G Klimt HOPE (MoMa New York)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "G Klimt HOPE (MoMa New York)"

Transcription

1 DIU HTA 28 Mai 2010 HTA ET GROSSESSE M BEAUFILS G Klimt HOPE (MoMa New York)

2 OMS 1990 Il y a chaque jour das le mode: q q q q q rapports sexuels coceptios aissaces ifectios coïtales morts materelles Estimatio: HTA gravidiques, Pré-éclampsies

3 Défiitios HTA : 140/90 mmhg Protéiurie: 0,3 g/24h Préeclampsie: HTA + Protéiurie 20 SA Préeclampsie «sévère»: 160/110 mmhg, protéiurie 2 g/24h Éclampsie: Crise covulsive sas autre cause apparete. Report of the Natioal High Blood Pressure Educatio Program Workig Group o High Blood Pressure i Pregacy. AJOG 2000;183:S1-S22.

4 Sydrome HELLP Hemolysis (gééralemet modérée) Elevated Liver ezymes (cytolyse hépatique) Associé Low à la Platelet pré-éclampsie (variate cout grave), (thrombopéie) mais peut être totalemet isolé

5 Doées épidémiologiques ACOG: 6 à 8% (ACOG Tech Bull 1996; 219:1-8) NHLBI: 8% (Hypertesio 2003; 41: ) Étude Zhag (éch représetatif 39 M), Hypert Preg 2003; 22: HTA 5,9% PE «modeste» 2% PE «sévère» 0,6% Autre estimatios PE: 2 à 3% (Shea 2003, Saftlas 1990)

6 Les risques ecourus Materels Éclampsie HRP (OAP, IRA, SHU, écrose corticale) Fœtaux Retard de croissace Mort i utero ou éoatale

7 Risque de mort fœtale suivat PA diastolique et Protéiurie (Friedma ad Neff) PA diastolique (mm Hg) Protéiurie < Total Néat Traces Total

8 Facteurs de risque Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque

9 Études Patietes RR brut (95% CI) RR ajusté (95% CI) Nulliparité ( ) 3.10 ( ) G. Gémellaire ( ) 4.17 ( ) PE atérieure ( ) Histoire familiale ( ) Age materel < ( ) Age > ( ) > 59 mois etre G 1.83 ( ) Diabète ( ) 5.58 ( ) Obésité ( ) PAS > 130 mm Hg ( ) 3.6 ( ) Sd Atiphospholipide ( ) Duckitt K et al BMJ 2005; 330(7491):565

10 Le Tabac Effet protecteur das toutes les études RR de PE = 0,68 (Code Agudelo 1999, aalyse de 35 études, femmes). RR de PE = 0,50 (Eglad 2007, 48 études) Mécaisme? Nicotie pro-agiogéique (Mayard 2003) sflt-1 plus basse chez les fumeuses (Powers 2005) Rôle du CO ihalé? Ihibe sflt-1 et seg, ihibe apoptose placetaire (Karumachi 2010)

11 Thrombophilies costitutioelles Egouemet iitial, puis déceptio Méta-aalyses Rey (2003), Li (2005) Peut-être Facteur V Leide Étude GOPEC (2005): 600 familles, 7 gèes cadidats: rie «Autres» : déficits e Protéies C, S et AT III, ou aticorps ACL

12 L immuisatio materelle Iductio d ue tolérace immue materelle Cotact répété des muqueuses avec le sperme Réactio iflammatoire post-coïtale TGF-β spermatique, recoaissace Ag HLA solubles du sperme Dévie la réactio immue vers le type Th-2 Robertso SA J Reprod Immuol 2003; 59(2):

13 U facteur de risque? Fréquece de PE plus élevée si "cohabitatio sexuelle" récete (p <.0001) PE chez multipare: 4,7% avec le même parteaire, 24% avec ouveau parteaire (Robillard et coll Lacet 1994;344:973-75) IA: RR 1,85 (1,20-2,85) si doeur étrager vs cojoit (Smith et coll AJOG 1997;177:455-8) Cotraceptio «barrière», ICSI. "Immuisatio orale" : RR 0,5 (p=0.0003) (Koelma et coll J Reprod Immuol 2003;46: )

14 Aspects géétiques: l histoire familiale Base de doées Isladaise : 94 familles suivies sur 4 géératios (H et F): Filles 23% PE, Belles-filles 10% (Argrimso 1997) Si histoire familiale, RR 3.4 ( ) (Cicotta et Breecke 1998) Les Jumelles: Cocordace 0 (héritabilité ulle) pour Thorto et al. (1999) ou Treolar (2001), héritabilité 0,54 pour Saloe (2000)

15 Aspects géétiques: quels gèes? Gèes cadidats: Étude de 28 polymorphismes chez 600 pts et leur famille: Agiotesiogèe, récepteurs AII, facteur V, enos, MTHFR, TNF-α: aucue associatio sigificative (GOPEC study Am J Hum Geet 2005; 77(1): ) Études de liaiso : 7q36 (gèe enos), 10q22 (gèe STOX1, ivasivité trophoblaste?) (Va Dijk 2005)

16 Géétique: tout est simple Oudejas et al Hum Geet 2007; 120:

17 Le père, facteur de risque? «Dagerous Father» Coflit immuologique, ou trasmissio d u gèe. Première PE chez multipare = chagemet de parteaire Après ue PE (Lie 1998): Même père: OR 11.8 ( ) Père différet: OR 8.2 ( ) Mère différete: OR 1.8 ( ) RR pour fils de PE: 2,1 (Espli 2001)

18 Physiopathologie Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque

19 Formatio du placeta Apparitio du sycitiotrophoblaste autour de l oeuf. Accrochage à la paroi utérie Différetiatio du tropohoblaste ivasif (HLA-G, MMP 9) Coloisatio de la décidua (ivasio iterstitielle) Ivasio trophoblastique edovasculaire Commuicatio etre l oeuf et la circulatio materelle Augmetatio de calibre des artères spiralées Ré-edothélialisatio (pseudo-vasculogéèse) Zhou Y JCI :

20 L ivasio trophoblastique Hors grossesse Grossesse ormale C Edomètre A B Myomètre Myomètre Parham J Exp Med 2004; 200(8):

21 Les coditios d ue placetatio adéquate Pas de rejet Agiogéèse Protéolyse

22 L'ischémie placetaire Les modèles expérimetaux d HTA chez u aimal gestat etraîet pas de PE. Ceux où l o crée ue ischémie ou ue iflammatio placetaires reproduiset la PE La PE est la coséquece d ue aomalie très précoce de l ivasio trophoblastique edovasculaire Broses I AJOG 2002; 187(5):

23 Défaut de l ivasio trophoblastique Hors grossesse Grossesse ormale Préeclampsie C Edomètre A B Décidua Myomètre Myomètre Myomètre Parham J Exp Med 2004; 200(8):

24 Ue pathologie e deux temps 1) Placetatio défectueuse, mauvais remodelage des artères spiralées => Placeta ischémique et hypoxique, e stress oxydatif 2) Libératio de substaces toxiques das la circulatio materelle => Dysfoctio edothéliale gééralisée, sydrome iflammatoire.

25 Pas de rejet de type greffe Le Trophoblaste exprime pas les Ag de trasplatatio, HLA A, B et D. Le CTEV (et lui seul) exprime HLA C, G et E. Peu de cellules B et T das la décidua, hormis T régulatrices. Cellules NK CD 56 bright, de type unk Coopératio HLA-C et NK das l ivasio Parham J Exp Med 2004; 200(8):

26 Cellules NK et HLA C NK de type utéri (unk): différetes des NK circulates. Répertoire cytokies différet, faible potetiel cytotoxique. Récepteurs KIR. Polymorphisme +++ Coopératio HLA-C et NK das l ivasio, via cytokies (IFNγ +++ ) et productio de VEGF. Certaies combiaisos phéotypiques KIR et HLA C sot défavorables. Hiby SE et al J Exp Med 2004;200:

27 Le HLA G Protectio immue o spécifique Forme soluble circulate Ihibe cytotoxicité des NK Expressio déficiete du HLA-G, ou certais polymorphismes, favoriseraiet PE. Yie S et al AJOG 2004;191:525-29

28 L agiogéèse L ivasio trophoblastique suppose ue activité agiogéique itese et cotrôlée Rôle essetiel des facteurs de croissace, VEGF et PlGF, produits par le placeta Taux augmete tout au log de la grossesse Directemet agiogéiques Stimulet vasodilatatio NO dépedate et PGI2

29 Foetus Trophoblaste EV HLAc (activatio) HLAG (bloque cytotoxicité) Décidua materelle unk Récepteurs KIR Facteurs agiogéiques VEGF, PlGF Vasodilatatio périphérique Cytokies Ezymes protéolytiques Ivasio trophoblastique Remodelage artères spiralées Croissace et vascularisatio placetaires Croissace foetale

30 U ihibiteur de l agiogéèse Soluble fms-like tyrosie kiase 1 (sflt-1) (variat du récepteur de VEGF), ihibiteur du VEGF et PlGF. Surexprimé das la PE Stimulé par l hypoxie (expressio de HIF-1 et 2) Baisse du VEGF et du PlGF libres circulats Réduit l ivasio trophoblastique sflt-1 iduit PE chez le rat Mayard S et al JCI 2003;111: Levie RJ et al NEJM 2004;350:672-83

31 Qui produit la sflt-1? E répose à HIF 1 et 2 Les cellules edothéliales produiset VEGF et Flt-1 Les trophoblastes produiset (massivemet) sflt-1 Nagamatsu et al Edocriology 2004;145:

32 sflt-1 et préeclampsie Levie RJ et al NEJM 2004;350:672-83

33 U secod ihibiteur de l agiogéèse Toujours le groupe de Karumachi S-Edogli Co-récepteur du TGF-β Produit par le placeta Ati-agiogéique, hyperteseur Augmeté +++ PE et HELLP Vekatesha et al Nature Med 2006; 12:

34 Admiistratio de sflt-1 et s-eg Vekatesha et al Nature Med 2006; 12:

35 Aticorps ati-récepteur AT1 (AT1-AA) Aticorps agoistes, activat le récepteur AT1 Présets das 18/20 grossesses PE? (Xia 2003) Stimulet Tissue Factor et NADPH-oxydase AT1 active directemet le gèe de PAI-1 Dimiutio de l ivasio trophoblastique Augmetatio stress oxydatif Ihibe agiogéèse médiée par VEGF Tous effets bloqués par losarta Deched R et al Circulatio 2003;107: Daviso J JASN 2004;15:2440-8

36 AT1-AA et perfusio utérie Walther T et al Hypertesio 2005;46:

37 Ecore e amot? Déficit e COMT Productio défectueuse de 2-méthoxyoestradiol (2-ME) Serait à l origie de l ischémie iitiale? Kaasaki K Nature 2008,

38 E bref Défaut de coopératio immue etre NK materelles et trophoblaste Mauvaise ivasio trophoblastique edovasculaire Agiogéèse ihibée Protéolyse défectueuse Stress oxydatif Placetatio défectueuse

39 «Maladaptatio» matero-foetale Mauvaise iteractio HLAc - unk Ivasio trophoblastique freiée Hypoxie Ischémie placetaire HIF 1 et 2 VEGF Flt-1 Trophoblastes sflt-1, seg + -- Dim VEGF et PlGF libres Vasocostrictio materelle Agiogéèse réduite

40 Du placeta ischémique aux symptômes materels Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque

41 Dualité de la PE Le sydrome cliique de PE est u troc commu fial («secode phase») cosécutif à ue ischémie placetaire L ischémie placetaire peut être coséquece: Placetatio défectueuse (PE «placetaire») Aomalies vasculaires materelles (PE «materelle») Ces deux types diffèret par: Date d apparitio RCIU

42 Deux types de préeclampsie Placetaire Materelle Date d apparitio < 34 sem > 34 sem Fréquece 20% 80% Risque de complicatios Élevé Miime Retard de croissace Oui No Caractère familial Oui No Morphologie placetaire Aormale Normale Etiologie Placetaire Materelle Facteurs de risque Histoire familiale Vasculaires Oudejas C Hum Geet 2007; 120(5):

43 Le placeta ischémique, hypoxique, e stress oxydatif, libère das la circulatio materelle des substaces toxiques. Celles-ci egedret les symptômes materels (HTA, protéiurie, coagulatio ) Par ue dysfoctio edothéliale gééralisée.

44 Les substaces libérées Débris trophoblastiques, micro-particules Iduiset sydrome iflammatoire gééralisé (moocytes, PMN) (Redma Placeta 2003; 24 Suppl A:S21-S27) sflt-1 : ati-agiogéique, vasocostricteur, iduit protéiurie (Mayard JCI : ). S-Eg : potetialise fortemet sflt-1. HELLP Sd (Vekatesha et al Nature Med 2006; 12: ) Aticorps ati-at1: activet le SRA, PAI-1, Tissue Factor, vasocostrictio (Wallukat JCI 1999; 103(7): )

45 Le troc commu fial: Dysfoctio edothéliale Ihibitio du système NO (ADMA?) Perte de la vasodilatatio edothelium dépedate Déséquilibre des PG (Tx > PGI2) Activatio de l hémostase Néphropathie (edothéliose)

46 Maladaptatio immue matero-foetale PE placetaire Patho. vasculaire materelle PE materelle Placetatio défectueuse Irrigatio défectueuse Ischémie Placetaire Apoptose -> microparticules sflt-1, seg?? Dysfoctio Edothéliale Souffrace foetale Edothéliose réale Coagulatio Hypertesio

47 Ecore bie des questios pedates Défaut de perfusio placetaire sas Sd materel Implique qu il y a des facteurs de susceptibilité Géétiques? Eviroemetaux? Facteurs vasculaires materels +++ Moduleraiet la répose materelle.

48 Traitemet

49 Immuologie Géétique Vaisseaux Ischémie placetaire? HRP Coséqueces fœtales Croissace Mort i utero Coséqueces materelles HTA Protéiurie Hémostase

50 Traiter l'hypertesio? Traitemet aigu: risque de MFIU Traitemet chroique: risque de RCIU Études cotrôlées: aucu effet bééfique Limité à la sécurité materelle

51 Pressio artérielle et débit sagui utéri % Miutes MAP QUA Effet d u embol de diazoxide sur la PA moyee (MAP) Et le débit sagui utéri (QUA). D après Brikma et Assali

52 Tout atihyperteseur vs rie 28 essais, 3200 patietes Critère N Essais N Patietes RR (95% CI) HT Sévère [ ]* Effets idésirables [ ]* Préeclampsie [ ] Éclampsie [ ] HELLP [ ] HRP [ ] Mort foetale/nn [ ] Prématurité [ ] Hypotrophie [ ] From Abalos et al Cochrae Database Syst Rev 2007;(1):CD

53 Comparaisos face à face 19 essais (1282 femmes) comparat deux types de médicamets BBs plus efficaces que méthyldopa pour éviter HT sévère (8 essais), autres comparaisos NS. Pas de différece sigificative etre médicamets pour préeclampsie, mort foetale, hypotrophie Aucu médicamet apparaît supérieur à u autre (methyldopa, BBs, CCBs). From Abalos et al Cochrae Database Syst Rev 2007;(1):CD

54 Limites statistiques Icidece de la mort périatale < 2% das HTA légère/modérée. Pour motrer ue différece de 50%, il faudrait ± 2000 patietes/groupe. Tous les essais publiés sot trop petits, et même les métaaalyses ot pas ue puissace suffisate. Doc o e peut exclure u effet, mais s il existe il est mieur Sibai BM NEJM 1996;335:257-65

55 Méta-aalyse vo Dadelsze Toutes études cotrôlées das la littérature 34 études, 2640 patietes Plus la PA est réduite par le traitemet, plus le pourcetage d hypotrophes augmete Chaque dimiutio de 10 mmhg de PAM est associée à ue réductio de 176 g du poids Lacet 2000;355: J Obstet Gyaecol Ca 2002; 24(12):

56 HTA «sévère» (hors PE) Si PA > 160/ à plusieurs reprises Pas d essais cotrôlés O admet (sas preuves) que le traitemet est utile Objectif = sécurité materelle Jamais vite, jamais fort! Au risque de RCIU, voire de mort fœtale. Sibai BM NEJM 1996;335:257-65

57 Quels médicamets? Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque

58 Les bêta-bloquats RCIU plus fréquet qu avec autres AHTs. RR 1.36 [ ]1 Surtout si traitemet précoce 2,3 Atéolol mais o Pidolol altère hémodyamique foetale 4 Par baisse excessive du débit cardiaque materel? 5 Labétalol ou pidolol seraiet mois dagereux qu atéolol. 1 Magee L et al Cochrae Database Syst Rev 2000; 4:CD Butters L et al BMJ 1990; 301: Bayliss H et al Hypertes Pregacy 2002; 2: Mota S et al BMJ 1992; 304: Easterlig TR et al Obstet Gyecol 2001; 98:

59 Les atagoistes calciques Usage très répadu das certais pays Apparaisset das les guidelies ESH/ESC 2003 Petits essais o cotrôlés Tératogèes das certaies espèces aimales, mais doées humaies égatives (Sorese 2001) Effet tocolytique Usage «décoseillé» das les RCP Niveau de preuve très faible vs expériece très large

60 Les IEC tératogèes? Classiquemet cotre-idiqués à partir du 2è trimestre efats, 209 exposés 1er trimestre à u IEC, 202 à autre AHT, aucu AHT RR de malformatio = 2,71 pour IEC Surtout CV (RR 3,72) et SNC (RR 4,39) Étude uique, résultat paradoxal, éamois: Arrêt des IEC et ARA avat la grossesse, ou dès qu elle est coue Cooper et al NEJM 2006; 354:2443- Cooper 2451 WO et al NEJM 2006; 354:

61 Quels atihyperteseurs das la grossesse? Boe sécurité Methyldopa (+) Hydralazie Labétalol, pidolol Alpha-bloquats Décoseillés mais possibles Diurétiques Autres BBs? CCBs? cotre-idiqués IEC et ARA

62 Coclusio Traitemet iutile das les HTA modérées Médicamets de choix: Aldomet, labétalol. CCBs (??) Seule vraie cotre-idicatio: IEC et ARA Jamais vite et jamais fort! Surveillace serrée Si les choses touret mal, seule l extractio y mettra fi.

63 Alors que faire? Prévetio Très précoce Atithrombotique Prostacyclie vs thromboxae «Oe baby aspiri per day takes eclampsia away» (Sibai)

64

65

66 Aspirie Premiers essais ethousiastes (Beaufils 1985 ) = petits essais, patietes à très haut risque Puis essais décevats (CLASP 1994 ) = très grads essais, populatio à risque faible ou ul Au mois 3 méta-aalyses cofirmet que l aspirie est efficace e prévetio de PE et de RCIU Efficacité d autat meilleure que risque de base élevé Étude PARIS (méta-aalyse sur doées idividuelles), Askie, Lacet 2007; 369(9575):

67 Coclusio: aspirie Prévetio efficace Seulemet chez femmes à haut risque Dose mg/j Précoce +++ Stop ± 2 semaies avat accouchemet

68 Si les choses touret mal La seule issue est la fi de la grossesse semaies: e pas teter de performaces du traitemet médical. Plus précoce: risque fœtal élevé Parfois iterruptio pour sauvetage materel!

69 Perspectives Dérisio du traitemet symptomatique Tout traitemet est précoce, prévetif et vise à améliorer la foctio placetaire L aspirie. Bloquer sflt-1 ou saturer par VEGF? Surcharge e argiie ou blocage ADMA? Ati-oxydats: essais récets égatifs (Posto, 2006)

70 L aveir Le Cliquez risque pour cardiovasculaire modifier le style des sous-titres du masque

71 Persistace des facteurs de risque (18 mois PP) Preeclampsia ( = 29) Normotesive ( = 32) P sflt-1 (pg/ml) 41.6 ± ± 10.2 <0.01 VEGF (pg/ml) 424 (184, 628) 218 (149, 401) 0.06 Fastig glucose (mg/dl) 81 ± 7 80 ± Fastig isuli (µu/ml) 14 (9, 18) 9.7 (7.3, 14.5) 0.05 HOMAIR1 2.8 (1.7, 4.0) 1.9 (1.5, 2.9) 0.04 Wolf M et al JCEM 2004;89:

72 Grossesses après ue préeclampsie Secode G Suivates NT PE / E % occurrece of preeclampsia (mild ad severe). From Sibai Amer J Obstet Gyecol 1986;155:

73 Hypertesio après ue préeclampsie Icidece HTA (%) Noires Blaches 0 PE NT Cotrol From Sibai Amer J Obstet Gyecol 1986;155:

74 Prévalece de l HTA chroique Pop Gé PE vraie G Normale Fisher et al Medicie 1981;60:27

75 Aalyse trasversale d ue trache d âge Toutes les femmes ées e 1966 e Filade, 2678 éligibles, 68% au mois ue grossesse étudiées, 94 sot HTA, 45 ot eu HTAG, 30 PE mild, 19 PE sévère. Les femmes ayat eu HTAG ou PE: Plus souvet elles-même hypotrophes ou prématurées Plus souvet HTA Plus souvet sydrome métabolique complet Pouta A et al Hypertesio 2004;43:825

76 PA à 31 as chez 2678 femmes Pouta A et al Hypertesio 2004;43:825

77 Proostic CV après ue grossesse HTA Ray JG, Lacet 2005;366:

78 Risque CV après ue grossesse HTA Ray JG, Lacet 2005;366:

79 Risque de mort par cardiopathie ischémique ( aissaces) RCIU et prématurité 6.8 ( ) Prématurité et PE 6.4 ( ) RCIU et PE 3.9 ( ) RCIU, PE, prématurité 16.1 ( ) Smith GC et al Lacet 2001;357:2002-6

80 Risque d HTA et de stroke après ue PE Article Garovic. J Hypertes 2010 Bellamy L, BMJ 2010 [Chirurgie bariatrique. Beett W BMJ 2010] Hypersesibilité Agio persistate. Saxea, Hypertesio Smokig et CO: Karumachi Hypertesio 2010

81 Risque de mort CV ( aissaces) PE Terme Mère Père No > 37 s 1 1 No s 2.95 ( ) 0.97 ( ) Oui > 37 s 1.65 ( ) 1.01 ( ) Oui s 8.12 ( ) 1.03 ( ) Irges HU et al BMJ 2001;323:1215-7

82 Coclusios Le schéma physiopathologique se met e place Avacée cosidérable sur les facteurs de croissace et l agiogéèse La coduite thérapeutique a pas bougé Seule ue logique de prévetio reste de mise Gros travail sur la modulatio de l agiogéèse Risque CV pour l aveir: logique de prévetio

83 Coclusios (2) Il s agit de femmes à haut risque CV La PE récidive! La fréquece de l HTA et du Sd métabolique est bie plus élevée Le risque de mort CV est majoré Pour le cardiologue: il s agit de patietes à surveiller très attetivemet à l aveir.

HTA et grossesse. Dr M. Saidi-Oliver chef de clinique-assistant CHU de Nice

HTA et grossesse. Dr M. Saidi-Oliver chef de clinique-assistant CHU de Nice HTA et grossesse Dr M. Saidi-Oliver chef de clinique-assistant CHU de Nice Définition HTA gravidique: Après 20 SA Systole> 140mmHg et/ou Diastole>90mmHg A 2 reprises séparées de plus de 6 heures Résolutive

Plus en détail

Grossesse et HTA. J Potin. Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours

Grossesse et HTA. J Potin. Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours Grossesse et HTA J Potin Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours HTA et grossesse Pathologie fréquente : 2 à 5 % des grossesses (2 à 3 % des multipares, 4 à 8 % des primipares)

Plus en détail

La maladie rénale chronique

La maladie rénale chronique La maladie réale chroique Qu est-ce que cela veut dire pour moi? Natioal Kidey Disease Educatio Program La maladie réale chroique: l essetiel Vous avez été iformé(e) que vous êtes atteit(e) de la maladie

Plus en détail

Principales complications de la grossesse Hypertension artérielle gravidique Item 17 - Module 2

Principales complications de la grossesse Hypertension artérielle gravidique Item 17 - Module 2 Objectifs : Principales complications de la grossesse Hypertension artérielle gravidique Item 17 - Module 2 Diagnostiquer et connaître les principes de prévention et de prise en charge de l hypertension

Plus en détail

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1)

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1) Corrigé ESSEC III 008 par Pierre Veuillez Das certaies situatios paris sportifs, ivestissemets fiaciers..., o est ameé à miser de l arget de faço répétée sur des paris à espérace favorable. O se propose

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES PRE ECLAMPSIES. Jérôme KOUTSOULIS. IADE DAR CHU Kremlin-Bicêtre. 94 Gérard CORSIA. PH DAR CHU Pitié-Salpétrière.

PRISE EN CHARGE DES PRE ECLAMPSIES. Jérôme KOUTSOULIS. IADE DAR CHU Kremlin-Bicêtre. 94 Gérard CORSIA. PH DAR CHU Pitié-Salpétrière. PRISE EN CHARGE DES PRE ECLAMPSIES Jérôme KOUTSOULIS. IADE DAR CHU Kremlin-Bicêtre. 94 Gérard CORSIA. PH DAR CHU Pitié-Salpétrière. 75 Pas de conflits d intérêts. Définitions Pré éclampsie Définitions

Plus en détail

MENTIONS LEGALES COMPLETES VESICARE (ML Complètes Vesicare 2015-1 /Janvier 2015)

MENTIONS LEGALES COMPLETES VESICARE (ML Complètes Vesicare 2015-1 /Janvier 2015) MENTIONS LEGALES COMPLETES VESICARE (ML Complètes Vesicare 2015-1 /Javier 2015) DENOMINATION DU MEDICAMENT : VESICARE 5 mg, comprimé pelliculé. VESICARE 10 mg, comprimé pelliculé. COMPOSITION QUALITATIVE

Plus en détail

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI FEUILLE D EXERCICES 7 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI Exercice - Lacer de dés O lace deux dés à 6 faces équilibrés. Calculer la probabilité d obteir : u double ; ue somme des deux dés égale à 8 ; ue

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules est à dispositio olie et sera doé aux cadidats lors des exames oraux

Plus en détail

Limites des Suites numériques

Limites des Suites numériques Chapitre 2 Limites des Suites umériques Termiale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Limite fiie ou ifiie d ue suite. Limites et comparaiso. Opératios sur les ites. Comportemet

Plus en détail

trouve jamais dans les concepts généraux que ce qu on y met

trouve jamais dans les concepts généraux que ce qu on y met ,QIRUPDWLTXHQRUPHHWWHPSV,VDEHOOH%R\GHQV Présetatio par Marie-Ae Chabi Réuio PIN 15 javier 2004 /HVEDVHVGHGRQQpHVHPSLULTXHV Collectio fiie et structurée de doées codifiées, textuelles ou multimédia, destiées

Plus en détail

Topiramate-Mepha. En cas d épilepsie et pour la prévention de la migraine. admis par les caisses maladie. Les médicaments à l arc-en-ciel

Topiramate-Mepha. En cas d épilepsie et pour la prévention de la migraine. admis par les caisses maladie. Les médicaments à l arc-en-ciel Topiramate-Mepha E cas d épilepsie et pour la prévetio de la migraie admis par les caisses maladie Topiramate-Mepha Atiépileptique Géérique de Topamax Produkt, Produit, EAN-Code Code EAN Substace: emballage

Plus en détail

STRATÉGIE DE REMPLACEMENT DE LUTTE CONTRE LA PUNAISE TERNE DANS LES FRAISERAIES DE L ONTARIO

STRATÉGIE DE REMPLACEMENT DE LUTTE CONTRE LA PUNAISE TERNE DANS LES FRAISERAIES DE L ONTARIO Des résultats du Programme de réductio des risques STRATÉGIE DE REMPLACEMENT DE LUTTE CONTRE LA PUNAISE TERNE DANS LES FRAISERAIES DE L ONTARIO 1. Cotexte La puaise tere Lygus lieolaris (figure 1) est

Plus en détail

Mieux informé sur les maux de tête et la migraine

Mieux informé sur les maux de tête et la migraine Guide destié aux patiets Mieux iformé sur les maux de tête et la migraie Les médicamets à l arc-e-ciel Tous les guides de Mepha sot dispoibles sur www.mepha.ch Pour pouvoir scaer le «QR-Code» avec le smartphoe,

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules sera mis à dispositio des cadidats, si écessaire. Etat au 1er mars

Plus en détail

MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O. Copilote de votre santé. AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyance CRC CRIS CRPB-AFB

MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O. Copilote de votre santé. AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyance CRC CRIS CRPB-AFB MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O Copilote de votre saté AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyace CRC CRIS CRPB-AFB DOMISSIMO-Assuraces DOMISSIMO-Services FONGECFA-Trasport IPRIAC MUTUELLE D&O OREPA-Prévoyace

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation 1 / 9 Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Le cycle d exploitatio des etreprises (achats stockage productio stockage vetes) peut etraîer des décalages de trésorerie plus

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Les etreprises ot souvet besoi de moyes de fiacemet à court terme : elles ot alors recours aux crédits bacaires (découverts bacaires

Plus en détail

Atelier N 2. Consultation de patientes porteuses d une maladie générale

Atelier N 2. Consultation de patientes porteuses d une maladie générale Atelier N 2 Consultation de patientes porteuses d une maladie générale Contre indica,ons à la grossesse Hypertension artérielle pulmonaire >30mmHg Maladie de Marfan (dilatation aortique>4 cm) Rétrécissement

Plus en détail

Inégalités souvent rencontrées

Inégalités souvent rencontrées Iégalités souvet recotrées Recotres Putam 004 Uiversité de Sherbrooke Jea-Philippe Mori Théorie Certaies iégalités sot deveues célèbres e raiso de leur grade utilité Elles sot aussi souvet au coeur de

Plus en détail

MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O. Copilote de votre santé. Seniors. AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyance CRC CRIS CRPB-AFB

MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O. Copilote de votre santé. Seniors. AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyance CRC CRIS CRPB-AFB MUTUELLE D&O pour toute souscriptio (Offre soumise à coditios) MUTUELLE D&O Copilote de votre saté Seiors AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyace CRC CRIS CRPB-AFB DOMISSIMO-Assuraces DOMISSIMO-Services

Plus en détail

Lundis de la Santé - Brest 12 Décembre 2005. Tabac et Grossesse M. COLLET

Lundis de la Santé - Brest 12 Décembre 2005. Tabac et Grossesse M. COLLET Lundis de la Santé - Brest 12 Décembre 2005 Tabac et Grossesse M. COLLET Tabac et grossesse Problème majeur de santé publique 25 à 33 % des femmes fument pendant la grossesse Nombreuses conséquences obstétricales

Plus en détail

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1)

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1) Uiversités Paris 6 et Paris 7 M1 MEEF Aalyse (UE 3) 2013-2014 Chapitre 3 : Foctios d ue variable réelle (1) 1 Lagage topologique das R Défiitio 1 Soit a u poit de R. U esemble V R est u voisiage de a s

Plus en détail

Les Nombres Parfaits.

Les Nombres Parfaits. Les Nombres Parfaits. Agathe CAGE, Matthieu CABAUSSEL, David LABROUSSE (2 de Lycée MONTAIGNE BORDEAUX) et Alexadre DEVERT, Pierre Damie DESSARPS (TS Lycée SUD MEDOC LETAILLAN MEDOC) La première partie

Plus en détail

STATISTIQUE : TESTS D HYPOTHESES

STATISTIQUE : TESTS D HYPOTHESES STATISTIQUE : TESTS D HYPOTHESES Préparatio à l Agrégatio Bordeaux Aée 203-204 Jea-Jacques Ruch Table des Matières Chapitre I. Gééralités sur les tests 5. Itroductio 5 2. Pricipe des tests 6 2.a. Méthodologie

Plus en détail

EXERCICES : DÉNOMBREMENT

EXERCICES : DÉNOMBREMENT Chapitre 7 ECE 1 - Grad Nouméa - 015 EXERCICES : DÉNOMBREMENT LISTES / ARRANGEMENTS Exercice 1 : Le code ativol Pour so vélo, Toto possède u ativol a code. Le code est ue successio de trois chiffres compris

Plus en détail

MAT et Grossesse. CJN MARSEILLE Mars 2010 Yahsou DELMAS Service de Néphrologie CHU Bordeaux

MAT et Grossesse. CJN MARSEILLE Mars 2010 Yahsou DELMAS Service de Néphrologie CHU Bordeaux MAT et Grossesse CJN MARSEILLE Mars 2010 Yahsou DELMAS Service de Néphrologie CHU Bordeaux Définitions Définition : microangiopathie thrombotique Anémie Hémolytique Mécanique Thrombopénie Périphérique

Plus en détail

x +1 + ln. Donner la valeur exacte affichée par cet algorithme lorsque l utilisateur entre la valeur n =3.

x +1 + ln. Donner la valeur exacte affichée par cet algorithme lorsque l utilisateur entre la valeur n =3. EXERCICE 3 (6 poits ) (Commu à tous les cadidats) Il est possible de traiter la partie C sas avoir traité la partie B Partie A O désige par f la foctio défiie sur l itervalle [, + [ par Détermier la limite

Plus en détail

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4 UNVERSTE MONTESQUEU BORDEAUX V Licece 3 ère aée Ecoomie - Gestio Aée uiversitaire 2006-2007 Semestre 2 Prévisios Fiacières Travaux Dirigés - Séaces 4 «Les Critères Complémetaires des Choix d vestissemet»

Plus en détail

c. Calcul pour une évolution d une proportion entre deux années non consécutives

c. Calcul pour une évolution d une proportion entre deux années non consécutives Calcul des itervalles de cofiace our les EPCV 996-004 - Cas d u ourcetage ou d ue évolutio e oit das la oulatio totale des méages - Cas d u ourcetage ou d ue évolutio das ue sous oulatio das les méages

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS VAL-DE-MARNE FACULTE DE MEDECINE DE CRETEIL ********************

UNIVERSITE PARIS VAL-DE-MARNE FACULTE DE MEDECINE DE CRETEIL ******************** UNIVERSITE PARIS VAL-DE-MARNE FACULTE DE MEDECINE DE CRETEIL ******************** ANNEE 2008 N THESE POUR LE DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE Discipline : GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE Présentée et soutenue

Plus en détail

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe 1/5 Trois objectifs poursuivis par le gouveremet : > améliorer la compétitivité fiscale de la Frace > péreiser les activités de R&D > faire de la Frace u territoire attractif pour l iovatio Les icitatios

Plus en détail

Échantillonnage et estimation

Échantillonnage et estimation Stage «Nouveaux programmes de Termiale S» - Ho Chi Mih-Ville Novembre 202 Échatilloage et estimatio Partie C - Frédéric Barôme page Échatilloage et estimatio Partie C : Capacités et exercices-types. Rappelos

Plus en détail

Le chef d entreprise développe les services funéraires de l entreprise, en

Le chef d entreprise développe les services funéraires de l entreprise, en Le chef d etreprise développe les services fuéraires de l etreprise, e assurat lui-même tout ou partie des activités de vete et e ecadrat directemet le persoel techique et commercial et d exploitatio.

Plus en détail

Dyslipidémies et accidents ischémiques cérébraux. Epidémiologie

Dyslipidémies et accidents ischémiques cérébraux. Epidémiologie Dyslipidémies et accidents ischémiques cérébraux Epidémiologie Cholestérol et accidents ischémiques cérébraux: plan I Lipides et atteintes des grosses artères cérébrales: 4 Epidémiologie lipides et risque

Plus en détail

Le marché du café peut être segmenté en fonction de deux modes de production principaux : la torréfaction et la fabrication de café soluble.

Le marché du café peut être segmenté en fonction de deux modes de production principaux : la torréfaction et la fabrication de café soluble. II LE MARCHE DU CAFE 1 L attractivité La segmetatio selo le mode de productio Le marché du café peut être segmeté e foctio de deux modes de productio pricipaux : la torréfactio et la fabricatio de café

Plus en détail

ANDRIANASOLO Andomalala Ravonirina

ANDRIANASOLO Andomalala Ravonirina ANDRIANASOLO Andomalala Ravonirina ASPECTS EPIDEMIO-CLINIQUES DES PREECLAMPSIES SEVERES A L HOPITAL UNIVERSITAIRE DE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE DE BEFELATANANA EN 2009 Thèse de Doctorat en Médecine UNIVERSITE

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce Aée Uiversitaire 2003 / 2004 Auditoire : Troisième Aée Études Supérieures Commerciales & Scieces Comptables DÉCISIONS FINANCIÈRES Note de cours N 3 Première

Plus en détail

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers)

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers) Chap. 5 : Les itérêts (Les calculs fiaciers) Das u cotrat de prêt, le prêteur met à la dispositio de l empruteur, à u taux d itérêt doé, ue somme d arget (le capital) qu il devra rembourser à ue certaie

Plus en détail

Deuxième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES

Deuxième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES DEUXIEME PARTIE Deuième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES Chapitre. L assurace de capital différé Chapitre 2. Les opératios de retes Chapitre 3. Les assuraces décès Chapitre 4. Les assuraces

Plus en détail

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Commet utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Survol du compte Mauvie U La majorité des Caadies gèret leurs fiaces comme suit : 1. Ils déposet leur reveu et autres actifs à court

Plus en détail

Intérêt simple CHAPITRE. Sommaire

Intérêt simple CHAPITRE. Sommaire HAPTRE térêt simple Sommaire A B D E F G H J K L Notio d itérêt Formule fodametale de l itérêt simple Durée de placemet exprimée e mois Durée de placemet exprimée e jours alculs sur la formule fodametale

Plus en détail

One Office Voice Pack Vos appels fixes et mobiles en un seul pack

One Office Voice Pack Vos appels fixes et mobiles en un seul pack Uique! Exteded Fleet Appels illimités vers les uméros Mobistar et les liges fixes! Oe Office Voice Pack Vos appels fixes et mobiles e u seul pack Commuiquez et travaillez e toute liberté Mobistar offre

Plus en détail

. (b) Si (u n ) est une suite géométrique de raison q, q 1, on obtient : N N, S N = 1 qn+1. n+1 1 S N = 1 1

. (b) Si (u n ) est une suite géométrique de raison q, q 1, on obtient : N N, S N = 1 qn+1. n+1 1 S N = 1 1 Premières propriétés des ombres réels 2 Suites umériques 3 Suites mootoes : à faire 4 Séries umériques 4. Notio de série. Défiitio 4.. Soit (u ) ue suite de ombres réels ou complexes. Pour N N, o ote S

Plus en détail

HTA & Diabète Type 2. Pr F. RKIOUAK 04 Rue Honaine N 7 Agdal Rabat Tel/ Fax: 05 37 67 16 67 Urgence: 06 6110 41 29

HTA & Diabète Type 2. Pr F. RKIOUAK 04 Rue Honaine N 7 Agdal Rabat Tel/ Fax: 05 37 67 16 67 Urgence: 06 6110 41 29 HTA & Diabète Type 2 Pr F. RKIOUAK 04 Rue Honaine N 7 Agdal Rabat Tel/ Fax: 05 37 67 16 67 Urgence: 06 6110 41 29 Adipokines: Adverse Cardiometabolic Effects Lipoprotein lipase HTA IL-6 Angiotensinogen

Plus en détail

Bio-Statistique. 1 ère partie. Discipline : Bio-statistique, Bio-mathématique et Sciences de l Information

Bio-Statistique. 1 ère partie. Discipline : Bio-statistique, Bio-mathématique et Sciences de l Information Bio-Statistique 1 ère partie Disciplie : Bio-statistique, Bio-mathématique et Scieces de l Iformatio OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Réaliser l importace du problème de la variabilité ihérete au doées médicales,

Plus en détail

Université Victor Segalen Bordeaux 2 Institut de Santé Publique, d Épidémiologie et de Développement (ISPED) Campus Numérique SEME

Université Victor Segalen Bordeaux 2 Institut de Santé Publique, d Épidémiologie et de Développement (ISPED) Campus Numérique SEME Uiversité Victor Segale Bordeaux Istitut de Saté Publique, d Épidémiologie et de Développemet (ISPED) Campus Numérique SEME MODULE Pricipaux outils e statistique Versio du 8 août 008 Écrit par : Relu par

Plus en détail

l ostéopathie Prévenir les troubles féminins par Règles, cystites, grossesse,

l ostéopathie Prévenir les troubles féminins par Règles, cystites, grossesse, médecies douces Règles, cystites, grossesse, méopause Préveir les troubles fémiis par l ostéopathie L ostéopathie a beau être officiellemet recoue das otre pays et de plus e plus itégrée aux choix thérapeutiques

Plus en détail

Renseignements et monitoring. Renseignements commerciaux et de solvabilité sur les entreprises et les particuliers.

Renseignements et monitoring. Renseignements commerciaux et de solvabilité sur les entreprises et les particuliers. Reseigemets et moitorig. Reseigemets commerciaux et de solvabilité sur les etreprises et les particuliers. ENSEMBLE CONTRE LES PERTES. Reseigemets Creditreform. Pour plus de trasparece. Etreteir des rapports

Plus en détail

Innovations thérapeutiques en transplantation

Innovations thérapeutiques en transplantation Innovations thérapeutiques en transplantation 3èmes Assises de transplantation pulmonaire de la région Est Le 16 octobre 2010 Dr Armelle Schuller CHU Strasbourg Etat des lieux en transplantation : 2010

Plus en détail

Annuaire des consultations spécialisées de médecine d altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne.

Annuaire des consultations spécialisées de médecine d altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne. Pathologies chroniques et séjour en altitude : Recommandations pour le médecin généraliste D après la thèse du Dr Gilles de Taffin Les recommandations d usage à rappeler : Éviter l arrivée directe à des

Plus en détail

Probabilité 1 - L1 MMIA

Probabilité 1 - L1 MMIA Probabilité 1 - L1 MMIA Tra Viet Chi, vtra@u-paris10fr, Bureau E12(G) Exercice 1 (Pour démarrer) 1 Soiet A et B deux esembles Rappelez les défiitios de l itersectio A B, de l uio A B, de la différece A

Plus en détail

Evaluation de la Délivrance de Méthadone en Belgique

Evaluation de la Délivrance de Méthadone en Belgique 1 SERVICE PUBLIC FEDERAL DE PROGRAMMATIO POLITIQUE SCIETIFIQUE rue de la Sciece 8 B-1000 BRUXELLES Tél. 02 238 34 11 Fax 02 230 59 12 URL : www.belspo.be Evaluatio de la Délivrace de Méthadoe e Belgique

Plus en détail

Le VIH et votre cœur

Le VIH et votre cœur Le VIH et votre cœur Le VIH et votre cœur Que dois-je savoir au sujet de mon cœur? Les maladies cardiovasculaires représentent une des cause les plus courante de décès, elles incluent: les maladies coronariennes,

Plus en détail

20. Algorithmique & Mathématiques

20. Algorithmique & Mathématiques L'éditeur L'éditeur permet à l'utilisateur de saisir les liges de codes d'u programme ou de défiir des foctios. Remarque : O peut saisir directemet des istructios das la cosole Scilab, mais il est plus

Plus en détail

INTERET PRATIQUE DU MDRD AU CHU DE RENNES

INTERET PRATIQUE DU MDRD AU CHU DE RENNES INTERET PRATIQUE DU MDRD AU CHU DE RENNES QU EST-CE QUE LE MDRD? Il s agit d une formule permettant d estimer le débit de filtration glomérulaire et donc la fonction rénale La formule est la suivante :

Plus en détail

55 - EXEMPLES D UTILISATION DU TABLEUR.

55 - EXEMPLES D UTILISATION DU TABLEUR. 55 - EXEMPLES D UTILISATION DU TABLEUR. CHANTAL MENINI 1. U pla possible Les exemples qui vot suivre sot des pistes possibles et e aucu cas ue présetatio exhaustive. De même je ai pas fait ue étude systématique

Plus en détail

Prise en charge de l embolie pulmonaire

Prise en charge de l embolie pulmonaire Prise en charge de l embolie pulmonaire Dr Serge Motte Liège 06.12.14 - Laack TA et Goyal DG, Emerg Med Clin N Am 2004; 961-983 2 PLAN Diagnostic Prise en charge: Phase aiguë: analyse de gravité Choix

Plus en détail

Mobile Business. Communiquez efficacement avec vos relations commerciales 09/2012

Mobile Business. Communiquez efficacement avec vos relations commerciales 09/2012 Mobile Busiess Commuiquez efficacemet avec vos relatios commerciales 9040412 09/2012 U choix capital pour mes affaires Pour gérer efficacemet ses affaires, il y a pas de secret : il faut savoir predre

Plus en détail

Effets sur la pression artérielle rielle des traitements non-médicamenteux

Effets sur la pression artérielle rielle des traitements non-médicamenteux Effets sur la pression artérielle rielle des traitements non-médicamenteux PF Plouin, ESH Hypertension Excellence Center, Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris La prise en charge de l hypertendu l concerne

Plus en détail

Dépistage, prise en charge et. Journée du médecin de famille, 10 juin 2004

Dépistage, prise en charge et. Journée du médecin de famille, 10 juin 2004 Diabète gestationnel Dépistage, prise en charge et recommandations Journée du médecin de famille, 10 juin 2004 Diabète gestationnel Prévalence: 3 à 6% Quel test? Quel seuil? Quelle population? A quel moment

Plus en détail

Comment les Canadiens classent-ils leur système de soins de santé?

Comment les Canadiens classent-ils leur système de soins de santé? Novembre Les sois de saté au Caada, c est capital bulleti o 4 Commet les Caadies classet-ils leur système de sois de saté? Résultats du sodage iteratioal du Fods du Commowealth sur les politiques de saté

Plus en détail

Loi binomiale. Niveau : Première S + SUP (Convergence) Prérequis : Variable aléatoire, espérance, variance, théorème limite central, loi de Poisson

Loi binomiale. Niveau : Première S + SUP (Convergence) Prérequis : Variable aléatoire, espérance, variance, théorème limite central, loi de Poisson 4 L E Ç O N Loi biomiale Niveau : Première S + SUP (Covergece) Prérequis : Variable aléatoire, espérace, variace, théorème limite cetral, loi de Poisso 1 Loi de Beroulli Défiitio 41 Loi de Beroulli Soit

Plus en détail

Opérations bancaires avec l étranger *

Opérations bancaires avec l étranger * Opératios bacaires avec l étrager * Coditios bacaires au 1 er juillet 2011 Etreprises et orgaismes d itérêt gééral Opératios à destiatio de l étrager Viremets émis vers l étrager : viremet e euros iférieur

Plus en détail

Médicaments à visée cardiovasculaire et grossesse. Dr Capucine Coulon Praticien hospitalier Maternité Jeanne de Flandre CHRU Lille

Médicaments à visée cardiovasculaire et grossesse. Dr Capucine Coulon Praticien hospitalier Maternité Jeanne de Flandre CHRU Lille Médicaments à visée cardiovasculaire et grossesse Dr Capucine Coulon Praticien hospitalier Maternité Jeanne de Flandre CHRU Lille PRE TEST Quels sont les classes de médicaments contre-indiqués pendant

Plus en détail

LES ÉCLIPSES. Éclipser signifie «cacher». Vus depuis la Terre, deux corps célestes peuvent être éclipsés : la Lune et le Soleil.

LES ÉCLIPSES. Éclipser signifie «cacher». Vus depuis la Terre, deux corps célestes peuvent être éclipsés : la Lune et le Soleil. Qu appelle-t-o éclipse? Éclipser sigifie «cacher». Vus depuis la Terre, deu corps célestes peuvet être éclipsés : la Lue et le Soleil. LES ÉCLIPSES Pour qu il ait éclipse, les cetres de la Terre, de la

Plus en détail

Formation d un ester à partir d un acide et d un alcool

Formation d un ester à partir d un acide et d un alcool CHAPITRE 10 RÉACTINS D ESTÉRIFICATIN ET D HYDRLYSE 1 Formatio d u ester à partir d u acide et d u alcool 1. Nomeclature Acide : R C H Alcool : R H Groupe caractéristique ester : C Formule géérale d u ester

Plus en détail

Chapitre 3 : Transistor bipolaire à jonction

Chapitre 3 : Transistor bipolaire à jonction Chapitre 3 : Trasistor bipolaire à joctio ELEN075 : Electroique Aalogique ELEN075 : Electroique Aalogique / Trasistor bipolaire U aperçu du chapitre 1. Itroductio 2. Trasistor p e mode actif ormal 3. Courats

Plus en détail

Le Sphinx. Enquêtes, Sondages. Analyse de données. Internet : http://www.lesphinxdeveloppement.fr/club/index.html

Le Sphinx. Enquêtes, Sondages. Analyse de données. Internet : http://www.lesphinxdeveloppement.fr/club/index.html Equêtes, Sodages Aalyse de doées Le Sphix! Iteret : http://www.lesphixdeveloppemet.fr/club/idex.html Lagarde J. Aalyse statistique de doées, Duod. Réaliser vos equêtes Questioaire Traitemets et aalyses

Plus en détail

Hématome rétro-placentaire ( HRP )

Hématome rétro-placentaire ( HRP ) Hématome rétro-placentaire ( HRP ) L hématome rétroplacentaire (HRP) ou abruptio placentae correspond au décollement prématuré d un placenta normalement inséré (DPPNI). La lésion anatomique est formée

Plus en détail

INSUFFISANCE CARDIAQUE «AU FIL DES ANNEES»

INSUFFISANCE CARDIAQUE «AU FIL DES ANNEES» INSUFFISANCE CARDIAQUE «AU FIL DES ANNEES» v On ne guérit pas ( en général ) d une insuffisance cardiaque, mais on peut la stabiliser longtemps, très longtemps à condition v Le patient insuffisant cardiaque

Plus en détail

Hypertension artérielle et démences. Pr Olivier Hanon, Hôpital Broca, Paris

Hypertension artérielle et démences. Pr Olivier Hanon, Hôpital Broca, Paris Hypertension artérielle et démences Pr Olivier Hanon, Hôpital Broca, Paris Classification des démences Neurology 2009;72:368 374 Newer representation of the overlap and relative distribution of dementia

Plus en détail

GROSSESSE et lupus/sapl

GROSSESSE et lupus/sapl GROSSESSE et lupus/sapl Nathalie Costedoat-Chalumeau Centre de référence maladies autoimmunes et systémiques rares Service Médecine Interne Hôpital Cochin Paris Rappels et définitions Critères cliniques

Plus en détail

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique Sommaire 1. Sémiologie... 1 Auscultation cardiaque... 1 Foyers d auscultation cardiaque... 1 Bruits du cœur... 1 Souffles fonctionnels... 2 Souffles organiques... 2 Souffle cardiaque chez l enfant... 3

Plus en détail

Conditions générales d assurance. Assurance de construction Helvetia. Edition septembre 2013. Votre assureur suisse.

Conditions générales d assurance. Assurance de construction Helvetia. Edition septembre 2013. Votre assureur suisse. Coditios géérales d assurace Assurace de costructio Helvetia Editio septembre 2013 Votre assureur suisse. Editorial Chère Cliete, cher Cliet, Nous vous remercios de l itérêt que vous portez à l assurace

Plus en détail

Divorce et séparation

Divorce et séparation Coup d oeil sur Divorce et séparatio Être attetif aux besois de votre efat Divorce et séparatio «Les premiers mois suivat u divorce ou ue séparatio sot très stressats. Votre patiece, votre cohérece et

Plus en détail

La coloration vitale au diacétate de fluorescéine permet un diagnostic plus précoce de la tuberculose à germes résistants à la rifampicine

La coloration vitale au diacétate de fluorescéine permet un diagnostic plus précoce de la tuberculose à germes résistants à la rifampicine INT J TUBERC LUNG DIS 16(9):1174 1179 2012 The Uio La coloratio vitale au diacétate de fluorescéie permet u diagostic plus précoce de la tuberculose à germes résistats à la rifampicie A. Va Deu,* A. K.

Plus en détail

ACTUALITES EN PREVENTION SECONDAIRE. Dr Julien Arzur Praticien Hospitalier DIU de Pathologie Neurovasculaire Unité Neurovasculaire CH Lisieux

ACTUALITES EN PREVENTION SECONDAIRE. Dr Julien Arzur Praticien Hospitalier DIU de Pathologie Neurovasculaire Unité Neurovasculaire CH Lisieux ACTUALITES EN PREVENTION SECONDAIRE Dr Julien Arzur Praticien Hospitalier DIU de Pathologie Neurovasculaire Unité Neurovasculaire CH Lisieux TA cible < 140/90 mmhg (grade A) Prévenir la variabilité tensionnelle

Plus en détail

mis SANTÉ En toute simplicité. En toute liberté. Pour ma mutuelle, je sais où je vais

mis SANTÉ En toute simplicité. En toute liberté. Pour ma mutuelle, je sais où je vais 2014 mis SANTÉ E toute simpicité. E toute iberté. Pour ma mutuee, je sais où je vais Bieveue à a mis mis SANTÉ cojugue a simpicité pour vous offrir ue gamme de garaties simpes et adaptées aux désirs de

Plus en détail

Evaluation du risque Cardio-vasculaire MOHAMMED TAHMI

Evaluation du risque Cardio-vasculaire MOHAMMED TAHMI Evaluation du risque Cardio-vasculaire MOHAMMED TAHMI La pression artérielle normale n existe plus. L hypertension artérielle n existe plus. On soigne un risque cardiovasculaire. Plus celui-ci est élevé

Plus en détail

chronique La maladie rénale Un risque pour bon nombre de vos patients Document destiné aux professionnels de santé

chronique La maladie rénale Un risque pour bon nombre de vos patients Document destiné aux professionnels de santé Document destiné aux professionnels de santé Agence relevant du ministère de la santé La maladie rénale chronique Un risque pour bon nombre de vos patients Clés pour la dépister et ralentir sa progression

Plus en détail

II LES PROPRIETES DES ESTIMATEURS MCO 1. Rappel : M1 LA REGRESSION : HYPOTHESES ET TESTS Avril 2009

II LES PROPRIETES DES ESTIMATEURS MCO 1. Rappel : M1 LA REGRESSION : HYPOTHESES ET TESTS Avril 2009 M LA REGRESSION : HYPOTHESES ET TESTS Avril 009 I LES HYPOTHESES DE LA MCO. Hypothèses sur la variable explicative a. est o stochastique. b. a des valeurs xes das les différets échatillos. c. Quad ted

Plus en détail

TARIFS BANCAIRES. Opérations bancaires avec l étranger Extrait des conditions bancaires au 1 er juillet 2014. Opérations à destination de l étranger

TARIFS BANCAIRES. Opérations bancaires avec l étranger Extrait des conditions bancaires au 1 er juillet 2014. Opérations à destination de l étranger Opératios bacaires avec l étrager Extrait des coditios bacaires au 1 er juillet Opératios à destiatio de l étrager Viremets émis vers l étrager : Frais d émissio de viremets e euros (3) vers l Espace écoomique

Plus en détail

AUTRES MOYENS DE CONTRACEPTION EN DEHORS DE LA PILULE. Docteur SAUTAI MAILLE. Le 12 Septembre 2013

AUTRES MOYENS DE CONTRACEPTION EN DEHORS DE LA PILULE. Docteur SAUTAI MAILLE. Le 12 Septembre 2013 AUTRES MOYENS DE CONTRACEPTION EN DEHORS DE LA PILULE Docteur SAUTAI MAILLE Le 12 Septembre 2013 IMPLANT : Nextplanon - Dispositif sous cutané d Etonorgestrel pour 3 ans : progestatif 2 e génération qui

Plus en détail

MINISTERE DE LA DEFENSE ET DES ANCIENS COMBATTANTS ANNALES. du concours d admission. d élèves officiers. médecins et pharmaciens.

MINISTERE DE LA DEFENSE ET DES ANCIENS COMBATTANTS ANNALES. du concours d admission. d élèves officiers. médecins et pharmaciens. MINISTERE DE LA DEFENSE ET DES ANCIENS COMBATTANTS ANNALES du cocours d admissio d élèves officiers médecis et pharmacies à l École de Saté des Armées CONCOURS 013 (catégorie baccalauréat) ANNALES EPREUVE

Plus en détail

Cholestérol. Précautions de prélèvement. Valeurs usuelles. Clinique. Cholestérol total. HDL-cholestérol. LDL-cholestérol. Hypocholestérolémies

Cholestérol. Précautions de prélèvement. Valeurs usuelles. Clinique. Cholestérol total. HDL-cholestérol. LDL-cholestérol. Hypocholestérolémies Cholestérol 89 Cholestérol L hypercholestérolémie est un facteur de risque d athérosclérose comme l ont établi de grandes enquêtes épidémiologiques. Dans le sang, le cholestérol est transporté par des

Plus en détail

Maternité et activités sportives

Maternité et activités sportives Maternité et activités sportives L obstétricien est de plus en plus souvent interrogé sur les avantages et les risques de maintenir ou de débuter une APS ou de loisir pendant la grossesse. Transformations

Plus en détail

Le meilleur scénario pour votre investissement

Le meilleur scénario pour votre investissement ivestir Best Strategy 2012 Le meilleur scéario pour votre ivestissemet U ivestissemet diversifié U coupo uique de 0% à 50% brut* à l échéace Ue courte durée : 4 as et demi Votre capital garati à l échéace

Plus en détail

www.laplacedelimmobilier-pro.com

www.laplacedelimmobilier-pro.com www.laplacedelimmobilier-pro.com La Place de L Immobilier Pro est ue base de doées accessible par iteret, créée par la société HBS Research, dot la vocatio est d accroître la performace des professioels

Plus en détail

Les études. Recommandations applicables aux appareils de levage "anciens" dans les ports. Guide Technique

Les études. Recommandations applicables aux appareils de levage anciens dans les ports. Guide Technique es Cetre d Etudes Techiques Maritimes et Fluviales Les études Recommadatios applicables aux appareils de levage "acies" das les ports Guide Techique PM 03.01 Cetre d Etudes Techiques Maritimes et Fluviales

Plus en détail

capital en fin d'année 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1 + T) = C 0 r en posant r = 1 + T 2 C 0 r + C 0 r T = C 0 r (1 + T) = C 0 r 2 3 C 0 r 3...

capital en fin d'année 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1 + T) = C 0 r en posant r = 1 + T 2 C 0 r + C 0 r T = C 0 r (1 + T) = C 0 r 2 3 C 0 r 3... Applicatios des maths Algèbre fiacière 1. Itérêts composés O place u capital C 0 à u taux auel T a pedat aées. Quelle est la valeur fiale C de ce capital? aée capital e fi d'aée 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1

Plus en détail

n tr tr tr tr tr tr tr tr tr tr n tr tr tr Nom:... Prénom :...

n tr tr tr tr tr tr tr tr tr tr n tr tr tr Nom:... Prénom :... Nom:... Préom :... Chaque répose peut valoir : c) 2 poits si le choix est totalemet exact + poit si le choix est partiellemet exact + 0 poit si le choix est erroé + -i poit si le choix est u coeses Ue

Plus en détail

Chapitre 13. Statistiques et probabilités. Sommaire

Chapitre 13. Statistiques et probabilités. Sommaire 13 Chapitre Chapitre 13 Statistiques et probabilités Les statistiques et les probabilités occupet ue place importate das l eseigemet de certaies classes préparatoires Les pricipales foctios écessaires

Plus en détail

Intégration et probabilités ENS Paris, 2012-2013. TD (20)13 Lois des grands nombres, théorème central limite. Corrigé :

Intégration et probabilités ENS Paris, 2012-2013. TD (20)13 Lois des grands nombres, théorème central limite. Corrigé : Itégratio et probabilités EN Paris, 202-203 TD 203 Lois des grads ombres, théorème cetral limite. Corrigé Lois des grads ombres Exercice. Calculer e cet leços Détermier les limites suivates : x +... +

Plus en détail

ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE

ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE PRISE EN CHARGE SYSTÉMATISÉE DES PERSONNES ATTEINTES D HYPERTENSION ARTÉRIELLE SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE 23 ÉVALUATION DE

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

Impact métabolique des acides gras _. Importance du degré d insaturation

Impact métabolique des acides gras _. Importance du degré d insaturation Impact métabolique des acides gras _ Importance du degré d insaturation Dominique Hermier Unité 914, Paris Physiologie de la nutrition et du comportement alimentaire Plan Les familles d acides gras Acides

Plus en détail

Tronc Artériel Commun

Tronc Artériel Commun Tronc Artériel Commun Cardiopathie congénitale conotroncale. 1.4% des cardiopathie congénitales. (1/10000) CIV Diagnostic anténatal Souvent associé à un 22q11. Anomalies associées Définition EMBRYOLOGIE

Plus en détail

Paquet Hygiène, Plan de Maîtrise Sanitaire : Le Plan HACCP

Paquet Hygiène, Plan de Maîtrise Sanitaire : Le Plan HACCP PLAN DE MAITRISE SANITAIRE -3- Paquet Hygièe, Pla de Maîtrise Saitaire : Le Pla HACCP Après avoir cosidéré les BPH, abordos maiteat le Pla HACCP E préambule, rappelos quelques défiitios : dager : aget

Plus en détail

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Qu est-ce que l Écoomie sociale et solidaire? Coopératives Etreprises sociales Scop Fiaceurs sociaux Scic CAE Mutuelles Coopératives d etreprises

Plus en détail