LIVRE BLANC. La dermatologie chirurgicale oncologique en France Comité éditorial

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LIVRE BLANC. La dermatologie chirurgicale oncologique en France 2010. Comité éditorial"

Transcription

1 La dermatologie chirurgicale oncologique en France 2010 LIVRE BLANC Comité éditorial Dr Jean-Michel Amici : Président du conseil scientifique du groupe chirurgical de la Société Française de Dermatologie Pr Marie Beylot-Barry : Coordonnatrice nationale du DIU de dermatologie chirurgicale Pr Brigitte Dreno : Présidente du collège des enseignants en dermatologie de France Dr Dominique Egasse : Président du groupe chirurgical de la Société Française de Dermatologie Pr Pierre Wolkenstein : Président de la Société Française de Dermatologie 1

2 HISTORIQUE C est avec William Dubreuilh ( ) qui dirigea la chaire de dermatologie à Bordeaux que nait la chirurgie dermatologique. Il publie pendant la 1 ère guerre mondiale des articles techniques de chirurgie cutanée réparatrice (1). La pratique chirurgicale à cette époque est une préoccupation dermatologique importante et quotidienne ; ce qu elle est redevenue actuellement pour un grand nombre de dermatologues. Les années 60 à 90 voient l émergence de la chirurgie plastique et réparatrice qui va avoir tendance à évoluer vers la chirurgie esthétique. En France, les dermatologues organisent leur enseignement. Dès 1975, le Dr Serge Letessier à l hôpital St Louis reprend les cours de techniques chirurgicales adaptées à l exérèse des tumeurs cutanées bénignes et malignes, ainsi que l apprentissage sur pieds de porcs des techniques de réparation des pertes de substance, compilées dans un manuel de chirurgie dermatologique édité aux éditions Masson. En 1988 est crée à l Hôpital Tarnier-Cochin sous l égide du Professeur JP Escande un diplôme d université (D.U) de Dermatologie Instrumentale dont les enseignants sont des chirurgiens plasticiens et des dermatologues déjà formés à la dermatologie chirurgicale. Les TP se font sur sujets anatomiques à la faculté des St Pères, Université Paris V. En 1994 l Association pour l Enseignement de le Dermatologie Chirurgicale AEDC voit le jour sous la présidence du Dr Dominique Egasse, qui reprend et poursuit, sous l égide de la Société Française de Dermatologie (SFD), l enseignement du D.U de Tarnier-Cochin. C est aussi l année où se structure le Collège de Chirurgie Dermatologique sous la présidence du Dr Jacques Préaux. En 2001 se constitue le Groupe Chirurgical de la SFD et le diplôme interuniversitaire de dermatologie chirurgicale (DIU) sous la présidence du Pr Claire Beylot. La structuration et l organisation de l enseignement de la chirurgie cutanée oncologique se poursuivent en intégrant la pratique des chirurgies micrographiques, mise au point par un dermatologue américain F Mohs. Le groupe chirurgical de la SFD participe à l élaboration de recommandations de bonnes pratiques et de référentiels avec la Haute Autorité de Santé (HAS) et l Institut National du Cancer (INCA). Le Syndicat National de Dermato Vénéréologie (SNDV) organise, depuis la même époque, une journée nationale de sensibilisation et de dépistage des cancers cutanés. Les nombreux dermatologues bénévoles participants à cette journée recommandent aux patients à risque de consulter rapidement un dermatologue de leur choix pour un suivi régulier ou une éventuelle exérèse. 2

3 Enfin la Fédération Française de Formation Continue et d Evaluation en Dermato Vénéréologie (FFFCEDV) organise en partenariat avec les associations régionales de dermatologues des ateliers de FMC dermato-chirurgicale. Ainsi depuis la création du premier DU de Dermatologie Instrumentale de Tarnier-Cochin en 1988 jusqu à maintenant, plus de 1200 dermatologues francophones (soit plus du tiers des dermatologues) ont reçu et suivi ces enseignements de chirurgie cutanée oncologique, chirurgie spécifique de l organe peau, dispensés par des dermatologues chirurgicaux et des chirurgiens plasticiens. ETAT DES LIEUX en L incidence des cancers cutanés va doubler dans les 10 prochaines années (28). On sait que le traitement recommandé des ces tumeurs malignes est chirurgical en première intention (1,29,50). Dans le même temps une baisse démographique des dermatologues et des médecins, en général, constitue à moyen terme un problème de santé publique majeur : Comment prendre en charge ces patients? Dans quelles conditions? Avec quel délai? et enfin, à quel coût? - Les dermatologues sont en première ligne pour la prise en charge de ces tumeurs car ils en maîtrisent le diagnostic et se positionnent naturellement comme des experts incontournables de cette chirurgie des tumeurs de l organe peau. Les données de la CNAM indiquent clairement que 80 % de ces cancers cutanés sont opérés en cabinet ou en structures libérales par des dermatologues. Une enquête de pratique au sein de la communauté dermatologique, menée en 2009, indique que 32% (1030) des dermatologues français pratiquent quotidiennement des gestes chirurgicaux d exérèse, que ce soit en milieu libéral, hospitalier ou hospitalo-universitaire (49). - Les services hospitaliers et hospitalo-universitaires ont organisé une activité de chirurgie cutanée oncologique permettant de compléter l offre de soin et prise en charge soit en soins externes soit pour les cas qui le nécessitent en hospitalisation de jour ou parfois traditionnelle avec un maillage équilibré sur tout le territoire national (Annexe 1 ) L organisation hospitalière entre services de dermatologie et laboratoires d anatomie pathologique a permis dans quelques centres en France (Ambroise Paré, Pessac-Bordeaux en particulier) de développer une activité de chirurgie micrographique (Mohs classique, slow-mohs, histo 3D) particulièrement utile pour la prise en charge de carcinomes basocellulaires d histologie agressive ou pour d autres tumeurs plus rares comme le dermatofibrosarcome. - En juillet 2007, la haute autorité de santé (HAS) a publié un rapport sur «les conditions nécessaires à l exérèse des lésions cutanées superficielles», qui reconnaît au dermatologue, la compétence dans la prise en charge chirurgicale des tumeurs cutanées au même rang que les chirurgiens plasticiens (44). Ce rapport précise, en 3

4 outre, que cette chirurgie se réalise sous anesthésie locale, en externe, et qu elle est très sûre car pourvoyeuse de moins de 1% de complications dommageables, comme cela a d ailleurs été démontré par un travail multicentrique prospectif du groupe de dermatologie chirurgicale de la SFD (30,45). - De son coté l institut national du cancer (INCA), dans le but de donner sur l ensemble du territoire une égalité des chances dans la prise en charge des cancers, sollicite la Société Française de Dermatologie et ses experts dermato-oncologues et chirurgicaux pour l élaboration de recommandations et de critères de qualité en chirurgie cutanée oncologique. Les dermatologues participent activement aux réunions de concertation pluridisciplinaires (RCP) tant dans les établissements privés que publics. ENSEIGNEMENTS ENSEIGNEMENTS UNIVERSITAIRES - Module chirurgical de la maquette du DES : la maquette du livret de l interne comporte un module chirurgical à valider pendant le cursus du DES comportant dix heures d enseignement théorique et la réalisation de gestes techniques. - DIU de dermatologie chirurgicale : un diplôme interuniversitaire de dermatologie chirurgicale sous l égide de la SFD et de son Groupe thématique de Dermatologie Chirurgicale, réunissant sept universités (Bordeaux, Lyon, Marseille, Montpellier, Nancy, Versailles, Rouen) permet d apporter une formation complémentaire diplômante aux dermatologues désirant se perfectionner dans le domaine de la dermatologie chirurgicale. Le Pr. Marie Beylot-Barry est actuellement le coordonnateur national (Annexe 2). L enseignement délivré sur une année universitaire comporte 64 heures de cours théoriques répartis en 7 séminaires de 1 à 3 jours à Paris, Bordeaux et Lyon. Des dermatologues chirurgicaux libéraux et universitaires sont chargés de cet enseignement théorique et pratique, par leur université Sept séances de travaux dirigés, permettent d acquérir les techniques chirurgicales sont réalisées sur pieds de porc (1 er TP) puis sur sujets anatomiques (6 TP d une journée : service du don des corps Paris V). Dix stages pratiques d une demi-journée, en bloc opératoire ont lieu dans les services hospitalo-universitaires des coordonnateurs locaux ou dans d autres lieux de stage agréés par les coordonnateurs auprès de dermatologues libéraux en clinique ou en cabinet. Un examen de travaux pratiques a lieu sur sujets anatomiques à la faculté des St Pères, Paris V et est suivi par un examen écrit, national dans chaque Université participante. - DU de perfectionnement en chirurgie cutané oncologique : un diplôme de perfectionnement en chirurgie cutané oncologique est organisé à l hôpital Tarnier Cochin sous la direction du Pr MF Avril, à l école de Chirurgie du Fer à Moulin et dans les blocs opératoires des enseignants. Ce diplôme est ouvert, aux Chirurgiens Plasticiens, Chirurgiens Maxillo-faciaux, Stomatologues, ORL, et Dermatologues. Il a lieu sur une année universitaire et comporte 4 sessions, il est sanctionné par un examen final (Annexe 3). 4

5 FORMATIONS MEDICALES CONTINUES: Elles sont nombreuses et toutes assurées par les membres du groupe de dermatologie chirurgicale de la SFD lors de différentes manifestations annuelles. - Journées Nationales du Groupe Chirurgical de la SFD : Elles réunissent une fois par an sur 2 jours, 150 dermatologues chirurgicaux avec une journée de communications scientifiques (portant sur un ou plusieurs types de cancer cutané pour lequel la prise en charge chirurgicale est discutée), et de cas cliniques des congressistes, une revue de la bibliographie et une matinée opératoire avec vidéo-retransmission en «direct live» permettant des échanges interactifs avec les congressistes sur les techniques de chirurgie cutanée oncologique. Les résumés des communications sont publiés dans un numéro spécial des Nouvelles de Dermatologie. - Journées de Video-transmission en direct des blocs opératoires : Elles ont lieu chaque année depuis 1995 et permettent des échanges interactifs entre les opérateurs et les congressistes : 2 séances ont en lieu à l Hôpital Foch, 15 séances ont eu lieu à l Hôpital des Peupliers-Croix-Rouge Française, puis à l Hôpital Privé des Peupliers ; dont 1 vidéo pour le congrès mondial de Dermatologie (2001) et 1 vidéo pour le congrès Européen EADV (2008). - Ateliers des congrès nationaux JDP, FFFCEDV, JNPD : -6 ateliers de formation en dermato-chirurgicale de 3 niveaux sont organisées lors du congrès national annuel de la SFD : les Journées Dermatologiques de Paris. -2 ateliers lors du congrès annuel de la Fédération Française de Formation Médicale Continue et d Evaluation en Dermato Vénéréologie (FFFCEDV). -2 ateliers lors des Journées Nationales Provinciales de Dermatologie, sous l égide des quatre instances de la dermatologie française : la SFD, le CEDEF, le SNDV et la FFFCEDV. - Ateliers de FMC de l OGC : des ateliers de FMC sur 2 journées, comportant un audit des pratiques des participants, des mises à niveau théoriques, techniques et pratiques sont effectués dans le cadre des appels d offres de l OGC, sous l égide de la FFFCEDV. SUPPORTS PEDAGOGIQUES - Ouvrages : Deux ouvrages écrits par le Dr Dominique Egasse : l un sur l Anatomie de la face et ses pièges anatomiques et l autre intitulé Dermatologie Chirurgicale (Annexe 4) sont à disposition. Deux fascicules écrits par les Drs François Will, Michèle Henry et Georges Reuter sur l anesthésie locale en dermatologie et les sutures cutanées (Annexe 4) sont à disposition. 5

6 Un ouvrage coordonné par le Dr Jean Michel-Amici est en cours d élaboration, et va constituer un livre de référence intitulé, Chirurgie dermatologique aux Editions Elsevier- Masson. - CDRom de Photos, DVD des vidéo-retransmissions «live» : Le groupe de dermatologie chirurgicale de la SFD a édité un CD Rom (Annexe 5) et un DVD de films sur l ensemble des techniques chirurgicales (Annexe 6). Les vidéo retransmissions en direct, lors des journées nationales du groupe chirurgical de la SFD (Annexe 7) ou internationales, lors du congrès mondial de Dermatologie qui s est tenu à Paris en 2001 et lors du congrès de l European Academy of Dermatology and Venereology qui s est tenue à Paris 2008, sont gravées sur DVD afin de servir de support pédagogique. - e-learning : les vidéos de dermatologie chirurgicale sont consultables en ligne sur le site de la S.F.D. (www.sfdermato.org) PUBLICATIONS 1- Dubreuilh W et Noël P. De la greffe cutanée par transplantation totale ou lambeau non pédiculé. Revue de Chirurgie,1911. Des soins à donner aux instruments de chirurgie. Journal de médecine de Bordeaux 1913 Réfection totale de la lèvre supérieure. Journal de médecine de Bordeaux Delaunay MM, Amici JM, Avril MF, Avril A, Barrut D, Blanc L, Blondet R, Bonichon E, Carolus JM, Depadt G, Geniaux M, Grosshans E, Guillaume JC, Martigne C, Masouyé I, Moulin G, Saurat JH, Verret JL Chirurgie des métastases pulmonaires du mélanome malin. Ann. Dermatol. Venereol. 1991, 118 : Egasse D. Traitements des chéloïdes (chirurgie et lasers) Réalités Thérapeutiques en Dermatologie 1996; 59: Egasse D. Les pansements en Dermatologie Chirurgicale. Objectif peau ; 21 : Sei JF Marges d exérèse et reprises dans les carcinomes cutanés Ann. Dermatol. Vénéréol 1997 ; 124 : Baran R, Guillot P, Tosti A. Metastasis from carcinoma of the bronchus to the distal aspect of two digits. Br. J. Dermatol, 1998,138: Egasse D. Chirurgie de la région frontale et de la région temporale. Objectif peau ; 51 : Egasse D. Le nerf facial. Particularités anatomiques cervico-faciales. AnnDermatol Vénérol ; 128 : Egasse D. La carotide externe. Ann. Dermatol. Venereol ; 128 : Egasse D. Chirurgie dermatologique et greffes cutanées. Thérapeutique dermatologique. Pr L Dubertret. Flammarion 2001 ;

7 11- ANAES. Carcinomes basocellulaires. Recommandations pour la pratique clinique Ann Dermatol Venereol 2004; 13: Amici JM. Suture sous tension : le point de palan. Nouv. Dermatol ;22 : Guillot P. Le point de Blair-Donati. Nouv Dermatol, 2003, 22 : Guillot P. Exérèse d un carcinome cutané de la région jugale. Nouv Dermatol, 2004, 23 : Amici JM. Traitement chirurgical d un carcinome basocellulaire par greffe de peau totale chez un hémophile. Nouv Dermatol.2004, 23 : Guillot P, Amici JM, Bailly JY. Quoi de neuf en chirurgie dermatologique en 2003? Réalités Thérapeutiques en Dermato-Vénéréologie 2004 ; 136 : Bailly JY, Amici JM, Guillot P. Le Fuseau oblique : conception, applications topographiques au niveau de la face. Nouv Dermatol 2004 ; 23 : Guillot P, Bailly JY, Amici JM. Faut-il arrêter les anticoagulants en chirurgie dermatologique, et selon quel protocole? Actualités en Dermatologie 2004, 13 : Amici JM, Beylot C. Dermatologie chirurgicale : la renaissance! Ann Dermatol Venereol ;131 : Amici JM, Bailly JY, Guillot P. A chaque localisation sa technique : greffe de peau totale de la pointe du nez. Ann Dermatol Venereol 2004 ;131 : Amici JM, Bailly JY, Guillot P. A chaque localisation sa technique : lambeau pré auriculaire tunnélisé. Ann Dermatol Venereol 2004 ;131 : Amici JM, Bailly JY, Guillot P. Les sutures en chirurgie dermatologique Nouv Dermatol 2004 ; 23 : Sei JF, Chaussade V, Zimmermann U, A Tchakerian, Clerici T, Franc B, P Saiag. Historique, principes, analyse critique de l'efficacité et indications de la chirurgie micrographique de Mohs. Ann Dermatol Vénéréologie 2004; 131 : Sei JF, Tchakerian A,Zimmermann U, Clerici T, Chaussade V, Franc B, Saiag P. Dermatofibrosarcome de Darier Ferrand : traitement par chirurgie micrographique de Mohs avec inclusion en paraffine Ann Dermatol Vénéréologie ; 131 : Sznajder M, Chaussade V, Zimmermann U, JF Sei, Bendersky N, Franc B, Saiag P. Coût de la chirurgie micrographique de Mohs dans les carcinomes basocellulaires L'expérience de l'hôpital Ambroise Paré (Boulogne, France) Ann Dermatol Vénéréol. 2004; 131: Sei JF, Chaussade V, Saiag P. Pourquoi la chirurgie micrographique de Mohs?Ann Dermatol Vénéréologie ; 131 : Amici JM, Bailly JY, Guillot P, La greffe de peau totale en chirurgie cutané oncologique. Nouv Dermatol 2005,24, De Vries E. Predictions of skin cancer incidence in Netherlands up to 2015 Br J Dermatol, 2005; 152:

8 29- Standards, Options et Recommandations 2005 pour la prise en charge des patients atteints d un mélanome malin cutané. Ann Dermatol Venereol 2005;132 :10S Amici JM, Rogues AM, Lasheras A, Gachie JP, Guillot P, Beylot C, Thomas L, Taïeb A A prospective study of the incidence of complications associated with dermatological surgery. Bri J Dermatol 2005,153 : Amici JM. Les grandes études internationales : Dermatologie Chirurgicale Concours Med 2005 ; 7 : Guillot P, Amici JM, Bailly JY Prévention et correction des excès tissulaires après exérèse fusiforme. Nouv Dermatol 2005 ; 24 : Guillot P, Amici JM, Bailly JY A chaque localisation sa technique. Mélanome de la jambe : greffe de peau mince. Ann Dermatol Venereol 2005 : 132 : Amici JM, Bailly JY, Guillot P. Le lambeau en ilot retro-auriculaire Ann Dermatol Venereol 2005 ; 132, Bailly JY, Amici JM, Guillot P. Le lambeau de rotation intralabialann Dermatol Venereol 2005 ;132 : Amici JM, Guillot P, Bailly JY Quoi de neuf en dermatologie chirurgicale? Officiel Santé septembre/octobre 2006 ; Bailly JY, Amici JM, Guillot P. Technique dermatologique : applications topographiques du fuseau au niveau de la face. Nouv Dermatol 2006 ; 25 : Bailly JY, Amici JM, Guillot P. Technique dermatologique : applications topographiques du fuseau au niveau de la face : le front. Nouv Dermatol 2006 ; 25 : Guillot P, Amici JM, Bailly JY. Chirurgie dermatologique. Formation médicale continue. Lambeau de glissement en «H» du front. Ann Dermatol Venereol 2006; 133: Corgibet-Escallier F, Amici JM, Sei J-F. Les lignes d incision en chirurgie dermatologique : pour oublier les lignes de Langer. Nouv.Dermatol.2006 ;25 : Corgibet F, Amici JM. Prise en Charge des dystrophies cicatricielles non atrophiques. Nouv.Dermatol.2007;26 : Guillot P, Bailly JY, Amici JM Greffe compose de l aile narinaire Nouv. Dermatol ;26 : Sei JF. Traitement anti-agrégant plaquettaire et chirurgie dermatologique Ann Dermatol Vénéréol 2007; 134 : HAS Conditions de réalisation des actes d exérèse de lésion superficielle de la peau. Juillet Rogues AM, Lasheras A, Amici JM, Guillot P, Beylot C, Taïeb A, Gachie JP Infection control practices and infectious complications in dermatological surgery J Hospit Inf 2007 ; 65, Amici JM, Bailly JY, Guillot P. Résections tumorales de la lèvre rouge Ann Dermatol Venereol 2008 ; 135,

9 47- Amici JM Développer la dermatologie chirurgicale : ensemble et d une seule voix! Nouv.Dermatol 2008 ; Guillot P, Bailly JY, Amici JM. Technique dermatologique : traitement du rhinophyma par laser CO2 : mode continu ou ultrapulsé? Nouv Dermatol 2008 ; 27 : Amici JM, Ly S, Sei JF. Les pratiques en chirurgie dermatologique. Communication orale sous l égide de la FFFCEDVJournées Nationales Provinciales de Dermatologie. Nantes Prise en charge diagnostique et thérapeutique du carcinome épidermoïde cutané et de ses précurseurs. Recommandations Ann. Dermatol. Vénéréol. 2009, 136, S166-S Amici JM, Rogues AM, Taïeb A. Infections in skin surgery. Book: Hall, Hall. Skin infections 2009; 23: Amici JM ; Cogrel O. Fiche Geste Chirurgical : orienter vos incisions. Images en Dermatologie 2009 ; Vol II, N Cogrel O., Amici JM. Fiche Geste Chirurgical : orienter vos incisions. Images en Dermatologie 2009 ; Vol II, N Beylot-Barry M., Cogrel O. Carcinomes basocellulaires à Haut-Risque de récidive = comment les reconnaître? Quelles marges recommandées? Nouv Dermatol 2008 ; 9 : pages 55- Beylot-Barry M., Cogrel O. Carcinomes épidermoïdes de la face : nos limites. Place des réunions de concertation multidisciplinaires Nouv Dermatol 2009 ; 8 : pages 56- Cogrel O. Carcinome basocellulaire linéaire de la paupière : à propos d un cas traité par chirurgie de Mohs. Nouv Dermatol 2009; 8 : Amici JM, Bailly JY, Taieb A. Horizontal stretching concept in oncologic dermatologic surgery of the face. JEADV 2010, 24: Rogues AM, Amici JM. Gestion du risque infectieux en chirurgie dermatologique EMC 2010 (sous presse) 59- Guillot P, Amici JM. Les exérèses fusiformes EMC 2010 (sous presse) 60- Thuny C, Bacconnier D, Berbis J, Auquier P, Egasse D, Amici JM, Berbis Ph Etude prospective de l activité de chirurgie dermatologique en France en 2009 Ann Dermatol Venereol (sous presse) 9

10 ANNEXES ANNEXE 1 : Etat de l activité hospitalière spécialisée en chirurgie cutanée oncologique en nombre de demi-journée par semaine. Enquête menée avec la contribution de la du CEDEF (Collège des Enseignants en Dermatologie de France) Présentée par JM Amici sous l égide de la FFFCEDV aux Journées Nationales Provinciale de Dermatologie Nantes 2009 (49) Activité hospitalière en chirurgie dermatologique Nombre de ½ journées / semaine Rennes 1 Nantes 2 Caen 2 Rouen 2 Angers 3 Amiens 4 Tours 0 Lille 10 Reims 7 Paris 42 Créteil 10 Saint Louis 10 Tenon 5 Tarnier 5 Bichat 5 Necker 3 Ambroise Paré 4 Strasbourg 5 Nancy 5 Besançon 10 Bordeaux/Pessac 16 Limoges 8 Clermont 7 Dijon 3.5 Lyon 28 Nîmes 4 Grenoble 0 JM Amici Toulouse 4 Montpellier 9 Marseille 10 Nice

11 ANNEXE 2 : DIPLOME INTER-UNIVERSITAIRE DE DERMATOLOGIE CHIRURGICALE Sous l égide de la Société Française de Dermatologie et de son Groupe Thématique de Dermatologie Chirurgicale OBJECTIFS DU D.I.U. : Apporter une formation complémentaire diplômante aux dermatologues désirant se perfectionner en dermatologie chirurgicale, ce qui constitue un enjeu important pour la discipline. 6 Universités participent à ce DIU : Bordeaux 2 : Pr. Marie BEYLOT-BARRY qui est le coordonnateur national. Lyon 1 : Pr Luc THOMAS, Montpellier : Pr. B.GUILLOT, Nancy : Pr. J.L. SCHMUTZ, Versailles-St Quentin en Yvelines : Pr. Ph.SAIAG, Rouen : Pr P. JOLY., Marseille : Pr P. BERBIS (à partir de la rentrée universitaire 2010) ORGANISATION DE L ENSEIGNEMENT : L enseignement débute en Novembre Les cours théoriques (75 heures) sont répartis en 7 séminaires de 1 à 3 jours à Paris, Bordeaux et Lyon. Les travaux pratiques (56 heures) en 7 séances sont réalisés sur pieds de porc (1 er TP) puis sur sujets anatomiques (6 TP d une journée ). Le Docteur D. EGASSE est responsable de ces TP qu il encadre avec plusieurs moniteurs (1 moniteur pour 5 étudiants). Les stages pratiques ou demi-journées opératoires (10 demi-journées : 60 h ) ont lieu dans : - les services hospitalo-universitaires des coordonnateurs locaux -d autres lieux de stage agréés par les coordonnateurs auprès de libéraux en clinique ou en cabinet (liste à demander à chaque coordonnateur) Dermatologues libéraux et hospitaliers participant à l enseignement, TP compris (en plus des coordonnateurs régionaux) : Dr Jean Michel AMICI, Dr Jean-Yves BAILLY, Dr Robert BARAN, Prof Christophe BEDANE, Dr Véronique BLATIERE, Dr Véronique CHAUSSADE, Dr Olivier COGREL, Dr Florence CORGIBET, Dr Jean-Noel DAUENDORFFER, Dr Philippe DEPREZ, Dr Edith DUHARD, Dr Marie-Laurence DORDAIN-BIGOT, Dr Dominique EGASSE, Dr Isabelle EGASSE-BROCA, Dr Marc FLEISCHMANN, Dr Serge GOLDBERG, Dr Nathalie GRAL, Dr Patrick GUILLOT, Dr Michèle HENRY, Dr Isabelle HELIOT, Dr Sylvie LAGRANGE, Dr Jacques LEGROUX, Dr François MACCARI, Dr Jean-Charles MARTIN, Dr Alexandre OSTOJIC, Dr Georges REUTER, Dr Fabrice RIBEAUDEAU, Dr Jacques SAVARY, Dr Thierry SECCHI, Dr Jean- François SEI, Dr Jack SMADJA, Dr Myrto TRAKATELLI, Dr Philippe TRANCHAND, DR Raoul TRILLER, Dr Eric WETTERWALD, Dr François WILL. Quelques chirurgiens plasticiens et d autres intervenants (anesthésistes, médecine légale,) prennent part à cet enseignement. PROGRAMME Installation aux normes ; Instrumentation en dermatologie chirurgicale, conformité des moyens et des locaux. 11

12 Asepsie, Stérilisation ; indications et techniques des différents types d anesthésie, incidents, accidents et leur gestion. Anatomie cervico-faciale : trajets vasculo-nerveux et canalaires, zones dangereuses, pièges et risques anatomiques. Réparation des pertes de substance : cicatrisation dirigée, sutures simples et avec décollement, autoplasties, lambeaux, greffes. Chirurgie topographique : front, tempes, nez, lèvres, cou, paupières, cuir chevelu, tronc, membres, mains, pieds, ongles, régions génitales. Réparations par lambeaux de rotation, avancements, transposition, greffes de peau mince et de peau totale, plastie en VY, LLL, OZ, Z, et Z étagés Particularités de la chirurgie oncologique, marges d exérèse, techniques micrographiques, chirurgie de Mohs, Slow-Mohs. Carcinome Baso-cellulaire, sclérodermiforme et ulcéreux. Carcinomes épidermoïdes, Mélanome de Dubreuilh, Mélanomes, Darier-Ferrand Particularités de la dermatologie chirurgicale pédiatrique. Cicatrices pathologiques, prévention, correction, Gestion des complications per et post-opératoires : infectieuses et hémorragiques. Chirurgie angéiologique : phlébectomie, greffes sur ulcères de jambe. Cryochirurgie, dermabrasion, greffes mélanocytaires. Lasers chirurgicaux : laser CO² et CO² pulsé. Problèmes médico-légaux, information du malade, responsabilité, assurance. Limites de compétences dermatologistes / chirurgiens plasticiens. Cas cliniques d application TRAVAUX PRATIQUES SUR SUJETS ANATOMIQUES Sutures, décollements, points profonds, surjets, Corrections des «oreilles». Lambeaux d avancement : plasties U, H, T, L, VY. Double lambeau d avancement. Lambeaux de rotation. Plastie OZ, plastie en Z. Plastie LLL, lambeaux de transposition FRONT : plastie en T, H, U REGION TEMPORALE : lambeau de rotation REGION FRONTO- TEMPORALE : double lambeau d avancement PAUPIERES : lambeau de Mustardé, équerre. NEZ : lambeau de Rieger et lambeau de Rybka, en Hachette et lambeau naso-glabellaire. LEVRES sup : lambeau de Bailly Inf : plastie en marches d escalier OREILLES : lambeau d Antia-Bush et Gordon-Masson JOUES : lambeau de rotation jugal à pédicule supérieur et inferieur CUIR CHEVELU : plastie OZ, lambeau de rotation et d avancement. DROIT D INSCRIPTION : 1500 auxquels s ajoutent les droits fixes de scolarité fixés chaque année par décret ministériel. CONDITIONS D INSCRIPTION : Le DIU est réservé aux dermatologues libéraux, hospitaliers ou en formation. 36 laces sont disponibles par année universitaire. Les demandes d inscription doivent être faites par une lettre de motivation adressée au coordonnateur régional précisant ses connaissances en dermatologie chirurgicale (stages, participation aux ateliers des JDP etc ) et accompagnées d un CV. 12

13 ANNEXE 3 : DIPLOME UNIVERSITAIRE DE PERFECTIONNEMENT EN CHIRURGIE CUTANEE ONCOLOGIQUE ACADEMIE DE PARIS UNIVERSITE PARIS V HOPITAL COCHIN-TARNIER Directeur de l enseignement Direction scientifique Organisation scientifique Pr M.-F. AVRIL, Dr P. BUI, Dr M. CERCEAU, Dr E. DOMERGUE Enseignants Année Dr. Benjamin ASCHER, Dr. Jean Yves BAILLY, Dr. Christophe BEDANE, Dr. Patrick BUI, Dr. Pascal CARPENTIER, Dr. Marianne CERCEAU, Dr. Stéphane DE CORBIERE, Dr. Marc DIVARIS, Dr. Elisabeth DOMERGUE, Pr. Laurent LANTIERI, Dr. Pascal OXEDA, Dr Laurent PEYRET, Dr. Marianne PREVOT, Dr. Max-François SANTOUL, Dr. Jean-François SEI, Pr. Jean-Marie SERVANT, Dr. Eric SORREL-DEJERINE L enseignement du Diplôme est organisé sur une année universitaire. Les sessions se dérouleront le jeudi et vendredi (4 sessions : 59 h) dans le service du Professeur Marie-Françoise AVRIL, à l hôpital Tarnier Cochin, TP à l école de Chirurgie du Fer à Moulin (9h) et dans les blocs opératoires des enseignants (16h) Ouvert aux Chirurgiens Plasticiens, Chirurgiens Maxillo-Faciaux, Stomatologues, ORL, Dermatologues. Le programme comportera des cours théoriques et pratiques portant sur : - Carcinologie Cutanée Nez *principe thérapeutique *lambeau de Rieger *ganglion sentinelle *lambeau de Texier *traitements adjuvants *lambeau de Rybka *marges d exérèse *lambeau en voile - Unité anatomique *lambeau nasogénien Incidences esthétiques et fonctionnelles *lambeau frontal Paupières *lambeau scalpant *greffe chondro muqueuse Lèvres *greffe muqueuse palatine *fuseau transfixiant *résection cunéiforme *fuseau en îlot *lambeau d IMRE *lambeau de rotation (Bailly) *lambeau de paupière supérieure *procédé de Webster *canthopexie externe et interne *lambeau d Abbé et d Abbé Eslander Oreilles Cuir chevelu *résection triangulaire *galéotomie expansion *lambeau d Antia Buch *lambeau de rotation et de transposition *lambeau pédiculé *microgreffe *prélèvement et greffe de conque - Complications chirurgicales fonctionnelles et esthétiques Prise en charge des récidives - Laserthérapie Inscription pédagogique : dernier délai le Pour tout renseignement et retrait de dossier de pré-inscription à partir d avril 2009, écrire ou téléphoner aux coordonnées suivantes : 33 rue du Champ de Mars Paris. Tél : Fax : Montant : 850 (+ droits universitaires) Pr P. BERCHE Pr J.F DHAINAUT Doyen Fac. Médecine Descartes Paris V Président Université René Descartes Paris V 13

14 [Tapez un texte] ANNEXE 4 : Ouvrages de dermatologie chirurgicale par le Dr Dominique Egasse 14

15 ANNEXE 4 : 2 fascicules par les Drs Michèle Henry, Georges Reuter et François Will ANNEXE 5: CD ROM pédagogique de chirurgie oncologique de la face coordonné par le Dr Jean-Michel Amici 15

16 ANNEXE 6 : DVD pédagogique de chirurgie des tumeurs cutanées réalisé par les Dr Jean-Yves Bailly, Jean-Michel Amici, Patrick Guillot et Michel Le Maître ANNEXE 7 : DVD des vidéo-retransmissions de l AEDC et des Journées Nationales du Groupe Chirurgical de la SFD coordonné par le Dr Dominique Egasse 16

17 EXEMPLES DE PROGRAMMES DES JOURNEES SCIENTIFIQUES CONGRES INTERNATIONAUX Congrès mondial de Dermatologie. Paris Dr D Egasse : Co-Chairman. Responsable et opérateur de la Vidéo-transmission chirurgicale en direct des blocs opératoires. Congrès européen EADV. European Academy of Dermato Venereology Paris 2008 Dr JM Amici : Chairman et Dr Egasse : Co-Chairman Responsables et opérateurs de la Vidéo-transmission chirurgicale en direct des blocs opératoires. Congrès mondial en Corée Pr L Thomas : orateur 17

18 CONCLUSION ET PERSPECTIVES Une spécialité d organe recouvre par essence même l ensemble des champs thérapeutiques médicaux mais aussi chirurgicaux ce cet organe. La chirurgie dermatologique et l oncologie cutanée font donc naturellement partie de la dermatologie. Ce livre blanc permet de constater que depuis plus de 25 ans, les dermatologues chirurgicaux associés à des chirurgiens plasticiens, se sont structurés et organisés pour dispenser un enseignement et des formations de dermatologie chirurgicale de qualité et de haut niveau, à plus du tiers des dermatologues Français (1200). Ce chiffre à lui seul démontre, si besoin en était, l intérêt porté par la communauté à la chirurgie cutanée oncologique : domaine d excellence des dermatologues. Il nous semble maintenant nécessaire que la dermatologie, comme c est le cas dans la plupart des autres pays Européens, devienne en France officiellement et définitivement, une spécialité médico-chirurgicale intégrant pleinement la chirurgie de l organe peau et de ses différentes tumeurs. L ensemble des dermatologues tant universitaires que libéraux et l ensemble des structures nationales de la dermatologie française (CEDEF, SFD, FFFCEDV, SNDV), réunies dans le Conseil National de Coordination doivent tout mettre en œuvre auprès de nos institutions pour aboutir à cette reconnaissance. 18

19 19

Actions de la SFD en faveur de la formation

Actions de la SFD en faveur de la formation Actions de la SFD en faveur de la formation Plan Congrès: JDP, JDIP, Journées provinciales Actions de formation des groupes thématiques de la SFD. Développement Professionnel Continu (DPC) Congrès (1):

Plus en détail

REFERENTIEL METIER/COMPETENCES CHIRURGIEN PLASTICIEN, ESTHETIQUE ET RECONSTRUCTEUR

REFERENTIEL METIER/COMPETENCES CHIRURGIEN PLASTICIEN, ESTHETIQUE ET RECONSTRUCTEUR REFERENTIEL METIER/COMPETENCES DU CHIRURGIEN PLASTICIEN, ESTHETIQUE ET RECONSTRUCTEUR 20.07.2007 1 Les situations de soins types 1 1 Les situations de soins retenues ne sont, bien entendu, pas exhaustives

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge des carcinomes cutanés

Recommandations régionales Prise en charge des carcinomes cutanés Recommandations régionales Prise en charge des carcinomes cutanés - décembre 2009 - CARCINOMES BASOCELLULAIRES La chirurgie : traitement de référence et de 1 ère intention Classification clinique et histologique

Plus en détail

Actions en faveur de la Recherche et de la formation à la Recherche

Actions en faveur de la Recherche et de la formation à la Recherche Assises SFD- Partenaires de l Industrie - 19 juin 2015, Paris Actions en faveur de la Recherche et de la formation à la Recherche Marie Beylot-Barry Présidente du Conseil Scientifique de la SFD Présidente

Plus en détail

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPÉCIALISATION CHIRURGIE PLASTIQUE ET RECONSTRUCTIVE

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPÉCIALISATION CHIRURGIE PLASTIQUE ET RECONSTRUCTIVE MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPÉCIALISATION CHIRURGIE PLASTIQUE ET RECONSTRUCTIVE 1. Objectifs généraux La Maîtrise universitaire d études avancées en médecine clinique,

Plus en détail

Référentiel métier / Compétences du chirurgien plasticien, esthétique et

Référentiel métier / Compétences du chirurgien plasticien, esthétique et e-mémoires de l'académie Nationale de Chirurgie, 2009, 8 (4) : 22-26 22 Référentiel métier / Compétences du chirurgien plasticien, esthétique et reconstructeur Pr Véronique Martinot-Duquennoy, CHU Lille,

Plus en détail

COMMUNICATIONS PRÉSENTÉES AU COLLÈGE FRANÇAIS DE CHIRURGIE DERMATOLOGIQUE BASES DE CHIRURGIE DERMATOLOGIQUE GÉNÉRALE

COMMUNICATIONS PRÉSENTÉES AU COLLÈGE FRANÇAIS DE CHIRURGIE DERMATOLOGIQUE BASES DE CHIRURGIE DERMATOLOGIQUE GÉNÉRALE COMMUNICATIONS PRÉSENTÉES AU COLLÈGE FRANÇAIS DE CHIRURGIE DERMATOLOGIQUE BASES DE CHIRURGIE DERMATOLOGIQUE GÉNÉRALE 1. Les bases de la réparation - greffes exceptées. J. PRÉAUX 20 04 89 2. Exérèse-suture

Plus en détail

D.F.M.S. et D.F.M.S.A. - MEDECINE (2013-2014) POSTES DE F.F.I. OUVERTS AU 1er NOVEMBRE 2013 (Arrêté du 15 novembre 2012) SPECIALITES MEDICALES

D.F.M.S. et D.F.M.S.A. - MEDECINE (2013-2014) POSTES DE F.F.I. OUVERTS AU 1er NOVEMBRE 2013 (Arrêté du 15 novembre 2012) SPECIALITES MEDICALES ANNEXES 2D - A D.F.M.S. et D.F.M.S.A. - (2013-2014) (Arrêté du 15 novembre 2012) SPECIALITES MEDICALES 1ère partie Anatomie et cytologie pathologiques Cardiologie et maladies vasculaires Dermatologie et

Plus en détail

Statistiques DCG/DSCG Sessions 2014

Statistiques DCG/DSCG Sessions 2014 Sessions 2014 DCG 2014 s de 0 1 Contrôle de Anglais appliqué aux affaires 4 langue vivante Inscrits 5603 9956 9092 9913 5030 5565 8142 5085 8709 10613 9356 8480 2616 1350 Présents 4784 8484 7694 8405 4212

Plus en détail

I.- Les médecins en formation postgraduée

I.- Les médecins en formation postgraduée CONCEPT DE FORMATION POSTGRADUEE POUR MEDECIN SPECIALISTE FMH EN CHIRURGIE MAXILLO-FACIALE Lieu de formation post-graduée pour la chirurgie maxillo-faciale. Catégorie Nom du service : CHUV, Département

Plus en détail

ANNEXE I POSTES OFFERTS AU TITRE DES DIPLOMES DE FORMATION MEDICALE SPECIALISEE Année universitaire 2010-2011

ANNEXE I POSTES OFFERTS AU TITRE DES DIPLOMES DE FORMATION MEDICALE SPECIALISEE Année universitaire 2010-2011 ANNEXE I POSTES OFFERTS AU TITRE DES DIPLOMES DE FORMATION MEDICALE SPECIALISEE ILE DE FRANCE INTERREGION NORD EST INTERREGION NORD-OUEST Strasbourg Dijon Reims Besançon Nancy Caen Rouen Lille Amiens 1)

Plus en détail

Diplôme Inter-Universitaire Infections Ostéo-Articulaires (DIU IOA) Année Universitaire 2014-2015

Diplôme Inter-Universitaire Infections Ostéo-Articulaires (DIU IOA) Année Universitaire 2014-2015 Diplôme Inter-Universitaire Infections Ostéo-Articulaires (DIU IOA) Année Universitaire 2014-2015 Pr JM Lafosse Facultéde Médecine de Toulouse Pr E Senneville Facultéde Médecine de Lille Organisation des

Plus en détail

Diplôme Inter-Universitaire de Photobiologie Cutanée Coordonnateur: Pr Laurent Meunier Université Montpellier I

Diplôme Inter-Universitaire de Photobiologie Cutanée Coordonnateur: Pr Laurent Meunier Université Montpellier I 2 rue du Dr Marcland 87025 Limoges cedex Tél. 05 55 43 58 00 Fax 05 55 43 58 01 www.unilim.fr 1 Diplôme Inter-Universitaire de Photobiologie Cutanée Coordonnateur: Pr Laurent Meunier Université Montpellier

Plus en détail

SOCIÉTÉ FRANÇAISE DE CHIRURGIE PLASTIQUE RECONSTRUCTRICE ET ESTHÉTIQUE ; GROUPE CHIRURGICAL DE LA SOCIÉTÉ FRANÇAISE DE DERMATOLOGIE

SOCIÉTÉ FRANÇAISE DE CHIRURGIE PLASTIQUE RECONSTRUCTRICE ET ESTHÉTIQUE ; GROUPE CHIRURGICAL DE LA SOCIÉTÉ FRANÇAISE DE DERMATOLOGIE Réduction des erreurs de site d exérèse de lésions cutanées Accréditation des médecins et des équipes médicales Octobre 2012 SOCIÉTÉ FRANÇAISE DE CHIRURGIE PLASTIQUE RECONSTRUCTRICE ET ESTHÉTIQUE ; GROUPE

Plus en détail

Informations générales sur le patient. Contexte de la RCP

Informations générales sur le patient. Contexte de la RCP Informations générales sur le patient Consentement : OUI NON Identifiant patient INSC visible :................. NOM D USAGE :.............................. NOM DE NAISSANCE :.................................

Plus en détail

Colloque National 3 e édition

Colloque National 3 e édition Organisé par C. L. E. F. Colloque National 3 e édition Vendredi 18 septembre 2015 Espace FIAP Jean Monnet 30 rue Cabanis Paris 14 La prévention des infections de site opératoires Président du Comité Scientifique

Plus en détail

Comment devenir hospitalo-universitaire en pharmacie clinique?

Comment devenir hospitalo-universitaire en pharmacie clinique? 1 ères Journées SFPC/ANEPC Lyon 10-11 Avril 2013 ASSOCIATION NATIONALE DES ENSEIGNANTS DE PHARMACIE CLINIQUE Comment devenir hospitalo-universitaire en pharmacie clinique? Marie-Claude Saux, PU-PH en Pharmacie

Plus en détail

Diplômes d'université (LMD), diplômes universitaires (DU) et diplômes inter universitaires (DIU) examinés et reconnus par le conseil national.

Diplômes d'université (LMD), diplômes universitaires (DU) et diplômes inter universitaires (DIU) examinés et reconnus par le conseil national. Diplômes d'université (LMD), diplômes universitaires (DU) et diplômes inter universitaires (DIU) examinés et reconnus par le conseil national. Villes Intitulé du diplôme Université de Angers Université

Plus en détail

LIVRET DU CHIRURGIEN EN FORMATION. Chirurgie plastique reconstructrice et esthétique Chirurgie maxillo-faciale et stomatologique Chirurgie de la main

LIVRET DU CHIRURGIEN EN FORMATION. Chirurgie plastique reconstructrice et esthétique Chirurgie maxillo-faciale et stomatologique Chirurgie de la main LIVRET DU CHIRURGIEN EN FORMATION Chirurgie plastique reconstructrice et esthétique Chirurgie maxillo-faciale et stomatologique Chirurgie de la main ENSEIGNEMENTS PRATIQUES, STAGES HOSPITALIERS ENSEIGNEMENTS

Plus en détail

COELIOSCOPIE EN CHIRURGIE DU CANCER COLO RECTAL MARS 2005

COELIOSCOPIE EN CHIRURGIE DU CANCER COLO RECTAL MARS 2005 COELIOSCOPIE EN CHIRURGIE DU CANCER COLO RECTAL MARS 2005 La Haute Autorité de Santé diffuse un document réalisé par l Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé au titre de son programme

Plus en détail

Mémoire pour l obtention du DIU de. Pédagogie Médicale. L Apprentissage de la Chirurgie Esthétique. «Le Stage chez le Plasticien»

Mémoire pour l obtention du DIU de. Pédagogie Médicale. L Apprentissage de la Chirurgie Esthétique. «Le Stage chez le Plasticien» Université Paris V Mémoire pour l obtention du DIU de Pédagogie Médicale Année universitaire 2003-2004 L Apprentissage de la Chirurgie Esthétique «Le Stage chez le Plasticien» Par Fadi SLEILATI Tuteur

Plus en détail

ÉTUDE PRÉLIMINAIRE CRITIQUE SUIVIE DE L OBSERVATION PRINCEPS

ÉTUDE PRÉLIMINAIRE CRITIQUE SUIVIE DE L OBSERVATION PRINCEPS 1 UN LAMBEAU NASAL NOUVEAU LE LAMBEAU EN VOILE OU SAIL FLAP ÉTUDE PRÉLIMINAIRE CRITIQUE SUIVIE DE L OBSERVATION PRINCEPS Il s agit d un lambeau de avancement - rotation auto-fermant, qui se propose de

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE

FORMATION PROFESSIONNELLE FORMATION PROFESSIONNELLE INTEGRER LA PRATIQUE DE L IMPLANTOLOGIE AU SEIN DE SON EXERCICE QUOTIDIEN Formation pragmatique en équipe restreinte, pour accéder à la chirurgie implantaire, via un coaching

Plus en détail

Mémoire pour le Diplôme Inter-Universitaire de PEDAGOGIE MEDICALE

Mémoire pour le Diplôme Inter-Universitaire de PEDAGOGIE MEDICALE UNIVERSITES PARIS VI, PARIS V, PARIS XI, PARIS XII Année 2009-2010 Mémoire pour le Diplôme Inter-Universitaire de PEDAGOGIE MEDICALE par François LHUISSIER Université Paris 13 DESC de médecine du sport

Plus en détail

2016 VAL D ISÈRE Centre de congrès Henri Oreiller 73150

2016 VAL D ISÈRE Centre de congrès Henri Oreiller 73150 INSCRIPTION AU CONGRÈS & HÉBERGEMENT ORGANISATEURS Olivier GALATOIRE Thierry MICHAUD SUR LE SITE : www.valdisere-congres.com PAR E-MAIL : regardscroises@valdisere-congres.com OU TÉLÉPHONE : 04 79 06 21

Plus en détail

CHIRURGIE RESTAURATRICEDU CUIR CHEVELU : D.I.U Programme des cours pour 2009

CHIRURGIE RESTAURATRICEDU CUIR CHEVELU : D.I.U Programme des cours pour 2009 100 heures de cours enseignement théorique -60 heures) réparties en 4 sessions enseignement pratique (20 h) stage professionnel (20 heures) Les cours sont répartis sur 4 we L examen de contrôle a lieu

Plus en détail

L externat en médecine générale L exemple de Paris V

L externat en médecine générale L exemple de Paris V L externat en médecine générale L exemple de Paris V Mémoire DIU Pédagogie Médicale 2010 Dr Olivier Benainous CCA médecine générale Dr Mirna Salloum Urgentiste 1 Sommaire I. Externat en médecine générale

Plus en détail

ECHOGRAPHIE EN GYNECOLOGIE ET EN OBSTETRIQUE

ECHOGRAPHIE EN GYNECOLOGIE ET EN OBSTETRIQUE ECHOGRAPHIE EN GYNECOLOGIE ET EN OBSTETRIQUE (Diplôme Interuniversitaire National d ) 17/02/2015 avec Bordeaux, Brest, Lille, Lyon, Marseille, Nantes, Paris V et XII, Toulouse et Tours Objectifs : Formation

Plus en détail

CONTEXTE. Enquête portant sur la qualité de vie des patients atteints d hémophilie A ou B proposée et financée par l InVS;

CONTEXTE. Enquête portant sur la qualité de vie des patients atteints d hémophilie A ou B proposée et financée par l InVS; Surveillance de la qualité de vie des patients hémophiles QV HÉMOPHILIE Coordination de l étude: Pr. Serge BRIANCON Ecole de Santé Publique, Faculté de Médecine de Nancy Service d Epidémiologie et d Evaluation

Plus en détail

Lambeaux du nez Pr. Philippe PELISSIER

Lambeaux du nez Pr. Philippe PELISSIER Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Lambeau en hachette Lambeau bilobé Plastie LLL Lambeau de Rieger Lambeau de Cronin Lambeau de

Plus en détail

Orthophoniste. Le Métier d Orthophoniste. Concours et Formation. Concours Prépa Santé

Orthophoniste. Le Métier d Orthophoniste. Concours et Formation. Concours Prépa Santé CP Concours Prépa Santé Optimum : 896 h/an Access : 784 h/an de septembre à mai Orthophoniste Le Métier d Orthophoniste L orthophoniste intervient sur prescription médicale. Il est spécialisé dans la correction

Plus en détail

JOURNÉE DE PRINTEMPS Avril 2014. Cancers de la Cavité Orale : quoi de neuf? Epidémiologie Physiopathologie Diagnostic Traitement - Reconstruction

JOURNÉE DE PRINTEMPS Avril 2014. Cancers de la Cavité Orale : quoi de neuf? Epidémiologie Physiopathologie Diagnostic Traitement - Reconstruction JOURNÉE DE PRINTEMPS Avril 2014 Cancers de la Cavité Orale : quoi de neuf? Epidémiologie Physiopathologie Diagnostic Traitement - Reconstruction Comité scientifique : UFR SMP Faculté de Médecine 19, rue

Plus en détail

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE Depuis plus de 10 ans, l association Actis dentaire formation a pour objectif de former des praticiens à la chirurgie orale, parodontale et implantaire. L expérience pour

Plus en détail

Syndicat National des Internes en Odontologie

Syndicat National des Internes en Odontologie Syndicat National des Internes en Odontologie Président en charge du Présents : Compte-rendu de la réunon du 19 mars 2014 avec les coordonnateurs des DES Mr le Professeur Robert GARCIA (Président de la

Plus en détail

DIPLOME DE CHIRURGIE ORALE

DIPLOME DE CHIRURGIE ORALE DIPLOME DE CHIRURGIE ORALE ORGANIGRAMME DES SEMINAIRES Promotion 0 FORMATION COMPLEMENTAIRE EN ODONTOLOGIE POUR LES MEDECINS Pour les enseignants, ces enseignements seront à faire tous les ans (sauf le

Plus en détail

PSYCHIATRIE MEDICO-LEGALE (27.01.2014)

PSYCHIATRIE MEDICO-LEGALE (27.01.2014) PSYCHIATRIE MEDICO-LEGALE (27.01.2014) (Diplôme Interuniversitaire de) avec Besançon et Dijon Objectifs : Ce DIU a pour objectif de garantir une formation théorique et clinique de haut niveau aux praticiens

Plus en détail

Plateformes hospitalières de génétique moléculaire des cancers

Plateformes hospitalières de génétique moléculaire des cancers Plateformes hospitalières de génétique moléculaire des cancers Biomarqueurs et cancers o Identification d altérations génétiques au sein des cellules cancéreuses => nouveaux biomarqueurs moléculaires diagnostic

Plus en détail

DIPLOME DE CHIRURGIE ORALE

DIPLOME DE CHIRURGIE ORALE DIPLOME DE CHIRURGIE ORALE ORGANIGRAMME DES SEMINAIRES Promotion 2013 FORMATION COMPLEMENTAIRE EN MEDECINE POUR LES MEDECINS Pour les enseignants, ces enseignements seront à faire tous les 2 ans 1 - Module

Plus en détail

LA FORMATION EN TABACOLOGIE PAR LE DIU DE TABACOLOGIE ET AIDE A L ARRET DU TABAGISME EVALUATION PERSPECTIVES

LA FORMATION EN TABACOLOGIE PAR LE DIU DE TABACOLOGIE ET AIDE A L ARRET DU TABAGISME EVALUATION PERSPECTIVES LA FORMATION EN TABACOLOGIE PAR LE DIU DE TABACOLOGIE ET AIDE A L ARRET DU TABAGISME EVALUATION PERSPECTIVES Rapport du Docteur Jean PERRIOT Vice-Président de la SFT L objectif de ce rapport est de dresser

Plus en détail

FORMATION 5 JOURS. 1ère SESSION

FORMATION 5 JOURS. 1ère SESSION FORMATION 5 JOURS La formation a pour objectif la transmission des bases fondamentales de l implantologie ainsi que la maîtrise des protocoles innovants qui autorisent le remplacement immédiat des dents

Plus en détail

Les dispenses. Liste complète par diplôme obtenu après la réforme LMD

Les dispenses. Liste complète par diplôme obtenu après la réforme LMD Les dispenses d épreuves du DSCG Liste complète par diplôme obtenu après la réforme LMD Type Date limite d obtention CAPET D2 Techniques s CAPET Economie et gestion option A Economie et gestion administrative

Plus en détail

PARTIE 1 BASES CHAPITRE 1 PEAU ET CICATRISATION

PARTIE 1 BASES CHAPITRE 1 PEAU ET CICATRISATION Table des matières Avant-propos...................................................................................... VII PARTIE 1 BASES CHAPITRE 1 PEAU ET CICATRISATION Structure histologique de la peau.........................................................

Plus en détail

6 SUJETS & 14 VILLES EN 2012

6 SUJETS & 14 VILLES EN 2012 FORMATION MÉDICALE CONTINUE INDEMNISÉE FPC réalisée par le CNPGO et financée par l OGC Indemnité de 345 par jour et prise en charge hôtellerie possible* 6 SUJETS & 14 VILLES EN 2012 FORMATIONS DANS LES

Plus en détail

Cancers des sinus et des fosses nasales

Cancers des sinus et des fosses nasales Chapitre 8 Cancers des sinus et des fosses nasales Les cancers du cavum, sinus et glandes salivaires sont des tumeurs rares selon la définition du REFCOR. Les cancers des sinus de la face représentent

Plus en détail

En partenariat avec www.dentalformation.com Le grand portail de la formation dentaire

En partenariat avec www.dentalformation.com Le grand portail de la formation dentaire En partenariat avec www.dentalformation.com Le grand portail de la formation dentaire Faculté de Chirurgie Dentaire de Garancière PAROdOnTOLOgiE de 2 jours Modules 1 et 2 [Paris], Modules 3 et 4 [Marselle]

Plus en détail

Orthophoniste. Le Métier d Orthophoniste. Concours et Formation. Concours Prépa Santé

Orthophoniste. Le Métier d Orthophoniste. Concours et Formation. Concours Prépa Santé CP Concours Prépa Santé Optimum : 896 h/an Access : 784 h/an de septembre à mai Orthophoniste Le Métier d Orthophoniste L orthophoniste prend en charge tous les troubles du langage, qu ils se manifestent

Plus en détail

DIU de Cardiologie Interventionnelle Année universitaire 2014-2015. Note d information 1 septembre 2014 Enseignement 2 année

DIU de Cardiologie Interventionnelle Année universitaire 2014-2015. Note d information 1 septembre 2014 Enseignement 2 année DIU de Cardiologie Interventionnelle Année universitaire 2014-2015 Note d information 1 septembre 2014 Enseignement 2 année Modalités d'inscription Pré-inscription en deuxième année La pré-inscription

Plus en détail

CANCER DU SEIN TRAITEMENT CHIRURGICAL

CANCER DU SEIN TRAITEMENT CHIRURGICAL CANCER DU SEIN TRAITEMENT CHIRURGICAL Olivier Bréhant DESC Viscéral CHU ANGERS Poitiers 24-25 juin 2004 INTRODUCTION Cancer fréquent (40 000 nv x cas/an) Cancer grave (12 000 DC/an) Traitement loco-régional

Plus en détail

FERMETURE DERMIQUE. Dr TAILLIER / Dr ROS. Nouvelle clinique de l Union

FERMETURE DERMIQUE. Dr TAILLIER / Dr ROS. Nouvelle clinique de l Union FERMETURE DERMIQUE Dr TAILLIER / Dr ROS Nouvelle clinique de l Union 1 UN PEU D HISTOIRE (1) Egyptiens, il y a 4000 ans, aiguilles à chas en os, fil de lin et même bandelettes adhésives Indes, 2000 ans

Plus en détail

Dossier de Presse. Inauguration de l Institut Toulousain de Simulation en Santé. Mercredi 4 novembre 2015. Pavillon U 2000 Hôpital PURPAN

Dossier de Presse. Inauguration de l Institut Toulousain de Simulation en Santé. Mercredi 4 novembre 2015. Pavillon U 2000 Hôpital PURPAN Dossier de Presse Inauguration de l Institut Toulousain de Simulation en Santé Pavillon U 2000 Hôpital PURPAN Mercredi 4 novembre 2015 1 Un centre à visée régionale, nationale, voire internationale L apprentissage

Plus en détail

La chirurgie ambulatoire

La chirurgie ambulatoire La chirurgie ambulatoire Dr Anne MOURREGOT 24/06/2011 Historiquement, la chirurgie est ambulatoire 1230: création de la faculté de Médecine de Montpellier: la chirurgie est pratiquée dans des boutiques

Plus en détail

Analyse clinico-biologique des causes d infections sur prothèses de hanche ou genou: une aide à l évaluation des pratiques

Analyse clinico-biologique des causes d infections sur prothèses de hanche ou genou: une aide à l évaluation des pratiques Analyse clinico-biologique des causes d infections sur prothèses de hanche ou genou: une aide à l évaluation des pratiques Dr Frédéric Luzerne chirurgien orthopédiste Dr Patrick Morin anesthésiste Emmanuelle

Plus en détail

Orthophoniste. Le Métier d Orthophoniste. Concours et Formation. Concours Prépa Santé

Orthophoniste. Le Métier d Orthophoniste. Concours et Formation. Concours Prépa Santé CP Concours Prépa Santé Optimum : 980 h/an Access : 784 h/an de septembre à mai Orthophoniste Le Métier d Orthophoniste Professionnel de la santé, l orthophoniste, qui ne peut intervenir que sur prescription

Plus en détail

L activité d oncogénétique

L activité d oncogénétique TRAITEMENTS, SOINS ET INNOVATION L activité d oncogénétique DÉCEMBRE 2008 2003 2007 CONTEXTE L identification de gènes de prédisposition au cancer a permis l introduction de tests biologiques destinés

Plus en détail

CRITERES DE REMPLACEMENT

CRITERES DE REMPLACEMENT ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES - 7 semestres dans des services agréés pour le DES d anatomie et cytologie pathologiques, dont au moins 5 doivent être accomplis dans des services hospitalouniversitaires

Plus en détail

Enseignement de la sénologie. M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis

Enseignement de la sénologie. M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Enseignement de la sénologie M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Un constat En France pendant les études médicales environ 3 heures sont consacrées au cancer du sein et quasiment aucune

Plus en détail

SAMCEP PROGRAMME VENDREDI 19 & SAMEDI 20 JUIN 2015. Congrès L ESTHÉTIQUE AU MASCULIN. Hôtel Royal Riviera, Saint-Jean-Cap-Ferrat

SAMCEP PROGRAMME VENDREDI 19 & SAMEDI 20 JUIN 2015. Congrès L ESTHÉTIQUE AU MASCULIN. Hôtel Royal Riviera, Saint-Jean-Cap-Ferrat VENDREDI 19 & SAMEDI 20 JUIN 2015 Congrès SAMCEP Hôtel Royal Riviera, Saint-Jean-Cap-Ferrat PROGRAMME THÈMES DU CONGRÈS L ESTHÉTIQUE AU MASCULIN Les fondamentaux en esthétique Les dernières nouveautés

Plus en détail

Université Européenne Miguel de Cervantes DIPLÔME UNIVERSITAIRE CLINIQUE DE PARODONTIE

Université Européenne Miguel de Cervantes DIPLÔME UNIVERSITAIRE CLINIQUE DE PARODONTIE Université Européenne Miguel de Cervantes DIPLÔME UNIVERSITAIRE CLINIQUE DE PARODONTIE www.uemc.es Année universitaire 2016-2017 OBJECTIFS DE LA FORMATION Connaitre les disciplines théoriques et maîtriser

Plus en détail

18 ième SÉMINAIRE DES 29 ET 30 NOVEMBRE1996

18 ième SÉMINAIRE DES 29 ET 30 NOVEMBRE1996 1 LES INDICATIONS CHIRURGICALES DE RECONSTRUCTION DU CUIR CHEVELU DOCTEUR PASCAL OXEDA SAINT CLOUD FRANCE Le but du traitement chirurgical est double, assurer une couverture cutanée stable et restaurer

Plus en détail

avec atteinte ganglionnaire

avec atteinte ganglionnaire Le mélanome avec atteinte ganglionnaire Comprendre La maladie et son traitement Le mélanome avec atteinte ganglionnaire Mieux comprendre votre maladie, pour mieux vivre avec Conseil scientifique en dermatologie

Plus en détail

DIPLÔME INTER-UNIVERSITAIRE de SOINS PALLIATIFS et D ACCOMPAGNEMENT

DIPLÔME INTER-UNIVERSITAIRE de SOINS PALLIATIFS et D ACCOMPAGNEMENT FACULTÉ DE MÉDECINE de STRASBOURG, de BESANÇON et de DIJON DIPLÔME INTER-UNIVERSITAIRE de SOINS PALLIATIFS et D ACCOMPAGNEMENT Années 2012-2014 Responsables de formation : Dr R. AUBRY CHU Besançon Dr N.

Plus en détail

STRATÉGIE DE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU MÉLANOME RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE

STRATÉGIE DE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU MÉLANOME RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE STRATÉGIE DE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU MÉLANOME RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE Service évaluation médico-économique et santé publique Octobre 2006 SYNTHÈSE ET PERSPECTIVES État de la question Le mélanome

Plus en détail

Service de cardiologie, Pôle Thoracique, Vasculaire et Métabolique CHU Rennes

Service de cardiologie, Pôle Thoracique, Vasculaire et Métabolique CHU Rennes Service de cardiologie, Pôle Thoracique, Vasculaire et Métabolique CHU Rennes L environnement actuel de l activité TAVI Comment simplifier l organisation pré-tavi? L environnement actuel de l activité

Plus en détail

Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite)

Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite) UE Revêtement Cutané (2010-2011) Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite) Pr. Béatrice Vergier (service de pathologie, CHU Bordeaux) Lésions

Plus en détail

Mamans AFRICA (Association des Femmes pour des Rencontres Intellectuelles, Culturelles et Artistiques), RD Congo

Mamans AFRICA (Association des Femmes pour des Rencontres Intellectuelles, Culturelles et Artistiques), RD Congo 1 RAPPORT Comité Organisateur Unité de Chirurgie Plastique Reconstructive et Esthétique, Chirurgie de la Main et Brûlologie (Professeur Anatole KIBADI KAPAY) Cliniques Universitaires de Kinshasa Faculté

Plus en détail

QUELQUES CONSTATS STATISTIQUES SUR NOTRE IMPLANTATION TERRITORIALE JEAN-MARC PETIT

QUELQUES CONSTATS STATISTIQUES SUR NOTRE IMPLANTATION TERRITORIALE JEAN-MARC PETIT QUELQUES CONSTATS STATISTIQUES SUR NOTRE IMPLANTATION TERRITORIALE JEAN-MARC PETIT Densité d implantation des divisions NBRE DE DIVISIONS Aca Paris Aca Lyon Aca Versailles Aca Nantes Aca Lille Aca Rennes

Plus en détail

Notre programme. Introduction Carcinome in situ Pause café T2 N0 M0, infiltrant T3 N1 M0 Conclusions

Notre programme. Introduction Carcinome in situ Pause café T2 N0 M0, infiltrant T3 N1 M0 Conclusions Notre programme Introduction Carcinome in situ Pause café T2 N0 M0, infiltrant T3 N1 M0 Conclusions Carcinome in situ Sénologie Dr Mazy Pathologie Dr Müller Chirurgie conservatrice Dr Bollue Mastectmie

Plus en détail

Modules optionnels. Passer à l acte en implantologie

Modules optionnels. Passer à l acte en implantologie Passer à l acte en implantologie Modules optionnels est un cycle de formation basé sur des travaux pratiques de chirurgie implantaire, permettant de confirmer les acquis théoriques. À l issue du cursus,

Plus en détail

FORMATIONS 2014. Bienvenue à l Invacademy!

FORMATIONS 2014. Bienvenue à l Invacademy! FORMATIONS 2014 Conscient que les besoins dans le domaine du handicap et les réponses à ces besoins sont en pleine évolution, le centre de formations Invacademy vous propose des formations commerciales

Plus en détail

Les métiers en lien avec la filière Masso-kinésithérapie. Monsieur Ph. SAUVAGEON Professeur J.L. JOUVE

Les métiers en lien avec la filière Masso-kinésithérapie. Monsieur Ph. SAUVAGEON Professeur J.L. JOUVE 1 Information PACES 19 Septembre 2013 Filière Masso-Kinésithérapie Les métiers en lien avec la filière Masso-kinésithérapie Monsieur Ph. SAUVAGEON Professeur J.L. JOUVE 2 KINÉSITHÉRAPIE Du Grec: «KINESIS»,

Plus en détail

Référentiel CPAM Liste des codes les plus fréquents pour la spécialité :

Référentiel CPAM Liste des codes les plus fréquents pour la spécialité : Référentiel CPAM Liste des codes les plus fréquents pour la spécialité : DERMATOLOGIE ET VENEROLOGIE ADC - Acte de chirurgie BAFA005 1 (I, O) BAFA006 1 0 Exérèse non transfixiante de lésions multiples

Plus en détail

ASSOCIATION D ENTRAIDE DES MUTILES DU VISAGE. Rapport de mission à Ouagadougou (Burkina Faso)

ASSOCIATION D ENTRAIDE DES MUTILES DU VISAGE. Rapport de mission à Ouagadougou (Burkina Faso) ASSOCIATION D ENTRAIDE DES MUTILES DU VISAGE Rapport de mission à Ouagadougou (Burkina Faso) Novembre/Décembre 2013 1 Depuis 1994, l Association d Entraide des Mutilés du Visage (AEMV) et le Service de

Plus en détail

Diplôme d expertise comptable (DEC)

Diplôme d expertise comptable (DEC) Futurexpert.com Février 2015 Le Master Comptabilité Contrôle Audit (CCA) Une filière universitaire d excellence pour accéder aux métiers de l expertise comptable, du conseil, de l audit, de la gestion

Plus en détail

Guide de l année-recherche

Guide de l année-recherche Guide de l année-recherche Destiné aux Internes de Médecine Générale Mars 2011 Mis à jour Octobre 2013 Co signé en octobre 2013 par : Page 2 sur 20 SOMMAIRE I. Introduction 5 II. Définition de l année-recherche

Plus en détail

Guide de bonnes pratiques en chirurgie sénologique

Guide de bonnes pratiques en chirurgie sénologique Guide de bonnes pratiques en chirurgie sénologique Pierre Lèguevaque CHU Rangueil Toulouse Intérêt de la démarche qualité: L amélioration de la qualité des pratiques professionnelles est devenue nécessaire

Plus en détail

DÉFINITION OBJECTIFS. Information délivrée le : Cachet du Médecin : Au bénéfice de : Nom : Prénom :

DÉFINITION OBJECTIFS. Information délivrée le : Cachet du Médecin : Au bénéfice de : Nom : Prénom : Version 2 mise à jour nov 2011 Information délivrée le : Cachet du Médecin : Au bénéfice de : Nom : Prénom : Cette fiche d information a été conçue sous l égide de la Société Française de Chirurgie Plastique

Plus en détail

Swiss International Academy of Osseo-Integration and Maxillo-Facial Research

Swiss International Academy of Osseo-Integration and Maxillo-Facial Research S I A O Swiss International Academy of Osseo-Integration and Maxillo-Facial Research Cycle de formation clinique en implantologie Ce Cycle de formation organisé par Infodental Algérie sous la responsabilité

Plus en détail

dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s

dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours lat ransplantation hépatique p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s Contact presse Anne-Karen Nancey - Direction de la communication

Plus en détail

Objectifs. Sommaire. Bulletin de surveillance du réseau SOS Médecins / InVS 1

Objectifs. Sommaire. Bulletin de surveillance du réseau SOS Médecins / InVS 1 Surveillance syndromique SurSaUD Bulletin du réseau SOS Médecins / InVS Numéro 323, du 4 mars 2014 Evolution de l activité globale L activité SOS Médecins est stable tous âges confondus depuis 3 semaines,

Plus en détail

Toutes nos solutions pour une même passion ANNEES FRANÇAIS & ÉVÉNEMENTS CONTRAT & ÉVÉNEMENTS FABRICANT DE SERVICES GARANTIE CHIRURGIE MAXILLO FACIALE

Toutes nos solutions pour une même passion ANNEES FRANÇAIS & ÉVÉNEMENTS CONTRAT & ÉVÉNEMENTS FABRICANT DE SERVICES GARANTIE CHIRURGIE MAXILLO FACIALE IMPLANTS & PROTHÈSES CAD / CAM CHIRURGIE MAXILLO FACIALE & ÉVÉNEMENTS Toutes nos solutions pour une même passion ANNEES D INNOVATION CONTRAT DE SERVICES GARANTIE & ÉVÉNEMENTS PAYS FABRICANT FRANÇAIS ÉQUIPE

Plus en détail

Où s adresser pour la prise en charge du carcinome à cellules de Merkel?

Où s adresser pour la prise en charge du carcinome à cellules de Merkel? Où s adresser pour la prise en charge du carcinome à cellules de Merkel? Région Nord-Ouest CHRU de Lille Hôpital Huriez, Clinique de Dermatologie Rue Michel Polonovski 59 036 Lille cedex Docteur laurent

Plus en détail

Sont considérées comme prestations qui requièrent la qualification de médecin spécialiste en dermato-vénéréologie (E) :

Sont considérées comme prestations qui requièrent la qualification de médecin spécialiste en dermato-vénéréologie (E) : Sont considérées comme prestations qui requièrent la qualification de médecin spécialiste en dermato-vénéréologie (E) : a) b) a) b) DERMATO-VENEREOLOGIE Art. 21 pag. 1 SECTION 9. Dermato-vénéréologie.

Plus en détail

Questions éthiques : prédispositions génétiques aux cancers. Intervenant : Catherine BONAÏTI-PELLIE Modérateur : Régis AUBRY

Questions éthiques : prédispositions génétiques aux cancers. Intervenant : Catherine BONAÏTI-PELLIE Modérateur : Régis AUBRY Questions éthiques : prédispositions génétiques aux cancers Intervenant : Catherine BONAÏTI-PELLIE Modérateur : Régis AUBRY Besançon-UFR SMP Mardi 17 mars 2015 L'existence de gènes de prédisposition au

Plus en détail

Le cancer de la peau. Causes. Symptômes. Diagnostic. Traitement. Pronostic. Une information de la Ligue suisse contre le cancer

Le cancer de la peau. Causes. Symptômes. Diagnostic. Traitement. Pronostic. Une information de la Ligue suisse contre le cancer Le cancer de la peau Causes Symptômes Diagnostic Traitement Pronostic Une information de la Ligue suisse contre le cancer Le cancer de la peau Les cancers de la peau se présentent sous diverses formes.

Plus en détail

Parodontologie - Implantologie - Prothèse. CYCLE DE 4 SÉMINAIRES DE 2 JOURS Jeudis et Vendredis

Parodontologie - Implantologie - Prothèse. CYCLE DE 4 SÉMINAIRES DE 2 JOURS Jeudis et Vendredis Docteurs Paul et Catherine MATTOUT Parodontologie - Implantologie - Prothèse CYCLE DE 4 SÉMINAIRES DE 2 JOURS Jeudis et Vendredis Séminaire I Les maladies parodontales Du contrôle de l infection à la reconstruction

Plus en détail

Section 5. - Chirurgie.

Section 5. - Chirurgie. Section 5. - Chirurgie. Art. 14. Sont considérées comme prestations qui requièrent la qualification de médecin spécialiste dans une des disciplines relevant de la pathologie externe : «c) les prestations

Plus en détail

L évaluation du creux axillaire

L évaluation du creux axillaire L évaluation du creux axillaire Journées DESC-SCVO Poitiers, Juin 2007 Marc-Henri JEAN, Nantes Cancer du sein : Introduction (1) 30 000 nouveaux cas / an 11 000 décès / an Problème de santé publique Pronostic

Plus en détail

Journée des lycéens FILIÈRE «MASSO KINÉSITHÉRAPIE» Faculté de Médecine MARSEILLE Jeudi 21 Novembre 2014

Journée des lycéens FILIÈRE «MASSO KINÉSITHÉRAPIE» Faculté de Médecine MARSEILLE Jeudi 21 Novembre 2014 Journée des lycéens FILIÈRE «MASSO KINÉSITHÉRAPIE» Faculté de Médecine MARSEILLE Jeudi 21 Novembre 2014 KINÉSITHÉRAPIE Du Grec: «KINESIS», mouvement «THERAPEIA», soin C est le soin par le mouvement, ou

Plus en détail

Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire

Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire Ramona ITTI, physicienne médicale Service de Cancérologie - Radiothérapie hôpital St. Louis Les Matinées de l Innovation, 27 septembre 2013

Plus en détail

Élaboré dans le cadre de la

Élaboré dans le cadre de la Traitements et soins Cancer du sein C O L L E C T I O N Recommandations Outil d aide à la décision Consensus d experts à partir de recommandations internationales Focus sur les indications de la radiothérapie

Plus en détail

8- Réduction du volume des décharges dans le 2 nd degré

8- Réduction du volume des décharges dans le 2 nd degré 8- Réduction du volume des décharges dans le 2 nd degré I) Définition de la mesure Définir, en s appuyant sur la nomenclature en vigueur, le volume par académie des activités d éducation et de formation

Plus en détail

L équipe de l institut de formation

L équipe de l institut de formation L équipe de l institut de formation Directrice de l institut de formation Dominique BARTHELEMY Tél. : 03.25.49.49.99 Mail : dominique.barthelemy@ch-troyes.fr 2010 : Certificat de formation de directeur

Plus en détail

Après un cancer du sein, retrouvez une vie active et votre féminité avec votre kiné

Après un cancer du sein, retrouvez une vie active et votre féminité avec votre kiné Après un cancer du sein, retrouvez une vie active et votre féminité avec votre kiné Le cancer du sein touche 1 femme sur 9 * au cours de sa vie. Si la prévention, la recherche et les traitements font d

Plus en détail

DFMS DFMSA P r C h C ri r st s ophe e C h C ag a nau a d

DFMS DFMSA P r C h C ri r st s ophe e C h C ag a nau a d DFMS DFMSA Pr Christophe Chagnaud Service de Radiologie et Imagerie Médicale Marseille Objectifs affichés DFMS DFMSA Améliorer la qualité de la formation en réservant un contingent national de postes de

Plus en détail

Indications de la radiothérapie

Indications de la radiothérapie traitements, soins et innovation MAI 2009 Indications de la radiothérapie CANCER De la prostate COLLECTION recommandations & référentiels OUTIL D AIDE À LA DÉCISION CONSENSUS D EXPERTS À PARTIR DE RECOMMANDATIONS

Plus en détail

ACTION POUR LES MALADES. La reconstruction du visage après un cancer

ACTION POUR LES MALADES. La reconstruction du visage après un cancer ACTION POUR LES MALADES La reconstruction du visage après un cancer G R A N D P U B L I C Sommaire La réparation des cancers de la peau p 3 La réparation des cancers étendus de la mâchoire p 4 La réparation

Plus en détail

CARCINOME BASO CELLULAIRE

CARCINOME BASO CELLULAIRE CARCINOMES CARCINOME BASO CELLULAIRE Développé au dépend des kératinocytes En France :70 cas/100 000 hab/an.facteur causal= exposition solaire+++, 85% surviennent sur des zones photoexposées Ne métastase

Plus en détail

KITSIOU Christos M.D.

KITSIOU Christos M.D. KITSIOU Christos M.D. DOB: 23/04/1980 Birth Country / City: Greece, Athens Nationality: Cypriot PLASTIC, RECONSTRUCTIVE AND AESTHETIC SURGERY MICROSURGERY PROFESSIONAL EXPERIENCE AND MEMBERSHIPS Medical

Plus en détail

Tumeurs rares : un enjeu pour la recherche au service de tous

Tumeurs rares : un enjeu pour la recherche au service de tous 1 ères Rencontres parlementaires sur les Tumeurs rares Tumeurs rares : un enjeu pour la recherche au service de tous MERCREDI 16 MARS 2011 08H30 13H00 IMMEUBLE JACQUES CHABAN DELMAS Salle Victor Hugo 101,

Plus en détail