Le congrès international des Métallos

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le congrès international des Métallos"

Transcription

1 Le congrès international des Métallos Au mois d'août dernier avait lieu, le 29ieme congrès international des Métallos. Beaucoup de sujets ont été abordés mais le point qui a retenu le plus notre attention portait sur le recrutement. Plus de 2,900 délégué(e)s étaient présent au congrès international des Métallos. Le Québec était, pour sa part, représenté par une centaine de membres. Les intervenants nous ont expliqué en détail la direction qu'emprunterais notre syndicat d'ici l'an 2002 si aucune mesure concrète n'est prise. On nous a démontré qu'en ce qui concerne le recrutement, le Canada était nettement en avance sur les États-Unis. Le Canada recrute environ 10% de nouveaux membres par année. Il est claire que chez nous, le recrutement fonctionne très bien. Ils nous ont d'ailleurs mentionné qu'au Québec, nous avions mis en place un système assez impressionnant. Après nous avoir expliqué en détail le rapport d'un groupe convoqué par le bureau international, la résolution #26 a été adopté (lire en page 3). Notons que treize audiences ont été nécessaires pour compléter ce rapport. Suite à l'adoption de la résolution, le comité des statuts et règlements nous ont proposé deux recommandations. La première recommandation mentionne qu'à compter du 1er janvier 1999, la cotisation d'un membre augmentera de.01 l'heure et de.02 l'heure à partir de l'an Cet argent sera distribué comme suit: 50% au programme de recrutement du district, 25% au programme multi-district à l'échelle de l'industrie et 25% à la formation pour les recruteurs. La fin du prélèvement de la cotisation prendra fin le 1er jour du 2ième mois suivant la période de 12 mois consécutif 2ième mois suivant la période de 12 mois consécutif pendant laquelle le syndicat a recruté une moyenne de 8% et plus de son effectif. La deuxième recommandation a finalement été retirée. Celle-ci proposait d'enlever le plafond de 2.5 fois le salaire horaire moyen des membres. Nous réalisons que nous avons 2 choix qui s'offre à nous. Ou bien on recrute, ou bien on se laisse mourir à petit feu. C'est certain que le syndicat des Métallos n'est pas sur le bord de sombré mais il est nécessaire d'effectuer un virage qui sera profitable à tout les syndiqué(e)s. Les problèmes auquel nous sommes tous confrontés sont les mêmes; Les fusions et les déménagements d'entreprises. Donc pour nous comme pour vous, il est important que les entreprises, petites ou grosses, que les restaurants ou les chaînes de restaurant se syndique. Une force régionale, provinciale, nationale et même mondiale améliorera à coup sûr les conditions précaires que certaines personnes vivent dans notre société. L'autre jour je discutais avec un membre et il me disait que l'entreprise ou sa conjointe travaillait venait d'être vendu. Le nouveau propriétaire a décidé de ne garder personne. Il a même transférer du personnel de son entreprise à sa nouvelle. Pourtant les employé(e)s ont fait des pieds et des mains pour satisfaire les exigences de leur ancien patron. Si vous connaissez une personne qui vit une situation semblable et qui aimerais avoir des informations, n'hésitez pas à communiquer avec moi ou un responsable... le recrutement commence dans notre entourrage!!! Robert Lord

2 Le Fouineur Le Journal Officiel des Membres Métallos du Local 9238 / métallos Local 9238 / Équipe du Journal Lucie Matte Jean Hébert Yvan Ravary Ext: 8274 Le mot de la rédaction Bonjour, cher(e)s lecteurs et lectrices, Nous souhaitons vivement que les sujets aborder dans cette édition automnale du Fouineur sachent vous plaire. Nous remercions énormément tous ceux et celles qui ont contribué a la réalisation de la présente édition en nous envoyant des articles et des idées. Nous encourageons fortement toutes les personnes qui ont des choses à dire de communiquer avec nous au local syndical. Bien entendu, ce message s'adresse aussi à nos chèr(e)s retraité(e)s de qui nous aimerions bien avoir des nouvelles. Membres de l'exécutif Robert Lord Donald Noël André Thibodeau Lucie Matte Michel Cossette Daniel Sourdif Pierre Tremblay Francine Desrochers Élise Deschatelets Guy Bonneau Jean Morin C.S.S.T. Contestation Comité des Griefs F.S.T.Q. Délégué(e)s Santé/Sécurité Daniel Sourdif Daniel Dalpé Michel Ricard Marcel Ouellet Gertrude St-André Jean Morin Alberto Belzile Françoise Larose Président Vice-Président Sec. Archiviste Sec. Financière Trésorier Garde Garde Syndic Syndic Syndic Guide André Thibodeau Donald Noël Donald Noël Élise Deschatelets André Thibodeau Lucie Matte Normand Pelchat Luc Laurier André Thibodeau Michel Charron Claude Jolicoeur Manon Chouinard Jennifer Bouchard Christiane Pimparé Robert Vadnais Yvan Brouillette Dans la même ordre d'idée, il est important de mentionner à tous nos retraité(e)s qui éprouvent certaines difficultés soit, avec le chômage ou autre, qu'ils peuvent toujours compter sur notre support en communiquant avec un responsable de la section locale. Merci. SOMMAIRE Mot du président page 3 Résolution no. 26 page 3 Semaine de la Santé / Sécurité page 4 Alcool et Drogues page 5 Santé et Sécurité au travail page6&7 Comité des sages page 7 Pages des jeux page 8 Plein air page9&10 Flash sur le régime d'assurance page 10 Page gourmande page 11 Solution des jeux page 11 Caricature page 12

3

4 Semaine de la Santé/Sécurité La semaine de la Santé et la Sécurité au travail aura lieu, cette année, du 19 au 23 octobre Cette année, la formule a été entièrement repensée. En effet sous le thème «prévention maux de dos», divers spécialistes seront sur place chaque jour de 11:00h à 13:00h pour vous informer et répondre à vos questions en rapport avec la problématique des «maux de dos». Un chiropraticien viendra répondre à vos questions, vous offrir des services, distribuer des dépliants et fera même des analyses posturales avec l aide d un logiciel. Vous aurez donc droit à une mini-consultation gratuite. La même journée, à la salle du carrefour, vous aurez droit à une démonstration d aérobie sur rebondisseur (mini-trampoline). Vous êtes invité(e)s à venir faire l essai de ces mini-trampolines, de façon à découvrir les effets bénéfiques de l Aérobond sur votre organisme. Une autre session d information sera réservée à un podiatre. Toujours dans la même ligne de pensée, le spécialiste pourra vous aider dans le dépistage des facteurs pouvant mener à un problème au dos. Des spécialistes de la massothérapie viendront aussi vous vanter les bienfaits de ces traitements. Un (ou des) massothérapeute(s) seront sur place pour vous dispenser des minimassages et de l information sur les différents services offerts en massothérapie. J aimerais attirer votre attention sur le fait que tous les frais occasionnés par les services dispensés par les intervenants ci-haut mentionnés (Chiropraticiens, podiatres, massothérapeutes), en dehors des mini-consultations gratuites de la semaine de la Santé/Sécurité, sont remboursables en partie ou en totalité par votre régime d assurance collective. Finalement, pour clore le programme de la semaine Santé/sécurité, le vendredi 23 octobre, un policier sera sur place pour parler d alcool et de drogue. Tout cela en rapport avec la directive en matière de consommation d alcool et de drogue reliés au travail que les parties syndicale et patronale sont à négocier présentement. En résumé, comme vous pouvez le constater la Semaine de la Santé/Sécurité au travail pour 1998 sera orientée vers des problématiques vécues dans notre milieu de travail et nous vous proposons différentes solutions pour faire face à ces douloureuses situations. Nous vous attendons donc en grand nombre au kiosque qui sera situé à la cantine principale et nous espérons apporter des solutions à vos problèmes ou encore vous aider à faire de la prévention de façon à éviter la douloureuse problématique des maux de dos. Daniel Sourdif Pour le comité organisateur* *comité organisateur : Daniel Sourdif #331 Éric Vézina #120 Lors de la Semaine de Santé/Sécurité 3 laissez-passer d une valeur de $7.50 pour l essai en studio de l Aérobond. Remplir le bulletin de participation et le remettre au local avant le 23/10/98

5 Alcool & Drogue Prévention-Éducation-Entraide Il y a un an, l employeur émettait une nouvelle directive qui s intitulait «Directive en matière de consommation d alcool et de drogues». Cette directive fut lancée en grande pompe par chacun de nos directeurs respectifs. Après ce lancement (et pendant aussi) tout le monde capotait, y compris le syndicat, de voir jusqu'où l employeur était prêt à aller dans l application de cette directive. Les objectifs et les moyens suggérés pour y arriver étaient déshumanisés, débranchés de la réalité et certains contrôles étaient très subjectifs et tout à fait inacceptables. On a donc demandé à l employeur par écrit sur un petit formulaire à plusieurs copies de bien vouloir reconsidérer sa directive. Une rencontre eut lieu avec un membre de la haute direction et ses acolytes. Il nous a fait part de sa principale préoccupation, c est-à-dire prendre ses responsabilités en vertu de la loi, soit le respect de l article 51 de la loi sur la Santé et la Sécurité au travail : «-L entreprise doit prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé et assurer la sécurité et l intégrité physique des travailleurs». Il a admis que la directive pouvait être améliorée pourvu qu on ne perde pas de vue son objectif premier. «On avait mis un pied dans porte» et ça commençait bien nos pourparlers. Nous étions entièrement d accord avec son objectif sauf que pour nous, il est tout simplement incomplet. Forts des conseils de notre ressource externe, nous avions plein d idées afin d améliorer la directive. Nous ne les avons pas toutes réalisées mais nous avons quand même réussi à faire inclure dans les objectifs les éléments de préventions et d entraide afin de pouvoir agir en amont et en aval auprès de nos membres. De plus, dès qu il y a détection (doute) par l employeur d un problème de drogue ou d alcool chez un de nos membres, il doit nous en aviser afin que nous puissions participer au déroulement de l intervention du début à la fin. Bien sur, tous et toutes n ont pas de problème chronique d excès de consommation de drogue ou d alcool. Beaucoup de gens consomme et ce de façon raisonnable. Il faut donc faire preuve de discernement dans l application de cette politique. Nous croyons avoir réussi à faire comprendre à l employeur qu il valait mieux axer la politique sur l entraide que sur le caractère disciplinaire de la chose. Nous vous invitons donc à respecter la directive et de vous accrocher plus à l esprit de la lettre qu à la lettre elle même. Aussi, si vous croyez excéder la norme et que vous avez besoin d aide... demandez-en! Donald Noël

6 Ce trimestre, j aimerais vous entretenir des alertes à l orage et pour ce faire je vous citerai donc les articles à de la page 35 du manuel des règlements généraux et de Santé/Sécurité. Il est important pour tous et chacun syndiqué(e)s ou non de se conformer à cette réglementation. Fermeture d atelier À l approche d un orage électrique avec risque de foudre au sol une demande de fermeture temporaire des ateliers de production contenant des explosifs peut être exigée par le service de la protection. (Référence : sec Loi- 102 et la Loi sur les explosifs art. 83,102 Emission L annonce d une telle alerte sera faite par les systèmes de communication normalement utilisés et devra être respecté à moins que cette opération ne mette en danger les employé(e)s ou les installations à cause de la nature des opérations en cours. Pré-alerte Pour les ateliers désignés comme devant terminer les opérations de production pour des raisons de sécurité une pré-alerte sera transmise par le téléphone lorsque possible. Fermeture sécuritaire Lors d une alerte, les ateliers doivent être sécurisés et fermés comme pour la fin d une journée de travail. Circulation Aucune circulation ne sera permise près des bâtiments contenants des explosifs durant toute la durée de l alerte. Fin de l alerte La fin de l alerte sera transmise de la même façon qu elle fut annoncée. Références sec Loi-102 Évacuation du personnel Lors de la réception d une alerte à l orage, les directeurs doivent procéder au retrait du personnel comme suit : Provenance : Destination : Bâtiments 1B7-1B8-3B B9A Par autobus à la cantine du 2D2 groupe 2 (excepté 2D15-2D22-2D22A Vestiaire du 2D2 et à la cantine du 2D2 par le corridor groupe 3 secteur est (à partir du 3E2-3D1-3D1A) Vestiaire du 2D2 et à la cantine du 2D2 par le corridor Bâtiment 1D3 Salle de pause du 1D3 Bâtiments 2D15-2D22-2D22A Salle de pause du 2D20 (roulotte) Groupe 3 secteur ouest (à partir du 3E4 et 3D3 incluant Salle de pause du 3E7A (roulotte) 3E5-3D5-3C5) Groupe 6 Hors de la zone avec transport mis à la disposition ou par autobus à la cantine du 2D2 Manutentionnaires : Lors du chargement ou du déchargement les véhicules sont laissés dans les poudrières. Les véhicules sur la route chargés d explosifs sont dirigés à l extrémité sud de l avenue C et doivent être verrouillés. Le personnel est transporté à la cafétéria du 514

7 Contracteurs : Les contracteurs doivent évacuer s ils sont à proximité des explosifs. Note : L évacuation de la zone des explosifs est maintenue tout le temps où l on est en alerte météorologique. Opérations exceptionnelles : Les opérations dans les endroits suivants doivent être poursuivies jusqu au moment où elles peuvent être suspendues sans danger lorsqu un orage est imminent aviser les départements (pré-alerte) cibas mentionnés dans les plus brefs délais afin de permettre aux employé(e)s y travaillants de se préparer et ceci à cause des opérations particulières effectuées en ce moment dans ces départements. On doit les aviser par téléphone afin de ne pas confondre les employé(e)s travaillant dans les autres départements. Endroits : Opérations : 1B7/2-3 Assemblage d amorces 1B8 Précipitations 3D1 Incorporateur 3D1A Source cobalt (Rayons X) 460 Compositions pyrotechniques 3C5 Mélangeur TNT et poudre d aluminium Référence : Loi sur les explosifs Art.83 À l approche d un orage les poudrières et les autres bâtiments dangereux doivent être fermés et quiconque y travaille ou travaille dans leur voisinage doit s en éloigner sauf lorsqu est en marche une opération dont la suspension elle-même constituerait un danger dans ce cas il faut poursuivre l opération jusqu au moment où elle peut être suspendue sans danger et une telle opération ne doit pas être entreprise tant que dure l orage. Art.102 À l approche d un orage toute poudrière ouverte doit être fermée et quiconque y travaille ou travaille dans son voisinage doit s en éloigner pour la durée de l orage. Afin de trouver une solution au désaccord perpétuel entre les groupes d occupation 1 et 2. Un comité formé de six personnes (trois de chaque groupe) a été mis sur pieds afin d apporter différentes recommandations pour régler ce problème de façon définitive. Avec une bonne ouverture d esprit et la volonté de réussir d énormes progrès peuvent être accomplis. Ces membres sont : Alberto Belzile, Jean Brisson, Robert Charron, Roland Degrandpré, Élise Deschâtelets et Pierre Tremblay. Félicitations donc à cette nouvelle équipe!

8 7. Note- Baie du Japon- Douleur- Mesure de temps 8. Condition- île de France- article- note 9. Famille princière d'italie- Liquide jaunâtre- Fringale 10. Possessif- Allai aux urnes- Première page d'un journal 11. Infinitif- Dans 12. Écorchent 13. Désaccord VERTICALEMENT: HORIZONTALEMENT: 1. Science qui traite des organismes microscopiques 2. Apporterions un soutien 3. École (abr.)- Abr. Anglaise Motor ship 4. Règle- Signature- Prog. d'aide aux employés 5. Satellite- Pronom- Châtié 6. Infinitif- Pronom- Lettre qrecque- Dir. général 1. Suavement 2. Faire la cour 3. Cela- préfixe- Top secret- Erbium 4. Ricane- Allongé- Coup de baguette 5. Poèmes- Élimé- Réel 6. Béryllium- Sert à lier- Fleuve d'italie- pronom 7. Iridium- Particule- Période d'activité sexuelle- Consonnes jumelles 8. Diphtongue- Négation- possessif- Laize 9. Grand- Supplice- En outre 10. Pronom- Riz- Négation 11. Groupe Secours (abr.)- Été capable- Or- Terre- Neuve 12. Fruit 13. Leçons Source: Petit Larousse 98 J.H. Anglicismes à corriger Tous les jours de notre vie, que ce soit au travail, à la maison ou bien au centre commercial, nous utilisons des anglicismes souvent même sans s'en rendre compte. Voici donc un petit test afin de mettre vos connaissances du français à l'épreuve. Cédule de travail : Avantages marginaux : Clause normative : Démotion : Droit de gérance : Solution des jeux: page 11

9 J aimerais partager avec vous mon coup de cœur pour le mont Jefferson, situé dans le New- Hamshire au beau milieu des White Montains où plusieurs sommets dépassent les 5000 pieds. Le plus célèbre d entre eux est sûrement le mont Washington reconnu pour son altitude vertigineuse de 6280 pieds. Le mont Jefferson offre des avantages très attrayants pour le randonneur moyen. Primo, une affluence modérée par apport à son voisin le mont Washington, secundo, la possibilité d atteindre 5700 pieds via un sentier relativement court, tertio, l opportunité de grimper des parois rocheuses sans toutefois qu il soit question d escalade. Le sentier qui m a beaucoup plu s appelle le Jefferson s Notch trail. Pour s y rendre, on emprunte la Jefferson s Notch road. Cette route de gravier, longue de 8.5 km, serpente la montagne jusqu à 3000 pieds d altitude. Elle est parsemée de petits sites individuels où l on peut camper. On parle ici de campings sauvages, c est-àdire rien de plus qu un emplacement pour une tente et un cercle de roches pour faire un feu. Il y en a un particulièrement enchanteur qui siège en bordure d un ruisseau. Dormir au son d une cascade, après avoir été hypnotisé par un feu donne l énergie nécessaire pour affronter les plus hauts sommets. Le sentier débute dans une forêt plutôt dense. Graduellement, la pente s accentue sans être excessive. Après seulement 30 minutes de marche, un premier promontoire offre une vue splendide sur la vallée. Déjà, les arbres plient l échine sous l effet des forts vents soufflant à ces hauteurs. Ici et là, des arbrisseaux tous recroquevillés ont des allures de bonsaïs éventés. Soudain, le parcours se dresse sur un

10 amoncellement d énormes roches qui s empilent jusqu au sommet. Pour franchir certaines d entre elles on doit utiliser les quatre membres. Cet aspect de la randonnée me vivifie. J ai toujours adoré grimper, probablement à cause de la souplesse et de la précision que cela exige. Deux pics nous séparent du sommet, ils incitent tous deux à un arrêt pour admirer le magnifique panorama. De chaque côté les grandes et profondes vallées donnent l impression de regarder par un hublot d avion. Le sommet atteint il faut rapidement enfiler le coupe-vent, car le vent souffle avec force et la température a considérablement diminué avec l altitude. Le repas sera donc bref, on prend quand même le temps de s éclater les pupilles sur tous les sommets qui nous entourent. Sentier; Jefferson s Notch trail Distance; 8 km aller-retour Altitude au sommet; 5712 pieds Dénivellation; 2704 pieds Distance de Montréal; 311 km Flash sur le régime d assurance Il est toujours agréable de faire un voyage à l étranger. Cependant, il peut parfois arriver des désagréments dûs à la maladie ou un accident. Sachez que votre régime d assurance couvre ces frais selon certaines conditions. Vous pourrez donc lire cidessous l information tirer du texte intégral de la police d assurance. Avant de partir en voyage, il serait donc préférable de vous informer de la couverture auprès du service des ressources humaines afin de vous éviter certains désagréments. Frais engagés à l étranger Les frais ci-dessous engagés à l étranger sont remboursables à condition que les soins soient prescrits par un médecin pour le traitement d urgence d une blessure ou d une maladie qui s est produite alors que la personne couverte voyageait hors du Canada. Les frais remboursables sont les frais effectivement exigés de la personne couverte diminués de tout montant couvert par un régime gouvernemental. (a) les frais pour chambre et pension à l hôpital en service semi-privé ainsi que pour tous les autres soins et produits fournis par l hôpital. (b) les autres soins et produits médicalement nécessaires qui auraient été autrement couverts en vertu de la présente garantie Tous les frais ci-dessus mentionnés devront être réglés par l employé et celui-ci aura la responsabilité de se faire rembourser (avec reçus à l appui) par La London Life/Great West. EXCLUSION Tous les frais d assistance voyage ne sont pas couverts en vertu du contrat d assurance.

11 Lors de la dernière édition j avais présenté une recette de poitrines de poulet marinées qui a semblé plaire à plusieurs. Ça fait plaisir à entendre et je vous en remercie. On m a aussi demandé quel genre de salade accompagnerait bien ce plat. Une salade grecque bien entendu! La recette suivante nous est gracieusement donnée par notre consœur de travail Manon Bertrand. Elle est facile à préparer et tout simplement délicieuse. Merci donc, à Manon pour sa recette. Salade grecque : Les ingrédients : - 5 tomates lavées et émincées - 1 oignon haché - ½ piment banane haché - 6 tranches de bacon croustillant (ou simili ) - ½ lb de fromage féta coupé en dés - Olives noires (facultatif ) - 4 cœurs de palmiers coupés en deux - 1 cu-à-soupe de gras de bacon - 2 cu-à-soupe de jus de citron - 3 cu-à-soupe d huile d olive première pression - Piments broyés (au goût ) - Sel et poivre Mettre tous les ingrédients dans un bol puis mélanger en remuant très délicatement. Il ne vous reste qu à déguster. Bon appétit! Anglicismes à corriger. 1. Horaire de travail 2. Avantages sociaux 3. Clause non salariale 4. Rétrogradation 5. Droit de la direction

12

Une galaxie près de chacun de nous

Une galaxie près de chacun de nous Une galaxie près de chacun de nous Le SSESOCQ c'est comme une galaxie Vu de loin, on peut y voir un ensemble de composantes qui impressionnent et invoquent l admiration. De plus près, ces composantes sont

Plus en détail

RAPPORT Marche exploratoire. Réalisée à Montréal, dans le quartier de Verdun District Champlain Île-des-Sœurs. PRÉSENTÉ PAR Action Prévention Verdun

RAPPORT Marche exploratoire. Réalisée à Montréal, dans le quartier de Verdun District Champlain Île-des-Sœurs. PRÉSENTÉ PAR Action Prévention Verdun RAPPORT Marche exploratoire Réalisée à Montréal, dans le quartier de Verdun District Champlain Île-des-Sœurs PRÉSENTÉ PAR Action Prévention Verdun Le 7 mai 2014 Table des matières Préambule... 3 Mise en

Plus en détail

Guide sur le Programme de prestations supplémentaires de chômage

Guide sur le Programme de prestations supplémentaires de chômage ASSURANCE-EMPLOI Guide sur le Programme de prestations supplémentaires de chômage Guide à l intention des employeurs qui offrent à leurs employés des prestations supplémentaires de chômage Publication

Plus en détail

Céréales à cuisson rapide Inspirations faciles

Céréales à cuisson rapide Inspirations faciles Céréales à cuisson rapide Inspirations faciles Naturel, savoreux et sain! Céréales à cuisson rapide Inspirations faciles Le gusto vous aide à faire un choix sain, rapide et facile!grâce à une pré-cuisson

Plus en détail

7h00 à 18h00 7.00$ Pour tous. Maximum de 5 heures de garde 7.00$

7h00 à 18h00 7.00$ Pour tous. Maximum de 5 heures de garde 7.00$ Régie interne Chers parents, Le personnel du service de garde de l école Notre-Dame d Etchemin est heureux d accueillir votre enfant. Notre service s inscrit dans la continuité des services pédagogiques

Plus en détail

FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.)

FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) N o 5 Formulaire d assurance complémentaire pour les dommages occasionnés au véhicule assuré (assurance de remplacement) F.P.Q. N o 5 1 er

Plus en détail

Mes droits parentaux et le Régime québécois d assurance parentale

Mes droits parentaux et le Régime québécois d assurance parentale Quebec Provincial Association of Teachers L Association provinciale des enseignantes et enseignants du Québec (RQAP) et le Régime québécois d assurance parentale Mes droits Ce guide destiné au personnel

Plus en détail

Soupe aux lentilles Virginia Freynet

Soupe aux lentilles Virginia Freynet Soupe aux lentilles Virginia Freynet Donne 6 portions_ 1 os de jambon ou un jambon fumé 6 tasses d'eau 1.5 tasse de lentilles sèches, lavées 1 gros oignon coupé en dés 2 bâtons de céleri avec feuilles,

Plus en détail

En avril 2006, un citoyen produit sa déclaration de revenus 2005. En septembre de la même année, il constate une erreur dans sa déclaration initiale et produit une déclaration amendée à laquelle il joint

Plus en détail

Droits et obligations des travailleurs et des employeurs

Droits et obligations des travailleurs et des employeurs Droits et obligations des travailleurs et des employeurs La Loi sur la santé et la sécurité du travail (LSST) vise à assurer des conditions de santé et de sécurité minimales dans les entreprises québécoises.

Plus en détail

Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ TEMPORAIRE. (autre qu en service de garde)

Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ TEMPORAIRE. (autre qu en service de garde) DE-02-03-04 Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ TEMPORAIRE (autre qu en service de garde) La convention collective et les arrangements locaux S3 2000-2002 Fédération du personnel de soutien

Plus en détail

Mes droits parentaux et le Régime québécois d assurance parentale (RQAP)

Mes droits parentaux et le Régime québécois d assurance parentale (RQAP) Quebec Provincial Association of Teachers l Association provinciale des enseignantes et enseignants du Québec Mes droits parentaux et le Régime québécois d assurance parentale (RQAP) Renseignements généraux

Plus en détail

Quand arrive la retraite La rente de retraite du Régime de rentes du Québec et les autres sources de revenu à la retraite

Quand arrive la retraite La rente de retraite du Régime de rentes du Québec et les autres sources de revenu à la retraite Quand arrive la retraite La rente de retraite du Régime de rentes du Québec et les autres sources de revenu à la retraite Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également

Plus en détail

Votre régime d assurance collective En un coup d oeil. Contrat H6999

Votre régime d assurance collective En un coup d oeil. Contrat H6999 Votre régime d assurance collective En un coup d oeil Contrat H6999 PERSONNEL DE SOUTIEN DU SECTEUR DE L ÉDUCATION MEMBRE DES SYNDICATS AFFILIÉS À LA FEESP (CSN) 1 er janvier 2012 Ce dépliant En un coup

Plus en détail

Dans les faits, Mabe a déclaré elle-même la faillite, sans qu un ou plusieurs créanciers l aient forcé à le faire.

Dans les faits, Mabe a déclaré elle-même la faillite, sans qu un ou plusieurs créanciers l aient forcé à le faire. COMMUNIQUÉ Mercredi 8 octobre 2014 À tous les ex-employés de Mabe Canada Voici un résumé de l assemblée qui s est tenue le 25 septembre dernier. D abord, nous tenons à souligner la forte participation

Plus en détail

Vous achetez une première habitation? Sachez RAPer sans déraper!

Vous achetez une première habitation? Sachez RAPer sans déraper! Vous achetez une première habitation? Sachez RAPer sans déraper! Recherche et rédaction Julien Michaud (Autorité des marchés financiers) Collaborateurs Vincent Ardouin (Cégep Marie-Victorin) Marylaine

Plus en détail

Conventions de stage (pour un stage en FRANCE) Exemplaire à remettre à l Organisme d Accueil

Conventions de stage (pour un stage en FRANCE) Exemplaire à remettre à l Organisme d Accueil Conventions de stage (pour un stage en FRANCE) Exemplaire à remettre à l Organisme d Accueil Entre, d une part, l Ecole Spéciale d Architecture (ESA), 254 boulevard Raspail, 75014 PARIS, représentée par

Plus en détail

Nathalie Juteau. Nathalie Juteau CONSEIL D ADMINISTRATION 2006-2007. Juillet 2007

Nathalie Juteau. Nathalie Juteau CONSEIL D ADMINISTRATION 2006-2007. Juillet 2007 Juillet 2007 http://www.spg.qc.ca/aqgp Volume 12, numéro 3 CONSEIL D ADMINISTRATION 2006-2007 Présidente Nathalie Juteau (450) 962-5589 Parasi-Tech Vice-Présidente Sylvie Morin (450) 436-1779 Extermination

Plus en détail

LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et moins)

LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et moins) FÉDÉRATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR GUIDE POUR LES MEMBRES DU PERSONNEL DE SOUTIEN DES COLLEGES LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et

Plus en détail

DEMANDE DE RÉDUCTION DE LA RETENUE D IMPÔT

DEMANDE DE RÉDUCTION DE LA RETENUE D IMPÔT TP-1016 2001-02 DEMANDE DE RÉDUCTION DE LA RETENUE D IMPÔT Ce formulaire s adresse à tout particulier qui demande au ministère du Revenu d autoriser son employeur (ou le payeur) à réduire sa retenue d

Plus en détail

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE TABLE DES MATIÈRES Alternance travail-études au niveau collégial... 5 Rôles et responsabilités de chacun... 6 Avantages de l alternance travail-études... 7 Situations particulières...

Plus en détail

«Prenez vos finances. «Comment vais-je arriver. en main.» à payer mes comptes?» Prendre soin de soi. À quoi s attendre. Que faire

«Prenez vos finances. «Comment vais-je arriver. en main.» à payer mes comptes?» Prendre soin de soi. À quoi s attendre. Que faire Prendre soin de soi À quoi s attendre Que vous travailliez à l extérieur de la maison ou que vous soyez parent au foyer, le cancer du sein pourrait nuire à votre capacité de travailler, ce qui aura inévitablement

Plus en détail

Université de Moncton. Les garanties d assurance-vie & invalidité. No du contrat : 12037

Université de Moncton. Les garanties d assurance-vie & invalidité. No du contrat : 12037 Université de Moncton Les garanties d assurance-vie & invalidité No du contrat : 12037 Préparé le 18 août 2011 1 Cette brochure explicative a pour but de vous fournir les traits essentiels de votre régime

Plus en détail

Entre Demandeur 1 et Défendeur ÉTAT FINANCIER ÉTAT FINANCIER DE (demandeur ou défendeur) Je soussigné,

Entre Demandeur 1 et Défendeur ÉTAT FINANCIER ÉTAT FINANCIER DE (demandeur ou défendeur) Je soussigné, Formule 94 (Règle 63A (1) ) C.S. n o COUR SUPRÊME DU YUKON Entre Demandeur 1 et Défendeur ÉTAT FINANCIER ÉTAT FINANCIER DE (demandeur ou défendeur) Je soussigné,, de, au Yukon, DÉCLARE SOUS SERMENT (OU

Plus en détail

RÈGLEMENTS DE LA CAISSE NATIONALE DE GRÈVE

RÈGLEMENTS DE LA CAISSE NATIONALE DE GRÈVE Décembre 2013 RÈGLEMENTS DE LA CAISSE NATIONALE DE GRÈVE Article Page 1 Gestion financière de la Caisse nationale de grève...1 2 Définition du terme «grève»...1 3 Droit aux indemnités de la Caisse nationale

Plus en détail

GUIDE DU NOUVEL EMPLOYÉ Personnel enseignant régulier et à contrat. Au service de la réussite de chacun. Commission scolaire des Draveurs

GUIDE DU NOUVEL EMPLOYÉ Personnel enseignant régulier et à contrat. Au service de la réussite de chacun. Commission scolaire des Draveurs Commission scolaire des Draveurs GUIDE DU NOUVEL EMPLOYÉ Personnel enseignant régulier et à contrat Au service de la réussite de chacun N.B. Dans le présent texte, le générique masculin est utilisé sans

Plus en détail

Régie des rentes du Québec 2006. En cas

Régie des rentes du Québec 2006. En cas Régie des rentes du Québec 2006 En cas Profitez de nos services en ligne Le relevé de participation au Régime de rentes du Québec ; SimulRetraite, un outil de simulation des revenus à la retraite ; La

Plus en détail

Travailleurs étrangers temporaires. Vos droits sont protégés

Travailleurs étrangers temporaires. Vos droits sont protégés Travailleurs étrangers temporaires Vos droits sont protégés Bienvenue au Canada! Le Canada est un ardent défenseur des droits de la personne, au pays comme à l étranger. Cette brochure a été préparée pour

Plus en détail

VOTRE RÉGIME COLLECTIF d assurance salaire de longue durée

VOTRE RÉGIME COLLECTIF d assurance salaire de longue durée VOTRE RÉGIME COLLECTIF d assurance salaire de longue durée à l intention des professionnels, cadres et directeurs de service de l Université Laval Contrats numéros 54890 et 54892 Août 2010 À TOUS LES PROFESSIONNELS,

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO CHÔMAGE ET POINTS DE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE. n o 7. Chômage et points de retraite complémentaire

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO CHÔMAGE ET POINTS DE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE. n o 7. Chômage et points de retraite complémentaire GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO CHÔMAGE ET POINTS DE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE Guide salariés n o 7 JUIN 2015 Chômage et points de retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref... 3

Plus en détail

CAHIER DE GESTION. RESPONSABLE DE L APPLICATION La Direction des affaires corporatives et la coordination des Services financiers.

CAHIER DE GESTION. RESPONSABLE DE L APPLICATION La Direction des affaires corporatives et la coordination des Services financiers. CAHIER DE GESTION POLITIQUE ET PROCÉDURES CONCERNANT LES CONTRATS D ENTREPRISE (LOUAGE D OUVRAGE) ET L EMBAUCHE DE PERSONNEL TEMPORAIRE (LOUAGE DE SERVICE) EXCLUANT LE SALARIÉ-ÉLÈVE COTE 50-50-01-04 OBJETS

Plus en détail

Assemblée publique annuelle 2011 3 novembre 2011 Trois-Rivières, QC. allocutions de

Assemblée publique annuelle 2011 3 novembre 2011 Trois-Rivières, QC. allocutions de 1 Assemblée publique annuelle 2011 3 novembre 2011 Trois-Rivières, QC allocutions de Bryan P. Davies Président du conseil d administration Société d assurance-dépôts du Canada et Michèle Bourque Présidente

Plus en détail

VOYAGE ASSISTANCE LA GARANTIE QUI VOUS SUIT PARTOUT

VOYAGE ASSISTANCE LA GARANTIE QUI VOUS SUIT PARTOUT VOYAGE ASSISTANCE LA GARANTIE QUI VOUS SUIT PARTOUT Que vous voyagiez pour le travail ou pour le plaisir, votre Régime d assurance collective des chambres de commerce MC est toujours là pour vous. L assurance

Plus en détail

Comparaison des régimes d épargne-retraite :

Comparaison des régimes d épargne-retraite : Comparaison des régimes : où se situe le RVER? enregistré retraite Qui peut offrir ce régime? Les organisations à ou sans but lucratif, les syndicats et les associations sont admissibles. Les sociétés

Plus en détail

ENTENTE ASSURANCE COLLECTIVE

ENTENTE ASSURANCE COLLECTIVE ENTENTE ASSURANCE COLLECTIVE www.fc-csn.ca BV5087F (2014-09) La force du nombre Depuis 1988, la Fédération du commerce (CSN) et son partenaire, SSQ Groupe financier, allient leurs forces et leur expertise

Plus en détail

REVUE DE L AIDE FISCALE ACCORDÉE AUX PERSONNES AYANT RECOURS À LA VOIE MÉDICALE POUR DEVENIR PARENTS

REVUE DE L AIDE FISCALE ACCORDÉE AUX PERSONNES AYANT RECOURS À LA VOIE MÉDICALE POUR DEVENIR PARENTS REVUE DE L AIDE FISCALE ACCORDÉE AUX PERSONNES AYANT RECOURS À LA VOIE MÉDICALE POUR DEVENIR PARENTS Le présent bulletin d information vise rendre publiques les différentes modifications qui seront apportées

Plus en détail

Message du président

Message du président Vol. 23 numéro 8 8 avril 2008 Message du président Intégration des élèves et plan d action de la Ministre Courchesne La Presse présentait au cours des derniers jours, des articles sur les difficultés reliées

Plus en détail

RECOMMANDATIONS PROPOSÉES

RECOMMANDATIONS PROPOSÉES SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE RECOMMANDATIONS PROPOSÉES (Ce guide doit être utilisé avec le Programme de vérification des syndics) **Ce n est pas nécessaire de le retourner au Bureau national**

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE # 64 INTÉGRATION COMPÉTENTE ET SÉCURITAIRE DES NOUVEAUX EMPLOYÉS

FICHE TECHNIQUE # 64 INTÉGRATION COMPÉTENTE ET SÉCURITAIRE DES NOUVEAUX EMPLOYÉS FICHE TECHNIQUE # 64 INTÉGRATION COMPÉTENTE ET SÉCURITAIRE DES NOUVEAUX EMPLOYÉS Chez les jeunes de 15 à 24 ans, 54 % des accidents du travail surviennent dans les six premiers mois de l emploi. Pour tous

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR L ADMISSIBILITÉ AU SARPA

QUESTIONNAIRE SUR L ADMISSIBILITÉ AU SARPA QUESTIONNAIRE SUR L ADMISSIBILITÉ AU SARPA Ce questionnaire vous permet d explorer si, dans votre situation, vous pouvez obtenir les services du SARPA. Pour plus d information, nous vous invitons à visiter

Plus en détail

CHAPITRE 7 RELATIONS DE TRAVAIL

CHAPITRE 7 RELATIONS DE TRAVAIL Les relations de travail sont révélatrices de l atmosphère qui règne au sein de votre entreprise. Le gestionnaire désirant obtenir de saines relations de travail se doit d être proactif dans ses actions.

Plus en détail

Quand arrive la retraite

Quand arrive la retraite Quand arrive la retraite Régime de rentes du Québec La rente de retraite du Régime de rentes du Québec et les autres sources de revenu à la retraite Ce document n a pas force de loi. En cas de conflit

Plus en détail

PROJET DE LOI 10 : LES IMPACTS POSSIBLES SUR VOTRE SITUATION PROFESSIONNELLE

PROJET DE LOI 10 : LES IMPACTS POSSIBLES SUR VOTRE SITUATION PROFESSIONNELLE PROJET DE LOI 10 : LES IMPACTS POSSIBLES SUR VOTRE SITUATION PROFESSIONNELLE Service des ressources humaines et affaires juridiques 20 octobre 2014 TABLE DES MATIÈRES Contenu Introduction 1 Les dispositions

Plus en détail

RÉGIME d assurance collective CSQ. À la disposition des membres des syndicats affiliés à la Centrale des syndicats du Québec

RÉGIME d assurance collective CSQ. À la disposition des membres des syndicats affiliés à la Centrale des syndicats du Québec RÉGIME d assurance collective CSQ À la disposition des membres des syndicats affiliés à la Centrale des syndicats du Québec Contrat J9999 Janvier 2010 À tous les membres de la CSQ Cette «nouvelle» brochure

Plus en détail

L assurance de l industrie de la construction. Janvier 2014. Pour plus de renseignements. English copy available on request

L assurance de l industrie de la construction. Janvier 2014. Pour plus de renseignements. English copy available on request Pour plus de renseignements Vous pouvez communiquer avec votre représentant syndical ou patronal, ou encore avec le service à la clientèle de la CCQ : Abitibi-Témiscamingue Tél.: 819 825-4477 Bas-Saint-Laurent-Gaspésie

Plus en détail

Régime de retraite des Employé(e)s saisonnier(ère)s et à temps partiel de la province du Nouveau-Brunswick. Renseignements : 1-800-242-1704

Régime de retraite des Employé(e)s saisonnier(ère)s et à temps partiel de la province du Nouveau-Brunswick. Renseignements : 1-800-242-1704 Régime de retraite des Employé(e)s saisonnier(ère)s et à temps partiel de la province du Nouveau-Brunswick Renseignements : 1-800-242-1704 Renseignements au sujet du : Régime de retraite des employé(e)s

Plus en détail

ORA Consultants 30/06/2009 OBJECTIFS. - Faire le point sur les règles en la matière. - Les nouveautés au 1 er janvier 2016

ORA Consultants 30/06/2009 OBJECTIFS. - Faire le point sur les règles en la matière. - Les nouveautés au 1 er janvier 2016 Programme 2 ATELIER RH PAIE 2015 MUTUELLE PREVOYANCE : NOUVEAUTES 2016 OBJECTIFS - Faire le point sur les règles en la matière - Les nouveautés au 1 er janvier 2016 - Mettre en place les différents régimes

Plus en détail

ASSOCIATION ACADIENNE ET FRANCOPHONE DES AÎNÉES ET AÎNÉS DU NOUVEAU-BRUNSWICK

ASSOCIATION ACADIENNE ET FRANCOPHONE DES AÎNÉES ET AÎNÉS DU NOUVEAU-BRUNSWICK ASSOCIATION ACADIENNE ET FRANCOPHONE DES AÎNÉES ET AÎNÉS DU NOUVEAU-BRUNSWICK MÉMOIRE PRÉSENTÉ AU COMITÉ PERMANENT DE MODIFICATION DES LOIS EN VUE DE L ADOPTION DU PROJET DE LOI 77, LOI SUR L ÉQUITÉ SALARIALE

Plus en détail

COMMISSION DES NORMES DU TRAVAIL. Votre employeur a fait faillite?

COMMISSION DES NORMES DU TRAVAIL. Votre employeur a fait faillite? COMMISSION DES NORMES DU TRAVAIL Votre employeur a fait faillite? Quand une entreprise pour laquelle vous travaillez fait faillite, vous devez entreprendre trois démarches en même temps afin de tenter

Plus en détail

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER?

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Version fin mai 2012 Ce document est destiné aux personnes participantes du Régime et vise à les aider à déterminer si le rachat d une rente pour service

Plus en détail

Formation d accueil: Centre de recherche du CHU de Québec

Formation d accueil: Centre de recherche du CHU de Québec Formation d accueil: Centre de recherche du CHU de Québec Quelles formations suivre? Participants TOUS Équipes de recherche clinique Équipes de recherche fondamentale (en laboratoire) Selon le type de

Plus en détail

NOTE D ADMINISTRATION N 07/2004

NOTE D ADMINISTRATION N 07/2004 Secrétariat Général La Défense, le 1 er juillet 2014 Direction des Ressources Humaines Direction Siège NOTE D ADMINISTRATION N 07/2004 applicable à l ensemble du personnel lié par un contrat de travail

Plus en détail

Commentaires. de l Ordre des conseillers en ressources humaines agréés sur le Régime québécois de santé et de sécurité du travail

Commentaires. de l Ordre des conseillers en ressources humaines agréés sur le Régime québécois de santé et de sécurité du travail Commentaires de l Ordre des conseillers en ressources humaines agréés sur le Régime québécois de santé et de sécurité du travail Présenté au groupe de travail SST Mars 2010 Introduction C est avec beaucoup

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE SECOURS MUTUEL LES STATUTS ET LES RÈGLEMENTS ADMINISTRATIFS

SOCIÉTÉ DE SECOURS MUTUEL LES STATUTS ET LES RÈGLEMENTS ADMINISTRATIFS SOCIÉTÉ DE SECOURS MUTUEL LES STATUTS ET LES RÈGLEMENTS ADMINISTRATIFS Dépôt et enregistrement : 14 janvier 1982 LES STATUTS DE LA SOCIÉTÉ DE SECOURS MUTUEL ET LES RÈGLEMENTS ADMINISTRATIFS TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

ATELIER DE CUISINE - ANNÉE 2014

ATELIER DE CUISINE - ANNÉE 2014 ATELIER DE CUISINE - ANNÉE 2014 Cours n 2 Restaurant CASSINI PLAN DU VAR Murielle MARTIN Menu Croustillant de galette, jambon et oignon doux, et champignons de Paris Pavé de Loup juste poêlé, galette de

Plus en détail

2. Acceptation du procès-verbal de la réunion du Conseil d administration du 3 mai 2013

2. Acceptation du procès-verbal de la réunion du Conseil d administration du 3 mai 2013 Procès-verbal de la 45 e réunion du Conseil d administration tenue le lundi 19 août 2013 à 9h30, par vidéoconférence Étaient présents : Local 4412 de l Édifice INRS à Québec Salle G-09 de l Édifice 18

Plus en détail

Démystifier l assurance juridique

Démystifier l assurance juridique Démystifier l assurance juridique Janvier 2014 2 Présentateurs: Diane Bélanger FBA Solutions Présidente Présidente et co-fondatrice de FBA Solutions depuis 1998, ainsi que Membre du Barreau du Québec depuis

Plus en détail

Améliorations aux trois conventions collectives de l ACEP

Améliorations aux trois conventions collectives de l ACEP Améliorations aux trois conventions collectives de l ACEP En 1967, les premières conventions collectives dans la fonction publique fédérale donnaient aux employés droit à quatre semaines de vacances, pas

Plus en détail

ANALYSE DE L ENTENTE DE PRINCIPE SUR L EXCÉDENT DE LA CAISSE DE RETRAITE ET DU RÉGIME D ASSURANCE-MALADIE COMPLÉMENTAIRE

ANALYSE DE L ENTENTE DE PRINCIPE SUR L EXCÉDENT DE LA CAISSE DE RETRAITE ET DU RÉGIME D ASSURANCE-MALADIE COMPLÉMENTAIRE ANALYSE DE L ENTENTE DE PRINCIPE SUR L EXCÉDENT DE LA CAISSE DE RETRAITE ET DU RÉGIME D ASSURANCE-MALADIE COMPLÉMENTAIRE 12 juin 2008 Syndicat des communications de Radio-Canada (FNC-CSN) 301-1411, rue

Plus en détail

Guide d accompagnement à l intention des entreprises désirant obtenir ou renouveler une autorisation pour contracter/souscontracter avec un organisme

Guide d accompagnement à l intention des entreprises désirant obtenir ou renouveler une autorisation pour contracter/souscontracter avec un organisme Guide d accompagnement à l intention des entreprises désirant obtenir ou renouveler une autorisation pour contracter/souscontracter avec un organisme public Juin 2015 1 INTRODUCTION... 4 À QUI S ADRESSE

Plus en détail

RÉGIME QUÉBÉCOIS D ASSURANCE PARENTALE : UN DÉBAT QUI NOUS CONCERNE

RÉGIME QUÉBÉCOIS D ASSURANCE PARENTALE : UN DÉBAT QUI NOUS CONCERNE RÉGIME QUÉBÉCOIS D ASSURANCE PARENTALE : UN DÉBAT QUI NOUS CONCERNE Position du Regroupement des jeunes gens d'affaires du Québec sur le projet de loi no 140 Loi sur l assurance parentale Document soumis

Plus en détail

Utilisation d une automobile : incidences fiscales

Utilisation d une automobile : incidences fiscales Utilisation d une automobile : incidences fiscales Les frais engagés pour l utilisation d une automobile dans le cadre d un emploi ou d une entreprise présentent un élément d affaires justifiant leur déductibilité

Plus en détail

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER?

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Version janvier 2015 Ce document est destiné aux personnes participantes du Régime et vise à les aider à déterminer si le rachat d une rente pour service

Plus en détail

Séminaire d information pour les particuliers. Renseignements relatifs aux personnes handicapées

Séminaire d information pour les particuliers. Renseignements relatifs aux personnes handicapées Séminaire d information pour les particuliers Renseignements relatifs aux personnes handicapées Objectifs Cette présentation vise à: Présenter les déductions et les crédits applicables aux personnes handicapées

Plus en détail

a) d assurer le meilleur fonctionnement possible de l organisation ;

a) d assurer le meilleur fonctionnement possible de l organisation ; DES MEMBRES DU CONSEIL EXÉCUTIF DU SECS Adopté au Conseil d administration 13 avril 4 1.0 Principes directeurs Ce protocole s inspire de la volonté du SECS-CSQ : a) d assurer le meilleur fonctionnement

Plus en détail

Bilan de la situation des caisses de retraite au Québec

Bilan de la situation des caisses de retraite au Québec SYNDICAT DES FONCTIONNAIRES MUNICIPAUX DE MONTRÉAL (SCFP) Bilan de la situation des caisses de retraite au Québec 25 février 2014 1 Contexte et évolution 22 JUIN 2011 Conférence de presse des maires Gérald

Plus en détail

Mémoire du Congrès du travail du Canada. présenté à la

Mémoire du Congrès du travail du Canada. présenté à la Mémoire du présenté à la ministre du Travail et ministre de la Condition féminine sur l examen quinquennal de la Loi sur le programme de protection des Août 2014 Examen quinquennal de la Loi sur le programme

Plus en détail

Préparation à la retraite

Préparation à la retraite www.rcd-dgp.com 1 866 434-3166 regimescollectifsdesjardins@desjardins.com Préparation à la retraite 1 er semestre 2015 Vice-présidence Régime de rentes du Mouvement Desjardins Tous droits réservés L équipe

Plus en détail

Calcul du versement périodique 2015 GUIDE. www.csst.qc.ca

Calcul du versement périodique 2015 GUIDE. www.csst.qc.ca Calcul du versement périodique 2015 GUIDE www.csst.qc.ca Ce guide a pour but de faciliter la compréhension des modalités relatives au calcul du versement périodique. Il n a aucune valeur juridique et ne

Plus en détail

RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DE L UNIVERSITÉ LAVAL

RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DE L UNIVERSITÉ LAVAL RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DE L UNIVERSITÉ LAVAL SOMMAIRE DES DISPOSITIONS TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 ADMISSIBILITÉ ET ADHÉSION AU RÉGIME... 4 COTISATIONS... 5 PARTICIPATION VOLONTAIRE...

Plus en détail

Cartes prépayées. Renseignez-vous sur les cartes de paiement prépayées de marque MasterCard et Visa.

Cartes prépayées. Renseignez-vous sur les cartes de paiement prépayées de marque MasterCard et Visa. Renseignez-vous sur les cartes de paiement prépayées de marque MasterCard et Visa. Ce ne sont pas des cartes de crédit. Avant de les utiliser, il faut y verser de l argent. Certaines entraînent des frais.

Plus en détail

INFORMATION A07-CFS-I-D6

INFORMATION A07-CFS-I-D6 INFORMATION A07-CFS-I-D6 D6 SECTEUR NÉGOCIATION Équité salariale Diverses conséquences du versement des ajustements Présenté au conseil fédéral spécial du 12 mars 2007 Mises-à-jour : 26 avril 2007 2 avril

Plus en détail

Table des matières Mise en contexte...3 Historique...3 1995...3 Lettre d entente no 54... 3 1996...3 Diagnostic du plan Imbeault, le plan qui est

Table des matières Mise en contexte...3 Historique...3 1995...3 Lettre d entente no 54... 3 1996...3 Diagnostic du plan Imbeault, le plan qui est Section locale 2000 Table des matières Mise en contexte...3 Historique...3 1995...3 Lettre d entente no 54... 3 1996...3 Diagnostic du plan Imbeault, le plan qui est actuellement en vigueur... 3 1997...3

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL ENTRE L'UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À CHICOUTIMI

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL ENTRE L'UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À CHICOUTIMI CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL ENTRE L'UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À CHICOUTIMI ET LE SYNDICAT DES PROFESSIONNELLES ET PROFESSIONNELS DE LA RECHERCHE DE L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À CHICOUTIMI 2011-2014 PRÉAMBULE

Plus en détail

Préparez la retraite que vous voulez

Préparez la retraite que vous voulez Préparez la retraite que vous voulez Vous méritez une retraite agréable La retraite est l un des événements les plus importants de votre vie. Elle marque le passage vers une nouvelle étape merveilleuse

Plus en détail

Vente de la ferme et l exonération des gains en capital

Vente de la ferme et l exonération des gains en capital Vente de la ferme et l exonération des gains en capital RBC Banque Royale Vente de la ferme et l exonération des gains en capital 2 L article suivant a été écrit par Services de gestion de patrimoine RBC.

Plus en détail

Assurances collectives

Assurances collectives ?Votre guide de référence Assurances collectives samsongroupeconseil.com Votre partenaire de parcours Introduction Au printemps 2006, neuf syndicats d enseignement débutaient un processus de désaffiliation

Plus en détail

REGIME D'ASSURANCE SANTE (ADMISSIBILITE)

REGIME D'ASSURANCE SANTE (ADMISSIBILITE) REGIME D'ASSURANCE SANTE (ADMISSIBILITE) Afin de participer à nos régimes d assurance, vous devez être un membre d ERO/RTO qui réside au Canada de façon permanente. Les tableaux suivants démontrent qui

Plus en détail

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines NTRODUCTION La rémunération est une activité ayant un impact important sur la performance de l entreprise. Une gestion efficace de la rémunération permet de contrôler les coûts liés à la main-d œuvre,

Plus en détail

www.csst.qc.ca Calcul du versement périodique 2014 Guide détaillé

www.csst.qc.ca Calcul du versement périodique 2014 Guide détaillé www.csst.qc.ca Calcul du versement périodique 2014 Guide détaillé Partenariat avec Revenu Québec Pour permettre l application du nouveau mode de paiement de la prime d assurance instauré le 1 er janvier

Plus en détail

Guide de gestion du risque Partie II

Guide de gestion du risque Partie II Guide de gestion du risque Partie II RUBRIQUES (Cliquez sur la rubrique qui vous intéresse) Assurance responsabilité civile En cas d incident ou d accident Certificat d assurance responsabilité civile

Plus en détail

Café urbain : mode d emploi

Café urbain : mode d emploi Document du Centre Saint-Pierre, Montréal Café urbain : mode d emploi Qu est-ce qu un Café urbain? Cette appellation désigne une série de rencontres pouvant être organisées chaque année par un ou plusieurs

Plus en détail

Préambule. Claude Sicard Vice-président au partenariat et à l expertise-conseil 2 LE CADRE D INTERVENTION EN PRÉVENTION-INSPECTION

Préambule. Claude Sicard Vice-président au partenariat et à l expertise-conseil 2 LE CADRE D INTERVENTION EN PRÉVENTION-INSPECTION Préambule Le présent guide d application du cadre d intervention s adresse aux inspecteurs, aux chefs d équipe et aux directeurs en santé et sécurité en prévention-inspection de la CSST de même qu aux

Plus en détail

Le RREGOP. Le Régime de retraite des employés du gouvernement et des organismes publics

Le RREGOP. Le Régime de retraite des employés du gouvernement et des organismes publics 1.01255487 1.25480635 1.54448759 1.98044588 2.11457066 2.24158758 2.31214578 2.54805759 2.66897845 2.87745154 2.88956421 2.94586541 3.01125486 3.21145777 3.25469875 3.45577480 4.01224415 4.25511201 4.32548440

Plus en détail

Sentier Alléluia. Vestige de la mine de grenat. Photo : municipalité de Labelle

Sentier Alléluia. Vestige de la mine de grenat. Photo : municipalité de Labelle Sentiers pédestres Nous avons la chance d avoir sur notre territoire, la présence du sentier national. Ce sentier qui traverse tout le Canada a été initié par Douglas Campbell de Calgary en 1971. Au Québec,

Plus en détail

Carte Entreprise VISA Desjardins

Carte Entreprise VISA Desjardins Carte Entreprise VISA Desjardins Table des matières Les services inclus 4 Assistance Voyage Desjardins 5 Assistance Affaires Desjardins 6 Billetterie à la carte VISA Desjardins 7 Avances d argent 7 Facturation

Plus en détail

Fiche Portabilité des droits des salariés

Fiche Portabilité des droits des salariés Fiche Portabilité des droits des salariés L article 14 de l Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2008 avait mis en place un mécanisme de portabilité des droits pour les anciens salariés

Plus en détail

Bienvenue à Avantages sociaux en ligne de NAV CANADA

Bienvenue à Avantages sociaux en ligne de NAV CANADA Bienvenue à Avantages sociaux en ligne de NAV CANADA Avantages sociaux en ligne présente l information nécessaire pour profiter pleinement de nos régimes d avantages sociaux. Régime Assuré Régime de soins

Plus en détail

Les Bâtisseuses. Trousse de levées de fonds Conseils pratiques

Les Bâtisseuses. Trousse de levées de fonds Conseils pratiques Les Bâtisseuses 2015 Trousse de levées de fonds Conseils pratiques La collecte de fonds est importante pour HHQ puisqu elle relève le profil de l organisation. Elle fait connaître nos programmes et nous

Plus en détail

1. Prendre toutes les mesures raisonnables nécessaires pour assurer la protection du personnel, des clients, des biens et du public.

1. Prendre toutes les mesures raisonnables nécessaires pour assurer la protection du personnel, des clients, des biens et du public. Section C CONSIGNES DE SÉCURITÉ ET AUTRES À L INTENTION DES PERSONNES NON MEMBRES DU PERSONNEL CN APPELÉES À TRAVAILLER SUR UNE EMPRISE FERROVIAIRE (L «EMPRISE CN») Introduction Le présent document décrit

Plus en détail

Bilan du Comité assurances et régimes de retraite Rimouski 27, 28, 29 et 30 mai 2003

Bilan du Comité assurances et régimes de retraite Rimouski 27, 28, 29 et 30 mai 2003 Bilan du Comité assurances et régimes de retraite Rimouski 27, 28, 29 et 30 mai 2003 Table des matières Table des matières INTRODUCTION...1 BILAN DES ACTIVITÉS...2 1. La croissance des coûts en assurance

Plus en détail

Modèle de décision unilatérale mettant en place un régime complémentaire frais de santé

Modèle de décision unilatérale mettant en place un régime complémentaire frais de santé Modèle de décision unilatérale mettant en place un régime complémentaire frais de santé L entreprise Forme juridique, au capital de dont le siège est à Code NAF n SIRET Effectif salarié : Représentée par

Plus en détail

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES VOTRE SANTÉ NOUS TIENT À COEUR La Commission scolaire de la Capitale tient à assurer, à l ensemble de son personnel, un environnement de travail qui respecte la santé,

Plus en détail

PROTECTION SOCIALE DES EXPATRIES

PROTECTION SOCIALE DES EXPATRIES Assurances Collectives Catalogue des produits 4. Expatriés 4.2 Protection sociale des expatriés PROTECTION SOCIALE DES EXPATRIES 2. Protection sociale des expatriés : Assurances à souscrire 2.1. Problématiques

Plus en détail

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI)

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) 1 Définition du CDDI un contrat de travail à durée déterminée dont le motif de recours est spécifique : favoriser le recrutement de certaines catégories

Plus en détail

POLITIQUES INTERNES SYNDICAT DE L ENSEIGNEMENT DES BOIS-FRANCS

POLITIQUES INTERNES SYNDICAT DE L ENSEIGNEMENT DES BOIS-FRANCS POLITIQUES INTERNES SYNDICAT DE L ENSEIGNEMENT DES BOIS-FRANCS 1. COTISATIONS 1.1 Taux actuel 1,55 % du salaire annuel (adopté par l assemblée générale le 5 juin 2007) Le SEBF garde 0,975 % et envoie 0,575

Plus en détail

LA MISSION DE L APER EST DE REPRÉSENTER ET DE DÉFENDRE LES DROITS DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DU QUÉBEC

LA MISSION DE L APER EST DE REPRÉSENTER ET DE DÉFENDRE LES DROITS DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DU QUÉBEC LA MISSION DE L APER EST DE REPRÉSENTER ET DE DÉFENDRE LES DROITS DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DU QUÉBEC SOUTIEN, DÉVELOPPEMENT, REPRÉSENTATION L APER EST LA

Plus en détail

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR AVANT DE COMMENCER :

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR AVANT DE COMMENCER : DEMANDE DE SERVICES JURIDIQUES PRO BONO (MATIÈRES FAMILIALES) CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR AVANT DE COMMENCER : DÉLAIS L examen de votre demande peut prendre au moins deux semaines. De plus, Pro Bono Québec

Plus en détail