Antifibrinolytiques et Fibrinogène. ne. Dr.Anne-Sophie. DUCLOY-BOUTHORS, Christine NOBECOURT, Pr. Brigitte JUDE pour l ensemble l des anesthésistes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Antifibrinolytiques et Fibrinogène. ne. Dr.Anne-Sophie. DUCLOY-BOUTHORS, Christine NOBECOURT, Pr. Brigitte JUDE pour l ensemble l des anesthésistes"

Transcription

1 Hémorragie obstétricale tricale : Antifibrinolytiques et Fibrinogène. ne. Dr.Anne-Sophie DUCLOY-BOUTHORS, Christine NOBECOURT, Pr. Brigitte JUDE pour l ensemble l des anesthésistes sistes obstétriciens triciens - sages-femmes - hématologues des centres EXADELi (Lille, Lyon croix rousse, Louis Mourrier,, Valenciennes, Roubaix, St Vincent de Paul, St Joseph, Toulouse)

2 Hémorragie obstétricale, tricale, première cause de mortalité et de morbidité maternelle En France = 25 à 30% des morts obstétricales directes = 10 décès / an Evitable dans 80 % des cas. =18 à 20% des admissions péripartum en réanimation Morbidité maternelle = 6,7 pour 1000 naissances (6,0 à 7,5): choc hémorragique, anémie sévère, complications des transfusions massives, insuffisance rénale, nécrose hypophysaire Dans le monde décès par an soit une femme toutes le 4 minutes. La moitié des morts surviennent dans les 24 heures qui suivent la naissance

3 Quels éléments cliniques associés à la gravité de l HPP? Quels éléments cliniques associés à la gravité de l HPP? maternels: âge, BMI, PMA, taux bas de facteurs de coagulation (Chauleur NOHA JTH JTH 2008); obstétricaux: multiparité, infection, grossesse multiple, hydramnios, foetaux: macrosomie, mort foetale du travail: dystocie, césarienne, pathologiques: d insertion du placenta, HRP,embolie amniotique de la délivrance: atonie, lésions filière CIVD - Fibrinolyse CIVD - Fibrinolyse 0.1 «Life threatening» PPH 0.4 Massive PPH 1500 ml 1.2 PPH 1000 ml 5 PPH 500 ml 100 births Subtil et al, J Gynecol Obstet Biol Reprod, 2004

4 Le clivage du fibrinogène (FG) en fibrine est la dernière étape de la coagulation plasmatique essentielle pour la formation du caillot et l agrégation plaquettaire. Le taux plasmatique du FG est élevé (4 à 7g/l) pendant la grossesse et le post-partum. Une diminution du taux plasmatique du FG est associé à un risque hémorragique excessif dans tous les domaines de la chirurgie Fibrinogène Monomères fibrine A Alpha Béta B Gamma Quelle est la part de ces anomalies de l hémostase l dans la sévérits rité de l HPPl HPP? Alpha A Béta B Gamma Ca ++ Thrombin IIa + fibrinopeptides A B Polymères fibrine stabilisée Fibrine Plasmine t-pa XIIIa t-pa t-pa t-pa = D Dimères + X Oligomères

5 Quelle est la part de ces anomalies de l hémostase l dans la sévérits rité de l HPPl HPP? Dans l HPP Tous les auteurs qui décrivent les grandes catastrophes hémorragiques obstétricales soulignent la part de l hypocoagulabilité Torrielli Bick Kobayashi Maki Pfanner (haemost 2008) Huissoud (BJOG 2009) Ducloy (Thromb Res 2007) Bell (IJOA 2010) Annecke (blood coag fibrinolysis 2010) La concentration du fibrinogène est le seul paramètre indépendant qui prédise une évolution sévère de l HPP. Taux FI > 4 g/l = VPN 79% [68-89%], Taux FI < 2 g/l = VPP 100% [71-100%]. Charbit J Thromb Haemost. 2007;5(2): Le maintien d un taux plasmatique du FG est crucial en association avec le traitement de l atonie dans le traitement de l HPP Pfanner (haemost 2008) Bell (IJOA 2010) Annecke (blood coag fibrinolysis 2010

6 Comment détecter d ces anomalies de l hémostase l associées à l HPP? Saignement artériel chirurgical Coagulopathie examens de laboratoire Temps de coagulation TC ROTEM Pentapharm Germany TEG Haemometics USA INR Coagucheck Roche diagnostics France

7 ROTEM en surveillance rapprochée e des paramètres de l hémostasel Corrélation excellente entre Le taux plasmatique du fibrinogène et Le MCF et l amplitude à 5 et 15min du FIBTEM Fg 10,00 8,00 6,00 groupe: Controle interne Fg 10,00 8,00 6,00 4,00 groupe: Hemorragie 4,00 2,00 2,00 0,00 0,00 0,00 10,00 20,00 30,00 40,00 50,00 A15 Information pertinente cliniquement et précoce 10,00 20,00 30,00 40,00 50,00 A15 Cyril Huissoud BJOG 2009

8 Objectifs du traitement : Obturer les plaies vasculaires et restaurer le potentiel coagulant Obturer les plaies vasculaires Traitement de l atonie utérine, Ligatures artérielles, Embolisation, Hystérectomie d hémostase Restaurer le potentiel coagulant Maintenir l hémostase primaire Moduler la génération de thrombine Maintenir le potentiel coagulant plasmatique Stabiliser le caillot Bloquer l excès de fibrinolyse

9 Techniques d hémostase d chirugicales et radiointerventionnelles Interruption du flux sanguin utérin Embolisation Triple ligature Capitonnage Compression internes des parois utérines B-Lynch Cho Robert Debré Hystérectomie hémostase

10 Maintenir l hémostase l primaire NP >50 G/mm3 Gp Ib-IX GRANULES α PL F IIa Transfuser des concentrés plaquettaires Gp IIb-IIIa F Ia 0.5 à1 CPA / 10kg pds sous réserve correction de la numération globulaire et du taux plasmatique du fibrinogène

11 Bloquer la fibrinolyse excessive et stabiliser le caillot EXTEM APTEM CT 66 s normal (38-79) CFT 274 s allongé (34-159) α 53 abaissé (63-83) MCF 40 mm abaissé (50-72) CT 56 s normal CFT 95 s normal Α 71 normal MCF 63 mm normal Allongement du tps de constitution du caillot diminution de la vitesse de constitution diminution de la fermeté du caillot Normalisation in vivo par aprotinine 20µl

12 Antifibrinolytiques Aprotinine SHER G., STATLAND B.E. Abruptio placentae with coagulaopathy: a rational basis for management. Clin.Obstet.Gynecol. 1985;28: Placental abruptio = hématome rétroplacentaire 40 patientes stade IIIB = BB DCD CIVD arrêt WO, Aprotinine 1 M vs enzyme Foy réduit le nombre de césariennes pour sauvetage maternel 1/22 vs 13/18 réduit le nombre de morts maternelles 0/22 vs 2/18

13 Essai clinique randomisé contrôlé évaluant l impact d un traitement antifibrinolytique sur le volume de l hémorragie du post-partum EXADELI étude prospective multicentrique Maternité Saint Vincent de Paul, Paris. Maternité Jeanne de Flandre, Lille. Maternité de la Croix-Rousse, Lyon. Maternité Notre Dame Bon Secours, Paris Maternité Monaco, Valenciennes. Maternité Louis Mourrier, Colombes Maternité Paul Gellée, Roubaix. Maternité Paule de Viguier, Toulouse Anne-Sophie DUCLOY-BOUTHORS Maternité Jeanne de Flandre CHRU de LILLE et l ensemble des équipes anesthésistesobstétriciens-sages-femmes-hématologues des 8 centres EXADELI

14 Mode d action de l acide tranexamique Alpha 2 antiplasmine TAFI u-pa, t-pa Acide tranexamique Molécule de synthèse Analogue de la lysine LBS H COOH H COOH Lys Lysine H 3 N H H 3 N H Chaine α Fibrine Bloque de façon réversible un des sites de liaison LBS du plasminogène et de la chaîne lourde de la plasmine (kringle 5) à la fibrine Ce mécanisme prévient la fibrinolyse: la plasmine formée ne peut se lier au fibrinogène et à la fibrine

15 T1: AVB HPP > 800ml dans les 2 heures aprés la delivrance (sac recueil systematique) Bilan biologique Changement sac gradué Pas de traitement procoagulant entre T1 et T3 C (-) RANDOMISATION En 30 minutes: sondage, DA RU, révision filière HEA et gélatines pertes pour pertes Ocytocin 30 IU T2: T minutes Bilan + hémocue Volume sac et pesée Compte arrêt HPP If débit HPP > 50 ml/10 min, Nalador 500µg / 60 min T3 : T minutes Bilan + Hémocue Volume sac et pesée Compte arrêt HPP E(+) 4g/60 min then 1g/h over 6 h If débit > 100 ml/20 min, Ressources ultimes: Fibrinogéne concentrés, FFP, rfviia / embolisation, ligatures, hystérectomie T4: T1 + 6 hrs: Bilan + Volume + compte arrêt hémorragie A tous les temps, si le débit de l hémorragie est incontrôlable = 2500 ml or > 500 ml/30 minutes, autre traitement procoagulant supplémentaire et accélération protocole autorisés Pas de traitement procoagulant autre que l exacyl entre T1 et T3

16 Résultats Réduction du volume de l HPP Entre T2 et T3 de 46% p= Entre T2 et T4 de 49% p= , ,00 80,0 0 ] Error Bars show 95,0% Cl of Mean Vol_T3T2_ml ] Réduction de volume de l HPP Entre T1 et T3 de 22% NS Entre T1 et T4 de 26% NS 40,0 0 0,00 1,00 c0_e1 en PP, Analyse de covariance ajustée sur le centre et sur le volume initial et tests non paramétriques Significatif en mitt entre T2 et T3 (p=0.037 ) T2 et T4 (p=0.049) Vol_T4T2_ml 200,00 100,00 0,00 ] ] 0,00 1,00 c0_e1 Error Bars show 95,0% Cl of Mean

17 Figure P=NS P=NS P=0.013 Vol_before_T1 Vol_T2T1 Vol_T3T2_ml Vol_T4T3_ml P= Blood loss (ml) T1,00 T2-T1 T3-T2 T4-T3 Control group T1 C0_TXA1 1,00 T2-T1 T3-T2 T4-T3 TXA group

18 Réduction significative du délai d d arrêt d de l HPP Délai d'arrêt de l'hpp ,00 400,00 S S délai en minute entre T1 et l'arrêt de l'hpp délai_t1_arrêt_hpp 300,00 S patientes dans chaque groupe C E 200,00 A A A S 600 délai T1 - Embolisation Hystérectomie C délai T1 - Embolisation E 100,00 S S A , ,00 1,00 c0_e pour un délai d embolisation identique

19 Groupe (n) Résultats morbidité Groupe Control n=74 Groupe E n=78 P HPP SEVERE HPP PERSISTANTE à T Chute hémoglobine > 4g/dl Transfusion (n) T4//J42 Total CGUA Prostaglandines // // <0.001 NS // <0.001 NS Embolisation Ligature Hystérectomie NS NNS NS

20 Group (n) Nombre de patientes Tolérance Control group n=74 4 TXA group N=78 17 p <0.01 Troubles visuels Vertiges Pas de crise d épilepsie Pas de variation de l urée sanguine et de la créatininémie Pas d altération de la diurèse Dans les deux groupes <0.01 Nausées Vomissements 1 11 <0.01 Thrombose veineuse superficielle membre supérieur / VVP 2 3 ns

21 L hypercoagulabilité gravidique persiste après s l accouchement l non hémorragique h et diminue significativement après s accouchement hémorragiqueh End Pregnancy EXTEM MCF (mm) Non Haemorrhagic post-partum Haemorrhagic post-partum Non Pregnant Haemorrhagic post-partum 2hrs CT CFT Temps (min)

22 Et cette diminution est partiellement corrigée e par l administration précoce d acide d tranéxamique End Pregnancy EXTEM MCF (mm) Haemorrhagic post-partum Exacyl 4g Haemorrhagic post-partum 2hrs Temps (min)

23 Stabilité du caillot: déficit acquis en facteur XIIIa CLI60 EX > 12% + Lysis can not be inhibited by aprotinin FG 2.4 g/l <==> 16mm Fibrogamin Behring Germany 1250 IU Factor XIII 250 IU Factor XIII/25 ml NaCl 20 µl in 300 µl citrated blood in vitro Inhibition of Lysis! 1250 IU Factor XIII in vivo stops bleeding

24 Générer de la thrombine Objectif: Renforcer la coagulation plasmatique en générant un excès de thrombine PCC Beriplex Behring Germany 1 U PCC /kg Quick 1% Novoseven rfviia Novonordisk Dk 60µg/kg = 5 à 7,5mg Plaquettes Adhésion Activation FvW Agrégation réversible Agrégation irréversible XI VIII Ca ++ V XIIa IX Va XIa Ca ++ VIIIa II XII VIIa IXa Xa IIa Ca ++ PL PL Ca ++ Fibrinogène XIII Ca ++ Ca ++ X IIa Facteur tissulaire Ca ++ VIIa Fibrine XIIIa Ca ++ VII Caillot de fibrine

25 a c Sous réserve r e de la normalité de la température, n du calcium, du ph, t de a la numération plaquettaire et i du taux plasmatique du fibrinogène ne r e Césarienne transplacentaire: : Evolution du ROTEM avant et après Novoseven E v o l u t i o n d u R O T E M Embolie amniotique : Evolution du ROTEM avant et après procoagulant pack = Fibrinogène ne PFC CPA aprotinine + Novoseven

26 Générer de la thrombine Objectif: Renforcer la coagulation plasmatique en générant un excès de thrombine Novoseven rfviia Novonordisk Dk 60µg/kg = 5 à 7,5mg 113 observations 86.7% succès Peu d EII: 4 TVP, 1 infarctus, 1 rash cutané.

27 Restaurer le potentiel coagulant plasmatique Objectif: Maintenir le taux plasmatique du fibrinogène > 4 g/l et Maintenir l activité des autres facteurs > 30% Fibrinogène : 3 à 12g = 1 à 4 flcs 1,5g Clottafact LFB France, Haemocomplettan Behring Germany Cryoprécipités PFC : ml/kg = 6 à 8 U Ratio PFC- CGR = 1 / 1

28 Restaurer le potentiel coagulant plasmatique FFP Faktor /10ml/kg /30ml/kg p - Wert F I (g/l) TRALI 18% vs 4%; p = L / 80 kg bw F II (IU/dl) F V F VII F VIII F IX F X <0.05 <0.05 <0.05 <0.05 Saqih crit care med 2005;33:11 F XI F XII <0.05 <0.05

29 Restaurer le potentiel coagulant plasmatique Concentrés s de fibrinogène ne Huissoud BJOG 2009;116: The median fibrinogen incremental recovery was 10.0 (g/l)/(g/kg) Ducloy-Bouthors Critical Care 2008, 12(Suppl 2):P224 AFE Annecke Blood Coagul Fibrinolysis 21: Nathan SFAR CARO 2007 Table 2 Comparison of cost and quantity of FFP, fibrinogen concentrate and cryoprecipitate required to raise plasma fibrinogen concentration by 1 g/l in a 70-kg adult Bell IJOA 2010 FFP 4 units (1000 ml) 384 <==>Cryoprecipitate 13 units (260 ml) 478 <==>Fibrinogen concentrate 2 g (100 ml) 440

30 Restaurer le potentiel coagulant «pack procoagulant» Bilan Dès la phase II d HPP persistante (début PGE) en 20 minutes Bilan Fibrinogène ne 3g Acide tranéxamique 2g arrêt HPP Acide tranéxamique 0.5gh pdt 6h Bilan HPP >50ml/10min ou > 2500ml Bilan Bilan Fibrinogène ne 3 à 9g Acide tranéxamique 2g FFP ratio 1/1CGR (FV) CPA (NP) PCC (FII FX) FXIII arrêt HPP Acide tranéxamique 0.5gh pdt 6h Bilan r FVIIa

Bonnes pratiques d usage des produits dérivés du sang au cours du syndrome hémorragique : En péri-partum immédiat

Bonnes pratiques d usage des produits dérivés du sang au cours du syndrome hémorragique : En péri-partum immédiat Bonnes pratiques d usage des produits dérivés du sang au cours du syndrome hémorragique : En péri-partum immédiat Spécificités de l'hémostase en péri-partum immédiat Caractéristiques de l'hémorragie du

Plus en détail

DEFINITION DE L HEMORRAGIE DU POST PARTUM (HPP):

DEFINITION DE L HEMORRAGIE DU POST PARTUM (HPP): Session IADE Anesthésie réanimation en obstétrique Les hémorragies du post partum précoce Catherine AMANS, Marie POUGEOISE (Lille) Hôpital Jeanne de Flandre, CHRU de Lille DEFINITION DE L HEMORRAGIE DU

Plus en détail

HÉMORRAGIE DU POST-PARTUM

HÉMORRAGIE DU POST-PARTUM Le Congrès Infirmiers. Infirmier(e)s de réanimation 2012 Sfar. Tous droits réservés. HÉMORRAGIE DU POST-PARTUM V. Cohadon, G. Rubéo-lisa, C. Fournier, H. Keita* Service d Anesthésie, Hôpital Louis-Mourier,

Plus en détail

Chap.3 L HEMOSTASEL. I- I- Les Mécanismes M l Hémostase. 2) 2) L Hémostase L Secondaire 3) 3) La La Fibrinolyse. II- Les Troubles de de l Hémostase

Chap.3 L HEMOSTASEL. I- I- Les Mécanismes M l Hémostase. 2) 2) L Hémostase L Secondaire 3) 3) La La Fibrinolyse. II- Les Troubles de de l Hémostase Chap.3 L HEMOSTASEL I- I- Les Mécanismes M de de l Hémostase 1) 1) L Hémostase L Primaire 2) 2) L Hémostase L Secondaire 3) 3) La La Fibrinolyse II- Les Troubles de de l Hémostase Quand le sang ne coagule

Plus en détail

Hémostase. Laboratoire d Hématologie Angers. Octobre 2012 Cours IFSI

Hémostase. Laboratoire d Hématologie Angers. Octobre 2012 Cours IFSI Hémostase Laboratoire d Hématologie Angers Octobre 2012 Cours IFSI Introduction (2) Activation simultanée de différentes fonctions biologiques spécifiques ayant des cinétiques différentes, et se succédant

Plus en détail

22 ème journée bas normande de perfectionnement des infirmiers anesthésistes

22 ème journée bas normande de perfectionnement des infirmiers anesthésistes Introduction XXII ème Journée Bas Normande de perfectionnement IADE choc hémorragique, quoi de neuf? Etat de choc avec hémorragie plutôt que «choc hémorragique». Des circonstances précises: Patient traumatisé

Plus en détail

Hématome rétroplacentaire Abruptioplacentae

Hématome rétroplacentaire Abruptioplacentae Hématome rétroplacentaire Abruptioplacentae Dr. Anne-Sophie Ducloy-Bouthors Maternité Jeanne de Flandre CHRU Lille Réseau périnatal OMBREL Pr. Cyril Huissoud Maternité Croix Rousse HCLyon Université Claude

Plus en détail

Concentrés de fibrinogène Concentrés de complexe prothrombinique. Quelle place dans la prise en charge de la coagulopathie de l hémorragie massive?

Concentrés de fibrinogène Concentrés de complexe prothrombinique. Quelle place dans la prise en charge de la coagulopathie de l hémorragie massive? Concentrés de fibrinogène Concentrés de complexe prothrombinique Quelle place dans la prise en charge de la coagulopathie de l hémorragie massive? Coagulopathie : définition Terme générique Troubles de

Plus en détail

Prise en charge de l hémorragie de la délivrance. Dr D HUBERT CHSA FMC 9 janvier 2010

Prise en charge de l hémorragie de la délivrance. Dr D HUBERT CHSA FMC 9 janvier 2010 Prise en charge de l hémorragie de la délivrance Dr D HUBERT CHSA FMC 9 janvier 2010 La gravité 1 ère cause de mortalité maternelle en France (env 20 %) Prise en charge non optimale dans > 80 % des cas

Plus en détail

post traumatique Guillaume marcotte Praticien Hospitalier Service Anesthésie Réanimation Déchocage Hôpital Edouard Herriot

post traumatique Guillaume marcotte Praticien Hospitalier Service Anesthésie Réanimation Déchocage Hôpital Edouard Herriot Coagulopathie post traumatique Guillaume marcotte Praticien Hospitalier Service Anesthésie Réanimation Déchocage Hôpital Edouard Herriot Introduction Prévalence de 30 à 40% Délais d apparition : 25 min

Plus en détail

Prise en charge de l hémorragie du post-partum

Prise en charge de l hémorragie du post-partum Prise en charge de l hémorragie du post-partum CHU POITIERS Anesthésiste : Dr Jacqueline DEMONDION Infirmières anesthésistes diplômées d état : Sylvie GABILLET Géraldine GRANDE Edwige MENIGAUD DENOST Elodie

Plus en détail

Choc hémorragique Tous dans le même panier? Denis Bouchard, Inf Septembre, 2012

Choc hémorragique Tous dans le même panier? Denis Bouchard, Inf Septembre, 2012 Choc hémorragique Tous dans le même panier? Denis Bouchard, Inf Septembre, 2012 Stats 1/3 des traumas majeurs sont coagulopathes dès leur arrivée à l urgence Trauma 1 e cause de décès chez moins de 40

Plus en détail

Maladie thrombo-embolique veineuse (MTEV) et grossesse Facteurs de risque

Maladie thrombo-embolique veineuse (MTEV) et grossesse Facteurs de risque Maladie thrombo-embolique veineuse (MTEV) et grossesse Facteurs de risque Jacqueline Conard Sce Hématologie Biologique Hôtel-Dieu, Paris Facteurs de risque de thrombose veineuse ATCD de thrombose veineuse

Plus en détail

Hématome rétro-placentaire ( HRP )

Hématome rétro-placentaire ( HRP ) Hématome rétro-placentaire ( HRP ) L hématome rétroplacentaire (HRP) ou abruptio placentae correspond au décollement prématuré d un placenta normalement inséré (DPPNI). La lésion anatomique est formée

Plus en détail

Comprendre la coagulation

Comprendre la coagulation Congrès "Actualités en Réanima on 2013 Comprenre la coagulation NOUGIER Christophe Hôpital Eouar Herriot Lyon, FRANCE OBJECTIFS: - Imméiat: iminuer la perte sanguine - - Quasi- imméiat: colmatage e la

Plus en détail

les Facteurs de la Coagulation

les Facteurs de la Coagulation LA COAGULATION plan Définition les Facteurs de la Coagulation Déroulement de la coagulation A. la thrombinoformation B. Fibrinoformation Les inhibiteurs physiologiques de la coagulation Définition étape

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES PRE ECLAMPSIES. Jérôme KOUTSOULIS. IADE DAR CHU Kremlin-Bicêtre. 94 Gérard CORSIA. PH DAR CHU Pitié-Salpétrière.

PRISE EN CHARGE DES PRE ECLAMPSIES. Jérôme KOUTSOULIS. IADE DAR CHU Kremlin-Bicêtre. 94 Gérard CORSIA. PH DAR CHU Pitié-Salpétrière. PRISE EN CHARGE DES PRE ECLAMPSIES Jérôme KOUTSOULIS. IADE DAR CHU Kremlin-Bicêtre. 94 Gérard CORSIA. PH DAR CHU Pitié-Salpétrière. 75 Pas de conflits d intérêts. Définitions Pré éclampsie Définitions

Plus en détail

Nouveaux anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1

Nouveaux anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Nouveaux anti-thrombotiques Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Classification Antithrombines directes o Lépirudine REFLUDAN o Désirudine

Plus en détail

Indications de prise en charge des patientes en Réanimation / Unité de surveillance continue.

Indications de prise en charge des patientes en Réanimation / Unité de surveillance continue. Indications de prise en charge des patientes en Réanimation / Unité de surveillance continue. Dr Virginie Mignaux Service de Réanimation Polyvalente, Unité de Surveillance Continue Centre Hospitalier de

Plus en détail

GROSSESSE ET MALADIE THROMBO-EMBOLIQUE VEINEUSE ( MTEV)

GROSSESSE ET MALADIE THROMBO-EMBOLIQUE VEINEUSE ( MTEV) Communauté Périnatale de l Agglomération Versaillaise Association Loi 1901 n 0784014641 29 rue de Versailles 78150 Le Chesnay http : //www.nat78.com GROSSESSE ET MALADIE THROMBO-EMBOLIQUE VEINEUSE ( MTEV)

Plus en détail

PLAN 1. INTRODUCTION 2. MATERIEL ET METHODES 3. RESULTATS 4. DISCUSSION 5. CONCLUSION BIBLIOGRAPHIE TABLE DES MATIERES

PLAN 1. INTRODUCTION 2. MATERIEL ET METHODES 3. RESULTATS 4. DISCUSSION 5. CONCLUSION BIBLIOGRAPHIE TABLE DES MATIERES ABBREVIATION ACOG: American College of Obstetricians and Gynecologists ARCF: Anomalies du rythme cardiaque fœtal ATCD: Antécédent AVB: Accouchement voie basse CG: Culot globulaire CHU: Centre Hospitalier

Plus en détail

Patients sous anticoagulants oraux et situations à risques. A Steib Hôpitaux Universitaires Strasbourg

Patients sous anticoagulants oraux et situations à risques. A Steib Hôpitaux Universitaires Strasbourg Patients sous anticoagulants oraux et situations à risques A Steib Hôpitaux Universitaires Strasbourg Situations à risque? Accidents AC Hémorragies spontanées Extériorisées: ex H Digestive Internes: ex

Plus en détail

Conduite du traitement lors de la gestion péri-opératoire, et des évènements hémorragiques

Conduite du traitement lors de la gestion péri-opératoire, et des évènements hémorragiques Conduite du traitement lors de la gestion péri-opératoire, et des évènements hémorragiques PE Morange Lab.Hématologie Inserm U1062 CHU Timone Marseille Limites du traitement par AVK Fenetre therapeutique

Plus en détail

Anticoagulants. Hémostase primaire Coagulation Fibrinolyse Vasoconstriction localisée + agrégation plaquettaire = formation d un thrombus plaquettaire

Anticoagulants. Hémostase primaire Coagulation Fibrinolyse Vasoconstriction localisée + agrégation plaquettaire = formation d un thrombus plaquettaire Anticoagulants I. Antiagrégants plaquettaires 1. Rappel Hémostase primaire Coagulation Fibrinolyse Vasoconstriction localisée + agrégation plaquettaire = formation d un thrombus plaquettaire Formation

Plus en détail

HEMOSTASE - COAGULATION. Dr Fialon

HEMOSTASE - COAGULATION. Dr Fialon HEMOSTASE - COAGULATION Dr Fialon ROLE DE L HEMOSTASE Le sang a un état liquide dans la circulation L hémostase a pour but de maintenir de l'intégrité de cet état par un ensemble de processus physiologiques

Plus en détail

Gestion des anticoagulants en péripartum

Gestion des anticoagulants en péripartum Gestion des anticoagulants en péripartum Pharmacologie D Chassard Lyon http://www.uptodate.com/contents/anticoagulation-during-pregnancy CFP Nov 2012 Fev 2012 Exemple de cohorte (n=120) HBPM en curatif

Plus en détail

INSUFFISANCE HEPATIQUE ESTIMATION DU RISQUE HEMORRAGIQUE PRISE EN CHARGE THERAPEUTIQUE EN CONTEXTE CHIRURGICAL

INSUFFISANCE HEPATIQUE ESTIMATION DU RISQUE HEMORRAGIQUE PRISE EN CHARGE THERAPEUTIQUE EN CONTEXTE CHIRURGICAL INSUFFISANCE HEPATIQUE ESTIMATION DU RISQUE HEMORRAGIQUE PRISE EN CHARGE THERAPEUTIQUE EN CONTEXTE CHIRURGICAL DIU THROMBOSE ET HEMOSTASE CLINIQUE Lyon 23 Janvier 2015 Larbi BOUDAOUD PH Hématologie Biologique

Plus en détail

LA TRANSFUSION EN SITUATION D EXCEPTION

LA TRANSFUSION EN SITUATION D EXCEPTION LA TRANSFUSION EN SITUATION D EXCEPTION Expérience du service de santé des armées SFVTT-2010 A. SAILLIOL, E. PEYTEL Les situations d exception pour le SSA 1. Opérations militaires hors du territoire français

Plus en détail

Coagulopathie de Consommation (CC) et Coagulation Intra-Vasculaire Disséminée (CIVD) des états de choc. P Sié, Laboratoire d Hématologie CHU Toulouse

Coagulopathie de Consommation (CC) et Coagulation Intra-Vasculaire Disséminée (CIVD) des états de choc. P Sié, Laboratoire d Hématologie CHU Toulouse Coagulopathie de Consommation (CC) et Coagulation Intra-Vasculaire Disséminée (CIVD) des états de choc P Sié, Laboratoire d Hématologie CHU Toulouse Coagulation intravasculaire disséminée (CIVD) Situation

Plus en détail

HEMORRAGIE DU POST-PARTUM

HEMORRAGIE DU POST-PARTUM GROUPE HOSPITALIER PITIE SALPETRIERE Service de gynécologie Obstétrique Professeur M DOMMERGUES Auteurs : J. NIZARD (Obst) M. DOMMERGUES (Obst) D. VAUTHIER-BROUZE (Obst) L. DUBOIS (A) Date rédaction :

Plus en détail

HEMORRAGIES DU POST PARTUM PRISE EN CHARGE ANESTHESIQUE

HEMORRAGIES DU POST PARTUM PRISE EN CHARGE ANESTHESIQUE HEMORRAGIES DU POST PARTUM PRISE EN CHARGE ANESTHESIQUE Definition = saignements anormal provenant du tractus génital, survenant dans les 24h suivant l accouchement 80 % dans le post partum immédiat Prise

Plus en détail

Solutés de remplissage. Dr G. Cheisson

Solutés de remplissage. Dr G. Cheisson Solutés de remplissage Dr G. Cheisson Juin 2007 Homéostasie : maintien de conditions constantes du milieu intérieur Secteur vasculaire Secteur extravasculaire Quelques définitions Osmolarité : concentration

Plus en détail

RECHERCHE EN GYNÉCOLOGIE ET OBSTÉTRIQUE

RECHERCHE EN GYNÉCOLOGIE ET OBSTÉTRIQUE COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS & GROUPE DE RECHERCHE EN OBSTÉTRIQUE ET GYNÉCOLOGIE RECHERCHE EN GYNÉCOLOGIE ET OBSTÉTRIQUE SESSION CONJOINTE DES JOURNÉES NATIONALES DU CNGOF

Plus en détail

EN CAS. d HÉMORRAGIE MASSIVE UTILISER LA PROTOCOLE HÉMORRAGIE MASSIVE DISPONIBLE SUR VOTRE UNITÉ!

EN CAS. d HÉMORRAGIE MASSIVE UTILISER LA PROTOCOLE HÉMORRAGIE MASSIVE DISPONIBLE SUR VOTRE UNITÉ! EN CAS d HÉMORRAGIE MASSIVE UTILISER LA BOÎTE DU PROTOCOLE HÉMORRAGIE MASSIVE DISPONIBLE SUR VOTRE UNITÉ! F-392 GRM : 30005543 (rév. 01-2014) Protocole d hémorragie massive (PHM) Page 1 sur 10 F-392 GRM

Plus en détail

Groupe Hospitalier Saint Vincent

Groupe Hospitalier Saint Vincent HEMORRAGIE MASSIVE OBSTETRICALE Docteur André GERST HAHN Médecin Anesthésiste Réanimateur Correspondant Hémovigilance Véronique AESCHELMANN- Cadre de Santé Référent soignant hémovigilance Clinique Ste

Plus en détail

Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients. Dr Serge Motte

Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients. Dr Serge Motte Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients Dr Serge Motte Bruxelles 24.11.12 - PLAN Points forts et points faibles des nouveaux anticoagulants Questions dans la pratique

Plus en détail

Thrombopénies et grossesse

Thrombopénies et grossesse Thrombopénies et grossesse Marie-Françoise Hurtaud-Roux Service d Hématologie Biologique Hôpital Robert Debré APHP, Paris Nouméa, le 22 octobre 2009 Plaquettes et grossesse Evolution des plaquettes durant

Plus en détail

Physiologie de l hémostase

Physiologie de l hémostase Matthieu ROUSTIT Institut de Formation en Soins Infirmiers 1 ère Année Année universitaire 2014-2015 Plan L hémostase : définition et schéma général L hémostase primaire La coagulation La fibrinolyse L

Plus en détail

HEMOSTASE PHYSIOLOGIE ET EXPLORATION

HEMOSTASE PHYSIOLOGIE ET EXPLORATION HEMOSTASE PHYSIOLOGIE ET EXPLORATION DEFINITION HEMOSTASE Ensemble des différents mécanismes assurant: -la prévention des saignements spontanés -l arrêt des hémorragies en cas de lésion vasculaire -le

Plus en détail

SEMEIOLOGIE HŽmatologie

SEMEIOLOGIE HŽmatologie SEMEIOLOGIE HŽmatologie HŽmostase Syndromes hžmorragiques FacultŽ de MŽdecine Toulouse Purpan Docteur Odile Rauzy Professeur Daniel Adoue Professeur Jean Louis Albar de SŽmŽiologie HŽmatologique HŽmostase

Plus en détail

Grossesse et HTA. J Potin. Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours

Grossesse et HTA. J Potin. Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours Grossesse et HTA J Potin Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours HTA et grossesse Pathologie fréquente : 2 à 5 % des grossesses (2 à 3 % des multipares, 4 à 8 % des primipares)

Plus en détail

SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE

SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE SYNTHÈSE DE L RECOMMNDTION DE ONNE PRTIQUE Transfusions de globules rouges homologues : produits, indications, alternatives nesthésie, réanimation, chirurgie, urgence Novembre 2014 NÉMIE IGUË Indication,

Plus en détail

PRISE EN CHARGE ANESTHESIQUE DU POLYTRAUMATISE. Cours EIADES 2ème année 2014 Dr E Hofliger

PRISE EN CHARGE ANESTHESIQUE DU POLYTRAUMATISE. Cours EIADES 2ème année 2014 Dr E Hofliger PRISE EN CHARGE ANESTHESIQUE DU POLYTRAUMATISE Cours EIADES 2ème année 2014 Dr E Hofliger DEFINITIONS/GRAVITE «Polytraumatisé» C est un blessé grave ayant au moins deux lésions dont une menace le pronostic

Plus en détail

TRAITEMENT SYMPTOMATIQUE DE LA CIVD OBSTETRICALE ( produits sanguins labiles et médicaments dérivés du sang )

TRAITEMENT SYMPTOMATIQUE DE LA CIVD OBSTETRICALE ( produits sanguins labiles et médicaments dérivés du sang ) TRAITEMENT SYMPTOMATIQUE DE LA CIVD OBSTETRICALE ( produits sanguins labiles et médicaments dérivés du sang ) VALERIE ALOPH DESC DE REANIMATION (juin 2007 ) BORDEAUX Modifications de l hémostase pendant

Plus en détail

Hémorragies cérébrales et nouveaux anticoagulants

Hémorragies cérébrales et nouveaux anticoagulants Hémorragies cérébrales et nouveaux anticoagulants Gérard Audibert Anesthésie Réanimation CHU de Nancy Remerciements au Pr A. Steib GIHP BHR, Boeringer, LFB, Fresenius-Kabi, Integra-Neurosciences Patient

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants

Les nouveaux anticoagulants Les nouveaux anticoagulants Dabigatran le plus avancé : Inhibiteur direct de la thrombine. Rely 18000 patients. 2 prises 2 dosages. L'un plus efficace l'autre moins dangereux Rivaroxaban : Inhibiteur Xa.

Plus en détail

Prise en charge de l embolie pulmonaire

Prise en charge de l embolie pulmonaire Prise en charge de l embolie pulmonaire Dr Serge Motte Liège 06.12.14 - Laack TA et Goyal DG, Emerg Med Clin N Am 2004; 961-983 2 PLAN Diagnostic Prise en charge: Phase aiguë: analyse de gravité Choix

Plus en détail

Diabète gestationnel. Prise en charge selon les recommandations de décembre 2010 Dr Cécile Brunet, Pr Pierre Boulot

Diabète gestationnel. Prise en charge selon les recommandations de décembre 2010 Dr Cécile Brunet, Pr Pierre Boulot Diabète gestationnel Prise en charge selon les recommandations de décembre 2010 Dr Cécile Brunet, Pr Pierre Boulot Deux risques, un progrès - Considérer que c est un «petit diabète» - En faire trop et

Plus en détail

Insuffisance Rénale Aiguë du post partum et Acide Tranexamique: à propos de 19 cas

Insuffisance Rénale Aiguë du post partum et Acide Tranexamique: à propos de 19 cas Insuffisance Rénale Aiguë du post partum et Acide Tranexamique: à propos de 19 cas Nécrose corticale du post-partum Mélanie DECAMBRON-POIRET 18 Octobre 2013 INTRODUCTION INSUFFISANCE RÉNALE AIGUË du POST-PARTUM

Plus en détail

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux Les Nouveaux Anticoagulants Oraux EPU AMEDYG 15 mai 2013 Dr Benjamin MANEGLIA 20 Bd Jean PAIN 38000 GRENOBLE bmaneglia@orange.fr Plan * Rappels sur les AVK * Hémostase Cascade de la coagulation * Le rivaroxaban

Plus en détail

M.M. Samama, I. Elalamy Hôtel Dieu, Paris

M.M. Samama, I. Elalamy Hôtel Dieu, Paris La Thrombopén i e i n d u i t e par l hépari n e M.M. Samama, I. Elalamy Hôtel Dieu, Paris La thrombopénie induite par l héparine Un mot d Histoire Définition et classification Physiopathologie Fréquence

Plus en détail

Les traitements anticoagulants. Emmanuelle de Raucourt Service Hématologie biologique CHVS

Les traitements anticoagulants. Emmanuelle de Raucourt Service Hématologie biologique CHVS Les traitements anticoagulants Emmanuelle de Raucourt Service Hématologie biologique CHVS Plan Rappels sur la physiologie de l hémostase et son exploration. Les héparines Les AVK Les nouveaux anticoagulants

Plus en détail

Cibles Nouveaux ACO AVK. Fondaparinux HBPM HNF. Xarelto. Eliquis Lixiana. Pradaxa PARENTERAL INDIRECT ORAL DIRECT. FT / VIIa.

Cibles Nouveaux ACO AVK. Fondaparinux HBPM HNF. Xarelto. Eliquis Lixiana. Pradaxa PARENTERAL INDIRECT ORAL DIRECT. FT / VIIa. Accidents hémorragiques aux nouveaux anticoagulants Gérard Audibert Anesthésie Réanimation CHU de Nancy Remerciements au Pr A. Steib GIHP Cibles Nouveaux ACO ORAL DIRECT FT / VIIa PARENTERAL INDIRECT AVK

Plus en détail

INTRODUCTION Quotidien des équipes d anesthésie de maternité Stress+++ accouchement maladie Femme jeune en bonne santé Évènement heureux

INTRODUCTION Quotidien des équipes d anesthésie de maternité Stress+++ accouchement maladie Femme jeune en bonne santé Évènement heureux URGENCES OBSTETRICALES Dr CASTEL Adeline CHU TOULOUSE Paule de Viguier INTRODUCTION Quotidien des équipes d anesthésie de maternité Stress+++ accouchement maladie Femme jeune en bonne santé Évènement heureux

Plus en détail

6 ans après la première RCP, en faut-il une nouvelle et que faut-il alors y rajouter?

6 ans après la première RCP, en faut-il une nouvelle et que faut-il alors y rajouter? 1 6 ans après la première RCP, en faut-il une nouvelle et que faut-il alors y rajouter? Pr Frédéric MERCIER Département d Anesthésie-Réanimation Hôpital Antoine Béclère, CLAMART & Université de K. Bicêtre,

Plus en détail

UN PETIT GESTE * QUI TIENT DE GRANDES PROMESSES

UN PETIT GESTE * QUI TIENT DE GRANDES PROMESSES UN PETIT GESTE * QUI TIENT DE GRANDES PROMESSES CONTRÔLE DES HÉMORRAGIES MOYENNES À MODÉRÉES (3) Capillaires ou veineuses (2) ADAPTÉ À LA PLUPART DES CHIRURGIES - Interventions cardiaques, abdo-viscérales,

Plus en détail

Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux

Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux Apixaban, Dabigatran, Rivaroxaban Pr D. DEPLANQUE Département de Pharmacologie médicale EA 1046 et CIC 9301 INSERM-CHRU, Institut de Médecine Prédictive

Plus en détail

Quelle place pour le test de génération de thrombine au sein du laboratoire de biologie clinique?

Quelle place pour le test de génération de thrombine au sein du laboratoire de biologie clinique? Quelle place pour le test de génération de thrombine au sein du laboratoire de biologie clinique? À la recherche du test «idéal» pour diagnostiquer les troubles de l hémostase C. Lecut, P. Peters, A. Gothot

Plus en détail

Intérêts et limites des D-Dimères

Intérêts et limites des D-Dimères Intérêts et limites des D-Dimères B. Lorcerie Printemps Médical de Bourgogne, 2013 Les D-Dimères : c'est quoi? Thrombin concentration Schéma de la coagulation Antithrombin XI Thrombin XIa Thrombin IX IXa

Plus en détail

Spécial : «ANTICOAGULANTS»

Spécial : «ANTICOAGULANTS» AMVF Septembre 2010 Spécial : «ANTICOAGULANTS» Cher Adhérent, Cher Donateur, Cher Correspondant, Le plus grand nombre des malades des vaisseaux du Foie est actuellement sous anticoagulants et ce pour un

Plus en détail

Exploration de l hémostase chez les patients traités par NACO

Exploration de l hémostase chez les patients traités par NACO CHU GRENOBLE Exploration de l hémostase chez les patients traités par NACO Pr G Pernod Médecine Vasculaire CH Grenoble Nouveaux anticoagulants: CHU GRENOBLE Administration orale Action immédiate Demi-vie

Plus en détail

AOD : que reste-t-il des tests biologiques?

AOD : que reste-t-il des tests biologiques? Jour AOD : que reste-t-il des tests biologiques? (Et la reversion?) Dr. Olivier Feugeas CRTH, CHU Strasbourg et groupe Bio67/Biosphère Chu de Conflits d Intêrets Bayer Boehringer-Ingelheim BMS-Pfizer Sanofi

Plus en détail

Le diabète gestationel. Dépistage et prise en charge

Le diabète gestationel. Dépistage et prise en charge Le diabète gestationel Dépistage et prise en charge Définition! trouble de la tolérance glucidique de gravité variable, survenant ou diagnostiqué pour la première fois au cours de la grossesse, quelque

Plus en détail

Evènements indésirables graves en maternité.

Evènements indésirables graves en maternité. Evènements indésirables graves en maternité. Bilan de 4 années de recueil prospectif au CHU de Toulouse. Pr. O. Parant, M.Herman, E.Delon, C fleury CHU Toulouse Introduction (1) Améliorer la qualité en

Plus en détail

HTA et grossesse. Dr M. Saidi-Oliver chef de clinique-assistant CHU de Nice

HTA et grossesse. Dr M. Saidi-Oliver chef de clinique-assistant CHU de Nice HTA et grossesse Dr M. Saidi-Oliver chef de clinique-assistant CHU de Nice Définition HTA gravidique: Après 20 SA Systole> 140mmHg et/ou Diastole>90mmHg A 2 reprises séparées de plus de 6 heures Résolutive

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE L HÉMOSTASE

PHYSIOLOGIE DE L HÉMOSTASE PHYSIOLOGIE DE L HÉMOSTASE La fonction hémostatique normale assure : - L arrêt de l hémorragie (par oblitération des brèches vasculaires) - Le maintien du sang à l état liquide, condition nécessaire à

Plus en détail

Prise en charge de l hémorragie de la délivrance

Prise en charge de l hémorragie de la délivrance C.H.U DE POITIERS Prise en charge de l hémorragie de la délivrance Dr Jacqueline DEMONDION I.A.D.E(s) : Sylvie GABILLET Géraldine GRANDE Edwige MENIGAUD DENOST Elodie MEUNIER L hémorragie du post-partum

Plus en détail

Exploration des Effets Indésirables Receveur (EIR) immédiats

Exploration des Effets Indésirables Receveur (EIR) immédiats Exploration des Effets Indésirables Receveur (EIR) immédiats Groupe de travail : C Linget, L Campergue, B Lassale, JP Aullen, D Legrand - La procédure infirmière doit rester la plus homogène possible.

Plus en détail

Plaquettes, auto-immunité, antiphospholipides et grossesse. Françoise Boehlen Service d Angiologie et d Hémostase HUG

Plaquettes, auto-immunité, antiphospholipides et grossesse. Françoise Boehlen Service d Angiologie et d Hémostase HUG Plaquettes, auto-immunité, antiphospholipides et grossesse Françoise Boehlen Service d Angiologie et d Hémostase HUG Cours de perfectionnement Labmed Neuchâtel 18 février 2013 Cas cliniques 1 et 2 Mme

Plus en détail

EN RÉANIMATION ET MÉDECINE D URGENCE

EN RÉANIMATION ET MÉDECINE D URGENCE SOCIÉTÉ DE RÉANIMATION DE LANGUE FRANÇAISE XXII E CONFÉRENCE DE CONSENSUS EN RÉANIMATION ET MÉDECINE D URGENCE RÉSUMÉ AVEC LA PARTICIPATION DE : La Société Française d Anesthésie et de Réanimation La Société

Plus en détail

E09 - Thrombolytiques

E09 - Thrombolytiques E09-1 E09 - Thrombolytiques 1. Objecti f s e t mécanisme d action Les traitements thrombolytiques sont administrés pour dissoudre rapidement un thrombus occlusif artériel ou veineux. Ils agissent en activant

Plus en détail

HEMATOME RETRO-PLACENTAIRE. Dr. GUENDOUZE

HEMATOME RETRO-PLACENTAIRE. Dr. GUENDOUZE HEMATOME RETRO-PLACENTAIRE Dr. GUENDOUZE L HEMATOME RETRO-PLACENTAIRE I - Définition II - Étiologies III - Étude clinique IV - Les complications V Le traitement DEFINITION Décollement prématuré du placenta

Plus en détail

Collège des Enseignants d Endocrinologie, Diabète et Maladies Métaboliques. Mise à jour décembre 2004

Collège des Enseignants d Endocrinologie, Diabète et Maladies Métaboliques. Mise à jour décembre 2004 ITEM 17 : DIABETE ET GROSSESSE Objectifs pédagogiques terminaux : «diagnostiquer et reconnaître les principes de prévention et de prise en charge des principales complications de la grossesse : ( ) diabète

Plus en détail

HÉMOPHILIE ET GROSSESSE :

HÉMOPHILIE ET GROSSESSE : UNIVERSITE DE NANTES UFR DE MÉDECINE ÉCOLE DE SAGES-FEMMES Diplôme d'état de Sage-Femme HÉMOPHILIE ET GROSSESSE : DE LA COEPTION À LA PRISE EN CHARGE NÉONATALE. Étude rétrospective au Centre Hospitalier

Plus en détail

Suivi Biologique des Nouveaux Anticoagulants

Suivi Biologique des Nouveaux Anticoagulants Suivi Biologique des Nouveaux Anticoagulants M.M. Samama, M-H. Horellou, C. Flaujac, J. Conard Groupe Hémostase-Thrombose Hôtel-Dieu L. Le Flem, C. Guinet, F. Depasse Biomnis - Ivry sur Seine TFPI TFPI

Plus en détail

Apixaban. Rivaroxaban. Dabigatran (Pradaxa ) (Xarelto ) (Eliquis ) 6X (ClCr 10-30ml/min)

Apixaban. Rivaroxaban. Dabigatran (Pradaxa ) (Xarelto ) (Eliquis ) 6X (ClCr 10-30ml/min) dapté et modifié de: J.Eikelboom et l. Circulation. 2010;121:1523-1532 Apixaban (Eliquis ) Rivaroxaban (Xarelto ) Dabigatran (Pradaxa ) Mécanisme d action Inhibiteurs directs du FXa Inhibiteur direct du

Plus en détail

Créez votre réseau de gestion de la coagulation Système CoaguChek Pro II

Créez votre réseau de gestion de la coagulation Système CoaguChek Pro II Créez votre réseau de gestion de la coagulation Système CoaguChek Pro II Mise à disposition rapide du statut de coagulation pour tous les services La disponibilité de résultats de coagulation sur place

Plus en détail

RAPPEL SUR L HEMOSTASE PHYSIOLOGIQUE

RAPPEL SUR L HEMOSTASE PHYSIOLOGIQUE RAPPEL SUR L HEMOSTASE PHYSIOLOGIQUE Cellule endothéliale Sous endothélium Plasma Plaquette BLESSURE VASCULAIRE Sous-endothélium: Fibres de collagene Plaquette Glycoproteine Ib Facteur Facteur Willebrand

Plus en détail

Les Paramètres Biologiques et Leurs Variations Physiologiques Pendant La Grossesse Dr Karim.LALLALI Médecin Biologie Clinique CHU Bicêtre France JUIN

Les Paramètres Biologiques et Leurs Variations Physiologiques Pendant La Grossesse Dr Karim.LALLALI Médecin Biologie Clinique CHU Bicêtre France JUIN Les Paramètres Biologiques et Leurs Variations Physiologiques Pendant La Grossesse Dr Karim.LALLALI Médecin Biologie Clinique CHU Bicêtre France JUIN 2012 1 - Augmentation du poids : L augmentation du

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE LA COAGULATION

PHYSIOLOGIE DE LA COAGULATION 1. Introduction PHYSIOLOGIE DE LA COAGULATION L hémostase est un phénomène physiologique permettant de limiter les pertes sanguines provoquées par une lésion vasculaire. La lésion de l endothélium vasculaire

Plus en détail

Gilles Boulay DAR Hôpital Saint Vincent de Paul Paris 14

Gilles Boulay DAR Hôpital Saint Vincent de Paul Paris 14 Gilles Boulay DAR Hôpital Saint Vincent de Paul Paris 14 gilles.boulay@svp.aphp.fr Première cause de mortalité maternelle en France 87% évitable Mortalité maternelle en France : Enquête INSERM 1996-1998

Plus en détail

: (1) ; PE. (1) ; G. (2) ; S. (3) ; H. (4) ; D. (5) ; P. (6) ; MH. (7) ; H. (8) ; D. (2) ; D. (2) ; D.

: (1) ; PE. (1) ; G. (2) ; S. (3) ; H. (4) ; D. (5) ; P. (6) ; MH. (7) ; H. (8) ; D. (2) ; D. (2) ; D. Evolution maternelle et fœtale des grossesses survenant chez des malades atteintes de thrombose chronique de la veine porte (TVP) : résultats d une étude européenne multicentrique A. Plessier (1) ; PE.

Plus en détail

HEMOSTASE. Notions de physiologie et d anatomie appliquées à la médecine d urgence

HEMOSTASE. Notions de physiologie et d anatomie appliquées à la médecine d urgence Notions de physiologie et d anatomie appliquées à la médecine d urgence HEMOSTASE Dr Stéphanie Roullet UF Uro-Vasculaire et Transplantations Service Anesthésie Réanimation I CHU Bordeaux DESCMU 1 et 2

Plus en détail

Le bilan pré opératoire en gynécologie obstétrique

Le bilan pré opératoire en gynécologie obstétrique Le bilan pré opératoire en gynécologie obstétrique JC Mangin Anesthésiste réanimateur Centre Olympe de Gouges CHU Bretonneau Tours mardi_11_juin_2013 Recommandations formalisées d experts SFAR 2012 Le

Plus en détail

MÉDICAMENTS DE L HÉMOSTASE

MÉDICAMENTS DE L HÉMOSTASE MÉDICAMENTS DE L HÉMOSTASE Dr HAFIDI POLE ANESTHESIE RENAIMATION CHU DE NICE Antiagrégants gants plaquettaires Ticlopidine (TICLID) clopidogrel (PLAVIX) S opposent à l ag. Plaq. Effets indésirables: hémorragies,

Plus en détail

journées chalonnaises de la thrombose

journées chalonnaises de la thrombose Nos connaissances certaines et notre pratique journalière : Les Nouveaux Anticoagulants dans la thromboprophylaxie de la chirurgie prothétique du MI Benoit Cots et Jean Marc Royer le 29/11/12-1 Recommandations

Plus en détail

PRISE EN CHARGE OPTIMALE EN SALLE DE NAISSANCE

PRISE EN CHARGE OPTIMALE EN SALLE DE NAISSANCE PRISE EN CHARGE OPTIMALE EN SALLE DE NAISSANCE K.Devoldere Clinique Sainte-Marie Cambrai - Pharmacie - Difficultés spécifiques concernant l accès aux produits sanguins 1 Définition H. du post-partum -

Plus en détail

Plaquettes, thrombocytes G / l

Plaquettes, thrombocytes G / l Plaquettes, thrombocytes 150 350 G / l hémogramme Globules rouges : 4,4-6,0 T/l (H) 3,8-5,2 T/l (F) Réticulocytes : 5-15 o / oo Globules blancs : 4-11 G/l Thrombocytes : 150-350 G/l T/l = Tera / l = 10

Plus en détail

Exploration de l hémostase

Exploration de l hémostase Matthieu ROUSTIT Institut de Formation en Soins Infirmiers 1 ère Année Année universitaire 2014-2015 primaire Numération plaquettaire N = 150 à 400 G/L Défaut de plaquettes = thrombocytopénie Excès de

Plus en détail

DIABETE GESTATIONNEL. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque. Dr. GUENDOUZE MERIEM

DIABETE GESTATIONNEL. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque. Dr. GUENDOUZE MERIEM DIABETE GESTATIONNEL Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Dr. GUENDOUZE MERIEM Définition OMS Trouble de la tolérance glucidique de gravité variable Survenant ou diagnostiqué pour la

Plus en détail

L'HEMOSTASE U.E. 2.2 C4 S1. Burkhardt NGUYEN DANG Cadre Formateur

L'HEMOSTASE U.E. 2.2 C4 S1. Burkhardt NGUYEN DANG Cadre Formateur Assistance Publique Hôpitaux de Paris Centre de la Formation et du Développement des Compétences IFSI Charles FOIX U.E. 2.2 C4 S1 L'HEMOSTASE Burkhardt NGUYEN DANG Cadre Formateur Objectifs du cours A

Plus en détail

Le nouveau-né de la femme. Delphine Mitanchez Service de néonatologie Hôpital Armand Trousseau Paris

Le nouveau-né de la femme. Delphine Mitanchez Service de néonatologie Hôpital Armand Trousseau Paris Le nouveau-né de la femme obèse Delphine Mitanchez Service de néonatologie Hôpital Armand Trousseau Paris Épidémiologie 2000: 300 millions d obèses dans le monde NHANES 2003-2004: 32% obèses aux USA Femmes

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 9 mars 2011. Date de l'amm : 28 octobre 2010 (procédure de reconnaissance mutuelle)

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 9 mars 2011. Date de l'amm : 28 octobre 2010 (procédure de reconnaissance mutuelle) COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 9 mars 20 RIASTAP g, poudre pour solution injectable/perfusion B/ flacon en verre (CIP : 494 884-2) Laboratoires CSL BEHRING SA Fibrinogène humain Code ATC (20) : B02BB0

Plus en détail

Le péri opératoire EIAS

Le péri opératoire EIAS Le péri opératoire EIAS Le contexte Maternité de type III Présence permanente d une équipe obstétricale et chirurgicale Présence permanente d une équipe anesthésique Etablissement disposant de pratiquement

Plus en détail

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. LIENS

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. LIENS AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

Thrombectomie veineuse avec stent

Thrombectomie veineuse avec stent Prise en charge des TVP fémoro-iliaques Thrombectomie veineuse avec stent O HARTUNG Sce de Chirurgie Vasculaire, CHU Nord, Marseille Complications des TVP Aigue Extension Embolie pulmonaire Récidive Syndrome

Plus en détail

Prise en charge et gestion de l hémorragie du post-partum

Prise en charge et gestion de l hémorragie du post-partum 53 e congrès national d anesthésie et de réanimation. Infirmiers. Infirmier(e)s anesthésistes diplômé(e)s d état 2011 Sfar. Tous droits réservés. Prise en charge et gestion de l hémorragie du post-partum

Plus en détail

Régulation des transferts inter-hospitaliers et périnatalité

Régulation des transferts inter-hospitaliers et périnatalité Régulation des transferts inter-hospitaliers et périnatalité Gilles BAGOU anesthésiste réanimateur urgentiste SAMU-69, CHU-Lyon Gilles BAGOU - SAMU-69 - Lyon 1 déclaration de conflits d intérêt mon intervention

Plus en détail

TUNIS LE 24 MARS 2017 PIÈGES DIAGNOSTIQUES EN HÉMOSTASE BILAN D HÉMOSTASE CHEZ L ADULTE

TUNIS LE 24 MARS 2017 PIÈGES DIAGNOSTIQUES EN HÉMOSTASE BILAN D HÉMOSTASE CHEZ L ADULTE TUNIS LE 24 MARS 2017 PIÈGES DIAGNOSTIQUES EN HÉMOSTASE BILAN D HÉMOSTASE CHEZ L ADULTE Pr Mohamed ZILI Hôpital Habib Thameur Tunis Faculté de Pharmacie de Monastir CAS CLINIQUE 1 Bilan pré-opératoire,

Plus en détail

PARTICULARITÉS DE LA SANTÉ MATERNELLE DANS LES PAYS À RESSOURCES LIMITÉES. Julie TORT 04/04/2014 DIU Médecine tropicale Santé Internationale

PARTICULARITÉS DE LA SANTÉ MATERNELLE DANS LES PAYS À RESSOURCES LIMITÉES. Julie TORT 04/04/2014 DIU Médecine tropicale Santé Internationale 1 PARTICULARITÉS DE LA SANTÉ MATERNELLE DANS LES PAYS À RESSOURCES LIMITÉES Julie TORT 04/04/2014 DIU Médecine tropicale Santé Internationale Plan 2 Santé maternelle dans les pays à ressources limitées:

Plus en détail