Centre de Production Thermique EDF BOUCHAIN Page 1

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Centre de Production Thermique EDF BOUCHAIN Page 1"

Transcription

1 CONSERVEZ CE DOCUMENT Fait à Bouchain, le : / / Centre de Production Thermique EDF BOUCHAIN Page 1

2 SOMMAIRE CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR PLAN DU SITE PAGE 3 CONSIGNES GÉNÉRALES PAGE 4 ÉQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE / SIGNALETIQUE PAGE 6 PRINCIPAUX RISQUES FIN DE CHANTIER PAGE 7 PRÊT DES ENGINS INSPECTION ET PLAN DE PRÉVENTION PAGE 8 QUALITE LOGIGRAMME D EMPLOI DES DIFFÉRENTS RÉGIMES PAGE 9 QUALITÉ PAGE 10 SÉCURITÉ TRAVAUX PAR POINT CHAUD PAGE 10 TRAVAUX EN HAUTEUR EXPOSITION AUX BRUITS PAGE 11 EXPOSITION À L AMIANTE PAGE 12 EMPLOI DE PRODUITS CHIMIQUES EMPLOI DES PRODUITS CMR PAGE 13 ZONE ATEX PAGE 14 ENVIRONNEMENT DÉCHETS PAGE 15 AUTRE HABILITATIONS PAGE 16 NOTES PAGE 17 Centre de Production Thermique EDF BOUCHAIN Page 2

3 ZONE DECHETS PIÈGE À FIOUL GARAGE PLAN DU SITE EDF BOUCHAIN ESTACADE DE DÉCHARGEMENT ANCIENNE ZONE PARC À FIOUL TAC DÉPOUS ANCIENNE ZONE TAC Parking entreprises VILLAGE D ENTREPRISE AÉRORÉFRIGÉRANT POSTE ÉLECTRIQUE Parking EDF STATION ÉPURATION BÂTIMENT SUIES ET MÂCHEFERS SIÉREUR BLOC USINE POSTE DE GARDE Cantine EDF ATELIER MAGASIN BÂTIMENT ADMINISTRATIF LOCAUX ENTREPRISES Accueil sécurité STOCKAGE FIOUL RET IV BÂTIMENT MANUTENTION POINT DE RASSEMBLEMENT PARC À CHARBON STATION DE POMPAGE Infirmerie tel : DSA (Défibrillateur Semi Automatique) Centre de Production Thermique EDF BOUCHAIN Page 3

4 CONSIGNES GÉNÉRALES Sur l ensemble du site EDF de Bouchain, Le port du casque, des chaussures de sécurité et d un vêtement de travail adapté est obligatoire. Le port des EPI spécifiques est obligatoire (ex : dans les zones bruyantes ou poussiéreuses). Vous devez respecter les prescriptions et les règles de sécurité en vigueur. L utilisation des chariots, ponts roulants ou autres matériels de déchargement est soumise à une procédure particulière. Si vous êtes témoin d un incendie ou d un accident, Composer le 18 UNIQUEMENT depuis un poste interne. Vous êtes en relation avec la salle de commande qui organise les secours. Répondre aux questions qui vous seront posées. Attendre l autorisation avant de raccrocher. 18 Si vous êtes victime d un accident bénin, Rendez-vous à l infirmerie (cf. plan du CPT) où vous serez pris en charge pour être soigné. Hors heures ouvrables : contactez le chef d exploitation au Évacuation du site : La sirène donne l ordre d évacuation. Mettre votre chantier en sécurité. Rendez-vous au point de rassemblement sans précipitation et restez-y. >>> NE PAS UTILISER LES ASCENSEURS ET LES MONTE-CHARGES Centre de Production Thermique EDF BOUCHAIN Page 4

5 Présence de deux défibrillateurs semi-automatiques (DSA), Dans le hall d entrée du bâtiment administratif En salle de commande Le chargé de travaux doit être en permanence sur son chantier pour : La qualité du travail La Sécurité De l équipe L ordre Et Le Changement Du Chantier La propreté du chantier Le tri des déchets >>> LE CHARGE DE TRAVAUX DOIT TOUJOURS POSSÉDER LES HABILITATIONS ADÉQUATES ET LES DOCUMENTS RELATIFS AUX ACTIVITÉS Identification au poste de garde obligatoire grâce à un badge valable pour la durée du chantier ; à rendre à la fin du chantier Autorisation spéciale écrite pour introduire un véhicule Interdiction de stationner derrière le bloc usine, stationner sur le parking devant le BA. (visible sur le pare-brise) Respect des horaires d ouverture 07h00-19h00 sans interruption Introduction et consommation d alcool interdites Interdiction de fumer dans les locaux Respecter les interdictions d accès Respecter les limitations de vitesse en vigueur sur le site Centre de Production Thermique EDF BOUCHAIN Page 5

6 ÉQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE / SIGNALETIQUE >>> LES EPI ET LE BALISAGE DU CHANTIER SONT A FOURNIR PAR L EMPLOYEUR Quel que soit votre chantier vous devez porter : Vêtements de travail Casque de sécurité Paire de gants Chaussure de sécurité Lors des travaux spéciaux portez impérativement vos EPI spécifiques : Lunettes de protection Harnais de sécurité Protection auditive Masque En cas de projection de produit dangereux vous pouvez utiliser : Douches Rince œil Chaque chantier doit impérativement être identifié : CE PANNEAU D IDENTIFICATION DE CHANTIER EST DISPONIBLE AU MAGASIN (ATELIER). Centre de Production Thermique EDF BOUCHAIN Page 6

7 LES PRINCIPAUX RISQUES >>> SUR CHAQUE CHANTIER RESPECTEZ LA SIGNALISATION DANGER AMIANTE DANGER CHALEUR Risque de contamination biologique (réfrigérant atmosphérique) Risques électriques Risque amiante Risque chaleur Ambiance chaude DANGER VAPEUR Installation démarrage automatique (risque d entrainement) Risque d anoxie Risque vapeur équipement sous pression FIN DE CHANTIER A LA FIN DE VOTRE CHANTIER CES POINTS DOIVENT ETRE VERIFIES EN COMPAGNIE DE VOTRE INTERLOCUTEUR EDF : Ramener en mains propres au bureau de consignation toute demande de mise sous régime Effectuer un repli de chantier exemplaire (dépose du balisage, propreté, présence de signalétique ) Évacuer les déchets selon les règles applicables (horaires d ouverture de la zone déchets affichés au magasin) Restituer les outillages spécifiques prêtés Remettre à EDF, après les avoir renseignés, les documents nécessaires à la clôture du chantier Restituer votre badge au poste de garde Centre de Production Thermique EDF BOUCHAIN Page 7

8 PRÊT DES ENGINS LES PRÊTS D ENGINS SE FONT AU COMPTOIR DU MAGASIN GÉNÉRAL TOUJOURS ACCOMPAGNÉ DE VOTRE CORRESPONDANT EDF AUCUN ENGIN NE VOUS SERA PRÊTÉ SI VOUS NE DÉTENEZ PAS : Votre fiche de prêt signée par les deux parties (votre entreprise et edf) PAPIER ORIGINAL Votre permis et votre certificat d'aptitude à la conduite en sécurité (CACES) + UNE PHOTOCOPIE (gardée par le magasin) Utilisez les outillages et appareils adaptés (Manuel ou mécanique) INSPECTION ET PLAN DE PRÉVENTION Établissement de la liste des risques du chantier après l analyse de risque Identification de chaque responsable des mesures de prévention prévues Présentation et explication à tous les intervenants du chantier par le signataire de l entreprise intervenante Si changement dans l activité du chantier MODIFICATION DU PLAN DE PRÉVENTION (montée d indice) Centre de Production Thermique EDF BOUCHAIN Page 8

9 LOGIGRAMME D EMPLOI DES REGIMES Intervention nécessitant un retrait de la conduite de l ouvrage Non Intervention nécessitant l accès dans la zone de voisinage aux pièces nues Non Oui Oui L ouvrage est hors service Non Ouvrage hors configuration normale en conduite Non Oui Oui Toutes les condamnations sont réalisables Non Non Utilisation d une source extérieure autonome Oui Oui R.C R.E.T R.E R.R R.I.I A.S.R Régime de consignation Régime exceptionnel de travaux Régime d essai Régime de réquisition Régime d interventions immédiates Pas de régime RÉGIME DE CONSIGNATION : dès qu il est nécessaire de réaliser des travaux sur des ouvrages. RÉGIME EXCEPTIONNEL DE TRAVAUX : dès qu il est nécessaire d exécuter sur des ouvrages, des travaux qui ne peuvent être couverts par un régime de consignation. RÉGIME D ESSAI : dès qu il est nécessaire de mettre en œuvre des ouvrages en service et de vérifier leur fonctionnement en dehors de leur configuration normale de conduite. RÉGIME DE RÉQUISITION : dès qu il est nécessaire de procéder sur des ouvrages à des essais qui imposent de les réalimenter par des sources extérieures autonomes. RÉGIME D INTERVENTION IMMÉDIATES : dès qu il est nécessaire de réaliser des interventions immédiates de courtes durées nécessitant une faible partie de l ouvrage. Centre de Production Thermique EDF BOUCHAIN Page 9

10 QUALITÉ Chaque intervention sur le site peut générer des risques, Votre activité se doit de suivre des consignes de sécurité, des procédures mises en place et de respecter l environnement dans lequel vous travaillez. Votre prestation nécessite de renseigner les documents suivants : La fiche individuelle de demande d autorisation d accès (FIDAA) Les habilitations correspondantes Le plan de prévention et les documents associés (analyse de risque, ) La demande de mise sous régime (cf. logigramme page 8) Le permis de feu pour les travaux avec points chauds (soudure, meulage, découpe) L autorisation d ouverture de plancher Le plan qualité >>> VEILLEZ À RESPECTER IMPÉRATIVEMENT, TOUT AU LONG DE VOTRE PRESENCE SUR CE SITE, LA POLITIQUE QSE DU SITE TRAVAUX PAR POINT CHAUD Dans quel cas : TRAVAUX DE SOUDAGE, MEULAGE ET DÉCOUPE Document associé : Demande obligatoire de permis de feu Objectif : Limiter au maximum le risque incendie À mettre en œuvre par le chargé de travaux: Les parades définies dans le permis de feu Centre de Production Thermique EDF BOUCHAIN Page 10

11 TRAVAUX EN HAUTEUR Dans quel cas : TOUS TRAVAUX EN HAUTEUR Objectif : Limiter au maximum le risque de chute À mettre en œuvre : - Utilisation obligatoire d un échafaudage ou d une nacelle À mettre en œuvre : - Chaque modification doit être suivie d une nouvelle réception Document associé : Panneau d identification à signer par le responsable après Document associé : vérification de l échafaudage Ouverture de plancher : Harnais de sécurité Demande d autorisation d ouverture de plancher Balisage en barrière rigide rendu solidaire d une partie fixe avec plinthe Harnais obligatoire si risque de chute à l intérieur de la zone balisée EXPOSITION AUX BRUITS >>> ATTENTION AUX ZONES BRUYANTES Protections auditives Rappel des seuils réglementaires : 80 db pour le niveau d exposition quotidien. 135 db pour le niveau de pression acoustique de crête. Il est donc impératif de se protéger dans tout le bâtiment usine! Centre de Production Thermique EDF BOUCHAIN Page 11

12 EXPOSITION À L AMIANTE >>> ATTENTION RISQUE DE PRESENCE D AMIANTE DANS LES INSTALLATIONS!!! SI VOUS DÉCOUVREZ DE L AMIANTE OU SI VOUS AVEZ UN DOUTE AU MOMENT D UN CHANTIER, VOUS DEVEZ : Marquer un point d arrêt Alerter votre correspondant EDF SI VOUS VENEZ DANS UN CHANTIER AMIANTE : Mettre en œuvre un mode opératoire spécifique _.adapté aux risques Porter les EPI adaptés aux risques À la fin du chantier, apposer les étiquettes d identification qui vous sont fournies au magasin du cpt SAUF DANS LE CAS OU VOTRE PRESTATION PREND EN CHARGE LES DÉCHETS AMIANTES, ILS DOIVENT ÊTRE : Ensachés sous double enveloppe dans les sacs étiquetés amiante Déposés dans le local fermé de la zone déchets (renseignement : magasin 77 35) Centre de Production Thermique EDF BOUCHAIN Page 12

13 EMPLOI DE PRODUITS CHIMIQUES >>> INTRODUCTION DE PRODUITS CHIMIQUES INTERDITE PAR LES PRESTATAIRES SANS AUTORISATION Tout EPI est à fournir par l employeur. Cancérigène Mutagène Reprotoxique (ou toxique pour la reproduction) Pour tout solvant, détergent, huile, acide _ Autorisation préalable d EDF et sur avis du médecin de travail _ Fournitures des fiches de données de sécurité (FDS) _ Utiliser les produits conformément aux recommandations de la _- FDS (dans des conteneurs identifiés) EMPLOI DES PRODUITS CMR >>> INTRODUCTION DE PRODUITS CMR STRICTEMENT INTERDITE PAR LES PRESTATAIRES Les produits CMR sont : cancérigène, mutagène et toxique pour la reproduction PRÉSENCE DE PRODUIT CMR SUR LE SITE : Circuit fioul lourd et domestique Hydrate d hydrazine Amiante Monoxyde de carbone Utiliser les EPI spécifiques (masques à cartouche, gants nitriles) Centre de Production Thermique EDF BOUCHAIN Page 13

14 ZONE ATEX = ZONE EXPLOSIVE! EX CE SYMBOLE SIGNIFIE QUE VOUS ÊTES DANS UNE ZONE ATEX POUR CES ZONES IL VOUS FAUT : Utiliser du matériel spécifique Vous munir d un explosimètre certifié ATEX Ne pas fumer Ne pas utiliser votre téléphone portable ou d appareils électroniques (appareil photos ) Porter des vêtements et des chaussures anti statiques , 8, , HYDROGÈNE Stockage cadre hydrogène 2 Local batteries services généraux 3 Local batteries tranches 1 et 2 CHARBON Estacade de déchargement 4 Local batteries 9 Palier 50 mètres bâtiments administratif FIOUL LOURD 13 Bacs de stockage extérieurs 14 Local garage fioul Tour intermédiaire 7 Trémie à Brut 8 Broyeurs à boulets PROPANE ET ACÉTYLÈNE Stockage box gaz extérieur Caisses à égouttures et poste préparation fioul Centre de Production Thermique EDF BOUCHAIN Page HYDRATE D HYDRAZINE 11 Local échantillonnage 0 mètre 12 Stockage box gaz extérieur

15 DÉCHETS >>> SUR LE SITE DU CPT BOUCHAIN LE TRI DES DÉCHETS EST OBLIGATOIRE! BENNES DIB : Déchets Industriels Banals (poubelle de bureaux) DIS : Déchets Industriels Spécifiques (déchets solides souillés par les hydrocarbures) FERRAILLES PAPIERS / CARTONS (interdiction s ils sont souillés) BOIS RESPECTER LES HORAIRES AFFICHÉS EN ZONE DÉCHETS BOX AMIANTE : le local doit rester fermé HUILES USAGÉES / GRAISSES : déposées sur rétentions DEEE : Déchets Équipements Électriques et Électroniques AÉROSOLS / PILES / ACCUMULATEURS PRODUITS CHIMIQUES : dans l armoire prévue à cet effet FÛTS VIDES / SOLVANTS USAGÉS >>> LES PRESTATAIRES DOIVENT EMPORTER LEURS PROPRES DÉCHETS EN CAS DE DÉVERSEMENT ACCIDENTEL DE PRODUIT, VOUS DEVEZ IMPERATIVEMENT : Signaler et traiter toutes fuites avec des absorbants (disponibles au magasin) Donner l alerte au plus vite si la situation devient ingérable (téléphoner à votre correspondant EDF ou 18 depuis un poste interne) Transvaser les résidus liquides dans les containers ADAPTÉS ET ÉTIQUETÉS POUR TOUT RENSEIGNEMENT COMPLÉMENTAIRE CONTACTER VOTRE CORRESPONDANT EDF OU PRÉSENTEZ VOUS AU MAGASIN DU CPT >>> AUCUN REJET QUEL QU IL SOIT DANS LA NATURE!!! Centre de Production Thermique EDF BOUCHAIN Page 15

16 Électriques hors tension Mécaniques hors énergie Domaine BT Domaine thermo. Et mécanique HABILITATIONS Habilitations du personnel Travaux sur les ouvrages Interventions immédiates Autres activités à proximité des ouvrages Non électricien ou BO HO ou BO HO Non mécanicien MO MO Exécutant Chargé d intervention ou B1 H1 M1 BR MR Chargé de travaux ou B2 H2 M2 Chargé de consignation ou BC HC MC Habilitations du personnel Chargé d essais Essais sur les ouvrages Avec le concours d exécutants de sa spécialité Avec le concours de chargé de travaux de sa spécialité différente E ES Centre de Production Thermique EDF BOUCHAIN Page 16

17 _Notes : Centre de Production Thermique EDF BOUCHAIN Page 17

18 _Notes : Centre de Production Thermique EDF BOUCHAIN Page 18

19 _Notes : Centre de Production Thermique EDF BOUCHAIN Page 19

20 _Numéros importants (d un poste interne) : Votre chargé d affaire Votre chargé de suivi Donner l alerte Poste de garde Infirmerie Correspondant sécurité Correspondant déchets / environnement Point de rassemblement du personnel Salle de commande _Autres : _Notes :.... N OUBLIEZ PAS, POUR TOUTES QUESTIONS N HÉSITEZ PAS A VOUS RAPPROCHER DE VOTRE CORRESPONDANT EDF OU DU CHARGÉ DE SÉCURITÉ chargé de sécurité Correspondant EDF Centre de Production Thermique EDF BOUCHAIN Page 20

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

Plan de prévention. Quoi?

Plan de prévention. Quoi? 2 Plan de prévention Quoi? Ce document a pour objectif d évaluer les risques inhérents à la coactivité entre les agents d'une collectivité et les salariés d'une Entreprise Extérieure (). Cette coactivité

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015 PLAN DE PRÉVENTION PLAN DE PREVENTION Qu est-ce qu un plan de prévention? C est un document dans lequel sont notifiées les mesures de coordination générales prises pour prévenir les risques liés à l interférence

Plus en détail

Création du document

Création du document N Page 2 ÉTAT DES EDITIONS ÉDITION DATE MODIFICATION A 18/04/07 Création du document B Voir date sur page de garde Modification du rédacteur 3 : retrait de la liste NRJ 7 : modification des responsabilités

Plus en détail

L'INSPECTION EN USINE: PREVENIR LES RISQUES CHR 103. Philippe Malouines, 10 Avril 2008

L'INSPECTION EN USINE: PREVENIR LES RISQUES CHR 103. Philippe Malouines, 10 Avril 2008 L'INSPECTION EN USINE: PREVENIR LES RISQUES CHR 103 Philippe Malouines, 10 Avril 2008 Le Décret du 20 février 1992 Champ d application Le décret du 20 février 1992 est applicable lorsque du personnel d

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION. N Indice 0

PLAN DE PREVENTION. N Indice 0 EDF - DIVISION PRODUCTION INGENIERIE THERMIQUE UNITE DE PRODUCTION THERMIQUE INTE RREGIONALE CPT BOUCHAIN VERSION 26/11/ 2012 PLAN DE PREVENTION N Indice 0 Application du Décret du 20 février 1992. Pers.

Plus en détail

VOUS ENTREZ SUR UN SITE CERTIFIÉ

VOUS ENTREZ SUR UN SITE CERTIFIÉ Vous entrez sur un site certifié...p. 4 Les comportements sur la centrale de Cordemais...p. 6 La sécurité sur le site : > Notre objectif sécurité...p. 8 > La sirène se déclenche, que dois-je faire?...p.

Plus en détail

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 CAISSE RÉGIONALE D ASSURANCE MALADIE RHÔNE -ALPES Service Prévention des Risques Professionnels 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 FT 1022 OCTOBRE

Plus en détail

ALCOOL DROGUE PERTE DE VIGILANCE DIMINUTION DES RÉFLEXES. Ne pas conduire de véhicule sous l emprise d alcool ou de drogue

ALCOOL DROGUE PERTE DE VIGILANCE DIMINUTION DES RÉFLEXES. Ne pas conduire de véhicule sous l emprise d alcool ou de drogue MÉMENTO PRÉVENTION ALCOOL DROGUE PERTE DE VIGILANCE DIMINUTION DES RÉFLEXES Ne pas conduire de véhicule sous l emprise d alcool ou de drogue Lors d un contrôle, si le taux d alcool par litre de sang est

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION. OPERATION N du. Responsables des Entreprises

PLAN DE PREVENTION. OPERATION N du. Responsables des Entreprises PLAN DE PREVENTION Décret N 92-158 du 20 février 1992 : Travaux effectués dans un établissement par une entreprise extérieure Arrêté du 19 mars 1993 : Liste des dangereux - Code du travail articles R.237-1

Plus en détail

Note. Charte Hygiène et Sécurité

Note. Charte Hygiène et Sécurité 1/5 Préambule L ENSCMu est un ERP (Etablissement Recevant du Public) de 3 ème catégorie, de type R (enseignement et recherche). Dans ce cadre, l école est soumise au respect de différentes réglementations

Plus en détail

Manuel d utilisation. Laboratoire de chimie

Manuel d utilisation. Laboratoire de chimie Version n 4 Mise à jour le 09 octobre 2008 Manuel d utilisation du Laboratoire de chimie Laboratoire Utilisateurs Manuel Utilisateurs pour le Laboratoire de Chimie n 1 1 1 Sommaire 1 Sommaire... 2 2 Avant

Plus en détail

FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL

FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL REGLEMENTATION PREVENTION PROTECTION Les sources de dangers : L électricité Le travail en hauteur Le travail en espace confiné

Plus en détail

ÉLECTRICIEN Livret du nouvel arrivant

ÉLECTRICIEN Livret du nouvel arrivant ÉLECTRICIEN Livret du nouvel arrivant OUI! ACCUEIL ÉLECTRICIEN Livret du nouvel arrivant Nom de l entreprise : Nom du responsable de l accueil : Nom de l accueilli : Nom de la personne à contacter en

Plus en détail

Entre, D une part, Et, La société Désignée ci-après le Prestataire. Dont le siège social est à :

Entre, D une part, Et, La société Désignée ci-après le Prestataire. Dont le siège social est à : CONTRAT DE DERATISATION-DESSOURISATION Entre, L Institut National de la Recherche Agronomique Etablissement à caractère scientifique et technologique Ci après dénommé : INRA Ayant son siège : 147 rue de

Plus en détail

Individuels - équipement de protection auditive adaptée et en bon état

Individuels - équipement de protection auditive adaptée et en bon état AMBIANCES : BRUIT Source de bruit du type : - matériels, machines, outils - signaux sonores - conversation - Exposition à des amplitudes sonores trop importantes - intégration à la conception des locaux

Plus en détail

Fiche Hygiène et Sécurité

Fiche Hygiène et Sécurité Fiche Hygiène et Sécurité N 15 01/13 I nterventions d entreprises extérieures Définition - Généralités On appelle entreprise extérieure toute entreprise amenée à faire travailler son personnel pour la

Plus en détail

Dans quels cas réaliser un plan de prévention?

Dans quels cas réaliser un plan de prévention? Dans quels cas réaliser un plan de prévention? «L opération» peut être de différentes natures : chantiers, travaux de bâtiment, entretien de locaux, prestations intellectuelles Planification d une opération

Plus en détail

L environnement dans l Artisanat

L environnement dans l Artisanat Carrosserie automobile L environnement dans l Artisanat Les déchets Les déchets issus des activités de carrosserie automobile peuvent être classés en deux catégories : Les déchets banals (DIB) non dangereux,

Plus en détail

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION Lieu de l intervention :... Service, local, secteur ou atelier :... Nature de l opération

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION. 1 Entreprise utilisatrice... Nature :... Lieu :... Début des travaux :... Fin des travaux :...

PLAN DE PRÉVENTION. 1 Entreprise utilisatrice... Nature :... Lieu :... Début des travaux :... Fin des travaux :... PLAN DE PRÉVENTION Objectif : Le plan de prévention permet de limiter les risques liés à la coactivité des personnes présentes sur le lieu d une intervention. Il est réalisé à l issue d une visite préalable

Plus en détail

PROTOCOLE DE SECURITE POUR LE CHARGEMENT ET DECHARGEMENT DE MARCHANDISES A L USINE DE SAILLAT

PROTOCOLE DE SECURITE POUR LE CHARGEMENT ET DECHARGEMENT DE MARCHANDISES A L USINE DE SAILLAT Réf. : 1997021 30/05/2012 Usine de Saillat PROTOCOLE DE SECURITE POUR LE CHARGEMENT ET DECHARGEMENT DE MARCHANDISES A L USINE DE SAILLAT Date d établissement : Nature des opérations : Chargement Déchargement

Plus en détail

5. INSPECTION COMMUNE PREALABLE ET PLAN DE PREVENTION

5. INSPECTION COMMUNE PREALABLE ET PLAN DE PREVENTION 1. OBJET Le décret n 92-158 du 20 février 1992 s'applique dès lors qu'une entreprise extérieure intervient dans un établissement d'une collectivité ou dans ses dépendances ou chantiers. 2. REGLEMENTATION

Plus en détail

Consignes de sécurité

Consignes de sécurité Consignes de sécurité Toute personne travaillant chez et pour E.ON Benelux doit tout mettre en œuvre pour éviter tous les accidents (et donc les blessures et les dommages); doit tout mettre en œuvre pour

Plus en détail

LE RISQUE CHIMIQUE. Au travail... ... comme à la maison

LE RISQUE CHIMIQUE. Au travail... ... comme à la maison LE RISQUE CHIMIQUE Un agent chimique dangereux est une substance ou un mélange dont la composition est susceptible de porter atteinte à la sécurité et à la santé des salariés exposés ou des utilisateurs.

Plus en détail

Règles Générales de Sécurité et Santé

Règles Générales de Sécurité et Santé R.G.S.S. destinées aux entreprises extérieures devant intervenir sur les bâtiments et installations de la Banque Internationale à Luxembourg S.A. Les Règles Générales de Sécurité et Sûreté (R.G.S.S.) ont

Plus en détail

8.3.1. Modèle de registre de sécurité

8.3.1. Modèle de registre de sécurité 8.3.1. Modèle de registre de sécurité Dans les établissements/associations recevant du public, doit être tenu un registre de sécurité incendie, sur lequel sont reportés les renseignements indispensables

Plus en détail

FORMATION CONTINUE 2015

FORMATION CONTINUE 2015 FORMATION CONTINUE 2015 Prévention du risque chimique ORME CONSEIL Spécialiste du risque chimique 10 rue Fournet, 69006 LYON contact@orme-conseil.com www.orme-conseil.com PROGRAMME DE FORMATION CONTINUE

Plus en détail

Santé et sécurité au travail

Santé et sécurité au travail l SANTE ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL DIRECTIVE POUR LES TRAVAUX EFFECTUÉS SUR LE SITE DE L AÉROPORT 1. Principes directeurs Préambule But Champ d application La sécurité du trafic aérien, des passagers et des

Plus en détail

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE Pièce V Notice d hygiène et de sécurité Page 344 SOMMAIRE I. ORGANISATION GENERALE... 346 A- Effectif et rythme de travail... 346 B- C.H.S.C.T.... 346 C- Formation

Plus en détail

Carrosserie automobile

Carrosserie automobile 1 Les déchets Les déchets issus des activités de carrosserie automobile peuvent être classés en deux catégories : Les déchets banals (DIB) non dangereux, mais qui peuvent dégrader l environnement s ils

Plus en détail

PROTOCOLE DE SECURITE En application des articles R237-1 et suivants du Code du Travail

PROTOCOLE DE SECURITE En application des articles R237-1 et suivants du Code du Travail 1- ENTREPRISE D ACCUEIL (E.A.) Entreprise : Adresse postale : GCS Cité Sanitaire Georges Charpak 11 Boulevard Georges Charpak BP 414 44606 SAINT-NAZAIRE CEDEX : 02 72 27 86 40 Fax : 02 72 27 86 41 Référent

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION. Conseiller les collectivités d'ille-et-vilaine dans le domaine de l'hygiène et de la sécurité ACTIVITÉ PRÉVENTION

PLAN DE PRÉVENTION. Conseiller les collectivités d'ille-et-vilaine dans le domaine de l'hygiène et de la sécurité ACTIVITÉ PRÉVENTION CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE PLAN DE PRÉVENTION Conseiller les collectivités d'ille-et-vilaine dans le domaine de l'hygiène et de la sécurité ACTIVITÉ PRÉVENTION Responsable :

Plus en détail

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE 1 Pièce V Notice d hygiène et de sécurité Page 1 SOMMAIRE I.ORGANISATION GÉNÉRALE...4 A-Effectif et rythme de travail...4 B-C.H.S.C.T...4 C-Formation et information

Plus en détail

PROTOCOLE DE SECURITE OPERATION DE CHARGEMENT / DECHARGEMENT. Protocole en application de l arrêté du 26 avril 1996

PROTOCOLE DE SECURITE OPERATION DE CHARGEMENT / DECHARGEMENT. Protocole en application de l arrêté du 26 avril 1996 OPERATION E CHARGEMENT / OC CVE Protocole en application de l arrêté du 26 avril 1996 ENTREPRISE ACCUEIL CIEME Groupe TIRU Centre de Valorisation Energétique ZI des Terres du Pont Rouge 59600 - MAUBEUGE

Plus en détail

Mémento des formations en C.N.P.E.

Mémento des formations en C.N.P.E. 1/23 Mémento des formations en C.N.P.E. Pour toutes ces formations, vous pouvez contacter l Assistante de Direction du GIM Est ou les ingénieurs sécurité du GIM Est afin de définir les modalités de mise

Plus en détail

Annexe 1: bases de conception des signaux de sécurité et des signaux auxiliaires

Annexe 1: bases de conception des signaux de sécurité et des signaux auxiliaires Annexes à la règle CIPA n 22 Annexe 1: bases de conception des signaux de sécurité et des signaux auxiliaires 1.1 Signaux de sécurité Forme géométrique Signification Couleur de sécurité Couleur de contraste

Plus en détail

L environnement dans l Artisanat

L environnement dans l Artisanat Electricité L environnement dans l Artisanat Les déchets Les déchets issus de l activité d électricien peuvent être classés en trois catégories : Les déchets inertes, qui représentent des volumes importants.

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION MAINTENANCE CLIMATISATION VENTILATION

PLAN DE PREVENTION MAINTENANCE CLIMATISATION VENTILATION Association des Directeurs et Responsables de Services Généraux Facilities Managers Association PLAN DE PREVENTION MAINTENANCE CLIMATISATION VENTILATION Avertissement : ce document est un exemple établi

Plus en détail

GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ

GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ 16 A GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ Plan de prévention - Protocole de sécurité pour le chargement ou le déchargement de véhicule Permis de feu - Dossier des plans de prévention, protocoles de sécurité pour

Plus en détail

Formation et information des agents à la santé et à la sécurité

Formation et information des agents à la santé et à la sécurité Centre de Gestion du Haut Rhin Fonction Publique Territoriale 22 rue Wilson 68027 COLMAR Cedex Tél. : 03 89 20 36 00 Fax : 03 89 20 36 29 cdg68@calixo.net www.cdg68.fr Circulaire n 05/2009 Cl. C 44 Colmar,

Plus en détail

Lycée des Métiers du Bâtiment, des Travaux Publics et de la Topographie RENE CAILLIE. Livret d accueil LA SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL

Lycée des Métiers du Bâtiment, des Travaux Publics et de la Topographie RENE CAILLIE. Livret d accueil LA SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Livret d accueil LA SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL LA SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Toute personne au travail, quel que soit son statut, effectuera avec d autant plus d efficacité, les tâches confiées si

Plus en détail

Système Habilis. Manuel de travaux pratiques «Habilitation» Document professeur

Système Habilis. Manuel de travaux pratiques «Habilitation» Document professeur Système Habilis Manuel de travaux pratiques «Habilitation» Document professeur Système Habilis Institut Schneider Formation / MD1AD51H Système Habilis Manuel de travaux pratiques «Habilitation» Document

Plus en détail

Manutention... p.2 Santé au travail... p.4 Habilitations Electriques... p.5 S.S.I.A.P... p.7

Manutention... p.2 Santé au travail... p.4 Habilitations Electriques... p.5 S.S.I.A.P... p.7 Manutention... p.2 Santé au travail... p.4 Habilitations Electriques... p.5 S.S.I.A.P.... p.7 Institut Guard s Formation 179, bd Charles de Gaulle 37540 SAINT CYR SUR LOIRE Tél : 02 47 49 36 36 Fax : 02

Plus en détail

LE PROTOCOLE DE SECURITE

LE PROTOCOLE DE SECURITE Fiche outil n 7 LE PROTOCOLE DE SECURITE Dans le cadre des opérations de chargement et de déchargement La présente fiche outil est constituée des éléments suivants : - Une fiche explicative concernant

Plus en détail

CONSIGNES EN CAS D INCENDIE.

CONSIGNES EN CAS D INCENDIE. CONSIGNES EN CAS D INCENDIE. En cas de découverte (feu, fumée suspecte, ) : Quittez le local où il y a le feu Déclenchez l alarme et avertissez l accueil, le secrétariat ou la conciergerie Évacuez le bâtiment

Plus en détail

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1.

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1. Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1 Juin 2015 NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE P. 2 sur 8 SOMMAIRE 1 Hygiène...

Plus en détail

Passeport sécurité. Bâtiment et Travaux publics. La sécurité, parce qu une vie n a pas de prix!

Passeport sécurité. Bâtiment et Travaux publics. La sécurité, parce qu une vie n a pas de prix! Passeport sécurité Bâtiment et Travaux publics La sécurité, parce qu une vie n a pas de prix! Nom :... Prénom :... J atteste avoir reçu par la société Sad s Group le passeport sécurité, le Signature du

Plus en détail

Il devra adapter son discours et ses exemples au niveau et à l activité prépondérante des stagiaires de son groupe.

Il devra adapter son discours et ses exemples au niveau et à l activité prépondérante des stagiaires de son groupe. Face à face pédagogique en français et en langue étrangère : 7 heures 1. Tour de table Introduction 2. Contexte et enjeux de la sécurité 3. Les risques et moyens de prévention/protection 4. Organisation

Plus en détail

DEPISTAGE PARTICIPATIF DES RISQUES (DEPARIS)

DEPISTAGE PARTICIPATIF DES RISQUES (DEPARIS) DEPISTAGE PARTICIPATIF DES RISQUES (DEPARIS) Entreprise: *** Coordinateur: Dr Mohamed Adnène HENCHI, M.C.A., Université de Monastir, Tunisie Situation de travail : Machine *** Responsables : * Ingénieur

Plus en détail

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.22

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.22 VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.22 Les formations réglementaires Code du Travail Articles R4141-1 à R4141-20 et R4143-1 à R4143-2 Code du Travail R4224-15 Code du Travail R4224-16

Plus en détail

Signaux. Lutte contre l Incendie. Registres de sécurité. Consignes. Classes de feux : consigne d utilisation d un extincteur.

Signaux. Lutte contre l Incendie. Registres de sécurité. Consignes. Classes de feux : consigne d utilisation d un extincteur. Registres de sécurité Existe en français et en bilingue Classes de feux : consigne d utilisation d un extincteur Indiquent sur quelles classes de feux chaque extincteur est efficace. A afficher à hauteur

Plus en détail

Déchetterie. Ordures ménagères prestataire

Déchetterie. Ordures ménagères prestataire 1 Les déchets Les déchets issus de l activité d électricien peuvent être classés en trois catégories : Les déchets inertes, qui représentent des volumes importants. Ils ne sont pas polluants mais peuvent

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL HISTORIQUE, POLITIQUES QUALITE, ENVIRONNEMENT & SECURITE CONSIGNES DE SECURITE, D HYGIENE ET D ENVIRONNEMENT

LIVRET D ACCUEIL HISTORIQUE, POLITIQUES QUALITE, ENVIRONNEMENT & SECURITE CONSIGNES DE SECURITE, D HYGIENE ET D ENVIRONNEMENT LIVRET D ACCUEIL HISTORIQUE, POLITIQUES QUALITE, ENVIRONNEMENT & SECURITE CONSIGNES DE SECURITE, D HYGIENE ET D ENVIRONNEMENT 1 BREF HISTORIQUE En mai 2003 la société ARTEPRINT rachète la société IBC,

Plus en détail

Infos Prévention SOMMAIRE : Prévention des risques liés aux fosses de visite de véhicules. L aménagement des fosses de visite de véhicules

Infos Prévention SOMMAIRE : Prévention des risques liés aux fosses de visite de véhicules. L aménagement des fosses de visite de véhicules Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Dordogne - Service Hygiène et Sécurité - Infos Prévention n 19 Édition d avril 2013 Infos Prévention SOMMAIRE : L aménagement des fosses de

Plus en détail

OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION

OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION Service Santé Sécurité au Travail Maison des Communes Cité Administrative Rue Renoir BP 609 64006 PAU Cedex

Plus en détail

Obligations RÉGLEMENTAIRES en matière d information et de formation des travailleurs à la prévention des risques à l amiante

Obligations RÉGLEMENTAIRES en matière d information et de formation des travailleurs à la prévention des risques à l amiante Obligations RÉGLEMENTAIRES en matière d information et de formation des travailleurs à la prévention des risques à l amiante Partie réglementaire nouvelle QUATRIÈME PARTIE : SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL

Plus en détail

PRESENTATION DES ACTIVITES

PRESENTATION DES ACTIVITES PRESENTATION DES ACTIVITES FR QUI EST ELECTROTEST? ELECTROTEST est une entreprise dynamique qui a un large éventail d activités dans les domaines de la sécurité et de l énergie. Le know-how a été accumulé

Plus en détail

Calendrier Prévisionnel des Formations Inter-Entreprises 2015 Agence de BORDEAUX (Saint Aubin) (dernière mise à jour : 31/08/15)

Calendrier Prévisionnel des Formations Inter-Entreprises 2015 Agence de BORDEAUX (Saint Aubin) (dernière mise à jour : 31/08/15) Préparations à l'habilitation électrique Electricien B1 B2 B1V B2V BT BR Initial Electricien B1 B2 B1V B2V BT BR Recyclage (1,5 jours) Non électricien exécutant B0 H0 Initial / Recyclage Non électricien

Plus en détail

La gestion des déchets chimiques

La gestion des déchets chimiques Table ronde en Prévention et Sécurité Décembre 2014 La gestion des déchets chimiques Adrien VINATIER INSERM PACA et Corse Conseiller de Prévention 04 91 82 70 07 / adrien.vinatier@inserm.fr Violaine BOUIN

Plus en détail

FORMATION AUX HABILITATIONS ELECTRIQUES

FORMATION AUX HABILITATIONS ELECTRIQUES Durée : 14 heures 2 journées Personnels non électriciens travaillant à proximité ou au voisinage d installations électriques, ou effectuant des travaux élémentaires simples - Documentation fournie à chacun

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION 1. CONTEXTE DE MISE EN ŒUVRE DU PLAN DE PREVENTION 2. LES DIFFERENTES ETAPES DE LA COORDINATION

PLAN DE PREVENTION 1. CONTEXTE DE MISE EN ŒUVRE DU PLAN DE PREVENTION 2. LES DIFFERENTES ETAPES DE LA COORDINATION PLAN DE PREVENTION 1. CONTEXTE DE MISE EN ŒUVRE DU PLAN DE PREVENTION Pour toute opération de travaux ou prestation de service réalisée par une ou plusieurs entreprises extérieures sur les sites de l ANSES

Plus en détail

PROTOCOLE DE SECURITE CHARGEMENT/DECHARGEMENT

PROTOCOLE DE SECURITE CHARGEMENT/DECHARGEMENT Page 1 sur 15 PROTOCOLE DE SECURITE CHARGEMENT/DECHARGEMENT Etabli dans le cadre s articles R. 4515-1 et suivants du Co du travail, le présent document comprend les informations utiles à l évaluation s

Plus en détail

PrÉvention sécurité. environnement. Environnement. Prévention Sécurité Environnement. Manutention pages 70-71. Sécurité pages 72-81

PrÉvention sécurité. environnement. Environnement. Prévention Sécurité Environnement. Manutention pages 70-71. Sécurité pages 72-81 SOMMAIRE PrÉvention sécurité Environnement Prévention Sécurité Environnement Manutention pages 70-71 Sécurité pages 72-81 école PSE pages 82-85 Environnement page 86 PrÉvention sécurité Environnement les

Plus en détail

PREVENTION DU RISQUE CHIMIQUE

PREVENTION DU RISQUE CHIMIQUE PREVENTION DU RISQUE CHIMIQUE PLAN I- Réglementation II- Les voies de pénétration des produits III- Les risques pour la santé selon l activité IV- Les principes généraux de prévention V- La classification

Plus en détail

Page 1. Le Plan de Prévention

Page 1. Le Plan de Prévention Page 1 Le Plan de Prévention 01 LA REGLEMENTATION Rappel : Le document Unique d Evaluation des Risques Dans toute entreprise, le chef d entreprise a pour obligation d assurer la sécurité et la santé de

Plus en détail

Procédures à suivre pour tout déversement (2 pages)

Procédures à suivre pour tout déversement (2 pages) Procédures à suivre pour tout déversement (2 pages) Si la substance déversée est connue et le volume de déversement est d un litre et moins, suivre la procédure suivante 1) Alerter les personnes dans le

Plus en détail

I) Les dangers de l électricité 1.1 Généralités

I) Les dangers de l électricité 1.1 Généralités Le courant électrique est utilisé partout dans la vie de l homme et des entreprises d où son importance. Malgré tout il reste très dangereux, en France on compte chaque année : Près de 1500 accidents dus

Plus en détail

L environnement dans l Artisanat

L environnement dans l Artisanat Maçonnerie L environnement dans l Artisanat Les déchets Les déchets issus des activités de maçonnerie-plâtrerie-carreleur peuvent être classés en trois catégories : Les déchets inertes, qui ne présentent

Plus en détail

LE RISQUE CHIMIQUE. De l identification et l évaluation à la prévention GRAS SAVOYE CONSEIL ET COURTAGE EN ASSURANCES

LE RISQUE CHIMIQUE. De l identification et l évaluation à la prévention GRAS SAVOYE CONSEIL ET COURTAGE EN ASSURANCES GRAS SAVOYE CONSEIL ET COURTAGE EN ASSURANCES LE RISQUE CHIMIQUE De l identification et l évaluation à la prévention Document confidentiel Ne pas diffuser sans autorisation Quelques chiffres (Enquête SUMMER

Plus en détail

DIRECTION QUALITE & HSE CONSIGNE GENERALE DE SECURITE

DIRECTION QUALITE & HSE CONSIGNE GENERALE DE SECURITE DIRECTION QUALITE & HSE Sommaire 1. DISPOSITION GENERALES... 1 2. REGLES A OBSERVER :... 1 4. CONDUITE A TENIR SUR LES CHANTIERS OU LES INSTALLATIONS PETROLIERES.... 2 5. CONDUITE A TENIR POUR EVITER LA

Plus en détail

LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ. Agents réalisant la collecte des déchets

LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ. Agents réalisant la collecte des déchets LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ Agents réalisant la collecte des déchets Sommaire 1- Enjeux et objectifs de ce livret... 3 2- Au départ (Avant la collecte)... 4 2.1 Les équipements de protection individuelle

Plus en détail

Votre interlocuteur Santé Sécurité au Travail

Votre interlocuteur Santé Sécurité au Travail Ce livret d'information est destiné aux personnes travaillant ou nouvellement embauchées dans une cuverie ou une cave. Il vous informe risque par risque sur les principaux conseils de prévention à suivre

Plus en détail

Travaux réalisés dans un établissement par une entreprise extérieure (2/3) : Le plan de prévention

Travaux réalisés dans un établissement par une entreprise extérieure (2/3) : Le plan de prévention Fonction Publique Territoriale Centre de Gestion de Maine et Loire Service Hygiène & Sécurité Fiche n 82 Création : Mai 2013 Travaux réalisés dans un établissement par une entreprise extérieure (2/3) :

Plus en détail

SECTEUR S3 74330 EPAGNY CHARTE CHANTIER PROPRE

SECTEUR S3 74330 EPAGNY CHARTE CHANTIER PROPRE SECTEUR S3 74330 EPAGNY CHARTE CHANTIER PROPRE 1 Pour son nouveau programme immobilier «JARDINS REPUBLIQUE», SOGIMM s est engagée dans une démarche développement durable et dans le processus de labellisation

Plus en détail

Les relations, non. des Risques Professionnels. PROTOCOLE DE SECURITE Chargement déchargement. Le protocole de sécurité

Les relations, non. des Risques Professionnels. PROTOCOLE DE SECURITE Chargement déchargement. Le protocole de sécurité Prév. 254 PROTOCOLE DE SECURITE Chargement déchargement Le protocole de sécurité CAISSE REGIONALE D'ASSURANCE MALADIE D'AQUITAINE 80 avenue de la Jallère 33053 BORDEAUX CEDEX Tél. : 05 56 11 64 36 Fax.

Plus en détail

01601 EPAC 2408 -------------------- FICHE DE DONNEES DE SECURITE Conforme à 2001/58/CE et à NF ISO 11014-1

01601 EPAC 2408 -------------------- FICHE DE DONNEES DE SECURITE Conforme à 2001/58/CE et à NF ISO 11014-1 01601 EPAC 2408 -------------------- FICHE DE DONNEES DE SECURITE Conforme à 2001/58/CE et à NF ISO 11014-1 EPAC1 / LV Création : 20/02/08 Edition n 01 du 20/02/08 1. IDENTIFICATION 1.1 Désignation Nom

Plus en détail

ENTRETIEN DES LOCAUX Date de dernière mise à jour : 20/11/06

ENTRETIEN DES LOCAUX Date de dernière mise à jour : 20/11/06 Page 1 sur 8 ENTRETIEN DES LOCAUX ASPECT REGLEMENTAIRE En matière d entretien et de nettoyage des locaux, la règlementation impose à l autorité territoriale certaines opérations : Tenir en état constant

Plus en détail

En être conscient est la première étape dans la démarche de prévention.

En être conscient est la première étape dans la démarche de prévention. Qu ils soient distribués dans le commerce à usage personnel ou dans vos structures à usage professionnel, les produits chimiques (dont les produits d entretien) peuvent être source de dangers. En être

Plus en détail

AGENT DE DECHETERIE RISQUES LIES AUX CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET A LA CHARGE DE TRAVAIL

AGENT DE DECHETERIE RISQUES LIES AUX CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET A LA CHARGE DE TRAVAIL AGENT DE DECHETERIE Une déchèterie est un lieu clôturé et gardienné où les particuliers et professionnels déposent des déchets ne rentrant pas dans le cadre de la collecte des déchets ménagers. Cette fiche

Plus en détail

QUESTIONNAIRE «SECURITE»

QUESTIONNAIRE «SECURITE» QUESTIONNAIRE «SECURITE» IDENTIFICATION (Facultatif) Etablissements ou services (Nom et adresse) : Adresse : Adhérent? OUI NON Association gestionnaire : Nom du gestionnaire (Directeur, Présidence ) :

Plus en détail

EXIGENCES RÉGLEMENTAIRES SÉCURITÉ ET ENVIRONNEMENT

EXIGENCES RÉGLEMENTAIRES SÉCURITÉ ET ENVIRONNEMENT EXIGENCES RÉGLEMENTAIRES SÉCURITÉ ET ENVIRONNEMENT S O M M A I R E 1/ Des produits et concepts visant à réduire p. 4 à 6 l impact environnemental Gammes hygiène, essuyage et nettoyage Concepts Biomatic,

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. dans les Etablissements scolaires du Second degré

DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. dans les Etablissements scolaires du Second degré DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS dans les Etablissements scolaires du Second degré Depuis 1991, tout employeur a l'obligation d'évaluer les risques professionnels au sein de son

Plus en détail

FICHE D ENTREPRISE. Etablie en application de l article R. 4624-37 du code du travail Conforme à l arrêté du 29 mai 1989

FICHE D ENTREPRISE. Etablie en application de l article R. 4624-37 du code du travail Conforme à l arrêté du 29 mai 1989 I RENSEIGNEMENTS D ORDRE GÉNÉRAL 1. Date d établissement de la fiche FICHE D ENTREPRISE Etablie en application de l article R. 462437 du code du travail Conforme à l arrêté du 29 mai 1989 Médecin du travail

Plus en détail

DOCUMENT D AIDE A L EVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE

DOCUMENT D AIDE A L EVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE DOCUMENT D AIDE A L EVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE Pictogrammes de danger selon la directive 67/548/CEE. Ce système de classification sera abrogé en 2015 Pictogrammes de danger selon le Système Général

Plus en détail

CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN

CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN Circulaire n 14/2008 Cl. C 44 Colmar, le 3 avril 2008 Màj juin 2012 CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 22, rue Wilson - 68027 COLMAR Cedex 03 89 20 36 00-03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net

Plus en détail

comment remplir le plan de prévention?

comment remplir le plan de prévention? n comment remplir le plan de prévention? Plan de Prévention (décret du 20 février 1992 - R 4532-1 à R 4535-10) (à communiquer à toutes les entreprises concernées par cette tâche) Entreprise utilisatrice

Plus en détail

Annexe III - Actions particulières de formation liées à l exposition à un risque spécifique ou à une ambiance de travail

Annexe III - Actions particulières de formation liées à l exposition à un risque spécifique ou à une ambiance de travail CHAPITRE 5 Annexe III - Actions particulières de liées à l exposition à un risque spécifique ou à une ambiance de travail Les s Annexe III Actions particulières de liées à l exposition à un risque spécifique

Plus en détail

CONTACTS. Recommandation sur la prévention et les bonnes pratiques à mettre en place sur les opérations de dépollution des sites pollués PAS-DE-CALAIS

CONTACTS. Recommandation sur la prévention et les bonnes pratiques à mettre en place sur les opérations de dépollution des sites pollués PAS-DE-CALAIS Jean-françois DUHR jean-francois.duhr@cram-nordpicardie.fr Cram Nord-Picardie Alain REFFAS alain.reffas@cram-nordpicardie.fr Raymond CROUZET raymond.crouzet@cram-nordpicardie.fr Sécurité Sociale moustafa

Plus en détail

RISQUE INCENDIE DANS LES PETITES ENTREPRISES. Comment repérer les risques Comment éviter l incendie Quelle prévention faut-il mettre en place

RISQUE INCENDIE DANS LES PETITES ENTREPRISES. Comment repérer les risques Comment éviter l incendie Quelle prévention faut-il mettre en place RISQUE INCENDIE DANS LES PETITES ENTREPRISES 5 800 incendies par an dans les locaux industriels 1 incendie sur 4 est dû à une installation électrique défectueuse La plupart des incendies se déclarent la

Plus en détail

Risques pour la santé et la sécurité : évaluation et balises d intervention de la CSST. Luc Ménard Direction de la prévention-inspection CSST

Risques pour la santé et la sécurité : évaluation et balises d intervention de la CSST. Luc Ménard Direction de la prévention-inspection CSST Risques pour la santé et la sécurité : évaluation et balises d intervention de la CSST Luc Ménard Direction de la prévention-inspection CSST Plan de présentation INTRODUCTION 1. Chambre de mélange 2. Entreposage

Plus en détail

DOCUMENT D ACCUEIL SÉCURITÉ DE L AIRE DE CARÉNAGE

DOCUMENT D ACCUEIL SÉCURITÉ DE L AIRE DE CARÉNAGE DOCUMENT D ACCUEIL SÉCURITÉ DE L AIRE DE CARÉNAGE Dans le cadre de vos activités, vous allez être amenés à évoluer sur une aire de carénage. Aussi, il est indispensable que vous ayez connaissance des

Plus en détail

L environnement dans l Artisanat

L environnement dans l Artisanat Nettoyage Cette fiche concerne les activités de nettoyage industriel, de nettoyage de bureau et le lavage des vitres. L environnement dans l Artisanat Les déchets Les déchets issus des activités de nettoyage

Plus en détail

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien Tous droits réservés Design Spirale Communication visuelle Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien > d un événement majeur Alerte à la bombe Violentes intempéries

Plus en détail

LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE

LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE Tous les jours, des milliers de Néo-Brunswickois travaillent près de produits chimiques dangereux. Même si

Plus en détail