Performances contrastées entre les marchés locatif et d investissement

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Performances contrastées entre les marchés locatif et d investissement"

Transcription

1 . Panorama bureaux Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Performances contrastées entre les marchés locatif et d investissement Pénalisé par l environnement économique, fiscal et règlementaire, le marché locatif décline en 2013 (-25% en un an). L offre immédiate s accroît sensiblement en un an, et atteint un niveau jamais égalé. La part des immeubles de Grade A demeure toutefois limitée à moins de 20% du stock vacant. Dans ce contexte, les valeurs locatives demeurent sous pression. Dans le QCA, l essentiel de la baisse des valeurs a été acté en Avec 11 milliards d euros investis en 2013, le marché de l investissement reste conforme à sa dynamique de long terme. 30 transactions de plus de 100 millions d euros ont été enregistrées pour l ensemble de l année Le taux prime de référence, dans le Quartier Central des Affaires, baisse pour se positionner dans une fourchette comprise entre 4,25 et 4,50%.

2 On Point Panorama bureaux Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Page 2 Location de bureaux : un marché à la peine Ainsi que nous l évoquons depuis plusieurs mois, le fort repli des grandes transactions, et notamment les grands clés-en-main, impacte les résultats de 2013 puisque le déficit d activité y représente plus d un demi-million de mètres carrés soit une baisse de 45% par rapport à Les chiffres ImmoStat de l année 2013 viennent d être publiés et sans grande surprise le retard pris en début d année n a pas été rattrapé. Au final, la demande placée atteint 1,845 million de mètres carrés en Ile-de-France, en repli de 25% par rapport à Il s agit du plus mauvais cru enregistré depuis 10 ans. On pourra toutefois retenir que la baisse d activité a finalement été moins forte en fin d année que pour les trois premiers trimestres de En effet, pour la première fois depuis un an, la demande placée trimestrielle repasse au-dessus du seuil des m² pour le seul 4 ème trimestre. Le déficit d activité a été particulièrement sévère sur le segment des grandes surfaces (> m²) qui acte un repli de 45% en Finalement, 53 transactions de plus de m² auront été signées, soit environ m², contre 73 transactions en 2012 pour 1,2 million de m². Ce sont surtout les grands clés-en-main qui manquent à l appel cette année puisqu ils ne représentent plus que 11% de la demande placée alors qu ils ont représenté près d un quart des volumes commercialisés en Ce surplus d activité avait alors largement contribué aux bonnes performances locatives enregistrées en 2011 et Conséquence d'une croissance faible et de perspectives moroses, les locations de bureaux ont donc chuté en Les incertitudes du climat des affaires ont incité un grand nombre d entreprises à renégocier leur bail plutôt que de déménager, évitant ainsi des coûts engendrés par une relocalisation, et des contraintes sociales fortes que peuvent induire un déménagement. Evolution de la part des clés-en-main dans la demande placée (évolution annuelle) En millions de m² 2,5 2,0 1,5 1,0 0,5 0,0 Source : Jones Lang LaSalle Indicateurs macro-économiques au 4T 2013 (évolution annuelle) 2013 Evolution sur 1 an PIB (3 ème trim.) -0,10% Emploi salarié IDF (3 ème trim.) ,3% Climat des affaires (déc.) 94 Source : INSEE % Chiffres clés Ile-de-France au 4T 2013 (évolution annuelle) 2013 Evolution sur 1 an Demande placée cumulée m² Offre immédiate m² Taux de vacance immédiat 7,5% Loyer prime 710 /m² Loyer moyen de seconde main 312 /m² /ORIE Transactions en clé-en-main Transactions hors clé-en-main %

3 On Point Panorama bureaux Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Page 3 Une poignée de secteurs s en sortent cette année D un point de vue géographique, les résultats d activité sont très contrastés d un secteur à l autre, et peu de marchés performent cette année. Dans Paris intra-muros, la demande est en baisse de 19%. Tous les secteurs parisiens sont en recul, excepté Paris Centre Ouest (QCA inclus) qui résiste avec 4% d activité de plus que l an dernier. Malgré un environnement économique compliqué, les entreprises ne sont pas restées figées, puisque le secteur enregistre 10 transactions de plus de m² (contre 8 en 2012) dont les plus significatives ont été celles de Klesia (~ m²) dans «Rézo» et du TGI (~ m²) dans la ZAC Clichy- Batignolles, deux immeubles neufs en cours de développement. Evolution du nombre de transactions > m² (au 4 ème trimestre de chaque année) Evolution de la demande placée par tranches de surface (en années glissantes) A La Défense, les résultats sont décevants avec à peine m² loués cette année, soit le plus bas niveau jamais enregistré depuis Le marché chute ainsi de 34% en On dénombre seulement 4 transactions de plus de m² (contre 7 l an passé) dont la plus importante est celle d ERDF dans la tour «Blanche» (~ m²). A noter, au 4 ème trimestre, la société Egencia a pris à bail m² dans la tour «Egée». Dans le Croissant Ouest, les performances locatives sont dans l ensemble positives, contrairement au repli généralisé à l échelle régionale. La palme revient à Neuilly-Levallois, dont l activité progresse de 76% en un an grâce à deux grandes transactions signées en fin d année à Levallois : celle de Cetelem (~ m²) au 3 ème trimestre, et celle de SAP (~ m²) dans «So Ouest» au 4 ème trimestre. Sur la 2 ème et 3 ème marche du podium, les secteurs de la Boucle Nord et de la Boucle Sud ont connu également une bonne année. L Oréal a pris de nouveaux bureaux à Clichy dans le «Nuovo» (~ m²) tandis qu à Boulogne et Issy, l offre de qualité abondante, la bonne accessibilité du secteur et les loyers attractifs ont séduit plusieurs entreprises. Le 4 ème trimestre a d ailleurs été particulièrement riche en grandes signatures : la Banque Postale dans «Bords de Seine 2», Coca Cola dans «Noda», Boursorama dans «You», et Vinci dans «In Situ». En millions de m² 3,0 2,5 2,0 1,5 1,0 0,5 0,0 35% 35% 44% 43% 44% 44% 45% 48% 48% 48% < m² > m² 37% 36% En 1 ère Couronne et en 2 ème Couronne Sud, l activité locative est par contre en fort retrait, en raison de nombreuses très grandes transactions signées l an passé sur ces secteurs. On notera toutefois pour 2013 les implantations suivantes : Eiffage (futur campus) à Vélizy, Orange dans «Eastview» à Bagnolet, Ericsson dans «Hélios» à Massy, HAS dans «Green Corner» à Saint- Denis, Dassault (extension de leur campus) à Vélizy ou encore Lafarge dans «Le Panoramic» à Clamart. «So Ouest» - Levallois

4 On Point Panorama bureaux Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Page 4 Evolution de la demande placée en 2013 (par sous-secteur)

5 On Point Panorama bureaux Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Page 5 L offre disponible fait un bond de 9% en un an Le fléchissement de l activité locative a contribué à la nette augmentation du stock disponible. L offre de bureaux atteint en fin d année un niveau inédit avec 3,925 millions de mètres carrés immédiatement disponibles, ce qui représente 7,5% du parc tertiaire francilien. Cette hausse a été largement alimentée par des libérations d immeubles existants, alors que les livraisons d immeubles neufs disponibles ont été limitées au 4 ème trimestre. Ainsi la part du neuf dans les disponibilités immédiates se maintient toujours autour de 20% et celle du Grade A se situe, elle, encore en-deçà. Part des locaux Grade A dans l offre immédiate > m² (par grand secteur) Offre immédiate > m² Part du Grade A 2 ème Couronne % 1 ère Couronne % Paris % Croissant Ouest % La Défense % Les hausses les plus importantes ont été enregistrées dans l Ouest parisien, marché où les livraisons neuves ont été particulièrement importantes cette année, avec en tête La Défense et Boucle Sud avec respectivement ~ m² et ~ m² livrés vacants en Par conséquent, les taux de vacance sont orientés à la hausse : 12,2% à La Défense et 14,2% pour le Croissant Ouest. De manière générale, l offre demeure plus abondante en 1 ère périphérie tandis que dans la capitale le taux de vacance reste contenu à 5,1%, bien qu en hausse. Signe positif malgré tout cette année, quelques immeubles neufs, livrés vacants depuis plusieurs années pour certains, trouvent progressivement preneur suite au réajustement de leurs valeurs locatives. Les valeurs locatives sont toujours sous pression Evolution de l offre immédiate et du taux de vacance (par état des locaux) En millions de m² 4,5 4,0 3,5 3,0 2,5 2,0 1,5 1,0 0,5 0,0 24% /ORIE Offre immédiate 2nde main Offre immédiate neuve/restructurée Taux de vacance 28% 26% 23% 20% 21% % 7% 6% 5% 4% 3% 2% 1% 0% Les loyers prime du QCA et de La Défense demeurent stables ce trimestre à respectivement 710 /m² et 530 /m². En un an, le loyer prime du QCA acte toutefois un repli notable en l absence de transactions à des niveaux de loyers exceptionnels. On compte moins de 10 transactions signées à plus de 700, la valeur maximum étant 750. On estime toutefois que l essentiel de la baisse des valeurs faciales a été acté cette année. A La Défense, les valeurs les plus hautes correspondent aux transactions conclues dans «Cœur Défense». En ce qui concerne les mesures d accompagnement, après une forte progression en 2012, les évolutions sont plus contrastées en 2013, mais elles demeurent élevées dans tous les secteurs. Le marché reste globalement très alimenté en offre, et les conditions de négociation sont toujours très avantageuses pour les entreprises. Offre immédiate au 4T 2013 (par grand secteur) 9% 28% 11% Paris QCA Paris intra-muros (hors QCA) Croissant Ouest La Défense 14% 28% 1ère Couronne 2ème Couronne 10%

6 On Point Panorama bureaux Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Page 6 Taux de vacance au 4T 2013 (par sous-secteur) /ORIE Loyer prime au 4T 2013 (par sous-secteur) /ORIE

7 On Point Panorama bureaux Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Page 7 Perspectives «Au-delà des chiffres pour l ensemble de l année 2013, le franchissement de la barre des m² de demande placée au 4 ème trimestre est un meilleur signal pour l année qui commence. Les demandes actives de grandes entreprises se maintenant et les propriétaires mettant en œuvre une véritable ingénierie financière au service des entreprises, les freins se lèvent peu à peu. Ainsi, on peut anticiper un rebond d activité du marché autour des 2 millions de mètres carrés pour 2014, un niveau qui resterait toutefois inférieur à la moyenne de long terme» commente Jacques Bagge, directeur de l Agence chez Jones Lang LaSalle. Projets mis en chantier et disponibles à horizon 2016 (grand secteur) En m² ère Couronne Croissant Ouest Paris intra-muros (hors QCA) 2ème Couronne La Défense Paris QCA TOTAL Le stock d offres à écouler demeure important, notamment en périphérie. On peut donc imaginer qu il y ait aujourd hui suffisamment d offres sur le marché pour drainer et satisfaire la demande, notamment dans des secteurs où l offre neuve est importante m² Source : Jones Lang LaSalle m² m² m² L arrivée sur le marché de nouveaux projets, à La Défense et dans la Boucle Sud en particulier, devrait contribuer à renforcer voire accentuer les disparités de marché. Certains taux de vacance pourraient donc enregistrer dans les prochains mois de nouvelles hausses. En effet si aujourd hui les lancements spéculatifs d opérations de bureaux demeurent limités, la majeure partie de ces développements, actuellement en cours de construction et disponibles à la commercialisation (~ m² au total), se concentre dans l Ouest francilien (~45%). Dans ce contexte toujours favorable aux locataires, pas de changement de cap du côté des propriétaires qui devraient rester très attentifs aux contraintes opérationnelles et financières des entreprises. Les valeurs locatives prime faciales devraient se stabiliser en 2014, notamment dans des secteurs où l offre locative de qualité demeure limitée comme dans le QCA. Les loyers réels eux devraient rester au plus bas dans un contexte globalement suroffreur et un marché locatif poussif. Les renégociations de baux devraient rester également nombreuses, le fort déficit de confiance n incitant pas les entreprises à quitter leurs locaux actuels.

8 On Point Panorama bureaux Ile-de-France 4ème trimestre 2013 Page 8 Un marché de l investissement soutenu en 2013 Une année 2013 dynamique, et une année 2014 qui devrait dépasser les 12 milliards d euros en Ile-deFrance «Passy Plaza» - Paris 16ème Le marché de l investissement francilien a surpris cette année par son dynamisme et sa stabilité compte tenu de l environnement Indicateurs macro-économiques au 4T 2013 (évolution annuelle) économique et de celui du marché locatif. 4T 2013 Après un 3ème trimestre dynamique, le sprint «habituel» du 4ème PIB (3ème trim.) trimestre pour le marché de l investissement n a pas été observé cette année puisque «seulement» 2,9 milliards d Euros ont été investis sur les trois derniers mois. Ainsi, plus de 11 milliards d euros ont été investis sur l ensemble de l année Bien qu en recul de 9% par rapport à 2012, le marché n en reste pas moins dynamique et conforme à son niveau d activité de long terme. Un marché équilibré entre les transactions supérieures et -0,10% Taux directeur BCE 0,50 OAT 10 ans 2,50 Euribor 3 mois 0,287 SWAP 5 ans 1,26 Sources : INSEE / Agence France Trésor / euribor-rates.eu / Jones Lang LaSalle-Thomson Reuters Chiffres clés Ile-de-France en 2013 (évolution annuelle) inférieures à 100 millions d euros 2013 Volumes investis Après la signature de nombreuses grandes cessions au 3ème trimestre, la fin d année a continué sur sa lancée et a enregistré 9 Volume moyen transactions supplémentaires de plus de 100 millions d euros. La Nombre de transactions dont plus de 100 M plus grande transaction du trimestre, mais également de l année, Taux de rendement prime bureaux est la cession par les DOCKS LYONNAIS de son portefeuille français à ABU DABI INVESTMENT AUTHORITY (ADIA) pour un montant estimé à 580 millions d euros pour la partie située en Ilede-France. Citons également l acquisition par THOR EQUITIES, conjointement avec un investisseur israélien du «65-67 avenue des Champs Elysées» auprès d UBS pour 280 millions d euros. Au final, ce sont ainsi 30 transactions de plus de 100 millions d euros qui ont été signées en 2013, un nombre quasi identique à celui de 2012 mais pour un montant total légèrement inférieur. Aucun segment de marché n a particulièrement sous-performé en 2013 par rapport à Ainsi, le marché parisien a de nouveau bâti sa performance de manière très équilibrée, puisque les volumes Evolution sur 1 an Evolution sur 1 an M 51 M ,25-4,75

9 On Point Panorama bureaux Ile-de-France 4ème trimestre 2013 Page 9 investis se sont ventilés de manière égale entre les opérations de moins de 100 millions d euros (49% des volumes) et celles de plus de 100 millions d euros (51% du total). Montants investis par trimestre (en volume) En Mds 16 La première couronne parisienne capte près de la moitié des 14 capitaux 12 12,12 10 Avec 43% des montants investis, Paris intra-muros ne draine pas, 8 mais de peu, la majorité des capitaux. C est la première couronne 6 parisienne qui tire son épingle du jeu cette année avec 47% des 4 capitaux investis, soit plus de 5,2 milliards d euros (en hausse de 2 48% en un an). 0 Si l on exclut le portefeuille DOCKS LYONNAIS, les trois plus grandes transactions enregistrées en 2013 ont été finalisées en - de la tour «Sequana» à Issy-les-Moulineaux (transaction JLL), - et de la tour «Adria» à la Défense ,40 3,69 3,51 2,68 1,44 1, Montants investis par tranche de montants en 2013 (en nombre) < 50 M Ainsi, La Défense a terminé l année sur une bonne performance De 50 à 100 M avec plus de 900 millions d euros investis (6 transactions), soit la De 100 à 300 M meilleure année enregistrée sur ce marché depuis De 300 à 500 M Trois transactions de plus de 100 millions d euros ont permis à ce marché de réaliser cette bonne performance. Après la cession par IVANHOE CAMBRIDGE de la tour «Pacific» pour 228 M à > 500 M TISHMAN SPEYER PROPERTIES (transaction JLL), celle par TESTA à PRIMONIAL de la tour «Adria» pour 450 millions d euros, SAINT-GOBAIN a cédé «Les Miroirs» (bâtiments A et B) à PERELLA WEINBERG PARTNERS pour 110 millions d euros au Volume d investissement en 2013 (par types d actif) 4ème trimestre. Le bureau reste majoritaire mais une année dynamique pour le commerce Même si la part des actifs de bureaux reste toujours largement majoritaire avec 86% des montants engagés, les cessions de commerces ont été dynamiques, et représentent 9% des montants investis en Ile-de-France (-5% en un an). Cinq transactions supérieures à 100 millions d euros ont été enregistrées sur des commerces cette année. Trois d entre elles ont été signées au 4ème trimestre : il s agit de l acquisition par THOR EQUITIES du «65-67 avenue des Champs Elysées» (260 millions d euros), du portefeuille vendu par ALTAREA-COGEDIM à ALLIANZ pour 190 millions, et de «Passy Plaza» acquis GENERALI auprès de EUROCOMMERCIAL PROPERTIES pour 150 millions d euros (transaction JLL). 11,08 4,77-9% 2,95 première couronne parisienne avec les acquisitions : - d «Eco Campus» à Châtillon, 4T 3T 2T 1T 12% 1%0% 18% 69%

10 On Point Panorama bureaux Ile-de-France 4ème trimestre 2013 Page 10 Un marché des VEFA en berne Part des VEFA dans le volume investi en bureau (en volume) Retour des investisseurs étrangers, mais la part des investisseurs français reste prépondérante 1,05 1,64 1,57 1,92 2,23 1,60 1,61 1,32 0,90 1,10 1,28 1,11 3T2013 4T T2013 montant estimé autour de 90 millions d euros. 2 1T2013 acquis le futur siège d EIFFAGE à Vélizy-Villacoublay pour un 4 4T2012 millions d euros (transaction JLL), FONCIERE DES REGIONS a 6 3T2012 «In Situ» auprès de VINCI IMMOBILIER / NEXITY pour T2012 l immeuble «Ardeko»* pour 140 millions, DeAWM a acheté 10 1T2012 trimestre : IVANHOE CAMBRIDGE s est porté acquéreur de 12 4T2011 baisse de 16% en un an. Trois VEFA ont été finalisées au 4ème Ventes bureaux (hors VEFA) Vefa bureaux 14 3T2011 été investis sur des bureaux à construire en Ile-de-France, en En Mds 2T2011 encore retrouvé de couleurs en Plus d 1,1 milliard d euros ont 1T2011 Après une année 2012 déjà difficile, le marché des VEFA n a pas * bien qu initiée en 2011, cette transaction n a été comptabilisée qu en 2013 en raison de son montage juridique spécifique. Comme nous l avions annoncé, la part des investisseurs étrangers est remontée au 4ème trimestre, portée en particulier par de grandes transactions comme la cession du portefeuille des DOCKS Montants investis par origine des capitaux en 2013 (en volume) LYONNAIS à ADIA. Ainsi 6 des 9 transactions de plus de 100 millions d euros ont été signées par des acquéreurs internationaux au 4ème trimestre. «La forte activité des étrangers au 4ème trimestre démontre l attractivité du marché parisien auprès des investisseurs internationaux. Leur part relativement faible dans les investissements depuis le début de l année n était pas le reflet de leur désintérêt pour la place parisienne, mais plus le résultat d un manque d opportunités adaptées à leur stratégie d investissement.» Source : Jones Lang LaSalle commente Stephan von Barczy, directeur du Département Investissement chez Jones Lang LaSalle. Cependant, les investisseurs français continuent de largement Taux de rendement au 4T 2013 (par sous-secteur) dominer le marché de l investissement avec 67% des montants engagés en Ile-de-France. Habituellement fortement présents sur les volumes inférieurs à 100 millions d euros, ils ont également été présents sur les plus grandes transactions de l année («Eco Campus», «Adria» ou encore le technopôle de BOUYGUES à Meudon-la-Forêt). Baisse des taux de rendements sur les secteurs les plus prisés Sous l impulsion d une demande toujours forte pour les meilleurs produits et de coûts de financement en baisse, les taux de rendement prime des secteurs les plus établis en Ile-de-France connaissent une légère érosion. Ainsi, dans le QCA, le taux prime de référence en Ile-de-France passe d une fourchette de 4,50-5,00% à 4, % au 4ème trimestre Source : Jones Lang LaSalle

11 On Point Panorama bureaux Ile-de-France 4ème trimestre 2013 Page 11 Perspectives Une fois de plus, le marché de l investissement francilien a Consensus forecasts démontré en 2013 qu il pouvait dépasser le seuil des 10 milliards A horizon 2014 d euros d investissement sans stimulus fiscal particulier. Compte tenu des produits actuellement sur le marché, des produits qui pourraient être arbitrés au cours de l année, et des transactions actuellement en cours de négociation, le montant total des investissements pourrait dépasser les 12 milliards d euros en Par ailleurs, l intérêt des investisseurs étrangers pour la place parisienne ne se dément pas en ce début d année, ces derniers étant particulièrement actifs sur les grandes opérations en cours : la cession du portefeuille RISANAMENTO, ou la vente du centre commercial «Beaugrenelle». Enfin, en matière de financement, si les banques continuent de dominer le marché, les fonds de dette ont efficacement déployé une bonne partie de leurs fonds et de nouveaux assureurs ont fait leur apparition. En 2013 on retiendra que la concurrence entre prêteurs a entrainé une baisse des marges pour les financements des actifs prime qui a compensé la hausse des taux. On pourra aussi noter que des actifs dont le profil d investissement est plus risqué peuvent, aujourd hui, être financé. Evolution sur 1 an PIB (à fin d année) OAT 10 ans Euribor 3 mois Source : Consensus forecasts, étude de Décembre 2013

12 Bureaux Jones Lang LaSalle France Paris rue La Boétie Paris Tél. : + 33 (0) Fax : + 33 (0) La Défense Immeuble Le Berkeley 19-29, rue du Capitaine Guynemer Paris La Défense Cedex Tél. : + 33 (0) Fax : + 33 (0) Saint-Denis 3, rue Jesse Owens Saint-Denis Tél. : + 33 (0) Fax : + 33 (0) Le Plessis-Robinson La Boursidière BP Le Plessis-Robinson Tél. : + 33 (0) Fax : + 33 (0) Lyon 55, avenue Foch Lyon Tél. : + 33 (0) Fax : + 33 (0) Contacts Virginie Houzé Directeur Département Etudes & Recherche Paris +33 (0) Sophie Rozen-Benaïnous Responsable Etudes Département Etudes & Recherche Paris +33 (0) Manuela Moura Consultante Département Etudes & Recherche Paris +33 (0) COPYRIGHT JONES LANG LASALLE IP, inc Tous droits de reproduction, de représentation, de traduction et d'adaptation par tous procédés réservés pour tous pays. Toute reproduction intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, faite sans l'autorisation de Jones Lang LaSalle ou de ses ayants droits est illicite (art. L du Code de la propriété intellectuelle) et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L et suivants du Code de la propriété intellectuelle. Jones Lang LaSalle ne saurait en tout état de cause être tenu responsable de tout dommage direct ou indirect ou de toute perte subie en raison d'une inexactitude ou d'une incorrection de ce document.

Des conditions de négociation toujours très avantageuses pour les entreprises

Des conditions de négociation toujours très avantageuses pour les entreprises Perspectives Entreprises Ile-de-France 3 e trimestre 2013 Des conditions de négociation toujours très avantageuses pour les entreprises Alors qu ils «résistaient» jusque-là, les loyers faciaux sont en

Plus en détail

Perspectives Entreprises Ile-de-France 4 ème trimestre 2013

Perspectives Entreprises Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Perspectives Entreprises Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Les faits marquants de l année 2013 Offre de bureaux disponibles : 1. Le choix de bureaux ne cesse de s accroître L offre a augmenté de 9% en

Plus en détail

Avec près de 8,3 milliards d investis, le marché de l investissement dépasse les anticipations!

Avec près de 8,3 milliards d investis, le marché de l investissement dépasse les anticipations! L investissement immobilier en Ile-de-France 4 ème trimestre 2010 Avec près de 8,3 milliards d investis, le marché de l investissement dépasse les anticipations! L essentiel Les volumes d investissement

Plus en détail

La métropole du Grand Paris en retard sur ses concurrentes en matière de qualité de son parc de bureaux

La métropole du Grand Paris en retard sur ses concurrentes en matière de qualité de son parc de bureaux Les immeubles de Grade A dans la métropole du Grand Paris Janvier 2014 La métropole du Grand Paris en retard sur ses concurrentes en matière de qualité de son parc de bureaux Seulement 16% du parc de bureaux

Plus en détail

Le marché lyonnais est en légère hausse

Le marché lyonnais est en légère hausse Le marché de l investissement en région lyonnaise Juillet 2012 Le marché de l'investissement en région lyonnaise - Juillet 2012 Le marché lyonnais est en légère hausse Grâce à deux transactions tertiaires

Plus en détail

Trajectoires divergentes

Trajectoires divergentes Panorama logistique France 1 er semestre 2013 Trajectoires divergentes La demande placée d entrepôts logistique baisse de 13% en un an sur les pôles établis de la dorsale Une année 2013 qui s annonce difficile

Plus en détail

Jones Lang LaSalle commente les grandes tendances données par les chiffres immobiliers Immostat du 1er trimestre 2013. Les grandes tendances :

Jones Lang LaSalle commente les grandes tendances données par les chiffres immobiliers Immostat du 1er trimestre 2013. Les grandes tendances : Jones Lang LaSalle commente les grandes tendances données par les chiffres immobiliers Immostat du 1er trimestre 2013. Les grandes tendances : Le marché locatif de bureaux : - La baisse de l activité se

Plus en détail

Panorama des financements. On Point Bilan 2015 et Perspectives 2016

Panorama des financements. On Point Bilan 2015 et Perspectives 2016 Panorama des financements On Point Bilan 2015 et Perspectives 2016 Les prêteurs reprennent goût au risque pour redresser les marges. En 2015, l afflux de liquidités et la relative pénurie de produits «Core»

Plus en détail

Evolutions contrastées entre le marché locatif et le marché de l investissement

Evolutions contrastées entre le marché locatif et le marché de l investissement Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 1 er semestre 2012 Evolutions contrastées entre le marché locatif et le marché de l investissement Un marché locatif en baisse de 18 qui atteint 960 000

Plus en détail

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 LE MARCHE DES BUREAUX EN ILE DE FRANCE Évolution annuelle de la demande placée 2 200 000 m 2 placés en 2005, soit une progression

Plus en détail

Analyse du marché de l investissement des commerces en France. commerces. 3 ème trimestre 2012

Analyse du marché de l investissement des commerces en France. commerces. 3 ème trimestre 2012 Analyse du marché de l investissement des commerces en France commerces 3 ème trimestre 2012 L essentiel du marché 1 Ce qu il faut retenir Après un début d année relativement calme, le marché de l investissement

Plus en détail

Panorama logistique France. Pulse 1 er semestre 2014

Panorama logistique France. Pulse 1 er semestre 2014 Panorama logistique France Pulse 1 er semestre 2014 Des évolutions contrastées sur le marché de la logistique Sur la dorsale, 1 m² sur 2 commercialisé concerne des grandes transactions de première main

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 68 avenue des Guilleraies 92000 NANTERRE Téléphone : 01 55 17 00 00 Fax : 09 81 70 68 48 Mail : contact@street-office.fr DECEMBRE 2013

Plus en détail

Panorama bureaux Ile-de-France. On Point 1 er trimestre 2014

Panorama bureaux Ile-de-France. On Point 1 er trimestre 2014 Panorama bureaux Ile-de-France On Point 1 er trimestre 2014 «Cœur Défense», la cession est finalisée! Après bon nombre d informations divergentes depuis quelques mois, l acquisition de la structure de

Plus en détail

ETUDE DE MARCHÉ T3 2014

ETUDE DE MARCHÉ T3 2014 ETUDE DE MARCHÉ T3 2014 LES TENDANCES DU MARCHÉ DONNÉES DE MARCHÉ Evolution du PIB depuis 2007 6 Transaction annuelles en Ile de France Global 7 Transactions en Ile-de-France T3 8 Offre disponible à un

Plus en détail

Les clés du marché Ile-de-France Bureaux T2 2012 Fort recul des grandes transactions

Les clés du marché Ile-de-France Bureaux T2 2012 Fort recul des grandes transactions Fort recul des grandes transactions 5 juillet 2012 Contents Executive summary 1 Carte de synthèse 2 Demande placée et taux de rotation 3 Offre immédiate et taux de vacance 4 Loyers moyens 5 Définitions

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 214 Accelerating success. perspectives Entre prudence et opportunisme > Après un premier semestre actif, la demande placée de bureaux a

Plus en détail

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives CB Richard Ellis 16 septembre 2008 Contexte économique Environnement international o L économie mondiale tourne au ralenti (incertitudes financières, inflation,

Plus en détail

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013.

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions 7 Janvier 2014 Données Ile-de-France T4 2013 : Demande placée : 1 844 500 m² Loyer moyen de première main : 443 Loyer moyen de seconde

Plus en détail

Marché immobilier en Ile-de-France

Marché immobilier en Ile-de-France Marché immobilier en Ile-de-France Contexte des marchés locatifs et de l investissement Virginie Houzé Directeur Etudes et Recherche France 18 juin 2015 Paris? Liquidité & Risque Liquidité & risque 10

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 214 Accelerating success. PERSPECTIVES Une année 215 dans la continuité > Après le creux de 213, l activité sur le marché des bureaux francilien

Plus en détail

#Club Pierre. Marché des bureaux en Ile-de-France. 9 Juillet 2015 DTZ Research

#Club Pierre. Marché des bureaux en Ile-de-France. 9 Juillet 2015 DTZ Research #Club Pierre Marché des bureaux en Ile-de-France 9 Juillet 2015 DTZ Research Un 2 ème trimestre meilleur que le 1 er.. Demande placée de bureaux en Ile-de-France, en milliers de m² 3 000 2 500 2 000 1

Plus en détail

AGGLOMÉRATION LYONNAISE

AGGLOMÉRATION LYONNAISE AGGLOMÉRATION LYONNAISE BILAN 215 MARCHÉ DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE SOMMAIRE AGGLOMÉRATION LYONNAISE Chiffres-clés et tendances p. 3 La demande placée de bureaux p. 4 L offre de bureaux p. 5 Les valeurs

Plus en détail

Panorama bureaux Ile-de-France

Panorama bureaux Ile-de-France Panorama bureaux Ile-de-France I 1 On Point I 3 ème trimestre 2014 I 2 Le fait marquant Demande placée, le QCA a le vent en poupe depuis le début de l année Alors que la demande placée totale acte une

Plus en détail

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Paris, le 15 octobre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Un marché immobilier résidentiel caractérisé par une baisse

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE Bilan. Conjoncture & environnement financier 2013/2014 AGGLOMÉRATION LYONNAISE 30 janvier 2013 FNAIM Entreprises : 15 cabinets à votre service 1 MARCHÉ DES LOCAUX D ACTIVITÉ Présenté par : Jean-Pascal

Plus en détail

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX PERSPECTIVES CONJONCTURE ÉCONOMIQUE LE MARCHÉ DES BUREAUX EN ILE-DE-FRANCE 1 er Semestre 212 PERSPECTIVES Un contexte de marché favorable aux utilisateurs La crise financière

Plus en détail

Le marché locatif de bureaux en région lyonnaise

Le marché locatif de bureaux en région lyonnaise Le marché locatif de bureaux en région lyonnaise 1 er trimestre 2015 Etude réalisée sur la base des chiffres CECIM, intégrant les transactions directes Sommaire Contexte économique L essentiel du marché

Plus en détail

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique Trimestriel 27 Janvier 214 nº2 Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 213 Tendances > Progressif redémarrage de l activité attendue au 4 e trimestre 213, mais l évolution du PIB devrait rester

Plus en détail

Un bon début d année. 6 mai 2014. Des succès locatifs grâce à un patrimoine de qualité. Solides performances opérationnelles

Un bon début d année. 6 mai 2014. Des succès locatifs grâce à un patrimoine de qualité. Solides performances opérationnelles Chiffre d affaires 3M 2014 Le Patio, Le Patio, Lyon Lyon - - Villeurbanne CB 21, La Défense Un bon début d année 6 mai 2014 Des succès locatifs grâce à un patrimoine de qualité 7 000 m² loués à La Défense

Plus en détail

Le marché des bureaux 3ème trimestre 2008 Octobre 2008. Nanterre

Le marché des bureaux 3ème trimestre 2008 Octobre 2008. Nanterre Le marché des bureaux 3ème trimestre 28 Octobre 28 1 Nanterre Chiffres clés Le marché de Péri-Défense au 3ème trimestre 28 : Nanterre - Un niveau de demande placée boosté par une transaction clé en main

Plus en détail

esynthèse Études & Recherche Le marché de l Investissement en France Juillet 2007 Un premier semestre toujours très dynamique

esynthèse Études & Recherche Le marché de l Investissement en France Juillet 2007 Un premier semestre toujours très dynamique esynthèse Le marché de l Investissement en France Juillet 2007 Un premier semestre toujours très dynamique Le marché de l investissement en immobilier d entreprise en France a enregistré un volume semestriel

Plus en détail

Panorama du marché tertiaire neuf

Panorama du marché tertiaire neuf Panorama du marché tertiaire neuf Advance Bilan 213 Ile-de-France texte 213, une année morose pour les VEFA et les lancements en «blanc» Plus d 1,1 milliard d euros ont été investis en VEFA, une baisse

Plus en détail

Le marché des bureaux en Première Couronne Sud 4ème trimestre 2007

Le marché des bureaux en Première Couronne Sud 4ème trimestre 2007 Le marché des bureaux en Première Couronne Sud 4ème trimestre 27 9 Chiffres clés et marché de l'investissement Le marché de la Première Couronne Sud au 4ème trimestre 27 : - De nombreux engagements, -

Plus en détail

Panorama bureaux Lyon. On Point 1 er trimestre 2014

Panorama bureaux Lyon. On Point 1 er trimestre 2014 Panorama bureaux Lyon On Point 1 er trimestre 2014 L immobilier tertiaire a souffert du manque de grandes demandes L agglomération a bénéficié d une éclaircie économique confirmée par l INSEE. L environnement

Plus en détail

Perspectives Entreprises Ile-de-France

Perspectives Entreprises Ile-de-France Perspectives Entreprises Ile-de-France On Point I3 ème trimestre 2014 I 1 I 2 En direct du marché Les «grands classiques» ont la cote Depuis le début de l année on remarque que les entreprises démontrent

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2015. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2015. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 215 Accelerating success. perspectives Un marché immobilier qui attend la reprise de l économie >L e marché des bureaux francilien a progressé

Plus en détail

Bilan et perspectives 2015. Advance Décembre 2014 Région lyonnaise

Bilan et perspectives 2015. Advance Décembre 2014 Région lyonnaise Bilan et perspectives 2015 Advance Décembre 2014 Région lyonnaise 2 Bilan et perspectives 2015 - Lyon Editorial 2014, «bis repetita» en termes de croissance En matière de croissance économique, 2014 restera

Plus en détail

Communiqué de presse 24 avril 2014

Communiqué de presse 24 avril 2014 Communiqué de presse 24 avril 2014 Activité au 31 mars 2014 Hausse du taux d occupation moyen du Groupe à 96.9% contre 95.5% fin 2013 Loyers en hausse de +3.5% à périmètre homogène Gecina maintient sa

Plus en détail

Panorama bureaux Investissement Lyon

Panorama bureaux Investissement Lyon Panorama bureaux Investissement Lyon On Point I3 ème trimestre 2014 Source : Asylum Sogelym Dixence I 1 I 2 Le fait marquant Coup double sur la tour Incity La rumeur de cette acquisition courait depuis

Plus en détail

Paris Centre Ouest. Le marché des bureaux 2ème trimestre 2008 Juillet 2008

Paris Centre Ouest. Le marché des bureaux 2ème trimestre 2008 Juillet 2008 Paris Centre Ouest Le marché des bureaux 2ème trimestre 2008 Juillet 2008 Chiffres clés et marché de l'investissement Le marché de Paris Centre Ouest au 1er semestre 2008 : Paris Centre Ouest dont QCA

Plus en détail

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé 48 4 MANAGEMENT IMMOBILIER : COMMENT LES ENTREPRISES GÈRENT LEUR SIÈGE SOCIAl Par Ingrid Nappi-Choulet, professeur à l ESSEC, fondatrice et responsable de l Observatoire du management immobilier. 4.1 /

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE IMMOBILIER D ENTREPRISE

NOTE DE CONJONCTURE IMMOBILIER D ENTREPRISE NOTE DE CONJONCTURE IMMOBILIER D ENTREPRISE BILAN DU ER TRIMESTRE 4 BILAN ET PERSPECTIVES POINTS POSITIFS Des prévisions de croissance économique révisées à la hausse pour 4 / 5 Un marché de l emploi qui

Plus en détail

DYNAMIQUE DES TRANSACTIONS DE TRÈS GRANDES SURFACES EN 2011

DYNAMIQUE DES TRANSACTIONS DE TRÈS GRANDES SURFACES EN 2011 AT A GLANCE LES BUREAUX EN ÎLE-DE-FRANCE JANVIER 212 DYNAMIQUE DES TRANSACTIONS DE TRÈS GRANDES SURFACES EN 211 Avec 2 442 m² placés en 211 contre 2 149 m² en 21, le marché des bureaux franciliens connaît

Plus en détail

UNE SOCIÉTÉ DÉDIÉE À LA GESTION IMMOBILIÈRE UNE EXPERTISE AU SERVICE DES INVESTISSEURS

UNE SOCIÉTÉ DÉDIÉE À LA GESTION IMMOBILIÈRE UNE EXPERTISE AU SERVICE DES INVESTISSEURS NAMI-AEW EUROPE Un partenaire solide En choisissant Fructipierre, vous bénéficiez d une véritable expertise. UNE SOCIÉTÉ DÉDIÉE À LA GESTION IMMOBILIÈRE POUR COMPTE DE TIERS NAMI-AEW Europe figure parmi

Plus en détail

LES VALEURS LOCATIVES COMMERCIALES SAINSARD EXPERTS

LES VALEURS LOCATIVES COMMERCIALES SAINSARD EXPERTS LES VALEURS LOCATIVES COMMERCIALES 14 NOVEMBRE 2012 1 ère PARTIE LES LOYERS DES COMMERCES 1 UN CONTEXTE ECONOMIQUE INCERTAIN Situation économique difficile depuis de 2eme semestre 2008. Stagnation de la

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 En 1998, avec un chiffre d affaires proche de 109 milliards de francs, selon les estimations du ministère de l Équipement, des Transports

Plus en détail

Property Times La Défense Bureaux T1 2012 Un début d année encourageant

Property Times La Défense Bureaux T1 2012 Un début d année encourageant 21 24 212 Un début d année encourageant 11 Avril 212 Sommaire Executive summary 1 Contexte économique 2-3 Demande placée et valeurs locatives 4 Carte et principales transactions 5 Offre 6 Définitions 7

Plus en détail

L immobilier d entreprise en Essonne. Conférence CCI Jeudi 27 Novembre 2014

L immobilier d entreprise en Essonne. Conférence CCI Jeudi 27 Novembre 2014 L immobilier d entreprise en Essonne Conférence CCI Jeudi 27 Novembre 2014 Un accompagnement sur mesure La force d un réseau, la proximité pour atout 27 ans d expérience dans le métier de conseil en immobilier

Plus en détail

Résultats annuels 2003 26 février 2004

Résultats annuels 2003 26 février 2004 Résultats annuels 2003 26 février 2004 1 Des objectifs de croissance atteints (en m ) 2003 2002 Δ Excédent brut d'exploitation 383,4 219,1 +75,0% Cash flow courant 232,6 146,3 +58,9% Cash flow courant

Plus en détail

Communiqué de presse Boulogne-Billancourt, le 22 octobre 2015

Communiqué de presse Boulogne-Billancourt, le 22 octobre 2015 Communiqué de presse Boulogne-Billancourt, le 22 octobre Amélioration des performances opérationnelles publiées au 3 ème trimestre portée par les performances d Antalis et les premiers impacts positifs

Plus en détail

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40%

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40% COMMUNIQUE de Presse PARIS, LE 18 FEVRIER 2013 Résultats 2012. L UFF enregistre un résultat net consolidé de 15,2 M et une collecte nette de 49 M Une activité stable, grâce à une bonne adaptation de l

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

Pas si mal. DTZ Research PROPERTY TIMES. Ile-de-France T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Pas si mal. DTZ Research PROPERTY TIMES. Ile-de-France T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Pas si mal Ile-de-France T4 214 8 Janvier 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée 3 Valeurs locatives 4 Offre immédiate 5 Offre future 6 Définitions 7 Dans un climat

Plus en détail

Intervention Eric Beray Directeur du département Bureaux Grandes Surfaces Paris Ouest IDF BNP Paribas Real Estate Transaction

Intervention Eric Beray Directeur du département Bureaux Grandes Surfaces Paris Ouest IDF BNP Paribas Real Estate Transaction 24 avril 2013 Intervention Eric Beray Directeur du département Bureaux Grandes Surfaces Paris Ouest IDF BNP Paribas Real Estate Transaction 1 Contre toute attente, l année 2012 avait été marquée par un

Plus en détail

Panorama bureaux Ile-de-France

Panorama bureaux Ile-de-France Panorama bureaux Ile-de-France I 1 On Point I 2 ème trimestre 2014 I 2 Le fait marquant L année des méga transactions! Les grandes transactions ne passent pas inaperçues sur le marché francilien depuis

Plus en détail

Les marchés immobiliers

Les marchés immobiliers Éditorial de Me FEUILLETTE Frédérick Les marchés immobiliers Président de la Chambre interdépartementale des notaires des, des et des Pyrénées-Atlantiques Aborder l évolution du marché immobilier est un

Plus en détail

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Au premier semestre, les importations diminuent (-1,2%), tandis que les exportations sont

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE N 12 - Edition Lyon Rhône Mai UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE L activité économique des entreprises artisanales du Rhône rencontrent

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail

CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009

CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009 Communiqué de presse Paris, 15 février 2010 CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009 Activité commerciale 2009 très soutenue dans toutes les classes d actifs Maintien du chiffre d affaires à hauteur

Plus en détail

L année immobilière 2014

L année immobilière 2014 www. creditfoncier. com L année immobilière 2014 vue par le Crédit Foncier MARS 2015 synthèse Lors de sa traditionnelle conférence annuelle Les Marchés Immobiliers le 5 février 2015, le Crédit Foncier

Plus en détail

Marchés en Rhône-Alpes Activité de la promotion immobilière Bilan de l année 2011

Marchés en Rhône-Alpes Activité de la promotion immobilière Bilan de l année 2011 Marchés en Rhône-Alpes Activité de la promotion immobilière Bilan de l année 2011 Le Prisme, Lyon Jeudi 9 février 2012 Siège (Lyon) Agence de Montpellier Agence de Nantes Agence de Nice Espace Eiffel -

Plus en détail

POINT MARCHÉ INVESTISSEMENT

POINT MARCHÉ INVESTISSEMENT POINT MARCHÉ INVESTISSEMENT FRANCE 1 DÉCOLLAGE DU MARCHÉ DE L INVESTISSEMENT Avec 11,5 milliards d euros investis au 1 er semestre 1, la hausse est de 7 % par rapport à la même période en 13. Le marché

Plus en détail

Panorama bureaux Ile-de-France

Panorama bureaux Ile-de-France I 1 Panorama bureaux Ile-de-France On Point I4 ème trimestre 2014 l autre jour I 2 Le fait marquant 2014 : la meilleure année enregistrée en investissement depuis 2007 Après trois années où le marché de

Plus en détail

Résultats. Semestriels 2012. Une stratégie en marche. Résultats. Semestriels 2012. Un 1 er semestre très actif. 26 juillet 2012.

Résultats. Semestriels 2012. Une stratégie en marche. Résultats. Semestriels 2012. Un 1 er semestre très actif. 26 juillet 2012. Résultats Semestriels 2012 Résultats Semestriels 2012 Une stratégie en marche 26 juillet 2012 Un 1 er semestre très actif 26 juillet 2012 1 Stratégie et réalisations 2- Performances opérationnelles 3-

Plus en détail

1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA

1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA 4 points à retenir 1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA 2 Réduction du risque de rupture systémique 3 La zone Euro sera en croissance lente, la France aussi. Peu de tensions

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE AU RALENTI 2 e trimestre 2013 Direction des Études Point de conjoncture bureaux marché locatif L INÉVITABLE REPLI D ACTIVITÉ

Plus en détail

Panorama sur le marché tertiaire neuf en Ile-de-France

Panorama sur le marché tertiaire neuf en Ile-de-France Panorama sur le marché tertiaire neuf en Ile-de-France Advance Bilan 214 texte L Autre Image 3 Editorial Marie Gilmas Responsable des projets en développement 215, l année du blanc? Après un long hiver

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 A INTERVENANTS Nicolas Bouzou Directeur fondateur d Asterès Hervé Hatt Président de Meilleurtaux.com I NOTRE DÉMARCHE II LES PLACEMENTS ÉTUDIÉS III

Plus en détail

Volume en hausse. DTZ Research PROPERTY TIMES. Ventes de bureaux Ile-de-France 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Volume en hausse. DTZ Research PROPERTY TIMES. Ventes de bureaux Ile-de-France 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Volume en hausse Ventes de bureaux Ile-de-France 214 15 Janvier 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée 3 Valeurs à l acquisition 5 Offre et demande exprimée 6 Définitions

Plus en détail

Immobilier en France : y a-t-il un pilote dans l avion? Taux, prix, pouvoir d achat immobilier où va le marché en 2013?

Immobilier en France : y a-t-il un pilote dans l avion? Taux, prix, pouvoir d achat immobilier où va le marché en 2013? Immobilier en France : y a-t-il un pilote dans l avion? Taux, prix, pouvoir d achat immobilier où va le marché en 2013? Conférence de presse - Paris, 24 septembre 2013 Deux expertises, deux éclairages

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE SIIC DE PARIS : CHIFFRE D AFFAIRES 2012 ET ACTIVITES DU 4 EME TRIMESTRE 2012

COMMUNIQUE DE PRESSE SIIC DE PARIS : CHIFFRE D AFFAIRES 2012 ET ACTIVITES DU 4 EME TRIMESTRE 2012 PARIS, LE 24 JANVIER 2013, COMMUNIQUE DE PRESSE SIIC DE PARIS : CHIFFRE D AFFAIRES 2012 ET ACTIVITES DU 4 EME TRIMESTRE 2012 CHIFFRE D AFFAIRES ANNUEL 2012 ET CHIFFRE D AFFAIRES DU 4 EME TRIMESTRE 2012

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE AU RALENTI 1 er trimestre 213 Direction des Études Point de conjoncture bureaux marché locatif UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE

Plus en détail

L E PORTEFEUILLE IMMOBILIER

L E PORTEFEUILLE IMMOBILIER TRADING UPDATE INFORMATION REGLEMENTEE EMBARGO 17 FÉVRIER 2009 17H40 DECLARATION INTERMEDIAIRE DU GERANT COUVRANT LA PERIODE DU 01.10.2008 AU 31.12.2008 Baisse limitée de la valeur du portefeuille ( 2,41%)

Plus en détail

Mauvais script! IDF Croissant Ouest T2 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts

Mauvais script! IDF Croissant Ouest T2 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Mauvais script! IDF Croissant Ouest T2 215 17 Juillet 215 Sommaire Contexte économique 2 Croissant Ouest 2 Boucle Sud 5 Boucle Nord 7 Neuilly-Levallois 9 Péri Défense 11 Définitions

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT Général au développement durable n 58 Juillet Conjoncture de l immobilier Résultats au premier trimestre OBSERVATION ET STATISTIQUES logement - CONSTRuCTION La conjoncture immobilière au premier

Plus en détail

Total Passif 316,0 310,6

Total Passif 316,0 310,6 Acanthe Développement RESULTATS ANNUELS 2014 Faits Marquants Paris, le 24 Avril 2015 Patrimoine Immobilier 295 Millions d euros Résultat net consolidé (part du groupe) 1.533 K ANR 1,2882 / action Cours

Plus en détail

niveau exceptionnel d investissements public à hauteur de plus 500 M par an (588 M au titre de l année 2015)

niveau exceptionnel d investissements public à hauteur de plus 500 M par an (588 M au titre de l année 2015) La note de l'immobilier de bureaux des Hauts-de de-seine Seine n 7 Bilan 2014 Dans un contexte économique et budgétaire préoccupant pour l ensemble du secteur public local, le Département des Hauts-de-

Plus en détail

Une stratégie payante

Une stratégie payante Chiffre d affaires 9M 2013 Silex, Lyon Le Patio, Lyon - Villeurbanne Une stratégie payante 7 novembre 2013 Une stratégie partenariale - Des revenus locatifs pérennes Loyers part du groupe solides : + 5,4%

Plus en détail

Panorama bureaux Ile-de-France

Panorama bureaux Ile-de-France Panorama bureaux Ile-de-France On Point I1 er Francesco Rizzato trimestre 2015 I 1 I 2 Le fait marquant Paris, une attractivité inégalée auprès des entreprises Dans un contexte locatif morose en ce début

Plus en détail

Tableau de Bord Agglomération Strasbourgeoise BILAN 2012. Accelerating success.

Tableau de Bord Agglomération Strasbourgeoise BILAN 2012. Accelerating success. Tableau de Bord Agglomération Strasbourgeoise BILAN 212 Accelerating success. 212 TABLEAU DE BORD STRASBOURG SOMMAIRE CHIFFRES-CLÉS Chiffres-clés et Tendances p. 2 Parc de Bureaux 3 millions de m² Demande

Plus en détail

Panorama bureaux Lyon

Panorama bureaux Lyon Panorama bureaux Lyon I 1 On Point I 4 ème trimestre 2014 Source : Sogelym Dixence I 2 Le fait marquant de 2014 Coup double sur la tour Incity Le promoteur lyonnais Sogelym Dixence et JLL ont trouvé un

Plus en détail

CONTEXTE ECONOMIQUE L économie française en 2014

CONTEXTE ECONOMIQUE L économie française en 2014 Synthèses des marchés Immobilier d entreprise 2014 Bureaux REGION Sommaire Contexte économique 1 Données générales le parc construit Présentation des territoires de marché L offre disponible 4 2 3 CONTEXTE

Plus en détail

COUP DE FREIN SUR LE MARCHE FRANÇAIS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE Le bilan de Cushman & Wakefield à la fin du 3 e trimestre 2012

COUP DE FREIN SUR LE MARCHE FRANÇAIS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE Le bilan de Cushman & Wakefield à la fin du 3 e trimestre 2012 COUP DE FREIN SUR LE MARCHE FRANÇAIS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE Le bilan de Cushman & Wakefield à la fin du 3 e trimestre 2012 «Avec 1 510 015 m² de bureaux loués ou vendus aux utilisateurs en Ile-de-

Plus en détail

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français Focus n 1 1 juillet 1 L épargne des ménages français : davantage drainée par les produits réglementés qu orientée par les mécanismes de marché En flux annuels, l épargne des ménages se situe en France

Plus en détail

Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise

Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise Bureaux Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise Cet observatoire dresse un bilan rapide de l année écoulée et permet de mettre en évidence les tendances de l année 2015. L offre neuve est désormais

Plus en détail

Les transactions de bureaux Le bilan du premier semestre 2010

Les transactions de bureaux Le bilan du premier semestre 2010 Les transactions de bureaux Le bilan du premier semestre 2010 Atelier Bureaux OIB Les chiffres du 1e semestre 2010-1 Objet de l'atelier et sources Depuis plus de 15 ans, l'oie et l'a-urba réalisent une

Plus en détail

ACANTHE DEVELOPPEMENT Société Européenne au capital de 17 206 397 euros 2 rue de Bassano - 75116 PARIS 735 620 205 RCS PARIS

ACANTHE DEVELOPPEMENT Société Européenne au capital de 17 206 397 euros 2 rue de Bassano - 75116 PARIS 735 620 205 RCS PARIS ACANTHE DEVELOPPEMENT Société Européenne au capital de 17 206 397 euros 2 rue de Bassano - 75116 PARIS 735 620 205 RCS PARIS CHIFFRE D AFFAIRES INFORMATION TRIMESTRIELLE 4 ème trimestre 2012 INFORMATION

Plus en détail

Property Times Le marché des bureaux à Genève T3 2011 Des taux d occupation indicatifs incertains

Property Times Le marché des bureaux à Genève T3 2011 Des taux d occupation indicatifs incertains Property Times Le marché des bureaux à Genève 2011 Des taux d occupation indicatifs incertains Novembre 2011 Sommaire Executive summary 1 Contexte économique 2 Les bureaux 3 Demande placée 3 Loyer prime

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 599 Janvier 5 Conjoncture de l immobilier Résultats au troisième trimestre OBSERVATION ET STATISTIQUES logement - CONSTRuCTION La conjoncture immobilière

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier 213 : UN BON DEUXIÈME SEMESTRE EN PERSPECTIVE 3 e trimestre 214 Direction des Études Point de conjoncture bureaux Marché locatif Île-de-France COUP DE FREIN

Plus en détail

ou même habitation, nous avons expertisé en 2012 près de 4 275 actifs pour une valeur cumulée de 84,6 milliards d euros.

ou même habitation, nous avons expertisé en 2012 près de 4 275 actifs pour une valeur cumulée de 84,6 milliards d euros. Le marché en toute transparence Juillet 2013 Edito Immobilier tertiaire : les Régions en valeur! Tour CMA CGM à Marseille Même si la demande placée des principales métropoles françaises (Lyon, Lille, Aix-Marseille,

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 L ASF (Association Française des Sociétés Financières) regroupe l ensemble des établissements de crédit spécialisés :

Plus en détail

Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010

Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010 COMMUNIQUE DE PRESSE - DIFFUSION IMMEDIATE Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010 Chiffre d affaires 2010 : 540 m - Réduction de l'activité en immobilier d'entreprise Hausse du carnet de

Plus en détail

Nafilyan & Partners 9 octobre 2014

Nafilyan & Partners 9 octobre 2014 Nafilyan & Partners 9 octobre 2014 I. Actualité du marché de l immobilier Les chiffres du marché du logement neuf francilien Les lancements commerciaux en Ile-de-France au 1 er semestre 2014 : - 29% par

Plus en détail

LES CREDITS AU LOGEMENT CONSENTIS AUX MENAGES AU PREMIER SEMESTRE 1998

LES CREDITS AU LOGEMENT CONSENTIS AUX MENAGES AU PREMIER SEMESTRE 1998 LES CREDITS AU LOGEMENT CONSENTIS AUX MENAGES AU PREMIER SEMESTRE 1998 Les crédits de ce type mis en force au cours du premier semestre 1998 ont atteint 154,1 milliards de francs (données brutes non corrigées

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE OUEST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail