La chirurgie plastique est de plus en plus populaire auprès des adolescentes, qui y voient une façon d'accroître leur estime d'elles-mêmes.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La chirurgie plastique est de plus en plus populaire auprès des adolescentes, qui y voient une façon d'accroître leur estime d'elles-mêmes."

Transcription

1 ARTICLE 1 Les interventions les plus populaires chez les jeunes Marie Allard LA PRESSE Le nez La chirurgie esthétique la plus courante chez les jeunes est la rhinoplastie (chirurgie du nez). Aux États-Unis, les plasticiens effectuent cette opération quand 90% de la croissance du nez a été effectuée, soit à 13 ou 14 ans chez les filles et à 15 ou 16 ans chez les garçons. «Nous conseillons plutôt d'attendre l'âge de 18 ans», indique pour sa part Louise Duranceau, présidente de l'association des spécialistes en chirurgie plastique et esthétique du Québec. Les oreilles Plusieurs petits Québécois se font «recoller les oreilles», une chirurgie qui n'est remboursée que si elle est effectuée avant l'âge de 18 ans. La plupart de ces opérations se font lorsque l'enfant a cinq ou six ans. «Cela empêche ces jeunes de se faire traiter de «grandes oreilles» et d'être les souffredouleur de la cour d'école», indique Rachel Boutin, présidente de l'association des opérés en chirurgie esthétique (ADOCE). Les seins Les interventions mammaires sont de plus en plus populaires. Les augmentations sont prisées par les jeunes danseuses nues et prostituées, qui désirent de très grosses poitrines. Les adolescentes dotées de petits seins forment une autre partie de la clientèle mineure. Ces dernières sont habituellement plus raisonnables, plébiscitant des seins moyens, de type «européen». Près de Américaines de 18 ans et moins ont subi une augmentation mammaire en 1998 et ce nombre a doublé en Autres opérations possibles: la réduction, la correction de l'asymétrie et le redressement des seins. La liposuccion La liposuccion est aussi populaire que l'augmentation mammaire auprès des jeunes. Elle est (normalement) réservée aux adolescents dont l'embonpoint est localisé et d'origine génétique. Les autres opérations Des adolescents québécois se font aussi refaire le menton et la mâchoire, des interventions qui accompagnent habituellement un traitement d'orthodontie. Certains médecins opèrent aussi les paupières (!) et les poches en-dessous des yeux (!) des moins de 18 ans. Les «babines» sont aussi demandées par les jeunes. L'augmentation du volume des lèvres peut se faire par injection ou par l'implantation de prothèses. Les opérations demandées par les garçons La réduction mammaire masculine et le recollage des oreilles sont les pratiques les plus courantes chez les adolescents. La liposuccion peut aussi être pratiquée chez les jeunes garçons, tout comme l'augmentation du volume des lèvres ou du derrière, des parties du corps masculin qui doivent maintenant être charnues et rebondies... Source : ARTICLE 2 La chirurgie esthétique est plus populaire que jamais chez les adolescentes PRESSE CANADIENNE Toronto La chirurgie plastique est de plus en plus populaire auprès des adolescentes, qui y voient une façon d'accroître leur estime d'elles-mêmes. Les chirurgiens plasticiens constatent qu'un nombre sans précédent de jeunes femmes passent aujourd'hui volontiers sous le bistouri pour faire refaçonner leur nez, réduire ou augmenter la taille de leurs seins ou subir une liposuccion, voire une microsuccion, qui permet de prélever du gras des joues

2 par aspiration, ou l'injection de botox, une toxine musculaire qui peut aplanir les rides d'expression du visage, ou même paralyser les glandes sudoripares pendant quatre à cinq mois. La jeune Jenna Franklin de Grande-Bretagne, âgée de 15 ans, a fait les manchettes dans le monde entier quand ses parents lui ont offert une augmentation mammaire pour son seizième anniversaire. Aux médecins qui soulignaient que la procédure envisagée pourrait être contre-indiquée, physiquement et psychologiquement, la mère a répliqué que sa fille réclamait des implants mammaires depuis l'âge de 12 ans. La controverse s'est transposée au Canada récemment, quand on a appris que le régime d'assurance-maladie du Québec avait remboursé 5000 $ pour des prothèses mammaires chez une adolescente de 15 ans. Les contribuables ont promptement protesté - jusqu'à ce qu'il soit révélé que la procédure était médicalement nécessaire. Un documentaire britannique sur la question présente la jeune Franklin et ses semblables comme des membres de la «génération du silicone» - la foule grandissante des adolescentes persuadées que leur vie sera transformée grâce à l'acquisition d'une poitrine parfaite ou d'un nouveau menton. Au lieu de s'inquiéter de leurs résultats scolaires ou de l'heure du couvre-feu, se lamentent les sociologues, les enfants sont de plus en plus obsédés par leur image corporelle, et se tournent vers la chirurgie plastique pour accroître leur confiance en eux-mêmes. «On en voit d'aussi jeunes que 16, 17 ou 18 ans, qui veulent toutes sortes d'opérations, allant d'un nouveau nez à une liposuccion», confirme Otto Weiglein, un chirurgien esthétique de Burlington. Stephen Mulholland, un chirurgien plasticien de Toronto, souligne que «tout le monde - les magazines, les compagnies de disques, Hollywood - prend pour cibles les jeunes filles, qui deviennent un marché très recherché». Ces enfants sont «bombardées d'images aux proportions parfaites de leurs idoles, comme Jennifer Lopez, Britney Spears et Christina Aguilera». On a pratiqué environ 2000 interventions chirurgicales à caractère esthétique chez des moins de 18 ans au Canada en Selon la Société canadienne de chirurgie plastique et esthétique, le nombre d'adolescents impliqués a grimpé régulièrement ces cinq dernières années. Selon la Société américaine des chirurgiens plasticiens, il y a eu plus de interventions de chirurgie plastique sur des adolescents aux États-Unis en Cela représente seulement 2 % de toutes les chirurgies plastiques, mais c'est un bond de 85 % depuis Les femmes, jeunes et moins jeunes, représentent environ 85 % des patients en chirurgie esthétique. Mais la pression s'exerce également chez les hommes, et ceux-ci sont de plus en plus nombreux à réclamer à leur tour des modifications chirurgicales de leur apparence. Selon Carla Rice, qui dirige le projet Image corporelle au centre des sciences de la santé du Sunnybrook and Women's College, à Toronto, le recours à la chirurgie esthétique est trop accepté comme remède rapide à une mauvaise estime de soi. Ce que Mme Rice trouve le plus troublant, c'est l'impression qui prévaut chez plusieurs jeunes femmes qu'elles sont en quelque sorte imparfaites. Comment ces interventions en viennent-elles à devenir, non plus un choix, une option, mais un impératif? se demande Mme Rice. «Malheureusement, dans notre société, votre apparence extérieure en vient à jouer un rôle déterminant dans votre vie, votre emploi, vos relations amoureuses.» COMBIEN COÛTE CHACUNE DES INTERVENTIONS LES PLUS COURANTES? Voici un aperçu du coût de quelques interventions courantes en chirurgie esthétique: Oreilles (recoller) $. La plupart des régimes provinciaux remboursent cette intervention pour les jeunes jusqu'à l'âge de 15 ans. Nez - de 2500 à 8000 $. La rhinoplastie demeure la procédure chirurgicale la plus fréquente. Augmentation labiale - de 750 à 2000 $. Plus populaire auprès des femmes dans la vingtaine et la trentaine, l'injection de collagène répond aux désirs de celles qui recherchent de grosses lèvres.

3 Botox - de 200 à 400 $ (par injection). Cette toxine qui relâche les muscles pendant quatre ou cinq mois est de plus en plus populaire aux États-Unis chez les 20 ans et moins pour effacer les rides d'expression. En Californie, la dernière mode est de se faire injecter du botox sous les aisselles, pour paralyser les glandes sudoripares pendant des mois. Augmentation mammaire - de 4000 à 9000 $. C'est la procédure la plus souvent réclamée chez les adolescentes, même si ce n'est pas la plus couramment pratiquée (la rhinoplastie arrive en premier). La plupart des médecins préfèrent attendre que les patientes aient 18 ans, ou plus. Réduction mammaire $. Populaire chez les jeunes filles à la poitrine trop lourde, et de plus en plus, chez les jeunes hommes soucieux de paraître mieux. Liposuccion - de 2500 à 5000 $ (pour chaque portion adipeuse). Pour éliminer la «culotte de cheval». Source : ARTICLE 3 Liposuccion à 18 ans Marie Allard LA PRESSE Selon la Société américaine pour la chirurgie plastique et esthétique, près de opérations ont été pratiquées sur des jeunes de 18 ans et moins en 1999, aux États-Unis. C'est chirurgies de plus qu'en 1998 et de plus qu'en Le Canada suit la même tendance. Vous les côtoyez au cinéma, dans les boutiques, près des cours d'école ou à la maison. Qui donc? Les ados d'aujourd'hui, mignonnes lolitas à lulus ou taquins garnements en pantalons trop grands. Des jeunes qui misent beaucoup sur leur apparence, tout en ressemblant à ce que vous étiez à leur âge: un peu malhabiles, un peu boutonneux, un peu complexés, mais authentiques dans leur corps en transformation. Du moins, c'est ce que vous croyez. Mais sont-ils si vrais? Sous les brillants et la casquette, leur petit corps n'est-il pas moulé par des sous-vêtements rembourrés ou, plus encore, transformé par quelques coups de bistouri? L'idole des jeunes, Britney Spears, aurait subi une augmentation mammaire alors qu'elle n'était âgée que d'à peine 15 ou 16 ans. Les jeunes Américaines sont nombreuses à vouloir l'imiter. Qu'en est-il ici? Nos ados rêvent-ils aussi à la chirurgie? 'Il y a actuellement un véritable engouement pour la chirurgie esthétique chez les jeunes, affirme Francine Charlebois, l'assistante du docteur Mario F. Bernier, un plasticien qui officie à Laval. Les jeunes collégiennes veulent arriver à la ren-trée scolaire avec les lèvres bien pulpeuses et la poitrine bien garnie. ' Dolly à la poly? Selon la Société américaine pour la chirurgie plastique et esthétique (ASAPS), près de opérations ont été pratiquées sur des jeunes de 18 ans et moins en 1999, aux États-Unis. C'est chirurgies de plus qu'en 1998 et de plus qu'en 'Le nombre d'adolescents qui ont subi une intervention a effectivement augmenté, reconnaît Leida Snow, porte-parole de l'asaps. Mais la popularité de la chirurgie plastique est un phénomène qui se retrouve au sein de l'ensemble de la population, pas seulement auprès des jeunes.' En 1999, les 18 ans et moins ne représentaient, en effet, que 4% de la totalité des patients en chirurgie esthétique aux États-Unis. La grande majorité des liftés et autres charcutés est, en fait, assez âgée. Au Canada, aucun organisme ne compile le nombre d'opérations qui sont pratiquées annuellement. 'Mais nous suivons les mêmes tendances, soutient Pat Hewitt, de la Société canadienne pour la chirurgie plastique, esthétique et cosmétique (CSAPS). C'est un mouvement typiquement nordaméricain.' Mme Hewitt est cependant contredite par la plupart des autres plasticiens. «La chirurgie esthétique est beaucoup moins populaire ici qu'aux États-Unis, nuance ainsi le docteur Louise Duranceau, présidente de l'association des spécialistes en chirurgie plastique et esthétique du

4 Québec. À leur remise de diplôme, les jeunes garçons américains demandent une voiture, tandis que les jeunes filles réclament une augmentation mammaire. Nous n'en sommes pas là.» Il n'en demeure pas moins qu'ici même, le magazine pour adolescentes Filles d'aujourd'hui a cru nécessaire de se pencher sur les injections au collagène dans son numéro de mai dernier. 'Les lèvres pulpeuses des vedettes tentent les adolescents de 15, 16 et 17 ans, affirme Francine Trudeau, directrice de la publication. Comme ils demandent de grosses lèvres en guise de cadeau de Noël, nous avons voulu leur indiquer quels étaient les pour et les contre de cette intervention.' Le prix élevé des diverses augmentations, réductions et autres liposuccions peut, par ailleurs, être prohibitif pour une clientèle qui gagne ses sous chez McDo ou en distribuant les journaux. À moins que maman et papa, qui sont parfois eux-mêmes des adeptes de la chirurgie plastique, ne participent financièrement à l'exercice... L'accord des géniteurs n'est toutefois pas nécessaire. Tout patient de 14 ans et plus peut accepter une intervention sans avertir ses parents, même s'il s'agit d'une opération strictement esthétique. Fiston pourrait donc, théoriquement, quitter la maison le matin avec son look habituel (grandes oreilles, gros nez) et rentrez avec une tête rappelant Michael Jackson (appendice nasal en trompette et tout le tralala)!les docs sont-ils d'accord? Mais est-ce que les plasticiens qui ont des bureaux au Québec acceptent de traiter des patients aux corps et aux âmes pas tout à fait formés? Pour le savoir, La Presse a envoyé des courriels à quatre chirurgiens plastiques des environs de Montréal, en se faisant passer pour une jeune fille âgée de 16 ans. L'adolescente, qui se disait mature et déterminée, portait du 34A (de petits seins) et voulait obtenir du 34C (des seins plus gros). Deux plasticiens ont répondu, l'un suggérant d'attendre un ou deux ans avant l'augmentation mammaire (Dr Gilles Lauzon), l'autre ne semblant pas voir de contreindication liée à l'âge de la requérante (Dr André Camirand). 'L'opération elle-même n'est pas compliquée et dure entre une demi-heure et une heure selon les patientes', répond le Dr Camirand, qui ajoute qu'il 'faut prévoir entre 4000 et 5000 $ pour l'augmentation mammaire'. Au Québec, chaque plasticien est effectivement libre de fixer ses propres critères avant de procéder à une opération. Certaines interventions, qui visent à corriger d'importantes malformations (becs-delièvre, asymétrie mammaire importante, absence totale de seins, etc.) ou à reconstruire un corps qui aurait été affecté par un accident, sont admises par tous, pratiquées en hôpital et remboursées par l'assurance-maladie. Les opérations uniquement cosmétiques (augmentation mammaire, rhinoplastie, opération des paupières, etc.) se déroulent, quant à elles, en clinique privée ou à l'hôpital, et doivent être payées par les patients. Les plasticiens réservent, en théorie, les chirurgies plastiques aux adolescents qui ont terminé leur croissance et qui sont psychologiquement matures, mais tous n'ont pas la même éthique. Le docteur André Camirand a une clientèle composée à 20 % d'adolescents de moins de 18 ans. 'Si quelqu'un est complexé à 15 ans, pourquoi attendre qu'il ait 20 ans pour l'opérer et lui faire passer cinq ans de malheur?' fait-il valoir, tout en spécifiant qu'il examine chacun des patients avant de décider s'il est apte à se faire opérer. Plusieurs pensent comme lui. Nancy Nielsen, directrice de Cosmetic Surgery Canada, un site Internet qui se dit indépendant, fait valoir que 'c'est à l'adolescence que nous sommes les plus malheureux et que nous subissons le plus cruellement la pression de notre entourage'. Quant au Dr Gilles Beauregard, président de la Société canadienne des chirurgiens plastiques, il considère les adolescents comme des êtres matures. 'À 15 ans, ce sont de jeunes adultes, pas des enfants que l'on place en pédiatrie avec des jouets!' lance-t-il. D'autres évoquent le fait que personne ne s'indigne quand on recolle les oreilles d'un petit garçon, quand on dépense de fortes sommes en orthodontie ou quand des jeunes se font du bodypiercing ou des tatouages... Des interventions esthétiques, pourtant. Nombreuses réserves Le docteur Jean-Luc Bergeron, qui pratique à Sherbrooke, est quant à lui d'opinion partagée. «Dans un monde idéal, affirme-t-il, personne n'aurait besoin de chirurgie plastique, puisque tous s'accepteraient.» Faute de telle utopie, le Dr Bergeron opère les mécontents, en fixant cependant la barre à 18 ans, sauf exception. «Un ado a besoin de cheminer avant d'avoir une perception et une estime de soi suffisantes pour consentir de façon éclairée à une intervention», soutient le médecin, qui est aussi père de cinq enfants.

5 Le Dr Bergeron dénonce, par ailleurs, les omnipraticiens qui s'improvisent chirurgiens plastiques et qui font des ravages en toute légalité. Le véritable problème du milieu québécois de la chirurgie plastique, selon lui. «J'ai vu je ne sais plus combien de cuisses de jeunes filles scrapées à vie par de mauvaises liposuccions, réalisées par des médecins de famille, s'indigne-t-il. Les adolescents, sensibles à la publicité de ces gens, mettent leurs prêts et bourses sur une liposuccion ou une augmentation mammaire qui va leur gâcher l'existence.» Rachel Boutin, présidente fondatrice de l'association des opérés en chirurgie esthétique (ADOCE), est tout aussi critique. «Les jeunes vivent dans un conte de fées, ce qui est dangereux, soutient Mme Boutin. Des plasticiens sans scrupules, il y en a beaucoup, beaucoup, beaucoup.» Heureusement, il reste des jeunes qui acceptent leur corps tel qu'il est. Marie-Chantal Grondin et Moïra Scheffer ont ainsi lancé le Mouvement en faveur des seins naturels au Québec (SNQ), d'abord à la blague pour remporter un concours au cégep de Jonquière, puis plus sérieusement quand elles ont vu que leur position suscitait des réactions. Après une manifestation et quelques interventions médiatiques, le SNQ est maintenant inactif. «Mais j'étudie désormais en sciences politiques et j'ai toujours la certitude qu'il faut accepter ses seins», soutient Marie-Chantal Grondin. Y aura-t-il un Parti des seins naturels aux prochaines élections? «J'ai eu recours à la chirurgie esthétique» Les interventions les plus populaires chez les jeunes Source : ARTICLE 4 ON A PRATIQUÉ ENVIRON 2000 INTERVENTIONS CHIRURGICALES À CARACTÈRE ESTHÉTIQUE CHEZ DES MOINS DE 18 ANS AU CANADA EN La chirurgie esthétique est plus populaire que jamais chez les adolescentes PRESSE CANADIENNE TORONTO La chirurgie plastique est de plus en plus populaire auprès des adolescentes, qui y voient une façon d'accroître leur estime d'elles-mêmes. Les chirurgiens plasticiens constatent qu'un nombre sans précédent de jeunes femmes passent aujourd'hui volontiers sous le bistouri pour faire refaçonner leur nez, réduire ou augmenter la taille de leurs seins ou subir une liposuccion, voire une microsuccion, qui permet de prélever du gras des joues par aspiration, ou l'injection de botox, une toxine musculaire qui peut aplanir les rides d'expression du visage, ou même paralyser les glandes sudoripares pendant quatre à cinq mois. La jeune Jenna Franklin de Grande-Bretagne, âgée de 15 ans, a fait les manchettes dans le monde entier quand ses parents lui ont offert une augmentation mammaire pour son seizième anniversaire. Aux médecins qui soulignaient que la procédure envisagée pourrait être contre-indiquée, physiquement et psychologiquement, la mère a répliqué que sa fille réclamait des implants mammaires depuis l'âge de 12 ans. La controverse s'est transposée au Canada récemment, quand on a appris que le régime d'assurance-maladie du Québec avait remboursé 5000$ pour des prothèses mammaires chez une adolescente de 15 ans. Les contribuables ont promptement protesté -jusqu'à ce qu'il soit révélé que la procédure était médicalement nécessaire. Un documentaire britannique sur la question présente la jeune Franklin et ses semblables comme des membres de la «génération du silicone» -la foule grandissante des adolescentes persuadées que leur vie sera transformée grâce à l'acquisition d'une poitrine parfaite ou d'un nouveau menton. Au lieu de s'inquiéter de leurs résultats scolaires ou de l'heure du couvre-feu, se lamentent les sociologues, les enfants sont de plus en plus obsédés par leur image corporelle, et se tournent vers la chirurgie plastique pour accroître leur confiance en eux-mêmes.

6 «On en voit d'aussi jeunes que 16, 17 ou 18 ans, qui veulent toutes sortes d'opérations, allant d'un nouveau nez à une liposuccion», confirme Otto Weiglein, un chirurgien esthétique de Burlington. Stephen Mulholland, un chirurgien plasticien de Toronto, souligne que «tout le monde -les magazines, les compagnies de disques, Hollywood- prend pour cibles les jeunes filles, qui deviennent un marché très recherché». Ces enfants sont «bombardées d'images aux proportions parfaites de leurs idoles, comme Jennifer Lopez, Britney Spears et Christina Aguilera». On a pratiqué environ 2000 interventions chirurgicales à caractère esthétique chez des moins de 18 ans au Canada en Selon la Société canadienne de chirurgie plastique et esthétique, le nombre d'adolescents impliqués a grimpé régulièrement ces cinq dernières années. Selon la Société américaine des chirurgiens plasticiens, il y a eu plus de interventions de chirurgie plastique sur des adolescents aux États-Unis en Cela représente seulement 2% de toutes les chirurgies plastiques, mais c'est un bond de 85% depuis Les femmes, jeunes et moins jeunes, représentent environ 85% des patients en chirurgie esthétique. Mais la pression s'exerce également chez les hommes, et ceux-ci sont de plus en plus nombreux à réclamer à leur tour des modifications chirurgicales de leur apparence. Selon Carla Rice, qui dirige le projet Image corporelle au centre des sciences de la santé du Sunnybrook and Women's College, à Toronto, le recours à la chirurgie esthétique est trop accepté comme remède rapide à une mauvaise estime de soi. Ce que M<sup>me</sup> Rice trouve le plus troublant, c'est l'impression qui prévaut chez plusieurs jeunes femmes qu'elles sont en quelque sorte imparfaites. Comment ces interventions en viennent-elles à devenir, non plus un choix, une option, mais un impératif? se demande Mme Rice. «Malheureusement, dans notre société, votre apparence extérieure en vient à jouer un rôle déterminant dans votre vie, votre emploi, vos relations amoureuses.» Source : ARTICLE 5 Look jeunesse, look minceur et petites tricheries Lilianne Lacroix La Presse Les mannequins des magazines féminins sont systématiquement plus jeunes que les lectrices. Quelque 29 % du contenu total des magazines féminins porte sur l'image corporelle, publicité et articles confondus alors que la promotion, elle, s'y concentre à 36 %. Alors que la perte de poids était souvent présentée comme l'objectif de santé et de beauté à atteindre, une nouvelle tendance se fait jour: la lutte contre le vieillissement. «Jeunesse et minceur sont maintenant à égalité au niveau des critères de beauté», estime le Réseau québécois d'action pour la santé des femmes, qui présentera demain, lors de la célébration de la Journée sans diète, un rapport issu d'une démarche collective et intitulé «Changements sociaux en faveur de la diversité des images corporelles». Pour vendre l'idée du look jeunesse, les magazines n'hésitent pas à tricher un peu. «En effet, expliquent les auteures du rapport, même l'âge apparent varie à peine entre les mannequins de Clin d'oeil et du Bel âge. Mis à part Filles d'aujourd'hui pour des raisons évidentes, l'âge des femmes représentées, tant dans la publicité que dans les illustrations des articles, a tendance à être inférieur à l'âge du groupe cible de la revue.» Autrement dit, pour la majorité de leurs lectrices, les modèles des magazines sont carrément inatteignables. «Pour ajouter encore à la pression, à côté de la représentation des corps idéalisés, une foule de

7 produits nous sont proposés pour nous permettre de nous rapprocher du modèle idéal... Les signes du vieillissement sont perçus comme une calamité que l'on doit "corriger". C'est certainement payant, car si nous n'avons pas toutes du poids à perdre, toutes, nous vieillissons», soulignent les auteures. Quant à l'obsession du poids, elle s'est raffinée mais demeure toujours aussi présente: «Dans l'ensemble des magazines... on reconnaît que les régimes miracles n'existent pas. Maintenant, on maigrit intelligemment. Mais règle générale, on maigrit quand même. L'obsession se perpétue avec de nouvelles méthodes.» Un nouveau courant de sollicitation inquiète les auteures: «Les arguments utilisés laissent supposer que de changer notre image, c'est changer notre intérieur. C'est l'approche des cliniques de chirurgie esthétique: Laissez votre corps refléter votre beauté intérieure...» Ces pressions incessantes générant un marché fort lucratif, les professionnels de la transformation du corps se multiplient. Certains médecins ont même fait de l'approche esthétique une surspécialisation: ainsi «un ophtalmologiste offre de la chirurgie esthétique des paupières tandis qu'un oto-rhinolaryngologiste, déjà spécialiste en maxilo-facial, a ajouté la chirurgie esthétique à sa spécialité». Les médecines alternatives, elles aussi, sont touchées, alors qu'un phytothérapeute ainsi que deux acupuncteurs proposent des liftings. "On sent que, chez plusieurs spécialistes, l'intérêt pour l'art cosmétique se développe au détriment des soins de santé", dit le rapport. Tandis que les médecins s'intéressent à l'esthétique, les milieux esthétiques s'approchent pour leur part du médical et lui empruntent des techniques. C'est ainsi que "des électrolystes peuvent se procurer un laser et l'utiliser comme technique d'épilation, sans aucune formation". C'est sans compter les tatoueurs dont le seul préalable doit être le talent en dessin. Selon les auteures, la pression exercée sur les femmes pour correspondre à un modèle de beauté plus virtuel que réel constitue un véritable danger pour la santé des femmes, particulièrement dans le cas des adolescentes, plus vulnérables quand il est question d'image corporelle, et des femmes d'âge mûr, la cible privilégiée de l'industrie du rajeunissement. Face à ces constatations, le Réseau compte donc cibler des messages à l'intention de ces deux groupes pour promouvoir la diversité corporelle et bannir le concept du modèle unique de beauté. Issu du Regroupement des centres de santé des femmes du Québec, le Réseau québécois d'action pour la santé des femmes s'adresse à toutes les femmes préoccupées par la santé et a pour objectif de promouvoir et de défendre leurs droits et intérêts en adoptant une approche globale de la santé des femmes. Source :

8 ARTICLE 6 LA GÉNÉRATION PLASTIQUE Il ne faut pas se mentir: Être beau, c'est être aimé, compris, regardé. Qui de plus influençable en ce domaine que les jeunes gens dont l'estime est encore fragile et dont la personnalité est à peine formée? Face à un monde où la perfection physique domine, véritable tyran, de plus en plus d'adolescents et de jeunes adultes optent pour la chirurgie esthétique, espérant que des lèvres sensuelles ou une grosse poitrine les aideront à vivre heureux... Page reportage Journaliste : Hélène Courchesne Réalisateur : Karl Parent LA GÉNÉRATION PLASTIQUE Perfection et imperfection. Si les deux peuvent être beauté, seule l'imperfection peut faire le charme. Angélique Planchette Miroir, miroir, qui est la plus belle? La course à la perfection existe depuis toujours, mais elle n'est pas en passe de devenir plus facile, au contraire. Il y quelques dizaines d'années seulement, dissimuler ses petites imperfections était assez facile, car nous portions le plus souvent des vêtements très couvrants. C'est de moins en moins le cas, et tout défaut réel comme imaginaire s'affiche au grand jour. Il n'y a pas si longtemps, l'une des seules choses qui préoccupait les adolescentes étaient de savoir si elles allaient avoir de l'acné ou pas. Aujourd'hui, dès l'âge de 14 ans, on s'inquiète de son poids, de la largeur de ses hanches, de la droiture du nez et surtout de la grosseur de ses seins. Qui plus est, les moyens pour corriger le tout sont accessibles. Les jeunes sont inondés par la publicité, les vidéo-clips, les revues, les stars. On admire ces vedettes, et on veut leur ressembler à tout prix. Notre reportage veut faire état de cette situation : d'abord ici au Québec où l'intérêt pour la chirurgie esthétique est en nette croissance. Une jeune fille de 18 ans nous parle de ses deux liposuccions et une autre de 20 ans de son augmentation mammaire, un rêve qu'elle nourrissait depuis cinq ans. En l'an 2000, jeunes de moins de 18 ans ont subi une intervention chirurgicale esthétique aux États-Unis. Pour cette même période, 25% des chirurgies esthétiques ont été effectuées sur des individus âgés de 19 à 30 ans. Nous ne disposons pas de données pour le Québec, car les chirurgiens ne sont pas obligés de rapporter ces actes médicaux. La Floride est le deuxième état américain après la Californie où l'engouement pour la chirurgie esthétique est le plus fort. Nous y rencontrons des jeunes femmes qui avouent avoir eu des augmentations mammaires à cause de la pression du milieu, de l'environnement.

9 Il n'est pas rare pour des parents américains d'offrir comme cadeau d'anniversaire à leur fille une augmentation mammaire...! Enjeux a rencontré quatre adolescentes qui ont subi cette intervention majeure. Certains experts craignent cette tendance. Que risque-t-il d'arriver à l'identité de ces très jeunes gens qui courent après une perfection imposée par les médias et impossible à conserver? Le bonheur, c'est certain, n'est pas dans cette course effrénée vers un corps et un visage sans faille. Il existe différentes méthodes en chirurgie esthétique. Parmi celles-ci: La liposuccion Le lifting La blépharoplastie Le laser antirides - Laser brasion *** QUELLES SONT LES INTERVENTIONS DU VISAGE LES PLUS EN DEMANDE? La chirurgie du visage: le rajeunissement facial Le lifting frontal et des sourcils La chirurgie des paupières La chirurgie des oreilles ou otoplastie La chirurgie du nez ou rhinoplastie La réduction et le remodelage mammaire L augmentation mammaire La dermabrasion La liposuccion La lipectomie abdominale L addition de prothèses mentonnières et malaires Le peeling chimique Pour en savoir encore plus... Différences entre chirurgie esthétique, chirurgie plastique et chirurgie reconstructrice Planète esthétique Source :

10 Article 7 Des adolescentes se font offrir des implants mammaires comme cadeau pour enfin accepter leur corps Plus gros seins, plus de succès? Ce serait pour rehausser leur estime personnelle que les femmes font appel aux chirurgies esthétiques, notamment aux augmentations du volume des seins. Les implants mammaires sont en fait tellement populaires que, pour certaines adolescentes, c est le recours aux services des chirurgiens plasticiens qui les fera devenir la personne qu elles rêvent d être. Deux cas ont défrayé les manchettes ces derniers jours. Le premier est celui d une jeune Britannique qui aurait reçu des implants mammaires pour ses 16 ans; gracieuseté de sa mère Kay Franklin. Mais le tollé de protestations que la nouvelle a soulevé au Royaume-Uni a modifié la décision maternelle, qui remet au 18e anniversaire de sa fille la pose de nouveaux seins. Propriétaire d une entreprise de référence en chirurgie plastique et étant elle-même passée au bistouri plusieurs fois, la mère prétend que c est là une excellente façon pour sa fille de se sentir bien dans sa peau. La jeune femme, Jenna Franklin, rêve d implants mammaires depuis qu elle a 12 ans, parce que les femmes qui ont du succès ont de gros seins. «Il n y a qu à regarder Pamela Anderson ou encore celles que l on voit à la télé, dont la plupart ont eu des implants, pour se rendre compte que la poitrine est gage de succès» a confié l adolescente au quotidien londonien The Daily Telegraph. Le deuxième cas s est passé au Québec où la Régie de l assurance-maladie a payé pour les implants d une adolescente. Refusant tout d abord d examiner la requête, voilà que le psychiatre de la demoiselle aurait émis l avis selon lequel ces implants sont nécessaires pour l équilibre mental de sa patiente. La RAMQ a donc défrayé les coûts de l opération. C est du moins l histoire rapportée par les médias. Mais Michel Pelletier, porte-parole de la Régie, affirme qu «il y a trois critères qui permettent le remboursement des implants mammaires : une ablation suite à un cancer, une asymétrie ou une ablasie (absence de glandes mammaires).» En d autres mots, la demoiselle a eu accès aux deniers publics parce que son état le requérait, selon le règlement en vigueur. Dans les trois dernières années, c est le seul cas de ce genre impliquant une mineure, selon Michel Pelletier. «Il n est pas question pour nous de payer pour des caprices», conclut le porte-parole. Augmentez ce sein que je voudrais voir Selon le docteur André Camirand, un des plus éminents spécialistes nord-américains de la chirurgie esthétique, les augmentations du volume mammaire sont parmi les opérations de chirurgie esthétique les plus en demande. «En fait, c est entre le quart et la moitié de toutes les opérations, au Canada, qui concernent les implants mammaires. Pour ma part, plus de la moitié de toutes mes interventions sont pour augmenter le volume des seins.» La popularité de l augmentation du volume mammaire est telle qu un bar de la région de Montréal, le Millénium, a même offert comme prix d un concours, des implants d une valeur de $. La clientèle féminine de la discothèque avait alors augmenté de 20%. Il est difficile d obtenir des statistiques précises, mais on estime que près de augmentations du volume mammaire sont pratiquées annuellement au Québec. La RAMQ, pour sa part, reçoit entre 2000 et 3000 demandes par année. En 1999 aux États-Unis, interventions pour des implants mammaires ont été pratiquées sur des femmes, soit 20% de toutes les interventions de chirurgie esthétique. Et, selon la Société américaine des chirurgiens plasticiens, entre 1992 et 1999, les implants mammaires ont augmenté de 413% Finalement, environ 3% de toutes les interventions sont faites sur des adolescentes, lesquelles demandent surtout une reconstruction du nez.

11 D un point de vue social, on s interroge sur le modèle que l on donne aux jeunes quand on leur dit que l estime de soi est fonction du corps que l on a. Cette tendance à accorder autant d importance à l image corporelle est une mauvaise nouvelle concernant le type de valeurs que l on veut inculquer aux jeunes, disent les spécialistes. Pour en savoir plus... Historique, chirurgie plastique au Canada Le danger des implants mammaires Source : www2.canoe.com/infos/dossiers/archives/2001/01/ html

FRA 4061-3 COMPRÉHENSION EN LECTURE. La chirurgie au laser. Octobre 2008 Stéphane Rose, centre LeMoyne-D Iberville

FRA 4061-3 COMPRÉHENSION EN LECTURE. La chirurgie au laser. Octobre 2008 Stéphane Rose, centre LeMoyne-D Iberville FRA 4061-3 COMPRÉHENSION EN LECTURE La chirurgie au laser Octobre 2008 Stéphane Rose, centre LeMoyne-D Iberville Français 4061 - Compréhension en lecture La chirurgie au laser 2 Consignes Il est fortement

Plus en détail

RAPPEL DES OBLIGATIONS LEGALES EN FRANCE

RAPPEL DES OBLIGATIONS LEGALES EN FRANCE RAPPEL DES OBLIGATIONS LEGALES EN FRANCE La consultation sur rendez vous durant laquelle la demande du patient est appréciée et discutée, donne lieu à une ou plusieurs propositions de correction qui doivent

Plus en détail

REFLETS TROUBLANTS DE L IMAGE DE LA FEMME DE L AN 2000

REFLETS TROUBLANTS DE L IMAGE DE LA FEMME DE L AN 2000 REFLETS TROUBLANTS DE L IMAGE DE LA FEMME DE L AN 2000 Nous souhaitons toutes être belles. La relation des femmes à leur corps peut s avérer une douloureuse recherche de perfection. En cette époque où

Plus en détail

Journée sans maquillage : une entrevue entre ÉquiLibre et ELLE Québec

Journée sans maquillage : une entrevue entre ÉquiLibre et ELLE Québec Journée sans maquillage : une entrevue entre ÉquiLibre et ELLE Québec Cette semaine, Fannie Dagenais, la directrice générale d ÉquiLibre, et Louise Dugas, la rédactrice en chef reportage, culture et style

Plus en détail

Le rapport des femmes à la beauté

Le rapport des femmes à la beauté 1 Le rapport des femmes à la beauté Etude CSA pour Madame Figaro Rapport d étude octobre 2014 Julie GAILLOT, Directrice de clientèle julie.gaillot@csa.eu / 01 57 00 59 06 Marek KUBISTA Chargé d études

Plus en détail

Lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit, votre avenir financier en dépend grandement...

Lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit, votre avenir financier en dépend grandement... Bonjour, Maintenant que vous avez compris que le principe d'unkube était de pouvoir vous créer le réseau virtuel le plus gros possible avant que la phase d'incubation ne soit terminée, voyons COMMENT ce

Plus en détail

01. Une formation au label de qualité suisse

01. Une formation au label de qualité suisse Chirurgie esthétique Le boom romand Par William Türler, Daniel Saraga - Mis en ligne le 30.07.2012 à 14:12 Chaque jour ouvrable, 173 personnes passent sous le bistouri d un chirurgien esthétique en Suisse

Plus en détail

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent 1 Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent Mini livre gratuit Sherpa Consult Bruxelles, Mai 2012 Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction

Plus en détail

UNE CHIRURGIE D UN JOUR POUR VOTRE ENFANT

UNE CHIRURGIE D UN JOUR POUR VOTRE ENFANT 23 UNE CHIRURGIE D UN JOUR POUR VOTRE ENFANT Comment aider votre enfant à vivre cette expérience Pour vous, pour la vie Une chirurgie d un jour pour votre enfant Votre enfant aura bientôt une opération

Plus en détail

Sondage sur le phénomène de la cyberintimidation en milieu scolaire. Rapport présenté à la

Sondage sur le phénomène de la cyberintimidation en milieu scolaire. Rapport présenté à la Sondage sur le phénomène de la cyberintimidation en milieu scolaire Rapport présenté à la Mars 2008 Tables des matières Contexte et objectifs.... 2 Page Méthodologie.3 Profil des répondants...6 Faits saillants..10

Plus en détail

"Couples séparés mais toujours parents"

Couples séparés mais toujours parents "Couples séparés mais toujours parents" Compte rendu Rencontre à thème Le 31 Janvier 2012 Matin Intervenante : Katell Jouffe, psychologue à l'hôpital de jour pour enfants autistes et psychotiques et médiatrice

Plus en détail

FACE 2 F@CE 02-03 NOVEMBRE 2012 / CANNES COMPTE- RENDU RELATIONS PRESSE

FACE 2 F@CE 02-03 NOVEMBRE 2012 / CANNES COMPTE- RENDU RELATIONS PRESSE FACE 2 F@CE 02-03 NOVEMBRE 2012 / CANNES COMPTE- RENDU RELATIONS PRESSE Communiqué de presse post- événement La beauté du visage célébrée à Cannes Face 2 Face 2012 2 et 3 novembre Palais des Festivals

Plus en détail

Le problème de la (non) prise en charge par l assurance maladie

Le problème de la (non) prise en charge par l assurance maladie Le problème de la (non) prise en charge par l assurance maladie Karim Chayata Docteur en droit Enseignant à la Faculté de Droit et des Sciences Politiques de Sousse Introduction Rappel du cadre juridique

Plus en détail

LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans

LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans FAIREBOUGERLES9-13.org 1 LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans TABLE DES MATIÈRES 3 4 5 DONNÉES SOCIO- DÉMOGRAPHIQUES HABITUDES MÉDIATIQUES ET DE CONSOMMATION EN MATIÈRE DE MODE DE VIE PHYSIQUEMENT

Plus en détail

Formation internationale à distance de Coaching en Image et Image Management

Formation internationale à distance de Coaching en Image et Image Management Cours de Coach en Image Formation internationale à distance de Coaching en Image et Image Management France Image Coaching La créativité et la sagesse Française associées à l'organisation et la structure

Plus en détail

3. Projet de lecture. Français 30-2. Médias : Fait ou fiction? Cahier de l élève. Nom :

3. Projet de lecture. Français 30-2. Médias : Fait ou fiction? Cahier de l élève. Nom : 3. Projet de lecture Médias : Fait ou fiction? Français 30-2 Cahier de l élève Nom : Fait ou fiction? DESCRIPTION DU PROJET Tu vas lire un texte qui traite de la validité de l information en ligne pour

Plus en détail

L investissement en fonction du passif : qu en est-il de son usage à travers le monde?

L investissement en fonction du passif : qu en est-il de son usage à travers le monde? GROUPE DE RECHERCHE SUR LES PRATIQUES DE GESTION DES RÉGIMES DE RETRAITE L investissement en fonction du passif : qu en est-il de son usage à travers le monde? SOMMAIRE Le Groupe de recherche sur les pratiques

Plus en détail

Le Lipocontrol contre les amas graisseux

Le Lipocontrol contre les amas graisseux Extrait du BLOG VOTRE BEAUTE Le Lipocontrol contre les amas graisseux La lipolyse laser, nous vous en avions parlé dans la rubrique "Moi j'ai osé" du Votre Beauté de juin 2007. En une seule séance, sans

Plus en détail

LIFTING ( Source SOFCPRE www.plasticiens.org )

LIFTING ( Source SOFCPRE www.plasticiens.org ) LIFTING ( Source SOFCPRE www.plasticiens.org ) 1 LIFTING Cette fiche d'information a été conçue sous l égide de la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique (SOFCPRE) comme

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Assouplir l offre et les modalités de soutien financier pour améliorer l accessibilité à la formation

Assouplir l offre et les modalités de soutien financier pour améliorer l accessibilité à la formation Assouplir l offre et les modalités de soutien financier pour améliorer l accessibilité à la formation Commentaires du Conseil du patronat du Québec dans le cadre de la consultation sur l accessibilité

Plus en détail

En avril 2006, un citoyen produit sa déclaration de revenus 2005. En septembre de la même année, il constate une erreur dans sa déclaration initiale et produit une déclaration amendée à laquelle il joint

Plus en détail

SOMMAIRE. AVRIL 2013 TECHNOLOGIE ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES

SOMMAIRE. AVRIL 2013 TECHNOLOGIE ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES AVRIL 2013 TECHNOLOGIE ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES Faits saillants du sondage 2 Contexte et méthode de sondage 3 Profil des répondants 3 Investissements

Plus en détail

L ADOPTION OUVERTE, SEMI-OUVERTE OU FERMÉE DE NOUVEAU-NÉS CANADIENS

L ADOPTION OUVERTE, SEMI-OUVERTE OU FERMÉE DE NOUVEAU-NÉS CANADIENS L ADOPTION OUVERTE, SEMI-OUVERTE OU FERMÉE DE NOUVEAU-NÉS CANADIENS GUIDE D EXPLORATION POUR LE PARENT BIOLOGIQUE Adoption Vivere inc. 15, rue Principale Nord, Montcerf-Lytton (Qc) J0W 1N0 Sans frais :

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Adolescents : la vie en musique!

Adolescents : la vie en musique! Adolescents : la vie en musique! Les enfants en parlent J ai déjà piraté il y a longtemps, maintenant j achète mes musiques. Ordinateur, téléphone, baladeur : comment les jeunes écoutent-ils de la musique

Plus en détail

Le conditionnel présent

Le conditionnel présent Le conditionnel présent EMPLOIS On emploie généralement le conditionnel présent pour exprimer: une supposition, une hypothèse, une possibilité, une probabilité ( certitude); Ça m'étonnerait! J'ai entendu

Plus en détail

La Société de l assurance automobile du Québec

La Société de l assurance automobile du Québec LA SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC 2.2.9 La Société de l assurance automobile du Québec La Société de l assurance automobile du Québec a pour mission d assurer et de protéger les personnes

Plus en détail

Gestion éthique des banques de recherche

Gestion éthique des banques de recherche Gestion éthique des banques de recherche Jean-Marie Therrien, Ph.D. Président du Comité d éthique de la recherche, CHU Sainte-Justine 30 octobre 2012 Plan Justification éthique et scientifique Principes

Plus en détail

MÉMOIRE RELATIF À L ÉVALUATION DU RÉGIME GÉNÉRAL D ASSURANCE MÉDICAMENTS PRÉSENTÉ PAR LA FÉDÉRATION DES MÉDECINS SPÉCIALISTES DU QUÉBEC

MÉMOIRE RELATIF À L ÉVALUATION DU RÉGIME GÉNÉRAL D ASSURANCE MÉDICAMENTS PRÉSENTÉ PAR LA FÉDÉRATION DES MÉDECINS SPÉCIALISTES DU QUÉBEC MÉMOIRE RELATIF À L ÉVALUATION DU RÉGIME GÉNÉRAL D ASSURANCE MÉDICAMENTS PRÉSENTÉ PAR LA FÉDÉRATION DES MÉDECINS SPÉCIALISTES DU QUÉBEC Québec, le 21 février 2000 2. PRÉAMBULE La Fédération des médecins

Plus en détail

TRANSPORT EN COMMUN - SERVICE DE DESCENTE ENTRE DEUX ARRÊTS VISANT EN EXCLUSIVITÉ LES FEMMES : DISCRIMINATION FONDÉE SUR LE SEXE?

TRANSPORT EN COMMUN - SERVICE DE DESCENTE ENTRE DEUX ARRÊTS VISANT EN EXCLUSIVITÉ LES FEMMES : DISCRIMINATION FONDÉE SUR LE SEXE? Cat. 2.120-2.8 TRANSPORT EN COMMUN - SERVICE DE DESCENTE ENTRE DEUX ARRÊTS VISANT EN EXCLUSIVITÉ LES FEMMES : DISCRIMINATION FONDÉE SUR LE SEXE? M e Michel Coutu, conseiller juridique Direction de la recherche

Plus en détail

Pour diffusion immédiate. Nouveau sondage CROP : LES AIRES PROTÉGÉES, UNE PRIORITÉ SELON LES QUÉBÉCOIS

Pour diffusion immédiate. Nouveau sondage CROP : LES AIRES PROTÉGÉES, UNE PRIORITÉ SELON LES QUÉBÉCOIS COMMUNIQUÉ Pour diffusion immédiate Nouveau sondage CROP : LES AIRES PROTÉGÉES, UNE PRIORITÉ SELON LES QUÉBÉCOIS Montréal, le 6 mars 2007 Un sondage réalisé du 28 février au 4 mars 2007 par la maison CROP

Plus en détail

Protection des renseignements personnels, publicité ciblée et médias sociaux : Ampleur du problème : certaines observations déconcertantes

Protection des renseignements personnels, publicité ciblée et médias sociaux : Ampleur du problème : certaines observations déconcertantes Protection des renseignements personnels, publicité ciblée et médias sociaux : Ampleur du problème : certaines observations déconcertantes Avner Levin * * Professeur agrégé et directeur, Privacy and Cyber

Plus en détail

Bleu design Inc. Ronde finale Cas de marketing. Place à la jeunesse 2009

Bleu design Inc. Ronde finale Cas de marketing. Place à la jeunesse 2009 Bleu design Inc. Place à la jeunesse 2009 BLEU DESIGN Alors que pour certains le design est accessoire, pour d'autres c'est un mode de vie. C'est le cas d'amélia et d'éric, qui se sont rencontrés à l Académie

Plus en détail

Étude de marché sur les possibilités d utilisation de l aluminium dans les ponts routiers

Étude de marché sur les possibilités d utilisation de l aluminium dans les ponts routiers Étude de marché sur les possibilités d utilisation de l aluminium dans les ponts routiers SOMMAIRE Préparé pour: Étude réalisée par : Viami International Inc. et The Technology Strategies Group Le 24 mai

Plus en détail

- Enlever les imperfections de la peau avec l'outil clonage. - Donner plus d'impact à la chevelure du personnage

- Enlever les imperfections de la peau avec l'outil clonage. - Donner plus d'impact à la chevelure du personnage 1) Retoucher un portrait sous Gimp Les photos des magazines nous présentent souvent des personnes à la texture de peau parfaite, aux cheveux lumineux... Même si le maquillage compte pour beaucoup dans

Plus en détail

Dossier table tactile - 11/04/2010

Dossier table tactile - 11/04/2010 Dossier table tactile - 11/04/2010 Intro Je vais brièvement exposer dans ce document: Ce que j'ai fait, comment je l'ai fait, combien ça m'a couté, et combien de temps j'ai mis à fabriquer, dans le cadre

Plus en détail

4720.5560.46 (septembre 2009) 30 %

4720.5560.46 (septembre 2009) 30 % 4720.5560.46 (septembre 2009) 30 % Prévenir le jeu excessif chez les adolescents C est toujours gagnant! Pourquoi ce dépliant? [ ] Le rôle des parents est déterminant dans la prévention du jeu excessif

Plus en détail

Lumière sur le dossier de crédit

Lumière sur le dossier de crédit 752371475796195784410514425034919229125966691403 731357165987887390517388525458146660281582692990 476305115530580849601916633892027886521971369998 056438566201480982709642757557742937993251169491 138256991401648917557143532396695127816459553153

Plus en détail

DISCOURS D OUVERTURE DU PRESIDENT Monsieur Gérard VARIN

DISCOURS D OUVERTURE DU PRESIDENT Monsieur Gérard VARIN Siège Social & Administratif (Direction Générale Pôle Ressources) Centre polyvalent «Les Blanchères» - 40, rue Louise Damasse VERNON Tél. 02 32 64 35 70 Fax. 02 32 64 35 79 Courriel : siege.asso@lesfontaines.fr

Plus en détail

GREFFE A L ETRANGER : ATTENTION DANGER!

GREFFE A L ETRANGER : ATTENTION DANGER! GREFFE A L ETRANGER : ATTENTION DANGER! Merveilles de l Art antique, vestiges de civilisations disparues, sites prestigieux, palmeraies, oasis, océan aux reflets turquoise, sont aussi devenus les destinations

Plus en détail

Le guide de la. chirurgie esthétique. Implants mammaires, liposuccion, lifting, anti-rides. éditions

Le guide de la. chirurgie esthétique. Implants mammaires, liposuccion, lifting, anti-rides. éditions Le guide de la chirurgie esthétique Implants mammaires, liposuccion, lifting, anti-rides éditions Le guide de la chirurgie esthétique Implants mammaires, liposuccion, lifting, anti-rides Mieux comprendre

Plus en détail

Chronique Assurances et gestion des risques. sous la responsabilité de Gilles Bernier 1

Chronique Assurances et gestion des risques. sous la responsabilité de Gilles Bernier 1 Chronique Assurances et gestion des risques sous la responsabilité de Gilles Bernier 1 Puisque ce numéro de la Revue, tout comme celui de janvier 2004, est consacré à l assurance automobile, j ai choisi

Plus en détail

NOUVEAUX REPRÉSENTANTS DES RETRAITÉS AU CIRR

NOUVEAUX REPRÉSENTANTS DES RETRAITÉS AU CIRR Bulletin de la Section de Québec Septembre 2012 NOUVEAUX REPRÉSENTANTS DES RETRAITÉS AU CIRR Suite aux élections qui ont été tenues au cours des dernières semaines, Michel Doyon est devenu le représentant

Plus en détail

Patrimoines. La pierre angulaire d'une planification financière solide une gestion des dettes judicieuse

Patrimoines. La pierre angulaire d'une planification financière solide une gestion des dettes judicieuse Patrimoines La pierre angulaire d'une planification financière solide une gestion des dettes judicieuse Il y a deux ans, David emménage dans une autre ville. Il meuble sa nouvelle maison et règle plusieurs

Plus en détail

Le droit à l image???

Le droit à l image??? Le droit à l image??? Dans ma propre philosophie, je peux parler de DROIT sans évoquer les DEVOIRS.. Vous me permettrez donc de vous en entretenir de prime abord avec cependant les nuances suivantes: Le

Plus en détail

Petite enfance : investir très tôt dans l apprentissage non cognitif

Petite enfance : investir très tôt dans l apprentissage non cognitif Petite enfance : investir très tôt dans l apprentissage non cognitif La recherche du lauréat du prix Nobel de Sciences économiques James Heckman et sa pertinence pour les communautés francophones en milieu

Plus en détail

De la masse salariale des organismes de bienfaisance

De la masse salariale des organismes de bienfaisance De la masse salariale des organismes de bienfaisance Ces derniers jours, un courriel faisant état des salaires fort alléchants que touchent les dirigeants des organismes de charité a beaucoup circulé sur

Plus en détail

Date de diffusion publique : 4 septembre, 2012

Date de diffusion publique : 4 septembre, 2012 En règle générale, les Canadiens sont confiants de pouvoir reconnaître les signes d une urgence médicale, mais ils sont moins certains d avoir les compétences nécessaires pour intervenir. Quatre Canadiens

Plus en détail

La Protection de l'enfance Signalement et information préoccupante

La Protection de l'enfance Signalement et information préoccupante Rapport adopté lors de la session du Conseil national de l Ordre des médecins du 8 octobre 2010 Dr Irène KAHN-BENSAUDE Dr Jean-Marie FAROUDJA La Protection de l'enfance Signalement et information préoccupante

Plus en détail

EYB 2007-124247 Texte intégral SVA Commission d'accès à l'information du Québec. DATE : 8 janvier 2007

EYB 2007-124247 Texte intégral SVA Commission d'accès à l'information du Québec. DATE : 8 janvier 2007 EYB 2007-124247 Texte intégral SVA Commission d'accès à l'information du Québec 05 23 09 DATE : 8 janvier 2007 EN PRÉSENCE DE : Christiane Constant, Commissaire X. Demandeur c. Hôpital du Sacré-Coeur de

Plus en détail

VISITE DE L EXPOSITION AU THÉÂTRE DE PRIVAS :

VISITE DE L EXPOSITION AU THÉÂTRE DE PRIVAS : VISITE DE L EXPOSITION AU THÉÂTRE DE PRIVAS : Tania Mouraud : Glamour-ing, 2000 C est un film vidéo qui montre un acteur de théâtre qui se maquille avant d aller sur scène. Ça se passe en Inde. L acteur

Plus en détail

PROPRIÉTÉS D'UN LASER

PROPRIÉTÉS D'UN LASER PROPRIÉTÉS D'UN LASER Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : S'impliquer, être autonome. Elaborer et réaliser un protocole expérimental en toute sécurité. Compétence(s) spécifique(s)

Plus en détail

Le relooking de Sabrina

Le relooking de Sabrina Le relooking de Sabrina 29/01/2008 16:45 Sabrina a 27 ans, habite Genk avec son mari et ses 3 enfants (7 ans, 6 ans et 18 mois) et travaille pour les Magasins du monde. Physiquement, elle a les yeux verts,

Plus en détail

DEFINITION OBJECTIFS PRINCIPES

DEFINITION OBJECTIFS PRINCIPES Cette fiche d'information est un document remis aux patients avant une intervention chirurgicale. Les chirurgiens sont aujourd'hui tenus à fournir une information objective et compréhensible sur les risques

Plus en détail

Publicité: Le retour en grâce?

Publicité: Le retour en grâce? Publicité: Le retour en grâce? Pour la première fois depuis 2004, les Français, qui font preuve de maturité, sont moins critiques à l'égard de la publicité. Mais ils en attendent beaucoup. Septembre 2012

Plus en détail

Bien dans sa tête, bien dans sa peau: pour une école en santé! Fannie Dagenais, Dt.p., Directrice ÉquiLibre, Groupe d action sur le poids

Bien dans sa tête, bien dans sa peau: pour une école en santé! Fannie Dagenais, Dt.p., Directrice ÉquiLibre, Groupe d action sur le poids Bien dans sa tête, bien dans sa peau: pour une école en santé! Fannie Dagenais, Dt.p., Directrice ÉquiLibre, Groupe d action sur le poids ÉquiLibre Organisme à but non lucratif fondé en 1986 sous le nom

Plus en détail

LIFTING CERVICO-FACIAL OU LIFTING DU VISAGE ET DU COU

LIFTING CERVICO-FACIAL OU LIFTING DU VISAGE ET DU COU LIFTING CERVICO-FACIAL OU LIFTING DU VISAGE ET DU COU Version 4 mise à jour nov 2013 Information délivrée le : Cachet du Médecin : Au bénéfice de : Nom : Prénom : Cette fiche d information a été conçue

Plus en détail

Chirurgie. La chirurgie esthétique de moins en moins taboue Page 4. Top 10 des chirurgies esthétiques les plus populaires Page 4

Chirurgie. La chirurgie esthétique de moins en moins taboue Page 4. Top 10 des chirurgies esthétiques les plus populaires Page 4 page 1 PROMOTION lesoleil Le samedi 21 septembre2013 La chirurgie de moins en moins taboue Page 4 Top 10 des chirurgies s les plus populaires Page 4 Lapetite histoire de la chirurgie plastique et Page

Plus en détail

Un manque de logements, Un manque de services. Comment répondre adéquatement à ce plan d action?

Un manque de logements, Un manque de services. Comment répondre adéquatement à ce plan d action? Plan d action ministériel en santé mentale 2005-2010 «La force des liens» Phase II : services résidentiels en santé mentale Un manque de logements, Un manque de services. Comment répondre adéquatement

Plus en détail

COMMENT AIDER UN ÉLÈVE QUI BÉGAIE?

COMMENT AIDER UN ÉLÈVE QUI BÉGAIE? 10 504, boulevard Saint-Laurent, local 1 Montréal, (Qc), H3L 2P4; 514.332.9593 www.cliniquebeausoleil.com COMMENT AIDER UN ÉLÈVE QUI BÉGAIE? QU'EST-CE QUE LE BÉGAIEMENT? à Trouble caractérisé par une fréquence

Plus en détail

P.M. Si on commençait cette rencontre par des souvenirs plus anciens que les souvenirs professionnels?

P.M. Si on commençait cette rencontre par des souvenirs plus anciens que les souvenirs professionnels? , vol. 26, no. 1, 2005 RENCONTRE AVEC Guy FOURNIER (1925-2005) Guy Fournier raconte d abord sa «rencontre» avec la psychologie en la personne du père Mailloux. Ses souvenirs portent ensuite sur son travail

Plus en détail

Chaque membre de l équipe doit courir 10 relais d environ 10 km, totalisant plus ou moins 100 km par personne à la fin de l aventure (4 jours).

Chaque membre de l équipe doit courir 10 relais d environ 10 km, totalisant plus ou moins 100 km par personne à la fin de l aventure (4 jours). QUESTIONS A PROPOS DU DEFI LES PETITS TRESORS Qu est-ce que la Fondation les petits trésors? La fondation les petits trésors de l'hôpital Rivière-des-Prairies est née du désir des parents d'offrir la meilleure

Plus en détail

LUTTER POUR UNE MEILLEURE SANTÉ : QUE PEUT-ON FAIRE DANS NOTRE QUARTIER?

LUTTER POUR UNE MEILLEURE SANTÉ : QUE PEUT-ON FAIRE DANS NOTRE QUARTIER? LUTTER POUR UNE MEILLEURE SANTÉ : QUE PEUT-ON FAIRE DANS NOTRE QUARTIER? Résumé des trois enjeux présentés lors de l Assemblée publique du comité de lutte en santé de la Clinique communautaire de Pointe-Saint-Charles

Plus en détail

Partie 2 : La reproduction humaine La reproduction humaine

Partie 2 : La reproduction humaine La reproduction humaine Partie 2 : La reproduction humaine La reproduction humaine Qu est ce que la reproduction humaine? Quelles sont les étapes nécessaires à la conception d un enfant? L' Homme est-il toujours en capacité de

Plus en détail

médicale canadienne, l Institut canadien d information sur la santé, Santé Canada et le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada.

médicale canadienne, l Institut canadien d information sur la santé, Santé Canada et le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada. DEPUIS PLUSIEURS ANNÉES, la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) interroge ses membres sur plusieurs aspects touchant leur pratique professionnelle à l aide de sondages, de groupes de

Plus en détail

Repenser notre façon d aborder les problèmes de poids : s inspirer d un nouveau paradigme. Fannie Dagenais, Dt.P., M.Sc.

Repenser notre façon d aborder les problèmes de poids : s inspirer d un nouveau paradigme. Fannie Dagenais, Dt.P., M.Sc. Repenser notre façon d aborder les problèmes de poids : s inspirer d un nouveau paradigme Fannie Dagenais, Dt.P., M.Sc. Un problème de santé publique inquiétant Au Québec: 73 % des femmes veulent maigrir

Plus en détail

SERVICE PUBLIC FEDERAL DE PROGRAMMATION INTEGRATION SOCIALE, LUTTE CONTRE LA PAUVRETE ET ECONOMIE SOCIALE

SERVICE PUBLIC FEDERAL DE PROGRAMMATION INTEGRATION SOCIALE, LUTTE CONTRE LA PAUVRETE ET ECONOMIE SOCIALE Publié le : 2014-04-18 SERVICE PUBLIC FEDERAL DE PROGRAMMATION INTEGRATION SOCIALE, LUTTE CONTRE LA PAUVRETE ET ECONOMIE SOCIALE 19 DECEMBRE 2013. - Arrêté ministériel fixant le code de déontologie pour

Plus en détail

Êtes-vous bien épaulé?

Êtes-vous bien épaulé? D O C U M E N T D E D I S C U S S I O N 2 0 0 8 Êtes-vous bien épaulé? de votre fournisseur DMS. Par Dave Bates MISEZ SUR VOTRE RÉUSSITE. Êtes-vous bien épaulé? Bénéficiez-vous d assistance? de votre fournisseur

Plus en détail

01_15. Directive sur la poursuite contre un mineur

01_15. Directive sur la poursuite contre un mineur REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département des finances Office des poursuites Direction générale 01_15. Directive sur la poursuite contre un mineur Modifications, contrôles, approbation Version Date Description,

Plus en détail

L éthique dans les relations commerciales. Par Johanne Boucher, trad. a. Cuba, le 13 décembre 2012. Bonjour tout le monde,

L éthique dans les relations commerciales. Par Johanne Boucher, trad. a. Cuba, le 13 décembre 2012. Bonjour tout le monde, L éthique dans les relations commerciales Par Johanne Boucher, trad. a. Cuba, le 13 décembre 2012 Bonjour tout le monde, Aujourd hui j ai l intention de vous expliquer ce qui m a amenée à réfléchir sur

Plus en détail

se reconstruire avec ou sans intervention chirurgicale

se reconstruire avec ou sans intervention chirurgicale Des questions que vous vous posez et que vous pouvez poser aux soignants Comment se reconstruire avec ou sans intervention chirurgicale Vous allez avoir ou vous avez eu une ablation du sein (mastectomie),

Plus en détail

Hommes et femmes au travail Ni tout à fait les mêmes, ni tout à fait des autres. Etude Ipsos pour ELLE

Hommes et femmes au travail Ni tout à fait les mêmes, ni tout à fait des autres. Etude Ipsos pour ELLE Hommes et femmes au travail Ni tout à fait les mêmes, ni tout à fait des autres Etude Ipsos pour ELLE Pourquoi cette étude? Croiser le regard des hommes et des femmes sur le travail aujourd hui Le travail

Plus en détail

Le financement public de l enseignement universitaire au Québec

Le financement public de l enseignement universitaire au Québec RÉSUMÉ Le financement public de l enseignement universitaire au Québec Rapport de projet de Clément Lemelin http://www.cirano.qc.ca/pdf/publication/2010rp-06.pdf Rédaction du résumé : Brigitte Bouchard-Milord

Plus en détail

Créer son institut de Beauté Esthétique à domicile

Créer son institut de Beauté Esthétique à domicile Créer son institut de Beauté Esthétique à domicile Vous souhaitez créer votre institut ou devenir indépendante en réalisant des soins à domicile? Vous ne savez pas quelles démarches entreprendre et quelles

Plus en détail

L'insertion professionnelle des diplômés DNSEP 2003 trois ans après le diplôme

L'insertion professionnelle des diplômés DNSEP 2003 trois ans après le diplôme IREDU-CNRS Ministère de la Culture et de la Communication Délégation aux Arts plastiques Magali Danner Gilles Galodé L'insertion professionnelle des diplômés DNSEP 2003 trois ans après le diplôme Enquête

Plus en détail

Entretien du professeur Dartigues, directeur de l unité Inserm U897 de l Université de Bordeaux

Entretien du professeur Dartigues, directeur de l unité Inserm U897 de l Université de Bordeaux Entretien du professeur Dartigues, directeur de l unité Inserm U897 de l Université de Bordeaux - Que pensez vous du débat suscité par l article paru dans Sciences et Avenir sur l association entre benzodiazépines

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR L ADMISSIBILITÉ AU SARPA

QUESTIONNAIRE SUR L ADMISSIBILITÉ AU SARPA QUESTIONNAIRE SUR L ADMISSIBILITÉ AU SARPA Ce questionnaire vous permet d explorer si, dans votre situation, vous pouvez obtenir les services du SARPA. Pour plus d information, nous vous invitons à visiter

Plus en détail

1. Projet de lecture. Français 20-2. Médias : La pub. Cahier de l élève. Nom :

1. Projet de lecture. Français 20-2. Médias : La pub. Cahier de l élève. Nom : 1. Projet de lecture Médias : La pub Français 20-2 Cahier de l élève Nom : La pub DESCRIPTION DU PROJET Tu vas lire des annonces publicitaires pour être en mesure de discuter des moyens utilisés par les

Plus en détail

Conférences pour parents et intervenants. Un investissement relationnel ça rapporte!

Conférences pour parents et intervenants. Un investissement relationnel ça rapporte! Conférences pour parents et intervenants Pour garantir le succès de votre événement conférence Misez sur une valeur sûre Nos conférences ont toujours remporté un grand succès lors d'événements divers réunissant

Plus en détail

Les médias en quelques statistiques

Les médias en quelques statistiques Les médias en quelques statistiques Daniel Giroux Secrétaire général, Centre d études sur les médias, Université Laval Avec la collaboration de Sébastien Charlton Le fait que les Québécois passent de plus

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

La solitude du Manager

La solitude du Manager Dans le cadre d une enquête en ligne plus large intitulée Système et Pratiques relationnelles dans l entreprise Le département Etudes et Sondage de Human Asset s est intéressé à La solitude du Manager

Plus en détail

Le KARITe. equitable. & biologique. Bon pour. vous. bon pour. elles

Le KARITe. equitable. & biologique. Bon pour. vous. bon pour. elles equitable & biologique Bon pour vous bon pour elles Tendances >>> Découvrez le beurre de karité équitable & biologique, richesse de la nature africaine L engouement des consommateurs pour les produits

Plus en détail

INSTITUT FRANÇAIS DE CHIRURGIE DU NEZ ET DES SINUS

INSTITUT FRANÇAIS DE CHIRURGIE DU NEZ ET DES SINUS INFORMATIONS MEDICALES AVANT LA REALISATION D UNE RHINOPLASTIE ESTHETIQUE Définition Le terme de "rhinoplastie" désigne la chirurgie plastique et esthétique du nez. L'intervention se propose de modifier

Plus en détail

ESTIME DE SOI ET IMAGE CORPORELLE : COMPRENDRE POUR MIEUX INTERVENIR

ESTIME DE SOI ET IMAGE CORPORELLE : COMPRENDRE POUR MIEUX INTERVENIR ESTIME DE SOI ET IMAGE CORPORELLE : COMPRENDRE POUR MIEUX INTERVENIR Marie-Ève Blackburn Chercheure ÉCOBES Recherche et transfert, Cégep de Jonquière Marie-eve.blackburn@cjonquiere.qc.ca Jacinthe Dion

Plus en détail

L ESTIME DE SOI, C EST...

L ESTIME DE SOI, C EST... L'estime de soi Sources : C.A.P. Santé Outaouais. Votre guide d'animation Mieux-être en tête, 1994. SCRIPTOGRAPHIC COMMUNICATIONS LTD, Ce que vous devez savoir sur l'estime de soi, 1989. FORTIN, BRUNO.

Plus en détail

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA Regards sur l éducation est un rapport annuel publié par l Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et portant sur

Plus en détail

«ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE 2011 de l opération nationale de sensibilisation :

«ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE 2011 de l opération nationale de sensibilisation : avec le soutien de «ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE nationale de sensibilisation : Génération Numérique Fiche technique Le cinquième baromètre et a été réalisé par Calysto dans le cadre de sensibilisation

Plus en détail

Ordonnance de télécom CRTC 2005-415

Ordonnance de télécom CRTC 2005-415 Ordonnance de télécom CRTC 2005-415 Ottawa, le 22 décembre 2005 Bell Canada Référence : Avis de modification tarifaire 6862 Service d'accès par passerelle fourni au moyen de lignes sèches 1. Le Conseil

Plus en détail

Trousse d information Novembre 2004. Des outils pour s informer

Trousse d information Novembre 2004. Des outils pour s informer Trousse d information Novembre 2004 Des outils pour s informer Des outils pour s informer Ce cahier présente des outils qui permettent de pousser plus loin la recherche d'information. Une grande partie

Plus en détail

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Estime de soi MOI Affirmation de soi AUTRES Confiance en soi ACTION Contexte Règles fondamentales de la communication 1) On ne peut pas décider, par

Plus en détail

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Ecole d Application STURM Janvier-Février 2012 CM2 Salle 2 Mme DOUILLY DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Sujet proposé par les élèves et choisi par la majorité. 1 ère séance : définitions et explications Réflexion

Plus en détail

Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part...

Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part... Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part... - Collection Littérature humoristique - Retrouvez cette oeuvre et beaucoup d'autres sur http://www.atramenta.net 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque

Plus en détail

Le Web, les réseaux sociaux et votre entreprise. Applaudissons les Visionnaires 2009 de Québec. La génération C et le marché du travail

Le Web, les réseaux sociaux et votre entreprise. Applaudissons les Visionnaires 2009 de Québec. La génération C et le marché du travail VOLUME 12 NO 3 FÉVRIER/MARS 2010 LE MAGAZINE DE LA CHAMBRE DE COMMERCE DE QUÉBEC Le Web, les réseaux sociaux et votre entreprise 13 chemin du Pied-de Roi, Lac-Beauport (Québec) G3B 1N6 ENVOI DE PUBLICATION

Plus en détail

Anticiper pour avoir une innovation d'avance : le leitmotiv de Pierre Jouniaux, entrepreneur du big data!

Anticiper pour avoir une innovation d'avance : le leitmotiv de Pierre Jouniaux, entrepreneur du big data! Anticiper pour avoir une innovation d'avance : le leitmotiv de Pierre Jouniaux, entrepreneur du big data! Pierre Jouniaux http://www.safety line.fr CV : Pierre Jouniaux, ingénieur aéronautique, pilote

Plus en détail

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S Observatoire Ipsos-LogicaBusiness Consulting/Crédit Agricole Assurances Des attitudes des Européens face aux risques Fiche technique Ensemble : 7245 répondants

Plus en détail

A vertissement de l auteur

A vertissement de l auteur A vertissement de l auteur Attention, ce livre n est pas à mettre entre toutes mains ; il est strictement déconseillé aux parents sensibles. Merci à Madame Jeanne Van den Brouck 1 qui m a donné l idée

Plus en détail

9.11 Les jeux de hasard et d argent

9.11 Les jeux de hasard et d argent 9.11 Les jeux de hasard et d argent Maud Pousset, Marie-Line Tovar 288 Les jeux de hasard et d argent (JHA) constituent une activité ancienne et répandue, mais longtemps interdite. Leur offre s est étoffée,

Plus en détail

UNE ÉVALUATION Une évaluation c est quoi, çà sert à quoi? Evaluer mon projet et son plan d action pour le faire durer

UNE ÉVALUATION Une évaluation c est quoi, çà sert à quoi? Evaluer mon projet et son plan d action pour le faire durer MODULE ÉVALUER SON PROJET COMPRENDRE UNE ÉVALUATION Une évaluation c est quoi, çà sert à quoi? Evaluer mon projet et son plan d action pour le faire durer L ÉVALUATION DE L IMPACT SOCIAL L Impact Social

Plus en détail