Dr PENALBA. Formation NANCY 03 et

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dr PENALBA. Formation NANCY 03 et"

Transcription

1 Dr PENALBA Formation NANCY 03 et

2 Hépatite = inflammation du foie toxiques / des virus causée par des Le virus pénètre la cellule, se multiplie, le système immunitaire détruit les cellules infectées inflammation 2 milliards de personnes contaminées, 350 millions ont gardé le virus = porteur chronique décès par an Mais, un vaccin depuis 1982

3 Répartition, 5 à 10 % de la population, en Afrique subsaharienne/est de l Asie, puis bassin amazonien, est de l Europe, 2 à 5 % pour l Inde et le Moyen- Orient, <1% pour l Europe/ Amérique du nord France : porteurs,1500 décès par an Survie 7 jours hors du corps Incubation :30 à 180 jours Virus détectable : 30 à 60 après l infection

4 Epidémiologie VHB Prévalence AgHBs 2 milliards AcHBc M AgHBs 8% - Forte 2-7% - Intermediaire <2% - Faible

5 Transmission, tous les liquides biologiques, très contagieuse Transmission périnatale (TME), horizontale par le sang chez les enfants <5 ans = modes de contamination habituels en zone d endémie = 90% deviennent porteurs chroniques si <1 an, 30 à 50 % si< 5 ans Adultes, par relations sexuelles, réutilisation de matériel, transfusion, le sang, MAIS, 5 à 10% seulement deviendront porteurs chroniques France 90% après 20 ans

6 Risque de contamination fœtale selon la charge virale % enfants AgHBs(+) à 12 mois N=250 AgHBe(+) Sérovaccination à la naissance * P<0,05 Log Copies/mL Yuan et Al J Viral Hepat 2006

7 Evolution VHB selon l âge de contamination Infection Chronique(%) Infection chronique Infection symptomatique Naissance 1-6 mois 7-12 mois 1-4 ans Autres enfants Et Adultes Age de contamination Infection Symptomatique (%)

8 Contact intra-familial = risque de transmission (lésions cutanées, matériel de toilette, salive? ), de même, les collectivités d enfants, les institutions, la prison 31% pas de facteur de risque retrouvé Pas de risque pour : poignée de main, baiser, éternuement, toux, nourriture, usage des toilettes, visite,..

9

10 Groupes à haut risque d infection par le VHB Personnes nées dans une zone de haute ou de moyenne prévalence pour le VHB Personnes vivant sous le même toit avec un porteur de l Ag HbS Partenaires sexuels d un porteur de l Ag HbS Utilisateurs de drogue par voie IV Détenus Antécédents d infection sexuellement transmissible Homosexualité masculine Hémodialysés Séropositifs pour le VIH et le VHC Elévation chronique des ALAT ou des ASAT Les femmes enceintes

11 Avoir des partenaires sexuels vaccinés. Utilisation du préservatif si le partenaire n est pas immunisé. Ne pas partager la brosse à dents, ni les rasoirs. Couvrir les lésions cutanées ouvertes. Nettoyage des gouttes de sang par un antiseptique ou par l eau de javel. Eviter les dons de sang, de sperme et d organes.

12 Rien après la contamination, délais de 2 à 6 mois Syndrome grippal Jaunisse, douleur hypochondre droit, prurit, asthénie, nausées, AEG 40% pas de symptômes 1/100 formes fulminantes, 8/10 mortelles si pas de greffe

13 Histoire naturelle de l hépatite B Guérison Infection aigue Infection chronique Lee, N Engl J Med 1997 Lok, Hepatology 2001 Tolérance Immune Hépatite chronique virus sauvage (AgHbe( AgHbe+) mutant pre core (AgHbe-) Porteur inactif Réactivation Cirrhose ans Carcinome hépatocellulaire

14 Évolution : 80% peu active 20% active -> cirrhose -> CHC, 30% des cas VHB fait partie des 10 maladies infectieuses les plus graves, pour l OMS Incidence : 25/ chez les 20 à 30 ans, 40% sexuelle, 20% UDIV, 15 à 40 % des partenaires de porteurs sont exposés

15 Prise de sang Sérologie : AC anti HbC AC anti HbS Ag HbS système e Ag/AC PCR : détection du virus Titrage de l antigène HbS

16 Ac Hbc = contact avec le virus Ac Hbc IgM = contact récent < 6 mois Ac HbS = protection avec ac hbc, contact avec le virus et guérison seul, protection par la vaccination Ag Hbs + ac Hbc =contact + portage du virus =hépatite B chronique Sous traitement PCR<20, AgHbs persiste Attention, Pour le vhc, AC = contact, PCR = portage

17 Exercices : Hépatite virale B aigue (< 6mois) Sujet sain HVB aigue début HVB aigue Récente guérie Sujet vacciné AgHBs Anti-HBs Anti-HBc IgM Anti-HBc IgG - Ag HBe - Anti-HBe - DNA VHB

18

19 DEUX TRAITEMENTS INTERFÉRON PÉGYLÉ, 1 injection par semaine, 2 ans Les antiviraux oraux : ENTECAVIR 0,5 mg TENOFOVIR 230 mg 1 comprimé par jour, bonne tolérance, peu de résistance, 10 à 15 % vont négativer l antigène HbS, durée du TT?, virémie contrôlée, mais CCCDNA reste actif. Le traitement n est pas optimum

20 REPLICATION DU VHB

21 Nourisson : M2-M4-M11, après la naissance Nouveau-nés de mère séropositives : à la naissance immunoglobulines et vaccin puis M1 et M6 Enfants : M0-M1-M6 Ados 11/15 ans : deux possibilités M0-M6? ou M0-M1-M6 ADULTES > 16 ans, selon les facteurs de risques

22

23 Exhaustivité des déclarations 15% Exposition sexuelle 55% Evitable par la vaccination ciblée 85% Deux catégories : voyageurs multipartenaires Les vaccins chez les 15 ans en % en % Mais vaccin HEXAVALENT chez les6 ans en %

24 Efficacité 99% nourrisson 95% enfant 90% adulte Risque post-exposition = 30% VHB / 1,8 VHC / 0,32 VIH

25 3 000 infections 3 hépatites fulminantes 60 à 150 infections chroniques 15 à 30 CHC

26 Campagne de vaccination hépatite B en 1995 Application des recommandations de l OMS Accusation : SEP, myofasciite à macrophages (adjuvant à aluminium) Effet Kouchner désastreux qui dure encore aujourd hui et pourtant de nombreuses études rassurantes NEJM 2001, 344, NEJM 2002, 1, 4, Arch Neurol. 2003, 60, Commission de l Affsaps Cohorte française KIDSEP Avis du HCSP 14 décembre 2007 Académie nationale de médecine

27 Vaccin obligatoire Etudiants des professions médicales / paramédicales/ pharmaceutiques Vaccin obligatoire si exposé à un risque professionnel évalué par le Médecin du Travail

28 Professionnels : Des établissements de soins Des laboratoires Des transports sanitaires Des services communaux d hygiène/santé Des services de secours SDIS Des pompes funèbres, en lien avec lieu de soins Des services enfance, handicapés, personnes âgées Services sanitaires de maintien à domicile Garde d enfant Service de protection de l enfance (pouponnière) Blanchisserie des lieux de soins

29 Professionnels libéraux Secouristes Pompes funèbres Blanchisserie Tatoueurs Personnel privé Egoutiers Policiers Eboueurs

Item 163: Hépatites virales.

Item 163: Hépatites virales. Item 163: Hépatites virales. Objectifs pédagogiques Connaître les modes de transmission des différentes hépatites virales et les modalités de leur prévention. Prescrire et interpréter les examens sérologiques

Plus en détail

Epidémiologie du VHB 2 milliards/ 6 milliard ont été infectés 350 millions de porteurs chroniques 1 million de décès par an

Epidémiologie du VHB 2 milliards/ 6 milliard ont été infectés 350 millions de porteurs chroniques 1 million de décès par an Hépatite B Epidémiologie du VHB 2 milliards/ 6 milliard ont été infectés 350 millions de porteurs chroniques 1 million de décès par an zone de forte endémie (8-20%): Asie SE, Afrique zone d endémie moyenne

Plus en détail

VHB : pas directement cytopathogène!

VHB : pas directement cytopathogène! Hépatite B VHB : pas directement cytopathogène! Réactions immunologiques > effet cytopathogène L intensité du conflit entre le VHB et les défenses immunitaires de l hôte détermine la gravité de l infection

Plus en détail

Vaccin hépatite B Mise au point

Vaccin hépatite B Mise au point Vaccin hépatite B Mise au point Épidémiologie Rappels sur L infection à VHB Les vaccins Historique de la vaccination en France Liens avec affectations démyélinisantes Résultats «mitigés» Recommandations

Plus en détail

LES HÉPATITES VIRALES. Dr David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes

LES HÉPATITES VIRALES. Dr David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes LES HÉPATITES VIRALES Dr David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes Plan 1. Généralités 2. Hépatite A 3. Hépatite E 4. Hépatite B 5. Hépatite delta 6. Hépatite C Définition Groupe

Plus en détail

Les hépatites virales Dr Aissa.FILALI

Les hépatites virales Dr Aissa.FILALI Les hépatites virales Dr Aissa.FILALI 1. Quels sont les agents responsables? 2. Quand suspecter une hépatite virale aigue? 3. Comment faire le diagnostic d une hépatite aigue virale? 4. Comment surveiller

Plus en détail

Hépatites virales. Hépatite virale A. Pr. M. Messast. Introduction. Problème de santé mondial HVB, HVC. Virus A, B, C, D, E

Hépatites virales. Hépatite virale A. Pr. M. Messast. Introduction. Problème de santé mondial HVB, HVC. Virus A, B, C, D, E Hépatites virales Pr. M. Messast Introduction Problème de santé mondial 350.000.000 HVB, 170.000.000 HVC Virus A, B, C, D, E Hépatite aiguë (tous) Hépatite chronique (B, C, D) Cirrhose Carcinome hépatocellulaire

Plus en détail

Biothérapie et hépatite virale Cas clinique

Biothérapie et hépatite virale Cas clinique Biothérapie et hépatite virale Cas clinique Dr. Mouni Bensenane CHU Nancy Sixième rencontre autour des Maladies Inflammatoires Chroniques de l Intestin Alger, le 09 novembre 2011 M. B âgé de 18 ans, étudiant

Plus en détail

Hépatites virales aigües

Hépatites virales aigües 4 e année médecine Rotation 3 2015/2016 ISM Copy Module de Gastro-Entéro-Hépatologie Hépatites virales aigües Virus hépatotropes Virus A : Picornavirus Virémie : 10 à 20 jours après la contamination Disparition

Plus en détail

Vaccinations,Ouvrons le Dialogue

Vaccinations,Ouvrons le Dialogue Vaccinations,Ouvrons le Dialogue Pourquoi vacciner contre l hépatite B dès l enfance? Henri Laurichesse, Faculté de Médecine de Clermont-Ferrand, Université d Auvergne Histoire naturelle de l hépatite

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L INFECTION PAR LE VIRUS DE L HEPATITE B : NOUVELLES RECOMMANDATIONS AMERICAINES HEPATITIS B : AMERICAN NEW RECOMMANDATIONS

PRISE EN CHARGE DE L INFECTION PAR LE VIRUS DE L HEPATITE B : NOUVELLES RECOMMANDATIONS AMERICAINES HEPATITIS B : AMERICAN NEW RECOMMANDATIONS Lu pour vous Reading for your PRISE EN CHARGE DE L INFECTION PAR LE VIRUS DE L HEPATITE B : NOUVELLES RECOMMANDATIONS AMERICAINES HEPATITIS B : AMERICAN NEW RECOMMANDATIONS C. MARRAKCHI, M. BEN JEMAA.

Plus en détail

Denise ANTONA. Hépatite B : données épidémiologiques récentes et stratégie vaccinale

Denise ANTONA. Hépatite B : données épidémiologiques récentes et stratégie vaccinale Denise ANTONA Hépatite B : données épidémiologiques récentes et stratégie vaccinale Connaître l'évolution de l'épidémiologie de l'infection par HBV. Connaître l'état actuel et l'évolution souhaitable de

Plus en détail

Diagnostic au laboratoire de l hépatite B Protéine C AgHBc Protéine Pré-S2 Protéine S Protéine Pré-S1 AgHBs Marqueurs sérologiques AgHBs Anticorps anti-hbs ADN viral 42nm Particule de Dane Polymérase Anticorps

Plus en détail

Prévention du risque infectieux Place de la vaccination. COREVIH Haute Normandie

Prévention du risque infectieux Place de la vaccination. COREVIH Haute Normandie Prévention du risque infectieux Place de la vaccination COREVIH Haute Normandie Transmission croisée hépatite B Belgique 2002: Femme de 83 ans en EHPAD hépatite B fulminante Enquête épidémiologique portant

Plus en détail

Morphologie et structure du HBV

Morphologie et structure du HBV Morphologie et structure du HBV Histoire naturelle Infection primaire 95 % 5 % Guérison Persistance Hépatite chronique Porteur inactif Cirrhose Hépatocarcinome Evolution des marqueurs dans l hépatite B

Plus en détail

CONDUITE A TENIR EN CAS D'ACCIDENT

CONDUITE A TENIR EN CAS D'ACCIDENT CONDUITE A TENIR EN CAS D'ACCIDENT Le risque biologique : Il est lié à une exposition à des micro-organismes susceptibles de provoquer une infection, une allergie ou une intoxication. Il repose essentiellement

Plus en détail

Accidents d exposition aux virus des hépatites B et C (AEV - VHB et VHC )

Accidents d exposition aux virus des hépatites B et C (AEV - VHB et VHC ) Accidents d exposition aux virus des hépatites B et C (AEV - VHB et VHC ) Plans nationaux - 1999-2002 : dépistage VHC - 2002-2005 : dépistage VHB et VHC - 2009-2012 : prévention des nouvelles transmissions

Plus en détail

Rappel synthétique sur les hépatites virales

Rappel synthétique sur les hépatites virales Rappel synthétique sur les hépatites virales (Sources : AFEF, CDC, INRS, INVS, OMS, Hépatobase) Une hépatite est une inflammation du foie qui perturbe son bon fonctionnement. Elle peut être causée par

Plus en détail

CAS CLINIQUE. Leila SAFER Service d Hépato-Gastroentérologie CHU Monastir- TUNISIE

CAS CLINIQUE. Leila SAFER Service d Hépato-Gastroentérologie CHU Monastir- TUNISIE CAS CLINIQUE Leila SAFER Service d Hépato-Gastroentérologie CHU Monastir- TUNISIE Observation Madame N.. 26 ans, G2P1A0, adressée pour Ag HBs+ Pas d antécédents notables Enceinte à 24 SA Découverte fortuite

Plus en détail

DEPISTAGE ET PRISE EN CHARGE DE L'HEPATITE B EN CDAG/CIDDIST

DEPISTAGE ET PRISE EN CHARGE DE L'HEPATITE B EN CDAG/CIDDIST DEPISTAGE ET PRISE EN CHARGE DE L'HEPATITE B EN CDAG/CIDDIST Journée régionale Sens, 02 Octobre 2015 M Duong Service des Maladies Infectieuses CHU Dijon INFECTION VHB EN FRANCE - Porteurs chroniques(ag

Plus en détail

Contre quelles hépatites existe-t-il un. Il existe aujourd hui des vaccins contre les hépatites A et B. Pourquoi se faire vacciner contre l hépatite

Contre quelles hépatites existe-t-il un. Il existe aujourd hui des vaccins contre les hépatites A et B. Pourquoi se faire vacciner contre l hépatite Hépatites : je comprends pourquoi et quand me faire vacciner 5 000 nouvelles contaminations par le virus de l hépatite B surviennent tous les ans en France, alors qu il existe un moyen sûr et efficace

Plus en détail

VHB: Structure du virus

VHB: Structure du virus Hépatite B VHB: Structure du virus Hepadnaviridae Virus enveloppé, capside icosaédrique, ADN partiellement double brin Particule de Danes (42nm) Particules infectieuses cohabitant avec autres structures

Plus en détail

Dépistage et Prise en charge des hépatites virales B et C en Guyane : données de surveillance

Dépistage et Prise en charge des hépatites virales B et C en Guyane : données de surveillance Dépistage et Prise en charge des hépatites virales B et C en Guyane : données de surveillance 2011-2014 C Larsen 1, L Carvalho 2, C Brouard 1, C Pioche 1, F Lacapère 3, M Ledrans 2 1 Département des maladies

Plus en détail

HEPATITES VIRALES B et C. D. Capron 26/05/2004

HEPATITES VIRALES B et C. D. Capron 26/05/2004 HEPATITES VIRALES B et C D. Capron 26/05/2004 1 HEPATITES VIRALES B et C Contraste entre la vision «santé publique» et celle du généraliste au niveau individuel Investissement en temps important pour peu

Plus en détail

TRAITEMENT PREEMPTIF DU VHB. Clémence Hollande DES

TRAITEMENT PREEMPTIF DU VHB. Clémence Hollande DES TRAITEMENT PREEMPTIF DU VHB Clémence Hollande DES 3 Messages à retenir 1) Chez tous patients allant recevoir un traitement immunosuppresseur: Ag HBs, Ac anti-hbs, Ac anti-hbc 2) Savoir reconnaître une

Plus en détail

Vaccination anti-hbv et sclérose en plaques

Vaccination anti-hbv et sclérose en plaques Vaccination anti-hbv et sclérose en plaques Morbidité-Mortalité en France 100 hépatites B aiguës en DO annuelle depuis 10 ans Infection chronique (Meffre et al. J Med Virol. 2010; 82: 546-55 ) Prévalence

Plus en détail

Estimated Incidence of Acute Hepatitis B. United States,

Estimated Incidence of Acute Hepatitis B. United States, Cases per 100,000 Population Estimated Incidence of Acute Hepatitis B 80 70 60 50 40 30 20 10 0 * Provisional date United States, 1978-1995 Vaccine licensed HBsAg screening of pregnant women recommended

Plus en détail

PROTOCOLE THERAPEUTIQUE DE PRISE EN CHARGE DE L HEPATITE VIRALE CHRONIQUE «B»

PROTOCOLE THERAPEUTIQUE DE PRISE EN CHARGE DE L HEPATITE VIRALE CHRONIQUE «B» PROTOCOLE THERAPEUTIQUE DE PRISE EN CHARGE DE L HEPATITE VIRALE CHRONIQUE «B» Qui traiter? Tout patient avec Hépatite Chronique AgHBe + ou et : 1-ALAT >2N*, confirmée, en l absence d une autre cause de

Plus en détail

CONDUITE A TENIR EN CAS D'ACCIDENT D'EXPOSITION AU SANG

CONDUITE A TENIR EN CAS D'ACCIDENT D'EXPOSITION AU SANG CONDUITE A TENIR EN CAS D'ACCIDENT D'EXPOSITION AU SANG Le risque biologique : il est lié à une exposition à des micro-organismes susceptibles de provoquer une infection, une allergie ou une intoxication.

Plus en détail

Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de Virologie du GH Hôpitaux Universitaires Paris-Sud

Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de Virologie du GH Hôpitaux Universitaires Paris-Sud CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de Virologie du GH Hôpitaux Universitaires Paris-Sud CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales

Plus en détail

VIRUS DE L HEPATITE B (VHB)

VIRUS DE L HEPATITE B (VHB) Page 1/9 VIRUS DE L HEPATITE B (VHB) Ce document concerne l'évaluation des risques biologique en milieu de soins. Il est complémentaire du guide EFICATT de l'inrs et a été élaboré puis validé par des médecins

Plus en détail

Hépatite B : je comprends sa. dépistage et de la prévention

Hépatite B : je comprends sa. dépistage et de la prévention Hépatite B : je comprends sa gravité, l'importance du dépistage et de la prévention L hépatite B est une maladie du foie, due à un virus. On estime à près de 300 000 le nombre de porteurs chroniques de

Plus en détail

Virus de l hépatite B et marqueurs

Virus de l hépatite B et marqueurs Virus de l hépatite B et marqueurs Le virus de l hépatite B (VHB) Virus VHB: Hepadnavirus,, ADN enveloppé. Modes de transmission principaux: Parentérale Nosocomiale Toxicomanie intraveineuse Sexuelle Mère-enfant

Plus en détail

Traitement préemptif de la réactivation virale B

Traitement préemptif de la réactivation virale B Traitement préemptif de la réactivation virale B Vincent Mallet, MD, PhD Université Paris Descartes Unité d Hépatologie, INSERM. 567 Hôpital Cochin - Paris La problèmatique o Homme de 65 ans, né au Laos

Plus en détail

Diagnostic et épidémiologie des hépatites virales Philippe Sogni Hépatologie, Hôpital Cochin, Université Paris Descartes, INSERM U567

Diagnostic et épidémiologie des hépatites virales Philippe Sogni Hépatologie, Hôpital Cochin, Université Paris Descartes, INSERM U567 Diagnostic et épidémiologie des hépatites virales Philippe Sogni Hépatologie, Hôpital Cochin, Université Paris Descartes, INSERM U567 DES 13 Fev 2009 1 Plan Démarche diagnostique Hépatite A Hépatite E

Plus en détail

Les hépatites virales en milieu tropical

Les hépatites virales en milieu tropical Les hépatites virales en milieu tropical Hépatites virales Histoire naturelle commune («cosmopolite») Médecin en chef Eric CHAUVEAU Service des Maladies digestives et tropicales HIA Robert Picqué Particularités

Plus en détail

HÉPATITE B CHAPITRE 7 MALADIES INFECTIEUSES. L hépatite B est une MADO. INFORMATIONS GÉNÉRALES. Définition

HÉPATITE B CHAPITRE 7 MALADIES INFECTIEUSES. L hépatite B est une MADO. INFORMATIONS GÉNÉRALES. Définition L hépatite B est une MADO. INFORMATIONS GÉNÉRALES Définition L hépatite B est une infection du foie causée par le VHB. À la suite d une infection aiguë, avec présence de symptômes ou non, le sujet peut

Plus en détail

Les hépatites virales. Dr Karine LACOMBE ---- Année

Les hépatites virales. Dr Karine LACOMBE ---- Année Les hépatites virales Dr Karine LACOMBE ---- Année 2016 2017 SOMMAIRE Classification des hépatites Elément d anamnèse et de sémiologie générale Epidémiologie et clinique des hépatites HEPATITES VIRALES

Plus en détail

Intérêt de l AgHBs dans le traitement de l hépatite B

Intérêt de l AgHBs dans le traitement de l hépatite B Intérêt de l AgHBs dans le traitement de l hépatite B Pr Najet Bel Hadj CHU MongiSlim La Marsa Infection virale B Vaccin Problème majeur de santé Nécessité d un diagnostic au moment utile Manifestations

Plus en détail

Statut du patient AgHBs + Dr Michèle POUTEAU - Epinay sur Seine

Statut du patient AgHBs + Dr Michèle POUTEAU - Epinay sur Seine Dr Michèle POUTEAU - Epinay sur Seine EASL - AVRIL 2017 Nouvelles recommandations de la prise en charge des patients avec une hépatite chronique B Nouvelle classification pour simplifier la compréhension

Plus en détail

PREVENTION DE LA TRANSMISSION MERE- ENFANT DU VHB. Anne BOURRIER DES Vendredi 13 Février 2009

PREVENTION DE LA TRANSMISSION MERE- ENFANT DU VHB. Anne BOURRIER DES Vendredi 13 Février 2009 PREVENTION DE LA TRANSMISSION MERE- ENFANT DU VHB Anne BOURRIER DES Vendredi 13 Février 2009 INTRODUCTION Chez la femme enceinte, l'infection par le virus de l'hépatite B (VHB) est dominée par le risque

Plus en détail

DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES HÉPATITES VIRALES A, B ET C

DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES HÉPATITES VIRALES A, B ET C Concentration relative NUMERO - info 7 2016 DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES HÉPATITES VIRALES A, B ET C 1- DIAGNOSTIC SÉROLOGIQUE DE L HÉPATITE A Le diagnostic d une infection récente par le virus de l hépatite

Plus en détail

HÉPATITE CHRONIQUE VIRALE B

HÉPATITE CHRONIQUE VIRALE B HÉPATITE CHRONIQUE VIRALE B Stratégie thérapeutique Dr Krifa A Farhat Hached Sousse Sousse le 14 mars 2009 INTRODUCTION Évolution considérable dans la prise en charge thérapeutique des infections chroniques

Plus en détail

Dr Jean-Dominique POVEDA

Dr Jean-Dominique POVEDA Hépatite virale B Données épidémiologiques Dr Jean-Dominique POVEDA Laboratoire PASTEUR CERBA Tunis Février 2008 Hépatite virale B Plus de 2 milliards d humains contaminés, Plus de 350 millions de porteurs

Plus en détail

REUNION CONJOINTE STGE AFEF Tunis, le 2 Avril 2016 DR DEBBECHE Radhouane

REUNION CONJOINTE STGE AFEF Tunis, le 2 Avril 2016 DR DEBBECHE Radhouane REUNION CONJOINTE STGE AFEF Tunis, le 2 Avril 2016 DR DEBBECHE Radhouane Monsieur F.Y., 32 ans, antécédents = 0 Certificat prénuptial (2010) : Ag HBs + Examen clinique normal Biologie : ALAT normales Reste

Plus en détail

Cas clinique VIH-VHB. Dr Wissem HACHFI. Service de Médecine Interne et Maladies Infectieuses.

Cas clinique VIH-VHB. Dr Wissem HACHFI. Service de Médecine Interne et Maladies Infectieuses. Cas clinique VIH-VHB Dr Wissem HACHFI Service de Médecine Interne et Maladies Infectieuses Patient de 24 ans Sans atcds path notables Adressé à la CE devant la découverte d un sérologie VIH + (dépistage)

Plus en détail

Les hépatites virales

Les hépatites virales Les hépatites virales Dr Karine LACOMBE ---- Année 2013 2014 Vendredi 20 septembre 2013 SOMMAIRE Classification des hépatites Elément d anamnèse et de sémiologie générale Epidémiologie et clinique des

Plus en détail

Epidémiologie de l hépatite B aiguë en France Déclaration obligatoire ( ) C. Larsen Institut de veille sanitaire

Epidémiologie de l hépatite B aiguë en France Déclaration obligatoire ( ) C. Larsen Institut de veille sanitaire Epidémiologie de l hépatite B aiguë en France Déclaration obligatoire (2003-2010) C. Larsen Institut de veille sanitaire Conflit d intérêts aucun Contexte épidémiologique politique de prévention vaccinale

Plus en détail

Hépatite virale B, en bref

Hépatite virale B, en bref Une hépatite est caractérisée par une réaction inflammatoire diffuse du parenchyme hépatique, avec une destruction d hépatocytes. Le terme hépatite virale est habituellement réservé aux infections causées

Plus en détail

Prise en charge des cas particuliers d hépatite B

Prise en charge des cas particuliers d hépatite B Prise en charge des cas particuliers d hépatite B Rim Abdelmalek 30/1/2013 Epidémiologie Maladie fréquente en Tunisie Zone de moyenne endémie Prévalence 7% Gradient Nord/Sud 70% Ag HBe négatif 80% génotype

Plus en détail

Le portage inactif du VHB = Infection chronique VHB Ag HBe négatif. Marc Bourlière Svc Hépato-gastroentérologie Hôpital Saint Joseph Marseille

Le portage inactif du VHB = Infection chronique VHB Ag HBe négatif. Marc Bourlière Svc Hépato-gastroentérologie Hôpital Saint Joseph Marseille Le portage inactif du VHB = Infection chronique VHB Ag HBe négatif Marc Bourlière Svc Hépato-gastroentérologie Hôpital Saint Joseph Marseille LIENS D INTÉRÊT Membre de Boards : Gilead, AbbVie, MSD, BMS,

Plus en détail

S. FOURNIER-FAVRE Département de Pédiatrie CHRU Montpellier.

S. FOURNIER-FAVRE Département de Pédiatrie CHRU Montpellier. S. FOURNIER-FAVRE Département de Pédiatrie CHRU Montpellier. La coqueluche. Haemophilus Influenzae B. Le Papilloma Virus. L hépatite B. La grippe. LA COQUELUCHE Bacille gram (bacille de Bordet et Gengou)

Plus en détail

L hépatite B chez l enfant

L hépatite B chez l enfant L hépatite B chez l enfant L'hépatite B représente l'un des principaux problèmes de santé publique dans le monde On estime à 2 milliards le nombre de personnes ayant été infectées par le virus, dont plus

Plus en détail

LES HEPATITES VIRALES : DES MALADIES SILENCIEUSES

LES HEPATITES VIRALES : DES MALADIES SILENCIEUSES LES HEPATITES VIRALES : DES MALADIES SILENCIEUSES 28 JUILLET 2012 Le Pôle de Référence Hépatites Alsace avec: Et soutenue par : 1 Sommaire Communiqué de presse Visuel de la campagne d incitation au dépistage.

Plus en détail

POSSIBILITÉS THÉRAPEUTIQUES DE L HÉPATITE B AU MAGHREB. Alger 15 Décembre 2016

POSSIBILITÉS THÉRAPEUTIQUES DE L HÉPATITE B AU MAGHREB. Alger 15 Décembre 2016 POSSIBILITÉS THÉRAPEUTIQUES DE L HÉPATITE B AU MAGHREB Alger 15 Décembre 2016 Epidémiologie une prévalence mondiale élevée 10 cause de décès dans le monde Lavanchy D. J Hepatitis 2004 Epidémiologie de

Plus en détail

SPECIMEN. ARS de : ...

SPECIMEN. ARS de : ... Si IgM testées : détection de l Ag HBs et d Ac anti-hbc totaux dans un contexte Code d aymat : Si domicilié hors de France, pays :... Pays de naissance :... Si né hors de France, mois et année d arrivée

Plus en détail

Histoire naturelle de l infection chronique VHB

Histoire naturelle de l infection chronique VHB 21emes journées nationales de la société Algérienne d hépato-gastroentérologie Histoire naturelle de l infection chronique VHB Dr Salima Cheraitia Service de Médecine Interne & de Gastro-Entérologie EPH

Plus en détail

Cours de collège: présentation de cas clinique

Cours de collège: présentation de cas clinique Cours de collège: présentation de cas clinique Dr KAABIA N Service de Maladies Infectieuses CHU Farhat Hached Sousse Mars 2009 CAS CLINIQUE M me F, 24 ans, G1P1A0, adressée pour Ag Hbs+ Pas d ATCDS notables

Plus en détail

2.7 Hépatite B. Recommandations générales. Recommandations particulières

2.7 Hépatite B. Recommandations générales. Recommandations particulières 2.7 Hépatite B La politique de vaccination contre l hépatite B en France repose sur deux stratégies : - l identification et la vaccination des personnes à risque élevé d exposition ; - et, dans la perspective

Plus en détail

QUE FAIRE DEVANT UN AC ANTI- HBC (+) EN CAS DE MICI PREVUE POUR IMMUNOSUPPRESSEUR OU ANTI- TNF

QUE FAIRE DEVANT UN AC ANTI- HBC (+) EN CAS DE MICI PREVUE POUR IMMUNOSUPPRESSEUR OU ANTI- TNF QUE FAIRE DEVANT UN AC ANTI- HBC (+) EN CAS DE MICI PREVUE POUR IMMUNOSUPPRESSEUR OU ANTI- TNF Pr F. HADDAD, Dr I. HALLOULY, Pr R. ALAOUI Service d Hépato- Gastro- Entérologie CHU Ibn Rochd- Casablanca

Plus en détail

Hépatite B. Dr Ghassan Riachi HGE-CHU de Rouen. Journée régionale ARS décembre 2016

Hépatite B. Dr Ghassan Riachi HGE-CHU de Rouen. Journée régionale ARS décembre 2016 Hépatite B Dr Ghassan Riachi HGE-CHU de Rouen Journée régionale ARS décembre 2016 Hépatite B 1967: découverte de l antigène Australia (Blumberg et al., 1967), prix Nobel en 1976 1970: VHB en Microscopie

Plus en détail

Hépatites virales. Virus Transmission Passage à la chronicité. Nouveaux-nés 90 % Hépatite C Sanguine 85 % Infection hépatite B nécessaire

Hépatites virales. Virus Transmission Passage à la chronicité. Nouveaux-nés 90 % Hépatite C Sanguine 85 % Infection hépatite B nécessaire z Hépatites virales Définition Ce sont des hépatites (inflammations aiguës du foie) provoquées par un virus. Les 3 virus les plus fréquemment rencontrés sont les virus A, B, C, mais on a aussi identifié

Plus en détail

B/c. 15 mai Journée Nationale de lutte contre les hépatites. Objectif : Zéro hépatites en Pays Catalan

B/c. 15 mai Journée Nationale de lutte contre les hépatites. Objectif : Zéro hépatites en Pays Catalan HepaTiTe B/c 15 mai 2018 Journée Nationale de lutte contre les hépatites. Objectif : Zéro hépatites en Pays Catalan en partenariat avec le Syndicat des Pharmaciens des P.O et l UTIP66 LES HÉPATITES VIRALES

Plus en détail

1. - LES MESURES COMMUNES AUX ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG. 1. Rappel des principes fondamentaux de la prévention des AES

1. - LES MESURES COMMUNES AUX ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG. 1. Rappel des principes fondamentaux de la prévention des AES Circulaire DGS/VS 2/DH/DRT n 99-680 du 8 décembre 1999 relative aux recommandations à mettre en œuvre. devant un risque de transmission du VHB et du VHC par le sang et les liquides biologiques Messieurs

Plus en détail

Stratégies de dépistage biologique de l'hépatite B

Stratégies de dépistage biologique de l'hépatite B QUI ET COMMENT DEPISTER? Stratégies de dépistage biologique de l'hépatite B 9ème Journée du Réseau Hépatites de Basse-Normandie - Jeudi 17 octobre 2013 - Dr Marie-Anne SALAUN ( médecin coordinateur CPMI

Plus en détail

Prise en charge de l hépatite B

Prise en charge de l hépatite B Plan Prise en charge de l hépatite B Maud Berney Lamielle Colloque du 23.02.2011 Présentation d un cas Epidémiologie/transmission Comment interpréter les résultats de labo? Evolution/complications Quel

Plus en détail

Mortalité chez la patients infectés par le VIH : Impact d une hépatite virale chronique

Mortalité chez la patients infectés par le VIH : Impact d une hépatite virale chronique Mortalité chez la patients infectés par le VIH : Impact d une hépatite virale chronique Patients VIH+ décédés en 2000 (n = 822) Maladie hépatique SIDA Autre VHC et VHB (n = 35) VHC (n = 235) VHB (n = 64)

Plus en détail

HÉPATITE B : TRAITEMENT Guidelines américaines 2015 * (chez l adulte)

HÉPATITE B : TRAITEMENT Guidelines américaines 2015 * (chez l adulte) HÉPATITE B : TRAITEMENT Guidelines américaines 2015 * (chez l adulte) * AASLD Guidelines for Treatment of Chronic Hepatitis B Terrault NA et al. Hepatology 2016 Claude EUGENE 1 Hépatite B : l histoire

Plus en détail

Dr Soufiene CHOUAIB. Service Gastro-Entérologie B HÔPITAL LA RABTA.

Dr Soufiene CHOUAIB. Service Gastro-Entérologie B HÔPITAL LA RABTA. Dr Soufiene CHOUAIB Service Gastro-Entérologie B HÔPITAL LA RABTA hépatite aiguë plus ou moins sévère, voire fulminante hépatite chronique +/- active risque évolutif vers une cirrhose et CHC. Histoire

Plus en détail

Vaccination contre le virus de l hépatite B Réunion de consensus Paris, septembre 2003

Vaccination contre le virus de l hépatite B Réunion de consensus Paris, septembre 2003 Vaccination contre le virus de l hépatite B Réunion de consensus Paris, 10-11 septembre 2003 Dr Marie-Josèphe JEAN-PASTOR Centre de Pharmacovigilance Hôpital Salvator, Marseille Médecine du travail - 20/I/2003

Plus en détail

Chapitre 14 prise en charge des situations d exposition au risque viral. Rapport Morlat Septembre Incidence du VIH en France

Chapitre 14 prise en charge des situations d exposition au risque viral. Rapport Morlat Septembre Incidence du VIH en France Chapitre 14 prise en charge des situations d exposition au risque viral Rapport Morlat Septembre 2013 Incidence du VIH en France Entre 2004 et 2007, 7000 à 8000 contaminations par an, soit une incidence

Plus en détail

Hépatite B Recommandations Philippe Sogni

Hépatite B Recommandations Philippe Sogni Hépatite B Recommandations Philippe Sogni 1 Pr Philippe Sogni, M.D., Ph.D. Affiliations Institut Cochin, CNRS (UMR 8104), INSERM U-1016; Université Paris-Descartes, Sorbonne Paris Cité; Assistance Publique

Plus en détail

Présentation clinique. Présenté par Rdte KOOLI.I

Présentation clinique. Présenté par Rdte KOOLI.I Présentation clinique Présenté par Rdte KOOLI.I Patiente A.A âgée de 38 ans Médecin ATCDS : RAS FRH : *Soins Dentaires (+) *Relations Sexuelles Extraconjugales (-) *Tatouage (-) *Scarification (-) Consulte

Plus en détail

D OUZAN. Surveillance du sujet antigène Hbs + non traité. Connaître les critères d'abstention thérapeutique. Savoir comment surveiller ces patients.

D OUZAN. Surveillance du sujet antigène Hbs + non traité. Connaître les critères d'abstention thérapeutique. Savoir comment surveiller ces patients. D OUZAN Surveillance du sujet antigène Hbs + non traité Connaître les critères d'abstention thérapeutique. Savoir comment surveiller ces patients. Surveillance du sujet AgHBs positif non traité Denis OUZAN

Plus en détail

Hépatite C. Hépatite B. Ac anti-vhc:0,84% ARN du VHC:0,53% Nombre de sujets infectés Prévalence. Ag HBs:0,65% Pourcentage de sujets dépistés

Hépatite C. Hépatite B. Ac anti-vhc:0,84% ARN du VHC:0,53% Nombre de sujets infectés Prévalence. Ag HBs:0,65% Pourcentage de sujets dépistés Hépatite B Hépatite C Prévalence Ag HBs:0,65% Ac anti-vhc:0,84% ARN du VHC:0,53% Nombre de sujets infectés 280 000 230 000 Pourcentage de sujets dépistés 45% 57% Enquête InVS 2004 Prévalence de l AgHBs

Plus en détail

Le vaccin dans tous ses états. Françoise Roudot-Thoraval Service d hépatologie Hôpital Henri Mondor, Créteil

Le vaccin dans tous ses états. Françoise Roudot-Thoraval Service d hépatologie Hôpital Henri Mondor, Créteil Le vaccin dans tous ses états Françoise Roudot-Thoraval Service d hépatologie Hôpital Henri Mondor, Créteil Liens d intérêt Orateur/consultant pour : AbbVie, BMS Gilead Janssen Roche Plan Quelques chiffres,

Plus en détail

VIRUS DE L HEPATITE C (VHC)

VIRUS DE L HEPATITE C (VHC) Page 1/7 VIRUS DE L HEPATITE C (VHC) SOMMAIRE 1 GENERALITES...2 1.1 RESERVOIR, SOURCE...2 1.2 EPIDEMIOLOGIE GENERALE...2 1.3 VIABILITE, RESISTANCE PHYSICO-CHIMIQUE...2 1.4 MODE DE TRANSMISSION INTERHUMAINE

Plus en détail

Les hépatites virales. Hépatite A 05/10/2016 GENERALITES. Caractères généraux des hépatites virales aiguës. Virus de l hépatite A (VHA)

Les hépatites virales. Hépatite A 05/10/2016 GENERALITES. Caractères généraux des hépatites virales aiguës. Virus de l hépatite A (VHA) GENERALITES Les hépatites virales Dr LAMBERT Virus des hépatites A, B, C, D, E Impossibilité ou grande difficulté d isolement en culture, intérêt de la biologie moléculaire dans leur étude Virus A et E

Plus en détail

Prise en charge des expositions professionnelles aux virus transmissibles par le sang dans les centres médico-sociaux SOMMAIRE

Prise en charge des expositions professionnelles aux virus transmissibles par le sang dans les centres médico-sociaux SOMMAIRE SOMMAIRE 1. Introduction page 2 2. Evaluation du genre d exposition et du temps écoulé depuis celle-ci page 2 3. Evaluation du risque infectieux page 2-3 4. Evaluation des mesures à prendre en cas d exposition

Plus en détail

Informations et Actualités Sur les Hépatites virales. Mardi 4 février 2014 Association Afrique Avenir

Informations et Actualités Sur les Hépatites virales. Mardi 4 février 2014 Association Afrique Avenir Informations et Actualités Sur les Hépatites virales Mardi 4 février 2014 Association Afrique Avenir Plan de la présentation Points communs hépatites virales Spécificités Hépatite A Hépatite B Hépatite

Plus en détail

Hépatites B et C et transplantation rénale

Hépatites B et C et transplantation rénale Hépatites B et C et transplantation rénale Dr Gilles Blancho Service de Néphrologie CHU Nantes La problématique des infections VHB et VHC en transplantation rénale Prévalence supérieure dans les populations

Plus en détail

Traitement Préemp-f de la réac-va-on virale B chez les immunodéprimés. Aurore BARON DES Séminaire du 13/02/2009

Traitement Préemp-f de la réac-va-on virale B chez les immunodéprimés. Aurore BARON DES Séminaire du 13/02/2009 Traitement Préemp-f de la réac-va-on virale B chez les immunodéprimés Aurore BARON DES Séminaire du 13/02/2009 VHB et immunosuppression une cohabita4on fréquente > 350 millions de porteurs chroniques du

Plus en détail

CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENTS EXPOSANT AU SANG

CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENTS EXPOSANT AU SANG CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENTS EXPOSANT AU SANG INTRODUCTION La pratique médicale et para médicale a toujours exposé le personnel soignant à des risques infectieux souvent majeurs suite à la transmission

Plus en détail

ACCIDENTS EXPOSANT AU RISQUE DE TRANSMISSION VIRALE DOSSIER MEDICAL ETABLISSEMENT :... Service :... Numéro du dossier :...

ACCIDENTS EXPOSANT AU RISQUE DE TRANSMISSION VIRALE DOSSIER MEDICAL ETABLISSEMENT :... Service :... Numéro du dossier :... ACCIDENTS EXPOSANT AU RISQUE DE TRANSMISSION VIRALE DOSSIER MEDICAL ETABLISSEMENT :... Service :... Numéro du dossier :... 1 MEDECIN TRAITANT : Dr... ANTECEDENTS : TRAITEMENTS EN COURS : AUTRES OBSERVATIONS

Plus en détail

L HÉPATITE B VACCIN. contre. Vaccinez votre bébé! L hépatite B est évitable... Docteur LOUSTAUD-RATTI Professeur DENIS CHU LIMOGES.

L HÉPATITE B VACCIN. contre. Vaccinez votre bébé! L hépatite B est évitable... Docteur LOUSTAUD-RATTI Professeur DENIS CHU LIMOGES. Le VACCIN contre L HÉPATITE B L hépatite B est évitable... Création Dr Véronique LOUSTAUD-RATTI Fédération des Hépatites CHU DUPUYTREN - Limoges Pr François DENIS Service de Bactériologie et Virologie

Plus en détail

Infections par le virus de l'hépatite B

Infections par le virus de l'hépatite B CBP Infections par le virus de l'hépatite B 1.0 ANNE GOFFARD UNIVERSITÉ LILLE 2 DROIT ET SANTÉ FACULTÉ DES SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES DE LILLE ANNE.GOFFARD@UNIV-LILLE2.FR 2012 Table des matières

Plus en détail

HEPATITES VIRALES. Plan 21/10/2016. Introduction Hépatites aiguës Vaccination Hépatites chroniques Hépatite B Hépatite C

HEPATITES VIRALES. Plan 21/10/2016. Introduction Hépatites aiguës Vaccination Hépatites chroniques Hépatite B Hépatite C HEPATITES VIRALES Pr Pascal Crenn APHP-UVSQ pascal.crenn@aphp.fr Introduction Hépatites aiguës Vaccination Hépatites chroniques Hépatite B Hépatite C Plan Etiologie Conséquences / incidences Mécanisme

Plus en détail

Virus Hépatite B (VHB)

Virus Hépatite B (VHB) Tableau clinique initial Tableau clinique tardif/complications Durée de l infection Période d incubation est l intervalle entre l exposition et l apparition des premiers symptômes. Période de Contagiosité

Plus en détail

Prévention des maladies du foie

Prévention des maladies du foie Prévention des maladies du foie Mythe ou réalité? Jean-Claude TRINCHET Hôpital Jean Verdier - 93140 Bondy AP-HP et Université Paris 13 ou comment éradiquer les maladies du foie Epidémiologie des maladies

Plus en détail

Accidents d exposition sexuelle et au sang Recommandations du groupe d experts. Dr Jade GHOSN, Hôpitaux Universitaires Paris Centre

Accidents d exposition sexuelle et au sang Recommandations du groupe d experts. Dr Jade GHOSN, Hôpitaux Universitaires Paris Centre Accidents d exposition sexuelle et au sang Recommandations du groupe d experts Dr Jade GHOSN, Hôpitaux Universitaires Paris Centre Indication de TPE après exposition au sang Statut VIH de la personne source

Plus en détail

Accidents d exposition au sang AES. Dr M. Vanhoonacker Service d Anesthésie Clinique Sait Luc Bouge

Accidents d exposition au sang AES. Dr M. Vanhoonacker Service d Anesthésie Clinique Sait Luc Bouge Accidents d exposition au sang AES Dr M. Vanhoonacker Service d Anesthésie Clinique Sait Luc Bouge Plan de l exposé Définition Epidémiologie Transmission des virus transmissibles par le sang Vaccination

Plus en détail

Les virus des hépatites virales

Les virus des hépatites virales Les virus des hépatites virales Pr.Khelifa - Hépatites primitives : Hépatite A (HAV) Hépatite B (HBV) Hépatite C (HCV) Hépatite D (HDV, agent delta) Hépatite E (HEV) Hépatite G (HGV) - Atteintes hépatiques

Plus en détail

Le virus de l'hépatite B et la grossesse

Le virus de l'hépatite B et la grossesse Le virus de l'hépatite B et la grossesse F. Degos Le virus de l hépatite B, (VHB) est le virus le plus fréquent à l échelon mondial, et le plus contagieux, posant le problème extrêmement préoccupant de

Plus en détail

Vaccinations des soignants et des résidents des établissements de santé

Vaccinations des soignants et des résidents des établissements de santé Vaccinations des soignants et des résidents des établissements de santé Pr Jean Beytout Maladies infectieuses et tropicales CHU de Clermont-Fd Châtel-Guyon le 25/05/2018 Introduction La vaccination des

Plus en détail

VHB et Grossesse. Gilles Pelletier Groupe Hospitalier Bicêtre Paul Brousse

VHB et Grossesse. Gilles Pelletier Groupe Hospitalier Bicêtre Paul Brousse VHB et Grossesse Gilles Pelletier Groupe Hospitalier Bicêtre Paul Brousse VHB et Grossesse Effet du VHB sur la grossesse Effet de la grossesse sur le VHB Découverte du VHB au cours de la grossesse Grossesse

Plus en détail

formation n 95 Sommaire Savoir Savoir faire Savoir plus CAHIER RÉDIGÉ PAR NATHALIE BELIN, DOCTEUR EN PHARMACIE,

formation n 95 Sommaire Savoir Savoir faire Savoir plus CAHIER RÉDIGÉ PAR NATHALIE BELIN, DOCTEUR EN PHARMACIE, DOSSIER Cahier de L hépatite B Quiz 1. L hépatite B aiguë: a. est généralement asymptomatique; b. évolue le plus souvent spontanément vers la guérison; c. évolue vers la chronicité dans 50% des cas. 2.

Plus en détail

Comment mieux dépister le VHC

Comment mieux dépister le VHC Comment mieux dépister le VHC Olivier Chazouillères Xavier Aknine, Christine Jestin, Christine Larsen, Odile Launay, Françoise Roudot-Thoraval, Johann Volant, Yazdan Yazdanpanah Epidémiologie des Hépatites

Plus en détail

Module 7 - Edition Item 83 version 01 du page 1 Copyright CMIT

Module 7 - Edition Item 83 version 01 du page 1 Copyright CMIT Module 7 - Edition 2004 - Item 83 version 01 du 02 01 2004 page 1 ITEM N 83 : HEPATITES VIRALES ANOMALIES BIOLOGIQUES HEPATIQUES CHEZ UN SUJET ASYMPTOMATIQUE OBJECTIFS TERMINAUX I. Diagnostiquer une hépatite

Plus en détail

L ACCÈS AUX TRAITEMENTS ET AUX SOINS POUR LE VHB ET LE VHC AU CAMEROUN

L ACCÈS AUX TRAITEMENTS ET AUX SOINS POUR LE VHB ET LE VHC AU CAMEROUN L ACCÈS AUX TRAITEMENTS ET AUX SOINS POUR LE VHB ET LE VHC AU CAMEROUN Fanny Chabrol fanny.chabrol@inserm.fr Atelier de Restitution du projet EVOLCAM (ANRS 12288) 16 novembre 2016 Université Catholique

Plus en détail

CI ANRS 12331: MoBSEN Faisabilité de la constitution d une cohorte de patients infectés par le VHB au Sénégal

CI ANRS 12331: MoBSEN Faisabilité de la constitution d une cohorte de patients infectés par le VHB au Sénégal CI ANRS 12331: MoBSEN Faisabilité de la constitution d une cohorte de patients infectés par le VHB au Sénégal Dr Judicaël Tine Objectif CI ANRS 12331 MOBSEN Réaliser un état des lieux des conditions actuelles

Plus en détail