Position du CSA relative à l étude Bonoli qui prévoit 3 modèles et 2 mesures communes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Position du CSA relative à l étude Bonoli qui prévoit 3 modèles et 2 mesures communes"

Transcription

1

2 Position du CSA relative à l étude Bonoli qui prévoit 3 modèles et 2 mesures communes (extrait de l exposé de Gérard Heimberg fait le à la Journée d automne du CSA) Modèle 1 Commentaire du CSA Mécanisme auto-adaptatif de La clarté et la transparence des décisions l indexation des rentes basée sur politiques sont masquées par des processus des indicateurs et avec une clause techniques au sein d une réalité complexe, «guillotine» évitant les déterminations de l instance responsable et les processus démocratiques Modèle 2 Ajout d un coefficient d effort professionnel et familial à la formule AVS. Prise en considération de facteurs «favorisant la faisabilité politique» Modèle 3 Mécanisme auto-adaptatif avec coefficient démographique et pondération sociale Flexibilisation de l âge de la retraite Mécanisme de financement La pénibilité est une affaire professionnelle concernant plutôt le 2 ème pilier. La création d un nouveau coefficient pourrait lourdement pénaliser ceux qui, malgré leurs efforts, n ont pas comptabilisé 45 ans de cotisations. Politique néfaste favorisant «les paquets» de modifications complexes et diffuses Apparemment étranger à la pure logique comptable, ce coefficient compliqué et peu transparent favorise des mesures d austérité et influence à la baisse aussi bien les rentes en cours que les rentes futures L âge normal de référence actuel doit être maintenu. Durant les 60 ans d existence de l AVS, le vieillissement démographique s est déjà produit. Il a même intégré la hausse des rentes. Les dépenses de l AVS ont représenté durant des années un taux constant du PIB de 6 à 7 %. Le renforcement financier nécessaire de l AVS doit être innovateur et surtout cohérent avec son rôle d assurance de base, sociale et collective et son financement par répartition. Il n y a pas de raison de créer un système de financement nouveau ou conservateur, mais de répondre à la Constitution et aux besoins des assurés et des retraités de l AVS. D autre pistes existent. 2

3 COMMENTAIRE: UN VRAI DÉMANTÈLEMENT Les éventuelles réformes de l AVS doivent tenir compte de son histoire, des expériences faites et de ses principes : la solidarité entre les générations grâce au financement par répartition (une génération est successivement contributrice puis bénéficiaire). L étude Bonoli conduit à une AVS dont les prestations subiront en général une cure d austérité ; elles seront fortement individualisées et dépendantes, non seulement de la démographie, mais surtout des tribulations de l économie. La principale mesure proposée est de retarder l âge de la retraite, d en supprimer l âge normal et de la flexibiliser grâce à un calcul actuariel pour les montants des rentes. Retarder l âge de la retraite au moment où le monde économique est de plus en plus stressant physiquement et psychiquement est une fausse bonne idée. Pour compenser très légèrement les mesures d austérité générale, l étude fait des «paquets» dits «d échanges politiques» où elle leur adjoint des mesures positives de portée limitée. Elles masquent mal la négativité de ces paquets pour l ensemble des retraités. Dans son modèle 3, l étude définit un mécanisme auto-adaptatif conduisant à la multiplication des rentes calculées selon le droit actuel par un «coefficient démographique» et même économique, toujours réducteur des rentes. Applicable dès que les réserves de l AVS sont au-dessous de 50% de ses dépenses annuelles, il a pour but «d adapter l AVS à l économie», ce qui est contraire à son rôle sécuritaire. L étude reconnaît qu il a pour effet global une baisse généralisée des prestations. Le CSA est opposé à la disparition du concept de «solidarité intergénérationnelle», fondement du financement par répartition au profit d un concept flou «d équité entre générations» dont l étude montre ellemême qu il est difficile d en définir les critères. Le CSA a porté une attention particulière à la partie de l étude consacrée à la communication sur les réformes vues par quelques auteurs de science politique. Certaines citations font frémir par la mise en évidence des stratégies manipulatrices, dissimulatrices et antidémocratiques auxquelles nous opposons une communication ayant clarté, transparence, visibilité, accessibilité et respect des citoyens même âgés. Par toutes les mesures d individualisation, de flexibilisation et de corrections à la baisse des prestations, l étude éloigne l AVS de l objectif constitutionnel au lieu d en approcher Par contre, elles rapprochent l AVS des Prestations complémentaires qui sont soumises à des conditions nombreuses ; du 2 ème pilier où cette flexibilisation et cette individualisation sont réalisées par le financement par capitalisation Les mesures prévues ont pour effet, plus ou moins dissimulé, de favoriser un dérapage progressif de l AVS du financement par répartition vers celui par capitalisation du 2 ème pilier ou vers les Prestations complémentaires. 3

4 MENSCHENWÜRDE Der Artikel 7 der Schweizerischen Bundesverfassung lautet : Die Würde des Menschen ist zu achten und zu schützen. Es ist das erste und das wichtigste unserer Grundrechte. Die schlimmen Vorkommnisse im Stadtzürcher Pflegezentrum Entlisberg haben uns alle aufgeschreckt. Dass Leute, deren Beruf und Aufgabe es ist, alte, kranke und hilflose Menschen zu betreuen, sich über diese lustig und sie zum Gegenstand ihres Gespöttes machen, ist zutiefst schockierend. Diese wehrlosen Kranken werden in ihrer Menschenwürde verletzt. Das ist ein Verstoss gegen unsere Bundesverfassung. Die fehlbaren Personen wurden fristlos entlassen und werden strafrechtliche Konsequenzen zu tragen haben. Doch damit ist die Sache nicht erledigt. In ihrer April-Delegiertenversammlung hat die VASOS in Zusammenarbeit mit CURAVIVA- die Pflege von Alzheimerkranken thematisiert. Eine gute Betreuung dieser Betagten ist sehr wichtig. Wie eine Kette nur so stark ist, wie das schwächste ihrer Glieder kann eine Gesellschaft daran gemessen werden, wie sie mit den schwächsten ihrer Mitglieder umgeht. In diesem Bereich gibt es einiges zu tun. Sehr wichtig sind insbesondere gute Arbeitsbedingungen für das Pflegepersonal. Eine gründliche Ausbildung und Weiterbildung, Supervision sowie eine entsprechende Entlohnung L union fait la force: FRI-AGE/Alter sind unabdingbare Voraussetzungen für diese verantwortungsvolle Tätigkeit. Ein weiteres Grundrecht ist das Recht auf Hilfe in Notlagen (Art. 12 der Bundesverfassung). Auch in diesem Artikel ist das Recht auf ein menschenwürdiges Dasein verbrieft. Das Referat von Frau Amélie Pilgram zu ihrem Bericht Leben mit wenig Spielraum bildete den Schwerpunkt der Vorstandssitzung im Juni. In der Diskussion wurden verschiedene Massnahmen gegen die Armut als dringlich erachtet. Sie wurden in der September-Vorstandssitzung im Rahmen des Umsetzungsprogrammes des Strategieberichtes des Bundes wieder aufgenommen. Zu den wichtigsten Prioritäten gehört auch, dass alle betroffenen Personen wissen sollen, wo sie Hilfe erhalten, und welche Angebote und Möglichkeiten ihnen zur Verfügung stehen (Stichwort sozialer Schalter ). In diesem Bereich sind insbesondere die Gemeinden gefordert. Zur Menschenwürde gehört auch, dass junge Menschen ein Recht auf Bildung haben und Schulund StudienabgängerInnen nicht arbeitslos herumsitzen müssen, sondern ihre Fähigkeiten in die Arbeitswelt einbringen und sie dort erproben können. Für diese gesellschaftspolitische Aufgabe sind wir alle verantwortlich. Vreni Hubmann Cette communauté a vu le jour à Fribourg en prévision de la future politique cantonale de la personne âgée qui devrait être mise sur pieds durant ces prochaines années. Elle se veut être l interlocuteur privilégié et incontournable des instances cantonales et des communes dans la mise en place de cette politique. Elle souhaite également fonctionner comme le vecteur des besoins réels des personnes âgées. Les organisations suivantes en font partie : Pro Senectute Fribourg, la Croix-Rouge Fribourgeoise / l Association Alzheimer section Fribourg / l Association fribourgeoise d aide et de soins à domicile (AFAS) / l Association fribourgeoise des institutions pour personnes âgées (AFIPA). Les revendications de la communauté touchent le domaine de la santé et de l aide sociale, l habitat (urbanisme et mobilité), le domaine social et la participation des aînés. La promotion du bénévolat et un meilleur investissement dans son organisation font également partie des priorités. Michel Studer 4

5 Alt und Jung für mehr Demokratie: JA zum aktiven Stimmrechtsalter und 17-Jährige können einen Lehrvertrag unterschreiben, als Sportstars die Heimat vertreten oder über ihre Religionszugehörigkeit entscheiden. Im Kanton Bern müssen sie in diesem Alter auch Steuern zahlen. Traut man die sexuelle Mündigkeit zu, aber stimmen und wählen sollen sie nicht können? Am 29.November wird im Kanton Bern über die Senkung des aktiven Stimmrechtsalters auf 16 Jahre abgestimmt. Glarus hat Stimmrecht 16 bereits 2007 eingeführt und gute Erfahrungen gemacht. In vielen Kantonen sind ebenfalls Bestrebungen dazu im Gang. In Basel- Stadt und Uri hat die Stimmbevölkerung den Jugendlichen diese Chance verwehrt. Wir möchten, dass die Jugendlichen dank Stimmrecht 16 den Staatskundenunterricht gleich auch an der Urne anwenden können. Stimmrechtsalter 16 schliesst die Lücke zwischen Theorie in der Volksschule und Praxis im politischen Alltag. Die Jugend wird stärker eingebunden und der demographischen Entwicklung wird Rechnung getragen. Dabei geht es überhaupt nicht darum, die Generationen gegeneinander auszuspielen. Der Dialog zwischen den Generationen wird verstärkt wenn die Jugendlichen ernst genommen werden und mitbestimmen können. Ein JA zum Stimmrecht 16 wäre ein Signal an sie, dass sie in unserer Gesellschaft trotz der oft negativen Berichterstattung in den Medien respektiert werden. Mehr Demokratie wagen: JA zum aktiven Stimmrechtsalter 16 Komitee JA zum aktiven Stimmrechtsalter 16: PFLEGEFINANZIERUNG Die Verordnungen zur Pflegefinanzierung wurden im Juni 2009 publiziert und die Inkraftsetzung auf den 1. Juli 2010 festgelegt. Die Gesundheitsdirektorenkonferenz (GDK) und die meisten von den Änderungen betroffenen Organisationen erachten dieses Datum als nicht realistisch und verfrüht. Sie fordern eine Verschiebung. Die Kantone haben ihre Budgets für das kommende Jahr bereits erarbeitet und die notwendigen Umstellungen in den Institutionen sind beträchtlich. Der Bundesrat scheint aber trotz vielen Interventionen an der Inkraftsetzung festzuhalten. Die GDK, die Kantone, Spitex, CuraViva und Andere arbeiten intensiv an der Umsetzung und Konkretisierung. Es gibt keine Möglichkeit, die teilweise sehr unbefriedigenden Regelungen durch Rückkommensverfahren zu verbessern; zum Beispiel fehlen Präzisierungen betreffend Vollkosten und Verrechnungsverfahren. Die Kantone müssen über die Übernahme von ungedeckten Kosten entscheiden. Leider wird das ganz unterschiedlich gehandhabt. So scheint der Kanton Zürich auf eine minimale Mitfinanzierung zu tendieren, schade um die grosse langjährige Arbeit an der Neuordnung der Pflegefinanzierung. Marianne de Mestral Fragen: - Warum ist einsilbig dreisilbig? - Darf man in einem Weinkeller auch mal lachen? - Was machen die Fahrer von Automatikwagen in einem Schaltjahr? - Was passiert, wenn man sich Zweimal halbtot gelacht hat? - Aus welchem Material ist eine Holz-Eisenbahn? - Können sich Eltern, die sich mit ihrer Tochter verkracht haben, Überhaupt mit ihr aussöhnen? 5

6 Kandidaturen für den Schweizerischen Seniorenrat (SSR) Candidatures pour le Conseil Suisse des Aînés (CSA) A: Fristgerecht eingereichte Kandidaturen (Frist ) Candidatures annoncées dans les délais ( ) Co-Präsidium SSR : Christiane Jaquet-Berger, (AVIVO) Für einen Sitz im SSR : Gérard Heimberg (AVIVO) Bisher Michel Pillonel (Fédération Suisse des Retraités) Bisher Ersnt Widmer (SGB) Bisher Marianne de Mestral (AG Alter Zürich) Bisher Serge Ganz (SeniorInnenrat Zürich) Bisher Rosemarie Porta (Vertreterin Italienische Schweiz) Bisher Remo Gysin (Graue Panther BS-BL-Regio) Neu Stellvertretende: Jean Spielmann (AVIVO) Bisher Michel Studer (Fédération Suisse des Retraités) Bisher Gerhard Messerli (SGB) Bisher Adelia Tenchio (Vertreterin Italienische Schweiz) Bisher Liselotte Lüscher (Einzelmitglied) Bisher * Der Vorstand schlägt vor, diese Kandidaturen in stiller Wahl als gewählt zu erklären. Le comité propose de confirmer ces candidatures par élection tacite. B: Eingereichte Kandidaturen nach dem 2. Aufruf (Frist ) Candidatures annoncées après le 2ème appel (délai ) Für einen Sitz im Seniorenrat Marlys Agbloe (SeriorInnenrat Zürich) Markus Benz (Graue Panther BS-BL-Regio) Sergio Beti (SEV) Giannino Franciscini (SGB) Roland Gutmann (Gewerkschaft Kommunikation) Hans Heule (SEV) Vreni Hubmann (Einzelmitglieder) Liselotte Lüscher (Einzelmitglieder) *möchte feste Mitgliedschaft an Stelle der Stellvertretung Louise Ragozzino (SeniorInnenrat Zürich) Es ist anzunehmen, dass alle KandidatInnen sich auch für eine Stellvertretung Verfügung stellen. Die Frage wird an der Wahlversammlung gestellt. zur Für eine Stellvertretung Christiane Layaz (Fédération Suisse des Retraités) Rolf Zimmerli (Gewerkschaft Kommunikation) 6

7 Augmentation des cotisations Proposition du comité sur recommandation du groupe de travail La FARES est une organisation faitière regroupant 23 organisations membres et plus de 120'000 membres. Avec l association suisse des Ainés (ASA) elle forme le Conseil Suisse des Aînés (CSA) qui est l organe consultatif du Conseil fédéral pour les questions de la vieillesse. Situation actuelle Par le biais de Pro Senectute, la FARES reçoit une contribution annuelle de francs pour l activité qu elle développe en faveur des aînés. Les cotisations annuelles des organisations membres ne représentent actuellement que 6'500 francs. Celles des membres individuels, fixées actuellement à 30 francs par année, représentent 1'100 francs et les intérêts 540 francs. Ce sont là l ensemble des recettes annuelles de notre organisation. Soucieux de donner une assise financière saine à notre organisation, le comité a chargé un groupe de travail de trouver des solutions facilement réalisables. Finalement, ce dernier a proposé au comité différentes options dont une cotisation par membre alliée à la cotisation forfaitaire annuelle. Cette solution trop compliquée a été abandonnée au profit d une augmentation des cotisations des organisations membres. Le comité a jugé que celles-ci étaient très modestes et qu elles pouvaient être augmentées sans mettre la vie des organisations en danger. Les cotisations des organisations membres ne sont pas réglées dans les statuts. Elles sont fixées de manière forfaitaire en fonction de l importance de l organisation membre au moment de l affiliation. L échelle est actuellement la suivante : Jusqu à 100 Fr Entre 100 et 500 Fr Entre 500 et Fr Entre 1'000 et 5'000 Fr Plus de Fr. 1'000.- Membres individuels Fr Constat Constatant que les cotisations annuelles suffisent juste à couvrir les dépenses et que la FARES a dû se séparer de sa secrétaire à temps partiel (20%) pour des raisons de moyens financiers, le comité souhaite se donner les moyens de ses ambitions. Il veut, lorsque c est nécessaire, pouvoir développer des actions et, à cet effet, disposer de rentrées suffisantes. Il souhaite qu à moyen et long terme, il puisse se doter d un secrétariat professionnel et mettre en place un système d information plus performant. Proposition Le comité, sur recommandation du groupe de travail, souhaite augmenter le nombre de ses membres. En outre, il vous propose de conserver l échelonnement actuel par rapport au nombre de membres des organisations et d augmenter le montant des cotisations de 50%.La cotisation des membres individuels passerait de 30 à 40 francs par année. Suite à cette augmentation, les cotisations des organisations seraient les suivantes : Jusqu à 100 Fr Entre 100 et 500 Fr Entre 500 et 1'000 Fr Entre et 5'000 Fr Plus de 5'000 Fr. 1'500.- Membres individuels Fr Résultat Le montant total des cotisations des associations membres passerait ainsi à francs. Celui des membres individuels augmenterait de plus de 500 francs. A cette somme viendraient s ajouter les cotisations des associations et fédérations admises comme membres à part entière (p.ex. le syndicat de la Communication ou d autres à venir).la FARES retrouverait ainsi des bases financières saines en peu de temps. Michel Pillonel

8

ist illegal. die ohne geregelten Aufenthalt in der Schweiz leben. Aucune Une campagne concernant toute la Suisse

ist illegal. die ohne geregelten Aufenthalt in der Schweiz leben. Aucune Une campagne concernant toute la Suisse Keine Eine gesamtschweizerische Kampagne Hausarbeiterin für die Rechte von Hausarbeiterinnen, ist illegal. die ohne geregelten Aufenthalt in der Schweiz leben. Aucune Une campagne concernant toute la Suisse

Plus en détail

printed by www.klv.ch

printed by www.klv.ch Zentralkommission für die Lehrabschlussprüfungen des Verkaufspersonals im Detailhandel Lehrabschlussprüfungen für Detailhandelsangestellte 2006 Französisch Leseverständnis und gelenkte Sprachproduktion

Plus en détail

Réserve Personnelle. Persönliche Reserve. Emprunter et épargner en fonction de vos besoins. Leihen und sparen je nach Bedarf

Réserve Personnelle. Persönliche Reserve. Emprunter et épargner en fonction de vos besoins. Leihen und sparen je nach Bedarf crédit épargne Réserve Personnelle Emprunter et épargner en fonction de vos besoins Persönliche Reserve Leihen und sparen je nach Bedarf Réserve Personnelle Vous voulez disposer à tout moment des moyens

Plus en détail

ACADEMIE DE VERSAILLES Année scolaire 2010-2011 GROUPE DE TRAVAIL ACADEMIQUE : Entraîner, évaluer l expression écrite

ACADEMIE DE VERSAILLES Année scolaire 2010-2011 GROUPE DE TRAVAIL ACADEMIQUE : Entraîner, évaluer l expression écrite COMPTE RENDU D EXPERIMENTATION Domaine de travail : Entraînement à l expression écrite à la maison à partir de notes recueillies en classe. Révision et remédiation individualisée de chaque production écrite

Plus en détail

Wie können meine Abschlüsse in Frankreich anerkannt werden?

Wie können meine Abschlüsse in Frankreich anerkannt werden? Wie können meine Abschlüsse in Frankreich anerkannt werden? Trotz der mittlerweile in Kraft getretenen europäischen Regelungen der beruflichen Anerkennung von Ausbildungen und Hochschuldiplomen, liegt

Plus en détail

Réponses aux questions

Réponses aux questions Concours de projets d aménagement urbain Place des Augustins à Genève Prix Evariste Mertens 2014 Réponses aux questions Les questions sont retranscrites ici telles qu elles ont été posées, c est à dire

Plus en détail

I N V I T A T I O N TOURNOI INTERNATIONAL DES JEUNES. Fleuret/filles et Fleuret/garçons. le 4 mai 2014 à Luxembourg

I N V I T A T I O N TOURNOI INTERNATIONAL DES JEUNES. Fleuret/filles et Fleuret/garçons. le 4 mai 2014 à Luxembourg I N V I T A T I O N TOURNOI INTERNATIONAL DES JEUNES Fleuret/filles et Fleuret/garçons le 4 mai 2014 à Luxembourg Organisateur: Lieu de la compétition: Armes: Cercle Grand-Ducal d'escrime Luxembourg (CGDEL)

Plus en détail

INTRANET: outil de Knowledge management au sein de l entreprise

INTRANET: outil de Knowledge management au sein de l entreprise ARIEL RICHARD-ARLAUD INTRANET: outil de Knowledge management au sein de l entreprise Ariel Richard-Arlaud I. Le Knowledge management L avènement de la technologie INTERNET bouleverse les habitudes et mentalités:

Plus en détail

Parcage. Bases légales. Office des ponts et chaussées du canton de Berne. Tiefbauamt des Kantons Bern. Bau-, Verkehrsund Energiedirektion

Parcage. Bases légales. Office des ponts et chaussées du canton de Berne. Tiefbauamt des Kantons Bern. Bau-, Verkehrsund Energiedirektion Tiefbauamt des Kantons Bern Bau-, Verkehrsund Energiedirektion Office des ponts et chaussées du canton de Berne Direction des travaux publics, des transports et de l'énergie Tâches spéciales Technique

Plus en détail

Wir sind ein Team mit langjähriger internationaler Erfahrung. im Flughafenbereich sowie auf dem Gebiet der Kommunaltechnik und im Strassenbau.

Wir sind ein Team mit langjähriger internationaler Erfahrung. im Flughafenbereich sowie auf dem Gebiet der Kommunaltechnik und im Strassenbau. Unternehmen L entreprise Wir sind ein Team mit langjähriger internationaler Erfahrung in der Entwicklung und Herstellung von Reinigungsfahrzeugen im Flughafenbereich sowie auf dem Gebiet der Kommunaltechnik

Plus en détail

Medienmitteilung zur Konferenz Opendata.ch 2015 am 1. Juli an der Universität Bern

Medienmitteilung zur Konferenz Opendata.ch 2015 am 1. Juli an der Universität Bern Opendata.ch info@opendata.ch 8000 Zürich 7. Juni 2015 Medienmitteilung zur Konferenz Opendata.ch 2015 am 1. Juli an der Universität Bern Communiqué de presse à propos de la conférence Opendata.ch/2015

Plus en détail

SWISS MASTER SERIES D YVERDON-LES BAINS les 30 avril, 1er et 2 mai 2010. Exclusivement par Internet sur le site de Swiss Badminton

SWISS MASTER SERIES D YVERDON-LES BAINS les 30 avril, 1er et 2 mai 2010. Exclusivement par Internet sur le site de Swiss Badminton -2- SWISS MASTER SERIES D YVERDON-LES BAINS les 30 avril, 1er et 2 mai 2010 Organisateur Directeur du tournoi Badminton Club Yverdon-les-Bains, www.badmintonyverdon.ch Rosalba Dumartheray, 078 711 66 92,

Plus en détail

Wirtschaftsmonitoring Stand der NGDI eine Sicht von aussen. Observatoire de l économie Etat de l INDG d un point de vue externe

Wirtschaftsmonitoring Stand der NGDI eine Sicht von aussen. Observatoire de l économie Etat de l INDG d un point de vue externe Dr. Bastian Graeff, SOGI FG Koordination Wirtschaftsmonitoring Stand der NGDI eine Sicht von aussen Dr. Bastian Graeff, OSIG Groupe de coordination Observatoire de l économie Etat de l INDG d un point

Plus en détail

Messages clefs de la Société Suisse des Officiers (SSO) à la Développement

Messages clefs de la Société Suisse des Officiers (SSO) à la Développement Messages clefs de la Société Suisse des Officiers (SSO) à la Développement de l armée (DEVA) Saint-Gall, 23 septembre 2014 La Société Suisse des Officiers (SSO) est toujours convaincu que l armée suisse

Plus en détail

Regelwerksstrategie des ENSI Stratégie réglementaire de l IFSN ENSI s Regulatory Framework Strategy

Regelwerksstrategie des ENSI Stratégie réglementaire de l IFSN ENSI s Regulatory Framework Strategy ENSI-AN-9171 ENSI, Industriestrasse 19, 5200 Brugg, Switzerland, Phone +41 56 460 84 00, E-Mail Info@ensi.ch, www.ensi.ch Regelwerksstrategie des ENSI März Mars March 2015 Regelwerksstrategie des ENSI

Plus en détail

On y va! A1. Hinweis für Testende. Einstufungstest. Testaufgaben 1 bis 18: 26 Punkte oder mehr u On y va! A1, Leçon 4

On y va! A1. Hinweis für Testende. Einstufungstest. Testaufgaben 1 bis 18: 26 Punkte oder mehr u On y va! A1, Leçon 4 On y va! A1 Einstufungstest Hinweis für Testende Dieser Test hilft Ihnen, neue Kursteilnehmer/innen mit Vorkenntnissen in Ihr Kurssystem einzustufen. Er besteht aus den Aufgabenblättern, einem gesonderten

Plus en détail

Vorschlag für den Studienverlauf im Doppelmaster ICBS-LEA Programme d Etudes pour le double Master LEA-ICBS

Vorschlag für den Studienverlauf im Doppelmaster ICBS-LEA Programme d Etudes pour le double Master LEA-ICBS Vorschlag für den Studienverlauf im Doppelmaster ICBS-LEA Programme d Etudes pour le double Master LEA-ICBS 1. Semester = Wintersemester in Passau Semestre 1 = Semestre d Hiver/Semestre impair à Passau

Plus en détail

Die Fotografie als Lebensgefühl, mit all ihren Facetten und Ausdrucksmöglichkeiten,

Die Fotografie als Lebensgefühl, mit all ihren Facetten und Ausdrucksmöglichkeiten, PORTFOLIO Claus Rose Photography as a way of living, with all its aspects and opportunities for expression, became my passion at an early stage. In particular the magic of nude photography, which lends

Plus en détail

Fachgruppe BiG Positionspapier Nr 5

Fachgruppe BiG Positionspapier Nr 5 Fachgruppe BiG Positionspapier Nr 5 Stammdaten Übergangslösung für Produkte die kein GS1 GTIN zugeordnet haben Hintergrund Die Fachgruppe Beschaffung im Gesundheitswesen (BiG) setzt sich aus namhaften

Plus en détail

Lösungen Französisch (AHS) Lesen (B1)

Lösungen Französisch (AHS) Lesen (B1) Lösungen Französisch (AHS) Lesen (B1) 15. Jänner 2015 Hinweise zur Korrektur Bei der Korrektur werden ausschließlich die Antworten auf dem Antwortblatt berücksichtigt. Korrektur der Aufgaben Bitte kreuzen

Plus en détail

2012 2015 Intégration des tablettes en contexte scolaire Où en sommes-nous?

2012 2015 Intégration des tablettes en contexte scolaire Où en sommes-nous? 2012 2015 Intégration des tablettes en contexte scolaire Où en sommes-nous? Centre fri-tic HEP Fribourg 30 avril 2015 Direction de l instruction publique, de la culture et du sport DICS Direktion für Erziehung,

Plus en détail

employé / e de commerce cfc branche Fiduciaire et immobilière kaufmann / kauffrau efz branche treuhand / immobilientreuhand

employé / e de commerce cfc branche Fiduciaire et immobilière kaufmann / kauffrau efz branche treuhand / immobilientreuhand employé / e de commerce cfc branche Fiduciaire et immobilière kaufmann / kauffrau efz branche treuhand / immobilientreuhand wichtige informationen rund um die lehre information importantes sur l apprentissage

Plus en détail

Fiche de Renseignements

Fiche de Renseignements Centre Brill Bruch Lallange Jean Jaurès nenwisen Année scolaire 2012/2013 Année scolaire 2013/2014 Année scolaire 2014/2015 Coordonnées de l enfant / Persönliche Daten des Kindes No Client : Nom : Date

Plus en détail

FONDATION RETRIBUTION À PRIX COÛTANT DU COURANT INJECTÉ (RPC) COMPTES ANNUELS 2010

FONDATION RETRIBUTION À PRIX COÛTANT DU COURANT INJECTÉ (RPC) COMPTES ANNUELS 2010 Themen in dieser Ausgabe: Stellen Sie hier kurz das Thema vor. Stellen Sie hier kurz das Thema vor. Stellen Sie hier kurz das Thema vor. Stellen Sie hier kurz das Thema vor. Überschrift Nebenartikel FONDATION

Plus en détail

Französisch. Hören (B1) HUM 8. Mai 2015. Korrekturheft. Standardisierte kompetenzorientierte schriftliche Reifeprüfung / Reife- und Diplomprüfung

Französisch. Hören (B1) HUM 8. Mai 2015. Korrekturheft. Standardisierte kompetenzorientierte schriftliche Reifeprüfung / Reife- und Diplomprüfung Standardisierte kompetenzorientierte schriftliche Reifeprüfung / Reife- und Diplomprüfung HUM 8. Mai 01 Französisch Hören (B1) Korrekturheft Hinweise zur Korrektur Bei der Korrektur werden ausschließlich

Plus en détail

FORTBILDUNG FÜR FAMH TITELTRÄGER FORMATION CONTINUE POUR TITULAIRES FAMH

FORTBILDUNG FÜR FAMH TITELTRÄGER FORMATION CONTINUE POUR TITULAIRES FAMH FORTBILDUNG FÜR FAMH TITELTRÄGER FORMATION CONTINUE POUR TITULAIRES FAMH Fortbildungsveranstaltungen 2014/ Cours de formation continue 2014 Optionskurse des 2014 / à option du tronc 2014 Ausgabe / édition

Plus en détail

Poursuite de la croissance des ventes en ligne dans l hôtellerie suisse en 2009 malgré la crise économique

Poursuite de la croissance des ventes en ligne dans l hôtellerie suisse en 2009 malgré la crise économique Poursuite de la croissance des ventes en ligne dans l hôtellerie suisse en 2009 malgré la crise économique Résultats d une étude en ligne auprès des membres d hotelleriesuisse en début d année 2010 Roland

Plus en détail

Base de données du radon en Suisse

Base de données du radon en Suisse Base de données du radon en Suisse 1 Stratégie du programme radon Locaux d habitation et de séjour Secteurs de travail Valeurs légales: Bâtiments existants: 1000 Bq/m 3 (valeur limite) Bâtiments neufs

Plus en détail

Facture Älectronique ou papier mensuelle en CHF. Aucune franchise en cas de respect de l'obligation de diligence. Carte de remplacement CHF 20.

Facture Älectronique ou papier mensuelle en CHF. Aucune franchise en cas de respect de l'obligation de diligence. Carte de remplacement CHF 20. Cotisation annuelle Programmes de primes ParticularitÄs Carte(s) supplämentaire(s) Assurances (incluses) Assurances (payantes) Location de voitures Hertz DÄcompte ResponsabilitÄ CHF 100.-, 1/2 prix la

Plus en détail

info apf-hev Le journal des propriétaires Mai 2013 // n 88 APF Fribourg HEV Association des propriétaires fonciers Hauseigentümerverband

info apf-hev Le journal des propriétaires Mai 2013 // n 88 APF Fribourg HEV Association des propriétaires fonciers Hauseigentümerverband apf-hev info Le journal des propriétaires Mai 2013 // n 88 APF Fribourg HEV Association des propriétaires fonciers Hauseigentümerverband Secrétariat Bd de Pérolles 17 // 1701 Fribourg T. 026 347 11 40

Plus en détail

Free Trading. Summer promotion 2013. Valable jusqu au 30 septembre 2013 Gültig bis 30. september 2013

Free Trading. Summer promotion 2013. Valable jusqu au 30 septembre 2013 Gültig bis 30. september 2013 Free Trading Summer promotion 2013 Valable jusqu au 30 septembre 2013 Gültig bis 30. september 2013 Avenue de Beauregard 11 CH-1700 Fribourg Tel: 026 304 13 40 Fax 026 304 13 49 Musée des grenouilles et

Plus en détail

Création de votre compte de messagerie POP

Création de votre compte de messagerie POP Création de votre compte de messagerie POP HIN Health Info Net AG Pflanzschulstrasse 3 8400 Winterthur Support 0848 830 740 Fax 052 235 02 70 support@hin.ch www.hin.ch HIN Health Info Net AG Grand-Rue

Plus en détail

Statistiques d usage des applicateurs enregistrés auprès de PME-vital de juillet 2004 à janvier 2010

Statistiques d usage des applicateurs enregistrés auprès de PME-vital de juillet 2004 à janvier 2010 Statistiques d usage des applicateurs enregistrés auprès de PME-vital de juillet 2004 à janvier 2010 Enregistrement Totale 3766 100.0% Entreprise 1382 36.7% Prestataire de services 689 18.3% Personne à

Plus en détail

printed by www.klv.ch

printed by www.klv.ch Zentralkommission für die Lehrabschlussprüfungen der NKG Lehrabschlussprüfungen 2006 für Kauffrau/Kaufmann Erweiterte Grundbildung (E-Profil) Französisch Leseverständnis Schriftliche Produktion Serie 1/3

Plus en détail

Contenu. L entreprise se présente/service 3-7. Boîtiers de dérivation DK 8-131 1,5 à 240 mm 2, IP 54-67

Contenu. L entreprise se présente/service 3-7. Boîtiers de dérivation DK 8-131 1,5 à 240 mm 2, IP 54-67 Contenu L entreprise se présente/service 3-7 Boîtiers de dérivation DK 8-131 1,5 à 240 mm 2, IP 54-67 Petits distributeurs KV 132-175 3 à 54 éléments de, IP 54-65 Système de boîtiers combinables, avec

Plus en détail

Les rôles judiciaires et psychothérapeutiques émergents des psychologues légaux

Les rôles judiciaires et psychothérapeutiques émergents des psychologues légaux Philip D. Jaffé, Leena Hässig, Patrice Villettaz Les rôles judiciaires et psychothérapeutiques émergents des psychologues légaux La Psychologie légale est un domaine particulièrement populaire en ce moment.

Plus en détail

www.yellowtools.com Authorization Key - Product Activation Authorization Key - Produktaktivierung Authorization Key - Activation de produit

www.yellowtools.com Authorization Key - Product Activation Authorization Key - Produktaktivierung Authorization Key - Activation de produit www.yellowtools.com Authorization Key - Product Activation Authorization Key - Produktaktivierung Authorization Key - Activation de produit A-1 A-2 Dear user, thanks for purchasing one of our products!

Plus en détail

Standard Eurobarometer 82 Autumn 2014 TABLES OF RESULTS. PUBLIC OPINION IN THE EUROPEAN UNION Fieldwork: November 2014

Standard Eurobarometer 82 Autumn 2014 TABLES OF RESULTS. PUBLIC OPINION IN THE EUROPEAN UNION Fieldwork: November 2014 Standard Eurobarometer 82 Autumn 2014 TABLES OF RESULTS PUBLIC OPINION IN THE EUROPEAN UNION Fieldwork: November 2014 L OPINION PUBLIQUE DANS L UNION EUROPÉENNE Terrain : novembre 2014 DIE ÖFFENTLICHE

Plus en détail

ABSCHLUSSPRÜFUNGEN 2014 KAUFFRAU UND KAUFMANN ZENTRALE PRÜFUNG BIVO SCHULISCHER TEIL. Nummer der Kandidatin / des Kandidaten.

ABSCHLUSSPRÜFUNGEN 2014 KAUFFRAU UND KAUFMANN ZENTRALE PRÜFUNG BIVO SCHULISCHER TEIL. Nummer der Kandidatin / des Kandidaten. 1 Punkte ABSCHLUSSPRÜFUNGEN 2014 KAUFFRAU UND KAUFMANN ZENTRALE PRÜFUNG BIVO SCHULISCHER TEIL FRANZÖSISCH SERIE 1 LESEVERSTEHEN KANDIDATIN KANDIDAT Nummer der Kandidatin / des Kandidaten Name Vorname Datum

Plus en détail

AUFZIEHSERVICE SERVICE DE LAMINAGE

AUFZIEHSERVICE SERVICE DE LAMINAGE SEVICE DE LAMINAGE Gratis-Fax 0800 300 444 Telefon 071 913 94 94 Online bestellen www.wilerrahmen.ch 2015 359 SEVICE DE LAMINAGE 360 2015 Fax gratuit 0800 300 444 Téléphone 071 913 94 94 Commande en ligne

Plus en détail

Une réforme fiscale écologique en Suisse?

Une réforme fiscale écologique en Suisse? Une réforme fiscale écologique en Suisse? Dr. Pierre-Alain Bruchez, Analyse et conseil économiques, AFF Cleantec City Forum 21 mars 2013 Présentation 1. Pourquoi une réforme fiscale écologique? 2. Où en

Plus en détail

4 juillet 2005 Nr. 19

4 juillet 2005 Nr. 19 4 juillet 2005 Nr. 19 Chères et chers collègues hydrologues et limnologues, Le comité s est proposé d envoyer un flyer avant la pause estivale afin de convoquer les membres pour la 19 e Assemblée des membres

Plus en détail

DÉPÔT À TAUX FIXE FESTGELDKONTO MIT FESTEM ZINSSATZ FIXED RATE DEPOSIT

DÉPÔT À TAUX FIXE FESTGELDKONTO MIT FESTEM ZINSSATZ FIXED RATE DEPOSIT DÉPÔT À TAUX FIXE FESTGELDKONTO MIT FESTEM ZINSSATZ FIXED RATE DEPOSIT UN PLACEMENT SÛR À RENDEMENT GARANTI! Le Dépôt à taux fixe est un placement à durée déterminée sans risque, qui n est pas soumis à

Plus en détail

Fachgruppe BiG Positionspapier Nr. 2. Partneridentifikation: Einsatz der Global Location Number GLN

Fachgruppe BiG Positionspapier Nr. 2. Partneridentifikation: Einsatz der Global Location Number GLN Hintergrund Fachgruppe BiG Positionspapier Nr. 2 Partneridentifikation: Einsatz der Global Location Number GLN Die Fachgruppe Beschaffung im Gesundheitswesen (BiG) setzt sich aus namhaften Schweizer Spitälern

Plus en détail

Faculté de Droit et de Science Politique

Faculté de Droit et de Science Politique Faculté de Droit et de Science Politique Institut de l Ouest : Droit et Europe FRE CNRS 2785 Amphi 6 Avec le concours et le soutien de : L Université de Rennes 1, CNRS, Max Planck Institut de droit social,

Plus en détail

Standards Swissdec. Ce qu'il convient d'observer en matière de lien Internet en relation avec une comptabilité salariale certifiée swissdec.

Standards Swissdec. Ce qu'il convient d'observer en matière de lien Internet en relation avec une comptabilité salariale certifiée swissdec. Standards Swissdec Ce qu'il convient d'observer en matière de lien en relation avec une comptabilité salariale certifiée swissdec. Version 20100909 Edition 14.04.2015 Access Communication L'acheminement

Plus en détail

Réforme de l assurance-pension Assurance continuée obligatoire. Gerd Altmann/Anja Wichmann@pixelio.de

Réforme de l assurance-pension Assurance continuée obligatoire. Gerd Altmann/Anja Wichmann@pixelio.de Réforme de l assurance-pension Assurance continuée obligatoire Gerd Altmann/Anja Wichmann@pixelio.de Réforme de l'assurance-pension Le CNFL plaide pour l'introduction d'un système d'assurance-pension individualisé,

Plus en détail

Intégration de la tenue des contrôles pour la protection civile dans PISA

Intégration de la tenue des contrôles pour la protection civile dans PISA OFPP Intégration de la tenue des contrôles pour la protection civile dans PISA Séminaire de la Fédération suisse de la protection civile 12 Mai 2015 Philippe Jungo Stratégie, OFPP Agenda Situation initiale

Plus en détail

Deloitte to offer full range of leadership services

Deloitte to offer full range of leadership services Deloitte General Services Société à responsabilité limitée 560, rue de Neudorf L-2220 Luxembourg B.P. 1173 L-1011 Luxembourg Tel: +352 451 451 Fax: +352 451 452 985 www.deloitte.lu Press release Line Eskildsen

Plus en détail

STUDIENBEIHILFE - INFORMATION & POSITIONS PAPIER - UNEL - 21.03.14

STUDIENBEIHILFE - INFORMATION & POSITIONS PAPIER - UNEL - 21.03.14 STUDIENBEIHILFE - INFORMATION & POSITIONS PAPIER - UNEL - 21.03.14 GESCHICHTE Vor 2010 Studierende erhalten Kindergeld in Höhe von bis zu 3.793,2 Euro/ Jahr. Studierende erhalten zusätzlich je nach Einkommen

Plus en détail

Elegance is not a question of size! Elegance, speed and superb sailing characteristics are standard, as are

Elegance is not a question of size! Elegance, speed and superb sailing characteristics are standard, as are welcome on board Elegance is not a question of size! Elegance, speed and superb sailing characteristics are standard, as are the self-tacking jib and wheel steering. If you wish to bring guests along there

Plus en détail

Zur Zeit besuchte Schule:... A Trouve le bon mot 15 points

Zur Zeit besuchte Schule:... A Trouve le bon mot 15 points Kantonale Prüfung 2005 für den Übertritt in eine Maturitätsschule auf Beginn des 10. Schuljahres GYMNASIEN DES KANTONS BERN FRANZÖSISCH Nachprüfung Bearbeitungsdauer 60 Minuten Name und Vorname Nr:. Zur

Plus en détail

Schnellverschlusskupplungen in Messing Accouplements rapides en laiton

Schnellverschlusskupplungen in Messing Accouplements rapides en laiton Schnellverschlusskupplungen in Messing Accouplements rapides en laiton Typ 02 M3, Schlauch 2-3 mm NW 1,5 Kv 0,053 181 Type 02 M3, tuyaux 2-3 mm DN 1,5 Kv 0.053 Typ 20 M5 1 /8, Schlauch 3 6 mm NW 2,7 Kv

Plus en détail

Lösungen Französisch (AHS) Lesen (B1)

Lösungen Französisch (AHS) Lesen (B1) Lösungen Französisch (AHS) Lesen (B1) 8. Mai 2014 Hinweise zur Korrektur Bei der Korrektur werden ausschließlich die Antworten auf dem Antwortblatt berücksichtigt. Korrektur der Aufgaben Bitte kreuzen

Plus en détail

Cumulus-MasterCard Simple et claire

Cumulus-MasterCard Simple et claire Cartes de crédit Cumulus-MasterCard Simple et claire La facture mensuelle de votre Cumulus-MasterCard. Cumulus-MasterCard Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la facture de votre MasterCard.

Plus en détail

Diese Liste wird monatlich aktualisiert.

Diese Liste wird monatlich aktualisiert. Oberaufsichtskommission Berufliche Vorsorge OAK BV Seit dem 1.1.2014 ist die Verwaltung von Vorsorgevermögen in der beruflichen Vorsorge bewilligungspflichtig. Mit der Vermögensverwaltung von Vorsorgevermögen

Plus en détail

Behandlung von in- und ausländischem Falschgeld (in Kurs stehende Banknoten und Münzen)

Behandlung von in- und ausländischem Falschgeld (in Kurs stehende Banknoten und Münzen) März 2007 Behandlung von Falschgeld und falschen Edelmetall-Münzen und -Barren Traitement de la fausse monnaie, des fausses pièces de monnaie et des faux lingots en métal précieux Behandlung von in- und

Plus en détail

«L'ère de l'internet nous amène à négocier un nouveau contrat social»

«L'ère de l'internet nous amène à négocier un nouveau contrat social» INTERVIEW SCHWERPUNKT «L'ère de l'internet nous amène à négocier un nouveau contrat social» Genève veut devenir la capitale mondiale de la gouvernance d Internet. Christine D Anna-Huber a demandé à Jovan

Plus en détail

Feuille de données du système BASWAphon Base. Edition 2012 / 2

Feuille de données du système BASWAphon Base. Edition 2012 / 2 Feuille de données du système BASWAphon Be Edition 2012 / 2 Sommaire 1 Application 2 Caractéristiques du système 3 Structure de montage du système 4 Epaisseurs du système 5 Poids du système 6 Valeurs d

Plus en détail

RAPPORT D'ACTIVITE JAHRESBERICHT 2007. de la section cantonale valaisanne de la SSMSP

RAPPORT D'ACTIVITE JAHRESBERICHT 2007. de la section cantonale valaisanne de la SSMSP RAPPORT D'ACTIVITE JAHRESBERICHT 2007 de la section cantonale valaisanne de la SSMSP Novembre 2006 - Novembre 2007, 12 mois écoulés dont la trace est encore insuffisante. Le travail effectué par les groupes

Plus en détail

CONTRAT D ABONNEMENT DUO/TRIO

CONTRAT D ABONNEMENT DUO/TRIO CONTRAT D ABONNEMENT DUO/TRIO CONTACT COMMERCIAL tous les prix sont ttc INFO CLIENT M. MME LANGUE PRÉFÉRÉE: LU DE EN FR PT NOM, PRÉNOM MATRICULE SOCIAL RUE ET NUMÉRO CODE POSTAL VILLE ÉTAGE/APPART. I N

Plus en détail

- SPÉCIAL REPORTAGE PORTE OUVERTE 02 / 10 / 2014 - SPEZIAL BERICHT TAG DER OFFENEN TÜR

- SPÉCIAL REPORTAGE PORTE OUVERTE 02 / 10 / 2014 - SPEZIAL BERICHT TAG DER OFFENEN TÜR Ateliers du Tricentenaire 1ère EDITION DÉCEMBRE 2014 - SPÉCIAL REPORTAGE PORTE OUVERTE 02 / 10 / 2014 - SPEZIAL BERICHT TAG DER OFFENEN TÜR Description Comité de Rédaction Beschreibung vom Redaktionsteam

Plus en détail

Le réseau NEBIS. Nos prestations vos avantages. NEBIS-Verbund Unsere Dienstleistungen Ihr Mehrwert

Le réseau NEBIS. Nos prestations vos avantages. NEBIS-Verbund Unsere Dienstleistungen Ihr Mehrwert Le réseau NEBIS Nos prestations vos avantages NEBIS-Verbund Unsere Dienstleistungen Ihr Mehrwert NEBIS Netzwerk von Bibliotheken und Informationsstellen in der Schweiz Inhalt NEBIS 3 Prestations 5 Le système

Plus en détail

CONTRAT D ABONNEMENT DUO/TRIO

CONTRAT D ABONNEMENT DUO/TRIO CONTRAT D ABONNEMENT DUO/TRIO CONTACT COMMERCIAL tous les prix sont ttc INFO CLIENT M. MME LANGUE PRÉFÉRÉE: LU NOM, PRÉNOM DE EN FR PT MATRICULE SOCIAL RUE ET NUMÉRO CODE POSTAL VILLE ÉTAGE/APPART. I N

Plus en détail

CREDIT SUISSE CUP Finale cantonale / Kantonale Finale 7H COTTENS

CREDIT SUISSE CUP Finale cantonale / Kantonale Finale 7H COTTENS CREDIT SUISSE CUP Finale cantonale / Kantonale Finale 7H COTTENS Lieu, date / Ort, Datum : Vestiaires / Garderoben : Arbitrage / Schiedsrichter : Temps incertain / Unbeständige Wetter : Responsable du

Plus en détail

CREDIT SUISSE CUP Finale cantonale / Kantonale Finale 6H CORMINBOEUF

CREDIT SUISSE CUP Finale cantonale / Kantonale Finale 6H CORMINBOEUF CREDIT SUISSE CUP Finale cantonale / Kantonale Finale 6H CORMINBOEUF Lieu, date / Ort, Datum : Vestiaires / Garderoben : Arbitrage / Schiedsrichter : Temps incertain / Unbeständige Wetter : Responsable

Plus en détail

Anmeldung / Inscription

Anmeldung / Inscription BERNEXPO AG Telefon +41 31 340 11 11 Suisse Public Fax +41 31 340 11 44 Mingerstrasse 6 E-Mail suissepublic@bernexpo.ch Postfach Internet www.suissepublic.ch 3000 Bern 22 Anmeldung / Inscription Anmeldefrist

Plus en détail

1. HAUPTARTIKEL/ ARTICLE PRINCIPALE/ ARTICOLO PRINCIPALE

1. HAUPTARTIKEL/ ARTICLE PRINCIPALE/ ARTICOLO PRINCIPALE Eidgenössisches Volkswirtschaftsdepartement EVD Preisüberwachung PUE Newsletter Datum 16.11.2010 Sperrfrist 16.11.2010, 09.00 Uhr Nr. 6/10 INHALTSÜBERSICHT/ CONTENU/ CONTENUTO 1. HAUPTARTIKEL/ ARTICLE

Plus en détail

L impact des réseaux sociaux sur le retour à l emploi des chômeurs

L impact des réseaux sociaux sur le retour à l emploi des chômeurs L impact des réseaux sociaux sur le retour à l emploi des chômeurs mit einer deutschen Zusammenfassung Etude de la troisième vague des évaluations de la politique du marché du travail Etude mandatée par

Plus en détail

objet: Contributions innovatrices à la transformation de la ville

objet: Contributions innovatrices à la transformation de la ville Zürich, le 4 mars 2014 AE objet: Contributions innovatrices à la transformation de la ville Madame, Monsieur, Si l on veut créer la ville de demain, il est incontournable de se pencher sur de nouvelles

Plus en détail

Portrait Société. Relations. Données éconographiques locales. Contacts

Portrait Société. Relations. Données éconographiques locales. Contacts Industrie AG Adresse : Zürcherstrasse 5 8952 Schlieren Case postale : Postfach 150 8952 Schlieren Pays : Schweiz Canton : ZH Langage : D Web : SicCode : Branche : www.industrie.ch MEC Fabric. de biens

Plus en détail

Aufnahmeprüfung 2008 Französisch

Aufnahmeprüfung 2008 Französisch Berufsmaturitätsschulen des Kantons Aargau Aufnahmeprüfung 2008 ranzösisch Kandidaten-Nr. Name orname Zeit: 60 Minuten Die ranzösischprüfung besteht aus 4 Teilen: Richtzeit: Bewertung: A Textverstehen

Plus en détail

ZHAW (Université de Sciences Appliquées de Zurich) GUIDE

ZHAW (Université de Sciences Appliquées de Zurich) GUIDE ZHAW (Université de Sciences Appliquées de Zurich) GUIDE A L USAGE DES CONSOMMATEURS ZÜRCHER HOCHSCHULE FÜR ANGEWANDTE WISSENSCHAFTEN FACHGRUPPE LEBENSMITTELSENSORIK GRÜENTAL, POSTFACH CH 8820 WÄDENSWIL

Plus en détail

Et pour vous? Sorties. Le menu 1 Lesen Sie die Speisekarte und finden Sie die Fehler. Schreiben Sie die Speisekarte noch einmal richtig auf.

Et pour vous? Sorties. Le menu 1 Lesen Sie die Speisekarte und finden Sie die Fehler. Schreiben Sie die Speisekarte noch einmal richtig auf. Dossier 3 Leçon 9 Sorties Et pour vous? I Comprendre Le menu 1 Lesen Sie die Speisekarte und finden Sie die Fehler. Schreiben Sie die Speisekarte noch einmal richtig auf. Entrées Salade italienne SteakChez

Plus en détail

Java au cœur de la base de données Oracle

Java au cœur de la base de données Oracle 32 Tips&techniques Philippe Daucourt, HEG Haute école de gestion Arc Java au cœur de la base de données Oracle Depuis la version 8i, Oracle embarque une machine virtuelle Java (JVM) au cœur de sa base

Plus en détail

Executive Report L'information la plus sûre pour décisions de credit à partir de CHF 7'500

Executive Report L'information la plus sûre pour décisions de credit à partir de CHF 7'500 Executive Report L'information la plus sûre pour décisions de credit à partir de CHF 7'500 Werner Muster AG Muster / 18.10.2011 13:37 Identification & Résumé Evaluation du risque D&B Indicateur de risque

Plus en détail

Le vote électronique E -Voting. Kanton Luzern. www.lu.ch

Le vote électronique E -Voting. Kanton Luzern. www.lu.ch Le vote électronique E -Voting Kanton Luzern www.lu.ch 2 E-Voting Le projet innovant du canton de Lucerne À l automne 2000, la Confédération avait lancé un projet pilote de vote en ligne. Les essais réalisés

Plus en détail

1998-1999 : Séjour linguistique de 8 mois en Sicile, auditeur libre à l Université de Catane.

1998-1999 : Séjour linguistique de 8 mois en Sicile, auditeur libre à l Université de Catane. François Férey Kornhausbrücke 6-8005 Zurich Tél. : + 41 043 538 64 20 E-mail : franztraduttore@gmail.com / fferey@yahoo.com FORMATION 2000-2001 : Master/D.E.S.S. (Diplôme d'études Supérieures Spécialisées)

Plus en détail

Recherche et gestion de l Information

Recherche et gestion de l Information Page 1 / 5 Titre Recherche et gestion de l Information Filière Domaine Année de validité Information documentaire Concepts et techniques ID 2014-2015 N o Obligatoire Semestre de référence 723-1n S3 Prérequis

Plus en détail

Conférence Clusis: DPO De l indépendance légale à l indépendance de l action. - Le cas du Valais - 28 octobre 2014

Conférence Clusis: DPO De l indépendance légale à l indépendance de l action. - Le cas du Valais - 28 octobre 2014 Conférence Clusis: DPO De l indépendance légale à l indépendance de l action - Le cas du Valais - 28 octobre 2014 lic. iur. Ursula Sury, RA ancienne préposée à la protection des données et à la transparence

Plus en détail

Mecklenburg-Vorpommern

Mecklenburg-Vorpommern Mecklenburg-Vorpommern Zentralabitur 2006 Französisch Grundkurs Textaufgabe Abitur 2006 Französisch Gk Seite 2 Hinweise für Schüler Aufgabenauswahl: Von den vorliegenden 2 Aufgabenblöcken A und B ist einer

Plus en détail

31. Arrêt de la IIe Cour civile du 31 août 1976 dans la cause Hangartner contre Société immobilière

31. Arrêt de la IIe Cour civile du 31 août 1976 dans la cause Hangartner contre Société immobilière Urteilskopf 102 III 165 31. Arrêt de la IIe Cour civile du 31 août 1976 dans la cause Hangartner contre Société immobilière Port Pregny S.A. Regeste Arrestbefehl, der auf ein Grundstück lautet, das im

Plus en détail

Manuel d installation et de maintenance (serrures LR128 E)

Manuel d installation et de maintenance (serrures LR128 E) Manuel d installation et de maintenance (serrures LR128 E) Manuel comprenant : Installation de la gâche GV et GVR :............................................ page 2 Position et réglage du shunt - Cales

Plus en détail

Liquidation d un contrat de licence de marque et mesures provisionnelles: quelques observations à la lumière de l ATF 136 III 200

Liquidation d un contrat de licence de marque et mesures provisionnelles: quelques observations à la lumière de l ATF 136 III 200 Zur Diskussion / A discuter Liquidation d un contrat de licence de marque et mesures provisionnelles: quelques observations à la lumière de l ATF 136 III 200 JACQUES DE WERRA* Décision arbitrale sur mesures

Plus en détail

du 12 août 2015 2015... 1

du 12 août 2015 2015... 1 Rapport explicatif concernant le projet destiné à la consultation relatif à la modification de la loi sur l harmonisation des impôts directs des cantons et des communes (mise en œuvre de la motion 13.3728,

Plus en détail

Expert Interview No. 1:

Expert Interview No. 1: Expert Interview No. 1: Interview Partner: Benjamin Berghaus Interview Partner s Activity: Luxury marketing Ph.D student at University of St. Gallen Interview Date: 21.06.13 Which virtual customer touchpoints

Plus en détail

Jahresbericht 2008 Rapport annuel 2008

Jahresbericht 2008 Rapport annuel 2008 Jahresbericht 2008 Rapport annuel 2008 Impressum Redaktion/rédaction Elfriede Rabold, Geschäftsleiterin/directrice Texte/textes Martin Wiederkehr, Präsident, président Elfriede Rabold, Geschäftsleiterin/directrice

Plus en détail

Wandluftdurchlass WAVE-ARC Typ WA Diffuseur mural WAVE-ARC type WA

Wandluftdurchlass WAVE-ARC Typ WA Diffuseur mural WAVE-ARC type WA Int. Modellschutz angem. / Prot. int. des mod. dép. Trox Hesco (Schweiz) AG Anwendung Der rechteckige Wandluftdurchlass WAVE-ARC, der mit dem Anschlusskasten eine Einheit bildet, kommt vorwiegend über

Plus en détail

Corporate Governance et le droit suisse

Corporate Governance et le droit suisse Andreas von Planta, Andreas Rötheli Corporate Governance et le droit suisse La Suisse avait-elle besoin d une directive? Le développement du droit des sociétés, mené par un mouvement d origine américaine,

Plus en détail

L exécution des contributions d entretien

L exécution des contributions d entretien L exécution des contributions d entretien Olivier Guillod Professeur, Université de Neuchâtel Points abordés 1) Introduction 2) Mesures facilitant le recouvrement des contributions d entretien 2.1 Aide

Plus en détail

1. Situation de départ. 2. Objet de la consultation. Berne, le 28 juillet 2005

1. Situation de départ. 2. Objet de la consultation. Berne, le 28 juillet 2005 EIDGENÖSSISCHES JUSTIZ- UND POLIZEIDEPARTEMENT DÉPARTEMENT FÉDÉRAL DE JUSTICE ET POLICE DIPARTIMENTO FEDERALE DI GIUSTIZIA E POLIZIA DEPARTEMENT FEDERAL DA GIUSTIA ET POLIZIA Bundesamt für Justiz Office

Plus en détail

SCHUTZ & PFLEGE für Ihr Haustier. SOINS & PROTECTION pour votre animal de compagnie

SCHUTZ & PFLEGE für Ihr Haustier. SOINS & PROTECTION pour votre animal de compagnie Martec Pet Care Produkte sind im Fachhandel erhältlich. Sie haben ein Produkt nicht gefunden? Sie haben Fragen? Gerne helfen wir Ihnen weiter schreiben Sie eine E-Mail an: info@martecpetcare.ch Les produits

Plus en détail

Trittschallelemente. Lw*=16 db. Schall-Isostep HT-V: Allgemeines/Elément insonorisant Isostep HT-V, Généralités

Trittschallelemente. Lw*=16 db. Schall-Isostep HT-V: Allgemeines/Elément insonorisant Isostep HT-V, Généralités Schall-Isostep HT-V: Allgemeines/Elément insonorisant Isostep HT-V, Généralités Schallschutzelement für Treppenläufe/Elément insonorisant pour volées d escaliers Hohe Trittschallminderung Résistance élevée

Plus en détail

PRESS RELEASE 2015-04-21

PRESS RELEASE 2015-04-21 PRESS RELEASE 2015-04-21 PEGAS: Launch of Physical Futures contracts for PSV market area on 17 June 2015 Leipzig, Paris, 21 April 2015 PEGAS, the pan-european gas trading platform operated by Powernext,

Plus en détail

VKF Brandschutzanwendung Nr. 11109

VKF Brandschutzanwendung Nr. 11109 Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Auskunft über die Anwendbarkeit gemäss den erischen Brandschutzvorschriften VKF Brandschutzanwendung Nr. 11109 Gruppe 302 Gesuchsteller Raumheizer für feste Brennstoffe

Plus en détail

Ethik Menschenrechte Asyl Document de travail de l IIEDH No 16a

Ethik Menschenrechte Asyl Document de travail de l IIEDH No 16a Ethik Menschenrechte Asyl Document de travail de l IIEDH No 16a (version provisoire) Darf Unrecht Recht sein? Akten der Tagung vom 31.Oktober 2008, Universität Fribourg Ethique Droits humains Asile L injustice

Plus en détail

31ème Congrès C.I.P.S. 31th C.I.P.S. Congress 31. C.I.P.S. Kongress 21-24 / 04 /2010 Dakar

31ème Congrès C.I.P.S. 31th C.I.P.S. Congress 31. C.I.P.S. Kongress 21-24 / 04 /2010 Dakar Formulaire d'inscription / Registration Form / Anmeldeformular Délégués / Delegates / Delegierte(r) Nom de famille / Surname / Name Prénom / First name / Vorname Date, Signature / Date, signature / Datum,

Plus en détail

Norme professionnelle relative aux diligences professionnelles du réviseur d entreprises qui agit comme domiciliataire de sociétés

Norme professionnelle relative aux diligences professionnelles du réviseur d entreprises qui agit comme domiciliataire de sociétés Cette norme professionnelle a été adoptée lors de l'assemblée générale de l'institut des Réviseurs d Entreprises du 18 juin 2015. Cette norme professionnelle abroge et remplace la précédente norme professionnelle

Plus en détail

Know How? Education for Democracy, Human Rights and Civil Society with Young People

Know How? Education for Democracy, Human Rights and Civil Society with Young People Know How? Education for Democracy, Human Rights and Civil Society with Young People Herausgeber: Arbeitskreis deutscher Bildungsstätten e.v. (AdB) Mühlendamm 3 10178 Berlin Tel.:+49 30 400 401-00 Fax:+49

Plus en détail