Chapitre II Le silicium poreux : Fabrication et Applications aux Microsystèmes fluidiques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre II Le silicium poreux : Fabrication et Applications aux Microsystèmes fluidiques"

Transcription

1 Chapitre II Le silicium poreux : Fabrication et Applications aux Microsystèmes fluidiques 47

2 48

3 Introduction L intérêt grandissant pour le silicium poreux (SiP) est porté par l essor de l électronique moderne sur silicium. Depuis sa découverte par Arthur et Ingeborg Uhlir en 1956 [51], son champ d application s est fortement élargi. Ce matériau, à la morphologie spongieuse et nanostructurée (Figure 14), issu de la gravure du silicium monocristallin, suscite d abord l intérêt comme isolant diélectrique. En effet, son énorme surface interne, appelée surface spécifique, lui confère une forte réactivité chimique et par conséquent une grande facilité à s oxyder. Figure 14. Coupe schématique d'une couche de silicium poreux sur un substrat de silicium monocristallin. Un nouvel engouement pour le silicium poreux est né de la découverte de sa photoluminescence à température ambiante par L. T. Canham en 1990 [52]. Depuis une dizaine d années, d autres propriétés de ce matériau sont étudiées et sont utilisées dans des domaines variés tels que les dispositifs optoélectroniques [53] ou photovoltaïques [54] et dans des domaines auxquels nous porterons un plus vif intérêt au cours de ce chapitre, tels que l isolation électrique, les capteurs biochimiques et les microsystèmes séparatifs. Trois méthodes de fabrication du silicium poreux sont répertoriées : la dissolution chimique ou «stain etching» [55], la structuration de surface par gravure plasma ou «spark etching» [56] et l anodisation électrochimique [57, 58]. Les deux premières méthodes sont limitées à la réalisation de fines couches de l ordre de quelques micromètres. La principale méthode est l anodisation électrochimique qui permet l obtention de couches épaisses de silicium poreux et l accès à un large éventail de morphologies. Cette méthode a été utilisée pour ce travail et sa mise en œuvre est décrite dans ce chapitre. 49

4 1 Elaboration de couches de silicium poreux par anodisation électrochimique 1.1 Anodisation électrochimique La nanostructuration du silicium poreux est réalisée par gravure électrochimique du silicium dans un électrolyte à base d acide fluorhydrique (HF). Les Figure 15 et 16 représentent respectivement les cellules d anodisation «simple bain» et «double bain» pour la fabrication du silicium poreux. Dans la cellule «simple bain», une face de la plaquette de silicium est en contact avec une anode de cuivre et l autre face avec un électrolyte dans laquelle plonge une électrode de platine ou d or (cathode). Dans la cellule «double bain», les deux faces sont en contact avec des électrolytes dans lesquelles plongent deux électrodes. L établissement d un courant entre les deux électrodes déclenche le processus d anodisation. Cathode (or / platine) Electrolyte (HF:éthanol) Joint (Vitton ) Plaquette de silicium Anode (cuivre) i Electrodes (or / platine) i Figure 15. Schéma d'une cellule d'anodisation «simple bain» avec contact métallique en face arrière. Figure 16. Schéma d'une cellule d'anodisation «double bain» avec contact liquide sur les deux faces. L électrochimie de la dissolution du silicium reste sujette à interprétations et plusieurs théories ont été avancées [57]. Lehmann et Gösele proposent le mécanisme détaillé sur la Figure 17 [58] : La réaction électrochimique de dissolution du silicium monocristallin est contrôlée par les énergies des liaisons en jeu, la plus forte étant celle de la liaison Si-F. La dissolution est initiée par la polarisation qui induit l arrivée d une charge positive polarisant la liaison Si-H. La présence d'un ion fluor provoque la rupture de cette liaison Si-H et la formation d une liaison Si-F (A). 50

5 La polarisation induite par cette première liaison entraîne une deuxième substitution d un atome d'hydrogène par un ion fluore avec la production d'une molécule de dihydrogène et l injection d'un électron dans l'électrode (B/C). Les liaisons Si-F étant plus fortement polarisées, les liaisons Si-Si sont fragilisées et attaquées par l acide fluorhydrique ou l eau entraînant la libération d une molécule de SiF4 et la passivation de la surface par des atomes d hydrogène (D/E). La surface est à nouveau passivée par des liaisons Si-H. La surface est donc alternativement recouverte d'atomes d'hydrogène et de fluor. Figure 17. Mécanisme de dissolution du silicium poreux dans l'acide fluorhydrique, selon [58]. Ce mécanisme entraîne la production de la molécule SiF 4 laissant à la surface une lacune de la taille d un atome de silicium. La nouvelle topographie de la surface influence la répartition du champ électrique local. Les trous migrent préférentiellement au niveau des inhomogénéités et ainsi amorcent la formation des pores en favorisant une gravure localisée à ces zones (Figure 18). Les flans des pores sont passivés par des liaisons Si-H qui sont faiblement polarisées et donc insensibles à l attaque des ions fluores. Une zone de charge d espace (ZCE) se crée à l interface silicium / électrolyte, sur les flans des pores passivés. L épaisseur de cette zone de déplétion dépend du dopage du silicium. 51

6 a) électrolyte b) ZCE Durée d anodisation Figure 18. Propagation d un pore lors de l anodisation électrochimique : a) Amorçage d un pore au niveau d une inhomogénéité, b) Propagation du pore. Les caractéristiques morphologiques du silicium poreux telles que la porosité, la taille des pores et des cristallites ou encore l épaisseur de la couche poreuse, sont contrôlées par les paramètres d anodisation. La nature du substrat (type, niveau de dopage, orientation cristalline), la densité de courant, la composition de l électrolyte ou encore l illumination sont les principaux paramètres qui influencent la gravure électrochimique du silicium. 1.2 Paramètres d anodisation Nature du substrat Les différents types de morphologie du silicium poreux sont contrôlées et classifiées selon le type de dopage et la résistivité du substrat mais aussi selon les conditions d illumination (Figure 19). a) b) 170µm c) Figure 19. Clichés de microscopie électronique à balayage de différentes morphologies de couches poreuses : a) Silicium nano-poreux (type p), selon [59], b) Silicium méso-poreux (type p), selon [60], c) Silicium macro-poreux (type n, éclairé en face arrière), selon [61]. 52

7 L anodisation du silicium dopé p, dont la résistivité est supérieure ou égale à 1 Ω.cm, génère un réseau de nanocristallites interconnectées de manière aléatoire dont le diamètre est compris entre 1 et 5 nm Les pores sont de taille comparable à celle des nanocristallites. On obtient ainsi du silicium nano-poreux représenté sur la Figure 19 a. Comme la taille des pores augmente avec le niveau de dopage, la microstructure du silicium poreux préparé à partir d un substrat de type p (résistivité ρ ~ Ω.cm) est constituée par un réseau de cristallites de tailles nanométriques ayant un diamètre moyen compris entre 10 et 100 nm, séparées par des pores de dimensions équivalentes. Les pores se propagent de manière anisotrope dans une direction privilégiée et présentent de multiples ramifications annexes. On obtient du silicium méso-poreux illustré par la Figure 19 b. En ce qui concerne le substrat de type n (ρ ~ 1 Ω.cm), la morphologie du silicium poreux dépend fortement de l éclairement au cours de l anodisation. En absence d éclairement, l interface silicium / électrolyte est un contact Schottky polarisé en inverse. Un faible nombre de porteurs s accumulent au fond des pores et une gravure fortement anisotrope perpendiculaire à la surface du silicium est amorcée. Un réseau de cristallites de dimensions comprises entre 0,1 et 1 µm est ainsi formé. Le matériau obtenu est le silicium macro-poreux, représenté sur Figure 19 c. Si on éclaire une des faces de la plaquette de silicium, des paires électron / trou sont générées dans le substrat et affectent le caractère anisotrope de la gravure. Une couche de faible épaisseur de silicium nano-poreux est formée en surface. Au-delà de quelques centaines de nanomètres, des macro-pores se forment Densité de courant La densité de courant d anodisation du silicium est un paramètre essentiel pour le contrôle de la morphologie du silicium poreux. Pour une concentration d acide fluorhydrique donnée, la porosité 22 et la vitesse de gravure augmentent avec la densité de courant (Figure 20). 22 Calcul de la porosité en annexe 1. 53

8 Porosité (%) Vitesse de gravure (µm/min) Densité de courant (ma/cm²) Figure 20. variation de la porosité et de la vitesse de gravure en fonction de la densité de courant d anodisation (courant continu, silicium monocristallin (100), dopé p, électrolyte (1:1) : HF (48%): éthanol). L interface silicium / électrolyte peut être représentée comme un contact Schottky en série avec la résistance de l interface. Comme nous l avons vu dans le modèle de Lehmann et Gösele, une zone de charge d espace dont l épaisseur dépend du dopage du substrat est présente tout le long de l interface et son épaisseur est fonction du dopage du substrat. Il existe deux principaux régimes de courant d anodisation qui sont fonction de la valeur de la densité de courant : Le régime de nano-structruration : Pour une faible densité de courant, le nombre d ions fluor à la surface est supérieur à celui des trous. Les trous peu nombreux s accumulent préférentiellement au fond des pores sous l action du champ électrique local plus élevé. La gravure est alors prépondérante au fond des pores (Figure 21 a). Pour une densité de courant plus élevée, la résistance de l interface diminue et une plus large surface des pores est polarisée en direct favorisant une gravure latérale plus importante et par conséquent un accroissement de la porosité (Figure 21 b). Le régime d électropolissage : Au-delà d un certain seuil de courant, la dissolution anodique est contrôlée par la densité de charges fournies par le substrat et non plus par la diffusion des espèces ioniques de l électrolyte. Les trous migrent sur toute la surface du silicium et la dissolution est alors tétravalente et non plus divalente comme dans le régime de nanostructuration. Les ions fluors sont attirés 54

9 préférentiellement au niveau des défauts de la surface sous l action d effets de pointe du champ électrique, tendant à graver ces aspérités et ainsi à lisser la surface du substrat (Figure 21 c). Comme l illustre la Figure 22, la frontière en terme de densité de courant entre ces deux régimes d anodisation dépend de la concentration en HF. a) b) c) électrolyte Sens de la gravure Formation du silicium poreux Electropolissage Densité de courant Figure 21. Influence de la densité de courant sur les régimes d'anodisation : a) Faible densité de courant : gravure localisée au fond des pores, b) Moyenne densité de courant : élargissement des pores, c) Forte densité de courant : régime d électropolissage. densité de courant (ma/cm²) électropolissage formation du silicium poreux % (HF) Figure 22. Régimes de gravure : nanostructuration ou électropolissage du silicium poreux, selon [64] Composition de l électrolyte L acide fluorhydrique composant l électrolyte est initialement en dilution dans l eau à hauteur de 48% maximum. Le silicium étant un matériau hydrophobe, le HF «pur» ne pénètre pas dans les pores initiés. Ainsi l adjonction d un agent mouillant 55

10 est indispensable pour favoriser la pénétration de l électrolyte dans le réseau de pores. L éthanol est le plus couramment utilisé car il mouille parfaitement la surface du silicium. Pour une même densité de courant, la porosité décroît lorsque la proportion de HF augmente dans l électrolyte. Pour une faible concentration en HF, la quantité d ions fluor participant à la gravure est limitée et induit ainsi une gravure lente favorisant une propagation latérale plutôt isotrope des pores et donc leur élargissement (Figure 23 a). Tandis que pour une concentration en HF forte, la gravure est rapide, ce qui favorise une croissance anisotrope des pores par une gravure au fond des pores. En terme de porosité, la couche constituée de pores filiformes est moins poreuse que celle ayant des pores «arrondis» (Figure 23 b). a) b) électrolyte Sens de la gravure Figure 23. Morphologie de la couche de silicium poreux pour une densité de courant constante : a) avec une forte [HF] : gravure anisotrope au fond des pores, b) avec une faible [HF] : gravure isotrope des pores. 1.3 Anodisation en régime continu ou pulsé Une augmentation de la porosité avec la profondeur de gravure est rapportée dans la littérature [62, 63]. Ce phénomène est accompagné d un changement de la structure des pores. Ils sont étroits avec une pointe fine en début d anodisation tandis qu ils s élargissent avec une pointe ronde quand la profondeur de gravure augmente. Cet effet peut être attribué à la diminution de la concentration en HF de l électrolyte au fond des pores, causée par la difficulté de diffusion des ions à travers la couche poreuse. La mise au point d un procédé adapté à la réalisation de couches épaisses de silicium poreux sans gradient de porosité a été mise au point par des études précédentes réalisées au laboratoire [64, 65]. Cette optimisation passe par 56

11 l introduction d un temps de repos à courant nul en cours de gravure afin de permettre la restauration de la concentration de l électrolyte au fond des pores. La spectrométrie micro-raman permet de contrôler l homogénéité de la couche poreuse dans sa profondeur par la détermination localisée 23 de la taille des cristallites dans l épaisseur d une couche de silicium poreux (voir encart, Figure 24). Pour une anodisation en courant continu, une diminution importante de la taille des cristallites a été constatée (Figure 24, ) (type p, HF : éthanol (1:1), j = 75 ma.cm -2 ) [64]. Pour une séquence d anodisation constituée d un temps d attaque de deux secondes et d un temps de repos, à courant nul, de deux secondes, la taille des cristallites reste constante (Figure 24,o) [64]. Cette précédente étude est validée par de nouvelles mesures Raman, effectuées dans le cadre de ce travail, réalisée dans l épaisseur d une couche poreuse d épaisseur 100 µm et de porosité 60%, fabriquée par anodisation pulsée 2 s /2 s (Figure 24, x) (résistivité ρ = mω.cm, HF : éthanol (1:1), j = 150 ma.cm -2 ). La couche poreuse est bien homogène en profondeur et possède des cristallites dont la taille moyenne est de 10 µm. Taille cristallites (nm) 13 courant continu 12 courant pulsé (2s/2s) courant pulsé (2s/2s) [ce travail] clivage 8 p=0 µm 7 SiP p=100 µm 6 Si Profondeur (µm) Figure 24. Distribution de la taille des cristallites dans la section d une couche de silicium poreux en fonction du type d anodisation (pulsée ou continue). Encart : schéma de la méthode de mesure micro-raman dans l épaisseur d une couche poreuse. 23 Taille de sonde 5 µm 57

12 2 Intégration du silicium poreux dans des microsystèmes fluidiques 2.1 Micro-capteurs Peu de publications concernent l utilisation du silicium poreux dans les laboratoires sur puces. L étude de ses propriétés spécifiques, de son intégration et de son utilisation dans les micro-capteurs permet de mettre en évidence les avantages et les contraintes que ce matériau présente pour les laboratoires sur puce. Le silicium poreux est d un grand intérêt pour le domaine des capteurs du fait de la grande surface de contact dont il dispose pour l interaction entre stimulus et partie sensible. Ainsi, il est utilisé comme élément sensible pour des capteurs de gaz [66, 67 et 68], d humidité [69], biologiques (enzymatique [70, 71 et 72]), chimiques [73, 74 et 75] et immunologiques [76, 77]. Des variations de capacité [78] ou de résistivité de la couche de silicium poreux, ou des mesures optiques par interférométrie (Fabry-Perot) [79] ou par réflectivité [73] permettent la détection. Un biocapteur à effet de champs sensible à la pénicilline est réalisé par Thust et al. [80]. Des molécules de pénicillase (enzyme sensible à la pénicilline) en solution aqueuse sont adsorbées dans une couche de silicium poreux oxydé. Une variation de la caractéristique capacité-tension en présence de pénicilline permet d en déterminer la concentration. Le développement d un capteur opto-chimique par l équipe de L. De Stefano est très intéressant du point de vue de l intégration du silicium poreux dans un microsystème fluidique complet [74]. En effet, ce travail présente une étude sur les conditions de collage anodique silicium poreux / verre qui représente une étape importante dans la fabrication de microsystèmes devant fonctionner en milieu confiné et/ou sous pression (sans fuite). La présence d acétone (gaz et liquide) est détectée par mesure de réflectivité du silicium poreux à travers le pyrex. Yakovleva et al. [76] développent un immuno-capteur basée sur la réaction d affinité entre les protéines G ou A, attachées de manière covalente au silicium poreux, et un immuno-complexe composé par l anticorps anti-atrazine et l atrazine 58

13 auquel est greffée une enzyme HRP 24 pour la détection par chemiluminescence. Cet immuno-capteur est constitué de 42 canaux à fort facteur d aspect (profondeur = 235 µm, largeur = 25 µm) porosifiés en surface et fermés avec du pyrex par collage avec une membrane de colle silicone. La détermination de la quantité d atrazine est réalisée par la mesure de l émission de l oxydation chémiluminescente du substrat catalysé par l enzyme HRP. L utilisation de micro-réacteurs enzymatiques, réalisés par greffages d enzymes (digestion de protéines) à la surface du silicium poreux, pour l étude et/ou la quantification de protéines est largement citée dans la littérature. Le groupe de Thomas Laurell s intéresse à ce type de réacteur pour diverses applications [81]. Pour la mesure de glucose en continu (diabète), par exemple, l enzyme glucose oxydase est greffée à la surface du silicium poreux et le produit de la digestion du glucose dans le réacteur est analysé en ligne [70]. 2.2 Laboratoires sur puce Comme le mentionnent Y. Fintscheenko et A. van den Berg [82], ce dernier étant responsable éditorial de la thématique µtas 25 du journal Sensors and Actuators B, le silicium poreux est une solution intéressante pour la fabrication de microsystèmes dédiés à la séparation. On ne dénombre cependant que deux équipes de recherche s intéressant à l utilisation du silicium poreux comme phase stationnaire dans les lab-on-chip. A. Ohji et al. fabriquent un réseau de macro-pores de diamètres 2 à 4 µm ordonnés par une gravure de petites pointes permettant d initier localement l anodisation électrochimique [83]. La couche est ensuite oxydée et plongée dans une solution de gravure du silicium. Les piliers d oxyde obtenus sont représentés dans la Figure 25. Ces micro-piliers de silicium macro-poreux oxydé sont positionnés dans un canal fermé par collage anodique et peuvent être utilisés comme phase stationnaire. 24 horseradish peroxidase 25 Micro Total Analysis Systems 59

14 Figure 25. Micro-piliers de silicium macroporeux oxydé : a) vue de coté, b) vue de dessus. Seul l équipe de G. Desmet développe un système complet de chromatographie [84]. Il s agit de chromatographie liquide par cisaillement. Il comprend un canal ouvert dont les parois poreuses sont fonctionnalisées par silanisation avec des molécules de type C18 et d une plaque de verre mobile qui ferme le canal et entraîne le liquide par coulissement à vitesse maîtrisée. La couche poreuse d une épaisseur de 200 nm et de porosité 84% contient des pores dont le diamètre est compris entre 5 et 20 nm. La profondeur du canal est de 140 nm pour une largeur de 740 µm. La solution à séparer est composée de deux teintures Coumarin (C440 et C450) de concentration 2.5x10-3 mol.l -1 dans du méthanol. La couche poreuse ayant une surface trente fois supérieure à celle des parois lisses, la masse chargée de la colonne et donc la capacité de rétention des molécules dans la colonne et la sensibilité de détection augmentent également d un facteur trente. Les temps de séparation varient de 1,3 à 0,6 secondes pour des vitesses d écoulement respectives de 2 et 4 mm.s -1. En ce qui concerne la hauteur équivalente en plateaux théoriques, il peut atteindre 0,5 µm pour une vitesse de phase mobile entre 3 et 5 mm.s Membranes poreuses On dénombre plusieurs travaux sur l étude de l intégration du silicium macroporeux dans des microsystèmes fluidiques. Le domaine des capteurs et réacteurs chimiques est un domaine de recherche qui joue un rôle important pour le développement de membranes [85]. La réalisation de filtres à particules pour des gaz ou des liquides [86, 87, 88 et 89] et de membranes pour des séparations biosélectives [90] constituent d autres domaines de recherche. L étude bibliographique 60

15 présentée ci-dessous regroupe les travaux concernant la conception et les applications de membranes en silicium poreux. Une membrane en silicium poreux est développée comme capteur de gaz pour la détection de monoxyde de carbone (CO) [85]. Le silicium macro-poreux est préféré pour cette application car les pores larges et ramifiés permettent un écoulement turbulent qui améliore la réaction de conversion du gaz de CO à CO 2. Une couche de Palladium de 700 nm d épaisseur est déposée sur la membrane de 80 µm d épaisseur et joue le rôle d agent catalytique. Des matrices ordonnées en silicium macro-poreux avec des réseaux de méso-pores collatéraux sont fabriquées par V. Lehmann [91]. Le silicium méso-poreux doit servir de phase stationnaire pour la chromatographie ou comme site d immobilisation / réaction pour la synthèse chimique. Le fait que la distance entre le canal de circulation du fluide et le site de réaction soit très faible (< 1 µm) représente le principal intérêt de ce réseau. Pour réaliser de telles ramifications sur les macro-pores, un dopage local des parois est nécessaire et doit être suivi d une seconde anodisation. Le groupe de Paul L. Bergstrom de l université technologique du Michigan, exploite les propriétés du silicium macro-poreux comme matériau de pompage pour des pompes électro-osmotiques intégrées sur puce [92], comme source de vapeur d eau pour la calibration des systèmes chromatographiques [93], ou encore comme filtre à particules pour la protection de systèmes de chromatographie gazeuse [86, 87]. Ce filtre à particules est constitué par une membrane poreuse de 10 µm d épaisseur dont les macro-pores sont interconnectés et ont un diamètre moyen de 1 µm. Les interconnections permettent de filtrer 100% des particules dont le diamètre est compris entre 0,3 et 1 µm tout en ayant une faible chute de pression au niveau de la membrane. S. E. Létant et al. du laboratoire de science et chimie des matériaux de Livermore (USA), mènent des recherches sur la chimie de surface du silicium poreux pour diverses applications [72] dont la filtration bio-spécifique d une solution biologique [90]. Cette filtration est basée sur l interaction spécifique du couple biotine / streptavidine. Une membrane macro-poreuse dont le diamètre des pores est de 2 µm est fonctionnalisée par des molécules de biotine. Cette membrane permet non seulement la filtration stérique de molécules dont le diamètre est supérieur à 0,5 µm mais aussi la rétention de 40% des microsphères de 61

16 polystyrène ( = 200 nm) fonctionnalisées par des molécules de streptavidine (10 7 microsphères/ml dans une solution d eau et de surfactant). Les seuls travaux concernant la filtration d un échantillon liquide sont effectués par S. Franssila et al. du centre technologique de l université d Helsinki [89]. Une membrane macro-poreuse ( pores = 1 µm) permet le filtrage d une solution contenant 5x10 7 particules/ml de microsphères fluorescentes de polystyrène de diamètre 1,1 µm et une teinture coumarin fluorescente (petite molécule organique). La phase liquide circule à travers la membrane avec un débit de 1 µl.min -1. Les microsphères sont retenues en amont de la membrane tandis que la phase liquide la traverse. 62

17 Conclusion La nanostructuration du silicium apporte de nouvelles perspectives pour son utilisation dans les microsystèmes séparatifs. Ses propriétés morphologiques et physico-chimiques sont le moteur de l apparition de nouvelles fonctions dans les laboratoires sur puce sur silicium. Ces propriétés sont liées aux trois principaux paramètres qui caractérisent le silicium poreux : La taille des pores comprise entre quelques nanomètres et quelques dizaines de micromètres, La porosité comprise entre 20 et 90%, La surface spécifique qui peut atteindre jusqu à 800 m².cm -3. La possibilité de contrôler et d optimiser ces paramètres en agissant sur les conditions d anodisation électrochimique (concentration de HF, densité de courant, régime pulsé ou continu et temps d anodisation) permet la réalisation d un matériau adaptable à un laboratoire sur puce spécifique pour la préparation et/ou l analyse d échantillons biologiques ou chimiques. L intégration du silicium poreux dans des dispositifs microfluidiques est présentée dans les chapitres suivants. 63

18 Annexes 64

19 Annexes 65

20 Bibliographie Bibliographie [51] UHLIR A. Electronic shaping of germanium and silicon. Bell Syst. Tech. J., 1956, pp [52] CANHAM L.T. Silicon quantum wire array fabrication by electrochemical et chemical dissolution of wafers. Appl. Phys. Lett., 1990, 57, pp [53] VINCENT G. Optical properties of porous silicon superlattices. Appl. Phys. Lett., 1994, 64, pp [54] MENNA P., DI FRANCIA G., LA FERRARA V. Porous silicon in solar cells : A review and a description of its application as an AR coating. Solar Energy Mat. and Solar Cells, 1995, 37, pp [55] DIMOVA-MALINOVSKA D., SENDOVA-VASSILEVA M., TZENOV N., KAMENOVA M. Preparation of thin porous silicon layers by stain etching. Thin Solid Films, 1997, 297, pp [56] HUMMEL R.E., MORRONE A., LUDWIG M., CHANG S.-S. On the origin of photoluminescence in the spark-eroded silicon. J. Appl. Phys., 1993, 63, pp [57] SMITH R.L., COLLINS S.D. Porous silicon formation mechanisms. J.A.P., 1992, 71, 8, pp. R1-R7. [58] LEHMANN V., GOSELE U. Porous silicon formation : a quantum wire effect. Appl. Phys. Lett., 1991, 58, pp [59] BOMBCHIL G., HALLIMAOUI A., SAGNES I., BERBEZIER I., PERRET P., LAMBERT B., VINCENT G., GARCHERY L., REGOLINI J.L. Porous silicon: materials properties, visible photo and electroluminescence. Applied Surface Science, 1993, vol. 65/66, pp [60] FEYH A., LAERMER F., KRONMÜLLER S., MOKWA W. A novel process for the preparation of thick porous silicon layers. Phys. Stat. sol. (a), 2005, 202, 8, pp [61] LEHMANN V. Electrochemistry of Silicon. Instrumentation, Science, Materials and Applications. WILEY-VCH. Weinheim, 2002, 277 p. [62] LEHMANN V., STENGL R., LUIGART A. On the morphology and the electrochemical formation mechanism of mesoporous silicon. Materials Science & Engineering B, 2000, 69-70, pp [63] THONISSEN M., BILLAT S., KRUGER M., LUTH H., BERGER G. Depth inhomogeneity of porous silicon layers. JAP, 1996, 80, pp [64] PERICHON S. Technologie et propriétés de transport dans les couches épaisses de silicium poreux : applications aux microsystèmes thermiques. Thèse, Lyon, Institut National des Sciences Appliquées, 2001, 175 p. 66

21 Bibliographie [65] POPULAIRE C. Propriétés physiques du silicium poreux : traitements et applications aux microsystèmes. Thèse, Lyon, Institut National des Sciences Appliquées, 2005, 196 p. [66] GABOUZE N., BELHOUSSE S., CHERAGA H. CHx-porous silicon structures for gas sensing applications. Phys. Stat. Sol. (c), 2005, 2, 9, pp [67] BARILLARO G., DILIGENTI A., NANNINI A., STRAMBINI L.M. Gas sensors based on silicon devices with a porous layer. Phys. Stat. Sol. (c), 2005, 2, 9, pp [68] ANGELUCCI R., POGGI A., DORI L., TAGLIANI A., CARDINALI G.C., CORTICELLI F., MARISALDI M. Permeated porous silicon suspended membrane as sub-ppm benzene sensor for air quality monitoring. Journal of porous materials, 2000, 7, pp [69] BJÖRKQVIST M., PASKI J., SALONEN J., LEHTO V.-P. Temperature dependence of thermally carbonized porous silicon humidity sensor. Phys. Stat. Sol. (a), 2005, 202, 8, pp [70] DROTT J., LINDSTRÖM K., ROSENGREN L., LAURELL T. Porous silicon as the carrier matrix in microstructured enzyme reactors yielding high enzyme activities. J. Micromech. Microeng., 1997, 7, pp [71] MELANDER C., BENGTSSON M., SCHAGERLÖF H., TJERNELD F., LAURELL T., GORTON L. Investigation of micro-immobilized enzyme reactors containing endoglucanases for efficient hydrolysis of cellodextrins and cellulose derivatives. Ananlytica Chimica Acta, 2005, 550, pp [72] LETANT S.E., HART B.R., KANE S.R., HADI M.Z., SHIELDS S.J., REYNOLDS J.G. Enzyme immobilization on porous silicon surfaces. Advanced Materials, 2004, vol. 16, n 8, pp [73] TINSLEY-BOWN A., SMITH R.G. HAYWARD S., ANDERSON M.H., KOKER L., GREEN A., TORRENS R., WILKINSON A.-S., PERKINS E.A., SQUIRRELL D.J., NICKLIN S., HUTCHINSON A., SIMONS A.J., COX T.I. Immunoassays in a porous silicon interferometric biosensor combined with sensitive signal processing. Phys. Stat. Sol. (a), 2005, 202, 8, pp [74] MATHEW F.P., ALOCILJA E.C. Porous silicon-based biosensor for pathogen detection. Biosensors & Bioelectronics, 2005, 20, pp [75] DE STEPHANO L., MALECKI K., ROSSI A.M., ROTIROTI L., DELLA CORTE F.G., MORETTI L., RENDINA I. Integrated silicon-glass opto-chemical sensors for lab-on-chip applications. Sensors and actuators B, 2006, 114, pp [76] YAKOVLEVA J., DAVIDSSON R., BENGTSSON M., LAURELL T., EMNEUS J. Microfluidic enzyme immunosensors with immobilised protein A and G using chemiluminescence detection. Biosensors & Bioelectronics, 2003, 19, pp

22 Bibliographie [77] BETTY C.A., LAL R., SHARMA D.K., YAKHMI J.V., MITTAL J.P. Macroporous silicon based capacitive affinity sensor Fabrication and electrochemical study. Sensors and actuators B, 2004, 97, pp [78] ZAIRI S., MARTELET C., JAFFREZIC-RENAULT N., M GAÏETH R., MAÂREF H., LAMARTINE R. Porous silicon a transducer material for high-sensitive (bio)chemical sensor: effect of a porosity, pores morphologies and a large surface area on a sensitivity. Thin Solid Films, 2001, 383, pp [79] DE STEFANO L., RENDINA I., ROSSI A.M., ROSSI M., ROTIROTI L., VITALE A., D AURIA S. Biochip at work: a porous silicon microbiosensor for proteomic diagnostic. In : Porous semiconductors Science and Technology, mars 2006, Sitges (Valence), Espagne. Imprimé par Sergaf Integral, S. L., 2006, 447 p. ISBN [80] THUST M., SCHÖNING M.J., FROHNHOFF S., ARENS-FISCHER R., KORDOS P., LÜTH H. Porous silicon as a substrate material for potentiometric biosensors. Measurement science and technology, 1996, 7, pp [81] LAURELL T., MARKO-VARGA G., EKSTRÖM S., BENGTSSON M., NILSON J. Microfluidic components for protein characterization. Molecular biotechnology, 2001, 82, pp [82] FINTSCHEENKO Y., VAN DEN BERG A. Silicon microtechnology and microstructures in separation science. Journal of Chromatography A, 1998, 819, pp [83] OHJI H., IZUO S., FRENCH P.J., TSUTSUMI K. Pillar structures with a sub-micron space fabricated by macroporous-based micromachining. Sensors and actuators A, 2002, 97-98, pp [84] CLICQ D., TJERKSTRA R.W., GARDENIERS J.G.E., VAN DEN BERG A., BARON G.V., DESMET G. Porous silicon as a stationary phase for shear-driven chromatography. Journal of chromatography A, 2004, 1032, pp [85] SPLINTER A., STURMANN J., BARTELS O., BENECKE W. Micro membrane reactor : a flow-trough membrane for gas pre-combustion. Sensors and Actuators B, 2002, vol. 83, pp [86] ZHENG J., CHRISTOPHERSEN M., BERGSTROM P.L. Formation technique for macroporous morphology super lattice. Phys. stat. sol., 2005, 8, pp [87] WALLNER J.Z., BERGSTROM P.L. A porous silicon based particle filter for microsystems. In : Porous semiconductors Science and Technology, mars 2006, Sitges (Valence), Espagne. Imprimé par Sergaf Integral, S. L., 2006, 447 p. ISBN [88] PAGONIS D.N., NASSIOPOULOU A.G. Free-standing macroporous silicon membranes over a large cavity for filtering and lab-on-chip applications. Microelectronics Engineering, 2006, 83, pp

La gravure. *lagravureparvoiehumide *lagravuresèche

La gravure. *lagravureparvoiehumide *lagravuresèche La gravure Après avoir réalisé l étape de masquage par lithographie, il est alors possible d effectuer l étape de gravure. L étape de gravure consiste à éliminer toutes les zones non protégées par la résine

Plus en détail

Réalisation des cellules solaires à couches minces à base de silicium poreux

Réalisation des cellules solaires à couches minces à base de silicium poreux Revue des Energies Renouvelables ICRESD-07 Tlemcen (2007) 269 274 Réalisation des cellules solaires à couches minces à base de silicium poreux M. Madani *, A. Bensaoula et N.E. Chabane Sari Unité de Recherche

Plus en détail

CHAPITRE I CONCEPTION DE MICROCAPTEURS DE PRESSION PIEZORESISTIFS A MEMBRANE SILICIUM A HAUTES PERFORMANCES

CHAPITRE I CONCEPTION DE MICROCAPTEURS DE PRESSION PIEZORESISTIFS A MEMBRANE SILICIUM A HAUTES PERFORMANCES 21 CHAPITRE I CONCEPTION DE MICROCAPTEURS DE PRESSION PIEZORESISTIFS A MEMBRANE SILICIUM A HAUTES PERFORMANCES Chapitre I : Conception de microcapteurs de pression piézorésisitifs à membrane silicium à

Plus en détail

Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux

Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux Revue des Energies Renouvelables ICRESD-07 Tlemcen (2007) 47 52 Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux F. Otmani *, Z. Fekih, N. Ghellai, K. Rahmoun et N.E. Chabane-Sari Unité de Recherche

Plus en détail

LE MEB : UN OUTIL D INVESTIGATION ORIGINAL POUR LE DIAMANT DE SYNTHÈSE

LE MEB : UN OUTIL D INVESTIGATION ORIGINAL POUR LE DIAMANT DE SYNTHÈSE LE MEB : UN OUTIL D INVESTIGATION ORIGINAL POUR LE DIAMANT DE SYNTHÈSE 6 ème journées CAZAC Colin Delfaure 21 MAI 2015 CEA 21 MAI 2015 PAGE 1 LABORATOIRE CAPTEURS DIAMANT MAÎTRISE DE LA SYNTHESE DU DIAMANT

Plus en détail

Les Énergies «Renouvelables» 6juillet2011

Les Énergies «Renouvelables» 6juillet2011 Les Énergies «Renouvelables» 6juillet2011 Introduction Comme son nom l indique, une énergie renouvelable est une énergie utilisant des élèments naturels, renouvelés plus rapidement qu ils ne sont consommés.

Plus en détail

Optimisation de forme pour une résistance de chauffe dans un microsystème

Optimisation de forme pour une résistance de chauffe dans un microsystème pour une résistance de chauffe dans un microsystème Bertrand Selva Bertrand.selva@bretagne.ens-cachan.fr 1 Plan de la présentation Présentation des microsystèmes Dimensions caractéristiques, technique

Plus en détail

Effet de la composition chimique de la solution interstitielle d un béton jeune sur la passivation d un acier doux C15

Effet de la composition chimique de la solution interstitielle d un béton jeune sur la passivation d un acier doux C15 SEPOLBE Effet de la composition chimique de la solution interstitielle d un béton jeune sur la passivation d un acier doux C15 S. CHAKRI, I. FRATEUR, E. SUTTER, B. TRIBOLLET, V. VIVIER CNRS, UMR 8235,

Plus en détail

Le silicium partiellement cristallisé (nano-poly Si)

Le silicium partiellement cristallisé (nano-poly Si) 1 Le silicium partiellement cristallisé (nano-poly Si) Contexte : Limitations du a-si:h Le silicium nanocristallin déposé par plasma La cristallisation en phase solide (silicium poly-cristallin) Le recuit

Plus en détail

LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES. christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface. Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87

LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES. christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface. Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87 LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87 PRINCIPAL MODE DE DEGRADATION DANS LE MONDE devant les

Plus en détail

Chapitre 3 Propriétés et Analyses des protéines

Chapitre 3 Propriétés et Analyses des protéines Chapitre 3 Propriétés et Analyses des protéines 1.Isolement des protéines A. Choix d une source de protéines B. Techniques de solubilisation C. Stabilisation des protéines D. Détection des protéines E.

Plus en détail

Fonctionnalisation de surfaces de carbone nanostructuré et son effet sur la réponse électrochimique

Fonctionnalisation de surfaces de carbone nanostructuré et son effet sur la réponse électrochimique Fonctionnalisation de surfaces de carbone nanostructuré et son effet sur la réponse électrochimique Méthodes d analyses chimiques et microbiologiques dites alternatives ou rapides : Biocapteurs Utilisation

Plus en détail

Chromatographie en phase gazeuse (CPG): Le 8 décembre 2011 Filières SVI S5 et STE Professeur SAALAOUI Ennouamane

Chromatographie en phase gazeuse (CPG): Le 8 décembre 2011 Filières SVI S5 et STE Professeur SAALAOUI Ennouamane Chromatographie en phase gazeuse (CPG): Le 8 décembre 2011 Filières SVI S5 et STE Professeur SAALAOUI Ennouamane Principe Le principe de la séparation par C.P.G. consiste à partager l'échantillon à analyser

Plus en détail

Organisation des enseignements Chimie en S3 et S4

Organisation des enseignements Chimie en S3 et S4 Organisation des enseignements Chimie en S3 et S4 Modules d'enseignements de Chimie M3303 : Techniques Spectroscopiques (Johan Alauzun S3) M4104 : Analyses Électrochimiques (Olivier Fontaine fin S3) et

Plus en détail

Chapitre 1. Silicium nanostructuré : état de l art

Chapitre 1. Silicium nanostructuré : état de l art Chapitre 1. Silicium nanostructuré : état de l art - 15 - Aujourd hui nous habitons dans l ère des semi-conducteurs. Ces matériaux sont la pierre d angle de l ère de l électronique, fondée en 1947 avec

Plus en détail

Intégration de lentilles métalliques dans des capteurs d'images silicium CMOS

Intégration de lentilles métalliques dans des capteurs d'images silicium CMOS Atelier Plasmonique du 5 février 2015, LAAS-CNRS, Toulouse Intégration de lentilles métalliques dans des capteurs d'images silicium CMOS Thomas Lopez 1, Sébastien Massenot 1, Magali Estribeau 1, Pierre

Plus en détail

Transferts thermiques 1

Transferts thermiques 1 Transferts thermiques Introduction. Modes de transmission de la chaleur Conduction thermique. Loi de Fourier. Conductivité thermique Resistance thermique. Coefficient de transfert thermique La convection.

Plus en détail

Source : www.almohandiss.com INTRODUCTION ET GENERALITES

Source : www.almohandiss.com INTRODUCTION ET GENERALITES INTRODUCTION ET GENERALITES I. INTRODUCTION La décomposition du titre de cette matière laisse deviner qu il doit s agir de l étude du mouvement de l eau dans le sol : - Hydraulique : Etude des écoulements

Plus en détail

Chapitre III : Le silicium poreux. III Le Silicium Poreux

Chapitre III : Le silicium poreux. III Le Silicium Poreux III Le Silicium Poreux 65 66 Chapitre III : Le silicium poreux III.1 Introduction Le silicium poreux est une forme microstructurée du silicium élaborée à la fin des années 50. Sa structure poreuse offre

Plus en détail

S O 2H O S SO 3H O. une solution de thiosulfate de sodium de concentration en ion thiosulfate [S 2

S O 2H O S SO 3H O. une solution de thiosulfate de sodium de concentration en ion thiosulfate [S 2 PARTIE 3 : Réactions chimiques et milieux biologiques TP 15 La chimie des facteurs cinétiques OBJECTIFS : Mettre en œuvre une démarche expérimentale pour mettre en évidence quelques paramètres influençant

Plus en détail

Etude de cas sur la mémoire non volatile

Etude de cas sur la mémoire non volatile Etude de cas sur la mémoire non volatile 1. Introduction Objectif Le but de cette étude de cas est de montrer comment une information peut être mémorisée de façon durable et conservée même sans alimentation.

Plus en détail

4. Microscopie électronique à balayage

4. Microscopie électronique à balayage 4. Microscopie électronique à balayage 4.1. Principe de formation des images en MEB 4.2. Mise en œuvre 4.3. Les différents modes d imagerie 4.4. Les différents types de contraste 4.5. Performances 4.5.1.

Plus en détail

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient Première partie Modèle scalaire des ondes lumineuses On se place dans le cadre de l optique géométrique 1 Modèle de propagation 1.1 Aspect ondulatoire Notion d onde électromagnétique On considère une onde

Plus en détail

«Conversion de la biomasse en

«Conversion de la biomasse en «Conversion de la biomasse en combustible par procédé plasma» (Décharge élémentaire stationnaire à la pression atmosphérique) Présentation d études préliminaires de laboratoire GFC-23 novembre 2007 Jocelyn

Plus en détail

Fabrication et caractérisation électrique d'un capteur de gaz à base de nanofils de silicium suspendus

Fabrication et caractérisation électrique d'un capteur de gaz à base de nanofils de silicium suspendus Fabrication et caractérisation électrique d'un capteur de az à base de nanofils de silicium suspendus A-C. SALAÜN, R. ROGEL, E. JACQUES et L. PICHON anne-claire.salaun@univ-rennes1.fr Groupe Microélectronique,

Plus en détail

Pollution automobile. Normes et dépollution

Pollution automobile. Normes et dépollution Pollution automobile Normes et dépollution Cycle ECE X 4 Cycle EUDC C a r a c t é r i s t i q u e s U n i t é E C E 1 5 E U D C D i s t a n c e k m 4 1. 0 1 3 = 4. 0 5 2 6. 9 5 5 D u r é e s 4 1 9 5 =

Plus en détail

MISE EN FORME DE REVÊTEMENTS CERAMIQUES PAR VOIE SOL-GEL, CONTRÔLE DE LA MICROSTRUCTURE APPLICATION AUX PILES SOFC

MISE EN FORME DE REVÊTEMENTS CERAMIQUES PAR VOIE SOL-GEL, CONTRÔLE DE LA MICROSTRUCTURE APPLICATION AUX PILES SOFC Société Française de Thermique 22/01/2010 Design de matériaux à propriétés radiatives fonctionnalisées : de l angström au millimètre MISE EN FORME DE REVÊTEMENTS CERAMIQUES PAR VOIE SOL-GEL, CONTRÔLE DE

Plus en détail

Rôle de l humidité sur les propriétés thermiques et électriques de zircones poreuses

Rôle de l humidité sur les propriétés thermiques et électriques de zircones poreuses Groupe d'étude des Matériaux Hétérogènes Rôle de l humidité sur les propriétés thermiques et électriques de zircones poreuses Mouna Zouaoui, Benoit Nait-Ali, Nicolas Glandut, David Smith SFT Journée thématique

Plus en détail

Spectrométrie de masse Introduction Intérêts de la Spectrométrie de masse :

Spectrométrie de masse Introduction Intérêts de la Spectrométrie de masse : Spectrométrie de masse Introduction Intérêts de la Spectrométrie de masse : Sensibilité, limite de détection faible ( fento mole dans certaines conditions ) Variétés des applications : analyses chimiques

Plus en détail

La technologie Plasma dans l industrie automobile SLIDE # 1

La technologie Plasma dans l industrie automobile SLIDE # 1 La technologie Plasma dans l industrie automobile SLIDE # 1 SLIDE # 2 Presentation Qu est qu un plasma Définition Caractéristiques du Plasma Types de plasma Procédés plasma Les relations entre le Plasma

Plus en détail

MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3

MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3 MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3 Belkacem Abdous, Lhachmi Kamar, Omari Lhoussaine Direction de Recherche et Développement, OCP S.A. SOMMAIRE

Plus en détail

Terminale S Sciences physiques CH12 Transferts d énergie entre systèmes macro page 366 et 384

Terminale S Sciences physiques CH12 Transferts d énergie entre systèmes macro page 366 et 384 Les microscopes classiques (optiques) permettent d'accéder à des dimensions très petites : on peut ainsi observer des êtres vivants dont la taille est de l'ordre de quelques dixièmes de micromètres. Mais

Plus en détail

Activités et projets de recherche du laboratoire de spectroscopie femtoseconde

Activités et projets de recherche du laboratoire de spectroscopie femtoseconde Activités et projets de recherche du laboratoire de spectroscopie femtoseconde par Denis Morris Département de physique, Université de Sherbrooke Septembre 2013 Activités de recherche en cours Étude des

Plus en détail

La chaîne respiratoire mitochondriale est associée aux crêtes de la membrane interne des mitochondries (Figure 2-6).

La chaîne respiratoire mitochondriale est associée aux crêtes de la membrane interne des mitochondries (Figure 2-6). II.2.4.3 LA CHAINE RESPIRATOIRE MITOCHONDRIALE La chaîne respiratoire mitochondriale est associée aux crêtes de la membrane interne des mitochondries (Figure 2-6). Figure 2-6 Résumé du métabolisme énergétique

Plus en détail

MECANISME DE NOIRCISSEMENT

MECANISME DE NOIRCISSEMENT MECANISME DE NOIRCISSEMENT Le noircissement fait intervenir la capture des trous photoinduits et la création in situ des lacunes et des ions argent en position interstitielle selon les mécanismes suivants:

Plus en détail

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+ Chapitre 22 Sciences Physiques - BTS Transfert thermique 1 Généralités 1.1 Température La température absolue est mesuré en Kelvin [K]. La relation de passage entre C et K est : T [K] = [ C ]+ 273,15 Remarque

Plus en détail

DEMANDE DE BREVET EUROPEEN

DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (19) Europäisches Patentamt European Patent Office Office européen des brevets (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 1 677 117 A1 (43) Date de publication: 0.07.2006 Bulletin 2006/27 (21) Numéro de dépôt:

Plus en détail

Chimie du solide et de l énergie

Chimie du solide et de l énergie COMMUNIQUÉ Janvier 2014 RenforcerlarechercheenChimiedanslesdomainesdel énergieetdel environnement Jean MarieTARASCONestnommétitulairedelanouvellechaire Chimiedusolideetdel énergie Leçoninaugurale,lejeudi23janvierà18h00

Plus en détail

PARTENAIRES : (Laboratoires et principales personnes concernées)

PARTENAIRES : (Laboratoires et principales personnes concernées) INTEGRATION OPTIQUE DANS LES LAB-ON-A-CHIP POUR LE DIAGNOSTIC MEDICAL S.K. Krawczyk et R.C. Blanchet LEOM UMR CNRS/ECL n 5512 Ecole Centrale de Lyon PARTENAIRES : (Laboratoires et principales personnes

Plus en détail

Chimie Physique Appliquée Examen de Janvier 2013

Chimie Physique Appliquée Examen de Janvier 2013 Chimie Physique Appliquée Examen de Janvier 2013 1 Dégradation du PVC À haute température, le PVC se dégrade suivant la réaction suivante (CHCl CH 2 ) (CH = CH) + HCl (1) Cette réaction est irréversible.

Plus en détail

Analyses physico-chimiques chimiques de particules en suspension dans l air. l Application à l identification de sources.

Analyses physico-chimiques chimiques de particules en suspension dans l air. l Application à l identification de sources. Analyses physico-chimiques chimiques de particules en suspension dans l air. l Application à l identification de sources. Frédéric LEDOUX a, Dominique COURCOT b, Emile PUSKARIC a, Antoine ABOUKAÏS b, Hélène

Plus en détail

LES LIANTS HYDRAULIQUES. Hamdi Boualem ENSSMAL

LES LIANTS HYDRAULIQUES. Hamdi Boualem ENSSMAL LES LIANTS HYDRAULIQUES Hamdi Boualem ENSSMAL Le ciment Le ciment est une matière pulvérulente, formant avec l eau ou avec une solution saline une pâte plastique liante, capable d agglomérer, en durcissant,

Plus en détail

TS Physique L automobile du futur Electricité

TS Physique L automobile du futur Electricité P a g e 1 TS Physique Electricité Exercice résolu Enoncé Le moteur thermique, étant très certainement appelé à disparaître, les constructeurs automobiles recourront probablement au «tout électrique» ou

Plus en détail

TRAITEMENT BIOLOGIQUE

TRAITEMENT BIOLOGIQUE Référent : Service SEET Direction DPED ADEME (Angers) TRAITEMENT BIOLOGIQUE Juillet 2014 Les polluants concernés par la technique de traitement biologique sont les composés odorants et les Composés Organiques

Plus en détail

Procédé pour la capture post-combustion du CO 2 des fumées d incinération. Sylvain DURECU Responsable Recherche s.durecu@tredi.groupe-seche.

Procédé pour la capture post-combustion du CO 2 des fumées d incinération. Sylvain DURECU Responsable Recherche s.durecu@tredi.groupe-seche. Procédé pour la capture post-combustion du CO 2 des fumées d incinération Sylvain DURECU Responsable Recherche s.durecu@tredi.groupe-seche.com Objectifs Mise en forme de matériaux céramiques de nouvelle

Plus en détail

Anémomètre/Débimètre Massique Thermique TA Vitesse / Débit Air - Gaz

Anémomètre/Débimètre Massique Thermique TA Vitesse / Débit Air - Gaz Anémomètre/Débimètre Massique Thermique TA Vitesse / Débit Air - Gaz Le capteur Massique est idéal pour la mesure de vitesse et de débit d air ou de gaz. Caractéristiques techniques - Mesure de vitesse

Plus en détail

Fiabilité pour les Micro et Nano Systèmes

Fiabilité pour les Micro et Nano Systèmes Fiabilité pour les Micro et Nano Systèmes Trends in Micro Nano 28 octobre 2015 Dr. Olha Sereda Copyright 2015 CSEM Characterization and Quality Assurance Page 1 Fiabilité dans Micro et Nano Systèmes Les

Plus en détail

Solutions d encapsulation et d interconnexion de MEM S et MOEM S

Solutions d encapsulation et d interconnexion de MEM S et MOEM S Solutions d encapsulation et d interconnexion de MEM S et MOEM S Gilles Poupon CEA Grenoble LETI, 17 Rue des Martyrs 38054 Grenoble Cedex 9 Sommaire Les évolutions : - Microélectronique - Contexte - Packaging

Plus en détail

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE 1. RAPPEL: L ATOME CONSTITUANT DE LA MATIERE Toute la matière de l univers, toute substance, vivante ou inerte, est constituée à partir de particules

Plus en détail

L anodisation. en milieu sulfurique

L anodisation. en milieu sulfurique Les traitements de surface de l aluminium et de ses alliages L anodisation en milieu sulfurique A.Steyer AVANT-PROPOS. L ensemble des opérations devant concourir à l accomplissement de l anodisation en

Plus en détail

Chromatographie gazeuse

Chromatographie gazeuse 2012 Chromatographie gazeuse Assisstant : Bastien NEEL Group 1 : Romain LAVERRIERE (romainl0@etu.unige.ch) Tatiana PACHOVA (pachova0@etu.unige.ch) Table of content: 1 Résumé... 3 2 Introduction... 3 3

Plus en détail

Réactions d oxydoréduction

Réactions d oxydoréduction Réactions d oxydoréduction Ce document a pour objectif de présenter de manière synthétique quelques bases concernant les réactions d oxydoréduction et leurs principales applications que sont les piles

Plus en détail

Le Poromètre Fluide Fluide : L appareil capable de caractériser les pores des membranes jusqu aux plus petits à 2 nm

Le Poromètre Fluide Fluide : L appareil capable de caractériser les pores des membranes jusqu aux plus petits à 2 nm Le Poromètre Fluide Fluide : L appareil capable de caractériser les pores des membranes jusqu aux plus petits à 2 nm 1- Introduction Marie Andrée SIRVAIN IFTS Institut de la Filtration et des Techniques

Plus en détail

Journée de réflexion autour du Flagship Graphène 18 Avril 2013. Activités et projets. Spectroscopies optiques Propriétés opto-électroniques

Journée de réflexion autour du Flagship Graphène 18 Avril 2013. Activités et projets. Spectroscopies optiques Propriétés opto-électroniques Journée de réflexion autour du Flagship Graphène 18 Avril 213 Activités et projets Spectroscopies optiques Propriétés opto-électroniques Les groupes identifiés Bordeaux, Réseau Aquitain sur les Matériaux

Plus en détail

SPECTROSCOPIE RAMAN I APPLICATIONS

SPECTROSCOPIE RAMAN I APPLICATIONS SPECTROSCOPIE RAMAN La spectroscopie Raman est une technique d analyse non destructive, basée sur la détection des photons diffusés inélastiquement suite à l interaction de l échantillon avec un faisceau

Plus en détail

Présentations GTF. Point de vue d un utilisateur final. Durée de vie des ouvrages : Approche Prédictive, PerformantielLE et probabiliste

Présentations GTF. Point de vue d un utilisateur final. Durée de vie des ouvrages : Approche Prédictive, PerformantielLE et probabiliste Présentations GTF Présenté par : Georges NAHAS Organismes : Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) Paris 26 mai 2009 Introduction Le vieillissement des ouvrages de génie civil et plus

Plus en détail

Technologie des contacteurs gaz liquide : cas des colonnes à plateaux et à garnissage. M. Prévost

Technologie des contacteurs gaz liquide : cas des colonnes à plateaux et à garnissage. M. Prévost Technologie des contacteurs gaz liquide : cas des colonnes à plateaux et à garnissage M. Prévost Version V2/ nov 2006 Structure du cours Partie 1 : Introduction Partie 2 : Mise en contact de Gaz et de

Plus en détail

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie TECHNIQUES: Principes de la chromatographie 1 Définition La chromatographie est une méthode physique de séparation basée sur les différentes affinités d un ou plusieurs composés à l égard de deux phases

Plus en détail

Chapitre 11 Bilans thermiques

Chapitre 11 Bilans thermiques DERNIÈRE IMPRESSION LE 30 août 2013 à 15:40 Chapitre 11 Bilans thermiques Table des matières 1 L état macroscopique et microcospique de la matière 2 2 Énergie interne d un système 2 2.1 Définition.................................

Plus en détail

Examen Méthodes spectroscopiques 2

Examen Méthodes spectroscopiques 2 16 décembre 2010 Examen Méthodes spectroscopiques 2 Durée 2 h Calculatrice et tables spectroscopiques (fournies en début d année) autorisées Exercice 1 (3 pts 10min) Il est possible de doser simultanément

Plus en détail

Micro/Nanofabrication pour la microfluidique et la biologie

Micro/Nanofabrication pour la microfluidique et la biologie 1 Workshop Dispositifs Médicaux 20 novembre 2012 Micro/Nanofabrication pour la microfluidique et la biologie Anne-Marie HAGHIRI-GOSNET LABORATOIRE DE PHOTONIQUE ET DE NANOSTRUCTURES route de Nozay, 91460

Plus en détail

ENERGIE SOLAIRE FICHE TECHNIQUE.

ENERGIE SOLAIRE FICHE TECHNIQUE. ENERGIE SOLAIRE FICHE TECHNIQUE. I. LE RAYONNEMENT SOLAIRE. La puissance du rayonnement solaire reçu par la Terre est en moyenne de 1KW/m 2. Pour vérifier l ordre de grandeur, on peut réaliser un pyrhéliomètre

Plus en détail

AMS 4711 - transmetteur de pression compatible aux milieux pour applications industrielles en format de boîte d'allumettes

AMS 4711 - transmetteur de pression compatible aux milieux pour applications industrielles en format de boîte d'allumettes Pour les capteurs de pression piézo-résistifs, on sait qu'ils ne sont pas appropriés pour une mesure de la pression dans les fluides tels que la mesure de niveau. Par la suite, cet article démontre à l'exemple

Plus en détail

Contrôle non destructif par thermographie infrarouge stimulée : Principe et exemples d applications. par Jean - Luc Bodnar

Contrôle non destructif par thermographie infrarouge stimulée : Principe et exemples d applications. par Jean - Luc Bodnar Journée Green Testing Saint Louis 22 novembre 2012 Contrôle non destructif par thermographie infrarouge stimulée : Principe et exemples d applications par Jean - Luc Bodnar Groupe de Recherche En Sciences

Plus en détail

- 3 - PEUPLEMENTS. 3.1 Variabilité et rôle trophique de la matière organique dissoute de différentes origines

- 3 - PEUPLEMENTS. 3.1 Variabilité et rôle trophique de la matière organique dissoute de différentes origines - 3 - PEUPLEMENTS 3.1 Variabilité et rôle trophique de la matière organique dissoute de différentes origines Variabilité et rôle de la matière organique dissoute de différentes origines comme source nutritionnelle

Plus en détail

Capacité Métal-Isolant-Semiconducteur (MIS)

Capacité Métal-Isolant-Semiconducteur (MIS) apacité Métal-solant-Semiconducteur (MS) 1-onstitution Une structure Métal-solant-Semiconducteur (MS) est constituée d'un empilement de trois couches : un substrat semiconducteur sur lequel on a déposé

Plus en détail

Les zones à environnement contrôlé : conception, mise en place et maintien de zones à environnement contrôlé :

Les zones à environnement contrôlé : conception, mise en place et maintien de zones à environnement contrôlé : Les zones à environnement contrôlé : conception, mise en place et maintien de zones à environnement contrôlé : partie II : Les exigences du contrôle de qualité Prof. P.ODOU Institut de Pharmacie du CHRU

Plus en détail

Chapitre II Les semi-conducteurs et les diodes

Chapitre II Les semi-conducteurs et les diodes PHYS-F-314 Electronique Chapitre II Les semi-conducteurs et les diodes G. De Lentdecker & K. Hanson 1 Rappels de la structure atomique Table des matières Semi-conducteurs (intrinsèques et extrinsèques)

Plus en détail

Chap. V : Propriétés physiques et chimiques et tableau périodique. r anion

Chap. V : Propriétés physiques et chimiques et tableau périodique. r anion V.1. Propriétés physiques V.1.a. Le rayon atomique Dans une même colonne quand on change de période n d'une unité, le volume effectif de l atome croît brusquement dans une même colonne r quand n. Au sein

Plus en détail

ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE

ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE 0-06 Novembre, 00, Sousse,Tunisie ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE A. Benmansour A. Benzerdjeb Laboratoire de mécanique appliquée,

Plus en détail

Les cellules photovoltaïques.

Les cellules photovoltaïques. MORNAY Thomas Sup D Classes préparatoires CPE VERNAY Alexis Sup D Institution des Chartreux VOLLE Marion Sup D Année 2004-2005 Professeur accompagnateur : M. Dietschy Groupe n 33 A l intention de M. BOIS

Plus en détail

Technologie de pointes. Dr. Laure Aeschimann NanoWorld AG, Neuchâtel

Technologie de pointes. Dr. Laure Aeschimann NanoWorld AG, Neuchâtel Technologie de pointes Dr. Laure Aeschimann NanoWorld AG, Neuchâtel Technologie de pointes NanoWorld AG Headquarters NanoWorld AG, Rue Jaquet Droz 1 2000 Neuchâtel Données de la société Fondée en juin

Plus en détail

Limites instrumentales dans l analyse des verres par sonde ionique

Limites instrumentales dans l analyse des verres par sonde ionique Limites instrumentales dans l analyse des verres par sonde ionique Marc Chaussidon CRPG-CNRS, Nancy Laboratoire de sonde ionique (laboratoire national INSU-CNRS) (chocho@crpg.cnrs-nancy.fr) http://www.crpg.cnrs-nancy.fr/sonde/intro-sonde.html

Plus en détail

Fig.1. Orientation dans une plaque renforcée par 30% de fibres de verre. Orifice d'injection

Fig.1. Orientation dans une plaque renforcée par 30% de fibres de verre. Orifice d'injection ème Congrès Français de Mécanique Besançon, 9 août au septembre Comportement en flexion de matériaux composites à fibres courtes A. Djebbar a, M. Salviab, S.Larbi a. b. a Laboratoire de Mécanique, Structure,

Plus en détail

Élaboration et caractérisation de cellules photovoltaïques de troisième génération à colorant (DSSC)

Élaboration et caractérisation de cellules photovoltaïques de troisième génération à colorant (DSSC) Faculté Polytechnique Élaboration et caractérisation de cellules photovoltaïques de troisième génération à colorant (DSSC) Prof. André DECROLY Dr Abdoul Fatah KANTA andre.decroly@umons.ac.be Service de

Plus en détail

Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs

Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs Phase d'initiation de la corrosion vis-à-vis de la - pénétration d'agents

Plus en détail

Cours 7. Introduction des composants à semiconducteur

Cours 7. Introduction des composants à semiconducteur Cours 7. Introduction des composants à semiconducteur Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info pour master ACSI à l UPMC Octobre-décembre 2005 1 Rappel sur la structure atomique des isolants

Plus en détail

Préparation des échantillons pour l analyse en LC MS

Préparation des échantillons pour l analyse en LC MS Préparation des échantillons pour l analyse en LC MS Grégory Genta Jouve Spectrométrie de masse appliquée aux Substances Naturelles Sommaire Introduction Homogénéisation Les différents types d extraction

Plus en détail

Entretien préventif du forage de la Mance

Entretien préventif du forage de la Mance Entretien préventif du forage de la Mance Localisation du forage de la Mance. Le forage de la Mance est exploité depuis 1994 (date d exécution du 09/03/1994 au 19/04/1994). Cet ouvrage présente les caractéristiques

Plus en détail

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques I R. A L I S O N B R O G N A U X U N I T É D E B I O - I N D U S T R I E S G E M B L O U X A G R O B I

Plus en détail

Techniques de microscopie pour la caractérisation des propriétés thermiques des matériaux inertes envisagés dans les RCG

Techniques de microscopie pour la caractérisation des propriétés thermiques des matériaux inertes envisagés dans les RCG Techniques de microscopie pour la caractérisation des propriétés thermiques des matériaux inertes envisagés dans les RCG L. David 1, G. Carlot 2, S. Gomès 1, P. Garcia 2, M. Raynaud 1,T. Petit 2 1 INSA-Lyon,

Plus en détail

TSC II. Analyse par Courants Thermostimulés. L excellence en analyse thermique et en calorimétrie

TSC II. Analyse par Courants Thermostimulés. L excellence en analyse thermique et en calorimétrie TSC II Analyse par Courants Thermostimulés L excellence en analyse thermique et en calorimétrie 2 TSC1I applications... Introduction Cette méthode particulière d Analyse Thermique utilise la MOBILITE MOLECULAIRE

Plus en détail

Chimie organique. Débuts de la chimie organique

Chimie organique. Débuts de la chimie organique himie organique Info 8.1 Débuts de la chimie organique i Au début du 19 e siècle, Berzelius distinguait deux domaines de la chimie : la chimie minérale (inorganique) et la chimie organique. La chimie organique

Plus en détail

Une chimie «verte» pour la transition énergétique

Une chimie «verte» pour la transition énergétique Projet : Institut de Chimie Une chimie «verte» pour la transition énergétique L Institut de Chimie du Collège de France est le regroupement de 3 chaires de Professeurs et de 3 laboratoires associés localisés

Plus en détail

LES POSTES A FLUX D AIR LAMINAIRE

LES POSTES A FLUX D AIR LAMINAIRE EUROFLUX CONCEPTEUR - INSTALLATEUR LES POSTES A FLUX D AIR LAMINAIRE - PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT SOMMAIRE 1. L AEROCONTAMINATION 1.1. Généralités sur la contamination de l air 1.2. Charge particulaire

Plus en détail

EVALUATION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE DES ACIDES AMINES

EVALUATION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE DES ACIDES AMINES EVALUATION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE DES ACIDES AMINES METHODES CHROMATOGRAPHIQUES. METHODES ELECTROPHORETIQUES. DOSAGES SPECIFIQUES. CHROMATOGRAPHIE SUR PAPIER. CHROMATOGRAPHIE SUR COUCHE MINCE. CHROMATOGRAPHIE

Plus en détail

Transferts thermiques en plasmas thermiques

Transferts thermiques en plasmas thermiques Arc Electrique et Procédés Plasmas Thermiques Transferts thermiques en plasmas thermiques P. Freton, M. Masquère, J.J. Gonzalez LAPLACE : «Arc électrique et procédés plasmas thermiques» Les enjeux de la

Plus en détail

Les capots collés: un vieux problème revisité pour les MEMs O. PUIG CNES

Les capots collés: un vieux problème revisité pour les MEMs O. PUIG CNES Les capots collés: un vieux problème revisité pour les MEMs O. PUIG CNES 1 L'herméticité: Un problème pour les MEMs, commun à tout packaging à cavité: Besoin/stockage longue durée et volume de cavité Validité

Plus en détail

Fiabiliser les résultats [PROGRAMME] et dans les fours Méthodes de séparation. Préparation de l échantillon. [COORDINATEUR] Pr. R.

Fiabiliser les résultats [PROGRAMME] et dans les fours Méthodes de séparation. Préparation de l échantillon. [COORDINATEUR] Pr. R. 60 ÉCOLE EUROPÉENNE DES SCIENCES ANALYTIQUES Connaissances de base en chimie sur l atome et la lumière 4 jours Être capable de choisir la technique appropriée Fiabiliser les résultats Définitions en absorption

Plus en détail

Dépôt. Mécanismes. Fiche détaillée Niveau (A partir de la 1ère)

Dépôt. Mécanismes. Fiche détaillée Niveau (A partir de la 1ère) Dépôt Mécanismes Fiche détaillée Niveau (A partir de la 1ère) I. Introduction Les mécanismes de dépôt comprennent à la fois les phénomènes qui se font par l'intermédiaire des précipitations, ou dépôt humide,

Plus en détail

BICNanoCat. Bombardement Ionique pour la Création de Nano Catalyseurs. Denis Busardo Directeur Scientifique, Quertech

BICNanoCat. Bombardement Ionique pour la Création de Nano Catalyseurs. Denis Busardo Directeur Scientifique, Quertech BICNanoCat Bombardement Ionique pour la Création de Nano Catalyseurs Denis Busardo Directeur Scientifique, Quertech ANR BICNanoCat DAS Concerné : Énergie Environnement Appel à projets : réduction des émissions

Plus en détail

LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE

LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE Page 1 / 6 LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE 1) Qu est-ce qu un sensor de pression? Tout type de sensor est composé de 2 éléments distincts : Un corps d épreuve soumit au Paramètre Physique φ à mesurer

Plus en détail

Projet de synthèse de l'électronique analogique : réalisation d'une balance à jauges de contrainte

Projet de synthèse de l'électronique analogique : réalisation d'une balance à jauges de contrainte J3eA, Journal sur l enseignement des sciences et technologies de l information et des systèmes, Volume 4, HorsSérie 2, 20 (2005) DOI : http://dx.doi.org/10.1051/bibj3ea:2005720 EDP Sciences, 2005 Projet

Plus en détail

Les méthodes de séparation basées sur l extraction

Les méthodes de séparation basées sur l extraction Les méthodes de séparation basées sur l extraction L extraction liquide - liquide C est l extraction d un soluté S d un solvant A par un solvant B non miscible au premier. Deux paramètres sont importants

Plus en détail

RECOMMANDATIONS SUR LE CHOIX DES EQUIPEMENTS DE FORAGE D EAU RAPPEL DES BONNES PRATIQUES

RECOMMANDATIONS SUR LE CHOIX DES EQUIPEMENTS DE FORAGE D EAU RAPPEL DES BONNES PRATIQUES RECOMMANDATIONS SUR LE CHOIX DES EQUIPEMENTS DE FORAGE D EAU RAPPEL DES BONNES PRATIQUES La conception d un forage est une étape essentielle si l on souhaite optimiser son outil de production d eau souterraine.

Plus en détail

Etude du comportement en mécanique de la rupture de l acier T91 en milieu sodium liquide

Etude du comportement en mécanique de la rupture de l acier T91 en milieu sodium liquide Etude du comportement en mécanique de la rupture de l acier T91 en milieu sodium liquide Samuel HEMERY (2 e année) Directeur de thèse: Thierry Auger (CNRS) Encadrant CEA: Jean Louis Courouau (DPC/SCCME/LECNA)

Plus en détail

LA SPINTRONIQUE. J.P.Nozières SPINTEC, URA CEA-DSM / CNRS-SPM/STIC n 2512 CEA Grenoble, 17 Rue des Martyrs, 38042 Grenoble Cedex.

LA SPINTRONIQUE. J.P.Nozières SPINTEC, URA CEA-DSM / CNRS-SPM/STIC n 2512 CEA Grenoble, 17 Rue des Martyrs, 38042 Grenoble Cedex. LA SPINTRONIQUE J.P.Nozières SPINTEC, URA CEA-DSM / CNRS-SPM/STIC n 2512 CEA Grenoble, 17 Rue des Martyrs, 38042 Grenoble Cedex Résumé Dans les composant électroniques standards à base de semi-conducteurs,

Plus en détail

Programme de khôlles

Programme de khôlles Programme de khôlles Semaines 7 et 8 (du 3 au 16 novembre 2014) Les lentilles minces 1. Savoir qu une lentille épaisse est un système centré, formé de deux dioptres sphériques qui délimitent un milieu

Plus en détail

Chimie / Physique. Classe de. 5 ème

Chimie / Physique. Classe de. 5 ème Chimie / Physique Classe de 5 ème 2 Table des Matières Mode d emploi... 8 1. Matière, corps purs et mélanges...11 1.1. La matière...12 1.2. Les corps purs...13 1.2.1. Les états de la matière... 13 1.2.2.

Plus en détail

5.5.5 Exemple d un essai immunologique

5.5.5 Exemple d un essai immunologique 5.5.5 Exemple d un essai immunologique Test de grossesse Test en forme de bâtonnet destiné à mettre en évidence l'hormone spécifique de la grossesse, la gonadotrophine chorionique humaine (hcg), une glycoprotéine.

Plus en détail