Des désensibilisations inhabituelles : le chat, Alternaria. Michel Miguéres AART, janvier 2011

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Des désensibilisations inhabituelles : le chat, Alternaria. Michel Miguéres AART, janvier 2011"

Transcription

1 Des désensibilisations inhabituelles : le chat, Alternaria Michel Miguéres AART, janvier 2011

2 Allergènes répandus Pouvoir pathogène élevé Éviction difficile voire impossible ITS peut être considérée

3 Quels profils de sensibilisation en Europe? European Community Respiratory Health Survey I PJ Bousquet Allergy 2007;62: ans sujets exploitables Adultes âgés de 20 à centres répartis dans 15 pays 9 pneumallergènes testés october 2008

4 Quels profils de sensibilisation en Europe? 3 sensibilisations prédominantes : - Acariens: 21,7 % - Graminées : 16,9 % - Chat : 8,8 % European Community Respiratory Health Survey I PJ Bousquet Allergy 2007;62: october 2008

5 Quels profils de sensibilisation? Acariens : Sensibilisation élevée : Australie, NZ, USA, RU, Irlande, Belgique, France (Bordeaux), Sensibilisation faible : Scandinavie, Islande, Espagne, Italie, France (Montpellier) Graminées : allergène ubiquitaire Chat : Chat Deux : pays à faible prévalence : Espagne, Italie Deux pays à faible prévalence : Espagne, Italie Un pays à forte prévalence : Suède Un pays à forte prévalence : Suède Alternaria : forte prévalence en Australie, USA, NZ

6 Données générales Fréquence de l allergie au chat en Europe conditionnée par le climat Principal pourvoyeur d asthme et rhinite dans les pays froids et secs (Scandinavie ) acariens peu représentés Nombre d enfants asthmatiques sensibilisés au chat Murray J All Clin Immunol 1983;72: % Sporik Am J Respir Crit Care Med 1995;151: %

7 Enquête AART Allergènes les plus fréquents mono poly chene cyprès frene Alternaria chat Graminées Acariens october 2008

8 Enquête REALIS 52,8% 20,2% 15,9% 11,1% [5,11] ans [12,17] ans [18,45] ans > 45 ans 2774 patients 236 allergologues et pneumo-allergologues répartis sur toute la France (16 patients par centre) Inclusion: octobre 2007 à février 2008

9 Allergènes par ordre de fréquence (REALIS) Acariens Graminées Chat Bouleau Frene Cyprès Olivier Alternaria Armoise Ambroisie mono poly 3 sensibilisations prédominantes La monosensibilisation concerne majoritairement les acariens

10 Allergènes des patients monosensibilisés (REALIS) Rhinite seule Rhinite + asthme Total Acariens 231 (60.7%) 149 (39.3%) 380 (54.5%) Graminées 139 (74.7%) 47 (25.3%) 186 (26.7%) Cyprès 43 (89.6%) 5 (10.4%) 48 (6.9%) Bouleau 20 ( 74%) 7 (26%) 27 (3.9%) Chat 11 ( 68.7%) 5 (31.3%) 16 (2.3%) Alternaria 8 ( 61.5%) 5 (38.5%) 13 (1.9%) Certaines sensibilisations paraissent liées à l asthme

11 Allergènes perannuels et intérieurs Nelson JACI 1999; 104: USA étude multicentrique 1041 enfants, 8,9 ans, asthmatiques légers ou modérés HRB Métacholine corrélée avec sensibilisation à Alternaria, chat, chien

12 Rönmark Pediatric Allergy Immunol 2003:14; Nord Suède enfants TC 10 pneumallergènes Sensibilisation prédominante pour le chat ; rare pour acariens (< 1 %) et moisissures Sensibilisation aux phanères liée à l asthme Risque relatif d asthme : Allergène animal : 3,52 Allergène pollinique : 1,40

13 Allergènes perannuels et intérieurs Sporik Am Resp Crit Care Med, 1995, 151, Population non exposée aux acariens 68% d enfants asthmatiques sensibilisés au chat Sarpong Ann Allergy Asthma Immunol 1998; 80: (Chicago) 139 enfants âgés de 5 à 18 ans Etude rétrospective Sensibilisation au chat multiplie par 3 le risque d avoir un asthme plus sévère

14 Données générales 8,2 millions de chats en France Présent dans plus de 25% des foyers Beaucoup plus allergisant que le chien Fort pourvoyeur d asthme

15 Les allergènes du chat Felis domesticus 1 Allergène aéroporté, transporté par des particules de tailles variables, certaines très légères < 2,5µm Facilement mobilisable, se fixant sur murs, capitonnages, vêtements, déplacé vers zones sans chats Allergène persistant, retrouvé plus de 6mois après départ du chat Custovic Thorax 1998 : très grande variation de concentrations de Fel d 1 dans les maisons avec chat: 0,7 à 468,5 ng/m³ Dans les maisons sans chat : 0,24 à 1,78 ng/m³

16 Alternaria Allergène d intérieur et d extérieur Saisonnier À l origine d asthme fréquent, et parfois grave Arizona, Australie Halonen Am J Resp Crit Care Med 1997; 155: Bruce JACI 1997; 59: % des sujets allergiques ont de l asthme, corrélé au calendrier fungique Pouvoir pathogène dû : Inhalation de spores de petite taille Protéases fungiques : effet toxique direct,et adjuvant de l immunité

17 Description, écologie, croissance, transmission Climat chaud et sec : «moisissure sèche» Développement favorisé par la chaleur : 18 à 30 Alternaria favorisée par alternance pluie-soleil Transmission aérienne ; rôle du vent ; moissons Jours ensoleillés qui suivent les pluies d été Sporulation maximale juin à septembre Moisissure essentiellement atmosphérique; occasionnellement d intérieur (logements humides)

18 Épidémiologie Europe 10 % de sensibilisation chez allergiques Prépondérant en Europe du Sud (Espagne 20 % Portugal 3 %) France 8 % de sensibilisation chez allergiques Assez importante en Languedoc-Roussillon DHIVERT Rev fr Allergol 1998, 38, Bordeaux : 5,1 % (534 sujets de 20 à 44 ans) Essentiellement polysensibilisés (graminées : 63 %) RAHERISON Rev fr Allergol 1998, 38,

19 Épidémiologie Australie Zones humides de bord de mer : 7,5 % Intérieur des terres : 16,8 % Arizona jusqu à 40 % Zones de culture du blé

20 Épidémiologie liens avec la gravité de l asthme NELSON: association sensibilisation Alternaria et admissions urgentes JACI 1999;104: DALES concordance pics Alternaria et admissions urgentes Am J Respir Crit Care Med 2000;162: TARGONSKI concentration >1000spores/ m³ doublerait mortalité par asthme JACI;1995;95:55-61 O HOLLAREN facteur de mortalité N Engl J Med 1991,324, Certaines conditions environnementales favorisent sensibilisation, risque d asthme, et sans doute gravité En Europe, ce point a été peu étudié, et semble plus marginal

21 Désensibilisation Alternaria Chat

22 ITS Alternaria: voie injectable CANTANI : Allergol Immuno-pathol 1988;16: patients désensibilisés 3 ans symptômes et consommation médicamenteuse : 80 % HORST JACI 1990,85,2, Double insu 24 patients ; rush ITS 48 h Efficacité démontrée sur symptômes et TPN (p<0,005)

23 ITS Alternaria: injectable vs sublinguale BERNARDIS J Investig All Clin Immunol 1996;6:55-62 Compare injectable et SL: 23 patients 12 SL 3 j par semaine 11 inject toutes les 3 semaines Adaptation saisonnière des doses Bonne efficacité dans les 2 groupes rhinite>asthme avantage à la SL Tolérance : injectable 2 fortes réactions locales ;2 réactions syndromiques

24 ITS Alternaria: voie sublinguale MILANI Current Medical Research and Opinion 2011(in press) Étude monocentrique randomisée: 52 sujets 34 patients traités 18 patients contrôles Rhinite et/ou asthme léger à modéré Symptômes fin d été début d automne 82 % Polysensibilisés

25 ITS Alternaria: voie sublinguale MILANI Current Medical Research and Opinion 2011(in press) Prise quotidienne d extraits allergèniques (Abello ALK) standardisés pour Alt a1: dose mensuelle 3,6 µg Évaluation : Score symptomatique (échelle analogique) Score médicamenteux Amélioration : 32 des 34 sujets traités 5 des 18 sujets contrôle

26 ITS Chat: voie injectable Varney Clinical and Exp Allergy 1997,27:860-7 Double insu, 28 patients, sans autre allergie Entretien: u Alutard (15 µg de Fel d1) Bonne tolérance Efficacité attestée après 3 mois de traitement à pleine dose: TC, TP conjonctival, expos allergénique

27 ITS Chat: voie injectable Nanda J All Clin Immunol 2004;114: patients 6 placebo 7 basse dose : 0,6µg Fel d 1 7 dose moyenne: 3µg 6 haute dose: 15µg Efficacité probante dans le seul groupe 15µg, à 5 sem et à 1 an, attestée par EFR, TC, TP nasal Biologie: Significative IgG4 à 5 semaines et 1 an Pas de changements concernant CD4+ CD25+ prod IL10 et TGF- β ratio IFNγ/IL4

28 ITS Chat: voie injectable La plupart des études montrent une diminution significative de la réactivité cutanée :(études double insu contre placebo) Alvarez Cuesta JACI 1994 (14 PTS) Van Metre JACI 1998 (11 PTS) Sundin JACI 1986 (12 PTS) Ohman JACI 1984 (9 PTS) Taylor JACI 1978 (5 PTS) Ewbank JACI 2003(21 PTS)

29 ITS Chat: voie injectable Amélioration du test de provocation réaliste (études double insu contre placebo) Alvarez Cuesta JACI 1994 (14 PTS) (+) Haugaard Allergy 1992 (15 PTS) (+) Sundin JACI 1986 (12 PTS) (+) Ohman JACI 1984 (9 PTS) (+) Van Metre JACI 1998 (11 PTS) (-)

30 ITS Chat: voie sublinguale Nelson J Allergy Clin Immunol 1993;92: double insu 41 patients (21 placébo) 105 j, 20 gtes/j DHS (total 4,5M d U) Jugée sur: Symptômes dans appart d exposition au chat Index blocage nasal TC, IgG, IgE Pas d amélioration significative

31 ITS Chat: voie sublinguale Sanchez Palacios Allergol Immunopathol 2001; 29(2): patients monosensibilisés: 20 sous VSL, 20 placebo, pendant 365 jours Score symptomatique, TPN TC, IgG4, IgE Résultats: Traitement jugé efficace et bien toléré IgG4 Pas de modification des TC et des IgE

32 ITS Chat: voie sublinguale Alvarez Cuesta Allergy patients monosensibilisés, 14 à 55 ans Étude randomisée, double aveugle: Extrait labo LETI Chat maintenu au domicile Évaluation: test d exposition naturelle en chambre de 21 m³, concentration Fel d1=6,2 ng/m³ tests cutanés

33 ITS Chat: voie sublinguale Alvarez Cuesta Allergy 2007 marquée des symptômes chez les patients traités, pas de changement dans le groupe placebo score symptomatique de 59 % entre le groupe actif et placebo 62,5 % du score symptomatique entre début fin d étude dans le groupe actif tests cutanés Entre groupe actif et placebo, fin d étude Entre début de fin d étude dans le groupe actif

34 ITS Chat: voie sublinguale Alvarez Cuesta Allergy 2007 Étude positive, neutralisant la mauvaise impression initiale Nelson JACI 1993 Critiques de cette précédente étude : Exclusion des patients régulièrement exposés Exclusion des patients nécessitant traitement régulier Patients inclus moins sévères (15 % d asthmatiques vs 75 % chez Alvarez Cuesta)

35 ITS chat et alternaria Question mérite d être considérée Sensibilisations fréquentes mais concernant essentiellement des patients polysensibilisés Prouver la pertinence de ces sensibilisations VSL paraît opérante Suivi des T C (chat)

ITEM 115 : ALLERGIES RESPIRATOIRES CHEZ L ENFANT (et de l adulte*)

ITEM 115 : ALLERGIES RESPIRATOIRES CHEZ L ENFANT (et de l adulte*) ITEM 115 : ALLERGIES RESPIRATOIRES CHEZ L ENFANT (et de l adulte*) Objectifs Pédagogiques : - Reconnaître une allergie respiratoire chez l enfant - Connaître les principes généraux du traitement d une

Plus en détail

DEPISTAGE du Syndrome d'apnées du Sommeil. Quel bilan pour quelles allergies...

DEPISTAGE du Syndrome d'apnées du Sommeil. Quel bilan pour quelles allergies... DEPISTAGE du Syndrome d'apnées du Sommeil Quel bilan pour quelles allergies... Asthme et rhinite...de O à 77 ans Dr CYRIL BERGOIN (Tourcoing) FMC TOURCOING 13 NOVEMBRE 2008 Rhinite et asthme : des maladies

Plus en détail

ALLERGIE RESPIRATOIRE

ALLERGIE RESPIRATOIRE ALLERGIE RESPIRATOIRE Catherine NEUKIRCH Service de Pneumologie et Allergologie INSERM U700 Hôpital Bichat, Université Paris 7 Enquête allergologique chez l asthmatique : oui! Cause allergique retrouvée

Plus en détail

Communiqué de presse. Janvier 2013. La désensibilisation (ou immunothérapie allergénique)

Communiqué de presse. Janvier 2013. La désensibilisation (ou immunothérapie allergénique) Communiqué de presse Janvier 2013 UNE NOUVELLE ANNÉE DÉBUTE, UNE NOUVELLE SAISON POLLINIQUE COMMENCE : DE BONNES RÉSOLUTIONS PEUVENT ÊTRE PRISES POUR LUTTER CONTRE L ALLERGIE AUX POLLENS DE BOULEAU ET

Plus en détail

Journées de pneumo-allergologie pédiatrique A.Juchet, A.Chabbert-Broué

Journées de pneumo-allergologie pédiatrique A.Juchet, A.Chabbert-Broué Journées de pneumo-allergologie pédiatrique A.Juchet, A.Chabbert-Broué Patient allergique ou suspect d allergie Anamnèse Interrogatoire Enquête alimentaire Examen clinique Tests cutanés prick-tests (HSI)

Plus en détail

aux arbres? La désensibilisation Je m informe 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité :

aux arbres? La désensibilisation Je m informe 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité : La désensibilisation 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : 1. Diminue voire supprime les symptômes à terme Allergique aux arbres? 2. Diminue la consommation des traitements symptomatiques

Plus en détail

Allergies respiratoires et environnement extérieur 1 français sur 4 souffre d allergies respiratoires.

Allergies respiratoires et environnement extérieur 1 français sur 4 souffre d allergies respiratoires. 1 français sur 4 souffre d allergies respiratoires. Un document réalisé par le Comité Français d'observation des Allergies. Introduction Définition de l allergie L allergie correspond à une réponse anormale

Plus en détail

Avis 29 mai 2013. XYZALL 5 mg, comprimé B/14 (CIP : 34009 358 502 4-9) B/28 (CIP : 34009 358 505 3-9) Laboratoire UCB PHARMA SA.

Avis 29 mai 2013. XYZALL 5 mg, comprimé B/14 (CIP : 34009 358 502 4-9) B/28 (CIP : 34009 358 505 3-9) Laboratoire UCB PHARMA SA. COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 29 mai 2013 XYZALL 5 mg, comprimé B/14 (CIP : 34009 358 502 4-9) B/28 (CIP : 34009 358 505 3-9) Laboratoire UCB PHARMA SA DCI Code ATC (2012) Motif de l examen Liste

Plus en détail

Plan. Plan. Des phénotypes de l asthme au traitement personnalisé. Asthme du consensus aux phénotypes. Asthme du nourrisson: 3 phénotypes

Plan. Plan. Des phénotypes de l asthme au traitement personnalisé. Asthme du consensus aux phénotypes. Asthme du nourrisson: 3 phénotypes Des phénotypes de l asthme au traitement personnalisé Jocelyne JUST Centre de l Asthme et des Allergies Groupe Hospitalier Trousseau- La Roche Guyon Université Pierre et Marie Curie, Paris6 Stepwise approach

Plus en détail

Calendriers Polliniques. Un document réalisé par le Comité Français d'observation des Allergies.

Calendriers Polliniques. Un document réalisé par le Comité Français d'observation des Allergies. Calendriers Polliniques Un document réalisé par le Comité Français d'observation des Allergies. Connaître mon allergie Les saisons polliniques 1. JANVIER À MAI Saison des arbres L année commence par la

Plus en détail

RNSA AEROCAP 44 ALLERGOLOGIE DE TERRAIN

RNSA AEROCAP 44 ALLERGOLOGIE DE TERRAIN RNSA CAPTEURS AEROCAP 44 ALLERGOLOGIE DE TERRAIN RNSA Association loi 1901Crée en 1996 par M.THIBAUDON pour poursuivre les travaux du laboratoire d Aérobiologie de l institut PASTEUR à Paris Étude du contenu

Plus en détail

ALLERGIQUE AUX ARBRES?

ALLERGIQUE AUX ARBRES? ALLERGIQUE AUX ARBRES? Connaître mon allergie Définition L année commence par la saison des pollens d arbres. On peut différencier les arbres sans châton (cyprès, frêne, platane, chêne, olivier), présents

Plus en détail

Incidence et diagnostic des allergies d origine environnementale et professionnelle.

Incidence et diagnostic des allergies d origine environnementale et professionnelle. Incidence et diagnostic des allergies d origine environnementale et professionnelle. G. Pauli Service de Pneumologie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Congrès de la Société Française de Toxicologie

Plus en détail

Allergie au latex : l apport des recombinants. Agnès Juchet, Jean-François Fontaine, Anne Chabbert- Broué CFP2A, session ASPPIR, 06 nov 2009

Allergie au latex : l apport des recombinants. Agnès Juchet, Jean-François Fontaine, Anne Chabbert- Broué CFP2A, session ASPPIR, 06 nov 2009 Allergie au latex : l apport des recombinants Agnès Juchet, Jean-François Fontaine, Anne Chabbert- Broué CFP2A, session ASPPIR, 06 nov 2009 Composition du latex Latex à l état naturel : issue de hévéa

Plus en détail

Rhinite allergique. Les différents types de rhinite. Les différents types de rhinite. Les différents types de rhinite. Les différents types de rhinite

Rhinite allergique. Les différents types de rhinite. Les différents types de rhinite. Les différents types de rhinite. Les différents types de rhinite Rhinite allergique Rhinite allergique Le point de vue de l Allergologue Dr Amandine VIAL-DUPUY Hôpital Saint Joseph Rhinite saisonnière ou perannuelle avec clinique évocatrice (déclenchée par contact avec

Plus en détail

Immunothérapie spécifique aux pollens et allergies alimentaires croisées associées.

Immunothérapie spécifique aux pollens et allergies alimentaires croisées associées. Samedi 17 mars 2012 Journée Toulousaine d Allergie Immunothérapie spécifique aux pollens et allergies alimentaires croisées associées. Dr.Jamel Dakhil 1. Les allergies alimentaires croisées associées aux

Plus en détail

L allergie aux pollens de graminées. Lisez attentivement cette fiche si vous souffrez d allergie aux pollens de graminées

L allergie aux pollens de graminées. Lisez attentivement cette fiche si vous souffrez d allergie aux pollens de graminées L allergie aux pollens de graminées Lisez attentivement cette fiche si vous souffrez d allergie aux pollens de graminées QU EST-CE QUE L ALLERGIE? L allergie est due à une réactivité anormale du système

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. C est aujourd hui qu on traite demain : la rhinite allergique aux pollens de graminées

DOSSIER DE PRESSE. C est aujourd hui qu on traite demain : la rhinite allergique aux pollens de graminées DOSSIER DE PRESSE C est aujourd hui qu on traite demain : la rhinite allergique aux pollens de graminées Novembre 2012 SOMMAIRE Introduction p. 3 L allergie aux pollens en 5 chiffres p. 4 La prise en charge

Plus en détail

Définition : L organisation mondiale pour la santé a proposé en 2002 la définition suivante :

Définition : L organisation mondiale pour la santé a proposé en 2002 la définition suivante : 1 Asthme Philippe Godard Clinique des Maladies Respiratoires Montpellier Yves Grillet Pneumologue Valence Dès la plus haute antiquité, Hippocrate fut le premier d une longue liste de médecins à décrire

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ACTIVITÉS RÉSERVÉES : Infirmières, infirmiers Évaluer la condition physique et mentale d une personne symptomatique Administrer et ajuster des médicaments lorsqu ils font l objet d une ordonnance Initier

Plus en détail

On estime que 15 à 25 % de la population

On estime que 15 à 25 % de la population 4 DOSSIER Développement d un indicateur du changement climatique sur la biodiversité : exemple des pollens MICHEL THIBAUDON, SAMUEL MONNIER Réseau National de Surveillance Aérobiologique On estime que

Plus en détail

7- Traitement de fond de l asthme de l enfant

7- Traitement de fond de l asthme de l enfant 7- Traitement de fond de l asthme de l enfant Stratégies d adaptation F Lemoigne Les 4 points clés de la prise en charge de l asthme (1) Développer le partenariat Médecin/Patient : l objectif de ce partenariat

Plus en détail

Phénotypage de l asthme : En pratique. Lilia Malot, Pneumo-pédiatre Allergologue

Phénotypage de l asthme : En pratique. Lilia Malot, Pneumo-pédiatre Allergologue Phénotypage de l asthme : En pratique Lilia Malot, Pneumo-pédiatre Allergologue Asthme du nourrisson Enfant d âge préscolaire < 3 ans Diagnostic d asthme la première année de vie : épisodes itératifs de

Plus en détail

ALLERGIE AUX VENINS D HYMENOPTERES

ALLERGIE AUX VENINS D HYMENOPTERES ALLERGIE AUX VENINS D HYMENOPTERES QUI, COMMENT ET COMBIEN DE TEMPS DESENSIBILISER? JOËLLE BIRNBAUM UPRES EA 3287 Université de la Méditerranée Service Pneumo-alergologie Hôpital Ste Marguerite, Marseille

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Inauguration de la nouvelle unité de production 11.09.08

DOSSIER DE PRESSE Inauguration de la nouvelle unité de production 11.09.08 DOSSIER DE PRESSE Inauguration de la nouvelle unité de production 11.09.08-1 - SOMMAIRE I. STALLERGENES, UN LABORATOIRE BIOPHARMACEUTIQUE ENGAGE DANS LE TRAITEMENT DE L ALLERGIE L expertise de Stallergenes

Plus en détail

G. Pauli Professeur Honoraire Faculté de Médecine, Strasbourg

G. Pauli Professeur Honoraire Faculté de Médecine, Strasbourg Les vaccins aux allergènes des mammifères: approches avec les allergènes recombinants G. Pauli Professeur Honoraire Faculté de Médecine, Strasbourg 2 èmes rencontres francophones d allergologie moléculaire,

Plus en détail

ANNEXE XXIII. Maladies en relation avec la pollution atmosphérique

ANNEXE XXIII. Maladies en relation avec la pollution atmosphérique ANNEXE XXIII Maladies en relation avec la pollution atmosphérique Maladies respiratoires 1. Asthme Cette maladie, à composante génétique, est influencée par l'environnement. Le terrain allergique, génétiquement

Plus en détail

Prévenir... l asthme. de l enfant et ses complications

Prévenir... l asthme. de l enfant et ses complications Prévenir... l asthme de l enfant et ses complications 30 La fréquence de l asthme et des allergies respiratoires augmente a fréquence de l asthme et des allergies respiratoires a doublé L dans les pays

Plus en détail

Allergies croisées: Diagnostic et prise en charge. Kamila Sedkaoui-Oumerzouk et Alain Didier Pneumologie Hôpital Larrey CHU de Toulouse

Allergies croisées: Diagnostic et prise en charge. Kamila Sedkaoui-Oumerzouk et Alain Didier Pneumologie Hôpital Larrey CHU de Toulouse Allergies croisées: Diagnostic et prise en charge. Kamila Sedkaoui-Oumerzouk et Alain Didier Pneumologie Hôpital Larrey CHU de Toulouse SMAIC 2009 Allergies croisées Les outils diagnostiques Connaissance

Plus en détail

Les allergies croisées A. Bakhatar, K. El fadi. Service des maladies respiratoires CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc

Les allergies croisées A. Bakhatar, K. El fadi. Service des maladies respiratoires CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc Les allergies croisées A. Bakhatar, K. El fadi Service des maladies respiratoires CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc Généralités Introduction: Réactions croisées entre allergènes: 1970 1980. Grand nombre

Plus en détail

REGLES DE PRESCRIPTION DES TESTS BIOLOGIQUES CONCERNANT L ALLERGIE (Nomenclature de biologie médicale)

REGLES DE PRESCRIPTION DES TESTS BIOLOGIQUES CONCERNANT L ALLERGIE (Nomenclature de biologie médicale) REGLES DE PRESCRIPTION DES TESTS BIOLOGIQUES CONCERNANT L ALLERGIE (Nomenclature de biologie médicale) 1) Le dosage des IGE totales sériques n est pas un test de dépistage de l allergie et ne peut pas

Plus en détail

TRAITEMENT AU LONG COURS DE L ASTHME DE L ENFANT

TRAITEMENT AU LONG COURS DE L ASTHME DE L ENFANT TRAITEMENT AU LONG COURS DE L ASTHME DE L ENFANT Pr. Amine EL HASSANI MG Maroc. Rabat 29.5.2011 PROBLEMATIQUES Littérature Française Anglaise Etudes non Comparables Définition: Preschool Recurrent Wheeze

Plus en détail

Figure 1 : Graphique de l évolution des températures en France sur 100 ans Source : Météo France

Figure 1 : Graphique de l évolution des températures en France sur 100 ans Source : Météo France 1) Le changement climatique Le changement climatique qui est maintenant prouvé scientifiquement est connu de tous. Il a une influence sur nous, sur la végétation, mais aussi sur la pollinisation. Les changements

Plus en détail

PLACE DES RECOMBINANTS EN ALLERGIE RESPIRATOIRE Frédéric ric de Blay

PLACE DES RECOMBINANTS EN ALLERGIE RESPIRATOIRE Frédéric ric de Blay PLACE DES RECOMBINANTS EN ALLERGIE RESPIRATOIRE Frédéric ric de Blay Unité de pneumologie, d allergologie d et de pathologie respiratoire de l environnementl Pôle de Pathologie thoracique Hôpitaux universitaires

Plus en détail

Développement d un indicateur du changement climatique sur la biodiversité. Michel Thibaudon, Samuel Monnier

Développement d un indicateur du changement climatique sur la biodiversité. Michel Thibaudon, Samuel Monnier Développement d un indicateur du changement climatique sur la biodiversité Michel Thibaudon, Samuel Monnier Objectif Etude de l influence du changement climatique sur l impact sanitaire lié à l exposition

Plus en détail

Les allergies des beaux jours Pollens Guêpes

Les allergies des beaux jours Pollens Guêpes Les allergies des beaux jours Pollens Guêpes Document non contractuel / Mod 3344/04.2012/ Imprimerie B.F.I - 03.28.52.69.42 Le partenaire santé qui vous change la vie Prévention Le printemps arrive et

Plus en détail

La piscine pour ou contre

La piscine pour ou contre La piscine pour ou contre POUR!!! Jean-Christophe Dubus Unité de Pneumologie et Médecine Infantile, CRCM pédiatrique & CNRS, URMITE 6236 CHU Timone-Enfants et Hôpital Nord, Marseille Aucun conflit d intérêt

Plus en détail

Allergie alimentaire et dermatite atopique

Allergie alimentaire et dermatite atopique Allergie alimentaire et dermatite atopique Docteur Chantal KARILA Service de pneumologie et allergologie pédiatriques Hôpital Necker-Enfants malades CFP 2 A 2013 (Karila, Arch Ped 2013) Histoire naturelle

Plus en détail

Réintroductions alimentaires chez l enfant. M. Hofer - J.Wassenberg Immuno-allergologie Service de pédiatrie - CHUV

Réintroductions alimentaires chez l enfant. M. Hofer - J.Wassenberg Immuno-allergologie Service de pédiatrie - CHUV Réintroductions alimentaires chez l enfant M. Hofer - J.Wassenberg Immuno-allergologie Service de pédiatrie - CHUV Réintroductions alimentaires en 2004 Age: 12 mois 10 ans Nombre total: 30 Tests réussis:

Plus en détail

La Dermatite Atopique, est-ce de l Allergie? Dr Antoine KHOURY EPERNAY

La Dermatite Atopique, est-ce de l Allergie? Dr Antoine KHOURY EPERNAY La Dermatite Atopique, est-ce de l Allergie? Dr Antoine KHOURY EPERNAY Définissez-moi d abord ce que vous entendez par Atopie, par Dermatite Atopique (DA) et par Allergie et je vous dirai si le DA c est

Plus en détail

F.Benabadji Alger 22.11.13

F.Benabadji Alger 22.11.13 F.Benabadji Alger 22.11.13 ALLERGIE DANS LE MONDE 4ÉME RANG MONDIAL (OMS) PROBLÈME DE SANTÉ PUBLIQUE LES CAUSES Notre environnement (industriel, technologique, scientifique et climatique) * Allergènes

Plus en détail

Thomas rencontre un zebre L histoire d un enfant allergique

Thomas rencontre un zebre L histoire d un enfant allergique 1 Siemens Medical Solutions Diagnostics propose un large portefeuille de solutions diagnostiques haute performance qui procurent des moyens plus efficaces d aide au diagnostic, à la prise en charge et

Plus en détail

Alain Didier Clinique des Voies Respiratoires Hôpital Larrey CHU de Toulouse JAMA 2009

Alain Didier Clinique des Voies Respiratoires Hôpital Larrey CHU de Toulouse JAMA 2009 Allergies croisées pollens-aliments Alain Didier Clinique des Voies Respiratoires Hôpital Larrey CHU de Toulouse JAMA 2009 Allergies croisées pollens-aliments Historique : les grands syndromes cliniques

Plus en détail

STALLERGÈNES aborde une nouvelle phase de son histoire.

STALLERGÈNES aborde une nouvelle phase de son histoire. Message du Président STALLERGÈNES aborde une nouvelle phase de son histoire. Madame, Monsieur, Cher Actionnaire, L exercice 2005 a été une année marquante pour STALLERGÈNES à deux titres : Albert SAPORTA

Plus en détail

Stratégie diagnostique De l asthme du nourrisson

Stratégie diagnostique De l asthme du nourrisson Stratégie diagnostique De l asthme du nourrisson Ain-Temouchent 08/Mai/2015. Groupe de pneumo-allergologie pédiatrique Société de pédiatrie de l ouest www.spo-dz.com societepediatrieouest@yahoo.fr GAAPP(Groupe

Plus en détail

Bilan d activité 2013 de la surveillance des pollens en Poitou-Charentes

Bilan d activité 2013 de la surveillance des pollens en Poitou-Charentes ATMO Poitou-Charentes, centre régional de surveillance de la qualité de l air Bilan d activité 2013 de la surveillance des pollens en Poitou-Charentes Crédit-photo : Gérard Sulmont (RNSA) Référence : POLN_EXT_12_193

Plus en détail

University of Zurich. Au-delà de nos prévisions, mais en-deçà denos appréhensions. Zurich Open Repository and Archive. Ballmer-Weber, B K.

University of Zurich. Au-delà de nos prévisions, mais en-deçà denos appréhensions. Zurich Open Repository and Archive. Ballmer-Weber, B K. University of Zurich Zurich Open Repository and Archive Winterthurerstr. 190 CH-8057 Zurich Year: 2011 Au-delà de nos prévisions, mais en-deçà denos appréhensions Ballmer-Weber, B K Ballmer-Weber, B K

Plus en détail

PRE TEST X X X X X X X X X X X

PRE TEST X X X X X X X X X X X PRE TEST La allergies alimentaires sont plus fréquentes chez l adulte Les maladies allergiques ont doublé en 15 ans Un taux d IgE totales élevé est en faveur de l atopie Le Phadiatop est un test de dépistage

Plus en détail

Pour en savoir plus : LA MALADIE ASTHMATIQUE

Pour en savoir plus : LA MALADIE ASTHMATIQUE Pour en savoir plus : LA MALADIE ASTHMATIQUE J.L. RACINEUX I. Introduction L asthme est une maladie inflammatoire chronique des voies respiratoires. Cette inflammation est responsable des manifestations

Plus en détail

Dr j aile rhumedes foins. Dr Hilda Brandstätter Dr Johanna Sommer Bühler expert Dr Julien Ducommun

Dr j aile rhumedes foins. Dr Hilda Brandstätter Dr Johanna Sommer Bühler expert Dr Julien Ducommun Dr j aile rhumedes foins Dr Hilda Brandstätter Dr Johanna Sommer Bühler expert Dr Julien Ducommun Demandedu patient M. B. S. 1968 Depuisdeuxsemaines j ai le nez bouchéet qui coule et les yeux qui piquent.

Plus en détail

D A Moneret-Vautrin Service de Médecine Interne, Immunologie Clinique et Allergologie CHU de Nancy. Summary :

D A Moneret-Vautrin Service de Médecine Interne, Immunologie Clinique et Allergologie CHU de Nancy. Summary : Actualités sur l allergie au kiwi : un nouveau risque allergique du kiwi jaune et une intéressante possibilité thérapeutique... Allergy to kiwi : allergic risk of the gold kiwi and an interesting therapeutic

Plus en détail

ACTUALITES BIBLIOGRAPHIQUES EN ALLERGOLOGIE Novembre 2012 Claude MOLINA* et Jacques GAYRAUD**

ACTUALITES BIBLIOGRAPHIQUES EN ALLERGOLOGIE Novembre 2012 Claude MOLINA* et Jacques GAYRAUD** ACTUALITES BIBLIOGRAPHIQUES EN ALLERGOLOGIE Novembre 2012 Claude MOLINA* et Jacques GAYRAUD** 1. Nouvelle approche de l Immunothérapie : La voie intradermique? 2. Toux Chronique Idiopathique (ou inexpliquée)

Plus en détail

Allergologie en pratique

Allergologie en pratique 2-0093 Allergologie en pratique M. Raffard, H. Partouche L incidence des maladies allergiques est en constante augmentation. Pour expliquer ce phénomène, on discute des modifications du style de vie dans

Plus en détail

Le traitement de fond de la maladie asthmatique chez l adulte Formation médicale continue des médecins généralistes

Le traitement de fond de la maladie asthmatique chez l adulte Formation médicale continue des médecins généralistes Le traitement de fond de la maladie asthmatique chez l adulte Formation médicale continue des médecins généralistes Dr Hakima OUKSEL Département de Pneumologie 1 Le traitement de fond de l asthme 1. Est

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 4 novembre 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 4 novembre 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 4 novembre 2009 SINGULAIR 4 mg, comprimé à croquer Boîte de 28 (CIP : 393 112-4) Boîte de 50 (CIP : 393 118-2) SINGULAIR 4 mg, granulé Boîte de 28 sachets-dose de 4 mg

Plus en détail

POLLUTION DANS LES VEHICULES AUTOMOBILES. N. Petit, Reims le 03 décembre d

POLLUTION DANS LES VEHICULES AUTOMOBILES. N. Petit, Reims le 03 décembre d POLLUTION DANS LES VEHICULES AUTOMOBILES 8 e journée e du Réseau R ALLERGOLOR «Journée e Jean-Marc CUNY» N. Petit, Reims le 03 décembre d 2011 INTRODUCTION Le monoxyde de carbone et les particules fines

Plus en détail

Item 169 : Évaluation thérapeutique et niveau de preuve

Item 169 : Évaluation thérapeutique et niveau de preuve Item 169 : Évaluation thérapeutique et niveau de preuve COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Différentes

Plus en détail

LES BONS RÉFLEXES FACE AUX ALLERGIES

LES BONS RÉFLEXES FACE AUX ALLERGIES ADOS ET JEUNES ADULTES LES BONS RÉFLEXES FACE AUX ALLERGIES Sous le parrainage de : La 7 e Journée Française de l Allergie est organisée par : Avec le soutien de : En partenariat avec : Allergie, j agis!

Plus en détail

QUE RESPIRONS NOUS? Société Belge de Pneumologie 1/12/12 Amaryllis Haccuria CHR de Namur

QUE RESPIRONS NOUS? Société Belge de Pneumologie 1/12/12 Amaryllis Haccuria CHR de Namur QUE RESPIRONS NOUS? Société Belge de Pneumologie 1/12/12 Amaryllis Haccuria CHR de Namur Plan de l exposé Gaz Allergènes domestiques et professionnels Pollution et réchauffement climatique Composition

Plus en détail

cas de désensibilisation au cabinet

cas de désensibilisation au cabinet 5 cas de désensibilisation au cabinet Par Ethel Higgins, MD, CMFC Présenté à la conférence Urologie, néphrologie, allergies de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec, le 13 juin 2003. À qui

Plus en détail

Le bouleau. Lisez attentivement cette fiche si vous êtes allergique au pollen de bouleau

Le bouleau. Lisez attentivement cette fiche si vous êtes allergique au pollen de bouleau Le bouleau Lisez attentivement cette fiche si vous êtes allergique au pollen de bouleau EN BREF Le bouleau fait partie de la famille des bétulacées. Très répandu en France, il domine dans le nord du pays.

Plus en détail

Essentiel. Définition asthme. Chez le nourrisson? Compatibles avec des phénotypes variés. Clinique Inflammation Fonctionnelle. Vocabulaire commun

Essentiel. Définition asthme. Chez le nourrisson? Compatibles avec des phénotypes variés. Clinique Inflammation Fonctionnelle. Vocabulaire commun Définition asthme Clinique Inflammation Fonctionnelle Chez le nourrisson? Clinique : oui Inflammation : limité Fonctionnelle : limitée Essentiel Vocabulaire commun bronchites sifflantes, asthmatiforme

Plus en détail

respiratoires allergiques Faits marquants

respiratoires allergiques Faits marquants Fiche V Les pollens, les pollinoses et autres maladies respiratoires allergiques Faits marquants Certains pollens présents dans l'air peuvent provoquer des réactions allergiques chez les personnes prédisposées,

Plus en détail

Moisissures: un problème de qualité de l air intérieur (QAI) Laurent Groux, Ph.D. Chimiste Beaupré, le 9 mai 2014

Moisissures: un problème de qualité de l air intérieur (QAI) Laurent Groux, Ph.D. Chimiste Beaupré, le 9 mai 2014 Moisissures: un problème de qualité de l air intérieur (QAI) Laurent Groux, Ph.D. Chimiste Beaupré, le 9 mai 2014 Laurent Groux, Ph.D. Doctorat en Chimie (2003) de L université de Montréal Consultant en

Plus en détail

L asthme Dr Sophie Figon & Pr Jean-Pierre DUBOIS Département de Médecine Générale Université Claude Bernard LYON I

L asthme Dr Sophie Figon & Pr Jean-Pierre DUBOIS Département de Médecine Générale Université Claude Bernard LYON I L Dr Sophie Figon & Pr Jean-Pierre DUBOIS Département de Médecine Générale Université Claude Bernard LYON I Définition. Caractéristiques. Prévalence Dyspnée sifflante due à une obstruction bronchique,

Plus en détail

F. Cousin, F. Bérard, J.F. Nicolas Centre Hospitalier Lyon-Sud Secteur Ste Eugénie Immuno-Allergologie - Pierre-Bénite. Résumé

F. Cousin, F. Bérard, J.F. Nicolas Centre Hospitalier Lyon-Sud Secteur Ste Eugénie Immuno-Allergologie - Pierre-Bénite. Résumé Allergie et environnement. F. Cousin, F. Bérard, J.F. Nicolas Centre Hospitalier Lyon-Sud Secteur Ste Eugénie Immuno-Allergologie - Pierre-Bénite Résumé La fréquence des maladies allergiques ne cesse d

Plus en détail

QUOI DE NEUF DANS LE TRAITEMENT DE L'ASTHME? Simon Hotte MD FRCP(c) CSSS de Gatineau. Objectifs

QUOI DE NEUF DANS LE TRAITEMENT DE L'ASTHME? Simon Hotte MD FRCP(c) CSSS de Gatineau. Objectifs QUOI DE NEUF DANS LE TRAITEMENT DE L'ASTHME? Simon Hotte MD FRCP(c) CSSS de Gatineau Objectifs 1. Discuter des nouvelles options thérapeutiques dans la gestion de l'asthme 2. Discuter des grandes lignes

Plus en détail

Allergologie moléculaire: ISAC

Allergologie moléculaire: ISAC Séminaire de formation continue Service d immunologie et allergie Allergologie moléculaire: ISAC jeudi 29.11.2012 Il était une fois Les allergènes utilisés pour le diagnostic et l immunothérapie représentent

Plus en détail

SYNTHÈSE. Indications du dosage des IgE spécifiques dans le diagnostic et le suivi des maladies allergiques

SYNTHÈSE. Indications du dosage des IgE spécifiques dans le diagnostic et le suivi des maladies allergiques SYNTHÈSE Indications du dosage des IgE spécifiques dans le diagnostic et le suivi des maladies allergiques INTRODUCTION La prévalence des maladies allergiques a doublé au cours des 15 dernières années.

Plus en détail

Allergies. Informations sur les allergies et sur notre test rapide.

Allergies. Informations sur les allergies et sur notre test rapide. Allergies Informations sur les allergies et sur notre test rapide. Sommaire Résumé et faits 4 Symptômes 5 Effet cumulatif 6 Réactions croisées aux aliments 7 Diagnostic et tests 8 Traitement et soins 10

Plus en détail

ASTHME DU PETIT ENFANT

ASTHME DU PETIT ENFANT ASTHME DU PETIT ENFANT DÉFINITION 3 épisodes dyspnéiques avec sibilants avant l âge de 3 ans (Tabachnik et Levinson - 1981) Indépendamment : du statut atopique de l âge de début des facteurs déclenchants

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Attention Pollens! L allergie est une maladie. Des solutions existent.

DOSSIER DE PRESSE. Attention Pollens! L allergie est une maladie. Des solutions existent. DOSSIER DE PRESSE Attention Pollens! L allergie est une maladie. Des solutions existent. SOMMAIRE 2EME JOURNEE FRANCAISE DE L ALLERGIE : PRESENTATION UNE AFFECTION CHRONIQUE A NE PAS NEGLIGER ALLERGIE

Plus en détail

Sylvain Dubucquoi : Biologie de l allergie, CERM 2007

Sylvain Dubucquoi : Biologie de l allergie, CERM 2007 : Biologie de l allergie, CERM 2007 Allergie : Le poids des chiffres! Exploration des hypersensibilités à IgE 4% de la population générale ~ 10% des enfants de moins de 2 ans (USA) Les manifestations s'aggravent!

Plus en détail

ALLERGIES ET HYPERSENSIBILITES item 113. ALLERGIES RESPIRATOIRES item 115

ALLERGIES ET HYPERSENSIBILITES item 113. ALLERGIES RESPIRATOIRES item 115 Collège des Enseignants de Pneumologie Référentiel pour la préparation de l ECN Dr Bourdin (Montpellier), Pr Godard (Montpellier) Pr Charpin (Marseille), Pr Tillie-Leblond (Lille) Pr Raherison (Bordeaux),

Plus en détail

GRILLE SCORE LOGISTIQUE ET IMPACT

GRILLE SCORE LOGISTIQUE ET IMPACT Direction de la Politique Médicale (DPM) Formulaire Département de la Recherche clinique et du Développement (DRCD) GRILLE SCORE LOGISTIQUE ET IMPACT Méthode. Définition du niveau de risque de la recherche

Plus en détail

Les allergies croisées. Lisez attentivement cette fiche si vous êtes allergique

Les allergies croisées. Lisez attentivement cette fiche si vous êtes allergique Les allergies croisées Lisez attentivement cette fiche si vous êtes allergique EN BREF L allergie croisée est une réaction à une substance donnée alors que le sujet est sensibilisé à une autre substance

Plus en détail

Pollution de l air à l intérieur des bâtiments : les effets sur la santé Fabien SQUINAZI Médecin biologiste

Pollution de l air à l intérieur des bâtiments : les effets sur la santé Fabien SQUINAZI Médecin biologiste Pollution de l air à l intérieur des bâtiments : les effets sur la santé Fabien SQUINAZI Médecin biologiste En partenariat avec la Région Poitou-Charentes et la Dreal Poitou-Charentes Des effets sanitaires

Plus en détail

A Randomized Trial of Hyperglycemic. Lalande Marion, Biblio du 3/03

A Randomized Trial of Hyperglycemic. Lalande Marion, Biblio du 3/03 A Randomized Trial of Hyperglycemic Control in Pediatric Intensive Care Lalande Marion, Biblio du 3/03 Justification de l étude Etat actuel des connaissances sur le contrôle glycémique chez l adulte :

Plus en détail

TRAITEMENT DE L ASTHME. dr U de Pontbriand, Nantes le 3/12/2011

TRAITEMENT DE L ASTHME. dr U de Pontbriand, Nantes le 3/12/2011 TRAITEMENT DE L ASTHME DEFINITION du GINA (global initiative for asthma) «Maladie inflammatoire chronique des voies aériennes dans laquelle de nombreuses cellules jouent un rôle, notamment les mastocytes,

Plus en détail

L asthme en France selon les stades de sévérité

L asthme en France selon les stades de sévérité CENTRE DE RECHERCHE D ETUDE ET DE DOCUMENTATION EN ECONOMIE DE LA SANTE L asthme en France selon les stades de sévérité Laure Com-Ruelle Barbara Crestin Sylvie Dumesnil Les noms d auteurs apparaissent

Plus en détail

DOSSIER de PRESSE. Contact-Presse Association ASTHME & ALLERGIES : Marie-Caroline LAFAY - Tél : 06 16 56 46 56 - mclafay@wanadoo.

DOSSIER de PRESSE. Contact-Presse Association ASTHME & ALLERGIES : Marie-Caroline LAFAY - Tél : 06 16 56 46 56 - mclafay@wanadoo. DOSSIER de PRESSE JOURNÉE MONDIALE de l ASTHME 7 Mai 2013 organisée en France par l' LA JOURNÉE MONDIALE de l'asthme est une journée organisée au niveau mondial par la Global Initiative for Asthma (GINA).

Plus en détail

Allergie aux pollens: aspects cliniques. Première partie

Allergie aux pollens: aspects cliniques. Première partie Allergie aux pollens: aspects cliniques. Première partie Caroline Dürr a, Samuel Heimgartner b, Regula Gehrig c, Marco Caversaccio b, Arthur Helbling a a Allergologisch-Immunologische Poliklinik, Klinik

Plus en détail

Désensibilisation : vers de nouvelles perspectives. synthèse. J. Gaillard P.-A. Bart A. Leimgruber F. Spertini

Désensibilisation : vers de nouvelles perspectives. synthèse. J. Gaillard P.-A. Bart A. Leimgruber F. Spertini synthèse Désensibilisation : vers de nouvelles perspectives Rev Med Suisse 2011 ; 7 : 850-5 J. Gaillard P.-A. Bart A. Leimgruber F. Spertini Drs Julien Gaillard, Pierre-Alexandre Bart et Annette Leimgruber

Plus en détail

Allergies respiratoires : Etat des connaissances

Allergies respiratoires : Etat des connaissances Paul Becquart, Journaliste Santé Le petit Site Santé PRESENTATION du document ci-joint www.lepetitsitesante.fr Des centaines d'actualités, reportages et dossiers Santé et Environnement Allergies respiratoires

Plus en détail

État des connaissances sur l impact sanitaire lié à l exposition de la population générale aux pollens présents dans l air ambiant

État des connaissances sur l impact sanitaire lié à l exposition de la population générale aux pollens présents dans l air ambiant État des connaissances sur l impact sanitaire lié à l exposition de la population générale aux pollens présents dans l air ambiant Avis de l Anses Rapport d expertise collective Janvier 2014 Édition scientifique

Plus en détail

Particularités pédiatriques de l asthme. Pr Christophe Delacourt Necker

Particularités pédiatriques de l asthme. Pr Christophe Delacourt Necker Particularités pédiatriques de l asthme Pr Christophe Delacourt Necker Les objectifs Reconnaître Evaluer Contrôler Asthme de l enfant : sous-diagnostic persistant 3559 enfants parisiens 8-9 ans Moma et

Plus en détail

d1 Acarien Dermatophagoides pteronyssinus

d1 Acarien Dermatophagoides pteronyssinus d1 Acarien Dermatophagoides pteronyssinus Description des allergènes de l Acarien : Dermatophagoides pteronyssinus Famille : Pyroglyphidae Les acariens sont une des sources les plus communes de sensibilisation

Plus en détail

Asthmatiques, 1,2,3 soufflez!

Asthmatiques, 1,2,3 soufflez! Asthmatiques, 1,2,3 soufflez! Membre de la Fédération Française de Pneumologie Avec le soutien de l EFA Document réalisé avec le soutien du laboratoire L asthme est une maladie très fréquente qui touche

Plus en détail

ENFANT ASTHMATIQUE? PAS DE PANIQUE Contrôlez et équilibrez l asthme de votre enfant

ENFANT ASTHMATIQUE? PAS DE PANIQUE Contrôlez et équilibrez l asthme de votre enfant ENFANT ASTHMATIQUE? PAS DE PANIQUE Contrôlez et équilibrez l astme de votre enfant Membre de la Fédération Française de Pneumologie Avec le soutien de la Direction Générale de la Santé et le parrainage

Plus en détail

LA VENTILATION DES BÂTIMENTS SANTÉ RESPIRATOIRE DES OCCUPANTS

LA VENTILATION DES BÂTIMENTS SANTÉ RESPIRATOIRE DES OCCUPANTS AVIS LA VENTILATION DES BÂTIMENTS D HABITATION : IMPACTS SUR LA SANTÉ RESPIRATOIRE DES OCCUPANTS DIRECTION RISQUES BIOLOGIQUES, ENVIRONNEMENTAUX ET OCCUPATIONNELS FÉVRIER 2006 AUTEURS Pierre Lajoie, M.D.,

Plus en détail

Allergènes IgE dépendants

Allergènes IgE dépendants Michèle RAFFARD Allergologue - Institut Pasteur - mraffard@free.fr Certificat d Immuno-Allergologie Clinique (CIAC) Association Franco Vietnamienne de Pneumologie (AFVP) Hôpital Universitaire de HCMV 3/5

Plus en détail

Vaccinations pour les professionnels : actualités

Vaccinations pour les professionnels : actualités Vaccinations pour les professionnels : actualités Dominique Abiteboul Service de Santé au Travail Hôpital Bichat - Claude Bernard Paris GERES Les vaccins A (H1N1)v 4QUESTIONS +++++ Pas assez de recul???

Plus en détail

Site Web : aurespneumo.free.fr

Site Web : aurespneumo.free.fr Site Web : aurespneumo.free.fr Histoire des concepts Laennec : fin d une confusion entre Asthme & Dyspnée Ere de Diathèses Ere de l Expectoration Epidémiologie descriptive Prévalence de l Asthme Mortalité

Plus en détail

aha! Centre d Allergie Suisse Scheibenstrasse 20 3014 Berne 22 info@aha.ch www.aha.ch

aha! Centre d Allergie Suisse Scheibenstrasse 20 3014 Berne 22 info@aha.ch www.aha.ch aha! Centre d Allergie Suisse Scheibenstrasse 20 3014 Berne 22 info@aha.ch www.aha.ch allergique? aha.ch Un grand merci à tous les sponsors! Grâce à nos sponsors, nous avons la possibilité d être présent

Plus en détail

Etude non invasive du remodelage bronchique chez la souris

Etude non invasive du remodelage bronchique chez la souris Etude non invasive du remodelage bronchique chez la souris M. Lederlin, M. Montaudon, P. Berger, A. Ozier, F. Laurent Laboratoire de physiologie cellulaire respiratoire INSERM U885, Bordeaux 2 Unité d

Plus en détail

Immunopathologie et immunointervention : Allergies Hypersensibilité de type I. Allergies Hypersensibilité de type I

Immunopathologie et immunointervention : Allergies Hypersensibilité de type I. Allergies Hypersensibilité de type I 28/10/2013 MAIROT Kévin D1 Immunopathologie et immunointervention Professeur J. Vitte 8 pages Plan: Allergies Hypersensibilité de type I A. Physiopathologie de l'allergie : I. Schéma global de la réaction

Plus en détail

Information aux médias pour la journée d Allergie du 8 juillet 2005

Information aux médias pour la journée d Allergie du 8 juillet 2005 SOCIÉTÉ SUISSE D ALLERGOLOGIE ET D IMMUNOLOGIE SCHWEIZ. GESELLSCHAFT FÜR ALLERGOLOGIE UND IMMUNOLOGIE SOCIETÀ SVIZZERA DI ALLERGOLOGIA E IMMUNOLOGIA Gryphenhübeliweg 40 Postfach 3000 Bern 6 T 031 359 90

Plus en détail

Réactions croisées des allergènes protéiques. Actualités. F. Lavaud, Reims

Réactions croisées des allergènes protéiques. Actualités. F. Lavaud, Reims Réactions croisées des allergènes protéiques. Actualités F. Lavaud, Reims Mai 2004 From Sicherer JACI, 2001; 108 : 881-90 Allergie à Risque de réaction à Risque Latex Kiwi, banane, avocat 35 % Kiwi, banane,

Plus en détail

Mercredi 18 avril 2007 L asthme : maladie du monde moderne, origine et traitements

Mercredi 18 avril 2007 L asthme : maladie du monde moderne, origine et traitements 1 à 20 H 30 au Muséum Mercredi 18 avril 2007 L asthme : maladie du monde moderne, origine et traitements Sous l'égide du Comité orléanais de la Fondation pour la Recherche Médicale Avec : - Isabelle COUILLIN,

Plus en détail

L allergie alimentaire!

L allergie alimentaire! L allergie alimentaire! Pourquoi et comment?! Alexis Mosca Hôpital Robert Debré alexis.mosca@rdb.aphp.fr Axel, 2 mois, pleurs incessants! Allaité 3 semaines puis préparation pour nourrissons standard

Plus en détail