A.B.C perd la qibla!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "A.B.C perd la qibla!"

Transcription

1 Rififi au conseil de cabinet Un journaliste qui n'est pas cru devient un journaliste cuit Bimensuel Nigérien d'informations générales et d'analyses - N 30 du Mardi 15 Septembre Site Web : tamtaminfo.com - PRIX :300 F CFA A.B.C perd la qibla! Ainsi donc par son propre comportement et surtout par ces attitudes de mépris vis-à-vis des autres, Amadou Boubacar Cissé ministre d Etat du Plan et du Développement Communautaire a créé lui-même les conditions de son éviction du gouvernement de Briji Raffini, entrainant avec lui le ministre de la culture d obédience UDR Tabbat, le sieur Abdou Assoumane. En fait, Cissé se croyait très fort dans le système et suffisamment puissant pour ne pas prendre en compte les consignes et ordres du premier ministre chef du gouvernement qu il voulait narguer au passage. Sauf que le président Issoufou ne l a pas accepté et a plutôt mal digéré cette «indiscipline caractérisée» d un membre du gouvernement à l endroit du premier ministre. SNAR LEYMA : Les clients se plaignent! Le Colonel Moutari Issaka fait honneur à la douane nigérienne En effet, la douane de Harobanda, maitrisant son système d investigation, avait un œil depuis le chargement de cette drogue et suivait le véhicule pas à pas. Les camionneurs avaient chargé officiellement du sel en provenance du Ghana où ils avaient caché13 sacs de chanvre indien correspondant à 650 kg approximativement. Ce camion dont le chauffeur est nigérian accompagné de deux autres nigériens a été intercepté a l entrée de Niamey pendant que ces malfrats étaient en train de décharger la drogue dans des petits véhicules qui vont l acheminer à Niamey ville.

2 J ai longuement hésité avant de me décider d écrire cet article en forme de réflexion ou de contribution. On peut aisément deviner les raisons. Pour ceux qui sont au cœur de la finance et qui connaissent la sensibilité du sujet, eux, savent bien de quoi je parle. En effet, je suis néophyte en matière de sciences financières. Mais, ma conscience de citoyen Nigérien et africain, m interpelle. D ailleurs notre position de lettré privilégié également, nous autorise d aborder différents sujets pour expliquer ce que nous avons compris. C est aussi une façon d inviter ceux qui savent mieux que nous, de nous éclairer afin d engager et d ouvrir un ou des débats enrichissants. Car, si l argent est le nerf de la guerre, il est aussi un outil qui favorise l assertion de l homme dans la vie de tous les jours. Cependant, ici je vais plus loin parce que j aborde les conditions de la création d une monnaie, le franc CFA, les raisons de sa résistance. Ce fut en 1939 que la France a ratifié les accords de Brettons Woods.On y mettra en place le Fonds Monétaire International FMI et la Banque Mondiale en vue de reconstruire l Europe que la guerre à détruite. Ce franc CFA continue à poser tant de problèmes qu il n en résolve aux peuples des Etats qui l utilisent. En dépit de tous les évènements que nous avons connus, nous africains. Une monnaie, le Franc CFA dont la première définition était Comptoirs Français d Afrique. En 1945 on l appellera ensuite : le Franc des Colonies Françaises d Afrique avant de devenir au fil du temps en 1958 : Communauté Financière Africaine. Et cela au bon vouloir des autorités françaises. De toutes les manières, un chat est un chat.colonies françaises ou Communauté Financière Africaine, c est toujours «bonnet blanc, blanc bonnet» Ce sont nous les utilisateurs qui «trinquons». Voilà pour les différentes appellations qui ne changent en rien le fond du problème. C est une monnaie créée à notre insu, sur notre dos en notre nom comme ce fut le partage de notre cher Continent l Afrique en micros Etats. En 1885 à Berlin en Allemagne par les grandes puissances autour d une table de caviar (selon WOLE SOYINKA, un autre érudit) où nous sommes devenus des sujets français. Sans notre consentement, nous peuples d Afrique. C était en effet, pendant la première guerre mondiale que l Allemagne nazie qui occupait la France, avait imposé sa propre mon- REFLEXION L'Afrique, la France et le Franc CFA Par le Dr Abdoulaye Hassan Diallo naie à cette Nation. Mais, à la fin de cette occupation le 26 Décembre 1945 la France qui doit aussi sa libération grâce au sacrifice suprême des soldats d Afrique, créa le Franc CFA pour les pays sous sa tutelle, disons colonisés. Des Etats qui jusqu à ce jour n ont jamais eu un droit de regard sur cette monnaie créée sur le Territoire français à Chamalières en Auvergne (Chez un ancien Président français Valérie Giscard d ESTAING ) et gérée dans les Banques Françaises. Des éminents Professeurs et spécialistes africains que nous avons écoutés nous ont édifiés sur ce qui se passe avec notre «propre argent» Nous devons cet éclairage au Professeur Nicolas AGBOHOU enseignant à l Université de Versailles et qui s est spécialisé dans ce domaine et à d autres Africains et même français. A qui nous rendons grâce pour cet éclairage que j appelle l éveil d une conscience continentale. Je précise qu un livre «Le franc CFA et l Euro contre l Afrique «a été écrit et publié par le Professeur Nicolas AGBOHOU. Je vous invite à le lire. II pourra mieux que moi, vous éclairer dans ce domaine. Au besoin le vulgariser pour continuer à ouvrir cette valise ou caisse de Pandore. Dans plusieurs Conférences, ils ont attiré notre attention sur cette duperie dont nous continuons à demeurer le dindon de la farce. Tenez, depuis la création de cette monnaie de 1945 à 1973, tous les avoirs des pays membres de la zone-franc étaient entièrement logés à la Banque de France. Disons que les 100% demeurent la propriété de cette Banque. De 1973 à 2005 par générosité nous laissons-t-on entendre, la Banque retient les 65 % et enfin c est à partir de l an 2005 et jusqu à nos jours que la France accepte de faire «moitié-moitié» c est à dire à 50 %. Voilà où nous en sommes depuis le 26 Décembre 1945 avec notre argent gardé par cette Banque de France. On peut assimiler l attitude de la France vis-à-vis de l Afrique à l image d un homme dont on détient le portemonnaie et à qui l on donne la somme qu on veut sans tenir compte des besoins du propriétaire du portemonnaie. Quelle triste et injuste gestion. Il y a trois Banques qui sont dédiées aux consommateurs du Franc CFA réparties en zones. Nous avons les Etats de l Afrique de l Ouest (UEMOA) et qui sont : le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d Ivoire, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. Ces pays ont comme institution d émission la Banque Centrale des Etats de l Afrique de l Ouest BCEAO et dont l appellation est la suivante : Communauté Financière d Afrique (CFA) Code est XOF. Viennent ensuite le Cameroun, la République Centrafricaine, la République du Congo, le Gabon, la Guinée Equatoriale et le Tchad qui sont les Etats de l Afrique Centrale. Leur espace financier se nomme : Communauté Economique Monétaire de l Afrique Centrale : CEMAC. Leur institution d émission est la Banque des Etats de l Afrique Centrale BEAC. Pour ce groupe le franc CFA est désigné par Coopération Financière d Afrique Centrale et son Code est : est XAF. ll y a l Union des Comores, où nous avons le franc Comorien et son Code ISO 4217 est KMF. Quant à l ile de la Réunion le franc CFA a vécu de 1945 à 1975 alors que l ile de Mayotte a été servie de 1946 à Ces 2 entités vont également utiliser le franc français et l Euro car considérées comme des territoires français. Nous avons enfin les 3 Collectivités françaises du Pacifique : la Polynésie française, Wallis-et Futuna et la Nouvelle Calédonie. Ces possessions françaises sont servies par l Institut d émission d Outre Mer : EOM et utilisent le franc pacifique ou CFP dont le Code est ISO 4217 est XPF. Toutes ces monnaies ne représentent que 3% de la masse monétaire EURO et ne font pas partie de la zone-franc Alors que l Afrique Continent de la zone franc, n est pas arrimée à l EURO. II y a lieu de comprendre tout le mécanisme mis en place pour lier les mains aux africains disons pour les dissuader d émettre leur propre monnaie. Avec à tort ou à raison la complicité non seulement de nos partenaires français mais aussi de certains africains. Quelle dérive et quelle perte de temps! Enfin, pour d avantage mieux comprendre ou bien saisir la nasse et le filet dans lesquels on nous a mis il y a lieu de donner ici quelques explications sur le fonctionnement du circuit mis en place au niveau de chaque Banque Africaine. En dehors de la Banque mère dite Banque de France, nous avons notre Banque Centrale qui fait office de notre portefeuille. II y a les 3 Banques Africaines que nous avons citées au niveau de la répartition géographique sur notre Continent. Chacune dispose d un Conseil d Administration qui décide de la gestion de ces institutions financières. S agissant de la BCEAO, le Conseil d Administration comprend 8 membres dont 2 blancs qui représentent le Gouvernement français et qui disposent d un pouvoir de Véto. Même si explicitement ce n est pas écrit noir sur blanc dans les textes qui gèrent la Banque. IIs ont un pouvoir de décision sur le fonctionnement et l Orientation de ces Banques. Quand bien même s ils sont minoritaires en nombre. Au niveau de la BEAC de la Banque des Etats de l Afrique Centrale sur 6 membres qui constituent le Conseil d Administration il y 2 français au nom de la France. IIs ont aussi les mêmes prérogatives que leurs collègues des autres Banques. Lorsqu il y a une réunion du Conseil d Administration de la Banque le dernier mot leur revient. Les africains propriétaires sur papier de leur argent n ont aucun pouvoir de remettre en cause l avis de nos partenaires français. D où l adage «Circulez, il n y a rien à voir». Enfin, lorsqu un pays ou un Etat de la zone franc vend ses matières premières à un pays étranger disons comme la Chine il est remboursé dans la devise de l acheteur. C est le yen et nos Banques ne peuvent pas les encaisser. Ces sommes vont naturellement dans leurs totalités dans les caisses de la Banque de France. Cette dernière ne donne au pays qui a vendu son bien que 50 % de toute la recette alors qu il ne remet qu en franc CFA avec bien sûr son taux d intérêt Résultat «on ne voit que du feu» comme dirait l autre. Nous sommes remboursés en mon- L'AURORE N 30 DU MARDI 15 SEPTEMBRE

3 REFLEXION naie de «singe». Pendant ce temps nos matières premières disparaissent, nous n avons pas notre argent et nos populations souffrent. Parce que nos droits sont détournés au profit de l autre. Et nous nous taisons et fermons les yeux. D autre part, le franc CFA est convertible. Soit! Mais allez au Cameroun ou dans n importe quel pays de la zone-franc avec un billet d un autre pays. Vous ne pourrez pas trouver le change parce que les billets de tous les pays ne sont pas les mêmes. Finalité il faut aller à la Banque de France pour trouver l équivalent de votre monnaie. Et là, le taux d échange est en faveur de l Euro donc en notre défaveur. 1 EURO pour 657 franc CFA. Allez y comprendre! D ailleurs le franc CFA n est pas connu en dehors du territoire qui l utilise. Au Maroc lorsqu au cours d un de mes déplacements j avais demandé à un Marocain si l on pouvait me faire de la monnaie CFA, il m a dit «Mais qu est-ce cela veut dire?» Une autre passagère qui avait des problèmes détenait pleins des billets CFA et voulait trouver des Euros ou n importe quelle monnaie : On lui a répondu qu on ne connait pas sa monnaie. Je trouve que ces Marocains ont bel et bien raison parce qu on n a jamais dans aucune université, ou établissement d enseignement français donné des cours sur le franc CFA. Allez dans une Banque en France et sortez un billet de franc CFA. On vous regardera avec un air d étonnement accompagné de la phrase suivante «je connais pas». NOUS AVONS INTERET A NOUS REVEILLER Tel est le triste sort qui est le nôtre dans cette sordide affaire de franc CFA qui nous crée plus de problèmes qu il n en résolve. Si nous voulons vivre au lieu de survivre. Nous avons assez dormi sur nos lauriers pendant que le monde avance sans nous. Nous avons une responsabilité collective et l histoire ne nous pardonnera jamais. Et si nous ne le savions pas nous devrions interpeller notre conscience endormie. Nous pouvons remédier à cette grave dérive parce que nous en avons les moyens et avec une volonté nous y arriverons comme ceux qui ont pris leur responsabilité. Des pays comme le Maroc a quitté cette zone ou ce club en 1957 pour créer sa propre monnaie, l Algérie qui s est battue les armes à la main a aussi pris ses responsabilités en quittant. Elle dispose de sa propre monnaie et la Tunisie leur a emboîté le pas. Ce sont des Etats respectables et respectueux en inscrivant leur souveraineté au fronton de leur liberté et de leur indépendance. Beaucoup de pays et Etats africains et d autres dans le Monde ont préféré émettre leur propre monnaie avec tout ce que cela comporte comme risques. Le cas des pays anglophones comme le Ghana et le Nigéria pour ne citer que ceux-ci qui ont leur propre monnaie sont souverains quoi qu on dise. Aucune puissance même leur ancien Maître le Royaume de Grande Bretagne ne peut se permettre de s immiscer dans la gestion de leur monnaie. Pourquoi pas nous? Nous devons nous poser des questions, des interrogations sur ce sujet. Si notre monnaie le CFA est émise à Chamalières en France l Euro par contre est émis à Francfort. Pourquoi notre monnaie est émise en France et l Euro en Allemagne? Les raisons sont simples parce que c est la France qui détient notre bourse et la France aussi n a pas dérogé à la ligne depuis l occupation lorsque sa monnaie était imprimée en Allemagne. Même si dans le cadre de l Union Européenne il y a une répartition de la fabrication des matières premières des Etats membres en produits finis sur le plan régional. Il y a toujours des questions à se poser. Quand on sait que la France est la sixième puissance économique mondiale. Nous souhaitons que les Africains interpellent la France pourquoi pas à travers leurs dirigeants qui sont leurs porte-paroles officiels sur ce silence total sur l émission de notre propre monnaie chez nous. Elle sait très bien que sans une monnaie propre à soi l indépendance ne garantit pas la Souveraineté d un Etat. En dépit de la possession de tous les outils Républicains : Hymme, Drapeau, Armoiries etc sans la monnaie il n y a pas de totale Souveraineté qui demeure le socle de toute liberté. La France a la responsabilité du moins une partie de notre indépendance vis-à-vis de la monnaie du Franc CFA. Nos indépendances devraient être accompagnées du drapeau et notre future monnaie. Parce que nous avons eu plus de cent ans de compagnonnage qui aurait forgé des liens de complémentarité au lieu de subordination. Car si tout le temps que la France est demeurée sur nos terres d Afrique, nous devrions être l objet d une Reconnaissance au lieu de continuer à être tenus «en laisse». Comme nous le sommes encore et toujours de nos jours. On nous a abreuvés d une culture et d une langue qui ne sont pas les nôtres alors que nous possédons des plus belles du monde. En France encore dans certains coins pour ne pas dire partout on continue de nous regarder comme le Bon Nègre «d y a Bon Banania», cette marque ridicule du noir en chéchia rouge sur les Boites de café. Pour amuser les poilus pendant la première et la deuxième guerre Mondiale au fond des tranchées de Verdun, des Chemins des Dames ou des Dardanelles. Des champs de batailles où toute la fleur de la jeunesse africaine a versé son sang pour l Europe. Nous avons en mémoire bien logés dans notre subconscient des discours d hommes politiques ou écrivains français sur l Afrique et ses richesses d ailleurs pillées. Jules FERRY qui a créé l Ecole française disait que «l Afrique était un réservoir des richesses pour la France». Nous nous rappelons encore de cette phrase que nous avions apprise et retenue dans nos villages lointains d Afrique à l école dans le livre TERRISSE véhiculant les idées coloniales (Nos ancêtres étaient des Gaulois et la France notre grande Patrie). Plus de cent ans après d autres français contemporains lui ont emboîté le pas dans ce sens. Mais pour des raisons de pudeur je ne les cite pas. Cependant, ils sont connus de nous tous. Nous les laissons dans leur vilaine posture. D ailleurs pour rapporter une conversion entre un chef d Etat Africain et Français dont nous taisons les noms. Nous avons retenus ceci. Le Président Français disait «la France est une voiture, sans elle l Afrique ne pourra pas avancer». Et au Président africain de rétorquer que «si la France est une voiture, l Afrique représente l essence». Ce qui est bien vrai du reste car sans essence aucune voiture ne peut démarrer. Sur le plan moral cela devrait interpeller notre ancienne maitresse. Jules FERRY avait raison parce que nous avons été spoliés et nos richesses bradées. Nous n avons aucun intérêt de tirailler avec la France mais nous avons le devoir de la mettre en face de ses responsabilités qu elle n a pas voulu assumer. Parce que si nous étions aussi indépendants qu on le pense, des usines auraient poussé chez nous dans nos villes pour transformer nos matières premières sur notre sol d Afrique. Au profit de nos populations et on ne serait plus l objet d une actualité brûlante sur les écrans des télévisions occidentales dont l Afrique et les Africains sont montrés du doigt en train de mourir par grappes noyés dans des océans. A la recherche nous dit-on d un Eldorado qu on leur miroite. Nous serions dans nos forêts, nos cases et sur des grandes places publiques en train de développer notre continent. Nos jeunes, nos femmes et d autres n allaient pas risquer leurs vies pour moins que rien. Mais, on préfère nous accueillir sur ce sol français pour nous donner le savoir et nous abandonner sans travail si ce n est pas une reconduite à la frontière tout simplement. Nous avons une responsabilité collective dans tout cela et il n y a pas lieu de nous blanchir nous les africains lorsque nous observons tout ce triste spectacle et ces injustices criardes à l endroit de nos peuples sans rien faire. Nous interpellons et au premier Chef nos dirigeants, nos intellectuels et tous ceux qui peuvent réfléchir pour mettre nos intelligences et nos compétences à la disposition de nos populations, qui n ont aucun revenu dans des pays où les salaires, les bourses et autres dépenses de Souveraineté deviennent un «casse-tête Chinois». Parce que les économies sont telles que le citoyen lambda court chaque jour à la recherche de son quotidien : manger et boire. Nous avons trop dormi et dans un sommeil très profond. C est le lieu d interpeller l Union Africaine et les Etats qui l ont mise en place pour rassembler les peuples des pays membres. Car si nous revisitons l histoire, nous retiendrons que l un des objectifs de la grande sœur OUA était de libérer ou d aider à la libération des pays africains qui n étaient pas encore indépendants. Et l autre d aider les Etats indépendants à créer leur monnaie pour aboutir à une monnaie africaine Unique. De 1963 à nos jours il s est passé assez de temps, même trop de temps. En 1986 les Etats membres ont réédité cet objectif sans jamais l atteindre. Cela fait 28 ans que la chanson dure et le disque risque d être rayé. Tout récemment nous avons entendu dire que les Etats membres de la CEDEAO vont bientôt s atteler à la création de notre monnaie. Et que cette mission a été confiée aux Chefs d Etat du Ghana et du Niger. Tant mieux. Nous attendons. Puisque l UEMOA et ses autres Institutions sœurs existent déjà. Afin que nous puissions élever la voix et nous procurer des outils pour construire nos Etats et enfin notre Continent qui souffre alors qu il ne le mérite pas. Sinon, l histoire donnera raison sur ce paysan africain qui, quelques années après nos Indépendances avait posé cette question «A quand la fin de l Indépendance?» A tort ou à raison il avait traduit ce qu il pensait certainement de la gestion des nouveaux maitres du pays. Et quoi qu on dise l Afrique est riche mais les Africains sont pauvres. Nous le resterons si nous ne nous réveillons pas parce que cette jeunesse, ces femmes et tous les autres ne méritent pas de subir tant de souffrances. Parce que demain, c est déjà aujourd hui et parce que personne ne viendra bâtir nos Etats et construire notre Continent à notre place. Car le temps passe et le monde avance ailleurs. Nous avons aussi le droit de vivre et de mourir décemment comme sous tous les cieux du monde. Dr Abdoulaye HASSANE DIALLO L'AURORE N 30 DU MARDI 15 SEPTEMBRE

4 POLITIQUE A.B.C perd la qibla! Ainsi donc par son propre comportement et surtout par ces attitudes de mépris vis-à-vis des autres, Amadou Boubacar Cissé ministre d Etat du Plan et du Développement Communautaire a créé lui-même les conditions de son éviction du gouvernement de Briji Raffini, entrainant avec lui le ministre de la culture d obédience UDR Tabbat, le sieur Abdou Assoumane. En fait, Cissé se croyait très fort dans le système et suffisamment puissant pour ne pas prendre en compte les consignes et ordres du premier ministre chef du gouvernement qu il voulait narguer au passage. Sauf que le président Issoufou ne l a pas accepté et a plutôt mal digéré cette «indiscipline caractérisée» d un membre du gouvernement à l endroit du premier ministre. Dès lors, la messe était dite pour Cissé et les siens. Il ne devrait même pas attendre qu on le mette dehors de la salle du conseil des ministres. Il devrait avant tout se dire qu Issoufou devait choisir entre lui et la personne du premier ministre. Qu il, se rende à l évidence qu il ne fait pas le poids face au discret Briji Raffini. Et donc, pour le président Issoufou Mahamadou, le choix entre les deux hommes fut très clair. Il n a pas fait de quartier à choisir entre un homme discret mais efficace contre un autre au tempérament nerveux et même belliqueux par moment. Cissé aura donc payé pour son arrogance vis-à-vis de Briji. Il a mal mesuré sa dimension à côté de celle d une personne d une envergure manifestement plus grande que la sienne. C est donc lui, le gros perdant de cette affaire de mauvaise humeur en plein conseil des ministres.mais le problème de Cissé va au-delà de cette simple anecdote entre lui et BrijiRafini puisqu autant qu on s en souvienne, il avait été éjecté du régime de Baré alors qu il occupait les fonctions de premier ministre dans pratiquement les mêmes circonstances. Même du temps de Baré, Cissé voulait en faire à sa guise et ne pas respecter les consignes qui lui avaient été données. Il voulait passer outre les directives de sa hiérarchie. Ce qui n avait pas plu au Général Baré qui, un bon matin mettra fin à ses fonctions en qualifiantl équipe qu il dirigeait de gouvernement «d incapables». Si donc, vous suivez notre analyse, c est la personne même de Cissé qui est équivoque à notre avis. A chaque fois, vous lui faites confiance en lui confiant une tâche importante et lui en rajoute un petit peu de son caractère provocateur ou alors arrogant. Ma foi, cela ne rend pas service chaque fois. Hier comme aujourd hui, c est bien lui qui s en sort plutôt mal et quelque peu déséquilibré. La preuve, la dernière crise a mis au grand jour une grosse différence d appréciation entre lui, en sa qualité de président de l UDR Tabbat et des députés de ce parti de leur côté très attachés aux ténors du régime actuel. Ce sont eux qui auraient proposé le remplaçant d Abdou Assoumane au département de la culture du gouvernement remanié. Il faut donc en conclure que le sieur Amadou Boubacar Cissé n est pas un homme politiquement correct. Qu il intègre chaque fois des combinaisons politiques pour par la suite prétendre les saborder. Et même qu il n est pas «fréquentable» pour tout bon politicien tant qu il ne cesse de se comporter de cette manière-là. Et de surcroît, Cissé doit aujourd hui se rendre à l évidence de sa grosse erreur : personne ne peut accepter de travailler avec lui et le laisser faire, ne pas lui demander des comptes ou même lui laisser libre cours à faire tout ce qui lui passera par la tête. Avec de telles préjugés, Cissé, disons la personne de Cissé, l homme politique serait en train de s offrir l image d un politicien versatile et difficile à gérer dans le cadre d une alliance politique ordinaire. Ce qui ne lui rend absolument pas service tant aujourd hui que demain Pourvu qu il comprenne cela une bonne fois avant qu il ne soit trop tard! Kader Mohamed Rififi au conseil de cabinet Décidément le gouvernement de la septième république ne désemplit pas avec les querelles entre ministres de la même coalition. Après Hassoumi et Marou, vient Hassoumi et Cissé, ensuite Hassoumi et Ada Cheffou et enfin Hassoumi et Sala Habi. Cette dernière dispute a eu lieu au dernier conseil de cabinet ou les deux compères se sont accrochés verbalement sur un point qui les diverge. Tout a commencé avec le ministre Ada Cheffou et le puissant ministre de l intérieur M. Hassoumi Massaoudou. Le ministre de l intérieur a qualifié le ministre de l environnement, Monsieur Ada Cheffou, des tous les maux d Israel. Comme on connaît la réaction de tous les ministres suceurs, celui-ci est resté bouche- Bee. Il a fallu l intervention de Mon- sieur Sala Habi pour voler à son secours. C était par rapport aux décisions prises par la majorité au pouvoir. En fait, Hassoumi ne veut pas être contredit et considère ses alliés comme intrus. Pour le Guri système, tout a déjà été planifié et les autres ministres vont seulement suivre le diktat de la majorité. C est vrai que la majeure partie des ministres qui clendotent avalent des couleuvres mais il n en est rien pour le cas de Sala qui s est vaillamment opposé à Hassoumi lequel d ailleurs veut régner dans la salle de conseil en maitre absolu. Ainsi, Sala a acheté la bagarre de Ada Cheffou qui était resté comme une statue devant le puissant Hassoumi. Ces divergences de points de vue ont fait couler beaucoup de salives chez les deux ministres qui se sont même proférés des invectives selon des sources aux parfums de l affaire. Le chef de file j ai nommé Brigi Rafini, lui-même s est trouvé incapable d éteindre ce feu qui consume petit à petit le gurisysteme et ses alliés. Selon d autres sources, S.E Brigi Rafini a demandé la médiation de l honorable Boukari Sani dit Zilli qui a servi de conseiller mitoyen. Mais selon Sala Habi, l affaire n est pas encore enterrée. Voilà à quoi on assiste depuis la formation du gouvernement Rafini. Ces comportements sont indignes des dirigeants d un pays qui a plusieurs défis à relever plutôt que de de se chamailler dans une salle climatisée pendant que le peuple attend beaucoup de choses. Balkissa Yahaya L'AURORE N 30 DU MARDI 15 SEPTEMBRE

5 NATION Le Colonel Moutari Issaka fait honneur à la douane nigérienne Le Colonel Moutari Issaka Apparemment, la douane nigérienne ne faiblit jamais. En dépit de l interventionnisme des autorités de la septième république qui sont de nature à décourager ce secteur,( saisie des devises a l aéroport Diori Hamani de Niamey), les douaniers sont toujours soucieux de l avenir de leur nation et continuent à travailler selon les règles de l art. C est le cas de la brigade d investigation et de recherches de Harobanda qui a, comme à l accoutumée procédé a une grande opération de saisie d un stock de chanvre indien. En effet, la douane de Harobanda, du filet. Notons que ce professionnalisme a été réalisé grâce a perspicacité du Colonel Moutari Issaka, chef de la brigade d investigations et de recherche de Harobanda. Pour ceux qui le connaissent, c est quand même un habitué Ballles de chavre indien saisies maitrisant son système d investigation, avait un œil depuis le chargement de cette drogue et suivait le véhicule pas à pas. Les camionneurs avaient chargé officiellement du sel en provenance du Ghana où ils avaient caché13 sacs de chanvre indien correspondant à 650 kg approximativement. Ce camion dont le chauffeur est nigérian accompagné de autres personnes Immatriculation du véhicule saisi nigériens a été intercepté a l entrée de Niamey pendant que ces malfrats étaient en train de décharger la drogue dans des petits véhicules qui vont l acheminer à Niamey ville. C est pendant ce moment que la brigade de Harobanda a intervenu et encerclé ces malfrats pris la main dans le sac. Malheureusement, le chauffeur nommé Mounirou Alassane de nationalité nigériane s est enfui, laissant les deux autres nigériens dans les mailles Les deux malfrats arrêtés de ces genres d opérations. C est une personne avertie et flegmatique agissant avec une grande délicatesse. Tous ces efforts abattus par ce vaillant colonel lui ont permis de recevoir les témoignages et remerciements de ces proches collaborateurs ainsi que ceux de ses supérieurs hiérarchiques. A. Mohamed SNAR LEYMA : Les clients se plaignent! En tant qu usagers, le minimum que l on puisse attendre d une maison d assurance est qu elle soit en mesure de vous couvrir lors d un éventuel accident? C est ainsi que le stipule le contrat d assurance entre toute société d assurances et sa clientèle. Les sociétés d assurances se sont du reste régulièrement assurées de cette tâche à la grande satisfaction du public. Mais lorsque nous évoquons les maisons d assurance, force est de constater qu elles ne sont pas toutes dans les mêmes prédispositions de service. Certains, à l exemple de la Leyma, jadis fleuron du monde des assurances au Niger ont depuis quelques temps commencé à jouer avec leur clientèle. Le jeu en question est plutôt malsain puisqu il consacre le retard et le nonrespect de ses engagements par une des paries contractuelles, laleyma en l occurrence. En termes clairs, vous avez détenir votre contrat d assurance en mains, les dirigeants de la Leyma négligent de leur côté l aspect réparation qu ils vous doivent. Ils ne font rien et font régulièrement attendre leurs clients, un peu comme si ceux-ci ont donné leur argent pour rien. Cette situation face à laquelle l autorité de contrôle ne fait aucun geste embête la clientèle de la Leyma qui ne sait plus à quel saint se vouer. Et puisque les clients ont leurs différents dossiers au cas par cas, il ne leur est pas facile de faire avancer les choses. Aussi, constatant le caractère délibéré des dirigeants de la Leyma à ne pas satisfaire les souscripteurs qu ils sont et qui ont subi des sinistres ou accidents que l assurance devrait prendre en charge, ils ont décidé de se constituer en un comité de. Mécontents de la Leyma. Ils n ont pas d autre choix que de s organiser puisque personne ne les écoute favorablement. Le temps de réunir quelques moyens d usage, ils ont juré de faire valoir leurs droits et ainsi faire plier les patrons de la Leyma. Nous devons faire constater que les clients de la Leyma sont dans leurs droits et ne doivent pas sous aucun prétexte se laisser gruger par une administration inconséquente. Bien que beaucoup de personnel aie régulièrement évolué au sein de cette boite, il est tout de même curieux qu il n arrive pas à trouver un début de solution à un problème qui va crescendo. Pourtant, il n est pas une bonne chose pour la Leyma qui a des concurrents sur place, que des telles informations fusent et investissent la rue. Le Conseil d administration devra à notre avis se donner les moyens de mettre fin à cette ridicule crise de gestion de la Leyma. Il est évident que c est l actuelle direction qui étale au grand jour son incompétence. Si donc, une amélioration n est pas observée dans ce domaine sensible, il va s en dire que se sera le nombre de clients de la Leyma qui s amenuisera comme une peau de chagrin. Notre avis est que la Leyma doit tout faire pour satisfaire sa clientèle et éviter cette image négative de société mal gérée qui lui colle de plus en plus depuis quelques temps. A quand l embellie au sein de la Leyma? Issaka Rabiou L'AURORE N 30 DU MARDI 15 SEPTEMBRE

6 NATION Interview de Hassoumi Massaoudou, ministre de l Intérieur du Niger (Paris Match) A cinq mois des élections, le ministre de l Intérieur du Niger, Hassoumi Massaoudou répond aux accusations de l opposition. Paris Match : L opposition qui vous accuse d avoir manipulé les fichiers électoraux, que lui répondez-vous? Hassoumi Massaoudou : Si nous avons constitué de nouvelles listes, c est à la demande de l opposition. J aurais préféré garder l ancien fichier qui a servi pour les élections de Nous aurions pu le réactualiser, cela aurait fait gagner du temps. Cela a fait l objet d un débat au sein du Conseil national du dialogue politique (CNDP). Le Premier ministre qui préside le CNDP a tranché en faveur de l opposition. Nous avons donc mis en place un Comité du fichier qui, au-delà des équipes techniques, comprend des représentants de la majorité et de l opposition. Sur tous les sites où le recensement a eu lieu, deux agents étaient présents, l un issu de la majorité et l autre de l opposition, y compris dans les ambassades pour les Nigériens de l étranger. Je ne vois pas comment dans ce contexte nous aurions pu manipuler les fichiers. Je rappelle qu en plus tout ce qui a trait à l organisation du scrutin est géré par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) qui comme son nom l indique est une structure indépendante. Paris Match : Selon le responsable associatif Ali Idrissa, il y aurait dans certains endroits plus d électeurs recensés que d habitants? Hassoumi Massaoudou : C est absurde! Monsieur Idrissa milite pour l opposition. Il appartient au «Front patriote et républicain» qui n est pas comme il le prétend une émanation de la société civile, mais un outil politique. Il fait partie de cette opposition qui, faute d offre politique crédible, n a eu de cesse depuis trois ans de chercher à soulever la rue pour créer un état insurrectionnel. En l occurrence, Ali Idrissa confond les chiffres. Il évoque les résultats de la simulation informatique calculée sur la base du recensement de 2012 qui donne le nombre d électeurs potentiels. C est un chiffre théorique. Le nombre d électeurs n est dans aucun cas supérieur au nombre d habitants! Paris Match : Dans la région de Tahoua, d où est originaire le Président Issoufou, un responsable associatif, Mahmoud Sagodum, a critiqué l incohérence des chiffres. Hassoumi Massaoudou : C est une région nomade où le recensement est difficile et se fait le plus souvent par voie de témoignages. Auparavant, une seule personne pouvait donner une liste avec autant de noms qu il le voulait. Aujourd hui ce n est plus possible. Nous avons institué une nouvelle règle qui limite le nombre d électeurs par témoignage à cinq. Voilà pourquoi les chiffres qui ont toujours été gonflés ont été revus à la baisse. Paris Match : D autres membres de l opposition prétendent que vous avez cherché à faire gonfler le nombre d électeurs à l étranger, notamment au Soudan où il aurait pu atteindre sept millions Hassoumi Massaoudou : C est un mensonge de plus qui traduit la mauvaise foi et le sens de l imagination de certains opposants. L instance indépendante chargée du fichier électoral a comptabilisé 4000 électeurs au Soudan et 3000 en Libye. Ceux qui font partie l opposition aujourd hui oublient qu ils ont longtemps gouverné le Niger! En 1993, quand ils ont vu que le parti le mieux représenté à l étranger était le nôtre, ils se sont battus pour ne pas faire voter les Nigériens de l étranger. Ils ne sont pas les mieux placés pour donner des leçons de démocratie. Paris Match : Quel a été l objet de la visite du sous-secrétaire d Etat américain en juillet dernier à Niamey? Hassoumi Massaoudou : Nous travaillons avec Antony Blinken sur le dossier Boko Haram. Le Niger a plus de 1000 prisonniers de la secte et les combats se poursuivent dans le Sud du Pays. En juillet dernier, pendant que John Kerry était au Nigéria, il est venu nous voir. Nous préparons une réunion à l Assemblée générale des Nations unies sur le sujet. Paris Match : Est-il vrai qu il a reproché au président Issoufou de couvrir un trafiquant dont les activités seraient aujourd hui perturbées par la présence de l armée française sur la base de Madama? Hassoumi Massaoudou : Pour nous, le terrorisme et le trafic de drogue sont toujours liés. Nous ne pouvons pas faire la guerre à l un sans la faire à l autre. Nous avons vu au Nord Mali qu il existe une continuité entre les groupes armés type MNLA (Mouvement national de la libération de l Azawad), les mouvements islamistes et les trafiquants de drogues. C est vrai au Niger aussi. Tout service susceptible de nous apporter des informations sur des trafics nous intéresse. Si monsieur Blinken nous en avait données, nous aurions engagé des poursuites judiciaires. Je vous rappelle que c est dans le cadre de la guerre contre les narcoterroristes que nous avons réclamé l assistance de l armée française. L opération Barkhane a permis d instaurer un verrou très efficace contre les trafiquants et terroristes. Il n y a pas que les Français, dans la zone, des forcés spéciales américaines travaillent aussi à notre demande. D ailleurs, la présence étrangère est d ailleurs souvent critiquée par l opposition. Paris Match : L un des fils Kadhafi, Saadi Kadhafi, a récemment été condamné à mort, ne regrettez-vous pas de l avoir livré à la Libye un Etat que vous-mêmes qualifiez de «terroriste»? Hassoumi Massaoudou : C est une question douloureuse. Le Niger, qui s est toujours opposé à l intervention militaire de l Otan en Libye, a accueilli plusieurs «kadhafistes». Il y en a encore aujourd hui. Nous les avons accueillis à condition qu ils n aient pas d activité politique. Or, les Libyens accusaient Saadi Kadhafi de mener des opérations subversives visant la déstabilisation de la Libye. A l époque, des kadhafistes menaient des opérations militaires spectaculaires dans le Sud du pays. Nous avons rétorqué aux Libyens que nous n avions pas de preuve concernant Saadi Kadhafi. Ils sont venus nous les apporter. On le voyait donner des instructions, lancer des appels à l insurrection. Quand votre voisin vous accuse de participer à une opération de guerre contre lui que faites-vous? Nous n avions pas le choix. Paris Match : N aurait-il été possible de le confier à un tribunal international plutôt qu à un «Etat terroriste»? Hassoumi Massaoudou : A l époque du Premier ministre Ali Zeidan, le gouvernement libyen était reconnu par la communauté internationale. Nous avions assez de problèmes avec eux. Et je dois dire que depuis que Saadi Kadhafi a quitté Niamey, cela s est calmé. Paris Match : L ancien président de l Assemblée Hama Amadou, aujourd hui en exil à Paris, est poursuivi dans une affaire de «supposition d enfant». Le juge de la cour d appel a décrété le 12 juillet le tribunal civil incompétent, est-ce le signe que l affaire pourrait aboutir à un non-lieu? H a s s o u m i Massaoudou : Non pas du tout, c est le signe qu elle suit son cours. Le tribunal correctionnel va prendre la relève et monsieur Amadou sera jugé. Nous ne sommes pas maitre de l agenda puisque la justice de notre pays fonctionne en parfaite indépendance. Sur cette affaire, elle a d ailleurs été saisie comme pour une affaire criminelle ordinaire. Nous ne sommes pas intervenus. Paris Match : Hama Amadou nous a fait savoir qu il comptait revenir au Niger pour la campagne électorale, qu en pensez-vous? Hassoumi Massaoudou : S il revient, il sera arrêté. Ses avocats ont demandé la levée du mandat d arrêt, ils ne l ont pas obtenue. Paris Match : Pourquoi l ancien ambassadeur de France, Antoine Anfré, a quitté Niamey précipitamment en juillet dernier? Hassoumi Massaoudou : Je peux seulement vous dire que toutes les raisons qui ont été avancées dans la presse sont fausses. Le 07 septembre 2015 INTER- VIEW FRANÇOIS DE LABARRE L'AURORE Bimensuel Nigérien d'informations Générales et d'analyses Site Web : tamtaminfo.com Siège Social : Boulevard du Zarmaganda Directeur de Publication : Abdoulkader Mohamed / Comité de Rédaction : Issaka Rabiou Balkissa Yahaya Composition L'AURORE Impression : 1000 exemplaires L'AURORE N 30 DU MARDI 15 SEPTEMBRE

7 MESSAGE BCEAO L'AURORE N 30 DU MARDI 15 SEPTEMBRE

8 MESSAGE Société Sahélo-Saharienne de Transport Voyageurs 3 STV Le voyage parfait Une nouvelle compagnie de transport dénommée Société Sahélo-Saharienne de Transport Voyageurs 3 STV vient de naître. Avec 3STV c'est le voyage parfait! Cette dernière propose aux nigériens des services qui reflètent la réalité du pays, l accent sera mis sur le meilleur accueil, la ponctualité, la rapidité dans les normes, un service destiné à satisfaire l ensemble de sa clientèle. La Société Sahélo-Saharienne de Transport Voyageurs 3 STV est située non-loin de l'ex CEG 11. Il nous appartient désormais de nous rendre massivement pour nos différents voyages à l intérieur du pays voire l extérieur. Venez nous voir, vous ne serez pas déçus, le voyage parfait c'est notre affaire! A NIAMEY Service réservation 24 h sur 24 Messagerie Enregistrement bagages : Service de renseignement : Siège social Avenue de l'ader, face ex-ceg 11 B.P Niamey-Niger Tél/Fax (227) L'AURORE N 30 DU MARDI 15 SEPTEMBRE

CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Rabat Jeudi 4 avril 2013

CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Rabat Jeudi 4 avril 2013 PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE Rabat Jeudi 4 avril 2013 LE PRESIDENT : «Ce voyage et cette visite arrivent au terme de tous leurs moments

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

Visa : le guide complet!

Visa : le guide complet! Visa : le guide complet! Ce qu il faut savoir sur les visas avant de partir! Si tu as des questions, hésites pas! Bonne lecture, Fabrice Les pages suivantes sont extraites du Kit Passeport Grand Voyageur,

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

«Le compte des opérations du franc CFA au trésor français est un fantasme», dixit Lionel Zinsou

«Le compte des opérations du franc CFA au trésor français est un fantasme», dixit Lionel Zinsou «Le compte des opérations du franc CFA au trésor français est un fantasme», dixit Lionel Zinsou Publié par La Rédaction dans À LA UNE, ÉCONOMIE sur lundi 02 juin 2014 à 2:32 / 1 commentaire Normalien,

Plus en détail

Bonjour, c est Lionel du blog Gold-up (dit le «Boxeur Financier»)! Je viens d envoyer les résultats à ceux qui me l avaient demandé.

Bonjour, c est Lionel du blog Gold-up (dit le «Boxeur Financier»)! Je viens d envoyer les résultats à ceux qui me l avaient demandé. Bonjour, c est Lionel du blog Gold-up (dit le «Boxeur Financier»)! Merci pour votre participation active au quizz que vous avez reçu le 17 janvier dernier! Je viens d envoyer les résultats à ceux qui me

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE UEMOA OUEST AFRICAINE ----------- CONFERENCE DES CHEFS D ETAT ET DE GOUVERNEMENT

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE UEMOA OUEST AFRICAINE ----------- CONFERENCE DES CHEFS D ETAT ET DE GOUVERNEMENT UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE UEMOA OUEST AFRICAINE ----------- CONFERENCE DES CHEFS D ETAT ET DE GOUVERNEMENT TRAITE PORTANT CREATION DU PARLEMENT DE L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE PREAMBULE

Plus en détail

RAPPORT DU COMITÉ D EMINENTS JURISTES AFRICAINS SUR L AFFAIRE HISSÈNE HABRÉ

RAPPORT DU COMITÉ D EMINENTS JURISTES AFRICAINS SUR L AFFAIRE HISSÈNE HABRÉ AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Addis Ababa, ETHIOPIA P. O. Box 3243 Telephone : +251-115- 517 700 Fax : +251-115- 517844 website : www. africa-union.org RAPPORT DU COMITÉ D EMINENTS JURISTES

Plus en détail

Conseil de sécurité de l'onu Réunion sur les armes légères sous la présidence de la Lituanie Siège de l'onu à New York, le13 mai 2015

Conseil de sécurité de l'onu Réunion sur les armes légères sous la présidence de la Lituanie Siège de l'onu à New York, le13 mai 2015 Conseil de sécurité de l'onu Réunion sur les armes légères sous la présidence de la Lituanie Siège de l'onu à New York, le13 mai 2015 Débat public sur " Le coût humain du transfert illicite, de l accumulation

Plus en détail

ÉTAT DE L AZAWAD Unité Liberté - Justice CONSEIL TRANSITOIRE DE L ÉTAT DE L AZAWAD CTEA. Lettre ouverte :

ÉTAT DE L AZAWAD Unité Liberté - Justice CONSEIL TRANSITOIRE DE L ÉTAT DE L AZAWAD CTEA. Lettre ouverte : ÉTAT DE L AZAWAD Unité Liberté - Justice CONSEIL TRANSITOIRE DE L ÉTAT DE L AZAWAD CTEA Lettre ouverte : à Monsieur le Secrétaire Général de l'organisation des Nations Unies (ONU), New York (USA), à Monsieur

Plus en détail

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans Gavin COCKS, fondateur de l Association GASP/Afrique du Sud («des jeux auxquels les enfants ne devraient pas jouer»). Actions de prévention en Afrique du Sud. Bonjour à tous et merci beaucoup à Françoise

Plus en détail

Français Authentique Pack 2

Français Authentique Pack 2 Guide : Comment utiliser le pack 2 Discussions Authentiques Cher(e) ami(e), Merci d avoir acheté le pack 2 Discussions Authentiques. C est une bonne décision et vous ne le regretterez pas. Je mets à votre

Plus en détail

Comprendre les attentats du 13 novembre 2015

Comprendre les attentats du 13 novembre 2015 Comprendre les attentats du 13 novembre 2015 Les faits, les enjeux des lieux visés, le contexte international, la réponse de l Etat français, le rôle des médias. Que s est-il passé? (Les faits) Le bilan

Plus en détail

QU'EST-CE QUE LA ZONE FRANC?

QU'EST-CE QUE LA ZONE FRANC? QU'EST-CE QUE LA ZONE FRANC? BURKINA FASO MALI NIGER TCHAD SENEGAL GUINEE-BISSAU RCA COTE-D'IVOIRE TOGO BENIN CAMEROUN GUINEE EQUAT. GABON CONGO Comores Les pays de la Zone Franc UEMOA CEMAC Comores France

Plus en détail

CONVENTION régissant l Union Monétaire de l Afrique Centrale (UMAC).

CONVENTION régissant l Union Monétaire de l Afrique Centrale (UMAC). CONVENTION régissant l Union Monétaire de l Afrique Centrale (UMAC). PRÉAMBULE Le Gouvernement de la République du Cameroun ; Le Gouvernement de la République Centrafricaine ; Le Gouvernement de la République

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

MONOGRAPHIE DE L AFRIQUE

MONOGRAPHIE DE L AFRIQUE AAI Comité Afrique UNE MONOGRAPHIE DE L AFRIQUE 28 Mai Tallinn, Estonie L Afrique un continent multiforme : Arabe Français anglais portugais Divisé, en trois, zones 1 - Le Maghreb ou l Afrique du Nord

Plus en détail

Mieux vaut seul que mal accompagné

Mieux vaut seul que mal accompagné Mieux vaut seul que mal accompagné C est là le plus souvent une formule que l on prononce en étant désolé et qui console assez mal les gens esseulés. L humanité a la plupart de temps considéré la solitude

Plus en détail

Grande Loge Féminine de France

Grande Loge Féminine de France ... La transformation du monde commence par la construction de soi... Grande Loge Féminine de France DOSSIER DE PRESSE Contact presse : 33(0)1 71 04 58 14 courriel : communication@glff.org Site : www.glff.org

Plus en détail

Le port autonome de Lomé

Le port autonome de Lomé Le port autonome de Lomé Thèmes Économie, consommation, publicité Concept Le webdocumentaire Indépendances africaines, documentaire conçu spécifiquement pour le web, offre un voyage dans 16 pays d Afrique

Plus en détail

Qu est-ce que la Zone franc?

Qu est-ce que la Zone franc? Paris, vendredi 3 octobre 2014 Après le dernier G20 Finances (à Cairns les 20 et 21 septembre) et en amont des assemblées annuelles de la Banque Mondiale et du FMI (à Washington du 9 au 11 octobre), Michel

Plus en détail

Le jeu «Si le monde était un village» Source : Afric Impact

Le jeu «Si le monde était un village» Source : Afric Impact Le jeu «Si le monde était un village» Source : Afric Impact Niveau / âge des participants Enfants (à partir de 12 ans), adolescents et adultes. Temps/durée d animation Environ ¼ d heure. Nombre d animateurs

Plus en détail

ALLOCUTION DE S.E.M. SIDIKI KABA

ALLOCUTION DE S.E.M. SIDIKI KABA REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ALLOCUTION DE S.E.M. SIDIKI KABA GARDE DES SCEAUX, MINISTRE DE LA JUSTICE DE LA REPUBLIQUE DU SENEGAL REUNION DU BUREAU DE L ASSEMBLEE DES ETATS PARTIES AU

Plus en détail

ALLOCUTION DE LA 2 ème PROMOTION MBA-IP / SENEGAL «SOUMAÏLA CISSE, PRESIDENT DE LA COMMISSION DE L UNION ECONOMIQUE MONETAIRE OUEST AFRICAINE» A L

ALLOCUTION DE LA 2 ème PROMOTION MBA-IP / SENEGAL «SOUMAÏLA CISSE, PRESIDENT DE LA COMMISSION DE L UNION ECONOMIQUE MONETAIRE OUEST AFRICAINE» A L ALLOCUTION DE LA 2 ème PROMOTION MBA-IP / SENEGAL «SOUMAÏLA CISSE, PRESIDENT DE LA COMMISSION DE L UNION ECONOMIQUE MONETAIRE OUEST AFRICAINE» A L OCCASION DE LA CEREMONIE DE REMISE DE DIPLÔMES Dakar,

Plus en détail

1 DIAPOSITIVE 2 DIAPOSITIVE

1 DIAPOSITIVE 2 DIAPOSITIVE 1 DIAPOSITIVE Monsieur le co-président, mesdames, messieurs, Je suis le LCL Fabrice Delaître chargé de l assistance opérationnelle au sein du CIDHG et c est à ce titre que je vais vous exposer aujourd

Plus en détail

EXPERIENCES AFRICAINES EN MATIERE DE LIBERALISATION. (Note présentée par les Etats africains) 2

EXPERIENCES AFRICAINES EN MATIERE DE LIBERALISATION. (Note présentée par les Etats africains) 2 Mars 2003 Anglais et français seulement 1 EXPERIENCES AFRICAINES EN MATIERE DE LIBERALISATION (Note présentée par les Etats africains) 2 1. INTRODUCTION 1.1 L Afrique a commencé son expérience dans la

Plus en détail

CLIMAT DE L INVESTISSEMENT DANS LES ETATS MEMBRES DE L UEMOA : ETAT DES LIEUX

CLIMAT DE L INVESTISSEMENT DANS LES ETATS MEMBRES DE L UEMOA : ETAT DES LIEUX UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------ La Commission CLIMAT DE L INVESTISSEMENT DANS LES ETATS MEMBRES DE L UEMOA : ETAT DES LIEUX INTERVENTION DE M. SOUMAÏLA CISSE PRESIDENT DE LA

Plus en détail

Français Authentique Pack 2

Français Authentique Pack 2 Acheter un billet de train Contexte : Audrey a passé une semaine à Paris dans sa famille. Avant de rentrer chez elle en Allemagne, elle décide d aller rendre visite à une amie à Metz. Elle se rend à la

Plus en détail

Site web: http : // www.usenghor-francophonie.org/senghoriens/association/aidus.htm STATUTS PREAMBULE

Site web: http : // www.usenghor-francophonie.org/senghoriens/association/aidus.htm STATUTS PREAMBULE 1 Site web: http : // www.usenghor-francophonie.org/senghoriens/association/aidus.htm STATUTS PREAMBULE 2 1. Fidèles aux principes de fraternité et de solidarité entre les peuples, tel que stipulés dans

Plus en détail

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc Bienvenue à l âge de la majorité! l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes fondamentaux de la République à travers «Le Livret du Citoyen» Nom... Prénom... Date de naissance...

Plus en détail

Votre présence parmi nous témoigne de l esprit d ouverture, d échanges d expériences et de coopération qui nous anime tous.

Votre présence parmi nous témoigne de l esprit d ouverture, d échanges d expériences et de coopération qui nous anime tous. Discours du Gouverneur de la Banque centrale des Comores à l occasion de la cérémonie officielle célébrant les 30 ans de la Banque centrale des Comores - Excellence Monsieur le Président de l Union des

Plus en détail

Jean-Michel Longneaux : «L exercice de l autorité aujourd hui»

Jean-Michel Longneaux : «L exercice de l autorité aujourd hui» Jean-Michel Longneaux : «L exercice de l autorité aujourd hui» Conférence-débat dans le cadre de la plate-forme «Ecole Lien». Aquascope-Virelles, le 23 mai 2013 Le point de départ : un constat. Aujourd

Plus en détail

PROJET LIBERTÉ- NATION

PROJET LIBERTÉ- NATION 15 OCTOBRE 2014 L AN 2030 LA RÉPUBLIQUE FÉDÉRALE DU QUÉBEC PROJET LIBERTÉ- NATION POLITIQUE FICTION? Synopsis Me Guy Bertrand Promotion du produit (le Pays québécois : RFQ) : par un Plan de marketing et

Plus en détail

Rabat, le 20 mars 2014

Rabat, le 20 mars 2014 المملكة المغربية Royaume du Maroc المرجع : Rabat, le 20 mars 2014 Durant les dix dernières années, les flux d investissements directs étrangers réalisés en Afrique ont enregistré, selon les données de

Plus en détail

DISCOURS D OUVERTURE DU SEMINAIRE SUR LA GESTION AXEE SUR LES RESULTATS (GAR) DANS LE PROCESSUS BUDGETAIRE. Possotomé, les 19 et 20 août 2013

DISCOURS D OUVERTURE DU SEMINAIRE SUR LA GESTION AXEE SUR LES RESULTATS (GAR) DANS LE PROCESSUS BUDGETAIRE. Possotomé, les 19 et 20 août 2013 République du Bénin ---------- Assemblée Nationale ---------- Sixième Législature ---------- DISCOURS D OUVERTURE DU SEMINAIRE SUR LA GESTION AXEE SUR LES RESULTATS (GAR) DANS LE PROCESSUS BUDGETAIRE Possotomé,

Plus en détail

Lettre datée du 23 septembre 2010, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire général

Lettre datée du 23 septembre 2010, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire général Nations Unies S/2010/493 Conseil de sécurité Distr. générale 24 septembre 2010 Français Original : anglais Lettre datée du 23 septembre 2010, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire

Plus en détail

Irina L. Irina d ici. Témoignage recueilli en juin 2005

Irina L. Irina d ici. Témoignage recueilli en juin 2005 Irina L. Irina d ici Témoignage recueilli en juin 2005 Production : atelier du Bruit Auteur (entretiens, récit de vie, module sonore) : Monica Fantini Photos : Xavier Baudoin 197 7 Naissance à Caransebes,

Plus en détail

Déroulement de l activité

Déroulement de l activité Enseignement des habiletés sociales au primaire Groupe 4 : Solutions de rechange à l agression Habileté 42 : Accepter des conséquences Chantal Thivierge Fiche de planification Habileté sociale : ACCEPTER

Plus en détail

Le MOUVEMENT NKUL BETI 2009-2013

Le MOUVEMENT NKUL BETI 2009-2013 Le MOUVEMENT NKUL BETI 2009-2013 La plateforme sociale de promotion, d entreprenariat et de développement communautaire. La relance du Forum International Ekang et les premières activités sur le terrain

Plus en détail

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier Bernier Léa 3 1 Rapport de stage Sallard immobilier Photo de Sallard immobilier 1 Sommaire 1 e partie : Enquête sur l entreprise 1) Présentation de l entreprise... p.3 2) Situation de l entreprise... p3-4

Plus en détail

FEDERATION DES VERTS D AFRIQUE (FeVA) FEDERATION DES PARTIS ECOLOGISTES ET VERTS DE LA REGION DE L AFRIQUE (FéPEV-RAO) RAPPORT GENERAL

FEDERATION DES VERTS D AFRIQUE (FeVA) FEDERATION DES PARTIS ECOLOGISTES ET VERTS DE LA REGION DE L AFRIQUE (FéPEV-RAO) RAPPORT GENERAL FEDERATION DES VERTS D AFRIQUE (FeVA). FEDERATION DES PARTIS ECOLOGISTES ET VERTS DE LA REGION DE L AFRIQUE (FéPEV-RAO) RAPPORT GENERAL FORMATION DE LA FEDERATION DES PARTIS ECOLOGISTES ET VERTS REGION

Plus en détail

LA FRANCE RETARDE LE DEVELOPPEMENT DE L AFRIQUE

LA FRANCE RETARDE LE DEVELOPPEMENT DE L AFRIQUE LA FRANCE RETARDE LE DEVELOPPEMENT DE L AFRIQUE Le réel problème et le plus crucial sur lequel il faudra que l Afrique, l Afrique francophone se lève est celui de son extrême dépendance au système français.

Plus en détail

Assemblée publique annuelle 2011 3 novembre 2011 Trois-Rivières, QC. allocutions de

Assemblée publique annuelle 2011 3 novembre 2011 Trois-Rivières, QC. allocutions de 1 Assemblée publique annuelle 2011 3 novembre 2011 Trois-Rivières, QC allocutions de Bryan P. Davies Président du conseil d administration Société d assurance-dépôts du Canada et Michèle Bourque Présidente

Plus en détail

Tiken Jah Fakoly : Je dis non!

Tiken Jah Fakoly : Je dis non! Tiken Jah Fakoly : Je dis non! Paroles et musique : Tiken Jah Fakoly / Tiken Jah Fakoly Barclay / Universal Music Thèmes L Afrique et ses problèmes. Objectifs Objectifs communicatifs : Repérer les rimes

Plus en détail

Honorables invités, Mesdames et Messieurs,

Honorables invités, Mesdames et Messieurs, Discours du Gouverneur de la Banque Centrale des Comores à l occasion de la cérémonie officielle de lancement de la nouvelle pièce de 250 FC Palais du Peuple, le 02 janvier 2014 - Excellence Monsieur le

Plus en détail

Cela a notamment conduit à l accroissement de la rentabilité du capital au détriment du travail dans toutes les économies occidentales.

Cela a notamment conduit à l accroissement de la rentabilité du capital au détriment du travail dans toutes les économies occidentales. 1 Contribution de Jean Pierre BRARD, député apparenté communiste de Seine Saint Denis, et de Bernard VERA, sénateur communiste de l Essonne, membres du groupe de travail Assemblée nationale Sénat sur la

Plus en détail

MINIERE EN AFRIQUE. Par Papa Gora BAR (SENEGAL) - Mai 2012

MINIERE EN AFRIQUE. Par Papa Gora BAR (SENEGAL) - Mai 2012 ET A LA GOUVERNANCE MINIERE EN AFRIQUE Par Papa Gora BAR (SENEGAL) - Mai 2012 L ITIE : Initiative pour la Transparence des Industries Extractives ressources minérales, l vise à renforcer la gouvernance

Plus en détail

Communauté française d Abu Dhabi

Communauté française d Abu Dhabi Communauté française d Abu Dhabi Prononcé Mesdames, Monsieur les élus, Monsieur l ambassadeur, Mesdames, Messieurs les officiers, Mesdames, Messieurs, Chers amis, C est un grand plaisir d être parmi vous

Plus en détail

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Monsieur le Président du Conseil du commerce de France ;

Plus en détail

B.P.: 3243, Addis Abéba, Ethiopie, Tél.:(251-11) 551 38 22 Télécopie: (251-11) 551 93 21 Courriel: situationroom@africa-union.

B.P.: 3243, Addis Abéba, Ethiopie, Tél.:(251-11) 551 38 22 Télécopie: (251-11) 551 93 21 Courriel: situationroom@africa-union. AFRICAN UNION UNION AFRICAINE 1 ÈRE RÉUNION DES CHEFS D ÉTAT-MAJOR ET DES MINISTRES DE LA DÉFENSE DES PAYS DE LA RÉGION SAHÉLO-SAHARIENNE BAMAKO, MALI 4 SEPTEMBRE 2015 UNIÃO AFRICANA B.P.: 3243, Addis

Plus en détail

Monnaie-papier : vous e tes en guerre!

Monnaie-papier : vous e tes en guerre! Bonjour, c est Lionel du blog Gold-up (dit le «Boxeur Financier»)! Monnaie-papier : vous e tes en guerre! Nous sommes entrés sans votre accord dans une guerre qui se joue directement dans votre portefeuille

Plus en détail

«La situation de l intégration régionale : Le défi de la monnaie unique»

«La situation de l intégration régionale : Le défi de la monnaie unique» PREMIER FORUM DES AFFAIRES DE LA CEDEAO ACCRA, 21-29 octobre 2007 =========================================== «La situation de l intégration régionale : Le défi de la monnaie unique» Communication du Président

Plus en détail

L ENTREPRISE FACE A SA RESPONSABILITE FORMATIVE APRES LA REFORME DE LA FORMATION :

L ENTREPRISE FACE A SA RESPONSABILITE FORMATIVE APRES LA REFORME DE LA FORMATION : CHRONIQUE 88. L ENTREPRISE FACE A SA RESPONSABILITE FORMATIVE APRES LA REFORME DE LA FORMATION : Bonne foi contractuelle, Co-investissement, fin de la logique fiscale «d imputabilité», pilotage stratégique,

Plus en détail

Hôtel de Ville de Paris, Jeudi 26 mars 2015

Hôtel de Ville de Paris, Jeudi 26 mars 2015 Discours du Président de la République lors du Sommet des maires pour le climat Publié le 26 Mars 2015 Hôtel de Ville de Paris, Jeudi 26 mars 2015 Madame la Maire de Paris, chère Anne HILDALGO, Je voulais

Plus en détail

Les systèmes de taux de change

Les systèmes de taux de change Les systèmes de taux de change Du taux de change fixe au taux de change flottant 2012 1 Introduction Dans une économie globalisée, avec des marchés financiers intégrés, comme celle dans laquelle nous vivons

Plus en détail

Interview: Nikola Hajdin, président de l Académie serbe des sciences et des arts

Interview: Nikola Hajdin, président de l Académie serbe des sciences et des arts Interview: Nikola Hajdin, président de l Académie serbe des sciences et des arts Investir dans la science représente l avenir de la société Le fait qui témoigne de la réputation de nos académiciens, c

Plus en détail

Alphonse, République démocratique du Congo. famille Slava, Estonie

Alphonse, République démocratique du Congo. famille Slava, Estonie Dorjaa, Mongolie J ai 19 ans. Mes parents ont décidé de me marier avec le fils d une famille du village voisin. Ma famille a donné son accord mais je ne connais pas mon futur mari. J ai dit à ma famille

Plus en détail

CONSEIL CANADIEN DES NORMES DE LA RADIOTÉLÉVISION CONSEIL RÉGIONAL DU QUÉBEC. Transcription partielle du reportage de J.E. diffusé le 7 novembre, 1997

CONSEIL CANADIEN DES NORMES DE LA RADIOTÉLÉVISION CONSEIL RÉGIONAL DU QUÉBEC. Transcription partielle du reportage de J.E. diffusé le 7 novembre, 1997 CONSEIL CANADIEN DES NORMES DE LA RADIOTÉLÉVISION CONSEIL RÉGIONAL DU QUÉBEC Annexe A CFTM-TV (TVA) au sujet de J.E. (Croisade pour un presbytère) (CBSC Decision 97/98-0555) Transcription partielle du

Plus en détail

Quand un franc-maçon dit «Non» à Denis Sassou Nguesso

Quand un franc-maçon dit «Non» à Denis Sassou Nguesso Document mensuel No 1 : Quand un franc-maçon dit «Non» à Denis Sassou Nguesso Connu au Congo et ailleurs en Afrique, ainsi qu en France, comme étant l un des rares Francs-Maçons africains qui se dévoilent,

Plus en détail

Discours de Monsieur KI Boureima Jacques, Secrétaire général de la CONFEMEN

Discours de Monsieur KI Boureima Jacques, Secrétaire général de la CONFEMEN Programme d analyse des systèmes éducatifs de la CONFEMEN (PASEC) Ouverture de l atelier international de renforcement des capacités des décideurs et analystes sur la Gestion axée sur les résultats (GAR)

Plus en détail

Techniques d accueil clients

Techniques d accueil clients Techniques d accueil clients L accueil est une des phases capitales lors d un entretien de vente. On se rend tout à fait compte qu un mauvais accueil du client va automatiquement engendrer un état d esprit

Plus en détail

CONVENTION REGISSANT L UNION MONETAIRE DE L AFRIQUE CENTRALE (U.M.A.C.)

CONVENTION REGISSANT L UNION MONETAIRE DE L AFRIQUE CENTRALE (U.M.A.C.) 1 CONVENTION REGISSANT L UNION MONETAIRE DE L AFRIQUE CENTRALE (U.M.A.C.) Le Gouvernement de la République du Cameroun, Le Gouvernement de la République Centrafricaine, Le Gouvernement de la République

Plus en détail

Intervention de M. Assane DIOP Directeur exécutif, Protection sociale Bureau international du Travail, Genève ***

Intervention de M. Assane DIOP Directeur exécutif, Protection sociale Bureau international du Travail, Genève *** Atelier de présentation du Programme Améliorer les capacités institutionnelles pour la gouvernance des migrations de main-d oeuvre en Afrique du Nord et de l Ouest (Bamako, Mali, 3 au 5 mars 2009) Intervention

Plus en détail

Est-ce que les habitudes de consommation ont beaucoup changé au Québec depuis 1905? Activité 1 - Noël et la publicité depuis 1905. aujourd hui.

Est-ce que les habitudes de consommation ont beaucoup changé au Québec depuis 1905? Activité 1 - Noël et la publicité depuis 1905. aujourd hui. Est-ce que les habitudes de consommation ont beaucoup changé au Québec depuis 1905? Ce document doit être utilisé avec la ligne du temps «*La consommation au Québec au 20 e siècle» disponible dans les

Plus en détail

Discours de François Hollande à Quimper le 23 avril 2012

Discours de François Hollande à Quimper le 23 avril 2012 Discours de François Hollande à Quimper le 23 avril 2012 Mes chers amis, après ce premier tour, je voulais que mon premier déplacement soit ici en Bretagne, pour vous exprimer ma gratitude. Car si je suis

Plus en détail

Guide Pratique pour l Autonomie du Réfugié

Guide Pratique pour l Autonomie du Réfugié Guide Pratique pour l Autonomie du Réfugié Comment mieux formuler votre déclaration, pour votre interview «RSD» (Refugee Status Declaration Détermination de Statut de Réfugié) auprès de l UNHCR, en vue

Plus en détail

RAPPORT DU SEMINAIRE DE FORMATION DES PROFESSIONNELS DES MEDIAS OFFICIELS

RAPPORT DU SEMINAIRE DE FORMATION DES PROFESSIONNELS DES MEDIAS OFFICIELS RAPPORT DU SEMINAIRE DE FORMATION DES PROFESSIONNELS DES MEDIAS OFFICIELS Dans le cadre de l élection présidentielle du 15 avril 2015, la Haute Autorité de l Audiovisuel et de la Communication (HAAC) a

Plus en détail

Excellence Monsieur l Ambassadeur, Mesdames et Messieurs les membres du corps diplomatique, Distingués invités, Mes Très Chers amis,

Excellence Monsieur l Ambassadeur, Mesdames et Messieurs les membres du corps diplomatique, Distingués invités, Mes Très Chers amis, Discours de Madame Bineta Diop Cérémonie de remise de la Légion d honneur Mercredi 17 septembre 2012. Résidence de France à Genève Monsieur Nicolas NIEMTCHINOW, Ambassadeur et représentant permanent de

Plus en détail

22eme Conférence Régionale Afrique

22eme Conférence Régionale Afrique Discours d ouverture Par Mme. Mireille BALLESTRAZZI Présidente d INTERPOL 22eme Conférence Régionale Afrique 10 septembre 2013 Oran, Algerie Monsieur le Général-Major, Directeur général de la Sureté Nationale

Plus en détail

IUE 176. Secrétariat du Grand Conseil. Interpellation urgente écrite Banque cantonale de Genève (BCGe)

IUE 176. Secrétariat du Grand Conseil. Interpellation urgente écrite Banque cantonale de Genève (BCGe) Secrétariat du Grand Conseil IUE 176 Interpellation présentée par le député: Monsieur Claude Marcet Date de dépôt: 17 mars 2005 Messagerie Interpellation urgente écrite Banque cantonale de Genève (BCGe)

Plus en détail

Rapport de mission AFRIQUE 25 mars au 3 avril 2009 Gaston Achoundong Richard Chapel M.-A. Manceau

Rapport de mission AFRIQUE 25 mars au 3 avril 2009 Gaston Achoundong Richard Chapel M.-A. Manceau Rapport de mission AFRIQUE 25 mars au 3 avril 2009 Gaston Achoundong Richard Chapel M.-A. Manceau Contexte : Le secrétariat Sud Expert Plantes a reçu en janvier 2009 les premiers rapports financier et

Plus en détail

LES RELATIONS ENTRE LE TRESOR PUBLIC ET LA BCEAO

LES RELATIONS ENTRE LE TRESOR PUBLIC ET LA BCEAO LES RELATIONS ENTRE LE TRESOR PUBLIC ET LA BCEAO La BCEAO dispose dans chaque Etat membre de l UEMOA, d une agence nationale et des agences auxiliaires. L agence nationale du Niger comprend trois représentations

Plus en détail

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E Pour qu un enfant se «laisse» encadrer ou discipliner, il faut d abord que ses besoins affectifs soient satisfaits : Mon enfant est-il sécurisé par quelques règles

Plus en détail

DROIT PÉNAL DES AFFAIRES EN CHINE. Introduction

DROIT PÉNAL DES AFFAIRES EN CHINE. Introduction 1 DROIT PÉNAL DES AFFAIRES EN CHINE Introduction Histoire. Qu il semble loin, le temps où il suffisait au souverain d écouter son conseiller avisé pour trouver l harmonie du royaume. Il y fallait des qualités

Plus en détail

DECISION DCC 09-099 DU 27 AOÛT 2009

DECISION DCC 09-099 DU 27 AOÛT 2009 DECISION DCC 09-099 DU 27 AOÛT 2009 Date : 27 Aout 2009 Requérant : Sègla DEGBEGNI Contrôle de conformité Atteinte à l intégrité physique et morale Garde à vue Traitements cruels inhumains et dégradants

Plus en détail

LE FRANC CFA : UN INSTRUMENT DE DOMINATION ÉCONOMIQUE? i. Par Noël KODIA Critique littéraire et essayiste http://blog.ifrance.

LE FRANC CFA : UN INSTRUMENT DE DOMINATION ÉCONOMIQUE? i. Par Noël KODIA Critique littéraire et essayiste http://blog.ifrance. Noël KODIA - Le franc Cfa : un instrument de domination économique? LE FRANC CFA : UN INSTRUMENT DE DOMINATION ÉCONOMIQUE? i Par Noël KODIA Critique littéraire et essayiste http://blog.ifrance.com/noelkodia

Plus en détail

Guide de Préparation

Guide de Préparation Guide de Préparation au Webinaire animé par Jean-Guy Perraud Découvrez la Pyramide du Leadership du Dr. Thomas D. Zweifel Jean-Guy Perraud & Thomas D. Zweifel Webinaire Leadership 1 3 VERTUS FONDAMENTALES

Plus en détail

Les assureurs et les actuaires sont-ils utiles à la société?

Les assureurs et les actuaires sont-ils utiles à la société? Les assureurs et les actuaires sont-ils utiles à la société? Jean-Denis Roy 9 janvier 2010 Le vrai visage de l assurance Qu en est-il vraiment? Jean-Denis Roy 9 janvier 2010-2 Le vrai visage de l assurance

Plus en détail

DU CONSEIL DE MEDIATION ET DE SECURITE DE LA CEDEAO

DU CONSEIL DE MEDIATION ET DE SECURITE DE LA CEDEAO COMMUNIQUE DE PRESSE PRESS RELEASE "Ebola constitue une menace pour toutes les entreprises: il nous faut donc soutenir la lutte contre le virus Ebola" N 241/2014 Abuja, le 12 Decembre 2014 OUVERTURE A

Plus en détail

Rapport. L honorable Abdelahad Gamaleldin de l Égypte, président de la Commission des affaires juridiques et des droits de l Homme;

Rapport. L honorable Abdelahad Gamaleldin de l Égypte, président de la Commission des affaires juridiques et des droits de l Homme; Rapport de la délégation parlementaire canadienne à la sixième session ordinaire du Parlement Panafricain Association parlementaire Canada-Afrique Midrand, Afrique du Sud Les 13 et 14 novembre 2006 La

Plus en détail

PROCÉDURE POUR L OUVERTURE DE LA PREMIÈRE SESSION DE LA 55 e LÉGISLATURE. Chambre de l Assemblée législative. le mardi 29 juillet 2003

PROCÉDURE POUR L OUVERTURE DE LA PREMIÈRE SESSION DE LA 55 e LÉGISLATURE. Chambre de l Assemblée législative. le mardi 29 juillet 2003 PROCÉDURE POUR L OUVERTURE DE LA PREMIÈRE SESSION DE LA 55 e LÉGISLATURE Chambre de l Assemblée législative le mardi 29 juillet 2003 1. À 15 heures, la greffière, les greffiers adjoints et le sergent d

Plus en détail

Professeur André Ouezzin Coulibaly, chirurgien cardiologue : La Médipole de Sya reste un projet valable Lundi, 11 Juin 2007 16:11

Professeur André Ouezzin Coulibaly, chirurgien cardiologue : La Médipole de Sya reste un projet valable Lundi, 11 Juin 2007 16:11 Depuis 1993, le Professeur André Ouezzin Coulibaly, célèbre chirurgien cardiologue et fils de feu Daniel Ouezzin Coulibaly, a élaboré le projet du Centre international de soins de Sya (CISSYA), baptisé

Plus en détail

PROLOGUE À L AFFAIRE VERRÈS DISCOURS CONTRE CAECILIUS DIT LA DIVINATION 1

PROLOGUE À L AFFAIRE VERRÈS DISCOURS CONTRE CAECILIUS DIT LA DIVINATION 1 PROLOGUE À L AFFAIRE VERRÈS DISCOURS CONTRE CAECILIUS DIT LA DIVINATION 1 I. 1. Si l un de vous, messieurs les juges, ou quelqu un dans l assistance s étonne par hasard de me voir moi qui suis mêlé aux

Plus en détail

LE RESEAU GLOBUS. Notre mission. Notre ambition

LE RESEAU GLOBUS. Notre mission. Notre ambition LE RESEAU GLOBUS C est la réponse aux besoins de plus en plus fréquents des clients internationaux ayant des installations industrielles et commerciales dans de nombreux pays africains et exprimant le

Plus en détail

Passages de Paris 8 (2013) 13-19 UN ARTISTE AU PAYS DE L INTERCOMPRÉHENSION

Passages de Paris 8 (2013) 13-19 UN ARTISTE AU PAYS DE L INTERCOMPRÉHENSION Passages de Paris 8 (2013) 13-19 www.apebfr.org/passagesdeparis UN ARTISTE AU PAYS DE L INTERCOMPRÉHENSION Entretien avec Nino MONTALTO Nino Montalto est né en Sicile. Très jeune, il travaille dans un

Plus en détail

Place et rôle de l Afrique dans les processus de négociations internationales

Place et rôle de l Afrique dans les processus de négociations internationales Ministère de la modernisation des secteurs publics Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Ecole Nationale d Administration Fondation Hanns Seidel Original :

Plus en détail

5eme SESSION ORDINAIRE DE LA CONFERENCE DE L UNION AFRICAINE DES MINISTRES DE L EDUCATION

5eme SESSION ORDINAIRE DE LA CONFERENCE DE L UNION AFRICAINE DES MINISTRES DE L EDUCATION 5eme SESSION ORDINAIRE DE LA CONFERENCE DES MINISTRES DE L EDUCATION DE L UNION AFRICAINE --------- ALLOCUTION DU COMMISSAIRE EN CHARGE DES RESSOURCES HUMAINES, DE LA SCIENCE ET LA TECHNOLOGIE DE LA COMMISSION

Plus en détail

Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école

Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école Le conseil d école des enfants est un moment privilégié durant lequel les enfants deviennent acteurs au sein de leur école, en faisant des propositions

Plus en détail

COMITE EUROPEEN POUR LES PROBLEMES CRIMINELS (CDPC)

COMITE EUROPEEN POUR LES PROBLEMES CRIMINELS (CDPC) Strasbourg, 14 mai 2004 MONEYVAL (2004)6 Res COMITE EUROPEEN POUR LES PROBLEMES CRIMINELS (CDPC) COMITE RESTREINT D'EXPERTS SUR L'EVALUATION DES MESURES DE LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT DE CAPITAUX (MONEYVAL)

Plus en détail

Sortie pédagogique au «musée de l infanterie» de Montpellier

Sortie pédagogique au «musée de l infanterie» de Montpellier L.P. Léonard de Vinci MONTPELLIER Christine THOMAS Lettres - Histoire Sortie pédagogique au «musée de l infanterie» de Montpellier Le jeudi 6 octobre de 8h30 à 12h30. Classe concernée : 2 nde B.E.P. T.I.S.T.

Plus en détail

Séminaire. «Les musées Militaires en Afrique de l Ouest : état des lieux et perspectives» Dakar du 04 au 08 Mai 2011

Séminaire. «Les musées Militaires en Afrique de l Ouest : état des lieux et perspectives» Dakar du 04 au 08 Mai 2011 " LES MUSEES AU SERVICE DU DEVELOPPEMENT "- MSD Séminaire «Les musées Militaires en Afrique de l Ouest : état des lieux et perspectives» Dakar du 04 au 08 Mai 2011 RAPPORT Introduction Dans le cadre des

Plus en détail

Monsieur le Directeur Général de l office des Nations Unies à Genève

Monsieur le Directeur Général de l office des Nations Unies à Genève Monsieur le Directeur Général de l office des Nations Unies à Genève Monsieur le Directeur général de l organisation internationale pour les migrations Messieurs les Ministres, Messieurs les délégués,

Plus en détail

ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS

ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS PREAMBULE Les Médiateurs des pays membres de l UEMOA, conformément à la recommandation de leur première réunion tenue à Ouagadougou

Plus en détail

Le cadre juridique et fiscal des relations d affaires franco-africaines: un atout pour les entrepreneurs?

Le cadre juridique et fiscal des relations d affaires franco-africaines: un atout pour les entrepreneurs? Le cadre juridique et fiscal des relations d affaires franco-africaines: un atout pour les entrepreneurs? Me Pierre MARLY Avocat CMS Bureau Francis Lefebvre E-mail : pierre.marly@cms-bfl.com 1 - Le cadre

Plus en détail

SYSTÈME FINANCIER DE L UEMOA ET CONTRIBUTION DU SECTEUR DES ASSURANCES

SYSTÈME FINANCIER DE L UEMOA ET CONTRIBUTION DU SECTEUR DES ASSURANCES UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- La Commission 35 e ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE DE LA FANAF Dakar du 21 au 24 février 2011 SYSTÈME FINANCIER DE L UEMOA ET CONTRIBUTION

Plus en détail

33 ème Congrès des Maires francophones. - Assemblée générale de l Association internationale. des maires et responsables des capitales

33 ème Congrès des Maires francophones. - Assemblée générale de l Association internationale. des maires et responsables des capitales DISCOURS 2013 33 ème Congrès des Maires francophones Assemblée générale de l Association internationale des maires et responsables des capitales et métropoles partiellement ou entièrement francophones

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne EVOLUTION DES PRIX DANS LES ETATS MEMBRES D AFRISTAT DE 1970 A 1999

Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne EVOLUTION DES PRIX DANS LES ETATS MEMBRES D AFRISTAT DE 1970 A 1999 Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne EVOLUTION DES PRIX DANS LES ETATS MEMBRES D AFRISTAT DE 1970 A 1999 SERIE ETUDES N 4 Février 2001 PREFACE La Direction générale d AFRISTAT

Plus en détail

EOI ARUCAS DEPARTAMENTO DE FRANCES DOSSIER: PASSÉ COMPOSÉ AVEC AVOIR

EOI ARUCAS DEPARTAMENTO DE FRANCES DOSSIER: PASSÉ COMPOSÉ AVEC AVOIR DOSSIER: PASSÉ COMPOSÉ AVEC AVOIR 1 Le verbe 6: le passé composé avec avoir Mettez les verbes au passé composé, comme dans l'exemple. exemple: Hier, nous (manger)...chez les Durand. Hier, nous avons mangé

Plus en détail

Se Renseigner sur la Loi

Se Renseigner sur la Loi Se Renseigner sur la Loi Le droit pénal Les crimes et la police Qu est-ce que le droit pénal? Le droit pénal rend illégal tout actes qui mènent à la blessure ou la mort de quelqu un à la main de quelqu

Plus en détail