Cours Leadership et Approches innovatrices en communication stratégique 8-19 Octobre 2012, Abidjan, ENSEA RAPPORT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cours Leadership et Approches innovatrices en communication stratégique 8-19 Octobre 2012, Abidjan, ENSEA RAPPORT"

Transcription

1 Cours Leadership et Approches innovatrices en communication stratégique 8-19 Octobre 2012, Abidjan, ENSEA RAPPORT Rapport rédigé par Moussa TRAORÉ Consultant/Formateur en Communication Pour le Développement 1

2 Sommaire 1ère partie: Présentation du cours I. Contexte 4 II. Objectif 4 III. Contenu du cours 5 IV. Méthodologie 5 V. Organisation et gestion du cours 6 VI. Intervenants 6 VII. Participants 7 2 ème partie : Déroulement du cours I.Première semaine 6 Jour 1- Définition de la communication stratégique, processus P 9 Jour 2- Plan national stratégique de lutte contre le VIH/sida 10 Jour 3- Théories du changement de comportement 10 Jour 4- Design d un programme de communication stratégique, plaidoyer 11 Jour 5- Mobilisation communautaire, travaux de groupe : élaboration d un plan de communication 12 Jour 6- Restitution des travaux de groupe 12 II. Seconde semaine 10 Jour 7- Principes d élaboration et de production de messages, prétest 13 Jour 8- Planification d une campagne de communication, travaux de groupe 13 Jour 9- Suivi/évaluation d un programme de communication, travaux de groupe 13 Jour 10- Travaux de groupe : finalisation des plans de communication 14 Jour 11- Restitution des travaux de groupe et cérémonie de clôture du cours 14 Jour 11- Evaluation du cours par les participants 14 ANNEXES Résultats du pré- et post-test 19 Évaluation par les participants 20 Programme du cours 21 Liste des participants 23 Liste des intervenants 27 2

3 3

4 1 ère partie Présentation du cours 4

5 I. CONTEXTE En matière de santé publique, la lutte contre le VIH/sida constitue, sans aucun doute, l un des défis majeurs de notre temps. Cependant, des progrès énormes ont été accomplis ces dernières années, dans différents pays, notamment en ce qui concerne les stratégies de prévention. Ces progrès ont été possibles, en partie, grâce aux efforts et à la détermination des individus et des organisations qui ont démontré une grande capacité de leadership dans la lutte contre le VIH/sida. En Côte d Ivoire, une des missions du Centre des Programmes de Communication de l école de santé publique Johns Hopkins Bloomberg JHU CCP - est de renforcer les capacités du Ministère de la santé et de la lutte contre le sida et des partenaires nationaux afin d élaborer, mettre en œuvre et évaluer des interventions stratégiques de communication pour la santé, susceptibles d atténuer l incidence du VIH. Depuis 2006, JHU CCP a apporté une assistance technique à différents partenaires pour les aider à mener des activités de prévention et de prise en charge grâce à des programmes de Communication pour le Changement de Comportement (CCC) de grande qualité. En 2009, JHU CCP a étendu son appui technique et son encadrement aux partenaires en initiant le cours «Relevons le Défi du VIH/sida : Leadership et Approches Innovatrices en Communication Stratégique». Ce cours vise à motiver les partenaires à jouer un rôle moteur dans la conception et la mise en œuvre des interventions innovatrices de communication stratégique pour la lutte contre le VIH/sida en Côte d Ivoire. La seconde édition de ce cours a été organisée du 08 au 19 octobre 2012, à Abidjan avec l appui financier du PEPFAR et en collaboration avec l UFR d Information, Communication et Arts de l Université Félix Houphouët-Boigny. Ce fut une occasion exceptionnelle pour les professionnels de la santé en Côte d Ivoire de bénéficier de l'expertise et de l'expérience du Centre des Programmes de Communication de l école de santé publique Johns Hopkins Bloomberg, en matière de communication pour la santé et, en particulier, dans le cadre de la lutte contre le VIH/sida. II. OBJECTIF A l'issue du cours, les participants seront capables de développer et de mettre en œuvre des stratégies et des interventions de communication innovatrices et efficaces pour lutter contre le VIH/sida en Côte d Ivoire, en se basant sur les données de recherche disponibles, sur les spécificités de chaque situation et en utilisant le logiciel de planification stratégique en communication «SCOPE» 1. 1 S.C.O.P.E. : «Strategic Communication Planning and Evaluation", logiciel créé par le Centre des Programmes de Communication de l Université Johns Hopkins. 5

6 III. CONTENU DU COURS Les principaux thèmes abordés au cours des deux semaines de formation ont été les suivants: Les orientations innovatrices en matière de communication stratégique : Comment appliquer les nouvelles théories à la lutte contre le VIH/sida? Les principes de leadership et communication stratégique en matière de lutte contre le VIH/sida. Le Processus "P" de planification en communication stratégique et application à la lutte contre le VIH/sida. Le design d'un programme innovateur et efficace de communication stratégique en matière de VIH/sida. Les principes de base de conception des messages et de développement des supports de communication pour la lutte contre le VIH/sida. Le suivi et l évaluation d'un programme de communication pour la lutte contre le VIH/sida. Les stratégies et interventions efficaces de plaidoyer en matière de lutte contre le VIH/sida. Les stratégies et interventions efficaces de renforcement des capacités communautaires en matière de lutte contre le VIH/sida. L utilisation du logiciel «SCOPE» qui offre aux participants l'opportunité de vivre une expérience interactive et innovatrice dans l élaboration des stratégies et des projets efficaces en matière de communication. IV. MÉTHODOLOGIE Le cours est fondé sur une approche holistique de l apprentissage où chaque participant(e) met en pratique ce qui lui est enseigné dans un environnement créatif et stimulant, encadré par des professionnels et des spécialistes ayant une longue expérience du terrain. En dehors des travaux de groupes, des études de cas, des présentations et discussions en séances plénières, le cours s est basé sur les exercices réalisés à l'aide d'un logiciel innovateur appelé "SCOPE". Les participants ont été soumis à un pré et post test pour évaluer au départ et à l arrivée leurs connaissances en matière de communication stratégique. Trois types d évaluation ont été utilisés : une évaluation quotidienne où les participants notaient leur niveau de satisfaction et une évaluation globale écrite qui portait sur le déroulement du cours, son contenu et la prestation des facilitateurs, assortie d une évaluation orale qui a permis de recueillir divers commentaires. 6

7 Chaque journée a débuté avec la rubrique de mise en train au cours de laquelle deux anges gardiens désignés la veille font le point sur les activités du jour précédant en relevant ce qui a bien marché et ce qui a moins bien marché avec des propositions de solutions, cela à partir d un canevas mis à leur disposition par les facilitateurs du cours. V. ORGANISATION ET GESTION DU COURS Le cours a été organisé par le Bureau Côte d Ivoire du Centre des Programmes de Communication de l école de santé publique Johns Hopkins Bloomberg School - JHU CCP-, avec l appui technique de Madame Stella Babalola, PhD, Associate Professor, Senior Research Adviser au siège de JHU CCP à Baltimore, Maryland, Etats- Unis. VI. INTERVENANTS Facilitatrices/Facilitateurs : Madame Stella Babalola, PhD, Associate Professor, Senior Research Adviser au siège de JHU CCP à Baltimore, Maryland, Etas-Unis Régina Traoré Série, Directeur Pays, JHU CCP, Côte d Ivoire Patricia Dailly Ajavon, Chargée de Programmes, JHU CCP, Côte d Ivoire Adiaffi ép. Nanga Angeline, Enseignante-Chercheur, Vice-doyen chargé de la recherche, UFR de l Information, Communication et Arts (UFRICA), Université Félix Houphouët-Boigny, Abidjan Ibitowa Philippe, Enseignant-Chercheur, UFRICA, Université Félix Houphouët- Boigny, Abidjan Traoré Moussa, consultant, formateur en communication Personnes ressources Dr Ehua Evelyne, Directeur de la Prévention du Sida au MSLS Dr Djéty Guy-Vincent, Chef de service CD, PNPEC/MSLS Dr Ahoba Irma, PNPEC/MSLS Monsieur Guella Michel, Direction de la Planification et du Suivi Evaluation du Sida/MSLS 7

8 VII.PARTICIPANTS Destiné aux cadres qui travaillent dans le domaine de la santé publique en Côte d Ivoire, et précisément en matière de VIH/Sida (ministères et ONG), le cours a été également ouvert à trois enseignants-chercheurs de l Université Félix Houphouët Boigny, Abidjan, dans le cadre d une intégration future du cours dans le cursus universitaire. Au total, le cours a enregistré 33 participants dont un participant venu du Sénégal, 17 femmes et 16 hommes. Le Ministère de la Santé et de la Lutte conte le Sida était représenté par 10 participants travaillant à la Direction de la Prévention du Sida, au PNPEC, au PNL-PHV, au PNLP, à la direction de la promotion de l hygiène et au CNTS. Le Ministère de l Education Nationale, quant à lui, était représenté par 2 participants du projet MEN/PEPFAR et du PNSSU. Un participant travaillant pour le ministère de la défense a également pris part à ce cours. Au titre des organisations bénéficiant d un financement du PEPFAR, on comptait 7 participants travaillant pour Aconda, Anader, Ariel, EGPAF, HAI, Hope CI et PSI. Le système des Nations Unies était également représenté par un participant de l ONUCI. VII. DÉROULEMENT Le cours s est déroulé sur deux semaines du 08 au 19 octobre 2012 dans les locaux de l ENSEA à Cocody, sur le site de l université Félix Houphouët-Boigny à Abidjan. 8

9 2 ème partie Déroulement du cours 9

10 I. PREMIÈRE SEMAINE Jour 1- Définition de la communication stratégique, processus P/ données épidémiologiques Deux interventions ont marqué la cérémonie d ouverture du cours : Madame Traoré Régina, Directeur pays, JHU CCP, bureau Côte d Ivoire, est intervenue pour souhaiter la bienvenue aux participantes et aux participants avant de situer le contexte et l importance du cours dans le renforcement des capacités de tous les intervenants dans la lutte contre le VIH/Sida en matière de communication stratégique. A la suite de Mme Traoré, Madame Ramata Ly Bakayoko, Présidente de l Université Félix Houphouët-Boigny d Abidjan, a, au nom de son institution, souhaité la bienvenue à toutes et à tous avant de noter tout l intérêt que l université accorde à ce cours important. Elle a fait remarquer dans son adresse que des pourparlers sont en cours pour la signature d un accord de partenariat entre l université Félix Houphouët-Boigny et JHU CCP, qui devrait aboutir d ici la fin de l année 2012 à la dévolution de ce cours à l université. C est après cette bonne nouvelle qu elle a déclaré ouvert le cours intitulé «Relevons le Défi du VIH/sida: Leadership et Approches Innovatrices en Communication Stratégique». Après la cérémonie d ouverture, les participants se sont présentés et ont donné leurs attentes selon une technique innovatrice qui a mis à l épreuve leur capacité de rétention et de transmission de message sans distorsion. Ils ont ensuite arrêté les normes de travail pour le bon déroulement du cours. Le pré-test s est ensuite déroulé pendant environ 20 minutes, suivi de la présentation des objectifs du cours. La Coordonnatrice du cours, Madame Traoré, a dans l introduction générale du cours, présenté les principaux éléments qui caractérisent la communication stratégique: Fondée sur la science. Axée sur le client. Orientée vers les bénéfices. Liée aux services. Participative. Utilise des canaux multiples. De haute qualité. Liée au plaidoyer. Capable de grandir. Durable. En attente de résultats. Rentable. 10

11 Elle a, en outre, expliqué le concept de communication stratégique et ses composantes, présenté quelques principes et fondements de base de la communication stratégique et décrit les étapes clefs du processus de planification en communication stratégique (Processus P ). Avec cette présentation introductive, les participantes et les participants ont été fixés sur les points saillants du cours. A sa suite, Madame Stella Babalola est intervenue pour donner un aperçu général sur les enjeux et défis en matière de VIH/sida d après les données épidémiologiques et de surveillance comportementale dans le monde. Ce qui a permis aux participants d identifier et de situer les groupes les plus affectés par le VIH/sida en Afrique, de comprendre les comportements et d autres facteurs associés avec le risque d infection en VIH et de cerner les implications ainsi que les pistes d intervention du point de vue de la communication stratégique. La présentation qui a suivi celle de Madame Stella Babalola et qui a été faite par Monsieur Michel Guella de la DPSES du MSLS a porté essentiellement sur les résultats préliminaires de l EDSCI-III Ce qui a donné l occasion d avoir des données récentes concernant certains aspects de la situation du VIH/sida en Côte d Ivoire. C est avec cette présentation que les activités de la première journée ont pris fin. Au cours de la réunion de débriefing qui a suivi les facilitateurs ont tiré les enseignements de la journée et revisité la planification du jour 2. Jour 2- Plan national stratégique de lutte conte le VIH/sida/ Genre et communication Après le rapport des anges gardiens, le jour 2 a commencé avec quatre séries de présentation qui ont porté respectivement sur le plan stratégique national de lutte contre le VIH/sida, les questions spécifiques liées au VIH/sida : la PTME, la stigmatisation des PVVIH, le multi partenariat et le Plan d élimination de la TME. Les informations données ont permis aux participants d avoir une meilleure appréciation de ce qui se fait au niveau national. La journée s est achevée avec la présentation faite les questions de genre et communication. Ce fut l occasion de définir le concept du genre, d expliquer les avantages de se focaliser sur le genre, de tracer l historique de l approche du genre, de reconnaitre les campagnes et les outils basés sur l approche du genre, de reconnaitre les implications du genre pour le développement de la communication stratégique. Jour 3- Théories du changement de comportement La troisième journée a été abordée avec le même enthousiasme que les jours précédents. Les présentations planifiées ont été faites. Ainsi les participants ont suivi successivement les exposés sur : Une étude de cas : African Transformation CI 11

12 Pourquoi les gens changent de comportement : l accent a été mis sur les stimuli aux changements de comportement en matière de santé que sont le physique, le rationnel, la pratique, l émotionnel, l interpersonnels/réseaux sociaux et le structurel (social, religieux, etc.) Modèles théoriques, cadre conceptuel en communication et application en matière de VIH/sida : cette présentation a été l occasion d expliquer les avantages liés à l utilisation des modèles de changement de comportement, d identifier les principaux modèles de changement de comportement utilisés pour le développement des programmes de communication, de reconnaitre les implications des différents modèles pour la communication stratégique. Jour 4- Design d un programme de communication stratégique/ plaidoyer Au cours de cette journée, des présentations ont été faites sur le design d'un programme de communication stratégique en matière de VIH/sida. Celle portant sur l analyse des programmes et des publics a permis de : Expliquer les concepts et les principes clés de la conduite d une analyse de la situation pour la communication ; Utiliser la méthodologie de l analyse causale pour identifier les aspects qui nécessitent une intervention en matière de communication ; Identifier les forces, les faiblesses, les opportunités et les menaces concernant le problème à résoudre ; Identifier les recherches éventuelles à mener ; Identifier les publics cibles concernés par le problème à résoudre ; Déterminer les segments des publics cibles les plus pertinents pour l intervention. Avec la présentation concernant l analyse du public cible, les participants ont pu apprécier l importance de la segmentation la cible pour la planification de la communication. La présentation sur les objectifs stratégiques a permis de définir ce qu est une vision pour le programme de communication à mettre en place et de formuler des objectifs de communication opérationnels. Concernant l utilisation des données, l accent a été mis sur les types de données nécessaires pour développer des programmes de communication efficaces, la connaissance des sources des données sur la santé en Afrique francophone et la lecture et l interprétation des tableaux contenant des données quantitatives. En fin de journée, une présentation a été faite sur SCOPE pour montrer les différentes composantes de ce logiciel ainsi que les différentes fonctions du logiciel SCOPE. A la suite de cette présentation, les participants se sont interrogés sur le rôle du plaidoyer pour faire face aux défis liés à l accès aux soins de santé de qualité. Ils ont été amenés à partager le concept et des exemples des interventions de plaidoyer, à déterminer comment 12

13 le plaidoyer peut contribuer à résoudre des défis en matière de VIH/sida, de paludisme, de planification familiale, de la santé de la mère et de l enfant et cerner quelques stratégies et techniques pertinentes pour mener à bien le plaidoyer. Avant de laisser partir les participants, six groupes de travail ont été constitués pour développer des plans de communication selon un canevas proposé par l équipe d encadrement. Jour 5- Mobilisation communautaire/ travaux de groupe : élaboration d un plan de communication Une seule présentation a été faite au jour 5. Elle a porté sur les stratégies et interventions efficaces de renforcement des capacités communautaires suivi d une étude de cas SPV. Des explications ont été fournies sur le concept de mobilisation communautaire, le cycle d action communautaire, le rôle que les stratégies de mobilisation communautaire peuvent jouer dans la lutte contre le VIH/sida, la tuberculose et pour faire face aux défis posés par la planification familiale ainsi que par la santé de la mère et de l enfant, les principaux défis et contraintes à anticiper en matière de mobilisation communautaire. Des propositions de stratégies pour renforcer les capacités des communautés de base ont été faites. Par la suite, les groupes ont intégré leurs différents ateliers de travail pour commencer la réflexion sur l élaboration de leur plan de communication à partir d une problématique qui aura retenu leur attention. Dans l après-midi, les premières restitutions ont été en plénière pour s accorder sur le problème de communication identifié par chaque groupe. Cette restitution s est poursuivie le lendemain matin. Jour 6- Restitution des travaux de groupe : élaboration d un plan de communication Ce jour a été essentiellement consacré à la restitution des travaux de groupe et à la clarification de certains points abordés au cours de la semaine. Les 6 groupes ont choisi de travailler sur les problématiques suivantes : - Dépistage du VIH chez les femmes enceintes. - Dépistage du VIH en couple. - Non utilisation du préservatif par les hommes adultes lors de rapports sexuels occasionnels. - Rapports sexuels des enseignants avec leurs élèves. - AES chez le personnel soignant et sécurité des injections. - Non utilisation du préservatif chez les PS quand l offre financière est élevée. La semaine s est achevée le samedi 13 octobre 2012 sur une note de gaîté autour d un déjeuner offert par JHU CCP. 13

14 II. SECONDE SEMAINE Jour 7- Principes d élaboration et de production de messages et matériels La deuxième semaine beaucoup plus pratique que la première a débuté avec une série de présentations portant sur les principes d élaboration, de production des messages et du matériel, le pré-test et deux études de cas : «Ma vie, c est ma décision» et «ligne Info Sida CI». Au cours de cette journée, les exposés ont permis aux participants d identifier les principes à prendre en considération dans l élaboration des messages et des matériels en matière de communication stratégique, de déterminer les critères de choix des canaux et supports de communication, d élaborer des messages types et d expliquer le bien fondé et les principes du pré-test des messages et des matériels de communication. Jour 8- Planification d une campagne de communication/ travaux de groupe : élaboration d un plan de communication Les aspects pratiques du cours se sont accentués avec des présentations très pratiques : Planification d une campagne de communication Approches innovatrices Etude de cas: le programme Super Go Développement des plans de communication (travaux de groupe) Au cours de cette journée, les participants se sont exercés à comprendre les concepts d'intervention et la planification des médias, les avantages et les inconvénients des différentes interventions/médias, les manières différentes de programmer les médias. Ils aussi été amenés à identifier des façons innovatrices et efficaces de tirer profit de la télévision, des médias sociaux et de l internet dans le cadre de la communication stratégique et également partager quelques approches qui ont fait leurs preuves, dans le cadre de la communication stratégique. Jour 9- Suivi/évaluation d un programme de communication/ travaux de groupe : élaboration d un plan de communication Avec les présentations sur le suivi et évaluation d un programme de communication et les défis liés à la gestion d un programme de communication, les participants ont été fixés sur le bien fondé et les principes du suivi-évaluation d un programme de communication stratégique ; les différents types d évaluation appropriés pour les programmes de communication stratégique ont été expliqués. Ils ont pu identifier les méthodes et techniques de collecte de données pour le suivi et l évaluation des programmes de communication ; ils se sont exercés à formuler des indicateurs appropriés pour le suivi et l évaluation d un programme de communication stratégique. Les éléments à prendre en compte pour évaluer les capacités d une structure à mettre en œuvre un programme de communication stratégique ont été définis et expliqués. Concernant l élaboration d un budget relatif à un programme de communication 14

15 stratégique, les principales rubriques à prendre en considération ont été définies et expliquées. Les principaux défis et problèmes qui surviennent à l étape de la mise en œuvre d un programme de communication, en ce qui concerne les objectifs, l audience, les messages, le matériel de communication, le suivi des activités sur le terrain ou d autres aspects ont été décrits. Les voies et moyens susceptibles de les aider à faire face à ces problèmes et défis ont été proposés. La journée s est achevée avec la poursuite des travaux de groupe pour l élaboration des plans de communication, selon les instructions données par les facilitateurs du cours. Jour 10- Travaux de groupe : finalisation des plans de communication Cette journée a été consacrée à la finalisation des plans de communication par les groupes sous l encadrement étroit des facilitateurs. Jour 11- Restitution des travaux de groupe et cérémonie de clôture du cours Les résultats des travaux de groupe ont fait l objet d une présentation et discussion en plénière. Globalement tous les groupes ont suivi les consignes données et ont produit des plans de travail satisfaisants. Le meilleur plan de communication avec exemple de support a été identifié par les participants pour être présenté au cours de la cérémonie de clôture, il s est agi du plan concernant la non utilisation du préservatif chez les PS en fonction de l offre financière du client. Cette cérémonie de clôture a été marquée par: - les allocutions du Directeur Pays de JHU CCP, bureau Côte d Ivoire, et du représentant du PEPFAR - le mot des participants à l endroit des organisateurs et de l équipe de facilitation, - la présentation du plan de communication d un groupe de travail, - la remise des diplômes, - et le mot de clôture du Vice-Président de l Université Félix Houphouët Boigny suivi du cocktail offert par JHU CCP. Jour 11- Èvaluation du cours par les participants Évaluation journalière du cours Chaque jour, en fin d après-midi, les participants devaient évaluer la journée en indiquant s ils sont très satisfaits, satisfaits ou pas satisfaits. Durant les 11 jours, aucun participant n a coché la case «pas satisfait». Le nombre de personnes très satisfaites variait d un jour à l autre et a été le plus élevé le jour 6 : 20 personnes. 15

16 Gains Le post-test et le questionnaire d évaluation du cours ont ensuite été administrés avant la cérémonie de clôture. L analyse des résultats du pré- et post-test a révélé un gain au niveau des acquis allant de 1 à 9,5 points chez les participants : 9 participants ont atteint un niveau de gains s élevant à 7, 8, voire plus de 9 points. Évaluation écrite du cours Le dépouillement de l évaluation écrite a mis en évidence les résultats suivants : 65% des participants se sentent désormais capables d initier et de développer un programme de communication stratégique en utilisant les données de recherche disponibles. 91% des participants recommanderont ce cours à d autres professionnels. Thèmes jugés les plus utiles par les participants pour leur travail (par ordre décroissant); - Notions de base sur la communication stratégique (tous les participants) - Processus P (tous les participants) - Théories et modèles du changement de comportement (tous les participants) - Analyse des publics cibles (tous les participants) - Formulation d un problème de communication (tous les participants) - Elaboration d un objectif de communication (tous les participants) - Pré-test des supports de communication (tous les participants) - Mobilisation communautaire (tous les participants) - Défis liés à la gestion d un programme de communication (tous les participants) - Ecarts entre la vision et la situation actuelle, et indicateurs (21 participants) - Suivi et évaluation (18 participants) - Plaidoyer (15 participants) - Conception d une campagne média (11 participants) - Données épidémiologiques (07 participants) Thèmes sur lesquels il aurait fallu passer moins de temps selon certains participants (par ordre décroissant); - Présentation de la Direction de la Prévention du Sida/MSLS (07 participants) - Les présentations des premiers jours sur l analyse situationnelle (CDV, PTME, EDS CI III, etc.) (04 participants) - PSN (02 participants) - Concevoir une campagne média (02 participants) - Approches innovatrices (02 participants) - Présentation des programmes (02 participants) - Développement des supports (02 participants) 16

17 Évaluation orale du cours Les participants ont été interrogés sur ce qu ils ont retenu de ce cours et sur ce qu il leur a apporté, voici une sélection de leurs propos : «Ce cours nous a appris à avoir un bon plan de travail. Il y a des aspects sur lesquels on n avait pas de notions bien précises, notamment la formulation des objectifs de communication, la notion des écarts, et les modèles théoriques. On ne s adossait pas sur les modèles pour travailler. Merci à JHU CCP pour ce renforcement de capacités.» «On connaît JHU CCP qui a toujours fait du bon travail, et la formation est venue le prouver encore. La formation est venue mettre de l ordre dans notre façon de gérer un programme. J ai été personnellement marqué par les objectifs de communication, c est la première fois que je découvre ces objectifs et leur formulation. Désormais je serai très regardant sur la façon de formuler les objectifs de communication.» «J apprécie la qualité de la formation, le fait d avoir allié théorie et pratique. La pratique nous a permis d acquérir la théorie. Dans la théorie, ce qui m a interpellé, c est la méthodologie de travail. Je retiens que la plupart de nos activités dans la santé sont des activités de communication. Avec le processus P, je ferai mieux la planification. Je recommanderai cette formation à d autres gestionnaires de programme.» «Ce qui m a le plus marqué, c est l analyse de la situation, la nécessité de prendre en compte ce qui est fait de bon par d autres programmes sur le terrain. Nous faisons des activités mais pas de façon méthodique, pas dans la chronologie exigée pour un bon processus de communication, et aussi je me rends compte que nous avons encore beaucoup à faire en ce qui concerne le suivi et l évaluation des campagnes de communication.» 17

18 ANNEXES 18

19 Résultats du Pré-test et Post-test Cours communication stratégique, octobre 2012 Codes Pré-test Post-test Gain /10 05/ Code cel 0/10 07/ A 4/10 5/ Zouglou 2/10 5/ PRE 2/10 7/ C (entouré) 05/10 10/ /10 3/ /10 4/ Nadir 03 0/10 9,5/10 + 9,5 SGD 3/10 5/ LT. COL 3/10 7/ O2 2/10 7/ IRMA 2/10 7/ Zouzou 0/10 7,5/10 + 7,5 KKH 2/10 8/ /10 8/ KN 2/10 8/ A/P 0/10 8/ XX 0/10 8,5/10 + 8,5 YIWO 5/10 8,5/10 + 3,5 C 3/10 8,5/10 + 5,5 Chloelie 1 3/10 8,5/10 + 5, /10 9/ Tikima 2/10 9/ BBT 2/10 9/ Henri Emmanuel 0/10 9/ OSKI 7/10 10/ /10 9/ GAD 1/10 7/ KEREN 3/10 6,5/10 + 3,5 LO 4/10 9,5/19 + 5,5 Alphée 3/10 9/

20 Évaluation écrite du cours par les participants Indiquez votre opinion sur les volets du cours à l aide de l échelle suivante : 5- Tout à fait d accord 4- D accord 3- Sans opinion 2- Pas d accord 1- Pas d accord du tout VOLETS DE LA FORMATION A présent, c est avec confiance que j arriverai à expliquer les notions de base sur la communication stratégique. A présent, c est avec confiance que j arriverai à expliquer les notions de bases sur le Processus «P» de planification en communication stratégique. À présent, c est avec confiance que j arriverai à expliquer les modèles théoriques comme cadre conceptuel en communication et son application en matière de VIH/Sida. À présent, je suis capable d expliquer les principes de leadership et communication stratégique en matière de lutte contre le VIH/SIDA. À présent, je suis capable de décrire le design d un programme de communication stratégique en matière de VIH/Sida. A présent, je suis capable de concevoir une campagne média et d encadrer la production du matériel. A présent, je suis capable d utiliser SCOPE dans le cadre de planification stratégique d une intervention de communication dans la lutte contre le VHI/Sida. À présent, je me sens capable d initier et de développer un programme de communication stratégique en utilisant les données de recherche disponibles. Je recommanderai vivement ce cours à d autres professionnels. Tout à fait d accord D accord Sans opinion Pas d accord Pas d accord du tout La durée de la formation est adéquate Plus des trois quarts des participants sont sortis satisfaits du cours. 20

Dr Philippe IBITOWA DIGEST

Dr Philippe IBITOWA DIGEST Dr Philippe IBITOWA Consultant en Communication Enseignant-Chercheur à l UFR Information-Communication et Art (Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody/Abidjan-Côte d Ivoire) Ivoirien 43 ans Célibataire

Plus en détail

Projet de Femmes et Familles de l Afrique pour la Préparation au Traitement et l Education en matière de Traitement

Projet de Femmes et Familles de l Afrique pour la Préparation au Traitement et l Education en matière de Traitement Projet de Femmes et Familles de l Afrique pour la Préparation au Traitement et l Education en matière de Traitement GUIDE DE DEMANDE DE SUBVENTION RESERVE AUX RESEAUX NATIONAUX DES FEMMES VIVANT AVEC LE

Plus en détail

Termes De Référence Mission 13INI140

Termes De Référence Mission 13INI140 Termes De Référence Mission 13INI140 Etude de délocalisation et de fourniture d un dossier bancable de reconstruction, de réhabilitation de sites Demandeur : Pharmacie Nationale d Approvisionnement (PNA)

Plus en détail

les 21,22 et 23 AOUT 2015 CERTIFICAT SUPERIEUR PROFESSIONNEL DEVELOPMENTPROJECT MANAGEMENT

les 21,22 et 23 AOUT 2015 CERTIFICAT SUPERIEUR PROFESSIONNEL DEVELOPMENTPROJECT MANAGEMENT les 21,22 et 23 AOUT 2015 CERTIFICAT SUPERIEUR PROFESSIONNEL DEVELOPMENTPROJECT MANAGEMENT ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR EN DEVELOPPEMENT AGREE PAR LE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET

Plus en détail

Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives

Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives Aménagement des Rythmes Scolaires Concertation Locale Venez nous rencontrer le : Lundi 20 Janvier 2014 à 18H30 CDC Aune et Loir Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives Mot du Président

Plus en détail

A cet effet, des ateliers de formation ont été prévus à leur endroit.

A cet effet, des ateliers de formation ont été prévus à leur endroit. TERMES DE REFERENCES DE L ATELIER DE FORMATION DES RELAIS COMMUNAUTAIRES SUR L APPUI A L AMELIORATION DE L ACCES AUX DROITS ET A LA JUSTICE EN CÔTE D IVOIRE (PALAJ) CLINIQUE JURIDIQUE DE BOUAKE 1 CONTEXTE

Plus en détail

Excellence. Technicité. Sagesse

Excellence. Technicité. Sagesse 2014 Excellence Technicité Sagesse Audit Conseil ATHENA est un cabinet de services créé en 2007 et spécialisé dans les domaines de la sécurité informatique et la gouvernance. De part son expertise, ATHENA

Plus en détail

Bulletin d inscription Préparation au concours Aide-Soignant(e)

Bulletin d inscription Préparation au concours Aide-Soignant(e) Bulletin d inscription Préparation au concours Aide-Soignant(e) SESSION JANVIER 2016 Cochez la formation choisie : Préparation écrite et orale Préparation orale Photo obligatoire Etat civil Madame Monsieur

Plus en détail

PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES POUR LE PERSONNEL DE L ALPHABETISATION ET DE L EDUCATION NON FORMELLE AU SENEGAL

PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES POUR LE PERSONNEL DE L ALPHABETISATION ET DE L EDUCATION NON FORMELLE AU SENEGAL PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES POUR LE PERSONNEL DE L ALPHABETISATION ET DE L EDUCATION NON FORMELLE AU SENEGAL Termes de Références Atelier national de finalisation et de validation des documents

Plus en détail

* fermeture le lendemain

* fermeture le lendemain MOIS DE JANVIER 2011 Samedi 1 01h35 08h43 14h09 21h14 Dimanche 2 02h41 09h42 15h15 22h09 Lundi 3 03h38 10h32 16h10 22h56 Mardi 4 04h26 11h15 16h57 23h37 Mercredi 5 05h07 11h54 17h37 *00h14 Jeudi 6 05h45

Plus en détail

SUPER GO UN PROGRAMME DE RENFORCEMENT DES JEUNES FILLES

SUPER GO UN PROGRAMME DE RENFORCEMENT DES JEUNES FILLES SUPER GO UN PROGRAMME DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES JEUNES FILLES CONTEXTE DU PROGRAMME SUPER GO Féminisation du VIH : quelques chiffres clés (EIS-2005) 0,4% des filles de 15 à 19 ans sont infectées

Plus en détail

PROGRAMMATION DES COURS DU SECOND SEMESTRE 2015

PROGRAMMATION DES COURS DU SECOND SEMESTRE 2015 PROGRAMMATION DES COURS DU SECOND SEMESTRE DATE du 30 mars au 02 avril Samedi 04 avril avril avril avril avril avril avril avril avril CIBLE ENSEIGNEMENT tous Suivi évaluation De AMPHI 7 Master II gestion

Plus en détail

Conseil d Administration et Assemblée Générale de l Institut Africain d Informatique (IAI)

Conseil d Administration et Assemblée Générale de l Institut Africain d Informatique (IAI) Conseil d Administration et Assemblée Générale de l Institut Africain d Informatique (IAI) 22-30 Juin 2015 Institut Africain d Informatique Libreville Gabon P R O G R A M M E--P R O V I S O I R E Mercredi

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET

APPEL A MANIFESTATION D INTERET Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL A MANIFESTATION D INTERET ------------------------

Plus en détail

Ordre du jour provisoire pour la COP12

Ordre du jour provisoire pour la COP12 CONVENTION SUR LES ZONES HUMIDES (Ramsar, Iran, 1971) 48 e Réunion du Comité permanent Gland, Suisse, 26 30 janvier 2015 SC48 13 Ordre du jour provisoire pour la COP12 Contexte L Ordre du jour provisoire

Plus en détail

Dakar, Sénégal : du 17au 28 Juillet 2006

Dakar, Sénégal : du 17au 28 Juillet 2006 En Collaboration avec le Réseau des Partenaires Francophones en Population et Santé de la Reproduction Partenaires en Population, SR et Réformes du Système de Santé «S ADAPTER AU CHANGEMENT :: Atttteiindrre

Plus en détail

Atelier Régional HHA pour le renforcement des capacités dans l analyse des budgets et le plaidoyer pour la santé de la mère et de l enfant

Atelier Régional HHA pour le renforcement des capacités dans l analyse des budgets et le plaidoyer pour la santé de la mère et de l enfant Atelier Régional HHA pour le renforcement des capacités dans l analyse des budgets et le plaidoyer pour la santé de la mère et de l enfant Dr Alice N. Soumare & Secrétariat de HHA, Brazzaville Mme Kadi

Plus en détail

Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * *

Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * * République du Sénégal Ministère de la Santé et de l Action Sociale Direction Générale de la Santé Direction des Laboratoires Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * * PLAN DE FORMATION DES PERSONNELS

Plus en détail

FINANCEMENT DE «PARTENAIRE PILOTE»

FINANCEMENT DE «PARTENAIRE PILOTE» Manuel de mise en œuvre de la communication pour le changement social et comportemental (CCSC) à destination des adolescents en milieu urbain en matière de santé sexuelle et reproductive (SSR) Organisation

Plus en détail

REUNION DE COORDINATION DU CARN RBM YAOUNDE, 13-15 JUILLET 2010

REUNION DE COORDINATION DU CARN RBM YAOUNDE, 13-15 JUILLET 2010 REPORT RBM/EXD/2010/REP. 15 JUL 2010 Official document General distribution Français REUNION DE COORDINATION DU CARN RBM YAOUNDE, 13-15 JUILLET 2010 RAPPORT Le groupe de coordination du réseau Faire Reculer

Plus en détail

2012 / 2013. Excellence. Technicité. Sagesse

2012 / 2013. Excellence. Technicité. Sagesse 2012 / 2013 Excellence Technicité Sagesse Audit Conseil >> Présentation d ATHENA ATHENA est une société de services fondée en 2007 offrant des prestations dans les domaines de la sécurité informatique

Plus en détail

ATELIER DE CONCEPTION DE L ENQUETE MICS Organisé par UNICEF WCARO Hotel Palm Beach, Saly, Sénégal 5 11 Juin, 2014 AGENDA

ATELIER DE CONCEPTION DE L ENQUETE MICS Organisé par UNICEF WCARO Hotel Palm Beach, Saly, Sénégal 5 11 Juin, 2014 AGENDA Résultats attendus de l atelier : ATELIER DE CONCEPTION DE L ENQUETE Organisé par UNICEF WCARO Hotel Palm Beach, Saly, Sénégal 5 11 Juin, 2014 AGENDA Renforcements des compétences du staff UNICEF, des

Plus en détail

9h à 16h Séminaire d une journée avec Luc Jetté. Nouvelle formule cette année!

9h à 16h Séminaire d une journée avec Luc Jetté. Nouvelle formule cette année! Québec, le 3 mars 2011 Liste préliminaire des conférenciers et des sujets traités Colloque 2011 de l APAPI 24, 25, 26 et 27 mai 2011 Afin de débuter vos demandes de libération pour le colloque 2011 avant

Plus en détail

Avis d Appel d Offres Ouvert : Campagne Publicitaire pour l American English Language Program

Avis d Appel d Offres Ouvert : Campagne Publicitaire pour l American English Language Program Introduction : l Ambassade des Etats Unis au Niger est heureuse d annoncer l ouverture d un appel d offres ouvert pour une campagne publicitaire pour son programme d anglais qui vient juste d être transféré

Plus en détail

Cette rentrée scolaire 2014/2015 a été marquée par l'application de la réforme des rythmes scolaires.

Cette rentrée scolaire 2014/2015 a été marquée par l'application de la réforme des rythmes scolaires. Madame, Monsieur, Chers parents, Cette rentrée scolaire 2014/2015 a été marquée par l'application de la réforme des rythmes scolaires. A l'issue de ces premières semaines d'école, et comme nous nous étions

Plus en détail

Planification stratégique chez RCGT

Planification stratégique chez RCGT Planification stratégique chez RCGT 1 2 3 4 «Où sommes-nous?» «Où voulons-nous être?» «Comment s y rendre?» du plan stratégique Environnement Marchés et clients Concurrence Avantage concurrentiel Performance

Plus en détail

«Enjeux de sécurité dans la Méditerranée de demain : une union entre les deux rives?».

«Enjeux de sécurité dans la Méditerranée de demain : une union entre les deux rives?». Direction des activités internationales 6 ème Session internationale euro-méditerranéenne du 13 au 20 février 2008 «Enjeux de sécurité dans la Méditerranée de demain : une union entre les deux rives?».

Plus en détail

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Hôtel Teranga, Saly, Sénégal, du 18-19 Octobre 2011 Note de cadrage Contexte et justification L importance que revêt

Plus en détail

Module 1 : mercredi 1 er octobre 2014 Jour 1

Module 1 : mercredi 1 er octobre 2014 Jour 1 CALENDRIER 2014/2015 Module 1 3 jours Module 2 & 3 4,5 jours Module 4 3 jours Module 5 3 jours Module 6 2,5 jours Du 01 au 03/10/2014 Du 17 au 21/11/2014 Du 21 au 23/01/2015 Du 18 au 20/02/2015 Du 18 au

Plus en détail

Jours et semaines. séquence 1 2. séance 1 Le jour, la nuit. séance 2 Les activités d une journée. séance 3 Une journée à l école.

Jours et semaines. séquence 1 2. séance 1 Le jour, la nuit. séance 2 Les activités d une journée. séance 3 Une journée à l école. séquence 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Van GOGH, La nuit étoilée, Arles RMN (Musée d Orsay) / H. Lewandowski Jours et semaines séance 1 Le jour, la nuit. séance 2 Les activités d une journée. séance 3 Une journée

Plus en détail

Termes de références

Termes de références Termes de références Mission n 12INI133 Togo / ppui du CCM Togo dans le pilotage des subventions du Fonds Mondial Demandeur : CCM I. Contexte Le TOGO est, à ce jour, bénéficiaires de trois subventions

Plus en détail

Tableau : Réponse aux besoins en matière de santé sexuelle et reproductive des adolescents

Tableau : Réponse aux besoins en matière de santé sexuelle et reproductive des adolescents Tableau : Réponse aux besoins en matière de santé sexuelle et reproductive des adolescents Le tableau suivant est destiné à donner un aperçu des principales actions à entreprendre pour répondre aux besoins

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION POUR LE CONCOURS D ENTREE EN FORMATION AIDE-SOIGNANTE 2015

DOSSIER D INSCRIPTION POUR LE CONCOURS D ENTREE EN FORMATION AIDE-SOIGNANTE 2015 INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS HOPITAUX DU LEMAN B.P. 526 74203 Thonon-les-Bains Cedex Tél : 04.50.83.22.50 Fax : 04.50.83.22.68 Mail : ifsi-sec@ch-hopitauxduleman.fr DOSSIER D INSCRIPTION POUR

Plus en détail

SEMINAIRE CASCADe. Du 17 au 21 novembre 2008 Cotonou, Bénin Rendez vous à 8h30, le lundi 17 novembre à l Hôtel du Lac, Rue de l'hôtel du Lac, Cotonou

SEMINAIRE CASCADe. Du 17 au 21 novembre 2008 Cotonou, Bénin Rendez vous à 8h30, le lundi 17 novembre à l Hôtel du Lac, Rue de l'hôtel du Lac, Cotonou Objectifs du séminaire SEMINAIRE CASCADe Le séminaire CASCADe de Cotonou a pour objectif principal de consolider l'expertise MDP et Marché Volontaire du Carbone au Bénin. Les objectifs finaux du séminaire

Plus en détail

Guide d utilisateur AmplifyChange #2: Démystifier le suivi des projets pour AmplifyChange

Guide d utilisateur AmplifyChange #2: Démystifier le suivi des projets pour AmplifyChange Guide d utilisateur AmplifyChange #2: Démystifier des projets pour AmplifyChange Narratrice : Rolla Khadduri Directrice adjointe du Fonds (technique), AmplifyChange Le suivi : les bases 1. Qu est-ce que?

Plus en détail

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager Formation Management M2S formation Animer son équipe Le management de proximité Manager ses équipes à distance Nouveau manager Coacher ses équipes pour mieux manager Déléguer et Organiser le temps de travail

Plus en détail

Université de Haute Alsace. Domaine. Sciences Humaines et Sociales. MASTER Mention Éducation, Formation, Communication UHA, ULP, Nancy 2

Université de Haute Alsace. Domaine. Sciences Humaines et Sociales. MASTER Mention Éducation, Formation, Communication UHA, ULP, Nancy 2 Centre Universitaire de Formation des Enseignants & des Formateurs Laboratoire Interuniversitaire de Sciences de l Education et de la Communication Université de Haute Alsace Domaine Sciences Humaines

Plus en détail

Manuel opérationnel de suivi et évaluation

Manuel opérationnel de suivi et évaluation REPUBLIQUE ALGERIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière Direction de la Prévention Comité National de Lutte contre les IST/VIH/sida Manuel

Plus en détail

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Compétences pour les intervenants canadiens en toxicomanie SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Cette documentation est publiée

Plus en détail

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la sécurité des technologies de l information (TI) Rapport final

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la sécurité des technologies de l information (TI) Rapport final Il y a un astérisque quand des renseignements sensibles ont été enlevés aux termes de la Loi sur l'accès à l'information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels. BUREAU DU CONSEIL

Plus en détail

2013-2014 RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ

2013-2014 RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ 2013-2014 RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ NOVEMBRE 2014 Table des matières RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ 2013-2014 Introduction du président et chef de la direction...ii Buts en matière de sécurité

Plus en détail

UNAIDS/PCB(30)/12.9 25 avril 2012. 30 ème réunion du Conseil de Coordination du Programme de l ONUSIDA Genève, Suisse 5-7 juin 2012

UNAIDS/PCB(30)/12.9 25 avril 2012. 30 ème réunion du Conseil de Coordination du Programme de l ONUSIDA Genève, Suisse 5-7 juin 2012 UNAIDS/PCB(30)/12.9 25 avril 2012 30 ème réunion du Conseil de Coordination du Programme de l ONUSIDA Genève, Suisse 5-7 juin 2012 Mise à jour sur les indicateurs, le suivi et l évaluation du Cadre unifié

Plus en détail

Séminaire de haut niveau. La paix, la sécurité et le développement durable PROGRAMME (29/09/15)

Séminaire de haut niveau. La paix, la sécurité et le développement durable PROGRAMME (29/09/15) Séminaire de haut niveau La paix, la sécurité et le développement durable Le rôle des parlements africains et européens pour lutter contre les causes profondes et les conséquences de l extrémisme violent

Plus en détail

MONSIEUR DELMAS Cadre expert-mission recherche et développement

MONSIEUR DELMAS Cadre expert-mission recherche et développement Madame Caroline PICHON Coordinatrice générale des soins MONSIEUR DELMAS Cadre expert-mission recherche et développement 1 PRESENTATION DE LA SEMAINE INTERNATIONALE DE L INFIRMIERE Du 11 au 15 mai 2009

Plus en détail

ANNEXE 3. Période 2011-2015

ANNEXE 3. Période 2011-2015 ANNEXE 3 GUIDE DE MOBILISATION DES RESSOURCES POUR LA MISE EN OEUVRE DU PLAN OPERATIONEL DE LUTTE CONTRE LE VIH ET LE SIDA EN MILIEU DE TRAVAIL Période 2011-2015 BUJUMBURA, 19 Mai 2011 2 Sommaire 0. Introduction.3

Plus en détail

1 Chef de Cellule Centrale de Gestion Fiduciaire et de Suivi Programmatique

1 Chef de Cellule Centrale de Gestion Fiduciaire et de Suivi Programmatique MINISTERE DE LA SANTE ET DE LA LUTTE CONTRE LE SIDA Projet de Renforcement des Capacités du Ministère de la Santé et de la Lutte contre le VIH/Sida Accord de financement CDC No. 5U2GPS002717 AVIS DE VACANCE

Plus en détail

USAGE DES RESEAUX SOCIAUX PAR LES APPRENANTS EN COTE D IVOIRE

USAGE DES RESEAUX SOCIAUX PAR LES APPRENANTS EN COTE D IVOIRE USAGE DES RESEAUX SOCIAUX PAR LES APPRENANTS EN COTE D IVOIRE Dr CLAUDE N. KOUTOU Enseignant/Chercheur (Université de Cocody, Abidjan) Chercheur PANAF - ROCARE CI nkoutou1@yahoo.fr PLAN DE PRESENTATION

Plus en détail

Appel à communications

Appel à communications Appel à communications 7 ème Conférence Africaine sur la Population JOHANNESBURG AFRIQUE DU SUD, 30 NOV. 4 DEC. 2015 DIVIDENDE DEMOGRAPHIQUE EN AFRIQUE: PERSPECTIVES, OPPORTUNITES ET DEFIS CONTEXTE Organisée

Plus en détail

C N F - Tunis. Manuel du stagiaire. Intitulé de l'atelier : Animer la qualité au quotidien Dans un établissement universitaire 1-2-3 juin 2015

C N F - Tunis. Manuel du stagiaire. Intitulé de l'atelier : Animer la qualité au quotidien Dans un établissement universitaire 1-2-3 juin 2015 C N F - Tunis Manuel du stagiaire Intitulé de l'atelier : Animer la qualité au quotidien Dans un établissement universitaire 1-2-3 juin 2015 Formateur : Pr. Abdellah CHICHI Manuel du STAGIAIRE Page 1 sur

Plus en détail

Défis auxquels les gestionnaires de chaîne logistique de santé publique doivent faire face

Défis auxquels les gestionnaires de chaîne logistique de santé publique doivent faire face La professionnalisation des gestionnaires de chaîne logistique de santé publique pour de meilleurs résultats en matière de santé Livre blanc n 1 Coalition pour les Produits de Santé de la Procréation Défis

Plus en détail

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S REGARD SUR L EPIDEMIE DU VIH D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S Photo: ONUSIDA Levier de la riposte au sida, l ONUSIDA s emploie à bâtir l action politique et à promouvoir les droits de tous les

Plus en détail

Déroulement des travaux. Jour 1

Déroulement des travaux. Jour 1 Atelier national sur le partage des résultats de l étude et la mobilisation des organisations de la société civile pour le lancement d une campagne de plaidoyer autour de l accaparement des terres au Cameroun

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Union africaine Conseil économique et social Union africaine E/ECA/COE/34/Inf/1 Commission économique pour l Afrique Comité d experts Trente-quatrième réunion Union africaine Comité d experts

Plus en détail

Brève présentation de la consultation de Médecine 2 et des missions des infirmières psycho-sociales Objectifs de l atelier Quizz VIH/SIDA :

Brève présentation de la consultation de Médecine 2 et des missions des infirmières psycho-sociales Objectifs de l atelier Quizz VIH/SIDA : Brève présentation de la consultation de Médecine 2 et des missions des infirmières psycho-sociales Objectifs de l atelier Quizz VIH/SIDA : Constats de départ Objectifs du projet Présentation de l outil

Plus en détail

Note d Information relative à la participation du REDDA-NESDA

Note d Information relative à la participation du REDDA-NESDA REDDA NESDA Réseau pour l environnement et le développement durable en Afrique Network for Environment and Sustainable Development in Africa Contact : + 225 20 20 5419/5823 /5826 Adresse : BP 95 Guichet

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS

CATALOGUE FORMATIONS CATALOGUE DE FORMATIONS 2015 Association Départementale des Pupilles de l Enseignement Public de l Essonne 16 rue Thibaud de Champagne 91090 Tel : 01 69 11 23 83 Fax : 01 60 86 16 36 Site : www.adpep91.org

Plus en détail

Banque Africaine de Développement

Banque Africaine de Développement The Next 50 Years: The Africa We Want Banque Africaine de Développement Programme Provisoire Côte d Ivoire, Abidjan, 25 29 mai 2015 Samedi 23 et dimanche 24 mai 2015, de 9 h à 17 h : Enregistrement des

Plus en détail

I.F.C.S. DOSSIER. d inscription. Préparation au diplôme d état Cadre de Santé. IRFSS Ile-de-France

I.F.C.S. DOSSIER. d inscription. Préparation au diplôme d état Cadre de Santé. IRFSS Ile-de-France Urgence et secourisme Action sociale Santé - autonomie Formation Action internationale FILIÈRE formation I.F.C.S. DOSSIER d inscription Préparation au diplôme d état Cadre de Santé IRFSS Ile-de-France

Plus en détail

Conférence Environnementale

Conférence Environnementale Conférence Environnementale NOTE AUX REDACTIONS DE LA PART DE SEGOLENE ROYAL A l attention des rédactions, Paris, le lundi 24 novembre 2014 La conférence environnementale 27 et 28 novembre 2014 -Une invitation

Plus en détail

Contexte de la formation

Contexte de la formation ATELIER DE FORMATION SUR LA TRANSMISSION DES DONNEES PAR SMS : RAPPORT GENERAL SEGOU 20 22 JUIN 2009 - Contexte de la formation La fondation William et Flora Hewlett et l université d Etat de Michigan

Plus en détail

DESCRIPTION DE POSTE

DESCRIPTION DE POSTE DESCRIPTION DE POSTE 1. IDENTIFICATION DE L'EMPLOI 1.1 Titre d'emploi : Agente ou agent de planification, de programmation et de recherche 1.2 Direction : Direction de la santé publique 1.3 Supérieur immédiat

Plus en détail

Diplôme d études EN langue française DELF A2. Option professionnelle. Document du candidat Épreuves collectives

Diplôme d études EN langue française DELF A2. Option professionnelle. Document du candidat Épreuves collectives Diplôme d études EN langue française DELF A2 Option professionnelle Document du candidat Épreuves collectives Compréhension de l'oral Compréhension des écrits Production écrite Code candidat :... 13/04/2010

Plus en détail

Forum du Conseil de l Europe pour l avenir de la démocratie. «Systèmes électoraux» Document d information à l attention des ONG intéressées

Forum du Conseil de l Europe pour l avenir de la démocratie. «Systèmes électoraux» Document d information à l attention des ONG intéressées Forum du Conseil de l Europe pour l avenir de la démocratie «Systèmes électoraux» Kiev, Ukraine, 21-23 octobre 2009 Document d information à l attention des ONG intéressées Le Forum pour l avenir de la

Plus en détail

Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours

Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours Les responsables occupent un «poste clé» autant dans l organisation et la gestion des activités que dans l animation de leur équipe et la qualité

Plus en détail

PROGRAMME JNTIC 2012

PROGRAMME JNTIC 2012 PROGRAMME JNTIC 2012 Exposition Permanente : du 15 au 18 mai 2012 Volet Professionnel : Ateliers Conférences, Ateliers Démo, Rencontres B2B, Networking, tout au long des journées. JNTIC 2012 sert de cadre

Plus en détail

Objet : Séminaire de formation sur «LA GESTION DES RISQUES EN MICROFINANCE»

Objet : Séminaire de formation sur «LA GESTION DES RISQUES EN MICROFINANCE» Formation, organisation, appui-conseil, évaluation, diagnostic, facilitations diverses en microfinance Partenaire agréé du CGAP pour le renforcement des capacités en Afrique francophone Yaoundé, le 06

Plus en détail

Formation consultants juniors en recrutement Formation consultants juniors en recrutement

Formation consultants juniors en recrutement Formation consultants juniors en recrutement Formation consultants juniors en recrutement Formation consultants juniors en recrutement BONNEL Conseils Associés Isabelle DOUAY : idouay@bonnel-conseils.com 9 A rue Châteaubriand 75008 PARIS tel. : 01

Plus en détail

GUIDE DU FORMATEUR INTERNE «L Animation de formation»

GUIDE DU FORMATEUR INTERNE «L Animation de formation» GUIDE DU FORMATEUR INTERNE «L Animation de formation» CEFOR Ressources humaines Version Février 2013 SOMMAIRE INTRODUCTION... 4 OBJECTIFS ET ORGANISATION DE LA FORMATION... 5 Les bénéficiaires de la formation...

Plus en détail

EVALUATION FINALE SEN/024. Programme d Appui à la Mise en Œuvre de la Réforme de l Enseignement technique et Formation professionnelle

EVALUATION FINALE SEN/024. Programme d Appui à la Mise en Œuvre de la Réforme de l Enseignement technique et Formation professionnelle EVALUATION FINALE SEN/024 Programme d Appui à la Mise en Œuvre de la Réforme de l Enseignement technique et Formation professionnelle FICHE SYNTHETIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code

Plus en détail

Avis d'emploi vacant. Poste(s) supervisé(s) : Date d'affichage : 18 mars 2015. À propos de CATIE

Avis d'emploi vacant. Poste(s) supervisé(s) : Date d'affichage : 18 mars 2015. À propos de CATIE Titre du poste : Service : Relève de : Poste(s) supervisé(s) : Statut : Endroit : Courtier en connaissances, Programmes de santé sexuelle des hommes gais Échange des connaissances Directrice associée,

Plus en détail

Restitution de l 'atelier 1 Protocoles thérapeutiques et aspects médicaux de la PTME

Restitution de l 'atelier 1 Protocoles thérapeutiques et aspects médicaux de la PTME Restitution de l 'atelier 1 Protocoles thérapeutiques et aspects médicaux de la PTME Modérateur : Dr Didier Koumavi Ekouevi INSERM U-897, Université Bordeaux Segalen, PACCI, Abidjan et Université de Lomé

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2009. Projet triennal d intervention artistique contre les IST/VIH/SIDA chez les plus plus et jeunes de la ville de bobo et environs

RAPPORT ANNUEL 2009. Projet triennal d intervention artistique contre les IST/VIH/SIDA chez les plus plus et jeunes de la ville de bobo et environs A. PAGE DE COUVERTURE RAPPORT ANNUEL 2009 NOM, ADRESSE ET CONTACT SIDA KA TAA, BP 533 BOBO- DIOULASSO 01 Téléphone : 20 97-74-75 E-mail : sidakataa@hotmail.com sidakataa@yahoo.fr TITRE DU PROJET NUMERO

Plus en détail

COMPTE RENDU DE FORMATION Initiation en Informatique et aux logiciels de base Bla du 2 au 6 juillet 2012

COMPTE RENDU DE FORMATION Initiation en Informatique et aux logiciels de base Bla du 2 au 6 juillet 2012 MINISTERE DE LA FAMILLE DE LA PROMOTION DE LA FEMME ET DE L ENFANT *********** Projet de Renforcement des Capacités des Organisations Féminines du Mali -=- RECOFEM -=- MLI 240 Un Peuple Un But Une Foi

Plus en détail

FINANCE PME «Mieux maîtriser la gestion pour améliorer ses résultats»

FINANCE PME «Mieux maîtriser la gestion pour améliorer ses résultats» FINANCE PME «Mieux maîtriser la gestion pour améliorer ses résultats» PHASE I : FORMATION COLLECTIVE PHASE II : ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL PHASE I PROGRAMME DE FORMATION FINANCE PME «Mieux maîtriser la

Plus en détail

Programme de formation Communiquer dans une langue étrangère ANGLAIS

Programme de formation Communiquer dans une langue étrangère ANGLAIS Programme de formation Communiquer dans une langue étrangère ANGLAIS Le programme est adapté lors du positionnement précédant l action de formation. Il est alors soumis à l AGEFOS PME pour accord. Intitulé

Plus en détail

de réussite au concours* * Parmi les inscrits ayant suivi l ensemble de la préparation

de réussite au concours* * Parmi les inscrits ayant suivi l ensemble de la préparation 90% de réussite au concours* * Parmi les inscrits ayant suivi l ensemble de la préparation PRÉPARATION EN LIGNE AU CONCOURS INFIRMIER Concours d entrée en IFSI (Institut de formation en soins infirmiers)

Plus en détail

MASTER 2 SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Mention Psychologie. Spécialité : Recherches en psychologie

MASTER 2 SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Mention Psychologie. Spécialité : Recherches en psychologie S3 Spécialité : Recherches en psychologie UE OBLIGATOIRES UE 1 : Epistémologie et méthodes de recherche en psychologie Ce séminaire aborde plusieurs aspects de la recherche en psychologie. Il présente

Plus en détail

Année universitaire 2011-2012

Année universitaire 2011-2012 Association Institut de Psychosomatique Pierre Marty IPSO Pierre Marty Centre d enseignement et de formation CEFP Année universitaire 2011-2012 20 rue Bellier Dedouvre - 75013 Paris Secrétariat : 06 85

Plus en détail

Kanban et son utilisation à la Société GRICS

Kanban et son utilisation à la Société GRICS Kanban et son utilisation à la Société GRICS Par : Serge Pelletier Directeur de l informatique Richard Salette Chef d équipe Serveurs et réseau Vous vous apprêtez à entendre parler d une expérience continue

Plus en détail

Prévention des conduites addictives : des sciences sociales aux pratiques locales

Prévention des conduites addictives : des sciences sociales aux pratiques locales Colloque régional de prévention des addictions Mardi 31 mars 2015 Clermont-Ferrand Prévention des conduites addictives : des sciences sociales aux pratiques locales Appels à communication Le Pôle de référence

Plus en détail

PréParation et gestion d un chantier

PréParation et gestion d un chantier SAS ECS HA3601 Préparation et gestion d un chantier Chapitre 5 Préparation avant les travaux 5.5. Coordination technique Lors de la phase de préparation du chantier, la coordination technique occupe une

Plus en détail

ORDRE NATIONAL DES PHARMACIENS DE COTE D IVOIRE JOURNEES DE L ORDRE EDITION 2015. Termes de Référence

ORDRE NATIONAL DES PHARMACIENS DE COTE D IVOIRE JOURNEES DE L ORDRE EDITION 2015. Termes de Référence . ORDRE NATIONAL DES PHARMACIENS DE COTE D IVOIRE JOURNEES DE L ORDRE EDITION 2015 Termes de Référence I. CONTEXTE ET JUSTIFICATION L Ordre National des Pharmaciens (ONP) de Côte d Ivoire a été créé par

Plus en détail

PROGRAMME D ÉLABORATION D UN BUSINESS PLAN POUR DES SYSTÈMES DE SANTÉ PLUS SOLIDES

PROGRAMME D ÉLABORATION D UN BUSINESS PLAN POUR DES SYSTÈMES DE SANTÉ PLUS SOLIDES PROGRAMME D ÉLABORATION D UN BUSINESS PLAN POUR DES SYSTÈMES DE SANTÉ PLUS SOLIDES Des systèmes de santé plus solides. Un meilleur impact sur la santé. EN PARTENARIAT AVEC LES ORGANISATIONS LOCALES Depuis

Plus en détail

La littératie numérique est-elle vraiment une littératie? Pour quelle raison se soucie-t-on de la définition de la littératie numérique?

La littératie numérique est-elle vraiment une littératie? Pour quelle raison se soucie-t-on de la définition de la littératie numérique? Tiré de Adult Literacy Education, un article de blogue écrit par David J. Rosen, D.Ed. http://davidjrosen.wordpress.com/2013/01 TEACH Magazine, disponible en version imprimée et numérique, est la plus

Plus en détail

PROJET DE FORMATION. Année de préparation aux épreuves de sélection d'entrée en Institut de Soins Infirmiers

PROJET DE FORMATION. Année de préparation aux épreuves de sélection d'entrée en Institut de Soins Infirmiers Institut de Formation en Soins Infirmiers CHRU de MONTPELLIER PROJET DE FORMATION Année de préparation aux épreuves de sélection d'entrée en Institut de Soins Infirmiers L année préparatoire ne donne pas

Plus en détail

UNE EXPLICATION DES FICHES TECHNIQUES EN 4 QUESTIONS-REPONSES. Comment les thèmes ont-ils été choisis? Comment choisir parmi les 28 fiches?

UNE EXPLICATION DES FICHES TECHNIQUES EN 4 QUESTIONS-REPONSES. Comment les thèmes ont-ils été choisis? Comment choisir parmi les 28 fiches? Introduction UNE EXPLICATION DES FICHES TECHNIQUES EN 4 QUESTIONS-REPONSES Comment les thèmes ont-ils été choisis? Sur base du diagnostic qualité des 5 CEFA du Hainaut Occidental, des marges de progrès

Plus en détail

Tout se fait A PIED SANS MONTER A CHEVAL 1 - OBJECTIFS :

Tout se fait A PIED SANS MONTER A CHEVAL 1 - OBJECTIFS : Découvrir une méthode très efficace et innovante de formation et coaching au service des dirigeants, managers et collaborateurs : la relation homme/cheval Tout se fait A PIED SANS MONTER A CHEVAL 1 - OBJECTIFS

Plus en détail

Aucun résultat n est transmis par téléphone

Aucun résultat n est transmis par téléphone INSTITUT DE FORMATION D AIDES - SOIGNANT(E)S du Centre Hospitalier 50208 COUTANCES CEDEX Notice d information concernant les épreuves d admission en Institut de Formation Aide-Soignant(e)s Rentrée 2015

Plus en détail

Centre de Formation des Professionnels de Santé

Centre de Formation des Professionnels de Santé Centre de Formation des Professionnels de Santé Hôpital de la Cavale Blanche 29609 BREST Cedex CATALOGUE DES FORMATIONS 2014 SOMMAIRE FORMATIONS CONTINUES Responsabilité, législation :...p.3 - Obligations

Plus en détail

SAMEDI 21 NOVEMBRE 2015. fait FORMATION DES BÉNÉVOLES. votre journée. 8 h 15 à 17 h / Campus de l UdeM à Laval

SAMEDI 21 NOVEMBRE 2015. fait FORMATION DES BÉNÉVOLES. votre journée. 8 h 15 à 17 h / Campus de l UdeM à Laval SAMEDI 21 NOVEMBRE 2015 fait on votre journée FORMATION DES BÉNÉVOLES 8 h 15 à 17 h / Campus de l UdeM à Laval La journée de formation pour les bénévoles lavallois existe depuis 1977 et se déroule en novembre.

Plus en détail

AVIS D APPEL D OFFRES

AVIS D APPEL D OFFRES AVIS D APPEL D OFFRES Le Bureau de Restructuration et de Mise à Niveau (BRMN) lance un appel à concurrence en vue de sélectionner un consultant individuel proposé par un bureau d études, un cabinet ou

Plus en détail

COMMENT DÉVELOPPER UNE STRATÉGIE WEB INTÉGRÉE QUI VA DU MOBILE AUX MÉDIAS SOCIAUX

COMMENT DÉVELOPPER UNE STRATÉGIE WEB INTÉGRÉE QUI VA DU MOBILE AUX MÉDIAS SOCIAUX COMMENT DÉVELOPPER UNE STRATÉGIE WEB INTÉGRÉE QUI VA DU MOBILE AUX MÉDIAS SOCIAUX Programme unique au Québec offert par le HEC Montréal! Une exclusivité en Chaudière-Appalaches et Capitale-Nationale! L

Plus en détail

Appui de l OMS aux pays dans le cadre de la Déclaration de Muskoka

Appui de l OMS aux pays dans le cadre de la Déclaration de Muskoka Table ronde ReMed «Améliorer l acc accès aux soins des Femmes et des Enfants» Paris, 4 novembre 2011 Appui de l OMS aux pays dans le cadre de la Déclaration de Muskoka Jean-Marie Trapsida Coordonnateur,

Plus en détail

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada Documents constitutifs Dans le présent document, les termes utilisés au masculin incluent le féminin et inversement. Comité sur l informatique Diffuser

Plus en détail

d e l a s s urance g r â ce a u «C u s t omer

d e l a s s urance g r â ce a u «C u s t omer Siège mondial : 5 Speen Street Framingham, MA 01701 États-Unis P.508.620.5533 F.508.988.6761 www.idc-fi.com Créer de la valeur dans le secteur d e l a s s urance g r â ce a u «C u s t omer Analytics» L

Plus en détail

Michael Bell Chef des finances Financière Manuvie. Assemblée annuelle Le 5 mai 2011. Merci, Madame la présidente. Bonjour à tous.

Michael Bell Chef des finances Financière Manuvie. Assemblée annuelle Le 5 mai 2011. Merci, Madame la présidente. Bonjour à tous. Michael Bell Chef des finances Financière Manuvie Assemblée annuelle Le 5 mai 2011 Merci, Madame la présidente. Bonjour à tous. Je suis heureux de pouvoir m adresser à vous à l occasion de cette assemblée

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images Une formation à la direction de projets audiovisuels Le master Création, Production, Images. Cinéma interactif et transmédia de l Institut

Plus en détail

République Démocratique du Congo

République Démocratique du Congo TERMES DE REFERENCE Pour une étude finale du projet Intégration des messages sur la santé dans les émissions radiophoniques et télévisées avec C-Change, FHI360 Search for Common Ground (Centre Lokole),

Plus en détail