Cas de Finance. Présenté par. Français

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cas de Finance. Présenté par. Français"

Transcription

1 Cas de Finance Présenté par Français

2 TABLE DES MATIÈRES Question...Page 3 Mise en situation...page 4 Structure...Page 6 Défi technologique...page 6 Développement commercial...page 7 Sources des revenus de commissions...page 9 Profil de la clientèle...page 10 Segmentation...Page 11 Le Réseau SFL...Page 12 L'industrie des services financiers...page 13 =============================================================== Annexe 1 : Facteurs à considérer pour l acquisition d'une clientèle...page 16 2

3 Question À titre d expert et considérant : la vive concurrence qui existe dans l'industrie des services financiers les tendances observées au niveau des produits et les préoccupations des consommateurs la structure et les processus d'affaires de l'entreprise de Monsieur L'Espérance les défis technologiques auxquels fait face l'entreprise, quels conseils donneriez-vous à Monsieur L'Espérance afin qu'il maximise la valeur de son entreprise pour obtenir un meilleur prix de vente dans 3 ans? Mettez en évidence les stratégies recommandées et identifiez les éléments d'innovation à réaliser. 3

4 MISE EN SITUATION Monsieur Yvan L'Espérance, 56 ans est marié à Diane Malo 54 ans. Le couple a 2 enfants: Amélie, 32 ans est mariée et mère d'éléonore 1 an. Elle travaille dans le domaine des arts en France à l'université d'aix-marseille. Janie, 30 ans travaille comme technicienne pour une compagnie de télécommunications, elle a un conjoint de fait et est mère d'alexis, âgé de 2 ans. Yvan travaille dans les services financiers depuis l'âge de 28 ans où il a débuté comme agent d'assurances dans la région de Trois-Rivières. Aujourd'hui, il a une entreprise prospère qui compte près de clients et la valeur des actifs que ses clients lui confient en placements s'élève à près de 22 millions $. Yvan a toujours été un représentant assez performant et se classe au-dessus de la moyenne des conseillers du réseau de distribution SFL Partenaire de Desjardins Sécurité financière (SFL). Ainsi, depuis ses débuts, il s'est mérité à quelques reprises le privilège de participer à la Conférence du Président qui a lieu aux 2 ans à différents endroits dans le monde. En 2006, il a reçu $ de commissions. De ses clients, clients détenteurs de contrats d'assurance auprès de Desjardins Sécurité financière (DSF) ont été acquis d'un de ses collègues qui a pris sa retraite il y a environ 9 ans. Il prévoit prendre sa retraite d'ici 2 ou 3 ans au maximum mais il n'a pas de relève. Ses deux filles et ses gendres n'ont pas d'intérêt pour les services financiers et il ne voit personne parmi ses collègues qui pourrait être un candidat intéressant. Il envisage donc vendre sa clientèle mais souhaiterait pouvoir diminuer ses activités progressivement car il est très attaché à ses clients dont plusieurs sont devenus des amis au fil des ans. Il veut pouvoir continuer à faire des voyages régulièrement en Europe pour visiter Amélie et sa petite famille et évidemment découvrir d'autres beaux endroits dans le monde. Il est aussi friand de chasse et de pêche et adore la quiétude de son chalet en Haute Mauricie où il invite régulièrement clients et amis. Jusqu'en 1996 il était un «agent d'assurance captif» payé à commissions. Il a débuté sa carrière auprès de La Laurentienne Vie qui a été par la suite acquise par Assurance-vie Desjardins-Laurentienne qui est devenue aujourd'hui Desjardins Sécurité financière (DSF). En 1996, la compagnie a modifié son modèle d'affaires rendant tous les agents «autonomes». Depuis cette date, les représentants n'ont plus l'obligation d'offrir exclusivement les produits de la compagnie et peuvent distribuer les produits d'autres assureurs. Son contrat de représentant lui reconnaît expressément le droit de vendre sa clientèle. Il maintient donc un contrat de représentant autonome auprès de DSF puisque la quasi-totalité de ses clients s'y retrouvent et il décide de continuer ses opérations avec le réseau SFL appartenant à DSF qui s'est grandement transformé dans cette restructuration. SFL lui offre plusieurs services pour soutenir le développement de son entreprise et le service à sa clientèle: formation, soutien marketing, services experts, outils technologiques, département de conformité réglementaire, etc. Par l'intermédiaire 4

5 d'optiassurance, cabinet de courtage en assurance de personnes il peut offrir les produits de 15 assureurs; SFL Placements, cabinet de courtage en épargne collective (fonds communs de placement) qui lui donne accès aux produits de 80 maisons de fonds; département de conformité réglementaire; outils technologiques; etc. En échange, il transige avec tous ses fournisseurs (compagnies d'assurance et maisons de fonds communs de placements) par l'entremise de SFL et ses filiales. À ses débuts, Yvan ne vendait que des produits d'assurance vie et des rentes, principalement des REER. Vers l'âge de 31 ans, il a commencé à offrir des produits d'assurance collective et des régimes de retraite aux entreprises. Il n'a pas travaillé ce marché de façon systématique, mais il a quelques clients propriétaires d'entreprise. Plus tard vers l'âge de 40 ans, il ajoute à son offre de service les produits d'épargne collective (les fonds communs de placements). Yvan a terminé ses études avec un DEC général et suit régulièrement des cours dans l'industrie des services financiers mais n'a pas de titre professionnel. Avec la pratique, il a acquis de bonnes notions en fiscalité, en droit des assurances, en comptabilité et en finances, mais il regrette aujourd'hui de ne pas avoir travaillé pour obtenir son titre de planificateur financier. Ce qui lui aurait procuré une meilleure notoriété auprès de la clientèle et surtout auprès des autres professionnels qu'il doit côtoyer comme les comptables, fiscalistes, juristes, etc. Puisqu'il possède ses certificats pour vendre des produits en assurance de personnes, en assurance et rentes collectives et en épargne collective, il doit minimalement suivre 10 heures de cours pour chaque discipline plus 10 heures de cours en conformité et 10 heures de matières générales par période de 24 mois pour conserver son droit de pratique. Il travaille avec une approche globale auprès de ses clients. Chaque fois qu'il rencontre un nouveau client, il procède à une analyse de besoins financiers, ce qui lui permet de connaître les préoccupations de ses clients, d'établir leur portrait financier, d'identifier les besoins en cas de décès, d'invalidité et à la retraite. Il peut ainsi faire des recommandations pour combler ces besoins avec des produits d'assurance et des produits de placements ou d'investissements. Il ne manque pas d'occasions pour inciter ses clients à rencontrer leur notaire à propos du testament ou du mandat en cas d'inaptitude. Il lui arrive régulièrement de référer ses clients à son ami notaire qui de son côté n'hésite pas à lui remettre la pareille. Il travaille principalement dans le marché familial. Il a dans sa clientèle des clients dans le marché des gens d'affaires bien qu'il n'y ait pas consacré beaucoup d'énergies. Il a un peu de difficulté à travailler ce marché car il ne se sent pas très à l'aise pour rencontrer les spécialistes des clients (comptables, fiscalistes, etc.). Il a de la difficulté à établir sa crédibilité auprès de ces personnes et il doit demander l'assistance des experts du centre financier pour se faire accompagner dans ces dossiers. Il se sent un peu en dehors de sa zone de confort. 5

6 STRUCTURE Yvan n'a pas encore incorporé son entreprise en cabinet. Il prévoit le faire car il estime pouvoir profiter d'avantages fiscaux importants s'il vend des actions plutôt que des actifs lorsqu'il disposera de son entreprise. Actuellement, son épouse Diane agit comme adjointe administrative à plein temps. Elle gère le bureau et supervise le travail de la secrétaire Mélanie. Son bureau est situé dans le centre financier SFL au Centre-ville de Trois-Rivières qui loge également 7 de ses collègues. Le centre financier sert aussi une quinzaine d'autres conseillers qui ont leur place d'affaire ailleurs dans la grande région de La Mauricie. Yvan y loue un espace de 225 pi 2 et son coût de location comprend le service de réceptionniste, le système téléphonique, le fax, le réseau internet et l'accès aux services communs (cuisinette, salle de conférence, salle d'attente). Cela lui convient car il entretient des relations d'affaires harmonieuses avec le bureau de comptables et un notaire qui sont aussi locataires de l'immeuble. De plus, il aime côtoyer ses collègues. Il trouve que l'atmosphère de travail est très bonne. Malheureusement, il ne croit pas que l'un de ses collègues soit en mesure d'acquérir son entreprise car ils ont eux-mêmes déjà assez de clients pour la structure dont ils disposent. La plupart d'entre eux songent à segmenter leur clientèle et en vendre une partie à des recrues éventuelles. L'an dernier, Yvan a fait une approche à un jeune récemment diplômé en finances de l'université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) pour qu'il vienne travailler avec lui. Il lui aurait confié un bloc d'environ 500 clients pour qu'il puisse à la fois donner le service et réaliser de nouvelles ventes. Ce faisant, il aurait pu libérer du temps pour s'occuper des clients représentant un fort potentiel de développement. Malheureusement cela n'a pas fonctionné, son candidat préférait avoir un emploi à salaire fixe dans une grande entreprise à Montréal. En plus, sa compagne demeurait à Montréal. Diane s'occupe de l'administration de l'entreprise et des relations avec les fournisseurs. Elle règle les dossiers plus complexes que Mélanie ne peut traiter. Yvan lui verse un salaire annuel de $. Mélanie prépare les illustrations pour les clients, voit au classement des dossiers, gestion des suivis et prise de rendez-vous avec les clients, vérifie et transmet les documents aux fournisseurs. Elle reçoit un salaire annuel de $. Depuis que Diane l'assiste et que Mélanie a été embauchée, M. L'Espérance consacre davantage de temps au développement de nouvelles affaires. DÉFI TECHNOLOGIQUE Actuellement pour Yvan et son personnel, il est possible de consulter sur un intranet les dossiers des clients en épargne collective. Yvan peut aussi donner à ses clients un accès par internet pour consulter leur portefeuille de placements. En assurance, seulement Desjardins Sécurité financière lui offre la possibilité de consulter en ligne les dossiers de ses clients. C'est un moindre mal puisque près de 85% de sa clientèle en assurance possèdent des produits de Desjardins. 6

7 Par ailleurs, il a un logiciel de gestion de clientèle un peu vieillot qui lui permet de sélectionner des clients afin de produire des lettres, étiquettes ou produire des rapports. Il peut aussi enregistrer des informations complémentaires pour chaque client. Les données sur les clients et les produits sont mises à jour sur internet pour tous les clients en placements et pour les clients de DSF en assurance de personnes. Les données des clients détenant des produits d'assurance auprès d'autres compagnies et les prospects doivent être saisies manuellement. Le logiciel n'est pas facile d'utilisation et il sert principalement en mode consultation. SFL propose d'adhérer à une nouvelle plateforme technologique, un vrai logiciel de Gestion de la Relation avec la Clientèle (GRC) à la fine pointe technologique et «user friendly» qui permettra de bien gérer la relation avec les clients. Yvan est très ambivalent sur la pertinence pour lui d'utiliser cette technologie compte tenu du peu de temps qui lui reste à travailler. Il se demande s'il devrait faire le saut. Il s'agit d'un investissement monétaire et aussi en temps pour lui et ses employées. Le fait d'avoir un nouvel outil technologique amène aussi des changements dans les façons de faire et entraînera la création de nouvelles tâches. Si ce logiciel permet de découvrir plus d'opportunités d'affaires et de ne rien manquer dans les suivis clients, il faudra revoir l'ensemble des processus d'affaires. D'un autre côté, s'il ne bouge pas, il sait qu'il manquera une occasion de se démarquer de la compétition et qu'à moyen et long terme, il s'affaiblira par rapport à ses concurrents. DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL Yvan travaille dans la région de la Mauricie. Il a une clientèle variée à revenus moyensélevés et quelques clients fortunés. Le travail de service à la clientèle est bien assumé par Mélanie et Diane qui répondent aux appels et au courrier. Yvan est en mesure de réaliser un maximum de 10 rendez-vous de vente par semaine et 5 rendez-vous de service. Il travaille 45 semaines par année. Cependant, il est porté à consacrer plus de temps à régler des cas de service qu'à faire de nouvelles ventes. Malgré que ce soit la responsabilité de Diane et Mélanie, plusieurs clients veulent le rencontrer personnellement pour leur dossier et cela lui prend du temps. Compte tenu du nombre de clients qu'il possède, il ne peut pas tous les rencontrer annuellement. Il doit donc utiliser d'autres moyens pour garder le contact. Il utilise le bulletin qui lui permet d'envoyer douze communications par année aux clients qu'il a inscrits dont des vœux pour Noël et leur anniversaire de naissance. Ces bulletins sont très attrayants, personnalisés à son nom avec sa photo, et comportent des articles variés sur les finances personnelles et l'actualité économique. Les clients qui reçoivent le bulletin sont très satisfaits et plusieurs ont pris l'initiative d'inscrire des amis ou connaissances, ce qui augmente la banque de prospects d'yvan. Cela fait un peu plus d'un an que Diane et Mélanie ont commencé à recueillir des adresses courriels des clients. À ce jour, près de 400 clients reçoivent le bulletin. 7

8 Au cours des dernières années, la performance des marchés aidant, il a consacré plus d'énergie au développement des fonds communs de placement et à l'épargne. Avec sa clientèle de placements qui était principalement orientée vers des produits de rentes à revenus fixes, il a commencé à introduire les fonds communs dans leurs portefeuilles pour leur faire profiter de la croissance économique. Les clients en fonds communs sont contactés par Mélanie au moins à tous les 18 mois pour procéder à la révision de leur profil d'investisseur et de leurs objectifs d'investissement. Les clients en rentes et CPG sont contactés avant les dates d'échéance et Yvan rencontre en priorité ses clients qui ont un potentiel de nouveaux investissements et qui ont des actifs plus importants. Il sait qu'il devrait consacrer plus d'énergies à développer ses clients «platine» mais il ne peut délaisser ses autres clients qui lui prennent beaucoup de son temps. Auprès de sa clientèle plus âgée, il constate que plusieurs devront très bientôt commencer à décaisser leur REER. Il sait qu'une très grande proportion de ceux-ci a des actifs auprès d'autres institutions financières. Il se sent à risque de perdre ses clients au profit des concurrents s'il ne met pas rapidement en place des stratégies concrètes auprès de ce groupe. Il a remarqué que les institutions financières sont plus agressives auprès des clients de placements. Elles ne manquent pas de recueillir les informations sur les actifs détenus et les dates d'échéance afin de solliciter les clients avant l'échéance de chaque placement. De plus, elles proposent des services de planification de la retraite de plus en plus systématiquement à leurs clients. Malgré qu'yvan soit qualifié et compétent en planification de la retraite, certains de ses clients l'ignorent. Il ne rencontre pas tous ses clients de façon régulière et pour plusieurs de ses clients en assurance, il ignore quels actifs ils détiennent auprès de concurrents. Yvan s'intéresse depuis peu au marché de l'assurance santé. Lorsqu'il planifie la retraite de ses clients, il réalise que ses clients sont de plus en plus préoccupés des conséquences d'une perte d'autonomie sur leurs finances personnelles à la retraite. Si par exemple il fallait embaucher du personnel pour le maintien à domicile ou encore payer les frais d'hébergement d'un centre de soins de longue durée, cela aurait un impact majeur sur le budget du couple à la retraite. Il a donc commencé à offrir des produits d'assurance soins de longue durée à quelques-uns de ses clients et a réalisé des ventes. Le mois dernier, il a même utilisé les services d'un expert de SFL de ces produits pour organiser une conférence à un groupe d'une quinzaine de ses clients. Suite à cette conférence, il a réalisé 8 ventes qui devront générer environ $ de commissions lorsque les contrats seront acceptés et émis. Yvan a remarqué que ses collègues au bureau obtiennent d'excellents résultats en offrant des contrats d'assurance contre les maladies graves aux propriétaires d'entreprises. Les entrepreneurs sont sensibles aux conséquences d'une maladie grave comme le cancer, un infarctus, un AVC ou autre sur leur entreprise. Particulièrement pour les PME, les propriétaires sont aussi souvent les personnes clés sur qui repose la viabilité de leur entreprise. À titre indicatif, pour un client de 50 ans, un contrat de $ peut générer au conseiller qui fait la vente plus de $ de revenus la première année et 300 $ par année par la suite. Yvan a donc des projets d'approcher ses clients d'affaires à ce sujet au cours des prochains mois mais son emploi du temps est déjà très chargé. Il veut rencontrer son ami notaire à ce sujet qui est un bon prospect pour ce produit et qui pourrait certainement lui référer des clients. 8

9 SOURCES DES REVENUS DE COMMISSIONS Analyse des revenus d'yvan L'Espérance Volume Revenu % Volume Revenu % Assurance DSF 1ère année + Boni $ $ 10.3% $ $ 12.1% DSF Renouvellement + Boni $ $ 23.0% $ $ 21.2% Courtage 1ère année + Boni $ $ 10.5% $ $ 10.7% Courtage renouvellement $ $ 5.9% $ $ 5.6% Primes en vigueur DSF $ $ Investissements Vie universelle $ $ Taux de conservation 97.04% 97.86% Sous total $ 49.7% $ 49.6% Collectif Assurance 1ère année - $ - $ 0.0% $ $ 1.6% Assurance renouvellement $ $ 7.0% $ $ 6.7% Rentes 1ère année - $ - $ - $ - $ Rentes renouvellement $ $ 0.6% $ $ 0.6% Sous total $ 7.6% $ 8.9% Épargne et placements Rentes 1ère année $ $ 2.3% $ $ 2.5% Rentes renouvellements $ 18.1% $ 19.0% Actifs rentes $ $ Ventes Fonds $ $ 7.7% $ $ 6.3% Actifs fonds $ $ 14.7% $ $ 13.7% Actif total (Vie univ. Rentes fonds) $ $ Sous total $ 42.7% $ 41.4% Grand Total $ 100.0% $ 100.0% Pourcentage de revenus de nouvelles ventes 30.7% 33.2% Pourcentage de revenus de renouvellements 69.3% 66.8% En assurance vie, les commissions de première année comprennent la commission de vente plus les bonis le cas échéant. Sur les primes de renouvellement, DSF paie un boni de conservation des affaires. Les commissions de renouvellement sont payées à chaque année lors du paiement des primes pour les produits d'assurance vie, assurance invalidité et assurance collective. En assurance vie, les commissions de renouvellement sont payées soit à vie ou pour une durée de 5 ou 8 ans. Dans le cas d'yvan, ce sont des commissions payables à vie; pour les rentes individuelles, lorsque des dépôts échus sont réinvestis. Pour les fonds, une commission de maintien est versée mensuellement sur les actifs codés au représentant. En rentes collectives, une commission est versée sur l'actif plus un pourcentage sur les nouveaux dépôts d'un groupe en vigueur. Les nouvelles ventes d'yvan en assurances de personnes sont réparties entre DSF pour environ 50% et le reste est réparti principalement entre Canada Vie, Assurances RBC, Industrielle Alliance et Great West. Sauf exceptions, il évite de trop éparpiller ses affaires. Ce qui lui permet d'avoir une meilleure maîtrise des produits qu'il offre. Malgré la répartition des revenus entre DSF et les autres compagnies, 85% des clients détiennent des contrats auprès de DSF. La moyenne de revenus par client est plus basse puisque les contrats sont plus anciens, donc les primes plus basses. 9

10 PROFIL DE LA CLIENTÈLE Répartition selon l'âge des preneurs de contrats individuels 24 et moins 25 à à à à et plus Compagnies 0.70% 7.60% 20.10% 26.40% 22.10% 20.30% 2.70% Yvan compte dans sa clientèle clients dont 42,4% ont plus de 60 ans. Cela s'explique en partie par l'acquisition qu'il a faite en 1998 de la clientèle de son collègue qui est partie à la retraite. Cette clientèle se composait principalement de clients en assurance vie. Il faut souligner que si on prenait la répartition par âge des assurés, on aurait une répartition plus jeune puisqu'il arrive régulièrement que des parents soient propriétaires de contrats dont les enfants sont assurés. D'autre part, 2,7% des propriétaires de contrats sont des sociétés par actions. Répartition des clients selon le type de produit détenu Clients ne détenant que de l'assurance individuelle (1) 74,1% Clients ne détenant que des rentes individuelles (2) 7,5% Clients ne détenant que des fonds (3) 2,9% Clients détenant de l'assurance et des rentes 4,5% Clients détenant de l'assurance et des fonds 1,8% Clients détenant des rentes et des fonds 4,6% Clients détenant de l'assurance, des rentes et des fonds 4,6% Clients de 35 à 65 ans détenant un produit santé (4) 1,7% NOTES 1) L'assurance individuelle comprend l'assurance vie, l'assurance invalidité, l'assurance contre les maladies graves et l'assurance soins de longue durée. 2) Dans les rentes individuelles, on comprend les CPG, les comptes à rendement indiciels, et les rentes servies émises par Desjardins Sécurité financière. 3) Dans les fonds, on comprend les fonds distincts émis par un assureur et les fonds communs de placement des 80 maisons distribuées par le cabinet SFL Placements. 4) Parmi toute la clientèle âgée entre 35 et 65 ans, 1,7% détiennent un produit santé (invalidité, maladies graves ou soins de longue durée). On estime que le potentiel de marché pour ces produits pourrait se situer autour de 20% des clients. Yvan a débuté sa carrière en vendant principalement des produits d'assurance vie. La clientèle qu'il a acquise en 1998 était presque exclusivement composée de clients ne détenant que de l'assurance. Il sait que pour fidéliser sa clientèle il doit travailler à augmenter son taux de ventes croisées. Plus ses clients détiendront des produits différents, plus ils seront fidèles. Ses activités dans les fonds communs de placement lui ont permis d'avoir plus de 12% de ses clients qui en détiennent (environ 360). Ceci occasionne cependant une bonne charge 10

11 de travail. Pour satisfaire les exigences règlementaires appliquées dans son cabinet, il doit mettre à jour le profil et les objectifs d'investissement de ses clients à tous les 18 mois en complétant un formulaire qui doit être signé par le client. Au niveau des produits d'assurance et rentes collectives, Yvan a vendu un régime d'assurance collective l'an dernier qui lui a rapporté $ et il a renouvelé 6 autres régimes, ce qui lui a rapporté $. Évidemment, il s'agit de petits groupes, des PME. Le pourcentage de commission de renouvellement est le même que pour la première année. En rentes collectives, il a un de ses 7 clients en assurance collective qui a mis en place un REER collectif il y a une dizaine d'années. Ce petit régime compte une quinzaine de participants et a près de 1 M $ d'actifs. SEGMENTATION La totalité des clients en placements et en épargne de même que les clients de Desjardins Sécurité financière en assurance individuelle sont exportés des systèmes vers un chiffrier Excel qui permet de segmenter sa clientèle selon plusieurs critères. Les données sur les clients et les contrats détenus auprès d'autres assureurs ne sont pas présents et devraient être intégrés manuellement à la base de données puisqu'il n'y a pas de lien informatique automatisé. Yvan n'est pas très habile en informatique mais Diane avec l'aide de son Centre Financier, a commencé un travail de segmentation. En plus de pouvoir générer des listes de clients en fonction de différents critères pour réaliser des projets de développement d'affaires, il sait que l'outil de segmentation pourra fournir de l'information plus précise sur sa clientèle, ce qui facilitera les négociations pour conclure la vente éventuelle de son entreprise. Pour l'instant, il les a divisés selon le montant de primes que les clients paient annuellement pour leurs assurances et aussi en fonction du montant d'actifs qu'ils détiennent avec lui en fonds et en rentes excluant ce qu'ils détiennent avec d'autres courtiers ou institutions. Il envisage attribuer une valeur additionnelle à ses clients en fonction du potentiel d'affaires qu'ils représentent pour mieux diriger ses stratégies de commercialisation. Pour l'instant, on peut établir que le % des primes ou des actifs est un très bon indicateur du % des revenus générés actuellement mais pas nécessairement du potentiel de revenu pour les prochaines années. Actuellement, il les a divisés en 4 catégories: A (platine), B (or), C (argent) et D (bronze). Primes d'assurance payées annuellement % clients % primes Actifs détenus % clients % actifs % combiné A Plus de $ 0,8% 9,1% Plus de $ 0,6% 7,1% 1,2% B $ à $ 7,8% 27,6% $ à $ 4,9% 26,5% 7,8% C 500 $ à 999 $ 16,0% 26,3% $ à $ 11,0% 30,2% 23,5% D Moins de 500 $ 75,4% 37,0% Moins de $ 83,6% 36,2% 67,5% Le % combiné représente le % des clients dans chacun des segments et est obtenu lorsqu'on considère qu'il y a des clients qui n'ont que de l'assurance, des clients qui n'ont que des placements et d'autres qui ont de l'assurance et des placements. 11

12 LE RÉSEAU SFL Desjardins Sécurité financière est la compagnie d'assurance de personnes du Mouvement Desjardins. Elle distribue ses produits d'assurance et rentes individuelles par l'entremise de 2 réseaux: Le réseau caissassurance composé de conseillers à salaire qui travaillent exclusivement auprès des membres référés par les caisses populaires et le réseau de conseillers indépendants opérant au Québec sous le nom «SFL Partenaire de Desjardins Sécurité financière» et dans le reste du Canada sous le nom «Desjardins Financial Security Independant Network» (DFSIN). SFL compte plus de 600 conseillers associés répartis dans 13 centres financiers présents dans toutes les régions du Québec. Les conseillers sont des représentants autonomes rémunérés sous forme de commissions. Ils opèrent leur entreprise soit par un cabinet (société par actions) dont ils sont propriétaires ou comme travailleur autonome non incorporé. De plus en plus, on assiste à la constitution de cabinets rassemblant des conseillers ayant des expertises complémentaires pour assurer un développement commercial optimal des clientèles. SFL distribue les produits de Desjardins Sécurité financière mais aussi ceux de 15 autres compagnies d'assurance canadiennes par l'entremise de sa filiale Optiassurance et les produits d'investissements de plus de 80 maisons de fonds communs de placements par l'entremise de sa filiale SFL Placements, cabinet en épargne collective qui gère plus de 5,2 Milliards $ d'actifs. Mission SFL, en partenariat avec Desjardins Sécurité financière, a comme mission de fournir, dans le cadre d'un réseau de franchises reconnu, des services de développement d'affaires à ses conseillers partenaires engagés à répondre aux besoins évolutifs de leur clientèle en matière d'assurance de personnes, d'épargne et de placement. Offre de service aux conseillers Les conseillers SFL bénéficient de nombreux services pour développer leur entreprise: Programme pour les recrues (formation, encadrement, coaching, soutien financier) Formation sur les produits financiers, la vente, la planification financière, le développement d'affaires, la conformité, etc. Services experts par des ressources d'expérience pour les cas plus complexes (fiscaliste, planificateur financier, expert produit, etc.) Milieu de travail stimulant: locaux dans les centres financiers, échanges avec collègues Outils technologiques: intranet, logiciels et support informatique Outils pour la mise en marché de l'entreprise du conseiller Possibilité d'abonner ses clients à un bulletin électronique personnalisé au conseiller Programme de financement pour acquisition de clientèles et service d'évaluation aux fins de financement Soutien segmentation de la clientèle Programmes de reconnaissance Partenariat avec le Réseau PME Inter Notaires pour le référencement de clients. 12

13 L INDUSTRIE DES SERVICES FINANCIERS Ce secteur très important de l'économie inclut les banques, les fiducies, les compagnies d'assurance, les fonds communs de placement et les valeurs mobilières. Au Canada, 92% du marché est représenté par 10 assureurs : les 4 plus gros en accaparent plus des deux tiers. Concurrence Les institutions financières se livrent une concurrence féroce pour fidéliser la clientèle à leur entreprise en offrant de plus en plus une gamme complète de produits financiers soit directement ou par des alliances. La loi fédérale sur les banques ne leur permettant pas de vendre des produits d'assurance, plusieurs d'entre elles ont développé des stratégies afin que leurs clients soient servis par des filiales pour ces produits. Aujourd'hui, il devient donc impératif que le client puisse facilement avoir accès à une gamme complète de produits financiers sous un même toit afin d'éviter qu'il doive contacter une institution concurrente pour un autre produit. Ce faisant, on veut protéger les clients de la sollicitation des concurrents. Au niveau de la distribution et du conseil, la planification financière est une activité de plus en plus reconnue et l'institut Québécois de Planification Financière (IQPF) souhaiterait même créer un ordre professionnel des planificateurs financiers. Les banques, les caisses populaires, les assureurs de même que les distributeurs indépendants de services financiers en comptent de plus en plus dans leurs rangs. Yvan L'Espérance évolue dans la distribution du côté des placements et d'assurance de personnes. Les distributeurs indépendants cherchent quant à eux à développer des réseaux d'affaires pour les services complémentaires à leur pratique. Par exemple, les conseillers en sécurité financière et les planificateurs financiers indépendants chercheront à développer des alliances avec des fiscalistes, notaires, comptables, courtiers d'assurance générale, des courtiers de plein exercice en valeurs mobilières, des courtiers en prêts hypothécaires, etc. Les distributeurs indépendants doivent miser sur le volet relationnel avec les clients. Traditionnellement, ils connaissent bien leurs clients puisqu'ils les suivent personnellement depuis plusieurs années et ont dû obtenir des informations personnelles concernant la santé, les finances, la situation familiale, l'emploi, les habitudes de vie, les volontés testamentaires, etc. pour bien faire leur travail. La qualité de la relation permet d'établir un solide lien de confiance qui est nécessaire pour que le client suive les recommandations de son conseiller financier. Les institutions financières quant à elles, ont plus une «approche transactionnelle». Elles investissent en publicité et en télémarketing pour suggérer des produits, proposer des tarifs ou des taux. Le roulement dans le personnel des grandes institutions financières de même que le fait que les clients changent de banque pour différentes raisons, font en sorte que le client est appelé à changer souvent de conseiller. L'établissement d'une relation de confiance est plus difficile à long terme. Puisque les conseillers dans les banques n'offrent pas d'assurance vie et se limitent au placement, ils n'ont pas une connaissance aussi complète des clients que les conseillers indépendants œuvrant dans les deux disciplines. 13

14 Marché de l'investissement Malgré les récents scandales financiers comme Norbourg, l investissement continue à gagner de la popularité. Non seulement à cause des incitatifs fiscaux mais aussi parce que la population est de plus en plus consciente que les régimes gouvernementaux ne suffiront pas à préserver leur niveau de vie. Il revient donc à chacun de se bâtir son propre «fonds de pension». Selon le sondage national Desjardins réalisé en 2006 par la firme de recherche SOM 78% des travailleurs de 40 ans et plus sont conscients de l'importance de prévoir en vue de leur retraite mais seulement 62% ont établi un plan d'action pour l'accumulation de leur épargne retraite. Selon plusieurs recherches, la majorité des gens ne recherche pas de rendements extraordinaires mais plutôt la préservation de leur capital. Les gens n'étant pas à l aise avec les risques financiers, désirent faire affaire avec quelqu un de compétent en qui ils ont confiance et qui peut les suivre à long terme. Avec les récents scandales, plusieurs investisseurs se retournent vers les grandes institutions financières connues dont l'image représente pour eux la sécurité, la solidité et la stabilité. De plus, ils désirent investir dans des produits financiers qu ils connaissent ou dont ils ont entendu parler. Marché de l'assurance de personnes Au niveau des produits d'assurance, nous assistons à un tournant suite à l arrivée récente des protections santé: assurance contre les maladies graves qui verse le capital assuré lors du diagnostique d'une des maladies couvertes et assurance de soins de longue durée qui procure une rente en cas de perte d'autonomie. Ces nouveaux produits constituent de véritables occasions d affaires pour les clients et les représentants. Ces produits sont bien structurés, et répondent bien aux préoccupations de plus en plus présentes des consommateurs. En assurance vie, les compagnies maintiennent de bons chiffres d affaires et ils s'efforcent de peaufiner des produits de plus en plus sophistiqués combinant protection et investissement. Les produits étant devenus plus complexes, ils exigent des compétences accrues des conseillers et des notions poussées en finance et en fiscalité. La présentation de concepts utilisant ces produits dans des marchés haut de gamme, nécessite régulièrement l'intervention des experts comptables, juristes et fiscalistes des clients. L'assurance-vie demeure toujours un élément de planification financière et successorale incontournable. Outre le fait de couvrir les dépenses reliées au décès, l'assurance vie peut produire un revenu de remplacement, permettre de rembourser des dettes, etc. Les clients aisés souscrivent à d importantes polices d assurance afin de minimiser l impact fiscal de leur décès. Certains types de contrat d assurance vie peuvent même servir comme un placement fiscalement avantageux en plus d offrir le capital en cas de décès. L'assurance collective On peut avancer que l'assurance collective représente l une des premières formes d avantages sociaux qu offre un employeur à ses employés. Contrairement aux régimes de retraite, elle est très répandue tant chez la PME que chez de grandes entreprises. Aujourd hui, compte tenu de l'évolution du marché de l'emploi, les employeurs doivent offrir à leurs employés d'autres avantages que le salaire pour améliorer la rétention de leur personnel et offrir des avantages que leur compétiteur n offre pas. Ce marché 14

15 connait une très bonne croissance. La hausse régulière des coûts de santé a un impact important sur l'évolution des primes exigées aux employeurs et aux employés. La démographie Au niveau démographique, on constate des phénomènes importants qui peuvent générer des opportunités d'affaires pour les conseillers financiers: Arrivée massive des baby boomers à la retraite. Ces personnes ont besoin d'une planification financière à la retraite et de se faire conseiller sur les produits financiers. Les transferts intergénérationnels. Les baby boomers ont accumulé d importants patrimoines, des biens immobiliers, des entreprises, etc. Ils laisseront des héritages considérables à leurs enfants. On remarque aussi que plusieurs retraités reviennent sur le marché du travail, leur procurant ainsi des revenus additionnels. Dans le marché de l'emploi, la proportion de travailleurs autonomes ne cesse d'augmenter. Ces derniers doivent prendre en charge eux-mêmes leur sécurité financière au niveau des assurances et pour la retraite. Actuellement l'industrie des services financiers a un sérieux défi à relever afin d'assurer la relève des conseillers. En plus d'une augmentation de la demande, les départs prévus à la retraite ajoutent à cette problématique. Selon une étude réalisée au printemps 2007, on estime que 40% des conseillers prendront leur retraite au cours des 10 prochaines années. Au cours des dernières années, l'industrie n'a pas été proactive auprès des jeunes pour promouvoir les opportunités de carrière. Donc, malgré qu'il y ait de belles opportunités dans cette industrie, elles sont méconnues. 15

16 Annexe 1 FACTEURS À CONSIDÉRER POUR L'ACQUISITION D'UNE CLIENTÈLE La méthode qui est la plus fréquemment utilisée pour établir la valeur d'une clientèle est d'utiliser un multiple des commissions de renouvellement. Selon un article paru dans la revue Le Journal de l'assurance en février 2005, on observait les multiples suivants pour l'évaluation de clientèles: Clientèle d'assurance vie individuelle Portefeuille d'assurance collective L'Assurance invalidité Les fonds d'investissement 3 fois les commissions de renouvellement 2 fois les commissions de renouvellement 5 fois les commissions de renouvellement 2,5 fois les commissions de maintien Cependant plusieurs facteurs peuvent intervenir pour augmenter ou diminuer la valeur d'une clientèle. Par exemple, un portefeuille de grande qualité avec un potentiel élevé de revenus, des dossiers bien montés et informatisés a beaucoup plus de valeur. À l'opposé, un courtier pressé de vendre, dont les dossiers sont mal tenus et les clients pas rencontrés depuis plusieurs années a beaucoup moins de valeur. La qualité des affaires Le taux de conservation des affaires est-il bon? Par exemple si un courtier réussit à maintenir plus de 95% de ses affaires annuellement, sa clientèle a plus de valeur que si le taux est à 88%. Il peut arriver aussi qu'un faible taux de conservation cache des transactions problématiques, des plaintes de clients et des poursuites éventuelles. Il est recommandé de faire une vérification diligente pour voir la qualité des affaires vendues et si vous êtes à l'aise avec la façon dont les clients ont été servis. Il peut aussi arriver qu'une compagnie d'assurance récupère les commissions d'un courtier suite à des annulations de contrats. Dans certains cas, le courtier peut être au «débit» auprès d'un assureur. Il est bon de vérifier ces éléments. L'âge de la clientèle doit être considéré. Il est important de recruter comme clients les enfants des clients en prévision des transferts intergénérationnels. Dans le cas où les enfants des parents sont aussi clients, les clients âgés auront un impact moins négatif sur la valeur de la clientèle. Facteurs ayant une incidence sur la valeur d'une clientèle en assurance collective Se transige entre 1,5 et 2,5 fois les commissions Employeur participe aux coûts du régime $$ Entreprise au sein d'une bannière avec potentiel d'adhésions élevé $$$ Entreprise dotée d'un conseiller en RH ou d'un contrôleur $$ Revenus des assurés relativement élevés $$ Possibilité d'ajouter des garanties dans les régimes $$ Fragilité du secteur économique de l'entreprise -- 16

17 Facteurs ayant une incidence sur la valeur d'une clientèle d'assurance vie Âge moyen des clients de 40 à 55 ans $$$ Conseillers dont les clients sont informatisés $$$ Potentiel de ventes croisées $$ Vendeur actif qui compte de nouveaux clients dans son portefeuille $$ Nombre de clients détenant plus d'un produit $ Clientèle éparpillée dans plusieurs régions - Clientèle à faibles revenus -- Faible relation entre le conseiller et ses clients -- Clients insatisfaits de leurs produits --- Soutien du vendeur pendant un certain temps pour la transition $$$ Vendeur informe ses clients de la transaction et introduit l'acheteur $$$ Affaires concentrées auprès d'un petit nombre de fournisseurs $$ Transaction appuyée par l'institution financière (financement et transfert) $$ Transaction entre 2 réseaux de distribution concurrents - Entreprise sans structure, sans adjointe administrative ni système informatique -- Vendeur a mauvaise réputation auprès de ses clients --- Dettes, charges administratives et rappels de commissions qui subsistent --- Commissions de renouvellement à vie $$$ Évaluation d'une clientèle en épargne collective Une valeur établie à 1,5% de l'actif sous gestion peut être attribuée si la majorité des clients ont un profil favorable au maintien des affaires, où il y a une entente de non concurrence, les comptes sont informatisés et le vendeur accompagne l'acheteur Une valeur établie à 1% de l'actif sous gestion peut être attribuée pour une clientèle avec certains risques d'affaires comme par exemple un groupe qui occupe une large part de la clientèle Une valeur établie à 0,5% de l'actif sous gestion peut être attribuée si on a constaté un fort roulement des clients au cours des dernières années La moyenne des contributions des clients est à la hausse $$$ Plusieurs clients de longue date qui détiennent d'autres produits avec vous $$$ Possibilité pour l'acheteur d'analyser en détails les relevés de fonds $$ L'âge des clients laisse entrevoir des contributions futures $$ Clients âgés dont les REER arrivent à maturité -- Taux de roulement élevé de la clientèle --- Faiblesse des revenus disponibles des clients --- Moyenne des contributions versées des clients à la baisse --- Fonds avec frais de sortie $$ Fonds d'action et autres fonds à long terme $$ Fonds bien répartis entre secteurs (catégorie et style de gestion) $$ Trop forte concentration de fonds dans une même catégorie d'actifs - Fonds du marché monétaire ou du même type -- Clients dont portefeuilles mal répartis ou trop volatiles --- Légende: L'impact est ($$$ très positif), ($ positif), (- négatif), (--- très négatif) 17

offre distinction pour les membres de l ajbm

offre distinction pour les membres de l ajbm offre distinction pour les membres de l ajbm L offre Distinction, à la hauteur de votre réussite Desjardins est fier de vous offrir, en tant que membre de l Association du Jeune Barreau de Montréal, des

Plus en détail

Document d information n o 4 sur les pensions

Document d information n o 4 sur les pensions Document d information n o 4 sur les pensions Épargnes privées de retraite Partie 4 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition,

Plus en détail

Une offre à la hauteur de votre réussite

Une offre à la hauteur de votre réussite Offre Distinction Avantages pour les membres particuliers Transactions courantes Une offre à la hauteur de votre réussite Desjardins est fier d être partenaire de l Association du Jeune Barreau de Montréal

Plus en détail

Faits et statistiques. Les assurances de personnes au QUÉBEC

Faits et statistiques. Les assurances de personnes au QUÉBEC Faits et statistiques Les assurances de personnes au QUÉBEC Édition 2008 Association canadienne des compagnies d assurances de personnes inc. Canadian Life and Health Insurance Association Inc. Les assurances

Plus en détail

Directeurs, Directeurs adjoints et conseillers en sécurité financière. DSF assouplit ses exigences pour les produits SOLO

Directeurs, Directeurs adjoints et conseillers en sécurité financière. DSF assouplit ses exigences pour les produits SOLO DESTINATAIRE(S) : COPIE (S) À : OBJET : Directeurs, Directeurs adjoints et conseillers en sécurité financière Coordonnatrices à l'administration DSF assouplit ses exigences pour les produits SOLO EXPÉDITEUR

Plus en détail

Questionnaire Identificateur de Profil d investisseuse ou D investisseur. vie Universelle. L'Équitable, compagnie d'assurance vie du Canada

Questionnaire Identificateur de Profil d investisseuse ou D investisseur. vie Universelle. L'Équitable, compagnie d'assurance vie du Canada Questionnaire Identificateur de Profil d investisseuse ou D investisseur vie Universelle L'Équitable, compagnie d'assurance vie du Canada Concevoir votre portefeuille d'épargne et de placements Votre contrat

Plus en détail

(613) 889-9491 (819) 243-6497 x 3421 Lucie.malette@groupeinvestors.com

(613) 889-9491 (819) 243-6497 x 3421 Lucie.malette@groupeinvestors.com Vos options pour votre indemnité Research council employees association Association des employés du conseil de recherche (613) 889-9491 (819) 243-6497 x 3421 Lucie.malette@groupeinvestors.com Lucie Malette,

Plus en détail

Votre guide sur l'assurance vie universelle ÉquiVU à paiements limités

Votre guide sur l'assurance vie universelle ÉquiVU à paiements limités Votre guide sur l'assurance vie universelle ÉquiVU à paiements limités équivu GUIDE À L'INTENTION DE LA CLIENTÈLE À PROPOS DE L'ASSURANCE VIE ÉQUITABLE MD DU CANADA L'Assurance vie Équitable MD est la

Plus en détail

Stratégie d assurance retraite

Stratégie d assurance retraite Stratégie d assurance retraite Département de Formation INDUSTRIELLE ALLIANCE Page 1 Table des matières : Stratégie d assurance retraite Introduction et situation actuelle page 3 Fiscalité de la police

Plus en détail

Le salon des résidents Les 6 & 13 juillet 2012 Sherbrooke

Le salon des résidents Les 6 & 13 juillet 2012 Sherbrooke Le salon des résidents Les 6 & 13 juillet 2012 Sherbrooke Démystifier l industrie financière Par : Martin Roy, BAA, CIM md, Conseiller en gestion de patrimoine Marie-Eve Tanguay, BAA, Associée Principale

Plus en détail

PROTECTION INVISIBLE.

PROTECTION INVISIBLE. PROTECTION INVISIBLE. Partenaire de votre réussite aujourd hui et demain! BGA GROUPE FINANCIER 1 À PROPOS Depuis maintenant 25 ans, BGA Groupe Financier offre des produits adaptés aux besoins de sa clientèle.

Plus en détail

UN REVIREMENT IMPORTANT EN SEULEMENT SIX MOIS

UN REVIREMENT IMPORTANT EN SEULEMENT SIX MOIS Octobre 2009 Vol. 9 n o 3 Pascale Cantin, Pl. fin. pascale-cantin@lafond.ca Reneaud Cantin, C.A. reneaud-cantin@lafond.ca À LIRE DANS CE NUMÉRO : Un revirement important en seulement six mois Page 1 Le

Plus en détail

Un survol des marchés de valeurs de placement

Un survol des marchés de valeurs de placement 2 Chapitre2 Un survol des marchés de valeurs de placement D ans le présent chapitre, nous survolerons les principaux marchés offrant des produits d épargne et des valeurs de placement. Après avoir effectué

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008

RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008 RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008 Le présent Rapport annuel de la direction contient les faits saillants financiers, mais non les États financiers

Plus en détail

Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada

Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada Commentaires du Conseil du patronat du Québec Mai 2010 Maintenir la solidité du système

Plus en détail

CARACTÉRISTIQUES ET PARTICULARITÉS DES PRODUITS

CARACTÉRISTIQUES ET PARTICULARITÉS DES PRODUITS Caractéristiques Régulier privilégiée Capital-décès Uniforme Uniforme Uniforme Périodes de paiement des Payables annuellement, les Payables annuellement, les Primes nivelées, payables pendant 20 augmentent

Plus en détail

Offre Exclusive. Médecins. Fédération des médecins résidents du Québec

Offre Exclusive. Médecins. Fédération des médecins résidents du Québec Offre Exclusive Médecins Fédération des médecins résidents du Québec Volet transactionnel Une offre à la hauteur de votre réussite Desjardins est fier d être partenaire de la Fédération des médecins résidents

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2015 23 juillet 2015

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2015 23 juillet 2015 Sommaire de gestion Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2015 23 juillet 2015 L'Association canadienne du commerce des valeurs mobilières (ACCVM) est reconnaissante

Plus en détail

VOS RÊVES. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. VOTRE CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE.

VOS RÊVES. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. VOTRE CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. VOS RÊVES. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. VOTRE CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. Avant de mettre votre téléphone en mode silencieux pour votre rencontre, vous le déposez sur le bureau pour faire défiler

Plus en détail

VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. S ASSOCIER AU RÉSEAU SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE.

VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. S ASSOCIER AU RÉSEAU SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. S ASSOCIER AU RÉSEAU SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. Vous êtes avec un client. Il vous parle de l avenir. Ses besoins évoluent. Sa situation financière devient

Plus en détail

D assurance-vie avec participation

D assurance-vie avec participation D assurance-vie avec participation Le Réalisateur Patrimoine et Le Réalisateur Succession Michel Poulin,Pl,fin. Expert-conseil Régional De Commercialisation Ordre du jour Aperçu de l assurance-vie avec

Plus en détail

SOUMISSION DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE

SOUMISSION DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE SOUMISSION DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE AU CONSEIL CANADIEN DES RESPONSABLES DE LA RÉGLEMENTATION D ASSURANCE ET LES ORGANISMES DE RÉGLEMENTATION DES SERVICES D ASSURANCE AU CANADA (CISRO) COMITÉ

Plus en détail

Patrimoines. La retraite Le moment pour vous simplifier la vie

Patrimoines. La retraite Le moment pour vous simplifier la vie Patrimoines La retraite Le moment pour vous simplifier la vie Le vieil adage «dans les petits pots, les bons onguents» semble avoir perdu toute signification, plus particulièrement en Amérique du Nord.

Plus en détail

CINQ CONSEILS POUR CHOISIR SON CONSEILLER FINANCIER

CINQ CONSEILS POUR CHOISIR SON CONSEILLER FINANCIER CINQ CONSEILS POUR CHOISIR SON CONSEILLER FINANCIER Le Groupe Dalpé-Milette répond à quelques questions soulevées dans l article du Wall Street Journal, repris par le Journal de Montréal du 25 septembre

Plus en détail

Des assises solides pour assurer votre sécurité financière

Des assises solides pour assurer votre sécurité financière Des assises solides pour assurer votre sécurité financière Édition 2011 Desjardins Sécurité financière Une compagnie d assurance de personnes aux assises solides Desjardins Sécurité financière offre une

Plus en détail

Programme de prêts REE

Programme de prêts REE Brochure Programme de prêts REE Réservé aux conseillers à titre d information LA BANQUE AU SERVICE DES CONSEILLERS Page 1 de 10 Prêt REE C'est un concept simple : le plutôt vous commencez à épargner, plus

Plus en détail

ACTIVITÉS DE FORMATION À DISTANCE OFFRE AUX MEMBRES

ACTIVITÉS DE FORMATION À DISTANCE OFFRE AUX MEMBRES ACTIVITÉS DE FORMATION À DISTANCE OFFRE AUX MEMBRES Mise à jour le La vous propose des activités de formation à distance, vous permettant d accumuler des unités de formation continue (UFC). En commandant

Plus en détail

RÔLE ET IMPORTANCE DE LA PLANIFICATION FINANCIÈRE...

RÔLE ET IMPORTANCE DE LA PLANIFICATION FINANCIÈRE... INTRODUCTION MODULE I HISTORIQUE 2 RÔLE ET IMPORTANCE DE LA PLANIFICATION FINANCIÈRE... 2 3 HISTORIQUE QUÉBÉCOIS... 3 4 LA LOI 188 ET LA PLANIFICATION FINANCIÈRE... 4 4.1 Objectifs de la loi... 4 4.2 Le

Plus en détail

NOUVEAUX REPRÉSENTANTS DES RETRAITÉS AU CIRR

NOUVEAUX REPRÉSENTANTS DES RETRAITÉS AU CIRR Bulletin de la Section de Québec Septembre 2012 NOUVEAUX REPRÉSENTANTS DES RETRAITÉS AU CIRR Suite aux élections qui ont été tenues au cours des dernières semaines, Michel Doyon est devenu le représentant

Plus en détail

DÉCISIONS DES QUI COMPTENT RENSEIGNEMENTS ADDITIONNELS AU RAPPORT ANNUEL 2006

DÉCISIONS DES QUI COMPTENT RENSEIGNEMENTS ADDITIONNELS AU RAPPORT ANNUEL 2006 DES DÉCISIONS QUI COMPTENT RENSEIGNEMENTS ADDITIONNELS AU RAPPORT ANNUEL 2006 Renseignements additionnels au Rapport annuel 2006 I. Tableaux des rendements 1 Rapport des vérificateurs... 1 2 Notes générales...

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES

LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES États financiers Pour l'exercice terminé le 31 décembre 2008 Table des matières Rapport des vérificateurs 2 États financiers Bilan 3 État des résultats

Plus en détail

GLOSSAIRE. ASSURÉ Personne dont la vie ou la santé est assurée en vertu d une police d assurance.

GLOSSAIRE. ASSURÉ Personne dont la vie ou la santé est assurée en vertu d une police d assurance. GLOSSAIRE 208 RAPPORT ANNUEL 2013 DU MOUVEMENT DESJARDINS GLOSSAIRE ACCEPTATION Titre d emprunt à court terme et négociable sur le marché monétaire qu une institution financière garantit en faveur d un

Plus en détail

Étude de cas n o 2. L épargne-retraite de Maria produit un revenu à vie optimal et offre des possibilités de croissance. Des solutions qui cliquent

Étude de cas n o 2. L épargne-retraite de Maria produit un revenu à vie optimal et offre des possibilités de croissance. Des solutions qui cliquent Vers une meilleure Étude retraite de cas n o 2 Des solutions qui cliquent Étude de cas n o 2 L épargne-retraite de Maria produit un revenu à vie optimal et offre des possibilités de croissance À l intention

Plus en détail

Portefeuille équilibré Assomption Vie

Portefeuille équilibré Assomption Vie Aperçu du Fonds Fonds d'investissement Assomption Vie Assomption Compagnie Mutuelle d'assurance-vie Portefeuille équilibré Assomption Vie Bref aperçu au 31 décembre 2012 Date de disponibilité du fonds

Plus en détail

Régime volontaire d épargne-retraite

Régime volontaire d épargne-retraite Solutions de retraite toujours au travail Régime volontaire d épargne-retraite Une solution simple pour vous et vos clients Vendre un régime de retraite et d épargne collectif n aura jamais été aussi facile

Plus en détail

RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE

RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE Un seul investissement, tout le raffinement que vous recherchez Vous menez une vie active, riche de projets que vous souhaitez réaliser. Vous

Plus en détail

Changements au régime d'assurance collective au 1 er janvier 2015. Questions et réponses

Changements au régime d'assurance collective au 1 er janvier 2015. Questions et réponses Changements au régime d'assurance collective au 1 er janvier 2015 Questions et réponses Q-1 Pourquoi modifier à nouveau le régime d'assurance collective au 1 er janvier 2015 alors que les derniers changements

Plus en détail

SOLUTIONS DE LA BANQUE MANUVIE POUR DES CONTRATS D ASSURANCE PERMANENTE DONNÉS EN GARANTIE D UN PRÊT. Aide-mémoire

SOLUTIONS DE LA BANQUE MANUVIE POUR DES CONTRATS D ASSURANCE PERMANENTE DONNÉS EN GARANTIE D UN PRÊT. Aide-mémoire SOLUTIONS DE LA BANQUE MANUVIE POUR DES CONTRATS D ASSURANCE PERMANENTE DONNÉS EN GARANTIE D UN PRÊT Aide-mémoire 1 Solutions de la Banque Manuvie pour des contrats d assurance permanente donnés en garantie

Plus en détail

ÉPARGNE-PENSION COMMENT S Y PRENDRE?

ÉPARGNE-PENSION COMMENT S Y PRENDRE? COMMENT S Y PRENDRE? 1. L'ÉPARGNE-PENSION, C EST QUOI? L'épargne-pension vous permet de vous constituer une pension complémentaire à votre initiative individuelle. Au passage, vous pouvez déduire ce que

Plus en détail

Assurer la réussite de votre entreprise

Assurer la réussite de votre entreprise Assurer la réussite de votre entreprise Groupe labrecque assurance inc. Cabinet de services financiers Assurer la réussite de votre entreprise Comme pour la plupart des gens, les propriétaires d entreprise

Plus en détail

Étude de cas Desjardins

Étude de cas Desjardins Le cas Jean Desjardins Étude de cas Desjardins INFORMATION CLIENT (ATTENTION : inscrivez comme date de naissance le 1 er janvier pour les analyses faites avant le 30 juin; le 1 er juillet pour celles faites

Plus en détail

La responsabilité de l'administration des prestations reste celle de l'administrateur.

La responsabilité de l'administration des prestations reste celle de l'administrateur. Financial Services Commission of Ontario Commission des services financiers de l Ontario SECTION : INDEX N O : TITRE : APPROUVÉ PAR : PUBLICATION : DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : Notes d'orientation sur les

Plus en détail

Préparation à la retraite

Préparation à la retraite www.rcd-dgp.com 1 866 434-3166 regimescollectifsdesjardins@desjardins.com Préparation à la retraite 1 er semestre 2015 Vice-présidence Régime de rentes du Mouvement Desjardins Tous droits réservés L équipe

Plus en détail

GESTION PRIVÉE RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS

GESTION PRIVÉE RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS P L A C E M E N T S M O N D I A U X S U N L I F E GESTION PRIVÉE M E T T E Z - Y D E L A L U M I È R E RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS UN REGARD NOUVEAU. UNE APPROACHE ORIGINALE. LES CLIENTS FORTUNÉS SONT À LA

Plus en détail

OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE

OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE VISEZ PLUS HAUT AVEC VOTRE INVESTISSEMENT Votre vie est bien remplie. Votre carrière et votre vie personnelle vous nourrissent d une multitude de

Plus en détail

Changements au régime d'assurance collective au 1 er janvier 2015 qui s appliquent aux retraités du Mouvement Desjardins. Questions et réponses

Changements au régime d'assurance collective au 1 er janvier 2015 qui s appliquent aux retraités du Mouvement Desjardins. Questions et réponses Changements au régime d'assurance collective au 1 er janvier 2015 qui s appliquent aux retraités du Mouvement Desjardins Questions et réponses Q-1 Pourquoi modifier à nouveau le régime d'assurance collective

Plus en détail

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F. Adm.A., CMC Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications

Plus en détail

L'appel public à l'épargne, pour quel besoin de financement? (2/3)

L'appel public à l'épargne, pour quel besoin de financement? (2/3) L'appel public à l'épargne, pour quel besoin de financement? (2/3) Lors d'une précédente analyse, nous avions présenté deux outils d'appel public à l'épargne qui bénéficient d'un régime légal favorable

Plus en détail

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR VOTRE ASSURANCE VIE

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR VOTRE ASSURANCE VIE CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR VOTRE ASSURANCE VIE L assurance vie n est pas un sujet des plus palpitants, mais vos proches peuvent être dans le pétrin, au moment de votre décès, si vous n avez pas réfléchi

Plus en détail

Bulletin fiscal. Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Bulletin fiscal. Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Bulletin fiscal Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Les versements à un REER effectués au plus tard le 1 er mars 2011 sont déductibles en 2010.

Plus en détail

Cotisations Volontaires

Cotisations Volontaires Cotisations Volontaires Document d information à l intention des participants Direction du Régime de retraite des chargés de cours printemps 2011 Introduction Le Régime de retraite des chargés de cours

Plus en détail

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER?

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Version fin mai 2012 Ce document est destiné aux personnes participantes du Régime et vise à les aider à déterminer si le rachat d une rente pour service

Plus en détail

Institutions de dépôts - Recueil d'instructions Bureau du surintendant des institutions financières

Institutions de dépôts - Recueil d'instructions Bureau du surintendant des institutions financières PASSIF-DÉPÔTS OBJET Le présent relevé fournit la ventilation détaillée du passif-dépôts des institutions de dépôts. FONDEMENT LÉGISLATIF Les articles 628 et 600 de la Loi sur les banques et l'article 495

Plus en détail

En emploi et poursuivant des études 2/23 3/26

En emploi et poursuivant des études 2/23 3/26 Ensemble du 1 er cycle - Emplois MAÎTRISE EN ADMINISTRATION DES AFFAIRES (MBA) MBA ET BACCALAURÉAT EN DROIT,RÉGIME COOPÉRATIF (COURS) (6), RÉGIME COOPÉRATIF (COURS) (7), RÉGIME RÉGULIER(COURS) (16) Personnes

Plus en détail

Etablir la dévolution successorale

Etablir la dévolution successorale Le recours à un notaire n est pas obligatoire mais il est souvent recommandé. Le recours devient obligatoire dans le cas d une donation, du partage d'une succession dont dépendent des immeubles, de l existence

Plus en détail

L informateur. financier. Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie. mai 2002. Les choses changent. Vous devez savoir.

L informateur. financier. Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie. mai 2002. Les choses changent. Vous devez savoir. L informateur financier DU GROUPE-CONSEIL EN PROTECTION DU PATRIMOINE MD À LA FINANCIÈRE SUN LIFE Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie mai 2002 Les choses changent. Vous devez savoir.

Plus en détail

Résultats financiers et d exploitation du quatrième trimestre et de l exercice 2005

Résultats financiers et d exploitation du quatrième trimestre et de l exercice 2005 Résultats financiers et d exploitation du quatrième trimestre et de l exercice 2005 16 février 2006 P. 1 Mise en garde - énoncés prospectifs Certains énoncés contenus dans cette présentation concernant

Plus en détail

Questionnaire Personnel Confidentiel. Préparé pour. Table des Matières. Information Personnelle. Hypothèses de Planification.

Questionnaire Personnel Confidentiel. Préparé pour. Table des Matières. Information Personnelle. Hypothèses de Planification. Table des Matières Information Personnelle Hypothèses de Planification Actifs et Passifs Profil de Risque Connaître Votre Client Objectifs du Portefeuille Questionnaire Personnel Confidentiel Préparé pour

Plus en détail

4795-00F-MAR15. Brochure de produit

4795-00F-MAR15. Brochure de produit 4795-00F-MAR15 Brochure de produit ParPlus et ParPlus Junior Assomption Vie, une des rares compagnies mutuelles d assurance vie au Canada, est fière d offrir ses plus récents produits d assurance vie entière

Plus en détail

Solutions d assurance-vie pour les. propriétaires d entreprise

Solutions d assurance-vie pour les. propriétaires d entreprise Solutions d assurance-vie pour les propriétaires d entreprise Solutions d assurance-vie pour les propriétaires d entreprise Quel type d assurance-vie convient le mieux aux propriétaires d entreprise? Tout

Plus en détail

SERVICES-CONSEILS EN ASSURANCE VIE, INVALIDITÉ ET SANTÉ

SERVICES-CONSEILS EN ASSURANCE VIE, INVALIDITÉ ET SANTÉ SERVICES-CONSEILS EN ASSURANCE VIE, INVALIDITÉ ET SANTÉ Chacune des étapes de votre vie amène son lot d événements heureux, et parfois, inattendus. Vous venez d avoir un enfant? Vous rêvez à plusieurs

Plus en détail

PÉRIODE DE PRESCRIPTION PROLONGÉE DE TROIS ANNÉES AU FÉDÉRAL

PÉRIODE DE PRESCRIPTION PROLONGÉE DE TROIS ANNÉES AU FÉDÉRAL RÈGLES FISCALES RELATIVES AUX AUTOMOBILES Pour 2014, les plafonds des déductions relatives aux frais d automobile et les taux servant au calcul de l avantage imposable pour les frais de fonctionnement

Plus en détail

régie par l Autorité des marchés financiers

régie par l Autorité des marchés financiers Exercer une profession régie par l Autorité des marchés financiers Sommaire n Attributions et conditions pour exercer 1 une profession régie par l AMF n Obtention du certificat de représentant 2 n Assurance

Plus en détail

Avez-vous rédigé un testament? Oui / Non. Dernière mise à jour : Diriez-vous que vous êtes convenablement assuré? Oui / Non. Dernière révision :

Avez-vous rédigé un testament? Oui / Non. Dernière mise à jour : Diriez-vous que vous êtes convenablement assuré? Oui / Non. Dernière révision : Que vous vous engagiez pour la première fois dans la planification de votre avenir financier ou que vous révisiez votre plan actuel, il est important de vous fixer des objectifs bien clairs, déterminer

Plus en détail

Programme de prêts REER

Programme de prêts REER Brochure Programme de prêts REER Réservé aux conseillers à titre d information Page 1 de 10 À propos de B2B Banque Un chef de file canadien parmi les fournisseurs de prêts investissement et REER offerts

Plus en détail

MESURES FISCALES POUR LES PROCHES AIDANT-E-S ET LES PERSONNES AIDÉES, 2011

MESURES FISCALES POUR LES PROCHES AIDANT-E-S ET LES PERSONNES AIDÉES, 2011 1 MESURES FISCALES POUR LES PROCHES AIDANT-E-S ET LES PERSONNES AIDÉES, 2011 préparé par Ruth Rose professeure associée de sciences économiques Université du Québec à Montréal mars 2012 AVANT PROPOS Ce

Plus en détail

Ajoutez à votre portefeuille la stabilité de l immobilier. Fonds immobilier

Ajoutez à votre portefeuille la stabilité de l immobilier. Fonds immobilier Ajoutez à votre portefeuille la stabilité de l immobilier Fonds immobilier de la Canada-Vie (CIGWL) Préparez-vous à faire face à la volatilité des marchés et à la faiblesse des taux d intérêt. Songez à

Plus en détail

Services financiers collectifs. Régime de participation différée aux bénéfices Guide du participant

Services financiers collectifs. Régime de participation différée aux bénéfices Guide du participant Services financiers collectifs Régime de participation différée aux bénéfices Guide du participant 1 Services financiers collectifs Régime de participation différée aux bénéfices RBC Votre employeur a

Plus en détail

FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR. Régime de Réinvestissement des Distributions

FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR. Régime de Réinvestissement des Distributions FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR Régime de Réinvestissement des Distributions Le régime de réinvestissement des distributions de Cominar (le «Régime») permet aux porteurs de parts de Cominar d utiliser

Plus en détail

Journal d inventaire de la succession

Journal d inventaire de la succession Journal d inventaire de la succession Introduction L une des principales responsabilités du liquidateur d une succession consiste à dresser la liste des biens et des dettes de la personne décédée. C est

Plus en détail

Une rente sans rachat des engagements (aussi connue sous le nom «buy-in») vise à transférer

Une rente sans rachat des engagements (aussi connue sous le nom «buy-in») vise à transférer Solutions PD Parez au risque Rente sans rachat des engagements (Assurente MC ) Transfert des risques pour régimes sous-provisionnés Une rente sans rachat des engagements (aussi connue sous le nom «buy-in»)

Plus en détail

assurance collective à l intention des L Assurance collective sans compromis www.vigilis.ca/cpa

assurance collective à l intention des L Assurance collective sans compromis www.vigilis.ca/cpa assurance collective à l intention des cabinets de CPA L Assurance collective sans compromis www.vigilis.ca/cpa Un Pro mérite des conseils de Pro. C est pourquoi Vigilis assure la paix d esprit des membres

Plus en détail

Exemple 1.2.3.4. Les deux types de protection au dernier décès Le coût de protection libéré au premier décès

Exemple 1.2.3.4. Les deux types de protection au dernier décès Le coût de protection libéré au premier décès 10 Assurance vie Exemple Guylaine et Yves sont mariés depuis 30 ans. Ils ont eu quatre enfants et sont sept fois grands-parents. Ils aimeraient laisser une certaine somme à leur décès pour leurs descendants.

Plus en détail

LES FONDS COMMUNS DE PLACEMENT: UNE RETRAITE CONFORTABLE, À L'ABRI DES SOUCIS FINANCIERS

LES FONDS COMMUNS DE PLACEMENT: UNE RETRAITE CONFORTABLE, À L'ABRI DES SOUCIS FINANCIERS 4 LES FONDS COMMUNS DE PLACEMENT: UNE RETRAITE CONFORTABLE, À L'ABRI DES SOUCIS FINANCIERS UNE RETRAITE CONFORTABLE, À L'ABRI DES SOUCIS FINANCIERS Bien que le Canada ait la chance de jouir d'un niveau

Plus en détail

Principes généraux de l imposition des contrats d assurance-vie au Canada

Principes généraux de l imposition des contrats d assurance-vie au Canada Principes généraux de l imposition des contrats d assurance-vie au Canada Janvier 2015 L assurance-vie joue un rôle de plus en plus important dans la planification financière en raison du patrimoine croissant

Plus en détail

Votre union de fait, un choix réfléchi?

Votre union de fait, un choix réfléchi? Votre union de fait, un choix réfléchi? Complément d information de l aide-mémoire Le texte qui suit s adresse à tout couple formé de conjoints de sexe différent ou de même sexe. L utilisation du masculin

Plus en détail

FKF34005 (10-13) Investir en harmonie avec votre style de vie. 69061_Broch_FED_FKF34005.indd 2

FKF34005 (10-13) Investir en harmonie avec votre style de vie. 69061_Broch_FED_FKF34005.indd 2 FKF34005 (10-13) Investir en harmonie avec votre style de vie 69061_Broch_FED_FKF34005.indd 2 13-09-27 17:26 LES PORTEFEUILLES DIAPASON Plus qu une solution pour vos placements Vous avez des obligations

Plus en détail

Cotisations volontaires : un outil pour augmenter nos revenus à la retraite

Cotisations volontaires : un outil pour augmenter nos revenus à la retraite Édition 2014 Cotisations volontaires : un outil pour augmenter nos revenus à la retraite Introduction Le Régime de retraite par financement salarial des groupes communautaires et de femmes («Régime de

Plus en détail

INVESTIR À propos de Banque Nationale Courtage direct. Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct

INVESTIR À propos de Banque Nationale Courtage direct. Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct 01 Au service des investisseurs canadiens depuis plus de 25 ans Filiale d une des plus grandes institutions financières au pays, offre aux investisseurs

Plus en détail

Les fonds de structure de capitaux L importance de la fiscalité

Les fonds de structure de capitaux L importance de la fiscalité Les fonds de structure de capitaux L importance de la fiscalité - 1 - Qu est-ce que les Fonds de catégorie de société Concept éprouvé: Fonds de catégorie de société créée en 1987 42 choix de part de Fonds

Plus en détail

Introduction des. comptes d épargne libre d impôt

Introduction des. comptes d épargne libre d impôt Introduction des comptes d épargne libre d impôt Comptes d épargne libre d impôt Une nouvelle façon d épargner Les comptes d épargne libre d impôt ont été introduits par le gouvernement fédéral dans le

Plus en détail

Règlement sur le recyclage des produits de la criminalité et le financement des activités terroristes

Règlement sur le recyclage des produits de la criminalité et le financement des activités terroristes Le 12 novembre 2013 Le gouvernement du Canada apportera des modifications au Règlement sur le recyclage des produits de la criminalité et le financement des activités terroristes afin de le renforcer.

Plus en détail

Feuille d information

Feuille d information Feuille d information Numéro 110 Avez-vous bien planifié votre stratégie de sortie? Aide-mémoire à l'intention des dentistes qui se préparent à prendre leur retraite Après avoir travaillé sans relâche

Plus en détail

«Prenez vos finances. «Comment vais-je arriver. en main.» à payer mes comptes?» Prendre soin de soi. À quoi s attendre. Que faire

«Prenez vos finances. «Comment vais-je arriver. en main.» à payer mes comptes?» Prendre soin de soi. À quoi s attendre. Que faire Prendre soin de soi À quoi s attendre Que vous travailliez à l extérieur de la maison ou que vous soyez parent au foyer, le cancer du sein pourrait nuire à votre capacité de travailler, ce qui aura inévitablement

Plus en détail

PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS. Régime de pension de l Université d Ottawa (1965)

PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS. Régime de pension de l Université d Ottawa (1965) PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS Régime de pension de l Université d Ottawa (1965) Objectif du fonds Réalisation de l objectif Continuité de l exploitation Rôles et responsabilités L objectif

Plus en détail

Étude nationale 2015 sur la rémunération des membres CFA. 11 août 2015

Étude nationale 2015 sur la rémunération des membres CFA. 11 août 2015 Étude nationale 2015 sur la rémunération des membres CFA 11 août 2015 Table des matières Profil des répondants sommaire 3 Mesures de rémunération sommaire 4 Profil d emploi sommaire 11 Méthodologie et

Plus en détail

Les contrats retraite en Loi Madelin

Les contrats retraite en Loi Madelin Les contrats retraite en Loi Madelin Une retraite obligatoire insuffisante Par rapport à un salarié, le travailleur indépendant est un peu "le parent pauvre" du système de protection sociale français.

Plus en détail

Bienvenue chez desjardins. le premier groupe financier coopératif au canada

Bienvenue chez desjardins. le premier groupe financier coopératif au canada Bienvenue chez desjardins le premier groupe financier coopératif au canada 04 Vous accueillir. Vous accompagner. Vous simplifier la vie. desjardins souhaite faciliter votre intégration au pays. dans cette

Plus en détail

LEXIQUE - A A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z. Actuaires / Actuariat. Actifs représentatifs

LEXIQUE - A A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z. Actuaires / Actuariat. Actifs représentatifs LEXIQUE - A Actuaires / Actuariat Un actuaire est un professionnel spécialiste de l'application du calcul des probabilités et de la statistique aux questions d'assurances, de finance et de prévoyance sociale.

Plus en détail

Services financiers collectifs. Comptes de placement collectifs Guide du participant

Services financiers collectifs. Comptes de placement collectifs Guide du participant Services financiers collectifs Comptes de placement collectifs Guide du participant 1 Services financiers collectifs Compte de placement collectif Choix Royal Votre employeur a mis en place un compte de

Plus en détail

Gestion de placement privée CI. Le guide du client sur la gestion d actifs de classe mondiale

Gestion de placement privée CI. Le guide du client sur la gestion d actifs de classe mondiale Gestion de placement privée CI Le guide du client sur la gestion d actifs de classe mondiale Un programme d investissement complet et sophistiqué, aussi unique que vous l êtes. Gestion de placement privée

Plus en détail

L Industrielle Alliance en un coup d œil Bref historique Envergure de l Industrielle Alliance aujourd hui Notre offre de produits et de services

L Industrielle Alliance en un coup d œil Bref historique Envergure de l Industrielle Alliance aujourd hui Notre offre de produits et de services L'Industrielle Alliance Yvon Charest Président et chef de la direction Industrielle Alliance 1 Ordre du jour L Industrielle Alliance en un coup d œil Bref historique Envergure de l Industrielle Alliance

Plus en détail

LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC

LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC GUIDE À L USAGE DE L EMPLOYEUR LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC un partenaire incontournable dans l intégration réussie de votre main-d œuvre immigrante Visitez-nous au desjardins.com/caissedequebec Être

Plus en détail

MAXIMISEZ VOS DOLLARS MARKETING

MAXIMISEZ VOS DOLLARS MARKETING CONFÉRENCE MAXIMISEZ VOS DOLLARS MARKETING MANUEL DU PARTICIPANT Conférencier : Ronald Martineau, Conseiller stratégique, TAO Design & Marketing Collège de l immobilier du Québec 600, chemin du Golf, Île

Plus en détail

Orchestres Canada 27 Octobre 2010

Orchestres Canada 27 Octobre 2010 Orchestres Canada 27 Octobre 2010 1 Orchestres Canada Présentateurs Ellen Versteeg-Lytwyn, Gestionnaire de la caisse Humbert Martins, Directeur, Prestations de retraite Présidente et modératrice, Katherine

Plus en détail

RÉGIMES DE RETRAITE DANS LE SECTEUR BÉNÉVOLE ET COMMUNAUTAIRE NOTIONS DE BASE AUX FINS DE DISCUSSION

RÉGIMES DE RETRAITE DANS LE SECTEUR BÉNÉVOLE ET COMMUNAUTAIRE NOTIONS DE BASE AUX FINS DE DISCUSSION RÉGIMES DE RETRAITE DANS LE SECTEUR BÉNÉVOLE ET COMMUNAUTAIRE NOTIONS DE BASE AUX FINS DE DISCUSSION Contexte L accès à une prestation de retraite ou de pension pour les employés des organismes du secteur

Plus en détail

Le travail continue! Message du président

Le travail continue! Message du président Bulletin / avril 2014 Section Télébec Message du président Le travail continue! L hiver est maintenant derrière nous et les beaux jours du printemps sont à notre porte. Enfin, diront certains. Mais, quelle

Plus en détail

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER?

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Version janvier 2015 Ce document est destiné aux personnes participantes du Régime et vise à les aider à déterminer si le rachat d une rente pour service

Plus en détail

Options de 10, 15 et 20 ans

Options de 10, 15 et 20 ans Options de 10, 15 et 20 ans Simplifiez-vous la vie. Planifiez votre avenir avec des garanties. A s s u r a n c e V i e u n i v e r s e l l e d e l a G r e at- W e s t Coût de l assurance à versements déter

Plus en détail