PRINCIPE ET FONCTIONNEMENT DES DÉFIBRILLATEURS AUTOMATIQUES IMPLANTABLES (DAI)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PRINCIPE ET FONCTIONNEMENT DES DÉFIBRILLATEURS AUTOMATIQUES IMPLANTABLES (DAI)"

Transcription

1 PRINCIPE ET FONCTIONNEMENT DES DÉFIBRILLATEURS AUTOMATIQUES IMPLANTABLES (DAI)

2 2 Défibrillateur Automatique Implantable SOMMAIRE Introduction Indications Principe du DAI Historique Composants et structure Fonctionnement Implantation Suivi post implantation Suivi du patient implanté Complications post-implantation Défibrillateur sous-cutané (S-ICD)

3 3 Défibrillateur Automatique Implantable SOMMAIRE Introduction Indications Principe du DAI Historique Composants et structure Fonctionnement Implantation Suivi post implantation Suivi du patient implanté Complication post-implantation Défibrillateur sous-cutané (S-ICD)

4 Défibrillateur Automatique Implantable 4 Introduction Le Défibrillateur Automatique Implantable (DAI) permet de détecter et de traiter les troubles du rythme ventriculaire. Le DAI offre également toutes les possibilités de stimulation cardiaque simple chambre, double chambre ou triple chambre. Compatibilité IRM : selon les appareils et selon les conditions d examen. Suivi par télécardiologie possible.

5 Défibrillateur Automatique Implantable Détection et traitement d une FV par un DAI 5

6 Défibrillateur Automatique Implantable Taux d implantation 6 Taux d implantation, par million d habitants en 2012 : en France : 112 DAI et 90 CRTD en Europe : 176 DAI et 113 CRTD Source Eucomed, Statistic on Cardiac Rhythm Management products, DAI: Défibrillateur Atutomatique Implantable CRTD: Cardiac Resynchronisation Therapy Defibrillator

7 Défibrillateur Automatique Implantable Indications d implantation 7 Indications secondaires : Mort subite récupérée, TV symptomatique, Indications primaires/prophylactiques : Cardiopathie ischémique avec FE>30% (Madit II) ACC/AHA/HRS 2012 Guidelines for Device-Based Therapy of Cardiac Rhythm Abnormalities

8 8 Défibrillateur Automatique Implantable SOMMAIRE Introduction Indications Principe du DAI Historique Composants et structure Fonctionnement Implantation Suivi post implantation Suivi du patient implanté Complication post-implantation Défibrillateur sous-cutané (S-ICD)

9 Défibrillateur Automatique Implantable Historique : Premiers patients implantés aux USA (Baltimore/J. Hopkins) et en Europe (Paris/Lariboisière) - Faible longévité des systèmes - 250g, non-programmables - Implant abdominal + thoracotomie 9

10 10 Défibrillateur Automatique Implantable Principe du DAI Un système de défibrillation automatique implantable est systématiquement composé d un boitier et d une sonde de défibrillation Le défibrillateur automatique implantable peut avoir une ou plusieurs sondes. Il peut s agir alors d un DAI : Simple chambre avec une sonde de défibrillation dans le ventricule droit (VD); ou Double chambre avec une sonde stimulation dans l oreillette droite (OD) et une sonde de défibrillation dans le VD; ou Triple chambre avec une sonde stimulation dans l OD, une sonde de stimulation dans le ventricule gauche (VG) et une sonde de défibrillation dans le VD.

11 Défibrillateur Automatique Implantable Principales caractéristiques 11 Caractéristiques principales Fonctionnalités essentielles Boîtier : Titane Connecteur : Epoxy Longévité des boîtiers : jusqu à 12 ans selon les marques et les modèles Volume : jusqu à 38 cm 3 selon les marques et les modèles Poids : jusqu à 98 g selon les marques et les modèles Surveillance constante du rythme cardiaque Traitement de la bradycardie par : Stimulation anti-bradycardique Traitements des arythmies par : Stimulation anti-tachycardique (ATP) Chocs électriques (jusqu à 42 joules progammé) Mémorisation des arythmies

12 Défibrillateur Automatique Implantable Structure interne du DAI Batterie Circuits électroniques Antenne de télémétrie Condensateur permettant la délivrance de choc électrique Sondes implantées dans le cœur

13 Défibrillateur Automatique Implantable Sonde de défibrillation : connectique DF-1 13 Connectique DF-1 : Simple ou double électrode(s) de défibrillation; Sonde active ou passive. 3 broches de connexion. Connecteurs permettant la liaison avec le boitier DAI Suture sleeve Détection des signaux électriques cardiaques et Stimulation Électrodes de défibrillation : Simple coil : une seule électrode de défibrillation Double coil : deux électrodes de défibrillation

14 Défibrillateur Automatique Implantable Nouvelle connectique df4 14 Connectique DF-4 : Simple ou double électrode(s) de défibrillation; Sonde active ou passive. Une seule broche de connexion.

15 15 Défibrillateur Automatique Implantable Principe de fonctionnement Le DAI analyse en permanence le rythme cardiaque. Des plages de fréquence sont programmées définissant les zones de FV, TV, zones moniteurs et impliquant des traitements différents: Fibrillation > bpm Tachycardie bpm Détection de l arythmie Une stimulation antitachycardique (ATP) avant ou pendant la charge Choc électrique Détection de l arythmie et discrimination des tachycardie supraventriculaire Plusieurs ATP Choc électrique Rythme sinusal 60 à 150 bpm Inhibition de la stimulation ou suivi de l activité auriculaire Bradycardie <60 bpm Stimulation antibradycardique

16 16 Défibrillateur Automatique Implantable Principe de fonctionnement Stimulation antibradycardique : Le DAI stimule le cœur en cas de bradycardie, c est-à-dire lorsque celui-ci bat trop lentement. Stimulation antitachycardique (ATP): Principe : Le DAI délivre une succession de stimulations plus rapide que la fréquence de l arythmie. Quand : En cas de TV détectée ou avant de délivrer un choc sur une FV But : Arrêter la TV de façon indolore (85 à 95 % d efficacité selon la littérature). Défibrillation Principe : Un choc électrique est délivré afin de réduire l arythmie. Après le choc, le DAI vérifie si l arythmie subsiste. Quand : En cas de détection d une FV ou après des ATP inefficaces.

17 Défibrillateur Automatique Implantable Discrimination des arythmies supra-ventriculaires 17 Détection des arythmies et discrimination des TSV Principe : Le défibrillateur va utiliser des algorithmes de discrimination programmés pour préciser l origine supraventriculaire ou ventriculaire d une arythmie, afin de de décider s il faut traiter ou non celle-ci. But : Traiter les arythmies ventriculaires et inhiber les traitements en cas d arythmies supraventriculaires Quand : En cas de fréquence cardiaque entrant dans la ou les zones de TV Exemples de paramètres pouvant être utiliser dans la discriminions des TSV: Selon les modèles Fréquence et nombre de cycles Comparaison de la fréquence des oreillettes et des ventricules Début (brutal ou progressif) Stabilité Morphologie au cours du temps Présence de diastole longue Arythmie ventriculaire Traitement Arythmie supraventriculaire Inhibition

18 18 Défibrillateur Automatique Implantable Implantation Implantation réalisée sous anesthésie générale ou locale. Incision de la veine céphalique ou sous-clavière pour y insérer la sonde de défibrillation et la positionner dans le ventricule droit. Contrôle de la position de la sonde par radioscopie Connexion de la sonde au boîtier. Boitier placé en pré ou rétro-pectoral. Contrôle des paramètres électriques des sondes. Test d'induction/réduction de FV. Programmation du défibrillateur. Durée 1 à 2 heures environ selon le type de défibrillateur. Programmateur Patient Matériel

19 19 Défibrillateur Automatique Implantable Implantation Extrémité sonde VG Extrémité sonde OD Extrémité sonde VD Une radiographie du thorax est réalisée pendant l implantation pour vérifier le positionnement des sondes

20 20 Défibrillateur Automatique Implantable SOMMAIRE Introduction Indications Principe du DAI Historique Composants et structure Fonctionnement Implantation Suivi post implantation Suivi du patient implanté Complications post implantation Défibrillateur sous-cutané (S-ICD)

21 21 Défibrillateur Automatique Implantable Suivi du patient implanté SUIVI EN CLINIQUE Première visite : entre 1 semaine et 3 mois après l'implantation Ensuite : une visite tous les 3-6 mois est nécessaire pour contrôler le bon fonctionnement du système de défibrillation et d affiner les paramètres Paramètres contrôlés : Longévité de la pile Contrôles des mesures électriques des sondes Contrôle des arythmies dans la mémoire du défibrillateur et efficacité thérapeutique du défibrillateur. Contrôle des paramètres. Autres outils de diagnostic (insuffisance cardiaque, apnée du sommeil ) Traitement médical. Tête de télémétrie Patient Praticien Programmateur

22 22 Défibrillateur Automatique Implantable Complications post-implantation Rupture d isolant, de conducteur ou de sonde : risque de traitement inapproprié et/ou inefficace Les appels d offre prennent désormais en compte la matériovigilance, et la fiabilité des sondes

23 23 Défibrillateur Automatique Implantable Complications post-implantation Hématome/Infection/Risque d extériorisation Traitements inappropriés : ATP ou choc sur des arythmies supra-ventriculaires ou des surdétections de myopotentiels/d artefacts

24 24 Défibrillateur Automatique Implantable SOMMAIRE Introduction Indications Principe du DAI Historique Composants et structure Fonctionnement Implantation Suivi post implantation Suivi du patient implanté Complications post implantation Défibrillateur sous-cutané (S-ICD)

25 Défibrillateur Automatique Implantable Défibrillateur sous-cutané Système totalement sous-cutané (boitier et sonde). Choc biphasique : 80J (delivré) Stimulation Post-choc uniquement Mémorisation des épisodes Longévité de la batterie: 5 ans* * Utilisation normale, définie comme étant 3 charges complètes d énergie par an

26 Défibrillateur Automatique Implantable Défibrillateur sous-cutané Répartition des patients en prévention primaire et secondaire Etude IDE du système S-ICD n = 321 patients Prévention secondaire 21% Prevention primaire 79% (6) Kramer DB et al. Characteristics and Outcomes of Patients Receiving New and Replacement Implantable Cardioverter-Defibrillators : Results From the NCDR. Circ Cardiovasc Qual Outcomes 2013;06: Goals of this prospective registry were to describe and compare patients undergoing replacement and new ICD implantation (from Jan1st 2005 to March in 1489 US centers) with regard (a) to characteristics at the time of implantation, (b) risk and distribution of index admission complications and (c) survival. In total, 77,6% of patients received new versus 22,4% replacement ICDs who were older (70,7 vs 67,5 y) and more likely to have atrial fibrillation (41,8% vs 31,4%) and ventricular tachycardia (60,5% vs 33,9%).

27 Défibrillateur Automatique Implantable Merci de votre attention

Technologies du défibrillateur et des sondes de défibrillation

Technologies du défibrillateur et des sondes de défibrillation Technologies du défibrillateur et des sondes de défibrillation D.LAMAISON Clermont Ferrand Michel Mirowski 1924-1990 Histoire de la défibrillation 1850 Carl Ludwig (1816-1895) Premier tracé, chez l animal,

Plus en détail

Le défibrillateur implantable

Le défibrillateur implantable Jean Marc DAVY - Maxime PONS Le défibrillateur implantable La moitié de nos patients porteurs d'une cardiopathie décèdent subitement à domicile ou dans des lieux publics. Cette mort subite a certes de

Plus en détail

Notions de base Gestion du patient au bloc opératoire

Notions de base Gestion du patient au bloc opératoire Notions de base Gestion du patient au bloc opératoire Vieillissement de la population Augmentation du nombre de patients porteurs de stimulateurs cardiaques et défibrillateurs implantables Augmentation

Plus en détail

Pratique de la défibrillation cardiaque implantable

Pratique de la défibrillation cardiaque implantable Pratique de la défibrillation cardiaque implantable Springer Paris Berlin Heidelberg New York Hong Kong Londres Milan Tokyo Pierre Bordachar Wilhelm Fischer Stéphane Garrigue Sylvain Reuter Philippe Ritter

Plus en détail

Le défibrillateur automatique implantable (DAI) peut, à la différence d un

Le défibrillateur automatique implantable (DAI) peut, à la différence d un D O S S I E R Défibrillateur implantable D.G. LATCU, P. RICARD, N. SAOUDI Service de Cardiologie, Centre Hospitalier Princesse Grace, MONACO. Suivi après implantation d un défibrillateur automatique Le

Plus en détail

Prise en charge du patient porteur d un dispositif implantable. Dr Philippe Gilbert Cardiologue CHU pavillon Enfant-Jésus

Prise en charge du patient porteur d un dispositif implantable. Dr Philippe Gilbert Cardiologue CHU pavillon Enfant-Jésus Prise en charge du patient porteur d un dispositif implantable Dr Philippe Gilbert Cardiologue CHU pavillon Enfant-Jésus Objectifs Expliquer le fonctionnement des stimulateurs et défibrillateurs Identifier

Plus en détail

Suivi par télécardiologie d une série monocentrique de 670 patients consécutifs porteurs de pacemakers et défibrillateurs

Suivi par télécardiologie d une série monocentrique de 670 patients consécutifs porteurs de pacemakers et défibrillateurs Suivi par télécardiologie d une série monocentrique de 670 patients consécutifs porteurs de pacemakers et défibrillateurs X. Harlé Bayonne Dr X.Harlé; Ile de la Réunion; Oct 2014 Télécardiologie Déjà une

Plus en détail

Journées de cardiologie Jeudi 31 mai 2012 Dr JM DUPUIS Service de cardiologie CHU ANGERS

Journées de cardiologie Jeudi 31 mai 2012 Dr JM DUPUIS Service de cardiologie CHU ANGERS Surveillance des pace makers et des défibrillateurs Journées de cardiologie Jeudi 31 mai 2012 Dr JM DUPUIS Service de cardiologie CHU ANGERS La stimulation cardiaque La stimulation cardiaque Historique

Plus en détail

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Séquence maladie: insuffisance cardiaque Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Janvier 2012 Finalité de l atelier: Présentation de la séance Cette séance a pour buts de vous permettre

Plus en détail

Défibrillateur automatique Implantable

Défibrillateur automatique Implantable Défibrillateur automatique Implantable endocavitaire (DAI) La Fédération Française de Cardiologie finance : prévention, recherche, réadaptation et gestes qui sauvent grâce à la générosité de ses donateurs

Plus en détail

Retour d expérience, Cas cliniques Téléc@rdiologie

Retour d expérience, Cas cliniques Téléc@rdiologie Retour d expérience, Cas cliniques Téléc@rdiologie Assises du CNCH 23 novembre 2013 Dr R Fouché, centre hospitalier Belfort-Montbéliard La télécardiologie en France en 2012 : où en est-on? Premières prothèses

Plus en détail

Pacemakers ou défibrillateurs que surveiller après son placement? Antoine de Meester Saint-Vaast, le 10-12-2013

Pacemakers ou défibrillateurs que surveiller après son placement? Antoine de Meester Saint-Vaast, le 10-12-2013 Pacemakers ou défibrillateurs que surveiller après son placement? Antoine de Meester Saint-Vaast, le 10-12-2013 Pacemaker (stimulateur cardiaque) Défibrillateur automatique interne Pacemaker (stimulateur

Plus en détail

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale.

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

QUI PEUT CONTRACTER LA FA?

QUI PEUT CONTRACTER LA FA? MODULE 1 : COMPRENDRE LA FIBRILLATION AURICULAIRE 16 QUI PEUT CONTRACTER LA FA? La FA est plus fréquente chez les personnes âgées. Par contre, la FA dite «isolée» (c.-à-d. sans qu il y ait de maladie du

Plus en détail

Cas clinique: Mr A.M. 1940 A.M. 1940. A.M. 1940;Resynchro avant-après. Resynchronisation avant et après 12 mois: RX thorax.

Cas clinique: Mr A.M. 1940 A.M. 1940. A.M. 1940;Resynchro avant-après. Resynchronisation avant et après 12 mois: RX thorax. Cas clinique: Mr A.M. 1940 A.M,1940, 2 ans près son infarctus malaise lors d une marche, syncope et choc électrique Infarctus antérieur : FEVG 30% Coro:Recanalisation / l IVA ECG: sinusal QRS 0.10, inf.

Plus en détail

Les différentes maladies du coeur

Les différentes maladies du coeur Auteur : Dr Pascal AMEDRO Les différentes maladies du coeur 1. Le cœur normal L oxygène capté dans l air va dans les poumons, où le sang «bleu» est alors oxygéné et devient «rouge». Il est conduit par

Plus en détail

Caractéristiques techniques

Caractéristiques techniques Défibrillateur Philips HeartStart OnSite Caractéristiques techniques Défibrillateur Modèle Gamme de défibrillateur Éléments livrés Type d onde Énergie Intervalle entre chocs Délivrance rapide du choc Instructions

Plus en détail

La conduite automobile est considérée comme un droit acquis lors de

La conduite automobile est considérée comme un droit acquis lors de D O S S I E R Cœur et accidents de la voie publique M. LERECOUVREUX, F. REVEL Hôpital d Instruction des Armées de Percy, CLAMART. Contre-indications cardiovasculaires temporaires ou définitives à la conduite

Plus en détail

TROUBLES DU RYTHME ARYTHMIES, TACHYCARDIES,FIBRILLATIONS, EXTRASYSTOLES, BRADYCARDIES

TROUBLES DU RYTHME ARYTHMIES, TACHYCARDIES,FIBRILLATIONS, EXTRASYSTOLES, BRADYCARDIES TROUBLES DU RYTHME CHANGER LEUR ÉVOLUTION ARYTHMIES, TACHYCARDIES,FIBRILLATIONS, EXTRASYSTOLES, BRADYCARDIES La Fédération Française de Cardiologie finance : prévention, recherche, réadaptation et gestes

Plus en détail

LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches

LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches Denise Hébert, chargée de projet UCCSPU Février 2006 Le langage et

Plus en détail

Fibrillation atriale cause de l accident vasculaire cérébral: comment la détecter?

Fibrillation atriale cause de l accident vasculaire cérébral: comment la détecter? Fibrillation atriale cause de l accident vasculaire cérébral: comment la détecter? Paul Milliez, MD, PhD Service de Cardiologie CHU Cote de Nacre, Caen Définition arythmie emboligène. Arythmie caractérisée

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE EN MATIERE DE DEFIBRILLATEURS IMPLANTABLES

RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE EN MATIERE DE DEFIBRILLATEURS IMPLANTABLES RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE EN MATIERE DE DEFIBRILLATEURS IMPLANTABLES Le Belgian Working Group on Cardiac Pacing and Electrophysiology (BWGCPE) a publié récemment des recommandations de bonne pratique

Plus en détail

Pertes de connaissance brèves de l adulte : prise en charge diagnostique et thérapeutique des syncopes

Pertes de connaissance brèves de l adulte : prise en charge diagnostique et thérapeutique des syncopes engendrer, des conséquences physiques engendrées par la chute et de l entourage familial (classe 1). Il est recommandé d évaluer l intérêt de mettre en place une téléalarme, surtout après une chute. 5.3

Plus en détail

Informations destinées aux patients porteurs d'un DAI

Informations destinées aux patients porteurs d'un DAI Informations destinées aux patients porteurs d'un DAI L'Alliance contre l'arythmie (A-A-) regroupe des organisations caritatives, des associations de patients, des patients, des aidants, des associations

Plus en détail

La Dysplasie Ventriculaire Droite Arythmogène

La Dysplasie Ventriculaire Droite Arythmogène 1 La Dysplasie Ventriculaire Droite Arythmogène Document rédigé par l équipe pluridisciplinaire du centre de référence pour les maladies cardiaques héréditaires (Paris), en collaboration avec des patients

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DE L'AEDPLUS

FICHE TECHNIQUE CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DE L'AEDPLUS RENSEIGNEMENTS GENERAUX La réponse aux questions suivantes n'est pas valorisée Nom commercial du produit ZOLL AEDPlus Lieu(x) de fabrication pays U.S.A. Date de la 1ère commercialisation mois/année Juin

Plus en détail

Notions d ECG. Définition. Compétences à acquérir

Notions d ECG. Définition. Compétences à acquérir Notions d ECG 1 Compétences à acquérir Réaliser un ECG 12 dérivations Placer les électrodes d un monitoring Lire un ECG normal Reconnaître et d agir face aux troubles du rythme et de conduction les plus

Plus en détail

Tirer le meilleur parti des fonctions diagnostiques

Tirer le meilleur parti des fonctions diagnostiques TELECARDIOLOGIE Tirer le meilleur parti des fonctions diagnostiques Classique Suivi des porteurs de prothèses rythmiques Suivi des porteurs de prothèses rythmiques Suivi des porteurs de prothèses rythmiques

Plus en détail

Organisation de la Consultation et du Suivi

Organisation de la Consultation et du Suivi Organisation de la Consultation et du Suivi DIU de Stimulation Cardiaque 2006-2007 Dr Franck HALIMI C.M.C. de Parly II, Le Chesnay Franck HALIMI Fréquence des visites de suivi 1 à 3 mois après l implantation

Plus en détail

fréquence - Stimulateur chambre ventriculaire Indications retenues : est normale Service Attendu (SA) : Comparateu retenu : Amélioration Nom de marque

fréquence - Stimulateur chambre ventriculaire Indications retenues : est normale Service Attendu (SA) : Comparateu retenu : Amélioration Nom de marque COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DEE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 01 juillet 2014 CONCLUSIONS ELUNA 8 SR-T, stimulateur cardiaque implantable simple s chambre

Plus en détail

SW012. Logiciel d installation de la fonction d alerte d intégrité de la sonde ventriculaire droite. Manuel de référence

SW012. Logiciel d installation de la fonction d alerte d intégrité de la sonde ventriculaire droite. Manuel de référence Logiciel d installation de la fonction d alerte d intégrité de la sonde ventriculaire droite Manuel de référence 0123 2008 Les dénominations suivantes sont des marques commerciales de Medtronic : CareAlert,

Plus en détail

Services Techniques de Boston Scientific - Tél. : 0 800 08 2000

Services Techniques de Boston Scientific - Tél. : 0 800 08 2000 Boston Scientific S.A.S 14, place Georges Pompidou BP 32 78184 Saint Quentin en Yvelines Cedex France Tel 33 (0)1 39 30 49 00 Fax 33 (0)1 39 30 49 01 www.bostonscientific.com Objet : Information sur les

Plus en détail

TEPZZ 6845_5A_T EP 2 684 515 A1 (19) (11) EP 2 684 515 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: A61B 5/02 (2006.01) A61B 5/024 (2006.

TEPZZ 6845_5A_T EP 2 684 515 A1 (19) (11) EP 2 684 515 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: A61B 5/02 (2006.01) A61B 5/024 (2006. (19) TEPZZ 6845_5A_T (11) EP 2 684 515 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 15.01.2014 Bulletin 2014/03 (51) Int Cl.: A61B 5/02 (2006.01) A61B 5/024 (2006.01) (21) Numéro de dépôt:

Plus en détail

LA ROBOTIQUE Un nouvel outil dans le traitement des arythmies cardiaques? & Futures applications endovasculaires

LA ROBOTIQUE Un nouvel outil dans le traitement des arythmies cardiaques? & Futures applications endovasculaires LA ROBOTIQUE Un nouvel outil dans le traitement des arythmies cardiaques? & Futures applications endovasculaires Dr André Pisapia Sce de Rythmologie et Stimulation Cardiaque Dr Patrice Bergeron Sce de

Plus en détail

Manuel d implantation. Stimulateur cardiaque VDD

Manuel d implantation. Stimulateur cardiaque VDD Manuel d implantation Stimulateur cardiaque VDD blank blank TABLE DES MATIERES 1. Description générale... 6 2. Indications... 6 3. Contre-indications... 7 3.1. Généralités... 7 3.2. Complications éventuelles...

Plus en détail

Défibrillateur. automatique implantable (DAI) Guide à l intention des patients et des familles

Défibrillateur. automatique implantable (DAI) Guide à l intention des patients et des familles Défibrillateur automatique implantable (DAI) Guide à l intention des patients et des familles UOHI 75 (11/2014) FRENCH 40, RUE RUSKIN, OTTAWA ON K1Y 4W7 T 613.761.5000 WWW.OTTAWAHEART.CA Nom de la patiente

Plus en détail

IRM et stimulateurs ou défibrillateurs

IRM et stimulateurs ou défibrillateurs IRM et stimulateurs ou défibrillateurs S S Cas clinique S Recommandations actuelles S Problèmes théoriques S Procédure dans le service S Que faut-il retenir des constructeurs? S Recommandations actuelles

Plus en détail

Les défibrillateurs cardiaques implantables

Les défibrillateurs cardiaques implantables Les défibrillateurs cardiaques implantables Etudes d'évaluation économique Etudes d'évaluation technologique Avant-propos Cette étude a été réalisée, à la demande de la Caisse Nationale de l'assurance

Plus en détail

AVIS DE LA CNEDiMTS 09 juillet 2013. Prestation associée aux systèmes de télésurveillance des défibrillateurs cardiaques implantables

AVIS DE LA CNEDiMTS 09 juillet 2013. Prestation associée aux systèmes de télésurveillance des défibrillateurs cardiaques implantables COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 09 juillet 2013 CONCLUSIONS Prestation associée aux systèmes de télésurveillance des défibrillateurs

Plus en détail

LE DÉFIBRILLATEUR CARDIAQUE

LE DÉFIBRILLATEUR CARDIAQUE COLLÈGE NOTRE-DAME DE BON SECOURS RUE DE MERBES, 23/25 7130 BINCHE LE DÉFIBRILLATEUR CARDIAQUE IMPLANTABLE EST-IL LA SOLUTION POUR ÉVITER LA MORT SUBITE CARDIAQUE? PROMOTRICE : MME BEAUJEAN DEL COL MARIE

Plus en détail

La fibrillation auriculaire : au cœur du problème

La fibrillation auriculaire : au cœur du problème La fibrillation auriculaire : au cœur du problème Cette brochure a été spécialement conçue pour les personnes souffrant de fibrillation auriculaire (FA), un trouble souvent décrit comme un rythme cardiaque

Plus en détail

LES PATIENTS PORTEURS D UN DEFIBRILLATEUR IMPLANTABLE SE SENTENT-ILS BIEN INFORMES?

LES PATIENTS PORTEURS D UN DEFIBRILLATEUR IMPLANTABLE SE SENTENT-ILS BIEN INFORMES? ECNAS SAINT AUBAIN SAINTE ELISABETH Section Soins infirmiers Place Louise Godin, 15 5000 Namur www.saint-aubain.be LES PATIENTS PORTEURS D UN DEFIBRILLATEUR IMPLANTABLE SE SENTENT-ILS BIEN INFORMES? Travail

Plus en détail

Les défibrillateurs POWERHEART G3

Les défibrillateurs POWERHEART G3 Au cœur de la réanimation Les défibrillateurs POWERHEART G3 Linde: Living healthcare* 2 Les défibrillateurs POWERHEART G3 La gamme de défibrillateurs POWERHEART Afin de compléter son offre de matériels

Plus en détail

Défibrillateur Cardiaque Automatisé

Défibrillateur Cardiaque Automatisé Défibrillateur Cardiaque Automatisé Décret n 2007-705 du 4 mai 2007 : autorise toute personne, même non médecin, à utiliser un défibrillateur pour sauver des vies. Def-i Accessible au grand public, ce

Plus en détail

Défibrillation et Grand Public. Méd-Cl JAN Didier Médecin chef Méd-Cne PIVERT Pascaline

Défibrillation et Grand Public. Méd-Cl JAN Didier Médecin chef Méd-Cne PIVERT Pascaline Défibrillation et Grand Public Méd-Cl JAN Didier Médecin chef Méd-Cne PIVERT Pascaline Quelques chiffres (1) 50 à 60 000 décès en France par mort subite dont la moitié font suite à l apparition d une tachycardie

Plus en détail

Les extrasystoles ventriculaires

Les extrasystoles ventriculaires ESV à l effort : mise au point Résumé : La valeur pronostique d ESV à l effort n est pas d évaluation aisée. L interprétation de la survenue d ESV d effort dépend de leurs caractéristiques propres mais

Plus en détail

seminaires iris Comment augmenter la survie des arrêts cardiaques extra hospitaliers?

seminaires iris Comment augmenter la survie des arrêts cardiaques extra hospitaliers? Comment augmenter la survie des arrêts cardiaques extra hospitaliers? Pierre Mols MD PhD Service des Urgences et du SMUR 13 janvier 2015 Predictors of survival from out-of-hospital cardiac arrest: a systematic

Plus en détail

Livre Blanc de la Télécardiologie

Livre Blanc de la Télécardiologie Livre Blanc de la Télécardiologie dans le suivi des patients porteurs de stimulateurs et défibrillateurs cardiaques implantables Pr Salem Kacet et Denise Silber 2 Livre blanc de la Télécardiologie Sommaire

Plus en détail

SYSTÈME DE DÉFIBRILLATION EVERA MRI SURESCAN

SYSTÈME DE DÉFIBRILLATION EVERA MRI SURESCAN SYSTÈME DE DÉFIBRILLATION EVERA MRI SURESCAN Informations relatives aux procédures d IRM pour défibrillateurs Evera MRI SureScan et sondes SureScan Manuel technique pour l'irm 0123 2014 La liste suivante

Plus en détail

Moniteur ECG monocanal portable sans fil (HCG-801-E) Dépistage et autosurveillance des événements cardiaques

Moniteur ECG monocanal portable sans fil (HCG-801-E) Dépistage et autosurveillance des événements cardiaques Dépistage et autosurveillance des événements cardiaques Moniteur ECG monocanal portable sans fil (HCG-801-E) Compact - Sans fil Simple d utilisation Rapide - Discret www.omron-healthcare.com Zoom sur la

Plus en détail

Le premier et le seul Défibrillateur Entièrement Automatique équipé d une réelle assistance au massage cardiaque Intègre la technologie Un Défibrillateur Automatisé Externe (DAE) 100% utile. En cas

Plus en détail

RECOMMANDATIONS OFFICIELLES - DEFIBRILLATEURS AUTOMATISES EXTERNES

RECOMMANDATIONS OFFICIELLES - DEFIBRILLATEURS AUTOMATISES EXTERNES RECOMMANDATIONS OFFICIELLES - DEFIBRILLATEURS AUTOMATISES EXTERNES SOMMAIRE : Définitions DAE / DSA / DEA. Les accessoires recommandés. Notion de système d information pour les secours spécialisés. Les

Plus en détail

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique Sommaire 1. Sémiologie... 1 Auscultation cardiaque... 1 Foyers d auscultation cardiaque... 1 Bruits du cœur... 1 Souffles fonctionnels... 2 Souffles organiques... 2 Souffle cardiaque chez l enfant... 3

Plus en détail

DÉFIBRILATEUR EXTERNE AUTOMATISER (DEA) HEARTSTART de la compagnie Philips

DÉFIBRILATEUR EXTERNE AUTOMATISER (DEA) HEARTSTART de la compagnie Philips DÉFIBRILATEUR EXTERNE AUTOMATISER (DEA) HEARTSTART de la compagnie Philips HeartStart FRx HeartStart (HS1) Le défibrillateur Philips HeartStart FRx et HeartStart (HS1) sont des défibrillateurs externes

Plus en détail

Table ronde du 26 mars 2009

Table ronde du 26 mars 2009 La défibrillation Table ronde du 26 mars 2009 1 La défibrillation Généralités Le rythme cardiaque régulier ou rythme sinusal : le cœur se contracte et se relâche de façon régulière pour assurer un flux

Plus en détail

La pompe cardiaque, le débit cardiaque et son contrôle

La pompe cardiaque, le débit cardiaque et son contrôle UEMPSfO - Physiologie Chapitre 4 : La pompe cardiaque, le débit cardiaque et son contrôle Professeur Christophe RIBUOT Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

Cours CSE-2009 MSR - Corrigé TEST 1

Cours CSE-2009 MSR - Corrigé TEST 1 Cours CSE-2009 MSR - Corrigé TEST 1 Cours CSE 2009 - Corrigé Test 1 1 HEIG-VD / MSR CSE Test 1 HEIG-VD MSR 18/03/2009 Etude d un défibrillateur automatique Lors d une fibrillation ventriculaire, les contractions

Plus en détail

STIMULATION CARDIAQUE DU SUJET AGE

STIMULATION CARDIAQUE DU SUJET AGE STIMULATION CARDIAQUE DU SUJET AGE STIMULATION CARDIAQUE DU SUJET AGE INTRODUCTION REPARTITION DES PATIENTS 2003 % 100 80 60 40 60,10% 39,90% 59,10% 40,90% 20 0 77,4 ans 80 ans 78,1 ans 80,6 ans primo-implantations

Plus en détail

DES LATITUDE. 22 Avril 2014. Surveillance. ventriculaire), (FEVG) < 30% ; - TV - TV. - syncope de. cardiaque. Indications retenues : FV)

DES LATITUDE. 22 Avril 2014. Surveillance. ventriculaire), (FEVG) < 30% ; - TV - TV. - syncope de. cardiaque. Indications retenues : FV) C COMMISSION NATIONALE D EVALUATIONN DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIESS DE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 22 Avril 2014 CONCLUSIONS LATITUDE NXT, système de télésurveillance pourr défibrillateurs

Plus en détail

À propos de votre DCI

À propos de votre DCI À propos de votre DCI Manuel du patient UNE ENTREPRISE DÉVOUÉE À SES PATIENTS Medtronic a été fondée en 1949 par M. Earl Bakken, un étudiant diplômé en électrotechnique, et son beau-frère, M. Palmer J.

Plus en détail

Défibrillateur Philips HeartStart HS1 Grand Public

Défibrillateur Philips HeartStart HS1 Grand Public Pour permettre à tout le monde d agir dans les moments extraordinaires Défibrillateur Philips HeartStart HS1 Grand Public * Du sens et de la simplicité Tout le monde peut, à tout tout lieu, être victime

Plus en détail

L E.C.G. pour les nuls

L E.C.G. pour les nuls MODULE SOINS INTENSIFS PRISE EN CHARGE DU BDS EN SI Le monitoring cardiaque Ferron Fred version_3_2011 1 Saunders Nursing Survival Guide ECGs and the Heart Elsevier à consommer sans modération. L E.C.G.

Plus en détail

Maladie des valves. Changer leur évolution. Rétrécissement aortique Insuffisance aortique Insuffisance mitrale Rétrécissement mitral

Maladie des valves. Changer leur évolution. Rétrécissement aortique Insuffisance aortique Insuffisance mitrale Rétrécissement mitral Maladie des valves Rétrécissement aortique Insuffisance aortique Insuffisance mitrale Rétrécissement mitral Quelques repères épidémiologie éditorial Pr Bernard Iung Quelques repères Les maladies des valves

Plus en détail

La chaîne de survie résume les étapes qui conditionnent la survie à l arrêt cardio-respiratoire

La chaîne de survie résume les étapes qui conditionnent la survie à l arrêt cardio-respiratoire Grâce au don du Rotary Club de Pont sur Yonne (http://www.rotary-pont-sur-yonne.com/), la commune dispose d un défibrillateur entièrement automatisé (DEA), en libre accès au magasin petit casino VIVAL,

Plus en détail

Pour permettre une intervention immédiate Défibrillateur Philips HeartStart FRx Fiche produit

Pour permettre une intervention immédiate Défibrillateur Philips HeartStart FRx Fiche produit Pour permettre une intervention immédiate Fiche produit Conforme aux directives 2005 L arrêt cardio-respiratoire monde, à tout moment, Le taux de survie des victimes d un arrêt cardio-respiratoire est

Plus en détail

QUELLE SÉQUENCE, QUELLE ÉNERGIE, QUELS NOUVEAUX ÉQUIPEMENTS? Défibrillation en 2011

QUELLE SÉQUENCE, QUELLE ÉNERGIE, QUELS NOUVEAUX ÉQUIPEMENTS? Défibrillation en 2011 QUELLE SÉQUENCE, QUELLE ÉNERGIE, QUELS NOUVEAUX ÉQUIPEMENTS? Défibrillation en 2011 DÉFIBRILLATION Faire passer un courant électrique au travers du cœur à une intensité suffisante pour dépolariser une

Plus en détail

Un défibrillateur pour la vie. centre cardiovasculaire centre hospitalier de l université de montréal

Un défibrillateur pour la vie. centre cardiovasculaire centre hospitalier de l université de montréal Un défibrillateur pour la vie centre cardiovasculaire centre hospitalier de l université de montréal Un défibrillateur pour la vie En tant que personne présentant ou étant à risque de présenter un rythme

Plus en détail

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 1

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 1 TECHNIQUE 9.1 MISE EN ŒUVRE D UN DAE 1. Justification La survie des personnes en arrêt cardio-respiratoire par fonctionnement anarchique du cœur est amélioré si une défibrillation est réalisée précocement.

Plus en détail

LE DÉFIBRILLATEUR IMPLANTABLE

LE DÉFIBRILLATEUR IMPLANTABLE LE DÉFIBRILLATEUR IMPLANTABLE Brochure d information à l intention de l usager Pour vous, pour la vie Vous allez bénéficier d un défibrillateur implantable. Cette brochure a été conçue pour répondre à

Plus en détail

Pour permettre à tout le monde d agir dans les moments extraordinaires. Défibrillateur Philips HeartStart OnSite Fiche produit

Pour permettre à tout le monde d agir dans les moments extraordinaires. Défibrillateur Philips HeartStart OnSite Fiche produit Pour permettre à tout le monde d agir dans les moments extraordinaires Défibrillateur Philips HeartStart OnSite Fiche produit Conforme aux directives 2005 Tout le monde, à tout lieu, peut être victime

Plus en détail

CardiOuest Mail : info@cardiouest.fr - Téléphone : 02.30.96.19.53.

CardiOuest Mail : info@cardiouest.fr - Téléphone : 02.30.96.19.53. CardiOuest Chaque jour en France, environ 200 personnes succombent d'un Arrêt Cardiaque Soudain (ACS). C'est 10 fois plus que le nombre de victime d'accident de la route. Faute d'intervention rapide, le

Plus en détail

Cas clinique n 1. Y-a-t-il plusieurs diagnostics possibles? Son HTA a t elle favorisé ce problème?

Cas clinique n 1. Y-a-t-il plusieurs diagnostics possibles? Son HTA a t elle favorisé ce problème? Cas clinique n 1 Michel que vous suivez de longue date a l impression depuis quelques jours, d entendre des battements irréguliers le soir en se couchant ; il va parfaitement bien par ailleurs et rapporte

Plus en détail

compaction ventriculaire gauche sur la fonction ventriculaire chez l adulte

compaction ventriculaire gauche sur la fonction ventriculaire chez l adulte Influence des paramètres de non compaction ventriculaire gauche sur la fonction ventriculaire chez l adulte C. Defrance, K. Warin-Fresse, G. Fau, P. Guérin, B. Delasalle, P.D. Crochet La non compaction

Plus en détail

GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Troubles du rythme ventriculaire graves chroniques

GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Troubles du rythme ventriculaire graves chroniques GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE Troubles du rythme ventriculaire graves chroniques Juillet 2009 Ce guide médecin est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de Santé 2, avenue du Stade-de-France

Plus en détail

suva Factsheet Version juillet 2008 Introduction Systèmes électroniques de sécurité

suva Factsheet Version juillet 2008 Introduction Systèmes électroniques de sécurité Division médecine du travail Secteur physique / Division protection de la santé au poste de travail suva Version juillet 2008 Factsheet Compatibilité électromagnétique de stimulateurs cardiaques et de

Plus en détail

La situation des arrêts cardiaques dans le département

La situation des arrêts cardiaques dans le département La situation des arrêts cardiaques dans le département Depuis 5 ans, près de 5 interventions de sapeurs-pompiers par semaine pour arrêt cardiaque dans le Maine-et-Loire Dans le Maine-et-Loire, de 2005

Plus en détail

Équipements de secours.

Équipements de secours. Information produit Équipements de secours. Défibrillateurs et oxygène médical pour chaque besoin. 2 Équipements de secours Table des matières PanGas Healthcare 4 Powerheart G DAE Powerheart G Équipement

Plus en détail

Suivi à distance de stimulateurs cardiaques et défibrillateurs implantables: état des lieux 1

Suivi à distance de stimulateurs cardiaques et défibrillateurs implantables: état des lieux 1 Suivi à distance de stimulateurs cardiaques et défibrillateurs implantables: état des lieux 1 David Senouf, Haran Burri Service de Cardiologie, Hôpitaux Universitaires de Genève Summary Introduction of

Plus en détail

Logiciel NorthEast Monitoring, Inc. Holter LX Analysis. Mode d emploi international

Logiciel NorthEast Monitoring, Inc. Holter LX Analysis. Mode d emploi international Logiciel NorthEast Monitoring, Inc. Mode d emploi international Version française (French version) NorthEast Monitoring, Inc. 141 Parker Street, Suite 111 Téléphone : [+1] 978-46 Maynard, MA 01754 USA

Plus en détail

IMPLANTATION D UN DÉFIBRILLATEUR CARDIAQUE. Cahier d enseignement

IMPLANTATION D UN DÉFIBRILLATEUR CARDIAQUE. Cahier d enseignement IMPLANTATION D UN DÉFIBRILLATEUR CARDIAQUE Cahier d enseignement Magali Duval, inf. B.Sc. Coordination de la Clinique des cardiostimulateurs et des défibrillateurs Auteures Collaborateurs Secrétariat et

Plus en détail

Vincent Péters. Président du GT TICS du SNITEM. Directeur Affaires Réglementaires de BIOTRONIK France

Vincent Péters. Président du GT TICS du SNITEM. Directeur Affaires Réglementaires de BIOTRONIK France Vincent Péters Directeur Affaires Réglementaires de BIOTRONIK France Président du GT TICS du SNITEM 5 juillet 2013 Colloque industries du numérique et Santé+ Autonomie Contexte Plus de 60 ans Cardiologues

Plus en détail

Prise en charge cardiologique

Prise en charge cardiologique Yves Roland / Fotolia.com AFM / L. Audinet Prise en charge cardiologique et maladies neuromusculaires SEPTEMBRE 2012 Le cœur est un muscle vital pour l organisme. Telle une pompe, il propulse le sang jusqu

Plus en détail

LIFEPAK 15 MONITEUR/DÉFIBRILLATEUR MODE D EMPLOI

LIFEPAK 15 MONITEUR/DÉFIBRILLATEUR MODE D EMPLOI LIFEPAK 15 MONITEUR/DÉFIBRILLATEUR MODE D EMPLOI LIFEPAK 15 MONITEUR/DÉFIBRILLATEUR MODE D EMPLOI Informations importantes Enregistrement de l appareil Veuillez enregistrer votre appareil sur www.physio-control.com.

Plus en détail

Arrêt cardiaque Les 3 gestes qui sauvent

Arrêt cardiaque Les 3 gestes qui sauvent Arrêt cardiaque Les 3 gestes qui sauvent Professeur Pierre CARLI D.A.R. et SAMU Hôpital Necker Paris, France 1 AC et mort subite Le sujet s effondre brutalement (éventuellement convulse ) Interruption

Plus en détail

informations pratiques

informations pratiques COLLECTIVITÉS LOCALES Arrêt cardiaque informations pratiques avec le soutien de Arrêt cardiaque I Informations pratiques I 1 2 I L arrêt cardiaque L arrêt cardiaque est la première cause de mortalité des

Plus en détail

R Series. Intervenez en toute confiance avec la technologie. Code Ready (Code Urgence)

R Series. Intervenez en toute confiance avec la technologie. Code Ready (Code Urgence) R Series Intervenez en toute confiance avec la technologie Code Ready (Code Urgence) Le premier et l unique défibrillateur Code-Ready Il n y a pas pire moment pour découvrir qu un défibrillateur n est

Plus en détail

EURO DEFI PADS 52502000IU9I 2012/10

EURO DEFI PADS 52502000IU9I 2012/10 EURO DEFI PADS 52502000IU9I 2012/10 PLAQUES MULTI-FONCTIONS JETABLES EURODEFIPADS NOTICE D UTILISATION DESCRIPTION DU PRODUIT Les plaques multifonctions jetables EURODEFIPADS sont composées de deux électrodes

Plus en détail

Télécardiologie: développement en France et évolution de la réglementation. Mr Xavier Laroche Biotronik Dr Peyrouse Eric CHU La Timone

Télécardiologie: développement en France et évolution de la réglementation. Mr Xavier Laroche Biotronik Dr Peyrouse Eric CHU La Timone Télécardiologie: développement en France et évolution de la réglementation Mr Xavier Laroche Biotronik Dr Peyrouse Eric CHU La Timone Déclaration de Conflits d intérêt Xavier Laroche: je suis employé de

Plus en détail

Atelier gestes d urgences

Atelier gestes d urgences Atelier gestes d urgences L arrêt cardio-respiratoire Pré-test 1- Question à choix multiples: A- L arrêt cardio-respiratoire est plus souvent d origine respiratoire chez l enfant. B- L arrêt cardio-respiratoire

Plus en détail

news Editorial Table des matières BIPIBnews - N 12 Août 2013 Chers membres,

news Editorial Table des matières BIPIBnews - N 12 Août 2013 Chers membres, 12 news Editorial Chers membres, Pg. 1 Editorial. Pg. 2 Grand succès de la réunion de patients BIPIB du 27 avril 2013 à Bruxelles dans le cadre de la Semaine du Rythme Cardiaque. Pg. 4 L infarctus du myocarde

Plus en détail

Qui doit-on resynchroniser en 201 3?

Qui doit-on resynchroniser en 201 3? Qui doit-on resynchroniser en 201 3? H. HIRECHE Ṣ. COMBES,A. BOUZEMAN,B. CASTEIGT,F.JOURDA, R. PROVIDENCIA,N. COMBES,J.-P,ALBENQUEȘ. BOVEDA, Départementde rythmologie, Clinique Pasteur,Toulouse La thérapie

Plus en détail

Pour des interventions plus rapides, plus faciles et plus efficaces. Défibrillateur Philips HeartStart FR3 pour les réanimateurs professionnels

Pour des interventions plus rapides, plus faciles et plus efficaces. Défibrillateur Philips HeartStart FR3 pour les réanimateurs professionnels Pour des interventions plus rapides, plus faciles et plus efficaces Défibrillateur Philips HeartStart FR3 pour les réanimateurs professionnels sense and simplicity * * Du sens et de la simplicité Pour

Plus en détail

IVème journée normande d'anesthésie-réanimation

IVème journée normande d'anesthésie-réanimation Département d'anesthésie, Réanimation Chirurgicale, SAMU IVème journée normande d'anesthésie-réanimation PRISE EN CHARGE D'UN PATIENT PORTEUR D'UN STIMULATEUR CARDIAQUE OU D'UN D'UN DEFIBRILLATEUR IMPLANTABLE

Plus en détail

ALTO : des outils d information sur les pathologies thromboemboliques veineuses ou artérielles et leur traitement

ALTO : des outils d information sur les pathologies thromboemboliques veineuses ou artérielles et leur traitement Communiqué de presse Bayer HealthCare S.A.S. Parc Eurasanté 220, avenue de la Recherche 59120 LOOS France Tel.+333 28 16 34 00 www.bayerhealthcare.fr Favoriser l observance avec ALTO : l engagement de

Plus en détail

DEMONSTRATION DE FONCTIONNEMENT DU DÉFIBRILLATEUR

DEMONSTRATION DE FONCTIONNEMENT DU DÉFIBRILLATEUR DEMONSTRATION DE FONCTIONNEMENT DU DÉFIBRILLATEUR H e a r t S t a r t ( Philips ) Démonstration réalisée par les Docteurs Alain LIAGRE & Thierry LEDANT Membres du Conseil Syndical DOMAINE DE SAINT PIERRE

Plus en détail

LIFEPAK 15 MONITEUR/DÉFIBRILLATEUR MODE D EMPLOI

LIFEPAK 15 MONITEUR/DÉFIBRILLATEUR MODE D EMPLOI LIFEPAK 15 MONITEUR/DÉFIBRILLATEUR MODE D EMPLOI Informations importantes!usa RxOnly!USA Suivi des appareils Aux États-Unis, la FDA (Food and Drug Administration) impose aux fabricants et distributeurs

Plus en détail

Les Migraines et les céphalées. Dr G.Hinzelin Migraines et Céphalées Migraines et Céphalées La migraine représente entre 5 à 18% de la population française selon le sexe et en fonction des études. Est

Plus en détail

La télécardiologie pour les stimulateurs cardiaques et les défibrillateurs implantables

La télécardiologie pour les stimulateurs cardiaques et les défibrillateurs implantables le point sur La télécardiologie pour les stimulateurs cardiaques et les défibrillateurs implantables Le monitorage à distance des pacemakers et défibrillateurs automatiques implantables permet l envoi

Plus en détail

Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale :

Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale : Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale : Docteur DARY Patrick, Cardiologue, Praticien Hospitalier Centre Hospitalier de St YRIEIX - Haute Vienne 87500 Situé

Plus en détail

Urgent- information de sécurité

Urgent- information de sécurité Urgent- information de sécurité Risque augmenté de décès cardiovasculaire chez les patients insuffisants cardiaques chroniques symptomatiques avec une fraction d'éjection du ventricule gauche (FEVG) altérée,

Plus en détail