Rapport. ASSEMBLEE COI\/IMt]i\E. Exercice ler juillet 1954 au 30 juin 1955) Document To 23. Session ordinaire (tle Partie)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport. ASSEMBLEE COI\/IMt]i\E. Exercice 1955-1956. ler juillet 1954 au 30 juin 1955) Document To 23. Session ordinaire (tle Partie)"

Transcription

1 Dcumen $ C f^ f G COMMUNAUTE EUROP EE\N E DU CHARBON ET DE L'ACER ASSEMBLEE CON/MT]\E Exercice Sessin rdinire (lle Prie) Linrry Cpl Rppr fi u nm de l Cmmigsin de l cmpbili6 e de' Pdminierin de l Cmmunu6 e de laesembl6e Cmmune risi0me rppr du Cmmissire ux cmpes (Exercice s'6endn du ler juille 1954 u 30 juin 1955) pr f\ T \0?ș,\ M. Gerhrd KREYSSG Rppreur L,u \ JUN 1956 $

2 rl \

3 !'!' r '

4 ,, 1 *\ i - i * (

5 ? Dcumen T F' C O M M U \A JT E E TJ R O P E E \ \ E DU CHARBON ET DE L'ACER ASSEMBLEE CO\/M]i\E Exercice Sessin rdinire (le Prie) 5 Rppr fi u nm de Cmmiesin de l cmpbili6 e de l'dminisrin de l Cmmunu6 e de l'aseembl6e Cmmune sur le risidme rppr du Cmmissire ux cmpes (Exercice s'6endn du ler juille 1954 u 30 juin 1955) pr M. Gerhrd KREYSSG R p p r e u r ll { JUN 1956

6 i -.,!.: r'-', -..i.1,,,,..f&: '\ '! 1,^

7 JT i? Les membres de l, Cmmissin de l cmpbi,l1. e de L'dminisrin de l Cmmunu e de l,'assembl1e Cmmu,ne se sn rdunrs le 77 rsril 1956 d, Srsburg e les 29 e 30 mi, 1956 d, Lu,remburg, fin d'erminer le rppr du Cmmissire u,r cmpes. M. Knpvssrc 66, d4signl crnme rppreur.. L Cmmisnn dp6, Le rppr d, l,'unnimi e 30 mi, 1956 d Lunemburg. Een prz,sens : MM. Bleux,Pr2,nden; MencuE, Vice-Pr1,sden ; Cnen,r, Knrvssrc, Sssnm. l,

8 r.. -r!

9 ,l i,. S O MMARE Rppr de M. Gerhrd Knvssrc sur le risidme rppr du Cmmissire ux cmpes (exercice s'6endn du 1er juille 1954 u 30 juin 1955) 9 Prpsiin de resluin 15

10 J:...,1,;'::,,.-l..,l.:}..-:.i." l...\,,,rr.,i,",,:1.r., \. ' :,.r LT i'' i'1,, ;; l r f:,' i. i.\ : 'd {. i fr )' i :: ', i ri ( i'.i(

11 [' r l{ RAPPORT de M. Gerhrd Knnvssrc le risidme rppr du (Exercice s'6endn; du Ler Cmmissire ux cmpes juille 1954 u 30 juin 1955) M nsieur l.e P r 6siden, Mdemiselle, M essieur s, 1. Vre Cmmissin es ppe16e, pur l risidme fis, A fire rppr i 1'Assembl6e sur 1'civi6 du Cmmissire ux cmpes de l Cmmunu6 e d pr6sener ses bservins sur le rppr du Cmmissire ux cmpes relif, cee fis, u risidme exercice, qui s'6end du 1er juille 1954 u 30 juin L'Assembl6e se rppeller que les deux ures rpprs du Cmmissire ux cmpes n susci6 d'ssez vivesl criiques e qu'en vn l r6sluin clourn le d6b, l'assembl6e Cmmune frmul6 e dp6 A 1'unnimi6, l'n dernier, un cerin nmbre de criiques er de 2. Le Cmmissire ux cmpes pr6sen6 sn rppr de cee nn6e en ris pries disinces cuvrn u l 395 pges ; il 66 imprim6 en rds peis crcdres i el pin qu'en impressin nrmle, sn vlume uri presque dubl6. Vre Cmmissin regree que le Cmmissire ux cmpes n'i ps cc6d6 u exprim6 pr l'assembl6e Cmmune dns s r6sluin de l'nn6e pr6c6dene pur 'invier d lirnier ses rvux i l'bje sp6cifique que leur ssigne le prgrphe 6 de l'ricl.e 78. Tu en recnnissn l n6cessi6 de sumere A un cnr6le rigureux r6gulri6 de l gesin finncidre e des p6rins cmpbles de ues les ins;iuins de l Cmmunu6, vre Cmmissin persise d crire que ce rvil percl de s vleur, si les rpprs cninuen d eindre le vlume impsn dn e Cmmissire ux cmpes semble s'6re fi une rdgle. 3. L Cmmissin esime que les 6udes sp6ciles ccupen une rp lrge plce e que, pur cmpldes qu'elles sien, elles ne fn ps jusice des bjec- 9

12 :. /l.-lr.r.i::!.l lr n.i;f,. ins vnc6es 'n dernier. Bien que vre Cmmissin s'effre d'hrmniser les qure insiuins de l Cmmunu6 e de les rendre cmpr:bles, un qu'il es pssible, n du pin de vue de '6blissemen e de l srucure de leurs Es pr6visinnels que dns les ures dmines, bien que le Cmmisire ux cmpes s'che d eindre le m6me bu en muliplin bleux cmprifs e sisiques, il impre d'insiser explieiemen, une fis de p]us, sur l'impssibili6 d'ppliquer sur de nmbreux pins d'imprnce primrdile, des cridres unifrm6men vlbles pur des insiuins dn l'civi6 e l'mpleur diffdren de l'une d 1'ure. 4. Vre Cmmissin vudri 6vier de r6p6er dbs criiques d6jd frmul6es 'n dernier ; elle veu se brner A fire bserver. qu'd sn 916, le Cmmissire ux cmpes envie ux insiuins de Cmmunu6 des quesinnires rp nmbreux, exigen rp de rvux suppl6menires ; il impre en effe de signler que le Cmmissire ux cmpes envie des quesinnires mqme lrsqu'il dispse de ue l dcumenin n6cessire pur puvir nmmen dresser ses bleux sns l'inervenin des services dminisrifs des nsiuins. e 1 ( S. L'nn6e pr6c6dene d6ji, vre Cmmissin vi d6clrrs sns mbges, e 1'Assembl6e Cmmune s'6i ssci6e A cee cncepin, QUe le cnr6le des pidces jusificives de 1'Assembl6e Cmmune, insiuin prlemenire, ne puvi vir lieu en dehrs des lcux du Secr6ri. Vre Cmmissin e regre de cnser que les dispsiins rr66es pr le Bureu n'n ps enu cmpe de ce vis" * * 6. Dns l prique, i en r6sule pur les services dminisrif cerines difficul6s, 6n dnn6 que pr suie de l'bsence des livres pendn une semine u dvnge, ucune p6rin de cmpbilisin ne peu vir lieu, ce qui ne semble gudre jusifible du pin de vue de l echnique cmpble e ce que le Cmmissire ux cmpes devri 6vier. 7. L l6giimi6, l n6cessi6 m6me du rvil du Cmmissire ux cmpes ressren suru, mlgr6 les criiques exps6es dns es rpprs.relifs u risidme exercice finncier de Cmmunu6, du fi que les v6rificins du Cmmissire ux cmpes permeen prds cup de d6erminer le degr6 de perinence des indicins furnies A vre Cmmissin pr chcune des insiuins, u suje de 'exciude de l'e pr6visinnel qu'elle 6bli. 8. En priculier, le rppr du Cmmissire ux cmpes fi pprire que les cr\d:r,s que L Hue Auri pr6.s d, sn E prluisnnel n'n ps 66 clcul6s vec un de sin e d'exciude que puvien le lisser crire les ssurnces dnn6es A vre Cmmissin. 1 mnre que l Hue Auri6 dcr pprer d sn E pr6visinnel des mdificins rds subsnielles e rds 10

13 rr nmbreuses ; e ce 6grd, il fu sp6cilemen criiquer e fi que l Hue Auri6 n' ps jug6 n6cessire de fire rppr d l'assembl6e Cmmune u d s Cmmissin cmp6ene, sur les mdificins insi ppr6es, ni sur l'e pr6- visinnel suppl6menire pur e risidme exercice finncier. 9. A plusieurs reprises, l Cmmissin signl6 l n6cessi6, pur les nsiuins uxquelles le Tri6 perme d'6blir des Es prlrssinnels sr'ppl6- menires, de suppuer les d6penses de leurs Es pr6visinnels en serrn l r6li6 d'ussi prds que pssible. Les cr6dis suppl6menires qui ppririen n6cessires purrien 6re sllici6s, dns ces insiuins, sus frme d'es pr6visinnels suppl6menires qui serien sumis A l Cmmissin de l Cmpbili6 e de l'adminisrin de Cmmunu6 e de 1'Assembl6e Cmmune. 70. L plus grve des criiques uxquelles s'expse Hue Auri6 prvien de ce que e Cmmissire ux cmpes reldve e publie que dns sn E pr6visinnel pur 1'exercice , l Hue Auri6 prc6d6 A des uiremens d'ricle d ricle e cmpbilis6 des d6penses dn cerines d6- pssen nblemen les cr6dis primiivemen rr66s, sns y vir 66 u pr6lble uris6e pr l Cmmissin des Qure Pr6sidens, cmme le prescri le Tri6. l es bslumen cnrire ux dispsiins du Tri6 que Cmmissin des Qure Pr6sidens ppruve les d6pssemens e les viremens de cr6di prds cup, en d6cembre 1955, c'es-d-dire lngemps prds l cldure de 'exercice finncier e du d6li pr6vu pur 1 reddiin des cmpes. 1,7. Ceres, ce prc6d6 respece frmellemen lere du Tri6, mis ceci pse fcum; n6nmins, vre Cmmissin es d'vis qu'il ne di se r6pr6er en ucune circnsnce. Chcune des insiuins de l Cmmunu6, e l'ensemble de l Cmmunu6, n u in6r6 i ce que les quesins budg6ires e finncidres de l Cmmunu6 sien ri6es vec une exciude scrupuleuse. l suffir de meninner que le Cmmissire ux cmpes relev6 e criiqu6 6glemen un cerin nmbre d'6criures cmpbles errn6es dns l cmpbili6 du Cnseil de Minisres e de Cur de Jusice. 12. En midre d'dninsri,n g1n1rle e de persnnel, le rppr du Cmmissire ux cmpes perme de cnser les fis suivns : ) Ni Hue Auri6, ni e Cnseil de Minisres n'n ppliqu6 ux heures suppl6menires les dispsiins du rdglemen prvisire du persnnel. (C'es insi qu'd l Hue Auri6, l'hrire hebdmdire cmpre un l de 41slr heures de rvil, cnre 421lz heures u Secr6ri de 'Assembl6e Cmmune. 1 en r6sule qu'd Hue Auri6, e nmbre des heures suppl6menires se clcule d6i prir de 4L3/+ heures pr semine) ; 11

14 ;'ll.:rybs1'q; ;[ :l;ff,''.',l'jirt. il j":,' ': ] :,r:"r 11 b)l Hue Auri6 mnifesemen ccup6 un grnd nmbre d'gens en quli6 de emprires, lrs que leurs presins n eu le crcdre d'une ccupin d lng erme, eignn prfis une nn6e e plus. 73. Le Cmmissire ux cmpes fi 6 d'un cerin nmbre d'vnges, p6cuniires e ures, recnnus u Pr6siden e ux membres de l Hue Auri6 insi qu'ux juges de l Cur de Jusice; il reldve de fgn criique le c0 ssez 6lev6 des fris de repr6senin de l Hue Auri6 e de 1 Cur de Jusice ; il cnse un mnque de clr6 dns l srucure dminisrive de l Hue Auri6 e dns l r6priin des ribuins ; de plus, le persnnel de l Hue Auri6 e de l Cur de Jusice b6n6fici6 de subsnielles mjrins des riemens, sns que l'n puisse cliremen se rendre cmpe des cridres ir6s de l fncin des inrsress6s 74. * ** En ce qui cncerne le Secr\n de l'assemblle Cmmune, e Cmmissire ux cmpes reldve d plusieurs reprises que les r6frmes inervenues n eu d'heureux r6suls, en priculier en midre de cmpbilisin des d6penses, d'dminisrin finncidre e d'rgnisin du Secr6ri. Le Cmmissire ux cmpes meninne le fi que us les renseignemens qu'il sllici6s lui n 66 g6n6rlemen furnis d'une mnidre suffismmen rpide e cmplde. 15. Dns l risidme prie de sn rppr, il cnse en priculier que l simplificin benue pr l r6rgnisin du Secr6ri m6lir6 l'6quilibre e, en g6n6r1, quli6 du rvil. L enue de 'inueni,re du mbilier, qui vi 66 criiqu6 dns le dernier rppr, es devenue depuis lrs prfiemen crrece. l1! 76. Au suje de biblihdque, le Cmmissire ux cmpes frmule des criiques, d juse ire, --il semb16. C'es purqui le Bureu d6je d6cid6 d'6udier 'rgnisin de l biblihdque e l'6lbrin d'un clgue seln les direcives inerninles pplicbles ux biblihdques publiques ; il chrg6 un exper de ces rvux. 17 ** * Lrs de l premidre sessin exrrdinire de l'exercice , Le 24 nvembre 1955, 'Assembl6e Cmmune n' fi que prendre ce des cmpes des d6penses du Secr6ri pur l'exercice Le Cmmissire ux cmpes ermine sn rppr en recmmndn d'ppruver sns r6serves les cmpes de l'assembl6e Cmmune. Vre Cmmissin, prds exmen, buiux m6mes cnclusins. Elle prie 1'Assembl6e, cnfrm6men u prgrphe 4 de l'ricle 44 du Rdglemen, d'rrder d smme de frb ,- les cmpes de 'Assembl6e Crnmune pur e risidme exercice finncier. 12

15 i. r ; /' 19. Vre Cmmissin l prie ensuie d'ccrder d6chrge u Secr6ire g6n6rl e u Secr6ri de l'assembl6e Cmmune pur l gesin budg6ire du risidme exercice ( ) e remercie us les gens du Secr6ri. 79. En ce qui cncerne srucure de 'E prbuisnnel de ues les insiuins, le Cmmissire ux cmpes cnclu d l n6cessi6 e i 1'ppruni6 de prc6der d l r6priin des cr6dis en d penses rdinires e errrd:nires sur des bses unifrmes, vlbles pur ues les insiuins. Dns les rpprs qu'ee sumis d 'Assembl6e Cmmune en 1955, vre Cmmissin vi d6jd pris psiin d ce 6grd e 61br6 des cridres qui n 66 reenus en vue d'6blir les Es pr6visinnels pur l'exercice A juse ire, le Cmmissire ux cmpes signle qu'i seri inpprun que les diverses insiuins pr6ldven uprds de Hue Auri6 e gdren elles-m6mes des li,quidibs d'un mnn sup6rieur ux n6cessi6s, ne seri-ce qu'en risn des peres d'in6r6s bncires que cee p6rin prvque en 96- n6rl. 11 prpse que les diverses insiuins ne r6clmen ps de mnns sup6rieurs ux besins pr6sum6s d'un mis. 1 suggdre ussi que si cr66e une cisse cmmune g6r6e pr l Hue Auri Pur ce qui regrde 1'Assembl6e Cmmune, vre Cmmissin cnse que cee insiuin n' jmis sllici6 de l Hue Auri6 des myens de r6srerie sup6rieurs ux besins. En ure, les liquidi6s du Secr6ri b6n6- ficien A Luxemburg d'un ux d'in6r6 mins 6lev6 que e ux benu pr l Hue Auri6. En revnche, l'assembl6e Cmmune dispse e Srsburg de cmpes bncires f sn d6ps6es des smmes nblemen plus cnsid6rbles. Le minien de ces cmpes bneires i Srsburg es requis pur l'rgnisin des sessins d Srsburg. En ure, il fu dire e ux ppliqurs u cmpe de Srsburg, si 2,5 0/0, irrespnd d peu prds u ux myen benu pr l Hue Auri6 pur ses cmpes. 22. Les ehefs des dminisrins des qure insiuins n esim6 ne puvir reenir l suggesin du Cmmissire ux cmpes de cr6er me cisse cm' lnu,ne. Le pin de svir si les bnques peuven ccrder de meilleures cndiins d'in6r6s en g6rn les cmpes bncires des qure insiuins cmme des subdivisins d'un cmpe cllecif es cuellemen d 1'6ude. 23, Vre Cmmissin pre d l cnnissnce de 1'Assembl6e Cmmune que e Cmmissire ux cmpes prps6 i l Cmmissin des Qure Pr6sidens d'ppruver sns ucune r6serve es cmpes des qurb insiuins de Cmmunu6. Vre Cmmissin se cnener de signler 1e fi, qui pprien d6-13.l

16 r ' i.:. srmis u pss6, que le Cmmissire ux cmpes n'vi pu se r6sudre, 'nn6e pr6c6dene, A fire m6me prpsiin d 1'6grd du Secr6ri de l'assembl6e Cmmune, bien que les criiques <iu'il vi frmul6es d l'6pque fussen lin d'vir l m6me grvi6 que celle qu'i fu, seln sn risidme rppr, ribuer d s criique de l Hue Auri6 e de l Cmmissin des Qure Pr6sidens. Vre Cmmissin n'h6sie ps d exprimer u Cmmissire ux cmpes s sisfcin de ce qu'il exps6 ses criiques e ses cnss en ue ind6pendnce e sns ucune resricin. 24. Vre Cmmissin prie 1'Assembl6e Cmmune d'ppruver l prpsiin de r6sluin qu'elle lui sume. ] L4

17 , PROPOSTON DE RESOLUTON E1 ' L' Assembl,6,e Cmrnu,ne, prend ce du rppr du Cmmissire ux cmpes relif u risidme exercice finncier (1er juille juin 1955) ; ppruve le rppr de l Cmmissin de cmpbili6 e de 'dminisrin de l Cmmunu6 e de 1'Assembl6e Cmmune sur le risidme rppr du Cmmissire u cmpes; dnne d6chrge u Secr6ire g6n6rl e u Secr6ri de l'assembl6e Cmmune de l gesin finncidre de l'exercice , cl6ur6 A l smme de frb ,-. L'Assembl,6e Cmmune se f6licie de ce que e d6li impri pur le d6p6 du rppr du Cm-. r missire ux cmpes cnfrm6men d l'ricle 78, prgrphe 6, 66 respec6 cee nn6e seln les veux de 1'Assembl6e Cmmune;. end de l Hue Auri6 que dns s gesin budg6ire elle se cnfrme d6srmis rigureusemen ux dispsiins du Tri6. > j 15.?

18 r, \i, i',,'i. '.,...':. '.i' : i

19

20 SERVCE DES PUBLCATONS DE LA COMMUNAUTE EUROPEENNE L763/2/56/2

11 A11 12 A12 13 A13. r 13

11 A11 12 A12 13 A13. r 13 B. GRAFCET srucure 1. Srucures de bse ) Séquence unique (srucure linéire) Dns un cycle à séquence unique les épes e les rnsiions se succèden de mnière linéire. r 10 b) Sélecion de séquences Un GRAFCET

Plus en détail

c.jossin J:\TRAVAIL\AUTOM\Algèbre_de_Boole\_Algèbre_de_Boole.doc Algèbre de BOOLE

c.jossin J:\TRAVAIL\AUTOM\Algèbre_de_Boole\_Algèbre_de_Boole.doc Algèbre de BOOLE cjossin J:\TRAVAIL\AUTOM\Algère_de_Boole\_Algère_de_Booledoc Algère de BOOLE SOMMAIRE : 1 Présenion, hisorique 2 Propriéés; 21 Ideniés remrqules; 22 Théorèmes de DE MORGAN 3 Représenions grphiques : 31

Plus en détail

3.1 REDUCTION D UN SYSTEME DE FORCES COPLANAIRES

3.1 REDUCTION D UN SYSTEME DE FORCES COPLANAIRES 3.1 EDUCTIN D UN SYSTEME DE FCES CPLANAIES éuire un sstème e frces nné, c est truver le sstème le plus simple qui sit, puvnt remplcer l ensemble initil sns mifier ses effets etérieurs sur le crps uquel

Plus en détail

L élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat.

L élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat. Une fis la prductin écrite et la synthèse du TPE rendus, il faut préparer la sutenance rale! Pur t aider, nus avns demandé à Carl, une prfesseure de SVT qui fait partie chaque année d un jury de TPE, de

Plus en détail

MATRICES EXERCICES CORRIGES Exercice n 1.

MATRICES EXERCICES CORRIGES Exercice n 1. MATRICES EXERCICES CORRIGES Exercice n. 6 8 4 On considère l mrice A = 0 7 3. 7 0, 8 ) Donner le form de A ) Donner l vleur de chcun des élémens 4, 3, 33 3 3) Ecrire l mrice rnsposée A de A donner son

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE Vté en cnseil cmmunautaire le 26 mars 2012 SOMMAIRE Article 1 : Objet du présent règlement... 3 Article

Plus en détail

Stage pour étudiant-e-s en Master «Sociologie» Document de présentation

Stage pour étudiant-e-s en Master «Sociologie» Document de présentation Stage pur étudiant-e-s en Master «Scilgie» Dcument de présentatin Exemple d image Année académique 2015-2016 Prfesseur respnsable du Master en scilgie : Philip Balsiger LE CONCEPT DE STAGE Dans le cursus

Plus en détail

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre Fiche pratique N 5 «Elabratin des utils d évaluatin des cmpétences» De qui s agit-il? 1 Evaluer des cmpétences cnsiste, en un instant T, à apprécier le niveau d acquisitin u de maîtrise des cmpétences

Plus en détail

Municipalité de La Pêche Procédure de municipalisation d un chemin privé PMCP 04-07-2012

Municipalité de La Pêche Procédure de municipalisation d un chemin privé PMCP 04-07-2012 PMCP 04-07-2012 Aût 2012 Réslutin 12-425 Table des matières 1. Faire signer une pétitin-requête par des prpriétaires, résidents et bénéficiaires des travaux... 1 2. Dépôt de la pétitin au cnseil... 2 3.

Plus en détail

1. Quels sont les principaux apports de la MIF pour le particulier?

1. Quels sont les principaux apports de la MIF pour le particulier? 22 ctbre 2007 EN PRATIQUE : 10 QUESTIONS REPONSES SUR LA MIF 1. Quels snt les principaux apprts de la MIF pur le particulier? 2. Quels prduits snt cncernés? 3. En qui cnsiste l évaluatin du client? 4.

Plus en détail

CHARTE QUALITE. Engagements des organismes de formation de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées. Actions de formation de 35h et plus

CHARTE QUALITE. Engagements des organismes de formation de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées. Actions de formation de 35h et plus CHARTE QUALITE Engagements des rganismes de frmatin de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées Actins de frmatin de 35h et plus SOMMAIRE I. OBJECTIFS DE LA CHARTE QUALITE CONSTRUCTYS MIDI-PYRENEES..... 1 II.

Plus en détail

COUR DE CASSATION R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E. Audience publique du 7 janvier 2014 Rejet M. ESPEL, président.

COUR DE CASSATION R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E. Audience publique du 7 janvier 2014 Rejet M. ESPEL, président. COMM. IK COUR DE CASSATION Audience publique du 7 janvier 2014 Rejet M. ESPEL, président Purvi n B 12-29.190 Arrêt n 13 F-D R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS LA COUR DE CASSATION,

Plus en détail

Comment gérer les irrégularités dans les crédits documentaires?

Comment gérer les irrégularités dans les crédits documentaires? Cmment gérer les irrégularités dans les crédits dcumentaires? 1 Cmment gérer les irrégularités dans les crédits dcumentaires? 1. Les irrégularités relevées par la banque Tut d abrd, le lecteur dit savir

Plus en détail

3 novembre 2013 PERSONNEL ÉLECTORAL INFORMATION AUX PERSONNES INTÉRESSÉES

3 novembre 2013 PERSONNEL ÉLECTORAL INFORMATION AUX PERSONNES INTÉRESSÉES ÉLECTION GÉNÉRALE OFFRE DE SERVICE 3 nvembre 2013 PERSONNEL ÉLECTORAL INFORMATION AUX PERSONNES INTÉRESSÉES La Ville de Pinte-Claire tient d abrd à vus remercier pur l intérêt que vus manifestez à l égard

Plus en détail

Travaux de maintenance

Travaux de maintenance Travaux de maintenance La cmmunicatin cncernant la campagne Des cntacts nt été pris avec BEMAS qui regrupe de nmbreuses entreprises de la maintenance, mais sans succès. L annnce de la campagne s est faite

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Na t i ons U ni e s E / C N. 1 7 / 20 0 1 / PC / 1 7 Conseil économique et social D i s t r. gé n é r a l e 2 ma r s 20 0 1 F r a n ç a i s O r ig i n a l: a n gl a i s C o m m i s s io n d u d é v el

Plus en détail

Re forme des cotisations sociales FAQ

Re forme des cotisations sociales FAQ Re frme des ctisatins sciales FAQ Ont cllabré à la rédactin de ces FAQ, Acerta, la DG Indépendants et l INASTI. Table des matières À partir de 2015, sur la base de quels revenus mes ctisatins sernt-elles

Plus en détail

Office 2007 Le Ruban. Application Word 2007. Présentation des commandes les plus communes

Office 2007 Le Ruban. Application Word 2007. Présentation des commandes les plus communes Office 2007 Le Ruban Applicatin Wrd 2007 Présentatin des cmmandes les plus cmmunes Jacques DURAND Micrsann 07/01/2011 Micrsann Sessin 2010 2011 Atelier BVE GÉNÉRALITÉS Le Ruban a été cnçu pur accélérer

Plus en détail

CONSEIL m OABIMBT DU 8 STRIER 1929. PRO CES - VSEBAI, N e 63

CONSEIL m OABIMBT DU 8 STRIER 1929. PRO CES - VSEBAI, N e 63 CONSEIL m OABIMBT DU 8 STRIER 1929. PRO CES - VSEBAI, N e 63 SQMM&IBE. : 1) Augmentatin des tarifs des chemins de fer; S) Prjet de li prtant mdificatin de l'article 255 du. Cde électral; 3) Prjet de li

Plus en détail

CEGID Business 2006. Prérequis sur Plate-forme IBM eserver iseries/i5. Mise à jour au 10 octobre 2005. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025

CEGID Business 2006. Prérequis sur Plate-forme IBM eserver iseries/i5. Mise à jour au 10 octobre 2005. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Nte technique CEGID Business 2006 Prérequis sur Plate-frme IBM eserver iseries/i5 Mise à jur au 10 ctbre 2005 Service d'assistance Téléphnique 0 825 070 025 Nte technique Pré requis CEGID Business Smmaire

Plus en détail

certificat féd. de capacité (CFC) Formation initiale, 3 ans, avec 5 orientations avec esprit d'équipe étanchéité couverture construction de façades

certificat féd. de capacité (CFC) Formation initiale, 3 ans, avec 5 orientations avec esprit d'équipe étanchéité couverture construction de façades de façades Frmain iniiale, 3 ans, avec cerifica féd. de capacié (CFC) 5 rienains avec espri d'équipe éanchéié cuverure cnsrucin Cnsrucin d échafaudages sysèmes de precin slaire Dynamisme pure! Plybâisseurs

Plus en détail

SOCIETE DES NATIONS. MANDATS. COMMISSION PERMANENTE DES MANDATS. RAPPORT SUR LES TRAVAUX DE SA TRENTE-CINQUIEME SESSION.

SOCIETE DES NATIONS. MANDATS. COMMISSION PERMANENTE DES MANDATS. RAPPORT SUR LES TRAVAUX DE SA TRENTE-CINQUIEME SESSION. SOCIETE DES NATIONS. Cmmuniqué au Cnseil. C.42.19 3 9.VI. Genève, le 16 janvier 1939. MANDATS. COMMISSION PERMANENTE DES MANDATS. RAPPORT SUR LES TRAVAUX DE SA TRENTE-CINQUIEME SESSION. Rapprt du Représentant

Plus en détail

des observations de l autorité territoriale sur les vœux du fonctionnaire.

des observations de l autorité territoriale sur les vœux du fonctionnaire. Les fiches de ntatin 2013 snt accessibles sur le site Internet du CDG01. LES FICHES DE NOTATION 2013 Elles expriment la valeur prfessinnelle du fnctinnaire, et se cmpsent : des vœux du fnctinnaire d une

Plus en détail

Fiche technique ADVERTISING SPECIFICATIONS

Fiche technique ADVERTISING SPECIFICATIONS Dimensins : DIMENSIONS Fiche technique Frmat rgné du magazine (LxH) : 225mm x 297mm Finitin : Piqûre métal Type d impressin : Héli /prfil impératif : PSR_SC_Plus_V2_PT Sur-cuverture : Offset!"##%&'()*+,

Plus en détail

L ENTRETIEN AVEC UN JURY

L ENTRETIEN AVEC UN JURY Agent territrial spécialisé de 1 ère classe des écles maternelles 22/09/2014 Cadrage indicatif : Les cadrages des épreuves, bien que ne cncernant pas un cncurs transféré, nt été élabrés par les membres

Plus en détail

GESTION D UN SCANNER

GESTION D UN SCANNER MODULE D EXERCICE PROFESSIONNEL NOTION MÉDICO-ÉCONOMIQUE GESTION D UN SCANNER DES DE RADIOLOGIE ET IMAGERIE MÉDICALE Dr F Lefèvre (1-2-3), Pr M Claudn (2-3) 1 - Radilr 2 - CHU de Nancy 3 GCS Bis le Duc

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER)

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) Chapitre 3 : Page d accueil La page d accueil est la page d entrée sur le site internet Que cntient-elle? Menu principal (haut gauche) Cmme pur tutes les

Plus en détail

NOTE RELATIVE A LA QUESTION DU DECES DU PARTICULIER EMPLOYEUR

NOTE RELATIVE A LA QUESTION DU DECES DU PARTICULIER EMPLOYEUR NOTE RELATIVE A LA QUESTION DU DECES DU PARTICULIER EMPLOYEUR Dans le cadre de la rupture d un cntrat de travail du fait du décès d un particulier emplyeur, un certain nmbre de frmalités snt à accmplir

Plus en détail

ANNUALISATION DU TEMPS DE TRAVAIL DU PERSONNEL DES ECOLES

ANNUALISATION DU TEMPS DE TRAVAIL DU PERSONNEL DES ECOLES FLASH D INFORMATIONS N 10/2009 ANNUALISATION DU TEMPS DE TRAVAIL DU PERSONNEL DES ECOLES (Agent Territrial Spécialisé des Ecles Maternelles, Adjint Technique Territrial ) Réf : - Li n 84-53 du 26 janvier

Plus en détail

3 Illusrios Iiérire de l bore 5 à l bore 6. PRÉSENTATION Le lc des Breoières de l ville de Joué-lèsTours qui s éed sur 40 hecres. Il offre ue grde vriéé de presios. Poi d que Poubelle LAC DES BRETONNIÈRES

Plus en détail

Approbation des comptes administratifs 2012

Approbation des comptes administratifs 2012 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 14 MARS 2013 ============== Etaient présents : tus les cnseillers sauf MM. GEFFROY et LEROUX Apprbatin des cmptes administratifs 2012 Le Cnseil Municipal, réuni sus

Plus en détail

Les Intégrales Impropres

Les Intégrales Impropres Pge sur Les Inégrles impropres Les Inégrles Impropres 4 / 5 ) Voculire : L noion d'inégrle générlisée On essye ici d'éendre l'inégrion sur un segmen ( on prle lors d'une "inégrle propre" ) à l'inégrion

Plus en détail

RÈGLES DE FONCTIONNEMENT 2016-2017

RÈGLES DE FONCTIONNEMENT 2016-2017 COMITÉ DE PERFECTIONNEMENT Syndicat des emplyés et emplyées de l Université Laval et Université Laval RÈGLES DE FONCTIONNEMENT 2016-2017 Date d entrée en vigueur : le 1 er mai 2016 MEMBRES DU COMITÉ Bénédicte

Plus en détail

Choisir un coach-mentor

Choisir un coach-mentor Ce texte est une traductin d un dcument prduit par Assciatin f Cach Training Organizatins (ACTO)( www.actnline.cm), et endssé par Internatinal Cach Federatin (ICF). Dans ce texte le masculin inclut le

Plus en détail

Chap.5 Instruments d optique (Cours - TD)

Chap.5 Instruments d optique (Cours - TD) Chap.5 Instruments d ptique (Curs - TD) 1. Mdèle ptique de l eil 1.1. Quelques éléments d anatmie de l eil 1.2. Phénmène d accmmdatin 1.3. Défauts de l eil 1.4. Taille apparente d un bjet vu par l eil

Plus en détail

Non-papier Mise en place d un corridor de prix dans le cadre du marché carbone européen

Non-papier Mise en place d un corridor de prix dans le cadre du marché carbone européen Nn-papier Mise en place d un crridr de prix dans le cadre du marché carbne eurpéen Le marché carbne eurpéen (EU ETS) a jusqu ici rempli avec succès sn rôle de plafnner près de la mitié des émissins de

Plus en détail

Affichage publicitaire Mode d emploi

Affichage publicitaire Mode d emploi Affichage publicitaire Mde d empli Enseignes, pré-enseignes, publicité : qu ès aquò? Art L581-3 CE Une enseigne se caractérise par tute inscriptin, frme u image appsée sur un immeuble (fncier cmpris) et

Plus en détail

Amis de tous les enfants du monde

Amis de tous les enfants du monde s de tus es enfnts du nde en Huenry Vx p 3 f4 4 - s, - s, - u- 7 f - reux de ve, nus s-es es - s, de tus es en-fnts du n - de. U - ns, u- z 13 f z - ns, ce es dgts de n, nus vu -ns pur de -n, px pur tut

Plus en détail

LA COMMISSION PERMANENTE DES MANDATS. it de la Finlande. au 1er juillet 19^0. Syrie et lé Liban, le Tanganyika, le Togo sous mandat français,

LA COMMISSION PERMANENTE DES MANDATS. it de la Finlande. au 1er juillet 19^0. Syrie et lé Liban, le Tanganyika, le Togo sous mandat français, SOCIETE DES NATIONS c.446.19^0.vi. Genève, le 26 aût 1930 ÜANDATS. m LA COMMISSION PERMANENTE DES MANDATS AU COURS DE SA DIX-HUITIEIviE SESSION, Rapprt it de la Finlande. lente des mandats a tenu sa XVIIIème

Plus en détail

Régime d aide, exempté de notification, en faveur de la participation des producteurs de produits agricoles à des systèmes de qualité

Régime d aide, exempté de notification, en faveur de la participation des producteurs de produits agricoles à des systèmes de qualité Décembre 2015 Régime d aide, exempté de ntificatin, en faveur de la participatin des prducteurs de prduits agricles à des systèmes de qualité En applicatin du règlement (UE) n 702/2014 de la Cmmissin du

Plus en détail

COMPTE-RENDU DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DU 21 juin 2012. Le quorum étant atteint avec 15 membres présents, Mr COMBES, Principal, ouvre la séance.

COMPTE-RENDU DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DU 21 juin 2012. Le quorum étant atteint avec 15 membres présents, Mr COMBES, Principal, ouvre la séance. COMPTE-RENDU DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DU 21 juin 2012 Le qurum étant atteint avec 15 membres présents, Mr COMBES, Principal, uvre la séance. Mnsieur Atthar, Principal Adjint, s étant prté vlntaire est

Plus en détail

Cycle d informations et d échanges

Cycle d informations et d échanges La gestin financière des établissements d enseignement supérieur et de recherche Fiche n 8 : Les cmptables publics : l agent cmptable principal, les agents cmptables secndaires et les régisseurs Ainsi

Plus en détail

Ecrire un post. Tutoriel WordPress v2.0. http://bmaconcept.alsteens.be - email : bmaconcept@alsteens.be. 25/06/2007 Fiche 03

Ecrire un post. Tutoriel WordPress v2.0. http://bmaconcept.alsteens.be - email : bmaconcept@alsteens.be. 25/06/2007 Fiche 03 Tutriel WrdPress v2.0 25/06/2007 Fiche 03 http://bmacncept.alsteens.be - email : bmacncept@alsteens.be Ecrire un pst. Pur écrire un pst, cnnectez-vus en tant qu administrateur u éditeur en fnctin des drits

Plus en détail

Guide du professeur. GIBII : Logiciel de Gestion Informatisée du Brevet Informatique et Internet (B2i) Etape 1 : Lancer le logiciel et s identifier

Guide du professeur. GIBII : Logiciel de Gestion Informatisée du Brevet Informatique et Internet (B2i) Etape 1 : Lancer le logiciel et s identifier GIBII : Lgiciel de Gestin Infrmatisée du Brevet Infrmatique et Internet (B2i) Guide du prfesseur Afin de faciliter la gestin du B2i (Brevet Infrmatique et Internet), il existe plusieurs lgiciels. GIBII

Plus en détail

RÈGLEMENT DU CHAMPIONNAT DE FRANCE DE TOURISME 2015

RÈGLEMENT DU CHAMPIONNAT DE FRANCE DE TOURISME 2015 Préambule RÈGLEMENT DU CHAMPIONNAT DE FRANCE DE TOURISME 2015 La Cmmissin Natinale de Turisme de la Fédératin Française de Mtcyclisme met en place diverses manifestatins pur l'année en curs. Le terme «mtcycle»

Plus en détail

Crèche Les Petits Pas

Crèche Les Petits Pas Crèche Les Petits Pas Règlement intérieur Smmaire 1- Généralités 2- Calendrier d uverture et hraires 2.1 Calendrier 2.2 Hraires 3- Fnctinnement 3.1 Place des parents 3.2 Alimentatin 3.3 Décharge des parents

Plus en détail

En collaboration avec la direction territoriale du MFA

En collaboration avec la direction territoriale du MFA Prpsitins pur faciliter l utilisatin de l Entente de services de garde à cntributin réduite. En cllabratin avec la directin territriale du MFA Nus recherchns des slutins visant à : Simplifier le prcessus;

Plus en détail

Règlement de la Bourse "Endoscopie au cours des MICI : Recherche chez l'homme et/ou chez l'animal" organisée en 2015 Par la SFED et MSD France

Règlement de la Bourse Endoscopie au cours des MICI : Recherche chez l'homme et/ou chez l'animal organisée en 2015 Par la SFED et MSD France Règlement de la Burse "Endscpie au curs des MICI : Recherche chez l'hmme et/u chez l'animal" rganisée en 2015 Par la SFED et MSD France 1. Cntexte La SFED et MSD France (MSD) décernent en 2015 une burse

Plus en détail

Annexe 1 Annexe technique de la convention d habilitation «expert en automobile»

Annexe 1 Annexe technique de la convention d habilitation «expert en automobile» Annexe 1 Annexe technique de la cnventin d habilitatin «expert en autmbile» «Expert en autmbile indépendant» (cnventin cmplète) 1 Ntice explicative... 2 1.1 Préambule...2 Principe général de l habilitatin...2

Plus en détail

Recommandation n 2009-131/PG. relative à la saisine de Monsieur D. du 29 septembre 2008 concernant un litige avec le fournisseur X

Recommandation n 2009-131/PG. relative à la saisine de Monsieur D. du 29 septembre 2008 concernant un litige avec le fournisseur X Réf. 480718-265507592/FF Recmmandatin n 2009-131/PG relative à la saisine de Mnsieur D du 29 septembre 2008 cncernant un litige avec le furnisseur X Thème : / Mts clefs : * * * * La saisine Le médiateur

Plus en détail

Avis d attribution 1/ POUVOIR ADJUDICATEUR :

Avis d attribution 1/ POUVOIR ADJUDICATEUR : Avis d attributin 1/ POUVOIR ADJUDICATEUR : NOM, ADRESSE ET POINT(S) DE CONTACT : M. BRIDEY Jean-Jacques Député-maire Ville de Fresnes, 1 place Pierre et Marie Curie, F-94260 Fresnes. Tél. (+33) 1 49 84

Plus en détail

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance Avis sur les règles Nte d rientatin Règle des curtiers membres Persnnes-ressurces : Destinataires à l interne : Affaires juridiques et cnfrmité Audit interne Crédit Détail Frmatin Haute directin Institut

Plus en détail

Résultat de veille démarche et analyse

Résultat de veille démarche et analyse Présentatin Exemple de résultat de veille bimensuelle, que j ai intitulé «Pas demain, la veille». Ce bulletin cntient plusieurs éléments : Une cuverture, sur laquelle je nte le titre du bulletin, l établissement

Plus en détail

Contrat de formation professionnelle SAISON 2015-2016

Contrat de formation professionnelle SAISON 2015-2016 ENTRE LES SOUSSIGNÉS : L ORGANISME DE FORMATION Assciatin Human Music 80 rue prt byer 44 300 Nantes Représentée par Julien Bertex, respnsable des frmatins N de déclaratin d activité : 52 44 0749744 N de

Plus en détail

Formation professionnelle et insertion

Formation professionnelle et insertion Frmatin prfessinnelle et insertin REPERES L insertin prfessinnelle reste une catégrie d actin publique située à la crisée des cmpétences des différents niveaux de cllectivités territriales et de l Etat.

Plus en détail

TÉLÉMÉDECINE. Docteur Xavier DEAU Conseiller National de l Ordre des Médecins Exercice Professionnel

TÉLÉMÉDECINE. Docteur Xavier DEAU Conseiller National de l Ordre des Médecins Exercice Professionnel TÉLÉMÉDECINE Dcteur Xavier DEAU Cnseiller Natinal de l Ordre des Médecins Exercice Prfessinnel TÉLÉMÉDECINE DÉONTOLOGIE DR DEAU CNOM INTRODUCTION La télémédecine est un myen exceptinnel d ptimiser la qualité

Plus en détail

Résumé Les particularités des machines à sous et leur incidence sur le comportement des joueurs compulsifs

Résumé Les particularités des machines à sous et leur incidence sur le comportement des joueurs compulsifs Résumé Les particularités des machines à sus et leur incidence sur le cmprtement des jueurs cmpulsifs K. Finlay 1 H. H. C. Marmurek V. Kanetkar J. Lnderville Sujet de la recherche Quelques recherches laissent

Plus en détail

COMPTES ANNUELS DE L EXERCICE 2009 RAPPORT POLITIQUE. Généralités concernant les comptes annuels de l exercice 2009 1

COMPTES ANNUELS DE L EXERCICE 2009 RAPPORT POLITIQUE. Généralités concernant les comptes annuels de l exercice 2009 1 COMPTES ANNUELS DE L EXERCICE 2009 RAPPORT POLITIQUE Généralités cncernant les cmptes annuels de l exercice 2009 1 Dans la cntinuité des exercices précédents, les cmptes annuels 2009 de la Cmmune de Grez-Diceau

Plus en détail

Lorsqu un mobile se déplace avec une vitesse constante v, on dit que son mouvement est uniforme. (Attention aux unités!)

Lorsqu un mobile se déplace avec une vitesse constante v, on dit que son mouvement est uniforme. (Attention aux unités!) Mouvemen uniforme (gleichmäβige Bewegung) 1 Définiion Lorsqu un mobile se déplce vec une viesse consne v, on di que son mouvemen es uniforme. Exemple: ) Cyclise rouln vec une viesse consne de 5 km/h. b)

Plus en détail

Connaissez-vous vos difficultés?

Connaissez-vous vos difficultés? Connissez-vous vos difficulés? Ce TD v vous permere de eser vos connissnces e cerner vos difficulés. A Représenion e riemen des données Exercice : Rppeler l définiion d un courn élecrique. Un signl de

Plus en détail

1. Contribution au raccordement

1. Contribution au raccordement TARIFS 215 CHAUFFAGE A DISTANCE CONTRIBUTIONS AU RACCORDEMENT 1. Contribution u rccordement 1.1 L contribution u rccordement est clculée en fonction des kw th souscrits dns le cdre des puissnces normlisées.

Plus en détail

Rapport relatif à l'écart salarial - lettre d'accompagnement: formulaire abrégé

Rapport relatif à l'écart salarial - lettre d'accompagnement: formulaire abrégé Rapprt relatif à l'écart salarial - lettre d'accmpagnement: frmulaire abrégé Sur la base des cnditins énncées dans la li sur l'écart salarial, vtre entreprise dit, dans les tris mis de la clôture de l'exercice

Plus en détail

RÈGLES PARTICULIÈRES 2015-2016 (Application de l article 154 et suivant de la convention collective)

RÈGLES PARTICULIÈRES 2015-2016 (Application de l article 154 et suivant de la convention collective) COMITÉ DE FORMATION PROFESSIONNELLE RÈGLES PARTICULIÈRES 2015-2016 (Applicatin de l article 154 et suivant de la cnventin cllective) Date d entrée en vigueur : le 1 er mai 2015 MEMBRES DU COMITÉ PARITAIRE

Plus en détail

Basculer entre un réseau domestique et celui de votre lieu de travail

Basculer entre un réseau domestique et celui de votre lieu de travail Prise en main de Windws : Cnnexin de vtre rdinateur prtable du travail à vtre réseau dmestique www.univ-infrmatique.cm Dans cet article Basculer entre un réseau dmestique et celui de vtre lieu de travail

Plus en détail

Intégration sur un intervalle quelconque

Intégration sur un intervalle quelconque [hp://mp.cpgedupuydelome.fr] édié le ocobre 5 Enoncés Inégrion sur un inervlle quelconque Inégrbilié Eercice [ 657 ] [Correcion] Éudier l eisence des inégrles suivnes : Eercice 5 [ 66 ] [Correcion] Monrer

Plus en détail

Mise en place d un espace numérique de travail Quickplace

Mise en place d un espace numérique de travail Quickplace Mise en place d un espace numérique de travail Quickplace Une fis l espace créé par le CRDP, il y a un certain nmbre de travaux à prévir avant de puvir l utiliser avec les étudiants. D une manière générale,

Plus en détail

SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2

SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2 SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2 Objectif : Cette activité se divise en deux parties. Dans la première activité, les élèves cmprendrnt ce qu est le revenu. Ils explrernt

Plus en détail

Concours de bandes dessinées TELUS CyberFuté Crée ta propre bande dessinée et cours la chance de gagner.

Concours de bandes dessinées TELUS CyberFuté Crée ta propre bande dessinée et cours la chance de gagner. Cncurs de bandes dessinées TELUS CyberFuté Crée ta prpre bande dessinée et curs la chance de gagner. Le prgramme TELUS CyberFuté sensibilise les jeunes Canadiens âgés de 8 à 18 ans à la prtectin de leur

Plus en détail

Réponse. du conseil municipal. au conseil général. concernant!e postulat

Réponse. du conseil municipal. au conseil général. concernant!e postulat Répnse du cnseil municipal au cnseil général cncernant!e pstulat ( pur une nuvelle réflexin sur la transfrmatin de I'Ancien Hôpital de Sin >> Mnsieur le Président du cnseil général, Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Sommaire: I/ Convertir un fichier.vmdk en.vdi..2. II/ Changer la taille d un disque.2. III/ OS pris en charge.4

Sommaire: I/ Convertir un fichier.vmdk en.vdi..2. II/ Changer la taille d un disque.2. III/ OS pris en charge.4 Virtualisatin BTS SIO Adrien Chade 13 Smmaire: I/ Cnvertir un fichier.vmdk en.vdi..2 II/ Changer la taille d un disque.2 Pur VirtualBx 2 Pur VmWare.3 III/ OS pris en charge.4 Par Virtual Bx..4 Par VmWare

Plus en détail

de la population 2016 pour construire demain AU RECENSEMENT DE DEMAIN? MODE D EMPLOI

de la population 2016 pour construire demain AU RECENSEMENT DE DEMAIN? MODE D EMPLOI PRÊTS Des chiffres À PARTICIPER aujurd hui AU DE DEMAIN? DEVENEZ SUPERVISEUR CAMPAGNE DE CMMUNICATIN DU 206! MDE D EMPLI Renuvelez le succès de la cllecte par Internet. DES UTILS SIMPLES ET EFFICACES PUR

Plus en détail

Majorations de l erreur dans les calculs classiques de valeurs approchées d intégrale. Notes pour la préparation au CAPES - Strasbourg- février 2006

Majorations de l erreur dans les calculs classiques de valeurs approchées d intégrale. Notes pour la préparation au CAPES - Strasbourg- février 2006 Mjortions de l erreur dns les clculs clssiques de vleurs pprochées d intégrle Notes pour l préprtion u CAPES - Strsbourg- février 00 On trouve dns différents ouvrges élémentires des démonstrtions à coup

Plus en détail

Consultants en Technologies de l Information

Consultants en Technologies de l Information ASSURANCES PROFESSIONNELLES by Hiscx QUESTIONNAIRE PRÉALABLE D'ASSURANCE Cnsultants en Technlgies de l Infrmatin IDENTIFICATION DU PROPOSANT Raisn Sciale :.... Nm :... Prénm :... Age :... Frmatin / Diplôme

Plus en détail

Label guide Version: 11 2014

Label guide Version: 11 2014 Label guide Versin: 11 2014 Le ClimatePartner Label guide 2 Sur ClimatePartner ClimatePartner est l'un des furnisseurs leaders en matière de slutins d'entreprises pur la prtectin du climat et aide les

Plus en détail

Leçon 4 : L économie d énergie à l école. Feuille de travail de l élève 1 e Partie

Leçon 4 : L économie d énergie à l école. Feuille de travail de l élève 1 e Partie Leçn 4 : L écnmie d énergie à l écle Feuille de travail de l élève 1 e Partie Cmbien d énergie tn écle écnmise t elle actuellement? Questin Oui Nn Cmmentaires 1 Est ce que tu sais cmbien d énergie tn écle

Plus en détail

-------oooooo------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE POUR LES PROPOSITIONS DE CHAQUE VILLE

-------oooooo------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE POUR LES PROPOSITIONS DE CHAQUE VILLE PROJET DE GESTION ECOLOGIQUEMENT RATIONNELLE DES DECHETS MUNICIPAUX ET DANGEREUX POUR REDUIRE LES EMISSIONS DE POLLUANTS ORGANIQUES PERSISTANTS NON INTENTIONNELS -------------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE

Plus en détail

COMPTE-RENDU de la réunion des ACMO de l UPMC. Réunion du 15 septembre 2009

COMPTE-RENDU de la réunion des ACMO de l UPMC. Réunion du 15 septembre 2009 COMPTE-RENDU de la réunin des ACMO de l UPMC Réunin du 15 septembre 2009 Le 30/09/2009 Présents : Les ACMO : 79 ACMO Campus Jussieu et Sites parisiens Les représentants du Service Hygiène et Sécurité (SHS)

Plus en détail

GÉRER SON ARGENT, PLANIFIER SON AVENIR

GÉRER SON ARGENT, PLANIFIER SON AVENIR Gérer sn argent, planifier sn avenir INTRODUCTION Les jeunes snt bmbardés de publicités les encurageant à cnsmmer immédiatement! Les adultes, eux, les encuragent à épargner u même à investir. Tut ça peut

Plus en détail

Jean-Luc Aud0uze LES P0USS0EUFS. Epis0de 39. Le Drive

Jean-Luc Aud0uze LES P0USS0EUFS. Epis0de 39. Le Drive Jean-Luc Aud0uze LES P0USS0EUFS Epis0de 39 Le Drive Une créati0n de Jean-Luc Aud0uze. T0us dr0its réservés. N0vembre 2013. Christ0euf n'aimait pas perdre s0n temps. V0ilà p0urqu0i il c0nsidérait l'inventi0n

Plus en détail

KDJHU HQHUJ\ manuel de l'xwlolvdteur tebis

KDJHU HQHUJ\ manuel de l'xwlolvdteur tebis manuel de l' teur tebis SOMMAIRE SOMMAIRE Page 1. PRESENTATION GENERALE DU SITE HAGER-ENERGY... 2 2. CONNEXION AU SITE... 3 3.... 4 3.1 COMPTE... 4 3.2 PAGE D ACCUEIL... 5 3.3 APPAREILS... 5 3.4 MON LOGEMENT...

Plus en détail

DÉCLARATION D'ADMISSION EN CAS D'ADMISSION DANS UN HÔPITAL PSYCHIATRIQUE

DÉCLARATION D'ADMISSION EN CAS D'ADMISSION DANS UN HÔPITAL PSYCHIATRIQUE DÉCLARATION D'ADMISSION EN CAS D'ADMISSION DANS UN HÔPITAL PSYCHIATRIQUE HOPITAL NEURO PSYCHIATRIQUE SAINT MARTIN RUE SAINT HUBERT 84 5100 DAVE-NAMUR 72098615 1. Objectif de la déclaratin d'admissin :

Plus en détail

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes:

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes: Descriptin de la prpsitin du Canada cncernant l élabratin d une Li type sur les règles de cmpétence et de cnflits de lis en matière de cntrats de cnsmmatin dans le cadre de la CIDIP-VII Dans le cadre de

Plus en détail

Info. Ligue contre l Epilepsie. Epilepsie. Traitement médicamenteux

Info. Ligue contre l Epilepsie. Epilepsie. Traitement médicamenteux Ligue cntre l Epilepsie Ligue Suisse cntre l Epilepsie Schweizerische Epilepsie-Liga Lega Svizzera cntr l Epilessia Swiss League Against Epilepsy Inf Epilepsie Traitement médicamenteux FAUT-IL ABSOLUMENT

Plus en détail

PÉTITIONS ÉLECTRONIQUES GUIDE POUR LA CRÉATION ET LA

PÉTITIONS ÉLECTRONIQUES GUIDE POUR LA CRÉATION ET LA PÉTITIONS ÉLECTRONIQUES GUIDE POUR LA CRÉATION ET LA SOUMISSION D UNE PÉTITION CHAMBRE DES COMMUNES CANADA Chaque pétitin cmmence par une idée et franchit différentes étapes avant d être signée et présentée

Plus en détail

FORMATIONS LINGUISTIQUES : COURS DE PERFECTIONNEMENT ESPAGNOL & FRANCAIS

FORMATIONS LINGUISTIQUES : COURS DE PERFECTIONNEMENT ESPAGNOL & FRANCAIS FORMATIONS LINGUISTIQUES : COURS DE PERFECTIONNEMENT ESPAGNOL & FRANCAIS CHAMBRE OFFICIELLE DE COMMERCE D ESPAGNE EN FRANCE 22, Rue Saint Augustin 75002 Paris Tél. : 01 42 61 33 10 Fax: 01 42 61 16 22

Plus en détail

Consultation du personnel de l OCRCVM Document de réflexion sur la faisabilité du calcul des marges en fonction du portefeuille

Consultation du personnel de l OCRCVM Document de réflexion sur la faisabilité du calcul des marges en fonction du portefeuille Avis sur les règles Appel à cmmentaires Règles des curtiers membres Persnnes-ressurces : Jamie Bulnes Directeur de la plitique de réglementatin des membres 416 943-6928 jbulnes@iirc.ca Answerd Ramcharan

Plus en détail

Indications pédagogiques D3 / 14

Indications pédagogiques D3 / 14 à la Cmmunicatin prfessinnelle Objectif général Indicatins pédaggiques D3 / 14 D : Réaliser un message à l écrit Degré de difficulté 3 Objectif intermédiaire 1. Prduire un message à l écrit 4 : Créer un

Plus en détail

ON A MARCHÉ SUR LA LUNE?

ON A MARCHÉ SUR LA LUNE? Entraînement à l épreue d Éaluatin des Cmpétences Expérimentales ON A MARCHÉ SUR LA LUNE? CONTEXTE DU SUJET : Les rumeurs sur le prgramme Apll snt une thérie du cmplt seln laquelle les aisseaux du prgramme

Plus en détail

Situation d'apprentissage et d'évaluation

Situation d'apprentissage et d'évaluation Situatin d'apprentissage et d'évaluatin 1 er cycle du primaire Cmpétence: Agir Myen d actin: Cirque Intentin pédaggique: Présenter un enchaînement de 4 différentes disciplines de cirque. 1ière année: deux

Plus en détail

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ;

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ; Chapitre 3 : Analyse de la trésrerie 1 Intrductin La gestin de la trésrerie est indispensable à tute entreprise puisqu elle lui permet d assurer sa slvabilité. Le rôle du gestinnaire de trésrerie demande

Plus en détail

* Loi du 13 juillet 1983 (droits et obligations des fonctionnaires)

* Loi du 13 juillet 1983 (droits et obligations des fonctionnaires) LA FONCTION DE L ORTHOPHONISTE EN PEDOPSYCHIATRIE Dans le cadre d'un secteur de pédpsychiatrie, l'exercice de l'rthphnie truve sa particularité dans la spécificité de la structure qui a sn prpre cadre

Plus en détail

Groupe de liaison Cols bleus

Groupe de liaison Cols bleus Grupe de liaisn Cls bleus Cmpte rendu Rencntre tenue jeudi 17 septembre 2015 de 13 h 30 à 16 h 15 - Mntréal Nm Organisatin Présent Absent Nm Organisatin Présent Absent Michel P. Bildeau SCFP 2729 Sherbrke

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 NOVEMBRE 2013 EXPOSE DES MOTIFS

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 NOVEMBRE 2013 EXPOSE DES MOTIFS SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 NOVEMBRE 2013 POINT FINANCES Drits de virie, fire à la bricle et turnages de films Tarifs 2014 EXPOSE DES MOTIFS Dans le cadre de l'élabratin du budget primitif 2014,

Plus en détail

Intégration. Rappels. Définition 3. Soit I un intervalle réel et f : I E. On dit que F : I E est. f(x) f(a) x a

Intégration. Rappels. Définition 3. Soit I un intervalle réel et f : I E. On dit que F : I E est. f(x) f(a) x a Intégrtion Les fonctions considérées ci-dessous sont des fonctions définies sur un intervlle réel I, à vleurs réelles ou complees ou, plus générlement, à vleurs dns un espce vectoriel normé de dimension

Plus en détail

Dossier de presse. Juge aux affaires familiales. Divorce. Autorité parentale

Dossier de presse. Juge aux affaires familiales. Divorce. Autorité parentale Dssier de presse Juge aux affaires familiales Divrce et Autrité parentale 11 mai 2016 13, Rue Erasme Adresse pstale : Téléphne: (+352) 247-84518 E-mail: inf@mj.public.lu L-1468 Luxemburg L-2934 Luxemburg

Plus en détail

Le déploiement du télétravail alterné au commercial passage

Le déploiement du télétravail alterné au commercial passage Le dépliement du télétravail alterné au cmmercial passage Principes, cnditins et mdalités CE Cmmercial France décembre 2014 Les bjectifs du Télétravail alterné Purqui l entreprise dévelppe-t-elle le télétravail

Plus en détail

RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX INTERPRÉTATION

RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX INTERPRÉTATION RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX INTERPRÉTATION Dans les présents règlements et tut autre règlement du CPA ST-GEORGES, la frme masculine attribuée au texte u aux fnctins est utilisée pur marquer le genre neutre et

Plus en détail

Analyse du sondage de satisfaction effectué auprès des usagers (2012) et cibles d amélioration

Analyse du sondage de satisfaction effectué auprès des usagers (2012) et cibles d amélioration Martin Pruneau Carle Vaillancurt Analyse du sndage de satisfactin effectué auprès des usagers (2012) et cibles d améliratin Dcument adpté par le cmité d agrément le 29 janvier 2013 INTRODUCTION Ce dcument

Plus en détail

Séance du 03 juillet 2015

Séance du 03 juillet 2015 Département de l'ardèche Arrndissement de Privas République Française COMMUNE DE LARNAS -------------------------- PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL Nmbre de membres en exercice : 11 Présents : 7 Vtants

Plus en détail

Dans ces situations, vous recevez un rapport d informations. Il est représenté soit par un code jaune ou rouge en fonction du comportement observé.

Dans ces situations, vous recevez un rapport d informations. Il est représenté soit par un code jaune ou rouge en fonction du comportement observé. SERVICE DE GARDE des 3 Chemins Pavilln Curé-Chamberland (819) 370-8545 s.d.g. = service de garde *Adpté au cnseil d établissement du 8 avril 2015 Année sclaire 2015-2016 Chers parents, Vici quelques infrmatins

Plus en détail