magazine Decembre 2013 Leadership et entreprenariat au sein des écoles

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "magazine Decembre 2013 Leadership et entreprenariat au sein des écoles"

Transcription

1 magazine Decembre 2013 Leadership et entreprenariat au sein des écoles

2 colophon ESHA est le magazine officiel de la European School Heads Association, l association des chefs d établissement scolaire 1er et 2nd degré en Europe. Le Magazine ESHA sera publié neuf fois par année scolaire. Vous pouvez utiliser les articles de ce magazine mais nous apprécierions que vous contactiez l éditeur au préalable. Abonnement: Le magazine ESHA est gratuit. Vous pouvez vous inscrire via Internet en suivant Le comité ESHA: Ton Duif (Président), Chris Harrison (membre du comité), Clive Byrne (membre du comité), Jukka Kuittinen (membre du comité), Solveig Dahl (membre du comité). About ESHA: ESHA est une association qui regroupe 43 associations de directeurs de l enseignement primaire, secondaire et professionnel, dans 29 pays. Contacter ESHA: Siège social : Nieuwegracht 1, Utrecht, Pays-Bas. Adresse Postale: Postbox 1003, 3500 BA Utrecht, Pays-Bas L équipe éditoriale pour le magazine: Ton Duif (éditeur), Chris Harrison, Clive Byrne, Fred Verboon and Monique Westland Présentation et design: Thoben Offset Nijmegen, This publication has been funded with support from the European Commission. This publication reflects the views only of ESHA, and the Commission cannot be held responsible for any use which may be made of the information contained therein. 2 esha magazine decembre 2013

3 62 ESHA MAGAZINE APRIL 2012 Dans ce numéro decembre Édito Ton Duif 6 Agenda 8 Colonne invitée : Barbara Novinec 14 Compte Rendu de l'assemblée Générale à Lisbonne, Portugal 20 Éducation entrepreneuriale 26 Garder le rythme avec les enfants de l'ère digitale 32 Compte-rendu des entretiens avec les leaders scolaires sur le Leadership partagé E S S AY Some articles in this issue contain direct links to websites. Simply click on the coloured text and you ll be automatically linked to a specific website or video presentation. Try it yourself and enjoy. Flipping Classrooms BY FRED VERBOON There is a number of interesting ICT enabled projects that offer teachers chances to rethink education. Most of them enable teachers to offer a more individual and self paced way of learning. One of the most promising movements is called Flipping Classrooms. The Friday Institute for educational innovation < weblink (www.fi.ncsu.edu) study ways of effective education and differentiates the following levels of rigor: remember, understand, apply, analyze, evaluate, create and publish. According to Dr Lodge McCammon, teachers traditionally spend the vast majority of the available classroom time on delivery and review of content. Only a small percentage is spent on application. This application of content is usually done at home. Traditional education therefore offers only the first two levels in the class room and the third at home Another interesting argument for innovation is that in the traditional classroom setting, teachers focus on the middle group of a class. Students just follow the pace that the teacher offers. This leaves a group of higher esha magazine decembre

4 ÉDITO TON Édito DUIF Ton Duif Connecter les Directeurs La 14ème conférence bisannuelle d ESHA se tiendra dans la belle ville de Dubrovnik. Nos amis croates d ESHA travaillent ensemble pour faire de cette conférence un succès. Cette dernière est intitulée : «Rassembler le Leadership». Dans ce cas, elle ne rassemblera pas uniquement les dirigeants au sein de la ville historique de Dubrovnik, mais nous permettra d échanger, de discuter et d apprendre ensemble. Au cours de la conférence, vous pourrez choisir entre deux voies du leadership : l une sera appelée leadership partagé et la seconde le leadership en pratique. De grands conférenciers ont été invités, quinze ateliers interactifs et petites conférences seront mis en place. Des tables rondes seront organisées pour les activités d ESHA et nous seront tenus informés des résultats des programmes du Leadership Européen. Le tout réunissant de ravissants paysages, le beau temps et une atmosphère relaxante, offrant à tous la possibilité d apprendre, de développer son réseau et de simplement en profiter. Le site Internet de la conférence sera disponible par le biais de En réservant avant le 1er juillet, vous pourrez bénéficier d une réduction. 4 esha magazine decembre 2013

5 ÉDITO TON DUIF Après avoir été au service du Conseil d Administration d ESHA pendant 7 ans et en avoir été son président pendant cinq années, il est désormais temps de laisser la place à un nouveau président. Ce dernier ou cette dernière sera élu(e) au cours de l Assemblée Générale en Avril 2014 et se présentera à l occasion de la conférence bisannuelle de Dubrovnik, Croatie. L un des principaux événements de la conférence de Dubrovnik sera les tables rondes. ESHA est actuellement très populaire en Europe : nous avons établi le magazine mensuel, le nouveau wikisite (www.esha.org), et nous sommes impliqués dans de nombreux projets de la CE. Plusieurs conférences régionales ont été tenues, de nouvelles prises de position ont été publiées et ESHA s est connectée avec de nombreux partenaires éducatifs de la CE. Nous devons commencer à nous concentrer sur la période à venir. Qu attendezvous d ESHA, en tant que membres, dans les années à venir? Cette question sera discutée au cours de l Assemblée Générale en Avril Au cours des tables rondes, nous aimerions receuillir vos commentaires, afin de préparer le plan de travail des quatre prochaines années avec le nouveau président. Pour plus d informations sur les domaines d intervention d ESHA merci de visiter notre site web J espère vous rencontrer tous en personne à Dubrovnik. Les membres ayant souscrit au magazine recevront une invitation officielle en Janvier n Ton Duif Président d ESHA esha magazine december

6 Agenda Janvier Réunion du Conseil d'administration d'esha, Utrecht, Pays-Bas Février Colloque Bisannuel ODBV, Belgique Mars Conférence Annuelle AVS, Pays-Bas Conférence Annuelle ASCL, Royaume-Uni Avril 2014 À déterminer Réunion de printemps de l'assemblée Générale d'esha Octobre Conférence Bisannuelle d'esha, Dubrovnik, Croatie 6 esha magazine decembre 2013

7 esha magazine decembre

8 COLONNE Colonne INVITÉE : BARBARA invitée NOVINEC : Barbara Novinec Généralités et spécificités du système éducatif en Slovénie 8 esha magazine decembre 2013

9 COLONNE INVITÉE : BARBARA NOVINEC 1. Éducation pré-scolaire (11 mois - 6 ans) Le système éducatif pré-scolaire fonctionne selon le programme national pré-scolaire et est majoritairement financé par les autorités locales et supervisé par l État. Il y a enfants au sein de 138 maternelles publiques et 50 privées en Slovénie, réparties sur 938 lieux. La participation des enfants à l éducation pré-scolaire a augmenté de : 43% pour les enfants de 1 an, 69 % pour les enfants de 2 ans, 85 % à l âge de 3 ans, jusqu à 91 % à l âge de 5 ans. Le programme préscolaire est financé par les parents, avec un coût approximatif de 395 à 485 euros (jusqu à 70%, selon le revenu du foyer), le reste étant financé par la communauté locale pour le premier enfant. Pour le deuxième enfant, les parents paient un maximum de 30% du coût du programme et la différence, jusqu à 80%, est prise en charge par les fonds des autorités locales. 20% du programme est financé par le budget d État. Les parents ne payent pas pour le troisième enfant, les dépenses étant assurée par le budget d État. Les normes par classe varient de : 1er âge (jusqu à 3 ans) : 14 enfants par classe et 2.25 enseignants 3-4 ans : 17+2 enfants par classe et 2 enseignants 4-6 ans : 22+2 enfants par classe et 2 enseignants Les enseignants du préscolaire doivent avoir une éducation professionnelle supérieure. La plupart des maternelles sont indépendantes et ne sont pas sous la coupe des écoles primaires, mais coopèrent avec les établissement locaux sur différents projets. Nous avons enfants ayant des besoins spéciaux incluent dans le système préscolaire régulier. esha magazine december

10 COLONNE INVITÉE : BARBARA NOVINEC 2. 9 ans d éducation basique au sein des écoles primaires (structure unique d enseignement primaire et premières années du secondaire, de 6 à 15 ans) Il y a élèves dans 448 écoles primaires publiques et 15 écoles privées, réparties sur 840 emplacements. L éducation de base en neuf ans est divisée en trois cycles de trois ans (les six premières années de l enseignement primaire, les 3 dernières années représentant l enseignement secondaire inférieur). Les écoles primaires offrent un programme obligatoire et prolongé. Ce dernier doit être fourni par les écoles et étudié par tous les élèves. Il se compose de matières obligatoires, au choix, d heures de vie de classe et de jours d activités (culture, science, sport, technologie). Les écoles doivent dispenser le programme facultatif du primaire, mais les élèves sont libres de décider s ils y participeront. Il comprend l assistance éducative pour les enfants ayant des besoins spéciaux, des cours de rattrapage, des cours supplémentaires, les aides après la classe et autres formes de prise en charge des élèves, des activités intéressantes et des cours hors de l école. L éducation basique est gratuite et obligatoire, les parents ne payant que pour les repas et les équipements fournis par l école (des livres peuvent être empruntés). Les écoles primaires sont mises en place par les autorités locales et financées par l État, selon le nombre de classes. Il y a approximativement 23 élèves par classe (de 15 à 29) et 98% d entre eux décident de continuer leur éducation immédiatement au niveau secondaire, en quittant le primaire. 3. Éducation secondaire (supérieure) éducation professionnelle et technique (3-4 ans, de 15 à 18 ans) éducation secondaire générale (4 ans, de 15 à 19 ans) 98% des élèves du primaire décident de continuer leur éducation immédiatement, au sein de 197 établissements secondaires en Slovénie. 10 esha magazine december 2013

11 COLONNE INVITÉE : BARBARA NOVINEC Le système éducatif secondaire est financé par le gouvernement, les écoles étant budgétisées en fonction du nombre d enfants (MOFAS) dans le programme. L éducation secondaire supérieure comprend des programmes professionnels et techniques préparant principalement les élèves au monde du travail, ainsi que le programme secondaire général (nommé Gimnazjia), préparant les élèves aux études supérieures. Les programmes de l éducation secondaire varient en termes de contenu, de durée et d objectifs. Les programmes du secondaire général (Gimnazija) préparent les élèves à des études complémentaires et sont divisés en deux groupes : le «général» (qui comprend également le Gimnazija classique) et celui à orientation professionnelle (Gimnazija technique, économique et de l art). Chacun dure quatre ans, et se termine par un examen externe appelé le certificat de Maturité. Les élèves du Gimnazija, qui, pour diverses raisons ne souhaitent pas poursuivre leurs études peuvent entrer sur le marché du travail en assistant à un cours de formation professionnelle et de ce fait, acquièrent une qualification professionnelle correspondant au programme secondaire professionnel et technique. D autre part, les étudiants ayant complété le cursus professionnel et technique peuvent participer à un cours de Maturité et passer l examen. Les cours de formation professionnelle et les cours de Maturité en tant que tels constituent le lien entre l enseignement général et professionnel. L éducation secondaire professionnelle et technique Les élèves ayant terminé avec succès l école primaire peuvent s inscrire à des programmes de formation professionnelle secondaire en 3 ans. Une nouvelle loi sur la formation professionnelle et technique a aboli le système de dualité en tant que chemin séparé, puisque esha magazine december

12 COLONNE INVITÉE : BARBARA NOVINEC les nouveaux programmes de formation professionnelle et technique intègrent à la fois la formation pratique en entreprise et une formation pratique dispensée par les écoles et/ou centres inter-entreprises. Le certificat d examen final permet aux étudiants d entrer sur le marché du travail ou de poursuivre des études au sein des programmes de formation professionnelle et technique en deux ans, qui ont été développés sous forme de mise à niveau de la formation professionnelle. Les objectifs de ces programmes sont les mêmes que ceux de l enseignement technique et mènent à des qualifications éducatives au niveau du programme technique secondaire, également défini comme qualification technique, dans un domaine spécifique. 4.a L éducation professionnelle post secondaire (2 ans) 4.b L éducation supérieure (3 ou 4 ans +2) étudiants en licence académique et éducation professionnelle éducation post licence : spécialisation et études de Master et Doctorat La structure éducative de la population est en amélioration. Le pourcentage des jeunes gens de 20 à 24 ans ayant au moins complété l éducation secondaire supérieure était de 90% en Le pourcentage de la population adulte (de 25 à 64 ans) ayant complété cette éducation était de 76.8% la même année, et ces chiffres continuent d augmenter. Les femmes ont une meilleure éducation que les hommes, qui est beaucoup plus adaptée aux exigences de la profession qu elles exercent. 12 esha magazine december 2013

13 COLONNE INVITÉE : BARBARA NOVINEC LES DÉFIS AU SEIN DE L ÉDUCATION SLOVÈNE DE NOS JOURS Un manque d enfants (seulement 7.6% des habitants sont des enfants âgés jusqu à 15 ans) résultant sur la fermeture des petites écoles, particulièrement en zones rurales puisque le coût du transport scolaire est moins onéreux et couvert par l État. Budgétisation : a) Réduction des coûts - les salaires ont baissés de 15 à 20% au cours des deux dernières années. - plus d enfants dans les salles de classe (+ 2 au sein des systèmes préscolaire et primaire) - moins d enseignants (l avantage d employer des enseignants qui couvrent professionnellement plus de matières) b) L intégration des écoles secondaires aux centres scolaires c) L intégration des enfants ayant des besoins spéciaux au sein du système régulier du primaire et du secondaire (cela représente des coûts car ils ont besoin d ajustements au niveau du programme et d assistance supplémentaire) d) Statuts des chef d établissement : ils ont souvent des salaires plus bas que ceux des enseignants tout en ayant de plus grandes responsabilités et devant également gérer les crises quotidiennes. Normes morales et sociales, éthique et valeurs : Le remaniement du système éducatif au niveau secondaire, programmes de conscience nationale sur la verticale éducative complète. n esha magazine december

14 ASSEMBLÉE Assemblée GÉNÉRALE D ESHA, Générale LISBONNE d ESHA, Lisbonne Assemblée Générale d ESHA du 25 octobre 2013 Les 36 délégués de l Assemblée Générale d ESHA se sont réunit à Lisbonne, Portugal, le vendredi 25 octobre. L hébergement et l organisation ont été offerts par l Université Catholique du Portugal (CEPCEP) et son Président (Dr José Lagarto), de la Faculté des Sciences Humaines, a accueilli ESHA dans cette charmante ville. De son côté, Ton Duif s est occupé d accueillir les nouveaux délégués : Sandra Pokos, membre des Directeurs Préscolaires en Croatie et M. Svetislav, Ministre de l Éducation au Monténégro. Le département de M. Svetislav a sponsorisé la conférence ESHA pour les pays des Balkans, qui s est tenue au Monténégro. Le choix de Lisbonne comme ville hôte de l Assemblée Générale est expliqué par le projet IGUANA de la CE, au sein duquel ESHA est impliquée en tant que partenaire. Les réunions du projet IGUANA se tiennent également à Lisbonne et en combinant les deux, ESHA a pu faire des économies 14 esha magazine december 2013

15 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE D ESHA, LISBONNE les auteurs Le chef de projet Joe Cullen, directeur d Arcola Recherche, a expliqué à l Assemblée Générale ce qu est IGUANA. Une partie de la discussion s est portée sur le fait d approuver des questionnaires et des outils avec les délégués ayant l expérience du terrain. Cette validation s est faite en petits groupes, sous la supervision des chefs de projet. IGUANA se concentre sur la résistance au changement des écoles et nous avons obtenu des résultats remarquables. Pour certaines personnes dont il ne s agit pas de la langue natale, il s est avéré que la formulation des questions a pu être un défi et certaines ont été perçues comme étant suggestives. Outre le fait que se concentrer sur les aspects cognitifs de l éducation est important, nous devons être conscients que nous devons aussi travailler sur le comportement social et les aspects de «construction». Le monde semble devenir de plus en plus petit et les enfants de la nouvelle génération doivent acquérir des compétences émotionnelles qui leur permettront de faire face à leurs pairs dans un avenir proche. Il est plus facile de se confronter au changement en ayant développé des compétences émotionnelles. Nous devons comprendre qu il existe des différences significatives au sein des genres. Si vous souhaitez en savoir plus sur le projet IGUANA, merci de visiter esha magazine decembre

16 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE D ESHA, LISBONNE Le directeur d ESHA, Fred Verboon, a fait le point sur un autre projet de la CE, dans lequel ESHA est impliquée. Le projet Fly Higher tente d augmenter l intérêt des enfants sur les aspects technologiques de l industrie aérienne. Le projet Q4I met l accent sur l innovation dans les écoles, en évitant que, pendant le processus, la qualité de l école ne soit compromise, car dans ce cas, nous savons tous que cela revient au même que de construire un avion en plein vol. ESHA est également un partenaire du Réseau des Politiques Européennes sur le Leadership Scolaire (European Policy Network on School Leadership = EPNoSL). Lors du rassemblement, la chercheuse Nicole van Dartel et Ton Duif ont présenté la recherche ESHA-ETUCE sur le leadership partagé en Europe. Vous trouverez cette dernière sur le site d ESHA Ton Duif, président d ESHA, a donné un aperçu du travail accompli par l association ces quatre dernières années. Au cours de cette période, nous en avons changé la structure, passant d une fondation vers une association, donnant de ce fait une plus grande liberté d action au Conseil d Administration. Huit conférences régionales ont été tenues, organisée avec l aide d ESHA, le site Internet a gagné en interactivité avec le lancement de la communauté et le magazine en est actuellement à sa quatrième année de publication, traduit en cinq langues. Nous sommes de plus en plus impliqués au sein d importants projets de la CE et nous sommes passés de vingt-six à trente-quatre associations dans 26 pays. L AG a discuté des attentes des membres au cours des quatre prochaines années. L AG a également mentionné que, en dépit du site Internet et du magazine, tous les directeurs d école en Europe ne savent pas exactement en quoi consiste ESHA. Une suggestion a été faite que nous devons nous impliquer davantage dans les projets régionaux et dans 16 esha magazine december 2013

17 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE D ESHA, LISBONNE ce cas, des membres individuels pourraient s investir plus facilement dans le travail. L Assemblée a exprimé le besoin de se concentrer sur le site Internet et sur la communauté. Une discussion a été tenue sur le nombre de traductions du Magazine, le besoin de nouvelles langues, comme le Russe, et la possibilité de réserver une section propre à un pays de la CE dans chaque numéro, tout particulièrement d un point de vue pédagogique. L idée de mettre en place des partenariats entre les associations d Europe de l Ouest et d Europe de l Est a été lancée, sous forme d observation des méthodes de travail et de promotion. Nous devons dynamiser la France et l Allemagne et essayer de trouver des associations dans des pays comme l Autriche, la Suisse, le Portugal et autres. Nous devons travailler de manière plus accrue avec d autres associations éducatives de la CE comme ETUCE et EPA et nous devons également faire meilleur usage du Magazine et du site Internet. Nous avons suffisamment de membres qui ont la possibilité de publier des articles dans le magazine. ESHA ne se définie pas par les résultats du PISA, mais sur les valeurs et l éthique et, de ce fait, nous nous devons de mettre en place un programme à long terme pour l association afin de réaliser cela. Le conseil d ESHA abordera toutes les idées mentionnées ci-dessus à la prochaine réunion du Conseil d Administration qui se tiendra en Janvier 2014 et produira un document afin d orienter la discussion. Le plan d ESHA en quatre ans devrait être adopté lors de la conférence ESHA à Dubrovnik. L AG a élu Chris Harrison et Barbara Novinec comme nouveaux membres du Conseil d Administration, qui est désormais complet : Ton Duif, Président, Solveig Dahl, Chris Harrison, Jukka Kuittinen et Barbara Novinec. Nous devrons élire un nouveau président au cours esha magazine december

18 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE D ESHA, LISBONNE de la réunion de printemps puisque le terme de Ton Duif arrivera à échéance fin Après deux mandats, il n est pas éligible à un troisième. Sjoerd Slagter a fait une mise au point du projet ICP à Cairns, Australie. ESHA a renouvelé le Protocole de Compréhension (Memorandum of Understanding) avec ICP et nous espérons que nous aurons la possibilité de développer un réseau plus étendu avec ce dernier en Asie. Le projet travaille sur des outils d apprentissage collaboratif et interculturel plus performants. La prochaine conférence bisannuelle d ICP aura lieu en 2015 à Helsinki et Ari Pokka en sera son nouveau président. Pour finir, l Assemblée Générale s est mise d accord sur le calendrier d activités suivant : Assemblée Générale : Avril 2014 : Hissez les Voiles, organisée par Jukka Kuittinen et SureFire. Conférence Bisannuelle à Dubrovnik : Octobre 2014 Iryna Kozina remercie Ton Duif et son équipe pour le soutien et travail auprès d USHA, l association ESHA en Ukraine, qui existe maintenant depuis 20 ans. Jukka Kuittinen représentera le Conseil d Administration d ESHA au cours de leur conférence en Novembre. Suzana Hitrec a donné des informations sur la conférence ESHA à Dubrovnik en Octobre et Ton Duif visitera le comité d organisation en novembre. n Lisbonne, Octobre esha magazine december 2013

19 We have the honour of inviting you to the ESHA Conference 2014 Bringing leadership together from 27th of October to 29th of October 2014 in Lacroma Valamar Hotel in Dubrovnik The opening of the Conference is scheduled for Monday 27th of October at 9.00 hrs. The closing of the Conference is scheduled for Wednesday 29th of October at hrs. GA ESHA meeting: 26th of October at hrs The program of the Conference together with the application form will be available on 16th of Decembre, The sponsor of the Conference: Ivo Josipović, PhD, the President of the Republic of Croatia Welcome to ESHA conference Dubrovnik 2014! esha magazine decembre

20 ENTREPRENEURSHIP Entrepreneurship IN EDUCATION in education L entreprenariat au sein l éducation : une compétence fondamentale au 21ème siècle Le monde dans lequel nous vivons est en constante évolution : notre économie, notre façon de rechercher l information, celle dont nous communiquons. Dans l enseignement, notre préoccupation principale est de cultiver les compétences et les capacités qui permettront à nos enfants de vivre avec succès dans la société du 21ème siècle. Il est de notre devoir de définir de nouvelles approches et stratégies pour préparer les jeunes à relever les défis futurs, en encourageant leur autonomie et leur esprit critique, mais aussi en favorisant leur créativité, leur esprit d entreprise et leur imagination, en tant que piliers de leur croissance individuelle et de leur innovation sociale. 20 esha magazine decembre 2013

21 ENTREPRENEURSHIP IN EDUCATION Par Fred Verboon Nous expérimentons déjà le changement significatif du rôle d enseignant. Auparavant, ce dernier était perçu comme la principale source d information. Les enfants avait la possibilité d aller à la bibliothèque ou tout simplement de lui demander. Aujourd hui, Internet a repris ce rôle. La recherche en ligne afin d obtenir quelque information est devenue une pratique courante pour la plupart des enfants. Les enseignants ne sont plus la principale source d information et devraient de ce fait devenir des encadrants de l apprentissage. L une des nouvelles approches d apprentissage ayant prouvé son efficacité est «Renverser la classe». Un enseignant peut «Renverser esha magazine december

22 ENTREPRENEURSHIP IN EDUCATION une classe» lorsqu il propose des cours aux enfants via Internet (Youtube ou Vimeo). Les élèves peuvent regarder les conférences dans le cadre de leurs devoirs, avant d entrer en classe. Un enfant peut mettre en pause, revenir en arrière, regarder la conférence deux fois et même poser des questions en ligne. Quand ce dernier entre en classe, il est alors prêt et les enseignants peuvent passer un temps précieux à l encadrer, afin qu il puisse mettre ses nouvelles connaissances en pratique. Selon «the Friday Institute», les enfants atteignent des objectifs d enseignement supérieur quand une classe est retournée. De très bonnes vidéos peuvent être trouvées sur : L entreprenariat se porte sur le fait de prendre le contrôle de ses propres activités L une des compétences les plus importantes du 21ème siècle, qui peut être enseignée grâce à cette nouvelle approche, est l entreprenariat. L entreprenariat se porte sur le fait de prendre le contrôle de ses propres activités et renverser la classe pourrait très bien être la méthode la plus efficace à l enseignement des compétences entrepreneuriales. Bien que l on pourrait faire valoir le fait que les vraies compétences entrepreneuriales ne peuvent pas être enseignées (soit une personne les a ou ne les a pas), je pense personnellement qu elles peuvent être développées ou du moins stimulées à l école. Les pratiques traditionnelles en classe se composent d une leçon et de la mise en application des connaissances nouvellement acquises d une manière prédéterminée, par la suite. Ces pratiques ne se révèlent pas très attrayante pour ceux ayant des compétences entrepreneuriales, car ces derniers désirent prendre le contrôle de 22 esha magazine december 2013

23 ENTREPRENEURSHIP IN EDUCATION leur propre apprentissage. L apprentissage traditionnel peut même, à mon avis, contribuer à la diminution de l esprit d entreprise des enfants car on leur apprend à écouter et à effectuer des tâches d une façon décidée par les enseignants. Aux Pays-Bas, les décisionnaires, les chercheurs et les économistes considèrent l entreprenariat comme l une des forces motrices de l économie néerlandaise. Les entrepreneurs qui réussissent contribuent à la croissance économique, à l innovation et à l emploi. Une question importante à la fois pour les décisionnaires politiques et les chercheurs, est de savoir si l entreprenariat peut s enseigner sous la forme d un programme. Des recherches précédentes entre les étudiants de l enseignement secondaire et supérieur a montré que les effets des programmes d études en entreprenariat ne sont pas concluants (positifs). est un programme qui soutient avec succès le développement des compétences entrepreneuriales au cours de l éducation secondaire. Les effets de l éducation de l entreprenariat à l école primaire n ont pas encore été étudiés. Mais comment pouvez-vous mesurer l impact d un programme éducatif sur les qualifications et les compétences entrepreneuriales des jeunes enfants? Si le médecin souhaite tester l effet d un nouveau médicament, il fait appel à un groupe de traitement (le groupe qui reçoit le nouveau médicament) et un groupe témoin (le groupe recevant un placebo). L effet du médicament est déterminé en examinant la différence de l état de santé de ces deux groupes. Dans la recherche économique, cette méthode n est pas aussi commune et pas toujours applicable. L initiative BizWorld (www.bizworld.nl) a créé l occasion unique de mesurer les effets de ce programme d études. En 2010 et 2011, ils esha magazine december

24 ENTREPRENEURSHIP IN EDUCATION ont mené des recherches sur plus de 2500 élèves de cinquième (12 ans) des écoles primaires d Amsterdam et ses environs. En utilisant deux questionnaires (pré et post-tests), que les étudiants devaient remplir, ils ont observé le développement des connaissances et des compétences entrepreneuriales. L effet du programme, tout comme dans la recherche médicale, est déterminé en examinant les différences de développement entre les enfants qui étaient inclut dans le programme d entreprenariat et ceux qui ne l étaient pas. Les compétences qui ont été mesurées dans cette étude sont : la confiance, la performance, la préparation aux risques, l activité sociale, la persévérance, la capacité de motivation, la capacité d analyse, la proactivité et la créativité. Ces compétences sont importantes à la fois pour les entrepreneurs et les employés. La recherche a montré que la combinaison de ces compétences a un effet positif sur la réussite des entrepreneurs. Outre ces compétences spécifiques, le développement des connaissances d entreprise, telles que la connaissance des profits et pertes, des actions et de la production, a été mesuré. Enfin, l un des objectifs généraux de l entreprenariat dans l éducation est la volonté des étudiants de le considérer comme un choix de carrière possible. Van Praag, Sloof et Rosendahl-Huber ont recherché les effets de l éducation sur l entreprenariat au cours de l enseignement primaire et ont validé l approche BizWorld. La conclusion principale BizWorld est que des effets positifs ont été trouvés sur le développement des compétences entrepreneuriales. L étude a conclu que l école primaire est un terrain fertile pour le développement de ces dernières et que les premiers investissements dans ces compétences peuvent être plus importants qu on ne le pensait. n 24 esha magazine december 2013

Projet LEONARDO transfert d innovation. Co-building a good guidance 2013-2015. Concours international. «Steps to my future» Règlement

Projet LEONARDO transfert d innovation. Co-building a good guidance 2013-2015. Concours international. «Steps to my future» Règlement Projet LEONARDO transfert d innovation Co-building a good guidance 2013-2015 Concours international «Steps to my future» Règlement 1. introduction Les apprenant-es de chaque partenaire, en coopération

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive Strasbourg, 7 août 2009 EPAS(2009)19rév DOCUMENT DE TRAVAIL Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive «Qui joue loyalement est toujours gagnant.»

Plus en détail

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire Guide du programme Juin 2008 Attributs du diplômé de la Colombie-Britannique Au cours de consultations qui se sont échelonnées sur toute une année dans l ensemble de la province, des milliers de citoyens

Plus en détail

dans le peloton européen

dans le peloton européen 1 résultats européens La Belgique : dans le peloton européen L enquête Mediappro, menée parallèlement dans neuf pays européens (Belgique, Danemark, Estonie, France, Grèce, Italie, Pologne, Portugal et

Plus en détail

FAQ Foire aux questions. Sur cette page, vous trouverez les réponses à toutes vos questions relatives aux études de la musique en Europe.

FAQ Foire aux questions. Sur cette page, vous trouverez les réponses à toutes vos questions relatives aux études de la musique en Europe. FAQ Foire aux questions Sur cette page, vous trouverez les réponses à toutes vos questions relatives aux études de la musique en Europe. FAQ Foire aux questions POURQUOI MOI? 1. Pourquoi entreprendre des

Plus en détail

Enseignement au cycle primaire (première partie)

Enseignement au cycle primaire (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Enseignement au cycle primaire (première partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Normes d exercice de

Plus en détail

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Cet outil offre aux conseillers en orientation professionnelle : un processus étape par étape pour réaliser une évaluation informelle

Plus en détail

LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION. VO SANG Xuan Hoang

LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION. VO SANG Xuan Hoang LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION VO SANG Xuan Hoang 1 Introduction Du moment où une personne se décide de choisir une carrière d enseignant,

Plus en détail

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP.

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. MOBILIS PERFORMA PRÉSENTE LE PROGRAMME DE FORMATION PROFESSIONNELLE EN, UNE FORMATION ÉLABORÉE

Plus en détail

Conseil de l Europe. Plan d action pour les personnes handicapées 2006 2015

Conseil de l Europe. Plan d action pour les personnes handicapées 2006 2015 Conseil de l Europe Plan d action pour les personnes handicapées 2006 2015 Un plan sur la façon d améliorer les choses pour les personnes handicapées en Europe Version facile à lire Information et Participation

Plus en détail

Une approche mobile Le développement et le soutien d occasions. Nipissing University. L occasion d innover

Une approche mobile Le développement et le soutien d occasions. Nipissing University. L occasion d innover Une approche mobile Le développement et le soutien d occasions d apprentissage mobile pour les étudiantes et étudiants de la L occasion d innover Forte de sa longue expérience dans l usage des technologies

Plus en détail

Etude MIKE - Abstract

Etude MIKE - Abstract www.zhaw.ch/psychologie Etude MIKE - Abstract L étude MIKE a examiné de manière représentative le comportement en matière d utilisation des médias des enfants en âge d aller à l école primaire vivant en

Plus en détail

Extension Program 2014-15 VACANCES SCOLAIRES Maternelles/Primaires et Collège/Lycées AMERICAN SCHOOL OF PARIS. Founded 1946. Text

Extension Program 2014-15 VACANCES SCOLAIRES Maternelles/Primaires et Collège/Lycées AMERICAN SCHOOL OF PARIS. Founded 1946. Text AMERICAN SCHOOL OF PARIS Extension Program 2014-15 Founded 1946 Text 1 Inscriptions et règlements doivent se faire en ligne via notre site internet. Votre choix d activité établi (pour le secondaire uniquement).

Plus en détail

de travail enrichissante

de travail enrichissante Dow Corning et Vous Belgium Une expérience de travail enrichissante Une entreprise qui vous écoute, dans laquelle votre avis compte et dans laquelle vous jouez un rôle important Une entreprise qui prend

Plus en détail

Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France. Résultats

Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France. Résultats Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France Résultats Le jeu vidéo est, à travers le monde, la première industrie culturelle devant les secteurs du cinéma et de la musique.

Plus en détail

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses

Plus en détail

Charte d utilisation de l ipad - primaire

Charte d utilisation de l ipad - primaire Charte d utilisation de l ipad - primaire Le programme ipad à l école Moser L ipad s impose aujourd hui comme un outil permettant d augmenter l interactivité, les discussions constructives et productives

Plus en détail

UFR Etudes Interculturelles de Langues Appliquées. Evolution professionnelle des anciens du DESS/Master 2 ILTS

UFR Etudes Interculturelles de Langues Appliquées. Evolution professionnelle des anciens du DESS/Master 2 ILTS UFR Etudes Interculturelles de Langues Appliquées Enquête sur le marché de la traduction Evolution professionnelle des anciens du DESS/Master 2 ILTS Méthodologie Les données de ce document sont issues

Plus en détail

Les jeunes et les médias interactifs, les jeux et les réseaux sociaux

Les jeunes et les médias interactifs, les jeux et les réseaux sociaux Les jeunes et les médias interactifs, les jeux et les réseaux sociaux Internet Jeux en ligne Textos Courriel Messagerie vocale Facebook Twitter Autrefois, les parents s inquiétaient du temps que leurs

Plus en détail

Stages de recherche dans les formations d'ingénieur. Víctor Gómez Frías. École des Ponts ParisTech, Champs-sur-Marne, France

Stages de recherche dans les formations d'ingénieur. Víctor Gómez Frías. École des Ponts ParisTech, Champs-sur-Marne, France Stages de recherche dans les formations d'ingénieur Víctor Gómez Frías École des Ponts ParisTech, Champs-sur-Marne, France victor.gomez-frias@enpc.fr Résumé Les méthodes de l ingénierie ont été généralement

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Musique instrumentale (deuxième partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Mai 2005 This document is available

Plus en détail

Politique Utilisation des actifs informationnels

Politique Utilisation des actifs informationnels Politique Utilisation des actifs informationnels Direction des technologies de l information Adopté le 15 octobre 2007 Révisé le 2 juillet 2013 TABLE DES MATIÈRES 1. OBJECTIFS... 3 2. DÉFINITIONS... 3

Plus en détail

Le M.B.A. professionnel

Le M.B.A. professionnel Le M.B.A. professionnel Un M.B.A. à temps partiel pour les professionnels qui travaillent un programme unique Le nouveau M.B.A. professionnel de la Faculté de gestion Desautels de l Université McGill est

Plus en détail

GUIDE DU NOUVEL EMPLOYÉ Personnel enseignant régulier et à contrat. Au service de la réussite de chacun. Commission scolaire des Draveurs

GUIDE DU NOUVEL EMPLOYÉ Personnel enseignant régulier et à contrat. Au service de la réussite de chacun. Commission scolaire des Draveurs Commission scolaire des Draveurs GUIDE DU NOUVEL EMPLOYÉ Personnel enseignant régulier et à contrat Au service de la réussite de chacun N.B. Dans le présent texte, le générique masculin est utilisé sans

Plus en détail

Politique relative au personnel

Politique relative au personnel Politique relative au personnel Date de mise en œuvre : le 23 mars 1985 Dates de modification : novembre 1987, novembre 1988, novembre 1989, novembre 1990, novembre 1999 (N o E99.16S), novembre 2000 (N

Plus en détail

UN PLAN D ACTION POUR L AVENIR LE RÔLE DE L AIIT DANS LA RÉALISATION D UNE INSPECTION RENFORCÉE ET PROFESSIONNELLE PARTOUT DANS LE MONDE

UN PLAN D ACTION POUR L AVENIR LE RÔLE DE L AIIT DANS LA RÉALISATION D UNE INSPECTION RENFORCÉE ET PROFESSIONNELLE PARTOUT DANS LE MONDE 3 UN PLAN D ACTION POUR L AVENIR LE RÔLE DE L AIIT DANS LA RÉALISATION D UNE INSPECTION RENFORCÉE ET PROFESSIONNELLE PARTOUT DANS LE MONDE Proposition de Michele Patterson, Présidente, juin 2008 Introduction

Plus en détail

AVIS DE LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DE L AUTISME DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PUBLIQUE SUR LA LUTTE CONTRE L INTIMIDATION

AVIS DE LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DE L AUTISME DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PUBLIQUE SUR LA LUTTE CONTRE L INTIMIDATION AVIS DE LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DE L AUTISME DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PUBLIQUE SUR LA LUTTE CONTRE L INTIMIDATION NOVEMBRE 2014 La Fédération québécoise de l'autisme (FQA) est un regroupement

Plus en détail

L AFMD et l ISTR brisent le tabou de la religion en entreprises

L AFMD et l ISTR brisent le tabou de la religion en entreprises Communiqué de presse L AFMD et l ISTR brisent le tabou de la religion en entreprises Objectif : Aider les managers à gérer la diversité religieuse au quotidien Alors que la question de l expression religieuse

Plus en détail

Dispositifs proposés aux agents des collectivités et établissements publics

Dispositifs proposés aux agents des collectivités et établissements publics Délégation régionale Aquitaine /2015 Dispositifs proposés aux agents des collectivités et établissements publics CALENDRIER PREVISIONNEL 1 CNFPT - DELEGATION AQUITAINE LES PREPARATIONS AUX CONCOURS ET

Plus en détail

DECLARATION DE BRUXELLES

DECLARATION DE BRUXELLES DECLARATION DE BRUXELLES Susciter une plus grande motivation dans l apprentissage des langues au moyen de politiques institutionnelles, de stratégies spécifiques et de pratiques innovantes MOLAN European

Plus en détail

Adapté avec la permission du Ministère de l Éducation, Nouveau Brunswick

Adapté avec la permission du Ministère de l Éducation, Nouveau Brunswick Adapté avec la permission du Ministère de l Éducation, Nouveau Brunswick SONDAGE SUR L ATTITUDE DES PARENTS ENVERS L ÉDUCATION EN MATIÈRE DE SANTÉ SEXUELLE Nota : Vous pouvez transmettre ce sondage de

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Devenir un gestionnaire de personnes

Devenir un gestionnaire de personnes Devenir un gestionnaire de personnes SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Déterminer vos besoins Trouver les bonnes personnes Conserver les bons employés SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Le passage de personne d

Plus en détail

Une révolution dans la téléprospection www.jobphoning.com

Une révolution dans la téléprospection www.jobphoning.com Une révolution dans la téléprospection www.jobphoning.com Dossier de Presse Sommaire p.3 Synthèse p.4 3 questions à Thomas Ciemniewski, créateur de JobPhoning p.6 Présentation de la plateforme p.6 Comment

Plus en détail

L assurance qualité N 4. Décembre 2014

L assurance qualité N 4. Décembre 2014 N 4 L assurance qualité Décembre 2014 L es investissements dans les systèmes et services d orientation tout au long de la vie (OTLV) doivent démontrer le bénéfice pour les individus, les communautés et

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire

République Algérienne Démocratique et Populaire République Algérienne Démocratique et Populaire Journée mondiale des Télécommunications Séminaire protection des enfant dans le cyberespace Hôtel El-Jazaïr Alger, le 17 Mai 2009. L ENFANT ET INTERNET «pour

Plus en détail

ASSOCIATION DES TRAVAILLEURS SOCIAUX DU NOUVEAU-BRUNSWICK. Politique sur l éducation professionnelle continue

ASSOCIATION DES TRAVAILLEURS SOCIAUX DU NOUVEAU-BRUNSWICK. Politique sur l éducation professionnelle continue ASSOCIATION DES TRAVAILLEURS SOCIAUX DU NOUVEAU-BRUNSWICK Politique sur l éducation professionnelle continue Approuvée à la réunion annuelle juin 1997/modification approuvée par le Conseil le 1 mai 1999/des

Plus en détail

Faire parvenir les documents suivants à l agent de soutien du programme

Faire parvenir les documents suivants à l agent de soutien du programme Reconnaissances des acquis Crédits d équivalence et exemptions Prendre note : Il n y a aucun frais associés au processus d évaluation du dossier Tous les participants au programme doivent obtenir des crédits

Plus en détail

MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS

MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS Frédéric Crépin MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS, 2004. ISBN : 2-7081-3140-0 5 Chapitre 1 idées reçues sur les managers et le management au quotidien Idée reçue n 1 : managers et salariés doivent avoir les

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

Encourager les comportements éthiques en ligne

Encourager les comportements éthiques en ligne LEÇON Années scolaire : 7 e à 9 e année, 1 re à 3 e secondaire Auteur : Durée : HabiloMédias 2 à 3 heures Encourager les comportements éthiques en ligne Cette leçon fait partie de Utiliser, comprendre

Plus en détail

Faculté de Psychologie et des Sciences de l Education

Faculté de Psychologie et des Sciences de l Education Faculté de Psychologie et des Sciences de l Education Recherche-accompagnement de projet d innovation pédagogique et organisationnelle au sein du 2 ème degré professionnel de l enseignement secondaire

Plus en détail

9h à 16h Séminaire d une journée avec Luc Jetté. Nouvelle formule cette année!

9h à 16h Séminaire d une journée avec Luc Jetté. Nouvelle formule cette année! Québec, le 3 mars 2011 Liste préliminaire des conférenciers et des sujets traités Colloque 2011 de l APAPI 24, 25, 26 et 27 mai 2011 Afin de débuter vos demandes de libération pour le colloque 2011 avant

Plus en détail

Guide à l intention des parents sur. 2014 ConnectSafely.org

Guide à l intention des parents sur. 2014 ConnectSafely.org Guide à l intention des parents sur 2014 ConnectSafely.org Les adolescents canadiens aiment socialiser en ligne et surtout partager des photos. L étude réalisée par MédiaSmarts en 2014, Jeunes Canadiens

Plus en détail

Année universitaire 2011-2012

Année universitaire 2011-2012 Executive MBA Paris Chicago - Moscou Année universitaire 2011-2012 Donnez-vous les moyens d exprimer votre potentiel et de faire vivre vos projets. Pris par vos responsabilités managériales et focalisés

Plus en détail

GRATUIT. Guide Site Web. audio vidéo actualités Chat activités ressources

GRATUIT. Guide Site Web. audio vidéo actualités Chat activités ressources GRATUIT audio vidéo actualités Chat activités ressources Cher professeur Août 2010 Notre site Web en anglais est devenu très populaire parmi les professeurs et les élèves d Anglais Langue Etrangère depuis

Plus en détail

L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans. Juin 2011

L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans. Juin 2011 L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans Juin 2011 Sommaire 1. La moitié des 8-17 ans connectés à un réseau social p. 4 2. L attitude des parents face à l utilisation des réseaux sociaux par leurs

Plus en détail

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA Regards sur l éducation est un rapport annuel publié par l Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et portant sur

Plus en détail

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier Etude réalisée par Médias sociaux L influence des médias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un

Plus en détail

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française Étude réalisée par le Centre de Recherche pour l'étude et l'observation des Conditions de Vie (CREDOC) pour

Plus en détail

Je suis sous procédure Dublin qu est-ce que cela signifie?

Je suis sous procédure Dublin qu est-ce que cela signifie? FR Je suis sous procédure Dublin qu est-ce que cela signifie? B Informations pour les demandeurs d une protection internationale dans le cadre d une procédure de Dublin en vertu de l article 4 du Règlement

Plus en détail

Égalité des chances pour toutes et tous

Égalité des chances pour toutes et tous Égalité des chances pour toutes et tous L égalité des chances pour toutes les personnes vivant en Suisse et un des piliers centraux d une société juste et solidaire. L égalité des chances signifie d abord

Plus en détail

L Enseignement religieux au Luxembourg. Sondage TNS-ILRES Juillet 08 N 11

L Enseignement religieux au Luxembourg. Sondage TNS-ILRES Juillet 08 N 11 L Enseignement religieux au Luxembourg Sondage TNS-ILRES Juillet 08 11 5 av. Marie Thérèse L-2132 Luxembourg tél.: 44743-501 sesopi-ci@sesopi-ci.lu www.sesopi-ci.lu 978-2-9599806-3-3 Documentation Etude

Plus en détail

LES 11 COMPÉTENCES CLÉ DU COACH SELON LE RÉFÉRENTIEL ICF OBJECTIFS CERTIFICATION PRINCIPES ET ORIENTATIONS

LES 11 COMPÉTENCES CLÉ DU COACH SELON LE RÉFÉRENTIEL ICF OBJECTIFS CERTIFICATION PRINCIPES ET ORIENTATIONS ACTIVISION Coaching : un cursus de formation complet accrédité ICF pour acquérir les compétences et la posture du coach professionnel. Une formation professionnelle, pour des professionnels, par des professionnels.

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves PLAN D'ACTION EN MATIÈRE D'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT

LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT Série LÉGISLATION COMPARÉE L INTERDICTION DE FUMER DANS LES RESTAURANTS n LC 142 Janvier 2005 - 3 - L INTERDICTION DE FUMER DANS LES RESTAURANTS Sommaire Pages NOTE DE

Plus en détail

Un engagement profond envers l apprentissage continu. Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada Guide sommaire du Maintien du certificat

Un engagement profond envers l apprentissage continu. Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada Guide sommaire du Maintien du certificat Un engagement profond envers l apprentissage continu Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada Guide sommaire du Maintien du certificat Table des matières Message du Bureau des affaires professionnelles...3

Plus en détail

1- Présentation de la structure

1- Présentation de la structure 1- Présentation de la structure Cadre L école Paul Langevin se situe sur la commune de Pontivy, les locaux des classes de maternelle et d élémentaire se rejoignent par la cantine. L école maternelle compte

Plus en détail

Les bonnes pratiques du recrutement en ligne

Les bonnes pratiques du recrutement en ligne POUR VOUS ÉCLAIRER DANS LE COMMERCE DE DÉTAIL Les bonnes pratiques du recrutement en ligne Avant-propos Au Québec, le commerce de détail compte près de 24 000 établissements et 300 000 employés. Les jeunes

Plus en détail

«Le Leadership en Suisse»

«Le Leadership en Suisse» «Le Leadership en Suisse» Table des matières «Le Leadership en Suisse» Une étude sur les valeurs, les devoirs et l efficacité de la direction 03 04 05 06 07 08 09 11 12 13 14 «Le Leadership en Suisse»

Plus en détail

Bénévole du secteur de la justice

Bénévole du secteur de la justice Audience simulée de la Commission Bénévole du secteur de la justice Cette trousse comprend les documents suivants : PAGE Objectifs du procès simulé Ligne de temps pour l audience simulée Renseignements

Plus en détail

Direction des bibliothèques. Sondage Ithaka S+R. Questionnaire français Université de Montréal

Direction des bibliothèques. Sondage Ithaka S+R. Questionnaire français Université de Montréal Direction des bibliothèques Sondage Ithaka S+R Questionnaire français Université de Montréal Décembre 2014 Modules retenus Découverte Activités de recherche numérique Compétences informationnelles des

Plus en détail

ENFANTS ET INTERNET BAROMETRE 2009-2010 de l opération nationale de sensibilisation : Un clic,déclic le Tour de France Des Etablissements Scolaires

ENFANTS ET INTERNET BAROMETRE 2009-2010 de l opération nationale de sensibilisation : Un clic,déclic le Tour de France Des Etablissements Scolaires ENFANTS ET INTERNET BAROMETRE de l opération nationale de sensibilisation : Un clic,déclic le Tour de France Des Etablissements Scolaires 1 Fiche technique Le quatrième baromètre et a été réalisé par Calysto

Plus en détail

les étudiants d assas au service des professionnels

les étudiants d assas au service des professionnels les étudiants d assas au service des professionnels 2 3 Présentation Générale Les avantages de l Association Pour les professionnels QUI SOMMES-NOUS? Assas Junior Conseil est une association à caractère

Plus en détail

Le Marketing en ligne: La clé du succès. Planification & outils

Le Marketing en ligne: La clé du succès. Planification & outils Le Marketing en ligne: La clé du succès Planification & outils L agenda de cette présentation Ce que nous allons couvrir : L importance d une bonne planification d affaires Comment créer avec succès un

Plus en détail

Votre guide pour l organisation d une rencontre de l ensemble des candidates et des candidats

Votre guide pour l organisation d une rencontre de l ensemble des candidates et des candidats Votre guide pour l organisation d une rencontre de l ensemble des candidates et des candidats Élections municipales et scolaires de 2014 en Ontario Le lundi 27 octobre 2014 En Ontario, les élections municipales

Plus en détail

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Guide d enseignement et Feuilles d activité de l élève DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Qu est-ce que l intimidation (bullying)? L intimidation est le fait de tourmenter de façon

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 45

PROJET PEDAGOGIQUE 45 PROJET PEDAGOGIQUE 45 1. OBJECTIFS GÉNÉRAUX a) L enseignement spécialisé secondaire professionnel a pour objectif de donner aux élèves une formation générale, sociale et professionnelle les amenant à s

Plus en détail

cybersécurité Comment puis-je assurer la sécurité de mes enfants en ligne? Un guide pour les parents bellaliant.net/cybersécurité

cybersécurité Comment puis-je assurer la sécurité de mes enfants en ligne? Un guide pour les parents bellaliant.net/cybersécurité cybersécurité Comment puis-je assurer la sécurité de mes enfants en ligne? Un guide pour les parents bellaliant.net/cybersécurité Pour les jeunes, Internet est un excellent merveilleux d apprentissage,

Plus en détail

Sondage de l institut CSA

Sondage de l institut CSA Observatoire Orange Terrafemina édition hors-série Journée de la femme digitale Sondage de l institut CSA En partenariat avec l SOUS EMBARGO JUSQU AU VENDREDI 8 MARS 2013 1 Fiche technique du sondage L

Plus en détail

Les préoccupations des enseignants en 2014

Les préoccupations des enseignants en 2014 Les préoccupations des enseignants en 204 Une profession en quête de valorisation Date Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle

Plus en détail

environics research group

environics research group environics research group Sommaire Sondage en ligne sur les perceptions du public concernant le développement de carrière et le milieu de travail Janvier 2011 Préparé pour : Parrainé en partie par : 33,

Plus en détail

L AUTO-ÉVALUATION HAP : KIT METHODOLOGIQUE PARTIE 2 : OUTILS D AUTO-ÉVALUATION

L AUTO-ÉVALUATION HAP : KIT METHODOLOGIQUE PARTIE 2 : OUTILS D AUTO-ÉVALUATION L AUTO-ÉVALUATION HAP : KIT METHODOLOGIQUE PARTIE 2 : OUTILS D AUTO-ÉVALUATION À L USAGE DES ORGANISATIONS HUMANITAIRES ET DE DEVELOPPEMENT REALISANT UNE AUTO-EVALUATION SUR LA BASE DE LA NORME HAP 2010

Plus en détail

PAL PROGRAMME D ASSISTANTS DE LANGUE SUISSE LAP LANGUAGE ASSISTANT PROGRAMME SWITZERLAND SAP SPRACHASSISTENZ-PROGRAMM SCHWEIZ

PAL PROGRAMME D ASSISTANTS DE LANGUE SUISSE LAP LANGUAGE ASSISTANT PROGRAMME SWITZERLAND SAP SPRACHASSISTENZ-PROGRAMM SCHWEIZ PAL PROGRAMME D ASSISTANTS DE LANGUE SUISSE LAP LANGUAGE ASSISTANT PROGRAMME SWITZERLAND SAP SPRACHASSISTENZ-PROGRAMM SCHWEIZ Assistantes et assistants de langue en Suisse Définition et objectifs Dans

Plus en détail

L éducation au Bénin : «Nous étions aveugles, maintenant, nous commençons à y voir clair!»

L éducation au Bénin : «Nous étions aveugles, maintenant, nous commençons à y voir clair!» L éducation au Bénin : «Nous étions aveugles, maintenant, nous commençons à y voir clair!» Richard Gerster* Le nombre des élèves augmente rapidement au niveau primaire. Au Bénin, un pays d Afrique de l

Plus en détail

SOMMAIRE ENSEIGNER : UNE AMBITION POUR SOI, UNE AMBITION POUR LA FRANCE CONCOURS DE RECRUTEMENT 2014 : LES RÉPONSES À VOS QUESTIONS

SOMMAIRE ENSEIGNER : UNE AMBITION POUR SOI, UNE AMBITION POUR LA FRANCE CONCOURS DE RECRUTEMENT 2014 : LES RÉPONSES À VOS QUESTIONS SOMMAIRE ENSEIGNER : UNE AMBITION POUR SOI, UNE AMBITION POUR LA FRANCE DEVENIR ENSEIGNANT : LES NOUVEAUTÉS ENQUÊTE : LES FRANÇAIS ET LE MÉTIER D ENSEIGNANT CONCOURS DE RECRUTEMENT 2014 : LES RÉPONSES

Plus en détail

Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue

Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue Cette section vous propose une synthèse des questions les plus susceptibles d être posées en entrevue de sélection. Cette section peut vous aider lors de

Plus en détail

Retenir les meilleurs talents

Retenir les meilleurs talents Adecco Finance Focus Retenir les meilleurs talents Lundi matin, 9 h Vous vous réjouissez de commencer une nouvelle semaine de travail productif. Vous êtes en pleine forme. Alors que vous entamez votre

Plus en détail

Foire aux questions : grève et lockout

Foire aux questions : grève et lockout Foire aux questions : grève et lockout 1 Aucun syndicat responsable ne débute une ronde de négociations collectives dans l intention d aller en grève (ou de se voir imposer un lockout). Toutefois, l APUO

Plus en détail

CaRMS en ligne Guide d aide pour les candidats Connexion à la plateforme CaRMS en ligne et remplir votre candidature

CaRMS en ligne Guide d aide pour les candidats Connexion à la plateforme CaRMS en ligne et remplir votre candidature CaRMS en ligne Guide d aide pour les candidats Connexion à la plateforme CaRMS en ligne et remplir votre candidature Le 22 juillet 2015 Ce guide a été conçu afin de faciliter votre utilisation de la plateforme

Plus en détail

WEDNESDAY CLUB 2014 / 2015

WEDNESDAY CLUB 2014 / 2015 BORDEAUX INTERNATIONAL SCHOOL WEDNESDAY CLUB 2014 / 2015 Bordeaux International School 252 Rue Judaïque, 33000 Bordeaux Tél : 05 57 87 02 11 Email : bis@bordeaux-school.com Site web : www.bordeaux-school.com

Plus en détail

Nos clients une réussite!

Nos clients une réussite! BULLETIN SARCA Commission scolaire des Premières-Seigneuries Volume 4, n o 3 Juin 2014 CONTENU Au babillard... 1 Nos clients une réussite!... 1 Retourner en classe Moi?.. 2 Démystifier la formation professionnelle...

Plus en détail

Pacte européen pour la santé mentale et le bien-être

Pacte européen pour la santé mentale et le bien-être Pacte européen pour la santé mentale et le bien-être CONFERENCE DE HAUT-NIVEAU DE L UE ENSEMBLE POUR LA SANTÉ MENTALE ET LE BIEN-ÊTRE Bruxelles, 12-13 juin 2008 Slovensko predsedstvo EU 2008 Slovenian

Plus en détail

Fiche d Inscription / Entry Form

Fiche d Inscription / Entry Form Fiche d Inscription / Entry Form (A renvoyer avant le 15 octobre 2014 Deadline octobrer 15th 2014) Film Institutionnel / Corporate Film Film Marketing Produit / Marketing Product film Film Communication

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

École de culture générale et École de commerce

École de culture générale et École de commerce Direction de l instruction publique de la culture et du sport Service de l enseignement secondaire du deuxième degré Département de la formation, de la jeunesse et de la culture Direction de l enseignement

Plus en détail

E-COMMERCE VERS UNE DÉFINITION INTERNATIONALE ET DES INDICATEURS STATISTIQUES COMPARABLES AU NIVEAU INTERNATIONAL

E-COMMERCE VERS UNE DÉFINITION INTERNATIONALE ET DES INDICATEURS STATISTIQUES COMPARABLES AU NIVEAU INTERNATIONAL E-COMMERCE VERS UNE DÉFINITION INTERNATIONALE ET DES INDICATEURS STATISTIQUES COMPARABLES AU NIVEAU INTERNATIONAL Bill Pattinson Division de la politique de l information, de l informatique et de la communication

Plus en détail

Protection des renseignements personnels, publicité ciblée et médias sociaux : Ampleur du problème : certaines observations déconcertantes

Protection des renseignements personnels, publicité ciblée et médias sociaux : Ampleur du problème : certaines observations déconcertantes Protection des renseignements personnels, publicité ciblée et médias sociaux : Ampleur du problème : certaines observations déconcertantes Avner Levin * * Professeur agrégé et directeur, Privacy and Cyber

Plus en détail

«Tous les autres le font» L influence, les fréquentations et les consommations.

«Tous les autres le font» L influence, les fréquentations et les consommations. LA LETTRE AUX PARENTS N o 2 Cher-s Parent-s, «Tous les autres le font» L influence, les fréquentations et les consommations. L adolescence est une période de changement de contexte scolaire ou de formation

Plus en détail

En direct de la salle de presse du Journal virtuel

En direct de la salle de presse du Journal virtuel Français En direct de la salle de presse du Journal virtuel Écrire des textes variés Guide En direct de notre salle de presse Guide R ENSEIGNEMENTS GÉNÉRA UX EN DIRECT DE NOTRE SA LLE DE PRESSE MISE À

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

RECOMMANDATIONS PROPOSÉES

RECOMMANDATIONS PROPOSÉES SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE RECOMMANDATIONS PROPOSÉES (Ce guide doit être utilisé avec le Programme de vérification des syndics) **Ce n est pas nécessaire de le retourner au Bureau national**

Plus en détail

RÉSUMÉ DU CONTENU DE LA RÉUNION IATICE ÉCONOMIE ET GESTION DU 02 ET 03 FEVRIER 2015

RÉSUMÉ DU CONTENU DE LA RÉUNION IATICE ÉCONOMIE ET GESTION DU 02 ET 03 FEVRIER 2015 RÉSUMÉ DU CONTENU DE LA RÉUNION IATICE ÉCONOMIE ET GESTION DU 02 ET 03 FEVRIER 2015 Cette réunion annuelle s est déroulée à Dijon, au lycée Le Castel. Elle a réuni les IATICE économie et gestion des différentes

Plus en détail

SOMMAIRE. I. Questions relatives aux métier, rôles, fonctions. L obtention du CAP Petite Enfance est-elle une condition pour devenir ATSEM?...

SOMMAIRE. I. Questions relatives aux métier, rôles, fonctions. L obtention du CAP Petite Enfance est-elle une condition pour devenir ATSEM?... SOMMAIRE I. Questions relatives aux métier, rôles, fonctions 1 Quelles ont été les évolutions importantes du métier d ATSEM?... 15 2 Comment devient-on ATSEM?... 16 3 L obtention du CAP Petite Enfance

Plus en détail

DIRECTIVE SUR L UTILISATION DES OUTILS INFORMATIQUES, D INTERNET, DE LA MESSAGERIE ELECTRONIQUE ET DU TELEPHONE ( JUIN 2005.-V.1.

DIRECTIVE SUR L UTILISATION DES OUTILS INFORMATIQUES, D INTERNET, DE LA MESSAGERIE ELECTRONIQUE ET DU TELEPHONE ( JUIN 2005.-V.1. 1 BUT 1.1 Le but de la présente directive est de définir les droits et les devoirs des utilisateurs à propos des moyens de communication (Internet, messagerie électronique, téléphonie) et des postes de

Plus en détail

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Introduction Le monde du travail est plus que familier avec la notion de changement. Synonyme d innovation

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail