Dossier-Patient VISITE 1

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dossier-Patient VISITE 1"

Transcription

1 Dossier-Patient Adressographe Date: VISITE 1 Est-ce que le patient a (une option possible) Fibrillation auriculaire Flutter auriculaire Est-ce que le patient est Connu pour FA Paroxystique (restauration spontanée du rythme sinusal en dedans de 7 jours) Persistante (> 7 jours ou requiert une cardioversion électrique ou chimique) Permanente (dont la cardioversion a été sans succès ou le contrôle de la fréquence est le traitement choisi) OU De novo Identification du patient Initiales : Date de naissance : / / JJ MM Année Sexe : M F Noir d Afrique: Oui Date d entrée au programme FA-CILITER : / / Date de confirmation du diagnostic de FA : / / ( inconnue) Référence (n en sélectionner qu une seule) [DOSSIER PATIENT FA-CILITER_20 juin 2012] Page 1

2 Clinique d anticoagulation Médecin de famille Hôpital communautaire Département de l urgence Département de cardiologie Département de médecine interne Département de neurologie Clinique externe Autre, spécifier : Comorbidités Comorbidité(s) Oui Non Inconnu Diabète mellitus Insuffisance cardiaque Hypertension Histoire d intervention coronarienne Année : (ICP / pontage) Ulcère gastrique ou duodénal Année : Maladie rénale AVC/ICT Année : Maladie hépatique Maladie vasculaire périphérique Consommation d alcool au-delà des normes 15 consommations par semaine (homme) 10 consommations par semaine (femme) Tabagisme spécifier : # cigarettes par jour Saignement majeur antérieur spécifier : [DOSSIER PATIENT FA-CILITER_20 juin 2012] Page 2

3 Autre(s) problème(s) médicaux, spécifier Visite(s) antérieure(s) à l urgence pour FA ou à cause de la médication de FA : RNI labile (<60% dans les valeurs thérapeutiques) Médication cardiovasculaire avant la première visite FA-CILITER Médication Oui Non Inconnu Antiplaquettaires Anticoagulants oraux Anti-arythmiques classe 1 Anti-arythmiques classe 2 (bêtabloquants) Anti-arythmiques classe 3 (sotalol, amiodarone) Anti-arythmiques classe 4 (bloqueurs des canaux calciques) Digoxine Statines Nitrates Inhibiteurs de l enzyme de conversion de l angiotensine (IECA) Bloqueurs des récepteurs de l angiotensine (ARA) Autre, spécifier Histoire médicale dans l année précédant la participation au programme FA-CILITER Visite à l urgence : Oui Inconnu Si oui, date : / / Raison : Hospitalisation : Oui Inconnu [DOSSIER PATIENT FA-CILITER_20 juin 2012] Page 3

4 Si oui, date : / / Nombre de jours : Diagnostic final primaire: Notes : Évaluation de l adhérence aux recommandations SCC 2012 pour les patients avec FA ou flutter connu Calcul antérieur du CHADS 2 Oui Inconnu Calcul antérieur du HAS-BLED score Oui Inconnu Examen physique Pression artérielle : / mm Hg Fréquence cardiaque au repos : Poids (kg) (lbs) Taille ( m) (Pi) Examen(s) Oui Non Inconnu Distension des veines jugulaires Râles pulmonaires Œdème des membres inférieurs [DOSSIER PATIENT FA-CILITER_20 juin 2012] Page 4

5 ECG au repos fait (fournir copie)? Oui, raison : Résultats des tests de laboratoire Test(s) Résultats Non disponible Créatinine ummol/l Créatinine (calcul automatique du GFR) avec MDRD ml/min Créatinine (calcul automatique de la clairance de la créatinine) avec Cockroft- Gault ml/min Glycémie à jeûn mmol/l Hémoglobine g/l Fonction thyroïdienne (TSH) mlu/l Plaquettes 10 9 /L Fonction hépatique Normale Anormale (>2 x la limite supérieure du laboratoire local) Fraction d éjection (échocardiogramme) % Mesure oreillette gauche selon mm échocardiogramme Questionnaires Résultat de sévérité de FA (CCS-SAF) : Résultat du questionnaire de qualité de vie (FA-CILITER) :oui non Commentaires : Évaluation des risques CHADS 2 : CHADS 2 -VASc: HAS-BLED : Raison(s) de ne pas utiliser un anticoagulant oral (si applicable) (plus d un choix est possible) : [DOSSIER PATIENT FA-CILITER_20 juin 2012] Page 5

6 Problème hémorragique Problème de suivi/de contrôle Problème au niveau des plaquettes Chutes fréquentes Maladie hépatique Maladie rénale Maladie terminale, spécifier Démence Autre condition : Étiologie et investigation initiale Est-ce que le patient a eu les tests suivants : Test(s) Oui Non Inconnu Électrocardiogramme Échocardiogramme FSC Créatinine Électrolytes TSH Est-ce que les causes sous-jacentes ou les déclencheurs de la FA ont été identifiés et traités? Spécifier les causes potentielles/les déclencheurs de la FA (plus d une option est possible) : Hypertension Consommation d alcool Syndrome coronarien aigu Hyperthyroïdie Ingestion de stimulants Chirurgie cardiaque Chirurgie non-cardiaque reliée Problème respiratoire aigu Infection Aucune Contrôle de la fréquence cardiaque de la FA Autre, spécifier : Intervention(s) Oui Non Inconnu Pacemaker Défibrillateur Ablation du nœud AV Pharmacologique [DOSSIER PATIENT FA-CILITER_20 juin 2012] Page 6

7 Contrôle du rythme de la FA Est-ce qu une stratégie du contrôle du rythme a été utilisée pour la gestion de la FA? Oui Inconnu Si oui, quelle est la raison pour le contrôle du rythme? (plus d une option est possible) FA symptomatique malgré une thérapie de contrôle de la fréquence cardiaque Thérapie de contrôle de la fréquence cardiaque seule peu susceptible de contrôler les symptômes Patient asymptomatique Si oui, identifier quelle méthode a été utilisée pour le contrôle du rythme (plus d une option est possible) Cardioversion (Chimique, électrique) Défibrillateur auriculaire automatique implantable Ablation de la FA par isolation des veines pulmonaires Ablation de Flutter Médication cardiovasculaire initiée à la première visite du programme FA- CILITER Médication Oui Non Inconnu Antiplaquettaires Anticoagulants oraux Anti-arythmiques classe 1 Anti-arythmiques classe 2 (bêtabloquants) Anti-arythmiques classe 3 (sotalol, amiodarone) Anti-arythmiques classe 4 (bloqueurs des canaux calciques) Digoxine Statines Nitrates Inhibiteurs de l enzyme de conversion de l angiotensine (IECA) [DOSSIER PATIENT FA-CILITER_20 juin 2012] Page 7

8 Bloqueurs des récepteurs de l angiotensine (ARA) Patient anticoagulé? Est-ce que le patient est anticoagulé : Oui Inconnu Si non anticoagulé, spécifier la raison (plus d un choix est possible) : Problème hémorragique Problème de suivi/de contrôle Problème au niveau des plaquettes Chutes fréquentes Maladie hépatique Maladie rénale Maladie terminale : Démence CHADS 2 :0 CHADS 2 -VASc :0 Autre condition : Si le patient est anticoagulé avec warfarine : S informer de l état du suivi du RNI Rappeler l information sur la warfarine au patient Insister sur l adhésion au traitement Si le patient est anticoagulé avec un autre anticoagulant : Vérifier la pertinence de faire une ClCr Rappeler l information sur l anticoagulation au patient Insister sur l adhésion au traitement [DOSSIER PATIENT FA-CILITER_20 juin 2012] Page 8

9 Suivi téléphonique - Mois 1 Identification du patient: Date: Visite à l hôpital depuis le dernier suivi FA-CILITER Visite à l urgence : Oui Inconnu Si oui, date : / / Raison : Hospitalisation : Oui Inconnu Si oui, date : / / Nombre de jours : Diagnostic au congé : Symptôme(s) (Plus d une option est possible) Symptôme(s) Oui Non Inconnu Palpitations Angine Dyspnée Fatigue Autre, spécifier Classe CCS-SAF (1-4) : Classe NYHA de dyspnée (1-4) : Ischémie cérébrale transitoire : Oui, date : / / AVC : Oui, date : / / Problème hémorragique : Oui, date : / / Spécifier le type de saignement (plus d une option est possible) : Gastro-intestinal Urinaire Cérébrovasculaire [DOSSIER PATIENT FA-CILITER_20 juin 2012] Page 9

10 Musculo-squelettique Ecchymose Développement de nouvelles maladies ou de nouvelles habitudes de vie depuis le dernier suivi FA-CILITER Tension artérielle non-contrôlée Oui Insuffisance cardiaque Oui Diabète sucré Oui Maladie coronarienne Oui Maladie vasculaire périphérique Oui Maladie hépatique Oui Consommation d alcool au-delà des normes Oui Prise quotidienne d anti-inflammatoires Oui Prise quotidienne d antiplaquettaires Oui Y a-t-il eu modification de la médication du patient depuis le dernier contact (modification par le médecin, pharmacien ou le patient lui-même)? Oui Si oui, laquelle (lesquelles)? Évaluation des risques CHADS 2 : CHADS 2 -VASc: HAS-BLED : [DOSSIER PATIENT FA-CILITER_20 juin 2012] Page 10

11 Suivi téléphonique - Mois 1 Initiales: Date: Patient anticoagulé? Est-ce que le patient est anticoagulé : Oui Inconnu Si non anticoagulé, spécifier la raison (plus d un choix est possible) : Problème hémorragique Problème de suivi/de contrôle Problème au niveau des plaquettes Chutes fréquentes Maladie hépatique Maladie rénale Maladie terminale, spécifier Démence Autre condition : Si le patient est anticoagulé avec warfarine : S informer de l état du suivi du RNI Rappeler l information sur la warfarine au patient Insister sur l adhésion au traitement Si le patient est anticoagulé avec autre anticoagulant: Vérifier la pertinence de vérifier la fonction rénale Rappeler l information sur l anticoagulant au patient Insister sur l adhésion au traitement Notes : [DOSSIER PATIENT FA-CILITER_20 juin 2012] Page 11

12 Suivi téléphonique - Mois 3 Identification du patient: Date: Visite à l hôpital depuis le dernier suivi FA-CILITER Visite à l urgence : Oui Inconnu Si oui, date : / / Raison : Hospitalisation : Oui Inconnu Si oui, date : / / Nombre de jours : Diagnostic au congé : Symptômes (Plus d une option est possible) Symptômes Oui Non Inconnu Palpitations Angine Dyspnée Fatigue Autre, spécifier Classe CCS-SAF (1-4) : Classe NYHA de dyspnée (1-4) : Ischémie cérébrale transitoire : Oui, date : / / AVC : Oui, date : / / Problème hémorragique : Oui, date : / / Spécifier le type de saignement (plus d une option est possible) : Gastro-intestinal Urinaire Cérébrovasculaire [DOSSIER PATIENT FA-CILITER_20 juin 2012] Page 12

13 Musculo-squelettique Ecchymose Suivi téléphonique - Mois 3 Développement de nouvelles maladies ou de nouvelles habitudes de vie depuis le dernier suivi FA-CILITER Tension artérielle non-contrôlée Oui Insuffisance cardiaque Oui Diabète sucré Oui Maladie coronarienne Oui Maladie vasculaire périphérique Oui Maladie hépatique Oui Consommation d alcool au-delà des normes Oui Prise quotidienne d anti-inflammatoires Oui Prise quotidienne d antiplaquettaires Oui Y a-t-il eu modification de la médication du patient depuis le dernier contact (modification par le médecin, pharmacien ou le patient lui-même)? Oui Non Si oui, laquelle (lesquelles)? Évaluation des risques CHADS 2 : CHADS 2 -VASc: HAS-BLED : [DOSSIER PATIENT FA-CILITER_20 juin 2012] Page 13

14 Initiales: Date: Patient anticoagulé? Est-ce que le patient est anticoagulé : Oui Inconnu Si non anticoagulé, spécifier la (les) raison(s) (plus d un choix est possible) : Problème hémorragique Problème de suivi/de contrôle Problème au niveau des plaquettes Chutes fréquentes Maladie hépatique Maladie rénale Maladie terminale, spécifier Démence Autre condition : Si le patient est anticoagulé avec warfarine : S informer de l état du suivi du RNI Rappeler l information sur la warfarine au patient Insister sur l adhésion au traitement Si le patient est anticoagulé avec autre anticoagulant: Vérifier la pertinence de vérifier la fonction rénale Rappeler l information sur l anticoagulant au patient Insister sur l adhésion au traitement Notes : [DOSSIER PATIENT FA-CILITER_20 juin 2012] Page 14

15 Suivi téléphonique - Mois 6 Identification du patient: Date: Visite à l hôpital depuis le dernier suivi FA-CILITER Visite à l urgence : Oui Inconnu Si oui, date : / / Raison : Hospitalisation : Oui Inconnu Si oui, date : / / Nombre de jours : Diagnostic au congé : Symptômes (Plus d une option est possible) Symptômes Oui Non Inconnu Palpitations Angine Dyspnée Fatigue Autre, spécifier Classe CCS-SAF (1-4) : Classe NYHA de dyspnée (1-4) : Ischémie cérébrale transitoire: Oui, date : / / AVC : Oui, date : / / Problème hémorragique: Oui, date : / / Spécifier le type de saignement (plus d une option est possible) : Gastro-intestinal Urinaire Cérébrovasculaire Musculo-squelettique Ecchymose [DOSSIER PATIENT FA-CILITER_20 juin 2012] Page 15

16 Développement de nouvelles maladies ou de nouvelles habitudes de vie depuis le dernier suivi FA-CILITER Tension artérielle non-contrôlée Oui Insuffisance cardiaque Oui Diabète sucré Oui Maladie coronarienne Oui Maladie vasculaire périphérique Oui Maladie hépatique Oui Consommation d alcool au-delà des normes Oui Prise quotidienne d anti-inflammatoire Oui Prise quotidienne d antiplaquettaires Oui Y a-t-il eu modification de la médication du patient depuis le dernier contact (modification par le médecin, pharmacien ou le patient lui-même)? Oui Non Si oui, laquelle (lesquelles)? Évaluation des risques CHADS 2 : CHADS 2 -VASc: HAS-BLED : [DOSSIER PATIENT FA-CILITER_20 juin 2012] Page 16

17 Suivi téléphonique - Mois 6 Patient anticoagulé? Est-ce que le patient est anticoagulé : Oui Inconnu Si non anticoagulé, spécifier la(les)raison(s) (plus d un choix est possible) : Problème hémorragique Problème de suivi/de contrôle Problème au niveau des plaquettes Chutes fréquentes Maladie hépatique Maladie rénale Maladie terminale, spécifier Démence Autre condition : Si le patient est anticoagulé avec warfarine : S informer de l état de suivi du RNI Rappeler l information sur la warfarine au patient Insister sur l adhésion au traitement Si le patient est anticoagulé avec autre anticoagulant: Vérifier la pertinence de vérifier la fonction rénale Rappeler l information sur l anticoagulant au patient Insister sur l adhésion au traitement Notes : [DOSSIER PATIENT FA-CILITER_20 juin 2012] Page 17

18 Visite de suivi - Mois 12 Identification du patient: Date: Examen physique Pression artérielle : / mmhg ECG au repos fait (fournir copie)? Oui Fréquence cardiaque au repos :, raison : Visite à l hôpital depuis le dernier suivi FA-Ciliter Visite à l urgence : Oui Inconnu Si oui, date : / / Raison : Hospitalisation : Oui Inconnu Si oui, date : / / Nombre de jours : Diagnostic au congé : Symptômes (Plus d une option est possible) Symptômes Oui Non Inconnu Palpitations Angine Dyspnée Fatigue Autre, spécifier Classe CCS-SAF (1-4) : Classe NYHA de dyspnée (1-4) : Ischémie cérébrale transitoire : Oui, date : / / AVC : Oui, date : / / Problème(s) hémorragique : Oui, date : / / [DOSSIER PATIENT FA-CILITER_20 juin 2012] Page 18

19 Spécifier le type de saignement (plus d une option est possible) : Gastro-intestinal Urinaire Cérébrovasculaire Musculo-squelettique Ecchymose Développement de nouvelles maladies ou de nouvelles habitudes de vie depuis le dernier suivi FA-CILITER Tension artérielle non-contrôlée Oui Insuffisance cardiaque Oui Diabète sucré Oui Maladie coronarienne Oui Maladie vasculaire périphérique Oui Maladie hépatique Oui Consommation d alcool au-delà des normes Oui Prise quotidienne d anti-inflammatoires Oui Prise quotidienne d antiplaquettaires Oui Y a-t-il eu modification de la médication du patient depuis le dernier contact (modification par le médecin, pharmacien ou le patient lui-même)? Oui Non Si oui, laquelle (lesquelles)? Évaluation des risques CHADS 2 : CHADS 2 -VASc: HAS-BLED : Médication cardiovasculaire à la dernière visite du programme Médication Oui Non Inconnu Antiplaquettaires Anticoagulants oraux Anti-arythmiques classe 1 Anti-arythmiques classe 2 (bêtabloquants) Anti-arythmiques classe 3 (sotalol, amiodarone) Anti-arythmiques classe 4 (bloqueurs des canaux calciques) [DOSSIER PATIENT FA-CILITER_20 juin 2012] Page 19

20 Digoxine Statines Nitrates Inhibiteurs de l enzyme de conversion de l angiotensine (IECA) Bloqueurs des récepteurs de l angiotensine (ARA) Patient anticoagulé? Est-ce que le patient est anticoagulé : Oui Inconnu Si non anticoagulé, spécifier la(les) raison(s) (plus d un choix est possible) : Problème hémorragique Problème de suivi/de contrôle Problème au niveau des plaquettes Chutes fréquentes Maladie hépatique Maladie rénale Maladie terminale, spécifier: Démence Autre condition : Si le patient est anticoagulé avec warfarine: S informer de l état de suivi du RNI Rappeler l information sur la warfarine au patient Insister sur l adhésion au traitement Si le patient est anticoagulé avec autre anticoagulant: Vérifier la pertinence de vérifier la fonction rénale Rappeler l information sur l anticoagulant au patient Insister sur l adhésion au traitement Notes : [DOSSIER PATIENT FA-CILITER_20 juin 2012] Page 20

21 Suivi téléphonique non planifié Identification du patient: Date: Suivi téléphonique non planifié durant le programme Date de l appel : / / Raison de l appel : Action(s) entreprise(s) par le(la) coordonnateur(trice) du programme : [DOSSIER PATIENT FA-CILITER_20 juin 2012] Page 21

22 Visite non planifiée Identification du patient: Date: Visite non planifiée durant le programme Date de la visite : / / Raison de la visite: Action(s) entreprise(s) par le(la) coordonnateur(trice) du programme : [DOSSIER PATIENT FA-CILITER_20 juin 2012] Page 22

23 Décès Identification du patient: Date: Date du décès: / / Narratif: Obtenir copie du certificat de décès, si possible. [DOSSIER PATIENT FA-CILITER_20 juin 2012] Page 23

Fibrillation atriale chez le sujet âgé

Fibrillation atriale chez le sujet âgé Dr Benoit Blanchard LE HAVRE Le 18 MARS 2014 Fibrillation atriale chez le sujet âgé Le plus fréquent des trouble du rythme cardiaque, 750,000 personnes atteintes de FA en France, 100,000 nouveaux cas chaque

Plus en détail

Programme de prise en charge et de suivi en anticoagulothérapie

Programme de prise en charge et de suivi en anticoagulothérapie Programme de prise en charge et de suivi en anticoagulothérapie (PEACE) Médecins réviseurs : Dr Steve Brulotte, cardiologue, CSSSAD-Lévis Dr Daniel D Amours, cardiologue, CHU Dr Guy Boucher, cardiologue,

Plus en détail

PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS

PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS Dr Mourot cardiologue Hôpital d Auxerre le 31 mars 2012 PLAN DE LA PRESENTATION ASSOCIATION

Plus en détail

ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE

ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE PRISE EN CHARGE SYSTÉMATISÉE DES PERSONNES ATTEINTES D HYPERTENSION ARTÉRIELLE SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE 23 ÉVALUATION DE

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE Assurer le suivi des personnes recevant un Page 1 de 12 O.C. 6.5 Professionnels visés : Les infirmières qui possèdent la formation, les connaissances et les compétences nécessaires,

Plus en détail

La fibrillation auriculaire

La fibrillation auriculaire La fibrillation auriculaire La fibrillation auriculaire (FA ) est l arythmie la plus fréquente. Le système de conduction auriculoventriculaire (A-V) est bombardé de stimulis électriques amenant une réponse

Plus en détail

En considérant que l effet anticoagulant du dabigatran débute dans les 2 heures suivant la prise du médicament :

En considérant que l effet anticoagulant du dabigatran débute dans les 2 heures suivant la prise du médicament : Informations sur le dabigatran (Pradaxa md ) Préambule : Ce document présente plusieurs informations utiles pour les prescripteurs afin de les aider lors de l utilisation du dabigatran (Pradaxa md ). L

Plus en détail

Informations sur le rivaroxaban (Xarelto md ) et l apixaban (Eliquis md )

Informations sur le rivaroxaban (Xarelto md ) et l apixaban (Eliquis md ) Informations sur le rivaroxaban (Xarelto md ) et l apixaban (Eliquis md ) Préambule Ce document présente plusieurs informations utiles pour les prescripteurs afin de les aider lors de l utilisation du

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC. Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014

Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC. Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014 Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014 Un AVC toutes les 4 minutes 1 130 000 AVC par an en France 1 770 000 personnes ont été victimes

Plus en détail

Déclaration médicale Prise d effet le 1 er octobre 2012

Déclaration médicale Prise d effet le 1 er octobre 2012 Assurance voyage et soins médicaux Déclaration médicale Prise d effet le 1 er octobre 2012 Nom : Date de naissance : JJ / MM / AAAA Numéro de membre : Numéro de police : DIRECTIVES POUR LE PROPOSANT IL

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants oraux : aspects pratiques

Nouveaux anticoagulants oraux : aspects pratiques Nouveaux anticoagulants oraux : aspects pratiques Christelle MARQUIE CHRU de Lille Clinique de Cardiologie L i l l e 2 Université du Droit et de la Santé Les NOAG: QCM 1. ont les mêmes indications que

Plus en détail

INSUFFISANCE CARDIAQUE «AU FIL DES ANNEES»

INSUFFISANCE CARDIAQUE «AU FIL DES ANNEES» INSUFFISANCE CARDIAQUE «AU FIL DES ANNEES» v On ne guérit pas ( en général ) d une insuffisance cardiaque, mais on peut la stabiliser longtemps, très longtemps à condition v Le patient insuffisant cardiaque

Plus en détail

Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale :

Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale : Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale : Docteur DARY Patrick, Cardiologue, Praticien Hospitalier Centre Hospitalier de St YRIEIX - Haute Vienne 87500 Situé

Plus en détail

La fibrillation auriculaire : au cœur du problème

La fibrillation auriculaire : au cœur du problème La fibrillation auriculaire : au cœur du problème Cette brochure a été spécialement conçue pour les personnes souffrant de fibrillation auriculaire (FA), un trouble souvent décrit comme un rythme cardiaque

Plus en détail

Système cardiovasculaire - CV CV111 CV110. aliskirène Rasilez

Système cardiovasculaire - CV CV111 CV110. aliskirène Rasilez aliskirène Rasilez CV111 Pour le traitement de l hypertension artérielle, en association avec au moins un agent antihypertenseur, si échec thérapeutique, intolérance ou contre-indication à un agent de

Plus en détail

Observation. Merci à l équipe de pharmaciens FormUtip iatro pour ce cas

Observation. Merci à l équipe de pharmaciens FormUtip iatro pour ce cas Cas clinique M. ZAC Observation Mr ZAC ans, 76 ans, 52 kg, est admis aux urgences pour des algies fessières invalidantes, résistantes au AINS. Ses principaux antécédents sont les suivants : une thrombopénie

Plus en détail

LITHIASE URINAIRE USAGER PRÉSENTANT UNE LITHIASE URINAIRE OC-091. Uroscan. Rx abdominal

LITHIASE URINAIRE USAGER PRÉSENTANT UNE LITHIASE URINAIRE OC-091. Uroscan. Rx abdominal USAGER PRÉSENTANT UNE LITHIASE URINAIRE OC-091 Catégorie de personnes visées : usager pour lequel un diagnostic clinique de lithiase urinaire a été évoqué par son médecin traitant Indication : répondre

Plus en détail

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique Sommaire 1. Sémiologie... 1 Auscultation cardiaque... 1 Foyers d auscultation cardiaque... 1 Bruits du cœur... 1 Souffles fonctionnels... 2 Souffles organiques... 2 Souffle cardiaque chez l enfant... 3

Plus en détail

chronique La maladie rénale Un risque pour bon nombre de vos patients Document destiné aux professionnels de santé

chronique La maladie rénale Un risque pour bon nombre de vos patients Document destiné aux professionnels de santé Document destiné aux professionnels de santé Agence relevant du ministère de la santé La maladie rénale chronique Un risque pour bon nombre de vos patients Clés pour la dépister et ralentir sa progression

Plus en détail

La prise en charge de l AVC ischémique à l urgence

La prise en charge de l AVC ischémique à l urgence La prise en charge de l AVC ischémique à l urgence Nathalie Bourdages, inf., B. Sc., conseillère en soins infirmiers, Direction des soins infirmiers et des regroupement clientèles, Centre hospitalier de

Plus en détail

Algorithme d utilisation des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)

Algorithme d utilisation des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) Algorithme d utilisation des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) Édition Conseil du médicament www.cdm.gouv.qc.ca Coordination Anne Fortin, pharmacienne Élaboration Conseil du médicament Fédération

Plus en détail

TRONC COMMUN SOINS CRITIQUES : Cardiologie - Document du participant Module 2 DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS ET DES REGROUPEMENTS CLIENTÈLES

TRONC COMMUN SOINS CRITIQUES : Cardiologie - Document du participant Module 2 DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS ET DES REGROUPEMENTS CLIENTÈLES TRONC COMMUN SOINS CRITIQUES : Cardiologie - Document du participant Module 2 DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS ET DES REGROUPEMENTS CLIENTÈLES Tous droits réservés, CHUM, août 2014 1 Situation infirmière

Plus en détail

Livret d information destiné au patient MIEUX COMPRENDRE LA FIBRILLATION ATRIALE ET SON TRAITEMENT

Livret d information destiné au patient MIEUX COMPRENDRE LA FIBRILLATION ATRIALE ET SON TRAITEMENT Livret d information destiné au patient MIEUX COMPRENDRE LA FIBRILLATION ATRIALE ET SON TRAITEMENT Introduction Votre médecin vous a diagnostiqué un trouble du rythme cardiaque nommé fi brillation atriale.

Plus en détail

ALTO : des outils d information sur les pathologies thromboemboliques veineuses ou artérielles et leur traitement

ALTO : des outils d information sur les pathologies thromboemboliques veineuses ou artérielles et leur traitement Communiqué de presse Bayer HealthCare S.A.S. Parc Eurasanté 220, avenue de la Recherche 59120 LOOS France Tel.+333 28 16 34 00 www.bayerhealthcare.fr Favoriser l observance avec ALTO : l engagement de

Plus en détail

Prise en Charge de la Fibrillation Auriculaire

Prise en Charge de la Fibrillation Auriculaire Prise en harge de la Fibrillation uriculaire Prise en harge de la Fibrillation uriculaire: recommandations ES 2010 et 2012. Traduites pour le site de la cardiologie francophone par les Drs arlos El-Khoury

Plus en détail

Les Nouveaux AntiCoagulants Oraux

Les Nouveaux AntiCoagulants Oraux Les Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Emmanuel HAZARD/Jean-loup HERMIL Chronologie Héparine non fractionnée 1950 HBPM 1980 NACO >2008 AVK 1960 Fondaparinux 2002 2 Les indications des NACOs En médecine

Plus en détail

Feuille d instructions destinée aux agents quant à la façon de remplir le questionnaire médical VacanSanté

Feuille d instructions destinée aux agents quant à la façon de remplir le questionnaire médical VacanSanté Feuille d instructions destinée aux agents quant à la façon de remplir le questionnaire médical VacanSanté Conseils pratiques : > Nous voulons que votre client puisse remplir le questionnaire médical sans

Plus en détail

Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA)

Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA) Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA) Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? La fibrillation auriculaire (FA) est le trouble du rythme le plus répandu. Certains signaux du cœur deviennent

Plus en détail

Cas clinique n 1. Y-a-t-il plusieurs diagnostics possibles? Son HTA a t elle favorisé ce problème?

Cas clinique n 1. Y-a-t-il plusieurs diagnostics possibles? Son HTA a t elle favorisé ce problème? Cas clinique n 1 Michel que vous suivez de longue date a l impression depuis quelques jours, d entendre des battements irréguliers le soir en se couchant ; il va parfaitement bien par ailleurs et rapporte

Plus en détail

Point d information Avril 2012. Les nouveaux anticoagulants oraux (dabigatran et rivaroxaban) dans la fibrillation auriculaire : ce qu il faut savoir

Point d information Avril 2012. Les nouveaux anticoagulants oraux (dabigatran et rivaroxaban) dans la fibrillation auriculaire : ce qu il faut savoir Point d information Avril 2012 Les nouveaux anticoagulants oraux (dabigatran et rivaroxaban) dans la fibrillation auriculaire : ce qu il faut savoir Le dabigatran (PRADAXA), inhibiteur direct de la thrombine,

Plus en détail

Nouveaux Anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1

Nouveaux Anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Nouveaux Anti-thrombotiques Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Classification Antithrombines directes o Ximélagatran EXANTA o Désirudine

Plus en détail

Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux

Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux Apixaban, Dabigatran, Rivaroxaban Pr D. DEPLANQUE Département de Pharmacologie médicale EA 1046 et CIC 9301 INSERM-CHRU, Institut de Médecine Prédictive

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants dans la Fibrillation atriale en pratique

Les nouveaux anticoagulants dans la Fibrillation atriale en pratique Conflits d intd intérêts (en rapport avec le thème de la conférence) Les nouveaux anticoagulants dans la Fibrillation atriale en pratique Oratrice lors de journées de formation sur les nouveaux anticoagulants

Plus en détail

SYNOPSIS INFORMATIONS GÉNÉRALES

SYNOPSIS INFORMATIONS GÉNÉRALES Evaluation de l utilisation d un anticoagulant anti-xa direct oral, Apixaban, dans la prévention de la maladie thromboembolique veineuse chez les patients traités par IMiDs au cours du myélome : étude

Plus en détail

XARELTO (RIVAROXABAN) 2,5 MG - 15 MG - 20 MG, COMPRIMÉS PELLICULÉS GUIDE DE PRESCRIPTION

XARELTO (RIVAROXABAN) 2,5 MG - 15 MG - 20 MG, COMPRIMÉS PELLICULÉS GUIDE DE PRESCRIPTION Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament Xarelto 2,5 mg; 15 mg et 20 mg de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux (NAC)

Les nouveaux anticoagulants oraux (NAC) Les nouveaux anticoagulants oraux (NAC) Dr Jean-Marie Vailloud Cardiologue libéral/ salarié (CHU/clinique) Pas de lien d'intérêt avec une entreprise pharmaceutique Adhérent à l'association Mieux Prescrire

Plus en détail

Étude NACORA-BR du projet NACORA (nouveaux anticoagulants oraux et risques associés)

Étude NACORA-BR du projet NACORA (nouveaux anticoagulants oraux et risques associés) Étude en vie réelle du bénéfice/risque à court terme des nouveaux anticoagulants oraux (dabigatran, rivaroxaban) chez les patients débutant un traitement et non précédemment traités par des antivitamines

Plus en détail

UN PATIENT QUI REVIENT DE LOIN. Abdelmalek AZZOUZ GRCI 29/11/2012 Service de Cardiologie A2 CHU Mustapha. Alger Centre. Algérie

UN PATIENT QUI REVIENT DE LOIN. Abdelmalek AZZOUZ GRCI 29/11/2012 Service de Cardiologie A2 CHU Mustapha. Alger Centre. Algérie Abdelmalek AZZOUZ GRCI 29/11/2012 Service de Cardiologie A2 CHU Mustapha. Alger Centre. Algérie Mr A.A. âgé de 55ans. Facteurs de risque: Diabétique depuis 5ans. Antécédents: aucun. Fumeur 15paquets/année.

Plus en détail

INTERET PRATIQUE DU MDRD AU CHU DE RENNES

INTERET PRATIQUE DU MDRD AU CHU DE RENNES INTERET PRATIQUE DU MDRD AU CHU DE RENNES QU EST-CE QUE LE MDRD? Il s agit d une formule permettant d estimer le débit de filtration glomérulaire et donc la fonction rénale La formule est la suivante :

Plus en détail

Ordonnance collective

Ordonnance collective Centre de Santé et de Services sociaux de Québec-Nord NUMÉRO DE L ORDONNANCE: OC-31 Ordonnance collective Nom de l ordonnance: Initier des analyses de laboratoire pour le suivi de la clientèle présentant

Plus en détail

Le VIH et votre cœur

Le VIH et votre cœur Le VIH et votre cœur Le VIH et votre cœur Que dois-je savoir au sujet de mon cœur? Les maladies cardiovasculaires représentent une des cause les plus courante de décès, elles incluent: les maladies coronariennes,

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 29 février 2012

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 29 février 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 29 février 2012 Le projet d avis adopté par la Commission de la Transparence le 14 décembre 2011 a fait l objet d une audition le 18 janvier 2012. L avis définitif a

Plus en détail

Le rivaroxaban contre la fibrillation auriculaire lorsque la warfarine ne va pas?

Le rivaroxaban contre la fibrillation auriculaire lorsque la warfarine ne va pas? Fédération des médecins omnipraticiens du Québec Le rivaroxaban contre la fibrillation auriculaire lorsque la warfarine ne va pas? Mario Wilhelmy et Sarah Janecek Vous voulez prescrire...? Lisez ce qui

Plus en détail

Les maladies vasculaires cérébrales

Les maladies vasculaires cérébrales Les maladies vasculaires cérébrales Zlokovic et Apuzzo. Neurosurgery 1998; 43(4): 877-78 cité sur http://www.ohsu.edu/bbb/forprof_program.html Centre Mont-Royal, 5 juin 2014 Dr Yan Deschaintre Présentateur

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES PRE ECLAMPSIES. Jérôme KOUTSOULIS. IADE DAR CHU Kremlin-Bicêtre. 94 Gérard CORSIA. PH DAR CHU Pitié-Salpétrière.

PRISE EN CHARGE DES PRE ECLAMPSIES. Jérôme KOUTSOULIS. IADE DAR CHU Kremlin-Bicêtre. 94 Gérard CORSIA. PH DAR CHU Pitié-Salpétrière. PRISE EN CHARGE DES PRE ECLAMPSIES Jérôme KOUTSOULIS. IADE DAR CHU Kremlin-Bicêtre. 94 Gérard CORSIA. PH DAR CHU Pitié-Salpétrière. 75 Pas de conflits d intérêts. Définitions Pré éclampsie Définitions

Plus en détail

PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ. Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé

PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ. Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé À chacun son stade! Votre profil est unique, votre réponse à l exercice physique

Plus en détail

Ischémie myocardique silencieuse (IMS) et Diabète.

Ischémie myocardique silencieuse (IMS) et Diabète. Ischémie myocardique silencieuse (IMS) et Diabète. A propos d un cas clinique, sont rappelés: - les caractères cliniques et pronostiques de l IMS chez le diabétique, - la démarche de l identification de

Plus en détail

Ville : Province : Code postal : Date de naissance : jour mois année Date de naissance : jour mois année

Ville : Province : Code postal : Date de naissance : jour mois année Date de naissance : jour mois année Assurance médicale Choix du voyageur L assurance est souscrite auprès de la Compagnie d Assurance Générale CUMIS, l une des sociétés du Groupe Co-operators. Proposition d assurance page 1 2015-2016 Bureau

Plus en détail

CONFERENCE MENSUELLE DE L AMPPU (section de Metz) LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

CONFERENCE MENSUELLE DE L AMPPU (section de Metz) LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS CONFERENCE MENSUELLE DE L AMPPU (section de Metz) LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS Dr Noura Zannad, Cardiologie Dr Noël Blettner, Gériatrie Hôpital de Mercy CHR Metz-Thionville 14 Janvier 2014 Conflits d intérêts!

Plus en détail

Plan. Introduction. Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé. Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or

Plan. Introduction. Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé. Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or Plan Introduction Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or Introduction NACO: une actualité brûlante! AVK: Plus forte incidence

Plus en détail

Fibrillation auriculaire non valvulaire Du bon usage des anticoagulants oraux directs en médecine générale PHILIPPE VORILHON DMG CLERMONT-FERRAND

Fibrillation auriculaire non valvulaire Du bon usage des anticoagulants oraux directs en médecine générale PHILIPPE VORILHON DMG CLERMONT-FERRAND Fibrillation auriculaire non valvulaire Du bon usage des anticoagulants oraux directs en médecine générale PHILIPPE VORILHON DMG CLERMONT-FERRAND Déclaration de conflit d'intérêt: aucun Risque de survenue

Plus en détail

PLACE DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX CHEZ LE SUJET AGE

PLACE DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX CHEZ LE SUJET AGE Journée Club NeuroVasculaire Ile-de-France 27 mai 2014 PLACE DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX CHEZ LE SUJET AGE Eric PAUTAS Hôpital Charles Foix UFR Médecine G.H. Pitié-Salpêtrière-Ch.Foix Inserm U765

Plus en détail

Programme pour les patients traités par les nouveaux anti-coagulants oraux.

Programme pour les patients traités par les nouveaux anti-coagulants oraux. Programme P H A R M A C O pour les patients traités par les nouveaux anti-coagulants oraux. AG Caffin 1, Y Chabi 1, C Sévin 2, B Leclere 3, C Debelmas 4, G Camus 1, X Bohand 1 1 Hôpital d Instruction des

Plus en détail

Compte-rendu du Comité technique de Pharmacovigilance CT012013083. Séance du 12 novembre 2013

Compte-rendu du Comité technique de Pharmacovigilance CT012013083. Séance du 12 novembre 2013 CT012013083 27/11/2013 Direction de la Surveillance Pôle Pharmacovigilance Addictovigilance Dr Evelyne Falip Compte-rendu du Comité technique de Pharmacovigilance CT012013083 Nom du dossier Dossier thématique

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants en 2012

Les nouveaux anticoagulants en 2012 Les nouveaux anticoagulants en 2012 Actualités thérapeutiques 1 er décembre 2012 Dr Jérôme CONNAULT Service de Médecine Interne Hôtel-Dieu CHU de Nantes jerome.connault@chu-nantes.fr Pourquoi de nouveaux

Plus en détail

Insuffisance cardiaque

Insuffisance cardiaque Insuffisance cardiaque Connaître son évolution pour mieux la vivre Guide d accompagnement destiné au patient et ses proches Table des matières L évolution habituelle de l insuffisance cardiaque 5 Quelles

Plus en détail

Infospot. Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) Octobre - Novembre - Decembre 2014

Infospot. Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) Octobre - Novembre - Decembre 2014 Infospot Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) Octobre - Novembre - Decembre 2014 Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) - Octobre - Novembre - Decembre 2014 1 I. Définition Il est actuellement

Plus en détail

Loi 41. GUIDE D EXERCICE Les activités réservées aux pharmaciens

Loi 41. GUIDE D EXERCICE Les activités réservées aux pharmaciens Loi 41 GUIDE D EXERCICE Les activités réservées aux pharmaciens AVIS Ce guide ne se substitue pas aux lois, aux règlements ou au jugement des professionnels de la santé. Il représente l état actuel du

Plus en détail

Dossier d information sur les bêtabloquants

Dossier d information sur les bêtabloquants Dossier d information sur les bêtabloquants Septembre 2014 I. Rappel sur les récepteurs bêta-adrénergiques Il y a actuellement 3 sortes de récepteurs bêta-adrénergiques connus: - Les récepteurs 1 qui sont

Plus en détail

Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express

Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express Ce guide des définitions des

Plus en détail

Synthèse. O. Hanon. Geriatr Psychol Neuropsychiatr Vieil 2013 ; 11 (2) : 117-43

Synthèse. O. Hanon. Geriatr Psychol Neuropsychiatr Vieil 2013 ; 11 (2) : 117-43 Synthèse Geriatr Psychol Neuropsychiatr Vieil 2013 ; 11 (2) : 117-43 Consensus d experts de la Société française de gériatrie et gérontologie et de la Société française de cardiologie, sur la prise en

Plus en détail

PRISE EN CHARGE SYSTÉMATISÉE DES PERSONNES ATTEINTES. collectives D HYPERTENSION ARTÉRIELLE

PRISE EN CHARGE SYSTÉMATISÉE DES PERSONNES ATTEINTES. collectives D HYPERTENSION ARTÉRIELLE PRISE EN CHARGE SYSTÉMATISÉE DES PERSONNES ATTEINTES collectives D HYPERTENSION ARTÉRIELLE PRISE EN CHARGE SYSTÉMATISÉE DES PERSONNES ATTEINTES D HYPERTENSION ARTÉRIELLE SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE D HYPERTENSION

Plus en détail

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE SOURCES : ligues reins et santé A LA BASE, TOUT PART DES REINS Organes majeurs de l appareil urinaire, les reins permettent d extraire les

Plus en détail

28/06/13. Mardi 12 Mars 2013 Pascal Schlesser et Pierre Webert Cardiologues à Saint- Avold

28/06/13. Mardi 12 Mars 2013 Pascal Schlesser et Pierre Webert Cardiologues à Saint- Avold Mardi 12 Mars 2013 Pascal Schlesser et Pierre Webert Cardiologues à Saint- Avold 1 Quelle est la dose recommandée de Xarelto dans la préven;on des ETEV en cas d interven;on chirurgicale orthopédique majeure

Plus en détail

ACFA et AVK. Pr JM Serot

ACFA et AVK. Pr JM Serot ACFA et AVK Pr JM Serot ACFA Acfa non valvulaire 1 % de la population 4,5 millions de personnes dans l'union européenne 2,2 millions de personnes aux Etats-Unis >10% chez les >80 ans Incidence annuelle:

Plus en détail

prise en charge médicale dans une unité de soins

prise en charge médicale dans une unité de soins Société française de neurologie RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN NEUROLOGIE Prise en charge hospitalière initiale des personnes ayant fait un accident vasculaire cérébral (AVC) : prise en

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC SOMMAIRE UN QUIZ POUR FAIRE UN POINT SUR MES CONNAISSANCES Un quiz pour faire un point sur mes connaissances 3 Vrai Faux Qu est-ce que l on

Plus en détail

Prise en charge de l embolie pulmonaire

Prise en charge de l embolie pulmonaire Prise en charge de l embolie pulmonaire Dr Serge Motte Liège 06.12.14 - Laack TA et Goyal DG, Emerg Med Clin N Am 2004; 961-983 2 PLAN Diagnostic Prise en charge: Phase aiguë: analyse de gravité Choix

Plus en détail

UTILISATION DES C.C.P DANS LES HEMORRAGIES SOUS AVK ET SOUS NACO : RECOMMANDATIONS DE L HAS COPACAMU 2014

UTILISATION DES C.C.P DANS LES HEMORRAGIES SOUS AVK ET SOUS NACO : RECOMMANDATIONS DE L HAS COPACAMU 2014 UTILISATION DES C.C.P DANS LES HEMORRAGIES SOUS AVK ET SOUS NACO : RECOMMANDATIONS DE L HAS SYMPOSIUM CSL BEHRING COPACAMU 2014 PROFESSEUR François BERTRAND CHU DE NICE CHRONOLOGIE DES RECOMMANDATIONS

Plus en détail

Les différentes maladies du coeur

Les différentes maladies du coeur Auteur : Dr Pascal AMEDRO Les différentes maladies du coeur 1. Le cœur normal L oxygène capté dans l air va dans les poumons, où le sang «bleu» est alors oxygéné et devient «rouge». Il est conduit par

Plus en détail

Point d Information. Le PRAC a recommandé que le RCP soit modifié afin d inclure les informations suivantes:

Point d Information. Le PRAC a recommandé que le RCP soit modifié afin d inclure les informations suivantes: Point d Information Médicaments à base d ivabradine, de codéine, médicaments contenant du diméthyl fumarate, du mycophénolate mofétil/acide mycophénolique, de l octocog alpha, spécialité Eligard (contenant

Plus en détail

Prise en charge du patient porteur d un dispositif implantable. Dr Philippe Gilbert Cardiologue CHU pavillon Enfant-Jésus

Prise en charge du patient porteur d un dispositif implantable. Dr Philippe Gilbert Cardiologue CHU pavillon Enfant-Jésus Prise en charge du patient porteur d un dispositif implantable Dr Philippe Gilbert Cardiologue CHU pavillon Enfant-Jésus Objectifs Expliquer le fonctionnement des stimulateurs et défibrillateurs Identifier

Plus en détail

Les triptans. quel casse-tête! Kim Messier et Michel Lapierre. Vous voulez prescrire des triptans? Lisez ce qui suit!

Les triptans. quel casse-tête! Kim Messier et Michel Lapierre. Vous voulez prescrire des triptans? Lisez ce qui suit! Fédération des médecins omnipraticiens du Québec Les triptans quel casse-tête! Kim Messier et Michel Lapierre Vous voulez prescrire des triptans? Lisez ce qui suit! Les triptans, des agonistes sélectifs

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 7 janvier 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 7 janvier 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 7 janvier 2009 ZANEXTRA 20 mg/10 mg, comprimés pelliculés B/30, code CIP : 385 967.4 B/90, code CIP : 387 392.9 Laboratoires BOUCHARA RECORDATI Enalapril/Lercanidipine

Plus en détail

Insuffisance cardiaque

Insuffisance cardiaque Guide du parcours de soins Titre cardiopa GUIDE DU PARCOURS DE SOINS Insuffisance cardiaque Guide téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de Santé 2 avenue du Stade de France - F 93218 Saint-Denis

Plus en détail

La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire

La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire Vivre avec une cardiopathie valvulaire Décembre 2008 En cas de cardiopathie valvulaire opérée

Plus en détail

Bilan d Activité du Don de Plaquettes par cytaphérèse Sur une Période d une année au Service Hématologie EHS ELCC Blida.

Bilan d Activité du Don de Plaquettes par cytaphérèse Sur une Période d une année au Service Hématologie EHS ELCC Blida. Bilan d Activité du Don de Plaquettes par cytaphérèse Sur une Période d une année au Service Hématologie EHS ELCC Blida. L.Aribi, F.Kaouane, S.Oukid, C.Boucherit, M.K.Benlabiod, Y.M.Bouchakor, M.T.Abad

Plus en détail

GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE

GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE Vous êtes à la recherche d un médecin de famille? Le CSSS-IUGS peut vous aider. Inscrivez-vous au guichet d accès à un médecin de famille en remplissant le formulaire

Plus en détail

Le traitement de l'insuffisance cardiaque chez le chien

Le traitement de l'insuffisance cardiaque chez le chien Folia veterinaria Le traitement de l'insuffisance cardiaque chez le chien Les principaux traitements à instaurer chez le chien insuffisant cardiaque sont passés en revue en insistant sur les critères de

Plus en détail

sur la valve mitrale À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip

sur la valve mitrale À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip sur la valve mitrale Support destiné aux médecins en vue d informer les patients. À propos de l insuffisance mitrale L insuffisance

Plus en détail

Guide du parcours de soins Titre ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite chronique B

Guide du parcours de soins Titre ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite chronique B Guide du parcours de soins Titre ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE Hépatite chronique B Février 2015 Ce document est téléchargeable sur : www.has-sante.fr Haute Autorité de Santé Service des

Plus en détail

ASSURANCE COLLECTIVE DÉCLARATION D'ASSURABILITÉ

ASSURANCE COLLECTIVE DÉCLARATION D'ASSURABILITÉ ASSURANCE COLLECTIVE DÉCLARATION D'ASSURABILITÉ Déclaration d'assurabilité (Assurance collective) Partie 1 - Identification N o de police : N o de sous-groupe : N o du certifi cat : Nom de l'employeur

Plus en détail

Les NOACs en situation de crise

Les NOACs en situation de crise Les NOACs en situation de crise Vanderhofstadt Quentin Stagiaire en médecine interne (CHHF) Février 2013 Supervision : Dr Guillen 1 Les NOACs en situation de crise Pourquoi un staff à ce sujet R/ de plus

Plus en détail

Recommandations pour le diagnostic et la prise en charge de l insuffisance cardiaque du sujet âgé

Recommandations pour le diagnostic et la prise en charge de l insuffisance cardiaque du sujet âgé RECOMMANDATIONS Recommandations pour le diagnostic et la prise en charge de l insuffisance cardiaque du sujet âgé Société française de cardiologie Société française de gériatrie et de gérontologie Comité

Plus en détail

prise en charge paramédicale dans une unité de soins

prise en charge paramédicale dans une unité de soins Société française de neurologie RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN NEUROLOGIE Prise en charge hospitalière initiale des personnes ayant fait un accident vasculaire cérébral (AVC) : prise en

Plus en détail

Livret des nouveaux anticoagulants oraux. Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation

Livret des nouveaux anticoagulants oraux. Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation Livret des nouveaux anticoagulants oraux Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation DONNÉES DU PATIENT Nom Adresse Tél MÉDECIN TRAITANT Nom Adresse Tél SPÉCIALISTE Nom Hôpital Tél MÉDICAMENT

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 14 mars 2012

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 14 mars 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 14 mars 2012 XARELTO 15 mg, comprimés pelliculés B/14 (CIP: 34009 219 225 1 6) B/28 (CIP: 34009 219 226 8 4) B/42 (CIP: 34009 219 227 4 5) B/10 (CIP: 34009 219 228 0

Plus en détail

Assurance maladie grave

Assurance maladie grave ASSURANCE COLLECTIVE Le complément idéal à votre assurance collective Assurance maladie grave Votre partenaire de confiance. Assurance maladie grave La tranquillité d esprit à votre portée Les progrès

Plus en détail

ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR

ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Dénomination du médicament ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR LYSOPAÏNE MAUX DE GORGE AMBROXOL CITRON 20 mg SANS SUCRE, pastille édulcorée au sorbitol et au sucralose. Chlorhydrate d ambroxol

Plus en détail

SÉCURISATION DE LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS TRAITÉS PAR DABIGATRAN ET RIVAROXABAN AU CH DE HAGUENAU

SÉCURISATION DE LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS TRAITÉS PAR DABIGATRAN ET RIVAROXABAN AU CH DE HAGUENAU SÉCURISATION DE LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS TRAITÉS PAR DABIGATRAN ET RIVAROXABAN AU CH DE HAGUENAU APHAL - 24/09/2013 Dr Sébastien BUFFLER - Cardiologue Audrey FUSS - Interne en pharmacie Contexte

Plus en détail

Dabigatran, rivaroxaban et apixaban: le point sur les nouveaux anticoagulants oraux

Dabigatran, rivaroxaban et apixaban: le point sur les nouveaux anticoagulants oraux , rivaroxaban et apixaban: le point sur les nouveaux anticoagulants oraux Damian Ratano a, Philippe Beuret a, Sébastien Dunner b, Alain Rossier b, Marc Uhlmann b, Gérard Vogel b, Nicolas Garin b Quintessence

Plus en détail

MEET - Nice Dimanche 8 Juin 2014. Christian BRETON Nancy (France) 1

MEET - Nice Dimanche 8 Juin 2014. Christian BRETON Nancy (France) 1 MEET - Nice Dimanche 8 Juin 2014 Christian BRETON Nancy (France) 1 Le Docteur Christian BRETON déclare les conflits d intérêts suivants : - ASTRA ZENECA, BAYER, BIOPHARMA, BOEHRINGER, DAICHI-SANKYO, MSD,

Plus en détail

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NAC) Société STAGO -HOTEL MERCURE 22 Novembre 2012 - Troyes

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NAC) Société STAGO -HOTEL MERCURE 22 Novembre 2012 - Troyes Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NAC) Société STAGO -HOTEL MERCURE 22 Novembre 2012 - Troyes 1 Marché global des anticoagulants Un Marché en explosion: 6 milliards de $ en 2008 9 milliards de $ attenduen

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 10 mars 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 10 mars 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 10 mars 2010 ARIXTRA 1,5 mg/0,3 ml, solution injectable en seringue pré-remplie - Boîte de 2 (CIP : 363 500-6) - Boîte de 7 (CIP : 363 501-2) - Boîte de 10 (CIP : 564

Plus en détail

Marche à suivre pour importer votre base de données Guide santé CV MC ) (Réservé à l usage de Clinemetrica)

Marche à suivre pour importer votre base de données Guide santé CV MC ) (Réservé à l usage de Clinemetrica) December 1, 2010 Klick Inc. Marche à suivre pour importer votre base de données Guide santé CV MC ) (Réservé à l usage de Clinemetrica) Les utilisateurs de l application Guide santé CV MC qui souhaitent

Plus en détail

UNIVERSITE DE NANTES

UNIVERSITE DE NANTES UNIVERSITE DE NANTES FACULTE DE MEDECINE Année 2014 N THESE Pour le DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE Diplôme d études spécialisées en médecine générale Par Monsieur MÉAR François-Xavier Né le 24 Février

Plus en détail

B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs

B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs B06-1 B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs L ischémie aiguë est une interruption brutale du flux artériel au niveau d un membre entraînant une ischémie tissulaire. Elle constitue

Plus en détail

Lignes directrices ANTICOAGULOTHÉRAPIE EN MILIEU AMBULATOIRE

Lignes directrices ANTICOAGULOTHÉRAPIE EN MILIEU AMBULATOIRE Lignes directrices ANTICOAGULOTHÉRAPIE EN MILIEU AMBULATOIRE TABLE DES MATIÈRES N.B. : La section 2 est envoyée à tous les médecins et à tous les pharmaciens, sous forme de brochure. AVANT-PROPOS 3 1.

Plus en détail

CARDIOLOGIE LA MÉDICATION POUR L'INSUFFISANCE CARDIAQUE

CARDIOLOGIE LA MÉDICATION POUR L'INSUFFISANCE CARDIAQUE CARDIOLOGIE LA MÉDICATION POUR L'INSUFFISANCE CARDIAQUE La médication est importante, elle aidera à améliorer le travail du cœur et à éliminer le surplus d'eau. Il est important de prendre la médication

Plus en détail

INSUFFISANCE CARDIAQUE DROITE Dr Dassier HEGP

INSUFFISANCE CARDIAQUE DROITE Dr Dassier HEGP INSUFFISANCE CARDIAQUE DROITE Dr Dassier HEGP I Définition L'insuffisance cardiaque droite (IVD) se traduit par une augmentation des pressions de remplissage télédiastolique du ventricule droit (VD). Le

Plus en détail