Position du CSA relative à l étude Bonoli qui prévoit 3 modèles et 2 mesures communes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Position du CSA relative à l étude Bonoli qui prévoit 3 modèles et 2 mesures communes"

Transcription

1

2 Position du CSA relative à l étude Bonoli qui prévoit 3 modèles et 2 mesures communes (extrait de l exposé de Gérard Heimberg fait le à la Journée d automne du CSA) Modèle 1 Commentaire du CSA Mécanisme auto-adaptatif de La clarté et la transparence des décisions l indexation des rentes basée sur politiques sont masquées par des processus des indicateurs et avec une clause techniques au sein d une réalité complexe, «guillotine» évitant les déterminations de l instance responsable et les processus démocratiques Modèle 2 Ajout d un coefficient d effort professionnel et familial à la formule AVS. Prise en considération de facteurs «favorisant la faisabilité politique» Modèle 3 Mécanisme auto-adaptatif avec coefficient démographique et pondération sociale Flexibilisation de l âge de la retraite Mécanisme de financement La pénibilité est une affaire professionnelle concernant plutôt le 2 ème pilier. La création d un nouveau coefficient pourrait lourdement pénaliser ceux qui, malgré leurs efforts, n ont pas comptabilisé 45 ans de cotisations. Politique néfaste favorisant «les paquets» de modifications complexes et diffuses Apparemment étranger à la pure logique comptable, ce coefficient compliqué et peu transparent favorise des mesures d austérité et influence à la baisse aussi bien les rentes en cours que les rentes futures L âge normal de référence actuel doit être maintenu. Durant les 60 ans d existence de l AVS, le vieillissement démographique s est déjà produit. Il a même intégré la hausse des rentes. Les dépenses de l AVS ont représenté durant des années un taux constant du PIB de 6 à 7 %. Le renforcement financier nécessaire de l AVS doit être innovateur et surtout cohérent avec son rôle d assurance de base, sociale et collective et son financement par répartition. Il n y a pas de raison de créer un système de financement nouveau ou conservateur, mais de répondre à la Constitution et aux besoins des assurés et des retraités de l AVS. D autre pistes existent. 2

3 COMMENTAIRE: UN VRAI DÉMANTÈLEMENT Les éventuelles réformes de l AVS doivent tenir compte de son histoire, des expériences faites et de ses principes : la solidarité entre les générations grâce au financement par répartition (une génération est successivement contributrice puis bénéficiaire). L étude Bonoli conduit à une AVS dont les prestations subiront en général une cure d austérité ; elles seront fortement individualisées et dépendantes, non seulement de la démographie, mais surtout des tribulations de l économie. La principale mesure proposée est de retarder l âge de la retraite, d en supprimer l âge normal et de la flexibiliser grâce à un calcul actuariel pour les montants des rentes. Retarder l âge de la retraite au moment où le monde économique est de plus en plus stressant physiquement et psychiquement est une fausse bonne idée. Pour compenser très légèrement les mesures d austérité générale, l étude fait des «paquets» dits «d échanges politiques» où elle leur adjoint des mesures positives de portée limitée. Elles masquent mal la négativité de ces paquets pour l ensemble des retraités. Dans son modèle 3, l étude définit un mécanisme auto-adaptatif conduisant à la multiplication des rentes calculées selon le droit actuel par un «coefficient démographique» et même économique, toujours réducteur des rentes. Applicable dès que les réserves de l AVS sont au-dessous de 50% de ses dépenses annuelles, il a pour but «d adapter l AVS à l économie», ce qui est contraire à son rôle sécuritaire. L étude reconnaît qu il a pour effet global une baisse généralisée des prestations. Le CSA est opposé à la disparition du concept de «solidarité intergénérationnelle», fondement du financement par répartition au profit d un concept flou «d équité entre générations» dont l étude montre ellemême qu il est difficile d en définir les critères. Le CSA a porté une attention particulière à la partie de l étude consacrée à la communication sur les réformes vues par quelques auteurs de science politique. Certaines citations font frémir par la mise en évidence des stratégies manipulatrices, dissimulatrices et antidémocratiques auxquelles nous opposons une communication ayant clarté, transparence, visibilité, accessibilité et respect des citoyens même âgés. Par toutes les mesures d individualisation, de flexibilisation et de corrections à la baisse des prestations, l étude éloigne l AVS de l objectif constitutionnel au lieu d en approcher Par contre, elles rapprochent l AVS des Prestations complémentaires qui sont soumises à des conditions nombreuses ; du 2 ème pilier où cette flexibilisation et cette individualisation sont réalisées par le financement par capitalisation Les mesures prévues ont pour effet, plus ou moins dissimulé, de favoriser un dérapage progressif de l AVS du financement par répartition vers celui par capitalisation du 2 ème pilier ou vers les Prestations complémentaires. 3

4 MENSCHENWÜRDE Der Artikel 7 der Schweizerischen Bundesverfassung lautet : Die Würde des Menschen ist zu achten und zu schützen. Es ist das erste und das wichtigste unserer Grundrechte. Die schlimmen Vorkommnisse im Stadtzürcher Pflegezentrum Entlisberg haben uns alle aufgeschreckt. Dass Leute, deren Beruf und Aufgabe es ist, alte, kranke und hilflose Menschen zu betreuen, sich über diese lustig und sie zum Gegenstand ihres Gespöttes machen, ist zutiefst schockierend. Diese wehrlosen Kranken werden in ihrer Menschenwürde verletzt. Das ist ein Verstoss gegen unsere Bundesverfassung. Die fehlbaren Personen wurden fristlos entlassen und werden strafrechtliche Konsequenzen zu tragen haben. Doch damit ist die Sache nicht erledigt. In ihrer April-Delegiertenversammlung hat die VASOS in Zusammenarbeit mit CURAVIVA- die Pflege von Alzheimerkranken thematisiert. Eine gute Betreuung dieser Betagten ist sehr wichtig. Wie eine Kette nur so stark ist, wie das schwächste ihrer Glieder kann eine Gesellschaft daran gemessen werden, wie sie mit den schwächsten ihrer Mitglieder umgeht. In diesem Bereich gibt es einiges zu tun. Sehr wichtig sind insbesondere gute Arbeitsbedingungen für das Pflegepersonal. Eine gründliche Ausbildung und Weiterbildung, Supervision sowie eine entsprechende Entlohnung L union fait la force: FRI-AGE/Alter sind unabdingbare Voraussetzungen für diese verantwortungsvolle Tätigkeit. Ein weiteres Grundrecht ist das Recht auf Hilfe in Notlagen (Art. 12 der Bundesverfassung). Auch in diesem Artikel ist das Recht auf ein menschenwürdiges Dasein verbrieft. Das Referat von Frau Amélie Pilgram zu ihrem Bericht Leben mit wenig Spielraum bildete den Schwerpunkt der Vorstandssitzung im Juni. In der Diskussion wurden verschiedene Massnahmen gegen die Armut als dringlich erachtet. Sie wurden in der September-Vorstandssitzung im Rahmen des Umsetzungsprogrammes des Strategieberichtes des Bundes wieder aufgenommen. Zu den wichtigsten Prioritäten gehört auch, dass alle betroffenen Personen wissen sollen, wo sie Hilfe erhalten, und welche Angebote und Möglichkeiten ihnen zur Verfügung stehen (Stichwort sozialer Schalter ). In diesem Bereich sind insbesondere die Gemeinden gefordert. Zur Menschenwürde gehört auch, dass junge Menschen ein Recht auf Bildung haben und Schulund StudienabgängerInnen nicht arbeitslos herumsitzen müssen, sondern ihre Fähigkeiten in die Arbeitswelt einbringen und sie dort erproben können. Für diese gesellschaftspolitische Aufgabe sind wir alle verantwortlich. Vreni Hubmann Cette communauté a vu le jour à Fribourg en prévision de la future politique cantonale de la personne âgée qui devrait être mise sur pieds durant ces prochaines années. Elle se veut être l interlocuteur privilégié et incontournable des instances cantonales et des communes dans la mise en place de cette politique. Elle souhaite également fonctionner comme le vecteur des besoins réels des personnes âgées. Les organisations suivantes en font partie : Pro Senectute Fribourg, la Croix-Rouge Fribourgeoise / l Association Alzheimer section Fribourg / l Association fribourgeoise d aide et de soins à domicile (AFAS) / l Association fribourgeoise des institutions pour personnes âgées (AFIPA). Les revendications de la communauté touchent le domaine de la santé et de l aide sociale, l habitat (urbanisme et mobilité), le domaine social et la participation des aînés. La promotion du bénévolat et un meilleur investissement dans son organisation font également partie des priorités. Michel Studer 4

5 Alt und Jung für mehr Demokratie: JA zum aktiven Stimmrechtsalter und 17-Jährige können einen Lehrvertrag unterschreiben, als Sportstars die Heimat vertreten oder über ihre Religionszugehörigkeit entscheiden. Im Kanton Bern müssen sie in diesem Alter auch Steuern zahlen. Traut man die sexuelle Mündigkeit zu, aber stimmen und wählen sollen sie nicht können? Am 29.November wird im Kanton Bern über die Senkung des aktiven Stimmrechtsalters auf 16 Jahre abgestimmt. Glarus hat Stimmrecht 16 bereits 2007 eingeführt und gute Erfahrungen gemacht. In vielen Kantonen sind ebenfalls Bestrebungen dazu im Gang. In Basel- Stadt und Uri hat die Stimmbevölkerung den Jugendlichen diese Chance verwehrt. Wir möchten, dass die Jugendlichen dank Stimmrecht 16 den Staatskundenunterricht gleich auch an der Urne anwenden können. Stimmrechtsalter 16 schliesst die Lücke zwischen Theorie in der Volksschule und Praxis im politischen Alltag. Die Jugend wird stärker eingebunden und der demographischen Entwicklung wird Rechnung getragen. Dabei geht es überhaupt nicht darum, die Generationen gegeneinander auszuspielen. Der Dialog zwischen den Generationen wird verstärkt wenn die Jugendlichen ernst genommen werden und mitbestimmen können. Ein JA zum Stimmrecht 16 wäre ein Signal an sie, dass sie in unserer Gesellschaft trotz der oft negativen Berichterstattung in den Medien respektiert werden. Mehr Demokratie wagen: JA zum aktiven Stimmrechtsalter 16 Komitee JA zum aktiven Stimmrechtsalter 16: PFLEGEFINANZIERUNG Die Verordnungen zur Pflegefinanzierung wurden im Juni 2009 publiziert und die Inkraftsetzung auf den 1. Juli 2010 festgelegt. Die Gesundheitsdirektorenkonferenz (GDK) und die meisten von den Änderungen betroffenen Organisationen erachten dieses Datum als nicht realistisch und verfrüht. Sie fordern eine Verschiebung. Die Kantone haben ihre Budgets für das kommende Jahr bereits erarbeitet und die notwendigen Umstellungen in den Institutionen sind beträchtlich. Der Bundesrat scheint aber trotz vielen Interventionen an der Inkraftsetzung festzuhalten. Die GDK, die Kantone, Spitex, CuraViva und Andere arbeiten intensiv an der Umsetzung und Konkretisierung. Es gibt keine Möglichkeit, die teilweise sehr unbefriedigenden Regelungen durch Rückkommensverfahren zu verbessern; zum Beispiel fehlen Präzisierungen betreffend Vollkosten und Verrechnungsverfahren. Die Kantone müssen über die Übernahme von ungedeckten Kosten entscheiden. Leider wird das ganz unterschiedlich gehandhabt. So scheint der Kanton Zürich auf eine minimale Mitfinanzierung zu tendieren, schade um die grosse langjährige Arbeit an der Neuordnung der Pflegefinanzierung. Marianne de Mestral Fragen: - Warum ist einsilbig dreisilbig? - Darf man in einem Weinkeller auch mal lachen? - Was machen die Fahrer von Automatikwagen in einem Schaltjahr? - Was passiert, wenn man sich Zweimal halbtot gelacht hat? - Aus welchem Material ist eine Holz-Eisenbahn? - Können sich Eltern, die sich mit ihrer Tochter verkracht haben, Überhaupt mit ihr aussöhnen? 5

6 Kandidaturen für den Schweizerischen Seniorenrat (SSR) Candidatures pour le Conseil Suisse des Aînés (CSA) A: Fristgerecht eingereichte Kandidaturen (Frist ) Candidatures annoncées dans les délais ( ) Co-Präsidium SSR : Christiane Jaquet-Berger, (AVIVO) Für einen Sitz im SSR : Gérard Heimberg (AVIVO) Bisher Michel Pillonel (Fédération Suisse des Retraités) Bisher Ersnt Widmer (SGB) Bisher Marianne de Mestral (AG Alter Zürich) Bisher Serge Ganz (SeniorInnenrat Zürich) Bisher Rosemarie Porta (Vertreterin Italienische Schweiz) Bisher Remo Gysin (Graue Panther BS-BL-Regio) Neu Stellvertretende: Jean Spielmann (AVIVO) Bisher Michel Studer (Fédération Suisse des Retraités) Bisher Gerhard Messerli (SGB) Bisher Adelia Tenchio (Vertreterin Italienische Schweiz) Bisher Liselotte Lüscher (Einzelmitglied) Bisher * Der Vorstand schlägt vor, diese Kandidaturen in stiller Wahl als gewählt zu erklären. Le comité propose de confirmer ces candidatures par élection tacite. B: Eingereichte Kandidaturen nach dem 2. Aufruf (Frist ) Candidatures annoncées après le 2ème appel (délai ) Für einen Sitz im Seniorenrat Marlys Agbloe (SeriorInnenrat Zürich) Markus Benz (Graue Panther BS-BL-Regio) Sergio Beti (SEV) Giannino Franciscini (SGB) Roland Gutmann (Gewerkschaft Kommunikation) Hans Heule (SEV) Vreni Hubmann (Einzelmitglieder) Liselotte Lüscher (Einzelmitglieder) *möchte feste Mitgliedschaft an Stelle der Stellvertretung Louise Ragozzino (SeniorInnenrat Zürich) Es ist anzunehmen, dass alle KandidatInnen sich auch für eine Stellvertretung Verfügung stellen. Die Frage wird an der Wahlversammlung gestellt. zur Für eine Stellvertretung Christiane Layaz (Fédération Suisse des Retraités) Rolf Zimmerli (Gewerkschaft Kommunikation) 6

7 Augmentation des cotisations Proposition du comité sur recommandation du groupe de travail La FARES est une organisation faitière regroupant 23 organisations membres et plus de 120'000 membres. Avec l association suisse des Ainés (ASA) elle forme le Conseil Suisse des Aînés (CSA) qui est l organe consultatif du Conseil fédéral pour les questions de la vieillesse. Situation actuelle Par le biais de Pro Senectute, la FARES reçoit une contribution annuelle de francs pour l activité qu elle développe en faveur des aînés. Les cotisations annuelles des organisations membres ne représentent actuellement que 6'500 francs. Celles des membres individuels, fixées actuellement à 30 francs par année, représentent 1'100 francs et les intérêts 540 francs. Ce sont là l ensemble des recettes annuelles de notre organisation. Soucieux de donner une assise financière saine à notre organisation, le comité a chargé un groupe de travail de trouver des solutions facilement réalisables. Finalement, ce dernier a proposé au comité différentes options dont une cotisation par membre alliée à la cotisation forfaitaire annuelle. Cette solution trop compliquée a été abandonnée au profit d une augmentation des cotisations des organisations membres. Le comité a jugé que celles-ci étaient très modestes et qu elles pouvaient être augmentées sans mettre la vie des organisations en danger. Les cotisations des organisations membres ne sont pas réglées dans les statuts. Elles sont fixées de manière forfaitaire en fonction de l importance de l organisation membre au moment de l affiliation. L échelle est actuellement la suivante : Jusqu à 100 Fr Entre 100 et 500 Fr Entre 500 et Fr Entre 1'000 et 5'000 Fr Plus de Fr. 1'000.- Membres individuels Fr Constat Constatant que les cotisations annuelles suffisent juste à couvrir les dépenses et que la FARES a dû se séparer de sa secrétaire à temps partiel (20%) pour des raisons de moyens financiers, le comité souhaite se donner les moyens de ses ambitions. Il veut, lorsque c est nécessaire, pouvoir développer des actions et, à cet effet, disposer de rentrées suffisantes. Il souhaite qu à moyen et long terme, il puisse se doter d un secrétariat professionnel et mettre en place un système d information plus performant. Proposition Le comité, sur recommandation du groupe de travail, souhaite augmenter le nombre de ses membres. En outre, il vous propose de conserver l échelonnement actuel par rapport au nombre de membres des organisations et d augmenter le montant des cotisations de 50%.La cotisation des membres individuels passerait de 30 à 40 francs par année. Suite à cette augmentation, les cotisations des organisations seraient les suivantes : Jusqu à 100 Fr Entre 100 et 500 Fr Entre 500 et 1'000 Fr Entre et 5'000 Fr Plus de 5'000 Fr. 1'500.- Membres individuels Fr Résultat Le montant total des cotisations des associations membres passerait ainsi à francs. Celui des membres individuels augmenterait de plus de 500 francs. A cette somme viendraient s ajouter les cotisations des associations et fédérations admises comme membres à part entière (p.ex. le syndicat de la Communication ou d autres à venir).la FARES retrouverait ainsi des bases financières saines en peu de temps. Michel Pillonel

8

COMPTE D ÉPARGNE bloqué jusqu à l âge de 18 ans Bis zum 18. Lebensjahr gesperrtes SPARKONTO

COMPTE D ÉPARGNE bloqué jusqu à l âge de 18 ans Bis zum 18. Lebensjahr gesperrtes SPARKONTO COMPTE D ÉPARGNE bloqué jusqu à l âge de 18 ans Bis zum 18. Lebensjahr gesperrtes SPARKONTO Nombreuses sont les questions qui nous viennent à l esprit quand nous pensons à l avenir de nos enfants, petits-enfants,

Plus en détail

Manuel KOLIBRI Résumé

Manuel KOLIBRI Résumé Projet KOLIBRI Modèle de comptabilité analytique harmonisé Manuel KOLIBRI Résumé Projet KOLIBRI Modèle de comptabilité analytique harmonisé pour les cantons de la Confédération 1 Plan et sommaire du manuel

Plus en détail

Assemblée des délégués du PEV. Delegiertenversammlung der EVP. Neuchâtel - 5 avril 2008. Nello Castelli Membre de la direction de santésuisse

Assemblée des délégués du PEV. Delegiertenversammlung der EVP. Neuchâtel - 5 avril 2008. Nello Castelli Membre de la direction de santésuisse Assemblée des délégués du PEV Delegiertenversammlung der EVP Neuchâtel - 5 avril 2008 Nello Castelli Membre de la direction de santésuisse Projekt: Article constitutionnel sur la santé Datum: 05.04.2008

Plus en détail

ist illegal. die ohne geregelten Aufenthalt in der Schweiz leben. Aucune Une campagne concernant toute la Suisse

ist illegal. die ohne geregelten Aufenthalt in der Schweiz leben. Aucune Une campagne concernant toute la Suisse Keine Eine gesamtschweizerische Kampagne Hausarbeiterin für die Rechte von Hausarbeiterinnen, ist illegal. die ohne geregelten Aufenthalt in der Schweiz leben. Aucune Une campagne concernant toute la Suisse

Plus en détail

Belinda Richle, Zürich

Belinda Richle, Zürich Chère Madame Märkli, J ai vraiment aimé apprendre à calculer grâce à vous. C était tellement bien que j aurais aimé rester un peu plus longtemps avec vous. Hannah Belinda Richle, Zürich Laura Richle, 3.

Plus en détail

Réserve Personnelle. Persönliche Reserve. Emprunter et épargner en fonction de vos besoins. Leihen und sparen je nach Bedarf

Réserve Personnelle. Persönliche Reserve. Emprunter et épargner en fonction de vos besoins. Leihen und sparen je nach Bedarf crédit épargne Réserve Personnelle Emprunter et épargner en fonction de vos besoins Persönliche Reserve Leihen und sparen je nach Bedarf Réserve Personnelle Vous voulez disposer à tout moment des moyens

Plus en détail

Übergangsreglement. Règlement sur le régime transitoire. du 17 décembre 2012 vom 17. Dezember 2012

Übergangsreglement. Règlement sur le régime transitoire. du 17 décembre 2012 vom 17. Dezember 2012 Recueil systématique 4..0..9 Règlement sur le régime transitoire Übergangsreglement du 7 décembre 0 vom 7. Dezember 0 relatif à la modification du Règlement du 8 juin 006 (Etat le 7 décembre 0) des études

Plus en détail

Transparence dans la qualité des soins Le patient n est pas un facteur de coûts

Transparence dans la qualité des soins Le patient n est pas un facteur de coûts DVSP Dachverband Schweizerischer Patientenstellen Transparence dans la qualité des soins Le patient n est pas un facteur de coûts Journée de travail de la Politique nationale de la santé, 17 novembre 2011,

Plus en détail

printed by www.klv.ch

printed by www.klv.ch Zentralkommission für die Lehrabschlussprüfungen des Verkaufspersonals im Detailhandel Lehrabschlussprüfungen für Detailhandelsangestellte 2006 Französisch Leseverständnis und gelenkte Sprachproduktion

Plus en détail

rsa, Alg II, aide sociale : quels instruments pour la garantie du minimum vital en France en Allemagne et en Suisse

rsa, Alg II, aide sociale : quels instruments pour la garantie du minimum vital en France en Allemagne et en Suisse rsa, Alg II, aide sociale : quels instruments pour la garantie du minimum vital en France en Allemagne et en Suisse rsa, Alg II, Sozialhilfe: Mittel zur Sicherung des Existenzminimums in Frankreich, Deutschland

Plus en détail

GAS Goal Attainment Scaling

GAS Goal Attainment Scaling GAS Goal Attainment Scaling ------------------------------------- Présentation d un outil Vorstellung eines tools FC - 17 janvier 2009 - GAS GAS comme outil GAS comme instrument utilisé dans la démarche

Plus en détail

Hauswartungen Service de conciergerie. Liegenschaftsunterhalt Entretien de propriétés. Reinigung Nettoyage. Shop Boutique

Hauswartungen Service de conciergerie. Liegenschaftsunterhalt Entretien de propriétés. Reinigung Nettoyage. Shop Boutique Hauswartungen Service de conciergerie Liegenschaftsunterhalt Entretien de propriétés Reinigung Nettoyage Shop Boutique Reinigung ist nicht gleich Reinigung! Jeder Kunde hat individuelle Wünsche & Ansprüche.

Plus en détail

Schnittstelle A V2.4 für SOMED V2.4.1 Anhang für kantonale Daten. Interface A V2.4 pour SOMED V2.4.1 Annexe pour données cantonales

Schnittstelle A V2.4 für SOMED V2.4.1 Anhang für kantonale Daten. Interface A V2.4 pour SOMED V2.4.1 Annexe pour données cantonales Schnittstelle A V2.4 für SOMED V2.4.1 Anhang für kantonale Daten Interface A V2.4 pour SOMED V2.4.1 Annexe pour données cantonales V2.4 / 28.09.2015 A 1 / 7 Inhaltsverzeichnis / Table des matières Grundlegender

Plus en détail

Réponse à la consultation sur la réforme de la prévoyance vieillesse

Réponse à la consultation sur la réforme de la prévoyance vieillesse Réponse à la consultation sur la réforme de la prévoyance vieillesse En tant que plus grande organisation spécialisée dans les prestations de services aux personnes âgées de Suisse, Pro Senectute prend

Plus en détail

NewCity. Box Storage Container & Caddy

NewCity. Box Storage Container & Caddy NewCity NewCity NewCity überzeugt auf der ganzen Linie. Eine klare Organisation, ein optimales Preis-Leistungs- Verhältnis und viel Spielraum für Individualität zeichnen dieses Konzept aus. Bringen Sie

Plus en détail

Swiss Map Mobile. Landeskarten neu im preiswerten Abo Cartes Nationales nouveau en abonnement avantageux. wissen wohin savoir où.

Swiss Map Mobile. Landeskarten neu im preiswerten Abo Cartes Nationales nouveau en abonnement avantageux. wissen wohin savoir où. Swiss Map Mobile Landeskarten neu im preiswerten Abo Cartes Nationales nouveau en abonnement avantageux wissen wohin savoir où swisstopo Schweizerische Eidgenossenschaft Confédération suisse Confederazione

Plus en détail

NEWSletter 2014 WinBIZ - Buchhaltung

NEWSletter 2014 WinBIZ - Buchhaltung NEWSletter 2014 WinBIZ - Buchhaltung WinBIZ Buchhaltung Panipro wird das Programm WinBiz Buchhaltung in sein Softwarepaket aufnehmen. Ein professionelles und einfach zu benutzendes Werkzeug, das Ihnen

Plus en détail

Faire une révision rapide des moyens de transport utilisables pour se rendre dans un pays étranger. a) Documents Fahrkarten

Faire une révision rapide des moyens de transport utilisables pour se rendre dans un pays étranger. a) Documents Fahrkarten L évaluation culturelle ne fait pas l objet de la mise en place d unités spécifiques. Elle s inscrit dans l acquisition linguistique et ne peut pas être dissociée de l évaluation linguistique (que ce soit

Plus en détail

ACADEMIE DE VERSAILLES Année scolaire 2010-2011 GROUPE DE TRAVAIL ACADEMIQUE : Entraîner, évaluer l expression écrite

ACADEMIE DE VERSAILLES Année scolaire 2010-2011 GROUPE DE TRAVAIL ACADEMIQUE : Entraîner, évaluer l expression écrite COMPTE RENDU D EXPERIMENTATION Domaine de travail : Entraînement à l expression écrite à la maison à partir de notes recueillies en classe. Révision et remédiation individualisée de chaque production écrite

Plus en détail

Lösungen Bewertungen. printed by www.klv.ch. Französisch. Zentralkommission für die Lehrabschlussprüfungen des Verkaufspersonals im Detailhandel

Lösungen Bewertungen. printed by www.klv.ch. Französisch. Zentralkommission für die Lehrabschlussprüfungen des Verkaufspersonals im Detailhandel Zentralkommission für die Lehrabschlussprüfungen des Verkaufspersonals im Detailhandel Lehrabschlussprüfungen für Detailhandelsangestellte 007 Französisch Leseverständnis und gelenkte Sprachproduktion

Plus en détail

Test d expression écrite

Test d expression écrite Name Klasse Schreiben F HT 2012/13 Schriftliche Reifeprüfung Haupttermin aus Französisch Haupttermin 08. Mai 2013 08. Mai 2013 Name Gesamtpunkte EXERCICE 1: Klasse von 40 Gesamtpunkte EXERCICE 2: von 40

Plus en détail

RéseauBénévolatNetzwerk Tél 026 422 37 07 Rte St-Nicolas-de-Flüe 2 1700 Fribourg. http://www.benevolat-fr.ch

RéseauBénévolatNetzwerk Tél 026 422 37 07 Rte St-Nicolas-de-Flüe 2 1700 Fribourg. http://www.benevolat-fr.ch RéseauBénévolatNetzwerk Tél 026 422 37 07 Rte St-Nicolas-de-Flüe 2 1700 Fribourg http://www.benevolat-fr.ch Formation pour bénévoles ou salariés dans une association ou fondation Fort / Weiterbildung für

Plus en détail

FORMATION DIVORCE Droit Comparé

FORMATION DIVORCE Droit Comparé FORMATION DIVORCE Droit Comparé Obligations alimentaires et gestion des disparités en matière de retraite dans les procédures de divorce En droit français, en droit allemand et en droit suisse (programme

Plus en détail

Wie können meine Abschlüsse in Frankreich anerkannt werden?

Wie können meine Abschlüsse in Frankreich anerkannt werden? Wie können meine Abschlüsse in Frankreich anerkannt werden? Trotz der mittlerweile in Kraft getretenen europäischen Regelungen der beruflichen Anerkennung von Ausbildungen und Hochschuldiplomen, liegt

Plus en détail

Centre de formation. Fribourg. Locarno 3 1700 Fribourg 026 322 65 66

Centre de formation. Fribourg. Locarno 3 1700 Fribourg 026 322 65 66 Centre de formation c o n t i n u e Fribourg Locarno 3 1700 Fribourg 026 322 65 66 Programme des cours d un jour 2011 Cuisine Cours N 111-01F Lieu Bulle rendez-vous Bulle date 25 juin 2011 horaire 9h30-15h30

Plus en détail

Dossier de presse. Initiative bourses d études CP 30 avril 2015. OUIà l initiative. sur les bourses d études

Dossier de presse. Initiative bourses d études CP 30 avril 2015. OUIà l initiative. sur les bourses d études Dossier de presse Initiative bourses d études CP 30 avril 2015 OUIà l initiative sur les bourses d études 3 raisons de voter OUI! Pour un accès équitable à la formation L initiative a été formulée il y

Plus en détail

Les pronoms relatifs. appartenance génitif der den dem dessen die die der deren das das dem dessen die (pluriel) die denen deren

Les pronoms relatifs. appartenance génitif der den dem dessen die die der deren das das dem dessen die (pluriel) die denen deren Les pronoms relatifs Les pronoms relatifs se réfèrent à un élément de la phrase qui a déjà été énoncé et apportent une information supplémentaire relative à cet élément : La femme que je vois est mon professeur

Plus en détail

Sehr geehrter Herr alt Regierungsrat und neuer Bundesrat

Sehr geehrter Herr alt Regierungsrat und neuer Bundesrat B u n d e s v e r s a m m l u n g A s s e m b l é e f é d é r a l e A s s e m b l e a f e d e r a l e A s s a m b l e a f e d e r a l a Es gilt das gesprochene Wort Der Generalsekretär CH-3003 Bern Grussbotschaft

Plus en détail

Verwaltungskosten der Lebensversicherer im Bereich der 2. Säule

Verwaltungskosten der Lebensversicherer im Bereich der 2. Säule BSV FAS BEITRÄGE ZUR SOZIALEN SICHERHEIT Verwaltungskosten der Lebensversicherer im Bereich der 2. Säule Forschungsbericht Nr. 8/14 Eidgenössisches Departement des Innern EDI Département fédéral de l intérieur

Plus en détail

FOD JD PROMO AFBJ/FV BJ Übungen und Spielen / exercices et jeux 2013

FOD JD PROMO AFBJ/FV BJ Übungen und Spielen / exercices et jeux 2013 FOD JD PROMO AFBJ/FV BJ Übungen und Spielen / exercices et jeux 2013 Echauffement TE et déplacements (TA) courses et rythmes Aufwärmung (TE) Läufe und Tempo (TA) 1 Analytisch - 20 Minuten 2 Mannschaften

Plus en détail

Votre artisan boulanger-pâtissier de qualité Spitzenqualität vom Bäcker-Konditormeister. w w w. l e p a i n. c h

Votre artisan boulanger-pâtissier de qualité Spitzenqualität vom Bäcker-Konditormeister. w w w. l e p a i n. c h Votre artisan boulanger-pâtissier de qualité Spitzenqualität vom Bäcker-Konditormeister w w w. l e p a i n. c h Les boulangeries-pâtisseries titulaires du Label Qualité sont fières de garantir un très

Plus en détail

Théories et pratiques dans les yogas de Suisse. Yogatheorien und Yogapraxis in der Schweiz

Théories et pratiques dans les yogas de Suisse. Yogatheorien und Yogapraxis in der Schweiz Avec le support du FNS, le Département interfacultaire d histoire et de sciences des religions (Université de Lausanne) et l Abteilung für Indologie (Université de Zürich) organisent un colloque sur :

Plus en détail

Prévoyance vieillesse 2020

Prévoyance vieillesse 2020 Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral des assurances sociales OFAS Prévoyance vieillesse 2020 Mesures à prendre, propositions de réforme et conséquences Société suisse de gérontologie SGG

Plus en détail

SIX Pay, filiale de SIX Group, décroche une licence dans l'ue (dév.) 2. SIX-Group-Tochter SIX Pay erhält Lizenz für Dienstleistungen in der EU 3

SIX Pay, filiale de SIX Group, décroche une licence dans l'ue (dév.) 2. SIX-Group-Tochter SIX Pay erhält Lizenz für Dienstleistungen in der EU 3 SIX Pay, filiale de SIX Group, décroche une licence dans l'ue (dév.) 2 SIX-Group-Tochter SIX Pay erhält Lizenz für Dienstleistungen in der EU 3 Six Pay erhält Lizenz in Luxemburg - Expansion nach Osteuropa

Plus en détail

Service d information, de consultation et de rencontre E~F NEWS 5 2013. Nous vous souhaitons une bonne lecture!

Service d information, de consultation et de rencontre E~F NEWS 5 2013. Nous vous souhaitons une bonne lecture! Service d information, de consultation et de rencontre E~F NEWS 5 2013 Nous vous souhaitons une bonne lecture! 1 Espace~Famille INFORMATIONS Voici les dates de nos prochaines Soirées : 24 octobre 19h30

Plus en détail

Verordnung über Sitzungsgelder und Honorare. Ordonnance concernant les indemnités et les honoraires. Ausgabe/Edition 04/07

Verordnung über Sitzungsgelder und Honorare. Ordonnance concernant les indemnités et les honoraires. Ausgabe/Edition 04/07 Verordnung über Sitzungsgelder und Honorare Ordonnance concernant les indemnités et les honoraires 2007 Ausgabe/Edition 04/07 I. Allgemeine Bestimmungen Art. 1 Geltungsbereich Diese Verordnung gilt für

Plus en détail

Nouveau centre de recyclage au Cactus Howald!

Nouveau centre de recyclage au Cactus Howald! Nouveau centre de recyclage au Cactus Howald! Simple, pratique et écologique, le centre de recyclage «Drive-in» du Cactus Howald est un nouveau service pour nos clients. Il a été mis en place par le Ministère

Plus en détail

Newsletter SVPW/ASSP - Juli 2008

Newsletter SVPW/ASSP - Juli 2008 Newsletter SVPW/ASSP - Juli 2008 Liebe Mitglieder Willkommen zur aktuellen Ausgabe des Newsletters der Schweizerischen Vereinigung für Politische Wissenschaft - SVPW/ASSP. Der Jahreskongress 2009 der SVPW/ASSP

Plus en détail

Procès-verbal de l assemblée générale de la Société suisse d évaluation du 10 septembre 2014 à Zurich

Procès-verbal de l assemblée générale de la Société suisse d évaluation du 10 septembre 2014 à Zurich Procès-verbal de l assemblée générale de la Société suisse d évaluation du 10 septembre 2014 à Zurich Membres du comité présents Simone Ledermann, Roland Pfyl, Emmanuel Sangra, Martin Wicki Réviseurs Patrick

Plus en détail

Publicité par Hotelcard L histoire d un succès. Tarifs 2016

Publicité par Hotelcard L histoire d un succès. Tarifs 2016 par Hotelcard L histoire d un succès Tarifs 2016 1 Index par Hotelcard : Vos avantages 3 Coopération 13 dans les médias Magazine du Touring CAS Les Alpes 14 15 4 Remises sur quantité 16 Les différents

Plus en détail

Introduction. Voir aussi sur ce thème : les revues TDC n 939 et TDC École n 1 «Bêtes et hommes».

Introduction. Voir aussi sur ce thème : les revues TDC n 939 et TDC École n 1 «Bêtes et hommes». 1 Introduction «Bêtes et hommes» Ce dossier en allemand a accompagné l exposition-événement «Bêtes et hommes» qui s est tenue de septembre 2007 à janvier 2008, en réouverture de la Grande Halle de la Villette.

Plus en détail

Médias NVS, documentation 2014

Médias NVS, documentation 2014 Médias NVS, documentation 2014 Association Suisse en Naturopathie Associazione Svizzera di Naturopatia NVS Schützenstrasse 42 CH-9100 Herisau T +41 71 352 58 50 F +41 71 352 58 81 nvs@naturaerzte.ch www.naturaerzte.ch

Plus en détail

Barrierefreie Mobilität Mobilité pour tous

Barrierefreie Mobilität Mobilité pour tous Barrierefreie Mobilität Mobilité pour tous Behindertengerechte Fahrzeuge Véhicules adaptés au transport de personnes à mobilité réduite In Kooperation mit der Stiftung Cerebral En coopération avec la Fondation

Plus en détail

ACHATS SANS FRONTIÈRES AVEC BPM

ACHATS SANS FRONTIÈRES AVEC BPM ACHATS SANS FRONTIÈRES AVEC BPM Marie, 34 secrétaire utilise la BPM Parcel-Station de Howald. NEW BPM PARCEL STATION PLUSIEURES LOCATIONS À LUXEMBOURG Réceptionnez vos colis de tous services postaux et

Plus en détail

4. Collaborations intercantonales

4. Collaborations intercantonales 4. Collaborations intercantonales 1/16 Nombre de conférences régionales des directeurs cantonaux C4.30a 2008, Nombre de conférences régionales des directeurs cantonaux ( A finalité politique, composées

Plus en détail

Election au Conseil des Etats 2015. Instructions à l intention des électrices et électeurs. Brochure élaborée par la Chancellerie d Etat CHA EC 3460

Election au Conseil des Etats 2015. Instructions à l intention des électrices et électeurs. Brochure élaborée par la Chancellerie d Etat CHA EC 3460 Election au Conseil des Etats 2015 Instructions à l intention des électrices et électeurs Brochure élaborée par la Chancellerie d Etat CHA EC 3460 1 Généralités 1.1 Objet Le corps électoral du canton de

Plus en détail

CVCE Europa Quiz Luxembourg 2015

CVCE Europa Quiz Luxembourg 2015 CVCE Europa Quiz Luxembourg 2015 Le CVCE Europa Quiz 1 grand challenge «Présidence Luxembourg 2015» 6 challenges mensuels 8 bagdes numériques à gagner 8 thèmes sur l histoire de l Europe, les institutions

Plus en détail

TRI-NEWS TRI-NEWS 3ième EDITION Septembre 2015

TRI-NEWS TRI-NEWS 3ième EDITION Septembre 2015 TRI-NEWS 2418-4241 TRI-NEWS 3ième Journal des Ateliers du Tricentenaire EDITION Septembre 2015 Faire mieux, ensemble, intelligemment et dans le bonheur Présentation des nouvelles boîtes de Pralines Vorstellung

Plus en détail

Les infrastructures routières suisses vont-elles résister au changement climatique?

Les infrastructures routières suisses vont-elles résister au changement climatique? FR strasse und verkehr NR. 11, november 2013 Les infrastructures routières suisses vont-elles résister au changement climatique? Le climat est en constante évolution et ce changement a un impact direct

Plus en détail

Rapports de la commission de l éducation, de la formation, de la culture et des sports

Rapports de la commission de l éducation, de la formation, de la culture et des sports Grand Conseil Commission de l'éducation, de la formation, de la culture et des sports Grosser Rat Kommission für Erziehung, Bildung, Kultur und Sport Rapports de la commission de l éducation, de la formation,

Plus en détail

Serie 1/4. Name: Vorname: Punktezahl. Note:

Serie 1/4. Name: Vorname: Punktezahl. Note: Zentralkommission für die Lehrabschlussprüfungen des Verkaufspersonals im Detailhandel Lehrabschlussprüfungen für Detailhandelsangestellte 006 Französisch Leseverständnis und gelenkte Sprachproduktion

Plus en détail

Wir sind ein Team mit langjähriger internationaler Erfahrung. im Flughafenbereich sowie auf dem Gebiet der Kommunaltechnik und im Strassenbau.

Wir sind ein Team mit langjähriger internationaler Erfahrung. im Flughafenbereich sowie auf dem Gebiet der Kommunaltechnik und im Strassenbau. Unternehmen L entreprise Wir sind ein Team mit langjähriger internationaler Erfahrung in der Entwicklung und Herstellung von Reinigungsfahrzeugen im Flughafenbereich sowie auf dem Gebiet der Kommunaltechnik

Plus en détail

Documents du congrès du mercredi, 4 mars 2015 1

Documents du congrès du mercredi, 4 mars 2015 1 Documents du congrès du mercredi, 4 mars 2015 1 Berne, le 25 février 2015 DOCUMENTS DU CONGRÈS Date et heure Lieu mercredi, 4 mars 2015, 19h15 21h40 Hôtel Bern, Zeughausgasse 9, 3011 Berne, Unionssäle

Plus en détail

Chantiers dans la prévoyance vieillesse et les prestations complémentaires

Chantiers dans la prévoyance vieillesse et les prestations complémentaires Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral des assurances sociales OFAS Chantiers dans la prévoyance vieillesse et les prestations complémentaires Colloque Union des villes suisses, Bienne 6

Plus en détail

11. November 2014, NH Hotel Freiburg

11. November 2014, NH Hotel Freiburg Info-Lunch ros Abschluss des Modellversuchs «Sanktionenvollzug» (ROS) Kurzpräsentation der Ergebnisse und erste Aussagen über die Bedeutung von ROS als ein mögliches Modell des Risikomanagements. 11. November

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL Session 2016 ALLEMAND

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL Session 2016 ALLEMAND BACCALAURÉAT GÉNÉRAL Session 2016 ALLEMAND Langue Vivante 2 CORRIGÉ 16AL2GEMLR3C Page 1/10 QUESTIONNAIRE A TRAITER PAR LES CANDIDATS DE LA SÉRIE L COMPREHENSION (10 points) Tous les candidats de la série

Plus en détail

Le PSN et la TIDN à l ASDD NCP und IDNT im SVDE

Le PSN et la TIDN à l ASDD NCP und IDNT im SVDE Nutridays 2014 Le PSN et la TIDN à l ASDD NCP und IDNT im SVDE Florine Riesen Membre du comité de l ASDD et membre du groupe de pilotage PSN/TIDN de l ASDD Vorstandsmitglied SVDE und Mitglied der Steuergruppe

Plus en détail

LES DECLINAISONS C. PRONOMS PERSONNELS ET REFLECHIS ADJECTIFS ET PRONOMS POSSESSIFS

LES DECLINAISONS C. PRONOMS PERSONNELS ET REFLECHIS ADJECTIFS ET PRONOMS POSSESSIFS LES DECLINAISONS A. ARTICLE DEFINI NOMINATIF DER Vater DIE Mutter DAS Kind DIE Leute ACCUSATIF DEN Vater DIE Mutter DAS Kind DIE Leute DATIF DEM Vater DER Mutter DEM Kind DEN Leuten GENITIF DES Vaters

Plus en détail

Modèle de formation aux compétences informationnelles. Document d accompagnement

Modèle de formation aux compétences informationnelles. Document d accompagnement Modèle de formation aux compétences informationnelles Document d accompagnement Sommaire 1 Zusammenfassung... 1 2 Introduction... 2 3 Méthodologie... 3 4 Utilisation du référentiel... 4 5 Répartition des

Plus en détail

Textilien Articles textiles

Textilien Articles textiles Textilien Articles textiles Spitex-Rucksack Wir haben für Sie einen speziellen Spitex-Rucksack entwickelt. Richtig in Grösse und Ausstattung in blaugrauen Farben. Versehen mit vielen praktischen Details

Plus en détail

Réseau Valais excellence

Réseau Valais excellence Réseau Valais excellence Journées réseau / formation Généralités 23 Optimiser la gestion des ressources 24 et des énergies au sein des PME Valoriser la marque Valais et 25 le label Valais excellence dans

Plus en détail

Recherche de personnel

Recherche de personnel Recherche de personnel Fertigkeit Testformat Relevante(r) GERS-Deskriptor(en) Task-relevante Voraussetzungen Schwierigkeitsgrad Themenbereich(e) Länge des Textes Zeitbedarf Besondere Bemerkungen und Hinweise

Plus en détail

Deuxième langue ALLEMAND. Traductions (sous-épreuve n 1)

Deuxième langue ALLEMAND. Traductions (sous-épreuve n 1) Deuxième langue ALLEMAND Traductions (sous-épreuve n 1) Elaboration : EM LYON Correction : EM LYON Pour le thème, le texte proposé était un extrait du livre "Dans le café de la jeunesse perdue" de Patrick

Plus en détail

Administration des abonnements...2. Outil de configuration...5. Installation Outlook 2003...7. Configuration Outlook 2003...10

Administration des abonnements...2. Outil de configuration...5. Installation Outlook 2003...7. Configuration Outlook 2003...10 Outlook 2003 INDEX Administration des abonnements...2 Outil de configuration...5 Installation Outlook 2003...7 Configuration Outlook 2003...10 Date de création 22.02.09 Version 1.0 Administration des abonnements

Plus en détail

Einstufungstest Französisch A1-C1

Einstufungstest Französisch A1-C1 Einstufungstest Französisch A1-C1 Name: Niveau A1 A2 B1 B2 C1 Ergebnis /15 /15 /15 /15 /15 Liebe Teilnehmerin, lieber Teilnehmer, bitte nehmen Sie sich 10 Minuten Zeit und bearbeiten den folgenden Einstufungstest.

Plus en détail

journal coiffuresuisse 4 2010 9 Francis L. Rhod, neuer Präsident der Haute Haute Coiffure Française Francis L. Rode, Président de la Haute

journal coiffuresuisse 4 2010 9 Francis L. Rhod, neuer Präsident der Haute Haute Coiffure Française Francis L. Rode, Président de la Haute Francis L. Rhod, neuer Präsident der Haute Coiffure Française./ Francis L. Rode, Président de la Haute Coiffure Française. Die Show unter dem titel «Carnet de Voyage» überraschte mit vielfäl tigen, unkonventionellen

Plus en détail

printed by

printed by Zentralkommission für die Lehrabschlussprüfungen des Verkaufspersonals im Detailhandel Lehrabschlussprüfungen für Detailhandelsangestellte 2006 Französisch Leseverständnis und gelenkte Sprachproduktion

Plus en détail

Journées d information retraite franco-allemandes 2015 Deutsch-französische Rentenberatungstage 2015

Journées d information retraite franco-allemandes 2015 Deutsch-französische Rentenberatungstage 2015 Salariés I janvier 2015 I Journées d information retraite franco-allemandes 2015 Deutsch-französische Rentenberatungstage 2015 B B 21 et 22 avril 21. und 22. April B B 6 et 7 octobre 6. und 7. Oktober

Plus en détail

Réforme de la prévoyance vieillesse 2020 Consultation de Procap Suisse

Réforme de la prévoyance vieillesse 2020 Consultation de Procap Suisse Réforme de la prévoyance vieillesse 2020 Consultation de Procap Suisse Procap Suisse, Frohburgstr. 4, Case postale, 4601 Olten Tél. 062 206 88 88, info@procap.ch, www.procap.ch A. Remarques d ordre général

Plus en détail

TISSOT GRAND PRIX DE BERNE WELTCUPTURNIER DER DEGENFECHTER 23. / 24. / 25. OKTOBER 2015 IN DER SPORTHALLE WANKDORF WWW.GP-BERN.CH

TISSOT GRAND PRIX DE BERNE WELTCUPTURNIER DER DEGENFECHTER 23. / 24. / 25. OKTOBER 2015 IN DER SPORTHALLE WANKDORF WWW.GP-BERN.CH 52 TISSOT GRAND PRIX DE BERNE WELTCUPTURNIER DER DEGENFECHTER 23. / 24. / 25. OKTOBER 2015 IN DER SPORTHALLE WANKDORF WWW.GP-BERN.CH TISSOT PRC 200 FENCING TISSOT.CH 2 Programme Jeudi, 22 octobre 2015

Plus en détail

Réponses aux questions

Réponses aux questions Concours de projets d aménagement urbain Place des Augustins à Genève Prix Evariste Mertens 2014 Réponses aux questions Les questions sont retranscrites ici telles qu elles ont été posées, c est à dire

Plus en détail

printed by

printed by Zentralkommission für die Lehrabschlussprüfungen des Verkaufspersonals im Detailhandel Lehrabschlussprüfungen für Detailhandelsangestellte 2006 Französisch Leseverständnis und gelenkte Sprachproduktion

Plus en détail

SWISS MASTER SERIES D YVERDON-LES BAINS les 30 avril, 1er et 2 mai 2010. Exclusivement par Internet sur le site de Swiss Badminton

SWISS MASTER SERIES D YVERDON-LES BAINS les 30 avril, 1er et 2 mai 2010. Exclusivement par Internet sur le site de Swiss Badminton -2- SWISS MASTER SERIES D YVERDON-LES BAINS les 30 avril, 1er et 2 mai 2010 Organisateur Directeur du tournoi Badminton Club Yverdon-les-Bains, www.badmintonyverdon.ch Rosalba Dumartheray, 078 711 66 92,

Plus en détail

Fédération «Les Plus Beaux Villages de la Terre» Federation «The Most Beautiful Villages of the Earth» Der Verband «Die Schönsten Dörfer der Welt»

Fédération «Les Plus Beaux Villages de la Terre» Federation «The Most Beautiful Villages of the Earth» Der Verband «Die Schönsten Dörfer der Welt» Fédération «Les Plus Beaux Villages de la Terre» Federation «The Most Beautiful Villages of the Earth» Der Verband «Die Schönsten Dörfer der Welt» La Fédération - der Verband En 2003, les associations

Plus en détail

I N V I T A T I O N TOURNOI INTERNATIONAL DES JEUNES. Fleuret/filles et Fleuret/garçons. le 4 mai 2014 à Luxembourg

I N V I T A T I O N TOURNOI INTERNATIONAL DES JEUNES. Fleuret/filles et Fleuret/garçons. le 4 mai 2014 à Luxembourg I N V I T A T I O N TOURNOI INTERNATIONAL DES JEUNES Fleuret/filles et Fleuret/garçons le 4 mai 2014 à Luxembourg Organisateur: Lieu de la compétition: Armes: Cercle Grand-Ducal d'escrime Luxembourg (CGDEL)

Plus en détail

Kaufmännisches Berufskolleg Fremdsprachen

Kaufmännisches Berufskolleg Fremdsprachen ...... Kaufmännisches Berufskolleg Fremdsprachen Musterprüfung 1 Bearbeitungszeit: 130 Minuten Aufgaben Hörverstehen: Leseverstehen: Textproduktion: Handelskorrespondenz: ISBN: 978-3-12-544491-7 1 ......

Plus en détail

Formation pour bénévoles ou salarié(e)s dans une association ou fondation. Fort / Weiterbildung für Freiwillige und Mitarbeiter(innen) von Vereinen

Formation pour bénévoles ou salarié(e)s dans une association ou fondation. Fort / Weiterbildung für Freiwillige und Mitarbeiter(innen) von Vereinen Formation pour bénévoles ou salarié(e)s dans une association ou fondation. Fort / Weiterbildung für Freiwillige und Mitarbeiter(innen) von Vereinen und Institutionen. Programme de cours 2ème semestre 2015

Plus en détail

Energiespar- Contracting Contrat de Performance Energétique

Energiespar- Contracting Contrat de Performance Energétique Energiespar- Contracting Contrat de Performance Energétique www..ch Der Verband hat zum Ziel, das Geschäftsmodell des Energiespar-Contractings zu fördern. Dieses Geschäftsmodell setzt bei der Energieeffizienz

Plus en détail

Investissements directs à l étranger dans les activités de recherche et développement : fondements théoriques et application aux entreprises suisses

Investissements directs à l étranger dans les activités de recherche et développement : fondements théoriques et application aux entreprises suisses Europäische Hochschulschriften - Reihe V 3348 Investissements directs à l étranger dans les activités de recherche et développement : fondements théoriques et application aux entreprises suisses Bearbeitet

Plus en détail

Handelszeit am letzten Handelstag von Discount Zertifikate der Deutschen Bank AG auf Aktien der Total SA

Handelszeit am letzten Handelstag von Discount Zertifikate der Deutschen Bank AG auf Aktien der Total SA Inserat Handelszeit am letzten Handelstag von Discount Zertifikate der Deutschen Bank AG auf Aktien der Total SA Mit Wirkung vom 29.09.2008 wird die Handelszeit am letzten Handelstag im Internet Based

Plus en détail

Principes et outils de communication II

Principes et outils de communication II Page 1 / 5 Titre Principes et outils de communication II Filière Domaine Année de validité Information documentaire Service et communication 2015-2016 N o Obligatoire Semestre de référence 733-1n S3 Prérequis

Plus en détail

Staplerfahrerkurse 2015 Cours de cariste 2015. Weiterbildung Formation continue

Staplerfahrerkurse 2015 Cours de cariste 2015. Weiterbildung Formation continue Staplerfahrerkurse 2015 Cours de cariste 2015 Berner Fachhochschule, Solothurnstrasse 102 in Biel Haute école spécialisée bernoise, Route de Soleure 102 à Bienne Weiterbildung Formation continue Grundkurs:

Plus en détail

GUIDE DE PASSATION POUR L ENSEIGNANT(E)

GUIDE DE PASSATION POUR L ENSEIGNANT(E) MARATHON ORTHOGRAPHIQUE DE L ACADEMIE DE STRASBOURG - FEVRIER / MARS 2016 - EPREUVES Niveau 5 - Partie Bilingue allemande Afin d assurer des conditions identiques de passation des épreuves à l ensemble

Plus en détail

www.mobiliteit.lu / novabus Mobilitéitszentral: 2465 2465

www.mobiliteit.lu / novabus Mobilitéitszentral: 2465 2465 carte d invalidité Type B / TYPe C Invalidenausweis www.mobiliteit.lu / novabus Mobilitéitszentral: 2465 2465 Offre de transport pour personnes atteintes d une infirmité permamente et réduites dans leur

Plus en détail

Französisch. Hören (B1) AHS 8. Mai 2015. Korrekturheft. Standardisierte kompetenzorientierte schriftliche Reifeprüfung / Reife- und Diplomprüfung

Französisch. Hören (B1) AHS 8. Mai 2015. Korrekturheft. Standardisierte kompetenzorientierte schriftliche Reifeprüfung / Reife- und Diplomprüfung Standardisierte kompetenzorientierte schriftliche Reifeprüfung / Reife- und Diplomprüfung AHS 8. Mai 01 Französisch Hören (B1) Korrekturheft Hinweise zur Korrektur Bei der Korrektur werden ausschließlich

Plus en détail

Discours de Martin Dahinden Directeur de la Direction du développement et de la coopération

Discours de Martin Dahinden Directeur de la Direction du développement et de la coopération Département fédéral des affaires étrangères DFAE Direction du développement et de la coopération DDC Le Directeur Discours de Martin Dahinden Directeur de la Direction du développement et de la coopération

Plus en détail

S c h w e i z e r N u t z f a h r z e u g s a l o n

S c h w e i z e r N u t z f a h r z e u g s a l o n S c h w e i z e r N u t z f a h r z e u g s a l o n Salon suisse du véhicule utilitaire Charte graphique / Corporate Identity 1. Introduction / Einleitung La présente charte graphique sert de guide d

Plus en détail

1. Les must Das muss man wissen! 1. Si vous êtes prêts à partir, dites Oui. ja 2. Et après «oui», il faut parfois savoir dire «non» et que ce soit

1. Les must Das muss man wissen! 1. Si vous êtes prêts à partir, dites Oui. ja 2. Et après «oui», il faut parfois savoir dire «non» et que ce soit 1. Les must Das muss man wissen! 1. Si vous êtes prêts à partir, dites Oui. ja 2. Et après «oui», il faut parfois savoir dire «non» et que ce soit bien clair, «non», c est non! nein 3. Le «oui» et «non»

Plus en détail

INTRANET: outil de Knowledge management au sein de l entreprise

INTRANET: outil de Knowledge management au sein de l entreprise ARIEL RICHARD-ARLAUD INTRANET: outil de Knowledge management au sein de l entreprise Ariel Richard-Arlaud I. Le Knowledge management L avènement de la technologie INTERNET bouleverse les habitudes et mentalités:

Plus en détail

Berufs-/Fachmittelschulen Aufnahmeprüfung 2008. Bitte auf jedes Blatt die Prüfungsnummer schreiben!!! Punkte. Wortschatz (15 Punkte)

Berufs-/Fachmittelschulen Aufnahmeprüfung 2008. Bitte auf jedes Blatt die Prüfungsnummer schreiben!!! Punkte. Wortschatz (15 Punkte) Bitte auf jedes Blatt die Prüfungsnummer schreiben!!! Französisch A Wortschatz (15 Punkte) Punkte 1. Verben 2. Nomen 3. Weibliche Form 4. Gegenteil 5. Wohnbereich B Grammatik (45 Punkte) 6. Text ergänzen

Plus en détail

Lecteur de codes barres CS3000 Installation et utilisation. Table des matières. Raccorder le lecteur... 2. Lire le lecteur... 3. Lecteur CS3000...

Lecteur de codes barres CS3000 Installation et utilisation. Table des matières. Raccorder le lecteur... 2. Lire le lecteur... 3. Lecteur CS3000... 1 Lecteur de codes barres CS3000 Installation et utilisation Table des matières Raccorder le lecteur............... 2 Raccordement USB 2 Raccordement USB avec Dockingstation....... 2 Lire le lecteur...................

Plus en détail

Mission d information sur les droits de l individu dans la révolution numérique. Enquete-Kommission Internet und digitale Gesellschaft

Mission d information sur les droits de l individu dans la révolution numérique. Enquete-Kommission Internet und digitale Gesellschaft Mission d information sur les droits de l individu dans la révolution numérique Enquete-Kommission Internet und digitale Gesellschaft Paris Berlin 19 janvier 2011 Déclaration commune Déclaration commune

Plus en détail

^\s3. Règles. Regolamento. Regeln. Reglas

^\s3. Règles. Regolamento. Regeln. Reglas ^\s3 '# Règles. Regolamento. Regeln. Reglas t \ un jeu de spartaco Albertarelli, Angelo zucca, Marianna Fulvi et Elena prette (licence KG Studio) Pour 2 à '12 joueurs, à partir de 10 ans. 20 fiches illustrées

Plus en détail

Valais excellence Netzwerk

Valais excellence Netzwerk Valais excellence Netzwerk Ausbildungstage Einleitung 20 Introduction à Valais excellence 21 Valais excellence Einführung 23 Mit der Marke Wallis und dem Label 25 Valais excellence kommunizieren Communiquer

Plus en détail

HALTES ÉNERGIE À BAELEN

HALTES ÉNERGIE À BAELEN HALTES ÉNERGIE À BAELEN Jeudi 24 mars 2011 à Lontzen Se chauffer, bientôt un confort impayable? Face à la hausse du prix des énergies, les factures de chauffage sont de plus en plus élevées. Pour certains

Plus en détail

Deutsche Industrie- und Handelskammer in Marokko - DIHK Chambre Allemande de Commerce et d Industrie au Maroc

Deutsche Industrie- und Handelskammer in Marokko - DIHK Chambre Allemande de Commerce et d Industrie au Maroc TEMPORÄRE EINFUHR VON WAREN UND BETRIEBSANLANGEN IN MAROKKO (Code des Douanes et Impôts Indirects approuvé par le dahir portant loi n 1-77-339 du 9 octobre 1977) I-Waren und Gegenstände Die temporäre Einfuhr

Plus en détail

VI. Fabrik- und. Handelsmarken. Marques de fabrique.

VI. Fabrik- und. Handelsmarken. Marques de fabrique. 274 B, Civilrechtspflege. vollständig ausgeglichen und ist ein Vorbehalt im Sinne des Art. 6 E.-H.-G. daher nicht zu machen. W enn der Kläger darauf hingewiesen hat, daß in Folge seiner Dienstentlassung

Plus en détail

Evaluation du sondage effectué auprès des jeunes parlementaires en Suisse 2012

Evaluation du sondage effectué auprès des jeunes parlementaires en Suisse 2012 Evaluation du sondage effectué auprès des jeunes parlementaires en Suisse 2012 1 Introduction... 3 2 Echantillon... 3 3 Qualité des données... 3 4 Données de base... 4 4.1 Origine... 4 4.2 Langue maternelle...

Plus en détail

Babylonia. No. 50. No. 1/2006. Lire des textes en langue étrangère à l école primaire. Auteure: Lucrezia Marti. Coup d oeil

Babylonia. No. 50. No. 1/2006. Lire des textes en langue étrangère à l école primaire. Auteure: Lucrezia Marti. Coup d oeil Babylonia No. 1/2006 No. 50 Auteure: Lucrezia Marti Lire des textes en langue étrangère à l école primaire Coup d oeil Langue: Objectif: Matériel: allemand encourager les enseignant-e-s à réfléchir sur

Plus en détail

Assurance vie offshore

Assurance vie offshore Yves Bonnard Assurance vie offshore Nouvel outil de planification fiscale et successorale Les assurances vie offshore constituent un outil d avenir en matière de planification fiscale et successorale qui

Plus en détail