Établir et mettre de l avant les applications électroniques de comptabilisation des matières nucléaires Une perspective canadienne

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Établir et mettre de l avant les applications électroniques de comptabilisation des matières nucléaires Une perspective canadienne"

Transcription

1 L AIEA Symposium on International Safeguards: Linking Strategy, Implementation and People Vienne, octobre 2014 Établir et mettre de l avant les applications électroniques de comptabilisation des matières nucléaires Une perspective canadienne Présenté par Jennifer Sample 22 octobre 2014 e-docs # suretenucleaire.gc.ca

2 Aperçu Présentation Évolution Utilisation Défis Avantages Résumé 2

3 La Commission canadienne de sûreté nucléaire La (CCSN) est l organisme de réglementation étatique du Canada (ORE) La CCSN réglemente l utilisation de l énergie et des matières nucléaires, afin : de préserver la santé, la sûreté et la sécurité des Canadiens et de protéger l environnement de respecter les engagements internationaux du Canada à l égard de l utilisation pacifique de l énergie nucléaire d informer objectivement le public sur les plans scientifique ou technique ou en ce qui concerne la réglementation 3

4 Responsabilités de l ORE Le gouvernement du Canada a signé des accords sur les garanties avec l Agence internationale de l énergie atomique (AIEA) et des accords de coopération bilatéraux sur l énergie nucléaire avec d autres États Par conséquent, la CCSN est responsable de : faire le suivi du stock et des déplacements des matières nucléaires assujetties aux garanties produire des rapports nationaux pour l AIEA répondre à d autres engagements en matière de réglementation 4

5 Comptabilisation des matières nucléaires La CCSN recueille des données sur la comptabilisation des matières nucléaires (CMN) sur une base quotidienne, mensuelle et annuelle à partir de plus de 50 zones de bilan matières (ZBM) du secteur nucléaire canadien Selon les mécanismes traditionnels de production de rapports, cela représente plus de lignes de données, qui sont entrées manuellement dans la base de données de CMN de la CCSN chaque année La base de données de CMN est utilisée chaque année pour produire plus de 400 rapports nationaux qui sont présentés à l AIEA 5

6 Mécanisme traditionnel de production de rapports Archivage des copies papier Administrateurs de la CCSN Base de données du SCMN 6

7 Motivation au changement L évolution des programmes de garanties fait en sorte qu il est nécessaire de moderniser les applications de CMN Les facteurs sont les suivants : Déménagement à près de reporting de CMN en temps réel Traitement de volumes accrus de données Transmissions plus sécuritaires Gestion de ressources humaines et financières limitées 7

8 Mettre de l avant les applications électroniques de CMN Établir un système d affaires électroniques Déclaration de rapports de comptabilisation des matières nucléaires (DRCMN) pour mettre de l avant les applications électroniques de CMN en 2013 Complète les systèmes d affaires électroniques de la CCSN existants : Système de suivi des sources scellées (SSSS) Rapport annuel de la conformité (RAC) 8

9 Mécanisme de production de rapports dans le système de RCMN 9

10 Éléments essentiels 1. Rapports normalisés de CMN 2. Formulaires de CMN lisibles par machine 3. Base de données mise à niveau du SCMN 4. Système d affaires électroniques de DRCMN 10

11 1. Rapports normalisés de CMN Préparation de documents d application de la réglementation et d orientation et de formulaires révisés de production de rapport de CMN Normalisation de la tenue de dossiers et des exigences de production de rapports relativement à la CMN 11

12 2. Formulaires de CMN lisibles par machine Nouvelle conception du Document de variations de stock (DVS) et du Sommaire des stocks par point de mesure principal physique (SSPMP-P) Formulaires de production de rapports de CMN en format Excel lisible par machine XML 12

13 3. Base de données mise à niveau du SCMN Base de données mise à niveau du SCMN Différence entre les données entrées manuellement et électroniquement Séparation des données entrées électroniquement dans la zone d ébauche Référence pour chaque entrée dans l Accès en ligne 13

14 4. Système d affaires électroniques de DRCMN 14

15 Utilisation 15

16 Surmonter les difficultés Gérer des budgets limités Faire parvenir les formulaires de production de rapports de CMN à l AIEA Travailler avec des schémas XML stricts Encourager l utilisation volontaire Fournir un appui technique 16

17 Avantages pour les installations Solution de rechange facile à utiliser pour présenter les formulaires de production de rapports de CMN Transmission sécurisée (c.-à-d. authentification de l expéditeur et non-répudiation, cryptage) Messages en ligne utiles et immédiats affichés durant le téléchargement Possibilité de présenter de multiples rapports de CMN dans un seul fichier XML 17

18 Avantages pour la CCSN Vérification automatique des formulaires de production de rapports de CMN téléchargés Élimination du besoin de classer les copies papier, et archivage des formulaires de production de rapports de CMN dans l Accès en ligne Réduction de l entrée de données manuelle et des erreurs de transcription dans la base de données du SCMN Plus de temps accordé aux administrateurs de la CCSN pour la vérification, l analyse et l interprétation des données 18

19 Résumé Le système d affaires électroniques de DRCMN a été lancé pour combler les lacunes dans l environnement actuel : près de reporting de CMN en temps réel volume des données sécurité des transmissions ressources limitées Solution de rechange pour la présentation de données de CMN Rétroaction positive de la part du secteur nucléaire 19

20 Merci! Des questions? suretenucleaire.gc.ca facebook.com/commissioncanadienn edesuretenucleaire youtube.ca/ccsncnsc 20

Un meilleur système pour protéger la santé et la sécurité des Canadiens. Nouvelles initiatives pour les importations

Un meilleur système pour protéger la santé et la sécurité des Canadiens. Nouvelles initiatives pour les importations Un meilleur système pour protéger la santé et la sécurité des Canadiens Nouvelles initiatives pour les importations La transformation de l ACIA Raison d être o Mondialisation et concentration de l industrie

Plus en détail

Formulaire de demande de permis pour l entretien d équipement réglementé de catégorie II

Formulaire de demande de permis pour l entretien d équipement réglementé de catégorie II Partie A Demandeur A1 Type de demande Formulaire de demande de permis pour l entretien d équipement réglementé de catégorie II La partie A doit être remplie pour tous les types de demande de permis. Nouveau

Plus en détail

Le système de déclaration électronique pour le Règlement sur les carburants renouvelables (SDERCR) d Environnement Canada

Le système de déclaration électronique pour le Règlement sur les carburants renouvelables (SDERCR) d Environnement Canada Le système de déclaration électronique pour le Règlement sur les carburants renouvelables (SDERCR) d Environnement Canada Myriam Paquin Séance d information fédérale sur la réglementation environnementale

Plus en détail

Norme CIP-003-1 Cybersécurité Mécanismes de gestion de la sécurité

Norme CIP-003-1 Cybersécurité Mécanismes de gestion de la sécurité A. Introduction 1. Titre : Cybersécurité Mécanismes de gestion de la sécurité 2. Numéro : CIP-003-1 3. Objet : La norme CIP-003 exige des entités responsables qu elles aient en place des mécanismes minimaux

Plus en détail

Sécurité financière et estimation révisée des coûts du cycle de vie de la Gestion adaptative progressive

Sécurité financière et estimation révisée des coûts du cycle de vie de la Gestion adaptative progressive Document d information 2013 Document d information 2013 Sécurité financière et estimation révisée des coûts du cycle de vie de la Gestion adaptative progressive En 2007, le gouvernement du Canada s est

Plus en détail

Information supplémentaire pour les titulaires de permis : Consultation des Autochtones

Information supplémentaire pour les titulaires de permis : Consultation des Autochtones Information supplémentaire pour les titulaires de permis : Consultation des Autochtones Avril 2011 Introduction Étape préalable à la demande Phases de l'évaluation environnementale et de l'examen des permis

Plus en détail

PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LA COMMISSION CANADIENNE DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE. (représentée par le président) LE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE NATIONALE

PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LA COMMISSION CANADIENNE DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE. (représentée par le président) LE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE NATIONALE MDN : 2011010001 CCSN : 3639875 PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LA COMMISSION CANADIENNE DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE (représentée par le président) ET LE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE NATIONALE (représenté par le sous-ministre

Plus en détail

Ce que dit la norme 2009

Ce que dit la norme 2009 Mettre en œuvre un système d archivage électronique : les apports de la norme révisée Ce que dit la norme 2009 Formation APROGED 2009 1 Domaine d application de la norme Politique et pratiques d archivage

Plus en détail

Manuel de transmission électronique des rapports

Manuel de transmission électronique des rapports Circulaire CSSF 10/457 Manuel de transmission électronique des rapports Compte Rendu Analytique de Révision (Long Form Report) Lettre de Recommandations (Management Letter) Version 1.0 Ne pas communiquer

Plus en détail

CHARTE ADMINISTRATEUR CORRELYCE. Version du 31/08/2007 10:56

CHARTE ADMINISTRATEUR CORRELYCE. Version du 31/08/2007 10:56 CHARTE ADMINISTRATEUR CORRELYCE Version du 31/08/2007 10:56 Table des matières 1. CONTEXTE... 3 2. OBJET... 3 3. REFERENTIEL... 3 4. PREROGATIVES DE L ADMINISTRATEUR SYSTEME CORRELYCE... 4 4.1 DROIT D

Plus en détail

Conseil des ressources humaines du secteur culturel (CRHSC) Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents informatiques

Conseil des ressources humaines du secteur culturel (CRHSC) Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents informatiques Conseil des ressources humaines du secteur culturel (CRHSC) Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents informatiques Politique sur les renseignements personnels Septembre 2004

Plus en détail

Recommandations sur l examen des approvisionnements État d avancement et projets

Recommandations sur l examen des approvisionnements État d avancement et projets Recommandations sur l examen des approvisionnements État d avancement et projets Comité consultatif sur les points de référence en matière d approvisionnement Le 4 juillet 2013 Randall Meades, Directeur

Plus en détail

Augmentez votre efficacité, réduisez vos coûts et restez conforme à la réglementation grâce à la gamme de services d Iron Mountain

Augmentez votre efficacité, réduisez vos coûts et restez conforme à la réglementation grâce à la gamme de services d Iron Mountain UNE SEULE SOLUTION Optimisez la valeur commerciale de votre information Augmentez votre efficacité, réduisez vos coûts et restez conforme à la réglementation grâce à la gamme de services d Iron Mountain

Plus en détail

Canada. a l'egard de. Compte renqu des deliberations, y compris les motifs de decision. .Demandeur. Energia atomique du Canada limitee.

Canada. a l'egard de. Compte renqu des deliberations, y compris les motifs de decision. .Demandeur. Energia atomique du Canada limitee. Canadian Nuclear Safety Commission Commission canadienne de.sorete nucleaire Compte renqu des deliberations, y compris les motifs de decision a l'egard de.demandeur Energia atomique du Canada limitee Ob

Plus en détail

ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS RÈGLES DU STPGV APERÇU GÉNÉRAL

ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS RÈGLES DU STPGV APERÇU GÉNÉRAL ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS RÈGLES DU STPGV STPGV, décembre 1998: révisée le 30 juillet 2001, le 19 novembre 2001, le 31 mars 2003, le 25 septembre 2003, le 6 octobre 2003, le 27 janvier 2004,

Plus en détail

Manuel de transmission des rapports des établissements de paiement

Manuel de transmission des rapports des établissements de paiement Rapports réglementaires Manuel de transmission des rapports des établissements de paiement Version 1.1 Ne pas communiquer ou reproduire sans autorisation de la Bourse de Luxembourg Référence : ManuUtil_EFile_Transmission_ReportingEDP_FR.doc

Plus en détail

LA DEMANDE EN LIGNE et LE SERVICE INSTRUCTEUR

LA DEMANDE EN LIGNE et LE SERVICE INSTRUCTEUR 1 LA DEMANDE EN LIGNE et LE SERVICE INSTRUCTEUR SOMMAIRE ❶ La demande en ligne du point de vue de l usager ❷ Le traitement de la demande par le service instructeur ❸ Quelques questions-type des usagers

Plus en détail

ENTREPRISE CONTENT MANAGEMENT & RECORDS MANAGEMENT ECM & RM

ENTREPRISE CONTENT MANAGEMENT & RECORDS MANAGEMENT ECM & RM ENTREPRISE CONTENT MANAGEMENT & RECORDS MANAGEMENT PLAN Introduction Partie I : le records management Qu est ce que le RM? Les principes du RM Les objectifs du RM Les enjeux du RM Les étapes de la mise

Plus en détail

Paiement des taxes en ligne. Guide d utilisation succinct

Paiement des taxes en ligne. Guide d utilisation succinct Paiement des taxes en ligne Guide d utilisation succinct Sommaire 1 Premiers pas 1 Désignation d un administrateur 3 Aperçu de vos comptes courants 4 Consulter les opérations 5 Accès aux extraits de compte

Plus en détail

UN SYSTÈME DE SÉCURITÉ DES PIPELINES CLASSE MONDIALE EMPLOIS, CROISSANCE ET PROSPÉRITÉ À LONG TERME

UN SYSTÈME DE SÉCURITÉ DES PIPELINES CLASSE MONDIALE EMPLOIS, CROISSANCE ET PROSPÉRITÉ À LONG TERME UN SYSTÈME DE SÉCURITÉ DES DE PIPELINES CLASSE MONDIALE EMPLOIS, CROISSANCE ET PROSPÉRITÉ À LONG TERME INTRODUCTION À l échelle du pays, les pipelines acheminent tous les jours, de façon sûre et fiable,

Plus en détail

Michael Binder, président

Michael Binder, président Commission canadienne de sûreté nucléaire Canadian Nuclear Safety Commission Présentation donnée à la Conférence et la foire commerciale 2014 de l Association nucléaire canadienne Michael Binder, président

Plus en détail

ifm electronic vous propose la «facturation dématérialisée»

ifm electronic vous propose la «facturation dématérialisée» ifm electronic vous propose la «facturation dématérialisée» ifm electronic met en place un processus de facturation électronique de ses clients et vous invite à bénéficier pleinement et gratuitement des

Plus en détail

Commission canadienne de sûreté nucléaire : Leadership dans la réglementation aux fins de la sûreté

Commission canadienne de sûreté nucléaire : Leadership dans la réglementation aux fins de la sûreté Commission canadienne de sûreté nucléaire : Leadership dans la réglementation aux fins de la sûreté Présentation à l industrie nucléaire canadienne Programme de leadership (INC-PL) Le 23 octobre 2014 Haidy

Plus en détail

Exploiter l'expérience du secteur privé pour améliorer la gestion de la chaîne d approvisionnement au sein du. Ministère de la Santé

Exploiter l'expérience du secteur privé pour améliorer la gestion de la chaîne d approvisionnement au sein du. Ministère de la Santé Ministère de la Santé République d'indonésie Exploiter l'expérience du secteur privé pour améliorer la gestion de la chaîne d approvisionnement au sein du Ministère de la Santé Dr. H.M. Subuh, Ministère

Plus en détail

La Commission. canadienne de sûreté nucléaire Présentation à la Conférence nationale sur l assurance au Canada. suretenucleaire.gc.

La Commission. canadienne de sûreté nucléaire Présentation à la Conférence nationale sur l assurance au Canada. suretenucleaire.gc. La Commission Terry Jamieson Vice-président, Direction générale du soutien technique Commission canadienne de sûreté nucléaire Le 23 septembre 2014 canadienne de sûreté nucléaire Présentation à la Conférence

Plus en détail

Procédure normalisée de fonctionnement du RCBT Transmission d une base de données à la base de données du RCBT. 3.1.003 Version f1.

Procédure normalisée de fonctionnement du RCBT Transmission d une base de données à la base de données du RCBT. 3.1.003 Version f1. Procédure normalisée de fonctionnement du RCBT Transmission d une base de données à la base de données du RCBT Numéro de PNF: Remplace: Objet: 3.1.003 Version f1.0 Contrôle de l accès à l information Date

Plus en détail

LA BIBLIOTHÈQUE VIRTUELLE DE LA SHQ : contraintes, défis, occasions

LA BIBLIOTHÈQUE VIRTUELLE DE LA SHQ : contraintes, défis, occasions LA BIBLIOTHÈQUE VIRTUELLE DE LA SHQ : contraintes, défis, occasions PLAN DE LA PRÉSENTATION Congrès des milieux documentaires 25 novembre 2013 1. Introduction 2. Le SDIH de la Société d habitation du Québec

Plus en détail

efactures.fr www. Notice d utilisation Un seul compte pour toutes les retrouver

efactures.fr www. Notice d utilisation Un seul compte pour toutes les retrouver www. Notice d utilisation 1 3 Pourquoi efactures? Comment ça marche? 4 Vous inscrire 5 Vous connecter 6 Protéger vos données 7 Ajouter un facturier 10 Statistiques 11 Ajouter des documents personnels 2

Plus en détail

Perspectives et stratégies sur le transport aérien

Perspectives et stratégies sur le transport aérien Perspectives et stratégies sur le transport aérien Présenté par Ravoniharoson Voahangy, Directeur des affaires juridiques et économiques de l Aviation civile de Madagascar Commission de l Océan Indien

Plus en détail

Archives et factures électroniques

Archives et factures électroniques Archives et factures électroniques Edito En 2001, le Conseil de l Union Européenne a publié la Directive 2001/115/CE relative à la facturation. Son objectif était de simplifier, de moderniser et d harmoniser

Plus en détail

Guide d utilisation de la plateforme de télé-déclaration

Guide d utilisation de la plateforme de télé-déclaration CACOBATPH Guide d utilisation de la plateforme de télé-déclaration Agence Pilote : ALGER En vue de s intégrer dans la stratégie E-ALGERIE 2013 et dans le cadre de sa politique de développement et d amélioration

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Bureau du vérificateur général du Canada Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Revues des pratiques effectuées au cours de l exercice 2011-2012 Juillet 2012 Revue des pratiques et audit

Plus en détail

Ordre du jour provisoire annoté de la sixième session. Qui s ouvrira au Palais des Nations, à Genève, le mardi 28 avril 2015 à 10 heures 1

Ordre du jour provisoire annoté de la sixième session. Qui s ouvrira au Palais des Nations, à Genève, le mardi 28 avril 2015 à 10 heures 1 Nations Unies Conseil économique et social ECE/ENERGY/GE.3/2015/1 Distr. générale 3 février 2015 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité de l énergie durable Groupe d experts

Plus en détail

Optimisez vos échanges commerciaux. avec la Dématérialisation Fiscale de Factures

Optimisez vos échanges commerciaux. avec la Dématérialisation Fiscale de Factures Optimisez vos échanges commerciaux avec la Dématérialisation Fiscale de Factures Mars 2012 Sommaire 1. Pourquoi dématérialiser les factures? Les motivations / le ROI 2. Dématérialiser mes factures oui,

Plus en détail

La Centrale des bilans du Luxembourg et le dépôt électronique des comptes annuels

La Centrale des bilans du Luxembourg et le dépôt électronique des comptes annuels La Centrale des bilans du Luxembourg et le dépôt électronique des comptes annuels Novembre/Décembre 2011 1 La Centrale des bilans un projet complexe avec beaucoup d acteurs Ministère de la Justice CNC

Plus en détail

SRP-2.01-SP-11NNNN-012

SRP-2.01-SP-11NNNN-012 APPROUVÉ POUR UTILISATION INTERNE Rév. 000 Dossier n o 2.01 E-Docs n o 3407156 PROCÉDURES D EXAMEN POUR LE PERSONNEL : Demande de permis de préparation de l emplacement pour une nouvelle centrale nucléaire

Plus en détail

L intelligence documentaire Au service de l expertise Comptable

L intelligence documentaire Au service de l expertise Comptable Groupe Locasystem International L intelligence documentaire Au service de l expertise Comptable Externalisation du processus de Saisie des Pièces Comptables et de génération des écritures à la norme de

Plus en détail

SOCIÉTÉ PARKINSON CANADA

SOCIÉTÉ PARKINSON CANADA POLITIQUE EN MATIÈRE DE PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SOCIÉTÉ PARKINSON CANADA Adopté par le Conseil national en février 2004 1 OBJET DU MANUEL...2 POLITIQUE EN MATIÈRE DE PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS

Plus en détail

Canada. .Compte rendu des deliberations, y compris les motifs de decision. relativement a. Hydro-Quebec. Demandeur

Canada. .Compte rendu des deliberations, y compris les motifs de decision. relativement a. Hydro-Quebec. Demandeur Canadian Nuclear Safety Commission Commission canadienne de sorete nucleaire.compte rendu des deliberations, y compris les motifs de decision relativement a Demandeur Hydro-Quebec Obj et Demande de modification

Plus en détail

Un meilleur système pour protéger la santé et la sécurité des Canadiens. Transformer la certification des exportations

Un meilleur système pour protéger la santé et la sécurité des Canadiens. Transformer la certification des exportations Un meilleur système pour protéger la santé et la sécurité des Canadiens Transformer la certification des exportations La transformation de l ACIA Raison d être o Mondialisation et concentration de l industrie

Plus en détail

suretenucleaire.gc.ca Par : Ramzi Jammal Premier vice président et chef de la réglementation des opérations

suretenucleaire.gc.ca Par : Ramzi Jammal Premier vice président et chef de la réglementation des opérations L IMPORTANCE DE PARTAGER LES RÉUSSITES ET LES DÉFIS DANS LE DOMAINE DU RENFORCEMENT DE LA SÛRETÉ DES ACTIVITÉS NUCLÉAIRES Association canadienne de radioprotection Conférence annuelle, Winnipeg MB 14 mai

Plus en détail

Collecte des statistiques de sources administratives : cas de l administration du tourisme au Burkina Faso

Collecte des statistiques de sources administratives : cas de l administration du tourisme au Burkina Faso Collecte des statistiques de sources administratives : cas de l administration du tourisme au Burkina Faso Guiatin Youssouf Institut National de la Statistique et de la Démographie, Burkina Faso guiatinyoussouf@yahoo.fr

Plus en détail

Responsable de la demande pour une entreprise individuelle

Responsable de la demande pour une entreprise individuelle Responsable de la demande pour une entreprise individuelle (Formulaire à utiliser lorsque l entreprise est possédée et exploitée par une seule personne et que la loi n établit pas de distinction entre

Plus en détail

La CAFAT simplifie vos démarches!

La CAFAT simplifie vos démarches! SOMMAIRE La CAFAT simplifie vos démarches! 3 Faire ses démarches sur «Mon espace privé», c est... 4 Qui dit service, dit assistance à chaque étape 5 Faire ses premiers pas sur www.cafat.nc 6 La CAFAT simplifie

Plus en détail

Le Programme de Dématérialisation de la Commande Publique gage de transparence et de bonne gouvernance

Le Programme de Dématérialisation de la Commande Publique gage de transparence et de bonne gouvernance Rabat, le 27 juin 2013 Le Programme de Dématérialisation de la Commande Publique gage de transparence et de bonne gouvernance M. Mohamed El Amine SEGHROUCHNI mohamed.seghrouchni@tgr.gov.ma Chef de la division

Plus en détail

Politique de sécurité de l information. Adoptée par le Conseil d administration

Politique de sécurité de l information. Adoptée par le Conseil d administration Politique de sécurité de l information Adoptée par le Conseil d administration Le 10 novembre 2011 Table des matières PRÉAMBULE 1. GÉNÉRALITÉS... 3 2. RÔLES ET RESPONSABILITÉS... 4 3. DÉFINITIONS... 8

Plus en détail

Compte rendu des délibérations, y compris les motifs de décision

Compte rendu des délibérations, y compris les motifs de décision Compte rendu des délibérations, y compris les motifs de décision relativement à Demandeur Bruce Power Inc. Objet Demande de modification des permis d exploitation des centrales nucléaires Bruce-A et Bruce-B

Plus en détail

Manuel D utilisation de l application E-CFAC

Manuel D utilisation de l application E-CFAC Manuel D utilisation de l application E-CFAC Etabli Par : COMPTABILITE FISCALITE ASSISTANCE CONSEIL Adresse : Av Méhdia, Rés. SALMA BLOC A APT A4 2074 El Mourouj1 Ben Arous Tél. (216.71) 369760 / Fax (216.71)

Plus en détail

Qu est-ce qu un document?

Qu est-ce qu un document? OBJET La présente ligne directrice vise à aider les conseils scolaires à déterminer les renseignements qu ils doivent conserver conformément à leur programme de gestion de l information et de la vie privée

Plus en détail

POSTE CADRE SUPERIEUR

POSTE CADRE SUPERIEUR DIRECTION GENERALE DEPARTEMENT DES RESSOURCES HUMAINES APPEL A CANDIDATURES POSTE CADRE SUPERIEUR N 11-2014 SKTM-CS/I Shariket Kahrab wa Taket Moutadjadida SKTM Le présent appel à candidatures vise à sélectionner

Plus en détail

COURS 1 461012 COURS 2 461024

COURS 1 461012 COURS 2 461024 COURS 1 461012 MÉTIER ET FORMATION Se situer au regard du métier et de la démarche de formation. Connaître la réalité du métier; comprendre le projet de formation; confirmer son orientation professionnelle.

Plus en détail

Politique numéro 42 POLITIQUE DE GESTION DOCUMENTAIRE

Politique numéro 42 POLITIQUE DE GESTION DOCUMENTAIRE COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL MARIE-VICTORIN Politique numéro 42 POLITIQUE DE GESTION DOCUMENTAIRE Adoptée le 24-avril 2013 CA-13-184-1536 L usage du genre masculin inclut le genre féminin;

Plus en détail

La dématérialisation dans le secteur public local des documents «papier» de la chaîne comptable et financière. J-F NICOL mars 2005 1

La dématérialisation dans le secteur public local des documents «papier» de la chaîne comptable et financière. J-F NICOL mars 2005 1 La dématérialisation dans le secteur public local des documents «papier» de la chaîne comptable et financière J-F NICOL mars 2005 1 1- Un contexte favorable Des évolutions juridiques : facture électronique

Plus en détail

BUDGET SUPPLÉMENTAIRE DES DÉPENSES (B) 2013-2014. Transferts entre organisations

BUDGET SUPPLÉMENTAIRE DES DÉPENSES (B) 2013-2014. Transferts entre organisations BUDGET SUPPLÉMENTAIRE DES DÉPENSES (B) 2013-2014 Transfert d à l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec pour fournir un soutien à l organisation du Forum économique international

Plus en détail

Négociations commerciales entre le Canada et l Union européenne 7. Les obstacles techniques au commerce et la coopération en matière de réglementation

Négociations commerciales entre le Canada et l Union européenne 7. Les obstacles techniques au commerce et la coopération en matière de réglementation Négociations commerciales entre le Canada et l Union européenne 7. Les obstacles techniques au commerce et la coopération en matière de réglementation Publication n o 2010-58-F Le 3 septembre 2010 Alexandre

Plus en détail

PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC. L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable

PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC. L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable À PROPOS DU PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC Le programme Électricité durable MC est

Plus en détail

Conférence de presse

Conférence de presse Conférence de presse 1 er août 2011 Système intégré de gestion électronique des documents : vers une dématérialisation des flux d informations au sein de l Etat Page 1 Définition et concepts La gestion

Plus en détail

Foire aux questions. Qu est-ce que le logiciel ChartMD? Pourquoi devrais-je utiliser le logiciel ChartMD?

Foire aux questions. Qu est-ce que le logiciel ChartMD? Pourquoi devrais-je utiliser le logiciel ChartMD? Ricoh Canada Inc. ChartMD Foire aux questions Foire aux questions Qu est-ce que le logiciel ChartMD? Conçu précisément pour l environnement des soins ambulatoires, ChartMD est une solution logicielle de

Plus en détail

Partage des connaissances

Partage des connaissances Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.4 Directive Partage des connaissances Approbation de : Alain Le Roy, SGA aux opérations de

Plus en détail

L impact d un incident de sécurité pour le citoyen et l entreprise

L impact d un incident de sécurité pour le citoyen et l entreprise L impact d un incident de sécurité pour le citoyen et l entreprise M e Jean Chartier Président Carrefour de l industrie de la sécurité 21 octobre 2013 - La Malbaie (Québec) Présentation générale La Commission

Plus en détail

VOS INFORMATIONS ONT UNE VIE. Nous sommes là pour vous accompagner à chaque étape

VOS INFORMATIONS ONT UNE VIE. Nous sommes là pour vous accompagner à chaque étape VOS INFORMATIONS ONT UNE VIE 444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444444 Nous sommes là pour vous accompagner à chaque étape GESTION INTÉGRÉE DE L INFORMATION

Plus en détail

Indice des prix à la production et à l importation

Indice des prix à la production et à l importation 05 Prix 982-1100 Indice des prix à la production et à l importation Neuchâtel, 2011 Qu est-ce que l indice des prix à la production et à l importation? L indice des prix à la production (IPP) mesure l

Plus en détail

Les orientations de la politique de l information du gouvernement du Canada

Les orientations de la politique de l information du gouvernement du Canada GCDocs du SCT no 15898180 Les orientations de la politique de l information du gouvernement du Canada Association des bibliothèques de recherche du Canada Conférence Léviathan du Nord Mai 2015 Vision de

Plus en détail

N o : D-1A Version initiale : décembre 1997 Révision : juillet 2010

N o : D-1A Version initiale : décembre 1997 Révision : juillet 2010 Ligne directrice Objet : (entreprises d assurance-vie) Catégorie : Comptabilité N o : D-1A Version initiale : décembre 1997 Révision : juillet 2010 Introduction La présente ligne directrice énonce les

Plus en détail

MÉCANIQUE DE PLATES-FORMES ÉLÉVATRICES

MÉCANIQUE DE PLATES-FORMES ÉLÉVATRICES EMPLOI-QUÉBEC LA Q U A L I F I C A T I O N O B L I G A T O I R E MÉCANIQUE DE PLATES-FORMES ÉLÉVATRICES CONNAÎTRE LA QUALIFICATION LES FONCTIONS DU TRAVAIL Le certificat de qualification en mécanique de

Plus en détail

Manuel de transmission du reporting PSF

Manuel de transmission du reporting PSF Reportings réglementaires Manuel de transmission du reporting PSF Reporting PSF pour la CSSF Version 1.2 Ne pas communiquer ou reproduire sans autorisation de la Bourse de Luxembourg Référence : ManuUtil_EFile_Transmission_ReportingPSF_FR.doc

Plus en détail

Représentants de Service Canada

Représentants de Service Canada B9 Questions courantes et émergentes chez Service Canada Représentants de Service Canada Questions courantes et émergentes chez Service Canada Par : Service Canada Sujets Mises à jour sur le RE Web Relance

Plus en détail

Agenda. Salon du BI, 9 avril 2008

Agenda. Salon du BI, 9 avril 2008 Salon du BI, 9 avril 2008 Guy Bourassa SSQ Groupe financier Architecte en entrepôt de données Développement et intégration des systèmes - Assurance collective Agenda SSQ en deux mots L historique du BI

Plus en détail

Commission canadienne de sûreté nucléaire

Commission canadienne de sûreté nucléaire Canadian Nuclear Safety Commission Commission canadienne de sûreté nucléaire Compte rendu des délibérations, y compris les motifs de décision à l'égard de Demandeur Énergie nucléaire du Nouveau-Brunswick

Plus en détail

Thèmes et situations : Personnel et législation sociale dans l entreprise. Fiche pédagogique

Thèmes et situations : Personnel et législation sociale dans l entreprise. Fiche pédagogique Ressources pour les enseignants et les formateurs en français des affaires Activité pour la classe : DFA1 Crédit : Joelle Bonenfant, Jean Lacroix Thèmes et situations : Personnel et législation sociale

Plus en détail

y compris les motifs de decision

y compris les motifs de decision Canadian Nuclear Safety Commission Commission canadienne de surete nucleaire Compte rendu des deliberations, y compris les motifs de decision A I'egard de Demandeur Energie Nouveau-Brunswick Objet Demande

Plus en détail

Compte rendu des délibérations, y compris les motifs de décision

Compte rendu des délibérations, y compris les motifs de décision Compte rendu des délibérations, y compris les motifs de décision relativement à Demandeur Earth Sciences Extraction Company Objet Renouvellement du permis d exploitation d installation de combustible FFOL-3663.0/2005

Plus en détail

RÈGLEMENT RÉGISSANT LA GESTION DES DOSSIERS CLIENTS

RÈGLEMENT RÉGISSANT LA GESTION DES DOSSIERS CLIENTS RÈGLEMENT RÉGISSANT LA GESTION DES DOSSIERS CLIENTS 2015 www.iccrc-crcic.ca Version : 2015-002 Dernière modification : 13 juillet 2015 Page 2 de 9 Table des matières SECTION 1 OBJECTIF... 4 SECTION 2 DÉFINITIONS...

Plus en détail

Levée du point d arrêt lié au permis de la centrale nucléaire de Pickering d Ontario Power Generation

Levée du point d arrêt lié au permis de la centrale nucléaire de Pickering d Ontario Power Generation Levée du point d arrêt lié au permis de la centrale nucléaire de Pickering d Ontario Power Generation Présentation au Comité de la santé nucléaire de Durham Le 14 novembre 2014 Miguel Santini Directeur,

Plus en détail

À propos de Systemscope

À propos de Systemscope Plus intelligent, plus rapide, moins cher, plus convivial et conforme aux politiques : l APECA adopte une plateforme de processus opérationnel (PPO) s appuyant sur SharePoint Ron Surette Stephen Karam

Plus en détail

Édifier une base de données avant d aller de l avant

Édifier une base de données avant d aller de l avant Ian M.F. Arnold, M.D., M.Sc., CSPQ, FCBOM, FRCPC, DOHS, CEA, CRSP Morgan Craig Broadwith, M.Sc. Samantha Kolapak, M.P.P. Édifier une base de données avant d aller de l avant Conseiller en santé et sécurité

Plus en détail

Évolution du processus de normalisation en ce qui a trait à la présentation de l information financière Vivons-nous un changement d environnement?

Évolution du processus de normalisation en ce qui a trait à la présentation de l information financière Vivons-nous un changement d environnement? Évolution du processus de normalisation en ce qui a trait à la présentation de l information financière Vivons-nous un changement d environnement? Le processus de normalisation de l IASB auparavant Proposition

Plus en détail

Appel à projets. Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest

Appel à projets. Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest Appel à projets 2010 Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest Un programme conjoint entre la Fondation de France et le Comité français pour la solidarité internationale (CFSI) Date limite

Plus en détail

Les marchés publics électroniques 6 février 2014 Chambre des métiers

Les marchés publics électroniques 6 février 2014 Chambre des métiers Les marchés publics électroniques 6 février 2014 Chambre des métiers www.marches publics.lu www.pmp.lu Introduction Le portail Les fonctionnalités Questions réponses Agenda 1 Portail des marchés publics

Plus en détail

Orientations de l OCDE pour les politiques concernant le contenu numérique

Orientations de l OCDE pour les politiques concernant le contenu numérique 2 ORIENTATIONS DE L'OCDE POUR LES POLITIQUES CONCERNANT LE CONTENU NUMÉRIQUE Orientations de l OCDE pour les politiques concernant le contenu numérique Le contenu numérique est devenu un élément de plus

Plus en détail

Manuel : Charger et télécharger des listes de salaires et/ou de primes uniques

Manuel : Charger et télécharger des listes de salaires et/ou de primes uniques Manuel : Charger et télécharger des listes de salaires et/ou de primes uniques 1. Transmettez vos mutations (prenant effet avant la date d adaptation) avant de télécharger la liste à compléter. Contrôlez

Plus en détail

ECOLE NUMERIQUE GESTION DES IDENTITES

ECOLE NUMERIQUE GESTION DES IDENTITES ECOLE NUMERIQUE GESTION DES IDENTITES Sommaire Introduction...3 Les différentes identités et les droits...3 Première connexion...3 Affectations...3 Gestion des identités par le directeur...4 Visualisation

Plus en détail

Groupe du financement et des investissements

Groupe du financement et des investissements Groupe du financement et des investissements Exposé à l intention des délégués commerciaux Robert Pelletier, représentant en chef, Asie Adam Smith, Associé principal, Solut. de financement à l intern,

Plus en détail

Le modèle de conseil docuteam 3 x 3. Déroulement d un projet en gestion des documents

Le modèle de conseil docuteam 3 x 3. Déroulement d un projet en gestion des documents Le modèle de conseil docuteam 3 x 3 Déroulement d un projet en gestion des documents 1 docuteam 3 x 3 : Le modèle Projet Mise en service V V V Analyse Conception Mise en œuvre Suivi Niveau stratégique

Plus en détail

IMPORTANTE SOCIETE DANS LE SECTEUR DU CAFE-CACAO RECHERCHE POUR LE PROJET D APPUI AU SECTEUR AGRICOLE (PSAC)

IMPORTANTE SOCIETE DANS LE SECTEUR DU CAFE-CACAO RECHERCHE POUR LE PROJET D APPUI AU SECTEUR AGRICOLE (PSAC) IMPORTANTE SOCIETE DANS LE SECTEUR DU CAFE-CACAO RECHERCHE POUR LE PROJET D APPUI AU SECTEUR AGRICOLE (PSAC) 1 Consultant chargé de la coordination technique et du suiviévaluation Mission : Sous la supervision

Plus en détail

Dématérialisation des données. Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes PROGRAMME

Dématérialisation des données. Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes PROGRAMME Les petits déjeuner du CT M Réunion n 4 du Club de Laboratoires Accrédités Dématérialisation des données Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes

Plus en détail

Compte rendu sur l état de préparation de la CCSN en vue de réglementer des projets proposant l utilisation de petits réacteurs modulaires (PRM)

Compte rendu sur l état de préparation de la CCSN en vue de réglementer des projets proposant l utilisation de petits réacteurs modulaires (PRM) Compte rendu sur l état de préparation de la CCSN en vue de réglementer des projets proposant l utilisation de petits réacteurs modulaires (PRM) K. Lee et M. de Vos Groupe de travail de la CCSN sur les

Plus en détail

Archivage des e-mails : présentation à l'intention des décideurs

Archivage des e-mails : présentation à l'intention des décideurs Archivage des e-mails : présentation à l'intention des décideurs La mise en œuvre d'une solution d archivage d e-mails peut apporter de nombreux avantages, tant sur le plan juridique et technique que financier,

Plus en détail

Vérification des activités de dotation

Vérification des activités de dotation Bureau de la vérification et de l'éthique Recommandé pour approbation par le président, par le comité de vérification le 13 avril 2010 Approuvé par le président le 12 juillet 2010 E-Docs # Table des matières

Plus en détail

Archivage électronique - Règle technique d exigences et de mesures pour la certification des PSDC

Archivage électronique - Règle technique d exigences et de mesures pour la certification des PSDC Archivage électronique - Règle technique d exigences et de mesures pour la certification des PSDC Sommaire Description du modèle de surveillance Définitions Objectifs de la surveillance des PSDC Présentation

Plus en détail

_Canada. a l'egard de. y compris les motifs de decision. Compte rendu des deliberations, Best Theratronics Ltd. Demandeur

_Canada. a l'egard de. y compris les motifs de decision. Compte rendu des deliberations, Best Theratronics Ltd. Demandeur Canadian Nuclear Safety Commission Commission canadienne de sorete nucleaire Compte rendu des deliberations, y compris les motifs de decision a l'egard de Demandeur Best Theratronics Ltd. Ob jet Demande

Plus en détail

Conditions générales d utilisation du portail web de FranceAgriMer et de ses e-services (téléservices)

Conditions générales d utilisation du portail web de FranceAgriMer et de ses e-services (téléservices) Conditions générales d utilisation du portail web de FranceAgriMer et de ses e-services (téléservices) 1. Les conditions générales d utilisation (CGU) décrites ci-dessous peuvent être complétées par les

Plus en détail

Comment remplir la demande en ligne

Comment remplir la demande en ligne Comment remplir la demande en ligne Vous allez remplir une demande en ligne de bourses de la Fondation des infirmières et infirmiers du Canada. Veuillez lire ce guide avant de remplir la demande. À noter

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES MAIRIE DE COULOGNE DIRECTION DES MARCHES SERVICE DES MARCHES Place de la Mairie BP 17 62137 COULOGNE Tél.: 03 21 36 92 80 ACHAT DE MATERIEL INFORMATIQUE

Plus en détail

RÉSUMÉ DES OBSERVATIONS ET DES RECOMMANDATIONS

RÉSUMÉ DES OBSERVATIONS ET DES RECOMMANDATIONS RÉSUMÉ DES OBSERVATIONS ET DES RECOMMANDATIONS Observation n o Observations Recommandations Chef de projet Plan d action Date d achèvement prévue 1. Gouvernance 1.1 1.2 1.3 1.4 Le Comité spécial des sous-

Plus en détail

CONFINEMENT D UNE GROSSE INSTALLATION

CONFINEMENT D UNE GROSSE INSTALLATION CONFINEMENT D UNE GROSSE INSTALLATION Olivier ROBERT Responsable Qualité, Sécurité, Environnement de la société ENERTHERM Vice Président de CLIMAFORT Plan de la présentation : Introduction : L utilisation

Plus en détail

L énergie nucléaire au Canada

L énergie nucléaire au Canada L énergie nucléaire au Canada Présenté par : Sylvana Guindon Ressources naturelles Canada Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques Le 2 décembre 2005 Le rôle du gouvernement Le Ministre

Plus en détail

Lutte contre le blanchiment d argent

Lutte contre le blanchiment d argent Lutte contre le blanchiment d argent et le financement du terrorisme E-learning PSF Sensibiliser et former l ensemble des collaborateurs à la lutte contre le blanchiment d argent et contre le financement

Plus en détail

Projet «Vote Electronique V2» Spécifications

Projet «Vote Electronique V2» Spécifications Projet «Vote Electronique V2» Spécifications Version 1.0 9 décembre 2007 Historique des révisions Date Version Description Auteur 27/05/2003 1.0 Equipe Vote électronique V2 specs_fonctionnelles.1.1 25/11/2002

Plus en détail

Guide de l utilisateur

Guide de l utilisateur Guide de l utilisateur Centre de facturation UPS 2014 United Parcel Service of America, Inc. UPS, la marque de commerce UPS et la couleur brune sont des marques déposées de United Parcel Service of America,

Plus en détail