PRINCIPE ET FONCTIONNEMENT DES DÉFIBRILLATEURS AUTOMATIQUES IMPLANTABLES (DAI)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PRINCIPE ET FONCTIONNEMENT DES DÉFIBRILLATEURS AUTOMATIQUES IMPLANTABLES (DAI)"

Transcription

1 PRINCIPE ET FONCTIONNEMENT DES DÉFIBRILLATEURS AUTOMATIQUES IMPLANTABLES (DAI)

2 2 Défibrillateur Automatique Implantable SOMMAIRE Introduction Indications Principe du DAI Historique Composants et structure Fonctionnement Implantation Suivi post implantation Suivi du patient implanté Complications post-implantation Défibrillateur sous-cutané (S-ICD)

3 3 Défibrillateur Automatique Implantable SOMMAIRE Introduction Indications Principe du DAI Historique Composants et structure Fonctionnement Implantation Suivi post implantation Suivi du patient implanté Complication post-implantation Défibrillateur sous-cutané (S-ICD)

4 Défibrillateur Automatique Implantable 4 Introduction Le Défibrillateur Automatique Implantable (DAI) permet de détecter et de traiter les troubles du rythme ventriculaire. Le DAI offre également toutes les possibilités de stimulation cardiaque simple chambre, double chambre ou triple chambre. Compatibilité IRM : selon les appareils et selon les conditions d examen. Suivi par télécardiologie possible.

5 Défibrillateur Automatique Implantable Détection et traitement d une FV par un DAI 5

6 Défibrillateur Automatique Implantable Taux d implantation 6 Taux d implantation, par million d habitants en 2012 : en France : 112 DAI et 90 CRTD en Europe : 176 DAI et 113 CRTD Source Eucomed, Statistic on Cardiac Rhythm Management products, DAI: Défibrillateur Atutomatique Implantable CRTD: Cardiac Resynchronisation Therapy Defibrillator

7 Défibrillateur Automatique Implantable Indications d implantation 7 Indications secondaires : Mort subite récupérée, TV symptomatique, Indications primaires/prophylactiques : Cardiopathie ischémique avec FE>30% (Madit II) ACC/AHA/HRS 2012 Guidelines for Device-Based Therapy of Cardiac Rhythm Abnormalities

8 8 Défibrillateur Automatique Implantable SOMMAIRE Introduction Indications Principe du DAI Historique Composants et structure Fonctionnement Implantation Suivi post implantation Suivi du patient implanté Complication post-implantation Défibrillateur sous-cutané (S-ICD)

9 Défibrillateur Automatique Implantable Historique : Premiers patients implantés aux USA (Baltimore/J. Hopkins) et en Europe (Paris/Lariboisière) - Faible longévité des systèmes - 250g, non-programmables - Implant abdominal + thoracotomie 9

10 10 Défibrillateur Automatique Implantable Principe du DAI Un système de défibrillation automatique implantable est systématiquement composé d un boitier et d une sonde de défibrillation Le défibrillateur automatique implantable peut avoir une ou plusieurs sondes. Il peut s agir alors d un DAI : Simple chambre avec une sonde de défibrillation dans le ventricule droit (VD); ou Double chambre avec une sonde stimulation dans l oreillette droite (OD) et une sonde de défibrillation dans le VD; ou Triple chambre avec une sonde stimulation dans l OD, une sonde de stimulation dans le ventricule gauche (VG) et une sonde de défibrillation dans le VD.

11 Défibrillateur Automatique Implantable Principales caractéristiques 11 Caractéristiques principales Fonctionnalités essentielles Boîtier : Titane Connecteur : Epoxy Longévité des boîtiers : jusqu à 12 ans selon les marques et les modèles Volume : jusqu à 38 cm 3 selon les marques et les modèles Poids : jusqu à 98 g selon les marques et les modèles Surveillance constante du rythme cardiaque Traitement de la bradycardie par : Stimulation anti-bradycardique Traitements des arythmies par : Stimulation anti-tachycardique (ATP) Chocs électriques (jusqu à 42 joules progammé) Mémorisation des arythmies

12 Défibrillateur Automatique Implantable Structure interne du DAI Batterie Circuits électroniques Antenne de télémétrie Condensateur permettant la délivrance de choc électrique Sondes implantées dans le cœur

13 Défibrillateur Automatique Implantable Sonde de défibrillation : connectique DF-1 13 Connectique DF-1 : Simple ou double électrode(s) de défibrillation; Sonde active ou passive. 3 broches de connexion. Connecteurs permettant la liaison avec le boitier DAI Suture sleeve Détection des signaux électriques cardiaques et Stimulation Électrodes de défibrillation : Simple coil : une seule électrode de défibrillation Double coil : deux électrodes de défibrillation

14 Défibrillateur Automatique Implantable Nouvelle connectique df4 14 Connectique DF-4 : Simple ou double électrode(s) de défibrillation; Sonde active ou passive. Une seule broche de connexion.

15 15 Défibrillateur Automatique Implantable Principe de fonctionnement Le DAI analyse en permanence le rythme cardiaque. Des plages de fréquence sont programmées définissant les zones de FV, TV, zones moniteurs et impliquant des traitements différents: Fibrillation > bpm Tachycardie bpm Détection de l arythmie Une stimulation antitachycardique (ATP) avant ou pendant la charge Choc électrique Détection de l arythmie et discrimination des tachycardie supraventriculaire Plusieurs ATP Choc électrique Rythme sinusal 60 à 150 bpm Inhibition de la stimulation ou suivi de l activité auriculaire Bradycardie <60 bpm Stimulation antibradycardique

16 16 Défibrillateur Automatique Implantable Principe de fonctionnement Stimulation antibradycardique : Le DAI stimule le cœur en cas de bradycardie, c est-à-dire lorsque celui-ci bat trop lentement. Stimulation antitachycardique (ATP): Principe : Le DAI délivre une succession de stimulations plus rapide que la fréquence de l arythmie. Quand : En cas de TV détectée ou avant de délivrer un choc sur une FV But : Arrêter la TV de façon indolore (85 à 95 % d efficacité selon la littérature). Défibrillation Principe : Un choc électrique est délivré afin de réduire l arythmie. Après le choc, le DAI vérifie si l arythmie subsiste. Quand : En cas de détection d une FV ou après des ATP inefficaces.

17 Défibrillateur Automatique Implantable Discrimination des arythmies supra-ventriculaires 17 Détection des arythmies et discrimination des TSV Principe : Le défibrillateur va utiliser des algorithmes de discrimination programmés pour préciser l origine supraventriculaire ou ventriculaire d une arythmie, afin de de décider s il faut traiter ou non celle-ci. But : Traiter les arythmies ventriculaires et inhiber les traitements en cas d arythmies supraventriculaires Quand : En cas de fréquence cardiaque entrant dans la ou les zones de TV Exemples de paramètres pouvant être utiliser dans la discriminions des TSV: Selon les modèles Fréquence et nombre de cycles Comparaison de la fréquence des oreillettes et des ventricules Début (brutal ou progressif) Stabilité Morphologie au cours du temps Présence de diastole longue Arythmie ventriculaire Traitement Arythmie supraventriculaire Inhibition

18 18 Défibrillateur Automatique Implantable Implantation Implantation réalisée sous anesthésie générale ou locale. Incision de la veine céphalique ou sous-clavière pour y insérer la sonde de défibrillation et la positionner dans le ventricule droit. Contrôle de la position de la sonde par radioscopie Connexion de la sonde au boîtier. Boitier placé en pré ou rétro-pectoral. Contrôle des paramètres électriques des sondes. Test d'induction/réduction de FV. Programmation du défibrillateur. Durée 1 à 2 heures environ selon le type de défibrillateur. Programmateur Patient Matériel

19 19 Défibrillateur Automatique Implantable Implantation Extrémité sonde VG Extrémité sonde OD Extrémité sonde VD Une radiographie du thorax est réalisée pendant l implantation pour vérifier le positionnement des sondes

20 20 Défibrillateur Automatique Implantable SOMMAIRE Introduction Indications Principe du DAI Historique Composants et structure Fonctionnement Implantation Suivi post implantation Suivi du patient implanté Complications post implantation Défibrillateur sous-cutané (S-ICD)

21 21 Défibrillateur Automatique Implantable Suivi du patient implanté SUIVI EN CLINIQUE Première visite : entre 1 semaine et 3 mois après l'implantation Ensuite : une visite tous les 3-6 mois est nécessaire pour contrôler le bon fonctionnement du système de défibrillation et d affiner les paramètres Paramètres contrôlés : Longévité de la pile Contrôles des mesures électriques des sondes Contrôle des arythmies dans la mémoire du défibrillateur et efficacité thérapeutique du défibrillateur. Contrôle des paramètres. Autres outils de diagnostic (insuffisance cardiaque, apnée du sommeil ) Traitement médical. Tête de télémétrie Patient Praticien Programmateur

22 22 Défibrillateur Automatique Implantable Complications post-implantation Rupture d isolant, de conducteur ou de sonde : risque de traitement inapproprié et/ou inefficace Les appels d offre prennent désormais en compte la matériovigilance, et la fiabilité des sondes

23 23 Défibrillateur Automatique Implantable Complications post-implantation Hématome/Infection/Risque d extériorisation Traitements inappropriés : ATP ou choc sur des arythmies supra-ventriculaires ou des surdétections de myopotentiels/d artefacts

24 24 Défibrillateur Automatique Implantable SOMMAIRE Introduction Indications Principe du DAI Historique Composants et structure Fonctionnement Implantation Suivi post implantation Suivi du patient implanté Complications post implantation Défibrillateur sous-cutané (S-ICD)

25 Défibrillateur Automatique Implantable Défibrillateur sous-cutané Système totalement sous-cutané (boitier et sonde). Choc biphasique : 80J (delivré) Stimulation Post-choc uniquement Mémorisation des épisodes Longévité de la batterie: 5 ans* * Utilisation normale, définie comme étant 3 charges complètes d énergie par an

26 Défibrillateur Automatique Implantable Défibrillateur sous-cutané Répartition des patients en prévention primaire et secondaire Etude IDE du système S-ICD n = 321 patients Prévention secondaire 21% Prevention primaire 79% (6) Kramer DB et al. Characteristics and Outcomes of Patients Receiving New and Replacement Implantable Cardioverter-Defibrillators : Results From the NCDR. Circ Cardiovasc Qual Outcomes 2013;06: Goals of this prospective registry were to describe and compare patients undergoing replacement and new ICD implantation (from Jan1st 2005 to March in 1489 US centers) with regard (a) to characteristics at the time of implantation, (b) risk and distribution of index admission complications and (c) survival. In total, 77,6% of patients received new versus 22,4% replacement ICDs who were older (70,7 vs 67,5 y) and more likely to have atrial fibrillation (41,8% vs 31,4%) and ventricular tachycardia (60,5% vs 33,9%).

27 Défibrillateur Automatique Implantable Merci de votre attention

LE DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE IMPLANTABLE ( DAI) AREPAC 19 Octobre 2002

LE DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE IMPLANTABLE ( DAI) AREPAC 19 Octobre 2002 LE DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE IMPLANTABLE ( DAI) AREPAC 19 Octobre 2002 Marie-Christine Delattre, Elodie Flahaut, Florence L Hostis Consultation de Rythmologie et Cardio A PrKacet Hôpital Cardiologique,

Plus en détail

Prise en charge des troubles du rythme. Michaël Peyrol, Service de cardiologie, C.H.U. Nord, Pr Paganelli

Prise en charge des troubles du rythme. Michaël Peyrol, Service de cardiologie, C.H.U. Nord, Pr Paganelli Prise en charge des troubles du rythme Michaël Peyrol, Service de cardiologie, C.H.U. Nord, Pr Paganelli Cas clinique Patient âgé de 65 ans Infarctus du myocarde ancien, FeVG = 30 % Traitement médical

Plus en détail

LE DEFIBRILLATEUR IMPLANTABLE EN 2006. JLPR 2006 Dr Alexis Durand-Dubief Clinique du Tonkin-Infirmerie Protestante

LE DEFIBRILLATEUR IMPLANTABLE EN 2006. JLPR 2006 Dr Alexis Durand-Dubief Clinique du Tonkin-Infirmerie Protestante LE DEFIBRILLATEUR IMPLANTABLE EN 2006 JLPR 2006 Dr Alexis Durand-Dubief Clinique du Tonkin-Infirmerie Protestante Qu est ce qu un un défibrillateurd Fonctionnement d und défibriilateur Indication en 2006

Plus en détail

Cardioversion, défibrillation détection automatique des tachycardies, N Sadoul, CHU de Nancy

Cardioversion, défibrillation détection automatique des tachycardies, N Sadoul, CHU de Nancy Cardioversion, défibrillation détection automatique des tachycardies, N Sadoul, CHU de Nancy La défibrillation, la cardioversion Qu est ce qu il y a dans un DAI? Une source d'énergie : la (les) pile(s)

Plus en détail

Le bon usage des stimulateurs et défibrillateurs cardiaques: ce que le médecin généraliste doit savoir. Rubén Casado Arroyo

Le bon usage des stimulateurs et défibrillateurs cardiaques: ce que le médecin généraliste doit savoir. Rubén Casado Arroyo Le bon usage des stimulateurs et défibrillateurs cardiaques: ce que le médecin généraliste doit savoir Rubén Casado Arroyo LA STIMULATION CARDIAQUE Qu est-ce qu un stimulateur cardiaque? Quelles sont les

Plus en détail

ATELIER STIMULATION Congrès EURO-PHARMAT - Octobre 2014

ATELIER STIMULATION Congrès EURO-PHARMAT - Octobre 2014 ATELIER STIMULATION Congrès EURO-PHARMAT - Octobre 2014 Généralités sur la stimulation cardiaque SOMMAIRE 2 Historique Rappel anatomique Stimulateur cardiaque Composants et structure Nomenclature Fonctionnement

Plus en détail

Évaluation de l impact économique de l intégration des défibrillateurs automatiques implantables aux GHS. GASCON Audrey JEAN Claire LECA Marion

Évaluation de l impact économique de l intégration des défibrillateurs automatiques implantables aux GHS. GASCON Audrey JEAN Claire LECA Marion Évaluation de l impact économique de l intégration des défibrillateurs automatiques implantables aux GHS. GASCON Audrey JEAN Claire LECA Marion UE Dispositifs médicaux Lundi 16 Février 2015 Plan Contexte

Plus en détail

DIU de rythmologie et stimulation cardiaque. Titre : Défibrillateur automatique implantable : comment ça marche?

DIU de rythmologie et stimulation cardiaque. Titre : Défibrillateur automatique implantable : comment ça marche? DIU de rythmologie et stimulation cardiaque Titre : Défibrillateur automatique implantable : comment ça marche? Orateur : Nicolas SADOUL Le 26 janvier 2012 Un défibrillateur: d Comment ça marche? N Sadoul,,

Plus en détail

GESTION INFIRMIERE PERI-OPERATOIRE DES IMPLANTATIONS DE PROTHESES : PM ET DAI

GESTION INFIRMIERE PERI-OPERATOIRE DES IMPLANTATIONS DE PROTHESES : PM ET DAI GESTION INFIRMIERE PERI-OPERATOIRE DES IMPLANTATIONS DE PROTHESES : PM ET DAI BELMONT Claire NICOLLET Julie PISON Laure Service de cardiologie Hôpital St Joseph, MARSEILLE PLAN Historique Le pacemaker

Plus en détail

Juliano KATRIB 1, Pierre SCHMITT 1, Patrice ROTH 1, Francine AUDRAN 2, Isabelle MAGNE 2, Mustapha NADI 1

Juliano KATRIB 1, Pierre SCHMITT 1, Patrice ROTH 1, Francine AUDRAN 2, Isabelle MAGNE 2, Mustapha NADI 1 Approches théorique et expérimentale en CEM des implants médicaux actifs dans la bande de fréquences 10 50 khz: cas des défibrillateurs cardiaques implantables Juliano KATRIB 1, Pierre SCHMITT 1, Patrice

Plus en détail

Liste des produits de santé financés au titre des prestations d'hospitalisation prévue à l article L. 165-11 du code de la sécurité sociale

Liste des produits de santé financés au titre des prestations d'hospitalisation prévue à l article L. 165-11 du code de la sécurité sociale Liste des produits de santé financés au titre des prestations d'hospitalisation prévue à l article L. 165-11 du code de la sécurité sociale Liste intra-ghs Version à jour au 30 mars 2016 N.B : Le présent

Plus en détail

STIMULATEURS ET DEFIBRILLATEURS CARDIAQUES. Dr Valérie MINETTI

STIMULATEURS ET DEFIBRILLATEURS CARDIAQUES. Dr Valérie MINETTI STIMULATEURS ET DEFIBRILLATEURS 25/02/2016 OMEDIT PACA CORSE Dr Valérie MINETTI PHYSIOLOGIE - PATHOLOGIE CŒUR Cœur Droit Veineux Cœur Gauche Artériel PHYSIOLOGIE - PATHOLOGIE CŒUR Conduction cardiaque

Plus en détail

Interprétation et conduite à tenir devant un trouble du rythme détecté par la télémétrie

Interprétation et conduite à tenir devant un trouble du rythme détecté par la télémétrie Interprétation et conduite à tenir devant un trouble du rythme détecté par la télémétrie Le 19 novembre 2011 David HUCHETTE, Service de cardiologie et Soins Intensifs du CH de LENS INTRODUCTION La télémétrie

Plus en détail

PRISE EN CHARGE ANESTHESIQUE D'UN PATIENT PORTEUR D'UN DEFIBRILLATEUR. Guillaume Quarck 10/10/ 2015

PRISE EN CHARGE ANESTHESIQUE D'UN PATIENT PORTEUR D'UN DEFIBRILLATEUR. Guillaume Quarck 10/10/ 2015 PRISE EN CHARGE ANESTHESIQUE D'UN PATIENT PORTEUR D'UN DEFIBRILLATEUR Guillaume Quarck 10/10/ 2015 PLAN 1/LE DEFIBRILLATEUR IMPLANTABLE Historique Principe Classification Indications Dysfonctions 2/ LES

Plus en détail

LE DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE IMPLANTABLE. Intérêt dans le traitement de la mort subite d origine cardiaque

LE DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE IMPLANTABLE. Intérêt dans le traitement de la mort subite d origine cardiaque LE DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE IMPLANTABLE Intérêt dans le traitement de la mort subite d origine cardiaque EPIDEMIOLOGIE: Les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité en Belgique.

Plus en détail

Dr C Braunstein PH rythmologue Chef de Service

Dr C Braunstein PH rythmologue Chef de Service Dr ElBelghiti PH attaché coronarographiste Dr C Braunstein PH rythmologue Chef de Service 2007 2008 2009 2010 2011 Coronarographies totales 315 982 1042 888 927 Angioplasties 87 (27,6%) 268 (27,3%) 252

Plus en détail

Bases Théoriques. Défibrillation et de la Stimulation AntiTachycardique. F. Hidden-Lucet Pitié-Salpêtrière APHP. de la

Bases Théoriques. Défibrillation et de la Stimulation AntiTachycardique. F. Hidden-Lucet Pitié-Salpêtrière APHP. de la de la Défibrillation et de la Stimulation AntiTachycardique F. Hidden-Lucet Pitié-Salpêtrière APHP DIU Rythmologie et Stimulation Cardiaque 2013 Défibrillation VF VF therapy Thanks I needed that! Défibrillation

Plus en détail

Suivi par télécardiologie d une série monocentrique de 670 patients consécutifs porteurs de pacemakers et défibrillateurs

Suivi par télécardiologie d une série monocentrique de 670 patients consécutifs porteurs de pacemakers et défibrillateurs Suivi par télécardiologie d une série monocentrique de 670 patients consécutifs porteurs de pacemakers et défibrillateurs X. Harlé Bayonne Dr X.Harlé; Ile de la Réunion; Oct 2014 Télécardiologie Déjà une

Plus en détail

LES PACE MAKERS Dr Patrick DASSIER HEGP 2011

LES PACE MAKERS Dr Patrick DASSIER HEGP 2011 LES PACE MAKERS Dr Patrick DASSIER HEGP 2011 INTRODUCTION Les stimulateurs cardiaques ou PM, ont pour fonction essentielle de prévenir les effets néfastes d une bradycardie, notamment lors de la survenue

Plus en détail

Pratique de la défibrillation cardiaque implantable

Pratique de la défibrillation cardiaque implantable Pratique de la défibrillation cardiaque implantable Springer Paris Berlin Heidelberg New York Hong Kong Londres Milan Tokyo Pierre Bordachar Wilhelm Fischer Stéphane Garrigue Sylvain Reuter Philippe Ritter

Plus en détail

Tableau 1. Principales caractéristiques des sondes de stimulation

Tableau 1. Principales caractéristiques des sondes de stimulation Tableau 1. Principales caractéristiques des sondes de stimulation Caractéristiques Utilisation Commentaires Fixation extrémité distale Passive : à barbes ou barbillons 20% (+) myocarde non lésé (-) stabilité

Plus en détail

Notions de base Gestion du patient au bloc opératoire

Notions de base Gestion du patient au bloc opératoire Notions de base Gestion du patient au bloc opératoire Vieillissement de la population Augmentation du nombre de patients porteurs de stimulateurs cardiaques et défibrillateurs implantables Augmentation

Plus en détail

Surveillance à distance des patients porteurs de stimulateur ou de défibrillateur cardiaque implantable. Corinne HEBRARD Guy REBUFFAT

Surveillance à distance des patients porteurs de stimulateur ou de défibrillateur cardiaque implantable. Corinne HEBRARD Guy REBUFFAT Surveillance à distance des patients porteurs de stimulateur ou de défibrillateur cardiaque implantable Corinne HEBRARD Guy REBUFFAT Principes de fonctionnement Patient équipé au moyen: - d un stimulateur

Plus en détail

ECG et Mémoires du DAI

ECG et Mémoires du DAI ECG et Mémoires du DAI DIU de Stimulation Janvier 2007 T. Lavergne HEGP DAI Fonction anti-tachycardique Cardioversion Stimulation anti-tachycardique Fonction anti-bradycardique Fonction de prévention des

Plus en détail

Anesthésie et Stimulateur Cardiaque

Anesthésie et Stimulateur Cardiaque Anesthésie et Stimulateur Cardiaque Diapo 1 : Après de nombreuses recherches menées sur des stimulateurs externes au début du XXème siècle, c est en 1951 que fut inventé le premier stimulateur cardiaque

Plus en détail

Anesthésie du patient porteur d un pace maker ou d un défibrillateur implantable

Anesthésie du patient porteur d un pace maker ou d un défibrillateur implantable Anesthésie du patient porteur d un pace maker ou d un défibrillateur implantable Pr Julien Amour Université Pierre & Marie Curie Anesthésie-Réanimation CHU Pitié-Salpêtrière - Paris Pr Hervé Dupont Amiens

Plus en détail

Prise en charge du patient porteur d un dispositif implantable. Dr Philippe Gilbert Cardiologue CHU pavillon Enfant-Jésus

Prise en charge du patient porteur d un dispositif implantable. Dr Philippe Gilbert Cardiologue CHU pavillon Enfant-Jésus Prise en charge du patient porteur d un dispositif implantable Dr Philippe Gilbert Cardiologue CHU pavillon Enfant-Jésus Objectifs Expliquer le fonctionnement des stimulateurs et défibrillateurs Identifier

Plus en détail

Question clinique CAS CLINIQUE. DEFIBRILLATEURS IMPLANTABLES EN INSUFFISANCE CARDIAQUE?!... Quel pronostic?

Question clinique CAS CLINIQUE. DEFIBRILLATEURS IMPLANTABLES EN INSUFFISANCE CARDIAQUE?!... Quel pronostic? DEFIBRILLATEURS IMPLANTABLES EN INSUFFISANCE CARDIAQUE?!... Quel pronostic? Ileana Iliescu 17.09.2008 CAS CLINIQUE M CR 83 ans: : 10 hospitalisations en 12 mois!!!... pour malaise et chocs appropri ropriés

Plus en détail

Il existe 2 types de dispositifs électroniques cardiaques implantés (DECI) :

Il existe 2 types de dispositifs électroniques cardiaques implantés (DECI) : 1 Les dispositifs électroniques cardiaques implantés : une «injection de rappel». Christian Bauer Hôpital de la Croix-Rousse HCL Lyon Il existe 2 types de dispositifs électroniques cardiaques implantés

Plus en détail

Technologies du défibrillateur et des sondes de défibrillation

Technologies du défibrillateur et des sondes de défibrillation Technologies du défibrillateur et des sondes de défibrillation D.LAMAISON Clermont Ferrand Michel Mirowski 1924-1990 Histoire de la défibrillation 1850 Carl Ludwig (1816-1895) Premier tracé, chez l animal,

Plus en détail

Le cardiologue et les traitements électriques. Maxime GUENOUN Clinique BOUCHARD Marseille

Le cardiologue et les traitements électriques. Maxime GUENOUN Clinique BOUCHARD Marseille Le cardiologue et les traitements électriques Maxime GUENOUN Clinique BOUCHARD Marseille Le rôle du cardiologue Généralités Le point de vue du patient Le point de vue du cardiologue LE DAI / CRT AU QUOTIDIEN

Plus en détail

Le défibrillateur implantable

Le défibrillateur implantable Jean Marc DAVY - Maxime PONS Le défibrillateur implantable La moitié de nos patients porteurs d'une cardiopathie décèdent subitement à domicile ou dans des lieux publics. Cette mort subite a certes de

Plus en détail

Rythmologie interventionnelle (ARH 2009)

Rythmologie interventionnelle (ARH 2009) Chalon sur Saône: Cardiologie interventionnelle Coronarographie Angioplastie coronarienne Cardiologie interventionnelle pédiatrique Rythmologie interventionnelle (ARH 2009) Dr Christophe Girardot 15/01/2015

Plus en détail

Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège

Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège Définition Une arythmie est définie comme une anomalie de fréquence, une irrégularité de rythme ou

Plus en détail

Retour d expérience, Cas cliniques Téléc@rdiologie

Retour d expérience, Cas cliniques Téléc@rdiologie Retour d expérience, Cas cliniques Téléc@rdiologie Assises du CNCH 23 novembre 2013 Dr R Fouché, centre hospitalier Belfort-Montbéliard La télécardiologie en France en 2012 : où en est-on? Premières prothèses

Plus en détail

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Séquence maladie: insuffisance cardiaque Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Janvier 2012 Finalité de l atelier: Présentation de la séance Cette séance a pour buts de vous permettre

Plus en détail

Le défibrillateur. Dr Hamdi BOUBAKER

Le défibrillateur. Dr Hamdi BOUBAKER Le défibrillateur Dr Hamdi BOUBAKER Défibrillation ou Choc électrique externe le défibrillation: geste consistant à faire passer volontairement et brièvement un courant électrique dans le cœur en cas des

Plus en détail

Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde. Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues

Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde. Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues Points essentiels phase aiguë d IDM : deux priorités (1) éviter la mort subite

Plus en détail

IRM et dispositif électronique cardiaque implantable

IRM et dispositif électronique cardiaque implantable IRM et dispositif électronique cardiaque implantable Jean-Paul BEREGI, Radiologue Liliane METGE, Radiologue Cornelia FREITAG, Radiologue Xavier BRUNET, Cardiologue Pierre WINUM, Cardiologue Mathieu GRANIER,

Plus en détail

Évaluation des signaux EGM fournis par les sondes avec les dispositifs COGNIS et TELIGEN

Évaluation des signaux EGM fournis par les sondes avec les dispositifs COGNIS et TELIGEN Évaluation des signaux EGM fournis par les sondes avec les dispositifs COGNIS et TELIGEN RÉSUMÉ Il est possible d'utiliser des électrogrammes (EGM) en temps réel ou mémorisés pour contrôler l'état du patient,

Plus en détail

LES STIMULATEURS ET DEFIBRILLATEURS CARDIAQUES IMPLANTABLES

LES STIMULATEURS ET DEFIBRILLATEURS CARDIAQUES IMPLANTABLES LES STIMULATEURS ET DEFIBRILLATEURS CARDIAQUES IMPLANTABLES Charlotte Charroin (1), Emmanuelle Carré (2), Pr Chevalier (3) (1) interne en pharmacie, Hospices Civils de Lyon (2) pharmacienne, Hospices Civils

Plus en détail

La télésurveillance en pratique quotidienne

La télésurveillance en pratique quotidienne La télésurveillance en pratique quotidienne Suivi à distance des patients porteurs de DAI AREPAC 2011 L. Finat La télémédecine aujourd hui reconnue Télémédecine : TIC et médical Téléconsultation Téléexpertise

Plus en détail

«Recommandations dans le traitement électrique de l Insuffisance cardiaque»

«Recommandations dans le traitement électrique de l Insuffisance cardiaque» «Recommandations dans le traitement électrique de l Insuffisance cardiaque» DR Renaud VIDAL Clinique Saint George - NICE Resynchronisation BIVentriculaire 1. Rappels physiopathologiques Resynchronization

Plus en détail

Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque. Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013

Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque. Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013 Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013 La conduc)on cardiaque L eléctrocardiogramme en rythme sinusal CHAPITRE 1 Le malaise

Plus en détail

Déclaration d intérêt obligatoire. je n ai aucune relation financière avec l industrie

Déclaration d intérêt obligatoire. je n ai aucune relation financière avec l industrie Déclaration d intérêt obligatoire je n ai aucune relation financière avec l industrie Comment utiliser un aimant aux urgences? Application à la stimulation cardiaque KérébelS. (1), KérébelD. (2), PauleP.

Plus en détail

Journées de cardiologie Jeudi 31 mai 2012 Dr JM DUPUIS Service de cardiologie CHU ANGERS

Journées de cardiologie Jeudi 31 mai 2012 Dr JM DUPUIS Service de cardiologie CHU ANGERS Surveillance des pace makers et des défibrillateurs Journées de cardiologie Jeudi 31 mai 2012 Dr JM DUPUIS Service de cardiologie CHU ANGERS La stimulation cardiaque La stimulation cardiaque Historique

Plus en détail

Directive 2005 pour le contrôle de patients porteurs de défibrillateurs automatiques implantables.

Directive 2005 pour le contrôle de patients porteurs de défibrillateurs automatiques implantables. Directive 2005 pour le contrôle de patients porteurs de défibrillateurs automatiques implantables. Dans ces directives, les abréviations suivantes sont utilisées : DAI : défibrillateur automatique implantable.

Plus en détail

ENTRUST D154DRG. Défibrillateur automatique implantable double chambre avec thérapies ventriculaires et avec télémétrie RapidRead (VVE-DDDR)

ENTRUST D154DRG. Défibrillateur automatique implantable double chambre avec thérapies ventriculaires et avec télémétrie RapidRead (VVE-DDDR) ENTRUST D154DRG Défibrillateur automatique implantable double chambre avec thérapies ventriculaires et avec télémétrie RapidRead (VVE-DDDR) Manuel d implantation 0123 2005 Les dénominations suivantes sont

Plus en détail

Caractéristiques techniques

Caractéristiques techniques Défibrillateur Philips HeartStart OnSite Caractéristiques techniques Défibrillateur Modèle Gamme de défibrillateur Éléments livrés Type d onde Énergie Intervalle entre chocs Délivrance rapide du choc Instructions

Plus en détail

Défibrillateur automatique

Défibrillateur automatique mise au point Défibrillateur automatique implantable (DAI) : principes de base et indications cliniques actuelles Rev Med Suisse 2013 ; 9 : 1154-9 P. Carroz D. Graf M. Fromer introduction Drs Patrice Carroz

Plus en détail

Le défibrillateur automatique implantable (DAI) peut, à la différence d un

Le défibrillateur automatique implantable (DAI) peut, à la différence d un D O S S I E R Défibrillateur implantable D.G. LATCU, P. RICARD, N. SAOUDI Service de Cardiologie, Centre Hospitalier Princesse Grace, MONACO. Suivi après implantation d un défibrillateur automatique Le

Plus en détail

Conduite automobile et maladie cardiaque. Présenté par Jean-François Dorval, M.D.

Conduite automobile et maladie cardiaque. Présenté par Jean-François Dorval, M.D. Conduite automobile et maladie cardiaque Présenté par Jean-François Dorval, M.D. Maladie coronarienne Recommandation générales Patients avec maladie coronarienne athérosclérotique Recommandation spécifiques

Plus en détail

Défibrillation cardiaque Quoi de neuf en 2012?

Défibrillation cardiaque Quoi de neuf en 2012? Défibrillation cardiaque Quoi de neuf en 2012? Pierre MOLS Services des Urgences CHU Saint-Pierre, ULB SEMINAIRES IRIS Séminaire urgence IRIS 7 février 2012 Sommaire Recommandations 2010-15 DEA Défibrillation

Plus en détail

Vivre avec un DAI : surveillance, interférences, conduite auto

Vivre avec un DAI : surveillance, interférences, conduite auto : surveillance, interférences, conduite auto Journées Nationales du GERS - 5 octobre 2012 E. QUIRING - Clinique de l Orangerie Conflits d intérêts Pas de conflits d intérêt concernant cette présentation

Plus en détail

Troubles du rythme. Changer leur évolution. Arythmies Tachycardies Fibrillations Extrasystoles Bradycardies

Troubles du rythme. Changer leur évolution. Arythmies Tachycardies Fibrillations Extrasystoles Bradycardies Arythmies Tachycardies Fibrillations Extrasystoles Bradycardies Quelques repères comprendre éditorial Jean-Claude Daubert Quelques repères Le cœur au repos bat normalement entre 60 et 80 fois par minute,

Plus en détail

Reliaty Appareil de mesure pour l'analyse des fonctions de la sonde durant l'implantation d'un stimulateur cardiaque ou d'un DAI

Reliaty Appareil de mesure pour l'analyse des fonctions de la sonde durant l'implantation d'un stimulateur cardiaque ou d'un DAI Reliaty Appareil de mesure pour l'analyse des fonctions de la sonde durant l'implantation d'un stimulateur cardiaque ou d'un DAI Cardiac Rhythm Management Appareils externes Guide rapide Introduction À

Plus en détail

CARDIA DR D384DRG. Manuel médecin

CARDIA DR D384DRG. Manuel médecin Défibrillateur automatique implantable double chambre numérique (VVE-DDDR) Fonction PR Logic, ATP During Charging, mode MVP et fonction TherapyGuide Manuel médecin 0123 2011 Manuel médecin Guide de fonctionnement

Plus en détail

Dysfonctionnements des stimulateurs cardiaques et des défibrillateurs implantables J. HORVILLEUR 1, J. SEITZ 1, J. LACOTTE 2

Dysfonctionnements des stimulateurs cardiaques et des défibrillateurs implantables J. HORVILLEUR 1, J. SEITZ 1, J. LACOTTE 2 Chapitre73 Dysfonctionnements des stimulateurs cardiaques et des défibrillateurs implantables J. HORVILLEUR 1, J. SEITZ 1, J. LACOTTE 2 1. Introduction Rappel épidémiologique Le défibrillateur automatique

Plus en détail

IRM CARDIAQUE SYNCHRONISATION A L ECG. C.Varin - C.Virlouvet - JN. Dacher CHU Rouen Paris JFR octobre 2004

IRM CARDIAQUE SYNCHRONISATION A L ECG. C.Varin - C.Virlouvet - JN. Dacher CHU Rouen Paris JFR octobre 2004 IRM CARDIAQUE SYNCHRONISATION A L ECG C.Varin - C.Virlouvet - JN. Dacher CHU Rouen Paris JFR octobre 2004 MATERIEL UTILISE Siemens Symphony 1.5T Antenne corps en réseau phasé couplée à l antenne rachis

Plus en détail

AVIS DE LA CNEDiMTS 1er Juillet 2014 Complétant l avis du 9 avril 2013

AVIS DE LA CNEDiMTS 1er Juillet 2014 Complétant l avis du 9 avril 2013 COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 1er Juillet 2014 Complétant l avis du 9 avril 2013 CONCLUSIONS CARELINK, système de télésurveillance

Plus en détail

La Défibrillation Automatisée Externe HOPITAL SOULTZ-ENSISHEIM

La Défibrillation Automatisée Externe HOPITAL SOULTZ-ENSISHEIM La Défibrillation Automatisée Externe HOPITAL SOULTZ-ENSISHEIM 2009 1. La Défibrillation Automatisée Externe 1. 1. Définition : Défibrillation automatisée consiste à faire traverser le cœur en arrêt circulatoire

Plus en détail

REEDUCATION CARDIAQUE APRES POSE DE DAI ASSEMBLEE GENERALE APODEC 2011

REEDUCATION CARDIAQUE APRES POSE DE DAI ASSEMBLEE GENERALE APODEC 2011 REEDUCATION CARDIAQUE APRES POSE DE DAI ASSEMBLEE GENERALE APODEC 2011 cardiaque Ensemble des mesures permettant une approche GLOBALE du patient Processus personnalisé et coordonné Personne intégrée dans

Plus en détail

POURQUOI? COMMENT? LES QUESTIONS

POURQUOI? COMMENT? LES QUESTIONS LA TÉLÉSURVEILLANCE POURQUOI? COMMENT? LES QUESTIONS POURQUOI LA TÉLÉSURVEILLANCE? COÛTS DE SANTE PUBLIQUE ALERTES INDIVIDUELLES ALERTES CONSTRUCTEURS / ANSM DEMOGRAPHIE MEDICALE LES CARDIOLOGUES: UNE

Plus en détail

DEFIBRILLATEUR IMPLANTABLE PREVENTIF ET TRAVAIL MARITIME

DEFIBRILLATEUR IMPLANTABLE PREVENTIF ET TRAVAIL MARITIME DEFIBRILLATEUR IMPLANTABLE PREVENTIF ET TRAVAIL MARITIME C Géraut*, O Billon**, JF Godin**, H Le Marec** CHU Nantes *Maladies professionnelles, **Cardiologie RESTRICTIONS D APTITUDE concernant les appareils

Plus en détail

MAXIMO VR 7232Cx, 7232B, 7232E

MAXIMO VR 7232Cx, 7232B, 7232E MAXIMO VR 7232Cx, 7232B, 7232E Défibrillateur automatique implantable simple chambre (VVE-VVIR) Manuel d implantation 0123 2004 Les dénominations suivantes sont des marques commerciales de Medtronic :

Plus en détail

Défibrillateur automatique Implantable

Défibrillateur automatique Implantable Défibrillateur automatique Implantable endocavitaire (DAI) La Fédération Française de Cardiologie finance : prévention, recherche, réadaptation et gestes qui sauvent grâce à la générosité de ses donateurs

Plus en détail

du 28 mai 2013 : 7 avril 2015 cardiaque. Demandeur Les modèles Indications retenues : (chirurgie ou angioplastie) ; échoué ; cardiaque, - 1 -

du 28 mai 2013 : 7 avril 2015 cardiaque. Demandeur Les modèles Indications retenues : (chirurgie ou angioplastie) ; échoué ; cardiaque, - 1 - COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DEE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 7 avril 2015 complétant l avis du 28 mai 20133 CONCLUSIONS HOME MONITORING, système de télésurveillance

Plus en détail

Electrophysiologie cardiaque

Electrophysiologie cardiaque Electrophysiologie cardiaque L électrophysiologie concerne autant les indications d implantation d un pacemaker que les thérapies de resynchronisation cardiaque et les implantations de défibrillateur.

Plus en détail

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale.

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

VIRTUOSO VR D164VWC. Manuel d implantation

VIRTUOSO VR D164VWC. Manuel d implantation VIRTUOSO VR D164VWC Défibrillateur automatique implantable simple chambre avec thérapies ventriculaires, surveillance de la surcharge pulmonaire OptiVol et télémétrie Conexus (VVE-VVIR) Manuel d implantation

Plus en détail

LA DEFIBRILLATION AUTOMATISEE EXTERNE

LA DEFIBRILLATION AUTOMATISEE EXTERNE LA DEFIBRILLATION AUTOMATISEE EXTERNE Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence CESU 73 cesu 73 1 Sommaire historique et législation la chaîne de survie le défibrillateur semi automatique

Plus en détail

PACE MAKER Plus de porteurs Pile implantée But : délivrer impulsions électriques au cœur Rôle: garantir FC minimum écouter, stimuler si nécessa

PACE MAKER Plus de porteurs Pile implantée But : délivrer impulsions électriques au cœur Rôle: garantir FC minimum écouter, stimuler si nécessa 1 PACE MAKER Plus de 500000 porteurs Pile implantée But : délivrer impulsions électriques au cœur Rôle: garantir FC minimum écouter, stimuler si nécessaire documenter les TDR 2 2 TYPES DE STIMULATEUR CARDIAQUE

Plus en détail

ATELIER TÉLÉCARDIOLOGIE

ATELIER TÉLÉCARDIOLOGIE ATELIER TÉLÉCARDIOLOGIE Congrès EURO-PHARMAT - Octobre 2014 Introduction 2 Définition : La télécardiologie est une branche de la télémédecine. Elle permet de surveiller à distance le bon fonctionnement

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 20 septembre 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 20 septembre 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 20 septembre 2006 CORDARONE 150 mg/3 ml, solution injectable en ampoule (IV) B/6 (CIP 319 997 6) Laboratoires SANOFI AVENTIS amiodarone Liste I. Médicament réservé à

Plus en détail

Antiarythmiques. Présentation. Contexte de soin. Item 236 : Fibrillation auriculaire.

Antiarythmiques. Présentation. Contexte de soin. Item 236 : Fibrillation auriculaire. Antiarythmiques Item 236 : Fibrillation auriculaire. Présentation Les antiarythmiques sont des médicaments utilisés en cardiologie dans le traitement et la prévention des arythmies supraventriculaires

Plus en détail

LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches

LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches Denise Hébert, chargée de projet UCCSPU Février 2006 Le langage et

Plus en détail

Stimulateurs et autres gadgets Ce que l anesthésiste doit savoir

Stimulateurs et autres gadgets Ce que l anesthésiste doit savoir Stimulateurs et autres gadgets Ce que l anesthésiste doit savoir C Decoene Pôle d anesthésie-réanimation CardioThoracique CHRU Lille Pôle de Cardiologie Pr Lablanche, Pr Kacet, Pr Rey Stimulateurs et autres

Plus en détail

Suivi du DAI DIU de Rythmologie - 24/01/07. J-M DAVY Département de Cardiologie CHU de Montpellier

Suivi du DAI DIU de Rythmologie - 24/01/07. J-M DAVY Département de Cardiologie CHU de Montpellier Suivi du DAI DIU de Rythmologie - 24/01/07 J-M DAVY Département de Cardiologie CHU de Montpellier Jean Marc DAVY Suivi du DAI Un appareil qui stimule = suivi du PMK + un appareil qui défibrille = suivi

Plus en détail

QUI PEUT CONTRACTER LA FA?

QUI PEUT CONTRACTER LA FA? MODULE 1 : COMPRENDRE LA FIBRILLATION AURICULAIRE 16 QUI PEUT CONTRACTER LA FA? La FA est plus fréquente chez les personnes âgées. Par contre, la FA dite «isolée» (c.-à-d. sans qu il y ait de maladie du

Plus en détail

CENTRE DE RÉFÉRENCE DES MALADIES RYTHMIQUES HÉRÉDITAIRES

CENTRE DE RÉFÉRENCE DES MALADIES RYTHMIQUES HÉRÉDITAIRES CENTRE DE RÉFÉRENCE DES MALADIES RYTHMIQUES HÉRÉDITAIRES Description clinique de la pathologie La dysplasie arythmogène du ventricule droit (DAVD) est une cardiomyopathie évolutive (maladie du muscle

Plus en détail

Recommandations pour la gestion des patients. porteurs d une sonde Sprint Fidelis : Mise à jour Modèles 6949, 6948, 6931, 6930

Recommandations pour la gestion des patients. porteurs d une sonde Sprint Fidelis : Mise à jour Modèles 6949, 6948, 6931, 6930 Medtronic (Suisse) SA Talstrasse 9 Case postale 449 CH-3053 Münchenbuchsee Switzerland Tel. +41 31 868 01 00 Fax +41 31 868 01 99 swisscontact@medtronic.com www.medtronic.ch Recommandations pour la gestion

Plus en détail

Optimisation énergétique des implants actifs

Optimisation énergétique des implants actifs Optimisation énergétique des implants actifs Nov 2012 1 1 Table des matières Historique des sources d énergie Contraintes et solutions globales Courbe de décharge Synthèse des technologies de piles et

Plus en détail

Journée d éducation thérapeutique des enfants implantés d un pacemaker (PM) et de leurs parents

Journée d éducation thérapeutique des enfants implantés d un pacemaker (PM) et de leurs parents Journée d éducation thérapeutique des enfants implantés d un pacemaker (PM) et de leurs parents OMS 1998 Programme de la journée Table ronde «cérébrale» Qualité de vie Consentement ETP «PM-DAI» Médecin

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DE L'AEDPLUS

FICHE TECHNIQUE CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DE L'AEDPLUS RENSEIGNEMENTS GENERAUX La réponse aux questions suivantes n'est pas valorisée Nom commercial du produit ZOLL AEDPlus Lieu(x) de fabrication pays U.S.A. Date de la 1ère commercialisation mois/année Juin

Plus en détail

Dispositifs Rythmiques Implantables et Urgences

Dispositifs Rythmiques Implantables et Urgences Session Dispositifs Rythmiques Implantables et Nordine BENAMEUR Alain FACON SAMU du Nord, Pôle de l urgence du CHRU de Lille Diapositive 1 Dispositifs Rythmiques Implantables et N BENAMEUR A FACON SAMU

Plus en détail

PROTOCOLE INFIRMIER. Surveillance par télémétrie

PROTOCOLE INFIRMIER. Surveillance par télémétrie PROTOCOLE INFIRMIER TITRE Surveillance par télémétrie CODE VERSION DU 2013-10-3 PROCHAINE RÉVISION INTERVENANTS CONCERNÉS Infirmières ayant reçue une formation en arythmies qui assure la surveillance télémétrique

Plus en détail

Défibrillation et Grand Public. Méd-Cl JAN Didier Médecin chef Méd-Cne PIVERT Pascaline

Défibrillation et Grand Public. Méd-Cl JAN Didier Médecin chef Méd-Cne PIVERT Pascaline Défibrillation et Grand Public Méd-Cl JAN Didier Médecin chef Méd-Cne PIVERT Pascaline Quelques chiffres (1) 50 à 60 000 décès en France par mort subite dont la moitié font suite à l apparition d une tachycardie

Plus en détail

Algorithme de la RCP de base pour le public non formé

Algorithme de la RCP de base pour le public non formé Algorithme de la RCP de base pour le public non formé La victime ne bouge pas et ne répond pas Appeler le 15* Faire chercher un DAE La victime ne respire pas ou «gaspe» 100 compressions thoraciques 1 Continuer

Plus en détail

1. Oreillette droite 2. Oreillette gauche 3. Ventricule droit 4. Ventricule gauche 5. Artère pulmonaire 6. Aorte 7. Veine cave supérieure et

1. Oreillette droite 2. Oreillette gauche 3. Ventricule droit 4. Ventricule gauche 5. Artère pulmonaire 6. Aorte 7. Veine cave supérieure et GARDEZ LE RYTHME 2 6 5 8 7 8 2 9 1 10 4 7 3 6 1. Oreillette droite 2. Oreillette gauche 3. Ventricule droit 4. Ventricule gauche 5. Artère pulmonaire 6. Aorte 7. Veine cave supérieure et inférieure 8.

Plus en détail

CardiOuest Mail : info@cardiouest.fr - Téléphone : 02.30.96.19.53.

CardiOuest Mail : info@cardiouest.fr - Téléphone : 02.30.96.19.53. CardiOuest Chaque jour en France, environ 200 personnes succombent d'un Arrêt Cardiaque Soudain (ACS). C'est 10 fois plus que le nombre de victime d'accident de la route. Faute d'intervention rapide, le

Plus en détail

A Closer Look. DAI et CRT-D de Boston Scientific Indicateurs de remplacement de l'appareil RÉSUMÉ

A Closer Look. DAI et CRT-D de Boston Scientific Indicateurs de remplacement de l'appareil RÉSUMÉ A Closer Look RÉSUMÉ Les DAI et CRT-D de Boston Scientific PUNCTUA TM, ENERGEN TM, INCEPTA TM, COGNIS et TELIGEN utilisent la tension de, le temps de charge et la capacité consommée pour calculer l'état

Plus en détail

Le Problème des Chocs inappropriés

Le Problème des Chocs inappropriés Le Problème des Chocs inappropriés Environ 10 % des patients implantés s reçoivent encore des chocs inappropriés Facteurs de risque Jeune âge Activité physique normale ou excessive Absence d'antiarythmiques

Plus en détail

Infections endovasculaires

Infections endovasculaires Infections endovasculaires O. Leroy Service de Réanimation et Maladies Infectieuses CH Tourcoing 59 Conflits d intérêt Laboratoires Novartis: Orateur Laboratoires Sanofi-Aventis: Orateur, investigateur

Plus en détail

Sommaire. Prologue. Préfaces

Sommaire. Prologue. Préfaces Sommaire Prologue Préfaces I. Prendre en charge les urgences cardiovasculaires 1. Principes de gestion de l'urgence cardiologique par le professionnel de santé au travail Rôle du professionnel de santé

Plus en détail

L électrocardiogramme (2)

L électrocardiogramme (2) L électrocardiogramme (2) UE CV, 9 octobre 2013 ECG normal Rythme sinusal Vitesse de déroulement: 25 mm/s Amplitude: 1 cm / 1 mv ECG - Analyse du rythme 1 ère étape: 3 critères fondamentaux 1- Fréquence:

Plus en détail

Cas clinique: Mr A.M. 1940 A.M. 1940. A.M. 1940;Resynchro avant-après. Resynchronisation avant et après 12 mois: RX thorax.

Cas clinique: Mr A.M. 1940 A.M. 1940. A.M. 1940;Resynchro avant-après. Resynchronisation avant et après 12 mois: RX thorax. Cas clinique: Mr A.M. 1940 A.M,1940, 2 ans près son infarctus malaise lors d une marche, syncope et choc électrique Infarctus antérieur : FEVG 30% Coro:Recanalisation / l IVA ECG: sinusal QRS 0.10, inf.

Plus en détail

2 juin 2015. cardiaque, chambre. Demandeur. Les modèles. Indications revendiquées : Commission. (chirurgie ou angioplastie) ; échoué ; cardiaque.

2 juin 2015. cardiaque, chambre. Demandeur. Les modèles. Indications revendiquées : Commission. (chirurgie ou angioplastie) ; échoué ; cardiaque. COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DEE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 2 juin 2015 CONCLUSIONS HOME MONITORING, système dee télésurveillance au défibrillateur cardiaque

Plus en détail

Les tachycardies supraventriculaires

Les tachycardies supraventriculaires Les tachycardies supraventriculaires Dr Thierry Verbeet CHU Brugmann 16 avril 2013 Séminaire Iris urgence Ia Généralités Monitoriser Ne pas paniquer, amener à l hôpital 02, trendelenbourg ECG 12 dérivations

Plus en détail

- Patiente 80 ans, Atcd BAV3, appareillée depuis 10 ans en mode DDD. - Prise en charge aux urgences suite à une chute par maladresse.

- Patiente 80 ans, Atcd BAV3, appareillée depuis 10 ans en mode DDD. - Prise en charge aux urgences suite à une chute par maladresse. Dr Le Loup CAS 1 - Patiente 80 ans, Atcd BAV3, appareillée depuis 10 ans en mode DDD. - Prise en charge aux urgences suite à une chute par maladresse. Elle présente une plaie du coude gauche hémorragique.

Plus en détail

VIVA QUAD XT CRT-D DTBA2QQ

VIVA QUAD XT CRT-D DTBA2QQ VIVA QUAD XT CRT-D DTBA2QQ Défibrillateur automatique implantable numérique avec thérapie de resynchronisation cardiaque (DDE-DDDR) Conception PhysioCurve, algorithme AdaptivCRT, optimisation CardioSync,

Plus en détail