92 TPE et PME 41 % 61 ETI et groupes 27 % 54 établissements de recherche 24 % 9 organismes de formation 4 % 7 institutionnels 3 %

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "92 TPE et PME 41 % 61 ETI et groupes 27 % 54 établissements de recherche 24 % 9 organismes de formation 4 % 7 institutionnels 3 %"

Transcription

1 LES ACTEURS 223 adhérents Axelera à fin juin TPE et PME 41 % 61 ETI et groupes 27 % 54 établissements de recherche 24 % 9 organismes de formation 4 % 7 institutionnels 3 % représentatifs de l ensemble de la chaîne de valeur chimie-environnement : matériaux chimie de spécialités efficacité énergétique déchets, recyclage analyse, contrôle, mesure bio-ressources traitement de l eau traitement de l air traitement des sols ingénierie équipementiers

2 LA CHIMIE-ENVIRONNEMENT EN RHÔNE-ALPES Chiffres-clés emplois directs 12,3 Mds de CA chercheurs ingénieurs par an 470 brevets déposés chaque année éco-entreprises en Rhône-Alpes Ils sont implantés en Rhône-Alpes : Alfa Laval, Arkema, BASF, Bayer Cropscience, Bluestar Silicones, BT3 Technologies, Clextral, Condat, Eurecat, GDF SUEZ, Inevo Technologies, IFP Energies Nouvelles, Jet Metal Technologies, Mixel, Perstorp, Processium, Recupyl, Rhodia, RVX, Serpol, Sita, Suez Environnement, Thetis Environnement, Toray Films Europe, Triologis,

3 AXELERA : STRATEGIE 5 THEMATIQUES STRATEGIQUES 8 MARCHES PORTEURS La chimie environnement au service des marchés d application Bâtiment durable Energies décarbonées Véhicules Electronique La préservation des espaces naturels Eau, Air, Sols, Agri - Agro Le recyclage et la recyclabilité des matériaux Matériaux, déchets, recyclage La chimie issue du végétal Bioressources L usine du futur Procédés éco-conçus

4 BIORESOURCES ECOSYSTEM

5 L ECOSYSTEME BIORESSOURCES MEMBRES DU COMITE DE PILOTAGE 2 co-pilotes Membres de la communauté industrielle AD-Majoris (Didier BEAUDOUX) Arkema (Jean-Luc COUTURIER) Condat (Pierre-Yves BONDON) Elicityl (Pascal SALVADOR) MecaFonction (Julien NGUYEN) Novasep Process (Thibault LESAFFRE) Rhodia (Philippe MARION) Membres de la communauté académique CERMAV (Rédouane BORSALI) Grenoble INP Pagora (Dominique LACHENAL) ICBMS (Yves QUENEAU) IFPEN (Hélène OLIVIER-BOURBIGOU) IRCELYON (Catherine PINEL) IMP (Jean-François GERARD)

6 FEUILLE DE ROUTE STRATEGIQUE DE l ECOSYSTEME Ressources d origine renouvelables Biomasse lignocellulosique Biomasse oléagineuse Elaboration de matériaux et de composites biosourcés LES PROCEDES DE CONVERSION DE LA BIOMASSE Extraction Separation Purification Transformations chimique Formulation Transformation Elaboration de formulations liquides biosourcées (solvants, surfactants, revêtements, peintures ) LES MARCHES Le bâtiment, les transport, l alimentaire La cosmétique La pharmacie

7 LES ADHERENTS DU POLE IMPLIQUES DANS LA THEMATIQUE PME GRANDS GROUPES RECHERCHE

8 Pr Dominique Lachenal Grenoble INP-Pagora La lignine : Une matière première disponible pour l industrie chimique?

9 -La lignine est le seul composé aromatique important constituant la matière végétale. -C est le second constituant en masse après la cellulose

10 Structure probable de la lignine de bois résineux

11 Structure probable de la lignine de bois feuillus

12 Composition chimique de la biomasse lignocellulosique Softwoods Bois résineux Hardwoods Bois feuillus Annual plants (pailles) Cellulose Hemicelluloses -Glucomannans -Xylans Lignin

13 -L extraction de la lignine est réalisée aujourd hui à grande échelle dans l industrie papetière.

14 Procédé kraft (95%) Extra energy Tall oil and turpentine Cooking chemicals and energy recovery Lignin + degraded carbohydrates (mainly hemicelluloses) Kraft cook NaOH/Na 2 S Bleaching Cellulosic fibers + CO 2 Wood : 45% cellulose 25% lignin 25 % hemicelluloses 5% extracts Paper and board (cellulose)

15 turpentine Procédé au sulfite (5%) Lignosulfonates bioéthanol Cooking chemicals and energy recovery Lignosulfonates sugars (from hemicelluloses) Bisulfite cook Ex Mg(HSO 3 ) 2 Bleaching Cellulosic fibers + CO 2 Wood : 45% cellulose 25% lignin 25 % hemicelluloses 5% extracts Resin acids cellulose

16 - La production annuelle de fibres cellulosiques par l industrie papetière par un procédé chimique est d environ 135 millions de tonnes ce qui nécessite l utilisation de 350 millions de tonnes de bois (compté en sec). -95% est produite par un procédé alcalin (procédé kraft). 5% est produite par un procédé acide (bisulfite) -80 millions de tonnes de lignine est produite lors de ces opérations. Elle est essentiellement brûlée. Seule la lignine du procédé au bisulfite est valorisée comme produit chimique. -On peut estimer que 10% à 15% de cette lignine pourrait servir de matière première à l industrie chimique soit environ 10 millions de tonnes

17 Structure le la lignine kraft. γ CH 2 OH 4 * O β CH CH α OH 2 3 (OAr) OCH 3 The main reaction during kraft cooking is the cleavage of the βo4 ether bonds. (depolymerization) Lignin becomes soluble because it is degraded into small phenolic molecules (a few aromatic units) O *

18 Initial delignification: % lignin is removed CH 2 OH CH 2 OH * O CH CH OH * O CH CH -SH OCH 3 OCH 3 O - O

19 CH 2 OH * O CH S - CH In kraft cooking SH - contributes to ether bonds cleavage. OCH 3 O -

20 S is released as elemental sulphur, leading to the formation of a double bond (extension of conjugation). Some S is staying attached. CH 2 OH CH 2 OH CH 2 OH H CH S H CH S H CH + S OCH 3 OCH 3 OCH 3 O - O - O -

21 Fragment de lignine kraft (M~ 1000g)

22 Récupération de la lignine kraft Procédé MeadWestvaco: Récupération le la lignine par acidification de la liqueur. Les dernières avancées dans le domaine de la précipitation de la lignine kraft font état de l intérêt d utiliser le CO2 en premier stade, éventuellement suivi d un lavage par H2SO4 -contient du soufre (1 à 2%) -75% de cette lignine est commercialisée après sulfonation (lignosulfonate). Leur masse moléculaire est plus faible que pour les lignosulfonates classiques

23 Le procédé Lignoboost (développé par le STFI et Chalmers University) Comprend l extraction de la lignine et sa mise en forme sous forme d une poudre solide. Acquis par Metso

24 Lignine lignoboost

25 -La majorité de la lignine des usines kraft servira toujours de combustible. -Cependant dans les usines modernes l énergie produite est en excès. -Environ 10%-15% de la lignine pourrait être facilement disponible (10 millions de tonnes) pour d autres usages. -Cette lignine est constituée de molécules de petite taille (2-5 unités aromatiques). Elle contient 1% de S environ

26 Structure de la lignine des procédés au sulfite * O CH 2 OH CH CH H OH + CH 2 OH * CH + O CH -SO 3 H CH 2 OH * CH SO 3 H O CH OCH 3 OCH 3 OCH 3 O * O * O *

27 Lignin Résumé de la réaction -SO 3 H -SO 3 H

28 Exemple de formule de lignosulfonate de calcium

29 Récupération des lignosulfonates Usine de Tembec Temiscaming

30 -La production de lignosulfonates est d environ 1,2 million de tonnes par an ( offre et demande équilibrée). -Ces lignines sont de très forte masse, solubles en milieu aqueux, et peu phénoliques. Applications : Dispersants pour béton, ciment, pigments,.. : les lignosulfonates se fixent sur les particules minérales et évitent leur agglomération Emulsifiants : bitume, pigments, pesticides, Séquestrants de cations métalliques Adhésifs dans les matériaux comprimés ou les «pellets» : panneaux de particules, céramiques, nourriture animale,

31 -A ces lignines pourrait s ajouter de la lignine de nouveaux procédés de bioraffinerie?

32 -La valorisation chimique de la lignine (autre que lignosulfonate) ne s est jamais développée. -Ceci résulte principalement de la complexité de la structure du polymère.

33 Quelques pistes Production de phénols: Par dépolymérisation alcaline: Le meilleur moyen pour couper la lignine en phénols (traitement à C par la soude) Projet de Scion NZ Challenges à relever: utilisation d un mélange (?) ou séparation performante (?)

34 Production de fibres de carbone: La lignine représente une source de carbone relativement bon marché pour remplacer les polymères synthétiques comme le polyacrylonitrile dans la production de fibres de carbone

35 Production d adhesifs: Potentiel important: remplacement du phénol dans les résines phénoliques Durcisseur: aldéhyde formique (peut être remplacé par le glyoxal) Utilisation dans les panneaux de bois (couleur moins génante). Développement limité avec la lignine, plus important avec les tannins (Pb de taille de molécule )

36 Merci de votre attention

37 De la plante à la molécule et vice versa en fonction des propriétés des lignines transformées Paul-Henri Ducrot Institut Jean-Pierre Bourgin, UMR1318 Inra/AgroParisTech Pôle Systèmes Cellulaires; Morphogénèse et Signalisation Équipe Lignines et Tanins; Structures, Assemblages et Valorisation Pôle AXELERA 7/12/2011

38 Biologie végétale Chimie de spécialités Lignines et tanins; structures, assemblages et valorisation Étude de la biosynthèse dans une approche de modélisation prédictive Mise au point de molécules et macromolécules pour la chimie Matériaux fonctionnels caractérisation structurale des lignines; modélisation in vitro des premières étapes de la lignification; quels apports pour la compréhension de la structure des oligomères formés? De la lignine à la paroi, variabilité génétique et impact sur les propriétés Valorisation des lignines natives, industrielles et modèles dans le domaine des matériaux et des polymères

39

40 Schematic view of native lignified cell walls from thioacidolysis data gymnosperms: 25-35% lignins, G units. Rich in resistant and stiffening interunit bonds Low content in free phenolic groups Big lignin domains angiosperms dicot: 20 to 25% lignin, G and S units Up to 60-70% units only in β-o-4 20% G with free phenolic groups Flexible, linear and large domains rich in β-o-4 bonds, adsorbed on polysaccharides (efficient barrier ) grasses 15-20% lignins. Lignins anchored to hemicelluloses through ferulic esters, small lignin domains rich in free phenolic groups (H, G, S, FA) An evolution scheme for plant cell wall? The true story of Le chêne et le roseau (the oak and the reed: reed bends but does not break!)? Lapierre

41 Analytical tools Condensed fragments partially analysed by HPSEC, GC/MS (dimers) LC/MS and NMR techniques β-o-4 bonds percentage / ratio in non-condensed fragments % of phenol groups Fragments linked through β-o-4 bonds analysed and quantified by GC/MS Average molecular weight Lapierre, Baumberger

42 Bioconversion with model enzymes (HRP/H 2 O 2 or Tv laccase O 2 ) In vitro modeling of the first steps of lignification ZT «zu Tropf»: dropwise introduction of substrates and reactants Less condensed bonds oligomers 2 < PD < 10 ZL «zu Lauf»: More condensed bonds Bulk introduction of substrates and reactants Méchin, Baumberger, Cottyn, Lapierre

43 The old model for DHP formation - - All types of bonds

44 A new model for DHP formation + β - O Condensed bonds Cottyn, Ducrot oxydation

45 A new model for DHP formation + β - O - 4 Cottyn, Ducrot oxydation The balance between the different pathways depends on enzyme selectivity and RedOx potentials Condensed bonds Concentration Hydrophobic interactions Substituents on the aromatic ring ph pka of

46 Electrosynthesis allows the formation of β-o-4 rich lignin models spc #32 [modified by Stéphanie BAUMBERGER] Betty C bis PD4 PD3 PD8 PD2 4,0 6,0 8,0 10,0 12,0 14,0 16,0 18,0 20,0 22,0 24,0 Cottyn ZL electrochemical polymerization of G unit: HPSEC profile

47 S SS (418:ββ) SSS (644:ββ;βΟ4) Kinetics of the Arabidopsis Peroxidase-Catalyzed Copolymerization of Coniferyl and Sinapyl Alcohols. Méchin, V. et al. Phytochemistry 2010, 71, PD 2 max PD 3 max PD 4 max GSSS (840:βΟ4;ββ;βΟ4) SSG (614:ββ;βΟ4) Figure 10 G S GSSG (810:βΟ4;ββ;βΟ4) PD>4 GS (388:β5) GSG (584:β5;βΟ4) GG (358:β5) 0 G GG (358:ββ) h Méchin, Baumberger, Demont-Caulet

48 From lignins to cell wall; structural variability and its impact on degradation of grasses Méchin, Baumberger, Lapierre

49 From lignins to cell wall; structural variability and its impact on degradation of grasses Dégradabilité paroi Teneur en lignine Méchin, Baumberger, Lapierre

50 From lignins to cell wall; structural variability and its impact on degradation of grasses 0.40 Coefficient de corrélation LK * ADL Rdt β-o-4 ** S/G PC est * S-PC Fe eth Méchin, Baumberger, Lapierre

51 From lignins to cell wall; structural variability and its impact on degradation of grasses Méchin, Baumberger, Lapierre

52 Use of lignins for the optimization of hydrophobicity of biosourced materials Surface tr ès hydrophile (? < 50 ) Film amidon plastifi é Amidon Angle par de du contact glycérol initial < 40 Incorporation de lignines (20-30 %) Surface hydrophile (50 <? < 90 ) Film amidon -lignine plastifié par du glycérol Amidon + lignines Angle de contact initial = 60 Irradiation sous faisceau d e - ( kgy) Surface hydrophobe (? > 90 ) Film amidon -lignine plastifié Film Amidon par + du lignines glycérol irradié irradié Angle de contact initial = 80 (+ 20 ) Baumberger

53 Allais, Ducrot (industrial partnership) Valorization of lignosulfonates

54 Deconstruction and re-(co)-polymerization of native and industrial lignins Biosourced compounds (fatty acids, diacids, saccharides derivatives, tanins) n Allais, Beauhaire, Cottyn, Ducrot

55 Allais, Beauhaire, Cottyn, Ducrot

56 Dr. Florent Allais Dr. Stéphanie Baumberger Dr. Josiane Beauhaire Dr. Betty Cottyn Dr. Paul-Henri Ducrot Pr. Catherine Lapierre Dr. Valérie Méchin Laurent Cézard Frédéric Légée Amel Majira Stéphanie Nicolaÿ

57 Thanks!

58 Valorisation énergétique et (macro)moléculaire des lignines Denilson da Silva Perez (FCBA) Sandra Tapin-Lingua (FCBA) Michel Petit-Conil (CTP, FCBA) Pôle AXELERA - Ecosystème Bioressources - Atelier «Lignines» - 12/07/ DSP - 1

59 Sommaire Mythes et faits sur les lignines : Structure, réactivité, disponibilité et coûts Valorisation énergétique : Chaudière de récupération, pellets de lignine pour la bioénergie/biocarburants Valorisation macromoléculaire de la lignine : Colles vertes pour panneaux de fibres et particules Valorisation moléculaire de la lignine : Déstructuration et pistes de valorisation des molécules obtenues Pôle AXELERA - Ecosystème Bioressources - Atelier «Lignines» - 12/07/ DSP - 2

60 Mythes et faits sur la lignine : structure Polymère amorphe, de nature aromatique, constituée d un assemblage d unités phénylpropanes, présentant une structure ramifiée complexe et des poids moléculaires très élevés. Modèle de lignine de résineux Modèle de lignine de feuillus unités gaïacyles unités biphényles unités syringyles Pôle AXELERA - Ecosystème Bioressources - Atelier «Lignines» - 12/07/ DSP - 3

61 Mythes et faits sur la lignine : structure Recombinaison libre des radicaux formés sur les monolignols x contrôle régio/stéréochimique des couplages des radicaux Dirigent proteins and dirigent sites would controle the regiochemical control of monolignol radical coupling: a new paradigm for lignin and lignan biosynthesis (N. Lewis) Macromolécule infinie x lignines presque linéaires, faible masse moléculaire Nouvelles liaisons/structures jamais identifiées auparavant observées par RMN à partir du bois dissout dans des liquides ioniques La lignine est incolore dans le bois; toute lignine isolée est colorée La structures des lignines synthétiques et celles des lignines ne sont pas totalement équivalentes. Pôle AXELERA - Ecosystème Bioressources - Atelier «Lignines» - 12/07/ DSP - 4

62 Mythes et faits sur la lignine : structure La lignine est une macromolécule formée par polymérisation oxydative de monomères de la série du phénylpropane Elle est étroitement associée aux polyosides pariétaux. Il convient cependant de reconnaître que les modalités de liaisons entre les monomères commencent tout juste à être connues on ignore beaucoup, si ce n est tout, sur les liaisons entre les lignines et les polyosides qui sont responsables de l incrustation de ces derniers. B. Monties, Les lignines, Les Polymères Végétaux, 1980 Pôle AXELERA - Ecosystème Bioressources - Atelier «Lignines» - 12/07/ DSP - 5

63 Mythes et faits sur la lignine : réactivité La réactivité de la lignine n est pas équivalente à celle du phénol Seulement 1/3 des unités de la lignine sont phénoliques Présence de 1 voire 2 groupes méthoxyles en position ortho et d une chaîne aliphatique en position para Unités condensées (ex. Biphényle) Bien que de nature aromatique, la lignine n est pas hydrophobe Unités phénoliques OH aliphatiques en positions α et γ Quelques groupes carbonyles et carboxyles Pôle AXELERA - Ecosystème Bioressources - Atelier «Lignines» - 12/07/ DSP - 6

64 Mythes et faits sur la lignine : disponibilité En théorie, une disponibilité très importante : 30 % du carbone organique est sous la forme de lignine 2 ème macromolécule la plus abondante sur la surface terrestre après la cellulose 130 M tonnes de pâtes chimiques produites par an 50 M tonnes de lignines extraites par an En pratique, le marché de la lignine est restreint : Lignosulfonates : tonnes Lignines : tonnes Pôle AXELERA - Ecosystème Bioressources - Atelier «Lignines» - 12/07/ DSP - 7

65 Mythes et faits sur la lignine : coûts La lignine n est ni un sous-produit, ni un déchet de l industrie papetière!! L excèdent de lignine est valorisé en énergie verte. Hors coûts d investissements, une lignine «marchande» pour le marché de la chimie vaudrait, à minima, sa valeur énergétique : 110 / tonne lignine sans prendre en compte le rendement de purification A titre de comparaison : Lignosulfonate : US$ / tonne Pellets énergie : / tonne Pôle AXELERA - Ecosystème Bioressources - Atelier «Lignines» - 12/07/ DSP - 8

66 Valorisation énergétique Chaudière de récupération Chaudière de récupération - Procédé Kraft NaOH Na2S Na2CO3 + Ca(OH)2 -> CaCO3 + 2 NaOH NaOH/NaCO 3 Na 2 SO 4 Na2SO4 + 2C -> Na2S + 2 CO2 Pôle AXELERA - Ecosystème Bioressources - Atelier «Lignines» - 12/07/ DSP - 9

67 Valorisation énergétique Extraction de lignine à partir de la liqueur noire Source : IInventia / METSO Pôle AXELERA - Ecosystème Bioressources - Atelier «Lignines» - 12/07/ DSP - 10

68 Valorisation énergétique Extraction de lignine à partir de la liqueur noire Pôle AXELERA - Ecosystème Bioressources - Atelier «Lignines» - 12/07/ DSP - 11

69 Valorisation énergétique Gazéification de la lignine Courtesy: Biomass Syn Gas (H 2, CO) Harvest Pre-treatment Gasification Posttreatment Synthesis H 2 O, O 2 Temperature Pression Particles size Entrained flow reactor C 5-80 bars <0,2 mm Gaz atmosphere H 2 O+O 2 Residence time (solid) ~secondes Residence time (gas) ~secondes Pôle AXELERA - Ecosystème Bioressources - Atelier «Lignines» - 12/07/ DSP - 12

70 Valorisation énergétique Gazéification de la lignine Courtesy: Biomass Syn Gas (H 2, CO) Harvest Pre-treatment Gasification Posttreatment Synthesis H 2 O, O 2 Gas cleaning : Tar, CH 4 Inorganics : HCN, H 2 S, HCl, HF Solid particles Adjustment H 2 /CO : 1 2 (Water shift) Pôle AXELERA - Ecosystème Bioressources - Atelier «Lignines» - 12/07/ DSP - 13

71 Valorisation énergétique Gazéification de la lignine Courtesy: Biomass Syn Gas (H 2, CO) Harvest Pre-treatment Gasification Posttreatment Synthesis H 2 O, O 2 BtL- Liquid biofuel (Diesel Fischer-Tropsch) CO + 2 H 2 hydrocarbures (C n H 2n ) + H 2 O T = 250 C P = 25 bars Catalyseur : Fe ou Co Losses Headgas C 1 -C 4 Naphta C 5 -C 9 Diesel kérosène C 10 C 20 Gaz biofuel (Synthetic Natural Gas) Pôle AXELERA - Ecosystème Bioressources - Atelier «Lignines» - 12/07/ DSP - 14

72 Projet Panneaux Verts : Colles biosourcées pour la production de panneaux Sandra Tapin-Lingua (FCBA) Frédérique Bertaud (CTP) Michel Petit-Conil (CTP, FCBA)

73 Contexte Les adhésifs utilisés dans l industrie des panneaux: Colles aminoplastes formulées à partir de la chimie du formaldéhyde: urée-formol (UF) mélamine-urée-formol (MUF) Récente classification du formaldéhyde comme cancérigène avéré (CMR1) et possibilité d évolution vers CMR3 Durcissement des réglementation au niveau européen Risque d interdiction de l utilisation du formaldéhyde Besoin de trouver une alternative à l utilisation du formaldéhyde Vers le développement d adhésifs «verts» Pôle AXELERA - Ecosystème Bioressources - Atelier «Lignines» - 12/07/ DSP - 16

74 Extractions des lignines Différentes origines de liqueurs noires industrielles Production et réacivité des lignines Précipitation-extraction des lignines par acidification H 2 SO 4 CO 2 Isolation des lignines par ultrafiltration Élimination des hémicelluloses et des résidus chimiques Amélioration de la réactivité des lignines Décoloration des lignines extraites Par des traitements oxydants Production de lignines de bonne pureté Lignines peu réactives besoin d être glyoxalées Pôle AXELERA - Ecosystème Bioressources - Atelier «Lignines» - 12/07/ DSP - 17

75 Formulations tanins et lignines Mélanges collants Tanin/Lignine pour les panneaux de particules Tanin + hexamine Lignine Kraft ou lignine issue du procédé organosolv de paille de blé réactives mais besoin d être glyoxalées Avec ratio plus important de tanins: meilleures propriétés adhésives Tanin/hexamine + lignine glyoxalée Proportions Densité (kg/m3) Cohésion interne I.B. (MPa) 50/ / / / / / Norme Européenne EN >0.35 Pôle AXELERA - Ecosystème Bioressources - Atelier «Lignines» - 12/07/ DSP - 18

76 Dépolymérisation de la lignine en milieu sels fondus Pistes de valorisation des molécules obtenues Denilson da Silva Perez (FCBA) Frédéric Goetteman (CEA-Marcoule) Michel Petit-Conil (CTP, FCBA) Pôle AXELERA - Ecosystème Bioressources - Atelier «Lignines» - 12/07/ DSP - 19

77 Dépolymérisation de la lignine en milieu sels fondus Mélanges NaOH + KOH à 180 C Brevet CEA/FCBA P. Makowski, D. da Silva Perez, M. Petit Conil and F. Goettmann, Effective depolymerisation of softwood lignin to phenolic compounds in molten hydroxides, Soumi à Angewandte Chem (2011) Pôle AXELERA - Ecosystème Bioressources - Atelier «Lignines» - 12/07/ DSP - 20

78 Piste de valorisation des molécules obtenues HO O O HO OH O O HO O O OMe O O HO MeO OH O HO HO O HO O OH OH Lignin HO O MeO OMe Lignin depolymerisation Molten hydroxides 200 C OH O N OH O Lactam synthesis R 1 R 2 R 1 R 2 NH 2 OH R 1 R 2 R 3 10 bars H 2, 100 C, Water Hydrogenation R 3 Oxime synthesis R 3 H 2 SO 4 R 1 Beckmann's Rearrangement R 3 NH R 2 Polymerisation to a polyamide B - O H N R 2 R 3 R 1 O N H * n Functionnal Polyamide Pôle AXELERA - Ecosystème Bioressources - Atelier «Lignines» - 12/07/ DSP - 21

79 Conclusions Le développement de la connaissance fondamentale de la lignine n est pas épuisé La lignine est une source abondante de carbone biosourcé, mais sa complexité chimique, son coût et sa disponibilité ne doivent pas être négligés Des valorisations de la macromolécule de la lignines sont envisageables, mais des traitements chimiques sont nécessaires pour moduler sa réactivité La dépolymérisation de la lignine est une étape clé pour la valorisation de cette macromolécule en matière première pour la chimie verte Pôle AXELERA - Ecosystème Bioressources - Atelier «Lignines» - 12/07/ DSP - 22

80 Atelier «Valorisation de la lignine» Axelera, le 12 Juillet 2011 Valorisation chimique de la lignine : du biopolymèrepolyaromatiqueaux matériaux et molécules fines Prof. Bruno ANDRIOLETTI (ICBMS-Casyen) Dr. Laurent DJAKOVITCH (IRCELyon-Biovert) 1

81 Andrioletti-group Staff: Dr. E. Framery, Assoc. Prof.; Dr. C. Goux-Henry, Assoc. Prof.; Dr. L. Jean-Gérard, CNRS researcher Ph.D. students: Y. El Kadiri, G. Chatel, K. Wojcik, L. Sandjong-Kuigwa, L.Copey, F. Napoly Synthesis Organic and organometallic synthesis Structure modification Analyte sensing/supramolecular Chemistry Supramolecular polymers Methodology Solvent substitution (Essex IVA, Rhodia, Bluestar ) Green chemistry (new reaction media, atom economy..) Ionic liquids Catalysis (Enantioselective) oxidation Ligand design Mechanistic investigations/polycondensation (Rhodia, Essex IVA) Eco-friendly approaches (recycling, biphasic, gas phase ) 2

82 The team: - 12 permanent researchers - 4 ITA - 25 students including : 10 PhD 3 Post-doc Research activity: BIOVERT Biomass upgrading Green chemistry (fine chemicals) materials Platform molecules New syntheses Improving - Heterogeneous catalysis for fine chemicals - Hybrid materials - Biomass upgrading: vegetable oils carbohydrates starch cellulose hemicellulose - Industrial support - Public French funding: - ANR - Région Rhône-Alpes - CNRS (Post-doc, GDRI ) - Ministère (thèse, CEDRE ) - Europe 3

83 Lignin, a promising material for biosourced molecules Schematic representation of a softwood lignin structure Chemical Reviews, 2010, 110,

84 Chemical upgrading of lignins? Chem. Rev., 2010, Top Value-Added Chemicals from Biomass, Volume II, 2007 Platform molecules 5

85 Lignin conversions Conversion to syngasin sch 2 O (Θ> 647.3K, P > 22.1 Mpa) Production of bio-oil through pyrolysisor liquefaction (generally K) Harsh conditions Hydrolysis to produce monomers and/or oligomers. The NaOH/B(OH) 3 combination was recently proven very powerful for depolymerizingorganosolvelignin affording small oligomersin up to 85% yield! However, high H 2 pressure (250 bar), temperature (300 C) and highly dilute conditions are required. This result constitutes an indubitable proof of concept but it is still very costly from an energetically point of view. Lercher, J.A. et al. Chem. Eur. J. 2011, 17,

86 Few priorities in lignin depolymerization Lignin Oxidation, (H 2 O 2, O 2 air) POM Organometallic complexes Supported metals Hydrogenolysis Metal based catalysts Functional oxygenated compounds BTX et other saturated compounds (alkanes) Reducing capacity Oxidizing capacity 7

87 Hydrogenolysis Hydrogenolysis affords generally poorly functionalized aromatics Main interest: production of bio-oils and fuels Lots of studies concern heterogeneous and homogenous reductions of model compounds A few reports concern the direct reduction of lignin. The Nogushi Institute reported the production of lignin-derived phenols in 21% yield but the process was economically unattractive Urban et al. optimized the Nogushi process and obtained up to 45% cresols and 65% monophenols from alkali lignin from Kraft process Kashima, K.; Maeda, Y.; Oshima, M. Canadian Patent , Urban, P.; Engel, D. J. U.S. Patent 4,731,491,

88 Oxidation R R Oxidation tends to afford complex aromatic compounds with additional functionality O O N N M N N O O Main interest: platform molecules or fine chemicals To date, using heterogeneous catalysts, conversions are very low (typically < 20%) Biomimetic catalysts (porphyrins, salens, ) have also been tested and appear promising, but they have been mainly studied on model compounds Polyoxometallates (POM) have also been investigated Chemical Reviews, 2010, 110,

89 Biocatalysis Ligninase or more precisely lignin-modifying enzymes (LMEs) include peroxidases, such as lignin peroxidase, manganese peroxidase and versatile peroxidase, and many phenol-oxidases of laccase type. However, efficient lignin and lignin-like polymer degradation is only achieved by fungal LME peroxidases, and laccases in combinations with organic charge transfer mediator compounds White rot mushrooms T. K. Kirk and R. L. Farrell: Annu. Rev. Microbiol. 41, 465 (1987). 10

90 Upgrading: for biosourced materials Why? Aromatic moieties are found in numerous technical polymers (glue, resins, varnish ) Substituting: crude oil by biomass Lignin C9 units Cluster «Chimie» PhD thesis: 10/2011 thermostable Polymers Formophenolic resins Industrial viability? ESSEX IVA-Meyzieu OM complex: porphyrin H 2 O 2 Ionic liquids and Ultrasound activation Chelating polymers 11

91 Why? Aromatic moieties are found in various fine chemicals (Drugs (pharmacy), Agrochemicals et Cosmetics) An Example : Biaryls synthesis: Upgrading: for fine chemicals Todays technology X B(OH) 2 [Pd] R 1 R 1 R2 R 2 X CO 2 K [Pd] CuouAg R 1 O2 N R 1 R 2 MRT PhD thesis : 10/2011 Step 1 Pure biosourced approach 12

92 Key points Ressource: Biopolymer : depends on the genetic, as well as the region from and climatic variations Provider: commercially available but the main providers remain paper industries (Kraft process) and biorefineries (Organosolv). That means different impurities. For upgrading: Dissolving: not so important for oxidation [radicals], but is probably crucial for hydrogenolysis Selectivity of the reaction: avoiding suroxidation and high level of reduction. Analyses: - Design of the catalyst (ligand/support) - Process: - controlling reaction parameters - Process itself: Continuous reactors as a solution? - Focusing on a specific compound family (i.e. : Aldehyde, acids, C9 units ) - Refining under mild conditions - Analysis of complex matrices: need specific methodologies: - HPLC-MS : in collaboration with SCA and industrial partners - GC-MS/2D : available at IRCELYON, but is limited to some products - NMR: through the CRMN-Lyon 13

93 Expertise required Tackling the depolymerization stage: Gathering together people from (bio)catalysis, chemical engineering (process chemists), LCA Analytical challenge: Using (develop) the most reliable techniques for analyzing the outcomes of the depolymerization process (flow analysis?) Applications Polymer industry? Pharmaceutical companies? Commodity chemical suppliers? Cosmetics? 14

94 BIOCO BIO-CO COMMODITY REFINING Michael J. O DONOHUE Scientific and deputy division manager INRA FP7 grant agreement N

95 Who sdoingitand how muchdoesitcost? THE BIOCORE PROJECT

96 A 4-YEAR EU PROJECT 24 partners-13 countries - 5 SMEs-4 MNI Coordination : M. O Donohue 2000 person months Cost : EU contribution :

97 Whatwillcome out and how? BIOCORE SAIMSAND AND STRUCTURE

98 OVERALL AIMS OFBIOCORE Integrated process designs Multiple feedstocks Pretreatment Refining processes Transformation technologies Multiproducts Demonstration of value chains Devise a sustainable biorefinery concept for lignocellulosic biomass Full assessment of concept sustainability

Portrait du Groupe Roquette

Portrait du Groupe Roquette Portrait du Groupe Roquette «Servir les femmes et les hommes en offrant le meilleur de la nature» Vision Devenir, sur des marchés identifiés, un acteur leader à l échelle mondiale en solutions et produits

Plus en détail

Exemple PLS avec SAS

Exemple PLS avec SAS Exemple PLS avec SAS This example, from Umetrics (1995), demonstrates different ways to examine a PLS model. The data come from the field of drug discovery. New drugs are developed from chemicals that

Plus en détail

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations Initiative d excellence de l université de Bordeaux Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014 Recommandations 2/1 RECOMMANDATIONS DU COMITE STRATEGIQUE Une feuille de route pour le conseil de gestion

Plus en détail

Renewable Energy For a Better World. Transforming Haïti s energy challenges into wealth and job creating opportunities ENERSA

Renewable Energy For a Better World. Transforming Haïti s energy challenges into wealth and job creating opportunities ENERSA Renewable Energy For a Better World Transforming Haïti s energy challenges into wealth and job creating opportunities COMPANY PROFILE Haiti's only designer and MANUFACTURER of solar panels and solar appliances

Plus en détail

Impact de la disponibilité en azote sur la formation du bois: une analyse fonctionnelle

Impact de la disponibilité en azote sur la formation du bois: une analyse fonctionnelle Impact de la disponibilité en azote sur la formation du bois: une analyse fonctionnelle Frédéric Pitre Laboratoire de Chimie Biologique GDR-AMV, Pessac 2005 Plantations (quelque part en Normandie) Introduction

Plus en détail

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Le dispositif L Institut suisse de brainworking (ISB) est une association

Plus en détail

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe Formation en conduite et gestion de projets Renforcer les capacités des syndicats en Europe Pourquoi la gestion de projets? Le département Formation de l Institut syndical européen (ETUI, European Trade

Plus en détail

Economie de l'environnement

Economie de l'environnement Economie de l'environnement Fatih Karanl Département d'economie, EconomiX-CNRS, Université Paris Ouest Nanterre la Défense E-mail: fkaranl@u-paris10.fr Web: http://economix.fr/fr/membres/?id=1294 2013-2014

Plus en détail

France with an OIB. Updated January 2014

France with an OIB. Updated January 2014 France with an OIB Updated January 2014 The French system May appear complicated Not too expensive Good opportunities if you look carefully 2 European harmonisation of higher education - LMD system Licence

Plus en détail

L ouverture des données de la recherche en 2015 : définitions, enjeux, dynamiques

L ouverture des données de la recherche en 2015 : définitions, enjeux, dynamiques L ouverture des données de la recherche en 2015 : définitions, enjeux, dynamiques «Re-analysis is a powerful tool in the review of important studies, and should be supported with data made available by

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Sommaire Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Comment définir

Plus en détail

Plateforme Technologique Innovante. Innovation Center for equipment& materials

Plateforme Technologique Innovante. Innovation Center for equipment& materials Plateforme Technologique Innovante Innovation Center for equipment& materials Le Besoin Centre indépendant d évaluation des nouveaux produits, procédés et services liés à la fabrication des Micro-Nanotechnologies

Plus en détail

Nos Métiers. Historique. Notre Vision. Notre Mission

Nos Métiers. Historique. Notre Vision. Notre Mission Historique 1958 : Création de la SMMO : Minoterie de blé tendre à Oujda. Première minoterie cotée en bourse entre 1972 et 1980. 1989 : Création de la société COPATES ; première unité industrielle de production

Plus en détail

Utilisation historique de nanomatériaux en pneus et possibilités de nouveaux développements

Utilisation historique de nanomatériaux en pneus et possibilités de nouveaux développements Utilisation historique de nanomatériaux en pneus et possibilités de nouveaux développements 7 juin 2012 Francis Peters Bien qu il n y ait pas de nano particules dans les usines qui produisent les mélanges

Plus en détail

Lean approach on production lines Oct 9, 2014

Lean approach on production lines Oct 9, 2014 Oct 9, 2014 Dassault Mérignac 1 Emmanuel Théret Since sept. 2013 : Falcon 5X FAL production engineer 2011-2013 : chief project of 1st lean integration in Merignac plant 2010 : Falcon 7X FAL production

Plus en détail

The space to start! Managed by

The space to start! Managed by The space to start! Managed by ESA Business Incubation Centers (ESA BICs) : un programme de soutien à la création d entreprises L Agence Spatiale Européenne (ESA) dispose d un programme de transfert de

Plus en détail

Think performance and engineering

Think performance and engineering Think performance and engineering Un processus maîtrisé Notre organisation et nos méthodes de réalisation des projets sont basées sur : Un cycle en V des projets, de la spécification au commissioning et

Plus en détail

GLOBAL FORUM London, October 24 & 25, 2012

GLOBAL FORUM London, October 24 & 25, 2012 GLOBAL FORUM London, October 24 & 25, 2012-1 - Content REDUCING FLARING AND DEVELOPMENT OF GAS IN THE REPUBLIC OF CONGO REDUCTION DU TORCHAGE ET VALORISATION DU GAZ EN REPUBLIQUE DU CONGO - 2 - Content

Plus en détail

Gouvernance européenne sur les technologies énergétiques

Gouvernance européenne sur les technologies énergétiques Gouvernance européenne sur les technologies énergétiques Gouvernance européenne sur les technologies énergétiques 9 Plateformes technologiques européennes sur l Energie (ETP) Industrie + Recherche Association

Plus en détail

CLIQUEZ ET MODIFIEZ LE TITRE

CLIQUEZ ET MODIFIEZ LE TITRE IUFRO International Congress, Nice 2015 Global challenges of air pollution and climate change to the public forest management in France Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Manuel Nicolas

Plus en détail

Revision of hen1317-5: Technical improvements

Revision of hen1317-5: Technical improvements Revision of hen1317-5: Technical improvements Luca Felappi Franz M. Müller Project Leader Road Safety Consultant AC&CS-CRM Group GDTech S.A., Liège Science Park, rue des Chasseurs-Ardennais, 7, B-4031

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME Agenda What do we have today? What are our plans? What needs to be solved! What do we have today?

Plus en détail

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes Le Centre d Innovation des Technologies sans Contact-EuraRFID (CITC EuraRFID) est un acteur clé en matière de l Internet des Objets et de l Intelligence Ambiante. C est un centre de ressources, d expérimentations

Plus en détail

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Workshop on Integrated management of micro-databases Deepening business intelligence within central banks statistical

Plus en détail

1. City of Geneva in context : key facts. 2. Why did the City of Geneva sign the Aalborg Commitments?

1. City of Geneva in context : key facts. 2. Why did the City of Geneva sign the Aalborg Commitments? THE AALBORG COMMITMENTS IN GENEVA: AN ASSESSMENT AT HALF-TIME 1. City of Geneva in context : key facts 2. Why did the City of Geneva sign the Aalborg Commitments? 3. The Aalborg Commitments: are they useful

Plus en détail

Ecodevelopment and Resilient Energy Policies

Ecodevelopment and Resilient Energy Policies Ecodevelopment and Resilient Energy Policies Laura E. Williamson - Project Director UNFCCC COP 17 Side Event December 2, 2011 Renewable Energy Policies for Climate Resilience, Sustainable Development and

Plus en détail

2012, EUROPEEN YEAR FOR ACTIVE AGEING 2012, ANNEE EUROPEENNE DU VIEILLISSEMENT ACTIF

2012, EUROPEEN YEAR FOR ACTIVE AGEING 2012, ANNEE EUROPEENNE DU VIEILLISSEMENT ACTIF 2012, EUROPEEN YEAR FOR ACTIVE AGEING 2012, ANNEE EUROPEENNE DU VIEILLISSEMENT ACTIF Kick off transnational project meeting June 6 & 7th 2011 6 et 7 Juin 2011 CERGY/ VAL D OISE Monday june 6th morning

Plus en détail

PRESENTATION. CRM Paris - 19/21 rue Hélène Boucher - ZA Chartres Est - Jardins d'entreprises - 28 630 GELLAINVILLE

PRESENTATION. CRM Paris - 19/21 rue Hélène Boucher - ZA Chartres Est - Jardins d'entreprises - 28 630 GELLAINVILLE PRESENTATION Spécialités Chimiques Distribution entreprise créée en 1997, a répondu à cette époque à la demande du grand chimiquier HOECHTS (CLARIANT) pour distribuer différents ingrédients en petites

Plus en détail

Propriété Intellectuelle et accord de consortium

Propriété Intellectuelle et accord de consortium INFODAYS Incontact 8-10 october 2012, Dakar, Sénégal Propriété Intellectuelle et accord de consortium Anne-Marie Schelstraete CIRAD, France Direction de la Recherche scientifique et de la Stratégie Chargée

Plus en détail

MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION

MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION Ficep Group Company MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION KEEP ADVANCING " Reach your expectations " ABOUT US For 25 years, Steel Projects has developed software for the steel fabrication industry.

Plus en détail

Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence de clôture OUI Biomasse. www.oui-biomasse.info 1 26.06.2015

Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence de clôture OUI Biomasse. www.oui-biomasse.info 1 26.06.2015 Umweltauswirkungen durch Biomassenutzung Etude d impact de l utilisation de la biomasse sur l environnement 26.Juni 2015 / 26 juin 2015 Akademiehotel Karlsruhe Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence

Plus en détail

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM INSTITUT MARITIME DE PREVENTION For improvement in health and security at work Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM Maritime fishing Shellfish-farming Sea transport 2005 Le pilier social

Plus en détail

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095 Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2008 Type de Projet: Statut: Accroche marketing: Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 Projets de transfert

Plus en détail

Le projet de recherche : fonctions, pratiques et enjeux. Bernard Schneuwly Université de Genève

Le projet de recherche : fonctions, pratiques et enjeux. Bernard Schneuwly Université de Genève Le projet de recherche : fonctions, pratiques et enjeux Bernard Schneuwly Université de Genève Faire de la science Une institution sociale avec des règles Une règle fondatrice: l évaluation par les pairs

Plus en détail

Technical Assistance for Sustainable National Greenhouse Gas Inventory Management Systems in West Africa (West Africa GHG Project)

Technical Assistance for Sustainable National Greenhouse Gas Inventory Management Systems in West Africa (West Africa GHG Project) Technical Assistance for Sustainable National Greenhouse Gas Inventory Management Systems in West Africa (West Africa GHG Project) Dr. Sabin Guendehou, Regional Project Coordinator Cluster Francophone

Plus en détail

Programme scientifique MUST

Programme scientifique MUST Programme scientifique MUST Management of Urban Smart Territories 03/06/2014 Claude Rochet - Florence Pinot 1 Qu est-ce qui fait qu une ville est «smart»? Ce n est pas une addition de «smarties»: smart

Plus en détail

REVITALIZING THE RAILWAYS IN AFRICA

REVITALIZING THE RAILWAYS IN AFRICA REVITALIZING THE RAILWAYS IN AFRICA Contents 1 2 3 4 GENERAL FRAMEWORK THE AFRICAN CONTINENT: SOME LANDMARKS AFRICAN NETWORKS: STATE OF PLAY STRATEGY: DESTINATION 2040 Contents 1 2 3 4 GENERAL FRAMEWORK

Plus en détail

Provide supervision and mentorship, on an ongoing basis, to staff and student interns.

Provide supervision and mentorship, on an ongoing basis, to staff and student interns. Manager, McGill Office of Sustainability, MR7256 Position Summary: McGill University seeks a Sustainability Manager to lead the McGill Office of Sustainability (MOOS). The Sustainability Manager will play

Plus en détail

We Generate. You Lead.

We Generate. You Lead. www.contact-2-lead.com We Generate. You Lead. PROMOTE CONTACT 2 LEAD 1, Place de la Libération, 73000 Chambéry, France. 17/F i3 Building Asiatown, IT Park, Apas, Cebu City 6000, Philippines. HOW WE CAN

Plus en détail

3 rd ORGANIC PROCESSING CONFERENCE

3 rd ORGANIC PROCESSING CONFERENCE 3 rd ORGANIC PROCESSING CONFERENCE FUTURE CHALLENGES: Sustainability, Quality, Integrity & New Regulation Yvonne Henkel AöL Rapporteur for Sustainability 17 18 November, Paris New environmental management

Plus en détail

Circular Economy Potential for Luxembourg and the Greater Region?

Circular Economy Potential for Luxembourg and the Greater Region? Circular Economy Potential for Luxembourg and the Greater Region? Dr. Paul Schosseler Director CRTE / CRP Henri Tudor Vice-president LuxembourgEcoInnovation Cluster 2 3 4 Circular Economy (C.E.) A circular

Plus en détail

SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES)

SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES) CIUDADES) ES/08/LLP-LdV/TOI/149019 1 Project Information Title: Project Number: SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES) ES/08/LLP-LdV/TOI/149019 Year: 2008 Project Type: Status:

Plus en détail

Marie Curie Individual Fellowships. Jean Provost Marie Curie Postdoctoral Fellow, Institut Langevin, ESCPI, INSERM, France

Marie Curie Individual Fellowships. Jean Provost Marie Curie Postdoctoral Fellow, Institut Langevin, ESCPI, INSERM, France Marie Curie Individual Fellowships Jean Provost Marie Curie Postdoctoral Fellow, Institut Langevin, ESCPI, INSERM, France Deux Soumissions de Projet Marie Curie International Incoming Fellowship Finance

Plus en détail

Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing?

Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing? Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing? Alexandre Loire A.L.F.A Project Manager July, 5th 2007 1. Changes to roles in customer/supplier relations a - Distribution Channels Activities End customer

Plus en détail

la valorisation des externalités positives des services d eau potable et d assainissement

la valorisation des externalités positives des services d eau potable et d assainissement Séminaire CGDD Monétarisation des biens environnementaux : Quelles utilisations pour les politiques publiques et les décisions privées? la valorisation des externalités positives des services d eau potable

Plus en détail

Canada-Italy Innovation Award 2015 Call for Proposals

Canada-Italy Innovation Award 2015 Call for Proposals Embassy of Canada to Italy Canada-Italy Innovation Award 2015 Public Affairs and Advocacy www.canada.it Canada-Italy Innovation Award 2015 Call for Proposals Overview The Embassy of Canada to Italy is

Plus en détail

Become. Business Provider for Matheo Software

Become. Business Provider for Matheo Software Become Business Provider for Matheo Software Who we are? Matheo Software was created in 2003 by business intelligence and information processing professionals from higher education and research. Matheo

Plus en détail

Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 8, Numéro 2, 136-7, Mars - Avril 2001, Dossier : Tensioactifs : savons et détergents

Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 8, Numéro 2, 136-7, Mars - Avril 2001, Dossier : Tensioactifs : savons et détergents Savons : produits, marché et évolution des matières premières Soaps: products, markets and the development of raw materials Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 8, Numéro 2, 136-7, Mars - Avril 2001,

Plus en détail

Memorandum of Understanding

Memorandum of Understanding Memorandum of Understanding File code of the Memorandum of Understanding (optional) texte 1. Objectives of the Memorandum of Understanding The Memorandum of Understanding 1 (MoU) forms the framework for

Plus en détail

La coopération dans un contexte de recherches doctorales Cooperation amongst PhD researchers. Josée Charbonneau Anne- Marie Merrien 28 mai 2014

La coopération dans un contexte de recherches doctorales Cooperation amongst PhD researchers. Josée Charbonneau Anne- Marie Merrien 28 mai 2014 La coopération dans un contexte de recherches doctorales Cooperation amongst PhD researchers Josée Charbonneau Anne- Marie Merrien 28 mai 2014 Pourquoi sommes- nous ici? Étudiantes au doctorat, bourse

Plus en détail

Etude transcriptomique de la dégradation des parois lignocellulosiques de son et paille de blé durant la croissance de Thermobacillus xylanilyticus

Etude transcriptomique de la dégradation des parois lignocellulosiques de son et paille de blé durant la croissance de Thermobacillus xylanilyticus Journées SFR condorcet Compiègne 8-9 juillet 2015 Projet Hydroseq : UMR FARE-CRRBM Etude transcriptomique de la dégradation des parois lignocellulosiques de son et paille de blé durant la croissance de

Plus en détail

How to be a global leader in innovation?

How to be a global leader in innovation? How to be a global leader in innovation? 2014-03-17 / Rybinsk Marc Sorel Safran Country delegate /01/ Innovation : a leverage to create value 1 / 2014-01-30/ Moscou / Kondratieff A REAL NEED FOR INNOVATION

Plus en détail

ORDONNANCE XG-C568-09-2011. RELATIVEMENT À la Loi sur l Office national de l énergie (Loi sur l ONÉ) et à ses règlements d application;

ORDONNANCE XG-C568-09-2011. RELATIVEMENT À la Loi sur l Office national de l énergie (Loi sur l ONÉ) et à ses règlements d application; DEVANT l Office, le 23 juin 2011. ORDONNANCE XG-C568-09-2011 RELATIVEMENT À la Loi sur l Office national de l énergie (Loi sur l ONÉ) et à ses règlements d application; RELATIVEMENT À une demande présentée

Plus en détail

Frequently Asked Questions

Frequently Asked Questions GS1 Canada-1WorldSync Partnership Frequently Asked Questions 1. What is the nature of the GS1 Canada-1WorldSync partnership? GS1 Canada has entered into a partnership agreement with 1WorldSync for the

Plus en détail

NOM ENTREPRISE. Document : Plan Qualité Spécifique du Projet / Project Specific Quality Plan

NOM ENTREPRISE. Document : Plan Qualité Spécifique du Projet / Project Specific Quality Plan Document : Plan Qualité Spécifique du Projet Project Specific Quality Plan Référence Reference : QP-3130-Rev 01 Date Date : 12022008 Nombre de Pages Number of Pages : 6 Projet Project : JR 100 Rédacteur

Plus en détail

Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche. Pathways for effective governance of the English Channel

Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche. Pathways for effective governance of the English Channel Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche Pathways for effective governance of the English Channel Prochaines étapes vers une gouvernance efficace de la Manche Next steps for effective

Plus en détail

PEINTAMELEC Ingénierie

PEINTAMELEC Ingénierie PEINTAMELEC Ingénierie Moteurs de productivité Drivers of productivity Automatisation de systèmes de production Informatique industrielle Manutention Contrôle Assemblage Automating production systems Industrial

Plus en détail

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE 1 Objectifs de l étude Comprendre l impact des réseaux sociaux externes ( Facebook, LinkedIn,

Plus en détail

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC)

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) Reporting to the General Manager, Engineering and Maintenance, you will provide strategic direction on the support and maintenance of

Plus en détail

Academic Project. B3 - Architecture. Resit Project. Version 1.0 Last update: 24/05/2013 Use: Students Author: Samuel CUELLA

Academic Project. B3 - Architecture. Resit Project. Version 1.0 Last update: 24/05/2013 Use: Students Author: Samuel CUELLA SUPINFO Academic Dept. Resit Project Academic Project 2012-2013 Version 1.0 Last update: 24/05/2013 Use: Students Author: Samuel CUELLA Conditions d utilisations : SUPINFO International University vous

Plus en détail

CENTRE DE PROMOTION DU GENIE DES PROCEDES DANS L INDUSTRIE

CENTRE DE PROMOTION DU GENIE DES PROCEDES DANS L INDUSTRIE CENTRE DE PROMOTION DU GENIE DES PROCEDES DANS L INDUSTRIE Répondre à des problématiques industrielles en génie des procédés et environnement en s appuyant sur les compétences de laboratoires académiques

Plus en détail

EU- Luxemburg- WHO Universal Health Coverage Partnership:

EU- Luxemburg- WHO Universal Health Coverage Partnership: EU- Luxemburg- WHO Universal Health Coverage Partnership: Supporting policy dialogue on national health policies, strategies and plans and universal coverage Year 2 Report Jan. 2013 - - Dec. 2013 [Version

Plus en détail

The UNITECH Advantage. Copyright UNITECH International Society 2011. All rights reserved. Page 1

The UNITECH Advantage. Copyright UNITECH International Society 2011. All rights reserved. Page 1 The UNITECH Advantage Copyright UNITECH International Society 2011. All rights reserved. Page 1 Two key aspects of UNITECH Distinctive by being selective Standing out while fitting in The Wide and Varied

Plus en détail

Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY

Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY Johannesburg (Afrique du Sud) 4 au 7 mars 2007 Johannesburg (South Africa)

Plus en détail

François Louesse Comment rédiger un bon projet de R&D européen? Bien choisir son programme

François Louesse Comment rédiger un bon projet de R&D européen? Bien choisir son programme François Louesse Comment rédiger un bon projet de R&D européen? Bien choisir son programme Bien choisir son programme européen de R,D&I Principes généraux des programmes européens Les différentes opportunités

Plus en détail

Africa GIS & SIGAFRIQUE network

Africa GIS & SIGAFRIQUE network Africa GIS & SIGAFRIQUE network Final meeting of the pilot phase (2003-2005): 2005): main results SIG Afrique & Réseau SIGAfrique Réunion finale de la phase pilote (2003-2005): 2005): principaux résultats

Plus en détail

staff worldwide years 36b. revenues countries

staff worldwide years 36b. revenues countries 150 336 000 staff worldwide years 36b. 72 72 revenues countries In the lab Special expertise In the field Pilot demonstration Deployment Access to market and customers Decentralized market Risk adverse

Plus en détail

Agile&:&de&quoi&s agit0il&?&

Agile&:&de&quoi&s agit0il&?& Association Nationale des Directeurs des Systèmes d Information &:&de&quoi&s agit0il&?& Pierre Delort, Président, Association Nationale des DSI http://www.andsi.fr/tag/delort/ Document confidentiel Ne

Plus en détail

SERVICE DE DIFFUSION D ANNONCE DE COOPERATION EN EUROPE

SERVICE DE DIFFUSION D ANNONCE DE COOPERATION EN EUROPE SERVICE DE DIFFUSION D ANNONCE DE COOPERATION EN EUROPE Via la Partnership Opportunity Database (POD) du Réseau Entreprise Europe (A COMPLETER EN ANGLAIS) Offre de coopération d affaires (BO) (distributeur,

Plus en détail

European Business to Business Sales Institute

European Business to Business Sales Institute European Business to Business Sales Institute FR/05/B/P/PP-152044 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2005 European Business to Business Sales Institute FR/05/B/P/PP-152044 Type de Projet:

Plus en détail

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée.

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. Il y a trois approches possibles du produit intérieur brut : Optique de la production Optique

Plus en détail

IDENTITÉ DE L ÉTUDIANT / APPLICANT INFORMATION

IDENTITÉ DE L ÉTUDIANT / APPLICANT INFORMATION vice Direction des Partenariats Internationaux Pôle Mobilités Prrogrramme de bourrses Intterrnattiionalles en Mastterr (MIEM) Intterrnattiionall Mastterr Schollarrshiip Prrogrramme Sorrbonne Parriis Ciitté

Plus en détail

Ligne droits de propriété intellectuelle pour les petites et moyennes entreprises

Ligne droits de propriété intellectuelle pour les petites et moyennes entreprises Ligne droits de propriété intellectuelle pour les petites et moyennes entreprises 2009-1-TR1-LEO05-08625 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Ligne droits de propriété intellectuelle pour les

Plus en détail

VERS L EXCELLENCE DANS LA FORMATION PROGRAMME D APPUI A LA QUALITE AMELIORATION SUPERIEUR DE LA QUALITE DE L ENSEIGNEMENT TITRE DU PROJET

VERS L EXCELLENCE DANS LA FORMATION PROGRAMME D APPUI A LA QUALITE AMELIORATION SUPERIEUR DE LA QUALITE DE L ENSEIGNEMENT TITRE DU PROJET PROGRAMME D APPUI A LA QUALITE AMELIORATION DE LA QUALITE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR TITRE DU PROJET VERS L EXCELLENCE DANS LA FORMATION ETABLISSEMENT GESTIONNAIRE DU PROJET ISET DE NABEUL JUILLET 2009

Plus en détail

Groupe ROQUETTE. Usine de BEINHEIM. Chaufferie Biomasse

Groupe ROQUETTE. Usine de BEINHEIM. Chaufferie Biomasse Groupe ROQUETTE Usine de BEINHEIM Chaufferie Biomasse Congrès «Eco-technologies pour le futur» - Lille - 14 juin 2012 Plan de la présentation Le groupe ROQUETTE Notre site de BEINHEIM Nos motivations environnementales

Plus en détail

Photoactivatable Probes for Protein Labeling

Photoactivatable Probes for Protein Labeling Photoactivatable Probes for Protein Labeling THÈSE N O 4660 (2010) PRÉSENTÉE LE 26 MARS 2010 À LA FACULTÉ SCIENCES DE BASE LABORATOIRE D'INGÉNIERIE DES PROTÉINES PROGRAMME DOCTORAL EN CHIMIE ET GÉNIE CHIMIQUE

Plus en détail

CIHEAM. Année académique Academic Year. Programmes Master of Science et de spécialisation post-universitaire

CIHEAM. Année académique Academic Year. Programmes Master of Science et de spécialisation post-universitaire Année académique Academic Year CIHEAM 2015 2016 Programmes Master of Science et de spécialisation post-universitaire Master of Science & Postgraduate Specialisation Programmes Productions alimentaires

Plus en détail

Empowering small farmers and their organizations through economic intelligence

Empowering small farmers and their organizations through economic intelligence Empowering small farmers and their organizations through economic intelligence Soutenir les petits agriculteurs et leurs organisations grâce à l intelligence économique XOF / kg RONGEAD has been supporting

Plus en détail

ADHEFILM : tronçonnage. ADHEFILM : cutting off. ADHECAL : fabrication. ADHECAL : manufacturing.

ADHEFILM : tronçonnage. ADHEFILM : cutting off. ADHECAL : fabrication. ADHECAL : manufacturing. LA MAÎTRISE D UN MÉTIER Depuis plus de 20 ans, ADHETEC construit sa réputation sur la qualité de ses films adhésifs. Par la maîtrise de notre métier, nous apportons à vos applications la force d une offre

Plus en détail

RISK-BASED TRANSPORTATION PLANNING PRACTICE: OVERALL METIIODOLOGY AND A CASE EXAMPLE"' RESUME

RISK-BASED TRANSPORTATION PLANNING PRACTICE: OVERALL METIIODOLOGY AND A CASE EXAMPLE' RESUME RISK-BASED TRANSPORTATION PLANNING PRACTICE: OVERALL METIIODOLOGY AND A CASE EXAMPLE"' ERTUGRULALP BOVAR-CONCORD Etwiromnental, 2 Tippet Rd. Downsviel+) ON M3H 2V2 ABSTRACT We are faced with various types

Plus en détail

Population responses to environmental forcing : approaches to model and monitor habitat characteristics

Population responses to environmental forcing : approaches to model and monitor habitat characteristics Approche systémique des pêches Boulogne-sur sur-mer 2008 Population responses to environmental forcing : approaches to model and monitor habitat characteristics Pierre Petitgas (1), M. Huret (1), B. Planque

Plus en détail

BA (Hons) French with Translation Studies F/T SH 322F

BA (Hons) French with Translation Studies F/T SH 322F BA (Hons) French with Translation Studies F/T SH 322F 1. Rationale With the advent of globalization, translation studies have become an imperative field to be taken on-board by department of languages.

Plus en détail

Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013

Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013 Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013 Bonjour Mesdames et Messieurs, Je suis très heureux d être avec vous aujourd hui pour ce Sommet AéroFinancement organisé

Plus en détail

CLASSEMENT DE LA REACTION AU FEU CONFORMEMENT A L EN 13501-1 + A1 : 2013

CLASSEMENT DE LA REACTION AU FEU CONFORMEMENT A L EN 13501-1 + A1 : 2013 Dossier / File P128500 - Document DE/1 - Page 1/6 Ce rapport constitue une extension du rapport de classement n M091439-DE/4 This report is an extension of the classification report n M091439-DE/4 CLASSEMENT

Plus en détail

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS MINISTERE DE L AGRICULTURE LES CRUDETTES SAS www.lescrudettes.com MÉMOIRE DE FIN D ÉTUDES présenté pour l obtention du diplôme d ingénieur agronome spécialisation : Agro-alimentaire option : QUALI-RISQUES

Plus en détail

BA (Hons) French with Translation Studies P/T SH 322

BA (Hons) French with Translation Studies P/T SH 322 BA (Hons) French with Translation Studies P/T SH 322 1. Rationale With the advent of globalization, translation studies have become an imperative field to be taken on-board by department of languages.

Plus en détail

Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche

Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche Masters de Mathématiques à l'université Lille 1 Mathématiques Ingénierie Mathématique Mathématiques et Finances Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche Mathématiques appliquées

Plus en détail

Networking Solutions. Worldwide VSAT Maintenance VSAT dans le Monde Entretien. Satellite Communications Les Communications par Satellite

Networking Solutions. Worldwide VSAT Maintenance VSAT dans le Monde Entretien. Satellite Communications Les Communications par Satellite www.dcs-eg.com DCS TELECOM SAE is an Egyptian based Information Technology System Integrator company specializes in tailored solutions and integrated advanced systems, while also excelling at consulting

Plus en détail

CLASSIFICATION REPORT OF REACTION TO FIRE PERFORMANCE IN ACCORDANCE WITH EN 13501-1: 2007

CLASSIFICATION REPORT OF REACTION TO FIRE PERFORMANCE IN ACCORDANCE WITH EN 13501-1: 2007 1 Introduction This classification report defines the classification assigned to «Paintable wall covering VELIO : Exclusive Florentine Authentique Easypaint Clean Air Mold X» (as described by the sponsor)

Plus en détail

UPFI URBAN PROJECTS FINANCE INITIATIVE

UPFI URBAN PROJECTS FINANCE INITIATIVE UPFI URBAN PROJECTS FINANCE INITIATIVE Union pour la Méditerranée Union for the Mediterranean Lors de la conférence ministérielle des 9 et 10 novembre 2011 à Strasbourg sur le développement urbain durable,

Plus en détail

Des modules d'apprentissage dans différents langages pour les non -voyants et mal voyants

Des modules d'apprentissage dans différents langages pour les non -voyants et mal voyants Des modules d'apprentissage dans différents langages pour les non -voyants et mal voyants 2009-1-TR1-LEO05-08643 1 Information sur le projet Des modules d'apprentissage dans différents langages pour les

Plus en détail

Evaluation de la prime de risques de la vente d une bande d énergie nucléaire

Evaluation de la prime de risques de la vente d une bande d énergie nucléaire 28/3/2011 ANNEXE 6 (Source: Electrabel) Evaluation de la prime de risques de la vente d une bande d énergie nucléaire Si nous vendons une bande d énergie nucléaire à certains clients, que nous garantissons

Plus en détail

MONACO BUSINESS START, GROW, WIN!

MONACO BUSINESS START, GROW, WIN! AUDITORIUM RAINIER III 16 OCTOBRE 2013 MONACO BUSINESS START, GROW, WIN! UNE VITRINE, DES OPPORTUNITÉS D AFFAIRES... ET UNE FENÊTRE SUR LE MONDE START MONACO BUSINESS est un événement unique pour maximiser

Plus en détail

SCHOLARSHIP ANSTO FRENCH EMBASSY (SAFE) PROGRAM 2015-2 APPLICATION FORM

SCHOLARSHIP ANSTO FRENCH EMBASSY (SAFE) PROGRAM 2015-2 APPLICATION FORM SCHOLARSHIP ANSTO FRENCH EMBASSY (SAFE) PROGRAM 2015-2 APPLICATION FORM APPLICATION FORM / FORMULAIRE DE CANDIDATURE Note: If there is insufficient space to answer a question, please attach additional

Plus en détail

Une introduction à ECOSE Technology

Une introduction à ECOSE Technology Une introduction à ECOSE Technology Qu est-ce que une nouvelle technologie révolutionnaire de liant organique qui est à la fois naturelle et sans formaldéhyde. Elle peut être utilisée pour fabriquer de

Plus en détail

UNIVERSITE DE YAOUNDE II

UNIVERSITE DE YAOUNDE II UNIVERSITE DE YAOUNDE II The UNIVERSITY OF YAOUNDE II INSTITUT DES RELATIONS INTERNATIONALES DU CAMEROUN INTERNATIONAL RELATIONS INSTITUTE OF CAMEROON B.P. 1637 YAOUNDE -CAMEROUN Tél. 22 31 03 05 Fax (237)

Plus en détail

Logiciels pour l'industrie pharmaceutique

Logiciels pour l'industrie pharmaceutique CIS Valley Logiciels pour l'industrie pharmaceutique La gamme Pharma Valley The PHARMA Valley range L'industrie pharmaceutique est confrontée à un enjeu stratégique majeur : les exigences toujours plus

Plus en détail