La chirurgie plastique est de plus en plus populaire auprès des adolescentes, qui y voient une façon d'accroître leur estime d'elles-mêmes.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La chirurgie plastique est de plus en plus populaire auprès des adolescentes, qui y voient une façon d'accroître leur estime d'elles-mêmes."

Transcription

1 ARTICLE 1 Les interventions les plus populaires chez les jeunes Marie Allard LA PRESSE Le nez La chirurgie esthétique la plus courante chez les jeunes est la rhinoplastie (chirurgie du nez). Aux États-Unis, les plasticiens effectuent cette opération quand 90% de la croissance du nez a été effectuée, soit à 13 ou 14 ans chez les filles et à 15 ou 16 ans chez les garçons. «Nous conseillons plutôt d'attendre l'âge de 18 ans», indique pour sa part Louise Duranceau, présidente de l'association des spécialistes en chirurgie plastique et esthétique du Québec. Les oreilles Plusieurs petits Québécois se font «recoller les oreilles», une chirurgie qui n'est remboursée que si elle est effectuée avant l'âge de 18 ans. La plupart de ces opérations se font lorsque l'enfant a cinq ou six ans. «Cela empêche ces jeunes de se faire traiter de «grandes oreilles» et d'être les souffredouleur de la cour d'école», indique Rachel Boutin, présidente de l'association des opérés en chirurgie esthétique (ADOCE). Les seins Les interventions mammaires sont de plus en plus populaires. Les augmentations sont prisées par les jeunes danseuses nues et prostituées, qui désirent de très grosses poitrines. Les adolescentes dotées de petits seins forment une autre partie de la clientèle mineure. Ces dernières sont habituellement plus raisonnables, plébiscitant des seins moyens, de type «européen». Près de Américaines de 18 ans et moins ont subi une augmentation mammaire en 1998 et ce nombre a doublé en Autres opérations possibles: la réduction, la correction de l'asymétrie et le redressement des seins. La liposuccion La liposuccion est aussi populaire que l'augmentation mammaire auprès des jeunes. Elle est (normalement) réservée aux adolescents dont l'embonpoint est localisé et d'origine génétique. Les autres opérations Des adolescents québécois se font aussi refaire le menton et la mâchoire, des interventions qui accompagnent habituellement un traitement d'orthodontie. Certains médecins opèrent aussi les paupières (!) et les poches en-dessous des yeux (!) des moins de 18 ans. Les «babines» sont aussi demandées par les jeunes. L'augmentation du volume des lèvres peut se faire par injection ou par l'implantation de prothèses. Les opérations demandées par les garçons La réduction mammaire masculine et le recollage des oreilles sont les pratiques les plus courantes chez les adolescents. La liposuccion peut aussi être pratiquée chez les jeunes garçons, tout comme l'augmentation du volume des lèvres ou du derrière, des parties du corps masculin qui doivent maintenant être charnues et rebondies... Source : ARTICLE 2 La chirurgie esthétique est plus populaire que jamais chez les adolescentes PRESSE CANADIENNE Toronto La chirurgie plastique est de plus en plus populaire auprès des adolescentes, qui y voient une façon d'accroître leur estime d'elles-mêmes. Les chirurgiens plasticiens constatent qu'un nombre sans précédent de jeunes femmes passent aujourd'hui volontiers sous le bistouri pour faire refaçonner leur nez, réduire ou augmenter la taille de leurs seins ou subir une liposuccion, voire une microsuccion, qui permet de prélever du gras des joues

2 par aspiration, ou l'injection de botox, une toxine musculaire qui peut aplanir les rides d'expression du visage, ou même paralyser les glandes sudoripares pendant quatre à cinq mois. La jeune Jenna Franklin de Grande-Bretagne, âgée de 15 ans, a fait les manchettes dans le monde entier quand ses parents lui ont offert une augmentation mammaire pour son seizième anniversaire. Aux médecins qui soulignaient que la procédure envisagée pourrait être contre-indiquée, physiquement et psychologiquement, la mère a répliqué que sa fille réclamait des implants mammaires depuis l'âge de 12 ans. La controverse s'est transposée au Canada récemment, quand on a appris que le régime d'assurance-maladie du Québec avait remboursé 5000 $ pour des prothèses mammaires chez une adolescente de 15 ans. Les contribuables ont promptement protesté - jusqu'à ce qu'il soit révélé que la procédure était médicalement nécessaire. Un documentaire britannique sur la question présente la jeune Franklin et ses semblables comme des membres de la «génération du silicone» - la foule grandissante des adolescentes persuadées que leur vie sera transformée grâce à l'acquisition d'une poitrine parfaite ou d'un nouveau menton. Au lieu de s'inquiéter de leurs résultats scolaires ou de l'heure du couvre-feu, se lamentent les sociologues, les enfants sont de plus en plus obsédés par leur image corporelle, et se tournent vers la chirurgie plastique pour accroître leur confiance en eux-mêmes. «On en voit d'aussi jeunes que 16, 17 ou 18 ans, qui veulent toutes sortes d'opérations, allant d'un nouveau nez à une liposuccion», confirme Otto Weiglein, un chirurgien esthétique de Burlington. Stephen Mulholland, un chirurgien plasticien de Toronto, souligne que «tout le monde - les magazines, les compagnies de disques, Hollywood - prend pour cibles les jeunes filles, qui deviennent un marché très recherché». Ces enfants sont «bombardées d'images aux proportions parfaites de leurs idoles, comme Jennifer Lopez, Britney Spears et Christina Aguilera». On a pratiqué environ 2000 interventions chirurgicales à caractère esthétique chez des moins de 18 ans au Canada en Selon la Société canadienne de chirurgie plastique et esthétique, le nombre d'adolescents impliqués a grimpé régulièrement ces cinq dernières années. Selon la Société américaine des chirurgiens plasticiens, il y a eu plus de interventions de chirurgie plastique sur des adolescents aux États-Unis en Cela représente seulement 2 % de toutes les chirurgies plastiques, mais c'est un bond de 85 % depuis Les femmes, jeunes et moins jeunes, représentent environ 85 % des patients en chirurgie esthétique. Mais la pression s'exerce également chez les hommes, et ceux-ci sont de plus en plus nombreux à réclamer à leur tour des modifications chirurgicales de leur apparence. Selon Carla Rice, qui dirige le projet Image corporelle au centre des sciences de la santé du Sunnybrook and Women's College, à Toronto, le recours à la chirurgie esthétique est trop accepté comme remède rapide à une mauvaise estime de soi. Ce que Mme Rice trouve le plus troublant, c'est l'impression qui prévaut chez plusieurs jeunes femmes qu'elles sont en quelque sorte imparfaites. Comment ces interventions en viennent-elles à devenir, non plus un choix, une option, mais un impératif? se demande Mme Rice. «Malheureusement, dans notre société, votre apparence extérieure en vient à jouer un rôle déterminant dans votre vie, votre emploi, vos relations amoureuses.» COMBIEN COÛTE CHACUNE DES INTERVENTIONS LES PLUS COURANTES? Voici un aperçu du coût de quelques interventions courantes en chirurgie esthétique: Oreilles (recoller) $. La plupart des régimes provinciaux remboursent cette intervention pour les jeunes jusqu'à l'âge de 15 ans. Nez - de 2500 à 8000 $. La rhinoplastie demeure la procédure chirurgicale la plus fréquente. Augmentation labiale - de 750 à 2000 $. Plus populaire auprès des femmes dans la vingtaine et la trentaine, l'injection de collagène répond aux désirs de celles qui recherchent de grosses lèvres.

3 Botox - de 200 à 400 $ (par injection). Cette toxine qui relâche les muscles pendant quatre ou cinq mois est de plus en plus populaire aux États-Unis chez les 20 ans et moins pour effacer les rides d'expression. En Californie, la dernière mode est de se faire injecter du botox sous les aisselles, pour paralyser les glandes sudoripares pendant des mois. Augmentation mammaire - de 4000 à 9000 $. C'est la procédure la plus souvent réclamée chez les adolescentes, même si ce n'est pas la plus couramment pratiquée (la rhinoplastie arrive en premier). La plupart des médecins préfèrent attendre que les patientes aient 18 ans, ou plus. Réduction mammaire $. Populaire chez les jeunes filles à la poitrine trop lourde, et de plus en plus, chez les jeunes hommes soucieux de paraître mieux. Liposuccion - de 2500 à 5000 $ (pour chaque portion adipeuse). Pour éliminer la «culotte de cheval». Source : ARTICLE 3 Liposuccion à 18 ans Marie Allard LA PRESSE Selon la Société américaine pour la chirurgie plastique et esthétique, près de opérations ont été pratiquées sur des jeunes de 18 ans et moins en 1999, aux États-Unis. C'est chirurgies de plus qu'en 1998 et de plus qu'en Le Canada suit la même tendance. Vous les côtoyez au cinéma, dans les boutiques, près des cours d'école ou à la maison. Qui donc? Les ados d'aujourd'hui, mignonnes lolitas à lulus ou taquins garnements en pantalons trop grands. Des jeunes qui misent beaucoup sur leur apparence, tout en ressemblant à ce que vous étiez à leur âge: un peu malhabiles, un peu boutonneux, un peu complexés, mais authentiques dans leur corps en transformation. Du moins, c'est ce que vous croyez. Mais sont-ils si vrais? Sous les brillants et la casquette, leur petit corps n'est-il pas moulé par des sous-vêtements rembourrés ou, plus encore, transformé par quelques coups de bistouri? L'idole des jeunes, Britney Spears, aurait subi une augmentation mammaire alors qu'elle n'était âgée que d'à peine 15 ou 16 ans. Les jeunes Américaines sont nombreuses à vouloir l'imiter. Qu'en est-il ici? Nos ados rêvent-ils aussi à la chirurgie? 'Il y a actuellement un véritable engouement pour la chirurgie esthétique chez les jeunes, affirme Francine Charlebois, l'assistante du docteur Mario F. Bernier, un plasticien qui officie à Laval. Les jeunes collégiennes veulent arriver à la ren-trée scolaire avec les lèvres bien pulpeuses et la poitrine bien garnie. ' Dolly à la poly? Selon la Société américaine pour la chirurgie plastique et esthétique (ASAPS), près de opérations ont été pratiquées sur des jeunes de 18 ans et moins en 1999, aux États-Unis. C'est chirurgies de plus qu'en 1998 et de plus qu'en 'Le nombre d'adolescents qui ont subi une intervention a effectivement augmenté, reconnaît Leida Snow, porte-parole de l'asaps. Mais la popularité de la chirurgie plastique est un phénomène qui se retrouve au sein de l'ensemble de la population, pas seulement auprès des jeunes.' En 1999, les 18 ans et moins ne représentaient, en effet, que 4% de la totalité des patients en chirurgie esthétique aux États-Unis. La grande majorité des liftés et autres charcutés est, en fait, assez âgée. Au Canada, aucun organisme ne compile le nombre d'opérations qui sont pratiquées annuellement. 'Mais nous suivons les mêmes tendances, soutient Pat Hewitt, de la Société canadienne pour la chirurgie plastique, esthétique et cosmétique (CSAPS). C'est un mouvement typiquement nordaméricain.' Mme Hewitt est cependant contredite par la plupart des autres plasticiens. «La chirurgie esthétique est beaucoup moins populaire ici qu'aux États-Unis, nuance ainsi le docteur Louise Duranceau, présidente de l'association des spécialistes en chirurgie plastique et esthétique du

4 Québec. À leur remise de diplôme, les jeunes garçons américains demandent une voiture, tandis que les jeunes filles réclament une augmentation mammaire. Nous n'en sommes pas là.» Il n'en demeure pas moins qu'ici même, le magazine pour adolescentes Filles d'aujourd'hui a cru nécessaire de se pencher sur les injections au collagène dans son numéro de mai dernier. 'Les lèvres pulpeuses des vedettes tentent les adolescents de 15, 16 et 17 ans, affirme Francine Trudeau, directrice de la publication. Comme ils demandent de grosses lèvres en guise de cadeau de Noël, nous avons voulu leur indiquer quels étaient les pour et les contre de cette intervention.' Le prix élevé des diverses augmentations, réductions et autres liposuccions peut, par ailleurs, être prohibitif pour une clientèle qui gagne ses sous chez McDo ou en distribuant les journaux. À moins que maman et papa, qui sont parfois eux-mêmes des adeptes de la chirurgie plastique, ne participent financièrement à l'exercice... L'accord des géniteurs n'est toutefois pas nécessaire. Tout patient de 14 ans et plus peut accepter une intervention sans avertir ses parents, même s'il s'agit d'une opération strictement esthétique. Fiston pourrait donc, théoriquement, quitter la maison le matin avec son look habituel (grandes oreilles, gros nez) et rentrez avec une tête rappelant Michael Jackson (appendice nasal en trompette et tout le tralala)!les docs sont-ils d'accord? Mais est-ce que les plasticiens qui ont des bureaux au Québec acceptent de traiter des patients aux corps et aux âmes pas tout à fait formés? Pour le savoir, La Presse a envoyé des courriels à quatre chirurgiens plastiques des environs de Montréal, en se faisant passer pour une jeune fille âgée de 16 ans. L'adolescente, qui se disait mature et déterminée, portait du 34A (de petits seins) et voulait obtenir du 34C (des seins plus gros). Deux plasticiens ont répondu, l'un suggérant d'attendre un ou deux ans avant l'augmentation mammaire (Dr Gilles Lauzon), l'autre ne semblant pas voir de contreindication liée à l'âge de la requérante (Dr André Camirand). 'L'opération elle-même n'est pas compliquée et dure entre une demi-heure et une heure selon les patientes', répond le Dr Camirand, qui ajoute qu'il 'faut prévoir entre 4000 et 5000 $ pour l'augmentation mammaire'. Au Québec, chaque plasticien est effectivement libre de fixer ses propres critères avant de procéder à une opération. Certaines interventions, qui visent à corriger d'importantes malformations (becs-delièvre, asymétrie mammaire importante, absence totale de seins, etc.) ou à reconstruire un corps qui aurait été affecté par un accident, sont admises par tous, pratiquées en hôpital et remboursées par l'assurance-maladie. Les opérations uniquement cosmétiques (augmentation mammaire, rhinoplastie, opération des paupières, etc.) se déroulent, quant à elles, en clinique privée ou à l'hôpital, et doivent être payées par les patients. Les plasticiens réservent, en théorie, les chirurgies plastiques aux adolescents qui ont terminé leur croissance et qui sont psychologiquement matures, mais tous n'ont pas la même éthique. Le docteur André Camirand a une clientèle composée à 20 % d'adolescents de moins de 18 ans. 'Si quelqu'un est complexé à 15 ans, pourquoi attendre qu'il ait 20 ans pour l'opérer et lui faire passer cinq ans de malheur?' fait-il valoir, tout en spécifiant qu'il examine chacun des patients avant de décider s'il est apte à se faire opérer. Plusieurs pensent comme lui. Nancy Nielsen, directrice de Cosmetic Surgery Canada, un site Internet qui se dit indépendant, fait valoir que 'c'est à l'adolescence que nous sommes les plus malheureux et que nous subissons le plus cruellement la pression de notre entourage'. Quant au Dr Gilles Beauregard, président de la Société canadienne des chirurgiens plastiques, il considère les adolescents comme des êtres matures. 'À 15 ans, ce sont de jeunes adultes, pas des enfants que l'on place en pédiatrie avec des jouets!' lance-t-il. D'autres évoquent le fait que personne ne s'indigne quand on recolle les oreilles d'un petit garçon, quand on dépense de fortes sommes en orthodontie ou quand des jeunes se font du bodypiercing ou des tatouages... Des interventions esthétiques, pourtant. Nombreuses réserves Le docteur Jean-Luc Bergeron, qui pratique à Sherbrooke, est quant à lui d'opinion partagée. «Dans un monde idéal, affirme-t-il, personne n'aurait besoin de chirurgie plastique, puisque tous s'accepteraient.» Faute de telle utopie, le Dr Bergeron opère les mécontents, en fixant cependant la barre à 18 ans, sauf exception. «Un ado a besoin de cheminer avant d'avoir une perception et une estime de soi suffisantes pour consentir de façon éclairée à une intervention», soutient le médecin, qui est aussi père de cinq enfants.

5 Le Dr Bergeron dénonce, par ailleurs, les omnipraticiens qui s'improvisent chirurgiens plastiques et qui font des ravages en toute légalité. Le véritable problème du milieu québécois de la chirurgie plastique, selon lui. «J'ai vu je ne sais plus combien de cuisses de jeunes filles scrapées à vie par de mauvaises liposuccions, réalisées par des médecins de famille, s'indigne-t-il. Les adolescents, sensibles à la publicité de ces gens, mettent leurs prêts et bourses sur une liposuccion ou une augmentation mammaire qui va leur gâcher l'existence.» Rachel Boutin, présidente fondatrice de l'association des opérés en chirurgie esthétique (ADOCE), est tout aussi critique. «Les jeunes vivent dans un conte de fées, ce qui est dangereux, soutient Mme Boutin. Des plasticiens sans scrupules, il y en a beaucoup, beaucoup, beaucoup.» Heureusement, il reste des jeunes qui acceptent leur corps tel qu'il est. Marie-Chantal Grondin et Moïra Scheffer ont ainsi lancé le Mouvement en faveur des seins naturels au Québec (SNQ), d'abord à la blague pour remporter un concours au cégep de Jonquière, puis plus sérieusement quand elles ont vu que leur position suscitait des réactions. Après une manifestation et quelques interventions médiatiques, le SNQ est maintenant inactif. «Mais j'étudie désormais en sciences politiques et j'ai toujours la certitude qu'il faut accepter ses seins», soutient Marie-Chantal Grondin. Y aura-t-il un Parti des seins naturels aux prochaines élections? «J'ai eu recours à la chirurgie esthétique» Les interventions les plus populaires chez les jeunes Source : ARTICLE 4 ON A PRATIQUÉ ENVIRON 2000 INTERVENTIONS CHIRURGICALES À CARACTÈRE ESTHÉTIQUE CHEZ DES MOINS DE 18 ANS AU CANADA EN La chirurgie esthétique est plus populaire que jamais chez les adolescentes PRESSE CANADIENNE TORONTO La chirurgie plastique est de plus en plus populaire auprès des adolescentes, qui y voient une façon d'accroître leur estime d'elles-mêmes. Les chirurgiens plasticiens constatent qu'un nombre sans précédent de jeunes femmes passent aujourd'hui volontiers sous le bistouri pour faire refaçonner leur nez, réduire ou augmenter la taille de leurs seins ou subir une liposuccion, voire une microsuccion, qui permet de prélever du gras des joues par aspiration, ou l'injection de botox, une toxine musculaire qui peut aplanir les rides d'expression du visage, ou même paralyser les glandes sudoripares pendant quatre à cinq mois. La jeune Jenna Franklin de Grande-Bretagne, âgée de 15 ans, a fait les manchettes dans le monde entier quand ses parents lui ont offert une augmentation mammaire pour son seizième anniversaire. Aux médecins qui soulignaient que la procédure envisagée pourrait être contre-indiquée, physiquement et psychologiquement, la mère a répliqué que sa fille réclamait des implants mammaires depuis l'âge de 12 ans. La controverse s'est transposée au Canada récemment, quand on a appris que le régime d'assurance-maladie du Québec avait remboursé 5000$ pour des prothèses mammaires chez une adolescente de 15 ans. Les contribuables ont promptement protesté -jusqu'à ce qu'il soit révélé que la procédure était médicalement nécessaire. Un documentaire britannique sur la question présente la jeune Franklin et ses semblables comme des membres de la «génération du silicone» -la foule grandissante des adolescentes persuadées que leur vie sera transformée grâce à l'acquisition d'une poitrine parfaite ou d'un nouveau menton. Au lieu de s'inquiéter de leurs résultats scolaires ou de l'heure du couvre-feu, se lamentent les sociologues, les enfants sont de plus en plus obsédés par leur image corporelle, et se tournent vers la chirurgie plastique pour accroître leur confiance en eux-mêmes.

6 «On en voit d'aussi jeunes que 16, 17 ou 18 ans, qui veulent toutes sortes d'opérations, allant d'un nouveau nez à une liposuccion», confirme Otto Weiglein, un chirurgien esthétique de Burlington. Stephen Mulholland, un chirurgien plasticien de Toronto, souligne que «tout le monde -les magazines, les compagnies de disques, Hollywood- prend pour cibles les jeunes filles, qui deviennent un marché très recherché». Ces enfants sont «bombardées d'images aux proportions parfaites de leurs idoles, comme Jennifer Lopez, Britney Spears et Christina Aguilera». On a pratiqué environ 2000 interventions chirurgicales à caractère esthétique chez des moins de 18 ans au Canada en Selon la Société canadienne de chirurgie plastique et esthétique, le nombre d'adolescents impliqués a grimpé régulièrement ces cinq dernières années. Selon la Société américaine des chirurgiens plasticiens, il y a eu plus de interventions de chirurgie plastique sur des adolescents aux États-Unis en Cela représente seulement 2% de toutes les chirurgies plastiques, mais c'est un bond de 85% depuis Les femmes, jeunes et moins jeunes, représentent environ 85% des patients en chirurgie esthétique. Mais la pression s'exerce également chez les hommes, et ceux-ci sont de plus en plus nombreux à réclamer à leur tour des modifications chirurgicales de leur apparence. Selon Carla Rice, qui dirige le projet Image corporelle au centre des sciences de la santé du Sunnybrook and Women's College, à Toronto, le recours à la chirurgie esthétique est trop accepté comme remède rapide à une mauvaise estime de soi. Ce que M<sup>me</sup> Rice trouve le plus troublant, c'est l'impression qui prévaut chez plusieurs jeunes femmes qu'elles sont en quelque sorte imparfaites. Comment ces interventions en viennent-elles à devenir, non plus un choix, une option, mais un impératif? se demande Mme Rice. «Malheureusement, dans notre société, votre apparence extérieure en vient à jouer un rôle déterminant dans votre vie, votre emploi, vos relations amoureuses.» Source : ARTICLE 5 Look jeunesse, look minceur et petites tricheries Lilianne Lacroix La Presse Les mannequins des magazines féminins sont systématiquement plus jeunes que les lectrices. Quelque 29 % du contenu total des magazines féminins porte sur l'image corporelle, publicité et articles confondus alors que la promotion, elle, s'y concentre à 36 %. Alors que la perte de poids était souvent présentée comme l'objectif de santé et de beauté à atteindre, une nouvelle tendance se fait jour: la lutte contre le vieillissement. «Jeunesse et minceur sont maintenant à égalité au niveau des critères de beauté», estime le Réseau québécois d'action pour la santé des femmes, qui présentera demain, lors de la célébration de la Journée sans diète, un rapport issu d'une démarche collective et intitulé «Changements sociaux en faveur de la diversité des images corporelles». Pour vendre l'idée du look jeunesse, les magazines n'hésitent pas à tricher un peu. «En effet, expliquent les auteures du rapport, même l'âge apparent varie à peine entre les mannequins de Clin d'oeil et du Bel âge. Mis à part Filles d'aujourd'hui pour des raisons évidentes, l'âge des femmes représentées, tant dans la publicité que dans les illustrations des articles, a tendance à être inférieur à l'âge du groupe cible de la revue.» Autrement dit, pour la majorité de leurs lectrices, les modèles des magazines sont carrément inatteignables. «Pour ajouter encore à la pression, à côté de la représentation des corps idéalisés, une foule de

7 produits nous sont proposés pour nous permettre de nous rapprocher du modèle idéal... Les signes du vieillissement sont perçus comme une calamité que l'on doit "corriger". C'est certainement payant, car si nous n'avons pas toutes du poids à perdre, toutes, nous vieillissons», soulignent les auteures. Quant à l'obsession du poids, elle s'est raffinée mais demeure toujours aussi présente: «Dans l'ensemble des magazines... on reconnaît que les régimes miracles n'existent pas. Maintenant, on maigrit intelligemment. Mais règle générale, on maigrit quand même. L'obsession se perpétue avec de nouvelles méthodes.» Un nouveau courant de sollicitation inquiète les auteures: «Les arguments utilisés laissent supposer que de changer notre image, c'est changer notre intérieur. C'est l'approche des cliniques de chirurgie esthétique: Laissez votre corps refléter votre beauté intérieure...» Ces pressions incessantes générant un marché fort lucratif, les professionnels de la transformation du corps se multiplient. Certains médecins ont même fait de l'approche esthétique une surspécialisation: ainsi «un ophtalmologiste offre de la chirurgie esthétique des paupières tandis qu'un oto-rhinolaryngologiste, déjà spécialiste en maxilo-facial, a ajouté la chirurgie esthétique à sa spécialité». Les médecines alternatives, elles aussi, sont touchées, alors qu'un phytothérapeute ainsi que deux acupuncteurs proposent des liftings. "On sent que, chez plusieurs spécialistes, l'intérêt pour l'art cosmétique se développe au détriment des soins de santé", dit le rapport. Tandis que les médecins s'intéressent à l'esthétique, les milieux esthétiques s'approchent pour leur part du médical et lui empruntent des techniques. C'est ainsi que "des électrolystes peuvent se procurer un laser et l'utiliser comme technique d'épilation, sans aucune formation". C'est sans compter les tatoueurs dont le seul préalable doit être le talent en dessin. Selon les auteures, la pression exercée sur les femmes pour correspondre à un modèle de beauté plus virtuel que réel constitue un véritable danger pour la santé des femmes, particulièrement dans le cas des adolescentes, plus vulnérables quand il est question d'image corporelle, et des femmes d'âge mûr, la cible privilégiée de l'industrie du rajeunissement. Face à ces constatations, le Réseau compte donc cibler des messages à l'intention de ces deux groupes pour promouvoir la diversité corporelle et bannir le concept du modèle unique de beauté. Issu du Regroupement des centres de santé des femmes du Québec, le Réseau québécois d'action pour la santé des femmes s'adresse à toutes les femmes préoccupées par la santé et a pour objectif de promouvoir et de défendre leurs droits et intérêts en adoptant une approche globale de la santé des femmes. Source :

8 ARTICLE 6 LA GÉNÉRATION PLASTIQUE Il ne faut pas se mentir: Être beau, c'est être aimé, compris, regardé. Qui de plus influençable en ce domaine que les jeunes gens dont l'estime est encore fragile et dont la personnalité est à peine formée? Face à un monde où la perfection physique domine, véritable tyran, de plus en plus d'adolescents et de jeunes adultes optent pour la chirurgie esthétique, espérant que des lèvres sensuelles ou une grosse poitrine les aideront à vivre heureux... Page reportage Journaliste : Hélène Courchesne Réalisateur : Karl Parent LA GÉNÉRATION PLASTIQUE Perfection et imperfection. Si les deux peuvent être beauté, seule l'imperfection peut faire le charme. Angélique Planchette Miroir, miroir, qui est la plus belle? La course à la perfection existe depuis toujours, mais elle n'est pas en passe de devenir plus facile, au contraire. Il y quelques dizaines d'années seulement, dissimuler ses petites imperfections était assez facile, car nous portions le plus souvent des vêtements très couvrants. C'est de moins en moins le cas, et tout défaut réel comme imaginaire s'affiche au grand jour. Il n'y a pas si longtemps, l'une des seules choses qui préoccupait les adolescentes étaient de savoir si elles allaient avoir de l'acné ou pas. Aujourd'hui, dès l'âge de 14 ans, on s'inquiète de son poids, de la largeur de ses hanches, de la droiture du nez et surtout de la grosseur de ses seins. Qui plus est, les moyens pour corriger le tout sont accessibles. Les jeunes sont inondés par la publicité, les vidéo-clips, les revues, les stars. On admire ces vedettes, et on veut leur ressembler à tout prix. Notre reportage veut faire état de cette situation : d'abord ici au Québec où l'intérêt pour la chirurgie esthétique est en nette croissance. Une jeune fille de 18 ans nous parle de ses deux liposuccions et une autre de 20 ans de son augmentation mammaire, un rêve qu'elle nourrissait depuis cinq ans. En l'an 2000, jeunes de moins de 18 ans ont subi une intervention chirurgicale esthétique aux États-Unis. Pour cette même période, 25% des chirurgies esthétiques ont été effectuées sur des individus âgés de 19 à 30 ans. Nous ne disposons pas de données pour le Québec, car les chirurgiens ne sont pas obligés de rapporter ces actes médicaux. La Floride est le deuxième état américain après la Californie où l'engouement pour la chirurgie esthétique est le plus fort. Nous y rencontrons des jeunes femmes qui avouent avoir eu des augmentations mammaires à cause de la pression du milieu, de l'environnement.

9 Il n'est pas rare pour des parents américains d'offrir comme cadeau d'anniversaire à leur fille une augmentation mammaire...! Enjeux a rencontré quatre adolescentes qui ont subi cette intervention majeure. Certains experts craignent cette tendance. Que risque-t-il d'arriver à l'identité de ces très jeunes gens qui courent après une perfection imposée par les médias et impossible à conserver? Le bonheur, c'est certain, n'est pas dans cette course effrénée vers un corps et un visage sans faille. Il existe différentes méthodes en chirurgie esthétique. Parmi celles-ci: La liposuccion Le lifting La blépharoplastie Le laser antirides - Laser brasion *** QUELLES SONT LES INTERVENTIONS DU VISAGE LES PLUS EN DEMANDE? La chirurgie du visage: le rajeunissement facial Le lifting frontal et des sourcils La chirurgie des paupières La chirurgie des oreilles ou otoplastie La chirurgie du nez ou rhinoplastie La réduction et le remodelage mammaire L augmentation mammaire La dermabrasion La liposuccion La lipectomie abdominale L addition de prothèses mentonnières et malaires Le peeling chimique Pour en savoir encore plus... Différences entre chirurgie esthétique, chirurgie plastique et chirurgie reconstructrice Planète esthétique Source :

10 Article 7 Des adolescentes se font offrir des implants mammaires comme cadeau pour enfin accepter leur corps Plus gros seins, plus de succès? Ce serait pour rehausser leur estime personnelle que les femmes font appel aux chirurgies esthétiques, notamment aux augmentations du volume des seins. Les implants mammaires sont en fait tellement populaires que, pour certaines adolescentes, c est le recours aux services des chirurgiens plasticiens qui les fera devenir la personne qu elles rêvent d être. Deux cas ont défrayé les manchettes ces derniers jours. Le premier est celui d une jeune Britannique qui aurait reçu des implants mammaires pour ses 16 ans; gracieuseté de sa mère Kay Franklin. Mais le tollé de protestations que la nouvelle a soulevé au Royaume-Uni a modifié la décision maternelle, qui remet au 18e anniversaire de sa fille la pose de nouveaux seins. Propriétaire d une entreprise de référence en chirurgie plastique et étant elle-même passée au bistouri plusieurs fois, la mère prétend que c est là une excellente façon pour sa fille de se sentir bien dans sa peau. La jeune femme, Jenna Franklin, rêve d implants mammaires depuis qu elle a 12 ans, parce que les femmes qui ont du succès ont de gros seins. «Il n y a qu à regarder Pamela Anderson ou encore celles que l on voit à la télé, dont la plupart ont eu des implants, pour se rendre compte que la poitrine est gage de succès» a confié l adolescente au quotidien londonien The Daily Telegraph. Le deuxième cas s est passé au Québec où la Régie de l assurance-maladie a payé pour les implants d une adolescente. Refusant tout d abord d examiner la requête, voilà que le psychiatre de la demoiselle aurait émis l avis selon lequel ces implants sont nécessaires pour l équilibre mental de sa patiente. La RAMQ a donc défrayé les coûts de l opération. C est du moins l histoire rapportée par les médias. Mais Michel Pelletier, porte-parole de la Régie, affirme qu «il y a trois critères qui permettent le remboursement des implants mammaires : une ablation suite à un cancer, une asymétrie ou une ablasie (absence de glandes mammaires).» En d autres mots, la demoiselle a eu accès aux deniers publics parce que son état le requérait, selon le règlement en vigueur. Dans les trois dernières années, c est le seul cas de ce genre impliquant une mineure, selon Michel Pelletier. «Il n est pas question pour nous de payer pour des caprices», conclut le porte-parole. Augmentez ce sein que je voudrais voir Selon le docteur André Camirand, un des plus éminents spécialistes nord-américains de la chirurgie esthétique, les augmentations du volume mammaire sont parmi les opérations de chirurgie esthétique les plus en demande. «En fait, c est entre le quart et la moitié de toutes les opérations, au Canada, qui concernent les implants mammaires. Pour ma part, plus de la moitié de toutes mes interventions sont pour augmenter le volume des seins.» La popularité de l augmentation du volume mammaire est telle qu un bar de la région de Montréal, le Millénium, a même offert comme prix d un concours, des implants d une valeur de $. La clientèle féminine de la discothèque avait alors augmenté de 20%. Il est difficile d obtenir des statistiques précises, mais on estime que près de augmentations du volume mammaire sont pratiquées annuellement au Québec. La RAMQ, pour sa part, reçoit entre 2000 et 3000 demandes par année. En 1999 aux États-Unis, interventions pour des implants mammaires ont été pratiquées sur des femmes, soit 20% de toutes les interventions de chirurgie esthétique. Et, selon la Société américaine des chirurgiens plasticiens, entre 1992 et 1999, les implants mammaires ont augmenté de 413% Finalement, environ 3% de toutes les interventions sont faites sur des adolescentes, lesquelles demandent surtout une reconstruction du nez.

11 D un point de vue social, on s interroge sur le modèle que l on donne aux jeunes quand on leur dit que l estime de soi est fonction du corps que l on a. Cette tendance à accorder autant d importance à l image corporelle est une mauvaise nouvelle concernant le type de valeurs que l on veut inculquer aux jeunes, disent les spécialistes. Pour en savoir plus... Historique, chirurgie plastique au Canada Le danger des implants mammaires Source : www2.canoe.com/infos/dossiers/archives/2001/01/ html

La Chirurgie Esthétique

La Chirurgie Esthétique La Chirurgie Esthétique Table des matières I. Introduction II. Définition de la Chirurgie Esthétique 4 III. Etapes de la chirurgie Esthétique 7 IV. Typologie de la Chirurgie Esthétique 8 o Apparence du

Plus en détail

L image de soi & La chirurgie esthétique. tique. Groupe 15 : Fernandez Sara Hauser Matthias Nguyen Alain

L image de soi & La chirurgie esthétique. tique. Groupe 15 : Fernandez Sara Hauser Matthias Nguyen Alain L image de soi & La chirurgie esthétique tique Groupe 15 : Fernandez Sara Hauser Matthias Nguyen Alain Démarche Brainstorming fougueux Consultation hebdomadaire avec nos tuteurs Recherches médiatiques

Plus en détail

Tourisme médical L expérience des chirurgiens plasticiens français

Tourisme médical L expérience des chirurgiens plasticiens français Tourisme médical L expérience des chirurgiens plasticiens français 2013 Infos rapides Le tourisme médical lié à la chirurgie esthétique en France en 2013 Tourisme médical interne en France (patients étrangers

Plus en détail

Sémiologie de l image fonctionnelle. Le phénomène de la retouche photographique. Travail présenté à. Monsieur Luc Saint-Hilaire.

Sémiologie de l image fonctionnelle. Le phénomène de la retouche photographique. Travail présenté à. Monsieur Luc Saint-Hilaire. Sémiologie de l image fonctionnelle Le phénomène de la retouche photographique Travail présenté à Monsieur Luc Saint-Hilaire Par Stéphanie Messervier Université Laval École des arts visuels Le 26 novembre

Plus en détail

Table des matières. LA BEAUTÉ POUR TOUS... p. 5. LES ENNEMIS DE LA BEAUTÉ... p. 8 L image de soi... p. 8 Le tabac... p. 10 Le soleil... p.

Table des matières. LA BEAUTÉ POUR TOUS... p. 5. LES ENNEMIS DE LA BEAUTÉ... p. 8 L image de soi... p. 8 Le tabac... p. 10 Le soleil... p. Table des matières LA BEAUTÉ POUR TOUS... p. 5 LES ENNEMIS DE LA BEAUTÉ... p. 8 L image de soi... p. 8 Le tabac... p. 10 Le soleil... p. 11 DU RÊVE... p. 12 La projection... p. 12 Le désir de changement...

Plus en détail

Le rapport des femmes à la beauté

Le rapport des femmes à la beauté 1 Le rapport des femmes à la beauté Etude CSA pour Madame Figaro Rapport d étude octobre 2014 Julie GAILLOT, Directrice de clientèle julie.gaillot@csa.eu / 01 57 00 59 06 Marek KUBISTA Chargé d études

Plus en détail

Évaluation du poids normal Fascicule n o 333

Évaluation du poids normal Fascicule n o 333 Évaluation du poids normal Fascicule n o 333 Chaque individu a un poids normal. Ce poids s identifie par un chiffre précis. Il ne se situe pas à l intérieur d une marge plus ou moins élastique. Pour une

Plus en détail

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme Florence Delorme Le Secret du Poids Éditions Delorme www.lesecretdupoids.com Florence Delorme, Éditions Delorme, Paris, 2012. "À toutes les filles, je vous dédie mon livre et ma méthode". 6 Introduction

Plus en détail

Le bistouri ne fait pas le bonheur

Le bistouri ne fait pas le bonheur NOTRE ENQUÊTE Le bistouri ne fait pas le bonheur Près de 16 % des femmes et 8 % des hommes font appel, chez nous, à la technique pour changer leur apparence. Dans quelles conditions et pour quel résultat?

Plus en détail

Module immersion en milieu communautaire LA CHIRURGIE. Blanc Adrien Grandjean Sarah Lee Choon Corinne Paccot Aurélie. Juin 2009

Module immersion en milieu communautaire LA CHIRURGIE. Blanc Adrien Grandjean Sarah Lee Choon Corinne Paccot Aurélie. Juin 2009 Module immersion en milieu communautaire LA CHIRURGIE Blanc Adrien Grandjean Sarah Lee Choon Corinne Paccot Aurélie Juin 2009 1 Introduction Nos motivations Définition Influence des médias (publicité,

Plus en détail

Formulaire de consultation gratuite Chirurgie esthétique

Formulaire de consultation gratuite Chirurgie esthétique Formulaire de consultation gratuite Chirurgie esthétique EstetikaTour 17, rue Ahmed Rami 1002 Bélvedére - Tunisie * Rubrique à remplir obligatoirement. Données personnelles : Titre* : Mme Mlle Mr Nom de

Plus en détail

pour mission d'aider des adultes défavorisés vivant avec des problèmes de peau.

pour mission d'aider des adultes défavorisés vivant avec des problèmes de peau. Offrir la réalité d'un rêve inespéré... Venir en aide à des adultes défavorisés vivant avec un problème de peau. La Fondation Nelly De Vuyst (organisme à but non lucratif), a pour mission d'aider des adultes

Plus en détail

Afeitom, la vie d'un "enfant maudit"

Afeitom, la vie d'un enfant maudit REPORTAGE Afeitom, la vie d'un "enfant maudit" Afeitom a 12 ans. Né avec une malformation, il n'a qu'une seule jambe. Cet "enfant maudit" selon certaines croyances a échappé à la mort, habituellement réservée

Plus en détail

«Lorsque j ai appris que. j avais un cancer du sein, j ai eu peur de l avoir transmis à mes enfants.» Prendre soin de soi.

«Lorsque j ai appris que. j avais un cancer du sein, j ai eu peur de l avoir transmis à mes enfants.» Prendre soin de soi. Prendre soin de soi Lorsque vous avez reçu le diagnostic de cancer du sein, vous avez peut-être eu peur que cela arrive aussi à vos enfants à cause du lien qui vous unit. En tant que parent, il est tout

Plus en détail

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter Comment être heureux en Amour Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter A propos de l auteure Régine Coicou est coach en rencontre et relation amoureuse.

Plus en détail

La retraite à 55 ans, mode d'emploi Mise à jour le vendredi 28 novembre 2014 à 20 h 29 HNE

La retraite à 55 ans, mode d'emploi Mise à jour le vendredi 28 novembre 2014 à 20 h 29 HNE La retraite à 55 ans, mode d'emploi Mise à jour le vendredi 28 novembre 2014 à 20 h 29 HNE Le reportage de Maxime Bertrand La façon dont on gère ses finances dépend souvent des différentes étapes de la

Plus en détail

LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans

LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans FAIREBOUGERLES9-13.org 1 LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans TABLE DES MATIÈRES 3 4 5 DONNÉES SOCIO- DÉMOGRAPHIQUES HABITUDES MÉDIATIQUES ET DE CONSOMMATION EN MATIÈRE DE MODE DE VIE PHYSIQUEMENT

Plus en détail

Nouveau formulaire Demande d autorisation en plastie (n o 4248)

Nouveau formulaire Demande d autorisation en plastie (n o 4248) 014 À l intention des médecins spécialistes en chirurgie plastique, en dermatologie, en ophtalmologie et en chirurgie générale des médecins omnipraticiens 16 avril 2014 Nouveau formulaire Demande d autorisation

Plus en détail

Le problème de la (non) prise en charge par l assurance maladie

Le problème de la (non) prise en charge par l assurance maladie Le problème de la (non) prise en charge par l assurance maladie Karim Chayata Docteur en droit Enseignant à la Faculté de Droit et des Sciences Politiques de Sousse Introduction Rappel du cadre juridique

Plus en détail

HOSPITALISÉS CONTRE LEUR GRÉ

HOSPITALISÉS CONTRE LEUR GRÉ La Presse+ Édition du 8 juin 2014, section ACTUALITÉS, écran 4 SANTÉ MENTALE HOSPITALISÉS CONTRE LEUR GRÉ GABRIELLE DUCHAINE LA PRESSE Les gens atteints de troubles mentaux, au Québec, sont de plus en

Plus en détail

Lifting du front - Endoscopique

Lifting du front - Endoscopique Lifting du front - Endoscopique Le visage et ses expressions dégagent souvent les premières impressions, envoyant des messages aux autres individus quant à l'émotion, la santé, la vitalité et l'âge. Avec

Plus en détail

18926 Contacts : François Kraus Tél : 01 72 34 94 64 francois.kraus@ifop.com. Technologie Dentaire POUR. Enquête auprès des dentistes libéraux

18926 Contacts : François Kraus Tél : 01 72 34 94 64 francois.kraus@ifop.com. Technologie Dentaire POUR. Enquête auprès des dentistes libéraux 18926 Contacts : François Kraus Tél : 01 72 34 94 64 francois.kraus@ifop.com POUR Technologie Dentaire Enquête auprès des dentistes libéraux Rapport complet 22 octobre 2010 Sommaire Pages -1- La méthodologie...

Plus en détail

Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP

Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP Dans son point d information du 28 septembre 2010, l Afssaps a recommandé que les femmes porteuses d implants mammaires PIP concernés par

Plus en détail

EJCM - NOMIC 2007 Martine PUTZKA Wenjing ZHU Zhen ZHOU Zhengyang CHEN

EJCM - NOMIC 2007 Martine PUTZKA Wenjing ZHU Zhen ZHOU Zhengyang CHEN 5 L A P U B L I C I T E E T L E N F A N T II. L enfant cible de la publicité A. La publicité cible les enfants La publicité, en tant qu'un des phénomènes sociaux les plus variables, a joué un rôle de plus

Plus en détail

2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES 2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

Plus en détail

Date de diffusion publique : 4 septembre, 2012

Date de diffusion publique : 4 septembre, 2012 En règle générale, les Canadiens sont confiants de pouvoir reconnaître les signes d une urgence médicale, mais ils sont moins certains d avoir les compétences nécessaires pour intervenir. Quatre Canadiens

Plus en détail

Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP

Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP Actualisation avril 2011 Afin d aider les femmes et leur chirurgiens dans cette discussion, l Afssaps met à disposition un guide d aide

Plus en détail

L utilisation des TIC par le personnel enseignant. Marie-José Roy FRÉQUENCE D UTILISATION ET INTERNET

L utilisation des TIC par le personnel enseignant. Marie-José Roy FRÉQUENCE D UTILISATION ET INTERNET L utilisation des TIC par le personnel enseignant Marie-José Roy Depuis l apparition des micro-ordinateurs dans les années 1980, la tâche des enseignantes et enseignants s est vue modifiée à mesure que

Plus en détail

Le Plan libéral pour les soins familiaux

Le Plan libéral pour les soins familiaux Le Plan libéral pour les soins familiaux 1 Le Plan libéral pour les soins familiaux AUX CÔTÉS DES FAMILLES CANADIENNES Les membres d une famille s appuient entre eux. Les familles canadiennes veulent s

Plus en détail

FOTO - L OMNIBUS MENSUEL DE CROP LE NOUVEAU CROP-EXPRESS

FOTO - L OMNIBUS MENSUEL DE CROP LE NOUVEAU CROP-EXPRESS FOTO - L OMNIBUS MENSUEL DE CROP LE NOUVEAU CROP-EXPRESS 550, RUE SHERBROOKE OUEST MONTRÉAL (QUÉBEC) H3A 1B9 BUREAU 900 TOUR EST T 514 849-8086, POSTE 3064 Réflexions méthodologiques Depuis des années,

Plus en détail

Etude OpinionWay pour ZUPdeCO : L impact de l accompagnement scolaire

Etude OpinionWay pour ZUPdeCO : L impact de l accompagnement scolaire www.zupdeco.org Communiqué de presse Avril 2015 Etude OpinionWay pour ZUPdeCO : L impact de l accompagnement scolaire Difficultés d apprentissage, décrochage, accompagnement scolaire et perception de réussite

Plus en détail

AQESSS - ÉTUDE AUPRÈS DES QUÉBÉCOIS É SUR L INFORMATISATION CLINIQUE LA SANTÉ ÉLECTRONIQUE. De la vie aux idées 4 OCTOBRE 2011

AQESSS - ÉTUDE AUPRÈS DES QUÉBÉCOIS É SUR L INFORMATISATION CLINIQUE LA SANTÉ ÉLECTRONIQUE. De la vie aux idées 4 OCTOBRE 2011 AQESSS - ÉTUDE AUPRÈS DES QUÉBÉCOIS É SUR L INFORMATISATION CLINIQUE COLLOQUE EXPOSITION LA SANTÉ ÉLECTRONIQUE 4 OCTOBRE 2011 De la vie aux idées TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE ET OBJECTIFS 3 FAITS SAILLANTS

Plus en détail

Sommaire Principales conclusions

Sommaire Principales conclusions Sommaire Principales conclusions À quoi ressemble la vie en ligne des jeunes Canadiens moyens? Tout d'abord, ces enfants et ces adolescents sont très branchés, la plupart d'entre eux ayant l'habitude d'aller

Plus en détail

Parler aux jeunes des médias et de l image corporelle Fiche-conseil

Parler aux jeunes des médias et de l image corporelle Fiche-conseil Parler aux jeunes des médias et de l image corporelle CONSEILS GÉNÉRAUX PARLER DE L IMAGE CORPORELLE AVEC LES JEUNES ENFANTS PARLER DE L IMAGE CORPORELLE AVEC LES PRÉADOLESCENTS ET LES ADOLESCENTS Les

Plus en détail

RISQUE, COMPORTEMENT ET CONVICTIONS DES INVESTISSEURS RÉSUMÉ

RISQUE, COMPORTEMENT ET CONVICTIONS DES INVESTISSEURS RÉSUMÉ RISQUE, COMPORTEMENT ET CONVICTIONS DES INVESTISSEURS RÉSUMÉ Rédigé par Edwin L. Weinstein, Ph.D., C.Psych. The Brondesbury Group Résumé Le présent sondage a pour objectif premier de cerner les facteurs

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

Les Françaises et la création d entreprises

Les Françaises et la création d entreprises Les Françaises et la création d entreprises Cette note a été élaborée à partir des résultats d un sondage intitulé «Les femmes et la création d entreprise», produit en janvier 2012 par OpinionWay pour

Plus en détail

Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises

Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises 13574-008 Novembre 2009 www.legermarketing.com

Plus en détail

Le sondage santé comprend trois parties. Les questions concernent - le système de santé - les assureurs-maladies - les assurés

Le sondage santé comprend trois parties. Les questions concernent - le système de santé - les assureurs-maladies - les assurés Le sondage santé comprend trois parties. Les questions concernent - le système de santé - les assureurs-maladies - les assurés Sur les 1210 personnes interrogées, 1043 personnes sont en âge de voter, soit

Plus en détail

I N F O R M A T I O N S A U X P A T I E N T S

I N F O R M A T I O N S A U X P A T I E N T S I N F O R M A T I O N S A U X P A T I E N T S CHIRURGIE DU VISAGE Dr Paule Kuntz DIFFERENTES INTERVENTIONS DU VISAGE : - Les liftings - Le nez (rhinoplastie), le profil et le menton - Les oreilles décollées

Plus en détail

Rédacteurs vos papiers! par Monique Cloutier

Rédacteurs vos papiers! par Monique Cloutier Apprendre à rédiger au Québec Rédacteurs vos papiers! par Monique Cloutier Un beau matin, l éditrice d une maison d édition bien connue doit éplucher 800 curriculum vitæ. L expérience et la formation des

Plus en détail

FRA 4061-3 COMPRÉHENSION EN LECTURE. La chirurgie au laser. Octobre 2008 Stéphane Rose, centre LeMoyne-D Iberville

FRA 4061-3 COMPRÉHENSION EN LECTURE. La chirurgie au laser. Octobre 2008 Stéphane Rose, centre LeMoyne-D Iberville FRA 4061-3 COMPRÉHENSION EN LECTURE La chirurgie au laser Octobre 2008 Stéphane Rose, centre LeMoyne-D Iberville Français 4061 - Compréhension en lecture La chirurgie au laser 2 Consignes Il est fortement

Plus en détail

Pour diffusion immédiate. Nouveau sondage CROP : LES AIRES PROTÉGÉES, UNE PRIORITÉ SELON LES QUÉBÉCOIS

Pour diffusion immédiate. Nouveau sondage CROP : LES AIRES PROTÉGÉES, UNE PRIORITÉ SELON LES QUÉBÉCOIS COMMUNIQUÉ Pour diffusion immédiate Nouveau sondage CROP : LES AIRES PROTÉGÉES, UNE PRIORITÉ SELON LES QUÉBÉCOIS Montréal, le 6 mars 2007 Un sondage réalisé du 28 février au 4 mars 2007 par la maison CROP

Plus en détail

Et maintenant? Conseils.

Et maintenant? Conseils. Et maintenant? Conseils. Il y a quelques semaines, le docteur nous a renvoyé à la maison en nous annonçant : votre père souffre de démence. Mon frère et moi, nous nous demandons maintenant ce que nous

Plus en détail

Texte 9 Analyse des causes de la non-persistance Études portant sur la non-persistance dans trois programmes du Collège

Texte 9 Analyse des causes de la non-persistance Études portant sur la non-persistance dans trois programmes du Collège Texte 9 Analyse des causes de la non-persistance Études portant sur la non-persistance dans trois programmes du Collège LASNIER, Monique. Plan institutionnel d'aide à la réussite et à la persistance.collège

Plus en détail

Combien vaut VRAIMENT votre vieille voiture

Combien vaut VRAIMENT votre vieille voiture Combien vaut VRAIMENT votre vieille voiture Ou Comment j ai appris par hasard que ma voiture avait été revendue 32 FOIS PLUS CHER que le montant de ma reprise! AVERTISSEMENT Cette fiche pratique n a qu

Plus en détail

20 questions qui ont le pouvoir de changer votre vie

20 questions qui ont le pouvoir de changer votre vie 20 questions qui ont le pouvoir de changer votre vie Mes amis.es de l ACADÉMIE ZÉROLIMITE, Aujourd hui est le début d une nouvelle aventure: Celle de l ACADÉMIE ZÉROLIMITE. Plusieurs d entre vous génèreront

Plus en détail

Figures et tableaux. Étude sur les jeunes, la santé sexuelle, le VIH et le SIDA au Canada

Figures et tableaux. Étude sur les jeunes, la santé sexuelle, le VIH et le SIDA au Canada Figures et tableaux Figure 1.1 : Nombre de résultats positifs au test pour le VIH chez les 15 à 19 ans 7 Figure 1.2 : Cadre conceptuel de l EJSSVS 8 Tableau 1.1 : Taille des échantillons 12 Tableau 1.2

Plus en détail

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Fiche pédagogique Le thème du 49 e épisode dirige l attention sur une question fondamentale lorsqu il s agit de développer la pensée des enfants,

Plus en détail

Travailler efficacement avec votre avocate ou avocat

Travailler efficacement avec votre avocate ou avocat Travailler efficacement avec votre avocate ou avocat (Traduction du webinaire www.lawhelpontario.org/videos/webcast.132633- Working_Effectively_With_Your_Lawyer) Travailler avec une avocate ou un avocat

Plus en détail

ÉVALUATION DE LA CONDITION PHYSIQUE 1 Commission scolaire de la Beauce-Etchemin Élèves du secondaire 2003-2004

ÉVALUATION DE LA CONDITION PHYSIQUE 1 Commission scolaire de la Beauce-Etchemin Élèves du secondaire 2003-2004 ÉVALUATION DE LA CONDITION PHYSIQUE 1 Commission scolaire de la Beauce-Etchemin Élèves du secondaire 23-24 Avec l arrivée de plusieurs nouveaux éducateurs physiques, il peut être utile de faire un rappel

Plus en détail

Conduire en étant fatigué est beaucoup moins dangereux que conduire sous l influence d alcool.

Conduire en étant fatigué est beaucoup moins dangereux que conduire sous l influence d alcool. Dossier : fatigue Introduction S endormir au volant peut être fatal. Pourtant, de nombreux conducteurs continuent à conduire alors qu ils se sentent fatigués. Ils pensent pouvoir chasser le sommeil qui

Plus en détail

5 TESTS RAPIDES A FAIRE

5 TESTS RAPIDES A FAIRE 5 TESTS RAPIDES A FAIRE Si vous résolvez le premier test, prière de m'effacer tout de suite de votre carnet d'adresse... TEST 1 Ceci est un vrai test psychologique.. C'est l'histoire d'une jeune fille.

Plus en détail

L agence Style Révélation Centre de formation et Conseil en Image sur la métropole Lilloise DOSSIER DE PRESSE. Octobre 2012

L agence Style Révélation Centre de formation et Conseil en Image sur la métropole Lilloise DOSSIER DE PRESSE. Octobre 2012 L agence Style Révélation Centre de formation et Conseil en Image sur la métropole Lilloise DOSSIER DE PRESSE Octobre 2012 En résumé Stefania, directrice de l agence Style révélation décide après 17 ans

Plus en détail

Académie Ibn Sina. Au fil du temps. Date : 12/12/2013. Fait par : Hiba Chaoub Et Adam Amari

Académie Ibn Sina. Au fil du temps. Date : 12/12/2013. Fait par : Hiba Chaoub Et Adam Amari Académie Ibn Sina Au fil du temps Date : 12/12/2013 Fait par : Hiba Chaoub Et Adam Amari Table des matières De 1905 à 1960... 1 Le changement... 1 Les causes de ce changement... 1 Les conséquences de ce

Plus en détail

Savoir reconnaître et prévenir l exploitation financière

Savoir reconnaître et prévenir l exploitation financière Savoir reconnaître et prévenir l exploitation financière Guide pour les personnes âgées du Manitoba Selon des recherches canadiennes, près de 10 % des personnes âgées du Manitoba seront victimes d une

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication PRÉSENTATION Dans le célèbre conte populaire, il n y a pas de père. Ce n est pas un oubli. Il y a une petite fille, une mère, une grand-mère et le loup, bien sûr. Joël Pommerat laisse aux enfants la liberté

Plus en détail

PROJET LIBERTÉ- NATION

PROJET LIBERTÉ- NATION 15 OCTOBRE 2014 L AN 2030 LA RÉPUBLIQUE FÉDÉRALE DU QUÉBEC PROJET LIBERTÉ- NATION POLITIQUE FICTION? Synopsis Me Guy Bertrand Promotion du produit (le Pays québécois : RFQ) : par un Plan de marketing et

Plus en détail

Le dépistage du cancer de la prostate. une décision qui VOUS appartient!

Le dépistage du cancer de la prostate. une décision qui VOUS appartient! Le dépistage du cancer de la prostate une décision qui VOUS appartient! Il existe un test de dépistage du cancer de la prostate depuis plusieurs années. Ce test, appelé dosage de l antigène prostatique

Plus en détail

L investissement en fonction du passif : qu est-ce qui a changé depuis un an?

L investissement en fonction du passif : qu est-ce qui a changé depuis un an? GROUPE DE RECHERCHE SUR LES PRATIQUES DE GESTION DES RÉGIMES DE RETRAITE L investissement en fonction du passif : qu est-ce qui a changé depuis un an? SOMMAIRE Le Groupe de recherche sur les pratiques

Plus en détail

Stéphane Beaulieu. L avenir de la formation universitaire en psychologie. Marie Girard-Hurtubise

Stéphane Beaulieu. L avenir de la formation universitaire en psychologie. Marie Girard-Hurtubise CHRONIQUE ENTREVUE Stéphane Beaulieu L avenir de la formation universitaire en psychologie Marie Girard-Hurtubise À l instar d autres universités québécoises, le département de psychologie de l Université

Plus en détail

À votre service...? Let s drive business

À votre service...? Let s drive business À votre service...? Analyse du marché : L entreprise satisfaitelle les attentes des consommateurs européens en ce qui concerne la prise de rendez-vous et les délais de livraison? Étude de marché : Prestation

Plus en détail

Cornil. Christophe. Chirurgie Esthétique des Paupières CHIR URGIE. Esthétique

Cornil. Christophe. Chirurgie Esthétique des Paupières CHIR URGIE. Esthétique HIR C Chirurgie des Paupières C 1 rue longchamp 06000 Nice - France - Tél : +33 (0)4 93 82 82 11 - Fax : +33 (0)4 93 82 82 12 - contact@docteurcornil.com Chirurgie des Paupières ou Blépharoplastie Cette

Plus en détail

DU RAPATRIEMENT DE LA CONSTITUTION PRÉSENTÉE PAR CROP. de la vie aux idées

DU RAPATRIEMENT DE LA CONSTITUTION PRÉSENTÉE PAR CROP. de la vie aux idées ÉTUDE À e ANNIVERSAIRE DU RAPATRIEMENT DE LA CONSTITUTION PRÉSENTÉE PAR CROP de la vie aux idées TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE ET OBJECTIFS 3 NOTORIÉTÉ DU RAPATRIEMENT DE LA CONSTITUTION CANADIENNE 4 DE

Plus en détail

Le relooking de Sabrina

Le relooking de Sabrina Le relooking de Sabrina 29/01/2008 16:45 Sabrina a 27 ans, habite Genk avec son mari et ses 3 enfants (7 ans, 6 ans et 18 mois) et travaille pour les Magasins du monde. Physiquement, elle a les yeux verts,

Plus en détail

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir VICTIME D ANOREXIE, Alors que le nombre de personnes souffrant d obésité ne cesse de croître dans la société nord-américaine, certaines personnes sont atteintes d un trouble alimentaire qui se situe à

Plus en détail

I N F O R M A T I O N S A U X P A T I E N T S

I N F O R M A T I O N S A U X P A T I E N T S I N F O R M A T I O N S A U X P A T I E N T S CHIRURGIE DE LA SILHOUETTE Dr Paule Kuntz LA CHIRURGIE ESTHETIQUE DU BUSTE Réduction ou augmentation mammaire et correction de la ptose (seins tombants) Les

Plus en détail

POINTS DE VUE DES CANADIENS SUR LA COUVERTURE DES MÉDICAMENTS D ORDONNANCE

POINTS DE VUE DES CANADIENS SUR LA COUVERTURE DES MÉDICAMENTS D ORDONNANCE www.ekos.com POINTS DE VUE DES CANADIENS SUR LA COUVERTURE DES MÉDICAMENTS D ORDONNANCE [Ottawa 22 mai 2013] Selon un nouveau sondage commandé par la Coalition canadienne de la santé (CCS) et la Fédération

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne 2011 Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne Rédaction Marc-Olivier Robert Lambert Collaboration Francis Picotte Mise en page Nathalie Cloutier Révision linguistique

Plus en détail

Monsieur le Président de l Ordre, Monsieur le Président et chef de la direction, Très chers Fellows, Mesdames, Messieurs,

Monsieur le Président de l Ordre, Monsieur le Président et chef de la direction, Très chers Fellows, Mesdames, Messieurs, Notes pour l allocution de Simon Brault, FCPA, FCGA, lauréat du Prix Hommage 2015 À l occasion de la Soirée des Fellows 2015 Hôtel Westin Montréal, le samedi 9 mai 2015 Monsieur le Président de l Ordre,

Plus en détail

Compte rendu de la rencontre sur le plan stratégique 2015-2019

Compte rendu de la rencontre sur le plan stratégique 2015-2019 Compte rendu de la rencontre sur le plan stratégique 2015-2019 Date de la rencontre : le 25 novembre 2014 Heure : 9 h Lieu : Terrebonne Local : Salle du conseil Présentateur : Marcel Côté, directeur général

Plus en détail

Directives canadiennes en matière de comportement sédentaire

Directives canadiennes en matière de comportement sédentaire de comportement sédentaire Contexte Au cours des dernières décennies, le niveau d activité physique et de condition physique des Canadiennes et Canadiens a diminué. Or, faire régulièrement de l activité

Plus en détail

Coaching Identifier et valoriser ses propres potentiels et ceux des autres

Coaching Identifier et valoriser ses propres potentiels et ceux des autres Identifier et valoriser ses propres potentiels et ceux des autres Thèmes du dossier Gestion Personnel Direction Succès & carrière Communication Marketing & Vente Finances IT & Office Avantages immédiats

Plus en détail

Les avis de la Chambre des Métiers. Utilisation de lasers à visée cosmétique et/ou esthétique

Les avis de la Chambre des Métiers. Utilisation de lasers à visée cosmétique et/ou esthétique Les avis de la Chambre des Métiers Utilisation de lasers à visée cosmétique et/ou esthétique CdM/25/02/2014 14-1 Avant-projet de règlement grand-ducal portant réglementation des dispositifs médicaux qualifiés

Plus en détail

Évaluation au rendement: D'une culture d'évaluation à une culture d'appréciation

Évaluation au rendement: D'une culture d'évaluation à une culture d'appréciation 102-1406 Esther Blondin, Québec, G1Y 3S5 www.sane-solution.com 418-952-3243 Évaluation au rendement: D'une culture d'évaluation à une culture d'appréciation Lorsqu'on parle d'évaluation au rendement, voici

Plus en détail

LA SÉDUCTION CHEZ LES ADOLESCENTS : POUVOIR, AGIR SEXUEL ET PROVOCATION

LA SÉDUCTION CHEZ LES ADOLESCENTS : POUVOIR, AGIR SEXUEL ET PROVOCATION LA SÉDUCTION CHEZ LES ADOLESCENTS : POUVOIR, AGIR SEXUEL ET PROVOCATION Lorsque nous pensons à la séduction et aux premières rencontres amoureuses des adolescents, nous souhaitons pour eux qu ils apprennent

Plus en détail

Un aperçu de certains congés sociaux offerts aux salariés conventionnés du Québec

Un aperçu de certains congés sociaux offerts aux salariés conventionnés du Québec Un aperçu de certains congés sociaux offerts aux salariés conventionnés du Québec par Patrick Bourassa * Ministère du Travail 4 avril 2006 * Patrick Bourassa était affecté, lors de la période de rédaction,

Plus en détail

Il suffirait de peu pour retrouver des contours plus réguliers. Oui, mais ne risque-t-on pas d y perdre l âme de notre visage?

Il suffirait de peu pour retrouver des contours plus réguliers. Oui, mais ne risque-t-on pas d y perdre l âme de notre visage? COMME UN DESSINATEUR, D UN COUP DE CRAYON, CORRIGE UN OVALE IMPARFAIT, DEVANT SA GLACE, DE SES DOIGTS ON RECTIFIE LA TONICITÉ DE NOTRE PEAU! Il suffirait de peu pour retrouver des contours plus réguliers.

Plus en détail

La protection de vos revenus à votre pension est d une

La protection de vos revenus à votre pension est d une AVEZ-VOUS PROTÉGÉ La pension est certainement le souci majeur de beaucoup d entre vous. C est en tout cas ce que nous avons pu constater de la grande enquête de Vivium réalisée en collaboration avec Moneytalk.

Plus en détail

Jeu-concours international KANGOUROU DES MATHÉMATIQUES

Jeu-concours international KANGOUROU DES MATHÉMATIQUES Partie A: Chaque bonne réponse vaut 3 points. Jeu-concours international KANGOUROU DES MATHÉMATIQUES 1. On met les nombres 2, 0, 1, 3 dans la machine à additionner ci-dessous. Quel sera le résultat dans

Plus en détail

Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer. Interviews Julia Fassbender, photographe Page 1/5

Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer. Interviews Julia Fassbender, photographe Page 1/5 Une interview avec la photographe et directrice artistique de la Chancelière allemande, Julia Fassbender Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer Le Grand méchant loup s est rendu

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

AVIS de l Association des centres de réadaptation en dépendance du Québec

AVIS de l Association des centres de réadaptation en dépendance du Québec AVIS de l Association des centres de réadaptation en dépendance du Québec EN RÉACTION AU DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LE PLAN D ACTION EN SANTÉ MENTALE 2014-2020 Déposé dans le cadre du Forum national

Plus en détail

Les relations parents-enfants au quotidien

Les relations parents-enfants au quotidien Délégation interministérielle à la Famille Les relations parents-enfants au quotidien 7 janvier 2007 Ipsos / DIF Contacts : Etienne MERCIER : 01 41 98 92 79 Christelle CRAPLET : 01 41 98 94 32 etienne.mercier@ipsos.com

Plus en détail

BIENTRAITANCE CHEZ LA PERSONNE ÂGÉE

BIENTRAITANCE CHEZ LA PERSONNE ÂGÉE BIENTRAITANCE CHEZ LA PERSONNE ÂGÉE Dr Marie Florence PERARD-BAH Bonjour à tous, Pour ceux qui ne me connaissent pas: Je suis le Dr PERARD-BAH Gériatre responsable du pôle gériatrique du Centre Hospitalier

Plus en détail

S assurer ou pas? LIVRE BLANC

S assurer ou pas? LIVRE BLANC LIVRE BLANC S assurer ou pas? L assurance crédit vous protège si vos créances à l étranger ne vous sont pas payées. C est une excellente façon de gérer les risques, mais elle a un prix. Quand des exportateurs

Plus en détail

Masson Erwan, L2 Sciences du Langage 02/02/15. Projet personnel personnalisé. Le métier de CPE, Conseiller principal d'éducation.

Masson Erwan, L2 Sciences du Langage 02/02/15. Projet personnel personnalisé. Le métier de CPE, Conseiller principal d'éducation. Masson Erwan, L2 Sciences du Langage 02/02/15 Projet personnel personnalisé Le métier de CPE, Conseiller principal d'éducation. Introduction : Dans le cadre du projet personnel, notre groupe s'est intéressé

Plus en détail

MODÈLE CROP DE CALIBRATION DES PANELS WEB

MODÈLE CROP DE CALIBRATION DES PANELS WEB MODÈLE CROP DE CALIBRATION DES PANELS WEB 550, RUE SHERBROOKE OUEST MONTRÉAL (QUÉBEC) H3A 1B9 BUREAU 900 TOUR EST T 514 849-8086, POSTE 3064 WWW.CROP.CA Le Protocole CROP de calibration des panels en ligne

Plus en détail

[Extrait Gratuit] «Les Secrets des ebooks gratuits Rentables enfin dévoilés...»

[Extrait Gratuit] «Les Secrets des ebooks gratuits Rentables enfin dévoilés...» [Extrait Gratuit] «Les Secrets des ebooks gratuits Rentables enfin dévoilés...» Découvrez comment gagner de l'argent avec un ebook gratuit! Écrit par Sébastien Laude et offert par le responsable de ce

Plus en détail

ANESTHESIE DANS LA CHIRURGIE AMBULATOIRE ORL. MS.Haraoubia - A.Mouzali -KH.Ouennoughi - M.Z.Saadi - K.Kanoun - F.Djadane - O.Zemirli CHU BENI-MESSOUS

ANESTHESIE DANS LA CHIRURGIE AMBULATOIRE ORL. MS.Haraoubia - A.Mouzali -KH.Ouennoughi - M.Z.Saadi - K.Kanoun - F.Djadane - O.Zemirli CHU BENI-MESSOUS ANESTHESIE DANS LA CHIRURGIE AMBULATOIRE ORL MS.Haraoubia - A.Mouzali -KH.Ouennoughi - M.Z.Saadi - K.Kanoun - F.Djadane - O.Zemirli CHU BENI-MESSOUS INTRODUCTION La chirurgie ambulatoire est née il y a

Plus en détail

Faits saillants du sondage auprès de la population québécoise sur la consommation de produits biologiques

Faits saillants du sondage auprès de la population québécoise sur la consommation de produits biologiques Faits saillants du sondage auprès de la population québécoise sur la consommation de produits biologiques Préparé par Filière biologique du Québec Lévis (Québec) Mai 2013 1. Profil des répondants Un échantillon

Plus en détail

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR VOTRE ASSURANCE SANTÉ Professionnels, cadres et directeurs de service

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR VOTRE ASSURANCE SANTÉ Professionnels, cadres et directeurs de service CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR VOTRE ASSURANCE SANTÉ Professionnels, cadres et directeurs de service Q1. À qui s'adresse la couverture d'assurance santé? DISPOSITIONS GÉNÉRALES Toute personne ayant le droit

Plus en détail

La médecine esthétique

La médecine esthétique L Observatoire de la Santé Le Figaro Weber Shandwick La médecine esthétique Date : 05/03/2013 OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 Toute publication totale ou partielle

Plus en détail

VIVIANE DERASPE. Psychologie sociale et environnementale. 350-004-88, gr. 01 LE DIVORCE AU QUÉBEC. Évolution, effets et solutions. Travail présenté à

VIVIANE DERASPE. Psychologie sociale et environnementale. 350-004-88, gr. 01 LE DIVORCE AU QUÉBEC. Évolution, effets et solutions. Travail présenté à VIVIANE DERASPE Psychologie sociale et environnementale 350-004-88, gr. 01 LE DIVORCE AU QUÉBEC Évolution, effets et solutions Travail présenté à M me Josée BEAUCHAMP Département de sciences sociales Collège

Plus en détail

Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête

Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête 1. Les faits L enquête sous forme de questionnaire a été menée durant le mois d octobre 2011 auprès des assistants diplômés

Plus en détail

*Changement de mentalité au Québec (1930-1980)

*Changement de mentalité au Québec (1930-1980) *Changement de mentalité au Québec (1930-1980) 1932 Secours directs Pour aider les chômeurs à faire face à la crise, le gouvernement du Québec intervient pour contrer la misère et verse des montants d

Plus en détail

Repenser notre façon d aborder les problèmes de poids : s inspirer d un nouveau paradigme. Fannie Dagenais, Dt.P., M.Sc.

Repenser notre façon d aborder les problèmes de poids : s inspirer d un nouveau paradigme. Fannie Dagenais, Dt.P., M.Sc. Repenser notre façon d aborder les problèmes de poids : s inspirer d un nouveau paradigme Fannie Dagenais, Dt.P., M.Sc. Un problème de santé publique inquiétant Au Québec: 73 % des femmes veulent maigrir

Plus en détail

Demandeur RONA. Entreprise DÉCISION

Demandeur RONA. Entreprise DÉCISION Dossier : 01 15 48 Date : 20030929 Commissaire : M e Michel Laporte X Demandeur c. RONA Entreprise DÉCISION L'OBJET DEMANDE D EXAMEN DE MÉSENTENTE [1] Le 20 août 2001, le demandeur s adresse à Rona pour

Plus en détail

Guide de rédaction pour le travail de recherche. Dans le cadre du cours SCP-4010-2. Travail remis par Votre prénom et votre nom

Guide de rédaction pour le travail de recherche. Dans le cadre du cours SCP-4010-2. Travail remis par Votre prénom et votre nom Guide de rédaction pour le travail de recherche Dans le cadre du cours SCP-4010-2 Travail remis par Votre prénom et votre nom À Simon Martin (votre enseignant) Centre de formation des Maskoutains 6 juin

Plus en détail