ASSURANCES DE DOMMAGES INCENDIE DE L ANALYSE AU COÛT DU RISQUE

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ASSURANCES DE DOMMAGES INCENDIE DE L ANALYSE AU COÛT DU RISQUE"

Transcription

1 ASSURANCES DE DOMMAGES INCENDIE DE L ANALYSE AU COÛT DU RISQUE 25 septembre 2013 Patrick Biot - agréé CNPP 1

2 AGREPI? ASSOCIATION DES INGÉNIEURS & CADRES SPÉCIALISTES DE LA MAÎTRISE DES RISQUES INCENDIE - VOL MALVEILLANCE - ENVIRONNEMENT ET SANTÉ AU TRAVAIL, AGRÉÉS PAR LE CNPP Membre associé des Ingénieurs & Scientifiques de France (IESF). Participant aux travaux de l AFNOR, CNPP, CNPC, FFMI, FFSA, PSRE, RFFST 48, Boulevard des Batignolles PARIS Téléphone : +33 (0) Fax : +33 (0) septembre 2013 Patrick Biot - agréé CNPP 2

3 SINISTRE TOTAL PREVISIBLE! 8 Juin 1997 Abattoirs de Bordeaux. Cout: 4,27 M 82 MF (PD + PE) 25 septembre 2013 Patrick Biot - agréé CNPP 3

4 GESTION DU RISQUE INCENDIE INDUSTRIEL 25 septembre 2013 Patrick Biot - agréé CNPP 4

5 LE PRINCIPE DE L ASSURANCE TRANSFERT DU RISQUE ASSURE CONTRAT Via le Courtier RISQUE INCENDIE & AUTRES DOMMAGES DIRECTS ASSUREUR 25 septembre 2013 Patrick Biot - agréé CNPP 5

6 Rappel de la démarche d Analyse des Risques Analyse des Risques Analyse des Flux Analyse des Menaces Gravité initiale Probabilité initiale Niveau de Risque initial Faire baisser Niveau de Risque initial Moyens de Protection Moyens de Prévention Gravité après Protection Probabilité après Prévention Niveau de Risque obtenu après Prévention Protection =???? Niveau de Risque supporté ou transféré 25 septembre 2013 Patrick Biot - agréé CNPP 6

7 Rappel des objectifs des audits Gravité Risque = f (Gravité, Fréquence) Risque catastrophique Prévention Protection Risque de fréquence Fréquence 25 septembre 2013 Patrick Biot - agréé CNPP 7

8 10 REGLES D OR DE LA PREVENTION INCENDIE 25 septembre 2013 Patrick Biot - agréé CNPP 8

9 LA DEMARCHE DE L ASSURANCE BASE COMMUNE: TRAITE DES RISQUES D ENTREPRISES SIMPLES RECOMMANDATIONS INDICATIVES 124 RUBRIQUES REPARTIES EN 10 NOMENCLATURES OU FAMILLES D ACTIVITES Ex : 6: Industries du bois 628: Fabrication de panneaux de particules 25 septembre 2013 Patrick Biot - agréé CNPP 9

10 NOMENCLATURES DE SOUSCRIPTION DU TRE (Traité des Risques d Entreprises) Fascicule 0 Extraction de minerais et minéraux divers, de combustibles solides. Métallurgie Fascicule 1 Production de matériaux de construction. Industries des céramiques. Industries du verre Fascicule 2 Travail des métaux. Industries électriques et électroniques. Construction automobile, aéronautique et navale; Carrosserie et réparation de véhicule en tous genre Garages et stations-service Fascicule 3 Industries chimiques et para-chimiques. Transformation de matières plastique et de caoutchouc. Fascicule 4 Industries textiles. Bonneterie. Confection de vêtements et autres articles textiles Fascicule 5 Industries du papier et du carton. Imprimeries; Industries du cuir et du délainage Fascicule 6 Industries du bois. Fascicule 7 Industries agro-alimentaires Fascicule 8 Traitement des déchets urbains et industriels. Production et distribution d énergie Fascicule 9 Autres risques d'entreprises Fascicule 10 Services généraux et risques annexes concourant à l'exploitation de l'établissement assuré. 25 septembre 2013 Patrick Biot - agréé CNPP 10

11 LA DEMARCHE DE L ASSURANCE PRINCIPE TAUX DE PRIME ) X ASSIETTE DE PRIME (Capitaux en ) TAUX DE BASE Rabais et Majorations TAUX COMMERCIAL Construction Chauffage Sécurité incendie 25 septembre 2013 Patrick Biot - agréé CNPP 11

12 LA DEMARCHE DE L ASSURANCE CONNAISSANCE DU RISQUE Présentation du risque par le Courtier Financière par l expert d assuré Matérialité du risque par l ingénieur prévention de la Cie apéritrice SOUSCRIPTION DU RISQUE Souscription par le Souscripteur Cie 25 septembre 2013 Patrick Biot - agréé CNPP 12

13 CONNAISSANCE DU RISQUE Eléments d appréciation Rabais / Majorations Construction 20 % 50 % Chauffage 0 à 100 % Stockage en hauteur (> 7,20m) 10 à 100 % Liquides inflammables 0 à 30 % 25 septembre 2013 Patrick Biot - agréé CNPP 13

14 Classement au feu des matériaux Correspondances entre Euro-classes et classification M Autres produits que sols Classes selon la NF EN Exigence A1 - - Incombustible A2 s1 d0 M0 A2 s1 d1 A2 s2 d0 s3 d1 M1 B s1 d0 s2 d1 s3 C s1 d0 s2 d1 M2 s3 D s1 d0 M3 s2 d1 M4 s3 (non gouttant Toutes classes M4 autres que E-d2 et F Sols Classes selon la NF EN Exigence A1 fl - - Incombustible A2 fl s1 M0 A2 fl s2 B fl s1 M3 C fl s2 D fl s1 s2 M4 25 septembre 2013 Patrick Biot - agréé CNPP 14

15 CODE CONSTRUCTION ASSURANCES OSSATURE MURS EXTERIEURS PLANCHERS NOMBRE DE NIVEAUX COUVERTURE AMENAGEMENT ET REVETEMENTS INTERIEURS ELEMENTS DE CONSTRUCTION CATEGORIES (O) (Me) (P) A B C (Co) (A) MAJORATION ou RABAIS (f) du CODE CONSTRUCTION 25 septembre 2013 Patrick Biot - agréé CNPP 15

16 LA SECURITE INCENDIE REFERENTIELS Règles techniques élaborées par le CNPP en collaboration avec la FFSA, la BSPP, la DGSCGC, l AGREPI, la FFMI, le GESI, le GIFEX, le CSTB, l INRS... Caractère obligatoire si spécifié dans le contrat d assurances L application de ces règles n exonère pas l assuré des obligations réglementaires: Code du travail, ICPE, ERP, Normes et DTU 25 septembre 2013 Patrick Biot - agréé CNPP 16

17 LA SECURITE INCENDIE DEFINITIONS CERTIFICAT DE CONFORMITE: Délivrée à la mise en service N + Numéro du domaine ou de la règle Ex: N4 COMPTE-RENDU DE VERIFICATION PERIODIQUE: Délivré lors de la vérification semestrielle, annuelle.. Q + numéro du domaine ou de la règle Ex: Q4 25 septembre 2013 Patrick Biot - agréé CNPP 17

18 LA SECURITE INCENDIE ORGANISATION DE LA SECURITE Mesures de sécurité Règles APSAD Rabais / Majoration Service de sécurité incendie Analyse des risques Prévision Consignes Inspection Formation E.P.I. E.S.I R 6 15 à 25 % Ces rabais ne se cumulent pas avec les rabais prévus pour : Surveillance humaine Surveillance électronique Extincteurs RIA 25 septembre 2013 Patrick Biot - agréé CNPP 18

19 LA SECURITE INCENDIE ORGANISATION DE LA SECURITE Mesures de sécurité Règles APSAD Rabais / Majoration Chargé de sécurité agréé CNPP TRE 3 % Abonnement prévention et TRE conseil «Incendie et A.P.» 5 à 15 % Interdiction de fumer Permis de feu TRE TRE Obligatoire 10 à 100 % 25 septembre 2013 Patrick Biot - agréé CNPP 19

20 LA SECURITE INCENDIE ORGANISATION DE LA SECURITE Mesures de sécurité Règles APSAD Rabais / Majoration Contrôles par organisme agréé Installations électriques Q18 10% 10 à 100 % Thermographie IR Q19 Appréciation de la compagnie 25 septembre 2013 Patrick Biot - agréé CNPP 20

21 LA SECURITE INCENDIE SURVEILLANCE Mesures de sécurité Règles APSAD Rabais / Majoration Surveillance humaines R8 Surveillance du site Contrôle d accès Enregistrement des alarmes Diffusion de l alarme et de l alerte Intervention des secours internes et publics Complément de la R6 15 à 25 % 25 septembre 2013 Patrick Biot - agréé CNPP 21

22 LA SECURITE INCENDIE SURVEILLANCE Mesures de sécurité Règles APSAD Rabais / Majoration Surveillance électronique Détection automatique d incendie R7 Déclaration de conformité Compte rendu de vérification semestriel Complément de la R6 25 % Complément de la R4 et R5 0 à 15 % 25 septembre 2013 Patrick Biot - agréé CNPP 22

23 LA SECURITE INCENDIE COMPARTIMENTAGE Mesures de sécurité Règles APSAD Rabais / Majoration Ouvrage séparatif coupe feu Murs séparatifs coupe feu Murs séparatifs ordinaires Portes coupe feu Clapets coupe feu R 15 Résistance validée par bureau de contrôle R 16 N 16 par installateur ou organisme vérificateur certifié APSAD Q16 Permet l atténuation du taux d un risque aggravant sur un risque aggravé 25 septembre 2013 Patrick Biot - agréé CNPP 23

24 LA SECURITE INCENDIE COMPARTIMENTAGE Mesures de sécurité Règles APSAD Rabais / Majoration Exutoires de fumée R 17 N 17 Vérification par entreprise compétente 3 % si alarme 25 septembre 2013 Patrick Biot - agréé CNPP 24

25 LA SECURITE INCENDIE EXTINCTION Mesures de sécurité Règles APSAD Rabais / Majoration Extincteurs R 4 N 4 Q4 7 % si alarme 10 % RIA R5 N5 Q5 15% si alarme 10 % 25 septembre 2013 Patrick Biot - agréé CNPP 25

26 LA SECURITE INCENDIE EXTINCTION Mesures de sécurité Règles APSAD Rabais / Majoration Extinction automatique à eau dit «sprinkler» Extinction automatique à gaz «IEA» CO2 R1 R3 N 1 Q1 N3 Q3 N à 80 % 10% sur contenu si protection localisée 30 % sur contenu et contenant si protection totale du bâtiment 25 septembre 2013 Patrick Biot - agréé CNPP 26

27 LA SECURITE INCENDIE EXTINCTION Mesures de sécurité Règles APSAD Rabais / Majoration Extinction automatique à gaz «IEA» Inertes: Inergen, Argonite, Argotec, Azote ou Cerexen R13 N13 Q13 10% sur contenu si protection localisée 30 % sur contenu et contenant si protection totale du bâtiment Inhibiteurs: FM 200, FE 13, CEA septembre 2013 Patrick Biot - agréé CNPP 27

28 LA SECURITE INCENDIE EXTINCTION Mesures de sécurité Règles APSAD Rabais / Majoration Extinction automatique à mousse R12 N12 Q12 A l appréciation de la compagnie Extinction automatique à brouillard d eau D 2 A l appréciation de la compagnie 25 septembre 2013 Patrick Biot - agréé CNPP 28

29 LA SECURITE INCENDIE APPLIQUEE Base % ENERGIES Electricité Chauffage Air comprimé Production de froid M.P. PROCESS PRODUITS FINIS Stockages PRODUITS TIERS Stockage Quantité PROTECTION INCENDIE PAR SPRINKLEURS FLUIDES Liquides inflammables Gaz Stockages CHAUFFAGE Type Situation 25 septembre 2013 Patrick Biot - agréé CNPP 29

30 CRITERES DE QUALITE DES RISQUES D'ENTREPRISES Notes Qualité Construction > à + 30% de + 18% à + 30% de + 10% à + 16% de + 2% à + 8% 0% Rabais 2- Chauffage > à + 50% de + 35% à + 50% de + 20% à + 30% de + 12,5% à + 17,5% de + 2,5% à + 10% 0% 3- Aggravation * D.G. & T.R.E. Hors accumulation de valeurs > à + 45% de + 26% à + 45% de + 11% à + 25% de + 1% à + 10% 0% Rabais 4-Secours internes conformes aux règles APSAD Aucun moyen ou Non conforme Extincteurs Extincteurs + formation du personnel et/ou pompiers bénévoles parmi le personnel Extincteurs + R.I.A. Extincteurs + R.I.A. + autres moyens entrainant un rabais au sens des D.G. S.P.K. conforme R1 5- Secours externes * Critère 1 : une seule note Critère 2 : additionner les notes Critère 3 : une seule note T < ou= à 10 mn = 4 Visite annuelle des pompiers = 1 2 P.I.N. ou plus = 2 10 mn < T < ou = à 15 mn = 3 Plan d'attaque du feu = 1 1 P.I.N. + réserve = 1 15 mn < T< ou = à 20 mn = 1 Ligne directe avec les pompiers = 1 1 P.I.N. ou réserve = 0 20 mn < T < ou = à 25 mn = 0 Risque connu des pompiers = 0 Rien = - 2 T > à 25 mn = - 2 Rien = SMP de 80 % à 100 % de 60% à 80% de 40% à 60% < à 40% 7- Stockage de marchandises * Y compris les emballages H < à 7,20 m Non S.P.K. Catégories E & F ou H > à 7,20 m Non S.P.K. Toutes catégor ies H < à 7,20 m Non S.P.K. Catégorie D H < à 7,20 m Non S.P.K. Catégorie C H < à 7,20 m Non S.P.K. Catégories A & B H > à 7,20 m S.P.K. conforme R1 Toutes catégories ou Stockage séparé par un M.S.C.F. 2 heures H < à 7,20 m S.P.K. conforme R1 Toutes catégories ou Sans stockage ou Séparé par + de 10 mètres 8- Gardiennage Risque isolé sans gardien Gardiennage partiel ou Voisinage Présence permanente Ou Gardien Ou Télésurveillance Gardiennage intérieur avec rondes pointées 2 gardiens avec rondes pointées 9- Installation électrique Mauvais état Ou Sans clause limites 4 & 5 Sans clauses, limites 2 & 3 Clause 27 - B insérable Clause 27 - A insérable 25 septembre 2013 Patrick Biot - agréé CNPP 30

31 NOTE DE QUALITE D UN RISQUE DESIGNATIONS 1.Construction 2.Chauffage 3.Aggravation D.G. 4.Moyens de secours internes (N1) 5.Moyens de secours externes (0+0+2)/2 6.SRE 7.Stock 8.Surveillance 9.Installation électrique NOTE GLOBALE NOTE SUR LES CRITERES Note minimum avec tous les critères 16 LIMITE : IV NOTES Note minimum sur les trois critères Note minimum globale 8 18 SMP DD: 100 % SRE DD :60 % 25 septembre 2013 Patrick Biot - agréé CNPP 31

32 NOTE DE TARIFICATION D UN RISQUE CODE TRE :528 Transformation de papiers & cartons Taux de base T1 (y.c. chargement Cie IARD) = 2,40 Code construction : 320 A 31 (+ 10 %) Taux selon le niveau de risque actuel Majorations : Construction + 10 % Non Insertion clause 80-D (étoupes & chiffons) + 10 % Total : + 20% 2,88 Rabais : Electricité vérifiée & thermo: - 15 % 2,45 RIA - 7 % 2,28 Clause 28 D (Sprinklers) - 80 % 0,45 Taux d'ajustement + 0,35 Taux net 0,80 25 septembre 2013 Patrick Biot - agréé CNPP 32

33 CONSEILS EN PREVENTION 25 septembre 2013 Patrick Biot - agréé CNPP 33

34 Pour éviter ceci dépôt d hydrocarbures liquéfiés 25 septembre 2013 Patrick Biot - agréé CNPP 34

35 Ou cela: Sinistre entrepôt métallurgique au PEH 25 septembre 2013 Patrick Biot - agréé CNPP 35

QUESTIONNAIRE ABATTOIRS DECOUPE DE VIANDES

QUESTIONNAIRE ABATTOIRS DECOUPE DE VIANDES QUESTIONNAIRE ABATTOIRS DECOUPE DE VIANDES Collectivité : Communauté de communes du Volvestre Désignation du risque concerné : Atelier de découpe et de salaison de viandes Valeur du bâtiment concerné (avec

Plus en détail

AGREPI Ile de France Lundi 18 octobre 2010 Stéphane RIO stephane.rio@cnpp.com 02 32 53 63 09

AGREPI Ile de France Lundi 18 octobre 2010 Stéphane RIO stephane.rio@cnpp.com 02 32 53 63 09 Présentation de la nouvelle règle APSAD R6 AGREPI Ile de France Lundi 18 octobre 2010 Stéphane RIO stephane.rio@cnpp.com 02 32 53 63 09 1 Le cadre et l historique de la révision de la règle R6 Planning

Plus en détail

La prévention des risques assurés. 13 septembre 2012

La prévention des risques assurés. 13 septembre 2012 1 La prévention des risques assurés 13 septembre 2012 2 Sinistralité. Risques assurés Différentes sources de sinistres : Mesures de prévention et de protection Quel soutien peut apporter Groupama Sinistralité

Plus en détail

Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH)

Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH) 1 Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH) Conformément à Article R*111-19-17 du CCH, la présente notice fait partie du dossier permettant de vérifier la conformité

Plus en détail

Questionnaire proposition Tous Risques Informatique

Questionnaire proposition Tous Risques Informatique Questionnaire proposition Tous Risques Informatique 1. Proposant : Nom ou raison sociale Adresse ou siège social Code postal Commune Activité de l entreprise : Code NAF : Description générale du système

Plus en détail

QUESTIONNAIRE/PROPOSITION PROPRIETAIRE NON OCCUPANT

QUESTIONNAIRE/PROPOSITION PROPRIETAIRE NON OCCUPANT QUESTIONNAIRE/PROPOSITION PROPRIETAIRE NON OCCUPANT BATIMENT VIDE DE TOUT OCCUPANT et de CONTENU ou OCCUPE - USAGE PROFESSIONNEL (COMMERCE, INDUSTRIEL) NOM DU PRENEUR D ASSURANCES ADRESSE CODE POSTAL VILLE

Plus en détail

QUESTIONNAIRE Risques Industriels Sensibles

QUESTIONNAIRE Risques Industriels Sensibles QUESTIONNAIRE Risques Industriels Sensibles MULTIRISQUE INDUSTRIELLE BATIMENT VIDE CACHET COURTIER Affaire Nouvelle Nouveau site sur contrat n :... Effet du : / / Echéance : / (JJ/MM) COURTIER Nom du cabinet

Plus en détail

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE Nom, Prénom Adresse du proposant : (sera le preneur d assurances si le contrat est souscrit)------------------------------- Affaire Nouvelle Avenant Remplacement No

Plus en détail

Quels sont les leviers efficaces pour réduire le risque d incendie, limiter ses conséquences et optimiser la tarification assurance?

Quels sont les leviers efficaces pour réduire le risque d incendie, limiter ses conséquences et optimiser la tarification assurance? Quels sont les leviers efficaces pour réduire le risque d incendie, limiter ses conséquences et optimiser la tarification assurance? En matière d'incendie, les moyens de prévention réelle et de protection

Plus en détail

DEMANDE D'ASSURANCE. Dommages aux biens et Pertes d exploitation

DEMANDE D'ASSURANCE. Dommages aux biens et Pertes d exploitation DEMANDE D'ASSURANCE Dommages aux biens et Pertes d exploitation L'attention du demandeur est attirée sur l'intérêt qu'il a à remplir le présent document de façon complète et précise ; ses déclarations

Plus en détail

Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1

Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1 Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1 OBJECTIFS Assurer la sécurité des personnes et la sécurité incendie des biens. PUBLIC / PRE REQUIS Postulants agents de sécurité incendie en établissement recevant

Plus en détail

LA REGLEMENTATION INCENDIE

LA REGLEMENTATION INCENDIE LA REGLEMENTATION INCENDIE SOMMAIRE 1/ Les objectifs de la règlementation incendie 2/ Les grandes familles de construction soumises à la règlementation incendie 3/ La règlementation incendie en bref 4/

Plus en détail

SOMMAIRE. Signature. Signature

SOMMAIRE. Signature. Signature SOMMAIRE I. Statistiques sur les sinistres en établissements industriels II. Rappels de l aspect règlementaire relatif aux risques incendie/explosions en entreprises III. Les référentiels APSAD IV. Management

Plus en détail

PROPOSITION D'ASSURANCE DES CENTRALES HYDROELECTRIQUES

PROPOSITION D'ASSURANCE DES CENTRALES HYDROELECTRIQUES OTTAVIANI SAS 21 rue Grignan BP 330 13177 Marseille CEDEX 20 Tel : +33 (0)4 91 33 02 55 Fax +33 (0)4 91 54 71 46 contact@groupassurenergies.com PROPOSITION D'ASSURANCE DES CENTRALES HYDROELECTRIQUES 1.

Plus en détail

QUESTIONNAIRE/PROPOSITION *

QUESTIONNAIRE/PROPOSITION * Cabinet : Date : DOMMAGES DIRECTS + PE QUESTIONNAIRE/PROPOSITION * *(faisant partie intégrante du contrat) RENSEIGNEMENTS GENERAUX NOM DE L ENTREPRISE : SIEGE SOCIAL : SITUATION DU RISQUE : - Nombre de

Plus en détail

DEMANDE D'ASSURANCE. Multirisque Professionnelle (Risques dont la superficie est inférieure à 1000 m² et le contenu inférieur à 250000 )

DEMANDE D'ASSURANCE. Multirisque Professionnelle (Risques dont la superficie est inférieure à 1000 m² et le contenu inférieur à 250000 ) DEMANDE D'ASSURANCE Multirisque Professionnelle (Risques dont la superficie est inférieure à 1000 m² et le contenu inférieur à 250000 ) L'attention du demandeur est attirée sur l'intérêt qu'il a à remplir

Plus en détail

LE RISQUE INCENDIE. Introduction

LE RISQUE INCENDIE. Introduction Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Introduction LE RISQUE INCENDIE Contrairement à des idées reçues, la survenance d un incendie reste une probabilité

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE Notice obligatoire en application de l Art. R 123-24 du Code de la Construction et de l Habitation pour les demandes de Permis de Construire dans les Etablissements Recevant

Plus en détail

Questionnaire Assurances Multirisques. Assurances des collectivités locales

Questionnaire Assurances Multirisques. Assurances des collectivités locales La meilleure couverture de vos risques, le pilotage et la prévention en plus Assurances Flotte automobile, Dommages aux biens, Responsabilité Civile et Protection juridique Questionnaire Assurances Multirisques

Plus en détail

QUESTIONNAIRE/PROPOSITION*

QUESTIONNAIRE/PROPOSITION* Code intermédiaire Intermédiaire Date QUESTIONNAIRE/PROPOSITION* DOMMAGES DIRECTS & PERTES D EXPLOITATION *(faisant partie intégrante du contrat) RENSEIGNEMENTS GENERAUX NOM DE L ENTREPRISE : Siège social

Plus en détail

Catalogue formations : INCENDIE / EVACUATION PERMIS FEU

Catalogue formations : INCENDIE / EVACUATION PERMIS FEU 1 Catalogue formations : INCENDIE / EVACUATION PERMIS FEU SOMMAIRE 2 Manipulation extincteur page 3 Equipier de première intervention / évacuation page 4 Equipier d intervention technique page 5 Equipier

Plus en détail

Plan : Introduction : Quelques remarques préliminaires 1) Les dispositions applicables aux établissements à modifier

Plan : Introduction : Quelques remarques préliminaires 1) Les dispositions applicables aux établissements à modifier L arrêté du 24 juillet 2006 Plan : Introduction : Quelques remarques préliminaires 1) Les dispositions applicables aux établissements à modifier 1.1) La détection automatique incendie 1.2) La protection

Plus en détail

Transport et stockage des produits classés dangereux et assimilés

Transport et stockage des produits classés dangereux et assimilés Transport et stockage des produits classés dangereux et assimilés Jacques JOUANNEAU Pierre-Jean CHAFOIX Les enjeux Comment mieux se repérer dans le foisonnement des textes réglementaires? Comment répondre

Plus en détail

Étude de dangers et Maîtrise de l urbanisation autour des entrepôts 1510-A

Étude de dangers et Maîtrise de l urbanisation autour des entrepôts 1510-A 1 Étude de dangers et Maîtrise de l urbanisation autour entrepôts 1510-A P. CASTEL Service Prévention Risques Risques Industriels Accidentels 2 Programme Généralités réglementaires sur la maîtrise de l

Plus en détail

Web Conférence. Règlementation ICPE. Bases et Evolutions

Web Conférence. Règlementation ICPE. Bases et Evolutions Web Conférence Règlementation ICPE Bases et Evolutions Définition Installations Classées pour la Protection de l Environnement (ICPE) Une installation Usine, atelier, dépôt, chantier, élevage Dont l exploitation

Plus en détail

Préfecture de l Allier. Que dois-je faire en ma qualité d exploitant?

Préfecture de l Allier. Que dois-je faire en ma qualité d exploitant? Préfecture de l Allier Que dois-je faire en ma qualité d exploitant? - réaliser les contrôles et vérifications périodiques des installations techniques, tels que prévus par le règlement de sécurité, -

Plus en détail

Activités essentielles :

Activités essentielles : Localisation du poste : Université du Littoral Côte d Opale L opérateur logistique exécute un ensemble de tâches qui concourent au bon fonctionnement d un site dans les domaines suivants : entretien, prévention,

Plus en détail

QUESTIONNAIRE/PROPOSITION*

QUESTIONNAIRE/PROPOSITION* Code intermédiaire Intermédiaire Date QUESTIONNAIRE/PROPOSITION* MULTIRISQUE IMMEUBLE (PROPRIETAIRE NON OCCUPANT) BATIMENTS OCCUPES USAGE PROFESSIONNEL (COMMERCE, INDUSTRIEL) *(faisant partie intégrante

Plus en détail

QUESTIONNAIRE «SECURITE»

QUESTIONNAIRE «SECURITE» QUESTIONNAIRE «SECURITE» IDENTIFICATION (Facultatif) Etablissements ou services (Nom et adresse) : Adresse : Adhérent? OUI NON Association gestionnaire : Nom du gestionnaire (Directeur, Présidence ) :

Plus en détail

N 267.2 Peinture/application par pulvérisation de plus de 250 kg par an INFORMATIONS GENERALES

N 267.2 Peinture/application par pulvérisation de plus de 250 kg par an INFORMATIONS GENERALES N 267.2 Peinture/application par pulvérisation de plus de 250 kg par an INFORMATIONS ENERALES PAE 1 / 15 REVISION : 0 Règlement grand-ducal du 16 juillet 1999 portant nomenclature et classification des

Plus en détail

QUESTIONNAIRE PARTICULIER POUR DEMANDE D AUTORISATION

QUESTIONNAIRE PARTICULIER POUR DEMANDE D AUTORISATION Domaine de la prévention Etablissement cantonal d assurance et de prévention Place de la Gare 4, Case postale, 2002 Neuchâtel Tél. 032 889 62 22 www.ecap-ne.ch Fax 032 889 62 33 ecap@ne.ch QUESTIONNAIRE

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL Remarque préliminaire Cette notice a été élaborée à votre attention dans le but de faciliter votre

Plus en détail

PNO/PNE/IMMEUBLE. Rapport de vérification

PNO/PNE/IMMEUBLE. Rapport de vérification PNO/PNE/IMMEUBLE Rapport de vérification Souscripteur N de suspens / N de contrat : Nom, prénom : Raison sociale : Adresse : Qualité : Propriétaire unique Syndic de coporopriété Code postal : Ville : Tel

Plus en détail

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE INCENDIE Le présent formulaire doit être soigneusement rempli par l assuré. Il est établi en vertu de l article 7, alinéa 2 du code des Assurances. Les déclarations

Plus en détail

LE RISQUE INCENDIE. Introduction

LE RISQUE INCENDIE. Introduction Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Introduction LE RISQUE INCENDIE Contrairement à des idées reçues, la survenance d un incendie reste une probabilité

Plus en détail

Les contrôles et vérifications obligatoires dans les ERP. APAVE - Diffusion interdite Pilote : P Date : 03/2012

Les contrôles et vérifications obligatoires dans les ERP. APAVE - Diffusion interdite Pilote : P Date : 03/2012 Les contrôles et vérifications obligatoires dans les ERP Pilote : P Date : 03/2012 Généralités sur les ERP Définition de l ERP et généralités en sécurité contre l incendie Qu est-ce qu un E.R.P.? Art.

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE. SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990

NOTICE DE SECURITE. SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990 NOTICE DE SECURITE POUR LES ERP DE 5 E CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990 Documents obligatoires à joindre à cette notice de sécurité pour le

Plus en détail

REFERENTIEL PEDAGOGIQUE

REFERENTIEL PEDAGOGIQUE Public 12 stagiaires maximum Durée totale indicative 67 heures Hors examen et temps de déplacement Pré requis Respect des dispositions de l article 4 1 de l arrêté du 02 Mai 2005 dont par exemple : Soit

Plus en détail

Sécurité des bâtiments : Protection contre l incendie. Liste de contrôle

Sécurité des bâtiments : Protection contre l incendie. Liste de contrôle 1 Conformément à l article 3a en association avec l article 6 de la loi sur le travail et à l ordonnance 3 relative à la loi sur le travail, l employeur (canton) est tenu d adopter des mesures appropriées

Plus en détail

S.S.I.A.P 1 Module complémentaire Agent de sécurité incendie

S.S.I.A.P 1 Module complémentaire Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P 1 Module complémentaire Agent de sécurité incendie Public : Homme du rang des sapeurs-pompiers professionnels ou volontaires, des pompiers militaires de l armée de terre, des pompiers militaires

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (Code de la construction et de l habitation Art. R123 à R123.55 arrêté du 22 juin 1990) S agissant d une opération en site existant, en application

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE ETABLISSEMENT : MAITRE DE L OUVRAGE : CONSEIL REGIONAL ILE DE FRANCE 35, Boulevard des Invalides 75007 Paris

NOTICE DE SECURITE ETABLISSEMENT : MAITRE DE L OUVRAGE : CONSEIL REGIONAL ILE DE FRANCE 35, Boulevard des Invalides 75007 Paris MAITRE DE L OUVRAGE : CONSEIL REGIONAL ILE DE FRANCE 35, Boulevard des Invalides 75007 Paris ETABLISSEMENT : LYCEE ANDRE BOULLOCHE 18, Boulevard Gutenberg 93190 Livry-Gargan REFECTION DE L EQUIPEMENT D

Plus en détail

MULTIRISQUE INDUSTRIELLE

MULTIRISQUE INDUSTRIELLE MULTIRISQUE INDUSTRIELLE Nom, Prénom, Adresse du Proposant *:... Courtier :... ASSUREMENT VOTRE... 23 Boulevard des Combattants... BP 124-01601 Trévoux Code : 8086... AN AVT REMPT Date d'effet : Echéance

Plus en détail

>I En savoir plus I Le feu

>I En savoir plus I Le feu n L incendie d un bâtiment est la résultante de nombreux facteurs. Il entre dans son premier état, dit de démarrage, si trois conditions sont remplies : défaillance des installations d alarme, proximité

Plus en détail

C.C.F. LIVRET DE FORMATION

C.C.F. LIVRET DE FORMATION C.C.F. LIVRET 1 CAP AGENT DE SECURITE CCF SESSION 2015 PAGE DE GARDE A COMPLETER NOM et PRENOMS : LIEUX : ANNEE SCOLAIRE : Consignes d utilisation du livet de suivi Elève : Apporte le livret sur le lieu

Plus en détail

Mél : Nom de l ACMO : Mél ACMO :

Mél : Nom de l ACMO : Mél ACMO : Etat des lieux en hygiène et sécurité dans un établissement scolaire Rectorat Inspection en Hygiène et sécurité Dossier suivi par M. Gilbert ROUSSEAU Téléphone 05 57 57 39 82 Fax 05 57 57 87 40 Mél: Gilbert.rousseau@acbordeaux.fr

Plus en détail

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL 1 NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL NOM DE L ETABLISSEMENT : Atelier 1 menuiserie, Ateliers 2, 3 et 4 non connu à ce jour NATURE DE L EXPLOITATION : Ateliers

Plus en détail

Faire Face au Feu. Sur 4 entreprises qui brûlent, plus de 3 ne REPRENNENT PAS leur activité

Faire Face au Feu. Sur 4 entreprises qui brûlent, plus de 3 ne REPRENNENT PAS leur activité Faire Face au Feu Sur 4 entreprises qui brûlent, plus de 3 ne REPRENNENT PAS leur activité Ce qu il faut savoir? Comment prévenir le risque? Comment procéder? Pour être prêt, Une priorité absolue : favoriser

Plus en détail

QUESTIONNAIRE Loisirs & Immeubles

QUESTIONNAIRE Loisirs & Immeubles QUESTIONNAIRE Loisirs & Immeubles DOMMAGES AUX BIENS ET RC PROPRIETAIRE D IMMEUBLE COMPRENANT UN ETABLISSEMENT DE NUIT OU DE LOISIRS Cachet Courtier Affaire Nouvelle Remplacement du contrat n :... Effet

Plus en détail

A- CLASSEMENT DE L ETABLISSEMENT Il s agit d un établissement de Type U «Etablissement de soins sans hébergement»

A- CLASSEMENT DE L ETABLISSEMENT Il s agit d un établissement de Type U «Etablissement de soins sans hébergement» MAITRE D OUVRAGE COMMUNAUTE DE COMMUNES DES PLAINES ET VALLEES DUNOISES Mairie de Donnemain Saint Mamès 28200 Donnemain Saint Mamès Objet : Permis de construire «POLE SANTE D EQUILIBRE» Construction d

Plus en détail

Audit de la sécurité physique

Audit de la sécurité physique Ecole des Hautes Etudes Commerciales (HEC) Cédric Gaspoz Agenda OBJECTIF RISQUES Objectifs de contrôle Cours Audit des SI >> 16.11.2005 CONCEPT GLOBAL PROCESSUS D AUDIT Sécurité physique Discrétion du

Plus en détail

F I C H E T E C H N I Q U E N 2 0 1 0 / 2. Préconisations pour la mise en place de panneaux photovoltaïques

F I C H E T E C H N I Q U E N 2 0 1 0 / 2. Préconisations pour la mise en place de panneaux photovoltaïques F I C H E T E C H N I Q U E N 2 0 1 0 / 2 Préconisations pour la mise en place de panneaux Service PréveNTiON edition mars 2010 En l absence de réglementation applicable à l installation de panneaux,

Plus en détail

SECURITE INCENDIE. La problématique du risque incendie est omniprésente pour les collectivités ou les établissements publics.

SECURITE INCENDIE. La problématique du risque incendie est omniprésente pour les collectivités ou les établissements publics. Fiche Prévention SECURITE INCENDIE La problématique du risque incendie est omniprésente pour les collectivités ou les établissements publics. La sécurité incendie est régie par de nombreuses réglementations

Plus en détail

AFFECTATION. ETABLISSEMENT : Université Blaise Pascal COMPOSANTE : Institut Universitaire de Formation des Maîtres d Auvergne VILLE : Chamalières

AFFECTATION. ETABLISSEMENT : Université Blaise Pascal COMPOSANTE : Institut Universitaire de Formation des Maîtres d Auvergne VILLE : Chamalières VILLE : Chamalières Fonctions : Contribuer aux missions de l institut en assurant l entretien et le nettoyage des locaux et en veillant à les maintenir accueillants. Aider à la restauration. Compétences

Plus en détail

ECA Nouvelles prescriptions de protection incendie

ECA Nouvelles prescriptions de protection incendie Conférence de presse, 7 janvier 2015, Lausanne Jacqueline de Quattro, conseillère d Etat en charge du Département du territoire et de l environnement Jérôme Frachebourg, directeur général de l Jean-Marc

Plus en détail

NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE

NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE BP 33 30132 CAISSARGUES Tél. : 04.66.38.61.58 Fax : 04.66.38.61.59 DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION EN REGULARISATION AU TITRE DES ICPE PLATEFORME DE REGROUPEMENT, TRI, BROYAGE, CRIBLAGE DE DECHETS INERTES

Plus en détail

Stockage des Marchandises Dangereuses 1 Jour Transport Route 2 jours

Stockage des Marchandises Dangereuses 1 Jour Transport Route 2 jours Stockage des Marchandises Dangereuses 1 Jour Transport Route 2 jours Objectif Être capable : - d'appliquer la réglementation relative au transport des marchandises dangereuses et au stockage. - de rechercher

Plus en détail

ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil

ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil EXEMPLE DE NOTICE DE SECURITE INCENDIE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil NOTA : Cet exemple de notice est un document simplifié. Des renseignements complémentaires

Plus en détail

Formulaire de déclaration du risque HANGAR AERONEFS

Formulaire de déclaration du risque HANGAR AERONEFS Assurances DECOTTIGNIES 22 rue du Général Leclerc 02600 VILLERS COTTERETS Tél : 03 23 55 10 22 Fax : 03 51 08 11 45 Email : assurances.decottignies@gmail.com Site web : http://www.assurance-decottignies.fr/

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES ARRONDISSEMENT DE BORDEAUX GROUPEMENT D ACHAT MAIRIE DE CESTAS CCAS DE CESTAS COMMUNAUTE DE COMMUNES JALLE EAU BOURDE MAIRIE DE CANEJAN Tél. : 05 56 78 13 00 Fax : 05 57 83 59 64 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE pour les ERP de 5 ème catégorie SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990

NOTICE DE SECURITE pour les ERP de 5 ème catégorie SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990 NOTICE DE SECURITE pour les ERP de 5 ème catégorie SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990 Documents obligatoires à joindre à cette notice de sécurité pour le

Plus en détail

FORMULAIRE DE DECLARATION DE RISQUE DOMMAGES AUX BIENS ENTREPRISES

FORMULAIRE DE DECLARATION DE RISQUE DOMMAGES AUX BIENS ENTREPRISES FORMULAIRE DE DECLARATION DE RISQUE DOMMAGES AUX BIENS ENTREPRISES COURTIER Nom du Cabinet : Nom et prénom du représentant : E-mail : Téléphone : Adresse : N : Type de voie : Nom de la voie : Code postal

Plus en détail

CONSIGNES EN CAS D INCENDIE.

CONSIGNES EN CAS D INCENDIE. CONSIGNES EN CAS D INCENDIE. En cas de découverte (feu, fumée suspecte, ) : Quittez le local où il y a le feu Déclenchez l alarme et avertissez l accueil, le secrétariat ou la conciergerie Évacuez le bâtiment

Plus en détail

Prescriptions pour les installations de systèmes de détection automatiques d incendies 1/5

Prescriptions pour les installations de systèmes de détection automatiques d incendies 1/5 Division Incendie et Assurances de choses d Assuralia Square de Meeûs, 29-1000 BRUXELLES PRESCRIPTIONS DES ASSUREURS POUR LES INSTALLATIONS DE SYSTEMES DE DETECTION AUTOMATIQUE D'INCENDIE 1 janvier 2005

Plus en détail

Risques pour la santé et la sécurité : évaluation et balises d intervention de la CSST. Luc Ménard Direction de la prévention-inspection CSST

Risques pour la santé et la sécurité : évaluation et balises d intervention de la CSST. Luc Ménard Direction de la prévention-inspection CSST Risques pour la santé et la sécurité : évaluation et balises d intervention de la CSST Luc Ménard Direction de la prévention-inspection CSST Plan de présentation INTRODUCTION 1. Chambre de mélange 2. Entreposage

Plus en détail

METHANISATION. et installations classées et production d électricité. Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie

METHANISATION. et installations classées et production d électricité. Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie METHANISATION et installations classées et production d électricité Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie 1 Nomenclature des installations classées Les installations classées en application

Plus en détail

POUR L INSTALLATION TEMPORAIRE DE TRIBUNES ET GRADINS EXTERIEURS ET INTERIEURS

POUR L INSTALLATION TEMPORAIRE DE TRIBUNES ET GRADINS EXTERIEURS ET INTERIEURS RESUME DES EXIGENCES EN MATIERE DE PREVENTION DES INCENDIES POUR L INSTALLATION TEMPORAIRE DE TRIBUNES ET GRADINS EXTERIEURS ET INTERIEURS 1. Base Les prescriptions de protection incendie AEAI sont la

Plus en détail

Questionnaire Assurances Multirisques. Assurances des établissements hospitaliers

Questionnaire Assurances Multirisques. Assurances des établissements hospitaliers La meilleure couverture de vos risques, le pilotage et la prévention en plus Assurances Flotte automobile, Dommages aux biens, Responsabilité Civile et Protection juridique Questionnaire Assurances Multirisques

Plus en détail

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, février 2009 Le présent texte a été établi par l Inspection du Travail et des Mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. Prescriptions de sécurité

Plus en détail

"MULTIRISQUE INDUSTRIELLE" ALLIAGE FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE

MULTIRISQUE INDUSTRIELLE ALLIAGE FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE "MULTIRISQUE INDUSTRIELLE" ALLIAGE FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE Nom, Prénom, Adresse du Proposant *:... ALLO ASSURANCES BP 30018 26958 VALENCE CEDEX 9 www.alloassurances.com AN AVT REMPT Date d'effet

Plus en détail

LE DEVOIR DE CONSEIL SYSTEMES D EXTINCTION

LE DEVOIR DE CONSEIL SYSTEMES D EXTINCTION LE DEVOIR DE CONSEIL 1 Nous sommes des PROFESSIONNELS Nous sommes des de l extinction. Notre devoir: Conseiller Orienter Informer Et tout ceci par écrit... 2 Information du client sur ses obligations pour

Plus en détail

Certification des aérodromes au sens de l OACI et santé publique. Nika Meheza MANZI, Regional Officer AGA ICAO, WACAF Office

Certification des aérodromes au sens de l OACI et santé publique. Nika Meheza MANZI, Regional Officer AGA ICAO, WACAF Office Certification des aérodromes au sens de l OACI et santé publique Nika Meheza MANZI, Regional Officer AGA ICAO, WACAF Office Sommaire Généralités sur la certification des aérodromes Référentiels Exigences

Plus en détail

reliée à une société avec laquelle le client passe un contrat de télé-surveillance. SSIAP1 SSIAP2 SSIAP3 SST H0B0 et recyclages..

reliée à une société avec laquelle le client passe un contrat de télé-surveillance. SSIAP1 SSIAP2 SSIAP3 SST H0B0 et recyclages.. Nos Services ADELA-Groupe met en place sur votre site des agents de sécurité qualifiés, certifiés SSIAP* et des ADS* pour assurer un service de prévention, de protection et d intervention en sécurité incendie.

Plus en détail

Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections

Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections 1 Une bibliothèque publique est un Etablissement Recevant du Public (ERP) Les réglementations en vigueur prévoient des

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE 1 Ŕ REMARQUE PRELIMINAIRE

NOTICE DE SECURITE 1 Ŕ REMARQUE PRELIMINAIRE PREFECTURE DE LA HAUTE-GARONNE Service Départemental d Incendie et de Secours de la Haute-Garonne Bureau Prévention 49 Chemin de l Armurié BP 123 31776 COLOMIERS CEDEX Tél.: 05.61.06.37.60 Fax : 05.61.06.37.64

Plus en détail

Catalogue de Formation 5 e édition

Catalogue de Formation 5 e édition La sécurité incendie Fort de son excellente connaissance des établissements de santé, Sauv Gard propose des formations incendie conçues spécialement pour les établissements de soins, les maisons de retraite,

Plus en détail

Catalogue des formations proposées par S 3

Catalogue des formations proposées par S 3 Catalogue des formations proposées par S 3 Rue d En Bas 31580 LOUDET Tél. : 05.61.94.91.83 06.22.39.29.69 PreventionS3@yahoo.fr Principes généraux q Les modules de formation sont construits sur un modèle

Plus en détail

F.C.I. FORMATIONS CONSEILS INCENDIE. Formations. S.S.T. (Sauveteur Secouriste du Travail) E.P.I. (Equipier de Première Intervention)

F.C.I. FORMATIONS CONSEILS INCENDIE. Formations. S.S.T. (Sauveteur Secouriste du Travail) E.P.I. (Equipier de Première Intervention) F.C.I. FORMATIONS CONSEILS INCENDIE Formations S.S.T. (Sauveteur Secouriste du Travail) E.P.I. (Equipier de Première Intervention) S.S.I.A.P. 1 (Service de Sécurité Incendie et d Assistance à Personnes)

Plus en détail

COUR DE JUSTICE DE L'UNION EUROPEENNE APPEL D'OFFRES CJ 04/2014 ASSURANCE TOUS RISQUES ELECTRONIQUE CLARIFICATION Q&A #1

COUR DE JUSTICE DE L'UNION EUROPEENNE APPEL D'OFFRES CJ 04/2014 ASSURANCE TOUS RISQUES ELECTRONIQUE CLARIFICATION Q&A #1 COUR DE JUSTICE DE L'UNION EUROPEENNE APPEL D'OFFRES CJ 04/2014 ASSURANCE TOUS RISQUES ELECTRONIQUE CLARIFICATION Q&A #1 Référence: CJ-04-2014-Q&A-1 Page 1/5 Q 1 Concernant le marché dont question en rubrique

Plus en détail

H1301 - Inspection de conformité

H1301 - Inspection de conformité Appellations Inspecteur / Inspectrice de conformité d'ascenseurs Inspecteur / Inspectrice de conformité de matériel Inspecteur / Inspectrice de conformité d'équipements sous pression Inspecteur / Inspectrice

Plus en détail

DISPOSITIONS SPECIFIQUES. Bâtiments administratifs

DISPOSITIONS SPECIFIQUES. Bâtiments administratifs GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, février 2009 Le présent texte a été établi par l Inspection du Travail et des Mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. ITM-SST 1504.1 Prescriptions

Plus en détail

Décret n 2013- du relatif aux canalisations de transport de gaz, d hydrocarbures et de produits chimiques NOR : DEVP13XXXXXD

Décret n 2013- du relatif aux canalisations de transport de gaz, d hydrocarbures et de produits chimiques NOR : DEVP13XXXXXD RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie Décret n 2013- du relatif aux canalisations de transport de gaz, d hydrocarbures et de produits chimiques NOR : DEVP13XXXXXD

Plus en détail

-INSPECTEUR HSE 1- OBJECTIFS 2- PERSONNES CONCERNEES-NIVEAUX REQUIS

-INSPECTEUR HSE 1- OBJECTIFS 2- PERSONNES CONCERNEES-NIVEAUX REQUIS FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 2 1- OBJECTIFS -INSPECTEUR HSE L inspecteur HSE est avant tout un technicien HSE mais il est formé aux multiples tâches d inspections : Vérifier la conformité dans l exécution

Plus en détail

(Notice de Sécurité)

(Notice de Sécurité) Service Vie Associative et Municipale DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN E.R.P DE TYPE CHAPITEAUX-TENTES-STRUCTURES (Notice de Sécurité) RAPPEL DE LA REGLEMENTATION Les dispositions du règlement

Plus en détail

CONSTITUTION DE LA NOTICE DE SECURITE

CONSTITUTION DE LA NOTICE DE SECURITE CONSTITUTION DE LA NOTICE DE SECURITE PROTECTION CONTRE LES RISQUES D INCENDIE ET DE PANIQUE dans les Etablissements Recevant du Public Nota : Conformément à l article R 123.22 du CCH et GE2 1 du règlement

Plus en détail

H1301 - Inspection de conformité

H1301 - Inspection de conformité Appellations (Industrie - Support / Maintenance) Inspecteur / Inspectrice de contrôle de conformité Technicien / Technicienne de contrôle de conformité Définition Réalise des inspections et des vérifications

Plus en détail

LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES

LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES RESUME DES EXIGENCES EN MATIERE DE PREVENTION DES INCENDIES LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES 1. Base Les prescriptions de protection incendie AEAI sont la base

Plus en détail

Sensibilisation à l Utilisation d Extincteurs

Sensibilisation à l Utilisation d Extincteurs Sensibilisation à l Utilisation d Extincteurs INCSEN Réagir efficacement face à un début d incendie en respectant les consignes de sécurité Savoir mettre en oeuvre un extincteur Tout personnel d entreprise

Plus en détail

Maintenance Obligatoire

Maintenance Obligatoire Maintenance Obligatoire Lots Textes Nbre d intervention annuelle Portes piétonnes automatiques Ascenseurs-monte plats- EPMR Décret 92-333 Arrêté du 18 novembre 2004 Arrêté du 11 mars 1977 9 à 12 fois par

Plus en détail

ROF 2003_096. Ordonnance. modifiant certaines dispositions relatives à la sécurité des ascenseurs. Le Conseil d Etat du canton de Fribourg

ROF 2003_096. Ordonnance. modifiant certaines dispositions relatives à la sécurité des ascenseurs. Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Ordonnance du 1 er juillet 2003 Entrée en vigueur : 01.07.2003 modifiant certaines dispositions relatives à la sécurité des ascenseurs Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi fédérale du 19 mars

Plus en détail

Produits chimiques et liquides inflammables Séminaire SSPS Neuchâtel, 22 mai 2014 «Le point de vue du CDS»

Produits chimiques et liquides inflammables Séminaire SSPS Neuchâtel, 22 mai 2014 «Le point de vue du CDS» Produits chimiques et liquides inflammables Séminaire SSPS Neuchâtel, 22 mai 2014 «Le point de vue du CDS» Philippe Morax, HS&E ADVISOR FIRMENICH & CIE SA, 1211 Genève 1 Présentation Firmenich Règles et

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP A joindre à la demande de permis de construire, déclaration de travaux ou d aménagement Cette notice n est pas exhaustive ; tous renseignements complémentaires doivent

Plus en détail

Prescriptions de prévention incendie DISPOSITIONS SPECIFIQUES Bâtiments administratifs

Prescriptions de prévention incendie DISPOSITIONS SPECIFIQUES Bâtiments administratifs GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, septembre 2012 Le présent texte a été établi par l Inspection du travail et des mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. ITM-SST 1504.2 Prescriptions

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SÉCURITÉ d un dossier devant être transmis à la

NOTICE DESCRIPTIVE DE SÉCURITÉ d un dossier devant être transmis à la Modèle 2010-V1 PRÉFECTURE DE L'YONNE SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS NOTICE DESCRIPTIVE DE SÉCURITÉ d un dossier devant être transmis à la COMMISSION CONSULTATIVE DÉPARTEMENTALE DE SÉCURITÉ

Plus en détail

POITIERS le 28 Mars 2013. Règlement Produit Construction Le rôle des différents acteurs. Pascal BAR

POITIERS le 28 Mars 2013. Règlement Produit Construction Le rôle des différents acteurs. Pascal BAR POITIERS le 28 Mars 2013 Règlement Produit Construction Le rôle des différents acteurs Pascal BAR 1 Obligations pour les fabricants 1. Détermination du «produit-type» Déclarer l usage attendu du produit

Plus en détail

Réglementation installation classée feux d'artifices - stockage ---- Réunion du 21 juin 2013. DREAL Poitou-Charentes

Réglementation installation classée feux d'artifices - stockage ---- Réunion du 21 juin 2013. DREAL Poitou-Charentes Réglementation installation classée feux d'artifices - stockage ---- Réunion du 21 juin 2013 DREAL Poitou-Charentes 1. Réglementation ICPE stockage d'explosifs Artifices de divertissement : explosifs Rubrique

Plus en détail

L emploi scientifique dans le secteur privé

L emploi scientifique dans le secteur privé L emploi scientifique dans le secteur privé LES CHERCHEURS DANS LE SECTEUR PRIVE L évolution des effectifs de chercheurs dans les entreprises En 2004, les entreprises emploient plus de 105 000 chercheurs

Plus en détail

Sécurité incendie. Outils et guides à disposition des entreprises

Sécurité incendie. Outils et guides à disposition des entreprises Sécurité incendie Outils et guides à disposition des entreprises Union des Métiers du Bois UMB FFB Etats Généraux du bois Angers 2014 R. Maufront Guide de la sécurité incendie pour les menuisiers agenceurs

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP du 2ème groupe (5ème catégorie) sans locaux à sommeil. (Arrêté du 25/06/1980 modifié Arrêté du 22/06/1990 modifié)

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP du 2ème groupe (5ème catégorie) sans locaux à sommeil. (Arrêté du 25/06/1980 modifié Arrêté du 22/06/1990 modifié) NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP du 2ème groupe (5ème catégorie) sans locaux à sommeil. (Arrêté du 25/06/1980 modifié Arrêté du 22/06/1990 modifié) La présente notice descriptive (article R.123-22 du

Plus en détail

Dans une période où les

Dans une période où les ÉTANCHÉITÉ.INFO #39 OCTOBRE 2013 FICHE PRATIQUE TECHNIQUE 47 Réglementation ICPE Désenfumage des ICPE : quelles règles pour les étancheurs? Les ICPE doivent se conformer à des règles spécifiques pour le

Plus en détail