Loi de finances 2008

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Loi de finances 2008"

Transcription

1 Member Société d Experts Comptables Membre de l Ordre des Experts Comptables de Tunisie Sui Generis Loi de finances , avenue Louis Braille 1002 Tunis Tél (+216) Fax (+216)

2 Loi de finances Après la promulgation de la loi n du 27 décembre 2007 portant loi de finances pour l année 2008, objet de notre, nous avons le plaisir de vous présenter, dans ce qui suit, une synthèse des ses principales dispositions fiscales. Détermination de l IS et de l IRPP Report du régime définitif à l exportation L application du régime définitif à l exportation, portant sur l imposition des bénéfices provenant de l export au taux réduit d IS de 10% et la déduction des 2/3 des revenus des personnes physiques provenant de l export, est reportée au 1er janvier Les investissements réalisés et entrés en activité avant le 1er Janvier 2011, continuent à bénéficier de la déduction totale des bénéfices ou des revenus provenant de l exportation, pendant les 10 premières années d activité. La déduction de 50% des bénéfices ou revenus audelà de cette période sera maintenue jusqu à l entrée en vigueur du régime définitif à l exportation. Suppression de l avance au titre des ventes des entreprises totalement exportatrices sur le marché local Les ventes et les prestations de services effectuées sur le marché local par les entreprises totalement exportatrices ne sont plus soumises à l avance de 2,5% du chiffre d affaires local, mais restent soumis à la retenue à la source prévue par l article 52 du Code de l IRPP et de l IS (1,5% au titre des marchés et des encaissements supérieurs à DT, 5% au titre des honoraires, commissions et courtages servis aux sociétés et aux personnes physiques soumises au régime réel d imposition et 15% pour le reste). Réduction du taux de la retenue à la source au titre des honoraires servis aux bureaux d'études exportateurs Les honoraires servis aux bureaux d études soumis à L IS ou exerçant dans le cadre de groupement ou de société de personnes ou soumis à l IR selon le régime réel, sont désormais soumis à la retenue à la source au taux à 2,5% au lieu de 5%, à condition de justifier qu au moins 50% du chiffre d affaires HT, au titre de l exercice précédant celui au cours duquel les honoraires ont été payés, provient de l exportation. L application du taux réduit de 2,5% est fait sur présentation d une attestation délivrée par le bureau de contrôle des impôts compétent. Poursuite de l'encouragement du secteur privé à investir dans le domaine de l'hébergement des étudiants L avantage d octroi de terrain au dinars symbolique aux investisseurs dans le domaine de l hébergement des étudiants, a été prorogé jusqu au 31 décembre 2008, à condition de réaliser le projet dans un délai d un ans et de l exploiter conformément à son objet durant une période minimale de 15 ans. Relèvement du plafond déductible des primes d'assurance vie et assouplissement du bénéfice des avantages fiscaux à ce titre La limite de déduction des primes afférentes aux contrats d assurances vie individuels ou collectifs, dont l exécution dépend de la durée de vie humaine est ramenée à DT par an majorés de 600 dinars au titre du conjoint et 300 dinars au titre de chaque enfant à charge.

3 Loi de finances Détermination de l IS et de l IRPP Assouplissement des procédures de retrait des avantages accordés dans le cadre de l'incitation à l'investissement Les promoteurs sont tenus, en cas de non réalisation de projet ou de détournement illégal de l objet initial de l investissement, de rembourser les primes et avantages octroyés majorées des pénalités de retard au titre de la période au delà de laquelle l exploitation a eu lieu effectivement. Extension de l'avantage fiscal des revenus et bénéfices provenant de l'exploitation aux revenus et bénéfices exceptionnels liés à l'activité Les entreprises bénéficiant d une défiscalisation de leurs activités ordinaires bénéficient, dans les mêmes limites et conditions, de la défiscalisation des produits réalisés à titre exceptionnel, tels que : Les primes d'investissement accordées dans le cadre de l'incitation à l'investissement, Les primes de mise à niveau, Les primes accordées dans le cadre de l'encouragement à l'exportation, La plus-value provenant des opérations de cession des éléments de l'actif immobilisé affectés à l'activité principale des entreprises, à l'exception des immeubles bâtis, des immeubles non bâtis et des fonds de commerce, Les gains de change relatifs aux ventes et aux acquisitions réalisées par les entreprises dans le cadre de l'exercice de l'activité principale, Le bénéfice de l'abandon de créances. Pour que les entreprises exportatrices puissent bénéficier de ces dispositions, il faut que la cession des éléments de l'actif soit réalisée à l'étranger ou au profit d entreprises totalement exportatrices, en ce qui concerne la plus-value provenant de la cession des éléments de l'actif, et que les autres bénéfices exceptionnels soient liés aux opérations d'exportation. Assouplissement des conditions de bénéfice des avantages fiscaux au titre du réinvestissement au sein de l'entreprise L incorporation dans le capital, avant l expiration du délais de dépôt de la déclaration définitive d IS, des bénéfices réinvestis au sein même de la société, n est plus exigée pour bénéficier du dégrèvement fiscal. Désormais, les bénéfices réinvestis doivent être inscrits dans «un compte de réserve spéciale d investissement» avant l expiration du délai du dépôt de la déclaration définitive de l exercice objet du dégrèvement, et incorporés au capital de la société à la fin de l année de constitution de la réserve. La déclaration d impôt sur les sociétés relative à l exercice objet de dégrèvement doit être accompagnée de l engagement des bénéficiaires de la déduction de réaliser l'investissement au plus tard à la fin de l'année de la constitution de la réserve. Instauration d'un régime fiscal de faveur pour les primes accordées aux entreprises et destinées à financer les investissements immatériels Les primes octroyées dans le cadre des investissements immatériels bénéficient désormais d un traitement de faveur, en permettant leurs comptabilisation annuelle par dixième dans le résultat, contrairement à une doctrine fiscale antérieure qui exigeait leur réintégration au résultat en une seule fois, l année de leur encaissement.

4 Loi de finances Détermination de l IS et de l IRPP Harmonisation des règles fiscales avec les règles comptables concernant les amortissements Dans l objectif de poursuivre l harmonisation des règles fiscales et comptables, la loi de finances pour l année 2008 vient d apporter les nouveautés suivantes : L adoption des méthodes d amortissement économique, prévues par les normes comptables, à savoir l amortissement linéaire sur la durée d utilisation probable, l amortissement variable et l amortissement décroissant. Toutefois, la charge d amortissement déductible ne devra pas dépasser les annuités d'amortissement linéaires calculées sur la base des taux maximums qui seront fixés par décret. L admission en déduction de la valeur comptable nette des actifs mis au rebut sur la base des pièces justificatives. L admission en déduction des amortissements, enregistrés en comptabilité, relatifs aux redevances initiales de concession sur la base de la durée fixée dans le contrat de concession. L admission de l amortissement intégral des immobilisations de faibles valeurs, dont la valeur maximale sera fixée par décret. L amortissement des biens acquis en leasing (autres que les terrains) sur la base de la durée du contrat de leasing, sans que cette durée ne soit inférieure à une durée minimale fixée par décret. Suppression de la déduction des amortissements financiers pour les entreprises exerçant l'activité de leasing Suite à l obligation d inscrire les équipements matériels et immeubles acquis en leasing chez les entreprises preneuses, les entreprises exerçant l activité de leasing n ont plus la possibilité de déduire les amortissements relatifs à ces biens, objet de contrats de leasing conclus à partir de 1 er janvier Relèvement du taux des provisions déductibles de l'assiette imposable de 30% à 50% Sont désormais déductibles dans la limite de 50% du bénéfice imposable : Les provisions pour créances douteuses, pour lesquelles une action en justice a été engagée, pour dépréciation des stocks destinées à la vente et pour dépréciation des actions cotées en bourse. Les provisions pour dépréciation des actions et des parts sociales, constituées par les banques mixtes. Cette limite couvre en outre les provisions pour dépréciation des créances douteuses non déductibles en totalité. Les provisions pour risque d exigibilité des engagements techniques, constituées par les entreprises d assurance et de réassurance. Précision du régime fiscal des provisions constituées par les établissements bancaires non résidents L avantage de déductibilité totale des provisions au titre des créances douteuses, qui était réservé aux banques et établissements financiers de factoring et de leasing a été étendu aux établissements bancaires non résidents et ce pour les créances afférentes aux crédits accordés aux petites entreprises et celles exerçant dans les zones de développement régionales.

5 Loi de finances TVA Extension de l'exonération de la TVA à certain secteurs et produits Ne sont plus assujettis à la TVA : Les établissements privés spécialisés dans l'hébergement et la prise en charge des handicapés. Le polyéthylène en feuilles destiné au traitement et au stockage du foin et des ensilages et aux pépinières. Poursuite de l'effort de soutien à la compétitivité des entreprises de transport aérien international Pour le calcul du prorata de déduction de la TVA chez les sociétés de transport international, le chiffre d affaires provenant des vols irréguliers (charter) est désormais pris en compte dans le numérateur de leur prorata, en sus du chiffre d affaires des vols réguliers. Détermination de l assiette de la TVA pour les ventes de titres de transport aérien international de personne Pour être conforme à la convention signée entre les compagnies aériennes et la fédération nationale des agences de voyages, selon laquelle les agences de voyages vont facturer des services de commercialisation au lieu des commissions, la loi de finances pour l année 2008 a prévu que la liquidation de la TVA se fait, au taux de 18%, sur la base du montant des services facturés. La TVA due sur les ventes de billets, calculée sur la base de la quotepart égale à 6% du montant brut du titre de transport, est maintenue. Clarification des règles d'imposition à la taxe sur la valeur ajoutée pour les opérations de leasing Dans le cadre de la nouvelle formule de contrats de leasing contractés à partir de 1 er janvier 2008, la loi de finances fixe la base imposable à la TVA au chiffre d affaires composé du principal et des intérêts. Détermination de l assiette de la TVA pour les opérations d exploitation des concessions des marchés Il a été instauré une base spécifique de liquidation de la TVA pour les opérations d exploitation des concessions des marchés et ce par leur soumission à la TVA sur la base de 25% du montant de la concession. Droit de douane Réduction des taux des droits de douane dus sur les matières premières, les produits semi-finis, les équipements, et autres produits La réduction s établi comme suit : Taux à la date de 31 décembre 2007 en % Taux à compter du 1er Janvier 2008 en % Exonération des droits de douane à l'importation Sont concernés par cette mesures: Certains équipements, matières premières et autres produits dont la liste est présentée en annexe G de la loi de finances Les engrais et le vernis servant au traitement des agrumes et des fruits

6 Loi de finances Procédures fiscales Clarification de la base de taxation d office en cas de défaut de dépôt de la déclaration fiscale Selon l article 48 du code des droits et procédures fiscaux, la taxation est établie d office en cas de défaut de déclaration sur la base des sommes portées sur la dernière déclaration et ce avec un minimum de d impôt de 50 dinars par déclaration. La loi des finances vient clarifier le terme «par déclaration» qui concerne une déclaration entière (telles que la déclaration mensuelle, la déclaration d IS etc.) et non pas chaque impôt ou taxe à déclarer. Ce minimum est fixé désormais à : 200 dinars pour les personnes morales. 100 dinars pour les personnes physiques soumises à l IRPP selon le régime réel ou soumises à l IRPP selon le régime forfaitaire au titre des bénéfices des professions non commerciales. 50 dinars pour les personnes physiques soumises à l IRPP au titre des bénéfices industriels et commerciaux selon le régime forfaitaire. 25 dinars dans les autres cas. Transfert des revenus imposables par les étrangers La loi de finances pour l année 2008 a conditionné le transfert à l étranger des revenus ou bénéfices soumis à l impôt selon la législation en vigueur à la présentation d une justification par l intéressé de la régularité de sa situation fiscale. Autres dispositions Création du fonds de promotion de la qualité des dattes: Ce fond, qui sera géré par le ministère de l agriculture, sera alimenté par, principalement, une taxe de 1% sur les opérations d exportation réalisées. Exonération des contrats d'assurance relatifs aux risques agricoles et de pêche de la taxe unique sur les assurances. Élargissement du champ d'application de la taxe pour la protection de l'environnement pour couvrir quatorze nouvelles positions tarifaires. Exonération des différentes caisses sociales, à savoir la CNSS, la CNRPS et la CNAM, de la taxe de formation professionnelle.

7 Pour toute information complémentaire AWT 3, avenue Louis Braille 1002 Tunis Tél (216) Fax (216)

Loi de finances 2011

Loi de finances 2011 Sui Generis Société d Experts Comptables Membre de l Ordre des Experts Comptables de Tunisie Société de Conseil et de Formation agréée Loi de finances 2011 www.awt.com.tn 3, avenue Louis Braille 1002 Tunis

Plus en détail

COMMENTAIRE DE LA LOI DE. Mohamed MOUSSAOUI Auditeur, Chef de missions

COMMENTAIRE DE LA LOI DE. Mohamed MOUSSAOUI Auditeur, Chef de missions COMMENTAIRE DE LA LOI DE FINANCES POUR L ANNEE 2011 Mohamed MOUSSAOUI Auditeur, Chef de missions Sommaire : 1. Extension du domaine d intervention du Fond de développement de la compétitivité industrielle

Plus en détail

Objet : Avantages fiscaux

Objet : Avantages fiscaux NOTE COMMUNE N 7/2015 Objet : Avantages fiscaux ANNEXE : Exemples d'illustration Des questions ont été posées concernant : 1. les modalités de détermination des bénéfices provenant de plusieurs opérations

Plus en détail

RESUME. Disposition de la loi de finances pour l année 2014 relatives à la retenue à la source

RESUME. Disposition de la loi de finances pour l année 2014 relatives à la retenue à la source Note commune n 4/2014 Objet : Commentaire des dispositions des articles 24, 51, 52, 54, 81 et 92 de la loi n 2013-54 du 30 décembre 2013 portant loi de finances pour l année 2014. RESUME Disposition de

Plus en détail

Résumé. L article 77 de la loi n du 30 décembre 2013, portant loi de finances pour l année 2014 a :

Résumé. L article 77 de la loi n du 30 décembre 2013, portant loi de finances pour l année 2014 a : Note commune n 3/2014 Objet : Commentaire des dispositions de l article 77 de la loi n 2013-54 du 30 décembre 2013, portant loi de finances pour l année 2014 relatives à la redevance de compensation exigible

Plus en détail

Jour mois année jour mois année

Jour mois année jour mois année REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES IMPOTS ANNEXE N 1 A LA NOTE COMMUNE N 26/2016 TABLEAU DE DETERMINATION DU RESULTAT FISCAL POUR LES PERSONNES PHYSIQUES ET LES SOCIETES

Plus en détail

dinars pour les sociétés pétrolières qui ne sont pas entrées en production,

dinars pour les sociétés pétrolières qui ne sont pas entrées en production, 500 dinars pour les personnes soumises à l impôt sur les sociétés au taux de 10%. - 7.5% des bénéfices servant de base pour le calcul de l impôt pétrolier exigible au titre de l année 2016 et dont le délai

Plus en détail

Les incitations fiscales:

Les incitations fiscales: Les incitations fiscales: incitations anciennes / incitations nouvelles Par Habiba LOUATI Solidar Tunisie 1 DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL 2 Anciennes Incitations Nouvelles Incitations 1. Investissements dans

Plus en détail

C07 ÉLARGISSEMENT DE L ASSIETTE DU CALCUL DU MINIMUM D IMPÔT & AUGMENTATION DE SON TAUX I. RÉVISION DU MINIMUM D IMPÔT POUR LES PERSONNES PHYSIQUES

C07 ÉLARGISSEMENT DE L ASSIETTE DU CALCUL DU MINIMUM D IMPÔT & AUGMENTATION DE SON TAUX I. RÉVISION DU MINIMUM D IMPÔT POUR LES PERSONNES PHYSIQUES ÉLARGISSEMENT DE L ASSIETTE DU CALCUL DU MINIMUM D IMPÔT & AUGMENTATION DE SON TAUX I. RÉVISION DU MINIMUM D IMPÔT POUR LES PERSONNES PHYSIQUES Article 48-1, LF2014. L'impôt annuel ne peut être inférieur,

Plus en détail

Note commune N 23/2014

Note commune N 23/2014 Note commune N 23/2014 Objet : Commentaire des dispositions de l article 47 de la loi n 2013-54 du 30 décembre 2013, portant loi de finances pour l année 2014 relatives à l élargissement du champ d application

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2013/1 NOTE COMMUNE N 1/2013 R E S U M E

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2013/1 NOTE COMMUNE N 1/2013 R E S U M E BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2013/01/05 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2013/1 NOTE COMMUNE N 1/2013 Objet : Commentaire des dispositions

Plus en détail

OBJET: Commentaire des dispositions des articles 26 et 27 de la loi n du 31 décembre 1999 portant loi de finances pour l'année 2000

OBJET: Commentaire des dispositions des articles 26 et 27 de la loi n du 31 décembre 1999 portant loi de finances pour l'année 2000 NOTE COMMUNE N 0 : 17/2000 OBJET: Commentaire des dispositions des articles 26 et 27 de la loi n 0 99-101 du 31 décembre 1999 portant loi de finances pour l'année 2000 RESUME Incitation à l'exportation

Plus en détail

Total de la troisième section : Dinars

Total de la troisième section : Dinars Loi n 2007-70 du 27 décembre 2007, portant loi de finances pour l année 2008 (1). Au nom du peuple, La chambre des députés et la chambre des conseillers ayant adopté, Le Président de la République promulgue

Plus en détail

NOTE COMMUNE N 13/2003

NOTE COMMUNE N 13/2003 REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES Direction Générale des Etudes et de la Législation Fiscales NOTE COMMUNE N 13/2003 O B J E T : Commentaire des dispositions des articles 66 à 70 de la loi n

Plus en détail

Première Partie: (9 points)

Première Partie: (9 points) ELEMENTS DE CORRECTION - Session : Juin 2006 Mise à jour effectuée par Mme Louati Habiba (juin 2011) Première Partie: (9 points) 1. Régime fiscal de la société «Immopro» et les avantages auxquels elle

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2004/20 NOTE COMMUNE N 16/2004

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2004/20 NOTE COMMUNE N 16/2004 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2004/02/09 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2004/20 NOTE COMMUNE N 16/2004 O B J E T : Relèvement du montant déductible

Plus en détail

R E S U M E. Mesures prévues par la loi de finances pour l année relatives à la taxe sur la valeur ajoutée

R E S U M E. Mesures prévues par la loi de finances pour l année relatives à la taxe sur la valeur ajoutée République Tunisienne Ministère des Finances Direction Générale des Etudes Et de la Législation Fiscales NOTE COMMUNE N 1/ 2014 O B J E T : Commentaire des dispositions des articles 31, 32, 33, 64, 65,

Plus en détail

2- l'assiette de la retenue à la source en cas de facturation de remboursement de frais,

2- l'assiette de la retenue à la source en cas de facturation de remboursement de frais, NOTE COMMUNE N 12/2015 Objet : Additif à la note commune n 3/2015 Les questions posées ont été de savoir : 1- si les personnes qui effectuent la retenue à la source sur les montants leur revenant et qu'ils

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE SFAX ÉCOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE. Corrigé. Enseignant responsable : Abderraouf Yaïch

UNIVERSITÉ DE SFAX ÉCOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE. Corrigé. Enseignant responsable : Abderraouf Yaïch UNIVERSITÉ DE SFAX ÉCOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE Matière : Fiscalité III Corrigé Auditoire : 4 ème année Sciences Comptables Année universitaire 1997/1998 Session principale Mai 1998 Enseignant responsable

Plus en détail

NOTE COMMUNE N 1/3122

NOTE COMMUNE N 1/3122 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 02/06/2011 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 03/2011 NOTE COMMUNE N 1/3122 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

RÉGIME FISCAL DES MICRO-EXPLOITATIONS (MICRO-BA)

RÉGIME FISCAL DES MICRO-EXPLOITATIONS (MICRO-BA) DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES DIRECTION RÉGIONALE DES FINANCES PUBLIQUES DE BOURGOGNE/FRANCHE-COMTÉ ET DE LA CÔTE-D OR 1 bis Place de la Banque 21042 DIJON CEDEX RÉGIME FISCAL DES MICRO-EXPLOITATIONS

Plus en détail

1- Modalités, conditions et sort du bénéfice réinvesti au sein même de la société, et IS du par «LA DOUCE» au titre de l année 2010(1,5)

1- Modalités, conditions et sort du bénéfice réinvesti au sein même de la société, et IS du par «LA DOUCE» au titre de l année 2010(1,5) MINISTÈRE DE L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE LA TECHNOLOGIE CERTIFICAT D'ÉTUDES SUPÉRIEURES DE RÉVISION COMPTABLE Épreuve de fiscalité du certificat de révision comptable Session

Plus en détail

Note commune N 23/2014

Note commune N 23/2014 REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES ETUDES ET DE LA LEGISLATION FISCALES Note commune N 23/2014 Objet : Commentaire des dispositions de l article 47 de

Plus en détail

DISPOSITIONS DIVERSES

DISPOSITIONS DIVERSES DISPOSITIONS DIVERSES SECTION I.- COMPUTATION DES DELAIS ET TAUX EN VIGUEUR I.- COMPUTATION DES DÉLAIS L article 163-I du C.G.I. fixe les points de début et d expiration des délais concernant les déclarations

Plus en détail

Corrigé de l'épreuve de fiscalité du certificat de révision comptable Session principale - Mai 1999

Corrigé de l'épreuve de fiscalité du certificat de révision comptable Session principale - Mai 1999 Corrigé de l'épreuve de fiscalité du certificat de révision comptable Session principale - Mai 1999 PREMIÈRE PARTIE 1- Analyse et conséquences fiscales des différentes formes d intervention de la société

Plus en détail

1. En ce qui concerne les opérations de cession des participations faisant partie d un bilan

1. En ce qui concerne les opérations de cession des participations faisant partie d un bilan Texte n DGI 2007/81 - NOTE COMMUNE N 37/2007 O B J E T : Commentaire des dispositions des articles 30, 31 et 32 de la loi n 2006-85 du 25 décembre 2006 portant loi de finances pour l année 2007 relatives

Plus en détail

NOTE COMMUNE N 8/2006

NOTE COMMUNE N 8/2006 REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES Direction Générale des Etudes et de la Législation Fiscales NOTE COMMUNE N 8/2006 O B J E T : Commentaire des dispositions de l article 49 de la loi n 2005-106

Plus en détail

Eléments de correction

Eléments de correction Eléments de correction (Réunion des enseignants tenue le samedi 16 juin 2007) Première Partie : (15,5 points) I. Régime fiscal et obligations fiscales du groupement et des différents membres ( 4 points)

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/23 NOTE COMMUNE N 10/2002

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/23 NOTE COMMUNE N 10/2002 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2002/03/13 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2002/23 NOTE COMMUNE N 10/2002 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

Code d Incitations aux Investissements

Code d Incitations aux Investissements code d'inovation aux investissement fr 19/03/12 12:52 Page 1 RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L'INDUSTRIE ET DU COMMERCE AGENCE DE PROMOTION DE L INDUSTRIE ET DE L INNOVATION Code d Incitations aux Investissements

Plus en détail

I. Législation fiscale en vigueur jusqu au 31 décembre En ce qui concerne les modalités de calcul de l'impôt sur le revenu

I. Législation fiscale en vigueur jusqu au 31 décembre En ce qui concerne les modalités de calcul de l'impôt sur le revenu L article 14 de la loi n 2016-78 du 17 décembre 2016 portant loi de finances pour l année 2017 a prévu des dispositions visant l'allégement de la charge fiscale des personnes physiques à faible revenu

Plus en détail

Circulaire aux Intermédiaires Agrées n OBJET : Comptes de Personnes Physiques Résidentes - P.P.R - en devises ou en dinar convertibles.

Circulaire aux Intermédiaires Agrées n OBJET : Comptes de Personnes Physiques Résidentes - P.P.R - en devises ou en dinar convertibles. Tunis, le 23 juin 2017 Circulaire aux Intermédiaires Agrées n 2017-04 OBJET : Comptes de Personnes Physiques Résidentes - P.P.R - en devises ou en dinar convertibles. Le Gouverneur de la Banque Centrale

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2012/5 Note commune N 5/ 2012

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2012/5 Note commune N 5/ 2012 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2012/06/24 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2012/5 Note commune N 5/ 2012 Objet : commentaire des dispositions

Plus en détail

I. LEGISLATION EN VIGUEUR JUSQU AU 31 DECEMBRE

I. LEGISLATION EN VIGUEUR JUSQU AU 31 DECEMBRE Texte n DGI 2007/20 Note commune n 09/2007 O B J E T : Commentaire des dispositions des articles 45 et 71 de la loi n 2006-85 du 25 décembre 2006 portant loi de finances pour l année 2007 relatives à la

Plus en détail

Déclaration de l Impôt Sur le Revenu Des Personnes Physiques

Déclaration de l Impôt Sur le Revenu Des Personnes Physiques REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES IMPOTS Déclaration de l Impôt Sur le Revenu Des Personnes Physiques Code acte (1) Revenu de l'exercice N du registre de commerce N CIN

Plus en détail

NOUVELLES DISPOSITIONS FISCALES PREVUES PAR LA LOI DE FINANCES POUR L ANNEE 2008 (Analyses et Commentaires Explicatifs)

NOUVELLES DISPOSITIONS FISCALES PREVUES PAR LA LOI DE FINANCES POUR L ANNEE 2008 (Analyses et Commentaires Explicatifs) NOUVELLES DISPOSITIONS FISCALES PREVUES PAR LA LOI DE FINANCES POUR L ANNEE 2008 (Analyses et Commentaires Explicatifs) Fayçal DERBEL et son équipe «Finor» En dépit d une conjoncture économique internationale

Plus en détail

EPREUVE DE FISCALITE APPROFONDIE

EPREUVE DE FISCALITE APPROFONDIE République Tunisienne Ministère de l Enseignement Supérieur ****************** CERTIFICAT D ETUDES SUPERIEURES DE REVISION COMPTABLE Session juin 2006 EPREUVE DE FISCALITE APPROFONDIE Durée : 4 heures

Plus en détail

LOI DE FINANCES 2015

LOI DE FINANCES 2015 LOI DE FINANCES 2015 Sommaire I.Mesures pour le renforcement de la compétitivité des entreprises et le financement de l'investissement II.Mesures pour la poursuite de la réforme fiscale et l'élargissement

Plus en détail

Gestion f iscale Processus 3

Gestion f iscale Processus 3 Gestion f iscale Processus 3 Emmanuel Disle Agrégé d économie et gestion Jacques Saraf Agrégé d économie et gestion À jour au 1 er juin 2016 Dunod, 2016 11 rue Paul Bert, 92240 Malakoff www.dunod.com ISBN

Plus en détail

SOCIETE DES INDUSTRIES PHARMACEUTIQUES DE TUNISIE - S.A. BILAN PROVISOIRE EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2004

SOCIETE DES INDUSTRIES PHARMACEUTIQUES DE TUNISIE - S.A. BILAN PROVISOIRE EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2004 SOCIETE DES INDUSTRIES PHARMACEUTIQUES DE TUNISIE - S.A. BILAN PROVISOIRE EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2004 (Exprimé en dinars) ACTIFS Notes 31/12/2004 31/12/2003 ACTIFS NON COURANTS Immobilisations incorporelles

Plus en détail

Les commentaires de Solidar Tunisie sur la loi n du 14 février 2017, portant refonte du dispositif des avantages fiscaux

Les commentaires de Solidar Tunisie sur la loi n du 14 février 2017, portant refonte du dispositif des avantages fiscaux Les commentaires de Solidar Tunisie sur la loi n 2017-8 du 14 février 2017, portant refonte du dispositif des avantages fiscaux 1 Les commentaires de Solidar Tunisie sur la loi n 2017-8 du 14 février 2017,

Plus en détail

politique économique. élément. compétitivité

politique économique. élément. compétitivité L impôt, instrument d exécution de la politique économique. La compétitivité fiscale, attractif de l activité économique. élément 1 Présentation du système fiscal Algérien : Un système fiscal déclaratif

Plus en détail

Chapitre III Les opérations commerciales. commerciales. Définition des opérations. La facture d avoir d. financières

Chapitre III Les opérations commerciales. commerciales. Définition des opérations. La facture d avoir d. financières Chapitre III Les opérations commerciales Définition des opérations commerciales Ce sont les opérations d achats, de ventes, de réductions, de majorations, de ristournes Etc. Ces opérations sont les plus

Plus en détail

La RAS obligatoire en Tunisie Page 7

La RAS obligatoire en Tunisie Page 7 La Retenue à la source obligatoire en Tunisie : Articles 52 et 53 du Code de l IS et de l IRPP (à jour jusqu à la Loi de finances 2011) Objet Article Dispositions Taux Principe 52-I Règle générale Hôtels

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES A LA DECLARATION ANNEE 2014

RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES A LA DECLARATION ANNEE 2014 RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES A LA DECLARATION 2035 - ANNEE 2014 Numéro Adhérent :... Expert Comptable ou Conseil : O N Nom ou Raison sociale :... Nom :... Adresse :... Prénom :...... Profession :...

Plus en détail

La Cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE)

La Cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) La Cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) Publié le 22 octobre 2012 - Dernière mise à jour le 30 mai 2017 Principes et champ d application FICHE PRATIQUE La CVAE touche toutes les personnes

Plus en détail

L impôt sur les sociétés : assiette, calcul, gestion des déficits fiscaux, (cours)

L impôt sur les sociétés : assiette, calcul, gestion des déficits fiscaux, (cours) L impôt sur les sociétés : assiette, calcul, gestion des déficits fiscaux, (cours) Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I Les particularités d assiette de l impôt sur les sociétés...

Plus en détail

Régime fiscal applicable aux aides attribuées aux lauréats «en émergence».

Régime fiscal applicable aux aides attribuées aux lauréats «en émergence». Régime fiscal applicable aux aides attribuées aux lauréats «en émergence». Impôt sur le revenu : Sont considérées comme des revenus et doivent donc être déclarées aux impôts, toutes les sommes perçues

Plus en détail

TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE. Tifawt.com

TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE. Tifawt.com TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE Définition : Valeur Ajoutée Il convient cependant de distinguer cette valeur ajoutée fiscale de la valeur ajoutée économique La valeur ajoutée économique: c est l excédent des

Plus en détail

BULLETIN D INFORMATION

BULLETIN D INFORMATION t BULLETIN D INFORMATION MODALITE D IMPOSITION DES REVENUS ET BENEFICES CABINET ZAHAF & ASSOCIES Société d expertise comptable www.cabinetzahaf.tn Rue du lac Toba - Immeuble Bougassas, les Berges du Lac-1053-Tunis.

Plus en détail

Loi de Finances pour 2012

Loi de Finances pour 2012 1- Article 6-II-A-1 : Exonérations suivies de l imposition temporaire au taux réduit - Entreprises installées en zones franches d exportation - Imposition temporaire au taux réduit de 17,5% La loi était

Plus en détail

L article 19-I du C.G.I. a prévu pour l imposition des sociétés un taux normal proportionnel comme suit :

L article 19-I du C.G.I. a prévu pour l imposition des sociétés un taux normal proportionnel comme suit : TAUX D'IMPOSITION L'impôt sur les sociétés est calculé en appliquant à la base imposable, telle que déterminée au chapitre II de la présente note circulaire, les taux prévus à l'article 19 du C.G.I. En

Plus en détail

QUE SIGNIFIE L'IS? I Impôt. S Société

QUE SIGNIFIE L'IS? I Impôt. S Société LA FISCALITÉ L IS - QUE SIGNIFIE L'IS? I Impôt S Société LES TYPES DE SOCIETE? S Société Personne Physique Entreprise Individuelle; Société en Nom Collectif; Société en Commandite Simple; Personne Morale

Plus en détail

Texte n DGI 2008/49 Note commune n 25/2008

Texte n DGI 2008/49 Note commune n 25/2008 Texte n DGI 2008/49 Note commune n 25/2008 O B J E T : Commentaire des dispositions de l article 59 de la loi n 2007-70 du 27 décembre 2007, portant loi de finances pour l année 2008 prévoyant l obligation

Plus en détail

DONNEES D'IDENTIFICATION

DONNEES D'IDENTIFICATION DONNEES D'IDENTIFICATION Tableau OG 00 Numéro de cabinet comptable dans un OGA Forme juridique Nom de la personne à contacter sur ce dossier au sein du cabinet IDENTIFICATION PERIODE Date de début exercice

Plus en détail

1- En ce qui concerne la détermination des bénéfices provenant des opérations de réinvestissement

1- En ce qui concerne la détermination des bénéfices provenant des opérations de réinvestissement 1- En ce qui concerne la détermination des bénéfices provenant des opérations de réinvestissement En cas de réalisation par une société de plusieurs opérations de réinvestissement au sein d elle-même (extension,

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. 1 Le champ d application 19

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. 1 Le champ d application 19 Présentation 3 PARTIE 1 La fiscalité des entreprises Chapitre 1 La TVA 19 1 Le champ d application 19 Les assujettis et les redevables 19 Les opérations imposables 19 Les opérations exonérées 20 2 La territorialité

Plus en détail

FIDAL Tunisie AEROSPACE MEETINGS TUNISIE 2010. Comment sécuriser vos investissements en Tunisie d un point de vue juridique et fiscal

FIDAL Tunisie AEROSPACE MEETINGS TUNISIE 2010. Comment sécuriser vos investissements en Tunisie d un point de vue juridique et fiscal AEROSPACE MEETINGS TUNISIE 2010 Comment sécuriser vos investissements en d un point de vue juridique et fiscal Tunis, Hôtel Ramada Plaza Tunis, le 6 juillet 2010 11h50 en bref 1200 avocats 295 millions

Plus en détail

Table des matières PARTIE I ÉLÉMENTS DE LA THÉORIE GÉNÉRALE DE L IMPÔT LISTE DES ABRÉVIATIONS... 7 INTRODUCTION... 9

Table des matières PARTIE I ÉLÉMENTS DE LA THÉORIE GÉNÉRALE DE L IMPÔT LISTE DES ABRÉVIATIONS... 7 INTRODUCTION... 9 Table des matières LISTE DES ABRÉVIATIONS... 7 INTRODUCTION... 9 PARTIE I ÉLÉMENTS DE LA THÉORIE GÉNÉRALE DE L IMPÔT CHAPITRE I : LA NOTION D IMPÔT... 13 SECTION 1 : LA DÉFINITION JURIDIQUE DE L'IMPÔT...

Plus en détail

Présentation 5. Partie 1 La taxe sur la valeur ajoutée (TVA)

Présentation 5. Partie 1 La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) S ommaire Présentation 5 Partie 1 La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) Thème 1 La TVA : principes, champ d application, territorialité 15 Exercice 1 Opérations imposables à la TVA 15 Exercice 2 Territorialité

Plus en détail

PROJET DE LOI DE FINANCES 2017 LES PRINCIPALES DISPOSITIONS FISCALES

PROJET DE LOI DE FINANCES 2017 LES PRINCIPALES DISPOSITIONS FISCALES PROJET DE LOI DE FINANCES 2017 LES PRINCIPALES DISPOSITIONS FISCALES Octobre 2016 La présente note détaille les principales dispositions fiscales du projet de la loi de finances de 2017. 1. Impôt sur les

Plus en détail

NOTE COMMUNE N 16/2006 DGI 27/2006 NOTE COMMUNE N 16/2006

NOTE COMMUNE N 16/2006 DGI 27/2006 NOTE COMMUNE N 16/2006 DGI 27/2006 NOTE COMMUNE N 16/2006 O B J E T : Commentaire des dispositions des articles 42 et 43 de la loi n 2005-106 du 19 décembre 2005 portant loi de finances pour l année 2006 relatives à la révision

Plus en détail

SOMMAIRE PARTIE 1. La fiscalité des entreprises

SOMMAIRE PARTIE 1. La fiscalité des entreprises Présentation 3 PARTIE 1 La fiscalité des entreprises Chapitre 1 La fiscalité sur les actes juridiques des entreprises 19 1 Généralités sur les actes 19 2 Le coût de l enregistrement 20 Chapitre 2 Les impôts

Plus en détail

ETATS DE SYNTHESE AU 31 DECEMBRE 2011

ETATS DE SYNTHESE AU 31 DECEMBRE 2011 BILAN ACTIF BILAN PASSIF COMPTE DE PRODUITS ET CHARGES ( hors taxes) COMPTE DE PRODUITS ET CHARGES ( hors taxes) ETATS DE SYNTHESE ETAT DES SOLDES DE GESTION (E.S.G.) ETAT A1 : PRINCIPALES METHODES D'EVALUATION

Plus en détail

TRADUCTION FRANÇAISE POUR INFORMATION. Lois. Loi n du 14 février 2017, portant refonte du dispositif des avantages fiscaux...

TRADUCTION FRANÇAISE POUR INFORMATION. Lois. Loi n du 14 février 2017, portant refonte du dispositif des avantages fiscaux... TRADUCTION FRANÇAISE POUR INFORMATION Mardi 24 joumada I 1438 21 février 2017 160 ème année N 15 Sommaire Lois Loi n 2017-8 du 14 février 2017, portant refonte du dispositif des avantages fiscaux... 771

Plus en détail

LOI N /AN PORTANT MODIFICATION DE LA LOI N 62-95/ADP DU 4 DECEMBRE 1995 PORTANT CODE DES INVESTISSEMENTS ENSEMBLE, SES MODIFICATIFS

LOI N /AN PORTANT MODIFICATION DE LA LOI N 62-95/ADP DU 4 DECEMBRE 1995 PORTANT CODE DES INVESTISSEMENTS ENSEMBLE, SES MODIFICATIFS BURKINA FASO IVE REPUBLIQUE ----------- ----------- UNITE-PROGRES-JUSTICE QUATRIEME LEGISLATURE ----------- ASSEMBLEE NATIONALE LOI N 007-2010/AN PORTANT MODIFICATION DE LA LOI N 62-95/ADP DU 4 DECEMBRE

Plus en détail

I. Avantages fiscaux :

I. Avantages fiscaux : La lutte contre la pollution, la protection de l environnement, l économie d énergie et la promotion de la technologie et de la recherche développement (Articles 37, 38, 39, 40, 41,42 et 42 bis) La lutte

Plus en détail

REMBOURSEMENT DU CREDIT DE TVA

REMBOURSEMENT DU CREDIT DE TVA REMBOURSEMENT DU CREDIT DE TVA Présenté par Bouchaïb NADIF Expert Comptable Abdelhak JAFARI Définition du crédit de la TVA TVA déductible supérieure à TVA exigible TVA exigible - TVA déductible < 0 Intérêt

Plus en détail

Fiscalité : Nouvelles dispositions au 1er Janvier 2017

Fiscalité : Nouvelles dispositions au 1er Janvier 2017 Fiscalité : Nouvelles dispositions au 1er Janvier 2017 Loi de Finances pour 2017 Cabinet Pierre ABADIE 1 Avis à tiers détenteur (Art 12 LF : Article 136 nouveau du LPF) Précisions sur la forme, le contenu

Plus en détail

A F N I C. Domaine de Voluceau Rocquencourt LE CHESNAY CEDEX COMPTES ANNUELS AU 31/12/1999. Cabinet Alain CORNUOT

A F N I C. Domaine de Voluceau Rocquencourt LE CHESNAY CEDEX COMPTES ANNUELS AU 31/12/1999. Cabinet Alain CORNUOT A F N I C Domaine de Voluceau Rocquencourt 78153 LE CHESNAY CEDEX COMPTES ANNUELS AU 31/12/1999 Cabinet Alain CORNUOT SOMMAIRE Pages BILAN COMPTE DE RESULTAT 2 3 ANNEXE * Règles et méthodes comptables

Plus en détail

NOTE DE SERVICE

NOTE DE SERVICE MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES -------- DIRECTION GENERALE DES IMPOTS -------- Le Directeur général -------- REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail ---------- Abidjan, le 05 janvier

Plus en détail

LA FISCALITÉ - LA TVA -

LA FISCALITÉ - LA TVA - LA FISCALITÉ - LA TVA - QUE SIGNIFIE LA TVA? T V A Taxe Valeur Ajoutée QUE SIGNIFIE LA TVA? T Taxe Taxe: - Un prix fixé par l autorité publique; - Contribution, Impôt HACHETTE QUE SIGNIFIE LA TVA? V A

Plus en détail

LA FISCALITE EN ALLEMAGNE. Les personnes physiques résidentes d Allemagne sont imposables à raison de leur revenu mondial.

LA FISCALITE EN ALLEMAGNE. Les personnes physiques résidentes d Allemagne sont imposables à raison de leur revenu mondial. DIRECTION DE LA LÉGISLATION FISCALE SOUS-DIRECTION E - BUREAU E 2 TELEDOC 568 : C. Thébault : 89.223 : 89.690 N : 2006000771 FE 12/2006 PARIS, LE LA FISCALITE EN ALLEMAGNE I - L imposition des personnes

Plus en détail

- Recettes du Titre I Dinars - Recettes du Titre II Dinars - Recettes des fonds spéciaux du Trésor Dinars

- Recettes du Titre I Dinars - Recettes du Titre II Dinars - Recettes des fonds spéciaux du Trésor Dinars Loi n 2013-54 du 30 décembre 2013, portant loi de finances pour l année 2014 (1). Au nom du peuple, L assemblée nationale constituante ayant adopté, Le Président de la République promulgue la loi dont

Plus en détail

Participation des employeurs à l effort de construction Mars 2017

Participation des employeurs à l effort de construction Mars 2017 Participation des employeurs à l effort de construction Mars 2017 Participation des employeurs à l effort de construction Sommaire 2 SOMMAIRE : Présentation 3 Modalités de l investissement 4-5 Comptabilisation

Plus en détail

CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N

CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2007-19 Tunis, le 9 juillet 2007 O B J E T / Comptes spéciaux «loi n 2007-41» en devises et en dinars Le Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie ; Vu : - la loi

Plus en détail

LES NOUVELLES MESURES FISCALES CONTENUES DANS LA LOI

LES NOUVELLES MESURES FISCALES CONTENUES DANS LA LOI LES NOUVELLES MESURES FISCALES CONTENUES DANS LA LOI N 2009-71 DU 21 DECEMBRE 2009 PORTANT LOI DE FINANCES POUR L ANNEE 2010. La loi n 2009-71 du 21 décembre 2009 portant loi de finances pour l année 2010

Plus en détail

Les produits et les charges en droit fiscal (cours)

Les produits et les charges en droit fiscal (cours) Les produits et les charges en droit fiscal (cours) Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I - Les produits... 4 Les produits imposables... 4 Les principes de rattachement des produits

Plus en détail

LOI N DU 22 JUILLET 2009 PORTANT LOI DE FINANCES COMPLEMENTAIRE POUR L ANNEE 2009

LOI N DU 22 JUILLET 2009 PORTANT LOI DE FINANCES COMPLEMENTAIRE POUR L ANNEE 2009 LOI N 09-01 DU 22 JUILLET 2009 PORTANT LOI DE FINANCES COMPLEMENTAIRE POUR L ANNEE 2009 DISPOSITIONS FISCALES IMPOTS DIRECTS ET TAXES ASSIMILEES : Art.6 - Il est créé au sein du code des impôts directs

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA CRÉDIT D IMPÔT POUR LA COMPÉTITIVITÉ ET L EMPLOI CICE - 1-7 avril 2014 Présentation du CICE 3 e Loi de finances rectificative pour 2012 (art.66) o Création du CICE Site dédié au Pacte national pour la

Plus en détail

A la fin de l examen votre travail devra être inséré dans la copie double correctement étiquetée.

A la fin de l examen votre travail devra être inséré dans la copie double correctement étiquetée. ANNEE UNIVERSITAIRE 2014 / 2015 SEMESTRE 1 SESSION 2 Etiquette 1ère ANNEE DE LICENCE AES 2015 Matière :Comptabilité Durée de l épreuve : 1h00 Responsable de la matière : M. Gasquet Aucun document n est

Plus en détail

QUELLE EST LA FISCALITÉ DES SCPI?

QUELLE EST LA FISCALITÉ DES SCPI? INVESTMENT MANAGEMENT QUELLE EST LA FISCALITÉ DES SCPI? Les dispositions suivantes résument les conséquences fiscales applicables aux associés de sociétés civiles de placement immobilier SCPI et ne sont

Plus en détail

1. Présenter les trois types de réductions commerciales en indiquant leur modalité d enregistrement respective.

1. Présenter les trois types de réductions commerciales en indiquant leur modalité d enregistrement respective. DCG session 2012 UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DOSSIER 1 OPÉRATIONS COURANTES A- Opérations liées aux achats et ventes 1. Présenter les trois types de réductions commerciales en

Plus en détail

LES PLUS-VALUES ET LES MOINS-VALUES PROFESSIONNELLES. Détermination des plus ou moins-values. Qualification de la plus-value et de la moinsvalue.

LES PLUS-VALUES ET LES MOINS-VALUES PROFESSIONNELLES. Détermination des plus ou moins-values. Qualification de la plus-value et de la moinsvalue. LES PLUS-VALUES ET LES MOINS-VALUES PROFESSIONNELLES Introduction Lors de la cession d une immobilisation inscrite à l actif d une entreprise (vente, donation, destruction, mise au rebut, ), cette dernière

Plus en détail

REGIME FISCAL DES SOCIETES MINIERES, DES SOUS TRAITANTS ET FOURNISSEURS MINIERS 20/07/ :01 1

REGIME FISCAL DES SOCIETES MINIERES, DES SOUS TRAITANTS ET FOURNISSEURS MINIERS 20/07/ :01 1 REGIME FISCAL DES SOCIETES MINIERES, DES SOUS TRAITANTS ET FOURNISSEURS MINIERS 20/07/2017 23:01 1 PLAN DE PRÉSENTATION I- RÉGIME FISCAL EN PHASE DE RECHERCHE II- RÉGIME FISCAL EN PHASE DE TRAVAUX PRÉPARATOIRES

Plus en détail

LA SOCIETE AIR LIQUIDE TUNISIE Siège social : 37, Rue des Entrepreneurs- Z.I. La Charguia II 2035 ARIANA Aéroport.

LA SOCIETE AIR LIQUIDE TUNISIE Siège social : 37, Rue des Entrepreneurs- Z.I. La Charguia II 2035 ARIANA Aéroport. AVIS DES SOCIETES ETATS FINANCIERS INTERMEDIAIRES LA SOCIETE AIR LIQUIDE TUNISIE Siège social : 37, Rue des Entrepreneurs- Z.I. La Charguia II 2035 ARIANA Aéroport. La Société Air Liquide Tunisie publie,

Plus en détail

AVANT PROPOS TITRE 1- LES FONDEMENTS DE LA COMPTABILITE 1 CHAPITRE 1 - L'ENTREPRISE 3

AVANT PROPOS TITRE 1- LES FONDEMENTS DE LA COMPTABILITE 1 CHAPITRE 1 - L'ENTREPRISE 3 COMPTABILITE GENERALE AHMED SADOU TABLE DES MATIERES SOMMAIRE III AVANT PROPOS IX TITRE 1- LES FONDEMENTS DE LA COMPTABILITE 1 CHAPITRE 1 - L'ENTREPRISE 3 I. Définition 3 II La classification des entreprises

Plus en détail

Glossaires. +V Plus-Value. Article Chiffre d'affaires. Code de la Fiscalité Locale. Code d'incitation aux Investissements DGELF

Glossaires. +V Plus-Value. Article Chiffre d'affaires. Code de la Fiscalité Locale. Code d'incitation aux Investissements DGELF Glossaires +V Plus-Value Art. CA CFL CII DGELF DGCF EPE ETE Article Chiffre d'affaires Code de la Fiscalité Locale Code d'incitation aux Investissements Direction Générale des Etudes Législatives et Fiscales

Plus en détail

Principales modifications apportées par la loi de finances rectificatives pour 2015 et la loi de finances

Principales modifications apportées par la loi de finances rectificatives pour 2015 et la loi de finances Manuel DCG 4, Droit fiscal Emmanuel Disle, Jacques Saraf Nathalie Gonthier-Besacier et Jean-Luc Rossignol Principales modifications apportées par la loi de finances rectificatives pour 2015 et la loi de

Plus en détail

Fiscalité approfondie : Série n 3 1 (IS)

Fiscalité approfondie : Série n 3 1 (IS) Université de Sfax Ecole Supérieure de Commerce de Sfax Année universitaire : 2010-2011 Fiscalité approfondie : Série n 3 1 (IS) Auditoire : 1 ère année Mastère Professionnel de Techniques Comptables,

Plus en détail

ETUDE DE CAS. Année Universitaire: 2016/2017. CAS N 1 Déclaration mensuelle:

ETUDE DE CAS. Année Universitaire: 2016/2017. CAS N 1 Déclaration mensuelle: Institut Supérieur de la profession d avocat Enseignant:Mr. AMAIRI Hakim Année Universitaire: 2016/2017 ETUDE DE CAS CAS N 1 Déclaration mensuelle: I/ Soit un avocat Mohamed Saidi au cours de son premier

Plus en détail

Régime fiscal d'un marché de fourniture, d'installation et de mise en service d'équipements d'éclairage scénique au profit d'un organisme public

Régime fiscal d'un marché de fourniture, d'installation et de mise en service d'équipements d'éclairage scénique au profit d'un organisme public DGELF (238) du 9 février 2005 Régime fiscal d'un marché de fourniture, d'installation et de mise en service d'équipements d'éclairage scénique au profit d'un organisme public Dans une prise de position

Plus en détail

VEUILLEZ EGALEMENT JOINDRE LA BALANCE ET L ENSEMBLE DES DECLARATIONS DE TVA

VEUILLEZ EGALEMENT JOINDRE LA BALANCE ET L ENSEMBLE DES DECLARATIONS DE TVA BORDEREAU DE RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES VEUILLEZ EGALEMENT JOINDRE LA BALANCE ET L ENSEMBLE DES DECLARATIONS DE TVA Code adhérent : Nom et prénom / Raison Sociale : 0GID00 Informations Identification

Plus en détail

SOCIETE INDUSTRIELLE DES TEXTILES

SOCIETE INDUSTRIELLE DES TEXTILES SOCIETE INDUSTRIELLE DES TEXTILES S.A au capital de 23.063.300 dinars. Registre du Commerce : B128771996 Monastir Siège social : Avenue Habib Bourguiba, Ksar Hellal, Tunisie Téléphone : Tunis : 71 79 81

Plus en détail

SOMMAIRE PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. Chapitre 1 La TVA 19. Présentation 3. 1 Le champ d application La territorialité 21

SOMMAIRE PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. Chapitre 1 La TVA 19. Présentation 3. 1 Le champ d application La territorialité 21 Présentation 3 PARTIE 1 La fiscalité des entreprises Chapitre 1 La TVA 19 1 Le champ d application 19 Les assujettis et les redevables 19 Les opérations imposables 19 Les opérations exonérées 20 2 La territorialité

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE. n OBJET GRANDE DIFFUSION 03/04/2012 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE

LETTRE CIRCULAIRE. n OBJET GRANDE DIFFUSION 03/04/2012 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE LETTRE CIRCULAIRE n 2012-0000043 GRANDE DIFFUSION Réf Classement 1.10.04;1.029.4 Montreuil, le 03/04/2012 03/04/2012 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE POLE REGLEMENTATION ET

Plus en détail

SOMMAIRE ANALYTIQUE (Les chiffres renvoient aux pages)

SOMMAIRE ANALYTIQUE (Les chiffres renvoient aux pages) LES IMPOT EN FRANCE CLAUDE GAMBIER SOMMAIRE ANALYTIQUE (Les chiffres renvoient aux pages) 1 re PARTIE: DESCRIPTION DU SYSTEME FISCAL FRANÇAIS Notions générales 11 TITRE 1 er : LES IMPQTS DIRECTS Chapitre

Plus en détail

2.2. DU BON USAGE D UNE SOCIÉTÉ CIVILE IMMOBILIÈRE (SCI)

2.2. DU BON USAGE D UNE SOCIÉTÉ CIVILE IMMOBILIÈRE (SCI) plus-value est possible sous conditions (application de l article 151 septies du Code général des impôts voir chapitre 3). Les entreprises et sociétés relevant de l impôt sur le revenu qui réalisent depuis

Plus en détail

TABLEAUX OG Je soussigné(e), Identification du professionnel de la comptabilité. Profession de l adhérent. Identification du centre de gestion

TABLEAUX OG Je soussigné(e), Identification du professionnel de la comptabilité. Profession de l adhérent. Identification du centre de gestion Centre de Gestion Agréé d Indre et Loire 20 rue Fernand Léger BP 62001 37020 TOURS CEDEX 1 Tel : 02.47.36.47.47 Fax : 02 47 38 70 90 cga37@cga37.fr http://www.cga37.fr N adhérent : Nom : Prénom : TABLEAUX

Plus en détail

L impôt sur sur les les sociétés

L impôt sur sur les les sociétés Université Cadi Ayyad faculté des sciences juridiques économiques et social Marrakech Exposé Exposé sur: sur: L impôt sur sur les les sociétés Préparé Préparé par: par: Hatim NSIRI Hatim NSIRI Fatima Afkir

Plus en détail