RAPPORT ANNUEL 2014 ANNÉES DE LEADERSHIP À SYNCRUDE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT ANNUEL 2014 ANNÉES DE LEADERSHIP À SYNCRUDE"

Transcription

1 RAPPORT ANNUEL ANNÉES DE LEADERSHIP À SYNCRUDE

2 RAPPORT ANNUEL ANS DE LEADERSHIP À SYNCRUDE En 2014, Syncrude Canada Ltd. (Syncrude) a fêté son 50 e anniversaire. Le projet Syncrude, qui a vu le jour en 1964, a permis de conforter la viabilité commerciale des sables bitumineux au Canada, la troisième plus grande réserve de pétrole avérée au monde. Grâce à sa vision audacieuse, son ingéniosité et sa ténacité, Syncrude a contribué à inventer une industrie qui s avère aujourd hui une source d énergie indispensable à notre vie quotidienne. Au cours de ses 50 années d existence, Syncrude a prouvé sa capacité d être à l avant-garde en matière d innovation technologique, de gérance environnementale et d investissement dans la communauté. Elle a investi des milliards de dollars dans les infrastructures pour traiter des ressources de sables bitumineux pendant des décennies, et Syncrude laisse entrevoir un avenir prometteur. Syncrude présente une ressource de sables bitumineux sans égal et Canadian Oil Sands est fière de détenir la plus importante participation dans ce projet. Félicitations, Syncrude! Nous comptons préserver notre position de chef de file au cours des 50 prochaines années. Canadian Oil Sands Limited (COS) représente une occasion d investissement par excellence dans le pétrole brut léger non sulfuré. Nous détenons la plus importante participation dans le projet Syncrude qui est de 36,74 %. Grâce à notre actif dans Syncrude, COS est en mesure d offrir un flux de production de pétrole brut durable, un potentiel de croissance grâce à des concessions de sables bitumineux de grande qualité et un historique de paiement de dividendes aux actionnaires. Nos actions se négocient à la Bourse de Toronto sous le symbole COS et sur le marché OTCQX sous le symbole COSWF. Établie à Calgary en Alberta, l équipe Canadian Oil Sands donne des orientations d ordre opérationnel relativement à notre intérêt dans Syncrude et le marketing du pétrole brut ainsi que les services financiers, comptables, juridiques et des relations avec les investisseurs.

3 MESSAGE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Au cours de la dernière décennie, nous avons fait des investissements considérables à Syncrude et nous devons rentabiliser davantage la capacité de cette usine. Canadian Oil Sands ainsi que Syncrude et ses propriétaires sont convaincus du caractère urgent de cet objectif. Nous comptons améliorer la compétitivité de la société pour l ensemble des cycles du prix du pétrole et des investissements en capital. Donald J. Lowry, président du conseil d administration Canadian Oil Sands demeure l une des sociétés aux meilleures pratiques de gouvernance au Canada. En effet, dans l édition 2014 du «Report on Business Board Games», The Globe and Mail a classé la société au 26 e rang parmi 247 sociétés au niveau de l indice composé S&P/TSX compte tenu de la qualité de ses pratiques de gouvernance. L année dernière marque le 50 e anniversaire de Syncrude. Dans le cadre de cette importante étape de notre histoire, votre conseil d administration a procédé à l évaluation des progrès réalisés en créant une valeur à long terme pour les actionnaires de Canadia Oil Sand qui détient la plus importante participation dans l actif de Syncrude. Les gains des actionnaires ont été en deçà des attentes en Ce résultat est attribuable, en partie, à la baisse spectaculaire des prix du pétrole brut; toutefois, Syncrude n a pas encore accompli les améliorations du rendement de l exploitation conformément aux prévisions. Votre Conseil d administration demeure convaincu que l optimisation des actifs de Syncrude est le moyen le plus judicieux de générer de la valeur au profit des actionnaires de COS. En outre, nous sommes déterminés à mettre en oeuvre les stratégies de COS en matière de gestion des risques, de financement, de marketing et des ressources humaines. L amélioration des taux de production de Syncrude et le contrôle des coûts constituent la pierre angulaire de la stratégie de COS. Au cours de la dernière décennie, nous avons fait des investissements considérables à Syncrude et nous devons rentabiliser davantage la capacité de cette usine. Canadian Oil Sands ainsi que Syncrude et ses propriétaires sont convaincus du caractère urgent de cet objectif. Nous comptons améliorer la capacité concurrentielle de la société pour l ensemble des cycles du prix du pétrole et des investissements en capital. Nous devons aussi mettre en évidence le succès accompli à Syncrude récemment. En 2014, Syncrude a réalisé une grande partie de son programme de projets d immobilisations majeurs totalisant 8 milliards de dollars environ, conformément au calendrier, mais en deçà du budget. Cet investissement dans les infrastructures de l exploitation minière et la technologie de gestion des résidus miniers vise à élargir les horizons de Syncrude en vue d assurer une durabilité de la production et un plus grand respect de l environnement. En 2015, votre Conseil d administration est appelé à diriger Canadian Oil Sands dans une conjoncture qui se caractérise par des prix de pétrole brut plus bas et plus volatils. Notre priorité actuelle consiste à protéger la santé financière de la société durant cette conjoncture difficile. Canadian Oil Sands traverse cette période de baisse des prix du pétrole brut avec une liquidité abondante; néanmoins, nous avons dû prendre des mesures réfléchies à temps relativement aux dividendes pour conforter la solidité de notre bilan. Les dividendes revêtent sans aucun doute de l importance pour nos actionnaires, mais la préservation de la valeur de l entreprise à long terme demeure un objectif de premier plan. Le conseil est fermement convaincu que les intérêts de ses membres devraient être en adéquation avec ceux des actionnaires. Une grande partie de la rémunération des membres du conseil est constituée d actions à dividende différé; à cet égard, il est recommandé aux directeurs de détenir trois fois le montant de leurs honoraires annuels dans des actions ou des actions à dividende différé. En outre, étant donné que 60 pour cent de la rémunération totale des dirigeants de Canadian Oil Sands sont exposés à des risques, cela signifie qu ils peuvent influencer les résultats et le rendement financier de l entreprise. À cet égard, les dirigeants sont invités à détenir un niveau minimum d actions ordinaires. Ce minimum représente quatre fois la rémunération de base du président et premier dirigeant. Le but de ces mesures était de faire en sorte que la rémunération de 2014 reflète le rendement effectif et que les intérêts de la direction soient en parfaite adéquation avec ceux des actionnaires de Canadian Oil Sands. D autres détails sur les pratiques en matière de rémunération sont fournis dans notre circulaire de sollicitation de procurations de la direction.

4 «Des ressources de pétrole brut qui datent de plusieurs décennies, un passé riche d investissements sur des projets d immobilisations majeurs et une infrastructure d envergure générant la production, sont là les facteurs de la stabilité de notre force. Nous sommes toujours engagés envers la stratégie d optimisation du rendement de cet actif.» Deux directeurs de Canadian Oil Sands ont reçu le prestigieux titre de fellow de l Institut des administrateurs de sociétés en reconnaissance de leur leadership en gouvernance d entreprise. Pour de plus amples renseignements sur les pratiques en matière de gouvernance de Canadian Oil Sands, consultez la circulaire de sollicitation de procurations de la direction sur le site En 2014 Canadian Oil Sands a apporté de nombreuses améliorations à ces processus et politiques de gouvernance. À titre d exemple, nous avons adopté la politique sur la retraite des membres du conseil d administration qui tient compte à la fois de la durée et des limites d âge. Nous avons pris en considération la diversité de la composition du conseil dont les membres sont passés de 11 à 10. Le conseil joue notamment un rôle important dans le plan de relève. L année 2014 a été marquée par l arrivée de notre nouveau président et premier dirigeant, M. Ryan Kubik. Au nom du conseil, je voudrais remercier M. Kubik et son équipe pour les efforts louables qu ils ont déployés au cours de l année précédente. Je voudrais également témoigner ma reconnaissance à M. C.E. (Chuck) Shultz en particulier qui va prendre sa retraite lors de l assemblée générale annuelle de cette année. M. Shultz est le plus ancien membre et le premier président du conseil d administration. Il a joué un rôle fondamental dans la formation de la première société Canadian Oil Sands Trust. Au cours de son mandat, Canadian Oil Sands a bénéficié grandement de son expertise et de ses conseils. Malgré les défis actuels de la baisse des prix du pétrole brut, le conseil d administration considère que le projet Syncrude revêt une valeur considérable. Nous disposons de ressources de pétrole brut qui datent de plusieurs décennies, un passé riche d investissements sur des projets d immobilisations majeurs et une infrastructure d envergure générant la production sont là les facteurs de la stabilité de notre force. Nous sommes toujours engagés envers la stratégie d optimisation du rendement de cet actif. Au nom du conseil, je vous remercie pour votre soutien. (signature) DONALD J. LOWRY président du conseil d administration, 24 février 2015

5 MESSAGE DU PRÉSIDENT Au nom de Canadian Oil Sands (COS) et de nos actionnaires, je voudrais féliciter Syncrude pour ses 50 ans de leadership. Étant un pionnier de l industrie, Syncrude a été en mesure de mettre en évidence la viabilité commerciale des sables bitumineux et de hisser le Canada au rang de grand fournisseur d énergie à l échelle mondiale. Ryan Kubik, président et premier dirigeant 2014 marque un jalon important de l histoire de Syncrude. En 1964, la coentreprise Syncrude est constituée en société pour explorer le potentiel commercial des sables bitumineux du Canada. Le premier baril de pétrole brut synthétique est produit en Depuis lors, la production de Syncrude a suivi un rythme soutenu. Cinq décennies d activités dans ce secteur représentent un exploit qui mérite d être mis en évidence aujourd hui alors que nous traversons une fois encore le cycle de la baisse des prix du pétrole brut. Syncrude a démontré ses capacités de résilience au fil du temps et son aptitude à relever les défis pour développer une nouvelle ressource d hydrocarbure, à rivaliser avec d autres sources de production et à préserver sa rentabilité tout le long du cycle des prix du pétrole. La pérennité du succès dépend de la capacité à affronter les défis actuels; à ce titre, Syncrude a prouvé son envergure de chef de file. Investissement par excellence, le rendement de Canadian Oil Sands est étroitement lié à Syncrude et au prix du pétrole. Cette conjoncture a entraîné la volatilité du prix de notre action et des paiements des dividendes. Toutefois, nous demeurons fidèles à notre valeur fondamentale : un investissement à long terme fondé sur des ressources de pétrole brut prouvées. Bien que le prix actuel de l action reflète l environnement commercial difficile pour les sociétés d énergie aujourd hui, il n est, à mon avis, pas représentatif de la valeur de nos actifs. Notre projet Syncrude représente des décennies de pétrole brut léger non sulfuré, un produit indispensable à la vie moderne. Chez Canadial Oil Sands, des mesures sont prises pour protéger notre valeur à long terme et ma lettre soulignera les étapes que nous allons suivre à cet égard. DES MESURES ÉQUILIBRÉES, DÉCISIVES ET PRUDENTES COS a pris en compte les coûts de Syncrude bien avant la forte baisse des prix du pétrole brut amorcée vers la fin de Nous avons reconnu la nécessité d une structure à faible coût pour garantir le succès de l entreprise à long terme. Dans le cadre de cette orientation, Syncrude a mis sur pied, l année dernière, un comité d analyse des coûts et de déploiement stratégique afin d étudier les possibilités de réduction des coûts et de rentabilité au sein de l organisation. La réduction des coûts par baril s inscrit également dans notre stratégie pluriannuelle visant l augmentation de la production grâce à une utilisation optimisée des capacités. Compte tenu de l environnement commercial actuel, nous estimons qu il est urgent de poursuivre ces initiatives cruciales. Dans ce cadre, nous adoptons une approche fondamentale pour réduire la structure des coûts; néanmoins, il est impératif de préserver la trésorerie dans un contexte où les prix du pétrole sont sous le seuil de rentabilité. En 2015, Syncrude a déterminé des réductions possibles des coûts allant de 10 à 15 % tout en adoptant une stratégie combinant à la fois la réduction des dépenses et les reports des dépenses, tout en améliorant la rentabilité des dépenses d exploitation, de développement et d immobilisations. La fiabilité, la sécurité et le respect des engagements réglementaires demeurent nos priorités. Ces réductions de coûts ne devraient pas avoir d influence sur les niveaux de production; à cet égard, Canadian Oil Sands maintient ses prévisions de production pour 2015 tout en visant une amélioration de 9 % par rapport à «L objectif de Syncrude d améliorer la rentabilité est axé sur la réalisation d une production plus élevée et une diminution des coûts. Je suis persuadé que l approche adoptée par Syncrude aujourd hui dans le cadre des systèmes opérationnels d Imperial Oil et d ExxonMobil est le meilleur moyen d atteindre ces objectifs.» Depuis 2001, Canadian Oil Sands a versé des dividendes totalisant 7,8 milliards de dollars. Syncrude atteint régulièrement des taux de récupération de bitume dépassant les 90 %. Depuis 2010, Canadian Oil Sands figure dans l indice de durabilité Dow Jones. COS a également pris des mesures pour préserver la trésorerie. En 2015, nous avons réduit le dividende trimestriel à 0,05 $ par action par rapport au dividende précédent de 0,35 $ par action. Le nouveau dividende est mieux aligné avec les prix du pétrole

6 brut actuels; c est une mesure prudente pour préserver la solidité et la liquidité de notre bilan. Le rajustement des dividendes pour refléter les principes fondamentaux de l entreprise est en adéquation avec notre stratégie visant le versement de la liquidité générée par l entreprise tout en protégeant la valeur à long terme de votre investissement dans COS. AMÉLIORER LA RENTABILITÉ L objectif de Syncrude d améliorer la rentabilité est axé sur la réalisation d une production plus élevée et une diminution des coûts. Je suis persuadé que l approche adoptée par Syncrude aujourd hui dans le cadre des systèmes opérationnels d Imperial Oil et d ExxonMobil est le meilleur moyen d atteindre ces objectifs. Dans le cadre de cette approche, Syncrude a achevé de nombreuses améliorations touchant ses activités minières, ses opérations de traitement des mousses et de valorisation visant à supprimer les causes à l origine des précédentes interruptions non prévues. Dans les deux mines en exploitation de Syncrude, les installations d exploitation minière ont été délocalisées et remises à neuf ou dotées complètement d une nouvelle technologie et d une nouvelle infrastructure. S agissant du traitement des mousses, Syncrude a dû ajuster les installations de centrifugation du bitume en vue d améliorer la qualité du bitume traité et d accroître le rendement de l unité de valorisation. En ce qui concerne la valorisation, Syncrude a remplacé l échangeur thermique dans ses usines de production d hydrogène. D autres objectifs visant l amélioration de l exploitation en 2015 sont présentés à la page 9 du présent rapport. Du fait que Syncrude est une installation très complexe et extrêmement intégrée, le progrès dans la réalisation d une meilleure fiabilité et d une production élevée a été plus lent que prévu. En 2014, Syncrude a produit 94,2 millions de barils, loin des 105 millions de barils prévus initialement. Malgré une amélioration de l exploitation et l extraction minières comparativement aux années précédentes, le processus de valorisation a connu d importantes interruptions. Je suis persuadé qu il viendra un moment où nous surmonterons nos difficultés et nos efforts d amélioration se traduiront par une production plus élevée. En collaboration avec les autres propriétaires de Syncrude, nous demeurons engagés envers une approche disciplinée et méthodique pour assurer le succès de Syncrude à long terme. INVESTISSEMENT DANS L AVENIR DE SYNCRUDE En 2014, Syncrude a achevé la réalisation de son projet pluriannuel d immobilisations majeures dont le coût est de plusieurs milliards de dollars. L investissement d environ 8 milliards de dollars est l un des plus importants de l histoire de Syncrude; les projets ont été livrés dans les délais et conformément aux prévisions budgétaires. Seul le projet de gestion de la centrifugation des résidus est en cours de réalisation et son achèvement est prévu en La réalisation de ce projet permettra à Syncrude d assurer une production pendant des décennies tout en exploitant l infrastructure existante; en outre, Syncrude disposera de meilleurs moyens pour respecter ses engagements environnementaux. Parallèlement avec le projet de réduction des démissions de Syncrude, dont l exploitation a commencé en 2013, ces projets environnementaux sont appelés à réduire considérablement les émissions atmosphériques et à accélérer le traitement des résidus et la mise en valeur des terres. «Canadian Oil Sands collaborera avec Syncrude et ses propriétaires pour identifier et optimiser les occasions permettant à Syncrude de poursuivre sa longue histoire de chef de file dans le domaine des sables bitumineux.» En 2014, Syncrude a également fait le premier pas officiel pour garantir sa prochaine étape d exploitation minière lorsqu elle a soumis une demande réglementaire pour le projet d extension de la mine de Mildred Lake (MLX). Ce projet prévoit le développement de puits adjacents à l exploitation actuelle, permettant ainsi à Syncrude de tirer davantage profit de l infrastructure minière existante. Le projet MLX représente des perspectives économiques très intéressantes de nature à garantir l approvisionnement du nouveau bitume ainsi que la production de Mildred Lake pendant une autre décennie. En outre, ce projet permettra de réduire la perturbation du terrain et d éviter la mise en place d une nouvelle installation de résidus à l extérieur du puits. La définition de la portée du projet est en cours et, en attendant l approbation de l organisme de réglementation et du propriétaire de Syncrude, l investissement en capital et la construction devraient commencer cette décennie. PERSPECTIVES D AVENIR PROMETTEUSES Le projet MLX témoigne de la valeur potentielle qui est offerte par cette concession vaste et riche de Syncrude. Syncrude possède une immense ressource en pétrole brut qui s étend le long du dépôt de sables bitumineux d Athabasca. Ces concessions de grande qualité représentent un grand potentiel qui va permettre d augmenter ou de maintenir la production pendant de nombreuses décennies. En outre, l infrastructure actuelle de Syncrude offre une capacité supplémentaire qui peut être exploitée pour créer de la valeur. Le décongestionnement des actifs actuels et la poursuite des initiatives d optimisation de la concession et de la mine sont tous des occasions susceptibles de représenter des perspectives économiques très prometteuses, et ce, indépendamment de la baisse des prix du pétrole. Canadian Oil Sands collaborera avec Syncrude et ses propriétaires pour identifier et optimiser les occasions permettant à Syncrude de poursuivre sa longue histoire de chef de file dans le domaine des sables bitumineux.

7 ACTIF DE CALIBRE MONDIAL Je voudrais féliciter Syncrude pour son histoire remarquable. L expérience et les réalisations de Syncrude ont exercé une influence qui dépasse les dimensions du projet lui-même. Le pétrole brut de Syncrude fournit de l énergie à des millions de gens pour alimenter leurs nécessités quotidiennes; l énergie leur assure un plus grand confort et leur permet d être plus mobiles et plus productifs. Cette histoire d une réussite au Canada a permis de créer des milliers d emplois et de générer des avantages économiques considérables à l échelle du pays. Outre ces avantages exceptionnels, Syncrude respecte son engagement inébranlable envers la santé et la sécurité des employés, tout en répondant aux attentes rigoureuses et en constante évolution en matière de rendement environnemental. Étant le principal propriétaire dans la coentreprise Syncrude, COS est fière de faire partie de ce patrimoine riche. 2,5 G de barils cumulatifs de pétrole brut léger non sulfuré, produits à Syncrude 43 années, c est la durée de vie des réserves prouvées et probables estimatives de Syncrude basé sur une production annuelle Syncrude de 103 millions de barils 15 % de la croissance de la demande mondiale en pétrole d ici 2040 (Source : Agence internationale de l énergie) 100 % de la production de Canadian Oil Sands est constituée de pétrole brut léger non sulfuré. Canadian Oil Sands représente une occasion d investissement par excellence dans Syncrude. Pour de plus amples renseignements sur Syncrude, visitez le site syncrude.ca. Je voudrais remercier les nombreux employés, entrepreneurs et fournisseurs de Syncrude pour leur dévouement et leur dur labeur ainsi que pour leur contribution au succès de l entreprise. Je voudrais également remercier les membres de l équipe de COS qui sont engagés à mettre en œuvre le plein potentiel de Syncrude. J exprime également toute ma reconnaissance aux membres du conseil d administration pour leur grand soutien et leurs conseils durant ma première année à titre de président et premier dirigeant. Je voudrais aussi témoigner ma reconnaissance à M. Chuck Shultz pour ses contributions. M. Shultz va prendre sa retraite en avril de cette année après avoir passé 19 années de services louables au sein du conseil d administration, dont 14 années à titre de président. Ses conseils au cours de cette période ont été très utiles. Je pense que les mesures prises par COS et Syncrude sont de nature à assurer un meilleur avenir pour vos investissements. Les initiatives prises actuellement à Syncrude en matière de réduction des coûts et de production contribueraient à rendre l entreprise plus compétitive et plus rentable. En outre, COS a pris des mesures pour conserver un bilan solide et une liquidité abondante en prévision d une longue période de baisse des prix du pétrole brut. À l heure actuelle, le marché pétrolier se caractérise par un déséquilibre de l approvisionnement à l échelle mondiale; en revanche, il est fort probable, à mon avis, que les prix du pétrole brut augmentent par rapport aux niveaux actuels. La demande en pétrole brut continue de croître, car c est une source énergétique indispensable qui contribue à l amélioration de la qualité de vie de millions de personnes à travers le monde. La hausse des prix est nécessaire pour attirer les investissements dans le but de développer des sources d approvisionnement et de compenser la baisse inévitable de la production mondiale. En raison de la longue durée de nos réserves et grâce aux infrastructures de traitement mises en place, COS est mieux placée pour répondre à la croissance de la demande en pétrole brut. Nous avons grand espoir de partager avec vous un avenir plus rentable. (signature) RYAN M. KUBIK Président et premier dirigeant 24 février 2015

8 TABLEAU DE BORD STRATÉGIQUE La stratégie de Canadian Oil Sands vise à optimiser la valeur de notre actif dans Syncrude. COS représente une occasion d investissement par excellence dans Syncrude; à ce titre, nous visons à concrétiser les avantages potentiels à long terme du pétrole brut léger non sulfuré. Nous allons donc adopter une gestion prudente de notre bilan tout en évitant la couverture de la production. Assurant une gérance active de nos intérêts dans Syncrude, COS s est focalisée sur l amélioration de l exploitation tout en influençant la vision à long terme de l entreprise. Plus récemment, COS a joué un rôle déterminant dans le cadre de la collaboration avec la coentreprise Syncrude portant sur l étendue, les examens du calendrier et la gérance des principaux projets d immobilisation. COS a également joué un rôle important dans la participation au développement du projet d extension de la mine de Mildred Lake. Bien que de nombreux objectifs aient été atteints en 2014, nous n avons pas pu réaliser l objectif le plus important pour nous et pour nos actionnaires. L augmentation de la production représente la meilleure occasion d améliorer la valeur à très court terme pour nos actionnaires. Les objectifs précis visant l amélioration de la fiabilité et la réduction des coûts en 2015 sont présentés à droite. En 2015, COS accorde une priorité à la protection de notre bilan afin de gérer notre entreprise tout au long du cycle de la baisse des prix du pétrole brut Objectif no 1 Terminer le projet de remplacement des trains miniers de Mildred Lake en respectant les délais et le budget. Les nouveaux trains miniers ont été mis en service au 4 e trimestre 2014 conformément au calendrier. Le coût a atteint 3,8 milliards de dollars, comparativement aux 4,2 milliards de dollars prévus dans le budget (soit une différence de 400 millions de dollars). Syncrude a la capacité d assurer une production solide et soutenue pendant des décennies Objectif no 2 Améliorer la fiabilité par rapport à 2013 et atteindre une production de 105 millions de barils à Syncrude. La production totale de Syncrude a atteint 94,2 millions de barils en Ce résultat en deçà des attentes est attribuable aux interruptions imprévues des unités de valorisation de Syncrude. Les deux nouveaux trains miniers de la mine de Mildred Lake ont une plus grande capacité et sont dotés de la nouvelle technique brevetée du broyage humide de Syncrude qui permet d accroître la récupération du bitume. Les améliorations apportées visaient à assurer une meilleure fiabilité dans la production de bitume. Syncrude a achevé le réaménagement des installations de centrifugation du bitume, améliorant ainsi la qualité du bitume traité ainsi que le rendement de l unité de valorisation. Syncrude a remplacé les échangeurs thermiques dans ses usines de production d hydrogène; cette mesure vise à prévenir les pertes de production en cas d interruptions imprévues dans les unités concernées Objectif no 3 Terminer à 95 % le projet de gestion de la centrifugation des résidus. Le projet, dont les réalisations ont atteint 97 %, sera achevé en Technologie clé pour Syncrude, la centrifugeuse des résidus permet de répondre aux exigences réglementaires en matière de gestion des résidus en

9 Alberta. Elle s inscrit dans le cadre de l approche concertée de Syncrude concernant la gestion des résidus miniers. Syncrude partage cette technologie par l intermédiaire de COSIA une alliance formée par des producteurs de sables bitumineux visant l amélioration du rendement environnemental afin de permettre aux autres opérateurs d accélérer leur rendement dans la gestion des résidus Objectif no 4 Conserver un bilan solide avec un niveau de dette nette de 1 à 2 milliards de dollars. La dette nette a atteint près de 1,9 milliard de dollars au 31 décembre Le ratio de la dette à long terme par rapport au total des capitaux permanents était de 30 % au terme de COS possède une solide liquidité et bénéficie d une facilité de crédit à l exploitation de 1,5 G $; les billets de premier rang n arrivent à échéance qu en Objectif no 5 Soumettre une demande d approbation pour le projet d extension de la mine de Mildred Lake (MLX). Syncrude a déposé une demande pour le projet MLX à l Alberta Energy Regulator MLX est un projet très économique qui permet à Syncrude de tirer profit de l investissement récent de la gare de remplacement de la mine du lac Mildred. Le projet MLX prolonge la vie de la mine Mildred Lake jusqu au milieu des années 2030, fournissant une source solide et stable de bitume pour plus d une décennie Objectifs de cette année Préserver la solidité du bilan et la flexibilité financière de COS. Atteindre une production de 95 à 110 millions de barils à Syncrude (35 à 40 millions de barils nets revenant à COS). Réaliser des réductions de coûts ciblées et améliorer la rentabilité de l exploitation de Syncrude. Exploiter à plein régime les nouveaux trains miniers à la mine de Mildred Lake et atteindre les taux de production prévus. Procéder aux améliorations de la conception des deux chaudières de monoxyde de carbone à Syncrude dans le but de réduire le temps d arrêt de l unité de cokéfaction. Modifier l unité de désulfuration des gaz de combustion pour améliorer l efficacité du traitement et le débit de l unité de cokéfaction.

10 RENSEIGNEMENTS À L INTENTION DES ACTIONNAIRES CONSEIL D ADMINISTRATION DONALD J. LOWRY Président du conseil d administration Edmonton (Alberta) IAN A. BOURNE 1,2 Calgary (Alberta) GERALD W. GRANDEY 1,2 Saskatoon (Saskatchewan) ARTHUR N. KORPACH 2,3 Calgary (Alberta) RYAN M. KUBIK Calgary (Alberta) SARAH E. RAISS 1 Calgary (Alberta) JOHN K. READ 3 Calgary (Alberta) BRANT G. SANGSTER 3 Calgary (Alberta) C.E. (CHUCK) SHULTZ 3 Calgary (Alberta) WESLEY R. TWISS 2,3 Calgary (Alberta) JOHN B. ZAOZIRNY, Q.C. 1 Calgary (Alberta) 1 Membre du comité de gouvernance de l entreprise et de rémunération 2 Membre du comité de vérification 3 Membre du comité des réserves, des opérations de marketing et de l environnement, la santé et la sécurité ÉQUIPE DE DIRECTION RYAN M. KUBIK Président et premier dirigeant ROBERT P. DAWSON Chef des finances TRUDY M. CURRAN Vice-président principal, avocat général et secrétaire général DARREN K. HARDY Vice-président principal, Exploitation DAVID J. SIRRS Vice-président, Marketing SIREN FISEKCI Vice-présidente, Relations avec les investisseurs et les entreprises SCOTT T. GREENSHIELDS Vice-président, Fiscalité, Contrôle de gestion et Projets spéciaux ADRIENNE NICKERSON Vice-présidente, Exploitation PHILIP D. BIRKBY Trésorier SCOTT W. ARNOLD Directeur, Relations avec les investisseurs et les entreprises SYMBOLES BOURSIERS Bourse de Toronto : COS OTCQX : COSWF AGENT DES TRANSFERTS ET AGENT CHARGÉ DE LA TENUE DES REGISTRES Computershare Trust Company of Canada, dont les bureaux sont situés à Vancouver, Calgary, Toronto et Montréal, est l agent des transferts et agent chargé de la tenue des registres de Canadian Oil Sands Limited. COMPUTERSHARE TRUST COMPANY OF CANADA 600, 530 8th Avenue S.W. Calgary (Alberta) T2P 3S8 Téléphone : Télécopieur : Courriel : VÉRIFICATEURS PRICEWATERHOUSECOOPERS LLP Calgary (Alberta) ÉVALUATEURS DES RÉSERVES INDÉPENDANTS ET QUALIFIÉS

11 GLJ PETROLEUM CONSULTANTS LTD. Calgary (Alberta) VÉRIFICATEURS INTERNES DELOITTE & TOUCHE LLP Calgary (Alberta) CANADIAN OIL SANDS LIMITED 2000 First Canadian Centre 350 7th Avenue S.W. Calgary (Alberta) T2P 3N9 Téléphone : Télécopieur : CONTACT INVESTISSEURS ET MÉDIAS SIREN FISEKCI Vice-présidente, Relations avec les investisseurs et les entreprises SCOTT W. ARNOLD Directeur, Relations avec les investisseurs et les entreprises TÉLÉPHONE : Courriel : Communiquez avec nous en ligne et visitez notre blogue au

12 RENSEIGNEMENTS CONSULTATIFS ÉNONCÉS PROSPECTIFS Afin de fournir aux actionnaires et aux investisseurs éventuels de Canadian Oil Sands Limited (la «Société») de l information concernant la société, y compris une évaluation par la direction de sa production future ainsi que des estimations de ses coûts, plans et activités de Syncrude à venir, certains énoncés du présent rapport annuel sont des énoncés prospectifs (collectivement, les «énoncés prospectifs» ) au sens des lois pertinentes sur les valeurs mobilières Les énoncés prospectifs se reconnaissent habituellement à l emploi de termes comme «anticiper», «prévoir», «avoir l intention de» et «estimer», ou de termes similaires suggérant des résultats futurs. Les énoncés prospectifs figurant dans le présent rapport de gestion comprennent, sans toutefois s y limiter, les énoncés portant sur les sujets suivants : les prévisions selon lesquelles la fourchette de production annuelle de Syncrude en 2015 sera de 95 à 110 millions de barils et sa production ponctuelle, selon l hypothèse budgétaire, sera de 103 millions de barils (37,8 millions de barils revenant à la société); les estimations relatives aux réductions possibles en 2015 des coûts d exploitation, des frais de mise en valeur et des dépenses d investissement, relevées lors de l analyse des coûts effectuée par Syncrude et le fait qu il est raisonnable de penser que ces réductions ne devraient pas avoir d incidence sur la fiabilité, la sécurité, les engagements réglementaires ou la production; toutes les attentes en matière de dividendes; la conviction que les principaux projets de gestion des résidus miniers ainsi que le projet de réduction des émissions de Syncrude réduiront considérablement les émissions atmosphériques et accéléreront le traitement des résidus miniers et la mise en valeur des terres; la conviction que le projet d extension («MLX») de la mine de Mildred Lake devrait prolonger d une dizaine d années la durée des activités minières exercées à Mildred Lake; les attentes relatives au calendrier des dépenses d investissement et de la construction requis pour prolonger les activités de la mine Mildred Lake (MLX); tous les avis concernant les prix du pétrole brut; la quantité estimée des réserves récupérables et le temps alloué pour récupérer ces réserves; la date visée pour terminer l usine de centrifugation de la mine Mildred Lake; les attentes relatives à la mise hors service des remplacements des trains miniers de Mildred Lake; les attentes relatives à l amélioration de la conception des chaudières de de monoxyde de carbone à Syncrude et les attentes relatives aux améliorations de l unité de désulfuration des gaz de combustion. Le lecteur est prié de ne pas se fier indûment aux énoncés prospectifs, puisque rien ne garantit que les plans, intentions et prévisions sur lesquels ils se fondent se concrétisent. De par leur nature, les énoncés prospectifs supposent de nombreuses hypothèses et incertitudes et de nombreux risques connus et inconnus, tant généraux que spécifiques, qui renforcent la possibilité que les prédictions, prévisions, projections et autres énoncés prospectifs ne se concrétiseront pas. La société estime que les prévisions sous-jacentes à ces énoncés prospectifs sont raisonnables et reflètent ses vues actuelles au sujet des événements futurs; toutefois, rien ne garantit que ces hypothèses et prévisions se révéleront exactes. Les facteurs ou hypothèses sur lesquels les énoncés prospectifs sont fondés incluent, mais sans s y limiter : les hypothèses exposées dans le document d orientation de la Société, mis en ligne sur le site Web de la Société à le 29 janvier 2015 et tel que modifié par la suite ou remplacé de temps à autre, y compris, sans s y limiter, les hypothèses relatives à la production, aux dépenses d exploitation et aux prix du pétrole; la réussite de la mise en œuvre en temps opportun de projets d immobilisations; les plans de dépenses pour les projets majeurs de Syncrude; la capacité d obtenir l approbation de l organisme de réglementation et des propriétaires de la coentreprise Syncrude; notre capacité de générer un flux de trésorerie provenant de l exploitation suffisant pour faire face à nos obligations actuelles et futures ou d obtenir des sources externes de capitaux d emprunt et de risque; la continuation des régimes fiscaux, de redevances et de réglementation estimés, ainsi que l exactitude des estimations de nos volumes de réserves et de ressources. Certains des risques et autres facteurs susceptibles de rendre les résultats fort différents de ceux qui figurent dans les énoncés prospectifs présentés dans le présent rapport annuel incluent notamment, mais sans s y limiter : la volatilité des prix du pétrole brut; la volatilité de l écart entre le prix du pétrole brut de Syncrude («SCO») et celui de West Texas Intermediate; l incidence des modifications de la législation et de la réglementation, particulièrement celles liées aux redevances, aux impôts, aux résidus et à l environnement; l incidence des nouvelles technologies sur le coût de l exploitation minière du sable bitumineux; l incidence de l accroissement des coûts liés à la gestion de l eau et des résidus; l incapacité de Syncrude à obtenir les consentements, les permis ou les approbations nécessaires, y compris, sans s y limiter, l autorisation d évacuer les eaux usées provenant de ses sites; l incidence de l incapacité de Syncrude à respecter les conditions d approbation relatives à son programme de gestion des résidus aux termes de la directive 074; divers événements susceptibles d interrompre les activités d exploitation, dont des incendies, des pannes d équipement et des conditions météorologiques particulièrement mauvaises; la mise en œuvre infructueuse ou inopportune des projets d entretien; l incidence de la technologie sur les activités et les processus, et la possibilité qu une nouvelle technologie complexe ne fonctionne pas comme prévu; l obtention des approbations auprès des propriétaires de Syncrude pour des expansions, des questions liées à l exploitation et des questions contractuelles; la rotation du personnel, la pénurie de main-d œuvre qualifiée et la productivité de la main-d œuvre dans la région de Fort McMurray; l incertitude des estimations relatives aux réserves et aux ressources; les données concernant l offre et la demande pour le pétrole et le gaz naturel; les fluctuations des taux de change et des taux d intérêt; la volatilité des prix du gaz naturel; la capacité de la société à générer des flux de trésorerie provenant de l exploitation suffisants pour faire face à ses obligations actuelles et futures ou à mobiliser des sources externes de financement par actions et par emprunt; l incapacité de la société de continuer à satisfaire aux exigences d inscription de la Bourse de Toronto; la conjoncture économique générale, les conditions du marché et des affaires, et les autres risques et incertitudes qui sont décrits dans la notice annuelle de la société datée du 24 février 2015 et dans les rapports et les documents que la société dépose de temps à autre auprès des autorités de réglementation en valeurs mobilières, lesquels peuvent être obtenus sur SEDAR, à l adresse ou sur le site Web de la société, à l adresse Il y a lieu de préciser que la liste de facteurs importants qui précède n est pas exhaustive. En outre, les énoncés prospectifs contenus dans le communiqué de presse sont faits en date du 24 février 2015 et, sauf si la loi l exige, la société ne s engage pas à les mettre à jour publiquement ni à les réviser par suite de nouvelles informations ou d événements futurs ou pour tout autre motif. Les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent rapport annuel sont expressément visés par la présente mise en garde.

13 MESURES FINANCIÈRES SUPPLÉMENTAIRES ET NON DÉFINIES PAR LES PCGR Dans le présent rapport de la direction, nous faisons référence à des mesures financières qui ne sont pas normalisées au sens des principes comptables généralement reconnus (PCGR) au Canada. Ces mesures comprennent des mesures financières supplémentaires (dont certains postes, rubriques ou sous-totaux dans les états financiers qui ne sont pas mandatés par les PCGR ainsi que d autres mesures financières qui sont présentées dans les notes afférentes aux états financiers) et des mesures financières non conformes aux PCGR du Canada (il s agit de mesures financières supplémentaires qui ne sont pas présentées dans les états financiers). Ces mesures sont décrites et présentées afin de fournir aux actionnaires et aux investisseurs éventuels des mesures supplémentaires leur permettant d analyser notre capacité à générer des liquidités pour financer nos activités, de même que de l information concernant notre situation de trésorerie. Le lecteur doit savoir que les mesures financières supplémentaires et les mesures non conformes aux PCGR que la société présente peuvent ne pas être comparables aux mesures analogues présentées par d autres entités. Les mesures financières complémentaires aux mesures PCGR comprennent les suivantes : les flux de trésorerie provenant de l exploitation (ils correspondent aux flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles, avant les variations des éléments hors trésorerie du fonds de roulement); les flux de trésorerie provenant de l exploitation par action (ils représentent les flux de trésorerie provenant de l exploitation divisés par le nombre moyen pondéré d actions en circulation au cours de la période); le ratio de la dette nette par rapport à la capitalisation totale (calculé à partir de la dette nette, qui comprend les tranches à court terme de la dette à long terme, moins la trésorerie et les équivalents de trésorerie, divisé par la dette nette et les capitaux propres). Les mesures financières non définies par les PCGR comprennent : le ratio de la dette nette par rapport au flux de la trésorerie lié à l exploitation (calculé à partir de la dette nette, qui comprend les tranches à court terme de la dette à long terme, moins la trésorerie et les équivalents de trésorerie, divisé par la trésorerie provenant de l exploitation moins les variations des éléments hors trésorerie du fonds de roulement); le rendement du capital moyen utilisé (calculé à partir du bénéfice net avant les intérêts débiteurs [déduction faite des produits d intérêts], les impôts différés et les gains et pertes de change sur la dette à long terme, divisé par la dette nette moyenne et les capitaux propres, moins les coûts capitalisés liés aux projets d expansion majeurs qui ne sont pas encore opérationnels); le rendement des capitaux propres moyens (calculé à partir du bénéfice net divisé par les capitaux propres moyens en circulation au cours de la période); et le flux de trésorerie (calculé à partir du flux de trésorerie provenant de l exploitation, moins les dépenses en immobilisations). Pour de plus amples renseignements sur les mesures financières complémentaires aux mesures PCGR, veuillez consulter notre rapport annuel de gestion de DÉFINITIONS DES RÉSERVES Réserves prouvées et probables : Les réserves additionnelles pour lesquelles la certitude de récupération est inférieure à celle des réserves prouvées. La NC définit le niveau de certitude comme «une probabilité d au moins 50 % que les quantités effectivement récupérées seront égales ou supérieures à la somme des réserves prouvées et probables estimatives». Par conséquent, en vertu de la NC , les réserves prouvées et probables représentent une «meilleure estimation» ou des «réserves anticipées». Réserves prouvées : Les réserves qu on estime avec une certitude élevée pouvoir récupérer. La NC définit en outre le niveau de certitude des réserves prouvées comme «une probabilité d au moins 90 % que les quantités effectivement récupérées seront égales ou supérieures aux réserves prouvées estimatives». ABRÉVIATIONS Baril : b Millions de barils : Mb Pétrole brut Syncrude : SCO Milliers de barils : (pas d abréviation) West Texas Intermediate : WTI

14 POURQUOI INVESTIR DANS COS? Qualité supérieure Grâce aux concessions importantes, riches en bitume, situées à l endroit idéal, dans le dépôt de sables bitumineux d Athabasca, et aux installations de valorisation entièrement intégrées qui produisent du pétrole brut léger non sulfuré, la qualité de l actif pétrolier de Syncrude est exceptionnelle. Antécédents Syncrude jouit d une grande expérience dans l exploitation des sables bitumineux. Sa notoriété s appuie sur l expertise de Pétrolière Impériale et d ExxonMobil qui vient soutenir l amélioration du rendement de l exploitation et l expansion future du projet. Fiabilité Les ressources en pétrole brut de haute qualité de Syncrude constituent un actif solide qui produira des flux de trésorerie de longue durée. Canadian Oil Sands œuvre à protéger la valeur à long terme de cet actif par une gestion efficace des dépenses en immobilisations et le maintien d un bilan solide. Innovation Syncrude s investit dans un programme de recherche et de développement de calibre mondial ainsi que dans une collaboration dynamique avec les parties tierces. Syncrude a inventé un grand nombre des technologies qui sont devenues actuellement la norme dans l industrie. L innovation est une priorité pour Syncrude dans la mesure où elle lui permettra de produire et d améliorer de nouvelles méthodes d extraction du pétrole des sables bitumineux, et ce, tout en développant et en partageant des technologies pour élaborer des solutions environnementales. Valeur essentielle Le pétrole brut continuera d être une importante source d énergie dans le monde qui va générer du progrès et de la prospérité à l échelle mondiale pendant les prochaines décennies. Les sables bitumineux du Canada sont une source d approvisionnement considérable, croissante et fiable. Outre l engagement envers la gérance environnementale, la capacité du Canada à livrer ses produits de manière fiable et sécuritaire fait de lui un fournisseur privilégié d énergie à l échelle mondiale.

15 50 ANS DE LEADERSHIP 2014 Syncrude réalise un programme d investissement en capital d environ 8 milliards de dollars pour soutenir la production future et accélérer la remise en état des résidus miniers pendant les prochaines décennies. La production cumulative de Syncrude dépasse les 2,5 milliards de barils Le total cumulatif des approvisionnements de Syncrude au profit des entreprises autochtones dépasse les 2 milliards de dollars Syncrude se joint à d autres producteurs de sables bitumineux pour former la Canadian Oil Sands Innovation Alliance (COSIA) dont l objectif est d accélérer l innovation en matière de rendement environnemental Syncrude a été la première entreprise du secteur des sables bitumineux à recevoir une certification du gouvernement pour des terrains remis en état. Cette certification est une reconnaissance des efforts déployés par Syncrude visant à recréer un écosystème autonome et préserver l habitat naturel Achèvement de la phase 3 d expansion dont le coût s est élevé à 8,5 milliards de dollars et qui comprend notamment la construction d une troisième unité de cokéfaction fluide, un train minier à la mine Aurora nord et une amélioration de la qualité du produit. Syncrude et Imperial Oil concluent une entente portant sur des services de gestion, en vertu de laquelle Syncrude a accès aux pratiques exemplaires, aux systèmes et à l expertise d Imperial Oil et d ExxonMobil à l échelle mondiale dans le but d améliorer la fiabilité opérationnelle Le Conseil canadien pour le commerce autochtone a honoré Syncrude en lui décernant pour la première fois un Prix Or dans le cadre du programme Développement des relations autochtones (DRA) en reconnaissance de son leadership et de son engagement envers la collaboration avec les collectivités autochtones Constitution en société de Syncrude Canada Ltd Le projet Syncrude est officiellement lancé. Production du premier baril de pétrole brut synthétique Syncrude ouvre la mine Aurora nord et introduit sa technologie d extraction à faible énergie L unité de distillation sous vide entre en service, renforçant ainsi la capacité de production de Syncrude tout en améliorant son efficacité énergétique Syncrude introduit la technologie de récupération du naphta dans ses opérations d extraction, améliorant ainsi le rendement économique tout en assurant un plus grand respect de l environnement Les progrès technologiques se poursuivent dans la mesure où les chercheurs scientifiques conçoivent un élément important dans le développement de la technologie d hydrotransport un cycloréacteur, ayant la forme d un cyclone qui permet de transporter les sables bitumineux par pipeline Syncrude introduit la première application commerciale à grande échelle de sa technologie d hydrotransport lui permettant d améliorer l efficacité énergétique tout en lui facilitant l extraction minière des sites de sables bitumineux éloignés.

16 Rapport de gestion Le présent rapport de gestion a été établi en date du 24 février 2015 et doit être lu en parallèle avec les états financiers consolidés audités et les notes annexes de Canadian Oil Sands Limited («Canadian Oil Sands», «COS» ou la «société») pour les exercices clos les 31 décembre 2014 et 2013 et avec sa notice annuelle datée du 24 février Des renseignements complémentaires sur la société, notamment sa notice annuelle, peuvent être obtenus sur SEDAR, au ou sur le site Web de la société, au Les expressions «Canadian Oil Sands», «COS» et «nous» désignent la société, ses filiales et ses sociétés de personnes. Les résultats financiers de Canadian Oil Sands ont été établis conformément aux principes comptables généralement reconnus («PCGR») du Canada, et les montants sont en dollars canadiens, à moins d indication contraire. Table des matières 1 Mises en garde 1 2 Description de l entreprise 4 3 Survol 5 4 Revue des résultats financiers 7 5 Sommaire des résultats trimestriels 14 6 Dépenses d investissement 15 7 Obligations et engagements contractuels 16 8 Dividendes 16 9 Situation de trésorerie et sources de financement Capital attribuable aux actionnaires et négociation des actions Estimations comptables cruciales et jugements critiques Prises de position comptables non encore entrées en vigueur Instruments financiers Gestion du risque Comparaison des résultats réels avec les prévisions Prévisions pour Principaux projets Environnement de contrôle 32 Mises en garde Énoncés prospectifs Afin de fournir aux actionnaires et aux investisseurs éventuels de la société de l information concernant la société, y compris une évaluation par la direction de sa production future ainsi que des estimations de ses coûts et un aperçu de ses plans et des activités de Syncrude à venir, certains énoncés du présent rapport de gestion constituent de l information prospective et des énoncés prospectifs (collectivement, les «énoncés prospectifs») au sens des lois sur les valeurs mobilières applicables. Les énoncés prospectifs se reconnaissent habituellement à l emploi de termes comme «anticiper», «prévoir», «avoir l intention de» et «estimer», ou de termes similaires suggérant des résultats futurs. Les énoncés prospectifs figurant dans le présent rapport de gestion comprennent, sans toutefois s y limiter, les énoncés portant sur ce qui suit : la valeur et le volume estimatifs des réserves et des ressources récupérables ainsi que les délais nécessaires pour les récupérer; les prévisions selon lesquelles la fourchette de production annuelle de Syncrude en 2015 sera de 95 à 110 millions de barils et sa production ponctuelle sera de 103 millions de barils (37,8 millions de barils revenant à la société); les plans concernant les couvertures du pétrole brut et du change; les estimations relatives aux réductions possibles en 2015 des charges d exploitation, des frais de mise en valeur et des dépenses d investissement relevées lors de l analyse des coûts effectuée par Syncrude et l opinion selon laquelle ces réductions n auront pas d incidence sur les mesures liées à la santé et la sécurité, ni sur la production ou la fiabilité; l estimation du coût et la date d achèvement de l usine de centrifugation à la mine Mildred Lake; l opinion selon laquelle l investissement dans les principaux projets de Syncrude donne à celle-ci les infrastructures nécessaires pour produire le reste du minerai dans ses deux mines en exploitation et pour améliorer la gestion des résidus, ainsi que pour soutenir une nouvelle production de minerai à partir du projet de prolongement de Mildred Lake, une fois qu il aura été approuvé; l opinion selon laquelle le 1

17 projet d extension de la mine Mildred Lake devrait permettre de prolonger d une dizaine d années les activités de cette mine; le calendrier des dépenses d investissement et de la construction lié au projet d extension de la mine Mildred Lake; l opinion selon laquelle les variations du prix de vente obtenu, les fluctuations du taux de change entre le dollar américain et le dollar canadien, les activités d entretien prévues et imprévues, les activités liées à l environnement et à la gestion des résidus entreprises pour respecter les exigences réglementaires, les variations de la valeur du bitume ainsi que les variations des prix du gaz naturel pourraient avoir une incidence sur les résultats financiers de la société dans le futur; l opinion selon laquelle la dotation à l amortissement et à l épuisement augmentera lorsque les principaux projets de Syncrude seront achevés; toutes les attentes en matière de dividendes, y compris l établissement des niveaux de dividendes futurs afin d absorber la volatilité du marché à court terme sur plusieurs trimestres; l opinion selon laquelle, compte tenu des hypothèses sous-jacentes à nos prévisions pour 2015, la société générera des flux de trésorerie provenant de l exploitation suffisants pour financer le fonds de roulement déficitaire qu elle affichait au 31 décembre 2014; les prévisions à l égard des endroits où le pétrole brut synthétique de la société sera consommé au cours des prochaines années; les facteurs pouvant avoir une incidence sur le prix de vente que la société obtient pour le pétrole brut synthétique; les montants prévus des ventes, des charges d exploitation, des coûts de l énergie achetée, des frais de mise en valeur, des redevances à la Couronne, de l impôt exigible, des dépenses d investissement et des flux de trésorerie provenant de l exploitation pour 2015; l estimation des prix du pétrole brut et du gaz naturel en 2015; l estimation des taux de change en 2015; les prévisions concernant le prix de vente obtenu pour 2015, lequel tient compte de l écart anticipé par rapport au prix du West Texas Intermediate («WTI»); les prévisions concernant la dette nette; l estimation pour 2015 des dépenses d entretien régulier, des intérêts capitalisés et des dépenses relatives aux principaux projets; l effet anticipé des variations à la hausse ou à la baisse du prix du pétrole, de la production, des charges d exploitation, des taux de change et du prix du gaz naturel sur les flux de trésorerie provenant de l exploitation de la société; le calendrier des travaux de révision de l unité cokéfaction 8-3; l opinion selon laquelle le remplacement des trains miniers à la mine Mildred Lake devrait accroître la capacité de production, améliorer la fiabilité et réduire les coûts d entretien; et l opinion selon laquelle l usine de centrifugation de la mine Mildred Lake devrait permettre d accélérer la vitesse de traitement des résidus afin de répondre aux exigences réglementaires. Le lecteur est prié de ne pas se fier indûment à l information de nature prospective, puisque rien ne garantit que se concrétiseront les plans, intentions et prévisions sur lesquels cette information de nature prospective se fonde. De par leur nature, les énoncés prospectifs renferment de nombreuses hypothèses et incertitudes et de nombreux risques connus et inconnus, tant généraux que spécifiques, qui concourent à la possibilité que les prédictions, prévisions, projections et autres énoncés prospectifs ne se concrétisent pas. Bien que la société estime que les prévisions représentées par ces énoncés prospectifs sont raisonnables et reflètent ses vues actuelles au sujet des événements futurs, rien ne garantit que ces hypothèses et prévisions se révéleront exactes. Les facteurs ou les hypothèses sur lesquels s appuient les énoncés prospectifs comprennent, sans toutefois s y limiter : les hypothèses décrites dans le document d orientation de la société affiché sur son site Web, à l adresse en date du 29 janvier 2015, et telles qu elles seront occasionnellement modifiées ou remplacées, y compris les hypothèses concernant la production, les charges d exploitation et les cours du pétrole; la mise en œuvre réussie et en temps voulu des projets d investissement; les plans de dépenses de Syncrude à l égard des principaux projets; la capacité d obtenir l approbation des autorités de réglementation et des coentrepreneurs de Syncrude; notre capacité soit à dégager des flux de trésorerie provenant de l exploitation suffisants pour nous acquitter de nos obligations actuelles et futures, soit à mobiliser des sources externes de financement par actions et par emprunt; la continuité des régimes d ordre réglementaire et fiscal et du régime de redevances, et l exactitude des estimations de nos réserves et de nos ressources. Certains risques et autres facteurs susceptibles de faire en sorte que les résultats et les événements réels diffèrent sensiblement des prévisions actuelles qui figurent dans les énoncés prospectifs présentés dans le présent rapport de gestion comprennent, sans toutefois s y limiter : la volatilité des prix du pétrole brut; la volatilité de l écart de prix entre le pétrole brut synthétique et le WTI; l incidence de la capacité et de la répartition des pipelines et de la demande des raffineries sur les prix du pétrole brut synthétique et sur la capacité de livraison du pétrole brut synthétique; l incidence des modifications à la réglementation, particulièrement celles liées aux redevances, à l impôt, aux résidus, à l eau et à l environnement; l incidence des nouvelles technologies sur le coût d extraction des sables bitumineux; l incidence de l accroissement des coûts liés à la gestion de l eau et des résidus; l incapacité de Syncrude à obtenir les consentements, les permis ou les approbations nécessaires, y compris, sans s y limiter, l autorisation d évacuer les eaux usées provenant de ses sites; l incidence de l incapacité de Syncrude à respecter les conditions d approbation relatives à son programme de gestion des résidus aux termes de la directive 074; divers événements susceptibles d entraîner une interruption des activités, y compris des incendies, des défaillances de l équipement et des conditions météorologiques particulièrement mauvaises; l incapacité à mettre en œuvre avec succès ou en temps opportun des projets d investissement ou des programmes d entretien; l incidence de la technologie sur les activités et les processus, et la possibilité qu une nouvelle 2

18 technologie complexe ne fonctionne pas comme prévu; l obtention des approbations auprès des propriétaires de Syncrude pour des expansions, des questions liées à l exploitation et des questions contractuelles; la rotation du personnel, la pénurie de main-d œuvre et la productivité de la main-d œuvre dans la région de Fort McMurray; l incertitude des estimations relatives aux réserves et aux ressources; les données concernant l offre et la demande pour le pétrole et le gaz naturel; les fluctuations des taux de change et des taux d intérêt; la volatilité des prix du gaz naturel; la capacité de la société à générer des flux de trésorerie provenant de l exploitation suffisants pour faire face à ses obligations actuelles et futures ou à mobiliser des sources externes de financement par actions et par emprunt; l incapacité de la société de continuer à satisfaire aux exigences d inscription de la Bourse de Toronto; la conjoncture économique générale, les conditions du marché et des affaires; et les autres risques et incertitudes qui sont décrits dans la notice annuelle de la société datée du 24 février 2015 et dans les rapports et les documents que la société dépose de temps à autre auprès des autorités de réglementation en valeurs mobilières, lesquels peuvent être obtenus sur SEDAR, à l adresse ou sur le site Web de la société, à l adresse Il convient de noter que cette liste de facteurs importants n est pas exhaustive. En outre, les énoncés prospectifs contenus dans ce rapport de gestion sont faits en date du 24 février 2015 et, sauf si la loi l exige, la société ne s engage pas à les mettre à jour publiquement ni à les réviser par suite de nouvelles informations ou d événements futurs ou pour tout autre motif. Les énoncés prospectifs figurant dans ce rapport de gestion sont expressément visés par cette mise en garde. Mesures financières complémentaires aux mesures PCGR Le présent rapport de gestion fait référence à des mesures financières complémentaires aux mesures PCGR qui ne sont pas normalisées au sens des PCGR du Canada. Les mesures financières complémentaires aux mesures PCGR sont des postes, des en-têtes ou des sous-totaux qui s ajoutent à ceux requis par les PCGR du Canada, ainsi que des mesures financières présentées dans les notes annexes des états financiers qui sont pertinentes pour comprendre les états financiers et qui ne figurent pas ailleurs dans les états financiers. Ces mesures sont décrites et présentées afin de fournir aux actionnaires et aux investisseurs éventuels des mesures supplémentaires leur permettant d analyser notre capacité à générer des liquidités pour financer nos activités, de même que de l information concernant notre situation de trésorerie. Le lecteur doit savoir que les mesures financières complémentaires aux mesures PCGR que la société présente peuvent ne pas être comparables aux mesures présentées par d autres entités. Les mesures financières complémentaires aux mesures PCGR comprennent les suivantes : les flux de trésorerie provenant de l exploitation, les flux de trésorerie provenant de l exploitation par action, la dette nette, le montant net du total des capitaux permanents, le total des capitaux permanents, le ratio de la dette nette par rapport au montant net du total des capitaux permanents et le ratio de la dette à long terme par rapport au total des capitaux permanents. Les flux de trésorerie provenant de l exploitation correspondent aux flux de trésorerie liés aux activités d exploitation, avant les variations des éléments hors trésorerie du fonds de roulement. Les flux de trésorerie provenant de l exploitation par action représentent les flux de trésorerie provenant de l exploitation divisés par le nombre moyen pondéré d actions en circulation au cours de la période. Nous sommes d avis que les flux de trésorerie provenant de l exploitation et les flux de trésorerie provenant de l exploitation par action, n étant pas influencés par les fluctuations des soldes des éléments hors trésorerie du fonds de roulement, donnent une meilleure indication du rendement d exploitation que les flux de trésorerie liés aux activités d exploitation. Exception faite de l impôt exigible, des charges à payer au titre des redevances à la Couronne et de la partie courante de l obligation liée à la mise hors service d immobilisations, notre fonds de roulement hors trésorerie est liquide et peut habituellement être réglé en 30 jours. Le rapprochement des flux de trésorerie provenant de l exploitation et des flux de trésorerie liés aux activités d exploitation s établit comme suit : (en millions de dollars) Flux de trésorerie provenant de l exploitation $ $ Variation du fonds de roulement hors trésorerie 1 (361) 236 Flux de trésorerie liés aux activités d exploitation $ $ 1 Tels qu ils figurent aux tableaux consolidés des flux de trésorerie. La dette nette, le montant net du total des capitaux permanents, le total des capitaux permanents, le ratio de la dette nette par rapport au montant net du total des capitaux permanents et le ratio de la dette à long terme par rapport au total des capitaux permanents sont des mesures utilisées par la société pour analyser les liquidités et assurer la gestion de son capital, tel qu il est précisé à la rubrique «Situation de trésorerie et sources de financement» du présent rapport de gestion et à la note 17 des états financiers consolidés des exercices clos les 31 décembre 2014 et 31 décembre

19 Description de l entreprise Canadian Oil Sands est le plus important propriétaire dans la coentreprise Syncrude («Syncrude»), l un des principaux producteurs de pétrole brut synthétique léger, à basse teneur en soufre et d une grande qualité («pétrole brut synthétique»). Le seul actif productif de Canadian Oil Sands est sa participation directe de 36,74 % dans Syncrude, et la société génère des produits de sa quote-part de la production; COS représente la seule possibilité offerte au public d investir directement dans Syncrude, sans diversification. Syncrude exerce des activités d extraction et de valorisation du bitume des sables bitumineux près de Fort McMurray, dans le nord de l Alberta. Le projet Syncrude comprend des mines de sables bitumineux à ciel ouvert, des installations de service public, des usines d extraction du bitume ainsi qu un complexe de valorisation qui transforme le bitume en pétrole brut synthétique. Syncrude est contrôlée conjointement par sept propriétaires. Chaque propriétaire détient un droit en copropriété dans les actifs de Syncrude, reçoit sa production en nature et finance sa quote-part des charges d exploitation, des frais de mise en valeur et des dépenses d investissement de Syncrude quotidiennement. Canadian Oil Sands détient également 36,74 % des actions émises et en circulation de Syncrude Canada Ltd. («Syncrude Canada»). Syncrude Canada exploite Syncrude pour le compte des propriétaires et est responsable de l embauche, de la rémunération et de la gestion du personnel de Syncrude, de même que de l administration de la totalité des avantages du personnel et des obligations connexes. La surveillance de Syncrude Canada relève d un comité de gestion de Syncrude de même que de divers sous-comités, du conseil d administration et des comités du conseil de Syncrude Canada, auxquels siègent, dans chacun des cas, des représentants des propriétaires de Syncrude. Le comité de gestion de Syncrude supervise et approuve notamment les dépenses importantes et les stratégies à long terme de Syncrude. Les concessions de sables bitumineux de Syncrude sont situées dans le gisement de l Athabasca. Les réserves et les ressources de Syncrude sont toutes considérées comme pouvant être récupérées par exploitation à ciel ouvert, ce qui signifie que les sables bitumineux se trouvent en dessous d une couche de morts-terrains relativement peu épaisse. D après l évaluation des réserves de pétrole réalisée en date du 31 décembre 2014 par nos évaluateurs indépendants qualifiés conformément au Canadian Oil and Gas Evaluation Handbook (le «manuel COGE»), Canadian Oil Sands estime que les réserves prouvées et probables de Syncrude s établissent à 4,4 milliards de barils (1,6 milliard de barils revenant à la société), tandis que les ressources éventuelles et les ressources de prospection, selon la meilleure estimation possible, s établissent respectivement à 4,6 milliards de barils et à 1,1 milliard de barils de pétrole brut synthétique (respectivement 1,7 milliard de barils et 0,4 milliard de barils revenant à la société). Compte tenu de la production annuelle prévue pour 2015, qui est de l ordre de 95 millions de barils à 110 millions de barils, la durée de vie des réserves prouvées et probables de Syncrude est estimée à environ 40 à 46 ans. De plus amples renseignements sur les réserves et les ressources de Canadian Oil Sands sont fournis dans la section «Données sur les réserves et autre information» de notre notice annuelle datée du 24 février 2015, qui peut être consultée à l adresse ou sur le site Web de la société, à l adresse Syncrude produit du pétrole synthétique par la voie de l exploitation des sables bitumineux, l extraction du bitume des sables, la valorisation du bitume récupéré en fractions de pétrole plus léger et la combinaison de ces fractions en un produit unique de pétrole brut synthétique. L accès aux gisements se fait à l aide de technologies éprouvées d exploitation à ciel ouvert qui donnent lieu à un taux de récupération du bitume en place de 90 % ou plus. Vu l intégration et la grande portée des activités de Syncrude, les volumes de production reflètent la capacité de ses installations et la fiabilité de leur fonctionnement. Étant donné qu une grande partie des charges d exploitation ne varient pas en fonction de la production, l objectif est de maximiser la capacité de traitement de façon aussi sécuritaire que durable afin d accroître les volumes de production et de réduire les coûts par baril. Bien que des travaux d entretien périodique des installations soient exécutés régulièrement, les unités d exploitation subissent des interruptions imprévues qui, le plus souvent, entraînent des coûts d entretien ou de réparation additionnels et une baisse des volumes de production, lesquels influent à leur tour sur les produits des activités ordinaires et les charges d exploitation. Au cours des cinq dernières années, la production de Syncrude s est établie en moyenne à barils par jour. Les activités de Syncrude sont exposées à divers risques analysés plus en détail dans la section «Gestion des risques» du présent rapport de gestion. Le résultat net et les flux de trésorerie provenant de l exploitation de Canadian Oil Sands dépendent du prix de vente obtenu pour le pétrole brut synthétique, des volumes de vente, ainsi que des charges d exploitation et autres charges, y compris les redevances à la Couronne et l impôt sur le résultat. Les dividendes versés aux actionnaires dépendent également de ces facteurs, du montant et du calendrier des dépenses d investissement ainsi que du niveau de la dette nette. Le prix obtenu pour notre pétrole brut synthétique, déduction faite du coût du pétrole brut acheté et des frais de transport, correspond au prix obtenu à la sortie de l usine de Syncrude. Par le passé, notre prix de vente moyen 4

20 annuel a toujours été en étroite corrélation avec le prix de référence du pétrole West Texas Intermediate («WTI») et a subi les contrecoups des fluctuations du taux de change du dollar américain en dollar canadien. Les fluctuations de l offre et de la demande donnent aussi lieu à une volatilité du prix du pétrole brut et influent sur l écart entre le prix de notre pétrole brut synthétique et le prix du WTI en dollars canadiens, ainsi que sur les prix du WTI par rapport à d autres prix de référence du pétrole brut. Les écarts de prix peuvent changer rapidement du fait des fluctuations de l offre et de la demande à court terme sur le marché et de la disponibilité des pipelines et des autres moyens de transport utilisés pour l acheminement du pétrole brut. Canadian Oil Sands préfère ne pas couvrir les prix du pétrole brut. Toutefois, au cours des périodes où les besoins de financement et de dépenses d investissement sont importants, la société peut décider de couvrir les prix afin de limiter la variation des flux de trésorerie. Survol En 2014, Canadian Oil Sands Limited («COS») a généré des flux de trésorerie provenant de l exploitation de M$ (2,28 $ par action), en comparaison de M$ (2,78 $ par action) en Cette baisse de 241 M$ est principalement attribuable à la hausse des charges d exploitation et au fléchissement du volume des ventes, partiellement compensés par la diminution de l impôt exigible. Les charges d exploitation se sont élevées à 1,7 G$ en 2014, en comparaison de 1,5 G$ en 2013, en raison essentiellement des coûts d entretien supplémentaires liés aux interruptions imprévues des unités de valorisation, de l accroissement des activités de gestion des résidus et de forage et de la hausse des prix du gaz naturel. En 2014, Syncrude a produit 94,2 millions de barils, soit barils par jour, contre 97,5 millions de barils, ou barils par jour, en En 2014, la production a été réduite en raison d interruptions imprévues de l unité de cokéfaction 8-1, des unités de traitement du soufre et d une unité de traitement des eaux acides, tandis qu en 2013, elle avait été limitée par des retards pris dans les travaux de révision planifiés ainsi que par des interruptions imprévues des unités d extraction. Syncrude poursuit, de façon méthodique et rigoureuse, ses efforts visant à régler les causes des interruptions imprévues. À ce titre, plusieurs mesures ont été menées à bien en 2014 et d autres sont prévues pour Nous prévoyons que la production se situera dans une fourchette de 95 à 110 millions de barils en 2015, selon une estimation ponctuelle de 103 millions de barils. En 2014, COS a obtenu, pour son pétrole brut synthétique, un prix de vente comparable à celui obtenu en Toutefois, la chute des prix du pétrole brut qui s est amorcée au dernier trimestre de 2014 s est poursuivie en 2015, de sorte que le cours moyen du West Texas Intermediate (le «WTI») s est établi à 93 $ US le baril en 2014, contre 73 $ US le baril au quatrième trimestre de 2014 et 47 $ US le baril en janvier En réponse à la baisse des prix observée actuellement, Syncrude a entamé une analyse approfondie de ses coûts. Les mesures qui avaient déjà été entreprises par Syncrude en vue de réduire la structure de coûts ont été intensifiées afin de repérer des possibilités à court terme. L analyse initiale avait permis de dégager des réductions possibles des charges d exploitation, des frais de mise en valeur et des dépenses d investissement de 260 M$ à 400 M$ en 2015, montant net revenant à COS, soit environ entre 10 % et 15 %. De ces réductions possibles, une tranche de 294 M$, montant net revenant à COS, a été prise en compte dans les prévisions de COS pour Syncrude ne s attend pas à ce que ces réductions aient une incidence sur ses mesures liées à la santé et à la sécurité, ni sur la production ou les mesures entreprises pour améliorer la fiabilité. Le dollar canadien s est considérablement déprécié en 2014 et au début de 2015, ce qui a atténué l incidence de la baisse des prix du pétrole et a donné lieu à une perte de change latente sur la dette à long terme libellée en dollars américains. Afin de préserver sa solidité financière à court et moyen terme, COS a ramené son dividende trimestriel à 0,05 $ par action pour le premier trimestre de La situation financière de COS est solide, car sa dette nette était d environ 1,9 G$ au 31 décembre 2014, soit un ratio de la dette à long terme par rapport au total des capitaux permanents de 30 %. Étant donné que nous devons respecter un ratio de la dette à long terme par rapport au total des capitaux permanents de 55 % selon les clauses restrictives, il faudrait une augmentation considérable de la dette ou une diminution considérable des capitaux propres pour ébranler notre solidité financière. Les principaux projets de Syncrude ont été poursuivis en 2014, les trains miniers à la mine Mildred Lake étant entrés en service au quatrième trimestre de 2014, et l achèvement du projet de gestion de la centrifugation des résidus est prévu 5

Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011

Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011 Communiqué premier TRIMESTRE 2011 Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011 L information financière fournie dans le présent communiqué est basée sur les états financiers consolidés

Plus en détail

Corporation Ressources Nevado. États financiers intermédiaires condensés non audités («États financiers») Au 30 septembre 2012 (en dollars canadiens)

Corporation Ressources Nevado. États financiers intermédiaires condensés non audités («États financiers») Au 30 septembre 2012 (en dollars canadiens) États financiers intermédiaires condensés non audités («États financiers») Au 30 septembre (en dollars canadiens) États intermédiaires de la situation financière (Non audités) (en dollars canadiens) Note

Plus en détail

FONDS DE REVENU SUPREMEX : RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE DE 2009

FONDS DE REVENU SUPREMEX : RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE DE 2009 COMMUNIQUÉ Source : Contact : Fonds de revenu Supremex Stéphane Lavigne, CA Vice-président et chef de la direction financière (514) 595-0555 FONDS DE REVENU SUPREMEX : RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE

Plus en détail

ELDORADO GOLD CORPORATION ANNEXE 51-102A3 DÉCLARATION DE CHANGEMENT IMPORTANT

ELDORADO GOLD CORPORATION ANNEXE 51-102A3 DÉCLARATION DE CHANGEMENT IMPORTANT ELDORADO GOLD CORPORATION ANNEXE 51-102A3 DÉCLARATION DE CHANGEMENT IMPORTANT Rubrique 1. Dénomination et adresse de la Société Eldorado Gold Corporation («Eldorado» ou la «Société») Suite 1188 Bentall

Plus en détail

Conférence téléphonique

Conférence téléphonique Conférence téléphonique T2-2015 Énoncés prospectifs et mesure non établie selon les IFRS Mise en garde concernant les déclarations prospectives Cette présentation peut contenir des énoncés prospectifs

Plus en détail

La Banque Nationale divulgue ses résultats du troisième trimestre de 2015

La Banque Nationale divulgue ses résultats du troisième trimestre de 2015 COMMUNIQUÉ TROISIÈME TRIMESTRE 2015 La Banque Nationale divulgue ses résultats du troisième trimestre de 2015 L information financière contenue dans le présent document est basée sur les états financiers

Plus en détail

Power Corporation du Canada annonce ses résultats financiers du deuxième trimestre et du premier semestre de 2015 et ses dividendes

Power Corporation du Canada annonce ses résultats financiers du deuxième trimestre et du premier semestre de 2015 et ses dividendes COMMUNIQUÉ P O U R P U B L I C A T I O N I M M É D I A T E Tous les montants sont en dollars canadiens, sauf indication contraire. Les lecteurs sont priés de se reporter aux sections intitulées «Mesures

Plus en détail

La Banque Nationale divulgue des résultats record au premier trimestre de 2014

La Banque Nationale divulgue des résultats record au premier trimestre de 2014 COMMUNIQUÉ PREMIER TRIMESTRE 2014 La Banque Nationale divulgue des résultats record au premier trimestre de 2014 L information financière contenue dans le présent document est basée sur les états financiers

Plus en détail

NOTICE ANNUELLE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

NOTICE ANNUELLE LA BANQUE TORONTO-DOMINION NOTICE ANNUELLE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Toronto-Dominion Centre Toronto (Ontario) Canada M5K 1A2 Le 28 février 2000 Avis de distribution Le présent document doit être accompagné d un exemplaire de tous

Plus en détail

Genworth MI Canada continue d afficher une solide rentabilité au deuxième trimestre

Genworth MI Canada continue d afficher une solide rentabilité au deuxième trimestre Genworth MI Canada continue d afficher une solide rentabilité au deuxième trimestre Toronto, ONTARIO (Le 30 juillet 2009) Genworth MI Canada Inc. (TSX : MIC) a présenté aujourd hui des résultats solides

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

REVUE DES RÉSULTATS TROISIÈME TRIMESTRE F2014 9 JANVIER 2014

REVUE DES RÉSULTATS TROISIÈME TRIMESTRE F2014 9 JANVIER 2014 REVUE DES RÉSULTATS FINANCIERS TROISIÈME TRIMESTRE F2014 9 JANVIER 2014 Mise en garde quant aux déclarations prospectives Cette présentation contient des déclarations prospectives qui comportent des risques

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 13 novembre 2014 PSP-Legal 1633578-1 Page 2 INTRODUCTION Le conseil d

Plus en détail

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société»)

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») AUTORITÉ Le conseil d administration de la Société (le «conseil») établit les politiques générales de la Société,

Plus en détail

Communiqué de presse pour publication immédiate

Communiqué de presse pour publication immédiate Communiqué de presse pour publication immédiate Cominar Expansion et performance records en 2007 Augmentation de 43,7 % des produits d exploitation et 42,5 % du bénéfice d exploitation net Un bénéfice

Plus en détail

LANCEMENT D UN PROGRAMME DE FORMATION DE NOUVEAUX NÉGOCIATEURS APPEL DE CANDIDATURES

LANCEMENT D UN PROGRAMME DE FORMATION DE NOUVEAUX NÉGOCIATEURS APPEL DE CANDIDATURES Négociation - Dérivés sur taux d intérêt Négociation - Dérivés sur actions et indices Back-office - Contrats à terme Back-office - Options Technologie Réglementation CIRCULAIRE 108-15 Le 11 septembre 2015

Plus en détail

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION 1. Le Comité de la vérification (le «comité»)

Plus en détail

Cominar annonce d excellents résultats et réalisations pour son deuxième trimestre terminé le 30 juin 2007

Cominar annonce d excellents résultats et réalisations pour son deuxième trimestre terminé le 30 juin 2007 Communiqué de presse pour publication immédiate Cominar annonce d excellents résultats et réalisations pour son deuxième trimestre terminé le 30 juin 2007 Clôture de l acquisition du portefeuille industriel

Plus en détail

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS Au 31 mars 2014 Deloitte S.E.N.C.R.L./s.r.l. 2000 Manulife Place 10180 101 Street Edmonton (Alberta) T5J 4E4 Canada Tél. : 780-421-3611

Plus en détail

Résultats du premier trimestre 2012 1

Résultats du premier trimestre 2012 1 Résultats du premier trimestre 1 Luxembourg, 9 mai Faits marquants Taux de fréquence 2 en matière de santé et sécurité de 1,0 au 1 er trimestre contre 0,3 au 4 ème trimestre Expéditions de 433 milliers

Plus en détail

Énergie NB Rapport trimestriel - Depuis le début de l année 2011-2012 T3

Énergie NB Rapport trimestriel - Depuis le début de l année 2011-2012 T3 Énergie NB Rapport trimestriel - Depuis le début de l année 2011-2012 T3 Pour la période prenant fin le 31 décembre 2011 Message du président du Conseil d administration et du président directeur général

Plus en détail

Le Groupe Banque TD fera l acquisition du portefeuille de cartes de crédit de la Banque MBNA Canada.

Le Groupe Banque TD fera l acquisition du portefeuille de cartes de crédit de la Banque MBNA Canada. Le Groupe Banque TD fera l acquisition du portefeuille de cartes de crédit de la Banque MBNA Canada. La TD devient l une des principales banques émettrices de cartes de crédit au Canada. Il s agit d une

Plus en détail

COMITÉ D AUDIT. minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération;

COMITÉ D AUDIT. minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération; COMITÉ D AUDIT 1. Composition et quorum minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération; seuls des administrateurs indépendants,

Plus en détail

Priorité au discours prononcé. Bonjour à toutes et à tous, je suis heureux de me retrouver parmi vous aujourd hui, ici, à Montréal.

Priorité au discours prononcé. Bonjour à toutes et à tous, je suis heureux de me retrouver parmi vous aujourd hui, ici, à Montréal. David Williamson Premier vice-président à la direction et chef des services financiers Assemblée générale annuelle Montréal (Québec), le 25 février 2010 Priorité au discours prononcé Bonjour à toutes et

Plus en détail

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE SUR LES RÉSULTATS RÉSULTATS DU T4 2014. 25 février 2015

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE SUR LES RÉSULTATS RÉSULTATS DU T4 2014. 25 février 2015 CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE SUR LES RÉSULTATS RÉSULTATS DU T4 2014 25 février 2015 CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE SUR LES RÉSULTATS ÉNONCÉS PROSPECTIFS Certaines déclarations comprises dans cette présentation peuvent

Plus en détail

LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS

LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS Lois sur les investissements étrangers 13 LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS La Loi sur Investissement Canada (LIC) est la seule loi fédérale sur les investissements étrangers d application générale.

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

Un engagement envers la gestion exceptionnelle de nos portefeuilles

Un engagement envers la gestion exceptionnelle de nos portefeuilles Les processus de sélection et de surveillance des gestionnaires des portefeuilles de NEI : Un engagement envers la gestion exceptionnelle de nos portefeuilles LES FONDS COMMUNS VUS DIFFÉREMMENT..888.809.

Plus en détail

BILAN DE L ANNÉE 2010-2011

BILAN DE L ANNÉE 2010-2011 BILAN DE L ANNÉE 2010-2011 Table des matières Grandes lignes... 1 Revue des activités... 2 Énergie... 4 Transport... 4 Mobilité de la main-d œuvre... 4 Collaboration intergouvernementale... 4 La voie à

Plus en détail

ALLOCUTION D ISABELLE COURVILLE PRÉSIDENTE DU CONSEIL BANQUE LAURENTIENNE LORS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DES ACTIONNAIRES DE LA BANQUE LAURENTIENNE

ALLOCUTION D ISABELLE COURVILLE PRÉSIDENTE DU CONSEIL BANQUE LAURENTIENNE LORS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DES ACTIONNAIRES DE LA BANQUE LAURENTIENNE ALLOCUTION D ISABELLE COURVILLE PRÉSIDENTE DU CONSEIL BANQUE LAURENTIENNE LORS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DES ACTIONNAIRES DE LA BANQUE LAURENTIENNE 1 er avril 2015 NOTES DE L ALLOCUTION PRONONCÉE PAR MADAME

Plus en détail

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010 Communiqué de presse TORONTO, le 5 août 2010 INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010 Bénéfice net d exploitation par action en hausse de 34 % en raison de l amélioration

Plus en détail

Le Conseil canadien des consultants en immigration du Canada États financiers Pour la période du 18 février 2011 (date de création) au 30 juin 2011

Le Conseil canadien des consultants en immigration du Canada États financiers Pour la période du 18 février 2011 (date de création) au 30 juin 2011 Le Conseil canadien des consultants États financiers Pour la période du 18 février 2011 (date de création) au 30 juin 2011 Contenu Rapport d un vérificateur indépendant 2 États financiers Bilan 3 État

Plus en détail

Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR

Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT Message aux détenteurs de parts Au nom des fiduciaires et de tous les employés de Cominar, il me fait plaisir de vous présenter les résultats du premier

Plus en détail

ELDORADO GOLD CORPORATION FORMULAIRE 51-102A3 DÉCLARATION DE CHANGEMENT IMPORTANT

ELDORADO GOLD CORPORATION FORMULAIRE 51-102A3 DÉCLARATION DE CHANGEMENT IMPORTANT ELDORADO GOLD CORPORATION FORMULAIRE 51-102A3 DÉCLARATION DE CHANGEMENT IMPORTANT Rubrique 1. Dénomination et adresse de la Société Eldorado Gold Corporation («Eldorado» ou la «Société») Suite 1188 Bentall

Plus en détail

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié)

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) (Tous les montants sont exprimés en milliers de dollars.) 30 juin 2009 31 décembre 2008 Actif Actif

Plus en détail

Politique relative aux transactions d initiés

Politique relative aux transactions d initiés Politique relative aux transactions d initiés FÉVRIER 2014 Table des matières 1. Introduction... 2 2. Restrictions visant les transactions d initiés... 2 a) Restrictions visant les transactions d initiés...

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS SUPPLÉMENTAIRES INCIDENCE DES CHANGEMENTS DANS LES ESTIMATIONS DU TAUX DES DÉSISTEMENTS SUR LE BAIIA AJUSTÉ

RENSEIGNEMENTS SUPPLÉMENTAIRES INCIDENCE DES CHANGEMENTS DANS LES ESTIMATIONS DU TAUX DES DÉSISTEMENTS SUR LE BAIIA AJUSTÉ GROUPE AEROPLAN RENSEIGNEMENTS SUPPLÉMENTAIRES INCIDENCE DES CHANGEMENTS DANS LES ESTIMATIONS DU TAUX DES DÉSISTEMENTS SUR LE BAIIA AJUSTÉ 1 3 mars 2009 Énoncés prospectifs Cette présentation contient

Plus en détail

Gestion des liquidités Rapport de vérification final Rapport n o 2/13 25 juin 2013

Gestion des liquidités Rapport de vérification final Rapport n o 2/13 25 juin 2013 Gestion des liquidités Rapport de vérification final Rapport n o 2/13 25 juin 2013 Diffusion Destinataires : Président et chef de la direction par intérim Premier vice-président et chef de la direction

Plus en détail

D-FENSE CAPITAL LTÉE

D-FENSE CAPITAL LTÉE (une société de capital de démarrage) RAPPORT DE GESTION Pour les périodes de trois mois et six mois closes le 31 mars 2012 (deuxième trimestre) La présente analyse par la direction en date du 29 mai 2012

Plus en détail

Mise en garde à l égard des énoncés prospectifs

Mise en garde à l égard des énoncés prospectifs Présentation aux investisseurs Mars 008 Bernard Dorval Chef de groupe, Services bancaires aux entreprises et assurance, et coprésident, TD Canada Trust Mise en garde à l égard des énoncés prospectifs De

Plus en détail

États financiers consolidés. Trimestre terminé le 31 mars 2003. EnCana Corporation

États financiers consolidés. Trimestre terminé le 31 mars 2003. EnCana Corporation États financiers consolidés Trimestre terminé le 2003 EnCana Corporation Rapport intermédiaire Trimestre terminé le 2003 EnCana Corporation RÉSULTATS CONSOLIDÉS Trimestres terminés les (sans vérification)

Plus en détail

BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS

BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS La grande majorité des membres du conseil d administration de la Banque seront indépendants au sens de la présente politique. Le

Plus en détail

Politique de placement de la FCO

Politique de placement de la FCO Politique de placement de la FCO FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA POLITIQUE POLITIQUE DE PLACEMENT La Fondation communautaire d Ottawa (FCO) est une fondation publique ayant pour mandat de subventionner

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT Décembre 2014 CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT 1. CRÉATION Le Conseil d administration de la Banque du Canada (le «Conseil») est constitué en vertu de l article 5 de la Loi sur la Banque du Canada (la «Loi»).

Plus en détail

Demande de propositions (DP) 13-1415. Services de recrutement d un ou d une cadre de direction. La Société du Paysage de Grand- Pré

Demande de propositions (DP) 13-1415. Services de recrutement d un ou d une cadre de direction. La Société du Paysage de Grand- Pré La Société du Paysage de Grand- Pré Demande de propositions (DP) 13-1415 Services de recrutement d un ou d une cadre de direction Page 1 de 8 Page 2 de 8 Demande de propositions pour des services de recrutement

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION La présente Charte établit le rôle du Conseil d administration (le «Conseil») d Innergex énergie renouvelable inc. (la «Société») et est assujettie aux dispositions des

Plus en détail

C o r p o r a t i o n F i n a n c i è r e C a n a d a - V i e 2007

C o r p o r a t i o n F i n a n c i è r e C a n a d a - V i e 2007 Corporation Financière Canada-Vie 2007 RAPPORT ANNUEL APERÇU DE LA COMPAGNIE La Corporation Financière Canada-Vie (la CFCV) est établie depuis 1999. Sa principale filiale, La Compagnie d Assurance du

Plus en détail

DOLLARAMA ANNONCE DE SOLIDES RÉSULTATS POUR SON DEUXIÈME TRIMESTRE

DOLLARAMA ANNONCE DE SOLIDES RÉSULTATS POUR SON DEUXIÈME TRIMESTRE Pour diffusion immédiate DOLLARAMA ANNONCE DE SOLIDES RÉSULTATS POUR SON DEUXIÈME TRIMESTRE MONTRÉAL (Québec), le 12 septembre 2012 Dollarama inc. (TSX : DOL) («Dollarama» ou la «Société») fait état aujourd

Plus en détail

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RISQUES ASSOCIÉS À LA SÉCURITÉ, AU MILIEU DE TRAVAIL ET AUX PROJETS

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RISQUES ASSOCIÉS À LA SÉCURITÉ, AU MILIEU DE TRAVAIL ET AUX PROJETS Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RISQUES ASSOCIÉS À LA SÉCURITÉ, AU MILIEU DE TRAVAIL ET AUX PROJETS Le comité des risques associés à la sécurité, au milieu de travail et aux projets («comité») est un comité

Plus en détail

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Un leadership fort Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Le gouvernement Harper tient sa promesse de rétablir l équilibre budgétaire en 2015. Le Plan d action

Plus en détail

MANDAT ET CHARTE DU COMITÉ D AUDIT. Mandat du comité d audit établi par le conseil d administration

MANDAT ET CHARTE DU COMITÉ D AUDIT. Mandat du comité d audit établi par le conseil d administration MANDAT ET CHARTE DU COMITÉ D AUDIT I Mandat du comité d audit établi par le conseil d administration 1. Le conseil d administration (le conseil) est responsable de la gérance de La Société Canadian Tire

Plus en détail

PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC. Termes et conditions et formulaires d inscription

PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC. Termes et conditions et formulaires d inscription PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC Termes et conditions et formulaires d inscription 1. APERÇU Le programme incitatif pour les firmes de négociation pour compte

Plus en détail

LE FPI PRO DÉCLARE DE SOLIDES GAINS FINANCIERS ET D EXPLOITATION POUR LE TROISIÈME TRIMESTRE DE 2015

LE FPI PRO DÉCLARE DE SOLIDES GAINS FINANCIERS ET D EXPLOITATION POUR LE TROISIÈME TRIMESTRE DE 2015 LE FPI PRO DÉCLARE DE SOLIDES GAINS FINANCIERS ET D EXPLOITATION POUR LE TROISIÈME TRIMESTRE DE DIFFUSION INTERDITE AUX ÉTATS-UNIS OU PAR L ENTREMISE DE SERVICES DE NOUVELLES DES ÉTATS-UNIS. Le 25 novembre

Plus en détail

ELDORADO GOLD CORPORATION FORMULAIRE 51-102A3 DÉCLARATION DE CHANGEMENT IMPORTANT

ELDORADO GOLD CORPORATION FORMULAIRE 51-102A3 DÉCLARATION DE CHANGEMENT IMPORTANT ELDORADO GOLD CORPORATION FORMULAIRE 51-102A3 DÉCLARATION DE CHANGEMENT IMPORTANT Rubrique 1. Dénomination et adresse de la Société Eldorado Gold Corporation («Eldorado» ou la «Société») Suite 1188 Bentall

Plus en détail

Michael Bell Chef des finances Financière Manuvie. Assemblée annuelle Le 5 mai 2011. Merci, Madame la présidente. Bonjour à tous.

Michael Bell Chef des finances Financière Manuvie. Assemblée annuelle Le 5 mai 2011. Merci, Madame la présidente. Bonjour à tous. Michael Bell Chef des finances Financière Manuvie Assemblée annuelle Le 5 mai 2011 Merci, Madame la présidente. Bonjour à tous. Je suis heureux de pouvoir m adresser à vous à l occasion de cette assemblée

Plus en détail

APERÇU DE L APPÉTIT POUR LE RISQUE

APERÇU DE L APPÉTIT POUR LE RISQUE OFFICE D'INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSIONS DU SECTEUR PUBLIC (INVESTISSEMENTS PSP) APERÇU DE L APPÉTIT POUR LE RISQUE Le 13 novembre 2014 Introduction Le maintien d une culture axée sur la conscience

Plus en détail

États financiers de La Fondation du Grand Montréal. 31 décembre 2014

États financiers de La Fondation du Grand Montréal. 31 décembre 2014 États financiers de La Fondation du Grand Montréal Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État des résultats et de l évolution des soldes de fonds... 3 État de la situation financière... 4 État des flux

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE 1.1 Mission Le Centre local de développement (CLD) de Mirabel gère trois (3) fonds destinés à la création et au maintien d emploi par le biais d

Plus en détail

DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2015 COMMUNIQUÉ PORTANT SUR LES RÉSULTATS

DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2015 COMMUNIQUÉ PORTANT SUR LES RÉSULTATS DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2015 COMMUNIQUÉ PORTANT SUR LES RÉSULTATS LA BANQUE ROYALE DU CANADA DÉCLARE SES RÉSULTATS POUR LE DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2015 Sauf indication contraire, tous les montants sont libellés

Plus en détail

Notes complémentaires des états financiers 31 mars 2011

Notes complémentaires des états financiers 31 mars 2011 Notes complémentaires des états financiers 1. Nature de la Commission La Commission de l énergie de l Ontario (la «Commission») est l autorité de réglementation des industries du gaz naturel et de l électricité

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

CO2 Solutions annonce les résultats du troisième trimestre 2016 Mise à jour sur ses projets et ses opérations

CO2 Solutions annonce les résultats du troisième trimestre 2016 Mise à jour sur ses projets et ses opérations Symbole boursier (TSXV : CST) CO2 Solutions annonce les résultats du troisième trimestre 2016 Mise à jour sur ses projets et ses opérations Québec, QC, le 26 mai 2016 CO2 Solutions inc. («la Société»)

Plus en détail

Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion

Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion ~ ~ Superviser la gestion de l entreprise et des affaires de la Banque ~ ~ Principales responsabilités Nous assurons la surveillance nécessaire

Plus en détail

Profils des Fonds mutuels TD

Profils des Fonds mutuels TD Profils des Fonds mutuels TD Fonds d actions canadiennes Fonds de croissance de dividendes TD Fonds de valeurs sûres canadiennes TD Fonds d actions canadiennes TD Fonds d actions canadiennes optimal TD

Plus en détail

Efficience de l actif de l entreprise

Efficience de l actif de l entreprise Solutions d assurance-vie Efficience de l actif de l entreprise Gérer. Profiter. Préserver. Une solution intelligente pour les professionnels : l assurance-vie permanente, un actif unique pouvant offrir

Plus en détail

Fonds d investissement Aston Hill

Fonds d investissement Aston Hill Aucune autorité en valeurs mobilières ne s est prononcée sur la qualité de ces titres et toute personne qui donne à entendre le contraire commet une infraction. Fonds d investissement Aston Hill MODIFICATION

Plus en détail

Université d Ottawa. Cadre de référence Budget 2014-2015

Université d Ottawa. Cadre de référence Budget 2014-2015 Université d Ottawa Cadre de référence Budget 2014-2015 L Université d Ottawa souhaite communiquer à la communauté universitaire les priorités, les enjeux et les défis auxquels elle fera face pour la préparation

Plus en détail

Intact Corporation financière annonce ses résultats du troisième trimestre

Intact Corporation financière annonce ses résultats du troisième trimestre Communiqué de presse TORONTO, le 4 novembre 2015 Intact Corporation financière annonce ses résultats du troisième trimestre Résultat opérationnel net par action de 1,47 $, en hausse de 7 % par rapport

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA États des résultats prospectifs de BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA Pour les exercices se terminant le 31 mars 2014 et le 31 mars 2015 État des résultats prospectifs (non audité) (en milliers de dollars)

Plus en détail

Faits saillants. Aperçu du deuxième trimestre Indications pour 2012

Faits saillants. Aperçu du deuxième trimestre Indications pour 2012 L Industrielle Alliance déclare ses résultats financiers pour le deuxième trimestre La rentabilité et le ratio de solvabilité atteignent les meilleures indications La croissance des affaires se maintient

Plus en détail

UNIVERSITE DE SFAX Ecole Supérieure de Commerce

UNIVERSITE DE SFAX Ecole Supérieure de Commerce UNIVERSITE DE SFAX Ecole Supérieure de Commerce Année Universitaire 2003 / 2004 Auditoire : Troisième Année Etudes Supérieures Commerciales & Sciences Comptables DECISIONS FINANCIERES Note de cours N 2

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES OPÉRATIONS D INITIÉS

POLITIQUE SUR LES OPÉRATIONS D INITIÉS Page : 1 de 7 POLITIQUE SUR LES OPÉRATIONS D INITIÉS Page : 2 de 7 Table des matières 1. OBJET... 3 2. DÉFINITIONS... 3 3. OPÉRATIONS PAR UN INITIÉ SUR LES TITRES DE LA SOCIÉTÉ INTERDITES EN TOUT TEMPS...

Plus en détail

Directrice, Politiques et affaires réglementaires Téléphone : 416-943-5838 Courriel : pward@mfda.ca. Bulletin de l ACFM. Politique

Directrice, Politiques et affaires réglementaires Téléphone : 416-943-5838 Courriel : pward@mfda.ca. Bulletin de l ACFM. Politique Personne-ressource : Paige Ward Directrice, Politiques et affaires réglementaires Téléphone : 416-943-5838 Courriel : pward@mfda.ca Bulletin de l ACFM BULLETIN N o 0494 P Le 3 octobre 2011 Politique Aux

Plus en détail

FNX MINING COMPANY INC.

FNX MINING COMPANY INC. États financiers consolidés pro forma de FNX MINING COMPANY INC. Neuf mois terminés le 30 septembre 2005 et exercice terminé le 31 décembre 2004 RAPPORT SUR LA COMPILATION DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

Plus en détail

LE FPI PRO ANNONCE DE SOLIDES RÉSULTATS FINANCIERS POUR LE PREMIER TRIMESTRE DE 2015

LE FPI PRO ANNONCE DE SOLIDES RÉSULTATS FINANCIERS POUR LE PREMIER TRIMESTRE DE 2015 LE FPI PRO ANNONCE DE SOLIDES RÉSULTATS FINANCIERS POUR LE PREMIER TRIMESTRE DE 2015 DIFFUSION INTERDITE AUX ÉTATS-UNIS OU PAR L ENTREMISE DE SERVICES DE NOUVELLES DES ÉTATS-UNIS. Le 28 mai 2015 Montréal

Plus en détail

Intact Corporation financière annonce ses résultats du premier trimestre

Intact Corporation financière annonce ses résultats du premier trimestre Communiqué de presse Toronto, le 6 mai 2015 Intact Corporation financière annonce ses résultats du premier trimestre Le résultat opérationnel net par action de 1,37 $ au premier trimestre de 2015 a augmenté

Plus en détail

La Financière Sun Life annonce ses résultats du quatrième trimestre de 2009 et de l exercice 2009

La Financière Sun Life annonce ses résultats du quatrième trimestre de 2009 et de l exercice 2009 La Financière Sun Life annonce ses résultats du quatrième trimestre de 2009 et de l exercice 2009 Note à l intention des rédacteurs : Tous les montants sont en dollars canadiens, sauf indication contraire.

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Sportscene maintient le cap malgré le contexte économique actuel Montréal, le 22 janvier 2015 À l occasion de son assemblée annuelle des actionnaires tenue ce matin à la Cage aux Sports

Plus en détail

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Priorités de l ACIC pour le budget fédéral de 2015 La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Mémoire présenté au Comité permanent des finances Association

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. 1080, chemin Saint-Louis, Sillery, C. P. 1907, succursale Terminus, Québec (Québec) G1K 7M3 www.inalco.com

COMMUNIQUÉ. 1080, chemin Saint-Louis, Sillery, C. P. 1907, succursale Terminus, Québec (Québec) G1K 7M3 www.inalco.com COMMUNIQUÉ L INDUSTRIELLE ALLIANCE TERMINE L ANNÉE 2002 EN FORCE : AUGMENTATION DU REVENU DE PRIMES DE 20 % ET RENDEMENT ANNUALISÉ SUR LES CAPITAUX PROPRES DE 14,5 % POUR LE QUATRIÈME TRIMESTRE Québec,

Plus en détail

www.rbcassurances.com

www.rbcassurances.com Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter le site www.rbcassurances.com CROISSANCE SOLIDITÉ INTÉGRATION APERÇU DE LA SOCIÉTÉ 2004 Marques déposées de la Banque Royale du Canada. Utilisées sous

Plus en détail

MODIFICATION AU PLAN DE LA SOCIÉTÉ 2009-2013. Se rapprocher Faciliter Optimiser

MODIFICATION AU PLAN DE LA SOCIÉTÉ 2009-2013. Se rapprocher Faciliter Optimiser MODIFICATION AU PLAN DE LA SOCIÉTÉ 2009-2013 Se rapprocher Faciliter Optimiser Voici un résumé de la modification au Plan de la Société 2009-2013 approuvée par le Conseil d administration d EDC en mai

Plus en détail

2015 Mines d'or Dynacor inc. (Dynacor) Symbole: DNG Bourse de Toronto (TSX) OTC : DNGDF Actions en circulation : 36 245 111

2015 Mines d'or Dynacor inc. (Dynacor) Symbole: DNG Bourse de Toronto (TSX) OTC : DNGDF Actions en circulation : 36 245 111 2015 Mines d'or Dynacor inc. (Dynacor) Symbole: DNG Bourse de Toronto (TSX) OTC : DNGDF Actions en circulation : 36 245 111 DYNACOR TERMINE 2014 AVEC UN RÉSULTAT NET DE 6,1 M $ US (0,17 $ US /ACTION) ET

Plus en détail

Découvrez l avantage Raymond James

Découvrez l avantage Raymond James Découvrez l avantage Raymond James En choisissant Raymond James, vous obtenez davantage que des services d un conseiller financier d expérience. Son but : répondre à vos besoins. Vous bénéficiez aussi

Plus en détail

FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA POLITIQUE

FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA POLITIQUE FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA POLITIQUE POLITIQUE : PLACEMENT La Fondation communautaire d Ottawa (FCO) est une fondation publique établie dans le but de subventionner un vaste éventail d activités

Plus en détail

Mesures de calcul non conformes aux PCGR

Mesures de calcul non conformes aux PCGR Mesures de la performance rajustées La direction est d avis que le bénéfice net rajusté et le bénéfice par action rajusté sont des mesures utiles de calcul de la performance qui peuvent faciliter les comparaisons

Plus en détail

DOLLARAMA ANNONCE DE SOLIDES RÉSULTATS POUR LE PREMIER TRIMESTRE ET RENOUVELLE SON OFFRE PUBLIQUE DE RACHAT DANS LE COURS NORMAL DES ACTIVITÉS

DOLLARAMA ANNONCE DE SOLIDES RÉSULTATS POUR LE PREMIER TRIMESTRE ET RENOUVELLE SON OFFRE PUBLIQUE DE RACHAT DANS LE COURS NORMAL DES ACTIVITÉS Pour diffusion immédiate DOLLARAMA ANNONCE DE SOLIDES RÉSULTATS POUR LE PREMIER TRIMESTRE ET RENOUVELLE SON OFFRE PUBLIQUE DE RACHAT DANS LE COURS NORMAL DES ACTIVITÉS MONTRÉAL (Québec), le 12 juin 2014

Plus en détail

Intact Corporation financière annonce ses résultats du deuxième trimestre

Intact Corporation financière annonce ses résultats du deuxième trimestre Communiqué de presse TORONTO, le 29 juillet 2015 Intact Corporation financière annonce ses résultats du deuxième trimestre Résultat opérationnel net par action de 1,56 $ avec un ratio combiné de 91,6 %.

Plus en détail

COMMUNICATION DE L INFORMATION D ENTREPRISE

COMMUNICATION DE L INFORMATION D ENTREPRISE Alerte info COMMUNICATION DE L INFORMATION D ENTREPRISE JANVIER 2016 Préparation des informations à fournir sur la situation de trésorerie et les sources de financement dans le rapport de gestion Pour

Plus en détail

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES La Banque de Luxembourg met à votre service son expertise en matière de gestion de patrimoine. En choisissant

Plus en détail

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40%

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40% COMMUNIQUE de Presse PARIS, LE 18 FEVRIER 2013 Résultats 2012. L UFF enregistre un résultat net consolidé de 15,2 M et une collecte nette de 49 M Une activité stable, grâce à une bonne adaptation de l

Plus en détail

L Ordre Indépendant des Forestiers Exercice terminé le 31 décembre 2011. Faits saillants financiers pour 2011

L Ordre Indépendant des Forestiers Exercice terminé le 31 décembre 2011. Faits saillants financiers pour 2011 L Ordre Indépendant des Forestiers Exercice terminé le 31 décembre Faits saillants financiers pour Survol de la santé financière et de la stabilité de Foresters Foresters la santé financière de Foresters

Plus en détail

PETRO-CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

PETRO-CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS PETRO-CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS LE 31 MARS, 2009 PETRO-CANADA - 2 - RÉSULTATS CONSOLIDÉS (non vérifié) Pour les périodes terminées le 31 mars (en millions de dollars canadiens, sauf les montants

Plus en détail

PROGRAMME APPRENTISSAGE-DIPLÔME

PROGRAMME APPRENTISSAGE-DIPLÔME PROGRAMME APPRENTISSAGE-DIPLÔME EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LES BÉNÉFICIAIRES 1 er avril 2015 au 31 mars 2018 Date : mars 2015 1 PROGRAMME APPRENTISSAGE-DIPLÔME EXIGENCES

Plus en détail

Stratégie de gestion financière. Communication des résultats pour l exercice terminé le 31 mars 2013

Stratégie de gestion financière. Communication des résultats pour l exercice terminé le 31 mars 2013 Stratégie de gestion financière Communication des résultats pour l exercice terminé le 31 mars 2013 Communication des résultats / 1 La Stratégie de gestion financière annuelle de la Province du Manitoba

Plus en détail

Analyse statistique des dix derniers exercices IFRS 1, 2

Analyse statistique des dix derniers exercices IFRS 1, 2 Analyse statistique des dix derniers exercices IFRS, Bilan consolidé condensé (en millions de dollars canadiens) 04 03 0 0 ACTIF Trésorerie et autres 46 554 $ 3 64 $ 5 8 $ 4 $ Prêts, valeurs mobilières

Plus en détail

DOLLARAMA DÉCLARE DE SOLIDES RÉSULTATS POUR L EXERCICE 2015 ET MAJORE SON DIVIDENDE DE 12,5 %

DOLLARAMA DÉCLARE DE SOLIDES RÉSULTATS POUR L EXERCICE 2015 ET MAJORE SON DIVIDENDE DE 12,5 % Pour diffusion immédiate DOLLARAMA DÉCLARE DE SOLIDES RÉSULTATS POUR L EXERCICE ET MAJORE SON DIVIDENDE DE 12,5 % MONTRÉAL (Québec), le 25 mars Dollarama inc. (TSX : DOL) («Dollarama» ou la «Société»)

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM)

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) 1 ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) CHARTE DU COMITÉ DES FINANCES, DE L AUDIT COMPTABLE ET DE LA GESTION DES RISQUES Mandat Le Comité des finances, de l audit

Plus en détail