MAT et Grossesse. CJN MARSEILLE Mars 2010 Yahsou DELMAS Service de Néphrologie CHU Bordeaux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MAT et Grossesse. CJN MARSEILLE Mars 2010 Yahsou DELMAS Service de Néphrologie CHU Bordeaux"

Transcription

1 MAT et Grossesse CJN MARSEILLE Mars 2010 Yahsou DELMAS Service de Néphrologie CHU Bordeaux

2 Définitions

3 Définition : microangiopathie thrombotique Anémie Hémolytique Mécanique Thrombopénie Périphérique Défaillance d organe

4 Définitions des termes obstétriques HTA gravidique (HTG) : PAS >140 mm Hg et/ou PAD >90 mm Hg après 20 SA et disparaissant avant fin 6ème sem postpartum Prééclampsie (PE) = HTG + protéinurie (> 0,3 g/24h) PE Sévère = PE + HTA sévère (PAS > 160 mm Hg et/ou PAD > 110 mm Hg) Et/ou atteinte rénale : oligurie ou créat > 135µM ou protu >5 g/j OAP ou barre épigastrique persistante ou HELLP syndrome éclampsie ou atteinte SNC (tb visuels, ROT polycinétiques,céphalées), Plq < /mm 3 Hématome Rétro Placentaire (HRP) ou retentissement foetal. PE précoce : survenant avant 32 SA HELLP syndrome : hémolyse + cytolyse hépatique + Tp Jan 2009 : Recommandations formalisées d experts communes SFAR/CNGOF/SFMP/SFNN

5 MAT et Grossesse =? Prééclampsie 5% des G HELLP 5% des PE SHAG PTT SHU.

6 Données de physiopathologie

7 Données de physiopathologie Préeclampsie

8 Prééclampsie : Anomalie de l invasion trophoblastique 1/ Invasion trophoblastique de la décidua NORMAL 2/ Vascularisation du trophoblaste 3/ Remodelage des A spiralées par le trophoblaste PREECLAMPSIE Karumanchi SA, Kidney Int 2005

9 Défaut de différenciation trophoblaste Normalement : switch phénotype épithélial endothélial CYTOTROPHOBLASTE INVASIF Placenta Normal Placenta Prééclampsie E Cadherine, α6β VE cadherine αvβ Défaut de coopération maternelles NK // trophoblastiques fœtales (Parham P, J exp med 2004) O2 faible ( 9 SA): favorise phénotype invasif avec mitoses (prolifération) du CT élevé (10 SA< ): favorise différenciation «vasculaire-endothéliale» du CT

10 Balance anti/pro angiogénique Soluble fms-like tyrosine kinase-1 : sflt-1 Variant du récepteur membranaire Flt-1 du VEGF et de PlGF Maynard SE, J Clin Invest 2003

11 Balance anti/pro angiogénique Soluble fms-like tyrosine kinase-1 : sflt-1 Variant du récepteur membranaire Flt-1 du VEGF Libéré par le placenta dans la circulation maternelle sflt-1 surexprimé chez la rate gestante HTA, protéinurie et endothéliose glomérulaire Maynard SE, J Clin Invest 2003

12 Balance anti/pro angiogénique Dysfonction endothéliale Karumanchi SA, Kidney Int 2005

13 Levine R, N Engl J Med 2004

14 Prééclampsie : Dysfonction endothéliale Soluble endoglin : seng Forme clivée, tronquée d un co-récepteur de TGF exprimé par la E et le syncytiotrophoblaste Dans la prééclampsie 2-3 mois avant les S. cliniques // Sévérité de la prééclampsie Inhibition de l action de TGF 1 sur la E (altération liaison au R) (-) activation enos (-) vasodilatation ( prostacycline) Venkatesha S, Nat Med 2006

15 Prééclampsie : valeur prédictive couple sflt et seng Odds Ratios ajustés pour prééclampsie préterme (A) ou à terme (B) selon le ratio sflt1:plgf et le taux de seng Si élevés, risque x 31!! Levine K, NEJM 2006

16 Prééclampsie : Dysfonction endothéliale Système Rénine-Angiotensine Grossesse normale : SRA (rénine ovarienne et déciduale)// densité de R à AgII réponse vasoconstrictrice à l AgII Prééclampsie : SRA // sensibilité des R à AgII Hétérodimérisation R à AgII et R à bradykinine (AT1-B2) 1 AC anti AT1 facilitants, implication de R 1 adrénergiques 2 Stimulant la sécrétion de sflt Chez 70% PE, - chez 80% Ctr 4 1_AbdAlla &al, Nat Med _Wallukat &al, J Clin Invest _ Zhou &al, Hypertension _Herse &al, Hypertension 2009

17 Dysfonction endothéliale : rôle du SRA Shah DM, Am J Physiol Renal Physiol 2005

18 Voie COMPT 2 ME 2 Me oestradiol, placenta [2 Me O] pendant la G Déstabilise les microtubules et inhibe HIF-1 α G chez souris Comt-/- vs Comt +/+ délivrance prématurée, perte fœtale >, poids placenta/decidua <, Nb infarctus placentaire > sflt 1 et HTA, pu Chez les humains? Kanasaki, Nature Jun 19;453(7198):1117

19 Voie COMPT 2 ME 2 Me oestradiol, placenta [2 Me O] pendant la G Déstabilise les microtubules et inhibe HIF-1 α G chez souris Comt-/- vs Comt +/+ délivrance prématurée, perte fœtale >, poids placenta/decidua <, Nb infarctus placentaire > sflt 1 et HTA, pu Chez les humains? Kanasaki, Nature Jun 19;453(7198):1117

20 Voie COMPT 2 ME 2 Me oestradiol, placenta [2 Me O] pendant la G Déstabilise les microtubules et inhibe HIF-1 α G chez souris Comt-/- vs Comt +/+ délivrance prématurée, perte fœtale >, poids placenta/decidua <, Nb infarctus placentaire > HTA, pu Chez les humains? Kanasaki, Nature Jun 19;453(7198):1117

21 Voie COMPT 2 ME 2 Me oestradiol, placenta [2 Me O] pendant la G Déstabilise les microtubules et inhibe HIF-1 α G chez souris Comt-/- vs Comt +/+ délivrance prématurée, perte fœtale >, poids placenta/decidua <, Nb infarctus placentaire > HTA, pu Chez les humains? Kanasaki, Nature Jun 19;453(7198):1117

22 Sb des CE vasculaires au climat anti angiogénique Balance anti/proangiogénique Ischémie Placentaire? Adaptation Beaufils et al. d après Sibai B, Lancet 2005;365:785

23 Facteurs favorisants L ischémie placentaire apparaît d autant plus que: l utérus est primipare (vascularisation peu développée) les besoins en O 2 sont accrus (grossesse gémellaire) s il existe une hypovolémie les Vx sont pathologiques (athérome, diabète, collagénose, ) il existe une thrombophilie (Mutation de Leiden,II, SAPL,

24 Prééclampsie : Dysfonction endothéliale Cardiovasculaire Vol Plasma RVP et PA PCap pulm ou PVC Contractilité Poumons OAP SDRA Reins Endothéliose glomérulaire Protéinurie DFG Créatininémie NTA, nécrose corticale Dysfonction endothéliale Activation // Altération Agents prostanoïdes, procoagulants, vasoconstricteurs Expression de molécules d adhésion Fœtus RCIU Mort foetale Foie Dépots de fibrine Nécrose périportale Enzymes hépatiques Hémorragie sous capsulaire HELLP SNC Oedeme Ischémie//infarctus//Hémorragie Vasospasme Troubles visuels Encéphalopathie hypertensive Eclampsie

25 Données de physiopathologie Conséquences SHAG

26 L histoire de Mme F 29 ans Pas d ATCD notable G1P0 H clinique pour métrorragie Présente depuis 5j : OMI, ictère Pas de notion d HTA Constat MFIU, accouchement par voie basse car début de W spontané

27 L histoire de Mme F 29 ans Hémorragie de la délivrance Tableau de CIVD avec persistance hémorragie Hb 5.6g/dl Plq TP 27% Fg 0.7g/L Transfert CHU pour embolisation utérine après 3CGR, 3PFC, 2.5L de remplissage

28 L histoire de Mme F 29 ans A J2 transfert néphrologie en raison oligurie créatinine > 400µM, diagnostic HELLP Hb 9.9g/dl, PNN 15500, Plq 64000, LDH 1110, Hpt <0.3g/L, protéinurie 1.5g/L (hématurie++) Schizocytes 2-1% ASAT 3N, ALAT 2N, GGT 4N, PAL 2N Bili totale 240µM dont 139µM conjuguée TP 39%, FV 48%, fg 1.4g/L (N2-5)

29 L histoire de Mme F 29 ans Interrogatoire : symptômes avant H Polyuro-polydispsie normo à hypoglycémique Vomissements+++ Avant l accouchement et l hémorragie Hb 16g/dl, Plq , TP 43%, fg 1.2g/L ASAT 4N, ALAT 7N, PAL 5N Créatinine 300µM, hyperuricémie 600µM Tableau typique de Stéatose Hépatique Aigue Gravidique ou «SHAG»

30 SHAG : des chiffres approximatifs 1/10000 accouchement? Sous estimé? Parfois associé HTAG (50%), HELLP (20%) Grossesses multiples, nulliparité 3 ème Trimestre Symptômes évocateurs : à rechercher +++ : outre la polyuro-polydipsie normog

31 Nécrose périportale, dépôts de fibrine (HELLP) Microvésicules lipidiques (SHAG) Vigil-De Gracia P, Int J Obst Gyn, 2001

32 SHAG et anomalie de la béta oxydation des acides gras SHAG dans 31 à 79% des grossesses dont le fœtus déficitaire en enzyme LCHAD. oxydation des AG = au niveau mitochondrial, source ATP CŒUR, MUSCLE, glucogénèse au niveau du foie.

33 SHAG et anomalie de la béta oxydation des acides gras JEUN, hypercatabolisme voie de secours avec oxydation des AG acetyl CoA source Energie Déficit HomoZ fœtus, HétéroZ mère : accumulation systémique AG + TG + dérivés toxiques surcharge lipidique diffuse (foie, rein, ) dysfonction endothéliale

34 SHAG et anomalie de la béta oxydation des acides gras Déficit chez l enfant, avec période néonatale ou qques mois // FD = jeun +++ Risque métabolique chez l enfant : Hypoglycémie sans cétose Stéatose à encéphalopathie hépatique Cardiomyopathie dilatée ou hypertrophique Rhabdomyolyse Convulsions Rétinopathie pigmentaire Mort subite

35 SHAG et anomalie de la béta oxydation des acides gras «En cas de HELLP syndrome sévère et surtout en cas de SHAG, il est possible de discuter un dépistage néonatal du déficit en LCHAD. A défaut, il est conseillé une surveillance attentive du nourrisson et la réalisation d un profil des acides gras à chaîne longue»* Maman = Vigilance 2 ème trimestre :créatinine, ac urique, AT III Alerte si anorexie, vomissements, fièvre Bébé= Profil acyl carnitine +/- rech m1528 G>C LCHAD *Jan 2009 : Recommandations formalisées d experts communes SFAR/CNGOF/SFMP/SFNN

36 Données de physiopathologie HELLP // ADAMTS 13, cpt// SHUa

37 HELLP, facteur Von Willebrand La dysfonction endothéliale: ratio propeptide/mature vwf vwf actif dans circulation générale + activité ADAMTS 13 Hulstein & al, J Thromb Haemost 2006

38 HELLP et régulation de la voie alterne du complément? Fakhouri & al,blood. 2008;112: )

39 Et complément-shua-grossesse? 21 SHUa associé à une G dont 18 an cpt + 79% poussée post-partum (data sur 19 ptes) Termes des poussées per-g 4, et 36 SA 14% précédé de PE 81% Hémodialyse et 62% IRT Pour les mutations du H : moins centrées sur SCR Risque max de poussée SHU parmi mutation cpt au cours 2ème G Sur 103 G chez 44 patientes an cpt : 4,7% perte BB, 7,7% preeclampsie, 17,4% poussée SHU Fakhouri et al., JASN 9 mars 2010!!

40 En pratique.?

41 En pratique.? Vigilance sur les maladies rares Où il existe des conduites préventive ou thérapeutique SPECIFIQUE délivrance placenta Par exemple le PTT

42 Melle D, 23 ans ATCD IVG en 1999 Césarienne à 24 SA en 2002 tableau de HELLP syndrome (?), pas de signes neuros, perte du BB à J3. Résolution spontanée Pas d anomalie du bilan (?) au décours 2003 hospitalisation à 17 SA d une troisième grossesse pour

43 Céphalée, asthénie, ecchymoses cutanées, TA 130/90, pas d oedeme Anémie (8,2 g/dl), hémolytique (LDH > 3000, Hpt < 0,01), COOMBS -, Schizocytes + (dans un 2nd temps) Thrombopénie /mm3, TCA, TP, Fg N Uricémie 200 µm, ASAT, ALAT N Urée 3,7 mm, Créatininémie 59 µm Protéinurie : +++, hématurie : -, leucocyturie : Plasmaphérèse quotidienne au PFC Corticothérapie orale 1 mg/kg/ j RCIU majeur et ITG décidée, enfant décédé in utéro la veille à 24 SA.

44 Normalisation de tous les paramètres biologiques sous plasmaphérèse et après l accouchement, sevrage rapide Bilan auto-immun Pas d ATCD d ictère néonatal non lié à une incompatibilité rhésus Aucun ATCD familial de thrombopénie

45 POURTANT Bilan à 2 mois de la dernière plasmaphérèse : Activité protéase du VWF effondrée < 5% Absence d inhibiteur Sœur jumelle homozygote, idem Parents profil hétérozygote, père et mère respectivement à 45% et 32% d activité (N %)

46 Classiquement, dans le PTT : ATCD personnel Ictère néonatal sévère thrombopénie, diagnostic PTI Période de survenue Premiers symptômes 55% 2ème TRI (Martin et al. AJOG 2008) Pas de correction à la délivrance CONTRE-EXEMPLE

47 ATCD Mlle B, 24 ans Tabagisme modéré, poursuivi 5 cig/j pdt grossesse Première grossesse, Hospitalisation à 30 SA pour prééclampsie = HTA (170 TAS) + albuminurie., Céphalées, myodesopsies, oedeme du visage Douleurs épigastriques et basi-thoraciques se projetant entre les omoplates

48 Césarienne en urgence = J0 Petit garçon de 1320g Maman : ASAT max 94, ALAT max 162 UI/L, J-2, J-1 Hb min>9g/dl, plq min J2, schizocytes : ND Haptoglobine 0,45 J-1, <0,08 J0 puis?? LDH 348 J-1 à max 848 J+4 puis?? Créat max 70 µm Résolutif SPONTANEMENT sans plasma Traitement par Loxen + HBPM 1 mois post partum

49 Enfant décédé à 6 semaines de vie d hémorragie digestive en rapport avec la prématurité Autopsie = entérocolite hémorragique. Placenta 230g pour 300g attendu. Infarctus multiples.

50 3 mois post-partum Normalité de la TA Normalité du bilan NFS, LDH, Hpt, Protéinurie Bilan de thrombophilie négatif ACAN négatifs ADAMTS 13 fait sur plq, contexte d hémolyse à minima 5%, sans inhibiteur Activité père 22%, mère 52%

51 PERSPECTIVES thérapeutiques pour PTT congénital Restitution de l activité protéase du VWF Infusion de 10 à 15 ml/kg de PFC pour un ADAMTS 13 à 15%? Une très faible activité protéase suffit Périodicité à définir : toutes les 2 à 4 sem? Ou + souvent car production de multimères ++ pendant la grossesse

52 SUIVI Melle B. pour deuxième grossesse PFC 1200 ml/2sem

53 SUIVI Melle B. pour deuxième grossesse PFC 1200 ml/2sem 1200 ml/sem

54 SUIVI Melle B. pour deuxième grossesse 1200 ml/2sem 1200 ml/sem

55 SUIVI Melle B. pour deuxième grossesse

56 ADAMTS 13 et grossesse N Baisse progressive à partir fin 1er Tri-début 2e (moy 52%, range 22-89%) Nullipares 65% < multipares 83% 94% 64% 64% (Sanchez-Luceros A, Thromb Haemost 2004; 92:1320) En parallèle, augmentation du facteur VonWillebrand Activité protéase et G normale Mannucci et al., Blood 2001

57 PTT et grossesse Grossesse = mode de présentation du PTT dans 10-25% des cas (Ezra Am J Hematol 1996, McCrae Semin Hematol 1997) 60-90% de risque de récidive pdt G (Vesely SK, Transfusion 2004; 44:1149) Premiers symptômes 55% 2ème TRI, 12% 1 ier TRI, 33% 3 ème TRI (Martin JN, AJOG 2008; 2008;199(2):98) RCIU et infarctus placentaires (Wurzei JM, N Engl J Med 1979; 301:503)

58 Cas rapportés PTT et G Etude , Tennessee Mortalité Maternelle 2/11 Perte Fœtale 3/10 Egerman Am J Obstet Gynecol 1996 Oct;175(4 Pt 1):950-6

59 Cas rapportés PTT et G 2006 : Scully, Blood Coagul Fibrinolysis, 17: patientes, diagnostic préalable ou pendant la grossesse de PTT (centre de référence Londres) Sous aspirine au long cours, ajout HBPM au diagnostic de G si pas déjà TTT (patiente 3), sauf 1 patiente (HBPM post-p), patiente 5.

60 Patiente, âge PTT ATCD ATCD G Début TTT TTT par PFC Evolution BB Patiente 1, 1 épisode 31 a G+ MF 21 SA 14 SA 6 S post p EP 1/2sem Césa 37SA OK 2720g Patiente 2, 1 épisode 33 a G+ MF 25 SA FCS 10 SA 14 SA EP 1 /2S 30 SA :1/S AVB 37SA déclenché HTA, PU OK 2150g Patiente 3, 5 épisodes 27a SNC, emb pulm AC SA EP 8-14 SA EP//perf 14-30SA EP 30- AVB 40SA déclenché OK 2800g Patiente 4, 21a Diag PTT à 18 SA SNC 18 SA EP 3-7/S Ritux /S 29SA-S+1 2EP/j péri partum Césa 32SA Suite crise comitiale OK 1045g - - Césa 41SA Pour arrêt du travail OK 3480g AC -!! Patiente 5, 1 épisode 29a Hémato - 6 ans. AC? 2006 : Scully, Blood Coagul Fibrinolysis, 17:459

61 Dosage activité ADAMTS13 % Patiente, âge Avant G 1er TRI 2e TRI 3e TRI 6 S postpartum Patiente 1, 31 a <5 ND ND 49 ND Patiente 2, 33 a < <5 Patiente 3, 27a (AC+) <5 < Patiente 4, 21a NA < Patiente 5, 29a : Scully, Blood Coagul Fibrinolysis, 17:459

62 PTT ou PTT + PE?? Etude rétrospective 166 G avec PTT Ratio LDH / AST 13 /1 vs 29 / 1 Dans PTT + PE vs PTT seul Valeur prédictive =?? Martin et al., AJOG 2008

63 Grossesse et Upshaw Schulman Fujimura, Br J Haematol Nov 26 9 femmes / 6 familles diagnostic PTT à leur première G 6/9 ATCD Tp dans l enfance : étiqueté PTI Tp durant 2ème trimestre pour leurs 15 G 16 BB (1 GG) 8 morts nés ou décès néonatal 7 prématurés sauf 1 suivi prospectif en plasmathérapie dès 8 SG

64

65 Diagnostic de présomption de purpura thrombotique thrombocytopénique ou SHU devant : 1. Hémato : Thrombopénie sévère et anémie hémolytique mécanique s aggravant à > J3 postpartum. Coagulation normale et CIVD résolutive 2. Neuro : Altération sévère des fonctions supérieures, anomalies focales (aphasie, déficit moteur), crises convulsives hors contexte HTA sévère ou à > J3 post-partum 3. Néphro : IRA oligurique 4. Systémique : HTA résolutive, 5. LDH augmentent // correction transaminases.

66 En cours à Bordeaux, travail sur PTT et Grossesse Rétrospectif sur requête informatique des NFS en provenance des maternités en 2008 Thrombopénies < signes atypiques ou de gravité de la MAT Thrombopénies < Hors contexte pathologique déjà connu (PTI, HPN..) acouchements, 17 dosages / 44 ptes à faire: 3 déficits sur 7 dosages réalisés (5%, 7%, 11%)

67 Diagnostics différentiels : signes discriminants MAT PE HELLP PTT SHU SHAG S Cliniques +/- OMI 70%Chaussier 40%Nausées Vomissements 30%Céphalées SNC T HTA ++ +/- +/- + +/- I rénale aigue - +/- +/ Plq IHC - +/ ATIII N Parfois N N Asthénie Vomissements Polyuro-dipsie Ictère

68 Diagnostics différentiels : signes discriminants MAT PE HELLP 1er TRIMESTRE PTT 12% 2ème TRIMESTRE 55% 3ème TRIMESTRE 80% ante partum Médiane 32 SA Post Partum 20% 33% SHUa SHAG

69 Dosage ADAMTS 13 fait oui/non?

70 Polyuro-polydipsie normoglycémique, ictère, vomissements* ASAT, ALAT, GGT, PAL, Bili* Glycémie, fibrinogène, TP, facteur V, PNN* *Si cytolyse hépatique + signes clin ou insuff. hépatocellulaire : SHAG? : recherche mutation LCHAD

71 Indication doppler des A rénales sera posée par le néphrologue à M3 Anomalie des protéines régulatrices du complément : modalités de dépistage à définir

72 Conclusion : vigilance sur pathologies d aspect similaires 1. Déficit en ADAMTS 13 : chez qui le rechercher? 2. Bétaoxydation des ac gras, dans SHAG 3. Penser aux dysrégulation du complément si «HELLP» avec atteinte rénale non résolutive ou du post-partum. 4. Coopération multidisciplinaire Cliniciens (Obstétriciens, Néphrologues, Internistes, Pédiatres,.) Hémato-immuno biologistes Anatomopathologistes

73 Conclusion Aujourd hui dans la PE, Délivrance après normalisation TA et PU.correction FDR cardio-vasculaires, aspirine pour G futures Demain : Portée future des découvertes physiopath récentes? Discrimination Plasmathérapie, ADAMTS 13 recombinant Traitement Me Oestradiol, antagonistes sflt, peptide bloqueur AT1-AA

74 Merci de votre attention

75 Fakhouri et al., JASN 9 mars 2010!!

76

77 Quelles sont les propositions vraies?. Le SHU atypique avec mutation du complément survient classiquement au cours du premier trimestre de la grossesse. Une poussée de PTT chez une déficiente congénitale en ADAMTS 13 peut régresser spontanément. L insuffisance rénale aiguë est exceptionnelle dans la stéatose aiguë gravidique. Une anomalie génétique chez l enfant peut entraîner un HELLP syndrome chez la mère. Le PTT est la microangiopathie où le taux de plaquettes est souvent le plus haut

HTA et grossesse. Dr M. Saidi-Oliver chef de clinique-assistant CHU de Nice

HTA et grossesse. Dr M. Saidi-Oliver chef de clinique-assistant CHU de Nice HTA et grossesse Dr M. Saidi-Oliver chef de clinique-assistant CHU de Nice Définition HTA gravidique: Après 20 SA Systole> 140mmHg et/ou Diastole>90mmHg A 2 reprises séparées de plus de 6 heures Résolutive

Plus en détail

HYPERTENSION ARTERIELLE ET GROSSESSE MC AUMONT. 1) L HTA représente la première cause de morbidité et de mortalité périnatales.

HYPERTENSION ARTERIELLE ET GROSSESSE MC AUMONT. 1) L HTA représente la première cause de morbidité et de mortalité périnatales. HYPERTENSION ARTERIELLE ET GROSSESSE MC AUMONT POINTS IMPORTANTS. 1) L HTA représente la première cause de morbidité et de mortalité périnatales. 2) Physiologiquement, la pression artérielle baisse au

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES PRE ECLAMPSIES. Jérôme KOUTSOULIS. IADE DAR CHU Kremlin-Bicêtre. 94 Gérard CORSIA. PH DAR CHU Pitié-Salpétrière.

PRISE EN CHARGE DES PRE ECLAMPSIES. Jérôme KOUTSOULIS. IADE DAR CHU Kremlin-Bicêtre. 94 Gérard CORSIA. PH DAR CHU Pitié-Salpétrière. PRISE EN CHARGE DES PRE ECLAMPSIES Jérôme KOUTSOULIS. IADE DAR CHU Kremlin-Bicêtre. 94 Gérard CORSIA. PH DAR CHU Pitié-Salpétrière. 75 Pas de conflits d intérêts. Définitions Pré éclampsie Définitions

Plus en détail

Grossesse et HTA. J Potin. Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours

Grossesse et HTA. J Potin. Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours Grossesse et HTA J Potin Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours HTA et grossesse Pathologie fréquente : 2 à 5 % des grossesses (2 à 3 % des multipares, 4 à 8 % des primipares)

Plus en détail

Principales complications de la grossesse Hypertension artérielle gravidique Item 17 - Module 2

Principales complications de la grossesse Hypertension artérielle gravidique Item 17 - Module 2 Objectifs : Principales complications de la grossesse Hypertension artérielle gravidique Item 17 - Module 2 Diagnostiquer et connaître les principes de prévention et de prise en charge de l hypertension

Plus en détail

COMPLICATIONS VASCULO-RÉNALES DE LA GROSSESSE

COMPLICATIONS VASCULO-RÉNALES DE LA GROSSESSE CHAPITRE 20 COMPLICATIONS VASCULO-RÉNALES DE LA GROSSESSE Questions 16, 17, 218. Modules 2 et 11 OBJECTIFS Connaître l adaptation rénale physiologique (hémodynamique rénale, fonctions tubulaires, volémie

Plus en détail

Thrombopénie et grossesse

Thrombopénie et grossesse Thrombopénie et grossesse Mehdi KHELLAF Service de Médecine Interne Centre de Référence des Cytopénies Auto Immunes CHU Henri Mondor, Créteil mehdi.khellaf@hmn.aphp.fr http://www.pti-ahai.fr Plan Les diagnostics

Plus en détail

La pré-éclampsie. Explications et conseils préventifs

La pré-éclampsie. Explications et conseils préventifs La pré-éclampsie Explications et conseils préventifs Introduction Quel objectif? Vous avez souffert d une pré-éclampsie lors de votre grossesse. Ce livret a pour but de vous aider à comprendre ce qu il

Plus en détail

HyperTension Artérielle de la Femme

HyperTension Artérielle de la Femme HyperTension Artérielle de la Femme Vincent LAFAY Sce Cardiologie / Hôpital Nord Sce Médecine du Sport / Hôpital Salvator MARSEILLE Particularités physiologiques Femme protégée par les oestrogènes naturels

Plus en détail

Insuffisance rénale aiguë en milieu obstétrical

Insuffisance rénale aiguë en milieu obstétrical U702 Insuffisance rénale aiguë en milieu obstétrical Pr. Alexandre HERTIG Urgences Néphrologiques et Transplantation Rénale Hôpital Tenon, Paris alexandre.hertig@tnn.aphp.fr Séminaire national du CUEN,

Plus en détail

Hypertension artérielle de la grossesse

Hypertension artérielle de la grossesse Hypertension artérielle de la grossesse Objectifs : Diagnostiquer et connaître les principes de prise en charge d'une HTA. Sommaire : Faq 1 - Diagnostic d'hta gravidique Faq 2 - Evolutions des différents

Plus en détail

Prise en charge thérapeutique

Prise en charge thérapeutique 7èmes Journées des Jeunes Hématologues Francophones 9-11 Septembre 2005, Avignon Microangiopathies thrombotiques Prise en charge thérapeutique Alexandre HERTIG Urgences néphrologiques & Transplantation

Plus en détail

HYPERTENSION ET GROSSESSE. Dr. ABDOU ADA MANSSOUR

HYPERTENSION ET GROSSESSE. Dr. ABDOU ADA MANSSOUR HYPERTENSION ET GROSSESSE Dr. ABDOU ADA MANSSOUR 10 Ŕ15% HTA HYPERTENSION ET GROSSESSE 4% Toxémie gravidique 2% pré-éclampsie Toxémie gravidique 9% de mort in utero 2% hypotrophie 3ème cause de mort maternelle

Plus en détail

GROSSESSE ET MALADIE THROMBO-EMBOLIQUE VEINEUSE ( MTEV)

GROSSESSE ET MALADIE THROMBO-EMBOLIQUE VEINEUSE ( MTEV) Communauté Périnatale de l Agglomération Versaillaise Association Loi 1901 n 0784014641 29 rue de Versailles 78150 Le Chesnay http : //www.nat78.com GROSSESSE ET MALADIE THROMBO-EMBOLIQUE VEINEUSE ( MTEV)

Plus en détail

Grossesse chez la femme diabétique. Claire COLMANT Hôpital Bicêtre Service de gynécologie et obstétrique

Grossesse chez la femme diabétique. Claire COLMANT Hôpital Bicêtre Service de gynécologie et obstétrique Grossesse chez la femme diabétique Claire COLMANT Hôpital Bicêtre Service de gynécologie et obstétrique Introduction 0.5 à 1% femmes enceintes présentent un diabète préexistant: 1/3 cas: Diabète de type1

Plus en détail

HEPATOPATHIES GRAVIDIQUES. Dr Yannick BACQ Service d'hépatogastroentérologie Hôpital Trousseau Tours

HEPATOPATHIES GRAVIDIQUES. Dr Yannick BACQ Service d'hépatogastroentérologie Hôpital Trousseau Tours HEPATOPATHIES GRAVIDIQUES Dr Yannick BACQ Service d'hépatogastroentérologie Hôpital Trousseau Tours Déclaration d'intérêts Orateur et invitation à une réunion scientifique pour le laboratoire Aptalis Pharma

Plus en détail

Microangiopathies thrombotiques

Microangiopathies thrombotiques Microangiopathies thrombotiques Aspects physiopathologiques et thérapeutiques Alexandre HERTIG Urgences Néphrologiques & Transplantation Rénale Hôpital TENON, Paris Microcirculation Ischémie d aval 1 Diagnostic

Plus en détail

GROSSESSE et lupus/sapl

GROSSESSE et lupus/sapl GROSSESSE et lupus/sapl Nathalie Costedoat-Chalumeau Centre de référence maladies autoimmunes et systémiques rares Service Médecine Interne Hôpital Cochin Paris Rappels et définitions Critères cliniques

Plus en détail

La grossesse chez une femme diabétique: = diabète pré-gestationnel Désordres métaboliques survenant en fin de grossesse: = diabète gestationnel

La grossesse chez une femme diabétique: = diabète pré-gestationnel Désordres métaboliques survenant en fin de grossesse: = diabète gestationnel E. SOBNGWI 1. Il faut distinguer La grossesse chez une femme diabétique: = diabète pré-gestationnel Désordres métaboliques survenant en fin de grossesse: = diabète gestationnel Epidémiologie 5% de toutes

Plus en détail

Hématome rétro-placentaire ( HRP )

Hématome rétro-placentaire ( HRP ) Hématome rétro-placentaire ( HRP ) L hématome rétroplacentaire (HRP) ou abruptio placentae correspond au décollement prématuré d un placenta normalement inséré (DPPNI). La lésion anatomique est formée

Plus en détail

Complications neuro-vasculaires et AVC du Diabétique D R G I L J M H I A L A V E R A N, M A R S E I L L E

Complications neuro-vasculaires et AVC du Diabétique D R G I L J M H I A L A V E R A N, M A R S E I L L E Complications neuro-vasculaires et AVC du Diabétique D R G I L J M H I A L A V E R A N, M A R S E I L L E Généralités 20% de diabétiques parmi les AVC x 2 à lui seul le risque d AVC Encore plus chez les

Plus en détail

LUPUS et GROSSESSE. Dr Nadine Champel CH THIERS nov 2012

LUPUS et GROSSESSE. Dr Nadine Champel CH THIERS nov 2012 LUPUS et GROSSESSE Dr Nadine Champel CH THIERS nov 2012 Lupus et grossesse : pathogénie Facteurs immunogénétiques Facteurs environnementaux Facteurs immunohormonaux Ovulations fluctuent avec les poussées

Plus en détail

Maladie thrombo-embolique veineuse (MTEV) et grossesse Facteurs de risque

Maladie thrombo-embolique veineuse (MTEV) et grossesse Facteurs de risque Maladie thrombo-embolique veineuse (MTEV) et grossesse Facteurs de risque Jacqueline Conard Sce Hématologie Biologique Hôtel-Dieu, Paris Facteurs de risque de thrombose veineuse ATCD de thrombose veineuse

Plus en détail

: (1) ; PE. (1) ; G. (2) ; S. (3) ; H. (4) ; D. (5) ; P. (6) ; MH. (7) ; H. (8) ; D. (2) ; D. (2) ; D.

: (1) ; PE. (1) ; G. (2) ; S. (3) ; H. (4) ; D. (5) ; P. (6) ; MH. (7) ; H. (8) ; D. (2) ; D. (2) ; D. Evolution maternelle et fœtale des grossesses survenant chez des malades atteintes de thrombose chronique de la veine porte (TVP) : résultats d une étude européenne multicentrique A. Plessier (1) ; PE.

Plus en détail

détaillées dans une fiche de synthèse spécifique.

détaillées dans une fiche de synthèse spécifique. SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE Grossesses à risque : orientation des femmes enceintes entre les maternités en vue de l accouchement Critères médicaux d orientation en fonction des pathologies

Plus en détail

SURVEILLANCE BIOCHIMIQUE DE LA GROSSESSE. Pr Kacem MAHDOUANI 13 Février 2014

SURVEILLANCE BIOCHIMIQUE DE LA GROSSESSE. Pr Kacem MAHDOUANI 13 Février 2014 SURVEILLANCE BIOCHIMIQUE DE LA GROSSESSE. Pr Kacem MAHDOUANI 13 Février 2014 - INTRODUCTION La grossesse est un événement physiologique qui résulte de la fécondation ; il s en suit une nidation et un développement

Plus en détail

Diabète gestationnel. Prise en charge selon les recommandations de décembre 2010 Dr Cécile Brunet, Pr Pierre Boulot

Diabète gestationnel. Prise en charge selon les recommandations de décembre 2010 Dr Cécile Brunet, Pr Pierre Boulot Diabète gestationnel Prise en charge selon les recommandations de décembre 2010 Dr Cécile Brunet, Pr Pierre Boulot Deux risques, un progrès - Considérer que c est un «petit diabète» - En faire trop et

Plus en détail

Quelle est votre attitude? Quel objectif glycémique souhaitez vous? Quelle surveillance proposez vous?

Quelle est votre attitude? Quel objectif glycémique souhaitez vous? Quelle surveillance proposez vous? Mme SE...V. Agée de 42 ans. Antécédents familiaux : père - mère obèse, tante parternelle diabétique. Rh - 1 ère grossesse 33 ans (1990) Accouchement par voie basse, compliqué, ventouse, dystocie d épaule,

Plus en détail

Le diabète : définition

Le diabète : définition Le diabète : définition Glycémie à jeûn > 7mmol/l ou 1,26g/l (après au moins 8 heures de jeûne) dosage effectué sur 2 prélèvements différents Ou Glycémie prise à n importe quel moment de la journée 2g/l

Plus en détail

TABAC et GROSSESSE. GEN 10 mai 2007

TABAC et GROSSESSE. GEN 10 mai 2007 TABAC et GROSSESSE GEN 10 mai 2007 17% à 25%des femmes fument pendant leur grossesse 125 000 à 200000 foetus /an exposés aux effets nocifs du tabac. Principaux constituants du tabac + 4 000 substances

Plus en détail

Atelier N 2. Consultation de patientes porteuses d une maladie générale

Atelier N 2. Consultation de patientes porteuses d une maladie générale Atelier N 2 Consultation de patientes porteuses d une maladie générale Contre indica,ons à la grossesse Hypertension artérielle pulmonaire >30mmHg Maladie de Marfan (dilatation aortique>4 cm) Rétrécissement

Plus en détail

C. Gaudry et A. Durrbach Centre Hospitalier Sud Francilien ( EVRY) Hopital Le Kremlin Bicetre

C. Gaudry et A. Durrbach Centre Hospitalier Sud Francilien ( EVRY) Hopital Le Kremlin Bicetre C. Gaudry et A. Durrbach Centre Hospitalier Sud Francilien ( EVRY) Hopital Le Kremlin Bicetre «État physiologique en condition pathologique» Importance des facteurs génétiques et environnementaux (hémodynamiques)

Plus en détail

PTT et maladies auto-immunes

PTT et maladies auto-immunes PTT et maladies auto-immunes Réunion CNR MAT 18/10/2013 CNR MAT, Hôpital Saint Antoine Mélanie Roriz¹, Mickael Landais², Jonathan Desprez³ ¹ Service de Néphrologie, CHU de Tours, ² Service de Médecine

Plus en détail

La consommation d alcool : de la tentation à l addiction au dépens de. Dr Sana ABOUZAHIR Médecin généraliste 13 Novembre 2014

La consommation d alcool : de la tentation à l addiction au dépens de. Dr Sana ABOUZAHIR Médecin généraliste 13 Novembre 2014 La consommation d alcool : de la tentation à l addiction au dépens de. Dr Sana ABOUZAHIR Médecin généraliste 13 Novembre 2014 Plan Généralités Effets de l alcool sur la santé Autres effets Rôle du médecin

Plus en détail

Déclaration de conflits d intérêt

Déclaration de conflits d intérêt Déclaration de conflits d intérêt Introduction Cas Clinique 1 Mr X 62 ans ethylotabagique HTA Hypercholestérolémie Découverte d une tuberculose pulmonaire en 2009 Traitement de 6 mois avec observance difficile

Plus en détail

INTERET PRATIQUE DU MDRD AU CHU DE RENNES

INTERET PRATIQUE DU MDRD AU CHU DE RENNES INTERET PRATIQUE DU MDRD AU CHU DE RENNES QU EST-CE QUE LE MDRD? Il s agit d une formule permettant d estimer le débit de filtration glomérulaire et donc la fonction rénale La formule est la suivante :

Plus en détail

Quel suivi pour une femme enceinte hypertendue?

Quel suivi pour une femme enceinte hypertendue? Quel suivi pour une femme enceinte hypertendue? Résumé : L hypertension artérielle (HTA) de la grossesse se définit comme une pression artérielle (PA) supérieure ou égale à 140/90 mmhg. C est un symptôme

Plus en détail

DIABÈTE ET FEMME ENCEINTE

DIABÈTE ET FEMME ENCEINTE DIABÈTE ET FEMME ENCEINTE Groupe 3: Samira Benchaa/Bouzbiba, Véronique Becue/Martin, Kaouther Ben Amor, Léa Belkhir, Stephane Bernardi IFSI St Joseph Croix-Rouge Promotion 2008-2011 DIABETE ET FEMME ENCEINTE

Plus en détail

Le diabète gestationel. Dépistage et prise en charge

Le diabète gestationel. Dépistage et prise en charge Le diabète gestationel Dépistage et prise en charge Définition! trouble de la tolérance glucidique de gravité variable, survenant ou diagnostiqué pour la première fois au cours de la grossesse, quelque

Plus en détail

Docteur Fabienne MESSAOUDI. Praticien Hospitalier centre hospitalier de Versailles

Docteur Fabienne MESSAOUDI. Praticien Hospitalier centre hospitalier de Versailles Hypertension Artérielle et Grossesse Docteur Fabienne MESSAOUDI Praticien Hospitalier centre hospitalier de Versailles Hypertension Artérielle et grossesse: Généralités Les pathologies hypertensives de

Plus en détail

SYNDROME PRE-ECLAMPTIQUE (Item 218)

SYNDROME PRE-ECLAMPTIQUE (Item 218) SYNDROME PRE-ECLAMPTIQUE (Item 218) Dr O. Parant L'HTA pendant la grossesse concerne 10% des grossesses. 2 à 5% sont des HTA chroniques. Il s agit d une des 1 ère cause de mortalité périnatale. L HTA se

Plus en détail

Gestion des anticoagulants en péripartum

Gestion des anticoagulants en péripartum Gestion des anticoagulants en péripartum Pharmacologie D Chassard Lyon http://www.uptodate.com/contents/anticoagulation-during-pregnancy CFP Nov 2012 Fev 2012 Exemple de cohorte (n=120) HBPM en curatif

Plus en détail

HTA : que faire? Vincent LAFAY Sce Cardiologie / Hôpital Nord Sce Médecine du Sport / Hôpital Salvator MARSEILLE

HTA : que faire? Vincent LAFAY Sce Cardiologie / Hôpital Nord Sce Médecine du Sport / Hôpital Salvator MARSEILLE HTA : que faire? Vincent LAFAY Sce Cardiologie / Hôpital Nord Sce Médecine du Sport / Hôpital Salvator MARSEILLE Prise en charge HTA 5 objectifs Faire le diagnostic Identifier les HTA secondaires Evaluer

Plus en détail

La consultation de déclaration de grossesse

La consultation de déclaration de grossesse La consultation de déclaration de grossesse Dr Muriel Doret Maître de conférence universitaire - Praticien hospitalier Gynécologie Obstétrique Hôpital Femme-Mère-Enfant Les Jeudi de l Europe 38ième Forum

Plus en détail

DEFINITION DE L HEMORRAGIE DU POST PARTUM (HPP):

DEFINITION DE L HEMORRAGIE DU POST PARTUM (HPP): Session IADE Anesthésie réanimation en obstétrique Les hémorragies du post partum précoce Catherine AMANS, Marie POUGEOISE (Lille) Hôpital Jeanne de Flandre, CHRU de Lille DEFINITION DE L HEMORRAGIE DU

Plus en détail

La fumée de tabac provoque 3 millions de morts / an dans le monde. Un gros fumeur perd en moyenne 8 années de vie. 20% 27% 39%

La fumée de tabac provoque 3 millions de morts / an dans le monde. Un gros fumeur perd en moyenne 8 années de vie. 20% 27% 39% 2 èmes Journées Internationales Anti-tabac Constantine 22 & 23/ 05/2010 La fumée de tabac provoque 3 millions de morts / an dans le monde. Un gros fumeur perd en moyenne 8 années de vie. La consommation

Plus en détail

Exploration des Effets Indésirables Receveur (EIR) immédiats

Exploration des Effets Indésirables Receveur (EIR) immédiats Exploration des Effets Indésirables Receveur (EIR) immédiats Groupe de travail : C Linget, L Campergue, B Lassale, JP Aullen, D Legrand - La procédure infirmière doit rester la plus homogène possible.

Plus en détail

PRINCIPALES COMPLICATIONS DE LA GROSSESSE. P POULAIN Aout 2011

PRINCIPALES COMPLICATIONS DE LA GROSSESSE. P POULAIN Aout 2011 PRINCIPALES COMPLICATIONS DE LA GROSSESSE P POULAIN Aout 2011 Item 17 Hémorragies au cours de la grossesse HTA gravidique (MAP) Diabète gestationnel Fièvre HEMORRAGIES Au 1 er trimestre GEU (item 18) Avortement

Plus en détail

DÉRÉGULATION DU COMPLÉMENT,

DÉRÉGULATION DU COMPLÉMENT, DÉRÉGULATION DU COMPLÉMENT, ADAMTS13 ET GROSSESSE Y. DELMAS, Néphrologie - CHU Pellegrin, BORDEAUX Session 1 Introduction : les microangiopathies de la grossesse Les microangiopathies (MAT) observées durant

Plus en détail

Prise en charge multidisciplinaire des formes graves de prééclampsie

Prise en charge multidisciplinaire des formes graves de prééclampsie Prise en charge multidisciplinaire des formes graves de prééclampsie Date de publication : 27 janvier 2009 Recommandations formalisées d experts communes SFAR/CNGOF/SFMP/SFNN Comité de pilotage : T. Pottecher

Plus en détail

Retentissement sur la mère. Retentissement sur l enfant

Retentissement sur la mère. Retentissement sur l enfant Retentissement sur la grossesse HTA et préeclampsie Accouchement prématuré Retentissement sur la mère Retentissement sur le diabète Acidocétose HypoG Accélération complications microvasculaires La grossesse

Plus en détail

Une fièvre richement accompagnée chez une femme de 57 ans

Une fièvre richement accompagnée chez une femme de 57 ans Une fièvre richement accompagnée chez une femme de 57 ans Enoncé Une femme de 57 ans se présente aux urgences pour céphalées, fièvre, frissons, toux, diarrhée et douleurs diffuses évoluant depuis 5 jours,

Plus en détail

Fréquence : Le diabète gestationnel est présent chez 3-5% des grossesses alors que le diabète préexistant ne représente 0.5-1%.

Fréquence : Le diabète gestationnel est présent chez 3-5% des grossesses alors que le diabète préexistant ne représente 0.5-1%. N.S DIABETE ET GROSSESSE Introduction : Ce chapitre se consacre à étudier: La grossesse chez une diabétique connue, insulinodépendante (DID) ou non (DNID); Le diabète gestationnel qui apparaît au cours

Plus en détail

Clairance de la créatinine basse

Clairance de la créatinine basse Clairance de la créatinine basse Conduite à tenir 17 Janvier 2015 XII ème Rencontre des Amicales de Paris Dr. X. Belenfant Réseau de Néphrologie en Ile de France Service de néphrologie CH Montreuil Clairance

Plus en détail

AVK et insuffisance rénale : une association sans risque?

AVK et insuffisance rénale : une association sans risque? COLLOQUE DE PRATIQUE CLINIQUE AVK et insuffisance rénale : une association sans risque? T.-T. PHAM SMIG HUG 18.01.2012 ANTICOAGULANTS DISPONIBLES (ET LES FUTURS...) AVK (Sintrom, Marcoumar, Warfarin )

Plus en détail

Le nouveau-né de la femme. Delphine Mitanchez Service de néonatologie Hôpital Armand Trousseau Paris

Le nouveau-né de la femme. Delphine Mitanchez Service de néonatologie Hôpital Armand Trousseau Paris Le nouveau-né de la femme obèse Delphine Mitanchez Service de néonatologie Hôpital Armand Trousseau Paris Épidémiologie 2000: 300 millions d obèses dans le monde NHANES 2003-2004: 32% obèses aux USA Femmes

Plus en détail

Damien AMOUYEL Service d immunologie CHRU Lille Novembre 2012. Les pathologies liées au déficit en protéines du complément

Damien AMOUYEL Service d immunologie CHRU Lille Novembre 2012. Les pathologies liées au déficit en protéines du complément + Damien AMOUYEL Service d immunologie CHRU Lille Novembre 2012 Les pathologies liées au déficit en protéines du complément + Rappels sur le complément n Ensemble de protéines plasmatiques et membranaires

Plus en détail

La femme enceinte drépanocytaire

La femme enceinte drépanocytaire La femme enceinte drépanocytaire Guide Pratique La drépanocytose : qu est que c est? La drépanocytose est une maladie génétique de l hémoglobine, caractérisée par la présence d une hémoglobine anormale,

Plus en détail

ANDRIANASOLO Andomalala Ravonirina

ANDRIANASOLO Andomalala Ravonirina ANDRIANASOLO Andomalala Ravonirina ASPECTS EPIDEMIO-CLINIQUES DES PREECLAMPSIES SEVERES A L HOPITAL UNIVERSITAIRE DE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE DE BEFELATANANA EN 2009 Thèse de Doctorat en Médecine UNIVERSITE

Plus en détail

Le diabète gestationnel

Le diabète gestationnel Le diabète gestationnel Nouvelles recommandations de dépistage et de prise en charge Fabienne Viala Carla Chatelet Définitions OMS: «DG = trouble de la tolérance glucidique conduisant à une hyperglycémie

Plus en détail

Régulation des transferts inter-hospitaliers et périnatalité

Régulation des transferts inter-hospitaliers et périnatalité Régulation des transferts inter-hospitaliers et périnatalité Gilles BAGOU anesthésiste réanimateur urgentiste SAMU-69, CHU-Lyon Gilles BAGOU - SAMU-69 - Lyon 1 déclaration de conflits d intérêt mon intervention

Plus en détail

Le bilan pré opératoire en gynécologie obstétrique

Le bilan pré opératoire en gynécologie obstétrique Le bilan pré opératoire en gynécologie obstétrique JC Mangin Anesthésiste réanimateur Centre Olympe de Gouges CHU Bretonneau Tours mardi_11_juin_2013 Recommandations formalisées d experts SFAR 2012 Le

Plus en détail

TRAITEMENT DES HÉPATITES AUTO- IMMUNES

TRAITEMENT DES HÉPATITES AUTO- IMMUNES TRAITEMENT DES HÉPATITES AUTO- IMMUNES 10/02/12 Aymeric BECQ SOMMAIRE 1. Pourquoi traiter 2. Traitement inieal 3. Traitement au long cours 4. Cas de la grossesse 5. HAI et TH 6. Conclusion 1. POURQUOI

Plus en détail

Prise en charge de l embolie pulmonaire

Prise en charge de l embolie pulmonaire Prise en charge de l embolie pulmonaire Dr Serge Motte Liège 06.12.14 - Laack TA et Goyal DG, Emerg Med Clin N Am 2004; 961-983 2 PLAN Diagnostic Prise en charge: Phase aiguë: analyse de gravité Choix

Plus en détail

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. LIENS

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. LIENS AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

Complications de la stimulation ovarienne

Complications de la stimulation ovarienne Complications de la stimulation ovarienne Effets secondaires des médicaments Le syndromes d hyperstimulation Torsion d annexe Risque de cancer Ménopause précoce P.Piver, DES C2010 Effets secondaires des

Plus en détail

UN CAS DE GLOMÉRULOPATHIE À C3 TRAITÉ PAR ECULIZUMAB

UN CAS DE GLOMÉRULOPATHIE À C3 TRAITÉ PAR ECULIZUMAB UN CAS DE GLOMÉRULOPATHIE À C3 TRAITÉ PAR ECULIZUMAB Alexis Payette SQN le 9 mai 2014 Conflits d intérêt Aucuns 1 Glomérulopathie à C3 Caractérisée par la présence de dépôts prédominants de C3 en immunofluorescence

Plus en détail

Diabète gestationnel quel intervenant à quel moment DR Leyre MARTINEZ MEZO Avril 2014

Diabète gestationnel quel intervenant à quel moment DR Leyre MARTINEZ MEZO Avril 2014 Diabète gestationnel quel intervenant à quel moment DR Leyre MARTINEZ MEZO Avril 2014 Notions générales Hyperglycémie diagnostiquée pendant la grossesse 4 % des grossesses, tendance à l augmentation Facteurs

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS VAL-DE-MARNE FACULTE DE MEDECINE DE CRETEIL ********************

UNIVERSITE PARIS VAL-DE-MARNE FACULTE DE MEDECINE DE CRETEIL ******************** UNIVERSITE PARIS VAL-DE-MARNE FACULTE DE MEDECINE DE CRETEIL ******************** ANNEE 2008 N THESE POUR LE DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE Discipline : GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE Présentée et soutenue

Plus en détail

GROSSESSE NORMALE. Première consultation 16 SA au plus tard Examen gynéco avec FCV +++

GROSSESSE NORMALE. Première consultation 16 SA au plus tard Examen gynéco avec FCV +++ GROSSESSE NORMALE Première consultation 16 SA au plus tard Examen gynéco avec FCV +++ Objectifs Par un médecin, au 3ème mois CONFIRMER LA GROSSESSE : DATATION et TERME théorique FDR EXAMENS COMPLÉMENTAIRES

Plus en détail

Dépistage, prise en charge et. Journée du médecin de famille, 10 juin 2004

Dépistage, prise en charge et. Journée du médecin de famille, 10 juin 2004 Diabète gestationnel Dépistage, prise en charge et recommandations Journée du médecin de famille, 10 juin 2004 Diabète gestationnel Prévalence: 3 à 6% Quel test? Quel seuil? Quelle population? A quel moment

Plus en détail

Types de suivi et structure recommandés pour l accouchement

Types de suivi et structure recommandés pour l accouchement Types de suivi et structure recommandés pour l accouchement en fonction des situations à risque identifiées chronologiquement au cours de la grossesse (liste indicative non limitative) Types de suivi recommandés

Plus en détail

Le dépistage des risques en cours de la grossesse

Le dépistage des risques en cours de la grossesse Le dépistage des risques en cours de la grossesse DR : BOUCHOUCHA-H Le plan du cours Introduction Les risques à dépistés et les moyens de dépistage L échographie : Conclusion -iso-immunisation : GR-RH

Plus en détail

Les diabètes «atypiques»

Les diabètes «atypiques» 6 ème Congrès de la SMGT 13 décembre 2014 Les diabètes «atypiques» Emna Haouat Endocrinologue-AHU Institut National de Nutrition Introduction et intérêt du sujet Diabètes = états d hyperglycémie chronique

Plus en détail

Grossesse normale. Besoins nutritionnels d une femme enceinte (16) Professeur Marc Gamerre Mai 2005

Grossesse normale. Besoins nutritionnels d une femme enceinte (16) Professeur Marc Gamerre Mai 2005 Grossesse normale. Besoins nutritionnels d une femme enceinte (16) Professeur Marc Gamerre Mai 2005 1. Définition La grossesse se définit comme étant l état de la femme enceinte. La fécondation se fait

Plus en détail

chronique La maladie rénale Un risque pour bon nombre de vos patients Document destiné aux professionnels de santé

chronique La maladie rénale Un risque pour bon nombre de vos patients Document destiné aux professionnels de santé Document destiné aux professionnels de santé Agence relevant du ministère de la santé La maladie rénale chronique Un risque pour bon nombre de vos patients Clés pour la dépister et ralentir sa progression

Plus en détail

Lundis de la Santé - Brest 12 Décembre 2005. Tabac et Grossesse M. COLLET

Lundis de la Santé - Brest 12 Décembre 2005. Tabac et Grossesse M. COLLET Lundis de la Santé - Brest 12 Décembre 2005 Tabac et Grossesse M. COLLET Tabac et grossesse Problème majeur de santé publique 25 à 33 % des femmes fument pendant la grossesse Nombreuses conséquences obstétricales

Plus en détail

Module 2 : 015 EXAMEN PRÉNUPTIAL

Module 2 : 015 EXAMEN PRÉNUPTIAL Module 2 : 015 EXAMEN PRÉNUPTIAL Validé par le Dr Bertel Intérêts de l examen prénuptial Obligatoire avant le mariage civil datant < 2 mois, il est divisé en 2 consultations : - Première consultation :

Plus en détail

ARLIX Audrey CHU TOULOUSE

ARLIX Audrey CHU TOULOUSE Mme A ARLIX Audrey CHU TOULOUSE Mme A 40 ans Découverte d une cirrhose en 03/2004 devant une 1 ère DOA Clinique : CVC, ascite, ictère, angiomes stellaires, érythrose palmaire Biologie : Hb :10,2 g/dl TP

Plus en détail

Maternité et activités sportives

Maternité et activités sportives Maternité et activités sportives L obstétricien est de plus en plus souvent interrogé sur les avantages et les risques de maintenir ou de débuter une APS ou de loisir pendant la grossesse. Transformations

Plus en détail

La première consultation de grossesse: Intérêts du Dossier Périnatal Informatisé de Bourgogne

La première consultation de grossesse: Intérêts du Dossier Périnatal Informatisé de Bourgogne La première consultation de grossesse: Intérêts du Dossier Périnatal Informatisé de Bourgogne Thomas Desplanches Sage-femme (Maïeuticien) Cellule d évaluation du réseau périnatal de Bourgogne C.H.U Dijon.

Plus en détail

HTA et Grossesse. Claire Mounier-Vehier. Médecine Vasculaire et HTA. claire.mounier-vehier@chru-lille.fr

HTA et Grossesse. Claire Mounier-Vehier. Médecine Vasculaire et HTA. claire.mounier-vehier@chru-lille.fr HTA et Grossesse Claire Mounier-Vehier Médecine Vasculaire et HTA claire.mounier-vehier@chru-lille.fr Déclaration d activités d expertise et de conseil en 2012-2013 Claire Mounier-Vehier Abbvie Daiichi-Sankyo

Plus en détail

Proposition de procédure de prise en charge Résumé des interventions de la soirée du 17 Novembre 2002

Proposition de procédure de prise en charge Résumé des interventions de la soirée du 17 Novembre 2002 DIABÈTE GESTATIONNEL Proposition de procédure de prise en charge Résumé des interventions de la soirée du 17 Novembre 2002 Qui dépister? Un dépistage universel doit être optimalement proposé entre 24 et

Plus en détail

DIABÈTE GESTATIONNEL. 21 mars 2013 Julie Lemaitre, sage-femme Dr Marc Dauphin, endocrinologue

DIABÈTE GESTATIONNEL. 21 mars 2013 Julie Lemaitre, sage-femme Dr Marc Dauphin, endocrinologue DIABÈTE GESTATIONNEL 21 mars 2013 Julie Lemaitre, sage-femme Dr Marc Dauphin, endocrinologue DIABÈTE GESTATIONNEL EN CHIFFRES 6% des grossesses Problème de santé public croissant avec une augmentation

Plus en détail

INTERRUPTION SPONTANEE DE GROSSESSE. Dr Clouet-Delannoy Fédération de Gynécologie-Obstétrique CHU Paule de Viguier

INTERRUPTION SPONTANEE DE GROSSESSE. Dr Clouet-Delannoy Fédération de Gynécologie-Obstétrique CHU Paule de Viguier INTERRUPTION SPONTANEE DE GROSSESSE Dr Clouet-Delannoy Fédération de Gynécologie-Obstétrique CHU Paule de Viguier AVORTEMENTS SPONTANES et MORT FŒTALE IN UTERO Définitions OMS : avortements spontanés =

Plus en détail

L HYPERTENSION ARTERIELLE GRAVIDIQUE 1

L HYPERTENSION ARTERIELLE GRAVIDIQUE 1 L HYPERTENSION ARTERIELLE GRAVIDIQUE 1 DEFINITIONS Pression artérielle (PA) normale : PA < 140 mm Hg de systolique et/ou PA < 90 mm Hg de diastolique. Hypertension Artérielle Gravidique (HTAG) : PA systolique

Plus en détail

Introduction. La consultation préconceptionnelle. http://www.univadis.fr

Introduction. La consultation préconceptionnelle. http://www.univadis.fr Surveillance d une grossesse en médecine générale Professeur Bruno LANGER Département de Gynéco-Obstétrique - Hôpital de Hautepierre - CHU de Strasbourg Introduction Mesdames, messieurs, Nous allons voir

Plus en détail

Suivi de la grossesse et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées

Suivi de la grossesse et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées Suivi de la grossesse et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées Grossesse a priori «normale» Quelle prise en charge? Sécurité médicale RPC EBM Opinion des usagers

Plus en détail

Hyperuricémie : un facteur de risque souvent négligé

Hyperuricémie : un facteur de risque souvent négligé Hyperuricémie : un facteur de risque souvent négligé MEH CHERIFI,M ARAB ; A RAMDANI, F ALIBDESSAMED, Z GUECHI 21ème Congrès National de Médecine Interne. Tlemcen 15, 16 et 17 mai Introduction I PM : 168

Plus en détail

Traitements hypolipémiants et rein. Dr Anne-Elisabeth Heng ANCA 10/06/09

Traitements hypolipémiants et rein. Dr Anne-Elisabeth Heng ANCA 10/06/09 Traitements hypolipémiants et rein Dr Anne-Elisabeth Heng ANCA 10/06/09 Traitements hypolipémiants et rein Traiter pourquoi? Dyslipidémie et pathologies rénales? Pathologie rénale Cholestérol total LDL-c

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE LA GROSSESSE

PRISE EN CHARGE DE LA GROSSESSE TROUBLES DU COMPORTEMENT ALIMENTAIRE PRISE EN CHARGE DE LA GROSSESSE Journées YOPI 4-11juin 2014 Dr Valérie Bonnenfant-Mezeray TCA : définition Anomalies qualitatives et /ou quantitatives des conduites

Plus en détail

Thyroïde et grossesse: nouveautés. Christian Jamin Journées Jean Cohen 2014 Aucun lien d intérêt

Thyroïde et grossesse: nouveautés. Christian Jamin Journées Jean Cohen 2014 Aucun lien d intérêt Thyroïde et grossesse: nouveautés Christian Jamin Journées Jean Cohen 2014 Aucun lien d intérêt Pathologies thyroïdiennes de la mère lors d une grossesse et pathologies psy des enfants Hyperthyroïdie maternelle

Plus en détail

Expert : Dr Catherine VERGNE Animateur : Dr Michel PORTIER PEGASE. Mardi 14 AVRIL 2015

Expert : Dr Catherine VERGNE Animateur : Dr Michel PORTIER PEGASE. Mardi 14 AVRIL 2015 Expert : Dr Catherine VERGNE Animateur : Dr Michel PORTIER PEGASE Mardi 14 AVRIL 2015 ! Bien conseiller avant une grossesse! Prescrire les bons examens au bon moment! Savoir dépister les pathologies gravidiques

Plus en détail

ANEMIE ET THROMBOPENIE CHEZ LES PATIENTS ATTEINTS D UN CANCER

ANEMIE ET THROMBOPENIE CHEZ LES PATIENTS ATTEINTS D UN CANCER ANEMIE ET THROMBOPENIE CHEZ LES PATIENTS ATTEINTS D UN CANCER Dr Michael Hummelsberger, Pr Jean-Gabriel Fuzibet, Service de Médecine Interne, Hôpital l Archet, CHU Nice 1. ANEMIE L étiologie de l anémie

Plus en détail

Cas clinique. Patiente de 54 ans, origine tunisienne Diabète de type 2 diagnostiqué en 2002 devant un syndrome cardinal ATCD

Cas clinique. Patiente de 54 ans, origine tunisienne Diabète de type 2 diagnostiqué en 2002 devant un syndrome cardinal ATCD François VIDAL Cas clinique Patiente de 54 ans, origine tunisienne Diabète de type 2 diagnostiqué en 2002 devant un syndrome cardinal ATCD Dyslipidémie HTA traitée Gonarthrose bilatérale invalidante Capsulite

Plus en détail

ITEM 17 : PRINCIPALES COMPLICATIONS DE LA GROSSESSE ITEM 17 : HEMORRAGIE GENITALE AU COURS DE LA GROSSESSE : CAT

ITEM 17 : PRINCIPALES COMPLICATIONS DE LA GROSSESSE ITEM 17 : HEMORRAGIE GENITALE AU COURS DE LA GROSSESSE : CAT ITEM 17 : PRINCIPALES COMPLICATIONS DE LA GROSSESSE ITEM 17 : HEMORRAGIE GENITALE AU COURS DE LA GROSSESSE : CAT Evaluation du retentissement maternel Evaluation du retentissement fœtal Bilan étiologique

Plus en détail

28 Complément et inflammation

28 Complément et inflammation 28 Complément et inflammation Introduction Le complément est un système de protéines sériques qui comporte une trentaine de constituants, solubles et membranaires. Il est impliqué dans la réponse innée

Plus en détail

SUIVI DE GROSSESSE NORMALE

SUIVI DE GROSSESSE NORMALE SUIVI DE GROSSESSE NORMALE DES Gynécologie Médicale 27/03/14 Julie Blanc Maternité Port-Royal Epidémiologie 810 000 naissances en 2013 9,9 +/- 3,7 consultations pendant la grossesse 2010 > 2003 Consultations

Plus en détail

Hémostase. Laboratoire d Hématologie Angers. Octobre 2012 Cours IFSI

Hémostase. Laboratoire d Hématologie Angers. Octobre 2012 Cours IFSI Hémostase Laboratoire d Hématologie Angers Octobre 2012 Cours IFSI Introduction (2) Activation simultanée de différentes fonctions biologiques spécifiques ayant des cinétiques différentes, et se succédant

Plus en détail

Les enjeux La PKD est la plus fréquente des maladies héréditaires, entre 1/400 et 1/1000 naissances.

Les enjeux La PKD est la plus fréquente des maladies héréditaires, entre 1/400 et 1/1000 naissances. Julien Santini 31 mars 2011 Les enjeux La PKD est la plus fréquente des maladies héréditaires, entre 1/400 et 1/1000 naissances. Elles est responsable 7 à 8 % des cas d IRCT dans les pays développés. Sévérité

Plus en détail