Univ. Béjaia, Faculté de la Technologie, Département d électronique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Univ. Béjaia, Faculté de la Technologie, Département d électronique"

Transcription

1 Univ. Béjaia, Faculté de la Technologie, Dépatement d électonique L INTELLIGENCE ARTIFICIELLE APPLIQUEE AUX TELECOMMUNICATIONS Thème : Intelligence économique et télécommunication Poposé pa : D A/. KHIREDDINE économique,ufc, juin, Sheaton, Colloque intenational su l intelligence économique,ufc, juin, Sheaton,

2 Intoduction Oigine des Télécommunications Télécommunications et Sciences Techniques des Télécommunications Applications des Télécommunications Les Réseaux mobiles Concepts de base cellulaies Les ondes électomagnétiques Planification d un Réseau GSM Opéateus de Télécommunications Conclusion

3 Intoduction Les télécommunications sont aujoud hui définies comme la tansmission à distance d infomation avec des moyens électoniques. Ce teme est plus utilisé que le teme synonyme officiel «communication électonique». Elles se distinguent ainsi de la poste qui tansmet des infomations ou des objets sous fome physique. Cet aticle est une intoduction au monde des télécommunications, il vise à en donne les définitions pincipales. Les liens ves les aticles détaillés pemettent de découvi tous les aspects de ce domaine technique. On entend pa télécommunications toute tansmission, émission et éception à distance, de signes, de signaux, d écits, d images, de sons ou de enseignements de toutes natues, pa fil électique, adioélecticité, optique ou autes systèmes électomagnétiques

4 Oigine des télécommunications Les moyens simples natuels anciens comme la paole ou les signaux à vue, pemettent de communique à coute distance. L évolution de l oganisation des sociétés humaines a amené tès vite à développe des moyens de communique à distance : tambous, signaux de fumée, dapeaux.. Les communications maitimes pa pavillons, sémaphoes ou héliogaphe sont encoe en usage maginal dans la maine, mais les télécommunications «électiques» n ont vaiment pis leu esso qu avec l invention du télégaphe, puis du téléphone. Le développement de l électonique, de la adioélecticité, puis de l odinateu, ont amené en moins d un siècle aux télécommunications modenes. Les télécommunications débutent en Fance avec le télégaphe (optique) (1792). Dans les années 1870, Bell invente le téléphone.

5 Pésentation de la nome GSM Télécommunications et sciences Ce secteu connaît une fote coissance depuis les années 1980, gâce aux pogès technologiques éalisés dans les domaines scientifiques dont ce secteu est le caefou : mathématiques : le taitement du signal, la cyptogaphie, la théoie de l'infomation et le numéique ; physique : l'électomagnétisme, les semi-conducteus, l'électonique et l'opto-électonique ; infomatique : le génie logiciel et la diffusion de la micoinfomatique ; chimie : Réaction d'oxydo-éduction (éduction de poids et autonomie polongée des batteies des appaeils potatifs).

6 Techniques des télécommunications Une liaison de télécommunications compote tois éléments pincipaux : - Un émetteu qui pend l infomation et la convetit en signal électique, optique ou adioélectique.. Une fibe optique qui est un fil en vee ou en plastique tès fin qui a la popiété de conduie la lumièe et set dans les tansmissions teestes et océaniques de données. Elle offe un débit d'infomations nettement supéieu à celui des câbles coaxiaux et suppote un éseau «lage bande» pa lequel peuvent tansite aussi bien la télévision, le téléphone, la visioconféence.la fibe optique peut ête utilisée pou conduie de la lumièe ente deux lieux distants de plusieus centaines, voie millies, de kilomètes. -Un écepteu eçoit le signal et le convetit en infomation utilisable gâce à son antenne la voix ou la musique qui passe dans l espace sous fome d onde électomagnétique jusqu à un écepteu AM ou FM qui la estitue.. Canaux de tansmission Un canal de tansmission est une division d un suppot de tansmission affectée à une liaison. Radioélecticité La adioélecticité étudie la tansmission hetzienne, la popagation des ondes, les intefaces Colloque avec intenational l'émetteu su et l intelligence le écepteu pa l'intemédiaie des économique,ufc antennes., juin, Sheaton,

7 APPLICATIONS DES TELECOMMUNICATIONS Le téléphone La téléphonie est un système de télécommunication qui a pou but la tansmission de son et en paticulie la tansmission de la paole. Un éseau téléphonique est constitué de tois types d'équipements pincipaux : les teminaux ; les systèmes centaux ; les liaisons ente ces difféents équipements. Les teminaux sont les appaeils dont se sevent les utilisateus pou téléphone, et donc en paticulie le téléphone. Le fax ou télécopieu, le minitel, le épondeu, le modem, le seveu vocal inteactif. Les systèmes centaux disposent de l'intelligence pou établi les communications, les factue et assue toutes les fonctions nécessaies à la téléphonie Les liaisons sont les moyens, tels que les câbles ou fibe optique ou les antennes de téléphonie mobile, qui pemettent le tanspot de la communication d'un teminal à l'aute le telephone dealexande Gaham Bell au Musée des Ats et Méties à Pais Le téléphone automatique Pemie téléphone potable GSM fançais (1992)

8 APPLICATIONS DES TELECOMMUNICATIONS La adio La adio peut ête définie comme toute communications pa l'intemédiaie de l'espace hetzien. On distingue: La adiotéléphonie désigne les techniques de communication utilisant la adioélecticité, c'est-à-die les ondes hetziennes pou tansmette la voix humaine. Un satellite de télécommunications est un satellite atificiel positionné dans l'espace pou des besoins de télécommunications. Utilisés pou des applications mobiles, comme des communications ves les navies ou les avions, ves lesquels il seait impossible d'utilise du câble. Un faisceau hetzien est un système de tansmission de signaux ente deux points fixes. Il utilise comme suppot les ondes adioélectiques, des féquences poteuses de 1 GHz à 40 GHz (micoondes), tès fotement concentées à l'aide d'antennes diectives. Antenne de Rada Satellite de communication militaie Antenne ideau HF de télécommunication

9 APPLICATIONS DES TELECOMMUNICATIONS La télévision La télévision egoupe l'ensemble des technologies, techniques, poduit, diffuse, ecoit des émissions ou films.la tansmission, de ces émissions se fait pa ondes adioélectiques ou pa éseau câblé. Elles sont eçues su un poste écepteu appelé téléviseu. La télévision hetzienne coespond, à la diffusion pa l'intemédiaie d'ondes électomagnétiques, des signaux de télévision, selon difféentes bandes de féquences. La télévision teeste pa émetteus et éémetteus en télévision analogique teeste (TAT), le signal vidéo composite est en PAL ou Secam en télévision numéique teeste (TNT), le codage est du MPEG-2 ( ou MPEG-4,) La télévision pa satellite, analogique et numéique. Téléviseu allemand en 1958 Une télévision LCD à écan plat télévision pa câble télévision pa ADSL Antenne satellite à tois têtes : tois positions obitales difféentes, Atlantic Bid à 5 Ouest, Hot-Bid à 13 Est et Asta à 19 Est.

10 Les éseaux mobiles La téléphonie mobile est l'un des phénomènes de société de la fin du XXeme siècle. La téléphonie mobile désigne toute l'infastuctue de télécommunication pemettant d'utilise des téléphones potables. La téléphonie mobile est fondée su la adiotéléphonie, c'est-à-die la tansmission de la voix à l'aide d'onde adio MHz) ente une base elais qui couve une zone de Le Global System fo Mobile Communications ou GSM (histoiquement Goupe Spécial Mobile) est une nome numéique de seconde généation pou la téléphonie mobile. Elle fut établie en 1982 pa le CEPT (Conféence des Administations Euopéennes des Postes et Télécommunications). plusieus dizaines de kilomètes de ayon et le Elle a été mise au point pa l'etsi su téléphone mobile de l'utilisateu. la gamme de féquence des 900 MHz. Les pemies systèmes mobiles fonctionnaient Une vaiante appelée Digital en mode analogique. Les teminaux étaient de Communication System (DCS) utilise taille impotante, seulement utilisable dans les la gamme des 1800 MHz. Une nome véhicules automobiles GSM-400, utilisant les féquences de Les systèmes mobiles actuels fonctionnent en 450 MHz ou 480 MHz, est également à mode numéique et, les pogès de la l'étude. micoélectonique ont pemis de éduie la taille des téléphones mobiles à un fomat de poche. Tel qu'il a été conçu, le éseau GSM. Il existe deux gands standads de systèmes est idéal pou les communications de mobiles, le standad IS41 d'oigine améicaine type 'voix.. Les clients peuvent soit (nome ANSI-41) et le standad GSM, défini achete une cate pépayée, soit dans l'euope pa l'etsi, le plus économique,ufc épandu. souscie un abonnement., juin, Sheaton,

11 GESTION DE MOBILITÉ En GSM, les abonnés se déplacent dans le éseau, c est pouquoi il faut assue une meilleue combinaison ente les cellules afin de satisfaie les besoins des clients. Pou une meilleue gestion des abonnés mobiles, il faut : Identifie chaque abonné mobile: Cette opéation est endue possible d une pat pa la cate SIM, et d aute pat pa le cente d authentification AUC qui pemet de contôle l abonné quand il met en sevice son potable. Localise chaque abonné mobile: Dans ce cas, on ecout à HLR qui stocke les éféences et les coodonnées des abonnés du éseau. Losqu un abonné met en sevice son potable, le teminal avetit le éseau de sa pésence. Quand un abonné visiteu se touve dans le éseau, on ecout à VLR qui stocke tempoaiement les infomations elatives aux visiteus

12 ELEMENTS ET CONCEPTS DE BASE CELLULAIRE Handove Chaque cellule possède un émetteu-écepteu de faible puissance Goupe de féquences adio alloués à chaque cellule les allocations sont éalisées en espectant la distance de éutilisation Objectif : maximise la éutilisation Containtes : éduie les inteféences Co-canal (Inteféence povenant des BTS co-canal) On définit des motifs ou clustes Un ensemble de cellules Géométie : hexagonale 2 N = i + ij + Chaque féquence est utilisé une seule fois A tite d exemple : motif a 7 cellules Le handove est la technologie qui pemet de continue de téléphone tout en se déplaçant à pied, en voitue ou encoe en tain. Losque le téléphone mobile est en mouvement, il est obligé de change égulièement d antenne-elais C est une des bases de fonctionnement du éseau cellulaie, constitué de plusieus millies de cellules, coespondant à autant d antennes-elais. j 2 D = R. 3 K Motif de éutilisation à 7 cellules

13 Communications pa satellites les tois pincipaux difféents systèmes de communication pa satellites sont : a) le sevice fixe pa satellite : sevice de adiocommunication ente stations teestes situées en des points fixes déteminés ; b) le sevice mobile pa satellite : sevice de adiocommunication ente des stations mobiles et d autes stations mobiles ou des stations du sevice fixe ; on distingue tois classes de sevices mobiles pa satellite : Le sevice avec des stations mobiles teestes, Le sevice maitime avec des stations à bod, Le sevice aéonautique avec des stations à bod. c) le sevice de adiodiffusion diecte pa satellite : sevice de adiocommunication dans lequel des signaux etansmis pa des satellites sont destinés à ête eçus pa des antennes de faible diamète, généalement installées chez l utilisateu final. Tout nouveau système de satellite doit especte une pocédue d enegistement à l UIT et de coodination des féquences avec les autes systèmes.

14 ELEMENTS ET CONCEPTS DE BASE CELLULAIRE Handove ente cellules commandé pa le même BSC Ancienne BSC MSC Nouvelle Handove ente cellules de BSC avec le même MSC HANDOVER ENTRE CELLULES COMMANDÉES PAR DES MSC/VLR GSM-PLMN DIFFÉRENTS BSC BSC MSC-A Nouvelle Cellule BSC MSC-B

15 ELEMENTS ET CONCEPTS DE BASE CELLULAIRE Augmentation de la capacité du éseau Amélioe le appot C/I Saut de féquence lent Émission pa inteuption Contôle de puissance Sectoisation Utilisation d antennes diectives objectif : maîtise la couvetue A tite d exemple : cellules a 3 secteus Cente de cellule sectoisée Regoupement de cellules

16 ÉLÉMENTS ET CONCEPTS DE BASE CELLULAIRE Planification du éseau GSM Réalisé pa l opéateu Optimisation de placement des sites pévision du tafic Affectation des cellules selon un motif etenu Étude des conditions adioélectiques dans chaque site etenu Pévision du tafic le tafic automobile les quaties d affaie le pincipaux axes outies les heus de pointe. Pédiction de couvetue

17 APPLICATIONS DES TÉLÉCOMMUNICATIONS Intenet Intenet est le éseau infomatique mondial qui end accessibles au public des sevices comme le couie électonique et le Wold Wide Web. Ses utilisateus sont désignés pa le néologisme «intenaute». Techniquement, Intenet se définit comme le éseau public mondial utilisant le potocole de communication IP (Intenet Potocol). Intenet ayant été populaisé pa l'appaition du Wold Wide Web, les deux sont pafois confondus pa le public non aveti. En éalité, le web est une des applications d'intenet, comme le sont le couie électonique, la messageie instantanée et les systèmes de patage de fichies poste à poste. Pa ailleus, du point de vue de la confidentialité des communications, il impote de distingue Intenet des intanets, les éseaux pivés au sein des entepises, administations, etc., et des extanets, inteconnexions d'intanets pouvant empunte Intenet Visualisation des multiples chemins à taves une potion de l'intenet.

18 Le ada Le ada est un système qui utilise les ondes adio pou détecte et détemine la distance et/ou la vitesse d'objets tels que les avions, bateaux, ou encoe la pluie. Un émetteu envoie des ondes adio, qui sont éfléchies pa la cible et détectées pa un écepteu, souvent situé au même endoit que l'émetteu. La position est estimée gâce au temps de etou du signal et la vitesse est mesuée à pati du changement de féquence du signal pa effet Dopple. Le ada est utilisé dans de nombeux contextes : en météoologie, pou le contôle du tafic aéien, pou la suveillance du tafic outie, pa les militaies, en astonautique, etc. Le mot luimême est un néologisme povenant de l'aconyme anglais : RAdio Detection And Ranging, que l'on peut taduie pa «détection et estimation de la distance pa ondes adio» ou plus simplement «adioepéage». Cet aconyme d'oigine améicaine a emplacé le sigle anglais pécédemment utilisé : "RDF" (Radio Diection Finding). Depuis, le mot est enté dans la langue usuelle, pedant donc son écitue de sigle. Cette antenne ada longue potée, connue sous le nom ALTAIR, est utilisée pou détecte et piste les objets spatiaux en conjonction avec le système anti-missiles balistiques su le site Ronald Reagan Test Site localisé pincipalement su l'atoll Kwajalein des Îles Mashall

19 Global Positioning System Le Global Positioning System plus connu pa son sigle GPS, que l'on peut taduie en fançais pa «système de positionnement mondial» ou encoe Géo-Positionnement pa Satellite, est le pincipal système de positionnement pa satellite mondial actuel; Mais il est tès apidement appau qu'un des signaux tansmis pa les satellites pouvait ête libement eçu et exploité, et qu'ainsi un écepteu pouvait connaîte sa position su la suface de la Tee,. Ses avantages sont: Enome développement commecial dans de nombeux domaines : navigation maitime, su oute, localisation de camions, andonnée, nombeuses applications : géodésie, tansfet de temps ente hologes atomiques, étude de l'atmosphèe,etc. Le GPS utilise le système géodésique WGS84, auquel se éfèent les coodonnées calculées gâce au système. Le pemie satellite expéimental fut lancé en 1978, mais la constellation de 24 satellites ne fut éellement opéationnelle qu'en Un satellite Navsta, appatenant à la constellation du GPS

20 ONDES ELECTROMAGNETIQUES ET ANTENNES POUR STATION DE BASE Les ondes hetziennes sont les ondes utilisées en communication : elles ont elles mêmes divisées en goupes dénommés communément VLF, LF, MF, HF, VHF, UHF, SHF, EHF FÉquence Longueu d onde DÉsignation métique 10 À 30Khz 30Km À 10 Km Ondes MyiamÉt iques 30Khz À 300Khz 10Km À 1Km Ondes kilométiq ues 300Khz À 3Mhz 1Km À 100m Ondes HectomÉt iques 3Mhz À 30Mhz 100m À 10m Ondes décaméti ques DÉsignation couante TÈs basses féquences Basses féquences FÉquences moyennes Hautes féquences 30Mhz À 300Mhz 10 m À 1 m Ondes métiques TÈs hautes féquences 300Mhz À 3Ghz 1m À 10cm Ondes déciméti ques 3Ghz À 30Ghz 10cm À 1cm Ondes centiméti ques 30Ghz À 300Ghz 1cm À 1mm Ondes milliméti Ulta hautes féquences Supa hautes féquences Exta hautes féquences économique,ufc ques, juin, Sheaton, AbÉviation intenationa le VLF LF MF HF VHF UHF SHF EHF

21 ONDES ELECTROMAGNETIQUES ET ANTENNES POUR STATION DE BASE Équation de Maxwell Faaday : Équations de Maxwell Équation de Maxwell du flux magnétique : Équation de Maxwell Ampèe: Équation de Maxwell Gauss : 3 [ m ] [ V m] B ote = t divb = 0 D oth = J + t divd = ρ J Chages électiques : ρ C Couants électique : A Champs électique : Champs magnétique : H Induction électique : E [ A m] 2 D [ A. s m ] Induction magnétique : [ T ] 2 [ m ] B

22 ONDES ELECTROMAGNETIQUES ET ANTENNES POUR STATION DE BASE Popagation des ondes électomagnétiques Popagation en visibilité: Les liaisons sol-sol, de type faisceaux Hetziens. Les liaisons sol- espace, utilisées pa les systèmes de tansmissions pa satellites. Popagation en non visibilité: Diffaction Diffusion Réflexion Tansmission Réfaction

23 = = ) ( ) ( 0 0 b t B E o t a t E o tb ε µ ONDES ELECTROMAGNETIQUES ET ANTENNES POUR STATION DE BASE = ) ( a t E E ε µ ( ) = ω Popagation dans le vide = ) ( b t B B t ε µ ( ) ( ) = = v t x k B B u t x k E E ω ω cos cos 0 0 Polaisation Veticale Polaisation hoizontale

24 ONDES ELECTROMAGNETIQUES ET ANTENNES POUR STATION DE BASE Antennes Ce sont des éléments tansfomant un signal électique en une onde électomagnétique ( émissions ) ou le contaie ( éception ). Il est impotant de connaîte leu impédance, leu gain, leu diectivité. Gote Rebe

25 ONDES ELECTROMAGNETIQUES ET ANTENNES POUR STATION DE BASE Popagation des ondes En suivant la coubue de sol En suivant Les ondes d espace La tansmission pa éflexion ionosphéique

26 ONDES ÉLECTROMAGNÉTIQUES ET ANTENNES POUR STATION DE BASE Antenne : Les pincipales caactéistiques d une antenne sont : La bande de féquence de son fonctionnement ; Sa puissance maximale admissible ; Son impédance (généalement 50 ohm) ; Son gain ; Diagamme de ayonnement.

27 ONDES ÉLECTROMAGNÉTIQUES ET ANTENNES POUR STATION DE BASE Types d antennes Caactéistiques Usage Type d antenne Antennes diecti ves Gain élevé Faisceaux hetziens Paabolique Angle d ouvetue Ψ faible Satellites Yagi omnidi ection nelles Antennes Gain plus au moins constant dans le plan hoizontal ou dans un secteu donné. adio / TV Communication mobiles Bin vetical

28 Applications militaies Oute les télécommunications popement dites, qui utilisent des méthodes de discétion comme l'évasion de féquence, et de cyptage, les gouvenements utilisent les techniques adioélectiques dans un but de enseignement électomagnétique, comme le système echelon d'écoute satellitaie, ou des systèmes de bouillage et de conte-mesues. Le teme «cyptage» seait un anglicisme, tié de l'anglais encyption.. Toutefois, «cypte» est souvent employé, sutout au passif, dans le cade de la télévision payante (on «cypte» des chaînes). On peut aussi pende en considéation l'analyse de tafic dont la communication peut faie l'objet, puisque les motifs povenant de la pésence de communications peuvent faie l'objet d'une econnaissance de motifs Décypte désignant le fait de «etouve le message clai coespondant à un message chiffé sans posséde la clé de déchiffement», c = m/s

29 Technologies VSAT 1957 : SPOUTNIK I (sonde) 1960 : ECHO (ballon métallisé à 1500 km) 1962 : TELSTAR 1èe liaison tansatlantique Satellite à défilement 1963 : SYNCOM 1e satellite GEO (J.O. Tokyo) 1965 : INTELSAT I (Ealy Bid -géostationnaie) 1964 : TRANSIT navigation (obite polaie) 1975 : GPS (24 satellites dans 6 plans) 1998 : Iidium et Globalsta 2000 : Teledesic, Skybidge? 2008: Developement des Réseaux Numéique (VSAT)

30 Administation des télécommunications L'administation des télécommunications est effectuée au niveau intenational et national Pou optimise l'utilisation du specte de féquence et limite les inteféences ente systèmes, les états s'accodent au niveau intenational : CEPT [Conféence Euopéenne des Postes et Télécommunication] : au niveau de l'euope élagie à la Russie (Zone 1) ; UIT - Union Intenationale des Télécommunications (agence de l'onu): au niveau intenational. Pou la Fance, la position officielle est déteminée pa l'anfr (Agence Nationale des Féquences) Maoc: Agence National de Réglementation des Telecommunication (ANRT) Algéie En Algéie, c'est une agence gouvenementale ARPT, qui gèe les licences de télécommunication. L'opéateu histoique bénéficie automatiquement de toutes les licences ( GSM, WLL ). Actuellement, il existe deux opéateus pivés : le pemie opéateu est le leade su le maché Djezzy (Oascom Telecom) Nedjma (Wataniya Telecom) et un opéateu histoique Mobilis ( ie Telecom).

31 Opéateu s des télécommunications Djezzy (Oascom Telecom) Djezzy est une entepise de doit algéien. Céée en juillet 2001, elle est devenue leade dans le domaine de la téléphonie mobile, avec 13 millions d'abonnés au mois de Décembe Pésent au Moyen Oient, en Asie et en Afique, Oascom Telecom Holding (O.T.H.) est un leade dans le domaine de la téléphonie Implanté en Algéie, en Egypte, en Tunisie, au Pakistan, au Bengladesh, en Iak et, au Zimbabwe, le goupe Oascom Telecom compte désomais 50 Millions d abonnés dans le monde, ce qui lui confèe une envegue intenationale. C'est en juillet 2001 que le goupe Oascom Télécom empote la deuxième licence de téléphonie mobile en Algéie, pou un montant de 737 millions de dollas. Fot d un capital humain de plus de 2900 employés, 10 Millions d abonnés, et plusieus offes (GSM et Colloque VSAT), intenational OTA su l intelligence demeue,, l opéateu favoiéconomique,ufc des Algéiens., juin, Sheaton,

32 Opéateu s des télécommunications Mobilis(AlgéieTelecom) Opéateu histoique de Télécommunications, ALGERIE TELECOM a plus de 30 ans d'expéience et de pésence su tout le teitoie national dans le domaine des télécommunications pa satellite. En juillet 2004, ALGERIE TELECOM a lancé une nouvelle stuctue dénommée ALGERIE TELECOM SATELLITE (ATS) ayant un statut de diection généale en attendant sa filialisation..le satellite étant l Instument pivilégié des télécommunications, ce qui a pemis le développement de dives sevices spécialisés VSAT (Vey Small Apetue teminal) destiné pincipalement aux entepises chechant à elie des sites dispesés géogaphiquement. L oganisation d Algéie Télécom Satellite compend une diection généale avec six Diections Centales autou d'une Diection Généale et sept Diections Régionales (ALGER, ORAN, OUARGLA, BECHAR, SETIF, CONSTANTINE et ANNABA) Colloque intenational ainsi qu'un su l intelligence télépot à LAKHDARIA. THURAYA SG-2520 Réseau GSM (ti-bande) 900/1800/1900

33 ALGERIE TELECOM SATELLITE Avantages Pefomance des applications : Suppote toutes vos applications autou d IP (même les applications d'entepise en temps éel). Extensibilité : Configuation et gestion des éseaux de 128 Kbps à 18 Mbps. Disponibilité de éseau impotant : Assue l accès continu au éseau à vos utilisateus. Flexibilité : Suppote de multiples topologies de éseaux à pati de la même platefome. Gestion centalisée de la Solution : La solution idiect intégée et compacte founit le tanspot et la gestion du tafic IP les plus avancés. IPoVSAT Connect Le sevice IPoVSAT CONNECT pemet aux entepises, aux administations égionales ou intenationales, à des collectivités locales de communique libement en toute sécuité et en pemanence avec leus succusales ou sites distants. C est aussi une altenative à l isolement géogaphique, à la continuité de sevice et sutout à une sécuité des tansmissions de données. IP Connect Le IP CONNECT et un sevice conçu pou : Inteconnexions de éseaux locaux (LAN to LAN) ente plusieus sites. Solution de éseau pivé vituel (VPN) pa satellite. Tansmission voix, fax et données. Visioconféence.

34 ALGERIE TELECOM SATELLITE Couvetue du satellite Couvetue avec EUTELSAT EUTELSAT AB3 5 OUEST Couvetue avec INTELSAT NTELSAT IS EST (Bande Ku) INTELSAT IS EST ( Bande C) INTELSAT IS EST (BANDE C) INTELSAT IS EST ( Bande C)

35 ALGERIE TELECOM SATELLITE V-SAT I-DIRECT Avec une couvetue géogaphique étendue, la solution VSAT i-diect poposée pa ALGERIE TELECOM SATELLITE, vous offe une connexion à lage bande, fiable et sécuisé connectivité nécessaie à des sevices IP de tansmission des données, de téléphonie IP (VoIP) et de connectivité Intenet. assue la tansmission de données à des vitesses allant de 64 kbps à 4,2 Mbps, depuis un site éloigné, et jusqu'à 9 Mbps en povenance du HUB ves les sites éloignés. Qualité de Sevice (QoS) au niveau applicatif et système. Débit de etou le plus élevé (jusqu à 4.2 Mbps). Sécuité intégée (3DES/AES). Gestion de tafic en temps éel (VoIP, Vidéo). Flexibilité de configuation inégalée Accès à des satellites multiples à pati du même hub. Réseau pivé éel. Routeu satellite intégant 5 fonctions. Utilisation la plus efficace de la capacité tanspondeu.économise 30-50% du segment spatial. Tubo Poduct Codes et etou Colloque adaptif. intenational su l intelligence idiect Deteministic TDMA.

36 ALGERIE TELECOM SATELLITE Modèle thuaya Un téléphone qui associe deux systèmes, le GSM et le satellite, offant une sécuité maximale et une mobilité totale pou un pix accessible. Voila toute la puissance du sevice THURAYA que vous popose ALGERIE TELECOM SATELLITE. Gâce à son extaodinaie couvetue satellitaie, c'est toute l'algéie dans son immensité qui accède au sevice THURAYA. Du Cente d' aux montagnes du Hogga, THURAYA vous fait automatiquement bascule du éseau GSM, s'il est pésent, au éseau satellitaie pou vous pemette de toujous gade le contact où que vous soyez. Couvetue du satellite

37 Planification d un éseau GSM pou la ville de Bejaia Étude de dimensionnement du éseau Modèle de pédiction adopté Lu = Log (f) Log (hbase)- a(hm)+[ log(hbase)]log(d) POUR Hm=1.5 m on a a(hm)=0 une hauteu d'antenne de 30m ET f=925 MHz Lu= Log (d) Pou seuil = -79 dbm et Pie = 57,5 on aua : 57.5-[ Log (d)]=-79 Tout calcul fait d=l,9km potée indoo. Pou seuil inca en ubain = -85 dbm et Pie = 57,5 on aua : 57.5-[ Log(d)]= -85 Tout calcul fait d=2,8 km potée inca

38 Planification d un éseau GSM pou la ville de Bejaia une potée de 1.9km, la suface couvete est de 3,14*(1,9)²=11,34 km2 Exemple pou assue la couvetue de ighil ouzough, le nombe de sites total sea de: m²/11,34km² c'est à die au moins 1 site. Phase Localité Supeficies (m²) Nombe de site Phase 1 Ighil ouzough Phase 2 Sidi Ahmed Phase 3 Site sghi Phase 4 Cente ville Phase 5 Ihedaden

39 Inteface gaphique pou planification GSM Oganigamme de l inteface gaphique

40 Cate de la Ville

41 Conclusion Gâce aux pogès techniques et à la baisse des coûts, les opéateus de téléphonie mobile peuvent désomais satisfaie une plus vaste gamme de télécommunications nationales et intenationales comme, pa exemple : Intenet via satellite, Télé-enseignement, Télécommunications uales, Télé médecine, Secous en cas de catastophe natuelle, Goupes femés d usages gouvenementaux, Réseaux nationaux et multinationaux, Tansmission de données à lage bande, Sevices de multi diffusion pa VSAT, Applications integouvenementales et d entepise, Élagissement de l infastuctue RTPC, Sevices de diffusion d infomations.

42 Meci pou vote attention

Serveur vidéo IP. caméras analogiques PC serveur. PC Client 1. Serveur de stockage ( optionnel )

Serveur vidéo IP. caméras analogiques PC serveur. PC Client 1. Serveur de stockage ( optionnel ) Sony RealShot Manage V3 Info Poduit Mas 2005 RealShot Manage V3.0 Logiciel de gestion des caméas IP MJPEG, MPEG-4, Audio, il sait tout enegiste! Une nouvelle vesion du logiciel RealShot Manage de Sony

Plus en détail

Système d ouverture de porte de TGV

Système d ouverture de porte de TGV Le sujet se compose de : TD MP-PSI REVISION CINEMATIQUE Système d ouvetue de pote de TGV 6 pages dactylogaphiées ; 2 pages d annexe ; 2 pages de document éponse Objet de l étude Le tanspot feoviaie, concuencé

Plus en détail

Directives. Confidentiel une fois rempli

Directives. Confidentiel une fois rempli 200, chemin Sainte-Foy Québec (Québec) G1R 5T4 ENQUÊTE SUR L ADOPTION DU COMMERCE ÉLECTRONIQUE PAR LES ENTREPRISES QUÉBÉCOISES Coige le nom et l'adesse s'il y a lieu Nom Adesse Municipalité Povince Code

Plus en détail

Créer un observatoire de la concurrence. Créer un observatoire de la concurrence. Démarche. ntérêt. C aractéristiques.

Créer un observatoire de la concurrence. Créer un observatoire de la concurrence. Démarche. ntérêt. C aractéristiques. Cée un obsevatoie de la concuence poblématique I Quelle est l'étendue d'un maché? Quelle pat du maché, une entepise peut-elle espée pende? Quels sont les atouts des entepises pésentes su le maché? ntéêt

Plus en détail

SYSTÈME D ALARME ET PRODUITS TRANSMETTEURS

SYSTÈME D ALARME ET PRODUITS TRANSMETTEURS SYSTÈME D ALARME ET PRODUITS TRANSMETTEURS NOTICE D UTILISATION Vous venez d acquéi un système de sécuité DAITEM adapté à vos besoins de potection et nous vous en emecions. Quelques pécautions L installation

Plus en détail

Démarche)Qualité)pour)Améliorer)la)Communication) Pluridisciplinaire)entre)les)Jeunes)Chercheurs)

Démarche)Qualité)pour)Améliorer)la)Communication) Pluridisciplinaire)entre)les)Jeunes)Chercheurs) Démache)Qualité)pou)mélioe)la)Communication) Pluidisciplinaie)ente)les)s)Checheus) Sommaie)! Intoction!...!1! 1.!Desciption!de!la!poblématique!...!1! 1.1.#Contexte#de#la#communication#ente#les#jeunes#s#...#1#

Plus en détail

SYSTÈME D ALARME ET PRODUITS TRANSMETTEURS

SYSTÈME D ALARME ET PRODUITS TRANSMETTEURS SYSTÈME D ALARME ET PRODUITS TRANSMETTEURS NOTICE D UTILISATION Vous venez d acquéi un système de sécuité DAITEM adapté à vos besoins de potection et nous vous en emecions. Quelques pécautions L'installation

Plus en détail

ANTENNES INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUEES DE TOULOUSE SUPPORT DE COURS ENONCE DE TRAVAUX DIRIGES. 5 ème Année Réseau et Télécom

ANTENNES INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUEES DE TOULOUSE SUPPORT DE COURS ENONCE DE TRAVAUX DIRIGES. 5 ème Année Réseau et Télécom INSTITUT NATIONAL DS SCINCS APPLIQUS D TOULOUS 5 ème Année Réseau et Télécom ANTNNS SUPPORT D COURS NONC D TRAVAUX DIRIGS Alexande Boye alexande.boye@insa-toulouse.f www.alexande-boye.f Antennes Octobe

Plus en détail

GESTION DES RÉSEAUX, SERVEURS ET INTERFACES

GESTION DES RÉSEAUX, SERVEURS ET INTERFACES GESTION DES RÉSEAUX, SERVEURS ET INTERFACES RÉSEAUX, SERVEURS ET INTERFACES DEMANDE D INFORMATION Vous souhaitez ecevoi de l infomation elative aux solutions de la thématique Gestion des éseaux, seveus

Plus en détail

Le Véhicule Hybride du LAMIH

Le Véhicule Hybride du LAMIH Le Véhicule Hybide du LAMIH Une éalisation collective Le pojet véhicule hybide a été éalisé pa une équipe tansvesale du LAMIH egoupant des automaticiens et des mécaniciens. Leus domaines de echeche sont

Plus en détail

Guide de l acheteur de logiciel de Paie

Guide de l acheteur de logiciel de Paie Note pespicacité Pivilégie les essouces humaines Guide de l acheteu de logiciel de Paie Table des matièes Intoduction Tendances écentes de Paie L automation de Paie avec libe-sevice pou employés Analyse

Plus en détail

Leçon Force normale. L applet Force normale simule les forces qui s exercent sur un bloc qui se déplace verticalement. Préalables

Leçon Force normale. L applet Force normale simule les forces qui s exercent sur un bloc qui se déplace verticalement. Préalables Leçon Foce nomale L applet Foce nomale simule les foces qui s execent su un bloc qui se déplace veticalement. Péalables L élève devait connaîte les concepts d accéléation et de foce, et le lien qui existe

Plus en détail

Chap. 6 PROBLEMES D'ELECTROMAGNETISME

Chap. 6 PROBLEMES D'ELECTROMAGNETISME Chap. 6 PROBLEMES D'ELECTROMAGNETISME Poblème 1 Condensateu en égime vaiable (extait de l'examen S3SMPE 2002-2003) On considèe un condensateu plan à amatues ciculaies, de ayon a, distantes de d, alimenté

Plus en détail

Votre mission : Utiliser le logiciel de messagerie électronique Thunderbird

Votre mission : Utiliser le logiciel de messagerie électronique Thunderbird Vote mission : Utilise le logiciel de messageie électonique Thundebid BUTS DE LA MISSION : - Ouvi le logiciel de messageie électonique Découvi son inteface Configue un compte mail Lie / Envoye / Recevoi

Plus en détail

GENOPOLE ACCOMPAGNE VOTRE DÉVELOPPEMENT

GENOPOLE ACCOMPAGNE VOTRE DÉVELOPPEMENT Les _ Un chagé d affaies qualifé _ L accès à un éseau de conseils opéationnels et d expets _ Un soutien à la levée de fonds publics et pivés GENOPOLE ACCOMPAGNE VOTRE DÉVELOPPEMENT Genopole, c est une

Plus en détail

SOMMAIRE F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.2 FORMATION... 4 F.2.1 NATURE DES FORMATIONS... 4

SOMMAIRE F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.2 FORMATION... 4 F.2.1 NATURE DES FORMATIONS... 4 F MODULE F PRESTATIONS ET MISSIONS SOMMAIRE F MODULE F PRESTATIONS ET MISSIONS... 1 F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.1.2 SERVICES PERMANENTS... 2 F.1.3 SERVICES PONCTUELS...

Plus en détail

La troisième loi de Newton

La troisième loi de Newton 6 CHAPITRE La toisième loi de Newton CORRIGÉ DES EXERCICES Execices SECTION 6. La loi de l action et de la éaction 6.. Pou se déplace los de leus soties dans l espace, les astonautes se sevent de populseus

Plus en détail

INITIATION A LA MESURE ----

INITIATION A LA MESURE ---- INITIATION A LA MSUR ---- Le but de ce TP est : - de mesue la foce électomotice et la ésistance intene d'une pile, - d'évalue, en tenant compte des incetitudes de mesue et des caactéistiques de l'appaeil

Plus en détail

Equipement Electrique

Equipement Electrique Equipement Electique TEEM 1 èe Année Equipement Electique, TEEM 1 ee année, uno FRAÇO 1 ntoduction 2 Le pogamme * Champ magnétique, flux, induction électomagnétique, chages électiques et foces * La machine

Plus en détail

LICENCE SCIENCES DE L EDUCATION

LICENCE SCIENCES DE L EDUCATION www.fls LICENCE SCIENCES DE L EDUCATION A pati de la maquette actuelle, nous avons déployé une offe en L1, L2 et L3 se déclinant en 3 pacous los de la denièe année. Tois dépatements de la faculté des Lettes

Plus en détail

Monnaie et finance 1 : Les marchés financiers. Sommaire. 1.1. L équilibre financier. Chapitre 1 : Le système financier

Monnaie et finance 1 : Les marchés financiers. Sommaire. 1.1. L équilibre financier. Chapitre 1 : Le système financier Monnaie et finance 1 : Les machés financies Sommaie hapite 1 : Le système financie hapite 2 : Le maché des actions hapite 3 : Le maché obligataie hapite 4 : Le maché des poduits déivés Bibliogaphie : 1.

Plus en détail

A LA SANTE L ACCES DES JEUNES. dossier ...

A LA SANTE L ACCES DES JEUNES. dossier ... ... dossie L ACCES DES JEUNES A LA SANTE 20% d étudiants en Fance, et 26% en Midi-Pyénées, enoncent à des taitements médicaux pou des aisons financièes*. 18% des étudiants n ont pas de complémentaie santé.

Plus en détail

OPTIQUE ONDULATOIRE. 1. Les équations de propagation de E r et B r en vide: r r. r E (1) t 1

OPTIQUE ONDULATOIRE. 1. Les équations de propagation de E r et B r en vide: r r. r E (1) t 1 OPTIQUE ONDULATOIRE Le caactèe ondulatoie de la luièe a été énoncé pou la peièe fois pa C. Huygens (678). Il a été ensuite lageent développé pa A. Fesnel (8) et elié plus tad, en 876, à l électoagnétise

Plus en détail

Association Presse Purée - 58 rue Castetnau - 64 000 Pau pressepuree64@orange.fr / www.pressepuree64.fr 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92

Association Presse Purée - 58 rue Castetnau - 64 000 Pau pressepuree64@orange.fr / www.pressepuree64.fr 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92 Dossie d insciption Association Pesse Puée - 58 ue Castetnau - 64 000 Pau pessepuee64@oange.f / www.pessepuee64.f 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92 Identification de la stuctue exposante SOUSCRIPTEUR Etes-vous

Plus en détail

Vous êtes... jeune ou adulte, étudiant ou enseignant, parent, jeune couple, éducateur, animateur, responsable associatif, etc Si vous cherchez...

Vous êtes... jeune ou adulte, étudiant ou enseignant, parent, jeune couple, éducateur, animateur, responsable associatif, etc Si vous cherchez... I N S T I T U T E U R OI NP SE TE IN Se fome autement tout au long de la vie Vous êtes... I N S T I T U T E U R OI NP SE TE IN... jeune ou adulte, étudiant ou enseignant, paent, jeune couple, éducateu,

Plus en détail

ε ε Le champ électrique E et la densité de puissance moyenne sont reliés par :

ε ε Le champ électrique E et la densité de puissance moyenne sont reliés par : 1. UNIT Réalisez les convesions suivantes : P = dbm.1 W V = mv 86 dbµv G = 7 db 7 dbi et 4.85 dbd Lp = -3 db.5 (pete de popagation expimée en appot de puissance sotante su puissance entante). GRANDURS

Plus en détail

Spé 2008-2009 Devoir n 8 OPTIQUE

Spé 2008-2009 Devoir n 8 OPTIQUE Spé 8-9 Devoi n 8 OPTIQUE ETRALE PSI 8 A Pou que deux ondes poduisent des inteféences, il faut qu elles soient cohéentes, c est-à-die igoueusement synchones Pou obteni expéimentalement cette condition

Plus en détail

M F. F O Unité: [m. N] La norme du moment de force peut se calculer en introduit le bras de levier d

M F. F O Unité: [m. N] La norme du moment de force peut se calculer en introduit le bras de levier d Chapite 2: But: connaîte les lois auxquelles doit obéi un cops solide en équilibe. Ceci pemet de décie la station debout ainsi que les conditions nécessaies pou teni une tasse dans la main, souleve une

Plus en détail

F O R C E C E N T R A L E C O N S E R V A T I V E. A P P L I CA T I O N A U X O R B I T E S C I R C U L A I R E S

F O R C E C E N T R A L E C O N S E R V A T I V E. A P P L I CA T I O N A U X O R B I T E S C I R C U L A I R E S MECA NI QUE L yc ée F.B UISS N PTS I MUVEMENT D UNE PARTICULE SUMISE A UNE F R C E C E N T R A L E C N S E R V A T I V E. A P P L I CA T I N A U X R B I T E S C I R C U L A I R E S PRELUDE Dans ce chapite,

Plus en détail

DiaDent Group International

DiaDent Group International www.diagun.co.k DiaDent Goup Intenational Dispositif de compactage sans fil à chaleu intégée Copyight 2010 DiaDent Goup Intenational www.diadent.com Dispositif de compactage sans fil à chaleu intégée w

Plus en détail

Votre mission : Réaliser un publipostage avec OpenOffice

Votre mission : Réaliser un publipostage avec OpenOffice Vote mission : Réalise un publipostage avec OpenOffice BUTS DE LA MISSION : Cée une base de données avec OpenOffice Calc Cée une lette-type avec OpenOffice Wite Insée les champs de la base de données dans

Plus en détail

A. Étude d une installation électrique domestique

A. Étude d une installation électrique domestique Banque «go Véto» - 3 PHYSIUE Duée : 3 h 3 L usage d une calculatice est autoisé pou cette épeuve Il sea tenu le plus gand compte dans la notation de la qualité de la édaction Si, au cous de l épeuve, un

Plus en détail

Pôle Représentation Fédération Nationale des Etudiants en Kinésithérapie. Le Coût de la Rentrée : Du côté des Etudiants Kinés

Pôle Représentation Fédération Nationale des Etudiants en Kinésithérapie. Le Coût de la Rentrée : Du côté des Etudiants Kinés Le Coût de la Rentée : Du côté des Etudiants Kinés www.fnek.og Membe de la PROPOS LIMINAIRES En cette entée 2009, la Fédéation Nationale des Etudiants en Kinésithéapie, membe de la FAGE et epésentative

Plus en détail

MODELISATION DES COUPLAGES EN CHAMP PROCHE DES COMPOSANTS DE FILTRES CEM

MODELISATION DES COUPLAGES EN CHAMP PROCHE DES COMPOSANTS DE FILTRES CEM MODELISATION DES COUPLAGES EN CHAMP PROCHE DES COMPOSANTS DE FILTRES CEM S. angui*, K. Bege *, B. Vincent*, E. Clavel**, R. Peussel*, C. Vollaie* (*) : Laboatoie Ampèe UMR CNRS 5005, Ecole Centale de Lyon,

Plus en détail

GESTION DU TRAVAIL COLLABORATIF

GESTION DU TRAVAIL COLLABORATIF GESTION DU TRAVAIL COLLABORATIF TRAVAIL COLLABORATIF DEMANDE D INFORMATION Vous souhaitez ecevoi de l infomation elative aux solutions de la thématique Gestion du tavail collaboatif? ACAMAYA - TeamLink

Plus en détail

guide de qualité d accès aux commerces Perpignan, une ville accessible aux citoyens handicapés

guide de qualité d accès aux commerces Perpignan, une ville accessible aux citoyens handicapés guide de qualité d accès aux commeces infomations à l usage des commeçants pepignanais Pepignan, une ville accessible aux citoyens handicapés Pepinyà, una ciutat accessible als ciutadans minusvàlids Un

Plus en détail

CONCOURS INTERNE POUR LE RECRUTEMENT D INGENIEUR(E)S DES TRAVAUX DE LA METEOROLOGIE SESSION 2015

CONCOURS INTERNE POUR LE RECRUTEMENT D INGENIEUR(E)S DES TRAVAUX DE LA METEOROLOGIE SESSION 2015 CONCOURS INTERNE POUR LE RECRUTEMENT D INGENIEUR(E)S DES TRAVAUX DE LA METEOROLOGIE SESSION 2015 ************************************************************************************************* EPREUVE

Plus en détail

Séance de TP n 2 du jeudi 10 décembre 2009. Manipulation Pré-requis Montages liés. Electrocinétique, modulation d amplitude diagramme de bode

Séance de TP n 2 du jeudi 10 décembre 2009. Manipulation Pré-requis Montages liés. Electrocinétique, modulation d amplitude diagramme de bode Tavaux Patiques Pépaation à l agégation intene de Sciences Physiques 009-010 Séance de TP n du jeudi 10 décembe 009 Manipulation Pé-equis Montages liés Etude d un cicuit passif passe bas application à

Plus en détail

RTK - AUTOGUIDAGE. L évolution technique en. Pourquoi RTK et pas GPS ou DGPS Pour certains travaux? L AUTOGUIDAGE : un métier.

RTK - AUTOGUIDAGE. L évolution technique en. Pourquoi RTK et pas GPS ou DGPS Pour certains travaux? L AUTOGUIDAGE : un métier. RTK - AUTOGUIDAGE 1. Pésentation apie u pincipe RTK 2. Les applications e l autoguiage Objectifs: - Pécision, L AUTOGUIDAGE : un métie à pat entièe pou sevi l agicultue - Simplicité - Facilité - Compatibilité

Plus en détail

Systèmes de canalisation non-circulaires en PRV. pour la construction et la rénovation des réseaux d assainissement LOW RESOLUTION!

Systèmes de canalisation non-circulaires en PRV. pour la construction et la rénovation des réseaux d assainissement LOW RESOLUTION! Systèmes de canalisation non-ciculaies en PRV pou la constuction et la énovation des éseaux d assainissement Amiantit: une combinaison gagnante Sommaie Les systèmes de canalisation AMIREN sont fabiqués

Plus en détail

STATIQUE. Actions mécaniques extérieures = Actions Mécaniques de contact + Actions Mécaniques à distance

STATIQUE. Actions mécaniques extérieures = Actions Mécaniques de contact + Actions Mécaniques à distance STTIQUE 1.- Quel est l objectif de la statique? Pou étudie les conditions d équilibe des solides indéfomables. Remaques : - Un solide est considéé indéfomable tant que les défomations estent faibles. -

Plus en détail

Permis de feu. Travail par point chaud. r Soudage r Brasage. r Découpage r Tronçonnage. r Meulage r Autres. r Poste à souder r Tronçonneuse

Permis de feu. Travail par point chaud. r Soudage r Brasage. r Découpage r Tronçonnage. r Meulage r Autres. r Poste à souder r Tronçonneuse Pemis de feu Tavail pa point chaud Patage vote engagement Ce document doit ête établi avant tout tavail pa point chaud (soudage, découpage, meulage, ) afin de péveni les isques d incendie et d explosion

Plus en détail

5.1. Introduction. 5. Epargne, investissement et système financier. Introduction (suite) 5.2. Institutions financières

5.1. Introduction. 5. Epargne, investissement et système financier. Introduction (suite) 5.2. Institutions financières 5.1. Intoduction 5. Epagne, investissement et système financie Réalisation : Natacha Gilson! Mankiw, chapite 25 Pêts et empunts sont inexticablement liés : si quelqu un pête, c est qu un aute a décidé

Plus en détail

Guide 2005 GESTION. des solutions partenaires logiciels. IBM Software. commerciale (CRM) comptable et financière logistique marketing de la qualité

Guide 2005 GESTION. des solutions partenaires logiciels. IBM Software. commerciale (CRM) comptable et financière logistique marketing de la qualité IBM Softwae Guide 2005 des solutions patenaies logiciels GESTION commeciale (CRM) comptable et financièe logistique maketing de la qualité des elations humaines et compétences documentaie (GED) des appels,

Plus en détail

Chaînes énergétiques

Chaînes énergétiques Chapite 7 Chaînes énegétiques Découvi Activité expéimentale n 1 Comment fonctionne une voitue utilisant une pile à combustible? Expéience n 1 Au niveau des ésevois, on obseve la fomation de bulles : des

Plus en détail

Le fabricant qui rend la piscine accessible à tous. ans. d ec en n a. is e. a n. i n e. piscines

Le fabricant qui rend la piscine accessible à tous. ans. d ec en n a. is e. a n. i n e. piscines Le fabicant qui end la piscine accessible à tous. ga antie 10 ans e d ec en n a l f fab ication a ç is e u di ect s i n e piscines w w w. p i s c i n e s - o p l u s. c o m DES PRODUITS INNOVANTS piscines

Plus en détail

CONSTANTES DIELECTRIQUES

CONSTANTES DIELECTRIQUES 9 E7 CONTANTE DIELECTRIQUE I. INTRODUCTION Dans cette expéience, nous étuieons es conensateus et nous éiveons les popiétés e iélectiques tels que l'ai et le plexiglas. II. THEORIE A) Conensateus et iélectiques

Plus en détail

Po ur d o nne r un é lan à vo tre re traite

Po ur d o nne r un é lan à vo tre re traite Po u d o nne un é lan à vo te e taite ez a p é P aite t e e vot joud'hui dès au E N EN T TR RE E N NOOUUSS,, CC EESSTT FFAA CC I I LL EE DD EE SS EE O M M PP RR EE NN DDRRE E CC O Toutes les gaanties de

Plus en détail

E G A E E M. e v i t e. i t. Guide méthodologique à destination des chefs cuisiniers, des intendants, des acheteurs, de toute personne ayant un projet

E G A E E M. e v i t e. i t. Guide méthodologique à destination des chefs cuisiniers, des intendants, des acheteurs, de toute personne ayant un projet E G A L L I P S A E G R I e l A e T i N u E M Red I e v i t AL collec e n e n o i t a stau Guide méthodologique à destination des chefs cuisinies des intendants des acheteus de toute pesonne ayant un pojet

Plus en détail

BoxInternet :choisir le bon forfait

BoxInternet :choisir le bon forfait Au-delà En Tout Chez En D Aute Ce BoxIntenet :choisi le bon fofait Lesoffes «tiple play se» démocatisent gâce aux boîties d opéateus délivant l accès à Intenet dans tout le foye avec des communications

Plus en détail

Les fibres optiques :

Les fibres optiques : Les fibes optiques : Supplément d électomagnétisme appliqué Pa Piee-Andé Bélange Univesité Laval, Canada Table des matièes Anatomie d une fibe optique Un matéiau fot complexe...3 La fabication d une fibe

Plus en détail

Exercices : 19 - Champ électrostatique

Exercices : 19 - Champ électrostatique 1 Execices : 19 - Champ électostatique Sciences Physiques MP 2015-2016 Execices : 19 - Champ électostatique A. Calculs de champ et de potentiel 1. Théoème de supeposition Une sphèe de ayon b pote une chage

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE M 6

TRAVAUX DIRIGÉS DE M 6 D M 6 Coection PCSI 1 013 014 RVUX DIRIGÉS DE M 6 Execice 1 : Pemie vol habité (pa un homme) Le 1 avil 1961, le commandant soviétique Y Gagaine fut le pemie cosmonaute, le vaisseau spatial satellisé était

Plus en détail

Robot industriel IRB.60

Robot industriel IRB.60 Noguet - Lycée Blaise Pascal Colma - Robot industiel IRB - D apès Mécanique 1 P. Agati ED. Dunod - 24/02/05-1/5 EXERCICES D APPLICATION CINEMATIQUE Chapite 4 : Etude du mouvement ciculaie 1. Pésentation

Plus en détail

Propriétaire/origine du fichier. Distributeur informatique marchand sur Internet (hardware et software)

Propriétaire/origine du fichier. Distributeur informatique marchand sur Internet (hardware et software) 2AC 3AC Cible/Secteu/Région Acheteu infomatique en ligne Acheteu bueautique et infomatique en ligne Di./Resp Infomatique, Diecteu Achat infomatique Diigeant TPE, Assistante de Diection, Diection des Achats

Plus en détail

où «p» représente le nombre de paramètres estimés de la loi de distribution testée sous H 0.

où «p» représente le nombre de paramètres estimés de la loi de distribution testée sous H 0. 7- Tests d austement, d indépendance et de coélation - Chapite 7 : Tests d austements, d indépendance et de coélation 7. Test d austement du Khi-deux... 7. Test d austement de Kolmogoov-Sminov... 7.. Test

Plus en détail

ENONCE SUJET. Usage de la calculatrice interdit

ENONCE SUJET. Usage de la calculatrice interdit CONCOURS COMMUN 2006 DES ECOLES DES MINES D ALBI, ALES, DOUAI, NANTES Epeuve spécifique de Sciences Industielles pou l Ingénieu Filièe PCSI, option PSI Vendedi 12 mai 2006 de 8h00 à 12h00 Instuctions généales

Plus en détail

La Surveillance Industriel Dynamique par les Systèmes Neuro-Flous Temporels : Application à un système de Production

La Surveillance Industriel Dynamique par les Systèmes Neuro-Flous Temporels : Application à un système de Production SETIT 2009 5 th Intenational Confeence: Sciences of Electonic, Technologies of Infomation and Telecommunications Mach 22-26, 2009 TUNISIA La Suveillance Industiel Dynamique pa les Systèmes Neuo-Flous Tempoels

Plus en détail

INFORMATIQUE. MAÎTRISE - Le perfectionnement - COURS - STAGES ATELIERS

INFORMATIQUE. MAÎTRISE - Le perfectionnement - COURS - STAGES ATELIERS ASSOCIATION UNIVERSITÉ INTER-ÂGES 18 ue des Fèes Bolifaud 95220 HERBLAY 06 73 14 01 98 - Email : univesia@wanadoo.f INFORMATIQUE COURS - STAGES ATELIERS Un pogamme pesonnalisé de «cous et patiques» est

Plus en détail

Accessibilité du cabinet médical aux personnes handicapées

Accessibilité du cabinet médical aux personnes handicapées Accessibilité du cabinet médical aux pesonnes handicapées : http://www.ups-picadie.og : upsmedecinslibeauxpicadie@oange.f P. 1-2 Popos intoductifs Diagnostic accessibilité - Le cade juidique - P. 3-4 Mon

Plus en détail

Grille de lecture Échantillonnage et analyse des sols pollués

Grille de lecture Échantillonnage et analyse des sols pollués Santé envionnement Gille de lectue Échantillonnage et analyse des sols pollués Sommaie Intoduction 2 1. Éléments de cadage de la conception d une campagne de mesues dans les sols 3 1.1 Étape 1 : définition

Plus en détail

COMPRESSEUR DE CLIMATISATION AUTOMOBILE SANDEN 508

COMPRESSEUR DE CLIMATISATION AUTOMOBILE SANDEN 508 TSI Sciences Industielles GM DL N 1 COMPRESSEUR DE CLIMATISATION AUTOMOBILE SANDEN 508 1.MISE EN SITUATION : L étude ci-apès pote su un compesseu de climatisation de véhicule automobile de maque SANDEN.

Plus en détail

GESTION DE LA SAUVEGARDE DES DONNÉES (SÉCURITÉ ET STOCKAGE)

GESTION DE LA SAUVEGARDE DES DONNÉES (SÉCURITÉ ET STOCKAGE) GESTION DE LA SAUVEGARDE DES DONNÉES (SÉCURITÉ ET STOCKAGE) SAUVEGARDE DES DONNÉES DEMANDE D INFORMATION Vous souhaitez ecevoi de l infomation elative aux solutions de la thématique Gestion de la sauvegade

Plus en détail

Projet expérimental de Physique Statistique ETUDE D UN JET TURBULENT

Projet expérimental de Physique Statistique ETUDE D UN JET TURBULENT Magistèe de Physique Fondamentale 2007-2008 Pojet expéimental de Physique Statistique ETUDE D UN JET TURBULENT 1 DESCRIPTION DU PROJET... 2 1.1 OBJECTIFS... 2 1.2 MODE DE TRAVAIL... 2 2 LES JETS TURBULENTS...

Plus en détail

Gestion dynamique de contexte pour l informatique diffuse * Dynamic context management for pervasive computing

Gestion dynamique de contexte pour l informatique diffuse * Dynamic context management for pervasive computing Gestion dynamique de pou l infomatique diffuse * Dynamic context management fo pevasive computing Jéôme Euzenat 1 Jéôme Pieson 2 Fano Rampaany 2 1 INRIA Rhône-Alpes 2 Fance Telecom R&D Jeome.Euzenat@inialpes.f,

Plus en détail

APPROCHE DESCRIPTIVE DES ÉCOULEMENTS ; RÔLE DE LA VISCOSITÉ. NOTION DE COUCHE LIMITE.

APPROCHE DESCRIPTIVE DES ÉCOULEMENTS ; RÔLE DE LA VISCOSITÉ. NOTION DE COUCHE LIMITE. CASSIFICATION DS ÉCOUMNTS APPOCH DSCIPTIV DS ÉCOUMNTS ; Ô D A VISCOSITÉ NOTION D COUCH IMIT Objectifs Connaîte l expession de la foce de taînée execée su un cops solide en mouement ectiligne unifome dans

Plus en détail

I Locaux, Véhicules électriques, accueil, visite, personnen situation, façadextérieur; essais. I IEME. I Photo de nos manifestations.

I Locaux, Véhicules électriques, accueil, visite, personnen situation, façadextérieur; essais. I IEME. I Photo de nos manifestations. Photos pou le site de tel'le Détails des clichés dans chaque ubique pages pa pages : Rubique EltlE: 1- Qu'est ce que l'eme? Locaux Locaux, Véhicules électiques, accueil, visite, pesonnen situation, façadextéieu;

Plus en détail

L'atome et la mécanique de Newton : Ouverture au monde quantique

L'atome et la mécanique de Newton : Ouverture au monde quantique L'atome et la mécanique de Newton : Ouvetue au monde quantique Lod Kelvin affime en 1892 que "tous les concepts de la physique sont déteminés, et qu'il n'y a plus qu'à touve quelques décimales supplémentaies

Plus en détail

Chapitre I. Description des milieux continus

Chapitre I. Description des milieux continus Chapite I Desciption des milieu continus OBJET Ce chapite est consacé à la desciption des milieu continus. On intoduia les notions fondamentales de desciption du mouvement au sens de Lagange et d Eule,

Plus en détail

www.ucpa-formation.com

www.ucpa-formation.com Depuis le mois de septembe 2005, il est obligatoie de posséde un diplôme pofessionnel pou diige un accueil de loisis ou un séjou de vacances de plus de 80 enfants duant plus de 80 jous, le BAFD ne suffit

Plus en détail

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables ATRACOM-Centafique Manuel de Pocédues Administatives Financies et Comptables G MODULE G GESTION DE LA TRESORERIE SOMMAIRE G MODULE G GESTION DE LA TRESORERIE... 1 G.1 COMPOSANTES DE LA TRESORERIE... 2

Plus en détail

11.5 Le moment de force τ (tau) : Production d une accélération angulaire

11.5 Le moment de force τ (tau) : Production d une accélération angulaire 11.5 Le moment de foce τ (tau) : Poduction d une accéléation angulaie La tige suivante est soumise à deux foces égales et en sens contaie: elle est en équilibe N La tige suivante est soumise à deux foces

Plus en détail

FINANCE Mathématiques Financières

FINANCE Mathématiques Financières INSTITUT D ETUDES POLITIQUES 4ème Année, Economie et Entepises 2005/2006 C.M. : M. Godlewski Intéêts Simples Définitions et concepts FINANCE Mathématiques Financièes L intéêt est la émunéation d un pêt.

Plus en détail

Analyse et Conception d une Nouvelle Structure de Coupleur Squared-Coax-to-Microstrip pour des Applications Hautes Puissances en Télécommunications

Analyse et Conception d une Nouvelle Structure de Coupleur Squared-Coax-to-Microstrip pour des Applications Hautes Puissances en Télécommunications Communication Science & technologie N 9. Janvie 2011 COST Analyse et Conception d une Nouvelle Stuctue de Coupleu Squaed-Coax-to-Micostip pou des Applications Hautes Puissances en Télécommunications Naseddine

Plus en détail

Exemples d antennes (9)

Exemples d antennes (9) Exemples d antennes (9) II. Le pincipe des images : Pemet de considée le cas de souces placées au dessus d un sol qui peut ête assimilé à un conducteu pafait (en BF : σ >> ωε ). a) Cas d une antenne filaie

Plus en détail

GESTION DES RELATIONS HUMAINES ET COMPÉTENCES

GESTION DES RELATIONS HUMAINES ET COMPÉTENCES GESTION DES RELATIONS HUMAINES ET COMPÉTENCES DEMANDE D INFORMATION Vous souhaitez ecevoi de l infomation elative aux solutions de la thématique Gestion des elations humaines et des compétences? Photocopiez

Plus en détail

Mécanique du point : forces Newtoniennes (PCSI)

Mécanique du point : forces Newtoniennes (PCSI) écanique du oint : foces Newtoniennes (PCSI Question de cous On admet que, losqu'il est soumis à une foce Newtonienne F K u, la tajectoie d'un cos est lane et décite a mc K +e cosθ où C θ est une constante

Plus en détail

Exercices sur le chapitre «Les combustions» Exercice n 1 : Lire l extrait de texte ci-dessous avant de répondre aux questions posées.

Exercices sur le chapitre «Les combustions» Exercice n 1 : Lire l extrait de texte ci-dessous avant de répondre aux questions posées. Execices su le chapite «Les combustions» Execice n 1 : Lie l extait de texte ci-dessous avant de éponde aux questions posées. Essence et envionnement De nombeuses activités humaines sont susceptibles de

Plus en détail

La réforme des régimes de retraite en Europe: le point de vue de l actuaire

La réforme des régimes de retraite en Europe: le point de vue de l actuaire La éfome des égimes de etaite en Euope: le point de vue de l actuaie Stasboug, 7 octobe 2010 Pofesseu Piee DEVOLDER UCL, Belgique Agenda 1. Le défi des etaites en Euope 2. Répatition ou capitalisation

Plus en détail

Microéconomie B Interrogation du Mercredi 24 Novembre 2010 Durée : 1h30

Microéconomie B Interrogation du Mercredi 24 Novembre 2010 Durée : 1h30 Univesité Pais Ouest Nantee La Défense Année univesitaie 010-011 UFR SEGMI L Economie-Gestion Micoéconomie B Inteogation du Mecedi 4 Novembe 010 Duée : 1h30 Aucun document n est autoisé et les calculatices

Plus en détail

G l O s S a I r E. [Micro-Informatique]

G l O s S a I r E. [Micro-Informatique] Infomatique Sécuité Langues étangèes Développement pesonnel Juidique-Management www.abcci.f vesion jan. 2014 G l O s S a I E [Mico-Infomatique] ABC CI 20 ue Jules Vene BP 5209 14074 Caen Cedex 5 Tél :

Plus en détail

Quantité de mouvement Les systèmes de masse variable

Quantité de mouvement Les systèmes de masse variable 3 ème os DYNAMIQUE Théoie Quantité de mouvement Les systèmes de masse vaiable Intoduction À pati du Moyen Âge, on s'est endu compte que la vitesse ne suffisait pas à explique toutes les caactéistiques

Plus en détail

E S UE3 A C. Physique et biophysique. Toute la physique en 1 volume. Dounia Drahy

E S UE3 A C. Physique et biophysique. Toute la physique en 1 volume. Dounia Drahy P MÉDECINE PHARMACIE DENTAIRE SAGE-FEMME UE3 A C Physique et biophysique Dounia Dahy E S Toute la physique en 1 volume Rappels de cous + de 300 QCM et execices Tous les coigés détaillés Table des matièes

Plus en détail

CIRCULAIRE N 02/04. Elle précise les méthodes de valorisation des titres de capital et des titres de créances contenus dans les actifs de l OPCVM.

CIRCULAIRE N 02/04. Elle précise les méthodes de valorisation des titres de capital et des titres de créances contenus dans les actifs de l OPCVM. Rabat, le 02 juillet 2004 CIRCULIRE N 02/04 RELTIVE UX CONDITIONS D ÉVLUTION DES VLEURS PPORTÉES À UN ORGNISME DE PLCEMENT COLLECTIF EN VLEURS MOBILIÈRES OU DÉTENUES PR LUI La pésente ciculaie vient en

Plus en détail

Retournement temporel et focalisation sublongueur

Retournement temporel et focalisation sublongueur Retounement tempoel et focalisation sublongueu d onde Laboatoie Ondes et Acoustique Pais http://www.loa.espci.f Focalisation : petite ouvetue Distance focale : F Onde plane D W F>>D Lentill e Hypothèse

Plus en détail

Rhône-Alpes. Services Territoriaux de l Architecture et du Patrimoine Le ravalement n est pas un acte simple, obligatoire ou sans conséquence

Rhône-Alpes. Services Territoriaux de l Architecture et du Patrimoine Le ravalement n est pas un acte simple, obligatoire ou sans conséquence Le avalement de façade Fiche conseil n 7 Séie Patimoine / Inteventions su le bâti ancien PRÉFET DE LA RÉGION RHÔNE-ALPES Diection Régionale des Affaies Diection Régionale Cultuelles des Affaies -Alpes

Plus en détail

D'CLICS CONSO. ayez les bons réflexes! Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteur de votre consommation! www.crij.org.

D'CLICS CONSO. ayez les bons réflexes! Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteur de votre consommation! www.crij.org. n 26 2013/2014 Jounal du Cente Régional d Infomation Jeunesse Midi-Pyénées D'CLICS CONSO ayez les bons éflexes! d o s s i e Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteu de vote consommation! www.cij.og

Plus en détail

Chapitre 5 Les condensateurs 1. Définitions

Chapitre 5 Les condensateurs 1. Définitions hapite 5 Les condensateus. Définitions a. ondensateu. Si on elie chacune des bones + et - d une pile (ou aute souce de difféence de potentiel) à un conducteu, on obtient un condensateu. Les deux conducteus

Plus en détail

Une Ville qui bouge... par ses jeunes, pour ses jeunes!

Une Ville qui bouge... par ses jeunes, pour ses jeunes! Une Ville qui bouge... pa ses jeunes, pou ses jeunes! A5 Bochue jeunesse 0 12 ans_piee.indd 1 1/12/15 08:22 ! ts n n i a o f s n Vos e n penons e no us A5 Bochue jeunesse 0 12 ans_piee.indd 2 1/12/15 08:22

Plus en détail

Analyse hygrothermique d une structure tubulaire multicouche

Analyse hygrothermique d une structure tubulaire multicouche IM - ovembe Analyse hygothemique d une stuctue tubulaie multicouche A. Hocine (,. Boutiba (, F. Kaa Achia ( ( Dépatement de mécanique, Univesité Hassiba Benbouali hlef Email : hocinea_dz@yahoo.f, adhwane_cm@yahoo.f

Plus en détail

TELEPHONIE MOBILE HISTORIQUE

TELEPHONIE MOBILE HISTORIQUE La téléphonie mobile est une infrastructure de télécommunication qui permet de communiquer par téléphone sans être relié par câble à un central. HISTORIQUE Première génération Ericsson 450 Ericsson 900

Plus en détail

BACCALAUREAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES. Étude d un Système Technique Industriel BALISE MARITIME. Construction Mécanique

BACCALAUREAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES. Étude d un Système Technique Industriel BALISE MARITIME. Construction Mécanique BCCLURET SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Spécialité génie électonique Étude des Systèmes Techniques Industiels BLISE MRITIME Constuction Mécanique Duée Conseillée 1h30 Lectue du sujet : 5mn Patie

Plus en détail

La mécanique des fluides est l étude du comportement des fluides (liquides et gaz) et des forces internes associées.

La mécanique des fluides est l étude du comportement des fluides (liquides et gaz) et des forces internes associées. I- PREAMBULE : La mécanique des fluides est l étude du compotement des fluides (liquides et gaz) et des foces intenes associées. Elle se divise en statique des fluides, l étude des fluides au epos, qui

Plus en détail

III Enonce du principe fondamental de la statique (ou P.F.S)

III Enonce du principe fondamental de la statique (ou P.F.S) Rèf : st Pincipe fondamental de la statique STI G.E. I Hypothèse de la statique En statique, les solides sont supposés géométiquement pafaits, indéfomables, homogènes et isotopes. Géométie : les aspéités,

Plus en détail

tudes & documents ÉCONOMIE ET ÉVALUATION L assurance habitation dans les départements d Outre Mer n 24 Juin 2010

tudes & documents ÉCONOMIE ET ÉVALUATION L assurance habitation dans les départements d Outre Mer n 24 Juin 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 24 Juin 2010 É tudes & documents L assuance habitation dans les dépatements d Oute Me RISQUES ÉCONOMIE ET ÉVALUATION Sevice de l économie, de l évaluation

Plus en détail

Stratégie Vélo du Pays des Vallées des Gaves. Vers un développement de la destination cyclo des Vallées des Gaves

Stratégie Vélo du Pays des Vallées des Gaves. Vers un développement de la destination cyclo des Vallées des Gaves Statégie Vélo du Pays des Vallées des Gaves Ves un développement de la destination cyclo des Vallées des Gaves 2013-2016 Avant-popos Le développement de la filièe cyclo, un enjeu économique impotant pou

Plus en détail

CHAPITRE II MAGNETOSTATIQUE

CHAPITRE II MAGNETOSTATIQUE Chapite : Magnétostatique CAPTRE MAGNETOTATQUE Une chage électique immobile cée un champ électique seulement; Une chage en mouvement (un couant) cée un champ électique et un champ magnétique. Définition

Plus en détail

Le nouvel Unimog. Le champion des porte-outils.

Le nouvel Unimog. Le champion des porte-outils. Le nouvel Unimog. Le champion des pote-outils. Défini la nome. Repousse les limites. Le pote-outils Mecedes-Benz. Pogès et sécuité, pefection et esponsabilité, pefomance et innovation, telles sont les

Plus en détail

²Chapitre-2 Ondes lumineuses

²Chapitre-2 Ondes lumineuses ²Chapite- Ondes luineuses Les ondes luineuses sont des ondes életoagnétiques, est à die les gandeus qui se popagent sont un hap életique E et un hap agnétique B. Le aatèe ondulatoie de la luièe a été énoné

Plus en détail

( Codes : voir verso du feuillet 3 ) SPECIMEN

( Codes : voir verso du feuillet 3 ) SPECIMEN Aide demandeu d emploi Pojet pesonnalisé d accès à l emploi Pesciption de Pô emploi RFPE AREF CRP - CTP ou d un patenaie de Pô emploi Pécisez : N d AIS Concene de naissance Pénom Né(e) Inscit(e) depuis

Plus en détail