DISPOSITIFS PARTICULIERS A LA LABEL SOCIAL SECTEUR DES TRANSPORTS SANITAIRES DE BRETAGNE. Label Sokial an Trañsportoù e Breizh

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DISPOSITIFS PARTICULIERS A LA LABEL SOCIAL SECTEUR DES TRANSPORTS SANITAIRES DE BRETAGNE. Label Sokial an Trañsportoù e Breizh"

Transcription

1 D DISPOSITIFS PARTICULIERS A LA charte QUALITÉ LABEL SOCIAL Label Sokial an Trañsportoù e Breizh SECTEUR DES TRANSPORTS SANITAIRES DE BRETAGNE

2 DISPOSITIFS PARTICULIERS TRANSPORTS SANITAIRES DE BRETAGNE Entre : La Région Bretagne Les services de l Etat (DIRECCTE et DREAL) Le service public de l emploi (Pole Emploi) Les Partenaires sociaux Les organismes de développement de la formation professionnelle L OPCA concerné CONTEXTE La situation économique est difficile pour l ensemble des secteurs professionnels et particulièrement ceux des transports touchés par une baisse générale de la consommation. La priorité est donc la sauvegarde de l emploi et la garantie de celui-ci. Les signataires de cette charte considèrent le rôle des partenaires sociaux et la priorité donnée au dialogue social comme déterminant pour atteindre ces objectifs. Cette charte s inscrit dans un processus de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences au niveau des filières et des territoires. PREAMBULE Les partenaires s inspirent de l Accord National Interprofessionnel du 11 janvier 2013 pour un nouveau modèle économique et social au service de la compétitivité des entreprises, de la sécurisation de l emploi et des parcours professionnels des salariés ainsi que la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences au niveau des territoires. Cette charte a donc pour objet l obtention de résultats socio-économiques pour les salariés et les entreprises. Les partenaires adhérents à cette charte prendront en compte l ensemble du domaine constituant la structuration des secteurs professionnels (anticipation, sécurisation des parcours professionnels, évolutions techniques des matériels, aménagement du territoire, formation professionnelle ). La charte qualité, label social fixe : Les domaines d engagements des professionnels, Les critères retenus ainsi que les contrôles et les suites à donner à l application de ceux-ci.

3 L engagement pour des prestations de qualité entraine une définition des règles à observer, garantissant ainsi la qualité, la sécurité et la fiabilité des entreprises et la reconnaissance des salariés de celles-ci. La Région Bretagne et les parties liées à cette charte pourront s inscrire dans un processus national comme «Région Pilote». L engagement, ainsi pris, sera reconnu de tous les partenaires du transport : Etat, Région, Département, Collectivités territoriales, partenaires sociaux, délégataires, clients,. L engagement pour un service de qualité conduit nécessairement à définir des règles garantissant la QUALITE, la SECURITE, la FIABILITE, la RESPONSABILITE SOCIALE DES ENTREPRISES dans tous les transports sanitaires de personnes. Dans cet objectif, l entreprise adhérente à la présente charte de qualité s engage à mettre en place et à promouvoir toute les actions décrites ci-dessous, jugées essentielles et indissociables. Article 1 er : QUALITE Certaine que l image donnée par le personnel et par l aspect des outils de travail mis à leur disposition conditionne la crédibilité d une bonne ou d une mauvaise qualité des prestations, l entreprise adhérente s engage à : Mettre à disposition un véhicule correspondant à la nature du service et au confort nécessaire au client Faire respecter par ses conducteurs les règles essentielles liées à l accompagnement médicalisé Promouvoir en permanence le rôle de l ambulancier qui doit se manifester par des conditions d accueil du client, de disponibilité et de maîtrise en toutes circonstances. Article 2 : RESPECT DES REGLES DE SECURITE La fiabilité des véhicules est vérifiée notamment à l occasion des contrôles techniques annuels obligatoires. Les transporteurs sanitaires s engagent : A entretenir scrupuleusement leur matériel selon la spécificité technique des constructeurs, A effectuer une inspection préventive entre deux visites techniques obligatoires A produire le carnet d entretien de chaque véhicule à la demande de la commission de suivi et des membres du CHSCT ou des délégués du personnel le cas échéant. L utilisation de portables est recommandée afin que l ambulancier soit en contact directe avec les services hospitaliers d urgence.

4 Article 3 : LA COMPETENCE DU PERSONNEL La formation aux métiers du transport sanitaire doit permettre en permanence une adaptation des connaissances aux évolutions des tâches. Le personnel de conduite doit posséder une maîtrise parfaite du métier et la connaissance du fonctionnement de celui-ci. Il doit acquérir non seulement des connaissances techniques mais également appréhender les données rationnelles et psychologiques spécifiques de cette profession. Article 4 : LE RESPECT DU DROIT ET DE L EMPLOI Conscients des relations étroites entre conditions de travail et sécurité, les transporteurs sanitaires de Bretagne s engagent à : Respecter les dispositions légales, réglementaires et conventionnelles relatives aux droits des salariés, Respecter la réglementation sociale sur les temps de pause Respecter les dispositions de la durée du travail, notamment celles fixant l amplitude journalière maximale Lutter contre toute forme de fraude Lutter contre toute forme de travail illégal Lutter contre la concurrence déloyale. Faciliter la négociation et l application des accords nationaux (égalité professionnelle, qualité de vie au travail, pénibilité, handicap, contrat de génération, ) Article 5 : PROMOTION DU TRANSPORT SANITAIRE Soucieux de la nécessité de développer une image de qualité synonyme de sécurité et de fiabilité, les entreprises de transports sanitaires s engagent à : Faire savoir par tout moyen, toutes les novations et informations des services proposés, Agir en toute transparence avec les autorités Promouvoir la présente charte notamment à travers l étiquetage symbolisant cette charte..

5 Article 6 : DIALOGUE SOCIAL Conscientes des enjeux liés aux démarches de dialogue social, les parties présentes à la présente charte s engagent à mettre en place des institutions représentatives du personnel dans toutes leurs structures. A cet effet, seules les entreprises qui, en raison de leurs effectifs, sont assujetties à la mise en place de représentants du personnel et auront effectivement fait les diligences nécessaires pour les élections desdits représentants (DP, CE, CHSCT), pourront adhérer à la présente charte. Par dérogation aux dispositions de droit commun, les entreprises dont l effectif est au moins égal à cinq et inférieur à onze salariés, devront pour pouvoir adhérer à la charte, procéder à la mise en place de délégués du personnel (1 titulaire, 1 suppléant) «conventionnels». Pour la mise en place de ces délégués, les dispositions de droit commun relatives au déroulement des élections sont applicables. Au cours du 4 ème trimestre de chaque année civile, le chef d entreprise établira et présentera un bilan relatif à l application de la charte aux représentants élus du personnel, qui à cette occasion pourront émettre un avis. Article 7 : COMPOSITION DU GROUPE DE SUIVI DE L APPLICATION DE LA CHARTE Le groupe de suivi sera composé de : 1 représentant de la Région A titre consultatif, 2 représentants des services de l état (DIRECCTE-DREAL) 1 représentant du service public de l emploi (Pole Emploi) 3 représentants des employeurs 3 représentants des organisations de salariés 2 représentants des organismes de développement de la formation professionnelle 1 représentant de l OPCA concerné Le respect de la charte doit être examiné en première instance, dans les entreprises adhérentes. Toute difficulté qui n aura pu être résolue au niveau de l entreprise, sera portée devant le groupe de suivi spécifique au transport sanitaire Ce groupe, se référant aussi bien aux dispositions réglementaires, qu aux règles de l art et aux us et coutumes de la profession, s efforcera de proposer une solution aux litiges qui lui seront soumis.

6 Un exemplaire de chaque bilan, accompagné de l avis des représentants du personnel sera adressé au Président de la Commission Régionale de surveillance (C.R.S.) au plus tard le 31 décembre de chaque année. L ensemble des bilans et avis sera examiné au cours de la première réunion annuelle de la C.R.S. La présidence de ce groupe sera assurée par un représentant des employeurs. La région Bretagne et les services de l état permettront le fonctionnement normal de cette commission. Article 8 : RESPECT DE LA CHARTE Le groupe prévu à l article 7 ci-dessus est chargé de veiller à la bonne application de la présente charte dans le secteur concerné. Les engagements : Faire vivre le dispositif (participation) Veiller à l application de la charte par les signataires Communiquer sur ses travaux et ses réalisations Intervenir sur le non respect des non signataires, concernant la réglementation du travail ou les qualités de prestation. Un règlement intérieur devra définir les conditions de fonctionnement du groupe de suivi.. Article 9 : PARTENARIAT ET ASSISTANCE AUX SUIVIS DE REPRISES DE PERSONNELS Les différentes parties pourront se rencontrer dans le cadre de réunions de négociations visant à fixer et améliorer sensiblement les mesures de reclassement et d accompagnement générées par les éventuels nouveaux plans de réorganisation des transports sanitaires notamment à travers la création d une bourse à l emploi. Les parties signataires émettront un avis sur les dispositions relatives aux éventuels reclassements : Le groupe de suivi étudiera tous les cas de salariés menacés par la perte d emplois. Un état des lieux sera effectué sur le schéma du transport sanitaire en Bretagne.

7 Fait à Rennes, le Pour la REGION BRETAGNE : Pour la DIRECCTE BRETAGNE : Pour les représentants des Entreprises Pour les représentants des salariés Pour les organismes de développement de la formation professionnel Pour le service public de l emploi Pour l OPCA concerné

DISPOSITIFS PARTICULIERS A LA LABEL SOCIAL SECTEUR DES TRANSPORTS DE MARCHANDISES ET ACTIVITES DE LOGISTIQUE DE BRETAGNE

DISPOSITIFS PARTICULIERS A LA LABEL SOCIAL SECTEUR DES TRANSPORTS DE MARCHANDISES ET ACTIVITES DE LOGISTIQUE DE BRETAGNE A DISPOSITIFS PARTICULIERS A LA charte QUALITÉ LABEL SOCIAL Label Sokial an Trañsportoù e Breizh SECTEUR DES TRANSPORTS DE MARCHANDISES ET ACTIVITES DE LOGISTIQUE DE BRETAGNE DISPOSITIFS PARTICULIERS TRANSPORTS

Plus en détail

CHARTE GENERALE QUALITE «LABEL SOCIAL»

CHARTE GENERALE QUALITE «LABEL SOCIAL» PROJET CFDT CHARTE GENERALE QUALITE «LABEL SOCIAL» Label Sokial an Trañsportoù e Breizh Région Bretagne Transports : Marchandises Logistique Voyageurs Activités du déchet Transport de fonds Sanitaires

Plus en détail

CHARTE GENERALE QUALITE «LABEL SOCIAL»

CHARTE GENERALE QUALITE «LABEL SOCIAL» CHARTE GENERALE QUALITE «LABEL SOCIAL» Label Sokial an Trañsportoù e Breizh Région Bretagne Transports : Marchandises Logistiques Voyageurs Activités du déchet Transports de fonds Sanitaires 1 CHARTE GENERALE

Plus en détail

Annexe à l article 18 relatif aux accords de maintien de l emploi

Annexe à l article 18 relatif aux accords de maintien de l emploi ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 11 JANVIER 2013 POUR UN NOUVEAU MODELE ECONOMIQUE ET SOCIAL AU SERVICE DE LA COMPETITIVITE DES ENTREPRISES ET DE LA SECURISATION DE L EMPLOI ET DES PARCOURS PROFESSIONNELS

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : HOSPITALISATION PRIVÉE

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : HOSPITALISATION PRIVÉE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3307 Convention collective nationale IDCC : 2264. HOSPITALISATION PRIVÉE ACCORD DU 19 DÉCEMBRE 2011 RELATIF À LA COMMISSION

Plus en détail

Charte d appartenance

Charte d appartenance Charte d appartenance et d engagement du réseau UNA Union Nationale de l Aide, des Soins et des Services aux Domiciles 108-110, rue Saint-Maur - 75011 Paris - Tel : 01 49 23 82 52 - Fax : 0143 38 55 33

Plus en détail

Une délégation unique du personnel (DUP) élargie

Une délégation unique du personnel (DUP) élargie Loi du 17 août 2015relative au dialogue social et à l emploi La loi du 17 août 2015 comporte également des réformes portant sur les droits collectifs des salariés. Ainsi, voici un aperçu des principales

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3307 Convention collective nationale IDCC : 2264. HOSPITALISATION PRIVÉE ACCORD

Plus en détail

Projet d accord national interprofessionnel sur la sécurisation de l emploi. Annexe relative aux accords de maintien de l emploi

Projet d accord national interprofessionnel sur la sécurisation de l emploi. Annexe relative aux accords de maintien de l emploi Projet d accord national interprofessionnel sur la sécurisation de l emploi Annexe relative aux accords de maintien de l emploi Afin de maintenir l emploi, en cas de graves difficultés conjoncturelles

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3616 Convention collective nationale IDCC : 7002. COOPÉRATIVES AGRICOLES DE CÉRÉALES, DE MEUNERIE, D APPROVISIONNEMENT,

Plus en détail

FICHES PRATIQUES - 8 Licenciement économique et PSE* * PSE: Plan de sauvegarde de l'emploi Définition du licenciement économique

FICHES PRATIQUES - 8 Licenciement économique et PSE* * PSE: Plan de sauvegarde de l'emploi Définition du licenciement économique COLLECTIF NATIONAL CGT GROUPAMA FICHES PRATIQUES - 8 Licenciement économique et PSE* * PSE: Plan de sauvegarde de l'emploi Définition du licenciement économique L article L1233-2 du Code du Travail dispose

Plus en détail

THÈME II LIBERTÉ D OPINION, DROIT SYNDICAL, REPRÉSENTATION DU PERSONNEL

THÈME II LIBERTÉ D OPINION, DROIT SYNDICAL, REPRÉSENTATION DU PERSONNEL THÈME II LIBERTÉ D OPINION, DROIT SYNDICAL, REPRÉSENTATION DU PERSONNEL - Article 11 : liberté d opinion et principes relatifs au libre exercice du droit syndical - Article 12 : modalités d exercice de

Plus en détail

«FORMATION PROFESSIONNELLE»

«FORMATION PROFESSIONNELLE» MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3117 Convention collective nationale IDCC : 843. BOULANGERIE-PÂTISSERIE (Entreprises

Plus en détail

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS CPAM DE L HÉRAULT. Sommaire. Préambule OBJET DU PLAN D ACTION... 2

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS CPAM DE L HÉRAULT. Sommaire. Préambule OBJET DU PLAN D ACTION... 2 PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS CPAM DE L HÉRAULT Sommaire Préambule... 2 1. OBJET DU PLAN D ACTION... 2 2. ANTICIPATION DE L EVOLUTION DES CARRIERES PROFESSIONNELLES... 2 2.1. Promouvoir

Plus en détail

LOI «TRAVAIL» : ROLE DE LA BRANCHE REVISITE

LOI «TRAVAIL» : ROLE DE LA BRANCHE REVISITE N 113 - SOCIAL n 54 En ligne sur le site www.fntp.fr le 20 octobre 2016 ISSN 1769-4000 LOI «TRAVAIL» : ROLE DE LA BRANCHE REVISITE L essentiel Si la loi «Travail» consacre la primauté de l accord d entreprise

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJECTIFS DE L ACCORD-CADRE... 3

SOMMAIRE 1. OBJECTIFS DE L ACCORD-CADRE... 3 Accord cadre régional pour développer l emploi et les compétences et sécuriser les parcours d insertion dans les structures de l insertion par l activité économique d Aquitaine 2015-2017 CAHIER DES CHARGES

Plus en détail

ACCORD DU 21 OCTOBRE 2009

ACCORD DU 21 OCTOBRE 2009 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel EMPLOI DES SENIORS DANS LES OFFICES PUBLICS DE L HABITAT ACCORD

Plus en détail

Décret du xx 2016 relatif au renforcement des politiques de ressources humaines dans la fonction publique NOR : xxxx

Décret du xx 2016 relatif au renforcement des politiques de ressources humaines dans la fonction publique NOR : xxxx Décret du xx 2016 relatif au renforcement des politiques de ressources humaines dans la fonction publique NOR : xxxx Le Premier ministre, Sur le rapport du ministre chargé de la fonction publique, Vu la

Plus en détail

ACCORD CADRE NATIONAL entre le CPNFP, l Etat et l ARF

ACCORD CADRE NATIONAL entre le CPNFP, l Etat et l ARF ACCORD CADRE NATIONAL entre le CPNFP, l Etat et l ARF ayant pour objet de déterminer, au plan régional, les modalités d application de la convention cadre entre le Fonds Paritaire de Sécurisation des Parcours

Plus en détail

Inter CVS Coderpa 91 18/11/13

Inter CVS Coderpa 91 18/11/13 Inter CVS Coderpa 91 18/11/13 PERSONNES AGES EN PERTE D AUTONOMIE ET DEMOCRATIE SANITAIRE Nouvelles règles à instaurer concernant les CVS Problématique La participation des usagers de la santé et du médico

Plus en détail

LES REPRESENTANTS DU PERSONNEL DANS L ENTREPRISE

LES REPRESENTANTS DU PERSONNEL DANS L ENTREPRISE Relations collectives Septembre 2015 LES REPRESENTANTS DU PERSONNEL DANS L ENTREPRISE La loi REBSAMEN du 17 août 2015 fait évoluer profondément le dialogue social dans l entreprise : élargissement de la

Plus en détail

Loi relative au dialogue social et à l emploi

Loi relative au dialogue social et à l emploi Loi relative au dialogue social et à l emploi La loi relative au dialogue social et à l emploi a été promulguée le 18 août 2015. Elle se fixe comme objectif de réformer la représentation du personnel et

Plus en détail

Ils ont ainsi consolidé des branches professionnelles identifiées et structurées par des règles conventionnelles propres.

Ils ont ainsi consolidé des branches professionnelles identifiées et structurées par des règles conventionnelles propres. ACCORD NATIONAL INTERBRANCHES PORTANT CREATION DU CONSEIL NATIONAL PARITAIRE DU DIALOGUE SOCIAL DES BRANCHES DES SALARIES DU PARTICULIER EMPLOYEUR ET DES ASSISTANTS MATERNELS DU PARTICULIER EMPLOYEUR Exposé

Plus en détail

Chapitre 5 La gestion des relations sociales 1 LES INSTANCES REPRÉSENTATIVES DU PERSONNEL (IRP)

Chapitre 5 La gestion des relations sociales 1 LES INSTANCES REPRÉSENTATIVES DU PERSONNEL (IRP) Chapitre 5 La gestion des relations sociales Dans l entreprise privée, les relations sociales sont gérées par l intermédiaire des Instances Représentatives du Personnel (IRP). Les IRP sont l ensemble des

Plus en détail

Négociation «Qualité de vie au travail et égalité professionnelle»

Négociation «Qualité de vie au travail et égalité professionnelle» Qualité de vie au travail et égalité professionnelle n 12 14 décembre 2012 Voici le numéro 12 de l écho des négos, support qui sera utilisé pour toutes les négociations interprofessionnelles en cours.

Plus en détail

RESPONSABLE DE SECTEUR SERVICE A LA PERSONNE

RESPONSABLE DE SECTEUR SERVICE A LA PERSONNE 16, Bd de la Pointe Jarry ZI JARRY 97 122 BAIE-MAHAULT 0590 97 44 43 0690 09 97 22 RESPONSABLE DE SECTEUR SERVICE A LA PERSONNE TITRE PROFESSIONNEL DE NIVEAU III Gérer, Manager, Commercialiser PROCHAINE

Plus en détail

Décrets (ou observations) Articles Base légale Objet

Décrets (ou observations) Articles Base légale Objet Echéancier de mise en application de la loi Date de dernière mise à jour de l'échéancier : 29/09/2015 s Base légale Objet 1er, I 1er, I 1er, IX 1er, X 13, III, 2 13, IV 13, IV 13, IV 13, IV Art. L. 23-114-3,

Plus en détail

Sommaire détaillé de la publication

Sommaire détaillé de la publication Partie 01 - Mettre en place le CE et assurer son fonctionnement 1. Permettre le bon fonctionnement Les formalités obligatoires pour la constitution d un nouveau CE... SCE.01.1.010 17 Utiliser à bon escient

Plus en détail

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES 534 Ressources humaines Le domaine fonctionnel Ressources humaines regroupe les emplois ayant pour objectif de gérer, mobiliser et développer les ressources humaines, valoriser l engagement des personnels

Plus en détail

(Loi n du 17 août 2015, loi relative au dialogue social et à l emploi, dite Rebsamen)

(Loi n du 17 août 2015, loi relative au dialogue social et à l emploi, dite Rebsamen) NomoSocial - septembre 2015 spéciale lois Macron et Rebsamen [REPRESENTANTS DU PERSONNEL RELATIONS COLLECTIVES] Elargissement du champ d application de la délégation unique du personnel, regroupement des

Plus en détail

entreprise, il convient de se doter, à côté de dispositifs existants tels que le chômage partiel,

entreprise, il convient de se doter, à côté de dispositifs existants tels que le chômage partiel, A C C O RD N A T I O N A L IN T E RPR O F ESSI O NN E L DU 11 JA N V I E R 2013 PO UR UN N O U V E A U M O D E L E E C O N O M I Q U E E T SO C I A L A U SE R V I C E D E L A C O MPE T I T I V I T E D

Plus en détail

LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE,

LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE, LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE, SES ORGANISMES, VOS DROITS, VOS OBLIGATIONS Employé/e comme agent, titulaire ou non, dans une commune, une communauté de communes, un EHPAD, un Département, une Région

Plus en détail

CONVENTION DE PRESTATION DE SERVICES

CONVENTION DE PRESTATION DE SERVICES Numéro XX/XX CONVENTION DE PRESTATION DE SERVICES AYANT POUR OBJET LA MISE EN ŒUVRE D UNE MISSION DE VEILLE ET DE SUIVI DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE SUR LE BASSIN DOLOIS Entre, La Communauté d Agglomération

Plus en détail

FORUM international de DAKAR sur la RSE. 4ème EDITION 02 & 03 NOVEMBRE Présentation du Code de Gouvernance des entreprises du Sénégal

FORUM international de DAKAR sur la RSE. 4ème EDITION 02 & 03 NOVEMBRE Présentation du Code de Gouvernance des entreprises du Sénégal FORUM international de DAKAR sur la RSE 4ème EDITION 02 & 03 NOVEMBRE 2012 Présentation du Code de Gouvernance des entreprises du Sénégal 1 Sommaire Présentation de l Institut Sénégalais des Administrateurs

Plus en détail

Préambule. d un réseau territorial de proximité dynamique et d un niveau de compétences et d expertises élevé dans son domaine

Préambule. d un réseau territorial de proximité dynamique et d un niveau de compétences et d expertises élevé dans son domaine Préambule Acteurs déterminants de l économie, les industries chimiques, pétrolières, pharmaceutiques et de la plasturgie regroupés au sein d un même Organisme Paritaire Collecteur Agréé représentent plus

Plus en détail

STATUTS DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE LA PLAINE CENTRALE DU VAL DE MARNE TITRE I : CONSTITUTION

STATUTS DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE LA PLAINE CENTRALE DU VAL DE MARNE TITRE I : CONSTITUTION Statuts.comm.agglo.doc.version au 21/02/2003 STATUTS DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE LA PLAINE CENTRALE DU VAL DE MARNE FIXES PAR ARRETE PREFECTORAL DU 22 DECEMBRE 2000 MODIFIES PAR ARRETE PREFECTORAL

Plus en détail

LABEL QUALITE REGION APPRENTISSAGE. Cahier des Charges

LABEL QUALITE REGION APPRENTISSAGE. Cahier des Charges Conseil Régional de Basse-Normandie Direction de la Prospective, des Métiers et de l Apprentissage LABEL QUALITE REGION APPRENTISSAGE Cahier des Charges Préambule : La Région Basse-Normandie en concertation

Plus en détail

ACCORD DU 12 JANVIER 2015

ACCORD DU 12 JANVIER 2015 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3245 Convention collective nationale IDCC : 1501. RESTAURATION RAPIDE ACCORD

Plus en détail

ONCFS 28/06/2016 Avis n Contexte

ONCFS 28/06/2016 Avis n Contexte ONCFS 28/06/2016 Avis n 16-216 AVIS DE VACANCE D EMPLOI, A POURVOIR A COMPTER DU 1 er NOVEMBRE 2016 A pourvoir par voie interne ou en externe, en position normale d activité ou par voie de détachement

Plus en détail

CONVENTION. entre. Brest métropole océane. Et le Centre de Gestion (CDG) de la Fonction Publique Territoriale du Finistère

CONVENTION. entre. Brest métropole océane. Et le Centre de Gestion (CDG) de la Fonction Publique Territoriale du Finistère CONVENTION entre Brest métropole océane Et le Centre de Gestion (CDG) de la Fonction Publique Territoriale du Finistère relative à l adhésion au «socle commun» prévu par l article 23 de la loi n 84-53

Plus en détail

La Commission des Usagers des établissements de santé

La Commission des Usagers des établissements de santé La Commission des Usagers des établissements de santé L article 183 de la loi du 2 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé a remplacé la CRUQPC par la commission des usagers (CDU), et le

Plus en détail

Préambule. Avec la volonté d agir ensemble, les signataires se rassemblent autour des valeurs communes de la République.

Préambule. Avec la volonté d agir ensemble, les signataires se rassemblent autour des valeurs communes de la République. Préambule Considérant qu il est de la responsabilité de tous de donner à l ensemble des enfants et des jeunes les outils, les moyens et les capacités d entrer demain de manière autonome et active dans

Plus en détail

AVENANT N 3 DU 6 JUILLET 2011

AVENANT N 3 DU 6 JUILLET 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Accord interprofessionnel CRÉATION DU FONDS D ASSURANCE FORMATION DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES (6 juillet 1972) AVENANT N

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3225 Convention collective nationale IDCC : 1266. PERSONNEL DES ENTREPRISES DE

Plus en détail

Négocier un accord de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC)

Négocier un accord de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) Octobre 2013 Négocier un accord de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) Qu est-ce que la GPEC? La GPEC est définie par certains auteurs comme : «la conception, la mise en œuvre

Plus en détail

CHARTE DES ASSOCIATIONS ÉTUDIANTES

CHARTE DES ASSOCIATIONS ÉTUDIANTES CHARTE DES ASSOCIATIONS ÉTUDIANTES Charte approuvée par le CA du 24/04/2012 après avis du CEVU du 05/04/2012 Modifications soumises au CA du 27/09/2016 après avis du CAC du 21/06/2016 et de la CFVU du

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90 LE COMITÉ TECHNIQUE (CT)

CIRCULAIRE CDG90 LE COMITÉ TECHNIQUE (CT) CIRCULAIRE CDG90 06/15 LE COMITÉ TECHNIQUE (CT) Décret 85-565 du 30 mai 1985 modifié, relatif aux Comités Techniques des collectivités territoriales et de leurs établissements publics La création d un

Plus en détail

DIRECTEUR INSERTION/LOGEMENT

DIRECTEUR INSERTION/LOGEMENT Direction des Ressources Humaines DIRECTEUR M DIRECTEUR INSERTION/LOGEMENT POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction Générale Adjointe des Solidarités Service : Direction Insertion/Logement

Plus en détail

FICHE 1. La délégation unique du personnel élargie

FICHE 1. La délégation unique du personnel élargie FICHE 1 La délégation unique du personnel élargie (Article 13 de la Loi Rebsamen du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi Décret du 23 mars 2016 relatif à la composition et au fonctionnement

Plus en détail

CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL

CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL Préambule Les établissements de soutien et d aide par le travail sont des établissements et services médicosociaux (article L 312-1 du Code de l action sociale

Plus en détail

Mise en place de la gouvernance quadripartite des politiques de l emploi, de la formation et de l orientation professionnelles

Mise en place de la gouvernance quadripartite des politiques de l emploi, de la formation et de l orientation professionnelles Mise en place de la gouvernance quadripartite des politiques de l emploi, de la formation et de l orientation professionnelles Gouvernance des politiques d emploi, d orientation et de formation professionnelles

Plus en détail

L OFFRE DE SERVICES POUR LE MAINTIEN DANS L EMPLOI DES TRAVAILLEURS HANDICAPEES FINANCEE PAR L AGEFIPH

L OFFRE DE SERVICES POUR LE MAINTIEN DANS L EMPLOI DES TRAVAILLEURS HANDICAPEES FINANCEE PAR L AGEFIPH L OFFRE DE SERVICES POUR LE MAINTIEN DANS L EMPLOI DES TRAVAILLEURS HANDICAPEES FINANCEE PAR L AGEFIPH Préambule Ce document commun à toutes les structures chargées du service d appui pour le maintien

Plus en détail

Table des matières. Abréviations...7. Conventions collectives citées...9. Chapitre 1 Introduction La Réforme en quelques mots...

Table des matières. Abréviations...7. Conventions collectives citées...9. Chapitre 1 Introduction La Réforme en quelques mots... Abréviations...7 Conventions collectives citées...9 Chapitre 1 Introduction...11 1. La Réforme en quelques mots...13 1.1 Les principaux points de la Réforme...15 1.2 Les institutions supprimées...18 2.

Plus en détail

LOI RELATIVE AU TRAVAIL, À LA MODERNISATION DU

LOI RELATIVE AU TRAVAIL, À LA MODERNISATION DU LOI RELATIVE AU TRAVAIL, À LA MODERNISATION DU DIALOGUE SOCIAL ET À LA SÉCURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS Les principales dispositions 20 septembre 2016-1 - Introduction Loi n 2016-1088 du 8 août

Plus en détail

A l attention des Organismes de Formation

A l attention des Organismes de Formation PARCOURS DE FORMATION APPEL A PROJET pour Secteur SECURITE GARDIENNAGE A l attention des Organismes de Formation PARCOURS FORMATION 2009 1/ Les entreprises s inscriront auprès 1 AGEFOS PME (association

Plus en détail

ACCORD SALARIALDU 27 NOVEMBRE 2014

ACCORD SALARIALDU 27 NOVEMBRE 2014 ACCORD SALARIALDU 27 NOVEMBRE 2014 Entre l UNION FRANCAISE DES INDUSTRIES PETROLIERES et les Organisations Syndicales des salariés suivantes : - CFE-CGC - PETROLE - FEDERATION CHIMIE ENERGIE - CFDT - FEDECHIMIE

Plus en détail

ACCORD DU 17 JUIN 2010

ACCORD DU 17 JUIN 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel LIBRAIRIE ACCORD DU 17 JUIN 2010 RELATIF À LA CONSTITUTION D UNE COMMISSION PARITAIRE DE L

Plus en détail

DISPOSITIF LABEL QUALITE REGION APPRENTISSAGE. Cahier des Charges

DISPOSITIF LABEL QUALITE REGION APPRENTISSAGE. Cahier des Charges Région Basse-Normandie Direction de l Emploi, de la Formation Professionnelle Et de l Apprentissage DEFPA DISPOSITIF LABEL QUALITE REGION APPRENTISSAGE Cahier des Charges Préambule : Dans le cadre d une

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3370 Convention collective nationale IDCC : 3127. ENTREPRISES DE SERVICES À LA

Plus en détail

Un atout à valoriser

Un atout à valoriser Charte d engagement Un atout à valoriser Les sports de nature constituent un atout de taille pour la Corrèze. Au cœur des aspirations actuelles, ils ne peuvent que contribuer au bien-être des populations

Plus en détail

Direction Administrative et Financière APM BULLETIN COMMUNAUTAIRE SEPTEMBRE 2014

Direction Administrative et Financière APM BULLETIN COMMUNAUTAIRE SEPTEMBRE 2014 Direction Administrative et Financière APM BULLETIN COMMUNAUTAIRE SEPTEMBRE 2014 1 SOMMAIRE I S DU CONSEIL DE COMMUNAUTE DU 8 SEPTEMBRE 2014 : TRANSPORTS ET DEPLACEMENTS Vœu pour le Prolongement de la

Plus en détail

Déclaration d activité enregistrée sous le numéro auprès de la Préfecture de la Région Réunion.

Déclaration d activité enregistrée sous le numéro auprès de la Préfecture de la Région Réunion. Déclaration d activité enregistrée sous le numéro 98 97 027 3797 auprès de la Préfecture de la Région Réunion. PLAN DE FORMATION DEJEPS, spécialité : Animation socio-éducative Mention : Développement,

Plus en détail

CAHIER DE CHARGES DES CENTRES DE GESTION AGREES

CAHIER DE CHARGES DES CENTRES DE GESTION AGREES RÉPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail - Patrie ---------- MINISTÈRE DES FINANCES ---------- REPUBLIC OF CAMEROON Peace - Work - Fatherland ---------- MINISTRY OF FINANCE ---------- CAHIER DE CHARGES DES

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT-TYPE AVEC LES COLLECTIVITES NON AFFILIEES

CONVENTION DE PARTENARIAT-TYPE AVEC LES COLLECTIVITES NON AFFILIEES CONVENTION DE PARTENARIAT-TYPE AVEC LES COLLECTIVITES NON AFFILIEES Le Centre de Gestion de Seine-Maritime, sis 3440 route de Neufchâtel - B.P. 72 76233 BOIS-GUILLAUME-BIHOREL Cedex, représenté par Madame

Plus en détail

Agrément Format eree

Agrément Format eree Agrément Format eree Cahier des charges dont le respect des critères conditionne l obtention de l agrément des formations en énergies durables (maîtrise de l énergie, efficacité énergétique et énergies

Plus en détail

PREVENTION CONDITIONS DE TRAVAIL SECURITE REFORME DE LA MEDECINE DU TRAVAIL

PREVENTION CONDITIONS DE TRAVAIL SECURITE REFORME DE LA MEDECINE DU TRAVAIL N 127 SOCIAL n 42 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 06 septembre 2011 ISSN 1769-4000 PREVENTION CONDITIONS DE TRAVAIL SECURITE REFORME DE LA MEDECINE DU TRAVAIL L essentiel La loi n 2011-867

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel BÂTIMENT ET TRAVAUX PUBLICS ACCORD DU 29 JUIN 2016 RELATIF À LA STRATÉGIE

Plus en détail

Fiche mandat. Fongecif. juin. Fonds de gestion du congé individuel de formation. Position MEDEF : Position du MEDEF dans l exercice du mandat :

Fiche mandat. Fongecif. juin. Fonds de gestion du congé individuel de formation. Position MEDEF : Position du MEDEF dans l exercice du mandat : juin 2006 Fongecif Fonds de gestion du congé individuel de formation Position MEDEF : Fiche mandat Organismes paritaires agréés pour le congé individuel de formation, à vocation interprofessionnelle régionale,

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3056 Convention collective nationale IDCC : 1880. NÉGOCE DE L AMEUBLEMENT ACCORD

Plus en détail

Entrée en vigueur des dispositions de la loi «Travail»

Entrée en vigueur des dispositions de la loi «Travail» AUX UNIONS DEPARTEMENTALES AUX FEDERATIONS NATIONALES JCM/DP/MAMA Circulaire n 174-2016 Secteurs: Marche générale de l Organisation Paris, le 2 septembre 2016 Entrée en vigueur des dispositions de la loi

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA COMMISSION DE CONTRÔLE

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA COMMISSION DE CONTRÔLE RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA COMMISSION DE CONTRÔLE SERVICE DE SANTÉ AU TRAVAIL DE LA RÉGION NANTAISE tél : 02 40 44 26 00 - http://www.sstrn.fr - SIRET : 788 354 843 00021 - Code APE : 8621 Z www.sstrn.fr

Plus en détail

salariés et employeurs

salariés et employeurs salariés et employeurs LA SANTE AU TRAVAIL EVOLUE : CE QU IL FAUT RETENIR DIRECCTE D ILE-DE-FRANCE Direction régionale des entreprises,de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi PRÉFET

Plus en détail

Convention Tripartite Pluriannuelle des Etablissements Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes Génération n 2

Convention Tripartite Pluriannuelle des Etablissements Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes Génération n 2 DIRECTION DE LA SOLIDARITE ET DE L AUTONOMIE DES PERSONNES Annexe 1 Modèle-type Convention Tripartite Pluriannuelle des Etablissements Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes Génération n 2 Conclue

Plus en détail

Accord relatif à l exercice du droit syndical et au développement du dialogue social

Accord relatif à l exercice du droit syndical et au développement du dialogue social Accord relatif à l exercice du droit syndical et au développement du dialogue social 1 Introduction Vous avez entre les mains un ensemble de propositions de la FTM-CGT dont l objectif est d aider à la

Plus en détail

Mandats dans l entreprise

Mandats dans l entreprise DELEGUE DU PERSONNEL Délégué du Personnel Etre adhérent et avoir suivi les s de base Cfdt ou syndicat 2 jours Acquérir les bases nécessaires à l exercice du mandat de délégué du personnel Apprendre à être

Plus en détail

Loi fédérale sur la formation continue (LFCo)

Loi fédérale sur la formation continue (LFCo) Loi fédérale sur la formation continue (LFCo) Avant-projet du x mois 0x L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 6a, al. et, 6a, al. à 5, et 64a de la Constitution, vu le message du

Plus en détail

La réforme de la négociation collective

La réforme de la négociation collective La réforme de la négociation collective Les modifications apportées par la loi n 2015-994 du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l'emploi Francis Meyer Institut du travail, Unistra Une négociation

Plus en détail

FICHE 2. La délégation unique du personnel conventionnelle

FICHE 2. La délégation unique du personnel conventionnelle FICHE 2 La délégation unique du personnel conventionnelle (Article 14 de la Loi Rebsamen du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi Décret du 23 mars 2016 relatif à la composition et au

Plus en détail

REFERENTIEL METIER : Directeur de Centre Social

REFERENTIEL METIER : Directeur de Centre Social ANNEXE 1 REFERENTIEL METIER : Directeur de Centre Social FINALITES DE LA FONCTION - Etre le garant de la conception, du pilotage, de la mise en œuvre et de l évaluation du projet social de la structure

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3063 Convention collective nationale IDCC : 1555. FABRICATION ET COMMERCE DES

Plus en détail

Performance sociale. Concepts et enjeux. Commission Paritaire Santé 23 mai 2014

Performance sociale. Concepts et enjeux. Commission Paritaire Santé 23 mai 2014 1 Performance sociale Concepts et enjeux Commission Paritaire Santé 23 mai 2014 La RSE à la Sécurité sociale 2 La RSE est un instrument au service du Développement Durable. Plan cadre développement durable

Plus en détail

Loi Rebsamen : La refonte du dialogue social : quels enjeux pour les IRP?

Loi Rebsamen : La refonte du dialogue social : quels enjeux pour les IRP? Bulletin d information des représentants du personnel Loi Rebsamen : La refonte du dialogue social : quels enjeux pour les IRP? Par la promulgation de la loi Rebsamen en août dernier, le gouvernement souhaite

Plus en détail

Groupement hospitalier de territoire GHT CONVENTION CADRE. Mode d emploi. Modèle [«NOM»]

Groupement hospitalier de territoire GHT CONVENTION CADRE. Mode d emploi. Modèle [«NOM»] Groupement hospitalier de territoire GHT Mode d emploi CONVENTION CADRE Modèle [«NOM»] Ministère des Affaires sociales et de la Santé - Édition 26 mai 2016 - Édition 26 mai 2016 CONVENTION CONSTITUTIVE

Plus en détail

Convention partenariale AREF BTP Ile de France - AGEFIPH Ile de France

Convention partenariale AREF BTP Ile de France - AGEFIPH Ile de France Convention partenariale AREF BTP Ile de France - AGEFIPH Ile de France 2007-2008 Entre : L AREF BTP Ile de France, dont le siège est situé au 23 rue Charles de Gaulle 75 560 LE PORT MARLY, et représentée

Plus en détail

Région Champagne-Ardenne

Région Champagne-Ardenne Évaluation du Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Région Champagne-Ardenne 1 Atelier de l évaluation du 8 décembre 2011 CFA de Châlons-en-Champagne Sommaire Préambule

Plus en détail

CHARTE POUR L ACCUEIL DES PERSONNES HANDICAPEES EN FORMATION

CHARTE POUR L ACCUEIL DES PERSONNES HANDICAPEES EN FORMATION CHARTE POUR L ACCUEIL DES PERSONNES HANDICAPEES EN FORMATION 1) Contexte et principes 2) Engagements de l organisme de formation 3) Missions de la Personne Ressource 4) Engagements de la Région et de l

Plus en détail

PROJET DE LOI DE DECENTRALISATION ET DE REFORME DE L ETAT AUTO-SAISINE DU CSFPT DECEMBRE 2012

PROJET DE LOI DE DECENTRALISATION ET DE REFORME DE L ETAT AUTO-SAISINE DU CSFPT DECEMBRE 2012 PROJET DE LOI DE DECENTRALISATION ET DE REFORME DE L ETAT AUTO-SAISINE DU CSFPT DECEMBRE 2012 PROPOSITIONS DE REFORME STATUTAIRE VISANT A AMELIORER LA GESTION DES AGENTS PUBLICS ET FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX

Plus en détail

Achat d une prestation relative à une formation passerelle-entreprise «les métiers de la sécurité au féminin»

Achat d une prestation relative à une formation passerelle-entreprise «les métiers de la sécurité au féminin» Achat d une prestation relative à une formation passerelle-entreprise «les métiers de la sécurité au féminin» L association Dynamique Emploi constitue le principal outil d insertion professionnelle de

Plus en détail

Charte régionale pour le maintien dans l emploi des personnes handicapées Franche-Comté

Charte régionale pour le maintien dans l emploi des personnes handicapées Franche-Comté Direction Régionale du travail, de l emploi et de la formation professionnelle de Franche Comté Charte régionale pour le maintien dans l emploi des personnes handicapées Franche-Comté PREAMBULE Au regard

Plus en détail

AIDE À TERRITORIALE L INGÉNIERIE EXPÉRIMENTER LA VILLE DE DEMAIN

AIDE À TERRITORIALE L INGÉNIERIE EXPÉRIMENTER LA VILLE DE DEMAIN AIDE À L INGÉNIERIE TERRITORIALE EXPÉRIMENTER LA VILLE DE DEMAIN 2 3 QUELS SONT LES OBJECTIFS DU DISPOSITIF? Les territoires de la Grande Couronne sont des territoires dynamiques, porteurs de nombreux

Plus en détail

Projet de loi portant modernisation du marché du travail. «La forme normale de la relation de travail est le contrat de travail à durée indéterminée.

Projet de loi portant modernisation du marché du travail. «La forme normale de la relation de travail est le contrat de travail à durée indéterminée. Projet de loi portant modernisation du marché du travail Article 1 Le 1 er alinéa de l article L 1221-2 du code du travail est remplacé par les dispositions suivantes : «La forme normale de la relation

Plus en détail

Les Assistants de Prévention et Conseillers de Prévention (ex - ACMO)

Les Assistants de Prévention et Conseillers de Prévention (ex - ACMO) F I C H E P R E V E N T I O N N 0 1 «H Y G I E N E S E C U R I T E» Les Assistants de Prévention et Conseillers de Prévention (ex - ACMO) INTRODUCTION Depuis le mois de février 2012, l appellation «ACMO»

Plus en détail

THEME 1 THEME : 1 L IN

THEME 1 THEME : 1 L IN THEME 1 : L INDIVIDU AU TRAVAIL CHAPITRE 4 : L INFORMATION ET LA PROTECTION DES SALARIES LORS DE LA RUPTURE DU CONTRAT DE TRAVAIL Quelle est la place des représentants des salariés dans le dispositif d

Plus en détail

Charte PARITAIRE CQPI Certificat de Qualification Professionnelle Inter branches

Charte PARITAIRE CQPI Certificat de Qualification Professionnelle Inter branches Charte PARITAIRE CQPI Certificat de Qualification Professionnelle Inter branches 1. Principes généraux et fondateurs Les fédérations signataires de la présente charte ont décidé de construire en commun

Plus en détail

Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux

Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux 1 Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux L emploi des jeunes et des seniors : chantier prioritaire de la«grande conférence sociale» des 9 et 10 juillet 2012 Accord National

Plus en détail

RESEAU ASSISTANTS/ CONSEILLERS. Mai 2015

RESEAU ASSISTANTS/ CONSEILLERS. Mai 2015 RESEAU ASSISTANTS/ CONSEILLERS Mai 2015 Les objectifs Identifier les évolutions et leurs impacts Repréciser les missions de cette instance Faciliter en pratique l articulation avec les autres acteurs de

Plus en détail

DAFPIC Formation Continue. DAFPEN 2 avril 2014 METIER CFC RÉUNION D INFORMATION

DAFPIC Formation Continue. DAFPEN 2 avril 2014 METIER CFC RÉUNION D INFORMATION DAFPIC Formation Continue DAFPEN 2 avril 2014 METIER CFC RÉUNION D INFORMATION Réunion d information DAFPEN 2 avril 2014 1 La formation continue des adultes Réseau national des GRETA Réunion d information

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA COMMISSION AIDES SOCIALES

REGLEMENT INTERIEUR DE LA COMMISSION AIDES SOCIALES REGLEMENT INTERIEUR DE LA COMMISSION AIDES SOCIALES SOMMAIRE PREAMBULE TITRE 1 / Dispositions Générales Chapitre 1 / Définition de la Commission Aides Sociales Chapitre 2 / Composition de la Commission

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DE L ENVIRONNEMENT

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DE L ENVIRONNEMENT REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DE L ENVIRONNEMENT LOGO du Ministère de l Aménagement du Territoire et de l Environnement LOGO de la Société

Plus en détail

DEFINITION DU POSTE DE : Directeur de l association

DEFINITION DU POSTE DE : Directeur de l association DEFINITION DU POSTE DE : Directeur de l association Date de mise à jour : 1er juillet 2010 Nom et signature du rédacteur : Présidente + administrateurs Nom et signature du titulaire du poste : Finalités

Plus en détail