DOSSIER DE PRESSE. FILASSIST Mémoire. Un service inédit de prévention et de soutien de la mémoire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER DE PRESSE. FILASSIST Mémoire. Un service inédit de prévention et de soutien de la mémoire"

Transcription

1 Paris, le 5 octobre 2007 DOSSIER DE PRESSE FILASSIST Mémoire Un service inédit de prévention et de soutien de la mémoire CNP Assurances Sophie Messager/Tamara Bernard : Tél / 19 Contacts presse : Filassistance Maria Depagne Tél

2 SOMMAIRE Communiqué de presse Page - 3 Le produit Filassist Mémoire de Filassistance «Un service de prévention et de soutien de la mémoire» Page - 5 Troubles de la mémoire : les enjeux du dépistage précoce Page - 10 Comment fonctionne notre mémoire? Page - 12 Comment stimuler notre mémoire? Page - 13 Le conseil scientifique et éthique senior Page - 14 Quelques exercices : - Anagramme Page Les spécialités culinaires de nos régions Page - 17 Présentation de Filassistance Page - 20 Présentation de CNP Assurances Page - 21

3 Paris, le 5 octobre 2007 Communiqué de presse Prévention et Soutien de la Mémoire : un service inédit un nouveau service Filassistance présenté au Salon Senior Plus (le 5 octobre à 10h30, Hall 6, Paris Expo, Porte de Versailles) Filassistance, société d assistance spécialisée dans les services de proximité à la personne, lance un nouveau service innovant et inédit de prévention et de soutien de la mémoire : Filassist Mémoire personnes atteintes en France, nouveaux cas détectés chaque année : la maladie d Alzheimer et les maladies apparentées sont une des principales causes de la dépendance liée au grand âge. Parallèlement à ces pathologies, le vieillissement normal entraîne fréquemment des difficultés liées à la perte de mémoire et cela dès l âge de 60 ans. Un dépistage précoce et des exercices d entretien de la mémoire permettent de ralentir leur évolution. Pour répondre à ce besoin, Filassistance propose aujourd hui le «Service de Prévention et Soutien de la Mémoire», Filassist Mémoire, la prestation la plus complète à ce jour sur le marché. Cette prestation est réalisée en deux temps. Elle repose en premier lieu sur une évaluation médico-psycho-sociale, s appuyant notamment sur des entretiens individuels avec la personne concernée et ses proches. En fonction des résultats de cette évaluation globale, réalisée par l équipe pluridisciplinaire de Filassistance, deux types de prestations peuvent être proposées : - en cas de dépistage précoce de certains troubles de la mémoire, la personne est orientée vers son médecin traitant pour un parcours de soins adapté. Filassistance met alors en place un suivi coordonné et une prise en charge spécifique pour l accompagner ainsi que ses proches, tout au long de sa démarche (rappel des rendez-vous avec le médecin, information et accompagnement des aidants, ) - en cas de troubles de la mémoire correspondant à un vieillissement normal, un programme d exercices d entretien de la mémoire proposé sous la forme d un cdrom ou de fiches mémoire permet aux personnes d acquérir des stratégies de mémorisation et de les utiliser dans la vie quotidienne. La plateforme de Filassistance accompagne l adhérent lors 3

4 de la réalisation de son programme et délivre des conseils de prévention en fonction des facteurs de risques de survenue d une maladie neurodégénérative. L équipe pluridisciplinaire (médecin, psychologue, assistante sociale, chargés d assistance) s appuie sur les dispositifs d aide existants (groupe de parole, atelier mémoire, hébergement temporaire,...), les réseaux locaux, les partenaires externes. Le Conseil Scientifique et Ethique Senior de Filassistance valide la qualité des informations délivrées aux adhérents. Il collabore également à la définition des prestations développées et au suivi des travaux et enquêtes spécifiques dans le domaine des seniors. Cette nouvelle prestation sera très prochainement incluse dans les contrats d assurance dépendance et de téléassistance proposés par certains partenaires de Filassistance et de CNP Assurances. Avec le lancement de ce service inédit, Filassistance démontre de nouveau, au sein du groupe CNP Assurances (premier assureur de personnes en France), une attention particulière aux besoins émergeants liés au vieillissement de la population et à la prévention. Avec CNP Assurances et ses partenaires, elle a notamment complété depuis plusieurs années les traditionnelles garanties financières en capital ou rente de certains contrats de prévoyance et d'épargne par des prestations en nature à forte valeur ajoutée : services d assistance et de proximité qui facilitent la vie des personnes ayant à faire face à un décès, un accident ou une maladie. Contacts Presse CNP Assurances Sophie Messager/Tamara Bernard Tél / 19 Filassistance Maria Depagne Tél Senior PLUS Caroline Fontaine Tél

5 LE PRODUIT FILASSIST MEMOIRE DE FILASSISTANCE «Un service de prévention et de soutien de la mémoire» Le Contexte : personnes atteintes en France, nouveaux cas détectés chaque année : la maladie d Alzheimer et les maladies apparentées sont une des principales causes de la dépendance liée au grand âge. Parallèlement à ces pathologies, le vieillissement normal entraîne fréquemment des difficultés liées à la perte de mémoire et cela dès l âge de 60 ans. Un dépistage précoce et des exercices d entretien de la mémoire permettent de ralentir leur évolution. Pour répondre à ce besoin réel, Filassistance propose aujourd hui le «Service de Prévention et Soutien de la Mémoire», la prestation la plus complète à ce jour sur le marché. La conception de la prestation : Ce service est le fruit d une collaboration entre les équipes de Filassistance (psychologues, médecins, assistantes sociales) et de partenaires extérieurs. Le Conseil Scientifique et Ethique Senior de Filassistance, composé de professionnels reconnus pour leurs compétences dans le domaine des fonctions cognitives, veille au respect de l éthique et de la cohérence des démarches de Filassistance. Il valide la qualité des informations délivrées aux personnes. Il collabore à la définition des prestations développées et au suivi des travaux et enquêtes spécifiques au domaine des seniors. Les objectifs de Filassist Mémoire : - Dépister précocement certains troubles de la mémoire et des fonctions cognitives - Inscrire la personne dans un parcours de soins et de prise en charge spécifique adapté à sa situation. - Proposer des exercices d entretien de la mémoire et des fonctions cognitives - Accompagner la personne concernée et son entourage selon le niveau de déficit cognitif et le mode de vie observé - Etre complémentaire aux autres prestations dépendance proposées par Filassistance (Téléassistance, Prévention de la perte d autonomie, Aide aux aidants, ) - Respecter les personnes et les professionnels de la santé (médecin traitant et intervenants de proximité) grâce à une démarche déontologique. 5

6 Descriptif du service : Bilan / Évaluation de la MémoireM Demande adhérent ou entourage Évaluation médico-psycho-sociale de Filassistance Significatif Non significatif Médecin traitant Information sur les exercices et programme d entraînement de la mémoire Avis spécialisé Consultation mémoire Accompagnement équipe pluridisciplinaire Fiches d information En cas de dépistage précoce de certains troubles de la mémoire, la personne est orientée vers son médecin traitant pour un parcours de soins adapté. Filassistance met alors en place un suivi coordonné et une prise en charge spécifique pour l accompagner ainsi que ses proches, tout au long de sa démarche (rappel des rendez-vous avec le médecin, information et accompagnement des aidants, ). La proposition d'un programme d'exercices d'entretien de la mémoire sous la forme d'un cdrom ou de fiches mémoire permet aux personnes présentant un vieillissement normal d'acquérir des stratégies de mémorisation et de les utiliser dans la vie quotidienne. La plateforme accompagne la personne lors de la réalisation de son programme et délivre des conseils de prévention selon les facteurs de risques présents de survenue d'une maladie neurodégénérative. Un accompagnement personnalisé à domicile peut également être mise en œuvre. 6

7 Filassist Mémoire Le programme d entraînement de la mémoire : Programme d entraînement de la mémoire Cd Rom Filassist Mémoire Fiches mémoire Évaluation Rôle de la plateforme Conseils Vie quotidienne / Mode de vie Analyse du suivi du programme Durée e du programme : 6 mois Nombre de séancess : 1 à 2 /semaine Fin de programme Fiche de synthèse personnalisée Conseils pratiques et hygiène de vie Accompagnement dans la réalisation du programme Accompagnement de l entourage et des aidants Poursuite des activités cognitivement stimulantes Information sur les fonctions cognitives et les facteurs de risque de la maladie neurodégénérative Le programme d entraînement de la mémoire avec le CDROM : 7

8 Grâce au CDROM, la personne a accès à des exercices et une interface adaptés aux seniors, notamment en terme d ergonomie. L aspect ludique permet également une meilleure adhésion à la réalisation du programme. Le CDROM propose 3 cycles complets de 24 séances de 30mn environ. Le programme d exercices s adapte en temps réel à la fois au niveau de l utilisateur et à ses résultats déjà obtenus. La plateforme Filassistance accompagne la personne tout au long de son programme et dans certains cas organisera un accompagnement à domicile par un intervenant de proximité. Le programme avec les fiches d exercices La plateforme Filassistance a validé et créé plus de 105 fiches d exercices adaptées aux seniors (Conseil scientifique et éthique Senior de Filassistance). Chaque fiche d exercice décrit les objectifs de l exercice, donne des consignes pour sa réalisation, propose des stratégies de mémorisation pour répondre aux questions. Elle fournit enfin les réponses avec les explications nécessaires et surtout les applications pratiques de l exercice dans la vie quotidienne. Ce programme comprend également le suivi et l accompagnement de la personne par la plateforme Filassistance. Exemple d une fiche Objectif ANAGRAMME Structurer sa pensée, développer l attention, savoir se concentrer, reconstituer un tout à partir d une partie. Consigne Reconstituez le nom de ces villes européennes dont les lettres ont été mélangées. Pour vous aider la première lettre vous est donnée. DMEASATMR VISNEE DEORLNS LESXREBUL AELEBRNCO A V L B B Stratégie possible Commencez par reconstituer les syllabes, puis le mot en entier. Vous savez que les mots sont tous des noms de villes européennes, si vous n arrivez pas à en retrouver certains récitez vous mentalement les différentes villes connues que vous connaissez pour les retrouver. Les atouts de Filassist Mémoire Ce service de «prévention et soutien de la mémoire» est une réponse à la fois innovante, préventive, simple et ludique aux problèmes importants posés par la perte de mémoire. 8

9 Il s appuie sur la validation scientifique et éthique de toute la démarche par un conseil scientifique indépendant. L accompagnement de la personne et de ses proches dans sa démarche inclus dans ce service en fait une prestation complète et adaptée à chaque individu. Ce service répond enfin aux engagements du Groupe CNP Assurances. Il est complémentaire aux autres prestations d accompagnement et de prévention de la dépendance (téléassistance, prévention de la perte d autonomie, services de proximité,.). Il est déjà proposé au sein des contrats dépendance de nouvelle génération et sera dès 2008 directement accessible pour les particuliers. La prestation Mémoire dans l offre de Filassistance L offre d assistance destinée aux seniors s articule autour de 4 axes : - informations, aide sociale et administrative, accompagnement dans les démarches - prévention - aide aux aidants - accompagnement par des services en nature en fonction de l évolution de la perte d autonomie de la personne et coordination C est donc très naturellement, qu après le bilan prévention autonomie développé par Filassistance en 2004, le service «prévention et soutien de la mémoire», Filassist Mémoire, vient compléter les offres assistance et services de Filassistance. Le mode de commercialisation Le service «prévention et soutien de la mémoire» s intègre naturellement - dans les offres d assistance dépendance, avec le bilan à tout moment et le soutien en cas d aléa - dans nos offres de téléassistance nouvelle génération à partir d un médaillon téléphone donnant en outre l accès à ce service et à la plateforme de l enseigne CNP Services à la personne. - dans les offres d accompagnement seniors destinées aux collectivités locales ou aux services d action sociale - dans le cadre d un produit individuel associant la venue à domicile d un prestataire de proximité Age d Or Services (dans le cadre législatif «Borloo» pour faciliter la réalisation des exercices à domicile -disponible courant 2008). La mémoire est une fonction complexe On considère la mémoire comme la faculté de se souvenir. En réalité, le souvenir n est que l aboutissement de tout un ensemble d'opérations mentales, conscientes et inconscientes. Parce que la mémoire, les souvenirs sont essentiels à la personne, Filassistance propose un précieux service en terme de prévention, de soutien et d accompagnement. 9

10 Troubles de la mémoire : les enjeux du dépistage précoce Le vieillissement de la population augmente de manière mécanique les risques de survenue de maladies associant des troubles cognitifs comme la maladie d Alzheimer. Quelques chiffres : une population à risque en augmentation Population française En 2020, la France compterait 17 millions de personnes âgées dont 4 millions de plus de 80 ans. A l horizon 2050, les plus de 60 ans représenteront, avec 22,4 millions d'individus, 35,1% de la population française. CNRS (centre national de la recherche scientifique) Maladie d Alzheimer La maladie d Alzheimer concernent environ personnes en France (70% vivent à domicile) nouveaux cas sont détectés par an On prévoit qu 1,3 million de personnes seront atteintes en 2020 (soit 1 personne de plus de 65 ans sur 4) 2,1 millions de personnes seraient atteintes en 2040 Les enjeux du dépistage précoce : Face à ce constat alarmiste, l enjeu tant en terme de santé public que de coût pour la collectivité vaut que nous relevions le défi. En effet, un certain nombre d études a démontré qu un dépistage précoce et des exercices d entretien de la mémoire pouvaient permettre de ralentir l évolution des troubles de la mémoire et de certaines maladies comme la maladie d Alzheimer. En cas de troubles de la mémoire correspondant à un vieillissement normal, un programme d exercices d entretien de la mémoire peut être proposé. Les troubles de la mémoire associés à l âge sont définis comme les «oublis bénins de la sénescence». Ils concernent plus d un tiers des sujets de 60 ans et plus. Ces troubles ne constituent ni le stade initial d une démence, ni un facteur de risque pour la survenue ultérieure d une démence. (GIL, R. (2006). Neuropsychologie. Paris : Masson) 1 En revanche, le dépistage précoce de certains troubles de la mémoire comme le trouble cognitif léger ou MCI (Mild Cognitive Impairement) peut permettre d identifier certaines populations à risque. Certains patients ne remplissent pas tous les critères de démence, et ne relèvent ni du vieillissement normal, ni du vieillissement pathologique. Ces personnes courent un risque plus grand que le reste de la population de développer une démence (15% à 1 an, 50% à 3 ans 1 ). Le sujet MCI a une plainte mnésique et des troubles de la mémoire objectifs et quantifiables. En revanche, le fonctionnement cognitif global est normal ainsi que les activités de la vie quotidienne. (DESFONTAINES, B. Les démences, classification clinique et traitement. Med-Line Edition) Pour ces populations cibles, la prise en charge dans un programme adapté d exercices de la mémoire peut être très efficace. D une manière générale, l activité mentale complexe 10

11 réduit de moitié le risque de maladie neurodégénerative : «USE IT OR LOSE IT!» (Valenzuela and Sachdev, 2006) et le risque de troubles cognitif légers (Verghese and al. 2006). De même, le risque d être atteint d une maladie neurodégénerative est plus faible chez les personnes qui augmentent leur réserve cognitive durant leur vie. Le risque est inférieure de 46% par rapport à une personne à réserve cognitive basse. Les loisirs cognitivement stimulants (lecture de journaux, de magasines ou de livres, jeux, échecs, mots croisés, puzzles, musées), fréquents, variés et intenses : - réduisent de 47% le déclin psychométrique, - réduisent de 33% le risque de maladie d Alzheimer. Il semble que ces activités doivent commencer à être développées et entretenues entre l âge de 20 et 39 ans (selon les auteurs) et poursuivies tout au long de la vie. (Firedland, R.P. et al. (2001). Patients with Alzheimer s disease have reduced activities in midlife compared with healthy control-group members. Proc Natl Acad Sci USA 2001; 98, P ) Quelques signes d alerte La personne n utilise plus le téléphone de sa propre initiative ou a par exemple des difficultés pour rechercher un numéro. Elle a des difficultés à gérer son budget, à remplir un chèque. Elle perd ses bonnes manières. Elle se néglige. Elle répète des phrases ou des faits dans la même conversation 11

12 Comment fonctionne notre mémoire? La mémoire est la capacité à intégrer, stocker et restituer une information au moment voulu. La mémoire est la fonction cognitive la plus largement sollicitée dans la plupart de nos actes. Elle intervient pour enregistrer ou rappeler des informations aussi diverses qu'un numéro de téléphone, l'endroit où l'on a laissé ses clés Elle participe également de façon essentielle à d'autres activités cognitives telles que la lecture, le raisonnement, le calcul mental... Elle façonne notre identité et relie les différentes phases de notre vie. Elle nous permet d évoquer nos souvenirs, de s adapter au présent et d anticiper l avenir. Les différentes sortes de mémoire Il n y a pas une mais des mémoires : La mémoire sensorielle, extrêmement brève, elle dure seulement quelques secondes. La mémoire à court terme également appelée mémoire de travail, nous la sollicitons en permanence ; c'est une mémoire qui nous offre la capacité de retenir, pendant une durée comprise entre une et quelques dizaines de secondes, jusqu'à 7 éléments d'information en moyenne. La mémoire à long terme stocke les informations pendant une longue période voir même pendant toute la vie. D'une capacité considérable, la mémoire à long terme est dépositaire de nos souvenirs, de nos apprentissages, en résumé, de notre histoire. Le processus de mémorisation Notre cerveau trie les informations pour faciliter la mémorisation. La mémorisation s effectue en trois temps : L acquisition : c est par le biais de nos 5 sens que les informations nous parviennent de l extérieur. Cette étape est facilitée par le désir de retenir l information, l intérêt, le plaisir, et fait appel à une attention soutenue. La fixation : c est le fait de «fixer» l information en mémoire. Elle varie selon l importance que nous accordons à l information, et à sa compréhension. Elle nécessite un bon fonctionnement général de l organisme. La restitution : elle varie selon la motivation, l hygiène de vie (sommeil, alimentation, etc.), les facteurs environnant (stress, bruit) et l ancienneté de l information. 12

13 Comment stimuler notre mémoire? Il existe différentes manières de stimuler ses fonctions cognitives au quotidien. Le style de vie Certaines activités de la vie quotidienne ont un bénéfice sur les fonctions cognitives et donc sur votre mémoire. Il s agit des tâches nécessitant des initiatives ou une planification, par exemple jardiner, voyager, bricoler, lire, sortir au restaurant, au musée, faire de la musique, des puzzles, du sport, etc. En revanche, des activités passives telles que regarder la télévision ou assister à des réunions ne stimulent pas la mémoire sauf si vous les faites dans le but d en faire ensuite un résumé par exemple. Les exercices papier-crayon Il s agit de tous les jeux qui sont commercialisés comme les mots croisés, les mots fléchés, les jeux de logique, les sudoku, etc. Ils sont généralement réalisés de manière individuelle. Ces exercices ont leur efficacité mais comportent également des inconvénients. Par exemple si vous faites tous les jours des mots croisés, vous finissez par connaître par cœur les définitions, le bénéfice se fera donc seulement si vous êtes sur de choisir un niveau de difficulté adapté. De plus ce qui est important c est de faire des exercices variés afin de stimuler toutes les fonctions cognitives, comme c est le cas par exemple pour ce programme. Les ateliers et animation mémoire Ils sont d une grande pertinence lorsqu ils sont animés par des professionnels ayant une formation adéquate, et très efficace lorsqu ils sont réalisés en groupe. Les exercices sur ordinateurs L objectif est de renforcer les fonctions cognitives tout en favorisant le maintien des compétences. Ces exercices sont disponibles sur des sites Internet moyennant un abonnement mensuel ou annuel, ou sur des cd-rom. Les différents programmes existant permettent des exercices d entraînement supervisé en adaptant en temps réel le niveau de difficulté. La plupart des programmes stimulent l ensemble des fonctions cognitives. 13

14 Le conseil scientifique et éthique senior : Définition, composition, rôle et mission Dans le cadre des différentes prestations destinées aux seniors, afin de garantir la pertinence des démarches et la qualité des informations délivrées à leurs adhérents, Filassistance a fondé un conseil scientifique et éthique senior indépendant. I. Les missions du conseil scientifique et éthique senior Collaborer à la définition des prestations développées par les deux sociétés et destinées aux seniors. Proposer les modifications nécessaires à ses prestations selon l évolution de la recherche médicale, les recommandations des organismes publics indépendants et les données issues de la mise en place de ses prestations. Collaborer aux choix des thèmes des supports des informations délivrées. Proposer les modifications nécessaires au contenu de ses supports. Collaborer à la conduite et au suivi des travaux et enquêtes spécifiques au domaine des seniors. Conseiller les deux sociétés dans la mise en place des partenariats avec les professionnels de santé. II. La composition du conseil scientifique et éthique senior de Filassistance Madame le professeur Anne-Sophie Rigaud Professeur des universités, Psychiatre, Gériatre Chef de service de gériatrie et Chef du pôle court séjour Hôpital Broca Coordonnateur du Centre Mémoire de Ressources et de Recherche (CMMR) d Ile de France Madame Jocelyne de Rotrou Neuropsychologue Madame le docteur Marie-Laure Seux Praticien Hospitalier, Médecine interne, Gériatrie Responsable de la commission de formation du CMMR Ile de France Docteur jean-constantin Amadei Médecin généraliste, Ancien interne de médecine générale, Diplômé de gériatrie Président du réseau ville-hôpital Mémoris Docteur jean- Marie Vetel Médecine interne, Gériatrie Ex chef de service de gériatrie du centre hospitalier du Mans Membre de la commission de transparence des médicaments à la HAS Chargé de mission national d enseignement des systèmes AGGIR et PATHOS Président du syndicat national de gérontologie clinique 14

15 Quelques exercices ANAGRAMME Objectif Structurer sa pensée, développer l attention, savoir se concentrer, reconstituer un tout à partir d une partie. Consigne Retrouvez des noms de fleurs dont les lettres ont été mélangées. Pour vous aider la première lettre de chaque mot a été placée. Exemple : EILPTU Réponse : TULIPE Exercice : EORS Réponse : R AILLS L AADHILL D EGMTUU M AACEILM C EEILLOT O EIINOPV P AADELNV L AEGILLU G AEGIMNRU G AEEGILNNT E AEEGIMRRTU M Prévention Mémoire Filassistance International

16 Stratégie possible Commencez par reconstituer les syllabes, puis le mot en entier. Vous savez que les mots sont tous des noms de fleurs, si vous n arrivez pas à en retrouver certains récitez vous mentalement les différentes fleurs que vous connaissez pour les retrouver. Réponses EORS AILLS AADHILL EGMTUU AACEILM EEILLOT EIINOPV AADELNV AEGILLU AEGIMNRU AEEGILNNT AEEGIMRRT ROSE LILAS DALHIA MUGUET CAMELIA OEILLET PIVOINE LAVANDE GLAIEUL GERANIUM EGLANTINE MARGUERITE Applications dans la vie quotidienne Développement de l esprit de synthèse. Organisation des pièces d un logement. Classement/rangement de livres, de disques. Prévision ou organisation de courses. Retrouver des objets perdus à partir de repères. Prévention Mémoire Filassistance International

17 LES SPECIALITES CULINAIRES DE NOS REGIONS Objectif Mobiliser ou acquérir des connaissances culturelles. Consigne Voici une liste de spécialités culinaires françaises et une liste de régions. Reliez par une flèche chaque plat à la région qui correspond. Spécialités Régions Choucroute Foie gras Pansette de Gerzat Quiche lorraine Tapenade Eclade Ficelle picarde Bœuf bourguignon Poule au blanc Pâté de pommes de terre Alsace Aquitaine Auvergne Bourgogne Basse Normandie Limousin Lorraine Picardie Poitou-Charentes Provence-alpes-côte-d'azur Stratégie possible Commencez par les spécialités que vous connaissez, pour les autres essayer de trouver la solution par déduction. Par exemple : Le bœuf bourguignon => Bourgogne Prévention Mémoire Filassistance International

18 Réponses ALSACE Prévention Mémoire Filassistance La choucroute International garnie 2007 est une spécialité dont le chou fermenté Prévention Mémoire Filassistance International 2007 constitue la base, agrémenté de pommes de terre et de diverses cochonnailles. AQUITAINE AUVERGNE BASSE- NORMANDIE BOURGOGNE LIMOUSIN LORRAINE POITOU- CHARENTE PROVENCE ALPES COTE D AZUR Le foie gras est un mets composé exclusivement de foies (assaisonnés) de canards ou d'oies qui ont été gavés afin que leur foie devienne de taille largement supérieure à la normale. La pansette de Gerzat est une préparation à base de panse d'agneau. Elle est préparée par les artisans traiteurs et charcutiers de Gerzat dans le Puy de Dôme. Elle est généralement vendue «nature». La poule au blanc est une vieille spécialité culinaire de Normandie. Il s agit d une poule mise à cuire à feu très doux avec des carottes, des navets, des poireaux, des oignons cloutés et un bouquet garni dans une sauce blanche mouillée de cidre et d eau. La sauce d accompagnement est ensuite élaborée à l aide d œufs et de crème fraîche mouillés de jus de cuisson. Le bœuf bourguignon est un plat de viande de bœuf accompagné de carottes. Le pâté aux pommes de terre est une spécialité du Bourbonnais et de la creuse. Il peut servir de plat principal ou d accompagnement. La quiche lorraine est une tarte salée dont la pâte est recouverte de lardons. C'est une recette traditionnelle lorraine mais elle s'est largement diffusée dans toute la France et audelà. Elle est consommée le plus souvent chaude en entrée. Son usage à l'occasion d'apéritifs ou de lunchs est de plus en plus fréquent. La production de quiche lorraine est énorme. On la trouve chez tous les charcutiers et boulangers. Elle fait également l'objet d'une importante production industrielle. Elle est proposée fraîche, sous vide ou congelée. L'éclade est une recette typiquement charentaise, et plus particulièrement de l île d Oléron.. C'est une recette qui se fait l'été en extérieur et qui remplace agréablement le traditionnel barbecue. La tapenade est une recette de cuisine provençale principalement constituée d'olives broyées, d'anchois et évidemment de «tapena» (câpres en occitan), d'où son nom. Elle peut être dégustée sur canapé, ou simplement en la tartinant sur du pain ou en y trempant des bâtonnets de légumes. 18

19 Applications dans la vie quotidienne Participer aux conversations et discussions. Se souvenir de connaissances acquises il y a longtemps. Enrichir sa culture générale. Prévention Mémoire Filassistance International

20 Société d assistance et filiale de CNP Assurances, Filassistance est le seul spécialiste français de l assistance de proximité aux personnes. Filassistance intervient sur tous les domaines de l assistance de proximité et des services à la personne. Depuis plus de 3 ans, Filassistance connaît la plus forte progression de toutes les sociétés d assistance avec près de 40% de croissance par an. Ses facteurs de différenciation par rapport aux plateformes d assistance traditionnelles se situent particulièrement sur l accompagnement des personnes et l aide dans les démarches, audelà de la simple recherche de prestataires et de la mise en œuvre de prestations en nature. Elle intervient en France (y compris Corse et Départements d Outre Mer) et dans le monde entier. Nos plateaux d assistance sont composés d équipes pluridisciplinaires dont une équipe médico-sociale (médecins, assistantes sociales, psychologues ), composés de collaborateurs expérimentés qui mettent en œuvre des prestations d assistance 24h/24 et 7j/7, dans le respect de la déontologie et des professionnels de santé. L objectif de Filassistance est de développer une nouvelle approche de l assistance de proximité aux personnes afin de répondre aux besoins croissants de services en nature accessibles et abordables. Filassistance a développé des partenariats originaux avec des prestataires de services de proximité (Age d Or Services, Carrés Bleus) afin de mettre en œuvre ces nouvelles prestations. Nous proposons une offre d assistance complète et innovante : assistance de proximité, assistance domicile, télé-assistance nouvelle génération, assistance voyage, assistance automobile, prévention, informations et Hotline,.. Cette offre est notamment mise en œuvre à travers les contrats d assurance santé, épargne, prévoyance et dépendance de nos partenaires. Si l offre Filassistance est actuellement la plus complète du marché pour les prestations d assistance de proximité, c est bien parce qu elle a été construite avec l expérience cumulée de CNP Assurances et de ses partenaires, et qu elle s appuie sur de nouveaux prestataires comme l Age d Or Services. Activité : Assistance proximité Téléassistance Assistance domicile Assistance voyage Chiffres clés Date de création : 2000 Capital: Nombre Bénéficiaires 2007 : Entreprise régie par le Code des Assurances RCS Nanterre Partenaires : 130 contrats de partenariat (Mutuelles, Banques, Assureurs, Collectivités locales, Entreprises, Particuliers ) Produits : Prestations en cas de perte d autonomie, d incapacité, de décès En cas de maladie, d accident En cas d hospitalisation, de perte d emploi Téléassistance, structures d urgence Accompagnement médico-social Aide ménagère Garde d enfants Livraison de médicaments, de repas Informations sociales, administratives, juridiques, sur les voyages Ecoute Psychologique Autres Valeurs : Accompagner, être à l écoute, conseiller, rassurer, agir. SERVICE COMMERCIAL (N indigo) 0,12 TTC la minute 20

Mutex Indépendance Services - 10 % si vous adhérez en couple. Gardez le contrôle de votre vie!

Mutex Indépendance Services - 10 % si vous adhérez en couple. Gardez le contrôle de votre vie! - 10 % si vous adhérez en couple Mutex Indépendance Services Gardez le contrôle de votre vie! Les 10 raisons de souscrire Mutex Indépendance Services Une rente mensuelle de 300 f à 2000 f en fonction de

Plus en détail

SERVICES. aux Adhérents NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE

SERVICES. aux Adhérents NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE SERVICES aux Adhérents NOUS SOMMES PARCE BIEN QUE PLACÉS VOUS ÊTES POUR PLUS VOUS QU UN COMPRENDRE MÉDECIN, NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Services aux adhérents + En partenariat avec

Plus en détail

PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE

PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE Rencontre presse Jeudi 12 septembre 2013 PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE Plus de 4 millions de Français1

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie Mots-clés de l aide à l autonomie Compensation Aide ou ensemble d aides de toute nature apportées à une personne subissant des altérations substantielles et durables de son état physique, intellectuel

Plus en détail

ProtŽger ma famille. Perte d'autonomie. ATOLL DƒPENDANCE. Pour anticiper

ProtŽger ma famille. Perte d'autonomie. ATOLL DƒPENDANCE. Pour anticiper ProtŽger ma famille Perte d'autonomie ATOLL DƒPENDANCE Pour anticiper Anticiper lõavenir pour pržserver votre autonomie! Selon l INSEE, il y a en France environ 1,4 million de personnes âgées de plus de

Plus en détail

Mieux comprendre la protection sociale

Mieux comprendre la protection sociale Mieux comprendre la protection sociale www.cnrs.fr Direction des ressources humaines Service du développement social Septembre 2010 1 - En préambule Premier volet : ma protection sociale en quelques lignes

Plus en détail

DU de réhabilitation neuropsychologique Paris 6. La stimulation cognitive

DU de réhabilitation neuropsychologique Paris 6. La stimulation cognitive DU de réhabilitation neuropsychologique Paris 6 La stimulation cognitive Emilie Wenisch Psychologue CMMR-IDF Hôpital Broca Stimulation Cognitive : terminologie SC : terme vaste «Ateliers mémoire» Pratiquée

Plus en détail

la maladie d Alzheimer

la maladie d Alzheimer Prévenir... les difficultés de vie avec un proche atteint de la maladie d Alzheimer 27 La maladie d Alzheimer n est pas la maladie d une seule personne 800 000 français sont atteints par la maladie d Alzheimer

Plus en détail

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre Avril 2011 La longue expérience de la Mutualité Française dans la mise en œuvre d actions de prévention,

Plus en détail

Actionnaires. Lettre d information. 32,6 Md. 1 Md 78,90. Rencontre avec Gilles Benoist, Directeur général. Chiffres clés au 31/12/2009

Actionnaires. Lettre d information. 32,6 Md. 1 Md 78,90. Rencontre avec Gilles Benoist, Directeur général. Chiffres clés au 31/12/2009 Numéro 42 Avril 2010 Lettre d information Actionnaires Rencontre avec Gilles Benoist, Directeur général Grâce à l ensemble de nos partenaires, nous avons développé l activité sur toutes les zones où nous

Plus en détail

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée»

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» «SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» intéresser, l entendre, et transformer en soins de vie ce qu elle veut nous dire qu elle soit atteinte

Plus en détail

La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite

La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite Les retraités et leur logement Maison de la Chimie, 18 novembre 2013 La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite Anne Sophie Grave

Plus en détail

Atelier memo-technik

Atelier memo-technik Plus d'information sur : http://atelier.memo-technik.fr Atelier memo-technik Outil multimédia de stimulation de la mémoire et de l'attention à destination des : orthophonistes, neuropsychologues, animateurs

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 28 janvier 2009 Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat Le groupe Malakoff Médéric et la Caisse

Plus en détail

La dépendance. 1 grande victoire 1 grand défi! (âge moyen : + de 80 ans aujourd hui, contre 47 ans en 1900)

La dépendance. 1 grande victoire 1 grand défi! (âge moyen : + de 80 ans aujourd hui, contre 47 ans en 1900) La dépendance 1 grande victoire 1 grand défi! (âge moyen : + de 80 ans aujourd hui, contre 47 ans en 1900) 2 DÉFINITION ENJEUX ET IMPACTS EVOLUTIONS POINT DE VUE POLITIQUE POURQUOI 1 ASSUREUR? LA SILVER

Plus en détail

TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire

TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire Telecom Bretagne, Institut Telecom M@rsouin, CREM Myriam.legoff@telecom-bretagne.eu

Plus en détail

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie»

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» DOSSIER PAERPA «Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» 1 _ SOMMAIRE Quelques données chiffrées 3 Les initiatives déjà engagées pour améliorer les parcours de

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR / DOCUMENT INDIVIDUEL

CONTRAT DE SEJOUR / DOCUMENT INDIVIDUEL CONTRAT DE SEJOUR CONTRAT DE SEJOUR / DOCUMENT INDIVIDUEL DE PRISE EN CHARGE DE PRISE EN CHARGE Accueil de Jour «Maison Bleue» Le contrat de séjour définit les droits et les obligations de l'etablissement

Plus en détail

Janvier 2014 LES PLATEFORMES D ACCOMPAGNEMENT ET DE REPIT

Janvier 2014 LES PLATEFORMES D ACCOMPAGNEMENT ET DE REPIT Janvier 2014 LES PLATEFORMES D ACCOMPAGNEMENT ET DE REPIT Bilan national de l enquête d activité 2012 Les plateformes d accompagnement et de répit Bilan national de l enquête d activité 2012 I 2 I DGCS

Plus en détail

Lépine Providence DOSSIER DE PRESSE

Lépine Providence DOSSIER DE PRESSE Lépine Providence L E S E N S D E L A V I E DOSSIER DE PRESSE Réunir & innover au service des personnes âgées Depuis 2010, la Ville de Versailles est titulaire du label Bien vieillir. Véritable récompense

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

Votre maintien à domicile financé en cas de dépendance *. MGEN. mgen.fr COMPLÉMENT AUTONOMIE. Rente mensuelle jusqu à 450

Votre maintien à domicile financé en cas de dépendance *. MGEN. mgen.fr COMPLÉMENT AUTONOMIE. Rente mensuelle jusqu à 450 COMPLÉMENT AUTONOMIE Votre maintien à domicile financé en cas de dépendance *. Capital 1 er équipement à partir de 750 Rente mensuelle jusqu à 450 * Dans les limites et conditions de la notice d information

Plus en détail

L engagement en pratique des gestionnaires de cas

L engagement en pratique des gestionnaires de cas L engagement en pratique des gestionnaires de cas Cyrille Lesenne Président de l'association Française des Gestionnaires de Cas (AFGC) Samuel Lesplulier Vice Président de l AFGC La gestion des cas La gestion

Plus en détail

Communiqué de presse. Fonds Stratégique de Participations : un nouvel investissement de long terme dans le capital d un fleuron industriel français

Communiqué de presse. Fonds Stratégique de Participations : un nouvel investissement de long terme dans le capital d un fleuron industriel français Communiqué de presse Paris le 1 er juin 2015 Fonds Stratégique de Participations : un nouvel investissement de long terme dans le capital d un fleuron industriel français Le Fonds Stratégique de Participations

Plus en détail

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Action sociale Nos actions dans le domaine du handicap L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Assumer au quotidien une situation de handicap est difficile pour une famille

Plus en détail

Prendre soin des miens jusqu à la fin, pour moi, c est capital.

Prendre soin des miens jusqu à la fin, pour moi, c est capital. SOLLICITUDES ASSURANCE OBSÈQUES MGEN Prendre soin des miens jusqu à la fin, pour moi, c est capital. Sans questionnaire médical Capital décès garanti mgen.fr Mutuelle Santé Prévoyance Autonomie Retraite

Plus en détail

MAMI SENIORS Livret d accueil

MAMI SENIORS Livret d accueil MAMI SENIORS Livret d accueil Maison «Mami seniors» : Un espace d accueil de jour non médicalisé. C est un lieu de rencontres, d échanges et d animation au cœur de Toulon. Soucieux de cultiver le lien

Plus en détail

La Garantie Santé. Enfin une complémentaire santé qui répond à vos attentes. Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité,

La Garantie Santé. Enfin une complémentaire santé qui répond à vos attentes. Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité, Enfin une complémentaire santé qui répond à vos attentes La Garantie Santé Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité, immatriculée au registre national des mutuelles sous le

Plus en détail

L'aidant familial face à Alzheimer: la tablette un outil simple et pratique

L'aidant familial face à Alzheimer: la tablette un outil simple et pratique L'aidant familial face à Alzheimer: la tablette un outil simple et pratique Vous trouverez ici notre guide d utilisation et d accompagnement pour l'aidant familial utilisant la tablette et nos jeux de

Plus en détail

Santé ET Prévoyance. Complémen ter vous accompagne vraiment plus loin!

Santé ET Prévoyance. Complémen ter vous accompagne vraiment plus loin! Santé ET Prévoyance vous accompagne vraiment plus loin! 3 offres labellisées pour bien accompagner votre démarche de protection sociale La participation financière de votre collectivité fait avancer la

Plus en détail

Notice d information à remettre à l adhérent Contrat n F 14 D 0373

Notice d information à remettre à l adhérent Contrat n F 14 D 0373 Notice d information à remettre à l adhérent Contrat n F 14 D 0373 Les prestations d assistance du contrat d assurance dépendance PREVOYANCE FER définies ci-après, sont assurées par FILASSISTANCE INTERNATIONAL

Plus en détail

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES CONTEXTE 1. Pourquoi avoir élaboré un guide sur l éducation thérapeutique du En réponse à la demande croissante des professionnels de santé

Plus en détail

Guide. du Correspondant Mutualiste

Guide. du Correspondant Mutualiste Guide du Correspondant Mutualiste Version 2 - Janvier 2011 La Mutuelle Nationale Territoriale - Mutuelle soumise aux dispositions du Code de la Mutualité - RNM 775 678 587 - Document non contractuel -

Plus en détail

Comment choisir sa maison de retraite?

Comment choisir sa maison de retraite? Les Essentiels Les Essentiels de Cap Retraite n 5 Résidence du soleil Comment choisir sa maison de retraite? 6 FICHES PRATIQUES Les différents types d établissement Les coûts en maison de retraite Le dossier

Plus en détail

Définition, finalités et organisation

Définition, finalités et organisation RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Définition, finalités et organisation Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à présenter à l ensemble des professionnels de santé, aux patients

Plus en détail

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013 La preuve par Principaux enseignements du bilan des PRT et du recensement des projets télémédecine 2013 Le recensement Télémédecine 2013 01 Synthèse du recensement Télémédecine 2013 02 Répartition et maturité

Plus en détail

dernier avis d imposition du foyer ; justificatifs des ressources des 3 derniers mois du foyer ; factures acquittées. Aide unique.

dernier avis d imposition du foyer ; justificatifs des ressources des 3 derniers mois du foyer ; factures acquittées. Aide unique. Placement en établissement médicalisé ou spécialisé Cette aide permet de faire face à la charge financière importante que représente le placement en établissement spécialisé de l adhérent ou de l ayant

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE

DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE Protection ACCIDENT Protection HOSPI Capital ÉQUIPEMENT HANDICAP / DÉPENDANCE Contact presse : Stéphanie ARREGROS Responsable Communication Tél. : 01 64

Plus en détail

Les Matinales SILVER ECO La Synthèse. Assurance et Silver économie. 16 juin 2015 Théâtre du rond-point des Champs-Elysées

Les Matinales SILVER ECO La Synthèse. Assurance et Silver économie. 16 juin 2015 Théâtre du rond-point des Champs-Elysées Les Matinales SILVER ECO La Synthèse Assurance et Silver économie 16 juin 2015 Théâtre du rond-point des Champs-Elysées Une matinale animée par Hélène Delmotte (Care Insight) et Benoît Goblot (agence Matinal)

Plus en détail

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent Profondément humain Un peu d histoire pour éclairer le présent Créée depuis 1999 en région Rhône-Alpes par des mutuelles interprofessionnelles partageant les mêmes valeurs mutualistes de solidarité, de

Plus en détail

Aspect nutritionnel chez le sujet âgé

Aspect nutritionnel chez le sujet âgé Aspect nutritionnel chez le sujet âgé Définition Etat pathologique résultant d apports nutritionnels insuffisants en regard des dépenses énergétiques de l organisme: diminution des apports alimentaires

Plus en détail

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession Position adoptée par Conseil national de l Ordre des infirmiers le 14 septembre 2010 Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Plus en détail

Votre santé, notre quotidien 2014/2015. www.essentissime.com

Votre santé, notre quotidien 2014/2015. www.essentissime.com Votre santé, notre quotidien 2014/2015 www.essentissime.com ESSENTISSIME TM (Limité à 15 jours) 100 % FR (Limité à 15 jours en psychiatrie) Plafond année 1 (*) 100 Plafond année 2 150 Plafond année 3 et

Plus en détail

Epilepsies : Parents, enseignants, comment accompagner l enfant pour éviter l échec scolaire?

Epilepsies : Parents, enseignants, comment accompagner l enfant pour éviter l échec scolaire? Epilepsies : Parents, enseignants, comment accompagner l enfant pour éviter l échec scolaire? L épilepsie concerne plus de 500 000 personnes en France, dont la moitié sont des enfants ou des adolescents.

Plus en détail

ECONOMIE SOCIALE : BILAN DE L EMPLOI EN 2012

ECONOMIE SOCIALE : BILAN DE L EMPLOI EN 2012 27 JUIN 2013 ECONOMIE SOCIALE : BILAN DE L EMPLOI EN 2012 EN COOPERATION AVEC L ACOSS-URSSAF ET LA CCMSA Cécile BAZIN Liza MARGUERITTE Noël TADJINE Guillaume PREVOSTAT - Jacques MALET L économie sociale,

Plus en détail

LA NOUVELLE TÉLÉASSISTANCE

LA NOUVELLE TÉLÉASSISTANCE Dossier de presse LA NOUVELLE TÉLÉASSISTANCE : des services adaptés, des technologies testées et fiables et une plateforme de chargés d assistance disponibles 24h/24, 7j/7 et formés à l écoute. Mardi 31

Plus en détail

Résidence MBV Les FIGUERES -Capendu-

Résidence MBV Les FIGUERES -Capendu- Résidence MBV Les FIGUERES -Capendu- Accompagnement de fin de vie: un travail d équipe Fin de vie en EHPAD Quel que soit le lieu de la «toute fin de vie» et du décès des résidents d Ehpad, l accompagnement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. La santé comme vous l IMAginez

DOSSIER DE PRESSE. La santé comme vous l IMAginez DOSSIER DE PRESSE La santé comme vous l IMAginez Lancement : 19 octobre 2010 Sommaire Si l offre m était contée La santé comme vous l IMAginez Insufflons de nouveaux Moyens d Agir en santé et prévoyance

Plus en détail

dans la Loire... I ACCUEILS DE JOUR

dans la Loire... I ACCUEILS DE JOUR DES PROFESSIONNELS DU CONSEIL GÉNÉRAL DE LA LOIRE proches de chez vous Roanne 31-33 rue Alexandre Raffin 42300 Roanne Autonomie 53 rue de la République 42600 Montbrison 23 rue d'arcole 42000 Montbrison

Plus en détail

Aux côtés des salariés et des entreprises, tout au long de l activité professionnelle et à l heure de la retraite

Aux côtés des salariés et des entreprises, tout au long de l activité professionnelle et à l heure de la retraite accompagnement social compte individuel - données sociales prévention des accidents du travail Accompagnement de la retraite dématérialisation - efficacité prévention de la dépendance des seniors accessibilité

Plus en détail

LE RÉGIME FRAIS DE SANTÉ DES SALARIÉS DU SECTEUR DES TRANSPORTS ROUTIERS

LE RÉGIME FRAIS DE SANTÉ DES SALARIÉS DU SECTEUR DES TRANSPORTS ROUTIERS T R A N S P O R T S LE RÉGIME FRAIS DE SANTÉ DES SALARIÉS DU SECTEUR DES TRANSPORTS ROUTIERS R O U T I E R S Votre interlocuteur : Nicolas SAINT-ETIENNE Conseiller Mutualiste Entreprises Tél : 03 84 45

Plus en détail

Résidence Saint Jean

Résidence Saint Jean Résidence Saint Jean 41 Avenue Félix Baert 59380 BERGUES Tél : 03.28.68.62.99 Fax : 03.28.68.53.19 Email : stjean.residence@wanadoo.fr Site web : www.residence-saint-jean.fr Madame, Monsieur, Le Conseil

Plus en détail

PRODUITS DE PREVOYANCE IMPERIO. Ce document ne peut être ni communiqué ni distribué, sans l accord exprès d IMPERIO.

PRODUITS DE PREVOYANCE IMPERIO. Ce document ne peut être ni communiqué ni distribué, sans l accord exprès d IMPERIO. PRODUITS DE PREVOYANCE IMPERIO Ce document ne peut être ni communiqué ni distribué, sans l accord exprès d IMPERIO. 1 GAMME DE SOLUTIONS PREVOYANCE IMPERIO PRECISO HOSPITALIS EDUCALIA SERENITE Plus ASSURANCE

Plus en détail

Retraite Prévoyance Santé. Créateurs / Repreneurs d entreprises. Gérez l essentiel, nous nous. chargeons du reste

Retraite Prévoyance Santé. Créateurs / Repreneurs d entreprises. Gérez l essentiel, nous nous. chargeons du reste Retraite Prévoyance Santé Créateurs / Repreneurs d entreprises Gérez l essentiel, nous nous chargeons du reste Vous venez de créer votre entreprise? Vauban Humanis vous guide dans vos démarches POUR TOUS

Plus en détail

CIRCULAIRE COMMUNE. Objet : Plan domicile 2010-2013

CIRCULAIRE COMMUNE. Objet : Plan domicile 2010-2013 CIRCULAIRE COMMUNE Objet : Plan domicile 2010-2013 Madame, Monsieur le directeur, Les conseils d administration de l Agirc et de l Arrco ont souhaité, dans le cadre des orientations prioritaires pour la

Plus en détail

Salon des seniors. du 29 au 31 mars 2012 Paris - Porte de Versailles. Mutuelle santé LMP - 11 rue Albert Sarraut - 78000 Versailles

Salon des seniors. du 29 au 31 mars 2012 Paris - Porte de Versailles. Mutuelle santé LMP - 11 rue Albert Sarraut - 78000 Versailles Salon des seniors du 29 au 31 mars 2012 Paris - Porte de Versailles Mutuelle LMP, santé et bien-être en toute sérénité dès 50 ans Dossier de presse Mutuelle santé LMP - 11 rue Albert Sarraut - 78000 Versailles

Plus en détail

Livret d accueil du service Accueil temporaire. Maison Saint Cyr Rennes

Livret d accueil du service Accueil temporaire. Maison Saint Cyr Rennes Livret d accueil du service Accueil temporaire Maison Saint Cyr Rennes 1 L Accueil temporaire pour qui? L Accueil temporaire s adresse aux personnes âgées qui vivent à domicile et qui souhaitent un séjour

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

L indépendance, c est l affaire de tous

L indépendance, c est l affaire de tous Entreprises OFFRE DÉPENDANCE COLLECTIVE L indépendance, c est l affaire de tous Humanis vous présente une garantie Dépendance collective s adaptant aux besoins de vos salariés et à la hauteur des ambitions

Plus en détail

La protection sociale française partout dans le monde. International. La protection sociale des entreprises à l international, c est notre monde

La protection sociale française partout dans le monde. International. La protection sociale des entreprises à l international, c est notre monde La protection sociale française partout dans le monde International La protection sociale des entreprises à l international, c est notre monde HUMANIS, LA RÉFÉRENCE POUR VOTRE PROTECTION SOCIALE À L INTERNATIONAL

Plus en détail

L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines

L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines Hôpital de jour (HDJ) Permet des soins ou examens nécessitant plateau

Plus en détail

Domaine Santé. Plan d études cadre Modules complémentaires santé. HES-SO, les 5 et 6 mai 2011. 1 PEC Modules complémentaires santé

Domaine Santé. Plan d études cadre Modules complémentaires santé. HES-SO, les 5 et 6 mai 2011. 1 PEC Modules complémentaires santé Domaine Santé Plan d études cadre Modules complémentaires santé HES-SO, les 5 et 6 mai 2011 1 PEC Modules complémentaires santé Plan d études cadre Modules complémentaires santé 1. Finalité des modules

Plus en détail

Retour d expérience ESA

Retour d expérience ESA Retour d expérience ESA -Service créé en 2009 dans le cadre du 1 er Plan Alzheimer 2008-2012 -Cette Equipe est tout d abord lancée à titre expérimental, dans le cadre de la mesure 6 de ce Plan, - Une réflexion

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Les dates clés de la Coddem

DOSSIER DE PRESSE. Les dates clés de la Coddem 6 ème séance plénière lundi 14 avril 2014 DOSSIER DE PRESSE La commission départementale de la démographie médicale : l instance incontournable en Lot-et-Garonne pour mettre en place un nouvel exercice

Plus en détail

RÉGIME DE PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE

RÉGIME DE PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES BUREAUX D ÉTUDES TECHNIQUES CABINETS D INGÉNIEURS CONSEILS SOCIÉTÉS DE CONSEILS RÉGIME DE PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE DES SALARIÉS MALAKOFF MÉDÉRIC, VOTRE PARTENAIRE POUR

Plus en détail

en avant-première Une solution de sol intelligent et connecté au service de la santé et du bien-être *une expérience unique du revêtement de sol 1/6

en avant-première Une solution de sol intelligent et connecté au service de la santé et du bien-être *une expérience unique du revêtement de sol 1/6 en avant-première dossier de presse - mai 2014 Une solution de sol intelligent et connecté au service de la santé et du bien-être *une expérience unique du revêtement de sol 1/6 La «Silver Economy» (économie

Plus en détail

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle Information sur le sodium alimentaire www.reductionsodium.ca Contact Jocelyne Bellerive, MA Coordonnatrice/Éducatrice Programme réduction

Plus en détail

9 Référentiel de missions de l agence du service civique

9 Référentiel de missions de l agence du service civique BINOME 21 PROJET ASSOCIATIF 2011-2013 Pour une solidarité intergénérationnelle Erard Marie-Françoise Sommaire 1 Objectifs 2 Chartes 3 Fonctionnement de l association 4 Etude préalable 5 Projet actuel 6

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

Classifier le handicap épileptique avec ou sans autres déficiences associées. Réponses médico-sociales.

Classifier le handicap épileptique avec ou sans autres déficiences associées. Réponses médico-sociales. Classifier le handicap épileptique avec ou sans autres déficiences associées. Réponses médico-sociales. 1 Les outils de mesure existants et description du handicap épileptique Il ne s agit pas ici de mesurer

Plus en détail

PRESSE MÉMOIRE NUMÉRIQUE NOUVEAU SITE DOSSIER DE PRESSE. Décembre 2012. Contact Presse : Stéphane Berruchon contact@recall-you.com 06.87.79.38.

PRESSE MÉMOIRE NUMÉRIQUE NOUVEAU SITE DOSSIER DE PRESSE. Décembre 2012. Contact Presse : Stéphane Berruchon contact@recall-you.com 06.87.79.38. DOSSIER DE PRESSE PRESSE Décembre 2012 Le NOUVEAU SITE pour créer sa Contact Presse : Stéphane Berruchon 06.87.79.38.81 MÉMOIRE NUMÉRIQUE Communiqué de Synthèse Notre mémoire est sélective Avec le temps,

Plus en détail

maintien de l autonomie

maintien de l autonomie M é t a F o r F o r m a t i o n Contribuer au maintien de l autonomie 2012/2014 Public ciblé : tout professionnel de l aide à domicile aux personnes âgées La formation «contribuer au maintien de l autonomie»

Plus en détail

Une exposition : «Les services à la personne»

Une exposition : «Les services à la personne» Une exposition : «Les services à la personne» Pour tous vos forums, salons, espaces d'accueil de public, une exposition itinérante en 4 panneaux (100 x 40 cm) disponible gratuitement. Un aperçu des activités,

Plus en détail

LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE

LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE AD'PROSANTE : DES FORMATIONS POUR LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE AD'PROSANTE - GROUPE SOFT FORMATION 84, Boulevard de la Corderie 13007 Marseille Tél : 04.91.15.71.03 Fax : 04.91.81.52.62 1 NOTRE OFFRE

Plus en détail

PERP Gaipare Zen. Prévoir le meilleur pour votre retraite

PERP Gaipare Zen. Prévoir le meilleur pour votre retraite PERP Gaipare Zen Prévoir le meilleur pour votre retraite On a tous une bonne raison d épargner pour sa retraite Composante de votre avenir, la retraite s envisage comme une nouvelle vie, synonyme de liberté.

Plus en détail

Reposez-vous sur nos garanties adaptées à votre nouvelle vie

Reposez-vous sur nos garanties adaptées à votre nouvelle vie Radiance Humanis Santé Reposez-vous sur nos garanties adaptées à votre nouvelle vie Santé I Prévoyance I Retraite I Épargne Vivez pleinement votre retraite en toute sérénité g Qu est-ce qui compte le plus

Plus en détail

Formations Sanitaires et Sociales. Petite enfance Gérontologie Aide à domicile

Formations Sanitaires et Sociales. Petite enfance Gérontologie Aide à domicile Formations Sanitaires et Sociales Petite enfance Gérontologie Aide à domicile SOMMAIRE Formations communes aux secteurs : petite enfance, gérontologie et aide à domicile Page 4 Formations relatives au

Plus en détail

Les SalonsLeopold. Réceptions & Evènements au cœur de la Vallée de Chevreuse

Les SalonsLeopold. Réceptions & Evènements au cœur de la Vallée de Chevreuse Réceptions & Evènements au cœur de la Vallée de Chevreuse LES SALONS LEOPOLD Route des Cascades lieu dit «la vallée» 78720 Cernay la ville www.salonsleopold.fr contact@salonsleopold.com 1 Les salons leopold

Plus en détail

Référentiel Officine

Référentiel Officine Référentiel Officine Inscrire la formation dans la réalité et les besoins de la pharmacie d officine de demain - Ce référentiel décrit dans le cadre des missions et des activités du pharmacien d officine

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne Les patients ont besoin d une réponse de proximité et d une prise en charge globale qui nécessite une

Plus en détail

LIGNE MÉTIER RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET BIOTECHNOLOGIE DES SERVICES POUR RÉPONDRE À VOS ENJEUX MÉTIER

LIGNE MÉTIER RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET BIOTECHNOLOGIE DES SERVICES POUR RÉPONDRE À VOS ENJEUX MÉTIER LIGNE MÉTIER RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET BIOTECHNOLOGIE DES SERVICES POUR RÉPONDRE À VOS ENJEUX MÉTIER Le secteur de la Recherche scientifique et de la biotechnologie connaît un fort dynamisme, attesté par

Plus en détail

Intérêts de l outil PAACO

Intérêts de l outil PAACO 12 février 2014 Colloque TIC Santé Intérêts de l outil PAACO Association «Gaves et Bidouze» - Plateforme de coordination CLIC, Réseau Gérontologique, MAIA L outil PAACO Objectifs : pourquoi cet outil dans

Plus en détail

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Dans son avis de 2012 «L assurance maladie : les options du HCAAM» qui synthétise l ensemble

Plus en détail

La prise en charge diététique de la maladie d Alzheimer

La prise en charge diététique de la maladie d Alzheimer La prise en charge diététique de la maladie d Alzheimer http://www.carevox.fr/comment-lutter-contre-la-maladie-d-alzheimer.html 1. Les Conséquences de la maladie d Alzheimer sur l alimentation Phases Capacités

Plus en détail

Dossier de presse. Naissance du premier groupe de protection professionnel du monde de la santé et du social

Dossier de presse. Naissance du premier groupe de protection professionnel du monde de la santé et du social Dossier de presse Naissance du premier groupe de protection professionnel du monde de la santé et du social c o n f é r e n c e d e p r e s s e d u m a r d i 7 j u i l l e t 2015 pershing hall 49 rue pierre

Plus en détail

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER LA PROTECTION sociale de vos salariés SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle EOVI MUTUELLE, UN EXPERT DE CONFIANCE Des chiffres et des Hommes

Plus en détail

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle Dirigeants et salariés de petites structures... Vous êtes déjà nombreux à nous

Plus en détail

Le PACK Expat CFE. Santé et Prévoyance. Offre individuelle

Le PACK Expat CFE. Santé et Prévoyance. Offre individuelle Le PACK Expat CFE Retraite Prévoyance Santé Épargne Santé et Prévoyance Votre statut d expatrié rend votre protection en santé et prévoyance facultative. Pour conserver les mêmes avantages qu en France,

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

«Politique des ARS pour les seniors»

«Politique des ARS pour les seniors» «Politique des ARS pour les seniors» Claude EVIN, Directeur Général de l Agence Régionale de Santé d Ile-de-France XX/XX/XX L ARS, acteur majeur de la politique de santé et d accompagnement au service

Plus en détail

La santé. Les établissements de l entité Mutualité Santé Services

La santé. Les établissements de l entité Mutualité Santé Services 1 solidaire Apporter une réponse concrète aux besoins de la population en matière de santé, selon des principes fondamentaux de solidarité et d entraide. Développer un important réseau d œuvres sanitaires

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

NO 10 "B R U N C H S A N T E"

NO 10 B R U N C H S A N T E NO 1 Jus d'orange petit matin Oeuf poché à la Florentine Jambon à saveur tropicale Crêpes au coulis de bleuets Fèves au lard bon matin Plateau de fromage jardinière Plateau de tomates et d'oranges en douce

Plus en détail

Salon des Seniors des 3, 4, 5 et 6 avril 2014 Stand D3

Salon des Seniors des 3, 4, 5 et 6 avril 2014 Stand D3 n w Click to edit Master text styles Second level l Third level Ø Fourth level w Stand D3 VIRAGE- VIAGER 2014 Le viager comme soludon de complément de retraite Une nouvelle forme : Le viager mutualisé

Plus en détail

N AVEC LES TRAVAILLEURS SOCIAUX. as MAIA région mulhousienne

N AVEC LES TRAVAILLEURS SOCIAUX. as MAIA région mulhousienne RE ACCES AUX DROITS N AVEC LES TRAVAILLEURS SOCIAUX 2014 as MAIA région mulhousienne SOMMAIRE ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL Formation Missions ARTICULATION GESTIONNAIRE DE CAS / ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL

Plus en détail

Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale :

Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale : Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale : Docteur DARY Patrick, Cardiologue, Praticien Hospitalier Centre Hospitalier de St YRIEIX - Haute Vienne 87500 Situé

Plus en détail