RÉALISATION > Un bardage anticorrosion. pour la centrale de Flamanville RÉFECTION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RÉALISATION > Un bardage anticorrosion. pour la centrale de Flamanville RÉFECTION"

Transcription

1 RÉALISATION RÉFECTION Un bardage anticorrosion pour la centrale de Flamanville À Flamanville, dans la Manche, les équipes de l agence Smac de Sarcelles viennent d achever la réfection des m 2 de bardage protégeant les deux salles des machines de la centrale nucléaire. Un chantier complexe, placé sous haute surveillance, qui doit permettre à ces deux bâtiments de mieux supporter un environnement salin particulièrement agressif. sans doute actuellement le chantier de construction le plus sensible de C est France. Depuis mars 2007, la centrale nucléaire de Flamanville (50) est en pleine effervescence. En plus de ses deux réacteurs d une puissance de MW chacun, le site accueille les travaux du futur EPR. Coincées entre le bord de mer et une falaise de granite haute de 70 mètres, plus de personnes et une dizaine de grues à tour s activent dans cet espace restreint pour construire le réacteur de troisième génération qui doit entrer en service en Mais alors que tous les regards se tournent vers cette opération titanesque, un autre chantier, certes plus discret et moins impressionnant, vient de s achever à quelques centaines de mètres. Depuis trois ans, les salles des machines des tranches 1 et 2 de la centrale faisaient l objet d une vaste campagne de réfection. C est dans ces halls que l énergie générée par la fission nucléaire est transformée en électricité. À l intérieur, six turbines et deux alternateurs ont injecté dans le réseau, en 2008, 11 milliards de kilowatt heures, soit environ 3 % de la production électrique française. Contrairement au réacteur protégé par une double coque en béton, ces équipements ne contiennent ni ne génèrent d éléments radioactifs. Autour, c est donc un simple bardage qui assure le clos et couvert des deux bâtiments. Seulement voilà, au fil des ans, les m 2 d enveloppe métallique ont été mis à mal par l environnement salin et la ÉTANCHÉITÉ.INFO HORS SÉRIE NOVEMBRE

2 RÉALISATION rudesse du climat local. Malgré un parement extérieur en tôles d aluminium nervurées, les façades de ces deux bâtiments ont toujours été confrontées à des problèmes d oxydation, essentiellement à l interface entre la tôle et les plateaux intérieurs. Une première réfection avait d ores et déjà conduit à mettre en place des fixations en acier inoxydable. Mais cette mesure va vite s avérer inefficace. Loin de régler la question, l association des trois métaux aluminium, inox, acier des plateaux et d une lame d air ventilée avait alors engendré un autre phénomène de corrosion par couple électrolytique. Dès lors chez EDF, on va envisager une alternative aussi simple que radicale : si les visseries apparentes posent problème, autant les supprimer. Restait toutefois à savoir comment. La solution viendra d outre-rhin avec un système de profilés aluminium à joint debout (Kalzip) produit par l industriel allemand Corus. Un procédé qui se distingue justement par l absence de fixations traversantes. L assemblage et l accrochage des tôles s effectuent en effet par sertissage des joints sur des pattes de fixation à rupture de pont thermique. Une technique plus connue dans l Hexagone pour ses applications en couverture qu en façade : «En France, c est même l un des premiers chantiers de bardage réalisés avec ce produit», précise Dominique Royer de Smac, dont les équipes vont assurer la conception de cette double peau et sa mise en œuvre. Pour la réfection des m 2 de bardage, EDF a opté pour un système de profilés aluminium à joint debout sans fixation traversante. Trois tronçons de tôles aluminium ont été posés verticalement sur la hauteur des bâtiments (50 m), le démontage de l existant s effectuant à l avancée du chantier. Les profilés en oméga, posés à 45 degrés, servent de support aux pattes de sertissage du parement extérieur.

3 RÉALISATION La partie supérieure des pattes de fixation est prise dans le sertissage des bords latéraux des profilés. Plus performant au plan thermique, le nouveau complexe comprend deux couches d isolation entre lesquelles est intercalée une ossature secondaire. Trois ans de travaux seront nécessaires au personnel de l agence Smac de Sarcelles (95) pour envelopper entièrement ces deux bâtiments. Un délai long qui s explique par les difficultés de phasage inévitables sur un site nucléaire soumis à des conditions draconiennes de sécurité. «Il était par exemple impossible de travailler à proximité des alternateurs en cours de fonctionnement, note Dominique Royer, pour intervenir, nous devions attendre un arrêt de tranche. Ce qui n arrive qu une fois par an» Le démontage de l existant va donc s effectuer à l avancement du chantier. Un bardage chaud sans ventilation En remplacement, les bardeurs installent un complexe plus performant aux plans thermique et acoustique : des plateaux intérieurs perforés équipés de deux couches d isolation la première intègre un parevapeur entre lesquelles est intercalée une ossature secondaire. Ces profilés en oméga, posés à 45 degrés, sont vissés sur leurs deux ailes à chaque croisement de plateaux pour servir de support aux pattes de sertissage du parement extérieur. Sur la hauteur des bâtiments (50 mètres), trois tronçons de tôles aluminium vont ainsi être posés verticalement, chaque tôle étant également solidarisée en tête par un point fixe. EDF a envisagé une alternative aussi simple que radicale : si les visseries apparentes posent problème, autant les supprimer. «Ce système a été conçu comme un bardage chaud sans aucune ventilation, expose le responsable de Smac, l objectif étant d éviter toute condensation parasite qui entraînerait des risques de corrosion.» C est le même principe d enveloppe qui a été retenu pour abriter la future salle des machines de l EPR. Dessiné par l agence Bridot Willerval, ce parallélépipède de 114 mètres de long, 60 mètres de large et 49 mètres de hauteur est structuré par une toiture aux pentes contrariées et une façade inclinée vers la mer. Une architecture qui se veut le symbole de cette nouvelle technologie tout en respectant le plan de masse d origine. D ailleurs, le nouvel ensemble sera habillé d un bardage similaire aux tranches 1 et 2, y compris pour la couleur : un brun foncé sélectionné à l issue d une étude colorimétrique, pour une meilleure intégration dans le paysage. BC LES INTERVENANTS Maître d ouvrage : EDF Bardage : Smac (Sarcelles) Système de bardage : Kalzip (Corus) 32 ÉTANCHÉITÉ.INFO HORS SÉRIE NOVEMBRE 2009

4 RÉALISATION PYC RENNES Des façades mixtes et pédagogiques À Rennes, le secteur de la propreté dispose depuis quelques mois d un Centre de formation des apprentis (CFA) flambant neuf. Un bâtiment dont les bardages servent une architecture à la fois valorisante pour la profession et conçue comme un support pédagogique à part entière pour les élèves. «Proposer aux apprentis un laboratoire de ce qui se fait le mieux en matière de formation professionnelle» : c était l ambition de l Institut national de l'hygiène et du nettoyage industriel (Inhni) pour la construction de ce CFA, le septième du genre au sein de la branche propreté. Un outil attendu par ce secteur à forte proportion de main-d œuvre et dont les effectifs en apprentissage ont doublé en quatre ans. Implanté au sein du campus de Ker Lann, à quelques kilomètres de Rennes (35), l ouvrage accueille depuis le début de l année, 210 élèves de 16 à 25 ans. Vitrine de la profession, ce bâtiment se devait également d intégrer le volet environnemental dans sa conception avec notamment un système de récupération des eaux pluviales et un chauffage thermodynamique. Vu de l extérieur, l ouvrage se distingue par ses volumes qui semblent en «lévitation au-dessus d un socle monolithique PYC Le recours à des panneaux sandwich en acier a permis de travailler avec des parements de grand format. Ces éléments laqués blanc et gris contrastent avec la finition «oxydation» des panneaux en bois stratifié qui habillent les boîtes de la façade principale. qui supporte l ensemble de l édifice», comme l explique son architecte, Philippe Loyer. Un effet largement renforcé par la présence de grandes boîtes en porte-à-faux incrustées dans la façade principale. Point fort de cette architecture, ces caissons en encorbellement s appuient sur les murs du rez-de-chaussée en béton banché alors que les étages sont portés par une ossature métallique associée à des poteaux béton. Panneaux sandwich acier En façades, c est un bardage rapporté qui habille la structure isolée par 100mm de laine minérale. «Afin de garantir l aspect plan de cette enveloppe, indique Alain Sollet, le PDG de l entreprise SEO qui a réalisé les façades, le choix des parements s est porté vers des panneaux sandwich en acier comportant une âme en mousse de polyuréthane.» Des éléments qui ont également permis ici de travailler sur des grands formats respectant la trame du dessin d origine ( cm) tout en conservant une bonne rigidité. En plus de leur isolation thermique complémentaire, ces parements (Planéa, Arval) offrent l avantage d être associés à un système de précadres en aluminium qui vient faciliter l intégration des menuiseries au nu de la façade. Posés horizontalement sur toutes les faces du bâtiment, les panneaux ont été assemblés par un emboitement des quatre champs qui dissimule les fixations. Des garnitures en silicone installées sur les joints verticaux et horizontaux permettent à ce type de bardage d être considéré comme étanche sans l apport d un écran pare-pluie. C est d ailleurs le même principe de panneaux sandwich 34 ÉTANCHÉITÉ.INFO HORS SÉRIE NOVEMBRE 2009

5 acier qui assure l étanchéité des boîtes rapportées en débord de la façade principale. Alignées horizontalement dans un même plan incliné, ces trois structures posées sur un plancher béton ont été enveloppées d une seconde peau en bois stratifié (Meteon, Trespa). Outre les matériaux, la couleur est également un élément fort de distinction de ces volumes : un décor façon «métal oxydé» qui vient contraster avec la sobriété des laquages blanc et gris des parements courants. Mais au-delà de leurs qualités esthétiques, ces façades jouent aussi un rôle éducatif. Conçues pour être accessibles avec un échafaudage roulant, elles serviront de support pédagogique grandeur nature pour familiariser les élèves au nettoyage des vitres et des parements de bardage. «En fait, la totalité de ce programme vise à satisfaire un usage éducatif», souligne Philippe Loyer. À l intérieur, plus de trente revêtements de sols différents équipent les salles de cours qui simulent divers environnements professionnels (salles blanches, agro-alimentaires, hôpitaux). Les étudiants peuvent ainsi s exercer dans des conditions proches de la réalité aux techniques d hygiène et de mise en propreté. Même l eau pluviale récupérée à partir des toitures est réemployée dans le cadre des travaux pratiques. BC LES INTERVENANTS Maitre d ouvrage : Inhni Architecte : Atelier Loyer et Brosset Maitre d œuvre : Ingénierie Associés Bardage : SEO Étanchéité Système de bardage : Planéa (Arval) ; Meteon (Trespa)

6 RÉALISATION VAL-D OISE Un bardage multimatériau pour le premier Castorama écolo Plus grand Castorama de France, ce magasin ouvert en juin 2008 à Cormeilles-en-Parisis dans le Val-d Oise, s affiche comme le nouveau fleuron de l enseigne de bricolage. Conçu selon une démarche HQE, le bâtiment présente des façades élaborées et animées par la richesse des matériaux utilisés, en rupture avec l architecture habituellement primaire des surfaces commerciales. Souvent assimilées au parent pauvre de la construction, les surfaces commerciales ne peuvent plus ignorer le virage environnemental pris par le monde du bâtiment. Si les retombées restent difficiles à évaluer, l engagement des grandes enseignes sur ce sujet est avant tout une question d image de marque. DR Après les bâtiments publics, les immeubles de bureaux et les logements, c est désormais au tour des surfaces commerciales de se convertir aux vertus de la Haute qualité environnementale. Sur ce marché, le style «boîte à chaussures» semble bel et bien en voie de disparition. Certaines enseignes ont en tout cas décidé de rompre avec cette logique de construction à l économie. Et tentent même désormais de séduire les consommateurs en misant sur l argument «vert». A fortiori lorsqu il s agit de construire l un des plus grands magasins français de bricolage. En 2008, Castorama a inauguré à Cormeilles-en-Parisis (95) plus de m² de bâtiment estampillé HQE. Loué par l enseigne au promoteur Les Arches Métropole, ce site se veut un modèle d écoconception. Espaces verts, néons basse consommation, lumière naturelle, récupération de l eau pluviale, le bâtiment est également le premier du genre à inaugurer un puits canadien. Une technique qui permet à Castorama de couvrir 10% de ses besoins annuels en chauffage et en refroidissement. En toiture, le maître d ouvrage a également investi dans 1200m² de membranes synthétiques d étanchéité intégrant des cellules photovoltaïques. Chaque année, celles-ci devraient produire environ kwh d électricité, soit 5% de la consommation du magasin. Outre cette logique environnementale, le Castorama de Cormeilles affiche également sa différence au plan architectural. Loin des habitudes constructives du secteur, les architectes de ce bâtiment (Atelier 77) ont joué sur la mixité et la richesse des matériaux de façade. Inox, aluminium, bois massif, acier : l ouvrage est à lui seul une vitrine des parements de bardage. ÉTANCHÉITÉ.INFO HORS SÉRIE NOVEMBRE

7 RÉALISATION Les lames en acier laqué ont nécessité un pliage spécifique afin de produire des éléments d une longueur de 2 mètres, avec un pas de 250 mm, un format indisponible dans les gammes standard. DR DR PYC Les parements en acier inoxydable et en bois massif ont été installés selon un même principe de bardage rapporté sur des bacs acier de type plateaux. Six mois de travaux ont été nécessaires aux équipes de l entreprise Jean Rossi pour habiller ces m² de parois. L ensemble des revêtements a été mis en œuvre sur des plateaux de bardage, y compris les lames de bois (pin) posées via une ossature secondaire en tasseaux. Plus rare sur ce type d ouvrage, la présence de parements en acier inoxydable témoigne des choix qualitatifs opérés pour ces façades : les tôles produites avec une finition polie miroir ont permis ici aux architectes de travailler les jeux de reflets. «Pour palier aux difficultés de percement de l inox avec les fixations de bardage classiques, il a été décidé de prépercer les matériaux après avoir établi un calepinage précis de l ossature», note Antonio Fernandes, directeur général de Jean Rossi SA. Les parements en acier laqué vont également faire l objet d un pliage spécifique, les concepteurs souhaitant disposer de lames de 2 mètres de long avec un pas de 250 mm, indisponibles dans les gammes standard. Posées horizontalement, ces lames ont été associées par groupe de quatre éléments afin de former des caissons séparés par des joints creux larges de 4 cm. Autre signe distinctif de cette architecture : les auvents qui ceinturent les deux angles de la façade principale. Soutenues en partie par des poteaux en forme d arbre, ces structures métalliques servent de support Efficacité énergétique oblige, l enveloppe du bâtiment dispose d une isolation thermique renforcée qui préfigure les exigences de la RT à des profilés oméga constituant l ossature de cassettes en composite aluminium. «Un choix de matériau qui s explique autant par des raisons esthétiques que techniques, indique Antonio Fernandes, il était logique de sélectionner un matériau à la fois léger et résistant pour habiller ces ouvrages en porte-à-faux.» Efficacité énergétique oblige, l enveloppe du bâtiment dispose d une isolation thermique renforcée qui préfigure les exigences de la RT En toiture, pas moins de 200mm de panneaux en laine de roche (deux lits de 100mm d épaisseur) ont été installés sur les bacs acier. Côté façades, deux couches de laine de verre de 90mm assurent l isolation des bardages. Ces complexes, associés à une gestion électronique des paramètres de l environnement intérieur, ont permis à l enseigne de réduire de 60% la puissance installée pour le chauffage et le refroidissement du bâtiment. BC LES INTERVENANTS Maître d ouvrage : Les Arches Métropole Architecte : Atelier 77 (Alain Fache) Contractant général : GSE Bardage et couverture : Jean Rossi SA Système de bardage : Arval (acier laqué et inox), Alcan (Alucobond), Silverwood (bois) 38 ÉTANCHÉITÉ.INFO HORS SÉRIE NOVEMBRE 2009

8 RÉALISATION BOIS MASSIF Une cabane dans les arbres à Aubervilliers La nouvelle maison de l enfance d Aubervilliers, dans la Seine-Saint-Denis, est entièrement habillée de lames en bois massif. Si la mise en œuvre du matériau reste traditionnelle, les exigences d alignement imposées par les architectes ont constitué un véritable défi pour les équipes en charge de sa pose. Depuis janvier, les bambins d Aubervilliers (93) ont investi un nouveau terrain de jeux. Après un an et demi de travaux, la maison de l enfance Jacques Solomon vient d ouvrir les portes de ses locaux flambant neufs, offrant plus de m 2 de surface d activité. Pour ce bâtiment de deux étages construit sur l emplacement d un ancien square, les deux architectes Mina Nordström et Laurence Bertin ont clairement joué la carte «nature», façon cabane dans les arbres. Le site a d ailleurs conservé l alignement de tilleuls environnant, dont les ombres assureront une partie du confort thermique d été. Des jardins pédagogiques ont été installés sur le toitterrasse afin de faire découvrir aux enfants les joies du jardinage, les zones inaccessibles ayant fait l objet d une végétalisation extensive. Un alignement parfait En façade, le choix des concepteurs s est porté sur un bardage en bois naturel (sapin du Nord) dont la pose a demandé quatre mois de travaux. Quoique faisant appel à un matériau traditionnel, le résultat a nécessité une forte implication de la part des équipes de l entreprise Batex, en charge du lot bardage. Le cabinet d architecture avait en effet clairement annoncé son intention : pas question de se lancer dans une pose en quinconce. «Nous voulions éviter un aspect trop rustique, commente Laurence Bertin. La parcelle se déroule tout en longueur, un aspect que nous avons choisi d affirmer.» En outre, la pose horizontale met en valeur le veinage du matériau et estompe ses irrégularités Construite sur un ancien square, la maison de l enfance Jacques Solomon a été conçue avec un thème principal : «une cabane dans les arbres». (nœuds, contre-fil ). «À l origine, le bâtiment devait être réalisé intégralement en bois, y compris son ossature. Nous avions alors envisagé une trame horizontale de 120 cm. Quand le choix s est finalement porté sur une structure en béton, nous avons décidé de conserver ce rythme de façade.» Autre exigence des architectes : un joint vertical constant et continu de 5 mm entre les éléments, qui se présentent sous forme de lames à deux rainures. «Maintenir un tel écart sur 600 m 2 de façade est une véritable gageure en termes d alignement, précise Jacques Tribout, directeur général de Batex. La réussite Bastien Cany ÉTANCHÉITÉ.INFO HORS SÉRIE NOVEMBRE

9 RÉALISATION Plan du raccord bardage/brise-soleil Les grands cubes de couleurs vives constituent autant de «cabanes» dans lesquelles peuvent venir jouer les enfants. Bastien Cany Bastien Cany Avec leurs lames à l inclinaison calculée, les brisesoleil fixes sont intégrés dans le parfait alignement des lames de la façade. de ces chantiers tient en grande partie dans le réglage des chevrons de l ossature secondaire.» Impossible en effet de compter sur la distance entre les lames pour dissimuler un éventuel décalage: chaque élément, fixé par pointes inox (conformément au DTU 41.2 sur les revêtements extérieurs en bois) sur les chevrons verticaux en sapin, fait directement face à son voisin. Sans oublier qu il faut également jongler avec les caractéristiques du bois : «Avec un matériau naturel débité, les fournisseurs travaillent difficilement au millimètre près et ne peuvent que proposer des dimensions assorties d une certaine tolérance», rappelle le responsable. Malgré un calepinage extrêmement précis, les bardeurs ont dû travailler au rabot électrique l épaisseur des lames pour assurer leur parfait alignement. L isolation par l extérieur est pour sa part assurée par de la laine de verre. Le bâtiment, dont le permis de construire remonte à 2004, dépasse légèrement les exigences de la RT Boîtes en façade Venant interrompre cet ordonnancement, de grandes structures brise-soleil en bois ont été fixées par leurs montants latéraux sur des chevrons de l ossature secondaire, un habillage aluminium assurant la finition autour des châssis. Si les larges lames de mélèze sont fixes, leur inclinaison a été calculée pour laisser passer le soleil d hiver, mais arrêter les rayons estivaux. Et, sens du détail, elles viennent s aligner sur le même pas de 132 mm que les doubles rainures des lames. Enfin, afin de dynamiser ces surfaces, les architectes ont disposé de grands cubes en bois stratifié (Trespa), telles des briques de Lego incrustées dans les façades. Pour renforcer le contraste avec la linéarité du parement courant, les baies sont disposées alternativement dans le plan et en saillie du nu extérieur. Mais ces porte-à-faux sont plus que de simples bow-windows : «Ils forment de véritables petites cabanes, précise Laurence Bertin, se fermant par des rideaux à l intérieur et par des stores à l extérieur. Certaines sont basses, juste au-dessus des plinthes, pour les plus jeunes, et d autres plus hautes, à 30 cm, afin que les grands puissent y évoluer. Nous avons choisi le bois stratifié pour sa facilité d utilisation et les couleurs vives qu il proposait, mais aussi pour sa pérennité.» Pour l entreprise Batex, les exigences d alignement ont d ores et déjà fait de ce chantier une référence: «Il s agissait d une petite surface, mais nous tenions à la réussir», indique Jacques Tribout. Défi relevé. JM LES INTERVENANTS Architectes: Mina Nordström et Laurence Bertin (NB Architectes) Maître d ouvrage : Municipalité d Aubervilliers (93) Maître d œuvre : Bouygues Bardage : Batex Système de bardage : Rhombo sapin du Nord (Pinus) ÉTANCHÉITÉ.INFO HORS SÉRIE NOVEMBRE

10 RÉALISATION STATION-SERVICE Une ellipse bardée de composite En Alsace, l aire de services du Haut-Koenigsbourg met en avant ses objectifs environnementaux à travers une architecture audacieuse. Le bâtiment principal, abritant l accueil de la station-service, un magasin et un restaurant, affiche un toit curviligne en forme de galette écrasée bardé de cassettes planes en composite d aluminium. Située entre Strasbourg et Colmar (68), la région du Haut-Koenigsbourg était surtout connue pour son château fort du XII e siècle. Depuis 2006, l office de tourisme haut-rhinois peut également tenir compte d une imposante nouveauté : une aire d autoroute d une vingtaine d hectares, offrant entre autres l accès à une station-service «durable». Si les qualités environnementales de l ensemble sont à la hauteur de ses prétentions (lire encadré p.49), l architecture du bâtiment principal se voulait en accord avec cette démarche. Celui-ci ne manque en effet pas d une certaine élégance. Ses deux ailes (abritant respectivement un restaurant et un magasin) encadrent une haute structure vitrée au toit en forme de «galette écrasée», logiquement surnommé «la chips». Le tout présente deux ensembles de bardage en bandeaux posé sur la maçonnerie: l un ceinturant la haute structure circulaire qui donne sa physionomie à l ensemble, l autre posé en devant d acrotère sur le pourtour supérieur des deux ailes, surmontant un bardage en lames filantes faisant ventelles brise-soleil. Soprema, l entreprise chargée de l habillage de la structure, a dû faire face à deux contraintes. Tout d abord, la teinte: «Les architectes des bâtiments de France avaient

11 RÉALISATION Une «cassure», non prévue sur le plan, est apparue lors de la mise en place de la charpente. L entreprise chargée de la pose du bardage a eu pour tâche de rattraper au maximum ce défaut. Le bas du bandeau se termine par une goutte d eau dans laquelle viennent se clipper les lames du faux-plafond, elles aussi en aluminium. fixé très précisément cette couleur, un brun dit Hoggar, spécialement conçu à la demande du client», précise Jean-Philippe Bisch, directeur de l agence Soprema de Mulhouse (68) et responsable du chantier bardage. Les panneaux ont été laqués non loin de là, dans les ateliers d Alcoa à Merxheim. Des cassettes façonnées sur mesure Seconde exigence : respecter la configuration architecturale voulue par le cabinet d architectes. «La partie délicate a été de reprendre les dimensions de la charpente, la réalité ne correspondant jamais au plan!» Ainsi donc, après un précalepinage établi à partir du plan de la charpente, un géomètre a été envoyé sur le site afin de vérifier chaque cote. Les cassettes ont ensuite été façonnées sur mesure afin d assurer la continuité des facettes de la chips. Une technique grandement simplifiée par le choix du matériau, un composite constitué de deux plaques d aluminium encadrant une épaisseur de polyéthylène : «À l origine, le bureau d études avait prescrit des tôles acier planes, car il avait déjà obtenu de bons résultats sur d autres stationsservice, explique le directeur local. Mais nous avons réussi à les convaincre que le composite se prêtait mieux à ce genre de gymnastique.» Plus faciles à usiner et surtout plus rigides, les grandes plaques de Reynobond ont été façonnées en éléments droits, tous différents. 46 ÉTANCHÉITÉ.INFO HORS SÉRIE NOVEMBRE 2009

12 RÉALISATION Le choix du composite d aluminium Reynobond a permis une finition parfaite, les panneaux faisant preuve d une grande rigidité. Ces cassettes sont venues se fixer sur la structure secondaire posée par le charpentier métallique, elle-même disposée sur une ossature primaire en arc en plein cintre. Parmi les surprises révélées par les relevés, une cassure, non prévue sur le plan, est apparue au niveau de la courbe de la chips à la suite d un problème technique rencontré par le charpentier au cours de la réalisation. «Pour l estomper au maximum, il a fallu récoler, ajuster les dimensions des cassettes de manière à n avoir aucune interruption et obtenir un joint vertical identique et parfait sur l ensemble du périmètre du bandeau.» Sur les parties droites situées au-dessus des ventelles, la démarche a été plus simple, le relevé ne comprenant pas d approximation. À la fois plus légers et plus rigides, les panneaux en composite ont permis de réduire les ossatures intermédiaires et de venir accrocher les cassettes directement par dessus l acrotère. Faux-plafond et bandeaux supportent en outre une isolation par laine de verre. Le bas du bandeau se termine par une goutte d eau dans laquelle viennent se clipper les lames du faux-plafond, elles aussi en aluminium, obtenant ainsi une finition parfaite, qui ne se dément pas trois ans plus tard. JM LES INTERVENANTS Architecte: Philippe Tailler, P. Knapp Bureau d études : So.be.a, Ingérop Maître d œuvre : So.be.a Bardage : Soprema Système de bardage : Reynobond 55 PE, 4 mm (bandeaux) et Renson L (ventelles) Client : Sodiplec (E. Leclerc) les panneaux en composite ont permis de réduire les ossatures intermédiaires. UNE STATION ÉCOLOGIQUE Inaugurée en mai 2006 sur l autoroute A35, près de Sélestat (à 50 km au sud de Strasbourg), l aire de services du Haut- Koenigsbourg se veut une station écologique. Non seulement elle ne propose que des carburants respectueux de l environnement (gazole sans soufre, super 98 et super 95 additivés d éthanol, gazole additivé d ester méthylique et gaz de pétrole liquéfié), mais en outre des équipements spéciaux ont été mis en place. Des cuves double enveloppe, pistolets de distribution et récupérations des vapeurs autour des évents préviennent toute dispersion du carburant. Par ailleurs, une station d épuration permet le traitement des eaux usées, un système d arrosage unique par puits et des urinoirs sans eau assurant les économies. Au-delà de ces dispositifs, l aire de 20 hectares intègre un aménagement paysager avec jardins alsaciens, cours d eau, vergers et aires de pique-nique. Elle a nécessité 17 millions d euros et six ans de préparation. E. Leclerc ÉTANCHÉITÉ.INFO HORS SÉRIE NOVEMBRE

13 RÉALISATION PYC Une fabrication spéciale a permis de produire des bardeaux de terre cuite dans cinq variations de brun. L objectif : créer des façades qui s animent sous l effet de la lumière et des changements de teinte. Jeu de symétrie et alignement parfait : la réalisation de ces façades extrêmement dessinées suppose une mise en œuvre rigoureuse et millimétrée des ossatures et des parements. SAINT-OUEN Exercice de style autour de Édifiés sur un même site mais confiés à deux agences d architectes distinctes, les immeubles de bureaux C1 et C3 cumulent à eux deux pas moins de m 2 de bardage en terre cuite. En exploitant les possibilités esthétiques et techniques des bardeaux, les concepteurs ont dessiné deux bâtiments très différents mais qui trouvent leur cohérence autour d une même thématique de façade. Dans la Seine-Saint-Denis, l opérateur immobilier Nexity vient de réceptionner coup sur coup deux bâtiments tertiaires qui marquent le premier acte d un vaste plan de réaménagement des docks de Saint-Ouen. Implantés sur un même site des anciens terrains d Alstom rachetés par le promoteur la conception de ces deux immeubles de bureaux (C1 et C3) a été confiée à deux agences d architectes distinctes. À l arrivée, deux bâtiments à la physionomie très différente mais qui trouvent leur cohérence autour d une même unité thématique en façade : la terre cuite. À eux deux, ces ouvrages vont ainsi cumuler pas moins de m 2 de bardeaux et près de 4000mètres linéaires de brise-soleil réalisés dans le même matériau. «L emploi de la terre cuite constituait bien un prérequis même si toute liberté était donnée dans le choix des formats et des couleurs», confirme Jean-François Authier, architecte associé de l agence Reichen& Robert, aménageur du site et concepteur du bâtiment C3. Construit sur la partie est des terrains, cet immeuble d une surface de 17000m 2 (SHON) mêle deux typologies de façade, béton et terre cuite. «Une architecture duale et imbriquée» dont l objectif était de maintenir ce bâtiment d une taille déjà imposante dans des proportions à la mesure de l environnement urbain. Cinq variations de brun Côté bardage, l architecte a imaginé une façade vivante qui s anime sous l effet des changements de teinte des bardeaux. «Dès le départ, notre volonté était de travailler avec des modules de petit format et surtout de jouer sur les nuances de couleur sans pour autant utiliser la terre cuite à contre-nature. L idée consistait plutôt à tirer profit du caractère vivant du matériau», expose Jean-François 50 ÉTANCHÉITÉ.INFO HORS SÉRIE NOVEMBRE 2009

14 k.khalfi Plus de «mulots» de terre cuite ont été assemblés pour former des dispositifs brise-soleil positionnés au rez-de-chaussée du bâtiment C1. Le C1 joue davantage sur la mixité des systèmes de façades, en associant les bardages en terre cuite à des ensembles constitués de murs-rideaux et de cassettes en aluminium. la terre cuite Authier. Séduit par le principe, l industriel fournisseur, Terreal, va mettre au point une fabrication sur mesure pour générer cinq variations de brun en jouant sur la température de cuisson et le taux d oxydation des bardeaux (Piterak). Pour composer ce tableau, aucun plan de calepinage ne sera élaboré: «En fait, nous souhaitions associer les équipes de pose à ce processus en leur demandant de réaliser elles-mêmes un prototype grandeur nature», explique l architecte. Au final, le résultat est une enveloppe extérieure qui vibre dans la lumière. Un effet souligné par un alignement parfait et un jeu de symétrie permanent entre les menuiseries et les éléments de parement. Mais cette logique de façade extrêmement dessinée suppose également une mise en œuvre d une précision quasi horlogère. «Sur un tel projet, les réglages se jouent au millimètre près, précise Gérard Ceberio, le dirigeant de l entreprise GCEB, en charge du lot bardage pour les deux bâtiments, la marge de manœuvre des poseurs est limitée. Pour le C3 par exemple, la totalité des joints verticaux est réglée dans la continuité des châssis de menuiseries qui sont eux-mêmes placés au nu extérieur de la façade sans aucun habillage.» Même exigence de nivellement pour les jointures horizontales alignées sur l intégralité des pans de façade. Une contrainte d autant plus complexe à gérer ici qu aucune pièce d angle ne vient arrêter les joints. «Les angles sortants ont été traités avec deux bardeaux à coupe bec d oiseau entre lesquels est ménagé un joint qui varie entre 2 et 3 mm», souligne le chef d entreprise. Des agrafes spéciales pour un remplacement pièce par pièce Dans sa composition, le système mis en œuvre reste classique : un nu extérieur de 2cm minimum sépare l isolant (ici un revêtement en laine de verre de 100mm d épaisseur) des éléments de parement fixés par des pattes-agrafes spéciales permettant, en cas de casse, un remplacement pièce par pièce. Le support du parement est constitué d une ossature aluminium solidarisée à la structure porteuse à l aide de pattes de fixation qui LES INTERVENANTS Architectes: Reichen & Robert (C3) / Hubert Godet (C1) Maître d ouvrage : Nexity Bardage : GCEB Système de bardage : Piterak (Terreal) et brise-soleil Autan (Terreal) ÉTANCHÉITÉ.INFO HORS SÉRIE NOVEMBRE

15 RÉALISATION permettent notamment de compenser les écarts de planéité du gros œuvre. Fractionnée à chaque étage, cette ossature est de conception bridée: «En effet, précise Gérard Ceberio, le principe de libre dilatation n est pas permis avec ce type de matériau compte tenu de son épaisseur et de sa masse surfacique.» Avec des bardeaux dont la charge unitaire représente à elle seule 57 kg/m 2, la structure porteuse doit également répondre à des critères de performance et de qualité très stricts. Sans compter que l épaisseur importante des éléments augmente le moment sollicitant sur les chevilles et donc leurs valeurs de résistance à la traction et au cisaillement. Des contraintes particulièrement présentes dans le cas du bâtiment C1 où le bardage atteint jusqu à 48cm d épaisseur. Bardeaux (40 mm Q3) Isolant (100 mm) Équerre en aluminium Profilé omega Des organes d ossature conçus sur mesure Livré en juin 2009, cet immeuble de près de 20000m 2 (SHON) répartis sur sept niveaux de superstructure comporte près de m 2 de terre cuite. Contrairement au C3, l ouvrage conçu par le cabinet d architectes Hubert Godet, joue davantage sur la mixité des systèmes de façade. Deux teintes (rouge orangé et ébène) animent les zones de bardage installées uniquement en trumeaux et qui alternent avec des ensembles constitués de cassettes en aluminium et de murs-rideaux. Là encore, ces parements devaient présenter un alignement irréprochable. «Maintenir les éléments en ligne nous a conduits à réaliser des bardages de 13 à 48 cm d épaisseur nécessitant des systèmes d ossature très spécifiques», note Ludovic Ferrières, conducteur de travaux chez GCEB. Parmi les difficultés du chantier: la mise en place sur la face est du bâtiment de bardage d une épaisseur moyenne de 41 cm aligné avec les montants tubulaires de murs-rideaux saillants de 20 cm par rapport aux doubles vitrages. Pour réaliser un complexe d une telle épaisseur, des équerres/consoles ont dû être fabriquées sur mesure et soumises à une note de calcul afin de supporter l important bras de levier. En parallèle, les équipes de GCEB ont dû également assurer la conception et la pose de plus de «mulots» de terre cuite pour constituer des dispositifs brise-soleil positionnés au rezde-chaussée du bâtiment (voir encadré). Au total, l habillage des façades des deux ouvrages aura nécessité un peu moins de douze mois de travaux pour un chiffre d affaires global de l ordre de deux millions d euros. «Ce qui en fait aujourd hui, reconnaît Gérard Ceberio, un chantier de référence pour l entreprise.» Mais aussi sans doute l une des plus belles vitrines pour l utilisation de la terre cuite en façade. BC Bardeaux (68 mm Q4) DES «MULOTS» EN GUISE DE BRISE-SOLEIL Produits spécialement pour ce chantier avec une longueur de 300 mm, «mulots» de terre cuite (Autun, Terreal) ont été assemblés et collés sur des tubes acier pour former des dispositifs brise-soleil. À chaque extrémité de ces tubes, des écrous ont été soudés dans l épaisseur de la section, de manière à recevoir ensuite une vis à tête fraisée afin de fixer l ensemble sur des cadres supports métalliques. Boulonnés en partie haute au profil de rives des balcons métalliques, ils sont repris au sol par des platines et des goujons d expansion. 45 cadres comportant chacun 64 tubes vont ainsi être réalisés et disposés au rezde-chaussée du bâtiment C1. Patte-agrafe Bâtiment C3 : coupe verticale sur jonction entre éléments de classes Q4 et Q3 ÉTANCHÉITÉ.INFO HORS SÉRIE NOVEMBRE

16 RÉALISATION REFECTION Une façade revitalisée avec une peau en aluminium À Saint-Ouen en région parisienne, la Compagnie la Lucette a décidé d offrir une seconde jeunesse à l un de ses bâtiments tertiaires, entièrement restructuré. Côté façades, le parement d origine va laisser place à une peau en aluminium résolument contemporaine. Transformer un bâtiment défraîchi des années soixante-dix en une vitrine moderne de l immobilier tertiaire Voilà comment pourrait se résumer le vaste chantier de rénovation que vient d achever la Compagnie La Lucette sur l un de ses immeubles de la région parisienne. Cette société foncière qui gère un portefeuille de m 2 de bureaux et d entrepôts a entrepris en 2007 la restructuration totale de cet ensemble de m 2 situé à Saint-Ouen (93). Une métamorphose confiée à l agence de Jean-Jacques Ory, concepteur entre autres du Kenzo Building et architecte de la rénovation du siège des Galeries Lafayette. «Tout en conservant la structure béton existante, explique Jean- Jacques Ory, nous avons souhaité créer une architecture qui s affiche d une manière tout à fait contemporaine et performante techniquement.» Premier objectif des travaux : isoler intégralement le bâtiment par l extérieur. Côté cour, l efficacité va primer avec la mise en place d un enduit mince sur isolant. En revanche, standing oblige, la façade côté rue va faire l objet d un traitement bien plus sophistiqué. L ensemble a ainsi été habillé d une peau en aluminium constituée de cassettes composite avec une âme en polyéthylène (épaisseur : 4 mm). Un choix de matériaux qui s explique ici par la volonté de travailler ÉTANCHÉITÉ.INFO HORS SÉRIE NOVEMBRE

17 RÉALISATION avec des grands formats tout en conservant une très bonne rigidité. «Sans compter, précise Éric Pettiti, directeur de l activité façade chez Face IdF, que les finitions sont d une excellente qualité et que le produit n est aujourd hui pas forcément beaucoup plus coûteux qu une solution acier.» Posées en bardage rapporté sur les allèges et les poteaux de la structure, ces cassettes laquées grises (RAL 7043) dissimulent une isolation extérieure en laine de verre de 90mm d épaisseur. Pour assurer le confort d été et la protection solaire, mètres linéaires de brise-soleil ont été installés, à la manière de ventelles, en saillie du parement extérieur. Véritable signature architecturale, ces lames également en aluminium viennent, comme l explique l architecte, «accentuer l effet d horizontalité du bâtiment qui est contredit par des boîtes verticales en ton cuivre». Une mise en œuvre gérée au laser Six mois d études vont précéder les travaux. Une période durant laquelle la maîtrise d œuvre demandera également la réalisation d un prototype grandeur nature afin de valider les choix de couleur et la teinte des vitrages. Comme souvent, les exigences d alignement des éléments vont nécessiter un calepinage extrêmement précis et une mise en œuvre gérée au laser. Et ce d autant plus que, sur un bâtiment existant, les équipes doivent savoir rattraper les défauts de planéité du gros œuvre et des structures porteuses. «La réussite d un tel chantier se joue d abord dans le réglage de l ossature primaire, indique Éric Pettiti. Cette opération est longue et compliquée mais c est bien à cette étape que le savoir-faire de l entreprise fait la différence.» Solidarisés à l ouvrage par des équerres, les profilés de cette ossature primaire reçoivent un coulisseau équipé d un axe latéral permettant l accrochage des cassettes par simple emboîtement. Ce système réglable les coulisseaux ne sont que prépositionnés est ensuite définitivement verrouillé grâce à une vis autoforeuse. Les cassettes en aluminium sont installées en allèges ainsi que sur les poteaux de la structure du bâtiment. Cette pose en bardage comprend notamment la mise en œuvre d une ossature primaire dont le réglage permet de rattraper les défauts de planéité du gros œuvre. Laine de roche (45 mm) Panneau en laine de verre (30 mm) Cassettes aluminium Bande d étanchéité à froid Panneau en laine de verre (90 mm) Coupe verticale du bardage sur pied de chassis. 56 ÉTANCHÉITÉ.INFO HORS SÉRIE NOVEMBRE 2009

18 RÉALISATION Pour réaliser ces boîtes en décrochement de la façade, les équipes de Face IdF ont conçu et réalisé des structures métalliques servant d appui aux équerres de fixation des profilés d ossature. Profilé oméga Un grand écran de verre agrafé marque le hall d entrée du bâtiment. Bracon : «U» en aluminium Cassettes aluminium (laquées cuivre antique) Coupe verticale sur boîtes basses. Un casse-tête pour les bureaux d études Autre morceau de bravoure sur ce chantier : la réalisation des boîtes vertes (ton cuivre) en décrochement de la façade. Pour ces ouvrages, Face IdF va concevoir et mettre en place une structure métallique servant d appui aux équerres de fixation des profilés d ossature. Ces cadres en trois dimensions ont été positionnés de manière à être alignés horizontalement en pied ou en tête de châssis des menuiseries et, verticalement, au droit des joints creux des parements courants. «Au final, le résultat est parfaitement intégré à la façade. Mais ce genre de construction suit une trame très exigeante qui peut vite se transformer en casse-tête pour les bureaux d études», souligne Éric Pettiti. Outre cette structure rapportée, le personnel de Face IdF va également mettre en place une série de tubes aluminium utilisés comme supports des lames brise-soleil. Près de 10 tonnes de profilés brise-soleil ont été fixées par l intermédiaire d attaches invisibles pour une intégration la plus discrète possible. Dernier grand dispositif identifiable de cette architecture : un grand écran de verre agrafé qui marque le hall d entrée de l immeuble. Un ouvrage dont l étude et la réalisation a également été prise en charge par Face IdF, qui a d ailleurs géré l intégralité des éléments de cette façade, y compris les menuiseries aluminium à rupture de pont thermique disposées dans le plan du bardage. Au total, le maître d ouvrage aura dépensé 5 millions d euros pour la rénovation de ce bâtiment, qui comprenait également le réaménagement et l équipement de l ensemble des plateaux intérieurs. Un investissement plutôt rentable puisqu il aura permis d augmenter de 20 % la valeur de cet actif immobilier. BC LES INTERVENANTS Architecte: Studio d architecture Jean-Jacques Ory Maître d ouvrage : SCI Saint-Ouen Biron (Compagnie la Lucette) Façades : Face Île-de-France Système de bardage : Reynobond (Alcoa) 58 ÉTANCHÉITÉ.INFO HORS SÉRIE NOVEMBRE 2009

avec ou sans isolation Relookez et isolez votre maison bardage pvc

avec ou sans isolation Relookez et isolez votre maison bardage pvc avec ou sans isolation Relookez et isolez votre maison F IC H E PRODUIT bardage pvc L utilisation du revêtement avec ou sans isolant proposé par Plein jour vous permet de rajeunir et embellir l aspect

Plus en détail

Cassettes. flexible building. sustainable thinking.

Cassettes. flexible building. sustainable thinking. Cassettes flexible building. sustainable thinking. flexible building. sustainable thinking. ALUFORM se met au vert : investir et bâtir en étant responsable pour l avenir Aujourd hui plus que jamais avec

Plus en détail

Ossature - Poteaux-poutres

Ossature - Poteaux-poutres Construction Bois Ossature - Poteaux-poutres 2015 Construction de clos-couverts isolés en ossature bois ou système poteaux-poutres Pionnier de la construction bois dans l Ain, ELCC intègre toutes les compétences

Plus en détail

Libre-Service de l agence ISOPAR Ivry

Libre-Service de l agence ISOPAR Ivry Libre-Service de l agence ISOPAR Ivry 70 Tarif Public H.T. (réservé aux professionnels) Laine minérale et laine de verre FEUTRE BARDAGE 72 PANOLENE BARDAGE 72 SYSTEME CLADISOL 74 FEUTRAL 76 PARVACOUSTIC

Plus en détail

ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE

ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE 1 ENSA Paris-Val de Seine Yvon LESCOUARC H ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE Architecte : Norman FOSTER 2 LES BUREAUX EDF A TALENCE Ce bâtiment de bureaux conçu par l'agence de

Plus en détail

Isolation en façade FICHE TECHNIQUE

Isolation en façade FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Isolation en façade 2 4 6 7 CONNAÎTRE > Les techniques d isolation > Les différents systèmes REGARDER > L emploi de l isolation > La pose de l isolation > Le traitement des points singuliers

Plus en détail

HALLE DES SPORTS SERRURERIE. EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS. Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS

HALLE DES SPORTS SERRURERIE. EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS. Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS HALLE DES SPORTS EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS LOT N 07 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES SERRURERIE 1 VRD

Plus en détail

RAL 7015 gris ardoise. RAL 9002 blanc gris

RAL 7015 gris ardoise. RAL 9002 blanc gris La laine de roche Les couleurs Les couleurs standard disponibles sont les suivantes : RAL 1015 ivoire claire RAL 7015 gris ardoise RAL 5008 bleu gris RAL 7022 gris terre d ombre RAL 7032 gris silex RAL

Plus en détail

Etanchéité. Edition 10/2012. Rivnet. Systèmes de bande de rive et de rehausse d acrotère en aluminium

Etanchéité. Edition 10/2012. Rivnet. Systèmes de bande de rive et de rehausse d acrotère en aluminium Etanchéité Rivnet Systèmes de bande de rive et de rehausse d acrotère en aluminium Edition 10/2012 La philosophie de notre entreprise s exprime par la formule : idées + aluminium = dani alu idées : Recherche

Plus en détail

LE BOIS, LA SOLUTION ÉCONOMIQUE POUR RÉINVENTER SA MAISON

LE BOIS, LA SOLUTION ÉCONOMIQUE POUR RÉINVENTER SA MAISON LE BOIS, LA SOLUTION ÉCONOMIQUE POUR RÉINVENTER SA MAISON Performant thermiquement, léger et travaillé en atelier avant d être rapidement monté sur chantier, le bois est le matériau idéal pour les Extensions/Surélévations.

Plus en détail

Silex. Silex. SEAR & Solid Wood Life

Silex. Silex. SEAR & Solid Wood Life SEAR & Solid Wood Life Silex Présentent les panneaux Silex Panneaux de bardage Panneaux frigorifique Panneaux de toiture Leader en fabrication de panneaux sandwich de haute technologie société qui regarde

Plus en détail

Etanchéité à l air et isolation

Etanchéité à l air et isolation Etanchéité à l air et isolation Pourquoi? Comment? André BAIVIER 12 juin 2012 CCBC apparition de condensation la cause fréquente de dégâts à la construction : l air chaud qui se refroidit dépose une partie

Plus en détail

8 LES AMÉNAGEMENTS INTÉRIEURS ET LA SERRURERIE

8 LES AMÉNAGEMENTS INTÉRIEURS ET LA SERRURERIE 8 LES AMÉNAGEMENTS INTÉRIEURS ET LA SERRURERIE De nombreux produits en acier (plats, tubes, barres, tiges, câbles, cornières ) sont utilisés pour les aménagements intérieurs et dans les éléments annexes

Plus en détail

16 IDEA 04 07 TRANSFORMATION D UNE ANCIENNE FERME À PRAZ/VULLY FR. Ferme lumineuse

16 IDEA 04 07 TRANSFORMATION D UNE ANCIENNE FERME À PRAZ/VULLY FR. Ferme lumineuse 16 IDEA 04 07 Ferme lumineuse Avec la rénovation de cette ancienne ferme située dans la région des Trois lacs de Morat, Neuchâtel et Bienne, l architecte Christophe Pulver voulait atteindre trois buts:

Plus en détail

Uniso, un tout nouveau système d Isolation Thermique par l Extérieur pour l habitat individuel

Uniso, un tout nouveau système d Isolation Thermique par l Extérieur pour l habitat individuel Uniso, un tout nouveau système d Isolation Thermique par l Extérieur pour l habitat individuel Après Avant Uniso, un tout nouveau système d Isolation Thermique par l Extérieur pour l habitat individuel

Plus en détail

Ywood Les Docks Libres à Marseille

Ywood Les Docks Libres à Marseille Ywood Les Docks Libres à Marseille S. Bouquet 1 Ywood Les Docks Libres à Marseille Stéphane Bouquet NEXITY / YWOOD FR-Paris, Marseille 2 Ywood Les Docks Libres à Marseille S. Bouquet 5 ème Forum International

Plus en détail

Embellir sa devanture commerciale

Embellir sa devanture commerciale C h a r t e p a y s a g e u r b a i n Embellir sa devanture commerciale Le centre-ville de Montfermeil bénéficie d un patrimoine bâti important, empreinte de cet ancien bourg agricole. Cependant, cet héritage

Plus en détail

Rueil Malmaison 31 mars 2015

Rueil Malmaison 31 mars 2015 Rueil Malmaison 31 mars 2015 Façade F4 : la solu-on pour les bâ-ments RT 2012, BEPOS et HQE Façade légère en filière sèche Associe un lot façade et un lot doublage Lot Façade : Etanchéité à l eau Lot Doublage

Plus en détail

Isolation Thermique par l Extérieur

Isolation Thermique par l Extérieur Isolation Thermique par l Extérieur Protéger le présent, préserver l avenir Pourquoi isoler? Les origines des fuites s d un immeuble ou d une maison sont connues. Provenant d une isolation absente ou faible,

Plus en détail

FINE & LÉGÈRE Texto / /

FINE & LÉGÈRE Texto / / 2 Finesse, lignes épurées et sobriété esthétique caractérisent le nouveau concept de cloison Texto. Innovante et performante, Texto est simple et rapide à mettre en oeuvre. Elle offre de multiples finitions

Plus en détail

Devantures commerciales et enseignes. Comment mettre en valeur votre commerce?

Devantures commerciales et enseignes. Comment mettre en valeur votre commerce? Devantures commerciales et enseignes Comment mettre en valeur votre commerce? t Votre enseigne est la signature de votre commerce L enseigne est une inscription, une forme, une image ou un signe apposé

Plus en détail

Les Villas Sérès La Chapelle d Armentières/ 59. Maison ossature bois. Et si vous découvriez ses avantages

Les Villas Sérès La Chapelle d Armentières/ 59. Maison ossature bois. Et si vous découvriez ses avantages La Chapelle d Armentières/ 59 Maison ossature bois Et si vous découvriez ses avantages? Un confort de vie contemporain à 15 minutes de Lille Avec leurs bardages en bois, les Villas Sérès proposent une

Plus en détail

Immeuble de bureaux Ilot T8 ZAC de Tolbiac Paris 13e

Immeuble de bureaux Ilot T8 ZAC de Tolbiac Paris 13e Immeuble de bureaux Ilot T8, ZAC Tolbiac à Paris R. Ricciotti, O. Gaujard 1 Immeuble de bureaux Ilot T8 ZAC de Tolbiac Paris 13e Rudy Ricciotti Architecte FR-Bandol Olivier Gaujard Gaujard Technologie

Plus en détail

Fiche technique de l USM TK 005

Fiche technique de l USM TK 005 1 Fiche technique de l USM TK 005 Percements de membranes de toits Union Suisse du Métal Association professionnelle construction métallique, Seestrasse 105, Case postale, 8027 Zurich Tél. 044 285 77 77,

Plus en détail

3 0La maison BBC, une réalité

3 0La maison BBC, une réalité 3 0La maison BBC, une réalité Dès le 1 er janvier 2013, la maison BBC sera la maison de référence. Innover pour le plus grand nombre Pour tous les futurs propriétaires de maisons individuelles neuves,

Plus en détail

Pourquoi avoir choisi un ravalement isolant par l extérieur? Lancement de l avant projet

Pourquoi avoir choisi un ravalement isolant par l extérieur? Lancement de l avant projet Dossier Travaux d efficacité énergétique Projet d Isolation Thermique par l Extérieur (ITE) Ravalement Isolant maison individuelle (Le retour d expérience de Mr et Mme Parenti) 11 Date d emménagement au

Plus en détail

Tortuire-Terrasse Pont et parking. Dilat 40/60. Edition 3/2010. ... Système de joint de dilatation mécanique pour parking

Tortuire-Terrasse Pont et parking. Dilat 40/60. Edition 3/2010. ... Système de joint de dilatation mécanique pour parking Tortuire-Terrasse Pont et parking Dilat 40/60... Système de joint de dilatation mécanique pour parking Edition 3/2010 Toutes les nouveautés, les catalogues à jour consultables et téléchargeables sur www.danialu.com

Plus en détail

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 a.larvol@pays-ruthenois.f

Plus en détail

par Jacques DURANDEAU Ingénieur de l École Nationale Supérieure d Arts et Métiers Directeur de SETRADEX Conseil

par Jacques DURANDEAU Ingénieur de l École Nationale Supérieure d Arts et Métiers Directeur de SETRADEX Conseil Escaliers mécaniques Trottoirs roulants par Jacques DURANDEAU Ingénieur de l École Nationale Supérieure d Arts et Métiers Directeur de SETRADEX Conseil 1. Définitions... C 3 726-2 2. Constitution... 3

Plus en détail

STYLE En pleine forme!

STYLE En pleine forme! STYLE En pleine forme! Même s il existe des modèles types dans tous les styles, la véranda est de plus en souvent «unique» en ce sens qu elle doit s adapter à la forme et aux dimensions de l habitation

Plus en détail

PISCINE MUNICIPALE STADE JEAN BOUIN

PISCINE MUNICIPALE STADE JEAN BOUIN PISCINE MUNICIPALE STADE JEAN BOUIN Rue Jean Bouin 69320 FEYZIN Maître d ouvrage : Ville de FEYZIN 18 rue de la mairie 69320 FEYZIN Maître d œuvre : REFECTION ETANCHEITE TERRASSE EX SOLARIUM LPG ARCHITECTE

Plus en détail

ISOLATION PAR L INTÉRIEUR ET PAR L EXTÉRIEUR

ISOLATION PAR L INTÉRIEUR ET PAR L EXTÉRIEUR ISOLATION PAR L INTÉRIEUR ET PAR L EXTÉRIEUR solutions résidentielles en isolation www.greensun.be Greensun: la société Isolez avec Greensun L isolation de votre habitation ou appartement, par l intérieur

Plus en détail

MONIER CLIMA COMFORT PLUS L isolation de toiture la plus mince. Des performances thermiques maximales et plus de confort

MONIER CLIMA COMFORT PLUS L isolation de toiture la plus mince. Des performances thermiques maximales et plus de confort MONIER CLIMA COMFORT PLUS L isolation de toiture la plus mince. Des performances thermiques maximales et plus de confort www.monier.be MONIER systèmes d isolation de toiture à l extérieur Savez-vous que

Plus en détail

FOYER- INSERT - POÊLE - CHAUDIÈRE - CUISINIÈRE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER

FOYER- INSERT - POÊLE - CHAUDIÈRE - CUISINIÈRE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER FOYER- INSERT - POÊLE - CHAUDIÈRE - CUISINIÈRE GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ CHOISIR CHEMINÉES POUR PLUS DE PERFORMANCE > Les conduits Poujoulat sont ronds,

Plus en détail

FRANCE GAMME PRODUITS. Dossiers Techniques TORTEROLO & RE IL VALORE DELLA SICUREZZA

FRANCE GAMME PRODUITS. Dossiers Techniques TORTEROLO & RE IL VALORE DELLA SICUREZZA FRANCE GAMME PRODUITS GAMME 2007 SERIE PROTECTION D30 C30 P30 DOSSIER D30 / C30 Les versions chantier de la série Protection permettent d offrir une entrée de gamme déjà complètement évoluée dans ses caractéristiques

Plus en détail

INTRO. Comment isoler des combles aménageables? NIVEAU DE DIFFICULTÉ CAISSE À OUTILS MATÉRIAUX NÉCESSAIRES ÉQUIPEMENT

INTRO. Comment isoler des combles aménageables? NIVEAU DE DIFFICULTÉ CAISSE À OUTILS MATÉRIAUX NÉCESSAIRES ÉQUIPEMENT Comment isoler des combles aménageables? NIVEAU DE DIFFICULTÉ DÉBUTANT CONFIRMÉ EXPERT CAISSE À OUTILS MATÉRIAUX NÉCESSAIRES Crayon Mètre Niveau à bulle Règle de maçon Visseuse Cordeau nylon Equerre Grignoteuse

Plus en détail

Nouveau complexe d étanchéité intégrant des cellules photovoltaïques

Nouveau complexe d étanchéité intégrant des cellules photovoltaïques Nouveau complexe d étanchéité intégrant des cellules photovoltaïques Soprasolar : vos toits ont de l énergie à revendre! Flambée des prix du pétrole, réserves de ressources fossiles limitées, rejets de

Plus en détail

systèmes De montage Domaines D application

systèmes De montage Domaines D application systèmes De montage Domaines D application version du catalogue Janvier 2015 systèmes De montage tritec : Domaines D application i. toit en pente : en appui sur toiture 1. Tuiles, bardeaux, plaques ondulées

Plus en détail

Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA

Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA Cet Audit de l existant a été effectué suite à la visite du 17/02/2014. Il prend en considération tous les points ayant un rattachement à la thermique

Plus en détail

Localisation : Mont de Type de bâtiment Bureaux Marsan rue Martin Luther King. Zone Site Bosquet Maître d'œuvre Marc Ballay

Localisation : Mont de Type de bâtiment Bureaux Marsan rue Martin Luther King. Zone Site Bosquet Maître d'œuvre Marc Ballay La maîtrise d ouvrage a souhaité ancrer le projet dans une démarche «d exemplarité reproductible» en termes de construction durable. En ce sens, la démarche de conduite de projet et les solutions retenues

Plus en détail

Gamme Star. L étanchéité Star. Parastar / Adestar. Parastar : l étanchéité bicouche soudable. Adestar : l étanchéité monocouche 100 % à froid

Gamme Star. L étanchéité Star. Parastar / Adestar. Parastar : l étanchéité bicouche soudable. Adestar : l étanchéité monocouche 100 % à froid Gamme Star L étanchéité Star Parastar : l étanchéité bicouche soudable Adestar : l étanchéité monocouche 100 % à froid Parastar / Adestar Comment utiliser cette brochure? Pour vous orienter rapidement

Plus en détail

Solutions durables et innovantes pour maisons bois

Solutions durables et innovantes pour maisons bois Concept Solutions durables et innovantes pour maisons bois Des solutions techniques et performantes pour l univers de la construction Construire plus naturellement, c est concevoir des maisons saines et

Plus en détail

Commune de Barjouville. Travaux d aménagements de sécurité Rd 339 et Rd 127 et divers :

Commune de Barjouville. Travaux d aménagements de sécurité Rd 339 et Rd 127 et divers : Commune de Barjouville (Département d Eure-et-Loir) MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX Marché à procédure adaptée passé en application de l article 28 du Code des marchés publics. Nature des travaux : Travaux d

Plus en détail

Couvertures en ardoises rectangulaires

Couvertures en ardoises rectangulaires Couvertures en ardoises rectangulaires Découvrez l esthétique des ardoises naturelles pour le toit et la façade. Ne soyez pas modeste, optez pour l ardoise! LES COUVERTURES EN ARDOISES RECTANGULAIRES UN

Plus en détail

des combles aménageables

des combles aménageables MA.10 MATÉRIAUX J isole des combles aménageables AVEC LES CONSEILS 1 Le choix d un isolant En avant-projet, il est recommandé de prendre en considération plusieurs critères, afin de choisir la solution

Plus en détail

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton 1 Maison BBC en béton : 2 grands principes, 5 règles d or Une conception pensée en amont Une conception «bioclimatique»

Plus en détail

Plafonds Placostil sur montants Montage standard

Plafonds Placostil sur montants Montage standard A01 Plafonds sur ossature métallique Placostil Plafonds Placostil sur montants Montage standard Travaux préparatoires et dispositions générales Les travaux ne doivent être entrepris que dans les constructions

Plus en détail

LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE

LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE Habitat, bureaux, commerces : le W conjugue les trois fondamentaux de l urbain. Dans cet esprit, Vauban Immobilier, Scharf Immobilier, GIPA et Rive Gauche CB Richard

Plus en détail

La Règue Verte 54 logements THPE à structure béton et enveloppe à ossature bois

La Règue Verte 54 logements THPE à structure béton et enveloppe à ossature bois Forum Bois Construction Beaune 2011 La Règue verte - 54 logements THPE à structure béton et enveloppe à ossature bois B. Dayraut 1 La Règue Verte 54 logements THPE à structure béton et enveloppe à ossature

Plus en détail

Vu le dahir du 7 kaada 1371 (30 Juillet 1952) relatif à l urbanisme et, notamment, son article 18 ;

Vu le dahir du 7 kaada 1371 (30 Juillet 1952) relatif à l urbanisme et, notamment, son article 18 ; Décret n 2-64-445 du 21 chaabane 1384 (26 décembre 1964) définissant les zones d habitat économique et approuvant le règlement général de construction applicable à ces zones. (B.O. n 2739 du 28-4-1965,

Plus en détail

N 5 SUPERSTRUCTURE. Enveloppe Seconde œuvre. Arezou MONSHIZADE MOBat

N 5 SUPERSTRUCTURE. Enveloppe Seconde œuvre. Arezou MONSHIZADE MOBat N 5 SUPERSTRUCTURE Enveloppe Seconde œuvre Arezou MONSHIZADE MOBat SUPERSTRUCTURE: Eléments constructifs SUPERSTRUCTURE Murs et baies Plancher Toiture Couverture +Seconde oeuvre INFRASTRUCTURE Sol Semelles

Plus en détail

façade VMZ Profil à clin Guide de pose de profils standards en zinc de VMZINC pour façade aérée

façade VMZ Profil à clin Guide de pose de profils standards en zinc de VMZINC pour façade aérée façade Guide de pose de profils standards en zinc de VMZINC pour façade aérée profondeurs et teintes Le a été développé avec pour objectif de faciliter sa mise en œuvre mais aussi d offrir un large éventail

Plus en détail

Diagnostic thermique sur une amiénoise

Diagnostic thermique sur une amiénoise Diagnostic thermique sur une amiénoise Par Jordi Hubert Ingénieur thermicien Bureau d études Pic Energie SCOP Ekidina Note synthétique Isolation des murs : Laine de bois à privilégier Il s avère que lors

Plus en détail

Lot n 2. charpente bois, ITE finition bois CCTP. construction d'une maison d'habitation. impasse de la Vague. 85340 Olonne-sur-Mer

Lot n 2. charpente bois, ITE finition bois CCTP. construction d'une maison d'habitation. impasse de la Vague. 85340 Olonne-sur-Mer construction d'une maison d'habitation impasse de la Vague 85340 Olonne-sur-Mer MAITRE D'OUVRAGE Allain Stéphane M. et Mme impasse des Vagues 85340 Olonne-sur-Mer ARCHITECTE : Deschamp Frédéric 9 Quai

Plus en détail

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES PRÉGYMÉTALTM Mise en œuvre Caractéristiques techniques pages 90 à 9 PRINCIPES DE POSE A POINTS SINGULIERS 7 A 0 ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES TRAÇAGE ET POSE DES RAILS CONTRE-CLOISONS

Plus en détail

Maisons 2020. les cinq projets

Maisons 2020. les cinq projets D O S S I E R d e p r e s s e Maisons 2020 les cinq projets P L U R I A L L E F F O R T R É M O I S S E P R O J E T T E E N 2 0 2 0 Toujours soucieux d anticiper les évolutions à venir, Plurial L Effort

Plus en détail

La REGLEMENTATION THERMIQUE 2012

La REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 La REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 La réglementation thermique en vigueur, la RT 2012, s applique à tous les projets de bâtiments neufs des secteurs résidentiels, dont le dépôt de demande de permis de construire

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

I S O L A T I ON. Après. Avant. Pour votre confort, isolez en bois!

I S O L A T I ON. Après. Avant. Pour votre confort, isolez en bois! I S O L A T I ON T H E RM I QU E E X T ér I EURE Avant Après Pour votre confort, isolez en bois! Pratique, rapide, économique et esthétique ISOLEZ PAR L EXTERIEUR! Appelée aussi «mur-manteau», l isolation

Plus en détail

Eurotoit, le panneau haute performance pour l isolation thermique des toitures par l extérieur

Eurotoit, le panneau haute performance pour l isolation thermique des toitures par l extérieur Eurotoit, le panneau haute performance pour l isolation thermique des toitures par l extérieur Adapté au marché du neuf et de la rénovation en climat de plaine et de montagne. isolation thermique par l

Plus en détail

5. FACADES COMMERCIALES. Généralités : Les devantures A. Obligations :

5. FACADES COMMERCIALES. Généralités : Les devantures A. Obligations : 5. FACADES COMMERCIALES. REGLES Généralités : Les devantures A. Obligations : Les prescriptions sur les devantures, vitrines stores et bannes s'appliquent aux constructions anciennes et neuves dans le

Plus en détail

Davantage de lumière et de place, meilleure qualité de vie: les parois pliantes vitrées isolées de Schweizer.

Davantage de lumière et de place, meilleure qualité de vie: les parois pliantes vitrées isolées de Schweizer. Davantage de lumière et de place, meilleure qualité de vie: les parois pliantes vitrées isolées de Schweizer. 2 Une vision claire et limpide: les parois pliantes vitrées apportent de la transparence. Que

Plus en détail

LE PROJET SITE ADMINISTRATIF DU CREDIT AGRICOLE CENTRE FRANCE A AURILLAC. IMMEUBLE A ENERGIE POSITIVE TOUS USAGES: SHON 6100 m²

LE PROJET SITE ADMINISTRATIF DU CREDIT AGRICOLE CENTRE FRANCE A AURILLAC. IMMEUBLE A ENERGIE POSITIVE TOUS USAGES: SHON 6100 m² SITE ADMINISTRATIF DU CREDIT AGRICOLE CENTRE FRANCE A AURILLAC IMMEUBLE A ENERGIE POSITIVE TOUS USAGES: SHON 6100 m² BATIMENT A OSSATURE BOIS: 1300 m3 de bois UN JARDIN D HIVER DE 700 M² OUVERT SUR LE

Plus en détail

Rénovation thermique. par l extérieur

Rénovation thermique. par l extérieur Rénovation thermique par l extérieur Enjeux des rénovations Secteur du Bâtiment : 1 er consommateur d énergie. Faire diminuer les consommations énergétiques des bâtiments en augmentant leur performance

Plus en détail

ISOLEZ ET EMBELLISSEZ VOS FAÇADES

ISOLEZ ET EMBELLISSEZ VOS FAÇADES FAITES D UNE PIERRE DEUX COUPS, ISOLEZ ET EMBELLISSEZ VOS FAÇADES Wall Base / E-Board Zero Isoler et embellir sa façade en opération Face aux exigences croissantes en termes d isolation et face aux nouvelles

Plus en détail

La mise en œuvre BBC. Formation pour entreprises IBSE

La mise en œuvre BBC. Formation pour entreprises IBSE La mise en œuvre BBC Formation pour entreprises IBSE 2 Les labels Maison bioclimatique Maison conçue pour bénéficier de tous les avantages du climat et du terrain ainsi que de la végétation environnante.

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES Place Jean Marie Danel 80370 BERNAVILLE DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT n 04: SERRURERIE MAITRISE d ŒUVRE Antoine MAUGNARD Architecte 11 Avenue de

Plus en détail

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0 Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0 Pourquoi isoler? La thermique dans l habitat 14 Les performances thermiques des matériaux

Plus en détail

Ensemble d habitations

Ensemble d habitations Ensemble d habitations C o l l i n e S a i n t - D e n i s à L a g n y s u r M a r n e Une démarche architecturale à l épreuve du temps Ces maisons furent construites au début de la seconde moitié du XX

Plus en détail

C.C.T.P. Construction d une crèche associative «Lei minòts» Lot n 4 Cloisons - Plâtrerie - Faux plafonds

C.C.T.P. Construction d une crèche associative «Lei minòts» Lot n 4 Cloisons - Plâtrerie - Faux plafonds Construction d une crèche associative «Lei minòts» M.I.N. d Avignon Maitre d ouvrage : association Les Maisons du Monde C.C.T.P. Lot n 4 Cloisons - Plâtrerie - Faux plafonds Décembre 2010 Lot n 4 Cloisons

Plus en détail

(B.O. n 2739 du 28-4-1965, page 489) LE PREMIER MINISTRE,

(B.O. n 2739 du 28-4-1965, page 489) LE PREMIER MINISTRE, DECRET N 2-64-445 DU 21 CHAABANE 1384 (26 DECEMBRE 1964) DEFINISSANT LES ZONES D HABITAT ECONOMIQUE ET APPROUVANT LE REGLEMENT GENERAL DE CONSTRUCTION APPLIABLE A CES ZONES (B.O. n 2739 du 28-4-1965, page

Plus en détail

FOYER - INSERT - POÊLE - CUISINIÈRE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER

FOYER - INSERT - POÊLE - CUISINIÈRE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER FOYER - INSERT - POÊLE - CUISINIÈRE GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ CHOISIR POUJOULAT POUR PLUS DE PERFORMANCE POUR L AVENIR > Les conduits Poujoulat sont ronds,

Plus en détail

d entretien. ou quatre vantaux, elles s insinueront avec harmonie, douceur.

d entretien. ou quatre vantaux, elles s insinueront avec harmonie, douceur. Les portes de garage s intègrent de plus en plus à nos habitations et de ce fait doivent pouvoir s adapter à toute architecture de la plus traditionnelle à la plus contemporaine. On attend d une porte

Plus en détail

Immeuble dit résidence Sirius

Immeuble dit résidence Sirius Immeuble dit résidence Sirius Flaine Forêt Arâches-la-Frasse Dossier IA74000946 réalisé en 2006 Copyrights Copyrights Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; Ecole d'architecture

Plus en détail

Détails Techniques. HECK MultiTherm

Détails Techniques. HECK MultiTherm Détails Techniques HECK MultiTherm Numéro de planche Protection en partie basse: 1.201 Protection basse avec rail de départ 1.202 Protection basse avec rail de départ et profil à clipser 1.231 Protection

Plus en détail

Ancien prieuré. Aménagement de la maison néogothique. Projet. Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre 08/11/2013

Ancien prieuré. Aménagement de la maison néogothique. Projet. Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre 08/11/2013 Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre Ancien prieuré Aménagement de la maison néogothique Projet 08/11/2013 // Pièces écrites / Sommaire /02 Le projet / Description architecturale

Plus en détail

Installez votre paroi remplie Zenturo et Zenturo Super pour un beau mur décoratif

Installez votre paroi remplie Zenturo et Zenturo Super pour un beau mur décoratif Installez votre paroi remplie Zenturo et Zenturo Super pour un beau mur décoratif Lors de l installation de la clôture Zenturo ou Zenturo Super en tant que mur décoratif, vous devez tenir compte de quelques

Plus en détail

Un jeu d enfant? Pas vraiment!

Un jeu d enfant? Pas vraiment! Texte: Eric Cloes Un jeu d enfant? Pas vraiment! Si vous pensez encore qu isoler les parois extérieures d une maison en bois se résume à remplir une ossature à l aide d un produit isolant, cet article

Plus en détail

INTRO. Comment poser des meubles de cuisine? NIVEAU DE DIFFICULTÉ MATÉRIAUX NÉCESSAIRES CAISSE À OUTILS

INTRO. Comment poser des meubles de cuisine? NIVEAU DE DIFFICULTÉ MATÉRIAUX NÉCESSAIRES CAISSE À OUTILS Comment poser des meubles de cuisine? NIVEAU DE DIFFICULTÉ DÉBUTANT CONFIRMÉ EXPERT CAISSE À OUTILS MATÉRIAUX NÉCESSAIRES Un niveau à bulle Un maillet en caoutchouc Une visseuse Un tournevis Une perceuse

Plus en détail

Séminaire Rénovation des toitures plate

Séminaire Rénovation des toitures plate Séminaire Rénovation des toitures plate CCBC 5 décembre 2013 Rénovation et isolation des toitures plates en béton Stéphanie DEMEULEMEESTER FACILITATEUR BATIMENT DURABLE Spécialiste ENVIRONNEMENT 1. Introduction

Plus en détail

Bureaux Surface nette : 1850 m²

Bureaux Surface nette : 1850 m² - Concours restreint, 3 participants - Rénovation de bureaux - Début 2007 - Maître de l Ouvrage: CREDIBE - Logement - Démarche environnementale Bureaux Surface nette : 1850 m² Concept architectural Fonction

Plus en détail

Couverture en grands éléments (bac acier, zinc, inox, cuivre )

Couverture en grands éléments (bac acier, zinc, inox, cuivre ) Toitures et charpentes Couverture en grands éléments (bac acier, zinc, inox, cuivre ) C.2 1/6 Domaine d application Le présent document traite des interfaces dans la mise en œuvre des couvertures grands

Plus en détail

Couvertures. automatiques. unité de production 140-141. aquadeck em version manuelle 144-145. aquadeck eb version batterie 146-147

Couvertures. automatiques. unité de production 140-141. aquadeck em version manuelle 144-145. aquadeck eb version batterie 146-147 Couvertures automatiques unité de production 140-141 Couvertures automatiques aquadeck em version manuelle 144-145 aquadeck eb version batterie 146-147 aquadeck ec version CoFFret 148-149 aquadeck es version

Plus en détail

Un guide pour la Réhabilitation des maisons individuelles : rénover avec le bois

Un guide pour la Réhabilitation des maisons individuelles : rénover avec le bois Un guide pour la Réhabilitation des maisons individuelles : rénover avec le bois Un nouvel ouvrage est paru en 2013, destiné aux artisans, entreprises, architectes, maîtres d œuvre et maîtres d ouvrage,

Plus en détail

Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT

Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT COMPTE RENDU DE VISITE ECOLE CENTRALE PARIS Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT Introduction Pour la dernière journée de notre voyage d intégration, nous avons été accueillis le vendredi

Plus en détail

La toiture traditionnelle... en acier! SUR MESURE. facile à poser COUVERTURE PANNEAUX-TUILES ET SES ACCESSOIRES

La toiture traditionnelle... en acier! SUR MESURE. facile à poser COUVERTURE PANNEAUX-TUILES ET SES ACCESSOIRES COUVERTURE PANNEAUX-TUILES ET SES ACCESSOIRES SUR MESURE facile à poser aspect comparable à une toiture en tuiles 1,1 m La toiture traditionnelle... en acier! Facile à poser! Suivez le guide... BATITUILE

Plus en détail

LATTIS MÉTALLIQUES NERGALTO, NERLAT, GALTO

LATTIS MÉTALLIQUES NERGALTO, NERLAT, GALTO LATTIS MÉTALLIQUES NERGALTO, NERLAT, GALTO NERGALTO, NERLAT, GALTO Facilité d emploi, Adaptabilité, Performance Les lattis métalliques nervurés NERLAT et NERGALTO sont la solution LATTIS adoptée par les

Plus en détail

Isolation intérieure et extérieure de murs anciens en briques pleines

Isolation intérieure et extérieure de murs anciens en briques pleines Isolation intérieure et extérieure de murs anciens en briques pleines LES CAHIERS PRATIQUES Préambule La demande du client Ce document est réalisé sur la base d ateliers de travail rassemblant des entreprises

Plus en détail

P30. La sécurité selon votre style

P30. La sécurité selon votre style P30 La sécurité selon votre style P r o t e c t i o n La sécurité selon votre style P 30 est une porte blindée à hautes performances sous tous les aspects, premièrement celui de la sécurité, certifiée

Plus en détail

ISOLER LA TOITURE INCLINÉE

ISOLER LA TOITURE INCLINÉE Lisez aussi : Fiche 1 INTRODUCTION + Fiche 2 MAÎTRISER L ÉTANCHÉITÉ ET PROTÉGER L ISOLANT + Fiche 10 AMÉLIORER LA VENTILATION RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS D ÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE ISOLER LA TOITURE INCLINÉE

Plus en détail

Panneau de bardage polyuréthanne FP

Panneau de bardage polyuréthanne FP 15 Panneau de bardage polyuréthanne ondulé type FP-W PROFIL 7 50 50 PROFIL 6 BRUCHAPaneel PROFIL 5 PROFIL 4 PROFIL 3 PROFIL PROFIL 1 Panneau de bardage polyuréthanne FP FIXATION CACHEE panneau de bardage

Plus en détail

ECOFIL Voûte d éclairement à ossature aluminium. Éclairement zénithal naturel. Idéal. pour l apport de lumiere naturelle dans vos locaux

ECOFIL Voûte d éclairement à ossature aluminium. Éclairement zénithal naturel. Idéal. pour l apport de lumiere naturelle dans vos locaux Éclairement zénithal naturel Idéal pour l apport de lumiere naturelle dans vos locaux Augmente considérablement l apport en lumière naturelle. Réduit la consommation en énergie globale du bâtiment. Contribue

Plus en détail

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE , ATTACHES ET RACCORDS DE PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1 EMPLACEMENT DES 1.1.1 Les conduits posés devraient être indiqués sur les plans. Ils devraient être installés perpendiculairement aux lignes du bâtiment.

Plus en détail

INSTALLATION DU BARDEAU DE CÈDRE BLANC

INSTALLATION DU BARDEAU DE CÈDRE BLANC MISE EN GARDE Si un produit est défectueux, ne le posez pas. Les matériaux défectueux seront remplacés sous garantie uniquement si vous en faites la demande avant l installation et si les conditions d

Plus en détail

Des portes pour tous les styles. Portes de garage

Des portes pour tous les styles. Portes de garage Des portes pour tous les styles Portes de garage Portes sectionnelles habitat Porte manuelle ou motorisée Le haut de gamme pour votre garage Miami Peinture RAL paroi isolé ou rainuré stucco paroi isolé

Plus en détail

Pour accompagner la réduction de la. Les dossiers obtenus au fur à mesure

Pour accompagner la réduction de la. Les dossiers obtenus au fur à mesure MÉTALLERIE MENUISERIE BARDAGE-VÊTURE STRUCTURES SOLAIRE Si Cesiom reste en 2D en ce qui concerne la saisie afin d associer modifications et rapidité, la 3D, présente dans la solution, permet une meilleure

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 03 14 Le maçon à son poste de travail Partie 2 : la protection face au vide La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les chantiers du bâtiment (maison

Plus en détail

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Détails 1. Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Membrane d'étanchéite Chaînage béton Brique

Plus en détail

A KEE SAFETY PRODUCT A C C È S E N H A U T E U R. Plateforme d'accès. ASSEMBLAGE SANS OUTILS ALTERNATIVE ÉCONOMIQUE à UN ÉCHAFAUDAGE

A KEE SAFETY PRODUCT A C C È S E N H A U T E U R. Plateforme d'accès. ASSEMBLAGE SANS OUTILS ALTERNATIVE ÉCONOMIQUE à UN ÉCHAFAUDAGE A KEE SAFETY PRODUCT A C C È S E N H A U T E U R Plateforme d'accès ASSEMBLAGE SANS OUTILS ALTERNATIVE ÉCONOMIQUE à UN ÉCHAFAUDAGE Montage SImple et Rapide Conforme Aux Normes EN 13374 Classe A et EN 12811

Plus en détail

RT 2012. Bien comprendre pour mieux s y préparer

RT 2012. Bien comprendre pour mieux s y préparer RT 2012 Bien comprendre pour mieux s y préparer RT2012 Préambule La Réglementation Thermique 2012 (RT 2012) vise, comme les précédentes RT, à limiter les consommations énergétiques des bâtiments neufs

Plus en détail