignoble Culture pérenne

Plus en détail

VITICULTURE 2012 V 12 / PACA 02 STRATEGIE D APPLICATION DU CUIVRE EN VITICULTURE

VITICULTURE 2012 V 12 / PACA 02 STRATEGIE D APPLICATION DU CUIVRE EN VITICULTURE VITICULTURE 212 V 12 / PACA 2 STRATEGIE D APPLICATION DU CUIVRE EN VITICULTURE Silvère DEVEZE Chambre d Agriculture de Vaucluse 1- Identification de l action a. Responsables techniques et partenaires :

Plus en détail

Faune. Flore. Entretien de votre cep de vigne. Stades repères de la vigne. Biodiversité dans les vignes. Clyle. Abeille. Cigarier Veronique.

Faune. Flore. Entretien de votre cep de vigne. Stades repères de la vigne. Biodiversité dans les vignes. Clyle. Abeille. Cigarier Veronique. Entretien de votre cep de vigne Stades repères de la vigne Repos d hiver Bourgeons dans le coton Pointe verte Eclatement des bourgeons Nom : Vitis vinifera Famille : Vitacées Type : Arbuste fruitier Hauteur

Plus en détail

ANALYSE CLIMATIQUE A L ECHELLE DES COTEAUX DU LAYON

ANALYSE CLIMATIQUE A L ECHELLE DES COTEAUX DU LAYON ANALYSE CLIMATIQUE A L ECHELLE DES COTEAUX DU LAYON C. Bonnefoy 1, H. Quénol 1, G. Barbeau 2, M. Madelin 3 1 Laboratoire COSTEL, UMR6554 LETG du CNRS, Université Rennes 2 - Haute Bretagne, Rennes. Cyril.bonnefoy@univ-rennes2.fr

Plus en détail

Cartographie et caractérisation des terroirs viticoles de l AOP Touraine Azay-le-Rideau et des terroirs arboricoles fruitiers

Cartographie et caractérisation des terroirs viticoles de l AOP Touraine Azay-le-Rideau et des terroirs arboricoles fruitiers Cartographie et caractérisation des terroirs viticoles de l AOP Touraine Azay-le-Rideau et des terroirs arboricoles fruitiers Beaulieu-sur-Layon, le 29 Janvier 2013 Plan I. Etude Terroir et méthode : généralités,

Plus en détail

La modélisation : un outil de pilotage du couple climat - vigne?

La modélisation : un outil de pilotage du couple climat - vigne? COSTEL UMR6554 LETG UE 1117 Vigne et Vin UMT Vinitera La modélisation : un outil de pilotage du couple climat - vigne? Coulon C. & Barbeau G., INRA, UE1117, UMT Vinitera, Angers Quénol Hervé, COSTEL, UMR6554

Plus en détail

PROJET version du 10/12/15. Arrêté établissant les modalités de classement des variétés de vignes à raisins de cuve NOR : AGRTXXXXA

PROJET version du 10/12/15. Arrêté établissant les modalités de classement des variétés de vignes à raisins de cuve NOR : AGRTXXXXA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l'agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt PROJET version du 10/12/15 Arrêté établissant les modalités de classement des variétés de vignes à raisins de cuve NOR

Plus en détail

Taille : Guyot simple en majorité.

Taille : Guyot simple en majorité. Encépagement : Gros Manseng, Petit Courbu Densité de plantation (pieds/ha) : 4545 Rendement hl/ha : 60 Terroir : Issu des 3 terroirs principaux de l appellation, nappe de Maucor, argiles graveleuses, argilo-calcaire.

Plus en détail

La construction de scénarios climatiques à l échelle régionale et locale B. Bois, I. Garcia de Cortazar, H. Quénol, J. Caubel

La construction de scénarios climatiques à l échelle régionale et locale B. Bois, I. Garcia de Cortazar, H. Quénol, J. Caubel La construction de scénarios climatiques à l échelle régionale et locale B. Bois, I. Garcia de Cortazar, H. Quénol, J. Caubel INTRODUCTION Prévoir l évolution du climat... INTRODUCTION Relief Nature du

Plus en détail

1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années.

1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années. 1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années. La figure ci-dessous présente la moyenne sur la France des températures minimales et maximales de l'été (période du 1 er juin

Plus en détail

Diversification de l'encépagement. Nielluccio

Diversification de l'encépagement. Nielluccio synthèse Diversification de l'encépagement Nielluccio Propriétaire exploitant : Monsieur BB, 9 Montblanc Cépage testé :, clones italiens,, sur SO, Témoin : Système de taille : coursons, palissage Sol :

Plus en détail

CLIMAT ET VITICULTURE : EVOLUTION DES TEMPERATURES SUR LE DEPARTEMENT DE L HERAULT : UN EXEMPLE DE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE

CLIMAT ET VITICULTURE : EVOLUTION DES TEMPERATURES SUR LE DEPARTEMENT DE L HERAULT : UN EXEMPLE DE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE CLIMAT ET VITICULTURE : EVOLUTION DES TEMPERATURES SUR LE DEPARTEMENT DE L HERAULT : UN EXEMPLE DE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE Jean-Luc TONDUT 1, Frédéric LAGET 1, Alain DELOIRE 2. 1 ACH, 84 avenue d Assas,

Plus en détail

Changement Climatique et Vitiviniculture Les options d adaptation

Changement Climatique et Vitiviniculture Les options d adaptation Changement Climatique et Vitiviniculture Les options d adaptation Hernán Ojeda hernan.ojeda@supagro.inra.fr Jean Pascal Goutouly jean pascal.goutouly@bordeaux.inra.fr Facteurs naturels Climat Millésime

Plus en détail

LE PROFIL RAISIN CONCEPTS, MODÈLES & APPLICATIONS

LE PROFIL RAISIN CONCEPTS, MODÈLES & APPLICATIONS LE PROFIL RAISIN CONCEPTS, MODÈLES & APPLICATIONS LE CHARGEMENT EN SUCRES : UN MARQUEUR INTÉGRATIF L évolution de la quantité de sucres par baie : un paramètre physiologique, intégratif du comportement

Plus en détail

Pousser l expression aromatique des vins L exemple Gersois

Pousser l expression aromatique des vins L exemple Gersois Pousser l expression aromatique des vins L exemple Gersois Thierry Dufourcq IFV SUD-OUEST www.vignevin-sudouest.com Objectif : valoriser le potentiel «thiols» des vins Identifier des indicateurs du profil

Plus en détail

FICHES DESCRIPTIVES DES PRINCIPAUX CEPAGES DE LA REGION BORDELAISE

FICHES DESCRIPTIVES DES PRINCIPAUX CEPAGES DE LA REGION BORDELAISE FICHES DESCRIPTIVES DES PRINCIPAUX CEPAGES DE LA REGION BORDELAISE Introduction avertissement Ces fiches descriptives représentent l ensemble des caractéristiques et des informations destinées à définir

Plus en détail

PULVERISATION DE LEVURES A LA VIGNE : UN OUTIL DE LUTTE PREVENTIF CONTRE LE DEVELOPPEMENT D ASPERGILLUS CARBONARIUS J.M. SALMON

PULVERISATION DE LEVURES A LA VIGNE : UN OUTIL DE LUTTE PREVENTIF CONTRE LE DEVELOPPEMENT D ASPERGILLUS CARBONARIUS J.M. SALMON PULVERISATION DE LEVURES A LA VIGNE : UN OUTIL DE LUTTE PREVENTIF CONTRE LE DEVELOPPEMENT D ASPERGILLUS CARBONARIUS J.M. SALMON INRA MONTPELLIER UMR n 1083 «Sciences pour l Oenologie» et INRA GRUISSAN

Plus en détail

dans le cas de l appareil foliaire d une hauteur de 140 cm (9257m 2 /ha) par rapport à l appareil

dans le cas de l appareil foliaire d une hauteur de 140 cm (9257m 2 /ha) par rapport à l appareil RÉSUMÉ La protection phytosanitaire des vignobles représente une des chaînons les plus importantes des systèmes de production viticole (Enoiu I., 2006, Tomoioagă, 2006). Les dépenses liées aux produits

Plus en détail

ITV /06/02 16:45 Page 2. les cahiers. itineraires. d itv France N 4 JUIIN L enherbement permanent de la vigne

ITV /06/02 16:45 Page 2. les cahiers. itineraires. d itv France N 4 JUIIN L enherbement permanent de la vigne ITV04 01-16 6/06/02 16:45 Page 2 les cahiers itineraires d itv France N 4 JUIIN 2002 L enherbement permanent de la vigne 6/06/02 PRÉSENTATION ITV04 02-03 16:50 Page 2 La pratique de l enherbement est recommandée

Plus en détail

Remerciements 2 Introduction 3 Démarche utilisée 3

Remerciements 2 Introduction 3 Démarche utilisée 3 ANALYSE DES STRATEGIES DE LUTTE CONTRE L OÏDIUM DES VITICULTEURS BIOLOGIQUES EN LANGUEDOC-ROUSSILLON - SYNTHESE D ENQUETES NICOLAS CONSTANT DECEMBRE 2008 LA REDACTION DE CE DOCUMENT A BENEFICIE DU SOUTIEN

Plus en détail

Les grands bordeaux 2007 en début d élevage : Brillants en blanc, très honorables en rouge. Pr. Denis Dubourdieu

Les grands bordeaux 2007 en début d élevage : Brillants en blanc, très honorables en rouge. Pr. Denis Dubourdieu Les grands bordeaux 2007 en début d élevage : Brillants en blanc, très honorables en rouge. Pr. Denis Dubourdieu Les principes qui déterminent la qualité des récoltes à Bordeaux sont bien connus. Je les

Plus en détail

Redécouvrir la Carmenère, le Petit Verdot et le Cot

Redécouvrir la Carmenère, le Petit Verdot et le Cot Redécouvrir la Carmenère, le Petit Verdot et le Cot Page : 1 / 7 En Gironde, le Merlot N, le Cabernet Sauvignon N et le Cabernet franc N sont les cépages rouges les plus utilisés. Bien connus pour leur

Plus en détail

N 4 /2014. Suivi du vignoble au 2 septembre Etude de maturité 1 - SITUATION GENERALE DU VIGNOBLE DES COTES DU RHONE MERIDIONALES

N 4 /2014. Suivi du vignoble au 2 septembre Etude de maturité 1 - SITUATION GENERALE DU VIGNOBLE DES COTES DU RHONE MERIDIONALES N 4 /2014 Suivi du vignoble au 2 septembre 2014 Etude de maturité 1 - SITUATION GENERALE DU VIGNOBLE DES COTES DU RHONE MERIDIONALES Une semaine estivale Le retour de conditions estivales, chaleur et mistral,

Plus en détail

Les techniques d entretien du sol : outils de gestion du régime hydrique de la vigne?

Les techniques d entretien du sol : outils de gestion du régime hydrique de la vigne? Les techniques d entretien du sol : outils de gestion du régime hydrique de la vigne? J.-P. Roby 1*, C. van Leeuwen 1, E. Goulet 2, P. Pieri 1 1 UMR EGFV, ISVV, 210 Chemin de Leysotte, CS 50008, 33882

Plus en détail

Adaptation du mode de conduite dans le vignoble nantais

Adaptation du mode de conduite dans le vignoble nantais Adaptation du mode de conduite dans le vignoble nantais Soucieux de prévoir l adaptation du vignoble à de nouvelles contraintes, les administrateurs du Syndicat de Défense des Appellations d Origine Muscadet

Plus en détail

Les plantes et l'eau - IV. L'agronomie de l'eau

Les plantes et l'eau - IV. L'agronomie de l'eau 1 Venons en maintenant à ce qui se passe, d un point de vue hydrique, à l échelle de la parcelle avant d aborder l échelle du bassin versant. L eau de pluie (complétée éventuellement par l eau d irrigation)

Plus en détail

Traitements anti-botrytis : impact des pratiques culturales et de la dose appliquée sur l efficacité de la protection

Traitements anti-botrytis : impact des pratiques culturales et de la dose appliquée sur l efficacité de la protection Traitements anti-botrytis : impact des pratiques culturales et de la dose appliquée sur l efficacité de la protection Le coût élevé des produits anti-botrytis, les problèmes de résidus qu ils sont susceptibles

Plus en détail

la grappe d autan Le 15 juillet dernier, Melle Cécile Prouteau soutenait son n 40 - JUILLET 2002 J.François Roussillon, SOMMAIRE EDITO

la grappe d autan Le 15 juillet dernier, Melle Cécile Prouteau soutenait son n 40 - JUILLET 2002 J.François Roussillon, SOMMAIRE EDITO n 4 - JUILLET 22 la grappe d autan EDITO SOMMAIRE DOSSIER CONNAISSANCE AROMATIQUE DES VINS DE MIDI-PYRENEES : POUR UNE OPTIMISATION DE LA CULTURE DE LA VIGNE ET DE LA VINIFICATION 2ÈME PARTIE : RELATION

Plus en détail

OFFRE «VENTE PRIMEUR MILLESIME 2008» (Offre valable jusqu'au 31 décembre 2008)

OFFRE «VENTE PRIMEUR MILLESIME 2008» (Offre valable jusqu'au 31 décembre 2008) Email : cave@cuilleron.com Site : www.cuilleron.com Chavanay, le 12 novembre 2008 OFFRE «VENTE PRIMEUR MILLESIME 2008» (Offre valable jusqu'au 31 décembre 2008) Chère Cliente, Cher client, Veuillez trouver

Plus en détail

Identification des principales carences de la vigne

Identification des principales carences de la vigne Auteur : Pascal Guilbault Page : 1 / 9 Les besoins de la vigne en éléments minéraux sont considérés faibles à modérés. Les risques de carences en viticulture sont ainsi plus limités qu en culture annuelle

Plus en détail

Centre de Recherche et d Expérimentation sur le Vin Rosé : le fer de lance de la viticulture provençale

Centre de Recherche et d Expérimentation sur le Vin Rosé : le fer de lance de la viticulture provençale Centre de Recherche et d Expérimentation sur le Vin Rosé : le fer de lance de la viticulture provençale Gilles MASSON, directeur A Vidauban, dans le département du Var, un pôle de compétences et de références

Plus en détail

Outils de diagnostic du stress hydrique et application d un modèle de bilan hydrique.

Outils de diagnostic du stress hydrique et application d un modèle de bilan hydrique. Outils de diagnostic du stress hydrique et application d un modèle de bilan hydrique. État actuel des résultats Jean-Christophe PAYAN et Elian SALANÇON ITV Montpellier des viticulteurs vis-à-vis de la

Plus en détail

La valorisation du séquençage de la vigne. La filière vitivinicole française : questions posées à la recherche

La valorisation du séquençage de la vigne. La filière vitivinicole française : questions posées à la recherche La valorisation du séquençage de la vigne La filière vitivinicole française : questions posées à la recherche Christophe Riou Directeur Technique Inter Rhône Cniv Le séquençage du génome de la vigne :

Plus en détail

Observatoire Rhône-Alpes des effets du changement climatique

Observatoire Rhône-Alpes des effets du changement climatique Observatoire Rhône-Alpes des effets du changement climatique 1 Présentation de l observatoire : Objectifs Missions Gouvernance Indicateurs 2014: principaux résultats observés 2 Observatoire régional des

Plus en détail

Facteurs de variabilité de la qualité des eaux-de

Facteurs de variabilité de la qualité des eaux-de Facteurs de variabilité de la qualité des eaux-de de-vie nouvelles Bernard GALY Station Viticole du Bureau National Interprofessionnel du Cognac Entretiens cidricoles SIVAL Jeudi 19 janvier 2012 Contexte

Plus en détail

Introduction. Key words: Terroir, grapevine, fungal diseases, cartography, survey

Introduction. Key words: Terroir, grapevine, fungal diseases, cartography, survey Sensibilité de la vigne face aux maladies cryptogamiques : Utilisation croisée d une cartographie des terroirs viticoles et d une enquête parcellaire Grapevine sensitivity to fungal diseases: Use of a

Plus en détail

Projet Viti-Photovoltaïque au Domaine de Nidolères (Roussillon) Le Domaine de Nidolères

Projet Viti-Photovoltaïque au Domaine de Nidolères (Roussillon) Le Domaine de Nidolères Projet Viti-Photovoltaïque au Domaine de Nidolères (Roussillon) Le Domaine de Nidolères Le domaine de Nidolères : est un domaine familial, de 60 ha d un seul tenant, cultivé en vignes depuis 8 générations,

Plus en détail

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier Itinéraire cultural Type de sol et préparation avant semis Le sorgho grain sucrier est relativement peu exigeant par rapport au

Plus en détail

Résultats. Observatoire des exploitations viticoles

Résultats. Observatoire des exploitations viticoles Résultats 2006 Observatoire des exploitations viticoles Réalisation de l étude Cette étude est réalisée par le Conseil national des centres d économie rurale (CNCER) pour le compte de Viniflhor. L observatoire

Plus en détail

L ECHANTILLONNAGE ADAPTE POUR L ANALYSE IRTF

L ECHANTILLONNAGE ADAPTE POUR L ANALYSE IRTF Colloque L ECHANTILLONNAGE ADAPTE POUR L ANALYSE IRTF Auteurs : François Davaux, Flora Dias, J.Luc Favarel ITV France Midi-Pyrénées Contacts : V innopôle BP 22 81310 Lisle sur Tarn Date de publication

Plus en détail

Etude de cépages tolérants aux maladies cryptogamiques. Gilles MASSON Emmanuel ROUCHAUD Lionel ROMET

Etude de cépages tolérants aux maladies cryptogamiques. Gilles MASSON Emmanuel ROUCHAUD Lionel ROMET Etude de cépages tolérants aux maladies cryptogamiques Gilles MASSON Emmanuel ROUCHAUD Lionel ROMET Qu est-ce qu un hybride? Par son origine éthymologique même (latin ibrida : «sang mêlé»), le terme «hybridation»

Plus en détail

Agroscope Olivier Viret. Communication lors de la journée du vignoble FVV du 12 novembre 2015 à Coppet

Agroscope Olivier Viret. Communication lors de la journée du vignoble FVV du 12 novembre 2015 à Coppet JOURNÉE du VIGNOBLE VAUDOIS Changins, le 30 octobre 2015 Agroscope Olivier Viret Communication lors de la journée du vignoble FVV du 12 novembre 2015 à Coppet 2015, un millésime exceptionnel Le millésime

Plus en détail

Demie Journée Technique : Visite des Essais Biocontrôle Pourriture Grise. 03 Septembre 2015. Avec le Soutien Financier de :

Demie Journée Technique : Visite des Essais Biocontrôle Pourriture Grise. 03 Septembre 2015. Avec le Soutien Financier de : Demie Journée Technique : Visite des Essais Biocontrôle Pourriture Grise 03 Septembre 2015 ET Avec le Soutien Financier de : Dans le cadre des expérimentations menées par le Réseau Aquitain d'expérimentation

Plus en détail

La fumure d entretien

La fumure d entretien Septième note inter régionale Rhône Méditerranée fertilisation de la vigne 2008-2009 Cette note a pour destinataires les conseillers viticoles et les vignerons de la région Rhône-Méditerranée. Elle a pour

Plus en détail

Journées Techniques Viticulture Biologique 15 & 16 décembre 2010 à Angers

Journées Techniques Viticulture Biologique 15 & 16 décembre 2010 à Angers E. Maille Journées Techniques Viticulture Biologique 15 & 16 décembre 2010 à Angers AIVB-LR SOMMAIRE CONFERENCE 1 : CHOIX DES ITINERAIRES TECHNIQUES Pratiques agro-viticoles et qualité des mouts... 5

Plus en détail

Comment déguster des baies de raisin?

Comment déguster des baies de raisin? Comment déguster des baies de raisin? Application au Cabernet franc de Loire Philippe Chrétien IFV Pôle Val de Loire Centre - philippe.chretien@vignevin.com Introduction La qualité du vin est une forte

Plus en détail

Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2009

Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2009 ISSN 17128315 Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2009 Ning Wang Gestionnaire de programme, Recherches sur les légumineuses Personneressource : Ning Wang Gestionnaire de programme Laboratoire de

Plus en détail

EVALUATION DE CEPAGES RESISTANTS OU TOLERANTS AUX PRINCIPALES MALADIES CRYPTOGAMIQUES DE LA VIGNE Résultats 2008

EVALUATION DE CEPAGES RESISTANTS OU TOLERANTS AUX PRINCIPALES MALADIES CRYPTOGAMIQUES DE LA VIGNE Résultats 2008 EVALUATION DE CEPAGES RESISTANTS OU TOLERANTS AUX PRINCIPALES MALADIES CRYPTOGAMIQUES DE LA VIGNE Résultats 8 Marc Chovelon ; Lionel Romet ; Caroline Cordier GRAB Mathieu Combier ; Virginie CESARI Chambre

Plus en détail

Suivre la transpiration de la vigne en temps réel : Une nouvelle technique pour piloter l irrigation au vignoble

Suivre la transpiration de la vigne en temps réel : Une nouvelle technique pour piloter l irrigation au vignoble Suivre la transpiration de la vigne en temps réel : Une nouvelle technique pour piloter l irrigation au vignoble Thibaut Scholasch, Œnologue, docteur en viticulture, www.fruitionsciences.com Introduction

Plus en détail

N BILAN DU MILLESIME CLIMATOLOGIE ET PHENOLOGIE D OCTOBRE 2013 A SEPTEMBRE 2014

N BILAN DU MILLESIME CLIMATOLOGIE ET PHENOLOGIE D OCTOBRE 2013 A SEPTEMBRE 2014 N 7 2014 BILAN DU MILLESIME 2014 1 CLIMATOLOGIE ET PHENOLOGIE D OCTOBRE 2013 A SEPTEMBRE 2014 Toutes les données présentées dans ce bilan se réfèrent aux normales saisonnières observées sur la station

Plus en détail

Utilisation du modèle STICS pour quantifier la vitesse potentielle de minéralisation de l azote organique du sol sur le réseau régional Mh

Utilisation du modèle STICS pour quantifier la vitesse potentielle de minéralisation de l azote organique du sol sur le réseau régional Mh Utilisation du modèle STICS pour quantifier la vitesse potentielle de minéralisation de l azote organique du sol sur le réseau régional Mh Laure Beff, Yvon Lambert, Nicolas Beaudoin, Bruno Mary et Thierry

Plus en détail

1. LES TECHNIQUES ADDITIVES

1. LES TECHNIQUES ADDITIVES Page : 1 / 5 Pour compenser les insuffisances de maturité dues aux aléas climatiques, les viticulteurs ont à leur disposition de nombreuses techniques permettant de maintenir la qualité de leurs vins.

Plus en détail

MESSAGE CONSEIL IRRIGATION de LOT-ET-GARONNE

MESSAGE CONSEIL IRRIGATION de LOT-ET-GARONNE MESSAGE CONSEIL IRRIGATION de LOT-ET-GARONNE Réalisé en collaboration entre les techniciens de la Chambre d Agriculture de Lot-et-Garonne et de l ACMG N 08 14 août 2014 CLIMATOLOGIE Encore des Pluies localement

Plus en détail

Sélection clonale au sein des cépages Cabernet franc et Chenin

Sélection clonale au sein des cépages Cabernet franc et Chenin Sélection clonale au sein des cépages Cabernet franc et Chenin G. Barbeau INRA UE1117 (Unité Vigne et Vin) Plateforme régionale d innovation de Montreuil-Bellay Objectifs Mise à disposition de la profession

Plus en détail

Etude des terroirs viticoles

Etude des terroirs viticoles Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche DEFR Agroscope Etude des terroirs viticoles O. Viret 10 novembre 2015 www.agroscope.ch I une bonne alimentation, un environnement sain

Plus en détail

Summary. Introduction. VII e Congrès International des terroirs viticoles / VII th International terroir Congress

Summary. Introduction. VII e Congrès International des terroirs viticoles / VII th International terroir Congress Effet du climat viticole sur la perception sensorielle du vin. Eléments méthodologiques pour une modélisation au niveau mondial Viticultural climate effect on the sensorial perception of wines. Methodological

Plus en détail

4. Indices de précipitations

4. Indices de précipitations 4. Indices de précipitations Cette partie présente les évolutions prévues de cinq indices de précipitations. Il s agit de moyennes annuelles (voir annexes 1 à 4 pour les valeurs saisonnières). Il est à

Plus en détail

Système d Information Géographique : application concrète à la protection raisonnée du vignoble

Système d Information Géographique : application concrète à la protection raisonnée du vignoble Système d Information Géographique : application concrète à la protection raisonnée du vignoble Marc Raynal- Christian Debord - ITV France Aquitaine Résumé Depuis plus d un siècle, les maladies cryptogamiques

Plus en détail

INFLUENCE DES TECHNIQUES CULTURALES SUR LA TYPICITE ET LA QUALITE DES VINS

INFLUENCE DES TECHNIQUES CULTURALES SUR LA TYPICITE ET LA QUALITE DES VINS INFLUENCE DES TECHNIQUES CULTURALES SUR LA TYPICITE ET LA QUALITE DES VINS Professeur Alain CARBONNEAU IHEV Institut des Hautes Études de la Vigne et du Vin Montpellier SupAgro RAISONNEMENT DE L ARCHITECTURE

Plus en détail

CODE D USAGES POUR LA PRÉVENTION ET LA RÉDUCTION DE L OCHRATOXINE A DANS LE VIN

CODE D USAGES POUR LA PRÉVENTION ET LA RÉDUCTION DE L OCHRATOXINE A DANS LE VIN CODE D USAGES POUR LA PRÉVENTION ET LA RÉDUCTION DE L OCHRATOXINE A DANS LE VIN CAC/RCP 63-2007 1. PRÉAMBULE Les mycotoxines, en particulier l'ochratoxine A (OTA), sont des métabolites secondaires produits

Plus en détail

La Vallée de la Loire

La Vallée de la Loire BEP des Métiers de la Restauration et de l Hôtellerie Titre de la leçon Les Vignobles La Vallée de la Loire Contenu de la séance SITUATION GEOGRAPHIQUE 1. SITUATION Le vignoble du Val de Loire est situé

Plus en détail

RESULTATS DE L ESSAI TEST DE VARIETES DE SOJA EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008

RESULTATS DE L ESSAI TEST DE VARIETES DE SOJA EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008 C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES CENTRE REGIONAL DE RECHERCHE ET D EXPERIMENTATION EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE MIDI-PYRENEES RESULTATS DE L ESSAI TEST DE VARIETES DE SOJA EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008

Plus en détail

Le changement climatique en viticulture: les leviers d adaptation au vignoble. Cornelis (Kees) Van Leeuwen Philippe Darriet ISVV Bordeaux Aquitaine

Le changement climatique en viticulture: les leviers d adaptation au vignoble. Cornelis (Kees) Van Leeuwen Philippe Darriet ISVV Bordeaux Aquitaine Le changement climatique en viticulture: les leviers d adaptation au vignoble Cornelis (Kees) Van Leeuwen Philippe Darriet ISVV Bordeaux Aquitaine 1 Température ( C) Manifestations du changement climatique

Plus en détail

Journée Vigne Durable 7 novembre Projet Entretien du sol en viticulture

Journée Vigne Durable 7 novembre Projet Entretien du sol en viticulture Journée Vigne Durable 7 novembre 2016 Projet Entretien du sol en viticulture 1 Projet Entretien du sol Plan 2 Projet Entretien du sol Contexte général Qualité de l eau de la nappe dégradée - Par les herbicides

Plus en détail

du vin Professeur en Sciences de la Vigne et Viticulture

du vin Professeur en Sciences de la Vigne et Viticulture «Vignes et Vins au Vietnam» Pratiques viticoles au service de la qualité du vin Marielle Adrian Professeur en Sciences de la Vigne et Viticulture La vigne: un patrimoine génétique vaste et diversifié ifié

Plus en détail

1 - SITUATION GENERALE DU VIGNOBLE DES COTES DU RHONE MERIDIONALES

1 - SITUATION GENERALE DU VIGNOBLE DES COTES DU RHONE MERIDIONALES N 1 2014 Suivi du vignoble au 30 Juin 2014 Etude de végétation 1 - SITUATION GENERALE DU VIGNOBLE DES COTES DU RHONE MERIDIONALES Historique climatique mensuel depuis février, et observations au vignoble

Plus en détail

Production des fruits, Irrigation et modélisation Pourquoi? Comment?

Production des fruits, Irrigation et modélisation Pourquoi? Comment? Production des fruits, Irrigation et modélisation Pourquoi? Comment? G. Vercambre, M. Rahmati, P. Valsésia, M. Génard, F. Lescourret Plantes et Systèmes de culture Horticoles Avignon, France.01 Diamètre

Plus en détail

La fructification des litchis dans la province de Tamatave (Situation au 28 septembre 2015) ****** (Campagne 2015 2016)

La fructification des litchis dans la province de Tamatave (Situation au 28 septembre 2015) ****** (Campagne 2015 2016) CENTRE TECHNIQUE HORTICOLE DE TAMATAVE La fructification des litchis dans la province de Tamatave (Situation au 28 septembre 2015) ****** (Campagne 2015 2016) Centre Technique Horticole de Tamatave Tél.

Plus en détail

LA VITICULTURE EN TUNISIE. Belgacem D KHILI Docteur en Viticulture Ingénieur Œnologue Directeur Général, LES VIGNERONS DE CARTHAGE

LA VITICULTURE EN TUNISIE. Belgacem D KHILI Docteur en Viticulture Ingénieur Œnologue Directeur Général, LES VIGNERONS DE CARTHAGE LA VITICULTURE EN TUNISIE Belgacem D KHILI Docteur en Viticulture Ingénieur Œnologue Directeur Général, LES VIGNERONS DE CARTHAGE Depuis toujours, deux voies s offrent à la TUNISIE : Être le pays de la

Plus en détail

Les différentes opérations culturales en production sous serre : Les attentes en termes d automatisation

Les différentes opérations culturales en production sous serre : Les attentes en termes d automatisation Les différentes opérations culturales en production sous serre : Les attentes en termes d automatisation E. Brajeul, B. Hennion Ctifl 1 Serres verre chauffées en France (tomate et concombre) : 1100 ha

Plus en détail

Moutarde blanche - Brassicacées Sinapsis alba

Moutarde blanche - Brassicacées Sinapsis alba synthèse Engazonnement hivernal Moutarde blanche - Brassicacées Sinapsis alba Caractéristiques de la moutarde : Brassicacée 1, sélectionnée pour sa capacité à produire du fourrage. Système racinaire pivotant

Plus en détail

La vigne et le raisin

La vigne et le raisin C1-3.1 Valoriser le produit. Objectifs : La vigne et le raisin Expliquer l'influence de la maturité du raisin sur la qualité et le type de vin à obtenir. Citer les différents composants de la grappe de

Plus en détail

Outils de gestion de l irrigation

Outils de gestion de l irrigation L EAU, SOURCE DE QUALITÉ ET DE RENDEMENT Le vendredi 10 février 2006, Hôtel Mortagne, Boucherville Outils de gestion de l irrigation Jean CARON, professeur Physique et hydrodynamique des sols Université

Plus en détail

Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques. 21 et 23 février 2005

Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques. 21 et 23 février 2005 Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques 21 et 23 février 2005 Marc F. Clément, agronome Qui a bonnes plantes a bonnes vaches!

Plus en détail

ÂGE DE LA VIGNE. II. INFLUENCE SUR LA QUALITÉ DES RAISINS ET DES VINS

ÂGE DE LA VIGNE. II. INFLUENCE SUR LA QUALITÉ DES RAISINS ET DES VINS ZUFFEREY ET MAIGRE, AGE DE LA VIGNE II: INFLUENCE SUR LA QUALITE DES RAISINS ET DES VINS, P.1 ÂGE DE LA VIGNE. II. INFLUENCE SUR LA QUALITÉ DES RAISINS ET DES VINS V. ZUFFEREY 1, D. MAIGRE 2 Station de

Plus en détail

CONDITIONS METEOROLOGIQUES

CONDITIONS METEOROLOGIQUES 10 BULLETIN MENSUEL DU MOIS D OCTOBRE 2014 SITUATION DU CRIQUET PELERIN AU MALI ----------------------------------------------------------------------------------------------- Résumé les conditions écologiques

Plus en détail

Article de la Chambre d Agriculture de la Gironde. Les carences en manganèse : une recrudescence

Article de la Chambre d Agriculture de la Gironde. Les carences en manganèse : une recrudescence Page : 1/6 Pendant de nombreuses années, l utilisation de fongicides anti-mildiou de la famille des dithiocarbamates (à base de manèbe ou de mancozèbe) a limité la fréquence d apparition de cette carence.

Plus en détail

Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2012

Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2012 ISSN 920-9037 Qualité des lentilles de l Ouest canadien 202 Ning Wang Gestionnaire de programme, Recherches sur les légumineuses Personne-ressource : Ning Wang Gestionnaire de programme, Laboratoire de

Plus en détail

Béatrice et Pascal Lambert. Domaine les Chesnaies. Vins de Chinon en Biodynamie. Val de Loire 37500 CRAVANT LES COTEAUX

Béatrice et Pascal Lambert. Domaine les Chesnaies. Vins de Chinon en Biodynamie. Val de Loire 37500 CRAVANT LES COTEAUX Béatrice et Pascal Lambert Domaine les Chesnaies Vins de Chinon en Biodynamie Val de Loire 37500 CRAVANT LES COTEAUX e-mail : lambert-chesnaies@wanadoo.fr Site internet : chinonlambert.com Béatrice et

Plus en détail

Les fractions spécifiques de levure, un outil viticole pour améliorer la qualité organoleptique de vos vins

Les fractions spécifiques de levure, un outil viticole pour améliorer la qualité organoleptique de vos vins Les fractions spécifiques de levure, un outil viticole pour améliorer la qualité organoleptique de vos vins 28 Florent SAMPAIO Lallemand Plant Care SAS 4 Route de Beaupuy 3118 Castelmaurou fsampaio@lallemand.com

Plus en détail

N Suivi du vignoble au 19 août Etude de maturité 1 - SITUATION GENERALE DU VIGNOBLE DES COTES DU RHONE MERIDIONALES.

N Suivi du vignoble au 19 août Etude de maturité 1 - SITUATION GENERALE DU VIGNOBLE DES COTES DU RHONE MERIDIONALES. N 3 2015 Suivi du vignoble au 19 août 2015 Etude de maturité 1 - SITUATION GENERALE DU VIGNOBLE DES COTES DU RHONE MERIDIONALES Millésime 2015 Avant de parler du mois de juillet, faisons le constat suivant.

Plus en détail

Analyse de l évolution climatique sur l aire du Pays Cœur d Hérault : Septembre

Analyse de l évolution climatique sur l aire du Pays Cœur d Hérault : Septembre Analyse de l évolution climatique sur l aire du Pays Cœur d Hérault : 1951-2013 Septembre 2014 1 Préambule : Dans le cadre du Plan Climat Energie Territorial engagé sur l aire du Pays Cœur d Hérault, une

Plus en détail

GESTION DE L ENHERBEMENT :

GESTION DE L ENHERBEMENT : GESTION DE L ENHERBEMENT : LES ATOUTS DU NATUREL Qu'il soit semé ou naturel, permanent ou temporaire, l'enherbement du vignoble constitue aujourd'hui une pratique très largement répandue en Aquitaine,

Plus en détail

Gestion de la matière organique des sols en parcelle viticole

Gestion de la matière organique des sols en parcelle viticole Gestion de la matière organique des sols en parcelle viticole Nathalie Goma-Fortin, Sitevi, 1 décembre 2009 Rôles de la matière organique dans les sols Réseau régional de sites d expérimentations Faible

Plus en détail

RESOLUTION OIV-VITI 469-2012 GUIDE D APPLICATION DU SYSTÈME HACCP (HAZARD ANALYSIS AND CRITICAL CONTROL POINTS) A LA VITICULTURE DE L OIV

RESOLUTION OIV-VITI 469-2012 GUIDE D APPLICATION DU SYSTÈME HACCP (HAZARD ANALYSIS AND CRITICAL CONTROL POINTS) A LA VITICULTURE DE L OIV RESOLUTION OIV-VITI 469-2012 GUIDE D APPLICATION DU SYSTÈME HACCP (HAZARD ANALYSIS AND CRITICAL CONTROL POINTS) A LA VITICULTURE DE L OIV L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE, Suivant la proposition de la Commission I

Plus en détail

La pourriture grise est un complexe de champignon appartenant à l espèce Botrytis cinerea. Il provoque des dégâts sur les grappes à maturité.

La pourriture grise est un complexe de champignon appartenant à l espèce Botrytis cinerea. Il provoque des dégâts sur les grappes à maturité. Juin 2015 POURRITURE GRISE La pourriture grise est un complexe de champignon appartenant à l espèce Botrytis cinerea. Il provoque des dégâts sur les grappes à maturité. Cycle et biologie des contaminations

Plus en détail

Synthèse des travaux réalisés par la DMN dans le cadre du projet ACCMA

Synthèse des travaux réalisés par la DMN dans le cadre du projet ACCMA Synthèse des travaux réalisés par la DMN dans le cadre du projet ACCMA Fatima Driouech et Atika Kasmi Le travail effectué par l équipe de la DMN, dans le cadre du projet et durant cette première période,

Plus en détail

L hygromètre pour air ambiant indique de façon très compréhensible les valeurs optimales relatives

L hygromètre pour air ambiant indique de façon très compréhensible les valeurs optimales relatives Vivre sainement avec un hygromètre pour air ambiant. L hygromètre pour air ambiant indique de façon très compréhensible les valeurs optimales relatives au climat et ce en fonction de la saison et de la

Plus en détail