MAISON DE L ARSLA 75 AVENUE DE LA REPUBLIQUE PARIS 28/03/2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MAISON DE L ARSLA 75 AVENUE DE LA REPUBLIQUE 75011 PARIS 28/03/2014"

Transcription

1 MAISON DE L ARSLA 75 AVENUE DE LA REPUBLIQUE 7511 PARIS 28/3/214 D BUDGET PREVISIONNEL 214 Le budget pévisionnel 214, d un ontant de 1 8 en dépenses et en ecettes, epend, hos éléents exceptionnels, les gandes lignes du budget pévisionnel de 213 (1 17 ) et tient copte des pojets de l Association pou 214. Le pincipe adopté, pou l élaboation de ce budget, est celui de la econduction des difféentes lignes budgétaies écuentes, avec la pousuite de nos effots su les axes pioitaies définis pa le Conseil d adinistation (echeche ; aides à la pise en chage : acquisition d aides techniques en pêt, aintenance et tanspot ; soutien aux Centes SLA ) et veut teni copte égaleent de note pojet d oganisation d un séinaie de echeche su la SLA et de l engageent d une chagée de counication.

2 N o::l PRODUITS BUDGET PREVISIONNEL ARSLA 214 ET COMPARATIF DEPENSES ;: H (/ z 7:) plan cptable 7.::: SUBVENTIOOS ASP Pévisionnel Pévlsloel Rèallsè Rèallsè ,55 Pévisionnel n plan 214 cptable i!oc12 ELECTRICITE/GAZ Pévisionnel Pévisionnel Réalisé Rèallsè ,74 Pévisionnel (/ 74 1 SUBVENTIOOS PUBLIQUES 7412 SUBVENTIOOS PRIVEES 7'12 SUBVENTIOOS RECHERCHES SUBV. PROJET TRMISVERSAL nx117m2 COTISATOI NS 7681 DONS DONS INTERNET N-1 DONS AFFECTES RECHERCHE DONS AFFECTES MATERIEL.S 75aeoo LEGS 1œooo MANIFESTATIONS 7a7COO PRODUITS FINANCIERS oo QUOTE-PART /SUSVINVESTISS AUTRES PRODU I TS PRELEVEMENT SUR LES FONDS PRCPRES , 4 83, 4, 85 24, ,4 686, 1 286, , , , ,29 56,9, 4 ID3l FOURNITURE ENTRETIEN PETIT MATERIEL """" FOURNITU RE MATERIEL HANDICAPE 4 """" FOURNITU RESAOMIN ISTRATIVES Qq)1 PUBLICATIOOS ACCOLADES 8 e13cooici 1321!LOCATIONS SALLES,STANDS,VOITURE 29 """"' CHARGES COPROPRIETE 3 66 C1 15:i ENTRETIEN MATERIELINFORMATIQUE 1 '"'"ENTRETIEN REPARATION MATER I EL DE BUREAU 1 '""" LOCATION MATERI EL DE BUREAU 18 Cll5e MAINTENANCE MATERIELS PERSONNES HANDICAPEES !11 MAINTENANCE INFORMATIQUE 4 '""" ASSURANCES DCCUMEN TATIOO + TNS MEDIA 1941 ABONNEMENTS SIEGE 394 o1soo FORMATION 21 ASSIS TANTE SOCIALE FONDS D'URGENCE CENTRES SLA,LIEUX DE REPITS FORMATION (Re lte Hono) e22«1 HOOŒAIRES CABNI ET COMPTABLE HOOŒAIRES CONSEILS JURIDIQUES PULSE HOOŒAIRES COMMISSAIRE AUX COMPTES e22œ HOOŒAIRES PSYANTENNES e234x1 HOOCRAIRES COMMUNICATION ATTACHEE DE PRESSE DONS SUPPCRTS DE COMMUNCI ATION 21 FRAIS ANTENNES REGIONALES KMS/PARKING 244 TRANSPORT MATERIELHANDICAPES o21"kj LOGISTIOOE DEPLACEMENT CA-AG- REUNIOOS ANTENNES 2612 COORDINATION DES ANTENNES 2&() MISSIOOS RECEPTIONS 27 CQ.LOOUES ET SEMINAIRES 23'1Xl CQ.LOOUE 13JUNI MANIFESTATIONS 2C1 AFFRANCHISSEMEN TS 2C12 ROO TAGE ENVOIS EN NOMBRE 2C:i TELEPHONE ooo SERVlCES BANCAIRES 2e1 COTISATIONS DIVERSES CllXIIMPOTS ET TAXES 411 SALA.JRES 41 CHARGES SOCAI LES 1! AUTRES CHARGES + OEP. RETR oos.:oo FRAIS DE RECHERCHE FRAIS COOSEIL SCIENTIF!OUE oeg&ooo ENGAGEMENTS A REALISER SUR DONS MANUELS os11:a:j AMOR TISSEMENTS ET PROVlSIONS CHARGES EXCEPTIONNELLES+ IMPOTS SOC , , , , , , , , , , , , , 28 74, 8 6, 11, 5 823, , , , , , , , , , , ,99 6 9, , , ,4 35, , , , , ]1 < z c 7:) "c o H D c ]1 " (/ N ITOTAL , , w... N """

3 Elections au Conseil d adinistation de l ARSLA Coposition actuelle du CA : Maie-Fance Cazalèe-Fouquin (Pais), Pésidente Jean d Atigues, Vice-Pésident - Benad Piste (Castes), Vice-Pésident Maie Léon (Pais), Tésoièe - Aelle Debu (Pais), Secétaie, constituent le bueau. Autes ebes : D Jean-Philippe Cadessanché (Neuologue, Cente SLA de Saint-Etienne), D Véonique Danel-Bunaud (neuologue, esponsable du Cente SLA de Lille), Hélène Danowski (Saint- Mau, Val de Mane), D Michel Dib (neuologue - Réseau SLA d Ile de Fance), Chistophe Goenaga (Pais), Floence Gellety-Bosviel (Meudon, Hauts de Seine), Annick Maty (Saint-Etienne, Loie), Daniel Fançois-Wachte (Godes, Vaucluse), Violaine Guy (egothéapeute, Cente SLA de Nice), D Doinique Ladillie-Noël (neuologue coodinatice au Réseau SLA de Maseille), Anny Letellie (Fontenay aux Roses, Hauts de Seine), Lauen Petitjean (Levallois-Peet, Hauts de Seine), D Nadia Vandenbeghe (neuologue Cente SLA de Lyon) Aivent au tee de leu andat de 3 ans et ne se epésentent pas : Me Aelle Debu, Secétaie, M. Daniel Fançois-Wachte, Me.Annick Maty. D aute pat, Me le D Nadia Vandenbeghe a quitté ses fonctions au Cente SLA de Lyon en décebe. Elle nous a donc annoncé son etait du Conseil d adinistation de l ARSLA. Nous eecions chaleueuseent Aelle Debu, Annick Maty et Nadia Vandenbeghe pou la qualité de leu engageent depuis de nobeuses années. Bien qu en dehos du CA, elles ne anqueont pas de pousuive leu soutien aupès des pesonnes touchées pa la SLA ou dans la echeche. Deeuent donc adinistateus : 15 pesonnes Jean-Philippe Cadessanché, Maie-Fance Cazalèe-Fouquin, Philippe Couatie, Véonique Danel- Bunaud, Hélène Danowski, Jean d Atigues, Michel Dib, Chistophe Goenaga, Floence Gellety-Bosviel, Violaine Guy, Doinique Ladillie-Noël, Anny Letellie, Maie Léon, Lauen Petitjean, Benad Piste Coe indiqué dans l aticle 5 des statuts de l ARSLA : «L Association est adinistée pa un Conseil dont le nobe de ebes, fixé pa délibéation de l Asseblée généale, est copis ente 12 au oins et 2 au plus.». Cette délibéation vous est poposée pa le vote de la neuvièe ésolution (cf. bulletin de vote). Candidats à élection ou à éélection : Aivent au tee, espectiveent, de leu deuxièe et de leu peie andat de tois ans et se epésentent : D Doinique Ladillie-Noël et Me Maie-Léon. Nous avons égaleent eçu les candidatues spontanées de Me Maie-Rose Baudin, de M. Philippe Benjain et de M. Lauent Petitjean. Vous touveez, ci-dessous, les textes de pésentation que tous nous ont adessés. Me Maie-Rose BAUDIN (Polignac Haute-Loie) «J'ai execé la pofession d'institutice, je suis aiée et èe de tois enfants. Je suis âgée de 65 ans et je suis en etaite. Je suis atteinte d'une SLA diagnostiquée en 29, ais je pense avoi eu les peies syptôes plusieus années aupaavant. Je ache tès difficileent et j'utilise un déabulateu à la aison. J'ai pedu l'usage de la paole et la déglutition est difficile... En ce qui concene on pojet pou l'arsla et à la luièe des entetiens avec les neuologues du CHU, je souhaite que le alade devienne le cente de péoccupation de la echeche. Il faut que son but pincipal soit de déteine les causes de la aladie notaent en s'intéessant au passé des alades et aux points couns qu'il peut y avoi ente eux : pofession, poblèes dentaies, etc. En effet au cous des consultations au CHU ces points ont été balayés apideent, alos qu'ayant eu une vie saine, j'insistais aupès du neuologue pou connaîte les causes de la aladie. Il 'a épondu qu'il seait petinent de e toune diecteent ves une association de patients pou avoi plus de poids. 29

4 Je souhaite donc que les pogaes de echeche soient aintenant oientés en ce sens afin que nos enfants et petits enfants n'aient pas à connaîte cette hoible aladie. J'espèe que ce pojet encontea une oeille attentive de la pat des adhéents de l'arsla à qui je pésente ainsi qu'à vous êe es eilleues salutations.» M. Philippe BENJAMIN (Maseille Bouches du Rhône) «Je diige une entepise d aide à la pesonne depuis plus de tois ans et suis inscit coe pofessionnel dans le Réseau SLA des Bouches du Rhône depuis plus de deux ans. Dans le cade de on étie, je occupe donc de pesonnes atteintes de SLA. Ma otivation peièe est de pouvoi encade ces pesonnes dans le cade de on tavail et dans a vie pesonnelle. Connaissant la butalité avec laquelle les failles appennent ce diagnostic, celles-ci se etouvent pedues et désaées. Cela e tiendait à cœu de pouvoi aide le éseau, à les infoe et à les aide à gée cette situation. La SLA est une aladie éconnue et ae, je voudais essaye d œuve à la faie connaîte et sensibilise d éventuels patenaies, les paticulies et les instances diigeantes de note pays. En plus de la connaissance de la aladie pa appot à l encadeent de es bénéficiaies, je suis touché pa une pesonne de a faille atteinte de la SLA. J occupe les fonctions de diecteu de l entepise «Tende une ain» à Maseille, je suis pésident d associations caitatives, et je iplique bénévoleent dans l encadeent de pesonnes en fin de vie en ilieu hospitalie et à doicile. Plusieus pojets e viennent à l espit pou appote a contibution à l Association coe, faie connaîte l ARSLA pa de ultiples actions et pouvoi déonte son utilité. Ensuite, je pouais echeche des fonds pa l inteédiaie de donateus, de sponsos et je pouais aide à l oganisation de anifestations, d infoations et de soutiens. Enfin, j aideais à infoe les sociétés d aide à la pesonne su l encadeent de ces pesonnes à doicile.» D Doinique LARDILLIER-NOËL (Réseau SLA PACA - Maseille) «Depuis aintenant 6 ans, je e suis engagée au niveau du Conseil d Adinistation de l ARSLA ca on expéience de teain en tant que coodinatice du Réseau SLA PACA e onte à quel point la pésence des difféents intevenants dans le chaps de la aladie est ipotante pou les patients et leu faille. Chacun, pofessionnels édicaux, sociaux ou bénévoles peet de facilite le quotidien, d appote du confot de vie et la divesité des copétences enichit la vision de tous. L action de l ARSLA aupès des pouvois publics et son engageent dans le financeent de la echeche est eaquable et souce d espois pou les patients. C est une aventue du quotidien dans laquelle je inscis tant su le plan pofessionnel que pesonnel et que je souhaite pousuive aupès de vous. Je sollicite donc un enouvelleent de on andat au sein du CA de l association. Le teps nous est copté : optiisons-le en tavaillant enseble!» Me Maie LEON (Pais) «Pendant ces 3 années au conseil d'adinistation de l'arsla, j'ai execé les fonctions de tésoièe. A ce tite, je e suis effocée, en lien constant avec le Diecteu délégué, de axiise les essouces disponibles pou finance au ieux les issions de l'association : echeche, accopagneent des alades et counication. De êe, pou péseve et aélioe le fonctionneent des Centes SLA, j'ai paticipé activeent aux discussions avec le Ministèe de la Santé. Nous avons ainsi pu déonte le tavail accopli pa les Centes, leu utilité et obteni la sécuisation des financeents. A taves ces fonctions financièes, j'ai pu esue l'apleu des actions soutenues pa l'arsla et le dynaise de note Association qui peut vaient copte su des pesonnes de valeu. Pai ces pojets, j'en citeai un su lequel je e suis plus paticulièeent ipliquée : le colloque que nous avons oganisé au Ministèe de la santé, en juin 213, à l'occasion des 25 ans de note Association. Convaincue que l'association tavaille dans la bonne diection au sevice des alades et de la echeche, je souhaiteais viveent pouvoi continue à contibue à la lutte conte la SLA et je e pésente donc pou un nouveau andat.» 3

5 M. Lauent PETITJEAN (Saint-Avold - Moselle) «Je souhaite popose a candidatue à un poste d'adinistateu de l'arsla. Je fais patie de l équipe des bénévoles en Loaine. Je suis né le 7 juin 1953, aié et pèe de deux filles dont l'ainée, Eanuelle, est décédée de la SLA en févie 29. La seconde, Eilie, a ejoint il y a quelques seaines le goupe de jeunes de l'association. Je tavaille encoe duant quelques ois dans une banque essine où je suis esponsable des Canaux à distance (banque en ligne, accueil téléphonique et aute intenet clients). J'ai une expéience ancienne du ilieu associatif ais dans des doaines qui n'ont ien à voi avec celui de l'arsla ; il s'agissait essentielleent d'associations de loisis ou à caactèe pofessionnel. Pou l'instant, en aison essentielleent d'une activité pofessionnelle intense, je ne e suis investi que ponctuelleent dans l'arsla ais seai beaucoup plus disponible à pati de la fin de l'année. Il est toujous délicat de péjuge de ce que l'on peut appote ais, face à l'évolution de cette aladie qui seble touche plus de jeunes, on appoche et on point de vue pouaient ête ceux d'un paent. J'espèe égaleent pouvoi ette au sevice de l'association les qualités d'oganisateu qui 'étaient jusqu'à pésent indispensables dans le cade de on activité pofessionnelle. Tout cela n'est pas tès oiginal ais coespond à un souhait véitable d'investisseent. L'ARSLA ne sea cependant pas a seule activité de futu inactif et je pévois égaleent de 'investi plus pofondéent dans une association du petit village où j'habite ainsi que dans une Aicale de Retaités.» 31

6 ARSLA, 75 avenue de la République, 7511 Pais E-ail : Fax :

Photographie. r r r r r r ) * ) *

Photographie. r r r r r r ) * ) * Photogaphie TYPE DE RÉMUNÉRATION ) ) * * è è _ ) ) * * Conditions généales de vente (CGV) de «l Association de Gestion du Cna Alsace», association loi 1908, dont le siège social est situé 15-17, ue

Plus en détail

Démarche)Qualité)pour)Améliorer)la)Communication) Pluridisciplinaire)entre)les)Jeunes)Chercheurs)

Démarche)Qualité)pour)Améliorer)la)Communication) Pluridisciplinaire)entre)les)Jeunes)Chercheurs) Démache)Qualité)pou)mélioe)la)Communication) Pluidisciplinaie)ente)les)s)Checheus) Sommaie)! Intoction!...!1! 1.!Desciption!de!la!poblématique!...!1! 1.1.#Contexte#de#la#communication#ente#les#jeunes#s#...#1#

Plus en détail

Vous êtes... jeune ou adulte, étudiant ou enseignant, parent, jeune couple, éducateur, animateur, responsable associatif, etc Si vous cherchez...

Vous êtes... jeune ou adulte, étudiant ou enseignant, parent, jeune couple, éducateur, animateur, responsable associatif, etc Si vous cherchez... I N S T I T U T E U R OI NP SE TE IN Se fome autement tout au long de la vie Vous êtes... I N S T I T U T E U R OI NP SE TE IN... jeune ou adulte, étudiant ou enseignant, paent, jeune couple, éducateu,

Plus en détail

Po ur d o nne r un é lan à vo tre re traite

Po ur d o nne r un é lan à vo tre re traite Po u d o nne un é lan à vo te e taite ez a p é P aite t e e vot joud'hui dès au E N EN T TR RE E N NOOUUSS,, CC EESSTT FFAA CC I I LL EE DD EE SS EE O M M PP RR EE NN DDRRE E CC O Toutes les gaanties de

Plus en détail

OPTIQUE ONDULATOIRE. 1. Les équations de propagation de E r et B r en vide: r r. r E (1) t 1

OPTIQUE ONDULATOIRE. 1. Les équations de propagation de E r et B r en vide: r r. r E (1) t 1 OPTIQUE ONDULATOIRE Le caactèe ondulatoie de la luièe a été énoncé pou la peièe fois pa C. Huygens (678). Il a été ensuite lageent développé pa A. Fesnel (8) et elié plus tad, en 876, à l électoagnétise

Plus en détail

www.ucpa-formation.com

www.ucpa-formation.com Depuis le mois de septembe 2005, il est obligatoie de posséde un diplôme pofessionnel pou diige un accueil de loisis ou un séjou de vacances de plus de 80 enfants duant plus de 80 jous, le BAFD ne suffit

Plus en détail

Modélisation du transfert thermique dans les contacteurs mécaniquement agités

Modélisation du transfert thermique dans les contacteurs mécaniquement agités Modélisation du tansfet theique dans les contacteus écaniqueent agités Abdelkade DEBAB *, Nacéa CHERGUI et Joël BERTRAND Laboatoie d hydodynaique et tansfet physique dans les éacteus USTOan, Dépateent

Plus en détail

Créer un observatoire de la concurrence. Créer un observatoire de la concurrence. Démarche. ntérêt. C aractéristiques.

Créer un observatoire de la concurrence. Créer un observatoire de la concurrence. Démarche. ntérêt. C aractéristiques. Cée un obsevatoie de la concuence poblématique I Quelle est l'étendue d'un maché? Quelle pat du maché, une entepise peut-elle espée pende? Quels sont les atouts des entepises pésentes su le maché? ntéêt

Plus en détail

SOMMAIRE F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.2 FORMATION... 4 F.2.1 NATURE DES FORMATIONS... 4

SOMMAIRE F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.2 FORMATION... 4 F.2.1 NATURE DES FORMATIONS... 4 F MODULE F PRESTATIONS ET MISSIONS SOMMAIRE F MODULE F PRESTATIONS ET MISSIONS... 1 F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.1.2 SERVICES PERMANENTS... 2 F.1.3 SERVICES PONCTUELS...

Plus en détail

( Codes : voir verso du feuillet 3 ) SPECIMEN

( Codes : voir verso du feuillet 3 ) SPECIMEN Aide demandeu d emploi Pojet pesonnalisé d accès à l emploi Pesciption de Pô emploi RFPE AREF CRP - CTP ou d un patenaie de Pô emploi Pécisez : N d AIS Concene de naissance Pénom Né(e) Inscit(e) depuis

Plus en détail

Pôle Représentation Fédération Nationale des Etudiants en Kinésithérapie. Le Coût de la Rentrée : Du côté des Etudiants Kinés

Pôle Représentation Fédération Nationale des Etudiants en Kinésithérapie. Le Coût de la Rentrée : Du côté des Etudiants Kinés Le Coût de la Rentée : Du côté des Etudiants Kinés www.fnek.og Membe de la PROPOS LIMINAIRES En cette entée 2009, la Fédéation Nationale des Etudiants en Kinésithéapie, membe de la FAGE et epésentative

Plus en détail

M F. F O Unité: [m. N] La norme du moment de force peut se calculer en introduit le bras de levier d

M F. F O Unité: [m. N] La norme du moment de force peut se calculer en introduit le bras de levier d Chapite 2: But: connaîte les lois auxquelles doit obéi un cops solide en équilibe. Ceci pemet de décie la station debout ainsi que les conditions nécessaies pou teni une tasse dans la main, souleve une

Plus en détail

Accessibilité du cabinet médical aux personnes handicapées

Accessibilité du cabinet médical aux personnes handicapées Accessibilité du cabinet médical aux pesonnes handicapées : http://www.ups-picadie.og : upsmedecinslibeauxpicadie@oange.f P. 1-2 Popos intoductifs Diagnostic accessibilité - Le cade juidique - P. 3-4 Mon

Plus en détail

A LA SANTE L ACCES DES JEUNES. dossier ...

A LA SANTE L ACCES DES JEUNES. dossier ... ... dossie L ACCES DES JEUNES A LA SANTE 20% d étudiants en Fance, et 26% en Midi-Pyénées, enoncent à des taitements médicaux pou des aisons financièes*. 18% des étudiants n ont pas de complémentaie santé.

Plus en détail

Part ager Informer Relayer r e s i r o l a V

Part ager Informer Relayer r e s i r o l a V m o f In e Pa ta alise Mutu ge D op el év Ag i pe e ng a h Éc Relaye dé Fé Val o i s e e Édito 75 milliads d euos L de budget des Dépatements en 2014 es Dépatements sont aujoud hui vivants, dynamiques

Plus en détail

LICENCE SCIENCES DE L EDUCATION

LICENCE SCIENCES DE L EDUCATION www.fls LICENCE SCIENCES DE L EDUCATION A pati de la maquette actuelle, nous avons déployé une offe en L1, L2 et L3 se déclinant en 3 pacous los de la denièe année. Tois dépatements de la faculté des Lettes

Plus en détail

Une Ville qui bouge... par ses jeunes, pour ses jeunes!

Une Ville qui bouge... par ses jeunes, pour ses jeunes! Une Ville qui bouge... pa ses jeunes, pou ses jeunes! A5 Bochue jeunesse 0 12 ans_piee.indd 1 1/12/15 08:22 ! ts n n i a o f s n Vos e n penons e no us A5 Bochue jeunesse 0 12 ans_piee.indd 2 1/12/15 08:22

Plus en détail

E G A E E M. e v i t e. i t. Guide méthodologique à destination des chefs cuisiniers, des intendants, des acheteurs, de toute personne ayant un projet

E G A E E M. e v i t e. i t. Guide méthodologique à destination des chefs cuisiniers, des intendants, des acheteurs, de toute personne ayant un projet E G A L L I P S A E G R I e l A e T i N u E M Red I e v i t AL collec e n e n o i t a stau Guide méthodologique à destination des chefs cuisinies des intendants des acheteus de toute pesonne ayant un pojet

Plus en détail

Association Presse Purée - 58 rue Castetnau - 64 000 Pau pressepuree64@orange.fr / www.pressepuree64.fr 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92

Association Presse Purée - 58 rue Castetnau - 64 000 Pau pressepuree64@orange.fr / www.pressepuree64.fr 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92 Dossie d insciption Association Pesse Puée - 58 ue Castetnau - 64 000 Pau pessepuee64@oange.f / www.pessepuee64.f 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92 Identification de la stuctue exposante SOUSCRIPTEUR Etes-vous

Plus en détail

L argent crée le mouvement... p. 5. Appels à dons et mécenats... p. 9. L asso. Le Petit Prince est parrainée par Jean-Yves Leloup & Juliette Binoche.

L argent crée le mouvement... p. 5. Appels à dons et mécenats... p. 9. L asso. Le Petit Prince est parrainée par Jean-Yves Leloup & Juliette Binoche. ésentation du pojet Fontaine de l Aube i n c e Coquis du pojet Annexes Les Amis là, un collectif au sevice du pojet...... p. 2 Une association dédiée au mieux ête ensemble... p. 3 L agent cée le mouvement...

Plus en détail

Serveur vidéo IP. caméras analogiques PC serveur. PC Client 1. Serveur de stockage ( optionnel )

Serveur vidéo IP. caméras analogiques PC serveur. PC Client 1. Serveur de stockage ( optionnel ) Sony RealShot Manage V3 Info Poduit Mas 2005 RealShot Manage V3.0 Logiciel de gestion des caméas IP MJPEG, MPEG-4, Audio, il sait tout enegiste! Une nouvelle vesion du logiciel RealShot Manage de Sony

Plus en détail

SNSMC SYMPOSIUM DE FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE DE

SNSMC SYMPOSIUM DE FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE DE National Specialty Society fo Community Medicine NSSCM SNSMC Société nationale de spécialistes pou la médecine communautaie SYMPOSIUM DE FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE DE 2007 Passons à l action Le

Plus en détail

INFORMATIQUE. MAÎTRISE - Le perfectionnement - COURS - STAGES ATELIERS

INFORMATIQUE. MAÎTRISE - Le perfectionnement - COURS - STAGES ATELIERS ASSOCIATION UNIVERSITÉ INTER-ÂGES 18 ue des Fèes Bolifaud 95220 HERBLAY 06 73 14 01 98 - Email : univesia@wanadoo.f INFORMATIQUE COURS - STAGES ATELIERS Un pogamme pesonnalisé de «cous et patiques» est

Plus en détail

²Chapitre-2 Ondes lumineuses

²Chapitre-2 Ondes lumineuses ²Chapite- Ondes luineuses Les ondes luineuses sont des ondes életoagnétiques, est à die les gandeus qui se popagent sont un hap életique E et un hap agnétique B. Le aatèe ondulatoie de la luièe a été énoné

Plus en détail

Directives. Confidentiel une fois rempli

Directives. Confidentiel une fois rempli 200, chemin Sainte-Foy Québec (Québec) G1R 5T4 ENQUÊTE SUR L ADOPTION DU COMMERCE ÉLECTRONIQUE PAR LES ENTREPRISES QUÉBÉCOISES Coige le nom et l'adesse s'il y a lieu Nom Adesse Municipalité Povince Code

Plus en détail

guide de qualité d accès aux commerces Perpignan, une ville accessible aux citoyens handicapés

guide de qualité d accès aux commerces Perpignan, une ville accessible aux citoyens handicapés guide de qualité d accès aux commeces infomations à l usage des commeçants pepignanais Pepignan, une ville accessible aux citoyens handicapés Pepinyà, una ciutat accessible als ciutadans minusvàlids Un

Plus en détail

Rhône-Alpes. Services Territoriaux de l Architecture et du Patrimoine Le ravalement n est pas un acte simple, obligatoire ou sans conséquence

Rhône-Alpes. Services Territoriaux de l Architecture et du Patrimoine Le ravalement n est pas un acte simple, obligatoire ou sans conséquence Le avalement de façade Fiche conseil n 7 Séie Patimoine / Inteventions su le bâti ancien PRÉFET DE LA RÉGION RHÔNE-ALPES Diection Régionale des Affaies Diection Régionale Cultuelles des Affaies -Alpes

Plus en détail

11.5 Le moment de force τ (tau) : Production d une accélération angulaire

11.5 Le moment de force τ (tau) : Production d une accélération angulaire 11.5 Le moment de foce τ (tau) : Poduction d une accéléation angulaie La tige suivante est soumise à deux foces égales et en sens contaie: elle est en équilibe N La tige suivante est soumise à deux foces

Plus en détail

GENOPOLE ACCOMPAGNE VOTRE DÉVELOPPEMENT

GENOPOLE ACCOMPAGNE VOTRE DÉVELOPPEMENT Les _ Un chagé d affaies qualifé _ L accès à un éseau de conseils opéationnels et d expets _ Un soutien à la levée de fonds publics et pivés GENOPOLE ACCOMPAGNE VOTRE DÉVELOPPEMENT Genopole, c est une

Plus en détail

Monnaie et finance 1 : Les marchés financiers. Sommaire. 1.1. L équilibre financier. Chapitre 1 : Le système financier

Monnaie et finance 1 : Les marchés financiers. Sommaire. 1.1. L équilibre financier. Chapitre 1 : Le système financier Monnaie et finance 1 : Les machés financies Sommaie hapite 1 : Le système financie hapite 2 : Le maché des actions hapite 3 : Le maché obligataie hapite 4 : Le maché des poduits déivés Bibliogaphie : 1.

Plus en détail

Chapitre 4.2a Trajectoire d une particule dans un champ magnétique

Chapitre 4.2a Trajectoire d une particule dans un champ magnétique hapite 4.a Tajectoie d une paticule dans un chap agnétique Moueent dans un chap agnétique unifoe onsidéons une chage positie q se déplaçant à itesse dans un chap agnétique unifoe B où la itesse est entièeent

Plus en détail

Epargne immobilière Nue-propriété immobilier neuf. côté château SUCY-EN-BRIE (94)

Epargne immobilière Nue-propriété immobilier neuf. côté château SUCY-EN-BRIE (94) Epagne immobilièe Nue-popiété immobilie neuf côté château SUCY-EN-BRIE (94) : Rue du Moutie, cente-ville piétonnie À l'entée du château de Sucy Façade du château Un cente-ville pésevé à 17 km de Pais Sucy-en-Bieaffimesonauthenticitépaunpatimoine

Plus en détail

FINANCE Mathématiques Financières

FINANCE Mathématiques Financières INSTITUT D ETUDES POLITIQUES 4ème Année, Economie et Entepises 2005/2006 C.M. : M. Godlewski Intéêts Simples Définitions et concepts FINANCE Mathématiques Financièes L intéêt est la émunéation d un pêt.

Plus en détail

Emploi des seniors : quelles normes d emploi»?

Emploi des seniors : quelles normes d emploi»? PROPOSITIONS CGT POUR LE PLAN NATIONAL CONCERTE EN FAVEUR DE L EMPLOI DES SENIORS Emploi des senios : quelles nomes d emploi»? Il est nécessaie de claifie ce que peut ête un «plan national conceté en faveu

Plus en détail

GESTION DES RELATIONS HUMAINES ET COMPÉTENCES

GESTION DES RELATIONS HUMAINES ET COMPÉTENCES GESTION DES RELATIONS HUMAINES ET COMPÉTENCES DEMANDE D INFORMATION Vous souhaitez ecevoi de l infomation elative aux solutions de la thématique Gestion des elations humaines et des compétences? Photocopiez

Plus en détail

Leçon Force normale. L applet Force normale simule les forces qui s exercent sur un bloc qui se déplace verticalement. Préalables

Leçon Force normale. L applet Force normale simule les forces qui s exercent sur un bloc qui se déplace verticalement. Préalables Leçon Foce nomale L applet Foce nomale simule les foces qui s execent su un bloc qui se déplace veticalement. Péalables L élève devait connaîte les concepts d accéléation et de foce, et le lien qui existe

Plus en détail

Le fonctionnement de notre CHSCT

Le fonctionnement de notre CHSCT Le fonctionnement de note CHSCT Cate d identité : - Entepise familiale - Située à l Hemitage (à côté de Rennes) - 120 pesonnes - CHSCT de 3 membes - Convention collective : métallugie - Fabication de matéiel

Plus en détail

RAPPORT MORAL 2009-2010 Emmanuel Hirsch, Président Un esprit de concertation et d ouverture

RAPPORT MORAL 2009-2010 Emmanuel Hirsch, Président Un esprit de concertation et d ouverture RAPPORT MORAL 2009-2010 Emmanuel Hirsch, Président Un esprit de concertation et d ouverture Dans la continuité des 25 années d engagement au service des valeurs qui nous rassemblent autour d objectifs

Plus en détail

Coordination SAVARA - Présentation des labels - 201 4

Coordination SAVARA - Présentation des labels - 201 4 L a c h a rt e d e S A V A RA L e s l a b e l s S A V A RA A d h é re r a u ré s e a u L e c a h i e r d e s c h a rg e s 1 C h a rt e L e p ri n c i p e Le dynaise et le développeent rapide de la vie

Plus en détail

Le Véhicule Hybride du LAMIH

Le Véhicule Hybride du LAMIH Le Véhicule Hybide du LAMIH Une éalisation collective Le pojet véhicule hybide a été éalisé pa une équipe tansvesale du LAMIH egoupant des automaticiens et des mécaniciens. Leus domaines de echeche sont

Plus en détail

Présentation d une méthode d analyse sensorielle des baies de raisin. Principe, méthode, interprétation

Présentation d une méthode d analyse sensorielle des baies de raisin. Principe, méthode, interprétation Aticle pau dans : Revue Fançaise d Oenologie, N 183, pages 10-13, ju illet/août 2000. Pésentation d une méthode d analyse sensoielle des baies de aisin. 1. Intoduction Pincipe, méthode, intepétation Jacques

Plus en détail

SOMMAIRE B.1 CADRE REGLEMENTAIRE... 2 B.1.1 RAPPEL DES TEXTES DE REFERENCE... 2

SOMMAIRE B.1 CADRE REGLEMENTAIRE... 2 B.1.1 RAPPEL DES TEXTES DE REFERENCE... 2 B MODULE B GESTION DU PERSONNEL SOMMAIRE B MODULE B GESTION DU PERSONNEL... 1 B.1 CADRE REGLEMENTAIRE... 2 B.1.1 RAPPEL DES TEXTES DE REFERENCE... 2 B.1.2 ORGANISMES SOCIAUX... 2 B.1.3 ORGANISMES DE CONTROLE...

Plus en détail

Fontaine de l Aube. Présentation du projet

Fontaine de l Aube. Présentation du projet ésentation du pojet Fontaine de l Aube e t i n c e L asso. Le etit ince est paainée pa Jean-Yves Leloup & Juliette Binoche. Co-cée un espace écologique de essoucement, de patage, de tansmission et de célébation

Plus en détail

I Locaux, Véhicules électriques, accueil, visite, personnen situation, façadextérieur; essais. I IEME. I Photo de nos manifestations.

I Locaux, Véhicules électriques, accueil, visite, personnen situation, façadextérieur; essais. I IEME. I Photo de nos manifestations. Photos pou le site de tel'le Détails des clichés dans chaque ubique pages pa pages : Rubique EltlE: 1- Qu'est ce que l'eme? Locaux Locaux, Véhicules électiques, accueil, visite, pesonnen situation, façadextéieu;

Plus en détail

Mouvement d'une particule chargée dans un champ magnétique indépendant du temps

Mouvement d'une particule chargée dans un champ magnétique indépendant du temps Moueent d'une patiule hagée dans un hap agnétique indépendant du teps iblio: Pee elat Gaing Magnétise Into expéientale: Dispositif: On obsee une déiation du faseau d'életons losqu'il aie ae une itesse

Plus en détail

Du 27 au 29 avril 2012 au Centre Mario-Tremblay, de 10 h à 17 h. Pour information 418 668-4795

Du 27 au 29 avril 2012 au Centre Mario-Tremblay, de 10 h à 17 h. Pour information 418 668-4795 CAHIER SPÉCIAL Richad Naud 23 e 60 EXPOSANTS Conféences vaiées Spectacles Volet spécial su l employabilité 14 disciplines au pogamme des Jeux FADOQ Du 27 au 29 avil 2012 au Cente Maio-Temblay, de 10 h

Plus en détail

Rencontrez votre filleul... au Bangladesh

Rencontrez votre filleul... au Bangladesh Rencontez vote filleul... au Bangladesh Vote guide de visite Afin d oganise au mieux vote visite et de péveni l équipe locale ainsi que vote filleul de vote aivée, Contactez-nous 2 mois avant il est impotant

Plus en détail

Propriétaire/origine du fichier. Distributeur informatique marchand sur Internet (hardware et software)

Propriétaire/origine du fichier. Distributeur informatique marchand sur Internet (hardware et software) 2AC 3AC Cible/Secteu/Région Acheteu infomatique en ligne Acheteu bueautique et infomatique en ligne Di./Resp Infomatique, Diecteu Achat infomatique Diigeant TPE, Assistante de Diection, Diection des Achats

Plus en détail

Système d ouverture de porte de TGV

Système d ouverture de porte de TGV Le sujet se compose de : TD MP-PSI REVISION CINEMATIQUE Système d ouvetue de pote de TGV 6 pages dactylogaphiées ; 2 pages d annexe ; 2 pages de document éponse Objet de l étude Le tanspot feoviaie, concuencé

Plus en détail

Principes du traitement pharmacologique Dix-sept considérations dans le choix du traitement pharmacologique du TDAH 209

Principes du traitement pharmacologique Dix-sept considérations dans le choix du traitement pharmacologique du TDAH 209 Chapite 7: TRAITEMENT PHARMACOLOGIQUE DU TDAH Pincipes du taitement phamacologique Dix-sept considéations dans le choix du taitement phamacologique du TDAH 209 1. Âge et vaiations individuelles 2. Duée

Plus en détail

Quantité de mouvement Les systèmes de masse variable

Quantité de mouvement Les systèmes de masse variable 3 ème os DYNAMIQUE Théoie Quantité de mouvement Les systèmes de masse vaiable Intoduction À pati du Moyen Âge, on s'est endu compte que la vitesse ne suffisait pas à explique toutes les caactéistiques

Plus en détail

D'CLICS CONSO. ayez les bons réflexes! Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteur de votre consommation! www.crij.org.

D'CLICS CONSO. ayez les bons réflexes! Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteur de votre consommation! www.crij.org. n 26 2013/2014 Jounal du Cente Régional d Infomation Jeunesse Midi-Pyénées D'CLICS CONSO ayez les bons éflexes! d o s s i e Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteu de vote consommation! www.cij.og

Plus en détail

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables ATRACOM-Centafique Manuel de Pocédues Administatives Financies et Comptables G MODULE G GESTION DE LA TRESORERIE SOMMAIRE G MODULE G GESTION DE LA TRESORERIE... 1 G.1 COMPOSANTES DE LA TRESORERIE... 2

Plus en détail

La filière des lampes usagées Aide au repérage des risques dans les points de collecte et les entreprises de collecte et de recyclage

La filière des lampes usagées Aide au repérage des risques dans les points de collecte et les entreprises de collecte et de recyclage La filièe des lampes usagées Aide au epéage des isques dans les points de collecte et les entepises de collecte et de ecyclage L Institut national de echeche et de sécuité (INRS) Dans le domaine de la

Plus en détail

STATIQUE. Actions mécaniques extérieures = Actions Mécaniques de contact + Actions Mécaniques à distance

STATIQUE. Actions mécaniques extérieures = Actions Mécaniques de contact + Actions Mécaniques à distance STTIQUE 1.- Quel est l objectif de la statique? Pou étudie les conditions d équilibe des solides indéfomables. Remaques : - Un solide est considéé indéfomable tant que les défomations estent faibles. -

Plus en détail

Equipement Electrique

Equipement Electrique Equipement Electique TEEM 1 èe Année Equipement Electique, TEEM 1 ee année, uno FRAÇO 1 ntoduction 2 Le pogamme * Champ magnétique, flux, induction électomagnétique, chages électiques et foces * La machine

Plus en détail

1. Ne pas se croire arrivé (v. 12-13a)

1. Ne pas se croire arrivé (v. 12-13a) Oublie le passé et envisage l aveni Philippiens 3.12-14 Lectue de Philippiens 3.12-14 «12 Ce n est pas que j aie déjà empoté le pix ou que j aie déjà atteint la pefection ; mais je pousuis (ma couse) afin

Plus en détail

Votre mission : Utiliser le logiciel de messagerie électronique Thunderbird

Votre mission : Utiliser le logiciel de messagerie électronique Thunderbird Vote mission : Utilise le logiciel de messageie électonique Thundebid BUTS DE LA MISSION : - Ouvi le logiciel de messageie électonique Découvi son inteface Configue un compte mail Lie / Envoye / Recevoi

Plus en détail

A. Étude d une installation électrique domestique

A. Étude d une installation électrique domestique Banque «go Véto» - 3 PHYSIUE Duée : 3 h 3 L usage d une calculatice est autoisé pou cette épeuve Il sea tenu le plus gand compte dans la notation de la qualité de la édaction Si, au cous de l épeuve, un

Plus en détail

L'atome et la mécanique de Newton : Ouverture au monde quantique

L'atome et la mécanique de Newton : Ouverture au monde quantique L'atome et la mécanique de Newton : Ouvetue au monde quantique Lod Kelvin affime en 1892 que "tous les concepts de la physique sont déteminés, et qu'il n'y a plus qu'à touve quelques décimales supplémentaies

Plus en détail

Application de techniques de commande avancées dans le domaine automobile.

Application de techniques de commande avancées dans le domaine automobile. Application de techniques de coande avancées dans le doaine autoobile. Guilleo Pita Gil o cite this vesion: Guilleo Pita Gil. Application de techniques de coande avancées dans le doaine autoobile.. Autoatique

Plus en détail

INITIATION A LA MESURE ----

INITIATION A LA MESURE ---- INITIATION A LA MSUR ---- Le but de ce TP est : - de mesue la foce électomotice et la ésistance intene d'une pile, - d'évalue, en tenant compte des incetitudes de mesue et des caactéistiques de l'appaeil

Plus en détail

Guide de l acheteur de logiciel de Paie

Guide de l acheteur de logiciel de Paie Note pespicacité Pivilégie les essouces humaines Guide de l acheteu de logiciel de Paie Table des matièes Intoduction Tendances écentes de Paie L automation de Paie avec libe-sevice pou employés Analyse

Plus en détail

ENONCE SUJET. Usage de la calculatrice interdit

ENONCE SUJET. Usage de la calculatrice interdit CONCOURS COMMUN 2006 DES ECOLES DES MINES D ALBI, ALES, DOUAI, NANTES Epeuve spécifique de Sciences Industielles pou l Ingénieu Filièe PCSI, option PSI Vendedi 12 mai 2006 de 8h00 à 12h00 Instuctions généales

Plus en détail

D'CLICS CONSO. ayez les bons réflexes! Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteur de votre consommation! www.crij.org.

D'CLICS CONSO. ayez les bons réflexes! Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteur de votre consommation! www.crij.org. n 26 2013/2014 Jounal du Cente Régional d Infomation Jeunesse Midi-Pyénées D'CLICS CONSO ayez les bons éflexes! d o s s i e Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteu de vote consommation! www.cij.og

Plus en détail

www.tapisdumonde.ca Cahier spécial 2866 ch. Saint-Louis 418 650-6996 (angle route de l Église) vitroplus.com www.weblocal.ca/vitroplus 21 janvier 2010

www.tapisdumonde.ca Cahier spécial 2866 ch. Saint-Louis 418 650-6996 (angle route de l Église) vitroplus.com www.weblocal.ca/vitroplus 21 janvier 2010 3230575 Aveni chagé d espoi Épagnée pa la cise qui a ébanlé l économie mondiale en 2009, la égion de Québec/Chaudièe-Appalaches peut entevoi avec optimisme l année 2010 qui s annonce pometteuse à plus

Plus en détail

BACCALAUREAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES. Étude d un Système Technique Industriel BALISE MARITIME. Construction Mécanique

BACCALAUREAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES. Étude d un Système Technique Industriel BALISE MARITIME. Construction Mécanique BCCLURET SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Spécialité génie électonique Étude des Systèmes Techniques Industiels BLISE MRITIME Constuction Mécanique Duée Conseillée 1h30 Lectue du sujet : 5mn Patie

Plus en détail

Stratégie Vélo du Pays des Vallées des Gaves. Vers un développement de la destination cyclo des Vallées des Gaves

Stratégie Vélo du Pays des Vallées des Gaves. Vers un développement de la destination cyclo des Vallées des Gaves Statégie Vélo du Pays des Vallées des Gaves Ves un développement de la destination cyclo des Vallées des Gaves 2013-2016 Avant-popos Le développement de la filièe cyclo, un enjeu économique impotant pou

Plus en détail

BULLETIN DE SOUSCRIPTION IR

BULLETIN DE SOUSCRIPTION IR Fais d entée éduits su une sélection de FIP et FCPI 47 ue POTERNE - 21200 BEAUNE contact@fcpi-enligne..com FCPI FIP Comment Souscie Toute décision doit êtee pise apès consultationn du pospectus d infomation.

Plus en détail

Réussir sa prise de fonction et ses premières décisions

Réussir sa prise de fonction et ses premières décisions ISE st un maqu commcial l association SOLn. Réussi sa pis fonction t ss pmiès décisions Oganism agéé pa té l ministè sssions 2014 7 avil, 12 avil, 18 avil Roland Gani Pésntation t objctifs Réussi son nté

Plus en détail

Grille de lecture Échantillonnage et analyse des sols pollués

Grille de lecture Échantillonnage et analyse des sols pollués Santé envionnement Gille de lectue Échantillonnage et analyse des sols pollués Sommaie Intoduction 2 1. Éléments de cadage de la conception d une campagne de mesues dans les sols 3 1.1 Étape 1 : définition

Plus en détail

Chapitre 5 Les condensateurs 1. Définitions

Chapitre 5 Les condensateurs 1. Définitions hapite 5 Les condensateus. Définitions a. ondensateu. Si on elie chacune des bones + et - d une pile (ou aute souce de difféence de potentiel) à un conducteu, on obtient un condensateu. Les deux conducteus

Plus en détail

Pour obtenir le grade de. Arrêté ministériel : 7 août 2006

Pour obtenir le grade de. Arrêté ministériel : 7 août 2006 THÈSE Pou obteni le gade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ DE GRENOBLE Spécialité : Infomatique Aêté ministéiel : 7 août 2006 Pésentée pa Luc Michel Thèse diigée pa Fédéic Pétot et encadée pa Nicolas Founel pépaée

Plus en détail

N 42 juillet 2015. Une énergie renouvelable et citoyenne pour notre territoire. le journal des habitants du parc. édition spéciale

N 42 juillet 2015. Une énergie renouvelable et citoyenne pour notre territoire. le journal des habitants du parc. édition spéciale P A R C N A T U R E L R é G I O N A L D E S C A P S E T M A R A I S D O P A L E édition spéciale N 42 juillet 2015 FV e Page 6 Pojets écocitoyens Paticipez à la pemièe centale solaie et solidaie du Pac

Plus en détail

DEMANDE D OUVERTURE D UN COMPTE EPARGNE REMUNERE (Réservé aux particuliers) Exemplaire Client (à conserver)

DEMANDE D OUVERTURE D UN COMPTE EPARGNE REMUNERE (Réservé aux particuliers) Exemplaire Client (à conserver) GE Money Bank DEMANDE D OUVERTURE D UN COMPTE EPARGNE REMUNERE (Résevé aux paticulies) Exemplaie Client (à conseve) Vote Conseille Cachet du Conseille Le (date de l offe) O l'offe. N de poposition : N

Plus en détail

Immobilière Midi-Pyrénées SA de la Vallée du Thoré. Parce que rien n est plus essentiel que l habitat

Immobilière Midi-Pyrénées SA de la Vallée du Thoré. Parce que rien n est plus essentiel que l habitat SA de la Vallée du Thoé Pace que ien n est plus essentiel que l habitat Rappot d activité 2 e 3F 3 Sommaie Édito p. 3 Pivilégie la qualité et opte pou l'innovation p. 4 Implantations p. 5 À vos côtés pou

Plus en détail

5.1. Introduction. 5. Epargne, investissement et système financier. Introduction (suite) 5.2. Institutions financières

5.1. Introduction. 5. Epargne, investissement et système financier. Introduction (suite) 5.2. Institutions financières 5.1. Intoduction 5. Epagne, investissement et système financie Réalisation : Natacha Gilson! Mankiw, chapite 25 Pêts et empunts sont inexticablement liés : si quelqu un pête, c est qu un aute a décidé

Plus en détail

La Surveillance Industriel Dynamique par les Systèmes Neuro-Flous Temporels : Application à un système de Production

La Surveillance Industriel Dynamique par les Systèmes Neuro-Flous Temporels : Application à un système de Production SETIT 2009 5 th Intenational Confeence: Sciences of Electonic, Technologies of Infomation and Telecommunications Mach 22-26, 2009 TUNISIA La Suveillance Industiel Dynamique pa les Systèmes Neuo-Flous Tempoels

Plus en détail

MODE D EMPLOI ENFANT MINEUR MONFINANCIER LIBERTE VIE

MODE D EMPLOI ENFANT MINEUR MONFINANCIER LIBERTE VIE MODE D EMPLOI ENFANT MINEUR MONFINANCIER LIBERTE VIE Pou établi vote contat MonFinancie Libeté Vie pou un enfant mineu, nous vous emecions de bien vouloi éuni les éléments suivants : Le bulletin de sousciption

Plus en détail

COMPRESSEUR DE CLIMATISATION AUTOMOBILE SANDEN 508

COMPRESSEUR DE CLIMATISATION AUTOMOBILE SANDEN 508 TSI Sciences Industielles GM DL N 1 COMPRESSEUR DE CLIMATISATION AUTOMOBILE SANDEN 508 1.MISE EN SITUATION : L étude ci-apès pote su un compesseu de climatisation de véhicule automobile de maque SANDEN.

Plus en détail

CIRCULAIRE N 02/04. Elle précise les méthodes de valorisation des titres de capital et des titres de créances contenus dans les actifs de l OPCVM.

CIRCULAIRE N 02/04. Elle précise les méthodes de valorisation des titres de capital et des titres de créances contenus dans les actifs de l OPCVM. Rabat, le 02 juillet 2004 CIRCULIRE N 02/04 RELTIVE UX CONDITIONS D ÉVLUTION DES VLEURS PPORTÉES À UN ORGNISME DE PLCEMENT COLLECTIF EN VLEURS MOBILIÈRES OU DÉTENUES PR LUI La pésente ciculaie vient en

Plus en détail

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE Table de smbole Recheche : opéation fondamentale données : éléments avec clés Tpe abstait d une table de smboles (smbol table) ou dictionnaie Objets : ensembles d objets avec

Plus en détail

Partie n 4 Cours : SIDA et système immunitaire

Partie n 4 Cours : SIDA et système immunitaire Patie n 4 Cous : SIDA et systèe iunitaie Le SIDA ou syndoe d iunodéficience acquise, est une aladie due à un vius, le vius de l iunodéficience huaine ou VIH. Celui-ci infecte aujoud hui plus de 40 illions

Plus en détail

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables E MODULE E GESTION DES BIENS SOMMAIRE E MODULE E GESTION DES BIENS... 1 E.1 DEFINITIONS... 2 E.2 PRINCIPES DE GESTION... 3 E.2.1 OBJECTIFS POURSUIVIS... 3 E.2.2 DESTINATION FINALE DES BIENS MIS A DISPOSITION...

Plus en détail

Le fabricant qui rend la piscine accessible à tous. ans. d ec en n a. is e. a n. i n e. piscines

Le fabricant qui rend la piscine accessible à tous. ans. d ec en n a. is e. a n. i n e. piscines Le fabicant qui end la piscine accessible à tous. ga antie 10 ans e d ec en n a l f fab ication a ç is e u di ect s i n e piscines w w w. p i s c i n e s - o p l u s. c o m DES PRODUITS INNOVANTS piscines

Plus en détail

F O R C E C E N T R A L E C O N S E R V A T I V E. A P P L I CA T I O N A U X O R B I T E S C I R C U L A I R E S

F O R C E C E N T R A L E C O N S E R V A T I V E. A P P L I CA T I O N A U X O R B I T E S C I R C U L A I R E S MECA NI QUE L yc ée F.B UISS N PTS I MUVEMENT D UNE PARTICULE SUMISE A UNE F R C E C E N T R A L E C N S E R V A T I V E. A P P L I CA T I N A U X R B I T E S C I R C U L A I R E S PRELUDE Dans ce chapite,

Plus en détail

Guide 2005 GESTION. des solutions partenaires logiciels. IBM Software. commerciale (CRM) comptable et financière logistique marketing de la qualité

Guide 2005 GESTION. des solutions partenaires logiciels. IBM Software. commerciale (CRM) comptable et financière logistique marketing de la qualité IBM Softwae Guide 2005 des solutions patenaies logiciels GESTION commeciale (CRM) comptable et financièe logistique maketing de la qualité des elations humaines et compétences documentaie (GED) des appels,

Plus en détail

Spé 2008-2009 Devoir n 8 OPTIQUE

Spé 2008-2009 Devoir n 8 OPTIQUE Spé 8-9 Devoi n 8 OPTIQUE ETRALE PSI 8 A Pou que deux ondes poduisent des inteféences, il faut qu elles soient cohéentes, c est-à-die igoueusement synchones Pou obteni expéimentalement cette condition

Plus en détail

Dossier Partenaires. Contact : Anne-Laurence Loubigniac

Dossier Partenaires. Contact : Anne-Laurence Loubigniac www.voyagesimaginaies.f Dossie Patenaies Contact : Anne-Lauence Loubigniac AGENCE DE VOYAGES IMAGINAIRES/ Cie Philippe Ca 2 oute du Beau Soleil, l Estaque // 13016 Maseille Tél : + 33 (0) 4 91 51 23 37

Plus en détail

Translated Title: Reprint Status: Edition: Author, Subsidiary: Author Role: Place of Publication:

Translated Title: Reprint Status: Edition: Author, Subsidiary: Author Role: Place of Publication: Recod Numbe: 24890 Autho, Monogaphic: Couillad, D.//Chouinad, P.//Comie, É.//Founie, D.//Mecie, G.//Roy, M.//Dubé, M. Létouneau, M.//Pesant, A. R.//Renaud, J. P. Autho Role: Title, Monogaphic: Tanslated

Plus en détail

Permis de feu. Travail par point chaud. r Soudage r Brasage. r Découpage r Tronçonnage. r Meulage r Autres. r Poste à souder r Tronçonneuse

Permis de feu. Travail par point chaud. r Soudage r Brasage. r Découpage r Tronçonnage. r Meulage r Autres. r Poste à souder r Tronçonneuse Pemis de feu Tavail pa point chaud Patage vote engagement Ce document doit ête établi avant tout tavail pa point chaud (soudage, découpage, meulage, ) afin de péveni les isques d incendie et d explosion

Plus en détail

Guide de souscription

Guide de souscription Guide de sousciption Toute décision d investissement doit ête pise apès consultation du pospectus d infomation disponible su le site MonFinancieDéfiscalisation.com. Complétez et signez le bulletin de sousciption

Plus en détail

Votre mission : Réaliser un publipostage avec OpenOffice

Votre mission : Réaliser un publipostage avec OpenOffice Vote mission : Réalise un publipostage avec OpenOffice BUTS DE LA MISSION : Cée une base de données avec OpenOffice Calc Cée une lette-type avec OpenOffice Wite Insée les champs de la base de données dans

Plus en détail

CULTURES. Arts. rient. ieux vaut transmettre un art à son fils. Proverbe Chinois. www.carrefourdescultures.org

CULTURES. Arts. rient. ieux vaut transmettre un art à son fils. Proverbe Chinois. www.carrefourdescultures.org Ats L es atistes, comme les individus et sociétés, n échappent pas toujous à l enfemement cultuel dans lequel les citiques, admiateus ou détacteus, figent leus œuves. O, l at, même s il s inscit dans un

Plus en détail

RTK - AUTOGUIDAGE. L évolution technique en. Pourquoi RTK et pas GPS ou DGPS Pour certains travaux? L AUTOGUIDAGE : un métier.

RTK - AUTOGUIDAGE. L évolution technique en. Pourquoi RTK et pas GPS ou DGPS Pour certains travaux? L AUTOGUIDAGE : un métier. RTK - AUTOGUIDAGE 1. Pésentation apie u pincipe RTK 2. Les applications e l autoguiage Objectifs: - Pécision, L AUTOGUIDAGE : un métie à pat entièe pou sevi l agicultue - Simplicité - Facilité - Compatibilité

Plus en détail

magazine d information mensuel crepy-en-valois

magazine d information mensuel crepy-en-valois MODERNITE TRADITION magazine d infomation mensuel cepy-en-valois OCTOBRE 2014 N 408 economie. social. cultue. spot. pojets de ville. etouvons-nous su www.cepyenvalois.f CONSEIL MUNICIPAL 09 OCTOBRE 14

Plus en détail

2. De la Grâce à l action de Grâces Ph 1.3-7

2. De la Grâce à l action de Grâces Ph 1.3-7 De la Gâce à l action de Gâces Philippiens 1.3-7 2. De la Gâce à l action de Gâces Ph 1.3-7 Intoduction Cette semaine, j ai eu l occasion de emecie Dieu pou avoi pu appécie sa gâce en action. En fait,

Plus en détail

Année scolaire 2012-2013

Année scolaire 2012-2013 Année scolaie 2012-2013 Pogammes des études (Fomation sous statut étudiant) ommaie Pogamme de 1 e année (L3) 3 Pogamme de 2 e année (M1) 4 Pogamme de 3 e année (M2) 5 Domaines d appofondissement - Éco-Activités

Plus en détail

Méthodes de catégorisation : Réseaux bayesiens naïfs. Olivier Aycard E-Motion group. Université Joseph Fourier. http://emotion.inrialpes.

Méthodes de catégorisation : Réseaux bayesiens naïfs. Olivier Aycard E-Motion group. Université Joseph Fourier. http://emotion.inrialpes. Méthodes de atégosaton : éseau aesens naïfs le Aad E-Moton goup Unesté Joseph Foue http://emoton.nalpes.f/aad le.aad@mag.f lan du ous Intéêts éseau aesens naïfs Appentssage de éseau aesens naïfs ésentaton

Plus en détail

La planification en cas d inaptitude. Vous avez le pouvoir d agir!

La planification en cas d inaptitude. Vous avez le pouvoir d agir! La planification en cas d inaptitude. Vous avez le pouvoir d agir! Août 2015 Jaie Golobek Directeur gestionnaire, Planification fiscale et successorale Services consultatifs de gestion de patrioine CIBC

Plus en détail