Résultats de l Etude sur la pratique en kinésithérapie pédiatrique libérale en Gironde

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Résultats de l Etude sur la pratique en kinésithérapie pédiatrique libérale en Gironde"

Transcription

1 Résultats de l Etude sur la pratique en kinésithérapie pédiatrique libérale en Gironde Christine CHARLY Karine JEAN Cécile DELORT Mélinda BIZ En collaboration avec Claire ARNAUD

2 L étude: L étude a pour buts d évaluer les pratiques en kinésithérapie pédiatrique (hors kinésithérapie respiratoire et ostéopathie), ainsi que les intérêts et limites qu il pourrait y avoir à la création d un «Réseau» de kinésithérapeutes (MK) facilitant les échanges autour de la prise en charge des enfants en Gironde. Le CAMSP 1 polyvalent de l hôpital des enfants au CHU de Bordeaux, qui a pour vocation de s occuper d enfants porteurs de handicaps de 0 à 6 ans, est à l'initiative de ce projet de réseau et a sollicité notre cabinet (EKIP 2 ) pour la mise en œuvre. Les MK libéraux de Gironde ont été interrogés au moyen d un questionnaire en ligne. Il a été diffusé à 2 reprises, par l intermédiaire du CDOMK 3 de Gironde, à environ 2277 kinésithérapeutes. L étude concerne les soins des enfants de la naissance à 16 ans, en excluant les actes de kinésithérapie respiratoire et d ostéopathie. Notre cabinet (EKIP) n a pas pris part à l étude dans la mesure où nous avons construit le questionnaire et en analysons les résultats. Les réponses ont été recueillies entre le 25 Mai 2015 et le 1 er Juillet minuit: 154 réponses. Nous avons éliminé 6 réponses pour lesquels les critères d inclusion n étaient pas respectés: 3 doublons, 1 salarié, 1 retraité et 1 professionnel travaillant actuellement outre-mer. => Les réponses restant à analyser sont au nombre de CAMSP: Centre d Action Médico Social Précoce 2 EKIP: Equipe de Kinésithérapie Infantile à Pessac 3 CDOMK: Conseil Départemental de l Ordre des Masseurs-Kinésithérapeutes 2

3 ETAT DES LIEUX DE LA PRISE EN CHARGE PEDIATRIQUE EN GIRONDE AU PRINTEMPS 2015 Acceptez-vous les prises en charge pédiatriques? 10 Kinésithérapeutes 138 Kinésithérapeutes 4 Les kinés n acceptant pas de prise en charge pédiatrique: 10 MK ont répondu qu ils n acceptent pas d enfants dans leur patientèle. La raison principale semble être le manque de formation. peur de faire mal à l enfant, trop occasionnel : Il n y a pas de démotivation financière pour les 10 MK concernés. Parmi ces 10 MK qui ne pratiquent pas la pédiatrie : - 1/3 ne souhaite pas commencer ou recommencer à prendre en charge des enfants. - 1/3 exprime le fait qu ils pourraient faire de la pédiatrie s ils reçoivent des formations ou s ils sont accompagnés par des pairs expérimentés dans ce domaine. - Quelques uns évoquent le besoin d adapter du matériel et des créneaux spécifiques. 3

4 Les kinés acceptant les prises en charge pédiatriques: 138 MK acceptent les prises en charges en pédiatrie (soit 93% des réponses). Répartition géographique: Comme nous l illustrons sur cette carte, leur répartition sur le département est disparate avec une grande concentration sur le Bordelais (83 MK). Les autres secteurs du département sont moins dotés (de 2 à 20 MK). 4

5 Les formations pédiatriques: Parmi les 138 MK acceptant les prises en charge pédiatriques, 74 se déclarent formés soit 54%. Nous avons répertorié, par fréquence d apparition, les formations évoquées dans cette question ouverte: (NB: Certains MK ont bénéficié de plusieurs de ces formations) - Pieds bots varus équins - Neurologie - Scoliose - Malpositions - Torticolis - Méthode Busquet - DU Descartes - Urologie - Formation kiné périnatale (Ducourneau) - Membre Supérieur La majorité des formations concernent les pathologies orthopédiques. ORTHOPÉDIE NEUROLOGIE AUTRES NB: Certains MK disent avoir reçu des formations pédiatriques mais ne précisent pas lesquelles. D autres évoquent leur formation initiale. Nous avons également retenu comme formation, les acquis des expériences professionnelles en neurologie. 5

6 Les prises en charge (PEC): Nous avons questionné les MK sur les pathologies rencontrées dans leur exercice professionnel. Nous retrouvons des soins essentiellement orthopédiques: - Scolioses, - Torticolis congénital, - Malpositions des pieds, - Malformations (PBVE). Les PEC neurologiques semblent moins fréquemment rencontrées en cabinet libéral. ORTHOPÉDIE NEUROLOGIE AUTRES Dans «Autres» ont été cités d autres troubles orthopédiques que ceux que nous avions ciblés (traumato, agénésies, ), Obésité, Retards moteurs, Leucémie... 54% des 138 MK acceptant les PEC pédiatriques ont entre 1 et 5 enfants dans leur patientèle au moment de l étude. 12% n ont aucun patient de moins de 16 ans au moment de l étude. 6

7 Zoom sur l âge des patients: 86 % des 138 MK acceptent de prendre en soins les enfants avant l âge d 1 an. Comme indiqué sur le graphique ci-dessous, nous constatons pourtant qu au moment de l étude : - 12% des 138 MK acceptant les PEC pédiatriques n ont aucun enfant en soin. - Un tiers de ces MK ne reçoivent pas d enfant de moins de 10 ans. - La moitié (49%) de ces MK ne reçoivent pas d enfant de moins de 6 ans. - 62% de ces MK ne reçoivent pas d enfant de moins de 2 ans ans 12% 0-10 ans 33% En abscisse: Pourcentage des MK qui n ont aucun enfant en charge au moment de l étude. 0-6 ans 49% En ordonnée: Tranche d âge concernée. 0-2 ans 62% Il nous semble qu il y a une inadéquation entre les 86% de MK acceptant les PEC pédiatriques dès le plus jeune âge et la réalité constatée sur le terrain. Toutefois, l étude porte sur un nombre de réponses modéré et sur une courte période. Il serait intéressant d étudier cette question plus précisément. NB: Au moment de l étude, les 138 kinés pratiquant la pédiatrie accueillent un total de 738 enfants répartis ainsi: 297 7

8 Zoom sur les séances : La majorité des 138 MK acceptant les PEC pédiatriques accueillent les enfants en individuel. «Autre» correspond soit à des groupes composés d 1 enfant de plus de 10 ans avec des adultes soit à des séances de balnéothérapie. Les séances durent 20 à 45 min en général. 9% des 138 MK pratiquant la pédiatrie travaillent sur 20 minutes sans qu il s agisse pour autant de la prise en charge de bébés. Les prescripteurs: Les enfants sont majoritairement adressés par des médecins généralistes. 8

9 La participation au projet de soin: Quel que soit le moyen choisi (courrier, téléphone, fax, mail ), 78% des 138 MK se mettent en lien avec les prescripteurs, généralement en cours de prise en charge. Nous avons demandé aux 22% de MK qui ne font pas ce lien avec les prescripteurs de nous en préciser les raisons. Les différentes raisons évoquées à cette absence de lien dans cette question ouverte sont: Quant à la participation au projet de soin global de l enfant, 52% des 138 MK acceptant les PEC pédiatriques n ont participé à aucun des projets proposés.(réunion de synthèse, Projet d appareillage, Réunion à la crèche ou à l école de l enfant, Consultation spécialisée ou Autre). A noter : De tels projets sont plus fréquents dans le traitement de pathologies complexes avec plusieurs intervenants. NB: «REPPOP»: REseau de Prévention et de Prise en charge de l Obésité en Pédiatrie. 9

10 Pour la majorité d entre eux, ils disent ne pas avoir été conviés. Les autres évoquent le manque de temps ou de formation. L absence de cotation pour rémunérer ce type d action intervient chez 8% des 138 MK acceptant les PEC pédiatriques. Les limites de la prise en charge en pédiatrie: 42% des 138 MK pratiquant la pédiatrie estiment que la principale limite à ce type de prise en charge est le manque de formation. 1/3 de ces MK trouvent aussi que la cotation ne correspond pas à l investissement nécessaire. NB: Les autres limites évoquées sont : - Adaptation du kiné ++++ ou de l enfant - Peu ou pas de prescription en pédiatrie - Manque d information - Pas de limites - Investissement matériel - Compétences particulières / Pourquoi se spécialiser? 10

11 LE «RESEAU» DE KINESITHERAPEUTES EN PEDIATRIE Les résultats suivants concernent les 148 kinés qui ont répondus au questionnaire, qu ils pratiquent ou non la pédiatrie. 84% des 148 kinés sont intéressés par l existence d un «réseau» en kinésithérapie pédiatrique. Les attentes: Ce qu ils attendent d un «réseau» est en priorité de la Formation. Voici pour mémoire un rappel des propositions: - Formations - Conseils - Réunions d échanges sur la pratique (mutualisation des connaissances) - Compagnonnage avec un kiné expérimenté dans ce domaine / Aide à la co-construction d un programme de rééducation ajusté au petit enfant. - Indemnisation lors des déplacements - Participation à des études (recherche, statistique ) - Autre : listing pour orienter les patients, échanges inter ou pluridisciplinaires 11

12 L investissement souhaité dans le «réseau»: La majorité (57%) souhaite devenir adhérent au «réseau». 1/3 des MK souhaitent juste bénéficier d un annuaire des professionnels inscrit au «réseau». 10% des MK aimeraient devenir membre actif du comité de pilotage et adhérer au «réseau». La fréquence des rencontres : La majorité des 148 MK souhaite une rencontre par trimestre avec une préférence pour le jeudi soir. Un grand merci à tous ceux qui ont participé de prés ou de loin à cette étude! La suite... Nous avons en projet de créer une Association loi «Statuts», «Règlement Intérieur» et «Charte d engagement réciproque» sont à l étude. Nous reviendrons vers vous quand notre projet se concrétisera. A suivre Christine CHARLY Karine JEAN Cécile DELORT Mélinda BIZ Claire ARNAUD 12

Prise en charge en kinésithérapie des enfants porteurs d un syndrome neurologique

Prise en charge en kinésithérapie des enfants porteurs d un syndrome neurologique Prise en charge en kinésithérapie des enfants porteurs d un syndrome neurologique Christine CHARLY Karine JEAN Cécile DELORT Mélinda BIZ KINÉSITHÉRAPEUTES LIBÉRALES Nos Patients Des enfants de la naissance

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L ETAT DES LIEUX DES

PRÉSENTATION DE L ETAT DES LIEUX DES PRÉSENTATION DE L ETAT DES LIEUX DES STRUCTURES EXISTANTES DANS LE NORD PAS-DE-CALAIS Présenté par: Anne-Sophie Warhem (étudiante Master 2 APA) Harmonie Festy (étudiante Master 1 APA) SOMMAIRE I- Qu est

Plus en détail

ENQUÊTE : Offre de soins de kinésithérapie libérale en Île-de-France. Novembre 2016

ENQUÊTE : Offre de soins de kinésithérapie libérale en Île-de-France. Novembre 2016 ENQUÊTE : Offre de soins de kinésithérapie libérale en Île-de-France Novembre 2016 Préambule Ce document présente les résultats de l enquête que l URPS MK IDF a mené auprès des masseurskinésithérapeutes

Plus en détail

Réseau Dys 42 : dysgraphie, dyslexie, dyspraxie et troubles associés

Réseau Dys 42 : dysgraphie, dyslexie, dyspraxie et troubles associés R4P Réseau Régional de Rééducation et de Réadaptation Pédiatrique en Rhône-Alpes Réseau Dys 42 : dysgraphie, dyslexie, dyspraxie et troubles associés Docteur Christine EGAUD Réseau Dys 42 Coordonner...

Plus en détail

12 èmes journée de l Association de kiné pédiatrique Midi Pyrénées Toulouse - 9 juin 2012

12 èmes journée de l Association de kiné pédiatrique Midi Pyrénées Toulouse - 9 juin 2012 12 èmes journée de l Association de kiné pédiatrique Midi Pyrénées Toulouse - 9 juin 2012 «Pertinence du bilan diagnostic en kinésithérapie pédiatrique» Bruno Colombié Psychomotricien Kinésithérapeute

Plus en détail

Délais d attente pour une consultation psychiatrique en Mayenne Syndicat Inter Hospitalier en santé mentale (SIH) de la Mayenne MARS 2006

Délais d attente pour une consultation psychiatrique en Mayenne Syndicat Inter Hospitalier en santé mentale (SIH) de la Mayenne MARS 2006 S A N T E M E N T A L E Délais d attente pour une consultation psychiatrique en Mayenne - 2005 Syndicat Inter Hospitalier en santé mentale (SIH) de la Mayenne MARS 2006 OBSERVATOIRE REGIONAL DE LA SANTE

Plus en détail

kiné37 Des kinés s organisent en Indre et Loire

kiné37 Des kinés s organisent en Indre et Loire kiné37 Des kinés s organisent en Indre et Loire PRESENTATION et HISTORIQUE: Association loi 1901 2000 création du collectif kiné 37 2006 organisation du «réseau» PARTICULARITES kiné37 n est pas un réseau

Plus en détail

Catalogue des formations de kinésithérapie à Marseille

Catalogue des formations de kinésithérapie à Marseille Catalogue des formations de kinésithérapie à Marseille www.fcsante.org La prise en charge des formations Créée en 2008, Fc Santé est une association de formation pour les professionnels de santé, gérée

Plus en détail

ITEM 118 : Principales techniques de rééducation et de réadaptation

ITEM 118 : Principales techniques de rééducation et de réadaptation Médecin MPR Médecin traitant Ergothérapeute Podo-orthésiste Kinésithérapeute Patient Podologue Enseignant en APA Orthophoniste Psychologue Psychomotricien Orthoprothésiste Assistant socio-éducatif ITEM

Plus en détail

Eléments constitutifs de la fiche de poste infirmière ASALEE

Eléments constitutifs de la fiche de poste infirmière ASALEE Eléments constitutifs de la fiche de poste infirmière ASALEE Contexte général Un groupement de médecins généralistes, se situant en général en zone déficitaire, cherche des solutions applicables rapidement

Plus en détail

Résultats et analyses

Résultats et analyses Novembre 2010 Résultats et analyses Enquête consommation Comportements et attentes des consommateurs en matière de coiffure Afin d apprécier les habitudes de consommation et les attentes des consommateurs

Plus en détail

Dépistage du VIH : Enquête auprès des médecins généralistes du secteur de Morlaix

Dépistage du VIH : Enquête auprès des médecins généralistes du secteur de Morlaix Dépistage du VIH : Enquête auprès des médecins généralistes du secteur de Morlaix Jean-Charles DUTHE Le 11 décembre 2012 Contexte et Objectifs de l enquête France : 50000 30 000 personnes ignorent leur

Plus en détail

LIVRET D INFORMATION. Kinésithérapie dans le cadre d un patient atteint d AMS ou autre syndrome parkinsonien atypique

LIVRET D INFORMATION. Kinésithérapie dans le cadre d un patient atteint d AMS ou autre syndrome parkinsonien atypique Centre de Référence Maladie Rare Atrophie Multi Systématisée (AMS) www.chu-toulouse.fr LIVRET D INFORMATION à l attention des professionnels de santé Kinésithérapie dans le cadre d un patient atteint d

Plus en détail

FICHE D IDENTITE du PROFESSIONNEL de santé

FICHE D IDENTITE du PROFESSIONNEL de santé FICHE D IDENTITE du PROFESSIONNEL de santé Civilité Melle Mme Mr Nom Prénom Profession (entourez) Autre profession Autre spécialité médicale Anesthésiste Acupuncture Addictologue Arthérapeute Assistante

Plus en détail

COMPTE ADMINISTRATIF

COMPTE ADMINISTRATIF ASSOCIATION DEPARTEMENTALE DES PUPILLES DE L ENSEIGNEMENT PUBLIC DU LOIRET ========================== ADPEP 45 COMPTE ADMINISTRATIF CAMSP 2013 ADPEP 45 25 Boulevard Jean Jaurès CS 15615 45056 ORLEANS Cedex

Plus en détail

Questionnaire sur les pratiques de la Consultation Clinique Infirmière en France. Présentation des Résultats.

Questionnaire sur les pratiques de la Consultation Clinique Infirmière en France. Présentation des Résultats. Questionnaire sur les pratiques de la Consultation Clinique Infirmière en France. Présentation des Résultats. Eléments de Méthode : Questionnaire mis en ligne sur le site internet de l ANFIIDE. Diffusion

Plus en détail

Le devenir des diplômés de licence générale ayant quitté l UCBL l année suivante 12 mois après l obtention du diplôme

Le devenir des diplômés de licence générale ayant quitté l UCBL l année suivante 12 mois après l obtention du diplôme Le devenir des diplômés de licence générale ayant quitté l UCBL l année suivante 12 mois après l obtention du diplôme Promotion 2006-2007 Université Claude Bernard Lyon 1 Direction OQAPi (Organisation

Plus en détail

Etudes des besoins de prise en charge de la maladie d Alzheimer en Vendée

Etudes des besoins de prise en charge de la maladie d Alzheimer en Vendée MALADIE D ALZHEIMER Observatoire régional de la santé des Pays de la Loire DDASS et Conseil général de Vendée 29 juin 2006 - LA ROCHE SUR YON Etudes des besoins de prise en charge de la maladie d Alzheimer

Plus en détail

F6 - L état de santé des bénéficiaires de l Aide médicale de l Etat en contact avec le dispositif de soins

F6 - L état de santé des bénéficiaires de l Aide médicale de l Etat en contact avec le dispositif de soins Congrès national des Observatoires régionaux de la santé 2008 - Les inégalités de santé Marseille, 16-17 octobre 2008 F6 - L état de santé des bénéficiaires de l Aide médicale de l Etat en contact avec

Plus en détail

... Les personnes hébergées en CHRS d Ile-de-France Profils et trajectoires. Synthèse de l enquête FNARS IDF/DRASSIF/MIPES

... Les personnes hébergées en CHRS d Ile-de-France Profils et trajectoires. Synthèse de l enquête FNARS IDF/DRASSIF/MIPES Les personnes hébergées en CHRS d Ile-de-France Profils et trajectoires Synthèse de l enquête FNARS IDF/DRASSIF/MIPES Dans la continuité des enquêtes menées en 1998, 1999 et, l opération une nuit donnée

Plus en détail

Les services à domicile et ambulatoires. Les centres d action médico-sociale précoce

Les services à domicile et ambulatoires. Les centres d action médico-sociale précoce Les services à domicile et ambulatoires Les centres d action médico-sociale précoce 225 Présentation des centres d action médico-sociale précoce Les centres d action médico-sociale précoce (CAMSP) sont

Plus en détail

Enquête EHPAD mai 2012

Enquête EHPAD mai 2012 Enquête EHPAD mai 2012 Enquête réalisée du 20 avril au 11 mai 2012 par questionnaire en ligne adressé à 4.200 kinésithérapeutes libéraux d Île-de-France 162 répondants, répartis sur l ensemble de la région,

Plus en détail

I. L ORGANISATION DES ETABLISSEMENTS

I. L ORGANISATION DES ETABLISSEMENTS QUATRIEME PARTIE : ORGANISATION ET ENJEUX DES ETABLISSEMENTS Cette partie ne concerne que le secteur médico-social puisqu'elle se base sur les résultats de l enquête CREDOC menée dans le cadre du CEP national.

Plus en détail

Etat des lieux et projections concernant la médecine générale

Etat des lieux et projections concernant la médecine générale Etat des lieux et projections concernant la médecine générale CTS 75 28/06/2013 J É R É M Y L O U R E N C O P O U R L E S R P - I M G ( S Y N D I C A T R E P R É S E N T A T I F P A R I S I E N D E S I

Plus en détail

RESULTATS DU DIAGNOSTIC «ENFANCE-PARENTALITE»

RESULTATS DU DIAGNOSTIC «ENFANCE-PARENTALITE» 2016 SOMMAIRE Préambule :... 3 1. Le diagnostic.... 4 2. L enquête «Devenir Parent»... 5 2.1. Le contenu:... 5 2.2 Les résultats:... 6 3. L enquête aux «FAMILLES» :... 7 3.1 Le questionnaire «Les modes

Plus en détail

La physiothérapie Au Québec Au Québec sans prescription (http://fr.wikipedia.org/wiki/physioth%c3%a9rapie)

La physiothérapie Au Québec Au Québec sans prescription (http://fr.wikipedia.org/wiki/physioth%c3%a9rapie) La physiothérapie est une discipline de la santé visant la prévention, l'identification et la correction de problématiques touchant les systèmes neuro-sensori-moteurs. Elle vise le maintien et le rétablissement

Plus en détail

La comédienne de 50 ans Comédienne Intermittent du spectacle Acteur Artiste

La comédienne de 50 ans Comédienne Intermittent du spectacle Acteur Artiste La comédienne de 50 ans Comédienne Intermittent du spectacle Acteur Artiste La comédienne évoque paillettes, sunlights, gloire.. Loin des clichés des médias, à travers l expérience d un centre de santé

Plus en détail

Titre du bulletin. Des maladies à caractère professionnel en médecine générale libérale 2009

Titre du bulletin. Des maladies à caractère professionnel en médecine générale libérale 2009 Titre du bulletin A n n é e 1, Quinzaine n 1 de Recueil D a t e d e p a r u t i o n Des maladies à caractère professionnel en médecine générale libérale 2009 2 L objet de ce document de synthèse est de

Plus en détail

Démographie, activité et pratiques. des masseurs-kinésithérapeutes libéraux en 2007

Démographie, activité et pratiques. des masseurs-kinésithérapeutes libéraux en 2007 Point d information 23 octobre 2008 Démographie, activité et pratiques des masseurs-kinésithérapeutes libéraux en 2007 Plus de 46 000 masseurs-kinésithérapeutes libéraux exercent sur le territoire français.

Plus en détail

Analyse des réponses au questionnaire des «Assises des associations» de la ville de Champigny- sur- Marne

Analyse des réponses au questionnaire des «Assises des associations» de la ville de Champigny- sur- Marne Analyse des réponses au questionnaire des «Assises des associations» de la ville de Champigny- sur- Marne Octobre 2015 1 Rappel relatif à la démarche : Avec plus de 400 associations, Champigny est une

Plus en détail

EDUCATION THÉRAPEUTIQUE À DESTINATION DU PATIENT ATTEINT DE LA MALADIE DE PARKINSON. Un projet commun

EDUCATION THÉRAPEUTIQUE À DESTINATION DU PATIENT ATTEINT DE LA MALADIE DE PARKINSON. Un projet commun EDUCATION THÉRAPEUTIQUE À DESTINATION DU PATIENT ATTEINT DE LA MALADIE DE PARKINSON Un projet commun Genèse du projet Rencontre de professionnels de la santé CHRU de Lille / Santélys Souhait fort des deux

Plus en détail

L Alcoologie en Médecine Générale et en milieu hospitalier de proximité. F. PAILLE Nancy

L Alcoologie en Médecine Générale et en milieu hospitalier de proximité. F. PAILLE Nancy L Alcoologie en Médecine Générale et en milieu hospitalier de proximité F. PAILLE Nancy Risque d usage nocif et de dépendance = Interactions : Produit (P) x Individu (I) x Environnement (E) P = facteurs

Plus en détail

LE SAVIEZ-VOUS? Focus sur la paralysie cérébrale

LE SAVIEZ-VOUS? Focus sur la paralysie cérébrale Focus sur la paralysie cérébrale - En France, 2 enfants sur 1000 souffrent de paralysie cérébrale rendant incertain leur développement moteur et/ou cognitif - En France, environ 1500 nouveaux cas de paralysie

Plus en détail

L HAD. Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012

L HAD. Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012 L HAD Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012 Définition Les structures d HAD permettent d assurer au domicile du malade, pour une période

Plus en détail

L exercice salarié en centre de rééducation

L exercice salarié en centre de rééducation L exercice salarié en centre de rééducation Il est par trop schématique de parler du travail en centre de rééducation tant ce travail peut être varié et les cadres différents. Néanmoins, le salariat en

Plus en détail

RÔLE DU MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE

RÔLE DU MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE RÔLE DU MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE La kinésithérapie : ensemble de technique thérapeutique utilisant le mouvement pour retrouver l autonomie. Qui? Enfants, adultes, personnes âgées Rééducation : Douce, Lente,

Plus en détail

Catalogue des formations de kinésithérapie à Toulouse

Catalogue des formations de kinésithérapie à Toulouse Catalogue des formations de kinésithérapie à Toulouse www.fcsante.org La prise en charge des formations Créée en 2008, Fc Santé est une association qui propose des formations pour les professionnels de

Plus en détail

Programme Personnalisé de l Après cancer (P.P.A.C.) Enquête auprès des Médecins généralistes Résultats

Programme Personnalisé de l Après cancer (P.P.A.C.) Enquête auprès des Médecins généralistes Résultats Programme Personnalisé de l Après cancer (P.P.A.C.) Enquête auprès des Médecins généralistes Résultats Dans le cadre du deuxième plan cancer et de ses recommandations, un groupe de travail s est réuni

Plus en détail

Centre d Action Médico Sociale Précoce

Centre d Action Médico Sociale Précoce Centre d Action Médico Sociale Précoce (CAMSP) pôle femme-enfant Qu est ce que le Centre d Action Médico-Sociale Précoce? Nos missions Vous avez pris contact avec le CAMSP polyvalent : c est un centre

Plus en détail

Orientation vers les structures de soin

Orientation vers les structures de soin Orientation vers les structures de soin Anne CZEKAJEWSKI Médecin scolaire Michèle OCCELLI Médecin conseiller technique Inspection Académique Hautes-Pyrénées Mars 2010 Soins individuels*, ambulatoires.

Plus en détail

ETAT DES LIEUX PRESCRIMOUV - BOUGER SUR ORDONNANCE MARS-OCTOBRE 2016

ETAT DES LIEUX PRESCRIMOUV - BOUGER SUR ORDONNANCE MARS-OCTOBRE 2016 ETAT DES LIEUX PRESCRIMOUV - BOUGER SUR ORDONNANCE MARS-OCTOBRE 2016 Résumé Prescrimouv Bouger sur Ordonnance est un dispositif permettant aux médecins traitants de prescrire et d orienter leurs patients

Plus en détail

Continuité de soins en kinésithérapie dans un établissement de santé

Continuité de soins en kinésithérapie dans un établissement de santé Continuité de soins en kinésithérapie dans un établissement de santé Yan Arroyo Service de réanimation Hôpital La Rochelle/Ré/Aunis (La Rochelle) Il existe de nombreuses formes de prise en charge des patients

Plus en détail

PLUS-VALUE APPORTEE PAR LE RESEAU DYS-42

PLUS-VALUE APPORTEE PAR LE RESEAU DYS-42 ANNEXE au RAPPORT D ACTIVITE 2012 PLUS-VALUE APPORTEE PAR LE RESEAU DYS-42 RÔLE DU RESEAU DYS-42 Diagnostics de TSA et tr associés Coordination du parcours de soins Plus efficace, moins coûteux Amélioration

Plus en détail

Marc Kogon, directeur de SONDAGES CE

Marc Kogon, directeur de SONDAGES CE Madame, Monsieur, Dans un précédent courrier, les syndicats représentatifs de votre profession et l Assurance maladie vous ont annoncé le lancement d une enquête visant à mieux connaître les différents

Plus en détail

Katia PECQUERON DUZAC Septembre Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur

Katia PECQUERON DUZAC Septembre Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur Katia PECQUERON DUZAC Septembre 2016 Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur L Hospitalisation A Domicile C est un établissement de santé, par nature polyvalent et généraliste, qui répond

Plus en détail

«Quelle formation pour s installer en libéral?» Introduction

«Quelle formation pour s installer en libéral?» Introduction «Quelle formation pour s installer en libéral?» Extraits d un mémoire de fin d études pour le diplôme d Etat de sage-femme Session 2010 Par Caroline Pessin Introduction Le secteur libéral est peu connu

Plus en détail

SESSAD (Service d éducation spéciale et de soins à domicile)

SESSAD (Service d éducation spéciale et de soins à domicile) 29 mai 2013 Lycée Louis Barthou Collectif inter-sessad et CAMSP du Béarn. Les rencontres ont débuté en 2007. L Objectif était d avoir une meilleure connaissance des services, des différents dispositifs

Plus en détail

Suivi et insertion professionnelle des Masters 2 diplômés de l Université de Poitiers 30 mois après l obtention du diplôme

Suivi et insertion professionnelle des Masters 2 diplômés de l Université de Poitiers 30 mois après l obtention du diplôme Zoom n 36 - Juillet 2013 Suivi et insertion professionnelle des Masters 2 diplômés de l Université de Poitiers 30 mois après l obtention du diplôme Promotion 2009-2010 Caractéristiques des répondants Méthodologie

Plus en détail

SYNTHÈSE DES QUESTIONNAIRES D ÉVALUATION

SYNTHÈSE DES QUESTIONNAIRES D ÉVALUATION THÉMATIQUE DÉPRESSION SYNTHÈSE DES QUESTIONNAIRES D ÉVALUATION ÉVALUATION INTERNE 2013 Une évaluation interne visant à apprécier l utilisation des contenus des mallettes mises à disposition des professionnels

Plus en détail

CONTEXTE (1) Gestion des pathologies chroniques La gestion des pathologies chroniques La BPCO constitue un problème de santé exemplaire

CONTEXTE (1) Gestion des pathologies chroniques La gestion des pathologies chroniques La BPCO constitue un problème de santé exemplaire ETAT DES LIEUX DES PROBLEMES POSES PAR LES PATIENTS BPCO SUR LES TERRITOIRES DU VAL DE MARNE ET SEINE ET MARNE UN PROGRAMME PLURIDISCIPLINAIRE ET PLURIPROFESSIONNEL DE RECHERCHE ET D'ACTION Bronchopneumopathie

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Arrêté du 12 juin 2012 portant modification de l arrêté du 21 décembre 2011 relatif aux dispositions applicables

Plus en détail

Education thérapeutique. L exemple d une mobilisation

Education thérapeutique. L exemple d une mobilisation Education thérapeutique en soins de 1 er recours : L exemple d une mobilisation territoriale en Nord-Pas de Calais Benoît Saugeron, Chargé de projet Action financée par l URCAM Contexte du projet régional

Plus en détail

AIDE AUX MÈRES ET AUX FAMILLES À DOMICILE

AIDE AUX MÈRES ET AUX FAMILLES À DOMICILE AIDE AUX MÈRES ET AUX FAMILLES À DOMICILE ILE DE FRANCE SUD et OUEST ASSOCIATION LOI 1901 Analyse des questionnaires de satisfaction 2016 1. Questionnaires «Premiers contacts» Introduction 833 questionnaires

Plus en détail

VALLÉE DE SEINE : ENQUÊTE AUPRÈS DES MÉDECINS

VALLÉE DE SEINE : ENQUÊTE AUPRÈS DES MÉDECINS VALLÉE DE SEINE : ENQUÊTE AUPRÈS DES MÉDECINS COMITÉ DE PILOTAGE ETUDE DE ZONE, MANTES LA JOLIE, 23 JUIN 2016 CÉLINE LEGOUT, CELLULE INTERRÉGIONALE D ÉPIDÉMIOLOGIE (CIRE) ILE-DE-FRANCE NATHALIE MALLET,

Plus en détail

Contributions écrites de la Fédération Française des Masseurs-Kinésithérapeutes Rééducateurs à la Grande Conférence de Santé

Contributions écrites de la Fédération Française des Masseurs-Kinésithérapeutes Rééducateurs à la Grande Conférence de Santé Contributions écrites de la Fédération Française des Masseurs-Kinésithérapeutes Rééducateurs à la Grande Conférence de Santé FFMKR 1 Avant-propos Par ces propositions la FFMKR fait connaître son engagement

Plus en détail

EQUIPES MOBILES AVC/Neuro de Réadaptation et réinsertion en Ile-de-France

EQUIPES MOBILES AVC/Neuro de Réadaptation et réinsertion en Ile-de-France EQUIPES MOBILES AVC/Neuro de Réadaptation et réinsertion en Ile-de-France CROP Sophie, ergothérapeute, Hôpital Pitié-Salpêtrière, 75. DAVID Laure, ergothérapeute, Hôpital Rothschild, 75. Jeudi 5 novembre

Plus en détail

DIPLÔME DE MASSO-KINÉSITHÉRAPIE

DIPLÔME DE MASSO-KINÉSITHÉRAPIE DIPLÔME DE MASSO-KINÉSITHÉRAPIE IRFSS Aquitaine Bât 22-25 rue des Terres Neuves 33130 Bègles Tél : 0 5 57 87 64 46 Irfss-aquitaine.croix-rouge.fr LE MÉTIER Masseur-Kinésithérapeute La pratique de la masso-kinésithérapie

Plus en détail

SOMMAIRE. Introduction. Une Curieuse façon d engager une négociation de la part de l uncam. Les 4 orientations du projet commun CONCLUSION P. 02 P.

SOMMAIRE. Introduction. Une Curieuse façon d engager une négociation de la part de l uncam. Les 4 orientations du projet commun CONCLUSION P. 02 P. SOMMAIRE Introduction Une Curieuse façon d engager une négociation de la part de l uncam Les 4 orientations du projet commun CONCLUSION P. 02 P. 03 P. 04 P. 06 1 Introduction La convention nationale destinée

Plus en détail

L hospitalisation à domicile

L hospitalisation à domicile DOSSIER DE PRESSE L hospitalisation à domicile Avril 2016 Qu est-ce que l hospitalisation à domicile (HAD)? DÉFINITION Selon le décret du 2 octobre 1992, «Les structures d'hospitalisation à domicile permettent

Plus en détail

Réseaux de Santé Respiratoire Pédiatrique : les apports de la prise en charge libérale pour l Hôpital

Réseaux de Santé Respiratoire Pédiatrique : les apports de la prise en charge libérale pour l Hôpital Réseaux de Santé Respiratoire Pédiatrique : les apports de la prise en charge libérale pour l Hôpital Dr Valentine HOEUSLER GHICL Hôpital Saint-Vincent de Paul - Lille La prise en charge globale Diagnostic

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES CENTRE D ACTION MÉDICO-SOCIALE PRÉCOCE CAMSP LIVRET D ACCUEIL

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES CENTRE D ACTION MÉDICO-SOCIALE PRÉCOCE CAMSP LIVRET D ACCUEIL CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES CENTRE D ACTION MÉDICO-SOCIALE PRÉCOCE CAMSP LIVRET D ACCUEIL Madame, Monsieur, Votre enfant est accueilli au CAMSP, à la suite de son hospitalisation à la naissance,

Plus en détail

La notoriété et l image des ostéopathes

La notoriété et l image des ostéopathes Mai 2016 La notoriété et l image des ostéopathes Sondage Ifop pour Ostéopathes de France Contacts Ifop : Frédéric DABI Adeline MERCERON Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com

Plus en détail

Formations en kinésithérapie

Formations en kinésithérapie ORGANISME DE FORMATION DEPUIS 2008 Formations en kinésithérapie BORDEAUX TOULOUSE STRASBOURG LYON uro-gynécologie Rééducation périnosphinctérienne féminine Formateur Stéphanie FAIVRE MKDE, spécialisée

Plus en détail

Compléments statistiques sur le cumul emploi-retraite à partir de l enquête Emploi de l INSEE

Compléments statistiques sur le cumul emploi-retraite à partir de l enquête Emploi de l INSEE CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 23 septembre 2015 à 9 h 30 «Audition de M me Yannick Moreau, présidente du CSR Travail et retraite : le point sur quelques dispositifs» Document n

Plus en détail

L enquête sur les CATTP de la région Rhône- Alpes JIMCGpsy EPSM Lille-Métropole

L enquête sur les CATTP de la région Rhône- Alpes JIMCGpsy EPSM Lille-Métropole L enquête sur les CATTP de la région Rhône- Alpes JIMCGpsy EPSM Lille-Métropole 13 et 14 septembre 2012 Karyn LECOMTE Florence BROSSAT Dr Sylvie YNESTA XX/XX/XX Rappel du contexte : pourquoi une telle

Plus en détail

Déploiement des 8 équipes mobiles AVC / neurologie en Ile de France

Déploiement des 8 équipes mobiles AVC / neurologie en Ile de France Déploiement des 8 équipes mobiles AVC / neurologie en Ile de France Laurence JOSSE Cadre supérieur de rééducation C2R Hôpitaux universitaires St Louis, Lariboisière F. Widal Financement et constitution

Plus en détail

LA DÉSOBSTRUCTION RHINO- PHARYNGÉE DU NOURRISSON. Etude réalisée au cours de l année 2011

LA DÉSOBSTRUCTION RHINO- PHARYNGÉE DU NOURRISSON. Etude réalisée au cours de l année 2011 LA DÉSOBSTRUCTION RHINO- PHARYNGÉE DU NOURRISSON Etude réalisée au cours de l année 2011 Etat des lieux des pratiques des professionnels de santé Etude d impact de ces pratiques sur les familles concernées

Plus en détail

RESTITUTION D ENQUETE SYNDROME DE WILLIAMS ET BEUREN : ATTRIBUTION DES TAUX D INCAPACITE PAR LES MDPH 2016

RESTITUTION D ENQUETE SYNDROME DE WILLIAMS ET BEUREN : ATTRIBUTION DES TAUX D INCAPACITE PAR LES MDPH 2016 RESTITUTION D ENQUETE SYNDROME DE WILLIAMS ET BEUREN : ATTRIBUTION DES TAUX D INCAPACITE PAR LES MDPH 2016 CONTEXTE v Des personnes porteuses d un Syndrome de Williams et Beuren qui se voient attribuer

Plus en détail

CHARTE DE FONCTIONNEMENT RÉSEAU «GRANDIR EN RÉGION CENTRE-VAL DE LOIRE»

CHARTE DE FONCTIONNEMENT RÉSEAU «GRANDIR EN RÉGION CENTRE-VAL DE LOIRE» CHARTE DE FONCTIONNEMENT RÉSEAU «GRANDIR EN RÉGION CENTRE-VAL DE LOIRE» PRÉAMBULE Un parcours de soins organisé et prolongé des enfants nés prématurément est nécessaire pour pouvoir assurer une prise en

Plus en détail

Les soins palliatifs en HAD. 2 ème Congrès Francophone de Médecine Générale Océan Indien 22 & 23 avril 2016 Dr Imbert

Les soins palliatifs en HAD. 2 ème Congrès Francophone de Médecine Générale Océan Indien 22 & 23 avril 2016 Dr Imbert Les soins palliatifs en HAD 2 ème Congrès Francophone de Médecine Générale Océan Indien 22 & 23 avril 2016 Dr Imbert Circulaire du 30/05/2000 non parue au JO compléments en février 2004, decembre 2006

Plus en détail

Santé publique. Mme Binquet, Mme Lejeune

Santé publique. Mme Binquet, Mme Lejeune Santé publique Mme Binquet, Mme Lejeune Le Programme Mme Binquet et Mme Lejeune vous feront chacune 5 cours d 1h30. Elles traiteront de l organisation du système de santé, de son financement etc. Système

Plus en détail

Programme de soins pour patients traumatisés crâniens en secteur libéral

Programme de soins pour patients traumatisés crâniens en secteur libéral Programme de soins pour patients traumatisés crâniens en secteur libéral Docteur Laurent Wiart Médecin MPR, cabinet de rééducation multidisciplinaire des affections neurologique, Bordeaux Médecin coordonnateur

Plus en détail

FD/DP N Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Damien Philippot

FD/DP N Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Damien Philippot FD/DP N 1-5147 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Damien Philippot L accompagnement en fin de vie Synthèse des principaux enseignements Le 21 octobre 2005 Méthodologie Ce document présente les résultats d

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU ALSACE GERONTOLOGIE

CHARTE DU RESEAU ALSACE GERONTOLOGIE ACTE D ADHESION DES PROFESSIONNELS CHARTE DU RESEAU ALSACE GERONTOLOGIE Préambule D après l article D6321 4 (V) du code la santé publique, l'amélioration de la qualité du service rendu à l'usager au sein

Plus en détail

10 ème journée des réseaux de périnatalité

10 ème journée des réseaux de périnatalité Présentation du dispositif francilien de suivi des nouveau-nés vulnérables 10 ème journée des réseaux de périnatalité Anne-Gaëlle DANIEL Responsable du département périnatalité et orthogénie Direction

Plus en détail

DEPITROD. Etude de faisabilité des TROD pour le VIH en médecine libérale. Plénière COREVIH IDF Nord Le 02/10/13

DEPITROD. Etude de faisabilité des TROD pour le VIH en médecine libérale. Plénière COREVIH IDF Nord Le 02/10/13 DEPITROD Etude de faisabilité des TROD pour le VIH en médecine libérale Plénière COREVIH IDF Nord Le 02/10/13 Sophie Lopes Interne en médecine Générale Paris VII Denis Diderot CONTEXTE Plan national SIDA

Plus en détail

Groupe d experts et auteurs Ont présenté une communication Coordination scientifique et éditoriale VII

Groupe d experts et auteurs Ont présenté une communication Coordination scientifique et éditoriale VII Groupe d experts et auteurs Pierre-Yves ANCEL, épidémiologie en santé périnatale et santé des femmes, Inserm IFR 69, Villejuif Christine BONNIER, neurologie pédiatrique, clinique Saint-Luc, UCL, Bruxelles,

Plus en détail

ENQUETE SANTE RESULTATS

ENQUETE SANTE RESULTATS ENQUETE SANTE RESULTATS Des réponses provenant de l ensemble du territoire Population Nb de foyers Nb de questionnaires CC du Thouarsais 32 380 14000 1092 7,8% Thouars 9 300 4000 338 8,5% Communes périphériques

Plus en détail

Action 2013 «Adéquation Emploi Formation»

Action 2013 «Adéquation Emploi Formation» Restitution des résultats de l enquête téléphonique Septembre 2013 Action 2013 «Adéquation Emploi Formation» Systematic www.amnyos.com Présentation de l enquête téléphonique L enquête téléphonique s est

Plus en détail

Plan d Intervention Interdisciplinaire Individualisé (PIII)

Plan d Intervention Interdisciplinaire Individualisé (PIII) Plan d Intervention Interdisciplinaire Individualisé (PIII) P.MASSON - Centre Hospitalier de la Tour Blanche, BP 190, 36105 ISSOUDUN - 2007 Maison de la Mutualité Le Plan d Intervention Interdisciplinaire

Plus en détail

SYNTHESE SUR LES QUESTIONNAIRES SATISFACTION CLIENTS 2015

SYNTHESE SUR LES QUESTIONNAIRES SATISFACTION CLIENTS 2015 SYNTHESE SUR LES QUESTIONNAIRES SATISFACTION CLIENTS 2015 «Questionnaire 1 er Contact» Questionnaires envoyés 241 309 Questionnaires retournés 93 39 104 34 Ce questionnaire a été envoyé aux prospects qui

Plus en détail

salarié dans le secteur des santé Executivee summary - Juin 2013

salarié dans le secteur des santé Executivee summary - Juin 2013 Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé Executivee summary - Juin 2013 1 COLOFON Commanditaire de l'étude : SPF Santé publique, Cellule de planification des professions

Plus en détail

Enquête menée entre le 6 mars 2017 et le

Enquête menée entre le 6 mars 2017 et le RSPP : Réseau de Santé Périnatal Parisien STARAQS : Structure Régionale d Appui à la Qualité et la Sécurité des prises en charge d Ile de France Enquête Réseau RSPP-STARAQS Le 3/10/2017 Enquête relative

Plus en détail

ENQUETE Le médecin libéral au domicile du patient : un enjeu de santé publique?

ENQUETE Le médecin libéral au domicile du patient : un enjeu de santé publique? Commission médecine libérale et santé publique ENQUETE Le médecin libéral au domicile du patient : un enjeu de santé publique? Dr Jean-Pierre BATARD et Dr Marie-Eve VINCENS Coordonnateurs de la Commission

Plus en détail

Pour un diagnostic précoce, deux niveaux sont à distinguer : le dépistage des enfants à risque et la démarche diagnostique.

Pour un diagnostic précoce, deux niveaux sont à distinguer : le dépistage des enfants à risque et la démarche diagnostique. Le dépistage et le diagnostic reposent sur la surveillance continue du développement des jeunes enfants et l intervention d équipes pluridisciplinaires de professionnels expérimentés. Ils exigent de constants

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES FAMILLES : «la vie de parent au quotidien»

OBSERVATOIRE DES FAMILLES : «la vie de parent au quotidien» Union Départementale des Associations Familiales OBSERVATOIRE DES FAMILLES : «la vie de parent au quotidien» Page 1 sur 52 SOMMAIRE INTRODUCTION p.3 PROFIL DES FAMILLES INTERROGEES p.4 SYNTHESE GLOBALE

Plus en détail

Difficultés de la prise en charge des enfants en situation de précarité. Dr Laurent Seban Mission Roms Bordeaux Bénévole Médecin du Monde

Difficultés de la prise en charge des enfants en situation de précarité. Dr Laurent Seban Mission Roms Bordeaux Bénévole Médecin du Monde Difficultés de la prise en charge des enfants en situation de précarité Dr Laurent Seban Mission Roms Bordeaux Bénévole Médecin du Monde Précarité et santé Influence des déterminants sociaux sur la santé

Plus en détail

Qualité du suivi de la croissance et du dépistage des ses anomalies. Dr Iva Gueorguieva, pédiatre Hôpital Jeanne de Flandre, CHRU de Lille

Qualité du suivi de la croissance et du dépistage des ses anomalies. Dr Iva Gueorguieva, pédiatre Hôpital Jeanne de Flandre, CHRU de Lille Qualité du suivi de la croissance et du dépistage des ses anomalies Dr Iva Gueorguieva, pédiatre Hôpital Jeanne de Flandre, CHRU de Lille Contexte Etudier la qualité du suivi, en médecine de ville, de

Plus en détail

Pratiques et impact de l accompagnement familial précoce. auprès des enfants sourds profonds

Pratiques et impact de l accompagnement familial précoce. auprès des enfants sourds profonds R4P Réseau Régional de Rééducation et de Réadaptation Pédiatrique en Rhône-Alpes Pratiques et impact de l accompagnement familial précoce Titre auprès des enfants sourds profonds Intervenant dans la région

Plus en détail

Equipe mobile de réadaptation réinsertion : retour d expérience dans la prise en charge des cérébro-lésés.

Equipe mobile de réadaptation réinsertion : retour d expérience dans la prise en charge des cérébro-lésés. Equipe mobile de réadaptation réinsertion : retour d expérience dans la prise en charge des cérébro-lésés. A Duruflé, C Le Meur, MP Reillon, N Clerc, H Angot, S Sabarots, B Nicolas Pôle Saint Hélier, Rennes

Plus en détail

CONTRAT LOCAL DE SANTE

CONTRAT LOCAL DE SANTE Argenteuil CONTRAT LOCAL DE SANTE Journée départementale du 21 mars 2013 «Professionnels de Santé: Exercer dans la Val d Oise» Dr Catherine REVILLON Directeur de la santé et de l hygiène publique Ville

Plus en détail

Enquête sur la pénibilité des auxiliaires médicaux - Synthèse -

Enquête sur la pénibilité des auxiliaires médicaux - Synthèse - Enquête sur la pénibilité des auxiliaires médicaux - Synthèse - www.lh2.fr Dispositif méthodologique Cible : auxiliaires médicaux en libéral appartenant aux cinq professions gérées par la Carpimko professionnels

Plus en détail

A L ORIGINE. LE RESEAU DYS/10 : des objectifs

A L ORIGINE. LE RESEAU DYS/10 : des objectifs A L ORIGINE Un regroupement de professionnels de santé libéraux intéressés par la problématique des Troubles Spécifiques des Apprentissages et des Troubles de la Communication. L ASSOCIATION E=MC dys :

Plus en détail

Recherche Expertise Formation Prévention

Recherche Expertise Formation Prévention Recherche Expertise Formation Prévention 350 personnes CENTRE DE PREVENTION ET D EDUCATION SANTE 100 personnes Pôle Santé Pôle Vaccinations et de Conseil médical aux voyageurs Pôle Vaccinations et CMV

Plus en détail

Les séances d accompagnement à la paternité. Une avancée pour le devenir des futurs pères en préparation à la naissance

Les séances d accompagnement à la paternité. Une avancée pour le devenir des futurs pères en préparation à la naissance Mémoire soutenu par Estelle Moriaux Les séances d accompagnement à la paternité Une avancée pour le devenir des futurs pères en préparation à la naissance Un intérêt t nouveau en préparation paration à

Plus en détail

Education Thérapeutique du Patient en Lorraine. Dr A. Dieterling Directrice de la Santé Publique 3 décembre 2015

Education Thérapeutique du Patient en Lorraine. Dr A. Dieterling Directrice de la Santé Publique 3 décembre 2015 Education Thérapeutique du Patient en Lorraine Dr A. Dieterling Directrice de la Santé Publique 3 décembre 2015 L ETP : une nécessité 15 M de malades chroniques Maladie chronique Evolution sur le long

Plus en détail

Le devenir des diplômés de licence générale Promotion

Le devenir des diplômés de licence générale Promotion Le devenir des diplômés de licence générale Promotion 2007-2008 Enquête réalisée 12 mois après l obtention du diplôme auprès des étudiants ayant quitté l UCBL l année suivante S O M M A I R E 1. Présentation

Plus en détail

Ouverture Antenne Comète Clermont Ferrand CHU Service de Médecine Physique et Réadaptation Hôpital Nord Route de Chateauguay Cébazat 18/01/2013

Ouverture Antenne Comète Clermont Ferrand CHU Service de Médecine Physique et Réadaptation Hôpital Nord Route de Chateauguay Cébazat 18/01/2013 Ouverture Antenne Comète Clermont Ferrand CHU Service de Médecine Physique et Réadaptation Hôpital Nord Route de Chateauguay 63118 Cébazat 18/01/2013 Unité COMETE France du CHU de Clermont -Ferrand Projet

Plus en détail

1. Contexte et objectifs

1. Contexte et objectifs Introduction et Adhésion des kinésithérapeutes au Rehab-Gaming - UA 559 - Juin 2014 Pour le compte de BVA 52, Rue Marcel Dassault 92514 Boulogne Billancourt Cedex +33 (0)1 71 16 88 00 2 1. Contexte et

Plus en détail

RESEAUX et FILIERES DE SOINS. Promotion UE 1.2.S2 DP /AVD

RESEAUX et FILIERES DE SOINS. Promotion UE 1.2.S2 DP /AVD RESEAUX et FILIERES DE SOINS Promotion 2015.2018. UE 1.2.S2 DP /AVD 1 Organisation du système de soins Niveau national L Etat finance l offre de soins Réponse aux besoins de santé de la population Couverture

Plus en détail