Performances contrastées entre les marchés locatif et d investissement

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Performances contrastées entre les marchés locatif et d investissement"

Transcription

1 . Panorama bureaux Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Performances contrastées entre les marchés locatif et d investissement Pénalisé par l environnement économique, fiscal et règlementaire, le marché locatif décline en 2013 (-25% en un an). L offre immédiate s accroît sensiblement en un an, et atteint un niveau jamais égalé. La part des immeubles de Grade A demeure toutefois limitée à moins de 20% du stock vacant. Dans ce contexte, les valeurs locatives demeurent sous pression. Dans le QCA, l essentiel de la baisse des valeurs a été acté en Avec 11 milliards d euros investis en 2013, le marché de l investissement reste conforme à sa dynamique de long terme. 30 transactions de plus de 100 millions d euros ont été enregistrées pour l ensemble de l année Le taux prime de référence, dans le Quartier Central des Affaires, baisse pour se positionner dans une fourchette comprise entre 4,25 et 4,50%.

2 On Point Panorama bureaux Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Page 2 Location de bureaux : un marché à la peine Ainsi que nous l évoquons depuis plusieurs mois, le fort repli des grandes transactions, et notamment les grands clés-en-main, impacte les résultats de 2013 puisque le déficit d activité y représente plus d un demi-million de mètres carrés soit une baisse de 45% par rapport à Les chiffres ImmoStat de l année 2013 viennent d être publiés et sans grande surprise le retard pris en début d année n a pas été rattrapé. Au final, la demande placée atteint 1,845 million de mètres carrés en Ile-de-France, en repli de 25% par rapport à Il s agit du plus mauvais cru enregistré depuis 10 ans. On pourra toutefois retenir que la baisse d activité a finalement été moins forte en fin d année que pour les trois premiers trimestres de En effet, pour la première fois depuis un an, la demande placée trimestrielle repasse au-dessus du seuil des m² pour le seul 4 ème trimestre. Le déficit d activité a été particulièrement sévère sur le segment des grandes surfaces (> m²) qui acte un repli de 45% en Finalement, 53 transactions de plus de m² auront été signées, soit environ m², contre 73 transactions en 2012 pour 1,2 million de m². Ce sont surtout les grands clés-en-main qui manquent à l appel cette année puisqu ils ne représentent plus que 11% de la demande placée alors qu ils ont représenté près d un quart des volumes commercialisés en Ce surplus d activité avait alors largement contribué aux bonnes performances locatives enregistrées en 2011 et Conséquence d'une croissance faible et de perspectives moroses, les locations de bureaux ont donc chuté en Les incertitudes du climat des affaires ont incité un grand nombre d entreprises à renégocier leur bail plutôt que de déménager, évitant ainsi des coûts engendrés par une relocalisation, et des contraintes sociales fortes que peuvent induire un déménagement. Evolution de la part des clés-en-main dans la demande placée (évolution annuelle) En millions de m² 2,5 2,0 1,5 1,0 0,5 0,0 Source : Jones Lang LaSalle Indicateurs macro-économiques au 4T 2013 (évolution annuelle) 2013 Evolution sur 1 an PIB (3 ème trim.) -0,10% Emploi salarié IDF (3 ème trim.) ,3% Climat des affaires (déc.) 94 Source : INSEE % Chiffres clés Ile-de-France au 4T 2013 (évolution annuelle) 2013 Evolution sur 1 an Demande placée cumulée m² Offre immédiate m² Taux de vacance immédiat 7,5% Loyer prime 710 /m² Loyer moyen de seconde main 312 /m² /ORIE Transactions en clé-en-main Transactions hors clé-en-main %

3 On Point Panorama bureaux Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Page 3 Une poignée de secteurs s en sortent cette année D un point de vue géographique, les résultats d activité sont très contrastés d un secteur à l autre, et peu de marchés performent cette année. Dans Paris intra-muros, la demande est en baisse de 19%. Tous les secteurs parisiens sont en recul, excepté Paris Centre Ouest (QCA inclus) qui résiste avec 4% d activité de plus que l an dernier. Malgré un environnement économique compliqué, les entreprises ne sont pas restées figées, puisque le secteur enregistre 10 transactions de plus de m² (contre 8 en 2012) dont les plus significatives ont été celles de Klesia (~ m²) dans «Rézo» et du TGI (~ m²) dans la ZAC Clichy- Batignolles, deux immeubles neufs en cours de développement. Evolution du nombre de transactions > m² (au 4 ème trimestre de chaque année) Evolution de la demande placée par tranches de surface (en années glissantes) A La Défense, les résultats sont décevants avec à peine m² loués cette année, soit le plus bas niveau jamais enregistré depuis Le marché chute ainsi de 34% en On dénombre seulement 4 transactions de plus de m² (contre 7 l an passé) dont la plus importante est celle d ERDF dans la tour «Blanche» (~ m²). A noter, au 4 ème trimestre, la société Egencia a pris à bail m² dans la tour «Egée». Dans le Croissant Ouest, les performances locatives sont dans l ensemble positives, contrairement au repli généralisé à l échelle régionale. La palme revient à Neuilly-Levallois, dont l activité progresse de 76% en un an grâce à deux grandes transactions signées en fin d année à Levallois : celle de Cetelem (~ m²) au 3 ème trimestre, et celle de SAP (~ m²) dans «So Ouest» au 4 ème trimestre. Sur la 2 ème et 3 ème marche du podium, les secteurs de la Boucle Nord et de la Boucle Sud ont connu également une bonne année. L Oréal a pris de nouveaux bureaux à Clichy dans le «Nuovo» (~ m²) tandis qu à Boulogne et Issy, l offre de qualité abondante, la bonne accessibilité du secteur et les loyers attractifs ont séduit plusieurs entreprises. Le 4 ème trimestre a d ailleurs été particulièrement riche en grandes signatures : la Banque Postale dans «Bords de Seine 2», Coca Cola dans «Noda», Boursorama dans «You», et Vinci dans «In Situ». En millions de m² 3,0 2,5 2,0 1,5 1,0 0,5 0,0 35% 35% 44% 43% 44% 44% 45% 48% 48% 48% < m² > m² 37% 36% En 1 ère Couronne et en 2 ème Couronne Sud, l activité locative est par contre en fort retrait, en raison de nombreuses très grandes transactions signées l an passé sur ces secteurs. On notera toutefois pour 2013 les implantations suivantes : Eiffage (futur campus) à Vélizy, Orange dans «Eastview» à Bagnolet, Ericsson dans «Hélios» à Massy, HAS dans «Green Corner» à Saint- Denis, Dassault (extension de leur campus) à Vélizy ou encore Lafarge dans «Le Panoramic» à Clamart. «So Ouest» - Levallois

4 On Point Panorama bureaux Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Page 4 Evolution de la demande placée en 2013 (par sous-secteur)

5 On Point Panorama bureaux Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Page 5 L offre disponible fait un bond de 9% en un an Le fléchissement de l activité locative a contribué à la nette augmentation du stock disponible. L offre de bureaux atteint en fin d année un niveau inédit avec 3,925 millions de mètres carrés immédiatement disponibles, ce qui représente 7,5% du parc tertiaire francilien. Cette hausse a été largement alimentée par des libérations d immeubles existants, alors que les livraisons d immeubles neufs disponibles ont été limitées au 4 ème trimestre. Ainsi la part du neuf dans les disponibilités immédiates se maintient toujours autour de 20% et celle du Grade A se situe, elle, encore en-deçà. Part des locaux Grade A dans l offre immédiate > m² (par grand secteur) Offre immédiate > m² Part du Grade A 2 ème Couronne % 1 ère Couronne % Paris % Croissant Ouest % La Défense % Les hausses les plus importantes ont été enregistrées dans l Ouest parisien, marché où les livraisons neuves ont été particulièrement importantes cette année, avec en tête La Défense et Boucle Sud avec respectivement ~ m² et ~ m² livrés vacants en Par conséquent, les taux de vacance sont orientés à la hausse : 12,2% à La Défense et 14,2% pour le Croissant Ouest. De manière générale, l offre demeure plus abondante en 1 ère périphérie tandis que dans la capitale le taux de vacance reste contenu à 5,1%, bien qu en hausse. Signe positif malgré tout cette année, quelques immeubles neufs, livrés vacants depuis plusieurs années pour certains, trouvent progressivement preneur suite au réajustement de leurs valeurs locatives. Les valeurs locatives sont toujours sous pression Evolution de l offre immédiate et du taux de vacance (par état des locaux) En millions de m² 4,5 4,0 3,5 3,0 2,5 2,0 1,5 1,0 0,5 0,0 24% /ORIE Offre immédiate 2nde main Offre immédiate neuve/restructurée Taux de vacance 28% 26% 23% 20% 21% % 7% 6% 5% 4% 3% 2% 1% 0% Les loyers prime du QCA et de La Défense demeurent stables ce trimestre à respectivement 710 /m² et 530 /m². En un an, le loyer prime du QCA acte toutefois un repli notable en l absence de transactions à des niveaux de loyers exceptionnels. On compte moins de 10 transactions signées à plus de 700, la valeur maximum étant 750. On estime toutefois que l essentiel de la baisse des valeurs faciales a été acté cette année. A La Défense, les valeurs les plus hautes correspondent aux transactions conclues dans «Cœur Défense». En ce qui concerne les mesures d accompagnement, après une forte progression en 2012, les évolutions sont plus contrastées en 2013, mais elles demeurent élevées dans tous les secteurs. Le marché reste globalement très alimenté en offre, et les conditions de négociation sont toujours très avantageuses pour les entreprises. Offre immédiate au 4T 2013 (par grand secteur) 9% 28% 11% Paris QCA Paris intra-muros (hors QCA) Croissant Ouest La Défense 14% 28% 1ère Couronne 2ème Couronne 10%

6 On Point Panorama bureaux Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Page 6 Taux de vacance au 4T 2013 (par sous-secteur) /ORIE Loyer prime au 4T 2013 (par sous-secteur) /ORIE

7 On Point Panorama bureaux Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Page 7 Perspectives «Au-delà des chiffres pour l ensemble de l année 2013, le franchissement de la barre des m² de demande placée au 4 ème trimestre est un meilleur signal pour l année qui commence. Les demandes actives de grandes entreprises se maintenant et les propriétaires mettant en œuvre une véritable ingénierie financière au service des entreprises, les freins se lèvent peu à peu. Ainsi, on peut anticiper un rebond d activité du marché autour des 2 millions de mètres carrés pour 2014, un niveau qui resterait toutefois inférieur à la moyenne de long terme» commente Jacques Bagge, directeur de l Agence chez Jones Lang LaSalle. Projets mis en chantier et disponibles à horizon 2016 (grand secteur) En m² ère Couronne Croissant Ouest Paris intra-muros (hors QCA) 2ème Couronne La Défense Paris QCA TOTAL Le stock d offres à écouler demeure important, notamment en périphérie. On peut donc imaginer qu il y ait aujourd hui suffisamment d offres sur le marché pour drainer et satisfaire la demande, notamment dans des secteurs où l offre neuve est importante m² Source : Jones Lang LaSalle m² m² m² L arrivée sur le marché de nouveaux projets, à La Défense et dans la Boucle Sud en particulier, devrait contribuer à renforcer voire accentuer les disparités de marché. Certains taux de vacance pourraient donc enregistrer dans les prochains mois de nouvelles hausses. En effet si aujourd hui les lancements spéculatifs d opérations de bureaux demeurent limités, la majeure partie de ces développements, actuellement en cours de construction et disponibles à la commercialisation (~ m² au total), se concentre dans l Ouest francilien (~45%). Dans ce contexte toujours favorable aux locataires, pas de changement de cap du côté des propriétaires qui devraient rester très attentifs aux contraintes opérationnelles et financières des entreprises. Les valeurs locatives prime faciales devraient se stabiliser en 2014, notamment dans des secteurs où l offre locative de qualité demeure limitée comme dans le QCA. Les loyers réels eux devraient rester au plus bas dans un contexte globalement suroffreur et un marché locatif poussif. Les renégociations de baux devraient rester également nombreuses, le fort déficit de confiance n incitant pas les entreprises à quitter leurs locaux actuels.

8 On Point Panorama bureaux Ile-de-France 4ème trimestre 2013 Page 8 Un marché de l investissement soutenu en 2013 Une année 2013 dynamique, et une année 2014 qui devrait dépasser les 12 milliards d euros en Ile-deFrance «Passy Plaza» - Paris 16ème Le marché de l investissement francilien a surpris cette année par son dynamisme et sa stabilité compte tenu de l environnement Indicateurs macro-économiques au 4T 2013 (évolution annuelle) économique et de celui du marché locatif. 4T 2013 Après un 3ème trimestre dynamique, le sprint «habituel» du 4ème PIB (3ème trim.) trimestre pour le marché de l investissement n a pas été observé cette année puisque «seulement» 2,9 milliards d Euros ont été investis sur les trois derniers mois. Ainsi, plus de 11 milliards d euros ont été investis sur l ensemble de l année Bien qu en recul de 9% par rapport à 2012, le marché n en reste pas moins dynamique et conforme à son niveau d activité de long terme. Un marché équilibré entre les transactions supérieures et -0,10% Taux directeur BCE 0,50 OAT 10 ans 2,50 Euribor 3 mois 0,287 SWAP 5 ans 1,26 Sources : INSEE / Agence France Trésor / euribor-rates.eu / Jones Lang LaSalle-Thomson Reuters Chiffres clés Ile-de-France en 2013 (évolution annuelle) inférieures à 100 millions d euros 2013 Volumes investis Après la signature de nombreuses grandes cessions au 3ème trimestre, la fin d année a continué sur sa lancée et a enregistré 9 Volume moyen transactions supplémentaires de plus de 100 millions d euros. La Nombre de transactions dont plus de 100 M plus grande transaction du trimestre, mais également de l année, Taux de rendement prime bureaux est la cession par les DOCKS LYONNAIS de son portefeuille français à ABU DABI INVESTMENT AUTHORITY (ADIA) pour un montant estimé à 580 millions d euros pour la partie située en Ilede-France. Citons également l acquisition par THOR EQUITIES, conjointement avec un investisseur israélien du «65-67 avenue des Champs Elysées» auprès d UBS pour 280 millions d euros. Au final, ce sont ainsi 30 transactions de plus de 100 millions d euros qui ont été signées en 2013, un nombre quasi identique à celui de 2012 mais pour un montant total légèrement inférieur. Aucun segment de marché n a particulièrement sous-performé en 2013 par rapport à Ainsi, le marché parisien a de nouveau bâti sa performance de manière très équilibrée, puisque les volumes Evolution sur 1 an Evolution sur 1 an M 51 M ,25-4,75

9 On Point Panorama bureaux Ile-de-France 4ème trimestre 2013 Page 9 investis se sont ventilés de manière égale entre les opérations de moins de 100 millions d euros (49% des volumes) et celles de plus de 100 millions d euros (51% du total). Montants investis par trimestre (en volume) En Mds 16 La première couronne parisienne capte près de la moitié des 14 capitaux 12 12,12 10 Avec 43% des montants investis, Paris intra-muros ne draine pas, 8 mais de peu, la majorité des capitaux. C est la première couronne 6 parisienne qui tire son épingle du jeu cette année avec 47% des 4 capitaux investis, soit plus de 5,2 milliards d euros (en hausse de 2 48% en un an). 0 Si l on exclut le portefeuille DOCKS LYONNAIS, les trois plus grandes transactions enregistrées en 2013 ont été finalisées en - de la tour «Sequana» à Issy-les-Moulineaux (transaction JLL), - et de la tour «Adria» à la Défense ,40 3,69 3,51 2,68 1,44 1, Montants investis par tranche de montants en 2013 (en nombre) < 50 M Ainsi, La Défense a terminé l année sur une bonne performance De 50 à 100 M avec plus de 900 millions d euros investis (6 transactions), soit la De 100 à 300 M meilleure année enregistrée sur ce marché depuis De 300 à 500 M Trois transactions de plus de 100 millions d euros ont permis à ce marché de réaliser cette bonne performance. Après la cession par IVANHOE CAMBRIDGE de la tour «Pacific» pour 228 M à > 500 M TISHMAN SPEYER PROPERTIES (transaction JLL), celle par TESTA à PRIMONIAL de la tour «Adria» pour 450 millions d euros, SAINT-GOBAIN a cédé «Les Miroirs» (bâtiments A et B) à PERELLA WEINBERG PARTNERS pour 110 millions d euros au Volume d investissement en 2013 (par types d actif) 4ème trimestre. Le bureau reste majoritaire mais une année dynamique pour le commerce Même si la part des actifs de bureaux reste toujours largement majoritaire avec 86% des montants engagés, les cessions de commerces ont été dynamiques, et représentent 9% des montants investis en Ile-de-France (-5% en un an). Cinq transactions supérieures à 100 millions d euros ont été enregistrées sur des commerces cette année. Trois d entre elles ont été signées au 4ème trimestre : il s agit de l acquisition par THOR EQUITIES du «65-67 avenue des Champs Elysées» (260 millions d euros), du portefeuille vendu par ALTAREA-COGEDIM à ALLIANZ pour 190 millions, et de «Passy Plaza» acquis GENERALI auprès de EUROCOMMERCIAL PROPERTIES pour 150 millions d euros (transaction JLL). 11,08 4,77-9% 2,95 première couronne parisienne avec les acquisitions : - d «Eco Campus» à Châtillon, 4T 3T 2T 1T 12% 1%0% 18% 69%

10 On Point Panorama bureaux Ile-de-France 4ème trimestre 2013 Page 10 Un marché des VEFA en berne Part des VEFA dans le volume investi en bureau (en volume) Retour des investisseurs étrangers, mais la part des investisseurs français reste prépondérante 1,05 1,64 1,57 1,92 2,23 1,60 1,61 1,32 0,90 1,10 1,28 1,11 3T2013 4T T2013 montant estimé autour de 90 millions d euros. 2 1T2013 acquis le futur siège d EIFFAGE à Vélizy-Villacoublay pour un 4 4T2012 millions d euros (transaction JLL), FONCIERE DES REGIONS a 6 3T2012 «In Situ» auprès de VINCI IMMOBILIER / NEXITY pour T2012 l immeuble «Ardeko»* pour 140 millions, DeAWM a acheté 10 1T2012 trimestre : IVANHOE CAMBRIDGE s est porté acquéreur de 12 4T2011 baisse de 16% en un an. Trois VEFA ont été finalisées au 4ème Ventes bureaux (hors VEFA) Vefa bureaux 14 3T2011 été investis sur des bureaux à construire en Ile-de-France, en En Mds 2T2011 encore retrouvé de couleurs en Plus d 1,1 milliard d euros ont 1T2011 Après une année 2012 déjà difficile, le marché des VEFA n a pas * bien qu initiée en 2011, cette transaction n a été comptabilisée qu en 2013 en raison de son montage juridique spécifique. Comme nous l avions annoncé, la part des investisseurs étrangers est remontée au 4ème trimestre, portée en particulier par de grandes transactions comme la cession du portefeuille des DOCKS Montants investis par origine des capitaux en 2013 (en volume) LYONNAIS à ADIA. Ainsi 6 des 9 transactions de plus de 100 millions d euros ont été signées par des acquéreurs internationaux au 4ème trimestre. «La forte activité des étrangers au 4ème trimestre démontre l attractivité du marché parisien auprès des investisseurs internationaux. Leur part relativement faible dans les investissements depuis le début de l année n était pas le reflet de leur désintérêt pour la place parisienne, mais plus le résultat d un manque d opportunités adaptées à leur stratégie d investissement.» Source : Jones Lang LaSalle commente Stephan von Barczy, directeur du Département Investissement chez Jones Lang LaSalle. Cependant, les investisseurs français continuent de largement Taux de rendement au 4T 2013 (par sous-secteur) dominer le marché de l investissement avec 67% des montants engagés en Ile-de-France. Habituellement fortement présents sur les volumes inférieurs à 100 millions d euros, ils ont également été présents sur les plus grandes transactions de l année («Eco Campus», «Adria» ou encore le technopôle de BOUYGUES à Meudon-la-Forêt). Baisse des taux de rendements sur les secteurs les plus prisés Sous l impulsion d une demande toujours forte pour les meilleurs produits et de coûts de financement en baisse, les taux de rendement prime des secteurs les plus établis en Ile-de-France connaissent une légère érosion. Ainsi, dans le QCA, le taux prime de référence en Ile-de-France passe d une fourchette de 4,50-5,00% à 4, % au 4ème trimestre Source : Jones Lang LaSalle

11 On Point Panorama bureaux Ile-de-France 4ème trimestre 2013 Page 11 Perspectives Une fois de plus, le marché de l investissement francilien a Consensus forecasts démontré en 2013 qu il pouvait dépasser le seuil des 10 milliards A horizon 2014 d euros d investissement sans stimulus fiscal particulier. Compte tenu des produits actuellement sur le marché, des produits qui pourraient être arbitrés au cours de l année, et des transactions actuellement en cours de négociation, le montant total des investissements pourrait dépasser les 12 milliards d euros en Par ailleurs, l intérêt des investisseurs étrangers pour la place parisienne ne se dément pas en ce début d année, ces derniers étant particulièrement actifs sur les grandes opérations en cours : la cession du portefeuille RISANAMENTO, ou la vente du centre commercial «Beaugrenelle». Enfin, en matière de financement, si les banques continuent de dominer le marché, les fonds de dette ont efficacement déployé une bonne partie de leurs fonds et de nouveaux assureurs ont fait leur apparition. En 2013 on retiendra que la concurrence entre prêteurs a entrainé une baisse des marges pour les financements des actifs prime qui a compensé la hausse des taux. On pourra aussi noter que des actifs dont le profil d investissement est plus risqué peuvent, aujourd hui, être financé. Evolution sur 1 an PIB (à fin d année) OAT 10 ans Euribor 3 mois Source : Consensus forecasts, étude de Décembre 2013

12 Bureaux Jones Lang LaSalle France Paris rue La Boétie Paris Tél. : + 33 (0) Fax : + 33 (0) La Défense Immeuble Le Berkeley 19-29, rue du Capitaine Guynemer Paris La Défense Cedex Tél. : + 33 (0) Fax : + 33 (0) Saint-Denis 3, rue Jesse Owens Saint-Denis Tél. : + 33 (0) Fax : + 33 (0) Le Plessis-Robinson La Boursidière BP Le Plessis-Robinson Tél. : + 33 (0) Fax : + 33 (0) Lyon 55, avenue Foch Lyon Tél. : + 33 (0) Fax : + 33 (0) Contacts Virginie Houzé Directeur Département Etudes & Recherche Paris +33 (0) Sophie Rozen-Benaïnous Responsable Etudes Département Etudes & Recherche Paris +33 (0) Manuela Moura Consultante Département Etudes & Recherche Paris +33 (0) COPYRIGHT JONES LANG LASALLE IP, inc Tous droits de reproduction, de représentation, de traduction et d'adaptation par tous procédés réservés pour tous pays. Toute reproduction intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, faite sans l'autorisation de Jones Lang LaSalle ou de ses ayants droits est illicite (art. L du Code de la propriété intellectuelle) et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L et suivants du Code de la propriété intellectuelle. Jones Lang LaSalle ne saurait en tout état de cause être tenu responsable de tout dommage direct ou indirect ou de toute perte subie en raison d'une inexactitude ou d'une incorrection de ce document.

Perspectives Entreprises Ile-de-France 4 ème trimestre 2013

Perspectives Entreprises Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Perspectives Entreprises Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Les faits marquants de l année 2013 Offre de bureaux disponibles : 1. Le choix de bureaux ne cesse de s accroître L offre a augmenté de 9% en

Plus en détail

Panorama bureaux Ile-de-France. On Point 1 er trimestre 2014

Panorama bureaux Ile-de-France. On Point 1 er trimestre 2014 Panorama bureaux Ile-de-France On Point 1 er trimestre 2014 «Cœur Défense», la cession est finalisée! Après bon nombre d informations divergentes depuis quelques mois, l acquisition de la structure de

Plus en détail

Panorama bureaux Ile-de-France

Panorama bureaux Ile-de-France Panorama bureaux Ile-de-France I 1 On Point I 3 ème trimestre 2014 I 2 Le fait marquant Demande placée, le QCA a le vent en poupe depuis le début de l année Alors que la demande placée totale acte une

Plus en détail

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique Trimestriel 27 Janvier 214 nº2 Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 213 Tendances > Progressif redémarrage de l activité attendue au 4 e trimestre 213, mais l évolution du PIB devrait rester

Plus en détail

Analyse du marché de l investissement des commerces en France. commerces. 3 ème trimestre 2012

Analyse du marché de l investissement des commerces en France. commerces. 3 ème trimestre 2012 Analyse du marché de l investissement des commerces en France commerces 3 ème trimestre 2012 L essentiel du marché 1 Ce qu il faut retenir Après un début d année relativement calme, le marché de l investissement

Plus en détail

Panorama bureaux Lyon. On Point 1 er trimestre 2014

Panorama bureaux Lyon. On Point 1 er trimestre 2014 Panorama bureaux Lyon On Point 1 er trimestre 2014 L immobilier tertiaire a souffert du manque de grandes demandes L agglomération a bénéficié d une éclaircie économique confirmée par l INSEE. L environnement

Plus en détail

Perspectives Entreprises Ile-de-France

Perspectives Entreprises Ile-de-France Perspectives Entreprises Ile-de-France On Point I3 ème trimestre 2014 I 1 I 2 En direct du marché Les «grands classiques» ont la cote Depuis le début de l année on remarque que les entreprises démontrent

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 214 Accelerating success. PERSPECTIVES Une année 215 dans la continuité > Après le creux de 213, l activité sur le marché des bureaux francilien

Plus en détail

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX PERSPECTIVES CONJONCTURE ÉCONOMIQUE LE MARCHÉ DES BUREAUX EN ILE-DE-FRANCE 1 er Semestre 212 PERSPECTIVES Un contexte de marché favorable aux utilisateurs La crise financière

Plus en détail

Le marché locatif de bureaux en région lyonnaise

Le marché locatif de bureaux en région lyonnaise Le marché locatif de bureaux en région lyonnaise 1 er trimestre 2015 Etude réalisée sur la base des chiffres CECIM, intégrant les transactions directes Sommaire Contexte économique L essentiel du marché

Plus en détail

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Paris, le 15 octobre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Un marché immobilier résidentiel caractérisé par une baisse

Plus en détail

Panorama bureaux Investissement Lyon

Panorama bureaux Investissement Lyon Panorama bureaux Investissement Lyon On Point I3 ème trimestre 2014 Source : Asylum Sogelym Dixence I 1 I 2 Le fait marquant Coup double sur la tour Incity La rumeur de cette acquisition courait depuis

Plus en détail

DYNAMIQUE DES TRANSACTIONS DE TRÈS GRANDES SURFACES EN 2011

DYNAMIQUE DES TRANSACTIONS DE TRÈS GRANDES SURFACES EN 2011 AT A GLANCE LES BUREAUX EN ÎLE-DE-FRANCE JANVIER 212 DYNAMIQUE DES TRANSACTIONS DE TRÈS GRANDES SURFACES EN 211 Avec 2 442 m² placés en 211 contre 2 149 m² en 21, le marché des bureaux franciliens connaît

Plus en détail

Panorama bureaux Ile-de-France

Panorama bureaux Ile-de-France Panorama bureaux Ile-de-France I 1 On Point I 2 ème trimestre 2014 I 2 Le fait marquant L année des méga transactions! Les grandes transactions ne passent pas inaperçues sur le marché francilien depuis

Plus en détail

Marché immobilier en Ile-de-France

Marché immobilier en Ile-de-France Marché immobilier en Ile-de-France Contexte des marchés locatifs et de l investissement Virginie Houzé Directeur Etudes et Recherche France 18 juin 2015 Paris? Liquidité & Risque Liquidité & risque 10

Plus en détail

Les clés du marché Ile-de-France Bureaux T2 2012 Fort recul des grandes transactions

Les clés du marché Ile-de-France Bureaux T2 2012 Fort recul des grandes transactions Fort recul des grandes transactions 5 juillet 2012 Contents Executive summary 1 Carte de synthèse 2 Demande placée et taux de rotation 3 Offre immédiate et taux de vacance 4 Loyers moyens 5 Définitions

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE AU RALENTI 2 e trimestre 2013 Direction des Études Point de conjoncture bureaux marché locatif L INÉVITABLE REPLI D ACTIVITÉ

Plus en détail

Pas si mal. DTZ Research PROPERTY TIMES. Ile-de-France T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Pas si mal. DTZ Research PROPERTY TIMES. Ile-de-France T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Pas si mal Ile-de-France T4 214 8 Janvier 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée 3 Valeurs locatives 4 Offre immédiate 5 Offre future 6 Définitions 7 Dans un climat

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE AU RALENTI 1 er trimestre 213 Direction des Études Point de conjoncture bureaux marché locatif UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE

Plus en détail

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013.

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions 7 Janvier 2014 Données Ile-de-France T4 2013 : Demande placée : 1 844 500 m² Loyer moyen de première main : 443 Loyer moyen de seconde

Plus en détail

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives CB Richard Ellis 16 septembre 2008 Contexte économique Environnement international o L économie mondiale tourne au ralenti (incertitudes financières, inflation,

Plus en détail

Le Secteur des Mutuelles, Retraites complémentaires & Opérateurs de la Prévoyance

Le Secteur des Mutuelles, Retraites complémentaires & Opérateurs de la Prévoyance Le Secteur des Mutuelles, Retraites complémentaires & Opérateurs de la Prévoyance Les Mutuelles, Retraites complémentaires et Opérateurs de la Prévoyance en 2012 : Se rapprocher pour innover! Un environnement

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 68 avenue des Guilleraies 92000 NANTERRE Téléphone : 01 55 17 00 00 Fax : 09 81 70 68 48 Mail : contact@street-office.fr DECEMBRE 2013

Plus en détail

Property Times La Défense Bureaux T1 2012 Un début d année encourageant

Property Times La Défense Bureaux T1 2012 Un début d année encourageant 21 24 212 Un début d année encourageant 11 Avril 212 Sommaire Executive summary 1 Contexte économique 2-3 Demande placée et valeurs locatives 4 Carte et principales transactions 5 Offre 6 Définitions 7

Plus en détail

#Club Pierre. Marché des bureaux en Ile-de-France. 9 Juillet 2015 DTZ Research

#Club Pierre. Marché des bureaux en Ile-de-France. 9 Juillet 2015 DTZ Research #Club Pierre Marché des bureaux en Ile-de-France 9 Juillet 2015 DTZ Research Un 2 ème trimestre meilleur que le 1 er.. Demande placée de bureaux en Ile-de-France, en milliers de m² 3 000 2 500 2 000 1

Plus en détail

Panorama bureaux Ile-de-France

Panorama bureaux Ile-de-France Panorama bureaux Ile-de-France On Point I1 er Francesco Rizzato trimestre 2015 I 1 I 2 Le fait marquant Paris, une attractivité inégalée auprès des entreprises Dans un contexte locatif morose en ce début

Plus en détail

Le marché des bureaux 3ème trimestre 2008 Octobre 2008. Nanterre

Le marché des bureaux 3ème trimestre 2008 Octobre 2008. Nanterre Le marché des bureaux 3ème trimestre 28 Octobre 28 1 Nanterre Chiffres clés Le marché de Péri-Défense au 3ème trimestre 28 : Nanterre - Un niveau de demande placée boosté par une transaction clé en main

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE AU RALENTI 4 e trimestre 13 Direction des Études Point de conjoncture bureaux marché locatif Île-de-France 13 : le levier des

Plus en détail

L année immobilière 2014

L année immobilière 2014 www. creditfoncier. com L année immobilière 2014 vue par le Crédit Foncier MARS 2015 synthèse Lors de sa traditionnelle conférence annuelle Les Marchés Immobiliers le 5 février 2015, le Crédit Foncier

Plus en détail

note de conjoncture immobilier d entreprise Bilan du 1 er semestre 2013

note de conjoncture immobilier d entreprise Bilan du 1 er semestre 2013 Juillet 13 note de conjoncture immobilier d entreprise Bilan du 1 er semestre 13 Chiffres-clés 1 er semestre 13 Investissement France Engagements Bureaux Île-de-France Offres 5 3 m² Placement 833 m² Locaux

Plus en détail

COUP DE FREIN SUR LE MARCHE FRANÇAIS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE Le bilan de Cushman & Wakefield à la fin du 3 e trimestre 2012

COUP DE FREIN SUR LE MARCHE FRANÇAIS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE Le bilan de Cushman & Wakefield à la fin du 3 e trimestre 2012 COUP DE FREIN SUR LE MARCHE FRANÇAIS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE Le bilan de Cushman & Wakefield à la fin du 3 e trimestre 2012 «Avec 1 510 015 m² de bureaux loués ou vendus aux utilisateurs en Ile-de-

Plus en détail

esynthèse Études & Recherche Le marché des bureaux en Ile-de-France Août 2007 Forte augmentation de l'offre neuve

esynthèse Études & Recherche Le marché des bureaux en Ile-de-France Août 2007 Forte augmentation de l'offre neuve esynthèse Le marché des bureaux en Ile-de-France Août 27 Forte augmentation de l'offre neuve Études & Recherche Les commercialisations de bureaux en Ile-de-France se maintiennent à un très bon niveau en

Plus en détail

Property Market Trends FRANCE MARS - 2014

Property Market Trends FRANCE MARS - 2014 Property Market Trends FRANCE MARS - 214 SOMMAIRE INTRODUCTION 4 Principales tendances 5 Tableau récapitulatif LE MARCHÉ LOCATIF DES BUREAUX EN ÎLE-DE-FRANCE 8 Les secteurs de marché 1 Une demande en

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE AU RALENTI 3 e trimestre 2013 Direction des Études Point de conjoncture bureaux marché locatif FORTE DÉCÉLÉRATION SUR LES GRANDES

Plus en détail

Perspectives Entreprises Ile-de-France

Perspectives Entreprises Ile-de-France Perspectives Entreprises Ile-de-France On Point I2 ème trimestre 2015 Source : Antonio Gaudencio I 1 I 2 En direct du marché Bureaux, le marché reste plus que jamais favorable aux entreprises La relative

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier 213 : UN BON DEUXIÈME SEMESTRE EN PERSPECTIVE 3 e trimestre 214 Direction des Études Point de conjoncture bureaux Marché locatif Île-de-France COUP DE FREIN

Plus en détail

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Étude réalisée en partenariat avec Immobilier tertiaire et performance environnementale Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Synthèse Décembre 2013 Ce document synthétise les principaux

Plus en détail

Record battu! DTZ Research PROPERTY TIMES. La Défense T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Record battu! DTZ Research PROPERTY TIMES. La Défense T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Record battu! La Défense T4 214 8 Janvier 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée 3 Valeurs locatives 3 Offre immédiate 4 Offre future 4 Définitions 5 Auteur Nora

Plus en détail

Panorama bureaux Ile-de-France

Panorama bureaux Ile-de-France Panorama bureaux Ile-de-France On Point I2 ème trimestre 2015 Copyright : Antonio GAUDENCIO I 1 I 2 Le fait marquant Paris La Défense lance son Projet Stratégique et Opérationnel (PSO) Paris La Défense,

Plus en détail

Panorama Industriel Lyon. On Point 1 er trimestre 2014

Panorama Industriel Lyon. On Point 1 er trimestre 2014 Panorama Industriel Lyon On Point 1 er trimestre 2014 Bonne tenue du marché au 1 er trimestre 2014 Ce rapport est réalisé à partir des données collectées par le CECIM et JLL. Il porte sur l ensemble des

Plus en détail

LES VALEURS LOCATIVES COMMERCIALES SAINSARD EXPERTS

LES VALEURS LOCATIVES COMMERCIALES SAINSARD EXPERTS LES VALEURS LOCATIVES COMMERCIALES 14 NOVEMBRE 2012 1 ère PARTIE LES LOYERS DES COMMERCES 1 UN CONTEXTE ECONOMIQUE INCERTAIN Situation économique difficile depuis de 2eme semestre 2008. Stagnation de la

Plus en détail

Effet «La Marseillaise»

Effet «La Marseillaise» DTZ Research PROPERTY TIMES Effet «La Marseillaise» Marseille Bureaux T4 214 1 Février 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre 4 Définitions 5 Le marché marseillais

Plus en détail

LE MARCHE LOCATIF DES BUREAUX FRANCILIENS IL FAUT SAVOIR GARDER RAISON

LE MARCHE LOCATIF DES BUREAUX FRANCILIENS IL FAUT SAVOIR GARDER RAISON LE MARCHE LOCATIF DES BUREAUX FRANCILIENS IL FAUT SAVOIR GARDER RAISON Un vent d optimisme nouveau commence à souffler sur le marché francilien de la location de bureaux. Le volume des transactions s est

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier 2013 : UN BON DEUXIÈME SEMESTRE EN PERSPECTIVE 2 e trimestre 2014 Direction des Études Point de conjoncture bureaux Marché locatif Île-de-France UN MARCHÉ

Plus en détail

Quand le QCA va. DTZ Research PROPERTY TIMES. Paris QCA T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Quand le QCA va. DTZ Research PROPERTY TIMES. Paris QCA T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Quand le QCA va Paris QCA T4 214 8 Janvier 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre 4 Définitions 5 Auteur Pierre d Alençon Chargé d Etudes

Plus en détail

Heures Noires. IDF Croissant Ouest T1 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts

Heures Noires. IDF Croissant Ouest T1 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Heures Noires IDF Croissant Ouest T1 215 1 Avril 215 Sommaire Contexte économique 2 Croissant Ouest 3 Boucle Sud 5 Boucle Nord 7 Neuilly-Levallois 9 Péri Défense 11 Définitions

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier 2013 : UN BON DEUXIÈME SEMESTRE EN PERSPECTIVE 3 e trimestre 2013 Direction des Études Point de conjoncture bureaux marché de l investissement 2013 : TOUJOURS

Plus en détail

DTZ Research. Property Times Ile-de-France Croissant Ouest T4 2013 L exception dans un marché dépressif. 15 janvier 2014. Sommaire. Auteur.

DTZ Research. Property Times Ile-de-France Croissant Ouest T4 2013 L exception dans un marché dépressif. 15 janvier 2014. Sommaire. Auteur. Property Times Ile-de-France Croissant Ouest T4 213 L exception dans un marché dépressif 15 janvier 214 Sommaire Contexte économique 2 Croissant Ouest 3 Boucle Sud 5 Boucle Nord 7 Neuilly-Levallois 9 Péri

Plus en détail

Démarrage en trombe. DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE. France T1 2015. Sommaire. Auteur

Démarrage en trombe. DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE. France T1 2015. Sommaire. Auteur DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE Démarrage en trombe France T1 27 Avril Sommaire Le marché de l investissement démarre l année en trombe, avec près de 5,6 milliards d euros enregistrés au cours du

Plus en détail

Panorama bureaux Lyon

Panorama bureaux Lyon Panorama bureaux Lyon On Point Source : Fotolia I2 e trimestre 2015 I 1 I 2 Le fait marquant Lyon - Crédit Agricole Assurances rachète le Grand Hôtel-Dieu à Eiffage Crédit Agricole Assurances a annoncé

Plus en détail

Résultats. Semestriels 2012. Une stratégie en marche. Résultats. Semestriels 2012. Un 1 er semestre très actif. 26 juillet 2012.

Résultats. Semestriels 2012. Une stratégie en marche. Résultats. Semestriels 2012. Un 1 er semestre très actif. 26 juillet 2012. Résultats Semestriels 2012 Résultats Semestriels 2012 Une stratégie en marche 26 juillet 2012 Un 1 er semestre très actif 26 juillet 2012 1 Stratégie et réalisations 2- Performances opérationnelles 3-

Plus en détail

Le financement des professionnels de l immobilier par les banques françaises en 2013 n 34 septembre 2014

Le financement des professionnels de l immobilier par les banques françaises en 2013 n 34 septembre 2014 n 34 septembre 2014 Le financement des professionnels de l immobilier par les banques françaises en 2013 SOMMAIRE 1 LES MARCHÉS DES PROFESSIONNELS DE L IMMOBILIER EN 2013 5 1.1 Le marché de l'immobilier

Plus en détail

Sur-offre de seconde main

Sur-offre de seconde main DTZ Research PROPERTY TIMES Sur-offre de seconde main Bordeaux Bureaux T4 14 24 Février 15 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre immédiate et future 4 Définitions 5

Plus en détail

Développer la valeur d une entreprise : l impact du levier immobilier

Développer la valeur d une entreprise : l impact du levier immobilier Développer la valeur d une entreprise : l impact du levier immobilier Janvier 2012 Jones Lang LaSalle Private Equity Desk CONSTATS L immobilier d exploitation : un levier à actionner L entrée d un fonds

Plus en détail

le bilan de l immobilier d entreprise année 2013

le bilan de l immobilier d entreprise année 2013 le bilan de l immobilier d entreprise année 2013 Le marché de l immobilier d entreprise sur le territoire de Plaine Commune en 2013 Le territoire de Plaine Commune s agrandit au 1 er janvier 2013 pour

Plus en détail

Un bon début d année. 6 mai 2014. Des succès locatifs grâce à un patrimoine de qualité. Solides performances opérationnelles

Un bon début d année. 6 mai 2014. Des succès locatifs grâce à un patrimoine de qualité. Solides performances opérationnelles Chiffre d affaires 3M 2014 Le Patio, Le Patio, Lyon Lyon - - Villeurbanne CB 21, La Défense Un bon début d année 6 mai 2014 Des succès locatifs grâce à un patrimoine de qualité 7 000 m² loués à La Défense

Plus en détail

LE MARCHÉ DE L INVESTISSEMENT EN FRANCE

LE MARCHÉ DE L INVESTISSEMENT EN FRANCE CB RICHARD ELLIS Market View Conjoncture immobilière ILE-DE-FRANCE / FRANCE 3 ème trimestre 2010 TENDANCES Investissements France entière Engagements Taux «prime» bureaux Bureaux Ile-de-France Demande

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 14 JANVIER 2014

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 14 JANVIER 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 14 JANVIER 2014 BILAN 2013 ET PERSPECTIVES 2014 Avec la participation de A Jean-François INTRODUCTION BUET, Président FNAIM BASE DE DONNEES FNAIM 2 millions de logements 1

Plus en détail

Conférence de presse : les marchés immobiliers à mi-année. Bruno Deletré, Directeur Général du Crédit Foncier

Conférence de presse : les marchés immobiliers à mi-année. Bruno Deletré, Directeur Général du Crédit Foncier Conférence de presse : les marchés immobiliers à mi-année Bruno Deletré, Directeur Général du Crédit Foncier 8 juillet 2015 Un environnement immobilier plus favorable qu en 2014 2 59 % des professionnels

Plus en détail

RIVOLI AVENIR PATRIMOINE

RIVOLI AVENIR PATRIMOINE 1 4 e trimestre 2014 RIVOLI AVENIR PATRIMOINE B U L L E T I N d i n f o r m a t i o n N 2014-04 valable du 1 er janvier 2015 au 31 mars 2015 - Période analysée : 1 er octobre 2014 au 31 décembre 2014 Société

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE AU RALENTI 1 er trimestre 2014 Direction des Études Point de conjoncture bureaux Marché de l investissement OPPORTUNISME DES

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE AU RALENTI 2 e trimestre 2014 Direction des Études Point de conjoncture bureaux Marché de l investissement L EMBELLIE DE L

Plus en détail

Fiscalité du Grand Paris

Fiscalité du Grand Paris Fiscalité du Grand Paris Afin de financer le projet du métro automatique du Grand Paris Express et le plan de mobilisation pour les transports d IdF, l Etat a décidé de prélever de nouvelles recettes fiscales

Plus en détail

French Lease Events Etude sur le comportement des locataires de bureaux en France

French Lease Events Etude sur le comportement des locataires de bureaux en France French Lease Events Etude sur le comportement des locataires de bureaux en France Immobilier Janvier 2011 Préambule Les échéances triennales et l expiration du bail commercial constituent des fenêtres

Plus en détail

Activité du 1 er trimestre 2014 : chiffre d affaires en hausse de 15%

Activité du 1 er trimestre 2014 : chiffre d affaires en hausse de 15% Communiqué de presse Paris, le 29 avril 2014 Activité du 1 er trimestre 2014 : chiffre d affaires en hausse de 15% Hausse des revenus locatifs de la Foncière de 41,7 % à périmètre courant (- 0,8 % à périmètre

Plus en détail

Édito FRANCE NOTE DE CONJONCTURE. 1er trimestre 2012 FRANCE. www.colliers-keops.fr

Édito FRANCE NOTE DE CONJONCTURE. 1er trimestre 2012 FRANCE. www.colliers-keops.fr 1er trimestre 2012 FRANCE FRANCE NOTE DE CONJONCTURE Édito Depuis plusieurs mois, le secteur de l immobilier d entreprise subit une double pression. D un côté, le scénario d une croissance molle s impose

Plus en détail

LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES

LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine. La durée de placement

Plus en détail

E-commerce vs Commerce physique. On Point Septembre 2014

E-commerce vs Commerce physique. On Point Septembre 2014 E-commerce vs Commerce physique On Point Septembre 2014 2 L essor du e-commerce, quels impacts sur le commerce physique? Dans les années 2000, le e-commerce a repoussé les limites de temps (horaires d

Plus en détail

grandes surfaces du 1 er semestre 2013 LE MARCHÉ DE bureaux en île-de-france : Juillet 2013 I île-de-france www.colliers-keops.fr

grandes surfaces du 1 er semestre 2013 LE MARCHÉ DE bureaux en île-de-france : Juillet 2013 I île-de-france www.colliers-keops.fr Juillet 21 I île-de-france LE MARCHÉ DE bureaux en île-de-france : grandes surfaces BUREAUX DE PLUS DE m² Bilan du 1 er semestre 21 1 Les chiffres-clés du marché des bureaux > m² Demande placée au 1 er

Plus en détail

125 700 m² LE MARCHÉ LOCATIF - 3T 2014 LA DÉFENSE. Demande placée. Taille des transactions 2010 2011 2012 2013 3T2014 2010 2011 2012 2013 3T2014

125 700 m² LE MARCHÉ LOCATIF - 3T 2014 LA DÉFENSE. Demande placée. Taille des transactions 2010 2011 2012 2013 3T2014 2010 2011 2012 2013 3T2014 LE MARCHÉ LOCATIF - 3T 2014 LA DÉFENSE Demande placée 125 700 m² +41% : confirme son retour en grâce sur le marché locatif, en dépit d un 3 ème trimestre 2014 beaucoup moins flamboyant que le précédent,

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE La transformation de bureaux en logements : un premier bilan PAR BRIGITTE JOUSSELLIN 1 Entre 1994 et 1998, plus de 500 000 m 2 de surfaces d activités ont été transformées en logements, permettant de résorber

Plus en détail

Rivoli Avenir Patrimoine

Rivoli Avenir Patrimoine Amundi Immobilier Bulletin d information N 2014-04 Valable du : 1 er janvier 2015 au 31 mars 2015 Période analysée : 1 er octobre 2014 au 31 décembre 2014 Distribution des revenus Dividende annuel 2014

Plus en détail

ATELIER PARISIEN D URBANISME. Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation

ATELIER PARISIEN D URBANISME. Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation ATELIER PARISIEN D URBANISME Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation AVRIL 2015 Directrice de la publication : Dominique Alba Étude réalisée par : François Mohrt Sous la direction

Plus en détail

Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise

Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise Bureaux Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise Cet observatoire dresse un bilan rapide de l année écoulée et permet de mettre en évidence les tendances de l année 2015. L offre neuve est désormais

Plus en détail

L immobilier au service de l épargne

L immobilier au service de l épargne Corporate au service de l épargne La performance durable au service de l épargne 14 15 Dans un marché de l immobilier d entreprise particulièrement concurrentiel, la construction d un patrimoine de qualité

Plus en détail

FLASH ÉCO 94 NUMÉRO SPÉCIAL - CONJONCTURE IMMOBILIER D ENTREPRISE 2014 : UNE ANNÉE DE RETOUR A LA NORMALE MAIS UN MARCHÉ QUI RESTE ENCORE FRAGILE

FLASH ÉCO 94 NUMÉRO SPÉCIAL - CONJONCTURE IMMOBILIER D ENTREPRISE 2014 : UNE ANNÉE DE RETOUR A LA NORMALE MAIS UN MARCHÉ QUI RESTE ENCORE FRAGILE FLASH ÉCO 94 N 40 MAI 205 La newsletter économique et territoriale du Val-de-Marne NUMÉRO SPÉCIAL - CONJONCTURE IMMOBILIER D ENTREPRISE 204 : UNE ANNÉE DE RETOUR A LA NORMALE MAIS UN MARCHÉ QUI RESTE ENCORE

Plus en détail

Une stratégie payante

Une stratégie payante Chiffre d affaires 9M 2013 Silex, Lyon Le Patio, Lyon - Villeurbanne Une stratégie payante 7 novembre 2013 Une stratégie partenariale - Des revenus locatifs pérennes Loyers part du groupe solides : + 5,4%

Plus en détail

Le marché des bureaux à Lyon. Bilan & Perspectives 2014. Marché locatif et investissement : une belle performance en 2013

Le marché des bureaux à Lyon. Bilan & Perspectives 2014. Marché locatif et investissement : une belle performance en 2013 Le marché des bureaux à Lyon Bilan & Perspectives 2014 Marché locatif et investissement : une belle performance en 2013 3 Le marché des bureaux à Lyon Bilan & Perspectives 2014 Editorial 2013, une année

Plus en détail

Edissimmo SCPI CLASSIQUE DIVERSIFIÉE

Edissimmo SCPI CLASSIQUE DIVERSIFIÉE Edissimmo SCPI CLASSIQUE DIVERSIFIÉE Valorisez votre patrimoine avec de l immobilier d entreprise de qualité en investissant dans la SCPI Edissimmo - Durée recommandée : 8 ans Augmentation de capital ouverte

Plus en détail

Assemblée Générale Mixte 7 juin 2012. Immeuble NOVA La Garenne-Colombes (92)

Assemblée Générale Mixte 7 juin 2012. Immeuble NOVA La Garenne-Colombes (92) Assemblée Générale Mixte 7 juin 2012 Immeuble NOVA La Garenne-Colombes (92) LIMITATION DE RESPONSABILITE Déclaration prospective (Safe Harbour) Cette présentation comprend des considérations prospectives

Plus en détail

Paris-Saclay Index Immobilier d entreprise nº 1 mars 2015

Paris-Saclay Index Immobilier d entreprise nº 1 mars 2015 Paris-Saclay Index Immobilier d entreprise nº 1 mars 2015 125 000 m 2 de bureaux commercialisés en 2014 80 000 m 2 d offre neuve ou en chantier 220 HT HC m²/an de loyer moyen Chantier EDF Lab R&D, juillet

Plus en détail

SCPI Laffitte Pierre. Investissez dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine

SCPI Laffitte Pierre. Investissez dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine SCPI Laffitte Pierre Investissez dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine CONJONCTURE Immobilier d entreprise* Avec près de 12 milliards d euros investis, le marché de l investissement

Plus en détail

Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : les tendances à mi 2014

Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : les tendances à mi 2014 Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : les tendances à mi 214 Gwenaëlle FEGAR Direction des Statistiques monétaires et financières Service d Analyse des financements nationaux Après une forte progression

Plus en détail

2007Document de référence

2007Document de référence Une foncière européenne de bureaux 2007Document de référence www.foncieredesregions.fr Le présent document de référence a été déposé auprès de l Autorité des Marchés Financiers le 28 avril 2008 conformément

Plus en détail

OBSERVATOIRE IMMOBILIER D ENTREPRISE

OBSERVATOIRE IMMOBILIER D ENTREPRISE Bases de données Besoin de suivre en permanence l évolution de votre marché? OBSERVATOIRE IMMOBILIER D ENTREPRISE GROUPE DE RECHERCHE SUR L'ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION ET DE L'AMENAGEMENT L information

Plus en détail

L immobilier de bureaux en Europe 2010 : une parenthèse dans la crise

L immobilier de bureaux en Europe 2010 : une parenthèse dans la crise ÉTUDE EN BREF Octobre 2011 L immobilier de bureaux en Europe 2010 : une parenthèse dans la crise Pour les investisseurs, l Europe de l immobilier de bureaux n est pas celle qui est délimitée par les accords

Plus en détail

Contre vents et marées

Contre vents et marées DTZ Research PROPERTY TIMES Contre vents et marées Paris T1 215 2 Avril 215 Sommaire Contexte économique 2 Synthèse Paris 3 Paris QCA 4 Paris Nord-Est 6 Paris Sud 8 Définitions 1 Le marché des bureaux

Plus en détail

Le marché suisse de l immobilier

Le marché suisse de l immobilier Asset Management Real estate research & strategy Pour investisseurs qualifiés Le marché suisse de l immobilier UBS Global Asset Management, Global Real Estate Research & Strategy - Switzerland Avril 2013

Plus en détail

Résultats annuels 2014 23 janvier 2015

Résultats annuels 2014 23 janvier 2015 Sommaire Points clés Résultats financiers 2014 Marché et perspectives 2 Points clés Résultats 2014 en ligne avec les objectifs annoncés «chiffre d affaires sensiblement comparable à celui de 2013 et marge

Plus en détail

Immobilier de bureaux

Immobilier de bureaux Immobilier de bureaux Observatoire Nantais de l Immobilier Tertiaire L année en chiffres Nantes Métropole AURAN Édito 5 ans déjà! En 2009, le CINA décidait d organiser la collecte des transactions du marché

Plus en détail

Marchés immobiliers en régions. Marseille 9 avril 2015

Marchés immobiliers en régions. Marseille 9 avril 2015 Marchés immobiliers en régions Marseille 9 avril 2015 Le tour de France de l immobilier par le Crédit Foncier Plan de la présentation Le baromètre Crédit Foncier/CSA sur le moral des professionnels de

Plus en détail

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR COMMUNIQUE DE PRESSE - Mercredi 1 er octobre 2014 OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR Présidée depuis mars 2014 par Jean- Michel LAVEDRINE,

Plus en détail

DTZ Research. Property Times Ile-de-France Croissant Ouest T3 2013 Le Croissant Ouest s en sort bien. 15 octobre 2013. Sommaire. Auteur.

DTZ Research. Property Times Ile-de-France Croissant Ouest T3 2013 Le Croissant Ouest s en sort bien. 15 octobre 2013. Sommaire. Auteur. Property Times Ile-de-France Croissant Ouest T3 213 Le Croissant Ouest s en sort bien 15 octobre 213 Sommaire Contexte économique 2 Croissant Ouest 3 Boucle Sud 5 Boucle Nord 7 Neuilly-Levallois 9 Péri

Plus en détail

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Direction Épargne et Clientèle Patrimoniale Date de diffusion : 26 janvier 2015 N 422 CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Dans une démarche d accompagnement auprès de vos clients, plusieurs communications

Plus en détail

Importante activité locative 14 mai 2013

Importante activité locative 14 mai 2013 Importante activité locative 14 mai 2013 Des performances opérationnelles solides Maintien d un taux d occupation supérieur à 95% Progression des loyers de 1% à périmètre constant Une activité locative

Plus en détail

Carré Vélizy, Vélizy-Villacoublay (78)

Carré Vélizy, Vélizy-Villacoublay (78) Carré Vélizy, Vélizy-Villacoublay (78) Dossier de presse 1 er décembre 2009 Jacques BLANCHARD, MRM Président Directeur Général Olivier LEMAISTRE, CB Richard Ellis Investors Responsable du portefeuille

Plus en détail

Des résultats 2013 solides dans un marché sous pression

Des résultats 2013 solides dans un marché sous pression Communiqué de presse Paris, le 19 février 2014 VERSION RÉVISÉE Des résultats 2013 solides dans un marché sous pression Forte augmentation du résultat net part du Groupe : +141% par rapport à 2012 Progression

Plus en détail

«Les bonnes surprises de 2014 et les espoirs à confirmer» par Knight Frank

«Les bonnes surprises de 2014 et les espoirs à confirmer» par Knight Frank 27 janvier 2015 Paris Vision 2015 - L immobilier d entreprise en Ile-de-France «Les bonnes surprises de 2014 et les espoirs à confirmer» par Knight Frank Avec «Paris Vision 2015, bilan et perspectives»,

Plus en détail

LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS

LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS 200 OBSERVATOIRE DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS en compte propre au sein de l'agglomération de Tours Sommaire & Chiffres clés Editorial 200 : Une année de

Plus en détail

DU GRAND LYON MISE A JOUR 31/12/2012. Avril 2013

DU GRAND LYON MISE A JOUR 31/12/2012. Avril 2013 OBSERVATOIRE DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE SUR LE POLE ECONOMIQUE OUEST DU GRAND LYON MISE A JOUR 31/12/2012 Avril 2013 TECHLID L Espace EDEL-Ouest - 185, allée des Cyprès 69760 Limonest : 04 72 17 03 33

Plus en détail