Obligation de fournir au CHSCT les informations qui lui sont nécessaires pour l'exercice de ses missions ( C. trav., art. L ).

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Obligation de fournir au CHSCT les informations qui lui sont nécessaires pour l'exercice de ses missions ( C. trav., art. L. 4614-9)."

Transcription

1 Tableau des principaux cas d'information/consultation d'un CHSCT Le tableau ci-dessous recense les principaux cas légaux d'information/consultation d'un CHSCT. Il fait également apparaître les documents essentiels qui doivent lui être présentés ou être tenus à sa disposition par l'employeur. Obligation de fournir au CHSCT les informations qui lui sont nécessaires pour l'exercice de ses missions ( C. trav., art. L ). Obligations générales de l'employeur Droit des membres du CHSCT de se faire présenter l'ensemble des livres, registres et documents non nominatifs obligatoires en matière de santé et sécurité du travail ( C. trav., art. R ). Obligation de consulter le CHSCT sur tous les documents se rattachant à sa mission ( C. trav., art. L ). Indépendamment des consultations obligatoires, le CHSCT se prononce sur toute question de sa compétence dont il est saisi par l'employeur, le CE et les délégués du personnel ( C. trav., art. L ). Obligation d'informer le CHSCT de tout accident du travail, de toute déclaration de maladie professionnelle et de tout incident qui aurait pu entraîner des conséquences graves ( C. trav., art. L et L ). Accidents du travail et maladies professionnelles Registre des accidents bénins : obligation d'aviser le CHSCT que l'entreprise est autorisée à remplacer la déclaration des accidents n'entraînant ni arrêt de travail, ni soins médicaux par une inscription sur un registre ouvert à cet effet ; obligation de tenir à la disposition du CHSCT le registre des accidents bénins ( CSS, art. L et D et s.). Obligation de consulter le CHSCT sur les mesures prises en vue de faciliter la mise, la remise ou le maintien au travail des accidentés du travail, des invalides civils et des travailleurs handicapés, notamment sur l'aménagement des postes de travail ( C. trav., art. L et L ). Obligation de consulter le CHSCT et le CE, lorsque l'entreprise est condamnée par le juge pénal à mettre en place un plan de sécurité à la suite d'un accident du travail ayant révélé des manquements graves ou répétés aux règles de santé et sécurité au travail ( C. trav., art. L ).

2 Aération et assainissement Obligation de porter à la connaissance du CHSCT les conditions de recyclage de l'air dans des locaux à pollution spécifique et de le consulter en cas de nouvelle installation ou de modification des conditions de recyclage ( C. trav., art. R ). Consultation du CHSCT sur la consigne d'utilisation relative aux dispositions prises pour la ventilation et aux mesures à prendre en cas de panne des installations ( C. trav., art. R ). Obligation de tenir à la disposition du CHSCT les éléments ayant servi à l'évaluation des risques d'exposition à des agents chimiques cancérogènes, mutagènes et toxiques pour la reproduction (nature, degré et durée d'exposition) ( C. trav., art. R ). Agents chimiques dangereux cancérogènes, mutagènes et toxiques pour la reproduction Obligation de consulter le CHSCT sur les mesures nécessaires pour réduire le plus possible la durée d'exposition des travailleurs et pour assurer leur protection durant les activités d'entretien ou de maintenance des installations lorsqu'il y a un risque prévisible d'augmentation sensible de l'exposition et que les possibilités de mesures techniques de prévention sont déjà épuisées ( C. trav., art. R ). Obligation de communiquer au CHSCT les résultats des mesurages et les rapports de contrôle technique de l'exposition des travailleurs aux agents chimiques cancérogènes, mutagènes et toxiques pour la reproduction présents dans l'atmosphère des lieux de travail ( C. trav., art. R et R ). Si les résultats de l'évaluation des risques d'exposition révèlent un risque pour la santé ou la sécurité des travailleurs, obligation de tenir à la disposition du CHSCT des informations appropriées sur : les activités ou les procédés industriels mis en œuvre, y compris les raisons pour lesquelles des agents cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction sont utilisés ; les quantités fabriquées ou utilisées de substances ou préparations qui contiennent des agents cancérogènes mutagènes ou toxiques pour la reproduction ; le nombre de travailleurs exposés, les mesures de prévention prises et le type d'équipement de protection à utiliser ; la nature et le degré de l'exposition, notamment sa durée, et les cas de substitution par un autre produit ( C. trav., art. R ).

3 Agents chimiques dangereux cancérogènes, mutagènes et toxiques pour la reproduction Obligation d'organiser en liaison avec le CHSCT l'information et la formation à la sécurité des travailleurs susceptibles d'être exposés à l'action d'agents cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction ( C. trav., art. R ). Information du CHSCT le plus rapidement possible des expositions anormales, de leurs causes et des mesures prises ou à prendre pour y remédier ( C. trav., art. R ). Aménagement d'espaces pour les fumeurs Consultation du CHSCT en cas de mise en place d'aménagements d'espaces spécialement réservés aux fumeurs. La consultation doit être renouvelée tous les 2 ans ( C. santé publ., art. R ). Communication au CHSCT de l'avis émis par l'inspecteur du travail sur la notice de poste établie par l'employeur pour chaque poste de travail ou situation de travail exposant les travailleurs à des agents chimiques dangereux ( C. trav., art. R ). Consultation obligatoire du CHSCT sur les mesures relatives à l'organisation du travail en cas d'exposition des travailleurs à l'amiante ( C. trav., art. R ). Amiante Consultation obligatoire du CHSCT sur la stratégie de prélèvement pour contrôler les niveaux d'empoussièrement en fibre d'amiante ( C. trav., art. R ). Communication au CHSCT des conditions et des résultats des contrôles des niveaux d'empoussièrement en fibre d'amiante ( C. trav., art. R ). Consultation obligatoire du CHSCT sur le plan de démolition, de retrait ou de confinement de l'amiante ( C. trav., art. R ). Consultation obligatoire du CHSCT sur le mode opératoire que l'employeur doit élaborer pour des activités et interventions sur des matériaux ou appareils susceptibles de libérer des fibres d'amiante ( C. trav., art. R ). Assistant en prévention des risques professionnels Consultation du CHSCT sur la désignation d'un assistant en prévention des risques professionnels. Il s'agit d'un salarié ou, à défaut, d'un intervenant extérieur ( C. trav., art. L Circ. DGT n o 13, 9 nov. 2012).

4 Attestations, consignes, résultats et rapports relatifs aux vérifications et contrôles Obligation de présenter au CHSCT, au cours de la réunion qui suit leur réception par l'entreprise, les attestations, consignes, résultats et rapports relatifs aux vérifications et contrôles obligatoires au titre de l'hygiène et de la sécurité du travail ( C. trav., art. L et R ). Possibilité pour chaque membre du CHSCT de demander à tout moment la transmission des attestations, consignes, résultats et rapports relatifs aux vérifications et contrôles obligatoires ( C. trav., art. R ). Obligation de tenir à la disposition des CHSCT des entreprises appelées à intervenir sur le chantier le plan général de coordination ( C. trav., art. R ). Possibilité pour les membres des différents CHSCT de consulter le plan particulier de sécurité, avant toute intervention sur le chantier, et d'émettre un avis dessus ( C. trav., art. R ). Bâtiment et génie civil Transmission des PV du collège interentreprises aux CHSCT des établissements appelés à intervenir sur les chantiers ( C. trav., art. R ). Obligation de mettre à la disposition des membres du CHSCT un registre d'observations ( C. trav., art. R ). Consultation des CHSCT sur les installations prévues pour loger les travailleurs des différentes entreprises intervenantes ( C. trav., art. R ). Boissons Consultation du CHSCT sur la liste des postes pour lesquels l'employeur doit mettre gratuitement à la disposition des salariés au moins une boisson non alcoolisée pour leur permettre de se désaltérer ( C. trav., art. R ). Obligation de tenir à la disposition du CHSCT les résultats des mesurages des niveaux de bruit auxquels sont exposés les travailleurs ( C. trav., art. R ). Bruit Consultation du CHSCT sur les mesures que doit prendre l'employeur lorsque les résultats de l'évaluation des risques mettent en évidence des risques pour la santé ou la sécurité des travailleurs ( C. trav., art. R ). Consultation du CHSCT en cas de demande de dérogation à l'utilisation permanente des protecteurs auditifs individuels ( C. trav., art. R ).

5 Éclairage Entretien et nettoyage des locaux de travail et de leurs annexes Équipements de protection collective (EPC) Équipements de protection individuelle (EPI) Équipements de travail Communication au CHSCT du document établi par l'employeur et consignant les règles d'entretien périodique du matériel d'éclairage ( C. trav., art. R ). Consultation du CHSCT sur les mesures que doit prendre l'employeur pour satisfaire à son obligation d'entretenir, de nettoyer et de laisser sans encombrements les locaux de travail et leurs annexes ( C. trav., art. R ). Consultation du CHSCT sur la notice établie par l'employeur et fixant les conditions de l'entretien des installations et des appareils de protection collective et les procédures à mettre en œuvre pour assurer leur surveillance, notamment pour détecter d'éventuelles défaillances et les éliminer ( C. trav., art. R ). Consultation du CHSCT sur les conditions dans lesquelles les équipements de protection individuelle sont mis à disposition et utilisés, notamment celles concernant la durée de leur port ( C. trav., art. R ). Obligation de tenir à la disposition du CHSCT une consigne relative aux EPI (risques contre lesquels l'équipement protège, conditions d'utilisation, usages auxquels il est réservé, etc.) ainsi qu'une documentation relative à la réglementation applicable à la mise à disposition et à l'utilisation ( C. trav., art. R et R ). Obligation de tenir à la disposition des membres du CHSCT une documentation sur la réglementation applicable aux équipements de travail utilisés ( C. trav., art. R ). Obligation de tenir à la disposition du CHSCT du carnet de maintenance des équipements de travail ( C. trav., art. R ). Consultation du CHSCT et du CE, sur les conditions générales d'organisation des formations à la sécurité des salariés, et notamment les programmes et les modalités d'exécution des actions de formation ( C. trav., art. L ). Formation à la sécurité Obligation de consulter le CHSCT sur la liste des postes de travail occupés par des CDD, des intérimaires ou des stagiaires et présentant des risques particuliers pour leur santé ou leur sécurité ( C. trav., art. L ). Obligation de consulter le CHSCT et le CE, sur le programme et les modalités pratiques de la formation renforcée à la sécurité des CDD et des intérimaires affectés à des postes de travail présentant des risques particuliers pour leur santé ou leur sécurité ( C. trav., art. L ).

6 Froid et intempéries Intervention d'une entreprise extérieure Consultation du CHSCT sur les dispositions prises par l'employeur pour assurer la protection des travailleurs contre le froid et les intempéries ( C. trav., art. R ). Obligation de tenir à la disposition du CHSCT de l'entreprise utilisatrice et des CHSCT des entreprises extérieures le plan de prévention et ses mises à jour ( C. trav., art. R ). Possibilité pour le CHSCT de l'entreprise utilisatrice et celui de l'entreprise extérieure de participer aux inspections et réunions périodiques de coordination et d'émettre un avis sur les mesures de prévention ( C. trav., art. R et R ). Présentation par l'employeur de la fiche d'entreprise établie et transmise par le médecin du travail. Cette fiche doit être présentée en même temps que le bilan annuel sur l'hygiène, la sécurité et les conditions de travail ( C. trav., art. D ). Obligation de porter à la connaissance du CHSCT l'avis émis par le médecin du travail sur des risques éventuels et sur les moyens de protection dont il doit être fait usage ( C. trav., art. R ). Médecine du travail (service de santé au travail) Obligation de mettre à la disposition du CHSCT les propositions et préconisations formulées par le médecin du travail en cas de risque pour la santé des travailleurs. La réponse de l'employeur doit également être mise à disposition ( C. trav., art. L ). Pour les entreprises de plus de 300 salariés, transmission au CHSCT du rapport annuel d'activité propre à l'entreprise établi par le médecin du travail ( C. trav., art. D ). Le CHSCT d'une entreprise de 300 salariés ou moins peut demander à avoir un rapport propre à l'entreprise. Milieu hyperbare Modification des conditions d'hygiène, de sécurité ou de travail (réorganisation, déménagement, aménagement du temps de travail, etc.) Consultation du CHSCT sur le manuel de sécurité hyperbare établi en liaison avec le conseiller à la prévention hyperbare ( C. trav., art. R ) et obligation de tenir à la disposition du comité ce manuel ( C. trav., art. R ). Obligation de consulter le CHSCT avant toute décision d'aménagement important modifiant les conditions d'hygiène ou de sécurité, ou les conditions de travail. Et notamment, en cas : de transformation importante des postes de travail découlant de la modification de l'outillage, d'un changement de produit ou de l'organisation du travail ; de modification des cadences et des normes de productivité liées ou non à la rémunération du travail ( C. trav., art. L ).

7 Nettoyage et propreté des locaux de travail Nouvelles technologieset mutations technologiques Consultation du CHSCT sur les mesures que l'employeur doit prendre pour assurer le nettoyage et la propreté des locaux de travail et de leurs annexes ( C. trav., art. R ). Obligation de consulter le CHSCT : sur tout projet important d'introduction de nouvelles technologies, lorsque celles-ci sont susceptibles d'avoir des conséquences sur l'emploi, la qualification, la rémunération, la formation ou les conditions de travail ( C. trav., art. L et L ) ; en cas de mise en œuvre de mutations technologiques importantes et rapides prévues par un plan d'adaptation ( C. trav., art. L et L ). Observations de l'inspecteur du travail, du médecin inspecteur du travail et des agents des services de prévention des organismes de sécurité sociale Prêt de main-d'œuvre à but non lucratif Prévention de la pénibilité Rapport et programme annuels relatifs à l'hygiène et à la sécurité Obligation d'informer le CHSCT des observations de l'inspecteur du travail, du médecin inspecteur du travail et des agents des services de prévention des organismes de sécurité sociale, au plus tard au cours de la réunion qui suit leurs interventions ( C. trav., art. R ). Obligation d'informer et de consulter le CE et le CHSCT de l'entreprise utilisatrice préalablement à l'accueil de salariés mis à disposition dans le cadre de prêts de main-d'œuvre ( C. trav., art. L ). Obligation d'informer le CHSCT de l'entreprise prêteuse lorsque le poste occupé dans l'entreprise utilisatrice par le salarié mis à disposition figure dans la liste des postes présentant des risques particuliers pour la santé et la sécurité ( C. trav., art. L ). Obligation de communiquer, au moins annuellement, aux membres du CHSCT les indicateurs servant à mesurer les objectifs chiffrés en matière de prévention de la pénibilité ( CSS, art. D ). Consultation annuelle du CHSCT. Présentation : d'un rapport écrit sur la situation générale de l'hygiène, de la sécurité et des conditions de travail dans l'établissement et sur les actions menées au cours de l'année écoulée ; d'un programme de prévention des risques professionnels et d'amélioration des conditions de travail pour l'année à venir ( C. trav., art. L ).

8 Consultation du CHSCT sur les mesures de protection collective adaptées à la nature de l'exposition susceptible d'être subie par les travailleurs exposés ( C. trav., art. R ). Obligation de tenir à la disposition des membres du CHSCT les fiches d'exposition établies pour chaque travailleur et indiquant la nature du travail accompli, la nature des rayonnements ionisants, les périodes d'exposition, etc. ( C. trav., art. R et R ). Obligation d'informer le CHSCT en cas de dépassement de certaines valeurs limites d'exposition ( C. trav., art. R ). Consultation du CHSCT sur la désignation de la personne, interne ou externe, compétente en radioprotection ( C. trav., art. R ). Rayonnements ionisants Obligation de laisser le CHSCT accéder : aux résultats des contrôles prévus aux articles R et R du code du travail ; aux résultats, sous forme non nominative, des évaluations des doses reçues par les travailleurs ( C. trav., art. R ). Obligation de fournir au CHSCT : au moins une fois par an, un bilan statistique des contrôles techniques d'ambiance et du suivi dosimétrique permettant d'apprécier l'évolution des expositions internes et externes des travailleurs ; les informations concernant les situations de dépassement de l'une des valeurs limites ainsi que les mesures prises pour y remédier ; les informations concernant les dépassements observés par rapport aux objectifs de doses ( C. trav., art. R ). Obligation de communiquer au CHSCT qui le demande les mesures d'organisation prises par l'employeur concernant les zones surveillées ou contrôlées ( C. trav., art. R ). Rayonnements optiques artificiels Obligation de consulter le CHSCT sur l'évaluation des risques résultant de l'exposition aux rayonnements optiques artificiels ( C. trav., art. R ) et de lui communiquer les résultats de cette évaluation ( C. trav., art. R ). Obligation de consulter le CHSCT sur les équipements de protection individuelle ( C. trav., art. R ).

9 Registre des accidents bénins Registre des dangers graves et imminents Registre unique de sécurité (1) Règlement intérieur de l'entreprise Restauration des salariés Risques biologiques Obligation d'aviser le CHSCT que l'entreprise est autorisée à remplacer la déclaration des accidents n'entraînant ni arrêt de travail, ni soins médicaux par une inscription sur un registre ouvert à cet effet ( CSS, art. L ). Obligation de tenir à la disposition du CHSCT le registre des accidents bénins ( CSS, art. L et D et s.). Obligation de tenir à la disposition des membres du CHSCT le registre des dangers graves et imminents qui doit être utilisé en cas de droit d'alerte ( C. trav., art. D ). Obligation de présenter au CHSCT, au cours de la réunion qui suit leur réception par l'entreprise, les attestations, consignes, résultats et rapports relatifs aux vérifications et contrôles obligatoires au titre de l'hygiène et de la sécurité du travail ( C. trav., art. L et R ). Possibilité pour chaque membre du CHSCT de demander à tout moment la transmission des attestations, consignes, résultats et rapports relatifs aux vérifications et contrôles obligatoires ( C. trav., art. R ). Obligation de consulter le CHSCT sur les dispositions du règlement intérieur de l'entreprise relatives à l'hygiène, la sécurité et la santé des travailleurs ( C. trav., art. L et L ) (2) (3). Consultation du CHSCT lorsque l'employeur est dans l'obligation de mettre à la disposition des salariés un local de restauration dans l'entreprise, c'est-à-dire lorsqu'au moins 25 salariés souhaitent prendre habituellement leur repas sur les lieux de travail ( C. trav., art. R ). Information du CHSCT : sans délai, de tout accident ou incident ayant pu entraîner la dissémination d'un agent biologique susceptible de provoquer chez l'homme une infection ou une maladie grave ; le plus rapidement possible, de la cause de cet accident ou incident et des mesures prises ou à prendre pour remédier à la situation ( C. trav., art. R ). Obligation de tenir à la disposition du CHSCT certaines informations lorsque les résultats de l'évaluation des risques révèlent l'existence d'un risque pour la santé ou la sécurité des travailleurs : activités au cours desquelles les travailleurs sont exposés à des agents biologiques pathogènes, méthodes de travail, mesures et moyens de protection et de prévention correspondants, nombre de travailleurs exposés, etc. ( C. trav., art. R ).

10 Communication au CHSCT, sous une forme appropriée, des résultats de l'évaluation des risques chimiques, et notamment après une mise à jour des résultats de l'évaluation ou après toute modification importante des méthodes et des conditions de travail susceptible d'affecter la santé et la sécurité des travailleurs ( C. trav., art. R ). Consultation du CHSCT sur la notice fixant les conditions de l'entretien des installations et des appareils de protection collective et les procédures à mettre en œuvre pour assurer leur surveillance, notamment pour détecter d'éventuelles défaillances et les éliminer ( C. trav., art. R ). Communication au CHSCT des résultats des mesurages et des rapports de contrôles techniques relatifs à l'exposition des travailleurs aux agents chimiques dangereux présents dans l'atmosphère des lieux de travail ( C. trav., art. R ). Risques chimiques Information actualisée du CHSCT sur les agents chimiques dangereux se trouvant sur le lieu de travail (noms, risques pour la santé et la sécurité, valeurs limites d'exposition professionnelle, valeurs limites biologiques, etc.) ( C. trav., art. R ). Obligation de tenir à la disposition du CHSCT les fiches de données de sécurité délivrées par les fournisseurs des agents chimiques ( C. trav., art. R ). Information du CHSCT pour lui permettre de s'assurer que les travailleurs ont bien reçu une formation et les informations sur les précautions à prendre pour assurer leur protection et celle des autres travailleurs (consignes d'hygiène, consignes d'utilisation des EPI, etc.) ( C. trav., art. R ). Consultation du CHSCT lorsque l'employeur sollicite de la Direccte une dérogation à l'interdiction d'employer des CDD ou des intérimaires pour l'exécution de travaux les exposant à certains agents chimiques dangereux énumérés par le code du travail ( C. trav., art. D et D ). Obligation de mettre à la disposition du CHSCT, et des délégués du personnel, le document unique d'évaluation des risques professionnels ( C. trav., art. R ). Risques professionnels Obligation de porter à la connaissance du CHSCT l'avis émis par le médecin du travail sur des risques éventuels et sur les moyens de protection dont il doit être fait usage ( C. trav., art. R ).

11 Salle de repos Consultation du CHSCT lorsque le local de restauration ou l'emplacement permettant aux salariés de se restaurer est utilisé, en dehors des heures de repas, comme local ou emplacement de repos ( C. trav., art. R ). Obligation d'informer sans délai le CHSCT du constat de situation dangereuse effectué par l'inspecteur du travail ( C. trav., art. R ). Situations dangereuses Obligation de consulter le CHSCT sur le plan d'action élaboré par l'employeur pour mettre fin à la situation dangereuse constatée par l'inspecteur du travail ( C. trav., art. R ). Obligation d'informer et de consulter régulièrement le CHSCT sur la mise en œuvre du plan d'action ( C. trav., art. R ). Obligation de consulter le CHSCT et le CE, lorsque l'entreprise est condamnée par le juge pénal à mettre en place un plan de sécurité à la suite d'un accident du travail ayant révélé des manquements graves ou répétés aux règles de santé et sécurité au travail ( C. trav., art. L ). Obligation de consulter le CHSCT sur les mesures prises en vue de faciliter la mise, la remise ou le maintien au travail des travailleurs handicapés, et notamment sur les mesures relatives à l'obligation d'emploi de travailleurs handicapés ou sur l'aménagement des postes de travail ( C. trav., art. L et L ). Travailleurs handicapés Obligation de consulter le CHSCT sur les moyens les mieux adaptés aux conditions d'exploitation et à la nature des activités professionnelles visant le réentraînement au travail et la rééducation professionnelle des travailleurs handicapés ( C. trav., art. R ). Obligation de consulter le CHSCT lorsque l'entreprise demande à bénéficier d'une aide financière de l'état pour l'adaptation du lieu de travail ( C. trav., art. R ) ou pour le renforcement de l'encadrement ( C. trav., art. R ). Vestiaires collectifs, lavabos et douches Consultation du CHSCT par l'inspecteur du travail lorsque l'entreprise demande une dérogation à la réglementation relative à l'aménagement des vestiaires collectifs, lavabos et douches ( C. trav., art. R ).

12 Obligation de tenir à la disposition du CHSCT les résultats de l'évaluation ou du mesurage des niveaux de vibrations mécaniques ( C. trav., art. R ). Vibrations mécaniques (1) Dans le but de faciliter la consultation et la conservation des divers documents de vérification et de contrôle que la réglementation impose à l'entreprise en matière d'hygiène et de sécurité, l'employeur peut tout regrouper dans un registre unique C. trav., art. L C'est ce que l'on appelle le registre unique de sécurité. (2) Les notes de service ou tout autre document qui portent prescriptions générales et permanentes dans les matières d'hygiène, de sécurité et de discipline sont, lorsqu'il existe un règlement intérieur, considérés comme des adjonctions à ce règlement intérieur C. trav., art. L Le CHSCT doit alors être consulté sur les dispositions relatives à l'hygiène et à la sécurité. (3) Lorsque l'urgence le justifie, les obligations relatives à la santé et à la sécurité peuvent recevoir application immédiate. Dans ce cas, ces prescriptions sont immédiatement et simultanément communiquées aux secrétaires du CHSCT et du CE ainsi qu'à l'inspection du travail C. trav., art. L Cezam Rhône-Loire - 8 Place des Terreaux - BP Lyon Cedex courriel : www. cezamrhoneloire.fr Organisme de Formation économique Comités d Entreprise et CHSCT prévue à l article L du Code du Travail Déclaration d activité de formations enregistrée sous le N auprès du Préfet de Région Rhône-Alpes Association bénéficiaire de l'agrément voyages loisirs : IDE - 10 Ter Rue Gal Giraud Chalon S/Saône - N AG : IM Assureur RCP : Macif 2 rue de Pied de Fond Niort - Garant Financier : UNAT 8 rue César Franck Paris

Consultation du CHSCT

Consultation du CHSCT Fondamentaux De manière générale, le CHSCT peut être saisi de toute question relevant de sa compétence par l'employeur, le comité d'entreprise et les délégués du personnel (art. L. 4612-13 du Code du travail).

Plus en détail

élaboration du programme de formation à la sécurité, introduction de nouvelles technologies.

élaboration du programme de formation à la sécurité, introduction de nouvelles technologies. élaboration du programme de formation à la sécurité, introduction de nouvelles technologies. Afin de donner son avis le CE peut confier au CHSCTla réalisation d études dans ces domaines (R4612 3). AT -

Plus en détail

Amiante Protection des travailleurs

Amiante Protection des travailleurs P/DN/IJ 7/7/2006 Amiante Protection des travailleurs Le décret n 2006-761 du 30 juin 2006 modifie le Code du travail et introduit de nouvelles règles pour la protection des travailleurs contre les risques

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DE L'EMPLOYEUR EN MATIÈRE D'HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL

LES OBLIGATIONS DE L'EMPLOYEUR EN MATIÈRE D'HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL > Santé et sécurité au travail : obligations et responsabilités de l'employeur LES OBLIGATIONS DE L'EMPLOYEUR EN MATIÈRE D'HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL L'ÉVALUATION DES RISQUES DANS L'ENTREPRISE...

Plus en détail

Obligations RÉGLEMENTAIRES en matière d information et de formation des travailleurs à la prévention des risques à l amiante

Obligations RÉGLEMENTAIRES en matière d information et de formation des travailleurs à la prévention des risques à l amiante Obligations RÉGLEMENTAIRES en matière d information et de formation des travailleurs à la prévention des risques à l amiante Partie réglementaire nouvelle QUATRIÈME PARTIE : SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Le présent document et les modèles qui l'accompagnent sont donnés exclusivement pour un usage informatif. Le document unique d évaluation des risques

Plus en détail

DECRET Décret no 96-98 du 7 février 1996 relatif à la protection des travailleurs contre les risques liés à l'inhalation de poussières d'amiante

DECRET Décret no 96-98 du 7 février 1996 relatif à la protection des travailleurs contre les risques liés à l'inhalation de poussières d'amiante Accueil > Les textes législatifs et réglementaires > Détail d'un texte En savoir plus sur ce texte... JORF n 33 du 8 février 1996 page 2050 DECRET Décret no 96-98 du 7 février 1996 relatif à la protection

Plus en détail

FICHE D ENTREPRISE. Etablie en application de l article R. 4624-37 du code du travail Conforme à l arrêté du 29 mai 1989

FICHE D ENTREPRISE. Etablie en application de l article R. 4624-37 du code du travail Conforme à l arrêté du 29 mai 1989 I RENSEIGNEMENTS D ORDRE GÉNÉRAL 1. Date d établissement de la fiche FICHE D ENTREPRISE Etablie en application de l article R. 462437 du code du travail Conforme à l arrêté du 29 mai 1989 Médecin du travail

Plus en détail

AMIANTE Démarche de prévention

AMIANTE Démarche de prévention GIPHISE 30/04/2013 Identification de la présence d amiante AMIANTE Démarche de prévention Analyse des circonstances d exposition des travailleurs Evaluation préalable des niveaux d empoussièrement Mise

Plus en détail

CHSCT. Date de création du document : 23/08/2011

CHSCT. Date de création du document : 23/08/2011 CHSCT Date de création du document : Direction du Travail et de l Emploi de Nouvelle-Calédonie Immeuble Gallieni - 12 Rue de Verdun BP - 141-98 845 Nouméa CEDEX Tél. Nouméa : 27.55.72 Tél. Koné 27.00.00

Plus en détail

2012 RÉGLEMENTATION AMIANTE :

2012 RÉGLEMENTATION AMIANTE : 2012 RÉGLEMENTATION AMIANTE : DEUX NOUVEAUX TEXTES PORTANT SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES ET LA FORMATION DU PERSONNEL La réglementation distingue deux types d activités : 1 travaux de retrait ou d'encapsulage

Plus en détail

Nouveau Code du travail

Nouveau Code du travail Nouveau Code du travail Sommaire de la partie «Santé et sécurité au travail» Entré en vigueur au 1 er mai 2008 Partie législative nouvelle - Partie règlementaire nouvelle (Livres et titres) QUATRIÈME PARTIE

Plus en détail

OBLIGATIONS GENERALES DE FORMATION A LA SECURITE

OBLIGATIONS GENERALES DE FORMATION A LA SECURITE OBLIGATIONS GENERALES DE FORMATION A LA SECURITE I. Généralités Cet article résume les obligations générales inscrites dans le code du travail relatives à la formation à la sécurité. Ces obligations générales

Plus en détail

Tableau récapitulatif des informations de la Base de Données Economiques et Sociales

Tableau récapitulatif des informations de la Base de Données Economiques et Sociales Tableau récapitulatif des informations de la Base de Données Economiques et Sociales Cette base contient des informations, réparties en 8 thèmes, relatives aux principaux aspects de la vie économique et

Plus en détail

8 règles d or pour mettre en place le CHSCT et optimiser son fonctionnement

8 règles d or pour mettre en place le CHSCT et optimiser son fonctionnement 8 règles d or pour mettre en place le CHSCT et optimiser son fonctionnement Livre blanc Octobre 2009 www.editions-tissot.fr - 1 - Définition du CHSCT Le CHSCT (Comité d hygiène, de sécurité et des conditions

Plus en détail

CHSCT. des points de repères pour y voir plus clair

CHSCT. des points de repères pour y voir plus clair Direction régionale du travail, de l emploi et de la formation professionnelle du Centre Novembre 2008 CHSCT des points de repères pour y voir plus clair DIRECTION RÉGIONALE DU TRAVAIL, DE L'EMPLOI ET

Plus en détail

CHSCT. des points de repères pour y voir plus clair

CHSCT. des points de repères pour y voir plus clair Direction régionale du travail, de l emploi et de la formation professionnelle du Centre Novembre 2008 CHSCT des points de repères pour y voir plus clair DIRECTION RÉGIONALE DU TRAVAIL, DE L'EMPLOI ET

Plus en détail

FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 6, rue d e l Ang e 6 6 9 0 1 PERPIG N A N CEDEX

FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 6, rue d e l Ang e 6 6 9 0 1 PERPIG N A N CEDEX C E N T R E d e G E S T I O N D e s P y r é n é e s O r i e n t a l e s FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 6, rue d e l Ang e 6 6 9 0 1 PERPIG N A N CEDEX 04 68 34 87 21-04 68 34 37 24 - beringuier.medprev@cdg66.fr

Plus en détail

TITRE III PRÉVENTION DES RISQUES D'EXPOSITION AU BRUIT. CHAPITRE Ier Dispositions générales

TITRE III PRÉVENTION DES RISQUES D'EXPOSITION AU BRUIT. CHAPITRE Ier Dispositions générales Code du travail nouveau : TITRE III - PREVENTION DES RISQUES D'EXPOSITION AU BRUIT TITRE III PRÉVENTION DES RISQUES D'EXPOSITION AU BRUIT CHAPITRE Ier Dispositions générales SECTION 1 Définitions Art.

Plus en détail

CODE DE LA SANTE PUBLIQUE

CODE DE LA SANTE PUBLIQUE CODE DE LA SANTE PUBLIQUE Section 2 : Exposition à l'amiante dans les immeubles bâtis Sous-section 1 : Immeubles construits avant le 1er janvier 1980 Article R1334-14 : Les articles de la présente sous-section

Plus en détail

CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN

CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN CIRCULAIRE N 49/2002 Cl. C 44 Colmar, le 30 octobre 2002 Màj juillet 2008 CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN Fonction Publique Territoriale 22, rue Wilson - 68000 COLMAR TÉL. 03.89.20.36.00 / FAX. 03.89.20.36.29

Plus en détail

Code du Travail (suite)

Code du Travail (suite) Code du Travail (suite) OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR Article L4121-1 (anciennement L230-2) Modifié par LOI n 2010-1330 du 9 novembre 2010 - art. 61 L'employeur prend les mesures nécessaires pour assurer

Plus en détail

Page 1. Le Plan de Prévention

Page 1. Le Plan de Prévention Page 1 Le Plan de Prévention 01 LA REGLEMENTATION Rappel : Le document Unique d Evaluation des Risques Dans toute entreprise, le chef d entreprise a pour obligation d assurer la sécurité et la santé de

Plus en détail

Conférence du cabinet AEPACT Expert agréé CHSCT, & organisme de formation CHSCT ELUCEO Les Assises du CHSCT 9 octobre 2012

Conférence du cabinet AEPACT Expert agréé CHSCT, & organisme de formation CHSCT ELUCEO Les Assises du CHSCT 9 octobre 2012 Quels sont les moyens du CHSCT? Conférence du cabinet AEPACT Expert agréé CHSCT, & organisme de formation CHSCT ELUCEO Les Assises du CHSCT 9 octobre 2012 Sommaire Introduction Rôle et prérogatives du

Plus en détail

Prévention de la pénibilité

Prévention de la pénibilité Prévention de la pénibilité La loi du 9 novembre 2010 portant réforme des retraites pose une double exigence : Tracer l exposition des travailleurs aux facteurs de risques caractérisant la pénibilité afin

Plus en détail

Journée Cotita du 8 octobre 2015 Entretien d anciennes protections anticorrosion

Journée Cotita du 8 octobre 2015 Entretien d anciennes protections anticorrosion Journée Cotita du 8 octobre 2015 Entretien d anciennes protections anticorrosion Nouvelles exigences de la réglementation amiante Auteur : Serge HAMPARIAN Groupe OASMD Unité Chimie et Protection des Structure

Plus en détail

Délibération n 82 du 25 août 2010

Délibération n 82 du 25 août 2010 relative à la protection des travailleurs contre les poussières issues de terrains amiantifères dans les activités extractives, de bâtiment et de travaux publics Historique : Créée par : relative à la

Plus en détail

Guide pour les entreprises utilisatrices de travail eurs temporaires 2012

Guide pour les entreprises utilisatrices de travail eurs temporaires 2012 Guide pour les entreprises utilisatrices de travailleurs temporaires 2012 2 Guide pour les entreprises utilisatrices Edito c Editorial Le travailleur temporaire, est un perpétuel nouveau, soumis à des

Plus en détail

JORF n 0239 du 13 octobre 2013 page 16900 texte n 7

JORF n 0239 du 13 octobre 2013 page 16900 texte n 7 Décret n 2013-914 du 11 octobre 2013 relatif à la procédure de dérog u travail pour les jeunes âgés de moins de dix-huit ans Legifrance JORF n 0239 du 13 octobre 2013 page 16900 texte n 7 DECRET Décret

Plus en détail

Synthèse réalisée par le Service de Santé au Travail de SaintSaint-Dié 88100

Synthèse réalisée par le Service de Santé au Travail de SaintSaint-Dié 88100 Décret du 30/01/2012 applicable à partir du1er Juillet 2012. Partie sur le suivi individuel de l état de santé du salarié et les visites médicales (Les changements apparaissent en rouge) Synthèse réalisée

Plus en détail

Guide de bonne pratique sous section 4 amiante

Guide de bonne pratique sous section 4 amiante Guide de bonne pratique sous section 4 amiante Orienter, organiser, construire sa démarche de prévention dans le cadre d interventions susceptibles de provoquer l émissions de fibres d amiante ACERFS Formation

Plus en détail

1) Assistants de prévention et conseillers de prévention

1) Assistants de prévention et conseillers de prévention Résumé du décret n 2012-170 du 3 février 2012 modifiant le décret n 85-603 du 10 juin 1985 relatif à l'hygiène et à la sécurité du travail ainsi qu'à la médecine professionnelle et préventive dans la fonction

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL CHSCT M LA PREVENTION DES RPS LE DOCUMENT UNIQUE LA PREVENTION DES RPS. Intervention Annick MAKALA ISST 18/12/2012

GROUPE DE TRAVAIL CHSCT M LA PREVENTION DES RPS LE DOCUMENT UNIQUE LA PREVENTION DES RPS. Intervention Annick MAKALA ISST 18/12/2012 GROUPE DE TRAVAIL CHSCT M LA PREVENTION DES RPS LE DOCUMENT UNIQUE ET LA PREVENTION DES RPS Intervention Annick MAKALA ISST 18/12/2012 1 Bien-être et efficacité au travail En France, les consultations

Plus en détail

C.H.S.C.T. Comité d'hygiène, de Sécurité, et des Conditions de Travail. Par Ferreira Antoine

C.H.S.C.T. Comité d'hygiène, de Sécurité, et des Conditions de Travail. Par Ferreira Antoine C.H.S.C.T. Comité d'hygiène, de Sécurité, et des Conditions de Travail Par Ferreira Antoine 1 Le Droit du C.H.S.C.T. La loi du 23 décembre 1982 a profondément modifié l organisation du C.H.S.C.T, afin

Plus en détail

Nouveau Code du Travail

Nouveau Code du Travail RECTORAT D'ACADEMIE D'AIX-MARSEILLE Délégation Académique «Sécurité Hygiène et Conditions de Travail» Marc NIGITA, Délégué Académique et Conseiller Technique du Recteur «dash-ct @ac-aix-marseille.fr» Jean-Paul

Plus en détail

MISE EN PLACE DE COMITE D'HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL CHSCT DANS LA FONCTION PUBLIQUE DE L'ETAT

MISE EN PLACE DE COMITE D'HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL CHSCT DANS LA FONCTION PUBLIQUE DE L'ETAT MISE EN PLACE DE COMITE D'HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL CHSCT DANS LA FONCTION PUBLIQUE DE L'ETAT La loi du 5 juillet 2010 institue dans les administrations de l'etat et les établissements

Plus en détail

Objet : Lettre de suite de l'asn concernant l'inspection en radioprotection réalisée le 17 janvier 2014 dans votre établissement

Objet : Lettre de suite de l'asn concernant l'inspection en radioprotection réalisée le 17 janvier 2014 dans votre établissement RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE MARSEILLE- Zone non imprimée - Place pour l'en-tête Marseille, le 6 février 2014 CODEP MRS 2014-006482 ALTEO Gardanne Route de Biver BP 62 13541 GARDANNE Cedex France Objet

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 21 septembre 2015 N/Réf. : CODEP-PRS-2015-035472 Hôpital Robert Debré 48 boulevard Sérurier 75019 PARIS Objet : Inspection sur le thème de la radioprotection

Plus en détail

LES MISSIONS DES DELEGUES DU PERSONNEL

LES MISSIONS DES DELEGUES DU PERSONNEL LES MISSIONS DES DELEGUES DU PERSONNEL Les délégués du personnel sont les interlocuteurs privilégiés de l'employeur. Elus dans toutes les entreprises de 11 salariés et plus, les délégués du personnel exercent

Plus en détail

1 la loi: la loi du 4 août 1996 relative au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail;

1 la loi: la loi du 4 août 1996 relative au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail; Arrêté royal du 30 août 2013 fixant des dispositions générales relatives au choix, à l'achat et à l'utilisation d'équipements de protection collective (M.B. 7.10.2013) Chapitre I er. - Dispositions relatives

Plus en détail

Archiver dans une entreprise privée commerciale Fiche 4 : au moins 5 ans

Archiver dans une entreprise privée commerciale Fiche 4 : au moins 5 ans Sécurité Livre de paie (applicable jusqu au 31/07/1998) art. L. 143-5). Déclarations préalables à l embauche L. 320). Relevé mensuel des contrats de travail art. R. 320-1-1). Tous documents, en général,

Plus en détail

L amiante, un polluant fortement réglementé

L amiante, un polluant fortement réglementé L amiante, un polluant fortement réglementé Journée technique CoTITA «Prise en compte de la qualité sanitaire dans les 28/03/2014 bâtiments» 27 mars 2014 3 codes principaux Code de la santé publique Code

Plus en détail

TITRE III : REPRÉSENTANTS DU PERSONNEL

TITRE III : REPRÉSENTANTS DU PERSONNEL TITRE III : REPRÉSENTANTS DU PERSONNEL 8 TITRE III : REPRÉSENTANTS DU PERSONNEL Article III.1. - Préparation des élections Les organisations syndicales représentatives dans l'établissement sont invitées

Plus en détail

INVENTAIRE DES PRODUITS DANGEREUX

INVENTAIRE DES PRODUITS DANGEREUX INVENTAIRE DES PRODUITS DANGEREUX SECOND DEGRÉ Ver 05/2009 Académie de Lille Inspection hygiène et sécurité http://www2.ac-lille.fr/hygiene-securite/ Extraits issus de la législation Code du travail Article

Plus en détail

5. INSPECTION COMMUNE PREALABLE ET PLAN DE PREVENTION

5. INSPECTION COMMUNE PREALABLE ET PLAN DE PREVENTION 1. OBJET Le décret n 92-158 du 20 février 1992 s'applique dès lors qu'une entreprise extérieure intervient dans un établissement d'une collectivité ou dans ses dépendances ou chantiers. 2. REGLEMENTATION

Plus en détail

FORMATIONS REGLEMENTAIRES SANTE SECURITE AU TRAVAIL

FORMATIONS REGLEMENTAIRES SANTE SECURITE AU TRAVAIL FORMATIONS REGLEMENTAIRES SANTE SECURITE AU TRAVAIL L'employeur organise et dispense une information sur les risques et les mesures prises pour y remédier (CT L. 4141-1) L'employeur ou son représentant

Plus en détail

Agenda annuel des informations / consultations du CE

Agenda annuel des informations / consultations du CE La question du DRH Agenda annuel des informations / consultations du CE Un certain nombre d informations et/ou consultations annuelles ou trimestrielles obligatoires doivent être mises en œuvre par l employeur,

Plus en détail

Ils sont soumis aux mêmes obligations (article L4611-3). Le CHSCT : CQFS En + Le CHSCT

Ils sont soumis aux mêmes obligations (article L4611-3). Le CHSCT : CQFS En + Le CHSCT Le CHSCT Un comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) doit être constitué dans tout établissement de cinquante salariés et plus (art. L4611-1 du code du travail). A défaut de CHSCT

Plus en détail

Veille Réglementaire VEILLE REGLEMENTAIRE. Réponse DAJ. Réponse DAJ. Nanoparticules. Nanoparticules

Veille Réglementaire VEILLE REGLEMENTAIRE. Réponse DAJ. Réponse DAJ. Nanoparticules. Nanoparticules 30 e rencontres du GP'Sup Université de Strasbourg 9 et 10 décembre 2010 Veille Réglementaire Janvier 2005 IHSESR - Présentation 1 VEILLE REGLEMENTAIRE Réponses DAJ Électricité Rayonnements optiques A

Plus en détail

Dispositif de prévention de la pénibilité

Dispositif de prévention de la pénibilité LA PREVENTION DE LA PÉNIBILITÉ sans difficulté! 9 rue Patrice Lumumba - ZA Ravine à Marquet - 97419 La Possession Tel : 0262 59 01 16 - Fax : 0262 24 27 17 E-mail : contact@ssa974.com Site web : www.ssa974.com

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL Art. L. 236-1

CODE DU TRAVAIL Art. L. 236-1 CODE DU TRAVAIL Art. L. 236-1.- Des comités d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail sont constitués dans les établissements mentionnés à l'article L. 231-1 occupant au moins cinquante salariés.

Plus en détail

une nouvelle obligation pour l'employeur

une nouvelle obligation pour l'employeur Fiches individuelles de prévention des expositions à la pénibilité : une nouvelle obligation pour l'employeur Tous les employeurs doivent désormais remplir des fiches individuelles deprévention des expositions

Plus en détail

CHSCT Ce qui va changer

CHSCT Ce qui va changer GRAS SAVOYE POLE COLLECTIVITES LOCALES & ETABLISSEMENTS PUBLICS CHSCT Ce qui va changer Document confidentiel - ne pas diffuser sans autorisation Evolution de CHS vers CHSCT Action 2 de l accord sur la

Plus en détail

ENJEUX ET METHODOLOGIE

ENJEUX ET METHODOLOGIE REPERAGE AMIANTE AVANT TRAVAUX ENJEUX ET METHODOLOGIE Intervenant : Hugues HARTMANN Gérant de la société Diagnostics, repérage et conseils en gestion de polluants 19, rue de la Victoire 68490 CHALAMPE

Plus en détail

1. REGLEMENTATION 2. INTRODUCTION

1. REGLEMENTATION 2. INTRODUCTION 1. REGLEMENTATION Code du travail articles R. 4222-1 à 26, R. 4412-149 et 150, R. 4722-1, 2, 13, 14, 26, R. 4724-2 et 3 et R. 4212-1 à 7; Arrêté du 8 octobre 1987: contrôle périodique des installations

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE,

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL PREAMBULE Le présent règlement a pour but de préciser quels sont les modes de fonctionnement adoptés par le CHSCT de l

Plus en détail

AMIANTE PROTECTION DES TRAVAILLEURS

AMIANTE PROTECTION DES TRAVAILLEURS AMIANTE PROTECTION DES TRAVAILLEURS Les dispositions réglementaires concernant la protection des travailleurs contre les risques liés à l inhalation de poussières d amiante ont été intégrées dans le code

Plus en détail

LE COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL (CHSCT)

LE COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL (CHSCT) FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CENTRE DE GESTION DE MAINE ET LOIRE LE COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL (CHSCT) SOMMAIRE 1 PREAMBULE... 2 2 TEXTES OFFICIELS... 2 3 FONCTIONNEMENT

Plus en détail

CMR. Que signifie CMR? La réglementation Documents divers et CMR

CMR. Que signifie CMR? La réglementation Documents divers et CMR CMR Que signifie CMR? La réglementation Documents divers et CMR définitions code du travail art R4411-6 cancérogènes : substances et préparations qui, par inhalation, ingestion ou pénétration cutanée peuvent

Plus en détail

Dispositif juridique applicable à la Pénibilité au travail. Sandy BASILE Responsable du Pôle Information juridique

Dispositif juridique applicable à la Pénibilité au travail. Sandy BASILE Responsable du Pôle Information juridique Dispositif juridique applicable à la Pénibilité au travail Sandy BASILE Responsable du Pôle Information juridique Pénibilité au travail Dans le cadre de la Loi > Dispositif actuel : Loi n 2010-1330 du

Plus en détail

Quel est le rôle de l inspecteur du travail? Quelles sont les missions de l inspecteur du travail?

Quel est le rôle de l inspecteur du travail? Quelles sont les missions de l inspecteur du travail? Quel est le rôle de l inspecteur du travail? L inspecteur du travail, assisté de contrôleurs du travail, est chargé d assurer le respect de la législation du travail ainsi que des conventions et accords

Plus en détail

Livre VI INSTITUTIONS ET ORGANISMES DE PREVENTION. Titre I COMITE D'HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL (C.H.S.C.T.)

Livre VI INSTITUTIONS ET ORGANISMES DE PREVENTION. Titre I COMITE D'HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL (C.H.S.C.T.) Livre VI INSTITUTIONS ET ORGANISMES DE PREVENTION Titre I COMITE D'HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL (C.H.S.C.T.) Chapitre I MISE EN PLACE Le présent chapitre ne comprend pas de dispositions

Plus en détail

Mémento des formations en C.N.P.E.

Mémento des formations en C.N.P.E. 1/23 Mémento des formations en C.N.P.E. Pour toutes ces formations, vous pouvez contacter l Assistante de Direction du GIM Est ou les ingénieurs sécurité du GIM Est afin de définir les modalités de mise

Plus en détail

L analyse des AT/MP par le CHSCT

L analyse des AT/MP par le CHSCT ATELIER L analyse des AT/MP par le CHSCT L accident du travail : Dès lors qu il survient dans le cadre de l activité professionnelle, un accident peut être considéré comme un accident du travail. Selon

Plus en détail

85 Bd de la République CS50002-17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Mise à jour le 17/02/2015

85 Bd de la République CS50002-17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Mise à jour le 17/02/2015 L amiante 85 Bd de la République CS50002-17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Mise à jour le 17/02/2015 I. Définition L amiante est un composé d origine

Plus en détail

Très important: Les membres du CE vont être informés et consultés sur le BILAN SOCIAL N- 1 Il s agit d un élément de diagnostic.

Très important: Les membres du CE vont être informés et consultés sur le BILAN SOCIAL N- 1 Il s agit d un élément de diagnostic. Le Bilan Social Très important: Les membres du CE vont être informés et consultés sur le BILAN SOCIAL N- 1 Il s agit d un élément de diagnostic. Présentation du bilan social (Code du travail, article L.2323-68)

Plus en détail

Dispositif Pénibilité au Travail : explications du dispositif et rôle de l équipe pluridisciplinaire en santé travail

Dispositif Pénibilité au Travail : explications du dispositif et rôle de l équipe pluridisciplinaire en santé travail Dispositif Pénibilité au Travail : explications du dispositif et rôle de l équipe pluridisciplinaire en santé travail 1 e dispositif pénibilité expliqué aux entreprises 2 1. Introduction 2.Définition 3.

Plus en détail

PROMETHEE ALLIER Promotion de l'emploi du travailleur handicapé

PROMETHEE ALLIER Promotion de l'emploi du travailleur handicapé PROMETHEE ALLIER Promotion de l'emploi du travailleur handicapé Par Monsieur Frédéric LEMOINE Chargé de Mission 1 à 3, rue Branly - 03700 BELLERIVE SUR ALLIER Tél: 04 70 58 85 50 - Fax : 04 70 58 85 70

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 13 novembre 2015 N/Réf. : CODEP-PRS-2015-045205 Laboratoire d Immunologie et d Histocompatibilité Hôpital Saint Louis 1, avenue Claude Vellefaux 75010 PARIS

Plus en détail

Bulletin d adhésion à compléter et à nous adresser par courrier uniquement AISMT 13 bis Bd Talabot 30 039 NIMES Cedex 1

Bulletin d adhésion à compléter et à nous adresser par courrier uniquement AISMT 13 bis Bd Talabot 30 039 NIMES Cedex 1 Bulletin d adhésion à compléter et à nous adresser par courrier uniquement AISMT 13 bis Bd Talabot 30 039 NIMES Cedex 1 Cadre réservé à l AISMT Date d effet du contrat : N adhérent : Je soussigné(e) (Nom

Plus en détail

FORMATIONS EN MATIERE DE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL

FORMATIONS EN MATIERE DE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL FORMATIONS EN MATIERE DE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Prévention et Sécurité au Travail Fiche Santé et Travail n 111 Date : 01/09/2014 "Un homme averti en vaut deux" Ce proverbe souligne que l on est plus

Plus en détail

Santé sécurité et conditions de travail dans les crèches, jardins d enfant, halte garderie, maternelles

Santé sécurité et conditions de travail dans les crèches, jardins d enfant, halte garderie, maternelles http://www.sud-travail-affaires-sociales.org Travail affaires sociales Santé sécurité et conditions de travail dans les crèches, jardins d enfant, halte garderie, maternelles Voir la fiche secteur tertiaire

Plus en détail

Les textes réglementaires de ce guide sont fournis à titre indicatif et non exhaustif. Se référer au Code du Travail en vigueur..

Les textes réglementaires de ce guide sont fournis à titre indicatif et non exhaustif. Se référer au Code du Travail en vigueur.. Pour toute réclamation, merci d adresser votre courrier ou votre mail à : Mme Sandrine PERRIER Directrice du service 9 rue du Cros - B.P. 261 23006 - GUERET Cedex sandrine.perrier@acist23.fr ACIST 23 Membre

Plus en détail

Fonctionnement des CHSCT. Tableau comparatif entre le secteur privé et les 3 fonctions publiques

Fonctionnement des CHSCT. Tableau comparatif entre le secteur privé et les 3 fonctions publiques Fonctionnement des CHSCT Tableau comparatif entre le secteur privé et les 3 fonctions publiques Mars 2015 Textes de référence : : Code du travail partie législative (Articles L4611-1 à 4614-16) et partie

Plus en détail

2012 SANTÉ ETSÉCURITÉ AU TRAVAIL:

2012 SANTÉ ETSÉCURITÉ AU TRAVAIL: 2012 SANTÉ ETSÉCURITÉ AU TRAVAIL: DEUX IMPORTANTES MODIFICATIONS DANS LA FONCTION PUBLIQUE Cette année deux importantes modifications concernant la santé et la sécurité au travail s appliquent dans la

Plus en détail

Conditions d intervention sur l amiante pour les professionnels du bâtiment

Conditions d intervention sur l amiante pour les professionnels du bâtiment SERVICE ENVIRONNEMENT - NOTE DE VEILLE REGLEMENTAIRE N 3 2009 Conditions d intervention sur l amiante pour les professionnels du bâtiment Rédacteur : A.CHEVILLARD Date : 08/12/2009 PREAMBULE : Cette note

Plus en détail

www.objectifzeroaccident.fr

www.objectifzeroaccident.fr www.objectifzeroaccident.fr Liste des articles du Code du Travail traitant du CHSCT à jour au 01/10/2015 Pour nous signaler une erreur : contact@objectifzeroaccident.fr Classement par thèmes. Mise en place

Plus en détail

ENTREPRISES ET SECURITE : GENERALITES

ENTREPRISES ET SECURITE : GENERALITES ENTREPRISES ET SECURITE : GENERALITES L article L.230-2 du Code du travail fixe les obligations générales de prévention que le chef d établissement doit observer pour assurer la sécurité et protéger la

Plus en détail

Règlement général d hygiène et de sécurité en vigueur au sein de la Société des Carrières de Hautes Provence.

Règlement général d hygiène et de sécurité en vigueur au sein de la Société des Carrières de Hautes Provence. Règlement général d hygiène et de sécurité en vigueur au sein de la Société des Carrières de Hautes Provence. 1 REGLES GENERALES 1.1 Disposition générale Le personnel est tenu de se conformer strictement

Plus en détail

Restauration d entreprise

Restauration d entreprise A s s o c i a t i o n d e s R e s p o n s a b l e s d e S e r v i c e s G é n é r a u x F a c i l i t i e s M a n a g e r s A s s o c i a t i o n Restauration d entreprise L article R. 4228-19 du Code

Plus en détail

LE COMITE D HYGIENE DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL

LE COMITE D HYGIENE DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL St Martin d Hères, le 16 octobre 2012 Note d information n 12.32 Nos réf. : SDF/SL/DP RENOVATION DU DIALOGUE SOCIAL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE LE COMITE D HYGIENE DE SECURITE ET DES CONDITIONS

Plus en détail

LIVRE II : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX LIEUX DE TRAVAIL. TITRE Ier : OBLIGATIONS DU MAÎTRE D'OUVRAGE POUR LA CONCEPTION DES LIEUX DE TRAVAIL

LIVRE II : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX LIEUX DE TRAVAIL. TITRE Ier : OBLIGATIONS DU MAÎTRE D'OUVRAGE POUR LA CONCEPTION DES LIEUX DE TRAVAIL LIVRE II : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX LIEUX DE TRAVAIL TITRE Ier : OBLIGATIONS DU MAÎTRE D'OUVRAGE POUR LA CONCEPTION DES LIEUX DE TRAVAIL Chapitre II : Aération et assainissement Article R4212-1 Le

Plus en détail

FORMATION ANIMATEUR PREVENTION SANTE SECURITE

FORMATION ANIMATEUR PREVENTION SANTE SECURITE O b j e c t i f s Comprendre les enjeux de la sécurité et la santé au travail Maîtriser l essentiel de la réglementation santé sécurité Être capable de conseiller sa direction sur la définition des objectifs

Plus en détail

Extraits du Code du Travail relatifs aux CHSCT

Extraits du Code du Travail relatifs aux CHSCT Extraits du Code du Travail relatifs aux CHSCT ATTRIBUTIONS ET MISSIONS DES CHSCT Conditions de mise en place. Article L. 4611-1 Un comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail est constitué

Plus en détail

Les CHSCT arrivent dans la Fonction Publique Territoriale

Les CHSCT arrivent dans la Fonction Publique Territoriale Les CHSCT arrivent dans la Fonction Publique Territoriale Le 4 décembre 2014, pour la première fois, les agents des trois versants de la Fonction Publique (Etat, Territoriaux et Hospitaliers) seront amenés

Plus en détail

Dans quels cas réaliser un plan de prévention?

Dans quels cas réaliser un plan de prévention? Dans quels cas réaliser un plan de prévention? «L opération» peut être de différentes natures : chantiers, travaux de bâtiment, entretien de locaux, prestations intellectuelles Planification d une opération

Plus en détail

SANTÉ AU TRAVAIL L ESSENTIEL DE CE QUI CHANGE

SANTÉ AU TRAVAIL L ESSENTIEL DE CE QUI CHANGE SANTÉ AU TRAVAIL L ESSENTIEL DE CE QUI CHANGE LOI DU 20 JUILLET 2011 ET SES DÉCRETS D APPLICATION Loi n 2011-867 du 20 juillet 2011 relative à l organisation de la médecine du travail, décrets 2012-134

Plus en détail

Obligations de formations pour les activités relevant uniquement de l'article Article R4412-139 du Code du Travail

Obligations de formations pour les activités relevant uniquement de l'article Article R4412-139 du Code du Travail Obligations de formations pour les activités relevant uniquement de l'article Article R4412-139 du Code du Travail Destiné aux entreprises réalisant des travaux susceptibles d'être en présence d'amiante

Plus en détail

- Intervenant- Dr FAUQUEMBERGUE Médecin du Travail

- Intervenant- Dr FAUQUEMBERGUE Médecin du Travail - Intervenant- Dr FAUQUEMBERGUE Médecin du Travail PLAN Réforme au 1 er Juillet 2012 Les missions du service de santé au travail Les missions du médecin du travail Les missions de l IPRP (Intervenant en

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 24 février 2014 N/Réf. : CODEP-PRS-2014-007117 Monsieur le Directeur Centre Hospitalier National d'ophtalmologie des Quinze- Vingt 28, rue de Charenton

Plus en détail

Réf. Code de l environnement, notamment ses articles L.592-21 et L.592-22 Code de la santé publique, notamment ses articles L.1333-17 et R.

Réf. Code de l environnement, notamment ses articles L.592-21 et L.592-22 Code de la santé publique, notamment ses articles L.1333-17 et R. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE NANTES Nantes, le 26 mars 2013 N/Réf. : CODEP-NAN-2013-016559 Bretagne Assèchement Ty Er Douar 56150 BAUD Objet Inspection de la radioprotection du 21 mars 2013 Détention

Plus en détail

PROTOCOLE D'ACCORD RELATIF A LA PREVENTION DE LA PENIBILITE AU TRAVAIL A L'UGECAM NORD - PAS-DE-CALAIS - PICARDIE

PROTOCOLE D'ACCORD RELATIF A LA PREVENTION DE LA PENIBILITE AU TRAVAIL A L'UGECAM NORD - PAS-DE-CALAIS - PICARDIE n^ GROUPE NORD PAS-DE-CALAIS PICARDIE OÛGËCÂM Soigner, rééduquer, réinsérer : la santé sans préjugés PROTOCOLE D'ACCORD RELATIF A LA PREVENTION DE LA PENIBILITE AU TRAVAIL A L'UGECAM NORD - PAS-DE-CALAIS

Plus en détail

1. Risques liés aux situations de co-activité

1. Risques liés aux situations de co-activité A LA CHARGE DE L EMPLOYEUR EN Annexe 1 MATIERE D EVALUATION DES RISQUES 1. Risques liés aux situations de co-activité Il s agit d articuler le document unique avec les instruments prévus par : - le décret

Plus en détail

Le comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT)

Le comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) Le comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) Synthèse Constitué dans tous les établissements occupant au moins 50 salariés, le CHSCT a pour mission de contribuer à la protection

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION 1. CONTEXTE DE MISE EN ŒUVRE DU PLAN DE PREVENTION 2. LES DIFFERENTES ETAPES DE LA COORDINATION

PLAN DE PREVENTION 1. CONTEXTE DE MISE EN ŒUVRE DU PLAN DE PREVENTION 2. LES DIFFERENTES ETAPES DE LA COORDINATION PLAN DE PREVENTION 1. CONTEXTE DE MISE EN ŒUVRE DU PLAN DE PREVENTION Pour toute opération de travaux ou prestation de service réalisée par une ou plusieurs entreprises extérieures sur les sites de l ANSES

Plus en détail

N/Réf. : CODEP-PRS-2010-037299 Monsieur le Directeur Institut Gustave Roussy (IGR) 39, rue Camille Desmoulins 94800 VILLEJUIF

N/Réf. : CODEP-PRS-2010-037299 Monsieur le Directeur Institut Gustave Roussy (IGR) 39, rue Camille Desmoulins 94800 VILLEJUIF RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS N/Réf. : CODEP-PRS-2010-037299 Monsieur le Directeur Institut Gustave Roussy (IGR) 39, rue Camille Desmoulins 94800 VILLEJUIF Paris, le 06 juillet 2010 Objet : Inspection

Plus en détail

Partie législative QUATRIÈME PARTIE SANTÉ ET SECURITÉ AU TRAVAIL LIVRE SIXIÈME INSTITUTIONS ET ORGANISMES DE PRÉVENTION

Partie législative QUATRIÈME PARTIE SANTÉ ET SECURITÉ AU TRAVAIL LIVRE SIXIÈME INSTITUTIONS ET ORGANISMES DE PRÉVENTION CHSCT Partie législative QUATRIÈME PARTIE SANTÉ ET SECURITÉ AU TRAVAIL LIVRE SIXIÈME INSTITUTIONS ET ORGANISMES DE PRÉVENTION TITRE I COMITÉ D HYGIÈNE, DE SÉCURITÉ ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL CHAPITRE

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

MOYENS D ACTION DES ACTEURS DE L ENTREPRISE. L employeur :

MOYENS D ACTION DES ACTEURS DE L ENTREPRISE. L employeur : RISQUES PSYCHO-SOCIAUX AU TRAVAIL - LE CADRE JURIDIQUE - Les textes applicables dans le domaine des risques psychosociaux sont présentés en distinguant les principes généraux ayant trait à la protection

Plus en détail