La Compagnie accepte de continuer de partager avec le Syndicat. I'information pertinente sur le provislonnement du regime.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Compagnie accepte de continuer de partager avec le Syndicat. I'information pertinente sur le provislonnement du regime."

Transcription

1 transfert de sa rente s'il n'a pas regu son indemnite de licenciement ou retire. ses droits de pension. Dans les sitiuations ou 1'ancienne usine et la nouvelle usine ont des regimes. de retraite enregistres distincts, les dispositions suivantes s'appiiqueront : L'employe adherera au regime de retraite de la nouvelle usine. Ce regime reconnatra les services aocumules salon l'ancien regime de retraite aux fins.de l'admissibilite aux avantages accessoires (retraite anticipee et prestations de raccordement). L'employe cessera d'accumuler des annees de service creditees dans 1'anclen regime. Les annees de service et le salaire cotisable a la nouvelle usine seront reconnus dans l'ancien regime aux fins de I'admissibilite aux avantages accessoires et du-calcul du salaire moyen de fin de carriere. Par consequent, cat employe aura des credits de rente dans deux regimes de retraite enregistres distincts. SOLVABILITE DU REGIME DE RETRAITE La Compagnie accepte de continuer de partager avec le Syndicat. I'information pertinente sur le provislonnement du regime. INDEMNITE DE LICENCIEMENT 6.02 Advenant is fermeture permanents d'une machine a papfer, d'un departement ou d'une usine, le montant maximum de ('indemnite de Iicenclement sera de 3% du total de ses gages durant sa demiere periods complete de service continu Si la duree d'une mise a pied depasse douze (1.2) mois consecutifs, une indemnite de 1% du total des ses gages durant sa demiere periode complete de service continu sera versee. La balance du montant d0, soit 2% sera versee. a I'explr-ation du droit de rappel. Le montant total d'indemnite de'licenciement qu'un employe peut recevoir ne depassera en aucun temps 3% du total de ses gages durant sa derniere periode complete de service- continu, quelle que soft la raison Le total de ses gages de sa derniere periode complete de service continu sera calcule a compter de la derniere periode de mise a pied pour laqueile l'empioye a regu une indemnite de iicenciement. 6

2 Nonobstant les dispositions de l'article VI ci-dessus, ('employe qui choisit de toucher son indemnity de licenciement, recevra Is piein montant auquel 11 a droit a titre d'indemnite de licenciement,.en un paiement global au moment de son depart, s'il en fait la demands. Toutefois, it est entendu que 1'employe qul touche son indemnite de licenciement en un paiement global, sera considers comma n'etant.pius au service de la Compagnie, et 11 n'aura aucun droit de rappel ou de service. 'S'il retourne au service de la Compagnie a quelque date ulterieure, ii sera considers comma un nouvel employe.'. ASSURANCE COLLECTIVE La Compagnie augmentera sa contribution dans le regime d'assurances a compter du 1 er septembre 2005, tel.que speclfie ci-dessous : Assurance-vie : Plan familial : $ 'Plan individual : $ Soins medicaux : Plan familial : $ Plan lndividuel : $ Soins dentaires : Plan familial : $ Plan individual : $ Pour la duree de la convention, la compagnie s'engage a majorer les montants ci-dessus de 5% par annee pour les frais medicaux et de 3% par annee pour les frais dentaires. ' L'augmentation ci-dessus se fera au 1' septembre de chaque annee. La Compagnie accorde un ajustement.general des salaires de 2% effective, ' le 18f septembre 2005,, en compensation du non paiement de 100% des assurances. POOR LES FUTURS RETRAITES, Pour ies employes prenant leur retraite'apras le premier jour du mois suivant la ratification de la convention collective, la prestation de daces sera augmentee de 1000 $. ' PROGRAMME DE PARTICIPATION AUX PROFITS. Tel que precise a la convention collective, le programme de participation aux profits s'est terming le 31 aoot

3 2Z( REGIME D'ACCROISSEMENT DE LA PRODUCTIVITE Tel que deja mentionne et selon' les- dispositions prevues au regime d`accroissement de la productivite (R1T), la compagnie.confirme la terminaison de ce programme au 30 juin

4 222 AnnexeA LETTRE D'INTENTION DE LA COMPAGNIE EMBALLAGES SMURFIT-STONE CANADA INC. ENVERS Le Syndicat Uniic, section locale 34 regie par le Regime de classification des filches Regime de classification des fiches de l'industrie des products forestiers La Compagnie Emballages Smurfit-Stone Canada Inc du Canada s'engage a appuyer la mise sur pied en 2005 d'un comae consultatif de revision du Regime de classification des taches et a Iui 'donner la collaboration requlse..ce comite aurait pour principal but de revolr ies criteres du regime (ex. valour des criteres, qualifications, prerequis, ou autres criteres pertinents a is presente etude) et de s'assurer qu'ils ref latent is realite d'aujourd'hui, particulierement en regard des nouveiies technologies et des nouveiies exigences de qualification de I'industrie. De plus,. i1 s'assurerait que le Regime est conforme aux ids relatives a I'equlte saiariale. Le but'de ce comae est d'assurer une meilleure equite interne entre ies postes regis par is Regime de classification des taches et de formuler une proposition giobale de mise a jour du Regime. Le comite consuitatif n'a pas pour mandat d'examiner la remuneration qui serait associee a la structure revisee des classes. Le comite consuitatif dolt conjolntemerit s'eritendre sur ies recommandations et ies approuver. Ces recommandations seront aiors ratifiees et mises en place par ies parties. Advenant des ajustements requis a is remuneration des postes evalues en vertu du Regime de classification des taches, l'approbation de ces derniers appartient a chacune des compagnles membres en collaboration avec Ies sections locales visees. 9

5 AnnexeB LETTRE D'INTENTION I NTRE LA COMPAGNIE EMBALLAGES SMURFIT-STONE CANADA [NC. ET Le Syndicat Unik - section locale 34 Regimes de retraite - Demande conjointe ami nes des autotites gouvernementales Si requis par la compagnie, le syndicat accepters de presenter une demande conjointe a la Regie'des.rentes du Quebec et a ['Agence du Revenu du Canada. Cette demande conjointe aura pour objectif d'obtenir des autorites gouvernementales la permission.d'amortir, a compter de l'annee 2004, tout deficit de solvabilite sur une *lode de 10 ans plutot que selon les.periodes prescrites par les lois et reglements applicables. 10

6 2 z4 NoRMATIF Le nom de la Compagnie e' Cartons St-Laurent inc.» sera bif, e" partout ou ii apparait. ARTICLE II RECONNAISSANCE 2,01 a) Pour favoriser la realisation du but general de. la presente Convention,. la Compagnie reconnait le Syndicat comae agent negociateur de tous les employes de la Compagnie gtii travaillent a l'usine de La Tuque, au rein du syndicat Unilc, local 34 a. l'exception des personnel automatiquernent exclues en vertu du chapitte 1 du Code du Travail, article 11). (texte bii fe') Texte provenant de is. partie XVII, - Generalites, P. 63 #3 e) La fonction de la direction est de diriger et fait pafie cle la politique de la Compagnie; alors les taches faisant p4rtie dune occupation sous la juridiction du Syndicat Unik La Tuque ne seront pas accomplies par le personnel de direction; neanmoins, it est entendu qu'en cal d'urgence le personnel de la direction pourra accomplir le travail necessaire jusqu'a ce que la production normale alt repris soil cows.. Note: Texte provenant de la Partie XVII - Generalites, P. 62 #1 d) Relations industrielles i) La pratique des negociations entre la Compagnie etses employes est maintenue par ses representants syndicaux. ii) Le 'sigle officiel du Syndicat Unik apparalt sur la page couverture de la presente convention collective. ARTICLE III SECURITE SYNDICALE 3.03 ' a) Sous reserve des exigences de toute loi provinciale ou federale pertinent; la Compagnie preleve chaque seruaine, sur le salaire dd et payable a chaque employe relevant du Syndicat, une part hebdomadaire de la cotisation mensuelle reguliere due par ces employes, et elle remet chaque mois ladite cotisation au representant desigue dudit Syndicat. (texte biffe) c) Le Syndicat notifie par emit a la Compagnie le montant de la retenue hebdomadaire it prelever sur. le salaire de chaque employe relevant de sa competence. La formule utdisee afire d'obtenir ledit montant devra respecter is. capacite de la Compagnie a appllquer Celle-ci, et ce, sans cofit additionnel de sa part, Si le montant de la retenue dolt are modifie, le Syndicat en: fait part a la Compagnie deux 11

7 225 (2) semaines avant 1'entree en vigueur du nouveau taux. Le Syndicat determine le montant fixe a prelever., ARTICLE IV EMPLOI Avant d'embaucher du personnel de l'exterieur.pour combler un ou des postes vacants clans une autte accreditation a. l'usine de La Tuque, la Compagnie prendra en consideration les membres du Syndicat Unik Local 34 qui rencontrent les exigences minimales requises par la Direction et qui auront sour is une demande ecrite a eel effet au bureau du Personnel de 1'usine. Texte provenant de la DOA P, 117 # 4 : Aboli ARTICLE V PROMOTION. MISE EN DISPONIBILITE ET RAPPEL 5.02 a) ii) Le seivice d'accreditation commence le premier jour qu'un employe est embauche pour faire du travail couvert par 1'unite de negotiation du syndicat. iv) Le service d'occupation commence le premier jour qu'un employe est classe a un emploi, pour du travail couvert par halite de negotiation du syndicat. b) Aboli v) Un nouvel employe est considers en probation et, le droit d'anciennete est acquis des que celui-ci a termine sa periode de probation de quatre-vingt-dix (90) jours calendrier au service de l'ernployeur. L'employe en periode de probation demeure regit par la convention sauf qu'il n'a aucun recours en' vertu de la procedure de reglement de griefs s'il est remercle de ses services b) Bans n'importe quel emploi au-dessus de 1'echelon d'entree dune ligne d'avancement, parce que les titulaires de tolls les postes da ps ladite ligne d'avancement sont incapables de progresser au-deli de leer niveau actuel, un avis est place au tableau d'afrfichage du bureau du personnel et des departements sous la juridiction di Syndicat, aussitot que ladite vacance devient permanente. Davis est affiche pour une periode de vingt et un (21) jours ouvrables et fournit les renseignements pertinents a savoir : e) Les postes vacants permanents a 1'echelon d'entree dune ligne d'avancement seront affiches et combles par les employes ayanf le plus d'anciennete d'accreditation pour fm de promotion a condition que ceux-ci posseclent les qualifications necessaires et rencontrent les exigences requises tart pour accomplir le poste que pour progresser au sein de la ligne d'avancement..12

8 22^ fl i) Said si y a entente contraire entre la Compagnie et le Syndicat, l'employe choisi pour combler tin poste vacant, sera nomme a ce poste irmnediatement si 1'employe travaille clans le departement: cancerne et a deja ete entrains a la position affichee. Il est entendu que dens tin tel cas, les dispositions de ii) cidessous ne s'appliquent pas. ii) L'employe choisi ou promu pour combler tin paste vacant et qui a de it ete entraine sur ce' poste beneficiera dune semaine d'essai incluant 'l'eutralnement au poste. Si au cours,des 3 dernieres annees des changements majeurs ont ete apporte an poste, l'entra$nement normal requis sera donne a 1'employe choisi. Si l'employe provient d'un autre departement et qu'il n'a jaznais tits entrains sur le poste it n'y est classe en permanence que trente (30) jours consecutifs apres avoir ete choisi. Durant ces periodes d'essai, 1'employe'peut choisir de retourner a son ancien emploi, ou bien it pout titre reaffecte a son ancien eanpldi, s'il.ne peat satisfaire aux exigences du nouvel emploi. L'employe qui choisit cette option apres avoir ete designs pour combler un poste vacant ache, dolt attendre tin (1) an avant d'avoir le droit de postuler un autre emploi vacant affiche. L'acceptation ou le refus d'uri poste devra titre ofiicialise par ' une lettre signee par 1a direction, l'employe et le representant syndical a) La promotion d'un 'echelon a 1'echelon 'superieur suivant clans tine ligne d'avancement, est en fonction de la duree de service Bans cette occupation. d).lorsque possible, les employes pourront titre assigns en entrainment a d'autres taches lorsqu'ils travailleront sur leer quart de travail replier a) i). En as de inise en disponibilite, tin employe.qui occupait 1' echelon inferieur d'une ligne d'avancement pent supplanter tin employe it 1'echelon inferieur d'une autre ligne d'avancement au, sent des departements en activite relevant de la competence du Syndicat local dont 1'employe est membre, s'il a tin plus long service d'usine que 1ui et s'il est capable 'de s'acquitter des fonctions de 1'emploi auquel i1 cherche a titre affects, et ce, apres avoir reou 1'entrainement normal requis pour effectuer ladite tache. ii) : Lorsque les operations sent reduites pour tine duree de douze (12) semaines ou mains (curtailment of operation),. lea employes mis en disponibilite ayant plus d'anciennete d'usine pourront supplanter un employe junior qui. occupe 1'echelon d'entree dune ligne d'avancement de toes les departements relevant chi Syndicat Unik et.recevront si necessaire l'entrainemenf maximal dune joumee en autant qu'ils satisfassent an minimum requis d'entiee pour accomplir les tales de 1'echelon d'entree de la ligne d'avancement. 13

9 2 Z' L'employe qui a ste promu ou mute A. un emploi en dehors de Punite de negotiation retient pour une periode d'un (1) mois, tous les droits. dont it jouissait lorsqu'il appartenait a Punite de negotiation. Si les circonstances exigent son retour an sein de 1'unite de negotiation durant cette periode d'un (1) mois, it est reintegre clans l'emploi qu'il aurait occupe sill n'avait pas quite. L'employd qui a ete hots de 1'unite au-dela d'un (1) mois, retient ses credits de service aupres de la Compagnie, et ii peut retourner a l'emploi, -u'il aurait occupe s`ii n'avait pas quitte, a la condition qu'il shit accepts par suite dune entente mutuelle entre la Compagnie et le Syndicat. S'il n'y a pas entente mutuelle it ne peut faire valoir ses credits de service que pour postuler un poste a l'echelon d'entree dune ligrte d'avancement Si un employe mis en disponibilite nest pas reembauche conformement -aux dispositions du paragraphe 5.08 precedent, lea raisons de cette decision doivent etre communiquees par -ecrit au Syndicat. Si un employe est prive du rappel parce qu'il ne possede pas les qualifications pour 1'emploi conformement an paragraphe '5.08 c) -ci-dessus, les qualifications seront examinees aver le Syndicat ftexte bide) 5.11, a) L'employe qui est depasse par un employe permanent et/ou remplagant de vacances parce gti'il refuse une promotion ou refuse une offre d'entrainement en vue d'une promotion temporaire ou permanente, est considers junior par rapport a tous les employes qui le depassent pour fins de. promotions temporaires ou permanentes. c) Lorsqu'un employe refuse une promotion temporaire ou permanerite ou refuse une offre d'entrainement en vue d'une promotion temporaire ou permanente, dans sa ligne d'avancement, it dolt signer une declaration (dont la formule est jointe A. la convention) a 1'effet qu'il a refuse la promotion ou une offre d'entrainement en vue dune promotion, et copie en est envoyee' au Syndicat.. l1 renonce alors.a ses droits de promotion, et nest pas considers candidat de promotion future, tart qu'il n'avise pas le departement des ressources humaines. Avant de signer une declaration de refus,l'employe doit Obtenir l'opportanits de discuter le sujet avec son delegue syndical. La formule sera signee an departement des ressources humaines. Le'refus de promotion entrera en vigueur vingt et un (21) jours ouvrables apres reception de Pots serit. La demande d'.annulation entrera en vigueur durant la periode de vingtet-un jours ouvrables suivant in signature selon in capacite et les besoins de in compagnie. Par ailleurs, aucun travailleur ne surpassera celui~ci sur I'occupation vdsee a partir de la date de la signature. Ce formulaire devra etre signs au departement des ressources humaines et paraphe par un representant syndical. Note.: Le formulaire refus de promotion sera revise en fonction de Pacceptation de Particle

10 a) Si un nouvel emploi en dehors d'une ligne d'avan.cement est cree, ou si une nouvelle ligne d'avancement est etablie, l'ouverture ou les ouvertures d'emploi est(sont) afficbee(s) informatiquement et au tableau principal d'affchage. Les employes ayant le plus d'anciennete, qui posent leur candidature, et qui possedent les qualifications requires, beneficient d'une periode de formation et d'essai, avant que la selection definitive soit faite.. b) Lorsque de nouveaux emplois sont crees au sein d`une' ligne d'avancement existante, les employes choisis pour occuper lesdits emplois, beneficient d'une periode. de formation et d'essai. Cet essai s'applique 'en vertu ' des dispositions prevues a Particle Texte modifie provenant dune DOA, P SECURITL D'EMPLOI.Tons les employes qui detiennent un poste regulier classifie a la date de ratification de la Convention collective derneurent a 1'emploi de 1'usine, sauf dins les conditions suivantes: changements technologiques et/ou automatisation fermeture totale de Pusine ou d'un departemenf fermeture pour manque de commandes et/ou conditions du marche cas fortuit ou toute autre raison en dehors du contrble de la Compagnie. mesure disciplinaire ou administrative depart par attrition. Une liste des employes proteges par cette disposition est fournie a chaque section locale et comprend les employes reguliers classifies ainsi que les remplacants de vacances. La liste des employes proteges comae remplaeants de vacances da ps chaque section locale est etablie on fonction du nombre de semaines de vacances annuelles et de congas mobiles accumuies par les employes classifies des poster qui necessitent generalement un remplace;ment et divise par 52. Paragraphe biffe Paragraphe bye.cette securite d'emploi nest pas une garantie d'un minimum d'laeures de travail par semaine. (texte bye) ARTICLE VI INDEMNITE DE LICENCIEMENT 6.01 Toutes les personnes employees a 1'annee a des tithes relevant de la competence du Syndicat, qui comptent une (1) annee ou plus. de service continu, ont droit a une indemnite de licenciement s'ils sont mis a pied par decision de la Compagnie parce qu'il n'y a pas de travail disponible pour lequel ils seraient qualifies de droit en raison de leur anciennete. (texte biffe) 15

11 2 z1 ARTICLEVII AUTOMATION (7.01 et 7.02 inverse) 7.01 La Compagnie informe le Syndicat aussitet que possible, et it tout le moil's quatrevingt-dix (90) jours d'avance, de tout changement d'ordre technologique et(ou) etape d'automation. qu'elle aura decide d'instaurer et qui entrainera des wises & pied ou antes changeinents importants dans 1e-statut professionnel des employes Un contite conjoint sur l'automation est etabli it 1'usine. Il se. coxnpose de trois (3) personnes represeiitant la Direction et de trois (3) personnes representant le Syndicat. Le comite est charge 'd'etudier l'effet des ' changemeiits technologiques, et de. l'automation sur lea employes de 1'usine et 1'effet desdits changements sur les., conditions de travail de l'usine; le comite dolt en outre soumettre an directeur de l'usine les, recomimandations 'sur'lesquelles on a con'venu, afin d'assurer la protection juste.et equitable des interets de la Compagnie et des employes c) Un employe pour qui it n'y a pas d'emploi disponible en regard de ses services avec la Compagtie, en vertu de Particle 7.01, doit recevoir un preavis de licenciement. d' au moil's trois (3) mois. 8,01 e) Abort ARTICLE VIII SOUS-TRAITANCE 8.02 La direction. de Emballages Smurfit Stone Canada Inc. urine de La Tuque est disposee, a discuter lorsque requis par les representants' officiels du Syndicat. Unik Local 34 des opportunites d'affaires et(ou de sous-traitance dans le- cadre de l'operation de l'usine. (texte bif e) ' ARTICLEXIII REGIME DE RETRAITE ET D'ASSURANCES Le "Regime de retraite des employes syndiques d'emballapes Smurfit Stone Canada Inc." Divisions.La Tuque, Matane, Pointe-aux-Trembles et Burlington fait partie de la. presente Convention.. Aucune portion dudit Regime en ce qui concerne les parties signataires de cette Convention, ne sera ebangee, amendee, suspendue, ou discontinue pendant la three de ladite Convention, sauf du consenternent mutuel 'des parties, ou si la loi l'exige. Texte provenant de la DOA, P. 113 # REGIME DE RETRAITE DES EMPLOYES SYNDIQUE' S D'EMBALLAGES SMURFIT-STONE CANADA INC.--DIVISIONS LA TUQUE, MATANE, POINTE-AUX-TREMBLES ET BURLINGTON. 16

12 23B Une copie complete du Regime de Retraite des Employes de Emballages Smurfit- Stone Canada Inc. couvrant les employes membres de 1'unite syndicale signataire de cette convention sera remise au Syndicat Unik. ' ARTICLE XIV PROCEDURE DE REGLEMENT DES GRIEFS Lune ou I'autre des parties a.ia presente convention collective peut soumettre a I'arbitrage tout grief qui a ete sounds Tout grief relatif e.1'application de rune ou l'autre des dispositions de la Convention clans un departeinent dune urine de la Compagnie, visee par la presente Convention dolt, s'il ne peut etre regle par voie de discussion avec. le contremaitre etloiu le surintendant, etre soumis au departement des ressourees humaines Le departement des ressourees huxmaines dolt communiquer sa reponse, soft oralement soit 'par emit clans un delai de quarante-huit (48) heures, sur demande du Syndicat,'en indiquant les mesures qu'i1 aprises pour regler le grief Si les dispositions prises par le departement des ' ressources humaines no sont pas acceptables par le Syndicat, ce dernier peut soumettre Ia question par eerit au directeur de l'usine ou en son absence, a son representant. (texte biffe) Stahl quo Si le 'directeur de 1'usine ou son representant et le Syndicat et son representant n'arrivent. pas a regler le grief de fagon satisfaisante clans= delai de quinze (15) jours,.le grief pours etre.soumis clans un delai de soixante (60) jours, suivant In reponse du directeur de 1'usine a un arbitre'unique choisi par Yes deux parties L'arbitre est nomnxe par les parties suite it une entente intervenue a cet effet, ou Aa defaut, par le Ministre du travail. Les parties peuvent, apres entente recourir au Tribunal d'arbitrage accelere (TAPA) Aboli 14,08 Uise. leis nomme, l'arbitre identiffe une date d'audition pour entendre les temoignages des deux (2) parties et rendre sa decision dans un delai de trente (30) jours ou selon un autre delai entendu. Cette decision est sans appel et oblige les deux (2) parties En decidant d'uno plainte allegbant une suspension ou un renvoi injustifie, I'arbltre peut disposer de la.plainte en confirmant les mesures prises par la Compagnie et rejeter le grief, en le mettant:de cote et reintegrer le plaignant dans son ancien emploi, avec ou sans compensation, ou de toute-autre fagon que I'arbitre peut trouver justifiable. ' 17

13 X31 14,10 Les honoraires et les depenses de Parbitre sont defrayes a part egale par la Compagnie et par le Syndicat. Texte provenanw'une DOA, P. 113 #1 PROCEDURE DE REGLEMENT DES GRIEFS A. titre de politique administrative, la Compagnie est disposee a accepter des plaintes a l'etape ob. le Directeur de l'usine intervient, lorsque, aures discussion avec l'unite locale concernee, it est evident que touter les, plaintes resultent de la meme circonstance et que la procedure normale enoncee ci-dessus exigerait que la meme plainte soft discutee avec plusieurs contremaitres et surintendants de differents departments. Toute entente intervenant a 1'effet de renoncer aux etapes initiates de la procedure Clans un cas particulier, sera par ecrit. ARTICLE XVII VALIDITE Toutes dispositions le la presente Convention qui seraient contraires aux lois de la province de Quebec ou du Canada,' seront considerees nulles et non avenues, sans affecter la validite des autres dispositions de ladite Convention Toutes pratiques ou ententes. verbales ou ecrites incluant les dispositions de la convention de travail qui seraient en contradiction avec to meinoire d'entente (mars 1994) ou qui empecheraient ou en restreindraient l'application sont nulles ou non avenues. i8

14 ANNEXE A PARTIE I FONCTIONNEME 4T DE L'USINE c) Bid PARTIE III MODALITES DE RELEVEMENT LOCAL d) Si le syndicat local nest pas satisfait de la reponse du'directeur de 1'usine a sa demande de redressement de taux, un representant du Syndicat pourra en discuter aver un responsable Corporatif. PAR'l'lE IV - REGIME CONJOINT DE. CLASSIFICATION ET DE STRUCTURE DES TAU( DE SALAJEES 1. Le Regime Conjoint de Classification de Emballages Smurfit Stone Canada Inc. constitue la base servant a determiner la classe d'emploi applicable a tout emploi existant, a tout emploi nouvellement cree, ou tout emploi ayant subi des changements. Texte provenant de la DOA, P. 118 Le 30 octobre 1989, la Compagnie signait un accord aux amendements apportes an Regime de classification des ernplois par les membres d'un Comite conjoint (SCEP - industrie). Le processus de niise en application pour le Syndicat Unik de ces amendements est deja commence et se poursuit, selon les dispositions de cette entente particulivre. 3. c) Si ld Comite Conjoint de Classification ne peut en venir a une entente sur Pevaluation, la question sera soumise, pour decision finales a un comite compose de deux Officiers du Syndicat Unik designes par le Syndicat conceme, et de deux personnes designees par un responsable Corporatif. Ce comite informera ensuite le Comite Conjoint de Classification de sa decision relative ace cas. Texte provenant dune DOA, P. 114 #3 CLASSIFICATION, h) Si un employe travaille cent vingt (120) jours consecutifs a un emploi n'ayant pas de titulaire classifie en permanence, la Compagnie accepte de reviser avec le Syndicat, la ' duree dudit, emploi, et s'il devrait faire partie de l'etablissement permanent de 1'usine. Si 1'emploi devient partie de 1'etablissement permanent, it sera affiche confonnement aux dispositions de PArticle V. S'il est decide que l'ernploi ne devrait pas faire partie de ' 1'etablissement permanent, et qu'il existe toujours apres un autre cent vingt (120) jours, it sera alors affiche conformement a Particle V. 19

15 23S PARTIE V - EC1d.r:LLES NORMALES DES SALAIRES SECTION 1B: Abolt 1. Aboli Semaine normale. de travail PARTIE VI HEURES DE TRAVAIL ET,SURTEMPS. (titre modifid)' La semaine normale de travail 'des employes de jour -est de cinq (5) jours, soit quarante (40) heures en tout. (texte bye). 3. Hewes des travailleurs de jour a) Les heures normales des travailleurs de jour vont de 8 h 00 it c) S'il devient necessaire de changer provisoirement l'horaire normal prevu pour les travailleurs de jour, afin d'assurer l'effieacite optimum de 1'usin.e, ou advenant une avarie au materiel d'un departement de l'usine, la Compagnie donne avis d'un tel changement, aux employes a lectes avant la fin de leur joumee de travail la veille de 1'entree en vigueur du changernent. A defaut d'un tel preavis, les employes toucheront l'equivalent de temps et demi pour les heures de travail entre I6h00 et Sh00 le premier jour ofi les nouvelles heures sort en vigueur. Si, en retournant a 1'horaire normal des travailleurs de jour, un employe a rep moires de seize (16) heures consecutives de repos, it regoit temps et demi pour tout le temps travcilie au coots de ces seize (16) heures. Texte modifie provenant d'une DOA, P. 109 #1 d) ' Les employes appartenant a 1'equipe des bounties de service soot reconnus comme etant des travailleurs de jour. Les heures de travail et de surtemps pour les hommes de service classifies sent les mimes que celles des travailleurs d'equipe quand ils sent de jour. 4. Hewes des travailleurs.d'equipe a) Les travailleurs qui se relevent par equipes sent organises en trois (3) equipes, stir un quart de huit (8) heures d'affilee selonl'horaire suivant : De 07h30 a 15h30 De 15h30 it 23h30 De it 07b30 20

16 ^ 34 Et en deux equipes sur un quart de douze (12) heures d'afl'ilee, selon l'horaire suivant et en rotation selon l'horaire 4 X 5: De 19h30 it De 07h30 a 19h30 (texte biffe) 5. Calcul de la paie a) A 1'employe qui arrive en retard on part avant 1'heure reglementaire : 'on enleve trente (30) minutes de paie sur le temps qu'il travaille, si recut va jusqu'a 'trente (30) minutes et ainsi de suite pour chaque periode successive de trente (30) minutes. 11 n'y a aucune penalite pour un kart de cinq (5) minutes ou moms clans la premiere periode. b) A 1'employe qui, a la demande de la direction, a du travailler jusqu'a trente (30) minutes apres son heure reglementaire de depart, on accorde trente (30) minutes de temps de travail et ainsi de suite pour chaque periode successive de trente (30) minutes. 6. Le travailleur d'equipe qui, se presentant pour son quart normal, constate qu'il n'y a pas de travail disponible, regoit trois (3) heures de paie, si it est renvoye chez-lui,..a moms d'avoir et6 avise a l'avance, de ne pas se presenter. Cette clause ne s'applique pas clans 1'.eventualite dune fermeture totale de l'usine. (texte bi,fie) 7. Paie de surtemps pour les travailleurs de jour a) Les travailieurs de jour repoivent temps et demi pour touter les heures travaillees en dehors de leur horaire normal, de travail. Lorsque cet horaire normal est change conformement aux dispositions du paragraphe 3 c), ci-dessus, le taux de temps et demi s'applique pour les heures supplementaires travaillees en dehors des heures etablies a Phoraii e modifie. 8. 'Paie de.surtemps pour les travailleurs d'equipe b) Les travailleurs d'equipe sent payes an taux de temps et demi lors du changement d'equlpe annuel occaslonnant un '16 heures; Si le changement survient un dimanche une prime de denit temps d'extra sera payee aux travailleurs concerns. 9. FLEXIBILITE Texte provenant d'une DOA, P

17 PARTIE VII -- RAPPEL TRAVAILLEURS DE JOUR ET D'EQUIPE 1. Rappel - Travailleurs de lour et d'equipe a) Un travailleur qui est rappele en dehors de ses heures regulieres de travail ou lors de son conge prevu regoit temps et demi.pour toutes Ies heures travaillees aux aches connexes pour lesquelles il est rappele, aver un minimum de quatre (4)' helves depute a temps simple. Si on dolt1'affecter it d'autres taches nonconnexes de celles pour lesquelles i1 est rappele, ii a droit a.temps et demi avec un minimum de quatre (4) heures de pale a temps simple pour chaque tithe' non connexe a laquelle on l'affecte. Si le rappel survient le dimanche et(ou) durant les 152 heures. reglernentaires d' arret des conges determines de 1'usine, temps et demi est paye avec. un minimum de six (6). heures de paie pour chaque tache'non connexe a laquelle on I'affecte. Les heures remunerees en vertu de cette disposition ne doivent entrer clans aucun autre calcul effectue aux fins de determiner le paiement de temps et demi. Le superviseur defmit la nature du probleme, et lorsque c'est possible; it specifiie les taches connexes a titre effectuees. Nis ii inscrit le tout sur une carte, au.tnoment du rappel. b) Ne constitue pas un rappel an sens de 1'Annexe A Partie VII : i. L'employe cedtile bu demande a l'avanee pour faire du temps supplementaire hors de son quart normal de travail; ii. L'emiploye qui est rappele pour.remplacer un autre employe qui dolt s'absenter de son horaire normal de travail: c) L'empioye qui travaille en temps supplementaiure en dehors de son horaire regulier aura droit a un rappel an sens de l'annexe A, Partie VII pour toute autre fiche dite non connexe a laquelle it pouirra titre affectee. Cette clause ne s'applique pas fors dune reparation rnajeure cedulee. 2. Rappel - Travailleurs de jour Aboli 3. Rappel Il n'y aura pas de rappel pour accomplir des travaux qui pourraient titre effectues par des employes presents a l' usine. PARTIE VIII INSTALLATION DES TREILLIS ET FEUTRES 1. a) Les employes rappeles a l'usine, une heure ou plus avant le debut 'de leur quart regulier, pendant que celle-oi fonctionne, afin d'aider a.. changer un treillis on un 22

18 2 3'L b) Bide c) Biffe feutre, ont droit a six (6) heures de salaire ou temps et demi, le plus eleve des deux montants devant titre paye. (texte trifle) d) Les hommes qui travaillent au changement replier des treillis et feutres les jours d'arret sont payes pour le terilps qu'ils travaillent, mais jamais pour mains de six (6) heures. e) Bide f) Bye g) L'equipe de Service etlou 1'Equipe de la. machine seront assignees" aux changernents des treillis et feutres. 1, Dimanches PARTIE DC - DJMANCHES ET JOURS DE CONGE PREVUS Tous les employes payes a 1'heure, regoiverrt temps et demi pour le temps qu'ils travaillent le dimanche. Tout employe en conge le dimanche et qui est requis de travailler ou celui qui travaillera en plus de son quart normal de travail, recevra temps et demi plus une prime de demi temps d'extra pour le temps travaille a la condition qu'il travaille, toes les quarts prevus a I'horaire de sa semaine courante. 2. Travail les jours de conge prevus a) Lorsqu'un employe doit travailler un jour ou des jours ob., d'apres 1'horaire, it devait titre en conge, it recoit temps et demi: i) a condition 'qu'it travaille clans une usine of le fonctionnement continu est en vigueur, le jour ou 1es jours, ou it dolt prendre conge soient of.ches, dans son departement au plus tard a 15 h 00, le jeudi (vendredi clans une usine ou le fonctionnement est de six (6) jours) precedant la semaine ou son jour ou ses jours de conge soot prevus; ii) sauf, si it peut, avee le consentement de son surveillant, changer de jour ou jours de conge, a condition que ce' soit convenu an mains vingt-quatre (24) heures avant le changement; sauf. en cas d'urgence, ou du consentement mutuel, le surveillant peut changer le jour ou les jours de conge d'un employe apres un 23

19 preavis d'au moms vingt-quatre (24) heures, et lui assigner un autre jour ou d'autres jours de conge an cours de la mime semaine; iv) Biffer I. Congds determines de l'usine PARTS XI - CONGES DETERMINES DE L'USINE CONGES NON DETERMINES ET ABSENCES (titre modifie) d) iii). L'employd qui travaille pendant in periode prevue de conge an cours de laquelle la Compagnie exerce son option d'operer f l'usine (fabrication de produits finis) est paye au taux de temps et demi : En plus de in pale de conge determinee prevue a 1'Annexe A, Partie XI section 2 a) de la Convention (soit 8, 12 ou 16 heures selon ce'qui est determine localement) 1' employe recoit temps et demi pour chaque heure travaillee pendant la periode de conge prevu : L'employe qui travaille au mains un quart complet pendant une periode de conge prevue, exeluant la journie mime du conge, pendant laquelle l'usine opre (fabrication de produits finis) pent reprendre une journee de conge compensatoire non reniuneree: La reprise dudit conge compen'satoire sera d'un maximum dune =nee, snit de Fete a Fete, a une date convenue avec son sup erieur immediat. Les dispositions de 1'Annexe A, Pattie VI section 8 iii) ne s'appliquentpas lors de telles journees d'operatiom g) Les dispositions de 1'Annexe << A», 'partie.xi 1, c) voulant qui lors de fermetures totales pour conge determine, les procedures d'arret et de demarrage de 1'usine s'effectuent a. l'interieur des heures de fermetures, ne sont pas modifiees par ces amendements. ' 1. Pale des conges determines de l'usine e) Advenant qu'un conge determine de l'usine mentionne au paragraphe I a)' ci-dessus tombe durant les vacances regulieres d'un employe, celui-ci pert choisir de recevoir la pale pour Fedit conge de l'usine, en plus de sa pale reguliere de vacances ou bien de prendre un jour chbme paye a une date ulterieure, en un' temps qui eonvient a 1'employe at la direction. L'employe dolt avertir de son intention de prendre le temps chome a une date ulterieure, an moment oh le tableau des.vacances est prepare. La reprise dudit conge. determine sera d'un maximum d'une annde, soft de Fete a Fete. 24

20 f) Pour nimporte lequel des quatre (4) cones determines enumeres a 1'filinea 1, ou pour n'importe quel(s) jour(s) y tenant lieu, qu'il travaillera, I'employe aura droit it une joumee ch8mee avec pale pour huit (8) heures, scion I'enonce de la sous-section. a) ci-dessus, en un temps convenant mutuellernent 1'employe et a la direction. La reprise dudit conge determune sera d'un maximum d'une annee, soft de Fete a Fete. 2. Conges non determines b) Les employes permanents payes a 1'heure oat droit a six_ (6) conges, avec pale, par annee (sept (7) it compter du 1c` janvier 2006), aux conditions d'admissibilite suivante: i) Pour un. nouvel employe ou un-employe qui quitte, un calcul au prorata du temps 'travaille sera effectue pour determiner le nombre reel de eonges non determines auxquels it aura droit. Un ajustement sera alors effectue au besoin. ii) L'employe quittant pour la retraite aura droit a thus ces eonges non determines en autant qu'il alt travaille au moms vingt (20) semaines pendant I'annee oa it prendra sa retraite, iii) iv) Pour l'employe qui est absent pour cause de maladie on d'accident, pour une periode superieure a douze mois consecutifs, celui ci aura droit aux conges non determines selon le calculi du prorata du temps travaille.pour 1'annee &ile de son retour au travail. Pour 1'employe qui est absent pour um, conge parental ou conge sans solde, celui-ei aura droit aux conges non determines scion le calcul au pro rata du temps travaille durant l'annee. 5. Absence non-autorisee Formule de calcul : Le nombre de jour annuel divise par le nombre de conges non determines equivaut au nombre de jours necessaires pour obtenir un conge non determine. Le nombre de jours actifs divise par le nombre de jours necessaires determine le nombre de conges non determines auxquels 1'employe aura droit. Une absence non-autorisee se Mink comme: Lorsque 1'employeur juge qu'une situation d'absence seinble abusive et non justifiee, i1 peut exiger a I'employe de founiir un certificat medical ou toute autre piece justificative acceptable. 6. Conge de maternitejpaternite 25

Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ TEMPORAIRE. (autre qu en service de garde)

Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ TEMPORAIRE. (autre qu en service de garde) DE-02-03-04 Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ TEMPORAIRE (autre qu en service de garde) La convention collective et les arrangements locaux S3 2000-2002 Fédération du personnel de soutien

Plus en détail

POLITIQUE. 2013-12-05 (Rés. : CA-20131205-5) AUTRES CONDITIONS DE TRAVAIL DU PERSONNEL DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE

POLITIQUE. 2013-12-05 (Rés. : CA-20131205-5) AUTRES CONDITIONS DE TRAVAIL DU PERSONNEL DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE POLITIQUE NUMÉRO DE LA RÉSOLUTION : APPROUVÉ PAR : CA-20130912-8 CONSEIL D ADMINISTRATION DATE DE LA RÉSOLUTION/APPROBATION : 13 septembre 2013 ENTRÉE EN VIGUEUR : DERNIÈRE MISE À JOUR : DATE D ABROGATION

Plus en détail

PROJET DE LOI 10 : LES IMPACTS POSSIBLES SUR VOTRE SITUATION PROFESSIONNELLE

PROJET DE LOI 10 : LES IMPACTS POSSIBLES SUR VOTRE SITUATION PROFESSIONNELLE PROJET DE LOI 10 : LES IMPACTS POSSIBLES SUR VOTRE SITUATION PROFESSIONNELLE Service des ressources humaines et affaires juridiques 20 octobre 2014 TABLE DES MATIÈRES Contenu Introduction 1 Les dispositions

Plus en détail

LE PERSONNEL INTERPRETE EN LANGAGE VISUEL

LE PERSONNEL INTERPRETE EN LANGAGE VISUEL FÉDÉRATION DU PERSONNEL SOUTIEN DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR GUIDE POUR LES MEMBRES LE PERSONNEL INTERPRETE EN LANGAGE VISUEL DU COLLEGE DE SAINTE-FOY DU CEGEP DU VIEUX-MONTREAL Avertissement : Le présent

Plus en détail

PROPOSITIONS DE LA COMMISSION DE LA CAPITALE NATIONALE POUR LA NÉGOCIATION DU RENOUVELLEMENT DE LA CONVENTION COLLECTIVE

PROPOSITIONS DE LA COMMISSION DE LA CAPITALE NATIONALE POUR LA NÉGOCIATION DU RENOUVELLEMENT DE LA CONVENTION COLLECTIVE PROPOSITIONS DE LA COMMISSION DE LA CAPITALE NATIONALE POUR LA NÉGOCIATION DU RENOUVELLEMENT DE LA CONVENTION COLLECTIVE VENANT À ÉCHÉANCE LE 31 DÉCEMBRE, 2014 Janvier 2015 Table of Contents INTRODUCTION...

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL 2012-2017 LIANT D'UNE PART : LE FONDS DE RECHERCHE DU QUÉBEC -

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL 2012-2017 LIANT D'UNE PART : LE FONDS DE RECHERCHE DU QUÉBEC - CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL 2012-2017 LIANT D'UNE PART : LE FONDS DE RECHERCHE DU QUÉBEC - SOCIÉTÉ ET CULTURE ET D'AUTRE PART : LE SYNDICAT DU PERSONNEL PROFESSIONNEL DU FONDS SOCIÉTÉ ET CULTURE,

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE

CONVENTION COLLECTIVE CONVENTION COLLECTIVE intervenue entre l Hôpital Montfort 713, chemin Montréal Ottawa (Ontario) K1K 0T2 et Le Syndicat canadien de la fonction publique et sa section locale 4721 1 TABLE DES MATIÈRES Page

Plus en détail

Politiques de gestion des conditions de travail des cadres. Direction des ressources humaines

Politiques de gestion des conditions de travail des cadres. Direction des ressources humaines Politiques de gestion des conditions de travail des cadres Direction des ressources humaines Décembre 2006 Table des matières Dispositions générales... 3 Politiques de gestion des conditions de travail

Plus en détail

MUNICIPAUX EMPLOYÉS PAR LA VILLE DE L ASSOCIATION DES CONTREMAÎTRES MONTREAL INC.

MUNICIPAUX EMPLOYÉS PAR LA VILLE DE L ASSOCIATION DES CONTREMAÎTRES MONTREAL INC. ASSOCIATION DES CONTREMAÎTRES MUNICIPAUX EMPLOYÉS PAR LA VILLE DE MONTRÉAL INC. CONVENTION COLLECTIVE ENTRE LA VILLE DE MONTRÉAL ET L ASSOCIATION DES CONTREMAÎTRES MUNICIPAUX EMPLOYÉS PAR LA VILLE DE MONTREAL

Plus en détail

LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et moins)

LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et moins) FÉDÉRATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR GUIDE POUR LES MEMBRES DU PERSONNEL DE SOUTIEN DES COLLEGES LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et

Plus en détail

Recueil des politiques de gestion

Recueil des politiques de gestion 1 2013-07-15 Pour information, consultez la liste téléphonique pour le volume 8 à la pièce 8 0 0 1. TABLE DES MATIÈRES ARTICLES CHAPITRE I - CHAMP D APPLICATION ET DÉFINITIONS 1 CHAPITRE II - PROCÉDURE

Plus en détail

Mémoire d entente. 29 novembre 2012 Page 1 de 17

Mémoire d entente. 29 novembre 2012 Page 1 de 17 Transervice Logistics Inc. Transervice Lease Corp. Corporate Headquarters 5 Dakota Drive Lake Success, NY 11042 Phone: 516-488-3400 Fax: 516-408-3574 www.transervice.com Mémoire d entente Ce mémoire d

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE ENTRE L'UNIVERSITÉ CONCORDIA

CONVENTION COLLECTIVE ENTRE L'UNIVERSITÉ CONCORDIA CONVENTION COLLECTIVE ENTRE L'UNIVERSITÉ CONCORDIA ET CONCORDIA UNIVERSITY LIBRARY EMPLOYEES UNION (CSN) - SYNDICAT DES EMPLOYÉ(E)S DES BIBLIOTHÈQUES DE L UNIVERSITÉ CONCORDIA (CSN) En vigueur jusqu'au

Plus en détail

Assemblée des groupes de femmes d interventions régionales POLITIQUE DE GESTION DU PERSONNEL ET CONDITIONS DE TRAVAIL

Assemblée des groupes de femmes d interventions régionales POLITIQUE DE GESTION DU PERSONNEL ET CONDITIONS DE TRAVAIL Assemblée des groupes de femmes d interventions régionales POLITIQUE DE GESTION DU PERSONNEL ET CONDITIONS DE TRAVAIL MODIFIÉE LE 25 JANVIER 2011 Table des matières ARTICLE 1 : OBJECTIFS, TERMINOLOGIE,

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE. entre LA COMMISSION DE LA CONSTRUCTION DU QUÉBEC

CONVENTION COLLECTIVE. entre LA COMMISSION DE LA CONSTRUCTION DU QUÉBEC CONVENTION COLLECTIVE entre LA COMMISSION DE LA CONSTRUCTION DU QUÉBEC et LE SYNDICAT DES EMPLOYÉS ET EMPLOYÉES PROFESSIONNELS-LES ET DE BUREAU, SECTION LOCALE 573, (SEPB) CTC FTQ CONVENTION COLLECTIVE

Plus en détail

CONVENTION ENTRE LE CONSEIL DE GESTION LE SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE SECTION LOCALE 2745 DATE D'EXPIRATION : LE 28 FÉVRIER 2009

CONVENTION ENTRE LE CONSEIL DE GESTION LE SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE SECTION LOCALE 2745 DATE D'EXPIRATION : LE 28 FÉVRIER 2009 CONVENTION ENTRE LE CONSEIL DE GESTION ET LE SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE SECTION LOCALE 2745 DATE D'EXPIRATION : LE 28 FÉVRIER 2009 TABLE DES MATIÈRES ARTICLE PAGE PRÉAMBULE...1 ARTICLE 1

Plus en détail

STATUTS DU RÉGIME DE PENSION COMPLÉMENTAIRE DE LA BANQUE DU CANADA. (RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N o 18)

STATUTS DU RÉGIME DE PENSION COMPLÉMENTAIRE DE LA BANQUE DU CANADA. (RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N o 18) STATUTS DU RÉGIME DE PENSION COMPLÉMENTAIRE DE LA BANQUE DU CANADA (RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N o 18) Le présent document est une version refondue des Statuts du Régime de pension complémentaire de la Banque

Plus en détail

SOCIÉTÉ D ASSURANCE VIE MD Siège social : Ottawa, Canada. Le présent certificat est émis en vertu de la

SOCIÉTÉ D ASSURANCE VIE MD Siège social : Ottawa, Canada. Le présent certificat est émis en vertu de la SOCIÉTÉ D ASSURANCE VIE MD Siège social : Ottawa, Canada Le présent certificat est émis en vertu de la POLICE DE RENTE COLLECTIVE FONDS DE REVENU STABLE MD établie en faveur de LA COMPAGNIE TRUST ROYAL

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur les régimes complémentaires de retraite, la Loi sur le régime de rentes du Québec et d autres dispositions législatives

Loi modifiant la Loi sur les régimes complémentaires de retraite, la Loi sur le régime de rentes du Québec et d autres dispositions législatives PREMIÈRE SESSION TRENTE-HUITIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 68 (2008, chapitre 21) Loi modifiant la Loi sur les régimes complémentaires de retraite, la Loi sur le régime de rentes du Québec et d autres

Plus en détail

Guide sur le Programme de prestations supplémentaires de chômage

Guide sur le Programme de prestations supplémentaires de chômage ASSURANCE-EMPLOI Guide sur le Programme de prestations supplémentaires de chômage Guide à l intention des employeurs qui offrent à leurs employés des prestations supplémentaires de chômage Publication

Plus en détail

Régimes de retraite des fonctionnaires municipaux de la Ville de Montréal et de la Communauté urbaine de Montréal

Régimes de retraite des fonctionnaires municipaux de la Ville de Montréal et de la Communauté urbaine de Montréal Régimes de retraite des fonctionnaires municipaux de la Ville de Montréal et de la Communauté urbaine de Montréal Brochure à l intention des membres préparée par le Syndicat des fonctionnaires municipaux

Plus en détail

Mes droits parentaux et le Régime québécois d assurance parentale

Mes droits parentaux et le Régime québécois d assurance parentale Quebec Provincial Association of Teachers L Association provinciale des enseignantes et enseignants du Québec (RQAP) et le Régime québécois d assurance parentale Mes droits Ce guide destiné au personnel

Plus en détail

RÉGIME d assurance collective CSQ. À la disposition des membres des syndicats affiliés à la Centrale des syndicats du Québec

RÉGIME d assurance collective CSQ. À la disposition des membres des syndicats affiliés à la Centrale des syndicats du Québec RÉGIME d assurance collective CSQ À la disposition des membres des syndicats affiliés à la Centrale des syndicats du Québec Contrat J9999 Janvier 2010 À tous les membres de la CSQ Cette «nouvelle» brochure

Plus en détail

PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE. Reuters Canada Limitée (ci-après appelé l employeur )

PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE. Reuters Canada Limitée (ci-après appelé l employeur ) PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE Reuters Canada Limitée (ci-après appelé l employeur ) ET LA GUILDE CANADIENNE DES MÉDIAS, SOUS-SECTION 30213 DE LA GUILDE DES EMPLOYÉS DE JOURNAUX / SCA (ci-après appelée la Guilde

Plus en détail

RÉGIME D ASSURANCE VIE COLLECTIVE DE BASE contrat n C-1414 HYDRO-QUÉBEC

RÉGIME D ASSURANCE VIE COLLECTIVE DE BASE contrat n C-1414 HYDRO-QUÉBEC RÉGIME D ASSURANCE VIE COLLECTIVE DE BASE contrat n C-1414 Pour le personnel syndiqué (sauf les ingénieurs membres du SPIHQ) et les retraités de HYDRO-QUÉBEC établi par Ce dépliant a été rédigé à titre

Plus en détail

L'INDUSTRIELLE-ALLIANCE, COMPAGNIE D'ASSURANCE SUR LA VIE

L'INDUSTRIELLE-ALLIANCE, COMPAGNIE D'ASSURANCE SUR LA VIE UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL ASSURANCEVIE, POLICE NO 2364-G L'INDUSTRIELLE-ALLIANCE, COMPAGNIE D'ASSURANCE SUR LA VIE Renseignements généraux 1. Définitions 2. Commencement de l'assurance 3. Montant de l'assurance

Plus en détail

a) d assurer le meilleur fonctionnement possible de l organisation ;

a) d assurer le meilleur fonctionnement possible de l organisation ; DES MEMBRES DU CONSEIL EXÉCUTIF DU SECS Adopté au Conseil d administration 13 avril 4 1.0 Principes directeurs Ce protocole s inspire de la volonté du SECS-CSQ : a) d assurer le meilleur fonctionnement

Plus en détail

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION DIRECTIVE RELATIVE AU CHOIX DES DATES DE VACANCES ANNUELLES ET À LA REPRISE DE TEMPS SUPPLÉMENTAIRE POUR LE PERSONNEL PROFESSIONNEL (D 18) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION DIRECTIVE

Plus en détail

Convention collective En vigueur jusqu au 31 décembre 2018

Convention collective En vigueur jusqu au 31 décembre 2018 Service des ressources humaines Division des conseils aux gestionnaires et relations de travail Convention collective En vigueur jusqu au 31 décembre 2018 Convention collective entre la Ville de Québec

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE

CONVENTION COLLECTIVE CONVENTION COLLECTIVE entre La Ville de Laval (ci-après désignée «la Ville») et L Alliance du personnel professionnel et administratif de Ville de Laval (ci-après désignée «le Syndicat») En vigueur du

Plus en détail

CAHIER DE GESTION. RESPONSABLE DE L APPLICATION La Direction des affaires corporatives et la coordination des Services financiers.

CAHIER DE GESTION. RESPONSABLE DE L APPLICATION La Direction des affaires corporatives et la coordination des Services financiers. CAHIER DE GESTION POLITIQUE ET PROCÉDURES CONCERNANT LES CONTRATS D ENTREPRISE (LOUAGE D OUVRAGE) ET L EMBAUCHE DE PERSONNEL TEMPORAIRE (LOUAGE DE SERVICE) EXCLUANT LE SALARIÉ-ÉLÈVE COTE 50-50-01-04 OBJETS

Plus en détail

RÈGLEMENT CA-2006-19 CONCERNANT LE RÉGIME DE RETRAITE DES POLICIERS DE LA VILLE DE LONGUEUIL LE CONSEIL D'AGGLOMÉRATION DÉCRÈTE CE QUI SUIT :

RÈGLEMENT CA-2006-19 CONCERNANT LE RÉGIME DE RETRAITE DES POLICIERS DE LA VILLE DE LONGUEUIL LE CONSEIL D'AGGLOMÉRATION DÉCRÈTE CE QUI SUIT : RÈGLEMENT CA-2006-19 CONCERNANT LE RÉGIME DE RETRAITE DES POLICIERS DE LA VILLE DE LONGUEUIL LE CONSEIL D'AGGLOMÉRATION DÉCRÈTE CE QUI SUIT : Section 1 Régime 1.01 Le présent régime, appelé «Régime de

Plus en détail

Université de Moncton. Les garanties d assurance-vie & invalidité. No du contrat : 12037

Université de Moncton. Les garanties d assurance-vie & invalidité. No du contrat : 12037 Université de Moncton Les garanties d assurance-vie & invalidité No du contrat : 12037 Préparé le 18 août 2011 1 Cette brochure explicative a pour but de vous fournir les traits essentiels de votre régime

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF À LA DÉLIVRANCE ET AU RENOUVELLEMENT DU CERTIFICAT DE REPRÉSENTANT (n o 1)

RÈGLEMENT RELATIF À LA DÉLIVRANCE ET AU RENOUVELLEMENT DU CERTIFICAT DE REPRÉSENTANT (n o 1) RÈGLEMENT RELATIF À LA DÉLIVRANCE ET AU RENOUVELLEMENT DU CERTIFICAT DE REPRÉSENTANT (n o 1) Loi sur la distribution de produits et services financiers (L.R.Q., c. D-9.2, a. 200, 1 er al., par. 1, 2, 3,

Plus en détail

CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION DE L OIT TURIN RÈGLEMENT RÉGISSANT LES CONDITIONS D EMPLOI DU PERSONNEL ENGAGÉ POUR LES PÉRIODES DE COURTE DURÉE

CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION DE L OIT TURIN RÈGLEMENT RÉGISSANT LES CONDITIONS D EMPLOI DU PERSONNEL ENGAGÉ POUR LES PÉRIODES DE COURTE DURÉE CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION DE L OIT TURIN RÈGLEMENT RÉGISSANT LES CONDITIONS D EMPLOI DU PERSONNEL ENGAGÉ POUR LES PÉRIODES DE COURTE DURÉE Mai 1997 Règle TABLE DES MATIERES Page Fondement et champ

Plus en détail

CONVENTION ENTRE LE CONSEIL DE GESTION LE CONSEIL DES SYNDICATS DES DISTRICTS SCOLAIRES DU NOUVEAU-BRUNSWICK,

CONVENTION ENTRE LE CONSEIL DE GESTION LE CONSEIL DES SYNDICATS DES DISTRICTS SCOLAIRES DU NOUVEAU-BRUNSWICK, CONVENTION ENTRE LE CONSEIL DE GESTION ET LE CONSEIL DES SYNDICATS DES DISTRICTS SCOLAIRES DU NOUVEAU-BRUNSWICK, LE SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE, SECTION LOCALE 1253 GROUPE : MANŒUVRES, MÉTIERS

Plus en détail

(POSTES)...7 TABLE DES MATIÈRES PAGE DÉFINITION DES TERMES ET APPLICATION...3 LA CONSULTATION...6

(POSTES)...7 TABLE DES MATIÈRES PAGE DÉFINITION DES TERMES ET APPLICATION...3 LA CONSULTATION...6 TABLE DES MATIÈRES PAGE DÉFINITION DES TERMES ET APPLICATION...3 LA CONSULTATION...6 L ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET LES RÈGLES D EFFECTIFS (POSTES)...7 LA DÉFINITION DES FONCTIONS ET LES CRITÈRES D ÉLIGIBILITÉ...8

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL ENTRE LA VILLE DE GATINEAU Ci-après désignée «L Employeur» ou «La Ville» ET LE REGROUPEMENT DES PROFESSIONNELS DE LA VILLE DE GATINEAU Ci-après désigné «Le Regroupement»

Plus en détail

Améliorations aux trois conventions collectives de l ACEP

Améliorations aux trois conventions collectives de l ACEP Améliorations aux trois conventions collectives de l ACEP En 1967, les premières conventions collectives dans la fonction publique fédérale donnaient aux employés droit à quatre semaines de vacances, pas

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE. entre KUEHNE + NAGEL LOGISTIQUES INC. Établissement visé :

CONVENTION COLLECTIVE. entre KUEHNE + NAGEL LOGISTIQUES INC. Établissement visé : CONVENTION COLLECTIVE entre KUEHNE + NAGEL LOGISTIQUES INC. Établissement visé : 2505, rue Halpern Saint-Laurent (Québec) H4S 1N9 (Accréditation : AM-2000-6788) et L ASSOCIATION INTERNATIONALE DES MACHINISTES

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Document adopté par le Conseil d administration le 29 avril 2012 Procédure administrative 17 Document préparé par le secrétariat général 1 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

SFMM (SCFP) COLS BLANCS

SFMM (SCFP) COLS BLANCS SFMM (SCFP) CONVENTION COLLECTIVE ENTRE LA VILLE DE MONTRÉAL ET LE SYNDICAT DES FONCTIONNAIRES MUNICIPAUX DE MONTRÉAL (SCFP) JUSQU AU 31 DÉCEMBRE 2011 COLS BLANCS TABLE DES MATIÈRES ARTICLE 1 BUT DE LA

Plus en détail

TITRE V : RÉMUNÉRATION

TITRE V : RÉMUNÉRATION TITRE V : RÉMUNÉRATION 18 Article V.1. - Égalité professionnelle TITRE V : RÉMUNÉRATION Tout employeur est tenu d'assurer, pour un même travail ou pour un travail de valeur égale, l'égalité de rémunération

Plus en détail

Partie II Assurance invalidité de longue durée

Partie II Assurance invalidité de longue durée Partie II Assurance invalidité de longue durée 1. Admissibilité et date d entrée en vigueur de la garantie D'une façon générale, les employés à plein temps ou à temps partiel (c.-à-d. affectés à un poste

Plus en détail

C.T. 203751 du 23 mai 2006 C.T. 207977 du 22 juin 2009

C.T. 203751 du 23 mai 2006 C.T. 207977 du 22 juin 2009 Document consolidé concernant CERTAINES CONDITIONS DE TRAVAIL DES CADRES DES COMMISSIONS SCOLAIRES ET DU COMITÉ DE GESTION DE LA TAXE SCOLAIRE DE L ÎLE DE MONTRÉAL Ce document n'a aucune valeur légale

Plus en détail

LETTRE D ENTENTE 2005-2010 NUMÉRO 05

LETTRE D ENTENTE 2005-2010 NUMÉRO 05 LETTRE D ENTENTE 2005-2010 NUMÉRO 05 ENTRE D'UNE PART : LA FÉDÉRATION AUTONOME DU COLLÉGIAL () ET D'AUTRE PART, LE COMITÉ PATRONAL DE NÉGOCIATION DES COLLÈGES (CPNC) CONCERNANT LA MODIFICATION DES STIPULATIONS

Plus en détail

VOTRE RÉGIME COLLECTIF d assurance salaire de longue durée

VOTRE RÉGIME COLLECTIF d assurance salaire de longue durée VOTRE RÉGIME COLLECTIF d assurance salaire de longue durée à l intention des professionnelles et professionnels de recherche de l Université Laval (SPPRUL) Contrat numéro 69450 Octobre 2009 À TOUS LES

Plus en détail

ACCORD EUROPÉEN RELATIF AU TRANSPORT INTERNATIONAL DES MARCHANDISES DANGEREUSES PAR ROUTE (ADR)

ACCORD EUROPÉEN RELATIF AU TRANSPORT INTERNATIONAL DES MARCHANDISES DANGEREUSES PAR ROUTE (ADR) ACCORD EUROPÉEN RELATIF AU TRANSPORT INTERNATIONAL DES MARCHANDISES DANGEREUSES PAR ROUTE (ADR) LES PARTIES CONTRACTANTES, DÉSIREUSES d'accroître la sécurité des transports internationaux par route, SONT

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE ENTRE. Le Réseau des Sports (RDS) inc. Syndicat des employés-es de RDS - CSN. 9 décembre 2013 au 31 décembre 2016

CONVENTION COLLECTIVE ENTRE. Le Réseau des Sports (RDS) inc. Syndicat des employés-es de RDS - CSN. 9 décembre 2013 au 31 décembre 2016 CONVENTION COLLECTIVE ENTRE Le Réseau des Sports (RDS) inc. ET Syndicat des employés-es de RDS - CSN Du 9 décembre 2013 au 31 décembre 2016 TABLE DES MATIÈRES PAGE SECTION I RÈGLES DE BASE 1 Article 1

Plus en détail

ENTENTE INTERVENUE ENTRE LE COMITÉ PATRONAL DE NÉGOCIATION POUR LES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES (CPNCF)

ENTENTE INTERVENUE ENTRE LE COMITÉ PATRONAL DE NÉGOCIATION POUR LES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES (CPNCF) ENTENTE INTERVENUE ENTRE LE COMITÉ PATRONAL DE NÉGOCIATION POUR LES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES (CPNCF) ET LE SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE (SCFP) AFFILIÉ À LA FÉDÉRATION DES TRAVAILLEURS

Plus en détail

VOTRE RÉGIME COLLECTIF d assurance salaire de longue durée

VOTRE RÉGIME COLLECTIF d assurance salaire de longue durée VOTRE RÉGIME COLLECTIF d assurance salaire de longue durée à l intention des professionnels, cadres et directeurs de service de l Université Laval Contrats numéros 54890 et 54892 Août 2010 À TOUS LES PROFESSIONNELS,

Plus en détail

SOUS-SECTION 4 SOMMES ALLOUÉES AUX SALARIÉS EN APPLICATION D'UN CONTRAT D'INTÉRESSEMENT [DB

SOUS-SECTION 4 SOMMES ALLOUÉES AUX SALARIÉS EN APPLICATION D'UN CONTRAT D'INTÉRESSEMENT [DB SOUS-SECTION 4 SOMMES ALLOUÉES AUX SALARIÉS EN APPLICATION D'UN CONTRAT D'INTÉRESSEMENT [DB 5F1134] Références du document 5F1134 Date du document 10/02/99 2. Fonctionnement. 23 Le CET est alimenté par

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES POUR L'ÉTABLISSEMENT D'UNE ENTENTE SUR LA COPROPRIÉTÉ D'UNE ASSURANCE-VIE

LIGNES DIRECTRICES POUR L'ÉTABLISSEMENT D'UNE ENTENTE SUR LA COPROPRIÉTÉ D'UNE ASSURANCE-VIE LIGNES DIRECTRICES POUR L'ÉTABLISSEMENT D'UNE ENTENTE SUR LA COPROPRIÉTÉ D'UNE ASSURANCE-VIE Les présentes lignes directrices sont fournies par la SUN LIFE DU CANADA, COMPAGNIE D'ASSURANCE-VIE, pour les

Plus en détail

PRÉAMBULE LES TERMES SONT ÉCRITS AU MASCULIN UNIQUEMENT À DES FINS DE CONCISION ET SONT EMPLOYÉS SOIT AU FÉMININ, SOIT AU MASCULIN,

PRÉAMBULE LES TERMES SONT ÉCRITS AU MASCULIN UNIQUEMENT À DES FINS DE CONCISION ET SONT EMPLOYÉS SOIT AU FÉMININ, SOIT AU MASCULIN, CONVENTION COLLECTIVE ENTRE LA VILLE DE MONTRÉAL ET LE SYNDICAT DES PROFESSIONNELLES ET PROFESSIONNELS MUNICIPAUX DE MONTRÉAL EN VIGUEUR JUSQU AU 31 DECEMBRE 2010 EN VIGUEUR JUSQU AU 31 DÉCEMBRE 2006 PRÉAMBULE

Plus en détail

Division de la stratégie et des programmes en ressources humaines. Bureau des ressources humaines

Division de la stratégie et des programmes en ressources humaines. Bureau des ressources humaines Politiques en matière de ressources humaines applicables au personnel de gestion et aux employés non syndiqués Parties I et II des services publics Division de la stratégie et des programmes en ressources

Plus en détail

SYNDICAT DES FONCTIONNAIRES MUNICIPAUX DE MONTRÉAL (SCFP)

SYNDICAT DES FONCTIONNAIRES MUNICIPAUX DE MONTRÉAL (SCFP) Convention collective entre l Office municipal d habitation de Montréal et le Syndicat des fonctionnaires municipaux de Montréal (SCFP) pour la période comprise entre le 18 mars 2011 et le 31 décembre

Plus en détail

ENTENTE INTERVENUE ENTRE D'UNE PART LE COMITÉ PATRONAL DE NÉGOCIATION POUR LES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES (CPNCF) D'AUTRE PART

ENTENTE INTERVENUE ENTRE D'UNE PART LE COMITÉ PATRONAL DE NÉGOCIATION POUR LES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES (CPNCF) D'AUTRE PART ENTENTE INTERVENUE ENTRE D'UNE PART LE COMITÉ PATRONAL DE NÉGOCIATION POUR LES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES (CPNCF) ET D'AUTRE PART LA CENTRALE DES SYNDICATS DU QUÉBEC (CSQ), REPRÉSENTÉE PAR SON

Plus en détail

Mes droits parentaux et le Régime québécois d assurance parentale (RQAP)

Mes droits parentaux et le Régime québécois d assurance parentale (RQAP) Quebec Provincial Association of Teachers l Association provinciale des enseignantes et enseignants du Québec Mes droits parentaux et le Régime québécois d assurance parentale (RQAP) Renseignements généraux

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL INTERVENUE ENTRE ET LE SYNDICAT DES EMPLOYÉS ET EMPLOYÉES DE L UNIVERSITÉ LAVAL 2011-2016 TABLE DES MATIÈRES INDEX... VIII ARTICLE 1 - BUT DE LA CONVENTION... 1 ARTICLE

Plus en détail

LETTRE D'ENTENTE INTER VENUE ENTRE. LA CORPORAnON DE L'ECOLE POLYTECHNIQUE, ci-apres nommee «L'EMPLOYEUR»

LETTRE D'ENTENTE INTER VENUE ENTRE. LA CORPORAnON DE L'ECOLE POLYTECHNIQUE, ci-apres nommee «L'EMPLOYEUR» LETTRE D'ENTENTE INTER VENUE ENTRE D'UNE PART, D'AUTRE PART, LA CORPORAnON DE L'ECOLE POLYTECHNIQUE, ci-apres nommee «L'EMPLOYEUR» ET L' ASSOCIAnON DU PERSONNEL DE L'ECOLE POLYTECHNfQUE (APLEP), ci-apres

Plus en détail

7.4 Générateur d absences

7.4 Générateur d absences 7.4 Générateur d absences Le générateur d absences permet de signaler les absences, de courte ou de longue durée, des employés. Les responsables de la rémunération ont analysé le contexte des absences

Plus en détail

ACCORD DE PRÊT. Membre ou Conseil de (ci-après appelé «l'emprunteur»)

ACCORD DE PRÊT. Membre ou Conseil de (ci-après appelé «l'emprunteur») ACCORD DE PRÊT INTERVENU CE jour du mois de 20. N o de prêt du Prêteur : ENTRE : La Société canadienne d'hypothèques et de logement ou Un prêteur approuvé par la Société canadienne d'hypothèques et de

Plus en détail

ACCORD RELATIF A L'APPLICATION DE L'AMENAGEMENT ET DE LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL AUX INTERIMAIRES

ACCORD RELATIF A L'APPLICATION DE L'AMENAGEMENT ET DE LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL AUX INTERIMAIRES ACCORD RELATIF A L'APPLICATION DE L'AMENAGEMENT ET DE LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL AUX INTERIMAIRES PREAMBULE Les organisations signataires veulent par le présent accord, préciser la situation des

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE 2010-2015 INTERVENUE ENTRE D UNE PART LE COMITÉ PATRONAL DE NÉGOCIATION POUR LES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES (CPNCF)

CONVENTION COLLECTIVE 2010-2015 INTERVENUE ENTRE D UNE PART LE COMITÉ PATRONAL DE NÉGOCIATION POUR LES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES (CPNCF) CONVENTION COLLECTIVE 2010-2015 INTERVENUE ENTRE D UNE PART LE COMITÉ PATRONAL DE NÉGOCIATION POUR LES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES (CPNCF) ET D'AUTRE PART LA FÉDÉRATION DES EMPLOYÉES ET EMPLOYÉS

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL. intervenue entre. L UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL ci-après désigné «L Employeur»

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL. intervenue entre. L UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL ci-après désigné «L Employeur» DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL intervenue entre L UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL ci-après désigné «L Employeur» et LE SYNDICAT DES EMPLOYÉS DE L UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL section

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE INTERVENUE ENTRE L'UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL

CONVENTION COLLECTIVE INTERVENUE ENTRE L'UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL CONVENTION COLLECTIVE INTERVENUE ENTRE L'UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL ET LE SYNDICAT DES EMPLOYÉS DE LA RECHERCHE DE L UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL PERSONNEL DE SOUTIEN ET D ADMINISTRATION 2013-2016 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

LEVI S VILLE DE RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DE LA VILLE DE LÉVIS. FSA-TRE-2012-034 Annexe I

LEVI S VILLE DE RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DE LA VILLE DE LÉVIS. FSA-TRE-2012-034 Annexe I FSA-TRE-2012-034 Annexe I VILLE DE LEVI S RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DE LA VILLE DE LÉVIS Numéro d agrément en vertu de la Loi sur les régimes complémentaires de retraite du Québec

Plus en détail

Convention collective

Convention collective Convention collective entre L Université de Saint-Boniface Section locale 147 et Le Syndicat des employés du gouvernement du Manitoba et d employés généraux au Manitoba (SEGM) «The Manitoba Government

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL INTERVENUE ENTRE L'UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL INTERVENUE ENTRE L'UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL INTERVENUE ENTRE L'UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL ET LE SYNDICAT DES EMPLOYÉS D'ENTRETIEN DE L'UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL SECTION LOCALE 1186, S.C.F.P.-F.T.Q. DURÉE du 4 juillet 2011

Plus en détail

Politique relative au personnel

Politique relative au personnel Politique relative au personnel Date de mise en œuvre : le 23 mars 1985 Dates de modification : novembre 1987, novembre 1988, novembre 1989, novembre 1990, novembre 1999 (N o E99.16S), novembre 2000 (N

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LA GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC ET DU FONDS D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC

RÈGLEMENT SUR LA GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC ET DU FONDS D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC RÈGLEMENT SUR LA GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC ET DU FONDS D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC Loi sur la Société de l assurance automobile du Québec (chapitre S-11.011) Le

Plus en détail

GUIDE ADMINISTRATIF. Classification et rémunération du personnel d encadrement

GUIDE ADMINISTRATIF. Classification et rémunération du personnel d encadrement GUIDE ADMINISTRATIF Classification et rémunération du personnel d encadrement En vigueur du 1 er avril 2007 au 31 mars 2010 Contenu et rédaction Association québécoise des centres de la petite enfance

Plus en détail

CERTAINES CONDITIONS DE TRAVAIL DES HORS CADRES DES COMMISSIONS SCOLAIRES ET DU COMITÉ DE GESTION DE LA TAXE SCOLAIRE DE L ÎLE DE MONTRÉAL

CERTAINES CONDITIONS DE TRAVAIL DES HORS CADRES DES COMMISSIONS SCOLAIRES ET DU COMITÉ DE GESTION DE LA TAXE SCOLAIRE DE L ÎLE DE MONTRÉAL Document consolidé concernant CERTAINES CONDITIONS DE TRAVAIL DES HORS CADRES DES COMMISSIONS SCOLAIRES ET DU COMITÉ DE GESTION DE LA TAXE SCOLAIRE DE L ÎLE DE MONTRÉAL Ce document n'a aucune valeur légale

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1619. CABINETS DENTAIRES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1619. CABINETS DENTAIRES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3255 Convention collective nationale IDCC : 1619. CABINETS DENTAIRES ACCORD DU 28 FÉVRIER 2014 RELATIF AU TEMPS

Plus en détail

CONTRAT-TYPE DE TRAVAIL POUR LE PERSONNEL AU SERVICE DE LA VENTE DANS LE COMMERCE DE DETAIL DU 10 JUILLET 1985 EDITION 2015 1

CONTRAT-TYPE DE TRAVAIL POUR LE PERSONNEL AU SERVICE DE LA VENTE DANS LE COMMERCE DE DETAIL DU 10 JUILLET 1985 EDITION 2015 1 CONTRAT-TYPE DE TRAVAIL POUR LE PERSONNEL AU SERVICE DE LA VENTE DANS LE COMMERCE DE DETAIL DU 10 JUILLET 1985 Section I : Champ d'application et effet EDITION 2015 1 Article premier Champ d application

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL INTERVENUE ENTRE LE

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL INTERVENUE ENTRE LE CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL INTERVENUE ENTRE LE SYNDICAT RÉGIONAL DES TRAVAILLEUSES ET DES TRAVAILLEURS EN CPE DU CŒUR DU QUÉBEC (CSN) SECTION LE PETIT NAVIRE ET LE CENTRE DE LA PETITE ENFANCE LE

Plus en détail

LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION D'UN SALAIRE MENSUEL GARANTI A CERTAINS EMPLOYES EN CAS

LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION D'UN SALAIRE MENSUEL GARANTI A CERTAINS EMPLOYES EN CAS CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 13 BIS DU 26 FEVRIER 1979 ADAPTANT A LA LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 13 DU 28 JUIN 1973 CONCERNANT L'OCTROI

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE ÉTUDIANT AVERTISSEMENT Les personnes qui sollicitent le bénéfice d une convention de stage doivent être obligatoirement inscrites et participer réellement à un cycle de formation ou

Plus en détail

ORGANISATION EUROPEENNE POUR LA SECURITE DE LA NAVIGATION AERENNE ~EUROCONTROL~ MESURE n 131190

ORGANISATION EUROPEENNE POUR LA SECURITE DE LA NAVIGATION AERENNE ~EUROCONTROL~ MESURE n 131190 ORGANISATION EUROPEENNE POUR LA SECURITE DE LA NAVIGATION AERENNE ~EUROCONTROL~ - Mesures de Ia Commission permanente - MESURE n 131190 portant approbation des modifications au ((Régime applicable aux

Plus en détail

Pour information, consultez la liste téléphonique pour le volume 5 à la pièce 5 0 0 1.

Pour information, consultez la liste téléphonique pour le volume 5 à la pièce 5 0 0 1. 1 2014-04-03 Pour information, consultez la liste téléphonique pour le volume 5 à la pièce 5 0 0 1. C.T. 211312 du 3 avril 2012 modifié par C.T. 211346 du 17 avril 2012 C.T. 211431 du 15 mai 2012 C.T.

Plus en détail

ENTENTE ENTRE LE PROGRAMME COSPAS-SARSAT LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC

ENTENTE ENTRE LE PROGRAMME COSPAS-SARSAT LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC P6NOV05F C/S P.006 ENTENTE ENTRE LE PROGRAMME COSPAS-SARSAT ET LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC CONCERNANT LES EXEMPTIONS, LES AVANTAGES FISCAUX ET LES PRÉROGATIVES DE COURTOISIE CONSENTIS AU PROGRAMME, AUX REPRÉSENTANTS

Plus en détail

CAHIER DES GARANTIES ET ASSURANCES

CAHIER DES GARANTIES ET ASSURANCES COLLECTE SÉLECTIVE DEVIS NORMALISÉ FOURNITURE DE SERVICES CAHIER DES GARANTIES ET ASSURANCES PRÉPARÉ PAR : MRC DE DRUMMOND NOVEMBRE 2004 DEVIS NORMALISÉ FOURNITURE DE SERVICES CAHIER DES GARANTIES & ASSURANCES

Plus en détail

Régime québécois d assurance parentale

Régime québécois d assurance parentale Régime québécois d assurance parentale Le Québec dispose d un ensemble de mesures permettant aux parents de mieux concilier leurs responsabilités familiales et professionnelles, dont les congés parentaux.

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE 2005-2010

CONVENTION COLLECTIVE 2005-2010 CONVENTION COLLECTIVE 2005-2010 EN APPLICATION DES DISPOSITIONS DE LA LOI CONCERNANT LES CONDITIONS DE TRAVAIL DANS LE SECTEUR PUBLIC (L.Q., 2005, chapitre 43) ENTRE D'UNE PART, LE SYNDICAT CANADIEN DE

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL entre l Université Laval et le Syndicat des professionnelles et professionnels de recherche de l Université Laval (SPPRUL-CSQ) 13 mars 2013 29 mars 2016 Syndicat des professionnelles

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DU PERSONNEL DE SOUTIEN

CONVENTION COLLECTIVE DU PERSONNEL DE SOUTIEN CONVENTION COLLECTIVE DU PERSONNEL DE SOUTIEN ENTRE : LE CONSEIL DES EMPLOYEURS DES COLLÈGES (le Conseil) (POUR LES COLLÈGES D ARTS APPLIQUÉS ET DE TECHNOLOGIE DE L ONTARIO) ET : LE SYNDICAT DES EMPLOYÉES

Plus en détail

LICENCIEMENT D UN AGENT NON TITULAIRE DE DROIT PUBLIC

LICENCIEMENT D UN AGENT NON TITULAIRE DE DROIT PUBLIC F I C H E P R A T I Q U E C D G 5 0 LICENCIEMENT D UN AGENT NON TITULAIRE DE DROIT PUBLIC Les fiches consacrées aux agents non titulaires de droit public ne concernent que les actes de recrutement (contrats

Plus en détail

ENTENTE. le Conseil scolaire acadien provincial. (Expiration : 31 mars 2015)

ENTENTE. le Conseil scolaire acadien provincial. (Expiration : 31 mars 2015) ENTENTE ENTRE le Conseil scolaire acadien provincial et le Syndicat canadien des employés de la fonction publique, section 2272 (Expiration : 31 mars 2015) Table des matières Article 1 - Préambule et définitions...

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE

CONVENTION COLLECTIVE CONVENTION COLLECTIVE ENTRE LE SYNDICAT DES EMPLOYÉS DE MAGASINS ET DE BUREAUX DE LA SOCIÉTÉ DES ALCOOLS DU QUÉBEC (CSN) ET LA SOCIÉTÉ DES ALCOOLS DU QUÉBEC En vigueur du 17 février 2010 au 31 mars 2017

Plus en détail

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE TABLE DES MATIÈRES Alternance travail-études au niveau collégial... 5 Rôles et responsabilités de chacun... 6 Avantages de l alternance travail-études... 7 Situations particulières...

Plus en détail

GUIDE DU NOUVEL EMPLOYÉ Personnel enseignant régulier et à contrat. Au service de la réussite de chacun. Commission scolaire des Draveurs

GUIDE DU NOUVEL EMPLOYÉ Personnel enseignant régulier et à contrat. Au service de la réussite de chacun. Commission scolaire des Draveurs Commission scolaire des Draveurs GUIDE DU NOUVEL EMPLOYÉ Personnel enseignant régulier et à contrat Au service de la réussite de chacun N.B. Dans le présent texte, le générique masculin est utilisé sans

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE ÉTUDIANT

CONVENTION DE STAGE ÉTUDIANT CONVENTION DE STAGE ÉTUDIANT AVERTISSEMENT Les personnes qui sollicitent le bénéfice d une convention de stage doivent être obligatoirement inscrites et participer réellement à un cycle de formation ou

Plus en détail

ENTENTE INTERVENUE ENTRE LE COMITÉ PATRONAL DE NÉGOCIATION POUR LES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES (CPNCF)

ENTENTE INTERVENUE ENTRE LE COMITÉ PATRONAL DE NÉGOCIATION POUR LES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES (CPNCF) ENTENTE INTERVENUE ENTRE LE COMITÉ PATRONAL DE NÉGOCIATION POUR LES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES (CPNCF) ET LA CENTRALE DES SYNDICATS DU QUÉBEC POUR LE COMPTE DES SYNDICATS DE PROFESSIONNELLES ET

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE INTERVENUE ENTRE L UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL

CONVENTION COLLECTIVE INTERVENUE ENTRE L UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL CONVENTION COLLECTIVE INTERVENUE ENTRE L UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL ET LE SYNDICAT DES EMPLOYÉ(E)S DE LA RECHERCHE DE L UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL(SERUM-AFPC-FTQ) UNITÉ DES PROFESSIONNELS 2013-2017 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

RÉGIME D OPTIONS D ACHAT D ACTIONS DE RESSOURCES MÉTANOR INC.

RÉGIME D OPTIONS D ACHAT D ACTIONS DE RESSOURCES MÉTANOR INC. RÉGIME D OPTIONS D ACHAT D ACTIONS DE RESSOURCES MÉTANOR INC. ARTICLE I OBJET DU RÉGIME 1) L objet du présent régime d options d achat d actions (le «régime») est de servir les intérêts de Ressources Métanor

Plus en détail

Règle du CIF. Qu'est-ce que le Congé Individuel de Formation (CIF)? Cette formation vous permet. Conditions pour en bénéficier

Règle du CIF. Qu'est-ce que le Congé Individuel de Formation (CIF)? Cette formation vous permet. Conditions pour en bénéficier Qu'est-ce que le Congé Individuel de Formation (CIF)? Règle du CIF C'est un droit d'absence de l'entreprise, financé par le Fongecif, accordé sous certaines conditions, vous permettant de suivre la formation

Plus en détail

STATUTS ET RÈGLEMENTS DE L APS

STATUTS ET RÈGLEMENTS DE L APS STATUTS ET RÈGLEMENTS DE L APS ARTICLE l : NOM 1.01 L Association des professionnels et des superviseurs de Radio-Canada (APS) a été constituée en syndicat professionnel en vertu de la Loi sur les syndicats

Plus en détail

LES RACHATS DE SERVICE. Commission administrative des régimes de retraite et d assurances

LES RACHATS DE SERVICE. Commission administrative des régimes de retraite et d assurances LES RACHATS DE SERVICE Commission administrative des régimes de retraite et d assurances Table des matières Qu est-ce qu un rachat de service? 3 Quelles sont les périodes que je peux racheter? 4 Quels

Plus en détail

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RÈGLEMENT SUR L ADMISSION, LA SÉLECTION, L INSCRIPTION ET LA RÉUSSITE SCOLAIRE DES ÉTUDIANTS (R 11) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RÈGLEMENT SUR L ADMISSION, LA SÉLECTION,

Plus en détail

Le 15 décembre 2014 ADOPTION DE LA LOI FAVORISANT LA SANTÉ FINANCIÈRE ET LA SUIVEZ RETRAITESAI SUR. Numéro 14-22

Le 15 décembre 2014 ADOPTION DE LA LOI FAVORISANT LA SANTÉ FINANCIÈRE ET LA SUIVEZ RETRAITESAI SUR. Numéro 14-22 SOMMAIRE Restructuration obligatoire pour tous les régimes Processus de restructuration Autres dispositions Tableau des principaux amendements depuis le 12 juin 2014 ADOPTION DE LA LOI FAVORISANT LA SANTÉ

Plus en détail