Univ. Béjaia, Faculté de la Technologie, Département d électronique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Univ. Béjaia, Faculté de la Technologie, Département d électronique"

Transcription

1 Univ. Béjaia, Faculté de la Technologie, Dépatement d électonique L INTELLIGENCE ARTIFICIELLE APPLIQUEE AUX TELECOMMUNICATIONS Thème : Intelligence économique et télécommunication Poposé pa : D A/. KHIREDDINE économique,ufc, juin, Sheaton, Colloque intenational su l intelligence économique,ufc, juin, Sheaton,

2 Intoduction Oigine des Télécommunications Télécommunications et Sciences Techniques des Télécommunications Applications des Télécommunications Les Réseaux mobiles Concepts de base cellulaies Les ondes électomagnétiques Planification d un Réseau GSM Opéateus de Télécommunications Conclusion

3 Intoduction Les télécommunications sont aujoud hui définies comme la tansmission à distance d infomation avec des moyens électoniques. Ce teme est plus utilisé que le teme synonyme officiel «communication électonique». Elles se distinguent ainsi de la poste qui tansmet des infomations ou des objets sous fome physique. Cet aticle est une intoduction au monde des télécommunications, il vise à en donne les définitions pincipales. Les liens ves les aticles détaillés pemettent de découvi tous les aspects de ce domaine technique. On entend pa télécommunications toute tansmission, émission et éception à distance, de signes, de signaux, d écits, d images, de sons ou de enseignements de toutes natues, pa fil électique, adioélecticité, optique ou autes systèmes électomagnétiques

4 Oigine des télécommunications Les moyens simples natuels anciens comme la paole ou les signaux à vue, pemettent de communique à coute distance. L évolution de l oganisation des sociétés humaines a amené tès vite à développe des moyens de communique à distance : tambous, signaux de fumée, dapeaux.. Les communications maitimes pa pavillons, sémaphoes ou héliogaphe sont encoe en usage maginal dans la maine, mais les télécommunications «électiques» n ont vaiment pis leu esso qu avec l invention du télégaphe, puis du téléphone. Le développement de l électonique, de la adioélecticité, puis de l odinateu, ont amené en moins d un siècle aux télécommunications modenes. Les télécommunications débutent en Fance avec le télégaphe (optique) (1792). Dans les années 1870, Bell invente le téléphone.

5 Pésentation de la nome GSM Télécommunications et sciences Ce secteu connaît une fote coissance depuis les années 1980, gâce aux pogès technologiques éalisés dans les domaines scientifiques dont ce secteu est le caefou : mathématiques : le taitement du signal, la cyptogaphie, la théoie de l'infomation et le numéique ; physique : l'électomagnétisme, les semi-conducteus, l'électonique et l'opto-électonique ; infomatique : le génie logiciel et la diffusion de la micoinfomatique ; chimie : Réaction d'oxydo-éduction (éduction de poids et autonomie polongée des batteies des appaeils potatifs).

6 Techniques des télécommunications Une liaison de télécommunications compote tois éléments pincipaux : - Un émetteu qui pend l infomation et la convetit en signal électique, optique ou adioélectique.. Une fibe optique qui est un fil en vee ou en plastique tès fin qui a la popiété de conduie la lumièe et set dans les tansmissions teestes et océaniques de données. Elle offe un débit d'infomations nettement supéieu à celui des câbles coaxiaux et suppote un éseau «lage bande» pa lequel peuvent tansite aussi bien la télévision, le téléphone, la visioconféence.la fibe optique peut ête utilisée pou conduie de la lumièe ente deux lieux distants de plusieus centaines, voie millies, de kilomètes. -Un écepteu eçoit le signal et le convetit en infomation utilisable gâce à son antenne la voix ou la musique qui passe dans l espace sous fome d onde électomagnétique jusqu à un écepteu AM ou FM qui la estitue.. Canaux de tansmission Un canal de tansmission est une division d un suppot de tansmission affectée à une liaison. Radioélecticité La adioélecticité étudie la tansmission hetzienne, la popagation des ondes, les intefaces Colloque avec intenational l'émetteu su et l intelligence le écepteu pa l'intemédiaie des économique,ufc antennes., juin, Sheaton,

7 APPLICATIONS DES TELECOMMUNICATIONS Le téléphone La téléphonie est un système de télécommunication qui a pou but la tansmission de son et en paticulie la tansmission de la paole. Un éseau téléphonique est constitué de tois types d'équipements pincipaux : les teminaux ; les systèmes centaux ; les liaisons ente ces difféents équipements. Les teminaux sont les appaeils dont se sevent les utilisateus pou téléphone, et donc en paticulie le téléphone. Le fax ou télécopieu, le minitel, le épondeu, le modem, le seveu vocal inteactif. Les systèmes centaux disposent de l'intelligence pou établi les communications, les factue et assue toutes les fonctions nécessaies à la téléphonie Les liaisons sont les moyens, tels que les câbles ou fibe optique ou les antennes de téléphonie mobile, qui pemettent le tanspot de la communication d'un teminal à l'aute le telephone dealexande Gaham Bell au Musée des Ats et Méties à Pais Le téléphone automatique Pemie téléphone potable GSM fançais (1992)

8 APPLICATIONS DES TELECOMMUNICATIONS La adio La adio peut ête définie comme toute communications pa l'intemédiaie de l'espace hetzien. On distingue: La adiotéléphonie désigne les techniques de communication utilisant la adioélecticité, c'est-à-die les ondes hetziennes pou tansmette la voix humaine. Un satellite de télécommunications est un satellite atificiel positionné dans l'espace pou des besoins de télécommunications. Utilisés pou des applications mobiles, comme des communications ves les navies ou les avions, ves lesquels il seait impossible d'utilise du câble. Un faisceau hetzien est un système de tansmission de signaux ente deux points fixes. Il utilise comme suppot les ondes adioélectiques, des féquences poteuses de 1 GHz à 40 GHz (micoondes), tès fotement concentées à l'aide d'antennes diectives. Antenne de Rada Satellite de communication militaie Antenne ideau HF de télécommunication

9 APPLICATIONS DES TELECOMMUNICATIONS La télévision La télévision egoupe l'ensemble des technologies, techniques, poduit, diffuse, ecoit des émissions ou films.la tansmission, de ces émissions se fait pa ondes adioélectiques ou pa éseau câblé. Elles sont eçues su un poste écepteu appelé téléviseu. La télévision hetzienne coespond, à la diffusion pa l'intemédiaie d'ondes électomagnétiques, des signaux de télévision, selon difféentes bandes de féquences. La télévision teeste pa émetteus et éémetteus en télévision analogique teeste (TAT), le signal vidéo composite est en PAL ou Secam en télévision numéique teeste (TNT), le codage est du MPEG-2 ( ou MPEG-4,) La télévision pa satellite, analogique et numéique. Téléviseu allemand en 1958 Une télévision LCD à écan plat télévision pa câble télévision pa ADSL Antenne satellite à tois têtes : tois positions obitales difféentes, Atlantic Bid à 5 Ouest, Hot-Bid à 13 Est et Asta à 19 Est.

10 Les éseaux mobiles La téléphonie mobile est l'un des phénomènes de société de la fin du XXeme siècle. La téléphonie mobile désigne toute l'infastuctue de télécommunication pemettant d'utilise des téléphones potables. La téléphonie mobile est fondée su la adiotéléphonie, c'est-à-die la tansmission de la voix à l'aide d'onde adio MHz) ente une base elais qui couve une zone de Le Global System fo Mobile Communications ou GSM (histoiquement Goupe Spécial Mobile) est une nome numéique de seconde généation pou la téléphonie mobile. Elle fut établie en 1982 pa le CEPT (Conféence des Administations Euopéennes des Postes et Télécommunications). plusieus dizaines de kilomètes de ayon et le Elle a été mise au point pa l'etsi su téléphone mobile de l'utilisateu. la gamme de féquence des 900 MHz. Les pemies systèmes mobiles fonctionnaient Une vaiante appelée Digital en mode analogique. Les teminaux étaient de Communication System (DCS) utilise taille impotante, seulement utilisable dans les la gamme des 1800 MHz. Une nome véhicules automobiles GSM-400, utilisant les féquences de Les systèmes mobiles actuels fonctionnent en 450 MHz ou 480 MHz, est également à mode numéique et, les pogès de la l'étude. micoélectonique ont pemis de éduie la taille des téléphones mobiles à un fomat de poche. Tel qu'il a été conçu, le éseau GSM. Il existe deux gands standads de systèmes est idéal pou les communications de mobiles, le standad IS41 d'oigine améicaine type 'voix.. Les clients peuvent soit (nome ANSI-41) et le standad GSM, défini achete une cate pépayée, soit dans l'euope pa l'etsi, le plus économique,ufc épandu. souscie un abonnement., juin, Sheaton,

11 GESTION DE MOBILITÉ En GSM, les abonnés se déplacent dans le éseau, c est pouquoi il faut assue une meilleue combinaison ente les cellules afin de satisfaie les besoins des clients. Pou une meilleue gestion des abonnés mobiles, il faut : Identifie chaque abonné mobile: Cette opéation est endue possible d une pat pa la cate SIM, et d aute pat pa le cente d authentification AUC qui pemet de contôle l abonné quand il met en sevice son potable. Localise chaque abonné mobile: Dans ce cas, on ecout à HLR qui stocke les éféences et les coodonnées des abonnés du éseau. Losqu un abonné met en sevice son potable, le teminal avetit le éseau de sa pésence. Quand un abonné visiteu se touve dans le éseau, on ecout à VLR qui stocke tempoaiement les infomations elatives aux visiteus

12 ELEMENTS ET CONCEPTS DE BASE CELLULAIRE Handove Chaque cellule possède un émetteu-écepteu de faible puissance Goupe de féquences adio alloués à chaque cellule les allocations sont éalisées en espectant la distance de éutilisation Objectif : maximise la éutilisation Containtes : éduie les inteféences Co-canal (Inteféence povenant des BTS co-canal) On définit des motifs ou clustes Un ensemble de cellules Géométie : hexagonale 2 N = i + ij + Chaque féquence est utilisé une seule fois A tite d exemple : motif a 7 cellules Le handove est la technologie qui pemet de continue de téléphone tout en se déplaçant à pied, en voitue ou encoe en tain. Losque le téléphone mobile est en mouvement, il est obligé de change égulièement d antenne-elais C est une des bases de fonctionnement du éseau cellulaie, constitué de plusieus millies de cellules, coespondant à autant d antennes-elais. j 2 D = R. 3 K Motif de éutilisation à 7 cellules

13 Communications pa satellites les tois pincipaux difféents systèmes de communication pa satellites sont : a) le sevice fixe pa satellite : sevice de adiocommunication ente stations teestes situées en des points fixes déteminés ; b) le sevice mobile pa satellite : sevice de adiocommunication ente des stations mobiles et d autes stations mobiles ou des stations du sevice fixe ; on distingue tois classes de sevices mobiles pa satellite : Le sevice avec des stations mobiles teestes, Le sevice maitime avec des stations à bod, Le sevice aéonautique avec des stations à bod. c) le sevice de adiodiffusion diecte pa satellite : sevice de adiocommunication dans lequel des signaux etansmis pa des satellites sont destinés à ête eçus pa des antennes de faible diamète, généalement installées chez l utilisateu final. Tout nouveau système de satellite doit especte une pocédue d enegistement à l UIT et de coodination des féquences avec les autes systèmes.

14 ELEMENTS ET CONCEPTS DE BASE CELLULAIRE Handove ente cellules commandé pa le même BSC Ancienne BSC MSC Nouvelle Handove ente cellules de BSC avec le même MSC HANDOVER ENTRE CELLULES COMMANDÉES PAR DES MSC/VLR GSM-PLMN DIFFÉRENTS BSC BSC MSC-A Nouvelle Cellule BSC MSC-B

15 ELEMENTS ET CONCEPTS DE BASE CELLULAIRE Augmentation de la capacité du éseau Amélioe le appot C/I Saut de féquence lent Émission pa inteuption Contôle de puissance Sectoisation Utilisation d antennes diectives objectif : maîtise la couvetue A tite d exemple : cellules a 3 secteus Cente de cellule sectoisée Regoupement de cellules

16 ÉLÉMENTS ET CONCEPTS DE BASE CELLULAIRE Planification du éseau GSM Réalisé pa l opéateu Optimisation de placement des sites pévision du tafic Affectation des cellules selon un motif etenu Étude des conditions adioélectiques dans chaque site etenu Pévision du tafic le tafic automobile les quaties d affaie le pincipaux axes outies les heus de pointe. Pédiction de couvetue

17 APPLICATIONS DES TÉLÉCOMMUNICATIONS Intenet Intenet est le éseau infomatique mondial qui end accessibles au public des sevices comme le couie électonique et le Wold Wide Web. Ses utilisateus sont désignés pa le néologisme «intenaute». Techniquement, Intenet se définit comme le éseau public mondial utilisant le potocole de communication IP (Intenet Potocol). Intenet ayant été populaisé pa l'appaition du Wold Wide Web, les deux sont pafois confondus pa le public non aveti. En éalité, le web est une des applications d'intenet, comme le sont le couie électonique, la messageie instantanée et les systèmes de patage de fichies poste à poste. Pa ailleus, du point de vue de la confidentialité des communications, il impote de distingue Intenet des intanets, les éseaux pivés au sein des entepises, administations, etc., et des extanets, inteconnexions d'intanets pouvant empunte Intenet Visualisation des multiples chemins à taves une potion de l'intenet.

18 Le ada Le ada est un système qui utilise les ondes adio pou détecte et détemine la distance et/ou la vitesse d'objets tels que les avions, bateaux, ou encoe la pluie. Un émetteu envoie des ondes adio, qui sont éfléchies pa la cible et détectées pa un écepteu, souvent situé au même endoit que l'émetteu. La position est estimée gâce au temps de etou du signal et la vitesse est mesuée à pati du changement de féquence du signal pa effet Dopple. Le ada est utilisé dans de nombeux contextes : en météoologie, pou le contôle du tafic aéien, pou la suveillance du tafic outie, pa les militaies, en astonautique, etc. Le mot luimême est un néologisme povenant de l'aconyme anglais : RAdio Detection And Ranging, que l'on peut taduie pa «détection et estimation de la distance pa ondes adio» ou plus simplement «adioepéage». Cet aconyme d'oigine améicaine a emplacé le sigle anglais pécédemment utilisé : "RDF" (Radio Diection Finding). Depuis, le mot est enté dans la langue usuelle, pedant donc son écitue de sigle. Cette antenne ada longue potée, connue sous le nom ALTAIR, est utilisée pou détecte et piste les objets spatiaux en conjonction avec le système anti-missiles balistiques su le site Ronald Reagan Test Site localisé pincipalement su l'atoll Kwajalein des Îles Mashall

19 Global Positioning System Le Global Positioning System plus connu pa son sigle GPS, que l'on peut taduie en fançais pa «système de positionnement mondial» ou encoe Géo-Positionnement pa Satellite, est le pincipal système de positionnement pa satellite mondial actuel; Mais il est tès apidement appau qu'un des signaux tansmis pa les satellites pouvait ête libement eçu et exploité, et qu'ainsi un écepteu pouvait connaîte sa position su la suface de la Tee,. Ses avantages sont: Enome développement commecial dans de nombeux domaines : navigation maitime, su oute, localisation de camions, andonnée, nombeuses applications : géodésie, tansfet de temps ente hologes atomiques, étude de l'atmosphèe,etc. Le GPS utilise le système géodésique WGS84, auquel se éfèent les coodonnées calculées gâce au système. Le pemie satellite expéimental fut lancé en 1978, mais la constellation de 24 satellites ne fut éellement opéationnelle qu'en Un satellite Navsta, appatenant à la constellation du GPS

20 ONDES ELECTROMAGNETIQUES ET ANTENNES POUR STATION DE BASE Les ondes hetziennes sont les ondes utilisées en communication : elles ont elles mêmes divisées en goupes dénommés communément VLF, LF, MF, HF, VHF, UHF, SHF, EHF FÉquence Longueu d onde DÉsignation métique 10 À 30Khz 30Km À 10 Km Ondes MyiamÉt iques 30Khz À 300Khz 10Km À 1Km Ondes kilométiq ues 300Khz À 3Mhz 1Km À 100m Ondes HectomÉt iques 3Mhz À 30Mhz 100m À 10m Ondes décaméti ques DÉsignation couante TÈs basses féquences Basses féquences FÉquences moyennes Hautes féquences 30Mhz À 300Mhz 10 m À 1 m Ondes métiques TÈs hautes féquences 300Mhz À 3Ghz 1m À 10cm Ondes déciméti ques 3Ghz À 30Ghz 10cm À 1cm Ondes centiméti ques 30Ghz À 300Ghz 1cm À 1mm Ondes milliméti Ulta hautes féquences Supa hautes féquences Exta hautes féquences économique,ufc ques, juin, Sheaton, AbÉviation intenationa le VLF LF MF HF VHF UHF SHF EHF

21 ONDES ELECTROMAGNETIQUES ET ANTENNES POUR STATION DE BASE Équation de Maxwell Faaday : Équations de Maxwell Équation de Maxwell du flux magnétique : Équation de Maxwell Ampèe: Équation de Maxwell Gauss : 3 [ m ] [ V m] B ote = t divb = 0 D oth = J + t divd = ρ J Chages électiques : ρ C Couants électique : A Champs électique : Champs magnétique : H Induction électique : E [ A m] 2 D [ A. s m ] Induction magnétique : [ T ] 2 [ m ] B

22 ONDES ELECTROMAGNETIQUES ET ANTENNES POUR STATION DE BASE Popagation des ondes électomagnétiques Popagation en visibilité: Les liaisons sol-sol, de type faisceaux Hetziens. Les liaisons sol- espace, utilisées pa les systèmes de tansmissions pa satellites. Popagation en non visibilité: Diffaction Diffusion Réflexion Tansmission Réfaction

23 = = ) ( ) ( 0 0 b t B E o t a t E o tb ε µ ONDES ELECTROMAGNETIQUES ET ANTENNES POUR STATION DE BASE = ) ( a t E E ε µ ( ) = ω Popagation dans le vide = ) ( b t B B t ε µ ( ) ( ) = = v t x k B B u t x k E E ω ω cos cos 0 0 Polaisation Veticale Polaisation hoizontale

24 ONDES ELECTROMAGNETIQUES ET ANTENNES POUR STATION DE BASE Antennes Ce sont des éléments tansfomant un signal électique en une onde électomagnétique ( émissions ) ou le contaie ( éception ). Il est impotant de connaîte leu impédance, leu gain, leu diectivité. Gote Rebe

25 ONDES ELECTROMAGNETIQUES ET ANTENNES POUR STATION DE BASE Popagation des ondes En suivant la coubue de sol En suivant Les ondes d espace La tansmission pa éflexion ionosphéique

26 ONDES ÉLECTROMAGNÉTIQUES ET ANTENNES POUR STATION DE BASE Antenne : Les pincipales caactéistiques d une antenne sont : La bande de féquence de son fonctionnement ; Sa puissance maximale admissible ; Son impédance (généalement 50 ohm) ; Son gain ; Diagamme de ayonnement.

27 ONDES ÉLECTROMAGNÉTIQUES ET ANTENNES POUR STATION DE BASE Types d antennes Caactéistiques Usage Type d antenne Antennes diecti ves Gain élevé Faisceaux hetziens Paabolique Angle d ouvetue Ψ faible Satellites Yagi omnidi ection nelles Antennes Gain plus au moins constant dans le plan hoizontal ou dans un secteu donné. adio / TV Communication mobiles Bin vetical

28 Applications militaies Oute les télécommunications popement dites, qui utilisent des méthodes de discétion comme l'évasion de féquence, et de cyptage, les gouvenements utilisent les techniques adioélectiques dans un but de enseignement électomagnétique, comme le système echelon d'écoute satellitaie, ou des systèmes de bouillage et de conte-mesues. Le teme «cyptage» seait un anglicisme, tié de l'anglais encyption.. Toutefois, «cypte» est souvent employé, sutout au passif, dans le cade de la télévision payante (on «cypte» des chaînes). On peut aussi pende en considéation l'analyse de tafic dont la communication peut faie l'objet, puisque les motifs povenant de la pésence de communications peuvent faie l'objet d'une econnaissance de motifs Décypte désignant le fait de «etouve le message clai coespondant à un message chiffé sans posséde la clé de déchiffement», c = m/s

29 Technologies VSAT 1957 : SPOUTNIK I (sonde) 1960 : ECHO (ballon métallisé à 1500 km) 1962 : TELSTAR 1èe liaison tansatlantique Satellite à défilement 1963 : SYNCOM 1e satellite GEO (J.O. Tokyo) 1965 : INTELSAT I (Ealy Bid -géostationnaie) 1964 : TRANSIT navigation (obite polaie) 1975 : GPS (24 satellites dans 6 plans) 1998 : Iidium et Globalsta 2000 : Teledesic, Skybidge? 2008: Developement des Réseaux Numéique (VSAT)

30 Administation des télécommunications L'administation des télécommunications est effectuée au niveau intenational et national Pou optimise l'utilisation du specte de féquence et limite les inteféences ente systèmes, les états s'accodent au niveau intenational : CEPT [Conféence Euopéenne des Postes et Télécommunication] : au niveau de l'euope élagie à la Russie (Zone 1) ; UIT - Union Intenationale des Télécommunications (agence de l'onu): au niveau intenational. Pou la Fance, la position officielle est déteminée pa l'anfr (Agence Nationale des Féquences) Maoc: Agence National de Réglementation des Telecommunication (ANRT) Algéie En Algéie, c'est une agence gouvenementale ARPT, qui gèe les licences de télécommunication. L'opéateu histoique bénéficie automatiquement de toutes les licences ( GSM, WLL ). Actuellement, il existe deux opéateus pivés : le pemie opéateu est le leade su le maché Djezzy (Oascom Telecom) Nedjma (Wataniya Telecom) et un opéateu histoique Mobilis ( ie Telecom).

31 Opéateu s des télécommunications Djezzy (Oascom Telecom) Djezzy est une entepise de doit algéien. Céée en juillet 2001, elle est devenue leade dans le domaine de la téléphonie mobile, avec 13 millions d'abonnés au mois de Décembe Pésent au Moyen Oient, en Asie et en Afique, Oascom Telecom Holding (O.T.H.) est un leade dans le domaine de la téléphonie Implanté en Algéie, en Egypte, en Tunisie, au Pakistan, au Bengladesh, en Iak et, au Zimbabwe, le goupe Oascom Telecom compte désomais 50 Millions d abonnés dans le monde, ce qui lui confèe une envegue intenationale. C'est en juillet 2001 que le goupe Oascom Télécom empote la deuxième licence de téléphonie mobile en Algéie, pou un montant de 737 millions de dollas. Fot d un capital humain de plus de 2900 employés, 10 Millions d abonnés, et plusieus offes (GSM et Colloque VSAT), intenational OTA su l intelligence demeue,, l opéateu favoiéconomique,ufc des Algéiens., juin, Sheaton,

32 Opéateu s des télécommunications Mobilis(AlgéieTelecom) Opéateu histoique de Télécommunications, ALGERIE TELECOM a plus de 30 ans d'expéience et de pésence su tout le teitoie national dans le domaine des télécommunications pa satellite. En juillet 2004, ALGERIE TELECOM a lancé une nouvelle stuctue dénommée ALGERIE TELECOM SATELLITE (ATS) ayant un statut de diection généale en attendant sa filialisation..le satellite étant l Instument pivilégié des télécommunications, ce qui a pemis le développement de dives sevices spécialisés VSAT (Vey Small Apetue teminal) destiné pincipalement aux entepises chechant à elie des sites dispesés géogaphiquement. L oganisation d Algéie Télécom Satellite compend une diection généale avec six Diections Centales autou d'une Diection Généale et sept Diections Régionales (ALGER, ORAN, OUARGLA, BECHAR, SETIF, CONSTANTINE et ANNABA) Colloque intenational ainsi qu'un su l intelligence télépot à LAKHDARIA. THURAYA SG-2520 Réseau GSM (ti-bande) 900/1800/1900

33 ALGERIE TELECOM SATELLITE Avantages Pefomance des applications : Suppote toutes vos applications autou d IP (même les applications d'entepise en temps éel). Extensibilité : Configuation et gestion des éseaux de 128 Kbps à 18 Mbps. Disponibilité de éseau impotant : Assue l accès continu au éseau à vos utilisateus. Flexibilité : Suppote de multiples topologies de éseaux à pati de la même platefome. Gestion centalisée de la Solution : La solution idiect intégée et compacte founit le tanspot et la gestion du tafic IP les plus avancés. IPoVSAT Connect Le sevice IPoVSAT CONNECT pemet aux entepises, aux administations égionales ou intenationales, à des collectivités locales de communique libement en toute sécuité et en pemanence avec leus succusales ou sites distants. C est aussi une altenative à l isolement géogaphique, à la continuité de sevice et sutout à une sécuité des tansmissions de données. IP Connect Le IP CONNECT et un sevice conçu pou : Inteconnexions de éseaux locaux (LAN to LAN) ente plusieus sites. Solution de éseau pivé vituel (VPN) pa satellite. Tansmission voix, fax et données. Visioconféence.

34 ALGERIE TELECOM SATELLITE Couvetue du satellite Couvetue avec EUTELSAT EUTELSAT AB3 5 OUEST Couvetue avec INTELSAT NTELSAT IS EST (Bande Ku) INTELSAT IS EST ( Bande C) INTELSAT IS EST (BANDE C) INTELSAT IS EST ( Bande C)

35 ALGERIE TELECOM SATELLITE V-SAT I-DIRECT Avec une couvetue géogaphique étendue, la solution VSAT i-diect poposée pa ALGERIE TELECOM SATELLITE, vous offe une connexion à lage bande, fiable et sécuisé connectivité nécessaie à des sevices IP de tansmission des données, de téléphonie IP (VoIP) et de connectivité Intenet. assue la tansmission de données à des vitesses allant de 64 kbps à 4,2 Mbps, depuis un site éloigné, et jusqu'à 9 Mbps en povenance du HUB ves les sites éloignés. Qualité de Sevice (QoS) au niveau applicatif et système. Débit de etou le plus élevé (jusqu à 4.2 Mbps). Sécuité intégée (3DES/AES). Gestion de tafic en temps éel (VoIP, Vidéo). Flexibilité de configuation inégalée Accès à des satellites multiples à pati du même hub. Réseau pivé éel. Routeu satellite intégant 5 fonctions. Utilisation la plus efficace de la capacité tanspondeu.économise 30-50% du segment spatial. Tubo Poduct Codes et etou Colloque adaptif. intenational su l intelligence idiect Deteministic TDMA.

36 ALGERIE TELECOM SATELLITE Modèle thuaya Un téléphone qui associe deux systèmes, le GSM et le satellite, offant une sécuité maximale et une mobilité totale pou un pix accessible. Voila toute la puissance du sevice THURAYA que vous popose ALGERIE TELECOM SATELLITE. Gâce à son extaodinaie couvetue satellitaie, c'est toute l'algéie dans son immensité qui accède au sevice THURAYA. Du Cente d' aux montagnes du Hogga, THURAYA vous fait automatiquement bascule du éseau GSM, s'il est pésent, au éseau satellitaie pou vous pemette de toujous gade le contact où que vous soyez. Couvetue du satellite

37 Planification d un éseau GSM pou la ville de Bejaia Étude de dimensionnement du éseau Modèle de pédiction adopté Lu = Log (f) Log (hbase)- a(hm)+[ log(hbase)]log(d) POUR Hm=1.5 m on a a(hm)=0 une hauteu d'antenne de 30m ET f=925 MHz Lu= Log (d) Pou seuil = -79 dbm et Pie = 57,5 on aua : 57.5-[ Log (d)]=-79 Tout calcul fait d=l,9km potée indoo. Pou seuil inca en ubain = -85 dbm et Pie = 57,5 on aua : 57.5-[ Log(d)]= -85 Tout calcul fait d=2,8 km potée inca

38 Planification d un éseau GSM pou la ville de Bejaia une potée de 1.9km, la suface couvete est de 3,14*(1,9)²=11,34 km2 Exemple pou assue la couvetue de ighil ouzough, le nombe de sites total sea de: m²/11,34km² c'est à die au moins 1 site. Phase Localité Supeficies (m²) Nombe de site Phase 1 Ighil ouzough Phase 2 Sidi Ahmed Phase 3 Site sghi Phase 4 Cente ville Phase 5 Ihedaden

39 Inteface gaphique pou planification GSM Oganigamme de l inteface gaphique

40 Cate de la Ville

41 Conclusion Gâce aux pogès techniques et à la baisse des coûts, les opéateus de téléphonie mobile peuvent désomais satisfaie une plus vaste gamme de télécommunications nationales et intenationales comme, pa exemple : Intenet via satellite, Télé-enseignement, Télécommunications uales, Télé médecine, Secous en cas de catastophe natuelle, Goupes femés d usages gouvenementaux, Réseaux nationaux et multinationaux, Tansmission de données à lage bande, Sevices de multi diffusion pa VSAT, Applications integouvenementales et d entepise, Élagissement de l infastuctue RTPC, Sevices de diffusion d infomations.

42 Meci pou vote attention

Serveur vidéo IP. caméras analogiques PC serveur. PC Client 1. Serveur de stockage ( optionnel )

Serveur vidéo IP. caméras analogiques PC serveur. PC Client 1. Serveur de stockage ( optionnel ) Sony RealShot Manage V3 Info Poduit Mas 2005 RealShot Manage V3.0 Logiciel de gestion des caméas IP MJPEG, MPEG-4, Audio, il sait tout enegiste! Une nouvelle vesion du logiciel RealShot Manage de Sony

Plus en détail

Système d ouverture de porte de TGV

Système d ouverture de porte de TGV Le sujet se compose de : TD MP-PSI REVISION CINEMATIQUE Système d ouvetue de pote de TGV 6 pages dactylogaphiées ; 2 pages d annexe ; 2 pages de document éponse Objet de l étude Le tanspot feoviaie, concuencé

Plus en détail

Créer un observatoire de la concurrence. Créer un observatoire de la concurrence. Démarche. ntérêt. C aractéristiques.

Créer un observatoire de la concurrence. Créer un observatoire de la concurrence. Démarche. ntérêt. C aractéristiques. Cée un obsevatoie de la concuence poblématique I Quelle est l'étendue d'un maché? Quelle pat du maché, une entepise peut-elle espée pende? Quels sont les atouts des entepises pésentes su le maché? ntéêt

Plus en détail

SYSTÈME D ALARME ET PRODUITS TRANSMETTEURS

SYSTÈME D ALARME ET PRODUITS TRANSMETTEURS SYSTÈME D ALARME ET PRODUITS TRANSMETTEURS NOTICE D UTILISATION Vous venez d acquéi un système de sécuité DAITEM adapté à vos besoins de potection et nous vous en emecions. Quelques pécautions L'installation

Plus en détail

Guide de l acheteur de logiciel de Paie

Guide de l acheteur de logiciel de Paie Note pespicacité Pivilégie les essouces humaines Guide de l acheteu de logiciel de Paie Table des matièes Intoduction Tendances écentes de Paie L automation de Paie avec libe-sevice pou employés Analyse

Plus en détail

SOMMAIRE F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.2 FORMATION... 4 F.2.1 NATURE DES FORMATIONS... 4

SOMMAIRE F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.2 FORMATION... 4 F.2.1 NATURE DES FORMATIONS... 4 F MODULE F PRESTATIONS ET MISSIONS SOMMAIRE F MODULE F PRESTATIONS ET MISSIONS... 1 F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.1.2 SERVICES PERMANENTS... 2 F.1.3 SERVICES PONCTUELS...

Plus en détail

INITIATION A LA MESURE ----

INITIATION A LA MESURE ---- INITIATION A LA MSUR ---- Le but de ce TP est : - de mesue la foce électomotice et la ésistance intene d'une pile, - d'évalue, en tenant compte des incetitudes de mesue et des caactéistiques de l'appaeil

Plus en détail

Association Presse Purée - 58 rue Castetnau - 64 000 Pau pressepuree64@orange.fr / www.pressepuree64.fr 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92

Association Presse Purée - 58 rue Castetnau - 64 000 Pau pressepuree64@orange.fr / www.pressepuree64.fr 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92 Dossie d insciption Association Pesse Puée - 58 ue Castetnau - 64 000 Pau pessepuee64@oange.f / www.pessepuee64.f 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92 Identification de la stuctue exposante SOUSCRIPTEUR Etes-vous

Plus en détail

M F. F O Unité: [m. N] La norme du moment de force peut se calculer en introduit le bras de levier d

M F. F O Unité: [m. N] La norme du moment de force peut se calculer en introduit le bras de levier d Chapite 2: But: connaîte les lois auxquelles doit obéi un cops solide en équilibe. Ceci pemet de décie la station debout ainsi que les conditions nécessaies pou teni une tasse dans la main, souleve une

Plus en détail

DiaDent Group International

DiaDent Group International www.diagun.co.k DiaDent Goup Intenational Dispositif de compactage sans fil à chaleu intégée Copyight 2010 DiaDent Goup Intenational www.diadent.com Dispositif de compactage sans fil à chaleu intégée w

Plus en détail

Guide 2005 GESTION. des solutions partenaires logiciels. IBM Software. commerciale (CRM) comptable et financière logistique marketing de la qualité

Guide 2005 GESTION. des solutions partenaires logiciels. IBM Software. commerciale (CRM) comptable et financière logistique marketing de la qualité IBM Softwae Guide 2005 des solutions patenaies logiciels GESTION commeciale (CRM) comptable et financièe logistique maketing de la qualité des elations humaines et compétences documentaie (GED) des appels,

Plus en détail

BoxInternet :choisir le bon forfait

BoxInternet :choisir le bon forfait Au-delà En Tout Chez En D Aute Ce BoxIntenet :choisi le bon fofait Lesoffes «tiple play se» démocatisent gâce aux boîties d opéateus délivant l accès à Intenet dans tout le foye avec des communications

Plus en détail

Permis de feu. Travail par point chaud. r Soudage r Brasage. r Découpage r Tronçonnage. r Meulage r Autres. r Poste à souder r Tronçonneuse

Permis de feu. Travail par point chaud. r Soudage r Brasage. r Découpage r Tronçonnage. r Meulage r Autres. r Poste à souder r Tronçonneuse Pemis de feu Tavail pa point chaud Patage vote engagement Ce document doit ête établi avant tout tavail pa point chaud (soudage, découpage, meulage, ) afin de péveni les isques d incendie et d explosion

Plus en détail

Po ur d o nne r un é lan à vo tre re traite

Po ur d o nne r un é lan à vo tre re traite Po u d o nne un é lan à vo te e taite ez a p é P aite t e e vot joud'hui dès au E N EN T TR RE E N NOOUUSS,, CC EESSTT FFAA CC I I LL EE DD EE SS EE O M M PP RR EE NN DDRRE E CC O Toutes les gaanties de

Plus en détail

E G A E E M. e v i t e. i t. Guide méthodologique à destination des chefs cuisiniers, des intendants, des acheteurs, de toute personne ayant un projet

E G A E E M. e v i t e. i t. Guide méthodologique à destination des chefs cuisiniers, des intendants, des acheteurs, de toute personne ayant un projet E G A L L I P S A E G R I e l A e T i N u E M Red I e v i t AL collec e n e n o i t a stau Guide méthodologique à destination des chefs cuisinies des intendants des acheteus de toute pesonne ayant un pojet

Plus en détail

CONSTANTES DIELECTRIQUES

CONSTANTES DIELECTRIQUES 9 E7 CONTANTE DIELECTRIQUE I. INTRODUCTION Dans cette expéience, nous étuieons es conensateus et nous éiveons les popiétés e iélectiques tels que l'ai et le plexiglas. II. THEORIE A) Conensateus et iélectiques

Plus en détail

Le fabricant qui rend la piscine accessible à tous. ans. d ec en n a. is e. a n. i n e. piscines

Le fabricant qui rend la piscine accessible à tous. ans. d ec en n a. is e. a n. i n e. piscines Le fabicant qui end la piscine accessible à tous. ga antie 10 ans e d ec en n a l f fab ication a ç is e u di ect s i n e piscines w w w. p i s c i n e s - o p l u s. c o m DES PRODUITS INNOVANTS piscines

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE M 6

TRAVAUX DIRIGÉS DE M 6 D M 6 Coection PCSI 1 013 014 RVUX DIRIGÉS DE M 6 Execice 1 : Pemie vol habité (pa un homme) Le 1 avil 1961, le commandant soviétique Y Gagaine fut le pemie cosmonaute, le vaisseau spatial satellisé était

Plus en détail

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables ATRACOM-Centafique Manuel de Pocédues Administatives Financies et Comptables G MODULE G GESTION DE LA TRESORERIE SOMMAIRE G MODULE G GESTION DE LA TRESORERIE... 1 G.1 COMPOSANTES DE LA TRESORERIE... 2

Plus en détail

où «p» représente le nombre de paramètres estimés de la loi de distribution testée sous H 0.

où «p» représente le nombre de paramètres estimés de la loi de distribution testée sous H 0. 7- Tests d austement, d indépendance et de coélation - Chapite 7 : Tests d austements, d indépendance et de coélation 7. Test d austement du Khi-deux... 7. Test d austement de Kolmogoov-Sminov... 7.. Test

Plus en détail

GESTION DE LA SAUVEGARDE DES DONNÉES (SÉCURITÉ ET STOCKAGE)

GESTION DE LA SAUVEGARDE DES DONNÉES (SÉCURITÉ ET STOCKAGE) GESTION DE LA SAUVEGARDE DES DONNÉES (SÉCURITÉ ET STOCKAGE) SAUVEGARDE DES DONNÉES DEMANDE D INFORMATION Vous souhaitez ecevoi de l infomation elative aux solutions de la thématique Gestion de la sauvegade

Plus en détail

Gestion dynamique de contexte pour l informatique diffuse * Dynamic context management for pervasive computing

Gestion dynamique de contexte pour l informatique diffuse * Dynamic context management for pervasive computing Gestion dynamique de pou l infomatique diffuse * Dynamic context management fo pevasive computing Jéôme Euzenat 1 Jéôme Pieson 2 Fano Rampaany 2 1 INRIA Rhône-Alpes 2 Fance Telecom R&D Jeome.Euzenat@inialpes.f,

Plus en détail

GESTION DES RELATIONS HUMAINES ET COMPÉTENCES

GESTION DES RELATIONS HUMAINES ET COMPÉTENCES GESTION DES RELATIONS HUMAINES ET COMPÉTENCES DEMANDE D INFORMATION Vous souhaitez ecevoi de l infomation elative aux solutions de la thématique Gestion des elations humaines et des compétences? Photocopiez

Plus en détail

Chapitre I. Description des milieux continus

Chapitre I. Description des milieux continus Chapite I Desciption des milieu continus OBJET Ce chapite est consacé à la desciption des milieu continus. On intoduia les notions fondamentales de desciption du mouvement au sens de Lagange et d Eule,

Plus en détail

Analyse et Conception d une Nouvelle Structure de Coupleur Squared-Coax-to-Microstrip pour des Applications Hautes Puissances en Télécommunications

Analyse et Conception d une Nouvelle Structure de Coupleur Squared-Coax-to-Microstrip pour des Applications Hautes Puissances en Télécommunications Communication Science & technologie N 9. Janvie 2011 COST Analyse et Conception d une Nouvelle Stuctue de Coupleu Squaed-Coax-to-Micostip pou des Applications Hautes Puissances en Télécommunications Naseddine

Plus en détail

FINANCE Mathématiques Financières

FINANCE Mathématiques Financières INSTITUT D ETUDES POLITIQUES 4ème Année, Economie et Entepises 2005/2006 C.M. : M. Godlewski Intéêts Simples Définitions et concepts FINANCE Mathématiques Financièes L intéêt est la émunéation d un pêt.

Plus en détail

11.5 Le moment de force τ (tau) : Production d une accélération angulaire

11.5 Le moment de force τ (tau) : Production d une accélération angulaire 11.5 Le moment de foce τ (tau) : Poduction d une accéléation angulaie La tige suivante est soumise à deux foces égales et en sens contaie: elle est en équilibe N La tige suivante est soumise à deux foces

Plus en détail

D'CLICS CONSO. ayez les bons réflexes! Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteur de votre consommation! www.crij.org.

D'CLICS CONSO. ayez les bons réflexes! Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteur de votre consommation! www.crij.org. n 26 2013/2014 Jounal du Cente Régional d Infomation Jeunesse Midi-Pyénées D'CLICS CONSO ayez les bons éflexes! d o s s i e Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteu de vote consommation! www.cij.og

Plus en détail

Mécanique du point : forces Newtoniennes (PCSI)

Mécanique du point : forces Newtoniennes (PCSI) écanique du oint : foces Newtoniennes (PCSI Question de cous On admet que, losqu'il est soumis à une foce Newtonienne F K u, la tajectoie d'un cos est lane et décite a mc K +e cosθ où C θ est une constante

Plus en détail

CIRCULAIRE N 02/04. Elle précise les méthodes de valorisation des titres de capital et des titres de créances contenus dans les actifs de l OPCVM.

CIRCULAIRE N 02/04. Elle précise les méthodes de valorisation des titres de capital et des titres de créances contenus dans les actifs de l OPCVM. Rabat, le 02 juillet 2004 CIRCULIRE N 02/04 RELTIVE UX CONDITIONS D ÉVLUTION DES VLEURS PPORTÉES À UN ORGNISME DE PLCEMENT COLLECTIF EN VLEURS MOBILIÈRES OU DÉTENUES PR LUI La pésente ciculaie vient en

Plus en détail

tudes & documents ÉCONOMIE ET ÉVALUATION L assurance habitation dans les départements d Outre Mer n 24 Juin 2010

tudes & documents ÉCONOMIE ET ÉVALUATION L assurance habitation dans les départements d Outre Mer n 24 Juin 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 24 Juin 2010 É tudes & documents L assuance habitation dans les dépatements d Oute Me RISQUES ÉCONOMIE ET ÉVALUATION Sevice de l économie, de l évaluation

Plus en détail

( Codes : voir verso du feuillet 3 ) SPECIMEN

( Codes : voir verso du feuillet 3 ) SPECIMEN Aide demandeu d emploi Pojet pesonnalisé d accès à l emploi Pesciption de Pô emploi RFPE AREF CRP - CTP ou d un patenaie de Pô emploi Pécisez : N d AIS Concene de naissance Pénom Né(e) Inscit(e) depuis

Plus en détail

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE Table de smbole Recheche : opéation fondamentale données : éléments avec clés Tpe abstait d une table de smboles (smbol table) ou dictionnaie Objets : ensembles d objets avec

Plus en détail

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables E MODULE E GESTION DES BIENS SOMMAIRE E MODULE E GESTION DES BIENS... 1 E.1 DEFINITIONS... 2 E.2 PRINCIPES DE GESTION... 3 E.2.1 OBJECTIFS POURSUIVIS... 3 E.2.2 DESTINATION FINALE DES BIENS MIS A DISPOSITION...

Plus en détail

Informations Techniques A7 A141. Roulements à Billes à Gorge Profonde. Roulements à Billes à Contact Oblique. Roulements à Billes Auto-Aligneurs

Informations Techniques A7 A141. Roulements à Billes à Gorge Profonde. Roulements à Billes à Contact Oblique. Roulements à Billes Auto-Aligneurs ROULEMENTS Pages Infomations Techniques A7 A141 Infos Tech. Roulements à Billes à Goge Pofonde B4 B45 Roulements à Billes à Contact Oblique Roulements à Billes Auto-Aligneus Roulements à Rouleaux Cylindiques

Plus en détail

Roulements à rotule sur deux rangées de rouleaux en deux parties

Roulements à rotule sur deux rangées de rouleaux en deux parties Roulements à otule su deux angées de ouleaux en deux paties Réduction des coûts gâce au changement apide du oulement difficilement accessible Contenu Changement apide du oulement 2 Réduction des coûts

Plus en détail

Pour obtenir le grade de. Arrêté ministériel : 7 août 2006

Pour obtenir le grade de. Arrêté ministériel : 7 août 2006 THÈSE Pou obteni le gade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ DE GRENOBLE Spécialité : Infomatique Aêté ministéiel : 7 août 2006 Pésentée pa Luc Michel Thèse diigée pa Fédéic Pétot et encadée pa Nicolas Founel pépaée

Plus en détail

LA CONVERSION DE DONNÉES HISTORIQUES SELON UN NOUVEAU SYSTÈME DE CLASSIFICATION POUR L ENQUÊTE MENSUELLE SUR LE COMMERCE DE GROS ET DE DÉTAIL

LA CONVERSION DE DONNÉES HISTORIQUES SELON UN NOUVEAU SYSTÈME DE CLASSIFICATION POUR L ENQUÊTE MENSUELLE SUR LE COMMERCE DE GROS ET DE DÉTAIL Assemblée annuelle de la SSC, juin 2003 Recueil de la Section des méthodes d enquête LA CONVERSION DE DONNÉES HISTORIQUES SELON UN NOUVEAU SYSTÈME DE CLASSIFICATION POUR L ENQUÊTE MENSUELLE SUR LE COMMERCE

Plus en détail

VALORISATION D INVESTISSEMENTS ET D ACTIONS PAR OPTIONS REELLES

VALORISATION D INVESTISSEMENTS ET D ACTIONS PAR OPTIONS REELLES CLUB FINANCE ALORISATION D INESTISSEMENTS ET D ACTIONS PAR OPTIONS REELLES LES ETUDES DU CLUB N 98 DECEMBRE 03 ALORISATION D INESTISSEMENTS ET D ACTIONS PAR OPTIONS REELLES LES ETUDES DU CLUB N 98 DECEMBRE

Plus en détail

Les déterminants de la diffusion d Internet en Afrique

Les déterminants de la diffusion d Internet en Afrique Les déteminants de la diffusion d Intenet en Afique pa Benad Conte Maîte de Conféences, Cente d économie du développement Univesité Montesquieu-Bodeaux IV - Fance 6µWYQµ Les pogès apides des technologies

Plus en détail

Année scolaire 2012-2013

Année scolaire 2012-2013 Année scolaie 2012-2013 Pogammes des études (Fomation sous statut étudiant) ommaie Pogamme de 1 e année (L3) 3 Pogamme de 2 e année (M1) 4 Pogamme de 3 e année (M2) 5 Domaines d appofondissement - Éco-Activités

Plus en détail

Roulements à billes et à rouleaux

Roulements à billes et à rouleaux Fo New Technology Netwok R copoation Roulements à billes et à ouleaux CAT. NO. 222-VIII/F Manuel technique A- Roulements à billes à goges pofondes B- Roulements miniatues B- 1 Roulements à billes à contact

Plus en détail

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE Table de smboles Recheche : opéation fondamentale données : éléments avec clés Tpe abstait d une table de smboles (smbol table) ou dictionnaie Objets : ensembles d objets avec

Plus en détail

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé y 2004-2005 Devoi n 6 CONVERSION DE PUISSANCE Une alimentation de d odinateu de bueau est assez paticulièe, elle doit founi des tensions de +5, +12, 5 et 12 volts avec une puissance moyenne de quelques

Plus en détail

SOMMAIRE B.1 CADRE REGLEMENTAIRE... 2 B.1.1 RAPPEL DES TEXTES DE REFERENCE... 2

SOMMAIRE B.1 CADRE REGLEMENTAIRE... 2 B.1.1 RAPPEL DES TEXTES DE REFERENCE... 2 B MODULE B GESTION DU PERSONNEL SOMMAIRE B MODULE B GESTION DU PERSONNEL... 1 B.1 CADRE REGLEMENTAIRE... 2 B.1.1 RAPPEL DES TEXTES DE REFERENCE... 2 B.1.2 ORGANISMES SOCIAUX... 2 B.1.3 ORGANISMES DE CONTROLE...

Plus en détail

DEMANDE D OUVERTURE D UN COMPTE EPARGNE REMUNERE (Réservé aux particuliers) Exemplaire Client (à conserver)

DEMANDE D OUVERTURE D UN COMPTE EPARGNE REMUNERE (Réservé aux particuliers) Exemplaire Client (à conserver) GE Money Bank DEMANDE D OUVERTURE D UN COMPTE EPARGNE REMUNERE (Résevé aux paticulies) Exemplaie Client (à conseve) Vote Conseille Cachet du Conseille Le (date de l offe) O l'offe. N de poposition : N

Plus en détail

Chapitre 6: Moment cinétique

Chapitre 6: Moment cinétique Chapite 6: oment cinétique Intoduction http://www.youtube.com/watch?v=vefd0bltgya consevation du moment cinétique 1 - angula momentum consevation 1 - Collège éici_(360p).mp4 http://www.youtube.com/watch?v=w6qaxdppjae

Plus en détail

CLOUD CX263 MÉLANGEUR

CLOUD CX263 MÉLANGEUR COUD CX6 MÉANGEU Clealy bette soun ZONE ZONE MUSIC SOUCE MUSIC SOUCE MUSIC SOUCE MUSIC EVE MUSIC EVE MUSIC EVE MIC EVE MIC EVE MIC EVE MIC EVE MIC EVE MIC EVE 6 6 6 5 5 5 MICOPHONE CX6 4 4 4 F HF F HF

Plus en détail

Principes du traitement pharmacologique Dix-sept considérations dans le choix du traitement pharmacologique du TDAH 209

Principes du traitement pharmacologique Dix-sept considérations dans le choix du traitement pharmacologique du TDAH 209 Chapite 7: TRAITEMENT PHARMACOLOGIQUE DU TDAH Pincipes du taitement phamacologique Dix-sept considéations dans le choix du taitement phamacologique du TDAH 209 1. Âge et vaiations individuelles 2. Duée

Plus en détail

Rencontrez votre filleul... au Bangladesh

Rencontrez votre filleul... au Bangladesh Rencontez vote filleul... au Bangladesh Vote guide de visite Afin d oganise au mieux vote visite et de péveni l équipe locale ainsi que vote filleul de vote aivée, Contactez-nous 2 mois avant il est impotant

Plus en détail

D'CLICS CONSO. ayez les bons réflexes! Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteur de votre consommation! www.crij.org.

D'CLICS CONSO. ayez les bons réflexes! Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteur de votre consommation! www.crij.org. n 26 2013/2014 Jounal du Cente Régional d Infomation Jeunesse Midi-Pyénées D'CLICS CONSO ayez les bons éflexes! d o s s i e Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteu de vote consommation! www.cij.og

Plus en détail

LP CONDORCET. Q3. De quand date le premier lancement de satellite de communication? Q4. Quelle fut la première application de ce satellite?

LP CONDORCET. Q3. De quand date le premier lancement de satellite de communication? Q4. Quelle fut la première application de ce satellite? TD1 GENloc31e Étude du système de Gestion de flotte de véhicule par GSM et GPS Champ professionnel Électronique Industrielle Embarquée Activité F4 Organisation A4-2 S'informer et se documenter Compétence

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Contact SCD INPL: mailto:scdinpl@inpl-nancy.fr LIENS

AVERTISSEMENT. Contact SCD INPL: mailto:scdinpl@inpl-nancy.fr LIENS AVERTISSEMENT Ce document est le fuit d un long tavail appouvé pa le juy de soutenance et mis à disposition de l ensemble de la communauté univesitaie élagie. Il est soumis à la popiété intellectuelle

Plus en détail

LE LOGEMENT AU NUNAVIK

LE LOGEMENT AU NUNAVIK SOCIÉTÉ D HABITATION DU QUÉBEC LE LOGEMENT AU NUNAVIK DOCUMENT D INFORMATION WWW.HABITATION.GOUV.QC.CA Coodination du contenu et édaction Diection des affaies integouvenementales et autochtones Coodination

Plus en détail

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS Matériel : Un GBF Un haut-parleur Un microphone avec adaptateur fiche banane Une DEL Une résistance

Plus en détail

www.tapisdumonde.ca Cahier spécial 2866 ch. Saint-Louis 418 650-6996 (angle route de l Église) vitroplus.com www.weblocal.ca/vitroplus 21 janvier 2010

www.tapisdumonde.ca Cahier spécial 2866 ch. Saint-Louis 418 650-6996 (angle route de l Église) vitroplus.com www.weblocal.ca/vitroplus 21 janvier 2010 3230575 Aveni chagé d espoi Épagnée pa la cise qui a ébanlé l économie mondiale en 2009, la égion de Québec/Chaudièe-Appalaches peut entevoi avec optimisme l année 2010 qui s annonce pometteuse à plus

Plus en détail

CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h. Conf 1 : WIFI, les bases

CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h. Conf 1 : WIFI, les bases CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h Conf 1 : WIFI, les bases 1) Principes de fonctionnement (antennes, fréquences, emetteurs/recepteurs, point d'accés) a) Les grandes classes de fréquences HF, 300 Khz

Plus en détail

CHAPITRE VI : Le potentiel électrique

CHAPITRE VI : Le potentiel électrique CHPITRE VI : Le potentiel électiue VI. 1 u chapite III, nous avons vu ue losu'une foce est consevative, il est possible de lui associe une énegie potentielle ui conduit à une loi de consevation de l'énegie.

Plus en détail

Quelques éléments d écologie utiles au forestier

Quelques éléments d écologie utiles au forestier BTSA Gestion Foestièe Module D41 V.1.1. Avil 1997 Quelques éléments d écologie utiles au foestie Paysage vosgien : un exemple d écocomplexe divesifié. Sylvain Gaudin CFPPA/CFAA de Châteaufaine E 10 ue

Plus en détail

Validation CFD axisymétrique de modèle zonal des écoulements gazeux de chambre de combustion de moteur Diesel

Validation CFD axisymétrique de modèle zonal des écoulements gazeux de chambre de combustion de moteur Diesel CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS Cente d enseignement de Genoble Mémoie Mécanique des stuctues et des systèmes Validation CFD axisymétique de modèle zonal des écoulements gazeux de Auditeu: Jean-Michel

Plus en détail

Gérard Debionne dimanche 20 mai 2012. Quasar 95. La Mesure de G. Présentation : 18 mai 2012

Gérard Debionne dimanche 20 mai 2012. Quasar 95. La Mesure de G. Présentation : 18 mai 2012 Géad Debionne dimanche 0 mai 01 Quasa 95 La Mesue de G Pésentation : 18 mai 01 La mécanique céleste pemet de calcule les mouvements des planètes autou d une étoile en unités elatives. Pou avoi des valeus

Plus en détail

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP)

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2.1 Introduction 2.2 Signal 2.3 Support de transmission 2.4 Adaptation du signal aux supports de transmission 2.5 Accès WAN 2.1 Introduction Introduction Rôle

Plus en détail

Flux Réseau et Sécurité

Flux Réseau et Sécurité Flux Réseau et Sécuité v1.01 Yann BERTHIER Spécialiste Sécuité Systèmes et Réseaux yb@bashibuzuk.net Nicolas FISCHBACH Senio Manage, Netwok Engineeing Secuity, COLT Telecom nico@secuite.og - http://www.secuite.og/nico/

Plus en détail

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.retronaut.com/2013/01/rotor-rides/

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.retronaut.com/2013/01/rotor-rides/ Dans un manège tel que celui monté su la figue, quelle est la péiode de otation maximale que doit aoi le manège pou que les pesonnes ne glissent pas es le bas de la paoi si le coefficient de fiction ente

Plus en détail

Évaluation de l'incertitude de mesure par une méthode statistique ("méthode de type A") Voir cours d'instrumentation

Évaluation de l'incertitude de mesure par une méthode statistique (méthode de type A) Voir cours d'instrumentation G. Pinson - Physique ppliquée Mesues - 16 / 1 16 - Instuments de mesues Eeu et incetitude su la mesue d'une gandeu Ce qui suit découle des pesciptions du IPM (ueau Intenational des Poids et Mesues, Fance),

Plus en détail

ITC Corporate Connect

ITC Corporate Connect IT orporate onnect PRÉSENE LOALE PORTÉE GLOBALE IT orporate onnect IT orporate onnect A P E R Ç U D E L E N T R E P R I S E Pendant plus de dix ans, la société IT, et ses antécédents fournit les services

Plus en détail

Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires

Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires Systèmes cellulaires Réseaux cellulaires analogiques de 1ère génération : AMPS (USA), NMT(Scandinavie), TACS (RU)... Réseaux numériques de 2ème

Plus en détail

A la mémoire de ma grande mère A mes parents A Mon épouse A Mes tantes et sœurs A Mes beaux parents A Toute ma famille A Mes amis A Rihab, Lina et

A la mémoire de ma grande mère A mes parents A Mon épouse A Mes tantes et sœurs A Mes beaux parents A Toute ma famille A Mes amis A Rihab, Lina et Remeciements e tavail a été effectué au sein du laboatoie optoélectonique et composants de l univesité Fehat Abbas (Sétif, Algéie) en collaboation avec le goupe MALTA consolido du Dépatement du Physique

Plus en détail

MODE D EMPLOI ENFANT MINEUR MONFINANCIER LIBERTE VIE

MODE D EMPLOI ENFANT MINEUR MONFINANCIER LIBERTE VIE MODE D EMPLOI ENFANT MINEUR MONFINANCIER LIBERTE VIE Pou établi vote contat MonFinancie Libeté Vie pou un enfant mineu, nous vous emecions de bien vouloi éuni les éléments suivants : Le bulletin de sousciption

Plus en détail

Moments partiels crédibilistes et application à l évaluation de la performance de fonds spéculatifs

Moments partiels crédibilistes et application à l évaluation de la performance de fonds spéculatifs Moments patiels cédibilistes et application à l évaluation de la pefomance de fonds spéculatifs Alfed MBAIRADJIM M. 1 & Jules SADEFO K. 2 & Michel TERRAZA 3 1 LAMETA- Univesité Montpellie 1 et moussa alf@yahoo.f

Plus en détail

PROCÉDURE ET PROGRAMME D ACCUEIL-INTÉGRATION POUR LES EMPLOYÉS DE LA CATÉGORIE IV

PROCÉDURE ET PROGRAMME D ACCUEIL-INTÉGRATION POUR LES EMPLOYÉS DE LA CATÉGORIE IV CHSLD Centre d hébergement et de soins de longue durée CH Centre hospitalier CD Centre de réadaptation en dépendances POCÉDUE D ACCUEIL-INTÉGATION POU LES EMPLOYÉS DE LA CATÉGOIE IV POCÉDUE D ACCUEIL-INTÉGATION

Plus en détail

Guide du système. Logiciel Navios tetra. Réf. 774541AA (Septembre 2009) Beckman Coulter, Inc. 4300 N. Harbor Blvd. Fullerton, CA 92835

Guide du système. Logiciel Navios tetra. Réf. 774541AA (Septembre 2009) Beckman Coulter, Inc. 4300 N. Harbor Blvd. Fullerton, CA 92835 CLEAR WATER Logiciel Navios teta Guide du système CAROUSEL CLEANING: PREPARE A SOLUTION OF 11 PART HOUSHOLD BLEACH (5% SOLUTIONOF SODIUM HYPOCHLORITE) AND 99 PARTS WATER, RINSE CAROUSEL WITH SOLUTION,

Plus en détail

Notre objectif est de vous connecter avec le monde entier COMUNICARE OVUNQUE

Notre objectif est de vous connecter avec le monde entier COMUNICARE OVUNQUE Notre objectif est de vous connecter avec le monde entier COMUNICARE OVUNQUE [ ] Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie. Arthur Charles Clarke Digitaria dans le monde Spécialisée

Plus en détail

Epargne immobilière Nue-propriété immobilier neuf. côté château SUCY-EN-BRIE (94)

Epargne immobilière Nue-propriété immobilier neuf. côté château SUCY-EN-BRIE (94) Epagne immobilièe Nue-popiété immobilie neuf côté château SUCY-EN-BRIE (94) : Rue du Moutie, cente-ville piétonnie À l'entée du château de Sucy Façade du château Un cente-ville pésevé à 17 km de Pais Sucy-en-Bieaffimesonauthenticitépaunpatimoine

Plus en détail

On distingue deux catégories de réseaux : le réseau «poste à poste» et le réseau disposant d un «serveur dédié».

On distingue deux catégories de réseaux : le réseau «poste à poste» et le réseau disposant d un «serveur dédié». Un réseau est un ensemble de connexions entre plusieurs ordinateurs. Il va permettre : - la communication entre utilisateurs à travers les machines - la partage de ressources matérielles - le partage de

Plus en détail

Présentation Générale

Présentation Générale Présentation Générale Modem routeur LAN Inte rnet Système de connectivités Plan Modem synchrone et Asynchrone La famille xdsl Wifi et WiMax Le protocole Point à Point : PPP Le faisceau hertzien Et le Satellite.

Plus en détail

Introduction à la téléphonie mobile

Introduction à la téléphonie mobile Introduction à la téléphonie mobile Notions sur la téléphonie cellulaire Tana Guindeba ingénieur jr 1 Avril 2014 Téléphone mobile Définition: GSM (Global System for Mobile Communication) est une norme

Plus en détail

PHYSIQUE DES SEMI-CONDUCTEURS

PHYSIQUE DES SEMI-CONDUCTEURS Dépatement Mico-électonique et télécommunications Pemièe année 004/005 PHYSIQUE DES SEMI-CONDUCTEURS Rouge Violet Infa-Rouge Visible Ulta-Violet Cd x Hg 1-x Te InSb Ge Si GaAs CdSe AlAs CdS GaP SiC GaN

Plus en détail

Modélisation des actions mécaniques Statique des solides indéformables Puissance et rendement

Modélisation des actions mécaniques Statique des solides indéformables Puissance et rendement Modélisation des actions mécaniques, statique des solides indéfomables, puissance et endement Les actions mécaniques. Définition On appelle action mécanique toute cause susceptible de : 4modifie le mouvement

Plus en détail

KX GPRS SERIAL ETHERNET MODEM Le modem GPRS/EDGE «Machine to Machine»

KX GPRS SERIAL ETHERNET MODEM Le modem GPRS/EDGE «Machine to Machine» KX GPRS SERIAL ETHERNET MODEM Le modem GPRS/EDGE «Machine to Machine» Kx GPRS Serial Ethernet Modem Fiable et performant, le Kx GPRS Serial Ethernet Modem est le modem M2M professionnel sans fil par excellence.

Plus en détail

MISSION INSTRUCTIONS : LIVRAISON DEMANDÉE LE A H SPECIMEN. Reproduction Interdite

MISSION INSTRUCTIONS : LIVRAISON DEMANDÉE LE A H SPECIMEN. Reproduction Interdite Valide en cochant la case intéessée A défaut de convention écite ente les paties au contat de tanspot ou de déclaation de valeu spécifiée pa le donneu d ode, la esponsabilité du tanspoteu, en cas de pete

Plus en détail

Revue de presse du lundi 26 février 2007

Revue de presse du lundi 26 février 2007 Revue de presse du lundi 26 février 2007 Journal : EL MOUDJAHID Titre : La solution BlackBerry de Djezzy consacrée à Barcelone Journal : LE SOIR Titre : Djezzy lance le Web SMS : 10 textos gratuits par

Plus en détail

Autour de la téléphonie mobile et des antennes

Autour de la téléphonie mobile et des antennes Autour de la téléphonie mobile et des antennes La présente fiche d information contient des informations techniques sur la téléphonie mobile en général et plus spécifiquement sur les antennes. Elle explique

Plus en détail

Mémoire de DEA. Modélisation opérationnelle des domaines de référence

Mémoire de DEA. Modélisation opérationnelle des domaines de référence Mémoie e DEA Ecole octoale IAEM Loaine / DEA Infomatique e Loaine Univesité Heni Poincaé, Nancy 1 LORIA Moélisation opéationnelle es omaines e éféence soutenu le Mai 22 juin 2004 pa Alexane Denis membes

Plus en détail

xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre»

xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre» xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre» Le marché en France ~ 9 millions d abonnés fin 2005 ~ 6 millions fin 2004 dont la moitié chez l opérateur historique et

Plus en détail

Principaux utilisateurs du Réseau

Principaux utilisateurs du Réseau Bienvenue à l innovant apptap, la première solution intégrée de l'industrie à combiner les capacités de collecte de données sur le réseau (Tap) avec le suivi du réseau et des applications. Cette nouvelle

Plus en détail

Les réseaux de seconde

Les réseaux de seconde Introduction aux Télécommunications Aspects physiques et architecturaux des réseaux de télécommunication, notamment de téléphonie Pierre Parrend, 2005 Les réseaux de seconde génération Pourquoi? Le succès

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE SATELLITE

TOUT SAVOIR SUR LE SATELLITE Vous avez dit satellite? Le satellite qui vous permet de regarder la télévision et d'écouter vos radios préférées s'appelle INTELSAT 701 Il sert de relais pour transmettre les programmes depuis les États

Plus en détail

DEUXIEME ANNEE TRONC COMMUN TECHNOLOGIE TRAVAUX DIRIGES DE PHYSIQUE VIBRATIONS ONDES

DEUXIEME ANNEE TRONC COMMUN TECHNOLOGIE TRAVAUX DIRIGES DE PHYSIQUE VIBRATIONS ONDES UNIVERSITE DES SCIENCES ET DE A TECHNOOGIE HOUARI BOUMEDIENNE INSTITUT DE PHYSIQUE DEPARTEMENT DES ENSEIGNEMENTS DE PHYSIQUE DE BASE DEUXIEME ANNEE TRONC COMMUN TECHNOOGIE TRAVAUX DIRIGES DE PHYSIQUE VIBRATIONS

Plus en détail

Conception d un outil d aide au déploiement d un réseau EV-DO dans un concept IMS pour l opérateur CAMTEL

Conception d un outil d aide au déploiement d un réseau EV-DO dans un concept IMS pour l opérateur CAMTEL Conception d un outil d aide au déploiement d un réseau EV-DO dans un concept IMS pour l opérateur CAMTEL L outil à développer devra donner la possibilité de planifier tout d abord un réseau EV-DO Rev

Plus en détail

PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS

PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS Contribution du Directeur général Original : anglais 21 mai 2010 PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS I. CONTEXTE 1. L article III (a) de l Accord ITSO dispose que «En tenant compte de l établissement

Plus en détail

Un challenge important pour l IAPC QUELLE EVOLUTION POUR LE RESEAU PACKET RADIO?

Un challenge important pour l IAPC QUELLE EVOLUTION POUR LE RESEAU PACKET RADIO? Un challenge important pour l IAPC QUELLE EVOLUTION POUR LE RESEAU PACKET RADIO? Pourquoi évoluer? Débit plus important compatible avec des transferts de fichiers multimédia (fichiers, son, vidéo, etc..)

Plus en détail

Microfondements du canal étroit du crédit bancaire : le motif de précaution

Microfondements du canal étroit du crédit bancaire : le motif de précaution Micofondements du canal étoit du cédit bancaie : le motif de pécaution Modèle de compotement d une banque confontée à un isque de liquidité et à une offe de financement extene impafaitement élastique Julio

Plus en détail

3 / Pour en savoir plus

3 / Pour en savoir plus 3 / Pour en savoir plus / Fiches techniques / Le dégroupage d une ligne téléphonique P. 38 / Les débits P. 39 / Les équipements à domicile P. 40 / Communications électroniques et accès à la télévision

Plus en détail

Dimensionnement optimal de machines synchrones pour des applications de véhicules hybrides

Dimensionnement optimal de machines synchrones pour des applications de véhicules hybrides Dimensionnement optimal de machines synchones pou des applications de véhicules hybides Sulivan Küttle o cite this vesion: Sulivan Küttle. Dimensionnement optimal de machines synchones pou des applications

Plus en détail

2. De la Grâce à l action de Grâces Ph 1.3-7

2. De la Grâce à l action de Grâces Ph 1.3-7 De la Gâce à l action de Gâces Philippiens 1.3-7 2. De la Gâce à l action de Gâces Ph 1.3-7 Intoduction Cette semaine, j ai eu l occasion de emecie Dieu pou avoi pu appécie sa gâce en action. En fait,

Plus en détail

( Mecanique des fluides )

( Mecanique des fluides ) INSTITUT NTION GRONOMIUE ERTEMENT U GENIE RUR SECTION YRUIUE GRICOE YRUIUE GENERE ( Mecanique des fluides ) TRONC COMMUN ème NNEE atie : Statique des Fluides ( ydostatique ) atie : ynamique des Fluides

Plus en détail

Dr Rim Belhassine-Cherif Directeur de Développement de Produits et Services. r.cherif@ttnet.tn

Dr Rim Belhassine-Cherif Directeur de Développement de Produits et Services. r.cherif@ttnet.tn Expérience VoIP de Tunisie TélécomT Dr Rim Belhassine-Cherif Directeur de Développement de Produits et Services r.cherif@ttnet.tn Regional Seminar on IP Communications Hammamet-Tunisia, 24-25 November

Plus en détail

S. BEN RAMDANE, T. DAMAY, F. HAUVILLE, F. DENISET, J.-A. ASTOLFI

S. BEN RAMDANE, T. DAMAY, F. HAUVILLE, F. DENISET, J.-A. ASTOLFI 1 èmes JOURNÉES E L HYROYNAMIQUE Nantes, 7, 8 et 9 mas 5 ETUE E L ECOULEMENT SUR UN HYROFOIL EN MOUVEMENTS FORCES : APPLICATION A LA PROPULSION CYCLOIALE STUY OF FLOW ON HYROFOIL UNERGOING UNSTEAY FORCE

Plus en détail

Présentation de l IPBX SATURNE

Présentation de l IPBX SATURNE Présentation de l IPBX SATURNE SATURNE : Le concept Fournir aux entreprises des outils de télécommunications essentiels mais jusqu alors inabordables pour les petites et moyennes structures, Profiter des

Plus en détail